Page 1

NUMÉRO 1 - JEUDI 8 FÉVRIER

LE JOURNAL AU COEUR DU FESTIVAL À DIJON édito Hier, j’avais mon premier rendez-vous avec une ex avec laquelle j’ai eu une histoire torride et qui vient de revenir en ville : La Vapeur. Je dois dire que je suis retombé instantanément in love. C’est comme si on ne s’était pas quitté, même si elle s’est joliment refait faire la façade... Elle avait invité tous ses potes pour son retour. Et elle a accompli des miracles : j’ai vu des gens de Nevers, de Besançon, de Montbéliard, de Dole, de Poligny, de Mâcon. Ils discutaient ensemble les gars ! Ils se claquaient des bises ! Et dansaient avec les Dijonnais. J’ai vu la Bourgogne-Franche-Comté. Larme à l’œil sur un coucher de soleil. La Vapeur, c’est les accords d’Oslo, c’est un prix Nobel de la paix, c’est la chute du mur de Berlin. C’est un filtre d’amour. Aujourd’hui, c’est lune de miel. La Vapeur nous offre le festival GéNéRiQ. Quatre jours de voyage en ville. Je pense que je vais m’engager. On va se faire la totale : Cellier de Clairvaux, Vap’, Péniche Cancale. <3. // CW

PROGRAMME DU JOUR

Quartier rouge : avenue de Stalingrad

18h30

GENGAHR

20h00

TRICKY la vapeur CONCRETE KNIVES WIRE

21h00

XTRM TOUR la péniche cancale (DI-MEH, MAKALA, SLIMKA)

cellier de clairvaux

+ ateliers libres et gratuits par chacha boudin + en direct sur radio campus

SUIVEZ ÉGALEMENT LE FESTIVAL SUR SPARSE.FR


NUMÉRO 1 - JEUDI 8 FÉVRIER

• C’ÉTAIT HIER •

• L’INTERVIEW DE LA VEILLE •

trump don’t surf Les américains Nada Surf jouaient hier pour la réouverture de La Vapeur. Le leader Matthew Caws nous a parlé (un peu) de musique et (beaucoup) de Trump. En français.

Vous rejouez l’album Let Go sorti en 2002. Comment ça se passe, il faut réapprendre à jouer les morceaux ? C’est un peu ça. Il y a des morceaux qu’on a toujours joués en tournée et d’autres qu’on avait mis de côté et qu’il fallait réapprendre. C’est comme un time travel. C’est l’album favori des fans. On le réinterprète très fidèlement. Avec la situation politique, est-ce que votre président vous inspire ? Contrairement à ce que j’ai fait avant, je n’ai pas envie de parler de moi-même ou de choses intérieures. La situation est si cauchemardesque que je ne

sais pas comment m’exprimer. C’est un désastre tellement grand que je ne commence même pas à comprendre. Et il est possible de ne pas le voir quand on est aux États-Unis. La démocratie américaine est jeune, certains ne se rendent pas compte comme c’est fragile. Rock against Trump, vous vous positionnez comme ça ? Non, ce qui m’intéresse c’est que les gens soient civiques entre eux. On en arrive à se dire sur les réseaux sociaux « je ne te parle plus». En cas de crise grave on est citoyen ou bien de droite ou de gauche ? J’arrive à discuter avec des gens qui ne sont pas de mon avis et comme le fil n’est pas rompu avec eux, certains me disent « je te remercie de m’avoir écouté, je vais réfléchir à ce que tu m’as dit ». Dire Fuck Trump (c’est ce que je pense), je ne sais pas ce que ça donne. // MC et TB

C’est ma toute première fois dans cette Vapeur 2.0, une Vapeur aux accents futuristes. J’avance dans cette foule bondée, ce soir je vais voir Gwen Stephanie. Je précise, j’ai cru toute ma jeunesse que Nada Surf et No Doubt, c’était le même groupe. Pas de Gwen donc mais plein de bonnes surprises. Je repense à mon premier concert à la Vap’, en 2000 et quelques, je n’ai pas oublié le feeling que j’ai eu ce soir là : une excitation mélangée d’appréhension lorsque l’on pénètre dans un univers qu’on connaît pas. Vais-je pouvoir atteindre le bar (souci déjà essentiel à l’époque) ? Qu’est-ce qu’il y a derrière la scène ? Dois-je aller dans le pogo ? 15 ans plus tard, j’ai rattrapé mon retard, mais l’excitation ne s’est pas envolée, elle est toujours là, chevillée au corps. Bien sûr, je

choperai des bières gratos, j’irai checker les VIP mais je serai là, toujours debout comme ce bon vieux Renaud au comptoir ou au milieu des gens dans la salle. Pas de nostalgie. On est tous là pour écarquiller les yeux, les jeunes et les vieux. La Vapeur est morte, vive La Vapeur ! // FLT

Eddy de Pretto à Besançon hier

• SUR LE FRONT DE L’EST• Atmosphère incroyable pour la première d’Eddy de Pretto aux FJT des Oiseaux à Besac’ hier soir. Ça dégouline. Tout le monde connaît par coeur les paroles. Une boucherie. Rendez-vous samedi à Dijon. // SN


NUMÉRO 1 - JEUDI 8 FÉVRIER

• LES SUPER ATELIERS •

Ambitus. Beats by Dre.

Relax entre les concerts : ateliers, siestes et pinard.

Jeudi et vendredi à partir de 18h30, j’irai découvrir au Cellier de Clairvaux les ateliers de Chacha Boudin (élu meilleur pseudo de Côte-d’Or), plasticienne, qui proposera pour les petits et pour les grands des cartes postales à faire soi-même, ainsi que des masques à « cellophaner ». Siestes sonores improvisées prévues vendredi et samedi midi à l’Hôtel de Vogüé : entre percussions et bruits de la nature par Ambitus aka Michael Santos. Chill dans tout ce brouhaha musical. Vendredi, l’atelier « Deviens journaliste », avec des lycéens de Brochon, vous proposera dans la journée des articles immersifs sur Sparse.fr. Samedi, atelier sérigraphie : détournement de l’affiche du festival par l’ASPTT de Châlon (les artistes, pas le club omnisport) à 14h à l’Hôtel de Vogüé et dégustation

stella : art-toi

poly-sensorielle vin-musique à 16h30 : goûter du pinard en musique, c’est pas loin d’être la top priorité de la rédac’ de ce journal. // VS

• L’INTERVIEW DU JOUR •

On a rencontré Stella Tanguy, médiatrice culturelle à La Vapeur. Ça consiste en quoi le métier de médiatrice culturelle ? C’est le développement de la relation entre les habitants de Dijon et la salle de La Vapeur. Par des actions, des projets, des événements et la découverte des musiques actuelles. C’est la mise en place de projets de pratiques musicales

à destination de tous les publics. Le but de la médiation culturelle, c’est à la fois travailler sur l’émancipation des personnes, leur permettre de découvrir un domaine artistique mais aussi faire découvrir la salle et ses activités à un plus grand nombre de personnes. Comment avez-vous pensé les ateliers proposés sur le festival ? Via des rencontres. Avec Emiliano Battistini, qui venait tout juste d’arriver à Dijon et qui travaillait déjà autour du vin et de la musique, on s’est dit que ça pouvait être intéressant de faire une conférence et une dégustation sur fond d’expérience. Pour la sérigraphie, on avait la volonté de travailler avec l’ASPPT : c’est une nouvelle collaboration pour nous, on propose de détourner l’affiche du festival. Avec Michael Santos, on est sur une sieste sonore. On a cru que ce temps un peu décalé pouvait coller au festival. On cherchait des événements qui permettent de découvrir le festival autrement que lors de concerts où on est debout. Tu es arrivée il y a six mois à La Vapeur, qu’est-ce que ça te fait de découvrir la nouvelle salle ? C’est assez excitant. J’ai hâte d’investir le bâtiment et de voir comment on peut faire vivre le lieu aussi bien pour le quartier que pour Dijon. // VS

pendant ce temps à veracruz

États-Unis : sa mère la croyait portée disparue… Elle participait à une émission de téléréalité (20 Minutes). C’est pire en fait. • Un roadster Tesla envoyé dans l’espace pour le premier lancement de la super fusée de SpaceX. (France Info). La Corée du Nord prévoit une catapulte à 205, vite. • Des indemnités chômage accordées à un chien (Ouest France). Saloperies d’intermittents. • Sans permis, il conduisait sous cocaïne avec une hache à ses pieds (Le Dauphiné). On vous conseille le vélo, monsieur. •


NUMÉRO 1 - JEUDI 8 FÉVRIER • LE COIN DU BOOKMAKER •

les annonces très importantes

« Moi, GéNéRiQ, c’est mon dada ». On démarre la compet’ au galop sur les pistes de GéNéRiQ pour ce premier soir. Dans la première à Clairvaux sur terrain gras, après la neige des derniers jours, Genghar peut être une première belle surprise en bottom-weight de ce début de festival. Sur l’hippodrome de La Vapeur, Tricky et Wire, grosses côtes de la soirée. Imperdable. Ils seront suivis de près par Concrete Knives, casaque rouge et bleu. Dernière ligne droite de la journée, les poulains suisses de XTRM Tour sont à 2 contre 1 chez les spécialistes. Ils sont Suisses, donc ils gagnent à la fin. // CW

• Vends bracelet doré pour La Vapeur. À peine servi pour l’inauguration. Contactez le journal qui fera suivre. Timéo. • Vends plaque d’amiante, ancienne Vapeur. Contactez l’ARC. Jacques. • Vends préau pour coin fumeur de La Vapeur. Occasion à saisir. Très utile ! On se comprend ? Marie.

mon premier génériq Prénom : Diane. Âge : 24 ans. Situation : célibataire (peut-être). Profession : chargée de coordination dans une fédération culturelle.

ours

• LE DESSIN DE MR CHOUBI •

• LE COIN VIP • GéNéRiQ ? Connais pas, mais par contre la rénovation de La Vapeur, ça a été tranquille. Avec les locaux de l’association portugaise comme voisin du chantier, j’avais l’impression d’être au pays. Tous les soirs, on pouvait se caler des Super Bock. (Tonio, plaquiste) Moi beaucoup la fête avec Tricky ce soir, ami à moi. Vraiment bon produit. Et François, roi de la ville, inviter moi pour after. Joga bonito para o festival. (Neymar da Silva Santos Júnior)

le point leatherman

Pourquoi c’est ton premier GéNéRiQ ? Bien que je sois originaire de Dijon, je n’ai jamais eu l’occasion de profiter de ce festival. Maintenant, je peux le faire dans le cadre de mon boulot. Y’a pire comme job ! Pourquoi ce ne sera pas ton dernier GéNéRiQ ? J’espère ne pas être virée demain ! Je commence ma vie professionnelle, j’aimerais bien dédier les années à venir à la musique de façon générale et GéNéRiQ en fait partie. // BM

Ce beau journal est édité avec amour par Radio Dijon Campus, Sparse et La Vapeur. Rédaction : Chablis Winston, Martin Caye, Victor Souadet, Franck Le Tank, Benjamin Moreux, Mr. Choubi, Martial Ratel, Thierry Binoche Photographes : Édouard Roussel, Nathan Barret Impression : Graphisystem (Dijon) Ne pas jeter sur la voie publique. Ne pas manger. Contact : kim.jong.un-du21@northkorea.nk

Le technicien son de Nada Surf était très content du nouveau système son de La Vapeur. Comme un enfant à Noël. Il aurait poussé le truc jusqu’à demander une photo « sur les genoux du monsieur avec la grosse barbe ». En l’occurrence Yann Rivoal, directeur de la salle. // MC

Journal du festival GéNéRiQ 2018 #1  

Conception : Radio Dijon Campus, Sparse, La Vapeur.

Journal du festival GéNéRiQ 2018 #1  

Conception : Radio Dijon Campus, Sparse, La Vapeur.

Advertisement