Page 1

Les

NOUVELLES

des deux rives 2,20€ FéV-MARS 2010

JOURNAL INDÉPENDANT DES RIVES DE SEINE

Régionales : enjeu local et test national

Numéro 91

ANDRÉsy

SAINT-EXUPÉRY

De nombreux Andrésiens s'y sont rendus pour doner leur sang. Cette collecte était organisée par des collégiens de Saint-Exupéry le 23 janvier. Une réussite ! (page 7)

CHANTELOUP

ÉDUCATION NATIONALE

Valérie Pécresse

Jean-Paul Huchon

La maire, Catherine Arenou, en colère contre la politique actuelle ! (page 10)

Verneuil s/S.

Centre de voile ou pas

L'aménagement de la base de loisirs pose questions. (page 12)

David Douillet

Eddie Aït


SUR PLACE ET A EMPORTER

Villa César

Grande

RISTORANTE

Salle

59 rue Pierre Leroy

Mariages, réceptions, anniversaires.

(à 500 m d’EADS) 78130 LES MUREAUX Réservation au

Soirées

à thèmes Karaoké, spectacles, musicaux.

Terrasse exterieure ombragée 100 couverts.

Pizzas au feu de bois

01 30 99 53 65


LES NOUVELLES DES

Éditorial

FÉVRIER-MARS 2010

à quand (enfin) la démocratie floue…

P

ouvoir détenu par le peuple, pour le peuple, la démocratie est devenue aujourd’hui le seul régime politique en qui l’humanité puisse espérer un avenir heureux, équitable… Pourtant il n’est pas de jour où les citoyens ne manifestent leur mécontentement vis-à-vis de leurs gouvernements, de leurs lois, de leur justice… Or les représentants de ces gouvernements démocratiques ont été élus par tous les citoyens ! Ceux-là ne savent donc plus où sont passées leurs voix.

d’étendre ce choix subversif du « OUI ou NON », binaire,   à un autre choix, diversifié, qui offre au citoyen électeur, au moment du vote, une possibilité d’expression beaucoup plus proche de sa pensée. Ainsi, dans le secret de l’isoloir, notre électeur pourrait s’interroger en toute quiétude  sur quatre possibilités : je suis pour l’adoption de la loi, c’est OUI, j’hésite (OUI, mais…), je ne sais pas (NON, à moins que), je n’en veux pas (NON), rejoignant la liste des abstentionnistes.

Comment faire pour qu’à l’issue d’un scrutin tous les électeurs soient satisfaits ? Une situation qui serait normale dans une démocratie. Mais dans les faits, c’est impossible. Prenons pour exemple un référendum. Une décision (mettons un projet de loi) est proposée aux suffrages du peuple. Les citoyens sont convoqués aux urnes pour donner leur avis par l’expression de deux bulletins de vote dont un seul doit être déposé dans l’urne pour que l'expression du choix soit valable. L’un comportant le mot «  OUI  »,  l’autre le mot « NON ». Au dépouillement, les bulletins OUI, et les NON « valables » sont dénombrés, et ce n’est que si le nombre des OUI est supérieur à celui des NON que la loi est adoptée.

Il aurait donc à choisir, par exemple, entre quatre bulletins correspondant à quatre réponses, dont une serait majoritaire : 1.-OUI , 2.-OUI, mais, liste des hésitants,  3.- NON, à moins que, liste des sceptiques,  4.- NON, rejet,  à ajouter aux abstentions. Après le dépouillement, les scrutateurs pourraient effectuer des opérations du style  : la liste 3 rejoint la liste 2 si cette dernière est majoritaire. Ou la liste 4 si cette dernière est majoritaire. Dans cer tains cas, cette jonction dynamique pour rait éviter un second tour. Dans les années 1970, lors d’un référendum, un certain nombre de politiques ont mené leur campagne avec les slogans OUI, NON ainsi que OUI, mais… et NON, mais. Ce système peut également s’appliquer à un second tour de présidentielle. Voilà peut-être ce qu’utiliseront les futurs transhumains de l’hyperdémocratie mondiale que Jacques Attali nous prévoit dans sa troisième vague de l’avenir. Pierre TASSAIN

«Comment faire pour qu’à l’issue d’un scrutin tous les électeurs soient satisfaits ?»

Donc seuls ceux qui ont voté pour le OUI majoritaire en tireront satisfaction, et ceux qui avaient des doutes, qui étaient contre, ou à qui il manquait peut-être quelques voix pour être majoritaires, tous ceux-là plus la liste des abstentionnistes sont considérés comme des citoyens, mais de seconde zone. Ils sont ignorés. C’est injuste. C’est là que la logique floue (empruntée aux mathématiques) pourrait intervenir pour la satisfaction de tous.Elle apporterait en effet la capacité

3

nouvelles-des-deux-rives.com

redaction@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

sommaire

FÉVRIER-MARS 2010

ÉDITORIAL

page

3

La nuit des associations marquée par la rigueur

page

6

Une collecte de sang organisée par les collégiens

page

7

L’avenir se dessine en 2010

pages 8

Les débuts du « pédibus »

page

À quand (enfin) la démocratie floue…

culture

actualité locale andrésy carrières

9

chanteloup Catherine Arenou en colère ...

page 10

triel

Un parc solaire est-il pertinent ?

page 11

verneuil

Centre de voile ou pas...

page 12

vernouillet Val-de-Seine II, le voilà !

pages 13 et 14

interco

pages 15 et 16

Opa... cités : la CA2RS pour quoi faire ?

RÉGIONALEs 2010 analyse politique

Valérie Pécresse «vs» une gauche à trois têtes

pages 17 à 20

Finances locales école

Le Conseil général impose

pages 22 et 23

la rigueur aux collèges

sports boxe anglaise

Grande soirée pour le BAM !

page

24

escrime

Carré d’As 2010 : bilan mitigé

page

25

volley-ball

Val-de-Seine volley-ball, une dynamique nouvelle

page

26

judo

Championnat seniors deuxième division

page

27

Le signe de la lune

page

28

La nuit des associations à Andrésy marquée par la rigueur.

Page 6

citoyennetÉ

CULTURE un jour un livre

bloc-notes de l'histoire 2010, une année France-Russie théâtre hommage

Vignes et vignerons de jadis "Smoking Chopin" à Béjart "L'Antichambre" de J-C Brisville Guy Ferrand nous a quittés !

29 pages 30 et 31 page

32 page 33

page

cuisine le macaron

bien-être

notre forme

La delicieuse recette secrète un musee à

pages

Montmorillon

« Nos enfants nous accuseront »

en bref

pages

4

34 et 35 page

36

pages

37

38 et 39

nouvelles-des-deux-rives.com

Les parents de Carrières se mobilisent pour le pédibus.

Page 9


LES NOUVELLES DES

sommaire

FÉVRIER-MARS 2010

sports

www.nouvelles-des-deux-rives.com

Après la fusion avec les Mureaux, le Val-de-Seine Volley-ball peut prétendre à monter dans l'hiérarchie départementale.

Page 26

(Photos D.R.)

ACTUALITÉ LOCALE

A Triel, le parc solaire a fait l'objet d'une présentation technique. Les propriétaires de leur côté réclament un «juste prix» pour les terrains concernés. Page 11

Les Nouvelles des Deux Rives existent maintenant sur internet. Plutôt que la reprise pure et simple du contenu rédactionnel de l’édition papier, ce site a vocation de complément. Vos rédacteurs habituels y publient des textes et surtout beaucoup de photos et de vidéos. Il y aura des forums et une newsletter. Bref, son développement correspondra à la vocation de ce média : l’interactivité. Le site est organisé en rubriques : ACTUALITÉ LOCALE - CULTURE SPORTS - MA VILLE - ASSOCIATIONS OPINIONS - NATURE - MA MAISON. Nous vous invitons à le découvrir et à nous faire part de vos opinions et suggestions... redaction@nouvelles-des-deux-rives.com

Les rédacteurs des éditions papier et numérique disposent d’une adresse courriel qui facilite le lien avec les lecteurs... Les Nouvelles des Deux Rives : Journal indépendant, fondé en 2001 Éditeur délégué : LOKOMODO Sécrétaire général : Ludovic Berneau Tél. : 06 66 76 23 21 Commission paritaire : 0311 I 79525 Les Nouvelles des Deux Rives est un journal à vocation citoyenne. Son objectif est double : traiter des questions locales touchant le territoire de la Communauté d'Agglomération des Deux Rives de Seine et au-delà, ouvrir le débat sur les questions nationales et internationales. Farouchement attachés à la liberté d’expression et à la participation démocratique, nous souhaitons que le journal soit un lieu de discussions vivant, sans sectarisme, dogmatisme ni esprit de polémique stérile. Le journal est ouvert à l’expression de toutes les opinions, dans le respect de quelques grands principes : démocratie, laïcité, égalité, non-discrimination, absence d’atteinte à la dignité humaine. La ligne éditoriale est décidée et mise en œuvre par la rédaction, en toute collégialité. Rédaction : Rodrigo Acosta, Claude Barouh, Ludovic Berneau, Christine Briquet, Damien Delerin, François Darcq, Robert Landsberger,Véronique Remont, Hervé Roux, Pierre Tassain, Lionel Wastl. Les photos, dessins et infographies publiés ne peuvent en aucun cas être reproduits sans l'autorisation expresse de la direction du journal et de leurs auteurs.

La maire de Vernouillet a présenté à la presse le projet de nouveau centre commercial. Page 13

5

nouvelles-des-deux-rives.com

Abonnement 10 numéros par an : 20 euros. Prix unitaire : 2,20 euros 4 Impasse du Nord - 78510 Triel-sur-Seine Directeur de la publication : Rodrigo Acosta Tél.: 06 79 69 51 50 abonnement@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

ANDRÉSY

La nuit des associations marquée par la rigueur Près de 400 personnes étaient attendues pour la traditionnelle soirée dédiée aux associations de la ville. Finalement 350 repas ont été servis. La Nuit des associations version 2010 fut la plus terne. Et pour cause : la mairie n’a pas récompensé les associations culturelles, sociales ou sportives les plus méritantes aux yeux de la municipalité. Finies les «Androphées», ces statuettes qui faisaient la fierté de certaines associations…

Raison officielle : « Récompenser autrement »

L'année 2010 placée sous le signe du sport.

Il n’empêche : la fin des récompenses Dans un discours davantage porté est une réelle surprise de la part d’un sur les futures réalisations de la ville maire, bientôt candidat aux cantoque sur le travail des associations de nales, qui a toujours su être proche la ville, le maire, Hugues Ribault des milieux associatifs, véritables (UMP) a tenté de justifier la fin des nids à électeurs… Androphées : dorénavant la munici2010 : année du sport ! palité «récompensera autrement». Pour l’édile, il y aura d’autres « manifes- Hugues Ribault a annoncé que l’antations plus adaptées pour récompenser. née 2010 serait placée sous le signe Nous voulons remercier les associations du sport : « Une fête du sport aura lieu plus directement, notamment les jeunes ». pour fêter l’arrivée du Parc sportif des Autant dire que les explications du Cardinettes. » Le complexe sportif maire furent obscures. s’appellera Stéphane Diagana : « Un Lors de la soirée, des langues se déliè- sportif exemplaire tant en matière de rérent dans l’assistance : la fin des Andro- sultats sportifs que dans la vie avec sa phées aurait deux raisons. D’une part, lutte active contre le dopage». la distribution créait des tensions entre Trois médailles de la ville... associations, certaines étant davantage et encore le comité (voire systématiquement, comme le de jumelage ! comité de jumelage) récompensées pour des raisons éminemment poli- Mais la municipalité n’allait pas quittiques. D’autre part, avec l’endette- ter les associations sans récompense. ment de la ville (18 millions d’euros Le maire a distribué, ce soir-là, trois prévus), la municipalité tente des pe- médailles de la ville à trois persontites économies çà et là. nalités andrésiennes méritantes.

6

nouvelles-des-deux-rives.com

(Photo DR)

D’abord à Annick Hénin, présidente de la Gymnastique Volontaire qui détient un impressionnant record d’adhérents : 400. Ensuite, à MarieJeanne Guyomard qui quitte - plus ou moins forcée - la présidence de l’Office municipal des sports. Enfin, à Bernard Morel, président du comité de jumelage de la ville qui, lui aussi, laisse sa place. Très ému, Bernard Morel s’est souvenu de ses activités au sein du comité mais n’a pas eu un mot pour son successeur, Jean-Pierre Dos Santos, conseiller municipal et responsable UMP du canton. Les relations seraient franchement médiocres entre les deux hommes. On peut déplorer l’absence de récompense pour le jeune twirleur andrésien Mathieu Mauclert, étoile sportive de la ville grâce à sa récente 5e place aux Championnats du monde… Lionel Wastl

Wastl@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

ANDRÉSY

Une collecte de sang organisée par les collégiens Dans le cadre de leur itinéraire de découverte, matière pluridisciplinaire obligatoire, des élèves de 5e et de 4e ont organisé une collecte de sang au sein de leur établissement. Une grande réussite populaire où les jeunes deviennent acteurs de leur propre éducation à la citoyenneté. Ce samedi matin 23 janvier, le collège Saint-Exupéry était exceptionnellement ouvert. Mais que se passait-il donc ? Une réunion parents-profs  ? Des élections ? En fait, une collecte de sang était organisée dans le réfectoire du collège !

Une opération montée par les élèves Cette opération réalisée par l’Etablissement français du sang (EFS) a été organisée par les élèves du collège des classes de 5e et de 4e, encadrés par deux de leurs professeurs : Bruno Le Cunff, professeur de mathématiques, et Sébastien Patoux, professeur de sciences de la vie et de la terre (SVT). Depuis quelques années, les collégiens ont deux heures hebdomadaires d’« itinéraires de découverte ». Il s'agit d'un enseignement transversal sur deux disciplines. L’objectif est de s’approprier des connaissances autrement. Ce ne sont pas des cours, mais des recherches libres, encadrées par les enseignants des deux matières en question. Deux heures qui ont été l’occasion de travailler autrement en montant

Les collégiens ont été récompensés : de nombreux Andrésiens se sont déplacés pour donner leur sang. (Photo DR) un projet transversal avec l’aide de C’est un beau travail qu’ont réalisé nos deux enseignants de matières diffé- élèves, grâce aussi à des enseignants morentes (ici, donc, mathématiques et tivés. » SVT). Le maire se saigne Sébastien Patoux et Bruno Le Cunff nous expliquent : « Les élèves ont tout fait. Ils ont contacté les acteurs et ont tout installé. C’est une première dans le collège. Cette collecte de sang est la concrétisation d’un travail de longue haleine qui avait commencé dès septembre avec des recherches documentaires, des exposés (notamment sur le sang et le corps humain), et des rencontres (avec EFS et des anciens élèves) ». Et ce n’est pas peu fiers que les deux enseignants insistent sur cette « action citoyenne et civique dans laquelle le jeune devient acteur et socialise aussi ses parents, car certains d’entre eux n’avaient encore jamais donné leur sang ! » Le principal du collège, M.  Proust, est très satisfait de l’opération : « Vous voyez comme les parents jouent le jeu ! En moins de deux heures, nous avons déjà eu la visite de plusieurs dizaines d’Andrésiens.

7

nouvelles-des-deux-rives.com

pour ses concitoyens ! Et là, surprise : parmi les Andrésiens allongés, le maire en personne, Hugues Ribault  ! Le maire donne de son temps pour sa ville, mais nous savons dorénavant qu’il donne aussi de son sang ! « Et voilà : un demi-litre de sang ! Vous êtes en pleine forme ! », s’exclame l’infirmière qui s’occupe du bras du maire. La PEEP, fédération de parents d’élèves, est aussi présente pour cette opération. Corinne Di Vitta, présidente de la PEEP d’Andrésy, est heureuse du nombre de donneurs présents et nous livre le témoignage le plus émouvant : « Suite à un accident, en 1993, j’ai été transfusée et, sans donneurs, je ne serais probablement pas là aujourd’hui… » Une opération civique qui sera renouvelée en juin prochain. L.- W.


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualitÉ locale

CARRIÈRES-SOUS-POISSY

L’avenir se dessine en 2010 Une ZAC nouvelle, une étude urbaine sur la centralité sont les composantes d’un projet politique de grande envergure à Carrières.

ZAC Saint-Louis

Cette ZAC doit faire l’objet d’un réaménagement important pour permettre au quartier de se forger une nouvelle image. Il faut désenConstat et choix pour demain claver cet espace et y améliorer les Carrières souffre aujourd’hui des circulations. En ce qui concerne choix urbanistiques passés, avec des l’habitat, le projet visera à renforcer morceaux de ville (centre ancien, la diversité (besoins en termes de quartier Saint-Louis, quartier des petits logements, amélioration du bords de Seine) qui fonctionnent séparément. Cette coupure est encore accentuée par le passage de la RD 190 et le tracé prévu de la A104. A Carrières, il n’y a donc pas de vrai « cœur de ville », de lieu fédérateur pour tous les quartiers. Eddie Aït a donné le ton à l’occasion de la cérémonie des vœux 2010  : « Nous nous sommes fixé comme mission de bâtir l’avenir de Carrières ». Pour lui, 2010 sera aussi l’année de la concertation publique et de la réflexion avec la présentation de l’«  étude de centralité urbaine » et donc, de l’appropriation du futur Carrières par ses habitants. Le futur Carrières, ce sont aussi les différentes zones d’aménagement concerté (ZAC)... Faisons un tour d’horizon. Eddie Aït donne le ton...(Photo DR)

ZAC

des

3 Cèdres

Cette ZAC prévoit la création d’un pôle économique tourné vers la filière des éco-constructions. Une étude urbaine menée par la Communauté d’agglomération et l’EPAMSA est en cours. Elle sera rendue fin juin et le projet de « ZAC des 3 Cèdres » sera alors connu en détails. En 2011, sur le périmètre des « 3 Cèdres », la Communauté d’agglomération et la ville vont lancer la réalisation du Parc des éco-constructions.

parcours résidentiel). Enfin, une attention toute particulière sera portée aux commerces de proximité et aux équipements publics. L’atout majeur de ce projet est sa portée écologique. En effet, la ZAC Saint-Louis se transformera en un pôle d’excellence environnementale,un éco-quartier qui deviendra une référence en la matière dans la vallée de la Seine. Dans les prochains mois, un calendrier sera défini et les premiers entretiens avec EFIDIS,le propriétaire foncier majoritaire dans ce périmètre auront lieu.

8

nouvelles-des-deux-rives.com

ZAC

des

Bords

de

Seine

La dernière tranche sera lancée cette année pour un objectif de construction en 2011-2012. Le projet comprend la création d’une centaine de logements en collectif et la réalisation d’un équipement public (crèche de 42 places). D’un point de vue architectural, les bâtiments seront sensiblement différents de ce qui a déjà été fait, avec une plus grande qualité environnementale. Une conception susceptible de préfigurer ce qui pourra être fait dans le cadre de l’étude de centralité…

Etude

de centralité

Cette étude doit également permettre de retrouver un lien avec la Seine et de faire de Carrières une ville qui rayonne à l’échelle de la Boucle de Chanteloup. Le Conseil en Architecture Environnement et Urbanisme des Yvelines sera par ailleurs mobilisé pour faire un diagnostic sur le logement. Pour mémoire, l’étude vise à programmer : - la création de 800 logements à l’horizon 2013 ; -  des équipements structurants  : salle de spectacle, cinéma et commerces diversifiés (25 000 m² SHON), crèche ; -  des activités  : activités tertiaires (2000 à 4000 m² SHON) et maison de la santé (500 à 1000 m² SHON), - une place centrale ; - un transport collectif en site propre (TCSP) reliant la ville de Carrières à la gare de Poissy. Déjà, le site de l’ancien magasin Bazarama est susceptible de pouvoir accueillir cette année un « KFC ». La rédaction

redaction@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualitÉ locale

CARRIÈRES-SOUS-POISSY

Les débuts du « pédibus » Bilan encourageant pour la première mise en oeuvre du service «  pédibus  » carriérois. C'est une première dans l'Interco. Épousant à fond les engagements écologiques, la logique de développement durable et les impératifs de la sécurité routière, la ville de Carrières a mis en place un service de « pédibus » (système de ramassage scolaire à pied). Malgré le froid, le « pédibus » a été expérimenté jusqu’au 15 janvier sur des écoles pilotes (école du Centre et groupe scolaire Bretagne). Le bilan est encourageant, avec une augmentation des usagers. Pour le maire de Carrières, Eddie Un mode de ramassage Aït, le «  pédibus  » a de nombreux scolaire qui se généralise... avantages  : «  Il permet de sécuriser les Le « pédibus » correspond à un autobus pédestre, c’est un nouveau mode abords des écoles et les cheminements piétons, de limiter les trajets en voiture et de ramassage scolaire. La dénomination au Canada est « autobus pédestre », la pollution occasionnée... et c’est aussi en Belgique « ramassage scolaire à pied». Mais cette formule n’est pas excluun moyen d’apprendre aux enfants à se sive au monde francophone. On parle en anglais de « walking bus » et en allemand de « Schule wegbegleitung », l’objectif principal étant de limiter le déplacer autrement ». Carrières a travaillé à la mise en recours inutile à l’automobile. -R.-A. place d’un «  pédibus  » en lien avec un cabinet d’études spécialisé et les directions des écoles « pilotes ». Pour connaître les besoins, une enquête a été réalisée au mois d’octobre 2009 auprès des parents et des élèves. En fonction des réponses et des lieux d’habitation, trois lignes de «  pédibus » ont été définies et matérialisées par des panneaux, tandis que des parents se sont engagés bénévolement à expérimenter le parcours. Cette expérience est une première dans la Communauté d’agglomération des Deux rives. En janvier, le maire UMP de Verneuil-sur-Seine a annoncé la mise en place d’un système similaire. Comme quoi, les clivages politiques disparaissent lorsqu’il s’agit de prendre des mesures La sécurité est une priorité du "pédibus". (Photos : Carrières-S-Poissy) écologiquement correctes. R.-A.

9

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

CHANTELOUP-LES-VIGNES

Catherine Arenou en colère contre l’éducation nationale Il est rare qu’un maire de notre intercommunalité fasse la une de la presse nationale. C’est pourtant le cas de la maire de Chanteloup-les-Vignes, interrogée sur les dispositifs scolaires dans les quartiers en difficulté par le mensuel « Le Courrier des maires  » (décembre 2009). Et Catherine Arenou n’est pas contente !

Dans le numéro de décembre 2009 (n° 230), Le Courrier des maires et des élus locaux analyse l’enchevêtrement peu efficace des dispositifs d’aide scolaire proposés par l’éducation nationale et par les communes. C’est ainsi que telle mesure proposée par l’éducation nationale réduit les moyens ou les effectifs donnés par l’état pour soutenir les actions municipales en faveur des quartiers en difficulté. Ou encore que tel soutien scolaire se déroule au même moment que les activités de la maison de jeunes ou du CCAS… La revue évoque ainsi « la concurrence ou l’enchevêtrement des dispositifs, les télescopages des mesures  » ou, pire, «  les mesures Darcos qui ont sonné le glas de l’élan local  » en matière d’aide à l’éducation. Par exemple, l’aide personnalisée en primaire ou l’accompagnement éducatif (issu du plan

Aux voeux du 16 janvier, Catherine Arenou a pris véritablement son rôle de maire. Pierre Gaillard en appui. (Photo DR)

Espoir Banlieue) « empiètent sur les Selon la maire, la municipalité de temps périscolaires investis par les villes ». Chanteloup tente, dans la mesure de ses possibilités, d’agir « en amont des « Aucune complémentarité difficultés  » tout en tentant de peravec le ministère» sonnaliser ses actions selon les proTrois élus sont donc interrogés sur blèmes rencontrés. cette question. Catherine Arenou, Le constat de la maire de Chantemaire (UMP) de Chanteloup-les- loup étonne par sa sévérité. Et on Vignes, confirme la sévérité de se frotte les yeux quand Catherine l’analyse du journal. Selon l’édile, Arenou déplore l’absence totale de il n’y a «  aucune politique éducative « complémentarité idéologique avec le mien commun avec l’éducation nationale. nistère de l’éducation nationale », alors Nous craignons à chaque rentrée que même que la majorité chanteloul’état mette en place un truc qui perturbe vaise appartient bien à la majorité immanquablement l’organisation des présidentielle ! villes ». Catherine Arenou Après un maire - Pierre Cardo Le Conseil départemental des Yvelines déplore que la politique qui jouait régulièrement les francsde l'Ordre des Médecins annonce que le Docteur du gouvernement en ma- tireurs au sein de l’UMP, voici son Lidy.S. KLEIN-SPEETJENS est autorisé tière d’éducation ignore successeur qui semble raisonner de à exercer la médecine à TRIEL-SUR-SEINE ce que font les communes la même façon ! à dater du 1/12/2009. - Consultations sur RDV au 06 66 86 12 32 en la matière : « Il faudrait Y aurait-il donc un effet terroir ? Un - Lundi, Mardi, Jeudi, Vendredi, Samedi s’asseoir à une même table et « effet Chanteloup » ?... - Spécialités : Gériatrie. (Français, Anglais et Néerlanorganiser la complémentarité dais) Cabinet situé au 55 rue Paul Doumer - 78510, Triel. locale ». L.-W.

10

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

TRIEL-SUR-SEINE

Un parc solaire est-il pertinent ? Les besoins en énergie sont en augmentation constante. Les sources d’origine fossile (pétrole, gaz, charbon…) ne sont pas inépuisables, et il est urgent de limiter le réchauffement climatique; sans oublier l’aspect économique.

La CA2RS, qui dirige l’opération, a décidé de concourir à un appel aux projets lancé par le ministère de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement durable et de la Mer (MEEDDM) d’implantation de parcs solaires dans les régions.

L’usage massif de l'énergie atomique (c'est celui retenu par les gouvernements français depuis cinquante ans) soulève, entre autres, le problème des déchets. Il est donc nécessaire d’utiliser, en complément, toutes les autres sources existantes. Solaire, éolien, géothermie semblent une réponse durable, car ce sont des énergies renouvelables qui offrent des perspectives de développement industriel à moyen et long terme. Le conseil municipal triellois du 17 décembre a délibéré sur un projet de parc solaire. En amont, la Communauté d’agglomération des Deux Rives (CA2RS) avait organisé un débat public le 10 décembre à l’Espace Senet. Triel a à sa disposition, dans la plaine, d’immenses étendues incultes et polluées qui jouirent jadis d’une activité économique certaine, pour devenir ensuite pendant des décennies une « zone de stockage de déchets ménagers à ciel ouvert » de triste mémoire.

Pourquoi un tel projet ? Le projet de la plaine de Triel concurrence un autre projet similaire dans l’Essonne. L’idée directrice est de faire entrer notre territoire dans une dynamique d’économie verte. C’est une société française, Alterrya, financée par le groupe allemand

Aujourd’hui, l’opportunité d'en rendre une partie réutilisable se présente sous la forme d’un projet Le projet triellois couvrirait 15 ha. d’installation, sur 15 hectares, pour commencer, de 15000 panneaux JUWI, qui a en charge ce projet qui, voltaïques (5 megawatts/heures), soit certes, est porteur d’une image posil’équivalent de l’alimentation éner- tive pour la commune et la CA2RS, qui est en cohérence avec les activité gétique de 2.400 logements.

11

nouvelles-des-deux-rives.com

d’éco-construction prévues dans la Boucle de Chanteloup, mais qui n’a pas que des aspects positifs.

Pour un vrai projet d’intérêt général En effet, même s’il revêt un caractère d’intérêt général, il n’est pas créateur d’emplois directs, et sa réalisation pourrait léser les actuels propriétaires des terrains. A l’issue du débat du 10 décembre, l'indemnisation pour les terrains a fait l’objet d’un désaccord avec la proposition (0,50 centimes/ m2 )faite par les pouvoirs publics, les propriétaires, selon l’ancien président-fondateur de l’association des propriétaires fonciers à Triel, se sentent lésés : « Dans le cadre du projet du centre commercial de Triel, abandonné en 2008, on avait eu comme proposition un prix de 17 euros /m2, et puis les références des Domaines en 2008 se situaient aux alentours de 5 euros /m2.  » Pour lui, l’approche du président de la CA2RS, Pierre Cardo, est démagogique. Mais celui-ci a mis en garde les propriétaires  : «  Vous avez profité déjà du sol, en tant qu’agriculteurs, en tant que bailleurs (pour une décharge publique) et maintenant… vous voulez contrecarrer un projet d’intérêt général ». Dialogue de sourds. Sans pour autant tomber dans la caricature, on constate que le débat s’instaure entre les défenseurs du sacrosaint « droit de propriété » et ceux qui prônent la reconversion de la plaine. Il reste une vraie concertation à mener (avec Enquête publique et une Déclaration d'utilité publique à l’arrivée) pour préserver l'intérêt général, sans spolier les propriétaires fonciers. C.s.B.


LES NOUVELLES DES

actualité locale

FÉVRIER-MARS 2010

VERNEUIL-SUR-SEINE

Centre de voile ou pas... Un des enjeux de l'élection régionale peut se décliner localement dans l'aménagement de la base de loisirs. La base de loisirs du Val-de-Seine 78 a connu une période bénie, de 2002 à 2008, où la manne de la Région Île-de-France, propriétaire, nous a permis de disposer d'un camping comme de nombreux équipements sportifs de qualité, d’un centre équestre, d’un minigolf, de courts de tennis et, entre autres, d’un beau plan d’eau, l’étang du Rouillard, offrant baignade, jeux nautiques, et tout cela dans de superbes espaces naturels, verts et boisés, entourant un paysage aquatique. Parallèlement, un centre d’hébergement a été construit avec restauration, chambres individuelles et salons de réception, et de surcroît l’aménagement en 2007 d’un port de plai-

sance, actuellement bien accueilli par les propriétaires de bateaux. Créée il y a une quinzaine d’années et intégrée dans la Base du Val-deSeine 78, l’association « Base Nautique de l’Ouest » s’est implantée sur les bords de l’étang de la Grosse Pierre. Petit à petit la B.N.O. s’est équipée, souvent avec ses propres moyens, d’une petite flottille de dériveurs permettant d’organiser sur ce grand plan d’eau, surtout durant l’été, à l’aide de quelques moniteurs diplômés, des cours pratiques et des stages d’initiation à la voile.

centre de voile régional - à l’exemple d’autres bases de loisirs dans les Yvelines – sur le même plan d’eau, mais construit sur un terrain plus grand à proximité de la Seine. La B.N.O. rejoindrait alors la base de loisirs tout en gardant son indépendance, mais, profitant des apports du centre en hangars, nouveaux bateaux, etc. La Région, propriétaire, d’accord sur le principe, propose un premier budget pour démarrer les travaux dont la réalisation est prévue en 2010-2011.

Budget restreint

Où en est-on aujourd’hui ? Très vite ce premier budget s’est avéré beaucoup trop restreint et a été enLe succès de la B.N.O. a conduit glouti dans les premières études de l’année dernière le syndicat mixte maîtrises d’œuvre. La base du Valde gestion de la base à envisager un de-Seine a épuisé les crédits prévus développement plus conséquent de pour la période 2008-2010. Il faudra cette station nautique, en créant un attendre 2011 pour obtenir des subventions de la Région. Est-ce vraiment grave ? Les travaux ne sont pas encore commencés. Mais, le centre de voile est-il indispensable ? La B.N.O. a toujours bonne réputation et peut suppléer (provisoirement ?) le futur centre en attendant des jours meilleurs  ! D’autant plus que le terrain retenu ne semble vraiment pas prêt, avec ses dénivellations, pour accueillir de nouveaux bateaux qui viendront s'ajouter à ceux de la B.N.O. Le syndicat mixte nous propose en contrepartie une «  promenade des bords de Seine sur 6 km  »  ! Il suffit de réhabiliter le chemin de halage… D’accord ? Mais qui va payer ?

Succès de la B.N.O. et futur centre de voile

Le centre nautique est-il indispensable ?

12

(Source : Google map)

nouvelles-des-deux-rives.com

Pierre TASSAIN

redaction@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

VERNOUILLET

Val-de-Seine II, le voilà ! La relance d'un vieux dossier : le centre commercial du Val-deSeine devait déménager depuis 2005 ! Marie-Hélène Lopez-Jollivet, maire de Vernouillet, l’a annoncé en janvier : le projet de transfert du centre commercial de Vernouillet est relancé. Les entretiens et les négociations politiques ont eu lieu. Premier résultat : le transfert se prépare dès maintenant. Un dossier technique et juridique va être déposé auprès de la Commission départementale d'aménagement commercial (sous l'égide de la préfecture) pour délibérer sur le bien-fondé de ce transfert.

Le centre commercial de 22.000 millions d'euros. sinée par Laroche Jard, ouvre sur la Seine, d’une part, et certains commerces sur une allée arborée de 22.000 m² de plancher l’autre côté, auxquels doivent être Un magazine spécialisé dans la ajoutés un multiplexe et un « Village grande distribution vient de publier des loisirs ». l'information suivante  : « Un proBeaucoup d’interrogations gramme de centre commercial (Val-deSeine II, le coût s’élève à 100 millions et d’incertitudes demeurent… d’euros) doit voir le jour à Vernouillet en Cela dit, subsistent plusieurs interseptembre 2013», à moins qu’il n'y ait rogations  : pourquoi la Commuun recours ! nauté d’agglomération des Deux Le projet, mené par le Groupe Des- Rives a-t-elle donné son accord à jouis (qui ne veut pas encore « com- ce transfert  ? Quels sont les enjeux muniquer », selon son PDG) intègre politiques de cette négociation  ? une surface alimentaire de 6.000 m² N’oublions pas que Triel-sur-Seine de vente (éventuellement le trans- est concernée par l’aménagement fert du Carrefour-market local, ex- de ce site avec un tiers de la surface Champion), quatre moyennes sur- de l’ancienne usine Eternit. Est-il faces et quatre-vingts boutiques et possible de concilier les objectifs, en restaurants sur un seul niveau cou- matière d’aménagement, de l’OIN vert de verdure et de cellules photo- Seine-Aval et ceux de la construcvoltaïques. Il s’inscrit sur les terrains tion d’un centre commercial nou«  amiantés  » de l’ex-Eternit dont veau à Vernouillet ? les bâtiments seront partiellement Ensuite l’aménageur, le Groupe Desconservés. jouis, a-t-il les moyens de ses ambiLe site d’entrée de ville s’inscrit dans tions, sachant que la crise immobilière la création d’un nouveau quartier et n’est pas propice à ce type d’amédans la boucle du nouveau pont de nagement de grande envergure  ? Triel. Sa structure moderniste, des- D’ailleurs, la plupart des leaders dans

13

nouvelles-des-deux-rives.com

m2 représente un coût de 100 (Source : ville de Vernouillet)

l’aménagement vendent ces centres commerciaux parfois à perte. Les échecs successifs au Kremlin-Bicêtre, à Versailles (projet avorté du centre commercial à la gare des Chantiers) et à Flins modifient la donne en Ilede-France, sans parler de l’abandon d’un premier projet de ce même aménageur à Triel-sur-Seine. Côté incertitudes, le concept français de centre commercial a vieilli. Ainsi, le Conseil National des Centres Commerciaux a-t-il estimé utile de changer de stratégie d’implantation nouvelle en liaison avec des élus, pour s’interroger sur ce que peut apporter un centre commercial à un cœur de ville, son impact économique et urbanistique. Il s’agit d’identifier des perspectives de développement avec : -  des retours d’expériences d’implantation de centres commerciaux en cœur de ville  ; -  l’accroissement du rôle du commerce dans la redynamisation, l’emploi, l’urbanisme, l’organisation et l’attractivité des centres-villes; -  la nécessaire corrélation entre le commerce, les transports, et la mobilité dans la ville.


LES LES NOUVELLES NOUVELLES DES DES

actualité locale

JANVIER 2010 2010 FÉVRIER-MARS

VERNOUILLET VERNOUILLET

Etang du Gallardon : Vernouillet dit « non » à la clôture

De plus, la contrainte environnementale génère des incertitudes. Le propriétaire du site envisagé pour le Marie-Hélène Lopez-Jollivet, transfert, Eternit, devrait traiter cormaire de Vernouillet a fait rectement la pollution emmagasinée appel à Eddie Aït, qui a indans le sol. Il est temps de se poser la terpellé Jean-Paul Huchon question de la dépollution de ce site, sur le devenir de l'Etang du maltraité par un industriel qui avait Gallardon. exploité les ressources humaines et foncières durant des décennies. Site naturel ouvert au public et très Bail priséemphytéotique des riverains, l'Etang et dupropriété Gallardon Vernouillet fait duàVal-de-Seine I l'objet de plusieurs travaux viLe « capitalisme naturel » implique de sant en « limiter l'accès. laisser àdans l’état naturel  » unPour site soutenir les habitants et la Ville après exploitation. D’ailleurs, la loi de Vernouillet dansdeleur volonté exige un traitement la pollution d'annuler le projet de clôtures, avant de céder la propriété polluée. Eddie Aït, maire de CarrièresC’est pour cela que le propriétaire sous-Poissy vice-président de va procéder àetl’utilisation d’un bail la Communauté emphytéotique (duréed'aggloméraentre 25 et 70 tion des Deux Rives, a adressé ans !) à l’aménageur. un courrier à Jean-Paul Huchon, A cela s’ajoute une incertitude juprésident de la Région Ile-deridique concernant le Val-de-Seine France. I  : les propriétaires des murs et les En tant queduvice-président de commerçants centre commercial la Communauté d'aggloméraactuel ont signé en 2007 un prototion des DeuxquiRives de Seine cole d’accord est aujourd’hui en charge des sports, conseiller caduc. Si le protocole était revalidé, régional et unreprésentant du il permettrait bon déroulement

(juridique et financier) pour le déplacement des commerçants voulant s’implanter sur l’autre site. Les propriétaires vont-ils, se mettre d’accord à nouveau avec l’aménageur ? Selon nos informations, quatre commerçants craignent de payer les pots cassés des retards d’allumage de ce dossier hautement technique et politique. Mais, les trois quarts des commerçants semblent décidés à suivre : « Si le projet doit se faire, qu’il se fasse maintenant, car l’incertitude et le temps conseil régional auprès du Synpeuvent être des facteurs défavorables pour dicat Val de Seine 78, Eddie ce dossier », souligne la propriétaireAït de souhaite voir ce projet « repensé la boutique Phildar. Les arguments» car « cetlaétang fait partie intégrante tels que proximité, le savoir-faire de la ville et les habitants sont et la co-propriété du centreseactuel appropriés espace comme tel. Il conduisent cet à justifier un arrangeconstitue le seul espace d'eau qui ment entre les commerçants actuels leur accessible ». et le soit promoteur Desjouis. Gestionnaire du site de départel'Etang En tout cas, la Commission du Gallardon, la Base de Loisirs mentale d’aménagement commercial Val de Seine pardéroulement la pose de (CDAC) veilleveut, au bon clôtures, permettre une meilleure de cette procédure d’instruction identification des les frontières de (deux mois). Parmi huit reprécet espace naturel. Pour Eddie sentants de cette commission (cinq Aït, la pose de ces est élus et trois personnesclôtures qualifiées,) regrettable, en particulier la une majorité «absolue doit se sur dessicommune de Vernouillet ». En effet, ner (si quatre étaient pour et quatre

Boucherie Charcuterie Traiteur VIANDES DE QUALITÉ M. et Mme SOFIANOS

18, Clos du Verger 78480 Verneuil-sur-Seine

Tél. : 01 39 71 04 64 14 14

contre, la décision serait défavorable pour le transfert…). On peut regretter aussi la non si la pose de clôtures peut se jusconcertation publique (quid de tifier pour les espaces « en nature » l’impact sur le commerce de proxisur les communes des Mureaux, mité à Triel, à Verneuil-sur-Seine et de Triel et de Verneuil afin de même à Vernouillet). En effet, l’ensécuriser le site, « il n'en reste pas quête publique n’est plus nécessaire moins que ces aménagements appapour ce type d'implantation comraissent inutiles autour de l'Etang merciale depuis l’adoption de la loi du Gallardon à Vernouillet ». LME (Loi pour la modernisation de A ce jour, aucune demande de l’économie). permis n'a été déposée en mairie de Vernouillet pour en limiter En conclusion, et sans se prononcer l'accès. La municipalité refuse sur le fond de ce dossier, le retard ces aménagements, préférant du transfert de ce centre commerconserver l'aspect naturel de cet cial est une illustration de la nonétang et l'envisager comme un gouvernance locale entre décideurs parc urbain ouvert. politiques pour aménager globaleNous nous trouvons une fois ment l’ensemble des deux rives de la encore en face d’une décision Seine. Se pose également la question unilatérale prise par un gestionpolitique du rôle de la Communaunaire, sans consultation ni des té d’agglomération des deux rives élus ni des habitants. Ce proavec ou sans Vernouillet. Cet enjeu jet doit s’inscrire dans une déa peut-être été le levier de négomarche participative de consulciation pour faire accepter le transtation dans laquelle nul ne doit fert du centre commercial dans un être exclu. contexte plus que morose. La ACOSTA rédaction Rodrigo redaction@nouvelles-des-deux-rives.com acosta@nouvelles-des-deux-rives.com

Café Restaurant « CHEZ NOUS »

C CU U II S S II N NE E F FR RA AN NC CA A II S SE E

* Menus copieux copieux * * Menus *

2 29 98 8 ,, rr u ue e P Pa au u ll D Do ou um me e rr 7 8 5 1 0 T r i e l s u r S e i n 7 8 5 1 0 Tr i e l - s u r - S e i n e e

T Té é ll .. :: 0 01 1 3 39 9 7 74 4 6 62 2 7 76 6

S'coiff à Triel

PROMO sur coloration INOA de L'ORÉAL Maquillage, manucure, pose d'ongles sur rendez-vous 200,

rue Paul Doumer à Triel-sur-Seine Tél. 01.39.27.65.05

nouvelles-des-deux-rives.com nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

INTERCO

Opa... cités : la CA2RS pour quoi faire ? Le principal objectif des Interco est de mutualiser les moyens de communes voisines dans le but de rendre un meilleur service aux citoyens, tout en limitant la pression fiscale. L'objectif est-il atteint en général, et en particulier s’agissant de la CA2RS ? Enfin le nouvel échelon administratif n’étant pas directement élu par les citoyens, ne souffre-t-il pas d’un déficit démocratique qui l’éloigne du citoyen et de ses demandes ? Qu’en est-il pour la CA2RS ? Que prévoit le projet de réforme des collectivités Au dernier Conseil communautaire du 1er février, qui s'est tenu à l'anterritoriales en cours ? cienne mairie de Carrières-sous-Poissy, les maires des six villes et leurs élus respectifs ont âprement débattu de la question du "Pont d'Achères". 1.- Un meilleur service (Voir://www.nouvelles-des-deux-rives.com/article825.html) (Photo DR) aux citoyens en limitant la pression fiscale ?

En 2005, après une enquête réalisée auprès de 144 communes, la Cour des comptes publie un rapport très sévère pour les Interco. On lit dans les conclusions que : « l'impact de l’intercommunalité en termes d’économies d’échelles n’apparaît pas de manière flagrante », et plus loin que « cette réforme inachevée représente un coût réel pour les contribuables, » et enfin « comporte un risque de dérive financière ». Le rapport note que les Interco n’ont pas mis fin à l’empilement de syndicats mixtes de tous types, Sivom et Sivu, et autres syndicats hérités du passé. Au lieu de cela, les élus ont laissé subsister un «  enchevêtrement de syndicats de tous types ». La CA2RS ne déroge pas à ces critiques  : elle n’a pas repris dans ses compétences celle de l’assainissement

collectif, abandonnant la gestion de celui-ci à des syndicats spécifiques. Compte tenu du transfert massif de compétences à la CA2RS, on aurait dû observer une baisse des effectifs du personnel des communes de la Communauté : il nous serait facile de prouver qu’il n’en a rien été. La mutualisation des moyens aurait dû entraîner une stabilisation voire la baisse de la pression fiscale : c’est le contraire qui s’est produit, avec des hausses importantes dans plusieurs communes, comme Andrésy ou Triel.

2.-Déficit

et éloignement

démocratiques

Autant le citoyen est proche de sa commune, autant on le sent éloigné de son Interco. Cela tient d’abord à sa connaissance des compétences

15

nouvelles-des-deux-rives.com

communales et au manque d’information quant à celles de l’Interco. De plus les délégués communautaires ne sont pas élus directement par les citoyens. Le projet de réforme territoriale devrait remédier à cette anomalie en organisant l’élection des délégués communautaires au suffrage universel par un fléchage(1) sur les listes communales dans les communes de plus de 500 habitants. S’agissant de la CA2RS, au déficit démocratique, lié à l’absence du lien électoral, vient s’ajouter un éloignement lié à son activité. Les citoyens sont sensibles à l’amélioration de leur vie quotidienne, en 1) Les conseillers municipaux, élus au suffrage universel, représenteront leurs communes directement à l'assemblée de l'Interco. La démographie essentiellement déterminera la répartition des sièges.


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

actualité locale

INTERCO

particulier en matière de voirie et de transports, compétences transmises à l’Interco. Or le n° 1 d’ACTUS, organe de communication de l’Interco, ne recense à son actif qu’une ligne de bus Chapet-Verneuil, et absolument rien de précis s’agissant de la voirie. Il suffit de circuler sur les chaussées de l’Interco pour voir l’énorme travail à faire dans ce domaine ! De plus, à qui le citoyen doit-il s’adresser pour un problème de voirie ou de transports : à sa commune, à l’Interco ? Un manque de précisions qui entretient l’impression ressentie d’opacité. On pourrait espérer que cette absence de visibilité des réalisations pour le quotidien soit compensée par une grande lisibilité des projets structurants à moyen terme, en matière de développement économique. Or force est de constater qu’il serait difficile à un citoyen de l’Interco de citer un seul de ces projets : d’abord parce que, hormis le lancement du pôle écoconstruction Seine-Aval, il y en a très peu. Ensuite parce que la CA2RS n’organise aucune réunion d’information s’adressant directement aux citoyens pour témoigner de ses activités.

rationalisation de leurs territoires. A cette date ils seront susceptibles d’imposer des modifications de périmètres, sous-entendu d’obliger certaines communes à intégrer des Interco existantes. Cela permettra, entre autres, de mettre fin aux regroupements de communes par « affinités politiques ». Dans ce contexte, on peut penser que la commune de Vernouillet, dirigée par un maire de gauche, sera contrainte de rejoindre la CA2RS, ce qui équilibrera davantage la couleur politique de cette Interco. Reste que l’avenir des Intercommunalités est lié à l’évolution fiscale : la fin programmée de la Taxe ProfesPierre Cardo président de la CA2RS. sionnelle, qui est leur seule ressource pour la plupart, ne peut que les in3.- L’avenir quiéter. C’est bien le sentiment de A partir de 2014, l’élection des délé- Pierre Cardo, président de la CA2RS, gués communautaires au suffrage uni- quand il déclarait en novembre 2009 versel obligera les Interco à présenter à Libération  : « Je connais la chanson, un programme et à rendre compte aux les gouvernements de droite comme de citoyens. On ne peut que s’en réjouir ! gauche évoquent toujours une compenD’ici 2011, les préfets devront éta- sation intégrale en cas de réforme fiscale. blir une carte précise des intercom- Mais au final, on se fait toujours un peu munalités existantes et étudier une entuber ». Robert Landsberger Cela dissiperait pourtant l’opacité ambiante, encore aggravée par l’intervention de l’état, initiant l’Opération d’Intérêt national et qui a inscrit la CA2RS dans son périmètre d’activité avec de grands projets comme, entre autres, Triel futur port de Seine-Aval.

Triel Optique

POMPES FUNEBRES DELAUZANNE

Opticien diplômé : Jean-Marc Seguette

Écouter, Conseiller, Accompagner

TIERS PAYANT

SECONDE PAIRE POUR 1 EURO DE PLUS

(voir conditions en magasin)

6, rue du fort - 78250 MEULAN (face à l’hôpital)

Tél./Fax. : 01 39 70 76 25

Organisation Complète de Obsèques - Transports de Corps - Incinération - Démarches et formalités Contrat Obsèques - Caveaux - Monuments Articles funéraires - Devis sans engagement

127, rue Paul Doumer 78510 Triel-sur-Seine

16

Tél. : 01.30.99.14.60 pf-delauzanne@orange.fr

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Régionales 2010

analyse politique

Valérie Pécresse «vs» une gauche à trois têtes

Le combat en Île-de-France pour les élections régionales paraît devoir être sévère et le résultat serré, mais surtout… à gauche. La majorité de gauche alignera trois listes différentes (laquelle sera devant au premier tour pour les rassembler au second ?) face à l’UMP et à d’autres listes qui font des élections de mars un scrutin incertain. Le grand enjeu de ces élections régionales est la reconstruction de la gauche et la possible remontée du Front national. En Île-de-France, la concurrence entre listes de gauche sera particulièrement suivie. Effectivement, notre région sera à l’image des stratégies décidées par les partis politiques : Les Verts et le Parti communiste français (PCF) ont décidé de « rouler » pour eux-mêmes au premier tour, chacun avec l’alliance constituée lors des élections européennes de juin 2009.

Face au président socialiste sortant, Jean-Paul Huchon, Europe Ecologie et le Front de gauche seront respectivement menés par Cécile Duflot et Pierre Laurent. Les Verts n’avaient pas présenté de liste lors des précédentes élections régionales en 2004, mais cherchent à renouveler les 20 % réalisés en Île-de-France l’année dernière lors des élections européennes. Les sondages donnent actuellement Cécile Duflot autour de 16 %, face à un Jean-Paul Huchon qui culmine à 24 %. Les Verts sont donc pour l’instant dans l’incapacité de réclamer la tête de liste si la tendance ne s’inverse

à gauche, est-ce "Je t'aime, moi non plus ?" (Montage Nd2r) Anny Poursinoff (EE), Jean-Paul Huchon (PS), et Céline Malaisé (FG) conduisent la bataille électorale dans les Yvelines... pas. De son coté le Front de gauche, alliance du PCF, du Parti de gauche (PG) de Jean-Luc Mélenchon et d’anciens militants du NPA, espère renouveler, voire augmenter les 7 % que le PCF avait réunis en 2004. Le Front de gauche est aujourd’hui crédité du même score.

Forte concurrence face à une droite affaiblie au second tour La concurrence sera donc forte entre le PS et Europe Ecologie pour arriver à prendre le contrôle de la présidence de la Région, avec un Front de gauche en embuscade. De quoi donner des sueurs froides à ceux qui, au soir du premier tour, devront répartir les places sur la liste de la gauche rassemblée entre les trois entités. Face à l'alliance à gauche, la droite ne présentera qu’une seule liste, celle de l’UMP et du Nouveau centre (NC), avec, à sa tête, Valérie Pécresse, ministre du Gouvernement Fillon. La stratégie du « parti unique  » pose

17

nouvelles-des-deux-rives.com

problème à l’UMP dans une élection à deux tours, car si au premier, la droite fait le plein de voix, au second, elle a peu de réserves et donc peu de chances de pouvoir l’emporter face à une gauche pouvant rassembler ses électeurs. Les sondages confirment ce scénario puisqu’au premier tour, Valérie Pécresse et sa liste dépasseraient les 30 %, voire atteindraient les 35  %, mais au second tour ne seraient qu’autour de 45 %. La droite doit donc espérer faire le score le plus haut possible au premier tour, tout en essayant de récupérer au second le maximum de voix des listes du FN – sans que celui-ci puisse se maintenir avec un score supérieur à 10 % – et du MoDem.

Le FN et le MoDem en arbitres Peu de listes pourront se maintenir au second tour avec un score supérieur à 10 %. Pour l’instant, seules deux listes y parviendraient : la liste de la gauche rassemblée et la liste UMP-NC. Plusieurs pourraient dépasser les 5 %


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Régionales 2010

ANALYSE POLITIQUE

pour pouvoir fusionner : celles déjà citées, soit Europe Ecologie, Front de gauche, MoDem et FN. Le FN serait aux alentours de 7 %. Scénario idéal pour Valérie Pécresse puisque le FN serait fort sans possibilité de se maintenir. Quant au MoDem, s’il dépasse la barre des 5%, il posera problème à la gauche  : car certains aujourd’hui sont partisans de considérer le MoDem comme un allié possible, alors que d’autres s’y refusent. La question divise fortement le PS et Europe Ecologie, alors que le Front de gauche ne le souhaite pas. Jean-Paul Huchon a déclaré ne pas y être défavorable, même si cela ne se fera probablement pas lors de ces élections-ci, le PS voulant privilégier l’union de la gauche, plutôt qu’un rassemblement centriste et socialdémocrate.

Qui d’autre franchira les 5 % ? Les autres listes en lice ne devraient pas franchir les 5 %. Le NPA pourrait les avoisiner, mais la Régioncapitale n’est pas un terreau très fertile pour la formation d’extrêmegauche. De plus, il semblerait que la dynamique du jeune parti anticapitaliste se soit essoufflée face à la concurrence du Front de gauche et à son refus d'adhérer au rassemblement de l’«  autre gauche  ». Pour essayer de relancer la dynamique, Olivier Besancenot part lui-même au combat comme tête de liste du NPA en Îlede-France en mettant entre parenthèses son rôle de porte-parole national. Une stratégie risquée. Trois listes ferment la marche : Lutte ouvrière, Debout la République, et l’Alliance Ecologiste Indépendante, soit respectivement une autre formation trotskyste, la formation

d’un député en rupture de ban de l’UMP, se réclamant du gaullisme, et une alliance écologiste penchant plutôt à droite. Ces trois listes seront représentées par Jean-Pierre Mercier (LO), Nicolas Dupont-Aignan (DLR) et Jean-Marc Governatori (AEI), créditées chacune d’à peu près 2 à 3 %.

Région capitale. Il s’agit notamment de l’aménagement du territoire et du projet de Grand Paris coordonné par Christian Blanc. Ce projet, avec, en arrière-plan, la réforme territoriale, prévoit de bousculer considérablement les collectivités locales et notamment la Région Île-de-France, et il est évident que la victoire de Valérie Pécresse, mais aussi de ses Le temps des propositions collègues UMP dans les autres réAu-delà des personnes, des discus- gions faciliterait l’application d’une sions entre formations politiques telle réforme, en lien direct avec les et des sondages, c’est maintenant la projets de Nicolas Sarkozy. vraie campagne de terrain qui comLogement et gratuité mence. Chaque formation met en des transports, avant ses thèmes et ses propositions phares. thèmes de la gauche Valérie Pécresse (UMP), pour L’un des autres axes de la campagne bousculer la donne et faire mentir sera l’écologie. D’une part en raison les sondages, enchaîne les thèmes de l’importance qu’ont pris les écode campagne. C’est d’abord sur logistes dans le débat politique, mais les transports que la candidate de aussi parce que les autres forces podroite a jeté son dévolu en promet- litiques ne souhaitent pas qu’Europe tant : « J’irai dans toutes les gares vérifier Ecologie soit la seule à bénéficier de que les trains arrivent à l’heure et qu’elles l’attrait électoral possible pour le désont propres ! » Cette promesse choc veloppement durable. et difficile à tenir lui permet d’ac- C’est donc Valérie Pécresse qui, croître sa visibilité dans la campagne. comme on l’a dit, tente de créer Après les transports et la régularité l’événement dans cette campagne des trains – thème majeur dans la ré- en ayant pris comme premier gion capitale – c’est sur l’insécurité thème de campagne l’écologie. Les que la ministre de l’Enseignement autres thèmes abordés, notamment supérieur a voulu faire campagne, à gauche, seront le logement et les notamment sur la sécurité dans les aides régionales accordées aux enlycées. Jean-Paul Huchon a voulu treprises. reprendre la balle au bond, mais l’in- La question du logement fait plutôt sécurité n’est pas l’un des domaines consensus à gauche où les promesses phares de compétence de la Région, de construction de logements, noce qui limite les propositions autour tamment sociaux, sont la base des de la vidéosurveillance notamment. programmes. En outre, la question des aides aux Le Grand Paris entreprises est également reprise par les partis à la gauche du PS. pour l’Île-de-France En fait, la campagne de Valérie Ainsi, le Front de gauche proposePécresse découle de l’action du pré- t-il un contrôle de ces aides et un sident de la République et de son financement d’un fond régional gouvernement, surtout dans cette pour l’emploi, tout comme le NPA

18

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Régionales 2010

Analyse politique

qui veut supprimer les aides aux entreprises réalisant des bénéfices ou licenciant. Les partis de l’« autre gauche » apportent aussi des propositions importantes sur les transports : le NPA souhaite la gratuité pour tous alors que le Front de gauche propose l’instauration d’une zone unique en Île-de-France à la place des six zones actuelles, à un tarif unique au prix des deux premières zones, car les transports représentent évidemment pour les Franciliens l’une des premières sources de dépenses du quotidien.

Nouvelles têtes : de Benoît Hamon à David Douillet Pour terminer ce tour d’horizon, qui sont nos candidats locaux ou têtes de liste dans les Yvelines ? A droite, c’est le nouveau « héros » de la droite dans les Yvelines, David Douillet, qui mènera la campagne aux cotés de Valérie Pécresse, elle-même originaire des Yvelines. Le nouveau député de Poissy est la carte maîtresse que semble jouer l’UMP pour afficher la proximité populaire d’un candidat ayant acquis une belle image de marque lors de sa carrière sportive, surtout, et de son engagement associatif pour l’opération « Pièces jaunes ». La campagne régionale est un probable tremplin pour l’ex-judoka dans la course à la mairie de Poissy. David Douillet sera en tout cas sur le terrain pour perfectionner son image de marque et mettre celle-ci au service du vote UMP. Face à lui, le PS a également fait appel à une nouvelle tête  : celle du jeune porte-parole du parti, Benoît Hamon. Celui-ci, qui n’est pas originaire des Yvelines, sera probablement candidat à l’Assemblée nationale dans la XIe

dans le Nord-Pas-de-Calais, terre plus propice pour le FN.

Europe Ecologie met le paquet

L'UMP sort sa nouvelle carte maîtresse, David Douillet. circonscription, celle de Trappes, où il trouvera une nouvelle place après son échec aux élections européennes de l’année dernière.

Des candidats locaux

S’agissant d’Europe Ecologie, la formation met le paquet sur le territoire Seine-Aval (Les Mureaux, canton de Meulan et bassin de vie d’Aubergenville) en ayant presque un candidat par commune : Les Mureaux, Mézy-sur-Seine, Evecquemont, Tessancourt-sur-Aubette, Jambville… Un activisme lié au combat contre le circuit de F1 qu’Europe Ecologie veut pouvoir incarner électoralement, même si ses candidats n’en étaient pas les seuls représentants. Jean Mallet, le maire de Mézy, qui est le symbole de ce combat, est situé en 4e position sur la liste des écolo. Tout comme la tête de liste, Anny Poursinoff, qui s’était exprimée contre le circuit et avait failli faire chuter la droite (5 voix d’écart !) dans son bastion de Rambouillet lors de la législative partielle de l’année dernière.

Benoît Hamon sera candidat notamment derrière Jean-Paul Huchon lui-même, qui est conseiller municipal à Conflans. Notre territoire est bien représenté sur la liste PS, avec deux stars locales : la maire de Vernouillet, M.-H. Lopez-Jollivet, et le maire de Carrières-sous-Poissy, Eddie Aït, étoile montante de la gauche yvelinoise. Mais aussi des maires-adjoints de Conflans (encore…) et des Mureaux, avec aussi Estelle Rodes (Chanteloup) ou encore des repré- Le MoDem a également eu des misentants de Poissy (Marie-Noëlle litants engagés contre la F1, mais ils Bas) et de Verneuil (Claire Caboche). ne figurent pas sur sa liste yvelinoise. Pour être complet, on retrouve aussi La troisième génération sur la liste écologiste Franck BarLe Pen raud, maire-adjoint de Conflans, et Parmi ses têtes d’affiche, le FN a Jean-François Michel, qui représente décidé de faire un «  coup média- Andrésy – commune dont le vote tique  » dans les Yvelines en ayant écologiste a atteint 30  % aux dercomme candidate une Le Pen troi- nières Européennes. sième génération : la petite-fille du chef frontiste. Dans un département Le Mantois, terre de bataille du Front de gauche très à droite (12 députés sur 12 sont de droite), le FN espère sans doute Reste le Front de gauche, la plupart en profiter pour réaliser le meilleur des autres listes n’étant pas connue à score possible dans la Région et dé- l’heure où est publiée cette analyse. passer la barre des 5 %, voire avoisi- La tête de liste sera une militante ner les 10 %, c’est-à-dire reproduire du NPA passée au Front de gauche le score de Marine Le Pen en 2004, lors de sa création, Céline Malaisé, qui s’est maintenant «  délocalisée  » mais c’est surtout le Mantois qui est

19

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Régionales 2010

Analyse politique

privilégié avec pas moins de sept représentants pour ce territoire sur les vingt-huit noms. La liste comprendra également les maires (ou leurs adjoints) communistes d’Achères, de Limay et de La Verrière, mais également l’ex-tête de liste des Yvelines en 2004 et militante des Droits de l’Homme, Bénédicte Bauret.

Points forts et points faibles Chaque liste a donc mis en avant ses points forts pour séduire les Yvelinois(e)s , mais le département ne laisse pas beaucoup de place à la surprise. Effectivement la droite est déjà en terre conquise, et les Yvelines seront un atout pour elle face à la gauche de Jean-Paul Huchon ou de Cécile Duflot, si celle-ci arrive à en prendre la tête. La candidate écologiste représenterait d’ailleurs pour la droite un plus grand danger (lié au combat écologiste symbolisé par le projet avorté de circuit de F1), comme l’a montré, entre autres, l’élection partielle de Rambouillet. Mais les Yvelines, ce sont aussi des îlots de gauche au milieu d’un département de droite, à savoir : Les Mureaux, le Mantois, Trappes, Conflans… Le PS, mais aussi le Front de gauche ou le NPA peuvent marquer des points dans ces villes qui sont aussi des communes qui ont pu voter fortement pour le Front National, même si celui-ci n’est plus représenté localement. La bataille sera donc rude entre les trois têtes d’affiche (UMP, PS, Europe Ecologie) et ceux qui voudront marquer des points pour la suite  : un FN qui veut trouver un nouveau souffle, un Front de gauche qui cherche sa place entre la gauche de gouvernement et le NPA et un Mo-

Dem qui cherche à se relancer en vue de la présidentielle.

Olivier Besancenot part au combat Face au Front de gauche (union du PCF, du Parti de gauche et de la Gauche unitaire), le NPA a de plus en plus de mal à exister électoralement. Pour pallier cette mauvaise passe et relancer son mouvement, le populaire et médiatique Olivier Besancenot a décidé de retrousser les manches et d’aller lui-même au combat, au risque de se retrouver dans une position délicate en cas de mauvais score. Car il se met dans la situation de s’affaiblir personnellement au sein de son parti (alors que la position de la direction du NPA pour ces élections régionales a été très critiquée en interne) et de la gauche radicale. Ces élections régionales symbolisent donc un tournant pour la stratégie de Besancenot : va-t-il pouvoir garder un certain leadership, notamment médiatique, sur la gauche de la gauche ou se voir contesté, voire dominé par la démarche de rassemblement initiée par le Front de gauche,  et se retrouver dans la position de fermeture de l’ex-LCR  ? Réponse le 14 mars.

Et le MoDem... Le parti du troisième homme de la présidentielle de 2007 est dans une mauvaise passe. Le tout dernier sondage national le donne même à 4%, très loin de la troisième place et de la position d’arbitre qu’il avait acquise depuis les 19 % de François Bayrou. L’électorat du MoDem semble se reporter sur Europe Ecologie, comme il l’avait fait aux européennes de l’année dernière, et surtout revient vers le PS qui pourrait avoisiner

20

nouvelles-des-deux-rives.com

les 30 % à la fin février en étant au coude-à-coude avec l’UMP. François Bayrou a pris un risque en investissant une tête de liste inconnue pour l’Île-de-France : un chef d’entreprise, originaire de l’Outremer, Alain Dolium. D’ailleurs, celuici semble avoir du mal à trouver sa place dans la campagne francilienne et reste stable autour de 5 % dans les sondages. Le MoDem lui aussi ne trouve pas davantage sa place sur le plan national avec un retour au bipartisme, le PS se renforçant fortement (par rapport notamment à Europe Ecologie) et l’UMP restant hégémonique à droite. Un score faible handicaperait beaucoup les démocrates, et surtout leur leader, en vue de l’élection présidentielle qui constituait pourtant pour François Bayrou l’échéance principale.

Le FN de nouveau de la partie Le débat sur l’identité nationale aura peut-être eu un effet collatéral : la remontée du FN qui était sorti affaibli de l’élection présidentielle de 2007. Tous les sondages montrent en effet que la formation d’extrême-droite retrouve un potentiel électoral qui lui permettrait de se maintenir dans un certain nombre de Régions au second tour (mais probablement pas en Île-de-France), ce qui privera l’UMP d’un potentiel important de voix dans sa volonté de conquête et aidera la gauche à garder ses vingt régions métropolitaines, voire à gagner les deux qui lui manquent. Thibault DEFLEURY

redaction@nouvelles-des-mureaux.com


SARL TRIEL IMMOBILIER TBBH 119 rue Paul Doumer - Triel-sur-Seine

Tél. : 01.39.70.67.30

Votre estimation

gratuite

www.guy-hoquet.com

Re

ns

n g i e

e

s u o v z

! I IC

* Estimation au juste prix du marché.

... selon la méthode E.P.M.* Vous proposer le meilleur prix pour un maximum d’acquéreurs potentiels

Création : Business Solutions Réseaux - 01 45 49 22 56

Crédit photo : Corbis

au juste prix du marché...


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Finances locales

l'impact de la crise

Le Conseil général impose la rigueur aux collèges sociales. Mais pour le principal synVerneuil et Triel touchées, dicat enseignant (le SNES, gauche), Andrésy épargnée le collège « n’a pas à subir les consé- Quelles sont les conséquences praquences d’un problème non résolu entre tiques de ces restrictions budgétaires l’état et le département ». sur nos collèges ? Deuxièmement, le vice-président du Le constat est particulièrement intéConseil général a invoqué le respect ressant dans les deux villes qui abridu Grenelle de l’Environnement et tent deux conseillers généraux UMP la volonté de réduire les dépenses (et qui ont donc voté la rigueur sur énergétiques. nos collèges) : Philippe Tautou (maire Aussi le département a-t-il décidé de Verneuil) et Hugues Ribault (And'amputer le budget « viabilisation » drésy), tous les deux bien plus pro(chapitre B) de 21 %. Les collèges lixes, dans leur commune respective, devront donc moins chauffer ! Pour sur le circuit de Formule 1 que sur le SNES, il s’agit d’un « argument fal- cette baisse du budget Éducation... Les collèges vont donc voir leur lacieux : le Grenelle n’a jamais préconisé Les Andrésiens peuvent être rassudotation globale de foncrés  : le collège Saint-Exutionnement baisser de près péry n’aura pour l’instant de 10%. Le budget sera inpas à souffrir de la rigueur. férieur à celui de l’année... La présidente de la FCPE 2007. Si la crise économique d’Andrésy, Béatrice Lebeau, explique une baisse des renous explique que, certes, cettes du département – ce « le collège a vu sa dotation gloqui nécessite des économies bale décliner mais que la baisse dans les dépenses -, les deux des effectifs compense. Le budget autres raisons invoquées a été présenté à l’équilibre et la n’ont guère convaincu tant direction nous a certifié ne pas l’opposition politique que avoir à souffrir de cette baisse ». les acteurs de l’Education Le collège d’Andrésy a nationale (représentants des l’avantage d’être tout neuf : « personnels et des parents). Il n’y a pas encore d’investisseLes collèges devront faire avec un budget en baisse de 10%. (Photo DR) ments, de remplacements de matériels à effectuer ». Ouf ! pour Chauffons moins que les usagers doivent travailler dans des Hugues Ribault, à un an et deux pour respecter le Grenelle locaux mal chauffés ! ». mois des échéances cantonales… de l’Environnement ! A Verneuil-sur-Seine, ce n’est pas Premièrement, le Conseil général Mais les crédits pédagogiques ne le même son de cloche : le collège des Yvelines, pourtant de droite, a re- baisseront pas (le fameux chapitre Jean-Zay souffrira des restrictions porté la responsabilité de cette baisse A1). Le SNES déplore néanmoins décidées par le département. Baisse sur l’état et ses transferts de compé- que ces moyens constants ne tien- de 15 % du budget, dont 10 % pour tences qui obligeraient les départe- nent pas compte « d’une inflation le gaz. Selon les élus FCPE du colments à développer leurs dépenses pourtant supérieure à 2 % ». lège, le CG78 « a demandé des écoLe Conseil général des Yvelines s’est fait plus discret sur le budget alloué à l’éducation que… sur le projet avorté de circuit de Formule 1 ! Et pour cause : la majorité départementale (UMP) a voté une baisse de l’ordre de 10 % du budget des collèges ! Avec un argument des plus cocasses : pour respecter les critères du Grenelle de l’Environnement, il est demandé aux collèges de… moins chauffer les salles de cours !

22

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

Finances locales

l'impact de la crise

nomies dans le domaine de l’énergie consommée, et la direction du collège a répondu favorablement ». à Triel-sur-Seine, le collège des Châtelaines verra son budget de fonctionnement baisser, pour l’année 2010-2011, de 12 %. Après avoir brûlé huit millions d'euros dans la promotion du projet de circuit de Formule 1 (financement des études, frais de communication…), la rigueur sur le poste Éducation, décidée par les élus du Conseil général, fait bien mauvaise effet dans le deuxième département le plus riche de France.-L.W.

Postes supprimés = classes

L'avis du président du Conseil général « Le département des Yvelines n'est pas en faillite » Février 2010, Alain Schmitz, président du Conseil général, était confiant : « Le département des Yvelines n’est pas en faillite quoi qu’en disent les Cassandre et autres déclinistes..., (et le président reste fidèle à ses) choix, dont le principe : maîtrise des dépenses de fonctionnement pour favoriser un investissement fort, créateur d’activités économiques et donc d’emplois... Malgré la crise qui a impacté nos recettes, plus particulièrement celles liées aux droits de mutation (perte de 50 millions d'euros en 2009), j’ai décidé de maintenir le haut niveau actuel des contrats départementaux et ruraux ainsi que les contrats triennaux pour la voirie.... Je vous annonce que j’ai mobilisé... 2 millions d'euros supplémentaires dans le cadre du programme triennal pour la réfection des voiries communales... Dans le même esprit, le département apporte son soutien au projet de Vallée de l’Automobile et de la Mobilité Durable, 50.000 emplois sont concernés. Vous l’avez peut-être lu, les Yvelines seront l’un des principaux berceaux du véhicule propre grâce au dynamisme de nos constructeurs PSA et Renault et des PME/ PMI qui s’investissent sur ce projet. Cela a été rendu possible grâce à la mobilisation des Conseillers généraux en faveur d’un fleuron de notre économie départementale... »

L'opposition motivée du PS

surchargées

Le 21 janvier, plus de la moitié des professeurs du collège « Les Châtelaines  » à Triel était en grève. Pourquoi  ? Voici quelques extraits d’un communiqué diffusé aux parents : « Depuis plusieurs années, des postes d’enseignants sont supprimés dans l’éducation, cela fait 100 000 emplois depuis 2004 ». La constante dégradation des conditions de travail n’est pas sans conséquences sur l’enseignement. Par exemple  : «  Des regroupements arbitraires de 30 élèves en langues pour économiser des heures ! Des classes chargées. Deux professeurs pour une même matière sur une même classe (mathématiques, français, EPS). Plusieurs matières réduites à l’horaire minimum. Des remplacements très tardifs dus à la pénurie des remplaçants de courte et moyenne durée », etc. Pour la FCPE, il va de soi, que soutenir cette action a pour but l’amélioration des conditions de scolarité des enfants. C. s. B.

Mi-février, le groupe socialiste et apparenté du Conseil général des Yvelines a voté CONTRE une délibération accordant une subvention de 500 000 euros au groupe Peugeot Citroën : «Aussi est-il légitime de s’interroger sur l’efficacité de la somme donnée par le département puisque son impact sur l’emploi reste donc cruellement hypothétique. Que l'on ne s'y trompe pas, nous sommes d'accord pour l'aide au développement de secteurs à haute technologie, du soutien aux pôles de compétitivité, à l'équipement en pépinières et hôtels d'entreprises, pour autant que ces aides soient véritablement ciblées sur de l'activité pérenne profitable à notre économie départementale et à l’emploi. En cette période de difficultés importantes pour les Yvelinois et leurs collectivités locales, plus que jamais le principe d’ « un euro dépensé = un euro utile » doit primer.Voilà pourquoi, en résumé, cet arbitrage en faveur de grandes entreprises et non de nos concitoyens ne nous convient pas.»

L'avis d'un expert Dans une note de la fin décembre 2009, DEXIA explique la conséquence de la crise et de la chute des prix de l'immobilier sur les finances des départements hexagonaux : «Entre 2008 et 2009, les recettes ont à peine augmenté de 1,6% contre une augmentation des dépenses de gestion de 5,5%. L'épargne de gestion a dramatiquement chuté de 19,4% pour l'ensemble des départements. Ainsi, la pression fiscale a augmenté en 2009 en moyenne de 5,3% (après +1,2% en 2008).»

Les investissements dans les départements métropolitains, en 2009, ont diminué de 1,1% (après une évolution de +3,1% en 2008) et ce repli trouve sa cause principale dans la baisse continue de l'épargne depuis trois ans.

23

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

SPORTS

BOXE ANGLAISE

Grande soirée pour le BAM ! tandis que le second proposait deux boxeurs rapides en 81 kg (Tshilenge Bwana, BAC 9e Paris, face à Bourass Tarik, du BC Saint-Thys). Ces deux combats furent plus explosifs que les autres. Cissokho et Tshilenge les ont Ils ont assuré leur qualification pour emportés avec brio. la demi-finale dans la catégorie seDimitri le « dominateur » niors (hommes). Conquérants, les et Mohamed qualifiés boxeurs du BAM ont offert un bon niveau de boxe. Lors de cette soirée, Juste avant ces matchs de qualifile club muriautin a également remis cation Tony Yoka fut récompensé le « Trophée Jean Rommeis » à Toni du « Trophée Jean Rommeis », en Yoka, le boxeur le plus méritant de présence du président du BAM, Ali Rih, et de Mme Rommeis. Ce trola saison. phée, qui porte le nom d’un grand Un beau spectacle bénévole de la ville des Mureaux, Avant les matchs des boxeurs du disparu il y a quelques années, réBAM, huit combats étaient proposés, compense le meilleur boxeur du comptant pour les qualifications à la club. Tony gardera le « Trophée » demi-finale de la Coupe de France amateurs. Une rencontre « hors compétition » a également eu lieu opposant deux juniors : Konki Elie du BAM, et Oussada Rida, de l’équipe de Gennevilliers. Le jeune Muriautin a battu, en quatre reprises, son adversaire sur un score de 13 à 5. Samedi 6 février, au gymnase Pierre-de-Coubertin, les boxeurs du Boxing Amical des Mureaux (BAM) étaient engagés dans les quarts de finale de la Coupe de France amateurs.

et possède tous les atouts pour devenir un « grand » de la boxe ! Le clou de la soirée, pour les Muriautins, fut le spectacle donné par Dimitri Balossa et Mohamed Haddouchi, qui se sont, tous deux, qualifiés pour les demi-finales de la Coupe de France amateurs.

Ils ont dominé chacun leur rencontre, plus Dimitri que Mohamed, sous les encouragements de Toni Yoka et d’Ali Hallab, figure emblématique de la boxe française. Dimitri a battu, sur le score de 15 à 6, Karim Berredjem, de l’AS montferrandaise. Le boxeur du BAM a dominé son adversaire de bout en bout. Son entraîneur, Moktar Hadjri, a déclaré : « Dimitri a confirmé ! ». Sa détermination se lisait sur son visage avant qu’il n’entre sur le ring. Il était calme et concentré. Mohamed a également surclassé son adversaire. Il a vaincu Ait Alla Marouane par un score de 16 à 3. Cependant, Moktar l’a trouvé en-dessous de son niveau habituel. Il peut encore progresser. En demi-finale de Coupe de France, dans une compétition de haut niveau, Dimitri Balossa était le seul rescapé du BAM à poursuivre son chemin vers la finale. Dimitri Balossa a surclassé Karim Berredjem. (Photo DR)

Parmi les combats de qualifications, deux offrirent un intérêt particulier en raison de la puissance et de la précision des boxeurs. Le premier a montré deux boxeurs en 60 kg (Cissokho Souleymane, du club BAC 9e de Paris, contre Gaétan pour une année. Consécration Domitien, du club ADB Sannois) ; pour ce junior qui cumule les titres

24

nouvelles-des-deux-rives.com

Damien Delerin redaction@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

SPORTS

ESCRIME

Carré d’As 2010 : bilan mitigé Samedi 6 et dimanche 7 février, le COSEC Pablo-Neruda des Mureaux accueillait le challenge du «Carré d’As 2010». Cette compétition d’épée et de fleuret était organisée par la Cercle d’Escrime des Mureaux (CEM). Cette année, le bilan est mitigé. Samedi 6 février après-midi, la salle A du COSEC des Mureaux, qui reçoit habituellement des spectacles, fut transformée en une gigantesque salle d’escrime pour accueillir les épéistes venus s’affronter durant le « Carré d’As ». Cinq clubs : Louveciennes, Les Mureaux,Triel-Escrime, Rueil-Malmaison et Saint-Germain-en-Laye, se sont disputés. Cela représentait 23 tireurs dans les catégories suivantes : benjamines, minimes, minimes filles, cadets, juniors, seniors, vétérans, vétérans femmes, vétérans 2, vétérans 2 femmes et vétérans 3. Au final, Louveciennes a remporté le challenge devant le club local CEM, et celui de Triel.

Des participants heureux immortalisent l'événement.

Juniors : 1er Thomas Sanglade (CE Louveciennes), 2e Clément Vignoles (CE Louveciennes). Seniors : 1er François Mertine (Triel-Escrime), 2e Eric Trevisan (Saint-Germain), 3e Philippe Klein (CEM). Vétérans : 1er Eric Luquiau (RueilMalmaison), 2e Jean-Pierre Trividic (Triel-Escrime). Vétérans 2 : 1er René Mertine Résultats (Rueil-Malmaison), 2e Gérard Masre Benjamines : 1 Mathilde Bechet sault (CEM). (CEM), 2e Leana Vandembergue Fleuret (CEM). er Minimes : 1 Louis-Frédéric Marle CEM victorieux ! tin (CE Louveciennes), 2e Antonin Dès neuf heures, dimanche 7 février, De Laurens (CEM), 3e Yann Trividic le même COSEC accueillait les (Triel-Escrime). jeunes tireurs venus disputer le chalMinimes filles : 1re Anna-Lorraine Mar- lenge au fleuret du «Carré d’As». Ce tin (CE Louveciennes), 2e Ashleigh Sladen challenge au fleuret est réservé aux (Triel-Escrime), 3e Candice Jouin (CEM), plus petits. Quatre clubs étaient pré4e Diane Bensoussan Mounier (CEM). sents : le Cercle d’Escrime des Muer Cadets : 1 Bilal Makki (CE Louve- reaux, Franconville, Louveciennes et ciennes),2e Nicolas Fougerousse (Triel-Es- Saint-Nom-la-Bretèche. Cela reprécrime). sentait vingt-trois tireurs dans cinq

25

nouvelles-des-deux-rives.com

(Photo DR).

catégories. Cette fois-ci, le CEM a remporté le challenge.

Résultats Poussins 2002 : 1er Kévin Klein (CEM), 2e Evan Pacory (CEM), 3e : Alexander Marlaud (CE Louveciennes). Poussins : 1er Sacha Malhouitre (CEM), 2e Melvel Nguyen (CE Louveciennes), 3e Clément You (Franconville), 4e Vincent Zajac (US Saint-Nom-La-Bretèche). Poussines : 1re Anna Mendy (CEM). Pupilles : 1er Dorian You (Franconville), 2e Alexandre Landry (Franconville), 3e Denis Teiller (CEM), 4e Martin Perrin (CEM). Pupillettes : 1re Audrey Millet (Franconville), 2e Bérénice Bedouin (CEM), 3e Matel Mandy (CEM), 4e Véronique Lebedev (CEM). Seulement 46 tireurs sont venus à ce « Carré d’As 2010». C’est loin des 90 participants de l’an dernier, voire 2008 (100 participants). D.-D. redaction@nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

SPORTS

FÉVRIER-MARS 2010

Volley-ball

Val-de-Seine volley-ball, une dynamique nouvelle Au cours de l'assemblée générale du club de volley-ball de Triel-Chanteloup, Ludovic Berneau a proposé la fusion avec celui les Mureaux en présence de Robert Bischerour, adjoint à la vie associative et aux sports des Mureaux et Yves Molinario, président du Comité départemental des Yvelines. Vendredi 5 février, dans la salle Maurice-Baquet du stade Léo-Lagrange des Mureaux, s’est tenue l’assemblée générale du club de volley-ball de TrielChanteloup. Lors de cette AG, cette association sportive a voté sa fusion avec celle des Mureaux pour devenir le Club du Val-de-Seine Volley-ball. Le club de volley-ball de TrielChanteloup s’est réuni pour marquer cette date dans l'histoire du club. Le choix de des Mureaux rend cette AG ordinaire pas si ordinaire. En plus de l’annonce des résultats de la saison 2008-2009, le président Ludovic Berneau a demandé à l'assemblée de s’exprimer sur la fusion entre deux clubs. Cette fusion vise à réunir les clubs des communes de la Vallée de la Seine et à améliorer l’éventail des choix horaires pour les volleyeurs locaux. Ensuite, faire progresser le club dans la hiérarchie yvelinoise et dans les divisions complète les objectifs. La fusion permettra, selon Ludovic Berneau, «…d’apporter nos compétences, afin de mieux détecter les jeunes joueurs ! » Ce nouveau club profitera des infrastructures de Triel et des Mureaux. Les entraînements se partageront entre ces deux villes à hauteur de 50%.

Un vote décisif ! Assis à la gauche du président Berneau, le président du comité départemental des Yvelines, Yves Molinario, et le maire-adjoint à la vie associative et aux sports de la commune des Mureaux, Albert Bischerour, observaient avec intérêt ce vote qui annonce l’émergence d’un tout nouveau club de volley, Val-deSeine volley-ball. Nom qui fut mise au voix de l’assemblée et adopté à l'unanimité. Yves Molinario s’est exprimé, une fois la fusion effectuée, sur cette réalisation. Il a déclaré que le volley-ball

ment 22 sont affiliés à la Fédération française de volley-ball. C’est pour cette raison qu’il a soutenu le projet de fusion. Il a souhaité bonne chance à ce nouveau club. Albert Bischerour a renchéri dans ce sens : « La fusion est une bonne chose ! Cela maintient le sport sur un territoire ! Bonne chance à votre club ! » Effectivement, cette fusion permet de maintenir le volley-ball sur les Mureaux et de créer des équipes de jeunes, qui ne pouvaient pas se développer par manque d’effectifs et de moyens. Ce nouveau club relancera le volley-ball dans le Val-de-Seine. Il faut

La fusion des deux clubs permettra de mieux détecter les jeunes joueurs ! (DR) n’était pas un sport encore très répandu, et la fusion des clubs permettrait de le développer et de l’étendre sur plusieurs communes. Il existe 55 clubs dans le département et seule-

26

nouvelles-des-deux-rives.com

espérer que cette fusion conduise à une dynamique nouvelle avec des structures supplémentaires pour s’entraîner et des moyens financiers pour le fonctionnement. -D.-D.


LES NOUVELLES DES

SPORTS

FÉVRIER-MARS 2010

DERNIÈRES MINUTES

JUDO

Championnat seniors deuxième division

Athlétisme

Trois titres pour Vernouillet Aux championnats saut avec respectivede France Juniors à ment 6,33 m et 13 Clermont-Ferrand m 79. Dhany Amon les 13 et 14 février, a surpris par ses perHaoua Kessely, ma- formances et devient gistrale, devient ainsi champion de France double championne cadet du triple saut de France espoir à la avec 14 m 66. longueur et au triple Bravo... et merci !

Escrime Présélectionnées ?

Les combats furent très disputés à Triel. Dimanche 17 janvier s’est déroulé le championnat départemental seniors de judo de 2ème division. Normalement prévu à Élancourt, ce championnat, en raison de la neige, a eu lieu à Triel-sur-Seine. Nous publions ci-dessous les résultats (masculins et féminins) des judokas locaux, notamment ceux de Poissy. Au Cosec de Triel, la rencontre s'est déroulée sportivement. Dans une ambiance cordiale et sereine, les judokas se sont mis sur le tatami avec un seul objectif : être sur le podium afin de se qualifier pour la suite du championnat. Le club de Poissy (JJJ Poissy) y fut bien représenté : sept fois dans les différentes catégories.

féminines - Jennifer Jouffriault (JJJ Poissy) 1re en moins de 52 kg ; - Clotilde Nguyen (JJJ Poissy) 2e en moins de 52 kg ; - Morgane Le Glunec (JJJ Poissy) 3e en moins de 63 kg. - Amandine Le Seach (AS Les Mu-

(Photo Ph. Durand)

reaux) 1re en 78 kg ; Hommes - Nicolas Lafitte (JJJ Poissy) 1er en moins de 81 kg ; - Syba Thiam (JJJ Poissy) 1er en moins de 100 kg ; - Bruno Santos (JJJ Poissy) 2e en moins de 60 kg ; - Thibault Jaladon (JJJ Poissy) 2e en moins de 81 kg ; - Jefferson Soler (JJJ Poissy) 3e en moins de 60 kg ; - Eole Picot (JJJ Poissy) 3e en moins de 73 kg ; - Mallory Ammon (ChanteloupLes-Vignes) 3e en moins de 100 kg. Nous n’oublions pas non plus ceux qui sont restés au pied du podium : Marints Correira (JJJ Poissy) 4e en moins de 60 kg, et Gaetan Obel (JJJ Poissy) 4e en moins de 100 kg.

Les 23 et 24 janvier, vue des futurs Jeux deux escrimeuses, Olympiques. Diane BensoussanMounier et Marie Taranoff, du Cercle d’escrime des Mureaux, ont participé à une présélection «Horizon 2016» en

Football américain Une victoire “conquérante ” Dimanche 24 janvier, les Lycans juniors, équipe de football américain, ont écrasé les Conquérants de Caen (45-0). Après deux défaites honorables(2-12 face aux Corsaires d’Evry et 21-22 face aux Sala-

Boxe

mandres du Havre), c’est le retour en force des Lycans grâce à cette victoire à domicile au stade Léo-Lagrange.

Tony Yoka, premier Tony Yoka a gagné la Tony est prêt pour Coupe de Brande- le championnat du bourg en Allemagne, qui s'est déroulée du 16 au 21 février. C'est un challenge international où particiLes résultats complets sont sur le site inter- paient dix-sept pays. net : http://www.nouvelles-des-deux-rives. Le tigre du BAM a com/IMG/pdf/Resultats_judo_Yvelines. imposé sa technique. pdf

27

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

CULTURE

UN JOUR UN LIVRE

"Le signe de la lune" Quand on s’appelle Artémis, qu’on habite dans l’Espagne des Années vingts, qu’on est une petite fille dans un minuscule village perdu au milieu des superstitions et des croyances venues du fond des âges, on se met à rêver, on est attiré d’une manière incroyable par l’astre lunaire qu’on voit partout. Parfois il fascine ou menace, souvent il rassure et protège contre les rêves prémonitoires. Mais le destin est inexorable. « Le signe de la Lune », c'est l'une des plus belles réussites des BD récentes sorties en librairie. Ecriture du scénario, mouvement graphique, personnages, ambiance : tout y est pour passer un beau moment d'émotion. L'album est servi par un noir et blanc maîtrisé que souligne un trait vigoureux mis au service de l’image et de personnages pertinents. Ce conte magique et surtout maléfique, inspiré de légendes espagnoles, s’il ne renouvelle pas le mythe de la Lune qui est à la source de dizaines de contes et d’histoires fantastiques, s’épanouit à travers une succession d’aventures dont le fil rouge reste que l’astre nocturne obsède la jeune Artémis, adolescente fougueuse, qui traîne son petit frère le soir pour aller observer la clarté obscure de la nuit. Mais elle lui parle aussi et hante ses cauchemars. Et c’est encore la Lune qui, lors d’une funeste nuit de jeux avec les autres enfants du village, entraîne le petit frère au fond d’un puits où il se noie… C’est dans cette ambiance intemporelle, sombre et envoûtante que

Un conte qui entraîne le lecteur entre cauchemar et superstitions ancestrales. (DR) l’auteur José Luis Munuera et le dessinateur Enriquet Bonet nous entraînent à travers un conte au cours duquel le drame rebondira dans la deuxième partie du récit. En fait il y a deux époques : l’enfance et l’âge adulte. Mêmes protagonistes, mêmes décors, la violence physique et morale en plus. Quoique… Cette histoire tient à la fois du cauchemar et de la légende, elle porte le lecteur au milieu de personnages colorés, ambigus jusqu’à l’humour, méchants jusqu’à l’envie, caricatu-

28

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

CULTURE

FÉVRIER-MARS 2010

UN JOUR UN LIVRE

raux jusqu’au vraisemblable. « Le signe de la Lune » est servi par un trait enjoué et des lavis somptueux dans un noir et blanc souligné parfois par quelques détails en couleur. Ambiance frisant le film d’épouvante, au service d’une narration intimiste que ne désavouerait pas quelque cinéaste inspiré. 130 pages qui constituent un conte à l’ancienne, qui véhicule des valeurs que beaucoup de générations ont assumées et qui aujourd’hui encore sont à transmettre. Un conte magique à la portée des enfants comme des adultes

s’ils sont à la recherche des traditions du fantastique et de la poésie espagnols au service d’une histoire qui happe le lecteur pour son plus grand bonheur. C. s. B. José Luis Munuera est espagnol, il est né en 1972, a fait des études aux beauxarts de Grenade. Il propose ses premiers essais de bande dessinée à des éditeurs espagnols, sans succès. Ils lui reprochent « un style trop influencé par la BD franco-belge ». Enrique Bonet Vera est né à Malaga en 1966. Il est illustrateur de livres pour enfants et publie des bandes dessinées, des dessins d’humour et a signé plusieurs monographies. «Le signe de la lune» – Bonet & Munuera – Editions Dargaud – 130 pages – 15,50 euros.

2010, une année France-Russie Dès le mois de mars commence la programmation de l’Année France-Russie avec une très belle exposition au musée du Louvre sur l’art russe des origines à Pierre le Grand, du 5 mars au 23 mai. Puis du 16 mars au 27 juin, reprenant le titre du roman de l’écrivain russe Dostoïevski, « Crimes et chatiments », l’exposition du musée d’Orsay analysera les scènes de crime, de prison et de décapitation réalisées depuis la Révolution française et ses premières tentatives d’abolir la peine de mort. L’Année France-Russie 2010 offre aux habitants des deux pays une opportunité unique de découvrir, et mieux connaître et apprécier l’histoire, la culture, l’économie et les réalités contemporaines du pays partenaire. Elle vise également à développer le dialogue entre les deux so-

historiques et d’inscrire les relations franco-russes dans une perspective d’avenir.

Exposition «Sainte Russie» au Musée du Louvre, rendez-vous littéraire «Etonnants Voyageurs» à SaintMalo, championnat scolaire de jeu d’échecs, etc. seront l’occasion d’illustrer des actions culturelles conjointes dont l’intégrale des symphonies de Tchaïkovski, ou des résidences croisées d’artistes-plasticiens, chorégraphes, photographes, écrivains - qui seront organisées dans les deux pays. Puisque la Russie ce n’est pas seuLa Russie ce n’est pas seulement lement la vodka, «Casse-Noisette» et la vodka, Casse-Noisette et les les espions du KGB, et que la France espions du KGB. (DR) ne se cantonne pas à la Tour Eiffel, ciétés sur les grands enjeux qui sont une baguette de pain et un accorles leurs. Il s’agit au bout du compte déon. de redonner de la force à des liens La rédaction

29

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

CULTURE

BLOC-NOTES DE L'HISTOIRE

Vignes et vignerons de jadis

Sur le versant de notre colline de difficultés de l'Hautil, la vigne s'est épanouie transport et les depuis de nombreux siècles. dégâts causés au Vers l'an 1700, les habitants décident vignoble en llede planter des vignes sur l'ensemble de-France favorides coteaux de la bourgade, et jusqu'à sèrent la concurla fin du XIXe siècle elle a été la rence des vins du principale culture de Triel, s'étendant Bordelais et les sur une superficie de 300 hectares et Anglais qui occette produisant annuellement 20.000 hec- cupaient tolitres d'un vin blanc renommé qui région délaissèrent les vins de faisait prime sur le marché. l'Île-de-France. Cheverchemont, jadis un hameau vinicole de Triel. En 1179, le roi Louis VII donne cent C'est à Triel que le vignoble s'étend encore sur 250 muids de vin à l'église de Cantor- Maupin, valet de chambre de Mahectares, et en 1900, 150 propriétaires bery, à l'occasion de la canonisation rie Leczinska, propriétaire de vignes déclarent posséder 87,14 hectares de de saint Thomas Becket, pris sur son dans le pays, a déployé une activité vignes divisés en 3196 parcelles. clos de Triel. En 1240, était jouée débordante pendant plus de vingtune pièce intitulée « La bataille des cinq ans pour tenter d'améliorer la Le peuple ne pouvait pas se payer des vins » , chacun des crus venant se faire culture de la vigne et la fabrication vins fins, et des contrées telles que le Médoc acheminèrent vers la capitale juger par le roi Philippe-Auguste. Le du vin, entre 1763 et 1789. du vin bon marché. Et petit à petit les grand vainqueur fut TRIEL ! C'est un des rares vins à se parer du titre Le vin de Triel était vendu à Paris vignerons, ne pouvant plus vivre de la de Vin de France, suprême honneur. et expédié jusqu'en Angleterre par culture de la vigne, se tournèrent vers Pendant la guerre de Cent ans, les l'Oise et le port de Rouen. En 1892, les cultures maraîchères plus rentables.

Century 21 Les Deux Rives Centre Commercial Le Val-de-Seine Rue de la Grosse-Pierre 78540 VERNOUILLET

Tél. : 01 39 28 15 65

UN GROUPE LEADER SUR VOTRE SECTEUR 3 AGENCES À VOTRE SERVICE VERNOUILLET, CONFLANS & ANDRÉSY

30

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

CULTURE

BLOC-NOTES DE L'HISTOIRE

Une culture noble sur la rive gauche à Verneuil et à Vernouillet, en plaine, la culture couvrait une superficie d'environ 10% des terres cultivables pour Verneuil et de 20% pour Vernouillet. Les raisins étaient foulés dans des cuves et le jus était soutiré. Le restant, composé des peaux, des pépins et des grappes, était emporté aux pressoirs qui appartenaient au seigneur. Chaque vigneron était tenu de se servir de ces pressoirs banaux et payait un droit de pressage en nature. A Verneuil, il existait quatre pressoirs banaux en 1791 et trois pressoirs en 1816, qui se trouvaient dans le château (l'École Notre-Dame de nos jours). Le vin était consommé sur place, ou approvisionnait les cabarets de Paris. L'excédent était expédié en Normandie et en Picardie. La culture de la vigne était une culture noble, celle dont on était fier, c'était aussi la plus rentable tant que la qualité a été préférée à la quantité. A la fin du XVIIIe et au début du XIXe siècles, la surface cultivée en vignes ne cessa de décroître. A Verneuil, elle était en 1783 de 205 hectares, en 1807 diminuait à 45 hectares, en 1856 10 hectares, en 1870 2 hectares, en 1925 5 ares. La mévente du vin ainsi que les maladies de la vigne en ont été les responsables. Le dernier vigneron de Verneuil disparut en 1971 et seuls les noms de la rue, de la ruelle et de la sente des Vignes rappellent le passé viticole de la commune.

les forêts pétaient comme des coups de fusil ». En1740, il gela tous les mois de l'année : « à Chanteloup, les vignes gelèrent le 11 août ». Contrairement à d'autres vignobles, celui de Chanteloup continua à produire un vin de qualité grâce à des cépages fins comme le meunier (vinifié en blanc) et le meslier, ce qui permit de vendre la production à des prix supérieurs à la moyenne jusqu'à la fin du XIXe siècle. Malgré le recul de la culture de la vigne devant d'autres cultures devenues plus rémunératrices, ChanVernouillet évoque son passé de teloup assura encore le minimum ses vignes. (DR) vital à ses exploitants. Entre 1807 et l'époque carolingienne. à Chanteloup, il 1872, la superficie plantée en vignes y avait de bonnes et de mauvaises années passe de 180 à 90 hectares.Vers la fin pour le vin. Pendant le terrible hiver de de l'exploitation de la vigne, en 1883, 1709, le vin de messe gela dans la sacris- les vendanges ont lieu le 30 août, et tie, l'abbé Pacaud rapporte que des gens la production atteint 200 hl à l'hecmoururent de froid sur les chemins. Les tare (rendement moyen en Seine-etvignes durent être coupées à ras de terre Oise : 50 hl/ha). et la production de vin n'atteignit pas le dixième de la récolte moyenne. Texte établi d'apès un travail de recherches Selon un vigneron chantelouvais, « la effectué par Pierre Grand pour l'exposition rivière (la Seine) portait les hommes et de l'APCCT «des grappes, des boutilles et les chevaux sans bateaux, les arbres dans des bulles...»

«Les-Vignes » depuis qu'on n'y fait plus de vins Après la Grande Guerre, le conseil municipal voulut fixer le souvenir du glorieux passé viticole de la petite ville parce qu’on y cultivait la vigne depuis À Chanteloup-les-Vignes, les vignes sont bien réelles.

31

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

CULTURE

THéâTRE

"Smoking Chopin" à Béjart Musique classique, clowneries, poésie, surprises acrobatiques… En dix ans de complicité, les musiciens et humoristes Thomas & Lorenzo entrechoquent avec bonheur tous les styles et toutes les langues. Ils font naître des étincelles de plaisir et de sourire chez les spectateurs. Ils dévergondent la musique classique en associant acrobatie, poésie, humour et pantomime. Par le rire et l'émotion, ils ouvrent le répertoire classique à chacun, mélomane ou non. Pour le plaisir de rire et d'écouter de la belle musique ! Démarrage en fanfare, si l'on peut s'exprimer ainsi, parlant d'un violoniste et d'un pianiste.

comme Buster Keaton. Le spectacle à vive allure, laissant peu de temps pour essuyer ses larmes (de rire) entre les morceaux de bravoure. Le 30 janvier à Béjart, notre correspondant, Pierre, a aimé en raison "du mélange entre le sportif et le créatif...", l'exécution prodigieuse de la « Fantaisie impromptue» de Chopin, une des pièces connues des mélomanes des enseignants de conservatoires. - Ce spectacle a obtenu le Grand Prix 2006 du Festival d'humour de Thomas et Lorenzo en toute Saint-Etienne. Il a emporté un grand complicité... (DR) Entrant en scène, ils se retrouvent succès au Festival d'Avignon « off » tout de suite en butte avec les élé- 2007 et 2008. La rédaction ments matériels qu'ils subissent à la manière des grands burlesques redaction@nouvelles-des-deux-rives.com

"L'Antichambre" de Jean-Claude Brisville Du 13 au 21 février, «les Comédiens de la Tour» ont donné à Triel la pièce de Jean-Claude Brisville, «L'Antichambre». C’était une reprise de l’année 2009. « L'Antichambre », une pièce qui traite des luttes d'influence à l'époque où elle se déroule. Nous sommes au Siècle des Lumières avec ses philosophes et ses salons tenus par des femmes influentes. L'une d'entre elles, Mme du Deffand, reçoit régulièrement chez elle les encyclopédistes, tout en ne partageant pas pour autant leurs idées progressistes à propos du concept de liberté de l'homme qu'elle juge ridicule et vaniteux. Son vieil ami, le président

pinasse, elle trouve une occasion de gagner un peu plus l'admiration de tous pour sa grandeur d'âme. Mais, Julie est jeune, jolie et intelligente... Ce qui n'est pas pour déplaire aux philosophes et encore moins au président Hénault. Les «Comédiens de la Tour» doneront la pièce le samedi 20 mars à 14h 45 à la Halle des Epinettes à Issy-les-Moulineaux (92) dans le cadre des Rencontres théâtrales d'Issy et ailleurs. Puis le samedi 29 mai à 20h 30 à la Salle Hubert YenLe discours philosophique du cesse de Chambourcy (78). XVIIIe siècle est toujours d'ac- Site internet : http://perso.wanadoo. tualité. (DR) fr/comediensdelatour Hénault, se garde bien d'ailleurs de Pour la suite de la saison au théâtre Ocla contrarier. En engageant comme tave-Mirbeau, veuillez téléphoner au lectrice sa nièce bâtarde, Julie de Les- 01 39 27 94 59 La rédaction

32

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

FÉVRIER-MARS 2010

HOMMAGE

Décès

Guy Ferrand nous a quittés ! Guy, un homme passionné par qui en ses premières années, était la vie. tombé dans la marmite de potion

Le 21 janvier au cimetière de Triel-sur-Seine, à 16 heures 30, c’était le moment d’apaisement pour se souvenir de Guy Ferrand avant de le laisser dans sa dernière demeure. Révolté, excentrique, passionné, voilà les qualificatifs, qui auraient pu être utilisés pour décrire cet homme. Cependant, il était un artiste triellois reconnu et apprécié pour son talent et son charisme. Né en 1930 à Paris, peintre avec une forte technicité en huiles et en aquarelles, il est devenu sculpteur (terre, bois, bronze). Robert Quémy, un autre artiste reconnu dans les Deux Rives, a dit de lui : «  Passionné par le dessin, le jeune Guy a certainement su manier un crayon avant d’apprendre à écrire, d’autant que, tout comme Obélix,

magique, ce petit bonhomme s’est ouvert à la vie dans un environnement chargé d’effluves artistiques. » Le trait, les formes, les couleurs « se dépouillent de l’inutile pour ne laisser place qu’à l’impression ». Ses toiles invitent à vous évader au gré de votre imagination. «Maillon de la vie» Lors d'une interview en 2004, pour l'exposition « Guy Ferrand, peintures et sculptures » à la salle Grelbin de Triel, Guy expliqua son art : « Maillon de la vie » signifie que la femme est le chemin de la vie, car elle est à l’origine de la vie, qui s’enlace dans une symbiose. Tête, épaules, un corps à moitié formé ne donnent pas une lecture classique. C’est plutôt l’ambiguïté : on ne

www.trielfleurs.fr " Livraison offerte dans les environs "

par Tél.

01 39 70 67 33 1 6 r u e d u P o n t - Tr i e l - s u r - S e i n e

33

nouvelles-des-deux-rives.com

sait pas si l’enfant est né ou pas encore... « Avènement » est l’autre grande oeuvre de Guy Ferrand. Il s’agit de la naissance de l’enfant, en hommage à sa petite fille. En outre, c’est la figure aussi de sa mère. Si l’on regarde de près, c’est la figure de l’ADN, autrement dit c’est l’écriture de la vie ! Beau comme l’art à son état pur. Un peu abstrait, nous dirait on. Au contraire, il a su tisser la technique, la passion, la musique, l’acoustique, et Triel-sur-Seine pour nous rendre une part de son projet artistique, voire culturel. Il nous a quittés, le 14 janvier après une hospitalisation et une complication de sa maladie. Guy, sois en paix, et merci de m’avoir donné la passion pour la Seine et les Deux Rives. Rodrigo ACOSTA


LES NOUVELLES DES

cuisine

FÉVRIER-MARS 2010

LE MACARON

La délicieuse recette secrète... Le « macaron » est un petit gâteau granuleux et moelleux à la forme arrondie, d'environ 3 ou 5 cm de diamètre qui apparaît en Europe au Moyen âge. Certains avancent que ce «nombril du moine» (Larousse gastronomique) fut créé en 791 dans un couvent près de Cormery, d’autres que Catherine de Médicis le rapporta d’Italie. D’Italie, il passe en France à la Renaissance. On trouve des écrits qui présentent la recette du macaron sous le nom de Louzieh, une confiserie omeyyade qui fut offerte à un calife ottoman au XVe siècle en Syrie. Au Moyen-âge, le « macaron » désignait deux produits différents : le gâteau, mais aussi un potage avec des ingrédients à base de farine qu’on mangeait avec du fromage râpé, de la cannelle et du safran, et que l'on a appelé « macaroni » à partir, seulement, du XVIIe siècle. D’où la

Le «nombril du moine» est devenu une spécialité française. difficulté, parfois, de savoir à quels produits les sources historiques font référence. Avant de s’unir deux à deux, ce petit gâteau à base d’amandes, de sucre et de blancs d’œufs, croquant à l’extérieur et moelleux à l’intérieur, se

(DR)

présentait tout seul. S'il est cité par Rabelais, son origine reste obscure. Pourtant bon nombre de villes en ont revendiqué la création et bon nombre de légendes se sont développées. En effet il est devenu la « spécialité »

Une journée pleine de vitalité commence par … un petit déjeuner !

…Et pour vous ? Votre coach en nutrition des deux rives vous propose un bilan nutritionnel gratuit Contacter Christine 01.39.27.24.20

www.evolution-forme.com

34

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

cuisine

FÉVRIER-MARS 2010

LE MACARON

de villes et des régions françaises : Nancy et Boulay (Lorraine), SaintJean-de-Luz (Pays basque), Amiens, Montmorillon (près de Poitiers) où à été créé le musée de l’amande et du macaron, Le Dorat, Sault, Cormery, Saint-Émilion. C’est la recette bordelaise que notre chef a choisi de vous présenter.

Les macarons de Saint-Émilion A Saint-Emilion, il n’y a pas que les vins et les monuments religieux. Il faut aussi goûter les macarons ! A l’origine ils étaient fabriqués par des religieuses : les Ursulines. La Révolution les obligea à quitter leur couvent, mais elles laissèrent leur recette à quelques familles, qui en perpétuèrent la tradition. Depuis lors, les macarons devinrent la spécialité du village. Des amandes, du sucre, des blancs en neige, une cuisson très surveillée, pour que les macarons soient juste dorés, et ultime étape, le macaron est « tapé » pour lui donner son « croquelet »...

Notre recette être moelleuse sans être collante. Laisser reposer quelques instants. Répartir la pâte en petits tas espacés sur la plaque recouverte de papier sulfurisé huilé. Temps de préparation : 25 mn • Saupoudrer de sucre glace et faire Temps de cuisson : 20 mn cuire à four doux (150°) pendant Temps de repos : 30 mn une vingtaine de minutes en ouvrant la porte de temps en temps Ingrédients pour 18 macarons : (cela permet aux macarons de rester - 150 g d’amande en poudre, moelleux à l’intérieur). - 175 g de sucre, • Les détacher immédiatement - 3 blancs d’œufs moyens (2 si gros après la sortie du four. S’ils sont très oeufs), bombés, les aplatir légèrement avec - sucre glace (à volonté). la main, pour qu’ils prennent un aspect plus plat et « craquelé ». Réalisation : • Préchauffer le four à 180°c. • Mélanger la moitié du sucre en poudre avec la poudre d’amande puis ajouter un blanc d’oeuf. • Mélanger. • Ajouter ensuite le reste du sucre, mélanger et terminer avec les deux derniers blancs d’œufs. La pâte doit La recette originale est restée secrète, mais Les Nouvelles des Deux Rives, média redoutable, vous en proposent une très proche.

Le Jardin d'Aurélie Artisan Fleuriste Ouvert 7J/7

C. Cial ATAC - Rue des Rosiers 78480 VERNEUIL SUR SEINE Tél. 01 39 71 71 94 Fax 01 39 71 71 95

Par Tél

35

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

cuisine

FÉVRIER-MARS 2010

LE MACARON

Le musée de l’amande et du macaron à Montmorillon Aviez-vous déjà remarqué la similitude entre les mots macarons et macaronis ? Si oui, sachez que ce n’est pas un hasard, car l’évolution du produit fera du macaron une pâtisserie, même si on continuera longtemps d’appeler « macaron » la pâte alimentaire. Il fallut l’intervention d’un certain Furetière en 1690 pour clarifier enfin les choses : le macaron désignerait désormais la douceur que nous connaissons aujourd’hui. Pendant de nombreuses années, le macaron à même nourri de très doctes luttes entre médecins, tantôt bienfaisant, tantôt dangereux pour la santé ! Les premières traces du macaron à Montmorillon remontent au XVIIe siècle. Il faut en revanche attendre le XIXe siècle pour que commence l’aven-

ture RannouMétivier. La recette secrète de l’entreprise a été établie par les sœurs Chartier qui l’ont léguée à Marie Bugeaud, leur employée de maison. Son mariage avec Auguste Métivier Le musée rend hommage aux premiers lance la marque fabricants du macaron. qui deviendra définitivement Rannou-Métivier en Le musée « rend hommage aux fabricants depuis Marie Bugeaud ». Mais 1924. Le musée a nécessité deux ans de comme son nom l’indique, le musée travail : un an de recherches histo- est aussi consacré à l’amande. Aussi la riques et iconographiques, et un an visite commence-t-elle par l’histoire de mise en place du musée. Cette de ce fruit qui trouve ses origines en tâche a été confiée à l’historienne de Asie mineure et qui n’est arrivé en l’alimentation Dominique Michel et France qu’au Moyen-Age, mais ceci est une autre histoire... à Emilie Pic.

BABY- LO U P Tél : 01 39 75 01 83

INSTITUT DS

Mail : babyloup3@wanadoo.fr

Soins du visage - Soins Corps - Epilation Maquillage - Manucure Cabine de bronzage 137, rue Paul Doumer 78510 TRIEL SUR SEINE

Une crèche pas comme les autres... 36

 : 01 39 27 77 38

TARIF valable à partir du 1er juin 2009 Ouvert tous les jours de 10 heures à 19 heures et le samedi de 9 heures à 17 heures

nouvelles-des-deux-rives.com


LES NOUVELLES DES

BIEN-ÊTRE

FÉVRIER-MARS 2010

NOTRE FORME

« Nos enfants nous accuseront » C’est comme la prévention routière : afin de prévenir les accidents, il faut savoir l’origine du dysfonctionnement de notre société... Dans cette démarche d’information, le président de l’association, « Vaux contre le cancer », Jean Gineste et son équipe a fixé un défi majeur, projeter le film « Nos enfants nous accuseront » le vendredi soir 29 janvier à l’espace Marcelle Cuche, à Vauxsur-Seine. Encouragée par la municipalité, l'association « Vaux contre le cancer » a ouvert le débat sur la nutrition et le bien-être. Un public nombreux était venu voir le film, écouter les enjeux du débat. A cela s'ajoutait une dégustation conviviale de produits «bio». Une expérience convaincante qui devrait être renouvelée dans les communes limitrophes. L’association « Vaux contre le cancer », qui a pour but d’aider la recherche sur les cancers menée par l’Institut Curie, a lancé un débat public de première importance : la santé et notre pratique alimentaire. Chaque année en Europe 100 000 enfants meurent de maladies causées par l’environnement. 70% des cancers sont liés à l’environnent dont 30% à la pollution et 40% à l’alimentation. En France, on enregistre une progression de 1,1% des cancers chez les enfants. Suit-on la même tendance que celle de la société américaine ?

À la cantine, il est aisé de mettre en œuvre une politique bio avec l’appui du cuisinier. (DR) en alimentation bio. Cette décision rencontre des difficultés humaines, sociales, matérielles et même politiques au sein de la municipalité, des habitants et des producteurs de fruits locaux pratiquant l’agriculture chimique. Le réalisateur Jean-Paul Jaud met en scène les enfants, les habitants, les producteurs sous un regard sans concession mais très réaliste, avec de très belles images de la région et de ce village méditerranéen authentique. Un film convaincant… A voir absolument par tous ceux qui n’ont pas pu assister à cette projection, afin de trouver tout de suite des moyens d’agir, pour que demain nos enfants « ne nous accusent pas ».

Débat et un cas d'école

D’une manière conviviale, un débat avec le public a suivi, en présence du réalisateur Jean-Paul Jaud, d’un Un film convaincant Réalisé par Jean-Paul Jaud, ce film journaliste spécialisé Gérard Le Puill de 1 heure 50 minutes, relate le vécu et de Benoît Delmotte, directeur de tout un village du Gard qui dé- de Biocoop Mantes, partenaire de cide de faire la restauration scolaire l’opération de dégustation.

37

Au-delà des chiffres et des images touchantes, le public a été sensible à ce film et aux enjeux représentés. Surtout, les enfants (de moins de treize ans) sont conscients qu’il faut « faire quelque chose ! ». Cependant, la question reste de savoir quoi, comment et avec quels moyens ? D’une manière pratique, la décision de manger bio relève de la commune car les écoles primaires restent de leur compétence. Lorsque la commune gère en direct (en régie) la cantine, il est aisé de mettre en œuvre ce changement avec l’appui du cuisinier. A Vaux-sur-Seine, Julien Crespo, un maire perspicace, a pris le tournant bio, voire l'effet de mode : Le chef cuisinier de la cantine des écoles de Vaux propose 300 repas par jour et cela d’une manière diversifiée et en phase avec la pratique bio.Y-aurait-il d'autres cantines dans les communes voisines qui pratiqueront un jour la bio ?

nouvelles-des-deux-rives.com

Christine BRIQUET

www.evolutionforme.com


E N B R ef. . .

par la préfète pour « déminer » le terCHAPET rain autour de thématiques telles que le • Un restaurant ouvre ! développement urbain, les enjeux écoLe dimanche 17 janvier dernier, «l'amuseANDRÉSY nomiques, l'accueil des gens du voyage. gueule» a été ouvert au centre de bourg • Lettre ouverte au maire sur la A104 ! par M. Jean-Mairie Sandy, un professionLe 18 janvier le COPRA 184 a envoyé • « Pierre de Lune » inaugurée nel de la restauration qui avait décidé de une lettre ouverte à Hughes Ribault, maire d’Andrésy. La missive rappelle que, Á Chanteloup-les-Vignes, la nou- se mettre à son compte. C'est un projet pour le COPRA, le tracé vert défendu velle Maison Petite Enfance « Pierre de qui implique un fort investissement et par le maire d’Andrésy « n’est pas accep- Lune » (crèche, halte-garderie et mul- des encouragements de ses proches. table car il touche toujours de plein fouet ti-accueil) a été inaugurée le 4 février. La municipalité de Chapet a également les populations de Pierrelaye, Herblay, Era- par Mme Catherine Arenou, la maire. aidé en modulant le loyer à fin de pergny, Conflans-Sainte-Honorine, Achères, Pour elle, cette réalisation s’inscrit dans mettre l'implantation de ce restaurantCarrières-sous-Poissy, Poissy et Orgeval. » un « processus souple », destiné à asso- traiteur. Enfin, le collectif dénonce l’économisme cier les besoins en places de crèche, de Pour le nouveau commerçant, il s'agit classique des supporteurs du désenclave- multi-accueil et de halte garderie. En maintenant de faire renaître le village et ment du territoire et exhorte tous les ac- outre, le réseau d’assistantes maternelles invite tous ses futurs clients à se rendre au teurs à agir pour « sauver » les communes est aussi conforté... dans le cadre d’une restaurant les 1e samedi du mois dans le potentiellement affectées par la A104, en politique voulue par toutes collecti- cadre d'une animation à thème. vités locales impliquées sur le terrain. Tél. : 01 34 74 47 30 parfait accord avec la loi « Grenelle 1 ». Une partie du financement ANRU a été allouée à la réalisation de cet • La préfète Anne Boquet en visite Le 25 janvier, Anne Boquet, préfète des équipement. En outre, le Conseil géYvelines, et Yannick Imbert, sous-pré- néral a subventionné à hauteur de fet de Saint-Germain-en-Laye se sont 370.000 euros, le Conseil régional rendus à Chanteloup-les-Vignes pour a aidé avec 420 000 euros et la ville évoquer tous les sujets qui fâchent et a completé l’enveloppe budgétaire. pour préparer les projets de demain... On connaît la pénurie de places de Des discussions ont eu lieu notamment crèches dans les villes des Deux Rives Triel, Carrières-soussur le projet d’aire pour les gens du notamment Poissy et Chanteloup-les-Vignes. voyage, qui connaît une pause en raison du non respect de ses obligations De ce fait, la politique municipale par la Préfecture. En outre, la ferme (et a fortiori régionale) vise à améphotovoltaïque, le développement éco- liorer cette situation de pénurie. nomique, sans oublier le dossier envi- La maire a également annoncé l'inauronnemental, ont été traités par tous. guration d'un bâtiment culturel et Certaines propositions ont été avancées une maison d'associations.

CHANTELOUP

CARRIèRES

• Bouclage de la Francilienne ! Eddie Aït a dénoncé les positions contradictoires de David Douillet, député des Yvelines et de Valérie Pécresse, tête de liste UMP lors du meeting socialiste à Conflans Sainte-Honorine du 11 février. Selon nos informations, David Douillet laisse le temps au temps et joue le rôle du pragmatique : des études sur l’impact du bouclage de la A104... vont être publiées après l’été mais David Douillet soutient que « la A104 est nécessaire au développement économique de la Vallée de la Seine ». Quel tracé, vert, blanc... et pourquoi pas « bleu, blanc, rouge », comme les

HORIZON FUNÉRAIRE

La différence POMPES FUNÈBRES ET MARBRERIE

• Organisation complète des obsèques

• Fourniture et pose de monuments en granit de toutes provenances • Travaux dans tous cimetières, caveaux de famille, articles funéraires • Prévoyance funéraire, contrats obsèques • Transport de corps en France et à l’étranger

38

7 8 3 0 0 P o i s s y 78260 Achères 1, rue de l’Église

8, rue Carnot

01 30 65 79 50 01 39 22 01 02 78500 Sartrouville 78500 St-Germain 3, av Jean Jaurès

38, rue de Pologne

01 39 68 65 65 01 39 68 65 65

www.horizonfuneraire.com

nouvelles-des-deux-rives.com


couleurs de notre drapeau. En fait, le député Douillet reste dans le flou pour des raisons électorales : les études vont être menées sur les possibilités de réduction des nuisances. Mais sur quel tracé passera la A104 ? Il n'endemeure pas moins que le député Douillet est favorable à la A104 en raison du sacro-saint développement économique. C’est la question du fond, qui est aussi abordée par Eddie Aït. • Eddie AIT porte plainte ! Depuis des mois, les internautes de MEDIASEINE font circuler des rumeurs sur Eddie Aït, le maire de Carrières-sous-Poissy et Conseiller régional d’Île-de-France. Le 21 février, Eddie Aït se sent « victime d’un tract diffamatoire » et porte plainte ! Récemment plusieurs habitants de Carrières, ville dont Eddie Aït est maire depuis mars 2008, ont reçu un tract d’une association jusqu’alors inconnue. Selon un proche du dossier, l'association «Agir dans le bons sens» serait l'origine de cette missive. Ce tract appelait à la démission du maire de Carrières et mettait en cause son éligibilité. Eddie Aït a donc décidé, fort du soutien renouvelé de son équipe municipale à l’occasion du Conseil municipal du 18 février dernier, de porter plainte au nom de la ville pour diffamation.

VERNEUIL-SUR-SEINE • Le palmarès des buffets et champagnes dans l'interco ! Après des nuits de réunions, des atermoiements et des hésitations, notre rédaction a pu se mettre d’accord sur le classement des meilleurs buffets et des meilleurs champagnes servis lors des cérémonies des vœux de nos maires. Nous avons décerné une « saucisse d’honneur » à Verneuil et une « flûte d’or » pour Chanteloup. Notons la très belle tenue de la ville de Carrières-sous-Poissy. Verneuil est réputée pour ses agapes de début d’année. La ville tient à son standing : première commune en nombre d’habitants, avec à sa tête un maire qui est aussi conseiller général, il n’est pas question de mégoter sur le buffet. Et Verneuil remporte la « saucisse d’honneur » 2010 pour la richesse de son buffet, la qualité gustative élevée des petits fours (servis en grande quantité) et pour ses innovations qualitatives, en premier lieu les sushi préparés et servis sur place. Saluons enfin le fair-play de l'équipe de la com de Verneuil qui a remis la « saucisse d’honneur » en jeu pour 2011.

Délégués titulaires : - Joël Mancel, - Jean-Yves Six, - Patrick Châtainier, - Martine Pelletier. Délégués suppléants : - Michel Bothereau, - Manuela Marie, - Josette Limido, - Elianor Tagne.

• Bas les masques ! Sans qu’ait eu lieu la réunion publique annoncée lors du conseil municipal du 17 décembre, la municipalité s’est dépêchée de faire abattre les arbres en bord de Seine entre la rue Trousseline et la rue Saint-Martin, à l’exception toutefois de quelques spécimens qui ont été graciés par monsieur le maire, pour faire bonne figure « face aux réactions de certaines personnes… » Lors du dernier conseil municipal du 11 février, les masques sont tombés : M. Six, adjoint chargé de l’urbanisme, en réponse à Mme Uhl qui lui demandait si réellement il avait eu l’intention de tenir cette TRIEL-SUR-SEINE réunion, a dit clairement qu’il fal• Un jeu de chaises musicales...! Après la démission de Mme Juban, lait faire vite et que les arbres « gêTriel a élu un nouveau groupe de naient les travaux  ». Cet aveu n’est représentants à la Communauté pas surprenant, car l’objectif de la municipalité était donc de faire ces d’agglomération des Deux Rives. travaux…pour « faire des travaux » !

L a n o u v e l l e é c o l e d e m u s i q u e à Ve r n o u i l l e t ou les limites de l’intérêt commun bien senti Le canton est une notion administrative et politique appelée à disparaître puisque l’on va inexorablement vers la généralisation d’une autre entité applicable à toutes les communes, la communauté de communes ou d’agglomération. Mais le canton conserve encore parfois sa raison d’être lorsqu’une au moins de ses communes refuse d’entrer dans la nouvelle communauté. C’est le cas de Vernouillet dans le canton de Triel, dont la maire, Marie-Hélène Lopez-Jollivet, a annoncé lors de ses vœux en janvier qu’une école municipale de musique et de danse allait être créée en 2010. Le canton de Triel va donc bientôt compter trois écoles de musique.Trois écoles de musique pour trois villes et 35 000 habitants ! De plus les enseignants y sont souvent les mêmes. On est bien loin de l’esquisse d’une quelconque mise en commun des potentiels pour une gestion plus rationnelle, donc moins coûteuse, en un mot « commune » - même si cela va à l’encontre du vieil individualisme français - des potentiels financiers et humains. Ne pouvait-on espérer - rêver - qu’en cette occasion par exemple nos trois entités communales, transcendant leurs divergences politiques, s’entendent enfin sur un projet novateur… Une école de musique unique, à gestion intra-cantonale - dont la mise en place serait accompagnée d’une redistribution équitable des responsabilités et des activités sur les trois sites, et d’une desserte au profit des élèves - ne figurerait certainement pas parmi les dossiers les plus insurmontables à traiter, pour peu que l’envie et la volonté y soient. Et pourquoi un tel espoir ? Tout simplement dans l’optique de réaliser un pôle artistique de bonne, voire très bonne qualité, avec, outre l’enseignement, la création d’un orchestre et de chœurs capables de rivaliser avec les meilleurs de notre région. Un tel projet aurait eu en outre valeur de test sur la volonté de travailler en commun. Mais il semblerait qu’une telle idée n’ait effleuré personne… -F.D. 39 nouvelles-des-deux-rives.com


COUPLES IMPROBABLES AU CARNAVAL DE PARIS - 2010

(Photo C.s.B.)

Coups de cœur de la rédaction Samedi 6 et dimanche 7 mars

Salon des collectionneurs Espace Remi Barrat à Triel à 10 heures Entrée libre Vendredi 12 mars

La Comédie Fran-

Mercredi 17 mars Dimanche 14 mars

12 km de Carrières s/ Poissy À 10h00 - Complexe Bretagne, r. Pasteur Rens. 01 39 74 19 72 Mardi 16 mars

çaise fait escale...

1e forum éco-construction

Christian Gonon à l'Espace Julien-Green à Andrésy à 21 h Rens. 01 39 27 11 00

à l’Espace Julien-Green Andrésy Rens. 01 39 27 11 00

à partir de 10 h

2e Village des Métiers

Vendredi 26 mars à 21 heures

2e Trail de nuit à la Base de loisirs

Pour l'emploi et de la formation à l'Espace Louis Armand à Carrières s/Poissy Reserv. 01 39 22 36 32

Venez joindre la course la plus innovante des Deux rives.

Samedi 20 mars

Dimanche 28 mars

4 Méga StarParty "La planétologie"

6e Foulée chantelouvaise

e

à l'Espace M. Béjart au Parc aux Etoiles Rens. 01 39 74 75 10 www.parcauxetoiles.fr

7,5 km ou 15 km de course Départ complexe D. D. Rens. 01 39 74 19 72

91_publiéissuu  

JOURNAL INDÉPENDANT DES RIVES DE SEINE Numéro 91 Jean-Paul Huchon SAINT-EXUPÉRY ÉDUCATION NATIONALE FéV-MARS 2010 David Douillet Valérie Péc...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you