Bulletin 71 _ Janvier 2022 _ FR

Page 1

°71 JANVIER 2022

LA LÈPRE, ET MAINTENANT ?

© FFL/ T.Winn

204, route d’Arlon L-8010 Strassen

(+352)44 66 06-1

info@ffl.lu

www.ffl.lu


Sommaire 4

Togo

6

Bénin

8

Temps forts 2021

9

Poursuivre en 2022

10

Mali

11

Burkina Faso

12

Développer ensemble

Comment soutenir nos actions ?

IBAN LU38 0019 1100 2081 3000 (BCEELULL)

WWW.FFL.LU Payez mobile avec

Vous avez fait un don à la fondation, et pour cela, merci du fond du coeur ! Saviez-vous que tout don est déductible fiscalement ? Vous recevez dès lors un certificat de don qui pourra servir de justificatif pour votre déclaration d'impôts.

204, route d’Arlon L-8010 Strassen

Pour toute information : finances@ffl.lu | 44 66 06-52

Tél. : 44 66 06-1 E-mail : info@ffl.lu www.ffl.lu Impression : Print Solutions Distribution : Lux Diffusion

« Parce que chaque

donateur a le droit de savoir comment est dépensé son argent et s’il est bien géré. »

BUREAU PERMANENT Conny Reichling, Laila Agouni, Lara Beauguerlange, Céline Boudjemadi, Clémentine Gloire, Naristé Grün-Sonunbekova, Fabian Martin, Julia Rock et David Thommes. CONSEIL D’ADMINISTRATION (de gauche à droite) M. Jean Hilger (Président), M. Jean-Luc Pauly, Mme Marie-Thérèse Ney, Dr. Jean Smit, M. Georges Keipes, M. Julio Nerin (Vice-Président), Mme Anne Majerus, Mme Brigitte BontempsLoschetter et M. Paul-Marie Majerus.


Edito

Et rien n’est à l’arrêt … Il y a 55 ans, le point de départ de la Fondation Follereau Luxembourg était la lutte contre la lèpre. Cette maladie infectieuse, violente, contamine les populations dans nos pays d’intervention et ailleurs. Elle ronge la peau, s’attaque aux nerfs, aux yeux, dégrade les voies respiratoires et provoque des lésions cutanées et nerveuses avec acharnement. Sa période d’incubation étant très longue, la contamination se fait sournoisement, favorisant sa prolifération. Depuis 55 ans, nous contribuons à l’éradication de cette maladie avec succès ! Depuis 1981 un traitement existe et les résultats sont encourageants car nous recensons moins de cas. Cependant, d’autres maladies tropicales négligées composées de la même famille de bactéries, ont gagné du terrain, comme l’ulcère du Buruli. Ces maladies s’ajoutent aux problèmes de santé plus fréquents, comme le paludisme, les diarrhées, et bien d’autres infections bactériales ou virales. Par l’absence de structures de santé et de professionnels de santé dans les villages ruraux de nos pays d’intervention, une grippe qui pourtant semble anodine pour nous, peut virer au drame humain. Les malades attendent trop longtemps pour consulter un médecin, et souvent l’aide, si elle arrive, vient trop tard. Dans nos pays d’intervention, un enfant meurt d’une diarrhée. Un papa meurt du paludisme. Une maman meurt en donnant naissance. Et rien n’est à l’arrêt, malgré une pandémie ravageuse et une offre vaccinale absente, malgré les problèmes d’insécurité géopolitiques et les précautions à prendre au quotidien. La fondation persévère avec ses actions, tout comme les familles persévèrent pour leur survie. Notre engagement, nos projets sur le terrain sont nombreux et ambitieux dans le domaine de la santé pour combler les manques, pour éviter qu’un enfant ne meure d’une diarrhée, qu’un papa ne soit emporté par le paludisme ou qu’une maman y laisse sa vie en donnant naissance. Depuis 55 ans, nous avançons. Nous construisons des centres de santé pour combler les vides sanitaires. Nous formons et sensibilisons les populations sur les risques d’une maladie non soignée. Nous informons sur les bénéfices d’une grossesse accompagnée et assurons le suivi des futures mamans avec des sage-femmes, pour qu’une femme n’ait plus à risquer sa vie pour donner naissance. Car oui, aujourd’hui, en 2022, faire 45km dans des chemins escarpés pour bénéficier d’une consultation médicale, sans être assuré de pouvoir atteindre la ligne d’arrivée, n’est pas acceptable. À travers ces quelques pages, vous découvrirez le progrès des actions concrètes de la fondation sur le terrain, grâce au soutien de chacun, en faveur des populations les plus vulnérables, pour que plus personne ne soit laissé-pour-compte. Merci de votre soutien. Grâce à vous, nous continuerons d'agir en 2022, en faveur de la santé des bénéficiaires de nos projets en Afrique.

Jean HILGER Président du Conseil d'Administration


TOGO PROGRAMME DE SANTÉ Les activités de ce programme de santé permettent d’apporter une aide à des familles dépourvues de moyens de subsistance, vivant dans les villages ruraux isolés, sans accès à des soins de première nécessité. Les actions réalisées sur le terrain consistent notamment en la construction et l’équipement d'unité de soins primaires (USP) en zones rurales, de formation en bonnes pratiques d’hygiène, telles que l’importance de se laver les mains, de campagnes de vaccinations, d’accompagnement de mamans et de leurs nouveau-nés.

2

CONSTRUCTIONS USP Djékotoé et d’Avoutokpa Mawoussi Une USP au Togo comprend en plus du dispensaire et de la maternité, un incinérateur, des latrines, et les logements du personnel. Pour favoriser l’accouchement sous surveillance médicale, des séances de sensibilisation sont réalisés auprès des populations. Des kits de naissance sont ensuite donnés aux mamans et à leurs bébés à la maternité.

Chaque année, 2 unités de soins sont construites et équipées en zone rurale au Togo. Ce qui représente un investissement financier conséquent d'en moyenne 140.000€ par année par structure de soins.

© FFL

Dans les zones à proximité des unités de soins, des formations sur les bonnes pratiques d'hygiène (lavage des mains) sont dispensées en milieu scolaire.

13

écoles bénéficiaires latrines forages à motricité humaine © FFL

-4-


Région Maritime et des Plateaux, Togo AAT-FFL

Le saviez-vous ? Toutes nos constructions sont alimentées par l'énergie solaire grâce à des installations photovoltaïques

RÉHABILITATION USP Kpélé-Tutu Construite par la fondation dans les années 1970, cette unité de soin a été rénovée en 2020-2021 pour mieux correspondre aux normes sanitaires actuelles. De nouveaux lits et autres équipements médicaux ont été fournis, améliorant le taux d’accouchements assistés, la prise en charge des nouveaunés et le suivi médical.

APRÈS AVANT

© FFL © FFL

-5-


BÉNIN PROGRAMME DE SANTÉ Conçu et mis en œuvre pour contribuer à l’amélioration de la santé de la mère et de l’enfant, le but de ce programme est de garantir un accès à des soins de qualité à une majorité de villageois isolés de la zone. Il se décline en plusieurs activités en 2022 :

CONSTRUCTION D'UN CENTRE DE SANTÉ PRIMAIRE (CSP)

1 centre à Hombêtê (zone marécageuse)

Le centre de santé créera une offre de soins et réduira les déserts médicaux de la zone. Comme dans chaque structure médicale construite par la fondation, la pharmacie sera fournie en médicaments et des kits bébés seront distribués, les villageois pourront se faire vacciner et la construction d'un forage alimentera le centre en eau potable.

PRISE EN CHARGE DES PERSONNES VIVANT AVEC LE VIH

70 couples mère-enfant vivant avec le VIH

Des campagnes de sensibilisation et de dépistage seront réalisées au sein de la communauté. Les couples mère-enfant infectés, ainsi que les orphelins vulnérables identifiés, bénéficieront d’un appui psychologique et d’un appui alimentaire adapté à leurs besoins nutritionnels, en complément du traitement médical.

PRISE EN CHARGE D’ENFANTS SOUS-NUTRIS/MALNUTRIS

200 charge au sein du CREN

enfants en situation de malnutrition dépistés et pris en

Un appui alimentaire sera fourni aux enfants atteints de malnutrition aigüe, sévère ou modérée au centre de récupération nutritionnelle (CREN) de Toffo, sous la supervision d’infirmiers et de nutritionnistes. En parallèle, un suivi médical permettra de détecter et de soigner les affections associées à la malnutrition. Des démonstrations nutritionnelles permettront également aux mamans d’être mieux informées sur leurs besoins nutritionnels, ainsi que ceux de leurs enfants.

PRISE EN CHARGE DES ENFANTS HANDICAPÉS

243

enfants en situation d'handicap bénéficient d'une prise en charge médicale et sociale

Ils sont accompagnés tout au long de leur traitement (chirurgie et rééducation) ont la possibilité de rester scolarisés, même pendant leur hospitalisation si c’est possible et bénéficient d’un soutien psychologique. -6-


Allada, Bénin

© FFL

R-FFL

Ouverture du centre de santé de Kitikpli en 2021 Ce nouveau centre a pour but de renforcer les soins de santé et de réduire les déserts médicaux dans la région. Quelques heures seulement après la cérémonie d'ouverture, deux naissances y ont déjà eu lieu.

© FFL/T.Winn

TRAITEMENT DE L'ULCÈRE DE BURULI L’ulcère de Buruli (UB) est une maladie provoquée par une bactérie appartenant à la même famille que celle de la lèpre. Depuis 1999, la fondation s’engage dans la lutte contre les maladies tropicales négligées (MTN) dans la région d’Allada. Concrètement cela consiste à dépister, sensibiliser les villageois, prendre en charge les traitements, le suivi médical, les frais d'hospitalisation, les prestations chirurgicales des personnes malades mais aussi, financer les formations du personnel. Pour 2022, le budget du projet permettra de prendre en charge, entre autres, 50 malades. -7-


2021 LES TEMPS FORTS

DE L'ANNÉE

© FFL

BÉNIN Construction de la paillotte de vaccination de Lokpodji Les travaux de construction avancent. Elle sera située à la maternité sur pilotis de Lokpodji, pour permettre aux femmes enceintes et enfants un accès aux soins encore plus complet.

BURKINA FASO Ouverture du centre de santé de Kayimdi Il répondra aux besoins de santé de 1.514 habitants des villages ruraux de Kayimdi.

©Peter.Käser

RÉPUBLIQUE CENTRAFRICAINE Appui aux populations autochtones Aka et aux Bantous à Mbaïki et à Bimbo Grâce à l’aide sociale fournie, 935 personnes démunies ont pu être prises en charge gratuitement sur simple présentation d’un ticket de santé (pour des soins médicaux ou des accouchements). Parallèlement, 400 patients atteints de maladies tropicales négligées ont été pris en charge au cours de l’année. MALI Ouverture du centre de santé de Sirakoro Un autre centre situé à Siribala a été reclassé temporairement en centre de vaccination Covid-19. Ouverture de la maternité dans le village de Fraguero Aussi, des accords d'abandon des MGF ont été signés dans 3 villages (Kirina Somonosso, Mamaribougou, Faraba) de la commune du Mandé. RD CONGO

© FFL

La polyclinique de Mbuki Mayi a été équipée de panneaux photovoltaïques Le service de traumatologie, le seul de la région et donc indispensable pour les populations concernées, a également été mis en service au sein de la polyclinique. -8-


2022 POURSUIVRE

AU-DELÀ DES FRONTIÈRES

© FFL/ T. Winn

QUELQUES EXEMPLES

6

Constructions de nouveaux centres de santé communautaire

MALI BÉNIN TOGO BURKINA FASO

Sensibilisation aux bonnes pratiques d’hygiène en contexte COVID-19

2.800

ÉLÈVES AU TOGO

Prise en charge des femmes enceintes et des bébés dans les centres de santé

6.525

ACCOUCHEMENTS PRÉVUS, RÉGION DE SÉGOU AU MALI

Accès aux soins de santé primaire et à l'eau potable

8.280

VILLAGEOIS AU BURKINA FASO -9-


MALI PROGRAMME DE SANTÉ MATERNELLLE ET INFANTILE Cercle de Kati, Mali COFESFA

En raison, entre autres, de l’éloignement des centres de santé, de nombreuses femmes ne peuvent effectuer leurs consultations prénatales ni accoucher sous assistance médicale. Nous intervenons en ce sens avec notre partenaire COFESFA.

1 30 55 990

forage construit dans le village de Farako en 2022 groupes de femmes bénéficieront d'un soutien financier pour le lancement d'une activité professionnelle séances de dépistage du cancer du col de l'utérus séances de causeries éducatives sur la santé et la reproduction

Le saviez-vous ?

Toutes les

11

secondes

1

fille est excisée

Nous nous engageons également au Mali et au Burkina Faso, avec COFESFA et l'AAB-FFL contre les violences basées sur le genre (notamment mutilations génitales féminines, mariages précoces/forcés etc...) et pour le renforcement des droits des femmes. Avec ces 2 partenaires, nous offrons entre autres, la possibilité aux femmes excisées qui le souhaitent de se faire réparer.

77

réparations chirurgicales de femmes souffrant de séquelles des MGF au Burkina Faso et au Mali - 10 -


BURKINA MALI FASO PROGRAMME PROGRAMME DE DESANTÉ SANTÉMATERNELLLE ET INFANTILE Burkina Faso AAB-FFL

Ce programme de santé permet de réduire la distance entre les centres médicaux et les populations rurales isolées, qui n'avaient donc pas la possibilité de se faire soigner en cas de besoin.

1 700 2.760 3.500

centre de santé construit à Kolokolo en 2022 accouchements encadrés professionnels de santé

par

des

suivis de mamans et de leurs nouveau-nés personnes pourront avoir accès à des consultations et soins, une pharmacie, des médicaments

- 11 -


Du fond du cœur, merci Au nom du Conseil d'Administration, de l'équipe de la Fondation Follereau Luxembourg et de ses partenaires locaux, nous tenons à remercier les organismes, bénévoles, donateurs, mécènes engagés à nos côtés depuis 55 ans.

25 €

financent l’alimentation de 5 enfants pour 1 mois, au centre de récupération nutritionnelle - Bénin

45 €

contribuent à l'achat d'une moto-ambulance à l'ouverture d'un nouveau centre de santé. Les moto-ambulances sont utilisées pour emmener les malades au centre - Mali et Burkina Faso

65 €

couvrent 10% du stock de moustiquaires imprégnées distribuées pour prévenir le paludisme - Mali

125 €

représentent les frais d’un accouchement par césarienne d’une femme Aka ou bantoue précarisée - République Centrafricaine

300 €

contribuent au forage en eau potable de Donnon et Akladjenou (coût par forage : 19.513,14 € ) - Togo DEVELOPPONS ENSEMBLE pour la santé des bénéficiaires de la Fondation Follereau Luxembourg avec un don en ligne sur www.ffl.lu, via Payconiq en scannant le QR-Code, ou par virement bancaire :

IBAN LU38 0019 1100 2081 3000 (BCEELULL)

© FFL/ T. Winn

- 12 -

© FFL/ T. Winn

Payez mobile avec


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.