Page 1

Tendances B1

Livre du professeur

Tendances, la méthode de français

qui fait bouger l’apprentissage !

A2 B1

Avec Tendances, le français est pratiqué activement, on partage des savoirs, on découvre des modes de vie… grâce à des outils efficaces au service d’un enseignement facile à mere en œuvre.

Un enseignement simple et efficace grâce à une organisation en double-page « prête à l’emploi » et à un déroulement des leçons linéaire et transparent pour l’enseignant et pour l’apprenant.

Un apprentissage ancré à la vie pour un apprenant soucieux d’apprendre tout ce qui est utile, rien que ce qui est utile.

Un parcours d’évaluation bien balisé et une préparation graduée au DELF.

Une méthodologie résolument pratique : on poursuit des buts, on accomplit des tâches, on réalise des projets.

Une équipe d’auteurs très expérimentés et des tests réels menés dans des classes du monde entier.

Tendances c’est encore beaucoup PLUS : • Une démarche actionnelle innovante autour de scénarios actionnels en lien avec la vraie vie. • Une prise en compte des nouvelles pratiques sociales dans le choix des documents et supports de la classe.

Livre du professeur

EN SAVOIR PLUS

Livre du professeur NCL I S ION T A U É VA L ’ D IER H C I F

US

• Un environnement culturel francophone, riche et motivant, reflet de toutes les « tendances ». • Une offre numérique construite à partir des usages des enseignants, des apprenants et des institutions.

ISBN 978 209 038 533 5

9 782090

385335

09038533_000_CV.indd Todas las páginas

A1 A2 B1 B2 C1/C2

LIVRE DE L’ÉLÈVE CAHIER D’ACTIVITÉS LIVRE DU PROFESSEUR 9782090385250 9782090385267 9782090385274 9782090385281 9782090385298 9782090385304 9782090385311 9782090385328 9782090385335 9782090385342 9782090385359 9782090385366 ∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙ À paraître en 2017 ∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙

Marie-Louise Parizet Isabelle Barrière Jacky Girardet

22/6/17 16:56


09038533_002-014.indd 1

20/06/2017 13:44


Crédits photographiques : p. 284 : © éditions JC Lattès ; p. 296 : © Alain Fradet

Direction éditoriale : Béatrice Rego Marketing : Thierry Lucas Édition : Virginie Poitrasson Couverture : Dagmar Stahringer Mise en page : Nicole Sicre © CLE International, 2017. ISBN : 978-209-038533-5

09038533_002-014.indd 2

20/06/2017 13:44


Sommaire

Unité 0 Leçon 1 Leçon 2 Leçon 3 Leçon 4

................................................... 15 ................................................... 20 ................................................... 26 ................................................... 31

Unité 1 Leçon 1 ................................................... 37 Leçon 2 ................................................... 43 Leçon 3 ................................................... 48 Leçon 4 ................................................... 52 Projet ....................................................... 56 Unité 2 Leçon 1 ................................................... 63 Leçon 2 ................................................... 70 Leçon 3 ................................................... 76 Leçon 4 ................................................... 81 Projet ....................................................... 87 Unité 3 Leçon 1 ................................................... 91 Leçon 2 .................................................. 96 Leçon 3 ................................................ 101 Leçon 4 ................................................ 106 Projet .................................................... 112 Unité 4 Leçon 1 ................................................. 117 Leçon 2 ................................................. 122 Leçon 3 ................................................. 124 Leçon 4 ................................................ 131 Projet .................................................... 136

Unité 6 Leçon 1 ................................................. 167 Leçon 2 ................................................. 171 Leçon 3 ................................................. 176 Leçon 4 ................................................ 181 Projet .................................................... 184 Unité 7 Leçon 1 ................................................. 189 Leçon 2 ................................................. 192 Leçon 3 ................................................. 198 Leçon 4 ................................................ 202 Projet .................................................... 207 Unité 8 Leçon 1 ................................................. 213 Leçon 2 ................................................. 217 Leçon 3 ................................................. 221 Leçon 4 ................................................. 226 Projet ..................................................... 230 Unité 9 Leçon 1 ................................................ 237 Leçon 2 ................................................ 242 Leçon 3 ................................................. 245 Leçon 4 ................................................ 249 Projet .................................................... 251

Évaluations ............................................... 257 Corrigés et transcriptions ........................ 306

Unité 5 Leçon 1 ................................................. 143 Leçon 2 ................................................. 148 Leçon 3 ................................................. 152 Leçon 4 ................................................ 156 Projet .................................................... 160

13

09038533_002-014.indd 13

20/06/2017 13:44


Expliquer un phénomène écologique - Leçon 1 - Unité 5

UNITÉ 5

DÉFENDRE UNE CAUSE ➤ Objectifs généraux de l’unité Il s’agit pour l’apprenant d’acquérir les savoirs et savoir-faire nécessaires pour : ➞ Expliquer un phénomène écologique ➞ Adhérer à une association ➞ Exposer les conséquences d’une innovation ➞ Défendre ou critiquer l’art contemporain ➞ Écrire pour défendre une cause

Leçon 1 – Expliquer un phénomène écologique ➤ Objectifs Savoir faire • Donner les causes d’un événement • Parler de la biodiversité • Débattre d’un problème écologique Connaissances culturelles • France 3 • La Drôme • Le Parisien

➤ Déroulement de la leçon Trois étapes : – 1er objectif : « Donner les causes d’un événement » : - 2 exercices - un Point infos : La défense de la biodiversité - Prononcez, automatisez : Distinguez [s] et [z] – La construction « pronom complément direct devant le verbe »  e – 2 objectif : « Parler de la biodiversité » : - 3 exercices - un tableau « Réfléchissons : Emploi de quelques expressions de cause » – 3e objectif : « Débattre d’un problème d’écologie » : 1 exercice La plupart des exercices de cette leçon peuvent être réalisés en sous-groupes de 2 ou de 4 étudiant(e)s.

143

09038533_143-166_Unite-5.indd 143

16/06/2017 19:38


Donner les causes d’un événement Notes culturelles France 3 : France 3 est une chaîne de télévision généraliste française de service public à vocation régionale […] (Elle) fait partie du groupe France Télévisions. (Wikipédia) La Drôme : Le département de la Drôme est un département français situé dans le quart sud-est de la France, et dont le nom vient de la rivière du même nom. Le département de la Drôme fait partie de la région Auvergne-Rhône-Alpes. (Wikipédia)

1.

➞ Faire observer attentivement la consigne de l’exercice et les questions posées. ➞ Inviter ensuite les étudiant(e)s à lire individuellement l’article et le « Point infos ». ➞ 8 minutes devraient suffire pour cette lecture. ➞ Les étudiant(e)s des différents sous-groupes peuvent choisir de répondre aux questions : – ensemble, – ou bien individuellement ou en demi-sous-groupe avec mise en commun des réponses. ➞ Cet exercice peut être réalisé en moins de 10 minutes. ➞ Les sous-groupes présentent ensuite leurs réponses en plénum. ( ) Solution : a. Plusieurs milliers de personnes se sont réunies et ont manifesté pour défendre la cause des loups. – b. L’augmentation du nombre de loups abattus a provoqué cette manifestation. – c. Ils l’ont fait venir car il a eu la même expérience avec les baleines dont il est devenu le défenseur emblématique. – d. Elle est due à la réintroduction en France d’espèces disparues, comme aussi celle des ours. – e. L’attaque des loups a causé la perte de son cheptel, la disparition de ses 25 brebis. – f. L’autorisation d’abattre les loups s’explique par l’augmentation de leur nombre qui a presque doublé. – g. Le versement d’indemnités aux éleveurs vient en compensation des pertes qu’ils subissent.

2.

➞ Faire observer attentivement : – la consigne de l’exercice – la formulation des causes des différentes pollutions – et l’exemple proposé. ➞ Compte tenu de la brièveté de l’exercice les étudiant(e)s des sous-groupes peuvent : – réfléchir individuellement à la reformulation des quatre phrases proposées, – puis les reformuler ensemble en 6 à 8 minutes. ➞ Les sous-groupes présentent ensuite leurs réponses en plénum. Solution : a. La pollution de l’air dans les villes vient de la circulation automobile et du chauffage. – b. La pollution de l’eau des rivières est due aux industries et aux pesticides utilisés par l’agriculture. – c. La pollution des mers s’explique par les déchets des villes côtières et les transports maritimes Prononcez… Automatisez ➞ Pour éviter toute confusion avec l’écrit, il est préférable de faire réaliser les deux exercices de cette activité livres fermés. 1. ➞ Lire/ donner la consigne de l’exercice oralement. ➞ Faire répéter les phrases comme proposé dans les conseils. ( ) 2. ➞ Lire/ donner la consigne de l’exercice oralement. ➞ Faire répéter les phrases comme proposé dans les conseils. ( )

144

09038533_143-166_Unite-5.indd 144

16/06/2017 19:38


Expliquer un phénomène écologique - Leçon 1 - Unité 5

Parler de la biodiversité Note culturelle Le Parisien (en Île-de-France et dans l’Oise, et Aujourd’hui en France pour l’édition nationale), intitulé Le Parisien libéré jusqu’en 1986, est un journal quotidien régional français détenu par le groupe LVMH. Son siège est situé à Saint-Ouen, en SeineSaint-Denis. […] (Wikipédia)

3.

➞ Faire observer attentivement : – la présentation de l’exercice, – et les consignes de ses deux parties. a. ➞ Faire observer le sens des mots, les photos et l’article en 5 minutes maximum. b. ➞ Faire écouter l’interview. ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes : – pendant l’écoute, individuellement, essaient de compléter l’article, – puis, après l’écoute, confrontent leurs notes et choisissent les réponses qu’ils jugent les meilleures. ➞ Une deuxième écoute, nécessaire, permet aux étudiant(e)s – de corriger et compléter leurs notes, – en centrant leur attention sur des points précis – qu’ils peuvent se partager. ➞ En plénum, les sous-groupes présentent : – leurs propositions de complétion de l’article, – en discutent ensemble, – valident les propositions qui conviennent à l’aide d’une nouvelle écoute du document. Solution : Proposition : En 2014, 30% des abeilles ont disparu ? Ce phénomène n’est pas spécifique à la France car beaucoup d’abeilles meurent. C’est un phénomène mondial. Le problème est grave car les abeilles fécondent les fleurs pour qu’elles donnent des fruits. En effet, pour qu’une fleur soit fécondée, il faut qu’elle reçoive le pollen venant d’une autre fleur, et ce sont les insectes qui font ce travail, en particulier les abeilles. Sans les abeilles, pas de pollinisation et donc pas de fruits. Les causes de cette disparition sont multiples. D’abord, la plus connue, ce sont les pesticides, c’est-à-dire les produits chimiques employés par les agriculteurs sur les plantes pour tuer les parasites. On essaie de résoudre ce problème en limitant leur utilisation. Ensuite il y a un parasite, le vampire de l’abeille, une sorte de poux qui se nourrit du sang des abeilles. Les scientifiques cherchent à détruire ce parasite mais ils n’ont pas encore trouvé la solution. Enfin, la troisième cause vient du changement de nos paysages. Avant il y avait beaucoup d’espaces non cultivés avec des plantes et des fleurs où les abeilles trouvaient à se nourrir. Maintenant ces espaces ont disparu et les abeilles n’ont plus de nourriture. Si les abeilles disparaissaient, quelles seraient les solutions ? Il y aurait la pollinisation à la main, comme en Chine, mais cela coûterait trop cher. La solution consisterait à créer des végétaux qui se fécondent eux-mêmes. Il en existe déjà dans la nature.

4.

➞ Faire observer et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Vérifier que les étudiant(e)s ont compris quelles sont les étapes de l’exercice. ➞ Faire lire et étudier l’encadré « Réfléchissons… Emploi de quelques expressions de cause ». ➞ Les étudiant(e)s des différents sous-groupes : – font l’exercice de l’encadré « Réfléchissons », – puis complètent les phrases de l’exercice 4 : - ensemble, - ou bien individuellement ou en demi-sous-groupe avec mise en commun des réponses. ➞ Ces deux étapes de l’exercice peuvent être faites en 10 à 12 minutes. ➞ Les sous-groupes présentent et comparent leurs résultats en plénum. 145

09038533_143-166_Unite-5.indd 145

16/06/2017 19:38


Solution : « Réfléchissons » : a. 1 = Le mot en gras relie une conséquence à une cause. – b. 4 = La cause est présentée comme une justification de la conséquence. – c. 2 = La cause a été mentionnée précédemment. – d. 3 = La cause est présentée comme évidente. – Exercice : a. Comme la forêt est une richesse économique, on coupe beaucoup d’arbres. – b. Des espèces animales disparaissent à cause de la diminution des forêts. – c. Quand il pleut, les terres fertiles sont entraînées car il n’y a plus de forêts pour les retenir. – d. Puisque l’exploitation intensive des forêts est mauvaise pour l’écologie il faudrait la limiter et replanter. – e. Étant donné que l’importance de ce problème est internationale, les états devraient s’entendre.

5.

➞ Faire observer attentivement la consigne de l’exercice et son contenu. (

)

Pour la réalisation de cet exercice deux démarches sont possibles : 1.➞ Diviser la classe en 4 grands groupes : – chaque grand groupe est à son tour subdivisé en sous-groupes, de préférence 3 étudiant(e)s, – lui attribuer ou lui faire tirer au sort une des catégories a, b, c ou d d’animaux, – les sous-groupes recherchent ensemble le plus possible d’animaux, – puis comparent et mettent en commun leurs listes afin d’en établir une seule par catégorie. ➞ Chaque groupe présente « sa » liste en plénum. ➞ Les étudiant(e)s peuvent se poser mutuellement des questions pour mieux connaître les animaux cités. Les explications peuvent être illustrées de photos. 2.➞ Constituer des sous-groupes de 4 étudiant(e)s : – attribuer ou faire tirer au sort par chaque étudiant(e) une des catégories a, b, c ou d d’animaux, – chaque étudiant(e) recherche le plus possible d’animaux dans « sa » catégorie, – les étudiant(e)s de chaque sous-groupe mettent en commun leurs réponses. ➞ Les sous-groupes présentent leurs listes en plénum : – un premier sous-groupe cite les animaux d’une catégorie, les autres sous-groupes la complètent s’ils ont trouvé d’autres animaux, – puis trois autres sous-groupes citent les animaux des trois autres catégories, le procédé est le même que ci-dessus. ➞ Les étudiant(e)s peuvent se poser mutuellement des questions pour mieux connaître les animaux cités. Les explications peuvent être illustrées de photos. Solution : Propositions : a. (voir https://mrmondialisation.org/ces-22-especes-disparaitront/) : les dendrolagus (kangourous arboricoles), le petit kanchil de Java, le Gypaète barbu, la chenille crâne de mort, le quokka (marsupial), le saïga, le gavial du Gange (crocodile), le talève takahé (oiseau de Nouvelle Zélande), le dauphin de l’Irrawaddy, la grenouille clown (type de Atelopus varius), le rhinopithecus (primate), le nasalis larvatus (primate), le Strigops kakapo (seul perroquet incapable de voler), le crabe de cocotier, le markhor (bovidé caprin de l’Himalaya), le solenodon (petit animal nocturne des Antilles), la panthère de Floride, le zaglossus (à la fois reptile et mammifère), le sousouc (dauphin du Gange), l’okapi (Gange). b. le lapin, l’éléphant, le jaguar, le tigre, le lion, le cheval, le chat, le chien, la vache, le cochon, la poule, le coq, la chouette, le furet (ou la fouine), le canard, la souris, le crocodile, le renne, le singe, la girafe, le mouton (l’agneau), le panda… c. le canard, l’oie, le cygne, la grenouille, le crapaud, l’hippopotame, le crocodile, le crabe, la tortue, le pingouin, le manchot, le castor, la loutre, l’éléphant de mer, l’ours… d. le cheval, l’âne, la mule, le mulet, le bœuf, le buffle, le yak, l’éléphant (en Asie)

Débattre d’un problème d’écologie

6.

➞ Faire observer et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Inviter les étudiant(e)s à suivre les étapes proposées. 146

09038533_143-166_Unite-5.indd 146

16/06/2017 19:38


Expliquer un phénomène écologique - Leçon 1 - Unité 5 ➞ Pour que la participation des étudiant(e)s au débat soit la plus active possible : – accorder 6 à 8 minutes de préparation aux étudiant(e)s pour rechercher et trouver des arguments pour et contre la réintroduction des espèces sauvages, – fixer un temps déterminé aux échanges à propos de chaque thème, par exemple 6 minutes, – changer les rôles des étudiant(e)s d’un thème à l’autre : être « pour » et ensuite « contre », – attribuer à chaque étudiant(e) deux ou plusieurs cartons (selon le nombre d’étudiant(e)s dans la classe) : - les étudiant(e)s remettent au professeur ou placent devant eux (elles) un carton à chaque prise de parole, - ils (elles) doivent avoir utilisé tous leurs cartons (ou le plus grand nombre possible) à la fin du débat. Solution : Proposition d’arguments : Thèmes

Pour

Contre

L’intérêt de protéger une espèce

Empêcher qu’elle ne disparaisse – Permettre Une espèce protégée peut se développer qu’elle occupe de nouveau son lieu d’habitat aux dépens d’une autre – Quelles limites – rétablir un équilibre de la faune sauvage… à cette protection ? – Comment décider quelle espèce protéger ?....

Les problèmes pour les éleveurs

Danger présenté par ces espèces pour les gens et leurs biens – Nécessité de faire toujours attention – Frais pour maintenir une sécurité…

Les éleveurs se plaignent souvent de façon exagérée – Les indemnisations sont importantes – Ils peuvent faire attention et prendre des mesures pour se protéger…

Les problèmes pour les randonneurs

Impossibilité de randonner en toute sécurité – Zones de randonnée désormais ou progressivement réduites ou interdites…

Ces espèces sont réintroduites dans des zones éloignées des habitations et lieux fréquentés – Possibilité d’observer des animaux en toute liberté…

147

09038533_143-166_Unite-5.indd 147

16/06/2017 19:38


Leçon 2 – Adhérer à une association ➤ Objectifs Savoir faire • Comprendre les buts d’une association • S’engager Connaissances culturelles • Les restaurants du cœur • La Cimade • Amnesty International • Emmaüs  • Secours Populaire Français

➤ Déroulement de la leçon Deux étapes : – 1er objectif : « Comprendre les buts d’une association » : 4 exercices – 2e objectif : « S’engager » : - 4 exercices - un tableau « Réfléchissons … L’expression du but » - un Point infos : Le secteur associatif La plupart des exercices de cette leçon peuvent être réalisés en sous-groupes de 2 ou de 4 étudiant(e)s.

Comprendre les buts d’une association Note culturelle Les restaurants du cœur : Les Relais du cœur, connus sous le nom de Les Restos du cœur sont une association de loi 1901 à but non lucratif et reconnue d’utilité publique créée en France, par Coluche en 1985. (Wikipédia)

1.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice. ➞ Faire lire les affirmations proposées dans l’exercice. ➞ Inviter les étudiant(e)s à, individuellement, – observer attentivement le document et ses trois grandes parties (la charte, les activités, l’engagement étudiant), – lire l’ensemble du document. ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes font l’exercice : – ensemble, – individuellement ou en demi-sous-groupe, avec ensuite confrontation et mise en commun des réponses. ➞ Les sous-groupes présentent leurs réponses en plénum, en les justifiant. Solution : a. Vrai (« un service désintéressé aux personnes en difficulté ») – b. Faux (Ils ont 12 activités différentes) – c. Faux (ce sont des bénévoles) – d. Vrai (ils sont 950 000) – e. Faux (il est possible de « s’impliquer ponctuellement »)

2.

➞ Faire observer l’encadré « Réfléchissons… L’expression du but » et ses trois parties. ➞ Les étudiant(e)s de la classe peuvent réaliser les deux exercices et observer le troisième en 10 minutes : 148

09038533_143-166_Unite-5.indd 148

16/06/2017 19:38


Adhérer à une association - Leçon 2 - Unité 5 – individuellement, – ou bien ensemble, en sous-groupes. ➞ Quelle que soit la démarche choisie les étudiant(e)s présentent leurs réponses en plénum. (

)

Solution : Le but est exprimé par un nom : a. L’objectif de l’association est d’aider les enfants handicapés. – b. Le but de cet étudiant est la réussite à l’examen. – c. Le projet de cette start-up est de s’installer au Sénégal. – d. La motivation principale de ce membre de l’association est la générosité. Reformulation des phrases : a. L’association cherche à aider les enfants handicapés. – b. Cet étudiant a pour but de réussir à l’examen. – c. Cette start-up a l’intention de s’installer au Sénégal. – d. Ce membre de l’association vise la générosité.

3.

➞ Faire lire et observer attentivement la consigne de l’exercice et l’exemple donné. Pour la réalisation de cet exercice deux démarches sont possibles : 1. ➞ Constituer 12 sous-groupes d’étudiant(e)s : – attribuer à chaque sous-groupe ou lui faire tirer au sort une des douze activités, – demander à chaque sous-groupe d’imaginer la présentation de « son » activité en 5 minutes. ➞ Les étudiant(e)s réalisent ce travail ensemble, sous forme de remue-méninges. ➞ Les 12 sous-groupes proposent leurs présentations en plénum. ( ) 2. ➞ Constituer des sous-groupes de 4 étudiant(e)s : – attribuer à chaque étudiant(e) ou lui faire tirer au sort 3 des 12 activités, – lui demander d’imaginer la présentation de « ses » activités en 10 minutes maximum. ➞ Les étudiant(e)s du sous-groupe mettent en commun leurs propositions. ➞ En plénum, les sous-groupes proposent leurs présentations et en discutent ensemble. Solution : Propositions : 1. La distribution alimentaire a pour but d’aider les plus démunis. On donne de la nourriture afin que les personnes sans moyens puissent se nourrir. – 2. Une aide est donnée aux gens dans la rue pour qu’ils puissent se loger, afin d’éviter qu’ils ne dorment dans la rue. – 3. Des ateliers de cuisine sont organisés pour enseigner à cuisiner des plats simples, afin de savoir préparer le mieux possible les produits alimentaires donnés. – 4. Un grand nombre de personnes qui s’adressent aux Restaurants du Cœur ont un faible niveau scolaire ou encore parlent mal le français car ce sont des étrangers. Les ateliers de soutien scolaire ou de français ont pour but de les aider afin qu’ils aient moins de difficultés dans leur vie quotidienne. – 5. Les restos bébés du cœur ont pour but de distribuer de la nourriture, des médicaments ou des produits de soins pour enfants à des parents qui ne peuvent les acheter. Cette distribution est faite afin de permettre aux parents d’offrir une meilleure vie à leurs enfants. – 6. Les ateliers culture et loisirs ont pour but d’offrir des moments de détente aux personnes qu’ils accueillent, ils sont aussi organisés pour qu’ils accèdent à la culture, souvent jugée trop élitiste, hors de leur portée. – 7. Les ateliers « Emploi » sont proposés afin d’aider les personnes accueillies à trouver un emploi, pour qu’elles apprennent aussi à rédiger un CV ou à savoir comment se comporter lors d’un entretien d’embauche. – 8. L’atelier conseil budgétaire a pour objectif d’enseigner comment gérer un budget, pour que les personnes qui y participent prennent conscience de leur situation personnelle. – 9. Pour que les personnes qui viennent aux restaurants du cœur reprennent confiance en eux, pour qu’elles soignent leur image les centres proposent des ateliers de coiffure. – 10. L’atelier logement est conçu pour trouver des solutions d’urgence aux personnes sans toit, et aussi afin d’aider les demandeurs à trouver une location. – 11. Pour connaître leurs droits, afin de savoir quelles démarches faire en cas de litige l’atelier « Accès aux droits » est très important, son objectif étant de faciliter l’accès à la justice et aux informations juridiques aux personnes qui en ont besoin. – 12. L’atelier « Accès à la santé » a pour objectif d’informer les personnes accueillies sur les risques qu’ils peuvent courir mais aussi afin de leur faciliter l’accès aux soins et aux organismes de santé.

4.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice et les affirmations concernant la charte des bénévoles. ➞ Les étudiant(e)s peuvent réaliser l’exercice en moins de 5 minutes, – individuellement, – ou bien ensemble, en sous-groupes. 149

09038533_143-166_Unite-5.indd 149

16/06/2017 19:38


➞ Les résultats sont présentés ensuite en plénum. Solution : a. 4 – b. 6 – c. 3 – d. 1 – e. 2 – f. 5

S’engager Notes culturelles La Cimade (Comité inter mouvements auprès des évacués, la mention « Service œcuménique d’entraide » a été ajoutée lorsque l’acronyme est devenu un nom propre) est une association loi de 1901 de solidarité active avec les migrants, les réfugiés et les demandeurs d’asile, membre de la Fédération protestante de France.[…] (Wikipédia) Amnesty International ou Amnistie Internationale est une ONGI qui défend les droits de l’homme et le respect de la Déclaration universelle des droits de l’homme. (Wikipédia) Emmaüs : Le mouvement Emmaüs est un ensemble d’associations et groupements de solidarité présents dans 39 pays. La première communauté Emmaüs, d’inspiration initialement chrétienne a été fondée en 1954 en France par l’abbé Pierre. (Wikipédia) Secours populaire français (SPF) est né en 1945 en tant qu’association à but non lucratif, qui a été déclarée Grande cause nationale et qui lutte contre la pauvreté. […]le SPF est en 2013 la troisième association française d’aide sociale derrière la CroixRouge française et le Secours catholique […] mais le premier réseau de bénévoles .[…] (Wikipédia)

5.

➞ Faire observer attentivement : – la consigne de l’exercice, – les phrases proposées, – et l’encadré avec les verbes et les expressions. ➞ La réalisation de l’exercice, en 3 à 5 minutes, peut être faite par les étudiant(e)s : – ensemble, – ou encore individuellement ou en demi-sous-groupe avec mise en commun des réponses. ➞ Les étudiant(e)s présentent leurs réponses et en discutent ensemble en plénum. Solution : a. Ce médecin a envie de s’impliquer dans l’association Médecins sans frontières (…a envie de rejoindre Médecins sans frontières). – b. Jeanne s’est inscrite à Amnesty International. – c. L’association Cimade aide les immigrés. – d. Ce supermarché est solidaire des Restos du Cœur (Ce supermarché soutient les Restos du Cœur). – e. François est bénévole à Emmaüs.

6.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice et les deux colonnes de mots et expressions et l’encadré avec les verbes et les expressions. ➞ La réalisation de l’exercice, 5 minutes, peut être faite par les étudiant(e)s : – ensemble, – ou encore individuellement ou en demi-sous-groupe avec mise en commun des réponses. ➞ Les étudiant(e)s présentent leurs réponses et les corrigent ensemble en plénum. ( ) Solution : a. 5 – b. 3 – c. 7 – d. 8 – e. 1 – f. 4 – g. 2 – h. 6

7.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice. ➞ Faire lire individuellement le « Point infos : Le secteur associatif » ➞ Deux cas peuvent se présenter : – la classe est composée d’étudiant(e)s de diverses origines, – les étudiant(e)s de la classe sont de la même origine. ➞ Dans le premier cas 150

09038533_143-166_Unite-5.indd 150

16/06/2017 19:38


Adhérer à une association - Leçon 2 - Unité 5 ➞ Former des sous-groupes de 3 ou de 5 étudiant(e)s par origine, et leur demander : – de faire le point, ensemble, sur la situation du secteur associatif dans leur pays, – de la présenter en plénum, les autres sous-groupes pouvant intervenir pour poser des questions. ➞ Dans le deuxième cas ➞ Former des sous-groupes de 3 ou de 5 étudiant(e)s et leur demander : – de comparer la situation du secteur associatif dans leur pays avec du secteur associatif français, – de présenter leurs réflexions en plénum et d’en discuter ensemble. Solution : Aucune proposition de solution n’est possible. Toutefois il faut veiller à ce que les étudiant(e)s puissent : – situer, dire quelle est la place de ce secteur d’activité dans leur pays, – citer la (les) plus importante(s) association(s), – dire quel est son objectif (quels sont ses objectifs).

8.

➞ Cet exercice peut être réalisé en classe ou à la maison. ➞ Faire observer et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire préciser les trois questions auxquelles il faut répondre. ➞ Chaque étudiant(e) : – recherche d’abord l’association à laquelle il (elle) veut adhérer, – répond aux trois questions : - oralement, en classe, - ou bien par écrit à la maison. ➞ Les choix d’association des étudiant(e)s peuvent être présentés et discutés en plénum. Solution : Aucune proposition de solution complète n’est possible. Toutefois il est possible de proposer un certain nombre de réponses à chaque question : Question 1 : Par la publicité dans les médias – Par un(e) ami(e) – Par des collègues de travail/ des camarades de sport – Par Internet – Lors d’une collecte dans un supermarché – Par un(e) bénéficiaire de l’association… Question 2 : Pour venir en aide aux bénéficiaires de l’association – Pour aider les membres de l’association – Pour donner un sens à ses moments de liberté, de loisir, à sa retraite – Pour transmettre ses connaissances, les utiliser pour aider les autres – Par solidarité… Question 3 : Transférer les savoir-faire et savoirs de sa profession, d’un passe-temps – aider l’association dans son organisation, son secrétariat, auprès des bénéficiaires…

151

09038533_143-166_Unite-5.indd 151

16/06/2017 19:38


Leçon 3 – Exposer les conséquences d’une innovation ➤ Objectifs Savoir faire • Comprendre la présentation d’un projet • Exposer des conséquences • Donner son avis sur une innovation Connaissances culturelles • L’Île d’Yeu • L’île de Noirmoutier • Engie • Areva

➤ Déroulement de la leçon Trois étapes : – 1er objectif : « Comprendre la présentation d’un projet » : 1 exercice – 2e objectif : « Exposer des conséquences » : - 4 exercices - un tableau « Réfléchissons … L’expression de la conséquence » – 3e objectif : « Donner son avis sur une innovation » : - 2 exercices - Prononcez, automatisez : La construction « pronom complément indirect devant le verbe »   La plupart des exercices de cette leçon peuvent être réalisés en sous-groupes de 2 ou de 4 étudiant(e)s.

Comprendre la présentation d’un projet Notes culturelles L’Île d’Yeu est une commune française, située dans le département de la Vendée en région Pays de la Loire. C’est une commune insulaire, constituée de l’île d’Yeu, l’une des quinze îles du Ponant. Elle constitue également le canton de l’Île d’Yeu. (Wikipédia) L’île de Noirmoutier L’île de Noirmoutier est une île française de l’Atlantique située dans le département de la Vendée. Elle est reliée au continent par une chaussée submersible appelée le Gois et, depuis 1971 par un pont. (Wikipédia) Engie anciennement (EDF) GDF Suez, est un groupe industriel énergétique français. C’est le troisième plus grand groupe mondial dans le secteur de l’énergie (hors pétrole) en 2015. Son principal actionnaire est l’État français qui détient un tiers du capital. (Wikipédia) Areva est une multinationale française du secteur de l’énergie, œuvrant principalement dans les métiers du nucléaire. (Wikipédia)

1.

➞ Faire lire et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire lire attentivement les questions. ➞ Faire lire individuellement « Le projet en bref » et « Les étapes du projet ». ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes répondent aux questions en 5 à 7 minutes : – ensemble, – individuellement ou en demi-sous-groupe, avec ensuite confrontation et mise en commun de leurs réponses. ➞ Les sous-groupes présentent leurs résultats, les comparent et en discutent en plénum. Solution : a. Oui, il s’agit d’un projet de parc éolien en mer des îles d’Yeu et de Noirmoutier, à 11,6 km de l’île d’Yeu et à 16,5 km de l’île de 152

09038533_143-166_Unite-5.indd 152

16/06/2017 19:38


Exposer les conséquences d’une innovation - Leçon 3 - Unité 5 Noirmoutier à une profondeur de 17 à 35 mètres au-dessous du niveau de la mer. – b. Il s’agit d’implanter sur 83 km2, 62 éoliennes ayant chacune une puissance de 8 MW. Le parc devrait produire 1900 GMW par an, correspondant à la consommation de plus de la totalité de la population vendéenne. – c. La société européenne WPD est à l’origine de ce projet et c’est le consortium EDF-Suez, EDP et Areva qui va le réaliser. – d. Non. Au moment de la présentation du projet, en 2008, le Conseil départemental de l’époque l’avait rejeté. De même, en 2009 l’association NENY (Non aux éoliennes de Noirmoutier et d’Yeu) a été créée. – e. Oui, si le Consortium obtient les autorisations la construction et l’installation du parc commenceront en 2019 et 40 % du parc serait mis en service le 1er juillet 2021.

Exposer des conséquences

2.

➞ Faire observer et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire lire individuellement les deux avis sur le projet. ➞ Les deux étudiant(e)s peuvent faire les deux listes : – ensemble, – ou individuellement, avec ensuite comparaison et mise en commun des réponses. ➞ L’exercice peut être fait en 8 minutes. ➞ En plénum, les sous-groupes présentent leurs résultats, les corrigent entre eux et en discutent. Solution : Conséquences positives : Elles seront peu visibles. – Elles ne causeront pas de nuisances sonores. – Il y aura des emplois créés. – Les îles seront indépendantes énergétiquement. – L’électricité sera moins chère et moins polluante. Conséquences négatives : Le projet détruira des emplois car il y aura moins de touristes. – les coûts dus à l’installation, la maintenance puis au démantèlement seront très élevés. – Les éoliennes causeront une érosion des plages.– Elles provoqueront la mort de nombreux oiseaux. – Elles pollueront la vue.

3.

➞ Faire observer l’encadré « Réfléchissons… L’expression de la conséquence » et ses deux exercices. ➞ Les étudiants peuvent faire les deux exercices en 10 minutes environ : – individuellement, – ou bien ensemble, en sous-groupes. ➞ Dans les deux cas les réponses sont présentées en plénum. ( ) Solution : Noms qui signifient « conséquence »

Un effet, une retombée, une conséquence, une répercussion

Verbes qui relient une cause et sa conséquence

Causer, permettre, rendre, créer, détruire, occasionner, entraîner, provoquer, avoir pour effet

Adverbes ou conjonctions qui introduisent une conséquence

De sorte que, par conséquent Alors, donc, ainsi, c’est pourquoi

Reformulations – Propositions : Elles ne provoqueront pas de nuisances sonores. Elles créeront des emplois. Elles rendront les îles indépendantes pour l’énergie (l’approvisionnement énergétique). Le projet provoquera la destruction d’emplois. Il entraînera (aura pour effet) des coûts élevés. Les plages seront érodées et par conséquent de nombreux oiseaux mourront. Nous n’accepterons donc pas ce projet.

4.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice et les phrases à compléter. ➞ Les étudiant(e)s complètent les phrases de l’exercice en 5 à 7 minutes : – ensemble, – ou individuellement avec mise en commun des réponses. ➞ Les sous-groupes présentent ensuite leurs résultats en plénum. 153

09038533_143-166_Unite-5.indd 153

16/06/2017 19:38


Solution : a. Le GPS permet de voyager sans cartes. – b. Il rend les utilisateurs plus indépendants. Ils n’ont plus besoin d’avoir une carte. – c. Mais consulter son GPS tout en conduisant peut provoquer des accidents. – d. L’absence de réseaux dans la campagne peut aussi causer des difficultés. – e. L’utilisation du GPS rend les gens dépendants car ils ne savent plus s’orienter seuls.

5.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice. ➞ Les étudiant(e)s imaginent une suite aux phrases proposées : – ensemble, – ou individuellement avec confrontation des propositions et validation des meilleures. ➞ Les étudiant(e)s peuvent aussi se partager les phrases et mettre en commun leurs propositions. ➞ Les sous-groupes présentent ensuite leurs résultats en plénum. Solution : Propositions : a. La voiture électrique a un moteur silencieux. Par conséquent elle ne cause aucune nuisance sonore. – b. Mais une voiture silencieuse peut avoir des effets négatifs : les piétons peuvent ne pas l’entendre venir et se faire renverser. – c. Au bout de 180 km la batterie est déchargée, de sorte qu’il faut trouver une station pour la recharger ou faire des trajets plus courts pour ne pas tomber en panne. – d. Elle n’utilise pas d’essence. Elle est donc économique, écologique et elle ne pollue pratiquement pas. – e. Mais bien souvent l’électricité est produite grâce à des centrales nucléaires ou thermiques. C’est pourquoi les écologistes ont des avis partagés : en effet, ils n’approuvent pas les centrales nucléaires.

Donner son avis sur une innovation

6.

➞ Faire lire individuellement la présentation de la séquence radio. ➞ Faire observer, en 2 minutes : – les 5 parties, – et les questions de l’exercice. ➞ Faire écouter le document sonore. ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes : – prennent des notes pendant l’écoute, cochent les réponses qu’ils (elles) jugent exactes, – confrontent leurs notes et leurs réponses après l’écoute. ➞ Faire écouter une deuxième fois le document afin que les étudiant(e)s : – confirment les réponses exactes, – corrigent les autres. ➞ En plénum, les sous-groupes présentent leurs réponses et les corrigent entre eux. ( ) Solution : a. une ampoule, un lave-linge, un ordinateur, un réfrigérateur, un téléviseur, un téléphone portable, une voiture. – b. L’obsolescence programmée est une stratégie commerciale pour vendre plus de produits, un programme pour la durée de vie des appareils (pour réduire la durée de vie des appareils). – c. Cette technologie est malhonnête. – d. Pour faire plus de profit, les entreprises françaises préfèrent vendre plus de produits et innover. – e. Cette technologie est acceptée par le consommateur. Prononcez… Automatisez ➞ Faire lire ou donner oralement la consigne de l’exercice. ➞ Faire écouter l’exemple. ➞ Faire faire l’exercice comme proposé dans les conseils de la préface. (

)

7.

➞ Faire observer et reformuler en plenum la consigne de l’exercice. ➞ Constituer un nombre pair de sous-groupes de 3 ou 5 étudiant(e)s, selon la taille de la classe. ➞ Préparer autant de cartons « Point de vue de l’entreprise » que de cartons « Point de vue du consommateur ». 154

09038533_143-166_Unite-5.indd 154

16/06/2017 19:38


Exposer les conséquences d’une innovation - Leçon 3 - Unité 5 ➞ Faire tirer un carton par chaque sous-groupe. ➞ Dans chaque sous-groupe, en parallèle, en 10 à 15 minutes maximum, les étudiants recherchent aussi bien les aspects positifs que négatifs que présente l’obsolescence programmée. ➞ Le débat peut alors être lancé en choisissant un sous-groupe (« entreprise » ou « consommateur ») au hasard : – Un(e) des étudiant(e)s du sous-groupe énonce un argument, – Un(e) des étudiant(e)s d’un sous-groupe « opposé » réagit et énonce à son tour un argument ; – Chaque sous-groupe doit chercher à énoncer le plus possible d’arguments. Solution : Proposition d’arguments : – « Entreprise » : Elle recherche en permanence à améliorer ses produits – Elle fait ceci pour mieux servir ses clients – Elle est plus à l’écoute de ses clients qui veulent des produits « à la pointe » du progrès – Pour protéger l’emploi de ses salariés elle se doit de procéder ainsi, de maintenir un certain volume de ventes… – « Consommateur » : C’est un procédé malhonnête – Tous les consommateurs ne peuvent pas se permettre de remplacer aussi souvent leurs appareils (ménagers par exemple) – Cela provoque une discrimination entre les consommateurs « riches » et les autres –On ne peut plus se fier à un produit, à sa qualité…

155

09038533_143-166_Unite-5.indd 155

16/06/2017 19:38


Leçon 4 – Être pour ou contre l’art contemporain ➤ Objectifs Savoir faire • Comprendre le travail d’un artiste • Apprécier une œuvre d’art • Organiser ses arguments Connaissances culturelles • Gérard Le Cloarec • Jinks Kunst • Miss. Tic • Tagashi Murakami

➤ Déroulement de la leçon Trois étapes : – 1er objectif : « Comprendre le travail d’un artiste » : 3 exercices – 2e objectif : « Apprécier une œuvre d’art » : 4 exercices – 3e objectif : « Organiser ses arguments » - 3 exercices - un tableau « Réfléchissons… Organiser des arguments » La plupart des exercices de cette leçon peuvent être réalisés en sous-groupes de 2 ou de 4 étudiant(e)s.

Comprendre le travail d’un artiste Notes culturelles Gérard Le Cloarec est un peintre français né à Penmarc’h le 29 décembre 1945. (Wikipédia) Jinks Kunst est né à Vevey en Suisse en 1976. C’est en janvier 1990, qu’il est interpellé par le visuel de Mode2 dans le magazine de skate NoWay, puis par la pochette de l’album « Chromatique » du groupe Suisse Sens Unik signée par Lazoo du collectif M.A.C. C’est à ce moment-là qu’il commence à prendre le crayon pour esquisser des lettrages graffiti. (Wikipédia) Miss. Tic est une artiste plasticienne et poète d’art urbain née le 20 février 1956 à Paris. Ses œuvres apparaissent dans le paysage pictural et urbain à partir de 1985. (Wikipédia)

1.

➞ Faire observer la présentation du document vidéo. ➞ Faire observer la consigne et les questions de l’exercice. ➞ Pendant la présentation de la vidéo (sans le son) les étudiant(e)s des sous-groupes, individuellement : – observent attentivement les images, – cochent les réponses qu’ils pensent exactes. ➞ Après le visionnement, les étudiant(e)s de chaque sous-groupe, ensemble : – comparent leurs réponses, – valident les réponses identiques, les jugeant exactes. ➞ Les sous-groupes présentent leurs résultats et les corrigent en plénum à l’aide, éventuellement, d’un nouveau visionnement. Solution : a. 2 = Un atelier d’artiste – b. 1 et 3 = un artiste et des visiteurs – c. 3 = des portraits – d. 2 = moderne – e. 1, 3 et 4 = des formes géométriques, des traits et des couleurs vives

156

09038533_143-166_Unite-5.indd 156

16/06/2017 19:38


Être pour ou contre l’art contemporain - Leçon 4 - Unité 5

2. et 3.

➞ Les exercices 2 et 3 peuvent être réalisés : – successivement, – ou bien en parallèle, simultanément. ➞ La réalisation en parallèle permet : – de faire un seul visionnement pour les deux exercices, – un gain de temps certain, mis à profit pour davantage d’interactions. ➞ Réalisation successive : 2. ➞ Faire observer et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire observer les phrases à compléter. ➞ Faire visionner le document avec le son. ➞ Pendant le visionnement, les étudiant(e)s, individuellement : – observent et écoutent attentivement le document, – prennent des notes, essaient de compléter les phrases. ➞ Après le visionnement, les étudiant(e)s, ensemble, en 5 à 7 minutes : – comparent leurs notes, – choisissent les réponses qu’ils jugent exactes, les mieux formulées. ➞ Les sous-groupes présentent leurs réponses en plénum et les corrigent à l’aide, éventuellement, d’un nouveau visionnement. ( ) Solution : Gérard Le Cloarec peint surtout des portraits. – Ce qui intéresse Gérard Le Cloarec c’est l’humain car c’est l’humain qui véhicule nos rapports avec les autres, les rapports des gens entre eux. – Pour lui, le but de la peinture est de révéler des choses qui ne sont pas toujours de grande qualité au niveau de l’humain. 3. ➞ Pour cet exercice la mise en œuvre sera la même que pour l’exercice précédent. ➞ Toutefois : – il s’agit ici de compléter un tableau (et non des amorces de phrases), – les étudiant(e)s peuvent décider de se partager la prise de notes : - un(e) étudiant(e) ou un demi-sous-groupe note les opinions de la jeune fille, - l’autre note les opinions de l’homme, - puis ils mettent en commun leurs réponses. ➞ Les sous-groupes, comme précédemment, présentent leurs réponses en plénum et les corrigent à l’aide, éventuellement, d’un nouveau visionnement. ( ) Solution : Opinions sur

La jeune fille

L’homme

La peinture de G. Le Cloarec

Elle aime bien les couleurs – selon elle, c’est impressionnant ; techniquement il y a beaucoup de choses, c’est très riche ; c’est assez intrigant.

Il aime […] tout d’abord son originalité. […] le mélange des couleurs, le dynamisme, la puissance.

L’art contemporain dans les lieux publics

Elle n’est pas tellement pour. Selon elle, quand l’art est dans les lieux publics il devient officiel. « On perd alors la démarche artistique qui est sensée être spontanée. »

Pour lui, il « est très important que l’art soit présent dans l’espace public » pour que « les populations qui n’ont pas forcément accès à cet art puissent s’y trouver confrontés ».

Elle pense que mettre des œuvres contemporaines dans des lieux historiques ce n’est pas en harmonie, ce n’est pas en phase, qu’il y a un décalage, que cela dénature les lieux

Selon lui, des œuvres (telles que la Tour Eiffel) qui semblaient choquantes ne le sont plus maintenant. Pour lui, cela crée une émotion, un débat public, ce qui est la fonction de l’art. Cela « permet aussi de changer le regard sur un lieu, de s’interroger ».

L’art contemporain en général

157

09038533_143-166_Unite-5.indd 157

16/06/2017 19:38


➞ Réalisation simultanée : ➞ Faire observer les consignes des deux exercices et leurs questions. ➞ Attribuer ou faire tirer au sort un exercice à chaque étudiant(e) ou demi-sous-groupe. ➞ Chaque étudiant(e) ou demi-sous-groupe : – réalise « son » exercice, – présente ses réponses à l’autre étudiant(e) ou demi-sous-groupe. ➞ Les deux « étudiant(e)s ou demi-sous-groupes : – mettent en commun leurs réponses, – les présentent en plénum.

Apprécier une œuvre d’art

4.

➞ Faire lire et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire observer les affirmations de l’exercice. ➞ Faire lire l’interview par les étudiant(e)s, individuellement, en 5 à 7 minutes. ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes peuvent choisir de réaliser l’exercice – ensemble – individuellement, ou bien en demi-sous-groupe, avec ensuite comparaison et mise en commun des réponses. ➞ 8 minutes devraient suffire pour la réalisation de l’exercice. ➞ Les sous-groupes présentent leurs résultats en plénum. ( ) Solution : a. C’est vrai. C’est un art gratuit – b. C’est vrai. – c. C’est faux (ils cherchent des espaces autres que les galeries classiques) – d. C’est faux (ils veulent rencontrer un public plus large que celui des galeries, ils veulent établir un dialogue avec le public de la rue). – e. C’est vrai (mais quand ils se font connaître/sont connus ils proposent des toiles à vendre dans des galeries.) – f. C’est faux (On trouve du street art principalement à Paris mais les artistes voyagent beaucoup, partout dans le monde)

5.

➞ Faire lire et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Les étudiant(e)s des sous-groupes précédents font l’exercice : – ensemble, sous forme de remue-méninges, – présentent ensuite leurs propositions en plénum. ➞ Il est possible de faire faire l’exercice de façon ludique : – en demandant aux sous-groupes de chercher le plus de supports possibles, – en déclarant « vainqueur » le sous-groupe ayant trouvé le plus grand nombre de supports. Solution : Supports cités dans l’interview : les panneaux signalétiques, les poteaux, les murs de briques, la chaussée, les égouts, le marquage routier, le sol (le moindre interstice). Autres supports possibles : voitures de trains, voitures de métro, couloirs de métro, détournement d’affiches publicitaires, entrées d’immeubles, portes de garages, bordures de trottoirs, murs « aveugles » d’immeubles ou de maisons (trompe-l’œil), poubelles…

6.

➞ Faire lire et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Faire observer attentivement les phrases à classer. ➞ Afin de créer plus d’interactions entre les étudiant(e)s, leur conseiller : – de classer les phrases individuellement, – de comparer et discuter de leurs classements respectifs, ensemble, en les justifiant. ➞ Les sous-groupes présentent leurs résultats en plénum, en précisant ce qui les justifient. 158

09038533_143-166_Unite-5.indd 158

16/06/2017 19:38


Être pour ou contre l’art contemporain - Leçon 4 - Unité 5 Solution : d.  : Cette œuvre est admirable. – h. : J’aime beaucoup cette aquarelle. – c. Le travail de cet artiste m’intéresse. – f. J’aime bien ce que fait cette artiste. – g. Je trouve ça pas mal. – a. Cette sculpture me laisse indifférent. – b. Je trouve que ce tableau n’est pas terrible. – e. J’ai horreur de cette peinture.

7.

➞ Faire observer la consigne de l’exercice. ➞ Inviter les étudiants(e)s de l’exercice 6 : – à faire ensemble celui-ci, – à présenter leurs propositions en plénum. Solution : 1. = C’est nul ➞ e. J’ai horreur de cette peinture – 2. = Je suis emballé ➞ h. J’aime beaucoup cette aquarelle. – 3. = J’ai été scotché ➞ d. Cette œuvre est admirable. (/ h. J’aime beaucoup cette aquarelle.) – 4. = C’est moche ➞ Je trouve que ce tableau n’est pas terrible. – 5. = C’est le top ➞ d. Cette œuvre est admirable

Organiser ses arguments Note culturelle Tagashi Murakami, né le 1er février 1962 à Tokyo, est un artiste plasticien japonais. En 2006, Christie’s le classe 6e au classement des artistes les plus chers au monde. Il est considéré comme le digne successeur d’Andy Warhol. (Wikipédia)

8.

➞ Faire lire et reformuler la consigne de l’exercice. ➞ Proposer aux étudiants(e) des sous-groupes de : – lire individuellement le forum, – relever les arguments favorables et défavorables à l’œuvre de Murakami, – mettre en commun leurs notes, – les présenter en plénum. Solution : Arguments favorables

Arguments défavorables

Les deux styles ont quelque chose en commun : d’un côté la richesse et les couleurs (de la galerie des Glaces) de l’autre les formes variées et les couleurs vives. Pourtant je ne dirai pas que les styles se ressemblent : Versailles c’est la grandeur, l’harmonie, en revanche, l’œuvre de Murakami c’est l’art populaire, naïf. Le style de Murakami n’est pas celui du château de Versailles. Ces œuvres m’empêchent de rêver. Je ne comprends pas ce qu’elles représentent. Elles enlaidissent le lieu. Je suis contre le mélange des styles.

9.

➞ Faire observer attentivement l’encadré « Réfléchissons… Organiser des arguments ». ➞ Faire observer également les deux parties de l’encadré. ➞ Il est préférable, comme pour l’exercice 6, que les étudiant(e)s : – réalisent les deux parties individuellement, en 6 à 8 minutes, – comparent et discutent leurs propositions respectives, ensemble. ➞ Les sous-groupes présentent alors leurs propositions en plénum. Solution : (Les mots de la deuxième partie sont mentionnés en gras) a. Pour introduire un premier argument : d’abord – b. Pour énumérer des arguments : ensuite, de plus, premièrement… deuxièmement – c. Pour introduire une idée nouvelle : par ailleurs – d. Pour introduire une idée importante : de plus, par ailleurs, en outre – e. Pour 159

09038533_143-166_Unite-5.indd 159

16/06/2017 19:38


mettre en parallèle deux idées : d’un côté … de l’autre…, d’une part… d’autre part…, – f. Pour introduire un argument opposé : pourtant, en revanche, cependant, toutefois, par contre

10.

➞ Faire lire attentivement la consigne de l’exercice. ➞ Cet exercice peut faire l’objet d’un jeu de rôles : – entre 2 à 4 étudiant(e)s, comme proposé, – ou encore, pour des interactions plus équilibrées, entre 5 étudiant(e)s. Indications pour le jeu de rôles : – Préparer autant de fiches que de participants au jeu de rôles. – Indiquer sur chaque fiche : ➞ Vous êtes pour / contre l’autorisation à accorder à des artistes de street art à s’exprimer librement dans votre ville ➞ Recherchez au moins cinq arguments pour / contre cette autorisation ➞ Pensez aux mots et expressions servant à organiser votre argumentation. ➞ Réagissez à ce que disent les autres participant(e)s au jeu de rôle. ➞ Défendez votre point de vue. – Pour le jeu lui-même : ➞ Accorder 5 minutes de préparation aux étudiant(e)s. ➞ Désigner ou faire tirer au sort l’étudiant(e) qui doit prendre la parole en premier, ➞ Inviter les participant(e)s du jeu de rôles à réagir après chaque prise de parole de l’un(e) d’entre eux (elles). ➞ Fixer la durée du jeu de rôle en fonction du nombre de groupes présentant le jeu de rôles.

160

09038533_143-166_Unite-5.indd 160

16/06/2017 19:38


Écrire pour défendre une cause - Projet - Unité 5

Projet – Écrire pour défendre une cause

➤ Objectifs Savoir faire • Choisissez votre cause à défendre • Préparez des arguments • Écrivez votre lettre ou votre pétition • Présentez votre position. Débattez en groupe. Connaissances culturelles • Forêt de Sivens • Le Tarn  • Calais • La Voix du Nord

➤ Déroulement de la leçon Cinq étapes : – 1er objectif : « Choisissez votre cause à défendre » : 4 exercices – 2e objectif : « Préparez des arguments » : 2 exercices – 3e objectif : « Écrivez votre lettre ou votre pétition » – 4e objectif : « Présentez votre position. Débattez en groupe. » : un Point infos : La lettre administrative

1. Choisissez votre cause à défendre Notes culturelles Forêt de Sivens est située au nord du département du Tarn, près de Gaillac. D’une superficie de 620 ha, elle s’étend sur les 3 communes […]. Elle est la propriété du Conseil Général du Tarn depuis 1976 après avoir été celle de la famille Solages, qui en tirait le bois nécessaire à l’exploitation des mines de charbon à Carmaux. (Wikipédia) Le Tarn : Le département du Tarn est un département français de la région Occitanie, traversé par la rivière Tarn qui lui a donné son nom. (Wikipédia) Calais est une commune française, sous-préfecture du département du Pas-de-Calais en région Hauts-de-France. Ses habitants sont appelés les Calaisiens. (Wikipédia) La Voix du Nord est un quotidien régional du Nord de la France appartenant au groupe La Voix, société appartenant au groupe de presse belge Groupe Rossel. (Wikipédia)

➞ En fonction de son organisation et de son contenu, il est préférable de faire réaliser cette étape en sous-groupes de 3 étudiant(e)s.

1. ➞ Faire observer la consigne de l’exercice ainsi que ses trois étapes. ➞ Attribuer ou faire tirer au sort un article à chaque étudiant(e). ➞ Faire lire attentivement les textes, individuellement, par les étudiant(e)s. ➞ Conseiller aux étudiant(e)s de noter / relever les éléments de réponse aux points a, b, et c, pendant leur lecture. ➞ Les étudiant(e)s se présentent mutuellement leurs résultats. 161

09038533_143-166_Unite-5.indd 161

16/06/2017 19:38


Solution : Peut-on être contre les corridas ?

Un barrage contesté

Calais

Problème posé

Faut-il supprimer les corridas ?

Faut-il ou non poursuivre la construction du barrage de la forêt de Sivens ?

Faire passer illégalement an Grande-Bretagne une fillette afghane de 4 ans.

Position de l’auteur

Il est contre leur suppression.

Il est neutre.

Il est « neutre » mais plutôt « pour » : car seul le point de vue des défenseurs de Rob Lawrie est présenté.

Les corridas font partie de l’histoire et de la culture méditerranéenne. – Elle a inspiré les plus grands artistes. – Leur suppression entraînerait celle de la filière des taureaux de combat et avec elle celle d’un environnement protégé de l’agriculture intensive. – Il est préférable pour un taureau de mourir dans l’arène qu’à l’abattoir. – La filière taurine fait vivre de nombreuses personnes, est un apport financier important pour les villes taurines.

Pour sa construction : Les céréaliers manquent d’eau en fin de saison. – Le chantier est déjà très avancé, l’arrêter coûterait cher. Contre sa construction : Le barrage menace la biodiversité (une centaine d’espèces menacées – Il favorise l’agriculture intensive. – Il coûte cher aux finances publiques.

Il s’agit d’un « délit de compassion » – Le manque d’avenir dans le camp pour une enfant de 4 ans. – Le cas a ému les Britanniques.

Arguments

2.

➞ Pour la présentation des articles, deux démarches sont possibles : 1. Chaque étudiant(e) des sous-groupes présente « son » article en plénum, comme proposé dans les conseils de la préface (un(e) étudiant(e) ➞ un article, les autres étudiant(e)s interviennent pour corriger, confirmer…), ( ) 2. Regrouper les étudiant(e)s de deux sous-groupes de 3 étudiant(e)s : – les étudiant(e)s ayant travaillé sur le même article comparent leurs résultats, – harmonisent leurs réponses, – les présentent en plénum comme proposé dans les conseils de la préface. ( )

3.

➞ La recherche d’autres causes possibles peut être faite : – à la maison, – en classe. À la maison : – les étudiant(e)s font une recherche individuelle pour un ou plusieurs types de causes possibles, – mettent en commun leurs résultats en classe, dans leurs sous-groupes. En classe : – les étudiant(e)s recherchent le plus de causes possibles sous-forme de remue-méninges, – en abordant l’un après l’autre les types de cause proposés, – ou bien en se les partageant. Propositions de causes : Coutume : les combats de coqs, les bizutages – un projet : suppression d’une liaison ferroviaire / en bus, fermeture de l’école du village – espèce animale : protection des pigeons d’une ville – espace naturel : assèchement d’une zone de marais – une injustice : un(e) élève puni(e) à la place d’un autre, un employé licencié pour une faute qu’il n’a pas commise – une réalisation artistique ou architecturale : l’aménagement, la décoration d’une place ou d’un rond-point. 162

09038533_143-166_Unite-5.indd 162

16/06/2017 19:38


Écrire pour défendre une cause - Projet - Unité 5

4.

➞ Les étudiant(e)s choisissent dans les sous-groupes : – les causes qui les intéressent, – la façon de travailler selon le nombre d’entre eux (elles) qui s’intéressent à la même (aux mêmes) cause(s) ; seul(e)s ou en groupes. Exemple de choix d’une cause : assèchement d’une zone de marais.

2. Préparez des arguments

5.

a.➞ La préparation des arguments sera faite de préférence : – en classe pour une cause défendue par un groupe, – en classe ou à la maison pour une cause défendue par un(e) étudiant(e). b. ➞ Les étudiant(e)s peuvent : – trouver ensemble les conséquences négatives et les solutions plus intéressantes, – se partager le travail : - un(e) étudiant(e) ou plusieurs cherchent les conséquences négatives, - l’autre (les autres) étudiant(e)s cherchent les solutions plus intéressantes. Exemple pour « assèchement d’une zone de marais » a. Arguments de l’adversaire : cela assainirait le lieu – il y aurait moins de moustiques – une fois asséché le lieu pourrait être transformé en parcs et terrains de sport, avec une grande piscine – il serait aussi possible de créer un quartier résidentiel avec un petit centre commercial – ce serait une nouvelle zone verte pour la ville, à deux pas de celle-ci – cela créerait aussi des emplois. b. conséquences négatives : ce serait une nouvelle extension de la ville (centre commercial) et donc des nuisances : pollution de l’air, bruit – des espèces végétales et animales seraient menacées : des libellules chez les insectes mais aussi des rainettes (petites grenouilles) et surtout différents oiseaux ne pourraient plus y nicher ou faire étape pendant leur migration, comme les oies sauvages – ce serait la destruction d’un espace naturel, lieu apprécié de promenades pédestres. solutions plus intéressantes : mettre en valeur ces marais, leur redonner leur étendue ancienne, en améliorant leur environnement – en faire une sorte d’observatoire du milieu – y organiser des visites guidées permettant d’observer la faune et la flore – y créer des postes d’observation pour les visiteurs – organiser des sentiers de randonnée à travers cette zone et autour d’elle.

6.

➞ L’ajout des arguments sera fait : – en classe pour une cause défendue par un groupe, – en classe ou à la maison pour une cause défendue par un(e) étudiant(e).

3. Écrivez votre lettre ou votre pétition

7.

➞ La lettre peut être organisée et rédigée : – en classe pour une cause défendue par un groupe, – en classe ou à la maison pour une cause défendue par un(e) étudiant(e). Proposition de lettre contre l’« assèchement d’une zone de marais » Monsieur le Maire, Suite à l’annonce que vous avez faite lors de la dernière réunion du conseil municipal d’un projet d’assèchement des marais du Breuil, je souhaite vous faire part de la réaction d’un groupe d’habitants de Villeneuve et de communes environnantes préoccupés par les conséquences qu’aurait un tel projet sur notre région. Tout d’abord cela signifierait la destruction d’une zone naturelle, riche en espèces végétales et animales et donc la disparition de bon nombre d’entre elles. Par ailleurs nous ne voyons pas l’utilité de nouveaux terrains de sport, Villeneuve étant déjà bien dotée en 163

09038533_143-166_Unite-5.indd 163

16/06/2017 19:38


installations de ce type et possédant une piscine récente, suffisante pour l’agglomération. Un nouveau centre commercial viendrait concurrencer les commerces du centre-ville qui doivent déjà lutter contre la compétitivité de deux hyper-marchés tout proches. Enfin, il n’est pas certain que les parcs ou le quartier résidentiel attireraient de nouveaux habitants, Villeneuve offrant un choix appréciable de logements divers. En revanche, la conservation de cet espace, une amélioration de son état de conservation avec un retour à son étendue initiale offriraient des possibilités intéressantes pouvant attirer un public de plus en plus passionné par la nature. Il serait ainsi possible d’y créer des sentiers de randonnée, des postes d’observation de la faune et d’organiser des visites guidées par des spécialistes. Villeneuve a la chance de se trouver sur le chemin de plusieurs espèces d’oiseaux migrateurs, dont des oies. Plutôt que la suppression de ces marais il nous semble préférable de mettre à profit un atout rare de nos jours : un espace naturel loin de toute pollution. Si vous le souhaitez, mes amis et moi-même sommes disposés à nous entretenir avec vous afin de vous faire part de suggestions pour l’aménagement des marais du Breuil. En vous remerciant de l’attention que vous voudrez bien accorder à cette lettre, et dans l’attente de votre réponse, Je vous prie, Monsieur le Maire, d’agréer l’expression de mes salutations distinguées,

4. Présentez votre position. – Débattez en groupe.

164

09038533_143-166_Unite-5.indd 164

16/06/2017 19:38


Solutions des exercices du bilan - Unité 5 SOLUTIONS DES EXERCICES DU BILAN Exercice 1 : a. L’augmentation des migrations de population dans les années 2010 sont dues à plusieurs raisons. – b. Comme la France offre de bonnes conditions de travail, certains étrangers choisissent d’y venir travailler. – c. Il est normal que la France attire les habitants des pays francophones car ils s’adapteront facilement. – d. Souvent l’immigration vient de l’insécurité qu’il y a dans certains pays à cause de la guerre. Exercice 2 : Proposition : On ne peut que regretter le projet de construction d’une nouvelle gare TGV à Nîmes, à 10 km de la gare existante, située en centre-ville. Les conséquences seraient en effet désastreuses pour plusieurs raisons. En premier, pour les voyageurs se rendant à Nîmes cela signifierait 45 minutes de plus de trajet et pour les voyageurs de Nîmes voulant prendre le TGV, l’obligation de se rendre en voiture à cette nouvelle gare. Ensuite, en plus des désagréments causés, cela entraînerait un coût supplémentaire pour les voyageurs. Par ailleurs, il y aurait aussi le coût d’entretien non seulement d’une gare mais de deux. Enfin, cette construction lèserait gravement les agriculteurs possesseurs des terres, très prospères sur lesquelles elle s’élèverait, car ils en seraient expropriés. Exercice 3 : a. 6 – b. 2 – c. 5 – d. 3 – e. 1 – f. 4 – g. 7 Exercice 4 : a. La victoire de l’arrêt du surgénérateur Superphénix. – b. Sortir du nucléaire, ne plus y recourir pour l’énergie. – c. Les dons et les cotisations de ses membres. – d. Jour après jour elle s’adresse aux domaines publics, médiatiques, politiques et juridiques pour leur montrer qu’un monde sans nucléaire est possible. – e. Oui, car les actions consistent en des solutions progressives de remplacement du nucléaire, commençant par des économies d’énergie, pour aboutir à l’emploi d’énergies renouvelables avec une phase de transition consistant à recourir aux techniques de production énergétique les moins néfastes possibles pour l’environnement, telles que les centrales au gaz. Exercice 5 : Caractérisation du bâtiment

Explication

1

Surprenant

Opposition entre le style du bâtiment et le style du quartier

2

Un lieu convivial

La présence de beaucoup de monde de toutes les nationalités ; la possibilité de faire des rencontres un peu partout

3

Très laid

Des formes bizarres et n’importe quoi pour les couleurs

4

Vraiment original

Présentation de ce qui est normalement caché : les tuyaux, les ascenseurs

5

Un lieu lumineux

On a une vue sur Paris de partout, où que l’on soit dans le Centre

6

Une architecture un peu dépassée

Moderne dans les années 70, on ne le ferait pas maintenant

165

09038533_143-166_Unite-5.indd 165

16/06/2017 19:38


Tendances B1

Livre du professeur

Tendances, la méthode de français

qui fait bouger l’apprentissage !

A2 B1

Avec Tendances, le français est pratiqué activement, on partage des savoirs, on découvre des modes de vie… grâce à des outils efficaces au service d’un enseignement facile à mere en œuvre.

Un enseignement simple et efficace grâce à une organisation en double-page « prête à l’emploi » et à un déroulement des leçons linéaire et transparent pour l’enseignant et pour l’apprenant.

Un apprentissage ancré à la vie pour un apprenant soucieux d’apprendre tout ce qui est utile, rien que ce qui est utile.

Un parcours d’évaluation bien balisé et une préparation graduée au DELF.

Une méthodologie résolument pratique : on poursuit des buts, on accomplit des tâches, on réalise des projets.

Une équipe d’auteurs très expérimentés et des tests réels menés dans des classes du monde entier.

Tendances c’est encore beaucoup PLUS : • Une démarche actionnelle innovante autour de scénarios actionnels en lien avec la vraie vie. • Une prise en compte des nouvelles pratiques sociales dans le choix des documents et supports de la classe.

Livre du professeur

EN SAVOIR PLUS

Livre du professeur NCL I S ION T A U É VA L ’ D IER H C I F

US

• Un environnement culturel francophone, riche et motivant, reflet de toutes les « tendances ». • Une offre numérique construite à partir des usages des enseignants, des apprenants et des institutions.

ISBN 978 209 038 533 5

9 782090

385335

09038533_000_CV.indd Todas las páginas

A1 A2 B1 B2 C1/C2

LIVRE DE L’ÉLÈVE CAHIER D’ACTIVITÉS LIVRE DU PROFESSEUR 9782090385250 9782090385267 9782090385274 9782090385281 9782090385298 9782090385304 9782090385311 9782090385328 9782090385335 9782090385342 9782090385359 9782090385366 ∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙ À paraître en 2017 ∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙∙

Marie-Louise Parizet Isabelle Barrière Jacky Girardet

22/6/17 16:56

Extrait Tendances B1 - Livre du professeur  

Extrait Tendances B1 - Livre du professeur

Extrait Tendances B1 - Livre du professeur  

Extrait Tendances B1 - Livre du professeur