{' '} {' '}
Limited time offer
SAVE % on your upgrade.

Page 1

N°12 / OCTOBRE 2018

IMMOBILIER LONDRES - PARIS Le match des deux capitales... avant une échéance capitale !

BREXIT MODE D’EMPLOI Ce qui attend les Français au Royaume-Uni

UN CHEF SUR LE GRILL Greg Marchand, le plus Frenchie des Londoniens

LES SECRETS DE COVENT GARDEN Inscrivez-vous vite à la visite guidée du dimanche 28 octobre !


PARIS

LISBONNE

LONDRES

BRUXELLES

ACHAT-VENTE | LOCATION-RELOCATION | GESTION D’APPARTEMENTS Garant de la réussite de votre projet immobilier à Londres ou à l’international, BARNES met tout en œuvre pour vous offrir le meilleur service.

BARNES LONDON 7 Grosvenor Gardens, Belgravia LONDON SW1W 0BD +44 (0)20 7935 5797 london@barnes-international.com

www.barnes-international.com


ÉDITO

JOYEUX 1er ANNIVERSAIRE ! Londres Mag a un an. Pas de quoi fouetter un chat, ni casser trois pattes à un canard me direz-vous. Et pourtant. Nous parlons bien d’un canard. D’un journal et même d’un magazine qui revient tous les mois. Nous parlons donc de 12 bouclages qui s’achèvent souvent le dimanche soir vers les 12 coups de minuit avec un verre de Fleurie. Eh oui, on ne renie pas ses racines et le temps passé au milieu des vignes du Beaujolais. Nous parlons également de 12 allers-retours à Brighton pour superviser le lancement en impression des magazines, avec un réveil souvent bien en avance sur le lever du soleil. Nous n’oublions pas les 12 stagiaires qui sont venus au fil de l’année grossir les rangs de l’équipe et apporter leurs idées et leur vision du monde, souvent très éloignées de celle du rédacteur en chef. Alice et Cypriane ne me contrediront pas. À 20 ans, leur approche du dossier « dating » de mai était quelque peu détonante ! 12, comme le nombre de paires de « Superga » que Noémie a usé en distribuant les magazines dans tous les quartiers de Londres, ou en foulant les pelouses de Windsor lors du somptueux mariage de Meghan et Harry. 12, c’est bien sûr le nombre de restaurants coup de cœur que Solène a méticuleusement testés. Comme les 12 cartes des vins et cocktails. On est consciencieuse ou on ne l’est pas ! 144, ou 12 fois 12, le nombre de rencontres toutes plus enrichissantes les unes que les autres, que nous avons faites, avec des interviewés dont nous avons bu les paroles comme du petit lait... ou de l’eau de source, c’est selon. Souvenir, le 12 juillet, c’est aussi la date choisie par l’Ambassade pour fêter le 14 juillet à Londres ou le nombre de signes du zodiaque que le célèbre voyant Esteban Frédéric a choisi de décortiquer dans nos colonnes cet été. Bref. En 12 mois à Londres, il en a coulé du Prosecco à 12° sous les ponts de la Tamise. Une chose est sûre, dans les semaines et mois à venir, nous continuerons à vous abreuver d’informations et de bons plans et sommes d’ores et déjà heureux de partager avec vous notre dernier cru. Bonne lecture. Laurent Colin Rédacteur en chef

3


SOMMAIRE 06 | Architecture

08 | Stats

12 | Portraits

Barbican, une forteresse de béton aux jardins cachés

Les musées de Londres exposent leurs chiffres clés

Trois entrepreneuses françaises à la conquête de la food londonienne

16 | Pratique

20 | Restaurant

22 | Immobillier

Louer une voiture pour une heure, un jour, une semaine

Monkey House : notre coup de cœur du mois !

Londres - Paris, le match des deux capitales

40 | Visite

48 | Lecture

50 | En Famille

À la découverte de Covent Garden et de tous ses secrets

Un automne littéraire concocté par la librairie La Page

Les bons conseils d’Alice pour fêter Halloween à Londres

52 | Bien-être

54 | Décryptage

56 | Nutrition

Les réflexes anti-stress au travail faciles à adopter

France is great again ! Mythe ou réalité ?

Pomme ou poire : quelle est la meilleure amie de votre santé ?

58 | Société

62 | Rencontre

66 | Escapade

Brexit mode d’emploi : le devenir des Français au Royaume-Uni

Greg Marchand, le plus Frenchie des chefs passe sur le grill

L’île de Wight, voyage immaculé au pays de hippies

70 | On a testé pour vous

72 | London Faces

74 | Automobile

Ichiba, le nouvel espace japonais de Westfield

Alexandre, une rencontre, une histoire, des couleurs à Londres

Mini, la petite Anglaise qui s’est fait un grand nom

76 | Agenda Les dates à retenir et événements à ne pas rater

Directeur Jean Viry-Babel jean@londresmag.com

N°12 / OCTOBRE 2018

Rédacteur en chef Laurent Colin laurent@londresmag.com

IMMOBILIER LONDRES - PARIS Le match des deux capitales... avant une échéance capitale !

BREXIT MODE D’EMPLOI Ce qui attend les Français au Royaume-Uni

UN CHEF SUR LE GRILL Greg Marchand, le plus Frenchie des Londoniens

LES SECRETS DE COVENT GARDEN Inscrivez-vous vite à la visite guidée du dimanche 28 octobre !

LONDRES MAG United House, North Road, London N7 9DP 0203 488 1213 londresmag londresmag

4

Rédactrice food, shopping, culture Solène Lanza solene@londresmag.com

Journalistes Julien Troussicot julien@londresmag.com Marie-lys de Saint Salvy marielys@londresmag.com Akila Quinio redac@londresmag.com Responsable commerciale Marie Lagarrigue marie@londresmag.com Assistante communication Sarah Rogers sarah@londresmag.com

Directrice administrative et financière Anne-Sophie Alitch anne@londresmag.com Responsable événementiel Noémie Chaigne event@londresmag.com Design graphique et illustrations (dont couverture) Annabelle Bard www.greenfamily.fr studio@londresmag.com Imprimeur Wyndeham Grange Ltd


100%

98.5%

de réussite au Brevet: 100% de mentions

de réussite au Baccalauréat: 83.3% de mentions

CRÉATIVITÉ

EXCELLENCE

INTÉGRITÉ

UNE ÉCOLE, DEUX PROGRAMMES Programme Bac Français Bilingue, de la GS à la Terminale English International Programme, à partir de la 6ème, menant au International Baccalaureate Diploma Programme*, en anglais •

Établissement homologué par le Ministère de l’Éducation Nationale de la Grande Section à la Terminale et partenaire de l’AEFE

Environnement international, ouvert et créatif

Méthodes modernes et diversifiées

Développement des qualités humaines

École candidate pour le International Baccalaureate DP*

Magnifique campus à 15mn en métro de Baker Street

MATINÉES PORTES OUVERTES Samedi 6 octobre 2018 Samedi 8 décembre 2018 Samedi 2 mars 2019 ou RÉSERVEZ UNE VISITE PRIVÉE Inscrivez-vous sur notre site : www.lyceeinternational.london

*Le Lycée International de Londres Winston Churchill est une école candidate pour le International Baccalaureate (IB) Diploma Programme**. Cet établissement souhaite devenir une IB World School. Les IB World Schools partagent une même philosophie: un engagement envers une éducation internationale stimulante et de grande qualité, que nous considérons importante pour nos élèves. ** Seuls les établissements autorisés par l’IB Organization peuvent dispenser l’un des quatre programmes scolaires: le Primary Years Programme (PYP), le Middle Years Programme (MYP), le Diploma Programme (DP), ou le Career-related Programme (CP). Le statut d’établissement candidat ne garantit pas que cette autorisation sera accordée. Pour en savoir plus sur l’IB et ses programmes, rendez-vous sur www.ibo.org

www.lyceeinternational.london

admissions@lyceeinternational.london

+44 (0)20 3824 4906


© Max Colson


ARCHITECTURE

Barbican : une forteresse de béton aux jardins cachés Située à mi-chemin entre la cathédrale Saint Paul et Old Street, la cité de Barbican a été élue bâtiment le plus laid de Londres en 2003. Pourtant, huit ans plus tard, il est classé bâtiment historique protégé. Une chose est sûre : le Barbican ne laisse pas indifférent.

S

i le Barbican a vu le jour au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, l’ensemble de bâtiments qui s’étend sur 15 hectares est, à l’origine, au cœur d’un projet plus large : la création d’une cité urbaine de logements. Il s’agissait aussi de reconstruire l’une des zones de la capitale les plus ravagées par les bombardements. Aujourd’hui, le complexe abrite notamment la prestigieuse Guildhall School of Music and Drama et le siège de l’Orchestre symphonique de Londres. Outre la station de métro à son nom, le Barbican est devenu culte pour avoir représenté les locaux du MI6 dans le film de James Bond Quantum of Solace.

sont plantées. Le site forme ainsi une transition entre zone résidentielle tranquille et quartier d’affaires dynamique. Un critère essentiel pour sa nomination de “Listed Building” (Ndlr : bâtiment historique national protégé), puisque selon Tessa Blackstone, ancienne ministre britannique d’État des Arts, le bâtiment porte un intérêt architectural particulier de par « l’échelle de son projet et sa cohésion ». ♦ Akila Quinio et Marie-lys de Saint Salvy

ENTRE URBANISME EXPÉRIMENTAL ET PRESTIGIEUX CENTRE CULTUREL La cité tire son nom du latin barbicana qui signifie « rempart ». C’est d’ailleurs sur les vestiges de la vieille ville romaine de Londinium que s’élève ce complexe de béton massif. Aujourd’hui encore, chacun peut y admirer un pan de l’ancienne muraille de la cité romaine. À défaut de défendre la ville, le projet a été conçu pour protéger de la pollution sonore les 2 000 ménages résidant dans le complexe. Imaginé comme un lieu clos, épargné des nuisances de la ville, le Barbican abrite un véritable jardin intérieur avec des terrasses végétalisées. Plus de 2 000 espèces de plantes tropicales y

EN CE MOMENT AU BARBICAN  arbican Art Gallery  B Exposition Les couples modernes : Art, Intimité et Avant-Garde, du 10 octobre au 27 janvier. £16. Barbican Centre  Visite guidée du site suivie d’un dîner à l’Osteria, jusqu’au 11 octobre. À partir de £35. The Curve Exposition de Francis Upritchard, jusqu’au 6 janvier. Gratuit. © Sidd Khajuria

7


STATS

Tous au musée ! L’été disparaît peu à peu, c’est le moment idéal pour (re)découvrir vos musées préférés à Londres ! Voici quelques chiffres à retenir pour briller en société ou lors de vos visites groupées. Par Marie-lys de Saint Salvy et Julien Troussicot

1,7

Londres possède 3 des 5 musées les plus visités au monde (British Museum, Tate Modern, National Gallery). En 2018 le département britannique de la culture a recensé plus d’1,7 million de visiteurs pour ces trois musées, pour le seul mois de juillet. Les trois sont gratuits et à visiter sans modération.

1969

Les portraits de personnalités vivantes ne furent autorisés qu’à partir de 1969 à la National Portrait Gallery. Le premier portrait de Catherine Middleton, Duchesse de Cambridge, a été dévoilé le 11 janvier 2013, soit près de deux ans après son mariage avec le Prince William. 8

1

Le Science Museum est le musée le plus recherché sur Google en 2014 selon la firme américaine. D’ailleurs, deux autres musées de la capitale sont sur le podium avec le Natural History Museum, suivi du British Museum. Londres est ainsi la première ville associée à l’art et aux musées sur Google.

12 000

Seulement 1/25 des objets conservés au Science Museum of London sont exposés, soit 12 000 sur les 300 000 ! Il abrite notamment la fusée de Stephenson qui comme son nom l’indique est une locomotive.


250

4,2

Il existe plus de 250 musées à Londres. Une trentaine sont même gratuits. Vous avez donc l’embarras du choix.

Le bâtiment du Tate Modern est fait de 4,2 millions de briques.

70

Le Natural History Museum abrite environs 70 millions de spécimens. Ils sont répartis en cinq collections principales : zoologie, entomologie, paléontologie, minéralogie et botanique.

6

Le Design Museum de Londres est le 6 musée britannique à avoir remporté le prix du meilleur musée d’Europe. Le Victoria and Albert Museum avait lui remporté cette distinction en 2003. e

1759

Le British Museum est plus vieux que les États-Unis. C’est le plus ancien musée national public. Il a ouvert ses portes en 1759, soit 17 ans avant la Déclaration d’Indépendance.

15

Le British Museum apparaît dans 15 films dont Blackmail, le premier film parlant britannique sorti en 1929 et réalisé par Alfred Hitchcock.

326

À la National Portrait Gallery, la personne la plus représentée est la Reine Elisabeth II, avec 326 portraits exposés dans la collection permanente.

150 000

Chacune des statues de cire de Madame Tussaud représente 4 mois de travail, plus de 250 mesures et photos, plus d’une tonne de cire et 150 000 livres de coût de fabrication. 9


ABONNEZ-VOUS À LONDRES MAG N°6 / MARS

N°5 / FÉVRIER

N°4 / JANVIER

N°3 / DÉCEMBRE

N°2 / NOVEMBRE

2017

Londres LE MAG

WITH LEPETITJO

à

PORTRAITS Trois marques françaises royale la destinée

TRANSPORTS La modernisation du métro ! va bon train

ÉDUCATION Plein feu sur Écoles les Petites FLAM

URNAL.CO

E GASTRONOMI quatre À table ! Les bonnes adresses de la rédaction

PORTRAITS

Londres WITH LEPETITJO

M

DÉCOUVERTE Quand Shoreditch nous livre tous ses secrets…

WHO’S WHO ?

PORTRAITS artisans Quand trois du goût viennent papilles titiller nos

INTERVIEW Jouyet, Jean-Pierre et Ambassadeur convaincu européiste

KIDS ACTIVITÉS originales Huit idées vos pour occuper enfants à Londres

URNAL.CO

M

E GASTRONOMI : Belle trouvaille courez au restaurant Bandol à Chelsea

E

DÉCOUVERTE: Visite guidée livre nous King’s Cross tous ses secrets

BREXIT Vague d’incertitudes. changer Ce qui pourrait quotidien dans notre

2017

2017

LE MAG

N°1 / OCTOBRE

PORTRAITS Deux Français vin dans le se lancent haute couture

GASTRONOMI Nos trois restaurants coup de cœur du moment

SHOPPING La rédaction vous livre ses or en idées cadeaux

TRADITION : Séance photo de Noël les Jumpers plus ! ne se cachent

PORTRAITS de trois Rencontre entrepreneuses à la mode !

INTERVIEW Entretien exclusif avec le député Holroyd Alexandre

INTERVIEW Olivier Cadic, Français sénateur des de l’étranger

E GASTRONOMIchefs des Reçus comme de à l’Atelier Joël Robuchon

VISITE À la découverte d’Islington du quartier ses secrets et de tous

Trois entrepreneuses le quotidien simplifient des parents

RENDEZ-VOUS pas Ne manquez idées la Nuit des français de l’Institut

GASTRONOMIE nos deux Découvrez coup restaurants moment de cœur du

INTERVIEW Brexit : Marianne le Cercle Magnin lance Europe Cordiale

DÉCOUVERTE: Visite guidée livre vous Marylebone tous ses secrets

SPÉCIAL SANTÉ

CONCOURS St-Valentin Un cadeau jour à gagner chaque sociaux sur nos réseaux

E GASTRONOMI trois À table ! Les du mois bonnes adresses de la rédaction

PORTRAITS À la découverte de trois réseaux plus que sociaux

VISITE

South Kensington de livrer n’a pas fini tous ses secrets…

ÉVÉNEMENT Bateau Quand Petit ans fête les 100 de la culotte

INDISPENSABLE

20 PAGES ÉDUCATION Les écoles françaises de Londres de A à Z

20 pages

SPÉCIAL IMMO

Neuf ou ancien, les bons conseils avant de vous engager !

20 pages

SPÉCIAL NOËL

Toute la magie des fêtes à Londres !

Que choisir : médecine publique ou médecine privée ?

2018

2018

2018

BREXIT

Les régions françaises à la pêche aux entrepreneurs londoniens

32 Frenchies à la conquête de Londres

N°12 / OCTOBRE

N°11 / SEPTEMBRE

N°10 / JUILLET

N°9 / JUIN

N°8 / MAI

N°7 / AVRIL

2018

HISTORIQUE

2018

2018

PORTRAITS français Trois pâtissiers de à la conquête du monde Londres et

E GASTRONOMItrois nos Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

DÉCOUVERTE

Le quartier livre de Soho nous tous ses secrets

INTERVIEW Mounir Mahjoubi, d’Etat en Secrétaire Numérique charge du

MUSIQUE pour Embarquez festivals les grands l’été ! anglais de

IMMOBILIER Location, comment trouver le logement ? à Londres de ses rêves

E GASTRONOMItrois nos Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

INTERVIEW de Business Les missions Patrick Manon France avec Carbon et Sébastien

VISITE de À la découverte et de ses Notting Hill adresses meilleures

WHO’S WHO de 24 Le portrait la conquête Frenchies à ! de la capitale

TÊTES D’AFFICHE français Les artistes scène la investissent en juin londonienne

C’EST ROYAL !

On vous dit tout

sur le mariage de Meghan Markle et du prince Harry

JUST M

AR

VISITES Brighton, Camden et adresses les bonnes de la rédaction

INTERVIEW Vert, Sylvaine Carta-Le Consule générale de France

E GASTRONOMI Landau, Roux at the coup notre restaurant mois de cœur du

MINUTE VIN Notre sélection d’été pour de six crus rosé ! voir la vie en

PORTRAITS trois visages Découvrez avec Hubert, de Londres Solène et David

GASTRONOMIE nos Foncez dans coup quatre restaurants moment de cœur du

14 JUILLET pour plans ÉTÉ Nos trois bons nationale HOROSCOPE fête voyant célébrer la Le célèbre nous livre entre Frenchies Esteban Frédéric ses prédictions

DO YOU SPEAK ENGLISH?

VISITE GUIDÉE À la découverte avec de Greenwich mag du les lecteurs

images Retour en sacre sur le deuxième des Bleus

VISITE GUIDÉE

À la découverte Hill avec de Primrose du mag les lecteurs

GASTRONOMIE nos quatre Foncez dans coup de restaurants cœur du moment

SPÉCIAL LONDRES OUTDOOR

PRATIQUE minicabs, Taxi, VTC, choisir Uber... que ? à Londres

LA RENTRÉE DU BON PIED Avec un cocktail de conseils et astuces de nos spécialistes santé !

Les 30 meilleurs spots pour profiter de la capitale l’été !

IMMOBILIER - PARIS LONDRES Le match des deux capitales... capitale ! avant une échéance

Souscrivez 1 an à Londres Mag pour £18 Appelez-nous au 0203 488 1213 ou écrivez-nous : contact@londresmag.com

Retrouvez également Londres Mag sur notre site

www.londresmag.com

Suivez-nous aussi sur nos réseaux sociaux et participez à tous nos concours

SOCIÉTÉ Pollution : de à la recherche ! et vite solutions...

Nos bons plans pour perfectionner votre anglais à Londres

RIE D

NOUVEAU : FEUILLETEZ TOUS NOS MAGAZINES EN LIGNE !

2018

2018

2018

+ DE NEWS S + DE VIDÉO E SORTIE + D’IDÉES D

BREXIT MODE D’EMPLOI Ce qui attend les Français au Royaume-Uni

UN CHEF SUR LE GRILL Greg Marchand, le plus Frenchie des Londoniens

LES SECRETS GARDEN DE COVENT vite à la visite Inscrivez-vous dimanche guidée du ! 28 octobre


PORTRAITS

Un artisanat français à croquer Au milieu des pies et autres puddings à l’anglaise, la gastronomie française a bon dos. Les marques françaises ont la cote, et trois créatrices ont fait le pari de changer de vie pour séduire au plus près le palais des Anglais et des expatriés. Manon, Sophie et Laura ont la recette pour déclencher les envies de gourmandises avec leurs tartes, macarons, choux ou rouleaux de printemps revisités. À la base de leur business, la recherche des meilleurs ingrédients et un savoir-faire qui font craquer les gastronomes de Bricklane à Parsons Green.

12


Quand Manon brise les codes de la tarte La pause lunch n’a jamais été aussi croustillante qu’avec Petite Tarte. L’initiative de Manon Dupré a fait du chemin, depuis un an. La jeune Londonienne a entrepris un virage à 180° dans sa carrière pour reprendre la direction des fourneaux avec ce concept innovant, respectueux du terroir et des spécificités anglaises.

R

éaliser ses rêves d’enfant prend parfois du temps. Manon Dupré en sait quelque chose. Passionnée par l’univers food depuis toujours, la Française décide d’abord d’intégrer une école de commerce. Elle renoue avec ses premières amours lors de son embauche à Londres dans une agence d’étude de marché. Membre de l’équipe food & drink de la compagnie, les grandes marques lui demandent son expertise dans son domaine de prédilection, mais en version powerpoint. À la recherche de nouvelles tendances, son désir d’ouvrir un food business se réveille soudain en même temps que sa créativité. TOUT POUR AVOIR LA BONNE RECETTE Plongée dans l’industrie agroalimentaire, Manon est tout de suite séduite par le concept du monoproduit, déclinable, et socle d’identité. Ce sera la tarte, adaptable en sucré et salé et totalement French Touch. « La nourriture française correspond à un certain standard pour les Anglo-saxons » se rappelle l’entrepreneuse. Avec une formation très spécialisée chez Ferrandi, école française de gastronomie de Paris, son projet prend forme et doit s’adapter à une clientèle très exigeante. Le blé noir remplace rapidement la poudre d’amande pour la pâte pour répondre à toutes les intolérances alimentaires et renouer avec ses racines bretonnes. Mais l’amatrice de chocolat ne se cantonne pas au light. Sa nouvelle collection automne-hiver composée de 5 tartes salées et 5 sucrées fait la part belle aux produits de saison et s’accompagnera également de collections éphémères pour Thanksgiving, Halloween ou Noël. NE PAS PERDRE UNE MIETTE DE CRÉATION Un cuisinier doit être aux fourneaux pour se réaliser. L’épanouissement de Manon Dupré fut au début au FoodStars de Shoreditch, lieu de formation si attendu : « Je développais ce projet en parallèle de

mon travail, on a beau tout prévoir, sans action, il n’y aucune façon de voir ce qui va clocher. » Elle réalise vite que son produit n’est pas adapté aux sites de livraisons pour particuliers. Elle explore en été d’autres pistes comme les marchés de Chelsea, St Paul ou Spitalfields qui lui permettent un retour de clients favorables à un service catering. Pour des cocktails, mais aussi pour la création de son e-shop avec livraison, lancée en juin dernier, la Française profite de son nouvel espace de cuisine. Approchée par les UN MARCHÉ DANS entrepreneuses healthy de VOTRE BUREAU ? Petite Tarte se Karma Cans, elle évolue dans déplace à présent leur co-working spécialisé sur votre lieu de pour la communauté des travail pour un popup innovant. Durant entreprises de catering. une journée, la La créatrice espère que sa créatrice installe ses tartes dans le hall de récente installation sonnera un votre building. Un nouveau départ et peut-être lieu idéal pour venir avec un nouveau partenaire. ♦ récupérer le lunch pour l’équipe. Une autre alternative est de commander ses créations via Feedr, City Pantry et Caterwings.

Solène Lanza petitetarte.com 13


Les bonheurs de Sophie… et ses macarons si mignons « So Choux » c’est l’atelier de Sophie Gendarme, une femme ambitieuse et une entrepreneuse méticuleuse qui vous présente ses macarons et ses choux, aussi beaux que bons. le succès des choux de Popelini à Paris et d’un ami agent immobilier le jour et pâtissier la nuit, elle se tourne finalement vers les fourneaux. Pas une mince affaire car à ses débuts elle ne savait pas casser un œuf ! Cours de cuisine, tutos Youtube, elle teste des dizaines de recettes de macarons à la quête du Graal. Il aura fallu pas moins d’un an pour arriver au résultat tant recherché : « Mes premiers macarons étaient vraiment beaux, j’en étais tellement fière que je me suis dit je suis obligée de les vendre, je ne peux pas les garder pour moi ! » s’enthousiasmet-elle. Puis la sucess story commence avec le bouche à oreille, les premières livraisons à ses amis puis à des professionnels, et le changer pour lancement de son site web. En plus de

D

es macarons au citron pailletés ou au caramel avec des brisures de feuillantine, voici autant d’œuvres pâtissières que vous ne goûterez que chez So Choux. C’est Sophie, ancienne directrice de presse dans une agence d’événementiel parisienne et aujourd’hui reconvertie en chef pâtissière, qui nous ouvre ses portes à Parsons Green et vous fait découvrir ses desserts so cute. Et les choux ? ils se déclinent au fur et à mesure pour accompagner chaque parfum de macarons. CHOU DEVANT ! Obligée de mettre de côté sa carrière en suivant son mari venu à Londres monter une filiale pour son agence de communication, cette Corse d’origine cherche immédiatement un nouveau business à monter. Habituée des milieux gastronomiques pour avoir longtemps travaillé avec le Salon du Chocolat, mais aussi Heineken et Kraft, elle pense tout d’abord à ouvrir une épicerie de produits méditerranéens sous l’enseigne « Of Corse », idée originale qui ne verra jamais le jour. Influencée par

14

huit parfums permanents, So Choux propose régulièrement des cooking class et des éditions limitées. Après les macarons à la rose sertis d’un cœur à paillettes rouges qui teintent les lèvres à la St-Valentin, la pâtissière sortira pour Halloween les parfums réglisse et pumpkin & all spices.

LE SOUCIS DU DÉTAIL Toute la beauté et la qualité de ces pièces uniques tiennent dans la rigueur, la créativité et le sens de l’exigence de la pâtissière qui va régulièrement en France pour trouver les meilleurs ingrédients, notamment poudre d’amande, gousses de vanille et chocolat. Perfectionniste, elle confie : «  Aujourd’hui quand on mange un macaron on ne sait parfois pas à quel parfum il est, on ne sent que la poudre d’amande. Mon macaron à la vanille je veux qu'on sente vraiment la vanille ! » Un mot d’ordre que l’on retrouve dans sa dernière nouveauté, le macaron praliné avec un pralin fait maison of course ! ♦ Marie-lys de Saint Salvy

sochoux.co.uk


Laura, la Française qui révolutionne la salade Son nom ne vous dit peut être rien et pourtant cette jeune entrepreneuse va bouleverser vos lunchs. Une salade qui se mange comme un sandwich, voilà le concept original de Kaleido, sa marque créée en mai 2017. tout a été très vite. « Nos amis nous ont soutenus en commandant des lunchs pour 4 à 5 personnes puis ça a grossi avec l’enthousiasme de leurs collègues.  » Elle force même le hasard en se faisant référencer au sein du club de sport Bodyism à Westbourne Grove.

Q

uand elle a suivi son mari à Londres, il y a un peu plus de six ans, Laura Mimoun ne s’imaginait sûrement pas un avenir à la tête d’une start-up. Mettant de côté son accent, la Frenchie – c’est ainsi qu’elle était surnommée – effectue une carrière londonienne réussie, couronnée du titre de meilleur manager chez PepsiCo en décembre 2016. L’HISTOIRE D’UN HASARD Et pourtant, un soir alors qu’elle prépare des rouleaux de printemps dans la cuisine de son appartement, l’idée folle lui vient de faire une salade qui se mange comme un sandwich. Une simple feuille de riz hydratée qui sert à envelopper la salade de son choix. « Nous savions que ça marcherait. Ça coche tous les trends du moment : c’est sain, peu calorique, gluten free et on peut mettre ce qu’on veut dedans. » Laura croit tellement à son idée qu’elle décide avec son mari d’annuler leur lune de miel pour rédiger son premier business plan, les retours enthousiastes de sa famille et de ses amis achevant de la convaincre du potentiel de son projet. Surfant sur la tendance start-up, la Française quitte son travail pour se consacrer à son projet. Dans sa cuisine, elle élabore quelques recettes qu’elle va ensuite vendre sur le marché de Maltby Street proche de Tower Bridge. Des étals des marchés aux lunchs d’entreprises,

Envie de saliver, rendez-vous sur le compte Instagram @kaleidorolls. Celle qui gagné la médaille d’or de l’innovation au salon lunch! (à Londres le 21 septembre 2018), y présente ses dernières créations. Six recettes sont pour l’instant disponibles : poulet, saumon, feta, patate douce, aubergine et poivron rouge.

LA TRANSPARENCE COMME FIL CONDUCTEUR Outre son produit, Laura Mimoun innove également dans la manière d’appréhender son entreprise : « Chacun peut voir ce qu’il y a dans un Kaleido et j’aimerais que l’entreprise soit tout aussi transparente. » Cela s’applique notamment à l’origine de ses ingrédients. Si à ses débuts elle se fournissait principalement chez Waitrose, elle s’approvisionne aujourd’hui à New Covent Garden avec des produits provenant principalement d’Angleterre. Dans le futur, elle aimerait même pouvoir proposer des recettes de saison préparées par de véritables chefs. Transformer la salade, produit ennuyeux, en un repas excitant, voilà l’objectif qu’a su remplir Laura Mimoun avec brio, parvenant même à séduire les organisateurs de la Fashion Week de Londres. Si elle se rêve un avenir à l’international, la Française n’est cependant pas pressée : « Pour l’instant nous nous concentrons sur Londres, car c’est ici qu’a lieu l’innovation dans la healthy food. » ♦ Julien Troussicot

kaleidorolls.com 15


PRATIQUE

Louer une voiture pour une heure, un jour, une semaine : faites le bon choix ! Déplacements professionnels intra-muros ou envie de quitter Londres le temps d’un week-end, les raisons de louer une automobile ne manquent pas. Difficile cependant d’y voir clair. Entre les services traditionnels de location et l’émergence des services de voitures à partager, Londres Mag vous aide à faire votre choix en toute sérénité.

Les voitures à partager Qui n’a jamais remarqué dans le trafic matinal les voitures vertes de ZipCar ou encore les véhicules bleus de DriveNow  ? Le paysage urbain s’est sensiblement modifié depuis l’arrivée de ces nouvelles sociétés de “car-pooling” à Londres. Une alternative économique et écologique aux transports classiques qui plaît de plus en plus aux Londoniens. En effet, une étude du cabinet Frost & Sullivan prévoit que le nombre d’usagers des services d’auto-partage devrait tripler dans ces huit prochaines années, passant d’environ 6 millions d’utilisateurs en 2017 à 18 millions d’ici 2025. Les services proposés par les différentes sociétés sont presque identiques et suivent un procédé simple : louer une voiture rapidement et

« Une voiture partagée remplacerait sept à huit véhicules dans la rue » Patrick Foster, responsable du développement nouveaux pays chez Drivy

16

sans intermédiaire. L’application téléchargeable sur n’importe quel smartphone permet à l’utilisateur de trouver un véhicule près de chez lui et de pouvoir le conduire sans passer par le propriétaire ou par un concessionnaire afin de récupérer les clés. La location d’une voiture inclut les frais d’assurance, de carburant ainsi qu’une assistance routière 24h/24. Une solution pratique, plus économique qu’acheter une automobile et plus agréable que les transports en commun. Quand on sait qu’une voiture n’est utilisée que 4 % du temps, les véhicules partagés permettent de remplacer jusqu’à huit voitures privées. C’est pourquoi nous vous éclairons ici sur les différents services proposés par trois des principales sociétés sur le marché londonien, ZipCar, Drivy et DriveNow.


ZIPCAR Installée depuis 2010 à Londres, la société ZipCar est pionnière sur ce marché. Aujourd’hui connue comme le plus grand service d’auto-partage du Royaume-Uni, ZipCar propose deux formules. L’option « ZipCar Flex » permet aux utilisateurs de trouver et de déposer leur véhicule dans n’importe quel lieu au sein de la Zipzone de Londres (10 arrondissements dont Westminster), c’est ce qu’on appelle un système de free floating. Pour un tarif de 29p/min, un trajet de 20 minutes serait deux fois moins cher qu’un taxi. L’option « ZipCar Roundtrip » propose au client une tarification à l’heure ou à la journée (£3/h et £33/j), sous condition de remettre la voiture à son point de départ.  e demande pas de caution, N idéal pour les courts trajets. L e tarif est plus élevé pour les véhicules électriques (31p/min).

DRIVY Dernière arrivée sur le marché britannique, la société Drivy existe pourtant depuis dix ans en France et se présente comme le « airBnB pour voiture ». À défaut d’un service de free floating à l’image de Drive Now ou de ZipCar, Drivy propose un service station date : la voiture est disponible pour un trajet ponctuel et doit être rendue à l’emplacement où l’utilisateur l’a trouvée. Le forfait étant limité à un minimum de 4h, la location d’un véhicule Drivy est plus rentable pour partir en week-end (entre £37 et £45 la journée, selon le modèle), que pour les trajets quotidiens.  rivy offre £25 pour la première D location jusqu’à la fin de l’année. C’est le moment de partir en week-end !

© DriveNow

L e conducteur doit payer le carburant et une caution allant de £250 à £800 selon le modèle.

DRIVENOW Filiale de BMW, la société DriveNow ne propose de louer que des véhicules haut de gammes des marques BMW et MINI, dont des voitures électriques. C’est pourquoi les prix changent selon les modèles et sont plus avantageux pour les trajets courts avec un tarif de base à 33p/min. Il existe aussi des formules à l’heure et à la journée (de 25£ pour 3h le lundi à 100£ pour 24h le samedi), ainsi qu’une formule d’abonnement sur 30 jours (par exemple 125 min pour 26p/ min, soit 32£ pour 30 jours). DriveNow est aussi disponible sur internet. L ’adhésion est payante pour £29 et une caution de £10 à £15 à vous sera demandée.

« À Londres, l’automobile privée moyenne reste inactive pendant 96 % du temps. En encourageant davantage de clients à passer de la voiture individuelle à la voiture partagée, nous contribuerons à résoudre de nombreux problèmes auxquels nos villes sont confrontées, comme la mauvaise qualité de l’air et la congestion. » James Taylor, Directeur général de DriveNow

17


Les solutions traditionnelles Avant l’apparition de ces voitures à partager, des géants de la location de véhicules avaient le monopole : Europcar, Hertz, Avis ou encore Sixt. Leurs services fonctionnent généralement de la même façon. Comme pour vos billets de train ou d’avion, les prix varient selon la date de la réservation mais aussi selon sa durée et la localisation de la station où le véhicule est loué. En plus du prix de la location, une caution est exigée. Si avec ces entreprises vous avez la certitude d’un accompagnement de qualité, vous êtes peut-être moins libre qu’avec les voitures à partager. En effet, il vous faut respecter les horaires des stations pour récupérer et déposer votre véhicule. Difficile donc de partir au petit matin ou de revenir au milieu de la nuit. De plus, déposer votre automobile dans une station autre que celle où vous l’avez récupérée pourrait engendrer des frais supplémentaires.

Autre contrainte, il existe parfois un âge minimum pour louer une voiture et les jeunes conducteurs peuvent aussi devoir s’acquitter d’une majoration. En revanche, la présence de ces compagnies près des gares et des aéroports en fait une solution facile pour les touristes. Per Voegerl, Président-directeur-général de Sixt au Royaume-Uni, explique que pour faire face à la concurrence des voitures à partager, l’entreprise allemande a choisi d’étoffer son offre. De quelques minutes à plusieurs années, Sixt cherche à satisfaire toutes les demandes en termes de durée mais aussi de budget. Un accompagnement de qualité.  n coût qui peut être élevé, notamment U avec la caution et les contraintes horaires.

Prix de location pour une citadine 5 portes catégorie C pour une journée à Windsor au départ de St Pancras : HERTZ

EUROPCAR

AVIS

SIXT

TRAIN

£146.96 - 168.67

£133.16 - 140.48

£93.10 - 107.07

£190.98 - 209.99

£26.90 par personne aller/retour

Prix constatés le 18 septembre pour le dimanche 23 septembre

L’option train peut s’avérer intéressante si vous êtes peu nombreux, à partir de 5 personnes le prix est identique à celui d’une location de voiture. Cependant, vous serez moins libre de vos mouvements et devrez rester attentifs aux horaires.

LA BONNE ALTERNATIVE BLABLACAR POUR SORTIR DE LONDRES La plateforme de covoiturage française a débarqué outreManche en juin 2011 et compte déjà près de 1,2 million d’inscrits. Avec des offres ultra-concurrentielles telles que des trajets Bristol-Londres à partir de £8 ou encore LondresManchester pour £14, Blablacar n’a pas eu de problème à s’imposer sur le marché britannique. Son plus ? Tout miser sur la confiance et le lien social qu’un voyage en Blablacar permet de tisser. Les profils des utilisateurs sont vérifiés et surveillés pour garantir un transport dans les meilleures conditions. Un service a même été créé pour permettre aux femmes de voyager entre elles, même si cette situation ne représente au total que 0,6 % des trajets. Marie-lys de Saint-Salvy, Julien Troussicot, Laurent Colin 18


Nous vous accu e auss i à Pa illons Sam r e ser is ! vice a , lway s wit same va lu h the Touc es, h!

Locations - Acquisitions - Installation Ecoles - Commercial - Conseil Vous arrivez à Londres ? Vous vivez à Londres mais souhaitez déménager ? Vous rentrez à Paris et région ? Vous souhaitez louer ou acheter ?

French Touch Properties, créateur de bonheur et accélérateur d’intégration !

Contactez-nous: +44 208 994 0447 segolene@frenchtouchproperties.com

www.frenchtouchproperties.com


LE COUP DE CŒUR DU MOIS

MNKY HSE Voyage sud-américain au centre de la terre En voilà un nom bien étrange qui est pourtant sur toutes les lèvres. Est-ce à force de le prononcer ou de dissimuler son identité que cette adresse de Mayfair a perdu des lettres… assurément pas de noblesse ? Car derrière MNKY HSE, se profile la maison du singe, à savoir Monkey House, haut lieu de la cuisine fusion héritée d’Amérique du Sud. La face cachée du 10 Dover Street est loin d’être sauvage. La loi de cette jungle, souvent nocturne et festive, se joue entre équilibre, esthétisme et classe.

L

e quartier de Mayfair recèle mille et un secrets avec une surprise à chaque coin de rue comme au bout du couloir. À la nuit tombée, ses meilleures adresses réveillent des envies plus festives et cachées faisant disparaître comme par magie les habitués aux costumes soyeux. Au 10 Dover street, c’est mystère et boule de gomme ! L’imposante tête de singe dorée, incrustée aux portes, ajoute un côté énigmatique à la découverte ou plutôt à l’exploration caverneuse des lieux. Un escalier étincelant plonge immédiatement les visiteurs dans un nouvel univers, une planète des singes délicate et lunaire. ICI L’HOMME DES CAVERNES N’A PAS SON MOT À DIRE Ce bar speakeasy n’a de clandestin que l’entrée, car la rêverie fait très vite son apparition dans l’esprit des visiteurs, à la fois déboussolés, séduits et curieux. Les méandres des lieux sont bien marqués par des tons chauds presque terreux, atypiques pour un lounge résolument moderne, avec toujours une décoration riche et contrastée. Si les figures de singes finissent leur course dans toutes les coursives et recoins, le client amusé

20

navigue plus dans une hacienda qu’en Amazonie. Les larges portails ferronnés protègent avec soin les gourmets les plus discrets ou amateurs de soirées privées. À deux pas, les DJ et musiciens de jazz affûtent leurs armes pour faire basculer le restaurant en VIP room. Jusqu’à inviter à danser les mini-singes en décoration sur les assiettes ainsi que leur contenu ! DANS L’ANTRE DU SINGE, LE POISSON EST ROI Il fallait un expert de la restauration pour développer un tel concept. Et c’est Yann Chevris, l’homme orchestre de cet eden masqué qui signe plus qu’un restaurant d’inspiration clubbing, mais un espace où musique, gastronomie et hospitalité sont en parfaite synergie. Le directeur français n’a pas oublié d’installer aux fourneaux le chef Mark Morrans, habitué de l’exotisme luxueux et goûteux dans les cuisines du Senor Ceviche et du Nobu. Les sens sont en ébullition dès le cocktail avec le Skin Vision, un accord rafraîchissant de framboises et vodka d’une légèreté incomparable. La vision est encore fluide pour le Tavo Ceviche, sans doute l’un des meilleurs de la ville où le fameux tiger


milk (mélange divin d’épices iodées) est rehaussé par une pointe d’orange, parfois même au goût de caramel, sucré naturellement aux feuilles de betterave suave. Le « doux » a aussi la cote avec le Humachi Tiradito : potimarron rond en bouche effarouché par l’aimable odeur de copeaux de truffe. La mer est vraiment le fil conducteur entre les plats et les pays, quitte à étonner dans un croustillant tostada de sashimi de bar. Le mariage Japon et Amérique du Sud se fait à la verticale dans un poisson délicatement citronné et à l’assaisonnement plus que surprenant. Les œufs de poisson volant amènent rapidement en apesanteur dans un tourbillon de coriandre, semblable à un jardin suspendu au palais. Les envies sont plus terre à terre dans le Lamb shoulder soft tacos relevé à l’aioli et ravivé par les arômes pamplemousse du sauvignon blanc Lanya du Chili. En saumon ou en côtelettes d’agneau, le produit local se mêle à l’exotique, dans l’union pimentée patate doucemarinade Aji Panca ou sauce Jalapeno Ponzuherbes de Cornouailles. Et à l’heure du dessert, alors que le jazz band fait fondre les cœurs sur Purple Rain de Prince, les papilles rougissent de plaisir devant le MNKY Chocolate Fondant, sorte

de tiramisu glacé à la dulce de leche et la Maya Pyramid. Ce trésor architectural aux faces lustrées d’un chocolat violine est sublimé par un verre de Pinot Noir Montes aux arômes de fruits rouges, bijou suave et délicat. Même à minuit, le soleil luit dans les cœurs et les estomacs. Malin le singe ! ♦ Solène Lanza

V 10

Dover Street, Mayfair, London W1S 4LQ Mnky-hse.com 21


IMMOBILIER # SPÉCIAL LONDRES - PARIS

Le match des deux capitales… avant une échéance capitale !

À quelques mois du Brexit et de la sortie officielle du Royaume-Uni de l’Union européenne, c’est une adaptation de La Grande Vadrouille qui est en train de se jouer. Londres-Paris. Paris-Londres. De nombreux compatriotes franchissent la Manche, et ce, dans les deux sens. Les uns pour aller voir si l’herbe est plus verte dans la capitale britannique. Les autres pour revenir aux sources et au pays, là où coule la Seine. Tous ont une interrogation commune : qu’en est-il du marché immobilier dans les deux métropoles ? Eléments de réponse ici ! par Laurent Colin et Julien Troussicot


C

’est la valse des expatriés à Londres. Les Français sont toujours aussi nombreux à venir tenter leur chance dans une capitale britannique qui demeure attractive. Selon notre enquête, le profil des nouveaux arrivants est varié. Il s’agit de jeunes professionnels à la recherche d’une première expérience à l’étranger, d’entrepreneurs qui transfèrent leur activité sur le sol anglais ou qui développent ici un nouveau business. De jeunes talents débauchés en France par de grandes entreprises ou de freelance, souvent des artistes qui trouvent à deux heures seulement de Paris un cadre de vie propice pour créer. Dans l’autre sens, de nombreuses familles traversent la Manche pour se réinstaller dans l’Hexagone. Il s’agit le plus souvent de personnes habitant à Londres depuis plus de 10 ans et qui décident de rentrer au pays. Nostalgie, Brexit, fin d’un cycle professionnel, attractivité de Paris ou d’autres métropoles… ou peut-être un peu de tout cela. Quoi qu’il en soit, selon le Consulat français, le solde migratoire était quasiment nul fin 2017. Les arrivées compensent les départs et la communauté française se porte bien : jeune, entreprenante, optimiste, solidaire. Pour beaucoup, le vote leave du 23 juin 2016 et l’échéance du 29 mars 2019 ont renforcé les liens franco-français, voire franco-européens.

Afin de prendre le pouls du marché londonien et parisien, nous avons interviewé plusieurs experts de l’immobilier qui nous livrent leurs constats, visions et perspectives. Un jeu de « questions-réponses » idéal pour bien comprendre ce que les expatriés et impatriés recherchent, les difficultés qu’ils peuvent rencontrer et toute la batterie de services dont ils disposent pour se loger des deux côtés de la Manche.

23


DÉCRYPTAGE COMPLET :

6 EXPERTS – 30 QUESTIONS

Béatrice Caboche, 

Manager Barnes UK

Quel est le profil des nouveaux arrivants ? Il y a encore cinq ou six ans, nous installions beaucoup de professionnels de la finance. C’est beaucoup moins le cas aujourd’hui. Nous accueillons plus des patrons de start-up, des entrepreneurs ou des professions libérales. Notre activité ne s’est pas ralentie même si nous notons le départ de personnes installées de longue date. Où habitent les Français ? S’ils sont encore bien présents à Kensington & Chelsea, Fulham ou Ealing, les quartiers historiques des expatriés français, de plus en plus de familles choisissent de s’installer au nord de Regent’s Park, autour de Primrose Hill, Hampstead, St John’s Wood ou Kentish Town, attirés par le Collège Français Bilingue et le Lycée International Winston Churchill, deux excellents établissements. Les jeunes professionnels s’orientent plus vers les quartiers Est.

24

notre équipe peut renseigner, rassurer et guider afin de mener le projet de location et/ou d’acquisition des clients à terme, en les préparant aux spécificités du marché anglais. Par exemple, pour une location, il peut y avoir une compétition entre deux potentiels locataires, et le propriétaire peut décider d’opter pour le plus offrant. Ici tout est négociable, à la hausse comme à la baisse ! Pour l’acquisition, la Stamp Duty (l’équivalent des frais de notaire) peut aller jusqu’à 15 % du prix d’achat si l’acquéreur est une société ou être majorée de 3 % si l’achat est une résidence secondaire. La loi Carrez n’existe pas, donc salle de bain, cuisine et espaces mansardés entrent dans l’évaluation de la surface. Enfin, sauf dans les programmes immobiliers récents, il ne faudra pas compter avoir une place de parking.

En quoi est-ce important d’être bien accompagné lorsqu’on arrive à Londres ? Dans la mesure où chaque quartier de Londres a une identité propre et que le marché immobilier ne se présente pas comme en France, un accompagnement par des professionnels de l’immobilier est un vrai plus. En fonction des critères de chacun des clients,

Quels sont les quartiers dans lesquels vous conseillez d’investir ? Les quartiers de Mayfair, Kensington & Chelsea, Belgravia restent des valeurs sûres mais demeurent très chers. Si l’on cherche une plus-value à cinq ans, il vaut mieux miser sur les quartiers en devenir, facile à identifier au nombre de grues, comme Nine Elms et Bermondsey ; et ceux qui seront bientôt reliés par la nouvelle Elizabeth Line (Ndlr : Crossrail), comme Shoreditch, Dalston et Ealing notamment.

Barnes International propose à la vente de nombreux appartements, sur plan, au sein de la Battersea Power Station, un programme immobilier somptueux qui redonne vie à un site emblématique de Londres.

Qu’est-ce qui fait la spécificité de Barnes ? Barnes est installé à ce jour dans 20 pays. Au Royaume-Uni, Barnes couvre tous les quartiers de Londres ainsi que le Surrey et permet à ses clients d’acheter sans se déplacer. Notre service démarre au téléphone avec une analyse pointue de la demande et des caractéristiques du bien recherché. Nous prévisitons les propriétés, envoyons des vidéos, menons une enquête auprès du Council concerné pour savoir quelles pourraient être les nuisances dans les mois à venir (travaux, nouvelles constructions…), nous négocions le prix et pouvons même organiser la signature définitive à distance, puis nous occuper de la gestion locative si besoin. Ce qui est valable au Royaume-Uni l’est aussi à l’étranger. Grâce à notre réseau international, nos clients passent par nous aussi pour acheter à New York par exemple. Ils ont un interlocuteur unique qui s’occupe de tout.


Ségolène Chambon, fondatrice de French Touch Properties  Quel est le profil des expatriés qui arrivent aujourd’hui à Londres ? Je les classerais en trois catégories. Les premiers ont été débauchés par une société britannique. Ils arrivent de France mais aussi d’autres continents et s’installent dans le centre de Londres. Nous n’avions pas eu ce profil l’année dernière par exemple. Les seconds sont des entrepreneurs. Ils viennent ici pour développer leur business. Les troisièmes suivent un parcours plus classique car mutés par leur entreprise. Tous ont en commun l’ambition de s’installer à Londres durablement. Brexit ou pas ! Ont-ils des demandes particulières en termes de localisation ? La plupart de nos clients, surtout quand ils ont des enfants scolarisés, vont privilégier le nord de la ville pour se rapprocher du Lycée Churchill à Wembley ou du CFBL à Kentish Town. Les quartiers limitrophes de ces établissements sont très demandés. Cet été, il était très difficile de trouver des maisons familiales pour certains budgets. Alors qu’à Fulham par exemple, de nombreux produits étaient disponibles. Nous constatons aussi que de plus en plus de familles choisissent d’inscrire leurs enfants dans le système public anglais afin de vivre l’expérience complètement. Installée à Londres depuis 18 ans, vous connaissez bien le marché. Oui, effectivement. Et si j’ai commencé seule, nous sommes aujourd’hui dix sur le terrain motivés pour dénicher les meilleurs produits. Je connais presque tous les quartiers par cœur et dès la première prise de contact, je sais déjà où mes clients se sentiront le mieux pour vivre leur aventure londonienne. Nous installons aussi les professionnels. Récemment, nous avons par exemple négocié une magnifique boutique à Notting-Hill pour un artisan boulanger-pâtissier reconnu. Cela veut aussi dire étude de marché en amont, montage du dossier, négociation et démarches administratives. Nous aidons aussi nos clients à acheter leur maison ou à faire de bons investissements locatifs. Nous sommes persuadés que la période est propice pour l’acquisition d’un bien à Londres pour ceux qui investissent sur le moyen ou long terme, il y a une fenêtre avant le Brexit !

Votre accompagnement dépasse le simple cadre de l’immobilier ? Oui. Nous mettons en effet à disposition de nos clients notre carnet d’adresses et organisons de nombreuses rencontres, afterworks ou événements festifs pour leur permettre de développer leur réseau amical et professionnel. Nous voulons aller au-delà de notre service et de notre expertise immobilière en facilitant l’installation de nos clients et en œuvrant à leurs côtés pour garantir le succès de leur expérience londonienne… au moins au début  ! Nous voulons être des accélérateurs d’intégration. Vous accompagnez aussi vos clients dans leur retour à Paris ? À la demande de nos clients, nous avons monté une structure parisienne jumelle pour offrir le même service à Paris et en région parisienne. En qualité d’expatriés, nous savons ce que cela fait de revenir au pays, c’est notre “ADN expat”. Nous exportons donc vers la France notre culture anglosaxonne, notre sens tout particulier du service, notre « touch », avec une organisation totalement orientée « clients ». De plus, le marché parisien est très tendu en ce moment. C’est donc bien d’avoir quelqu’un de confiance pour réussir son retour dans l’Hexagone. Mes collègues parisiens sont aussi amoureux de Paris que nous le sommes de Londres. Ce sont des experts du marché parisien et ils sont super efficaces. 25


Stéphanie Baroin, 

fondatrice de Welcome Home London

Quel est le profil de l’expatrié français qui arrive aujourd’hui à Londres ? Le stéréotype de l’expatrié au package généreux a bien vécu. Les clients installés disposent désormais d’un budget logement en moyenne inférieur aux années précédentes. Ils supportent souvent euxmêmes le coût de leur loyer et sont plus exigeants sur la qualité des biens. Ils préparent également plus en amont leur arrivée. Fait étonnant, parmi les clients que j’ai installés ces cinq derniers mois, la proportion croissante de personnes qui ont choisi de s’installer à Londres pour des motifs autres que professionnels : recherche d’une expérience scolaire et culturelle différente pour les enfants, année de réflexion au moment d’un changement de vie ou souhait de prendre une nouvelle orientation... Plus de 20 % de mes clients avec enfants ont volontairement quitté leur entreprise et se sont installés à Londres sans travail. Que recherchent-ils majoritairement ? Malgré les incertitudes liées au Brexit, Londres reste très attractive. Les nouveaux arrivants ont la sensation qu’ils peuvent offrir un environnement à la fois plus sécurisant et plus stimulant à leur famille. Leur idéal : un cadre de vie permettant

d’allier le côté village (petits commerces et vie de quartier), la proximité de la nature et le dynamisme d’une grande capitale. En quoi votre approche est-elle différente ? Je passe d’abord beaucoup de temps avec mes clients pour bien cerner leurs attentes et ensuite sur le terrain pour effectuer – à leur place – des prévisites. Je leur envoie des vidéos et nous faisons ensemble la sélection pour organiser au mieux leur journée de visite. Et si jamais la perle rare se présente avant leur arrivée sur Londres, ils peuvent être réactifs et s’engager sur la base d’une vidéo. Tout est basé sur la relation de confiance qui s’est instaurée et qui dure au-delà de leur installation. Frenchie, comment avez-vous gagné la confiance des acteurs du marché immobilier londonien ? Je me suis d’abord heurtée à du scepticisme car les pré-visites ne sont pas monnaie courante, elles sont souvent perçues comme une perte de temps. Les meilleures agences ont néanmoins vite compris le gain d’efficacité que cela représente. Elles savent que lorsque je fais finalement visiter un de leurs appartements à mes clients, il est parfaitement ciblé. J’ai développé ainsi de vraies relations de confiance avec certaines agences, qui apprécient ma rigueur et mon sens du service client. Avec l’expérience, ils savent que les locataires que je leur propose sont d’excellents tenants. Ils prennent donc les devants pour me proposer leurs nouveautés avant qu’elles sortent sur le marché. Êtes-vous spécialisée sur des quartiers en particulier ? Je cherche dans tout Londres et j’ai placé des clients aussi bien à Wimbledon, Ealing, Clapham, Marylebone qu’à Camden, Hampstead ou Pinner. Mais c’est vrai que j’ai une connaissance toute particulière des quartiers autour du Lycée Churchill à Wembley et du Collège Français Bilingue de Kentish Town, des secteurs à envisager lorsqu’on a des enfants scolarisés dans ces établissements. Au-delà du réseau des agences, j’ai également commencé à développer un réseau de propriétaires qui disposent de biens adaptés aux attentes des familles françaises dans ces quartiers.

26


RELOCATION RECHERCHE D’ÉCOLES

PACK INSTALLATION PACK DÉPART

ACHAT ET CONSEILS IMMOBILIERS

RECHERCHE EXHAUSTIVE

LE SEUL À OFFRIR DES PRÉ-VISITES SYSTÉMATIQUES, FINI LE TEMPS PERDU EN VISITES INUTILES

Save time, we search for you!

SUIVI PENDANT 1 MOIS APRÈS L'INSTALLATION

« Stéphanie a trouvé pour nous la perle rare » « Nous avons trouvé notre maison idéalement située en 2 jours » « Son approche est extrêmement professionnelle et organisée » « Stéphanie a complètement compris nos attentes »

www.welcomehome-london.com info@welcomehome-london.com | +44 (0) 7 982 642 994


Hanane Dawson,  Managing director de Century 21 Putney & Fulham Comment se porte le marché immobilier londonien en ce moment ? En matière d’achat, c’est l’attentisme qui est de mise. Deal ou no-deal entre le Royaume-Uni et l’Union européenne, telle est la question. À ce sujet, certains experts se veulent alarmistes. C’est le cas du gouverneur de la Banque d’Angleterre, Mark Carney, qui a évoqué devant la presse le 14 septembre dernier un probable krach immobilier avec un effondrement des prix de 25 à 35 % en l’absence d’un accord sur le Brexit. Nous devons donc nous préparer à tous types de scénarios. Pendant ce temps, c’est le marché de la location qui explose. Cet été, nous avons doublé le nombre de contrats. Un vrai record. Est-ce le bon moment pour acheter à Londres ? Oui bien entendu. Nous avons déjà noté une baisse des prix de vente dans des quartiers premium de 10 % à 20 %. Cette situation ne continuera pas éternellement. Londres c’est Londres. Qui ne veut pas avoir un pied à terre ici ? 28

Notre conseil est donc d’acheter maintenant, pour profiter de l’instabilité économique et d’une livre sterling au plus bas. Certains l’ont bien compris. Les acheteurs sont en effet de retour et les prix sont légèrement repartis à la hausse ce dernier trimestre. Une fois que le gouvernement aura pris une décision fixe sur l’avenir de son pays, nous nous attendons à une explosion du marché. Imaginez une seconde que les négociations reprennent et que le Royaume-Uni décide finalement de rester dans l’UE, l’immobilier repartirait alors fortement à la hausse. Tout est possible. Autant tirer profit de cette situation. Puisque certains de vos clients achètent à Paris, qu’en est-il de l’immobilier en France ? Les prix à Paris sont en augmentation constante avec une moyenne de 9 300€/m2. Dans le 7e arrondissement, le prix approche même 12 400€/m2. Acheteurs et locataires doivent d’abord décider d’un quartier à Paris puis appeler des agences plus locales afin de comprendre l’offre et les


prix du marché dans le secteur choisi. Sinon, ils peuvent travailler avec nous. Nous agissons en qualité d’intermédiaires et cherchons les meilleurs produits pour eux. Utiliser cette technique permet parfois d’avoir accès à des biens que les agents n’ont pas (pour différentes raisons) pu mettre en ligne. En parallèle, des vendeurs me contactent souvent directement pour commercialiser un bien, mais n’autorisent pas que je les mette en ligne ou que je publie des photos. Une question de confidentialité ! En dehors de Paris, quelle région est particulièrement attractive pour les acheteurs ? Nice et ses environs sont toujours autant prisés par des résidents britanniques ou français. Le temps et le style de vie sont très attractifs pour les Londoniens, surtout pendant les jours gris et l’hiver qui arrive. Les appartements et maisons de cette région, même ceux avec vue superbe sur la mer, restent moins chers que la moyenne des biens à Londres. Que l’on choisisse de quitter Londres pour Paris ou le contraire, faut-il vendre son bien pour en acquérir un autre ? Tout dépend de sa situation personnelle. Nos clients trouvent que la meilleure solution reste d’en discuter d’abord avec un courtier en hypothèques. Le courtier pourra déterminer exactement le taux auquel nos clients pourront emprunter, et combien. Avec cette information cruciale, le client décide donc comment procéder. Nous travaillons pour cela avec des courtiers londoniens spécialisés sur l’hypothèque en France. En tout état de cause, je recommande toujours à mes clients d’attendre entre 5 et 10 ans pour revendre leur bien s’ils souhaitent en tirer profit.

29


Richard Tzipine, CEO de Barnes International Paris  Comment se porte le marché de l’immobilier parisien ? Les prix du mètre carré ont atteint un niveau record, aussi depuis le début de l’année, le nombre de transactions a commencé à faiblir. Le nombre de ventes a même baissé de 7 % au premier semestre. Nous sommes certainement arrivés à un palier en termes de prix. Les propriétaires commencent d’ailleurs à le comprendre et vont se décider à vendre. Depuis le retour des vacances, les mandats arrivent de nouveau et l’équilibre va revenir peu à peu entre l’offre et la demande. Mais il faut prendre l’élément Brexit en considération. Le retour de centaines, voire de milliers de familles, va certainement permettre au marché des appartements familiaux haut de gamme de rester à un niveau relativement élevé.

Que cherchent les Français qui reviennent à Paris ? Les familles sont en général plutôt attirées par Neuilly, le 16e, le 17e et le 8e, surtout du côté du parc Monceau. Et sur la rive gauche, le 7e et une partie du 6ème. C’est valable pour les Européens en général. Pour les Français, il y a aussi une constante. La plupart de nos clients aiment revenir dans le quartier où ils habitaient avant car souvent ils ont gardé de la famille ou des amis sur place.

30

Quelle est votre différence par rapport aux autres acteurs du marché ? Nos collaborateurs sont recrutés pour leurs compétences et pour leurs expériences, souvent multiples. Ils n’ont pas toujours fait ce métier, mais ont tous la culture du service. Ils vivent dans les secteurs où ils travaillent, donc ils connaissent parfaitement leur quartier, les écoles, les commerces, les transports. Ils appartiennent souvent aux mêmes réseaux que nos clients et ont sans doute indirectement des amis communs ou des enfants dans les mêmes écoles. Avec une telle proximité, il est facile de comprendre leurs attentes et de les accompagner d’une façon très personnelle et efficace. Conseillez-vous aux propriétaires de vendre à Londres lorsqu’ils achètent à Paris ? Ce n’est pas vraiment le moment pour eux de vendre, du fait de la baisse des prix de l’immobilier depuis deux ans. Leur bien peut leur servir de garantie pour un prêt bancaire. Nous disposons en interne d’un département spécialisé qui accompagne les clients dans leur montage financier et la mise en relation avec des établissements bancaires. Il est conseillé de préparer tout cela en amont pour avoir un investissement disponible et un prêt préalablement accepté. En effet, certains biens sont rares et parfois il faut dégainer très vite pour ne pas rater une belle opportunité. Est-ce que les agences Barnes à Paris constituent une porte d’entrée pour investir ailleurs en France ? Oui effectivement. Nous répondons à la demande de certaines familles qui ne souhaitent finalement pas se réinstaller à Paris, mais qui ont envie d’implanter le nid familial à Biarritz, Bordeaux, La Baule ou au Cap Ferret pour avoir une meilleure qualité de vie. Quitte, pour l’un des parents, à venir travailler à Paris quatre jours dans la semaine. Avec l’amélioration des liaisons TGV, c’est aujourd’hui plus facile et de plus en plus courant.


Le prix du marché parisien a augmenté de + 41,5 % ces dix dernières années

5 000 à 6 000 nouveaux biens sont mis en vente chaque mois

Environ 20 000 appartements ou maisons sont à vendre à Paris en ce moment En mai dernier, 40 % des biens se sont vendus en moins de 28 jours, dont 18,5 % en moins de 7 jours

19,2 % des annonces immobilières ne sont pas publiées sur les 10 plus gros portails immobiliers

CHIFFRES CLÉS

Le nombre de biens disponibles à la location a baissé de 0,3 % en un an à Londres tandis que dans le reste du pays il est à la hausse (1,6%)

N DRE

S

O

L

Les prix du marché londonien ont augmenté de 70 % ces dix dernières années

PA R I S

En août 2018, il fallait en moyenne compter 77 jours pour vendre un bien immobilier

Sur les 12 derniers mois, le prix des logements à la vente a progressé de 4,5 % en zone 1, mais a reculé de 2,7 % en zone 2

Selon le City Life Index de Time Out, Londres est la 5e ville la plus attractive du monde, alors que Paris se classe en 14e position 31


Stéphane Buthaud, co-fondateur de Je Rêve d’une Maison  Votre positionnement semble différent des agences immobilières classiques ? Effectivement. Contrairement aux agences classiques, vous ne trouverez pas de catalogue de biens en ligne ou en vitrine chez nous. Nous nous situons du côté de l’acheteur et non du vendeur. Nous partons de ce que nos clients recherchent pour leur dégoter ce qu’il y a de mieux sur le marché. Comment effectuez-vous votre recherche ? Nous avons développé une technologie qui nous permet de scanner l’intégralité du web immobilier. Nous repérons ainsi quasi-instantanément les biens correspondant aux désirs de nos clients, il nous reste ensuite à nous rapprocher des agences pour vérifier l’adéquation du produit avec leurs attentes. Il faut savoir que le marché parisien est très tendu, les biens de qualité peuvent partir en quelques heures, d’où la nécessité d’être très réactif. En moyenne, entre le moment où nous démarrons la recherche et le moment où le propriétaire accepte une offre, il faut compter 35 jours. Mais il nous est déjà arrivé de concrétiser une affaire en quelques heures. Cela convient parfaitement à nos clients qui cherchent parfois un bien depuis plusieurs mois. Quel est le parcours professionnel de vos chasseurs d’appartement ? Nous avons principalement deux profils parmi nos 20 chasseurs salariés. Nous appelons affectueusement les premiers les « repentis ». Ce sont d’anciens agents immobiliers qui veulent travailler côté acheteur et non plus côté vendeur. Les autres viennent d’univers vraiment différents. Ils étaient DRH, architectes, directeurs de casting… Réactifs, rigoureux, ils avaient déjà l’habitude de chercher des biens pour leurs amis, ils sont plein de ressources et après avoir été formés pendant plusieurs semaines, ils possèdent désormais une vraie expertise. Quelles sont les relations que vous entretenez avec vos clients ? Nous nous inscrivons dans une vision anglosaxonne du service, avec une écoute et un accompagnement du client de bout en bout. C’est

32

ce qui plaît notamment aux Français qui reviennent du Royaume-Uni. Nous prenons le temps de bien analyser leur demande, puis après nous cherchons le bien rare, comme si c’était pour nous. Quelles sont les caractéristiques spécifiques des personnes qui arrivent du Royaume-Uni ? Selon une directrice d’agence immobilière à Paris, ce sont près de 4 500 familles sur le retour qui sont attendues entre 2018 et 2019. Elles constituent une clientèle à part avec des goûts bien définis et un pouvoir d’achat au-dessus de la moyenne. Le prix au mètre carré ici ne les effraie pas, comparé aux tarifs londoniens. Leur préoccupation première concerne les écoles. Les expatriés cherchent des maisons autour des meilleurs lycées internationaux. Nous avons aussi des clients qui effectuent de l’investissement locatif à Paris, car c’est plus accessible que dans la capitale britannique.


Vous avez un projet d’achat immobilier à Paris ou en région parisienne ? Notre équipe de 18 chasseurs a déjà accompagné plus de 500 clients dont de nombreux expatriés. Pourquoi pas vous ?

Je Rêve d’une Maison est le 1er service de chasse immobilière 100% côté acheteur : Le - cher du marché

Analyse de marché et conseil personnalisé

(commission au succès de 2%)

Recherche sur 100% du marché Activation de réseaux privilégiés Le + efficace

Sélections quotidiennes dans votre espace personnel

(~35 jours)

Pré-vérification des biens pour des visites efficaces Négociation et défense exclusive de vos intérêts Le + recommandé

Accompagnement jusqu’à l’achat final

(+100 avis 5/5)

Contactez-nous +33 (0)1 40 13 79 87 hello@jerevedunemaison.com 52 rue du Faubourg Poissonnière, 75010 Paris

www.jerevedunemaison.com


Offrez-vous le luxe d’être bien accompagné ! Depuis 20 ans, Barnes réinvente l’immobilier de luxe et vous propose un réseau international intégré de façon à offrir des solutions sur-mesure, à Londres, Paris et sur tous les continents. Grâce à son service global et unique, Barnes vous guide dans l’intégralité de vos projets en proposant l’ensemble des services indispensables à la réalisation d’une parfaite acquisition, du montage juridique à la décoration finale, en passant par le financement, les formalités internationales, la domiciliation, les assurances, la gestion locative, etc. Le luxe n’est finalement pas qu’une question de prix. Il réside aussi dans l’écoute, l’accompagnement sans faille, la rapidité et la simplicité d’un achat.

« CHACUN PLACE SON IDÉE DU LUXE SUR LE RÉFÉRENTIEL DE SES PROPRES EXPÉRIENCES »

Thibault de Saint-Vincent, président de Barnes


CHELSEA - RADNOR WALK En plein cœur de Chelsea, maison de ville entièrement rénovée de 210 m2 sur 4 étages. Elle se compose d’une pièce de réception ouverte sur une cuisine équipée, d’une grande pièce à vivre, de 4 chambres et de 3 salles de bains. Cave à vin. Une terrasse et un patio complètent ce bien. Prix : £3,925,000

BARNES UNITED KINGDOM 7 Grosvenor Gardens Belgravia SW1W 0BD London, United Kingdom +44 (0)20 7935 5797 london@barnes-international.com

www.barnes-international.com


PARIS 14 - MAIRIE DU 14ème Au 2ème étage d’un très bel immeuble 1920 avec ascenseur vitré, appartement familial comprenant une galerie d’entrée, un double séjour, une salle à manger sur un grand balcon filant et 4 grandes chambres. Charme de l'ancien. Plan optimisé. Deux caves et une buanderie complètent ce bien. Prix : 1 880 000 €

BARNES Paris 14-15 45, avenue de la Motte-Picquet 75015 Paris France +33 (0)1 85 56 05 05 paris15@barnes-international.com

www.barnes-international.com


PARIS 7 - CHAMP-DE-MARS Au dernier étage d’un bel immeuble de standing, appartement rénové offrant une vue panoramique sur Paris et ses monuments. Il se compose d’une double réception ouvrant de plain-pied sur de larges balcons-terrasses, d’une cuisine dînatoire et de 3 chambres. Lumineux. Double cave. Prix : 5 400 000 €

BARNES Champ-de-Mars 45, avenue de la Motte Picquet 75015 Paris France +33 (0)1 85 56 05 00 champdemars@barnes-international.com

www.barnes-international.com


PARIS 6 - PONT NEUF Au dernier étage d’un bel immeuble Napoléon III datant de 1850, appartement familial traversant et entièrement rénové de 221 m². Il comprend une double réception, une vaste salle à  manger et 4 chambres dont 2 suites. Vues imprenables sur la Seine. Beaux volumes. Chambre de service. Cave. Prix : 5 490 000 €

BARNES Saint-Germain-des-Prés 13, rue Bonapartre 75006 Paris France +33 (0)1 55 42 50 60 bonaparte@barnes-international.com

www.barnes-international.com


PARIS 6 - VAUGIRARD/CHERCHE-MIDI Exclusivité. Au bout d’une allée privée, maison contemporaine en pleine propriété. Elle se compose d’une grande pièce à vivre ouvrant sur une terrasse de 14 m2, d’une cuisine équipée et d’un espace salle à manger. Cinq chambres dont une suite. Bureau. Calme. Un patio de 25 m2 complète ce bien. Prix : 5 300 000 €

BARNES Saint-Germain-des-Prés 13, rue Bonapartre 75006 Paris France +33 (0)1 55 42 50 60 bonaparte@barnes-international.com

www.barnes-international.com


UNE JOURNÉE À...

Seven Dials et Covent Garden

par Solène Lanza

Les cloches de St Paul’s church sonnent l’arrivée des visiteurs sur la piazza aux pavés irréguliers. Mais Covent Garden a perdu depuis fort longtemps son sens religieux premier d’ancien couvent. Se promener dans le quartier relève d’une entrée dans les ordres…. d’un autre ordre. Celui du divertissement, bourgeois et pittoresque, aidé par Neal’s Yard et Seven Dials voisins. A deux pas du West End et de ses comédies musicales féeriques, cet antre pittoresque est le temple du shopping et des bonnes adresses. Au centre de ce hâvre de tranquillité, l’imposant cadran solaire aux sept côtés remet les pendules à l’heure et divise ce petit village au centre de Londres.

t

ll S

5

NEAL’S YARD REMEDIES

4

10

THE BARBARY

Monmouth St

2

SUPERGA

de

MILL HARRIS

1

En

9 COVENT GARDEN HOTEL

7

THE 10 CASES

NIXON

t

S al Ne on

elt

3

St

Bo w

St

6

TATTY DEVINE

er rc Me

LAURA LEE JEWELLERY

Sh

11

MAISON BAB ROYAL OPERA HOUSE

Covent Garden cre

gA

n Lo

l ra

Flo

40

St

8

MARIAGE FRÈRES

12

St


Garden Hotel 10 Monmouth St, London WC2H 9HB Firmdalehotels.com

3 L’ambiance est bien féminine aussi chez Tatty Devine, mais version pop culture. La bijouterie résolument fantaisiste fait écarquiller les yeux à chacune de ses créations. Sa nouvelle collection dédiée aux légendes habillera avec figures de phoenix ou tête de hibou les tenues choisies. Loufoques, rock et colorées, les inscriptions sont aussi très engagées notamment dans les badges en partenariat avec le Museum of London. Toujours rebelle, le visiteur peut même imposer sa propre touche avec un collier fait-main en boutique-minute. V Tatty

Devine 44 Monmouth St, London WC2H 9EP Tattydevine.com

L’atout fraîcheur du matin se réclame à Miller Harris, à deux pas. La parfumerie haut de gamme interpelle les clients par sa devanture fleurie et luisante. À l’intérieur de l’écrin floral, la boutique sent bon la ville. Fabriquées localement et inspirées par la capitale, les essences-maison mêlent sensation et voyage avec Lost in London à l’odeur évocatrice, mais aussi Wander through the Parks, frais, vert comme une balade à Regent’s Park. Et si certains noms sont ci et là en français, c’est grâce au savoir-faire hérité du sud de la France. Il serait même chuchoté que Meghan Markle aurait adopté une des fragrances lors de son mariage royal. V Miller

Harris 14 Monmouth St, London WC2H 9HB Millerharris.com

© Tatty Devine 2018

V Covent

2

© SoleneElle

8 © Claire Menary 201

1 Les petits matins enchantent à Seven Dials. Le Covent Garden Hotel est sans doute le lieu où roucoulent le mieux les désirs d’explorer le style anglais. Les chambres à la décoration fleurie et le petit-déjeuner revisitant avec élégance crumpets, English breakfast et autres œufs Bénédicte, séduisent les francophones. L’étrange inscription Dispensaire Français sur l’imposante entrée en brique n’est pas étrangère à ce sentiment. Le restaurant Mon Plaisir en vis-à-vis et l’Atelier Joël Robuchon niché dans une ruelle adjacente n’y sont pas trop étrangers non plus.

41


© Claire Menary 2018 s © CarolSach

5

Il fait partie des lieux où la pause lunch est inévitable et pourtant, l’adresse est encore savamment gardée. The Barbary fait sa loi dans Neal’s Yard avec sa cuisine au grill. Le long du bar cossu, c’est toute la Méditerranée qui se réveille dans les Arayes, pitas fourrés à la viande ou chou-fleur au style jaffa, fondant et chamboulant à jamais sa vision du légume. Pour le dessert, l’étonnement est encore au rendez-vous dans une sublimation au fromage onctueux souligné de miel.

Neal’s Yard n’est pas que le repaire des gourmets. Le quartier est aussi la maison-mère de Neal’s Yard Remedies. La marque de bien-être ramène de la couleur dans ce coin verdoyant avec ses bouteilles bleues et sa façade orangée. La philosophie conviviale des années 80 est toujours palpable notamment lors des événements autour de la conception de ses propres produits de beauté à base d’huiles essentielles et denrées homéopathiques. Un style de vie vraiment à part.

V The

V Neal’s

4

Yard Remedies 15 Neal’s Yard, London WC2H 9DP Nealsyardremedies.com

Barbary 16 Neal’s Yard, London WC2H 9DP Thebarbary.co.uk

© Claire Menary 2018

6

42

Sa devanture en elle seule est un bijou. L’écriture de son nom sur la paroi blanche est déjà une signature que Laura Lee a tracée dans Londres de Bloomsbury à Covent Garden. À l’intérieur, ses pendentifs sont une ode à la douceur et la coquetterie. Et pour encore plus de raffinement, les chevalières ou bracelets peuvent revêtir les initiales entrelacées de vos bien-aimés. V Laura

Lee Jewellery 42 Monmouth St, London WC2H 9EP Lauraleejewellery.com


Restaurant familial indépendant fondé dans les années 40. La famille Lhermitte et son équipe vous y accueillent depuis 1972.

LES BEAUX JOURS DE LA CUISINE FRANÇAISE À LONDRES

www.greenfamily.fr

Plus ancien restaurant français de la capitale, Mon Plaisir est l’adresse favorite des Frenchies expatriés et des locaux. Niché dans une des ruelles de Neal’s Yard, entre Soho et Covent Garden, le restaurant accueille les gastronomes dans un cadre chaleureux et convivial. Au menu : des classiques de la cuisine française (tartare de bœuf, moules marinières, coq au vin) travaillés avec une touche de modernité dès £16,95. Ses quatre salles aux ambiances différentes, décorées de trésors d’antiquaires, constituent le lieu idéal pour renouer avec la culture tricolore sans quitter Londres. Chaque deuxième mercredi du mois, Serge l’accordéoniste vient égayer les soirées avec sa musique typiquement française.

19-21 Monmouth St. London WC2H 9DD 020 7836 7243 www.monplaisir.co.uk Mon Plaisir Restaurant Métro Covent Garden

Un verre de bulles vous sera offert avec le code “Londres Mag”


© Claire Menary 2018

Dans ce village à échelle humaine, même les plus grandes marques internationales auront l’air de boutiques artisanales indépendantes. L’horloger américain Nixon a installé son atelier à accessoires dans ces rues charmantes. Les collections emblématiques de la multinationale sont en vitrine, mais un bar à customisation permet une plus grande personnalisation pour un bracelet sportif ou une dorure très luxueuse.

8

Le tea time est plus qu’une religion en Angleterre, mais à Covent Garden l’élégance à la française cède le pas à la tradition locale. Mariage Frères y a installé son luxueux emporium britannique depuis septembre. Le paradis du thé s’étend dans une maison géorgienne non loin de la place centrale. Un vrai trésor est caché à l’intérieur : plus de 1 000 variétés de thé, mais aussi un restaurant gastronomique avec le thé comme accompagnement et même un musée du thé avec les meubles et autres accessoires les plus affûtés.

V Nixon

Seven Dials, 31 Neal St, London WC2H 9PS Nixon.com

V Mariage

Frères 38 King Street, Covent Garden WC2E 8JS mariagefreres.com

V Superga

53A Neal St, London WC2H 9PJ Superga.co.uk

44

© SoleneElle

9 Un petit vent italien souffle parfois à Neal Street. Superga prend le pas sur la mode des accessoires avec ses modèles plats. Ses tennis version européenne sont des classiques des dressings mais connaissent une réelle révolution stylistique depuis peu. Qui reconnaîtrait le modèle d’origine en toile et caoutchouc vulcanisé dans ses revisites en laine, velours ou plateforme de 5 cm ? Un amateur du style qui sera ravi de faire son shopping sous le regard d’Alexa Chung, nouvelle égérie de la marque.

© MariageFreres

7


lmer © Rachel Pa

10

V The

10 Cases 16 Endell St, Covent Garden WC2H 9BD 10cases.co.uk

© JustinDeSouza

Il n’y a pas que 10 casiers mais bien plus de cépages à The 10 cases. Le bar à vin ferait frémir de plaisir un Parisien de passage dans la capitale anglaise. La terrasse mi-ouverte est un vrai retour sur le continent avec en prime des appellations un brin exotiques. Afrique du Sud, Allemagne ou Hongrie sont autant de pays à déguster au verre à moins de se réconforter avec un Côtes du Rhône. En guise d’accompagnement, charcuterie ou plat du jour peuvent être les prémices d’une soirée bien spiritueuse.

11

© Peter Mackertich

Le kebab a trouvé sa maison à Covent Garden. Les fondateurs du Bab de Soho y développent leur territoire. Car cette nouvelle maison est la pierre angulaire d’une modernité alimentaire avec une maison du kebab, un bar et un restaurant raffinés. Un kebab qui fait fi des frontières avec une raclette shawarma déjà fort appréciée dans la maison-mère et une attention toute particulière pour les végétaliens. La parfaite halte avant une longue soirée festive. V Maison

Bab 4 Mercer St, London WC2H 9FA Maisonbab.com

12 Et pourquoi ne pas finir sa journée par une nuit à l’Opéra ? Au Royal Opera House, il est facile de se prendre pour la Reine de la Nuit tant l’histoire luit sous les dorures et les vénérables visages du bâtiment. À l’intérieur de l’auguste édifice, les petites mains s’affairent sur les costumes, comme dans la salle de répétition de danse. Le soir, la fourmilière lève le voile sur les plus grands spectacles de la ville de Richard Wagner à Verdi. À Covent Garden, c’est Veni, Vidi, Vici. V Royal

Opera House Bow St, London WC2E 9DD Roh.org.uk 45


VISITE GUIDÉE

Dimanche 28 octobre

COVENT GARDEN COMME VOUS NE L’AVEZ JAMAIS VU AVEC LONDRES MAG Après Greenwich et Primrose Hill, l’équipe de Londres Mag continue de vous balader dans les quartiers emblématiques de la capitale. Cette fois, ce n’est pas une découverte mais une re-découverte du Central London. Covent Garden et Soho ont bien plus qu’un secret enfoui au coin de la rue ou au détour d’un pub. Des jolies artères de Seven Dials aux ruelles de Neal’s Yard, le patrimoine se raconte à chaque pavé. Entre histoire, culture pop et décryptage de la vie quotidienne, Solène saura vous faire voyager dans le temps et dans INSCRIVEZ-VOUS ce lieu si connu des VITE ! touristes et des Dimanche 28 octobre. expatriés. Durée de la visite en viron 2h30. Rendez-vous à 15h devant le Cambridge Theatre, Earlham Street, Londo n WC2H 9HU.

Prix : £20 par personn e (ou £30 pour deux). Pour les familles, nous consulter.

Renseignements et ins criptions : contact@londresmag .com


1:5 Staff to Pupil Ratio

33 Extra Curricular

13 Community Projects

100% iGCSE/Brevet Pass Rate

40 Nationalities Represented

310 Students

3 Schools

Inspiring critical minds, creativity and self-confidence Creating opportunities to develop students’ curiosity, social skills and passions

Une école internationale bilingue pour les jeunes citoyens du monde Située dans le quartier de Marylebone Little EIFA à partir de 21 mois. Ecole primaire. Ecole secondaire. Nous vous invitons à venir visiter l’école. Prise de rendez-vous individuel via notre site.

t: +44 (0)20 7637 5351

e: gp@eifaschool.com

w: eifaschool.com


LIBRAIRIE LA PAGE

Cet automne, mettez vos jeunes à La Page ! Des coups de cœur d’Anne-Laure et d’Emma, une rencontre avec l’auteur Jeunesse Orianne Lallemand, des réflexions philosophiques avec l’abbé Grosjean… La Page invite petits et grands à rencontrer des auteurs et à échanger autour d’un café. De quoi réchauffer les cœurs, et les esprits ! UN MERCREDI BIEN REMPLI Mercredi 3 octobre, la librairie La Page organisera pas moins de deux rencontres littéraires. Anne-Laure, responsable littérature de La Page vous accueillera de 10h à 11h autour d’un café littéraire avec nos partenaires Jeff de Bruges et Maître Choux. L’occasion pour elle de vous parler de la rentrée littéraire et de ses derniers coups de cœur. Pensez à réserver en magasin ou sur le site internet de la librairie (£5). L’après-midi de 16h à 17h, le Teen Book Club reprend pour les jeunes de 10 à 12 ans. Emma les invitera à découvrir et à échanger autour d’un nouveau livre d’un auteur de son choix. D’autres sessions auront lieu mercredi 7 novembre et 5 décembre. Les réservations sont obligatoires et les places limitées ! Le coût de £ 60 pour les 3 sessions inclut le livre présenté à chacune des sessions. LE LOUP QUI VOULAIT CHANGER DE COULEUR : RENCONTRE AVEC ORIANNE LALLEMAND Samedi 6 octobre de 14h à 17h, venez rencontrer l’auteur jeunesse Orianne Lallemand pour une séance dédicace. Orianne Lallemand s’est notamment fait connaître pour la série « Le loup qui… » et « Petite Taupe » aux Éditions Auzou, et chez bien d’autres éditeurs. Dans ses mondes imaginaires, les méchants ne 48

sont jamais vraiment méchants, et la morale est toujours positive ! Entrée libre, sans réservation, à la librairie La Page. Pensez à réserver vos livres en avance ! DONNER SA VIE, POUR QUI ET POUR QUOI ? L’ABBÉ GROSJEAN VOUS RÉPOND Prêtre du diocèse de Versailles et curé de Saint-Cyr l’École, l’abbé Grosjean parlera aux jeunes et ceux qui les accompagnent dans leur discernement, lors d’une conférence sur le don de soi, lundi 8 octobre à 20h au Brompton Oratory (London SW7 2RP). Pour quoi sommes-nous prêts à consacrer notre vie ? Voilà une question fondamentale qui se pose à tout jeune de 15 à 99 ans, à des moments où la vie nous pousse à faire des choix. Dans un discours franc et concret, l’auteur d’Aimer en vérité et de Catholiques, engageons-nous !, rappelle que toute vie est belle quand elle est donnée et encourage à faire don de soi dans ses études, sa vie spirituelle et au service des autres. Entrée libre, sans réservation, au Brompton Oratory. ♦ Renseignements et réservation en boutique ou sur le site www.librairielapage.com. ♦


LA SÉLECTION DU MOIS Les bracassées Marie-Sabine Roger, Rouergue

Tenir jusqu’à l’aube Carole Fives, Gallimard

Carole Fives brosse un Harmonie et Fleur sont deux portrait féminin réjouissant « bras cassées ». L’une, jeune, en conviant Monsieur Seguin est atteinte du syndrome et sa chèvre pour illustrer de Gilles de la Tourette. le besoin irrépressible L’autre est obèse, vieille, et de liberté de cette mère complètement phobique. Elles vont se rencontrer, célibataire épuisée. L’auteure parvient à nous apprendre à se dompter, se connaître puis émouvoir malgré le comportement discutable s’apprécier. Autour d’elles gravite une joyeuse de la protagoniste qui tente le diable comme galerie de personnages, un peu fêlés et la petite Blanquette, héroïne des très attachants. En faisant face à lectures de son jeune fils. Un vrai leurs peurs, elles ouvriront leurs coup de cœur pour ce court ailes. Un roman drôle et récit qui offre un regard bienveillant, qui vous sans concessions sur mettra de bonne l’impitoyabilité de humeur. Le monde de Lucrèce notre société. Anne Goscinny, Gallimard Jeunesse Lucrèce fait sa grande rentrée au collège ! Heureusement, elle est entourée de ses meilleures amies, de sa famille aussi loufoque qu’attachante, et de ses adorables animaux de compagnie. Découvrez le monde merveilleux de Lucrèce ! Un roman attendrissant qui nous fait vivre les joies de l’adolescence et le quotidien d’une grande famille recomposée avec humour et tendresse. Cette nouvelle héroïne pleine de malice devrait charmer enfants et adultes !

Chien-Loup Serge Joncour, Flammarion

Khalil Yasmina Khadra, Julliard

Dans ce roman frémissant, deux époques et deux histoires alternent. En 1914, la guerre vient impacter la vie de Joséphine. Cent ans plus tard, dans le même hameau isolé aux confins du Lot, un couple de citadins vient se ressourcer et se retrouve confronté à une nature sauvage et à un passé qui n’en finit pas de résonner. Entre roman historique et ode à la nature grandiose, ces deux quêtes existentielles entrecroisées racontent une histoire impossible à lâcher.

13 novembre 2015, quatre jeunes provoquent des attentats à Paris. Parmi eux se trouve Khalil. Suite à une défaillance de matériel, sa ceinture d’explosif ne s’active pas. On suit donc le jeune homme alors qu’il ne sait plus quoi faire : il n’est pas mort en martyre, se retrouve désorienté et doit faire face à ses proches. Yasmina Khadra signe un roman déstabilisant qui nous met face à un personnage aux intentions sinistres mais dont on veut absolument savoir comment il va s’en sortir.

Testez la boutique en ligne de la librairie : www.librairielapage.com

49


EN FAMILLE

La grande récré Trick or Treat ?! Le 31 Octobre, chaque année, vous pouvez voir dans les rues de la capitale défiler des loups garous, des sorcières, des vampires et des supers héros mêlés à quelques princesses... C’est le jour d’Halloween !

À

Londres cette fête est devenue très populaire, particulièrement pour les enfants qui ont la joie de se déguiser et de manger des friandises. Vous n’êtes pas un habitué de cette célébration celte  ? Pas d’inquiétude, Londres Mag va vous donner des petites astuces pour passer la fête d’Halloween parfaite avec vos petits sorciers en herbe !

Avant tout, vous devez choisir un costume pour vos petits bouts. Et si vous voulez passer au niveau « expert d’Halloween », vous pouvez aussi choisir un costume pour vous, si possible en accord avec celui de vos enfants. Halloween, ce n’est pas Mardi Gras, donc on choisit un costume effrayant – fantôme, vampire, sorcière, chauve souris, momie... Si vous n’avez pas de talent de création, nous vous proposons un site où vous trouverez des costumes pour tous les âges à des prix modérés. Après cette étape cruciale, vous serez prêts pour le « trick or treating » qui consiste à toquer à toutes les portes de votre quartier affichant des citrouilles à l’entrée. Et n’oubliez pas votre petit seau pour faire le plein de friandises ! V www.partypieces.co.uk

50


La semaine et le jour d’Halloween vous pourrez faire le plein d’activités pour vos enfants. N’hésitez pas à vérifier les programmes de vos bibliothèques et parcs de quartiers. Il y en a pour tous les âges : maquillage, chasse aux monstres, concours de déguisement, dance party… Chaque année le Zoo de Londres propose un beau calendrier d’activités en tout genre : The Ghost Tour, The Extinction Trail, The Bat Cave, The Ghoul School... Le jour d’Halloween certaines maisons se transforment en véritable caveau grandeur nature et c’est une expérience unique de découvrir son quartier totalement transformé pour une soirée. La deuxième étape pour passer le test du Halloween parfait est donc de décorer votre maison ! Vous verrez dès le mois de septembre les grandes surfaces s’habiller en orange et noir pour vous proposer guirlandes, pancartes, toiles d’araignées et évidemment les fameuses citrouilles. Pour préparer au mieux votre maison pour cette nuit spéciale vous devez vous procurer une ou plusieurs citrouilles, les sculpter et les décorer. Pour trouver les plus belles citrouilles du quartier, nous avons la solution ! Participez à une « Pumpkin Patch » et allez choisir vos citrouilles dans une ferme proche de Londres. La sortie en famille parfaite du week-end ! V Crockford

Bridge Farm New Haw Road, Addlestone, Nr. Weybridge, Surrey KT15 2BU Pumpkin picking weekends : 6-7 et 13-14 octobre Plumpkin half term fun : 20-28 octobre Activités pour les enfants, pop up food stalls, maquillage, contes, play area... www.crockfordbridgefarm.co.uk

Alice Erb-Malet Alice est maman de deux enfants et vit à Londres avec sa petite famille depuis 5 ans. Elle a créé, Cuckoo Hibou, un concept store pour enfants dans l’ouest de Londres et est toujours friande de trouver les dernières nouveautés et activités pour les bouts de choux.

V ZSL

The London Zoo London NW1 4RY The Halloween Week : du 21 au 31 octobre. www.zsl.org

Dans la plupart des musées de Londres vous aurez aussi des événements spéciaux organisés pour Halloween. N’oubliez pas de réserver vos tickets en avance car les activités se remplissent rapidement. Notre soirée préférée est celle organisée par le Museum of London Docklands qui propose le « London’s Night Owls Halloween sleepover ». Qui n’a jamais rêvé de passer une nuit entière dans un musée pour y découvrir tous ses mystères ? Vous essaierez de résoudre un crime en naviguant dans les galeries à l’aide de vos lampes torches et vous serez aideś par un mystérieux personnage. Après une bonne nuit de sommeil au cœur du musée il vous sera servi un bon petit déjeuner. Une véritable expérience à vivre en famille ! V Museum

of London Docklands Pour les enfants de 7 à 11 ans. £60 / Ticket. De 18h30 au matin No1 Warehouse, West India Quay, London E14 4AL tel: 020 7001 9844. Direct ticket sales: 020 7030 3300 www.museumoflondon.org.uk

Des bêtises ou des bonbons ?! ♦ Alice Erb-Malet 51


BIEN-ÊTRE

Mes réflexes anti-stress au travail grâce à la sophrologie Mains moites, respiration accélérée, maux de ventre, troubles du sommeil, vous vous reconnaissez dans une ou plusieurs de ces manifestations ? Comme 28 % des travailleurs européens1 vous vous sentez peut-être stressé par votre travail. Mais de quoi parle-t-on quand on parle de stress et quelle attitude adopter ? Explications. mobiliser toutes ses ressources pour réagir face aux dangers. Rien n’a changé depuis la préhistoire. Le bon stress est toujours là, c’est lui qui vous permet de rivaliser avec Usain Bolt pour monter dans le train sur le point de partir. Mais alors, à quel moment ce mécanisme si salutaire devient-il l’arme de destruction massive de notre organisme ?

L

ongtemps ignoré, le stress lié au travail est devenu maintenant un véritable sujet pour les entreprises, surtout depuis que son coût a été estimé à plus de 240 milliards d’euros chaque année en Europe2. Et pourtant, le stress est à la base la manifestation de notre formidable capacité à faire face aux dangers de notre environnement. LE STRESS, CE HÉROS Lorsque nos ancêtres devaient faire face quotidiennement à des prédateurs bien plus féroces que lui, le stress représentait l’arme secrète de sa survie. Grâce à une série de réactions en cascade, l’homo sapiens devenait en quelques millisecondes « Super Sapiens », capable de courir plus vite, de voir mieux, d’ignorer la douleur, bref de

52

QUAND LE STRESS DEVIENT CHRONIQUE Tout est une question de durée et de répétition. L’état de stress n’est pas voué à perdurer. Lorsque le danger est écarté, « Super Sapiens» redevient sapiens, les forces armées de l’organisme se démobilisent pour faire place à la récupération et la détente, indispensables à notre équilibre interne. Mais dans nos entreprises modernes, les rouages du rendement ont remplacé le prédateur des cavernes. De plus en plus de travailleurs témoignent de l’impression de manquer des ressources nécessaires pour faire face à une pression toujours plus forte. Le stress devient chronique, la mise sous tension de l’organisme devient permanente et Chaque mois, Delphine affecte à long terme la quasiMorisetti, sophrologue totalité de nos systèmes, praticienne à Londres ouvrant la voie à quantité de aborde votre bien-être de façon unique, en troubles physiologiques et vous permettant de faire psychologiques. le plein d’informations sur des thématiques qui vous concernent tout en vous aidant au travers d’exercices simples et facilement utilisables au quotidien.

QUE FAIRE ? Pour court-circuiter et prévenir ce cercle vicieux, plusieurs disciplines ont


fait leurs preuves. La sophrologie fait partie des méthodes les plus efficaces par son approche psycho-corporelle. À court terme, elle permet d’abord à notre corps, par le biais d’exercices simples, d’accéder à cette fameuse phase de récupération qui lui fait tant défaut. À long terme, elle agit comme un véritable outil préventif, en développant nos ressources et nos capacités. Voici trois exemples de « réflexes sophro » à adopter au quotidien. 1 : VOTRE ESPACE DÉTENTE Lorsque vous sentez le besoin de faire une pause sans pouvoir quitter votre chaise, installez-vous confortablement, fermez les yeux si vous le pouvez, et concentrez-vous sur tous vos points d’appui en contact avec une surface (pieds, cuisses, dos). Utilisez tous vos sens pour faire venir à votre esprit un moment, des vacances où vous vous sentiez particulièrement bien. Replongez-vous dans les odeurs, les sons, les images de ce moment et ressourcez-vous ! 2 : LA RESPIRATION RECTANGLE Parfait pour se recentrer quand on se sent débordé et rétablir le calme nécessaire à la concentration. Inspirez sur 4 temps, puis marquez 2 temps de pause les poumons pleins, expirez sur 4 temps et terminez par 2 temps de pause les poumons vides, continuez cette respiration pendant quelques instants. 3 : LA SOUPAPE D’URGENCE Quand trop, c’est trop ! Pour évacuer une tension envahissante, isolez-vous dans un endroit tranquille (pensez aux toilettes  !). Debout, bien campé dans le sol. Poings fermés, inspirez. Amorcez un mouvement de pompage avec vos épaules, de haut en bas, à la vitesse que vous souhaitez (sans forcer). Visualisez toutes vos tensions dans ce mouvement. Puis expirez en projetant toute la tension hors de votre corps par vos mains. Relâchez vos bras et vos épaules au maximum. Prenez un temps pour ressentir les effets. Recommencez trois fois. ♦ Delphine Morisetti

et 2 : Selon le rapport de l’Agence européenne pour la sécurité et la santé au travail, EU-OSHA, Calcul des coûts du stress et des risques psychosociaux liés au travail : Observatoire européen des risques, Analyse documentaire, Luxembourg, 2014.

1


PUBLI-RÉDACTIONNEL

DÉCRYPTAGE

France is great again ! Mythe ou réalité ? Déjà une seconde rentrée passée pour le président français Emmanuel Macron ! Il avait promis de redynamiser la France. Après un peu plus d’un an au pouvoir, qu’est-ce qui a réellement changé ? Gaétan Di Martino, avocat d’affaires chez Jurisglobal, décrypte pour vous ces remaniements. DROIT SOCIAL, QU’EST-CE QUI A RÉELLEMENT CHANGÉ ? V LE LICENCIEMENT ÉCONOMIQUE L’ordonnance du 22 septembre 2017 a modifié l’appréciation du motif économique justifiant un licenciement économique pour les entreprises françaises issues de groupes internationaux. Désormais, le licenciement dit économique pourra intervenir uniquement sur les résultats français de l’entreprise, et non plus pris à l’échelle internationale.

 E PLAFONNEMENT L DES INDEMNITÉS DE LICENCIEMENT Voilà une modification qui a fait couler beaucoup d’encre. Les ordonnances ont limité, selon un barème donné, les indemnités allouées aux salariés en cas de licenciement sans cause réelle et sérieuse. Par exemple, un salarié d’une entreprise de moins de 11 salariés disposant de deux années d’ancienneté ne peut plus percevoir d’indemnité supérieure à deux mois de salaire. Les entreprises peuvent enfin calculer leurs risques maximaux. En contrepartie, les indemnités légales de licenciement ont été augmentées. V

 E DÉLAI POUR CONTESTER L UNE RUPTURE DE TRAVAIL Les ordonnances Macron modifient également le délai de prescription des actions contestant la rupture du contrat de travail. Ce délai est ramené de 2 ans à 1 an à compter de la notification de la rupture du contrat de travail. V

54

 E PACTE « PLAN D’ACTION POUR L LA CROISSANCE ET LA TRANSFORMATION DES ENTREPRISES » Le projet de loi PACTE prévoit de supprimer le forfait social grevant l’intéressement des salariés pour les entreprises de moins de 250 salariés dès le 1er janvier 2019. L’objectif ? Encourager les TPE et PME à partager leur succès avec leurs salariés. Aujourd’hui, les sommes attribuées aux salariés via l’intéressement sont assujetties à la CSG et CRDS. À partir de 2019, ces sommes seront exonérées. V

COMMENT ÉVOLUE LA FISCALITÉ ? V LA FIN DE L’EXIT TAX Bonne nouvelle pour vous qui êtes expatriés  ! Le Président de la République a annoncé la suppression de l’exit tax dès 2019. Cet impôt permet de taxer les plus-values sur les valeurs mobilières du résident français qui s’expatrie. Pour ses partisans, cette mesure est un moyen de lutte contre l’évasion fiscale, mais pour ses détracteurs c’est une mesure qui tient du symbole et qui dissuade les entrepreneurs globaux de créer une entreprise en France. V LA FLAT TAX Depuis le 1er janvier 2018, une flat tax s’applique sur les revenus du capital, à un taux de 12,8 % (+17,2 % de prélèvements sociaux) soit une imposition globale de 30 %. Toutefois, le contribuable peut exercer une option afin que ses revenus de capital soient imposés selon l’ancien régime de taxation. C’est dans certains cas une diminution majeure du coût fiscal.


V LA FIN DE L’IMPÔT SUR LA FORTUNE L’ISF a été supprimé et remplacé par l’IFI (Impôt sur la Fortune Immobilière). Le changement majeur se situe au niveau de l’assiette : ce n’est plus l’ensemble du patrimoine qui est taxé mais seulement les immeubles détenus directement ou indirectement par le redevable. Les comptes courants dans les sociétés et les avoirs en banque sont par exemple dorénavant exclus. V UNE BAISSE DE L’IMPÔT SUR LES SOCIÉTÉS Cette loi organise aussi la baisse progressive du taux de l’IS qui sera ramené à 25 % en 2022. Cette baisse sera mise en œuvre de manière progressive. V UNE BAISSE DES CHARGES SOCIALES Enfin, le gouvernement a annoncé, en contrepartie de la hausse de la CSG, une baisse des charges sociales qui s’effectue en deux temps : 2,2 points au 1er janvier 2018 et 0,95 point en octobre.

 E PRÉLÈVEMENT À LA SOURCE L Les contribuables fiscalement domiciliés en France se verront prélevés à la source comme leurs homologues britanniques à compter du 1er janvier 2019. Il s’agit d’une véritable révolution culturelle qui a vocation à s’appliquer sur tous les revenus du travail notamment (indépendants compris). Pour éviter une double-imposition en 2019 sur les revenus 2018 (ancien système) et ceux prélevés à la source sur les revenus 2019, des mécanismes transitoires ont été mis en place. Certains parlent pour l’année prochaine d’une année blanche fiscale. V

QUID DES RÉGIMES SOCIAUX

QUELLES CONSÉQUENCES ESPÉRÉES POUR L’ATTRACTIVITÉ DE LA FRANCE ? V DE NOUVELLES EMBAUCHES Avec les ordonnances Macron, le gouvernement envoie un signal fort aux investisseurs. En assouplissant les règles notamment sur le licenciement, il souhaite encourager les entreprises notamment internationales à embaucher des salariés en France ou à implanter leur structure en France. De plus, l’alignement du taux de l’IS français à la moyenne européenne contribue à redonner de l’attractivité fiscale à la France pour les entreprises étrangères.

 LUS DE POUVOIR D’ACHAT P (MAIS PAS POUR TOUT LE MONDE) La suppression du forfait social profitera aux PME et TPE qui pourront plus aisément mettre en place l’intéressement aux résultats pour leurs salariés. Les salariés qui bénéficient, en outre, de la baisse des cotisations salariales devraient voir leur pouvoir d’achat relancé. Mais, en déplaçant cette pression fiscale vers la CSG, ce sont les personnes inactives comme les retraités qui subiront la hausse de la CSG sans contrepartie. V

V LA FIN DE LA FUITE DES INVESTISSEURS Des efforts fiscaux comme l’exit tax sont mis en place pour attirer les investisseurs en France et les inciter à rester.

Depuis 2006, le RSI était l’organisme assurant la protection sociale obligatoire des travailleurs indépendants, artisans, industriels, commerçants et des professions libérales. La loi de financement de la sécurité sociale pour 2018 organise la fusion du RSI au régime général au 1er janvier 2018. La réforme est surtout institutionnelle par un rattachement des non-salariés au régime général au sein duquel une organisation dédiée aux indépendants est mise en place.

DES QUESTIONS SUR CES CHANGEMENTS OPÉRÉS OU À VENIR ? Au croisement de l’expertise juridique et du conseil stratégique, Gaétan Di Martino vous assiste, à Londres et en France, dans toutes vos problématiques juridiques et fiscales franco-anglaises. Jurisglobal est un groupe d’avocats internationaux qui fournit à ses clients des services transfrontaliers à haute valeur ajoutée. www.juris.global 55


NUTRITION

Pomme / Poire, le match La majorité des fruits et légumes sont maintenant disponibles dans nos supermarchés toute l’année. Mais ce n’est idéal ni pour la santé, l’environnement ou le portefeuille. Si vous voulez consommer des fruits et légumes qui ont du goût, des vitamines, minéraux et phytonutriments, la meilleure chose à faire est de les manger non seulement en saison, mais aussi issus de l’agriculture locale - car plus ils voyagent, plus ils sont conservés dans les frigidaires et moins ils sont nutritionnels.

LA POMME Le meilleur fruit pour la santé ? • 7 500 variétés sont répertoriées.

• 3 000 variétés sont répertoriées.

• C’est le deuxième fruit le plus mangé après la banane.

• Une poire moyenne contient environ 85 calories et 5g de fibres. Elle est aussi riche en vitamine C, en cuivre et en vitamine K qui aide à la bonne coagulation du sang, renforce la santé des os et offre une protection cardiovasculaire.

• Chaque fruit contient en moyenne 80 calories et 4g de fibres. Sa vitamine principale est la vitamine C. • Nutriments et phytonutriments sont présents de manière disproportionnelle dans la peau, d’où l’importance de ne pas peler la pomme. Sa consommation régulière contribue à la réduction du risque de certains cancers, des maladies cardio-vasculaires, de l’asthme et du diabète. • La pomme contient aussi de la pectine, une fibre soluble qui a été étudiée pour ses bienfaits sur le système digestif. La salade coup de cœur : fleurets de brocoli blanchis, une pomme granny smith râpée, quelques bâtonnets de carotte, une poignée de cerneaux de noix et une pincée de raisins secs, le tout arrosé de vinaigre balsamique Le smoothie ou jus : carotte, pomme, betterave et gingembre

Severine Menem est une nutritionniste spécialisée dans de la perte de poids qui ne croit pas aux régimes. Son approche : apprendre à bien manger et à manger bien, la perte de poids suivra. Contact : severine@severinemenem.com

56

LA POIRE Presque une pomme, mais en mieux ?

• La peau gagne à être mangée. La moitié des fibres de la poire s’y trouve. Elle contient aussi la majorité des phytonutriments, ces molécules qui lui prodiguent les qualités nutritionnelles et antioxydantes. • La poire est « hypoallergénique ». Les personnes avec des sensibilités alimentaires, de type intolérances, peuvent généralement les manger sans avoir d’effets secondaires. La salade coup de cœur : une poire rôtie au four, deux tranches de bacon croustillant, quelques morceaux de roquefort sur un lit de roquette, le tout arrosé de jus de citron frais Le smoothie ou jus : épinard, poire et gingembre

« Je ne recommanderai jamais assez de manger ces fruits avec la peau. Préférez les bio s’ils sont disponibles, car vous n’absorberez pas de résidus toxiques au passage. Ma préférence va néanmoins à la poire parce qu’elle est plus difficile à trouver et qu’elle apporte un certain twist à bon nombre de recettes. » ♦ Severine Menem


JOIN US !

Access Prestigious Events Develop and Grow your Business Access our Professional and International Recruitment Department Increase your Visibility Get Total Support to Run your Business

membership@ccfgb.co.uk or +44 (0)207 092 6638 recruitment@ccfgb.co.uk or +44 (0)207 092 6624

www.frenchchamber.co.uk


SOCIÉTÉ

Brexit mode d’emploi : ce qui attend les Français au Royaume-Uni ! À quelques jours d’une réunion décisive du Conseil européen les 18 et 19 octobre prochains, Londres Mag fait un point sur la situation des expatriés et les futures démarches à accomplir pour rester vivre au Royaume-Uni en toute légalité. REPÈRES 8 décembre 2017 Le Royaume-Uni et la Commission européenne signent un accord sur les modalités du Brexit. 

18-19 octobre 2018 Réunion du Conseil européen qui doit permettre à l’accord d’être formellement validé par les États membres et soumis à l’approbation du Parlement européen. Le Royaume-Uni soumettra également le texte à son parlement. 

29 mars 2019 Brexit, le Royaume-Uni quittera officiellement l’Union européenne. Début alors de la période de transition. 

31 décembre 2020 Fin de la période de transition. 58

L

’accord du 8 décembre a permis d’apporter un cadre protecteur à l’ensemble des citoyens européens installés au Royaume-Uni. Il construit une typologie de situations à partir desquelles les citoyens pourront déterminer les droits auxquels ils peuvent prétendre.

J’HABITE AU ROYAUME-UNI AVANT LE BREXIT V Je vis au Royaume-Uni depuis plus de 5 ans au moment du Brexit Si je réside légalement et de manière continue sur le territoire britannique depuis au moins 5 ans au moment du Brexit sans avoir quitté le pays plus de 6 mois consécutifs, je dois faire une demande pour obtenir le statut de résident permanent. Ce statut permet de bénéficier des mêmes droits que les citoyens britanniques. Attention toutefois, vous perdrez ce statut si vous quittez le Royaume-Uni pendant plus de 5 ans. La procédure est présentée comme simple et transparente. Il faut produire des documents d’identité, prouver qu’on vit bien au Royaume-Uni depuis plus de 5 ans et fournir son casier judiciaire. Pour les plus de 16 ans, la procédure coûtera £65 (£32,5 pour les moins de 16 ans). Ceux qui ont déjà un document de statut de résident permanent datant d’avant le Brexit pourront l’échanger gratuitement contre le nouveau document post-Brexit requis pour les expatriés européens. Le site internet pour faire la demande sera disponible à partir de mars 2019 et vous aurez jusqu’au 30 juin 2021 pour vous mettre en règle.


J e vis au Royaume-Uni depuis moins de 5 ans au moment du Brexit Je dois avoir vécu au moins six mois consécutifs en Angleterre pour faire une demande de statut de résident provisoire. Cette demande est similaire à la demande de statut de résident permanent. Une fois ce statut obtenu, je peux rester en Angleterre pendant 5 ans et faire ensuite ma demande de statut de résident permanent. V

JE CHOISIS DE VENIR VIVRE AU ROYAUME-UNI APRÈS LE 29 MARS 2019 V Je m’installe au Royaume-Uni durant la période de transition Je peux venir vivre, travailler et étudier au Royaume-Uni comme actuellement. Mais, si je veux rester plus de 3 mois, je dois m’enregistrer auprès du Home Office. Des détails supplémentaires seront donnés prochainement par le gouvernement britannique. J e m’installe au Royaume-Uni après la période de transition Les règles ne sont pas encore totalement définies. Le principe de liberté de circulation devrait être conservé pour les touristes. Les citoyens européens pourront aussi aller au Royaume-Uni Citoyens européens, sommes-nous vraiment à plaindre ? chercher du travail sans demander Andrew Tingley, avocat spécialisé de l’immigration associé au cabinet de visa de travail. Par contre, les Kingsley Napley LLp, nous éclaire sur la situation des citoyens nonentreprises qui voudront embaucher européens qui veulent venir au Royaume-Uni et dont les procédures des salariés européens devront faire d’immigration sont plus complexes. Selon lui, malgré les démarches une demande de permis de travail administratives qui seront nécessaires pour les Européens afin de rester au Royaume-Uni après le Brexit, ces derniers restent tout de même très dont le nombre sera défini par le avantagés. En effet, un non-européen voulant venir travailler au Royaumegouvernement britannique. V

ET POUR MES PROCHES ? Les membres de la famille qui vivent avec les citoyens expatriés ou qui les rejoignent avant le 29 mars 2019 pourront, au bout de 5 ans de résidence au Royaume-Uni, faire une demande de statut de résident permanent. Les membres de la famille proche pourront rejoindre les expatriés après le Brexit si la relation existait avant le 29 mars 2019.

Uni doit avoir £200,000 sur son compte en banque. Plus encore, il faut un minimum de 2 millions de livres pour venir y investir. Selon maître Tingley, si ces règles s’appliquaient aux Européens, ils seraient beaucoup moins nombreux à venir s’installer au Royaume-Uni. Pour l’avocat, même avec le Brexit, il sera toujours plus facile pour un citoyen européen de déménager au Royaume-Uni bien qu’il conseille cependant de s’installer avant le Brexit pour faciliter les démarches administratives. De plus, il considère comme hautement improbable la possibilité de voir les Européens soumis aux mêmes règles migratoires que les non-Européens. Pas de raisons donc de s’inquiéter à court terme et encore moins de se plaindre.

Quelle est la position du gouvernement français avant la réunion du Conseil européen ? Venue rencontrer les expatriés français à Londres le 13 septembre dernier, la ministre chargée des Affaires européennes, Nathalie Loiseau, a profité de son déplacement à l’Institut français pour définir les grandes lignes des négociations. Elle a ainsi garanti la vigilance du gouvernement quant à la bonne application des accords de décembre 2017 et leur mise en œuvre effective. L’Etat français veillera à ce que les procédures soient aussi souples, simples et peu coûteuses que possible. Pour cela, les effectifs du consulat à Londres ont été renforcés afin d’accélérer les démarches pour la délivrance de titres d’identité et de voyage, l’établissement d’actes d’état civil ou encore le traitement des dossiers de nationalité, en particulier pour les conjoints britanniques souhaitant obtenir la nationalité française. Enfin, à l’issue de son entretien avec Dominic Raab, ministre britannique du Brexit, Nathalie Loiseau a répété que les citoyens européens pourraient rester sur le sol britannique, même en cas de no deal.

59


Entretien avec Nicolas Hatton

Faire entendre la voix des 3,6 millions de citoyens européens À la tête de l’association « 3Million » fondée au lendemain du référendum sur le Brexit, Nicolas Hatton nous livre son point de vue sur la situation actuelle et les changements à venir pour les expatriés européens vivant au Royaume-Uni.

Depuis notre dernière interview, il y a un an, quels sont les principaux changements que vous avez observés ? Depuis octobre dernier, nous avons eu un accord entre l’Union européenne et le gouvernement britannique sur les termes de résidence des expatriés européens sur le territoire britannique et des britanniques sur le territoire européen. Celui-ci est conditionné par la ratification du traité d’octobre. Les Français de Londres devront faire une demande de statut migratoire, le settled status, qui est un statut de droit britannique et qui est très similaire au indefinite leave to remain (Ndlr : le statut actuel qui permet aux 60

expatriés européens de rester indéfiniment sur le territoire). Il permettra aux Français de Londres d’avoir un papier avec lequel ils pourront continuer à vivre, à travailler, à toucher leur retraite et à accéder au NHS. Nous avons fait une liste de questions concernant ce statut, 162 très exactement, mais seulement 20 % d’entre elles ont reçu une réponse. Il a par exemple été confirmé que toutes les informations concernant les procédures à effectuer seront bien traduites dans les 23  autres langues officielles de l’Union européenne, mais les modalités de délai entre la demande pour le statut et sa validation n’ont pas été précisées. À quelques jours d’un sommet européen décisif, pensez-vous qu’un accord sera signé ou le scénario du no deal est-il toujours plausible ? Le 16 octobre, nous allons mener une journée d’action au Parlement britannique pour alerter les députés de Westminster sur l’impact d’un no deal  vis-à-vis des citoyens européens. Cela remet en cause des aspects essentiels pour la vie de tous les jours comme


l’accès au NHS. Ce scénario est tout à fait possible dans la mesure où il n’y a pas encore de majorité au Parlement pour s’entendre sur les solutions proposées par le gouvernement britannique. Vous qui travaillez au côté du gouvernement britannique, avez-vous l’impression que la voix des expatriés est entendue ? La plupart de nos interlocuteurs sont des hauts fonctionnaires britanniques qui nous écoutent, nous savons qu’ils lisent nos articles et les documents que nous produisons. Par contre, au niveau politique c’est beaucoup plus difficile. Nous avons pu rencontrer Monsieur Barnier à deux reprises, mais Theresa May a toujours refusé. Nous avons beaucoup de contacts avec le parti travailliste. Même si nous n’avons jamais rencontré Jeremy Corbyn, nous avons eu l’occasion d’échanger avec des membres du Shadow Cabinet (gouvernement «  fantôme   » formé par les membres de l’opposition). Au niveau de votre association, comment envisagez-vous l’avenir ? Nous travaillons avec le Greater London Authority pour produire un portail d’informations sur les droits des Européens à Londres. Le portail devrait être lancé le 16 octobre et il sera mis à jour constamment jusqu’à la fin de la période de transition. Nous allons donc faire en sorte que les gens soient informés en nous aidant de partenaires. Que pouvons-nous tirer de positif du Brexit ? Le seul argument intéressant de mes amis brexiters est qu’avec la libre circulation des personnes, les Britanniques sont devenus fainéants. Les jeunes Britanniques n’ont plus besoin de se former car ils sont très facilement remplacés par des Européens. Ils ont le sentiment qu’ils n’ont plus besoin d’occuper certains emplois. Le Brexit va donc forcer la jeunesse britannique à travailler plus dur. ♦ Julien Troussicot, Marie-lys de Saint Salvy, Laurent Colin


SUR LE GRILL

CHAQUE MOIS UN CHEF LONDONIEN PASSE À LA CASSEROLE

Photos Jean Cazals | jeancazals.net

Greg Marchand Le chef de « Frenchie » orchestre depuis 2016 son adresse londonienne avec sa french touch gastronomique. À chaque bouchée de son foie gras pressé, c’est toute l’histoire de ce cuisinier globe-trotter qui se dénoue sous la langue. L’occasion de revenir sur un parcours hors norme, toujours à la recherche de nouveautés exotiques, mais aussi du respect de la tradition gastronomique.

L

e monde est vraiment à portée de papilles à Covent Garden. Depuis 2016, Frenchie distille une cuisine à la hauteur des voyages de son chef. Greg Marchand nous amène dans un décalage horaire avec un métissage de recettes à l’identité forte, rustique et sophistiquée : la sienne. Une cuisine ancrée en France et ouverte sur le monde pour ce Nantais qui vient d’avoir 40 ans. Après des premiers pas régionaux en école hôtelière, cet amoureux du produit va voyager avec sa mallette à couteaux pendant plus de dix ans. Sa curiosité naturelle le conduit d’abord en Écosse pour se perfectionner en anglais. Rapidement l’appel des grandes villes le gagne et il officie dans les cuisines du Mandarin Oriental de Londres puis de Hong Kong ou même du Savoy où le Français suit les pas de l’auguste Escoffier. Mais las du rythme londonien et du manque de soleil, le cuisinier part deux ans derrière les fourneaux à Marbella, où il rencontra Arthur Potts qui allait changer sa vie. Ce chef est à l’origine de son retour dans la capitale britannique pour réécrire la carte d’un club privé de Notting Hill et aussi de son entrée au Fifteen, restaurant de Jamie Oliver. Cette philosophie simple mais travaillée laissera des traces dans l’esprit du « Frenchie » tout comme sa découverte en 2006 de la cuisine américaine unique de Michael Anthony, sublimée avec des techniques de fumage totalement exclusives. C’est tout ce savoir-faire international que le chef

ramène dans ses bagages à son restaurant parisien Frenchie dès son ouverture rue du Nil en 2009 et qu’il délivre tous les jours à son adresse de Covent Garden. Car même dans ce Central London, le créateur reste fidèle à sa terre française avec ses agrumes fétiches dénichés chez Michel et Bénédicte Baches à Eus ou ses asperges « biscornues », exclusivité stylistique et gustative de Sylvain Erhardt à Senas. Dans les ruelles de Neils Yard où il a élu domicile pour sa villégiature londonienne, Frenchie dynamise Covent Garden avec son grand sens de la sublimation des produits et une philosophie « love and imperfection ». Heureux qui comme Greg Marchand a fait le tour du monde, de Hong-Kong à New York en passant par l’Andalousie, et puis est retourné, plein d’usage et d’expérience, cuisiner en famille dans son Paris IIe ! ♦ Solène Lanza

frenchiecoventgarden.com 63


Greg Marchand cuisiné… à la sauce Proust

64

Mon principal trait de caractère : curieux

Mon principal défaut : impatient

 on occupation préférée (hors cuisine) : passer du temps M avec mes enfants et ma famille

L’autre métier que j’aurais pu exercer : architecte ou photographe

Ce que j’apprécie le plus chez mes amis : la sincérité

Ma définition du bonheur absolu : amour - travail - santé

Le pays où je désirerais vivre : Paris IIe

 on endroit favori à Londres : le bassin de nage de la Serpentine. M C’est peaceful de voir les Londoniens nager avec les cygnes.

 on plat idéal pour un premier rendez-vous ou déclarer sa flamme : M un plat de pâtes improvisé comme je l’ai fait pour séduire ma femme en revenant d’un concert de Madonna

Mon vin coup de cœur du moment : un vin de chez Partida Creus

La couleur que je préfère : le bleu

La fleur que j’aime par dessus tout : les pivoines

Un super pouvoir que j’aimerais avoir : voyager dans le temps

Ce que je déteste par-dessus tout : le foie de veau trop cuit

 on dernier plat avant de mourir : une belle pomme de ris de veau M croustillante, cuite dans un beurre noisette moussant, un petit jus de citron et avec une bonne purée bien beurrée à la Robuchon.


Perfectionnez votre anglais avec une méthode différente et efficace C’est l’école d’anglais dont tout le monde parle ! Le Conversation Club base sa méthode d’apprentissage de la langue sur la conversation, avec des cours personnalisés selon votre niveau et vos attentes. Le but est d’apprendre en parlant. Vous échangez avec un professeur, seul ou en tout petit groupe. Il vous corrige, gomme vos fautes récurrentes ou vos défauts de prononciation, enrichit votre vocabulaire, vous aide

à mieux structurer vos phrases - ce qui est utile à l’oral comme à l’écrit. Plus vous parlez, plus vous gagnez en confiance. Une solution idéale pour vous sentir plus à l’aise dans votre cercle d’amis, avec vos clients ou renforcer votre anglais si vous changez de secteur d’activité. Dernier avantage, les cours ont lieu à la carte, de 10h à 22h*, du lundi au dimanche, à King’s Cross, Islington et Tottenham Court Road.

*Selon les lieux

Renseignez-vous vite : Sophie Schieber • 07562 968 272 • info@leconversation.com

www.leconversation.com

www.greenfamily.fr

mière séance rendez-vous pour une pre OFFRE D’ESSAI : Prenez jectifs. Ce cours niveau mais aussi vos ob afin de déterminer votre 10 séances ur toute souscription de vous sera remboursé po rs de teu ciale, réservée aux lec minimum. Une offre spé dres. LePetitJournal.com de Lon Londres Mag et du site


ESCAPADE

L’île de Wight, charmes et secrets de « la Petite Angleterre » Avec ses falaises de craie spectaculaires surplombant la Manche, ses villages de pêcheurs, ses fermes au toit de chaume et sa côte ourlée de plages aux eaux cristallines, l’île de Wight offre des paysages uniques à moins de trois heures de la capitale. 66


L

a reine Victoria en avait fait son lieu de villégiature. Les Beatles rêvaient d’y passer leur retraite dans « When I’m Sixty-Four ». Jimi Hendrix, les Doors, Supertramp, Joan Baez ou encore les Who avaient inscrit leur nom au patrimoine du Rock lors du légendaire festival d’août 1970 où 600 000 personnes s’étaient rendues sur l’île pour célébrer le « Woodstock anglais ». Aujourd’hui, l’île de Wight est devenue un lieu de villégiature prisé pour la douceur de son climat, la richesse de sa géologie ou encore la variété de ses paysages qui en fait un concentré d’Angleterre. Un long couloir maritime, le Solent, sépare l’île du royaume. Seules dix minutes en aéroglisseur ou vingt minutes de ferry suffisent pour arriver à bon port depuis Southampton ou Portsmouth. Les vents réguliers qui

Page de gauche : En proie à l’érosion, le chemin littoral offre une découverte spectaculaire de la géologie de l’île.

Ci-dessus : Panorama sur la manche qui sépare Wight des rivages du Cotentin.

Ci-dessous : Les Needles, trois aiguilles de craies devenues l’emblème de Wight

67


balayent le Solent en ont fait un haut lieu de la voile et il n’est pas rare de profiter du spectacle d’une course de monocoque depuis le chemin de randonnée au départ de Cowes. SEA, SPORT & FUN Passée la merveille géologique des Needles, trois aiguilles de craie qui s’élèvent à la pointe occidentale, il est bon de profiter du charme de Freswater Bay, ancien village de pêcheurs s’ouvrant sur une baie aux eaux transparentes. Plus au sud, des plaines agricoles s’étendent jusqu’en bord de falaises dont l’érosion spectaculaire invite à admirer les strates de sables colorés. À Compton Bay, tandis que les uns pourront profiter des plages, d’autres partiront sur les traces des dinosaures où des dizaines de squelettes y ont été découverts depuis le xixe siècle. Le versant sud de l’île abrite quelques criques merveilleuses, dont Steephill Cove Beach, un petit village de pêcheurs où vous attendent crabes et homards frais, servis depuis des cabanons en bois donnant sur une 68

Steephill Cove Beach, un charmant village de pêcheurs pour y déguster crabes et homards frais.

plage de sable clair. Plus à l’est, Shanklin a sans doute perdu de son charme en laissant des manèges et des attractions se construire en bord de plage, mais n’en faut-il pas pour tous les goûts ? Pour les plus sportifs, le vélo ou la randonnée sont d’excellents moyens de profiter des cent kilomètres du littoral, à moins qu’une excursion en kayak ne vous donne envie d’aller explorer quelques criques secrètes par la mer... Pour d’autres, la visite de la Osborne House, maison de la reine Victoria, ou une dégustation des produits fermiers de la Garlic Farm à Newchurch pourraient être de très belles découvertes ! ♦ Pierre Lesueur

Photographe de sport outdoor, Pierre Lesueur couvre des événements de surf, windsurf, running ou triathlon pour des marques et magazines. Passionné de nature et d’explorations, il a notamment traversé la Loire sur un Stand Up Paddle en solo sur plus de 800 km. Londonien depuis peu, il partage avec nous sa découverte des paysages d’Angleterre. Son prochain article sera consacré à l’exploration du parc national d’Exmoore, dans le North Devon. Pour découvrir son travail : pierrelesueur.com


Rivercoach, metteur en Seine à Paris d’un nouvel art de vivre

Habiter un houseboat ou une péniche sur la Seine, dans le Bois de Boulogne, à Neuilly, à Saint-Cloud ... C’est l’art de vivre à Paris dans un cadre exceptionnel - et pour un prix très inférieur à celui d’un appartement. Je le sais, j’habite sur la Seine depuis 16 ans et je ne m’en lasse pas !

Paris 16e. Situé dans un bel environnement, matrès jolies prestations. 70m2 de terrasse. Pièce à vivre de 90 m2, salon, cuisine/bar, SAM. 4 chbres avec chacune leur SdB, salon TV, buanderie. Parking ext. Prix :1 900 000 € FAI

PARIS 6e. En plein coeur de Paris, amarré au bout de l’île de la Cité, vieux gréement disposant de tout le confort à bord, salon, SAM, cuisine, 3 chbres, SdB. Pour les amoureux de bateaux et de Paris. Prix : 1 050 000 € FAI

v.h@rivercoach.fr

vial. Je peux vous aider à trouver le luxueux loft sur l’eau ou le bateau de pirate qui vous fera rêver. Et à vous accompagner dans toutes les démarches pour que ce rêve devienne réalité. N’hésitez pas à visiter mon site ou à me téléphoner. Valérie Huvé

Neuilly/Seine. Beau bateau de 260 m2 env. idéalement situé. Bel espace de vie de 80 m2 très ouvert sur l’extérieur de plain pied sur terrasse de 25 m2. 5 chbres, 3 SdB. 1 studio ind. Très jolie vue. Prix : 1 500 000 € FAI

Paris 15e. Péniche de 220m2 env. Très grande pièce de vie, cuisine/SAM, salon de plain pied sur terrasse, 3 chambres, 2 SdB, 2 SdD, dressing. Nombreuses possibilités d’aménagement., jolie vue dégagée sur la Seine. Possibilité de stationnement. Prix : 1 180 000 € FAI

Neuilly/Seine. Dans un très joli cadre de verdure, comme une maison sur l’eau, sur une partie de la Seine sans navigation, charmant House boat avec terrasse, 2 pièces de réception, cuisine, 3 chambres, SdB, dressing. Prix : 950 000 € FAI

Paris 8e. Charmant bateau navigant de 70 m2 env. Salon/SAM avec vue sur monuments de Paris, cuisine ouverte, salon lecture, 2 chbres, 1 SdB, terrasse. Parking ext. Prix : 540 000 € FAI

www.rivercoach.fr

+ 33 7 50 44 72 50

Rivercoach : des conseils, des bateaux...


PUBLI-RÉDACTIONNEL

ON A TESTÉ POUR VOUS…

Ichiba

Le meilleur du Japon en 1 616 m2 La vision tentaculaire de Westfield ne fait pas uniquement frémir les amoureux du shopping. Les gourmets ont aussi leur mot à dire… et en langue étrangère ! Le Japan Centre de Shepherd Bush a trouvé l’art et la manière pour faire voyager les passants. Un voyage des sens assuré, des artères bondées et abritées des grandes marques anglo-saxonnes, aux allées ombragées et luisantes d’un Japon moderne et bien goûteux !

« L

e plus grand food hall japonais d’Europe”, c’est ainsi qu’il a été présenté en juillet aux Londoniens. Ichiba est la destination finale d’une quête incessante d’exotisme dans le centre de la capitale. Le petit frère du Japan Centre arbore fièrement ses couleurs rougeoyantes incrustées d’éclats de blanc. Hommage esthétique à l’étendard nippon pour ce nouvel espace déjà pris d’assaut par les voyageurs gastronomes. Shepherd Bush redessine ainsi les contours de l’archipel avec nouilles, saké ou produits de beauté !

LE REPOS ESTHÉTIQUE DU SAMOURAÏ Les nigiris au saumon ou sushis à l’anguille font la paire avec le thé vert froid idéal pour la pause lunch. Mais toujours à la pointe de la tendance, le centre gastronomique expose ses pokés à la teinte rosée, vinaigrés et le goût iodé moelleux et éclatant de ses œufs de saumon. Les morceaux de poisson gras d’une fraîcheur irréprochable coupés tous les jours sur place ne font 70


qu’augmenter le plaisir à la dégustation. Les amateurs de plus d’originalité et de chaleur pour les longues soirées d’automne seront enchantés de se presser au comptoir pour découvrir les udons ou okonomiyakis. Ces omelettes plates sautantes de chou et légumes savent se faire une place de choix dans les estomacs après une surprise étonnante pour les yeux  : parsemée de pétales de bonite séchée, la spécialité poêlée semble s’envoler vers d’autres contrées. Sans doute vers le dessert, via le coin boulangerie, où les dorayakis pancakes fourrés se marient parfaitement avec thé ou matcha latte. Si l’envie de ramener un peu du soleil levant à la maison perce, les sakés Gekkeikan, sauces Kikkoman de toutes sortes ou viande Wagyu prête à se colorer en fondue migreront facilement à domicile. Les prémices d’un fabuleux voyage gustatif chez soi. ♦

Photos © Steven Joyce

Solène Lanza

V Unit 0220, Relay Square, Westfield, London W12 7HB Ichibalondon.com

71


LONDON FACES

LONDRES, DES RENCONTRES, DES HISTOIRES, DES COULEURS

Photos Alexandra Roche | alexaroche.com

Alexandre : et si on refaisait le monde… à Londres ? « Lorsque je lève les yeux, je rencontre le ciel, et je me dis : Mon Dieu, mais c’est sensationnel, tant de bleu…. » Si le bleu faisait chanter Edith Piaf, c’est en lui que notre London Faces du mois trouve son inspiration. Rencontre toute en poésie avec Alexandre, un Français de 20 ans, au cœur aussi grand que son ouverture d’esprit.

E

nfant, comme Edith, Alexandre fixait le ciel des heures durant. Le ciel BLEU en journée, les étoiles en soirée. C’était son moyen à lui de s’évader… De s’échapper ! De ce monde où conservation rimait bien trop souvent avec frustration. Mais c’était sans compter sur une force de caractère exemplaire pour braver les codes d’une normalité qui le bridait. À bas la binarité Homme / Femme ! C’est en gender fluid que s’est affirmée à l’âge adulte son identité. Ainsi, si le BLEU, qu’il aime toujours autant, n’est pas dans ses yeux, c’est sur ses paupières qu’il est aujourd’hui délicatement posé. Des yeux BLEUS d’amoureux… de la vie… d’un monde plus positif. C’est sûr… il est rêveur à souhait. Un brin utopiste aussi, il le reconnaît. Mais n’est-il pas dans le vrai ? Quand il aime à penser qu’il y a en chacun de la beauté et de la bonté à trouver ? Quoi qu’il en soit, « Not judgemental at all ! » est sa raison d’être. Et totalement hétéroclite est son paraître. Son style hors du commun mélange savamment des codes urbains et burlesques. Esthétique, il pourrait inspirer bon nombre de styliste du 7e art. Métaphorique, il dévoile une personnalité aux ambitions aussi fortes que rares. Celles de réussir à ouvrir un jour les yeux du monde… Si le BLEU est la clé naturelle pour découvrir l’horizon, pour Alexandre, le bonheur réside sans aucun doute dans l’acceptation… ♦ Tiphanie Le Gall

Envie d’en savoir plus sur London Faces ? Retrouvez la galerie de portraits sur Instagram : @londonfacestoday 72


AUTOMOBILE

Mini, la petite Anglaise devenue grande Créée à l’origine pour répondre au rationnement du pétrole à 45 litres par mois suite à la crise de Suez, elle est devenue un symbole de l’industrie automobile outre-Manche. Des routes sinueuses du rallye de Monte-Carlo aux hôtels huppés, retour en quelques dates sur l’ascension irrésistible de la plus populaire des Anglaises.

18 août 1959 : La Mini est dévoilée au public. Avec son moteur à l’avant et ses petites roues, la « boîte à bonbons » du designer Alec Issigonis est révolutionnaire. À sa naissance, la Mini pèse 620 kg pour trois mètres de long, 1,4 m de large et autant de hauteur. Suffisant pour une famille et quelques bagages. 1961 : Début de l’aventure sportive pour la Mini avec la création de la Mini Cooper. C’est à MonteCarlo que la petite Anglaise va se forger ses lettres de noblesse. Cinq ans plus tard, Mini s’adjugera les trois premières places du rallye, titre finalement refusé pour une sombre histoire de phares. 1965 : Six ans après son lancement la Mini passe le cap symbolique du premier million d’exemplaires vendus. Grâce à de nombreuses variantes, dont un étonnant buggy qui fera fureur à Saint-Tropez, elle parvient à séduire un large public. 1966 : Entrée de Mini dans le showbiz. Brian Epstein, le manager des Beatles, offre une Mini à chacun des membres du groupe. George Harrison, qui avait reçu une voiture noire, décida de la repeindre en couleurs psychédéliques. 1969 : Mini devient une marque à part entière et fait également sa première grande apparition au cinéma dans James Bond au service secret de Sa Majesté. 74

1986 : Malgré un ralentissement dans les années 1970, la Mini est toujours aussi populaire et le cinq millionième exemplaire sort de l’usine de Longbridge. 1994 : Après avoir été commercialisée par BMC, Rover, Austin et Morris, la marque Mini est rachetée par le groupe haut-de-gamme BMW. La petite Anglaise rentre un peu plus dans la cour des grands avec ce rachat. 4 octobre 2000  : La dernière Mini classique quitte l’usine de Longbridge avec à son volant la chanteuse écossaise Lulu. C’est la fin du premier épisode de l’histoire de la petite anglaise qui se sera vendue à près de 5,4 millions d’exemplaires. 7 juillet 2001 : Lancement de la nouvelle version par BMW. C’est le début du deuxième épisode de l’histoire de la Mini qui devient MINI pour se différencier de l’ancien modèle. Prisée par les stars comme Madonna, elle n’a rien perdu de sa superbe. 2014 : Près de 60 ans après sa création, la petite citadine se porte bien avec 372 000 ventes en 2017. Le petite dernière de la marque allemande pèse désormais 1 160 kg, pour 3,9 m de long, 1,5  m de haut et 1,7 m de large. ♦ Julien Troussicot


Vous avez trouvé votre dentiste français à Londres !

Installé depuis plus de 15 ans dans la capitale, notre cabinet ultra-moderne est le seul où toute l’équipe est entièrement française, depuis la réponse téléphonique ou email jusqu’aux soins. Nous utilisons tous les équipements les plus récents, les dernières technologies et les standards de stérilisation les plus élevés pour vous fournir les soins dentaires de haute qualité en toute sécurité.

Dentisterie générale adultes et enfants Dentisterie cosmétique (blanchiment, Hollywood smile, facettes) ◗ Couronnes et inlays céramique en une seule séance ◗ Implants dentaires ◗ Médecine esthétique (Botox et dermal Fillers, peels) ◗ Orthodontie sans bague (Invisalign) ◗ Pédodontie ◗ Parodontie ◗ Ostéopathie ◗ ◗

Cabinet ouvert du lundi au vendredi de 8h30 à 19h30.

www.dentistefrancais.com 100 Harley Street, W1G 7JA, London 020 7935 7815 (+442079357815 depuis l’étranger). frenchdentalpractice@gmail.com


AGENDA

4 octobre

Régalez votre palais avec la London Cocktail Week La London Cocktail Week fait son retour. L’occasion pour vous de déguster des cocktails variés dans plus de 300 bars éparpillés à travers la capitale. Vous pourrez également assister à des masterclass et bien d’autres événements. £10. Du 1er au 7 octobre. Programme et réservation sur drinkup.london

7 octobre

6 octobre

L’art contemporain s’installe à Regent’s Park Le festival Frieze Fair revient comme chaque mois d’octobre. L’occasion de découvrir de jeunes artistes inconnus mais aussi de contempler les œuvres d’artistes confirmés. À partir de £15. Du 4 au 7 octobre. Regent’s Park. Réservation et programme sur frieze.com

Venez remplir votre dressing ! Le vide dressing londonien Shop My Closet Party revient pour sa 8e édition. L’occasion pour vous de remplir vos placards. Pensez cependant à arriver assez tôt afin de faire les meilleures affaires ! 11h-18h. The Brew 163 City Road, EC1V 1AT

8 octobre

L’Oktoberfest débarque à Londres La tradition allemande la plus attendue de l’année se déroulera ce mois-ci à Millwall Park et Finsbury Park, transformés pour l’occasion en immense fête de la bière. Venez profiter d’une véritable bière allemand dans une ambiance conviviale sur fond de musique en live ! À partir de £10. À partir du 4 octobre. Millwall Park, Manchester Rd, E14 3AY et Finsbury Park, Harringay, N4 1EE. Réservation en ligne sur designmynight.com 5 octobre

Revivez la Renaissance le temps d’une soirée Embarquez sur le Golden Hinde le temps d’une soirée pour un retour sous le règne d’Elisabeth I. The Lovekyn Consort vous transportera à travers le temps avec des chansons anglaises et espagnoles, entre récits de batailles et histoires d’amour. £7.50 réservation en ligne sur goldenhinde.co.uk, £10 sur place. The Golden Hinde, St Mary Overie Dock, Cathedral Street, SE1 9DG 76


13 octobre

Les associations font leur forum La Fédération des Associations Françaises de Grande-Bretagne (FAFGB) organise son rendezvous annuel avec le forum des associations. L’occasion idéale pour découvrir de nouvelles initiatives et pourquoi pas les rejoindre. Entrée gratuite. À partir de 12h. Baden Powell House, 65-67 Queen’s Gate, SW7 5JS

9 octobre

Brigitte en concert à l’Islington Assembly hall Le duo de Françaises revient à Londres pour un concert folk unique ! Leurs mélodies lyriques et romantiques auront conquis le cœur des Britanniques avec leur irrésistible french touch. £38.50. 19h. Islington Assembly hall, Upper St, N1 2UD. Réservation en ligne sur islingtonassemblyhall.co.uk 11 octobre

Le French It Up Comedy Unique fait sa rentrée ! Les “humouristes” de Londres reviennent sur les planches avec des sketchs en anglais et en français. Libre à vous de venir assister au spectacle organisé par Art FabriC ou même d’y participer ! £3 pour les 30 premières places, £5 en ligne et à la porte. 19h30-22h30. 27 Exmouth Market, City of London, EC1R 4QL. Réservation et inscription en ligne sur artfabricandco.com

14 octobre

Festival du film de Londres Comme chaque année, le British Film Institute organise son festival. Au programme, plus de 200 films de 77 pays. Il y en aura donc pour tous les goûts. L’événement idéal pour occuper vos froides journées d’automne. Notamment des co-productions françaises comme le biopic Colette avec Keira Knightley ou The Man Who Killed Don Quixote présenté au dernier festival de Cannes. À partir de £5. Du 10 au 21 octobre. Programme et réservation sur whatson.bfi.org.uk

12 octobre

La Première Guerre mondiale sur grand écran À l’occasion du centenaire de la Première Guerre mondiale, le National Army Museum organise une conférence sur la représentation du conflit dans le cinéma américain et anglais durant l’entre-deux guerre. La discussion sera menée par le professeur Mark Connelly de l’université du Kent. Entrée gratuite. 11h30. National Army Museum, Royal Hospital Rd, Chelsea, SW3 4HT Réservation en ligne nam.ac.uk 77


AGENDA 17 octobre

Rencontre entre entrepreneurs français Les Professionnels Indépendants Francophones de Londres organisent une rencontre entre entrepreneurs. Une bonne occasion si vous souhaitez trouver des partenaires, lancer votre projet ou tout simplement échanger. £5. 19h-21h30. 1er étage du Prince Alfred, 112 Queensway, W2 3RR. Réservation obligatoire sur la page facebook de l’événement.

15 octobre

16 octobre

Francis Cabrel pour une date unique au Royal Albert Hall Le chanteur français se rendra à Londres pour un concert événement lors duquel il interprètera ses morceaux devenus cultes et révélera même des chansons inédites. À partir de £15. 19h30. Royal Albert Hall, Kensington Gore, Kensington, SW7 2AP. Réservation en ligne sur royalalberthall.com

78

18 octobre

La FrenchTech donne son congrès annuel La communauté des entrepreneurs français à Londres vous donne rendezvous pour son congrès annuel autour du thème “The Future of Retail”. Tous les innovateurs, fondateurs de start-up mais aussi les curieux sont invités ! 18h30-22h50. 99 Clifton St, EC2A 4LG. Plus d’informations et réservation sur private.frenchfounders.com

© SoleneElle

Une soirée pour les amoureux du jazz rétro Le Ronnie Scott’s Jazz Club est le bar le plus jazzy de tout Londres, s’il en est, et il vous invite chaque soir à redécouvrir les rythmes souls hérités des années 50 avec notamment des hommages vibrants aux musiciens les plus emblématiques comme le bassiste Charles Mingus. £10 en prévente, £12 sur place. Du lundi au jeudi de 22h à 3h, le vendredi et le samedi de 1h à 3h. 47 Frith St, Soho, W1D 4HT. Plus d’informations sur ronniescotts.co.uk

19 octobre

Une après-midi ensorcelante Le Genie’s Cave Afternoon Tea vous invite à ses cours de potions magiques ! Rendezvous au Cutter & Squidge avec vos enfants pour fabriquer votre propre potion aux cours de l’école secrète d’alchimie. £49.50, £39.50 pour les enfants. Tous les après-midis jusqu’en 2019. 20 Brewer St, Soho, W1F 0SJ. Réservation en ligne sur cutterandsquidge.com


FUN FRENCH IMMERSION ateliers ludiques | école du samedi | clubs de vacances

« On est de son enfance comme on est d’un pays. » Antoine de Saint-Exupery

Venue acros s Londo s n

As featured in BBC News, Time Out, Daily Telegraph, L’Express … Est. 1993

020 7385 5565 | admin@clubpetitpierrot.co.uk | www.clubpetitpierrot.co.uk


AGENDA 21 octobre

© LFI Avalon © Barrie Wentzell

©Joseph-Carlucci

Un festival pour les gourmands Le London Restaurant Festival revient dans la capitale. L’occasion idéale de sortir pour les gourmands. Au menu: art culinaire, dégustations et rencontres de chefs notamment Martin Morales de Ceviche et la chef française Anne-Sophie Pic. À partir de £15. Du 1er au 31 octobre. Programme et réservation sur londonrestaurantfestival.com

24 octobre

© Gunther von Hagens

22 octobre

20 octobre

Une exposition mortelle à Londres Une exposition sur les organismes vivants et le corps humain investit London Pavillon en octobre. « Body Worlds » a de spectaculaire que ce sont de véritables corps humains décharnés et conservés qui y sont présentés pour une meilleure pédagogie. £24.50. À partir du 6 octobre. London Pavilion, 1 Piccadilly Circus, W1J 0DA. Réservation en ligne sur bodyworlds.co.uk

80

Retour à la mode des années 30 À travers l’exposition Night and Day: 1930s Fashion and Photographs, le Fashion and Textile Museum vous propose une plongée dans le chic des années 1930. £9.90, £7 pour les étudiants. Du 12 octobre au 20 janvier. Fashion and Textile Museum, 83 Bermondsey Street, SE1 3XF. Réservation en ligne recommandée : ftmlondon.org

Les Kinks fêtent le 50e anniversaire de leur album mythique Le groupe de rock britannique a sorti l’album The Kinks Are The Village Green Preservation Society en 1968. À l’occasion du 50e anniversaire de l’opus, l’exposition du Proud Central regroupe une sélection de pièces rares, d’œuvres d’artistes commandées par le quatuor, ainsi que des souvenirs vintage et des photographies rares. Entrée gratuite. Du 04 octobre au 18 novembre. Proud Central, 32 John Adam Street, WC2N 6BP. Plus d’informations sur proudonline.co.uk

23 octobre

En piste pour la Six Day Race Pour la quatrième année de suite, la Six Day Race, la course de cyclisme sur piste, va venir enflammer le Queen Elizabeth Olympic Park à la fin du mois d’octobre. Entre courses de vitesses et d’endurance, toutes les catégories seront représentées sur la piste. À partir de £20.40. Du 23 au 28 octobre. Queen Elizabeth Olympic Park, E20 2ST. Programme et réservation sur sixday.com

25 octobre

Une nuit au musée Comme chaque année, les musées londoniens vont s’animer la nuit. Venez découvrir vos monuments préférés sous une nouvelle lumière à travers des visites guidées et même des concerts. Du 25 au 27 octobre. Plus d’informations sur la page facebook Museums at Night.


27 octobre

Trafalgar Square célèbre l’Afrique Africa on the Square vous invite à venir écouter sa musique live et admirer ses danses traditionnelles. Les enfants sont attendus aux ateliers gratuits de fabrication de mosaïques. Entrée gratuite. À partir de 12h. Trafalgar Square, WC2N 5DN. Plus d’informations : london.gov.uk

29 octobre

Devenez expert dans l’art du Choux Le restaurant Alain Ducasse au Dorchester va accueillir une masterclass organisée par les chefs Jean-Philippe Blondet et Thibault Hauchard. Au menu vous pourrez apprendre à maîtriser l’art du choux à travers trois recettes: les gougères, les chouquettes et les choux au craquelin. £250 par personne. 9h-12h. The Dorchester, 53 Park Lane, Mayfair, W1K 1QA Réservation: alainducassereservations@ alainducasse-dorchester.com

30 octobre

Un Goncourt à Londres Venez assister à la soirée de lancement de la traduction en anglais du roman Parleleur de batailles, de rois et d’éléphants de l’écrivain français Prix Goncourt 2015, Mathias Enard. L’occasion idéale de rencontrer l’auteur et repartir peut-être avec une dédicace ! Entrée gratuite. 17h. Caravansérail, 5 Cheshire Street E2 6ED. Plus d’informations et réservation sur : caravanserail.co.uk

27 octobre

« Bloody Party » entre Frenchies Enfilez vos plus beaux costumes pour venir célébrer Halloween le temps, non pas d’une, mais de deux soirées. Le Cercle des Français à Londres a privatisé une salle pour réunir la communauté française les 27 et 31 Octobre et fait venir un DJ spécialement de France. Tous ceux qui se prêteront au jeu du déguisement auront une boisson gratuite. Pour les autres, le bar proposera des mojitos à £5 toute la nuit. £10, 21h-03h, Studio 88, 47 Whitcomb Street, WC2H 7DH Plus d’information sur la page Facebook : facebook.com/AurelienCercle

30 octobre

French Square Le rendez-vous des entrepreneurs français à Londres revient en octobre avec son traditionnel Battle of the pitches et son buffet ! Venez partager des idées et des conseils mais aussi rencontrer les membres du réseau d’entrepreneurs dans une ambiance conviviale. £10. 18h30. Groupe Inseec London, 32 Aybrook St, W1U 4AW. Réservation sur meetup.com

31 octobre

28 octobre

Snoopy sort de sa niche pour une exposition inédite Vous ne connaissez peut-être pas Charles M. Schulz mais vous connaissez ses personnages ! Snoopy, Charlie Brown, Linus, Peppermint Patty… tous seront présents dans la rétrospective du caricaturiste donnée à la Somerset House. Good Grief, CharlieBrown! À partir de £11. À partir du 25 octobre. Somerset House, Strand, WC2R 1LA. Réservation en ligne : somersethouse.org.uk

Olivier Laurent chante Brel L’artiste belge vous attend pour deux dates exceptionnelles à Londres lors desquelles il revisitera les plus grands classiques de Brel. Cet événement rend ainsi hommage au chanteur disparu il y a 40 ans. £20. Le 30 et 31 octobre, 19h. Brasserie Zédel, 20 Sherwood St, Soho, W1F 7ED. Réservation sur brasseriezedel.com/reservations 81


AGENDA Un anniversaire lumineux à l’Institut français L’institution de South Kensington fête ses 20 ans. Une bonne raison de renouer avec les films légendaires et nouvelles productions à couper le souffle, en octobre et novembre. L’événement festif s’accompagne d’une série de rendez-vous autour de sujets francophones artistiques et engagés. La mode est à la page Elle aimait voir la beauté comme une arme. L’Institut français déroulera bientôt le tapis rouge à Coco Chanel. La marque de luxe installera sa vision unique du style le 4 octobre. La photographe de mode Cathleen Naundorf sait capter mieux que personne les allures théâtrales mais aussi les dessous tapageurs de la ruche. Dans son ouvrage Beauté singulière : Chanel haute couture, sorti chez Rizzoli, c’est toute l’excellence de la haute-couture qui séduira le lecteur et aussi l’auditeur lors de sa signature. Le 4 octobre, 19h30, £9/£7 Un mariage et combien d’énervements ? C’est un peu l’état d’esprit du héros de Gaspard va au mariage. Le jeune homme demande à Laura de l’accompagner à la noce de son père. Seulement voilà, la jeune fille n’est pas sa compagne et elle s’apprête à être en bonne compagnie pour ce retour en famille. Dans cette tribu à part, les fauves ne sont pas que dans le zoo qui leur sert de logis ! Une production fantaisiste avec Félix Moati, Elodie Bouchez et Marina Foïs entre autres mais aussi l’envoûtante Lætitia Dosh. L’actrice suisse se prêtera au jeu des questions et réponses lors de cette soirée. Le 7 octobre à 16h au Ciné Lumière, suivi de Q&A avec l’actrice Lætitia Dosh

GAGNEZ S VOS ENTRÉE

riat ais, en partena L’Institut franç , vous fait gagner Mag avec Londres pour une séance du film rd kets tic de ire soirée Gaspa pa une enkinos et la Fo s re frè er s di Jalouse de d’Anthony Cor va au mariage a Dosh. l’actrice Laetiti ec av A & Q un d’ suivi r : Pour participe smag ok.com/londre e page facebo 1 Likez notr -concours nos posts jeux 2 Surveillez rsonne nom de la pe 3 Taguez le r z souhaite veni avec qui vous sort seront tirés au Les gagnants s. nt pa ci rti s pa parmi tous le 82

Des Belles-lettres, aux bonnes caricatures La culture devient transversale pour le mois d’octobre. Le retour de la Comédie Française au Barbican après 19 ans d’absence sur le sol anglais n’en est pas étranger. Les plus grands classiques du théâtre français seront diffusés au Ciné Lumière. Le coup d’envoi sera donné par Britannicus et la vision très moderne de Racine, le 22 octobre. Un avant-goût de la magie des planches sera offert par le regretté caricaturiste Cabu. Dans l’exposition Cabu, The Spectacular, le dessinateur croque les comédiens, invitant ainsi les spectateurs à se glisser un peu plus dans les coulisses. Du 11 au 14 octobre, Médiathèque et Salons de l’Institut Le 22 octobre, Britannicus Le retour de la Grande Catherine Saviez-vous que l’Institut français a été inauguré en 1988 sous le patronage de Catherine Deneuve ? Trente ans plus tard, l’immense actrice sera de la fête également avec la projection des Demoiselles de Rochefort en point d’orgue de cet anniversaire en novembre. Une programmation vintage qui commencera en fanfare avec un Q&A particulièrement attendu avec Pierre Niney pour le film La Promesse de l’aube le 3 octobre. Les anciens et les modernes s’uniront sur le même grand écran en automne, entre sortie de Climax de Gaspard Noé du 5 au 10 octobre et la rétrospective Jean Cocteau du 25 octobre au 15 novembre. En octobre et novembre, Ciné Lumière


YOUR TRUST, OUR MOST VALUABLE ASSET

PARIS ~ B ARCELONA ~ BRUSSEL S ~ GENE VA ~ HONG KONG ~ LONDON LUXEMBOURG ~ MADRID ~ MONTRE AL ~ NE W YORK ~ SAN FR ANCISCO ~ SING AP ORE

Banque Transatlantique London Branch

@BT_London

020 3618 9750

Banque Transatlantique SA, Finsbury Circus House, 15 Finsbury Circus, London EC2M 7EB, UK. T: +44 203 618 9750 E: btlondres@banquetransatlantique.com

Banque Transatlantique SA is authorised by the Banque de France (Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution).

Banque Transatlantique SA has a Board of Directors, a Supervisory Board and an issued capital of €29,371,680 (RCS Paris 302695937). www.banquetransatlantique.co.uk


Blow Dry

AT H O M E ? Blow dry from £30 with code LONDRESMAG10

blowltd.com Code valid on first booking only, expires November 30 2018

Profile for londresmag

LondresMag - Octobre 2018 #12  

LondresMag - Octobre 2018 #12  

Advertisement