Issuu on Google+

Columbia CHEVALIERS DE COLOMB — ÉDITION FRANÇAISE

AU SERVICE DE UN. AU SERVICE DE TOUS.

OCTOBRE 2008

Bâtir une civilisation de l’amour grâce

à la charité, l’unité et la fraternité


MDRT The Premier Association of Financial Professionals

Sincères félicitations aux 83 conseillers fraternels des Chevaliers de Colomb qui sont les membres de la Table Ronde du club des millionnaires de 2008.

Ces quatre-vingt-trois frères font partie de l’élite de l’industrie de l’assurance vie. Ils mettent en œuvre la mission et vivent la vision de notre fondateur, le Vénérable Abbé Michael J. McGivney. Ils s’efforcent sans cesse d’aider les familles qui leur sont assignées, et cela leur a mérité la désignation la plus prestigieuse de l’industrie de l’assurance – l’adhésion à la table ronde du club des millionnaires. Parce qu’ils se dévouent pour faire une différence pour la vie, nous leur rendons hommage. Robert Abbate – Virginia Beach, Virginia Pierre Albert – Hearst, Ontario Randall Atkins - North Fort Myers, Florida* Christopher Avola – West Palm Beach, Florida Ben Baca – Whittier, California* Brian Barlow – Saginaw, Michigan Glenn Bersuk – Belle River, Ontario Jeremie Bornais – Windsor, Ontario Daniel Bouchard – Camrose, Alberta Martin Bourgeois – Timmins, Ontario Neil Bouvier – Edmonton, Alberta Robert Callaway – Laurel, Maryland Robert Canter, Jr. – Upper Marlboro, Maryland James Cavanaugh – Mechanicsburg, Pennsylvania Wayne Cherney – Devils Lake, North Dakota* Joaquim Correia – Tulare, California Timothy Coskren – Walpole, Massachusetts Trevor D’Mello – Mississauga, Ontario Mark Deaton – Houston, Texas Andrew Despins – Tecumseh, Ontario Robert DiCalogero – Canton, Massachusetts Philip Dornak – El Campo, Texas Daniel Duval – Garson, Ontario Denis Duval – Garson, Ontario Edwin Eckersall – Fort Wayne, Indiana Frederick Flynn – Kippens, Newfoundland Daniel Garrigan – Woodbridge, Virginia James Grabinski – Walden, New York Brian Graham – Kensington, Maryland Wilfred Greitens – Fremont, Nebraska Mark Hedge – Butler, Ohio David Imbriani – Monroe Township, New Jersey* Thomas Jackson – Denver, Colorado Richard Janda – Cypress, Texas Aaron Jelinek – Rochester, Minnesota* Dennis Kelly – New Carlisle, Ohio Douglas Kelly – Omaha, Nebraska Stephen Kilroy – Compton, California Jason Lalonde – Virgil, Ontario Paul Lalonde – Virgil, Ontario Chuck Larter – Limoges, Ontario* Richard Lesak – Wharton, Texas*

William Lewchuk – Calgary, Alberta Robert Lukas – Harveys Lake, Pennsylvania Christopher Mahoney – North Port, Florida Michael McDonough – North Port, Florida Robert McFadden – Iselin, New Jersey Michael McGranahan – Fullerton, California Lawrence Messer – Westminster, Maryland Gregory Miskiman – Calgary, Alberta Michel Myre – London, Ontario Edward O’Keefe – Abingdon, Maryland Brian Olivier – Concord, California Steve Owens – Garden Grove, California Kevin Paish – St. Albert, Alberta Kevin Patterson – Grand Blanc, Michigan Neil Pfeifer – Norfolk, Nebraska Vincent Polis – Lewiston, Idaho* Thomas Quinn – Fairfield, California Jeremy Radford – Blue Springs, Missouri Bobby Renaud – Sudbury, Ontario Jarrod Roth – Bremerton, Washington Sonny Sangemino – Kanata, Ontario Daniel Schachle – Hixson, Tennessee James Seideman – Lubbock, Texas* David Soukup – Leavenworth, Kansas Leroy Stoecker – Houston, Texas* Robert Strong – Chatham, Ontario Stan Strope – Columbia, Missouri Charles Strouse – Towson, Maryland Thomas Sullivan – Chicopee, Massachusetts Douglas Supak – LaGrange, Texas* Jody Supak – LaGrange, Texas Anthony Swanson – Hastings, Nebraska James Swartz - Harbor Beach, Michigan Norman Teal – Towson, Maryland Sergio Urrutia – Leesburg, Florida Daryl Van Keulen – Houston, Texas David Vanasse – Alfred, Maine James Vukets – Surrey, British Columbia Thomas White – Owings Mills, Maryland Steve Winkels – Fairbault, Minnesota Joseph Wolf – Harker Heights, Texas * Membre à vie

Que votre agent soit déjà membre de la MDRT, ou qu’il le devienne à l’avenir, il se donne comme plus haute priorité de vous aider à garantir la protection de votre famille. ASSURANCE VIE

|

SOINS DE LONGUE DURÉE

|

RENTES

Pour repérer l’agent professionnel des Chevaliers de Colomb de votre région, visiter le site Internet www.kofc.org et cliquer sur Trouver un agent, ou téléphoner au 1-800-345-KOFC.


Columbia OCTOBRE 2008

VOLUME 88

NUMÉRO 10

Les officiers suprêmes et le conseil d’administration des Chevaliers de Colomb, à l’occasion du 126e congrès suprême.

BÂTIR UNE CIVILISATION DE L’AMOUR GRÂCE À LA CHARITÉ, L’UNITÉ ET LA FRATERNITÉ Plus de 2 000 Chevaliers et membres de leurs familles étaient réunis à Québec, du 5 au 7 août dernier, pour le 126e congrès

S É A N C E S D E T R AVA I L

6

suprême. Ce numéro de Columbia rend

RAPPORT ANNUEL DU CHEVALIER SUPRÊME

12

compte des principaux événements survenus durant ce rassemblement annuel.

S A L U TAT I O N S PA PA L E S

2 B A N Q U E T D E S É TAT S

8

M E S S E D ’O U V E RT U R E

4

REMISE DE PRIX

10

Dans son rapport livré à l’occasion du 126e congrès suprême, le Chevalier suprême Carl A. Anderson a souligné que l’Ordre, durant l’année qui venait de s’écouler, et était de plus en plus engagé à servir l’Église ainsi que la société, aujourd’hui comme dans l’avenir.

L’AVEN I R, EN 32 VERS COMPAGN I E DE L'ABBÉ MCGIVN EY Le message du fondateur des Chevaliers de Colomb commande de mettre son espérance dans le Christ. PAR LE PÈRE GABRIEL B. O’DONNELL, DOMINICAIN


Chevaliers de Colomb Éditeurs

Salutations Papales

Administrateurs suprêmes Carl A. Anderson Chevalier Suprême

Mgr. William E. Lori, S.T.D. Aumônier suprême

Dennis A. Savoie Député Chevalier suprême

Donald R. Kehoe Secrétaire Suprême

John “Jack” W. O’Reilly Jr. Trésorier suprême

Paul R. Devin Avocat Suprême

Rédaction Alton J. Pelowski, Coordonnateur 203-752-4562 Patrick Scalisi, Rédacteur en chef adjoint 203-752-4485 patrick.scalisi@kofc.org Arthur F. Hinckley Jr. Directeur artistique

L’abbé Michael J. McGivney (1852-90), Apôtre de la jeunesse, protecteur de la vie familiale et fondateur des Chevaliers de Colomb, intercédez pour nous.

Pour communiquer avec nous PAR LA POSTE Columbia, 1 Columbus Plaza, New Haven, CT, USA 06510-3326

TÉLÉPHONE: 203-752-4398 TÉLÉCOPIEUR: 203-752-4109 COURRIEL: columbia@kofc.org SERVICE À LA CLIENTÈLE: 1-800-380-9995 NOTRE SITE INTERNET: www.kofc.org SI VOUS DÉMÉNAGEZ Prévenez votre conseil. Envoyez votre nouvelle adresse et votre étiquette à: Knights of Columbus, Dept. of Membership Records, PO Box 1670, New Haven, CT, USA 06507-0901, ou par courriel à columbia@kofc.org

En page couverture Les Chevaliers et leurs familles font découvrir au monde les vertus colombiennes.

2

« Raffermir les liens de la foi et de la fraternité » NOTE DE LA REDACTION: Les salutations du pape Benoît XVI au Congrès suprême ont été communiquées dans une lettre personnelle du cardinal Tarcisio Bertone, secrétaire d’état du Vatican.

S

a Sainteté le pape Benoît XVI a été informée que du 5 au 7 août 2008, les Chevaliers de Colomb allaient tenir leur 126e congrès suprême annuel à Québec, au Canada. Il m’a donc demandé, et j’ai accepté avec plaisir, de transmettre ses salutations personnelles à tous les participants, tout en assurant ceux-ci de sa proximité dans la prière. Le congrès suprême de cette année est consacré au thème « Bâtir une civilisation de l’amour grâce à la charité, l’unité et la fraternité. » Sa Sainteté voit dans ce thème le reflet on ne peut plus clair des idéaux

chrétiens élevés qui ont inspiré la fondation des Chevaliers, non seulement en tant qu’organisation fraternelle et caritative regroupant des laïcs catholiques, mais également à titre de levain du renouveau évangélique. De nos jours, dans un contexte sans cesse changeant et compte tenu des nouveaux défis auxquels doivent faire face l’Église et la société dans son ensemble, votre Ordre est appelé, pour demeurer fidèle à ces idéaux élevés, à raffermir les liens de foi et de fraternité qui unissent les Chevaliers à travers le monde. Il doit contribuer du même souffle de manière toujours plus fructueuse à la mission de l’Église visant à proclamer l’Évangile de Jésus-Christ « à temps et à contretemps » (cf. 2 Tm 4.2), ainsi qu’à confirmer les w w w. ko f c .o r g


aissance spirituelle et morale de notre société ainsi qu’à l’avènement d’une civilisation de l’amour. Durant sa récente visite pastorale aux États-Unis, le Saint-Père a de nouveau mis l’accent sur l’apostolat laïc en vue de favoriser davantage d’unité et de zèle missionnaire au sein de l’Église. Proclamant « Le Christ, notre espérance » et invoquant un nouveau déversement de l’Esprit Saint pour le renouveau de l’Église des États-Unis, Benoît XVI a enjoint les laïcs catholiques à exercer de manière mûre et active leur participation baptismale dans l’office prophétique du Christ. Soulignant les « signes évidents d’un effondrement préoccupant dans les fondements mêmes de la société : signes d’aliénation, colère et opposition chez beaucoup de nos contemporains ; violence croissante, affaiblissement du sens moral, vulgarité dans les relations sociales et oubli du Christ et de Dieu (Homélie au stade Nationals, 17 avril 2008), il a exhorté les fidèles laïcs à réagir en s’inspirant de l’Évangile et en s’employant à surmonter tous les clivages entre leur foi et leur existence au quotidien. Ce faisant, estime le SaintPère, ils proclameront réellement une nouvelle humanité, témoins qu’ils seront de la puissance transformatrice de l’amour divin et miséricordieux.

« Il est particulièrement reconnaissant des efforts incessants de votre Ordre dans le but de promouvoir la culture de la vie, de défendre la famille et d’encourager les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée. »

vérités morales qui sont à la base de toute société saine et qui garantissent le progrès humain authentique. Durant cette année de saint Paul, consacrée à une compréhension plus profonde de la doctrine et de l’exemple laissés par l’Apôtre des nations, sa Sainteté est ravie de constater que le thème du congrès suprême annuel fait écho à certains points centraux de la doctrine de l’apôtre sur l’Église et la vie chrétienne. Dans sa lettre aux premières communautés chrétiennes, saint Paul insiste en effet sur la primauté de la charité (cf. 1 Co 13.1), sur l’unité qui est le don de Dieu à son Église, enracinée dans le baptême et dans notre partage de l’Esprit unique (cf. Ep 4.3-6), ainsi que sur la charité et la préoccupation fraternelles qui caractérisent authentiquement les disciples du Christ (cf. 2 Co 8.9). Sur la base de sa rencontre avec le Seigneur ressuscité, Paul a vu en l’Église les premiers fruits d’une humanité rachetée, réconciliée et renouvelée dans le Christ. Sa Sainteté espère qu’une réflexion sereine sur cette magnifique vision enrichira vos délibérations et vous fournira l’inspiration et les conseils nécessaires pour mieux servir la mission de l’Église, en travaillant à la renCNS PHOTO/DANIEL MUNOZ, REUTERS

C’est précisément à la lumière de cette urgente tâche confiée au laïcat catholique que sa Sainteté exprime sa profonde appréciation des efforts exceptionnels fournis par les Chevaliers de Colomb afin de promouvoir la formation spirituelle et catéchétique des hommes catholiques, étant donné leur dignité baptismale et leur vocation. Il est particulièrement reconnaissant des efforts incessants de votre Ordre dans le but de promouvoir la culture de la vie, de défendre la famille et d’encourager les vocations au sacerdoce et à la vie consacrée. Du même souffle, il exhorte les Chevaliers, à la fois individuellement et à travers leurs Conseils, à persévérer dans cette œuvre caritative qui diffuse la présence du Christ au sein de leurs communautés locales et qui irradie la beauté de son amour rédempteur. Il prie pour que, tandis que votre Ordre s’efforce de remplir sa noble mission au service de l’Église, celui-ci soit fermement confirmé dans « l’unité de vision et d’intention » héritée de son fondateur, le Vénérable Michael McGivney. Animé par ces sentiments, le Saint-Père recommande les délibérations du 126e congrès suprême à l’intercession aimante de Marie, Mère de l’Église. Aux membres du Conseil suprême ainsi qu’à tous les Chevaliers et toutes leurs familles, il transmet cordialement sa bénédiction apostolique en signe de joie et de paix durables dans notre Seigneur Jésus-Christ. ■ columbia /octobre 2008 3


1

2

3 4

w w w. ko f c .o r g


MESSE D’OUVERTURE DU 126E CONGRÈS SUPRÊME

4

5

6 8 1. Des Chevaliers du Quatrième Degré transportent l’Arche de la Nouvelle Alliance lors de la messe d’ouverture. Dans un premier temps, les Chevaliers canadiens avaient transporté l’Arche à travers le pays, en guise de préparation au Congrès eucharistique international qui s’est tenu à Québec, en juin dernier. Près de 200 Chevaliers du Quatrième Degré ont alors assisté à la messe d’ouverture. 2. Le cardinal de Québec et primat du Canada, Mgr Marc Ouellet, a prononcé l’homélie lors de la messe d’ouverture du congrès. 3. Des Chevaliers du Quatrième Degré en provenance d’un peu partout au Québec se sont rendus dans la Vieille Capitale pour assister à la messe d’ouverture. 4. Près de 200 membres de la hiérarchie, parmi lesquels plusieurs provenant d’Églises catholiques orientales, ont concélébré la messe d’ouverture. 5. Le député d’État de l’Alberta, Wally Streit, a agi comme lecteur. 6. L’emblème C de C figurait sur la chasuble de ce concélébrant. 7. Le cardinal Ouellet élève le calice pour la consécration. À gauche, on aperçoit les cardinaux Sean O’Malley de Boston, Justin F. Rigali de Philadelphie, Edward M. Egan de New York, William H. Keller (retraité) de Baltimore ainsi que John Foley, grand maître de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem.

7

8. Des séminaristes des États-Unis et du Canada défilent en procession pour la messe d’ouverture.

columbia /octobre 2008 5


1-2. Des membres de la Gendarmerie royale ainsi que de divers corps d’honneur ont fait défiler leurs couleurs, au début des séances de travail du 126e congrès suprême. 3. Le Chevalier suprême Carl A. Anderson en train de livrer son rapport annuel. 4. Les délégués ainsi que les officiers suprêmes alors qu’est lue une résolution en appui aux forces armées. 5. Pour la première fois en plus de 50 ans, une délégation officielle de Chevaliers cubains a participé au congrès suprême. 6 et 7. Des médias catholiques tels que Télévision Sel + Lumière et le réseau EWTN (Eternal Word Television Network) étaient sur place chaque jour et ont interviewé des participants, dont le Chevalier suprême Anderson. 8. L’ancien Chevalier suprême Virgil C. Dechant reçoit les applaudissements de la foule après son allocution. 9. L’évêque Plácido Rodriguez de Lubbock, au Texas. 10, 11 et 12. Les délégations d’État expriment leur appui aux diverses résolutions approuvées lors du congrès. 13. La liste des Directeurs suprêmes élus et réélus. 14. Le patriarche latin de Jérusalem, l’archevêque Fouad Twal, leader spirituel de l’Église catholique en Terre sainte.

1

2

4 6

w w w. ko f c .o r g


SÉANCES DE TRAVAIL DU 126E CONGRÈS SUPRÊME

6

7

8

3

10

5

9

11

13

12

14 columbia /octobre 2008 7


1

2

4 8

3

5 w w w. ko f c .o r g


BANQUET DES ÉTATS DU 126e CONGRÈS SUPRÊME

6

7

1. Les invités de la table d’honneur s’apprêtent à prendre part au banquet des États du 126e congrès suprême, agitant pour l’occasion les drapeaux de leurs juridictions respectives. 2, 3 et 4. Parmi les membres de la hiérarchie présents au congrès figuraient l’archevêque Thomas C. Collins, de Toronto, qui a prononcé l’invocation; le cardinal Edmund C. Szoka, ex-président de la commission qui dirige l’État de la Cité du Vatican; et le cardinal Jean-Claude Turcotte, de Montréal. 5. L’archevêque James V. Weisgerber, de Winnipeg, préside la Conférence des évêques catholiques du Canada.

8

6. Le Chevalier suprême Carl A. Anderson accueille le cardinal Marc Ouellet, archevêque de Québec et primat du Canada. 7. Délégués et invités unissent leurs voix pour entonner les entraînantes chansons d’État. 8. Le cardinal Edward M. Egan, de New York, a entretenu les invités au banquet des États à propos du voyage apostolique du pape Benoît XVI aux États-Unis, en avril dernier. 9. Le cardinal John Foley, grand maître de l’Ordre équestre du Saint Sépulcre de Jérusalem.

9 columbia /octobre 2008 9


1

2

3 Prix internationaux pour les programmes de service 1. Après l’mondation de leur communauté de Villahermosa Tabasco ait été inondée, les membres du Conseil 13910 San Marcos Evangelista, à Paraiso Tabasco, dans le sud du Mexique, se sont portés au secours de leurs concitoyens affectés. Les Chevaliers ont recueilli près de 25 tonnes de nourriture, vêtements, fournitures médicales et eau embouteillée. Avec le concours de leurs épouses, ils ont par ailleurs cuisiné des tamales (petits pains de maïs, sucrés ou salés) pour les sinistrés qui avaient dû se réfugier dans la cathédrale. L’ex-Grand Chevalier et Mme Angel B. Cortes Alejandro ont accepté le prix « Activités communautaires » au nom du Conseil 13910. 2. Le Conseil 11847 Marie, Mère du Bon Conseil, à Paranaque, île de Luzon, a remporté le prix « Activités jeunesse » grâce à son programme d’éducation étalé sur neuf semaines et au profit de 64 enfants démunis. Certains d’entre ces derniers ont appris à lire et à écrire, tandis que d’autres, plus avancés, ont été instruits dans la foi. Les membres du Conseil avaient fait don de toutes les fournitures nécessaires au programme, en plus d’aller chercher l’appui des religieuses locales ainsi que d’étudiants universitaires. Le député de Luzon, Alonso L. Tan, et son épouse ont accepté le prix au nom de l’ex-Grand Chevalier Rodolfo C. Salecedo et des membres du Conseil 11847. 3. Lorsqu’un chauffard a fui après avoir heurté le Chevalier Nick Patrick, le laissant même pour mort, les membres du Conseil 9349 Archbishop James V. Casey, à Littleon, au Colorado, ont révélé le vrai sens du mot fraternité. Nick, qui se déplaçait déjà en fauteuil roulant à cause de la sclérose en plaques, a bénéficié de la campagne de collecte de fonds mise sur pied par son Conseil. Un repas dansant a ainsi permis de recueillir près de 10 000 $ qui serviront à défrayer une partie des dépenses médicales de l’infortuné Chevalier. L’ex-Grand Chevalier et Mme George T. Hutchison ont accepté le prix au nom du Conseil. 4. Andrew Morrissey, de Woodstock, au Maryland, est né pratiquement dépourvu de reins et de foie, si bien qu’il a dû subir une profonde chirurgie de transplantation dans un hôpital de Pittsburgh. Afin d’aider financièrement la famille Morrissey, le Conseil 13294 St. Alphonsus Rodriguez a mis sur pied un repas-bénéfice « Bœuf et Huîtres » qui a permis d’amasser près de 8 000 $ au profit de la famille. L’ex-Grand Chevalier et Mme Fred Haley ont accepté le prix au nom du Conseil.

10

4 (sans photo) Le Conseil 6191 Father Simpson and Father Dwyer, de Edinboro, en Pennsylvanie, a remporté le prix « Activités paroissiales » pour ses efforts en vue d’aider au financement et à la construction de la nouvelle église Our Lady of the Lake. Les Chevaliers ont aidé à recueillir plus de 1 million $ pour le nouveau bâtiment en plus du don de centaines d’heures de bénévolat pour l’érection de l’autel, les bases pour les statues et autres pièces de mobilier. Le Grand Chevalier et Mme Michael E. Schweichler ont accepté le prix au nom du Conseil.

MEILLEUR RECRUTEUR Antonio Perez Ramirez, du Conseil 5848 Señor de la Piedad, dans la localité du même nom au centre du Mexique — 219 nouveaux membres. CLUB DES CENT Les Conseils qui ont enregistré un gain net dépassant les 100 membres — Conseil 11783 San Miguel Davao City, Mindanao — 204 membres Conseil 8249 Kidapawan II Cotabato, Mindanao — 174 membres Conseil 1209 Grand-Mère (Québec) 139 membres (Le Conseil se distingue pour la deuxième fois d’affilée) Conseil 11293 St. Jude Allen, Texas — 116 membres Conseil 14551 St. Hilary Akron, Ohio — 102 membres

w w w. ko f c .o r g


REMISE DE PRIX D’EXCELLENCE LORS DU 126e CONGRÈS SUPRÊME

Famille Internationale de L’Année Le Dr Mario Loomis, son épouse Donna et leurs enfants Joseph, Rebecca, Gabriel et Teresa ont été nommés Famille internationale de l’année. Les Loomis sont membres du Conseil 1106 St. John’s, à Goshen, dans l’État de New York. La famille s’est distinguée par son engagement soutenu au service de l’Église et de la communauté. Le Dr Loomis, un plasticien, s’acquitte d’une mission médicale annuelle au Honduras avec l’organisme « Light of the Word Charities », affilié là-bas aux frères franciscains du renouveau. En Amérique centrale, au centre médical Saint Benoît Joseph de Comayagua, le Dr Loomis soigne des brûlés ainsi que des enfants nés avec des palais fendus. Les Loomis ont eux-mêmes fondé un ministère baptisé (en anglais) « Une goutte d’eau claire », dans lequel sont présentement impliqués plus de 60 adolescents. Les jeunes participent à des rencontres où il est question de chasteté et autres sujets apparentés, en plus de socialiser et de participer à des jeux de société.

Prix aux Écuyers

Prix en Assurance

Meilleur agent général : Marc Bouchard, de l’Alberta, et son épouse Diana

Meilleur agent général : Ben Baca III, de Californie, et son épouse Julie

Meilleur agent d’assurances : Joaquim Correia de l’agence Baca et son épouse, Lucille

Meilleur agent d’assurances : Neil S. Bouvier de l’agence Bouchard et son épouse, Myriam

(Ci-dessus) La juridiction de Luzon a enregistré un gain net de 1 790 Écuyers ainsi que le gain net le plus élevé avec neuf nouveaux Cercles. Le député de Luzon, Alonso L. Tan, a accepté le prix au nom du président des Écuyers de Luzon, Jose F. Cuaresma. La Virginie a enregistré le plus haut gain net en pourcentage de nouveaux membres (64 %) ainsi que le plus haut gain net en nouveaux Cercles (37,5 %). L’ex-député d’État de Virginie, Leonardo P. Pulizzi, a accepté le prix au nom de Jason A. Seiler, président d’État des Écuyers.

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 11


Rapport Annuel du Chevalier Suprême Cette année, notre congrès annuel nous rassemble dans la magnifique ville de Québec qui fête son 400e anniversaire de fondation. Nous sommes donc entourés de nombreuses pages d’histoires. Québec — la ville capitale et la province — ont occupé une place importante dans la vie de l’Église catholique et des Chevaliers de Colomb. Il y a deux mois seulement, le 49e Congrès eucharistique international a eu lieu ici même. C’est un projet que nous avons appuyé fermement. De fait, le premier Congrès eucharistique international tenu en dehors de l’Europe a eu lieu à Montréal il y a 98 ans. Cette année là le maire de Montréal, qui accueillait en 1910 les pèlerins du monde entier au nom de sa ville, n’était nul autre que James J. Guérin qui avait été le grand chevalier fondateur du premier conseil des Chevaliers de Colomb du Canada. Bien que son nom puisse suggérer autrement, le maire Guérin était Irlandais, et sa famille était du nombre des quatre millions d’immigrants, les premiers à débarquer en Amérique du Nord, ici même à Québec ou à Grosse-Ile, l’endroit canadien équivalent à Ellis Island de New York. La ville de Saint-Hyacinthe, située entre 12

Montréal et Québec, là où notre fondateur, le Vénérable Abbé Michael J. McGivney, est allé au séminaire pour se préparer à devenir un des plus extraordinaires curés de paroisses de l’Amérique du Nord. Le Québec est notre plus nombreuse juridiction en Amérique du Nord, et est la deuxième plus nombreuse juridiction de tout l’Ordre. Plusieurs chefs du Canada sont issus du Québec : le 12e premier ministre du Canada, Louis S. Saint Laurent était un Chevalier de Colomb du Québec. Il est né en 1882, l’année de la fondation de notre Ordre. Nous honorons également un homme qui est l’un des plus grands leaders des Chevaliers de Canada de l’histoire canadienne, Jean Migneault. Il a servi en tant que Député d’État du Québec de 1983 à 1985 et comme directeur suprême de 1984 à 2006. Au cours de ses 14 années au Conseil suprême, il a été d’abord Trésorier suprême adjoint, puis Trésorier suprême et enfin Député Chevalier Suprême «dans nos pensées et nos prières. En effet, cette semaine, nous sommes submergés dans l’histoire, et nous savons gré à nos frères chevaliers du Québec pour leur dévouement et pour leur accueil merveilleux. w w w. ko f c .o r g


Une visite historique Cette année passera dans l’histoire comme une année de grande importance pour notre Ordre. À la mi-mars, le pape Benoît XVl a dit que l’Abbé Michael J. McGivney avait vécu une vie héroïquement vertueuse et il l’a déclaré « Vénérable ». Quelques semaines à peine plus tard, durant sa visite historique aux ÉtatsUnis, le pape, au cours d’une homélie qu’il prononçait en la basilique St. Patrick à New York, l’a singularisé comme un exemple frappant. Dans un appel vibrant pour le renouveau et l’unité de l’église, le Pape Benoît XVl a déclaré que « l’unité de vision vers un même but », enracinée dans la foi et avec un esprit constant de conversion et de sacrifice, était le secret de l’impressionnante croissance de l’Église en Amérique. « Il suffit de penser à l'œuvre extraordinaire de ce prêtre américain exemplaire, le vénérable Michael McGivney, dont la vision et le zèle conduisirent à la fondation des Chevaliers de Colomb » a dit le pape. Pour nous les Chevaliers de Colomb, ce fut le clou d’une visite de cinq jours qui en a connu beaucoup d’autres. Les Chevaliers de Colomb étaient présents à tous les événements majeurs de cette semaine, de l’accueil extraordinaire sur le gazon du côté sud de la Maison Blanche, aux messes en plein air au Stade de Nationals de Washington et au Yankee Stadium de New York, pour se terminer par un adieu chaleureux à l’aéroport John F. Kennedy. Au cours de la rencontre extraordinaire du pape avec les chefs de plusieurs autres religions au Pope John Paul ll Cultural Center, de Washington, il s’est assis dans un fauteuil dans lequel son prédécesseur, le pape Jean Paul ll s’était lui aussi assis quand il présidait une messe pontificale à l’Aqueduct de New

Des Chevaliers du Quatrième Degré (visibles au premier plan) ont servi de gardes d’honneur lors d’une cérémonie à la Maison-Blanche.

York en 1995. C’est notre Ordre qui a commandé la confection de ce fanteuil particulier qui est exposée dans notre musée à New Haven depuis son inauguration en l’an 2000. Nous avons préparé la venue du pape au moyen de programmes spéciaux à la télévision; nous avons créé un site Web particulier pour l’occasion; nous avons publié un numéro spécial de Columbia; et nous avons fait des sondages d’opinion avant et après sa visite. Les résultats des sondages ont été extraordinaires : 87 pour cent des gens ont vu, lu ou entendu parler de la visite du Saint Père par l’entremise des médias. Ce Le Chevalier suprême Carl A. Anderson et le Député Chevalier suprême Dennis Savoie rencontrent le pape Benoît XVI à l’ambassade du Vatican à Washington, D.C.

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 13


Le pape Benoît XVI est entouré d’évêques des États-Unis lors de la messe pontificale au Yankee Stadium, à New York. On aperçoit l’aumônier suprême, l’évêque William Lori, en haut, à gauche.

Une civilisation d’amour

qu’ils ont vu a créé chez eux une profonde impression, en particulier chez les Catholiques. Les deux tiers des Catholiques avouent que cette visite leur a fait apprécier davantage leur religion catholique. Plus de la moitié a dit que la famille occuperait plus de place dans leur vie, et que la visite du pape les a inspirés à vivre une meilleure vie. Quarante-cinq pour cent ont dit que la visite du pape les inciterait vraisemblablement à assister à des services religieux. En un mot, par sa visite, le pape Benoît XVl nous a fait un grand cadeau : des millions de Catholiques sont maintenant mieux disposés à vivre plus intensément la doctrine de l’Église catholique. Maintenant, c’est à nous de donner suite à cette chance. Nous devons profiter du renouveau d’intérêt dans la religion catholique qu’a produit cette visite pontificale. À cet effet, nous sommes allés de l’avant en plaçant des annonces dans les médias catholiques, surtout sur Internet et sur des sites Web, demandant aux gens de se joindre à nous pour répondre à l’appel de Benoît XVl de nous aider à rehausser l’Église. Les noms de ceux qui ont répondu ont été acheminés vers les conseils concernés. La clé du succès, c’est d’agir immédiatement. Il est essentiel d’amener ces hommes à intégrer nos rangs le plus tôt possible pour qu’ils participent tout de suite à nos œuvres de bienfaisance et religieuses. Profitons bien de l’enthousiasme et de l’entrain générés par la visite du pape.

Vous avez sans doute déjà remarqué que, plus tôt cette année, j’ai emprunté une phrase que le pape Jean Paul ll employait souvent; je m’en suis servi pour le titre d’un livre. Mon livre « Une Civilisation d’amour » est vraiment à propos de vous et de vos familles, parce qu’il décrit la façon dont les frères chevaliers ont, depuis longtemps, choisi de vivre dans la charité, dans l’unité et dans la fraternité. En première page je cite le pape Benoît XVl qui a repris la phrase avec enthousiasme. Dans son message de l’an dernier pour la Journée mondiale de la jeunesse, il a dit : « Que l’Esprit Saint vous rende inventifs dans la charité, persévérants dans vos engagements et audacieux dans vos initiatives pour contribuer à l’édification de la ‘civilisation de l’amour’. L’horizon de l’amour est vraiment illimité: c’est le monde entier! » Il peut paraître ambitieux de parler de transformer le monde, encore plus de le faire en créant une civilisation qui diffère vraiment de celle dans laquelle nous vivons actuellement. Cependant, c’est exactement ce qu’ont fait les premiers chrétiens. Ils y sont parvenus en donnant l’exemple, en offrant la possibilité d’une vie plus noble, plus belle, et pardessus tout, plus authentique que la vulgarité, la violence et la cupidité de l’ancien monde païen. Aujourd’hui, nous avons la même chance. Mes frères chevaliers, nous avons la force — elle nous est donnée par l’Esprit Saint — pour transformer le monde de la même façon. Unissons-nous à nos grands papes, Jean Paul ll et Benoît XVl pour « bâtir d’une civilisation d’amour dans la charité, l’unité et la fraternité ».

Le Chevalier suprême Carl Anderson discute de son livre « A Civilization of Love » lors d’une conférence de presse à la radio vaticane, à Rome.

14

w w w. ko f c .o r g ABOVE LEFT: AP PHOTO


Des Chevaliers canadiens du Quatrième Degré escortent l’Arche de la nouvelle alliance alors que se préparait la tenue du Congrès eucharistique international qui a eu lieu en juin, à Québec.

La charité Au sein d’un organisme dont le premier principe est la charité, les Chevaliers de Colomb du Canada se sont classés au premier rang. Cette année, encore une fois, les frères chevaliers du Québec sont en tête; ils ont réuni la somme record de 10 152 000 $ pour donner à des de bienfaisance. Ce montant dépasse de 2,3 $ millions leur somme record de l’an dernier. L’Ontario s’est classée en deuxième place avec une somme de près de huit $ millions pour les œuvres de bienfaisance. D’autres juridictions, le Texas avec 6 $ millions, l’Illinois avec 5,8 $ millions, le Michigan avec 5,3 $ millions, la Californie avec 4,9 $ millions, et la Floride avec 4,5 $ millions, ont, elles aussi, fort bien réussi dans ce domaine. Une fois encore, la Colombie-Britannique a dépassé toutes les autres juridictions de l’Ordre en réunissant la somme de 219,30 $ par membre pour les œuvres de bienfaisance. De fait, sept des onze juridictions qui ont réuni plus de 100 $ par membre pour les œuvres de bienfaisance l’an dernier sont canadiennes : la Colombie-Britannique, l’Alberta, Terre-Neuve, la Nouvelle-Écosse, l’Ontario, et la Saskatchewan. Les quatre autres sont des États-Unis : l’Alaska, l’Arizona, la Caroline du Nord et la Virginie. En tout, l’Ordre a donné 144 911 781 $ à des œuvres de bienfaisance l’an dernier; c’est là un nouveau record. Trente et un millions de cette somme ont été donnés par le conseil suprême, le reste, 113 676 561 $, a été donné par les conseils et les assemblées du monde entier. La somme totale donnée à des œuvres de bienfaisance au ABOVE LEFT: THE ATLANTIC CATHOLIC

cours des dix dernières années est de 1,2 $ milliards. Les Chevaliers de Colomb ne font pas que donner de l’argent, ils mettent aussi leur cœur et en particulier leur temps à faire des actes caritatifs. L’an dernier, les frères chevaliers ont donné plus de 68 millions d’heures de services bénévoles pour aider leurs paroisses, leurs voisins et leurs communautés. La fondation « Independent Sector », un organisme qui encourage les actes de bienfaisance estime qu’en 2007, la valeur monétaire d’une heure de bénévolat était de 19,51 $. Ceci porterait donc la valeur monétaire de notre bénévolat à plus de 1,34 $ milliards. Au cours de la dernière décennie, les Chevaliers de Colomb ont donné plus de 612 millions d’heures de services bénévoles à diverses causes de bienfaisance. La valeur en argent de ces heures de bénévolat, d’après l’estimé de « Independant Sector » dépasse 10,4 $ milliards. Il ne peut y avoir de meilleures démonstrations de l’engagement personnel des frères chevaliers et leurs familles à vivre la recommandation biblique d’aimer son prochain. Depuis la première collecte de sang à l’échelle nationale organisée en 1930, nous en avons organisé un grand nombre, récoltant ainsi ce que la Croix Rouge appelle « le don de la vie ». L’an dernier, plus de 393,000 donneurs ont contribué aux collectes de

Des enfants philippins démunis ont bénéficié d’un programme de nutrition parrainé par le Conseil 12075 St. John Nepomucene, à Bacolod City, dans les Visayas.

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 15


Le point sur la charité DONS $ Millions 136 130

140

144

145

130

0 2003

2004

2005

2006

2007

HEURES DE TRAVAIL BÉNÉVOLE Millions

61

63

68

69

2006

2007

64

60

0 2003

16

2004

2005

sang organisées par les Chevaliers de Colomb. Les Chevaliers de Colomb sont aussi des chevaliers compatissants et bienveillants. En 2007, nous avons fait plus de 5,6 millions de visites aux malades et aux endeuillés. Demain, nous vous présenterons les gagnants des prix et la famille de l’année — des gens dont les réalisations extraordinaires au cours de l’année passée méritent d’être reconnues. Mais aujourd’hui, passons en revue des exemples choisis au hasard parmi des centaines de milliers de frères chevaliers venant de partout à la grandeur de l’Ordre. Mike Renda, du conseil 5164, de Birmingham, Alabama, est le directeur du marathon annuel des Chevaliers de Colomb qui, cette année a attiré plus de 250 coureurs, et qui comprenait un marathon de 5 k pour les enfants. Ce marathon a rapporté près de 9000 $ pour aider des personnes intellectuellement handicapées. En 1990, les membres du conseil 3078, de Lincoln Park, Michigan, ont commencé à construire des rampes d’accès pour fauteuils roulants pour des personnes physiquement handicapées, ce qui comprend ce projet qui était du nombre de trente-cinq, construits l’an dernier. Au cours des dix-huit dernières années, ils ont construit 360 de ces rampes d’accès. Quand l’État Tabasco du Mexique a subi des inondations sévères l’an dernier, les frères chevaliers du secteur sud du Mexique ont établi un centre de distribution de l’aide alimentaire, et c’est avec le bateau que voici que les membres du conseil 13910 ont apporté des vivres à une région sévèrement toucheé. Nous avons toujours eu de bonnes relations avec les Scouts. Récemment, à l’occasion du 65e anniversaire de la troupe les membres du conseil 5398 ont remis un chèque de 500 $ à la troupe 223 pour appuyer l’œuvre du scoutisme. Aux Philippines, les Chevaliers de Colomb s’attaquent avec ardeur et énergie aux problèmes de la pauvreté rampante. Le conseil 12075 est un des conseils qui mettent en des programmes de distribution de l’aide alimentaire aux enfants pauvres et à leurs familles. Ici, au Québec, le conseil 7701 a récemment commandité une excursion à Six Drapeaux La Ronde pour 38 enfants défavorisés; le conseil a défrayé les frais de déplacement, des repas et les droits d’admission. Ce ne sont là que quelques-uns des faits derrière les chiffres. Il est difficile de comprendre un nombre comme 68 millions d’heures de bénévolat sans connaître les personnes qui font ce travail. Et, de w w w. ko f c .o r g


Des membres du Conseil 13910, au sud du Mexique, apportent de l’eau et de l’aide alimentaire aux victimes des inondations dans l’État de Tabasco.

bien des façons, ces personnes sont au centre même de notre Ordre. En sus de ces projets d’une fois comme ceux que nous venons de revoir, notre collaboration avec des partenaires tels que les Olympiques Spéciaux, la Fondation des Fauteuils roulants, et Habitat pour l’humanité occupe de plus en plus d’espace dans notre programme de bienfaisance. Les Chevaliers de Colomb étaient présents pour collaborer aux premiers jeux Olympiques Spéciaux tenues à « Soldiers Field » de Chicago en juillet 1968. Notre participation s’est accrue considérablement au cours des 40 années depuis cette date. Au fils des ans, les conseils subordonnés et les conseils d’état ont forgé des liens serrés avec l’organisation des jeux olympiques spéciaux de leurs localités. Bien que notre contribution financière ait été importante, notre contribution encore plus importante a été la main d’œuvre bénévole qui travaille avec les athlètes, qui s’attaque à la planification et au déroulement des jeux au niveau local et au niveau des conseils d’état, ainsi qu’à d’autres programmes. De fait, la catégorie de bénévolat dans laquelle nous sommes le plus actifs, ce sont les programmes que nous mettons en œuvre au profit des personnes intellectuellement ou physiquement handicapées. Notre collaboration avec Habitat pour l’humanité s’est accrue dramatiquement au cours des quelques dernières années. Cette année, les Chevaliers de Colomb ont rapporté plus de 1,2 million d’heures de travail bénévoles aux projets de Habitat pour l’humanité aux États-Unis, au Canada et aux Philippines.

Récemment, les Chevaliers de Colomb du Connecticut, parmi lesquels des membres du personnel de notre siège social, se sont vus décerner le prix « Master Builder » par Habitat pour l’humanité de New Haven pour notre participation à la construction d’une maison pour Wilfredo et Maria Ortiz et leurs enfants. Notre collaboration avec la Fondation des Fauteuils roulants s’est aussi accrue rapidement depuis quelque temps. Les frères chevaliers de la Californie continuent de fournir des fauteuils roulants pour des indigents du Mexique. Les frères chevaliers de la Colombie-Britannique réunissent des fonds pour expédier 220 fauteuils roulants à des personnes handicapées en Afghanistan. Pour terminer, je tiens à vous faire une rapide mise à jour sur notre programme « Unis dans la Charité », un fonds de dotation pour les œuvres de bienfaisance que nous avons institué il y a quatre ans. En 2007, nous avons reçu plus de 1,6 $ millions en dons, et plus de 800 000 $ en legs. Avec le temps, je crois que ce fonds deviendra un facteur important dans notre capacité d’ appuyer financièrement toute une gamme d’œuvres de bienfaisance. J’incite mes frères chevaliers à répondre généreusement et à encourager leurs confrères à en faire autant. Vous avez peut-être la possibilité de désigner une portion de votre contribution annuelle à Centre-Aide ou de votre contribution à la campagne fédérale conjuguée au « Fonds Unis dans la charité ».

Appui pour les anciens combattants et les membres des forces armées Le projet de l’année pour le programme des « Fauteuils roulants » a été la fin de semaine quand les Chevaliers de Colomb ont distribué 2000 fauteuils roulants aux anciens combattants des forces armées américaines dans quatre villes importantes : Los

Le père John Hannigan (deuxième à partir de la gauche), membre du Conseil 4482 de Twenty Nine Palms, en Californie, exerce son ministère auprès de Marines lors de sa deuxiéme période de service militaire en Irak. Depuis trois ans maintenant, le Conseil 4482 appuie les diverses troupes militaires des États-Unis stationnées dans ce pays.

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 17


Un membre du Conseil 8250 qui fait partie de l’École militaire des États-Unis distribue des fauteuils roulants à des vétérans handicapés, lors du « Jourdes anaens combattants » 2007.

la Floride, du Colorado et de la Pennsylvanie. Il y a quelques mois seulement, nous avons remis une charte au nouveau conseil Commodore Barry 14534, de l’École navale des États-Unis d’Annapolis, Maryland. Ce conseil entre dans les rangs des conseils militaires de l’Ecole de l’aimée de l’air des États-Unis, de l’École militaire de West Point et de « The Citidel » pour servir les futurs chefs des Forces Armées des États-Unis. Durant notre congrès suprême annuel, à tous les ans depuis l’attaque du 9/11par des terroristes, nous avons observé un moment de silence en souvenir de nos frères chevaliers morts au combat au Moyen-Orient. Au cours de l’an dernier, la situation s’est améliorée d’une façon dramatique en Iraq, mais la situation en Afghanistan demeure périlleuse. Depuis notre rencontre annuelle de l’an dernier à Nashville, deux autres de nos frères chevaliers sont morts en servant dans les forces armées : le capiAngeles, Dallas, Chicago et Washington, District of Columbia. La mise en œuvre de la logistique pour ce vaste projet a été assurée avec expertise par le frère chevalier Chris Lewis de la Fondation des fauteuils roulants, le maître suprême Joe Schultz et des membres du Quatrième Degré dans chacune des régions métropolitaines, et aussi par notre coordonateur des affaires militaires, Chuck Gallina. Un grand nombre de bénévoles des conseils subordonnés et des assemblées a également participé à ce projet d’envergure. La réussite du projet du Jour des anciens combattants a été assurée grâce aux bonnes relations que nous entretenons avec les hôpitaux pour anciens combattants à travers les États-Unis. Sous la direction des membres du Quatrième Degré – maintenant au nombre de 303 000 — notre programme « Au service de ceux qui ont servi » fourni des bénévoles dans 98 % des installations pour anciens combattants aux États-Unis. Notre appui pour le personnel militaire en service actif, qui a commencé durant la Première guerre mondiale avec le programme des centres de réconfort pour les soldats, a pris beaucoup d’ampleur. Nous avons maintenant 52 conseils militaires en place dans des endroits aussi divers que le Japon, l’Allemagne, l’Italie, voire le Pôle Nord. Nous avons des comités de paroisses en Iraq et en Afghanistan qui sont appuyés par des conseils de 18

Le sergent Jonathon Martin

Le capitaine David Boris

taine David A. Boris, du conseil 8250, a été tué en Afghanistan le 12 novembre 2007, et le sergent Jonathon L. Martin, membre du conseil 546, a été tué en Irak dix jours plus tard, le 22 novembre. Nous rendons hommage à leur courage et nous offrons nos condoléances et nos prières à leurs familles. Nous prions aussi pour qu’arrive le jour où la guerre cédera à la paix dans le monde, et qu’il nous sera possible de vivre ensemble dans la justice et la paix. Nous invitons les peuples de la terre à se joindre à nous en prière le 11 septembre, Journée mondiale de prière pour la paix. w w w. ko f c .o r g


Nos effectifs La croissance du nombre de nos effectifs est vitale à notre succès. Je suis heureux de vous dire que, le 30 juin, à la fin de l’exercice fraternel, le nombre de nos effectifs avait atteint un nouveau sommet de 1 763 182 membres. C’est un gain net de 21 894 membres. Aux États-Unis, c’est le Texas qui est en tête dans le domaine du recrutement; ils ont obtenu un gain net de 2479 nouveaux membres. Luzon, aux Philippines a connu un gain net de plus de 5000 membres.

Nous avons maintenant un total de 13 485 conseils subordonnés, parmi lesquels les 244 nouveaux conseils établis l’an dernier. Aux États-Unis, c’est la Pennsylvanie qui mène avec 14 nouveaux conseils. Elle est suivie de près par l’Ohio qui en a 11, et le Texas et la Floride avec chacun 10. Visayas, aux Philippines, en a établi 25. Luzon 23, et Mindanao 13. Notre plus récente juridiction, la Pologne, est en pleine croissance. Il y a maintenant 12 conseils et 645 membres en Pologne; c’est une augmentation de près de 50 pour cent en un an.

Le point sur les effectifs

Millions

Milliers

12,5

12,5

CROISSANCE DES EFFECTIFS

MEMBRES au 30 juin

CONSEILS au 30 juin 12,8

13,0

13,2

13,5

1,68

Milliers 1,70

1,72

1,74

1,76

22,8

21,9

1,65 20,3

0 2005

2006

2007

2008

19,2

2006

2007

0

0

2004

18,8

2004

2005

2006

2007

2008

2004

2005

2008

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 19


Des Chevaliers universitaires lors des Journées mondiales de la jeunesse à Sydney, en Australie.

Les jeunes — les Écuyers Colombiens et les conseils univeritaires — l’éducation Nous avons placé le recrutement de jeunes gens entre vingt et quarante ans, sur la liste de nos plus importantes priorités. Il faut aussi préparer le terrain pour cette croissance anticipée parmi les adolescents qui n’ont pas encore atteint l’âge d’admissibilité dans nos rangs. Cette année, nos Écuyers Colombiens ont établi 21 nouveaux cercles; le 30 juin, nous avions 1399 cercles actifs, le plus grand nombre de leur histoire. Leur nombre s’élevait à 28 961. Il est primordial que, quand ils atteignent l’âge de 18 ans, chacun de ces écuyers soit encouragé à joindre un conseil. Ils sont les chefs de l’avenir des Chevaliers de Colomb. Deriek Iglesias est un bon exemple de cela. Cette année, il a été le premier écuyer à mériter le titre d’ « Écuyer du corps du Christ », le plus haut degré dans le cadre du programme d’avancement des Écuyers Colombiens. Deriek a été membre du cercle 5022, de Harker Heights pendant quatre ans. Il a reçu les honneurs du Premier Degré en avril dernier après avoir atteint l’âge de 18 ans. Il est maintenant un 20

frère chevalier au Troisième Degré. Il entre à l’université à l’automne. Cette année, nous avons établi 16 nouveaux conseils universitaires; Au cours des quatre dernières années, nous en avons établi 64 nouveaux. Le nombre des effectifs de ces conseils est maintenant de 19 457, une augmentation de 1644 sur l’an dernier. À l’Université catholique de l’Amérique, une institution que nous appuyons depuis 1899, l’Institut pour les études sur le mariage et la famille, une école des études supérieures que les Chevaliers de Colomb appuient financièrement depuis sa fondation en 1988, est à la veille d’emménager dans une nouvelle résidence. Le mois prochain, au début du semestre d’automne, nous inaugurerons le pavillon Father McGivney — autrefois connu sous le nom de pavillon Keane — nouvellement rénové grâce à un don de 8 $ millions des Chevaliers de Colomb. Depuis sa fondation il y a vingt ans, trois cent trente-neuf étudiants ont reçu des diplômes de cet institut, et ils occupent maintenant une place importante dans la vie de l’Église pour élargir et développer les enseignements catholiques sur l’unité comme base fondamentale de la civilisation. L’Ordre des Chevaliers de Colomb donne différentes bourses d’études aux étudiants, et, au cours de l’année universitaire qui vient de prendre fin, w w w. ko f c .o r g


nous avons offert des bourses d’études à 707 étudiants, ce qui comprend 206 bourses pour la premiere année et 501 renouvellements. Douze de ces bourses proviennent du programme Matthews and Swift pour les bourses d’études, programme établi en 1944 pour offrir une possibilité d’études universitaires aux enfants des frères chevaliers morts ou rendus complètement invalides durant la guerre. Tout récemment, notre aumônier suprême et moi, accompagnés de 35 de nos membres des conseils universitaires représentant 18 universités, avons eu le plaisir d’assister à la Journée mondiale de la jeunesse à Sydney, en Australie. En plus d’assister à tous les événements majeurs de la Journée mondiale de la jeunesse, ces frères chevaliers se sont portés volontaires pour offrir des services bénévoles sur le site du campus « Love and Life » de l’Université Notre-Dame au centreville de Sydney. Ce site était cocommandité par les Chevaliers de Colomb, les « Sisters of Life » (Sœurs de la vie), et l’Institut Jean Paul ll pour les études sur le mariage et la famille. Des foules nombreuses de jeunes gens désireux d’en apprendre plus sur une culture de la vie assistaient à des conférences, des concerts et d’autres événements du genre. Aux cours des ans, j’ai eu le plaisir d’assister à d’autres Journées mondiales de la jeunesse, et je peux vous dire que l’enthousiasme des jeunes que l’on observe en ces lieux est tout simplement incroyable et qu’il nous donne droit à être optimistes quant à l’avenir de l’Église et de la société en général. Enfin, un autre aspect de nos programmes pour les jeunes mérite d’être souligné : aux États-Unis, plus de 300 000 garçons sont affiliés au mouvement Scout sous l’égide du Comité national catholique pour le scoutisme, et 34 238 sont membres des 1388 troupes commanditées par les Chevaliers de Colomb. Au Canada, les Chevaliers de Colomb commanditent 56 troupes catholiques qui comptent un total de 1088 Scouts. (En haut) La salle Abbé McGivney à l’université catholique des États-Unis, avec, à l’arrière-plan, la Tour des Chevaliers à la basilique du sanctuaire national de l’ImmaculéeConception. (Au milieu) Des Chevaliers étudiants des États-Unis, du Canada et du Mexique agitent leurs drapeaux respectifs à l’arrivée du pape dans le port de Sydney, pour les Journées mondiales de la jeunesse. (En bas) Des membres du Conseil 10624 Texas A & M University, après avoir remporté un Prix d’excellence lors de la Conférence 2007 des Conseils universitaires.

McGIVNEY HALL: CUA/TONY FIORINI

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 21


L’assurance Quand l’abbé Michael McGivney a rassemblé les premiers Chevaliers de Colomb au sous-sol de l’église St. Mary, son premier souci était de mettre en place un programme pour protéger les familles des hommes de sa paroisse s’ils ceux-ci mouraient prématurément. Il a fallu trois ans avant que les Chevaliers de Colomb versent leur première prestation de décès au montant de 970 $. L’an dernier, nous avons versé des prestations de décès de l’ordre de 205 $ millions, et notre programme d’assurance vie est l’un des plus grands et plus prospères du monde. En 2007, notre assurance en vigueur s’est élevé à plus de 66 $ milliards. Nous sommes classés 967e sur la liste des 1000 plus importantes sociétés de l’Amérique. Notre croissance en ventes depuis cinq ans a dépassé 46 pour cent, tandis que l’industrie dans son ensemble a connu un croissance de seulement 8,6 pour cent pour a même période. Notre taux de déchéance de 3,4 pour cent est considérablement plus bas que celui de la moyenne de l’industrie. L’an dernier, nous nous sommes classés au premier rang parmi toutes les sociétés fraternelles d’assurance en ce qui a trait au nombre de contrats-vie établis. Notre total de 77 089 contratsvie dépasse de plus de 35 000 le nombre de la société qui s’est classée au deuxième rang, et représente 26 pourcent de tous les contrats-vie établis par toutes les sociétés fraternelles ensemble. Le nombre global de nos certificats-vie en vigueur s’est accru chaque année depuis 1970; nous en avons maintenant 1 651 151. Plus tard cette année, nous lancerons une grande gamme de nouveaux produits d’assurance vie. Depuis un an déjà, nous nous penchons sur le plan d’ensemble et sur les primes de ces nouveaux produits. Nous avons travaillé fort pour assurer que ces produits répondent bien aux besoins de nos membres dans ce 21e siècle. Quand ils seront sur le marché en octobre prochain, ils offriront une bonne valeur à un bon prix. Tout en développant ces nouveaux produits, nous avons lancé un avenant de bonification d’assurance libérée qui permet aux membres de souscrire de l’assurance moyennant une large prime unique qui est une substitution au paiement régulier de primes. Nous avons aussi augmenté la disponibilité de nos produits d’assurance pour les soins de longue durée. Nous allons remplacer le programme pour les nouveaux membres par un programme de rentes pour les nouveaux membres. À compter du 1er septembre, chaque nouveau membre se verra offert une rente non admissible à impôt reporté moyennant une mise de fonds de 100$. C’est une bonne façon d’encourager tous les nouveaux membres à devenir des membres assurés, et pour les conseils d’établir leur admissibilité aux prix du Conseil Étoile. 22

Faits saillants en matière d’assurances NOUVELLES ASSURANCES ÉMISES $ Milliards

6,2

6,4

6,5

6,6

2005

2006

2007

5,2 5

0 2003

2004

ASSSURANCES EN VIGUEUR $ Milliards 66,1 61,5 57,7 53,4 50

49,1

0 2003

2004

2005

2006

2007

w w w. ko f c .o r g


Nos placements

Faits saillants financiers

CERTIFICATS D’ASSURANCE-VIE Millions 1,54

1,57

1,60

2004

2005

1,63

1,65

1,5

0 2003

2006

2007

SURPLUS $ Milliards 1,8 1,7 1,6 1,5 1,4 1,4

0 2003

2004

2005

2006

2007

Une des choses qui rend notre programme d’assurance populaire, c’est notre réputation bien méritée de payer les plus grosses participations de toute l’industrie. L’an dernier, nous avons payé plus de 364 $ millions en participations à nos membres assurés. Pourquoi des participations si importantes? Parce que le programme d’assurance des Chevaliers de Colomb a été conçu par des frères chevaliers pour des frères chevaliers. En un temps où plusieurs institutions financières souffrent, notre programme d’assurance, grâce à son intégrité et à une bonne gestion professionnelle de nos avoirs, demeure plus solide que jamais. Pour la seizième année consécutive, Standard & Poor’s nous a accordé sa plus haute cote, soit AAA. La maison A.M. Best a reconfirmé notre haute cote A++ (supérieure) pour la 33e année consécutive en juin dernier. Cette cote nous fut accordée sur la base de notre « capitalisation ajustée en fonction des risques », et « les résultats statutaires d’exploitation invariablement positifs de notre Ordre ». Depuis notre congrès à Nashville l’an dernier, l’industrie financière a été fortement secouée par le choc du désastre des hypothèques à garanties douteuses qui a grandement affaibli certaines compagnies et en a obligé d’autres à mettre la clé sous la porte. Nous avons pu éviter ces problèmes. Pourquoi? Parce que ce genre de placements ne répond pas à nos normes d’éthiques. Pour nous, c’est le bien-être de nos frères chevaliers et leurs familles qui compte avant tout. Nous avons l’intention de respecter notre engagement de veiller au bien-être de nos frères chevaliers et leurs familles, maintenant et pour des décennies dans l’avenir. En 2007, nous avons fait des placements pour une valeur de 7 $ millions par jour, et nous l’avons fait avec beaucoup d’adresse et de succès. Près de 87 pour cent des 14 $ milliards de nos avoirs sont investis dans des obligations. Pour la quatrième année consécutive, nous avons augmenté le rendement des obligations nouvellement achetées de 1,4 pour cent de plus qu’en 2003. Ce bénéfice n’a pas été réalisé au prix de la qualité — nos achats d’obligations en 2007 était cotés AA en moyenne, un peu mieux que AA- de l’an dernier. Une fois encore, nous n’avons pas d’obligation en souffrance. À la fin de 2007, une petite partie de notre portec o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 23


feuille, environ 330 $ millions, était investie dans des actions. Nous avons légèrement réduit notre portefeuille d’actions ordinaires pour acheter des actions privilégiées qui sont plus sûres et dont les dividendes sont plus élevés. Ces actions ont un cours plus stable que les actions ordinaires, ce qui devient une considération importante quand la bourse démontre des signes d’instabilités. Nous investissons prudemment aussi dans l’immobilier de choix. Dans son ensemble, notre portefeuille diversifié dans l’immobilier nous donne un retour de plus de 10 pourcent. Notre programme de prêts à l’Église, par lequel nous offrons des hypothèques aux églises paroissiales depuis 1896, a actuellement près de 120$ millions de prêts en cours, ce qui comprend huit nouveaux prêts consentis l’an dernier à des églises. De cette façon, nous sommes heureux d’avoir l’occasion de servir les diocèses et les paroisses. En 2007, notre revenu d’investissement a atteint la somme de 772$ millions, une augmentation de 4,7 pour cent sur l’année précédente. Même si la demande pour des obligations de grande qualité a causé une baisse des taux d’intérêt, l’an dernier notre portefeuille a rapporté 5,75 pour cent. Notre revenu de cette année a été près de 419$ millions, un gain de 2,1 pour cent sur l’année précédente. Contrairement à plusieurs autres compagnies, l’Ordre des Chevaliers de Colomb est en meilleure position financière cette année qu’il l’était il y a un an.

Les vocations Les vocations sont la source de vie de l’Église, et depuis plusieurs décennies maintenant, nous avons insisté pour encourager et appuyer financièrement les vocations sacerdotales et religieuses. Depuis son institution en 1981, notre programme R.S.V.P. a contribué plus de 41 $ millions à près de 66 000 hommes et femmes pour leur permettre de poursuivre leurs vocations. L’an dernier, plus de 2590 conseils, assemblées et cercles, ont donné 2,7 $ millions pour appuyer 4731 séminaristes, postulantes et novices. De plus, les programmes des bourses d’études « Abbé Michael J. McGivney » et « Monseigneur Thomas V. Daily » pour les vocations, institués en 1992 et 1997 respectivement, appuient financièrement, cette année, plus de 100 séminaristes. Les bourses d‘études du « Fonds Abbé McGivney » sont accordées en fonction des besoins, et au cours de l’année universitaire ont été accordées à 34 nouveaux boursiers et 59 bourses ont été renouvelées. Les bourses d’études du « Fonds Monseigneur Daily » sont accordées en fonction du mérite et de l’excellence scolaire. Au cours de l’année universitaire précédente, 11 nouveaux boursiers et 20 renouvellements ont été admis.

Notre musée Grâce à une exposition extraordinaire de crèches de Noël en provenance du pays qui les a vus naître, notre musée a attiré une foule nombreuse durant la saison des fêtes. L’exposition « Une tournée de Noël : Des crèches de diverses régions de l’Italie » était composée de 17 œuvres merveilleuses. Plus tard cette année, nous offrirons notre quatrième exposition annuelle de crèches au grand public. C’est une façon d’inciter les gens à « Célébrer Noël dans l’esprit du Christ Jésus ». Notre exposition très populaire sur les 500 ans d’existence de la Garde suisse a pris fin en janvier dernier. Nous offrons maintenant une exposition de 22 gravures de Rome à l’eau-forte par l’artiste italien du 18e siècle Giovanni Battista Piranese. 24

L’archevêque Donald Wuerl de Washington lors de la messe de consécration du Dôme de l’Incarnation parrainé par les Chevaliers de Colomb.

w w w. ko f c .o r g


Les activités religieuses Nous sommes toujours fiers d’être le bras droit de l’Église, et l’an dernier, il yaeu plusieurs exemples de notre appui à l’Église et au clergé. S’il existe une église qui personnifie le symbole iconique du catholicisme en Amérique, c’est bien l’église de la Sainte Vierge de Washington, D.C., la basilique du Sanctuaire national de l’Immaculée Conception. Les chevaliers de Colomb sont associés à ce sanctuaire depuis le temps de la Première guerre mondiale, quand l’idée d’un sanctuaire national marial a été lancée. Le premier pèlerinage sur le site du sanctuaire a été réalisé par les Chevaliers de Colomb de Brooklyn en 1918, deux ans avant la pose de la pierre angulaire. Pour plus de trois décennies, des milliers de frères chevaliers ont fait des dons pour la construction du sanctuaire. Le clocher des Chevaliers de Colomb, dont la construction a été achevée en 1959 comme un symbole de la dévotion de ses membres à la Sainte Vierge, patronne des États-Unis, a été payé entièrement par notre Ordre. Depuis 1982, les placiers du sanctuaire sont tous des Chevaliers de Colomb. Le 17 novembre dernier, le sanctuaire a inauguré notre contribution la plus substantielle à cette église depuis 40 ans — le Dôme de l’Incarnation, des Chevaliers de Colomb, une magnifique mosaïque qui s’élève à plus de trente mètres au-dessus de la nef

méridionale de la grande église du niveau supérieur. Le dôme illustre quatre scènes différentes de la vie du Christ : Les Noces de Cana; la Nativité, l’Annonciation et la Transfiguration. L’Ordre s’est engagé à verser 1 $ million pour la construction du dôme, dont la moitié viendrait du Quatrième Degré. Bien que la construction du dôme soit achevée, la campagne de collecte de dons du Quatrième Degré est toujours en marche. Par ailleurs, je vous invite à penser à y contribuer au cours de l’année. En décembre dernier, l’aumônier suprême Monseigneur William Lori et moi sommes allés présenter un don de 1,6 $ million au pape Benoît XVl. Cette somme représente les intérêts annuels du Fonds Vicarius Christi qui a été établi en 1981. Depuis, ce Fonds nous a permis de donner plus de 43 $ millions au pape pour ses œuvres et causes personnelles. À la mi-juin, durant le 49e congrès eucharistique international, Québec, la ville qui nous accueille en ce moment, était au cœur théologique de l’Église catholique. Après le congrès de l’an dernier à Nashville, nous avons commencé un programme de dévotions mariales à Notre Dame de la Charité, patronne du Cuba. Son image fait actuellement le tour des juridictions de l’Ordre dans le cadre du programme du pèlerinage de la Vierge Marie. Il ne faut jamais sous-estimer l’effet de la dévotion à la Vierge Marie. Depuis plusieurs années nos frères chevaliers de Cuba étaient représentés à nos

Un détail du Dôme de l’Incarnation : les noces de Cana.

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 25


Le patriotisme

Le pape Benoît XVI, l’aumônier suprême l’évêque William Lori et le chevalier suprême Carl Anderson.

congrès suprêmes par des membres qui vivaient aux États-Unis à titre de réfugiés depuis 1961. Aujourd’hui, j’ai l’immense plaisir d’annoncer que, pour la première fois en 58 ans, nous accueillons des délégués cubains qui vivent au Cuba. Ils sont des membres du conseil Santa Maria 2479, de Camaguay. Je les invite à se lever pour recevoir nos applaudissements. Bienvenue chez vous mes frères chevaliers. Un autre exemple de notre appui à l’Église aura lieu à Mexico durant les préparatifs pour la Réunion mondiale des familles en 2009. Nous commanditons la publication du catéchisme préparatoire, un livret qui sera distribué dans toutes les paroisses du diocèse de Mexico. Avec chaque livret il y aura une lettre invitant les lecteurs à se joindre à nous pour l’édification de l’Église en fondant un conseil local. Il est prévu que le pape Benoît XVl assistera à la réunion, et je ne doute pas que sa présence soulèvera autant d’enthousiasme chez les Catholiques de Mexico que l’a fait sa visite aux États-Unis en avril dernier. Enfin, lorsque vous ferez vos projets pour assister au congrès de l’an prochain en Arizona, j’espère que penserez à faire prolonger, de plusieurs jours, votre séjour à Phoenix, pour pouvoir assister à un congrès marial international très spécial sur Notre Dame de Guadalupe. Le congrès est parrainé par les Chevaliers de Colomb, par le diocèse de Phoenix, par l’archidiocèse de Mexique et l’Institut des Études de Guadalupe, et finira par un grand festival Guadalupe au Centre Jobing.com. Nous allons bientôt lancer un site Web spécial qui aura beaucoup de renseignements sur cet événement important.

Cette année, le nombre des effectifs du Quatrième Degré, fort de 255 exemplifications, a dépassé 304 000. Nous avons maintenant 2806 assemblées à travels le monde, ce qui représente une augmentation de 52 assemblée sur l’année précédente. Aux États-Unis, au mois d’octobre, nous fêtons annuellement le jour de Christophe Colomb. Dans certaines villes, c’est une occasion importante pour une grande fête publique qui met les sires chevaliers du Quatrième Degré en évidence. En octobre dernier, la ville de New Haven a organisé un grand défilé dont Bob Lane, notre secrétaire suprême qui prend sa retraite, fut l’organisateur honoraire. À Washington, D.C., les sires chevaliers du Quatrième Degré, comme à l’habitude, ont assisté en grand nombre à une cérémonie devant la statue de Christophe Colomb qui est située en face de la gare Union à Washington, un ou deux pâtés de rue du Capitol. En 1954, après une campagne qui a duré trois ans, les Chevaliers de Colomb ont persuadé le Congrès des Etats-Unis d’ajouter les paroles « Under God » (devant Dieu) au serment d’allégeance. En 2004, la Cour suprême, à cause d’un détail technique, a rejeté une attaque lancée contre ces paroles par un athée de la Californie. Dans l’espace de quelques mois, il a lancé une nouvelle poursuite, et cette fois nous avons demandé à la cour fédérale l’autorisation de nous joindre à la cause à titre d’ « intervenant pour la défense ». Le juge nous l’a accordé, et aujourd’hui, dû au fait qu’un frère chevalier qui a servir de prête-nom pour cette cause s’appelle John Carey, elle est maintenant connue sous le titre de « Newdow c. Carey ». Lui et sa famille étaient présents devant le tribunal à San Francisco en décembre dernier quand la cause a

Des Chevaliers du Quatrième Degré lors du défilé 2007 du jour de Cristophe Colomb, à New Haven, au Connecticut.

26

w w w. ko f c .o r g TOP: L’OSSERVATORE ROMANO


Fidèle citoyenneté — fidèle paternité

Le Chevalier californien John Carey (à gauche), sa famille et l’avocat Kevin Hasson après avoir fait valoir leur point de vue sur le Serment d’allégeance devant la Cour d’appel des États-Unis pour le neuvième circuit, à San Francisco.

été débattue devant un tribunal de trois juges de la Neuvième cour d’appel de circuit. Nous attendons toujours la réponse de la cour de la Californie. Sur ces entrefaites, ce même athée a engagé une autre poursuite, celle-là au New Hampshire, et, en janvier dernier, là aussi le juge nous a permis d’intervenir. Notre message est clair : Où que vous soyez pour tenter de faire enlever le mot « Dieu » du serment d’allégeance, les Chevaliers de Colomb seront là. Durant sa visite aux États-Unis, le pape Benoît XVl, à l’occasion d’un discours prononcé devant l’Organisation des Nations Unies à New York, a louangé la Déclaration universelle sur les Droits de la Personne. Deux semaines plus tard, l’Ordre des Chevaliers de Colomb et l’ambassade américaine auprès du Saint Siège ont coparrainé un forum sur la question des droits de la personne en Amérique Latine. La réunion a rassemblé des diplomates du Vatican et des académiciens d’à la grandeur de l’hémisphère occidental pour parler de la contribution significative que les pays de l’Amérique Latine ont apportée à la rédaction de la déclaration il y a soixante ans cette année. À l’occasion du 60e anniversaire de la Déclaration universelle des Droits de la Personne, et du 25e anniversaire de l’instauration de relations diplomatiques entre le Vatican et les États-Unis, nous appuierons, avec la collaboration de l’ambassade américaine auprès du Saint Siège, d’autres forums.

Le mois dernier, quand on a annoncé que le Dr Henry Morgentaler, le plus grand avorteur du Canada, recevrait le plus grand honneur de la nation, la médaille de l’Ordre du Canada, des millions de Canadiens se sont sentis blessés et offusqués. Nous ne nous sommes tout de même pas découragés. Nos efforts pour protéger la vie des innocents ne cesseront jamais. Nous n’aspirons à d’autres honneurs que celui de savoir que nous sommes solidaires de nos frères et de nos sœurs dans leurs moments de détresse. Depuis l’interruption du processus démocratique par la cour suprême des États-Unis en 1973 pour imposer par décret l’avortement sur demande au peuple américain, les Chevaliers de Colomb ont été à la pointe du mouvement pro-vie. Nous sommes, depuis longtemps, l’ossature de la Marche pour la Vie qui a lieu annuellement à Washington, D.C. où des centaines de milliers de personnes viennent marcher, malgré le froid, la pluie et la neige, devant le Capitol et l’édifice de la Cour Suprême, là où cette grave injustice a été commise. Depuis quelques années des groupes de Chevaliers de Colomb et leurs alliés ont commencé à parrainer des marches dans d’autres villes, tel que San Francisco où, cette année, la marche a attiré plus de 20 000 personnes, dont des frères chevaliers d’à la grandeur de la Californie. Ces marches et ralliements ne sont pas uniques aux États-Unis — les frères chevaliers du Canada ont participé activement à la Marche pour la Vie tenue à Ottawa tous les ans depuis 1998. De plus, cette année, dans sept des dix provinces, les Chevaliers de Colomb ont organisé leurs propres marches régionales en concomitance avec la Marche nationale. Plus de 8000 personnes ont participé à la marche d’Ottawa. En Colombie-Britannique, la première de ces marches régionales pour cette province, a attiré plus de 1000 personnes qui se sont rendues devant l’édifice du parlement de la capitale provincial. Le député d’état Dan O’Hara a été tellement touché par l’expérience qu’il m’a envoyé un mot pour me faire connaître tous les détails de cet « événement mémorable ». « Aujourd’hui, à Victoria », écrit-il, « nous avons rompu notre silence et ouvert la porte pour éduquer, changer les cœurs et épargner des vies ». c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 27


La Marche pour la vie, édition 2008, devant le Parlement canadien, à Ottawa.

Après le ralliement, un homme de 76 ans, un homme qu’il n’avait jamais rencontré, s’est approché d’O’Hara et c’est avec les larmes aux yeux qu’il a raconté son histoire au frère Dan. Quand sa mère était âgée de 26 ans, elle est devenue enceinte en dehors des liens du mariage et son père a tout fait pour qu’elle se fasse avorter. Quand elle a refusé, il l’a mise à la porte. Quand il (le monsieur) eut atteint l’âge de six mois, sa mère l’a mis en adoption. « Aujourd’hui, cet homme est le père de deux enfants et le grand-père de six petits-enfants. Il attribue cet heureux coup du sort à la ténacité de sa mère et à la grâce de Dieu ». Dan dit que, le fait d’avoir écouté l’histoire de ce monsieur « lui a valu la peine des mois d’organisation et de préparatifs pour la marche ». Trente-cinq ans après Roe c.Wade l’opposition à l’avortement sur demande aux États-Unis n’est pas en voie de disparition, bien au contraire, elle devient de plus en plus forte avec les ans. Aussi, un an après la légalisation de l’avortement par gouvernement de la ville de Mexico, l’opposition est-elle plus forte que jamais. Notre détermination pour obtenir en loi la protection de la vie humaine, de la conception à la mort naturelle, ne chancellera jamais. Une fois encore, nous sommes rassemblés durant une période de campagne électorale présidentielle aux États-Unis, et une fois encore, nous sommes confrontés par la question, à savoir : « De quelle façon les Catholiques devraient-ils exercer leur responsabilité de citoyens? » 28

Notre responsabilité fondamentale est de bâtir une culture de vie. Pour ce faire, il faut changer la politique de notre gouvernement. Aujourd’hui, nous entendons constamment parler de changement. Il ne faut jamais oublier que le changement véritable signifie bâtir une culture de vie et une civilisation d’amour, ce qui veut dire de vraiment transformer la politique. La procédure du changement doit inclure de traiter la question de l’avortement. Bien qu’il existe un grand nombre de questions qui ont de l’importance pour les électeurs catholiques, nulle n’a causé autant de torts à la société que le massacre des innocents par l’avortement. Nous sommes un organisme apolitique, et nos membres appartiennent à différents partis politiques. En tant qu’organisme, nous n’appuyons pas de candidats d’un parti ou d’un autre, même si plusieurs de nos membres sont des élus. Cependant, nous nous intéressons fermement à certaines questions critiques qui affectent nos valeurs fondamentales de chrétiens catholiques et de citoyens. Comme l’ont déclaré les évêques des États-Unis dernièrement, « l’Église a l’obligation de participer au façonnage des bonnes mœurs de la société; c’est requis par notre foi ». « À titre de Catholiques », dit le document, « nous devons être guidés davantage par nos convictions morales que par notre adhérence à un parti politique ou à un groupe fondé sur la communauté d’intérêt ». Les w w w. ko f c .o r g


évêques mettent « la défense de l’inviolable caractère sacré de la vie humaine, du moment de la conception à la mort naturelle, et la défense du mariage » en tête de la liste des convictions morales des Catholiques. Dans le monde d’aujourd’hui, défendre la vie humaine et le mariage constitue nos deux tâches les plus urgentes. Une fois encore, par leurs écrits concernant la fidélité de notre citoyenneté, les évêques des États-Unis ont fait preuve de bon leadership dans la foi. Cela est d’une grande importance parce que les Catholiques doivent souvent traiter avec le dilemme de prendre une décision à savoir, à qui accorder leur voix : est-il possible d’appuyer un candidat qui a beaucoup de bons points en sa faveur mais qui appui e l’avortement? Certains partisans ont tenté d’excuser, par des moyens compliqués, leur appui d’un candidat pro-avortement. Ils prétendent que d’autres points favorables ont assez d’importance pour conpenser son appui à l’avortement. Le droit à l’avortement décrété aux États-Unis par la Cour suprême dans la cause Roe c. Wade n’est pas seulement une affaire de politique; c’est en réalité un régime légal qui a causé plus de 40 millions de morts. Imaginez pour un instant que les 25 plus grandes villes des États-Unis et du Canada, parmi lesquelles New York, Los Angeles, Toronto, Montréal, Chicago, Houston, Philadelphia, Dallas et Vancouver sont soudainement vidées de leur population. C’est ce à quoi la perte de 40 millions de vies humaines ressemblerait. En fait, 40 millions, c’est plus que toute la population du Canada. Quelle affaire politique pourrait l’emporter sur une telle dévastation de l’humanité? Bien entendu, la réponse est « il n’y en a pas ». L’avortement, c’est différent. L’avortement, c’est la mise à mort de petits innocents sur une grande échelle. Il est temps de mettre de côté les raisonnements des doreurs d’image politique qui ne servent qu’à justifier le meurtre qu’est l’avortement. Cette année, nous entendons tous parler de changement. Mais, on nous dit qu’il n’y a qu’une chose qui ne peut pas être changée — le régime de l’avortement décrété dans le cas de Roe c. Wade. Il nous appartient donc de demander un vrai changement — et le véritable changement veut dire la fin du régime Roe c. Wade. Le véritable changement peut être difficile à réaliser, mais c’est possible. Il faudrait d’abord mettre fin à la manipulation des électeurs catholiques par ceux qui préconisent l’avortement. Il est temps de mettre fin à l’enchevêtrement des Catholiques avec le massacre des innocents par l’avorte-

ment. Il est temps de cesser de faire des excuses pour appuyer des politiciens pro-avortement. Les Catholiques ne devraient plus être demandés d’entrer en partenariat avec le régime de l’avortement en votant pour des politiciens qui appuient l’avortement. Nous ne réussirons jamais à bâtir une culture de vie si nous persistons à voter pour des politiciens qui appuient la culture de mort. Il est temps que les Catholiques établissent une ligne de démarcation claire entre eux et les politiciens qui défendent le régime de l’avortement de Roe c.Wade. Pensez pour un moment ce qui en serait si, cette année, des millions de Catholiques disaient tout simplement « non » — non aux candidats de tous les partis politiques qui appuient l’avortement. Il est temps de cesser d’accommoder les politiciens pro-avortement, et il est temps que nous commencions à exiger que ce soit eux qui nous accommodent. C’est l’unique décision qui offre une vraie chance d’obtenir un vrai changement. Quel candidat ou parti politique est en mesure de perdre le vote de millions de catholiques durant cette élection ou la prochaine? Les électeurs catholiques ont le pouvoir de transformer la politique. Des citoyens fidèles sont capables de faire établir de nouvelles politiques — des politiques qui ne se complaisent pas dans le statu quo, mais qui sont décidées à bâtir une culture de vie. En Amérique du Nord, il y a plus de 150 millions de Catholiques, et si nous nous unissions pour exiger mieux de nos politiciens, nous pourrions transformer la politique de nos pays. Et, si nous voulons vraiment bâtir une culture de vie et une civilisation d’amour, nous devons d’abord penser pour ensuite agir de nouvelles façons. L’automne prochain aux États-Unis, il y aura au moins trois initiatives sur les bulletins de vote qui auront pour but de limiter l’avortement en Californie, au Colorado et au Dakota du Sud. La lutte pour la vie doit se faire sur plusieurs fronts. Plus tôt cette année, nous avons commandité une conférence à Rome sur les effets de l’avortement et du divorce, et à San Francisco sur les effets de l’avortement sur les hommes. Ces deux conférences établissent non seulement un dossier intellectuel solide qui renforce notre point de vue mais elles aident à fournir des réponses pastorales et d’autres réponses encore et elles encouragent plus d’action à la base. Elles nous habilitent aussi à soutenir la cause de la défense du mariage — l’union à vie d’un homme et d’une femme — comme étant l’institution indispensable pour la procréation des enfants. La cause pour le c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 29


mariage est aussi la cause de la famille. Il n’existe pas de personne mieux qualifiée pour poursuivre cette lutte que le plus grand organisme fraternel et familial qui soit: les Chevaliers de Colomb. Cet automne, les électeurs dans trois états auront l’occasion d’approuver des amendements constitutionnels qui définissent le mariage comme une union entre un homme et une femme. En Californie, le deuxième état où les juges ont décidé d’eux-mêmes de ne pas tenir compte de la volonté populaire pour imposer une nouvelle interprétation radicale de la loi, l’enjeu est grand. L’adoption de l’amendement constitutionnel de la Californie est l’unique moyen pour le peuple de se faire entendre et de protéger la définition traditionnelle du mariage. Dans deux autres états — l’Arizona et la Floride — il y aura un vote sur un amendement constitutionnel pour protéger la définition traditionnelle du mariage. Mes frères chevaliers, tout comme nous avons été à la pointe des efforts pour défendre le caractère sacré de la vie humaine, nous devons aussi défendre le sanctuaire de la vie humaine — l’institution du mariage. C’est un sujet de la plus grande importance. Dans cette cause nous ne lâcherons pas, nous aurons beaucoup de détermination. Ce faisant, nous ferons nôtres les paroles d’Abraham Lincoln : « Sans malveillance envers quiconque, avec charité pour tous, avec fermeté dans le bien, tel que Dieu nous donne de le voir, efforçons-nous de terminer l'œuvre que nous avons entreprise ». Comme c’est le cas avec l’avortement et les autres questions qui touchent la vie, notre œuvre pour la protection du mariage ne s’accomplira pas par la promulgation de lois ou le résultat d’un référendum. L’an dernier, nous avons cocommandité une conférence majeure pour les hommes avec l’archidiocèse de Boston. Ce fut une grande réussite, et cet automne nous en commanditerons une semblable avec l’archidiocèse de Chicago. Notre Ordre aidera aussi au diocèse de Houston dans ce même domaine. Dans chacun de ces cas, l’accent sera placé sur l’attention à porter sur nos responsabilités de maris et de pères. Enfin, j’ai le plaisir de vous annoncer qu’aujourd’hui, nous lançons une nouvelle initiative des Chevaliers de Colomb, appelée « Des péres pour bien faire ».Tout comme le mariage, la paternité est une vocation. Quand nous sommes fidèles à notre vocation de maris et de pères, en fin de compte nous sommes fidèles à nousmêmes. Cette nouvelle initiative, qui aura son propre site Web à www.fathersforgood.org, deviendra une ressource de grande valeur pour vous et vos familles, et pour les maris catholiques et les pères du monde entier. 30

Les Chevaliers de Colomb se sont toujours appuyés mutuellement pour croître dans la foi et pour naviguer ensemble les eaux turbulentes de la société moderne. Avec les « Pères pour bien faire », nous ajouterons une nouvelle structure et des ressources nouvelles à nos efforts pour renforcer les familles et pour fournir les outils de travail et l’encouragement dont nous avons tous besoin pour réaliser notre potentiel de maris et de pères. Mes frères chevaliers, l’année dernière a été une grande année pour nous et pour l’Église. Toutefois, il y a de plus grands défis qui apparaissent à l’horizon. Nous avons devant nous, et l’occasion et la responsabilité de les relever.

Nous nous efforçons d’être un peuple de vie et un peuple pour la vie, engagé à bâtir une culture de vie. Nous prenons la résolution de protéger l’unité de base de la société — la famille fondée sur le mariage entre un homme et une femme. Nous poursuivons nos œuvres de bienfaisance auprès des démunis et de ceux qui souffrent, leur apportant espoir et réconfort. De ces façons et de nombreuses autres, fortifiés par l’Esprit Saint, nous continuerons de « bâtir une civilisation d’amour dans la charité, l’unité et la fraternité ». Ce ne sera pas une tâche facile. Mais, c’est notre mission, notre vocation, notre devoir le plus solennel. Pour accomplir cette tâche, prenons à cœur et faisons nôtres les paroles de Benoît XVl prononcées il y a à peine deux semaines à l’occasion de la Journée mondiale de la jeunesse : « Être ‘scellés par l’Esprit’ cela signifie, ne pas avoir peur de défendre le Christ, laissant la vérité de l’Évangile pénétrer notre manière de voir, de penser et d’agir, pendant que nous travaillons au triomphe de la civilisation de l’amour… » Engageons-nous « à le suivre”, disciples de Celui qui le premier nous a aimés, afin qu’avec Saint Paul nous puissions dire, « l’amour du Christ nous étreint » (ll Cor. 5 :14). Commençons dès maintenant. Vivat Jesus!

w w w. ko f c .o r g


CADEAUX ET ARTICLES DE PROMOTION • OCTOBRE 2008 Control No.

State Code

A D M I N I ST R AT I O N

A

B PG-458

PG-367

Promotional and Gift Department 78 Meadow Street New Haven CT 06519-1759 Libeller chèques ou mandats à: CONSEIL SUPRÊME DES C DE C US $ — Comptant seulement États-Unis et Canada seulement

RUE

CODE POSTAL TÉLÉPHONE

Qnt.

No-article

Catalog gratuit: 1-888-266-1211 Chez Les Enterprises Roger Sauvé 6546, rue Saint-Hubert Montreal, QC H2S 2M3

Lynch and Kelly Inc. 23 Devereux Street, PO Box 342 Utica, NY 13503 VOIR NOTRE CATALOGUE DES 32 PAGES

D PG-463

ASSORTEMENT COMPLET DE SMOKINGS, ROBES DE CÉRÉMONIE, ARTICLES DU QUATRIÈME DEGRÉ

Appels sans frais: 1-888-548-3890

VILLE/PROVINCE

PG-447

À commander chez les fournisseurs officiels désignés ci-dessous:

ACCESSOIRES DE CONSEILS Robes de cérémonie, capes, chapeaux, articles du Quatrième Degré

N OM

C

FOURNITURES POUR LES CHEVALIERS DE COLOMB

Prix pièce

TOTAL

POUR LES SMOKINGS DU QUATRIÈME DEGRÉ TENUE VESTIMENTAIRE APPROUVÉE PAR L’ORDRE

Appels sans frais: 1-800-289-2889 E

Write: Chilbert & Co. 1001 4th Avenue Coraopolis, PA 15108-1603 www.chilbert.com — CATALOGUE GRATUIT

F PG-448

OFFICIAL OCTOBRE 1, 2008

PG-452

A. ORNEMENT «CHRISTMAS 2008» Ornement en étain, fini à la main. Larg. 6,3cm. PG-367 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 $ (US) B. ORNEMENT «O HOLY NIGHT» Ornement de verre, résine et pierre avec imprimé des paroles «O Holy Night», de Lasting Expressions™. Haut. 11,43 cm. PG-458. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .5 $ (US)

TRANSPORT ET MANUTENTION

8$

CANADA, AJOUTER TPS 5% NB, T-N, N-É AJOUTER 13% TPS, TVO

Chq./mandat-no et montant

C. «WHAT CAN I GIVE JESUS?» Livre relié par Cheryl Kirking (en anglais). Accompagnement musical sur CD. 23 pp./8 min. PG 447. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 12 $ (US)

Carte de crédit - fax seul. - 1-800-266-5340 NE PAS POSTER COMMANDE M.C. ❑ VISA ❑

D. CARTES DE NOËL Souhaits de Noël à l’intérieur (en anglais): «Most blessed and holy of all days on earth is the joyous day of our dear Saviour’s birth. May His love and peace abide in your heart at Christmas and always and never depart.» 18 cartes/env. PG-463 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 5 $ (US)

Expiration: mois

E. PREMIER ORNEMENT DE NOËL POUR BÉBÉ Composé résine et pierre d’un bébé aux ailes d’anges. Larg. 9 cm. PG-448 . . . . . 4,75 $ (US)

VILLE

E. «FAITH» Figure dorée incorporant la Sainte Famille. Résine. Long. 15,9 cm. PG-452 . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 6,75 $ (US)

année

Signature

RENSEIGNEMENTS CARTE CRÉDIT

NOM RUE PROVINCE

CODE POSTAL TÉLÉPHONE - JOUR NO (

)

To owners of Knights of Columbus insurance policies and persons responsible for payment of premiums on such policies: Notice is hereby given that in accordance with the provisions of Section 84 of the Laws of the Order, payment of insurance premiums due on a monthly basis to the Knights of Columbus by check made payable to Knights of Columbus and mailed to same at PO Box 1492, NEW HAVEN, CT 06506-1492, before the expiration of the grace period set forth in the policy. In Canada: Knights of Columbus, CASE POSTALE 935, Station d’Armes, Montréal, PQ H2Y 3J4 ALL MANUSCRIPTS, PHOTOS, ARTWORK, EDITORIAL MATTER, AND ADVERTISING INQUIRIES SHOULD BE MAILED TO: COLUMBIA, PO BOX 1670, NEW HAVEN, CT 06507-0901. REJECTED MATERIAL WILL BE RETURNED IF ACCOMPANIED BY A SELF-ADDRESSED ENVELOPE AND RETURN POSTAGE. PURCHASED MATERIAL WILL NOT BE RETURNED. COLUMBIA (ISSN 0010-1869) IS PUBLISHED MONTHLY BY THE KNIGHTS OF COLUMBUS, 1 COLUMBUS PLAZA, NEW HAVEN, CT 065103326. PHONE: 203-752-4000, www.kofc.org. PRODUCED IN USA. COPYRIGHT © 2008 BY KNIGHTS OF COLUMBUS. ALL RIGHTS RESERVED. REPRODUCTION IN WHOLE OR IN PART WITHOUT PERMISSION IS PROHIBITED. PERIODICALS POSTAGE PAID AT NEW HAVEN, CT AND ADDITIONAL MAILING OFFICES. POSTMASTER: SEND ADDRESS CHANGES TO COLUMBIA, MEMBERSHIP DEPARTMENT, PO BOX 1670, NEW HAVEN, CT 065070901. CANADIAN POSTMASTER—THIRD-CLASS POSTAGE IS PAID AT WINNIPEG, MB, PERMIT NO. 0100092699 PUBLICATIONS MAIL AGREEMENT NO. 1473549 REGISTRATION NO. R104098900 RETURN UNDELIVERABLE CANADIAN ADDRESSES TO: KNIGHTS OF COLUMBUS 505 IROQUOIS SHORE ROAD #11 OAKVILLE ON L6H 2R3 PHILIPPINES—FOR PHILIPPINES SECOND-CLASS MAIL AT THE MANILA CENTRAL POST OFFICE. SEND RETURN COPIES TO KCFAPI, FRATERNAL SERVICES DEPARTMENT, PO BOX 1511, MANILA. SUBSCRIPTION RATES—IN THE U.S.: 1 YEAR, $6; 2 YEARS, $11; 3 YEARS, $15. FOR OTHER COUNTRIES ADD $2 PER YEAR. EXCEPT FOR CANADIAN SUBSCRIPTIONS, PAYMENT IN U.S. CURRENCY ONLY. SEND ORDERS AND CHECKS TO: ACCOUNTING DEPARTMENT, PO BOX 1670, NEW HAVEN, CT 06507-0901. OPINIONS BY WRITERS ARE THEIR OWN AND DO NOT NECESSARILY REPRESENT THE VIEWS OF THE KNIGHTS OF COLUMBUS.

EXPERIENCE THE 126TH SUPREME CONVENTION!

Complete Coverage of the 2008 Convention on DVD

SPECIAL PRICE: $15 (includes shipping/handling) PLEASE PRINT

NAME

CREDIT CARD INFORMATION M.C.

ADDRESS CITY

STATE/PROVINCE

ZIP/POSTAL CODE PLEASE SEND

COMPLETE AND RETURN TO: Knights of Columbus Supply Dept. 78 Meadow Street New Haven CT 06519-1759 Checks or Money Orders Payable to: KNIGHTS OF COLUMBUS SUPREME COUNCIL In U.S. Currency — No C.O.D. Available in the U.S. and Canada only

QUANTITY

VISA

Expiration Date: Month

Year

S I G N AT U R E

CONVENTION DVD SETS AT $15 EACH. TOTAL ORDER: $

D AY T I M E P H O N E N U M B E R

c o l u m b i a / o c t o b r e 2 0 0 8 31


Vers l’avenir, en compagnie de l'abbé McGivney Le message du fondateur des Chevaliers de Colomb commande de mettre son espérance dans le Christ PAR LE PÈRE GABRIEL B. O’DONNELL, DOMINICAIN N.D.L.R. Le mardi 5 août dernier, prenant la parole devant les délégués au 126e Congrès suprême, et des membres de leurs familles, le père Gabriel B. O’Donnell, dominicain, faisait le point sur la cause de canonisation de l'abbé Michael J. McGivney. Vous trouverez ci-dessous le texte de ses propos.

L

e livre de la Sagesse nous affirme que « Quoiqu’il arrive au juste, il n’en sera pas attristé ». Lors que le pape Benoît XVI rencontre les jeunes, ses discours officiels, ses discours sont remplis d’optimisme. Sa récente encyclique, Spe Salvi, est centrée sur la vertu d’espérance. Le message constant du Saint-Père semble clair: Il y a tout lieu de faire confiance au moment présent et en l’avenir, si nos c?urs et nos esprits sont fixés fermement sur Jésus Christ qui est notre hier, notre aujourd’hui et notre demain. Ce message du pape Benoît va droit au cœur de la spiritualité du vénérable abbé Michael J. McGivney. Depuis le dernier congrès suprême, en 2007, l’Église a formellement reconnu l’héroïcité de ses vertus et lui a ainsi conféré le titre de Serviteur de Dieu, lui qui est notre fondateur et notre guide spirituel. C’est une étape d’encouragement pour tous les Chevaliers de Colomb et leurs familles. En effet, l’Église affirme ainsi l’esprit et l’œuvre de l’abbé McGivney, la fraternité à laquelle nous appartenons tous se trouve le centre de tout ce que fut notre vénérable fondateur et de tout ce qu’il accomplit. LE FONDEMENT DE LA SPIRITUALITÉ DE L'ABBÉ MCGIVNEY L’abbé McGivney fut décidément un homme d’une perspective optimiste et positive. Il a souffert des ravages du rejet et de la critique, et de l’échec possible, comme nous tous. Sa santé fut affectée par le lourd fardeau qu’il portait alors qu’il cherchait des moyens de soulager les souffrances de ses paroissiens. Bien qu’il fût convaincu que les hommes catholiques devaient se regrouper sous la même bannière de l’Évangile afin de confronter tout ce qui menaçait la vie familiale et la véritable virilité catholique, cette conviction n’était pas volontiers partagée par des confrères prêtres ni par les évêques. Au cours des premières années de leur existence, les Chevaliers de Colomb sont venus près de périr, de disparaître comme ce fut le cas d’un grand nombre de projets manqués à la fin du 19e siècle. C’est, d’abord et avant tout, grâce à l’espérance et à la confiance d’un seul curé de paroisse, dont l’optimisme reposait sur le rocher du Christ et de son Église, que l’Ordre n’a pas échoué, et aussi… grâce aux catholiques qui l’ont écouté et qui ont relevé son défi. Le progrès qu’a fait la cause de canonisation de l'abbé McGivney constitue sûrement un signe provenant de Dieu et un indice provenant de l’Église que nous pouvons avoir confiance en sa vision et agréer la mission qu’il a confiée à ses Chevaliers: un engagement envers les catholiques de sexe masculin et un engagement envers la vie de famille catholique. L’abbé McGivney avait une vision de la virilité catholique émanant de l’adhésion personnelle au Christ et à son commandement d’amour, d’où s’ensuivent le respect de toute vie humaine et la reconnaissance de la dignité de

32

chaque personne. Ces vérités essentielles forment une raison suffisante pour que les Chevaliers de l'abbé McGivney partent en guerre comme un seul homme. Voici leur mission: embrasser la vie L’abbé McGivney de famille catholique dans avait une vision de la laquelle sont compris non seulement le respect de la vie et virilité catholique la dignité de chaque personne, émanant de l’adhémais également l’intention de transformer le monde en vivant sion personnelle au à la lumière de cette vision et Christ et à son comselon ces principes. mandement d’amour Nous avons la mission de changer la société en y vivant selon les principes que la société même que nous cherchons à transformer ne reconnaît ni ne reconnaît. En effet, cette société est devenue hostile à la tradition judéo-chrétienne dont est constituée la spiritualité de l'abbé McGivney. En tant que Chevaliers de l'abbé McGivney, nous nous présentons fidèlement pour nous manifester, en secourant les gens dans le besoin. Nous guidons nos familles à s’engager davantage en faveur du bien, de la justice et de la compassion. Nous avons à poursuivre ces actions parce que les Chevaliers du vénérable abbé McGivney appartiennent au Christ et à son Église. SAINTETÉ ET MISSION À la Journée mondiale de la Jeunesse, en août dernier, le pape Benoît présentait un ordre du jour considérable aux milliers de personnes qui étaient rassemblées. « Mes chers amis, expliquait-il, l’Esprit Saint aujourd’hui encore continue d’agir avec puissance dans l’Église, et les fruits de l’Esprit abondent dans la mesure où nous somme disposés à nous ouvrir à cette puissance qui renouvelle tout. […] Afin d’atteindre ce but, chers amis, vous devez être saints et vous devez être missionnaires, puisque jamais nous ne devons séparer sainteté et mission (cf. Redemptoris Missio, 90). Ne craignez pas d’être de saints missionnaires comme saint François Xavier et sainte Thérèse de l’Enfant Jésus, chacun devenu ‘Patron et patronne des missions’. Soyez prêts à y risquer votre vie afin d’éclairer le monde de la vérité du Christ; de répondre avec amour à la haine et au mépris pour la vie; de proclamer l’espérance du Christ ressuscité dans les coins de la terre. » Le vénérable abbé McGivney nous appelle nous aussi à cet idéal très élevé. Les Chevaliers de Colomb doivent se montrer saints et agir en missionnaires. Nous devons rechristianiser notre monde en vivant en hommes catholiques engagés à 100 pour cent à Jésus Christ et son Église. Nous devons être des chefs de famille catholiques liés entre eux dans l’amour du Christ et qui, sans relâche, militent pour le droit et la défense des personnes faibles et vulnérables. Vivat Jesus! ■ w w w. ko f c .o r g


Certaines choses changent, d’autres jamais. Des changements s’annoncent dans le programme d’assurance des Chevaliers de Colomb cet automne. Un nouveau type d’assurance compétitif, en préparation depuis près de deux ans, sera présenté dès octobre.* S’y trouveront des régimes pour tous les besoins et tous les budgets, faisant de cette occasion le moment tout désigné de vous asseoir avec votre agent et jeter un regard neuf sur l’assurance des Chevaliers de Colomb.

Évidemment, une chose ne changera jamais: notre engagement à vous offrir les procédés financiers qu’il vous faut, dans le but de protéger votre famille. Conçus par les Chevaliers pour les chevaliers, ces régimes solides comme le roc ont mérité encore cette année les cotations les plus élevées de Standard & Poor’s et A.M. Best.

* Certains régimes peuvent ne pas être offerts dans toutes les juridictions.

U N D E S AVA N TA G E S D E L A F R AT E R N I T É

ASSURANCE VIE

SOINS DE LONGUE DURÉE

R E N T E S V I A G E` R E S


On dit que nous « FAISONS ENTRER le Christ par la porte arrière »

Ma famille a toujours été une famille catholique solide, la

Caritas Christi est un institut séculier pontifical de femmes con-

liturgie ayant occupé une partie importante de nos vies. Enfant,

sacrées qui concilient une vie contemplative de plus en plus pro-

j’étais fervente, mais on ne parlait pas de vocations et j’ai entre-

fonde avec une vie apostolique active dans le monde où elles

pris une carrière et me suis mariée. Il y a huit ans, je suis redev-

habitent. On dit que nous « faisons entrer le Christ par la porte

enue célibataire et état clair à mes yeux que le Seigneur avait

arrière ». Autrement dit, grâce à des vies consacrées à vivre la

pour ma vie des projets autres que les miens.

pauvreté, la chasteté et l’obéissance, mais dissimulées au milieu de la société, nous nous efforçons, par notre exemple et notre

J’ai discerné que le Seigneur m’appelait à lui donner mon cœur

service, de changer le monde. Nous nous efforçons, sans ostenta-

sans réserve, mais pas dans une communauté religieuse. J’ai com-

tion, de vivre comme un levain dans la pâte de nos paroisses, de

pris que le Seigneur m’appelait plutôt à une vie de consécration

nos communautés séculières et de nos milieux de travail.

personnelle, tout en demeurant dans mon milieu et poursuivant

J’espère ainsi, grâce à ma vie de personne consacrée dans un

ma carrière. Ne sachant pas qu’il existait une telle vocation dans

institut séculier, arriver à rejoindre, dans leurs vécus, les gens

l’Église, j’ai prié et me suis renseignée. C’est alors que j’ai découvert

qui ne connaissent pas le Christ, les cœurs fermés à son amour

les instituts séculiers. Mon cœur fut alors rempli de joie au fur et à

et assurer une présence subtile du Seigneur dans le monde.

mesure que j’ai compris que c’était l’unique vocation ecclésiale à laquelle le Seigneur m’appelait: une vie consacrée vécue au milieu du monde. Forte de cette conviction, je suis entrée à Caritas Christi.

GARDER LA FOI VIVANTE www.kofc.org

DIAN CRANE Caritas Christi Lexington, Kentucky

Veuillez faire votre grand possible pour encourager les vocations à la prêtrise et à la vie religieuse. Vos prières et votre soutien comptent pour beaucoup. PM40063106


Columbia Octobre 2008