Page 1


UN MONDE EN PERSPECTIVE! DEUXIÈME ÉDITION! Il y a un an, nous vous avons proposé un nouvel événement cinématographique consacré aux documentaires à Québec. Lors de cette première édition, vous avez été nombreux à vous déplacer afin de venir voir ou revoir nos documentaires sur grand écran. Avec l’arrivée du printemps, voici maintenant la deuxième édition de VOIR EN PERSPECTIVE, le mois du documentaire à Québec. Toujours dans le même esprit, nous vous proposons des documentaires inédits ou exclusifs, ou encore dans certains cas en reprise, car nous considérons qu’ils n’ont pas eu toute l’attention qu’ils méritaient lors de leur passage au cinéma au cours de la dernière année. VOIR EN PERSPECTIVE, c’est aussi l’occasion de voir en primeur de nouveaux documentaires, en plus de découvrir une grande sélection de documentaires qui ne seront présentés qu’à deux ou trois reprises pendant cet événement et n’auront jamais de sortie commerciale par la suite. Cette année, 45 documentaires, tous plus passionnants les uns que les autres, se partageront les 89 représentations du 1er au 31 mai. Politique, gastronomie, histoire, société, musique et danse ne sont que quelques-uns des sujets qui sont abordés dans la cuvée 2018. Encore une fois, nous vous offrons un passeport donnant accès à l’ensemble de la programmation, en prévente jusqu’au 30 avril, pour seulement 35 $. Bon printemps au cinéma! R.P.

moisdudoc.ca

3


Samedi 19 mai à 19 h Mardi 29 mai à 14 h

42 GRAMS Après avoir travaillé dans certains des meilleurs restaurants du monde, Jake ne parvient pas à se trouver une cuisine pour continuer sa carrière. Devenu un chef sans restaurant, il commence à cuisiner des menus dans son propre appartement. Aux côtés de sa femme dévouée Alexa, leur restaurant underground devient une place branchée où les gens réservent des mois à l’avance. Un an plus tard, ils prennent un local pour ouvrir un vrai restaurant, le 42 Grams. Ce documentaire est un portrait intime du chef Jake Bickelhaupt, qui passe de restaurateur illégal à célébrité culinaire, premier chef à obtenir deux étoiles Michelin dix mois seulement après l’ouverture de son restaurant.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.A.S.-T.F.

Un film de Jack C. Newell Du même réalisateur Open Tables États-Unis. 2017. 80 min. Documentaire écrit et réalisé par Jack C. Newell.

5


Jeudi 24 mai à 19 h Dimanche 27 mai à 19 h

DAVID LYNCH : LA VIE ARTISTIQUE Fort d’une carrière cinématographique riche et singulière (Eraserhead, Wild at Heart, Mulholland Drive), David Lynch est un être complexe, un créateur à l’imaginaire puissant qui adore transgresser les règles de la réalité. Dans ce documentaire qui lui est consacré, le réalisateur nous révèle de nombreux souvenirs d’enfance, de sa jeunesse passée en Idaho, en passant par son déménagement vers Philadelphie, jusqu’à son arrivée dans une école de cinéma de Los Angeles. Narrateur fort doué, Lynch relate des moments marquants de sa vie qui, bien que relevant de l’anecdote, contribuent à mieux nous faire comprendre les rêves et les cauchemars qui l’habitent. Ces derniers sont devenus le carburant qu’il consomme pour mieux scénariser ses films, composer sa musique, peindre et dessiner des œuvres aussi belles qu’inquiétantes. (P.B.)

Présenté en V.O.A.S.-T.F. Un film de Jon Nguyen, Rick Barnes et Olivia Neergaard-Holm États-Unis. 2017. 90 min. Documentaire biographique réalisé par Jon Nguyen, Rick Barnes et Olivia NeergaardHolm. Mus. orig. : Jonatan Bengta et David Lynch.

6

moisdudoc.ca


Mardi 1er mai à 14 h Lundi 28 mai à 19 h

QU’IMPORTE LA GRAVITÉ Christian, 63 ans, et Bruce, 71 ans, sont deux amis qui ont chacun leur fardeau à porter. Christian est atteint d’une condition génétique qui affaiblit considérablement sa vision, alors que Bruce est malentendant et bipolaire. Mais les deux hommes partagent un rêve : ils veulent voler, défier la gravité, s’élever contre le poids du corps. De personnalité fort appliquée et rationnelle, Christian est parvenu à maîtriser la technique du parapente et, après des années de persévérance, a obtenu le droit d’effectuer des vols en solo. Il tente maintenant de convaincre l’erratique et turbulent Bruce d’en faire autant et de l’accompagner jusqu’au mont Blanc. Portrait intimiste à la fois insolite et poignant de ces deux individus hors normes, cette œuvre de « cinéma direct » aux accents tragicomiques et beckettiens se veut un décoiffant voyage dans les éclatantes étendues célestes tout autant que dans les méandres obscurs de la psyché humaine.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Matthieu Brouillard Québec. 2017. 79 min. Documentaire écrit et réalisé par Matthieu Brouillard.

7


Mercredi 9 mai à 12 h Vendredi 18 mai à 14 h

VISAGES VILLAGES Présenté en V.O.F. Un film de Agnès Varda et JR De la même réalisatrice Les Glaneurs et la glaneuse France. 2017. 89 min. Documentaire écrit et réalisé par Agnès Varda et JR. Mus. orig. : Matthieu Chedid.

À bord d’un drôle de camion, Jean René, dit JR, 33 ans, et Agnès Varda, 88 printemps et toujours en verve, partent ensemble sur les routes de France à la découverte des petits villages et de ceux qui y habitent. Au fil de leur randonnée, le photographe et la réalisatrice deviennent complices et nouent rapidement contact. Ils transportent dans leur véhicule un photomaton, appareil qui leur permet de saisir le regard des gens croisés pour ensuite mieux imprimer ces photos sur papier, en format géant. Bercée par la musique de M, l’aventure prend des allures d’opération itinérante d’affichage en milieu urbain avec des dizaines d’installations de clichés spontanés, intimes et profondément humains. (P.B.)

Samedi 5 mai à 14 h Mardi 29 mai à 12 h

DOUBLE PEINE Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Léa Pool De la même réalisatrice Et au pire, on se mariera Québec · Suisse. 2017. 103 min. Documentaire écrit et réalisé par Léa Pool. Mus. orig. : Marcel Vaid.

8

Après nous avoir offert tout récemment le portrait d’une adolescente en révolte dans son long métrage de fiction Et au pire, on se mariera, Léa Pool renchérit, mais cette fois du côté du documentaire en s’intéressant au sort réservé aux enfants dont les mères sont incarcérées. La réalisatrice plonge dans ce phénomène mondial par l’entremise de portraits d’enfants laissés à eux-mêmes, de rencontres avec des mères détenues et de regards sur des organismes de soutien aux victimes de cette terrible situation. Avec DOUBLE PEINE, film au titre doublement significatif, Léa Pool nous fait voyager en Bolivie, au Népal, mais aussi plus près de chez nous, aux États-Unis et au Québec, à la rencontre de ceux qui souffrent, d’un côté comme de l’autre des barreaux. Au-delà du lien filial, la cinéaste aborde le fait que la mère est presque toujours, encore aujourd’hui, le cœur de la cellule familiale, et ce, d’un continent à l’autre. (P.B.)

moisdudoc.ca


Samedi 12 mai à 14 h

DPJ Pendant un an, le documentariste Guillaume Sylvestre (Durs à cuire, Sauvage, Secondaire V) s’est intéressé au sort de quelques enfants admis au Centre jeunesse de Montréal-Bureau Nord, un institut universitaire agissant pour la Direction de la protection de la jeunesse du Québec (DPJ). Il capte sur le vif des situations difficiles, déchirantes et parfois explosives entre des travailleurs sociaux d’un calme olympien et des parents irresponsables ou dépassés, toxicomanes ou souffrant de maladie mentale, incapables de se prendre en main et de s’occuper des enfants. Ces derniers sont souvent agités et turbulents, voire révoltés, mais les intervenants, surtout des femmes, font preuve d’une patience incroyable face à des cas très difficiles, entraînant des passages émouvants et presque insoutenables. Profitant de cet accès privilégié et inusité, la caméra du cinéaste ne juge pas, mais ne se détourne pas non plus de cette dure réalité. (A.C.)

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Guillaume Sylvestre Du même réalisateur Secondaire V Québec. 2016. 115 min. Documentaire réalisé par Guillaume Sylvestre.

9


Jeudi 10 mai à 14 h Mercredi 16 mai à 12 h

ET LES MISTRALS GAGNANTS Ils sont cinq enfants, âgés de six à neuf ans. Et ils ont tous une particularité qui les unit, soit une maladie rare, une maladie grave, qui les confine régulièrement dans des centres médicaux spécialisés en France. Entourés d’équipes médicales chevronnées et attentionnées ainsi que de leurs familles, ces « trop » jeunes patients prénommés Ambre, Camille, Charles, Imad et Tugdual vivent un quotidien bien différent de celui des gamins de leur âge et démontrent, chacun à leur façon, une maturité face à leur condition et une aptitude au bonheur dont on devrait tous s’inspirer. La réalisatrice, Anne-Dauphine Julliand (elle-même mère de quatre enfants dont deux son décédés d’une leucodystrophie), armée d’une caméra à l’épaule, s’est mise à hauteur d’enfant pour nous offrir un documentaire essentiel et étonnamment optimiste dont le titre fait évidemment référence à la fort belle chanson de Renaud. (P.B.)

Présenté en V.O.F. Un film de Anne-Dauphine Julliand France. 2017. 79 min. Documentaire écrit et réalisé par Anne-Dauphine Julliand. Mus. orig. : Robert Coudert.

10

moisdudoc.ca


Jeudi 3 mai à 14 h Lundi 14 mai à 12 h

THREE IDENTICAL STRANGERS New York, 1980. Trois parfaits inconnus découvrent accidentellement qu’ils sont des triplés identiques, séparés à la naissance. Les retrouvailles joyeuses des jeunes de dix-neuf ans les catapultent vers la célébrité internationale, mais elles libèrent aussi un secret extraordinaire et dérangeant qui dépasse leur propre vie – et pourrait transformer notre compréhension de la nature humaine pour toujours.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.A.

Un film de Tim Wardle Du même réalisateur Lifers: Channel 4 Cutting Edge États-Unis. 2018. 96 min.

11


Mercredi 9 mai à 14 h Dimanche 13 mai à 11 h 30

LA FERME ET SON ÉTAT Troisième plus grand secteur économique du Québec, l’agriculture est aussi fortement encadrée. À travers les grandes fermes qui dominent notre territoire, il y a celles, plus petites, qui tentent de faire évoluer les choses malgré le peu d’ouverture du milieu politique actuel. Le documentaire, signé du peintre et cinéaste Marc Séguin, fait le point sur le quotidien des cultivateurs et des éleveurs québécois qui travaillent autrement la terre et modifient les méthodes de production agroalimentaire. Le film prône un retour à la culture à petite échelle, à l’agriculture de proximité, un savoir-faire qui semble s’être perdu avec l’industrialisation et la production de masse. Ici, on donne la parole à ceux qui produisent de façon biologique et écoresponsable et qui récoltent étonnamment plus que ce qu’ils ont semé. LA FERME ET SON ÉTAT est un pamphlet de résistance face au système en place, un coup de semonce pour faire bouger les choses. (P.B.)

Présenté en V.O.F. Un film de Marc Séguin Québec. 2017. 116 min. Documentaire réalisé par Marc Séguin. Mus. orig. : Fabienne Lucet.

12

moisdudoc.ca


Mardi 1er mai à 19 h Dimanche 27 mai à 14 h

L’INTELLIGENCE DES ARBRES Les arbres ont toujours fasciné l’espèce humaine, que ce soit pour leur immense variété, leur taille parfois démesurée ou leurs couleurs éblouissantes. Ils piquent notre curiosité et surtout celle des scientifiques qui, aujourd’hui, en savent davantage sur la façon dont les feuillus ou les conifères sont interconnectés. Basé sur le livre La Vie secrète des arbres de Peter Wohlleben, ce documentaire nous fait voyager en Allemagne et en Colombie-Britannique, à la rencontre de chercheurs qui nous expliquent comment une forêt se déploie. Les images et les propos nous font voir le fonctionnement d’une communauté d’arbres, les liens que tissent arbres jeunes et matures, l’utilité des souches et l’impressionnant système de racines que l’on compare à un véritable réseau Internet de communication. N. B. : La projection du documentaire est combinée à celle du film Les Trésors cachés des plantes. (P.B.)

moisdudoc.ca

V.O. anglaise et allemande avec S.-T.F.

Un film de Julia Dordel et Guido Tölke Allemagne. 2017. 80 min. Documentaire réalisé par Julia Dordel et Guido Tölke.

13


Vendredi 18 mai à 12 h Mercredi 23 mai à 14 h

LES LETTRES DE MA MÈRE « En 1975, les premières images documentaires tournées par Serge Giguère se firent au sein d’une réunion familiale. Le cinéaste ne pouvait imaginer alors qu’il s’agirait de la première et dernière apparition de sa mère devant la caméra. Décédée peu de temps après, cette petite femme charismatique à l’énergie communicative, mère de seize enfants dans le Québec des années 1950, s’affirme comme la source d’inspiration invisible de la démarche singulière et profondément humaniste du documentariste. (Auto)biographie lucide et émouvante, LES LETTRES DE MA MÈRE rend hommage à la “petite histoire dans l’ombre” d’une femme aussi aimée qu’insuffisamment connue, mère ordinaire à la vitalité hors du commun, symbole de tout un pan de l’histoire rurale et ouvrière du Québec. » - Bruno Dequen, RIDM 2018

Présenté en V.O.F. Un film de Serge Giguère Canada. 2018. 86 min. Documentaire réalisé par Serge Giguère.

14

moisdudoc.ca


Mardi 1er mai à 12 h Mercredi 16 mai à 14 h

JANE En 2014, plus de 100 heures d’enregistrement sur pellicule témoignant du travail de terrain de Jane Goodall ont été retrouvées. Ces images, signées Hugo Van Lawick (conjoint de Jane), ont été filmées dans les années 60 dans le parc national de Gombe Stream, en Tanzanie. Initiée en 1957 au domaine de recherches sur le comportement des chimpanzés par son patron de l’époque, le docteur Louis Leakey, Jane Goodall passera de nombreuses années entourée de singes sauvages, élaborant des études qui feront mieux comprendre les origines de l’homme et de cet animal considéré scientifiquement comme un proche parent. L’assemblage, présenté ici sur une musique de Philip Glass, prend la forme d’une œuvre qui permet de mieux saisir ce milieu sauvage ainsi que toute la passion qui animait la primatologue, aujourd’hui âgée de 83 ans. (P.B.)

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.A.

Un film de Brett Morgen Du même réalisateur The Kid Stays in the Picture États-Unis. 2017. 90 min. Documentaire écrit et réalisé par Brett Morgen. Mus. orig. : Philip Glass.

15


Vendredi 11 mai à 14 h Mercredi 23 mai à 11 h 30

OUVRIR LA VOIX OUVRIR LA VOIX est un documentaire autofinancé essentiel, porté à bout de bras par sa réalisatrice, l’actrice Amandine Gay, qui a réuni devant sa caméra 24 femmes inspirantes et en verve. Des Européennes de tous âges, mais toutes unies par leur couleur de peau, noire. Des Noires parmi les Blancs, des femmes parmi les hommes, et aussi, parfois, homosexuelles parmi des hétérosexuels. Durant près de deux heures, cadrées en plan serré, ces femmes témoignent sans l’aide d’une narration ou d’une musique quelconque, parlant de leur quotidien, du regard des autres et de la discrimination subie depuis leur naissance. Documentaire éclairant, OUVRIR LA VOIX aborde également le thème de la religion, le clash des générations chez les immigrantes et la hiérarchisation toxique ancrée dans presque tous les milieux de travail en France et en Belgique. Et malgré un océan qui nous sépare de ces femmes, on ne s’est jamais senti aussi proche de leur réalité qu’à travers ce long métrage. (P.B.)

Présenté en V.O.F. Un film de Amandine Gay France. 2017. 122 min. Documentaire écrit et réalisé par Amandine Gay.

16

moisdudoc.ca


Jeudi 10 mai à 12 h Samedi 19 mai à 14 h

LES PÉPITES Lorsqu’ils étaient enfants, pour survivre, ils fouillaient dans la décharge à ciel ouvert de Phnom-Penh, au Cambodge. Aujourd’hui, ils sont de jeunes adultes, achèvent leurs études, mènent une existence pleine de possibilités. Leur accomplissement, ils le doivent à Christian et Marie-France des Pallières qui, vingt ans plus tôt, devant cette misérable réalité décident de fonder une association pour venir en aide à ces enfants en leur construisant un avenir meilleur. Depuis, c’est près de 10 000 enfants qui ont bénéficié de l’aide de leur association. Cette histoire édifiante est si riche et digne d’un projet hollywoodien qu’on la croirait tout droit sortie d’une fiction. Et pourtant, non. Dans une mise en scène modeste, alliant archives et images actuelles, toujours au service de ses deux personnages d’exception, LES PÉPITES met magnifiquement en lumière ce que l’humain est capable au quotidien en termes de dévouement, de solidarité et d’altruisme… À la noirceur et au pessimisme ambiants, Xavier de Lauzanne offre un indispensable antidote empreint d’humanité. (S.G.)

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.S.-T.F.

Un film de Xavier de Lauzanne Du même réalisateur D’une seule voix France. 2016. 88 min. Documentaire réalisé par Xavier de Lauzanne.

17


Mercredi 2 mai à 19 h Samedi 26 mai à 14 h

QU’EST-CE QU’ON ATTEND? Qui croirait que la championne internationale des villes en transition est une petite commune française? C’est pourtant Rob Hopkins, fondateur du mouvement des villes en transition, qui le dit. La municipalité d’Ungersheim a lancé en 2009 un programme de démocratie participative, baptisé « 21 actions pour le XXIe siècle » et qui vise à relocaliser la production alimentaire, à promouvoir la sobriété énergétique et le développement des énergies renouvelables. Depuis 2005, la commune a économisé 120 000 euros en frais de fonctionnement et réduit ses émissions directes de gaz à effet de serre de 600 tonnes par an. Elle a créé une centaine d’emplois. Et elle n’a pas augmenté ses impôts locaux. Alors, qu’est-ce qu’on attend?

Présenté en V.O.F. Un film de Marie-Monique Robin De la même réalisatrice Le Monde selon Monsanto France. 2016. 119 min. Documentaire écrit et réalisé par Marie-Monique Robin.

18

moisdudoc.ca


Mercredi 2 mai à 12 h Jeudi 17 mai à 19 h

QUÉBEC, MY COUNTRY, MON PAYS QUEBEC, MY COUNTRY, MON PAYS retrace les suites et les contrecoups de la Révolution tranquille des années 60. Ce mouvement pour la justice sociale a déclenché des changements culturels et politiques à l’origine du mouvement indépendantiste, de la crise d’Octobre et, ultimement, de l’exode de plus de 500 000 Québécois anglophones. Dans un film qui déborde d’amour et de nostalgie, le cinéaste John Walker, né à Montréal, dévoile la relation complexe qu’il entretient avec le Québec.

Présenté en V.O.S.-T.F.

Un film de John Walker Québec. 2017. 80 min. Documentaire réalisé par John Walker.

La famille Walker est établie au Québec depuis 250 ans. Néanmoins, dès l’enfance, le cinéaste peine à y trouver sa place et à s’y sentir chez lui. De façon très personnelle, il va à la rencontre de plusieurs personnages, dont des membres de sa famille sur trois générations, des amis d’enfance et des collègues du milieu artistique – Denys Arcand, Jacques Godbout, Louise Pelletier – ainsi que Christina Clark, une jeune femme qui partage sensiblement la même expérience que le cinéaste.

moisdudoc.ca

19


VOLET HISTOIRE DU QUÉBEC Dimanche 6 mai à 14 h Mardi 29 mai à 19 h

2 POUCES EN HAUT DE LA CARTE Dans les années 70, les jeunes de Baie-Comeau – Hauterive cherchent à prendre leur place dans une société industrielle vouée au travail et à la consommation. Souvent laissés à eux-mêmes en attendant d’entrer sur le marché du travail, plusieurs d’entre eux cherchent leurs voies dans la création artistique. La fête de la Saint-Jean de 1974 leur donne une occasion de crier, haut et fort, leur existence et de bousculer l’ordre en place. Nous les suivons ici dans leur aventure et leur réalité. Gagnant du Prix du documentaire et du Prix spécial du jury au Festival du jeune cinéma québécois 1978

Présenté en V.O.F. Un film de Daniel Le Saunier et Jacques Augustin Des mêmes réalisateurs Le Temps de la Manic et Habitant glorieux Québec. 1976. 82 min. Documentaire écrit et réalisé par Daniel Le Saunier et Jacques Augustin. Avec la participation de François Leduc, Denis Tremblay, Richard Deschênes, Roger Boudreau, Marie-France Rochette et la troupe Créani, Herman St-Gelais et son groupe, Alain Aubé, Andrew Horwood.

20

moisdudoc.ca


Copies 16 mm restaurées en numérique •

Jeudi 10 mai à 19 h Lundi 21 mai à 14 h

LE TEMPS DE LA MANIC Chantier Outardes 2, automne 78. Nous vivons en direct les derniers moments de construction du complexe Manic-Outardes près de Baie-Comeau, sur la Côte-Nord, avec Jean-Noël « la Switch » Laprise, son épouse Andrée et les amis de la famille; séparations émotives des vieux chums dans l’atelier après vingt ans de compagnonnage, retour à Micoua et au « barrage des barrages », à Manic 5, lieux de naissance des enfants de la Manic, discussions animées sur l’indépendance et la fierté québécoise. Hommage émouvant à cette génération d’hommes et de femmes qui ont édifié le premier projet collectif du Québec moderne et défini une grande part de l’identité de la région.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F. Un film de Daniel Le Saunier, Jacques Augustin et Claude Bérubé Des mêmes réalisateurs 2 pouces en haut de la carte Québec. 1980. 85 min. Documentaire écrit et réalisé par Daniel Le Saunier, Jacques Augustin et Claude Bérubé. Mus. orig. : Claude Bérubé. Avec la participation de JeanNoël Laprise, dit « la Switch », Andrée Laprise (Grenier) et leurs enfants – Carole, Serge, Yvan, Hélène –, Édouard Hovington, Véronique Hovington, Camille Brisson, Léo Boisclair, Denis Ouellet, Gérard Debigaré, Fernande Bussière.

21


Dimanche 13 mai à 19 h Jeudi 24 mai à 12 h

LA RÉSURRECTION D’HASSAN Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Carlo Guillermo Proto Québec. 2017. 100 min. Documentaire réalisé par Carlo Guillermo Proto.

Les Harting sont non-voyants. Il y a Denis, le père, passionné de musique, Peggy, la mère, rêvant d’une nouvelle vie, et Lauviah, la fille, qui se fraie un chemin entre l’enfance et l’âge adulte. Tous trois chantent dans le métro de Montréal, et sont hantés par une même absence : celle d’Hassan, le petit garçon et seul voyant de la famille, tragiquement décédé quelques années auparavant. Ils puisent espoir et courage en écoutant les leçons d’un mystique russe sur la résurrection. « Carlo Guillermo Proto signe un film à fleur de peau, qui parvient à accompagner sans jugement ni pathos une famille aussi singulière qu’attachante, profondément déchirée entre lucidité, culpabilité et mysticisme. Hantés par un passé parfois difficile, ils poursuivent coûte que coûte leur quête de sérénité. » (RIDM, 2016)

Mercredi 2 mai à 14 h Mercredi 23 mai à 19 h

RUE DE LA VICTOIRE V.O. arabe et tunisienne avec S.-T.F. Un film de Frédérique Cournoyer Lessard Québec. 2017. 65 min. Documentaire écrit et réalisé par Frédérique Cournoyer Lessard. Mus. orig. : Peter Venne.

22

Mohammed Dhiaa Gharbi est un artiste de cirque. Aussi à l’aise sur des trapèzes qu’avec des cerceaux, il déploie ses talents depuis quelques années au sein du cirque Farouche Zanzibar, et ce, après avoir quitté brutalement son pays natal, la Tunisie. Tout au long du documentaire, Mohammed se souvient, lui qui durant plusieurs années fut l’une des têtes d’affiche de l’école de cirque locale. Il nous rappelle ce qui l’amené à se passionner pour les arts circassiens, son évolution au sein de la troupe tunisienne et la révolution de 2011 qui l’obligea à fuir vers la France, l’amenant, au final, à renouer avec un métier qui le garde en vie. À travers son témoignage et ses réflexions, nous vivons les coulisses du cirque de même que l’exil d’un Tunisien qui ne peut oublier ses racines. (P.B.)

moisdudoc.ca


Vendredi 4 mai à 19 h Dimanche 13 mai à 14 h

LE ROUNDUP FACE À SES JUGES À la lumière du procès symbolique de Monsanto tenu en 2016, Marie-Monique Robin expose l’ampleur du scandale sanitaire lié au Roundup, herbicide le plus vendu au monde. Un réquisitoire accablant, paroles de victimes et d’experts à l’appui. Prolongeant son enquête retentissante de 2008 sur les dangers des produits toxiques de la firme américaine (Le Monde selon Monsanto), Marie-Monique Robin montre que la dangerosité du glyphosate est plus grande encore qu’on le craignait. Dans le monde entier, il rend malades ou tue sols, plantes, animaux et humains, car l’herbicide est partout : eau, air, pluie, sols et aliments. Le produit, cancérigène, est aussi un perturbateur endocrinien, un puissant antibiotique et un chélateur de métaux. D’où autant d’effets délétères documentés ici par des entretiens très forts avec des victimes aux États-Unis, en Argentine, en France et au Sri Lanka, ainsi qu’avec de nombreux scientifiques.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Marie-Monique Robin De la même réalisatrice Le Monde selon Monsanto France. 2017. 97 min. Documentaire écrit et réalisé par Marie-Monique Robin.

23


Vendredi 11 mai à 12 h Lundi 14 mai à 19 h

BRAS DE FER À Québec, le dossier des poussières de métaux lourds, nickel, zinc et autres, qui envahissaient une partie du quartier Limoilou a fait grand bruit en 2012-2013. Depuis, rien n’est encore entièrement réglé, car le Port de Québec, la Ville et le ministère de l’Environnement n’ont jamais pu trouver une solution concrète pour éliminer tout danger de pollution. Le documentaire des frères Seaborn relate cette aventure en suivant Véronique Lalande et son conjoint, Louis Duchesne, qui ont mené, en compagnie d’une poignée de citoyens engagés, un combat environnemental essoufflant, révoltant par moments, mais ô combien essentiel, et ce, face aux différentes instances en place. Ce film rend hommage à l’engagement de ces valeureux qui, durant des mois, ont refusé de baisser les bras par amour pour leur quartier et par souci pour leur santé et celle de leur famille. (P.B.)

Présenté en V.O.F. Un film de Jean-Laurence et Jonathan Seaborn Québec. 2018. 78 min. Documentaire écrit et réalisé par Jean-Laurence et Jonathan Seaborn. Mus. orig. : APM.

24

moisdudoc.ca


Mardi 8 mai à 19 h Jeudi 31 mai à 14 h

LA MAISON DES SYRIENS Ce film met en lumière le processus d’ouverture et les questionnements de la communauté rurale de SaintUbalde qui décide humblement et de manière tout à fait spontanée d’accueillir une famille de réfugiés syriens dans son village. Les motivations des citoyens sont sincères et touchantes, parfois empreintes de maladresse tant ils veulent bien faire les choses. Parfois, d’autres individus sont plus réticents et passent des commentaires… Tout sera bientôt fin prêt pour l’arrivée de la famille, mais elle se fait attendre. Les délais sont plus longs que prévus… Le temps passe, obligeant chacun à attendre à sa manière. Les états d’âme se font sentir. Quel sera le dénouement de cette aventure humaine? La famille syrienne arrivera-t-elle? Si oui, quand?

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Nadine Beaudet et Christian Mathieu Fournier Québec. 2017. 79 min. Documentaire écrit et réalisé par Nadine Beaudet et Christian Mathieu Fournier.

25


Lundi 7 mai à 14 h Vendredi 18 mai à 19 h

TOKYO IDOLS Plus de 10 000 jeunes Japonaises font carrière dans le domaine de la chanson au pays du Soleil levant. Cet univers du divertissement musical, hyper-sexualisé et basé sur l’image, rapporte des milliards annuellement. Que ce soit sur scène ou sur Internet, les carrières des plus célèbres de ces chanteuses ou de ces groupes d’interprètes sont construites autour du fantasme de la lycéenne. Celles qu’on surnomme là-bas les idols vivent un rêve éveillé, connaissent une gloire instantanée pour les plus populaires et deviennent des objets d’adoration. Leurs moindres faits et gestes sont épiés par des hordes de fans passionnés, des hommes âgés majoritairement entre 35 et 50 ans. Costumes, produits dérivés, sites aguichants : tout est mis en œuvre pour créer le désir et accroître un culte qui ne sert qu’à rentabiliser une industrie qui cultive ses propres démons autour de l’icône féerique et affriolante de la docile jeune fille en fleurs. (P.B.)

Présenté en V.O. japonaise avec S.-T.F. Un film de Kyoko Miyake Canada · Japon · Royaume-Uni. 2017. 90 min. Documentaire musical écrit et réalisé par Kyoko Miyake. Mus. orig. : David Drury.

26

moisdudoc.ca


Mardi 8 mai à 14 h Vendredi 25 mai à 19 h

TOMORROW’S POWER Amy Miller nous emmène à la recherche du pouvoir de demain. À Gaza, la centrale électrique au pétrole partiellement détruite occasionne des pannes de courant dans les hôpitaux. En Rhénanie, un groupe d’activistes du climat nous montrent les lieux dévastés par le retour en force de l’industrie minière. À Arauca, au centre est de la Colombie, les communautés autochtones sont prises en tenailles entre l’État qui militarise à outrance la zone et les mégaprojets économiques des multinationales. Au cœur de trois situations conflictuelles, Amy Miller met en scène une énergie qui semble traverser les continents et animer une nouvelle forme de changement social.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.S.-T.F.

Un film de Amy Miller Québec. 2017. 78 min. Documentaire écrit et réalisé par Amy Miller.

27


Mardi 15 mai à 14 h Jeudi 31 mai à 12 h

LA TERRE VUE DU CŒUR Depuis des lustres, Hubert Reeves vulgarise avec succès toutes les notions reliées à l’astrophysique, en plus de poser un regard lucide sur la place et le rôle qu’occupe l’espèce humaine dans l’univers. Dans ce documentaire, le scientifique porte cette fois-ci le chapeau de l’écologiste inquiet du sort de notre planète au vu des changements climatiques observés depuis plusieurs années. Fort bien entouré d’experts en biologie animale ou en botanique, de spécialistes des milieux marins et de philosophes, Reeves nous convie à une prise de conscience essentielle quant à l’avenir de la race humaine et aux répercussions que notre mode de vie peut avoir sur toutes les formes de vie actuelles sur la Terre. Il anticipe avec crainte ce qu’il nomme la sixième extinction, tout en demeurant un lutteur acharné pour la cause environnementale et un amoureux profond de la biodiversité. (P.B.)

Présenté en V.O.F. Un film de Iolande Cadrin-Rossignol Québec. 2018. 90 min. Documentaire écrit et réalisé par Iolande CadrinRossignol. Mus. orig. : Nicolas Maranda.

28

moisdudoc.ca


Jeudi 3 mai à 19 h Dimanche 20 mai à 14 h

INNU NIKAMU : CHANTER LA RÉSISTANCE Grâce à la musique qui a accompagné les Innus tout au long de leur histoire, le réalisateur Kevin Bacon Hervieux retrace la fabuleuse aventure des fondateurs du Festival Innu Nikamu de Maliotenam, des musiciens, des artisans et des collaborateurs qui ont allumé l’espoir d’un peuple en détresse, osant croire que le défi de la réappropriation de leur culture et de leur langue était possible.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.S.-T.F.

Un film de Kevin Bacon Hervieux Québec. 2017. 92 min. Documentaire écrit et réalisé par Kevin Bacon Hervieux.

29


Dimanche 6 mai à 19 h Mardi 22 mai à 19 h

ÉCHOS D’ISTANBUL Ils vendent de tout. Des tissus, de la nourriture, des rideaux… Tous le font dans la rue, à Istanbul. Depuis plus de 50 ans, pour certains d’entre eux. Mais leur mode de vie doit changer. Comme leur ville qui s’embourgeoise rapidement et que les autorités veulent « moderne et propre ». En cinq ans, les quartiers populaires y ont été détruits et les populations évincées. Pour ces vendeurs de rue, ce n’est pas que leur métier qui est en jeu, mais aussi toute une culture et ses traditions. Une préoccupation qui va aussi gagner la jeunesse du pays, en particulier un groupe hip-hop engagé. Rythmant son film avec les bruits de la ville habilement mis en valeur, Giula Frati a suivi l’évolution de la situation sur près d’une décennie.

Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Giulia Frati De la même réalisatrice Pupa’s Garden Québec. 2017. 100 min. Documentaire écrit et réalisé par Giulia Frati.

30

moisdudoc.ca


Lundi 14 mai à 14 h Mercredi 30 mai à 14 h

DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS « Je suis Babouillec très déclarée sans parole. Seule enfermée dans l’alcôve systémique, nourricière souterraine de la lassitude du silence, j’ai cassé les limites muettes et mon cerveau a décodé votre parole symbolique : l’écriture. » Ce texte (extrait du livre Algorithme éponyme), c’est Hélène Thomas, autiste de 30 ans, qui en est l’auteure. À l’aide de lettres plastifiées, elle s’est récemment mise à communiquer avec son entourage alors qu’elle n’avait jamais appris à lire ou à écrire. Cette poésie soudaine et inespérée, puis éditée, a attiré l’attention de Pierre Meunier, metteur en scène, qui décida de monter un spectacle théâtral à partir des mots de celle qui se surnomme Babouillec. Durant deux années, la réalisatrice Julie Bertuccelli a filmé deux processus de création. Celui de Pierre, donnant naissance à une œuvre qui prend vie sur scène. Puis, celui d’une jeune femme dont la poésie exaltée semble provenir du cosmos. (P.B.)

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Julie Bertuccelli France. 2016. 85 min. Documentaire écrit et réalisé par Julie Bertuccelli.

31


Jeudi 3 mai à 12 h Mercredi 9 mai à 19 h

LES DÉPOSSÉDÉS LES DÉPOSSÉDÉS, c’est un nouveau documentaire signé Mathieu Roy (Surviving Progress) qui s’intéresse au sort de l’humanité. Le réalisateur québécois a parcouru le monde pour aller à la rencontre de gens inspirants qui abordent les problèmes qui nous menacent en apportant une vision éclairée sur la façon dont l’humain peut changer le cours des choses. À travers de nombreux témoignages recueillis au Canada, en Inde, au Brésil, en Suisse, en République démocratique du Congo et au Malawi, Roy et son équipe plongent au cœur des enjeux de notre planète et abordent avec intelligence et lucidité les domaines de l’économie de marché et de l’agroalimentaire. Dans la lignée du documentaire Demain, le tout est porté par des images sublimes, autant rurales qu’urbaines, des images lourdes de sens visà-vis de nos lendemains. (P.B.)

Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Mathieu Roy Du même réalisateur L’Autre Maison Québec · Suisse. 2017. 78 min. Documentaire réalisé par Mathieu Roy.

32

moisdudoc.ca


Samedi 5 mai à 19 h Jeudi 17 mai à 12 h

RAT FILM À travers les murs, les clôtures et les ruelles, les rats exposent non seulement les limites de la séparation que nous tentons de placer entre eux et nous, mais ils y construisent des maisons. RAT FILM est un long métrage documentaire qui utilise le rat – ainsi que les humains qui les aiment, vivent avec eux et les tuent – pour explorer l’histoire de Baltimore. « Il n’y a jamais eu de problème de rats à Baltimore, ça a toujours été un problème de population ». RAT FILM est un documentaire comme il s’en fait peu, alliant un humour incisif à une direction photo rappelant un peu l’effet d’un kaléidoscope.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.A.S.-T.F.

Un film de Theo Anthony États-Unis. 2017. 82 min. Documentaire écrit et réalisé par Theo Anthony.

33


Samedi 26 mai à 12 h Mercredi 30 mai à 19 h

EXIL AU FAR WEST Présenté en V.O.F. Un film de Sophie Fortier Québec. 2017. 59 min. Documentaire écrit et réalisé par Sophie Fortier.

Sur une île de roches, non loin du cercle polaire, ils sont débarqués dans un élan similaire : partir pour tenter de recommencer. Le Grand Nord fut d’abord une porte de sortie, puis devint bientôt un endroit difficile à quitter. Peu importe leur vie d’avant, ils sont maintenant chauffeurs de taxi dans cette ville isolée de l’Arctique. Seuls au volant de leur voiture, ils sillonnent, tournent littéralement en rond, jour et nuit. Un Tetris perpétuel sur ce qu’on appelle la ring road : une boucle asphaltée d’une dizaine de kilomètres. PRÉCÉDÉ DU COURT MÉTRAGE

LÀ OÙ JE VIS

Un film de Sarah Baril Gaudet Canada. 2017. 16 min. LÀ OÙ JE VIS est une histoire faite de solitude et de vent, racontée avec la poésie de la toundra austère du Nunavik et la beauté des mots de la jeune Martha.

Mardi 8 mai à 12 h Jeudi 24 mai à 14 h

MANIC Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Kalina Bertin

Témoin de l’altération des facultés mentales de son frère et de sa sœur, la documentariste Kalina Bertin, à la recherche d’une explication aux troubles psychologiques qui rongent ses proches, explore le passé de son père et fait alors des découvertes surprenantes.

États-Unis. 2017. 86 min Documentaire écrit et réalisé par Kalina Bertin.

34

moisdudoc.ca


Lundi 7 mai à 19 h Mercredi 30 mai à 12 h

MINORITAIRES MINORITAIRES offre un point de vue de l’intérieur sur les militants du Mouvement des Insoumis et sur leurs actions politiques, de 2011 à 2016. Le groupe milite avant tout pour la langue française et la culture québécoise. À la suite de la Charte des valeurs proposée en 2013 par le Parti québécois, les préoccupations des Insoumis prennent une tangente définitivement identitaire qui se cristallise dans la peur de l’islamisation du Québec. Devant la caméra attentive se révèlent peu à peu les contradictions et la confusion idéologique du groupe, mais aussi sa troublante familiarité. Les personnages deviennent le reflet d’un phénomène social actuel, tant au Québec qu’ailleurs dans le monde, celui de la résurgence des mouvances nationalistes. À travers celles-ci, des groupes d’individus expriment la crainte de perdre leurs privilèges dans un monde de plus en plus complexe et hétérogène. Le film propose une expérience cinématographique immersive, au plus près des personnages. Il laisse aux spectateurs, s’ils le désirent, le soin de prendre position face aux propos tenus par ces derniers.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Simon Gaudreau Québec. 2017. 83 min. Documentaire écrit et réalisé par Simon Gaudreau.

35


Vendredi 4 mai à 14 h Lundi 21 mai à 12 h

GRAND CRU Exilé en Bourgogne depuis 30 ans, le Québécois Pascal Marchand cultive une passion hors du commun pour le vin. Dans cette région réputée mondialement pour la qualité de ses vins, Marchand a su, au fil des années, développer une expertise en s’inspirant grandement de techniques jadis utilisées par des moines. En résulte la pratique d’une agriculture biodynamique qui évite l’utilisation de pesticides et autres produits chimiques. Au fil du film, on voit l’artisan prendre un soin méticuleux de ses vignes, partager ses connaissances avec l’ensemble des producteurs régionaux et livrer son savoir à des spécialistes nord-américains du vin. Tourné en 2016 alors que le gel et la grêle ont gravement affecté les récoltes bourguignonnes, le documentaire met en lumière les problématiques provoquées par les changements climatiques auxquels font face l’ensemble des producteurs de cette région vigneronne à la beauté légendaire. (P.B.)

Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de David Eng Québec. 2018. 80 min. Documentaire écrit et réalisé par David Eng. Mus. orig. : Jean-Olivier Bégin.

36

moisdudoc.ca


Samedi 5 mai à 12 h Mardi 22 mai à 14 h

COMME UN CAILLOU DANS LA BOTTE COMME UN CAILLOU DANS LA BOTTE nous fait découvrir le Florence des marchands ambulants sénégalais pour qui la vente de rue est souvent un passage obligé. Une réalité invisible aux yeux des dix millions de touristes qui affluent dans la capitale toscane chaque année et dont plusieurs achètent les marchandises dans la plus totale insouciance. Filmé entre l’Italie et le Sénégal, ce documentaire fort de contrastes montre comment la situation de ces migrants économiques ne cesse de se compliquer avec la vague déferlante de réfugiés demandeurs d’asile.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.A.S.-T.F.

Un film de Hélène Choquette Québec. 2017. 70 min. Documentaire écrit et réalisé par Hélène Choquette.

37


Mardi 15 mai à 12 h Vendredi 25 mai à 12 h

LE DERNIER SOUFFLE, AU CŒUR DE L’HÔTEL-DIEU DE MONTRÉAL Fondé par Jeanne Mance en 1642 en même temps que la ville, l’Hôtel-Dieu de Montréal est remplacé, en 2017, par le nouveau CHUM. Tandis que les grues s’affairent à terminer le mégacomplexe hospitalier, des étages entiers se vident à l’Hôtel-Dieu. Il est minuit moins une. Liée à la fondation de Montréal, cette institution est en voie de perdre sa vocation première, et notre métropole, un édifice patrimonial de première importance. Pendant ce temps, ses occupants vivent avec inquiétude les derniers moments de cet édifice qui représente, pour les religieuses leur demeure, pour les patients, les bénévoles, le personnel, les infirmières et les médecins, un milieu de vie et, pour les Montréalais, un bâtiment témoignant des origines de leur ville.

Présenté en V.O.F. Un film de Annabel Loyola De la même réalisatrice La Folle Entreprise, sur les pas de Jeanne Mance Québec. 2017. 72 min. Documentaire écrit et réalisé par Annabel Loyola.

38

moisdudoc.ca


Vendredi 11 mai à 19 h Lundi 28 mai à 12 h

RAMEN HEADS Le chef légendaire que l’on surnomme Ramen King, Osamu Tomita, nous emmène dans son monde, révélant chaque étape de son approche obsessionnelle pour créer la soupe et les nouilles parfaites, et sa recherche incessante des ingrédients de la plus haute qualité. En plus de l’histoire de Tomita, le film décrit également cinq autres boutiques remarquables, chacune avec sa philosophie et sa saveur propres, qui illustrent différents aspects du monde ramen. Mélangeant dans un bref aperçu les racines historiques du ramen, le film offre aux spectateurs un regard en profondeur sur la culture entourant ce plat unique et séduisant.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.S.-T.A.

Un film de Koki Shigeno Japon. 2017. 79 min. Documentaire écrit et réalisé par Koki Shigeno.

39


Vendredi 4 mai à 12 h Lundi 21 mai à 19 h

ROLLER DREAMS Venice Beach en Californie est au bord d’une explosion de culture pop. Les jeunes de couleur, cherchant refuge dans la tourmente du centre-ville de Los Angeles, affluent vers la communauté éclectique de l’océan et créent un tout nouveau phénomène : le roller! Leurs personnalités vibrantes et leur talent attirent des foules massives et influencent les tendances à la télévision et au cinéma. Pourtant, l’embourgeoisement, la politique et la drogue menacent de faire disparaître leurs rêves. Premier long métrage de l’expatrié australienne et éditrice de la série Girls, Kate Hickey, ce documentaire retrace l’histoire du mouvement roller américain sur la musique de Prince, Gap Band et James Brown.

Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Kate Hickey États-Unis · Australie. 2017. 79 min. Documentaire écrit et réalisé par Kate Hickey.

40

moisdudoc.ca


Lundi 7 mai à 12 h Samedi 26 mai à 19 h

RBG RBG décrit la vie de Ruth Bader Ginsburg, juge à la Cour suprême, âgée de 84 ans. Le film offre un portrait biographique de l’avocate qui a marqué l’histoire de la justice américaine, devenue une icône du changement social et du progrès au cours de son ascension jusqu’à la Cour suprême des États-Unis. Il évoque son mariage, les défis personnels qu’elle a affrontés pendant les maladies de son mari, sa nouvelle notoriété sur Internet et, bien sûr, l’héritage durable de son esprit juridique pointu et l’impact qu’elle a eu sur l’une des plus grandes institutions américaines.

Présenté en V.O.A.S.-T.F.

Un film de Betsy West et Julie Cohen États-Unis. 2017. 97 min. Documentaire écrit et réalisé par Betsy West et Julie Cohen.

Réalisé par Betsy West et Julie Cohen, RBG présente de nombreuses images de Ginsburg tout au long de sa carrière, ainsi que des interviews avec des membres de sa famille, des amis et des collègues.

moisdudoc.ca

41


Samedi 19 mai à 12 h Jeudi 31 mai à 19 h

THE PATRIARCH’S ROOM À Jérusalem, l’Église orthodoxe grecque est la troisième propriétaire en importance de terres privées. Et le patriarche Irineos est celui qui règne sur l’affaire, signant lui-même tous les contrats de location avec l’État d’Israël. En 2005, des fidèles palestiniens en ont pourtant eu assez et l’ont accusé d’avoir loué ses terres à long terme à des colons extrémistes. Une accusation assez grave pour que le patriarche soit démis de ses fonctions, une première dans l’histoire de plus de 2 000 ans de l’Église. Durant onze ans, il est resté prisonnier dans sa chambre, avec seulement un téléphone et une petite fenêtre. Pénétrant ce monde secret, à l’influence et au pouvoir bien plus étendus que l’on pourrait croire, Danae Elon raconte à la première personne ce qui est vraiment arrivé au patriarche.

Présenté en V.F. Un film de Danae Elon Canada. 2017. 70 min. Documentaire écrit et réalisé par Danae Elon.

42

moisdudoc.ca


Mardi 15 mai à 19 h Vendredi 25 mai à 14 h

TA PEAU SI LISSE Exploration libre du quotidien de six hommes dévorés par leurs passions : la performance, le dépassement et autres impulsions du corps. Denis Côté pose sa caméra sans jugement ni parti pris, mais avec curiosité et nous montre six athlètes de haut niveau dans leur univers complexe, naviguant entre la compassion et l’étrangeté de leurs rituels d’entraînement. Obsédés par le dépassement de soi, ces hommes repoussent leurs limites tant au gym que dans leurs cuisines où l’on découvre leurs diètes parfois extrêmes. Côté dresse un portrait tendre de ces gladiateurs modernes dont la personnalité et la sensibilité sont fascinantes.

moisdudoc.ca

Présenté en V.O.F.

Un film de Denis Côté Québec · France · Suisse. 2017. 93 min. Documentaire écrit et réalisé par Denis Côté.

43


Jeudi 17 mai à 14 h Dimanche 20 mai à 19 h

LE VÉNÉRABLE W. Présenté en V.O.S.-T.F. Un film de Barbet Schroeder Du même réalisateur Single White Femae France · Suisse. 2017. 100 min. Documentaire écrit et réalisé par Barbet Schroeder. Mus. orig. : Jorge Arriagada.

Troisième documentaire sur l’incarnation du mal chez l’Homme, LE VÉNÉRABLE W. fait suite aux portraits d’Idi Amin Dada et de Jacques Vergès concoctés par Barbet Schroeder. Ici, c’est sur un gourou sectaire bouddhiste sévissant à Mandalay, en Birmanie, que le cinéaste suisse pointe sa caméra. Ce moine pontife, appelé Vénérable W., y dirige un parti où la haine raciale est prêchée, et ce, dans un pays pourtant ancré dans une philosophie bouddhiste pacifiste. Là-bas, depuis plus de dix ans, la minorité musulmane est ostracisée et victime d’un discours d’éradication. Ce cadre, aux politiques sociales qui rappellent celle du nazisme, mystifie par son horreur comme l’a si bien fait le fort troublant The Act of Killing. Il témoigne ainsi d’une ségrégation banalisée, nourrie au discours xénophobe sur fond d’idéologie religieuse, n’ayant pour but que de satisfaire le narcissisme d’un manitou de pacotille. (P.B.)

Samedi 12 mai à 12 h Mardi 22 mai à 12 h

LE COMMUN DES MORTELS Présenté en V.O.F. Un film de Carl Leblanc Du même réalisateur Le Cœur d’Auschwitz Québec. 2017. 80 min. Documentaire écrit et réalisé par Carl Leblanc.

44

Le cinéaste Carl Leblanc a eu l’idée d’explorer le Québec du XXe siècle en mettant la vie de son père, Évérard, au cœur même de son documentaire. Ce choix fait d’ailleurs tout l’intérêt de ce film bien que cet homme, qui fut tour à tour bûcheron, cuisinier, colporteur et vendeur d’automobiles, n’ait rien d’un être d’exception. Ce père de famille, typique Canadien français du Québec d’alors, a tout du plus commun des mortels et fait qu’on peut voir en lui nos propres aïeuls. À l’aide de films d’archives, de témoignages et de regards empreints d’humanisme sur la société québécoise du siècle dernier, LE COMMUN DES MORTELS séduit tout en subtilité. Le film devient une ode au quotidien d’Évérard, à la ruralité gaspésienne d’il y a 50 ans, à un mode de vie teintée de catholicisme et de révolution industrielle à l’aube de celle qui sera tranquille, mais aussi essentielle pour l’épanouissement des Québécois. (P.B.)

moisdudoc.ca


Samedi 12 mai à 19 h Lundi 28 mai à 14 h

LOUISE LECAVALIER – SUR SON CHEVAL DE FEU LOUISE LECAVALIER – SUR SON CHEVAL DE FEU raconte l’histoire inspirante de cette créatrice indomptable, qui a révolutionné la danse contemporaine dans les années 1980 avec le chorégraphe Édouard Lock et qui voit aujourd’hui sa carrière en solo s’épanouir sur la scène internationale. À 58 ans, Louise Lecavalier est une icône de la danse, une créatrice unique dont l’art transcende les limites du corps humain.

Présenté en V.O.S.-T.F.

Un film de Raymond St-Jean Québec. 2017. 102 min. Documentaire écrit et réalisé par Raymond St-Jean.

Des danses spectaculaires, des musiques originales et des entrevues exclusives composent un film inspirant et émouvant qui dessine le portrait intime d’une artiste passionnée et toujours habitée par la quête du mouvement parfait.

moisdudoc.ca

45


INDEX DES FILMS 20 5 24 37 44 6 32

2 POUCES EN HAUT DE LA CARTE

38

DERNIER SOUFFLE, AU CŒUR DE L’HÔTEL-DIEU DE MONTRÉAL, LE

31 8 9 30 10 34 12 36 29 13 15 14 45 25 34 35 16 17 18 7 19 39 33 41 22 40 23 22 43 21 28 42 11 26 27 44 8

DERNIÈRES NOUVELLES DU COSMOS

46

42 GRAMS BRAS DE FER COMME UN CAILLOU DANS LA BOTTE COMMUN DES MORTELS, LE DAVID LYNCH : LA VIE ARTISTIQUE DÉPOSSÉDÉS, LES

DOUBLE PEINE DPJ ÉCHOS D’ISTANBUL ET LES MISTRALS GAGNANTS EXIL AU FAR WEST FERME ET SON ÉTAT, LA GRAND CRU INNU NIKAMU : CHANTER LA RÉSISTANCE INTELLIGENCE DES ARBRES, L’

TARIFS Passeport 31 jours

Documentaires illimités En prévente jusqu’au 30 avril

3 films 1 film

45 $ 35 $ 21 $ Tarif régulier du cinéma

L’Abonne-Clap est valide.

JANE LETTRES DE MA MÈRE, LES LOUISE LECAVALIER – SUR SON CHEVAL DE FEU MAISON DES SYRIENS, LA MANIC MINORITAIRES OUVRIR LA VOIX PÉPITES, LES QU’EST-CE QU’ON ATTEND? QU’IMPORTE LA GRAVITÉ QUÉBEC MY COUNTRY, MON PAYS RAMEN HEADS RAT FILM RBG RÉSURRECTION D’HASSAN, LA ROLLER DREAMS ROUNDUP FACE À SES JUGES, LE RUE DE LA VICTOIRE TA PEAU SI LISSE TEMPS DE LA MANIC, LE TERRE VUE DU CŒUR, LA THE PATRIARCH’S ROOM THREE IDENTICAL STRANGERS TOKYO IDOLS TOMORROW’S POWER VÉNÉRABLE W. , LE VISAGES VILLAGES

Directrice artistique Martine Lapointe Infographiste Catherine Ducharme Réviseure Marie Chabot Textes André Caron, Pierre Blais, Sami Gnaba, RIDM 2016 Bruno Dequen – RIDM 2018 ELC · SERVICES PROMOTIONNELS DE CINÉMA promocinemaelc.com Confiez-nous vos projets. info@promocinemaelc.com

moisdudoc.ca


Voir en perspective - 2e édition  

31 jours · 45 documentaires · 89 représentations

Voir en perspective - 2e édition  

31 jours · 45 documentaires · 89 représentations

Advertisement