Page 1

73e année - N°20.250

www.lantenne.com

le chiffre du jour

60 La compagnie américaine JetBlue a signé un protocole d’accord pour l’achat de 60 avions A220-300, l’ex-CSeries de Bombardier, d’une valeur au prix catalogue de 5,37 milliards de dollars, a annoncé mardi 10 juillet Airbus. “JetBlue est devenu aujourd’hui le premier client du nouvel avion d’Airbus rebaptisé A220 grâce à la signature d’un protocole d’accord portant sur 60 commandes fermes du modèle A220-300”, a indiqué le constructeur européen. Cette annonce intervient quelques heures après que l’avionneur a réceptionné mardi à Toulouse son premier appareil de cette gamme de 100 à 150 sièges, aux couleurs d’Airbus, après sa prise de participation majoritaire dans le programme canadien. Airbus et Bombardier avaient annoncé leur rapprochement spectaculaire en octobre, permettant au programme CSeries en difficulté de s’appuyer sur la force commerciale d’Airbus dans le monde pour décoller commercialement.

Dunkerque : Total va céder ses parts dans le terminal méthanier Total entre en négociation exclusive, aux côtés d’EDF, pour céder sa participation de 9,99 % dans le terminal méthanier de Dunkerque. Cette opération s’inscrit dans le cadre du processus de cession initié par EDF (65,01 %) en début d’année. À la clôture de la transaction, prévue fin 2018, le consortium composé par Fluxys Europe, Axa Investment Managers et Crédit Agricole Assurances détiendra 35,76 % du terminal et un autre composé de Samsung Securities, IBK Securities et Hanwha Investment & Securities en possédera 39,24 %. Total précise qu’il conservera une capacité de regazéification dans le terminal d’environ 1,5 million de tonnes par an.

Jeudi 12 juillet 2018 ISSN 0395-8582 - CPPAP 0319T79480

Ligne régulière

Les propositions de CMA CGM rejetées par les actionnaires de Hapag-Lloyd

© Hapag-Lloyd

Le français CMA CGM a approché l’allemand Hapag-Lloyd, pour réfléchir à une fusion. Les principaux actionnaires de l’armateur germanique, numéro cinq d’un secteur dominé depuis de nombreuses années par un trio européen, auraient rejeté cette proposition. D’après trois sources financières, CMA CGM est à l’origine de discussions ces derniers mois avec Hapag-Lloyd au sujet d’une éventuelle fusion par échange d’actions. “L’idée qui a été avancée (...) serait une fusion sans versement d’argent”, a indiqué une première source. L’action Hapag-Lloyd a bondi à la Bourse de Francfort à la suite de cette information communiquée par Reuters. Interrogé au sujet de telles discussions, un porte-parole du groupe allemand a répondu : “Ces rumeurs de marché sont sans fondement”. Du côté de CMA CGM, un porte-parole du groupe a refusé de s’exprimer sur le sujet. Le transport maritime conteneurisé reste confronté depuis près de dix ans à des problèmes de surcapacités ayant provoqué la pire crise jamais vue dans le secteur. Des entreprises sont ainsi condamnées à disparaître et d’autres sont contraintes de rechercher des accords visant à parvenir à des économies d’échelle. Déjà touché de plein fouet par le ralentissement des échanges internationaux à la suite de la crise financière de 2007-2009, le secteur de la ligne régulière est à

nouveau fragilisé par l’aggravation des tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine, qui rend plus incertaine l’évolution des liaisons maritimes. Hapag-Lloyd a abaissé fin juin sa prévision de bénéfice annuel en raison de la lenteur de la remontée des prix et de la hausse des coûts du carburant et de l’affrètement. D’après les trois sources, l’approche du troisième armateur mondial a été rejetée par les trois grands actionnaires du groupe allemand, le chilien CSAV (25,8  %), la famille allemande Kühne (25 %) et HGV, le véhicule d’investissement de la ville-État de Hambourg (13,9 %). La ville-État de Hambourg veut conserver l’armateur allemand “Le groupe d’actionnaires principaux détenant la majorité de Hapag ne veut pas de transaction pour l’instant”, a affirmé une deuxième source. “Il y a la crainte que Hapag soit finalement ramené au rang de filiale de son homologue français. La ville veut s’assurer que le siège reste à Hambourg et que

Hapag-Lloyd reste une entreprise CMA CGM, contrôlé par la allemande”, a-t-elle ajouté. famille Saadé, a réalisé en 2017 Une troisième source a déclaré : un bénéfice net de 701 millions “Le sentiment, c’est qu’il n’y de dollars, confirmant son reavait rien pour susciter l’intérêt dressement après une perte de des principaux actionnaires de 452 millions de dollars l’année l’armateur”. précédente. La famille Kühne a refusé de D’après des sources finans’exprimer sur le sujet. Un porte- cières, le groupe français (qui parole du ministère des Finances vient de perdre son fondateur, de Hambourg et CSAV n’ont pas Jacques Saadé) cherche désornon plus souhaité répondre. mais à renforcer sa présence sur Bien qu’ayant effectué ré- le marché tout en poursuivant ses cemment des réductions de acquisitions, coûts à la suite CMA  CGM de l’acquisition “Une fusion aussi bien que en 2016 du sinconstituerait un Hapag-Lloyd gapourien APL. trouveraient Hapag a pour schéma permettant dans une fusion sa part finalisé de mieux affronter en mars 2017 un schéma leur permettant de la concurrence sur l’acquisition de mieux affronla compagnie du les principales ter la concurgolfe Persique rence sur les routes commerciales UASC. Les principales sources finaninternationales” routes comcières rapportent merciales interque le groupe alnationales. Le lemand éprouve groupe allemand dispose d’une des difficultés avec l’intégration forte présence sur les liaisons de cet armateur, qui a généré des entre l’Europe, l’Amérique et coûts supplémentaires. le Moyen-Orient tandis que Rolf Habben Jansen, présiCMA CGM est implanté en Asie. dent du directoire de l’armateur, a Avec un endettement de res- estimé en mai ne pas s’attendre à pectivement 7,2 milliards et des fusions d’ampleur cette année 6,7 milliards de dollars (6,1 mil- dans le shipping, ajoutant que le liards et 5,7 milliards d’euros) à groupe allemand n’était “pas très la fin du premier trimestre, soit actif” dans la recherche de cibles davantage que leur capitalisation potentielles. cumulée, les deux armateurs risqueraient d’avoir du mal à effecJonathan Saul tuer une transaction en numéraire. et Arno Schuetze


Entreprises

2 - Jeudi 12 juillet 2018 - l’antenne

Marseille-Fos

La ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, a estimé mardi 10 juillet que la réglementation relative au bruit des infrastructures ferroviaires devrait être revue, pour mieux prendre en compte les pics sonores gênant les riverains. Alors que des riverains des lignes à grande vitesse (LGV) Le Mans-Rennes et ToursBordeaux se plaignent des nuisances sonores de ces infrastructures ouvertes en juillet 2017, Élisabeth Borne a relevé qu’une seule mesure avait été jugée non conforme à la règlementation, sur une campagne de quelque 450 mesures.

Fluvial

La desserte du Rhône entre Fos et Lyon renforcée

Récolte La récolte 2017-2018 de céréales et oléagineux au Brésil devrait atteindre 228,5 millions de tonnes, en baisse de 3,9 % par rapport à la précédente récolte, avec une nette baisse du maïs et un nouveau record pour le soja, a estimé mardi 10 juillet la Compagnie nationale d’approvisionnement (Conab). La récolte 2017-2018 devrait néanmoins être la deuxième plus importante de l’histoire du Brésil. La précédente récolte avait atteint un record de 237,7 millions de tonnes, grâce à d’excellentes conditions climatiques.

indispensable de pouvoir compter sur des acheminements massifiés, fréquents et fiables”, souligne d’ailleurs la direction du GPMM. La mise en place de cette offre fluviale a été initiée dans le cadre du cycle de concertation fluviale piloté par le port de MarseilleFos, explique-t-elle. Et d’ajouter que les services de l’État ont également participé à la démarche, s’accordant avec le Conseil régional Provence-Alpes-Côte d’Azur sur l’importance du maillon fluvial pour le développement d’un Grand Port maritime. Au plan technique, l’établissement portuaire assure que “l’organisation opérationnelle est reMarseille-Fos ainsi que la CNR, pensée afin de garantir une (…) Lyon Terminal et VNF. Autres ac- fluidité des escales à Fos”. Ce teurs de poids ayant été associés qui devrait rassurer les opérateurs fluviaux consià cette réflexion, dérant le repli de les armateurs “Un service leur activité à Fos tels que MSC, en 2016 et 2017 CMA CGM et s’inscrivant ( “ L’ A n t e n n e ” Hapag-Lloyd. dans le cadre du 30 novembre La mise en place de ce ser- de la massification 2017). C’est à l’assovice quotidien des flux” ciation Medlink s’inscrit dans Ports qu’incomle cadre de la stratégie de massification des bera le relais “marketing et proflux prônée par les ports. “La motion” de ce nouveau service croissance des volumes et des fluvial sur le Rhône. fréquences des escales de naVincent Calabrèse vires dans le port phocéen rend © VNF P. Lemaître

Nuisances

Un service fluvial quotidien entre Fos et Lyon sera mis en place dès le mois d’octobre du lundi au vendredi. Le port de Marseille-Fos table sur le renforcement de la desserte du Rhône pour garantir la fluidité des escales à Fos. Un service quotidien de barge conteneurs entre Fos et Lyon sera mis en place dans chaque sens à compter du 1er octobre 2018 cinq jours par semaine. Une fréquence quotidienne dont l’objectif est de permettre de “renforcer la confiance des chargeurs et de dynamiser les pré et postacheminements fluviaux de conteneurs sur l’axe MéditerranéeRhône-Saône pour renouer avec

la croissance”, indique la direction du Grand Port maritime de Marseille (GPMM). Pour l’établissement portuaire, l’amélioration de la fréquence est le fruit d’un travail collaboratif entre les opérateurs de barge (Greenmodal et Logi Ports Shuttle – ex-Logirhone), les opérateurs des terminaux portuaires de Fos (Port SynergyEurofos et Seayard), le port de

Aéroports de Paris

Législation La compagnie aérienne à bas coûts Ryanair est tenue de se conformer à la législation néerlandaise concernant son personnel basé aux PaysBas, a indiqué le tribunal de Den Bosch dans une décision en appel rendue mardi 10 juillet. Une employée de la compagnie irlandaise travaillant à Eindhoven, dans le Sud du pays, avait intenté une action en justice après avoir été licenciée. Cette dernière avait refusé son transfert à Dublin. “La cour d’appel rejette l’argument de Ryanair selon lequel la loi irlandaise est applicable” aux Pays-Bas, ont estimé les juges.

Record La Russie, premier pays fournisseur de blé de la planète, a augmenté de près de 50 % son record d’exportations de céréales sur la campagne agricole 2017-2018 et s’attend à un repli sur la suivante, a indiqué le 6 juillet le ministre de l’Agriculture. Les exportations toutes céréales comprises se sont élevées entre juillet 2017 et juin 2018 à 52,9 millions de tonnes, “soit 49 % de plus que sur la saison 2016-2017”, a indiqué Dmitri Patrouchev. “Nous prévoyons que, sur la saison 2018-2019 qui vient de commencer, les exportations pourraient atteindre jusqu’à 44-45 millions de tonnes”, a-t-il ajouté.

Aérien

Roissy-Charles-de-Gaulle en pole position Pour conforter le leadership de Roissy-Charles-de-Gaulle sur le marché du fret aérien en Europe, le groupe ADP a défini un volet cargo spécifique dans son plan stratégique Connect 2020. Avec des actions commerciales ciblées, il vise à renforcer ses capacités logistiques et sa qualité de service illustrée par une démarche de certification CEIV Pharma. De 5 % environ selon l’Airport Council International, la croissance des volumes cargo des aéroports européens a été alimentée au premier trimestre par le dynamisme d’Istanbul, Leipzig et Londres-Heathrow. Quant à Francfort, Amsterdam et Paris, leurs trafics sont stables. À fin avril, l’activité fret avionné plus poste des plateformes parisiennes s’élève ainsi à 724.779 tonnes (- 0,5 %). 100.000 m2 logistiques À l’origine de 95 % de ce volume, Roissy-Charles-deGaulle recule de 0,7 % tandis qu’Orly progresse de 4 %. L’an passé, les deux aéroports franciliens ont totalisé 2,295 millions de tonnes, en hausse de 2,3 %, plaçant Roissy-CDG en pole position européenne devant Francfort avec 2,195 millions de tonnes. Constaté depuis plusieurs années précédentes, le transfert des trafics fret vers les soutes passagers s’est poursuivi : “60 % du cargo a transité dans les soutes passagers et 40 % dans des avions tout cargo”, confirme le groupe ADP.

Sur la période 2016-2020, son plan stratégique Connect 2020 entend asseoir le leadership européen de Roissy-CDG autour de quatre axes dont le premier est “la reconquête du trafic”. Il se traduit par “la mise en œuvre d’un programme d’aide marketing afin d’encourager le développement des routes cargo existantes comme de nouvelles et l’implantation de nouvelles compagnies tout cargo”. La qualité de service et l’attractivité de sa zone fret est la seconde priorité. Préparer l’avenir L’effort porte tout d’abord “sur la propreté, la signalétique et la sécurité” après la mise sous vidéosurveillance des accès de la zone avec le concours de ses opérateurs fret. Il concerne également le développement de son offre immobilière avec la création de 100.000 m2 d’installations supplémentaires connectés aux pistes et de surfaces de stockage pour répondre au déplacement du fret vers les soutes passagers. À Orly, ce programme immobilier s’est également concrétisé par

l’inauguration en avril dernier d’un parc logistique de 22.000 m2 dont plus de la moitié a été immédiatement louée. Avec le e-commerce, la filière “pharma” demeure l’un des moteurs de la reprise du fret aérien mondial. Pour capter une partie de ce trafic et rattraper son retard dans ce domaine par rapport à d’autres aéroports européens comme Bruxelles, le groupe ADP a initié avec l’Iata et les opérateurs locaux une démarche de certification de place CEIV Pharma. Lancée le 27 janvier 2017, elle rassemble une dizaine de partenaires représentatifs des métiers de la chaîne aéroportuaire fret. En parallèle, la

communauté cargo de RoissyCDG ambitionne de créer un système de géolocalisation des matériels de piste ainsi qu’une station animalière à l’export. Le quatrième volet du plan Connect 2020 consiste à promouvoir le fret aérien ainsi que ses outils d’information à l’image du Cargo Information Network CIN France. Participant à la dématérialisation des procédures dans le cadre notamment du programme E-Freight, “son déploiement connaît un vif succès puisque 115 compagnies aériennes et 80  commissionnaires de transport l’utilisent”, précise le groupe ADP. Érick Demangeon

Petite annonce SOS MÉDITERRANÉE

association de sauvetage en mer qui affrète l'Aquarius, recherche

un-e chargé-e de communication numérique

Extrêmement réactif-ve, créatif-ve et intéressé-e par l'actualité politique et les migrations qui allie un profil technique à un esprit d'analyse et des qualités éditoriales. Le poste est basé à Marseille.

Candidature (CV et lettre de motivation) à :

recrutementsosmedfr@sosmediterranee.org d'ici le 20 juillet 2018


l’antenne - Jeudi 12 juillet 2018 - 3

Marseille Messagerie / Lots complets Express

M

CORSE

Livraison tous points

Départs quotidiens ––––––––

Tél. 04.91.13.14.52 Fax: 04.91.91.16.50 Service hebdomadaire DIRECT conteneurs (FCL)

MARSEILLE - CASABLANCA

Lots complets / Groupages

_____________

MAROC - TUNISIE - ALGÉRIE Départs hebdomadaires de Marseille, Lyon et Paris

Réception EUROFOS

Tél. : 04.91.13.15.37 / 38 Fax : 04.91.90.54.29

IMPORT / EXPORT

Réception Poste 157

Depuis FOS hebdomadaire ALGER port sec ORAN - SOUSSE

ARKASFRANCE/SMI

–––—————––

Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

MAROC

AU DÉPART DE SÈTE Service Fret direct en 40 heures

2 départs par semaine en Ro/Ro

Depuis SÈTE sur TANGER et NADOR Cotations et réservations :

Roulant / Conventionnel / Conteneurs ALGER - ORAN

GOURAYA .........................................................................

SKIKDA - ALGER - MOSTAGANEM

MARFRET NIOLON .........................................................

BEJAIA - SKIKDA

TITTERI ............................................................................

Prévisions de départs

Réception : SOCOMA Poste 44

Burger-Féron

14 Juillet

commercial.mrs@burgerferon.com - Tél. 04 91 39 93 66

15 Juillet 16 Juillet

Depuis FOS hebdo Conteneurs

––––––––––––– 52 rue Emmanuel Eydoux - 13016 MARSEILLE Tél.: 04.91.14.27.80 Email : commercial@navimed.fr

Dakar abidjan tema Lagos Libreville Mauritanie Réception SEAYARD

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

© L’ANTENNE

S.A.R.L.

Toute reproduction ou représentation, intégrale ou partielle, par quelque procédé que ce soit, des pages publiées dans la présente publication, faite sans l'autorisation de l'éditeur, est illicite et constitue une contrefaçon. Seules sont autorisées, d'une part, les reproductions strictement réservées à l'usage privé du copiste et non destinées à une utilisation collective et, d'autre part, les analyses et courtes citations justifiées par le caractère scientifique de l'œuvre dans laquelle elles sont incorporées (Loi du 11 mars 1957 - art. 40 et 41 et Code Pénal art. 425). Toutefois, des photocopies peuvent être réalisées avec l'autorisation du Centre Français du Copyright, 20, rue des Grands-Augustins - 75006 Paris, auquel “L'ANTENNE” a donné mandat pour le représenter auprès des utilisateurs. Pour plus d'informations:

http://www.cfcopies.com


4 - Jeudi 12 juillet 2018 - l’antenne

Prévisions de départs du port de Marseille

EVERGREEN LINE

www.evergreen-line.com Service hebdomadaire DIRECT

au départ de FOS

MER ROUGE - GOLFE IMPORT/EXPORT ASIE - sous continent Indien SERVICE IMPORT/EXPORT MEDITERRANÉE ORIENTALE - MER NOIRE

au départ dU HAVRE

IMPORT/EXPORT ASIE - sous continent Indien ÉTATS-UNIS - AFRIQUE DE L’EST EUROPE DU NORD - MED. ORIENTALE - MER NOIRE

MARSEILLE : 04 96 17 17 70 PARIS : 01 58 58 02 22 LE HAVRE : 02 32 74 50 50 LYON : 04 72 61 19 91 STRASBOURG : 03 88 55 96 40

Groupage direct Hebdo Depuis Marseille / Fos sur

Ashdod / Haifa - Beyrouth Dubai - Singapore - Hong Kong Port Louis

et bien plus encore !!

Tél. 04 91 39 93 58 - marseille@tcclogistics.com

Service hebdomadaire Matériels roulant uniquement Au départ de

Marseille-Fos

LE PIRÉE - GEMLIK DERINCE

NEPTUNE ODYSSEY............... 12 Juillet NEPTUNE AVRA (Fos).............. 14 Juillet NEPTUNE DYNAMIS (Fos)....... 16 Juillet

––––––

Pour fret et réservations :

AMARSUD / GRIMALDI

Promaritime

Départs de MARSEILLE/FOS

Roulant - Projets - Conventionnel

Service hebdomadaire direct MONFALCON (Italie) - KOPER (Slovénie) LE PIRÉE (Grèce) - AUTOPORT GEMLIK (Turquie)

salesneptunelines@promaritime.fr Tél. : 04.88.600.895 Mob. : 06.40.28.42.95

En transbordement via MONFALCON (Terminal Grimaldi) :

Haïfa - Ashdod - Alexandrie - Izmir - Limassol Beyrouth - Tripoli - Lattaquié - Mersin GRANDE ITALIA . .......................................................... GRANDE ROMA . .......................................................... Réception à FOS : Darse 3 - Nicolas Frères –––––––

19 Juillet 26 Juillet

Service hebdomadaire depuis FOS

GRÈCE - TURQUIE - LIBAN ÉGYPTE - SYRIE - CANARIES MER NOIRE - LIBYE _____________

17 A, Av. Robert Schuman - 13002 Marseille Tél. : 04.91.15.44.00 - Fax : 04.91.56.09.10 - bertrand.mazet@sealogis.fr

ARKASFRANCE/SMI Marseille - Tél. 04.91.13.16.16

e-mail : sales@arkasfrance.fr

BORCHARD LINES Ltd SERVICE

DIRECT

Full Containers 20'/40' au départ de MARSEILLE

Bosphorus Service

MIRIAM BORCHARD........... 13 Juil. SUSAN BORCHARD............... 25 Juil.

LE PIRÉE....................... 4 jours AMBARLI.................... 5 jours GEBZE YILPORT....... 6 jours IZMIR........................... 7 jours

West Mediterranean Service

KATHERINE BORCHARD.... JOANNA BORCHARD..........

Limassol.................. Ashdod..................... Haïfa.......................... Alexandrie............. Mersin......................

5 6 7 8 9

(transbordement Haïfa)

18 Juil. 25 Juil.

jours jours jours jours jours

MARMEDSA MARSEILLE 59, av. André Roussin - BP 106 - 13321 MARSEILLE Cedex 16 Tél. 04 96 17 17 12 / 32 / 09 / 37 — Fax 04 91 09 38 22

L'amicale des professionnels du shipping marseillais Retrouvez-nous sur notre compte Facebook :

www.facebook.com/pages/Blading-Club/118412927795


l’antenne - Jeudi 12 juillet 2018 - 5

Rouen

Services Maritimes

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

www.agena.fr

Dunkerque

Services Services Maritimes Maritimes

 Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 21 42 34 www.agena.fr

Fort de France Pointe à Pitre La Havane

Le Havre

Services Maritimes

3 Afrique Occidentale

6

et Equatoriale

http://www.niledutch.com

Rotation dans les ports WEWA

Rotation en direct : Le Havre - Lisbonne - Algeciras Pointe Noire - Luanda - Kribi - Douala - Abidjan En transbordement via Pointe Noire : Matadi - Boma Soyo - Cabinda - Sao Tome - Libreville - Bata - Malabo En transbordement via Luanda : Lobito - Namibe. niledutch okapi................ 21 Juil. cma cgm turquoise . ...... 28 Juil. L’escale du service WEWA au Havre est le samedi au terminal EAT Atlantique (CNMP)

Rotation dans les ports EUWA Tilbury - Anvers - Dunkerque - Le Havre - Montoir Tanger - Algésiras - Dakar - Abidjan

CMA CGM AMERICa.............. CMA CGM sambhar............

Antilles / Amérique Centrale

Fort de France Pointe à Pitre

Le Havre Tél. 02 35 19 72 72 Fax 02 35 19 72 89 www.agena.fr

WEC LINES : Short Sea / Afrique de l’Est / Maroc / La Havane / Mer Rouge

9

Moyen-Orient

23 Juil. 30 Juil.

L’escale du service EUWA au Havre est le lundi à TDF (GMP) France

Espace Caillard - 3, rue Louis Eudier - 76600 Le Havre Bertrand DEMARE 02.77.67.50.01 Nathalie LEVEEL 02.77.67.50.03 sales.leh@niledutch.com

5 Amérique du Nord Groupage direct Hebdo Depuis Le Havre sur

New York - Santos - Valparaiso Beyrouth - Singapore - Hong Kong Shanghai - Busan - Colombo - Dubai

et bien plus encore !!

Tél. 02 35 25 57 45 - sales@tcclogistics.com

S E R VICE R O R O Europe - Red Sea Persian Gulf 2 SAILINGS PER MONTH Europe South/North East Asia 3 SAILINGS PER MONTH Europe - CENTRAL & South America West coast 1 SAILING PER MONTH RAMP : 150 WT Max Height : Up to 6.3 m Prins Boudewijnlaan 43 B-2650 Edegem, Belgium Phone : +32(0)3 451.09.14

roro.sales.anr@nykgroup.com


6 - Jeudi 12 juillet 2018

Suspension Royal Dutch Shell a annoncé mardi 10 juillet avoir suspendu la production sur le champ Knarr, en mer du Nord, en raison d’une grève affectant huit autres opérateurs offshore du socle continental norvégien. Une centaine d’employés sur le FPSO (unité flottante de production, de stockage et de déchargement) Petrojarl Knarr sont concernés. Au total, près de 670 employés travaillant sur neuf plateformes ou navires et affiliés au syndicat de l’énergie Safe ont cessé le travail dans la nuit de lundi à mardi à la suite de l’échec de négociations sur les salaires et les retraites avec la Fédération des armateurs norvégiens Rederiforbundet.

Avaries Air Sénégal a été contrainte de clouer au sol ses deux appareils à la suite des dégâts subis en une dizaine de jours à cause d’intempéries et d’une collision avec des oiseaux. Un des avions d’Air Sénégal, un ATR 72-600, a subi samedi 7 juillet une collision avec des oiseaux au départ de Ziguinchor. “À la suite de cet incident, le radôme (bout de la pointe avant d’un avion, NDLR) a été endommagé” mais l’appareil “a pu se poser en toute sécurité” à l’aéroport international Blaise-Diagnede-Diass (AIBD), proche de la capitale, Dakar. “La compagnie a dû suspendre ses opérations le temps de procéder à toutes les inspections et réparations nécessaires avant de reprendre ses vols”.

“Maersk Sebarok”

En baisse

Le retour du grand bleu à Fos ! © Nathalie Bureau du Colombier

Le constructeur américain Boeing a annoncé mardi 10 juillet avoir enregistré une hausse de 6 % de ses livraisons d’avions commerciaux au deuxième trimestre, tirées essentiellement par son moyen-courrier B737. L’avionneur a livré un total de 194 aéronefs à ses compagnies clientes contre 183 unités un an plus tôt. Boeing a livré 137 avions de la famille 737 soit plus de 70 % du total contre 67 % il y a un an. En outre, 38 long-courriers de nouvelle génération Dreamliner (B787) ont été livrés contre 33 un an plus tôt (+ 15 %) et 13 de son jumbo 777. Cumulées sur l’ensemble du premier semestre, les livraisons de Boeing atteignent 378 unités.

Focus...

Escale inaugurale du “Maersk Sebarok”, le 10 juillet dernier, avec le tout nouveau service direct ME2 vers le Moyen-Orient et l’océan Indien. Ce service complète le service AE20 sur lequel est employé le “MSC Taranto” accosté à l’arrière du “Maersk Sebarok”

Imposante livrée bleue, étoile peinte sur la cheminée. Le premier armateur mondial signe son retour en direct à Fos. L’escale inaugurale à Fos-sur-Mer du “Maersk Sebarok”, le 10 juillet dernier, inaugurait le nouveau service ME2 vers le Moyen-Orient et l’océan Indien en présence de transitaires, logisticiens et chargeurs. Arrivé au pilote à 4 heures le “Maersk Sebarok”, qui arrivait de Valence, a accosté deux heures plus tard pour se mettre aussitôt au travail. 547 mouvements précisément à réaliser pour les dockers de Seayard. “Nous ne sommes jamais vraiment partis de Fos. Avec le service AE20 de l’alliance M2 nous desservions l’océan Indien et le Moyen-Orient par transbordement à Salalah. Il fallait consolider l’offre avec un service en propre”, exArnaud Carval, chargé des trades plique Arnaud Carval, chargé des trades Maersk Line à Maersk Line à Paris Paris. Justement, ce jour-là, le “MSC Taranto”, employé sur l’AE20, était accosté à l’arrière du “Maersk Sebarok”. “Nous utilisons ce nouveau service ME2 pour repositionner les vides issus de la zone Méditerranée (Valence, Tanger Med) afin de développer l’export en sortie de Fos et soutenir l’économie locale. Nous souhaitons à terme exporter depuis Fos des fruits tels que des pommes ou des kiwis. Nous avons comme objectif d’expédier 150 conteneurs de 40 pieds par semaine vers le Moyen-Orient et 70 vers l’océan Indien. Nous sommes satisfaits de la compétence opérationnelle de notre manutentionnaire”, complète Arnaud Carval. © Nathalie Bureau du Colombier

En hausse

“Arrivée d’un troisième service hebdomadaire, vers le Canada” Ce service M2E2 qui figure dans le Top 3 des services les plus fiables de la compagnie danoise met un point d’honneur à garantir des fenêtres précises aux clients. L’objectif étant de sécuriser une escale tous les lundis soir pour un appareillage le mardi midi. “Je commande deux équipes de dockers le soir et deux équipes le mardi matin. À moi de trouver les quatre équipes”, explique Claude Lazon, directeur d’exploitation de Seayard. Pas si simple de trouver de la main-d’œuvre, les pics de trafics générant de la tension actuellement sur Fos2XL. En octobre prochain, le manutentionnaire mettra en service son nouveau portique à conteneurs, le sixième. À bord du “Maersk Sebarok”, navire de 307 mètres de long pour une capacité de 6.500 EVP dont 700 prises reefer, les 23 marins s’activent. L’œil rivé sur les écrans, le second capitaine veille à la stabilité du navire et joue sur les ballasts en cas de besoin. “Les données sont intégrées avant l’arrivée de la marchandise. Avec l’introduction du verified gross mass (VGM), nous sommes plus précis”, détaille Claude Lazon. Et du travail Jakob Sidenius, directeur du terminal et ses équipes vont en avoir ces jours-ci avec l’arrivée d’un troisième service hebdomadaire Maersk, vers le Canada. Première escale du “MMX” à Fos le 14 juillet prochain ! Nathalie Bureau du Colombier

Réactions La CGT Cheminots a promis mardi 10 juillet d’être “très vigilante sur la suite du dossier” de l’agrandissement de la Gare du Nord, à Paris, pour lequel la SNCF a ouvert des négociations exclusives avec la foncière d’Auchan, SudRail y voyant de son côté une privatisation. Pour ce projet, qui doit aboutir avant les JO de 2024, la SNCF et le groupe de distribution veulent créer une coentreprise chargée de la conduite des travaux et de l’exploitation commerciale de la gare pendant 35 à 46 ans. Selon le projet présenté lundi 9 juillet, estimé à 600 millions d’euros, les travaux permettront de tripler la taille de la Gare du Nord.

Dysfonctionnements La ministre chargée des Transports, Élisabeth Borne, a estimé mardi 10 juillet que la situation de certaines dessertes de la compagnie aérienne de liaisons intérieures Hop! qui subissent de nombreux dysfonctionnements doit être “redressée rapidement”. “Nombreux vols retardés ou annulés, voire avancés”, “je sais les difficultés rencontrées par les passagers à Brive, Aurillac, Castres ou Agen”, a déclaré la ministre lors des questions au gouvernement. La ministre a précisé qu’elle recevrait la semaine prochaine les dirigeants de la compagnie afin qu’ils lui proposent des “solutions concrètes à mettre en œuvre rapidement”.

l’antenne

© ATMD

Autoroutes alpines : Grenoble porte plainte pour détournement de fonds La ville de Grenoble a annoncé mardi 10 juillet avoir déposé plainte contre X, pour détournement de fonds publics et prise illégale d’intérêts, dans le cadre du financement de l’intermodalité des transports dans les Alpes. Cette plainte a été déposée le 9 juin auprès du parquet d’Albertville (Savoie). Dans le viseur de la municipalité, une convention tripartite signée en 2012 entre la Société française du tunnel routier du Fréjus (SFTRF), les Autoroutes et tunnel du Mont-Blanc (ATMB) et le Fonds pour le développement d’une politique intermodale des transports dans le massif alpin (FDPITMA), établissement public administratif. Cette convention organise

La direction de la SNCF a présenté mardi 10 juillet aux syndicats, lors des négociations annuelles obligatoires (NAO), des hausses ciblées de rémunération pour une partie de ses personnels, sans augmentation générale des salaires pour la quatrième année consécutive. Lors de cette “table ronde salariale”, la direction “persiste : 0 % d’augmentation générale pour les cheminots et ce pour la 4e année consécutive”, dénonce la CGT Cheminots, qui juge “inacceptables” les hausses ciblées accordées par la direction. “C’est une 4e année blanche pour les NAO”, a critiqué Florent Monteilhet, secrétaire fédéral de l’Unsa ferroviaire, qui a qualifié de “mesurettes” les augmentations ciblées.

le versement d’une “subvention annuelle d’exploitation” à la SFTRF, financée par les dividendes d’ATMB, par l’intermédiaire du FDPITMA, actionnaire majoritaire des

deux sociétés. Subvention destinée à pallier la situation déficitaire de la SFTRF et dans laquelle la ville, actionnaire minoritaire de cette dernière, dénonce “des manipulations d’argent entachées d’irrégularités”. Alors que le FDPITMA est censé concourir à l’intermodalité dans les Alpes, le versement de cette subvention “n’est assorti d’aucune condition” en la matière, pointe Pierre Mériaux, conseiller délégué au tourisme. L’élu dénonce un “mélange des genres” qui “réduit la condition de ce fonds à une situation de holding financier” et permet à l’État d’allouer indirectement, par un “système de vases communicants”, de l’argent à une société privée.

Édité par SPI SAS au capital de 1.000 euros R.C.S. 823 175 435 Siège social : 137, quai de Valmy 75010 PARIS ISSN 0395-8582 - CPPAP 0313T79480

Dépôt Légal : 1er mars 2013 Directeur général : Jean-Christophe Klein Directeur de la publication : François Grandidier ———— Tél.  : 04.91.33.25.81 - Fax : 04.91.55.58.97 Site internet : www.lantenne.com Publicité : Directeur commercial : F. Revenaz 04.91.13.71.60 Normandie : P. Scremin : 06.21.88.97.42 Annonces maritimes : 04.91.33.83.02 Service commercial : 04.91.13.71.62 Rédaction : V. Grunchec : redaction@lantenne.com f.andre@lantenne.com v.calabrese@lantenne.com —————— Cette publication peut être utilisée dans le cadre de la formation professionnelle continue

LANTENNE 12-07-2018  
LANTENNE 12-07-2018  
Advertisement