Page 1


Directeur de la publication Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Rédacteurs en chef Denys Beaumatin denys@lebonbon.fr Michael Pecot-Kleiner michael@lebonbon.fr Design original Tom & Léo tometleo@lebonbon.fr Rédaction Célia Salsi, Philippe Mollard, Florence Lafragette, Maïté Rivière, Hervé Gozula, Emmanuelle Guyard, Luce Bourgeois, Victoire D’aboville, Yvon Guimbang Photographes Benoit Grimalt, Vincent Girier Dufour, Zoé Forget Graphiste Emmanuelle Labouré Illustrateurs Guillaume Ponssin Remerciements Miora, Les Editions Plon, Medhi, Benjamin Mossay, Alexandra, Sandra Lamzabi, Zoé Forget, Claude, Sabbah Chef de Pub Arnaud Chaillou arnaud@lebonbon.fr 06 24 24 17 27 Petites annonces annonce@lebonbon.fr Rejoignez Le Bonbon recrut@lebonbon.fr Contactez-nous hello@lebonbon.fr 09 75 71 48 34 Le Bonbon 30, place St Georges, 75009 Paris. SIRET 510 580 301 00016 ISSN : en cours Dépot légal : à parution OJD : en cours de validation Imprimeur Centre Impression

édito “bon”jour

En vert et contre tout ! Crise économique, crise énergétique, fin de l’Etat Providence. La fin d’une époque ? Sans aucun doute. L’essor de nos sociétés s’est construit sur une seule et même énergie : le pétrole, devenu la première source d’énergie de nos pays industrialisés en 1967, dont le premier forage pétrolier eut lieu en 1859. Eric Laurent, grand reporter, l’explique dans un livre majeur qu’on devrait étudier dans toutes les écoles La Face cachée du Pétrole, histoire et révélations sur le pétrole. Dans un entretien exclusif accordé au Bonbon, il revient sur son livre : le pétrole est en voie d’extinction et visiblement nous ne sommes pas préparés. Si les pays consommateurs du monde entier ne réduisent pas radicalement leur consommation d’énergie et n’investissent pas suffisamment dans de nouvelles énergies pour remplacer le pétrole, on court à la catastrophe : malheureusement le pétrole est partout, pas moins de 100 000 dérivés hautement lucratifs ! Là est tout le problème. Quelles sont les solutions ? Des intentions créatives commencent à se fédérer sous la notion de développement durable, l ’ idée étant de concilier le progrès économique et social et la préservation de l’environnement avec la nécessité de protéger les ressources pour les générations futures tout en maintenant un objectif de croissance. A travers des lieux incontournables comme La Ruche, fleuron de l’entreprenariat social, des événements comme la semaine du Développement Durable qui a lieu du 1er au 7 avril, de nouvelles vocations, des volontés créatrices et salvatrices se mettent en place dans le X-XIe. Le Bonbon X-XIe, fidèle à sa ligne éditoriale décalée et engagée, témoin de ce changement, met en avant ces nouvelles énergies. Prélude à une nouvelle civilisation ? Prenons nos responsabilités.

Denys Beaumatin

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 33 54 65 95 pub@lebonbon.fr avril 2010 |

10/11

—3


leS bonbonS mode d’emploi comment profiter Des Bonbons

1 choisissez

2 Détachez

3 profitez

Repérez les Bonbons pré-découpés au milieu du magazine.

Détachez ces Bonbons qui vous feront bénéficier d’offres et d’avantages.

Présentez vos Bonbons au moment de payer et vous bénéficierez immédiatement de l’avantage annoncé !

descriptif d’un Bonbon Enseigne

Le nom du commerçant

centre culturel ESPACE JAPON

cuisine japonaise

cuisine thaïlandaise

Avantage

Définition du type d’offre

-10%

cuisine coréenne

Description

Le type de commerce

Coordonnées

Adresse et téléphone

sur nos cours de cuisine

Ateliers de cuisine japonaise, thaïlandaise et coréenne 12 rue de Nancy 75010 Paris Tel: 01 4700 7747 www.espacejapon.com


sommaire miam miam !

Page 6. la

ruche

Page 34. éric

@.(@

laurent

Page 5. Le Bon Timing Page 6. Le Bon Commerçant Page 10. La Bonne Étoile Page 12. Les Bons Plans Page 14. Le Bon Art Page 16. Le Bon en Arrière Page 18. Le Bon Look

Page 10. stéphane

Page 38. artisan

pencreac’h

nature

Page 21. Le Casse Bonbon Page 22. La Bonne Recette Page 25. La Bonne Séance Page 26. Le Bon Astro Page 28. Les Bons Tuyaux Page 31. La Bon’Bonne Page 32. Le Bon Écolo

Page 14.

l’association

Page 44.une

histoire simple

Page 34. Le Bon Homme Page 36. Les Bons Shops Page 38. Le Bon Artisan Page 40. Les Bons P’tits Diables Page 42. Les Bons Snapshots Page 44. Le Conte est Bon Page 46. Le Bon Agenda avril 2010 |

10/11

—5


SALLE DE CONCERTS

B A R S & R E S TA U R A N T

A

VR

10

THIS IS THE HELLO MONSTER ! NICOLAS FRAISSINET ARTHUR RIBO UKULÉLÉ BAZAR MONSIEUR LUNE UPPERCUT ABD EL HAQU DAVID TÉTARD TOUFO LOLA BAÏ OSHEN TWIN TWIN NICOLAS FRAISSINET ARTHUR RIBO ÉRIC TOULIS JADE UKULÉLÉ BAZAR MONO FOCUS MAUD LÜBECK DAVID TÉTARD TWIN TWIN THIS IS THE HELLO MONSTER ! GREG GILG LOLA BAÏ ÉRIC TOULIS AGNÈS BIHL GREG GILG ARTHUR RIBO MONO FOCUS MAUD LÜBECK FRED OSCAR NAMELESS DES FOURMIS DANS LES DOIGTS RACHEL DES BOIS ET SANCHEZ PERRINE EN MORCEAUX

IL 20

réserVatioN/iNFo

lestroisbaudets.com 01 42 62 33 33


le Bon Timing les évènements à ne pas manquer théatre

© DR

présenté par «Improfessionals» Bienvenue dans l’Écolo Café où vous pouvez découvrir comment les sujets d’écologie qui vous touchent sont ressentis par des personnages improvisés dans le spectacle. Tout public Mercredi 7 avril à 20h30 Péniche Antipode Face au 188 quai de Valmy, bassin Louis Blanc 75010 Paris www.improfessionals.com

© DR

CONCERT

FESTIVAL EMERGENZA EMERGENZA est le plus grand festival européen de musique live consacré aux groupes émergents. Toutes les formations, de tous styles et de tous niveaux, peuvent participer à la manifestation. Le festival a lieu partout dans le monde. Chaque soir, différents groupes montent sur scène pour présenter leurs shows et à la fin de ceux-ci, le public de la salle vote à main levée. Rendez-vous à l’Alhambra du 30 Avril à 19h30 au 2 Mai www.alhambra-paris.com

EXPO

7 artistes pour fêter les 7 ans de l’Atelier du Génie. Pour ses 7 années d’existence, l’Atelier Du Génie vous invite à célébrer cet anniversaire autour d’une exposition détonante réunissant 7 artistes talentueux, qui revisitent le portrait. Une programmation riche en surprises accompagnera l’exposition. Des soirées évènementielles, des “special guests” qui vous tireront le portrait, un gâteau d’anniversaire comme vous n’en n’avez jamais vu ... Atelier du Génie, 28 Passage du Génie Programme sur www.galerie-atelierdugenie.com

concert

La Loge poursuit sa mission de découvreur de talent ! Katia Gold-

© DR © DR

COFFEE- SPECTACLE D’IMPROVISATION THEATRALE

mann et Lui, en résidence depuis décembre vient d’être sélectionné « artiste indétendance » qui distribuera leur dans toute la France à partir du 25 Mars. Katia Goldmann et Lui, c’est une voix jazz qui rencontre une guitare rock, un bric-à-brac musical, un chant électrique et sexy, une poésie acide, un bouillonnement d’énergie, à découvrir de toute urgence ! Prochaines dates : Les lundis 12 avril, 10 mai et 14 juin à 20 h www.lalogeparis.fr 01 40 09 70 40 avril 2010 |

10/11

—7


8—

10/11


le Bon commerçant texte denys beaumatin & michael pecot-kleiner

La Ruche

l’entreprenariat social, une solution à la fin de l’État providence ? Lieu de création, de production et de transformation de la société, la Ruche, open space de 800 m², est un foisonnement d’entreprises du « social business » qui concilie développement économique, progrès social et écologie. Miora Ranaivoarinosy en charge de la gestion du lieu nous dit quelques mots sur ce concept étonnant : l’entreprenariat social.

Q

u’est-ce qu’un entrepreneur social ? En général les gens étaient sceptiques sur l’idée de créer une entreprise et de répondre en même temps à des questions d’intérêt général. L’entrepreneur social arrive à concilier les deux. Son premier but est de répondre à une problématique sociale mais il n’oublie pas de veiller aux conditions de pérennité de son activité : à créer de la richesse, à la développer, à bien rémunérer ses salariés. Ce qui est étonnant c’est qu’il a été plutôt porté au départ par les pays du Sud. Cela existe déjà en Inde, au Brésil. Ils avaient surtout besoin de créer eux-mêmes leur solution, il n’y avait pas d’État-providence, de dispositifs d’aides auxquels nous sommes habitués.

On s’intéresse à ça maintenant parce que nos dispositifs d’aide sont menacés. Cette situation était similaire au Royaume-Uni sous les années Thatcher et c’est à ce moment-là que le concept d’innovation sociale est apparu car les outils publics d’aide avaient été drastiquement réduits. Du coup la société civile a dû s’organiser au gré des services mais avec un nouveau modèle économique et social. Le statut de la ruche, son origine. La Ruche est une association. C’est un ensemble d’entrepreneurs sociaux qui se sont réunis autour de l’idée de Charlotte Hochmann, la directrice du développement, et qui ont coporté ce projet devant les institutions et devant différents acteurs. Ils ont réussi à avoir des fonds, trouver cet espace, à monter une communauté. On a ouvert en mai 2008. L’idée : c’est les entrepreneurs sociaux pour les entrepreneurs sociaux. Notre but n’est pas de se substituer aux uns et aux autres mais plutôt de créer, d’animer au sein de la communauté un terreau favorable à la confiance, à l’échange entre les entrepreneurs sociaux pour qu’ils grandissent ensemble. avril 2010 |

10/11

—9


la ruche Quels sont les critères pour entrer à la Ruche ? Diverses formules permettent aux entreprises innovantes de s’implanter dans les lieux, pour venir travailler un peu, formule Butinage, beaucoup, formule Pied-à-terre, ou passionnément, formule Résident (de 40 euros par mois par personne à 429 euros par mois). On s’intéresse aux fondamentaux  de l’entrepreneur social : le candidat doit être dans une logique de solution à un problème donné, pertinent car son concept doit intéresser un nombre de bénéficiaires significatifs. Il doit être dans une recherche de modèle économique, et avoir une vraie ouverture à la collaboration. Ce que les gens recherchent c’est une identité collective à laquelle ils peuvent se rattacher : quelqu’un qui dit je suis à la Ruche on sait que c’est un entrepreneur social. Combien d’entreprises sont à la Ruche ? Une cinquantaine d’entreprises. Quelques exemples  : Mail For Good (Opération via mail pour financer les associations), Mozaïk RH (cabinet de recrutement de la diversité), Yoola (Tour Operator qui accompagne les personnes à mobilité réduite à travers le monde) Deafi (favoriser l’emploi de personnes sourdes), Greendrinks de la communauté (réseau social initiateur de projets comme le Carotte Mob : aider les entreprises à se tourner vers le développement durable) Dans cette atmosphère de liberté et de solidarité, les « abeilles » suivent un seul et même « d’essaim ».

La Ruche

84 Quai de Jemmapes 75010 Tel : 01 48 03 92 00 10 —

10/11


avril 2010 |

10/11

— 11


lA BonNE ÉTOILE texte denys beaumatin / photo benoit grimalt

Stéphane Pencreac’h la fulgurance transgressive Artiste contemporain total, Stephane Pencreac’h suscite par ses œuvres une furieuse envie de se libérer. De quoi ? De tout.

mène est très bien retranscrit dans l’une de tes sculptures qui m’a beaucoup marqué, un cadre qui représente un écran LCD, et cette main qui sort du cadre, qui arrache un crâne, arlez-nous de votre dernière exposition qui tue, assassine, contrôle la réflexion, déà la galerie Anne de Villepoix, « PAIN truit l’envie de grandir de l’être. IS LOVE ». Dans une grande toile un enfant sculpté est L’idée était de travailler sur la virtuosité, j’ai accroché à une peinture qui représente un beaucoup joué avec les digressions formelles. couple qui fait l’amour. C’est un tableau asJe voulais quelque chose qui parle à tout le sez choquant qui montre que la société nous monde, simple d’accès et très beau. Sur la infantilise et qui a tout intérêt à nous laisser thématique assez violente (la souffrance est à notre statut d’enfant. Et les enfants on leur amour), je me suis permis, à travers cette expo- donne des jouets. C’est là où la peinture prend sition, de faire des choses belles mais très dures. tout son sens c’est l’endroit où se comprend, PAIN IS LOVE est un constat d’époque. On se façonne l’image, l’image d’hier mais aussi est en guerre, une guerre l’image de demain. Ce virtuelle qui pèse sur sont des outils indisJ’avais envie de nos vies de manière inpensables dans une sodonner une vision sidieuse, le délire sécuciété qui nous nourrit ritaire est un exemple. poétique de la vanité de choses qu’elle prétend J’avais envie de donner être des images mais qui contemporaine une vision poétique de la n’en sont pas, qui sont vanité contemporaine, on se regarde tellement des miroirs, des miroirs aux alouettes. Du dans nos miroirs, on est tellement amoureux coup l’art et la peinture restent à la fois une de nous-mêmes. forme d’espoir mais aussi un endroit salvateur en termes d’intelligence, de recul, de critiques Ce monde virtuel que la société nous impose et cette œuvre dont tu parles est très littérale à travers ces nouvelles technologies de plus c’est-à-dire posée devant votre écran vous êtes en plus intrusives, qui nous emprisonne dans en fait devant votre miroir. Il y a aussi une cette dictature du divertissement. Ce phéno- autre vision  : ce qui va advenir des images

P

12 —

10/11


qu’on nous diffuse qui vont être encore plus puissantes, intrusives dans la mesure où elles vont passer en 3D, même si je suis fan d’avatar, c’est à la fois extrêmement fascinant et très inquiétant. Ton actu ? Une grande exposition à Montpellier au carré Sainte-Anne dans une église sublime, déconsacrée, de 800 mètres carrés. Ca fait six mois que je travaille dessus. Ensuite je serai à l’inauguration d’un blockhaus de la 2eme guerre mondiale dans lequel j’ai travaillé deux ans et demi, qui va être une œuvre pérenne à Fécamp sur les falaises. Lieu insolite, que j’ai transformé

en un lupanar pompéien avec des sculptures en bronze, fresques, mosaïques, céramiques. Et ça sera visitable jusqu’à ce que le blockhaus tombe dans la mer, d’ici 200 ans. Ton Art n’a-t-il pas pour fonction finalement de susciter la réflexion ? L’art n’a pas de fonction, c’est ça qui garantit sa liberté. Je pense que ça fait un bien fou aux gens, aux personnes, aux artistes, aux citoyens, de se retrouver devant quelque chose qui n’a subi aucune pression sociale, morale, politique, c’est libre. L’expression de la liberté dans une exposition, dans les œuvres d’art c’est ce qui touche le plus les gens. avril 2010 |

10/11

— 13


les Bons plans on a testé pour vous

ZUZU’S PETAL Manger mieux ! communiqué par Denys Beaumatin

Z

uzu’s petal, tiré du film de La vie est Belle de Capra, crée en 2008 par Valérie, Corinne et Laurent, est un hymne à la sainteté gustative ! Bienvenue dans le monde du développement durable sain et créatif. Dehors ces additifs que nous ajoutions naguère. Allez-vous en ! Vulgaires

arômes artificiels, colorants ignobles, pesticides horribles ! Place à la beauté de la nourriture authentique ! Vive le smoothie en tout genre, cocktails et boissons divers et variés. Etes-vous prêt ? La liste des délices va vous bluffer : Ouvert toute la semaine, du lundi au dimanche, devant les flashs continus les mets et les entremets défilent sous nos yeux : les brunchs bio à 16€ (méditerranéen qui sent bon la menthe et la fleur d’oranger ou le brunch Zen le 1er samedi du mois, avec massage à la clef) rivalisent de plaisir avec l’oeuf cocotte dans son nid de pain bio, ou encore le menu tartine (9,80€) chaque jour différent avec l’exquis pain bio de Boris Portolan ac-

compagné d’une soupe ou salade au préalable, sans parler du dessert, vos papilles seront conquises dès la première bouchée. Zuzu’s petal crée aussi l’événement et milite par des actes forts tout en biotitude en organisant chez vous des repas, cocktails dinatoires (bar à soupe, bar à jus : d’herbe, d’orge, baobab, hibiscus), le Comptoir Général, la Ruche sont des habitués. Manger mieux tout un programme  ! Je vote pour Zuzu. Et vous ? P.S  : N’oubliez pas les menus enfant (5,50€), ou menu bio bébé (3,50€), trop chou pour la famille des papilles. Zuzu’s petals : 8, rue Marie et Louise 75010 Paris - Entre le canal (quai de jemmapes) et l’hôpital Saint Louis. contact@zuzuspetals.fr T Tel : 09 51 79 00 31

Hair le salon Du bonheur plein la tête par Michael Pecot-Kleiner

A

u beau milieu de la festive rue de Lappe vient de s’ouvrir un salon de coiffure vraiment pas comme les autres !

Il suffit de voir le sourire de Farah pour comprendre que son salon de coiffure est un lieu à part. Ancienne patronne de bar dans le marais, Farah (joie en arabe, est-ce un hasard  ?) possède la science innée de la bonne humeur et de la décontraction  : vous serez ainsi chaleureusement accueillis dans son alcôve aux couleurs reposantes, et selon l’heure de l’après midi, du café ou des petits gâteaux au chocolat vous seront gracieusement offerts ! Côte coiffure, vos cheveux seront confiés aux mains expertes de Pierre, artiste des ciseaux depuis plus de 22 14 —

10/11

ans ! Et Pierre sait tout faire, il excelle aussi bien dans le fashion que dans le classique et maîtrise à merveille l’art des massages capillaires. Au niveau des prix, les tarifs sont plus qu’abordables ( 22 euros pour les hommes, 32 euros pour les femmes) et des réductions viennent encore alléger la note (-10 % pour les étudiants, -20 % pour une première coupe). A moindre frais donc, vous pourrez découvrir l’atmosphère si unique de ce bel endroit et à coup sûr y revenir. Gageons qu’avec tous ces atouts, Farah et Pierre vont vite devenir les chouchous du quartier ! Hair le salon Coiffeur mixte 15, rue de Lappe 75011 PARIS Tel : 09 81 80 77 69 Ouverture de 12h00 à 21h00


les bons plans

LA BOITE À IMAGE. Bien plus que du relooking… communiqué par Michael P-Kleiner

H

abitante du Onzième mais pouvant se déplacer dans tout Paris, pétillante, professionnelle et humaine, résolument, Elisabeth est bien plus qu’une simple relookeuse, c’est une révélatrice de personnalité ! 

Avec Elisabeth, tout est avant tout une histoire de passion et d’écoute. Longtemps chargée de communication dans des entreprises prestigieuses (Publicis, Caudalie...), l’aspect trop impersonnel de ces grandes structures ne la satisfait plus. Elle décide alors de passer un Certificat d’Etat de Conseil en Image afin de se recentrer sur ce qui constitue l’essence de sa vocation : la valorisation des personnes. Et c’est justement cette attention portée sur l’individualité qui caractérise sa démarche et la situe aux antipodes des relookings formatés et agressifs vus à la télé. Tout en douceur et en usant de pédagogie, Elisabeth prône une approche simple, décomplexée mais efficace de la mise en image. Son secret : savoir trouver une juste adéquation entre l’être et le paraître en proposant un accompagnement personnalisé en fonction des objectifs, qu’ils soient d’ordre professionnels ou privés. Ainsi, pour les particuliers, un bilan d’image est fixé au premier rendez vous pour vous

proposer du sur-mesure, puis un suivi est assuré tout le long de la prestation. De plus, que vous soyez homme ou femme, Elisabeth dispose d’un carnet d’adresses pour des séances de shopping originales et instructives  ! Autre corde à son arc, elle conseille les sociétés et leur permet par le biais de formations de construire une représentation cohérente entre culture d’entreprise et image des salariés, faisant ainsi de ceux-ci les premiers ambassadeurs de leur marque ! Enfin, Elisabeth anime également en groupe des ateliers à thème très conviviaux : dans des locaux ou à votre domicile, d’une durée de 2 à 3 heures, elle répondra à toutes vos attentes en matière de style vestimentaire, de maquillage ou de couleur…Pour conclure, si vous éprouvez le besoin de changer, de vous renouveler, de vous retrouver ou simplement de rafraîchir votre apparence, pas de panique ! Les conseils avisés d’Elisabeth sauront vous guider dans votre quête de subjectivité. La Boite à image Elisabeth Tricot Conseil en image personnelle et professionnelle Tel : 06 23 00 17 53 elisabeth@laboiteaimage.fr www.laboiteaimage.fr avril 2010 |

10/11

— 15


le Bon art texte maïté rivière / photo hervé gozula

L’ASSOCIATION 2O ans, ça se fête !

C

onnaissez-vous l’Association  ? À l’image de ses confrères des Requins Marteaux ou du collectif Fremok, cette structure développe depuis vingt ans un catalogue de bandes dessinées pointu, original et ambitieux!

L’Association fête ses 20 ans d’existence. Fondée en 1990 par sept auteurs, Jean-Christophe Menu, Lewis Trondheim, David B., Mattt Konture, Stanislas, Mokeit et Killofer, l’Association s’est créée dans l’idée de sortir des sentiers trop balisés de la bande dessinée traditionnelle, à savoir du fameux format 48 pages cartonnées couleurs. Pour ces auteurs, l’envie première fut d’expérimenter de nouvelles formes graphiques et narratives avec un véritable goût pour le bel objet. Ils ont été ainsi les premiers à développer ces nouveaux formats de livres que l’on trouve aujourd’hui dans toutes les bonnes librairies. L’Association se distingue par la diversité et l’originalité de ses projets, la qualité formelle de ses ouvrages (matériaux comme mise en page sont pensés avec soin). Elle a su imposer en quelques années une manière d’éditer de la bande dessinée qui sortait du lot : des auteurs 16 —

10/11

au pouvoir, des pratiques de distribution originales (abandonnées sous la pression des grands réseaux de distribution), un noir et blanc exigeant (et non synonyme de manque d’argent), des formats très divers : Lapinot et les carottes de Patagonie fait 500 pages et possède les dimensions d’un roman, tandis que la collection Les pattes de mouche ne fait que quelques centimètres. Elle compte aujourd’hui plus de 300 titres et pas moins de 130 auteurs. Côté succès éditoriaux, l’on trouve des auteurs comme Joann Sfar, Marjane Satrapi avec sa série Persépolis qui a été adaptée en film d’animation, ou encore Riad Sattouf avec La vie secrète des jeunes, notamment réalisateur du savoureux Les beaux gosses sorti en juin 2009 (Le second volet de La vie secrète des jeunes sortira en mars 2010). L’Association, une histoire de quartier  L’Association est installée depuis sa création dans le 11ème, partageant au départ les locaux de Cornélius rue de La Folie Méricourt, autre structure de bande dessinée indépendante, puis rue de La Pierre Levée dans un local plus grand, d’anciennes usines à métaux. L’équipe vous accueille par ailleurs en journée pour ceux qui souhaiteraient acheter quelques livres.


C’est sur place qu’ils stockent une grande partie des ouvrages et l’on y trouve évidemment plus de titres qu’en librairie.

dessinées indépendantes, à découvrir sans faute !

En vingt ans d’activité, les ambitions de l’Association sont restées les mêmes à savoir continuer de défendre des projets éditoriaux ambitieux tant par la forme que par le sujet : les succès éditoriaux évoqués plus tôt servant à développer des projets plus risqués financièrement. Et malgré le départ de la plupart des membres fondateurs, elle garde le statut associatif de ses débuts. L’Association, la plus grande des petites maisons d’édition de bandes

Prochains titres de L’Association à paraître en avril : La vie secrète des jeunes 2 par Riad Sattouf RIP par Thomas Ott

L’Association

16 rue de la Pierre Levée 75011 Tel : 01 43 55 85 87 www.lassociation.fr De 10h00 à 13h00 et de 14h30 à 18h30

avril 2010 |

10/11

— 17


bon EN ARRIÈRE texte luce bourgeois / photo zoé forget

LE CIRQUE D’ HIVER sous les feux de la rampe C’est un palais, c’est un temple, que dis-je, c’est un cirque ! Sans doute connaissez-vous cet édifice polygonal, qui se dresse fièrement rue Amelot, tel un Monsieur Loyal en tenue d’apparat.

S

a façade est colorée, bardée de colonnes et de bas-reliefs à l’antique, façon décor de théâtre… Pourtant, ici, pas de cartonpâte, tout est authentique. La construction de ce bâtiment est lancée en 1852 par Louis Dejean, déjà propriétaire du cirque d’été. Il en confie la conception à l’architecte Jacques Ignace Hittorf, (à qui l’on doit aussi la gare du Nord). Côté aménagement, le sieur Dejean a la folie des grandeurs : 40 fenêtres réparties sur 20 pans, 21 lustres à gaz. De grands sculpteurs et peintres de l’époque tels Pradier, Bosio, et Gosse, sont chargés de la décoration intérieure et extérieure.

Le cirque est inauguré en grandes pompes par le Prince Louis-Napoléon, qui le baptise « Cirque Napoléon ». Initialement voué à l’art équestre, les plus grands artistes commencent à s’y produire, et les 5900 places du cirque s’arrachent comme des petits pains : le tout-Paris y prend ses quartiers d’hiver, les maraîchers des Halles ou autres artisans du faubourg 18 —

10/11

Saint Antoine s’y retrouvent après leur dure journée de labeur. Suite à la guerre franco-prussienne de 1870, le Cirque Napoléon devient Cirque National, avant d’adopter son nom actuel de Cirque d’Hiver. Au début du XXème siècle, le cirque est provisoirement détourné de ses premiers amours par Pathé, qui en fait un « Temple de l’Art Nouveau ». Mais l’expérience est de courte durée car dès 1923, le Cirque d’Hiver rouvre ses portes avec un nouveau programme, et après un lifting important : restauration complète du bâtiment; remplacement des gradins en bois par des structures en béton, ... Enfin, en 1934, le cirque obtient son bâton de maréchal grâce aux frères Bouglione, qui en font le temple du rire et des acrobaties que nous connaissons aujourd’hui. Les plus grands artistes s’y succèdent, des Fratellini à Grock en passant par Zavatta… Le cirque accueille également des spectacles variés, Jacques Higelin (1982 et 1994), Guy Bedos (1986 et 2006), l’Académie de Musique (Offenbach en fêtes, 2009) ... De là à voir le Cirque d’hiver comme l’incarnation du concept d’Art total, il n’y a qu’un pas… que je vous laisse le soin de franchir !


texte denys beaumatin

La semaine

du développement durable Medhi Guadi, acteur clef de la semaine du développement durable. Medhi Guadi, militant écologiste, conseiller d’arrondissement bénévole de la mairie du Xeme, chargé de l’urbanisme, du Développement durable et de l’économie sociale et solidaire, est le responsable de la semaine du développement durable du Xeme, organisé par la mairie et ses partenaires. Il nous parle de ce nouvel événement qui fête sa deuxième édition du 1er au 7 avril. Quel est l’objectif de la semaine du développement durable ? La mairie joue un rôle de catalyseur d’impulsion. Nous avons fixé un cahier des charges élaboré en fonction de la première expérience et de nos partenaires. On cherche à impliquer les associations, anciennement investies dans le développement durable, ou qui souhaitent s’y convertir. L’idée est de les faire travailler ensemble sur des idées concrètes, traduire de manière compréhensible le fait que le développement durable est une priorité. Mon slogan préféré : «  si toute la planète devait vivre comme les parisiens et les parisiennes il faudrait trois planètes ». Il y a une limite physique, les gens le comprennent. Malheureusement, cette conscience ne se traduit pas par un changement de comportement : les gens continuent à prendre l’avion plutôt que le train, à utiliser la voiture pour des déplacements courts. Ils n’ont pas encore in-

tégré cet arbitrage primordial de l’environnement, je ne vois pas non plus de changement dans la machine de production industrielle. Il y a un problème. Comment passer de la conscience aux actes ? C’est l’objectif de la semaine du développement durable. Les principales attractions de la semaine du développement durable ? Une plus grande visibilité cette année avec 52 panneaux publicitaires gratuits Decaux. L’attraction de cette année est la présence de la péniche Antipode amarrée en face du point Ephémère où beaucoup d’événements, de rencontres vont se dérouler. La nouveauté c’est qu’on a introduit des débats d’idées et de confrontation avec par exemple la présence du journaliste Stéphane Lavignote qui a écrit La décroissance est-elle souhaitable ? face à un contradicteur. Le débat doit provoquer l’imagination. Ensuite, on a crée le salon du livre et du vin bio pour donner une dimension conviviale à l’événement mais aussi plusieurs activités à destination des écoles élémentaires (théâtre, ateliers très pratique). La Régie de Quartier qui s’adresse aux populations fragiles met à disposition les nouvelles technologies internet aux personnes à mobilité réduite, retransmet les principaux évènements de la semaine du développement durable. Mon ambition est que la semaine du développement durable du 10eme devienne une vraie fierté de l’arrondissement. avril 2010 |

10/11

— 19


le bon homme texte denys beaumatin

ERIC LAURENT L’APRÈS PÉTROLE, LE TROU NOIR ? Eric Laurent, grand reporter émérite, directeur littéraire chez Plon, revient sur son livre intitulé La Face Cachée du Pétrole dont l’adaptation télévisée sera diffusée prochainement sur ARTE. Il nous explique pourquoi la fin du pétrole est inéluctable, en quoi sa disparition va engendrer de profonds séismes sur nos vies si nos pays consommateurs ne changent pas radicalement leur consommation d’énergie.

et notre consommation mondiale sur des chiffres complètement erronés.

Depuis la sortie de votre livre en 2006, la situation énergétique s’est-elle détériorée ? Le chef économiste de l’Agence Internationale de l’Energie (AIE), tient aujourd’hui des propos alarmistes. L’AIE, créée en 1975, qui regroupe les principaux pays consommateurs, a toujours tenu des propos extrêmement rassurants ; et aujourd‘hui, Fatih Birol, le chef économiste de l’AIE, ourquoi nos sociétés ne sont pas pré- me dit : « Nous sommes extrêmement préocparées à la fin du pétrole ? cupés, d’ailleurs notre dernier rapport - paru Nos gouvernants ont fait preuve en novembre 2009 - le montre : pour les and’une impardonnable nées à venir pour répondre imprévoyance. L’histoire aux besoins en terme de nous sommes du pétrole est compo- incapables de consommation mondiale il sée d’une longue série de faudrait trouver l’équivapenser notre vie mensonges, notamment lent de 4 nouvelles Arabie sur le montant des ré- sans le pétrole Saoudite, et il est évident serves existantes à traqu’on ne les trouvera pas ». vers le monde. En 1986, les pays arabes de l’OPEP (Organisation des Pays Exporta- Il n’y a plus de gisements ? teurs de Pétrole), ont décidé par un simple Aujourd’hui tous les grands gisements sont jeu d’écriture d’augmenter de 65 % le mon- en déclin. Et les géologues le disent parce tant de leurs réserves pétrolières, alors qu’il qu’on a foré à peu près partout. C’est ça le n’y avait aucune nouvelle découverte de problème, on va vivre, probablement, dans grand gisement pétrolier depuis les années une période d’à coups, de tensions sur les 60. Ils ont crée une véritable fiction avalisée prix, augmentés par la spéculation, et puis par la suite par tous les grands organismes de temps en temps une raréfaction en terme professionnels. On a calé notre croissance d’approvisionnement. Ca va conduire à

P

20 —

10/11


une logique de guerre des ressources. Il existe des solutions, nous avons d’autres énergies. Oui, mais pas de substitut au pétrole, on arrivera à réduire à terme notre consommation en pétrole mais c’est une matière première qui reste importante par les nombreux dérivés qu’elle offre, c’est ça le problème, 100  000 dérivés à peu près dans tous les domaines  : dans les vêtements, même dans la nouvelle économie, fabriquer une puce exige de l’énergie fossile. Elle imprègne tous les champs de notre vie, nous sommes incapables de penser notre vie sans le pétrole. Et les hommes politiques raisonnent à courte vue en se disant : « De toute façon c’est un problème trop grave je ne veux pas être impopulaire je préfère repasser le mistigri à mes successeurs  ». Si les gens dé-

couvraient brusquement demain qu’il n’y a plus de pétrole ça serait un vent de panique. Les taxes pétrolières rapportent-elles beaucoup à l’Etat ? Enormément, c’est gigantesque. Qui peut-être aujourd’hui le moteur de cette prise de conscience d’un monde bientôt sans pétrole ? C’est une question justement peut-être un peu trop sérieuse pour être confiée aux politiques. Mais que faire d’autres ? Croire en l’Homme. Revoir à la baisse notre surconsommation rapidement et tenter de convaincre les gens qu’il faut faire un effort de préservation de l’énergie parce que sinon nous courons à la catastrophe.

www.eric-laurent.com avril 2010 |

10/11

— 21


les Bons shops les nouvelles boutiques du quartier

Naturophyto

Entre de bonnes mains « Prends soin de toi » : dans toutes les langues, l’expression se décline. Combien de titres de chansons, combien de lettres qui finissent ainsi : « prends soin de toi ». Parce c’est essentiel. Aussi, suivez mon conseil : remettez les tensions accumulées dans votre dos et vos épaules crispées entre les mains de Blanche. Blanche est naturopathe. L’étymologie du mot vient de la juxtaposition entre nature et path qui signifie chemin en anglais. Blanche a justement choisi l’une des rues paisibles de notre quartier pour établir son cabinet près du canal st Martin. Elle connaît parfaitement les plantes et leurs effets : pour moi, Blanche a ainsi mélangé les huiles essentielles de camomille noble et d’orange amère pour l’équilibre et la détente avec de la bergamote pour la vitalité. Chacun reçoit donc un massage individualisé. Alternant entre mouvements amples et pressions profondes, la fatigue laisse vite place à un sentiment de détente quasi enfantin auquel la douce présence de Blanche contribue grandement. Le massage n’est qu’une des composantes de son savoir. Elle pourra également, en fonction de vos besoins, vous donner des conseils en diététique et phytothérapie dont certains sont déjà disponibles sur son blog : www.naturophyto.com/blog. Célia Salsi

Blanche Rautenstrauch Tél : 06 26 61 50 14 Consultations au 13 rue Marie et Louise, 75010 22 —

10/11

Le Sesame... L’esprit new yorkais à portée de main. Qui l’eut cru ? Au bord du canal st Martin, le Sésame, restaurant raffiné et coloré, est un des nouveaux lieux bios du Xeme. Je sens ma bouche frémir, mon nez tressaillir de plaisir, mais où suis-je ? L’appel des sens. Sésame ouvretoi ! A qui la faute ? Lena Balacco, Mlle boîte à idées, aux commandes du Sésame depuis décembre 2009, entourée de son équipe ultracréative. Maîtres mots : beauté et bonté. Accueil raffiné et mesuré, produits et saveurs renouvelés selon les saisons et les couleurs. Les incontournables = une carte à 70% bio, smoothies, bagels, soupes,  les très stylé little green  (avocat, mesclun, coriandre, citron)  ou little orange (julienne de carotte et patate douce, pignons), une jolie carte de vins, les plats du soir : subtil Honey (émincé de poulet au miel), le savoureux coco & ginger = (crevettes sautées au gingembre et à la noix de coco) . Et si vous n’avez pas le temps de vous poser, vous profiterez du take away. Tous les jeudis,  votre panier bio concocté par les  incroyables Chiche et Pois sera disponible de 9h à 22h.  Venez découvrir les expositions photographiques ou  écouter tous les vendredis les apéros-concert des dézingués du style.  Et oui Sésame est bien plus qu’un restaurant, un chez soi diététique et éclectique.   Denys Beaumatin

Sésame 51 Quai de Valmy, 75010 Tél : 01 42 49 03 21 wifi, midi de 8,50* à 12,50*,  www.au-sesame.com


les bons shops

Communiqué

Soft Hotel,

le BonBon du quartier Vincent Rattez a rénové en mars 2008, un ancien hôtel pour en faire un lieu à son image, simple et délicieux. Un Hôtel moderne et stylisé de la rue des vinaigriers, traversé par une esthétique scandinave pour le plaisir des yeux, ayant une plume comme étendard symbole de la douceur et de la coquetterie. Cette plume vole, donne envie d’écrire et invite à la légèreté. La plume navigue en traçant des courbes sinueuses dans l’air, traverse un salon et se pose délicatement sur l’une des tables. Assis dans le salon nous nous laissons imprégner de la quiétude du lieu. L’atmosphère intimiste et colorée invite à contempler des photos du canal st martin illuminé. Œuvres artistiques décalées, murs blancs éclatants vivifiés par un canapé coloré ou le design des objets. La plume s’envole vers les étages, 31 chambres défilent aux formules bien pensés et modelées selon différents univers. Sur chaque porte de chambre, la plume tressaille et écrit : Chambre solo : « Pour bien dormir, chambre single entièrement équipée est idéale ». Chambre cosy : « Votre nuit sera reposante dans notre chambre tout confort » Chambre séjour : « Une nuit calme & confortable au sein d’une chambre double supérieure spacieuse exposée au sud avec bain »

Et pour la meilleure : « Place aux plus doux rêves... Une luminosité éclatante grâce à ses trois fenêtres, un espace à vivre plein sud entièrement équipé et aménagé pour votre plus grand confort... vous ne pourriez pas mieux dormir pour vivre le plus beau des rêves. » La meilleure ça ne s’invente pas . Avec des prix compris entre 95 et 125 euros , la nuit vous plongera j’en suis sûr dans une fraîcheur et une béatitude certaine. La plume descend les escaliers, et nous conduit vers le hall d’entrée. Devant la photo d’une tour Eiffel décadrée elle viverolte très rapidement pour dessiner le mot final : «  Cet hôtel peut contenir soixante deux personnes, mêlant clientèle étrangère et professionnelle de passage à l’heure du développement durable (ampoules de basse consommation, pompe à chaleur, produits de nettoyage vert...) A proximité de la Gare de l’Est, sans aucun doute la plus belle gare de Paris. Si vous souhaitez goûter à notre service acidulé de qualité, poussez la porte d’entrée et vous aurez un sourire à la clef. Je vous souhaite une très bonne journée, et vous dis à bientôt pour de nouvelles nuits ensoleillées. Yvon Guimbang/Denys Beaumatin Soft Hotel 52 bis rue des vinaigriers 75010 Paris Tel : 01 46 07 93 16 www.hotelsoftparis.com - contact@hotelsoftparis.com avril 2010 |

10/11

— 23


le bon artisan texte luce bourgeois / photo hervé goluza

Artisan Nature La gourmandise est un joli défaut Chez Artisan Nature, le péché vous rend mignon… Dans ce bar à eaux florales, bien-être intérieur rime avec beauté extérieure.

essentielle d’Ylang Ylang ou encore miel de tilleul, relevé d’un soupçon d’huile essentielle de néroli.

J

Tous les produits utilisés par Artisan Nature sont issus de l’agriculture biologique : fruits de saisons dont on retire la substantifique moelle. Fleurs comestibles propres à susciter de nouvelles expériences organoleptiques. Huiles essentielles et végétales de Madagascar, extraites dans des alambiques en cuivre, sous l’œil connaisseur de Jean-Charles, qui supervise les opérations. Préparations capillaires savantes, élaborées par Philo, qui pratique une « coiffure holistique ». Par ce néologisme, comprendre «  une approche faisant appel à la psychologie, au massage énergétique et au visagisme. »

ean-Charles, Philo et Patrice, tous trois héritiers d’une tradition familiale du bio et de ses valeurs, sont à l’origine d’un espace unique en son genre  : à la fois bar floral, parfumerie, boutique de cosmétiques bio... La liste pourrait s’allonger à loisir, tant les possibilités offertes sont nombreuses et dépendent de ce que chacun recherche en y pénétrant. Imaginez : un havre de paix au milieu de la rue Saint Maur. Poussez la porte de ce « horslieu » et laissez-vous gagner par le parfum entêtant des huiles essentielles. Puis, exprimez vos désirs et confiez vos états d’âme à la maîtresse des lieux, Shaïna. Celle-ci saura cerner vos attentes et vous offrira par exemple une floradrink antispleen  - un cocktail tonique mêlant avec art la mangue, l’ananas, le lait de coco, et un petit plus, la botte secrète de Jean-Charles : une goutte d’huile essentielle de géranium bourbon, mêlée à une pointe de poivre vert. Un rhume du cerveau vous brouille les idées  ? Qu’à cela ne tienne, Shaïna vous proposera les miels précieux de Patrice  : miel de bruyère agrémenté d’huile 24 —

10/11

Vous l’aurez compris, si vous avez envie de vous faire choyer, de vous sentir unique, écouté et surtout entendu, Artisan Nature est «  the place to go  ». Et si vous parveniez enfin à vous assumer, avec vos qualités, vos défauts, votre passé et votre passif, en vous offrant un parfum à votre image  ? C’est ce que Jean-Charles, notre amphitryon, propose à ses visiteurs. Celui-ci conçoit le parfum comme la signature olfactive de tout individu. A ce titre, un parfum doit être créé avec le plus grand soin. Une consultation


personnalisée lui permettra de sonder votre personnalité, et de réveiller en vous le syndrome proustien, apte à révéler les facettes insoupçonnées de votre caractère. Réticent à l’idée que l’on puisse découvrir votre jardin secret, ou simplement timide  ? Vous pourrez venir en toute quiétude siroter un des fameux cocktails maison concoctés par Shaïna, puisqu’Artisan Nature est avant tout un bar à eaux florales, ne l’oublions pas. Outre les floradrinks, les aromadrinks et les aromamiels titilleront votre curiosité et raviront vos

papilles. Ces mélanges gourmands sont de véritables élixirs de jouvence mêlant eau minérale, eaux florales, fleurs d’épice - telles que badiane, cannelle, baie rose au miel d’acacia et aux huiles essentielles. Une façon astucieuse d’allier bien-être et plaisir gustatif.

Artisan Nature

123, rue Saint Maur 75011 Paris Tél : 01 43 38 50 03 www.artisannature.fr avril 2010 |

10/11

— 25


Mon Passeport pour la Semaine les bons diables durable dupetits développement

Conception-réalisation : ELKA - 01 49 32 42 54 - Illustrations P. Caramel (mars 2009)

texte florence lafragette

JE CONSOMME passeport pour

Mon Le développement durable

Un livret ludique et pédagogique

RESPONSABLE

La mairie du 10e délivre un passeport aux enfants : un livret ludique et pédagogique d’éducation à l’environnement.

lent que ces sujets nous concernent tous dans notre quotidien.

A

Un passeport qui permet de réfléchir et agir en même temps… Un peu comme si votre visa touristique vous aidait à penser à l’avenir de la planète lorsque vous partez en vacances. Ce livret est l’œuvre des Editions ELKA dont les Carnets de Timéo sont destinés à propulser les jeunes dans la réalité de la mondialisation, du développement durable, de la solidarité internationale, de la consommation responsable.

quel âge prend-on conscience de l’importance du respect de l’environnement ? Y a t il un âge de raison ? Une majorité  éco-responsable ? Alors que certains adultes ne l’ont pas encore atteinte, les enfants pourraient bien être plus avancés que leurs aînés ! Dans le 10eme, avant même d’avoir l’âge de voyager sans ses parents, on a l’âge de recevoir un passeport symbole de cette nouvelle responsabilité. Une preuve de confiance accordée aux petits. Pour quel voyage embarquent-ils  ? Commerce équitable, tri sélectif, économies d’énergie, kilomètres alimentaires, préservation de la biodiversité. Un format très ludique où photos et illustrations nous rappel26 —

10/11

Un passeport en règle. Des réflexions importantes pour arriver à bon port dans la vie. Des enfants militants. Et si c’était eux qui allaient nous montrer le chemin ?

Téléchargez le passeport : www.sdd10.com


texte misstehr

Pat(Chou)Ark Festival familial

Pour les adultes à partir de 6 ans! Pour les yeux et les oreilles, les arts s’entremêlent au café de la danse !

V

ous connaissez le café de la Danse, cette salle de concert où vous êtes probablement allés, vous, adultes ou parents, applaudir les artistes de la scène actuelle. Pour la première fois, les portes s’ouvrent à vous et à vos enfants qu’ils soient petits ou grands. L’idée est simple  : faire en sorte que chacun, quel que soit son degré d’enfantillage, fasse appel à sa fantaisie et à son imagination. Bref, pour fêter le printemps, le Café de la danse créé Pat[Chou]Ark  : un bouillon musical où se côtoieront les comptines de notre enfance chantées par le groupe des Weepers Circus et leurs invités (encore tenus secrets), les illustrations de Tomi Ungerer, les films du début du siècle de Georges Méliès, l’histoire d’Orphée… Dilo (un voyage initiatique entre Belleville et les Balkans par la grande conteuse Muriel Bloch et les musiciens des Yeux noirs) ou encore les

chansons de Tom Torel. Quant aux murs noirs de la salle, ils se pareront de lumière pour l’occasion. Et pour ceux qui souhaiteraient s’essayer à la musique, La Loge accueille des ateliers de création : « à la découverte des claviers » avec Etienne Jaumet et «  création d’un nouveau groupe de rock » avec le Club des chats (Rock et Animaux)… Des ateliers ouverts à peu de privilégiés alors réservez vite ! Une première édition haute en couleurs où enfants et parents partageront sans aucun doute de nouveaux moments de complicité!

Le Café de la danse 5 passage Louis Philippe 75011 Paris www.cafedeladanse.com www.myspace.com/festivalpatchouark Info et Réservation : irene@cafedeladanse.com Tarifs : ateliers 5€ dans la limite des places disponibles/ Concert 7€ et 14€ avril 2010 |

10/11

— 27


le 19 mars, le bonbon fĂŞtait ses 1 an au divan du monde plus de photos sur le facebook du bonbon.

28 —

10/11


retrouvez encore plus de bons plans sur

www.leBonbon .fr

Š Labeca GrÊgory - http://e-knowsphotographer.tumblr.com/


le conte est bon texte victoire d’aboville / photo hervé goluza

UNE HISTOIRE SIMPLE les gens heureux ont plein d’histoires

Le matin il fait beau dans la vie du jeune Clément 26 ans, habitant du 11ème arrondissement. Trois rues à traverser, un sourire blond à la jolie boulangère, un bonjour à la petite fille du voisin et un clin d’œil au boucher : c’est une journée comme les autres qui commence.

C

lément aime la vie, la vie simple, celle d’un petit village du 11ème arrondissement de Paris qu’il connaît depuis sa plus tendre enfance. Au départ, le quartier a le goût rassurant des déjeuners dominicaux chez Papi et Mamie, puis Clément prend le relais. Il s’installe il y a plus d’un an rue de Charonne et cherche du travail. Déçu par le monde de la pub et du graphisme, notre jeune blond s’est recon30 —

10/11

verti dans la restauration. Et tout naturellement, il fait ses débuts en tant que barman au Divan : passage obligé de la rue de la Roquette. Clément ne devient pas tout de suite le roi du shaker mais il veut bien faire. Il aime le lien humain  : voir les gens, leur sourire. Il apprend vite les secrets des cocktails et valide sa période d’essai. Tous les matins, cheveux en arrière et sourire aux lèvres, il est heureux d’aller travailler, «  chaque jour est une surprise ». Fidèle au poste, derrière son bar, il voit défiler un échantillon exhaustif de la population locale : le ballet des commerçants matinaux petit café calé entre les dents, les nounous en poussette, les lycéens qui jouent aux grands en terrasse, première cigarette à la main et puis l’ambiance du soir, jamais la même avec son dé-


filé de personnalités. Les yeux pétillants, Clément décrit ses moments de vie qui viennent s’échoir à son bar. Lui, il aime bien les vieilles dames élégantes qui boivent un thé entre copines. C’est un peu de sa Mamie qui vient et c’est beaucoup de joie juste par un sourire, une attention. Au Divan, le monde vient à lui, des morceaux de vie qui s’additionnent. Car on laisse un peu de nous au bar en sirotant un White Russian, le cocktail préféré de Clément. Le quotidien apporte aussi son lot de clients mécontents, d’airs supérieurs et de stress, mais cela n’intéresse pas notre barman. Il grandit avec son métier, avec le quartier. Les cocktails n’ont plus de secret pour lui, spéciale dédicace à Tom Cruise, mais sans jamais crâner. Il devient un homme et ressemble de plus en

plus à son grand-père qui arpentait les mêmes rues en saluant les voisins. En un an, Clément est désormais une figure locale de notre quartier. Impossible de mettre le nez dehors sans serrer des mains, les habitants de son village n’ont pas de secret pour lui et il aime ça. Dans la vie de Clément, les voisins ne sont pas que des voisins. Son sourire, c’est les autres. Quand il fait noir dehors, Clément ferme le bar, du blues dans les oreilles, sourire aux lèvres en attendant déjà demain.

Le Divan

60 rue de la roquette 75011 Paris Du lundi au dimanche : de 8h à 2h.

avril 2010 |

10/11

— 31


le Bon agenda agenda des manifestations culturelles conce rt

exposition

BATACLAN 3/04. 23:45 8/04. 19:00

CAFE FUSAIN Tangi Thierry Expose Sa Collection Abstraite «multi-techniques» Jusqu’au au 15 avril 2010 entrée libre +18 ans

FOLLIVORE M AZE feat. FRANKIE, BEVERLY 9/04. 20:00 JEAN-LOUIS MURAT 10/04. 23:45 CRAZYVORE + 13/04. 19:30 ROSE 15/04. 20:00 DANIEL JOHNSTON AND THE BEAM ORCHESTRA 16/04. 20:00 GEORGES DUKE 17/04. 19:00 LARRY GRAHAM 19/04. 20:00 KILLING JOKE 20/04. 20:00 MIDLAKE 22/04. 19:30 DAVID BISBAL 27/04. 19:30 B RIAN JONESTOWN MASSACRE 30/04. 20:00 BEAT ASSAILLANT LE RESERVOIR 6/04. 20:30 Boulbar 9/04 22:30 Lafayette Revue by Mr Louie 30/04 21:00 Quinze

théatr e SINCERE ? Par La Cie Le Dahu Du 6 au 15 avril, du mardi au jeudi à 21h MADEMOISELLE JULIE d’August Strinberg Du 19 au 29 avril, du lundi au jeudi à 21h, dimanche 17h THEATRE DU TEMPLE En attendant la gloire de Jeremy Lorca du 17 Mars 2010 au 6 Juin 2010 LA FOLIE THEATRE COUPS DE BLOUSES de Daniel BERTIN et Igor LAFFERRERIE les vendredis/samedis à 21h15 et dimanches à 17h15 du 12 mars au 30 mai

32 —

10/11

C’est au coeur du quartier d’Oberkampf, que l’esprit convivial et artistique du Café Fusain présente la collection du jeune artiste peintre, Tangi Thierry. 59 avenue Parmentier 75011 Paris ROTA BAR Un Anonyme Nu Dans Le Salon du Vendredi 2 au 29 avril 2010 De 17h à 02h Un anonyme nu dans le salon, qu’est ce que c’est ? Un-anonyme-nu-dans-le-salon est un projet de photographie d’art sur lesquelles figurent des gens de tous les jours ayant accepté de poser nu. 54 rue de Montreuil 75011 Paris

Conce rts LE NOUVEAU CASINO 03/04 : W HAT THE F.U.N.K 09/04 : T  OXIC AVENGER VS MAKE

THE GIRL DANCE

LA JAVA 03/ 04 : F  LASH COCOTTE 10 /04 : M  ONA SPECIAL MASTER

AND SERVANT

23/10 : O  FF THE HOOK 24/10 : E  KLIPSE : Evenement noc-

turne exceptionnel


les bonnes adresses

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 33 54 65 95 pub@lebonbon.fr

1/Éph e m E r e

5/ Le B o uq u et d e s v i n s

133 avenue Parmentier 75011

49 rue Amelot 75011

Tél 01 43 57 86 00

Tél 09 65 19 43 27

2/A la b o u le mag iq u e

6/ Le s sab ots d e Mar i e

98 rue Oberkampf 75011

25 rue Faidherbe 75011

Tél 01 43 14 25 75

Tél 01 43 67 06 60

3/ le tabar i n

7/ La B i d o u i lle

21, Rue Amelot 75011

13 rue des récollets 75010

Tél : 01 48 07 15 22

Tél 01 42 05 51 20

4/ Italian style café

8/Télé, Ménag e r, Par i s i e n

93 rue Amelot 75011

129, 133 rue du Faubourg St Denis 75010

Tél 01 43 57 83 71

Tél 01 40 37 83 20

Le Bonbon est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, sur un site labellisé imprim-vert avec des encres végétales. Ne pas jeter sur la voie publique.

34 —

10/11


Espace offert par le Bonbon / Création Graphique : www.mathieudelestre.com + www.mentysdesign.com / adgraph.fr

ent Un événem

Rendez-vous sur solidays.com début avril


Paris 10-11e - le bonbon 04/2010  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris 10eme et 11eme arrondissements du mois d'avril 2010.

Advertisement
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you