Issuu on Google+

N°43

Cracotte

1 AVRIL er

La 2012

LETTRE D’INFORMATION MUNICIPALE TRIMESTRIELLE

Mazières en Gâtine

Porte de Gâtine

Info ou un faux

A l’image de « Bugarach » Mazières en Gatine résistera-t-elle à la fin du monde ?

C

ette photo a qui souhaite nommerons de cette rencontre Mazières.

été prise par une personne rester anonyme que nous ici BdL. Il nous témoigne surprenante au-dessus de

« Le 19 décembre dernier j’ai reçu un mail qui éveilla ma curiosité. Ce message me demandait d’aller à 3 h du matin le 21 décembre, muni de mon appareil photo, au pied de l’ancien château d’eau de Mazières. Quelle fut ma surprise, à 3 heures précises, de voir un éclair, d’une lumière très intense, traverser dans le silence le ciel noir de cette nuit d’hiver, en direction de notre château d’eau. En moins d’une seconde venait se stabiliser en surplomb du bâtiment, un engin qui m’était totalement inconnu et sorti tout droit d’un film de science-fiction. Ayant repris mes esprits je me mis à photographier cette apparition comme j’y avais été invité dans le mail. Au bout de cinq minutes, et toujours dans le silence, un nouvel éclair illumina la Gâtine en emportant de sa position géostationnaire le véhicule spatial vers l’espace interstellaire. De retour à la maison, la tête encore dans les étoiles, je rejoins mon ordinateur espérant qu’un nouveau courrier électronique vienne répondre aux très nombreuses interrogations qui se bousculent dans mon cerveau et confirme que je n’ai pas rêvé. En effet, un long texte d’environ 300 pages était arrivé dans ma boîte de réception. Il explique le pourquoi de ce rendez-vous. Ne pouvant pas garder pour moi

seul ces informations qui me semblent capitales pour l’avenir de notre planète, j’ai décidé de faire profiter de ce scoop à mon journal préféré, La Cracotte. J’ai donc remis l’intégralité du texte ainsi que les photos au comité de rédaction afin qu’il en soit fait le meilleur usage. Je pense d’ailleurs que M. Yves Pacaud devrait y trouver les éléments manquants sur la création de Mazières. » Nous remercions vivement M. BdL de la confiance qu’il nous porte. Son témoignage nous interpelle sur cette question essentielle : Mazières a-telle été choisie, à l’image de Bugarach, village du Languedoc, pour résister à la fin du monde annoncée le 21 décembre 2012. En effet, un astucieux système d’évacuation à destination de la population mazièroise, est prévu par l’intérieur du château d’eau. Un ascenseur permettrait de monter à bord du vaisseau spatial arrimé au sommet de l’édifice. Toutefois selon les écrits émanant de nos amis extraterrestres , il s’agit d’un canular, tout du moins pour cette date. L’apocalypse surviendra peutêtre et dans cette hypothèse, nos anges gardiens interviendront en souvenir de l’aide que nos ancêtres ont apporté, il y a plus de mille ans, à l’un des leurs. Mais ceci est une autre histoire que nous aborderons dans une prochaine Cracotte. Ce message d’espoir qui nous est donné doit nous interpeller, ainsi que les générations futures, sur la conservation en bon état de ce château d’eau.


Aménagement du bourg

L’étude de programmation passe à la vitesse supérieure

O

riginaire de la Boissière en Gâtine et actuellement étudiante en Licence Professionnelle Coordination de Projets de Développement Social et Culturel à l’IUT de Bordeaux, je viens de faire mes premiers pas sur la commune de Mazières dans le cadre d’un stage d’une durée de trois mois. Cette première expérience de terrain se présente à moi comme une formidable opportunité de pouvoir réfléchir sur les différentes politiques culturelles initiées sur les territoires ruraux mais également sur les pratiques culturelles des habitants de ces territoires.

être un moyen d’expression, de création, d’imagination qui caractérise notre identité et notre sensibilité. Elle questionne également notre humanité et nos rapports aux autres. En espérant que cette volonté d’impulser une dynamique culturelle accessible à tous au sein de la commune de Mazières se concrétise petit à petit mais sûrement. Marie VIGNAULT

Après avoir pris connaissance des différentes réflexions et propositions qui émanent autour de la construction d’un programme socio-culturel sur la commune, mes principaux objectifs lors de cette période vont être notamment de mettre en relation les différents acteurs de la commune (acteurs associatifs mais aussi économiques) et les habitants afin qu’ils communiquent et échangent ensemble. La création d’outils simples de coordination et de partage d’informations entre les associations se révèle en effet fondamentale afin de fédérer l’ensemble des acteurs du territoire mais aussi pour pouvoir mettre en place par la suite des actions transversales. Durant ces quelques mois, une réflexion sera également menée sur l’éventuelle possibilité de mettre en place un lieu de rencontre où les associations pourraient se réunir et échanger. Un point d’appui qui serait identifié par tous au sein de la commune. Pour moi, l’art et la culture sont indéniablement vecteurs de lien social, de vivre ensemble et de solidarité. La culture se révèle

Image du passage de relais : Marie continue l’action engagée par Fazette Bordage

Résidences d’artistes

L

a Compagnie ALEA CITTA sera présente dans le parc de la Ménardière pour une «résidence d’artistes» du 2 au 13 avril 2012. Lors des nouvelles répétitions de leur spectacle “O”rigine, Les artistes installeront leur «arbre à cocon». autour du thème de la métamorphose, les danseurs évoluent entre ciel et terre et sculptent de nouveaux mots silencieux… La Compagnie ALEA CITTA, implantée en milieu rural, s’attache à présenter différentes formes de spectacles aussi bien en salle que dans des lieux moins conventionnels. Elle souhaite étonner, surprendre et amener le public à apprivoiser ce langage muet qu’est la danse. Ces artistes, danseurs, acrobates, chorégraphe qui se nomment eux-mêmes «artisans de l’imaginaire», œuvrent pour inscrire la danse au cœur de la vie. Chaque après-midi, vous pourrez jeter un oeil sur leur spectacle et rencontrer les artistes pendant ce travail quotidien de création.

Une répétition publique ouverte à tous aura lieu le vendredi 13 avril à 15 h 30.


Résidences d’artistes

Orchestre des Champs-Elysées

A

utre résidence d’artistes, l’Orchestre des Champs-Élysées sera présent pour différentes actions culturelles dans les communes de Mazières en Gâtine, Coulonges sur l’Autize et Airvault. Ce projet est porté par les communes et est un partenariat avec le Pays de Gâtine. Cet orchestre symphonique de renommée internationale, reconnu pour ses interprétations sur instruments d’époque, s’est produit pour un concert exceptionnel au Palais des Congrès de Parthenay le samedi 18 février dernier.

En instaurant une relation privilégiée avec les habitants, les musiciens de l’Orchestre des Champs-Élysées souhaitent ainsi communiquer au mieux leur amour de la musique classique. Benoit Weeger, violoniste alto, partagera sa passion avec les élèves du Club Musical Maziérois et les musiciens du Réveil Musical, et animera une soirée CAFE GATINE le 11 mai.

Souhaitant toucher un public plus large, notamment celui des zones rurales, la proposition d’artistes en résidence s’est construite avec plusieurs partenaires culturels et sociaux comme l’école de musique (CMMaz), le Réveil musical Gâtinais, l’EHPAD de la Ménardière et l’association CAFE GATINE.

Une première rencontre a eu lieu le 18 février à l’école de musique avec le groupe des «Gâtinous». Benoit Weeger a présenté Beethoven, les instruments anciens, puis fait pratiquer écoute et analyse, rythme et notes, pour une création qui sera jouée en première partie du concert de juin. D’autres rendezvous sont prévus, pour des moments de musique partagée dans l’enthousiasme et la convivialité. En juin, un trio à cordes (une violoniste, un violoncelliste et Benoit Weeger) et un corniste viendront pour préparer d’autres rencontres.

Benoit Weeger

Programme des rencontre de juin • Le lundi 4 juin Benoit Weeger, accompagné d’un joueur de cor, avec les musiciens du Réveil Musical Gâtinais. • Concert à l’EHPAD de la Ménardière le 5 juin vers 17 h, pour les résidents et leur famille, puis répétitions avec le CMMaz. • Mercredi 6 juin, nouvelles répétitions puis à partir de 19 h, CONCERT à la salle socio-éducative de Mazières en Gâtine : 1ère partie : les Gâtinous, le Réveil Musical Gâtinais et les musiciens de l’Orchestre 2e partie : Le quatuor de l’Orchestre des Champs Elysées. Un buffet sera partagé avec le public pour clore ce moment exceptionnel.


Carnet Rose

Un bébé au Conseil Municipal D

epuis le temps que je participais incognito aux diverses commissions et réunions de conseils avec maman, j’avais envie de connaître papa. Alors, moi Sacha, me voilà ! Je suis née le 20 décembre ; je n’étais pas pressée de sortir étant bien au chaud ! Comme vous le voyez, je suis aussi blonde que ma maman est brune et j’ai les yeux aussi clairs que ceux de ma maman sont foncés ! Vous l’avez compris, je ressemble… à mon papa ! Si, si, regardez bien ! Mais finalement quelle importance ! Je suis belle comme un cœur ; je suis un petit bout de chou dorloté par mes parents. J’ai un sourire qui fait craquer tous ceux que je rencontre et je commence déjà à gazouiller ! Regardez comme je suis épanouie, cocoonée par mes parents : Martine CORBINUS (Conseillère Municipale) et Jérôme GAURY rue des Touches

Jumelage

Jumelage Mazières-en-Gâtine - Lešna Podlaska L

plan d’eau invite aux balades et rêveries.

eśna Podlaska : ce nom ne vous dit certainement pas grand-chose. Pourtant il va bientôt vous devenir familier. Leśna Podlask a est une commune de l’Est de la Pologne, dans le comté (powiat) de Biala Podlaska et dans la province (voïvodie) de Lublin. Ce village est peuplé d’environ 900 habitants intégré à une commune nouvelle de 4400 habitant. Il s’étend sur un peu moins de 10 km², à 150 mètres d’altitude. Son climat est continental, humide avec un été tempéré. Leśna Podlaska se situe à 140 km à l’est de Varsovie où se trouve l’aéroport le plus proche et à 104 Km au Nord-est de Lublin. Elle est située aussi très près de la frontière Biélorusse et est desservie par un important réseau ferroviaire.

Si nous vous parlons de ce village, c’est que son maire, Marian Tadeusz Tomkowicz, souhaite vivement un jumelage avec Mazières. Fin 2011, il est venu dans les Deux-Sèvres avec une délégation de jumelage à Niort et en a profité pour retourner dans la région de Secondigny où il était venu autrefois cueillir des pommes. C’est en visitant la région qu’il est « tombé

amoureux » de Mazières, qui, selon lui, « ressemble à deux gouttes d’eau à notre village ». Leśna est une commune rurale d’élevage et de culture céréalière. Cette commune a aussi des écoles et un lycée agricole. Son paysage est constitué de plaines, de champs entourés de forêts (le nom « Leśna » signifie d’ailleurs « forêt » en polonais) et de la rivière Klukōwka. Un magnifique

Cette commune possède aussi un patrimoine de grande richesse : de belles maisons typiques de l’architecture locale et une magnifique basilique de la nativité de la bienheureuse Vierge Marie – sanctuaire marial. Dans le jardin entourant cet édifice se trouve un immense chêne auprès duquel, raconte-t-on, les paroissiens faisaient des prières en cachette pendant l’occupation russe. La commune a donné un avis favorable à ce projet de jumelage et a déjà trouvé des personnes intéressées. Reste à créer une association qui serait le comité de jumelage afin de continuer cette belle aventure polonaise. Si vous souhaitez nous rejoindre n’hésitez pas à contacter la mairie.


Informations

Welcome We would like to take this opportunity to welcome you to Mazières-en-Gâtine. This magazine “La Cracotte” is to inform you of what exists locally, tell you about our project and tell you of the activities that take place in our village. We do hope that you will come and join us at the various events throughout the year. It is a wonderful way of getting to know your French neighbors and meeting new acquaintances. We would strongly encourage you to learn to speak French if are not already able to do so, as not many of us speak English and we would like to be able to communicate with you.

The Pays de Gâtine, the district council of Parthenay, has written a tri-lingual guide (The Guide for Newcomers) to help you find the answers to your administrative questions and has included a page on where you can find classes to learn the language. The Pays de Gâtine also holds meetings and should you wish to be invited to these. Please contact : Julia.salvat@gatine.org Making yourself known at the town hall when you arrive is a good idea. The Mayor and her team would like to meet you. If you are a holiday owner please think about leaving your contacts details in case they need to get in touch with you. We wish you all the best in your home. Kind regards, Nicole FORTUNE, The Mayor.

Lutte contre le frelon asiatique En étudiant le cycle de vie de ce frelon, on s’aperçoit que nous pouvons agir individuellement contre ce fléau. En effet, les nids construits dans l’année se vident de leurs habitants en hiver car l’ensemble des ouvrières et des mâles ne passent pas l’hiver et meurent. Seule les reines et jeunes reines se camouflent dans les arbres creux, sous des tas de feuilles, dans des trous de murs, etc ... pour en ressortir courant février et commencer à s’alimenter. C’est à ce moment que nous pouvons agir en disposant des pièges dans nos jardins ou sur nos balcons pour attraper ces futures fondatrices de nids : 1 reine = 2 000 à 3 000 individus

Le piège !!! Des pièges simples peuvent être réalisés à partir d'une bouteille en plastique vide (1,25 litre, 1,5 litre, 2 litres) coupée au tiers supérieur et dont la partie haute sera placée à l'envers (et fixée par deux agrafes) pour faire entonnoir. Pour permettre aux petits insectes non ciblés de s'échapper, faites des petits trous (environ 5mm) avec un bout de fil de fer chauffé. Au fond de cette bouteille, versez : • un verre de bière brune de préférence • un verre de vin blanc (qui repousse les abeilles) • un trait de sirop (cassis ou framboise, ...) Ce piège peut-être suspendu à un arbre, de préférence au soleil, à une hauteur de 1,50m ou 2 mètres (pour une bonne surveillance). Il peut également être placé sur un balcon. Plus on met de pièges, même sur un petit terrain, plus on augmente les chances de capture.

Jusqu'au 1er mai, vous pouvez piéger des reines fondatrices de colonies de frelons asiatiques. Passée cette période, vous risquez de capturer de nombreuses espèces autochtones (frelons jaunes, guêpes, etc ...) Il vaudra donc mieux retirer vos pièges.

Chaque fondatrice piégée = un nid en moins !!! Pour préserver l'éco-système, aidez les apiculteurs et l'ensemble des citoyens à lutter contre la prolifération du frelon asiatique. C'est un geste citoyen et écologique qui concerne tout le monde ; faites-le savoir autour de vous.


Mazières en histoires

La première école communale et l’école de filles Monsieur Thebault n’enseignera pas dans cette nouvelle école mais son effectif est pourtant de 80 élèves. En 1856, il est muté à Saint Georges de Noisné. Il terminera sa vie à Mazières comme propriétaire à La Touche. Il est remplacé par un jeune instituteur M. Bertout, qui sortait de l’Ecole Normale d’instituteurs de Parthenay. Celuici ne devait pas rester longtemps à Mazières, un an et demi à peine au bout desquels il démissionna. Il avait dû trouver, comme un assez bon nombre d’instituteurs de cette époque, une situation plus lucrative. Pourtant il put bénéficier des nouveaux locaux avec sous sa responsabilité, 98 élèves mais dont l’effectif baissa en 1857 puisqu’ils n’étaient plus que 83. Le 29 avril 1858, le Maire de Mazières était avisé que « par arrêté du 28 de ce mois, Monsieur le Préfet des Deux-Sèvres avait nommé instituteur communal à Mazières en Gâtine, le sieur Popineau Jean Victor, instituteur communal à Marigny. » Le 4 mai, Monsieur Popineau était à Mazières,« jurait obéissance à la Constitution et fidélité à l’Empereur » ; était installé comme instituteur communal. Il était né le 11 septembre 1830 à Saint Maixent dans la famille d’un artisan menuisier nommé Isaac Poupineau, époux de Anne Cacouault. Son acte de naissance est marqué au nom de Poupineau. Il fut élève de l’Ecole Normale de Parthenay de 1847 à 1850. Il se marie le 27

avril 1857 à Saint Maixent avec Marie Anne Giroird, née le 24 décembre 1836 aussi à Saint Maixent. Il est alors instituteur à Marigny dans le canton de Beauvoir. Il a un frère Pierre qui est aussi instituteur à Coulonges sur l’Autize. Il fut élève de l’Ecole Normale d’Instituteurs de Parthenay de 1847 à 1850, c’est-à-dire dans une période révolutionnaire. Une certaine effervescence s’était produite chez les maîtres et les élèves à ce moment. En particulier, il y avait eu des difficultés pour maintenir les prières du matin et du soir et ce n’est que parce qu’on les y avait contraints que les élèves avaient continué à réciter le Pater. (Monographie de l’Ecole Normale de Parthenay écrite par M. Séjourné, directeur de cette école de 1896 à 1924 et publiée par M. Dauthuile, Inspecteur d’Académie des DeuxSèvres). Il est tout à fait vraisemblable que M. Popineau apportait à Mazières, avec une compétence qui allait s’affirmer, avec des qualités intellectuelles et morales qui lui vaudront l’estime entière de la population, dont celle du maire, une certaine indépendance d’esprit. (Roger Thabault - Mon village) Il accomplit d’ailleurs très correctement sa tâche, enseignant l’éducation religieuse. Il conduisait ses élèves à la messe le dimanche. Il chantait à la messe. Il n’eût point inspiré confiance aux familles s’il eût fait autrement.

Ce registre indique depuis 1866, tout le matériel recensé dans l’école et en particulier l’école des garçons par les divers enseignants qui se sont succèdés depuis Monsieur Popineau. Il y a des périodes manquantes. Il fut terminé en 1998. Dans les pages suivantes, vous pourrez constater que les bustes de l’Empereur et de l’Impératrice étaient présents à l’école, ainsi que le Christ. La séparation des Eglises et de l’Etat n’était pas encore à l’ordre du jour. Nous pouvons constater que le matériel est très rudimentaire et fut acheté sous la direction du sieur Popineau.


Animations Socio-culturelles

Les soirées de la bibliothèque

S

oirée chaleureuse à la bibliothèque de Mazières

« Je connais pratiquement tout le monde, c’est impressionnant ! » Pourtant c’est avec aisance que FrançoisXavier Cerniac a parlé de son premier roman « le Tombeau du Phénix », de son parcours de jeune auteur et de son second roman, en gestation, un thriller psychologique. Programme varié avec en outre une lecture à trois voix d’extraits du livre qu’il a dédicacé à la fin de la soirée et une dictée d’un passage du roman. Déception d’un ado à l’annonce de la récompense « une crêpe par faute », lui qui n’avait fait qu’une faute sans trébucher, comme ses aînés, sur «le cadavre décrépit » que la plupart ont imaginé « décrépi » !

L’homme et sa santé : la médecine chinoise et le cycle des saisons « J’ai mal partout,le temps change», «avec le froid, ça m’est tombé sur les bronches » • Quelle est l’influence des saisons, du froid, de l’humidité, de la chaleur sur l’équilibre ? • Quelle est la relation entre les saisons et le fonctionnement et l’énergie des organes ? • La médecine chinoise a ses réponses, elle qui met l’homme entre ciel et terre. • Que signifie le symbole du yin et du yang, principe de la médecine chinoise? Nous parlerons de la différence entre celle‑ci et la médecine occidentale, nous débattrons du grand art de mourir en bonne santé. Rendez-vous avec André Rousseau, médecin acupuncteur, spécialiste de la médecine chinoise,

Vendredi 13 avril

salle des fêtes de Saint Lin.

L

e mardi 13 mars, les responsables de la bibliothèque accueillaient M Yves Pacaud qui fit une présentation historique sur la création de deux paroisses, celle de Mazières et celle de Saint Marc à partir d’un lieu unique Ternant. Il nous parla de Ternant, la celtique, la gallo-romaine avec son théâtre enfoui au Touchaud, la médiévale et sa disparition entraînant le développement du bourg de Mazières autour de son église. De nombreux documents photographiques, cartographiques illustraient la séance. La société historique de Parthenay et du Pays de Gâtine présentèrent leur association et les ouvrages écrits par nos historiens locaux. Sur le dernier livret, deux articles concernaient Mazières , celui de Yves Pacaud et celui de M Arche sur le Sénateur Goirand qui fut propriétaire du Château du Petit Chêne.

Petite magie des sons, ou l’histoire irraisonnée de mon violon alto Benoit Weeger, musicien de l’Orchestre des Champs Elysées, et son violon alto, nous offriront un spectacle musical

vendredi 11 mai à 20 h 30

à Mazières en Gâtine. Artiste passionné, il nous proposera un témoignage mis en scène de son métier de musicien, de la musique et de la création musicale. Ce spectacle familial sera suivi d’échanges avec le public.

Contact : 06 87 21 88 53 site : cafe.gatine.free.fr


Ecole Classe CM1 CM2

Un septembre sur l’eau Nous avons fait Voile-Kayak au plan d’eau de Verruyes du mardi 20 septembre au vendredi 30 septembre 2011. Du côté baignade, maîtresse Solène et des parents accompagnateurs nous apprenaient à faire du kayak. Nous avons fait des petits jeux : lancer des objets puis les ramasser et des slaloms. De l’autre côté de l’étang, Nicolas nous apprenait à manier la voile. Nous avons appris à diriger notre voilier grâce au gouvernail. Le dernier jour, nous avons passé la journée au plan d’eau. Nous avons fait une course d’orientation en kayak, piqueniquer puis jouer à la balle aux prisonniers. A la fin de cette journée, nous avons obtenu notre diplôme Niveau 1 de voile.

Nous avons beaucoup aimé ces activités, vivement que l’on recommence !

Carnaval de l’école avec le Réveil Musical place des Marronniers

Association des Parents d’Elèves Le 3 février, les Association des Parents d’Elèves des écoles maternelle et primaire ont proposé un spectacle pour enfants et adultes intitulé « La soupe au loup ». Les trois artistes, un conteur, un musicien et une actrice de théâtre, ont fait revivre des histoires telles que « Le petit chaperon rouge », « Les trois petits cochons » et « Le loup et les sept chevreaux ». Ces histoires, quelque peu aménagées, ont su captiver les enfants qui ont pris part au spectacle par des mimes et des répliques.


Ecole


Activité sportives

Tournoi du PPCP à Mazières

Le Ping-Pong Club Parthenay joue aussi à Mazières. Le Ping-Pong Club Parthenay (PPCP) a installé une section à Mazières depuis 10 ans maintenant. Mais pour la première fois, le club s'est déplacé à l'aire sportive intercommunale de Mazières pour organiser son tournoi interne. Le 18 février, une trentaine de joueurs se sont affrontés dans un tableau unique, de la plus jeune jusqu'aux vétérans. C'est fort logiquement que l'éducateur du club s'est imposé face aux jeunes pousses qui avaient précédemment pris l'ascendant sur les vétérans. Mais c'est avec un fair-play pongiste qu'il remit sa coupe au finaliste, le président du club laissant lui-même sa place sur le podium. Et après la compétition sportive, ce fut le goûter qui rassembla joueurs, parents et spectateurs… jamais une aussi grande quantité de crêpes ne fut engloutie en aussi peu de temps. Chacun put apprécier ce moment de convivialité qui permit aux joueurs de Mazières et de Parthenay, mais du même club,

de se rencontrer. Ce fut aussi l’occasion de mettre en avant l'intérêt que représente une salle comme celle de Mazières pour le club. Le retour du tennis de table en compétition officielle à Mazières avec le PPCP sera peut-être bientôt à l'ordre du jour.

Tir à l’Arc

Succès confirmé pour les Archers de Gâtine Les 28 et 29 janvier derniers, le club des Archers de Gâtine a organisé un tournoi de niveau régional. Un premier tir rassemblait 40 jeunes le samedi après-midi. Il fut suivi de 3 autres tirs – un le samedi, 2 le dimanche – avec près de 140 archers, hommes et femmes. Il faut remonter à plus de 15 ans en arrière pour retrouver une compétition de niveau régional rassemblant plus d’une centaine de participants dans la salle omnisports de Mazières. Et avec presque 180 tireurs, les Archers de Gâtine battent le record de participation. A noter la première place des archers locaux dans le tableau Arc à poulies par équipe.

Cyclisme et cyclotourisme Course Le dimanche 24 juin, l’association « La Pédale St Florentaise » organise une journée courses « route UFOLEP » sur notre commune en partenariat avec la municipalité. Plusieurs courses de différentes catégories auront lieu le matin et l’après midi. Les départs et arrivées se feront au niveau de l’ancien château d’eau. Le parcours forme une boucle de 5,800 km : échangeur nord, route de la Gare, route du Soleil Levant et retour vers le bourg de Mazières par la route de Verruyes. La circulation automobile ne sera autorisée que dans le sens de courses. Nous vous attendrons nombreux sur le passage des cycliste pour les encourager.

Semaine fédérale internationale de cyclotourisme (le 10 août à Mazières) La 74e semaine Fédérale Internationale de Cyclotourisme aura lieu pour la première fois en Deux Sèvres à Niort / Chauray du 5 au 12 août 2012. C’est un événement qui rassemble environ 13000 cyclotouristes (90 % français et 10 % étrangers). Tous les jours de la semaine, les organisateurs leur proposeront cinq circuits de 30 à 180 km à travers les Deux Sèvres et départements voisins. Ce n’est pas une course mais une découverte de la région par le vélo. La Gâtine sera à l’honneur le vendredi 10 août. Les 13000 cyclotouristes partiront de Niort / Chauray. Ils seront accueillis à Champdeniers qui est ville « point d’accueil » et selon les parcours, passeront dans les différentes communes de la Gâtine. Les parcours 2 et 3 soit 50 et 80 km passeront à Mazières ce jour là en venant de Champdeniers et repartiront en direction de Verruyes. Ils pourront s’arrêter un moment pour visiter, découvrir notre village et il nous est donc demandé de les accueillir chaleureusement soit en décorant vos devants de maison, vos vitrines de magasin, les bords de route…sur le thème du vélo ou autres décorations. Un concours du plus beau village décoré sera organisé. D’ores et déjà, vous pouvez réfléchir à la façon d’accueillir ces quelques milliers de cyclotouristes. Nous le rappellerons à la prochaine Cracotte.


Association

Ça fait 10 ans…. ! C

’est autour d’une table, entre amis, qu’est née l’idée de la création d’une association théâtrale. Voilà l’idée, manque plus qu’à se lancer ! Section théâtre de l’association Famille Rurale ou bien association « indépendante » ? Le choix se pencha vers la création d’une section théâtre au sein de Famille Rurale et cela pendant deux années avant la rédaction de statuts propres afin de devenir indépendant. C’est alors que Bruno BILLEROT, Président fondateur, pris son bâton de pèlerin pour sillonner la Gâtine à la recherche d’acteurs, de décorateurs, maquilleuses…. Bref, de toutes les personnes qui travaillent dans l’ombre ou la lumière. Un nom ! Il fallait un nom pour rallier sous la même coupe tous ces bénévoles et former la formidable famille que l’on connaît encore actuellement. Plusieurs idées ont été alors évoquées et c’est « les starter’s » qui a fait l’unanimité. Surpris par l’élan des bonnes volontés de tous âges, chacun méritait de participer au spectacle. De là, après de longues réflexions, la fameuse recette « Starter’s » est née et fonctionne depuis 10 années avec succès, à savoir : premier ingrédient, 6 à 8 petits gâtinais, ajoutez y une pincée de rire avec une dizaine de joyeux lurons, garnir le tout avec une pléiade d’environ 10 âmes, le tout mis en valeur par les décorateurs, souffleurs, maquilleuses, metteurs en scène, coiffeuses, chanteurs et techniciens sonlumière, vous obtenez un mélange détonnant à savourer par un public fidèle et grandissant.

Les plus jeunes, c’était en 2003…..

... sont devenus ados ! Et la relève est déjà assurée !

La sauce a bien pris car, outre les soirées de mars proposées par la troupe, les Starter’s, à la demande de plusieurs organisations, ont su créer aussi leurs propres textes et c’est ainsi qu’on a pu les retrouver à l’occasion de l’inauguration de la déviation de Mazières-en-Gâtine, à une assemblée générale du Crédit Agricole, au 14 juillet ou encore à la fête du secteur pastoral. Les plus jeunes se sont également produits à Pompaire à la demande de l’association Page Blanche, troupe théâtrale formée de jeunes comédiens. Les Starter’s mettent un point d’honneur également à faire un don, tous les ans, à une association culturelle ou caritative du canton comme le téléthon, le Togo, les jeunes sapeurs pompiers, les jeunes de Mazières, ou encore l’Association des Parents d’Elèves, le club musical Mazièrois…

Les plus « vieux » en 2003….

Aujourd’hui, tous ont pris 10 ans mais l’enthousiasme est toujours présent, et fort de ses 80 bénévoles, la troupe vous a concocté un nouveau spectacle de qualité qui a été joué à la salle socio-éducative de Mazières en mars. Portée par l’audace et l’envie de nouveaux défis, la troupe s’est également produite lors d’un spectacle en plein air, « Les pieds dans l’eau », dans le parc de la Ménardière. Expérience concluante qui sera d’ailleurs renouvelée les 30 juin, 6 et 7 juillet 2012, dans la cour du collège de Mazières, avec un nouveau spectacle. Réservations au 05.49.63.30.53 ou 06.72.02.89.32 ou 05.49.63.30.75 (après 19 h).

Quelques « rides » plus tard…… (2011)


Bloc notes • Dimanche 1er avril : cérémonie au monument aux morts avec l’ASSOR ; bourse aux armes toute la journée à la salle socio éducative • Samedi 14 avril : Dîner dansant de l’APE écoles maternelle et primaire

LE COMITÉ DE JUMELAGE MAZIERES AGOU-YIBOE ET LA COMMUNE DE MAZIERES EN GATINE

MARCHÉ AFRICAIN DÉCOUVERTE DE PRODUITS DU MONDE

• Dimanche 15 avril : Loto de l’ACCA

Artisanat - Bijoux - cuir Vêtements Art - décoration Animations

Journée Bienvenue à la ferme

Un bon bol d’air frais et un week-end détente. Les portes ouvertes de ferme en ferme en Poitou-Charentes auront lieu le

samedi 21 et dimanche 22 avril de 10 h à 19 h.

Sur réservation, le samedi et dimanche midi, vous avez possibilité de vous restaurer autour d’un buffet cuisiné avec les produits du magasin (19 € vin non compris).

Soirée animée par la Légion de St Georges à 19 h, salle socioculturelle

Restauration africaine sur place (sans réservation)

28 et 29 avril

2012

MAZIERES EN GATINE - 79

C

o-organisé par la municipalité de Mazières et le comité de jumelage avec le canton togolais d’AgouYiboé, le marché africain va, pour sa troisième édition, se dérouler de nouveau sur deux jours, les samedi 28 et dimanche 29 avril, place des marronniers.

• Dimanche 22 avril : Braderie du Secours Catholique à la salle socio-éducative • Samedi 28 et dimanche 29 avril : Marché Africain sur la place des Marronniers. Le samedi soir : restauration africaine sur place à 19 h suivie d’une animation offerte par la Légion de St Georges • Mardi 8 mai : commémoration Victoire de 1945 • Vendredi 25 mai : Concert du réveil Musical Gâtinais, salle socio-éducative • Samedi 9 juin : Rassemblement jeunes foot • Samedi 2 juin : Familles Rurales, danse Moderne Jazz. Partie musicale avec les Gâtinoux à 20 h 30 salle socio-éducative. Entrée gratuite. • Mercredi 6 juin : Orchestre des Champs Elysée (voir page 3) • Dimanche 1er juillet : Loto du Jumelage du TOGO

Démonstration de danse et musique africaines Exposition du comité de jumelage (Photos, film)

Samedi 28 avril

A la Draunière de Mazières en Gâtine, Aurélie et Arnaud vous proposent la visite de leur ferme « Nature Gâtine » qui est avant tout un élevage de volailles élevées en plein air, destinées à la vente directe. Le parcours est animé d’activités pour les petits et les grands. Depuis peu, un magasin à la ferme propose plus de 250 produits de qualité de 24 producteurs locaux.

• Dimanche 24 juin : Course cycliste route UFOLEP

à partir de 9 h

3e EDITION

En effet, les deux partenaires de cette manifestation y trouvent pleinement leur compte. La municipalité a trouvé là une animation vivante et sonore, colorée et originale, parfumée et goûteuse. Près de vingt stands sont attendus avec des produits authentiques : habits, objets de déco sans oublier la restauration africaine conviviale qui devrait attirer les gourmets et les animations musicales. Le comité de jumelage trouve là une vitrine largement ouverte pour dire les actions conduites avec le partenaire togolais. Tout en poursuivant le soutien au développement de l’agriculture, des actions très positives ont été menées face au problème de l’eau. Cette année, l’exposition aura pour thème le soutien aux écoles. Samedi soir, en guise de dîner : restauration africaine puis animation offerte généreusement par la Légion de Saint-Georges. Dimanche, on devrait retrouver la messe africaine en plein air, animée par les Djekafo. Danielle Parnaudeau

LA CRACOTTE

Responsable de la publication : Nicole Fortuné Comité de Rédaction : Nicole Fortuné, Murielle Girard, Jacques Largeau, Yves Pacaud, Dominique Guitton, Hervé Bonnanfant, Bernard de Litardière, Serge Pacaud, Micheline Largeau, Brigitte Fabien. Imprimerie : TTI Services 05 49 63 50 58 www.ttiservices.fr - Tirage : 680 exemplaires sur papier recyclé


cracotte43