Issuu on Google+

Randonnai

Trimestriel Mars 2012

Saint-Mauriceles-Charencey Chennebrun

n°66

Tourouvre Longny au-Perche

Neuilly sur-Eure

-

Rendez à César ce qui est à César our la France, 2012 sera une année importante. Les élections présidentielle et législatives se profilent. Certains pensent déjà qu’on en parle trop ou pas assez, d’autres aimeraient que l’on aborde enfin le fond des choses. À cette occasion, l’équipe de rédaction a voulu aborder quelques aspects de “l’Église dans la cité”. Rassurez-vous, ce n’est pas de la politique politicienne que nous voulons faire. Nous avons entendu les remarques constructives que vous, lecteurs, vous avez bien voulu nous faire parvenir. Aussi ce numéro se veut-il plus simple dans sa lecture, non sans donner à réfléchir. Nous avons aussi recentré les articles sur des lieux ou des personnes proches de vous. À ce sujet, vous pouvez lire,

P

entre autres, les interventions de trois maires de la paroisse lors de la visite pastorale de notre évêque, Mgr Jacques Habert.

La chose publique L’Église a mis du temps pour comprendre la phrase de Jésus : “Rendez à César ce qui est à César, et à Dieu ce qui est à Dieu” (Matthieu 22, 21). Aujourd’hui, elle le comprend en donnant au temporel, à la res publica, la chose publique, une juste autonomie vis-à-vis du spirituel. L’Église n’a pas à gérer la vie de la cité et… inversement ! C’est donc à la politique et aux politiques de bâtir ce monde pour que l’homme puisse y vivre dignement et en paix. Cependant, le temporel ne doit pas oublier qu’il tire son autonomie du spirituel. Aujourd’hui, se couper de ses racines chrétiennes, c’est nier notre histoire et risquer, comme au temps du nazisme ou du communisme (régimes politiques antireligieux), de voir l’homme redevenir un loup pour l’homme.

La religion chrétienne propose un message de paix, de fraternité, de justice et d’amour. Elle rappelle à tous les responsables de la cité l’exigence d’être au service de la vie et de la dignité humaine. Elle porte tout cela dans sa prière quotidienne. Bonne lecture à tous. Qu’il me soit permis alors, même si c’est un peu tard, de vous souhaiter une bonne et heureuse année à tous, avec les mots du livre biblique des Nombres (Nb 6, 24-26) : “Que le Seigneur te bénisse et te garde ! Que le Seigneur fasse briller sur toi son visage, qu’il se penche vers toi ! Que le Seigneur tourne vers toi son visage, qu’il t’apporte la paix !” La mairie et l’église.

P. Édouard Leger

Édito

Au service de la vie

D.R.

6117

Journal d’information de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche Diocèse de Séez


[[[ Sommaire ]]]

Paroisse Sainte-Annedu-Perche • Longny, Bizou, Le Mage, L’Hôme-Chamondot, Malétable, Marchainville, Monceaux, Moulicent, Saint-Victor-de-Réno • Neuilly-sur-Eure, La Lande-sur-Eure, Les Menus, Le Pas-Saint-L’Homer • Randonnai, Bresolettes, Irai • Saint-Maurice-lès-Charencey/ Chennebrun, Armentières, Beaulieu, Gournay-le-Guérin, La Poterie-au-Perche, Moussonvilliers, Normandel, Saint-Christophe-sur-Avre • Tourouvre, Autheuil, Bivilliers, Bubertré, Lignerolles, Prépotin, La Ventrouze

Vie paroissiale 3 > Brèves 4 > Nouvelles lettres de mission

Dossier 5 6 7 8 9

> L’Église dans la cité > Les Élus et l’Église > Le statut de l’église > Le chanoine Kir > L’Église donne-t-elle des consignes de vote

Orne actualités

Ce journal est le vôtre N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, idées de reportages, en écrivant au presbytère de Tourouvre ou en nous envoyant un courriel à cheminsdesainteanne@gmail.com

Vie de l’Église 10 11 12 13 14 15 16

> Visite pastorale > Conte : La communion de la grive > J’ai lu et j’ai vu pour vous

Pour que ce journal vive, nous avons besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez adresser vos dons au journal à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne”

> La table de Jean-Claude > Livre de vie > Dimanches et célébrations > Art et patrimoine : Les crèches de notre paroisse

[[[ Comité de rédaction ]]] > P. Édouard Leger > Jean-Claude Chevalier,Neuilly-sur-Eure, > Yves et Nicole Delplanque, Randonnai, > Robert Duyck, Gournay-le-Guérin, > Emmanuelle Esnol de France, Randonnai, > Marcel Fonte, Tourouvre, > Béatrice Jacquand, Tourouvre, > Pierre Rives, Prépotin > Ombeline Simonin, Longny, Nous remercions pour leur témoignage ou leur participation : > Bernard Colin, maire de Prépotin > Etienne Lebrun > Gilles de Pontbriand, maire de Saint-Denis-sur-Huisne > Éric Quenardel, maire de Beaulieu

Adresse où nous écrire : Presbytère de Tourouvre 6 place du Canada, 61 190 Tourouvre téléphone : 02 33 25 73 21, site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com courriel : ste-anne.tourouvre@sfr.fr

Les

brèves des

Pèlerinages diocésains • Du 19 au 28 mars : Sicile et Rome, sur les traces de saint Paul (accompagnateur : P. Denis Mary). • Samedi 28 avril : Marche en pays d’Auge. • Mercredi 16 mai : Pontmain, avec Mgr Jacques Habert. • Du 18 au 23 juin : Issoudun, Albi, Conques, St-Cirq-Lapopie, Rocamadour. • Du 2 et 3 juillet : Amiens (la cathédrale). • Du 18 au 23 août : Lourdes (Pèlerinage diocésain en train) pour valides, membres de l’hospitalité et invalides avec Mgr Jacques Habert. • Mardi 25 septembre : Lisieux (Pèlerinage pour les vocations). • Lundi 15 octobre : Alençon, sur les traces des parents Martin. Renseignements auprès de la direction diocésaine des pèlerinages au diocèse de Séez (02 33 81 15 06). Courriel : pelerinage@diocesedeseez.org Site internet : www.diocedeseez.org Permanence du secrétariat : lundi, mardi matin et jeudi matin. Correspondante pour la paroisse Sainte-Anne-du-Perche : Mme Monique Lambert (02 33 25 70 20).

Denier de l’Église

Publication de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche RESPONSABLE DE LA RÉDACTION : Béatrice Cren ÉDITEUR : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257, 35 772 Vern-sur-Seiche, Tél. 02 99 77 36 36 bse-ouest@bayard-service.com www.bayard-service.com DIRECTEUR DE PUBLICATION : Didier Robiliard SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic. IMPRIMEUR : Du Loch (Auray - 56) Dépôt légal à parution

Vous recevez, inséré dans votre journal, un appel des six évêques de la province de Normandie. Votre don aidera le diocèse de Séez pour le traitement des prêtres et l’ensemble de la pastorale. Combien donner ? L’équivalent d’une ou de deux journées de travail, ou de 1 % à 2 % de votre revenu annuel, ou selon vos possibilités. À titre indicatif, la contribution moyenne, en France, est de 135 euros. Mais toute participation, si modeste soit-elle, est précieuse. Grand merci pour votre générosité : elle est indispensable.

P. Édouard Leger

GARAGE Joël BELLANGER 26. rue Mondrel

61190 TOUROUVRE ✆ 02 33 25 73 12 - Fax 02 33 25 31 95

DE LONGNY-AU-PERCHE ✆ 02 33 83 57 20 Lundi - Mercredi - Vendredi de 13h30 à 17h Mercredi sur rendez-vous de 9h à 12h S’engage au quotidien auprès des familles, des enfants, des personnes âgées, handicapées ou malades.

Décoration sur porcelaine et faïence Sylvie THIMOLÉON GUILLOT Ouvert : vendredi et samedi de 11h à 18h sur rendez-vous les autres jours

Les Epasses - 61290 MOULICENT Tél. 02 33 25 53 90 - sylvieguillot1@orange.fr http://www.porcelaines-eglantines.com

2

Vous pouvez passer vos commandes du mardi au jeudi


Ronde des chapelets au mois de mai

Départ du P. Charles Lenoir Lors de sa visite pastorale, Mgr Jacques Habert a annoncé le départ, fin juin prochain, du P. Charles, qui quittera la paroisse pour devenir le “père” du foyer de charité de Tarentaise, retrouvant ainsi ses montagnes natales. Le P. Charles était au service de la paroisse depuis de nombreuses années pour célébrer les messes du week-end et beaucoup d’enfants ont été baptisés par lui. Je ne sais, à l’heure actuelle, s’il sera remplacé. Si son départ nous attriste, il faut se réjouir avec lui de ce nouvel appel de l’Église et prier pour lui à la réussite de sa future mission. Nous l’interrogerons dans le prochain numéro. Retenez déjà la date : nous lui dirons “merci et au revoir” à la messe unique du dimanche 24 juin à 11h à Longny.

L’équipe pastorale renouvelle la ronde des chapelets chaque jour du mois de mai. Un chapelet par jour durant le mois de Marie : c’est l’occasion de prier dans les 31 églises de la paroisse. Si vous avez l’habitude de prier le chapelet et si vous désirez un jour précis, contactez le presbytère de Tourouvre (02 33 25 73 21). “Affaire à suivre” dans les feuilles de Sainte-Anne-Dimanche.

Carême et Pâques Chemins de croix et rencontres : à voir en fin de journal.

“Errare humanum est”

Lors de la mise en page du n° 65 des Chemins de Sainte-Anne, les photos de l’article de Jean-Claude Chevalier, “Saint Laurent de Rome veille sur les menus”, en page 3, n’ont pas été jointes au dit article.

Les voici donc, mais sans le texte, malheureusement, par manque de place. Toutes nos excuses à Jean-Claude.

PHOTOS D.R.

Vie paroissiale

ADDENDUM

HOTEL DE FRANCE BAR RESTAURANT

Annie et Denis Gérard Ouvert du mardi au dimanche midi Menu et carte

61190 TOUROUVRE

Tél. 02 33 25 75 55 - Fax 02 33 25 69 43 Du mardi au vendredi : menu à 12 € uniquement le midi

Bernard SOULIER

Menuiserie - Ebénisterie - Ouvrage de style ou classique

Bois et Fleur de Lys

Maitre Artisan

Portes, fenêtres, boiseries, escaliers, cuisines, meubles…

Atelier : Z.A. de Sainte-Anne - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 73 70 29 - Fax 02 33 83 61 43 3


Nouvelles lettres de mission pour notre paroisse ! Lors de sa visite pastorale, Mgr Jacques Habert a remis des lettres de mission au cours des vêpres à la chapelle Notre-Dame de Pitié de Longny. ar ce geste, un laïc reçoit directement de l’évêque une mission ecclésiale, au service de la communauté chrétienne. Cette lettre rappelle que c’est un service bénévole, pour un temps donné, sous la responsabilité du curé de la paroisse. Chaque membre de l’équipe pastorale en a reçu une. Avec le curé, tous préparent, coordonnent l’animation pastorale de la paroisse et y participent. Après les avoir appelés un par un, Mgr Jacques Habert a aussi renouvelé à Béatrice Leys (notre photo), Claude Lépy et Sylvain Delobel sa confiance dans la conduite des obsèques, pour une durée de trois ans. Ils célèbrent les funérailles lorsque le prêtre ne peut être présent. Le manque de prêtres a rendu nécessaire cette évolution. Une solide formation de deux ans donnée par le diocèse – au cours de laquelle on insiste sur l’accueil des familles dans toute leur diversité spirituelle, sociale, et de sensibilité par rapport à l’Église – leur donne les moyens de préparer la liturgie et d’assurer la direction pratique de la cérémonie, après avoir rencontré, avec un autre membre de l’équipe d’accompagnement des familles en deuil, les proches du défunt. Ils assurent bénévolement ce service de la charité dans la paroisse : qu’ils en soient vivement remerciés !

Vie paroissiale

P

Premières impressions Étienne Lebrun la recevait pour un an “ad experimentum”. Deux jours après, il célébrait pour la première fois, dans l’église de la Lande-sur-Eure, pour une famille qu’il connaissait bien. Nous avons recueilli ses impressions : “Cela ne me faisait pas peur de prendre la parole en public ni d’être au premier plan de la cérémonie, vu que j’ai l’habitude de préparer les messes et de diriger les chants lors des célébrations dominicales à Neuilly-sur-Eure. Cependant, ce jour-là, je n’ai pas lâché le livre du rituel.” Il poursuit, “Il n’y a pas eu de problème dans l’accueil d’un célébrant-laïc qui a été bien introduit depuis des années dans notre paroisse et justifié au cas par cas par notre curé auprès de chaque famille ; ma présence était acceptée.” Le moment le plus important de cette célébration, à la fois pour le célébrant-laïc et pour l’assistance, est à ses yeux l’homélie (commentaire de la Parole de Dieu après la lecture de l’évangile) : “elle doit être courte, simple dans les termes employés, afin de remplir le but de toute célébration d’obsèques qui est celui de

MR ETIENNE JF La Villeneuve 27580 GOURNAY LE GUERIN Tél /Fax : 02 32 37 35 07 Portable : 06 24 10 49 84

TERRASSEMENT ASSAINISSEMENT

Travaux d’ensilage, pressage et battage

Sarl Philippe

Tél. 02 33 25 63 30 Le Breuil 61 190 Beaulieu

4

E. 06 62 90 27 65 C. 06 62 96 47 01 Le soir : 02 32 58 19 75

la consolation, de l’apaisement et de tendre à rassurer et parvenir à une certaine sérénité”.

Réveiller la foi “La mission d’évangélisation au cours de la célébration me paraît essentielle, afin de faire connaître cette étonnante richesse qu’est la Parole de Dieu, sa puissance fabuleuse ; je voudrais susciter l’intérêt d’au moins une personne de l’assemblée pour cette parole afin qu’il se produise auprès de l’assemblée un “réveil” de la foi, une conscience de l’amour infini de Dieu.” En se mettant à la portée de l’assemblée présente, Étienne veut faire découvrir l’amour de Dieu envers les personnes entourant le défunt, quelles que soient leurs angoisses, leurs remords, ou simplement leur peine. Il veut aussi faire découvrir l’amour de Dieu envers le défunt lui-même dont le passage sur terre a donné du fruit qui perdure après son décès. Dans le mouvement infini d’amour de Dieu, son corps est promis à une éternité au-delà de la décomposition apparente, mystère dépassant notre intelligence humaine et terrestre. Le deuil produit auprès des proches un manque, une blessure, une cassure dans les certitudes ; “cette fissure peut laisser passer la lumière de Dieu, son amour ; c’est ce que je souhaite et rappellerai tout au long de ma mission”, conclut Étienne Lebrun. Qu’il en soit remercié ! 

Propos recueillis par Emmanuelle Esnol de France

Restauration, réhabilitation du bâti ancien

Entreprise OFE Olivier Fraudeau Entreprise www.bati-ancien-perche.com

61290 LE MAGE - ✆ 06 35 97 99 68 - Email : entreprise.ofe@bati-ancien-perche.com

MENUI

SERIE CIMETIERE JEROME

BOIS - ALU - PVC

ESCALIERS - PORTES - FENÊTRES - PARQUETS - ISOLATION CUISINE SUR MESURE - MENUISERIE GÉNÉRALE

Les Forges - 61290 L’HÔME CHAMONDOT Tél. 02 33 25 30 46 ou 06 63 60 78 24 - cimetiere.jerome@orange.fr


Il y a 50 ans, par la volonté du pape Jean XXIII, se réunissait le concile Vatican II. L’Église s’ouvrait au renouveau du monde qui l’entourait et le monde accueillait cet “aggiornamiento” de l’Église : mise à jour et mise au jour de sa foi et de son espérance. En cette année d’élections, le comité de rédaction de votre journal a voulu s’intéresser aux liens de l’Église et de la cité.

D

ans son décret sur l’apostolat des laïcs (Apostolicam Actuositatem) du 18 novembre 1965, le Concile nous donne ce texte lumineux pour introduire notre dossier. Il invite les chrétiens à prendre leur place dans le monde pour travailler au bien commun et y préparer la route à l’Évangile. “Immense est le champ d’apostolat, sur le plan national et international, où les laïcs surtout sont les intendants de la sagesse chrétienne. Dans le dévouement envers la nation, dans le fidèle accomplissement de leurs devoirs civiques, les catholiques se sentiront tenus de promouvoir le vrai bien commun ; c’est ainsi qu’ils pourront amener le pouvoir civil à tenir compte de leur

NORMANDIE

opinion afin qu’il s’exerce dans la justice et que les lois soient conformes aux exigences morales et au bien commun. Que les catholiques compétents en matière politique, affermis comme il convient dans la foi et la doctrine chrétienne, ne refusent pas la gestion des affaires publiques, car ils peuvent, par une bonne administration, travailler au bien commun et en même temps préparer la route à l’Évangile. Les catholiques s’attacheront à collaborer avec tous les hommes de bonne volonté pour promouvoir tout ce qui est vrai, juste, saint, digne d’être aimé (cf. Ph 4, 8). Ils entreront en dialogue avec eux, allant à eux avec intelligence Les et délicatesse, et rechercheront catholiques comment améliorer les institutions sociales et publiques se sentiront selon l’esprit de l’Évangile. tenus Parmi les signes de notre de promouvoir temps, il faut noter particule vrai bien lièrement ce sens toujours croissant et inéluctable de la commun. solidarité de tous les peuples, que l’apostolat des laïcs doit développer et transformer en un désir sincère et effectif de fraternité. Enfin, les laïcs doivent prendre conscience de l’existence du secteur international, des questions et des solutions doctrinales ou pratiques qui s’y font jour, en particulier en ce qui concerne les peuples qui font effort vers le progrès.” Concile Vatican II, décret Apostolicam Actuositatem n° 14  http://www.vatican.va/archive/hist_ councils/ii_vatican_council/documents/ vat-ii_decree_19651118_apostolicamactuositatem_fr.html

CIRIC

Dossier : l’Église dans la cité

L’Église dans la cité

Vivre la région et partager ses grands moments

11 octobre 1962: Messe d’ouverture du concile de Vatican II par Jean XXIII. Ce concile a rassemblé 2600 évêques catholiques du monde entier. Rome, Vatican.

La radio dans l’âme

CC Impressions Courriel perecharleslenoir@orange.fr

Tél./fax : 02 33 25 14 96 P. Charles Lenoir - 1 rue de l’Église - 61290 LONGNY AU PERCHE

Imprimerie typo offset

rue de la Roberdière - 61190 ST MAURICE LES CHARENCEY Tél. 02 33 83 34 48 - E-mail : chopinclaude@orange.fr

Carte de commerce Prospectus - Affiches Faire-part Naissance, Mariage Bulletin Panneaux publicitaires

5


Dossier : l’Église

dans la cité

Les élus et l’Église À la demande de notre curé, l’abbé Leger, et à l’occasion de la visite pastorale de notre évêque Mgr Habert, trois maires ont été amenés à présenter à l’évêque, les soucis, les joies, les problèmes et les satisfactions qu’ils rencontrent dans leur fonction, au cours d’une réunion à laquelle étaient invités les élus de la paroisse.

problèmes se fait rare (égoïsme galopant). Le maire est de plus en plus confronté à des problèmes sociaux souvent insurmontables et qui ne peuvent trouver une solution par de simples aides financières. Il doit souvent faire office de “mère Thérésa” pour apaiser, chez les plus démunis, angoisses et découragement.

Éric Quenardel, maire de Beaulieu

Gilles de Pontbriand, maire de Saint-Denis-sur-Huisne

Enfin Éric Quenardel, maire de Beaulieu, a abordé un aspect plus politique des problèmes rencontrés dans le village rural où Le maire de Saint-Denis-sur-Huisne a d’abord la communauté soudée auprésenté à Mgr Habert les problèmes et les questour de l’activité agricole, il y tions posés par une église peu ou pas utilisée. a 40 ans, est en pleine moÊtre attentif à Doit-on l’entretenir ? Doit-on l’ouvrir régulièredification sociale. Il a plaidé ment, au risque de subir des vols ? Doit-on y pour le maintien des petites l’homme, à son proposer des activités culturelles au risque de structures, notamment les bien-être, à son voir se produire des représentations un peu, communes car c’est par là intégration dans voire très éloignées du caractère sacré du lieu ? et là seulement qu’une vraie la société est Monseigneur a répondu très clairement en rapdémocratie est encore vécue pelant que l’entretien, l’ouverture et l’utilisation à visage humain. Les grosses le rôle essentiel de l’église du village doivent toujours se faire structures intercommunales du maire… en relation étroite avec le curé affectataire et risquant, à terme, de déscomme de avec son accord ; il ne serait alors pas possible humaniser la vie rurale en l’Église. à la seule association locale de protection du “fonctionnarisant” les élus, patrimoine d’en décider l’entretien et l’utilisation. ce que ne souhaitent pas les Quant à son ouverture chaque jour, elle est forpopulations. tement souhaitée : l’église n’est pas un simple Être attentif à l’homme, à son garde-meuble mais un lieu de prière sur lequel il est dramatique bien-être, à son intégration dans la société de “se casser le nez” en raison d’une porte fermée ! est le rôle essentiel du maire… comme de l’Église. L’homme, même combat pour l’Église et la Bernard Colin, maire de Prépotin mairie.  Bernard Colin, maire de Prépotin, a ensuite pris la parole pour parler du rôle social du maire rural, rappelant avec force les Propos recueillis nombreux problèmes rencontrés par nos populations rurales, par Marcel Fonte et Robert Duyck bien souvent éloignées de nombreux services publics. Il constate aussi une assez grande misère sociale qui entraîne un isolement de certaines familles dans un monde où l’attention du voisin à vos

S.A.R.L. Daniel PLESSIS

Tous procédés d’impression Tél. 02 33 85 26 70

QUALITÉ PRIX DÉLAIS

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! PLOMBERIE • CHAUFFAGE • SANITAIRE Entretien - Ramonage Jean-Noël HUANT 10 ans d’expérience Bouvet - 61300 CRULAI

6

Tél. 02 33 34 41 49

MAÇONNERIE - COUVERTURE - ISOLATION TRAITEMENT DE CHARPENTES

Le Bas-de-Ste-Anne - 61190 TOUROUVRE - Tél. 02 33 25 75 48

BEDOUET CARRELAGE

Vente et Pose de Carrelage

Salle d’exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 18h et le samedi de 9h à 12h 6, La Ruauderie - 61190 MOUSSONVILLIERS

02 33 73 89 15 - 06 19 84 49 94 www.bedouet-carrelage-61.fr - mathieubedouet@yahoo.fr


À qui appartient l’église de mon village ? Qui paye les prêtres ? Peut-on faire des manifestations culturelles dans les églises ? Peut-on être baptisé ou se marier dans son jardin, hors de l’église ? Voilà quelques questions qui reviennent régulièrement. Elles sont importantes.

epuis la loi française de 1905, il y a dans notre pays (sauf en “Alsace-Lorraine”) une séparation des Églises et de l’État. L’État français a “accaparé” les biens de l’Église en faisant alors un inventaire de tout ce qu’il prenait pour sien. Depuis lors, les communes sont propriétaires des églises et des presbytères, et l’État, propriétaire des cathédrales. Les églises et les presbytères construits après 1905 appartiennent à l’Église. La République française ne reconnaît ni ne subventionne aucun culte. C’est pourquoi le prêtre paye un loyer à la commune pour son logement. C’est aussi pourquoi le prêtre est payé par le denier de l’Église, c’est-à-dire par les dons des fidèles qui subventionnent leur Église. Chaque année, chaque chrétien est invité à participer à cette collecte : soyez vivement remercié de votre aide !

ce bâtiment. C’est pour cela que le ministre de l’Intérieur fixe, chaque année, le montant du “gardiennage” donné par les communes au curé, résidant ou non dans la commune.

D

Lieu cultuel et culturel L’église du village, lieu cultuel, est aussi un lieu culturel par ses tableaux, ses statues, ses vitraux, son architecture ou son mobilier liturgique (s’il en reste). Nos églises du Perche sont souvent ainsi richement dotées. Je me réjouis de ce patrimoine qui appartient à tous. Je me réjouis aussi de l’abondance d’associations patrimoniales qui veillent à la bonne santé de l’édifice. Ces associations, dans lesquelles le prêtre affectataire est membre de droit, regroupent bien au-delà des seuls chrétiens pratiquants, pour se composer de nombreux chrétiens non pratiquants ou de non-chrétiens, tout simplement attachés à leur patrimoine local. Qu’ils soient remerciés ! Pour cela, régulièrement, les associations organisent des manifestations culturelles dans l’église : expositions, concerts, etc. Elles doivent demander l’autorisation auprès du curé de la paroisse qui vérifie que ce qui est proposé ne nuit pas à l’affectation première du lieu, ou n’est pas en contradiction avec l’exercice du culte catholique. Un petit mot sur les baptêmes et les mariages. Nous ne sommes pas en

“L’affectaire” La loi de 1905 séparant l’Église et l’État reconnaît ce que l’on appelle “l’affectataire”, qui est l’ecclésiastique nommé par l’évêque en qualité de desservant d’une église. C’est le plus souvent le curé d’une paroisse qui peut desservir, dans le monde rural du moment, parfois 15 ou 16 “clochers” ou plus (33 pour la paroisse Sainte-Anne). L’État reconnaît que l’Église est affectée au culte, faite pour cela, et confie au curé l’usage de

Boulangerie - Pâtisserie

67 Tél. 02 32 33 03

M. ALLANO Joël

Place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

Bar Hotel Restaurant

La Croix Blanche

& Franck Myriamspa Ja rt

✆ 02 32 38 56 41 - Fax 02 32 38 08 95 9 place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

D.R.

Paroisse Sainte-Anne du Perche

L’église, M. ou Mme le maire, la mairie, M. le curé…

Amérique ! (Cf. les feuilletons télévisés). Le baptême et le mariage sont des sacrements célébrés publiquement. Tout le monde peut entrer dans l’église et les portes restent ouvertes pour assurer la validité de la célébration (comme à la mairie pour un mariage civil). C’est donc dans une église que sont célébrés ces sacrements. Ils ne peuvent être célébrés dans des lieux privés (jardins, etc.).

Vive gratitude Permettez-moi, pour conclure cet article, d’exprimer ma plus vive gratitude à tous les maires et membres des conseils municipaux pour l’attention qu’ils portent à leur église. C’est souvent le poste financier le plus important quand il faut réparer la toiture ou consolider l’édifice. Dans les plus petites communes, la messe n’est célébrée qu’une fois par an. C’est pourquoi j’encourage avec force toute autre célébration : chemin de croix, chapelet, crèches, ouverture de l’église à la prière, etc. Beaucoup savent qui a la clef de l’église dans sa commune. N’attendez pas Monsieur le curé pour y aller. Faites de votre église une maison de prière. Merci à tous, quelles que soient votre responsabilité ou les raisons qui vous poussent à ouvrir la porte. Vous permettez à l’église de respirer et de vivre ! 

Salon Clotilde

P. Édouard Leger

Coiffure mixte 13 rue du 13 août 1944 61190 TOUROUVRE

✆ 02 33 25 71 21

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! 7


Félix Kir, le truculent chanoine…

Dossier : l’Église

dans la cité

I

ssu d’une famille d’origine alsacienne installée en Son “ami Nikita”… Bourgogne à la suite de la guerre de 1870, Félix Kir est né en 1876 à Alise-Sainte-Reine, en Côte-d’Or. Il Amateur de bons vins, il faisait servir à la est ordonné prêtre en 1901 puis ,tour à tour, vicaire mairie, à ses invités, une boisson composée à Auxonne, curé à Bèze et à Nolay. Il est nommé, par de vin blanc aligoté et de crème de cassis. l’évêque de Dijon, directeur des œuvres et groupeCe breuvage allait conquérir la France et le ments d’hommes et de presse, et en 1931, chanoine honoraire. monde entier sous le nom de Kir. La Seconde guerre mondiale va lui permettre d’exercer des En 1960, à la suite d’une rencontre avec responsabilités publiques. En 1940, alors qu’il est membre Nikita Khrouchtchev, à Moscou, les cafés de de la délégation municipale de Dijon, il fait évader 5 000 priDijon créent le “Double K”. Ultérieurement, sonniers du camp de Longvic. lors d’une visite officielle du preArrêté par les Allemands, il est démis de ses foncmier secrétaire du parti commutions. En 1944, victime d’un attentat perpétré par niste de l’URSS, alors que le chaPersonnage des “collaborateurs”, il est blessé de plusieurs haut en couleur, noine avait manifesté l’intention balles. Il réussit néanmoins à échapper aux rede rencontrer son “ami Nikita”, il aux reparties cherches de la Gestapo en quittant Dijon, où il se fit vertement rappeler à l’ordre mordantes, reviendra le jour de la libération de la ville. par les plus hautes autorités es le chanoine Kir religieuses catholiques et enjoindre de renontravailla de son Le chanoine élu maire cer à son projet. Cettee vivant à créer mésaventure devait sa propre En 1945, il est élu maire de Dijon et il le resnéanmoins lui servir tera jusqu’à sa mort en 1968. Devenu d’abord à être réélu aux éleclégende. conseiller général de la Côte-d’ Or, il est élu tions législatives suidéputé à l’Assemblée nationale où il siège sur vantes. En effet, alors le banc du CNI (Centre national des indépendants). qu’il était membre d’un parti anTrès impliqué dans le développement socio-culturel de sa cré très à droite (Centre national ville, il est à l’origine de réalisations importantes telles que des indépendants et paysans), le lac “Kir”, un plan d’eau artificiel destiné à agrémenter la il bénéficia, au second tour, du vie des Dijonnais et à réguler les crues de l’Ouche. Sous ses désistement en sa faveur du mandats respectifs, un vaste campus universitaire est créé candidat communiste, en téà l’initiative du recteur Bouchard et de nombreux quartiers moignage de son amitié pour sont urbanisés, notamment celui de la Fontaine d’Ouche. Nikita Khrouchtchev. Personnage haut en couleur, aux reparties mordantes, Devenu doyen de l’Assemblée le chanoine Kir travailla de son vivant à créer sa propre nationale, il y siégea jusqu’en légende. 1967, provoquant, dans l’hémicycle, l’hilaDernier prêtre à porter la soutane en séance, il fit un jour à rité mais aussi la vindicte de ses confrères la tribune cette remarque à un parlementaire qui le taxait de parlementaires pour la drôlerie et l’acerbité versatilité : “Mes chers confrères, on m’accuse de retourner de ses remarques.  ma veste et pourtant, voyez, elle est noire des deux côtés.”

Pierre Rives

Centre de Tourisme Equestre Les Chevauchées du Genetay 27820 St. Christophe sur Avre Graziella 06 64 39 57 06 - www.genetay.fr Promenades - Rando - T.R.E.C. - Pension box Stage enfants : Journée et 1/2 journée

SARL

SIMON-DROUET

MAÇONNERIE - COUVERTURE CARRELAGE - ISOLATION RESTAURATION 61290 L’HÔME CHAMONDOT - ✆ 02 33 25 67 38

SOS Soudure Tig

TOUS TRAVAUX - AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Dominique NOUAUX

CHARPENTE - COUVERTURE - ZINGUERIE - NEUF ET RESTAURATION

Zone Artisanale des Graviers - 61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEYY Tél. 02 33 83 92 64 (répondeur) - Fax 02 33 83 92 66

61190 LA VENTROUZE - Tél. 02 33 25 05 29 - 02 33 34 41 86 - Fax 02 33 83 30 16 (le soir après 19 h)

8

Ernest TIREL

Mécan o Soudu Tous M re étaux


L’Église donne-t-elle des consignes de vote ?

L’histoire du kir, côté gastronomie

Jean-Claude Chevalier

Église, en tant qu’institution, (notre photo) ont proposé un texte : n’est pas un parti politique. En “Élections : un vote pour quelle société ?” France, par exemple, il n’y a (3 octobre 2011) où ils donnent des “élépas de parti politique chrétien. ments de discernement”, pour “servir de Cependant, l’Église ne vit pas hors du guide et de mesure aux projets qu’une monde. Elle a le désir de bâtir un monde société doit se donner”. En voici les titres : toujours plus juste où la digniVie naissante – Famille – té humaine est mise en valeur Éducation - Jeunesse - Banet protégée. Elle interroge les lieues et cités – Environneresponsables politiques pour ment - Économie et justice Si elle ne que les décisions qu’ils pren- Coopération internationale donne pas nent soient au service de la et immigration – Handicap de consigne paix, du bien commun et du - Fin de Vie - Patrimoine et de vote, respect des droits de l’Homme. culture - Europe - Laïcité et Accomplissant leur devoir vie en société. l’Église aide de citoyens, les prêtres, les Allez voir le texte sur le site à éclairer les religieux et les religieuses de la Conférence des évêques consciences. votent. Ils n’obéissent pas à de France : www.eglise.cathodes directives imposées par la lique.fr rubrique “église et sohiérarchie. C’est en son âme ciété” puis “politique”. et conscience que chacun vote : l’Église http://www.eglise.catholique.fr/actualitesne donne aucune consigne de vote. et-evenements/actualites/quelle-societevoulons-nous--13448.html En France, comme le dit un récent nuÀ vous maintenant d’en juger pour voter méro de la revue Pèlerin (n° 6738 du en toute liberté.  19 janvier 2012), le vote des chrétiens s’exprime sur tout le champ politique : P. Édouard Leger 3% votent très à gauche L’assemblée plénière des évêques de France 21 % votent à gauche réunie à Lourdes en novembre 2011. 14 % votent au centre 28 % votent à droite 4 % votent très à droite 25 % sont sans préférence 5 % sont sans opinion. La Congrégation pour la Doctrine de la Foi à Rome (2002) insiste sur “la légitime liberté qu’ont les citoyens catholiques de choisir l’option politique qui selon leur propre critère correspond le mieux aux exigences du bien commun”. Si elle ne donne pas de consigne de vote, l’Église aide à éclairer les consciences. Dernièrement les évêques de France

L’

VINCENT/SANCTUAIRE LOURDES/CIRIC

Dès le XIXe siècle on prend l’habitude d’ajouter au vermouth de la crème de cassis, ainsi qu’au petit blanc de comptoir un peu acide, pour en améliorer le goût. Au début des années cinquante, le chanoine Kir, député-maire de Dijon prit l’habitude d’offrir à ses collègues députés le fameux blanc-cassis, qu’on appela plus tard kir mais qui doit être exclusivement composé de Bourgogne aligoté et de crème de cassis de Dijon. Le 20 novembre 1951, un courrier du chanoine Kir, à en-tête de l’Assemblée nattionale, donne en exclusivité à la maison Lejay-Lagoute le ddroit d’utiliser son nom pour uune réclame de cassis dans la forme qui lui plaît, et notamfo ment pour désigner un vin blanc m ccassis. Forte de cet accord, la maison dépose la marque Kir m een 1952. Depuis octobre 1992 ccette société est, par arrêt dde la Cour de cassation, proppriétaire de la marque Kir AAujourd’hui cette appellation eest bien galvaudée car on ttrouve des kirs au champagne oou kir royal, avec du vin rouge oou kir cardinal, et enfin notre ccélèbre kir normand ou breton avec du cidre ou du poiré. Le tout à boire avec délectation mais aussi modération.

TERRASSEMENT Assainissement - Drainage

Serge PLESSIS AMÉNAGEMENT DE TERRAINS....

CLÔTURES

La Rangée - 61290 NEUILLY/EURE • Tél 02.33.73.94.55

LEGAY Paysage

LEGAY CRÉATION ET ENTRETIEN Clôtures - Terrassement Vente de Végétaux - Elagage STE ANNE

Sylvie MAILLARD Professeur de Musique

61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEY

Tél. 02 33 25 14 60

SOLFÈGE - ÉVEIL SYNTHÉ -ACCORDÉON

CHAUSSURES VÊTEMENTS GRANDE LARGEUR GRANDES TAILLES

Possibilité de mettre des semelles médicales

Maroquinerie

Tél. 02 33 25 68 17

DESVAUX-CHEUTIN

Fax : 02 33 25 64 19

23, rue de l’Eglise - 61290 LONGNY AU PERCHE Tél. 02 33 73 65 13 - desvaux.cheutin@orange.fr

- TO U RO U V R E

9


L’évêque de Séez présent dans notre paroisse Mgr Jacques Habert, ordonné à Sées le 9 janvier 2011, a entamé une visite pastorale de son diocèse. Il était présent dans notre paroisse en novembre dernier.

été conviée à un apéritif-buffet à la salle des fêtes de Mortagne.

Sacrement de confirmation En ce qui concerne notre paroisse, le père Édouard Leger avait invité Mgr Habert à une messe unique le dimanche matin en l’église de Longny-au-Perche. Profitant de la présence de l’évêque, quinze personnes (enfants, adultes jeunes et plus âgés) ont reçu le sacrement de confirmation. Cette cérémonie a été suivie d’un repas partagé à L’Hôme-Chamondot, puis, toujours en présence de notre évêque, des vêpres en la chapelle Notre-Dame-de-Pitié à Longny-au-Perche.

était l’occasion, pour lui, de connaître les acteurs pastoraux de notre paroisse et de celle toute proche de Sainte-Céronne-lès-Mortagne avec laquelle nous serons de plus en plus en lien, compte tenu du manque de prêtres et de la diminution des laïcs en responsabilité. Réunir les “forces vives” permet de s’enrichir des expériences réciproques, de gagner du temps et de s’entraider mutuellement en toute charité. La visite a débuté le mardi 22 novembre avec l’homélie de Mgr Habert au cours des vêpres célébrées dans la soirée en l’église Notre-Dame de Mortagne. Le lendemain matin, les enfants du catéchisme ont rencontré notre évêque au Foyer de l’abbé Brionne. Puis, dans l’après-midi, les membres des deux équipes pastorales se sont rassemblés à l’occasion d’une messe à Tourouvre. Enfin, une rencontre était organisée avec les élus des deux paroisses à la mairie de Longny-au-Perche.

Pour toutes les personnes qui ont pu ainsi avoir la chance de rencontrer notre évêque, ce fut une expérience d’une extrême richesse. Homme d’une grande profondeur d’écoute et homme de prière, Mgr Habert nous donne l’image d’un pasteur allant vers la simplicité et ... l’essentiel. 

Rencontre avec les accompagnants Emmanuelle Esnol de France À Mortagne, le jeudi, Mgr Habert a visité l’aumônerie de l’hôpital, puis il a rencontré les accompagnateurs des personnes en situation de fragilité (Secours catholique, SPVA, etc.), ainsi que les enseignants et personnels de l’enseignement catholique. Cette journée s’est achevée par un temps de prière, suivi, dans la soirée, d’une rencontre avec les parents du primaire de l’enseignement catholique des deux paroisses. Les acteurs pastoraux de Sainte-Anne-du-Perche et de SainteCéronne se sont réunis, le vendredi, à la salle Jeanne-d’Arc de Mortagne-au-Perche, en la présence de Mgr Habert. Le samedi après-midi a été un moment de partage avec les enfants et les jeunes à Mortagne, suivi de la messe anticipée du samedi soir, qui a fait office de cérémonie de clôture pour la paroisse Sainte-Céronne-lès-Mortagne. L’assemblée a ensuite

Pour voir le reportage de toute la visite, connectez-vous sur le site : http://sainteanneduperche.com/

PHOTOS D.R.

Vie paroissiale

C’

Serge, Danielle BONHOMME et Fils - Pompes funèbres - Transports de corps - Marbrerie - Contrats obsèques - Déplacement à domicile - Chambre funéraire - Démarches administratives 76, rue Saint-Barthélemy - 61300 L’AIGLE Tél. 02 33 24 10 79 - Fax 02 33 24 72 15 10

DEVIS T GRATUI

E-mail : pf.bonhomme@wanadoo.fr Site Internet : www.pompesfunebres-bonhomme.com


0500

Mars 2012 Trimestriel

n°57

Orne

Diocèse de

Sées

L

Participation active… La démocratie, pour durer dans le temps, doit s’appuyer pour l’essentiel sur des idéaux de justice, de respect de la dignité de chacun, de tolérance, de paix. Elle ne

Nous avons à nous engager en vue d’assurer un vivre ensemble harmonieux. s’impose pas d’elle-même ; elle a besoin de notre participation active. Malgré nos tentations d’individualisme et nos peurs de ce qui nous est différent ou étranger, c’est d’abord au plus près, dans les familles, les associations, les entreprises, les quartiers, les communes que nous avons à nous engager en vue d’assurer un vivre ensemble harmonieux. C’est dans la mesure où nous saurons relever ce défi qu’émergeront, au milieu de nous, des personnes capables de porter des responsabilités plus larges. C’est aussi dans cette mesure que nous pourrons être pleinement citoyens, capables de reconnaître les projets sincères et de démasquer les promesses électorales sans lendemain.

Gérard Huet, maire de la Chapelle-au-Moine

D.R.

es échéances électorales de 2012, présidentielles, puis législatives, sont propices à la réflexion sur la place et le rôle de chaque citoyen dans la vie de la cité. Paradoxalement, le droit de vote pour les hommes, et plus récemment pour les femmes, si chèrement acquis, a perdu de son attrait, et l’abstention lors des scrutins ne cesse d’augmenter. Pourtant, notre régime politique, qui porte le beau nom de démocratie (étymologiquement : “pouvoir, autorité par le peuple”) ne peut exister que si chaque personne s’intéresse à la conduite des affaires publiques et exerce avec discernement son droit de voter.

CIRIC / CORINNE MERCIER

La démocratie, un défi permanent à relever

I


À propos CIRIC / ALAIN PINOGES

La longue marche de la démocratie

L

II

Jacques-Louis David : Le serment du Jeu de Paume, Le 20 juin 1789.

PHOTOS D.R.

Orne Actualités

e 20 juin 1789, le Tiers-État réuni à la salle du jeu de pour quatre ans au suffrage universel mascupaume, avec quelques curés et des nobles, prête le lin direct, disposent de pouvoirs renforcés. En serment de ne pas se séparer avant d’avoir écrit une juillet 1940, 569 parlementaires de diverses constitution. tendances votent les pleins pouvoirs à Pétain Précédée de la Déclaration des droits de l’homme et pour une nouvelle constitution jamais rédigée. du citoyen, la constitution de 1791 sépare les pouvoirs, mais Considéré comme une dictature aux aspects instaure un droit de vote “censitaire”, fondé sur le revenu. Le fascisants, le système de Vichy fait le choix régime est parlementaire ; le pouvoir a été transféré de la collaboration avec les nazis à la nation, mais il manque le suffrage universel, dès 1940. marque de la démocratie. 1946, la IVe République, régime En 1792, la Première République met en place la d’assemblée, en donnant le droit La longue Terreur, dictature révolutionnaire. En 1794, l’asde vote aux femmes, instaure le évolution de semblée vote la première constitution républicaine. suffrage universel. Discréditée par la 1ère à la Ve En 1799, Bonaparte inaugure le Consulat, régime l’instabilité gouvernementale, elle République. autoritaire qui termine la première République. Le est remplacée par la Ve sous l’impulpremier Empire prolonge ce système politique du sion du général de Gaulle, en 1958. pouvoir exercé par un seul homme. Régime semi-présidentiel, la Ve République renforce les pouvoirs du De 1814 à 1848, une monarchie parlementaire, restreinte au Président. Elle généralise le suffrage universel profit du roi et un suffrage censitaire très limité, amènent la direct à toutes les fonctions électives, sauf révolution de 1848 et la IIe République. pour le Sénat. Elle transfère nombre de comPendant trois ans, la France connaît le suffrage universel direct pétences aux institutions locales. masculin. Élu Président, Louis Napoléon impose en 1851 le Après de longs balbutiements, la démocratie Second Empire, démarqué du Premier. a fini par s’imposer, mais elle est fragile et demande de la vigilance. On ne cesse jamais Née en 1870, la IIIe République, régime d’assemblée, s’illustre par de la découvrir et l’améliorer. les lois sur l’école, la laïcité, les droits de grève, d’association et de réunion. Le Président a un rôle représentatif. Les députés, élus J.-Y. Jégo


CIRIC / CORINNE MERCIER

d’élections…

Voter : un droit… et un devoir

P

ar son article 21, la Déclaration uniÀ cet égard, en France, nous avons la chance verselle des droits de l’homme et du d’être libre : voter ou s’abstenir. C’est un apcitoyen (1948) indique que l’autorité pel à la conscience de chacun et à son sens des pouvoirs publics est fondée sur la vodes responsabilités. lonté des peuples. Cette volonté C’est en effet une importante Le vote : un s’exprime en particulier par la responsabilité de choisir les possibilité, donnée à chaque personnes susceptibles de témoignage à personne majeure, d’élire ses gouverner dans les meilleures la mémoire de représentants. Le droit de vote, conditions et ce, à tous les nitous ceux qui chèrement acquis parfois, est veaux : local, régional, national se sont engagés et international. Qu’il le veuille ou devenu ainsi un des fondements de la démocratie. non, la responsabilité de l’absdans les tentionniste est aussi engagée, diverses luttes. par défaut, dans ce choix. En Évolution tous cas, il est difficile de contester - et inquiétante les personnes et leurs comportements Depuis quelques décennies, on observe -, si cette contestation n’a pas été mapourtant une évolution significative de nifestée dans les urnes. l’abstentionnisme. À titre d’exemple, on peut citer les élections régionales où le taux Reconnaissance d’abstention est passé d’environ 31 % en 1992 à 53 % en 2011. Une telle évolution, Chaque personne, quelle que quelles qu’en soient les raisons (politiques soit sa situation, aspire à être ou sociologiques), ne peut manquer de nous prise en compte. La particiinquiéter. pation aux élections est Certains pays ont fait du vote une obligation. sans doute une bonne

manière pour être reconnue. L’intérêt porté à la vie publique est un facteur important d’insertion à la vie sociale, le vote en est l’expression la plus apparente. Les statistiques montrent que personnes en marge ou les exclus de la société ne votent pas ou très peu. On peut aussi voir le vote comme un témoignage à la mémoire de tous ceux qui se sont engagés dans les diverses luttes (et elles ont été nombreuses) pour les libertés dont nous bénéficions aujourd’hui. Le droit de vote n’est pas très vieux, à peine 70 ans pour les femmes et qu quelque 160 ans pour les hommes. Il est donc encore fragile et il ne faudrait pas que, qu par inconscience ou par paresse, d’anciens d ou de nouveaux démons (la bête immonde dirait Jean Ferrat)) appa apparaissent, ce qui est toujours possible. possi Alors oui, votons vot !… et vous, Messieurs les élus, aideznous à voter. vo

Michel Boissonnot

Paroles de jeunes professionnels ornais Croire en nos atouts

Confiance et détermination

Ce que j’aime dans l’Orne ? Le côté simple mais vrai… Les relations humaines sont sincères et les projets peuvent se réaliser. Nous avons la chance de vivre dans un bel environnement… Habiter à la campagne, ce n’est pas pour autant s’éloigner de toute culture ! Nous devons avoir confiance et croire en nos atouts ! Céline

Je suis très attachée au territoire d’Alençon et ses alentours : je trouve un certain équilibre dans cette région à la fois vivante, en perpétuelle évolution et qui reste en accord avec son identité rurale. Moi qui viens d’un petit village perdu dans la campagne, je considère Alençon comme une “vraie ville”, où l’on trouve tout ce qu’il faut, mais à échelle “vivable” et “respirable”. Il est réellement difficile de trouver du travail, notamment pour les jeunes. J’en ai moi-même fait l’expérience. Le bouche-à-oreille, les contacts et une grande détermination sont nécessaires ; quitte à accepter un emploi qui n’a rien à voir avec la formation initiale. Malgré les difficultés plus ou moins persistantes de la société actuelle, il faut continuer à espérer, vivre de la foi et prier avec toujours plus de conviction, mettre notre confiance en Dieu qui, malgré nos doutes et faiblesses, ne cesse d’agir pour le bien, le beau et le bon. O.

Que chacun trouve sa place Voilà, mon pays tel que je l’aimerais : j’imagine un département où chacun trouve sa place. Bien que l’Orne soit vieillissant, j’aimerais que les jeunes sentent qu’on a besoin d’eux, de leur dynamisme, qu’on leur fasse confiance. D’un autre côté, ils ne doivent pas oublier que nos aînés ont aussi beaucoup à nous apprendre. Hélène

Respecter l’homme dans son intégrité Je crois que nous aurons une société plus juste et plus humaine si l’être humain, vivant en société, est remis au centre de nos préoccupations sociales, économiques, écologiques. Un autre point important pour moi : la société ne pourra grandir que si elle respecte l’Homme dans son intégrité, du début à la fin de sa vie, mais cela ne peut se faire sans chacun d’entre nous. Chrétiens, nous avons des choses à dire et à vivre ! Christelle

Réunion à Sées des jeunes professionnels en octobre 2011

III


À propos d’élections…

Repères pour les élections 2012 Par les évêques de France

A

“Ces transformations interrogent la conception que l’on se fait de l’homme, de sa dignité et de sa vocation… le législateur ne peut se contenter d’enregistrer l’évolution des mœurs.”

Pour les évêques, 12 points importants à prendre en compte

CIRIC / N. MONTES

Orne Actualités

1 - Faire de grands efforts pour l’accueil de la vie “naissante” 2 - Défendre et soutenir la famille fondée sur l’union durable de l’homme et de la femme (mariage) 3 - Servir une éducation familiale et scolaire qui respecte l’homme, sa liberté de conscience. 4 - Lutter contre les violences et trafics dans les banlieues, en transformant les conditions de vie. 5 - Respecter l’environnement en même temps que le développement économique et social. 6 - Permettre à tous d’avoir un travail. Veiller à la formation, à l’équité des salaires.

7 - Servir la coopération internationale, respecter les migrants et servir leur intégration. 8 - Respecter et améliorer la vie des personnes en situation de handicap. 9 - Développer l’aide aux personnes en fin de vie, respecter leur dignité. 10 - Faire profiter les jeunes générations de l’héritage du passé pour construire l’avenir. 11 - Construire l’Europe avec un projet clair, au service de tous. 12 - Vivre la laïcité dans le dialogue, servant la liberté de conscience et de culte Ces quelques lignes appellent à étudier l’intégralité du message des évêques. Internet : http ://www.eglise.catholique.fr/ conference-des-eveques-de-france/texteset-declarations/elections-un-vote-pourquelle-societe

Denis Mary (prêtre à L’Aigle)

D.R.

ujourd’hui “toutes” les structures sociales sont contraintes de s’adapter aux mutations actuelles. Trois facteurs de transformation sont spécialement retenus par les évêques : le développement formidable des techniques scientifiques, surtout celles concernant la biologie, remettant en cause la conception du “vivant”. Sous l’influence de la mondialisation, notre pays voit son tissu social traditionnel se transformer, notamment du fait de l’immigration. L’autonomie de “l’individu” est devenue “sacrée”, remettant en question la vie en commun, quand elle entraîne à l’individualisme.

Faire profiter les jeunes générations de l’héritage du passé pour construire l’avenir. PUBLICATION DU DIOCÈSE DE SÉES B.P.25 - 61 500 Sées. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Jean Rogue, membre de l’association “Actualités Région Ouest” Éditeur : Bayard Service Édition Ouest, BP 97257 - 35772 Vern-sur-Seiche - Tél. 02 99 77 36 36 - bse-ouest@bayard-service.com - www.bayard-service.com SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic - MAQUETTE : Christelle Karpikhine - IMPRIMERIE : Du Loch. DÉPÔT LÉGAL : 1re trimestre 2011 - ISSN en cours Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit la présente maquette Orne Actualités, sans autorisation préalable et écrite de la part de Bayard Service. Tout contrevenant s’expose à des poursuites pénales.

IV


Conte

La communion de la grive n matin de Noël, alors qu’il La paroissienne était encore jeune et vicaire, “à l’oiseau” un prêtre se demanda, en se réveillant, quelle bonne action “J’ai tant de choses à faire ce matin”, il pourrait faire pour sanctifier se dit-il à lui-même pour se donner cette journée. une raison de remettre à plus tard la Tout de suite, s’offrit à ses yeux une bonne inspiration qui lui était venue maison sordide, que la pioche des détout à l’heure. Mais chassant ausmolisseurs aurait dû, depuis sitôt sa mauvaise pensée, longtemps, jeter bas mais qui, dès qu’il eut dit la messe, il par un défi à l’urbanisme et à quitta la sacristie, emportant l’hygiène, s’obstinait à rester ce qui lui était nécessaire pour Songez debout au milieu des bâtisses communier la paroissienne “à que cette neuves qui l’étouffaient de l’oiseau”. pauvre bête toutes parts. Comme il le redoutait, en arLà, vivait sous les toits, au rivant au bas de l’escalier, les est fond d’un long couloir obsinfectes odeurs l’attendaient une créature cur, une vieille femme impoet elles l’accompagnèrent du bon tente, qu’il visitait de temps jusqu’au dernier étage. La dieu. en temps pour lui porter la tête commençait à lui tourner communion. quand il frappa à la porte de Prisonnière dans sa chambre, la vieille. sans parents, sans amis, elle -Entrez, Monsieur l’abbé, crian’avait d’autres distractions qu’un oiseau t-elle, car elle l’espérait ce jour-là et elle de l’espèce qu’on appelle couramment l’avait reconnu rien qu’à sa manière de grive musicienne, Turdus philomelos frapper. pour les spécialistes, et qu’elle chérisAprès avoir conversé sur leur santé, sur sait tendrement. le temps et sur l’oiseau comme ils avaient - Que deviendrais-je, Monsieur l’abbé, coutume de le faire, le vicaire la confessa. sans elle, disait-elle chaque fois que le De faute en faute, d’erreur en erreur vicaire venait la voir. C’est mon amie, c’est et de fil en aiguille, la bonne vieille armon gardien ! riva au bout de son rouleau. Le vicaire Pour aller chez cette brave dame, il fallait se mit donc en devoir de lui donner la monter quatre étages d’un infect escalier communion. où d’horribles odeurs empestaient l’atmosphère. Grimper cet escalier quand on Créature de Dieu était à jeun - et c’était le cas du vicaire quand il allait accomplir son office - était Elle était devant lui, assise sur une chaise une véritable épreuve qui mettait le cœur car elle ne pouvait s’agenouiller et déjà le sur les lèvres à quiconque s’y hasardait. vicaire lui posait l’hostie sur la langue en

PLOMBERIE - CHAUFFAGE Tél./fax : 02 33 25 20 88 Port. 06 16 82 10 12

Energies renouvelables Entretien Neuf et Restauration - Ramonage Installation Sanitaire Le Larry - 61190 TOUROUVRE

Philippe Giraud SCULPTEUR CM Rémalard - 15459 37475 00010401201 23

L’ATELIER DE LA PIERRE ZI Les Réhardières - 61290 LONGNY AU PERCHE

Tél. 06 37 72 60 67

Email : philippegiraud@nordnet.fr http://www.atelierdelapierre.fr

prononçant les paroles rituelles, quand tout à coup, la grive, qui jusquelà s’était tenue tranquille dans un coin de la pièce, se jeta sur le pain consacré, en prit un morceau dans son bec et s’en vint se poser sur le rebord de la fenêtre. -Jésus-Marie !cria la vieille en manquant de s’étrangler avec le reste de l’hostie. Elle a mangé le corps de Dieu ! Et oubliant du coup sa tendresse pour la pauvre bestiole, elle s’écria : -Il faut la tuer, Monsieur l’abbé ! Il faut la tuer ! -La tuer ! Vous n’y pensez pas, s’indigna le vicaire. Songez que cette pauvre bête est une créature du Bon Dieu. Elle vient de voler vers son créateur et faire sa première communion. Cette bête a faim. Après ce festin spirituel, donnons-lui quelque nourriture terrestre. Le vicaire sortit et réapparut quelques instants plus tard avec du mil, du chènevis et quelques feuilles de salade. Depuis ce jour, le brave curé n’a plus d’appréhension pour se rendre chez la vieille dame car toutes les odeurs ont disparu. 

CIRIC / ALAIN PINOGES

U

Pierre Rives

TAXI Longny-Tourouvre

Toutes distances Rééducation - Hôpitaux

Remboursement par toutes Caisses - Voitures climatisées

TAXI T. BACLE

10, rue de l’Église - 61290 LONGNY-AU-PERCHE

Tél. 02 33 73 67 22 - 02 33 25 68 69 Port. 06 76 77 47 70 - 06 76 77 47 71

COUVERTURE - ZINGUERIE - MAÇONNERIE AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Arnaud TIREL

Terrassement avec Mini pelle 6, rue des Accacias - 61300 CRULAI Tél. 02 33 34 40 90 15


J’ai lu pour vous

Paraboles d’un curé de campagne de PIERRE TREVET n ces temps où la morosité a un peu trop tendance à s’installer dans de nombreux foyers, un peu d’humour n’est pas à dédaigner. Pierre Trevet nous en procure tout un florilège, dans son livre “Paraboles d’un curé de campagne”. Prêtre dans le diocèse du Puy-en-Velay, Pierre Trevet anime de nombreuses structures religieuses ou péri-religieuses (recollections, centres de préparation au mariage, émissions de radio, etc.). Si ce livre apparaît au premier abord comme une compilation

de petites histoires, contes ou mots d’esprit, tous aussi truculents les uns que les autres, il se dévoile cependant très vite comme une collection de paraboles, c’est-à-dire de récits allégoriques sous lesquels se cache un enseignement religieux ou moral. 

E

Pierre Rives

J’ai vu pour vous

Une séparation RÉALISÉ PAR ASGHAR FARHADI AVEC LEILA HATAMI, SORTIE LE

PEYMAN MOADI, SHAHAB HOSSEINI.

8 JUIN 2011

histoire : De nos jours à Téhéran, un couple décide de se séparer parce que le mari ne peut (ne veut ?) suivre sa femme, qui souhaite partir à l’étranger pour fuir l’Iran. Il s’impose de rester pour s’occuper de son père malade et engage une garde-malade, ignorant qu’elle est enceinte et a accepté ce travail sans l’accord de son mari… Une séparation – primé à Berlin – est un film dense et rapide,

L’

Culture

mais profond et subtil, qui nous parle de la vérité que nous savons si bien manipuler - un peu - pour en faire notre vérité, de la difficulté à communiquer, du couple, des clivages de la société iranienne. Le spectateur est entraîné à son tour dans un tourbillon de pensées contradictoires où il ne sait plus prendre position pour l’un ou pour l’autre. C’est intelligent, vif, haletant et tellement bien joué. Un film marquant où chacun peut se reconnaître ; à voir et revoir. (En DVD). “Une Séparation, c’est comme une équation à plusieurs inconnues, où le spectateur participe lui-même à l’histoire et se sent comme un juge», nous dit Ashgar Farhadi, le réalisateur du film. 

Béatrice Jacquand

Le Bourg

Terrassement Assainissement Voiries Démolition Clôtures

61290 NEUILLY/EURE ✆ 02 33 73 97 93 - Port. 06 09 36 07 26 - Fax 02 33 83 06 96

Peintures, sols, plaques de plâtre, vitrerie & revêtements

Chalumeau Automobiles Contact : Christian NEAUD

Tél. 02 33 24 58 80 61300 l’AIGLE 16

RN12 “Le Paradis” 27130 VERNEUIL/AVRE

Tél 02 32 32 48 48 Fax 02.32.32.24.53

MAÇONNERIE COUVERTURE CARRELAGE Le Bourg - 61190 MOUSSONVILLIERS • Tél. 02 33.25 43 23 MEUBLES - SALONS - LITERIES - RANGEMENTS - DÉCORATION

Tél. 02 32 32 05 49 Fax : 02 32 37 55 69

RN 12 - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE


La table de Jean-Claude Chevalier

Ces vieux légumes oubliés

J

comme les cornichons. le navet noir de Pardailhan, au goût tendre et délicat de noisette et de pignon. le lampagioni, variété d’oignon sauvage, qui se consomme comme un cornichon ou frit ou conservé dans l’huile. Dès l’Antiquité, les paysans dégustaient des “épinards” qui n’étaient en fait qu’un assortiment d’herbes. Puis, au fur et à mesure de leurs découvertes, les Européens rapporteront des Amériques les haricots, les topinambours, les pommes de terre, les tomates, les courgettes, les piments et autres poivrons. Aujourd’hui, les amateurs peuvent piocher dans toutes ces variétés de légumes anciens, auxquels s’ajoutent les racines de Mertensia, la ficoïde glaciale, le tétragonolobe, les pousses de crambe maritime, etc. Sur les 1 200 légumes jadis cultivés en Europe, les grainetiers proposaient, à la fin du siècle dernier, encore plus de 200 types de semences.

Seules 60 espèces sont encore cultivées actuellement. Bon appétit et à bientôt !  Jean-Claude Chevalier

Demi-coquelet en crapaudine Acheter un coquelet pour deux personnes. Le faire couper par son boucher ou le couper soi-même, en deux par le dos sans séparer les cuisses des ailes. Badigeonner les demi-coquelets de moutarde, puis de chapelure. Mettre une noisette de beurre, un peu d’huile, du thym, du laurier, un oignon émincé, des petits lardons et deux cuillerées à café de miel. Saler, poivrer et laisser rôtir au four sans les retourner, mais en les arrosant souvent pour que le miel caramélise la peau du coquelet. Le coquelet se déguste tel quel !

D.R.

e profite de cette page qui m’est offerte pour vous faire découvrir (ou “redécouvrir” pour les plus anciens d’entrevous) ce que l’on appelle “les légumes oubliés”, que les émissions de télévision et les grands chefs remettent au goût du jour. En voici quelques-uns que vous trouverez facilement chez le marchand de primeurs ou en grande surface : le topinambour, qui n’est autre que la racine du tournesol et qui fut utilisé ainsi que le rutabaga lors de la Seconde guerre mondiale comme légume de rationnement, ce qui lui a laissé une mauvaise réputation. Il fut rebaptisé “artichaut de Jérusalem”. le scorsonere, qui doit s’éplucher avec des gants car il colle aux doigts. la vitelotte, amusante variété de pomme de terre violette, assez farineuse mais agréable au goût, pour agrémenter une salade de pommes de terre ou un plat de rate ou de grenaille. le rutabaga, au goût de chou et de navet, que l’on cuit non épluché, mais qui doit rester ferme. le panais, déjà cultivé au Moyen Âge, au petit goût de noisette, qui accompagne merveilleusement les viandes blanches. le raifort, râpé, utilisé pour remplacer la moutarde. Surtout utilisé en Allemagne et en Alsace, il est l’ingrédient principal du wasabi, condiment japonais. la barbe de capucin, cousine du pissenlit, délicieuse avec des croûtons, des pommes de terre sautées et des lardons. les crosnes, très fragiles, à conserver enveloppés dans un linge humide. Ne pas les éplucher, juste les frotter dans un linge avec du gros sel

Bureau de Tourouvre 3 rue Verrerie 61190 TOUROUVRE ✆ 0 820 884 728

Y Didier FLEUR

Charcuterie de campagne

61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 25 71 02

Mortagne 2005-2006-2007 Prix d’honneur saucisse grillée 2007

Grand prix d’excellence

RICHARD LAUNAY

TERRASSEMENT - DÉMOLITION CRÉATION ET CURAGE D’ÉTANGS FOSSES TOUTES EAUX - LOCATION PELLE Le Mineraie - 61290 Moulicent - Tél./Fax 02 33 25 77 62 - Port. 06 16 51 05 27

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! 17


Livre de vie Baptêmes

Longny-au-Perche

Randonnai 22 décembre : Denis Contogouris, 71 ans 12 janvier : Madeleine Beauvais, 97 ans

Funérailles

4 novembre : Jacqueline Ménicer, 77 ans 10 novembre : Gustave Guillin, 91 ans 15 décembre : Germaine Bedouet, 97 ans 16 décembre : Renée Levesque, 90 ans 19 décembre : Marcelle Lessieu, 89 ans 19 janvier : Albert Jourdan, 85 ans

Autheuil

Le Mage

15 décembre : Pierre Muller, 87 ans

27 décembre : Adrien Lambert, 67 ans

17 novembre : Jeanine Bruneau, 83 ans 7 décembre : Jacqueline Devilliers, 79 ans 24 janvier : Madeleine Wislez, 92 ans

Beaulieu

Marchainville

Saint-Victor-de-Réno

27 janvier : Serge Alix, 75 ans

30 novembre : Daniel Sorieul, 59 ans

5 décembre : Jeanne Bollerot, 86 ans

Bubertré

Neuilly-sur-Eure

Tourouvre

3 décembre : Micheline Mathias, 54 ans

2 novembre : Marcel Gervais, 85 ans 5 décembre : Denis Verrière, 45 ans 10 janvier : Denise Seguin, 89 ans 12 janvier : Simone Richot, 89 ans

14 novembre : Claude Drouet, 82 ans 18 novembre : Pierre Gony, 92 ans 22 novembre : Jeannine Salaün, 82 ans 25 novembre : Yvonne Delaunay, 100 ans 8 décembre : Simone Rivet, 90 ans 9 décembre : Joël Thomas, 56 ans 15 décembre : Christine Goetz, 86 ans

Beaulieu 12 novembre : Sophie Eudier

Longny-au-Perche

Vie paroissiale

10 décembre : Enguerrand du Lac

Chennebrun 20 octobre : Victor Ledésert, 77 ans

La Lande-sur-Eure 29 novembre : Daniel Dunois, 81 ans

La Poterie-au-Perche 26 décembre : Jocelyne Fournier, 61 ans

NORMANDIE

Saint-Mauricelès-Charencey

Eric LEYS Demeures de caractère

MENUISERIE - ÉBÉNISTERIE Fabrication traditionnelle sur mesure Philippe DUBOIS - Bellevue - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 83 60 57 - Fax 02 33 83 28 71

Merci nos annonceurs !

BROTZ - 61290 L’HÔME-CHAMONDOT TÉL. 02 33 25 74 91 - FAX 02 33 83 70 04 RESTAURANT

Le Relais de la Tour

ue Cuisine du terroir au rythme des saisons Dominiq RY A M e p ip et Phil 61190 BUBERTRÉ - Tél. 02 33 25 78 06

Menuiserie - Charpente - Escaliers Jean LAVENANT

depuis 1983 en 4 versions :

n°1 La Plaine de Villeneuve 28340 ROHAIRE - Tél./Fax 02 37 37 50 17

18

Existe e mots• petits (3-6 ans) • junior (6-12 ans) ans) d x u je mpion (+ 15 des ille (+ 10 ans/adultes) • cha

• fam Edité par MEGABLEU - 61190 RANDONNAI Tél. 02.33.85.25.00 - Fax 02.33.85.25.04/E-mail : info@megableu.com


De dimanche en dimanche Dimanches et célébrations : Pour connaître les horaires des messes chaque week-end : - consulter les feuilles affichées chaque mois à la porte des églises. - ou consulter le site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com - ou consulter le répondeur : 02 33 25 73 21. Premières communions et professions de foi : • 25 mars : première communion à Saint-Maurice à 10 h 30. • 29 avril : première communion à Longny à 10 h 30. • 13 mai : première communion et profession de foi à Tourouvre à 10 h 30. • 17 mai : première communion et profession de foi à Randonnai à 10 h 30. • 20 mai : première communion et profession de foi à Neuilly à 10 h 30. • 3 juin : profession de foi à Chennebrun à 10 h 30. • 10 juin : profession de foi à Longny à 10 h 30. Messes de fêtes communales • 19 mai : messe à Irai (festival “Pierres en lumières”). • 26 mai : messe de la Pentecôte à 18 h 30 à Lignerolles. • 2 juin : messe à 18 h 30 à L’Hôme-Chamondot. • 16 juin : messe à 18 h 30 à Monceaux. • 23 juin : messe à18h30 à Irai. • 23 juin : messe à18h30 à Bivilliers. • 19 juin : messe du comice cantonal à 10h à Autheuil. Vivre le carême et Pâques dans la paroisse Des soirées vous sont proposées : repas-partage, soirée familiale autour d’un film, soirée culturelle musicale, soirée-témoignages. Venez découvrir toutes ces propositions. Entrée en carême • mercredi 22 février : mercredi des Cendres. - 11h à Neuilly-sur-Eure. - 18h à Tourouvre. - 19h à Mortagne (Notre-Dame) avec Mgr Jacques Habert et le CCFD. - 20 h 30 à Longny.

Chemins de croix chaque vendredi de carême à 15h Nord paroisse : 24 février : Prépotin. 2 mars : La Poterie. 9 mars : Bivilliers. 16 mars : Beaulieu. 23 mars : Lignerolles. 30 mars : Gournay-le-Guérin. 6 avril : Randonnai. Sud Paroisse 24 février : Malétable. 2 mars : La Lande-sur-Eure. 9 mars : Moulicent. 16 mars : Saint-Victor-de-Réno. 23 mars : Les Menus. 30 mars : L’Hôme-Chamondot. 6 avril : Neuilly. Repas-partage (soupe pomme) au profit de la Communauté de La Nouvelle Alliance (sœurs de Montligeon). Soirée animée par les sœurs de la communauté. - mercredi 29 février à 19h à la salle communale de Beaulieu. - mardi 20 mars à 19h à la salle communale de Neuilly-sur-Eure. Soirée familiale autour d’un film : “Bruce Tout-Puissant” avec Jim Carrey Bruce perd tout en une journée : son amie, son travail, sa voiture. Il crie vers Dieu sa déconvenue. Alors Dieu lui propose de prendre sa place. Muni de ses pouvoirs, Bruce fera-t-il mieux que Dieu ? Visionnage du film et échange sur la prière, la puissance de Dieu, sa réponse… - mardi 13 mars à 20h à la salle communale de Randonnai. Soirée culturelle musicale animée par Sylvain Delobel : “la Passion”, selon les musiciens. Une belle préparation au week-end des Rameaux. - mardi 27 mars à 20h à l’église de Longny.

9 h 30 : Beaulieu. 11h : Tourouvre. 11h : Longny. Célébrations pénitentielles vendredi 30 mars à 10h à l’église de Tourouvre, puis messe mercredi 4 avril à 10h à l’église de Longny, puis messe. Permanences de confession samedi 7 avril à 10h à l’église de Longny. samedi 7 avril à 10h à l’église de Tourouvre. Semaine sainte jeudi saint 5 avril La Cène du Seigneur à 20h à Saint-Maurice avec les enfants du caté de CM1 vendredi saint 6 avril Chemin de croix à 15 h à Randonnai et Neuilly Office de la Passion à 20h à Tourouvre avec les enfants du caté de CM2 Veillée pascale samedi 7 avril à 21h à Longny avec les enfants du caté de 6e. Pâques : la Résurrection du Seigneur dimanche 8 avril 9 h 30 Chennebrun 11h : Tourouvre 11h : Neuilly 11h : Longny Soirée-témoignages “J’ai rencontré Jésus, il a changé ma vie” autour du tableau de Malel : La Rencontre. Témoignages et réactions, temps convivial. mardi 24 avril à 19h (repas partagé avec ce que chacun apporte + soirée) Le lieu vous sera confirmé par affichage.

Les Rameaux samedi 31 mars 18h : Neuilly-sur-Eure. 18 h 30 : Randonnai. dimanche 1er avril

19


Les crèches en images

Beaulieu.

Autheuil.

Bivilliers.

Chennebrun.

L’Hôme-Chamondot.

Lignerolles. Irai.

Saint-Christophe.

Malétable. Neuilly.

Longny-au-Perche.

Tourouvre.

Saint-Maurice.

LLa Poterie.

Nous remercions tous ceux, enfants et adultes, qui ont œuvré à la réalisation de ces magnifiques crèches. Le Mage.

Le Pas-Saint-L’Homer.

Atelier de vêtements femme et enfant

La Boutique du Mage www.laboutiquedumage.com “Sarl ATEMIS” - 10 Grande Rue - 61290 Le Mage - ✆ 02 33 73 70 09 Le Bourg 61190 MOUSSONVILLIERS

GIRARD Gilles

ELECTRICITÉ GÉNÉRALE MISE AUX NORMES Tél. 02 33 73 45 36 INSTALLATION NEUVE Port. 06 03 27 07 67 RÉNOVATION

PHOTOS D.R.

Patrimoine

Bizou.

Randonnai.

BRUNO MELEUX Agencement divers Tél. 02 33 25 32 15 - Port. 06 67 61 19 00 Le Billot - 61190 LA VENTROUZE


les chemins de sainte anne 66