Page 1

N°11 / SEPTEMBRE 2018

HISTORIQUE Retour en images sur le deuxième sacre des Bleus

VISITE GUIDÉE À la découverte de Primrose Hill avec les lecteurs du mag

GASTRONOMIE Foncez dans nos quatre restaurants coup de cœur du moment

SOCIÉTÉ Pollution : à la recherche de solutions... et vite !

PRATIQUE Taxi, VTC, minicabs, Uber... que choisir à Londres ?

LA RENTR DU BON P ÉE IED Ave c un cockt ail de conseil s et astuc es de nos sp écialistes santé !


free for friends Camden Town Jewish Museum London Raymond Burton House 129 – 131 Albert Street London NW1 7NB

jewishmuseum.org.uk/asterix #AsterixInBritain

Generously supported by: The Adlard Family Charitable Trust Jacaranda Trust Astérix in Britain is based on an original exhibition by The Museum of Jewish Art and History in Paris (MAHJ)

Archive film footage courtesy of INA France


ÉDITO BREXIT : J – 200 Le 10 septembre, nous serons à J-200 du divorce entre l’Union européenne et le Royaume-Uni. L’échéance se rapproche donc, à grands pas. Évidemment, comme dans un couple, cela ne va pas sans poser de questions car 46 ans de mariage ne s’effacent pas du jour au lendemain. Il n’y aura donc pas de « Noces de lavande », tiens, un joli clin d’œil à la France, en particulier à la Provence et aux Alpilles ! La séparation semble irréversible même si au pays de Sa Majesté beaucoup espèrent encore un second référendum. Mais ne nous voilons pas la face. Elle est loin la lune de miel. Parlons plutôt de lune de fiel, tant l’amertume est palpable. Le couple Union européenne - Royaume-Uni ne s’est pas encore déchiré, mais cela ne saurait tarder, car des questions très pratiques vont poursuivre les mariés. Que faire des alliances ? Les jeter ? Certainement pas ! Si le Brexit ne remet rien en cause, c’est tout de même l’idée de la défense européenne qui est par exemple fragilisée. Il faut donc serrer les rangs. La défense collective du continent et la coopération militaire en Europe reposent en effet sur l’Alliance atlantique dont les Britanniques demeurent membres et sur des arrangements bilatéraux dont les traités franco-britanniques de Lancaster House (2010). Que faire des photos de famille ? Les déchirer ? Bien sûr que non ! De nombreux traités ont amené le couple à voyager dans toute l’Europe, notamment à Maastricht, Amsterdam, Nice, Lisbonne… Autant de souvenirs et de clichés et surtout des bases solides devant permettre à l’Union des 28, ou plutôt bientôt des 27, de continuer d’avancer. Quid de la garde alternée ? Là c’est très simple, il n’y en aura pas ! Les enfants resteront chez eux. Le Brexit entraînera la fin des échanges Erasmus entre l’UE et le Royaume-Uni qui accueille près de 7 000 étudiants exonérés de frais de scolarité dans les universités anglaises. Les 135 000 autres étudiants de l’UE, bénéficiant des mêmes tarifs annuels que les Britanniques (£9 000), devront quant à eux payer les frais d’inscription jusqu’alors réservés aux étudiants internationaux (£17 000 ou plus). À l’inverse, avec la naissance de complexités administratives, les jeunes Britanniques arrêteront peut-être de s’expatrier pour suivre des études supérieures à moindre coût dans des États membres de l’UE. Bref, avant qu’on ne se sépare et qu’on se jette comme des vieilles chaussettes, appelons-en à de nouveaux médiateurs et à un « New deal ». Non, pas celui de Roosevelt… Un nouveau deal sérieux pour proscrire toute forme de dépression. Enrayons une possible hémorragie pour ne pas voir les contrats de mariage se déchirer en rafales et l’Italie « cinq étoiles » s’engouffrer dans la brèche. Essayons tous, à notre niveau, d’empêcher cette désunion européenne. Cultivons des relations privilégiées avec nos alliés – pour ne pas devenir fous à lier – et entretenons des liens forts avec les Britanniques pour que l’Europe vive, même en dehors de l’Union. Laurent Colin

3


SOMMAIRE

4

06 | Architecture

08 | Stats

12 | Portraits

Royal Academy : la musique a son écrin à Londres

La rentrée et le système scolaire britannique

Stella, Mirella et Serge font de l’éducation leur cheval de bataille

18 | Santé

22 | Bien-être

24 | Champions du monde !

Attaquez la rentrée du bon pied avec un solide petit-déjeuner

La rentrée des enfants en douceur grâce à la sophrologie

Historique : retour en images sur le deuxième sacre des Bleus

28 | Blow Ltd

30 | Conciergerie

32 | Emploi

Quand le salon de beauté vient jusque dans votre salon

BnbLord construit sa réussite dans le sillage d’Airbnb

Trouver le bon job à Londres, c’est possible !

34 | Visite

42 | La Page

44 | Restaurants

À la découverte du quartier très séduisant de Primrose Hill

En septembre, la rentrée n’est pas que littéraire !

Les quatre bonnes adresses du mois de la rédaction

50 | Société

56 | Pratique

62 | Interview

Pollution : à la recherche de solutions... et vite !

Taxi, VTC, minicabs, Uber... que choisir ?

Astrid Panosyan, déléguée à l’action internationale et aux Français de l’étranger

62 | Fan de notre magazine ?

68 | Décryptage

70 | London Faces

Devenez distributeur & ambassadeur de Londres Mag

Comment économiser de l’argent sur vos virements internationaux ?

Marianna : Londres, des rencontres, des histoires, des couleurs

72 | Offre spéciale

74 | Agenda

82 | Contacts utiles

Abonnez-vous gratuitement à Londres Mag pendant 1 an !

Les dates à retenir et événements à ne pas rater

Contacts et infos pratiques à conserver précieusement


1:5 Staff to Pupil Ratio

33 Extra Curricular

13 Community Projects

100% iGCSE/Brevet Pass Rate

40 Nationalities Represented

310 Students

3 Schools

Inspiring critical minds, creativity and self-confidence Creating opportunities to develop students’ curiosity, social skills and passions

Une école internationale bilingue pour les jeunes citoyens du monde Située dans le quartier de Marylebone Little EIFA à partir de 21 mois. Ecole primaire. Ecole secondaire. Nous vous invitons à venir visiter l’école. Prise de rendez-vous individuel via notre site.

t: +44 (0)20 7637 5351

e: gp@eifaschool.com

w: eifaschool.com


ARCHITECTURE

La musique a son écrin à Londres Plus ancien conservatoire de musique du Royaume-Uni, la Royal Academy of Music a été fondée en 1822. Située sur Marylebone Road, elle a accueilli des élèves de renom, parmi lesquels un certain Elton John. Son bâtiment est aujourd’hui encore récompensé pour son architecture.

Photos : Adam Scott - www.adamscottimages.com

À ses débuts, la Royal Academy of Music occupait des locaux à Hanover Square, du côté de Mayfair. Peu de temps après sa création, elle obtient une licence royale accordée par le roi George IV, en 1830. Forte de cette reconnaissance, elle accueille de plus en plus d’élèves et en 1880, ils sont près de 340 à y étudier. Pour permettre à l’école de se développer, la Royal Academy of Music déménage en 1911 dans ses locaux actuels, sur Marylebone Road. Le bâtiment, qui abrite notamment le Duke’s Hall d’une capacité de 450 sièges, a été construit par l’architecte Sir Ernest George, qui a également signé le Southwark Bridge. En 1976, l’Académie s’agrandit grâce à l’acquisition de plusieurs

maisons adjacentes, qui donnent naissance à un nouveau théâtre, un studio d’enregistrement, des bureaux et un studio de musique électronique. Au fil des ans, l’académie a notamment compté parmi ses membres, Elton John (dont un orgue porte aujourd’hui le nom), Annie Lennox et le compositeur français Pierre Boulez. UNE MODERNISATION RÉUSSIE À l’aube des années 2000, l’école a de nouveau étendu son domaine au 1-5 York Gate, une construction de l’architecte John Nash (qui a aussi réalisé la splendide Marble Arch, à deux pas de la station de métro éponyme et l’intérieur de Buckingham Palace). En 2018, les deux nouvelles salles de concert de la Royal Academy of Music ont été récompensées du RIBA London Building of the Year, un des prix d’architecture les plus prestigieux. Elles ont été conçues par l’architecte Ian Ritchie, qui a aussi contribué à la pyramide inversée du Louvre et au Musée de la Reine Sofia à Madrid. ♦ Morgane Carlier 7


STATS

C’est la rentrée ! La cloche de l’école a sonné, il est temps de reprendre le chemin des salles de classes. Mais avant cela, faisons un détour en chiffres pour mieux comprendre le système scolaire britannique.

237,52

Les parents britanniques dépensent en moyenne £237,52 par an et par enfant pour les activités extra-scolaires de ce dernier. Pour Londres, ce montant atteint même £291 et pour cause : 19 % des élèves londoniens participent à au moins cinq after-school activities par semaine.

143,77

En 2015, les parents devaient dépenser près de £145 pour acheter un uniforme complet à leurs enfants, du manteau au cartable en passant par la paire de chaussures, la cravate et le pantalon. Au total, les dépenses de rentrée scolaire coûtent environ £174,31 par enfant chaque année.

8

74 %

C’est le taux de satisfaction des étudiants de la London School of Economics, d’après le National Student Survey de 2017 du journal spécialisé Times Higher Education. Le sondage place le célèbre établissement londonien à la 174e place de son classement, établi selon le degré de satisfaction générale des étudiants par rapport à leur université.


1,6

13

442 375

C’est, en miles (environ 2,5 km), la distance moyenne parcourue par les élèves de primary school anglais pour rejoindre leur école, soit l’équivalent de 13 minutes de marche. En 2014, ils étaient 46 % à opter pour ce mode de transport pour se rendre en classe.

Les élèves anglais ne profitent “que” de 13 semaines de vacances par an. C’est trois semaines de moins que leurs voisins français, qui bénéficient de davantage de repos l’été, pour un total de 16 semaines non travaillées par an.

Sur l’année scolaire 2016-2017, 442 375 étudiants étrangers (y compris européens) sont venus étudier au RoyaumeUni, soit 19 % du total des étudiants. Les Chinois et les Indiens sont les deux nationalités les plus représentées.

1 412 050

900

17 000

C’est le nombre total d’élèves qui ciraient les bancs des écoles anglaises à Londres en 2017, depuis la nursery jusqu’à l’université.

Les établissements scolaires britanniques investissent plus de 900 millions de livres chaque année dans l’achat d’outils technologiques pour l’éducation.

C’est, en moyenne, la somme déboursée en livres sterling pour une année dans une école privée à Londres.

16

35 %

82 %

La scolarité obligatoire britannique s’arrête à l’âge de 16 ans, comme en France. Elle commence en revanche à 5 ans, un an plus tôt que dans l’Hexagone.

C’est, en moyenne, le taux de Britanniques âgés de 25 à 64 ans qui sont titulaires d’une licence ou d’un diplôme universitaire. Ce taux augmente à 48 % pour les 25-34 ans (en 2012).

C’est le pourcentage d’écoles publiques britanniques qui rendent obligatoire le port d’un uniforme. Pour les élèves de 11 à 16 ans, ce nombre est même de 98 %, pour 78 % dans les écoles primaires. 9


Directeur Jean Viry-Babel jean@londresmag.com

N°11 / SEPTEMBRE 2018

HISTORIQUE Retour en images sur le deuxième sacre des Bleus

VISITE GUIDÉE À la découverte de Primrose Hill avec les lecteurs du mag

GASTRONOMIE Foncez dans nos quatre restaurants coup de cœur du moment

SOCIÉTÉ Pollution : à la recherche de solutions... et vite !

PRATIQUE Taxi, VTC, minicabs, Uber... que choisir à Londres ?

LA RENTRÉ E DU BON PIED Avec un cockta il de conseil s et astuce s de nos spécial istes santé !

LONDRES MAG United House, North Road, London N7 9DP 0203 488 1213 londresmag londresmag

10

Rédacteur en chef Laurent Colin laurent@londresmag.com Rédactrice food, shopping, culture Solène Lanza solene@londresmag.com

Journalistes Morgane Carlier morgane@londresmag.com Julia Goigoux julia@londresmag.com Clara Rosin clara@londresmag.com Akila Quinio akila@londresmag.com Responsable des ventes Jean Viry-Babel jean@londresmag.com assisté de Maxence Boubée sales@londresmag.com

Directrice administrative et financière Anne-Sophie Alitch anne@londresmag.com Responsable événementiel Noémie Chaigne event@londresmag.com Design graphique et illustrations (dont couverture) Annabelle Bard www.greenfamily.fr studio@londresmag.com Imprimeur Wyndeham Grange Ltd


Nous vous accu e auss i à Pa illons Sam r e ser is ! vice a , lway s wit same va lu h the Touc es, h!

Locations - Acquisitions - Installation Ecoles - Commercial - Conseil Vous arrivez à Londres ? Vous vivez à Londres mais souhaitez déménager ? Vous rentrez à Paris et région ? Vous souhaitez louer ou acheter ?

French Touch Properties, créateur de bonheur et accélérateur d’intégration !

Contactez-nous: +44 208 994 0447 segolene@frenchtouchproperties.com

www.frenchtouchproperties.com 11


PORTRAITS

Stella, Mirella et Serge font de l’éducation leur cheval de bataille Stella Bataille a conçu des activités ludiques autour de l’apprentissage du français. Mirella Otten est à la tête de deux écoles, maternelle et primaire, tandis que Serge Betsen a mis en place des ateliers de rugby dispensés dans les écoles de Londres ou en format after school. S’ils n’ont pas la même approche, ils mettent tous trois l’épanouissement des enfants au cœur de leur projet. Rencontre de trois figures emblématiques de l’éducation à Londres.

12


Le français est un jeu d’enfant avec Stella Bataille À la veille de fêter ses 25 ans d’existence, le Club Petit Pierrot continue de dispenser ses activités ludiques autour de l’apprentissage du français. À présent installée dans de nouveaux locaux au sud de Londres, sa créatrice Stella Bataille revient sur son parcours londonien tourné vers l’éveil de l’enfant au français.

A

rrivée dans la capitale , il y a 29 ans, Stella Bataille commence très vite à s’intéresser à l’éducation des enfants. Officiant à ses débuts à l’Ecole des Petits, la dynamique pédagogue est rapidement confrontée à une problématique unique. Les familles veulent que leurs enfants suivent une éducation française, même s’ils ne parlent pas français à la maison. Ce sont ces apprentis que cette adepte de la discipline positive a voulu LE SAVIEZ-VOUS? accompagner en immersion Le Club Petit totale, sans traduction. Une Pierrot a sa comédie musicale. approche différente, efficace Stella Bataille a qui séduit ses élèves de cours écrit un album particuliers et leurs parents, parfait pour réviser le français et le désireux d’un apprentissage en tout arrangé par groupe. le chef orchestre du Roi Lion, ancien

collaborateur des UN BAIN LINGUISTIQUE Pink Floyd ou des SANS PRENDRE LA TASSE Who. Un opus de La fondatrice du Club Petit chansonnettes entêtantes pour Pierrot se tourne alors vers une toute la famille à méthode ludique et innovante se procurer sur le pour l’époque. « Il est possible site internet ou à la de créer un environnement où librairie La Page. l’enfant peut être très à l’aise » revendique-t-elle. De familles francophones, mixtes ou totalement novices en français, les petits de 6 mois jusqu’à 8 ans vont baigner dans une ambiance sécurisante. L’équipe dynamique profite de chaque activité divertissante pour aller vers l’enfant et lui permettre de s’exprimer en français : « Il y a un désir que les enfants s’épanouissent, et un enfant heureux va apprendre plus facilement, selon son rythme, son âge. »

DES MÉTHODES À EMPORTER À DOMICILE OU À VIVRE PRÈS DE CHEZ SOI Ce bien-être séduit aussi les francophones : « On adapte les programmes français et prépare les enfants à la lecture et à l’écriture avec des activités

créatives comme le théâtre pour s’entraîner à l’utilisation de la grammaire et de la conjugaison. » Le challenge est régulier dans les clubs polyvalents Petit Pierrot ou dans lieux culturels comme la librairie La Page. Cet esprit ludique s’invitera à la maison dans des leçons bientôt disponibles en ligne alors que des cours privés ont déjà séduit les étudiants jusqu’à leur majorité. Un auditoire assez diversifié qui se fera une joie de fêter les 25 ans de la création du club, le 7 octobre prochain. Au clair de la lune, Chelsea retrouvera son âme d’enfant, espiègle et charismatique avec l’ami Pierrot ! ♦ clubpetitpierrot.co.uk

Solène Lanza

13


Le bilinguisme avant l’heure avec Mirella Otten Depuis l’ouverture de L’École des Petits en 1977, Mirella Otten est une figure incontournable de l’éducation française à Londres. Aujourd’hui à la tête de deux établissements scolaires, elle poursuit son travail au quotidien pour transmettre son amour du bilinguisme et de l’échange culturel à ses élèves. de plus en plus grande, l’école déménage en 1991 dans ses locaux actuels, à Fulham. Ce changement de décor coïncide avec l’ouverture de classes spécialisées dans le programme anglais pour les enfants de 3 à 5 ans. Au fil du temps, le profil des élèves s’est en effet considérablement étoffé et L’École des Petits accueille aujourd’hui des enfants de 30 nationalités différentes.

C

’est dans les Hauts-de-Seine que Mirella Otten a lancé sa carrière dans l’éducation, en tant qu’institutrice. Elle n’y reste cependant pas longtemps et rejoint très rapidement l’Angleterre, par amour. Une fois arrivée outre-Manche, elle n’abandonne pas sa passion de l’enseignement et donne des cours privés de français-italien. Une rencontre avec une professeure de mathématiques va lui donner l’idée d’ouvrir sa propre école bilingue pour laquelle elle n’a pas hésité à mettre la main à la pâte : « Nous avons tout fait nousmêmes dans cette école. Par exemple, nous avons repeint des tables de ping-pong pour en faire des tableaux et scié des tables de cuisine afin de les mettre à la hauteur des enfants. » UN PROJET PRÉCURSEUR À l’époque, le projet de Mirella Otten apparaît comme précurseur. Il n’existait pas encore d’établissement scolaire bilingue et ce n’était pas à l’ordre du jour. À force de détermination, elle réussit à convaincre du bien-fondé de ce projet et en janvier 1977, L’École des Petits (3-6 ans) ouvre ses portes dans un Church Hall à Chelsea. Le succès est au rendez-vous et l’établissement devient la première école maternelle française reconnue par l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Étranger (AEFE) à Londres. La demande se faisant

14

LE BILINGUISME COMME MOTEUR Du fait de son histoire personnelle (bilingue français-italien de naissance, puis mariée à un Anglais), Mirella Otten accorde une importance particulière au bilinguisme et à la place de la culture britannique dans l’enseignement dispensé dans ses écoles : « Quand on vient s’installer dans un pays, il faut s’adapter à ses coutumes, à sa culture, à sa langue. Ça permet de comprendre les personnes qui nous entourent, tout en gardant sa propre identité. » En 2005, la directrice décide d’ouvrir une école primaire, L’École de Battersea (3-11 ans). Aujourd’hui, L’École des Petits et L’École de Battersea sont reconnues à la fois par l’AEFE, et en tant qu’Independent Schools au regard du système britannique. En cette qualité, elles sont soumises à l’inspection Ofsted et ont toutes deux à nouveau récemment reçu une évaluation « Outstanding ». Retrouvez L’aboutissement d’un projet L’Ecole des Petits qui a commencé il y a plus de au 2 Hazlebury Road, London 40 ans et qui n’est pas près SW6 2NB et de s’arrêter. ♦ L’Ecole de Battersea à Trott Street, London, SW11 3DS

www.lecoledespetits.co.uk

Morgane Carlier


Quand Serge Betsen inculque les valeurs du rugby aux enfants des écoles londoniennes

© Solène Lanza

L’ancien capitaine du XV de France a raccroché les crampons, mais il ne s’est pas détourné du rugby. Bien au contraire. Il a lancé à Londres tout un programme pour faire découvrir les vertus de ce sport… et bien plus encore.

A

vec 63 sélections en équipe de France, Serge Betsen est une figure emblématique du rugby français. Connu notamment pour la qualité de ses plaquages, celui qu’on surnommait « la faucheuse » est aujourd’hui éducateur sportif et à la tête du programme de coaching Serge Betsen Rugby. Avec son équipe de coachs, il anime des ateliers rugby au sein même des écoles, ou après les cours. Une manière de pouvoir transmettre à la nouvelle génération tout ce qu’on lui a appris, de permettre à de nombreux écoliers de toucher un ballon ovale au moins une fois dans leur vie et aussi, dit-il, « de pouvoir verbaliser ce sport comme je l’entends ». La communication, le regard, le respect sont au centre de tout, surtout pour réussir dans une discipline où tout se passe… autour de la passe. UNE ACTIVITÉ À LA JONCTION DES CULTURES Joueur professionnel des deux côtés de la Manche, Serge Betsen apporte aux enfants le meilleur des deux cultures. « Si tout est centré sur l’intellect en France, en Angleterre l’éducation est aussi fortement orientée sur la découverte de soi

et de son corps », confie-t-il avant de poursuivre : « le sport, comme d’autres activités, artistiques ou musicales, permet le développement personnel des enfants. Et c’est l’un des côtés primordiaux de notre initiative ». Cette double culture se retrouve aussi avec des coachs des deux nationalités et des éducateurs sportifs anglais qui interviennent dans les écoles françaises, histoire de cultiver encore un peu plus le bilinguisme des enfants. Pour aller au bout du concept, lors des séances « after school » il n’est pas rare de voir des enfants issus des deux systèmes scolaires, français et anglais, s’entraîner ensemble, notamment à Wembley. « C’est quelque chose dont je suis très fier, parce que sans cette initiative, tous ces enfants ne se seraient peutêtre jamais croisés, d’où une Chaque année, dimension autant sociétale l’équipe SBR que sportive. » organise plusieurs tournois. C’était le cas par exemple pour l’École de Wix où avant les dernières vacances, 260 élèves français ont pu défendre les couleurs de leurs établissements respectifs. Un joli succès.

POUR LES FILLES ET LES GARÇONS, DÈS 4 ANS En proposant un rugby sans contact - dit tag-rugby - le sport est parfaitement adapté aux enfants de tout âge. Plusieurs écoles primaires françaises proposent d’ailleurs cette activité durant le temps dédié à une pratique sportive. « Pour les 8-10 ans, c’est l’occasion d’aborder le respect de l’autre, de parler d’égalité. À cet âge, explique Serge, il y a une sorte de compétition entre filles et garçons. Ces derniers ont tendance à croire qu’ils sont les meilleurs. Nous mettons donc en place des exercices pour faciliter l’échange, la mixité, l’entraide et le soutien. Nous essayons de montrer qu’il n’y a pas que le résultat qui compte. » ♦ Laurent Colin sergebetsenrugby.com 15


SAINT-TROPEZ Aux portes de la ville, villa contemporaine avec vue exceptionnelle sur le Golfe. Quatre chambres et 4 salles de bains-douche. Piscine. 4 690 000 € sttropez@barnes-international.com

PARIS - ILE DE LA CITÉ Appartement de 236 m² composé de 4 chambres, avec une vue exceptionnelle sur la Seine et des prestations haut de gamme. 7 900 000 € lemarais@barnes-international.com

ILE MAURICE - POINTE D’ESNY

CORSE - PINARELLO

Duplex de 259 m². Vaste pièce à vivre ouverte sur une piscine privée et un jardin luxuriant, 3 chambres et 2 salles de bains. 580 000 €

Domaine d’Arinella. Terrains à bâtir dès 3 500 m² intégrés sur 7 ha pieds dans l’eau. Gardien. Possibilité de mouillage. Plage aménagée. À partir de 1 500 000 €

mauritius@barnes-international.com

corse@barnes-international.com

+44 (0)20 7935 5797 london@barnes-international.com

www.barnes-international.com


PÉRIGORD Manoir rénové de 450 m². Dix pièces et 5 chambres. Bien rare au cœur de 45 ha, dressé comme un symbole de pierre et d’histoire depuis 5 siècles. 1 590 000 € perigord@barnes-international.com

PROCHE DEAUVILLE Manoir de 500 m² avec dépendances situé sur 7 ha de terrain. Chapelle, serre, atelier, écuries, maison de gardien et piscine extérieure. 750 000 € deauville@barnes-international.com

LONDRES - PROCHE RICHMOND PARK

MOUGINS

Belle maison contemporaine de 486 m² sur 3 niveaux. Cinq chambres et 4 salles de bains. Grand jardin paysager. Beaux volumes. £3 750 000

Dans un domaine privé, propriété de 350 m² récemment rénovée offrant 6 chambres en suite. Jardin de 3 200 m² 4 100 000 € avec piscine et pool house.

london@barnes-international.com

riviera@barnes-international.com

+44 (0)20 7935 5797 london@barnes-international.com

www.barnes-international.com 17


SANTÉ

Attaquez la rentrée du bon pied avec un solide petit-déjeuner Le soleil vient de se lever, encore une belle journée, il va bientôt arriver, le petit-déjeuner ! Eh non, l’ami Ricoré n’est pas le seul à être le bienvenu sur votre table le matin. Après huit heures de sommeil, le sucre est à un niveau très bas et il faut se nourrir pour faire preuve d’une bonne énergie. S’il n’y a pas de petit-déjeuner idéal, deux nutritionnistes londoniennes nous apportent leurs bons conseils… sur un plateau !

SE CHAUFFER À BLANC Le laitage n’a pas forcément bonne presse pourtant, Francine Joyce réhabilite le produit lacté : « Les laitages, ce n’est pas que du gras, c’est aussi des protéines qui vont agir directement sur la satiété, l’apport des lipides va aussi apporter le calcium. Sauf s’il y a intolérance… » Sur ce point Tanya Cohen est formelle : « c’est compliqué avec les allergies et les goûts. Le lait de soja est assez complet mais de mauvaise réputation. Le lait à la noix de coco est un peu lourd et le lait de riz très sucré. Il faut faire attention au “goût lait”, à l’ajout de sucre dans les lait alternatifs, comme dans les yaourts “reduced fat” ou “fat PAS DE PITIÉ POUR LES CROISSANTS ! free”. » Et quid du fromage alors ? Pour Francine Joyce opte pour l’occasionnel : « De plus en Francine Joyce : «  Le fromage est très plus d’Anglais prennent un petit-déjeuner français, ce bien, pourquoi ne pas s’habituer à des qu’il ne faut pas faire, les viennoiseries sont extrêmement petits-déjeuners salés ? Le fromage est riches en sucre et gras et font énormément grossir. plus digeste le matin que le soir. » Pour Mais le jour où vous êtes en France, vous mangez un les amateurs donc, la frustration peut être croissant, c’est comme un gros gâteau au chocolat pour assouvie à l’aurore. son anniversaire, cela fait plaisir, mais il ne faut pas que cela devienne quotidien. » Tanya Cohen est intransigeante. Pour elle, la brioche est à proscrire : « Il n‘y a pas de protéines, pas de fibres, pas d’apport nutritif, que du sucre rapide qui va donner faim. Pour un petit-déjeuner assez complet, il vaut mieux choisir un morceau de pain complet. » Francine Joyce sélectionne non seulement le type de pain mais aussi le genre de confiture : « Une tartine de pain blanc avec confiture ou miel va augmenter la glycémie, le beurre va 18


ralentir l’absorption du sucre. Si vous prenez du pain aux céréales avec du beurre cela va vous permettre de tenir jusqu’à midi. Les Italiens font des tartines avec de l’huile d’olive, c’est très bien parce qu’ils combinent sucres lents avec matières grasses. Pour les céréales, valorisez les céréales type porridge ou du muesli plutôt que les céréales avec gluten. » Tanya Cohen alerte sur les étiquettes des produits : « Le porridge est une bonne alternative mais il faut bien lire, même dans le granola qui est “healthy”, il y a souvent ajout de sucre. Et même le porridge, ne misez pas sur “instant porridge” mais sur l’avoine tout simple. Un petit déjeuner complet avec des ingrédients purs n’est pas si compliqué. » UN RÉGIME QUI PORTE SES FRUITS Tanya Cohen n’est pas favorable aux jus  : « Pour quelqu’un qui va bien, les fruits sont préférables car dans un verre de jus, il est possible de presser 3 oranges, 2 pommes, 5 carottes, on ne se rend pas compte de la qualité de UN PEU FORT DE CAFÉ sucré. Si on mange les fruits, on mange Francine Joyce ne dit pas non au café : « Je suis pour, le la peau, on mastique, il faut digérer les matin. Il faut boire pour s’hydrater et si on se fait plaisir, fibres qui empêchent une montée de on va boire plus. Le café donne la pêche, il ne faut pas sucres rapides. » en prendre plus de 6 tasses par jour ou choisir le thé. Francine Joyce conseillera alors une Les deux ont de la caféine, mais il y en a moins dans le orange, un kiwi, une banane, qui thé. » Tanya Cohen est peu fan de la boisson caféinée procurent des sucres lents car en plus par excellence : « Aux personnes qui boivent du café ou du sucre, il y a apport de vitamines et de du thé, je demande pourquoi en buvez-vous ? Aimezminéraux aussi. vous le goût ou c’est juste pour avoir un boost ? Le thé Le Petit truc de Tanya Cohen  : « Pour vert donne un petit coup d’énergie, mais avec un effet quelqu’un qui a des problèmes de apaisant en plus. » glycémie, je recommande de choisir Francine Joyce modère son propos au niveau des plus un fruit avec une poignée de noix qui jeunes : « Pour les enfants, ne commencez pas le café empêchent une montée rapide de sucre. trop tôt pour ne pas les exciter, mais un verre de lait Pour les fruits, misez alors sur ceux faibles avec un peu de chocolat est excellent pour ingérer du en sucre comme les fraises, les framboises calcium ou opter pour les yaourts à boire. On peut aussi ou les myrtilles. » choisir son arôme et verser quelques gouttes de sirop ou de miel pour donner bon goût à cette boisson pleine d’énergie et de protéines. » Le petit truc de Tanya Cohen : « Pour commencer la journée, les gens notamment intolérants aux boissons chaudes traditionnelles, vont avaler de l’eau chaude et du citron qui apporte de la vitamine C et aide le système digestif car cela le stimule avant d’ingérer des aliments. Le thé naturellement est très digeste tout comme le fenouil, la réglisse, les herbes, fleurs ou graines sont thérapeutiques. » 19


Nutritional Therapist, Tanya Cohen s’adapte à ses patients ayant la volonté de maigrir, d’avoir un mode de vie sain, mais aussi aux sujets présentant des problèmes chroniques de digestion, diabète, intolérance ou allergie. « Parfois la façon de manger ne leur convient pas, mais il y a toujours une solution adaptée et personnalisée, c’est à moi de proposer le régime idoine, approprié » indique la thérapeute anglaise qui consulte également en français. www.simplynutritious.co.uk

Diététicienne nutritionniste, diplômée à Paris, Francine Joyce est passionnée depuis son jeune âge par la diététique et prône « une bonne hygiène de vie ». Mais pour la praticienne française : « l’alimentation reste un élément plaisir, déconnecté du stress. » Elle officie à Medical Chambers Kensington et à la Maison Médicale. www.dietconsulting.co.uk

20

TOUS LES ŒUFS DANS LE MÊME PANIER L’English breakfast fait de l’œil au petit matin et Francine Joyce n’est pas contre : « J’aime bien ce petit-déjeuner, le bacon contient très peu de gras et beaucoup de protéines à l’exception du stricky bacon. Et aucune chance d’avoir faim avant midi ! » L’avis est plutôt contraire pour Tanya Cohen : « Une omelette faite maison sera préférable avec des champignons, des épinards, pour quelqu’un qui a des problèmes de digestion. On peut acheter des “egg white”, riches en protéines. » L’accompagnement est salé pour Francine Joyce : « Il vaut mieux éviter la charcuterie riche en gras et sel. Contrairement au saumon fumé, riche en oméga-3. Après tout pourquoi prendre du sucré au petit-déjeuner ? » Tanya Cohen botte en touche avec des aliments neutres et naturels : « J’ai du mal avec le saumon le matin mais avec l’œuf, un peu d’avocat sur un morceau de toast complet c’est un petit déjeuner idéal. Ces collations matinales à base d’œuf sont une bonne chose, comme le porridge avec un peu de cannelle, quelques fruits rouges, des graines, protéines, le tout est assez healthy pour commencer sa journée. » ♦ Solène Lanza


Bienvenue dans notre maison scolaire Enseignement bilingue de la maternelle à la 3ème

Inscrivez-vous à notre matinée portes ouvertes le samedi 6 octobre sur www.cfbl.org.uk


BIEN-ÊTRE

La rentrée des enfants en douceur grâce à la sophrologie Les vacances d’été touchent à leur fin, et c’est l’heure de la rentrée… Comme chaque année ce rendez-vous incontournable est, pour beaucoup de familles, source de stress et d’anxiété pour les petits comme les grands. Voici quelques conseils pratiques d’une sophrologue pour les aider à passer ce cap en douceur.

C

© Alice Menguy

’est la rentrée ! En expatriation, ce moment peut prendre une importance bien particulière. Pour la famille, il n’est peut-être pas uniquement synonyme de nouvelle école, mais peut être également de nouveau pays, nouvelle culture, voire nouvelle langue. Tout comme nous, nos enfants peuvent être déstabilisés et stressés par ces changements de repères. Les petits ne savent souvent pas verbaliser leur anxiété. Quelques signes doivent cependant nous mettre la puce à l’oreille  : changement brusque de comportement, sommeil difficile, somatisation (maux de ventre, de tête, nausées…), difficultés de concentration. Que faire pour prévenir et apaiser ce stress ?

Chaque mois, Delphine Morisetti, sophrologue praticienne à Londres aborde votre bien-être de façon unique, en vous permettant de faire le plein d’informations sur des thématiques qui vous concernent tout en vous aidant au travers d’exercices simples et facilement utilisables au quotidien. blossom-sophrologie.com 22

RETROUVER LEUR RYTHME Pour les accompagner au mieux, une bonne reprise des rythmes est d’abord indispensable. Parce qu’un corps en forme est nécessaire à une petite tête apaisée. Et ça commence avec le sommeil, souvent bien malmené pendant les vacances. Voici quelques conseils simples tirés des recommandations de l’Institut National du Sommeil et de la Vigilance (INVS). Pour que l’organisme reprenne rapidement ses horaires de sommeil, il est important de se réhabituer à se lever plus tôt tous les jours, y compris le week-end. Pourquoi ne pas y aller en douceur en se faisant un rétro planning et se lever trente minutes plus tôt chaque jour jusqu’à retrouver l’heure de réveil habituelle du quotidien ? L’idéal étant d’avoir recalé la bonne heure quelques jours avant le jour « J ». Même technique pour recaler l’heure du coucher.


1 : JE SUIS UN SUPER-HÉROS À chaque âge ses héros favoris. Pour se donner du courage et affronter le grand bain de l’école, proposez à votre enfant sur le chemin, le matin, d’incarner son héros favori. Invitez-le à ressentir dans son corps toute la force et les super capacités du personnage choisi, comme une armure protectrice. N’hésitez pas à renforcer ce petit moment ressource en lui posant des questions sur ses ressentis et en encourageant cette prise de confiance.

ET DU CÔTÉ DES REPAS ? L’équilibre alimentaire est souvent le grand absent des vacances. Retrouver également le rythme des repas permettra aux petits de faire le plein d’énergie, surtout le matin, pour les aider à se concentrer à l’école. On se remet donc aux repas trois fois par jour et à une alimentation variée. LE PLEIN DE CONFIANCE… En parallèle de cette reprise des rythmes, votre enfant peut surtout avoir besoin d’être rassuré et accompagné avec bienveillance pour positiver ce moment au maximum. La sophrologie peut être bien utile pour l’aider à retrouver sa sérénité et aborder ces nouveaux défis avec le plein de confiance en soi ! Née dans les années 60 grâce aux recherches d’un neuropsychiatre, la sophrologie est au carrefour de nombreuses disciplines (yoga, hypnose, méditation…). Elle s’appuie sur un ensemble de techniques corporelles, de respiration et de visualisations positives pour proposer à tous des outils concrets, adaptés et facilement réutilisables. Son but ? Aider chacun à se reconnecter à son corps, accueillir et gérer ses émotions et développer ses capacités ! Bien utile à tous les âges, elle rencontre un grand succès auprès des enfants, particulièrement friands des petits jeux stimulant leur imagination et faisant appel à leurs ressentis. Voici trois exemples d’exercices simples et ludiques à faire ensemble, pour que cette rentrée soit aussi l’opportunité pour toute la famille d’avancer main dans la main et de ne pas laisser sur la plage la légèreté des vacances…

2 : LES BOUGIES MAGIQUES En cas de stress, la respiration se bloque en haut de notre thorax et les inspirations sont plus fréquentes. Pour retrouver une respiration plus basse et allonger les expirations, jouez avec votre enfant à imaginer deux bougies devant soi, comme sur un gâteau d’anniversaire par exemple. Demandez-lui de prendre une grande inspiration et de les souffler d’un coup. En tapant dans ses mains, elles se rallument, et se multiplient  ! Il faut maintenant en souffler quatre ! Recommencez ce petit jeu en en soufflant chaque fois un peu plus. Veillez à ce que le souffle soit le plus long et le plus profond possible. Détente garantie ! 3 : LE « MEILLEUR MOMENT » Positiver, ça s’apprend ! Et si c’est fait en famille de façon ludique, ça n’en est que plus efficace pour les enfants. Chaque soir, au moment du dîner par exemple, instaurez le rituel du «  meilleur moment  ». Chacun son tour, chaque membre de la famille est invité à raconter le meilleur moment de sa journée, et formule un souhait pour sa journée du lendemain. Cet échange à priori anodin est une bonne façon de partager ensemble des pensées agréables, plutôt que de ruminer le devoir de maths raté ou la réunion frustrante avec son patron. ♦ 23


Champions du monde !

© Justine Masini

n se souviendra longtemps de ce dimanche 15 juillet 2018. La France balaie la Croatie 4 buts à 2 en finale de la Coupe du monde de football. Au coup de sifflet final, les Français de Londres, comme partout dans l’Hexagone et dans le monde, ont pu laisser éclater leur joie. Le centre de la capitale britannique fut l’espace de quelques heures complètement paralysé par une vague de supporters tricolores investissant monuments, statues, fontaines, réverbères… Une douce euphorie qui allait se prolonger une bonne partie de la nuit. Alice et Chloé ont assisté à la rencontre à la Bodega des Frenchies. Nées en 1998, elles la désiraient cette victoire : «  Nous voulions vivre ce moment historique et savourer une ambiance dont nous entendons parler depuis des années. » Justine, étudiante en langues étrangères à la faculté de Toulon a, quant à elle, suivi le match avec plus d’un millier de Français au cœur de Londres. Elle a eu le droit à une douche de bière à chaque but français et s’est dirigée avec ses amis vers Piccadilly Circus après le coup de sifflet final. C’est elle qui a signé cette magnifique photo (à gauche) qui a enflammé les réseaux sociaux. « J’étais au bon endroit au bon moment. Dès que j’ai vu les fumigènes j’ai sorti mon appareil photo. J’ai reçu des milliers de “like”, des centaines de commentaires. Impossible de répondre à tout le monde. Beaucoup ont indiqué une ressemblance de ma photo avec

© Laurent Colin

O

le tableau d’Eugène Delacroix (La Liberté guidant le peuple). Un joli compliment. » L’ancien capitaine de l’équipe de France de rugby, Serge Betsen, a vécu la victoire du onze tricolore dans un pub avec sa famille et des amis. Il souligne l’esprit d’équipe insufflé par Didier Deschamps et le travail des milieux, proche du poste qu’il occupait sur le terrain. «  Un joueur comme N’Golo Kanté est incroyable. Quand on a pratiqué un sport au plus haut niveau, on se rend mieux compte des valeurs qu’incarnent certains joueurs et de ce qu’ils apportent à l’équipe. » Pour beaucoup de supporters, avoir vécu cette victoire en terre étrangère est encore plus marquant, avec un sentiment de fierté encore plus fort. Une chose est certaine, personne n’a envie d’attendre à nouveau vingt ans pour entendre I Will Survive de Gloria Gaynor résonner dans toutes les salles et dans toutes les têtes. ♦ Laurent Colin 25


Paul, un photographe anglais, était aussi au cœur de la mêlée. Il a su capter la déferlante bleue et nous a fait le plaisir de nous livrer une galerie de portraits qui en dit long sur la joie des Frenchies expatriés à Londres. pouru


27


PUBLI-RÉDACTIONNEL

Quand le salon de beauté vient jusque dans votre salon Grâce à Blow LTD, vous pouvez désormais très simplement réserver brushing, maquillage, manucure, pédicure, épilation, extension de cils, massage et bénéficier de tous ces soins, directement à votre domicile. Des esthéticiennes, stylistes professionnels et experts du bien-être se déplacent chez vous sept jours sur sept.

A

vec Blow LTD, plus besoin de courir quand vous vous préparez pour un rendez-vous ou que vous voulez vous faire belle. L’application vous livre un salon de beauté à la demande, à l’heure que vous désirez. Que vous soyez chez vous ou bien dans une chambre d’hôtel, des professionnels soigneusement sélectionnés par l’enseigne se déplacent pour vous prodiguer les meilleurs soins. UNE IDÉE DE GÉNIE NÉE FIN 2013 L’entreprise co-fondée par Fiona McIntosh, ancienne rédactrice en chef des magazines Elle et Grazia, n’en finit pas de grandir et délivre désormais près de 250 000 soins de beauté par an. Un succès fulgurant notamment couronné en 2017 par le prix « LEAP 100 » qui récompense les entreprises innovantes à forte croissance. La réussite de cette start-up n’est pas surprenante car les soins proposés sont classiques, mais aussi très tendances ! Parmi les plus populaires, on retrouve les manucures et pédicures OPI et le bijou des fashionistas dernier cri : les nouveaux « LVL Lash Lift ». Un traitement naturel pour agrandir, teindre et recourber les cils, visible pendant six semaines. Les massages et épilations à domicile sont également plébiscités. Résultat : 98 % des clients se disent satisfaits. Il est vrai que tous les professionnels de beauté employés sont soigneusement évalués et formés avant d’être embauchés et ont en moyenne 10 ans d’expérience. D’ailleurs, seulement 3 % des

meilleurs candidats ont l’opportunité de rejoindre l’équipe. De plus, Blow n’utilise que des produits de qualité et a par exemple noué des partenariats exclusifs avec OPI et Kérastase. Pour finir, le client est définitivement le roi (ou plutôt la reine !) avec un booking possible de 7h du matin jusqu’à tard le soir, tous les jours de la semaine. UNE MARQUE LEADER SUR LE WEB, MAIS QUI A AUSSI MAINTENANT PIGNON SUR RUE Grâce au web et à l’explosion des applications, Blow est aujourd’hui le leader sur le marché des soins de beauté à domicile au Royaume-Uni. Fort de cette croissance et de cette reconnaissance, la marque a ouvert trois salons de beauté à Londres – à Oxford Street (au sein de Debenhams), à Covent Garden et Canary Wharf, et également à Manchester et Birmingham. L’occasion de vivre aussi « l’expérience Blow » lorsqu’on fait son shopping. ♦ Akila Quinio et Laurent Colin

£10 de remise sur votre 1er rendez-vous Offre privilégiée, réservée aux lecteurs de Londres Mag, avec le code LONDRESMAG10

www.blowltd.com 29


CONCIERGERIE

BnbLord construit sa réussite dans le sillage d’Airbnb

À Lisbonne et à Porto, BnbLord propose de jolis appartements à la location. Une bonne idée de destination pour votre prochain week-end ou un city break bien mérité !

Airbnb, la plateforme de location et de réservation de logements de particuliers, n’en finit pas de se développer. Dix ans après sa création, le site vient encore d’enregistrer une hausse de 80 % de son chiffre d’affaires lors du dernier exercice et propose aujourd’hui plus de deux millions d’annonces dans 34 000 villes à travers le monde. Une entreprise à succès qui voit naître dans son sillage des nouveaux métiers, dont les conciergeries. Explication. 30


L

a progression d’Airbnb est fulgurante. Depuis six ans, le nombre d’annonces dans les grandes villes double chaque année. Et si Paris a longtemps fait la course en tête, c’est aujourd’hui Londres qui dispose d’un nombre record de biens disponibles à la location (voir tableau). En sous-louant leur habitation ou leur résidence secondaire, les propriétaires disposent d’une source de revenus supplémentaire. Pour les voyageurs, c’est le moyen de vivre à Londres comme des Londoniens ou à Lisbonne comme des Lisboètes. Si beaucoup essaient de sous-louer leur appartement, nombreux y renoncent car l’aventure peut s’avérer chronophage  ! Prise des photos du bien, mise en ligne et promotion des annonces sur des sites dédiés, gestion du planning, réponses aux questions, accueil des « locataires », ménage… Des professionnels ont bien compris cet enjeu et proposent, via leur « conciergerie », de prendre en charge la gestion complète de ces biens, de A à Z. C’est le cas par exemple de BnbLord, qui manage aujourd’hui plus de 900 logements saisonniers, en France et au Portugal. QUAND LA CONCIERGERIE RASSURE PROPRIÉTAIRES ET LOCATAIRES Pour Jacques Lavie, fondateur de BnbLord en 2015, la conciergerie rassure des deux côtés. « L’avantage pour les propriétaires est surtout perçu comme logistique. Nous sommes capables de gérer toutes les situations, explique-t-il. Lorsqu’on est soi-même parti en vacances à des milliers de

Après la France et le Portugal, et notamment Lisbonne, l’une des villes qui enregistre la plus forte croissance touristique en Europe, BnbLord vise à s’implanter très prochainement en Espagne, en Italie et au Royaume-Uni, une manière de renforcer encore un peu plus son leadership.

kilomètres et que les locataires perdent les clés ou qu’une alarme devient impossible à arrêter, c’est bien d’avoir quelqu’un sur qui compter. » Mais la plus-value apportée par la conciergerie est aussi financière. Le simple fait de disposer de photos professionnelles, de publier une annonce sur plusieurs plateformes de logements permet de faire augmenter les rendements. « À moins d’être passionné par cela, ou d’être extrêmement organisé et efficace, le propriétaire n’a pas vraiment de raison de gérer son bien seul. Nous nous chargeons de tout et garantissons à l’arrivée plus de nuitées. C’est possible en diffusant les annonces en parallèle sur Airbnb et Booking. Ce dernier site est à l’origine de 30 à 40 % des réservations. Nous ne nous contentons pas de gérer les locations, notre finalité est d’optimiser les gains pour les propriétaires en nous aidant par exemple d’un algorithme de prix développé en interne. » Pour les touristes qui choisissent ce mode d’hébergement, un bien géré par une conciergerie est également un gage de sécurité supplémentaire. À Londres par exemple, les arnaques aux fausses annonces existent. Les voyageurs arrivent parfois à des adresses ou devant des appartements qui n’existent pas. ♦ Laurent Colin

TOP 10 DES DESTINATIONS PHARES EN EUROPE Rang

Pays

Ville ou région

Nombre de biens disponibles à la locat ion

Prix moyen d‘une nuitée

1

Royaume-Uni

Londres

56 755

2

France

Paris

38 044

95 €

3

Italie

Rome

25 371

105 €

4

Espagne

Barcelone

19 523

143 €

5

Russie

St Pétersbourg

14 902

43 €

6

Russie

Moscou

14 292

49 €

7

Portugal

Lisbonne

14 230

87 €

8

Italie

Milan

13 600

82 €

9

Grèce

Crète

13 080

76 €

Copenhague

12 238

115 €

10 Danemark

148 €

Pour préparer votre prochain séjour : www.bnblord.com/fr Pour confier un bien à la location : +33 (0)1 79 75 70 40 31


PUBLI-RÉDACTIONNEL

EMPLOI

Trouver le bon job à Londres, c’est possible ! À la rentrée démarre un nouveau programme collectif de recherche d’emploi pour les francophones de Londres, baptisé « Job Search Accelerator ». Il s’adresse à ceux et celles qui souhaitent connaître et maîtriser rapidement les techniques de recherche d’emploi au UK, tout en bénéficiant de l’énergie d’un groupe partageant les mêmes objectifs.

particulièrement d’actualité en période de Brexit où les questions autour de l’emploi sont nombreuses.

D

epuis 10 ans, le cabinet de conseil Harmony & Mobility Consulting accompagne les Français de l’étranger dans le développement de leur carrière. Après Pékin, Singapour, Manille, Bruxelles et Paris, Harmony & Mobility s’est implanté à Londres il y a trois ans et propose, en plus de ses coachings individuels, son premier programme collectif de recherche d’emploi, le Job Search Accelerator. Une problématique

32

S’APPROPRIER LES CODES DU MARCHÉ DE L’EMPLOI À LONDRES À Londres comme ailleurs, trouver un poste équivalent en salaire et en responsabilités à celui occupé précédemment est un exercice qui peut s’avérer difficile, comme en témoigne Jean-Marie, Trade Finance Manager de 35 ans, accompagné dans sa recherche par Harmony & Mobility Consulting. «  Rechercher un emploi peut s’avérer être un challenge. L’encadrement d’un coach fait une grande différence, car cela permet de définir un projet clair et une stratégie réaliste, de gérer sa confiance en soi et de négocier les conditions d’emploi au mieux. Bref de (re)trouver un emploi plus vite et mieux que par ses propres moyens. » Les codes en matière de recrutement sont en effet bien spécifiques : CV


passés au crible des ATS (logiciels de pré-sélection), recruteurs habitués à des candidats sachant très bien se vendre (ce qui est plus dans la culture AngloSaxonne que française), négociation avec l’employeur… autant d’éléments à maîtriser avant de se lancer à la conquête du job idéal. SORTIR DE SA SOLITUDE DE CHERCHEUR D’EMPLOI Loin de chez soi et sans réseau de relations professionnelles, on se sent souvent bien seul. Cet isolement est constaté par les trois consultantes d’Harmony & Mobility Consulting, Françoise Carbonnel, Alice Lanteri et Bénédicte Gariel, au fil de leurs coachings individuels. C’est ainsi qu’est née il y a un an leur première initiative collective, les Job Search Coffees. Ce groupe d’entraide à la recherche d’emploi rassemble tous les lundis matin une quinzaine de Français venus y chercher motivation, soutien et conseils. « Ce groupe m’a permis de ne plus être seule devant mon ordinateur » déclare Tatiana, l’une des participantes. « C’est un vrai soutien moral, c’est très motivant de s’encourager les uns les autres et de voir chacun réussir ses projets au fur-età-mesure. C’est un excellent booster de recherche d’emploi ! » La jeune femme de 42 ans vient de décrocher son premier job à Londres, en tant que Meeting & Events Sales Executive dans un hôtel 4 étoiles. LA PUISSANCE DU COLLECTIF AU SERVICE DE L’INDIVIDU «  Notre expérience nous a appris l’importance d’une méthode structurée, de la connaissance du marché de l’emploi local et de l’accès aux différents réseaux de l’écosystème des Français à Londres  : cabinets de recrutement, Français exerçant des postes à responsabilité dans les entreprises qui embauchent… » C’est l’expérience qu’a vécue Sybille, aujourd’hui Head of Sales de 37 ans, pourtant installée à Londres depuis 15 ans. « J’ai pu avoir accès à un réseau

nouveau et éclectique qui m’a apporté beaucoup de réponses et d’énergie. Ce partage démultiplie nos chances de trouver le bon job et d’obtenir des premiers entretiens. » Selon les trois fondatrices, « Le programme collectif Job Search Accelerator permettra d’allier les bénéfices du groupe constatés lors des cafés du lundi à ceux de notre expertise en accompagnement en recherche d’emploi, gestion de carrière et coaching. » UN PROGRAMME COURT ET PRAGMATIQUE Le programme se veut résolument pragmatique, car le temps et l’efficacité sont deux notions capitales pour ceux qui cherchent un emploi. Il s’articule en 6 séances hebdomadaires, afin de créer un rythme si important en période de recherche  : 2 séances individuelles (pour définir le projet professionnel et pour effectuer une simulation personnalisée d’entretien d’embauche) et 4 séances collectives pour maîtriser les secrets du CV, du networking, d’une présentation réussie… Tous les aspects d’une recherche d’emploi efficace sont abordés, auxquels s’ajoute la force du groupe comme un catalyseur d’idées, d’intelligence collective et d’énergie. Une excellente manière de démarrer sa rentrée professionnelle à Londres ! ♦ Pour plus d’informations : consulting@harmonymobility.com www.harmonymobility.com 33


UNE JOURNÉE À... par Solène Lanza

Primrose Hill

Alors que le temps s’est rafraîchi et que les parcs londoniens retrouvent peu à peu leur magnificence, les points de vue ont abandonné leur titre de lieu-roi des pique-niques. Pourtant Primrose Hill reste encore et toujours le mont adoré des amateurs de la skyline londonienne à la nuit tombée. Summum de romantisme pour certains, ou début d’un crépuscule inquiétant pour d’autres, le quartier a depuis pris le nom de sa colline voisine chérie. Dans ce Notting Hill du nord-ouest, ses 78 mètres d’altitude font prendre de la distance avec la vie intense londonienne, proposant à chaque coin de rue une anecdote sur un passé mythique. King’s Henry Rd

9

MIMI HOLLIDAY

rk

d rR ge

Rd

er Av e

es

t

Ain

Re

uc

ine

Rd

n

ge

sk

Pa t’s

Glo

Er

8

GALLERY 196

7

RICHARD DARE

BOTTLE APOSTLE

rk

Be

10

3

2

PRIMROSE HILL BUTCHERS

4

St George’s Terrace

34

Chalcot Square Gardens

PRIMROSE HILL PETS

Ch

d

12

LA FERME LONDON

alc

ot

Fit zro yR

NICOLAS

ELIAS & GRACE DESIGNER KIDS CLOTHES

Chalcot C res

WILD & GORGEOUS

SPICE LONDON

Rd

1

ley

6 5

Rd

ell St

Rothw

11 Primrose Hill

L’ABSINTHE


1 La journée commence au rythme de la campagne à Primrose Hill. C’est sans doute pour cela que La Ferme London est l’établissement où bien débuter sa visite du quartier. Deuxième adresse du nom, après le restaurant de Farringdon, son brunch maison séduit en week-end les amoureux de bons petits plats et les adeptes de la tendance. Les gastronomes sont les bienvenus toute la semaine pour déjeuner ou dîner. Le chef travaille des produits frais de saison. À l’étage, vous passerez aussi de bons moments dans le bar à champagne, avec ses briques rouges so british et une verrière pour contempler les étoiles, confortablement lovés dans un canapé. V 154

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 2XN lafermelondon.com

2 La famille a tous les droits dans le quartier. C’est pour cela que Wild & Gorgeous fait office de boutique favorite des amateurs d’un style vintage et élégant. Les créations de Sophie Worthington et Lucy Enfield ont déjà séduit les stars, anciennes voisines des lieux comme Gwyneth Paltrow. En arrivant, la décoration du magasin ravira les grands enfants avec ses petites incursions esthétiques dans le sol. À la sortie, un grand sourire pour les bambins avec peutêtre le plaisir de suivre les pas royaux du Prince George, modèle de choix de la marque lors de ses déplacements au Canada. V 73

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 8UY wildandgorgeous.co.uk

3 Vous êtes-vous déjà demandés où les célébrités faisaient leur shopping ? Loin des adresses sélectives de Chelsea, Primrose Hill est aussi le terrain de jeu des personnalités notamment pour les produits de bouche. Primrose Hill Butchers n’est pas uniquement le lieu où dégoter un poulet mariné mœlleux et une entrecôte savoureuse à dorer au four. C’est aussi possible d’y croiser présentateurs de la BBC ou d’ITV et humoristes anglais. James Corden ou Craig David n’hésitent pas à venir rendre visite au boucher lors de leur passage à Londres. V 65

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 8XD facebook.com/primrosehillbutchers 35


4 Les bipèdes ne sont pas les seules personnalités de choix du quartier. Regent’s Park est le terrain de jeu préféré de vos amis à quatre pattes, la réputation laissée par les 101 Dalmatiens y est sans doute pour quelque chose. Depuis 25 ans, Gail R. Levy a ouvert Primrose Hill Pets, véritable paradis pour satisfaire les besoins et envies des chiens et chats. Le personnel international, amoureux des bêtes, sait conseiller au mieux les visiteurs de passage, canidés et félins perturbés, avec des remèdes naturels apaisants. V 132

Regents Park Road, Primrose Hill, London NW1 8XL primrosehillpets.co.uk

5 La simplicité c’est le maître mot de Elias & Grace Designer Kids Clothes. La boutique pour enfants au design épuré laisse ses portants parler comme des accessoires empruntés au dressing des parents, mais version mini. Le style est rayonnant pour chaque vêtement avec robe kaki tendance, jeans cintrés ou baskets en cuir. Les bébés et enfants ne sont qu’à quelques pas des podiums de la fashion-week. V 158

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 8XN eliasandgrace.com

6 Pour prendre la soirée du bon pied, Spice London vient à point nommé. La boutique de chaussures est une des dernières indépendantes de la ville. La marque a bien évolué depuis son stand à Camden Lock Market dans les années 80. Une fois la porte franchie, la boutique a plus l’air d’un show-room avec son large canapé couleur craie et ses murs en miroir. Les créations ébènes contrastent totalement dans cet Eden du style. V 162

Regents Park Rd London NW1 8XN Spiceshu.co.uk

36


Restaurant familial indépendant fondé dans les années 40. La famille Lhermitte et son équipe vous y accueillent depuis 1972.

LES BEAUX JOURS DE LA CUISINE FRANÇAISE À LONDRES

www.greenfamily.fr

Plus ancien restaurant français de la capitale, Mon Plaisir est l’adresse favorite des Frenchies expatriés et des locaux. Niché dans une des ruelles de Neal’s Yard, entre Soho et Covent Garden, le restaurant accueille les gastronomes dans un cadre chaleureux et convivial. Au menu : des classiques de la cuisine française (tartare de bœuf, moules marinières, coq au vin) travaillés avec une touche de modernité. Ses quatre  salles  aux  ambiances  différentes,  décorées  de  trésors  d’antiquaires,  constituent le lieu idéal pour renouer avec la culture tricolore sans quitter Londres. Chaque deuxième mercredi du mois, Serge l’accordéoniste vient égayer les soirées avec sa musique typiquement française.

19-21 Monmouth St. London WC2H 9DD 020 7836 7243 www.monplaisir.co.uk Mon Plaisir Restaurant Métro Covent Garden

Le 12 septembre, voyagez en France le temps d’une soirée. Le restaurant vous accueillera pour une soirée typiquement française. Régalez-vous avec une carte recensant les meilleures spécialités tricolores tout en profitant d’un concert à l’accordéon dans une ambiance 100 % bleu-blanc-rouge. Pensez à réserver.


7 Soigner son style est une chose, rendre sublime son intérieur est un art à Primrose Hill. Richard Dare est là depuis 48 ans pour rendre son chez-soi unique et innovant. À côté des mugs et bougies Made In Primrose Hill, la vaisselle peinte à la main, les poêles excentriques ou ustensiles dernier cri seront les prochains accessoires de choix à adopter pour sa maison. La décoration mais aussi celle de la cuisine devient autre, rosée, pastel… de quoi en faire voir de toutes les couleurs dans l’assiette ! V 93

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 8UR facebook.com/Richarddarecookshop/

8 Crochet obligatoire par la boutique Mimi Holliday. Dans son shop exquis de Primrose Hill, la créatrice Damaris Evans affiche les dessous les plus affriolants, féminins et colorés. La marque, créée grâce à une bourse de la fondation du Prince Charles et dans sa cuisine de Notting Hill qui faisait office de bureau, s’est maintenant développée en tenues de nuit et aussi en maillots de bain. Avec ses dentelles fines, ses modèles imaginatifs, la lingerie devient un luxe acclamé par les plus grands magazines de mode. V 107

Regent’s Park Rd, Camden Town, London NW1 8UR mimiholliday.com

9 Sur la route vers Camden, le quartier devient un brin bobo et hippie, surtout devant la Gallery196. Les maisons pastel au charme pittoresque rendent encore plus adorable l’arrivée dans la maisonnette fleurie. La propriétaire Sue fait tout pour mélanger qualité, exotisme avec un brin d’humour. Des textiles afghans aux bijoux indiens, l’adresse prolonge la durée d’un voyage authentique à la recherche de l’original et de l’artisanat lointain. V 196

Regents Park Road, Primrose Hill, London Nw1 8xp gallery196.com

38


Vous avez trouvé votre dentiste français à Londres !

Installé depuis plus de 15 ans dans la capitale, notre cabinet ultra-moderne est le seul où toute l’équipe est entièrement française, depuis la réponse téléphonique ou email jusqu’aux soins. Nous utilisons tous les équipements les plus récents, les dernières technologies et les standards de stérilisation les plus élevés pour vous fournir les soins dentaires de haute qualité en toute sécurité.

Dentisterie générale adultes et enfants Dentisterie cosmétique (blanchiment, Hollywood smile, facettes) ◗ Couronnes et inlays céramique en une seule séance ◗ Implants dentaires ◗ Médecine esthétique (Botox et dermal Fillers, peels) ◗ Orthodontie sans bague (Invisalign) ◗ Pédodontie ◗ Parodontie ◗ Ostéopathie ◗ ◗

Cabinet ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30.

www.dentistefrancais.com 100 Harley Street, W1G 7JA, London 020 7935 7815 (+442079357815 depuis l’étranger). frenchdentalpractice@gmail.com


10 La soirée se décline en plusieurs façons à Primrose Hill. L’Europe et ses cépages sont à l’honneur au Bottle Apostle. La propriétaire Maria se fera un plaisir de partager ses souvenirs de voyage en Italie, avec un petit penchant pour les vins blancs portugais notamment lors de ses dégustations-maison. L’afterwork se conjugue aussi en version locale avec bières de Londres artisanales de Brixton, Hackney, Camden ou Tottenham Hale. V 172

Regent’s Park Road Primrose Hill, London NW1 8XN bottleapostle.com/primrose-hill.html

11 Regent’s Park Road n’est pas que l’unique artère délicieuse du quartier. À deux pas des habitations chaleureuses et adorables de Chalcot Square Gardens, Charlcot Road n’a rien à envier aux images d’Epinal de l’ouest de Londres. Au milieu des pubs fleuris et des boutiques alternatives, L’Absinthe et sa devanture vert d’eau donnent la douce impression que la Rive Gauche a pris ses droits dans le nord de Londres. En soirée, les nappes à carreaux bercées par une fine brise font danser les verres de rosé en terrasse. V 40

Chalcot Rd, Camden Town, London NW1 8LS labsinthe.co.uk

12 Son nom est sur toutes les lèvres des touristes de passage comme des locaux. Nicolas fait encore rayonner son aura outre-Manche. Sa boutique de Primrose Hill réunit les deux communautés à la tombée du jour avec des bouteilles aussitôt dévissées et aussitôt consommées sur la colline voisine. Si depuis le mois d’avril, le rosé avait la cote, le Sauvignon blanc Menetou-Salon ou le Cabernet Franc SaumurChampigny sont assurés de causer grande impression en soirée. The place to be pour trouver un bon vin et des conseils… assurément divins ! V 67

Regent’s Park Road, London NW1 8XD nicolas.co.uk

40


VISITE GUIDÉE

Dimanche 23 septembre

EN ROUTE POUR PRIMROSE HILL AVEC LONDRES MAG ! Après Greenwich en juillet, l’équipe de Londres Mag décide cette fois-ci de vous faire découvrir le quartier magique de Primrose Hill, avec un léger crochet par Camden. Si le parc est connu des afficionados des pique-niques, les petites rues qui gravitent autour ne le sont pas forcément. Maisons colorées comme à Notting Hill, nt petites boutiques indépendantes, ra au st re Le on, restaurants français, le décor est La Ferme Lond , ad Ro rk des plus romantiques et Solène Pa ’s sur Regent à la fin saura vous captiver avec toutes ses ra lle ei cu ac nous anecdotes. du circuit pour e rr ve tit pe un bien mérité.

INSCRIVEZ-VOUS VITE !

Dimanche 23 septem bre. Durée de la visite en viron 2h30. Rendez-vous à 15h devant l'Electric Ballro om, 184 Camden High St, Camden Town, London NW1 8QP. Prix : £20 par personn e, « drink » compris (ou £30 pour deux). Pour les familles, nous consulter. Renseignements et ins criptions : contact@londresmag .com


LIBRAIRIE LA PAGE

La rentrée n’est pas que littéraire ! De nombreuses rencontres sont d’ores-et-déjà programmées en septembre et en octobre à la librairie La Page, située au cœur de South Kensington. Voici les principales dates à retenir.

E

n plus de la conférence «  Les voies de la liberté » organisée en partenariat avec l’Église protestante française de Londres le 20 septembre (voir agenda), La Page vous invite à trois événements majeurs.

J usqu’au dimanche 9 septembre, venez soutenir « La rentrée des classes d’un enfant d’Asie » en partenariat avec Children of the Mekong. La Librairie est heureuse d’apporter son soutien à cette association qui œuvre pour l’éducation et l’avenir des enfants d’Asie. Les clients de la librairie auront la possibilité de donner une partie de leurs achats aux bénévoles de l’association présents à la librairie. Les articles de papeterie et manuels scolaires bénéficient d’une remise de 10 % en magasin. Vous pouvez aussi commander en ligne vos packs de rentrée en 3 clics et avec 20 % de remise. Rendez-vous sur www.librairielapage.com V

 endredi 28 septembre de 9h30 à 12h30 V à la Baden Powell House, venez assister à la conférence organisée par Regards de Femmes, avec Géraldyne Prevot Gigant qui traite « De la dépendance affective à la liberté d’aimer ». «  Se sentir abandonnée lorsque sa “moitié” s’éloigne, avoir tendance à “couver” ses enfants et être inquiète quand ils sont loin, dans la crainte V

42

de rester seule, rechercher multiples amitiés ou partenaires… Lorsque nous aimons, nous aspirons à nouer et à maintenir des liens étroits. Quand ces liens deviennent trop serrés, ils asphyxient la relation. Pouvons-nous vraiment imposer à nos proches et à nous-mêmes cette forme de dépendance. D’où vient ce besoin fusionnel  ? Et surtout, comment s’en sortir et mettre en place une bonne qualité relationnelle. » Réponses avec Géraldyne Prévot-Gigant, psychopraticienne spécialisée dans les troubles du lien et la dépendance affective, auteur de Le Grand Amour aux éditions Odile Jacob, 50 exercices pour développer son charisme et 50 exercices pour savoir méditer aux Éditions Eyrolles. V Samedi 6 octobre à la librairie, rencontre avec Orianne Lallemand, une auteure qui écrit pour les enfants, petits et grands, et pour le plaisir aussi ! Ses ouvrages les plus connus sont ceux de la série Le loup qui… aux Éditions Auzou. Ils sont beaucoup utilisés dans les écoles pour leur valeur pédagogique et les thèmes abordés. Amoureuse des mots, ses textes mêlent avec jubilation contes et quotidien, humour et poésie. Dans ses mondes imaginaires, les méchants ne sont jamais vraiment méchants, et il fait souvent beau. Elle habite en Bretagne avec son mari et leurs cinq enfants une maison pleine de bruits et de rires. La mer n’est pas bien loin. ♦


LA SÉLECTION DU MOIS À ce point de folie Franzobel, Flammarion

La bonne vie Matthieu Mégevand, Flammarion

Dans À ce point de folie, Jeune prodige littéraire Franzobel raconte le tristement oublié, co-fondateur de la célèbre naufrage de la Méduse revue Le Grand Jeu, Roger qui a eu lieu en 1816. Sur Gilbert-Lecomte est mort à les 400 passagers à bord, 36 ans à force d’avoir trop seuls 15 seront sauvés après 15 jours d’enfer. brûlé la chandelle par les deux bouts. C’est Avec quantité de descriptions historiques (et sa courte vie de poète - de voyant, comme il anatomiques…), l’auteur nous propose une s’appelait lui-même - que Matthieu Mégevand immersion dans cette tragédie où les rescapés retrace ici. D’une écriture grésillant iront jusqu’à sacrifier leur humanité d’intelligence, il fait revivre un pour leur survie. À travers ce homme en quête d’absolu, récit, l’auteur nous renvoie un homme habité par la vers notre propre part certitude du désespoir Brexit Romance (jeunesse) de monstruosité et de et dont la trajectoire Clémentine Beauvais, Sarbacane voyeurisme. incandescente Marguerite, jeune soprano mérite d’être française, se rend à Londres avec redécouverte. son professeur Pierre pour chanter dans Les noces de Figaro. Leur chemin croise celui de Justine, jeune Anglaise passionnée par la France, qui compte bien s’opposer au Brexit grâce à une idée audacieuse : Brexit Romance, une start-up secrète organisant des mariages blancs entre Européens et Anglais pour faciliter l’obtention d’un passeport. Justine les entraîne malgré eux dans son projet rocambolesque pour le meilleur… et pour le pire ! Clémentine Beauvais nous offre un nouveau roman drôle, vif et très rafraîchissant !

Réelle Guillaume Sire, Les Éditions de l’Observatoire

Valentine Anne-Laure Bondoux, Fleuve Éditions

Johanna veut être une star. À peine adolescente dans les années 1990, elle tente sa chance dans l’émission Graine de stars, échoue, mais se fait repérer pour participer bien plus tard à la première émission de télé-réalité autour de personnes confinées dans une villa. Johanna devient alors une figure publique et sa vie est médiatisée. Derrière cette vie rêvée se cache une réalité bien moins idyllique où tout est remis en question et où chaque choix porte une lourde conséquence…

Anne-Laure Bondoux est une auteure de littérature jeunesse reconnue. Avec Valentine, elle s’adresse aux adultes en offrant un portrait de femme émouvant auquel on s’identifie immédiatement. Valentine est un personnage touchant, un peu paumée à l’aube de la cinquantaine et à l’heure des bilans de milieu de vie. La disparition de sa mère va déclencher une remise en question qui aboutira à un changement de vie radical et salutaire pour Valentine et pour ses proches.

Testez la boutique en ligne de la librairie : www.librairielapage.com

43


LE COUP DE CŒUR DU MOIS

Alto by San Carlo Violons obligatoires pour soirée romantique inoubliable

E

n matière de restaurants italiens, la Dolce Vita se conjugue avec soin au Royaume-Uni avec Carlo Distefano. L’empire du Sicilien s’étend, depuis 1992, de Manchester à Leeds avec même des adresses à Doha et Hong-Kong. Alto by San Carlo, dernier-né du groupe, élève la gastronomie italienne au rang de luxe. Bijou d’élégance et de pittoresque, le restaurant est juché au sommet du légendaire haut lieu du shopping fastueux : Selfridges. Plus qu’une halte appréciable post emplettes, l’adresse fait voguer les visiteurs du Central London au large de la Calabre.

44

LA CULTURE DE LA TERRASSE SOUS UN (AU)VENT DE FLEURS Les rooftops ne sont pas uniquement des adresses dans le vent à se passer entre initiés. Ces endroits très prisés permettent de vivre de véritables expériences. C’est le cas notamment à Alto by San Carlo où l’aventure débute lors du franchissement des portes tournantes de Selfridges. Idée somme toute cocasse, les achats compulsifs ne sont pas plus savoureux la nuit, mais ce lieu du shopping mythique et désert devient plus énigmatique et attractif pour cet arrêt gastronomique. Quand


© Cristina Bowerman

PAS BESOIN D’UN GAFFIOT POUR COMPRENDRE L’ESPRIT LATIN EN UNE BOUCHÉE En recevant le menu, vous ne perdrez pas votre latin, bien au contraire. Ici les envies sont vite ragaillardies devant l’étalage marin ou les fantaisies olfactives sorties tout droit du four. En un coup d’œil, le personnel, principalement issu de Cechetti, autre étape gastronomique emblématique de l’Italie à Londres, viendra avec son verbe haut et son accent authentique allécher les gourmands impatients, avec une présentation du concept. Les plats peuvent en effet s’amasser sur la table avec plaisir dans cette adresse de tapas à l’italienne. Le partage à la sauce méditerranéenne est roi dans une revisite des classiques, comme une

@solennelle

© Brambilla-Serrani

© Alfonso Caputo

les lourdes portes de l’ascenseur s’ouvrent, c’est un autre univers qui s’offre à nous. Si le Talkie Walkie a son Sky garden, Selfridges a son jardin méridional avec ses petits bancs et surtout son couloir de fleurs. Les guirlandes verdoyantes, dignes du meilleur des comédies romantiques british, indiquent aux visiteurs subjugués la table aux assises en osier où ils pourront compter les secondes avec délectation, un peu comme un coin de paradis à deux pas du building de verre de Primark.

recherche d’un terroir méconnu. La pizza s’offre plus dodue sous le nom de « panzerotto pugliese » à la mozzarella filante. Les formes et les couleurs se fondent dans le décor beige avec le ravioli fourré à la truffe et au pecorino ou les teintes cuivrées du veau milanaise. À la découpe croustillante, les couches de fromage et de panure laissent échapper une odeur revigorante et généreuse, le goût et l’esthétisme offrent un équilibre parfait dans le respect de la tradition. L’esprit de la mama vient distiller son savoir-faire traditionnel avec l’étonnant cacciucco. Ce met de poisson hérité de la Toscane finit sa promenade sudiste sur la table londonienne ! Le plat en cuivre ainsi que sa pâte à pizza déroutent et fascinent à la fois. Les arômes de la mer s’infiltrent au fur et à mesure que la croûte dévoile le carmin de la soupe. Au moment du dessert, le romanesque sera à son paroxysme avec le partage bienvenu pour conclure en beauté cet instant magique. Et devant la Coppa Gelato, son croustillant de noisettes et son fondant au nutella, on pourra se sentir comme la belle et le clochard version Disney ! ♦ Solène Lanza V Selfridges,

Oxford St, London W1A 1AB Sancarlo.co.uk/restaurants/alto-by-san-carlo/ 45


ON A TESTÉ POUR VOUS...

Trois bonnes adresses pour le régal des pupilles et des papilles ! Radio Rooftop

Quand l’apéritif prend de la hauteur À deux pas du rugissant Lyceum Theatre, Radio Rooftop réveille les sens en quête de hauteur comme de surprises à chaque bouchée.

ENTRE CIEL ET RIVIÈRE La bulle légère en bouche et les longs arômes d’agrumes ajoutent de l’élégance à cette promenade gastronomique avec vue sur la Somerset House en contrebas. La tentation atteint son paroxysme en poursuivant la balade avec un Burger 46

à la compotée de tomates délectable. Les bords de la Tamise se transforment en pourtour de la Méditerranée avec brochettes de poulet mœlleuses à la sauce concombre rafraîchissante ou les croquants de crevettes dans leur enveloppe kataifi, relevés à la sauce mangue épicée. Un sucré-salé illustre, à l’image de cette terrasse suspendue grandiose sur ce grand Londres magistral. ♦ Solène Lanza

© Solène Lanza

Un départ en chantant enchanteur, c’est ainsi que débute l’aventure Radio Rooftop. La présence du West End voisin y est pour beaucoup, mais l’ambiance feutrée, élégante et sobre termine le tableau de cette expérience vraiment inoubliable dans ce rooftop d’hôtel de luxe. Le cinq étoiles Me London tranche avec les autres établissements avantgardistes. Et l’arrivée au 10e étage est semblable à un film de David Lynch, un lieu impressionnant tant par sa structure de verre que par la promesse gastronomique d’un apéritif vraiment à part. Le rendez-vous est divin autour d’une coupe de Fleur Sauvage ou de Bitter Sunshine, deux cocktails signatures selon le directeur général adjoint français, Antoine Fayman. Les esprits s’élèvent avec cette alliance sucrée suave de Grey Goose à la poire, St Germain et Elderflower cordial ainsi qu’avec le tonique mélange de Martini Riserva dynamisé au jus d’orange et de citron et au sirop d’orange sanguine.

V

 36-337 Strand, London WC2R 1HA 3 radiorooftop.com


Aqua Kyoto

Origami culinaire au cœur de Londres Si la réputation de la cuisine multiculturelle londonienne n’est plus à faire, la cuisine japonaise réserve encore quelques surprises, loin de la formule habituelle sushis-makis sauce soja. À l’image de son emplacement d’exception sur Regent Street, les mets proposés à Aqua Kyoto ont un petit goût de paradis. LE RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE DES LONDONIENS APRÈS LE TRAVAIL Aqua Kyoto offre un lieu de détente idéal pour un afterwork à l’abri de l’effervescence londonienne. Sur le rooftop aux allures de jardin zen japonais, les amateurs de vins du monde et de saké ont trouvé leur temple. La première escale mène à l’un des bars - intérieur ou extérieur - autour de cocktails signature de l’établissement, comme le Read my Lips, le Jasmine of the Valley ou encore le Royal Garden. Le voyage continue au cœur du restaurant, près du bar central à sushis. Le menu propose un éventail de saveurs nippones avec entrée, plat, dessert et cocktail. On apprécie sans modération makis au crabe

roulés dans une feuille de mangue, ailes de poulet grillées au gingembre et sésame, morue noire au caviar japonais ou agneau glacé au yuzu curd. Une rencontre d’exception avec des produits frais, associés et assaisonnés à la perfection. Le Japon se dévoile peu à peu au fil des présentations épurées et des assiettes colorées. Trop souvent délaissés par les chefs dans les restaurants japonais, Aqua Kyoto réinvente les desserts autour d’une cuisine fusion. Glace à l’amande ou au miso, fondant au chocolat-sésame, les plus gourmands ne resteront pas sur leur faim. Vous voilà parés pour un tour complet des spécialités du pays du Soleil-Levant… sans vous lever de table ! ♦ Léa Tournadre V

 e étage, 240 Regent Street 5 (entrée 30 Argyll St, W1F 7EB) London W1B 3BR aquakyoto.co.uk 47


GOUTTES DU SUD SUR TERRAIN CHARMANT À l’aplomb des lampes alvéolaires, l’ambiance est méridionale. Sans doute parce que le tartare mœlleux de coquilles St Jacques et la burrata gouleyante donnent des envies de retourner en vacances et que les spaghettis de courgette au pestopistache viennent embellir l’instant. L’exploration vers l’exotisme continue avec le crabe en mue, frit, relevé par une sauce à la coriandre et chili ou la Shakshuka, sorte de ratatouille du Maghreb agrémentée de son œuf rôti. En salle, le très souriant Alessio colore le tout à coups de Pinot Noir de la région vénitienne (mention spéciale pour le Red Angel on the Moonlight aux arômes prononcés de myrtille) et de Passito Di Noto, blanc sicilien magnifique aux notes de citron, d’abricot et de pétales de rose. Pour conclure, le tiramisu a un goût de limoncello dans cette alliance insolite et ultra gourmande. ♦

Mortimer House Kitchen

Comme à la maison au milieu d’Oxford Circus Dans le traditionnel Fitzrovia, certains coins de rues sont des invitations à se retirer loin du tumulte d’Oxford Street. Mortimer House Kitchen fait partie de ces lieux où la halte sera forcément synonyme de retour au calme avec style, comme d’un accueil haut de gamme.

48

@solennelle

Le stress et l’inquiétude peuvent saisir l’invité quand il sait que son rendezvous du déjeuner se situe dans la zone bondée d’Oxford Circus. Les agoraphobes et les friands de petits sentiers détendus se fraieront une place de roi à la Mortimer House Kitchen. Sa bâtisse imposante cache en son cœur un décor d’apparat fait d’amples rideaux à la teinte rosée. La délicatesse est à goûter sur les canapés stylisés accompagnés de cocktails exécutés d’une main de maître selon l’envie. St Germain Spritz ou plus recherché Orange Blossom sont les premiers compagnons d’une halte où la fraicheur est le maître-mot.

Solène Lanza

V

 wan Court, Mortimer St, Fitzrovia, London W1T 3JP S mortimerhouse.com


Un nouveau centre médical français d’excellence ouvre dans le quartier de Harley Street. Il est destiné à une patientèle française et internationale désireuse d’obtenir un niveau de soins « à la française ». Les médecins généralistes et spécialistes français (ophtalmologie, gynécologie, pédiatrie, dermatologie, orthopédie, cardiologie, psychiatrie...) sont sélectionnés pour leurs compétences. En cas de pathologies spécifiques ou rares, des spécialistes du domaine se déplacent à Londres.

Un bloc opératoire ambulatoire et court séjour multi-spécialités, ouvert 7j/7. Un accueil attentif et du personnel à votre écoute afin de vous obtenir un rendez-vous dans les plus brefs délais.

Une communication dynamique et permanente entre les praticiens du centre pour une prise en charge coordonnée. Un partenariat avec , le service de médecins généralistes à domicile 24h/24.

Ouvert 7 jours sur 7 Prise de rendez-vous au 020 7034 3326 London International Medical Centre, 18-22 Queen Anne Street, London W1G 8HU

www.limc.co.uk Retrouvez-nous également sur


SOCIÉTÉ

Pollution : à la recherche de solutions… et vite ! Le 23 janvier 2017, le niveau de pollution de l’air londonien dépassait celui de Pékin. Pendant l’été 2018, l’un des plus chauds que la ville ait connu depuis 60 ans, la plus « haute alerte pollution » a été déclenchée pour la neuvième fois depuis l’élection de Sadiq Khan en mai 2016. Alors, quelles solutions pour inverser cette tendance ? Enquête de la rédaction.

50


d’ailleurs que si chaque Londonien marchait ou pédalait pendant vingt minutes chaque jour, la NHS économiserait près de deux milliards de livres sur les 25 années à venir.

L

es émissions de dioxyde d’azote causées par les voitures diesel engendrent, selon le gouvernement britannique, 23 500 des 40 000  morts prématurées causées par la pollution de l’air chaque année. Contrairement aux idées reçues, la pollution de l’air est un problème qui ne concerne pas seulement les zones à proximité des grands axes routiers. Selon Joe Irvin (ndlr : chef exécutif de l’association Living Streets qui milite pour la marche à pied quotidienne), le trafic de véhicules motorisés est « la plus grande cause de pollution de l’air ». Ce dernier indique également qu’une voiture sur quatre roulerait près des écoles pendant les heures de pointe à Londres. Et ce n’est pas sans causer de graves problèmes de santé publique. En effet, l’air pollué s’infiltre à l’intérieur des bâtiments. Et les salles de classe seraient même selon les études particulièrement exposées. Selon l’Institut du Design Environnemental et de l’Ingénierie de UCL (University College London), en collaboration avec le Département de Chimie de l’université de Cambridge, 24 % des écoles londoniennes se situent dans des zones dépassant la limite légale de dioxyde d’azote – dont la présence dans l’air est corrélée avec l’asthme chez l’enfant. Un chiffre d’autant plus alarmant que les enfants sont plus sujets aux complications pulmonaires.

Le problème de la pollution de l’air, causé en grande partie par les émissions de polluants atmosphériques des voitures, est d’autant plus urgent du fait de la hausse de la population urbaine. En effet, le gouvernement estime que la capitale comptera plus de 10 millions d’habitants en 2036, contre 8,7 millions aujourd’hui. La mairie de Londres a donc mis en place une série de mesures diverses et variées visant à améliorer la qualité de l’air et en particulier à encourager la marche à pied. Les politiques réagissent à ce phénomène alarmant qu’est la pollution dans la capitale. C’est notamment le cas de UK100. Cette organisation qui regroupe de nombreux dirigeants britanniques souhaite atteindre 100 % d’énergie verte d’ici à 2050. Après s’être réunis pour le sommet national de la qualité de l’air, les différents leaders de l’organisation – dont Sadiq Khan – ont annoncé plusieurs mesures. Le remplacement par exemple des voitures traditionnelles par des véhicules électriques. À ce titre, ils demandent au gouvernement d’interdire la vente de voitures purement essence ou diesel d’ici à 2030. Cette réforme devrait à terme, selon les experts, permettre de réduire la pollution de l’air de 30 %.

UNE CRISE SANITAIRE NATIONALE Les inquiétudes concernant la présence de particules de dioxyde d’azote dans l’air ne font que grandir. Le maire de Londres a qualifié la pollution de l’air de « crise sanitaire nationale » et continue de s’afficher en fervent défenseur du vélo et de la marche à pied. Un rapport démontre 51


LA PIÉTONISATION D’OXFORD STREET A DU PLOMB DANS L’AILE Malgré un premier avis favorable du Westminster City Council et l’emballement du public autour de cette idée, l’annulation du projet de piétonisation d’Oxford Street a été prononcée le 7 juin dernier. Cela n’empêche pas la mairie de Londres de vouloir rendre la capitale britannique « la ville la plus piétonne au monde » d’ici 2024. En juillet dernier, le «  Walking Action Plan  » a ainsi été dévoilé. L’objectif est d’imposer la marche à pied comme une solution « attrayante, évidente et agréable pour tous les trajets courts », confie la mairie. Pour ce faire, diverses initiatives sont annoncées : à London Bridge par exemple et à Westfield, le « petit bonhomme rouge » trônant à proximité des passages piétons n’apparaîtra que lorsqu’un véhicule motorisé sera détecté. Le Walking Plan, soutenu par PHE (ndlr : Public Health England), prévoit 1 million de trajets à pied en plus d’ici six ans. Le maire de Londres a investi une somme record de £2,2 milliards dans les rues de Londres afin de les adapter aux vélos et à la marche, toujours dans le but d’améliorer la qualité de l’air. 52

Parallèlement, le maire de Londres a annoncé le 20 juin 2018 la création du plus grand réseau de bus à deux étages électriques d’Europe. TFL (ndlr  : l’organisation du réseau des transports londoniens) annonce la mise en circulation de 240 bus électriques d’ici l’année prochaine, afin d’avoir sur le long terme un réseau entièrement électrique (prévu pour 2037). Les lignes de bus 43 et 134 sont déjà desservies uniquement par ces véhicules nouvelle génération. À cela s’ajoute l’arrivée en masse de taxis électriques. Ils seront 9 000 à rouler dans les rues de la capitale en 2020.


Perfectionnez votre anglais avec une méthode différente et efficace C’est l’école d’anglais dont tout le monde parle ! Le Conversation Club base sa méthode d’apprentissage de la langue sur la conversation, avec des cours personnalisés selon votre niveau et vos attentes. Le but est d’apprendre en parlant. Vous échangez avec un professeur, seul ou en tout petit groupe. Il vous corrige, gomme vos fautes récurrentes ou vos défauts de prononciation, enrichit votre vocabulaire, vous aide

à mieux structurer vos phrases - ce qui est utile à l’oral comme à l’écrit. Plus vous parlez, plus vous gagnez en confiance. Une solution idéale pour vous sentir plus à l’aise dans votre cercle d’amis, avec vos clients ou renforcer votre anglais si vous changez de secteur d’activité. Dernier avantage, les cours ont lieu à la carte, de 10h à 22h*, du lundi au dimanche, à King’s Cross, Islington et Tottenham Court Road.

*Selon les lieux

Renseignez-vous vite : Sophie Schieber • 07562 968 272 • info@leconversation.com

www.leconversation.com

www.greenfamily.fr

mière séance rendez-vous pour une pre OFFRE D’ESSAI : Prenez jectifs. Ce cours niveau mais aussi vos ob afin de déterminer votre 10 séances ur toute souscription de vous sera remboursé po rs de teu ciale, réservée aux lec minimum. Une offre spé dres. LePetitJournal.com de Lon Londres Mag et du site


ET SI L’UNE DES SOLUTIONS ÉTAIT ARCHITECTURALE ? Les grandes métropoles se posent donc toute la même question : comment répondre au défi écologique et à la hausse de la population urbaine de manière efficace et écologique ? La réponse pourrait être architecturale. Le cabinet de Stefano Boeri est le dépositaire d’une solution remarquable… et remarquée ! L’architecte italien a imaginé des immeubles entièrement recouverts de végétation, de véritables forêts verticales qui poussent en direction du ciel. Ces tours qui semblent tout droit sorties d’un film futuriste ont vu le jour à Milan et sont en cours de construction dans plusieurs villes, notamment à Nanjing (en Chine), à Lausanne et même en banlieue parisienne, à Villiers-sur-Marne ! Outre un côté esthétique évident, ces immeubles apportent une réponse tangible aux problèmes de pollution de l’air. En véritables écosystèmes, ils absorbent CO2, particules fines et produisent 54

de l’oxygène, tout en contribuant à la création d’un microclimat isolant, protégeant l’habitat des rayons de soleil et de la pollution sonore. Une seule tour serait l’équivalent de 20 000 m2 de forêt et absorberait 19 000 kg de CO2 par an ! De plus, ces constructions d’un nouveau genre répondent également à la croissance de la population dans les métropoles. Une seule tour peut, sur sa hauteur, accueillir l’équivalent de 50 000 m2 d’expansion urbaine, en densité de personnes logées. Autre argument de taille, les «  vertical forests  » de l’architecte Stefano Boeri permettent aux familles de vivre proche de la nature, dans des conditions de vie pour l’instant réservées aux maisons de banlieue avec jardin. Conséquence : les familles peuvent se relocaliser au centre-ville et éviter les déplacements quotidiens, notamment en voiture. Alors, à quand une forêt verticale à Londres ? La question est posée. ♦ Clara Rosin, Akila Quinio, Laurent Colin


55

Š Stefano Boeri Architetti


PRATIQUE

Taxi, VTC, minicabs, Uber… que choisir ? Entre la chaleur écrasante du Tube l’été, la peur de se faire renverser à vélo et les douches de pluie froides l’hiver : les taxis demeurent incontournables pour les Londoniens. Mais que choisir ? Il n’y a pas si longtemps, cette question n’avait aucun sens. En effet, quel que soit le trajet et l’heure, il n’y avait que les traditionnels « black cabs » dans les rues de Londres. Aujourd’hui de nombreux acteurs se partagent le gâteau de la mobilité. Décryptage. 56


L

e marché des taxis a bien changé à Londres au cours des dix dernières années. Aujourd’hui les black cabs traditionnels et les minicabs se partagent le marché avec le géant Uber qu’on ne présente plus, sans oublier des nouveaux venus comme ViaVan. C’est un choix cornélien pour le passager. Tarifications, délais d’attente, empreinte écologique… la rédaction décortique pour vous chaque alternative.

BLACK CABS Le prix de l’authentique Très pratique, car présent à tous les coins de rue (ou presque), le black cab est un véritable emblème londonien dont les touristes raffolent. C’est pourtant le moyen de transport le plus imprévisible en matière de tarification. Le prix de la course n’est pas déterminé à l’avance, mais indiqué par le compteur. Il augmente soit selon la distance, soit selon le temps parcouru. Impossible donc de connaître la note avant d’être arrivé à bon port. Le système de tarification « horokilométrique » est complexe et les tarifications diffèrent en fonction des circonstances. Selon la vitesse à laquelle le taxi roule, une tarification à la minute peut remplacer la tarification au kilomètre. La facture peut également s’alourdir selon les horaires : le week-end et la nuit les prix s’envolent ! Vous trouverez ci-dessous un tableau d’estimation des prix.

L es chauffeurs des black cabs ont étudié Londres dans les moindres détails et ont même dû passer un examen appelé « The Knowledge » avant de pouvoir obtenir leur licence. Cette formation qui dure en général de trois à quatre ans est un gage de qualité unique qui leur permet d’éviter les axes les plus fréquentés. D’où un gain de temps assuré pour les passagers. Autres avantages, l’habitabilité de ces taxis qui peuvent transporter jusqu’à six passagers ou des personnes en fauteuils roulants. Les tarifs du week-end et de nuit. Pratique : Numéro de téléphone pour réserver un Black Cab (uniquement pour les longs voyages) : +44 7468 466588

TARIFICATION 1

2

3

Lundi au vendredi 05h00 - 20h00

Lundi au vendredi 20h00 - 22h00 Samedi et dimanche 05h00 - 22h00

Toutes les nuits 22h00 - 05h00 et jours feriés

Distance

Temps approximatif

1 mile (1,6 km)

6-13 min

£6-9,40

£6-9,40

£7-9,20

2 miles (3,2 km)

10-20 min

£9-15

£9,60-15

£11-15

4 miles (6,4 km)

16-30 min

£16-23

£17-23

£18-28

6 miles (9,6 km)

28-40 min

£24-31

£30-33

£29-34

Heathrow - Centre de Londres

30-60 min

£48-90

57


UBER La solution connectée et mobile qui augmente ses tarifs aux heures de pointe Uber vous met en relation avec un chauffeur qui conduit son propre véhicule à proximité de votre géo-position. Pas de surprise quant au tarif de la course puisqu’une fourchette de prix vous est donnée au moment de la réservation. Pas besoin non plus de prévoir du cash pour régler le chauffeur : la somme est directement prélevée sur votre compte bancaire, car il faut vous inscrire sur l’application au préalable. Au forfait automatique de £2,50 relatif à la prise en charge s’ajoute une tarification calculée à la fois au temps et à la distance. Chaque minute est ainsi chargée 15p et chaque kilomètre £0,78. Ainsi, le prix moyen d’un trajet de 10 minutes est de £9. L’application propose différents services. Le plus économique est UberPOOL où vous partagez une course avec d’autres passagers. Le plus classique est UberX. En montant en gamme, UberXL propose des véhicules pouvant accueillir jusqu’à 6 passagers ou vous permettre de déménager des affaires d’un appartement à l’autre. En enfin, grâce à UberEXEC, vous oubliez les traditionnelles Toyota Prius pour voyager dans de jolies berlines avec des chauffeurs qui vous ouvrent les portières, au départ comme à l’arrivée. L a facilité de la transaction effectuée directement par prélèvement. Une vraie révolution structurelle dans le marché des taxis avec une facture et un récapitulatif de la course arrivant directement dans votre boîte mail. L es prix généralement attractifs peuvent être majorés sans limite en fonction de la demande. Il n’est pas rare de voir le montant de la course multiplié par 2,5 durant les heures de pointe.

MINICABS  Des prix fixés à l’avance, parfait pour les trajets longue distance Les minicabs sont des véhicules privés à réserver préalablement, selon votre lieu de travail ou de résidence. Chaque quartier dispose en effet de ses propres compagnies qui n’hésitent pas à inonder les boîtes aux lettres des Londoniens de cartes publicitaires pour se faire connaître. Il n’est pas toujours facile de faire son choix. Certaines applications les recensent et comparent leurs prix. La rédaction vous les liste en fin d’article. Concrètement, il vous suffit d’entrer votre point de départ et d’arrivée, puis de choisir la date et l’heure qui vous conviennent. Le site ou l’application vous proposeront ensuite différentes compagnies avec la possibilité de réserver immédiatement en ligne. Dix minutes de trajet coûtent en moyenne £9,90 et trente minutes £16,10. Ainsi, relier l’aéroport d’Heathrow à King’s Cross vous coûtera approximativement £36. Idéal pour les trajets aéroports : un prix net est fixé à l’avance.  vec les minicabs, pas de garantie que le taxi A arrivera dans les délais annoncés. De plus, il est impossible de suivre la géolocalisation de son taxi depuis son smartphone.

58


VIAVAN  Le nouveau concurrent d’Uber ! C’est le 4 avril dernier que ViaVan a annoncé le lancement de son service de covoiturage à Londres. En principe l’application connecte les passagers en temps réel avec d’autres passagers allant dans la même direction, puis leur propose de partager le voyage dans un véhicule conduit par un chauffeur professionnel.

Le saviez-vous ?  En 2017, 97 % des chauffeurs de taxis étaient des hommes pour seulement 3 % de conductrices. Elle est encore loin la parité au volant…

•••  L’arrivée d’Uber fut une révolution pour certains, mais un bouleversement pour d’autres. Selon l’association des conducteurs de taxis, chaque chauffeur de black cab aurait perdu en moyenne 20 % de son chiffre d’affaires (soit £10 000) depuis le lancement d’Uber à Londres en 2012.

•••

ViaVan est né de l’association entre Mercedez-Benz et Via, le service technologique de renommée mondiale, initialement développé à New York pour mettre différents passagers en relation en utilisant des algorithmes pointus. Grâce à l’application, les passagers choisissent leur lieu de rendez-vous et leur destination. La technologie dirige alors les passagers vers un coin de rue proche : un « arrêt de bus virtuel ». Il est à noter que malgré la mise en avant du côté « écolo » de l’application, qui s’auto-définit comme un service de «  covoiturage  », l’expérience des usagers est quelque peu différente pour l’instant… En effet, la demande n’est pas encore à la hauteur des espérances de la start-up et parallèlement les chauffeurs choisissent combien de passagers ils prennent en charge. Aussi il n’est donc pas rare de voyager seul. De là à comparer ce nouvel arrivant à un Uber numéro 2 ? L ’application eco-friendly s’est donnée pour mission de réduire la congestion du trafic à Londres et d’offrir à ses conducteurs des salaires décents en prenant la plus petite commission sur le marché des taxis connectés.  iaVan est seulement disponible en zones V 1 et 2.

Selon le Département des Transports, les black cabs ne représentent plus que 30 % des 108 000 véhicules disposant d’une licence à Londres.

Akila Quinio, Laurent Colin 60


3 APPLICATIONS PRATIQUES

GETT L’application pour réserver son black cab Gett est l’application incontournable pour commander son black cab. Elle est d’ailleurs la seule application pour taxis à être disponible dans 25 villes du Royaume-Uni et près de la moitié des black cabs sont partenaires de l’app. À l’heure d’Uber, Gett modernise les taxis londoniens en gérant la transaction et propose même de laisser un pourboire.

ADDISON LEE La solution business haut de gamme Addison Lee est une entreprise « premium » de location de voitures avec chauffeurs. L’application permet de choisir son véhicule. Parmi eux : le Ford Galaxy équipé de la wifi ou la Mercedes E Class. C’est un service fiable et plus haut de gamme, parfait pour les trajets business ou les occasions spéciales.

GREEN TOMATO CARS Pour les écolos consciencieux Réservable jusqu’à trois mois à l’avance, ce service écologique est notamment utilisé par la NHS et la BBC. L’entreprise a une empreinte carbone négative. Elle réinvestit en effet ses profits dans des projets visant à améliorer la qualité de l’air. Parmi les modèles de voitures proposés : la Toyota Mirai qui roule à l’hydrogène et la voiture électrique Tesla.

3 COMPARATEURS DE PRIX POUR MINICABS

MINICABIT C’est le plus grand comparateur de taxis d’Angleterre. Choisissez simplement votre date de départ, le nombre de passagers et de bagages, puis le type de véhicule dans lequel vous désirez voyager. Le service vous proposera un trajet en minicab adapté à vos besoins avec un choix de plusieurs compagnies.

KABBEE Le site affiche la couleur et annonce des courses en moyenne 65 % moins chères que les black cabs. L’application permet de réserver un minicab en cinq minutes ou même des mois à l’avance. L’entreprise indique également ne travailler qu’avec des partenaires reconnus, sous licence et de confiance.

TAXICODE Voilà un autre acteur de taille sur le marché. Avec Taxicode, pas de charges sournoises ni de majoration aux heures de pointe : telle est la promesse de l’application. Le prix que vous voyez est celui que vous paierez. L’entreprise est partenaire de 10 000 minicabs, minibus et compagnies de chauffeurs et cars routiers au Royaume-Uni.

61


INTERVIEW

Rencontre d’Astrid Panosyan,

déléguée à l’action internationale et aux Français de l’étranger Cofondatrice de La République En Marche ! et déléguée à l’action internationale et aux Français de l’étranger, Astrid Panosyan était à Londres au début de l’été pour animer une réunion publique ouverte aux «Marcheurs» de Londres et à tous les citoyens qui s’intéressent, même de l’étranger, à la vie politique française. Nous l’avons rencontrée, dans la cour du palais de Westminster, en compagnie du député Alexandre Holroyd.

En quelques mots, quel est votre parcours ? Astrid Panosyan : Je suis née et j’ai grandi en région parisienne de deux parents étrangers, l’un venant d’Oslo et l’autre d’Istanbul. Ils se sont rencontrés à Paris au moment où ils faisaient leurs études, donc l’international, je connais ! J’ai travaillé dans les secteurs banque et assurance, et aujourd’hui dans le secteur de l’immobilier commercial. En août 2014, suite à la nomination d’Emmanuel Macron au ministère de l’Economie, j’ai rejoint son cabinet en qualité de conseillère sur les dossiers notamment d’attractivité, pour promouvoir l’image de la France à l’étranger auprès des investisseurs étrangers. J’avais un profil atypique parmi mes collègues car j’étais une des rares conseillères ministérielles à ne pas venir de la fonction publique. Avoir fait toute ma carrière dans le secteur privé apportait une vraie complémentarité au sein des équipes. Puis, quand j’ai quitté le cabinet pour reprendre une activité dans le secteur privé, Emmanuel Macron m’a proposé de participer à la création d’En Marche !, ce que j’ai naturellement accepté. 62

Une belle aventure à laquelle vous avez participé, dès le début ? Astrid Panosyan : Effectivement, je suis l’une des co fondatrices du mouvement, avec d’autres compagnons de route Catherine Barbaroux, Jean-Marc Borello, Philippe Grangeon, Ismaël Emilien, Julien Denormandie, Richard Ferrand… J’ai eu l’honneur de faire partie de ce petit groupe de personnes qui ont déposé les statuts. Comment expliquez-vous, dans un pays conservateur comme le nôtre, qu’un mouvement aussi jeune permette l’avènement d’un président de la République à peine un an après sa formation ? Astrid Panosyan : Parce que le système politique était mûr et parce que les Français étaient prêts. Il y avait une fatigue face à l’offre politique traditionnelle, une envie de renouveau, mais de renouveau crédible. On se complaisait à l’époque dans une espèce de déclinisme ambiant, une nostalgie pour une grandeur ou des dirigeants passés, avec un «  French bashing  » autant partagé en France qu’à l’étranger. Parallèlement, il y avait cette certitude pour Emmanuel Macron que le meilleur de la France était devant elle. Le


Astrid Panosyan et Alexandre Holroyd

tout doublé d’une conviction européenne très forte. Durant la campagne, le candidat Macron a été le seul à porter une voix européenne lucide, exigeante, mais décomplexée. L’enthousiasme n’est-il pas retombé devant les difficultés à faire bouger les lignes, laissant la place à une certaine forme d’inertie ? Astrid Panosyan : Cette attente, ce n’est pas de l’inertie, puisque des réformes sont lancées. On le voit d’ailleurs dans les grandes réformes qui sont conduites aujourd’hui, que ce soit pour le marché du travail ou la SNCF. On nous disait que cela allait être impossible. Et finalement les choses se passent relativement bien, sans paralysie du pays. Il y a une attente forte quand on veut changer la donne, c’est normal. Ces réformes importantes prennent toujours un peu de temps pour produire leurs effets, le temps que les acteurs privés se les approprient, que ce soit au niveau des recrutements, des décisions d’investissements ou créations d’entreprises. Ce ne sont pas les lois et les décrets seuls qui changent un pays, ce sont des hommes et des femmes qui, en confiance face aux réformes proposées agissent et parient sur l’avenir ! Alexandre Holroyd : Je ne suis pas d’accord pour dire que la France est un pays éminemment conservateur. C’est un pays réformable. Je pense par exemple à la création de l’école républicaine de Jules Ferry. La France a toujours

été à l’avant-garde de grands mouvements de modernisation et sociaux. Elle ne l’a pas été dans ces 30 dernières années, c’est vrai - mais dans son histoire profonde, il y a une histoire révolutionnaire, une histoire française qui se retrouve dans En Marche ! avec une ambition internationaliste. L’international, parlons-en. On sent une vraie volonté d’intégrer les Français de l’étranger aux réflexions nationales ? Astrid Panosyan : Oui, et c’est notamment ce qui explique mon rôle de déléguée à l’action internationale et aux Français de l’étranger. C’est une des grandes spécificités d’En Marche ! Dès la création du mouvement, nous avons voulu parler à tous les Français, y compris aux 3,5 millions de nos compatriotes expatriés à travers le monde. Ils sont une vraie richesse et participent au rayonnement de la France à l’étranger. Grâce aux échanges réguliers que nous initions avec eux, nous donnons la possibilité aux Français de l’étranger de rejoindre cette dynamique en créant des comités locaux et en soutenant le momentum lancé par En Marche ! lors des élections présidentielles et législatives. Et cela se traduit comment ? Astrid Panosyan : Nous avons aujourd’hui 28 000 adhérents En Marche  ! à l’étranger, principalement en Europe et en Amérique du 63


Nord, mais aussi en Asie et en Afrique. Cela représente 400 comités gérés par des animateurs locaux, bénévoles, sous le pilotage de référents régionaux qui s’engagent bénévolement en plus de leurs activités professionnelles et familiales, comme c’est mon cas aujourd’hui. Quelle est la finalité de ces comités ? Astrid Panosyan : C’est d’abord faire participer les Français de l’étranger à la vie du mouvement, parce que les élections présidentielles et le fort soutien des Français de l’étranger à l’élection d’Emmanuel Macron ont montré qu’ils avaient une vraie appétence pour ce qui se passe dans l’Hexagone. C’est aussi leur donner les moyens de participer, de continuer à s’informer et bien évidemment les consulter. Nous avons fait participer les Français de l’étranger aux assises de la francophonie présidées par Emmanuel Macron  ; ou sur le rapport parlementaire de la députée Anne Genetet sur la situation des Français établis hors de France et également sur les sujets de fiscalité et de protection sociale. Alexandre Holroyd : Il y a effectivement depuis des années un nombre croissant de Français de l’étranger qui veulent participer aux grandes réformes nationales. Les expatriés ont le droit bien sûr de prendre part au débat national sur des questions fondamentales qui peuvent avoir une incidence sur leur avenir. Ils bénéficient d’un regard différent sur la France parce qu’ils

vivent à l’extérieur, mais aussi de l’apport qu’ils peuvent avoir dans leur pays d’accueil par certaines réformes. Il y a beaucoup de réformes en préparation inspirées de ce qui se passe en Suède, au Danemark ou au Royaume-Uni. Je pense à l’incitation à investir dans les startups au Royaume-Uni ou à l’essor des énergies renouvelables dans les pays nordiques. Des Français ont participé au développement de ces projets et ils ont de fait une expertise toute particulière à amener à notre pays. Cela se traduit-il aussi par une volonté de rapatrier les talents en France ? Astrid Panosyan : Sur le plan économique, notre premier objectif est de rétablir la confiance des investisseurs qu’ils soient domestiques ou internationaux, pour que l’emploi reparte. Les études* montrent jour après jour l’attractivité grandissante de la France par rapport à ses voisins, notamment en Europe. Ensuite, je crois beaucoup non pas dans le rapatriement des talents, mais dans l’échange, la mobilité, les ponts que nous construisons dans nos vies au gré des rencontres. Nous vivons dans un monde de plus en plus complexe où les individus vont avoir des opportunités amicales, familiales, universitaires, professionnelles qui les amèneront à bouger. On peut avoir plusieurs vies et contribuer au rayonnement de notre pays, pas uniquement en étant basé en France. Et c’est principalement ce qu’Emmanuel Macron a voulu défendre. Autre point important : la question des étudiants qui partent faire leurs études à l’étranger. C’est extrêmement positif car cela permet à nos jeunes d’être plus ouverts sur le monde, d’apporter une autre manière de voir les choses. Par contre, il est impératif de ne pas éluder le sujet de la fuite des cerveaux, notamment des chercheurs. Par rapport à des pays comme le Canada, les EtatsUnis ou l’Australie, les conditions de recherche et de valorisation des carrières ne sont pas aussi attractives en France. Or, nous sommes dans des économies où l’innovation dans tous les domaines n’a jamais été aussi essentielle. Il faut donc encourager nos talents à gagner en expertise et construire des ponts à l’étranger pour leur permettre ensuite de renforcer le potentiel de création d’initiatives et d’innovation en France et en Europe. Et aussi, à l’image de l’initiative « make our planet great again », faire venir des chercheurs internationaux en France.

* Ernst and Young et Business France

64


Le Brexit n’offre-t-il pas une réelle opportunité de rapatrier des entrepreneurs en France ? Astrid Panosyan : Je n’aime pas le terme “opportunité Brexit”. Je pense fondamentalement que nous sommes tous globalement perdants de voir la Grande-Bretagne quitter l’Union Européenne. Cela nous fait entrer dans une période d’incertitude dont on ne connaît pas forcément l’issue. Cette décision oblige certaines entreprises à se demander si elles souhaitent ou non continuer d’opérer sur le sol britannique. Et là, il faut que ce soit les pays, voire même les régions le plus souvent, qui se saisissent de cette capacité à attirer des entreprises. Alexandre Holroyd : Je rejoins entièrement Astrid sur l’attractivité. C’est un sujet qui est totalement déconnecté du Brexit. Nous devons rendre notre pays plus attractif et ouvert à tous les talents, qu’ils viennent du Royaume-Uni ou de partout dans le monde. Lorsque j’étais aux Etats-Unis avec le Président, deux chercheurs d’universités américaines spécialisés dans le changement climatique ont décidé de venir s’installer en France. Motivés par le programme que lançait le président Macron et par la décision de Donald Trump de réduire la recherche dans ce domaine-là. Les expatriés bénéficient-ils toujours à leur retour du régime fiscal des impatriés ? Astrid Panosyan : Tout à fait. Ce “statut” permet aux salariés et dirigeants installés depuis un certain temps à l’étranger de pouvoir revenir en France en bénéficiant d’une exonération d’impôt sur le revenu perçu en contrepartie de leur activité professionnelle (salaire, mandat). Un régime fiscal attractif récemment prolongé de 5 à

8 ans par la loi de finances de 2017. Pour cela, les bénéficiaires doivent remplir deux conditions : être résident fiscal français à compter de leur prise de fonction et ne pas avoir été résident fiscal de France de manière ininterrompue au cours des cinq années civiles précédentes. Concrètement, le but est de leur permettre, lorsqu’ils s’installent dans l’Hexagone pour travailler, d’avoir un régime de transition fiscale, pour qu’ils puissent exercer leurs talents. L’idée est de se rapprocher de ce qui existe aux Pays-Bas, en Angleterre ou en Allemagne. Il est absolument indispensable d’attirer les entreprises, mais aussi les talents qui vont diriger ces sociétés et créer les emplois de demain. Les entrepreneurs et créateurs d’entreprises bénéficient-ils aussi d’avantages ? Alexandre Holroyd : On ne les oublie pas ! Il faut noter la suppression progressive du RSI pour que les indépendants soient mieux protégés et la baisse des cotisations sociales. Autres faits marquants, la réduction du taux d’impôt sur les sociétés à 28 % jusqu’à 500 000 € de bénéfices ou encore le doublement des plafonds de chiffre d’affaires permettant de devenir microentrepreneur. N’oublions pas la réforme de la fiscalité du capital, avec la transformation de l’ISF en IFI (impôt sur la fortune immobilière) et l’introduction d’un PFU (prélèvement forfaitaire unique) de 30 % sur tous les revenus du capital, pour orienter l’épargne vers le financement des entreprises. On ne peut définitivement pas parler d’inertie… ♦ Laurent Colin 65


Devenez distributeur & ambassadeur de Londres Mag Vous souhaitez recevoir nos magazines dans votre boutique, restaurant, cabinet, école ou à votre bureau et le mettre à disposition de vos clients, collaborateurs ou élèves ? N’hésitez pas à vous rapprocher de nous. Nous aurons le plaisir de vous en livrer plusieurs dizaines d’exemplaires chaque mois.

Appelez-nous au 0203 488 12 13 ou écrivez-nous à contact@londresmag.com

Notre chauffeur est désormais équipé du véhicule le plus tendance et le plus remarqué de Londres !

67


PUBLI-RÉDACTIONNEL

DÉCRYPTAGE

Comment économiser de l’argent sur vos virements internationaux ? Lorsque vous effectuez des transferts d’argent vers l’étranger, vous avez plusieurs options. Vous pouvez avoir recours à une banque, une plateforme de change en ligne ou un courtier en change. Zoom sur ces trois solutions, leurs limites et avantages. • L’APPROCHE TRADITIONNELLE Les transferts bancaires sont souvent le moyen le plus coûteux de transférer de l’argent à l’international. Même s’il peut être plus facile de rester avec sa banque, il y a souvent des frais et le taux de change est généralement moins avantageux. En moyenne, une banque de proximité peut prélever des frais à hauteur de 2% à 4% du montant transféré. • L’APPROCHE FINTECH Les plateformes de transfert de devises en ligne offrent généralement de meilleurs taux de change, ce qui signifie que vos livres sterling valent un peu plus. Cependant, il est peu probable que vous obteniez le meilleur taux possible car ces plateformes prélèvent une commission fixe, donc une fois que votre paiement dépasse quelques centaines de livres sterling, vous risquez de voir le rapport qualité-prix baisser. De plus, ces plateformes n’offrent pas de possibilités de couverture, tel qu’un contrat à long terme, qui permet de fixer un taux de change à l’avance et donc de se prémunir contre les risques de changes, c’est-à-dire toute fluctuation qui aurait un impact direct sur la valeur de votre transaction. Enfin, ces plateformes n’offrent pas non plus d’information quant à la tendance du marché ainsi que des prévisions et analyses qui pourraient permettre d’obtenir un meilleur taux de change grâce à un meilleur timing. • L’APPROCHE HUMAINE Les courtiers en devises ont accès aux mêmes taux de change que les banques, mais leurs 68

coûts sont en général moins élevés car ceux-ci sont spécialisés uniquement en devises et ont suffisamment de volume pour obtenir des prix extrêmement compétitifs. D’autre part, un courtier sera en mesure de vous fournir une connaissance approfondie du marché et de ses tendances, tout en proposant une approche plus stratégique pour vos paiements internationaux ainsi que des outils qui vous permettront par exemple de vous protéger des fluctuations futures du marché. Avoir son propre gestionnaire de compte est particulièrement important lorsque les taux de change sont volatils, surtout tels qu’ils le sont actuellement. Pour une tranquillité d’esprit totale, assurez-vous de choisir un courtier autorisé par la Financial Conduct Authority, ce qui signifie notamment que vos fonds seront protégés lors de vos transactions. MAIS COMMENT SE PROTÉGER D’ÉVÉNEMENTS TELS QUE LE BREXIT ? Malheureusement, il est impossible de prévoir le futur et aucun courtier ou plateforme ne pourra changer ce fait. Il est par contre possible de se protéger contre un marché qui pourrait devenir trop volatil, en particulier lorsque la situation politique ou économique d’un pays change profondément. Le Brexit en est un parfait exemple : le trimestre dernier, le marché des changes a été particulièrement instable, non seulement en raison des négociations entre le Royaume Uni et l’Union Européenne, mais aussi à cause des craintes croissantes de guerre commerciale entre les deux premières économies mondiales, la Chine et les États-Unis.


Par exemple, pendant cette période, si vous aviez vendu des livres sterling et acheté des euros, le meilleur taux que vous auriez pu obtenir était de 1,1558 et le taux le moins favorable était de 1,1225. Sur un achat de 200 000 €, cela équivaut à une différence de £5 133,40. Si vous aviez voulu réserver un taux lorsque celui-ci était au plus favorable mais que vous n’aviez pas les fonds disponibles, il vous aurait tout de même été possible de le fixer jusqu’à deux ans à l’avance grâce à un contrat à terme. C’est l’outil idéal pour vous protéger contre toute fluctuation imprévue qui pourrait avoir un impact considérable sur votre budget et, par conséquent, rendre votre transaction (par exemple l’achat d’une propriété) beaucoup plus coûteuse. De nombreux autres facteurs influencent les marchés, que ce soient des données économiques, des événements politiques ou sportifs tels que la Coupe du monde ou même la météo. C’est ainsi qu’un courtier disposant de connaissances approfondies et d’une expertise du marché peut non seulement vous offrir des taux de change compétitifs, mais également vous guider afin que vous preniez la meilleure décision lors de votre transfert.

Particuliers ou entreprises, virements internationaux réguliers ou non, transactions importantes ou d’un plus petit montant : Audensa vous accompagne. Pour des informations quotidiennes sur l’économie et le marché, y compris l’impact du Brexit sur vos transferts internationaux, veuillez consulter notre site www.audensa.com ou contacter Virginie au +44 (0) 203 582 3957 ou par e-mail vm@audensa.com

Audensa Financial est autorisé par la FCA (FRN757010).

69


LONDON FACES Photos Alexandra Roche - www.alexaroche.com

Londres, des rencontres, des histoires, des couleurs. Black out sur les tendances. Quand le punk rencontre le chic, la seule nuance à suivre est celle de ses envies. Résultat ? Marianna, une London Faces italienne de 34 ans à la personnalité et au style uniques !

C

ôté look, elle assemble avec soin des pièces simples, tantôt masculines, tantôt féminines, qui se mélangent. Androgyne à souhait ? Oui ! Minimaliste au possible ? Tout à fait ! Dark selon l’humeur, BLACK à toute heure. Ne manquerait-il pas à sa vie un peu de couleurs ? Pas si sûr… Si son existence est inscrite noir sur blanc sur sa peau, c’est en couleurs qu’elle dessine ce qui est vraiment important. Marquée à jamais, pour le bon comme le mauvais. À 12 ans, elle en rêvait. À 21 ans, elle l’a fait. Le premier tatouage d’une longue série qui se veut conter sa biographie. Tel un agenda pour se rappeler, ne jamais oublier. Un jour, elle sera plus âgée. Et sur son corps entièrement recouvert, elle voudra se remémorer. Mais n’imaginez pas lire sur elle comme dans un livre ouvert. Telle une œuvre d’art, elle dévoile avec pudeur et finesse les plus intimes passages de sa jeunesse. Ainsi, seuls les connaisseurs avertis sauraient déchiffrer les secrets de ses tatouages tous colorés. À moins de s’adresser à la tatoueuse TracyD, l’artiste londonienne qui les a elle-même créés ? Ou… à sa prof d’art ? Qui, alors qu’elle ne jurait que par le « noir c’est noir », lui révéla avec un test qu’il n’y avait pour le noir définitivement plus d’espoir.

Envie d’en savoir plus sur London Faces ? Retrouvez la galerie de portraits sur Instagram : @londonfacestoday

Blue était désormais le new BLACK de sa personnalité ! Et si le noir est resté la couleur de son dressing, le BLUE a envahi sa maison londonienne et sa décoration. Du noir naît la lumière, du bleu : la paix, la sérénité et la liberté. Et bien que le bleu et le noir ne soient pas des couleurs complémentaires, elles esquissent sur Marianna et ses tatouages, les traits d’une personnalité à la créativité illimitée. ♦ Tiphanie Le Gall 71


ABONNEZ-VOUS GRATUITEMENT À LONDRES MAG PENDANT 1 AN ! N°3 / DÉCEMBRE

N°2 / NOVEMBR

2017

E 2017

Londres LE MAG

N°1 / OCTOBRE

2017

Londres LE MAG

JOURNA WITH LEPETIT

S

PORTRAITS Trois marques

françaises royale à la destinée

TRANSPORT La modernisatio du métro ! va bon train

n

ÉDUCATION Plein feu sur Écoles les Petites FLAM

JOURNA WITH LEPETIT

L.COM

MIE GASTRONO quatre À table ! Les bonnes adresses de la rédaction

E

DÉCOUVERT Quand Shoreditch nous livre tous ses secrets…

WHO’S WHO ?

PORTRAITS artisans Quand trois du goût viennent papilles titiller nos

INTERVIEW Jouyet, Jean-Pierre r et Ambassadeu convaincu européiste

KIDS ACTIVITÉS originales Huit idées vos pour occuper enfants à Londres

L.COM

MIE GASTRONO : Belle trouvaille courez au restaurant Bandol à Chelsea

PORTRAITS Deux Français vin dans le se lancent haute couture

E DÉCOUVERT : Visite guidée livre nous King’s Cross tous ses secrets

MIE GASTRONO Nos trois restaurants coup de cœur du moment

SHOPPING La rédaction vous livre ses or en idées cadeaux

SPÉCIAL SANTÉ Que choisir :

médecine publique ou médecine privée ?

32 Frenchies à la conquête de Londres

N°7 / AVRIL

Dès aujourd’hui, souscrivez 1 an à Londres Mag pour £18 et recevez en échange £18 de réduction pour vos prochaines commandes chez Europafood !

Enrichissez-vous en lisant chaque mois notre magazine premium

Dépensez-moins en faisant une réelle économie sur vos prochaines courses

2018

PORTRAITS français Trois pâtissiers de à la conquête du monde Londres et

MIE GASTRONO trois nos Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

E

DÉCOUVERT

Le quartier livre de Soho nous tous ses secrets

INTERVIEW Mounir Mahjoubi, d’Etat en Secrétaire Numérique charge du

MU

Embar les gran anglai


N°6 / MARS

N°5 / FÉVRIER

N°4 / JANVIER

2018

PORTRAITS

TRADITION : Séance photo de Noël les Jumpers plus ! ne se cachent

USIQUE rquez pour nds festivals is de l’été !

INTERVIEW Entretien exclusif avec le député Holroyd Alexandre

2018

2018

PORTRAITS de trois Rencontre es entrepreneus à la mode !

INTERVIEW Olivier Cadic, Français sénateur des de l’étranger

MIE GASTRONO chefs des Reçus comme de à l’Atelier Joël Robuchon

VISITE À la découverte d’Islington du quartier ses secrets et de tous

s

Trois entrepreneuse le quotidien simplifient des parents

US RENDEZ-VO pas Ne manquez idées la Nuit des français de l’Institut

INTERVIEW Brexit : Marianne le Cercle Magnin lance Europe Cordiale

IE GASTRONOMdeux nos Découvrez coup restaurants moment de cœur du

E DÉCOUVERT : Visite guidée livre vous Marylebone tous ses secrets

BREXIT . Vague d’incertitudes changer Ce qui pourrait quotidien dans notre

CONCOURS St-Valentin Un cadeau jour à gagner chaque sociaux sur nos réseaux

PORTRAITS À la découverte de trois réseaux plus que sociaux

MIE GASTRONO trois À table ! Les du mois bonnes adresses de la rédaction

VISITE South Kensington de livrer n’a pas fini tous ses secrets…

T ÉVÉNEMEN Bateau Quand Petit ans fête les 100 de la culotte

INDISPENSABLE

20 PAGES ÉDUCATION Les écoles françaises de Londres de A à Z

20 pages

SPÉCIAL IMMO

Neuf ou ancien, les bons conseils avant de vous engager !

20 pages

SPÉCIAL NOËL

Toute la magie des fêtes à Londres !

BREXIT

Les régions françaises à la pêche aux entrepreneurs londoniens

N°11 / SEPTEMBR

N°10 / JUILLET

N°9 / JUIN

N°8 / MAI

HISTORIQUE

2018

IMMOBILIER Location, comment trouver le logement ? à Londres de ses rêves

E 2018

2018

2018

MIE GASTRONO trois nos Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

INTERVIEW de Business Les missions Patrick Manon France avec Carbon et Sébastien

VISITE de À la découverte et de ses Notting Hill adresses meilleures

WHO’S WHO de 24 Le portrait la conquête Frenchies à ! de la capitale

C’EST ROYAL !

On vous dit tout

sur le mariage de Meghan Markle et du prince Harry

JUST M

AR

TÊTES D’AFFICHE français Les artistes scène la investissent en juin londonienne

VISITES Brighton, Camden et adresses les bonnes de la rédaction

INTERVIEW Vert, Sylvaine Carta-Le Consule générale de France

MIE GASTRONO Landau, Roux at the coup notre restaurant mois de cœur du

MINUTE VIN Notre sélection d’été pour de six crus rosé ! voir la vie en

PORTRAITS trois visages Découvrez avec Hubert, de Londres Solène et David

IE GASTRONOM nos Foncez dans coup quatre restaurants moment de cœur du

DO YOU SPEAK ENGLISH?

14 JUILLET pour plans ÉTÉ Nos trois bons nationale HOROSCOPE fête voyant célébrer la Le célèbre nous livre entre Frenchies Esteban Frédéric ses prédictions

images Retour en sacre sur le deuxième des Bleus

VISITE GUIDÉE À la découverte avec de Greenwich mag du les lecteurs

VISITE GUIDÉE

À la découverte Hill avec de Primrose du mag les lecteurs

IE GASTRONOMquatre nos Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

SOCIÉTÉ Pollution : de à la recherche ! et vite solutions...

PRATIQUE minicabs, Taxi, VTC, choisir Uber... que ? à Londres

LA RENTRÉE DU BON PIED

SPÉCIAL LONDRES OUTDOOR

Avec un cocktail de conseils et astuces de nos spécialistes santé !

Les 30 meilleurs spots pour profiter de la capitale l’été !

Nos bons plans pour perfectionner votre anglais à Londres

RIE D

J’EN PROFITE ! 1/ En septembre, rendez-vous directement sur le site www.londresmag.com, rubrique « Abonnez-vous » et laissez-vous guider. 2/ Une fois vos coordonnées enregistrées et votre paiement réceptionné, nous vous ferons parvenir votre code promotionnel personnel pour vous permettre  de bénéficier de £18 de réduction  (3 x £6) valables sur vos trois prochaines commandes chez Europafood. Offre réservée aux nouveaux abonnés à Londres Mag et aux nouveaux clients Europafood.

- £6

- £6

MAIS QUI EST EUROPAFOOD ? Créée en 2012, Europafood vous livre vos produits français (mais aussi italiens et anglais pour certaines références) directement chez vous. 6 000 références sont aujourd’hui disponibles sur le site et toutes les livraisons sont gratuites dès £35 d’achat (pour les clients domiciliés dans le Grand Londres). L’entreprise en forte expansion fait partie des leaders du marché et distribue notamment les plus grandes marques dont raffolent les petits et les grands : sirop Teisseire, choco Prince de Lu, madeleines Bonne Maman, compotes Andros, biscottes Heudebert, viennois chocolat Nestlé, café Grand’mère, pâte à tarte Herta, moutarde Amora… Europafood s’associe aujourd’hui avec Londres Mag pour vous faire profiter d’offres exclusives, mais aussi pour vous livrer votre magazine avec vos courses. C’est ce qui s’appelle avoir le sens du commerce… avec le sens du service en plus !

www.europafoodxb.com 020 3719 3696

- £6

pour toute commande supérieure à £50

pour toute commande supérieure à £50

pour toute commande supérieure à £50

(hors frais de livraison pour les clients situés en dehors du Grand Londres)

(hors frais de livraison pour les clients situés en dehors du Grand Londres)

(hors frais de livraison pour les clients situés en dehors du Grand Londres)

73


2 septembre

Ed Reeves (India)

Envolez-vous au-dessus de Londres Profitez des derniers jours de l’été en vous élançant sur Zip Now London, la plus longue (225 mètres) et rapide (50 km/h) tyrolienne installée en centre-ville au monde. L’occasion d’expérimenter des sensations fortes avec vue sur la City ! Le grand saut peut également se faire armé d’un casque de réalité virtuelle, pour une traversée futuriste. À partir de £20. Archbishops Park, Carlisle Lane, Lambeth, London SE1 7LE. Jusqu’au 9 septembre. Réservations en ligne. zip-now.co

Du 4 au 23 septembre

La Biennale de Londres revient Rendez-vous attendu des amateurs de design, le London Design Biennale reprend du service en cette rentrée 2018. 40 pays y seront représentés, chacun apportant sa propre vision du design autour du thème Emotional States. Le pavillon des réfugiés, qui conte les parcours uniques de survie par le processus de création d’objet, saura notamment abreuver les réflexions diverses sur la place qu’occupe le design dans l’épopée humaine. Somerset House, Strand, London WC2R 1LA. Informations et réservations sur le site de l’évènement. www.londondesignbiennale. com 74

3 septembre

Michael Jackson à travers l’art En plus d’être un artiste aux multiples talents, Michael Jackson était aussi une source d’inspiration pour les autres. Sa personnalité atypique ainsi que son univers ont été traduits en œuvres d’art par des artistes contemporains, à l’instar d’Andy Warhol ou Grayson Perry. Ce sont ces travaux qui sont rassemblés au sein de Michael Jackson: On The Wall, une exposition de grande envergure, qui retrace les multiples facettes du chanteur, de ses difficultés à gérer la célébrité et son image à sa créativité sans limites, en passant par son rôle auprès de la communauté afroaméricaine. À partir de £15,50. Tous les jours de 10h à 18h et jusqu’à 21h le vendredi, jusqu’au 21 octobre. National Portrait Gallery, St Martin’s Place, London WC2H 0HE www.npg.org.uk

5 septembre

Tombez sous le charme d’Audrey Hepburn Après avoir accueilli Marylin Monroe, la galerie Proud Central laisse désormais la place à la ravissante Audrey Hepburn. L’actrice britannique s’y révèle à travers une série de portraits inédits, capturés par des photographes de renom comme Terry O’Neil et Mark Shaw. Entrée libre. Proud Central, 32 John Adam Street, London WC2N 6BP. De 10h à 19h du lundi au samedi, de 10h à 18h le dimanche. Jusqu’au 30 septembre.

Image courtesy of Proud Galleries © Douglas Kirkland / Iconic Images

1er septembre

Célébrez la Tamise en septembre ! Tout au long du mois de septembre, l’artère fluviale de Londres est au cœur des festivités. Totally Thames prévoit une large variété d’évènements, entre musique, expositions et performances artistiques, pour rassembler les Londoniens autour d’un des emblèmes de la ville. Jusqu’au 30 septembre. Plus de détails sur le site de l’évènement : totallythames.org

© Morgane Carlier

© Ed Stone

AGENDA


FUN FRENCH IMMERSION ateliers ludiques | école du samedi | clubs de vacances

« On est de son enfance comme on est d’un pays. » Antoine de Saint-Exupery

Venue acros s Londo s n

As featured in BBC News, Time Out, Daily Telegraph, L’Express … Est. 1993

020 7385 5565 | admin@clubpetitpierrot.co.uk | www.clubpetitpierrot.co.uk


AGENDA

9 septembre

La Tour de Londres se transforme en temple de la gastronomie Le temps d’un week-end, la Tour de Londres n’abritera plus seulement les bijoux de la couronne. Le monument historique sera également le lieu d’un festival culinaire où les meilleurs chefs de la capitale, à l’instar de Michel Roux, viendront faire des démonstrations. Dégustations, rencontre avec des producteurs et artisans locaux et activités pour enfants sont déjà au programme : £22,70. Ouvert dès le vendredi 7 septembre, de 10h à 19h ; le samedi 8 de 10h à 18h ; le dimanche 9 de 10h à 17h30. Tower Hill, London EC3N 4AB

76

7 septembre

Rencontrez Catherine Dousteyssier-Khoze à Caravansérail L’auteur de La logique de l’amanite est de passage à Londres pour la sortie de la traduction de son roman, baptisé The Beauty of the Death Cap en anglais. L’occasion de la rencontrer et de discuter avec elle de cette traduction, aux côtés de la traductrice elle-même, Tina Kover. Entrée libre. 19h. Caravansérail, 5 Cheshire Street, London E2 6ED caravanserail.co.uk

8 septembre

Clap de fin pour la saison des BBC Proms Classique des étés londoniens, les BBC Proms promettent un final grandiose. Proms in the Park rassemble de nombreux artistes pour un concert en plein air, suivi d’un sing along où les voix de la foule se mêleront à celles des chanteurs, avant de se conclure par un feu d’artifice en plein cœur de la ville. À partir de £48,20. 17h, Hyde Park. www.bbc.co.uk

10 septembre

Suivez les papillons Voilà une activité qui devrait ravir les plus jeunes. Le National History Museum accueille dans sa serre tropicale des centaines d’espèces de papillons dans le cadre de l’exposition “Sensational Butterflies”. Une promenade dépaysante sans quitter le cœur de Londres, parfaite pour s’évader encore un peu avant la fin de l’été. £5,85. De 10h à 17h50, jusqu’au 16 septembre. Natural History Museum, Cromwell Road, London SW7 5BD www.nhm.ac.uk

11 septembre

Venez fêter la rentrée avec Londres Accueil Spécialisée dans l’intégration des francophones arrivés dans la capitale anglaise, Londres Accueil organise son grand café de rentrée. Au programme : des informations et conseils sur de nombreux sujets, dont des sorties culturelles à Londres, où pratiquer une activité sportive, des soirées et évènements et des conseils pour les familles. 9h30 à 12h30. Baden Powell House, 65-67 Queen’s Gate, London SW7 5JS www.londresaccueil.org.uk

© Trustees of the Natural History Museum 2018

6 septembre

Faites un saut dans le Londres historique Le paysage londonien est en perpétuelle évolution. Partout les immeubles sortent de terre en un rien de temps et le neuf laisse peu à peu le vieux dans l’oubli. C’est justement ce vieux Londres que City of London a souhaité mettre en valeur avec l’exposition “Picturing Forgotten London”. Entre dessins, peintures et photos, le vieux Londres s’y révèle sous un nouveau jour. Entrée libre. Lundi, mardi et jeudi, 9h30-16h45, mercredi 9h30-19h30, jusqu’au 31 octobre. London Metropolitan Archives, 40 Northampton Road, London EC1R 0HB www.cityoflondon.gov.uk


13 septembre

12 septembre

14 septembre

© Andrew Thompson

Voyagez en France le temps d’une soirée chez Mon Plaisir Le restaurant de Seven Dials, Mon Plaisir, vous accueille pour une soirée typiquement française. Profitez d’une carte recensant les meilleures spécialités tricolores tout en profitant d’un concert à l’accordéon, pour une ambiance 100% bleu-blancrouge : Entrée libre. À partir de 19h. Mon Plaisir, 19-21 Monmouth St, London WC2H 9DD Monplaisir.co.uk

Roméo Elvis en concert à Londres Une des figures majeures du rap belge actuel, le chanteur Roméo Elvis vient poser son flow à Londres pour une date unique au XOYO. Avec sa voix grave et ses textes pleins d’autodérision, il aime rendre hommage à Bruxelles à travers ses textes, mais aborde également des sujets plus contemporains. £15. XOYO, 32-37 Cowper Street, London EC2A 4A Pxoyo.co.uk

L’étranger de Camus s’invite sur les planches Le roman culte de l’auteur français est adapté pour la première fois en pièce de théâtre au Royaume-Uni par Ben Okri, auteur africain reconnu et lauréat du Booker Prize en 1991. Mis en scène par Abbey Wright, le roman s’offre ainsi sous une nouvelle perspective. À partir de £15. 19h30, du lundi au samedi jusqu’au 13 octobre. The Print Room at the Coronet, 103 Notting Hill Gate, London, W11 3LB. www.the-print-room.org

16 septembre

15 septembre

Le design fait aussi son festival Le mois de septembre à Londres est décidément consacré au design. Après la Biennale, c’est au tour du London Design Festival de faire son apparition. À travers une série d’évènements en tous genres, le festival souhaite faire de Londres l’une des capitales mondiales du design. De nombreuses installations sont ainsi mises en place dans la ville et des visites et ateliers sont également organisés. Jusqu’au 23 septembre. Retrouvez le programme complet sur le site du festival. londondesignfestival.com

Apprenez à connaître le plafond de l’Old Royal Naval College L’institution de Greenwich possède le plus large plafond peint du Royaume-Uni. À l’occasion de sa rénovation, prenez de la hauteur et rapprochez-vous de cette œuvre d’art magnifique, réalisée entre 1707 et 1726 pendant une visite de 50 minutes. À partir de £5,50. Old Royal Naval College, Greenwich, London SE10 9NN. Jusqu’au 30 septembre. Réservation en ligne. www.ornc.org

17 septembre

Time Out fête ses 50 ans en images L’hebdomadaire gratuit culte s’apprête à souffler ses 50 bougies. L’occasion de revenir sur toutes ces années passées à informer les Londoniens des bons plans, des sorties et des événements à ne pas manquer dans leur ville. Time Out a sélectionné ses meilleures Unes et les a rassemblées dans une exposition inédite, Time Out 50: 50 years, 50 covers. £9. Museum of Brands, 111-117 Lancaster Road, Notting Hill. De 10h à 18h du lundi au samedi, de 11h à 17h le dimanche. Jusqu’au 3 mars 2019. www.museumofbrands.com 77


AGENDA 18 septembre

Michel Legrand se joint au Royal Philharmonic Orchestra Le célèbre compositeur de jazz français monte sur scène pour célébrer ses 60 ans de carrière avec 60 Years of Music and Movies. Accompagné de l’orchestre royal philharmonique, il interprètera les nombreuses compositions qu’il a réalisées pour le cinéma français, à l’instar des Parapluies de Cherbourg. Sa performance sera illustrée de clips vidéos et des invités surprises feront leur apparition au cours de la soirée. A partir de £15. 19h30, Royal Festival Hall, Belvedere Road, South Bank, London, SE1 8XX www.southbankcentre.co.uk 20 septembre

19 septembre

Poussez les portes du Morton’s pour une soirée d’exception Les soirées French Touch by Marie reprennent du service. Toujours dans une ambiance chic et intimiste, avec cette fois au programme la chanteuse et actrice Lauriane Borde, précédée de Colourshop, chanteur et guitariste pop-rock. Un mélange de variété française et anglaise à déguster avec un cocktail à la main. Les invités recevront quelques surprises, pour une soirée mémorable. £17-19. À partir de 19h. Morton’s, 28 Berkeley Square, London W1J 6EN Réservations sur la page Facebook FrenchTouchByMarie ou à frenchtouchbymarie@gmail.com 21 septembre

Le French Connect vous invite à une dégustation de vins Lancé en avril dernier, le French Connect est un lieu d’église moderne et vivant. Il propose de rassembler les francophones pour discuter et méditer sur le sens de la vie, au cours d’évènements divers. Pour la rentrée, il lance une nouvelle série de rencontres, dont Taste and See. La première édition sera dédiée au vin mousseux. La soirée commencera par la dégustation, suivie d’un repas léger puis d’une réflexion de 15 minutes sur un sujet spirituel. £10. 19h. 23 Addison Rd, Kensington, London W14 8LH 22 septembre

Londres vous ouvre ses portes Qui dit septembre dit retour de Open House London. Cet équivalent londonien des Journées du patrimoine permet aux curieux de découvrir l’intérieur de nombreux bâtiments de la ville, habituellement fermés au public. Un week-end consacré à l’architecture de résidences hors du commun ou à l’histoire de lieux plus anciens. Profitez en pour découvrir l’Australia House ou restez Frenchie en visitant l’Institut français. Entrée libre. Jusqu’au 23 septembre. Réservation nécessaire pour certains lieux. Plus de détails sur le site de l’évènement : openhouselondon.org.uk 78

23 septembre

Explorez les voies de la liberté avec James Woody et Mathieu Laine Le premier est pasteur de l’Eglise protestante unie de Montpellier, directeur de publication du mensuel Evangile et Liberté et auteur de plusieurs ouvrages. Le second est entrepreneur, éditorialiste et auteur, entre autres, du Dictionnaire amoureux de la liberté. Ensemble, ils vont discuter de la notion de liberté et de vie créative, des entraves ou de leurs renforts au cours d’une conférence intitulée «Les voies de la liberté : oser penser, agir et créer librement». £5. 18h30. Église protestante française de Londres, 8-9 Soho Square, W1D 3QD

En route pour Primrose Hill avec Londres Mag Après vous avoir emmenés à la découverte de Greenwich, l’équipe de Londres Mag prend la direction du Nord et vous fait visiter le charmant quartier de Primrose Hill. Restaurant français, boutiques de créateurs et pubs locaux sont au programme de ce tour qui vous fera voyager dans un décor des plus romantiques, sans s’éloigner du centre-ville. Prix : £20 par personne (ou £30 pour deux). Pour les familles, nous consulter. 15h, devant l‘Electric Ballroom, 184 Camden High St, Camden Town, London NW1 8QP Renseignements et inscriptions : contact@londresmag.com


RA SSU RE R - SOIGNER - PRESCRIRE

VISITES MÉDICALES D’URGENCE À DOMICILE PAR DES M ÉDECINS GÉNÉRAL I STE S F RANÇAI S

24

24H/

POUR ADULTES & ENFANTS

SERVICE ENFIN OUVERT À LONDRES !

ALL FREE C

0800-43 7-0000 L’EXCELLENCE DE LA MÉDECINE FRANÇAISE CHEZ VOUS

ww w. p r i va teg pchezvo u s .co m Retrouvez-nous également sur www.

.co.uk


AGENDA

26 septembre

Redécouvrez la vie de Jacques Brel en musique Jacques Brel : A Life a Thousand Times s’annonce comme un spectacle inédit. Le premier du genre à être approuvé par la fille du chanteur, il s’attache à revisiter la vie de l’artiste belge à travers ses chansons les plus connues, mais s’attarde aussi sur sa philosophie de vie. À partir de £12. Jusqu’au 7 octobre, horaires variables selon les jours. Mirth, Marvel and Maud, 186 Hoe St, Walthamstow, London E17 4QH mirthmarvelandmaud.com

© Alice Menguy

25 septembre

Les Négresses Vertes sur scène à Londres 30 ans après leur début, ils sont toujours Sous le Soleil de Bodega. Les Négresses Vertes, Stéfane Mellino, guitariste et chanteur du groupe en tête, font leur grand retour sur scène avec une tournée consacrée à l’album Mlah. Les “Crazy baroque Rockers”, comme les appelait le magazine de musique culte New Musical Express, ont toujours autant d’énergie à partager. £24,50. 19h. O2 Academy Islington

25 septembre

Venez échanger avec des entrepreneurs francophones Comme chaque mois, l’association French Square réunit des entrepreneurs londoniens pour une soirée de networking. Trois startup viendront présenter leur concept, dont Lovelydays et Rosyboa. L’intervenant spécial de la soirée sera Guillaume Bauwens, coach en entrepreneuriat. Après ces interventions, les participants pourront discuter entre eux et construire leur réseau pour développer leur entreprise. £10. De 18h30 à 21h. INSEEC, 32 Aybrool Street, London W1U 4AW www.frenchsquare.org

28 septembre

27 septembre

Quand l’opéra rencontre le jazz Chanteuse lyrique, Judith Charron s’associe le temps d’une soirée au pianiste de jazz Eddie Evans. Ensemble, ils vont revisiter des standards du jazz, avec leurs propres arrangements. Une rencontre inédite, qui brouille les frontières entre deux genres musicaux bien différents, le tout dans un cadre qui rappelle Montmartre. 20h. Brasserie Toulouse Lautrec, 140 Newington Butts, Kennington, London SE11 4RN www.toulouselautrec.co.uk 80

Affinez vos connaissances en œnologie Les dîners Pop & Pour se poursuivent en septembre. Découvrez sept vins de petits producteurs, mariés habilement à des plats gastronomiques par le duo Thomas Lequy et Will Robertson, le tout en compagnie d’invités cosmopolites rassemblés par leur amour pour la bonne cuisine. £65. 19h, chaque vendredi et samedi de septembre. Ginger & White, 2 England’s Lane London NW3 4TG. Les lecteurs de Londres Mag bénéficient de 15% de réduction grâce au code ÉPICURIENS. www.justpopandpour.com

29 septembre

Cinq kilomètres pour la bonne cause Pour la sixième année, l’association caritative London Walkabout revient à Hyde Park. L’objectif : Réunir parents et enfants dans une marche de cinq kilomètres, suivie d’une journée remplie d’activités en tous genres, le tout au profit de l’apport de fauteuils roulants à destination des pays en voie de développement. £40 (gratuit pour les moins de deux ans). 10h, départ de la marche à 11h. Hyde Park. walkaboutfoundation.org/LW18


Quand le cinéma interroge l’art et la mode En septembre, la programmation cinématographique de l’Institut français voit le septième art rendre hommage à d’autres formes artistiques, comme le ballet et la musique ou encore la mode. Sans oublier les films du moment à ne pas manquer ! Les nouveautés Marvin ou la belle éducation d’Anne Fontaine Le 11 septembre, lors d’une séance exceptionnelle, la réalisatrice Anne Fontaine viendra présenter son film Marvin ou la belle éducation, où figurent au casting Finnegan Oldfield et Isabelle Huppert. Elle se pliera à une séance de questions-réponses sur ce film, qui raconte l’histoire de Marvin Bijoux, jeune homme victime de maltraitance et d’une enfance difficile en raison de son homosexualité et son arrivée à Paris, où il tente de se faire un nom dans le milieu du théâtre. £12. Présence d’Anne Fontaine lors de la séance du 11 septembre, puis projection jusqu’au 27 septembre, au Ciné Lumière. Queen and Béjart : Ballet for Life + Q&A Aficionados de musique et de danse, ne manquez pas ce documentaire exceptionnel retraçant la collaboration entre le groupe mythique Queen et le chorégraphe Maurice Béjart. Ce documentaire nous conduit dans les coulisses de la création du célèbre spectacle Ballet for Life, et rend hommage à Freddie Mercury et Jorge Donn. La projection sera précédée d’une conférence, The Museum Goes Pop (Music),qui, en écho à l’exposition Michael Jackson: Off The Wall, voit des professionnels du monde de l’art et de la musique débattre sur la façon dont le rock et ses icônes entrent de nos jours au musée, et sur l’influence de ce nouveau courant dans le monde de l’art. £11 (£7 pour l’accès à la conférence uniquement). 12 septembre à 20h15.

GAGNEZ S VOS ENTRÉE

riat ais, en partena L’Institut franç us fait gagner une paire Mag, vo n, suivie avec Londres arvin ou la belle éducatio ec M av ur es po ns ts -répo de ticke de questions h20 : d’une séance mardi 11 septembre à 18 h50 : , le à 20 Anne Fontaine te, le jeudi 13 septembre fê 16h. Le Sens de la septembre à s, vendredi 21 Visages Village r : Pour participe smag ok.com/londre e page facebo 1 Likez notr -concours nos posts jeux 2 Surveillez rsonne nom de la pe 3 Taguez le venir z te ai uh so avec qui vous sort seront tirés au Les gagnants s. nt pa s partici parmi tous le

Fashion on Screen En septembre la mode se dévoile sur le grand écran du Ciné Lumière avec trois documentaires très stylés : McQueen de Ian Bonhôte & Peter Ettedgui les 14 et 19 septembre Les Hommes stylés de Loïc Prigent le 16 septembre à 16h, UK Premiere The Gospel According to André de Kate Novack du 28 septembre au 3 octobre

Saison Varda by Agnès À l’occasion de la sortie en salles du documentaire Visages Villages d’Agnès Varda et JR, l’Institut français vous donne rendez-vous jusqu’au 30 septembre pour une saison spéciale autour de la réalisatrice Agnès Varda. Une sélection de huit films majeurs qui rendent hommage à cette précurseure de la Nouvelle vague (La Pointe courte, Cléo de 5 à 7), à l’artiste féministe et engagée (L’une chante, l’autre pas, Le Bonheur) qui s’est passionnée pour la société de son temps (Sans toit ni loi, Les Glaneurs et la glaneuse) et qui a offert au cinéma son regard unique et mordant (Les Plages d’Agnès). Varda by Agnès, jusqu’au 30 septembre au Ciné Lumière

81


NUMÉROS UTILES n Urgences Ambulance, Police, Pompiers

999

n Non-urgences de la Police

101

Précision : le 112 fonctionne partout dans le monde et le 999 partout au UK

0800 111 999

n Ligne anti-terroriste

0800 789 321

n Conseils médicaux gratuits par téléphone (NHS)

111

n Le Dispensaire Français - Société Française de Bienfaisance

020 8222 8822

n Consulat français de Londres

020 7073 1200

n Ambassade de France au Royaume-Uni 

020 7073 1000

n Institut français du Royaume-Uni

020 7871 3515

n La Chambre de Commerce Française du Royaume-Uni

020 7092 6600

n Business France London

020 7024 3610

n National Insurance Number (NIN) 

0345 600 0643

n Objets trouvés (Baker Street)

0343 222 1234

n Taxis et Minicabs

03 432 224 000

n Service clients Eurostar

03 432 186 186

n Service clients Tfl

03 432 221 234

n Santander’s Cycle

0343 222 6666

(si jamais la station vous demande de repayer alors que votre ticket est toujours valide)

82

n Urgence Gaz


PARIS

LISBONNE

LONDRES

BRUXELLES

ACHAT-VENTE | LOCATION-RELOCATION | GESTION D’APPARTEMENTS Garant de la réussite de votre projet immobilier à Londres ou à l’international, BARNES met tout en œuvre pour vous offrir le meilleur service.

BARNES LONDON 7 Grosvenor Gardens, Belgravia LONDON SW1W 0BD +44 (0)20 7935 5797 london@barnes-international.com

www.barnes-international.com

Profile for londresmag

LondresMag #11 - Septembre 2018  

LondresMag #11 - Septembre 2018  

Advertisement