Page 1

Magazine

Dégriffer son chat

Espace Recette

Friandises pour chiens à la pulpe de jus

Transformer un chien abandonné en chien d’assistance


Magazine

RÉDACTION Éditeur-fondateur 9317 5396 Québec inc. 175, rue Louis-Hébert, suite C Mascouche (Qc) J7K 3C1 Publicité Eve Lyne Besner 450 474-4240, poste 236 evelyne@groupeatrium.com Publié par Animo etc Révision Denis Dionne

5 8 12

Fondation

14

Chat de race

16

Reptile

18

Comportement

21 22 26 28

Vétérinaire

34 36 38

Sommeil

40 43

Espace Recette

PRODUCTION Impression TC Imprimeries Transcontinental Distribution kiosque Messageries Dynamiques

Parution: juin 2017 Retourner toute correspondance ne pouvant être livrée au Canada à: Magazine Animo etc 175, rue Louis-Hébert Mascouche (Qc) J7K 0R5 © Tous droits de traduction, d'adaptation et de reproduction sous quelque forme que ce soit, réservés. Les articles ne peuvent être reproduits, en partie ou en totalité, qu'après autorisation écrite de l'éditeur, et avec la mention du Magazine Animo etc.

SORTIE DU PROCHAIN NUMÉRO: DÉCEMBRE 2017

Transformer un chien abandonné en chien d’assistance

Entrevue

Entrevue avec une franchisée d'Animo etc

Chien de race

Le Schnauzer nain est originaire d’Allemagne. Il est issu d’un croisement entre le Schnauzer moyen et autres chiens de plus petite taille. L’American Curl est une race de chat originaire des États-Unis. Considérée comme rare, cette race de chat de taille moyenne possède une caractéristique particulière, soit des oreilles recourbées. Le Gecko remonte à 50 ou 60 millions d’années et descendrait des ardéosaures de l’ère jurassique. L'anthropomorphisme se définit comme l’attribution par l’homme de caractéristiques humaines à son animal de compagnie. Marley, mon vet et moi

Soins

De la naissance au sevrage

Communication

Votre chien essaie-t-il de vous dire quelque chose?

Mustélidé

Le furet. Son nom scientifique – Mustela putorius furo – est presque intimidant mais, en réalité, il signifie… voleur puant. Vocalisation nocturne excessive

Esthétique

Les chirurgies esthétiques interdites

Onyxectomie

Faire dégriffer un chat consiste à amputer la troisième phalange de chaque doigt. Friandises pour chiens à la pulpe de jus

Concours Facebook

La grande gagnante du concours photo


Fondation

Transformer un chien abandonné en chien d’assistance L’organisme Les chiens Togo (www.leschienstogo.ca) est né du désir de sa fondatrice, Noémie Labbé-Roy, diplômée en psychoéducation (baccalauréat ès sciences) et en psychologie (certificat), de trouver un moyen concret d’aider les personnes vivant diverses difficultés importantes affectant leur qualité de vie. Sachant qu’un demi-million d’animaux sont abandonnés au Québec chaque année, il allait de soi pour elle et ses associés de choisir des chiens abandonnés. Aux Chiens Togo, nous pouvons compter sur une équipe d’entraîneurs qualifiés qui éduquent nos chiens en renforcement positif, une valeur très importante pour nous. Notre expertise est spécialisée en assistance psychologique : plusieurs membres de l’équipe ont des formations en psychoéducation, en éducation spécialisée, psychologie, etc. Chaque chien est entraîné en renforcement positif et sur mesure pour accompagner son humain ayant un TSA, un TSPT, un TAG, un TOP ou un TDA/H (trouble du spectre de l’autisme, trouble du stress post-traumatique, trouble d’anxiété généralisée, trouble oppositionnel avec provocation, trouble du déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité). Protocoles de sélection des chiens Nos chiens sont soumis à des protocoles d’évaluation comportementale des plus rigoureux. Nous avons mis sur pied le programme des évaluateurs Togo pour nous aider à repérer, parmi les refuges avec lesquels nous sommes partenaires, les meilleurs candidats potentiels pour notre programme. Lorsqu’un chien est repéré, un évaluateur niveau  I se rend au refuge pour en faire l’évaluation. Si l’animal se qualifie, il est alors accueilli chez un évaluateur niveau  II qui aura la mission d’évaluer le chien hors refuge durant une période de deux semaines, sous la supervision de notre responsable du volet canin, Providence Godon, et en suivant un protocole ayant été standardisé afin de garantir la sécurité de l’évaluateur, de l’animal et du public.

Critères d’admissibilité des bénéficiaires Nous sommes aussi sélectifs sur l’admissibilité de nos chiens que pour celle des personnes ayant droit à nos services. Plus de 75 % des demandes sont refusées, car la famille ou la personne n’est pas admissible selon nos critères. Ceux-ci nous assurent le bien-être du chien et le réalisme face aux attentes du bénéficiaire dans le projet d’adoption d’un chien Togo. Si la demande est pour un enfant : - - L’enfant le plus jeune du foyer doit être âgé de six ans minimum. - - Les enfants du foyer ne doivent pas être à haut risque de comportements agressifs à l’égard d’un chien. (Une évaluation des interactions chiens-enfants est obligatoire pour être admissible à l’adoption d’un chien Togo. Cette évaluation mesure l’encadrement parental, la capacité de supervision parentale, le respect des consignes pour tous les membres de la famille et la qualité des interactions des enfants envers l’animal.) -- Il est obligatoire d’obtenir un mot de la part d’un professionnel de la santé (psychologue, psychiatre, médecin, psychoéducateur ou travailleur social) qui approuve votre projet d’adoption d’un chien Togo (assistance et bon compagnon).

Si la demande est pour un adulte : -- Il est obligatoire d’obtenir un mot de la part d’un professionnel de la santé (psychologue, psychiatre, médecin, psychoéducateur ou travailleur social) qui approuve votre projet d’adoption d’un chien Togo (assistance et bon compagnon). - - La personne doit avoir mis en place des moyens (psychothérapie, thérapie de groupe, médication, suivi professionnel, etc.) pour augmenter sa qualité de vie et ne s’attend pas à ce que la seule présence d’un chien soit suffisante pour surmonter tous ses défis quotidiens. - - Un diagnostic de troubles psychologiques invalidants doit avoir été émis (par ex. : trouble d’anxiété généralisée, trouble du stress post-traumatique, agoraphobie, phobie sociale, trouble du sommeil, etc.). Le simple fait d’être stressé ou déprimé n’est pas suffisant pour avoir accès à nos services. ►

5


6

Fondation

Le programme des évaluateurs Togo La Fondation a créé en décembre 2016 le Programme des évaluateurs Togo bénévoles afin de repérer les meilleurs candidats canins pour notre programme. Ces évaluateurs ont reçu une formation et ont dû passer un examen avant d’être officiellement admis dans l’équipe. La Fondation a alors proposé des ententes aux refuges des secteurs où habitent nos bénévoles dispersés à travers la province. Parmi nos 150 bénévoles actuels, nous comptons une vingtaine d’évaluateurs Togo certifiés.

Bien que notre mission soit de transformer le plus grand nombre de chiens abandonnés en chiens d’assistance, les chiens pouvant se qualifier pour notre programme sont des cas d’exception. Comme nous sélectionnons des chiens ayant atteint l’âge adulte, leur génétique s’est exprimée et par conséquent, leurs préférences et caractéristiques (niveau d’énergie, tempérament, sociabilité avec les autres animaux, etc.) sont déjà connues. L’évaluation comportementale se fait en deux étapes : une première évaluation dans le refuge et si l’animal se qualifie, il est alors

envoyé chez un second évaluateur certifié pour une période d’évaluation hors refuge de deux semaines. Nos protocoles d’évaluation sont stricts et standardisés afin de garantir la sécurité de nos bénévoles, des chiens et du public. Nos évaluateurs sont tous suivis par deux superviseurs qualifiés en évaluation comportementale animale et doivent leur faire parvenir des comptes rendus détaillés, des vidéos supportant leurs observations, etc. Quand un chien se qualifie, nous sommes confiants qu’il présente le profil de l’emploi.

Quelques témoignages : Extrait du témoignage écrit par l’humain de Stark, chien Togo d’assistance psychologique. “...J’ai particulièrement été touché par l’aspect humanitaire que dégage l’organisme : les chiens formés ont été sélectionnés dans des refuges, leur offrant ainsi une deuxième chance dans la vie. J’achète. Ce concept me touche énormément. Ensuite, je me suis renseigné auprès de mon médecin et de mon psychologue. Sans surprise, ils appuient et me soutiennent dans cette démarche. Étant une personne très rationnelle, je suis conscient que le chien d’assistance est un outil de plus à mon rétablissement et non une baguette magique. Après avoir pris rendez-vous, l’équipe Togo m’a reçu avec énormément de professionnalisme. Malgré mon état de stress, j’ai tout de suite été rassuré et compris par l’équipe. J’ai été en mesure de raconter mon histoire, mes motivations et mes intentions. Quel soulagement! Ensuite, le processus a commencé. Une fois le côté administratif réglé, l’équipe Togo a maintenu un contact quotidien avec moi afin d’assurer un suivi de mon dossier. Plusieurs chiens potentiels m’ont été présentés jusqu’à ce que LE bon soit choisi. Après une formation intensive de huit semaines, le chien m’a été remis. L’adaptation à mon milieu de vie a été plus facile que prévu et un lien puissant fut créé entre l’animal et moi. D’abord, mon pitou est attentif aux signes d’anxiété que je peux vivre. Il me permet ensuite de me ramener dans l’instant présent lors de terreurs nocturnes. Puis, il me sort de l’isolement provoqué par mon état de stress. La complicité développée avec mon chien d’assistance Togo est telle que ma médication a commencé à diminuer. Le sommeil est, lui aussi, grandement amélioré depuis que je cohabite avec mon pitou. Je ne me sens plus seul et je suis rassuré d’avoir la présence de cet être qui veille sur moi continuellement. En quelques jours seulement, j’ai observé et senti les effets bénéfiques du chien d’assistance psychologique. Mon entourage et moi avons observé, hors de tout doute, la diminution des symptômes relatifs au stress post-traumatique. Je suis beaucoup moins anxieux et l’hyper-vigilance ne se manifeste presque plus. Quel bonheur de retrouver graduellement une joie de vivre!” Témoignage de la mère des petits humains de Stella, chien Togo de type « bon compagnon » « En tant que parents, nous recherchons toujours le meilleur pour nos enfants. Nous recherchions un moyen d’intervention facilitant que nous pourrions utiliser dans notre quotidien. Nous savions que notre fille avait un intérêt pour les chiens. Nous avons donc fait des recherches dans ce sens. Nous avons vite constaté que le temps passé et engagé à entraîner un chien semblait un trop gros obstacle pour nous. Cette option a donc été écartée dès le début. Nous nous sommes tournés vers les chiens Togo qui pour nous ont été un second souffle et une aide inestimable. Comme parents d’enfant ayant un trouble déficitaire de l’attention avec hyperactivité, impulsivité et trouble d’opposition, il n’est pas toujours facile de vivre le quotidien. Le chien de type bon compagnon est venu en quelque sorte atténuer les crises, les changements d’humeur, l’opposition continuelle ainsi que les comportements déplaisants, voire même dérangeants que notre fille vit continuellement. Le chien, ce support, nous aide à mieux rediriger l’attention et calmer notre fille puisque les moyens conventionnels de base (écoute active, réassurance, constance, compassion…) sont moins efficaces. Je veux remercier toute l’équipe des chiens Togo, particulièrement Noémie Labbé-Roy et Mélissa Ellefsen, d’avoir su comprendre nos besoins et de nous avoir soutenus dans nos démarches. Vous êtes tous les deux très sensibles à nos besoins et vous nous aidez à poursuivre notre entraînement après l’arrivée du chien Togo à la maison. Vous êtes des gens tellement merveilleux. Merci encore mille fois. » ■


7

PRENEZ RENDEZ-VOUS EN LIGNE!

C'EST FACILE ET RAPIDE!

Plus besoin de téléphoner ou de vous présenter en succursale.

www.animoetc.com

ANIMO ETC BLAINVILLE 744 boul. Curé Labelle, Blainville, J7C 2K3 Téléphone : 450 970-3033 blainvillenord@animoetc.com

ANIMO ETC ILE BIZARD 323 rue Cherrier, Ile Bizard, H9C 2N1 Téléphone : 514 620-4882 ilebizard@animoetc.com

ANIMO ETC STE-THÉRÈSE OUVERTURE BIENTÔT! 232-160 rue St-Charles, Ste-Thérèse, J7E 2B4 Téléphone : 450 420-8448 stetherese@animoetc.com

ANIMO ETC DORVAL 204 avenue Dorval, Dorval, H9S 3H3 Téléphone : 514 639-3080 dorval@animoetc.com

ANIMO ETC MASCOUCHE 3077, boul. Mascouche, Mascouche , J7K 3B7 Téléphone : 450 417-3171 mascouche@animoetc.com

ANIMO ETC VIMONT 2050 René-Laennec, Laval, H7M 3J8 Téléphone : 450 662-2050 vimont@animoetc.com

ANIMO ETC FONTAINEBLEAU 75 Boul. des Chateaux, Blainville, J7B 2A4 Téléphone : 450 419-3322 blainville@animoetc.com

ANIMO ETC ST-HYACINTHE 5259 boul. Laurier Ouest, St-Hyacinthe, J2S 3V5 Téléphone : 450 768-7728 sthyacinthe@animoetc.com


8

Cynthia Lecavalier, propriétaire Animo etc Ile Bizard 323 rue Cherrier, Ile Bizard, Québec H9C 2N1 Téléphone : 514 620-4882 ilebizard@animoetc.com


Entrevue

Entrevue avec Cynthia Lecavalier d’Animo etc Île Bizard Parlez-nous un peu de votre parcours de vie et de ce qui vous a amenée ici. Après avoir complété mon baccalauréat en administration des affaires à HEC Montréal en 2009, j’ai démarré une agence de sécurité spécialisée dans le domaine de la prévention des pertes, qui était le projet d’une amie de la famille. J’ai adoré mon expérience d’entrepreneure qui m’a permis d’apprendre énormément sur tous les aspects de la gestion d’entreprise, notamment la gestion d’employés, les ventes et la comptabilité. Après avoir été à la direction de cette entreprise pendant six ans, j’étais prête pour un nouveau défi et la volonté de créer ma propre entreprise m’habitait depuis un bout déjà! Mon père, lui même entrepreneur dans le domaine du commerce de détail, avait un local commercial à louer à l’Île-Bizard. En discutant de nos champs d’intérêt communs, de notre amour pour les animaux et des besoins de notre quartier, est née l’idée d’ouvrir un magasin pour les animaux.

Pourquoi avoir décidé d’acheter une franchise Animo etc? Bien que nous ayons une passion pour les animaux et de l’expérience dans les commerces de détail, cette industrie était complètement nouvelle pour moi et mon père. Étant également très occupés avec l’autre entreprise familiale, nous voulions trouver un partenaire qui nous soutiendrait non seulement dans le démarrage et le développement de notre entreprise, mais également dans le support marketing, la gestion des prix et la négociation avec les fournisseurs. Je me suis donc rendue au salon de la franchise où j’ai rencontré le franchiseur Animo etc. J’ai beaucoup aimé

leur image de marque, leur présentation et le concept de combiner un magasin pour animaux ainsi qu’un salon de toilettage. Mon père étant déjà un franchisé dans le domaine de l’alimentation, il comprenait les avantages de faire partie d’un groupe, et de cette façon est venue l’idée d’acheter une franchise Animo etc.

Selon vous, quels sont les plus grands avantages d’être franchisé? Pour moi, le plus gros avantage réside dans le réseau qui nous permet de partager nos expériences, développer nos compétences et d’avoir un budget commun en vue de se démarquer de la compétition. Ainsi, notre groupement nous permet de bénéficier de meilleurs budget et plan marketing, d’une technologie de fine pointe, d’une présence en ligne plus efficace, etc. Un autre avantage consiste à centraliser certaines tâches, effectuées donc une fois par le franchiseur, évitant que chaque magasin ait à refaire le même travail. Ainsi, la gestion des prix et la négociation des fournisseurs sont effectuées par le franchiseur, ce qui nous fait gagner du temps et économiser de l’argent. Enfin, il est évident qu’un regroupement de magasins aura un meilleur pouvoir de négociation auprès des fournisseurs. La force d’un groupe représente certainement un avantage important!

Quels produits sont les plus populaires dans votre magasin? La plupart des clients viennent régulièrement chez Animo pour se procurer une nourriture adéquate pour leur animal. Ils savent qu’ils trouveront des nourritures variées et plus naturelles avec des ingrédients frais et de qualité supérieure à ce qui se trouve dans les magasins à grande surface. Depuis notre ouverture, il y a deux ans, nous avons développé une belle sélection de vêtements, manteaux et accessoires mode; une catégorie de produits de plus en plus populaire auprès de notre clientèle.

Offrez-vous le service de toilettage pour tous genres d’animaux de compagnie? Bien sûr! Notre clientèle est majoritairement composée de chiens et de chats, mais il nous arrive à l’occasion d’offrir des soins de base, comme la coupe des griffes, à des lapins ou autres types de rongeurs.

Comment parvenez-vous à augmenter l’achalandage en boutique? Nous sommes très actifs sur les réseaux sociaux et dans notre communauté de l’Île-Bizard. Nous essayons d’organiser des évènements variés pour faire profiter notre clientèle de services spécialisés pour ses animaux, et du même coup augmenter l’affluence dans notre magasin. Au cours de la dernière année, nous avons organisé des évènements en magasin avec un maître-chien, un refuge pour lequel nous avons fait une levée de fonds et présenté des chiens en vue de trouver des candidatures pour l’adoption et tout dernièrement, une clinique de micropuçage avec un vétérinaire du coin. ►

9


10

Entrevue

Quel genre de relation avez-vous entre franchisés?

Est-ce que vous vous sentez restreinte en tant que franchisé?

Que diriez-vous à une personne souhaitant devenir entrepreneur?

Nous avons une très belle relation entre franchisés, une relation d’entraide et de collaboration. Nous nous comprenons, nous sommes tous des hommes et des femmes d’affaires qui se sont lancés dans la même aventure! L’ambiance lors des réunions de propriétaires est très « familiale », il est très plaisant d’échanger sur nos idées et sur nos expériences. Nous échangeons de la marchandise entre magasins et profitons ensemble de belles promotions. Être dans les affaires, ce n’est pas toujours facile, on se comprend entre franchisés, on se motive et chacun se sent moins seul dans cette belle aventure!

C’est sûr qu’en tant que franchisé nous devons nous conformer à une certaine vision ainsi qu’à certaines prises de décision qui ne reflètent pas toujours notre opinion personnelle. Toutefois, il faut faire confiance à ce partenaire d’affaires qu’est le franchiseur et partager sa vision si nous désirons un jour nous tailler une place importante dans le marché animalier au Québec. Ensemble, le franchiseur et tous ses franchisés réussiront à se faire connaitre et à accomplir de grandes choses, mais pour ça, il faut tous prendre la même direction.

Pour être entrepreneur il faut du courage, de la motivation et surtout de la passion. Il faut être prêt à faire des sacrifices, travailler fort, mais pour moi, c’est un métier tellement gratifiant! Malgré son lot de responsabilités, il amène une certaine liberté, de l’indépendance et beaucoup de fierté… Être son propre patron et se dépasser, je ne peux m’imaginer faire autre chose. Mon conseil : prenez le temps de bien faire vos recherches, faites-vous confiance et choisissez un domaine qui vous passionne. Parce que lorsqu’on est entrepreneur, le travail prend une place importante dans notre vie. Aussi bien aimer ce que l’on fait! ■


Entrevue

11


12

Chien de race

Schnauzer nain Le Schnauzer nain est originaire d’Allemagne. Il est issu d’un croisement entre le Schnauzer moyen et autres chiens de plus petite taille. Au Canada et aux États-Unis, ce chien est considéré comme faisant partie de la famille des Terriers. Par le passé, il était perçu comme une des meilleures bêtes de cette famille. Ses cousins : les Schnauzers moyen et géant possèdent chacun leur propre personnalité. Ce chien naturellement gentil est normalement de couleur sel et poivre ou d’un noir pur. Il a le poil dur et court et un sous-poil laineux. C’est pour cette raison qu’il ne mue pas. Il a besoin d’une tonte périodique et a un style bien particulier à sa race. Le toilettage devrait se faire de façon à ce que son visage reste carré, sa robe ainsi que ses pattes devraient avoir une longueur de deux ou trois phalanges. Le reste de son pelage jusqu’à sa queue sera rasé. Il a besoin d’un brossage régulier pour éviter les nœuds dans son visage.

Le Schnauzer nain est un animal domestique très agréable et s’entend à merveille avec les enfants. Sa taille habituelle se situe entre 30 et 35 cm et son poids ne devrait pas dépasser plus que 20  livres, car c’est un chien qui a besoin d’exercice. Il a une espérance de vie moyenne de 12 à 14 ans. C’est un bon chien de compagnie, intelligent, affectueux, courageux et excellent pour la garde. Il est protecteur et peut se montrer méfiant des inconnus, mais il vous manifestera toujours sa loyauté et son dévouement. ■


Chien de race

13


14

Chat de race


Chat de race

American Curl L’American Curl est une race de chat originaire des États-Unis et dont l’élevage a débuté dans les années 1980. Le croisement s’est fait à partir d’une chatte noire aux oreilles naturellement recourbées vers l’arrière et d’un chat de gouttière. Considérée comme rare, cette race de chat de taille moyenne possède une caractéristique particulière, soit des oreilles recourbées avec une forme arquée de 90 à 180° vers l’arrière de sa tête. L’American Curl a besoin d’un brossage hebdomadaire et d’un nettoyage régulier des oreilles.

La race est décrite comme étant curieuse, amicale et intelligente. Les chats agissent comme des chatons toute leur vie! Leur encolure est mince et assez longue, leur musculature longue et tonique, et leur ossature est équilibrée. L’American Curl a une santé robuste et atteint la maturité entre deux et trois ans. Les mâles sont souvent plus grands que les femelles et les chatons naissent avec les oreilles droites. Le cartilage commence à s’assécher et à durcir entre un et trois jours de vie, puis se détend progressivement. L’oreille ne se stabilise que vers l’âge de quatre mois.

On reconnaît trois degrés d’inclinaison des oreilles. Le premier présente une courbure très peu marquée, les chats de cette variété étant généralement vendus comme « animaux de compagnie ». Les chats utilisés pour l’élevage sont de deuxième degré et ont les oreilles plus courbées, presque en angle droit. Le troisième degré, le plus apprécié, se présente sous forme d’un «  croissant de lune  » et est typique des chats d’exposition. ■

15


16

Reptile

Gecko Histoire et mode de vie

Avoir un gecko léopard à la maison

Le Gekkota, ou plus communément appelé Gecko, remonte à 50 ou 60 millions d’années et descendrait des ardéosaures de l’ère jurassique.

Achetez un aquarium de 40 à 75 L muni d’un couvercle, en verre ou en plastique. Trois geckos peuvent vivre confortablement dans un vivarium de 75 L, par contre ne gardez pas plusieurs mâles ensemble, car ils ont tendance à se battre. Pour le fond du vivarium, choisissez des pierres plates, des tapis de feutre ou des dalles de céramique. Vous pouvez aussi utiliser des journaux ou de l’essuie-tout, mais vous devrez les changer régulièrement, car ils se salissent vite. N’utilisez jamais de sable, de sciure de bois ou autres matériaux qui dégagent de la poussière, car ils peuvent être ingérés par le gecko, ce qui est très mauvais pour sa santé.

La plupart des geckos se rencontrent dans les pays tempérés ou chauds, fréquemment dans des milieux humides (forêts primaires, forêts tropicales humides). On en trouve également dans des milieux semi-arides (la Méditerranée, par exemple), ainsi que dans les déserts. On en rencontre également qui vivent en altitude jusqu’à 2 000 mètres, avec des conditions climatiques parfois extrêmement froides. Les geckos sont majoritairement nocturnes et arboricoles. Cependant, certains sont terrestres, voire semi-aquatiques. De nombreux geckos ont plusieurs modes de vie, soit terrestre et arboricole ainsi que nocturne avec une activité le matin ou le soir. Spécificités : -- Les geckos sont des reptiles qui muent à intervalles réguliers. Comme les autres reptiles, leur température corporelle varie en fonction des conditions extérieures. Ils ont différents comportements pour réguler cette température en fonction de leurs besoins, par exemple en s’exposant au soleil pour se réchauffer. -- Les geckos nocturnes présentent une pupille à fente verticale, similaire aux yeux des chats, et ceux vivant le jour ont une pupille ronde. - - La majorité des geckos ne possèdent pas de paupière mobile. Les yeux sont protégés par une écaille transparente (comme chez les serpents). -- La plupart des geckos arboricoles présentent des lamelles adhésives sous les doigts, qui leur permettent de grimper sur toutes les surfaces, y compris les plus lisses. Ils peuvent ainsi marcher sur un plafond sans problème. La force d’adhérence de leurs coussinets est si grande qu’un seul doigt peut soutenir le poids complet du reptile (sauf chez les plus grosses espèces). -- De nombreuses espèces peuvent émettre des sons, en général des claquements ou de courts cris puissants. Ils possèdent une très bonne ouïe, supérieure à celle de la plupart des autres lézards, sont également dotés d’une bonne vue et chassent généralement en se basant sur les mouvements de leurs proies. -- Du point de vue de la taille, les geckos sont de petits reptiles. Les plus grands dépassent de peu les 30  centimètres.

Placez des thermomètres sur chaque côté du vivarium pour surveiller la température. Celle-ci ne doit pas descendre en dessous de 21 °C la nuit. Pour aménager une zone plus chaude, installez une lampe à infrarouge réglée entre 29  °C et 32  °C d’un côté du vivarium. Les geckos léopard ont besoin de digérer au chaud et régulent leur température corporelle en alternant entre zones chaudes et zones froides. N’utilisez pas de lampe à lumière blanche, car elle déréglerait le cycle de sommeil du gecko. La température ne doit pas dépasser 35,5 °C.


Reptile

Pour que votre gecko soit confortable, installez trois abris dans le vivarium. Achetez des recoins rocheux, des bûches ou autres abris pour reptiles à l’animalerie pour que le gecko puisse se cacher dedans ou dessous. Mettez un abri dans la zone la moins chaude du vivarium, dans lequel vous placerez une serviette humide afin que le sol reste humidifié et que le gecko puisse réguler l’humidité de sa peau; mettez un deuxième abri sec dans cette zone; mettez un troisième abri dans la zone chaude du vivarium et gardez-le sec. De plus, placez un récipient spécifiquement adapté aux geckos avec rebord bas pour qu’il puisse s’abreuver tout en évitant la noyade. Pour nourrir les lézards, on utilise généralement des criquets vivants. Vous pouvez aussi, pour les mangeurs lents, donner des vers à farine, de soie ou de cire. Cependant, ceux-ci sont très gras et il vaut mieux les donner en supplément plutôt qu’en aliment de base, alors ne les donnez que deux ou trois fois par semaine, sinon ils risqueraient de ne pas les digérer. Les geckos léopards mangent rarement des insectes morts, vous devrez ainsi les conserver vivants dans une boite à l’écart percée de trous pour qu’ils puissent respi-

rer. Vous pouvez acheter régulièrement des insectes en animalerie ou bien en faire un élevage dans une boite plus vaste. Pour ajouter des vitamines à son alimentation, achetez du calcium en poudre et de la vitamine D pour reptiles. Avant de donner les insectes au gecko, placez-les dans un sac en plastique contenant cette poudre et agitez-le jusqu’à ce que les insectes soient totalement recouverts de poudre, puis donnez-les aussitôt à votre gecko. Avant quatre mois, les geckos ont besoin de manger tous les jours, mais ensuite ils peuvent manger tous les deux jours. En général, le gecko doit avoir fini son repas en 10-15 minutes, ce qui correspond à quatre à six criquets. Enlevez les insectes non consommés après 15-20 minutes, car ils peuvent attaquer le gecko et lui abîmer la peau. Enlevez les excréments, les insectes morts et autres débris tous les jours afin de réduire les risques de maladies et de ne pas attirer d’insectes agressifs. Lavez le vivarium à l’eau chaude et au savon une fois par semaine et rincez bien tout le savon avant de remettre le gecko dans son vivarium. Pour le manipuler, lavez vos mains au savon avant de le toucher pour éviter

de lui transmettre des maladies. Guidez-le dans votre main ou attrapez-le délicatement par le corps avant de le poser dans votre main pour lui donner un support. Ne l’attrapez jamais par la queue, car celle-ci peut se détacher par mesure de protection. Si la queue se détache, jetez-la et nettoyez le vivarium tous les jours pour éviter que le moignon de queue ne s’infecte avant qu’il ne cicatrise et qu’une nouvelle queue ne repousse. Ne fumez pas dans la même pièce que votre gecko et surtout pas en le tenant! Les geckos léopards muent environ tous les mois, même si la fréquence exacte varie avec l’âge. La peau devient blanche ou grise un jour ou deux avant que la mue ne démarre. Tout le procédé est sans danger tant que la mue se détache bien et qu’elle est mangée par le gecko. Si la peau s’accroche aux doigts, placez le gecko dans une écuelle d’eau tiède peu profonde et retirez la mue à l’aide d’un coton-tige, car si vous la laissez, le gecko pourrait perdre un doigt. Leur espérance de vie peut être de 3 à 4 ans, mais est en moyenne de 13 à 15 ans et peut aller jusqu’à 20 ans, alors soyez prêt à vous en occuper un grand nombre d’années. ■

17


18

Comportement

Anthropomorphisme L’anthropomorphisme… Un bien grand mot qui a une incidence directe sur le comportement de votre chien et qui reflète très bien les agissements que nous avons trop souvent à l’égard du meilleur ami de l’homme! L’anthropomorphisme se définit comme l’attribution par l’homme de caractéristiques humaines à son animal de compagnie. Certains maitres donnent tellement d’amour et d’affection à leur chien que cela s’avère très nocif pour le comportement de ce dernier étant donné que celui-ci n’a pas la même « sensibilité » que celle de l’homme – du moins, selon ce que nous, êtres humains, définissons comme étant de la sensibilité. Un chien ne comprendra pas vraiment les mots qu’on lui dit, mis à part quelques-uns. Il comprendra surtout les sons et les intonations de notre voix. C’est la raison pour laquelle il bougera la tête ou la queue quand nous lui parlerons doucement ou que nous le réprimanderons. Gestes et conséquences de l’anthropomorphisme Si vous êtes du genre à célébrer toutes les fêtes avec votre compagnon à poil telles que son anniversaire, Noël, le jour de l’An, la Saint-Patrick, ou si vous lui donnez un petit nom affectueux tel que «  mon amour  » ou « mon petit cœur », n’oubliez pas que vous avez également une vie sociale et que votre animal doit passer après votre famille. Dans les faits, les chiens font partie d’une meute et, comme on le sait, une meute possède une hiérarchie bien précise. Ainsi, si vous priorisez votre chien au profit de votre famille, il se peut que ce dernier ne trouve plus sa véritable place au sein de celle-ci. De plus, selon le degré d’anthropomorphisme que vous manifestez, en cédant à tous ses caprices, ou même tout simplement aux vôtres, il se peut que votre chien développe des comportements agressifs et anxieux ou encore, qu’il développe des phobies ou des comportements inacceptables, par exemple, lorsque vous devez vous absenter de la maison. D’offrir occasionnellement un peu de parfum, un petit foulard ou un joli nœud papillon à votre toutou à sa sortie du toilettage peut-être un geste apprécié qui vous permettra de le chouchouter et de vous contenter dans votre besoin de prendre soin de lui tout en lui faisant plaisir –  ce qui est tout à fait normal comme comportement de la part d’un amoureux des animaux! Toutefois, sachez que les excès, comme dans toute chose, peuvent entrainer des maladies de peau ou même des lésions cutanées. En effet, trop de parfum peut irriter la peau et un foulard trop serré trop longtemps

peut développer une infection. Cela peut également rendre la vie difficile aux petits chiens s’ils sont habitués à se faire transporter, parfumer ou habiller, car vous empêcherez ainsi le vôtre de socialiser ou d’aller vers les autres chiens qui eux ne le reconnaitront pas comme étant l’un des leurs. Quelques exemples d’anthropomorphisme Vous êtes persuadé que votre chien n’aime pas aller chez le vétérinaire et vous succombez à ses petits yeux tristes, son petit corps tremblant et son attitude d’évitement. De ce fait, au lieu de lui faire passer ses examens annuels, vous le gardez à la maison, car vous ne voulez surtout pas lui nuire ou le traumatiser. Malheureusement, vous avez peut-être passé à côté d’une maladie importante ou d’un problème de santé que vous auriez pu lui éviter. Vous ne lui avez pas donné les soins dont il a réellement besoin, vous vous êtes basés sur ce que vous « pensiez » que votre chien ressentait, et ce, au lieu d’agir en chef de meute et de lui donner ce dont il a besoin. En pensant bien faire, vous lui préparez de bons repas maison, car vous souhaitez qu’il puisse profiter pleinement d’une bonne nourriture. Malheureusement, il y a de fortes chances pour que vous lui donniez trop à manger et que ce que vous lui serviez ne soit pas adapté à ses besoins! La suralimentation cause de l’obésité et cela peut entrainer différentes maladies mortelles. La nourriture pour chien vendue en animalerie, si elle est bien choisie et suggérée par un professionnel, se trouve très bien adaptée au quotidien de votre animal. Il suffit simplement de choisir une nourriture de bonne qualité. La nourriture de table est fortement déconseillée, mais de très bons produits « crus » existent sur le marché. Votre animal dort dans votre lit! Ce type d’habitude n’est pas très hygiénique… Vous souhaitez offrir à votre animal un endroit douillet où venir se blottir, mais votre chien se promène partout toute la journée et rapporte différentes saletés dans votre lit ou sur votre oreiller telles que des bactéries ou encore, des excréments dans lesquels il aurait marché à l’extérieur – nous ne savons pas où ils dorment quand nous sommes absents et ce qu’ils font exactement!! Si vous tolérez que votre toutou

se couche avec vous le soir ou encore, qu’il se coince entre vous et votre conjoint, demeurez attentif à ses gestes. Il se montre peut-être trop protecteur envers son maitre ou vous, ce qui pourrait éventuellement engendrer de l’agressivité ou de la jalousie. L’arrivée d’un bébé dans la famille Si vous êtes un maitre à tendance anthropomorphiste et que vous arrivez avec un nouveau bébé à la maison – ou simplement avec un nouvel animal  –, sachez que la transition devra se faire en douceur afin d’éviter de mauvais comportements. Pour que la rencontre entre votre bébé – ou le nouvel animal domestique –   et votre chien se passe en douceur, veillez à ne pas garder votre chien à l’écart. Lors de la naissance de l’enfant, faites sentir à votre toutou adoré une couverture portant l’odeur de votre nouveau-né afin qu’il s’habitue à celle-ci et qu’il puisse faire le lien lorsque votre enfant arrivera à la maison. Il importe également de faire attention aux odeurs. Si votre chien sent l’odeur du lait sur les vêtements de votre enfant, cela pourrait l’attirer dans sa chambre. Il faut donc s’assurer de bien fermer la porte de la chambre de bébé lorsque vient le temps d’aller au lit, et ce, afin d’éviter que le chien ou le chat n’y ait accès. Les chats adorent la chaleur, ils pourraient donc chercher à se coucher sur votre enfant; et les chiens sont protecteurs par nature, ils pourraient donc tenter de chercher à le protéger sans pour autant avoir conscience du danger de suffocation ou de blessures. Les animaux sont curieux. Quand il sera prêt, laissez votre animal s’approcher et renifler votre enfant, mais restez vigilant. Ensuite, caressez-le pour le féliciter afin qu’il associe les caresses à son attitude positive. Notez bien que les animaux n’ont pas notre degré de délicatesse, alors c’est à vous de juger et de réagir à sa personnalité si vous devez les séparer temporairement et faire une autre tentative un peu plus tard. Gardez votre enfant plus haut que la tête du chien, car dans la hiérarchie instinctive, le bébé se trouve en bas. Un enfant laissé par terre est donc très vulnérable. ■


Comportement

19


Dr Patrick Lambert I Dre Mélissa Carrier

« Pour des soins vétérinaires plus humains » EXAMEN I RADIOGRAPHIE I LABORATOIRE I CHIRURGIE I HOSPITALISATION cliniqueveterinairelaennec.ca 2050, boul. René-Laennec (Laval) H7M 4J8 | T: 450 903-0339


Vétérinaire

Marley, mon vet et moi Êtes-vous satisfait de votre vétérinaire? Vous êtes-vous seulement déjà posé la question? Non! Comme plusieurs personnes, probablement… même si c’est une question très importante. J’ai moi-même tendance à être extrêmement fidèle, pour le meilleur et pour le pire. J’ai des amis que je connais depuis la deuxième année du primaire et que je côtoie encore… J’ai la même conjointe depuis maintenant 20 ans et j’ai travaillé au même hôpital pendant 17 ans en sortant de l’école avant de changer d’emploi pour la première fois l’année dernière… Je ne change donc pas pour rien… Vous vous en doutez, j’ai aussi le même optométriste, le même médecin de famille, le même garagiste et le même dentiste plus de 10 ans… et je ne m’étais jamais vraiment posé la question s’il s’agissait vraiment des bons professionnels pour moi. Au Québec, la formation pour devenir vétérinaire implique un DEC de deux ans au cégep en sciences de la nature, suivi d’un doctorat au bout de cinq années d’études universitaires intensives en médecine vétérinaire. Les futurs vétérinaires possèdent donc un bagage de connaissances important en sortant de l’école et s’avèrent souvent très compétents côté médecine. De plus, des heures de formation continue obligatoires permettent de conserver notre permis d’exercice remis par l’Ordre des médecins vétérinaires chaque année, et ces heures sont récemment passées à quarante aux deux ans. La plupart des vétérinaires maintiennent donc à jour leurs connaissances dans ce domaine qui évolue rapidement. Par contre, à l’université, nous n’apprenons que très peu sur l’aspect des relations humaines et du service à la clientèle. Ce qui peut parfois s’avérer une science bien inexacte, dont tout le monde ne possède pas la maîtrise. Bien entendu, personne n’est parfait et le prototype du vétérinaire ultime n’existe pas non plus. Chaque client est unique, et il n’utilisera pas nécessairement les mêmes critères et la même définition que son voisin pour reconnaître un bon vétérinaire. Certains clients rechercheront d’abord et avant tout un prix, et pour cela ils vont comparer, quitte à changer d’établissement d’une visite à l’autre selon le prix le plus bas , pouvant rouler parfois plusieurs kilomètres pour épargner quelques sous. D’autres clients préféreront leur vétérinaire parce qu’il est direct et va

droit au but, en donnant des directives claires sans trop expliquer les diverses possibilités de traitement. Au contraire, d’autres encore opteront pour un vétérinaire qui explique la situation de long en large, leur permettant de bien comprendre les causes de la maladie et leur offrant différentes options de traitement. Parfois aussi, un autre critère non négligeable réside dans cette question : est-ce que mon animal aime son vétérinaire? Est-ce que ce dernier le traite bien, le flatte, lui parle, lui donne sa gâterie…

Ma conception du rôle du médecin vétérinaire en est une de conseiller et de guide avant tout. Notre rôle consiste à vulgariser l’information pour que notre client comprenne bien l’état de santé de son animal, ainsi que les différentes options thérapeutique ou les multiples préventions qui lui sont offertes, afin qu’il fasse le choix le plus éclairé possible pour lui, et pour la santé de son animal. Un vétérinaire doit savoir s’adapter à son client, à ses besoins et aussi à son budget.

Bien des gens croient que la principale qualité requise pour être un bon vétérinaire est l’amour des animaux. Faux! Bien sûr, il s’agit d’un critère incontournable, mais il faut d’abord et avant tout selon moi aimer les GENS! Je dirais qu’avec les années la partie relation avec les clients représente ce qui me donne le plus de plaisir à exercer ma profession. Certains d’entre eux me consultent depuis 17 ans. Parfois je vois leurs enfants qui venaient avec papa et maman dans le temps. Maintenant partis de la maison, ils reviennent avec leurs animaux, dont je connais souvent tous les petits bobos. Je suis donc capable de suivre l’évolution de cette masse apparue il y a six mois et qui change soudainement d’apparence, ou l’état des dents d’année en année pour recommander le détartrage au moment propice. Je connais aussi parfois une partie de leur vie et eux de la mienne, et la consultation devient ainsi un lieu d’échange humain très intéressant.

Bien sûr, nous voulons le mieux pour nos patients, et si ce n’était que de nous, nous opterions généralement pour le plan A, mais parfois nous devons aller au plan B, et même C ou D. Nous devons écouter et communiquer avec notre client, qui ne devrait jamais se sentir jugé, car chacun mérite respect et empathie de notre part (à part bien sûr les cas d’abus). Enfin, un vétérinaire devrait avoir l’humilité et le professionnalisme de vous diriger ailleurs lorsque le cas dépasse ses compétences et que la situation exige l’avis d’un spécialiste.

Selon moi, le plus important dans les services d’un professionnel réside dans le lien de confiance qui se développe entre lui et son patient, et cela demande du temps. En médecine vétérinaire, la relation de confiance s’avère encore plus primordiale, car c’est le client qui sert d’intermédiaire entre le patient et le vétérinaire. Il est donc impératif que ceuxci forment une équipe unie. Le client doit être bien informé à chaque étape et convaincu du bien-fondé du test recommandé et de la médication à administrer, car c’est lui qui va l’administrer (ou pas) par la suite, lui qui va se présenter (ou pas) aux réévaluations. Certaines pathologies se trouvent tout simplement impossibles à résoudre sans une grande collaboration des clients (exemple : le diabète ou des allergies cutanées).

Nous n’avons rien à cacher. Questionnez votre vétérinaire et mettez-le au défi. Trouvez le bon vétérinaire pour vous et votre animal, celui avec qui la communication passe bien et en qui vous aurez vraiment confiance. Commencez à bâtir cette relation qui vaut de l’or! ■ Dr Patrick Lambert m.v

21


22

Soins

De la naissance au sevrage Comment savoir si votre femelle est enceinte? Si vous cherchez les premiers signes visibles, vous trouverez que ses mamelons s’agrandissent et deviennent roses. Son ventre apparait gonflé et l’appel du mâle s’estompe. Pour s’assurer qu’elle est bien enceinte, conduisez-la chez le vétérinaire. Celui-ci pourra faire un bilan de santé ainsi que donner des conseils afin de l’aider éventuellement. Une chatte en surpoids ou avec des problèmes de santé connus aura besoin d’un plus grand suivi pour éviter des complications supplémentaires. De plus, si le professionnel juge que la grossesse est trop risquée pour la vie de votre compagne à quatre pattes, il pourrait décider de poursuivre la grossesse et vous suggérera peut-être de faire stériliser l’animal. Le vétérinaire pourra également estimer le nombre de chatons attendus. Cette information sera utile lorsque la chatte mettra bas afin de savoir si tous les chatons sont venus au monde et si l’accouchement est terminé. Alors, que vous vous occupiez d’une chatte tombée enceinte ou que vous éleviez des chats de race, sachez que la période de gestation d’une chatte est d’environ 65 jours. Pour les six premières semaines, ne changez pas son alimentation. Lors de la septième, soit à environ 42 jours de gestation, ou quand vous voyez que son ventre a pris une expansion évidente, il est préférable de changer sa nourriture pour celle d’un chaton. Comme son utérus s’appuie sur son estomac, cette nourriture est idéale, car elle comporte plus de calories dans une quantité moindre. Surveillez s’il y a des sécrétions anormales qui proviennent de la vulve et si elles sont jaune vert. Celles-ci pourraient être un signe d’infection de l’utérus. Si elles sont vertes et brillantes, elles peuvent cacher une séparation du placenta, et des pertes de sang peuvent cacher une rupture du placenta. Si ceci se produit, contactez immédiatement votre vétérinaire. Le fait d’être enceinte peut affaiblir son système immunitaire et engendre un grand stress, ce qui entraine parfois des maladies. Si votre chatte se met à vomir, tousse ou éternue, consultez directement son vétérinaire. Comment se préparer à l’accouchement de la chatte? Achetez du lait en poudre et des biberons adaptés pour les chatons au cas où les bébés auraient de la difficulté à se nourrir. Ayez à portée de main une cage de transport dans un cas éventuel où il y aurait des complications à l’accouchement. Ayez aussi le numéro de votre vétérinaire ou de l’hôpital pour animaux le plus près de la maison si vous avez des questions ou si vous rencontrez des difficultés pendant l’accouchement. Préparez une pile de serviettes de bain propres et sèches au cas où vous auriez besoin de nettoyer les chatons. Si votre animal a le poil long, songez à le tailler autour de la zone vaginale ainsi que près des mamelons afin que les chatons puissent téter plus facilement. Si vous n’avez pas pensé à couper son poil, ne le faites

pas après leur naissance car cela peut empêcher de reconnaitre l’odeur naturelle de leur mère. Comment savoir si la chatte est prête à mettre bas? Quelques jours avant l’accouchement, la future maman montrera des signes de nidification. Pour l’aider, dirigez-la vers un coin douillet, chaleureux, sombre, calme et à l’écart du bruit que vous lui aurez préparé. Dans une grande boite de carton, placez des papiers journaux au fond, des serviettes et couvertures que vous n’avez pas peur de salir et qui ne dégagent pas de fortes odeurs, car la mère et les chatons se reconnaissent grâce à leur odorat. Mettre cette boite dans une pièce comme la salle de bain ou dans la buanderie. Il faut s’assurer que ce coin ne sera pas dérangé par un copain chien ou par les enfants, car il faut qu’elle se sente en sécurité et détendue. De ce fait, dans cette pièce, elle devra avoir un accès à l’eau fraiche ainsi qu’à sa litière. Celle-ci devra être placée au moins à un mètre, d’où elle mettra bas pour réduire les risques de maladie. Voici quelques signes de l’imminence de l’accouchement : - - Manque d’appétit visible; - - Cherche un endroit où se cacher (dirigez-la vers sa cachette douillette); - - Se lèche la vulve; - - Ronronne et pleure bruyamment; - - Halète et respire de façon saccadée; - - Vomit (dans certain cas). Comment assister votre compagne pendant l’accouchement? Même si c’est la première grossesse de votre chatte, elle sait d’instinct quoi faire. Gardez vos distances afin de ne pas envahir son espace et de ne pas empêcher l’accouchement. Elle n’aura probablement pas besoin de vous, mais restez sur vos gardes et

soyez préparé à d’éventuelles complications. Les contractions sont habituellement espacées entre deux et trois minutes, et le temps entre chaque naissance peut varier. Le liquide amniotique sort en premier et il se peut que le chaton sorte avec soit la tête ou les pattes arrière en premier. Portez une attention toute particulière au placenta. Il doit être expulsé après chaque naissance. Si le chaton est sorti à la moitié et que la chatte pousse depuis plus de cinq minutes et qu’il n’y a aucun progrès, lavez-vous les mains et prenez doucement la partie du chaton visible et tirez doucement pendant une contraction de la chatte. Pour toute question n’hésitez pas à consulter un professionnel. Redonnez le chaton dès que possible à sa mère afin qu’elle lèche le sac amniotique. Ce geste aide à activer la respiration, ensuite elle déchire le cordon ombilical avec ses dents et mange le placenta, ce qui lui donne les nutriments essentiels à sa survie pendant quelques jours. Elle peut manger les deux ou trois premiers placentas, mais enlevez-lui les autres, car trop de nutriments peut entrainer de la diarrhée et des vomissements. Si toutefois la mère ignore un chaton mouillé et frissonnant, séchez-le vous-même vigoureusement avec une serviette de bain. Cet action fera pleurer le chaton et attirera l’attention de la maman. Quand son intérêt sera suscité, rendez-le-lui afin qu’elle s’en occupe. Une portée moyenne comporte quatre chatons. ►


24

Soins

Comment assister la mère après l’accouchement? Il faut s’assurer que les chatons tètent le plus rapidement possible, car les premières journées de lactation, le lait contient du colostrum avec des anticorps essentiels pour les bébés. Les chatons sont sourds et aveugles à la naissance. De ce fait, il se peut que le processus de trouver un mamelon prenne quelques minutes, car ils ne les trouvent que par le toucher et l’odorat. Il se peut également que la mère n’accepte de les nourrir que quand elle aura terminé de mettre les chatons au monde. S’il se trouve qu’elle rejette et refuse d’allaiter un bébé, préparez le lait en poudre ainsi que le biberon que vous aurez acheté afin d’être prêt pour l’accouchement, et donnez-le-lui. Après leur naissance, gardez un œil sur les chatons afin de vous assurer qu’ils grandissent et se développent normalement. Si la mère continue d’ignorer un bébé, essayez de répandre son odeur le plus possible autour d’elle. La nouvelle maman ne voudra pas quitter ses chatons, alors gardez de l’eau fraiche ainsi que de la nourriture de bonne qualité près d’elle. Ceci lui permettra de prendre soin d’elle-même en plus de ses chatons. Si vous faites l’élevage, gardez en note l’heure et la date où les bébés et les placentas sont sortis pour donner l’information aux futurs maitres.

Les premières semaines de vie des chatons Les première et deuxième semaines La première semaine de vie, les chatons ne font que téter et dormir. Ils dépendent totalement de leur mère car ils naissent aveugles, sourds et sont incapables de marcher. Dès la deuxième semaine, ils commencent à se déplacer en rampant et leurs yeux commencent à s’ouvrir. Petit à petit, ils essayent de faire leurs premiers pas et entendent peu.

La troisième semaine

La huitième semaine et au-delà

Leurs petites dents de lait commencent à faire leur apparition vers la troisième semaine. Les chatons sont maintenant capables de se tenir debout, alors ils commencent à jouer ensemble et à explorer leurs environs. Veillez également à ce qu’ils ne s’éloignent pas trop. Ceci dit, la chatte est une excellente mère, alors si un de ses bébés s’éloigne trop, elle n’hésitera pas à aller le chercher. Dans la nature, les mamans s’occupent même des bébés des autres.

Les chatons sont maintenant entièrement sevrés. Ils se nourriront donc avec de la nourriture adaptée à leur âge et de l’eau leur suffira. À compter de la dixième semaine, si tel est votre choix, les chatons seront prêts à être adoptés. Vers la douzième semaine, ils deviennent indépendants de leur mère. Ensuite, vers l’âge de trois et six mois, leurs dents de lait commencent peu à peu à tomber et sont remplacées par leurs dents d’adulte. Dans la nature, les femelles restent parfois avec leur mère jusqu’à ce qu’ellesmêmes deviennent mamans. Par contre, les mâles sont plus indépendants et la quitte pour conquérir d’autres territoires.

Les quatrième et cinquième semaines Elle prépare déjà ses chatons à l’indépendance en les laissant seuls pour une petite période à la fois, mais s’assure de ne pas trop s’éloigner au cas où une urgence s’imposerait. Ceux-ci imitent leur mère pour ce qui a trait à la propreté, notamment pour se laver seuls mais aussi pour utiliser la litière. La sixième semaine Dès la sixième semaine, la maman commence déjà le sevrage. À l’état sauvage, la chatte se fatigue doublement si elle allaite en plus de chasser, donc elle commence à réduire le nombre de tétées par jour. Elle leur apporte ainsi des proies blessées pour aiguiser leur instinct de chasseur à leur tour. Par contre, pour les chatons domestiqués, vous devriez commencer à ajouter une autre source d’alimentation comme de la nourriture pour chaton adaptée. La septième semaine À cette étape de leur vie, les chatons deviennent de plus en plus turbulents, car ils développent leur caractère et leurs sens. Ils explorent leur environnement en léchant et reniflant tout sur leur passage. Ils passent leur temps à faire des jeux de bagarre, à se mordiller et à jouer à la chasse :  traque, attaque subite, capture. Le tout est normal, laissez-les jouer ensemble.

La socialisation sera très importante. Dès le plus jeune âge, si les chatons domestiques n’ont pas pris l’habitude de se faire prendre ou manipuler par l’homme, ils resteront craintifs et hostiles. La meilleure période pour qu’ils se familiarisent avec d’autres animaux, des compagnons chiens, des enfants ou adultes se situe entre la quatrième et la septième semaine. Aussi important que la socialisation s’avère l’habitude au bruit. Cette étape est cruciale au développement afin qu’ils ne soient pas peureux et deviennent des compagnons sociables, amicaux et doux avec leurs confrères et consœurs animaux ou humains. ■


PENSEZ GLOBAL, ACHETEZ LOCAL

L'achat local est de plus en plus en vogue, et pour cause! Saviez-vous que selon le ministère de l’Agriculture, des Pêcheries et de l’Alimentation du Québec (MAPAQ), les fruits et légumes consommés au Québec parcourent en moyenne de 3000 à 5000 kilomètres avant de finir dans la gamelle de Fido. Acheter localement permet réduire de 5 à 10 fois cette distance, et par le fait même, la pollution associée aux gaz à effet de serre. L'impact sur l'économie locale est également non négligeable. Selon le CPQ, si chaque citoyen dépensait 20 $ de plus par semaine pour des biens et services d’origine québécoise, on augmenterait ainsi de 2% l’activité économique du Québec, ce qui se traduirait par la création de 100 000 nouveaux emplois. Le Canada peut également compter sur des normes alimentaires parmi les plus sévères, un excellent contrôle sur les ingrédients et leurs provenances ainsi qu'une meilleure traçabilité de la viande. Tout cela pour offrir à votre compagnon des produits d'une qualité exceptionnelle. Des produits conçus ici, par des gens d'ici.

ACHETER LOCAL C'EST UNE OPTION AVANTAGEUSE SUR LE PLAN ÉCONOMIQUE, SOCIAL ET ENVIRONNEMENTAL.


26

Communication

Votre chien essaie-t-il de vous dire quelque chose? Parfois, c’est en observant attentivement le comportement quotidien de nos chiens que nous parvenons à mieux comprendre la façon dont ils pensent et agissent. Je me suis souvenue de cela lorsqu’une amie m’a donné un cadeau. C’était un coffret de quelques-uns des meilleurs épisodes de l’émission de télévision Lassie, qui fut à l’antenne de 1950 jusqu’à environ 1970 et qui raconte les aventures d’un superbe chien de race collie avec les différentes familles qu’il rencontre, et ce, dans divers contextes et situations. C’était un après-midi chaud et agréable et nous n’avions rien de planifié. J’ai donc offert un verre à mon amie et nous nous sommes assises pour regarder un épisode au hasard. À un certain moment dans l’épisode, un enfant a des ennuis (comme à l’habitude). Lassie part en courant pour aller chercher de l’aide et, dans la scène suivante, on peut voir Lassie courir en direction de la mère de l’enfant. Lassie la regarde, puis se tourne dans la direction où se trouve l’enfant. Comme la mère ne semble pas comprendre, Lassie la regarde à nouveau en s’assurant d’établir le contact avec ses yeux, puis jappe un coup avant de se tourner à nouveau dans la direction où se trouve l’enfant. Lassie recommence son manège en ajoutant même quelques pas vers l’endroit où elle souhaite que la mère se dirige. Au bout du compte, la mère de l’enfant comprend et se met à courir à la suite de Lassie pour sauver son fils. Mon amie, qui est une psychologue astucieuse, mais qui ne travaille pas avec les chiens (ou n’importe quel autre animal mis à part les humains), a lâché un petit rire, puis s’est exclamée : «  Ce serait bien si les chiens pouvaient vraiment agir comme ça. Ce que le directeur fait faire au chien est une véritable danse chorégraphique. Il tente de nous montrer l’équivalent comportemental de ce qu’un enfant qui ne peut pas encore verbaliser ses besoins pourrait faire dans ce genre de situation. Ça commence par un enfant qui essaie d’attirer l’attention d’un adulte en pointant dans la direction où il souhaite que l’adulte regarde. Mais, bien entendu, cela va au-delà de la capacité du chien. Les chiens utilisent la communication pour nous dire comment ils se sentent, et bien qu’ils soient bons pour exprimer leurs sentiments (la queue qui remue, les


Communication

grognements, les soupirs, ce genre de chose), ils ne s’engagent certainement pas dans une communication référentielle par laquelle ils pourraient nous dire des choses intéressantes sur notre environnement, telles qu’où trouver un pot d’or – ou dans ce cas-ci, un pot de biscuits pour chien. » J’ai été impressionnée que mon amie ait été interpellée par la signification du comportement du chien; toutefois, comme je le lui ai expliqué plus tard, c’est pourtant vrai que le chien se comporte naturellement comme Lassie l’a fait dans cet épisode. Il s’agit tout simplement de la manière canine de nous « montrer » ce qui se passe dans leur monde. Pour autant que je puisse en juger, la première discussion scientifique de ce genre de comportement est apparue dans le journal Animal Cognition. L’étude impliquait 10 chiens et l’installation était plutôt simple, dans une salle avec laquelle les chiens avaient été familiarisés. Cette salle contenait trois bols dispersés dans différentes directions, placés sur des étagères ou autres surfaces qui se situaient toutes hors de la portée des chiens. Une personne (quelqu’un que le chien connaissait déjà) devait entrer dans la pièce et cacher dans l’un de ces bols, soit une gâterie ou le jouet favori du chien, puis quitter la pièce. Le propriétaire du chien entrait ensuite dans la salle avec son chien et les chercheurs filmaient ce qui se passait.

Généralement, le chien a un comportement où il tente de faire un contact visuel avec son propriétaire et, une fois cela fait, il regarde en direction de la chose qui l’intéresse. Le son que certains chiens font semble également avoir la même signification que si une personne disait « Hé! regarde par là! » L’action de fixer du regard le propriétaire est un moyen efficace par lequel le chien parvient à avoir l’attention de son maître, ce qui semble être l’équivalent de montrer du doigt pour ce dernier. Bien entendu, il aurait pu tout simplement s’agir de chiens qui ne font que fixer quelque chose qu’ils veulent sans aucune intention de communication. Si tel était le cas, alors le chien continuerait de fixer la chose convoitée même si son maître n’était pas dans la pièce. Toutefois, les résultats de l’étude démontrèrent que les chiens semblaient beaucoup moins regarder dans la direction convoitée lorsque leur maître était absent. C’est principalement en présence de son maître que les comportements du chien alternaient entre «  fixe la personne, puis la chose ». L’un des aspects intéressants d’un tel comportement réside dans le fait que le maître n’a pas à apprendre au chien cette forme de communication. Elle semble apparaître naturellement. Et les humains, sans instruction délibérée, semblent reconnaître la signification de ces actions, y répondant en allant regarder à l’endroit où le chien regarde.

DES NOURRITURES PRIMÉES

NOURRITURES POUR CHIENS ET CHATS PRÉPARÉES AVEC DES INGRÉDIENTS RÉGIONAUX FRAIS

La raison pour laquelle ces comportements sont si communs découle peut-être des interventions des humains. Peut-être que durant le processus de domestication, nous avons systématiquement sélectionné des chiens avec de meilleures habiletés de communication. Un chien, qui peut nous dire où se trouvent certaines choses qui l’intéressent, ou qu’il considère comme importantes, s’avère un compagnon plus utile avec lequel il est plus facile de s’entendre. Les chiens qui ont cette habileté seront mieux pris en charge et auront plus de chances d’être sélectionnés pour la reproduction. Cela veut dire que si ce comportement est génétiquement contrôlé, il deviendra plus répandu dans les générations successives de chiens. En tout cas, il semble que la séquence d’actions que nous avons observées chez Lassie ne faisait pas seulement partie d’une danse préparée par ses entraineurs, mais s’avérait plutôt un exemple d’une manière commune par laquelle les chiens nous «  montrent  » ce qu’ils considèrent comme étant intéressant dans leur monde – les biscuits sur le comptoir, par exemple! ■

27


28

Mustélidé

Le furet Notations du Furet Calme: Bien pour enfants: Joueur: Nécessite disponibilité: Câlin: Entente avec chats: Fragile: Entente avec chiens: Longévité: Entente avec rongeurs: Aime vivre à plusieurs:

Maître idéal

Mâle ou femelle?

Voici dix questions que tout futur maître devrait se poser avant d’acheter un furet. Si la réponse est toujours « oui  », il n’y a aucun doute  : on sera en mesure de lui offrir une vie très belle et confortable. En revanche, s’il y a quelques « non », il vaut mieux y réfléchir encore un peu.

Le sexe n’a pas beaucoup d’importance car, du point de vue du caractère et du comportement, mâles et femelles sont absolument identiques. La seule différence est la taille : le mâle est plus gros (il peut peser le double de la femelle) et la forme du museau (plus large chez le mâle, et plus pointu chez la femelle). Il est donc susceptible de causer moins de problèmes lorsqu’on le laisse en liberté dans la maison, car il est plus difficile à « perdre ». Sachez que l’opération d’une femelle coûte davantage que celle d’un mâle. Chaque furet a sa personnalité propre : certains sont plus affectueux et expansifs, d’autres sont plus réservés et indépendants. Son caractère mis à part, si l’on a la possibilité de lui consacrer suffisamment de temps pour jouer avec lui et lui faire des câlins, il n’a généralement pas besoin de « compagnon de captivité ». Dans le cas contraire, cela peut être une bonne idée d’en prendre deux  : ils ne se sentiraient pas seuls lorsque le maître n’est pas à la maison et il serait très amusant de les observer pendant qu’ils jouent. On conseille à ceux qui n’ont jamais possédé de furets qu’ils auront tout intérêt à n’en prendre tout d’abord qu’un seul, pour avoir le temps de s’exercer et limiter les problèmes de dressage, puis à en adopter éventuellement un autre au bout de six mois.

1. Dispose-t-on d’au moins une heure par jour pour lui donner à manger, nettoyer sa cage, le cajoler et jouer avec lui? 2. S’il reste seul à la maison, le furet souffre de la solitude. Peut-on envisager d’acheter un « petit frère » (ou un autre animal) pour lui tenir compagnie? 3. Y a-t-il une pièce calme dans laquelle installer sa cage?

Origines Le furet n'est pas un rongeur mais un mustélidé. Selon plusieurs documents historiques, il semble que les premiers furets aient été domestiqués dans l’Égypte ancienne vers 1300 avant Jésus-Christ. Ils avaient pour fonction d’éliminer les rongeurs comme les rats et les souris, même s’ils ont ensuite été remplacés par les chats, qui supportaient mieux la chaleur.

Description Son nom scientifique – Mustela putorius furo – est presque intimidant mais, en réalité, il signifie… voleur puant. Dans la nature, ces animaux aiment cacher leurs proies dans leurs tanières, habitude qu’ils conservent en vivant avec nous. Ils volent tous les objets qu’ils trouvent intéressants et les cachent dans un endroit secret. Attention donc aux clés de la maison, aux gommes et aux feutres, aux pièces et aux billets. Il existe deux variétés de furets domestiques qui se distinguent par la couleur de leur pelage. L’une est albinos aux yeux roses et l’autre est de couleur chamois avec le bout du museau, des pieds et de la queue noir.

4. Est-on disposé à le laisser libre de se déplacer quelque temps dans la maison chaque jour? 5. Y a-t-il une pièce sûre ou est-il possible d’en aménager une où il ne se mettra pas dans une situation difficile et ne causera pas non plus de dégâts? 6. Pourra-t-on éviter de se fâcher si l’on trouve ses déjections dans toute la maison? 7. Pendant les vacances, peut-on l’emmener où l’on part ou trouver une solution d’hébergement adaptée? 8. S’il y a déjà un animal à la maison, s’occupera-t-on bien des deux pour les aider à s’entendre? 9. L’idée d’avoir un furet plaît-elle à toute la famille? 10. Est-on certain qu’aucun membre de la famille n’est allergique aux poils?

Comportement Le furet est très joueur et s’habitue très facilement au contact de l’homme. L’âge idéal pour l’acquérir est deux mois. Il faut le surveiller au début de sa vie, car il est très explorateur et peut se faufiler partout. Il est facilement victime des fils électriques ou autres dangers de la maison. Il faut faire attention aux mouvements brusques, car il conserve parfois son instinct de chasseur qui peut le conduire à mordre. De plus, son comportement avec les jeunes enfants est parfois imprévisible.


Mustélidé

Alimentation Le furet est un « pur » carnivore, car son organisme a besoin d’aliments d’origine animale, surtout parce qu’ils sont riches en protéines. En revanche, cet animal s’avère incapable d’utiliser de manière efficace les protéines contenues dans les végétaux. Autre caractéristique : il « brûle » si rapidement la nourriture qu’il consomme qu’il doit manger peu et souvent. L’alimentation de base de votre compagnon se composera donc de croquettes spéciales pour furets ou d’une préparation industrielle pour chats d’excellente qualité plus, de temps en temps, la distribution d’une nourriture en conserve possédant les mêmes caractéristiques. Les furets peuvent manger n’importe quelle sorte de fruit ou de légume, cru ou cuit, faisant partie de notre alimentation, même si les goûts diffèrent d’un sujet à l’autre. Parmi les aliments les plus appréciés, citons les courgettes, les haricots verts, les mandarines, les melons, les bananes, les raisins secs et les dattes. Les furets digèrent mal les hydrates de carbone, à savoir le pain, les pâtes, les biscuits et les confiseries. Cache-cache avec la nourriture Surveillez bien votre compagnon lorsque vous lui donnez une denrée périssable, pour voir s’il la consomme sur le champ ou s’il court la dissimuler. Le furet perd généralement au bout de quelques années l’habitude de cacher sa nourriture.

Friandises : en petite quantité et à titre exceptionnel Mais rien ne vous empêche de varier occasionnellement son régime et de le « gâter » en lui offrant quelques friandises. Parmi les gourmandises autorisées figurent des denrées d’origine aussi bien animale (viande cuite sans os, œufs durs, fromage) que végétale, qu’il faudra cependant toujours proposer à titre exceptionnel et en petite quantité (pas plus d’une ou deux cuillerées à café en tout par jour). Aliments déconseillés au furet -- Nourriture pour chiens, de n’importe quel type  : ces aliments ne satisfont pas les besoins nutritionnels du furet et, avec le temps, provoquent des carences alimentaires et des problèmes de santé. -- Nourriture pour chats, en conserve ou sous la forme de croquettes, de qualité médiocre  : ces aliments ne satisfont pas les besoins nutritionnels du furet et, avec le temps, provoquent des carences alimentaires et des problèmes de santé. -- Os, de poulet et de lapin, par exemple  : les fragments pointus peuvent infliger de graves blessures à l’appareil digestif du furet et la mort de l’animal.

-- Lait et produits laitiers (glaces, crèmes, etc.) : le lactose n’est pas digéré convenablement et occasionne parfois des diarrhées. - - Viande crue : elle peut être contaminée par des bactéries et engendrer des infections intestinales. -- Œufs crus : ils contiennent une substance, appelée avidine, qui détruit une vitamine importante : la biotine. -- Poisson  : les protéines du poisson ne sont pas assimilées correctement et ne conviennent en outre pas au furet. Le poisson peut même le faire vomir. -- Aliments riches en fibres : les fibres ne sont pas digérées et s’avèrent responsables de troubles intestinaux. -- Chocolat et café : ils renferment des substances nocives pour le furet. -- Aliments riches en sel : ils peuvent causer des problèmes de santé. -- Boissons alcoolisées : toxiques pour le furet ! (ou tout autre animal). ►

29


30

Mustélidé

Santé En général, un furet tombe difficilement malade : s’il vit dans une cage propre et spacieuse, qu’il a la possibilité de courir, se déplacer et jouer librement chaque jour, qu’il mange des aliments nourrissants et adaptés, il restera en bonne santé jusqu’à sa « vieillesse ». Il deviendra alors plus calme et dormira plus, mais en contrepartie il sera plus doux et plus tendre.

Un animal adapté à la vie en appartement Le furet est un animal parfaitement adapté à la vie en appartement, silencieux, facile à élever, intelligent, affectueux et très vif. Cet animal a vraiment le don d’amuser et l’on peut passer des heures à le regarder sans s’ennuyer, surtout s’il a la possibilité de jouer et d’interagir avec un autre furet.

Les principaux critères pour choisir un furet Les principaux critères de choix sont non seulement l’aspect, la couleur, le sexe et l’âge, mais aussi le caractère et la condition physique. Leur peau épaisse n’a rien à craindre, à l’inverse de la nôtre. Prenant nos mains pour un camarade de jeu, ils leur réservent le même sort et il ne faut pas considérer cette attitude comme un signe d’agressivité. Les jeunes sujets ont l’habitude de jouer entre eux de façon assez vive, et les morsures font partie du jeu. Avec le temps, le petit furet apprendra à jouer avec vous sans vous infliger la moindre douleur, exactement comme dans le cas d’un chiot ou d’un chaton. Au cas où l’on vous offrirait un furet que son précédent propriétaire ne peut plus garder pour quelque raison que ce soit, essayez de recueillir le maximum d’informations à son propos : -- âge exact;

Comment choisir son furet

- - vaccinations antérieures (avec la date des rappels);

L'adoption d'un furet, un acte responsable. Comme n’importe quel animal, un furet ne doit jamais être acheté sous le coup de l’impulsion ou pour avoir quelque chose d’original à montrer à ses amis, mais seulement après mûre réflexion. Il ne s’agit pas d’un petit animal en peluche que vous pouvez mettre de côté quand vous en avez assez, mais d’une créature vivante et sensible qui a un besoin quotidien d’attention et d’affection.

-- éventuelles maladies actuelles ou passées, ainsi que les traitements en cours;

Sachez, par ailleurs, que les furets requièrent une nourriture industrielle de très haute qualité, des  examens et des vaccinations annuelles, ainsi qu’une stérilisation pour les sujets non destinés à la reproduction. Sans oublier les visites chez le vétérinaire et les soins à prodiguer en cas de maladies. Un furet peut vivre de 8 à 10 ans, voire plus. Vous sentez-vous prêt à vous en occuper convenablement durant tout ce temps?

-- habitudes alimentaires; -- éventuels troubles du comportement; -- s’il s’agit d’une femelle : a-t-elle été stérilisée ou bien a-t-elle déjà mis bas; - - demandez les documents sanitaires correspondants.

Transport du furet jusqu’à la maison Pour ramener chez vous le furet que vous venez d’acheter, munissez-vous d’une cage de voyage pour chat en plastique ou en métal. Au début, le furet (surtout s’il est jeune) se montrera plutôt désorienté : attendez un moment avant de lui permettre de circuler en toute liberté dans la maison et placez-le immédiatement dans sa cage. Laissez-lui un peu de temps pour s’acclimater, en le prenant souvent dans vos mains pour jouer et le cajoler, et lâchez-le uniquement dans un espace extrêmement limité. Une fois qu’il se sera habitué à vous, accordez-lui d’explorer son nouvel environnement (que vous aurez pris soin de rendre « à l’épreuve des furets »).

Habitat du furet La cage du furet Avant d’adopter un furet, vous devez avoir déjà préparé sa cage, un accessoire indispensable à moins que nous n’ayez prévu de mettre une pièce entière à sa disposition exclusive. Car bien que le furet ait besoin de passer quelques heures de liberté en votre compagnie, mieux vaut pour sa sécurité le maintenir enfermé lorsqu’il dort ou que vous ne pouvez pas le surveiller. La cage à barreaux métalliques  constitue la meilleure solution : robuste et facile à nettoyer, elle garantit en outre une bonne ventilation. Certains modèles se composent de deux ou plusieurs étages reliés par des rampes ou des tubes, qui augmentent l’espace offert au furet et lui permettent, surtout, de beaucoup s’amuser à monter et descendre d’un niveau à l’autre.


Mustélidé

Les barreaux devront être suffisamment rapprochés pour empêcher l’animal de s’échapper, et il conviendra de vérifier l’absence totale d’éléments pointus ou de bords coupants susceptibles de provoquer des blessures. Assurez-vous par ailleurs que le système de fermeture est bien à l’épreuve du furet, pour éviter de le retrouver en train de se promener librement dans la maison. Vérifiez que la porte est assez large pour laisser passer sans problème le bac à litière. Le fond grillagé ne convient pas aux pattes des furets, qui risquent de se blesser. Recouvrez-le par conséquent de chiffons (vieux chandails, serviettes de toilette) ou même de morceaux de linoléum. Dans le cas d’un fond plein, n’utilisez pas de copeaux de bois, de sciure ou de lanières de papier journal comme garniture : éparpillés de tous côtés et à l’extérieur de la cage, vous seriez continuellement obligé de les ramasser. Aménagement de la cage À l’intérieur, prévoyez un petit abri où dormir : nid en osier, boîte en carton (facile à remplacer) ou tube de plastique avec des bouts de tissu en guise de lit. Si l’animal a tendance à mâchonner ces derniers (comme le font généralement les jeunes individus), ne les laissez pas à sa disposition, car ils risqueraient de lui occasionner un blocage intestinal. Veillez enfin à ce qu’il y ait toujours de l’eau propre et de la nourriture dans la cage.

Litière du furet Le bac à litière Le bac à litière  constitue un autre accessoire indispensable. Les furets ayant d’instinct tendance à faire leurs besoins dans un coin, ils apprennent vite à se servir du bac à litière, exactement comme les chats, même s’ils ne recouvrent pas leurs déjections. On a le choix entre les bacs à litière ordinaires pour chat et n’importe quel récipient en plastique à bords bas.

Le rebord du bac à litière doit être suffisamment haut pour que, les furets ayant l’habitude de se soulager dans un coin contre la paroi, les déjections ne puissent pas tomber en dehors. Il faut néanmoins que l’animal (surtout un jeune individu) y ait facilement accès, de sorte qu’il s’avère parfois conseillé d’abaisser l’un des côtés. Quand le furet est lâché dans la maison, il convient de disposer plusieurs bacs à litière dans des endroits stratégiques : procurez-vous par conséquent beaucoup de récipients. Achetez également une pelle pour ramasser les excréments, une opération à effectuer assez fréquemment. Garnitures pour le bac à litière -- Sépiolite (litière pour chats)  : excluez les produits parfumés et ceux qui s’agglomèrent. À éviter si le furet prend l’habitude de se rouler dedans, dans la mesure où la poussière dessèche et salit son pelage. La poussière peut en outre provoquer des éternuements. -- Papier recyclé compressé  : excellente matière, très absorbante et ne causant pas de blocage intestinal en cas d’ingestion. -- Sciure ou copeaux de bois : évitez absolument ceux de pin, de cèdre et de résineux en général, qui dégagent des substances toxiques. -- Maïs concassé : très bon produit, absorbant et non poussiéreux.

Accessoires du furet L'aménagement de la cage du furet Vifs et joueurs, les furets ont souvent tendance à renverser leurs mangeoires. C’est la raison pour laquelle il vaut mieux choisir des écuelles en céramique, plus lourdes et donc plus stables, ou bien des mangeoires à fixer sur les parois. L’eau sera de préférence distribuée à l’aide d’un biberon accroché aux barreaux de la cage. Il conviendra de la changer tous les jours, sans oublier de nettoyer et de désinfecter régulièrement le biberon. Vous pouvez aussi installer une baignoire : les furets aiment généralement jouer avec l’eau. Même s’il n’est pas vraiment indispensable, le hamac suspendu à l’intérieur de la cage est un autre accessoire particulièrement apprécié des furets, qui adorent y dormir. Achetez par ailleurs une  laisse  et un  harnais  si vous prévoyez d’emmener votre compagnon dehors, ainsi qu’une petite  médaille  gravée de votre adresse et de votre numéro de téléphone, au cas où le furet se perdrait ou bien se sauverait à l’extérieur. Un collier ordinaire muni d’un grelot s’avérera utile à la maison, pour éviter de marcher sur l’animal et le localiser plus facilement. Soyez très vigilant dans le choix des jouets mis à la disposition des furets. Ces animaux ont malheureusement tendance à les ronger, à les réduire en pièces et à avaler d’éventuels fragments, ce qui peut se révéler excessivement dangereux.  Excluez d’office tous les objets en caoutchouc mou, pour lesquels les furets éprouvent une attirance fatale qui les pousse à les mettre en lambeaux et à ingérer les morceaux, avec les graves conséquences que cela entraîne. Préférez en revanche les objets en plastique dur ou autre matériau résistant à la mastication. Ceux qui renferment un grelot ou bien qui couinent quand on les presse sont particulièrement divertissants. ►

31


32

Mustélidé

Aménager sa maison pour accueillir son furet Préparer sa maison « à l'épreuve des furets » Commencez par retirer ou rendre absolument inaccessible chaque objet, surtout de valeur, risquant d’être cassé ou abîmé. Faites ensuite attention à tout ce qui peut être avalé, notamment les objets en caoutchouc mou, comme les  rembourrages en mousse  des coussins, les gommes, les éponges de cuisine, les garnitures des casques stéréophoniques, les élastiques, les lacets de chaussures, les sucettes pour enfants et les tétines, etc., ou bien les substances dangereuses  (bouteilles de détergent, savon, eau de javel, paquets de cigarettes, médicaments). N’oubliez pas non plus d’inspecter et de boucher la moindre ouverture et tout espace où le furet pourrait s’introduire sans être facile à récupérer, en tenant compte de ses faibles dimensions et de son aptitude à se glisser dans des endroits vraiment très exigus. Attention, par conséquent, aux éventuels trous ménagés dans les murs pour laisser passer des tuyaux et à l’espace vide sous les appareils électroménagers et les meubles. Capables d’ouvrir des tiroirs et de petites armoires, les furets peuvent aussi se faufiler sous les coussins des canapés ou des matelas et finir écrasés. Bloquez l’accès aux fenêtres, balcons et terrasses. Les fils électriques, les plantes toxiques, les sièges à bascule et les objets lourds susceptibles de se renverser et d’écraser le furet constituent d’autres dangers. Pour finir, vérifiez toujours où se trouve votre petit compagnon avant de mettre le lavelinge ou le lave-vaisselle en marche; s’il se trouve dans les parages quand vous ouvrez le réfrigérateur, regardez bien avant de le refermer! Les furets aiment creuser dans les pots de fleurs. Pour éviter aux plantes de la maison de subir des dommages, la solution consiste à disposer de petites pierres ou bien un grillage métallique sur la terre.

Dresser le furet pour le bac à litière Le furet peut apprendre assez facilement à faire ses besoins dans le bac à litière, qu’il soit dans sa cage ou bien en liberté dans la maison, même si ce comportement n’est pas spontané comme chez les chats. Le dressage s’avérera beaucoup plus simple si le furet reste dans sa cage les premiers jours suivant l’achat. Il s’agit en effet d’un animal propre par nature : il ne se soulage pas dans sa tanière, et encore moins à l’endroit occupé par les récipients de nourriture et d’eau, mais réserve pour cela un petit coin de sa cage. En mettant le nid dans un coin, les bols de nourriture et d’eau dans deux autres et un bac à litière dans le dernier, le furet choisira cet emplacement pour faire ses besoins. Les bords du bac doivent être adaptés à la taille du furet : un sujet de quelques semaines peut avoir du mal à entrer et sortir d’un bac convenant en

revanche à un adulte ou à un chat. Il faut veiller à maintenir le bac toujours propre, faute de quoi le furet refusera de l’utiliser, mais en laissant une « trace » de son précédent emploi de manière que l’animal ne s’en serve pas comme d’un terrain de jeu, pour creuser et se rouler dedans. Quand vous commencerez à lâcher le furet dans la maison, limitez ses premières sorties en liberté à une pièce de dimensions réduites, en plaçant le bac à litière dans un coin. Chaque fois que le furet s’y rendra, récompensez-le juste après en le couvrant de louanges et de caresses et en lui offrant une friandise (à choisir parmi celles autorisées!). Les furets font généralement leurs besoins quelques minutes après leur réveil : vous pouvez ainsi attendre qu’ils soient allés dans le bac à litière avant de les sortir de leur cage. Rappelez-vous cependant que dans la mesure où ils consomment de nombreux petits repas par jour, ils ont tendance à se soulager fréquemment.

Furet à l’extérieur La première fois que vous emmènerez votre ami à quatre pattes dehors, choisissez une zone tranquille, sans trop de gens ni de bruits de circulation, et observez comment il réagit. S’il se montre très effrayé, ramenez-le chez vous ou bien replacez-le dans sa cage de voyage; retentez l’expérience à plusieurs reprises, progressivement, mais s’il ne parvient pas à s’habituer, renoncez aux sorties à l’extérieur. La plupart des furets, surtout ceux accoutumés dès leur plus jeune âge, pourront vous accompagner dehors et même en voyage sans grosses difficultés. Veillez néanmoins à ne jamais laisser, ne serait-ce qu’une minute, un furet tout seul en plein air : il risquerait de s’enfuir, d’être attaqué par des chiens ou des chats. On pourrait aussi vous le voler.

Hygiène du furet Soins du pelage du furet Les furets ne requièrent pas de soins spécifiques concernant leur pelage : ils savent en effet très bien se tenir propres tout seuls (si vous avez deux sujets, ou plus, vous les verrez en outre s’aider en se léchant mutuellement, comme le font les chats). Il s’agit alors de brosser soigneusement et souvent l’animal pour éliminer le poil mort. Normalement, les furets stérilisés n’ont pas besoin d’être lavés souvent; le bain ne modifie pas beaucoup leur odeur (par ailleurs légère) et risque plutôt, quand il a lieu trop fréquemment, de rendre la peau sèche et de provoquer des démangeaisons. Il ne faudrait pas laver le furet plus d’une fois par mois, à moins qu’il ne se soit sali à la suite d’une bêtise quelconque ou que des raisons médicales l’imposent. La coupe des griffes s’effectue toutes les deux à quatre semaines, en fonction des besoins : examinez de temps en temps les griffes de votre compagnon pour pouvoir intervenir avant qu’elles ne deviennent trop longues. Les griffes

des pattes avant poussent généralement plus vite et doivent être raccourcies plus souvent que celles des pattes arrière. N’utilisez pas de petits ciseaux à ongles ordinaires, mais procurez-vous un coupe-griffes spécifique pour chat.

Vie sociale du furet Les chances de voir un chien  et un furet se lier d’amitié dépendent beaucoup du caractère du chien. Un peu de patience suffit généralement pour qu’ils parviennent à s’entendre, même s’il faudra toujours éviter de les laisser seuls sans surveillance pour ne pas courir le moindre risque. Instinctivement, les furets n’ont pas peur des chiens et pourraient donc essayer de jouer en leur tirant les oreilles ou en leur mordillant les pattes, sous peine de déclencher une réaction violente. Veillez quoi qu’il en soit à toujours nourrir les deux animaux séparément. Évitez par principe de laisser le chien et le furet ensemble sans surveillance. Plus petit qu’un chien, un  chat  représente un risque mineur pour le furet, mais n’en reste pas moins dangereux par les griffures qu’il peut infliger. Là aussi, il convient d’agir avec précaution, en laissant les deux animaux s’habituer progressivement l’un à l’autre. L’entreprise devient beaucoup plus simple avec un chaton, mais il faut veiller dans ce cas également à ce que le furet ne lui fasse pas de mal en voulant jouer trop fort. Il est conseillé de maintenir les  lapins  à l’écart des furets, même si avec beaucoup de patience, d’attention et un furet de bonne composition, rien n’empêche de les voir se lier d’amitié. Il s’agit cependant d’une amitié dangereuse  : le furet pourrait se laisser emporter par son instinct de chasseur, dans la mesure où le lapin constitue l’une des proies naturelles qu’il a été entraîné depuis des siècles à détruire. Les furets et les  petits rongeurs  (hamsters, rats, souris, gerbilles, etc.) sont absolument incompatibles. Les furets sont devenus au fil de leur évolution les prédateurs de ces derniers et l’instinct de la chasse finirait par l’emporter. Non seulement vous ne devrez pas chercher à ce qu’un furet se lie d’amitié avec votre hamster, mais il faudra même les empêcher de se flairer : le petit rongeur commencerait à s’agiter et le furet tenterait frénétiquement de l’attraper pour jouer avec lui.  Reptiles  et furets ne vont pas ensemble, et il serait de toute façon insensé de chercher à ce qu’ils se lient d’amitié. Si vous avez un reptile dans un terrarium, maintenez le furet à l’écart. À la vue d’un prédateur potentiel, le reptile deviendrait nerveux, stressé, refuserait de manger et resterait caché en permanence, ce qui entraînerait de graves conséquences pour sa santé. Les poissons représentent un splendide jeu pour les furets et doivent impérativement se trouver hors de leur portée. Non seulement le furet pourrait essayer de les attraper, mais il risquerait aussi de se noyer s’il réussissait à s’introduire dans un aquarium couvert. ■


UTILISEZ VOTRE CARTE AVANTAGES VASCO CHEZ ANIMO ETC Accumulez vos points et découvrez tous les privilèges que vous pouvez obtenir avec notre carte. WWW.CARTEAVANTAGES.COM


34

Sommeil Titre

Vocalisation nocturne excessive par Mieshelle Nagelschneider

MYTHE CONCERNANT LES CHATS

Les chats sont nocturnes (plus actifs la nuit)

FAIT CONCERNANT LES CHATS

Les chats sont crépusculaires (plus actifs au crépuscule et à l’aube) Même avec votre tête enfouie sous les oreillers, le miaulement de votre petite boule poilue se fait entendre aussi fort qu’un avion au décollage. En fait, votre chat aura tendance à se prendre pour un coq jusqu’à ce que vous vous réveilliez et que vous lui portiez attention ou le nourrissiez. Pourquoi? Peut-être parce que son horloge interne a été programmée pour se réveiller à l’aube… Il n’est pas rare que des propriétaires de chats ne parviennent pas, depuis plusieurs années, à avoir une bonne nuit de sommeil. Leurs chats les réveillent de manière routinière tout au long de la nuit et plus spécialement entre 3 et 5 heures du matin. Ce comportement félin peut être causé par leur instinct naturel ou par d’autres facteurs, ou encore, par les deux. Une bonne nuit de sommeil devient une chose du passé pour plusieurs propriétaires de chats, et ils peuvent se compter chanceux lorsqu’ils parviennent à profiter d’environ quatre heures de sommeil chaque nuit. Il n’en reste pas moins que cela peut s’avérer très dangereux à court et à long terme, car, soyons franc, si vous ne dormez pas suffisamment, que vous soyez en voiture ou au bureau, vous finirez par vous endormir à un moment ou à un autre.

Les raisons communes expliquant la vocalisation nocturne de votre chat -- L’horloge interne de « chasse  » de votre chat est fixée pour le matin (entre 3 et 5 heures pour être exact) au lieu d’être fixée pour le soir. -- Votre chat n’est pas suffisamment actif durant le jour et donc, il est plus éveillé la nuit. -- Le dernier repas de votre chat remonte à beaucoup plus tôt le matin précédent et donc, la faim qu’il ressent le réveille en pleine nuit. -- Un changement d’environnement (ex.  : vous avez déménagé et dans cette nouvelle maison, il y a plus de lumière qui passe par les fenêtres, ce qui réveille votre chat plus tôt). -- Un changement d’horaire (le vôtre ou le sien). -- Vous avez renforcé le comportement de votre chat en lui portant plus d’attention chaque fois qu’il miaule. - - Des problèmes de santé peuvent être à considérer, surtout si le comportement a fait surface subitement, sans qu’il y ait eu de changement dans l’environnement du chat. Que pouvez-vous faire pour que votre chat dorme durant la nuit sans vous réveiller? Nourrissez le plus tard dans la soirée. Si vous nourrissez votre chat seulement durant le jour, il serait peut-être avisé de penser à lui redonner un dernier repas avant que vous n’alliez au lit. En donnant un repas à votre chat en fin de soirée, vous vous assurerez qu’il se sentira rassasié pour plusieurs heures et qu’il passera ainsi une meilleure nuit, et vous aussi. Gardez votre chat éveillé plus longtemps durant la journée. Si vous le pouvez, essayez d’occuper votre chat en jouant avec lui à quelques reprises durant la journée. Cela le gardera éveillé plus longtemps et pourrait

vous aider à obtenir quelques heures de sommeil additionnelles. Vous pouvez également mettre à sa disposition des jouets contenant de la nourriture. En tentant d’atteindre celleci, votre chat jouera, dépensera de l’énergie et restera éveillé. Ce qui lui permettra automatiquement de dormir plus la nuit venue. Réinitialisez l’horloge de « chasse » interne de votre chat. L’une des stratégies importantes pour réinitialiser l’horloge de « chasse » de votre chat serait de le pousser à jouer plus, à chasser plus. Afin de réinitialiser son horloge pour la nuit au lieu du jour, utilisez un jouet baguette et jouez avec lui durant la soirée, avant l’heure du coucher. Cela pourrait prendre quelques jours avant que vous ne commenciez à en ressentir les effets, mais c’est une stratégie très efficace qui vous donnera la chance de récupérer les heures de sommeil manquantes. Ignorez le comportement. Dès que votre chat miaule, il est important de ne pas renforcir le comportement en lui donnant de l’attention. Si vous le faites, vous pourriez finir par l’« entraîner » à miauler plus et créerez alors un vrai problème. Si votre petit félin est habitué à obtenir une réponse de votre part lorsqu’il miaule, dès que vous arrêterez de lui donner de l’attention, il redoublera ses efforts pour l’obtenir. C’est ce qu’on appelle le phénomène d’inversement de comportement ou, si vous préférez, «  empirer les choses avant qu’elles ne s’améliorent  ». Soyez donc très patient! Cela pourrait durer quelques semaines, mais si vous continuez d’ignorer le comportement, les choses s’amélioreront d’elles-mêmes. En résumé, les chats sont un peu comme des enfants! Ils ont besoin d’être occupés et de bouger un maximum pour ensuite pouvoir passer une bonne nuit de sommeil. Nourrissez-les à des heures plus régulières en vous assurant de leur donner une petite collation avant le coucher, faites-les jouer suffisamment durant la journée, ne répondez pas à tous leurs caprices, et vous devriez pouvoir profiter rapidement d’une bonne nuit de sommeil, et eux aussi! ■


36

Esthétique

Les chirurgies esthétiques interdites À la chasse, la queue représentait fréquemment un désavantage, car elle était exposée au danger et aux blessures. Les oreilles des chiens de garde s’avéraient, quant à elles, une prise évidente pour l’ennemi. Voilà pourquoi à l’époque cela constituait quelques-unes des raisons pratiques aux modifications physiques. Et pendant des années, pour montrer la beauté du chien, les chirurgies esthétiques ont été populaires et consistaient à couper les oreilles et la queue pour les compétitions canines. Notons quelques races : Boxer, Rottweiler, Schnauzer, Doberman. Depuis au moins les 10 dernières années, avec de la sensibilisation, les chiens n’ont plus à satisfaire ces critères de qualification  : ils ne sont donc plus disqualifiés parce qu’ils ont leur queue et leurs oreilles intactes. Depuis le 1 er janvier 2017, l’interdiction de la pratique de la chirurgie esthétique sur les animaux est en vigueur. L’Ordre des médecins vétérinaires du Québec (OMVQ) et les éleveurs canins ont une opinion différente de cette pratique. Les vétérinaires n’auront plus le droit de pratiquer l’écourtage et l’ablation de la queue (caudectomie) ni le coupage d’oreille (essorillement) des chats et des chiens, et aussi des bovins et des chevaux, pour des fins esthétiques ou d’élevage. Cependant, s’il existe des raisons valables telles que blessures, cancer ou infections, la chirurgie pourra se justifier. La caudectomie et l’essorillement n’améliorent pas la santé ni le comportement des animaux. Chez les chiens, certaines races se font même écourter la queue dès leurs premières semaines de vie. D’autres se font couper les oreilles entre 9 et 12 semaines. On leur bande alors les oreilles pendant quelque temps afin qu’elles puissent guérir et se dresser. Les chirurgies esthétiques font obstacle à l’échange entre les chiens. La communication entre espèces se fait habituellement par l’utilisation des signaux corporels, dont la position s’avère essentielle pour cette fonction. La convalescence engendrée par cette procédure ainsi que les bandages de guérison peuvent brimer leur développement pendant leur période de socialisation et de jeu. Toute cette pratique pourrait amener certains risques médicaux tels qu’infections secondaires, douleur, mauvaise guérison, déformation du pavillon de l’oreille et hémorragie. ■


Esthétique

37


38

Onyxectomie

Dégriffer son chat Onyxectomie : terme qui signifie amputation de phalanges. Faire dégriffer un chat consiste à amputer la troisième phalange de chaque doigt. Il s’agit d’une intervention chirurgicale majeure, et même si celle-ci utilise une technique au laser, l’opération et la douleur sont traumatiques pour l’animal. Cette pratique pourrait comporter beaucoup de complications et de risques. De plus, le chat pourrait faire une réaction aux produits anesthésiques. Après l’opération, il importe de se procurer une litière spéciale pour éviter l’infection des plaies. Dans plusieurs pays, cette intervention n’est plus pratiquée, étant même devenue illégale. Par contre, au Québec, on l’autorise encore, mais plusieurs cliniques vétérinaires n’offrent plus ce service. Diverses raisons poussent un propriétaire de chat à faire dégriffer son animal. Que ce soit l’utilisation féline du canapé comme griffoir ou la crainte humaine pour la sécurité d’un enfant ou autre animal, il faut savoir qu’il y a d’autres alternatives à l’onyxectomie.

Action : Les chats griffent les sofas, les cadrages de porte ou les chaises. Raison et solution : Au même titre que de se frotter les moustaches sur les cadres de porte, ce comportement inné indique qu’ils désirent faire leur territoire. Des glandes situées sous leurs pattes sécrètent leurs phéromones afin de délimiter ce territoire, même quand il s’agit d’un chat unique. C’est aussi simplement parce que ces objets se trouvent bien situés dans la maison.

Action : Affilage des griffes. Raison et solution : Tout comme les ongles des humains, leurs griffes poussent sans cesse. Ils griffent les objets pour les affiler, donc l’utilisation de protège-griffes, soit de petits capuchons de vinyle ou de plastique – que vous trouverez parfois de différentes couleurs dans les animaleries  – représentent une très bonne solution. Taillez-lui les griffes avant d’installer ces accessoires afin qu‘ils durent plus longtemps. Avec de la colle spéciale, ça ne prend que quelques minutes. Il continuera de faire les mêmes mouvements d’affilage de griffes, mais n’abimera pas les meubles. De plus, vendu en plusieurs formes et tailles, le coupe-griffe, utilisé aux deux semaines, aidera le chat à réduire son besoin de les affiler. Afin de rendre cette action agréable,

donnez-lui des gâteries de temps à autre pour le récompenser. Chez le chat, les veines se voient plus facilement, mais faites toutefois attention de ne pas les couper. Une autre des raisons qui définissent ce comportement réside dans leur besoin de s’étirer la colonne vertébrale pour se détendre. Se procurer le bon griffoir s’avère une bonne façon d’empêcher le chat de gratter les meubles. Choisir le bon griffoir -- S’il y en a un à la maison mais que le chat n’utilise pas, c’est probablement parce qu’il se trouve mal situé dans la pièce. Si, dans le cas contraire, il n’y a pas de place dans la maison pour qu’il affile ses griffes, s’en procurer un et éduquer le chat à l’utiliser s’avère une autre bonne façon de garder vos meubles intacts le plus longtemps possible. Comme vous l’aurez constaté, une bonne place pour le griffoir ou l’arbre à chat est près du divan ou dans l’entrée d’une pièce, ou encore près d’une fenêtre afin qu’il puisse regarder à l’extérieur. - - Le matériel utilisé incitera grandement votre animal à aller y planter ses griffes. Tapis, cordage, carton, bois ou même un mélange de tous ces matériaux pourrait s’avérer une formule gagnante pour votre chat. -- Remarquez la hauteur des grafignes sur votre divan. Elles se trouvent habituellement là où le chat peut se rendre lorsqu’il s’étend de tout son long. Alors, pour optimiser vos chances, choisissez un griffoir vertical de 36 pouces, assez haut pour que votre boule de poils puisse s’étirer entièrement la colonne vertébrale. -- Un autre point très important est l’aplomb de la structure. Une base large s’avère essentielle. Pour ajouter l’ingrédient gagnant, il pourrait y avoir une tablette pour que le chat puisse s’y coucher. -- Rendez le griffoir attrayant en y installant un jouet à plume attaché à une corde. Il aura ainsi envie de s’y rendre et de jouer.

Enfin, la ténotomie, aussi une intervention chirurgicale, est une alternative moins douloureuse et moins traumatisante pour l’animal. Elle consiste à sectionner le tendon responsable de la rétraction de l’ongle. De cette façon, l’os n’est pas touché et le chat conserve sa troisième phalange. Après cette opération, il est important d’entretenir les griffes périodiquement – car elles continuent à pousser – en les taillant et en enlevant la saleté accumulée à la base de celles-ci. Il n’est pas seulement nécessaire d’éduquer son chat à ne pas griffer mais aussi primordial d’apprendre aux enfants à laisser à l’animal son espace vital. Les signes corporels que le chat projette sont essentiels à connaitre afin qu’aucun accident ne se produise. Avant de faire dégriffer votre animal, pensez que même s’il s’agit d’un chat d’intérieur, la possibilité n’est pas nulle qu’il vous file entre les jambes et se sauve. Dans la nature, les prédateurs et les dangers surgissent de partout. Les griffes d’un chat constituent son premier moyen de défense, ce qui lui permettra de survivre seul, surtout s’il ne connait pas l’extérieur ni ne sait comment survivre. Son instinct entrera en jeu, il pourra ainsi chasser, grimper aux arbres et évidemment se défendre et manger. ■


40

Espace Recette

Friandises pour chiens à la pulpe de jus Faites celles-ci avec vos restants de pulpe! Si vous faites partie de ceux qui profitent de bons jus frais maison (de légumes ou de fruits) alors, vous vous demandez certainement : « Y-a-t-il quelque chose à faire avec ces restants que j’accumule chaque fois? » Et bien, ne vous posez plus la question! Vous pouvez en effet faire, avec ceux-ci, des bonnes petites gâteries saines, riches en fibres et peu calorique pour votre pitou! Commencez par accumuler vos restants de pulpe de jus et placez-les au congélateur. Lorsque vous aurez amassé une bonne quantité (habituellement après 3 jus), sortez-le tout du congélateur et laissez-les décongeler avant de passer à la préparation de vos gâteries. ATTENTION! Certains fruits ou légumes sont toxiques pour les chiens. Veuillez vous assurer de ne PAS inclure ceux-ci dans vos gâteries. Les oignons et les raisins sont deux très gros NON car ils sont toxiques pour les chiens. Les oranges sont ok mais, plusieurs chiens n’aiment simplement pas le goût d’agrumes. Voici quelques-unes des bonnes pulpes de fruits et légumes pour votre chien :

Ce dont vous aurez besoin : • • • •

8 tasses de pulpe de jus (assurez-vous de ne pas avoir rien de toxique dans votre pulpe) 1 tasse de graines de tournesol 1 tasse de graines de lin moulues (qui auront trempé dans 2 tasses d’eau pour 30 minutes préalablement) ¼ tasse de Nama Shoyu – sauce soya organique non pasteurisée (optionnel)

Comment : • • •

Mélangez tous les ingrédients ensemble et étendez sur des feuilles antiadhésives ¼’’ d’épaisseur Entaillez en carré de 1’’ Utilisant un déshydrateur, déshydratez à 145 oF pour 1 heure puis, réduisez la chaleur à 115 oF et continuez la déshydratation jusqu’à ce que le mélange soit entièrement séché – en retournant une fois durant le processus – environ 12 à 14 heures. Cela donne 2 plateaux et le tout devrait pouvoir se garder durant plusieurs semaines.

Si vous n’avez pas de déshydrateur, vous pouvez utiliser un four. Mettez-le au plus bas – habituellement 140 oF. Utilisez un plat antiadhésif allant au four et gardez la porte du four ouverte. Si vous avez un ventilateur, allumez-le pour que l’air continue à circuler. Prendre note que la durée de cuisson sera différente. Vous pourriez devoir « déshydrater » pour moins de la moitié du temps recommandé. Vérifiez donc régulièrement et gardez à l’esprit que tout doit être vraiment sec pour être gardé.


Espace Recettes

41


42

Magazine Animo

PROCH CONCO AIN U R S: Mon an ima

soleil (m l sous le ai 2017 )

Sortie du

PROCHAIN MAGAZINE: Décembre 2017

UN APERÇU DE NOTRE PROCHAIN NUMÉRO! - - L’euthanasie, ce mal nécessaire! - - Rappeler son chien - - L’herbe à chat


Concours Facebook

43

Dalie : la grande gagnante du concours Facebook Le concours photo « Mon chien et l'hiver » s'est déroulé sur la page Facebook d'Animo etc de janvier à mars dernier. La grande gagnante du concours, Mélissa Boucher, a mérité une carte cadeau de 100$ à dépenser dans le magasin Animo etc de son choix. Voici les photos de nos 10 finalistes. Notre prochain concours « Mon animal sous le soleil » aura lieu du 1er mai au 15 septembre 2017. Consultez notre page Facebook pour tous les détails, et ce, dès le 1er mai 2017. s : Lucky Mélanie Jacque

Elise Lessard Binette : Balo u

Photo gagnante. Chien: Dalie. Gagnante: Mélissa Boucher. Photographe: Alexis Orosz.

Sabie Gauthier : Riley

Jasmine Chagnon : Kira

Myriam Trépanier : Mollie

Maxime Charron : Rozy

Alexe Sunshine : Stitch

Danie Chabot : Cédille

Julie Boulian e

SUIVEZ-NOUS SUR FACEBOOK

facebook.com/animoetc • www.animoetc.com

: Alice


C’EST PAYANT D’ÊTRE FIDÈLE PROGRAMME DE FIDÉLITÉ: Profitez des avantages fidélité de la plupart des grandes marques de nourriture pour chiens et chats directement en magasin. Plus de codebarres à découper ou de factures à conserver! Achetez 12 sacs de nourriture et recevez le 13e gratuitement. C’est simple, efficace et surtout, automatique.

Magazine Animo V03 - Juin 2017  
Magazine Animo V03 - Juin 2017  
Advertisement