Page 1

cantonais

« Le journal qu’on nem »

jeudi 16 février + un max d’infos sur www.generiqcampus.com

le journal au coeur de ton festival à dijon

Sympathetic Magic à l’atheneum : Danse avec les stars.

programme du jour 18h Pouvoir Magique + SSCK (Péniche Cancale, gratuit) -18h Concert secret (complet) -18h30 Júníus Meyvant (Cellier de Clairvaux, gratuit) -20h Amenra + CHVE + Syndrome (Salle de Flore) -21h Roméo Elvis + Abdu Ali (Peniche Cancale, complet)


jeudi 16 février 2017 - N°1

c’est aujourd’hui

édito Le soleil caresse mon visage et tape sur les façades des immeubles du centre de cette belle cité des Ducs au moment où j’écris cet édito. Et je me demande légitimement en assistant à ce grand ballet de la nature : GéNéRiQ ne serait-il pas le début du printemps ? GéNéRiQ ne nous sortiraitil pas de notre torpeur après quatre mois d’hiver bourguignon dégueulasse à souhait ? GéNéRiQ ne me donnerait-il pas l’envie de me foutre torse nu au Consortium en hurlant mon amour pour le rock & roll ? À moins que ce ne soit l’alcool ? GéNéRiQ est-il un complot monté contre Pénélope Fillon ? Est-ce que j’ai raté ma vie ? Lis ton journal, il répond aux questions métaphysiques qui te taraudent. C’est un conseil. Suis-le. Et prends du plaisir... Ça, c’est un ordre, par contre. // C.W.

Júníus meyvant : Chaud devant Júníus Meyvant est un islandais barbu qui produit une musique au carrefour entre la folk, la soul et la pop, gravée sur le disque Floating Harmonies sorti en 2016. Une surprise musicale qui offre des ambiances entre petit déhanché et détente chillax, parfait pour un début de soirée. À écouter ce soir, à 18h30 au Cellier de Clairvaux. On lui a posé quelques petites questions à la fraîche. Pourquoi Júníus Meyvant et pas Unnar Gísli Sigurmundsson, ton vrai nom ? Je voulais un nom de scène qui pouvait être compréhensible en Islande mais aussi dans le monde entier. Unna Gisli Sigurmandsson, c’est trop compliqué à prononcer pour les non-Islandais. Je trouvais que « Júníus Meyvant » était cool, je ne sais pas ce que ça veut dire. Je voulais appeler mon fils ainsi mais finalement je l’ai appelé comme mon père et j’ai utilisé ce nom comme nom de scène. Comment décris-tu la musique que tu joues ? Folk revisitée ? Pop orchestrale ? Je dirais peut-être folk, soul, orchestra pop ? « Soulk orchestrapop ». Qu’est-ce qu’il y a dans l’iPod de Júníus Meyvant ? Plein de bandes originales de films des années 50 et 60. Et aussi du blues et du jazz des années 50. Comment ça va en Islande ? Il fait froid là-bas ? L’Islande va bien. Les choses s’améliorent, je pense. Il fait froid, si tu es vers un glacier. C’est aussi très venteux. Ne prenez pas un parapluie ultra cher en Islande, il cassera. // F.D. /Photo : DR

on y était

dijon vs ronchamp Commencer GéNéRiQ mardi avec un concert de Patti Smith, c’est un peu commencer par le dessert. Dans les quatre bus affrétés par l’organisation pour accéder à Notre-Dame du Haut, les festivaliers avaient des allures de retraités. C’est cependant une cure de jouvence qui les attendait dans la chapelle de Ronchamp conçue par Le Corbusier. Sans autre musicien que son fils Jackson l’accompagnant à la guitare, Patti la mystique a enchaîné les chansons de son répertoire, une reprise de Prince (When doves cry) et des lectures de poèmes. Après la messe de mère Patti, on avait tous 15 ans. J’ai même dû virer des bizuts qui essayait de prendre ma place au fond du bus.

Retour Dijon. Oui, ok, j’ai eu tort, l’atheneum affiche complet pour cette première à Dijon. C’est bien une performance et non un concert offert ce soir par le trio Peter Von Poelh et les danseurs Eric et Héla. Une cohésion d’une rare intensité alliant mise en lumière, visuel et danse contemporaine. Ce spectacle fait complètement voler en éclat les barrières entre disciplines artistiques et ouvre un espace des possibles. Cette belle soirée se termine par la douceur d’un bouquet de fleurs offert à la danseuse. Vivement la suite. // M.B et A.F. / Photo : V.A.

je teste les ateliers

GéNéRiQ, c’est pas que de la zik ! Jeudi, au Cellier de Clairvaux, j’irai voir les ateliers de Chacha Boudin, où il sera question de puzzles tangrams, de coloriages ou encore de Flipbook (à retrouver aussi vendredi et samedi). Vendredi, au Consortium, ce sera le meilleur jour de la vie pour que je me fasse « Tatoué. » : une machine produit des tatouages à partir de sons. À la Minoterie, samedi, je teste deux ateliers et un concert (hélas déjà complets) pour les enfants à partir de 6 ans. Un atelier animé par Chacha Boudin, « Labyrinthe à billes », en lien avec le concert. Un second, animé par la Gaîté lyrique, « Appliqu’ons nous », autour d’applications pour comprendre le son et de créer de la musique. Déçus ? On vous avait bien dit de vous dépêcher. // F.D. / Photo : T.M.


jeudi 16 février 2017 - N°1

c’était hier

because the night belongS to ronchamp dans la culture française…Juliette Greco, Jean Genet, Rimbaud et Verlaine... ils étaient mes héros. Aujourd’hui je viens d’atteindre les 70 ans et cela a toujours un sens pour moi, c’est pourquoi je suis ici aujourd’hui. Vous avez souhaité chanter dans cette chapelle, quel est votre rapport à la religion ? Ma famille était catholique mais j’ai abandonné l’appartenance à une religion en particulier depuis longtemps. J’ai essayé d’être catholique, bouddhiste et même tenté de devenir juive mais ça n’a pas fonctionné. (Rires). J’aime chanter dans les églises pour l’acoustique, mais la principale raison c’est parce que ce sont des lieux où les gens se laissent aller à toutes sortent d’émotions, la joie, la tristesse, la prière… Mardi, le festival GéNéRiQ 2017 s’est ouvert en dehors de Dijon avec un des évènements majeurs de cette édition, dans une bicoque conçue par Le Corbusier. Considérée comme la mère du mouvement punk, Patti Smith a tutoyé The Clash, les Ramones et le Velvet. Après le double concert donné à Ronchamp (70), les privilégiés ayant assisté à la performance ont décidé de fonder une association. Son but ? Classer Patti Smith au patrimoine mondial de l’UNESCO. Plus tôt dans l’après-midi, Patti Smith s’est prêtée au petit jeu des questions réponses devant une vingtaine de journalistes. Vous rappelez-vous la première fois que vous êtes venue en France ? Mon histoire d’amour avec la France a commencé très tôt, lorsque j’étais une petite fille. J’ai toujours été plongée

POTINS • Tendance : cette année, la boisson à la mode dans les exigences des artistes, c’est le Kombucha. Un truc de mongol : des champignons qui flottent dans du thé. Saveur ! • Point foie : pas de bières en loge pour Peter Van Poehl et son Sympathetic Magic ? « Mets-en quand même » nous a recommandé un technicien : « Je les ai déjà fait, ça arrive avec des danseurs, healthy et tout, mais ça pillave à mort ». Dont acte. • Entendu : à la réunion hebdomadaire de La Vapeur. « Il paraît que la réunion pour le Concert de rentrée a été musclée ? ». Un technicien qui se réveille : « QUOI ? LES MUSCLÉS AU CONCERT DE RENTRÉE ?! » // M.C.

Vous êtes chanteuse mais aussi écrivaine et photographe… si vous ne deviez pratiquer qu’une seule forme d’art, quelle serait-elle ? L’écriture, sans hésiter. J’adore chanter pour les gens. Je ne me considère pas comme une grande photographe, même si je pense avoir un certain regard sur les choses. Ce qui me définit en tant que personne en revanche, c’est l’écriture. Mon but ultime serait d’écrire un livre que les gens liraient de génération en génération. → Pour vous consoler de ne pas avoir assisté au concert, lisez donc Just Kids de Patti Smith (2010). Ou réécoutez Horses, son album culte. // A.F. / Photo : V.C.

le dessin de mr choubi

le meilleur du rap belge ce soir à la péniche

télégramme de besac’ Hier à Besançon soirée douceur -stop- les Bains Douches pleins -stop- 100 personnes dehors -stop- Júníus Meyvant viking roux -stop- rien entendu -stop- ai pas pu rentrer ai regardé par la fenêtre -stop- suite soirée à la cathédrale -stop- décors magiques -stoplumières mystiques -stop- Charlie Cunningham m’a plombé -stop- voix nasillarde guitare flamenco -stop-stop- An Pierlé pour finir -stop- pop + orgue -stop- moment hors du temps -stop- larme à l’oeil -stop- presque -stopcordialement -stop// C.W.


jeudi 16 février 2017 - N°1

le jeu

T’es balaise ? Trouve 20 mots (dans tous les sens possibles) en rapport avec le festoche. Le mot mystère : GENERIQ.

l’oeil de franck le tank Ce matin j’ai rêvé que le GéNéRiQ, je l’avais laissé filer... Un peu comme le songe d’une nuit d’été, ou plutôt comme une soirée d’hiver trop arrosée. J’ai pourtant rêvé que j’avais dansé hier sur Peter von Poehl & les Sympathetic Magic. Qu’aujourd’hui Roméo Elvis me fera chavirer, que devant Amenra je sacrifierai un poulet. Que demain une machine allait me tatouer un kebab enflammé, et que j’allais dodeliner sur la musique auvergnate de Super Parquet. Que samedi sur Ropoporose j’irai slamer. Qu’en écoutant An Pierlé je chialerai et que dimanche sur Paradis je serai rincé. En somme, que j’allais passer un GéNéRiQ chanmé alors que celui-ci n’a même pas commencé. Bref, ne vous laissez pas berner, et profitez de chaque moment de GéNéRiQ comme si c’était le dernier. // F.L.T. / Photo : V.A.

Retrouve les solutions sur www.generiqcampus.com

spotted génériq • Ce message s’adresse à l’homme à la barbe grisonnante, plutôt petit et bogoss que j’ai vu au Cellier de Clairvaux. J’ai entendu dire que tu étais Breton, je viens moi-même de Nantes. J’aimerais bien boire des coups avec toi, je suis blonde à forte poitrine. • Hello, je m’appelle Jordan, on s’est rencontré au Smart samedi dernier, toi la jolie blonde habillée en bleu. J’ai gagné des places pour un festival de hipsters bobos au Consortium samedi, les concerts ont pas l’air super mais j’aimerais bien te voir.

le point leatherman

Chaque jour, l’actu des techniciens, par des techniciens

Le saviez-tu ? Les techniciens ne « travaillent pas sur le concert de... », ils « font ». Ex : « J’ai fait Party Fun au Zénith la semaine dernière et j’ai pris un sub sur le pied ». On apprendra également que le technicien peut se montrer maladroit. Bling-bling : Radio Campus a depuis hier une splendide Allen & Heath QU-16. Le technicien de la radio a passé 6h de sa journée à renifler l’odeur de neuf qui sortait du carton avec un sourire béat. Qui c’est qui va se la craquer sur les studios mobiles maintenant ? Social : La pénurie de Pontarlier provoque la colère chez les techniciens du festival qui menacent de se mettre en grève. Heureusement, les moines de Flavigny distribuent bénévolement des bonbons à l’anis pour les cas de manques graves. Et il y en a. // M.C.

quizz intime Aujourd’hui, Peter von Poehl nous raconte les coulisses de l’enregistrement de son 1er album. Les faits se déroulent dans un studio du fin fond de la campagne suédoise. Tout est réuni pour que tout se passe bien, jusqu’à la découverte d’un invité surprise de type récalcitrant... Trois chutes possibles, à toi de trouver la bonne : Petit 1 : Annie Cordy tape l’incruste dans le studio et fait une comédie pour faire les choeurs. Petit 2 : Une méga colonie de souris ingérables fait sa loi et squatte les lits de l’équipe. Petit 3 : Le voisin est fan de Cher et écoute à fond Believe, 20 à 30 fois par jour. // L.A. Lis la réponse sur www.generiqcampus.com

ours Ce journal est édité par Radio Dijon Campus, Sparse et La Vapeur. Rédaction : Franck Le Tank, Martial Ratel, Fabrice Dedieu, Mister B, Martin Caye, Augustin Francis, Chablis Winston, Fabrice Dedieu, Lucas Auroy-Lopez, Mr. Choubi Photographes : Vincent Courtois, Teddy Morellec, Vincent Arbelet (couverture) Mise en page : Valentine Leboucher, Pierre-Olivier Bobo Impression : Graphisystem (Dijon) Ne pas jeter sur la voie publique. Ne pas fumer. Pour toute réclamation : p.fillon@assembleenationale.gouv

ACHAT EN LIGNE

Journal du festival GéNéRiQ 2017 #1  

Conception : Radio Dijon Campus, Sparse, La Vapeur.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you