Page 1

NUMÉRO 2 - VENDREDI 9 FÉVRIER

LE JOURNAL AU COEUR DU FESTIVAL À DIJON RRRrrrrrrhhhhhhhh !!!

édito Figure-toi que ce matin, je surfais sur les nouvelles fraîches parce que c’est aussi mon boulot de me tenir au courant. Je tombe sur un truc que j’avais pas vu venir : aujourd’hui, c’est le début des JO d’hiver. Un des plus gros événements au monde. Et sincèrement, tout le monde s’en tamponne. On a GéNéRiQ, on n’a pas le temps de regarder les JO. Faut hiérarchiser les priorités dans la vie. Les JO, ça dure deux semaines, GéNéRiQ, c’est jusqu’à dimanche. Alors laisse-moi dire à Gérard Holtz que je vais attendre lundi pour me fader les qualif’ du curling et Candeloro décrivant précisément l’anatomie des petites patineuses. Chaque chose en son temps. Pour nous aujourd’hui le programme est chargé : sieste, apéro, concert, dancefloor. J’attends Altin Gün comme un cancre attend la récré... Et aussi le régional de l’étape, Konik, qui va câliner La Vapeur. // CW

PROGRAMME DU JOUR 12h15 AMBITUS hôtel de vogüé siestes sonores improvisées + 12h45 + 13h15 + 13h45

20h00

18h30 22h00

ALTIN GÜN le+ enconsortium TSHEGUE direct sur radio campus LES FILLES DE ILLIGHADAD de clairvaux FRANCOBOLLO cellier + ateliers par chacha boudin MODESELEKTOR CHLOÉ NATHAN FAKE KONIK

la vapeur

+ en direct sur radio campus

SUIVEZ ÉGALEMENT LE FESTIVAL SUR SPARSE.FR


NUMÉRO 2 - VENDREDI 9 FÉVRIER En direct sur Insta.

• C’ÉTAIT HIER •

• L’INTERVIEW DE LA VEILLE •

xtrm tour de manège Ils ont retourné la Péniche Cancale hier soir. Rencontre avec le trio d’XTRM Tour : Di-Meh, Slimka et Makala. Aujourd’hui, parler de rap français constitue presque un non-sens au vu de la montée en puissance du rap belge, canadien ou encore suisse, comme vous. Non ? Di Meh : franchement les gens le voient, avec la puissance qu’on peut avoir sur les réseaux... Les gens n’ont plus besoin de se fier à une ville ou à un pays pour écouter du son.  Makala : on est sincère, ça joue beaucoup. C’est pas une histoire de quel type de rap, quel pays, des gars de quartiers ou de je sais pas où. C’est juste la sincérité, la puissance (sic) et le travail.  Makala, tu as dit : « Moi je prône le style du non-style ». T’as voulu nous dire quoi exactement ? Makala : c’est

le style de ne pas avoir un style fixe. C’est ce style là que je prône tu vois ? Je ferai jamais la même chose tout le temps. J’aurais toujours envie d’essayer de nouvelles choses. Je prône le style du non-style, dédicace à Bruce Lee, rest in peace refré. Votre producteur est Pink Flamingo. Je trouve que son son ne ressemble à rien de ce qu’on peut entendre ailleurs. À quand remonte la rencontre avec lui ? C’est important pour vous de bosser avec? Makala: on se connaît tous depuis longtemps, c’est le genre de truc qui n’est plus quantifiable, le genre de truc qu’on ne date plus maintenant. Mes premiers projets ont été produits par Pink Flamingo, et je ressens pas le besoin d’aller voir ailleurs tu vois. C’est comme une meuf, quand t’es bien avec, t’as pas envie de la tromper. Comme un bon plan weed au final, tu connais frère, tout ce qui est positif au test quoi, t’es à l’aise quoi. // LT

On entame la soirée au Cellier en compagnie des Anglais de Gengahr et de leur pop entrainante - qui plaîrait à tout le monde, même à ta mère. Charmée par le regard du chanteur, difficile d’en dire autant pour le guitariste, qui a visiblement oublié de rafraîchir sa frange depuis 6 mois. Autre salle, autre ambiance ; dans une Vapeur où on se sent nettement moins à l’étroit que la veille, la musique sautillante de Concrete Knives tranche nettement avec le post-punk de Wire. Tricky, boss de fin, le bien nommé MC navigue clairement dans des eaux plus obscures. Deux mecs s’excitent dans la fosse, des gosses tout droit sortis d’un groupe scolaire se prennent en selfie… Tricky gesticule derrière son micro, danse comme s’il était habité par le démon et laisse clairement plus de place à sa choriste, voire même à son guitariste. « C’est

comme un soundsystem », paraît-il. Fun fact : Tricky jouait le rôle du bras droit de Zorg, du 5ème Élément. Voilà un fait notable, contrairement à son concert. // AG

• SUR LE FRONT DE L’EST• Même Jésus aurait dansé le rock au temple. Démarrage intimiste au temple St Etienne à Mulhouse hier. Après Long Tall Jefferson, songwriter suisse sensible puis Wwwater, ange noir grooveEddy plus vaudou de Pretto à Besançon hier que belge, le duo rock canadien Deuxluxes a joyeusement mis le feu à l’autel, grosse patate et petit son, énergie pulpeuse et bonds en talons aiguilles. La plupart des paroissiens ont communié debout en remuant le popotin, sourire aux lèvres. Si Jésus n’avait pas oublié le vin chaud, la messe aurait été parfaite... // JLW


• LES SUPER ATELIERS •

NUMÉRO 2 - VENDREDI 9 FÉVRIER

Custom & découpage

Première soirée pour GéNéRiQ au Cellier de Clairvaux. Ambiance feutrée et chill dans la salle à l’architecture cistercienne. Entre deux morceaux du quartet londonien Gengahr et une bière, je suis allé me pencher sur l’atelier proposé sur place par Chacha Boudin. Pour sa quatrième année de collab’ avec le festival, l’artiste avait imaginé « pour les petits comme pour les grands » plusieurs activités ludiques. Tout en s’adaptant à l’artiste. Ça donne des masques à recouvrir de papiers colorés pour voir la vie d’une autre couleur, des cartes postales à créer en découpant les têtes des membres de Gengahr pour ensuite les déguiser en cow-boy, et du coloriage. Une volonté pour elle de « faire découvrir un concert autrement », les enfants étaient absorbés par l’atelier, les parents plus tranquilles pour picoler ! // VS

Kinshasa-Paris-Dijon

• L’INTERVIEW DU JOUR •

Tshegue est un groupe d’afro-punk récemment repéré aux Transmusicales de Rennes. Les Parisiens ont mis une claque à tous ceux qui les ont vus en concert récemment. Un shot de vodka Redbull, sans la gueule de bois du lendemain. En attendant le concert de ce soir, Faty (chanteuse) et Daku (percussionniste) ont répondu à nos questions. Le nom du groupe vient d’un surnom, celui de Faty lorsqu’elle vivait à Kinshasa. Ça désigne quoi un Tshegue ? Mes tantes m’appelaient comme ça. Ce sont les musiciens de rue. Beaucoup d’enfants font de la musique à Kinshasa, ça renvoie à une énergie particulière, une manière d’aborder la musique de façon spontanée. Quel est l’artiste africain qui vous inspire ? Difficile de n’en citer qu’un. Pour le kotazo : Papy Mbavu. Et pour le kuduro : Buraka Som Sistema. Ce sont des musiques de rue et de récup’. De façon générale, la nouvelle scène africaine est très créative et nous inspire, même si on n’a pas vraiment d’artiste modèle à citer.

pendant ce temps à veracruz

Vous êtes estampillés afro-punk. Comment s’exprime votre côté punk ? Être punk, c’est être libre, faire notre musique comme on l’entend. Le côté punk pour nous, c’est l’explosivité, une énergie et aussi la possibilité de créer sans se mettre de limite. Il y avait un côté DIY dans l’esprit punk. Vous le revendiquez aussi ? Hein ? C’est quoi ce sigle ? On connait pas. Nous notre truc, c’est la spontanéité. Ce qu’on retient des punks, c’est aussi le rapport entretenu entre la musique et le live, on fait de la musique pour être sur scène. // AF

Thomas Thévenoud, le ministre qui avait oublié de payer ses impôts, a déposé la marque « Phobie administrative » à l’INPI (Libération). Comme si Cahuzac déposait la marque « Fraude fiscale ». Bravo. • Un bonhomme de neige géant en forme de pénis fait le buzz au Mans (France Bleu). Si c’est en forme de pénis, c’est pas un bonhomme, c’est une bite de neige, non ? • Elle vit avec des morts, croyant en la résurrection (20 Minutes). Je vous raconte pas l’odeur. • 22 000 lances-flammes ont été vendus par Tesla en 4 jours (LCI). Les enfants vont bien s’amuser cet été avec le BBQ de papa. • Nicolas Hulot dément des rumeurs de harcèlement sexuel (Le Monde). L’otarie est connue pour être une énorme mytho •


NUMÉRO 2 - VENDREDI 9 FÉVRIER • LE COIN DU BOOKMAKER •

les annonces très importantes

« Aujourd’hui avec GéNéRiQ on joue comme on aime ». La réunion du jour est une véritable invitation à la prise de risque. Allez choper des tuyaux à l’Hôtel de Vogüé pour les courses du jour entre midi et deux. Une sieste musicale au casque avec les meilleures cotes susurrées par Ambitus aka Michael Santos, l’homme qui murmure à l’oreille des festivaliers. Fort de ces éléments, on parie en toute quiétude sur le driver Altin Gün placé au Consortium suivi de Modeselektor et Cie gagnants à La Vapeur dans la 3ème. // CW

• Vends cours de Krav-Maga devant La Vapeur : close combat, bras de fer américain et autres ambiances scandales. 20€ par séance. Tarif de groupe négociable. Steven. • Spotted : Nicolas Dupont-Aignan en gros bad trip devant La Vap’ ; le spa avec Tricky au Mercure était apparemment bien mental. Bristol style mamen. Rico. • Recherche public, désespérément, pour la Pop-Corn Party à la Péniche Cancale ce soir. Entrée gratos, planteur offert. Contactez le dénommé « Alcool ». Côme.

• LE DESSIN DE MR CHOUBI •

ours

Pourquoi c’est ton premier GéNéRiQ ? C’est un pote de l’école qui m’a invité au Cellier de Clairvaux. L’enfoiré ! La soirée était gratuite… Pourquoi ce ne sera pas ton dernier GéNéRiQ ? Parce que l’ambiance est joviale mais surtout car j’ai signé à la BSB un contrat de 3 ans ! // BM

Ce beau journal est édité avec amour par Radio Dijon Campus, Sparse et La Vapeur. Rédaction : Chablis Winston, Martin Caye, Victor Souadet, Augustin Francis, Benjamin Moreux, Mr. Choubi, Martial Ratel, Mister B, Jean-Luc Wertenschlag, Léo Thiery, Axelle Gavier Photographes : Édouard Roussel, Nicolas Coupet, Vincent Arbelet Impression : Graphisystem (Dijon) Ne pas jeter sur la voie publique. Ne pas manger. Contact : nicolas.hulot@meetic.fr

GéNéRiQ ? Gros impact sur les ventes mec, j’ai vendu deux vinyles de Tricky. Enfin, un seul en fait, l’autre c’est moi qui l’ai acheté. (Fabien, vendeur de disques dans un magasin électroménager-TV-livres à Dijon) J’ai demandé la permission de minuit à coach... Mais je suis pas sûr d’avoir un bon de sortie. Et en plus, je vois jamais rien dans les concerts, les autres sont trop grands. (Frédéric Sammaritano, bijou du DFCO, joueur de Ligue 1 Conforama)

le point leatherman

mon premier génériq Prénom : Pablo. Âge : 18 ans. Arrivé tout droit d’une croisière du Costa Rica. Situation : célibataire (pas pour longtemps). Profession : étudiant à la Burgundy School of Business (BSB).

• LE COIN VIP •

Prestige : la finition bois des nouveaux bureaux de La Vapeur fait des envieux. La salle vient d’être nommée aux « RELAIS MONTAGNE AWARDS 2018 » dans la catégorie Meilleure ambiance Chalet. // MC

Journal du festival GéNéRiQ 2018 #2  

Conception : Radio Dijon Campus, Sparse, La Vapeur.

Journal du festival GéNéRiQ 2018 #2  

Conception : Radio Dijon Campus, Sparse, La Vapeur.

Advertisement