Page 1

cover+bund.qxd

11.09.2003

15:35 Uhr

Seite 1

Elections 2004

5€ | www.paperJam.lu

» 3 paperJam Business Magazine #09-10.200

Une rentrée politique?

Business Magazine #09-10.2003


QPack_PaperJam-BP_Q-OK

25/08/03

23:51

Seite 1

Q’Pack+ Envoyez vos colis aux 4 coins de l’Europe !

NOUVEAU !

Assurance e complémentair disponible.

Délai de livraison garanti Suivi à la trace Assurance incluse

Q’PACK+, VOS COLIS EN TOUTE SÉCURITÉ ! P&T Division des Postes Unité Commerciale L-2998 Luxembourg - Téléphone: 8002 3210 - Fax: 48 83 94 - E-mail: Service_Commercial_DP@ept.lu - www.ept.lu


1_actu.qxd

10.09.2003

18:44 Uhr

Seite 003

edito

GUEST WRITER: Carlo Kissen (carlo.kissen@exxus.lu) est Directeur de la société Exxus, the marketing company

edito

Grand merci à la crise

J'ose déclarer la crise que nous vivons comme quelque chose de fondamentalement positif. Il ne pouvait rien nous arriver de meilleur en ce moment... Depuis les premiers signes de récession, les succès se font de plus en plus rares, les marchés deviennent de plus en plus tendus, les clients deviennent de plus en plus volatils et confus. La récession fait peur : la peur de ne pas survivre, la peur du stigma de l'échec, la peur ne pas être le meilleur manager de l'année, la peur de prendre la mauvaise décision. La peur me semble être la maladie managerielle la plus répandue. Notre "parent normatif" nous défend toute spontanéité et créativité en période de crise. Maintes stratégies d'entreprises se limitent à quelques "must" ou proclament un grand "no no". La personnalité des entreprises est en déséquilibre. La pression est à l'ordre du jour. Les concepts déployés pour "survivre" à la récession n'ont guère changé. La crise que nous vivons est pourtant une opportunité énorme. Je dirais qu'elle est un cadeau. La crise est le moment idéal pour nous remettre en question et pour penser au-delà de la semaine prochaine. Nous pouvons nous réinventer si nous le souhaitons et si nous acceptons la responsabilité. Nous pouvons abandonner nos habitudes figées. Nous pouvons abandonner le débat scientifico-politique morose sur la récession et nous plonger dans une phase plus ludique qui est celle de l'expérimentation et de l'action. Réinvestissons-nous dans le processus créateur! Retournons dans cette forge conceptuelle pour générer du neuf. C'est là que le job du "manager" redevient marrant et source de satisfaction. Je sors du "hot house day" d'une multinationale. C'était la mission la plus enrichissante et la plus fertile de mon été. Constat: ce n'est pas le cadre légal ou la classe politique qui nous sort de la crise. C'est nous. "Thérapeutons"-nous ! Que la classe politique, l'enseignement et les administrations nous suivent...  paperJam 09.2003

Edito 003


CODEX-PJ9

10.09.2003

18:00 Uhr

Seite 1


1_actu.qxd

10.09.2003

20:47 Uhr

Seite 005

paperJam 09-10.2003 sommaire 010  Culture: le temps des moissons // Loin d’être seulement "économiquement performant", c’est sur d’autres axes que l’acte culturel se doit d’être considéré.

026  L'esprit d'entreprise en danger ? // Le projet de loi anti-faillites déposé fin mai est accueilli plutôt froidement…

088 Coverstory Une rentrée électorale Dans neuf mois se tiendront les élections législatives au Luxembourg. paperjam fait le point de la situation économique et politique du pays avec ministres et partis politiques. Le compte à rebours est commencé!

032  News Express // 034: ADA: quand la microfinance se développe >>> 036: Sources Rosport: 3 mois pour un retour à la normale >>> 038: Gouvernement: Belval-Ouest sur les rails >>> 041: Gouvernement: 10 millions pour les énergies renouvelables >>> 042: Profil: se débarrasser des préjugés >>> 045: Bourse de Luxembourg: le LuxX inchangé >>> 049: Fujitsu Consulting: pour un outsourcing mutualisé >>> 050: Chambre des Députés: les derniers projets de loi votés >>> 051: Bourse de Luxembourg: 40 bougies pour Autostrade

Coverstory: 090  Une rentrée électorale // Dernière ligne droite pour le gouvernement et l’opposition avant les élections législatives de juin 2004. A 9 mois de l'événement, paperJam fait le point. 092  Les ministres // Jean-Claude Juncker, Lydie Polfer, Henri Grethen, Luc Frieden, Fernand Boden, François Biltgen, Erna Hennicot-Schoepges, Joseph Schaack.

122  Les partis politiques // CSV, DP, LSAP, ADR, Déi Gréng, Déi Lénk.

010 Culture: le temps des moissons Etat des lieux de l’activité culturelle au Luxembourg. Contrairement aux apparences, les enjeux économiques sont énormes...

Dossier Bureautec: 134  Bureautec 2003, une année charnière // Comment le climat économique pèsera-t-il sur l'édition 2003 du salon Bureautec? C'est une des interrogations majeures d'un salon qui n'aura pas le droit de rater le train de la modernité.

136  Le plan du salon

134 Dossier Bureautec Gros plan sur l’édition 2003 du salon des professionnels des médias, de la bureautique et des professionnels de la communication

138  Systemsgroup, le revenant // Absent depuis 1991, le groupe de service informatiques revient à Bureautec. Au menu: téléphonie IP et solutions de stockage.

140  Editus, l'incontournable // L'éditeur des annuaires luxembourgeois s'ouvre plus que jamais aux nombreux publics qui utilisent ses services 142  Il y en aura pour tous les goûts // Alma: la beauté fonctionnelle // le LED fait le mur >>> BCE: bientôt de MESH >>> Canon: deux nouvelles machines multifonctions >>> CMD: nouveautés professionnelles >>> Danka: des nouveautés à la pelle >>> IMDS: LAD et marketing intégré >>> Lettershop: la communication facilitée >>> Nashuatec: objectif 300.000 copies en 24h >>> Partenaires sociaux: un logiciel pour fiduciaires >>> Web Technologies: nouvelles solutions d'hébergement >>> Zuang by PCS: gros plan sur l'expresso

paperJam 09.2003

Sommaire 005


BCEE-PJ09

26/08/03

0:16

Seite 1

Mes opérations bancaires, je les fais quand et où je veux. Finies les heures d'ouverture rigides. Avec S-net, ma banque est toujours ouverte, et je peux faire mes virements, placements, ordres de bourse, bref, toutes mes transactions financières quand et où je le veux, à partir d’un PC, que ce soit à la maison ou aux Maldives. Tous mes comptes sont à portée de main, en trois langues, et en toute sécurité. Grâce à S-net, l'outil Internet Banking de la BCEE, je bénéficie en plus de tarifs préférentiels sur l'Eurotransfert et les opérations boursières.

S-net libère vos opérations bancaires.

Essayez la version de démonstration au www.bcee.lu


1_actu.qxd

11.09.2003

11:52 Uhr

Seite 007

paperJam 09-10.2003 sommaire IT & Télécoms, Internet: 066  IT & Télécoms // Les dernières nouveautés du

monde de l'IT et des Télécoms.

Management, RH & Formation:

018

018  Un test de résilience pour les Ressources Humaines // Gros plan sur l'étude

Un test de résilience pour les RH L’étude KPMG, dont nous publions les résultats en exclusivité, annonce le gel des salaires...

annuelle faite par KPMG Luxembourg sur les ressources humaines dans le secteur financier: les temps sont durs pour tout le monde!

046  People // Les mouvements des décideurs luxembourgeois ces dernières semaines.

060  Sondage Monster-paperJam // Seriezvous prêt à accepter une baisse de votre salaire pour permettre à votre entreprise de survivre au ralentissement économique?

072  Agenda // Formations, séminaires, conférences, foires et salons.

Finance:

030 When Jersey Finance comes ashore! Jersey and Luxembourg face growing competition worldwide.

024  Moneecard: le paiement alternatif // Une jeune société luxembourgeoise a développé un nouveau mode de paiement par cartes, indépendant de tout compte en banque… Une révolution?

030  When Jersey Finance comes ashore! // Jersey Finance Industry considers negotiating an alliance with the Luxembourg Financial place.

062  LuxX Inside: l'ombre d'Almanij plane sur KBL // L'action Kredietbank Luxembourg est de plus en plus soumise aux rumeurs de rachat par sa maison mère.

064  Place financière: Sicar et titrisation en marche // Deux projets de loi adoptés visent à l'élargissement de l'éventail des instruments financiers luxembourgeois.

152 TimeOff: Suchitra Zimmer (Thaïland et Celadon) nous propose... ... le homard Choochi

Communication: 028  Un B(l)izart de créativité ! // L'agence de communication a conquis une place à part dans le paysage publicitaire luxembourgeois.

080  BWD // Les derniers sites Internet luxembourgeois. 084  Les dernières campagnes // de communication au Luxembourg.

Time Off: 152  Time Off // Salvatore Mosé Linosa: “Nous plaçons l’art de la gastronomie au-dessus de tout…” - Rencontre avec le Président-fondateur de l’0rdre du Lys de la Gastronomie Européenne >>> Resto News >>> 156 La recette du mois: le homard Choochi paperJam 09.2003

Sommaire 007


everest.lu

300 personnes au travail, 10 aux commandes, 1 agence...

… , un concentré d’efficacité ! Staff Interim S.A. Agence Industrie - BTP - Tertiaire Rue de la Libération, 37 L - 4210 Esch-sur-Alzette Tél. (+352) 26 53 39 - 1 Fax (+352) 26 53 39 - 99

contact@staff.lu

www.staff.lu


1_actu.qxd

10.09.2003

20:48 Uhr

Seite 009

about en couverture Jean-Claude Juncker, Premier ministre luxembourgeois photo David Laurent (Blitz) www.blitz.lu

EDITEUR Editions Mike Koedinger S.A. télephone +352 - 29 66 18 -1 fax +352 - 29 66 19 e-mail info@mke.lu url www.mke.lu bureaux 39, rue Anatole France, Luxembourg-Bonnevoie courrier BP 728, L-2017 Luxembourg directeur de la publication Mike Koedinger (29 66 18 -66) mike.koedinger@mke.lu administration Stéphanie Simon (-29) stephanie.simon@mke.lu Isabelle Ney (-20) office@mke.lu

REDACTION

about

télephone +352 - 29 66 18 -(+extension) fax +352 - 29 66 19 e-mail press@paperJam.lu url www.paperjam.lu comité de rédaction Corine Barella, Eric Chenal (Blitz), Francis Gasparotto (tempo!), Jean-Michel Gaudron, Mike Koedinger, Carlo Schneider (tailormade) rédaction Jean-Michel Gaudron (-48) jean-michel.gaudron@mke.lu Corine Barella (-45) corine.barella@paperjam.lu rédaction “time off” Jacques Demarque jacques.demarque@mke.lu photographie Eric Chenal, David Laurent (Blitz) www.blitz.lu, illustration H! (Bruxelles) communiqués de presse Merci de nous faire parvenir vos communiqués de presse de préférence en trois langues (F, D, GB) accompagnés d’illustrations à l’adresse e-mail press@paperJam.lu ou par courrier BP 728, L-2017 Luxembourg. Newsletter électronique Parution vendredi. Abonnement gratuit depuis www.paperJam.lu

PUBLICITE tempo! S.A. télephone +352 - 29 66 18 -(+extension) fax +352 - 26 29 66 20 e-mail info@tempo.lu url www.tempo.lu directeur associé Aurelio Angius (-35) aurelio.angius@tempo.lu chef des ventes Francis Gasparotto (-33) francis.gasparotto@tempo.lu consultant Jacques Demarque jacques.demarque@mke.lu

PRODUCTION directeur artistique Guido Kröger (xGraphix) guido@xGraphix.de composition/mise en page Marc Berens, Kathrin Köhler, Natalia Vistas (xGraphix) www.xGraphix.de impression Victor Buck www.victor-buck.com

DIFFUSION abonnements Par virement au compte BCEE IBAN LU97 0019 0038 5827 4000 Standard: 10 numéros/an: 40 €. Entreprises: 3 x 10 numéros/an: 80 € Tarifs internationaux et formules de grand volume disponible sur demande. diffusion Luxembourg Messageries Paul Kraus disponible également chez Luxair Business Lounge (Aéroport Findel), Grand Hôtel Mercure, Hilton, Hôtel Parc Belair, Le Royal, Sheraton, Sofitel. Vous voulez aussi proposer paperJam à vos clients? Contactez Aurelio Angius au 29 66 18 -35. © Editions Mike Koedinger S.A. Tous droits réservés. Toute reproduction, ou traduction, intégrale ou partielle, est strictement interdite sans l’autorisation écrite délivrée au préalable par l’éditeur.

paperJam 09.2003

About 009


1_actu.qxd

10.09.2003

21:23 Uhr

Seite 010

actualité

Culture: le temps des moissons 010 Actualité

paperJam 09.2003


1_actu.qxd

10.09.2003

20:11 Uhr

Seite 011

actualité

 Loin d’être seulement "économiquement performant", c’est sur d’autres axes que l’acte culturel se doit d’être considéré. TEXTE ALEXIS JUNCOSA PHOTOS DAVID LAURENT (BLITZ)

"On ne peut pas faire semblant de croire que la culture ne crée pas d’emplois, qu’elle ne valorise pas des savoir-faire, qu’elle ne fait pas travailler, directement ou indirectement, de nombreuses entreprises". Au lendemain du conflit des intermittents français, le préambule de Marie-Claude Beaud, la Directrice du Mudam (voir encadré), peut enfin s’appuyer sur un exercice chiffré intelligible par le plus grand nombre. Si la perte est énorme de l’autre côté de la frontière, c’est une pierre de plus dans le jardin de ceux qui ne voient encore dans le fait culturel qu’un acte supplétif. La culture est véritablement une industrie, ne cessent de chanter tous les observateurs: un cri qui résonne joyeusement chez les porteurs de projets, les agitateurs d’idées. "Il faut se rappeler des années 70, lorsqu’il n’y avait qu’un seul concert par semaine" se souvient Robert Garcia, député Vert et activiste culturel. "Ce n’est qu’au début des années 90 que l’on a assisté à l’implication des décideurs et de l’opinion publique". Les années 90… mais surtout 1995, année du premier état des lieux à taille réelle. Selon Frank Freitler, directeur du Grand Théâtre de Luxembourg, la culture est un moyen de communication plus simple que la politique, notamment en matière d’intégration.

1995: l’électrochoc! "Luxembourg Capitale européenne de la Culture". Un titre clinquant, prestigieux, enviable, à l'origine des premiers constats inquiétants articulés autour de carences profondes, que ce soit sur un plan structurel, logistique ou artistique. Claude Frisoni, aujourd’hui Directeur du Centre Culturel de l’abbaye de Neumünster (voir encadré) hérita en dernière minute du dossier et réussit à fédérer les initiatives et forces locales avec l’appui d’une équipe très motivée. "Nous avons profité de cette occasion pour faire de la culture un sujet de débat. C’est une prise de conscience qui peut sembler un peu tardive mais jusque là, deux objectifs seulement étaient conduits: renforcer la souveraineté nationale et assurer le bien-être de la population". Des propos corroborés par Robert Garcia: "Il faut se rappeler du chemin accompli. Le Luxembourg est indépendant depuis 150 ans mais n’est démocratique que depuis les années 30…" Enfermées dans une logique patrimoniale, "voire folklorique" pour d’aucuns, les démarches porteuses n’étaient jusque là ni légion, ni soutenues à leur juste mesure au regard du potentiel disponible. Le souffle de 95 va alors balayer les usages. Claude Frisoni:

"Nous avons bénéficié de moyens qui n’avaient encore jamais été mis à disposition (ndlr: Environ 50 Euro par habitant, soit l’investissement le plus élevé dans la programmation des capitales culturelles de l’Europe, mais qui doit être rapporté à la population…)". On profita même de l’occasion pour faire appel au partenariat privé, une mini-révolution. "La démarche de sponsoring a été inventée pour l’occasion", témoigne Jean Reitz, le directeur de l’Agence luxembourgeoise d’action culturelle, structure créée dans cet élan de 1995. "11 partenaires officiels se sont montrés prêts à s’investir dans un projet culturel". La synthèse du rapport d’impact réalisé en février 1997 par l’écossais John Myerscough est, sur ce chapitre, sans équivoque: "Le budget luxembourgeois était nettement supérieur à celui de Dublin en 1991, mais inférieur aux investissements de Glasgow 90 et de Madrid 92 (...). En comparaison, la contribution des autorités luxembourgeoises est au-dessus de la moyenne. Le sponsoring en liquide (15% du total) était au dessous de la moyenne mais en incluant celui en nature, la part réelle du sponsoring s’est avérée exceptionnellement élevée". Un tiers Etat, un tiers Ville de Luxembourg et un tiers issu du secteur privé… la recette fonctionne, la machine est en marche.  paperJam 09.2003

Actualité 011


1_actu.qxd

10.09.2003

20:11 Uhr

Seite 012

actualité  En tête de cortège, la communauté artistique répond présent. Jean Reitz: "Un appel national auprès des artistes locaux avait été lancé. Sur 750 réponses, 500 projets ont été retenus et réalisés". Exit les doutes, les solutions sortent de terre et le Luxembourg puise dans d’exceptionnelles facultés d’adaptation pour faire de l’événement une véritable vitrine du potentiel national. Guy Dockendorf, Premier conseiller du gouvernement à la Direction des affaires culturelles observe attentivement ce changement d’attitude visible à l’œil nu: "Au Luxembourg, des gens craignaient que l’organisation d’un événement de cette taille soit un peu trop lourd. Or on a assisté à une véritable prise de conscience du fait culturel par le grand public. Un changement s’est opéré dans la tête des gens et auprès des décideurs. On le constate notamment au travers de la fréquentation du Casino (voir encadré) qui a été un véritable catalyseur". L’ensemble du pays s’est rangé derrière l’oriflamme culturel et le

rapport de John Myerscough est, sur ce point également, sans équivoque. Une interview téléphonique réalisée en janvier 1996 révèle que, sur l’échantillon représentatif de 801 personnes de plus de 15 ans, 93% des Luxembourgeois jugeaient que "l’idée était bonne" et 77 % que le contenu et la gestion du programme "étaient bien organisés". Seules critiques exprimées dans des proportions significatives: 68% estiment que “l’année culturelle restait trop concentrée sur la ville de Luxembourg” et 41% que le programme “incluait trop peu d’artistes luxembourgeois”. Les manifestations accueillies en 1995 constituaient, toujours selon ce rapport, la seule motivation de visiter le pays pour une bonne moitié des touristes de l’époque. Une conclusion qui ne surprend pas Roland Pinnel, le directeur du Luxembourg City Tourist Office: "Luxembourg est l’une des capitales européennes qui a le plus profité du titre. D’ailleurs, l’effet de 95 se fait encore sentir actuel-

Etat des lieux

Les musées à Luxembourg Le Casino Luxembourg – Forum d’art contemporain - L’ancien Casino, reconverti en lieu d’exposition d'art contemporain international par Urs Rausmüller en 1994. Le Musée national d’Histoire naturelle - Destiné à sensibiliser la population à l’environnement et à la conservation du patrimoine naturel. Le Musée national d’Histoire et d’Art - Des collections riches et variées, qui vont de l’archéologie à l’art contemporain en passant par l’art ancien et les arts décoratifs. Le Musée d’Art Moderne Grand-Duc Jean - Le fameux Mudam conçu par I.M. Pei, sur plus de 10.000 m2 de vastes halls et foyers, ateliers, réserves, auditorium, bibliothèque, service éducatif et salles d’exposition. Le Musée de la Forteresse - Sur le site des Trois Glands, un lieu de communication, d’explication et d’interprétation de l'histoire, à travers plusieurs siècles, de la forteresse, la ville, le pays, voire l’Europe. 

012 Actualité

paperJam 09.2003

lement sur le plan touristique, même si l’on n’a jamais réussi, depuis, à retrouver ce niveau de 95".

Qui fait quoi? 1995 ne fut-elle donc qu'un "coup" ou bien amorça-t-elle une réelle prise de conscience? La réponse tient dans une série de décisions éminemment politiques. Guy Dockendorf: "Il y a l’exemple du projet de Musée d’Art Moderne qui était gelé depuis 1991. C’est également à cette époque que l’on a parlé d’une nouvelle salle de concerts, d’un autre endroit pour la bibliothèque nationale. Le Mudam est même le premier exemple d’un grand investissement culturel entrepris depuis… 1963 avec le Grand Théâtre". Le succès de 1995 aux niveaux national et international a, on le voit, encouragé les décideurs politiques à continuer dans la voie de mise à disposition de nouvelles infrastructures culturelles. Les murs sont là… ou en cours d’acheminement. Doit-on pour autant parler de victoire? Base de référence pour nombre de spécialistes internationaux, le fonctionnement français nous offre l’opportunité unique d’observer, avec plusieurs longueurs d’avance, les écueils possibles. Inscrite dans la logique de Malraux (rendre accessibles les oeuvres capitales de l’humanité au plus grand nombre possible), l’initiative française est elle aussi passée par la multiplication des équipements culturels: théâtres, bibliothèques, musées, centres culturels, etc. Mais le budget de fonctionnement de ces institutions a, depuis, pris le pas sur celui de l’action culturelle. Une évolution "peau de chagrin" que Roland Pinnel montre déjà du doigt: "Comment voulez-vous qu’un petit syndicat d’initiatives puisse lancer de grandes idées s’il n’a pas de grands moyens à sa disposition? Nous sommes bien lotis au Luxembourg. Toutefois, pour opérer le changement de vitesse 


LUXWEB

04.09.2003

18:12 Uhr

Seite 1


1_actu.qxd

10.09.2003

20:11 Uhr

Seite 014

actualité souhaité nous sommes tributaires de la ville et le problème du refinancement doit être évoqué". Pour Marie-Claude Beaud, la gestion des défis à venir se situe dans un axe parallèle: "Il faut prendre conscience que ces infrastructures vont en partie prendre ce budget sur l’Etat. Ces activités ne peuvent se faire sans une économie 

de personnel. Il y a des structures, il faut les personnes pour les faire fonctionner". Autre effet pervers du souffle de 95, selon Claude Frisoni, la dérive du sponsoring privé: "Depuis, les entreprises investissent seules. Ce qui constitue une double erreur. Premièrement, en matière d’efficacité: elles dépensent beaucoup plus

que si elles avaient fait appel à des professionnels et ceci, au détriment de la pertinence. On a ainsi l’exemple d’une entreprise qui avait organisé une exposition fabuleuse. Seul problème: quelques pièces étaient sur la liste rouge de l’Unesco et l’impact a été très négatif en matière d’image. Ensuite, ces entreprises ne contribuent plus au développement durable de l’activité culturelle de ceux dont c’est le métier". Et voilà comment on en arrive, à l’extrême, à un paradoxe que l’on n’aurait osé envisager il y a quelques années: la contre-programmation: Frank Freitler, Directeur du Grand du Théâtre, une structure qui s’apprête à rouvrir ses portes (voir encadré): "Chaque établissement fonctionne avec sa logique propre. Mais sans collaboration, sans concertation, on tombe dans un piège énorme. On risque de se tamponner!" Passer d’une forme indéniable de marasme au "surbooking"... Certains verront dans ce grand écart la rançon du succès. Et l’anarchie visible, ici et là, dans certaines installations artistiques en milieu urbain, n’a effectivement rien d’une logique maîtrisée.

Horizon 2007, de nouveau défis Mise en cohérence, gestion, maîtrise des coûts, professionnalisation… pas de doute, une nouvelle ère est en train de s’écrire. Avec la prise de conscience du rôle joué par la culture, le niveau de réflexion s’est lui-aussi élevé de manière exponentielle. Claude Frisoni: "L’évolution de la critique à Luxembourg fait qu’aujourd’hui il peut y avoir polémique. Comme c’est actuellement le cas avec l’exposition défense d’afficher". Un peu plus loin, on parle déjà plus directement d’élévation de la société. Marie-Claude Beaud: "La culture fait partie du lien social. Or, dans les moments de civilisation  Guy Dockendorf: "On a assisté à une vértable prise de conscience du fait culturel par le grand public"

014 Actualité

paperJam 09.2003


1_actu.qxd

10.09.2003

20:11 Uhr

Seite 015

actualité  difficile, on a tendance à se replier sur ses certitudes. Pourtant, on ne peut pas faire l’économie du présent, le passé ne suffit pas!" Nombre de ces interlocuteurs se renvoient, comme un leitmotiv, la notion de "rencontre" et d’"échange". Comme si le poids d’un conservatisme culturel plus que centenaire était déjà en train de voler en éclat, alors que se profile déjà le prochain sprint: Luxembourg et Grande Région, Capitale européenne de la Culture 2007! C’est en mai 2000 que le projet a été lancé, Luxembourg ne posant pas, comme il est d’usage, une simple ville en candidature... mais bien quatre pays géographiquement, culturellement, économiquement et socialement liés. Les implications de cette initiative tiennent en une phrase: une région avec deux grandes cultures, trois langues, quatre pays, cinq régions! Frank Freitler résume l’un des enjeux majeurs de ce nouveau défi: "Nous devons collaborer davantage encore avec la Grande Région. On est trop petits pour s’isoler. On est en première division, on a un nouveau stade... (NDLR, allusion faite à la réalisation du Grand Théâtre) Maintenant, il faut jouer! L’identité du Luxembourg, c’est sa diversité. Jusqu’ici, c’est une ville qui gère assez bien cette diversité. Et si le petit pourcentage qui pense qu’on est les meilleurs ne m’intéresse franchement pas, je crois qu’il ne faudrait pas se figer dans sa nationalité". Robert Garcia, rejoint le propos: "Pour connaître l’identité du Luxembourg, il faudrait identifier quelles sont les identités extérieures qui se sont le mieux installées". Et le choix présenté de s’en trouver d’autant renforcé. Le programme "Capitale Européenne de la Culture" (CEC) permet à une ville, sur une année, de présenter son patrimoine, ses racines et traditions culturelles mais aussi ses créations originales et ses réalités humaines et économiques. 

Tour d’horizon

Les principales infrastructures culturelles du pays Le Centre Culturel Kulturfabrik (Esch) - Centre autogéré, offrant sur 4.000 m2 salle de concerts, théâtre, galerie, cinéma, bistrot-restaurant, ateliers de répétition plus de nombreux espaces polyvalents… Le Centre national de Littérature (Mersch) - Institut scientifique et centre de recherche documentaire pour la littérature luxembourgeoise, de 1815 à nos jours. Le Centre national sportif et culturel - "La Coque", un des derniers joyaux du Kirchberg, offre une infrastructure pour de grandes manifestations culturelles et sportives pouvant accueillir jusqu’à 8.000 personnes. Le Grand Théâtre - Construit entre 1960 et 1964, il rouvre enfin ses portes après de longs travaux d’agrandissement et de rénovation. Il abrite une grande salle de 943 places et un studio à la capacité modulable entre 100 et 400 places. Le Centre culturel de Rencontre Abbaye de Neumünster - Etabli au cœur de vieille ville de Luxembourg, classé par l’UNESCO ‘patrimoine mondial de l’humanité’. 12.000 m2 d'infrastructures les plus modernes (salles de conférences, de spectacle, espace d’exposition, médiathèque…). Abrite l’institut Pierre Werner (France, Allemagne, Luxembourg) ainsi que l’institut européen des itinéraires culturels du Conseil de l’Europe. Le Centre national de l’Audiovisuel - Un lieu privilégié pour les professionnels de l’image et du son. Doit bientôt déménager à Dudelange. La Bibliothèque nationale - Les services de l'actuelle Bibliothèque nationale (rue Notre-Dame), répartis sur plusieurs sites, intègreront à terme le plateau du Kirchberg. La Salle de concerts Grande-Duchesse Joséphine Charlotte Actuellement en construction pour un auditorium de 1.500 places, une salle de musique de chambre de 300 places et d’une salle de musique électroacoustique de 120 places. Concert d’ouverture planifié en juin 2005 pour la clôture de la présidence européennes luxembourgeoise. Le Centre pour musiques amplifiées (Esch) - Le chantier de la "Rockhaal" a commencé en juillet 2003 sur le site de Belval-Ouest. Sont prévus une grande salle modulable (500 à 4.000 places), une petite de 500 places, des salles de répétition, une infrastructure d’enregistrement ainsi qu’un centre de documentation musicale. Les Archives nationales - Bientôt relogées sur le site de Belval-Ouest, elles abriteront également un centre de documentation pour l’architecture. Les deux hauts-fourneaux - du même site de Belval-Ouest seront mis en valeur dans le cadre du projet "Cité des Sciences, de la Recherche et de l’Innovation". Les lieux accueilleront aussi le Centre national de culture industrielle. La rotonde CFL - Actuellement en restauration par le Service des Sites et Monuments nationaux. Une programmation expérimentale est prévue pour ces deux prochaines années.  paperJam 09.2003

Actualité 015


1_actu.qxd

10.09.2003

20:11 Uhr

Seite 016

actualité Dans ce contexte, et pour reprendre les propos du duo Frisoni-Dockendorf, le projet 2007 "propose de vivre des émotions collectives fortes et enrichissantes là ou les crises économiques ont contraint des hommes à quitter leurs racines. Là où Charlemagne décidait de diviser l’Europe, le projet 2007 donne l’image d’une coopération exemplaire: il contribue à l’édification d’une citoyenneté européenne". Articulé, côté luxembourgeois, sur le thème des migrations ("le sujet à la Une pour les 200 ans à venir" selon Jean Reitz) et présentant, en point de mire, un dénominateur commun, "le rôle de laboratoire de l’Europe de la Grande Région", le projet subit pourtant un sérieux revers: le 27 juin dernier, des personnes, que l’on veut croire bien intentionnées, diffusent en effet par voie de presse un document dans lequel le jury en charge de l’étude du dossier de candidature 2007 aurait émis un verdict négatif. Guy Dockendorf s'insurge: "Il a été dit que le concept était trop abstrait. Il ne l’est pas tant que cela et existe déjà, ne serait-ce que sur un plan purement économique". Le jury est même cordialement invité à se déplacer pour juger de la réalité de "l’exception luxembourgeoise".



Ne pas succomber à la tentation Le staff luxembourgeois doit donc reformuler la vision 2007, l’angle budgétaire et la programmation de l’événement, en dépit d'un état d’avancement bien supérieur, à la même époque, à celui de 1995. Ce concept ambitieux pose une véritable question: comment harmoniser les organisations luxembourgeoise (Etat souverain), allemande (deux länder qui jouissent d’une large autonomie), belge (partie d’un Royaume fédéral représenté par deux communautés) et française (riche en structures issues de la décentralisa-

016 Actualité

paperJam 09.2003

tion)? "C'est là un des défis de ce projet et une large part de son intérêt" répondent en chœur les membres de la délégation luxembourgeoise. "Le danger serait peut-être que le Luxembourg succombe à la tentation de devenir le centre de tout cela. Il ne faudrait pas que nos voisins éprouvent le sentiment que l’on veut devenir l’épicentre" prévient Robert Garcia. D'un autre côté, les réticences sont nombreuses de voir une manifestation qui coûterait beaucoup à la ville et au pays pour un faible retour sur investissement. L'asbl constituée pour fédérer les travaux devra ménager la chèvre et le chou. Un nouveau dossier sera prochainement présenté au jury...

Et maintenant? La projection 2007 n’est qu’un volet parmi d’autres dans l’avancée du Luxembourg. Logique des grands chantiers, revalorisation des friches industrielles au travers d’une logique culturelle, rôle socioculturel de l’implantation prochaine de l’université, réforme du statut de l’artiste professionnel indépendant: il n’est de semaine qui n’apporte son lot de discussions. A mille lieues de l’actualité, ceux qui font l’offre continuent, en parallèle, à entretenir de multiples débats de fond. A ce titre, la prime du pragmatisme revient au Luxembourg City Tourist Office. Roland Pinnel: "Nous voulons élargir la saison touristique, étoffer notre programmation. Aujourd’hui, les horaires ont changé et nous nous adaptons. Avec l’exemple des concerts de midi déjà mis en place". Jean Reitz insiste, pour sa part, sur la nécessité de sortir d’une logique patrimoniale pour renforcer le rôle de l’événementiel: "Dans les années 70, les touristes venaient pour se balader. Aujourd'hui, ils cherchent plutôt une aventure. Construisons-là!". Pour Claude Frisoni, "la prise de conscience doit aller plus loin.

Si l’on veut se rendre compte du rôle que la culture a pris, on doit se donner les moyens de développer cette activité tout en faisant preuve de mesure. Car si l’on ne tempère pas les enthousiasmes, on pourrait se retrouver avec un semi-remorque équipé d’un moteur de solex". Robert Garcia n’oublie pas, pour sa part, que le futur ne se construit pas sans conscience du présent: "Sans perdre de vue les bonnes initiatives déjà en place, il faut également soutenir les pratiques bénévoles en les encadrant par des professionnels, afin que la culture ne s’enterre pas dans une simple logique de consommation". La conquête culturelle passera également par une lutte contre les idées reçues. Guy Dockendorf: "Il faut, par exemple, se sortir de la tête que les musées ne s’intéressent au patrimoine. De nos jours, nous devons apprendre à réfléchir en réseau. Et ceci d’autant que l’un des rôles de la culture, c’est précisément d’expérimenter ces interactions pour mieux appréhender le monde. Ceci nous permettrait d’ailleurs, très certainementm de répondre à nombre de problèmes de société actuellement posés". Autre lieu, autre interview, et pourtant Frank Freitler parachève le propos: "La culture est un moyen de communication plus simple que la politique, notamment en matière d’intégration. Via le théâtre, par exemple, on peut mettre en place un discours contradictoire sans heurter de sensibilités". Laissons le mot de la fin à Marie-Claude Beaud: "Nous sommes là pour anticiper. Quand on anticipe, on ne fait pas l’unanimité. Par principe… et par définition. La culture peut répondre à un besoin, mais elle doit aller au devant du désir. Parce que la culture de masse ne fait que nourrir et finit par étouffer. Les conduites collectives conduisent à des dictatures qui ne sont pas forcément militaires. Il faut que, de temps en temps, celui qui gagne soit celui qui est inventif". 


www.saab.com

There are

4 seasons

in Sweden. Summer, winter, winter and winter.

You might think it strange that a Nordic country created a car that looks as though it’s made for summer. In fact, when the sun sinks low in the sky, it only takes 20 seconds for the automatic triple-layer soft top to fold up. Then you can wait for next summer in the warmth and comfort of one of the most perfect convertibles ever made. Just you at the wheel… and three others with you, if you want to share the pleasure. If you’re an expat, diplomat or a member of the armed forces, special terms apply : more information at your dealership or at www.saab.com under “services”.

The New

Saab

Convertible

INTERNATIONAL & DIPLOMAT SALES

SAAB 9-3 CABRIO 2.0t, FUEL CONSUMPTION IN COMBINED DRIVING 8,9L/100KM. CO2 EMISSION 212G/KM.

GARAGE ROBERT GRUN & FILS - Route d’Arlon 242 - L-8010 Strassen - Tél. 352 31 15 53 1 - Fax 352 31 01 83 GARAGE KREMER P. & CIE - Z.I. Mierscherbierg - L-7526 Mersch - Tél. 352 32 72 01 1 - Fax 352 32 71 60 LET’S

GIVE PRIORITY TO SAFETY.

Ann IDS PAPERJAM 1

BEHERMAN EUROPEAN IMPORTER - INDUSTRIEWEG 3 - B-2880 BORNEM

02/09/2003, 16:51:58


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 018

actualité

Un test de résilience pour les Ressources Humaines  Gros plan sur l'étude annuelle faite par KPMG Luxembourg sur les ressources humaines dans le secteur financier: les temps sont durs pour tout le monde! TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO ERIC CHENAL (BLITZ)

En ces temps de ralentissement économique prononcé, les responsables des ressources humaines du secteur financier font le dos rond, mais en profitent également pour revoir en profondeur leurs politiques et leurs modes de fonctionnement, afin de gagner en efficacité et d'exploiter au mieux les ressources à leur disposition. Voilà un des constats qui ressort de la 14e étude annuelle menée par KPMG sur l'évolution des salaires du secteur financier à Luxembourg. 41 organisations financières (22 banques, 13 sociétés d'administration de fonds et 6 compagnies d'assurance), représentant environ 20% de la population active du secteur, ont participé à cette étude, menée entre avril 2003 et juin 2003 et dont les résultats ont été transmis aux participants fin juillet. Premier constat: les années dorées sont bel et bien derrière nous et les perspectives de flambées de

018 Actualité

paperJam 09.2003

salaires dans un secteur d'activité porteur ne sont plus guère d'actualité. En un an, la hausse des salaires de base s'est ainsi globalement limitée à une fourchette comprise entre 2% et 2,5% et deux tiers des établissements ayant participé à l'étude prévoient, pour les douze prochains mois, une stagnation, non seulement des rémunérations de base, mais également des budgets dédiés aux éléments de rémunération variables (avantages en nature, bonus, …). "Un quart des participants nous ont même annoncé avoir annulé leur révision annuelle des salaires, en raison du gel des budgets habituellement consacrés aux augmentations. Ce n'est pas courant", constate Véronique Degbomont, Senior Manager chez KPMG Luxembourg, qui supervise cette étude pour la 7e année consécutive. Conséquence directe de cette situation: les entre- 


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 019

actualité

Véronique Degbomont souligne que le gel de la révision des salaires n’est pas courant.

paperJam 09.2003

Actualité 019


RENAULT-LAGUNA

06.05.2003

18:48 Uhr

Seite 1

C R É AT E U R

D ’A U TO M O B I L E S

Motorisations disponibles: Essence: 1.6 16V (108 ch), 1.8 16V (116 ch) et 1.8 16V Aut. (116 ch) - Diesel: 1.9dCi (100, 110 et 120 ch). Consommation moyenne (l/100 km): Essence de 7,3 à 8,6 - Diesel de 5,4 à 5,7. Emission CO2 (g/km): Essence de 175 à 205 - Diesel de 144 à 154. * offre valable uniquement pour les particuliers, pour toute commande passée entre le 15/04/03 et le 30/06/03.


06.05.2003

18:49 Uhr

Seite 2

SÉRIE SPÉCIALE LAGUNA LIMITED. La richesse d’équipements et la technologie de pointe de Laguna Limited vous garantissent des sensations de conduite inédites. Jugez plutôt: ABS couplé à un répartiteur électronique de freinage (EBV), système d’assistance au freinage d’urgence (AFU), conditionnement d’air automatique à réglages séparés g/d (CA), Radiosat mono-CD 4X15W et régulateurlimiteur de vitesse. Soit un avantage de € 4.466 TVAc. www.renault.lu

Laguna Limited à € 17.100 prix net TVAc*.

ABS, EBV, AFU, dCi, 16V… (votre pied droit comprendra)

www.publicis.be

RENAULT-LAGUNA


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 022

actualité prises se voient dans l'obligation de trouver quelques alternatives dignes de ce nom afin de contenter leurs employés le mieux possible: "On assiste ainsi à une plus grande flexibilité en ce qui concerne les modalités de paiement des bonus et avantages en nature, qui ne sont plus nécessairement payés en cash", explique Mme Degbomont, qui confirme que cette tendance va probablement perdurer en 2004 également. Les DRH sont aujourd’hui confrontés à de nouvelles problématiques: hier, c'était le turnover, parfois très intense (jusqu'à 30%, par exemple, dans le secteur des fonds); aujourd'hui, ce sont les restrictions budgétaires et les lignes de conduite dressées par les maisons mères qu'il faut savoir gérer. Le taux de rotation a fortement diminué, en particulier au sein des banques où il ne se situe plus qu’à hauteur de 7-8%. Sur l'année écoulée, 75% des établissements financiers interrogés ont vu leur effectif diminuer depuis juin 2002, de l'ordre de 2% en moyenne. Un résultat qui est en adéquation avec les indications de la CSSF faisant état d'un recul de l'emploi dans le seul secteur bancaire de 3,5%. Quant aux 25% restants, ils consta-



Quelles ont été les mesures prises au sein de votre organisation depuis juin 2002?

Réduction des effectifs

Revue du budget dédié à l’augmentation des salaires de base

Diminution ou gel du recrutement

Diminution de l’enveloppe des bonus

Diminution ou gel du budget des formations

Report des projets liés à la rémuneration

Avez-vous reçu des instructions de réduction des coûts de votre maison-mère?

Sources: KPMG

022 Actualité

paperJam 09.2003

tent certaines difficultés pour acquérir des profils de compétences spécifiques, notamment dans le secteur des assurances. Généralement, ces "dégraissages" se sont fait sous forme de départs non remplacés ou bien de non reconduction de CDD. "Les entreprises mettent également en place, de plus en plus souvent, des systèmes de temps de travail partiel. C'est par exemple le cas pour plus de la moitié des administrateurs de fonds", note Véronique Degbomont, qui indique que 25% des participants prévoient une nouvelle baisse de leurs effectifs pour 2004, en particulier dans le secteur des fonds d'investissement. "Il faut évidemment nuancer cette perspective au regard de la confiance exprimée à un instant 'T', c'est-à-dire au début de l'été. Après tout, on pouvait craindre une accentuation de la crise au mois d'août, traditionnellement difficile pour les marchés financiers, or on constate que les indicateurs de confiance repartent à la hausse". C'est dans ce contexte délicat que les responsables des ressources humaines se doivent de plancher plus activement sur la politique qu'ils appliquent et sur les processus RH mis en œuvre et, surtout, ceux à implémenter pour mieux passer ce cap. Un chiffre est, à ce titre, particulièrement significatif: 100% des organisations interrogées annoncent avoir mis en place des processus formalisés d'évaluation de la performance des employés, indépendamment de toute démarche éventuelle de revalorisation salariale ou de promotion. Cette orientation plus qualitative permet, évidemment, à l'employeur de développer une meilleure connaissance de ses propres ressources et lui facilite la tâche dès qu'il s'agit d'envisager des réorganisations de tout type. "On peut vraiment parler de test de résilience estime la Senior manager de KPMG Luxembourg. Compte tenu de la situation actuelle, il est intéressant de voir comment les DRH peuvent rebondir et mettre en place ce type de politiques encore plus formalisées et plus systématiques. On constate d'ailleurs que le nombre d'organisations qui entreprennent des actes de rétention de leur personnel est en croissance continue". Evidemment, ces actes ne sont plus financiers, mais davantage orientés vers des valeurs plus "intrinsèques", liées à l’engagement et au bien être de l'employé dans son environnement de travail. Ceci passe, obligatoirement, par une communication constante et efficace. Les institutions financières au Luxembourg ont, néanmoins, une caractéristique qui ne plaide pas nécessairement en leur faveur: elles sont, dans leur grande majorité (75%), soumises à des instructions de réduction des coûts de la part de leur maison mère: dans 50% des cas, il est clairement demandé de réduire les effectifs, les 25% restants ayant une certaine liberté d'action pour parvenir aux objectifs fixés. "L'action des DRH à Luxembourg n'est donc pas facilitée, d'autant plus que 58% d'entre eux ne sont pas membres du Comité de direction", précise Mme Degbomont, qui constate, par ailleurs, que les objectifs de la DRH ne sont pas toujours définis de manière formelle. De quoi compliquer davantage leur tâche… 


ANN_CabrioletA4_PJ168x237_v1

09.09.2003

15:26 Uhr

Seite 1

Vorsprung durch Technik www.audi.lu

Audi A4 Cabriolet Une bouffée d'air frais.

Naviguez en terres sereines et offrez-vous une bouffée d'air frais à bord de l'Audi A4 Cabriolet! Grâce à sa motorisation TDI, elle vous permet de faire le plein d'énergie et de soleil tout en considérant la vie de son côté économe.

Désormais disponible en version 2.5 V6 TDI 120 kW/163 ch. Consommation moyenne de 7,2 à 9,8 l/100 km. Emission CO2 de 194 à 235 g/km. Les motorisations 1.8 T et 3.0 sont dès à présent disponibles avec le système quattro®.

Autosdiffusion M. Losch Importateur

Garage Pauly-Losch Strassen

Garage Nico Castermans Rollingen /Mersch

Garage Martin Biver Weidingen/Wiltz

Garage Demuth Junglinster

Garage M. Losch Esch /Alzette

Garage M. Losch Luxembourg

Garage M. Losch Bereldange

Garage Ed. Pepin Ingeldorf

Garage Kruft Echternach

Garage Weis-Schon Munsbach

Garage Roby Cruciani Dudelange


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 024

actualité

Moneecard:

le paiement alternatif  Une jeune société luxembourgeoise a développé un nouveau mode de paiement par cartes, indépendant de tout compte en banque… Une révolution? TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO ERIC CHENAL (BLITZ)

La dernière étape du concours interrégional 1,2,3 Go, version 2002/2003, a couronné, début juillet, le projet luxembourgeois Moneecard de développement et de mise en œuvre d'un nouveau système de paiement alternatif qui vise un marché colossal: celui des individus ne possédant pas de cartes bancaires ou de crédit, voire de compte en banque. "Quand on n'a pas ce bout de plastique, on est souvent déconsidéré" constate Johan Schotte, Président-Directeur-Général et fondateur de la société anonyme Moneecard, qui rappelle qu'au niveau mondial, la majorité de la population n'a pas accès à cette facilité. "Pour la seule Europe, le pourcentage de personnes n'ayant pas de compte en banque est d'environ 10% de la population active. Le marché est donc gigantesque et pourtant personne n'a voulu s'y lancer". C'est désormais chose faite, à l'initiative de cet homme d'affaires touche à tout, chez qui l'idée a germé il y a quelques années de cela, du côté de… Dallas, où il résidait à l'époque. C'est d'ailleurs aux EtatsUnis qu'ont été développés les premiers codes informatiques du système de paiement Monee, en association avec Lockheed Martin Corporation. A la suite de quoi M. Schotte a obtenu de racheter les

024 Actualité

paperJam 09.2003

droits d'exploitation de la solution pour l'Europe "géographique et politique". Si ce Belge a choisi de s'établir au Luxembourg, ce n'est pas un hasard: il connaît les atouts géographiques et législatifs du pays et s'est familiarisé avec la vie des sociétés locales au travers d'une société financière, Lecoutere Finance, principal actionnaire, d'ailleurs, de Moneecard. Et puis, il n'oublie pas non plus que son père, le grand cycliste Albéric "Brik" Schotte (deux fois champion du monde sur route, notamment), a remporté le Tour du Luxembourg en 1946! Forcément, ça créé des liens… "Nous sommes une société avec des capitaux 100% luxembourgeois et nous ambitionnons de développer une vraie multinationale au départ du Luxembourg, avec un produit qui possède une dimension sociale incontestable" estime le PDG et fondateur de Moneecard.

Sécurité optimale Le principe de fonctionnement de la carte est simple: il s'agit d'une carte de pré-paiement universelle, à bande magnétique, qui bénéficie du "label" Mastercard (reconnu dans 32 millions de points de vente dans le monde) et de sa "Prepaid Platform". "Contrairement à bon nombre de

solutions de type 'porte-monnaie électronique', elle n'est pas du tout liée à un compte en banque, de sorte qu'en cas de vol, la perte maximale potentielle pour son propriétaire est limitée au seul montant ‘chargé’ sur la carte. Il n'y a aucun risque de piratage d'un compte par simple copie d'une carte de crédit" précise Léonard Grote, Sous-Directeur de la société. Après quelques années passées à Londres pour le compte de sociétés de services financiers, cet Allemand d'origine a choisi de rejoindre le projet Moneecard fin 2002. Autre particularité unique de la carte: la présence, au verso, d'un "transfert code" à 10 chiffres, qui ne sert qu'à la réception d'une somme sur la MONee Card, venant d'une autre carte, via un simple coup de fil à un centre d'appels ou bien par l'intermédiaire d'Internet. Le chargement peut également se faire sur les terminaux de paiement traditionnels des commerçants. Il suffit, pour cela, d'une simple mise à jour du logiciel d'exploitation de ce terminal, via la ligne téléphonique sur lequel il est connecté. Moneecard est associé, pour cela, avec la société américaine Atrana, leader dans la fourniture de ce type de logiciels. Ainsi, si vous achetez un article de 10 Euro avec un billet de 20 Euro, 


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 025

actualité

 vous pouvez demander à ce que les 10 Euro de monnaie vous soient crédités sur votre carte. "Dans ce cas de figure, on peut imaginer que les commerçants se voient rétrocédés une partie de la commission sur l'opération, si bien que ce serait aussi, pour eux, une source de profit" précise M. Grote. Voilà donc une carte qui peut à la fois servir de cash, de carte de débit ou de crédit, ou encore d'outil de transfert d'argent. Le montant disponible peut être, bien sûr, limité, tout comme le nombre de chargements autorisés par mois, afin d'éviter tout risque d'utilisation frauduleuse de type blanchiment. Aux Etats-Unis par exemple, le plafond disponible est de 2.500 US dollars, avec une limite à quatre chargements mensuels. Simple d'utilisation, Moneecard se positionne, de fait, comme un moyen de paiement sécurisé pour des transactions via Internet. "C'est vraiment le principe du 'bank- in- the- pocket'", résume M. Grote.

Premier objectif: l'Allemagne Moneecard projette d'émettre des cartes pour le compte d'entités "corporate", que ce soit des institutions gouvernementales ou des associa-

tions. La société pense que la flexibilité du produit est susceptible d'attirer une très large clientèle ayant des habitudes d'achat bien spécifiques et des centres d'intérêt particuliers (sports, musique, …). Le public "adolescent" est également une cible clairement définie. Pour cette jeune société, ambitieuse, le succès obtenu au concours 1,2,3, Go a donc constitué une reconnaissance incontestable. "Nous avons découvert ce concours par hasard, par une annonce parue dans la revue Merkur, et nous y sommes arrivés sans le moindre contact préalable. Il est encourageant de voir qu'une telle initiative soit réellement objective et affiche le désir de faire avancer les choses, loin de l'asphyxie bureaucratique que l'on peut retrouver dans d'autres pays. Le respect que nous avons gagné dans ce concours vaut sans doute plus que l'argent (10.000 Euro, NDLR) que nous y avons reçu" se réjouit M. Schotte. Fort de cette réussite dans le concours 1,2,3, Go, Moneecard va également participer aux Eurowards, concours annuel international d'entrepreneurs, dont la finale se déroulera le 28 novembre à Bruxelles, sous l'œil que l'on devine bienveillant du Commissaire européen chargé des entreprises et de la société de l'information, Erkki Liikanan.

Cette nouvelle carte de paiement a la particularité de n’être liée à aucun compte bancaire.

Installée à Mondorf-les-Bains au tout début de cette année, la société est sur le point de décrocher, avec une société allemande, un premier contrat qui porte sur des centaines de milliers de cartes. Les objectifs de Moneecard sont ambitieux: établir, à terme, une licence dans chacun des 44 pays définis par le Conseil de l'Europe, en s'appuyant sur une banque émettrice locale dans chacun de ces pays. L'Allemagne, la France, la Suisse et la Belgique sont les premiers marchés visés, si possible avant la fin de cette année. "Toute organisation possédant une base de données clients nous intéresse, sachant qu'il est possible d'imaginer une infinité de modes de collaboration, qui puissent être profitables autant à nous qu'à nos clients" explique M. Schotte. A terme, Moneecard souhaite également poursuivre le développement de ses propres codes informatiques de manière à en être définitivement propriétaire, et proposer à l'ensemble de ses clients européens une solution basée sur une technologie véritablement "made in Luxembourg".  paperJam 09.2003

Actualité 025


1_actu.qxd

10.09.2003

18:45 Uhr

Seite 026

actualité

L'esprit d'entreprise en danger ?  Le projet de loi anti-faillites déposé fin mai est accueilli plutôt froidement… TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO ERIC CHENAL (BLITZ)

Au commencement, les intentions étaient louables. La forte augmentation constatée des faillites au Luxembourg (593 en 2000, 750 en 2001 et encore 682 en 2002) – mais aussi dans bon nombre des pays voisins – a incité le gouvernement à se pencher sur cette problématique. Ainsi le ministre de la Justice, Luc Frieden, a-t-il déposé, fin mai, le projet de Loi n° 5157 "portant des mesures ponctuelles en matière de prévention des faillites et de lutte contre les faillites organisées". Le texte était très attendu, mais a déçu la grande majorité des acteurs économiques et sociaux luxembourgeois. "Il y a pourtant eu des groupes de travail ad hoc, mais ils n'ont pas été entendus" regrette Tom Wirion, Conseiller de direction à la Chambre des Métiers. Dès le mois de janvier dernier, la confédération luxembourgeoise du commerce, par exemple, avait espéré "un dosage bien équilibré de nouvelles contraintes et d’instruments innovants

qui permettent de parer au problème de faillites sans pour autant freiner l’esprit d’entreprise", s'opposant à certaines idées comme le relèvement du capital social minimum des sociétés ou le dépôt obligatoire d’un plan d’affaires et d’un rapport annuel. Or voilà justement quelques-uns des points clés du nouveau projet de loi: le capital social minimal passerait de 31.000 à 70.000 Euro pour une S.A. et de 12.500 à 25.000 Euro pour une Sàrl, avec obligation de le reconstituer en cas de pertes entamant ce capital sous son niveau minimal. De plus, il y aurait une obligation de soumettre un plan de financement certifié par un professionnel en annexe à toute demande d'établissement. Autant de mesures qui risquent fort de freiner davantage l'esprit d'entreprise déjà peu développé au Luxembourg, le pays devenant alors le plus "cher" en Europe en matière de capital social, à l'heure où la France, par exemple, propose de démarrer une entreprise avec… 1 Euro!

"Il est dommage que le texte se limite à quelques mesures sans qu'une étude concrète sur les causes des faillites ait réellement été faite. On est en présence d'un traitement chimiothérapique, alors que les origines du mal sont certainement très variées, explique Tom Wirion. Les besoins en capitaux ne sont pas les mêmes selon les entreprises. Pourquoi un coiffeur aurait-il les mêmes contraintes qu'un entrepreneur de travaux publics?" Et de souhaiter que soient appliquées des mesures déjà existantes dans le code du commerce, comme par exemple l'extension de la faillite aux dirigeants d'entreprise ou la possibilité d'actions en comblement de passif. Autant de dispositions qui auraient dû être dissuasives sans qu'il soit alors nécessaire de mettre en place des mesures complémentaires. Parmi les souhaits affichés par la Chambre des Métiers – et aussi par le Conseil économique et social, dans son avis 2003 sur l'évolution économique, sociale et financière du pays – il y a celui de la mise en place d'un réel mécanisme de gestion contrôlée, appuyée par des simplifications de procédures et un rôle plus marqué du Tribunal de Commerce. "Les entreprises qui demandent la gestion contrôlée le font souvent trop tard. Il serait par exemple souhaitable qu'un système de pré-alerte puisse être mis en place, à partir du moment où une entreprise accumule les dettes auprès des administrations" imagine M. Wirion. Les avis des différentes chambres professionnelles sur ce projet de loi, qui devraient être assez vite rendus, ne manqueront sans doute pas de sel. Affaire à suivre… 

Les nouvelles dispositions prévues par le texte pourraient bien décourager plus d’un entrepreneur...

026 Actualité

paperJam 09.2003


AUDAXIS

11.09.2003

16:31 Uhr

Seite 1


1_actu.qxd

10.09.2003

22:06 Uhr

Seite 028

actualité

Un B(l)izart de créativité !  L'agence de communication a conquis une place à part dans le paysage publicitaire luxembourgeois. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

L'agence de communication Bizart a dignement fêté ses dix ans. Constituée en février 1993, à Ettelbruck, elle a, depuis, fait son chemin, qui l'a mené vers la capitale, d'abord au Limpertsberg, puis, cet été, vers l'entrée du boulevard Joseph II, où elle a pris ses aises. "Notre adage pourrait être: 'Small is beautiful’ mais aussi ‘small and beautiful'", résume Raoul Thill, directeur de Bizart dont il est également un des fondateurs. La société a, en effet, misé sur une croissance lente – mais sûre – de son chiffre d'affaires et de son portefeuille clients, "sans jamais tomber dans le piège d’une croissance sauvage bradant la qualité des prestations fournies au service du profit" tient à prévenir M. Thill, qui reconnaît volontiers que "même après 10 ans en tant que patron de la boîte, j'éprouve tous les matins le plaisir de me retrouver avec des gens compétents, sensibles". Bizart se positionne, aujourd'hui, comme "une agence de communication à prépondérance visuelle offrant une gamme de produits et de services en matière de conseil et de communication et ce dans le but d'accompagner ses clients dans leur politique de marketing". Parmi ses réalisations, on peut noter les campagnes de communication de la radio socioculturelle, des publications d'Lëtzebuerger Land ou.. paperJam, mais aussi des réalisations "corporate" pour Arcelor, la LBLux ou des brochures pour le compte du gouvernement. Mais c'est aussi à Bizart que l'on doit la campagne de prévention routière "Quand Raoul roule, il ne boit pas", déclinée également en une animation vidéo diffusée dans les cinémas, qui a nécessité 250 heures de travail et 40.000 objets pour 22 secondes de produit fini. L'agence est également présente sur le créneau de l'Internet, avec, notamment, la réalisation du site pour la socié-

028 Actualité

paperJam 09.2003

té Tailormade, qui lui a valu un nouveau Trophée F/P/C, en mai dernier, le sixième depuis 2000. Cette présence tous azimuts ne fait que refléter l'évolution récente du marché. "Les 10 dernières années ont été marquées par une explosion des supports de communication. Il en résulte qu'il faut davantage de contenu pour combler les espaces" constate Raoul Thill, qui regrette que la qualité des contenus n'ait pas pu suivre cette évolution. "On doit subir au fil de nos journées les mêmes informations sans réelle plus-value d'un support à l'autre. Il me semble parfois que les créatifs ne sont pas conscients de la diversité et complémentarité des médias. Je trouve, de plus, que les grandes structures ont perdu de leur spontanéité créatrice durant ces dernières années: tout est devenu terriblement 'mainstream'. Malgré une évolution au niveau de la qualité et de la production, peu d'idées transcendantes percutent encore le public". Le constat est sévère, mais il résume la vision "métier" qu'à Raoul Thill: sortir le client de sa vision étroite et l'extirper de ses soucis quotidiens. Pas question de s'imaginer que la crise économique puisse tuer les bonnes idées d'une quelconque façon. Et parmi ces bonnes idées, celles de réaliser le packaging de produits alimentaires estampillés "Bizart" n'était pas la moindre: chocolats et liqueurs, envoyés cet hiver aux clients en guise de cadeau de fin d'année, sur le principe qui lui est cher que la qualité prime la quantité. Le tout avec un look "élitiste", destiné à véhiculer l’image d’une agence qui se veut "à part" sur le marché luxembourgeois. L'expérience devrait être renouvelée cette année. Certains s'en lèchent déjà les babines. 

Raoul Thill trouve que tout est “terriblement mainstream”


VOLVO1016445_S60R_237hx168

09.09.2003

15:35 Uhr

Seite 1

LA NOUVELLE VOLVO S60 R

PIANO, PRESTO, ALLEGRO.

PERSONNALITÉ UNIQUE, LA VOLVO S60 R A CETTE CAPACITÉ EXCLUSIVE DE MULTIPLIER LES FACETTES. DOTÉE DU CHÂSSIS RÉVOLUTIONNAIRE FOUR-C ET DE 300 CHEVAUX, ELLE PASSE INSTANTANÉMENT AU MODE COMFORT, SPORT OU ADVANCED SPORT EN FONCTION DE LA PERFORMANCE QUE VOUS RECHERCHEZ. CONFORT, SPORTIVITÉ ET MAÎTRISE DE LA ROUTE, LA VOLVO S60 R OU LE PLAISIR DE CONDUIRE À LA PUISSANCE TROIS.

EXCLUSIVEMENT SUR LES VOLVO S60 R ET V70 R.

DONNONS PRIORITÉ À LA SÉCURITÉ. CONSOMMATION S60 R: 10,7 L/100 KM À 11,1 L/100 KM. TAUX D’ÉMISSIONS DE CO2: DE 256 G/KM À 266 G/KM. CONSOMMATION V70 R 10,9 L/100 KM À 11,3 L/100 KM. TAUX D’ÉMISSIONS DE CO2: DE 261 G/KM À 270 G/KM.

V70

SCANCAR LUXEMBOURG SA SOCIÉTÉ DU GROUPE AUTOPOLIS

Zone d’activités Bourmicht L-8070 Bertrange Tél. 43 96 961 scancar@scancar.lu WWW.VOLVOCARS.LU

Service après-vente ouvert du lundi au vendredi de 6h00 à 22h00.


1_actu.qxd

10.09.2003

22:11 Uhr

Seite 030

actualité

When Jersey Finance comes ashore!  Jersey Finance Industry considers negotiating an alliance with the Luxembourg Financial place. TEXTE CORINE BARELLA PHOTO ERIC CHENAL (BLITZ)

Jersey, one of the Channel Islands, is known to be part of a small family of "tax haven" around the world. A constitutional relationship dating back to 1204 unites the Island of Jersey and the UK. Whilst Jersey has its own Parliament, it observes an allegiance to the English Crown through charters and customs. Jersey trusts the United Kingdom in representing its interests in foreign affairs, but keeps total autonomy on domestic issues, including the sensitive fiscal affairs and taxation. Jersey Finance Industry already

works with the major onshore centers and now, it is approaching Luxembourg Financial Industry. The latest developments in the European tax policies and the adoption of the EU tax package were welcomed by the Island's financial interests, and were followed by a strategic move to come ashore to Luxembourg. "Jersey has an agreement on taxation matters with the European Union", says Beverley Le Cuirot, Head of Marketing & Communications of Jersey Finance Industry. " In the light of other member states' decision to opt for a withholding tax, the industry view locally is that it was right to move in the same direction to safeguard Jersey's future competitiveness as a finance center". What challenges do both Jersey and Luxembourg face today regarding the EU tax package and may have to tackle (as allies or competitors?) in the near future? "Jersey and Luxembourg have both chosen to adopt the option of a withholding tax with voluntary exchange of information as an option, as part of an agreement on the EU Tax Package. Both centers will have the challenge of implementing it through their respective industries" comments Beverley Le Cuirot. "The issue of transparency, the growing international call for automatic exchange of information and the whole question of taxation and how EU Member States and dependent territories respond to future EU initiatives, will all be on the agenda".

Both financial places face growing competiton where the EU is less influential.

030 Actualité

paperJam 09.2003

The United States has taken actions, since September 11, to be able to trace terrorists’ financial schemes. "The Jersey Financial Services Commission, is signing agreements with other regulators to help smooth the process by which regulators can share information to help catch perpetrators of financial crime", says Berverly Le Cuirot. Such agreements have been signed with regulators in France, Italy, Germany and Belgium for example. "In the wake of September 11, the Island was quick to adopt the Terrorist Financing Order", confirms Berverly Le Cuirot."It ensures that any assets held by those suspects named by President George Bush in the Executive Orders would be frozen. The Island has also introduced legislation based on the UK Terrorism Act and the United Nations Convention on the Suppression of Terrorist Financing. This also gives the Island the power to try any individual for terrorist crimes and in particular for terrorist financing crimes committed outside Jersey". Both financial places face the growing competition in parts of the world, where the EU is less influential. "Both jurisdictions will suffer, says Beverley Le Cuirot, "if the much heralded level playing field is not achieved in the long term. Luxembourg and Jersey therefore may find that there would be an opportunity to work more closely together to influence the OECD and other international organizations about the importance of a level playing field on a global basis". 


1/-TRADUCTION+UNIVERSTY

08.09.2003

17:38 Uhr

Seite 1

Pour en savoir plus: www.

Claudine Bohnenberger 15, rue Poincaré L-2342 Luxembourg Tél: (352) 36 76 49 e-mail: claboh@pt.lu


10.09.2003

news express

news_express.qxd

032 Actualité paperJam 09.2003

17:58 Uhr

Seite 032

IRE

Déontologie et contrôle confraternel Professional code and fraternal monitoring

(20/06) L'Institut des réviseurs d'entreprise (IRE, forte de près de 300 réviseurs qualifiés et environ autant de stagiaires), qui tenait son assemblée générale ordinaire au mois de juin, a adopté deux textes importants relatifs à l'environnement professionnel de ces spécialistes. Le premier concerne l'alignement du code de déontologie des réviseurs, tel qu'il existe actuellement, avec les exigences de la profession d'aujourd'hui, mais aussi de demain. Le second est une mise à jour de la recommandation professionnelle relative au contrôle confraternel, qui converge désormais vers la recommandation européenne portant sur le contrôle de qualité du contrôleur légal des comptes. Ce contrôle confraternel, mis en place il y a deux ans, est jugé comme le moyen le plus efficace pour vérifier la qualité du travail des réviseurs d'entreprises en conformité avec les recommandations professionnelles. Il est organisé de manière à remettre au réviseur contrôlé une appréciation constructive sur son organisation et ses démarches professionnelles, lui permettant ainsi d’améliorer la qualité des services prestés. Ces mesures atestent de la volonté de la profession de montrer patte blanche après les grands scandales financiers du début de ce siècle. En écho à la loi sur le gouvernement d’entreprises SarbanesOxley, promulguée aux EtatsUnis, la commission européenne a publié une recommandation professionnelle sur

l’indépendance des contrôleurs légaux de comptes annuels d’entreprises. (20/06) At its AGM in June, the Institut des réviseurs d'entreprise (IRE, with close to 300 qualified auditors and a similar number of trainees), adopted two important texts relating to the professional environment of these specialists. One brings the existing professional code for auditors into closer alignment with the requirements of the profession. The other brings the professional recommendations relating to fraternal monitoring, implemented two years ago, up-to-date. These measures show the profession's eagerness to ensure its hands are clean, following the series of financial scandals since the beginning of the century. www.ire.lu

respectivement –22%. (20/06) In 2002, Luxembourg was the European state that invested most in the rest of the world: EUR 35 billion – of which 15.5 billion were destined for the United States – or 25% of the EU total. But it was also the principal beneficiary of foreign direct investment (FDI), with receipts of EUR 27 billion (35% of the flow into the EU), of which 8.5 billion came from the USA. http://europa.eu.int/comm/euros tat/

Electrolux

Dépollution à Vianden: facture partagée Pollution clean-up in Vianden: shared bill

Eurostat

IDE: Luxembourg au top FDI: Luxembourg on top (20/06) Les dernières données publiées par Eurostat au sujet des flux d'investissements directs étrangers (IDE) des pays de l'Union européenne font apparaître que le Luxembourg a été, en 2002, l'Etat européen a avoir le plus investi dans le reste du monde: 35 milliards d'Euro – dont 15,5 milliards à destination des Etats-Unis – soit 25% du total de l'UE. Mais il a également été le principal bénéficiaire des IDE, avec des recettes de 27 milliards d'Euro (35% des flux entrants dans l'UE), dont 8,5 milliards proviennent des USA. Pour l'ensemble de l'Union européenne, ces flux d'investissement affichent un recul général: -48% pour les investissements de l'UE vers l'étranger (140 milliards) et –35% pour les investissements du reste du monde vers l'Union. Déjà en 2001, ces chiffres étaient à la baisse, avec –34%,

(20/06) 853.000 Euro: tel est le montant des opérations de dépollution et d'assainissement de l'ancien site de la société Electrolux. Une somme qui ne tient toutefois pas compte des frais de surveillance du système mis en place, qui s'appuiera sur la méthode baptisée "funnel & gate". Celle-ci consiste à diriger les eaux souterraines passant par le site – et contaminées lors de leur passage à travers les pollutions – moyennant une paroi étanche ("funnel" ) vers une unité de traitement passive encastrée dans le sol ("gate"). Dans la mesure où il a été établi que la pollution du site n'est pas imputable à son dernier occupant – la société Electrolux – mais bel et bien à l'ensemble des exploitants qui se sont succédés sur le site (et qui n'existent plus aujourd'hui), avec un type de production analogue. Electrolux ayant occupé les lieux pendant environ 50% du temps durant lequel le terrain a servi à la production de réfrigéra-


1/1-NASHUATEC

13.06.2003

6:57 Uhr

Seite 1


news_express.qxd

10.09.2003

teurs, la société devra donc régler la moitié des dépenses d'assainissement. Ce sera donc au contribuable de s'acquitter de l'autre moitié de la facture, via le fonds pour la protection de l'environnement et la commune de Vianden. (20/06) EUR 853,000: that's

17:58 Uhr

Seite 034

how much the clean-up and sanitization operation at the former Electrolux site will cost, excluding fees for monitoring the system put in place. Having occupied the premises for roughly 50% of the time the site was used for the production of refrigerators, Electrolux will pay

half of these expenses. The other half will be footed by the taxpayer, through the environment protection fund, and by the commune of Vianden.

ADA

Quand la micro-finance se développe... When microfinance develops... (20/06) Les organisations non gouvernementales de développement au Luxembourg sont, au total, une quarantaine. Elles déploient leurs activités en Afrique, Asie, en Amérique latine, mais aussi au Luxembourg et réalisent leur travail directement sur le terrain, grâce à leurs partenaires du Tiers Monde et indépendamment des pouvoirs politiques en place. Parmi ces ONGD, ADA, Appui au Développement Autonome, a focalisé son action sur l'accès des petits entrepreneurs des pays pauvres aux services financiers. C'est le principe de la micro-finance que l'ADA essaie de mieux faire connaître auprès du grand public. 2002 a marqué, pour l'ADA, une année importante qui a vu quelques étapes clés dans son évolution tant au niveau institutionnel qu’au niveau des programmes. "Nous avons pu constater le grand intérêt que représente la combinaison entre appui financier et analyse, pour faciliter l’innovation et la professionnalisation du secteur de la microfinance" commente Me Philippe Fitzpatrick Onimus, le président de l'ADA. La promotion des mécanismes d'appui durable au secteur de micro-finance s'appuie sur deux programmes complémentaires: Luxmint (Luxembourg Microbanking Intermediary Scheme), qui consiste en un appui financier, et Cerem (Centre de recherche et de documentation en micro-finance), pour ce qui est de la partie "non financière et analyse". Au 31 décembre 2002, le montant des prêts géré par l'ADA a dépassé le million d'Euro (contre 0,767 million fin 2001, soit une hausse de 30%). Deux nouveaux investissements ont notamment été réalisés au Pérou et au Nicaragua. Un troisième dossier, également au Nicaragua, négocié en 2002, a, par ailleurs, été concrétisé au début 2003. Au total, 10 Instituts de micro-finance sont soutenus par l'ADA dans le cadre de ce programme Luxmint, au travers de 12 opérations de montant compris entre 40.000 et 170.000 Euro. Près de 125.000 micro-entrepreneurs, dans le monde, sont servis par ces IMF au travers d’un crédit moyen qui, dans la plupart des cas, s'échelonne entre 250 et 2.000 Euro. Mais l'ambition affichée par l'ADA est claire: doubler l'ampleur du programme afin de le rendre viable sur un plus long terme. Pour l'heure, les interventions de Luxmint se concentrent essentiellement sur l'Amérique latine

034 Actualité paperJam 09.2003

ADA a géré, en 2002, plus d'un million d'Euro de prêts à différents instituts de micro-finances dans le monde. In 2002, ADA managed more than EUR one million loans for various microphone-finance institutions around the world.

(89% des investissements), et en particulier au Pérou, en Equateur et en Bolivie. La Bénin représente, par ailleurs, le seul pays cible en Afrique, un continent dans lequel les actions devraient être plus intensément réalisées, afin de mieux équilibrer cette répartition géographique. Dans un troisième temps, c'est vers l'Asie que Luxmint concentrera ses efforts. (20/06) One of the 40 or so non-governmental development organizations in Luxembourg, Appui au Développement Autonome (ADA), has focused its activity on helping small entrepreneurs in poor countries gain access to financial services through microfinancing. The promotion of durable support mechanisms for the microfinance sector is conducted through two complementary programmes: Luxmint (Luxembourg Microbanking Intermediary Scheme), which provides financial support, and Cerem (Centre de recherche et de documentation en micro-finance), a non-financial and analytical component. On 31 December 2002, the total sum of loans managed by ADA surpassed one million euro (against 0.767 million at the end of 2001, or an increase of 30%). In all, ADA has supported 10 microfinance institutions within the Luxmint framework through 12 operations for amounts of between 40,000 and 170,000 euro. Most of the investments (89%) are concentrated in Latin America. www.ada.lu; www.ongd.lu 

Statec

Déficit commercial en recul Trade deficit shrinking (24/06) Les dernières données du Statec en matière d'échanges commerciaux, le déficit commercial du Luxem-bourg a amorcé un repli lors du premier trimestre 2003. Une tendance à relativiser, compte tenu de l'absence, lors des premiers mois de l'année, de transactions "exceptionnelles", telles que les activités commerciales de réexportation liées aux téléphones mobiles ou les acquisitions irrégulières d’aéronefs et de satellites. Ainsi, les exportations de biens enregistrent-elles une baisse nominale de 0,3% par rapport à la même période de l’année précédente (2,21 milliards d'Euro). Mais elles s'afficheraient en hausse de 2,5% sans le recul de 58,5% des réexportations de téléphones mobiles. Les exportations de produits manufacturés ont même connu un taux de croissance de 3,9% (au lieu de +0,8%). Du côté des importations, le recul global affiché est de 2,8% (2,88 milliards d'Euro), mais la mise à l'écart des éléments exceptionnels génère une hausse de 2,7%. La chute des importations liées aux secteurs aérien/spatial et téléphonie mobile a été 159 millions d'Euro (75,7%). Au final, le déficit de la balance commerciale au premier trimestre 2003 s'élève à 677 millions d'Euro, contre 753 millions un an plus tôt. (24/06) According to Statec, Luxembourg's trade deficit shrank in the first quarter of 2003: EUR 677 million, against 753 million one year earlier. Goods exports fell back 0.3% (compared with 2002) to EUR 2.21 billion, but would have risen by 2.5% were it not for a 58.5% drop in the re-exportation of mobile phones. On the imports side, the overall figure is down 2.8% (2.88 billion euro), but would have been up by 2.7% were it not for exceptional events (75% drop in imports for the aerospace and mobile phone sectors). http://www.statec.lu/html_fr/pre sse/stn27_03.html


news_express.qxd

10.09.2003

CC Lux

Partenariat avec FTInteractive Partnership with FTInteractive

(24/06) La centrale d'information CCLux, qui collecte, gère et diffuse l'information financière relative aux organismes de placement collectifs (fonds d'investissement) domiciliés à Luxembourg, a signé un partenariat stratégique avec FT Interactive Data, filiale de Interactive Data Corporation spécialisée dans la diffusion d'informations financières générales. Par le biais de cette alliance, FT Interactive Data devient le premier opérateur à offrir un accès international aux données de CCLux via un portail Internet et le système FTS. Il est désormais possible aux clients de FT Interactive Data d'accéder, avec des modes de recherches multicritères, à plus de 11.500 VNI et plus de 10.000 prospectus et rapports, disponibles sous format PDF. (24/06) CCLux, which collects, manages and disseminates financial information relating to investment funds domiciled in Luxembourg, has signed a strategic partnership deal with FT Interactive Data, a subsidiary of Interactive Data Corporation, which specializes in the dissemination of general financial information. Clients of FT Interactive Data will now have access, using multiplecriteria search facilities, to more than 11,500 net asset values and over 10,000 prospectuses and reports, available in PDF format. www.ftinteractivedata.comwww. cclux.lu

17:58 Uhr

Seite 035

CSSF / CRP Henri Tudor

Coup de GRIF sur les risques opérationnels GRIF research project on operational risks

(30/06) La Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) et le Centre de recherche public Henri Tudor ont signé une convention portant sur la réalisation d’un projet de recherche appliquée, dénommé "Gestion des Risques Informatiques dans le Secteur Financier: nouvelles approches méthodologiques (projet GRIF)". Ce projet s'inscrit dans les dispositions relatives à la mise en œuvre des accords de Bâle II, pour lesquels, entre autres, il incombera à la CSSF le contrôle de l'adéquation des capitaux propres d'un établissement financier avec leur processus interne d’évaluation. L’objectif majeur de la GRIF consiste à explorer de nouvelles approches méthodologiques permettant d’évaluer, de préférence de manière quantitative, les risques liés à l’informatique, en les prenant en compte au sein des risques opérationnels globaux des établissements financiers. Quatre phases de développement ont été définies, sur une durée de deux ans: une fois créée une cellule de compétences sectorielles "informatique et finance", orientée vers la gestion des risques et la sécurité informatique, il s'agira, ensuite, de produire le nouvel outil méthodologique recherché. Un troisième volet procèdera à la validation des résultats, en concertation avec les acteurs locaux. L'ultime

phase portera, elle, sur une étude de pérennisation et de valorisation des compétences, par exemple à l’aide d’un élargissement du partenariat avec le secteur bancaire, le secteur institutionnel et le secteur informatique. (30/06) The Commission de surveillance du secteur financier (CSSF, financesector-monitoring commission) and the Henri Tudor public research centre have signed an agreement to conduct a two-year applied research project entitled 'ITrisk-management in the finance sector: new methodological approaches (GRIF project)'. The aim is to explore new methods for evaluating, preferably in a quantitative manner, the risks associated with information technology, taking them into account as part of the overall operational risks of financial institutions. This step is part of the framework for implementing the Basel II accord. www.cssf.lu; www.crpht.lu

Police grand-ducale

Blanchiment, cybercriminalité et banqueroute dans le viseur Laundering, cybercrime and bankruptcy

(30/06) Dans le cadre d'une vaste réorganisation programmée pour le service de police judiciaire du Luxembourg, annoncée conjointement par les ministres de l'Intérieur, Michel Wolter, et de la Justice, Luc Frieden (au centre sur la photo), de nouvelles sections vont être constituées, marquant, en quelque sorte, la dernière étape de la grande fusion engagée depuis 1999

entre police et gendarmerie du Grand-Duché. Concrètement, quatre sections verront le jour et traiteront, pour trois d'entre elles, de blanchiment, de cybercriminalité, des affaires liées aux secteurs de la banque, de l'assurance, de la fiscalité et de la Bourse (cette dernière sera également amenée à enquêter sur les cas de banqueroutes frauduleuses). La quatrième section sera chargée spécifiquement de l'aspect "entraide judiciaire", qui est devenu une activité à part entière compte tenu du développement de la coopération entre juges et policiers des différents pays. Au moment de l'annonce de cette réorganisation, la police judiciaire comptait 112 agents. Depuis, un recrutement "extraordinaire" d'une vingtaine d'agents spécialistes, armés d'une forte expérience professionnelle, a été lancé. Avec les recrutements "classiques", ce sont quelque 200 membres qui composeront la police judiciaire d'ici à la fin de l'année. En vue de répondre à l'objectif d'un meilleur traitement (en qualité, mais aussi en rapidité) des dossiers de "criminalité grave", le nombre de juges d'instruction devrait également être fortement revu à la hausse, passant de 7 à 14 pour le seul arrondissement de Luxembourg. (30/06) The reorganization of Luxembourg's police and gendarmerie forces continues, with new sections being created to fight money laundering, cybercrime and affairs linked to the banking and insurance sectors, fiscal operations and the Stock Exchange. Another new section will deal specifically with the aspect of 'judicial mutual aid', which has become an activity in its own right given the development of cooperation between judges and policemen of the various countries. A further twenty or so agents are to be engaged in addition to the fifty already foreseen. At the same time, the number of examining magistrates for Luxembourg town will be increased from 7 to 14. http://www.police.public.lu

paperJam 09.2003

Actualité 035


news_express.qxd

10.09.2003

17:58 Uhr

Seite 036

Sources Rosport

Icelandic bank to be established in Luxembourg, after Kaupthing Bank Luxembourg (authorized in January 2000) and Bunadarbanki Islands, one of the country's four biggest banks, renamed Landsbanki Luxembourg S.A. this summer. On August, 1st, the number of credit institutions established in Luxembourg was 175.

3 mois pour un retour à la normale 3 months to resume production (08/08) Le 22 juin dernier, aux premières heures de l'été, un incendie accidentel, sans doute provoqué par un court-circuit électrique, a fortement endommagé le site de production des eaux minérales de Sources Rosport et stoppé net l'élan de la société, qui était, alors, dans les temps de passage pour atteindre son objectif d'une hausse de 5% des ventes. "L'arrêt de la production à partir de fin juin jusque début août va forcément rendre cet objectif difficile" constate Max Weber, directeur marketing de Sources Rosport. La forte chaleur de cet été aurait, de surcroît constitué un formidable tremplin… "Sans cet incident, sans doute aurions nous pu aller jusqu'à 20% de progression" regrette-t-il. Pour pallier l'absence de ses propres produits pendant les six semaines qu'ont duré les travaux d'assainissement du site, la société a fait appel aux eaux belges de Chaudfontaine, un produit du partenaire industriel Soutirages luxembourgeois qui assure la distribution exclusive pour Sources Rosport. Les dégâts de l'incendie, en cours d'évaluation, sont estimés par la direction de la société à plusieurs millions d'Euro (couverts par l'assurance, tant au niveau des dégâts que des pertes d'exploitation). Il a fallu, par ailleurs, détruire plusieurs dizaines de palettes de bouteilles représentant plus d'un million de bouteilles de tous types, afin de prévenir tout risque de contamination des stocks à proximité de la zone incendiée. La production, relancée le 7 août pour les principaux produits (notamment l'eau plate VivA, qui a affiché, en 2002, une croissance de 80% de

Islandsbanki

Une nouvelle banque venue du froid A new bank comes in from the cold

(01/07) Depuis le 1er juillet, la place financière du Luxembourg compte une nouvelle banque sur son sol: Islandsbanki hf, Luxembourg Branch. Il s'agit d'une succur-

036 Actualité paperJam 09.2003

La production des eaux Rosport, stoppée pendant sept semaines, n'a repris son rythme normal qu'à la mi-septembre.

Rosport water production, stopped during seven weeks, will resume to its ordinary pace by mid-September.

Clearstream

Verdict le 1er octobre Verdict on 1 October

ses ventes), s'est faite sur un rythme soutenu par deux équipes, à 20 heures par jour, week-end compris. Le retour à la normale (16 heures par jour, en semaine) était prévu pour la mi-septembre. Ce sera alors le terme définitif de trois mois de "crise" et Sources Rosport pourra repartir de l'avant vers ses objectifs initiaux. (08/08) The Sources Rosport company restarted at the beginning of August, its production of spring water bottles stopped last June 22, following a fire due to a short-circuit in the electrical system. Six weeks were necessary for the site rehabilitation. The damages due to the fire should cost several million. Starting off at a production pace of 20 hours a day (weekend included), the production is expected to recover its ordinary cadence by midSeptember. The company is hoping to reach its former sales raise of 5% by the end of the year. www.rosport.lu 

sale de la Islandbanski qui, avec près de 25% des dépôts totaux enregistrés dans le pays, est la plus grande entité financière privée d'Islande. La direction de cette succursale est assurée par MM. Allan Strand Olesen et Ole Hartmann Christensen. Le seul lien véritable de cette banque avec le Grand-Duché n'était jusqu'alors qu'un fonds d'investissement, Islandsbanki Mutual Fund. Il s'agit de la troisième banque islandaise à prendre pied au Luxembourg. La première fut Kaupthing Bank Luxembourg, agréée en janvier 2000, et qui prit la suite du PSF Kaupthing Luxembourg, établi depuis 1998 en tant que gérant de fortune et professionnel intervenant pour compte propre.

En novembre de la même année 2000, ce fut au tour de Bunadarbanki Islands, une des quatre plus grandes banques du pays, d'établir une filiale à Luxembourg. Cet été, celle qu'on appelait la B.I. Bank (Bunadarbanki International S.A.) a été rebaptisée Landsbanki Luxembourg S.A., suite à son rachat par Landsbanki Islands hf., la banque nationale islandaise. Au 1er août, le nombre d'établissements de crédit établis à Luxembourg était de 175. (01/07) A new Icelandic bank has settled in Luxembourg: Islandsbanki hf, Luxembourg Branch, a subsidiary of Iceland's largest private financial institution. This is the third

(02/07) La saga judiciaire de Clearstream face à Denis Robert continue: début juillet se tenait à Paris le procès en diffamation du journaliste français, assigné par l'opérateur de clearing pour ses propos publiés dans le livre "La Boîte Noire", puis réédités lors d'une émission de télévision sur France 2. L'audience, qui a duré pas moins de 8 heures, a vu défiler une demi-douzaine de témoins, dont Dominique Hoehn, ancien administrateur de Clearstream et directeur général de BNP Paribas, aujourd'hui à la retraite; et le Belge Wim Hautekiet, ancien directeur juridique de Clearstream, tous deux cités par l'institution luxembourgeoise. Le premier a, notamment, justifié l'existence des fameux "comptes non publiés" de Clearstream par des raisons techniques de simplification et de ventilation des écritures. Du côté de Denis Robert et de son éditeur Laurent Beccaria (Edition Les Arènes), les deux témoins clés étaient sans conteste Regis Hempel, ancien responsable informatique de Clearstream (pendant près de vingt ans), dont le témoignage avait servi de


1/1-NASHUAT+PROLINGUA

09.09.2003

13:47 Uhr

Seite 1


news_express.qxd

10.09.2003

support pour la rédaction du livre "La Boîte Noire" et Paul Charrière, consultant financier, expert auprès des tribunaux. Ce dernier, évoquant une "comptabilité parallèle" à propos de ces comptes non publiés, n'a notamment pas hésité à déclarer que le fonctionnement même de Clearstream était à la source des grands scandales financiers (Enron, WorldCom, la crise argentine…) qui ont récemment ébranlé l'économie mondiale. La 17e chambre civile du tribunal de grande instance de Paris rendra son verdict le 1er

19:56 Uhr

Seite 038

octobre. Rappelons que, lors d'un autre procès en diffamation, en mai 2002, le quotidien français Le Figaro avait été condamné à verser un Euro symbolique à Clearstream. (02/07) The defamation case against French journalist Denis Robert, brought by Clearstream for claims made about it in his book "La Boîte Noire", then repeated in a France 2 television programme, was heard at the beginning of July. During the eight-hour hearing, a half-dozen witnesses appeared before the court. One of them was Dominique

Hoehn, former Clearstream administrator and CEO of BNP Paribas, now retired, who justified the existence of Clearstream's famous 'unpublished accounts' on the grounds of technical simplification. Paul Charrière, a financial consultant and expert witness for the tribunal, spoke of "parallel accounting" in reference to these unpublished accounts that made Clearstream the source of one of many recent financial scandals (Enron, WorldCom, the Argentine crisis etc.). The verdict will be handed down on 1 October.

Gouvernement

Belval-Ouest sur les rails Belval-Ouest by rail (27/06) Dans le cadre du gigantesque projet de réhabilitation des friches industrielles de BelvalOuest, le gouvernement a donné son feu vert au projet de loi autorisant la construction d'une antenne ferroviaire entre Belval-usines et Belvaux-mairie. Cette antenne ferroviaire, qui s'insère dans la stratégie "mobilitéit.lu" élaborée par le ministère des Transports, est conçue dans le but d'assurer une desserte optimale du site, en complément d'une desserte appropriée prévue par autobus. Elle se présente sous forme d'antenne à 2 voies partant de la ligne de chemin de fer Pétange - Esch-sur-Alzette à la hauteur de l'arrêt actuel "Belval-Usines" et aboutissant en aval du centre de Belvaux. La mise en œuvre est prévue en deux phases: d'ici à 2005 sera aménagé un nouvel arrêt à Belval-usines et construit un parking d'accueil (1.620 places minimum) à proximité de cet arrêt. Cette gare de Belval-usines représentera la porte d’entrée principale vers le site de BelvalOuest pour les visiteurs arrivant par chemin de fer. Coût de cette première phase: 50,65 millions d'Euro HTVA. Dans un second temps, à échéance 2008, l'antenne ferroviaire proprement dite sera construite, ainsi que deux nouveaux arrêts à Belvauxmairie et Belval-lycée. Elle longera la ligne Profilarbed existante (ligne de raccord interne entre sites de production Arbed), laquelle ne sera pas affectée par les travaux. Est également prévue la construction d'une plate-forme routière destinée aux échanges autobus-trains au centre de Belvaux. 36,12 millions d'Euro HTVA supplémentaires sont budgétisés pour cette seconde phase. Au total, frais de planification inclus (estimés à environ 10% des coûts de construction), le projet devrait coûter quelque 95,45 millions d'Euro,

038 Actualité paperJam 09.2003

Un peu moins de 100 millions d'Euro seront nécessaires au développement de la desserte ferroviaire des anciennes friches de BelvalOuest. Less than EUR 100 million will be needed to develop the railway station on the old waste lands of Belval-Ouest.

financés par le biais du Fonds du Rail. Un prolongement de la ligne en direction d'Oberkorn, via un nouveau tunnel en dessous de la localité de Belvaux, est également envisagé dans une troisième phase ultérieure. (27/06) The government has passed a draft law authorizing the construction of a rail network between Belval-usines and Belvaux-mairie, with the aim of providing optimal access to the Belval-Ouest site, which will also be accessible by bus. The implementation is planned in two phases: between now and 2005, a new stop will be built at Belval-usines, including a car park (with at least 1,620 places) nearby. Then, by 2008, the railroad itself will be built, with two further new stops at Belvaux-mairie and Belvallycée. It is also planned to build a bus/train exchange platform at the centre of Belvaux. Total cost of this enormous construction work: 95.45 million euro, to be financed through the Fonds du Rail. http://www.etat.lu/TR/mob/ 

Fonspa

Pour qui le 1er "Filmpraïs"? First Luxembourg film awards (03/07) François Biltgen, ministre délégué aux Communications, a présenté une initiative destinée à mettre en valeur les œuvres cinématographiques luxembourgeoises et à favoriser le développement de l’industrie du film au Luxembourg en attirant l’attention du public sur les productions locales. C'est ainsi qu'est né le "Lëtzebuerger Filmpräis", qui sera remis pour la première fois le 10 octobre prochain, à la Rotonde de Bonnevoie, au terme d'une semaine spéciale dédiée entièrement aux productions nationales. Outre le prix du meilleur longmétrage attribué à un film dont le réalisateur – ou le producteur délégué – est luxembourgeois ou résident au Luxembourg, seront récompensés le meilleur court-métrage, la meilleure coproduction luxembourgeoise, la meilleure contribution artistique et/ou technique et le meilleur film européen diffusé au Luxembourg. Le Jury est composé de Josiane Peiffer, Michel Cieutat, Tom Hensgen, Claude Neu, Théo Péporte, Romain Roll, Marc Scheffen. (03/07) The first Luxembourg film competition will take place next Octobre 10th. The "Lëtzebuerger Filmpräis" will reward Luxembourg short and long films, coproductions, as well as the best European movie of 2003. www.filmfund.lu

CEP-L

Un chapitre luxembourgeois pour l'audit social Luxembourg chapter for management accountability (04/07) La responsabilité sociale de l'entreprise était le


1/1-NASHUAT+VINO

09.09.2003

18:15 Uhr

Seite 1


news_express.qxd

10.09.2003

thème central d'une conférence organisée, début juillet, par la Chambre des Employés Privés (CEP-L). A cette occasion, son président, Jos Kratochwil, a annoncé la création du chapitre luxembourgeois de l'Institut de l'audit social, dont la mission est d'organiser les recherches en matière de responsabilité et d'audit social, en collaboration étroite avec l'IAS France. Cet IAS Luxembourg, tel qu'il a été présenté, bénéficiera du soutien d'experts internationaux en audit et en ressources humaines, avec lesquels la CEP-L est déjà en relation, parmi lesquels Jacques Igalens, le président de l'Institut international de l'Audit social ou encore M. Georges Egg, président du Centre de certification internationale d'auditeurs spécialisés (CCIAS), expert en matière de certification d'auditeurs sociaux. Tous sont, du reste, déjà impliqués dans une autre asbl, l'Association européenne pour la promotion et la certification de l'audit spécialisé, qui certifiera, au Luxembourg, suivant des normes internationales, les futurs auditeurs sociaux. La Chambre a déjà organisé deux promotions de sa formation à l'audit social, en collaboration avec le CCIAS. La prochaine est programmée pour cet automne et une quatrième est déjà prévue pour 2004. 2004 sera également l'occasion, pour la CEP-L, d'organiser, les 26 et 27 août, la 22e édition des Universités d'été de l'audit social. Le thème central retenu: "l'audit social et la responsabilité sociale de l'entreprise: vers une convergence européenne?" (04/07) During a conference discussing the issue of the accountability of company managers, Jos Kratochwil, President of the Chambre des Employés Privés (CEPL), announced the creation of a Luxembourg chapter of the Institut de l'Audit Social, whose mission is to organize research into matters of

040 Actualité paperJam 09.2003

17:58 Uhr

Seite 040

responsibility and management accountability, in close collaboration with IAS France. The CEP-L already organizes training courses in management accountability, the next of which are planned for the autumn and early 2004. www.cepl.lu

1,2,3, Go Seed

Une nouvelle société interrégionale d'investissement New jointventure

CEP-L

Création d'un Lifelong Learning Center Creation of a Lifelong Learning Center

(04/07) Dans le même temps, la CEP-L, qui est un des plus grands offreurs de formation continue au Luxembourg, a développé, au sein même de ses structures existantes, le Luxembourg Lifelong Learning Center (LLLC), qui regroupe l'ensemble des formations proposées au travers des cours du soir, des séminaires, des DESS, des DUT, du Passeport de Compétences Informatique Européen, de la formation en Audit social, en Sophrologie et de la formation Cisco "Réseaux Informatiques". Pour l'année académique 2002/2003, pas moins de 6.000 inscriptions ont été enregistrées dans ces domaines. (04/07) The CEP-L, one of the biggest providers of continuing education in Luxembourg, has also created a 'Luxembourg Lifelong Learning Center' (LLLC), on its own premises, the purpose of which is to provide training on a whole range of subjects. For the academic year 2002/2003, the CEP-L registered no less than 6,000 inscriptions for its courses. http://www.cepl.lu/pages/ 06.htm

ment (capital of EUR 15 millions). The goal is to take shares in starting companies in order to help the entrepreneurs during the launching phase of their new company. he amounts invested are between EUR 100.000 to 700.000 by project, and an average of 5 projects per year will be considered. www.123go-networking.org

Fonds national de la Recherche (04/07) A l'occasion de la dernière étape de l'édition 2002/2003 du réseau interrégional d’entrepreneurs 1,2,3, Go, qui a notamment couronné le projet Moneecard (lire aussi en page 024), Business Initiative a annoncé une nouvelle orientation stratégique et le lancement, pour cet automne, d’une société interrégionale d’investissement 1,2,3, GO Seed, créée en partenariat avec le venture capitalist Mangrove Capital Partners. Dotée d'un capital de 15 millions d'Euro, cette société a pour objectif de prendre des participations de 100.000 à 700.000 Euro par projet (en moyenne, cinq par an) afin d'aider les entrepreneurs au cours de la phase de démarrage de leur nouvelle entreprise. Autre nouveauté annoncée: un accord passé auprès des Chambres de Commerce de la Grande Région, dans le cadre duquel chaque Chambre régionale supervisera la recherche de projets innovants et en assurera la maturation par un réseau de coaches. C'est la Chambre de Commerce du Luxembourg qui procèdera à la coordination de l'ensemble. Une fois par an, les meilleurs projets innovants de chaque région seront mis en commun pour une remise de prix interrégionale organisée à tour de rôle dans chacune des régions. (04/07) Business Initiative (the interregional network of entrepreneurs 1,2,3, GO), teamed up with a joined capitalist venture Mangrove Capital Partners to create "1,2,3, GO Seed", an interregional company of invest-

51,7 millions d'Euro engagés 51.7 million euro awarded

(07/07) En quatre années d'existence, le Fonds national de la recherche, s'est engagé à hauteur de 51,7 millions d'Euro dans le cadre de 7 programmes de développement pluriannuels, d'une durée moyenne de 6 ans. La principale contribution a été apportée au programme "Vivre à Luxembourg", devant définir, en sciences sociales, économiques et humaines, des axes prioritaires de recherche, dans le but de mieux appréhender les défis auxquels le pays et notre société auront à faire face à l'avenir. 12 millions d'Euro y sont consacrés. Les projets n'ayant été sélectionnés qu’en 2002, il faudra attendre le début de 2004 pour que les premiers résultats soient rendus publics. Les autres investissements concernent les programmes Secom (Sécurité du commerce électronique, pour 7,5 millions); Nano (Matériaux innovateurs et nanotechnologies; 6,7 millions, consacrés notamment à l'installation, au CRP Gabriel Lippmann, d'un spectromètre NanoSIMS, dont il n'existe que 4 autres exemplaires au monde – photo); Biosan (Biotechnologie et santé; 6 millions) et son extension Provie (Processus de vieillissement) en 2003 pour


news_express.qxd

10.09.2003

2,5 millions; Trasu (Traitement de surfaces; 6 millions); Secal (Sécurité alimentaire; 6 millions); Eau (Gestion durable des ressources hydriques; 5 millions). (07/07) In its four years of existence, the Fonds national de la recherche has awarded EUR 51.7 million in seven multi-annual development programmes, the average duration of which is six years. The largest single contribution (EUR 12 million) was awarded to the programme 'Vivre à Luxembourg', which was set up to determine the challenges this country and its society will have to face in coming years. The first results are expected in early 2004. Other programmes that were invested in heavily include Secom (e-commerce security; EUR 7.5 million) and Nano (innovative materials and nanotechnology; EUR 6.7 million). www.fnr.lu

Topedilux

Le Top Management 2003 est paru Top Management 2003 out

(08/07) L'édition 2003 de l'ouvrage Top Management & Finance Luxembourg vient de paraître. Elle intègre près de 2.000 biographies de dirigeants et de membres de comités exécutifs des sociétés luxembourgeoises, soit plus de 200 biographies supplémentaires par rapport à l’édition 2002. L'ouvrage s'appuie sur les données mises à jour quotidiennement sur le site www.topmanagement.lu, sur lequel une recherche rapide de l’information, par nom, par société, par secteur d’activité, par mot clef est possible, ainsi qu'une alerte par e-mail qui permet d'être informé de n’importe quel changement. Edité à 3.000 exemplaires par la société Topedilux, Top management est vendu au prix

17:58 Uhr

Seite 041

de 225 Euro, assurant également un accès total au site Internet. (08/07) The latest edition of Top Management & Finance Luxembourg updated its yearly publication of more than 200 biographies of Luxembourg decision makers. 3.000 copies ar published by Topedilux company, it costs EUR 225, including the complete on line access at www.topmanagement.lu.

BGL

Transferts de fonds d'EFA vers Fastnet Transfer of funds from EFA to Fastnet (09/07) La situation ne manque pas de piquant. Dans le domaine de la gestion et de l'administration des fonds d'investissement, les deux principaux acteurs du mar-

ché, en terme de nombre de fonds gérés, s'appellent EFA (European Fund Administration) et Fastnet (Fund Administration Service and Technology Network). Le premier est une initiative commune de la BGL, la BCEE, La KBL et la Banque de Luxembourg; le second est une filiale commune à Crédit Agricole Indosuez et Fortis. L'administration des fonds

Gouvernement

10 millions d'Euro pour les énergies renouvelables EUR 10 million for renewable energy (01/07) En deux ans de mise en œuvre du règlement grand-ducal établissant le programme d'aides financières aux particuliers pour les investissements réalisés dans le contexte de l'utilisation rationnelle de l'énergie et de la mise en œuvre des sources d'énergie renouvelables, pas moins de 10 millions d'Euro de subventions et d'aides ont été accordées par le gouvernement. Au cours de ces 24 mois, le ministère de l'Environnement a dû traiter 4.689 dossiers (chiffres arrêtés au 1er juillet 2003), pour un déchet relativement faible, puisque seuls 107 dossiers, hors critères, ont été refusés (soit à peine 2%). Actuellement, 745 dossiers sont encore en cours d'instruction, alors que pour 216 dossiers, l'administration compétente est dans l'attente d'informations supplémentaires. Ce sont les installations relatives aux chaudières à condensation qui ont été le plus souvent concernées, puisqu'elles représentent pas moins de 2.919 des 3.923 dossiers clôturés, soit près des trois quarts. Le montant total des subventions accordées dans ce domaine s'est élevé à 3,6 millions d'Euro. En termes de volume d'aides accordées, les installations de type "capteurs solaires photovoltaïques" ont été les plus gourmandes, avec un total de 5,02 millions d'Euro, au total – soit plus de 51% du montant global – pour 392 dossiers traités. Deux autres catégories d'installations ont été à l'origine de plus de 100 dossiers: les collecteurs thermiques – eau chaude sanitaire (225 – 0,489 million d'Euro) et les substitutions chauffe-eau par système centralisé (126 – 0,015 million d'Euro). Rappelons que pour des installations de type photovoltaïque, les primes prévues par le texte se situent dans une fourchette allant de 450 Euro à 550 Euro/MWh – en fonction de la date de la mise en opération des installations. Pour toutes les autres installations productrices d'électricité à partir d'énergie éolienne, hydroélectrique et de biomasse de puissance, cette prime est de 25 Euro/MWh. Le secrétaire d'Etat à l'Environnement, Eugène

Les installations de type photovoltaïque ont représenté plus de la moitié du montant des subventions accordées par l'Etat. The photovoltaic equipment obtain more than half of the subsidies granted by the State. Berger envisage néanmoins des améliorations au système en vigueur et a annoncé son intention de proposer, prochainement, des modifications et des adaptations de ces régimes, mais également l'introduction de nouvelles subventions relatives à l'assainissement énergétique des maisons existantes. (01/07) In the two years since the implementation of the financial assistance programme for investments in the rational use of energy and in renewable energy sources, no less than EUR 10 million in subsidies have been granted by the government, which approved 3,923 of a total of 4,689 dossiers examined. 2,919 of these concern installations relating to condensation heaters, for which a total of EUR 3.6 million was granted. But the 392 dossiers treated that concern the installation of 'photovoltaic solar captors' won a larger slice of the pie, with total grants of EUR 5.02 million being awarded. For installations of the photovoltaic type, subsidies were awarded in the order of EUR 450 to 550 per MWh, while for other installations the grants were for EUR 25 per MWh. Further subsidies are currently being prepared. Website of the Ministry of the Environment: www.mev.etat.lu 

paperJam 09.2003

Actualité 041


news_express.qxd

10.09.2003

de la BGL, donc, était confiée à EFA alors que celle de Fortis était dans le giron de Fastnet. Les deux entités ne faisant plus qu'un, il fallait bien qu'un jour un choix s'opère. C'est chose faite depuis début juillet, avec le transfert des fonds BGL vers Fastnet, soit 27 comparti-

19:55 Uhr

Seite 042

ments (2,5% du total de compartiments sous gestion chez EFA) pour un actif de quelque 3,7 milliards d'Euro (5,2% des actifs gérés par EFA). Ce choix était prévisible, en amont du changement intervenu le 18 août, l'ensemble des Sicav du groupe étant rebaptisé sous

l'enseigne Fortis L. Au total: plus de 90 compartiments pour la gamme "Fund", auxquels s'ajoutent quelques "FoF" (Funds of funds). Autre conséquence de ces rationalisations: le changement de nom de la société BGL Asset Management en Fortis Investments Luxem-

Profil

Se débarrasser des préjugés Getting rid of prejudices (01/07) Fondée en août 2000, la Fédération des professionnels du secteur financier, Profil, plutôt connue sous une l'appellation "Agence de promotion de la Place financière" a changé de tête cet été. L'incontournable Lucien Thiel, directeur de l'ABBL, son premier président-fondateur, a ainsi passé la main au profit de Paul Hammelmann, conseiller juridique de l'Association des compagnies d'assurance (ACA). "Le conseil d'administration a également accueilli de nouveaux membres, peut-être plus revendicatifs, qui partent du principe que notre action ne doit pas se limiter aux seuls salons et voyage de promotion" prévient M. Hammelmann. Le tout nouveau président, élu pour deux ans, souhaiterait que l'image de la place de Luxembourg soit l'objet d'une attention permanente, et non plus ponctuelle, mais surtout qu'elle s'inscrive dans un projet plus global. "On peut regretter l'absence de collaboration efficace entre les différentes agences gouvernementales et les associations de la Place, chacune se boycottant l'une l'autre. Idéalement, il faudrait vraiment qu'il y ait une entité qui s'occupe de la promotion du pays, dans sa globalité. La qualité de la place financière en serait alors un des éléments, entre autres choses. La Suisse, par exemple, a très bien su le faire. Sans doute avons nous eu tort de ne vouloir communiquer, par le passé, que sur les activités financières du pays. Il est difficile de se débarrasser des préjugés qui existent quant à l'évasion fiscale ou le blanchiment". Pour l'heure, les membres de Profil en sont à réfléchir sur le fonctionnement de l'association et sur les améliorations qu'il est possible d'y apporter. "Nous sommes par exemple conscients que la collaboration avec les autorités gouvernementales n'a pas fonctionné au mieux" regrette M. Hammelmann, qui souhaiterait que Profil soit plus impliqué dans le suivi de certains dossiers qui touchent plusieurs pans du secteur financier. Pour l'heure, Profil planche sur la création d'un site Internet qui lui permettrait d'avoir une meilleure visibilité, ainsi que sur quelques voyages de promotion, le prochain étant programmé pour la fin septembre, au Japon, en attendant un

042 Actualité paperJam 09.2003

bourg, entité désignée en tant que centre de compétences pour l'ensemble du groupe en matière de gestion de fonds de fonds. (09/07) The administration of BGL's investment funds – 27 compartments worth approximately EUR 3.7 billion – has been transferred from EFA (European Fund Administration) to Fastnet (Fund Administration Service and Technology Network). The move was not unexpected, given that Fastnet already manages the funds of Fortis, BGL's parent company. Also, on 18 August, the group's collection of Sicavs was renamed Fortis L: more than 90 compartments of the 'Fund' series, plus several 'FoF' (Funds of funds). www.bgl.lu

Farvest

Paul Hammelmann, le nouveau président de Profil, souhaite renforcer la collaboration avec les autorités gouvernementales. Paul Hammelmann, Profil’s new President enhances collaboration with the Government.

autre déplacement, plus crucial, à Paris, que Paul Hammelmann souhaiterait pouvoir effectuer avant les prochaines élections de juin 2004. Egalement en chantier: la deuxième édition du salon financier LuxFinance, prévu fin mai ou début juin. (01/07) The Profil association, founded in August 2001, has a new president: Paul Hammelmann, legal adviser of the Association des compagnies d'Assurance, who succeeds the founding president, Lucien Thiel (ABBL). Objective: make the promotion of Luxembourg's financial centre a permanent priority, by integrating it, ideally, into the wider promotion of the country as a whole. "We are aware that collaboration with the government authorities has not turned out for the best", says Mr Hammelmann, regretfully, who would like Profil to be more involved in pursuing various avenues relating to several areas of the finance sector. Among the first projects the new president will supervise are: the creation of an Internet site; a promotional tour of Japan at the end of September and another to Paris, hopefully before the next legislative elections; and, finally, the organization of the LuxFinance trade fair, foreseen for late May or early June 2004. 

Financial One 2004: direction Bruxelles Financial One 2004: taking on Brussels

(10/07) Après avoir vécu une édition 2003 pour le moins décevante, Financial One ne renouvellera pas l'expérience en 2004, tout du moins à Luxembourg... Avec une baisse de la fréquentation de plus de 30%, et pas uniquement en raison des grèves qui ont grandement perturbé les déplacements en France ou bien de la conjoncture actuelle qui fait que bon nombre d'acteurs des métiers de l'investissement ont préféré rester chez eux. Faute d'avoir pu trouver un semblant de consensus au sein de la place financière, l'organisateur, Farvest, a du, en effet, une nouvelle fois, la jouer en solo. Malgré des efforts de promotion intenses, notam-


espace concept_03.qxd

02.05.2003

14:01 Uhr

Seite 1


news_express.qxd

10.09.2003

ment à destination de l'étranger, l'attrait de la manifestation a été reconnu moindre par tous les participants. Du coup, pour 2004, alors que se profile la seconde édition d'un autre événement analogue, "LuxFinance", organisé par l'agence de promotion de la place financière (Profil, voir ci-contre), Farvest a tranché: ce n'est pas à Luxembourg que se tiendra la troisième édition de Financial One. Cap sur Bruxelles et le parc des expositions du Heysel. La manifestation devrait, de plus, être avancée au mois de mars. Le projet est annoncé comme étant en cours de modélisation, des partenariats de développement internationaux étant en négociations. L'organisateur a mis une option sur plus de 11.000 m2. On devrait en savoir plus dans les prochains jours (10/07) After a disappointing 2003 event, Financial One will not be given a second run in 2004... at least, not in Luxembourg. Its organizer, Farvest, is taking it to Brussels instead, having failed to generate enough interest for such a financial trade fair here. An option has been reserved, as a result, for an 11,000-m2 space at the Heysel exhibitions centre. The LuxFinance salon, on the other hand, organized by the promoter for Luxembourg's financial centre (Profil, see page 042), will be held in late May or early June of 2004. www.farvest.lu

Statec

L'exportation des services en repli Export of services in decline

(11/07) La balance courante du Luxembourg, établie par

044 Actualité paperJam 09.2003

17:58 Uhr

Seite 044

le Statec, indique, pour le premier trimestre 2003, une baisse de l'excédent, qui passe de 1,11 milliard d'Euro à 1,01 milliard. "La détérioration plus ou moins marquée de la plupart des soldes partiels a été quasiment compensée par l’amélioration du solde des transferts courants et des transactions sur services autres que services financiers" indique l'organe statistique luxembourgeois. . L'exportation des services fait tout de même partie des indicateurs qui pointent le plus vers le bas, avec un repli de 9% (5,23 milliards contre 5,72 milliards un an plus tôt), en grande partie en raison de la faiblesse actuelle du secteur financier. Les prestations de services financiers ont en effet connu une baisse substantielle de quelque 18 % (2,93 milliards d'Euro contre 3,56 milliards en 2002) en raison de la chute de la valeur des actifs financiers négociés et du niveau d'activité relativement faible dans le domaine des OPC. Autre indicateur en baisse: le revenu des investissements, toujours en excédent (+90 millions d'Euro), mais qui enregistre une baisse de ses flux (intérêts et dividendes) de 26%. Les transferts courants, eux, affichent exceptionnellement un excédent de EUR 214 millions (contre un déficit moyen de 140 millions observé ces cinq dernières années) en raison, principalement, de l’indemnisation partielle de la société SES Global pour le lancement raté du satellite Astra 1K en novembre 2002. (11/07) Luxembourg's trade balance, established by Statec, indicates the surplus fell from EUR 1.11 billion to 1.01 billion in the first quarter of 2003. The sharpest decline concerns the export of services, which tumbled 9% to EUR 5.23 billion, due mainly to the current weakness of the finance sector (-18% for the provision of financial services). Revenues on investments also fell, though they still present a surplus (+EUR

90 million euro), recording a 26% reduction in interests and dividends. http://www.statec.lu/html_fr/pre sse/stn31_03.html

CSSF

Les PSF mieux portants que les banques FSPs doing better than the banks (18/07) Sans surprise, les chiffres publiés pour le premier semestre par la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) font état d'un tassement au niveau des résultats des établissements financiers et des banques de la Place, qui subissent de plein fouet le ralentissement économique général. Ainsi, au niveau des banques, selon des chiffres provisoires (représentant tout de même plus de 92% du marché), le résultat brut avant provisions s'élève à 1,85 milliard d'Euro (-7,4% par rapport à 2002). Ce sont les revenus financiers qui tirent ces résultats à la baisse: -3,8% pour la marge sur intérêts (1,84 milliard d'Euro) et -12,8% pour les revenus de commissions (1,07 milliard). Seule la compression de 2,6% des frais généraux limite quelque peu le recul des résultats opérationnels. Au total, le produit bancaire ressort à 3,3 milliards d'Euro (-5,4%). Du côté des PSF, le résultat net pour l’ensemble des professionnels du secteur financier s’établit à 225,12 millions d'Euro (+1,01% en un an), contre 133 millions un mois plus tôt. Une forte hausse qui s’explique notamment par la progression des résultats réalisés par la catégorie des dépositaires professionnels de titres. Les gérants de fortunes et les distributeurs de parts d’OPC, eux, affichent une légère baisse de leurs résultats au 30 juin 2003, comparé aux chiffres du mois précédent. (18/07) It should come as no surprise that the figures published by the CSSF for the first half of 2003 show

weaker results for Luxembourg's banking sector. The gross result, prior to provisions (statistics on 92% of the market), is 1.85 billion euro (-7.4% on 2002). What weighs the figure down is financial revenues: -3.8% for the interest margin and 12.8% for revenues on commissions. Banking product stands at EUR 3.3 billion (5.4%). Concerning finance-sector professionals (FSPs), the net result for all professions combined is EUR 225.12 million (+1.01% in one year), against 133 million one month earlier. This strong performance is due mainly to the good results achieved by the category of professional share depositaries. www.cssf.lu

BCEE

Bon premier semestre 2003 Good first half in 2003 (25/07) En dépit du contexte économique international que l'on sait, la Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat (BCEE) a affiché, pour le premier semestre de l'année 2003, des croissances du résultat (après frais généraux) de 24,4% et du résultat net de 7,4%. Des résultats qui contrastent quelque peu avec la tendance au recul généralisé observé par la CSSF pour l'ensemble de la Place financière. Ainsi, le bénéfice net, au 30 juin 2003, a-t-il été de 47,1 millions d'Euro, contre 43,8 millions un an plus tôt, alors que le produit net bancaire s'est bonifié de près de 10% à 182,5 millions d'Euro. Les résultats de la BCEE ont été surtout soutenus par le métier Banque Classique qui a connu une croissance très dynamique de ses activités. Ainsi, l'encours des prêts au logement a progressé de 6,4% en un an (à 3,36 milliards d'Euro), profitant d'une augmentation de 17,2% des nouveaux dossiers entre le premier semestre 2002 et le premier semestre 2003.


news_express.qxd

10.09.2003

De même, l'encours de l'épargne s'est accru de 8,6% (3,59 milliards d'Euro) reflétant l’intérêt actuel de la clientèle pour les produits de placement traditionnels. (25/07) The BCEE achieved an increase of 7.4% to EUR 47.1 million in net results and a 10% rise to EUR 182.5 million in net banking product. The BCEE's results were sustained in particular by its classic banking activities, with outstanding housing loans rising 6.4% (to EUR 3.36 billion ) and an 8.6% hike in outstanding savings (to EUR 3.59 billion ). www.bcee.lu

Gouvernement

Juncker pour une TVA "socialement équilibrée" Juncker for a "socially balanced VAT "

17:58 Uhr

Seite 045

brée" prévient le premier ministre Jean-Claude Juncker, qui reconnaît "l'impact très sensible que connaissent les différents types de taux réduits dans la base d'assiette nationale de la TVA". (31/07) The European Commission presented, this summer, a proposal to simplify the rules to obtain the reduced rates of VAT. A few of Luxembourg's VAT reductions are targeted by the new rules, for instance the rates applied to shoes, children's wears; hairdressers, bicycles repairs, wines (sparkling wine excluded), mineral fuels, unleaded gas, detergents, tobacco, etc.. The Prime Minister JeanClaude Juncker warns: "The government will defend a policy that maintains rates of VAT which remains socially balanced".

mké

Nouvelle structure de groupe New structures for the News group

(01/08) La multiplication des supports et des activités de la maison d'édition mké S.A. a débouché sur un "split" d'entreprises, destiné à en clarifier la structure. Pour ce qui

est de l'activité "Editions", Editions Mike Koedinger S.A. a été créée, prenant en charge les titres paperJam, Index et Explorator. Elle rejoint Nico Magazines S.A. (joint-venture avec les Editions Revue, créée en 2002), elle-même éditrice des titres Nico et Graffiti. Par ailleurs, la régie commerciale tempo!, qui n'était jusque là qu'un simple département de mké S.A., est désormais une société à part entière, avec à sa tête Aurelio Angius, qui officiera en tant que directeur-associé. Enfin, la gestion de l'ensemble des sociétés du groupe sera désormais assurée par Mike Koedinger Management S.A., (anciennement mké S.A.). Le grou-

Bourse de Luxembourg

Le LuxX inchangé LuxX unchanged

(31/07) Harmonisation oblige, la Commission européenne a présenté, cet été, une proposition de simplification des règles des taux réduits de TVA. Un certain nombre de dérogations et de régimes à taux réduits ou super réduits, en application au Luxembourg, sont ainsi dans le viseur: les 3% des chaussures et vêtements pour enfants; les 6% de la coiffure, des réparations de bicyclettes ou des lavages de vitre; les 12% des vins (sauf mousseux), des combustibles minéraux, del'essence sans plomb, des lessives et produits de nettoyage, des gardes et gestions de titres ou encore du tabac. L'équation serait alors simple: une TVA plus élevée entraînerait une hausse des prix conséquente et ferait indéniablement perdre au Luxembourg un peu de son attractivité. "Le gouvernement défendra une position visant à maintenir une structure de taux de TVA qui reste socialement équili-

(14/07) Les dernières révisions de l'Indice LuxX de la Bourse de Luxembourg avaient donné lieu à quelques modifications notables, avec, en particulier, les "sorties" de valeurs comme Millicom International Cellular ou Audiolux. Cet été, pour son relookage semestriel, peu de changements sont intervenus, dans un contexte haussier général qui détonne un peu dans le paysage boursier international. Ainsi, au cours des huit premiers mois de l'année, l'Indice LuxX a-t-il enregistré une progression de près de 19%, jusqu'au niveau de 936 points qui n'avait plus été atteint depuis un an. Hormis le Nasdaq (+30%), aucun autre "grand" marché international n'a présenté un tel bilan à la fin août. Les valeurs les plus en vue au cours de ces 8 premiers mois de l'année ont été RTL Group (+60%), KBL Ord. (+27%) et KBL priv. (+24%, lire aussi notre article en page 064), Audiolux et BGL Investment Partners (+20%). Pour ce qui est de sa composition, l'Indice LuxX conserve les mêmes poids lourds, puisque les quatre valeurs majeures conservent la même pondération: 22,5% pour Arcelor; 20% pour SES Global; 17,5% pour RTL Group et 15% pour KBL Ord.. A eux quatre, ces titres "pèsent" 75% de l'Indice. Le quart restant se répartit entre Luxempart (7,06%, soit 0,13% de plus qu'en janvier); Cegedel (5,13%, soit 0,66% de mieux); KBL Priv. (5%, inchangé); BGL Investment Partners (4,16%, en progression de 0,06%); Banque Degroof Luxembourg (1,86%, en recul de près de 1%) et Le Foyer (1,79%, soit 0,1% de mieux).

L'Indice LuxX de la Bourse de Luxembourg affiche près de 20% de hausse sur les huit premiers mois de l'année. Luxembourg Stock Exchange LuxX Index rose nearly 20% over the first eight months of the year. A noter que les onzièmes et douzièmes des sociétés éligibles, en l'occurrence Ventos et Audiolux, sont, en termes de volumes traités, encore loin derrière la 10e société (Luxempart). On peut donc imaginer que la prochaine révision de l'Indice, programmée pour janvier 2004, n'apportera pas non plus de changements importants. (14/07) The latest revision of the Luxembourg Stock Exchange LuxX Index shows no major change. The 'heavyweights' remain Arcelor (weighting of 22.5%), SES Global (20%), RTL Group (17.5%) and KBL Ord. (15%), which, between the four of them, represent threequarters of the basket. In the first quarter, the LuxX Index rose of more than 18%, due to good performances by the RTL Group (+51%) and KBL Ord. (+25%; also read our article on page 050). www.bourse.lu  paperJam 09.2003

Actualité 045


news_express.qxd

10.09.2003

pe, qui comprend également deux autres sociétés: l'agence photo Blitz Agency Sàrl et l'agence web Spider.lu S.A., compte quinze salariés et a réalisé en 2002 un chiffre d'affaires de 1,5 million d'Euro. (01/08) The edition society mké changed its structure to make its various activities more visible. Supervised by Mike Koedinger Management S.A., (former mké S.A.), the group of around fifteen persons, consists of the Editions Mike Koedinger S.A. (for the titles paperJam, Index, Explorator) and Nico Magazines S.A. (joint venture with the Editions Revue, created in 2002, for the titles Nico and Graffiti). The advertising agency tempo! becomes a separate society, under the management of Aurelio Angius, director-associate. The structure is also completed by the Blitz Agency Sàrl (photo) and the agency Web Spider.lu S.A. www.mke.lu

17:58 Uhr

Seite 046

HSH Nordbank International

Disparition de H.-A. Sasse H.-A. Sasse deceased (02/08) Passionné d'aviation, c'est aux commandes d'un appareil de type Pilatus PC3 que Hans-Albercht Sasse, 62 ans, président du Conseil d'Administration de HSH Nordbank International S.A., a trouvé la mort, lors du meeting aérien d'Useldange. Le pilote, qui effectuait une démonstration acrobatique, n'a pu empêcher son avion d'accrocher la cime des arbres avant de s'écraser. (02/08) The president of the board of directors of HSH Nordbank International S.A. (former Landesbank Schleswig-Holstein International) was killed, at the age of 62, during the Useldange airshow. Hans-Albrecht Sasse was the pilot of a Pilatus PC3 which crashed into the ground during an aerobatics show. http://www.hsh-nordbankint.com/

CSSF

KBL

Avertissements au public Raising public awareness

Gilissen, c'est dans la poche Gilissen bought back

(05/08) La Commission de surveillance du secteur financier a émis deux avertissements à l'intention du public, concernant deux entités non agrées, ayant une activité sur la place. Il s'agit de Drexel Asset Management, une société qui propose, à travers des appels téléphoniques non sollicités en provenance du Japon ou de la Malaisie, aux personnes contactées d’investir dans des titres étrangers et de la Banque Comark, attirant sa clientèle par la promesse de rendements considérables sur des investissements à long terme. (05/08) The CSFF issued statements regarding two financial companies working in Luxembourg without the agreement of the financial sector: Drexel Asset Management and the Comark Bank (Long term investment bank). www.cssf.lu

(08/08) Annoncée dès le 20 juin dernier, la reprise par Kredietbank Group European Private Bankers (via sa filiale Kredietbank Luxembourg) de la société néerlandaise Theodoor Gilissen Bankiers N.V., a été finalisée début août. La transaction avec le groupe Fortis, à qui appartenait le banquier privé néerlandais plus que centenaire (fondé en 1881) s'est réglée autour du montant de 170 millions d'Euro. Au sein de KBL Group, Theodoor Gilissen, qui emploie 230 personnes, entend poursuivre ses activités de banquier privé et de courtier à orientation internationale (présent à Anvers, Londres et Genève), tout en maintenant son identité institutionnelle.


news_express.qxd

10.09.2003

Cette opération élargit la présence du groupe KBL dans un dixième pays européen. (08/08) The buyout by the Fortis group, through Kredietbank Group European Private Bankers (via its subsidiary Kredietbank Luxembourg), of the Dutch company Theodoor Gilissen Bankiers N.V., announced on 20 June, was finalized in early August. Cost of the transaction: EUR 170 million, for the private bank founded in 1881, which employs 230 people. www.kbl.lu www.gilissen.com

CSSF

Bâle II: les réflexions avancent Basel II: advanced thinking (12/08) La Commission de surveillance du secteur financier n'avait guère apprécié, en début d'année, les conclusions d'une étude publiée par Ernst &

17:58 Uhr

Seite 047

Young sur la préparation de la place financière à la mise en œuvre des accords de Bâle II (voir notre édition paperJam 03.2003 page 030). Dans le même temps, la CSSF avait envoyé un questionnaire à tous les établissements de crédit afin de connaître leurs choix en matière de gestion du risque opérationnel. Sur 112 banques retenues (dont 104 filiales de groupes bancaires), l'enquête montre, selon la Commission, qu’une partie significative des banques luxembourgeoises envisagent soit d'utiliser dès le départ les approches plus sophistiquées et sensibles au risque, soit de passer à un stade ultérieur à des approches plus avancées. Concrètement, 32% des banques envisagent d’opter pour l’approche avancée AMA (advanced measurement approaches), 31% pour l'approche "Standard" (TSA) et 10% pour l'approche "basique" (BIA). Mais 19% envisagent de commencer avec la TSA, couplée à une utilisation par-

tielle de l’AMA pour certaines lignes de métier. Les 27% restant semblent, en revanche, toujours indécis quant à l'approche à retenir pour le calcul des risques opérationnels. Ces résultats dépassent les premières tendances établies lors de la précédente enquête menée en octobre 2001. (12/08) The CSSF has published the results of a survey conducted among 112 banks (of which 104 are subsidiaries of banking groups) concerning the progress on implementing the Basel II accords on operational-risk management. It emerges that a significant number of Luxembourgish banks intend either to adopt advanced measurement approaches from the start (32%) or to adopt the advanced approach at a later stage. 31% opted for the 'Standard' (TSA) approach and 10% for the 'Basic' (BIA) approach. These results exceeded the CSSF's expectations, based on another survey conducted in October 2001. www.cssf.lu

Keytrade Luxembourg

Accès aux options en ligne Options on line

(26/08) Le courtier en ligne Keytrade Luxembourg, dont le statut a récemment été élargi à celui de commissionnaire, a franchi une nouvelle étape en offrant l’accès en ligne aux options des marchés d’Euronext Amsterdam (EOE) et des USA, sur son site (www.keytrade.lu). Les options, qui sont des produits dérivés ayant comme sous-jacent des actions, des indices, des devises, sont très prisés au Luxembourg. Ils permettent, notamment, de profiter au maximum de la variation des sous-jacents avec un


news_express.qxd

10.09.2003

investissement de départ relativement faible, avec une large possibilité de choix de prix d’exercice et de maturités différentes pour chaque sousjacent. Keytrade Luxembourg propose la négociation d’options à un prix unique de 2,5 US dollars par contrat pour les options US (avec un minimum de 19,95 US dollars par transaction) et de 3, 75 US dollars par contrat pour les options Euronext Amsterdam (EOE) (avec un minimum de 14,95 Euro par transaction). (26/08) The broker Keytrade Luxembourg widens its services and now offers on line options access to the markets of Euronext Amsterdam (EOE) and the USA (www.keytrade.lu). These options are proposed at the flat rate of 2,5 US dollars per contract for the US options (with a minimum of 19,95 US dollars per transaction) and of 3, 75 US dollars per contract for the Euronext Amsterdam options (EOE) (with a minimum of 14,95 Euro by transaction). www.keytrade.lu

17:58 Uhr

Seite 048

naires (satellite et terrestre) et du matériel pour l'accès DSL (modems, cartes, paraboles, décodeurs, …). Les clients du EOL Broadband Shop pourront également bénéficier d'offres numériques particulières y compris de la capacité à la demande. (27/08) Europe Online just launched its EOL Broadband Shop, a site to provide to its clients what they need in order to reach, store, visualize, use and benefit from the high speed internet. First, the EOL Broadband Shop will offer broadband access to both its own satellite and terrestrial partners DSL networks, DSL access hardware such as DSL terrestrial modems, satellite and cable cards and USB boxes and satellite dishes, broadband storage etc.). www.europeonline.com

Arcelor

"Entre confiance et prudence" A prudent confidence

Europe Online

Broadband shop actif… An active broadband shop

(27/08) Europe Online, le premier opérateur à haut débit par satellite a inauguré son EOL Broadband Shop, un site conçu pour fournir aux consommateurs partout en Europe, au Moyen-Orient et en Afrique du Nord tout ce dont ils ont besoin pour accéder, stocker, visualiser, utiliser et profiter du haut débit à la maison et sur leur lieu de travail. Dans une première étape, il sera offert un accès à haut débit aux réseaux DSL parte-

048 Actualité paperJam 09.2003

(28/08) Au terme du premier semestre 2003, Arcelor affiche un chiffre d'affaires en léger repli de 0,9% à 13,582 milliards d'Euro mais un résultat brut opérationnel de 1.28 milliard (+44,8% par rapport au premier semestre 2002). Des résultats jugés "bons" par Guy Dollé (photo), le président de la direction générale, qui reconnaît, certes, être "dans le brouillard" devant les incertitudes de la situation économique générale, mais reste persuadé que son groupe atteindra – et même dépassera – ses objectifs en matière de mise en œuvre des synergies et d'épuration de la dette. L'effet de synergie dégagé par la fusion des entités

Arbed, Aceralia et Usinor s'élevait, au 30 juin, à 280 millions d'Euro, alors que l'estimation pour l'ensemble de l'année 2003 est de 300 millions. "Dans ces conditions, nous ne pouvons que confirmer pleinement que nous atteindrons le montant des 700 millions prévu pour fin 2006" se satisfait Guy Dollé. Le ratio "endettement sur fonds propres", lui, est en amélioration: de 0,75 au 31 décembre 2002, il a glissé à 0,71 six mois plus tard. Si Arcelor est, de fait, le leader mondial de l'acier, son niveau de production (21,78 millions de tonnes, en repli de 1,12% par rapport au premier semestre 2002) ne représente toutefois que 4,7% de la production mondiale dans un marché particulièrement morcelé. Au niveau européen, la pénétration est plus grande puisque le groupe représente un tiers du marché. "Nos résultats s'expliquent par notre politique de privilégier les marges plutôt que les volumes. C'est pourquoi nous maintenons notre confiance en l'avenir, tout en restant prudents devant la dégradation de l'économie européenne" a commenté Guy Dollé. (28/08) Arcelor gross operating profit results in the first semester of 2003 raised up to 1,28 billion (+44,8% compared to the first semester of 2002), in spite of a sales turnover in light fold (-0,9% to 13,582 billion Euro). Could Guy Dollé (picture), the President of the general head office, confirm his results are good and that its group will meet, and even exceed its synergies objectives (already 280 million in the first semester, expected results per year are 300 millions) and reducing debts (the debt ratio decreased from 0,75 to 0,71). Guy Dollé : "Our policy of protecting margins rather than volumes has paid off. It is why we remain confident for the future, although prudent with regards to the deterioration of the European economy" www.arcelor.com

SES Astra

ARD et ZDF prolongent ARD and ZDF remain partners (28/08) Les deux chaînes publiques allemandes ARD et ZDF ont renouvelé leurs contrats pour la diffusion par satellite via le réseau Astra, permettant la poursuite de la diffusion des programmes aux quelque 14 millions de foyers allemands équipés pour la réception d'Astra, mais aussi assurant un passage uniforme, à l'échelle nationale, de l'analogique au numérique. Par ailleurs, ils viennent soutenir la volonté du gouvernement fédéral allemand de mettre un terme la diffusion analogique des programmes télévisés d'ici 2010, sous réserve de l'assimilation par le marché. Les nouveaux contrats à long terme relatifs à la diffusion analogique et numérique par satellite sur la position phare d' Astra à 19,2° Est couvrent pratiquement toutes les chaînes TV et radios publiques allemandes. (28/08) The two German public television networks ARD and ZDF renewed their contracts for transmission by the satellite Astra network. The 2 television networks also supported the German federal government decision to end the analogical diffusion of the televised programs by 2010, awaiting its assimilation by the private market. www.ses-astra.com

KBL

Plus de fonds propres More shareholders equity

(28/08) Au terme du premier semestre 2003, le bénéfice


news_express.qxd

10.09.2003

net consolidé part du groupe de KBL a été de 84 millions d'Euro (+2,4% par rapport au 30 juin 2002). Une performance qui s'appuie sur le maintien des revenus du groupe et la baisse de 7,6% de ses frais généraux, résultante des mesures d’optimisation des structures et de maîtrise des coûts mises en œuvre dès 2001 dans certaines filiales et étendues à l’ensemble des membres du groupe en 2002 et 2003. Les dépôts en espèces progressent de 18,7%, principalement alimentés par une hausse sensible des dépôts des institutionnels. Outre la mise en réserve d’une partie du résultat 2002, le renforcement des fonds propres est principalement dû à l’émission, en juin 2003, d’un instrument hybride de capital assimilable aux fonds propres de base, pour un montant d’une contre-valeur de 145 millions d'Euro. (28/08) At 30 June 2003, Kredietbank Luxembourg confirms that the net consolidated group share of profit has totaled EUR 84 million, an increase of 2.4%, compared to the half-yearly results as at 30 June 2002. This is the result of the stability of the group income and the cost cutting of 7.6% in general expenses. Cash deposits increased by 18.7%. The strengthening of shareholders' funds will be pursued with a hybrid capital instrument, similar to the original shareholders equity, amounting to a countervalue of EUR 145 million. www.kbl.lu

Demos

A l'assaut du Luxembourg Taking up Luxembourg (28/08) Il y a deux ans, Demos, société française active dans la formation professionnelle, ouvrait un bureau en Belgique. En cette fin d'été, c'est au tour du Luxembourg d'entrer dans le giron du groupe, par le biais d'un partenariat établi avec

17:58 Uhr

Seite 049

Fujitsu Consulting

Pour une externalisation mutualisée In favour of 'shared' outsourcing (18/07) En ces temps de ralentissement économique, la façon d'aborder l'externalisation des activités est perçue différemment selon les entreprises, certaines envisageant même la suppression de l'outsourcing dans une logique de réduction des coûts. Du côté des prestataires de services, aussi, les réflexions sont intenses. Exemple chez Fujitsu Consulting Luxembourg, qui préfère aussi voir dans l'outsourcing une démarche stratégique d'investissement à long terme. "Recourir à l'outsourcing sous le seul prétexte que cela permet une réduction des coûts est une approche très réductrice" prévient ainsi Didier Boxus, spécialiste de la gestion de projets chez Fujitsu Consulting Luxembourg et coordinateur des offres outsourcing pour le grand-duché. "Elle ne répond en effet qu'à une vision à très court terme. On supprime un poste de coûts, sans savoir vraiment pourquoi ni à quel niveau il conviendrait d'agir réellement. Ce comportement est purement réactif et n'envisage pas toutes les conséquences liées à ce type de décision". Une bonne approche de l'externalisation implique une complète intégration dans le processus stratégique mis en place par l'entreprise, la première étape étant une analyse détaillée de son portefeuille d'investissements, ligne par ligne, afin de définir si chacun d'eux génère de la valeur et combien. "Neuf fois sur dix, cette phase est négligée car l'entreprise n'a pas forcément de réponses à donner à ces interrogations! Elle sont pourtant nécessaires pour prendre de bonnes décisions afin de savoir ce qui doit être externalisé ou pas" constate M. Boxus. Sans compter que le choix, ultérieur, des investissements à conserver (ceux qui sont rentables…) ou pas est loin d'être évident, souvent pour des raisons techniques ou politiques. Indépendamment des nouvelles perspectives offertes par le texte de loi récemment voté sur les prestataires de services aux entreprises financières, Fujitsu Consulting Luxembourg cible clairement, aujourd'hui, le secteur des PME, avec la volonté de "démystifier" le marché de l’externalisation. L'un des moyens que souhaite mettre en place la société consiste ainsi en la mutualisation des solutions proposées: une infrastructure partagée par plusieurs sociétés, simultané-

Fujitsu Consulting cible le secteur des PME avec la volonté de "démystifier" le concept d'outsourcing. Fujitsu Consulting targets SME’s, willing “to demystify” the outsourcing concept. ment. "Il y a une demande réelle allant en ce sens, même si la mise en œuvre reste complexe. Il ne faut pas hésiter à y investir un minimum de temps" estime M. Boxus. Des projets sont en cours d'étude et ne devraient pas tarder à aboutir à une réalisation concrète... Affaire à suivre ! (18/07) The question of outsourcing the activities of a company becomes even more crucial in periods of economic slowdown. Companies consider the best way to proceed... so do the service provider too. Thus, Fujitsu Consulting Luxembourg, which prefers to view outsourcing as a long-term investment strategy, argues in favour of sharing the solutions proposed: one infrastructure shared by several companies, simultaneously. Fujitsu Luxembourg is targeting of SMEs and aims 'demystifying' outsourcing. "There is real demand in this area, though the implementation is still complex. One mustn't hesitate to invest the time required", warns Didier Boxus, a project-management specialist with Fujitsu Consulting Luxembourg and coordinator of outsourcing offers for the Grand Duchy. Projects are already being studied and should yield something concrete any time now... To be continued! lu.fujitsu.com 

paperJam 09.2003

Actualité 049


news_express.qxd

10.09.2003

17:58 Uhr

Seite 050

Deloitte & Touche Luxembourg. Dès la rentrée de septembre, un catalogue de 130 formations interentreprises sera disponible, par l'intermédiaire du Deloitte & Touche Development Centre. Cette implantation vient renforcer le réseau européen de Demos en cours de développement. Prochaine cible visée: la Suisse. En 2003, le groupe Demos prévoir un chiffre d'affaires de 35 millions d'Euro et aura formé près de 50.000 personnes.

Chambre des Députés

Les derniers projets de loi votés cet été Last draft laws voted on this summer (17/07) La session parlementaire 2002-2003 a pris fin à la mi-juillet et comme tous les ans, les derniers jours ont plutôt ressemblé à un sprint, avec l'adoption de quelques projets de loi dont les parlementaires luxembourgeois ont souhaité se débarrasser avant de prendre leurs vacances. Notons, parmi les plus importants, celui concernant la création de l’Université du Luxembourg. Dans sa toute dernière prise de position, la Commission de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de la Culture a maintenu le principe de la validation des acquis professionnels pour "justifier tout ou partie des connaissances et des aptitudes exigées pour l'obtention d'un diplôme ou titre délivré", que le Conseil d'Etat avait pourtant critiqué. Elle a également décidé de créer un poste de délégué(e) aux questions féminines pour la mise en œuvre de la promotion des femmes au sein du personnel de l'Université. Autre texte d'importance adopté par les députés: celui modifiant la loi du 5 avril 1993 relative au secteur financier, qui élargit le champ des professionnels du secteur financier (PSF) entrant sous la tutelle de l'autorité de surveillance, la CSSF et crée, parallèlement, de nouvelles catégories spécifiques de PSF. Certaines d'entre elles correspondent à des activités déjà existantes (octroi de crédits, prêts, emprunt de titres) et d'autres sont nouvelles et correspondent à une demande réelle (agents de transfert et de registre; gestionnaires d'OPC étrangers). Le texte a par ailleurs rattaché au secteur financier un certain nombre d'activités qui ne sont pas, a priori, financières, mais qui le deviennent de fait lorsqu'elles sont exercées de façon connexe ou complémentaire, ce qui est de plus en plus fréquent. On pense notamment aux agents administratifs du secteur financier, aux agents de communication à la clientèle, aux opérateurs de systèmes informatiques et de réseaux de communication du secteur financier, ainsi que les professionnels effectuant des services de constitution et de gestion de sociétés. On notera enfin le vote définitif de la loi instituant la mise en place d'un médiateur. Bien que critiqué par de nombreuses organisations professionnelles, sceptiques sur la pertinence d'une telle institution au Luxembourg, le texte a été qualifié de

050 Actualité paperJam 09.2003

Les députés ont évacué quelques textes importants avant la fin de la session parlementaire. Mais les vacances sont déjà terminées… MPs treated a few significant texts before the end of the Parliament session. But the holidays are over ... "réforme importante" par le premier ministre Jean-Claude Juncker. Nommé pour 8 ans, et devant faciliter les relations entre les administrations et la société civile, il pourra être fait appel à ses services selon deux voies: une saisine directe par la personne physique ou morale s'estimant lésée ou bien la saisine par l'intermédiaire d'un membre de la Chambre des Députés. (17/07) Among the lastest draft to be passed on before the end of the 2002-2003 Parliament session, one enacts the birth of the University of Luxembourg, which, in its latest draft, establishes the post of a delegate to women issues to promote the role of women amongst the university staff. Another important text amends the law of 5 April 1993 relating to the finance sector, which broadens the field of finance-sector professionals (FSPs) who come under the supervision of the CSSF and, in parallel, creates specific new categories of FSPs. The text also brings a certain number of 'related activities' into the finance sector: administrative agents, client-communication agents, IT-systems and communication-network operators, and, also, professionals who offer services for the setting up and management of companies. Lastl a law instituting the role of ombudsman was passed. The text was called as an "important reform" by Prime Minister JeanClaude Juncker. Nominated for eight years, the ombudsman will have the duty of facilitating relations between the administrations and civil society. www.chd.lu 

(28/08) After Belgium, the Demos group is settling in Luxembourg with its new partner, Deloitte & Touche Luxembourg. Specialized in trainings of the third sector, Demos catalogue 2003 offers 130 trainings in HR, management, communication, marketing, project management, purchase management, etc. www.demos.fr

RTL Group

Excellents résultats pour le 1er semestre 2003 Good performances in weak advertising markets

(03/09) RTL Group Europe annonce, pour le 1er semestre 2003, un chiffre d'affaires en hausse de 5,2% par rapport à la même période l'année dernière, soit 2,2 milliards d'Euro. Le bénéfice net, lui, se monte à 25 millions d'Euro (+47%), pour un bénéfice par action de 1,09 Euro (+27%). Le redressement financier du groupe est notamment mar-


LUXAIR-PJ

03.09.2003

18:33 Uhr

Seite 1


news_express.qxd

10.09.2003

qué par une baisse du niveau d'endettement, qui passe de 755 millions (31/12/02) à 580 millions (30/06/03). Côté recettes, les rentrées publicitaires s'accroissent annuellement de près de 6%,alors que les revenus liés à la diversification d'activités gagnent 4%, constituant 38,2% du chiffre d'affaires global. Le chiffre d'affaires des télévisions du groupe s'affiche en hausse de 6,8%, grâce à M6 en France, et les Vox et RTL TV allemandes. Cette dernière a notamment augmenté ses recettes publicitaires de 4,4% et touche désor-

17:58 Uhr

Seite 052

mais plus de 33% de la cible 14-49 ans. Côté français, les parts de RTL Group au sein de M6 sont montées à 35,8 % soit 292 millions, y compris la consolidation de TPS (1,4 millions d'abonnés en plus). M6 a démultiplié ses produits dérivés: musique, DVD, publication, événement, distribution de film). Pour ce qui est de la radio, la contribution au chiffre d'affaires est en hausse de 7,3% à 117 millions d'Euro. RTL Radio confirme sa position de leader européen avec près de 11,5% de part de l'audience, 3,7 points au-

dessus de ses concurrents (selon Médiamétrie du 15/07/2003). (03/09) RTL Group Europe raises its avertising and audience shares in Germany, increases its profitability through new businesses such as merchandising, new media, telephony and shopping, especially at M6 and RTL TV. The Group has restructured in Holland and in Spain, and it is planning its expansion in Central and Eastern Europe. The total revenue for this first half of 2003 has is up 5.2% at EUR 2.2 billion and the net profit amounts to EUR 25 million The results of first semester reflects the Group's strategy

to regain, maintain and increase position, depending on the country in Europe. The underlying revenue was up 2.6%, not taking into account the effect of the consolidaiton of TPS in France through M6), the increase of the shareholding in M6, or even the consolidation of German news channel n-tv. www.rtlgroup.com

paperJam

Bourrage papier Paper jam

Bourse de Luxembourg

40 bougies pour Autostrade 40 candles for Autostrade (17/07) Le 17 juillet 1963 a marqué, pour la Bourse de Luxembourg, une date importante, puisqu'il correspond à la cotation de l'emprunt Autostrade 63-78, d’un montant de 15 millions de dollars US, affichant un coupon de 5,5%. Un événement qui a marqué le début du développement du marché euro-obligataire, segment ô combien important dans l'essor de la place financière de Luxembourg. Menée par la banque SG Warburg&Co. Ltd., cette cotation a bénéficié d'une procédure d'admission plus souple et rapide à Luxembourg qu'à Londres, là même où avait été physiquement émis le papier. Il est à noter que deux ans auparavant, en mars 61, la KBL avait, elle aussi, émis un emprunt de 17 ans pour un montant de 5 millions d'Unités de compte européennes (5,75% de coupon), pour le compte de la société portugaise Sacor (Sociedade Anónima Concessionária da Refinação de Petróleos em Portugal). Le papier n'avait toutefois pas reçu le "label" pour être reconnu en tant qu'euro-émission. Dans l'histoire, on notera que le Conseil de l'Europe sera, cinq mois plus tard la première institution para-étatique à se lancer dans de telles cotations (emprunt sur 15 ans de 4,5 millions de dollars US). Il faudra ensuite attendre juin 1967 pour voir apparaître le premier émetteur luxembourgeois, l'Arbed, qui cota un emprunt de 10 millions de dollars (6,67% de coupon) sur 12 ans. Le premier emprunt coté en Euro, lui, date de février 1997, avec la Banque Européenne d'Investissement (1,3 milliard sur sept ans, avec un coupon de 5,25%). Au 30 juin 2003, 19.751 emprunts étaient cotés en Bourse de Luxembourg, dont 8.460 en Euro

052 Actualité paperJam 09.2003

Le formidable développement du marché euro-obligataire à Luxembourg a comme origine ce premier emprunt, coté en 1963. The huge development of the Eurobond market in Luxembourg takes roots in this first loan, listed in 1963. et 6.984 en Dollars US. Le tout pour un montant de 593,16 milliards de d'Euro de fonds levés. (17/07) The Bourse de Luxembourg celebrates the 40th anniversary of the launching of the Autostrade 63-78 bond (15 million US dollars, with dividends of 5.5%), showing the start of the development of the euroobligations market — a segment of great influence on Luxembourg's growth as a financial centre. The Council of Europe, five months later, was the first partially-governmental institution to get involved in such bonds. It wasn't until June 1967 that the first Luxembourgish issuer, Arbed, listed a bond of 10 million dollars. The first loan-bond quoted in euro, listed by the EIB, dates from February 1997. On 30 June 2003, 19,751 bonds were quoted on the Bourse de Luxembourg, split in 8,460 in Euro and 6,984 in US dollars, for a total of EUR 593.16 billion euro in funds. www.bourse.lu 

Suite à un incident technique indépendant de notre volonté, le Trophée Gold remis à l'atelier graphique Bizart pour la réalisation du site Internet www.tailormade.lu du cabinet de conseil en gestion TailorMade a malencontreusement été escamoté dans la liste des récompenses de la 7e nuit des Trophées F/P/C publiée dans notre édition 07.-08.2003 (page 078). En ligne depuis mars dernier, le site www.tailormade.lu se présente comme un des sites luxembourgeois les plus visités en matière de conseil en management. There was an unintentional and regrettable omission in the results of the 7th Trophées F/P/C awards published in our last issue (page 078): the Gold trophy awarded to the graphics agency Bizart for its creation of the www.tailormade.lu website of the management consultancy TailorMade. www.tailormade.lu; www.bizart.lu; www.fpc.lu


32304 • Ann. PaperJam 1

3/09/03, 12:35:22


10.09.2003

people

people.qxd

12:24 Uhr

Seite 54

Changement de fonction ou changement d'entreprise? Adressez-nous un CV accompagné du descriptif du poste et d’une photo: par e-mail à press@paperjam.lu ou par courrier: paperJam People BP 728 L-2017 Luxembourg

LOTHAR BECKERT (ALMA) Lothar Beckert, 51 ans, a rejoint la société Alma en tant que Geschäftsführer Vertrieb. Ancien Directeur Export chez les fabricants de mobilier de bureaux Vario Büroeinrichtungen, Schärf Büromöbel et Rosenthal Einrichtungen, il aura pour mission de réactiver l’export de Vario Büroeinrichtungen.

CHRISTIAN BOGAERT (I-BC) Christian Bogaert, quitte ses fonctions de responsable marketing et communication chez Ernst & Young (ex-Andersen) qu'il occupait depuis 1995. A 46 ans, il prend la direction de la société I-BC (International Business Communication) spécialisée dans le conseil et services en communication et la traduction.

CHRISTIAN BOVÉ (MERCURY INTERACTIVE) Spécialisée dans la Business Technology Optimisation, Mercury Interactive a nommé Christian Bové à la fonction de Country Manager pour la région Belux. Agé de 39 ans, il affiche déjà une expérience de 18 ans dans le secteur IT. Il était, dernièrement, Country Manager Belux de Peregrine Systems.

RUBEN BRU (UNICA BENELUX) Fournisseur de premier plan de logiciels de marketing management, le groupe Unica vient de nommer Ruben Bru en qualité de Directeur Général de la nouvelle filiale d'Unica Benelux. A 32 ans, il était auparavant business manager chez Marketic Benelux, société rachetée par Unica au mois de mai.

ALIX BURTON (BADENOCH & CLARK) Groupe international spécialisé dans le recrutement, Badenoch & Clark a ouvert son premier bureau "continental" au Luxembourg. A sa tête: Alix Burton, 29 ans, qui affiche déjà plus de cinq ans d'expérience en recrutement dans le secteur financier, tant en Grande-Bretagne que dans le reste de l'Europe.

ANNIE BURTON (BADENOCH & CLARK) Annie Burton a rejoint la société de recrutement Badenoch & Clark Luxembourg en tant que Consultante dans la division "services financiers". A 27 ans, elle a acquis, ces trois dernières années, une expérience dans le recrutement financier et IT.

CHRIS BUYSE (MCI BELUX) MCI Belux, nouvelle appellation de WorldCom, compte un nouveau directeur financier depuis début septembre: Chris Buyse 39 ans, qui succède à André Sainderichin. Il occupait, précédemment, les fonctions de directeur général ad interim et de directeur financier chez Keyware, le producteur belge de cartes à puce coté en Bourse.

54 People paperJam 09.2003


people.qxd

10.09.2003

12:30 Uhr

Seite 55

LUCY CARR (FAST) A la fin du printemps, Lucy Carr, 33 ans, a rejoint l’équipe “formation” de fast Luxembourg, société spécialisée dans la gestion des ressources humaines. Ancienne Training Manager chez JP Morgan, elle a acquis une expérience au Luxembourg et en Grande-Bretagne.

MARIE-JEANNE CHÈVREMONT-LORENZINI (PRICEWATERHOUSECOOPERS LUXEMBOURG) Le Luxembourg est à l'honneur dans les hautes sphères de la firme PricewaterhouseCoopers: Marie-Jeanne Chèvremont-Lorenzini, 50 ans, Senior Partner de PwC Luxembourg, va en effet devenir, au 1er octobre, co-leader du groupe Human Capital de PwC global. C’est la première fois qu'un membre du bureau luxembourgeois de PwC exerce de telles fonctions au niveau international. Entrée à la direction de Coopers&Lybrand en 1982, elle est devenue Senior Partner en 1987, fonction qu'elle n'a plus quittée depuis et qu'elle continuera à exercer après le 1er octobre.

FRANÇOISE DE JONGH (NCI LUXEMBOURG) NCI Luxembourg, succursale du groupe NCI Les Centres d’Affaires France, a récemment engagé Françoise de Jongh, 40 ans, en tant que Directrice du Centre. Elle est responsable de l’administration et la gestion du centre ainsi que des relations avec les milieux d’affaires tant nationaux qu’internationaux.

YVES DINSART (SYSTEMAT) Yves Dinsart, 35 ans, jusque là Chief Operating Officer chez Systemat, est monté en grade: le voilà nommé Country Manager pour la Belgique. Dans ses fonctions, il aura également la responsabilité de la coordination des opérations conjointes menées au départ de la Belgique avec la filiale luxembourgeoise de Systemat.

DIETER EIXLER (MOLITOR, FISCH & ASSOCIÉS) Arrivé en janvier 2001 à la tête des Messageries Paul Kraus, au moment de la reprise par la société suisse Valora, Dieter Eixler quitte ses fonctions au 1er octobre, pour devenir associé au sein du cabinet d'avocats Molitor, Fisch & Associés. M. Eixler avait été élu, en 2002, président de la Fédération des Jeunes dirigeants d'entreprise à Luxembourg.

LAURE ELSEN (ACCENTAIGU) Après avoir été, pendant 6 ans, responsable event chez Mercedes-Benz Luxembourg, Laure Elsen, 30 ans, s'est mise à son compte et a lancé l’agence de communication événementielle et visuelle Accentaigu, à Steinfort. Elle entend "mettre l'accent sur animer et l’aigu sur émouvoir"...

YVES ELSEN (HITEC LUXEMBOURG) La société Satlynx a perdu son Chief executive officer: Yves Elsen, 45 ans, a en effet décidé de se retirer fin août, pour intégrer le comité directeur de Hitec Luxembourg, à compter du 1er octobre. Arrivé en 1986 au sein du groupe SES, il fut notamment Président du Conseil d’Administration de SES Multimédia. Il prit la direction de Satlynx à la création de la société, en juin 2002.

LILIANE ESTEVES (MERCEDES BENZ LUXEMBOURG) Gestionnaire de projets chez oxygen depuis un an et demi, Liliane Esteves, 26 ans, prend la succession de Laure Elsen chez MercedesBenz Luxembourg. Elle participera au développement et à l'implémentation du plan de communication et de marketing, en particulier dans les segments below-the-line et événementiel.

ERIC FESLER (PEOPLEWARE) La société de services informatiques PeopleWare s'est adjoint les services d'un nouvel ERP Senior Consultant, en la personne de Eric Fesler, 34 ans. Il est le fondateur, en 2001, de la société HubMethods (actionnaire à 60% de PeopleWare), spécialisée dans le domaine du collaborative commerce.

LUCIEN FRIOB (LUXAIR) A 58 ans, Lucien Friob a été nommé vice president flight operations de Luxair, en remplacement de Philippe Oberbillig, limogé fin mai. Ancien commandant de bord, il a également été chargé de mission en matière aéronautique, notamment auprès de la Commission européenne.

paperJam 09.2003

People 55


people.qxd

10.09.2003

12:48 Uhr

Seite 56

MANUEL FONSECA (NCI LUXEMBOURG) Manuel Fonseca, 39 ans, a rejoint NCI Luxembourg, succursale du groupe NCI - Les Centres d’Affaires France, en tant que nouveau responsable commercial. Sa carrière avait été, jusque là, exclusivement menée au sein de la société d'aménagement de bureau Alma, chez qui il a œuvré pendant 18 ans.

MARC HALMES (SAP) Déjà directeur commercial pour SAP au Luxembourg, Marc Halmes monte en grade: le voilà nommé, en plus, directeur commercial pour les secteurs de la distribution et de l'industrie de production pour la région BeLux. A 38 ans, il affiche déjà 13 ans de fidélité à SAP.

VINCENT HARCQ (PEOPLEWARE) En même temps qu'Eric Fesler (voir plus haut), Vincent Harcq, 35 ans, a rejoint la société PeopleWare en tant qu'ERP Senior Consultant. Lui aussi est passé, auparavant, chez HubMethods, qu'il a contribué à développer à partir de 2002.

ELMAR HEGGEN (RTL GROUP) Arrivé au sein de RTL Group en 2000 en tant que Vice President Mergers & Acquisitions, Elmar Heggen a été nommé, cet été, Senior Vice President of Strategy and Controlling. Agé de 35 ans, M. Heggen conserve ses fonctions de Head of Controlling and Investments, sous la houlette du CFO Thomas Rabe.

NICOLAS HURLIN (SCHNEIDER CONSULTING) Après quelques mois de passage à Paris, Nicolas Hurlin, 29 ans, a réintégré la société Schneider Consulting en tant que senior consultant, plus spécifiquement spécialisé dans le recrutement de cadres en informatique, commercial, industrie et banque. Il avait débuté chez Schneider en décembre 2000.

JÜRGEN KEMPE (EPSON) Epson Deutschland, responsable de la distribution totale de la marque pour le Benelux, a nommé Jürgen Kempe au poste de Country Manager. Ancien administrateur de Gemplus à partir de fin 1998, M. Kempe, 58 ans, a démarré sa carrière en 1969 chez Bull en tant que directeur Marketing, Sales & Product. (Photo: Lothar Bertrams)

WOLFGANG KÖHLER (DZ BANK INTERNATIONAL) En même temps qu'elle fêtait ses 25 ans, DZ Bank International a procédé à la nomination d'un nouveau porte-parole de la direction et administrateur-délégué: Wolfgang Köhler. Agé de 43 ans, il succède à Hans-Peter Sättele, parti en retraite.

PATRICK KRAHÉ (VOLVO - AUTOPOLIS) Après 8 années passées chez le loueur Budget Luxembourg, dont il était, au final, Fleet & Operations Manager, Patrick Krahé est devenu le nouveau directeur commercial de Volvo à Luxembourg. Agé de 36 ans, il aura pour mission de renforcer la position de la marque suédoise sur le marché local.

MARINO LANG (CEGECOM) PAUL HEINERSCHEID (SATLYNX) Pour remplacer Yves Elsen, parti sous d'autres cieux (voir plus haut), Paul Heinerscheid a été nommé Président et CEO de l'opérateur satellite Satlynx. Agé de 51 ans, M. Heinerscheid est un pionnier dans le développement de la télévision directe par satellite en Europe (avec CLT-RTL) et aux USA avec USSB (United States Satellite Broadcasting).

MARTIN HEYSE (ATIS REAL LUXEMBOURG) Après quatre années passées chez DTZ Luxembourg, dont il était Administrateur et Associé, Martin Heyse, 42 ans, passe à la concurrence. Depuis le 15 septembre, il est ainsi le nouveau Directeur d’agence d’ATIS REAL AugusteThouard Luxembourg.

56 People paperJam 09.2003

L’équipe de Bamboo-powered by Cegecom se renforce. Après 13 ans dans le domaine commercial, Marino Lang, 45 ans, a rejoint l'opérateur télécom en tant que délégué commercial dans le secteur résidentiel.

ZAKYA LAHMADI (MERCURE KIKUOKA GOLF CLUB) Entrée au sein du groupe Accor, au Luxembourg, en 2000, en tant qu'agent de réservations pour les hôtels Novotel et Sofitel, Zakya Lahmadi, 23 ans, occupe désormais les fonctions d’Executive Sales pour l’Hôtel Restaurant Mercure Kikuoka Golf Club, implanté à Canach.


BADENOCH-PJ9

26/08/03

0:23

Seite 1


people.qxd

10.09.2003

12:24 Uhr

Seite 58

JEANNIC LECOMTE (REPÈRES COMMUNICATION) L'agence de communication Repères dispose, depuis la fin du printemps, d'un nouvel associé: Jeannic Lecomte, 44 ans, actuellement Directeur de Création, qui épaulera désormais Francis Nicolay, Directeur Marketing et Commercial et Patrick Seiler, Directeur de Production, dans le développement de l’agence.

MANUEL MARASI (DATACENTER LUXEMBOURG) Manuel Marasi est venu renforcer l’équipe de la société Datacenter Luxembourg (spécialisée en hébergement et sécurité informatique), en tant que nouveau Financial Manager. A 31 ans, M. Marasi, ancien administrateur au sein de la société Expertise Patrimoniale SA, aura également en charge la gestion des sociétés du groupe Datacenter.

CHRIS MARIËN (EMC BELUX) EMC Belux, filiale du leader mondial des réseaux de stockage de données, a nommé Chris Mariën 45 ans, au poste de Technology solutions manager pour la Belgique et le Luxembourg. Ancien directeur de service pour le Belux chez SAP, il avait rejoint Athylon, fournisseur local de services ICT, spécialisé en SAP et Oracle.

JEAN-JACQUES MICHAUX (SOKS) L'agence de communication Soks compte un nouvel administrateur-délégué en la personne de Jean-Jacques Michaux, 28 ans. Sa carrière, débutée en 1997 en tant que chef de publicité chez IP Luxembourg l'avait ensuite notamment mené, en 2000, chez Bofferding où il fut Chef de produits.

SOPHIE MITCHELL (DELOITTE & TOUCHE) Une nouvelle associée "audit" chez Deloitte & Touche Luxembourg: Sophie Mitchell, 34 ans, spécialisée en audit des comptes consolidés dans les secteurs industriel, immobilier et financier. Elle travaille au sein de cette ligne de service de D&T Luxembourg depuis 1997.

OLIVIER NOBLOT (SD WORX) Olivier Noblot, 40 ans, a pris la direction générale de SD Worx, la société spécialisée dans la gestion de la rémunération, établie en début d'année au Luxembourg en partenariat avec Deloitte & Touche Fiduciaire. Auparavant, il a été, pendant 9 ans, Associé chez KPMG Management Consulting Luxembourg, spécialiste, notamment, de la gestion du changement en organisation et en ressources humaines.

58 People paperJam 09.2003

DOMINIQUE NOLLENS (NEC COMPUTERS BELUX) Actif sur le marché des professionnels sous le label NEC et des particuliers avec la marque Packard Bell, NEC Computers Belux a nommé Dominique Nolens, 29 ans, comme nouvelle Marketing Communications Manager. Elle était auparavant European Marketing & Communications Assistant chez Toshiba TEC Europe Retail Information Systems.

JEAN RACINE (E-GLUTEK) Eglutek, start-up du réseau d'innovation du Technoport, vient de s'attacher les services de Jean Racine, 47 ans, au poste de Director Sales & Marketing. Cette homme d'expérience était, depuis 3 ans, Business Development Manager chez Real Solutions.

ROMAIN SCHINTGEN (COUR DE JUSTICE DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES) Romain Schintgen, 64 ans, a été confirmé dans ses fonctions de juges à la Cour de Justice des Communautés européennes, pour les six prochaines années. Celui qui fut, entre autres, président du CES à Luxembourg (198889) occupe cette fonction depuis juillet 1996, après avoir été juge au Tribunal de première instance des Communautés européennes pendant 7 ans.

CHRISTIAN SCHOCK (MESSAGERIES PAUL KRAUS) Au 1er octobre, Christian Schock, 49 ans, prendra la succession de Dieter Eixler (lire par ailleurs) à la tête des Messageries Paul Kraus. Ce consultant gérant de la filiale luxembourgeoise de Dynargie (spécialisée dans la formation), qu'il avait créée en 2002, a un cursus assez varié, puisqu'il a successivement travaillé pour Reuters, Korn Ferry International et SES Multimédia.

RAPHAEL SEGHERS (GLAS CONSULTING) Spécialisée dans les nouvelles technologies du média, de la communication et du design, Glas Consulting s'est attachée les services de Raphaël Seghers, 35 ans, en tant que Business Development Manager. Il était précédemment Sales manager chez MACH, la plus grande société mondiale de clearing pour GSM.

MARCO SGRECCIA (IMMOCITÉ) A 33 ans, Marco Sgreccia, ancien manager d'Euroscript, pour qui il a activement participé au développement international, se tourne vers des activités, en partenariat, dans la promotion immobilière (Immocité) et dans l'énergie solaire (SOLARtech).


people.qxd

10.09.2003

12:24 Uhr

Seite 59

HENRI STRENG (DOMAINES DE VINSMOSELLE) Le Conseil d'Administration des Domaines de Vinsmoselle compte un nouveau président: Henri Streng, 47 ans. Il y remplace Victor Gloden, Président du Comité des caves de Grevenmacher depuis juin 1997, il était 1er vice-président des Domaines depuis juillet 2000.

FREDY THYES (DNR) En remplacement de Frank Zeimet (voir par ailleurs), Fredy Thyes a pris la direction de la radio DNR. A 62 ans, il a notamment, par le passé, occupé de hautes responsabilités au sein du groupe RTL, pour qui il fut en charge du lancement de la chaîne RTL4 aux Pays-Bas. (Photo Archives Luxemburger Wort)

PATRIK VANDEWALLE (ECONOCOM GROUP) La société de services informatiques Econocom Group a appelé Patrik Vandewalle, 39 ans (ex- Olivetti, Andersen Consulting, CSC et Logica), pour prendre la direction générale de l'activité Managed Services au Benelux.

KURT VAN EECKHOUT (PROGRESS SOFTWARE) Un nouveau Country Manager Belux chez Progress Software, fournisseur de technologie pour le développement de solutions e-business: il s'agit de Kurt Van Eeckhout, 37 ans, anciennement Professional Services Manager Europe-North chez EMC.

JOËL VINCK (STORAGETEK) StorageTek, fournisseur mondial de solutions et services de stockage, a nommé Joël Vinck au poste d'Indirect Channel Sales Manager. A 38 ans, il sera chargé du développement du canal indirect existant, pour la Belgique et le Luxembourg. M. Vinck, était précédemment Sales & Business Development Belux, pour le distributeur Avnet Europe CM.

PHILIPPE WENNER (SCHNEIDER CONSULTING) Philippe Wenner, 35 ans, a renforcé l'équipe du cabinet Schneider Consulting. Cet ancien dirigeant de PBS (société éditrice et distributrice de logiciels), aura en charge les recrutements dans les secteurs informatique, télécommunication, vente, et cadres dirigeants. Il s'occupera aussi du développement d'une nouvelle entité de distribution ICM (www.icm.lu).

PATRICK WITTWER (FORMAT) A peine arrivé chez Createam, où il était responsable de l'agence de publicité du groupe Cactus, Patrick Wittwer en est reparti. Le voilà, à 33 ans, qui rebondit et atterrit à l'agence de communication Format, où il devient responsable du développement commercial.

FRANK ZEIMET (BRAIN&MORE) Changement de cap pour Frank Zeimet: il quitte ses fonctions de directeur de la radio DNR (groupe saint-paul), pour se lancer dans l'aventure de Brain&More, nouvelle appellation de l'agence de communication media brain, qui a décidé de développer des activités dans le domaine des médias audiovisuels. (Photo Archives Luxemburger Wort)

PAUL ZIMMER Depuis le mois de juin, Paul Zimmer, 55 ans, directeur général du groupe saint-paul depuis 1995, était en "congès maladie". Depuis la fin du mois d'aôut, il n'est officiellement plus en poste, après que les deux parties ont "convenu de mettre fin à leurs relations professionnelles". Ancien conseiller des premiers ministres Werner et Santer pour les médias et directeur du service des Médias et de l'audiovisuel entre 1983 et 1992, M. Zimmer avait rejoint le groupe saint-paul en 1993 en devenant le directeur adjoint de l'imprimerie saint-paul. (Photo Archives Luxemburger Wort)

RAYMOND WEBER (LUX-DEVELOPMENT) A 57 ans, le cursus de Raymond Weber s'enrichit un peu plus: le voilà, depuis le 1er septembre, président de Lux-Development S.A., l'agence luxembourgeoise pour la Coopération au Développement du Gouvernement luxembourgeois. Il succède à Eugène Rausch, qui avait démissionné en mai. M. Weber est Premier Conseiller de Gouvernement et Chargé de mission auprès du Centre Universitaire de Luxembourg, depuis deux ans.

paperJam 09.2003

People 59


rh.qxd

10.09.2003

13:55 Uhr

Seite 60

ressources humaines

Seriez-vous prêt à accepter une baisse de votre salaire... ...pour permettre à votre entreprise de survivre au ralentissement économique?  Sondage Monster-paperJam commenté par Rita Goffin (Prefalux). 83% Non, hors de question! 14% Oui, uniquement à court terme, à condition d'avantages ultérieurs 3% Oui, même à long terme. Je veux garder mon emploi! Nombre total de réponses: 718 Ce sondage a été réalisé au mois juillet sur le site www.monster.lu

Rita Goffin: "Seulement en dernier recours" Dès qu'il s'agit de toucher à leur rémunération, les boucliers se lèvent du côté des salariés! Rita Goffin, responsable des Ressources Humaines du Groupe F.N.P, n'a pas souvent été témoin d'une telle démarche "extrême" qu'elle jugerait d'ailleurs "choquante" sur le principe: "A ma connaissance, de telles mesures n’ont jamais été envisagées au Luxembourg. Nous observons, tout au plus, dans de petites entreprises en difficulté, des propositions spontanées de travailleurs qui, pour 'sauver' l’un de leurs collègues, acceptent une réduction de leur propre salaire. Avec les partenaires sociaux, nous concluons également parfois des conventions collectives dites 'blanches': en les acceptant, les salariés marquent ponctuellement leur solidarité envers leur société en difficulté ou à la veille de l’être". Au cours des dernières années économiquement porteuses, le Luxembourg a plutôt été à l'abri de telles mesures, contrairement à certains pays voisins, en proie à des difficultés économiques propres à une entreprise ou un secteur donné, comme le textile, la sidérurgie ou l'aéronautique. "Des propositions de réduction de salaire parfois importante ont été faites et souvent acceptées. La spécificité des métiers concernés et donc la difficulté d’envisager un reclassement ailleurs et/ou l’attachement souvent sentimental à leur société ont largement contribué à populariser une mesure pour le moins draconienne" témoigne Mme Goffin.

60 Actualité

paperJam 09.2003

Reste que si une entreprise doit envisager d'en arriver là, elle doit le faire en toute connaissance de cause: "Il est important de souligner qu'une telle mesure doit être proposée en dernier recours aux travailleurs qu'après épuisement de toutes les autres possibilités d’aide au redressement: étude et réduction des coûts; gel de nouvelles embauches; programme de pré-pension; licenciements éventuels. Ensuite, la réduction de la masse salariale, par diminution sèche du salaire, doit être variable dans un premier temps, fixe ensuite, moyennant de surcroît, la promesse du retour 'statu quo ante' dès que la situation de l’entreprise ou du secteur se serait améliorée". Quelle serait la perception de telles mesures dans le contexte social luxembourgeois? "Si de telles mesures devaient voir le jour ici, je pense qu'elles seraient d’autant mieux acceptées dans les entreprises dont la culture est faite de reconnaissance des compétences, de communication spontanée et de bonne ambiance de travail permettant l’identification des travailleurs à leur employeur et véhiculant ainsi une certaine idée de solidarité".  Rita Goffin est Responsable des Ressources Humaines du Groupe F.N.P. dont font partie les sociétés Prefalux, Matériaux Clement et Secher Exploitation. Elle était, auparavant, European Human Resources Manager pour un Groupe américain basé en Belgique, et a exercé ses fonctions dans plusieurs sociétés industrielles multinationales. Prochains sondages en ligne: jusqu'au 29/09: Pensez-vous un jour créer votre propre entreprise? Du 13/10 au 27/10: Comment considérez-vous la formation professionnelle continue?


LANCIA-PJ

08.09.2003

15:00 Uhr

Seite 1

QUAND LA PUISSANCE SE FAIT DOUCE.

DONNONS PRIORITE A LA SECURITE

NOUVEAU MOTEUR 2.4 JTD 20V 175 CHEVAUX AVEC BOÎTE COMFORTRONIC. La puissance de la Lancia Thesis s'exprime également avec le nouveau moteur 3.2 V6 225 chevaux Comfortronic.

LA THESIS EST DEJA DISPONIBLE AU PRIX DOUX DE € 495 MOIS.* LANCIA THESIS. DES CHEVAUX. UN SEUL CAVALIER.

*Offre valable sur la Lancia Thesis 2.4 JTD 10V. Loyer mensuel de € 495 htva avec un buy-back de € 6.685 htva. Sous réserve d’acceptation par ING LEASE LUXEMBOURG S.A. Taux annuel effectif global de 4,80 %. Consommation moyenne (l/100 km): 8,2 - 14,9 l/100 km (2.4 JTD 10V - 3.2 V6) - Emission CO2: 217 - 355 g/km (2.4 JTD 10V - 3.2 V6)


place financiere.qxd

10.09.2003

17:41 Uhr

Seite 62

LuxX inside

L'ombre d'Almanij plane sur KBL  L'action Kredietbank Luxembourg est de plus en plus soumise aux rumeurs de rachat par sa maison mère. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON

Dans deux mois, Kredietbank Luxembourg fêtera ses 40 ans de cotation en Bourse de Luxembourg. La banque filiale à 77% du groupe belge Almanij, possède la particularité d'être doublement cotée, avec des actions ordinaires et des actions privilégiées (qui, entre autres, ne donnent pas de droits de vote à leur détenteur). Avec une hausse de plus de 27% enregistrée entre le 1er janvier et le 29 août, la performance de KBL est une des meilleures de l'Indice LuxX, mais il est difficile de tirer une quelconque vérité de cet état de fait. "Il est évidemment très difficile d’analyser l’évolution d’une action dont le volume moyen traité quotidiennement en bourse est inférieur à 500 unités" remarque ainsi Pascal Michez, Analyste financier chez Foyer Asset Management, qui note tout de même un certain parallélisme avec les grands mouvements du marché international des actions. Reste que le redressement amorcé depuis le printemps dernier peut trouver son origine dans les rumeurs persistantes de simplification de la structure de la maison mère: "Il y a ainsi de nouvelles spéculations de rachat de KBL par Almanij. Dans le futur, le cours de KBL restera donc probablement corrélé aux spéculations du marché quant à son rachat par Almanij" estime M. Michez. KBL, c'est la tête de pont de KBL Group European Private bankers, dont le nom résume à lui seul la stratégie. En l'espace de quelques années, la banque s'est fortement implantée notamment en Espagne, à Jersey, en France, en Allemagne, en Italie et en Suisse. Les autres marchés visés pour un large développement sont le

62 Actualité

paperJam 09.2003

Portugal et l'Autriche. Les activités "hors Luxembourg" de KBL représentent 50% des bénéfices du groupe. A charge pour KBL de gérer au mieux cette expansion internationale: "Il lui faut d’abord réussir à intégrer les unités achetées, afin de développer les synergies et de réduire les coûts. Il est clair que KBL doit fournir un effort particulier pour intégrer des unités venant de cultures aussi diverses. Lorsque l’intégration de ces acquisitions se traduira clairement dans les résultats de KBL, l’action KBL devrait en bénéficier" estime Pascal Michez. Cette expansion internationale "continue et soutenue", comme la décrit la banque, sera d'autant plus facilitée que KBL a procédé à un renforcement de ses fonds propres via l’émission, en juin dernier, d’un instrument hybride de capital assimilable aux fonds propres de base, pour un montant d’une contre-valeur de 145 millions d'Euro. De quoi voir venir…

Un seul nuage pourrait planer sur cet horizon apparemment bien dégagé: celui des "affaires" de fraude fiscale et dans lesquelles la banque est empêtrée depuis 1996 avec le fisc belge. Pas moins de sept procédures judiciaires sont en cours, à différents niveaux. Récemment, KBL a déposé un pourvoi en cassation contre deux arrêts rendus en avril par la Cour d'appel de Luxembourg, la condamnant à verser des dommages moraux de 25.000 Euro à cinq de ses anciens clients. Ce "poids" des affaires ne semble plus inquiéter les analystes financiers: "Cela a certainement pesé sur le cours par le passé, mais aujourd’hui, ces affaires n’ont plus d'influence significative. Cela se justifie par le fait que KBL a très certainement constitué des provisions suffisantes pour pouvoir faire face à toute éventuelle condamnation future" explique M. Michez. 

Cours des actions KBL Ord. et KBL Priv. en Bourse de Luxembourg (septembre 2002 - août 2003)

KBL Ord.

KBL priv.

Sept.02

Oct.02

Nov.02

Dec.02

Jan.03

Fev.03

Mars.03

Avr.03

Mai.03

Juin.03

Juill.03

Août.03


SATLYNX

08.09.2003

14:39 Uhr

Seite 1


place financiere.qxd

10.09.2003

17:41 Uhr

Seite 64

place financière

Sicar et titrisation en marche  Deux projets de loi adoptés visent à l'élargissement de l'éventail des instruments financiers luxembourgeois. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON

Parmi les derniers travaux du gouvernement, avant de prendre quelques semaines de vacances, notons l'adoption, en conseil, de deux projets de loi très attendus dans les milieux financiers: celui concernant la création des sociétés d’investissement en capital à risque (SICAR), d'une part et, d'autre part, celui relatif à la titrisation. Dans le premier cas, le but du texte est de favoriser, à Luxembourg, la collecte dans le "Venture Capital" ou le "Private Equity", ces types d'investissements orientés vers des sociétés nouvellement lancées ou actives dans des secteurs d’activités à potentiel de développement élevé. L’investisseur y fournit un engagement à long terme dans une activité dont il apprécie le risque et dont il espère en retour tirer, évidemment, un rendement élevé. Ces formes de capital-investissement favorisent le développement des PME et le projet de loi tend ainsi à élargir la palette de véhicules d’investissement luxembourgeois pouvant être utilisés pour investir dans ces deux catégories de

64 Actualité

paperJam 09.2003

fonds. Il institue un régime plus libéral que celui prévu par la loi sur les OPC, mais soumis néanmoins à un cadre réglementaire plus strict que celui appliqué à des sociétés non soumises à la surveillance d’une autorité de contrôle. Les futures SICAR seront, ainsi, surveillées par la CSSF, qui délivrera l'agrément pour leurs dirigeants. La titrisation ("Verbriefung"), elle, est un instrument financier en pleine expansion, dont les origines remontent aux années 1970 aux États-Unis. Le principe est, pour une entité spécialement créée à cet effet – appelée "organisme de titrisation" – d'acheter à une entreprise, en général une banque, des actifs dont cette dernière veut se défaire. En contrepartie, l’organisme de titrisation émet des titres qu’il place auprès d’investisseurs, lesquels peuvent donc acquérir une part des actifs achetés par l’organisme de titrisation, avec la valeur, le rendement et le risque attachés à ces actifs. L’intérêt d'une telle opération est double: pour celui qui vend les actifs, il peut réarranger son bilan, se défaire de risques, trouver des

liquidités ou bien alléger ses besoins en fonds propres. Pour celui qui achète les actifs titrisés, il accède à un investissement diversifié, différent des placements usuels, avec d’autres possibilités de rendement, de gains en valeur, mais aussi de risques qu’il doit pouvoir assumer. En légiférant sur la titrisation, Luxembourg souhaite rattraper le train déjà pris en Italie, en France et en Belgique et y apporter la petite touche d'expérience et d'innovation supplémentaires que lui confèrent les textes déjà existants sur la fiducie –bien ancrée en droit luxembourgeois et inconnue sous cette forme dans la plupart des droits européens – et celui sur les OPC. Le texte prévoit de créer aussi bien des sociétés de titrisation que des fonds de titrisation. Lorsque l’organisme de titrisation s’adresse au public pour placer ses titres, la future loi luxembourgeoise assurera la protection des investisseurs grâce à la surveillance par la Commission de surveillance du secteur financier. 


Paper Jam+index_new

5/09/03

16:30

Page 1

Plus de service : avec les packages Personal Banking la BGL vous guide dans vos projets financiers.

Aujourd’hui, plus que jamais, gérer son patrimoine, c’est faire les bons choix au bon moment. Se savoir accompagné(e) d’un guide efficace vous prévenant des risques et vous indiquant la voie la plus sûre, vous assure la sérénité du meilleur choix. Lorsque vous optez pour un de nos trois packages Global Invest, vous déterminez vous-même la manière dont vos finances seront gérées. Si, en plus, votre guide vous conseille en assurances, en crédits, en matières fiscales ou successorales, vous profiterez pleinement de votre patrimoine. C’est ce que, à la BGL, nous entendons par Personal Banking.

Plus de service : pour vos projets financiers aussi, choisissez le bon guide.

BGL. PARTENAIRE D’UN MONDE PLUS OUVERT.


10.09.2003

15:52 Uhr

it & télécoms

it.qxd

66 IT & Télécoms

paperJam 09.2003

Seite 66

Acer

Archie Europe

Dmax

La technologie Centrino pour les Tablet PC

Le CRM top niveau

Nouveaux écrans LCD "tendance"

Le Travelmate C110 lancé par Acer en juin est un nouveau notebook professionnel qui incorpore deux technologies parmi les plus récentes et les plus remarquables: Tablet PC et Intel Mobile Centrino. Ceci lui garantit une grande indépendance, une connectivité réseau sans fil et une légèreté absolue grâce au processeur Ultra Low Voltage Intel Mobile Pentium-M; à l'Intel 855GM Chipset; à la mémoire cache L2 intégrée de 1MB et à la connexion Intel PRO 802.11b Wireless Network. Grâce à la nouvelle technologie Intel Centrino, la consommation de la batterie est de près d'un quart inférieure à celle de modèles équipés d'autres processeurs, soit une autonomie de 3 heures minimum. Le TM C110 se différencie en outre par une station DVD/CDRW externe, un lecteur HDD de 40GB minimum protégé par le système DASP (Disk Anti Shock Protection) et une mémoire DDR de 512 MB. L'écran net de 10,4'' est de type LCD et peut pivoter afin de servir de support de présentation. Et lorsque l'écran est refermé, le même TM C110 se mue en une tablette idéale pour l'interaction vocale et écrite. Prix de vente conseillé de 2.200 Euro, TVA incluse.

Archie Europe, entreprise spécialisée dans les solutions Client Relationship Management (CRM), annonce le lancement de Archie XRM, sa nouvelle application d'eXtended Relationship Management (qui élargit le principe du CRM aux autres parties comme les fournisseurs, les partenaires et les tierces parties), support des ventes et de gestion des relations B2B. Disponible cet automne, ce logiciel est le successeur de l'actuel logiciel Archie CRM et vise les entreprises B2B comptant de 10 à 250 collaborateurs commerciaux. Parmi les fonctions supplémentaires dont est pourvue Archi XRM, citons une gestion numérique de documents (tableaux, dessins, présentations, photos, films, musique, etc.); des liaisons Palm pour certaines sousapplications (carnet d'adresses, activités, …) ou encore un nouveau programme e-mail permettant la rédaction de mails en format HTML, tous les messages entrants et sortants pouvant être reliés aux personnes de contact, entreprises ou projets concernés. À l'automne, une première application complémentaire sera également disponible: Archie TTM (Target & Trend Monitor), permettant aux entreprises de fixer des objectifs en matière de marketing et de vente et d'analyser ceux-ci de manière ciblée. Le prix moyen par utilisateur est annoncé à 550 Euro.

www.acer.nl

www.archie.nl

Distributeur belge de périphériques, Dmax a lancé une offensive sur le marché belge des écrans LCD avec la nouvelle ligne F4 de Neovo: 3 écrans LCD 15'', 17'', mais aussi 19'' qui remplacent les Neovo F15 et F17. Caractéristiques principales: un taux de contraste plus élevé de 400:1 (contre 300:1 précédemment); un plus grand angle de 130° (contre 120° par le passé), et une luminosité supérieure de 250 cdm2 (contre 230 cdm2). Les temps de réponse vidéo sont également plus courts, en l'occurrence 10 à 15ms. L'esthétique est également un des atouts reconnus de la marque: Les écrans s'ornent ainsi d'une finition noir/anthracite, en attendant, pour la rentrée, des habillages noir/argent et blanc/anthracite. De plus, une alimentation intégrée remplace désormais l'encombrant adaptateur séparé. Disponibilité: les écrans Neovo F415b, F417b et F419b sont annoncés aux prix respectifs de 349, 529 et 799 Euro TTC. www.neovo.be

Lucid'IT

Solution de gestion de contenu XML Lucid’i.t., éditeur de logiciel spécialisé dans la gestion de contenu XML, a lancé le Lucid’XML Pack, une solution de gestion de contenu basée sur la base de données


it.qxd

10.09.2003

16:56 Uhr

XML native de Lucid’i.t.. Destiné aussi bien aux PME/PMI qu’aux grandes entreprises ou organisations, il propose d’optimiser la gestion de contenu (web, documentations commerciales et techniques, newsletter…) et sa diffusion. Il intègre la base de données XML native de Lucid’i.t., pour le stockage, la gestion et l’interrogation optimisée de grandes quantités de données structurées en XML et Lucid’XML Server Publisher pour la publication pluri-média des documents et informations sur PDA, Web, GSM, CD-Rom ou papier (PDF, RTF, etc...) Prix de vente conseillé: 15.000 Euro entre 1 et 10 utilisateurs et 35.000 Euro au-delà de 10. .

Seite 67

tement clair. Un interrupteur situé à la base du microphone s'allume lorsque l'appareil est en fonctionnement. Le microphone est mobile sur sa base. Le Premium Stereo Headset vient compléter la gamme des micro-casques: il comprend un microphone à suppression de brui, et une commande de volume et de coupure de son intégrée au câble. Prix de vente conseillé: 39,99 Euro.

Nouveau commutateur fibre optique

Panasonic

La gamme de produits réseaux SuperStack 3 de 3Com s'est enrichie d'une nouveauté: le Switch 4400 FX, un commutateur à prix abordable destiné à être utilisé dans des réseaux fibre optique. Il peut couvrir des distances allant jusqu'à deux kilomètres et écourter sensiblement la période de ROI de tels réseaux. On le sait, outre des qualités de rapidité et de fiabilité, la fibre optique couvre de plus grandes distances qu'un câblage en cuivre, sans amplification intermédiaire du signal. L'absence de champs électromagnétiques autour des câbles en fibre optique rend par ailleurs impossible l'"écoute" du trafic réseau par des curieux. Le potentiel de base du Switch 440 FX inclut des fonctions de gestion de priorités dans le trafic réseau, d'exploitation optimale de la bande passante ainsi que des fonctions de sécurisation qui font obstacle au trafic réseau indésirable. Le commutateur est totalement normalisé et d'une gestion très simple. Prix de vente conseillé de 4.149 Euro, HTVA.

De la puissance pour le numérique

www.lucid-it.com

Logitech

Accès vocal pour les périphériques

Vous voulez faire du “chat” vocal sur ordinateur, jouer en ligne en mode multi-joueurs, écouter de la musique ou exploiter les fonctions de reconnaissance vocale? Logitech présente deux nouveautés dans sa gamme de périphériques d'accès vocal: le Logitech USB Desktop Microphone et le Logitech Premium Stereo Headset L'USB Microphone est construit à partir d'un microphone qui filtre le bruit de fond pour garantir à l'interlocuteur un signal audio parfai-

3Com

www.logitech.com

Pour le marché sans cesse croissant des utilisateurs d'appareils numériques (7,7 millions d'appareils devraient être en circulation en 2004), Panasonic Batteries a mis sur le marché la pile PowerDigital Camera, spécialement conçue pour ce type d'appareils. Il s'agit d'une pile puissante et abordable qui permet de prendre jusqu'à 3 fois plus de photos (selon des tests internes). Elle se base sur la technologie révolutionnaire à cathode à l'oxyhydroxyde de nickel et au dioxyde de manganèse et allie une durée de vie considérablement élevée – par rapport aux piles alcalines traditionnelles – et des performances comparables aux piles rechargeables, les contraintes de la recharge en moins! Prix de vente conseillé: 9,95 Euro. Concours de photo Panasonic sur www.photo-award.com

www.3com.be

Ricoh

Coup de projecteur

technologie LCD suite à la superposition de signaux de type RGB. Ce produit s'adresse donc autant aux entreprises que pour un usage Home cinema. Disponibilité: 2.950 Euro HTVA www.ricoh.be

Selligent La gamme Ricoh s'élargit: après les copieurs, imprimantes, fax, scanners et autres cameras digitales, place aux projecteurs! Le premier modèle présenté est le DP - X210, basé sur la toute dernière technologie DLP (Digital Light Processing) LCD, dont les avantages sont multiples: pas de gap entre les points; pas de perte de luminosité ni de pixelisation et pas d'effet d'ombre comme cela est susceptible d'arriver avec la

CRM et gestion de contenu intégrés

Selligent, l'un des principaux éditeurs de solutions de CRM a

paperJam 09.2003

IT & Software 67


BCE-PJ

09.09.2003

15:45 Uhr

Seite 1


it.qxd

10.09.2003

15:52 Uhr

lancé, cet été, Selligent Web Content, son outil de gestion de contenu qui met à disposition l'information sur des plates-formes multiples, telles que sites Internet, Extranet ou Intranet. Le produit aide à contrôler la diffusion de l'information en proposant des flux de travail personnalisables qui facilitent la mise en oeuvre des procédures de collaboration et de validation au sein d'une entreprise. Cette solution est intégrée à la suite de produits CRM Selligent Xi for Web. Disponibilité: 25.000 Euro pour la licence serveur (server license) + 2.500 Euro par utilisateur additionnel (administrator) + 500 Euro par utilisateur additionnel (contributor). www.selligent.com/fr

Sharp

Nouvel écran 37'' haute résolution Depuis plusieurs années, Sharp Electronics Benelux BV est leader dans le domaine des TV LCD. Le dernier-né de la famille Sharp AQUOS est le LC-37HV4E et fait à nouveau honneur à son nom de famille: design branché, ultra léger et superbement élancé, une qualité d’image extraordinaire, des couleurs pures et un contraste précis. Ce nouveau modèle à écran 16:9 37” (94 cm), qui se base sur un écran LCD (W)XGA TFT ASV (advanced super view) Black TFT, affiche une résolution extrêmement élevée, de 3,15 millions de pixels et offre à la fois un excellent contraste (800:1) et un angle de vision de 170°, horizontalement et verticalement. Son rendu de lumière de 430 cd/m2 permet d’obtenir une image excessivement claire. L'appareil est livré avec un tuner multi système incorporé, télétexte et peut également être connecté à un ordinateur en résolution (W)XGA. La nouvelle forme de son pied de support permet de déplacer l’appareil aisément et un

Seite 69

crochet de fixation optionnel permet aussi de l'accrocher au mur. Prix de vente conseillé de 8.499 Euro TVA inclus www.sharp.be.

Sharp

Mini-discs: jusqu'à 5 jours de lecture Sharp innove dans le domaine des lecteurs-enregistreurs MD portables, avec trois nouveaux modèles (MD-DR470HS et les modèles de sport MDMT270HBK et MDMT290HBK), tous équipés de la fonction MD LongPlay et d’un système de compression 24-bit ATRAC / ATRAC-3 qui permet d’enregistrer quatre CD de musique sur un seul MiniDisc et offre une durée de lecture extrêmement longue allant jusqu'à 5 jours (pour le MD-DR470HS). Les deux modèles "sport", qui ont une autonomie de lecture plus réduite (environ 15 heures), disposent, en outre, d'une mémoire anti-chocs de 160 secondes, ce qui évite les interruptions au cours de la lecture en cas de chocs importants. Courir, rouler en vélo et sauter ne constituent alors plus aucun problème. Disponibilité: MD-MT270HBK: 199 Euro; MD-MT290H: 239 Euro et MD-DR470HS: 299 Euro TVA incluse. www.sharp.be

Siemens

Un été fructueux

Les nouveautés n'ont pas manqué dans la gamme des téléphones Siemens, cet été. Notons ainsi l'arrivée du C60, appareil

Iomega

Gravage interne DualDVD Leader mondial du stockage de données fiable et portable, Iomega a annoncé, début juillet, le lancement d'un graveur interne Dual DVD+RW, 4x2.4x12x / DVD-RW 4x2x12x / CD-RW 16x10x40x au format EIDE/ATAPI. Il permet de créer et d’enregistrer facilement des données multimédias sur support CD et DVD, et de les lire sur la plupart des lecteurs de DVD. Capacités de stockages: jusqu’à 4,7 Go de données et 2 heures de vidéo haute qualité sur un DVD; jusqu’à 700 Mo de données, sons, vidéo et photos sur un CD. Le graveur Iomega Dual DVD est fourni avec le logiciel de gravage Iomega HotBurn Pro, ainsi que les logiciels Sonic MyDVD, Sonic Cine Player et MusicMatch. Prix de vente conseillé: 329 Euro TTC www.iomega-europe.com.

tri-bande de milieu de gamme, avec écran couleur et connexion possible pour appareil photo avec flash intégré. Il offre, de surcroît, des sonneries polyphoniques, des faces interchangeables ainsi que la possibilité de faire des enregistrements sonores. Il revendique une autonomie de 5 heures en conversation et 250 heures en veille. Autre petit nouveau: le A52, qui se veut un outil de communication pratique (84 grammes), rapide et simple, le tout à faible coût. Avec ses nombreuses faces CLIPit interchangeables, il s’adapte facilement aux vêtements, à l’humeur ou à la personnalité de l’utilisateur. Son autonomie est la même que pour le C60.

Enfin, signalons, dans une autre catégorie, le S55, équipé d'un appareil photo VGA intégré avec zoom 4x et disposant d'un écran couleur TFT haute résolution (65.000 couleurs, résolution 120x160 pxl), de la technologie MMS et d'un joystick à cinq directions. Un album photo intégré (1,2 Mb de capacité) permet même de garder en mémoire un grand nombre de clichés… L'appareil est doté, par ailleurs, d'une multitude d'applications pour le bureau: un carnet d'adresses détaillé; des fonctions calendrier et alarme; envoi et réception de fax… Son auton,omie annoncée est de 4,5 heures en communication et 140 heures en veille. Disponible à partir d'octobre au Luxembourg.

paperJam 09.2003

IT & Software 69


it.qxd

10.09.2003

15:52 Uhr

Seite 70

encore des améliorations de la Console d'Administration Centralisée. Sybari Spam Manager est actuellement disponible pour les nouvelles versions d'Antigen pour Exchange et pour SMTP, à un prix de vente suggéré de 6.375 Euro (pour 250 utilisateurs) avec une licence valable deux ans. Le produit peut être livré sous forme de composant optionnel pour un supplément de 6,50 Euro par utilisateur. Version d'évaluation sur www.sybari.com Infos supplémentaires sur http://www.solidground.nl/press/ sybari/20030616

Lexmark

Un trio grand public

Toshiba

Dans le cadre d’une vaste campagne de lancement de produits grand public, Lexmark a commercialisé trois puissantes imprimantes jet d’encre All-in-One, de résolution allant jusque 4.800x1.200 dpi sur papier photo. Le X1150 Creative Centre: appareil multifonction convivial qui permet à l’utilisateur de laisser libre cours à sa créativité. Il intègre quatre fonctions (imprimer, copier, numériser et faxer) en une solution unique et compacte, sa dimension ne dépassant pas celle d'une imprimante jet d’encre traditionnelle. Prix conseillé: 149 Euro TTC Le X6150 Productivity Centre (photo): première imprimante Allin-One à afficher une telle polyvalence, elle peut faire office de fax autonome (sans PC, avec modem de 33,6 kbit/s), d’imprimante, de copieur et de scanner (numérisation à plat avec une profondeur de couleur de 48 bits). Vitesse d'impression: 19 ppm en noir et 15 ppm en couleur; vitesse de copie: 16 cpm en noir et 11 cpm en couleur. Prix conseillé: 299 Euro TTC. Le X6170 Professional Centre: il vise plus particulièrement l’utilisateur travaillant à domicile ou la micro-entreprise. Equipé d’un dispositif d’alimentation automatique de 50 pages, il permet de copier et de faxer rapidement des documents de plusieurs pages. Prix conseillé: 349 Euro TTC. www.lexmark.be

Sybari

A la chasse aux spams

Sybari Software, leader sur le marché en qualité de fournisseur

de solutions innovantes de protection des environnements de messagerie et de collaboration, a présenté, fin juin, Sybari Spam Manager, accompagnant la version 7.5 d'Antigen pour Microsoft Exchange et Antigen pour passerelles SMTP. Ces nouveaux produits intègrent un certain nombre d'améliorations fonctionnelles majeures parmi lesquelles le filtrage des courriers indésirables, l'analyse des courriers électroniques au niveau de la passerelle SMTP ou

Nouveau disque réinscriptible A la fin du printemps, à l'occasion du Salon Optical Data Storage 2003, Toshiba Corporation a annoncé la mise au point d'un disque optique réinscriptible "blue laser" simple face/double densité de haute capacité, dans le prolongement d'une annonce faite en août 2002, en collaboration avec NEC, pour la mise en œuvre conjointe d'un format correspondant à un système haute définition de future génération basé sur un DVD "blue laser" haute capacité. Ce format concerne à la fois un disque ROM simple face/simple couche de 15 GB, un disque ROM simple face/double couche de 30 GB, et un disque R/W (read-andwrite) simple face/simple couche de 20 GB. A comparer aux 8,5 GB des DVD-ROM simple face/double couche actuels ou aux 4,7 GB des disques DVD-R/W simple face/simple couche... La structure en double couche du disque se prête aisément aux opérations de production. La capacité pourra en outre en être augmentée. Disponibilité annoncée: second semestre 2003 www.toshiba.be

Toshiba

Un PDA avec Windows Mobile 2003 for Pocket Toujours plus petit, toujours plus pratique. Voici le Pocket PC e750 Bluetooth de Toshiba, qui, comme son nom l'indique, propose une connectivité Bluetooth intégrée, autorisant des transferts de données instantanés. Il est doté d'un écran écran TFT 3,8'', réflectif et rétro-éclairé, affichant 64.000 couleurs, la carte graphique ATI Imageont 100 et la technologie A/V, le tout étant animé par le puissant processeur Intel PXA 255 (400 MHz). Les possibilités d'extension incluent des accès intégrés pour cartes CompactFlash II (pour connexions Wi-Fi) et Secure DigitalT (SD) et, en option, un kit d'expansion ainsi qu'un kit batterie haute capacité. Petit plus: les utilisateurs qui ont acheté un système de la gamme Pocket PC e750/e350 entre le 23 mai et le 23 septembre 2003 ont la possibilité de mettre leur système d'exploitation à niveau pour un montant couvrant les frais de manutention et d'envoi. www.toshiba-europe.com/ pda-upgrade.

Toshiba

Notebook à écran large

Longtemps considérés comme les parents pauvres, les ordinateurs portables font désormais mieux que rivaliser avec les desktops. D'ailleurs, les nouveaux développements arrivent

www.cegecom.lu

La solution télécom pour votre entreprise

• Accès Internet à haut débit • Téléphonie fixe • Lignes louées • Hébergement de site web

...l'opérateur luxembourgeois en télécommunications ! info@cegecom.lu • Tél.: 26 499 - 1 • Fax: 26 499 - 699

70 IT & Télécoms

paperJam 09.2003


it.qxd

10.09.2003

15:52 Uhr

désormais d'abord sur les notebooks. Démonstration de cette nouvelle tendance avec la dernière gamme d'ordinateurs portables Toshiba Satelitte P20 (sous Windows XP Home) qui dispose, en standard, d'un écran 17'' et un processeur graphique NVIDIA GeForceT FX Go5200. L'appareil affiche une puissance de traitement jusqu'à 3,06 Ghz (grâce à la technologie HT) et est doté, notamment, d'un disque dur jusqu'à 80 Go (5400 tpm), d'une mémoire vive de 512 DDR et d'un graveur de DVD. Le nouvel écran 17'' du Satellite P20 propose, par ailleurs, une résolution unique de 1440x900 pixels, à un ratio d'écran large 16:10. Disponibilité: 3.498,19 Euro TTC.

ViewSonic

5 nouveaux modèles d'écrans LCD

Seite 71

peuvent être, suivant les besoins, accrochés au mur ou montés sur un bras articulé par l’intermédiaire d’adaptateurs optionnels compatibles VESA. Gamme de prix: de 542 Euro (17'', technologie LCD TN) à 1.502 Euro (21,3'', Technologie LCD PVA). www.viewsoniceurope.com

Xerox

Sharp

L'impression grand format

Data Security Kit pour copieurs et imprimantes

Xerox Corporation vient de sortir une nouvelle famille d’imprimantes monochrome pour grands formats: les 510 Series 5, 7 et 10, qui travaillent respectivement à la vitesse de 5, 7 et 10 feuilles de format A1 (84 x 59,4 cm) par minute. Les systèmes de cette famille se distinguent par leur modularité et capacité à évoluer: ce sont au total pas moins de 60 configurations qui sont disponibles, couvrant notamment les trois vitesses d’impression proposées, deux vitesses de numérisation, trois tiroirs d’alimentation, la numérisation couleur, le pliage, l’agrafage et des logiciels.

Sharp Electronics Benelux a lancé, au mois de juin, son Data Security Kit pour application sur les systèmes de traitement des documents des séries Sharp AR-M300/350/450 et AR-P300/350/450. Ce Kit permet aux sociétés de protéger les informations d'entreprise confidentielles traitées par les appareils multifonctions et les imprimantes réseau contre l'espionnage industriel et l'exploitation de données, en écrasant les données du disque dur après encryptage et traitement. En effet, il est devenu très simple aujourd'hui de reproduire des informations d'entreprise confidentielles, puisque les appareils multifonctions enregistrent provisoirement les données relatives à un document faxé ou imprimé dans la mémoire interne, où, tout comme sur le disque dur d'un ordinateur personnel, les personnes non autorisées peuvent retrouver les documents confidentiels. La nouvelle solution de sécurisation de Sharp est certifiée selon la norme 'Common Criteria' (ISO/IEC15408). Sharp est le premier et seul fabricant au monde qui offre cette solution de sécurisation certifiée CC. Le Data Security Kit de Sharp est proposé au Benelux comme mise à jour firmware sous la forme d'un ROM-upgrade pour les Sharp ARM300/350/450 et AR-P300/350/450. Un kit optionnel peut également assurer, d'abord, l'encryptage (128 bits) de toutes les données introduites, lesquelles sont ensuite écrasées du disque dur une fois la commande exécutée, le Data Security Kit faisant office de destructeur de papier numérique. Le matériel peut être réglé pour effectuer jusqu'à 7 écrasements. Disponibilité: prix de vente indicatif de 499 Euro HTVA, compatible avec les systèmes de traitement des documents Sharp AR-M300, ARM350, AR-M450, AR-P300, AR-P350, AR-P450.

www.xerox.be

Xerox ViewSonic a renouvelé sa série professionnelle VP avec un tout nouveau design, caractérisé par la minceur de ses châssis noirs ou noir et argent (1,5 cm). Avec des valeurs de luminosité et de contraste élevées, et des temps de réponse rapides, ces nouveaux moniteurs de la série VP produisent un affichage de haute définition aux couleurs saturées, même pour les images animées. Les modèles de 17''à 21,3'' sont équipés d’une double entrée analogique et numérique. Tous disposent de la fonction pivot permettant de travailler indifféremment en mode portrait ou paysage. Ils sont détachables et

Impression laser monochrome améliorée

Autre nouveauté chez Xerox: l’imprimante laser A4 monochrome personnelle Phaser 3130, qui présente à un prix très compétitif les performances et les fonctionnalités traditionnellement associées

www.sharp.be

aux imprimantes pour groupes de travail de Xerox. Equipée d’une mémoire de 32 Mo et d’un puissant processeur RISC cadencé à 166 MHz, la Phaser 3130 traite et enchaîne les travaux d’impression à la vitesse maximum de 16 pages A4 par minute, avec moins de 12 secondes pour la première page. Son "toner tambourg" standard permet

d’imprimer jusqu’à 3.000 pages, avec une résolution de 1.200 dpi, ce qui offre des impressions précises et denses. Elle dispose d’un bac d’alimentation de 250 feuilles et de connecteurs parallèle et USB. Disponibilité: 349 Euro HTVA www.xerox.be

paperJam 09.2003

IT & Software 71


10.09.2003

agenda

agenda.qxd

12:52 Uhr

Seite 72

Vous organisez une conférence, une formation, un événement?

FORMATIONS SEMINAIRES

Envoyez nous un résumé de la manifestation, le lieu de son déroulement, le public cible et les conditions d’inscription:

FORMATIONS SEMINAIRES BUREAUTIQUE KEY JOB COMPUTER TRAINING DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: Selon niveau ORGANISATION: Key Job Computer Training; 49 06 09-1 ou beatrice.simon@keyjob.lu LIEU: 6 rue de la Fonderie L-1531 Luxembourg

par e-mail à press@paperjam.lu

OLAP DATES: à partir du 25-09 PUBLIC: selon niveau ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal L-2449 Luxembourg

ou par courrier: paperJam People BP 728 L-2017 Luxembourg

TELINDUS DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: selon niveau ORGANISATION: Telindus 53 28 201 formation@telindus.lu LIEU: 2, rue des Mines – L-4244 Esch-sur-Alzette PHM SOFTWARE TRAINING CENTER DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: selon niveau ORGANISATION: PHM Computing Software Training Center (Marc Faust) 46 02 02 info@phm.be LIEU: 2, Rue Jean L'Aveugle L-1148 Luxembourg COMPUTACENTER DATES: à partir du 29-09 PUBLIC: depends on his level ORGANISATION: Computacenter 26 29 15 20 ou sebastien_bombenger@computacenter.com LIEU: Galerie Kons II: 26, place de la Gare L1030 Luxembourg

FORMATIONS SEMINAIRES COMPTABILITE ET FINANCES LE DIAGNOSTIC FINANCIER DE L'ENTREPRISE POUR NON-SPECIALISTES DATES: 20-09 PUBLIC: Toute personne souhaitant acquérir des connaissances en matières de diagnostic financier ORGANISATION: Chambre des Employés Privés; 44 40 91 600 ou henriette.binger@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-1255 Luxembourg LA DECLARATION DE TVA DU COMMERCANT DATES: 23-09 PUBLIC: Responsables d'une entreprise commerciale; comptables ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg ASPECTS FISCAUX DE LA TRANSMISSION DE L'ENTREPRISE DATES: 03-10 PUBLIC: Dirigeants de PME/PMI Comptables Responsables ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi 1651 Luxembourg INTRODUCTION AUX OPC DATES: 06/07-10 PUBLIC: Professionnels du secteur financier impliqués dans les métiers des OPC ORGANISATION: Deloitte & Touche 451 452 757 ou mnahon@deloitte.lu LIEU: 3, route d'Arlon L-8009 Strassen INTRODUCTION AUX OPC DATES: 06/07-10 PUBLIC: Collaborateurs affectés aux activités de distribution, de domiciliation, d'agent de transfert ou dépositaire d'une banque ou d'un gestionnaire de fonds d'investissements ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance 2215 Luxembourg L’IMPOT SUR LES SALAIRES Domaines Gestion des ressources humaines/Rémunération Classification DATES: 08-10 PUBLIC: Tout responsable et collaborateur du département Ressources Humaines ainsi que toute personne en charge du calcul des salaires ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg

72 Agenda

paperJam 09.2003


agenda.qxd

10.09.2003

12:52 Uhr

Seite 73

TECHNIQUES DE BASE DE L'ANALYSE FINANCIERE DATES: 08-10 PUBLIC: Chefs d'entreprises, Cadres financiers, Comptables de PME/PMI ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L1651 Luxembourg EVALUER LES ENTREPRISES ET SES ELEMENTS CONSTITUTIFS DATES: 09-10 PUBLIC: Analystes financiers, banquiers et chefs d'entreprise ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg LE PLAN DE FINANCEMENT EN ENTREPRISE DATES: 13-10 PUBLIC: Futurs entrepreneurs Dirigeants d'entreprise et responsables financiers de PME/PMIChargés de relations clients PME/PMI (banques) ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg LES NOUVEAUX INSTRUMENTS FINANCIERS DATES: 13/14-10 PUBLIC: Trésoriers, responsables financiers, gérants de fortune, contrôleurs, opérateurs de marché... ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg L'AUDIT INTERNE DATES: 15-10 (durée 3 jours) PUBLIC: Auditeurs internes; Responsables ou collaborateurs impliqués à divers titres dans des activités de contrôle-audit interne; Responsables compliance; Responsables IT ou auditeurs informatiques; Comptables; Auditeurs externes ORGANISATION: Deloitte & Touche 451 452 757 ou mnahon@deloitte.lu LIEU: 3, route d'Arlon L-8009 Strassen LA FISCALITE DES REMUNERATIONS ET AVANTAGES EXTRALEGAUX DATES: 15-10 PUBLIC: Chefs d'entreprise; Responsables des ressources humaines et de la gestion des salaires ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg LA BANQUE POUR NON-BANQUIERS DATES: 15/16-10 PUBLIC: Chefs d'entreprises, managers et chargés de mission souhaitant comprendre les activités bancaires et financières ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg LA FONCTION DE COMPLIANCE OFFICER OPC DATES: 15-10 PUBLIC: Compliance officers;Auditeurs internes;Promoteurs d'OPCVM ORGANISATION: Deloitte & Touche 451 452 757 ou mnahon@deloitte.lu LIEU: 3, route d'Arlon L-8009 Strassen COMMENT ENDIGUER LES RISQUES COURUS PAR VOTRE ENTREPRISE DATES: 21/22-10 PUBLIC: Chefs d'entreprise, cadres chargés des problèmes d'assurances et du risk ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg INTRODUCTION PRATIQUE AU CALCUL DES SALAIRES I DATES: 21-10 PUBLIC: Professionnels de l'administration du personnel désireux d'approfondir leurs connaissances pratiques en matière de calcul de salaires ORGANISATION: HR Services 26 27 17 21 ou habiba.bouzlemt@hrservices.lu LIEU: 8, rue Notre-Dame L-2240 Luxembourg LES AIDES FISCALES AUX ENTREPRISES DATES: 22-10 PUBLIC: Dirigeants de PME/PMI; Comptables; Responsables financiers ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L1651 Luxembourg LES PENSIONS COMPLEMENTAIRES DATES: 22/23-10 PUBLIC: Responsables et collaborateurs du département Ressources Humaines ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg

FORMATIONS SEMINAIRES DIVERS POURQUOI ECOUTER SES CLIENTS ET COMMENT FAIRE UN PLAN QUALITE? DATES: 22-09 PUBLIC: Responsable Qualité, responsable de processus ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg REDIGER UN CONTRAT D'ACHAT DATES: 24-09 PUBLIC: Toutes personnes amenées à traiter régulièrement avec des fournisseurs, plus spécialement responsables d'achats, acheteurs, dirigeants de PME .... ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal L-2449 Luxembourg MARKETING INTERNATIONAL DATES: du 25 au 27-09 PUBLIC: Dirigeants de PME/PMI, responsables export, responsables marketing ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg ACCUEIL ET ATTITUDE QUALITE DATES: 29/30-09 PUBLIC: Toute personne qui, dans l'entreprise, est amenée à avoir des contacts avec le public extérieur et la clientèle. ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal L-2449 Luxembourg DEVENEZ UN AUDITEUR QUALITE INTERNE PERFORMANT DATES: du 29-09 au 01-10 PUBLIC: Tout responsable opérationnel (achats, qualité, maintenance, méthodes, administration, production) désirant devenir auditeur qualité interne ORGANISATION: OLAP Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal L-2449 Luxembourg L'ACHAT PRO-ACTIF DATES: 30-09 (durée: 1 à 3 jours) PUBLIC: acheteurs; cadres d'achat; toute personne ayant à gérer des achats; contrôleurs de gestion; auditeurs internes; négociateurs achat; chargés d'affaires ORGANISATION: SEGA LUX International 021 25 35 85 ou jacques.segalux@email.lu LIEU: 29 avenue Monterey L-2163 Luxembourg LA LOI DU 22 JUIN 1999 SUR LA FPC DATES: 16-09 PUBLIC: Gestion des ressources humaines; fonctions juridiques et sociales ORGANISATION: INFPC 4696121 ou infpc@infpc.lu LIEU: 38, rue de l'Avenir 1147 Luxembourg COMPRENDRE LA STRATEGIE, LES VALEURS ET LA CULTURE DE SON ORGANISATION DATES: 06-10 PUBLIC: Tout responsable amené à faire passer des décisions et des règles à des personnes susceptibles de les contester par incompréhension ou par principe. ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg LES MECANISMES DE LA GESTION DE PRODUCTION DATES: 07-10 (sur 3 jours) PUBLIC: Responsables de production, responsables commerciaux, responsables logistiques, responsables achats et responsables approvisionnements de sociétés industrielles ou de services. Le nombre de participant est limité à 10 ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg -Kirchberg GESTES ET POSTURES EN MILIEU DE TRAVAIL DATES: 08-10 PUBLIC: Personnel destiné aux travaux de logistique et à la gestion d'entrepôts ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg VENDRE AVEC SUCCES DATES: une séance les 14, 16-10-2003 en journée. Une séance les 13, 20, 27-10-2003 à partir de 18h00 PUBLIC: Toutes personnes occupées par la vente ORGANISATION: formation Sàrl 26 45 89 01 info.formation@pt.lu LIEU: Luxembourg ville

paperJam 09.2003

Agenda 73


agenda.qxd

10.09.2003

12:52 Uhr

Seite 74

COMMENT TRAITER EFFICACEMENT LES RECLAMATIONS DE VOS CLIENTS DATES: 15/16-10 PUBLIC: Commerciaux, délégués commerciaux, conseillers commerciaux, chargé(e)s de clientèle ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg VALORISER LE TELEPHONE, OUTIL EFFICACE DANS LA VENTE DATES: 15-10 PUBLIC: Toute personne en contact téléphonique direct avec les clients et susceptible d'être impliqué dans des négociations commerciales ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg COMMUNICATION ET EXPRESSION ORALES DATES: 20/21-10 PUBLIC: Toute personne désireuse d'acquérir des outils et des techniques permettant de rendre plus performante sa communication en situation professionnelle ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@ cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg COMMENT REUSSIR UN SUPPORT ECRIT QUI FAIT VENDRE? DATES: 20-10 PUBLIC: Responsables du service marketing, de la communication externe et du service commercial. Patrons de PME désireux de concevoir des supports papier qui font vendre ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg INTRODUCTION AUX RESSOURCES HUMAINES - VOLET 2 DATES: 20-10 (durée 1,5 jour) PUBLIC: Gestionnaires des Ressources Humaines; Assistants du DRH; Secrétaires de direction ORGANISATION: Deloitte & Touche 451 452 757 ou mnahon@deloitte.lu LIEU: 3, route d'Arlon L-8009 Strassen MANAGEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE CONTINUE MODULE B DATES: 20/21-10 PUBLIC: Dirigeants d'entreprise, responsables des ressources humaines, responsables de formation ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg STRATEGIES ET TECHNIQUES DE NEGOCIATION COMMERCIALE DATES: 22/23-10 PUBLIC: Commerciaux et responsables commerciaux, négociateurs maîtrisant déjà les techniques de vente ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg RECHERCHE D'INFORMATION BREVET SUR INTERNET DATES: 23-10 ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg

FORMATIONS SEMINAIRES IT COMPUTACENTER DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: depends on his level ORGANISATION: Computacenter26 29 15 20 ou sebastien_bombenger @computacenter.com LIEU: Galerie Kons II: 26, place de la Gare L1030 Luxembourg KEY JOB COMPUTER TRAINING DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: Selon niveau ORGANISATION: Key Job Computer Training; 49 06 09-1 ou beatrice.simon@keyjob.lu LIEU: 6 rue de la Fonderie L-1531 Luxembourg

74 Agenda

paperJam 09.2003

TELINDUS DATES: à partir du 22-09 PUBLIC: selon niveau ORGANISATION: Telindus 53 28 201 formation@telindus.lu LIEU: 2, rue des Mines – L4244 Esch-sur-Alzette SIMPLIFIER ET MAITRISER VOTRE SYSTEME DOCUMENTAIRE DATES: 22/23-09 PUBLIC: Responsables et Ingénieurs Qualité ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg LES TECHNOLOGIES MOBILES AU SERVICE DE L'ENTREPRISE DATES: 24-09 PUBLIC: Chefs d'entreprise, professionnels des télécoms et des nouveaux médias, responsables informatiques ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg MESURER L'EFFICACITE D'UN SITE WEB DATES: 24-09 PUBLIC: Webmasters, fonctions commerciales et communication. ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg ECRIRE SUR INTERNET: ATELIER DATES: 08-10 PUBLIC: Chargés de la communication interne, chargés de communication externe, attachés de presse, journalistes, Webmasters, responsables commerciaux. ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 722 ou spiral@spiral.lu LIEU: CRP Henri Tudor 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg COMMENT SELECTIONNER ET ADAPTER UN LOGICIEL DATES: 09-10 ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg OLAP DATES: à partir du 09-10 PUBLIC: selon niveau ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue @olap.lu LIEU: 17, bd Royal L-2449 Luxembourg CONTENT MANAGEMENT ET CONTEXTE MULTILINGUE DATES: 13/14-10 PUBLIC: Décideurs, professionnels des nouveaux médias ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 LuxembourgKirchberg RECHERCHE D'INFORMATION SUR INTERNET DATES: 13/14-10 PUBLIC: Toute personne souhaitant utiliser Internet pour la recherche d?information ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg 7 PRINCIPES POUR BIEN GERER SON INFORMATIQUE DATES: 14/15-10 PUBLIC: Dirigeants et responsables informatiques de PME ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 LuxembourgKirchberg INFORMATION SECURITY : CODE OF RACTICES DATES: 15/16-10 ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg METTRE EN OEUVRE UNE GESTION DE CONFIGURATION LOGICIELLE DATES: 16-10 PUBLIC: Chefs de Projet, Développeurs, Responsables et Ingénieurs Qualité ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg


PHILIPPE-ORGANISATION

15.09.2003

6:35 Uhr

Seite 1


agenda.qxd

10.09.2003

20:07 Uhr

Seite 76

FORMATIONS SEMINAIRES MANAGEMENT COURS POUR FUTURS COMMERCANTS DATES: 20-09 (durée: 7 mois à raison de 3 séances par semaine) PUBLIC: futurs délégués commerciaux ORGANISATION: Chambre de Commerce; 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu. LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg MAITRISER SES NON-CONFORMITES ET PREPARER LA REVUE DE DIRECTION DATES: 23-09 PUBLIC: Responsable Qualité, responsable de processus ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg CADRE JURIDIQUE ET SOCIAL DE LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DATES: 24-09 PUBLIC: Dirigeants de PMECadres dirigeants; Chefs d'unité DRH; Responsables des ressources humaines; Responsables du personnel; Cadres et collaborateurs du service du personnel Assistant(e)s des RH ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg CONCEVOIR UN TABLEAU DE BORD PROJET DATES: 25-09 PUBLIC: Décideurs Informatiques, Chefs de Projet, Responsables Qualité ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg LA POLITIQUE DE FORMATION ET L'ENTREPRISE: ENJEUX ET OPPORTUNITÉS DATES: du 25 au 27-09 PUBLIC: Dirigeants d'entreprise, responsables des ressources humaines, responsables de formation ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg MESURER LA CREATION DE VALEUR DU CAPITAL HUMAIN GRACE AUX TABLEAUX DE BORD RH DATES: 25-09 PUBLIC: responsables RH, aux directeurs administratifs et aux managers. ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance L-2215 Luxembourg TECHNIQUES DE COACHING DATES: 29-09 PUBLIC: Tous cadres, responsables d'équipe ORGANISATION: Chambre des Métiers LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg COMMENT FIDELISER VOS COLLABORATEURS DATES: 02-10 PUBLIC: Dirigeants d'entreprise et responsables ressources humaines ORGANISATION: Chambre des Employés Privés 44 40 91 600 ou formation@cepl.lu LIEU: 13, rue de Bragance 2215 Luxembourg INITIATION A LA GESTION DE PROJETS DATES: 02/03-10 PUBLIC: Toute personne intéressée à la profession de Project Manager. ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg INTRODUCTION AUX RESSOURCES HUMAINESVOLET 1 DATES: 06/07-10 PUBLIC: Gestionnaires des Ressources Humaines; Assistants du DRH; Secrétaires de direction ORGA-NISATION: Deloitte & Touche 451 452 757 ou mnahon@deloitte.lu LIEU: 3, route d'Arlon L-8009 Strassen

76 Agenda paperJam 09.2003

MANAGEMENT DES ACHATS DATES: 06/07-10 PUBLIC: Responsables achats; Acheteurs souhaitant se perfectionner dans cette fonction ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi 1651 Luxembourg ENGAGEMENT D'UN SALARIE DATES: 07-10 PUBLIC: Professionnels de l'administration du personnel désireux d'avoir une vue d'ensemble des démarches et formalités à effectuer en cas d'engagement d'un salarié et sur les coûts impliqués ORGANISATION: HR Services 6 27 17 22 ou diane.ries@hrservices.lu LIEU: 8, rue Notre-Dame L-2240 Luxembourg CADRE JURIDIQUE ET SOCIAL DE LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DATES: 08-10 PUBLIC: Dirigeants d'entreprise; Responsables de formation; Gestionnaires des ressources humaines ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi 1651 Luxembourg OPTIMISER LA COMMUNICATION DATES: 09/10-10 PUBLIC: Toute personne intéressée ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg ASSISTANTES DE DIRECTION: MAITRISEZ AVEC AISANCE LA DIVERSITE DE VOTRE FONCTION DATES: 13-10 (durée 3 jours) PUBLIC: Secrétaires et assistant(e)s de direction ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg GERER UN PROJET DE SYSTEME D'INFORMATION DATES: 13-10 (durée 3 jours) PUBLIC: Futurs Chefs de Projets ORGANISATION: GIE SITec 42 59 91 246 ou sitec@sitec.lu LIEU: GIE SITec 6, rue Coudenhove Kalergi L-1359 Luxembourg-Kirchberg LE MANAGEMENT INTERCULTUREL DATES: 13/14-10 PUBLIC: Chefs d'entreprise, cadres dirigeants, responsables commerciaux, et toutes personnes dont les activités professionnelles se meuvent dans les deux cultures ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg LES REUNIONS EFFICACES DATES: 13/14-10 PUBLIC: Toute personne confrontée aux réunions, que ce soit sous l'angle de la mise en oeuvre ou de la ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg MENER EFFICACEMENT UN ENTRETIEN DE RECRUTEMENT DATES: 15-10 PUBLIC: Managers (non professionnels du recrutement), recruteurs occasionnels, chefs de services ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg LA CREATION ET LA GESTION D'UNE EQUIPE DE PROJET DATES: 16/17-10 PUBLIC: Cadres chargés de la supervision des équipes de projet; DRH chargés de recruter des chefs de projet; chefs de projet et leurs équipiers clés ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg


agenda.qxd

10.09.2003

12:52 Uhr

Seite 77

Hôtel Parc Bellevue – Luxembourg RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION: Jean-Charles Manigart (Misys); jeancharles.manigart@misys.com; Fax: 45 33 99-202; http://www.ias.misys.com

CADRE JURIDIQUE ET SOCIAL DE LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES II Module C La convention collective de travail Domaines Gestion des ressources humaines/Juridique et social DATES: 22-10 PUBLIC: Dirigeants de PME; Cadres dirigeants; Chefs d'unitéDRH; Responsables RH; Responsables du personnel ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg

STRATEGIE FISCALE INTERNATIONALE DATES: Date 25-09 CONTENU: OCette journée de conférences aborde différents thèmes tels que les nouveaux enjeux de la stratégie fiscale internationale; les paramètres clés du rapatriement de capitaux; les perspectives pour les portefeuilles d'assurance vie... LIEU: Hôtel Le Royal – Luxembourg RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION: MeeTincs; Carine Muller 45 99 45 205 conferences@meetincs.lu.

CONSTRUISEZ VOTRE PROCESSUS DE MESURE DE SATISFACTION CLIENT Domaines Marketing - Gestion commerciale/Communication - Médias DATES: 23/24-10 PUBLIC: Responsables marketing, responsables commerciaux, responsables qualité, responsables service clientèle ORGANISATION: Chambre de Commerce 42 39 39 220 ou formcont@cc.lu LIEU: 7, rue Alcide de Gasperi L-1651 Luxembourg

RENCONTRE E-LEARNING : "L'INTEGRATION DU E-LEARNING DANS UNE DEMARCHE DE GESTION DES COMPETENCES" DATES: 25-09 CONTENU: La mise en oeuvre d'une démarche e-learning intégrée au processus de gestion des compétences est une opération à haute valeur ajoutée qui mérite qu'on s'y attarde. Pour réussir, il convient de s'inspirer des retours d'expérience déjà concluants. C'est ce que le CRP Henri Tudor propose aux chefs d'entreprises, aux responsables des ressources humaines et de la formation. Cette première rencontre e-learning fera le point sur les concepts, les méthodes et les bonnes pratiques en matière de gestion des compétences et d'intégration du e-learning à l'aide des technologies de l'information LIEU: CRP Henri Tudor RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION: CRP Henri Tudor (Claude Chenut Tél: 42 59 91 373 ou Valérie Muller - Tél: 42 59 91 234); www.spiral.lu

COMMENT MIEUX DELEGUER DATES: 23-10 PUBLIC: Tout dirigeant et cadre qui désire mieux tirer profit de l'outil de délégation ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg VALORISER LE MANAGEMENT DE LA FORMATION CONTINUE DATES: 23/24-10 PUBLIC: dirigeants, cadres et responsables à tous les niveaux hiérarchiques, responsables des ressources humaines ORGANISATION: OLAP - Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg LA GESTION DU TEMPS DATES: 24-10 PUBLIC: Tout public ORGANISATION: OLAP Office de Productivité 48 98 48 1 ou form.continue@olap.lu LIEU: 17, bd Royal 2449 Luxembourg

RESSOURCES HUMAINES: MAITRISEZ LES NOUVEAUX ENJEUX DATES: 30-09 CONTENU: La gestion des Ressources Humaines est un des paramètres clés de l'entreprise. C'est pourquoi cette journée de conférence analysera les étapes importantes qui ponctuent le cheminement de la carrière d'un membre du personnel: cadre juridique de l'embauche; les tests de sélection; l'embauche de travailleurs étrangers; les conséquences de l'élargissement de l'Union européenne; l'entretien d'évaluation; le coaching; LIEU: Hôtel Le Royal RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION: MeeTincs; Carine Muller 45 99 45 205 conferences@meetincs.lu.

CONFERENCES FORUMS CONFERENCES FORUMS IT LOGICIEL LIBRE ET OUTILS DE GESTION DE CONTENU DATES: 16-10 CONTENU: Spiral, le réseau d'excellence des professionnels de l'informatique, organise une rencontre sur le thème des CMS (Content Management System), ces outils qui permettent à chacun de publier son information et d'accéder à des contenus personnalisés. Cela donnera l'occasion d'avoir un aperçu des outils de gestion de contenu existant dans le Libre. Quelques retours d'expériences de projets menés au Luxembourg seront ensuite présentés, suivis de la présentation d'une initiative à venir dans la région du Nord. LIEU: CRP Henri Tudor RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTION: CRP Henri Tudor (Corinne Loesel) 42 59 91 328 ou corinne.loesel@tudor.lu; http://www.spiral.lu

FOIRES ET SALONS SALON BUREAUTEC DATES: du 30-09 au03-10 CONTENU: Salon Interrégional des Nouveaux Médias, de la Bureautique et des Techniques de Communication LIEU: Foires internationales à Luxembourg www.fil.lu ENTREE: 8 Euro FOIRE INTERNATIONALE DE METZ DATES: du 26-09 au 06-10 CONTENU: Thème général: "Souvenirs…souvenirs… ! C’était le temps des Yé-Yé": la FIM invite à revivre les émotions des ces années-là à travers un décor spécifique sur 2 000 m_: gros plan sur la mode, les chansons, les véhicules, les tendances du moment … Sans oublier la tradition commerciale de la Foire: 1.300 marques et produits répartis dans 20 secteurs d’activités. Invité d'honneur: la Sicile ; LIEU: Foires Internationales à Metz www.fim-metz.com ENTREE: 8 Euro 

LES DERNIERES OBLIGATIONS EN MATIERE DE NORMES COMPTABLES INTERNATIONALES IAS 32/39 DATES: 25-09 CONTENU: A l'initiative de Misys et de l'International Accounting Standards Board, John T. Smith, expert de l'IASB internationalement reconnu, présentera les amendements proposés aux normes IAS 32/39, relatives aux instruments financiers, attendus par l'ensemble du secteur bancaire et financier européen. Ces normes, adoptées le 16 juillet, lors de la réunion de l'Accounting Regulatory Committee (ARC) de la Commission Européenne, seront encore amendées par l'IASB du 17 au 23 septembre prochain LIEU:

[

Do it Right the First Time...

]

computer training & consulting

6, rue de la Fonderie · L-1531 Luxembourg Tél.: (352) 49 06 09-1 · Fax: (352) 49 06 70 info@keyjob.lu · www.keyjob.lu

paperJam 09.2003

Agenda 77


Looking for secure, flexible and fully reliable IP-VPNs?

Trust COLT Telecom. La plupart des réseaux IP-VPN sont basés sur des infrastructures très diverses, provenant de différents fournisseurs et peu satisfaisantes en termes de performance et de fiabilité. Trop souvent, les bénéfices escomptés sont aussi virtuels que le VPN lui-même. Les solutions IP-VPN de COLT sont très différentes. Basées sur l’infrastructure IP propre de COLT, contrôlées et gérées de bout en bout, elles offrent également un niveau de sécurité exceptionnel grâce à l’utilisation de techniques d’encryptage 3DES, de tunnels IPSec, de serveurs gérés sur site et d’un environnement PKI ultra-performant. Elles offrent aussi une flexibilité totale afin de pouvoir être adaptées selon l’évolution de vos besoins. C’est pourquoi nous supportons toutes les typologies, du site central aux sites distants et jusqu’aux réseaux à maillage complet.

dans la gestion de réseaux data auprès de milliers d’entreprises en Europe. Les solutions COLT IP-VPN sont évidemment garanties par un Service Level Agreement couvrant la disponibilité du réseau, la perte de paquets, la surveillance 24 heures sur 24, le rapportage des performances en temps réel, etc. Si vous voulez, vous aussi, plus que des réponses virtuelles pour vos projets IP-VPN, contactez-nous dès à présent au +352 26 20 27 46 ou par e-mail à info@colt-telecom.be Vous pouvez également visiter notre site web sur www.colt-telecom.be

Notre approche globale s’accompagne d’une expérience inégalée dans la mise en place et

DATA

IP-VPN

BANDWIDTH

VOICE

INTERNET

HOSTING


COLT Telecom au Grand-Duché

Depuis deux ans maintenant, COLT Telecom est également présente au Grand-Duché du Luxembourg. Toutefois, la prospection active n'a véritablement débuté qu'en octobre 2001. Mais quel est le but précis de l'opérateur qui dispose au Luxembourg, d'une capacité de 16 STME (soit 2,5 Gigabit/sec) ? Très clairement, COLT a choisi de ne pas adresser le marché luxembourgeois de manière directe. Patrick Blockx, Directeur Général pour le Belux, justifie cela par le fait que les enterprises luxembourgeoises doivent être approchées en tenant compte de leur besoins, culture et situation géographique très spécifiques. "Au Luxembourg, nous avons recherché avant tout des acteurs locaux pour coopérer avec nous et pour distribuer nos services. Cette stratégie semble avoir été la bonne, puisqu'elle porte déjà ses fruits: au Grand-Duché, nous avons enregistré déjà une cinquantaine de clients, qui sont essentiellement des grands comptes (top-100), dont une partie importante se situe dans le secteur financier. Au Grand-Duché, COLT ne se concentre pour le moment pas sur le marché des PME, contrairement à la Belgique." Deux partenariats fructueux L'année dernière, COLT a réussi à s'engager dans deux partenariats prometteurs avec des entreprises luxembourgeoises occupant une position respectable dans le marché des télécoms et qui sont capables de fournir la même qualité supérieure de COLT, l'image de marque pour tout le réseau. Il s'agit des contrats signés avec le Broadcasting Center Europe (BCE) et avec l'Entreprise des Postes et Télécommunications (EPT). Les réseaux de ces partenaires sont directement reliés avec le Centre de Contrôle de COLT à Bruxelles, qui surveille 24/7 le bon fonctionnement des télécommunications de ses clients. La première entreprise peut être qualifiée de département télécoms du groupe RTL. En effet, elle se charge de la communication interne du groupe et et est notamment spécialisée dans la mise en œuvre de liaisons radio par faisceau hertzien. Pour sa part, COLT se chargera de la transmission de toutes les émissions télévisées du groupe RTL, lesquelles sont montées au Luxembourg, vers leur lieu d'émission proprement dit (Hilversum, Paris, Bruxelles...). Reste à mentionner que l'entreprise dispose au BCE d'un espace technique avec des routeurs Internet (destinés aux services web). Mais COLT a aussi conclu un accord avec l'Entreprise des Postes et Télécommunications (EPT), l'operateur national luxembourgeois. L'accord prévoit que COLT exploite la capacité entre Bruxelles et Luxembourg avec l'appui du réseau d'EPT. Laquelle continue à fournir les liaisons locales au Luxembourg. COLT de sa part peut raccorder les clients internationaux de l'EPT sur son réseau paneuropéen. Patrick Blockx: " C'est une collaboration intéressante pour les deux parties. COLT, en effet, est très compétitive en matière de capacité et de prix, l'EPT dispose d'un réseau en fibre optique jusque dans les bâtiments de la Contactez COLT, au numéro +352 26 20 27 46, visitez notre site web www.colt-telecom.be ou envoyez un e-mail à info@colt-telecom.be COLT Telecom, 17 Rue Aldringen, L-1118 Luxembourg

© COLT Telecommunications 2003. All rights reserved. COLT and are registered trade marks.

plupart des grands comptes luxembourgeois. Désormais les multinationales paneuropéennes disposant de plusieurs sièges peuvent se raccorder dans toute l'Europe de la même façon et avec le même niveau de qualité. La collaboration entre l'EPT et COLT est basée sur la confiance et sur une compétence très élevée, une situation 'win-win' pour les deux parties." Terminons par ceci: COLT est également active au Grand-Duché du Luxembourg dans le secteur bancaire. C'est d'ailleurs SWIFT qui a sélectionné COLT comme fournisseur préférentiel pour le raccordement de ses clients. Fortis et ABN-Amro font, entre autres, partie du portefeuille clients. Il s'agit généralement d'institutions financières qui souhaitent faire passer leurs contacts avec le Luxembourg depuis un siège européen, en passant par le réseau en fibre optique. Toutefois, la connexion sur le territoire luxembourgeois est presque toujours assurée par l'EPT. Enfin, il n'est pas inintéressant de rappeler que COLT est aussi un fournisseur du réseau le plus puissant et avancé du point de vue technologique en Europe: GEANT. Ce réseau réunit toutes les universités et hautes écoles en Europe, Israël et plusieurs pays d'Europe de l'Est. Cette contrepartie européenne d'Internet2 est financée par la commission Européenne et un consortium de 30 réseaux de recherche présidé par DANTE (www.dante.net). Par l'intermédiaire de ce réseau, les réseaux de recherche BELNET en Belgique et Restena au Luxembourg sont en mesure de communiquer avec leurs homologues européens à des débits allant jusqu'à 10 Gbit/s.

Patrick Blockx, Directeur Général COLT Belux "Au Luxembourg, nous avons recherché avant tout des acteurs locaux pour coopérer avec nous et pour distribuer nos services. Il s'agit des contrats signés avec le Broadcasting Center Europe (BCE) et avec l'Entreprise des Postes et Télécommunications (EPT).”


10.09.2003

13:22 Uhr

business web directory

bwd

bwd.qxd

80 Business Web Directory

Seite 80

Les nouveautés du Web luxembourgeois

bce.lu

codex.lu

Respect de l'identité visuelle de la maison mère (RTL Group) oblige, le site Broadcasting Center Europe a été revu en profondeur. Ses nouvelles activités de TSL (Telecom Solutions Luxembourg) et de Radio Digital (projet DRM) y sont détaillées. L'aspect "humain" n'a pas été oublié, montrant des photos des différents responsables de la société dans la rubrique "contacts".

Codex Productions, prestataire technique pour l'événementiel, apporte régulièrement de nouveaux développements sur sa "vitrine" web. Après l'introduction de la langue anglaise, le site s'est ainsi enrichi d'une intro en Flash qui mérite bien qu'on ne clique pas sur "skip", au moins la première fois, et une toute nouvelle rubrique "matériel d'occasion". On y trouve la liste et le descriptif (souvent illustré) des équipements audiovisuels, d'éclairage, de sonorisation.

Vous venez de lancer un nouveau site Internet ou bien une nouvelle version d’un site existant? Envoyez nous l’URL du nouveau site avec un bref descriptif de son contenu: par e-mail à press@paperjam.lu ou par courrier: paperJam People BP 728 L-2017 Luxembourg

Réalisation: interne

Réalisation: interne

catclub.lu

Quand on se veut un endroit branché, on se doit d'avoir un site Internet en relation... C'est désormais chose faite pour le Cat Club, qui présente, dans une version 100% flash, son restaurant Continental, son restaurant Thaï et son Bar. Le design est sobre, mais il faut aimer les affichages en popups plein écran… Autre source possible "d'agacement": l'obligation de repasser par la page d'accueil pour aller d'une rubrique à l'autre. En revanche, le plan d'accès peut être consulté avec différents zooms et centrages. Réalisation: Soks

paperJam 09.2003

efa.lu

Société en permanente expansion, European Fund Administration, spécialisée dans l'administration des fonds d'investissement, a relooké son site (anglophone), dans le design mais aussi les fonctionnalités. On y trouve ainsi des démonstrations de services online; un suivi des infos les plus récentes; la mise à disposition de publications; des études de cas… Réalisation avec Mikado Online


1/1-TRANSCOM+VDS

11.09.2003

14:49 Uhr

Seite 1

" Ê 7  / Ê 9 " 1 Ê " Ê - /] "1/-"1, Ê / Ê, -/ /À>˜ÃVœ“]Ê̅iʏ>À}iÃÌÊ}iœ}À>«…ˆVÊ ,Ê܏Ṏœ˜Ê«ÀœÛˆ`iÀÊ ˆ˜Ê ÕÀœ«iÊ܈̅ÊÎÎÊVœ˜Ì>VÌÊVi˜ÌiÀÃÊ`iˆÛiÀˆ˜}ÊÃiÀۈViÃÊÌœÊ £ÇÊVœÕ˜ÌÀˆiÃ]Êi“«œÞˆ˜}ʜÛiÀÊÇ]nääÊi“«œÞiiÃÊ«ÀœÛˆ`ˆ˜}Ê ÃiÀۈViÃÊ̜ʓœÀiÊ̅>˜ÊnäÊVˆi˜ÌÃʈ˜ÊÎnʏ>˜}Õ>}ið œÀʓœÀiʈ˜vœÀ“>̈œ˜Êœ˜ÊœÕÀÊÀi>̈œ˜Ã…ˆ«Ê“>˜>}i“i˜ÌÊ «Àœ}À>“Ã]ÊV>ÊÕÃÊ̜`>ÞʳÎxÓÊÓÇÊÇxxÊääÈʜÀÊۈÈÌʜÕÀÊÜiLÈÌi\

ÜÜÜ°ÌÀ>˜ÃVœ“‡ÜœÀ`܈`i°Vœ“

Logiciel financier PITON WEB - ASP ou CLIENT-SERVER CONSULTANCE GESTION DE PROJETS ANALYSES

Comptabilité standard Intrastat

Importation

Budgets

Exportation

DEVELOPPEMENT CLEFS EN MAIN

FORMATION INSTALLATION

Comptabilité analytique

SUPPORT

Paiements automatiques Honoraires & Commissions

VDS-Computing Luxembourg Sàrl 3, rue Belle-Vue LU-1227 Limpertsberg / Luxembourg

Encaissements clients Plans comptables alternatifs Autorisation Traites

Immobilisations Tel. + 352 26 26 32 1 Fax + 352 26 26 32 32 Mobile +352 021 30 91 09

Datamart

www.vds-computing.lu


bwd.qxd

10.09.2003

13:16 Uhr

Seite 82

ing.lu

rosport.com

Suite à la fusion du Crédit européen et d'ING, les deux sites Internet ne font désormais plus qu'un. Outre la partie "information" publique, une partie transactionnelle (gratuite) offre une panoplie complète de services: opérations bancaires classiques, mais aussi achat/vente de titres sur 8 Bourses. Le site offre également la gratuité sur les virements électroniques et sur les virements papier intra-banque.

Coucou les revoilà! Les petites bouteilles Rosport et Viva sont revenues sur nos tables et leurs sites Internet revivent (rosportviva.com et rosportblue.com). Animations flash et couleurs rafraîchissantes permettent d'accéder, notamment, à tous les supports de communication de la marque, y compris vidéo. Réalisation: binsfeld communication

Réalisation: interne

sympass.lu

kirchbergonline.lu

ire.lu

Pas de fioritures, mais de l'information. Les réviseurs d'entreprise ne sont pas réputés pour leur excentricité et leur site Internet l'illustre parfaitement. Il n'en reste pas moins que le contenu est riche en informations et en liens utiles. Un bon outil de communication, mais aussi de liaison interne entre les membres. Réalisation: Bizart

Sympass est un nouveau produit que l'on doit à la société Emresa (Employee Retention & Satisfaction): une carte privilège orientée principalement vers le personnel de sociétés établies au Luxembourg. Objectif: faire bénéficier de nombreux avantages commerciaux, participer à des événements exclusifs, nouer des contacts personnels et professionnels. Tout le monde y gagne: les commerçants qui veulent attirer et fidéliser leurs clients; les entreprises qui peuvent motiver et gratifier leur personnel. Réalisation: Synapse Internet Services

82 Business Web Directory

Le site du mois

paperJam 09.2003

Le très joli site – bilingue (français et allemand) – du Fonds d’urbanisation et d’aménagement du Plateau de Kirchberg s'est enrichi de trois nouvelles rubriques: "Urbanisme"/"Stadtplanung", qui détaille les grands concepts urbanistiques; "Projets en cours"/"Laufende Bauprojekte", actualisés trimestriellement, présentant la quinzaine de sites importants du Plateau; et enfin "Webcam", permettant une visualisation du chantier de la place de l’Europe, grâce à une caméra installée en hauteur sur l'une des tours. On peut également, sur le site, accéder à une partie documentation à télécharger, comprenant des brochures, des articles de presse mais aussi et surtout des animations vidéo de ce que sera la future Place de l’Europe. De quoi mieux connaître ce qui est appelé à devenir le véritable poumon économique et administratif de la ville. Réalisation: interne 


bwd.qxd

10.09.2003

22:15 Uhr

vetedy.com

Seite 83

mais aussi: acropol.lu

Gros plan sur une société spécialisée dans l'import-export de produits finis en bois exotiques, directement fabriqués dans leurs pays d'origine, pour en faire des parquets, planchers et terrasses. Vetedy est importateur exclusif, pour l'Europe, de l'usine camerounaise Parquetcam. Le site, francophone, agréable à la navigation, offre des détails pour chacune des espèces disponibles (Doussié, Padouck, Iroko, Niové, Zingana,…). Réalisation: Everest

victor-buck.lu

Présentation de la société spécialisée dans le secteur de la vente et de la location de matériel de coffrage. Site francophone très illustré. Réalisation: Sit-Net.

autoauction.lu Sur le modèle e-bay, voici une plate-forme d'achats et de ventes de voitures d'occasion à Luxembourg, garanties par le contrôle Diagnostic-Center ACL. Réalisation: mum

barenbrug.lu Le groupe Barenbrug, établi à Ettelbruck, mondialement connu pour ses produits de semences, a relancé son site de présentation, en version allemande. Réalisation: media65 europe

b-b.lu

Le site de l'imprimeur cent cinquantenaire a subi un sérieux lifting. Animations Flash et fond blanc, moins agressif que l'ancienne version, rendent l'ensemble plus "light". Disponible uniquement en version anglaise, le site propose également quelques éclairages pédagogiques illustrés sur les procédés modernes d'impression. Réalisation: Bizart

Focus sur la société des frères Bellion à Bereldange, initialement active dans le domaine de l'assurance, puis élargie à l'immobilier à Luxembourg. Réalisation: interne

biceristorante. com La chaîne mondiale de restaurants spécialisés dans la cuisine fine italienne s'ouvre au Net, avec un site agréable alliant informations "corporate" et "locales". Réalisation: Mikado Online.

contributions. public.lu En attendant de pouvoir remplir sa déclaration directement en ligne, voici de quoi s'informer dans le détail sur toutes les actualités en matière fiscale, la législation et les délais en vigueur.

canaryislands.lu Présentation du centre de bronzage Canary Islands à Hesperange, agrémentée de conseils pratiques et colorés sur le bronzage artificiel. Réalisation: Almathea Consulting

innovation. public.lu Le portail de référence de la recherche et de l'innovation au Luxembourg. Réalisé par Luxinnovation avec l'Imprimerie Centrale

iuil.lu

cna.lu Le Centre national de l'audiovisuel se présente et propose des achats en ligne de documents audio ou vidéo via un "E-Shop". Réalisation avec Cap Gemini Ernst & Young

Site "corporate" de l'Institut universitaire de Luxembourg, qui promeut un enseignement post-universitaire et professionnalisant dans les domaines du droit et de l'économie. Réalisation: IPWebnet.lu

libertytv.com

dp.lu A neuf mois des élections, le parti démocratique rend son site plus "ouvert" et plus interactif (forum de discussion). Réalisation: Mikado Online

elections 2004.lu Jusqu’au mois de juin 2004, le paperJam va suivre au plus prés la campagne des élections législatives. Réalisation: xGraphix.lu

globalpro.lu Un mini site de la BGL pour mettre en avant ses nouveaux packages de services bancaires: Global Pro et Global Pro+. Réalisation Mikado Online

greco.lu

Un site proposant des informations spécifiques sur le Grand Duché, avec documents vidéos, liens Internet et calendrier des principales manifestations. Réalisation: ministère du Tourisme

lsap.lu Le site du parti socialiste fait peau neuve, à l'entrée de la dernière ligne droite avant juin 2004. Une plate-forme francoluxembourgeoise qui promet un riche contenu actualisé. Réalisation: IPWebnet.lu

re-location.org Mise en ligne du projet européen d'art contemporain Re:Location 1-7. Conception et réalisation: Cropmark

Filiale à 60% des P&T Luxembourg, la société de livraison et de transport express affiche tous ses atouts et permet d'effectuer sa commande de services "on line". Réalisation: Visual Online

reperes.lu

hc-focus.com

theater-vdl.lu

Site d'information (en anglais) sur Human Capital Focus, société créée fin 2002 qui propose des solutions RH "sur mesure" pour les entreprises.

Tout savoir sur les théâtres de la ville de Luxembourg. Réalisation: Bizart 

paperJam 09.2003

Après avoir déménagé, l'agence de communication Repères affiche un nouveau site, 100% flash, très aérée et très visuel. Réalisation: interne

Business Web Directory 83


10.09.2003

communication

communication.qxd

Commechaque mois, retrouvez les nouvelles campagnes, communiquées par les agences, dans paperJam.

12:36 Uhr

Seite 84

Advantage

Advantage

Dexia-BIL

P&T

SUPPORT: presse, magazine et affichage; ART DIRECTOR: Samy Guenane; COPY: Michaël Mertens; GRAPHISTE ILLUSTRATEUR: Pietro Nameche; ACCOUNT: Karine Renaudet

SUPPORT: : presse, magazine et affichage; ART DIRECTOR: Samy Guenane; COPY: Michaël Mertens; GRAPHISTE: Pietro Nameche; ACCOUNT: Karine Renaudet

Advantage

Advantage

Agences, n'hésitez pas à nous les envoyer, accompagnées de leur fiche technique,à press@paperjam.lu

84 Communication

P&T - LuxGSM

SUPPORT: presse et magazine; ART DIRECTOR: Samy Guenane; COPY: Michaël Mertens; GRAPHISTE: Pietro Nameche; ACCOUNT: Karine Renaudet

paperJam 09.2003

Buddleia

SUPPORT: presse et magazine; ART DIRECTOR: Samy Guenane COPY: Michaël Mertens; GRAPHISTE ILLUSTRATEUR: Pietro Nameche; ACCOUNT: Véronique Lange.


communication.qxd

10.09.2003

12:36 Uhr

Seite 85

Binsfeld Communication

Comed

Comed

Rosport

Mondorf le Domaine Thermal

Ministère de La Santé

SUPPORT: Presse écrite, affichage, mailing; ART DIRECTOR: Fred Hilger; CONCEPTEUR-REDACTEUR: Frank Kaiser; ACCOUNT MANAGER: Frédérique Theisen, Claude Nesser

SUPPORT: presse magazine et quotidienne; ACCOUNT MANAGER: Thierry Bollekens; ART DIRECTOR: Pierre Servais / Paola Doepcke; COPYWRITER: Pierre Servais / Lucien Czuga

SUPPORT: Presse européenne spécialisée; CREATIVE DIRECTOR : Fred Thouillot; ACCOUNT MANAGER: Céline Velluet ; PHOTOGRAPHE: James Oliver

Comed

Ministère de La Santé

CMI Creative Communication

Astra

SUPPORT: presse magazine et quotidienne; ART DIRECTOR: Pierre Servais; COPYWRITER: Pierre Servais; ILLUSTRATEUR: David Bail

Comed

Mondorf le Domaine Thermal

SUPPORT: presse magazine et quotidienne;ART DIRECTOR: Pierre Servais; COPYWRITER: Lucien Czuga; ILLUSTRATEUR: David Bail SUPPORT: presse; ART DIRECTION: teamwork; COPYWRITER: teamwork; ACCOUNT MANAGER: Thierry Bollekens; PHOTOGRAPHER: stock shots

paperJam 09.2003

Communication 85


communication.qxd

10.09.2003

22:17 Uhr

Seite 86

Comed

Concept Factory

Everest

Eldoradio

Institut de Formation de la Chambre de Commerce

Coljon

SUPPORT: presse

SUPPORT: presse; ACCOUNT DIRECTOR: Carlo Dickes; Carlo Dickes: Teamworks; COPYWRITER: Lucien Gzuga

Everest SUPPORT: Annonce presse EQUIPE CREATIVE: Francois Leclerc, Fabio Cipriano

Concept Factory

Vetedy

Tango Concept Factory

Mercedes

SUPPORT: presse

Everest

Kesseler SUPPORT: Annonce presse EQUIPE CREATIVE : Paulo Thomas, Fabio Cipriano, André Hesse SUPPORT: Annonce presse; ÉQUIPE CRÉATIVE: David Solito, Eric Perot

SUPPORT: presse

86 Communication

paperJam 09.2003


31987.Ann.PaperJam.Sept 1

2.9.2003, 15:41:17


communication.qxd

10.09.2003

12:36 Uhr

Seite 88

Mikado Publicis

Mikado Publicis

Mikado Publicis

Fanuc Robotics

Banque Générale du Luxembourg

Banque Générale du Luxembourg

SUPPORT: presse ACCOUNT MANAGER: Marithé d’Amato; ART DIRECTOR: Didier Leclercq; COPYWRITER: Frédéric Thill; INFOGRAPHISTE: Diane Welfringer

SUPPORT: presse; ACCOUNT MANAGER: Marithé d’Amato; ART DIRECTOR: Stéphane Joiris; COPYWRITER: Stéphane Lefebvre, Frédéric Thill; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: Xavier Harcq

SUPPORT: Presse; ACCOUNT MANAGER: Anne de Bourcy; ART DIRECTOR: : Didier Leclercq COPYWRITER: Frédéric Thill; INFOGRAPHISTE: Didier Puziak; PHOTOGRAPHE: Frank Weber

Mikado Publicis

Chèque Resto

SUPPORT: presse; ACCOUNT MANAGERS: Jean-Luc Mines, Anne de Bourcy; ART DIRECTOR: Stéphane Joiris; COPYWRITER: Stéphane Lefebvre; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: Bernard Foubert

88 Communication

paperJam 09.2003

Mikado Publicis

Banque Générale du Luxembourg

Mikado Publicis

SUPPORT: Abribus et presse; ACCOUNT MANAGER: Dominique Godin, Marithé d’Amato; ART DIRECTOR: Didier Leclercq; COPYWRITER: Frédéric Thill; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: Xavier Harcq

SUPPORT: presse; ACCOUNT MANAGER: Nadia Van de Berg; ART DIRECTOR: Stéphane Joiris; COPYWRITER: Stéphane Lefebvre; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: stock, Frank Weber

Pizza Hut


communication.qxd

10.09.2003

12:36 Uhr

Mikado Publicis

Mobilux

SUPPORT: presse; ACCOUNT MANAGER: Simone Steinmetz; COPYWRITER: Stéphane Lefebvre; GRAPHIC DESIGNER: Vincent Mertz; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: stock

Mikado Publicis

Mobilux

SUPPORT: presse ACCOUNT MANAGER: Simone Steinmetz; ART DIRECTOR: : Stéphane Joiris; COPYWRITER: Frédéric Thill; GRAPHIC DESIGNER: Maxime Lorenzini; INFOGRAPHISTE: Olivier Debuys; PHOTOGRAPHE: Frank Weber

Seite 89

Orbite Conseil

Orchestre Philharmonique du Luxembourg

SUPPORTS: Affichage, brochures, annonces; ACCOUNT MANAGER: Bob Gillen; ART DIRECTOR: Christian Delcoigne; GRAPHISTE: Sabina Palanca

Orbite Conseil

Ville de Luxembourg

SUPPORT: Affichage, annonces, bâche, décoration de bus, guide, dépliant, distribution par promobikes, spot radio, spot TV/Cinéma, Internet; ACCOUNT MANAGERS: Bob Gillen, Christine Tiravy-Cordier; ART DIRECTOR: Christian Delcoigne; COPY WRITER: Fabrizio Zanier; GRAPHISTE: David Carpentier; PHOTOGRAPHE: Frank Weber

paperJam 09.2003

Communication 89


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 090

coverstory

Une rentrée électorale  Dernière ligne droite pour le gouvernement et l’opposition avant les élections législatives de juin 2004. A 9 mois de l'événement, paperJam fait le point. TEXTE LA REDACTION

Un gouvernement qui se dit satisfait de son action au cours des quatre dernières années et promet de mettre les bouchées doubles avant la fin de son mandat en juin prochain, une opposition qui pointe du doigt les ratés et les omissions du gouvernement et appelle à l’alternance… Les résultats de la consultation effectué par paperJam auprès des partis politiques et de certains ministères ne laissent planer aucun doute: la rentrée politique se fera sous le signe des élections de juin prochain, même si Jean-Claude Juncker ne semble pas pressé d'entrer en campagne.

La coalition entre le CSV et le DP gouverne le pays depuis juin 1999, lorsque le parti libéral remplaça les socialistes aux côtés du parti chrétien-social. Après d’âpres négociations et discussions, qui durèrent plus de deux mois, les deux partis présentèrent finalement un programme de coalition ambitieux (à consulter sur http:// www.gouvernement.lu/gou vernement/programme/index.html). On se rappelle que les débuts furent laborieux. D’abord, parce que le DP, contraint aux rangs de l’opposition pendant quinze ans,

découvrait la responsabilité gouvernementale. Ensuite, parce qu'au sein du CSV, et le Premier ministre Jean-Claude Juncker en tête, on ne faisait pas trop d’efforts pour cacher un certain agacement de devoir composer avec le parti libéral. De surcroît, le DP avait axé sa campagne sur plusieurs dossiers porteurs – la fonction publique, l’éducation nationale, les transports pour ne citer que ces exemples – en taxant la coalition sortante de dilettante. Il fallut donc aux deux nouveaux "partenaires" un temps d’adaptation.

Répartition des sièges à la Chambre des Députés depuis 1974 Source: Service information et Presse du Gouvernement

Parti socialdémocrate 8,4% Parti communiste 8,4%

Socialistes indépendents 1,6 % Parti socialdémocrate 3,3% Parti communiste 3,3%

Enrôlés de Force 1,6 %

Parti communiste 3,1 % Parti Vert Alternatif 3,1%

CSV 30,5% CSV 40,6% LSAP 23,7%

DP 21,8 %

DP 23,7 % LSAP 28,8%

1979

1974

59 SIEGES

59 SIEGES

090 Coverstory

DP 25,4%

paperJam 09.2003

LSAP 32,8 %

1984 64 SIEGES

CSV 39%


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 091

coverstory  Après que tout un chacun – majorité d’un côté, opposition de l’autre – ait finalement trouvé sa place sur l’échiquier politique luxembourgeois, un événement non prévu a cependant surgi, changeant quelque peu la donne : la crise économique internationale qui a, logiquement, aussi affecté le Luxembourg. Alors que le gouvernement avait un mal fou, au début de son action, à gérer l’épineux dossier "Le Luxembourg des 700.000 habitants", cette perspective s’essouffla aussi vite que le taux de croissance de l’économie nationale. Il est vrai que la prédiction de cette "explosion" de la population s’expliquait par la nécessité d’importer de la main d’œuvre étrangère. Il n’en reste pas moins vrai que les débats sur le maintien du haut niveau de vie luxembourgeois allaient peser sur presque tous les dossiers de taille en cours : réforme fiscale (réalisée au-delà des prévisions initiales), accords salariaux au sein de la fonction publique, réforme du système des retraites, éducation, grands chantiers – comme la reconversion des friches industrielles – mais aussi politique européenne avec notamment un accord trouvé sur la fiscalité sur l’épargne qui maintient, à terme, le secret bancaire.

Parti communiste 1,6%

Quelles sont, selon les acteurs de la vie politique, les réalisations du gouvernement au cours des quatre dernières années, quels sont les ratés et quelles sont les omissions ? A neuf mois de l’échéance électorale, nous avons posé ces questions aux partis politiques. Dans le même temps, nous avons demandé à quelques uns des ministres – Jean-Claude Juncker, Premier ministre et Lydie Polfer, vice Premier ministre en tête – de tirer un bilan personnel de leur action de ces quatre dernières années. Sans surprise, les accomplissements majeurs fièrement présentés par les partis de la majorité et les membres du gouvernement sont aussi ceux qui récoltent le plus de critiques de la part de l’opposition. Que ce soit l’université de Luxembourg, saluée en tant que telle mais décriée à cause de son organisation; l’éducation nationale pour laquelle l’opposition dit n’avoir encore rien vu de la "grande offensive" annoncée; les tergiversations en ce qui concerne la politique des transports; les accords salariaux au sein de la fonction publique ou encore une réforme fiscale trop poussée et trop injuste: l’opposition est en train d'aiguiser ses canines en ce début de campagne, tandis que le gouverne-

Déi Gréng GLEI/GAP 8,3%

Déi Gréng 8,3%

Déi Lénk 1,6%

ADR

,6% ADR 6 % ,3 P 3 3% GA I 3, E GL

8,3%

DP 18,3%

ment met en vitrine ses réalisations. Côté regrets, opposition et majorité sont toutefois d’accord en ce qui concerne les questions sociétales. Euthanasie, contrat de partenariat (le "Pacs" à la luxembourgeoise) ne sont que deux des domaines où le gouvernement admet avoir des difficultés pour agir. Mais ces sujets de société sont tellement imprégnés par les idéologies des partis et par la conscience de tout un chacun, qu’il ne faut sans doute pas s’attendre à ce que des lois viennent régler ces domaines si peu de temps avant les élections. La campagne à venir s’annonce donc chaude, aussi en ce qui concerne le dossier "société de l’information". eLuxembourg et eGovernment sont – à en croire les regrets du Premier ministre – encore assez loin d’être au point. Peu avant la mise sous presse du présent paperJam, et alors que les sondages étaient déjà réalisés, le directeur du Centre informatique de l’Etat, Felix Schumacher a démissionné de son poste avec fracas. Il accuse l’Etat de ne pas mettre à disposition les moyens nécessaires et regrette une absence de volonté politique. Une décision qui risque de faire des vagues, la société de l’information étant un des dossiers prioritaires du gouvernement... 

CSV 35%

CSV 36,6%

CSV 31,6%

ADR 11,6%

DP 20% LSAP 21,6% LSAP 30 % LSAP 28,3%

1989 60 SIEGES

1994 60 SIEGES

DP 25%

1999 60 SIEGES

paperJam 09.2003

Coverstory 091


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 092

coverstory

"Il est plus facile de gouverner lorsque les caisses ne sont pas remplies"  Jean-Claude Juncker, le premier ministre se réjouit d'avoir misé sur une certaine prudence même au plus fort des fastes années d'antan. Sa marge de manœuvre budgétaire n'en est que plus grande… ENTRETIEN JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Depuis le 20 janvier 1995, date à laquelle il succéde à Jacques Santer, appelé à présider la Commission européenne, Jean-Claude Juncker se trouve au sommet de l'Etat luxembourgeois. D'abord en compagnie des socialistes, deuxième parti du pays au terme des élections de 1994, puis avec les libéraux, le DP revenant aux affaires en 1999 après une longue parenthèse de 15 ans. Au sortir du délicat exercice d'établissement du budget 2004, et à l'entrée de la dernière ligne droite de la présente législature, le premier ministre luxembourgeois dresse, sans surprise, un bilan globalement positif de son action, même si le dossier de la réforme des retraites, notamment, ne semble pas lui donner entière satisfaction. "Je fais mon travail" prévient-il à l'attention de ceux qui pourraient croire que l'approche des échéances électorales pourrait bouleverser ses priorités. Ce n'est que pour les toutes dernières semaines avant la date fatidique du 13 juin 2004 que le premier ministre, âgé de 49 ans, annonce son intention de s'impliquer dans une campagne qui s'annonce indécise.

092 Coverstory

paperJam 09.2003

Monsieur Juncker, quel regard portez-vous sur les quatre années passées depuis les dernières élections? Sur l'essentiel, le gouvernement s'est montré à la hauteur, puisqu'il a, au rythme que les circonstances l'autorisaient à avoir, exécuté son programme, celui sur lequel les deux partis de la coalition s'étaient mis d'accord. Je retiendrais surtout la réforme fiscale qui a été opérée en 2001 et 2002, et qui, dans son ensemble, a amoindri la charge fiscale de 3,5% de PIB. Mais je note aussi que la plupart des lois que nous étions supposés faire adopter par le parlement l'ont été dans différents domaines. Je suis donc globalement satisfait, sans cacher qu'il faut, dans le travail fait, garder une certaine mesure qui doit se caractériser par un sens profond de l'autocritique. Quels sont justement ces points que vous auto-critiqueriez ? Je crois que quelques sujets ont été traités avec une certaine légèreté. Je pense, par exemple, à la réforme des retraites qui pèche par l'ab-

sence de critères se fondant sur le développement durable et la soutenabilité à long terme. Mais gardons à l'esprit que des correctifs, si correctifs il devait y avoir, sont toujours possibles, pour 2006, conformément aux conclusions de la table ronde sur les pensions. Il reste encore neuf mois avant les prochaines échéances électorales. Selon vous, que doit-il être encore réalisé dans cet intervalle de temps à la fois court et long? Nous avons introduit au parlement quelque 150 projets de loi. Par conséquent, il y aura un travail législatif considérable à tenir, dont un certain nombre de réformes d'importance. Je veux notamment parler de celles qui concernent la protection des victimes ou bien le "partenariat". J'ai également déposé un projet de loi sur le référendum, que je souhaite voir aboutir avant la fin de la session parlementaire. Mais je ne tiens pas trop à donner de quelconques priorités, car bon nombre de projets mériteraient d'entrer dans  le Mémorial.


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 093

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 093


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 094

coverstory  Dans ces mêmes colonnes, en janvier 2001, vous aviez souhaité l'aboutissement de ces grands projets d'ordre sociétal pour cette année 2003. Il y a donc, visiblement du retard… Oui, mais le retard a été pris non pas parce que le gouvernement n'aurait pas exécuté ses intentions dans des délais raisonnables, mais parce que le Conseil d'Etat n'a pas encore donné son avis! Il devrait le faire pour la fin de l'année, mais, à ce que je sache, il n'en n'a pas encore commencé l'examen. Il est clair que ces projets sociétaux, sur le partenariat ou le divorce, doivent être vite conclus. Sans oublier que j'espère toujours que nous aurons la force pour nous mettre d'accord sur un projet de loi concernant la fin de la vie. C'est une entreprise difficile, car elle fait intervenir des éléments convictionnels et des éléments de sensibilité particulière. Je voudrais que cela se fasse sans pression politique malsaine, puisque je pense que la décision individuelle de chaque parlementaire ne relève pas de son parti politique, mais plutôt de sa conscience propre.

Et qu'en est-il du dossier eluxembourg? On en parle, mais on sent qu'il a toujours un peu de mal à vraiment décoller… Tous les gouvernements européens qui se sont attelés à cette tâche sont déçus, car le rythme des projets n'est pas celui souhaité. Je sais que les ministres qui sont directement compétents y travaillent activement. Il y a eu des avancées substantielles, mais tout cela mériterait d'être encore accéléré. D'importants moyens budgétaires ont été mis à la disposition de cette politique, mais il y a des blocages un peu partout, à la fois psychologiques et techniques, car cela présuppose la disposition de tout un chacun de se jeter dans les bras de ce nouveau monde. Ceux qui, sur un poste de travail particulier, travaillent selon les mêmes méthodes depuis plusieurs décennies, ont parfois du mal à adopter le profil du changement. Mais j'ai bon espoir qu'il y ait rapidement des avancées peut-être pas spectaculaires, mais administrativement saines. Globalement, le Luxembourg continue de souffrir d'un certain déficit

094 Coverstory

paperJam 09.2003

d'image lié notamment à l'importance de son secteur financier et il n'y a guère que l'association Profil pour revendiquer, dans ses attributions, la promotion de la place. Ne serait-il pas plus efficace d'envisager la création d'une véritable agence nationale de promotion du pays? Je ne sous-estime pas l'importance que peuvent avoir le marketing et la publicité bien faits. Mais je considère que cela ne passe pas par des prospectus, des brochures, des films ou des annonces publicitaires, mais plutôt par les éléments de contenu dont le gouvernement imprègne sa politique. Nous avons ainsi, notamment, trouvé un accord sur la fiscalité de l'épargne qui nous donne pleinement satisfaction, tout en servant les intérêts fondamentaux de l'Europe. On constate aussi que le Luxembourg figure parmi les quelques rares pays au monde à consacrer plus que 0,7% de son PIB à l'aide au développement. Par ailleurs, le pays n'exporte pas d'armes… Je crois donc que sur un certain nombre de sujets, nous avons des éléments à faire valoir. Peut-être ne les mettonsnous pas suffisamment en exergue, mais ils constituent l'étoffe dont doit être faite l'image de marque du pays. Ceux qui à l'étranger considèrent le Luxembourg comme un paradis fiscal et un alignement de 180 banques sur les trottoirs, ne prennent sans doute pas la mesure totale du pays et de ses réalités profondes. Vous gouvernez depuis quatre ans avec un Parti démocratique qui n'avait plus été au pouvoir depuis 1984. Les choses se sont-elles toujours aussi bien passées que cela semble être le cas aujourd'hui ? Mon parti a gouverné pendant quinze années avec le parti socialiste. Cela créé forcément des liens, des complicités, le tout devant être exercé dans l'intérêt bien compris du pays. Nous avons eu des débuts un peu plus difficiles avec le parti libéral, ce qui était normal, puisque après tout, il constituait l'essentiel de l'opposition parlementaire pendant ces quinze années. Lorsque vous passez du jour au lendemain des bancs de l'opposition à celui du gouvernement et qu'il faut partager ces bancs avec ceux que vous avez combattu les quinze années pré-

cédentes, il est évident qu'il faut un certain laps de temps pour apprendre ces nouvelles complicités devant continuer à servir les intérêts du pays. Cette phase de démarrage un peu plus sensible ne fut pas très longue et le gouvernement a trouvé vite son rythme. Aujourd'hui, je ne vois pas en quoi la collaboration que nous avons avec les libéraux serait moins intense et moins bénéfique pour le pays que celle que nous avons eu avec les socialistes. L'actuelle coalition se trouve confronté à une situation économique nouvelle, bien loin de la période faste de ces dernières années. Partant du principe que "gouverner c'est prévoir", aviezvous anticipé un tel revirement de conjoncture et cela a-t-il compliqué la façon de gouverner? Il est plus facile de gouverner lorsque les caisses ne sont pas remplies. Une observation superficielle de l'action politique amène à croire que tout est facile en période de haute conjoncture. Or, je constate que, si en période de haute conjoncture, vous devez dire non à un groupe particulier de citoyens, ce que j'ai été amené très souvent à faire, vous récoltez l'incompréhension. Alors que si vous êtes à basse conjoncture, tous ceux qui ont des intérêts légitimes à faire valoir à l'égard de l'Etat ont une meilleure compréhension de l'impossibilité de faire certaines choses. Par ailleurs, je constate, dans de très nombreux entretiens avec mes concitoyens, qu'ils ont une confiance prononcée dans la façon de faire de ceux qui ont accumulé, au cours des années, l'expérience qu'il faut pour sortir l'économie de la situation malencontreuse dans laquelle elle se trouve aujourd'hui. Ils constatent, entre autres, que ceux qui, aujourd'hui gouvernent, ont pris les devants lorsque le pays se trouvait dans une situation économique largement plus favorable qu'aujourd'hui. D'abord, sur les vingt dernières années, nous n'avons pas alloué toutes les recettes fiscales que nous avions à notre disposition à des politiques onéreuses qui auraient trouvé l'approbation facile de nos concitoyens. Nous avons préféré constituer des réserves. Cette politique, on ne s'en rappelle plus, fut toujours très contestée, 


PWC

08.09.2003

14:49 Uhr

Seite 1

Open up… to creative learning.

PwC ACADEMY est une entité multilingue spécialisée dans le développement du capital humain et de la formation. En tant qu’acteur de référence de PricewaterhouseCoopers dans le domaine des services professionnels, notre valeur ajoutée repose sur l’expérience de nos formateurs, la flexibilité de notre offre de produits et de services liés à la formation, notre savoir-faire en termes de gestion des compétences, le design de notre infrastructure pédagogique et notre expertise dans la mise en place de systèmes informatisés de gestion de la formation. Nous avons estimé que le moment était venu d’intégrer cette diversité de compétences en une offre unique et de mettre sa plus-value incomparable à la disposition de nos clients. PwC ACADEMY est partenaire officiel de lifelong-learning.lu, le portail de la formation professionnelle continue.

www.pwcacademy.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 096

coverstory 

puisque lors de la dernière campagne électorale, on nous a accusé de gérer l'Etat comme si l'Etat était une caisse d'épargne. Or, nous avons toujours dit que l'hypothèse d'une période économique maussade n'était pas à écarter et qu'il fallait donc avoir des réserves financières à notre disposition. C'est pourquoi, alors que l'état de l'économie est des plus déplorables en Europe, nous pouvons financer les budgets 2003 et 2004 sans être dans l'obligation de déchirer, comme tous nos voisins doivent le faire, le tissu social et les éléments de protection dont bénéficient ceux qui habitent le Luxembourg.

Il n'empêche que l'élaboration du budget 2004 n'a pas du se faire dans la simplicité… Techniquement, il a peut-être été plus difficile et nous avons dû, Luc Frieden et moi-même, déployer un peu plus d'efforts. Mais encore une fois, il a été plus aisé de dire non à partir du moment où nous ne disposions pas de moyens presque illimités. Il y a d'ailleurs beaucoup de compréhension dans le pays et je dois dire qu'au cours des quelques semaines de préparation de ce budget, les ministres comprenaient mieux, de jour en jour, l'impossibilité de faire certaines choses. Nous avons donc pu réduire les propositions budgétaires qui avaient été avancées par les différents départements ministériels de 23% à 2,03%. Si vous mettez en compte que l'inflation sera de 1,4% à 1,6%, vous mesurez que l'augmentation réelle du budget avoisine les 0,5%, ce qui est la progression budgétaire la plus timide depuis 1987. Nous avons par ailleurs décidé, pour 2004, de lever un nouvel emprunt, mais sans augmenter le niveau de la dette de l'Etat luxembourgeois, parce que nous levons exactement le montant que nous remboursons en 2003 sur la dette, grâce au fonds de la dette, alimenté notamment part les plus-values de recettes que nous avons réalisé. Aucun autre Etat en Europe n'est capable d'emprunter sans s'endetter davantage, ce qui revient à dire que nous sommes beaucoup mieux préparés que tous les autres pays européens au repli conjoncturel que nous avons observé.

096 Coverstory

paperJam 09.2003

Tout ceci étant dit, il faut aussi savoir que nous avons également accepté que des réserves fiscales se constituent, dans la mesure où nous n'avons pas appelé toutes les recettes fiscales dues, notamment dans le secteur bancaire, ce que nous sommes, du reste, en train de faire. Hormis la parenthèse 1974-1979, le Parti chrétien social est au pouvoir depuis 1946. N'est-il pas difficile, dans ces conditions, de mettre en œuvre le projet de modernisation lancé courant 2000? Un parti politique qui est au pouvoir sur une si longue période est, en effet, toujours menacé d'érosion, par une attitude qui consisterait à considérer que la présence au pouvoir est une loi naturelle. Or, sur ces dernières années, mon parti a su faire l'inventaire critique de sa propre action politique, et se remettre en cause sans que cela n'ait donné lieu à des évolutions qui auraient été remarquées à l'extérieur. Il y a eu en notre sein un vrai dialogue porté par un sentiment profond d'autocritique nécessaire, qui fait que nous avons su adopter un profil qui fait du PCS un parti qui, des deux pieds, s'est installé sur les terrains mouvants de la modernité. A ma connaissance, du reste, le PCS luxembourgeois est le seul parti démocrate chrétien qui ait déposé des lois sur le partenariat, l'union libre, alors que dans les autres pays, ces partis dits "conservateurs" ont plutôt tendance à lutter conter ces changements nécessaires dans la société. Qu'est-ce que représente, justement, aujourd'hui, le "C" du CSV? Le "C", dans l'enseigne de mon parti, n'est pas une lettre qui ferait référence à la catholicité. Chrétien et catholique ne sont pas synonymes. Le "C", pour moi, est une certaine façon de voir le monde, qui inclut l'idée que ceux qui n'ont pas de dimension verticale, ne sont pas croyants, peuvent sans problème aucun être membre de mon parti, à partir du moment où ils partagent les mêmes valeurs. Je sais, du reste, que dans d'autres partis qui fonctionnent sans référence transcendantale, il y a beaucoup de monde qui partage les mêmes valeurs. Le "C" n'est donc pas un facteur d'exclusion, mais un facteur d'inclusion.

J'aimerais que les socialistes puissent dire autant de leur "S" et le parti libéral autant de sa référence libérale. Le pays va bientôt entrer en campagne électorale. Comment le CSV entend-il mener cette campagne? Sur ce point là, je ne suis pas l'interlocuteur qu'il vous faut! La campagne est l'affaire du parti et pas du gouvernement ou du premier ministre. Et d'ailleurs je ne me sens pas en situation de devoir, à partir du premier septembre, me vouer corps et âme à une campagne électorale que je jugerai prématurée. Il restera neuf mois pour gouverner et je ne compte pas me consacrer à la campagne électorale avant le mois d'avril ou de mai. Je préfère, non pas garder mon calme, car je ne le perdrai pas en avril et en mai, mais faire mon travail sans devoir à chaque instant me consacrer à des joutes oratoires. Je ne consacrerai que quelques semaines à la campagne électorale. Je ne considère pas que les élections, en démocratie, soient synonymes de crise, bien au contraire. J'ai donc d'autres chats à fouetter que de penser du matin au soir à ces élections. Vous voyez-vous repartir pour un nouveau mandat de cinq ans à la tête du gouvernement? Si mon parti le veut, je serai évidemment candidat à ma propre succession. Mais cela dépendra aussi du choix des Luxembourgeois et non pas du mien. Comment envisagez-vous la rentrée politique de cet automne? Je n'aime pas cette façon de diviser le temps. Pour moi il n'y a jamais de rentrée politique, car il n'y a jamais de sortie. Je fonctionne normalement lorsque d'autres se sentent poussés à marquer d'un sceau particulier le temps de la rentrée politique. Il est curieux de voir que les périodes politiques sont subdivisées en rentrées et en sortie et que tout le monde sonne la rentrée politique, mais que personne ne rend attentif les citoyens au moment de la sortie. Je n'ai encore jamais vu des hommes politiques déclarer qu'ils se dirigent vers la sortie. Les politiques semblent être faits pour les rentrées perpétuelles. Je ne participe pas à ce que j'appellerai ces "épisodismes". 


03.7435-237x168-EN

06/05/2003

14:44

Page 1

More power. There’s a new global standard in express delivery, freight and logistics. DHL Worldwide Express, global leader

in air express, Danzas, global leader in air and ocean freight, and Deutsche Post Euro Express, European leader in parcel delivery, have joined together under the name DHL to offer an even better all-round service. We can now offer you more performance, more service and more options in more than 220 countries. So whatever your needs, we can meet them. Visit us at www.dhl.lu to get the power of DHL behind your business.


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:00 Uhr

Seite 098

coverstory

"Nous avons apporté un regard neuf"  Lydie Polfer, vice-première ministre, également présidente du parti démocratique, estime que sa formation a redonné un nouvel élan à la vie politique luxembourgeoise. ENTRETIEN JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Elue députée à l'âge de 26 ans, puis bourgmestre de la ville de Luxembourg, en 1982, alors qu'elle n'était pas encore âgée de 30 ans, Lydie Polfer est entrée dans la vie politique de manière plutôt précoce. Après 17 années passées à la tête de la capitale luxembourgeoise, sa carrière prit un autre tournant lorsqu'elle entra au gouvernement, en 1999, en sa qualité de président du parti démocratique, à la tête duquel elle avait été élue en 1994. Une position qui la propulsa directement aux fonctions de vice-premier ministre, en même temps que lui furent confiés les portefeuilles des Affaires étrangères et du Commerce extérieur, d'une part et de la Fonction publique et la Réforme administrative d'autre part. Alors que vont bientôt s'achever ses premiers mandats gouvernementaux, Lydie Polfer, 51 ans, mesure l'importance qu'a pu représenter, pour la bonne marche politique du pays, le "regard neuf" porté par un parti longtemps collé sur les bancs de l'opposition. Madame Polfer, quel regard portez-vous sur les quatre années de gouvernement écoulées? Je constate que notre pré-bilan est pour le moins positif, puisque nous avons réalisé la très grande partie des projets et réformes proposés. Beaucoup de dossiers ont connu des avancées significatives et cela a été grandement facilité par notre

098 Coverstory

paperJam 09.2003

présence au sein du gouvernement. Je citerai en exemple la réforme fiscale, qui a été une des réalisations majeures de ce gouvernement et je suis sûre que les gros efforts qui ont été consentis et les allègements significatifs qui ont été réalisés, tant pour les entreprises que pour les particuliers, n’auraient pas eu la même ampleur sans notre présence dans la coalition. D'autres dossiers, qui ont trop longtemps été bloqués et qui ont empoisonné la vie politique, ont été bouclés: je pense par exemple à la pension-vieillesse. On a essayé de diviser le pays, jeunes contre vieux, privé contre public: au final, les propositions qui ont été formulées ont trouvé l'aval de la très grande majorité du pays et nous avons agi en responsables, puisqu'il demeure la possibilité d'apporter des correctifs si la situation l'exigeait. L'éducation est un autre dossier que nous avons favorablement fait évoluer, au prix d'une vraie prise de conscience collective de tous les partenaires de l'école: enseignants et élèves, bien sûr, mais également parents d'élève et responsables politiques. Les premiers effets positifs se dégagent; l'augmentation du taux de réussite dans l'enseignement technique en est la preuve. Les reformes, notamment au niveau du régime linguistique de certaines formations constituent une étape d'un processus plus vaste, lequel est loin d'être achevé.

Un autre de nos soucis, en 1999, était le thème de la sécurité: on nous accusait même de rendre l'opinion trop attentive à certaines situations et de ne pas apporter de solutions appropriées. Nous avons donc imposé, dans l'accord de coalition, l'engagement de 60 policiers supplémentaires par an mais aussi renforcé l'appareil judiciaire. C'était indispensable, car une justice qui fonctionne bien est un élément essentiel dans un Etat de droit, pour une société juste et équitable. On peut encore citer un autre dossier qui a pesé sur la vie politique pendant de nombreuses années: celui de la réforme de la fonction publique. Nous avons su ramener le calme et la motivation de nos fonctionnaires. Il est évident que pour qu'une administration soit efficacement au service de la population, il faut des fonctionnaires compétents, engagés et motivés, qui en tant qu'employés se sentent soutenus par leur employeur, c'est-à-dire les citoyens! En 2002, un sondage a montré que plus de 85% des Luxembourgeois estimaient que l'administration fonctionnait bien. C'est le meilleur compliment qui soit, mais c'est aussi une source de motivation. Nous avons conclu deux accords salariaux, ce qui n'était plus arrivé depuis 1992, et entrepris des modifications significatives dans le statut même des fonctionnaires. On peut enfin mettre en exergue l'énorme travail de Carlo Wagner 


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 099

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 099


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 100

coverstory  au ministère de la Santé, qui a notamment établi la première carte sanitaire de ce pays, qui ne pourra qu'améliorer la qualité des interventions et des soins du patient. J'espère que dans les prochains mois, on pourra d'ailleurs voter définitivement le projet du centre de rééducation qui me tient à cœur depuis bien longtemps. J'ai vu comment le centre de rééducation de Hamm est devenu, avec le temps, victime de son propre succès…

Vous êtes à la tête de la diplomatie luxembourgeoises. Quelles sont, plus spécifiquement, les satisfactions que vous pouvez retirer de votre action au niveau du ministère des Affaires étrangères? Au cours de ces quatre années, je pense être parvenue à élargir les bons contacts que nous avons avec nos partenaires européens et internationaux. Pour un petit pays comme le nôtre, il est évident que cela revêt une importance primordiale de pouvoir s'appuyer sur de tels partenaires et alliés: plus un pays est petit, plus il a besoin d'amis sûrs. Notre intégration dans l'Union européenne nous donne le cadre économique et politique pour bâtir notre prospérité; notre présence au sein de l'OTAN nous apporte la sécurité militaire. Enfin, nous sommes membres fondateurs des Nations Unies... J'ai aussi cherché à établir des contacts de confiance et très proches avec les futurs nouveaux Etats membres, car il est également essentiel d'avoir de bonnes relations de confiance avec les représentants de ces pays. Ces dernières années, nous avons, par exemple, multiplié par dix le montant de nos échanges économiques avec la Hongrie ou encore la République tchèque. Je tiens aussi à souligner le rôle que le ministère a joué dans la préparation de la Convention européenne et dans la conférence intergouvernementale de Nice, qui a débouché sur le Traité de Nice en 2000. Nous avons ainsi réussi à garder notre place autour de la table, là où les décisions sont préparées et là où les décisions sont adoptées. Je me permets de rappeler que le

100 Coverstory

paperJam 09.2003

Luxembourg est le seul pays avec l'Allemagne qui a conservé son nombre de députés au parlement européen et je ferais tout pour conserver cette situation lors de la prochaine conférence intergouvernementale qui va débuter le 4 octobre prochain à Rome. Enfin, je voudrais souligner l’importance de l'accord signé entre les autorités luxembourgeoises et européennes quant au maintien et au renforcement des services de la Commission européenne au Luxembourg. Le Luxembourg a également pris position dans la récente crise irakienne. Pas facile quand on a comme voisins la France ou l'Allemagne… Dans cette crise internationale, je me suis attelée à la tâche de convaincre le gouvernement, dès le début que, nous ne pourrions soutenir une action militaire commune qu'avec l'aval des Nations unies et que, si certains de nos partenaires voulaient faire une action en dehors de ce cadre, nous ne pourrions l'approuver. Ce fut donc la position du gouvernement lorsque l'attaque de la coalition a été menée contre l'Irak. Certes l’Union européenne s’est trouvée dans une situation extrêmement délicate alors que tous ne partageaient pas cette opinion. Cela ne nous a pas empêché de rester en contact avec ceux de nos alliés, dont nous ne partagions pas forcément les vues. Au contraire. J'ai été reçue, à la mi-juillet, par Colin Powell, à Washington, et tout le monde a pu voir que cet entretien s'est passé dans la meilleure atmosphère possible. On peut donc, avec un certain doigté, et en prenant soin à la façon dont on le dit, garder des contacts de confiance avec des partenaires même si on ne partage pas leurs points de vue sur certains dossier. Aujourd'hui, je pense qu'il est essentiel qu'Européens et Américains retrouvent le chemin d'un dialogue plus fructueux et plus intense. Ne subsiste-t-il pas quelques regrets au vu de ce qui a été accompli ces dernières années?

La perfection n'est pas de ce monde. Les choix politiques et leur réalisation concrète méritent toujours qu'on y revienne et qu'on voit si ce que nous voulions faire s'est développé, dans la réalité, comme nous l'avions souhaité. Il est vrai que certaines choses prennent plus de temps. Par exemple, j'aurai bien évidemment souhaité faire voter déjà en 2002 la réforme du statut de fonctionnaire, mais il arrive que le processus démocratique prenne du temps! J'espère bien, par ailleurs, que certains dossiers en cours ayant fait partie du programme pourront encore être réalisés. Je pense, par exemple, à des thèmes de réforme de société, comme le contrat de partenariat ou l'euthanasie. La Commission de la Chambre a analysé ce dernier dossier de façon très précise. Il convient donc d'en faire maintenant un texte applicable, mais je crois que nous avons trouvé une réponse équilibrée aux situations très délicates et difficiles qu'on retrouve en fin de vie, tant pour le malade que le personnel médical et les proches. On ne peut pas dire qu'il n'y ait qu'une seule solution et nous devons pouvoir répondre à la grande diversité des situations et des demandes, en n'oubliant pas que l'homme et sa dignité doivent être toujours au centre de nos efforts et nos préoccupations. Le Parti Démocratique que vous présidez a passé quinze ans dans l'opposition avant de rejoindre le CSV dans la coalition gouvernementale. La transition a-t-elle été aisée? La plupart des membres du gouvernement ont une solide expérience de la vie politique. Le travail ne change pas tellement, qu'ils soient dans l'opposition ou au gouvernement: cela consiste toujours à analyser des dossiers, les traiter, consulter et savoir, ensuite, prendre une décision après avoir dialogué le plus possible, de manière à avoir une vue la plus complète possible des problèmes et des objectifs que l'on veut obtenir. Je pense que le regard neuf que nous avons pu apporter est un 


CEPL

09.09.2003

15:10 Uhr

Seite 1


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 102

coverstory  avantage. Après quinze ans au pouvoir, on n'a plus la même vision des choses et il arrive un moment où il devient essentiel de pouvoir apporter un autre approche. Lorsqu'on est dans l'opposition, forcément, et c'est le propre d'un système démocratique, on regarde les côtés les moins positifs de certaines décisions. Quand on a trop longtemps porté le même regard sur certains dossiers, il arrive alors qu'on soit sur la défensive et qu'on se borne à suivre des méthodes parfois anciennes ou dépassées. Le fait, pour nous, d'être entrés au gouvernement sans ces a priori est une grande chance. Mais il faut aussi savoir être réaliste. A la ville de Luxembourg, j'ai très bien travaillé pendant 17 ans avec le CSV… Tout n'est pas noir et tout n'est pas blanc! Il convient toujours de composer avec plusieurs réalités et de garder à l'esprit que le travail politique est avant tout la recherche d'un consensus qui devrait être aussi large que possible, d'où l'importance que mon parti accorde au dialogue, à l'écoute et à la consultation avant la prise de décision. Notre parti a toujours eu comme méthode d'éviter les a priori et d'essayer d'être capable de regarder les problèmes tels qu'ils se posent pour les gens concernés. Si on ne regarde pas, prioritairement, au travers des lunettes politiques des partis, mais si on se focalise plutôt sur les problèmes en eux-mêmes et les gens que cela concerne, il n'est pas si difficile de trouver un terrain d'entente. Il y a, bien sûr, parfois, des intérêts contradictoires, mais mon expérience m'a montré qu'il n'y a qu'avec le dialogue qu'on peut faire comprendre aux gens la complexité de certains dossiers. On vit dans un monde compliqué et les solutions évidentes ou faciles sont plutôt rares.

Gouverner aux côtés d'un parti aussi médiatique et imposant que le CSV, est-ce aisé? Au niveau national, Le CSV est le parti le plus important du pays. Mais au cours des dernières élections, dans la circonscription du

102 Coverstory

paperJam 09.2003

centre, ce ne fut pas le cas! Rien n'est prédéterminé et ne perdons pas de vue que même s'il est toujours le parti le plus important, le CSV a régulièrement perdu des voix à chaque élection depuis 1979. Là encore, il ne faut pas se laisser obnubiler par une certaine machine. Notre volonté, ces dernières années, a été de travailler d'abord, sans forcément nous soucier d'être le plus médiatique possible. Nous avons un excellent programme, un programme conséquent, et il faut le réaliser! Nous avons beaucoup travaillé et nous allons nous employer à le dire. L'engagement de Jean-Claude Juncker sur les questions européennes n'a-t-il pas, aussi, constitué un certain empiètement sur votre propre rôle en tant que ministre des Affaires étrangères? Non, car en l'occurrence, M. Juncker est tout à fait dans le rôle qui est inscrit dans les traités européens. Mais c'est bien au ministère des Affaires étrangères que les dossiers sont préparés et les positions que nous prenons sont discutées auparavant en Conseil du Gouvernement. Et c'est aussi votre ministère qui est en première ligne pour la préparation de la présidence européenne de 2005… Oui, et cela nous accapare déjà énormément. Plusieurs groupes de travail sont déjà en place, au niveau du ministère, évidemment, mais aussi sur un plan interministériel. Nous sommes en train de mettre en place la structure organisationnelle, pour tout ce qui touche aux thèmes à aborder, aux mesures de sécurité à prendre, aux lieux de réunion à réserver, aux premiers recrutements supplémentaires à réaliser … Les préparatifs vont bon train. La présidence est un énorme défi pour un pays comme le nôtre. La tenue des élections en juin 2004 n'est pas nécessairement un problème. Il est de toute façon probable qu'au moins un des deux partis de l'actuelle coalition soit encore là, mais ce qui compte c'est que les fonctionnaires en place, eux, seront toujours là quel que soit le gouver-

nement nommé. Ce sont eux qui , le cas échéant, feront la transition. Pour ces élections de juin, justement, comment la campagne s'annonce-t-elle? Dans un premier temps, nous allons nous attacher à bien expliquer tout ce que nous avons fait depuis quatre ans et tout ce que nous comptons encore faire dans les neuf mois à venir. Une fois ce bilan clairement exposé, nous présenterons un nouveau document de fond du parti. Il ne variera guère, dans les grandes lignes, de ce qui a été fait par le passé, mais il est indispensable de toujours réexpliquer ce qui différencie, dans l'approche, un parti libéral humaniste comme le nôtre par rapport à d'autres partis. Il y a ceux qui disent: "ne vous impliquez pas, on s'occupe de tout", ce n'est pas notre façon de voir les choses. Nous sommes persuadés que c'est en impliquant le plus possible les citoyens, ensemble, qu'on bâtira une société plus responsable, plus juste et plus humaine. En ayant à l'esprit que celui qui veut avoir la liberté doit également avoir la responsabilité! A contrario, celui qui abdique tout à d'autres ne sera plus maître de ses choix et ça, il faut toujours le rappeler, l'expliquer. Au mois de janvier, ensuite, nous fêterons les 100 ans de libéralisme au Luxembourg. Après, le temps sera venu de présenter notre programme. Ceci constitue une des grandes différences par rapport à 1999, où nous avions présenté notre programme dès l'automne 1998. Dans la mesure où nous sommes au gouvernement, il convient d'abord de faire les choses, de suivre le programme initial. Il sera bien temps, à trois mois des élections, de présenter le nouveau programme qui sera pour une bonne part la continuité des efforts déjà entrepris. Il convient d'être crédible dans la durée pour être efficace. Vous reverra-t-on aux mêmes fonctions en cas de succès de votre parti? Ce sont les électeurs qui détiennent la réponse, mais il est évident que je souhaite continuer ce qui a été commencé depuis quatre ans. 


04.09.2003

14:01

Page 1

MEDIATION S.A.

annonce_P&T_PaperJam

Gonflez vos ventes !

Consultation gratuite* par un spécialiste du Marketing Direct

au stand

Direct Mail des P&T à la

Bureautec

9A 11, FIL Hall 003 03.10.2 30.09. 0. 0 à 20h0 0 h 4 1 e d

• Découvrez les nombreux avantages du Direct Mail • Inspirez-vous des multiples études de cas

Prenez rendez-vous avec M. Xavier Lucron, spécialiste du Marketing Direct, au 8002 4400. * Nombre de places limité

L’impact immédiat

Informations sur notre Site Web: www.ept.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 104

coverstory

"Consolider le tissu productif existant"  Henri Grethen, 53 ans, ministre (DP) de l'Economie et des Transports depuis août 1999 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées à la tête de votre ministère, quelle(s) est (sont) la (les) réalisation(s) que vous jugez la (les) plus importante(s)? Le ministre de l'économie est un peu le "chief economist" au gouvernement, car il est en charge de la politique économique générale. Il m'incombe de veiller à la cohérence d'ensemble et au dosage des politiques publiques en vue d'assurer une croissance durable du pays. La compétitivité représente la clé de voûte du développement à long terme. Elle comprend surtout des dimensions structurelles qui permettent de soutenir la position concurrentielle de nos entreprises dans la durée: esprit d'entreprise; innovation et recherche; qualité des processus de production; compétence du personnel…. L'Etat peut créer un environnement favorable et aider les entreprises à se renforcer pour affronter la concurrence du marché unique. La diversification du tissu productif est un autre axe fondamental que j'ai continué à développer de manière sélective. Les visites de promotion ont permis de convaincre plusieurs dizaines d'entreprises de s'installer au Grand-Duché de Luxembourg. Mais, cela ne suffit pas: il est tout aussi important de retenir les entreprises déjà installées, de les encourager à investir et à se développer. C'est

104 Coverstory

paperJam 09.2003

la stratégie "endogène", misant davantage sur la consolidation du tissu existant. La politique d'innovation et de recherche sont décisives à cet égard. Le système d'incitations dont nous disposons se traduit par des résultats tangibles: les dépenses de R&D des entreprises luxembourgeoises atteignent 1,6% du PIB, ce qui est largement au-dessus de la moyenne communautaire (1,24% du PIB). A l'inverse, y a t-il des dossiers que vos auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n'avez pas pu? Qu'est-ce qui vous en a principalement empêché? Il n'y a pas de projet qui aurait échoué, mais des chantiers qui avancent plus ou moins rapidement. Prenez l'exemple du commerce électronique. A mon arrivée au ministère, de bonnes bases avaient été posées, mais les infrastructures faisaient encore défaut. L'infrastructure législative et réglementaire a dû être complétée et restructurée et l'infrastructure informatique – la fameuse PKI – a été mise sur les rails grâce à la constitution d'un GIE en partenariat avec le secteur privé. D'ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les 9 prochains mois? Je souhaite tout d'abord voir aboutir le projet de loi sur la concurrence,

appelé à donner à notre pays un cadre légal et institutionnel moderne pour le fonctionnement des marchés. Ensuite, je voudrais voir transposées une série de directives communautaires en droit national, en particulier à la mise en œuvre de la deuxième étape de la libéralisation du marché de l'électricité. J'espère aussi que le Parlement approuvera cet automne le projet de loi portant réforme du régime d'aide à la protection de l'environnement et à la promotion d'énergie à partir de sources renouvelables. Enfin, je voudrais mettre en place l'observatoire de la compétitivité décidé par la tripartite et confirmé par le Gouvernement lors des récentes discussions budgétaires. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriezvous poursuivre votre action au sein du même ministère? Ou bien envisageriez-vous d'autres horizons? Cette question sera à trancher par l'électeur. De mon côté, je suis partant pour un nouveau mandat. Des chantiers restent à terminer. Des défis nouveaux sont à relever. Des projets nouveaux seront à lancer pour faire avancer le pays.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Grethen sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 105

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 105


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 106

coverstory

"Nous avons réussi à maintenir des finances publiques saines"  Luc Frieden, 40 ans, ministre (CSV) du Trésor et du Budget depuis le 4 février 1998 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que ministre du Trésor et du Budget, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Au niveau des finances publiques, nous avons réussi à maintenir des finances publiques saines : des budgets qui ont pu être clôturés avec des excédents, une dette publique très faible (en fait nous n’avons fait aucun endettement public entre 1998 et 2003), un niveau d’investissement public très élevé, des réserves budgétaires importantes particulièrement utiles dans une période où les recettes fiscales sont moins importantes. Dans ce contexte, il ne faut pas non plus oublier les grandes réformes fiscales tant pour les personnes physiques que pour les personnes morales que le Gouvernement Juncker a fait adopter et qui sont entrées en vigueur en 2001 et 2002. Au niveau de la place financière, nous avons réussi, après de longues négociations, à obtenir un paquet fiscal européen qui est dans l’intérêt de la place financière. Le secret bancaire luxembourgeois est aujourd’hui reconnu par les quinze États-membres, la retenue à la

106 Coverstory

paperJam 09.2003

source et les autres modalités convenues seront les mêmes chez nous que sur des places financières comme la Suisse ou le Liechtenstein. La place pourra mieux se vendre désormais à l’étranger et nous avons une "roadmap" claire pour la décennie à venir. Nous avons aussi réussi à consolider et diversifier la place financière par de très nombreuses législations, notamment les nouvelles lois: - sur les opc, - sur les banques d’émissions de lettres de gage, - sur les fonds de pension, - sur les systèmes de paiement, - sur le transfert de propriété à titre de garantie, - sur les nouveaux professionnels du secteur financier, - sur le trust et la fiducie. Je voudrais enfin rappeler un travail historique auquel j’ai pu participer activement en tant que ministre du Trésor, à savoir l’introduction réussie de l’Euro au Luxembourg. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ?

Pour une période de quatre ans, nous avons atteint les principaux objectifs fixés en matière législative. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ? Maintenir les finances publiques en bonne santé dans un environnement économique international très difficile et faire passer encore les projets de loi sur la titrisation et les sociétés d’investissement à capital risque (lire aussi page 062). En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriezvous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? Il faudra d’abord analyser en détail le résultat des élections. Sous cette réserve importante, je pourrais bien m’imaginer continuer ce travail, car les finances publiques sont la source de la plupart des politiques qu’un Gouvernement peut mener. 

Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Frieden sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 107

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 107


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 108

coverstory

"Il reste forcément toujours des réformes à faire dans une société qui évolue"  Luc Frieden, 40 ans, ministre (CSV) de la Justice depuis le 4 février 1998 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que ministre de la Justice, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Sur le plan législatif, nous avons accompli un travail particulièrement riche sur les quatre dernières années. Ainsi, en matière de droit civil, nous avons préparé deux réformes fondamentales : L’introduction du partenariat, c’est à dire la fixation de règles de responsabilité et de solidarité entre ceux, de sexe différent ou de même sexe, qui vivent ensemble sans être mariés. Ils bénéficieront avec notre projet de loi d’un cadre juridique, fiscal et de sécurité sociale substantiellement amélioré par rapport à aujourd’hui où ces unions libres se caractérisent par un vide juridique considérable. Ensuite, je voudrais citer le projet de loi qui prévoit de remplacer le divorce pour faute par le divorce pour rupture irrémédiable des relations conjugales entre époux. Par cette réforme, qui remplace la cause subjective par une cause objective du divorce, la procédure du divorce deviendra moins contentieuse et moins longue. La procédure respectera mieux les intérêts des enfants et la nouvelle pension alimentaire tiendra mieux compte de la réalité économique et familiale des ex-époux. En droit pénal, il y a lieu de citer les textes sur le mandat d’arrêt européen, les nouvelles infractions de

108 Coverstory

paperJam 09.2003

blanchiment et de terrorisme, ainsi que, surtout, la nouvelle législation pour améliorer le sort des victimes d’infractions pénales. Parmi les grandes réformes, je citerai encore : - la nouvelle loi sur la nationalité, - la loi sur les sociétés de gardiennage et de transports de fonds, - la loi sur le droit d’asile, - la législation sur l’entraide judiciaire internationale. Nous avons aussi pendant ces quatre dernières années réussi à ouvrir une extension du Centre pénitentiaire de Luxembourg, à améliorer et accélérer la justice pénale par la création de nouvelles sections au tribunal de Luxembourg et une meilleure organisation de la police judiciaire qui tient mieux compte de la complexité grandissante des affaires. Finalement, au niveau des tribunaux, je voudrais préciser que nous avons entrepris un effort considérable de recrutement de magistrats et personnel administratif. Une cinquantaine de personnes ont été embauchées ces quatre dernières années dans les tribunaux pour accélérer le travail de la justice. S'y ajoutent une vingtaine de personnes au niveau de la police judiciaire. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ?

En gros, j’ai réussi à accomplir les grandes réformes que je voulais et que je pouvais raisonnablement entreprendre dans un délai de quatre ans. Mais il reste encore beaucoup à faire en droit des sociétés, en matière d’immigration et d’asile, en matière de droit procédural etc. C’est un ministère aux compétences très larges et il reste donc forcément toujours des réformes à faire dans une société qui évolue. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ? Je souhaite avant tout m’engager pour que certains projets de loi déposés puissent être évacués par le Parlement, tels le partenariat et la réforme du divorce. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriez-vous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? En démocratie, où le travail politique est jugé tous les cinq ans par l’électeur, il faut attentivement examiner les résultats électoraux avant de prendre de telles décisions. Sous cette réserve importante, je pourrais bien m’imaginer continuer ce travail de grande responsabilité qui est souvent difficile mais toujours passionnant.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Frieden sur www.elections2004.lu


LEASE-PLAN-suj3-PJ9/10

03.04.2003

3:18 Uhr

Seite 1

Nos solutions peuvent tout prévoir. Tout! LeasePlan. Fleet solutions provider.

Même les meilleures voitures de société ne sont pas à l’abri des intempéries. Alors, mieux vaut avoir loué son parc automobile chez LeasePlan ! Car nos contrats peuvent même prévoir un car-wash régulier. Ajoutez-y des solutions innovatrices, un service de tous les instants et des conditions transparentes. Oui, décidément, chez LeasePlan, nous pouvons tout prévoir. Sauf la météo! Pour davantage d’informations contactez: lplu@leaseplan.lu

LeasePlan Luxembourg SA - 24, Z.A. am Bann - L-3372 Leudelange - Tél.: 40 44 11-1 - Fax: 40 44 15


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 110

coverstory

"Les PME constituent l’épine dorsale de notre économie et du marché de l’emploi"  Fernand Boden, 60 ans, ministre (CSV) des Classes moyennes, du Tourisme et du Logement, depuis1989 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées à la tête de votre ministère, quelle(s) est (sont) la (les) réalisation(s) que vous jugez la (les) plus importante(s) ? Il existe un instrument de mesure très pratique pour évaluer l’action du ministre des Classes moyennes, à savoir le plan d’action en faveur des PME adopté par le Gouvernement, dans sa mouture actuelle, en février 2001. Nous nous trouvons parfaitement dans l’ordre de marche que nous avions prédéfini. Ce plan prévoit entre autres des réformes substantielles dans les trois grands domaines d’attributions du ministre des Classes moyennes : le droit d’établissement, l’aide aux entreprises du secteur des Classes moyennes ainsi que la réglementation des pratiques commerciales et de la concurrence. Dans le dernier de ces trois domaines cités, une réforme importante est intervenue avec l’entrée en vigueur de la loi du 30 juillet 2002 qui apporte de nouvelles dispositions en matière de liquidations, de ventes promotionnelles et de publicité comparative. En ce qui concerne le droit d’établissement, l’année 2002 a été marquée par la mise en vigueur de la nouvelle législation sur l’accès à la

110 Coverstory

paperJam 09.2003

profession de transporteur de voyageurs et de marchandises par route. En mai 2003, j’ai pu déposer le projet de réforme de la loi d’établissement de 1988 accompagné de différents règlements grand-ducaux, notamment la nouvelle liste des métiers de l’artisanat, qui réorganise en profondeur la législation actuelle. De même, en matière d’aides aux entreprises, le département des Classes moyennes a finalisé un projet de réforme qui vise à adapter notre législation aux réalités économiques et à renforcer la compétitivité des PME luxembourgeoises. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ? Qu’est-ce qui vous en a principalement empêché ? A priori, je n’en vois pas. Certes, d’aucuns ont voulu me reprocher que toutes les réformes engagées ne sont pas encore en vigueur à l’heure actuelle. Cependant, il faut savoir qu’il ne s’agit pas, en l’occurrence, d’adaptations ponctuelles mais au contraire de réformes substantielles qui nécessitent une préparation méthodique doublée d’une concertation très large.

D’ici la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les 9 prochains mois ? Principalement, je souhaite que la procédure législative des projets que je viens de vous citer, soit achevée avant le terme de la législature. Nous sommes également en train de procéder à une importante réorganisation interne de nos services. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaitez-vous poursuivre votre action au même ministère ? Ou envisageriez-vous d’autres horizons ? Les petites et moyennes entreprises constituent l’épine dorsale de notre économie et du marché de l’emploi et ceci notamment pendant des périodes de conjoncture difficile. Etre au service de ce secteur important de l’économie et contribuer activement à son développement est et restera un défi intéressant pour tout homme politique. Ceci dit, c’est aux électeurs de juger du travail accompli et aux partis politiques sortis gagnants des élections de juin de trouver un accord sur la répartition des différents départements ministériels et la désignation de leurs titulaires respectifs.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Boden sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 111

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 111


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 112

coverstory

"Le Gouvernement n’a pas cédé aux sirènes ultra-libérales ni démantelé le droit du travail"  François Biltgen, 45 ans, ministre (CSV) du Travail et de l'Emploi depuis le 7 août 1999 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que ministre du Travail et de l’Emploi, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Je suis tout d’abord satisfait que la méthode que j’ai appliquée dès le départ, celle du dialogue intensif avec les partenaires sociaux, mais aussi avec la Chambre des Députés et les autres intéressés , couplé cependant avec une indéniable volonté politique d’aboutir à des résultats concrets, même en cas d’absence de consensus, m’ait permis de m’attaquer avec du succès à des dossiers épineux. Ainsi, après 30 ans d’efforts vains, la question sensible des horaires de travail dans le secteur HORECA a été réglée par la loi, et ceci dans un assez large consensus. De même la réforme de la législation sur les conventions collectives, que j’ai attaquée avec la même méthode, est sur la bonne voie. Il en sera également de la réforme de l’Inspection du Travail et des Mines, dont je déposerai le projet de loi afférent sous peu. Finalement je suis fier que le Gouvernement n’ait pas cédé aux sirènes ultra-libérales et n’ait pas démantelé le droit du travail. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ?

112 Coverstory

paperJam 09.2003

Comme il reste encore dix mois avant les élections, il est trop tôt pour exprimer des regrets. Certes je dois avouer que tous les dossiers n’ont pas avancé aussi vite que je ne le voulais. D’une part, en raison de ma volonté de dialogue, car un véritable dialogue demande du temps; d’autre part, à cause d’un ralentissement temporaire dans mon activité que j’ai connu à la suite de mon cancer et de ma convalescence en 2001/2002. Bien entendu je regrette aussi le fait que malgré le très large éventail de mesures contre le chômage, il est de plus en plus difficile de guider les demandeurs d’emploi vers les postes de travail à pourvoir. Des recettes simples n’existent pas. J’essaierai de relancer de nouvelles idées en matière de “maintien de l’emploi” et de life-long-learning. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ? Trois projets de loi importants, déposés depuis un certain temps déjà, devraient pouvoir être votés en 2003 : - le projet de loi sur les transferts d’entreprise, - le projet de loi sur les relations collectives de travail,

- le projet de loi sur le chômage social. En automne un certain nombre d’autres projets de loi importants seront déposés : - la réforme de l’Inspection du Travail et des Mines (4 projets formant un tout), - la législation sur la non discrimination sur le lieu du travail, - le Code du Travail. Enfin, à la même époque je soumettrai aux partenaires sociaux, dans un souci de dialogue, un avant-projet de loi sur la réforme des législations sur les délégations, les comités mixtes et la cogestion. Ainsi, j’aurai répondu à l’intégralité du programme gouvernemental concernant mon département. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriez-vous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? Cf. réponse de M. Biltgen en tant que ministre délégué aux communications page 112…

Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Biltgen sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 113

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 113


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 114

coverstory

"eLuxembourg prépare l’avenir de notre pays aux défis de la société de l’information"  François Biltgen, 45 ans, ministre (CSV) délégué aux Communications depuis le 7 août 1999 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que ministre délégué aux communications, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Le lancement du programme eLuxembourg. Il s’agit en effet d’un programme important qui contribue à préparer l’avenir de notre pays aux défis de la société de l’information. J’ai dû me battre pour en convaincre certains que l’enjeu était important et qu’il fallait aller de l’avant. Aujourd’hui je considère que le programme est bien engagé même si sa mise en œuvre prendra plus de temps qu’initialement prévu. Le développement de l’infrastructure de communication à Luxembourg de même que la connexion du Grand-duché aux grandes autoroutes de l’information. En effet, la compétitivité future de notre économie qui est axée sur les services plus que toute autre économie, pourra être maintenue à condition que les entreprises bénéficient d’excellentes connexions électroniques vers l’étranger. C’est ainsi que j’ai œuvré pour développer la qualité de nos connexions électroniques et la décision d’AOL et d’Amazon de s’implanter à Luxembourg est à mon avis la preuve que notre pays bénéficie actuel-

114 Coverstory

paperJam 09.2003

lement d’une bonne infrastructure de communication. La modernisation quasi-complète du cadre légal applicable aux médias et aux communications électroniques (avec l’espoir que les "paquet télécom" pourra être évacué par la Chambre des Députés à brève échéance) ce qui devrait permettre aux entreprises et institutions actives dans ce domaine de se développer en toute liberté. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ? Certains projets du programme eLuxembourg que je considère comme stratégiquement important, ont pris un certain retard. Les raisons sont complexes et j’ai noté que la plupart de nos voisins ont connu le même phénomène ; les raisons ne sont donc pas essentiellement "fait maison". Mais je suis confiant que nous pourrons accélérer les projets prioritaires dès la mise en place d’un service permanent eLuxembourg en automne, service qui viendra remplacer la "task-force" actuelle. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ?

Lorsque j’ai procédé avec mes services à l’évaluation de la mise en œuvre du programme gouvernemental, je me réjouis de constater que nous avons presque accompli notre tâche. Il me reste maintenant à soumettre au Gouvernement et en accord avec le Premier ministre, un projet de loi de modernisation de la loi de 1991 sur les médias électroniques. Les travaux préparatoires sont bien avancés et je suis donc confiant que nous serons en mesure de soumettre notre avant-projet au Gouvernement encore cette année. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriezvous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? En tant que président du parti, je souhaite tout d’abord mener mon parti à un succès. Dans ce cas, la composition de la nouvelle équipe gouvernementale sera du ressort du formateur du Gouvernement et des instances du parti. Ce ne sera pas à moi d’imposer mes vues personnelles mais d’assumer les tâches qu’on voudra bien, le cas échéant, me confier, pour autant que je m’en sente capable.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Biltgen sur www.elections2004.lu


VALORLUX-PJ

03.09.2003

19:38 Uhr

Seite 1

LE TRI, ÇA FAIT PARTIE DE NOTRE VIE !

Au travail comme à la maison, ayons les mêmes réflexes. Le tri sélectif et la collecte des emballages sont entrés dans notre vie quotidienne. Ce qui devient jour après jour une habitude est une contribution précieuse à la préservation de la qualité de notre environnement.

Avec VALORLUX et grâce aux communes participantes, ce sont aujourd’hui plus de 24 000 tonnes de matériaux d’emballage qui sont recyclées, ce qui permet d’éviter leur mise en décharge et d’économiser les matières premières.

Ensemble, nous faisons de mieux en mieux au quotidien.

Le recyclage nous concerne tous. Ligne spéciale communes: 37 00 06-20 Fax: 37 11 37 e-mail: message@valorlux.lu http://www.valorlux.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 116

coverstory

"Ce qui a su être accompli me donne satisfaction"  Erna Hennicot-Schoepges, ministre (CSV) des Travaux publics depuis le 7 août 1999 COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que ministre des Travaux publics, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Il m’est difficile de relever une ou plusieurs réalisations plus importantes que d’autres. Le ministère des Travaux publics est au service de ses clients, des communes et des autres ministères. Nous essayons de satisfaire tout le monde encore que cela soit difficile surtout dans le domaine de la construction de routes de contournement. Malgré les problèmes usuels qui concernent l’acquisition de terrains et les autorisations requises par l'administration de l'Environnement, nous avons néanmoins réussi à entamer le contournement de Sandweiler et celui de Bous. En ce qui concerne les bâtiments publics nous avons pu faire aboutir les projets de loi pour la cité judiciaire au plateau du St. Esprit et le laboratoire national de Santé à Dudelange. Voilà deux projets qui étaient en discussion depuis plus de 20 ans et dont les chantiers pourront démarrer. Par ailleurs il ne faut pas oublier que le ministère des Travaux publics a

116 Coverstory

paperJam 09.2003

travaillé durant cette période sur une nouvelle législation des marchés publics. La réforme soumise au parlement en date du 17 février 2000 a encore subi de nombreuses modifications parlementaires. Le Conseil d’Etat ayant réécrit le texte, la loi votée devrait tenir compte de toutes les sensibilités en cette matière. A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ? En principe j’ai décidé de ne pas m’attarder à des regrets, mais d’aller de l’avant. Bien sûr qu’il y a des projets qui n’ont pu se réaliser pour diverses raisons. Toutefois ce qui a su être accompli me donne satisfaction. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ? Il y a tant de chantiers en marche qui progressent suivant leurs propres priorités, voire selon les problèmes techniques ou ceux liés aux différentes entreprises et autorisations. En général une fois le chantier en marche, le temps de la réalisation est relativement court comparé aux temps de

gestation des projets depuis la première décision à la finalisation. Je n’ai pas réussi à combattre la lenteur administrative, et par là je ne pense pas seulement à l’administration "interne" c’est-à-dire entre les Ponts et Chaussées, l’administration des Bâtiments publics et le ministère mais aussi aux relations avec les autres administrations comme celles de l’Environnement, du Travail, de l’Inspection du Travail et des Mines, des communes, etc. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriez-vous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? Bien sûr que j’aimerais continuer, pour terminer les chantiers en cours et commencer ceux qui marqueront l’avenir du pays, comme par exemple la Cité des sciences à Belval-Ouest. Notre volonté d’innover et de créer par l’investissement dans la recherche de nouvelles perspectives, sera la meilleure façon de combattre le défaitisme qui risque de s’installer en période de mauvaise conjoncture. Retrouvez l’intégralité des réponses de Mme Hennicot-Schoepges sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 117

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 117


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:01 Uhr

Seite 118

coverstory

"J'aurais bien aimé réaliser la révision des traitements"  Joseph Schaack, 58 ans, secrétaire d’Etat (DP) à la Réforme administrative COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Après quatre années passées en tant que secrétaire d’Etat à la Réforme administrative, quelles sont les réalisations que vous jugez les plus importantes ? Le Gouvernement a négocié et signé avec la C.G.F.P. deux accords salariaux au cours de la présente période législative. Les textes de loi qui les ont suivis constituent la première des réalisations que je situerais parmi les plus importantes en matière de réforme administrative. Je ne vise bien sûr pas par là uniquement les mesures prévues en matière de rémunérations ou de pensions. Il faut citer aussi, p. ex. les différentes formes possibles du nouveau service à temps partiel. J’ajouterais une très substantielle réforme sur le recrutement avec comme but principal de mettre en place des procédures de recrutement plus efficaces et plus modernes. Il faut compter parmi les réalisations les plus importantes tous les projets lancés dans le cadre de eGovernment. Suite à la création de la Commission nationale de la société pour l’information (CNSI) mi2000, mes services sont engagés dans un certain nombre de projets très concrets dans le contexte de eGovernment. Sa mise en œuvre nécessite la mise à disposition de ressources organisationnelles, financières et humaines très importantes.

118 Coverstory

paperJam 09.2003

A l’inverse, y a-t-il des dossiers que vous auriez bien aimé pouvoir concrétiser et que vous n’avez pas pu ? Au début de mon mandat, j’avais itérativement souligné que l’une de mes priorités consisterait dans ma volonté de promouvoir la motivation de tous en instaurant un mécanisme régulier de dialogue, de consultation et de participation. Cette consultation permanente s’est concrétisée surtout dans les deux premières années de mon mandat par un ou même plusieurs échanges de vues avec pas moins de soixante-dix associations sur leurs revendications en matière de révision des traitements. En présence du coût exorbitant de l’ensemble de ces revendications, le Gouvernement a décidé de se limiter pour le moment à une étude générale sur les traitements. Croyez-moi, j’aurais bien aimé réaliser cette révision des traitements. D’ici à la fin de votre mandat, quelles sont vos dernières priorités et que souhaitez-vous voir réalisé dans les neuf prochains mois ? Le programme gouvernemental en matière de Fonction Publique est réalisé dans sa totalité, ou presque dans la mesure où la révision des

traitements n’a pas été réalisée. Les projets e-Government tout comme le plan d’action en matière de réforme administrative vont continuer et, dans la bonne logique des choses, même au-delà de l’échéance de juin 2004. Et puis il reste quelques dossiers importants à finaliser : l’élaboration d’une ligne de conduite en matière d’établissements publics, la mise en place des conclusions de l’étude sur l’informatique de l’Etat, et puis bien sûr comme déjà relevé plus haut l’étude générale sur les traitements. En cas de succès de votre parti aux élections de juin, souhaiteriez-vous poursuivre votre action au même poste ? Ou bien envisageriez-vous d’autres horizons ? C’est donc l’électeur, et lui seul, qui décidera de la prochaine coalition gouvernementale. Personnellement j’ai été appelé par mon parti pour un mandat de cinq ans aux fonctions de secrétaire d’Etat à la Fonction publique et à la Réforme administrative, sous l’autorité de Madame le Ministre Lydie Polfer. Ce mandat se terminera, ensemble avec celui de tout le Gouvernement, en juin 2004. Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Schaack sur www.elections2004.lu


coverstory_1.qxd

10.09.2003

16:02 Uhr

Seite 119

coverstory

paperJam 09.2003

Coverstory 119


INDEX-2004

12.09.2003

18:28 Uhr

Seite 1


INDEX-2004

12.09.2003

18:29 Uhr

Seite 2


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 122

coverstory

CSV |

Weiler: "Une action de consolidation, de modernisation et de réforme"  1er parti au Parlement (19 sièges), coalition gouvernementale COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Lucien Weiler président du groupe parlementaire CSV

A moins d’un an des élections législatives, quel bilan global tirez-vous de l’action du gouvernement? Estimez-vous qu’il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale de 1999? A moins d’un an des prochaines élections parlementaires, la quasitotalité de la déclaration gouvernementale se trouve en état de réalisation complète ou partielle. Les quelques grands chantiers qui restent ouverts, comme la nouvelle loi sur la liberté d’expression dans les médias ou encore celle relative aux effets juridiques de certains partenariats,

122 Coverstory

paperJam 09.2003

sont pourtant bien entamés et pourront être menés à terme avant le printemps prochain. A ce moment, le Luxembourg sera plus riche en infrastructures, possédera une Université, bénéficiera de la démarche de facilitation des contacts entre administration et administrés qui est celle du Médiateur, aura valorisé des kilomètres carrés entiers de friches industrielles dans le Sud et disposera d’un plan d’aménagement du territoire conciliant déconcentration administrative, urbanisation et mobilité. L’action du gouvernement est celle qui fut mise en perspective il y a quatre ans : une action de consolidation, de modernisation et de réforme adaptée à son temps. Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes qui ont été faites, et pourquoi?

Nous avons introduit le forfait éducation et augmenté les pensions du secteur privé. Nous allons légiférer en matière de conventions collectives de travail et de chômage social. Nous avons amélioré les conditions de travail dans le secteur HORECA. Nous avons mis en oeuvre une réforme fiscale d’envergure. Nous avons créé la fonction de Médiateur qui est un gage pour une administration efficace, transparente et soucieuse de la qualité du service public qu’elle assure. Nous avons travaillé à la modernisation de notre Constitution, de manière à ce qu’elle soit plus en phase avec les réalités politiques et sociétales de notre temps. J’aimerais également insister sur la nouvelle organisation de la procédure référendaire et sur l’introduction de l’initiative populaire. 


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 123

coverstory



Quelles sont, a contrario, les principaux défauts de réalisation du gouvernement? Le gouvernement n’a failli à aucun de ces engagements. Bien au contraire : la réforme fiscale n’était pas prévue dans l’envergure qu’elle a finalement prise – à cet égard, et à bien d’autres, la coalition PCS/PD a largement dépassé le plan de base.

lancer ou a concrétiser absolument? Il y a premièrement la politique dite "de société", où la loi sur les partenariats de vie sera votée avant la fin de la législature. Puis, il y a la politique d’aménagement du territoire, de transport et de mobilité, où le "Concept intégré de mobilité et de développement du pays" verra le jour au cours des tous prochains mois. Finalement la politique de l’entreprise, où deux projets de loi significatifs ont été déposés. Ces textes sont destinés à accroître encore davantage l’éventail des outils de soutien aux entreprises, et apporteront plus de flexibilité et de clarté dans le paysage des autorisations d’exercer le commerce.

pagne? Le slogan? Les idées majeures? Les grandes lignes de notre campagne seront les grandes lignes de toujours. Nous miserons sur la compétence qui est la nôtre en matière de gestion des finances publiques, de consolidation de la place financière, de développement du tissu économique du pays, de solidarité sociale. En plus, attendez-vous à des avancées sur le terrain de la politique d’éducation et de la santé. Le slogan sera "CSV : De séchere Wee !" Nous sommes convaincus que notre politique financière prudente nous permet aujourd’hui de traverser une période de stagnation économique sans trop en pâtir. 

Dans les mois à venir, quels sont les dossiers qui restent encore à

Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre cam-

Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Weiler sur www.elections2004.lu

L’Université de Luxembourg sera un outil de premier choix dans le processus d’identification et d’exploration de nouveaux créneaux de développement économique pour notre pays – de même qu’elle sera le noyau d’une culture académique et intellectuelle qui viendra enrichir les mentalités.

paperJam 09.2003

Coverstory 123


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 124

coverstory

DP |

Grethen: "Pas de défauts de réalisation"  2e parti au Parlement (15 sièges), coalition gouvernementale COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION

Henri Grethen secrétaire général du DP

A moins d’un an des élections législatives, quel bilan global tirez-vous de l’action du Gouvernement? Estimezvous qu’il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale du 12 août 1999? Nous avons réalisé des réformes importantes surtout dans les domaines de la santé, de la sécurité sociale, de l’éducation, des services publics, des transports et de l’environnement. La tâche n’était pas des moindres, étant donné que nous avons hérité des problèmes que les socialistes n’étaient pas capables de résoudre au cours des quinze années au cours desquelles ils assumaient la responsabilité politique. Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes qui ont été faites, et pourquoi? Je pense d’abord aux deux réformes fiscales successives et pour les personnes physiques et pour les entreprises qui ont ramené les taux d’imposition au niveau le plus bas depuis des décennies. Je pense ensuite à la réforme des pensions en conclusion du "Rentendësch" et à l’abolition des fameuses "Hongerrenten". Mais, je pense également à la réforme du statut général du fonctionnaire de l’Etat qui institue par exemple la possibilité du service à temps partiel pour les fonctionnaires.

124 Coverstory

paperJam 09.2003

Les dispositions qui y sont retenues donnent à la Fonction publique les moyens de répondre aux attentes de nos concitoyens dans une société qui ne cesse d’évoluer. Dans le domaine des transports publics nous avons entamé d’importants projets d’infrastructures dans le contexte de notre stratégie "mobilitéit.lu". N’oublions pas l’éducation nationale où le DP a engagé des réformes cohérentes à tous les niveaux. Quelles sont, a contrario, les principaux défauts de réalisation du Gouvernement? Par rapport au programme de coalition, je ne vois pas de défauts de réalisation. Il reste encore un peu de temps avant que ne s’achève l’actuelle législature. Dans les mois à venir, quel(s) est (sont) le(s) dossier(s) qui reste(nt) encore à lancer ou à concrétiser absolument? Dans les mois à venir, le projet de loi relatif au centre national de rééducation fonctionnelle et de réadaptation ainsi que celui concernant le laboratoire national de santé seront déposés. En mai j’ai déposé à la Chambre des Députés le projet de loi portant organisation des transports publics, qui vise à réorganiser les transports publics dans leur ensemble et institue également la centrale de mobilité. Au niveau de l’environnement, le projet de loi concernant la protection de la nature et des ressources naturelles devrait être entériné en automne prochain. Nous espérons également pouvoir adopter le projet de loi portant création d’une administration de la gestion de

l’eau tout comme celui modifiant la loi sur la presse avant l’échéance électorale. Même si on n’arrivera pas à achever entièrement les travaux sur la révision constitutionnelle, j’espère qu’on aura pu faire des avancées sur ce dossier. S’y ajoute le projet de loi relatif au référendum qui a été déposé à la Chambre des Députés en mai dernier. En vue du référendum sur un futur traité constitutionnel européen, il va falloir adopter ce projet avant l’été 2004. Les projets de loi traitant des problèmes d’éthique et de société tels que celui sur l’euthanasie et les soins palliatifs ou bien celui sur les communautés de vie sont d’autres réformes qui nous tiennent particulièrement à cœur. Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre campagne? Le slogan? Les idées majeures? Notre premier souci est de continuer à réaliser les projets et idées sur lesquels nous nous sommes engagés en août 1999. A côté du bilan gouvernemental nous voulons expliquer aux citoyens nos projets pour l’avenir. En novembre, nous allons présenter notre nouveau "manifeste libéral", un texte qui définit les fondements et les valeurs auxquels le DP se sent attaché et qui donne une réponse aux questions fondamentales que se pose le citoyen. Continuer à faire un travail sérieux au Gouvernement, présenter et défendre notre bilan devant les citoyens et discuter avec eux de nos projets pour l’avenir de notre pays, ce sont-là les lignes directrices de notre campagne.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Grethen sur www.elections2004.lu


CEGECOM

08.09.2003

15:16 Uhr

Seite 1

Solutions Internet et Téléphonie sur mesure La solution accès Internet de CEGECOM couplée aux nouveaux services Voix – raccordement téléphonique à accès direct au réseau CEGECOM - couvre l’intégralité de vos besoins en télécommunications. L’avantage des services offerts par CEGECOM est la qualité, la flexibilité et le suivi personnalisé. CEGECOM vous offre un raccordement téléphonique présentant de nombreuses fonctionnalités: groupes fermés d’abonnés, plan de numérotation personnalisé, communications sécurisées.

xe Adresse IP Fi Upstream / Routeur Inclus /s it Kb nstream • 128 et illimité w o D /s it b K 4 102 Volume Intern

.9 au 3.10 0 3 u d c e t u a e à la Bur Visitez-nous AND 9B28

ST

...l'opérateur luxembourgeois en télécommunications ! info @ cegecom.lu • www.cegecom.lu • Tél.: 26 499 - 1 • Fax: 26 499 - 699


coverstory_2.qxd

10.09.2003

22:21 Uhr

Seite 126

coverstory

LSAP |

Lux: "Le Luxembourg va bien plus mal après quatre ans de coalition gouvernementale CSV-DP"  3e parti au Parlement (13 sièges), opposition COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Lucien Lux député, trésorier du groupe parlementaire LSAP

A moins d’un an des élections législatives, quel bilan global tirez-vous de l’action du Gouvernement? Estimez-vous qu’il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale du 12 août 1999? Je qualifierai le bilan de "pauvre". De nombreux indica-

126 Coverstory

paperJam 09.2003

teurs montrent que le Luxembourg va bien plus mal après quatre ans de coalition gouvernementale CSV-DP. Il suffit d’analyser les chiffres relatifs à la croissance - en net ralentissement - et au taux de chômage élevé (augmentation de près de 40% depuis 1999 !) pour s’en rendre compte. Certes, il ne faut pas négliger dans ce contexte l’impact de la situation économique internationale morose. Toutefois, nous constatons que le manque de volontarisme auquel nous avons assisté ces dernières années au niveau de la politique de

l’emploi et de la diversification économique cause actuellement un sérieux préjudice au pays. En plus, il faut également souligner l’inaction du gouvernement en matière de justice, d’infrastructures scolaires ou d’encadrement familial. Les déficits sont flagrants. Il est très difficile de reconnaître un projet global et cohérent de ce gouvernement. Beaucoup d’annonces ont été faites, mais bien peu s’est traduit dans les faits. Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes 


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 127

coverstory 

qui ont été faites, et pourquoi? Les améliorations des pensions du secteur privé et la réforme fiscale sont certainement des résultats significatifs effectués sous cette législature. Il faut toutefois noter que cet état de fait est surtout dû au consensus politique et syndical à tous les niveaux, ainsi qu’à la situation saine des caisses de pension et des finances publiques. Sans ces paramètres, il aurait été très difficile, voire impossible, d’obtenir ces résultats. Quelles sont, a contrario, les principaux défauts de réalisation du Gouvernement? Je citerai deux exemples édifiants : l’éducation et la mobilité. D’une part, nous assistons à un décalage criant entre l’offensive promise par les libéraux lors de la campagne électorale en matière d’éducation et les résultats médiocres fournis par leur méthode "back to basics"… De nombreux projets pilotes, certes souvent louables, existent de par le pays, mais ils semblent pourtant avoir du mal à dépasser le stade expérimental... D’autre part, on continue, d'assister à une flopée d’annonces en matière de politique des transports, mais à cet égard, le bilan gouvernemental est encore plus mauvais. Il suffit de voir la situation déplorable que nous connaissons aujourd’hui sur nos routes. Nous regrettons sérieusement le sabotage du seul projet substantiel et cohérent – le "BTB" –, pour en venir sous l’actuel gouvernement à un train-tram très coûteux reliant le Kirchberg à la gare centrale en passant par Hamm et Findel. Il reste encore un peu de temps avant que ne s’achève l’actuelle législature. Dans les mois à venir, quel(s) est (sont) le(s) dossier(s) qui reste(nt) encore à lancer ou à concrétiser absolument? Je me référerai ici surtout aux réformes sociétales. Ces dernières années ont été marquées par les débats sur la reconnaissance de

l’union libre des couples hétérosexuels ou homosexuels, l’euthanasie, et dans une moindre mesure, l’assistance médicale à la procréation. Très peu de progrès ont été réalisés jusqu’à maintenant. A l’image de l’union libre, alors qu’elle a été annoncée depuis 1999, rien ne s’est concrétisé dans ce sens. Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre campagne? Le slogan? Les idées majeures? Les grands thèmes de la campagne sont en voie d’être finalisés.

Ce sera assurément une campagne tournée vers les défis de l’avenir. Elle s’articulera autour du slogan de base "Am Mëttelpunkt vum Liewen", pour bien montrer que les socialistes s’attachent à développer un nouveau volontarisme dans la politique luxembourgeoise. Alors qu’en optant pour le slogan "De sechere Wee", le CSV indique bien qu’il entend s’engager sur la voie néoconservatrice, tandis que le DP reste fidèle à son leitmotiv du laisser-faire, laisser-aller.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Lux sur www.elections2004.lu paperJam 09.2003

Coverstory 127


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 128

coverstory

ADR |

Gibéryen: "Ce gouvernement a fait preuve d’une léthargie sans précédent"

 4e parti au Parlement (7 sièges), opposition COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

Gast Gibéryen président du groupe parlementaire ADR

A moins d'un an des élections législatives, quel bilan global tirez-vous de l'action du gouvernement? Estimez-vous qu'il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale du 12 août 1999? Globalement on peut dire que ce gouvernement a fait preuve d’une

128 Coverstory

paperJam 09.2003

léthargie sans précédent. En août 1999, on faisait beaucoup d’annonces, mais sur le terrain peu, pour ne pas dire rien, ne s’est fait : L’annonce d’un concept interrégional de Transport, par exemple, ou la fameuse centrale de mobilité qui devait être réalisé. L’annonce d’une profonde modernisation de l’Etat vers plus d’efficience, l’annonce que la médecine préventive deviendrait plus efficace et englobera toute la population, toute une série d’annonces en ce qui concerne l’enseignement, l’annonce que les dépenses publiques ne devront pas

croître plus vite que le produit intérieur brut et ainsi de suite. Ou celle qui touche au pilier de notre économie, la promesse d’une résolue défense du secret bancaire – Santa Maria da Feira a prouvé le contraire. Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes qui ont été faites, et pourquoi? Une des réalisations marquantes et vraiment propre à cette nouvelle coalition gouvernementale est le "Rentendësch" qui a été instauré sous la pression de l’ADR et qui ne servait qu’à 


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 129

coverstory  calmer les esprits dans le secteur privé. Le problème fondamental pourtant n’a pas été résolu. Les accords salariaux avec la fonction publique par contre n’ont que contribué à aggraver le fossé entre secteur public et le secteur privé. Quant au deuxième accord salarial, conclu l’année passée, c’est une décision tout simplement fausse. Elle ne correspond aucunement à l’évolution réelle de notre économie. Pour le reste vous pouvez qualifier ce gouvernement, comme un gouvernement d’étudiants. Sa seule force: ordonner des études. Ainsi, la réforme annoncée de l’administration publique se résume-t-elle à deux études sur une réforme de l’Etat, dont on va tirer maintenant, par le biais une troisième étude à réaliser par un groupe interministériel, les conclusions. C’est kafkaïen! Surtout si on sait que le secrétaire d’état en charge de ce dossier est lui-même issu de la caste dirigeante du syndicat des fonctionnaires (CGFP).

Quelles sont, a contrario, les principaux défauts de réalisation du gouvernement? Il y en a tout un paquet. Limitons-nous aux défauts les plus criants. Les infrastructures de transport n’ont pas suivi l’extraordinaire croissance économique des années 90. Pourtant, cette évolution a été prévisible, mais les gouvernements successifs n’ont manifestement pas le courage de prendre les décisions qui s’impos(ai)ent ou avaient (ont) d’autres priorités. Les énormes contraintes liées à la mobilité surtout professionnelle commencent à constituer un sérieux frein à la compétitivité économique de notre pays. A propos compétitivité économique. La diversification de notre économie n’avance pas. On est dans la même situation d’un dangereux monolithisme économique, axé cette fois sur la place bancaire, que jadis avec l’indus-

trie sidérurgique. Un autre grave défaut, c’est la politique d’enseignement. Dans ce domaine on hypothèque les chances professionnelles de toute une génération. Maintenant, c’est déjà la fièvre électorale qui monte inexorablement. Lancer, voir même concrétiser, les dossiers les plus importants, dans les onze mois restants de cette législature, est matériellement impossible. De plus, pour concrétiser rapidement les grands projets d’infrastructure routière et ferroviaire, pour ne citer que ce domaine où nous accusons un retard intolérable, il faudrait se lancer dans une politique d’en-

dettement massive. La nouvelle coalition gouvernementale a perdu beaucoup trop de temps à son commencement. Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre campagne? Le slogan? Les idées majeures? Bien sûr que nous avons déjà fixé les grandes lignes de notre campagne électorale, mais vous comprenez certainement qu’à un an des élections nous n’allons pas dévoiler nos thèmes et stratégies électoraux à nos concurrents.  Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Gibéryen sur www.elections2004.lu paperJam 09.2003

Coverstory 129


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 130

coverstory

DÉI GRÉNG |

Bausch: "Une politique peu prévoyante, voire même imprudente"  5e parti au Parlement (5 sièges), opposition COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

François Bausch président du groupe parlementaire Déi Gréng

A moins d’un an des élections législatives, quel bilan global tirez-vous de l’action du gouvernement? Estimez-vous qu’il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale du 12 août 1999? La déclaration gouvernementale de 1999 était largement marquée par le contexte économique extrêmement favorable de l’époque : une croissance économique record en 1999 et 2000. Dès lors le gou-

130 Coverstory

paperJam 09.2003

vernement, au lieu d’entamer des réformes en profondeur, a axé sa politique sur la répartition peu sélective de l’argent des caisses bien remplies de l’Etat. C’était facile mais ce n’était guère très prévoyant. Par sa politique peu prévoyante, voire même imprudente, l’actuel gouvernement a non seulement manqué d’entamer les réformes nécessaires mais laisse également le pays dans une situation moins confortable en ce qui concerne les réserves disponibles du fil à retordre pour le prochain gouvernement. Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes qui ont été faites et pourquoi?

Sous la pression de la société civile et de l’opposition politique le gouvernement s’est vu forcé de faire des ouvertures sur des revendications au sujet desquels les partis de l’actuelle majorité se sont dérobés lors de la dernière campagne électorale. La reconnaissance d’autres formes de vie commune, l’université Luxembourg, l’idée d’un concept intégré d’aménagement du territoire et de mobilité ou encore la décision de réaliser une partie de l’ancien projet BTB sont autant de projets qui ont finalement été entamés, avec un retard considérable et à contrecœur. Pour la plupart de ces projets, ils sont loin de nous donner entière satisfaction, puisqu’ils ne 


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 131

coverstory  vont pas assez loin. Mais nous estimons qu’il y a du progrès.

Quelles sont, a contrario, les principaux défauts de réalisation du gouvernement? Le plus grand défaut est d’avoir attendu trois ans avant de s’attaquer aux projets, que ce soit dans le domaine des sujets de société ou au niveau des problèmes structurels du pays. Le gouvernement a manqué de résoudre les problèmes de circulation et de mobilité. Les embouteillages et bouchons risquent de causer des torts à l’économie luxembourgeoise – sans parler de la perte de qualité de vie pour la population et des dégâts au niveau de l’environnement. Au niveau de l’enseignement l’étude PISA a bien mis en exergue les graves défauts du système scolaire luxembourgeois. Mais la ministre n’a pas eu le courage d’entamer de véritables réformes en profondeur. Le seul domaine dans lequel le gouvernement a fait de l’excès de zèle concerne la limitation des libertés fondamentales : le vote de la fameuse "lex Greenpeace" a pu être évité ; mais la loi "anti-terroriste" vient d’être votée en dépit de nombreuses critiques et protestations. Il reste encore un peu de temps avant que ne s’achève l’actuelle législature. Dans les mois à venir, quel(s) est (sont) le(s) dossier(s) qui reste(nt) encore à lancer ou à concrétiser absolument? Il reste bon nombre de projets annoncés qui tardent d’être concrétisés : les projets concernant la démocratie directe et le référendum, la loi sur la presse, la reconnaissance d’autres formes de vie commune, ou encore le projet "mobilité.lu". Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre campagne? Le slogan? Les idées majeures? Pour chaque circonscription nous présenterons une équipe

compétente avec à la tête un candidat et une candidate. Nous misons sur un "team de compétence". Quant aux contenus nous espérons que les véritables problèmes et défis auxquels est confronté le pays seront enfin discutés. Nous pensons que les problèmes structurels et infrastructurels ne pourront être résolus que par une politique globale et conséquente d’aménagement du territoire et de transport. Au niveau de l’enseignement il faut réformer en profondeur notre

système scolaire. Il nous faut également des structures d’accueil adaptées pour les enfants. Enfin il faut comprendre qu’écologie et économie ne s’excluent pas, mais ne peuvent être que complémentaires. L’écologie demande une gestion soutenable, prévoyante des ressources dont dispose le pays en vue des générations futures. 

Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Bausch sur www.elections2004.lu paperJam 09.2003

Coverstory 131


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 132

coverstory

DÉI LÉNK |

Wagner: "Instaurer une politique fiscale en faveur des couches de la population les plus défavorisées"  6e parti au Parlement (1 siège), opposition COMPILATION DES REPONSES LA REDACTION PHOTO DAVID LAURENT (BLITZ)

David Wagner membre de la coordination nationale Déi Lénk

A moins d'un an des élections législatives, quel bilan global tirezvous de l'action du gouvernement? Estimez-vous qu'il y a un décalage avec les intentions affichées lors de la déclaration gouvernementale du 12 août 1999? "Une société ouverte et participative qui n'exclut personne", tel était un des credo de la déclaration gouvernementale. L'exclusion

132 Coverstory

paperJam 09.2003

touche désormais des pans entiers de la population du pays. Le système d'éducation luxembourgeois est un de ceux qui reproduit le plus les inégalités sociales. Que dire des initiatives liberticides comme la "Lex Greenpeace" ou la loi qui prétend combattre le terrorisme? M. Juncker plaida pour un "Etat social actif". L'abaissement drastique de l'impôt sur les entreprises prive le budget de 250 millions d’Euro. Cet argent qui aurait dû être au service de toute la communauté s'envole dans les poches du patronat. Pourtant, le chômage ne cesse d'augmenter.

Quelles sont à vos yeux les réalisations les plus importantes qui ont été faites, et pourquoi? L'idéologie dont s'inspire le gouvernement actuel (ainsi que ceux qui l'ont précédé) est nettement néolibérale. Avec le vote récent permettant la création d'une université au Luxembourg, nous avons un parfait exemple de cette schizophrénie. Notre conception d'une véritable université n'est pas celle d'une "pépinière d'entreprises" à la sauce libérale, qui fonctionne de manière autoritaire et antidémocratique, rompant ainsi avec des 


coverstory_2.qxd

10.09.2003

16:30 Uhr

Seite 133

coverstory  traditions séculaires de liberté académique fondées sur des principes humanistes. Un autre projet de loi (relatif à la lutte contre le "chômage social") en cours de route va créer une catégorie de personnes qui devront se soumettre, pour un salaire de misère, aux desiderata du marché.

Il reste encore un peu de temps avant que ne s'achève l'actuelle législature. Dans les mois à venir, quel(s) est (sont) le(s) dossier(s) qui reste(nt) encore à lancer ou à concrétiser absolument? Il faudrait s'attaquer au plus vite à la pénurie de logement ! Le gouvernement doit prioritairement orienter sa politique de logement en fonction des besoins de la population. Mais l'Etat doit également construire, ce qui permettrait même de relancer l'économie sur des bases réelles. Les transports publics constituent aussi une priorité. Il faut les développer, assurer leur qualité ainsi que leur gratuité. La mobilité est un droit fondamental. Il faut aussi freiner le démantèlement des services publics pour, au contraire, les améliorer, les renforcer. Une autre urgence : le financement de la sécurité sociale. Il faut mettre le patronat devant ses responsabilités. Il est inacceptable que les profits s'accumulent et que les patrons soient de plus en plus exemptés de leur devoir de contribution. Il existe déjà des études sur la précarité, la pauvreté. Nous proposons de réaliser une étude sur la richesse ! Je pense que les résultats seraient étonnants et justifieraient une refonte de la politique fiscale en faveur des couches de la population les plus défavorisées. Finalement, il faudrait procéder rapidement à une régularisation de tous les demandeurs d'asile déboutés. Cette mesure peut même se justifier économiquement. Avez-vous déjà défini les grandes lignes directrices de votre campagne? Le slogan? Les idées majeures? Nous entendons faire valoir notre différence aussi bien dans le ton que

dans le contenu. La campagne électorale nous permettra de faire passer notre message majeur: c'est à la société de se mobiliser, de lutter. La politique doit s'articuler autour de la question des besoins de la population et non de ceux des actionnaires. Dans ce sens, les idées majeures tourneront autour du fait que le néolibéralisme rend impossible toute politique humaine. Il faut une grande politique de redistribution de ces richesses par voie fis-

cale et en augmentant sensiblement la participation du patronat. Mais une politique de justice sociale doit aussi être accompagnée de véritables avancées démocratiques. Nous proposerons probablement le mot d'ordre suivant : "Eng aner Welt ass néideg!" (Un autre monde est nécessaire !). 

Retrouvez l’intégralité des réponses de M. Wagner sur www.elections2004.lu paperJam 09.2003

Coverstory 133


TELINDUS

29.08.2003

16:25 Uhr

Seite 1


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 135

dossier bureautec

Bureautec,

une année charnière  Comment le climat économique pèsera-t-il sur l'édition 2003 du salon Bureautec? C'est une des interrogations majeures d'un salon qui n'a pas le droit de rater le train de la modernité. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTOS ERIC CHENAL (BLITZ)

Du 30 septembre au 3 octobre 2003, les Foires Internationales à Luxembourg accueilleront la 13e édition du salon Bureautec, rendez-vous bisannuel devenu incontournable pour les professionnels des médias, de la bureautique et des techniques de communication. Compte tenu du climat économique général, le rendez-vous de cette année revêt un caractère très particulier. En l'absence de signaux véritables de reprise de la conjoncture, l'heure est à l'attentisme, et la démarche de s'afficher aussi ouvertement à l'occasion d'un grand salon n'est certainement plus aussi automatique que par le passé. Ainsi, ce sont une centaine d'exposants qui sont attendus pour cette année, alors que l'on était plutôt proche des 150 lors des précédentes éditions. Ce premier chiffre, en amont, sera à mettre en parallèle avec celui du nombre de visiteurs qui franchiront les portes des FIL cette année. L'édition 2001 avait, en la matière, tiré un premier signal d'alarme, la fréquentation ayant affiché une baisse de 20% par rapport à l'édition 1999 "Ce salon constitue vraiment un baromètre important du marché de la bureautique estime Raymond Niesen, président de la Fédération bureautique luxembourgeoise. Certains s'interrogent sur la pertinence d'un tel rendezvous, mais il n'en demeure pas moins vrai qu'il reste essentiel de pouvoir offrir une telle plate-forme de présentation aux visiteurs, qui peuvent ainsi avoir une vue d'ensemble de ce qui peut se faire sur le marché. Quant aux exposants, il en va aussi de leur image de marque et cela leur offre une opportunité de se montrer vis-à-vis de leurs concurrents". Pour les Foires Internationales, ce rendez-vous tient une place à part dans la saison. Avec les traditionnels

foires de printemps et d'automne, le salon Vakanz ou encore celui des Antiquaires, il constitue une des dates clé de l'année. "Bureautec a atteint une notoriété certaine au fil des ans, jusqu'à devenir, pour l'ensemble du monde professionnel luxembourgeois, un rendez-vous réellement incontournable" constate Jean-Michel Collignon, qui vivra son premier salon Bureautec en tant que directeur de la société des Foires Internationales de Luxembourg. Le successeur de Mathias Treinen, conscient que le succès d'un tel rendez-vous ne se fait pas sur la seule qualité des stands, a poursuivi l'effort en matière d'animations annexes. "Nous mettons sur pied, cette année, un Forum des Operating Systems de trois jours, où nous allons successivement passer en revue les mondes Windows, Linux et OS X, en partenariat avec Microsoft Luxembourg, le CRP Henri Tudor et Apple Belux. Il y aura, de la sorte, un aspect éducatif et informatif qui devrait en séduire plus d'un" annonce-t-il. Le tout sera complété par une vingtaine d' ateliers et conférences proposés et animés par quelques-uns des exposants présents. Voilà qui devrait, donc, susciter un intérêt certain, essentiellement auprès de la partie professionnelle des visiteurs attendus. Mais les exposants n'en devront pas moins rivaliser d'imagination et de créativité pour rendre l'événement encore plus attractif et lui donner le statut qui mérite d'être le sien, dans une grande région qui ne propose aucun autre rendez-vous de ce type. La carte est trop belle à jouer pour la laisser traîner sur le tapis… 

Jean-Michel Collignon (Société des Foires Internationales, en haut) et Raymond Niesen (Fédération bureautique luxembourgeoise) paperJam 09.2003

Dossier 135


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 136

dossier bureautec AB COMPUTERS SA, Stand 8B39 ABC POUR LE COMMERCE, Stand 9B61 ABSCISSE, Stand 8D16 AHREND LUXEMBOURG, Stand 8D26 ALLGEIER COMPUTER S.A., Stand 8D43 ALMA S.A., Stand 8C07 APPLE BeLux, Stand 8B74 AUDIOVISION Sarl, Stand 9A64 BANQUE ET CAISSE D'EPARGNE, Stand 9C36 BASIC CONSULTING SARL, Stand 9C14 BROADCASTING CENTER EUROPE SA, Stand 8D31 BRAND LADENBAU GmbH, Stand 8A62 BRUYNZEEL STORAGE SYSTEMS s.a., Stand 9C11 BULL LUXEMBOURG S.A., Stand 8C02 BUREAU LINE OFFICE SA, Stand 8D51 BURMAS SA, Stand 9C59 BUROtrend SA, Stand 8C51 BÖWE SYSTEC SA, Stand 9C27 CANON LUXEMBOURG SA, Stand 8B11 CARD SOLUTIONS GROUP bvba, Stand 9B56 CEGECOM S.A., Stand 9B28 CENTRE DE RECHERCHE PUBLIC, Stand 9A23 CERIX LUXEMBOURG SA, Stand 8C59 CHAPIER OFFICE SA, Stand 8A34 C.K. SA, Stand 9B22 C.M.D., Stand 9B05 CODEX PRODUCTIONS S.A., Stand 9A65 COMPTOIR ELECTROTECHNIQUE, Stand 8A31 COMPUTERSYSTEMS, Stand 8D06 CONOSTIX S.A., Stand 9B62 COPYTREND, Stand 8C31

 paperJam Stand 9A62

136 Dossier paperJam 09.2003

CROSS COMMUNICATION DISTRIBUTION, Stand 9B16 DANKA BELGIUM SA/NV, Stand 8D24 DEHN + SÖHNE, Stand 8D42 DEXIA BANQUE INTERNATIONALE À LUXEMBOURG, Stand 9B11 LUXBOX, Stand 9A41 DISPLAYCENTER, Stand 9A25 DOUBLE A TECHNOLOGIES GROUP S.A R.L., Stand 9B62 DSK SYSTEMS SA, Stand 9C19 ECS SA, Stand 8B15 EDITUS LUXEMBOURG SA, Stand 9A71 EGLUTEK S.A., Stand 9B62 ELECTRO SECURITY Sàrl, Stand 8D33 ELEP SA (ENVELOPPES), Stand 8D29 ELTRONA INTERDIFFUSION SA, Stand 8D59 ENERGOLUX SA, Stand 8A79 ENT GmbH, Stand 8C79 ERGOSHOP BENELUX SA, Stand 8B76 ETILUX SA, Stand 8D11 EUROPOINT Sàrl, Stand 9B36 FOIRES INTERNATIONALES, Stand 9A63 FREE-BEEP S.A., Stand 9B62 GETRONICS SERVICE, Stand 8B35 GMP BELGIUM BIBLIOFILM SA, Stand 8D44 GUIDANCE SA, Stand 9C71 HIGH-TECH BUSINESS INCUBATOR, Stand 9B62 G. HOLZER GmbH, Stand 8A05 IBM LUXEMBOURG, Stand 8B71 IDS SCHEER Luxembourg SA, Stand 8D15 IMDS INTERNATIONAL, Stand 9C06 INFODATA Sàrl, Stand 8C43 ING LUXEMBOURG SA, Stand 9B24


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 137

dossier bureautec INTECLUX SOFTWARE ENGINEERING, Stand 9C16 INTERACT SA, Stand 9A08 INTERFORMATION asbl, Stand 8D27 IT4ALL Sàrl, Stand 9B79 IT-HAUS GmbH, Stand 8C19 JOSY JUCKEM Sàrl, Stand 9C76 KESS SECURITY, Stand 9B31 LAB SYSTEMS S.A., Stand 9C67 LC BURO'TIC SA, Stand 8A72 LETTERSHOP S.A., Stand 8A19 LINSTER BUREAUTIQUE, Stand 8A07 LITHOTECH, Stand 9C08 LUX SUPPLIES Sarl, Stand 8C35 LUX-IT S.A., Stand 9B62 LUXEMBOURG AIR RESCUE, Stand 9C25 LUXEMBOURG ONLINE, Stand 9A68 MAGIC MOVING PIXEL S.A., Stand 9B62 MOBILIER BONN, Stand 8C67 MOBILUX, Stand 9C23 MULDER-HARDENBERG, Stand 9C03 MULTI-POST/ESCO N.V., Stand 8B19 MUNHOWEN S.A., Stand 8D19 NRG NASHUATEC, Stand 8C31 NEOFACTO SARL, Stand 9B62 NETCORE SA, Stand 8D02 NEXTIRAONE, Stand 9C31 NVISION S.A., Stand 9C74 GROUPE OMNIS, Stand 9B64 ONEWEB LUX S.A., Stand 9B62 PALLAS-ATHENA BVBA, Stand 8B79 PAPERJAM, Stand 9A62

PARTENAIRES SOCIAUX SA, Stand 9C77 PC-SPEZIALIST, Stand 9C01 PEOPLE COMPETENCES S.A, Stand 9B62 PHILIPS BUSINESS COMMUNICATIONS, Stand 9C45 PLAN-NET Sarl, Stand 8D17 ENTREPRISE POSTES ET TÉLÉCOMMUNICATIONS, Stand 9A11 PRODESK nv, Stand 8C05 PROMOTIC SA, Stand 9C02 RMS.LU, Stand 8D22 SACRED HEART UNIVERSITY AT, Stand 9C07 SAFEGUARD, Stand 8D13 SECURITAS TECHNOLOGIES, Stand 9A27 SITA SOFTWARE, Stand 8C23 SOTRAIMO LUXEMBOURG SA, Stand 8C16 SYSTEMAT, Stand 9C33 T.D.S.-ACIOR SA, Stand 8C68 TECHADVANTAGE S.A R.L., Stand 9B62 TECHNOPOLE METZ, Stand 9A06 TECHNOPORT SCHLASSGOART, Stand 9B62 TELEPHONIE SA, Stand 9C67 TELINDUS SA, Stand 8B27 VISUAL ONLINE S.A., Stand 9B68 VOSSWINKEL TELECOM GmbH, Stand 8C03 ROSY WAGNER - BRAUCKMANN Sàrl, Stand 8D47 WAGNER JEAN SA, Stand 8A66 WCT GmbH, Stand 9C65 WEB TECHNOLOGIES SA, Stand 8A02 WOTAN SOLUTIONS GMBH, Stand 9B62 ZUANG BY PCS, Stand 8D28

paperJam 09.2003

Dossier 137


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 138

dossier bureautec

Systemsgroup, le revenant  Absent depuis 1991, le groupe de service informatiques revient à Bureautec. Au menu: téléphonie IP et solutions de stockage. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON PHOTO ERIC CHENAL (BLITZ)

La présence de Systemsgroup au salon Bureautec est un petit événement. Depuis 1991, en effet, ni Computersystems, "ancêtre" du groupe, ni les autres sociétés, créées en 1997, n'avaient été présentes aux Foires Internationales. Pour 2003 seront notamment mises en avant les activités de téléphonie IP et les solutions de stockage et de virtualisation des données archivées. Un petit retour historique s'impose. Au commencement, donc, était Computerland Luxembourg, fondée en 1981 par John Rollinger et rebaptisée Computersystems en 1992 suite à la rupture de son contrat de franchise. Active à la fois sur les créneaux de l'intégration des serveurs et PC dans les réseaux locaux, mais aussi sur ceux des réseaux d'entreprises et des services "purs", la société souffrait d'un manque de visibilité. D'où l'idée de constituer un groupe de trois entreprises distinctes, chapeautées par une même structure de gestion regroupant tous les services administratifs et logistiques communs. Ainsi, sous "l'aile" de Systemsgroup sont apparues, en 1998, Netcore, active dans la conception, la réalisation et la maintenance des infrastructures de réseaux et Tertio, plus orientée "services", et notamment Disaster Recovery. Computersystems, quant à elle, n'a conservé que ses compétences d'intégration et de services professionnels (vente, conseil, installation, SAV…). Aujourd'hui, le groupe emploie une centaine de personnes et demeure le dernier acteur majeur IT indépendant à Luxembourg. Pour Bureautec 2003, ce sont Netcore et Computersystems qui représenteront le groupe. La première présentera les derniers développements en

138 Dossier paperJam 09.2003

matière de téléphonie IP et la seconde se concentrera sur les solutions de virtualisation des réseaux, back-ups et archivages. "Il s'agit là clairement des deux domaines les plus porteurs en ce moment, avec des taux de croissance à deux chiffres" constate John Rollinger, administrateur délégué de Systemsgroup. Pour la téléphonie IP, par exemple, le marché local ne compte qu'un petit millier de postes en fonction, autant dire que tout reste à faire! "Il faut encore attendre quelques temps que les prix baissent estime M. Rollinger. La migration se fera alors tout naturellement, progressivement. Aujourd'hui, sont surtout concernées les entreprises qui doivent refaire toutes leurs infrastructures de communication, à l'occasion d'un déménagement par exemple. Sinon, la priorité est surtout la gestion de l'existant". En ce qui concerne les solutions de stockage et d'archivage, l'heure est à la virtualisation des disques et à une gestion intelligente et hétérogène, indépendante des systèmes utilisés. "Très souvent, les entreprises font tourner un serveur par applications utilisées explique John Rollinger. Arrivé à un

certain volume, cela devient très fastidieux de gérer les ressources et les sauvegardes. Désormais, il est possible, sur un même système de stockage, d'allouer – ou de désallouer – dynamiquement différentes capacités venant de différents disques et de changer ces allocations en fonction des besoins". Ainsi, sur un même "rack" disposant de 200 terra octets de capacité, on peut imaginer réserver des espaces de tailles variables pour des systèmes Unix, Windows ou Novell… C'est le retour au principe de centralisation de l'espace de stockage que réclament de plus en plus de sociétés, à la fois soucieuses de leurs frais et attirées par plus de simplicité. Bureautec sera également l'occasion de montrer un produit inédit au Luxembourg: le système HSM (Hierarchical storage management), qui procède à la migration, vers des disques ou des bandes magnétiques near-line, de données jugées essentielles, comme, par exemple, des e-mails ou documents bureautiques, qui occupent beaucoup de mémoire disque. Stand 8D06 

Computersystems est le dernier acteur IT majeur indépendant à Luxembourg.


KESS

10.09.2003

17:04 Uhr

Seite 1


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 140

dossier bureautec

Editus, l'incontournable  L'éditeur des annuaires luxembourgeois s'ouvre plus que jamais aux nombreux publisc qui utilisent ses services. TEXTE JEAN-MICHEL GAUDRON

Spécialisée dans l'édition des annuaires téléphoniques du Luxembourg, mais aussi sur la région Saar-Lor-Lux, Editus Luxembourg est, quelque part, incontournable. Feuilleter les pages jaunes, consulter l'annuaire Internet du Luxembourg ou bien faire une recherche Internet via le portail Luxweb, c'est utiliser un des produits de la société, qui ne manque pas l'occasion, lors du salon Bureautec, de se faire mieux connaître encore. Sur les quelque 136 m2 de son stand, la priorité sera tout à la fois à la présentation de ses produits vedette qu'au divertissement du public, avec des attractions et des animations permanentes qui rendent, traditionnellement, le stand d'Editus parmi les plus fréquentés du salon. Cette année, une dizaine d'ordinateurs seront, en permanence, à disposition du public. "On joue aussi un rôle de conseiller et on sait qu'il y a des gens, par le passé, qui ont surfé sur Internet pour la toute première fois de leur vie grâce à notre stand" rappelle Thierry Moench, responsable communication d'Editus Luxembourg. Luxweb.com, allo.lu et interregion.com sont les trois sites porteurs mis en avant, pour lesquels la forte affluence enregistrée sur le stand va permettre un "feed-back" grandeur nature. "La plupart des visiteurs sont également utilisateurs et ce rendez-vous de Bureautec nous permet de nous remettre en question et de prendre en compte les remarques

140 Dossier paperJam 09.2003

liées à l'ergonomie de nos sites. Cela nous permet de mieux connaître et comprendre le comportement des utilisateurs sur nos supports" explique Vincent Spitaleri, Internet Sales Manager chez Luxweb Regie, une division d'Editus Luxembourg. Selon les données Metriweb du CIM (Centre d'information sur les médias), en 2002, 5,87 millions de sessions ont été enregistrées sur luxweb.com et allo.lu, pour un total de quelque 30,5 millions de pages vues. Pour 2003, les chiffres évoluent nettement vers le haut, avec 7,26 millions de sessions pour plus de 40 millions de pages vues. "En terme de chiffre d'affaires, nous sommes le premier acteur au Luxembourg, avec plus de 3.500 clients actifs" estime M. Spitaleri, pour qui l'équation est simple: "Notre succès commercial est tout simplement dû à des supports adaptés aux besoins des utilisateurs, d’une utilisation massive et de l’excellent retour sur investissement pour nos clients." En l'espace de quelques années, Internet a énormément évolué. Passé l'euphorie des années 2000, on est revenu, aujourd'hui, à une situation plus raisonnable dans laquelle une présence sur le Web est plus mûrement réfléchie. "La publicité online, elle aussi a évolué. Avant, on ne jurait que par des banners 468x60 et on enregistrait des taux de clics de 5% se souvient M. Spitaleri. Aujourd'hui, de bons taux tournent autour de 0,20 et la ten-

dance est à l'expérimentation de nouveaux formats, plus grands, qui dégagent plus d’émotion à travers un visuel ". Parmi les autres développements sur lesquels planche Editus, il y a l'intégration de technologies pour les téléphones mobiles, outil indispensable pour tout un chacun qui est amené à le devenir de plus en plus! Ainsi, il va être désormais possible de pouvoir surfer directement sur les pages jaunes à partir de son téléphone, puis, à terme, d'obtenir des informations relatives à des commerces ou des activités se trouvant à proximité immédiate de l'endroit où l'on se trouve. "Aujourd'hui, un annuaire va bien plus loin qu'un simple numéro de téléphone. Ce doit être une palette complète de services pratiques" estime M. Spitaleri. Stand 9A71 

Plus de 40 millions de pages vues en 2003 sur luxweb.com et allo.lu.


10.09.2003

17:43 Uhr

Seite 1

http://www.innovation.public.lu

1/1-LUXINOVATION

Le Portail luxembourgeois de l’innovation et de la recherche Restez au fait de l’actualité innovation et recherche avec : > le Guide des aides > le Marché des technologies > le Répertoire des compétences technologiques et aussi : les Appels, l’Agenda de l’innovation, les Success stories, les Liens, … !

Mise à jour quotidienne & accès gratuit Actions innovatrices du FEDER


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 142

dossier bureautec

Il y en aura pour tous les goûts  Petit survol de quelques nouveautés présentées à l’occasion du Salon Bureautec 2003. Du mobilier à l’IT, sans blier... les machines à café.

ALMA

La beauté fonctionnelle

Si le salon Bureautec est essentiellement connu pour sa composante "tec", compte tenu des nombreux exposants actifs dans le secteur des nouvelles technologies, la partie "Bureau" n'est pas négligée, loin s'en faut. Alma, société spécialisée dans l'ergonomie et le design de bureau, profitera de l'événement pour présenter deux nouvelles séries de mobilier. La première concerne la marque Vario, qui lance sur le marché une gamme de meubles de bureaux com-

142 Dossier paperJam 09.2003

plètement nouvelle. Ce modèle s’adresse à des clients sensibles à un design remarquable servi par des prix raisonnables. Grâce au développement du modèle "Icon", Vario dispose d’une gamme à quatre pieds particulièrement réussie. Le design discret et intemporel d’Icon a été conçu par le Professeur Klaus Michel (Jünger + Michel, Berlin). L'autre nouveauté nous arrive directement du porcelainier Rosenthal, dont la réputation n’est plus à faire, et qui a élargi son domaine de compétences au mobilier de bureau. Son design est le reflet d’une exigence qui ne s’est jamais démentie et qui, dans le monde entier, est associée à son nom. C’est grâce à la recherche permanente d’une géométrie harmonieuse et de matériaux nobles, alliée à un sens très sûr de la fonctionnalité que les projets élaborés par Cini Boeri (la grande dame du design italien) se transforment, en quelque sorte, en une synthèse efficace de sensualité et du sens pratique. La conception raffinée de cette nouvelle série du bureau de direction, baptisée "Me", est le reflet de cette manière de concevoir un produit. L’expression des contours et des lignes, empreints d’un classicisme moderne, la diversité et la fusion harmonieuse des matériaux tels que les bois les plus nobles, le cuir, la

pierre, le verre combinés à l’aluminium à l’éclat mat, donnent leur caractère impressionnant, personnel et inimitable aux meubles de cette nouvelle ligne. Le highboard, sideboard et la table de conférence viennent harmonieusement compléter l’ensemble. Stand 8C07

AUDIOVISION

Le LED fait le mur

Spécialisé dans la vente et l'installation de solutions audiovisuelles permanentes, Audiovision va profiter du salon Bureautec pour présenter un support de diffusion qui ne va pas manquer de se développer ces prochaines années: le mur LED. Cette présentation répond à la nécessité de proposer des produits adaptés aux nouveaux besoins de communication, ce qui lance les fabricants audiovisuels dans une véritable course à la technologie, qui les amène à proposer des supports 


AUDIOVISION-PJ

10.09.2003

18:09 Uhr

Seite 1


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 144

dossier bureautec 

de diffusion de plus en plus grands et de meilleure qualité. Pour la diffusion de très grandes images, le mur LED s'impose de luimême. Derrière ce nom étrange se cache un procédé relativement simple, qui se rapproche du tube cathodique d’un téléviseur. En effet, le mur est composé de nombreuses diodes électroluminescentes assemblées par groupe de trois couleurs (rouge, vert et bleu). Cette association de LED n’est pas anodine, puisque ces couleurs sont à la base de la lumière blanche. On les retrouve d'ailleurs sur tous les écrans "classiques". Mais, contrairement aux projecteurs, le mur LED propose une source d’affichage directe, ce qui a pour effet de fournir une image très brillante et contrastée et de proposer un angle de vision étendu. Outre la qualité de l'image, le véritable avantage de ce système est de pouvoir afficher des images de très grandes surfaces et ce, aussi bien en plein jour qu’à l’intérieur. Cette particularité fait de ce support un outil parfaitement adapté aux centres commerciaux, aux foires, aux aéroports ou bien encore aux grands événements. La société Audiovision vient récemment d’acquérir deux de ces murs LED et profitera du salon Bureautec pour présenter ce nouveau produit. Stand 9A64 www.audiovision.lu

BCE

Bientôt de MESH

Filiale à 100% de RTL Group, Broadcasting Center Europe concentre aujourd’hui son offre de services autour de la production et la

144 Dossier paperJam 09.2003

diffusion de contenus media (TV et Radio) et des solutions télécoms (transport et services à valeur ajoutée). Son approche est orientée 100% solutions, avec la volonté non seulement d’offrir une infrastructure de transport, mais aussi une large palette de services que des entreprises décident d’externaliser. Cette stratégie repose sur des partenariats avec des opérateurs internationaux et avec des intégrateurs de réseaux télécoms. BCE a aussi développé des services à valeur ajoutée, comme l’Internet à haut débit; l’interconnexion des réseaux LAN en Fast et gigabit Ethernet, mais aussi un "colocation center" – centre de convergence de trafic d’opérateurs télécoms – et un "data-center" à haute disponibilité (hébergement sécurisée d’équipements IT avec connexion multi-réseaux et "dark room" sur mesure). La société tient à aborder les problématiques d’entreprise de façon globale avec des solutions "One Stop Shop": une société désireuse de s’implanter à Luxembourg y trouvera ainsi tous les services télécoms et IT nécessaires à son démarrage: Internet, téléphonie, location d’équipements informatiques, capacité de stockage de données, liaisons sécurisés; réseau privé IP-VPN, etc. Enfin, en tant que "carrier", BCE offre des solutions de transport (voix, vidéo ou data) allant de 64 kbps à 2,5 Gbps, via fibres optiques, liaisons hertziennes et/ou, à partir de fin 2003, par l'intermédiaire de la nouvelle technologie MESH. Cette dernière solution est unique au Luxembourg et permettra d’offrir sans investissement important des services sous IP avec une sécurité maximale et une grande rapidité d’installation. Il s'agit d'un réseau maillé "wireless" utilisant une technologie de dernière génération. Ce réseau complètera efficacement les moyens de transport existants et sera le support universel pour une gamme élargie de services de communication destinés aux moyennes et grandes entreprises, ainsi qu’au secteur du "mobile business" à haut débit. Stand 8D81 www.bce.lu

CANON

Deux nouvelles machines multifonctions

Pour les "poids lourds" de l'équipement bureautique et des professionnels du workflow, le salon Bureautec représente également une plate-forme idéale pour la mise en avant des nouveautés les plus récentes. Ainsi Canon mettra-t-il l'accent sur deux machines multifonctions destinées au monde des entreprises. L'iRC3200N, tout d'abord, périphérique multifonction couleur novateur haute vitesse, qui assure un débit de 32 pages à la minute, avec une finition semblable à l'offset et une véritable résolution 2.400x600 dpi, idéales pour les utilisateurs des grandes organisations. Cet appareil se singularise également par ses solutions d’expédition et de distribution intelligentes, qui permettent une communication couleur efficace à travers l’ensemble de l’environnement de l’entreprise. Il présente également des capacités intégrales de finition des documents, telles que la réalisation de brochures avec piquage-encartage, sont essentielles pour l’impression et la copie de documents couleur. Autre nouveauté: la CLC3200, autre machine multifonctions couleur compacte (et à un prix abordable), qui présente également un débit élevé de 32 pages à la minute. Elle offre des performances de partage en réseau exceptionnelles, qui accélèrent l’ensemble du système d’impression et assurent une production de haute qualité, avec une finition matte de type offset, 


SX1_BOAT_ENG-paper jam.qxd

09/09/2003

18:41

Seite 1

available at: www.my-siemens.lu

Film a Deep Sea Adventure. On your phone. SX1

The new Siemens SX1 mobile enables you to create your own short films. With its built-in video recorder you can shoot, play back or send 20 second digital clips. You can also play games, listen to MP3’s or even tune into FM radio. Of course, as it’s a phone, you can also use it to call people. Even agents.

Be inspired


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 146

dossier bureautec  d’une qualité laser de 600x600 dpi. La CLC3200 supporte, de surcroît, un large éventail de supports d’impression, des enveloppes au SRA3, et d’épaisseurs, de 64 à 253 g/m2. Une unité recto/verso à chemin véritable est fournie en standard et elle supporte le papier lourd jusqu’à 209 g/m2. Stand 8B11 www.canon.lu

CMD

Nouveautés Business Le service provider LuxGSM fête, en 2003, ses 10 ans. Toujours à l'affût de nouvelles technologies, la société a élargi au maximum sa gamme d'outils et de services hightech, aussi bien dans le domaine privé, que pour des applications professionnelles. A l'occasion du salon Bureautec 2003, deux grandes nouveautés seront ainsi présentées. La première, professionnelle, est le système I-Track de gestion des véhicules et du personnel itinérant de l'entreprise, développé en partenariat avec Infodata, société spécialisé en solutions informatiques au Luxembourg. Jusqu’à présent, le suivi des personnes externes à l’entreprise permettait de rassembler des informations naturelles (statiques) mais malheureusement sans moyen de contrôle sur la validité des informations interactives (ou dynamique). Le concept I-Track permet le regroupement de ces deux types d'information. A l’aide d’une boîte noire spéciale et en combinaison de l’application, des statistiques complètes peuvent être faites sur les temps, les coûts, les kilomètres, les chantiers, les positions, les opérations effectuées par les intervenants externes de l’entreprise, etc... Autre nouveauté, également orientée vers le milieu professionnel: SMS Broadcast, qui permet d'envoyer des messages individuels, ou en grand volume, à d'autres destinataires (les employées d'une

146 Dossier paperJam 09.2003

société par exemple) à des prix très avantageux. L’envoi est fait via le SMS Gateway de CMD, à partir d’un gestionnaire d’envoi mis gratuitement à disposition. Le SMS Broadcast est gére par le client même et garantit une confidentialité totale de ses messages. Ce gestionnaire est très facile à utiliser et permet de personnaliser plusieurs options, telle que la création de différentes groupes de destinataires ou la création de différentes messages standard. Stand 9B05 www.cmd.lu

DANKA

Une large palette hardet software

Danka, intégrateur de solutions documentaires, est un fournisseur indépendant, distributeur de copieurs, imprimantes et fax numériques des marques Infotec, Heidelberg et Danka. Pour Bureautec 2003, la palette des nouveautés sera assez large, avec trois modèles Danka: l'ISCG 3232, qui cumule les fonctions d'imprimante, copieur, fax, scanner à 32 pages par minute N/B ou couleur; l'ISC1032, autre système multifonctionnel couleur à 10 pages par minute (N/B à 32 ppm) et l'ISC2105, copieur haut volume (105 pages par minute) offrant des possibilités d'impression et/ou de scanner. Du côté de chez Infotec, la "vedette" sera l'IF2200, un système fax avec des fonctions avancées telles que le scanner couleur ou le "scan to email". Mais Danka, c'est aussi des solutions "software", et deux d'entre elles feront l'objet d'une attention

toute particulière à Bureautec: Webticket, qui est un logiciel "printroom" et Danka Send, qui assure la conversion de documents analogiques vers une version digitale. Stand 8D24 www.danka.be

IMDS

LAD et marketing intégré IIntégrateur et éditeur de solutions informatiques dans le domaine du document, IMDS (International medias data services) est spécialisée dans le traitement automatisé de documents de l’entreprise vers le client et du client vers l’entreprise. Deux solutions seront particulièrement mises en avant par la société pour Bureautec 2003. La première, AD’DOC IIM, est une solution de Lecture Automatisée de Documents, qui permet d’automatiser entièrement le traitement des documents rentrants. Toutes les phases du traitement sont prises en compte par la solution entièrement logicielle et automatisée, dans une interface conviviale. Le logiciel pilote les scanners, réalise la phase d’OCR / ICR et traite les données issues du document. Les traitements tiennent compte de la cohérence des données à l’intérieur du document et aussi de l’environnement externe comme les bases de données client. Second focus: la solution Dialogue (Exstream Software) qui permet l'intégration d'une "touche" marketing dans tous les documents réalisés. Exstream permet ainsi de cibler plusieurs campagnes différentes vers plusieurs groupes de clients différents. Produit extrêmement puissant et convivial, il compose les messages marketing ou les documents entiers et possède tous les outils pour définir, cibler, suivre et analyser les campagnes marketing. Il fonctionne seul pour la création de mailing complets ou s'intègre dans des applications documentaires existantes. Il peut également s'intégrer au niveau de l'inséreuse. Stand 9C06 www.imds-world.com 


Océ Printing for Professionals

Rapports - Brochures

Offres - Factures

Présentations - Mailings

5 milliards de documents sont générés quotidiennement en Europe Des solutions à la taille de votre entreprise

Rapports, documentations techniques, factures, E-mails: des milliards de documents sont générés quotidiennement. Il y a toujours une bonne raison pour communiquer: envoyer un article intéressant à un collègue, présenter un projet ou une implantation au client, numériser et archiver un rapport et surtout le retrouver aisément. Et tout cela, en quelques clicks ! Océ propose aux sociétés et aux institutions de partager l'information efficacement en gérant le flux documentaire avec les logiciels et les machines, les services et la consultance adaptés à la taille de votre entreprise. info : +352 45 18 48 - e-mail : info@oce.be - www.oce.lu - www.oce.com

Untitled-lu.indd

1

5/30/02, 19:33

Printing for Professionals


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 148

dossier bureautec LETTERSHOP

Communiquer plus facilement

C'est à Niederanven que la société Lettershop S.A. (membre du groupe CIP) oeuvre, depuis 1995, dans une gamme de services de gestion de courriers. Elle couvre l'impression sur demande (plus de 200 documents A4/minute, en N&B ou en couleur, recto-verso et dans tous les formats jusqu’à DIN A3+) et la mise sous pli sur inséreuses à haut débit KERN (jusqu’à 15.000 enveloppes/heure) de tous types de documents (extraits de comptes, factures, rappels, relevés, courriers de bienvenue…) Elle assure également la réalisation complète de campagnes de marketing direct, de présentations multi-langues ou de documentations complexes; la distribution de documents personnalisés – également par fax ou par e-mail et enfin la gestion du courrier quotidien en entrée (ouverture des enveloppes, encodage des demandes et/ou des adresses, numérisation des contenus, reconnaissance optique, transfert de données, …). Profitant des développements législatifs récents, Lettershop entend renforcer sa présence sur le marché des institutions financières. Elle a ainsi déposé, auprès de la Commission de surveillance du secteur financier (CSSF) une demande de statut PSF – catégorie "agent de communication à la clientèle", pour lequel elle a déjà reçu un avis favorable provisoire. Il faut dire que depuis janvier 2001, la société agit déjà pour des clients bancaires, en tant que centre de production et d’expédition d’extraits de compte. Ces institutions ont, depuis cette date, régulière-

148 Dossier paperJam 09.2003

ment reçu l'autorisation de la CSSF pour faire effectuer auprès du Lettershop l’impression et la mise sous pli de toutes sortes de documents sensibles. Une solution qui permet une réduction des coûts d'environ 30% par rapports aux coûts internes directs et indirects. Sur près de 3.500 m2 dans la zone industrielle Bombicht, Lettershop revendique un accès particulièrement sécurisé, contrôlé, suivant le degré de confidentialité des données et des documents traités dans une zone spécifique, par des scanners à distance (jetons d’accès codés) ou encore par des scanners biométriques (identification par empreintes digitales des salariés). Stand 8A19 www.lettershop.lu

NASHUATEC

Objectif 300.000 copies en 24h

Le salon Bureautec 2003 sera l'occasion, pour Nashuatec, de relever un défi: réaliser entre 250.000 et 300.000 copies recto/verso en 24 heures, avec le copieur 10505, qui fonctionnera en continu pendant quatre jours, à raison de 6 heures par jour. Le 10505 prend en charge des tâches d'impression et de copie avec une résolution de 600 dpi et 256 tons de gris. Les originaux à reproduire ne sont numérisés qu'une seule fois en 600 dpi, de sorte que tous les problèmes liés à la manipulation des originaux – qui compromettait souvent le bon fonctionnement des copieurs analogiques – n'existent plus.

Pour les travaux de copie, l'appareil dispose d'un chargeur automatique de documents de 100 feuilles qui numérise les originaux à une vitesse de 72 pages A4 par minute, l'image étant sauvegardée sur un des deux disques durs de 10,2 GB. Un maximum de dix tâches peuvent être programmées en mémoire sans interrompre le fonctionnement de la machine: dès qu'une opération prend fin, la suivante est automatiquement lancée. Ensuite, les travaux d'impression et de copie sont réalisés à la vitesse de 105 pages par minute, avec une capacité papier totale portée à 7.550 feuilles réparties dans 6 magasins différents. La double cartouche de toner, elle, est conçue pour l'impression de plus de 100.000 pages. Une série d'options est également proposée pour l'assemblage des documents finaux, dont un module 300 pages et un autre conçu pour agrafer des documents jusqu'à un maximum de 100 pages avec une ou deux agrafes sur quatre positions différentes. Est également disponible un système de perforation deux ou quatre trous pour simplifier l'archivage des documents dans des classeurs traditionnels. La mise en tandem de deux appareils 10505 permet, par ailleurs, le doublement des performances de la machine. Stand 8C31 www.nashuatec.lu

PARTENAIRES SOCIAUX

Un logiciel pour fiduciaires Depuis plus de trois ans, la société Partenaires Sociaux développe des logiciels de gestion, principalement "axé" sur le calcul des salaires, dont la spécificité est le "social". 158 clients utilisent ses solutions au Grand-Duché, dont une quarantaine de fiduciaires et une vingtaine de sociétés d'Intérim. La société présentera, à l'occasion de Bureautec, un nouveau 


CANON-PJ9

26/08/03

0:07

Seite 1


dossier_bureautec.qxd

10.09.2003

22:27 Uhr

Seite 150

dossier bureautec  logiciel, créé en partenariat avec une grande fiduciaire de la Place. Il s'agit d'un outil spécialement dédié aux fiduciaires, qui a pour but la gestion événementielle de leur travail: de la structure de la société, au montant de capital débloqué, en passant par les planning des documents à présenter, il permet de gérer tout le travail de chaque employé de la fiduciaire, et le travail que celle-ci a à faire pour son client. Installé sur serveur ou en monoposte, l'utilisation de ce logiciel sera illimitée en société, et sera accessible par tout ou partie des salariés de la Fiduciaire, sans supplément de prix, car il est prévu que le tarif de vente soit unique, quelque soit la taille de la fiduciaire. Etant développeur et possesseur des sources, la société Partenaires Sociaux pourra, par la suite, faire évoluer le produit en fonction des demandes des utilisateurs. Stand 9C77

sécurité de réseaux, concepts multimédias, analyse et restructuration de sites Internet, stratégies de marketing. Sera également présenté le nouveau service Dell PC Privé, lancé en collaboration avec Dell Luxembourg et qui consiste en la vente, la livraison et l'installation d’ordinateurs et accessoires de Dell, à destination des personnes privées. Mais Bureautec 2003 sera également l'occasion de présenter deux nouveautés: host24, une toute nouvelle division spécialisée dans l’hébergement privé et agenda24, un système de collecte et de redistribution de manifestions au Luxembourg et alentours. Agenda24 est un produit de update24, réalisé en collaboration avec RTL et Web Technologies. Stand 8A02 www.web.lu

ZUANG BY PCS WEB TECHNOLOGIES

Nouvelles solutions de hosting Avec un portefeuille clientèle de plus de 1.250 références au Luxembourg et en Europe, la société Web Technologie, en association avec ses divisions update24 et la toute nouvelle host24 (voir plus loin), est devenue, en moins de trois ans, une des sociétés les plus modernes de services Internet (ISP) au Luxembourg. Son récent déménagement dans ses nouveaux locaux au Val Fleuri lui a donné, de surcroît, une plus grande aisance. Tout comme il y a deux ans, les services présentés lors du salon Bureautec 2003 reflèteront la variété des solutions disponibles en matière d'Internet ou d'Extranet: hébergement professionnel, housing/co-location, programmation sur mesure, consultance et intégration en matière Linux, implémentations d’architectures de réseaux,

150 Dossier paperJam 09.2003

Gros plan sur l'expresso

Aux côtés des gros monstres des technologies de l'information, de l'immobilier de bureau ou des systèmes de communication et d'échange d'informations, le salon Bureautec donne également l'occasion à d'autres acteurs de la vie de l'entreprise de se mettre en avant. C'est le cas, par exemple, de Zuang by PCS, distributeur exclusif, au Luxembourg, des machines "Nespresso" de Nestle, mais aussi des produits Fountain et Symfoni (que l'on retrouve par exemple dans les stations Q8 du pays). La société, filiale du Grouplouisiana a démarré

ses activités en 1998 et vend, aujourd'hui dans le pays, un café toute les quatre secondes. Si beaucoup d'entreprises présentes à Bureautec y sont surtout pour développer leur réseau relationnel et rencontrer leurs clients dans un cadre moins formel que celui du "business", Zuang by PCS reconnaît réaliser, à chaque présence, un chiffre d'affaires non négligeable au cours de ces quelques jours de salon. Pour 2003, la grosse nouveauté présentée sera la Nespresso ES 80, spécialement conçue pour les bureaux de petite et moyenne taille. Dotée d'un système modulable, avec les mêmes fonctionnalités que les autres modèles de la gamme, elle annonce une réduction de 75% des besoins en détartrage grâce à une nouvelle cartouche de traitement de l'eau. La machine est déjà exploitée à l'Ecole Hôtelière ou sur le bateau de tourisme à Remich. Stand 8D28 

EDITIONS MIKE KOEDINGER

paperJam à Bureautec

Puisque l’on n’est jamais aussi bien servi que par soi-même, nous vous rappelons que paperJam tiendra une nouvelle fois un stand à Bureautec. Il y sera possible d’y joindre l’utile à l’agréable, puisque dans une ambiance conviviale, des ordinateurs permettront la mise à jour online des données qui seront reprises dans l’Index 2004, à paraître dans quelques semaines. Stand 9A62 www.paperJam.lu 


PJ_cassis0903

08.09.2003

14:10 Uhr

Seite 1


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:22 Uhr

Seite 152

time off RESTO NEWS “L’art de la gastronomie au-dessus de tout” ENTRETIEN AVEC SALVATORE MOSÉ LINOSA, PRÉSIDENTFONDATEUR DE L’ORDRE DU LYS DE LA GASTRONOMIE EUROPÉENNE

Ouverture cet été d’Autopolis Café by Sheraton Aerogolf, résultat de la coopération entre Ed Goedert, Administrateur Délégué d’Autopolis et Sissi Nobel, Directrice Générale du Sheraton Aérogolf Hôtel.

Entretien Anne Gerlier Photo Louis-Arnaud Iscla

M. Linosa, quelques mots sur l’Ordre du Lys. Comment le définiriez-vous? C’est une école des arts culinaires créée il y a 14 ans pour faire revivre les traditions gastronomiques sous toutes ses formes au niveau international. Vous avez choisi pour cela Luxembourg… … une ville plus petite que Bruxelles, les gens y sont plus ouverts. La participation des personnes venant de l’étranger ou voyageant beaucoup crée des échanges étroits à tous les niveaux, y compris la gastronomie. D’où vient cette envie de rassembler les gens de tous pays autour de la gastronomie? Elle nous vient de la Renaissance, quand l’Italie publie un code culinaire rassemblant plusieurs traités d’hommes de lettres. Dans quel contexte s’inscrit la Conférence-dîner gastronomique organisée le 18 juin dernier? D’abord culturel pour fêter le jour de Dante Alighieri. La Dante Alighieri, une association qui enseigne la langue italienne et qui diffuse sa culture par des éditions de livres, nous a prié d’organiser le repas. Eux ont organisé la conférence “On ne sait plus d’où vient la nourriture …” La Dante Alighieri s’occupe du verbe et l’Ordre du Lys de la bouche. Quel a donc été plus précisément votre rôle? Nous avons choisi le lieu, ce prestigieux Casino 2000, puis le vin et, naturellement le menu, composé par Peter Körner. Vous avez peut-être d’autres projets… Une nouvelle manifestation gastronomique à l’automne et des conférences sur l’alimentation de qualité. Notre but, sauvegarder le goût et donner une information correcte, dans ces périodes de grands troubles, où la tendance est plutôt à l’anarchie. On ne sait plus d’où vient la nourriture et à quoi elle correspond. A ce propos, que pensez-vous des directives européennes en matière d’alimentation? Nous sommes en désaccord… La Communauté européenne, selon moi, établit des directives trop liées aux multinationales. A Bruxelles, j’ai pu voir certains conseillers nommés par des multinationales… Je me méfie. Si nous pouvons agir, nous sommes toujours prêts, grâce à de nombreux contacts. Et combien êtes-vous? Actuellement 45 membres à travers toute l’Europe. Ce qui compte, ce n’est pas le nombre, c’est notre politique, le fait de faire valoir nos idées, nos actions. Collaborez-vous avec d’autres organisations ? Je connais la Commanderie du Cordon Bleu de France. Je crains qu’ils n’aient disparu complètement. Nous avons beaucoup de contacts avec les ambassades, la Dante Alighieri, les instances culturelles. Nous plaçons l’art de la gastronomie au-dessus de tout". Ordre du Lys de la Gastronomie Européenne; 22, rue Albert 1er à Luxembourg. Tél 45 24 02

152 Time Off paperJam 09.2003

La zone d’activités Bourmicht se dote ainsi d’un nouveau restaurant de midi dans le cadre très dynamique du Centre Automobile. Savoureuse petite carte (le plat le plus cher est à 12 Euro) sans oublier un plat du jour à un modeste prix de 7 Euro. En somme, un bon plan, pour une agréable pause de midi. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 18h30 et service restaurant de 12 à 14h. Autopolis Café by Sheraton Aerogolf, Zone d’activité Bourmicht à Bertrange Tél. 43 96 96 2971 www.autopolis.lu _____________________________ A notre connaissance, c’est le seul russe en ville. Ce "cocher", un peu bistrot, un peu datcha, nous paraît tout à fait authentique dans sa cuisine et son atmosphère. Les soupes, salades, petits pâtés et blinis au caviar rouge ou noir sont de bonne facture et les prix raisonnables. On y pratique aussi à midi le plat du jour. Animations

musicales régulières. Fermé le samedi et le dimanche à midi. Chez Kutscher, 22, rue du Laboratoire - Luxembourg Bonnevoie , Tél. 26 12 36 33 _____________________________ Dans le poulet, le “sot-l’y-laisse” est le fin morceau préféré des connaisseurs. C’est aussi l’enseigne originale du nouveau restaurant ouvert depuis peu avenue Monterey, à deux pas du

centre. Tout à fait atypique avec son mobilier très design en inox

et coussins rouges et noirs et, aux murs, une collection privée de toiles modernes, il propose une cuisine à la technique innovante préparée "sous vapeur étouffée" aux accents de tradition. La charmante et calme terrasse ombragée n’est pas le moindre de ses atouts. Fermé samedi et dimanche. Le Sot l’y Laisse, 37, avenue Monterey - Luxembourg Centre-ville, Tél. 46 78 78-8. www.domus.lu ______________________________ Au premier étage du 42 rue de Hollerich, Annie et son frère David viennent d’ouvrir l’In Fusion et font le pari de partager les émotions qu'ils ont ressenti "around the world" avec une clientèle sensible à la véritable tendance du moment qu'est la "fusion food".

L'atmosphère délicate et très féminine conviendra aux dîners en tête à tête mais aussi pourquoi pas, à la pause de midi pour une heure de détente en choisissant le plat du jour à 11 Euro boisson comprise. Fermé samedi à midi et dimanche. In Fusion, 42-44, rue de Hollerich - Luxembourg Hollerich, Tél. 26 12 34 09 ______________________________ Coucou la revoilà! Reprise par “Restaurant Edelwyss” cette brasserie du coin bien claire et bien propre reprend du service pour le grand plaisir des habitants de Belair. Petite carte très éclectique allant de la 1/2 baguette garniture au choix, au filet de boeuf argentin et de 3 à 18,50 Euro. Du lundi au vendredi à midi, le plat du jour, café compris est à 9,50 Euro.

La terrasse est agréable et bien protégée. Taverne Belair, 70, avenue Guillaume - Luxembourg Belair, Tél. 26 05 90 30 _____________________________ Tout nouveau ce lieu aux allures de club et aux multiples facettes. Mobilier de rotin, piste de danse et aux murs, exposition permanente de toiles de jeunes artistes. Une petite restauration est proposée tout au long de la journée >>


Chambre_de_Comm_paperjam.qxp

08.09.2003

15:23 Uhr

Seite 1

FORUM CREATION D’ENTREPRISES

CHEF D’ENTREPRISE,

POURQUOI PAS VOUS? Vendredi 10 octobre 2003 à partir de 16.00 heures dans les locaux de la Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg

www.cc.lu TOUT CE QUE VOUS DEVEZ SAVOIR POUR ENTREPRENDRE AU LUXEMBOURG MINISTÈRE DES CLASSES MOYENNES, DU TOURISME ET DU LOGEMENT

Business Initiative

POUR TOUT RENSEIGNEMENT ET INSCRIPTION: Chambre de Commerce du Grand-Duché de Luxembourg 31, Boulevard Konrad Adenauer L-2981 LUXEMBOURG Tél. [+352] 42 39 39-340 Fax. [+352] 43 83 26


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:22 Uhr

Seite 154

time off RESTO NEWS

Pas de relâche pour l'été

>> et le plat du jour à midi est à un très raisonnable prix de 7,80 Euro. En spécialité le steak de cheval affiche 300 g. bien pesés

base et une vingtaine de sauces sont proposées en accompagnement. L’originalité est aussi dans

MALGRÉ LES VACANCES ET EN DÉPIT DE LA CANICULE, L’ÉTÉ A ÉTÉ FERTILE EN OUVERTURES, CHANGEMENTS DE PROPRIÉTAIRE ET ACTIVITÉS GASTRONOMIQUES DIVERSES…

Les menus dégustation, que les restaurateurs organisent maintenant régulièrement sur le thème “accord mets-vins”, rencontrent un vrai succès. Belle manière en vérité de découvrir, de perfectionner ses connaissances et de passer une soirée originale. Nous avons testé pour vous deux de ces dîners tendance. A La Caravelle, les vins des Caves Krier Frères accompagnent le menu –Soupe d’orties, carpaccio de thon, Saint-Jacques au caviar, coq au pinot noir et sabayon de fruits rouges- concocté par Jacques Petremant. Marc Krier avait choisi de mettre l’accent sur l’année 2002, débutant avec un pinot gris Domaine Privé SchwebsangeKoltschelsberg, typique, au bouquet prononcé et à la belle rondeur suivi d’un pinot blanc RemichHôpertsbourg et d’un riesling vieilles vignes Remerschen-Jongeberg. Il faudra suivre le pinot noir Rubis Domaine Privé vieilli en barriques et prometteur d’un beau potentiel de garde, servi avec le coq. En point d’orgue le riesling “Givré”, un joyau. Vous pourrez et devrez même le garder 10 à 15 ans. De leur côté, Diego Castello et Carlos Manso du restaurant Patagonia avaient logiquement choisi, en contrepoint du menu, les vins argentins de la gamme “Henry” des caves Lagarde à Mendoza. Débutant par un extra brut et un sauvignon blanc 2000, la dégustation se poursuit sur les rouges, un Gran Guarda 1999 élégant assemblage de malbec, cabernet sauvignon et merlot, puis trois monocépages tout à fait typiques: merlot 1993, malbec 1992 et enfin cabernet sauvignon 1990. Tous les rouges ont été carafés 2 heures avant le service. La Cosecha Tardia 2001, judicieux assemblage de viognier et de moscato giallo accompagne le dessert. En résumé une belle soirée découverte. Restaurant La Caravelle Grevelsbarrière · Bertrange · Tél. 31 74 07 Caves Krier Frères Remich · 23 69 60 Restaurant Argentino Patagonia 373, route de Thionville · Hesperange · Tél. 36 00 95 Latina wines S.A. 339, route de Longwy · Luxembourg · Tél. 021 17 47 52

154 Time Off paperJam 09.2003

sur la balance à seulement 14 Euro! Animation musicale tous les jours et thé dansant le dimanche. René et Philippe assurent un service amical. De Tout un Peu, 60, rue de la Gare à Obercorn Tél. 26 58 37 19 _____________________________ Ils étaient chagrinés les habitués de La Dorada, lorsqu’elle ferma ses portes après plus de 35 ans de succès. Les voilà maintenant rassurés après la réouverture récente et sous la nouvelle enseigne Fabrizio e Pino, prénoms des sympathiques successeurs de Ramon Sanchez.

Ceux-ci ont soigneusement conservé quelques spécialités espagnoles… Et même le chef de cuisine mais vous aurez deviné la tendance italienne de la carte. Les poissons sont fort bien accommodés, particulièrement le bar au gros sel. Fabrizio e Pino, 29, rue de la Chapelle – Strassen Tél. 31 31 01 _____________________________ De nouveaux exploitants aussi à la Braustüb’l. Ce sont maintenant les raclettes et fondues qui sont les spécialités. Demeure la rôtissoire verticale où sont préparés poulets ou spare ribs.

Sur commande 48h à l'avance, de savoureux porcelets pourront régaler vos invités. Signalons que le soir, l’atmosphère est particulièrement romantique. Très agréable terrasse adossée à la roche. Braustüb'l, 273, rue de Neudorf à Luxembourg Tél. 43 10 81 _____________________________ Au 1er étage de la galerie Utopolis ce nouvel établissement lance un nouveau style de restauration. Le spaghetti en est la

la déco qui profite du très vaste espace avec en vedette des boites géantes de tomates pelées et de pâtes. Mobilier design sur un confortable parquet. Spaghetti Factory, 45, bd J.F. Kennedy Kirchberg Utopolis Tél. 26 00 85 15 _____________________________ C’est à partir du 15 septembre que se tiendra la Foire aux vins d’automne d’Auchan, dans un espace dorénavant plus confortable et plus cohérent. Cette “cave” aux larges allées, un projet réalisé en collaboration avec Gildas Royer Sommelier-conseil, sera bien accueillie toute l’année, tant par les amateurs débutants

que par les connaisseurs expérimentés. Ces derniers seront rassurés par le stockage climatisé des grands crus (une cave Bourgognes et 4 caves Bordeaux, également une cave pour les champagnes). Il y aura aussi plus de services au client, avec un bar à dégustation et deux sommeliers en permanence pour le conseil, la dégustation et les commandes spéciales. Auchan, 5, rue Alphonse Weicker à Luxembourg Kirchberg, Tél. 43 77 43 1. www.auchan.lu _____________________________ Maître-sommelier, meilleur sommelier de Belgique 1996/97 et détenteur de nombreux trophées pour son poste de sommelier au restaurant des Forges du Pont d’Oye, Pascal Carré ouvre à Steinfort un nouvel espace consacré à l’art du vin. Pascal est à la disposition des visiteurs de 13 à 18h 30 du mardi au vendredi et de 10 à 18h le samedi. En dehors du conseil et de la vente de vins sélectionnés, de nombreuses activités sont prévues. Dans la perspective de l’exceptionnel millésime 2003 qui s’annonce et pour conclure, il est plaisant de constater la multiplication et la grande diversité des "chapelles" dédiées au dieu Bacchus. La Cave du Sommelier, 2, rue de Kleinbettingen à Steinfort, Tél. 26 10 89 10/11 cavesommelier@busmail.net


1/1-PROAUDIO+JARDIN

11.09.2003

15:11 Uhr

Seite 1

Sound, Light and Vision

La performance en 3 dimensions Location de matériels audiovisuels et production de tous types d’événements culturels, politiques, économiques, sportifs: foires, conférences de presse, meetings, congrès, conventions, présentations, inaugurations… Conseil, ingénierie, vente et installation d’équipements audiovisuels. Importateur et revendeur agréé des plus grandes marques: Bose, Electro-Voice, Bouyer, Sennheiser, Tascam, Marantz, Strand Lighting, Martin, ADB, NEC, Panasonic Broadcast, Projecta Screens. Luxembourg - Senningerberg

I

T 34 89 22

I

F 34 61 51

I

info@proaudio.lu

I

www.proaudio.lu


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:22 Uhr

Seite 156

time off RECETTE

Suchitra Zimmer, restaurants Thaïland et Celadon, nous propose…

... le homard Choochi Où la trouver: au Thaïland 72, avenue Gaston Diderich, Luxembourg Belair et au Thaï Celadon 1, rue du Nord, Vieille Ville. Son vin préféré: le Chasse Spleen Son restaurant préféré: la Mirabelle ou le Yamayu Santatsu

Recette: Temps de préparation: 25 minutes Temps de cuisson: 25 minutes

Ingrédients (pour 4 personnes) 4 homards de 500 à 600 g. 4 cuillères à soupe de pâte de curry 4 tasses de lait de coco 200 g. de champignons de Paris 12 cuillères à café de fumet de poisson 12 cuillères à café de sucre en poudre 2 ou 3 piments rouges frais hachés Pour la pâte de curry a 12 piments rouges secs b 8 cuillères à café d’échalotes hachées c 8 cuillères à café d’ail haché c 8 cuillères à café de citronnelle hachée d 4 cuillère à café de galanga* e quelques feuilles de citron hachées (Kaffir lime)* f 8 cuillères à café de Kapi (fish paste)* (Vous trouverez les ingrédients marquée d'une * dans une épicerie chinoise)

156 Time Off paperJam 09.2003

Ecrasez finement les ingrédients a à f afin d’obtenir la pâte de curry. Réservez. Nettoyez et brossez soigneusement le homard à l’eau froide et l’ouvrir en deux dans le sens de la longueur. Enlevez l’intestin. Cuire le homard à la vapeur pendant 10 minutes. Pendant ce temps, portez le lait de coco à ébullition, y diluer la pâte de curry au fouet jusqu’à obtenir une crème homogène. Rajoutez les champignons, la sauce de poisson et le sucre. Réserver au chaud hors du feu. Disposez le homard dans les assiettes, nappez avec la sauce puis saupoudrez avec les feuilles de citron et le piment rouge frais hachés. Accompagnez d’un riz thaïlandais. Thaïland Réservations: 44 27 66 Fermé samedi à midi et lundi Céladon Réservations: 47 49 34 Fermé samedi à midi et dimanche


3_timeoff_index.qxd

11.09.2003

16:02 Uhr

Seite 157

DIRECTORY time

off

d

paperJam 09.2003

Time Off 157


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:22 Uhr

Seite 158

time off CLUB PAPERJAM

LE CLUB PAPERJAM INVITÉ PAR… … le Restaurant La Cime et les Domaines Hennequin & Fils Le Club paperJam, c'est chaque mois, la veille de la parution, l'équipe du magazine qui invite des décideurs à partager une sélection de vins dans un établissement du Grand-Duché. Avant-goût de vacances pour ce Club du 11 juin. Moshé Bahbout et sa collaboratrice Myriam Mazur, excellents et chaleureux hôtes, nous ont fait la démonstration de la qualité de l’accueil et de la table du Restaurant La Cime. C’est dans le calme de la confortable terrasse idéalement située à l’arrière de l’établissement que Linda Gentile, Sommelier-conseil de la Maison Hennequin & Fils, prépare les papilles des participants en leur faisant déguster en guise de mise en bouche un Domaine Tarriquet 2001 "Premières Grives", vin de pays des Côtes de Gascogne. Il offre l’expression bien typée du gros manseng, d’une robe limpide, or clair et aux reflets légèrement verts. Le nez est frais, fin, typé et intense, s’ouvrant sur des notes de citron, puis évoluant sur le fruit exotique. Attaque directe, pleine, fruitée et d’une belle fraîcheur, le milieu de bouche est équilibré, moelleux, suave et dominé par le raisin frais. La finale est persistante et délicate.

Fabrice Maire (E-Guests) et Jung-Ae Descamps (tempo!)

Linda Gentile (Hennequin&Fils) et J. Demarque (Explorator)

158 Time Off

paperJam 09.2003

Moshé Bahbout (Restaurant La Cime)

Jeannic Lecomte (Reperes Communication)


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:23 Uhr

Seite 159

CLUB PAPERJAM time Pour les mets, c’est avec un Mezza moyen oriental aux saveurs exotiques et délicates et présenté en buffet à table qu’on débute. C’est une spécialité de La Cime qui va nous permettre ce soir de goûter taboulé de persil à la menthe et graine de bourgoul, thon rouge juste saisi mariné à la coriandre, saumon mariné à l’aneth et au citron, carpaccio de boeuf au piment, labné, falafels, caviar d’aubergine, houmous et ensuite, servi à l’assiette un filet de daurade grillée au cumin.

Gérald Nicolas (Reperes Communication)

Pierre Henin (Sun Microsystems) et Yves Steinbusch (Microsoft)

Les vins en accord sont tous deux des Côtes de Provence 2000 de l’île de Porquerolles et du Domaine de la Courtade. Le blanc, vignes de 12 ans d’âge et de cépage 100 % rolle, présente une robe jaune clair, aux reflets brillants et aux larmes nombreuses et fines. Le nez est fin, délicat au potentiel aromatique flatteur et complexe. Des notes de fruits frais, chlorophylle, fenouil laissent à ce nez une grande fraîcheur. La bouche est soutenue, pleine et riche, d’une agréable charpente à l’équilibre délicat et harmonieux, notes d’ananas puis de vanille laissant place à une finale aromatique longue et constante. Le rouge, avec une majorité de mourvèdre et seulement 3 % de syrah, présente une robe profonde, aux reflets cerise et aux larmes bien marquées. Le nez est riche, chaud, élégant, notes de réglisse, de bois délicat puis d’épices. La bouche est charnue, puissante, aux fins tanins qui procurent une belle rondeur. Des notes de poivrons, puis de poivre persistent sur une longue finale.

off

Marc Schumacher (Audiovision)

Florence Gillig (MAM)

Thun Heynsbroek (MTP), Florence Gillig (MAM) et Jacques Demarque (Explorator)

Vraiment deux belles découvertes que Linda Gentile commente avec charme et compétence. Nous terminons avec une Chocolathérapie qui ravit les gourmands et qui est accompagnée d’un Maury Mas Amiel 10 ans d’âge cuvée spéciale. En majeure partie grenache, très peu de maccabeu et carignan, ce nectar présente une robe aux reflets teintés ou pleurent des larmes nombreuses. Le nez offre une agréable concentration de fruits kirschés (cerise, mûre), puis de cacao, mais également d’épices. La bouche est d’une extrème finesse, aux touches de pruneaux, rehaussée par une légère note d’alcool qui procure une finale agréable et constante.

à.dr.: P. Schoenenberg (American Chamber of Commerce)

Jacques Demarque (Explorator) et Stéphane Terver (AME)

Jacques Demarque (Explorator) et Stéphane Terver (AME)

Mike Koedinger (mké) et Vitor Bento (Cactus Createam)

Restaurant La Cime 140a, route d’Arlon · L-8008 Strassen 31 36 66

Berry Dupong (DnP)

Linda Gentile Sommelier-Conseil Domaines Hennequin & Fils 33, bd A. Maginot · 57005 Metz Cedex 333 87 75 25 25

l'assemblée au grand complet

paperJam 09.2003

Time Off 159


3_timeoff_index.qxd

10.09.2003

20:18 Uhr

Seite 160

index Index des entreprises et institutions citées 414 entreprises, organisations et institutions citées dans cette édition. Les annonceurs sont signalés en gras. Entreprises et institutions

no. de pages

Business Initiative

40

C 1,2,3 Go 1,2,3, Go Seed 3Com

24, 40 40 67

A A'Venue International 76 ABBL, Association des banques et banquiers, Luxembourg 42, 48 ACA, Association des compagnies d'Assurance 42 Accentaigu 55 Acer 66 Aceralia 50 Acropol 84 ADA 34 ADR 128 Advantage 84 Agence luxembourgeoise d'action culturelle 11 Agence spatiale européenne 46 Alibi 27 Alma 54, 142 Almanij 62 Alpha Roméo 46 Andersen Consulting 59 Andersen Luxembourg 54 Antenna 3 50 Apple Belux 135 Arbed 50 Arcelor 28, 45, 48 Archie Europe 66 Archives nationales 15 ARD 48 Astra 85 Athylon 58 ATIS Real Auguste-Thouard Luxembourg 56 Atrana 24 Audi 23 Audiolux 45 Audiovision 142, 143 Autostrade 50 Avnet Europe CMK 59

B b-b 84 Badenoch&Clark 54, 57 Banque Comark 48 Banque Degroof Luxembourg 45 Barenbrug 84 BCE, Broadcasting Center Europe 68, 144 BCEE, Banque et Caisse d'Epargne de l'Etat 6, 42, 44 BGL Asset Management 42 BGL Investment Partners 45 BGL, Banque générale du Luxembourg 41, 65, 84, 86 Bibliothèque nationale 15 Biceristorante 84 Binsfeld Communication 82, 85 Bizart 28, 52, 82, 84 Blitz Agency 45 BNP Paribas 36 Bofferding 58 Bourse de Luxembourg 45, 50 Brain&More 59 Broadcasting Center Europe 80, 144 Buddleia 84 Budget Luxembourg 56 Bull 56 Bunadarbanki International 36

160 Index

paperJam 09.2003

Canary Islands 84 Canon 144, 149 Cap Gemini Ernst&Young 84 Casino Luxembourg 12 Cat Club 80 Caves de Grevenmacher 59 CCIAS, Centre de certification internationale d'auditeurs spécialisés 38 CCLux 35 Cegecom 56, 70, 164 Cegedel 45 Center national de l'Audiovisuel 15 Centre Culturel de l'Abbaye de Neumunster 11 Centre culturel Kulturfabrik 15 Centre national de l'Audiovisuel 84 Centre national de Littérature 15 Centre national sportif et culturel 15 Centre pour musiques amplifiées 15 Centre universitaire de Luxembourg 59 CEP-L, Chambre des employés privés 40, 101 Chambre de Commerce 40, 153 Chambre des Députés 50 Chambre des Métiers du Luxembourg 26 Chaudfontaine 36 Chèques resto 88 CIM 140 Cisco 40 Clearstream 36 CLT-RTL 56 Club RTL 50 CMD 146 CMI Creative Communication 85 Codex Productions 4, 80 Coljon 86 Colt Télécom 78 Comed 85 Computerland Luxembourg 138 Computersystems 138 Concept Factory 86 Conseil de l'Europe 50 Conseil économique et social 26, 58 Coopers&Lybrand 55 Cour de Justice des communautés européennes 58 CREA, Cellule de recherche en économie appliquée 44 Créateam 59 Crédit Agricole Indosuez 41 Crédit européen 82 Cropmark 84 CRP Henri Tudor 35, 135 CSC 59 CSSF, Commission de surveillance du secteur financier 22, 35, 44, 46, 47, 64, 148

D Danka Datacenter Luxembourg Dell Luxembourg Deloitte&Touche Deloitte&Touche Luxembourg Demos Dexia BIL DHL Direction des affaires culturelles Dmax DNR Domaines de Vinsmoselle Drexel Asset Management

146 58 150 49 58 49 84 97 12 66 59 59 48

DTZ Luxembourg DZ Bank International

56 56

E Ecole hotelière de Luxembourg 150 Econocom Group 59 Editions Les Arènes 36 Editions Mike Koedinger 47 Editions Revue 47 Editus 140 EFA, european Fund Administration 41 eGlutek 58 Eldoradio 86 Electrolux 32 EMC 59 EMC Belux 58 Emresa 82 Enron 36 Entreprise des P&T 2, 53, 84, 103 Epson Deutschland 56 Ernst&Young 47 Ernst&Young Luxembourg 54 Espace Concept 43 Europe Online 48 European Fund Administration 80 Euroscript 58 Eurostat 32 Everest 84, 86 Expertise Patrimoniale 58 Exstream Software 146 Exxus, the marketing company 3

F Fanuc Robotics 88 Farvest 42 fast Luxembourg 55 Fastnet 41 Foires Internationales à Luxembourg 135 Fondation Forum Europa 84 Fonds d'aménagement du Plateau du Kirchberg 82 Fonds national de la Recherche 40 Fonspa, Fonds national de soutien à la production audiovisuelle 40 Format 59 Fortis 42, 48 Fortis Investments Luxembourg 42 Fountain 150 Foyer Asset Management 62 France 2 38 FT Interactive Data 35

GH GAX Gemplus Glas Consulting Godel Aksa Gouvernement Grand Théâtre de Luxembourg Greco Groupe Accor Groupe CIP Groupe F.N.P. groupe saint-paul Grouplouisiana Hamburgische Landesbank Hauts-fourneaux de Belval-Ouest Hc-Focus Heidelberg Hilton Hitec Luxembourg host24 HSH Nordbank International

46 56 58 46 38, 40, 46 12 84 56 148 60 59 150 48 15 84 146 64 55 150 46


3_timeoff_index.qxd

10.09.2003

20:18 Uhr

Seite 161

index HubMethods

55

IJ I-BC, International Business Communication 54 ICM 59 IMDS 146 Immocité 58 Imprimerie Centrale 84 In Vino Veritas 39 Index 2004 by paperJam 120 Infodata 146 Infotec 146 ING 82, 163 Institut de formation de la Chambre de Commerce 86 Institut de l'audit social 38 Institut des réviseurs d'entreprise 82 Institut universitaire de Luxembourg 84 Interactive Data Corporation 35 Iomega 69 IP Luxembourg 58 IPWebnet.lu 84 IRE, Institut des réviseurs d'entreprise 32 Islandsbanki 36 Jersey Finance Industry 30 JP Morgan 55 Kaupthing Bank 36 Kaupthing Luxembourg 36 KBL, Kredietbank Luxembourg 42, 45, 46, 48, 62

KL Kern 148 Kess 66, 69, 71, 139 Kesseler 86 Key Job 77 Keytrade Luxembourg 47 Keyware 54 Korn Ferry International 58 KPMG Luxembourg 18 KPMG Management Luxembourg 58 Kredietbank Group European Private Bankers 48 La Gauche (Déi Lénk) 132 Lancia 61 Landesbank Schleswig-Holstein International 46 Landsbanki Luxembourg 36 LB Kiel 48 LB Lux 28 Le Figaro 38 Le Foyer 45 Leaseplan 109 Lecoutere Finance 24 Les Verts (Déi Gréng) 130 Lettershop 148 Lëtzebuerger Land 28 Lexmark 70 Linster 67 Linux 135 Lockheed Martin Corporation 24 Logica 59 Logitech 67 Lucid'i.t. 67 Lux-Development 59 Luxair 51, 55 Luxembourg City Tourist Office 12 Luxemburger Wort 59 Luxempart 45 LuxGSM 84 Luxinnovation 84, 141 LuxWeb 13 Luxweb Regie 140

M M6 MACH Mangrove Capital Partners Marketic Benelux Mastercard Matériaux Clément MCI Belux media brain

50 58 40 54 24 60 54 59

media65 europe Médiamétrie Mercedes Mercedes Café Mercedes-Benz Luxembourg Mercure Kiuoka Golf Club Mercury Interactive Messageries Paul Kraus Microsoft Microsoft Luxembourg Mikado Online Mikado Publicis Mike Koedinger Management Ministère de l'Environnement Ministère de la Promotion féminine Ministère de la Santé Ministère des Transports ministère du Tourisme mké Mobilux Mondorf, le Domaine thermal Moneecard S.A. Monster Monster.lu Mudam Mum Musée de la Forteresse Musée national d'Histoire et d'Art Musée national d'Histoire Naturelle

84 50 86 157 55 56 54 58 70 135 80 88 45 41 74 85 38 84 45 89 85 24 56 60 11 84 12 12 12

NO Nashuatec 33, 37, 39, 148 NCI Les Centres d'Affaires France 55, 56 NCI Luxembourg 55, 56 NEC Computers Belux 58 Nestle 150 Netcore 138 Nico Magazines 47 Novell 138 Novotel 56 OCE 147 Olivetti 59 Oracle 58 Orbite Conseil 89 Orchestre philarmonique du Luxembourg 89

PQ Panasonic 67 paperjam 28, 45, 60 Partenaires Sociaux 148 Parti chrétien-social (CSV) 93, 98, 122 Parti démocratique libéral (DP) 84, 93, 98, 124 Parti socialiste (LSAP) 84, 126 PBS 59 Peopleware 55, 56 Peregrine Systems 54 Philippe Organisation 75 Pizza Hut 88 Police grand-ducale 35 Prefalux 60 PricewaterhouseCoopers 55, 95 ProAudio 155 Profil 42 Prolingua 37 Q8 150

R Radio Socioculturelle Real Solutions Renault Repères Communication Restaurant Le Jardin Reuters Ricoh Rosenthal Rosport Rotondes CFL RTL RTL Group RTL Radio

28 55, 58 20 58, 84, 87 157 58 67 142 82 15 59, 150 45, 50, 56, 80 50

RTL TV RTL Tvi

50 50

S Saab 17 Sacor, Sociedade Anónima Concessionária da Refinação de Petróleos em Portugal 50 Sacred Heart University 31 Salle de concert Grande Duchesse Joséphine-Charlotte 15 SAP 56, 58 Satlynx 55, 56, 63 Schneider Consulting 56, 59 SD Worx 58 Secher Exploitation 60 Selligent 69 SES Astra 48 SES Global 44, 45 SES Multimédia 58 SG Warburg&Co 50 Sharp 69, 71 Siemens 70, 145 Sit-Net 84 Sofitel 56 Soks 58, 80 SOLARtech 58 Sources Rosport 36, 85 Speltz 157 Spider.lu 45 Spiral 151 Staff Interim 8 Statec 34, 44 StorageTek 59 Sybari 70 Symfoni 150 Synapse Internet Services 82 Systemat 55 Systemsgroup 138

T Tailormade Tango Technoport Schlassgoart Telindus Tertio Theodoor Gilissen Bankiers Timebusters Topedilux Toshiba TEC Europe Retail Information TPS Traduction Transcom Tribunal de commerce

28, 52 86 58 134 138 46 155 41 58, 70, 71 50 31 81 26

UV UNESCO Unica Benelux Unix update24 Usinor USSB Valorlux VDS Ventos Vetedy Victor Buck ViewSonic Ville de Luxembourg Visual Online Volvo Volvo-Autopolis Vox

12 54 138 150 50 56 115 81 45 84, 86 84 71 11, 84, 89 84 29 56 50

WXZ Web Technologies Windows WorldCom Xerox ZDF Zuang by PCS

150 135, 138 36, 54 71 48 150

paperJam 09.2003

Index 161


timeoff_index.qxd

10.09.2003

15:23 Uhr

Seite 162

Les prochains paperJam paperJam 11.2003 Parution: 16 octobre 2003; date limite de réservations: 26 septembre 2003

DOSSIER: Productivité La productivité est un grand enjeu pour chaque entreprise. L'augmenter, c'est améliorer sa compétitivité par rapport à ses concurrents. Ne pas l'améliorer, c'est être certain, à plus ou moins court terme, de disparaître du marché. Grâce à l'organisation du travail, à la formation, à l'informatique, on bénéficie de nombreux outils. État des lieux.

paperJam 12.2003 Parution: 13 novembre 2003; date limite de réservations: 29 octobre 2003

DOSSIER: Immobilier d'affaires Sur le marché de l'immobilier d'affaires, la situation du Luxembourg a longtemps été extrêmement complexe, avec un taux de disponibilité proche de zéro. Avec l'émergence de nouveaux bâtiments et les conséquences du ralentissement économique, l'atmosphère devient progressivement plus respirable. Quels sont les projets majeurs qui sont en train de sortir de terre? Quels sont les principaux acteurs, promoteurs, conseillers? Cette tendance à une plus grande disponibilité va-telle perdurer?

paperJam 01.2004 Parution: 4 décenbre 2003; date limite de réservations: 14 novembre 2003

DOSSIER: Spécial “Executive Women” Pour ce dernier numéro de l’année, notre traditionnel rendezvous “Bilan 2003 - Tendances 2004” est enrichi par un gros plan sur les femmes d’influences au Grand-Duché de Luxembourg: ministres, députées, directrices de sociétés ou membres de comités de direction, elles ont toutes réussi leur parcours professionnel en dépit des préjugés. Qui sont-elles? Que retiennent-elles de 2003? Qu’attendent-elles de 2004? 162 à suivre

paperJam 09.2003

paperJam abonnement

à suivre

paperJam pendant 1 an, c'est 10 numéros, 1 supplément et 1 hors-série pour 40 Euro 1 exemplaire par mois Soit une réduction de plus de 27%

pour 80 Euro 3 exemplaires par mois Soit une réduction de 50%

D'autres offres sont disponibles sur simple demande. Abonnement par téléphone (envoi de facture) au 29 66 18-1 ou par virement au compte BCEE IBAN LU97 0019 0038 5827 4000 à l'ordre de mké S.A.. N'oubliez pas d'indiquer votre adresse complète


espace concept_02.qxd

04.04.2003

14:57 Uhr

Seite 1


1/1-ING-PJ

03.09.2003

19:17 Uhr

Seite 1

www.ing.lu - www.ing.lu - www.ing.lu - www.ing.lu - www.ing.lu

Banque

Assurances

Leasing

Vos virements par Internet ne sont pas gratuits ? C'est que vous vous êtes trompé de site Internet... Chez ING Luxembourg, nous sommes les seuls à vous faire bénéficier de la gratuité totale sur un nombre illimité de virements en EUR1 effectués via notre site Internet www.ing.lu, ainsi que d'offres exceptionnelles2 pour toute signature d'un contrat d'accès gratuit au Service Internet entre le 15.09.2003 et le 15.10.2003! Si vous ne connaissez pas encore notre site et ses multiples services, renseignez-vous au plus vite dans l'une de nos agences ou à la Foire de la Bureautec et rejoignez ainsi les milliers d'utilisateurs de www.ing.lu qui réalisent, d'ores et déjà, de belles économies sur leurs opérations courantes. 1 2

Situation au 01/09/2003, sous réserve des conditions d'utilisation standards. Conformément au règlement "Action Spéciale" disponible chez ING Luxembourg.

52, route d’Esch L-2965 Luxembourg F +352 44 99 12 31 www.ing.lu

T +352 44 99 11

paperJam septembre octobre 2003  

Derniere edition du magazine paperJam septembre octobre 2003