Page 1


Président Jacques de la Chaise jacques@lebonbon.fr Rédactrice en chef

édito “bon”jour

Sandra Serpero sandra.serpero@wanadoo.fr

Design original Laurel et Hardy laurelethardy@lebonbon.fr Rédaction Monialisa, Camille Clance, Céline Lepan, Amandine Saffar, ALP, Sandra Serpero, Sophie S. Photographes Philippe Servent, Yoni Doukhan, Céline Lepan, Bernard Benant Maquette Alexandra Praud Illustrateurs Paulina Leonor Secrétaire de rédaction Ivan Caullychurn Chef de pub David Bellœil 06 83 22 97 63 Grands comptes & Agences médias Corinne Timol-Delrieu 06 81 95 58 68 corinne@lebonbon.fr Sophie Courson 06 15 86 61 70 sophie@lebonbon.fr Petites annonces annonce@lebonbon.fr Contactez-nous

hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64 Remerciements Gaetan Benoits & Louison Pennel Le Bonbon 31 bis, rue Victor Massé, 75009 Paris. SIRET 510 580 301 00016

Je vois de là vos minois attristés à la seule pensée que novembre vient de pointer son nez (je vois surtout le mien en fait !). Ok, il fait froid et gris comme les pulls qu’on a ressortis du placard. Mais parions que si novembre nous fait froid au corps, il nous fera aussi chaud au cœur… Pour cela, misons sur des plaisirs de saison et il y en a. Se gorger d’un chocolat chaud, se faire un tea time entre copines option pâtisseries à volonté, prendre soin de soi en s’offrant un massage relaxant, honorer son abonnement à la salle de sport (ben oui faut éliminer les gâteaux), aller voir une expo, prendre un billet pour le théâtre… Parce qu’à Paris, il y a bien mieux à faire que de lézarder aux terrasses des cafés non ? Des idées, vous en trouverez plein ce numéro avec une sélection d’adresses à découvrir ou à redécouvrir : Breakfast in America, Merce and the Muse, Per Lei, Cococook… Et puis comme chaque mois, nous vous offrons le meilleur de nos rencontres avec des personnages haut en couleur, passionnés et passionnants : Bob Sinclar, Éric Jean-Jean, Éla Stone, Julie Ferrez, et bien d'autres à découvrir au fil des pages. En espérant que ce Bonbon vous fasse aimer novembre.

Sandra Serpero Rédactrice en chef

ISSN : en cours Dépôt légal : à parution OJD : en cours de validation Imprimeur Centre Impression

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 83 22 97 63 pub@lebonbon.fr novembre 2010 |

centre

—3


leS bonbonS mode d’emploi comment profiter Des Bonbons

1 choisissez

2 Détachez

3 profitez

Repérez les Bonbons pré-découpés au milieu du magazine.

Détachez ces Bonbons qui vous feront bénéficier d’offres et d’avantages.

Présentez vos Bonbons au moment de payer et vous bénéficierez immédiatement de l’avantage annoncé !

descriptif d’un Bonbon Enseigne

Le nom du commerçant

1001 fenêtres

Avantage

Définition du type d’offre

-15 %

sur l’ensemble de notre gamme

Description

Le type de commerce

Coordonnées

Adresse et téléphone

Fenêtres, portes, volets, stores Spécialisé fenêtres bois à l’ancienne Jusqu’à -40 % de crédit d’impôt 71, rue Condorcet 75009 - Tél. : 01 45 33 03 86 www.1001fenetres.com/


sommaire miam miam !

Page 6. breakfast

Page 34. julie

in america

ferrez

Page 5. Le Bon Timing Page 6. Le Bon Commerçant Page 10. La Bonne Étoile Page 12. Les Bons Plans Page 14. Le Bon Art Page 16. Le Bon en Arrière Page 18. La Bon Look

Page 10. bob

sinclar

Page 14. la

chaine télé.tv

Page 38. ela

stone

Page 44. LE

bon plan net

Page 21. Le Casse Bonbon Page 22. La Bonne Recette Page 24. Le Bon Moment Page 26. Le Bon Astro Page 28. Les Bons Tuyaux Page 30. La Bonne Parisienne Page 33. Le Bon Ecolo

Page 34. La Bonne Femme Page 36. Les Bons Shops Page 38. Le Bon Artisan Page 40. Les Bons P’tits Diables Page 42. Les Bons Snapshots Page 44. Le Bon Plan Net Page 46. Le Bon Agenda novembre 2010 |

centre

—5


Devenez actionnaire du Bonbon

Votre magazine ouvre son capital, investissez pour accompagner son développement. (Réductions d’impôts à tous les étages !) Pour plus d’informations, contactez-nous : actionnaire@lebonbon.fr


le Bon Timing les évÉnements à ne pas manquer Exposition

Danseurs, Portraits et Mouvements

© DR

Le corps dans tous ses états Dédiée à la grâce des corps et à la pureté du geste, cette exposition présente le premier volet d’une série de 26 instants « chorégraphiés par Le photographe de la danse », Christian Lartillot. Sublime. Jusqu’au 20 novembre, Gallery S. Bensimon, 111, rue de Turenne, Paris 3e. Du mardi au samedi de 11h à 13h et de 14h30 à 19h.

LES COULISSES DU MARIAGE

spectacle

Karine Dubernet

Cinéma

Raiponce

© DR

© DR

ÉvÈnement

Autour d'un cocktail et d'une coupe de champagne, bénéficiez d'astuces et de conseils avec des ateliers inédits tout au long de la journée. Venez rencontrer une sélection de professionnels de mariage, les plus prestigieux, les incontournables, les insolites... qui vous aideront à composer un mariage à votre image. Jeudi 4 novembre 2010 de 12h à 23h. À la Maison des Polytechniciens, 12, rue de Poitiers. Paris 7e - www.coulissesdumariage.com

C’est plus qu’un one-woman show ! Karine est féroce. Avec elle, c’est cru, gonflé et provocateur. Ses personnages sont dérangeants et dérangés. Karine, c’est une boule d’énergie branchée sur le haut débit, un phénomène pétri de talent et vraiment hors du commun. À voir. Jusqu’au 28 décembre, les dimanches, lundis et mardis à 21h15, au Point Virgule, 7, rue Ste Croix de la Bretonnerie, Paris 4e.

Le nouveau dessin animé de Disney sera en avantpremière mondiale dès le 17 novembre au Grand Rex. Précédé à toutes les séances de la Féerie des Eaux, le film sera présenté en 3D Grand Large et se poursuivra par la visite des Étoiles du Rex.

© DR

Du 17 au 30 novembre au Grand Rex, 1, boulevard Poissonnière, Paris 2e. Billet combiné, film + spectacle + étoiles, de 8 € à 23,50 €. novembre 2010 |

centre

—7


8—

centre


le Bon commerçant texte & photo Céline Lepan

Breakfast in America Le goût de l’Amérique ! C’est à l’occasion d’un séjour en France que Craig Carlson, étudiant à l’époque, tombe amoureux de notre pays. Depuis 13 ans, il a succombé aux charmes de la vie parisienne et a décidé de nous faire partager un peu de sa culture avec "Breakfast in America", un restaurant 100 % américain en plein cœur du Marais.

D

ès son arrivée ici, Craig a été surpris par la vision des Français en matière de nourriture américaine. Pour la plupart des gens qu’il rencontrait, la culture culinaire made in USA se résumait aux FastFoods. Surpris et déçu de ne trouver nulle part un endroit où prendre un véritable petit déjeuner traditionnel, il décide de se lancer et crée Breakfast in America. Ici, Craig a voulu recréer l’ambiance des "dinner" US : banquettes rouges, tables avec leurs toasters, et comptoir convivial, vous attendent dans une atmosphère agréable, détendue et bon enfant où tous les serveurs sont des étudiants anglophones. Dès 8h30, on s’y presse pour un authentique p’tit déj à l’américaine. La cafetière pleine vous

attend sur une plaque et le café est servi dans des mugs et à volonté. Chez BIA, le petit déjeuner est une véritable institution et compte tous les incontournables à sa carte : des œufs et omelettes aux saveurs variées, servis au plat, cuits recto verso ou brouillés, mais aussi de délicieux pancakes, avec leur beurre et le fameux sirop d’érable, des french toast (notre pain perdu !) ou des bagels. Et si votre appétit est gargantuesque, chez BIA vous pouvez bruncher tous les jours à n’importe quelle heure ! Au menu, café, jus d’orange, choix d’œufs ou d’omelette, et un plat sucré à choisir entre une assiette de pancakes ou un assortiment de pâtisseries (donut, muffin, brownie). Chez BIA, on vient aussi se régaler d’un carrot cake, d’un pecan pie, ou d’un cheesecake. Côté boissons, les milk-shakes maison sont à tomber, et pour ceux qui ne connaissent pas, le Dr Pepper ou la Root Beer sont à découvrir ! Vous l’aurez compris, chez les Américains, on ne plaisante pas avec le petit déjeuner et chez Craig non plus ! C’est le vrai moment convivial de la journée, un moment qu’on partage bien souvent entre amis dans le dinner du coin. C’est cette philosophie-là que Craig novembre 2010 |

centre

—9


breakfast in america a voulu importer en créant BIA. Un endroit simple, des petits prix, des plats maison et une ambiance conviviale dans laquelle chacun se sent à l’aise. Mais vous ne pouvez rien avaler le matin ? Pas de problème, chez BIA on vient aussi à l’heure du déj' ou pour dîner, déguster les traditionnels hamburgers maison  ! French clientèle oblige, Craig les a insérés dans sa carte à la demande de nombreux clients qui souhaitaient découvrir le goût d’un vrai burger tradi. On ne saurait trop vous conseiller le BIA avec ses oignons, poivrons, son cheddar fondant et sa divine sauce barbecue. Et pour un authentique goût d’Amérique à Paris, BIA organise pour Thanksgiving, le 25 novembre prochain, un repas américain dans la plus pure tradition avec au menu, soupe de potiron, salade waldorf, dinde, stuffings, purée de patate douce et de pommes de terre, et un assortiment de tartes traditionnelles dont celle au potiron. So good.

ses bonnes Adresses

Le Tambour, bar à vins, 41, rue Montmartre, 2e Tamarind, restaurant thaïlandais, 33, rue François Miron, 4e La Briciola, restaurant italien, 64, rue Charlot, 3e

Ses livres de chevet Tom Sawyer de Mark Twain et les nouvelles de John Updike

Breakfast in America

4, rue Malher, Paris 4e Tél. : 01 42 72 40 21 Ouvert tous les jours de 8h30 à 23h. Brunch, 15,95 € Thanksgiving : le 25/11, menu à 29,95 € www.breakfast-in-america.com 10 —

centre


novembre 2010 |

centre

— 11


lA BonNE ÉTOILE texte Sandra Serpero / PHoto Bernard Benant

BOB SINCLAR

L’ENFANT DU MARAIS Il est né dans le Marais et n’a jamais quitté le quartier en 43 ans. De la rue Vieille du Temple à celle des Blancs Manteaux en passant par Beaubourg, Charlot… Bob Sinclar nous amène à la découverte du Paris qu’il aime en nous livrant ses meilleures adresses et ses charmantes habitudes. Entretien avec un Parisien de corps et de cœur qui aime sa ville et le fait savoir.

Le parcours d’une bonne soirée à Paris ? Un bon restaurant, un before au Baron, ensuite tu vas chez Jean Roch ou à l’Arc et tu finis au Queen. Une soirée réussie en trois mots ? L’endroit, le son et le glamour, autrement dit les gens. Tu es un vrai Parisien en somme ? Oui, mais le sourire en plus  ! Le Parisien a mauvaise réputation, on le dit arrogant, et jamais content. Je ne suis pas comme ça.

Alors comme ça tu n’as jamais quitté le Marais ? Non et je me vois nulle part ailleurs dans Paris. Je suis né ici et j’ai juste changé trois fois de rue en 43 ans  ! C’est un quartier C’est quoi ton secret pour le marais, que j’adore, que j’ai vu évoluer avoir la pêche ? On est ce qu’on avec le temps. C'est en même c'est le plus mange  ! D’un autre côté, je ne temps le plus vieux quartier de beau quartier fume pas, je ne bois pas et je n’ai Paris, ici chaque rue à son âme de Paris. jamais pris de drogue. et pour moi y vivre est un plaisir au quotidien. Alors Paris, ville qui bouge ou ville morte ? C’est une ville qui s’endort un peu et les franC’est quoi que tu préfères ici ? çais ont perdu l’esprit de la fête. Aujourd’hui J’aime tout : les bars, les boutiques, les gens… les soirées sont très éclatées, tout est devenu Le Marais a une connotation village que j’adore. très segmenté à Paris. Il manque un clubbing qui mette tout le monde d’accord comme à Quels sont tes endroits de prédilection  ? l’époque du Palace où des gens de divers horiPour le brunch le Queen Ann, Jean-Claude zons se mélangeaient et se réunissaient autour fait des tartes délicieuses. Pour un café, La de la musique. Perle, un incontournable. Pour le déjeuner, Le Charlot. Pour un dîner, Le Derrière ou l'italien Es-tu gourmand ? Je suis un fan des boulangeGli Angeli, pizza et tiramisu à tomber ! ries et plus particulièrement des flans à l’heure du goûter.

12 —

centre


Un rêve ? Le rêve, c’est ce que je vis au quotidien depuis toutes ces années. J’ai la chance de pouvoir vivre de ma passion, que demander de plus ? Un endroit pour te dépayser ? Une plage déserte et du soleil. C’est quoi que tu préfères dans ton métier ? Faire danser les gens, quand il y a cette indéfinissable communion grâce à la musique. J’aime le clubbing.

Heureux ? Toujours. Un message à faire passer aux lecteurs du Bonbon ? Que je me présenterai volontiers à la mairie du 3e pour apporter la note artistique ! Bob Sinclar Dernier Album : Made in Jamaïca Single : Tik tok Bob Sinclar feat Sean Paul Prochain album prévu pour mars novembre 2010 |

centre

— 13


les Bons plans on a testé pour vous

Rrose Sélavy… un an après ! Arts, culture et loisirs ouverts à tous.

L

es ateliers Rrose Sélavy* dispensent un enseignement artistique pour adultes et enfants dans un lieu unique du 9e, où de nombreux artistes ont travaillé depuis plus d’un siècle. Inauguré voilà un an, cet espace de 350 m² peut être privatisé à la carte. Cette “maison d’art” propose quinze disciplines artistiques, de la sculpture au dessin d’après modèle, en passant par le manga, le papier mâché, la céramique, le tricot et, à la rentrée, la sculpture sur fil, la couture et enfin, un cours de peinture sur porcelaine destiné aux adultes. À partir de 10 € l’heure, Rrose Sélavy accueille grands et petits, débutants ou artistes confirmés. Une cour d’entrée charmante, cinq salles de cours, de la lumière : une atmosphère unique pour apprendre et créer autour de grandes tables en bois. Des conférences sur place sont suivies par des visites culturelles. À l’étage, des œuvres en papier mâché de Caroline Bonfils, une cuisine américaine en open space sur un salon de style au décor fin XVIIIe, des tables d’hôte au déjeuner-buffet délicieux ! Le salon des Arts permet à chacun de trouver un moment de quiétude en consultant les ouvrages d’art à disposition. On s’attarde volontiers dans ce lieu cosy où l’on se sent “comme chez soi”. Marie-Lorraine, la fondatrice, nous confie : « J’ai 14 —

centre

voulu une maison d’artistes simple et conviviale où les cours, alliant détente, créativité et apprentissage, sont dispensés par des enseignants de haut niveau, sous la responsabilité artistique de Christine. » Gagné ! En moins d’un an, trois cents personnes ont rejoint les ateliers, dont la moitié des enfants de 4 à 12 ans. Ils y retrouvent Delphine, qui les accueille. Cerise sur le gâteau, l’espace se privatise avec une grande souplesse (20 à 150 personnes), pour tous types d’événements : anniversaires, soirées événementielles, professionnelles ou privées, séminaires ou célébrations familiales. On peut organiser soi-même son événement ou commander sa propre party “clés en main”. Déjà, l’adresse s’échange parmi les VIP pour y recevoir leurs amis. Rrose Sélavy, it’s the place to be ! * Le nom : “Rrose Sélavy“ est utilisé avec l’autorisation de la succession Marcel Duchamp. Texte par Kitty Baltimore et Photo par Kristine Thiemann

Rrose Sélavy 5, rue Fromentin Paris 9e Tél. : 01 40 23 05 95 ou 06 84 18 91 03 Portes ouvertes tous les samedis de septembre de 10h à 17h. ateliers@rroseselavy.net / www.roseselavy.net


les bons plans

Merce and the Muse texte par ALP / photo par Céline Lepan

M

erce, jeune et jolie Américaine a toujours rêvé d’être Française et artiste, fan de gastronomie et d’art, elle a installé son merveilleux cocon Merce & The Muse en plein cœur du 3e arrondissement. Malgré son amour pour la France, il a toujours manqué à Merce, les Coffee Shop typiques des États-Unis. C’est

pourquoi Merce and The Muse est né. De ses envies de créativité et de son don pour la cuisine, résultent des incroyables carrot cakes, cheese cakes et autres gourmandises absolument démentes, qui changent selon ses humeurs et les ingrédients de saison. Dans son très trendy coffee, tout y est beau et bio : de la torréfaction des grains de café pour sa " Roll’s Royce  " des machines à café à la préparation "  home made  " de ses pâtisseries, tartes salées et autres cookies. Une déco parfaite qui nous transporte en plein cœur de New York  avec canapé, vieux transistors, comptoir d’apothicaire, magazines old school, tourne-

disque et vieux vinyles qui crachent Jimmy Hendricks. Le sourire est là, le service est parfait et les saveurs délicieuses. Ici, les confidences, les rires étouffés et les moments entre amis prennent tout leur sens… Alors si comme moi vous êtes amoureux de cette culture ou tout simplement curieux de nouvelles saveurs, pour un café, un goûter à emporter et même des cours de cuisine, Merce, la Muse, vous accueillera avec sourire et gourmandise. Merci Merce ! Coffee shop Merce and the Muse, 1, rue Charles-François Dupuis, Paris 3e. Mar/sam de 10h30 à 19h30 et le dimanche jusqu’à 17h30.

Per Lei Précieusement vôtre texte & photo par Céline Lepan

E

ntre l’avenue de l’Opéra et la place du MarchéSaint-Honoré, Antonella, fille d’antiquaire et gemmologue, nous fait partager sa passion conjointe des bijoux et des pierres en nous offrant dans sa boutique une multitude de créations absolument irrésistibles. Pour Antonella le bijou est comme un talisman : "On doit choisir celui avec lequel on se sent bien." Plus qu’un accessoire, il habille la femme, "Comme un vêtement, il faut l’essayer pour voir s’il correspond à nos envies et à notre personnalité." Bijou ancien ou bijou fantaisie, chez Per Lei le choix est large même si Antonella donne sa préférence aux pierres, formation oblige ! Toujours en quête de pièces originales, cette aventurière et pas-

sionnée de voyage rapporte de ses périples en Italie ou en Inde de véritables trésors. C’est ainsi qu’on découvre ici des pierres peu communes comme l’aigue marine, l’opale, l’opale de feu, la pierre de lune ou la tourmaline bicolore qui côtoient avec grâce des pierres plus classiques. Les bijoux sont montés sur or ou argent, parfois sur place. Car, la boutique possède son propre atelier. Outre le montage à la demande, Antonella propose aussi de réparer vos bijoux ou de les transformer. Per Lei, 7, rue Gomboust, Paris 2e. Tél. : 01 42 96 46 89 Ouvert du mardi au vendredi de 11h à 19h et les lundis et samedis de 11h à 14h30 novembre 2010 |

centre

— 15


le Bon art texte Monialisa / photo philippe servent

lachaine tele.tv

La web tv qui monte qui monte ! Si comme moi, vous êtes low-tech, que vous regardez encore la TNT ou le câble, ou pire encore la télé hertzienne, pas de panique, le Bonbon vous propose grâce à la chainetele.tv une mise à niveau express. Zoom sur une web télé de référence dans les domaines de l’art, de la culture et des tendances parisiennes.

passionné d’art et de culture. L’idée ? Créer un concept média Internet pensé comme un magazine et entièrement dédié à la culture. Le concept ? Des contenus riches et attractifs, de vrais animateurs, des formats courts, ciblés, synthétiques et sexy qui collent aux tendances. Avec chaque mois, des journalistes, des comédiens et des animateurs qui mettent D’abord le chiffre qui fait peur : un Français à l’honneur une exposition, un thème, un sur quatre regarde les web TV. Moi-même, nouveau lieu à Paris et dans la région. je faisais encore partie de ceux qui pensaient Coup de cœur pour la rubrique "Dans ma naïvement que regarder des baignoire", particulièrement vidéos sur Youtube faisait de puisque les des formats sympathique moi une geek  ! Il convient donc invités y sont reçus et de faire un petit rappel, en effet, courts, ciblés interviewés comme l’indique contrairement aux chaînes qui et sexy. le nom de la rubrique, dans possèdent leurs sites de rediffusion une baignoire ! On a pu y voir de programmes, ou aux sites exclusivement notamment le beau Gaspard Ulliel… dédiés au visionnage de contenus comme Mais aussi pour la rubrique "Beaux métiers" qui Youtube ou Dailymotion, lachainetele.tv est propose des portraits de gens passionnés par une véritable web TV. Autrement dit, une leurs métiers qui nous éclaire sur leur activité : chaîne de télévision pensée et créée pour le ingénieurs du son, graphistes, retoucheurs web. photos... Cette chaîne a été fondée en 2007 par Éva La force de lachainetele.tv, c’est un format Garraud qui vient du magazine "Connaissances 100 % web  : concis, précis et punchy. La des arts" et Pierre-Édouard Schmitt, un pastille "Portraits de femmes / Témoignages de

16 —

centre


Parisiennes " en est un bon exemple : les mêmes questions sont posées à des femmes venues des quatre coins du monde qui vivent à Paris et qui nous donnent leur vision de la ville. Car la chainetele.tv est un concept parisien au sens large  : le territoire couvert par la rédaction s’étend parfois au-delà des barrières de feu du périphérique ! Pour donner plus de cohérence aux programmes, chaque mois, la rédaction développe un thème dans ses programmes. En novembre c’est un spécial "Béton et

Photographie" qui nous attend, tandis que le mois de décembre sera lui dédié aux synergies autour du thème "Bois et Papier". Pour se distraire, pour apprendre et pour ne plus subir, plus d’hésitations : cliquez sur la chainetele.tv et plongez dans le troisième millénaire ! www.lachainetele.tv 5, rue Saint-Augustin,

75002 Paris Tél. : 01 73 54 13 26 novembre 2010 |

centre

— 17


bon EN ARRIÈRE texte Sandra / photo dR

Princesse Tam.Tam : 25 ans dejà ! Princesse Tam.Tam, c’est une histoire qui a commencé en 1985. L’histoire de deux sœurs, Loumia et Shama Hiridjee, qui en vendant avec succès un caleçon pour homme en coton imprimé dans leur boutique de cadeaux à Saint-Germain, décident de créer leur propre marque de lingerie. Leur idée : offrir aux femmes des dessous frais et facétieux, à assortir et à mélanger. Que celles qui n’ont pas dans leur tiroir à lingerie au moins une pièce siglée Princesse Tam.Tam lèvent le doigt ! La marque aux imprimés inventifs et graphiques, au coton tout doux et aux détails craquants, a depuis sa création révolutionné la lingerie en nous offrant ch a q u e s a i s o n d e s pièces craquantes. Ce qui a fait le succès de Princesse Tam.Tam et qui continue de séduire les femmes, ce sont évidemment les matières, la palette de couleurs qui aime toutes les humeurs, le soin du détail qui signe la différence mais surtout ce mix & match pour chaque collection qui invite dans un esprit dedans-dehors, à décoordonner, à détourner et à mixer. Une vraie liberté assumée et revendiquée, véritable fil conducteur des plus jolies associations. 18 —

centre

Un nom… Le nom de la marque est un hommage à la belle Joséphine Baker et au film Princesse Tam.Tam sorti en 1935 : une princesse aux pieds nus, voluptueusement extravagante. Une affaire de famille… D’origines indiennes et vivant à Madagascar, Loumia et Shama Hiridjee ont tout juste la vingtaine quand elles se lancent dans ce projet. La devise de Loumia : Aime, le reste suivra. Les premières fois de Princesse Tam.Tam : 1985 : 1re collection lingerie 1987  : 1 re boutique en France 19 91  : 1 re collection homewear 1993 : 1re collection Bain 2004  : 1 res ouvertures de boutique à l’étranger, Italie et Moscou Les prix remportés par Princesse Tam.Tam : 1998 : prix Veuve Clicquot de la femme d’Affaires 2001 : Prix de l’Entreprise décerné aux « Français venus de loin » 2006 : Prix de la Création


la bonne journée texte Clara Copin

La journée de l’homme

Q

ui n’a jamais rêvé d’être un homme au moins une fois dans sa vie ?

Oui, je m’adresse à vous mesdames… Allez ! Avouez que vous vous êtes toujours demandé comment pense un homme ? Nous avons toutes eu, ne serait-ce qu’une fois, ce sentiment que l’on pourrait appeler… jalousie, quand nous voyons nos hommes se soulager debout ou même avoir le plaisir immense de ne pas avoir à se coiffer le matin en se levant. Si nous sommes remerciées pour tous les efforts que nous avons à fournir, et je ne les citerai pas, tout au long de l’année à travers une journée qui nous est dédiée, il est grand temps de célébrer nos hommes aussi qui se tuent à la tâche toute l’année, de célébrer leur élégance en toutes circonstances, leur tendresse et toutes ces petites choses qu’ils font avec beaucoup de maladresse ; mais ça tombe bien, c’est comme ça que nous les aimons ! Et bien mesdames et messieurs, j’ai l’immense privilège

de vous annoncer que le vendredi 19 novembre se tiendra la journée de l’homme qui existe déjà à l'international et que l’on fêtera pour la première fois en France. Sous l’emblème de la moustache, cette journée dédiée propose aux hommes de vivre leurs passions pleinement. Une idée peu banale de Discovery Channel, la chaîne TV qui s'intéresse aux passions masculines. Organisée en France par l’agence d’évènementiel We become Agency, l’opération propose de nombreuses actions et notamment un jeu-concours : “Le défi moustache” propose de se photographier avec sa plus belle moustache et tenter de gagner un I-Pad, mais également une action de guérilla marketing et une “manifestation décalée” afin de réclamer un jour férié pour célébrer l’homme, parce que c’est cool d’être un homme. Alors toutes et tous à vos moustaches le 19 novembre  ! Et retrouvez la journée de l’homme sur : www.lajourneedelhomme.com www.facebook.com/pages/La-journee-delhomme/156634931031677?ref=ts novembre 2010 |

centre

— 19


La bonne femme texte Sandra Serpero / photo Puma matinée Bien-être

JULIE FERREZ une femme qui nous veut du bien Douceur, bonne humeur, bien-être, confiance, voilà quelques mots qui pourraient résumer ce que Julie Ferrez apporte à chaque personne qu’elle coache. Cette jeune femme de 28 ans, ancienne sportive de haut niveau, irradie de ce petit quelque chose en plus qu’on aurait bien envie de s’approprier. Rencontre en live et en mouvements avec la coach des célébrités lors d’une matinée bien-être en partenariat avec Puma en plein cœur du Marais.

tendu lors de la séance, je parle de « maison » pour décrire le corps. Le toit est représenté par les épaules et le plancher par le périnée qui est notre centre de gravité. Bien se tenir, c’est descendre ses omoplates et serrer son périnée. Il faut apporter cette attention particulière à chaque moment de la journée pour que cela devienne instinctif. C’est une posture qui permet d’éliminer les tensions et d’avoir le ventre plat naturellement.

Au niveau de l’alimentation, quelles sont 9h du matin, à jeun, Julie nous fait boire à les grandes règles à respecter pour être bien toutes un jus de citron tiède avant que l’on dans son corps ? s’installe dans la salle pour Je ne suis pas favorable au une «  Sun Salutation  » qui régime, je préconise plutôt fais du bien à va réveiller notre corps en une alimentation équiliton corps pour douceur. 10 minutes plus brée. Pour moi deux règles tard, place à un petit-dé- que ton âme ait sont essentielles : ne jamais jeuner complet qui compte toujours envie sauter de repas et ne pas protéines, thé, fruits secs, d'y rester. mélanger glucides et profromage blanc, céréales, miel téines. En d’autres termes, et pain. Puis retour en salle pour 45 minutes si on prend une escalope panée c’est avec des d’exercices tout en douceur avec le fameux bal- légumes et pas avec des pâtes. Et si on fait un lon rond Swiss Ball. Derniers étirements sur le repas riche, le lendemain on compense en tapis et verdict : on se sent bien, on a le sourire mangeant léger et en faisant du sport. et la pêche. Entrevue avec cette jeune coach dynamique qui nous révèle ses secrets forme. La gourmandise est alors autorisée ? Et heureusement ! La notion de plaisir est esJulie, quel est le fondement principal de sentielle. Si on craque pour un macaron ou votre méthode ? un gâteau, il ne faut pas se culpabiliser, on y a La posture : il faut impérativement apprendre droit mais pas tous les jours ! à bien se positionner. Comme vous l’avez en-

20 —

centre


Les amandes sont apparemment un de vos aliments favoris ? C’est vrai, parce qu’avec une poignée d’amandes par jour on fait le plein de nutriments, de protéines végétales et de vitamines. Les amandes aident aussi à protéger les artères des maladies cardio-vasculaires. Et comme elles sont très riches en fibres, elles apportent tout de suite un sentiment de satiété, devenant ainsi un véritable allié minceur. Vous proposer vos services chez les particuliers et aussi sur Internet ? Je suis coach à domicile depuis 8 ans, et j’ai développé mon site Internet qui permet un suivi en ligne et aussi un vrai coaching personna-

lisé. Puis je suis actuellement sur un projet de franchises pour développer mes services au sein d’hôtels spa de luxe en France et à l’étranger. Vous avez une devise ? Une phrase indienne qui dit « Fais du bien à ton corps pour que ton âme ait toujours envie d’y rester. »

Julie Ferrez

Coaching à domicile à Paris et en ligne sur www.julieferrez.com Pour en savoir plus, son livre : Coaching ventre plat et taille fine aux Éditions Leduc novembre 2010 |

centre

— 21


les Bons shops les nouvelles boutiques du quartier

Body Minute Mon soin visage prestige texte par Sandra Serpero / photo Jérome Mignon

I

l y a des croyances auxquelles il faut faire la peau et celle selon laquelle chez Body Minute on ne vient que pour se faire épiler en fait partie. Ici, la carte regorge de soins visage et corps spécifiques dont il serait bien dommage de se priver. Récit d’un moment de détente absolue autour d’un soin visage "Patch énergisant".

C’est la délicate et douce Shirley qui m’accueille cet après-midi-là. Aux commandes de l’institut depuis 2 ans, elle m’accompagne dans ma cabine située au sous-sol et m’installe confortablement sur un matelas chauffant. Allongée, recouverte d’un plaid, mon corps se détend doucement sous les effluves d’une chaleur réconfortante. Shirley commence par un démaquillage en profondeur à l’aide d’une lotion démaquillante Skin’minute "Hormeta" à la fleur d’oranger. Seconde étape, pose du gommage. Il a la couleur du ciel et je ne sens même pas les grains quand elle l’applique au pinceau sur l’ensemble du visage : "C’est normal, ce sont des grains microscopiques", m’explique-t-elle. Une fois le visage comme un schtroumfs, elle gomme en me massant aux doigts chaque parcelle de peau (et déjà je ne suis pas loin de m’endormir…). Troisième étape, c’est la pause des fameux patchs énergisants qui vont comme par magie se dissoudrent 22 —

centre

sous un tonique bio stimulant. "Ces produits sont tous fabriqués dans un laboratoire suisse et comme ils sont très concentrés, il faut vraiment en mettre très peu". Il me semble que c’est la dernière phrase que j’ai entendu avant de me laisser glisser dans les bras de Morphée. Shirley baisse la lumière et me laisse ainsi quelques minutes seule dans la cabine. Quand elle revient, je suis entre deux eaux et je me réveille doucement sous la fraîcheur des compresses imbibées qui m’ôtent en douceur mes patchs, enfin ce qu’il en reste… Mon soin se termine par la pose d’un gel émulsion et par un massage du décolleté et des épaules. On avait donc dit énergisant au départ ? Moi je ressors le corps ouaté  et les jambes cotonneuses ! Mais au premier croisement d’un miroir, la peau de mon visage me parle un tout autre langage : pas une trace de fatigue aux coins des yeux. J’ai les traits lissés et la peau repulpée. Body Minute,

32, rue d’Aboukir, Paris 2e. Tél. : 01 42 33 16 24 Ouvert sans RDV du lundi au vendredi de 10h à 19h30 et le samedi de 10h à 18h. Soin prestige "Patch énergisant", 1h, 48 € pour les abonnées, 68 € pour les non-abonnées.


les bons shops

Communiqué

Communiqué

ART OF SMILE

Les cakes de Bertand

Entre le Louvre et le Pont Neuf, cette galerie inaugurée il y a quelques mois propose un regard différent sur l’art. Son concept ? Rendre l’art accessible au plus grand nombre autour d’œuvres d’artistes aux styles variés. Zoom sur cette nouvelle adresse pleine de surprises…

Dans ce nouveau shop ouvert depuis le mois de septembre, ce ne sont pas des cakes salés ou sucrés que l’on vient déguster mais une adorable collection glamour et girly d’accessoires qui fait succomber la gourmande élégante qui sommeille en chacune de nous.

L’art avec un petit ‘’a’’, en 6 formats et autour de 25 artistes, l’idée est lumineuse ! Ici, les prix des tableaux sont en fonction de leur dimension et non de l’artiste : de 71 euros pour le plus petit (14 x 18 cm) à 403 euros pour le plus grand (50 x 50 cm). Après on pioche indifféremment dans les univers pop art, éthnique ou figuratif d’artistes comme Agatha Preyzner, Valérie Chrétien, Heraunt-Veille Catherine… On se régale au corner Art of children avec des toiles délicieusement enfantines et sur les deux niveaux de cette boutique impeccablement agencée où l’on découvre dans chaque coin des œuvres contemporaines uniques et signées que l’on a bien envie d’accrocher chez soi. Et pour apporter son sourire aux plus démunis, Art of Smile soutient l’association Care France, une association de solidarité internationale, en donnant une partie de ses bénéfices à des actions pour l’accès à l’eau, à l’alimentation et à l’éducation. Et l’art devient plus beau que jamais. Sandra Serpero

"Les cakes de Bertrand" c’est un univers à part entière. Une vraie marque parisienne qui se targue (et le peut) de faire fabriquer tous ses produits en France. Dans cette jolie boutique cosy, on trouve une multitude d’accessoires : bougies, savons, pochettes, trousses, sacs, cabas, et minaudières… tout ici est délicieusement craquant et frappé d’illustrations joliment rétro. Mention spéciale pour les parfums au design façon boudoir, surmontés d’un joli ruban rose et aux noms poétiques : "Rêve bleu", "J’ai deux amours", "Une vie à t’aimer", "Mademoiselle Rêve"… Chaque fragrance à sa petite histoire qu’on a bien envie de se laisser conter quand on hume les douces effluves tantôt poudrées, tantôt sucrées, tantôt fleuries… La richesse de la collection peut enchanter tous les budgets, du petit coup de cœur au grand coup de foudre… Une adresse idéale pour se faire plaisir ou offrir des présents originaux à ses proches. Sandra Serpero

28, quai du Louvre, Paris 1er Tél. : 01 40 41 00 62 - www.artforsmile.com Ouvert tous les jours de 11h à 19h sauf le lundi.

137, rue Vieille du Temple, Paris 3e Tél. : 01 42 74 35 81 Ouvert du mardi au samedi de 12h à 19h.

épate la galerie !

Gourmands accessoires

novembre 2010 |

centre

— 23


le bon artisan texte Camille CLance / photo Yoni Doukhan

Ela Stone Une histoire de bijoux Être parisienne, ça ne s’improvise pas. Il ne s’agit pas seulement d’avoir un deux pièces avec vue sur les toits pour représenter noblement la plus belle ville du monde. Être Parisienne, c’est aussi ressembler à une Parisienne. L’élégance, le style, le chic, c’est un peu notre marque de fabrique. Alexandra Benitah, créatrice d’Ela Stone, maîtrise plutôt bien le sujet. Rencontre.

Silhouette d’adolescente, allure mutine et sourire contagieux, Alexandra Benitah incarne le Paris dynamique et mouvementé que nous envie le monde entier. En 2005, elle crée Ela Stone, jolie marque de bijoux alliant effluves rock et saveurs vintage. Aux côtés de Dov, son amoureux et associé, elle conquiert rapidement les modeuses sans frontières. Tout commence comme un conte de fées. « En 2005, Dov et moi on s’est mariés à l’étranger. Le voyage était long, on avait beaucoup d’invités, et j’ai eu envie de remercier ce petit monde de nous faire le cadeau de leur présence. J’ai toujours fa24 —

centre

briqué mes bijoux, et je me suis mise en tête de réaliser des sautoirs pour mes invitées... 150 ! » Alex et Dov travaillent tous les deux dans la finance, et passent de longues soirées à enfiler des perles, littéralement… «Quand j’ai offert mes créations, l’enthousiasme a été surprenant. Une de mes copines ouvrait une boutique à ce moment là, et Dov m’a convaincue d’y mettre quelques pièces en vente… En une semaine, tout était vendu.» Consciente de tenir un trésor entre ses mains et motivée par son mari, Alexandra pose un jour de congé et s’en va courir les salons professionnels. «J’ai passé mon enfance dans les ateliers de ma grand-mère bijoutière, j’ai ça dans le sang. Quand ce projet s’est présenté à moi, c’était l’occasion rêvée de changer de vie, on a foncé !» Dov aux manettes et Alexandra à la création, Ela Stone est en marche. Véritable carton outre-Atlantique, vendue à Séoul, Tokyo, Honk Kong, Londres, Helsinski, Sydney ou Montréal, la jolie marque parisienne a ou-


vert en juillet dernier sa première boutique rue des Saints-Pères. Mais c’est en plein cœur du 2e, rue des Petits-Champs, qu’Alexandra crée, pense et assemble tous ses modèles. Un joyeux capharnaüm où se mélangent chaînes et pierres, or et argent, lignes modernes et courbes d’antan…"Je suis une passionnée de bijoux anciens. Une collection entière peut naître à partir de la simple volute d’une bague art déco. L’histoire, le vécu, l’âme dans un bijou, c’est essentiel. C’est pourquoi je mets toute mon énergie dans la réalisation de nos patines. Et je peux passer des jours entiers à me creuser la tête sur l’équilibre d’un volume ! Le bijou doit paraître évident dès qu’il est porté." Imposant ou plus confidentiel, le bijou Ela Stone est un concentré de style et de bagout. Manchettes, plastrons, sautoirs,

les pièces se suffisent à elles-mêmes. Porté en mode casual, il emportera une tenue basique dans des tourments rockisants. Associé à une allure chic, il rythmera doucement mais sûrement les silhouettes les plus sophistiquées. " Je m’adresse à toutes les femmes, parce que pour moi, une femme, ça porte des bijoux ! Que ce soit une bague de famille ou des accumulations travaillées au quotidien, le rapport à l’accessoire en dit tellement long sur une personnalité…" Un tsunami mode nommé Ela Stone ? Parisiennes, prenez garde…

Ela Stone

www.ela-stone.com

novembre 2010 |

centre

— 25


les bons petits diables texte sophie.s / photo canalblog.com

Paroles d’enfants L’AUTOMNE QU’EST-CE QUE ÇA REPRÉSENTE POUR TOI ?

Inès, 8 ans «L’automne pour moi ça représente les arbres, les feuilles, la pluie qui se mélange avec le soleil, les flaques d’eau, pas beaucoup d’école et rester chez soi. C’est aussi la fin de l’été et le début de l’hiver.» Chiara, 6 ans «L’automne c’est les feuilles qui tombent. Elles sont jaunes, rouges et oranges. Il fait gris aussi. Ce que j’aime, c’est faire une gros tas avec les feuilles mortes et sauter dedans !» Illona, 8 ans «Moi j’aime jouer avec les feuilles mortes en automne. Je les ramasse et je fais des potions magiques en les mélangeant avec de l’eau et du parfum.» Evan, 12 ans «L’automne c’est le froid qui va arriver. C’est aus26 —

centre

si la pluie et les jours plus courts. Et ce que je préfère, c’est aller dans les bois pour ramasser des champignons.» Yona, 7 ans «L’automne, c’est les feuilles mortes, les écureuils, les noisettes, les châtaignes. On va aussi se couvrir plus parce qu’il fait froid dehors.» Dimitri, 7 ans «En automne on ramasse des marrons et aussi on mange des champignons». Ophélie, 8 ans «L’automne ça représente la saison des vendanges et de la pluie. Il y a des marrons à cette période et aussi des champignons. Y’a plus de beau soleil et plus d’été». Lucas, 3 ans «C'est quand on ramasse des feuilles. Y en a plein partout. On peut les ramasser à la cantine. Y en a des jaunes et des marrons.»


texte Amandine Saffar / photo DR

TroiZenfants

Mode chic

La marque au puzzle créée en 2004 par la styliste Valérie Herbert et l’ancien mannequin Virginie de Gemini, a installé sa première boutique il y a moins d’un an au cœur du quartier arty du Marais.

U

n rayon timide illumine la rue de Turenne tandis qu’une classe de bambins en sortie hauts comme trois pommes, s’arrête pour traverser sous les ordres de l’institutrice. La malheureuse ! Elle n’a pas vu le puzzle géant, effigie de la marque TroiZenfants, qui leur fait de l’œil. Quelques têtes brunes et blondes contemplent la vitrine  : gilet en poil de lapin, pantalon en tweed, doudoune à col en fourrure, petites robes brodées, perles discrètes… Pari gagné pour les deux mamans créatrices de cette marque qui se sont donné pour objectif de "créer des vêtements élégants à des prix abordables". (Parce que, même si on les aime ces chers bambins, pas question de tirer un trait sur notre Perfecto en cuir cet hiver !). Chez TroiZenfants, c’est donc une mode chic

mais surtout un style cosmopolite et moderne qui associe des matières chaudes et confortables. Le design "maison de poupée" de la boutique inspire, et les créations originales aux tons tendances, allant du vieux rose au noir charbon en passant par le taupe, sont rangées par couleurs : hyper pratique pour sélectionner les tenues et les styles. Cette saison, la collection est une fois de plus à tomber et compte des pièces que l’on a juste envie de voir sur le dos de nos enfants chéris, et pas que… D’ailleurs, la veste courte en lapin, vous ne l’auriez pas en taille 40 par hasard ?

TroiZenfants 14, rue de Turenne, Paris 3e Tél. : 01 42 74 44 95 Ouvert du mardi au samedi de 11h à 19h et le dimanche de 14h à 19h. www.troizenfants.fr novembre 2010 |

centre

— 27


retrouvez encore plus de bons plans sur

www.leBonbon .fr

28 —

centre


retrouvez encore plus de bons plans sur

www.leBonbon .fr

Š Arnaud Chailllou


Le bon plan net Communiqué par Émilie Pruvost

Dealissime .com

le site qui rend accessible l’inaccessible ! Vous rêviez de vous offrir l’inabordable, réaliser vos rêves les plus fous ? Dealissime.com l’a fait ! Voilà un nouveau site révolutionnaire qui va faire parler de lui ! Serial shoppeuses, vous allez craquer, fondre de plaisir devant un infini de bonnes affaires…sans le moindre remords ! Car ce site regorge de bons plans auxquels vous pouvez dire oui sans vous ruiner! Comment me direz-vous ? En voici le secret.

L

’histoire de Dealissime.com repose sur une amitié. Celle de Tatiana Jama et Lara Rouyres, avocates dans une vie antérieure, Parisiennes actives, et surtout, « serial shoppeuses » assumées ! Bien décidées à trouver un moyen de se faire plaisir, sans se ruiner, les deux amies décident de mettre en pratique un adage bien connu : « L’union fait la force » ! « L’union fait la force » Ce nouveau site propose un tout nouveau

30 —

centre

concept d’achat : se regrouper pour acheter des produits et des prestations de services haut de gamme, à des prix imbattables. Les exemples sont significatifs : un soin Hammam et gommage dans un spa de luxe à Paris à 30 euros au lieu de 90euros, soit 60% d’économies, un cours de cuisine aux huiles essentielles pour 35 euros, un cours de yoga à deux pas de la place de l’Etoile pour 12,50 euros. C’est désormais possible grâce à ce site. Un deal par jour C’est la promesse que Dealissime.com fait à ses membres ! Chaque jour, le site vous propose des offres de prestige à des prix incroyables pouvant atteindre les 70% de réduction. Passez le mot à vos proches, vos amis, qui vivent loin de Paname car Dealissime propose aussi de bonnes affaires dans les grandes villes de France. Les deals durent entre 24h et 72h, pendant


le bon plan net

lesquelles les internautes peuvent s’inscrire. Dès que le seuil d’acheteurs minimum est atteint, le deal est validé ! On l’aura compris, les bonnes affaires se feront désormais en groupe. Un concept novateur qui repose sur la communauté ! C’est vous cher internaute qui faites vivre le site. Les membres sont invités à suggérer des lieux, à proposer des deals, à rebondir sur les propositions du site… Parallèlement, très investi sur les réseaux sociaux, Dealissime.com fait vivre sa communauté sur Twitter et Facebook. Dealissime.com se positionne avant tout comme le partenaire privilégié des enseignes prestigieuses et des acheteurs prêts à se faire plaisir, mais pas à n’importe quel prix. Son modèle unique de vente garantit ainsi un modèle

valorisant tant pour le partenaire, qui optimise ses ventes et sa visibilité auprès d’une nouvelle clientèle que pour l’internaute, qui profite de services premium à prix imbattables. Comment devenir « Serial shoppeuse » en 5 étapes sur Dealissime.com ? Rien de plus simple, le jour J, le deal tant attendu est sur Dealissime.com : L’internaute n’a qu’à cliquer sur le bouton « j’achète ». Si le deal est validé, son compte bancaire est débité du montant de la prestation, le bon d’achat Dealissime.com lui est ensuite envoyé par mail. Enfin, le bénéficiaire de l’offre choisit alors le jour de sa prestation et remet son bon d’achat Dealissime (valable entre 3 et 6 mois). Alors, prêt(e ) pour une virée shopping malin sur dealissime.com ? novembre 2010 |

centre

— 31


le Bon agenda agenda des manifestations culturelles SPECTACLE Jusqu’au 30 janvier 2011 - ‘’Working Gril’’, one woman-show d’Eve Samii, mise en scène Florian Jutant et Elsa Boireau. Eve Samii incarne pendant 60 minutes des femmes d’aujourd’hui : de la célibataire consommatrice d’hommes à la working girl enceinte hyperactive en passant par l’hôtesse de l’air ou l’avocate, elle enchaîne les personnages avec brio. Pétillant ! Comédie des Grands Boulevards, 39, rue du Sentier, Paris 2e, tous les dimanches à 18h30.

EXPOSITIONS Du 10 novembre au 30 janvier - la Maison Européenne de la Photographie présente ‘’Autour de l’Extrême’’. 5/7, rue de Fourcy, Paris 4e. Jusqu’au 23 décembre - Coralie Nadaud, dessins et gravures. Galerie Pour que l’Esprit Vive, 12, rue Léopold Bellan, Paris 2e. Jusqu’au 9 janvier 2011 - ‘’Baby-Boom, Poupées françaises 1946-1959’’. Une exposition pour les baby-boomers nostalgiques de leurs jouets d’enfance ! Au Musée de la Poupée, Paris 3e. Jusqu'au 3 janvier 2011 - ‘’Musées de papier – L’Antiquité en livres, 1600-1800’’. Au Louvre, Paris 1er. Jusqu’au 2 janvier 2011 - :‘’Mobi Boom, l’explosion du design en France 1945-1975’’. Au Musée des Arts Décoratifs, Paris 1er. Jusqu’au 31 janvier 2011 - Contrepoint, l’art contemporain russe. De l’icône à l’avant-garde en passant par le musée. Au Louvre, Paris 1er.

THÉâTRE

Les 5, 12, 19 et 29 novembre à 19h45 ‘’Comment épouser un milliardaire’’, d’Audrey Vernon ou comment survivre en temps de crise économique ! Sentier des Halles, Paris 2e Les 15 et 22 novembre à 19h45 - ‘’Approchez mes drames et mes cieux’’, de Franck Le Henry. Marc Déposé, se retrouve au royaume des cieux dans cet enfer qu’on appelle paradis. Sentier des Halles, Paris 2e.

32 —

centre

Jusqu’au 2 janvier 2011 - Alice aux pays des merveilles. Théâtre des Variétés, Paris 2e. Jusqu’en décembre - Kramer contre Kramer d’après le roman de Avery Corman, adaptation et mise en scène Didier Caron et Stéphane Boutet. Avec Gwendoline Hamon et Frédéric Diefenthal. Théâtre des Bouffes Parisiens, Paris 2e. Jusqu’en janvier 2011 - Le Dîner de Cons, mise en scène de Jean-Luc Moreau. Avec Philippe Chevalier et Régis Laspalès. Si Pierre vous invite un soir à dîner, méfiez-vous… Théâtre des Variétés, Paris 2e. Jusqu’en décembre - Le Technicien, d’Éric Assous, mise en scène de Jean-Luc Moreau avec Roland Giraud & Maaike Jansen. Théâtre du Palais Royal, Paris 1er.


Le bon agenda NEWS MODE For All Mankind lance ‘’Second skin Project’’. On craque pour cette collection capsule de denims transformés de manière inédite en un imprimé serpent ou croco pour un côté ‘’Animalière’’ et de l’autre un effet cuir brillant et mat pour des modèles ‘’Leather Effect’’. Seul problème : on les veut tous ! www.7forallmankind.com

RENDEZ-VOUS Tous les samedis de 15h à 20h - Bar à ongles pour une manucure palace à l’hôtel. Le Pavillon de la Reine, 28, place des Vosges, Paris 4e – (25 €). Les mercredis à 17h30 et les samedis à 17h cours de cocktails au Murano avec les chefs de bar qui vous feront partager leurs secrets autour de 10 recettes exclusives signées Murano Resort pour Marie Brizard. Sur réservation. Hôtel Murano.

NEWS QUARTIER Le Balto ancien bar situé sur le boulevard Beaumarchais aurait été vendu à l’un des fils des créateurs de Merci. À venir un restaurant italien qui va s’appeler devinez comment ? Grazie !

Rendez-vous arty

NEWS BEAUTÉ Ligne ‘’Paris-Bahamas’’. Pour toutes celles qui ont des envies d’ailleurs, cette ligne aux actifs 100 % d’origine naturelle, vous transportera ni une ni deux, avec ses textures soyeuses et ses fragrances légères. Un vrai souffle d’air ensoleillé. Sur www.paris-bahamas.com

Au très privé club "Le Cercle", la photographe Caroline Deloffre vous propose un voyage intimiste autour de 30 photos représentant le monde de la nuit où se retrouvent noctambules, acteurs de la scène burlesque, performeurs et danseurs. Vernissage le 18 novembre de 18h à minuit, exposition jusqu'au 17 décembre. Le Cercle, 6 rue Étienne-Marcel, Paris 1er.

novembre 2010 |

— 33


les bonnes adresses

RÉGIE PUBLICITAIRE 06 83 22 97 63 pub@lebonbon.fr

1/ Tr o iz e nfants

9/ M e rcato

14, rue de Turenne - 75004

36, rue Vivienne - 75002

Tél. : 01.42.74.44.95

Tél : 01.40.26.66.66

2/ hd d i n e r

10/ Le s sav e u r s d e l’O r i e nt

6/8, square Ste-Croix-de-la-Bretonnerie - 75004

43, passage des Panoramas - 75002

Tél : 01.42.77.69.34

Tél : 01.44.82.56.61

3/ Sto n e B ox

11/ P i lg r i m

www.stone-box.fr

54, rue Tiquetonne - 75002

Tél : 01.48.78.15.95

Tél : 01.42.33.20.35

4/ Tarte Klu e g e r

12/ Stuart Fr i e n dly

6, rue du Forez - 75003

16, rue Marie-Stuart - 75002

Tél : 01.53.01.53.53

Tél : 01.42.33.24.00

5/ Su nli m ite d C e ntr e d e b r o nzag e

13/ S p e ctac le E v e Sam ii - W o r ki n g G i r l

3, boulevard de Sébastopol - 75001

39, rue du Sentier - 75002

Tél : 01.40.26.40.13

Résa au 01.42.36.85.24

6/ M e dley C o i ffu r e

14/ B i lbao r i g i nal

21, rue Vieille-du-Temple - 75004

113, rue de Turenne - 75003

Tél : 01.44.61.89.29

Tél : 01.44.61.09.20

7/ p e r le i

15/ le s stu d i o s d u marai s

7, rue Gomboust - 75001

Tél. : 01 42 59 43 05

Tél. : 01 42 96 46 89

8/ S e nte u r s d e fée

16/ b o dy m i n ute

10, rue de Sévigné - 75004

32, rue d'Aboukir - 75004

Tél : 01.44.54.97.27

Tél : 01.42.33.16.24

Le Bonbon est imprimé sur du papier issu de forêts gérées durablement, sur un site labellisé imprim-vert avec des encres végétales. Ne pas jeter sur la voie publique.

34 —

centre


7

10

9

13

16

11

12

5

2

6

4 14

8


BEAUX APPARTEMENTS PARISIENS

New-York Beverly Hills Boston Palm Beach

Moscou Genève Milan Saint-Barthélémy

Paris Centre - le bonbon 11/2010  

Découvrez le magazine Le Bonbon Paris Centre (1er, 2eme, 3eme et 4eme arrondissements) du mois de novembre 2010.