Page 1

La Griffe 1ER ÉDITION SEPTEMBRE - NOVEMBRE 2018


Équipe de rédaction Rédactrices en chef Jolandah Mésidor Seignia Nana Tchitcheu Responsables de la promotion Cyrielle Ngeleka Imani Bunzigiye Responsables de la mise en page Elize Kooij Ali Afoud Journalistes Anabella Nakhlé Cyrielle Ngeleka Imani Bunzigiye Seignia Nana Tchitcheu TianTian Dong Zhe Elisabeth Kouassi Valorisse Badie Enseignante responsable Najwa Daou


Sommaire - novembre 2018 Une samain christianisée? L’éternel dilemme de la célébration d’halloween Seignia Nana Tchitcheu Tarte à la citrouille Elize Kooij

BOUH! PRÊT POUR L’HALLOWEEN? Valorisse Badie Le jour du Souvenir: Commémorer un siècle après la fin de la Première Guerre Mondiale Imani Bunzigiye Lectures choisies N. Daou Que les arbres soient avec nous Anabella Nakhlé La montée de la Tour CN en 30 minutes! G. Lip et Elize Kooij

Arbre de prières Lise-Anne Thibault La sortie au Festival de Stratford Imani Bunzigiye, 11e

Journée Terry Fox de retour à Charbonnel! Cyrielle Ngeleka Coupable à tout prix, TianTian Dong Zhe et Elisabeth Kouassi Comment survivre au froid de l’hiver? J’aime mes parents mais... Anabella Nakhlé et Cyrielle Ngeleka


Une samain christianisée ? L’éternel dilemme de la célébration d’halloween Éditorial

Par : Seignia Nana Tchitcheu, 11e

Peu de gens l’ignorent à présent, la fin du mois d’octobre rime avec rires, déguisements et collecte des bonbons. Halloween approche et par la même occasion, l’éternel dilemme de sa célébration. Halloween est une fête connue et grandement appréciée à Toronto, mais n’avez-vous jamais remarqué quelqu’un qui refusait de se déguiser ce jourlà? Que savez-vous de son origine, exactement? Car elle ne s’arrête à la légende de Jack O Lantern. Halloween est née bien avant, d’une vieille cérémonie païenne et c’est l’une des raisons pour lesquelles sa célébration soulève bien des polémiques. La fête de la Samain existait bien avant notre époque. Débutant dans la nuit du 31 octobre au 1er, elle constituait le nouvel an liturgique des Celtes. À cette occasion, ces derniers se réunissaient près des tombeaux de leurs ancêtres pour célébrer la mort et préparer la venue de l’hiver. Ils avaient cette croyance comme quoi, au commencement du mois de novembre, la frontière entre les royaumes des morts et des vivants s’effaçait. Ainsi, afin de pouvoir se fondre parmi les défunts errants, qui n’avaient pas toujours de bonnes intentions envers eux, les Celtes enfilaient des déguisements effrayants, plaçaient des offrandes de nourriture aux entrées des villages et des maisons et ne sortaient jamais sans des navets dans lesquels ils avaient découpé des visages hideux et placé une chandelle. Aussi, dans le but d’assurer leur survie en hiver, ils présentaient leur nouveaux-nés aux druides, qui les sacrifiaient ensuite aux dieux de leur panthéon.


La Samhain n’est aujourd’hui commémorée qu’en Irlande et possède à peine la reconnaissance due à l’Halloween, dont elle est pourtant l’ancêtre, à la suite de sa christianisation par l’Église catholique romaine. En effet, il y a plus de mille ans, alors que le christianisme commençait tout juste à gagner ses fidèles, le pape Boniface IV fit sanctifier un temple païen et le consacra à la Vierge et aux saints martyrs. Il fit même apporter les restes de ces derniers et décida, le jour de l’inauguration du bâtiment, c’est-à-dire le 13 mai, que tous ces saints seraient célébrés. Une centaine d’années plus tard, le pape Grégoire III leur dédia une chapelle et déclara la date de la Fête de Tous les Saints au 1er novembre. Enfin, en 837, le pape Grégoire IV a instauré officiellement la Toussaint dans le calendrier liturgique le 1er novembre et a christianisé de la même façon la fête celtique de la Samhain. C’est de là qu’est née l’Halloween. Les réjouissances celtiques débutant dans la nuit du 31 octobre, celle-ci devint donc All Hallow Eve, soit la veille de la Fête de Tous Les Saints. Alors finalement, à la suite de ces informations, devrait-on ou non fêter Halloween? Et est-il mal de se déguiser le 31 octobre, de découper des yeux et des sourires dans nos citrouilles et d’imiter les rituels d’une vieille fête païenne même s’ils n’ont pas la signification à nos yeux?

À mon avis, Halloween prend une signification différente selon chaque personne, ses valeurs et sa perception de la religion. Certains voient en Halloween un moment de joie et d’amusement, une manière de retrouver l’imaginaire qui enveloppe notre enfance l’espace d’un soir, en se mettant dans la peau d’une créature fantastique. Pour d’autres, il s’agit d’une offense, de prendre part à tout ce qui à attrait au capitalisme ou à la sorcellerie. Peu importe les raisons qui nous poussent à fêter ou non l’Halloween, il me semble crucial que nous soyons ouverts d’esprit, tolérants et respectueux envers la culture, la religion et les valeurs des autres et leur choix de participer ou non à nos célébrations.


Tarte aux citrouilles ELIZE KOOIJ, 11E

Ce dessert saisonnier a été conçu par le club de cuisson. Il est dirigé par Galiléa Donis, la directrice sociale au sein du conseil des élèves. Le club de cuisson est subventionné par le programme Exprime-Toi qui promouvoit l’engagement à l’aide des initiatives des élèves. Le club a lieu après l’école, à chaque deux semaines. Les confections sont ensuite vendues le lendemain aux élèves avec 100% des profits qui vont aux organismes charitables.

Ingrédients 1 canette de purée de citrouille 1 canette de lait concentré sucré 2 gros oeufs 1 cuillère à café de cannelle moulue 1/2 cuillère à café de gingembre moulu 1/2 cuillère à café de muscade moulue 1/2 cuillère à café de sel 1 pâte à tarte non cuite

Directions Préchauffer le four à 425 degrés F. Fouetter la citrouille, le lait concentré sucré, les œufs, les épices et le sel dans un bol jusqu'à consistance lisse. Verser dans la croûte. Cuire 15 minutes. Réduire la température du four à 350 degrés F et poursuivre la cuisson de 35 à 40 minutes ou jusqu'à ce qu'un couteau inséré à 1 pouce de la croûte ressorte propre. Garnir comme désiré avec des noix de pécan, la crème chantilly, ou la crème glacée.


! h u Bo

PRÊT POUR HALLOWEEN? Par Valorisse Badié 7e

Qu’est-ce l’Halloween? Halloween est un événement celtique d’origine irlandaise.Pendant la nuit, il paraissait qu’il y avait des fantômes  qui faisaient peur aux vivants. Afin de renvoyer les fantômes, les habitants portaient des costumes effrayants. D'où vient le mot [Halloween] ? Le mot Halloween est une abréviation de [All Hallows Eve] qui veut dire

«veille de la toussaint», qui est le 1er

Pourquoi utilise t-on des citrouilles? Les citrouilles viennent de la légende irlandaise de Jack O’Lantern. Jack creusa un navet pour s’en servir comme d’une lanterne. Depuis ce jour, on le surnomme Jack O'Lantern. Il réapparaît chaque année en Halloween le jour de sa mort. La citrouille remplace le navet et sa couleur orange s’ajuste plus à l’Halloween. De nos jours!

novembre.

Halloween, de nos jours, est très populaire et le deuxième évènement le plus célébré après Noel.

Pssst ... Le savais-tu? Pourquoi utilise t-on des bonbons? On utilise des bonbons de nos jours, parce qu'avant les Celtes faisaient des gâteaux aux morts. Quelques temps, après, les bonbons remplacèrent les gâteaux.

Les déguisements! Il y a plein de déguisements différents. Certains sont amusants, effrayants, mignons, etc…]

Les immigrants irlandais ont amené Halloween aux États-Unis.


Le jour du Souvenir: Commémorer un siècle après la fin de la Première Guerre Mondiale Par Imani Bunzigiye, 11e Le jour du Souvenir est une journée reconnue mondialement, lors de laquelle les pays honorent les sacrifices faites par les forces armées durant le temps de guerre. Cet évènement a lieu annuellement le 11 novembre. Afin de mieux pouvoir apprécier l’importance de cette journée, il faut connaître son histoire. En 1918, à l'onzième heure de la journée, les pays impliqués dans la WWI ont signé l'accord d'Armistice, un document mettant fin à la guerre. L'année suivante, les canadiens observent l'anniversaire de la signature d'Armistice. Cette  journée portait le nom d’Armistice Day, puis graduellement a adapté le nom du «jour du Souvenir». Cette progression naturelle a été bénéfique puisqu’avec un terme plus généralisé, le jour de Souvenir pourrait s’appliquer à n’importe qu’elle situation de guerre. Partant de la WWII aux guerres en Vietnam, en Corée, en Afghanistan etc. Due à sa grande signifiance culturelle, le jour du Souvenir est une journée observée par le pays entier.

De plus, plusieurs des pays du Commonwealth participent dans cette journée de deuil et d'introspection. Au Canada, les personnes portent un coquelicot, symbole de souvenir, le 11 novembre et durant les semaines précédant cette journée. Des cérémonies de monuments commémoratifs de guerre et des assemblés scolaires sont tenus pour garder en vie le souvenir des combattants morts et des vétérans. Au niveau fédéral, il y a une cérémonie télévisée nationale au National War Memorial à Ottawa. La présence d'importantes figures politiques comme le gouverneur(e) générale, le premier ministre et le senior Légion souligne l'importance de l'événement.


En 2016, la création d’un nouveau timbre de Canada Post-No. 2 Construction Battalion. Elle a pour but de reconnaître les efforts des soldats noirs parce que plusieurs hommes de couleurs ont été dissuader de rejoindre la guerre dite « pour les hommes blancs.»

D’une autre part, la journée n'est pas seulement une opportunité pour se rappeler les anciens combattants mais d’essayer de promouvoir la paix internationale. Suite à la Première Guerre Mondiale, le jeune pays du Canada a connu pour la première fois les réels ravages de la guerre. Lorsque les soldats ont été rapatriés, les cicatrices physiques et psychologiques de la guerre ont persisté. Depuis cette époque, de nombreuses personnes essayent d'éviter de recréer des conditions qui pourraient causer de tels traumatismes. En somme, le jour de Souvenir est une tradition canadienne, qui se rattache à nos valeurs de pacifisme et de patriotisme.

Bibliographie "Remembrance Day in Canada | The Canadian Encyclopedia." 7 nov.. 2011, https://www.thecanadianencyclopedia.ca/en/article/remembr ance-day. Date de consultation : 8 nov.. 2018. "Canada's first and only all-black battalion honoured with special stamp ...." 2 févr.. 2016, https://globalnews.ca/news/2492811/canadas-first-and-onlyall-black-battalion-honoured-with-special-stamp/. Date de consultation : 8 nov.. 2018


Lectures choisies NOVEMBRE:

LE MOIS DU SOUVENIR

N.Daou

Pour le mois de Novembre, La Griffe a choisi pour vous les livres suivants parus chez la maison d’édition Scholastic. (http://www.scholastic.ca/editions/livres/app/webroot/themes/souvenir/) Bonne Lecture!

Un poème sur l'espoir qu'inspire le coquelicot, qui s'épanouit là où la guerre a décimé tant d'humains. Ce poème est le point de départ d'une vaste campagne qui vise à aider les victimes de la guerre, tout en rappelant aux autres combien il a fallu de courage pour survivre à cette période troublée.

Une femme soldat se souvient de trois générations de service militaire — La Première et la Seconde Guerre mondiale ainsi que le conflit en Afghanistan. L'album s'ouvre sur des réminiscences familiales pour devenir un vibrant hommage aux soldats ayant servi dans les forces canadiennes durant la dernière centaine d'années.


Dans cet ouvrage, Jonathan Webb dresse un portrait fascinant de l'histoire militaire canadienne. Il traite de la formation de notre armée et de nos participations actives dans des conflits armés, comme la Première et la Deuxième guerre mondiale, la guerre des Boers, la guerre froide, la guerre du Golfe et celle de l'Afghanistan. Il explique les circonstances entourant notre implication dans ces conflits et la motivation de notre pays, ou celle de nos dirigeants, à y prendre part. Il émerge de ce portrait une nation en croissance, qui se définit aux yeux du monde entier comme un joueur clé pour le maintien de la paix dans le monde. L'histoire de toutes les guerres comporte des récits touchants de vies sauvées et de vies perdues. Photographies, témoignages et statistiques sur les hommes et les femmes qui ont combattu, aideront les jeunes à voir l'histoire fascinante de notre pays sous un autre angle, un angle qui est souvent difficile à aborder.

Après leur triomphe sur la crête de Vimy, les soldats canadiens deviennent les troupes d'assaut de l'armée britannique. Malgré les tirs d'artillerie féroces, les gaz toxiques et l'explosion de bombes, ils ouvrent la voie à la victoire, bataille après bataille. Le coût de leur sacrifice est énorme pour ce jeune pays. Cependant, de cette dure épreuve émerge un nouveau Canada.

À Dieppe, le 19 août 1942, les troupes alliées battent en retraite après neuf heures de combat acharné. Elles laissent derrière elles 3 367 soldats, dont 2 752 Canadiens. Plusieurs d'entre eux sont morts et les autres seront faits prisonniers. Le débarquement de Dieppe est l'une des trois batailles les plus célèbres de la Deuxième Guerre mondiale.


Que les arbres soient avec vous! Anabella Nakhlé, 11e

Vous avez déjà entendu les élèves du BI se plaindre 24/24, crier, chialer sur tous les projets et tâches qu’ils doivent rendre le jour même. La raison première à ces réactions démesurées est le fameux projet CAS. Le projet CAS se divise en trois domaines : la créativité, l’action et le service. Il a pour but de pousser les élèves à répondre aux besoins de la communauté. La créativité englobe tout ce qui est en rapport avec la conception d’une oeuvre tel que les arts. L’activité touche tout ce qui relève de l’effort physique et ce qui apporte une bonne hygiène de vie. Enfin, le service se définit par un échange volontaire et non rémunéré par l’élève au sein de sa communauté. Le programme CAS contribue au développement personnel et interpersonnel des élèves afin de parfaire son expérience en milieu contextuel réel. Le programme CAS est, de ce fait, composé de plusieurs activités enrichissantes. TreeForMe est une activité réunissant ces trois domaines. TreeForMe remet, suite à un sondage, un arbre indigène gratuit à planter sur les terrains résidentiels dans le but d'augmenter la couverture forestière et l’organisme essaie d’atteindre un pourcentage minimal de 40%. Les élèves, qui font partie de cette mission, ont pour devoir de promouvoir, d’organiser et de donner vie à ce projet.


TreeForMe inclut la section créativité, dans la mesure où il est demandé d’avoir une certaine imagination dans le processus de création d’affiches et de dépliants attrayants. Ensuite, elle couvre la section activité du fait qu’elle demande un effort physique pour creuser et planter les arbres. Enfin, TreeForMe fait partie de la section service étant donné qu’il encourage ses participants à redonner à l’environnement ce qui lui a été pris. Quelle belle activité verte! Chers lecteurs, joignez-vous à nous dans notre mission de faire de notre ville,Toronto, un espace encore plus vert!

Vous trouverez plus d’informations sur le site officiel de TreeForMe : https://www.treeforme.ca/ ou en vous référant à Mme Kulnieks et M.Gaudet. Vous êtes les bienvenus dans le club TreeForMe qui débutera en février 2019. On espère vous y voir en grand nombre! Plus d’informations à venir.


La montée de la Tour CN en 30 minutes! Samedi, le 24 novembre 2018, une enseignante et cinq élèves de Mgr-de-Charbonnel se sont rencontrées au centre-ville de Toronto à 7h du matin afin de monter les escaliers de la Tour CN. Ce grand défi consistait de 1 776 marches, soit 150 étages à combattre à pied! La cause avait comme but d’amasser des fonds pour United Way, un organisme qui aide les démunis et les sans-abris du Canada. Elles ont toutes réussies la montée en moins de 30 minutes et ensemble ont amassé presque 1000$!

En photo: Sophia Carroll-Leong, Elize Kooij, Elie Tremblay-Woodman, Mme Geneviève Lip, Izabella Kwong-Elen, Katia Kilpatrick


Arbre de prière Par Mme. Thibault

Plusieurs élèves de tous les niveaux ont fabriqué un arbre avec des bouteilles d'eau récupérées et du papier de soie pour célébrer l'Action de grâce. Des prières sont accrochéds sur les branches pour remercier le Seigneur de tout ce qui nous offre.

Bravo aux élèves participants: Jolandah Mésidor, Abigaëlle Matondo, Êve-Marianne Maalouf et Imani Bunzigiye pour la création de cette magnifique peinture qui a été réalisée en direct lors du Festival de la foi le 10 mai dernier. Un bravo aussi à Tian Tian D. Zhe et Arrianna Toolsie pour avoir peint quelques détails.


La sortie au Festival de Stratford

Par Imani Bunzigiye, 11e

Le mardi 23 octobre, les élèves des cours d'anglais de Mme Rocca et d'art dramatique de Mme Lip se sont embarqués dans un autobus pour la ville de Stratford. La ville est nommée d’après son homonyme anglais, où le fameux poète William Shakespeare a vécu plus de 400 ans plus tôt. Il s’agit de l’une des raisons pour lesquelles tant de choses sont nommées en son honneur. Un exemple serait la rue Romeo. Ensuite, arrivés dans la ville avec nos chaperonnes (Mme Miano, Mme Lip et Mme Rocca), on a eu un temps libre d’environ deux heures avec l’opportunité de se promener dans la ville, de faire du lèche-vitrines, et de prendre des photos. Cependant, cette pause avait pour but principal de trouver un endroit pour manger son dîner puisque c’est interdit  de manger ou de boire à l’intérieur du théâtre.

Vers 13h, la randonnée dans le centreville de Stratford s’est conclue. On s’est retrouvé à nouveau devant l’autobus et le chauffeur nous a conduit vers le théâtre de Stratford. Après avoir reçu nos billets, nous nous sommes installés dans les gradins pour regarder une pièce de théâtre de Shakespeare nommé The Tempest. Elle est d’une durée de deux heures (incluant l’entracte) et dans cette production en particulier, le personnage principal Prospero est joué par une femme. Photo de Martha Henry qui incarne le personnage de Prospero dans la pièce de théâtre du Tempest.


Personnellement, je crois que cette pièce de théâtre s’est bien déroulée. J’ai adoré la manière que les techniciens ont incorporé des effets spéciaux sur scène. Par exemple: au plafond, il y a un mobile planétaire qui se faisait léviter et baisser périodiquement, donnant l’apparence d’une nuit étoilée. Aussi, plusieurs autres effets spéciaux, comme des jeux de lumières, des effets sonores ou de la musique ambiante, ont ajouté à l’atmosphère fantastique de la pièce.

Ensuite, j’ai fort apprécié les choix du directeur artistique sur les costumes et les décorations. Comme la tenue des reine- fées de couleur rose-violet qui semblaient être faites en velours.

Pour conclure, ce que j’ai aimé le plus est la façon dont les acteurs ont eu un équilibre entre le ton dramatique et comique de la pièce.


Journée Terry Fox de retour à Charbonnel! Cyrielle Ngeleka, 11e

Le vendredi 28 septembre dernier a définitivement été une journée marquée dans les calendriers des élèves et des membres du personnel de l’école secondaire Mgr-deCharbonnel. Reconnaissant la journée annuelle de Terry Fox à la fois sur le champ de l’école et les alentours de Drewry, cette deuxième moitié de journée a sans doute été une expérience inoubliable. Le tout a été pris en relève par le conseil des élèves exécutif, administratif et Madame Lip. Ces derniers ont eu des rencontres hebdomadaires au cours du mois, dans le but de planifier cette journée au plus minuscule détail. “Il faut continuer à renforcer le déroulement de cette journée; elle est gravée dans l’Histoire canadienne après tout!” affirme l’enseignante responsable.

Pour débuter, la journée entière était en port civile. Les participants ont dû payer 5$, en tant que don à la Fondation Terry Fox. Au cours de la troisième période, soit de 12h20 jusqu’à 13h35, les étudiants ont été divisés par année dans le but d’organiser la marche de 5 Km aux alentours de Drewry. Le but de cette activité est de faire comprendre aux participants les épreuves traversées par Terry ainsi que de leur faire prendre conscience des différents cas de cancers existants. Michelet, élève de la 7e année, mentionne: “J’ai cru que 5km était rien! Il (Terry) a beaucoup travaillé!” Entre-temps, certains élèves du conseil ainsi que Madame Lip sont restés afin de mettre en place une grande diversité de stations d’activités pour la dernière période.


Des élèves de la 7e année qui s'amusent en marchant ensemble

Il est évident que la journée Terry Fox a été à la fois physiquement avantageuse, éducative et plaisante. La participation des élèves a été prometteuse cette année et a mené à de très bonnes réactions de la part de tous. Ceci dit, la journée Terry Fox reviendra-t-elle à Charbonnel l’an prochain?

La quatrième période a sûrement unifié l’école. Avec une température agréable de 21 degrés Celsius et un courant de vent idéal, il est certain que chaque minute a été profitée. L’ambiance a bien été établie par le playlist de chansons francophones, ajoutant de la vie à la journée en soi. “J’avais vraiment l’impression d’être encore en vacances!” cite Margaret de la 10ème année. Les stations incluaient la souque à la corde, la corde à sauter, le soccer, un relais culturel et pastoral ainsi qu’une vente de collations et de boissons, toutes animées par des membres des conseils. Monsieur Gendi, enseignant de l’école, a confirmé que: “Ces élèves se sont sincèrement donnés corps et âme pour cette journée. Qu’ils continuent le bon travail!”


COUPABLE À TOUT PRIX Par: TianTian Dong Zhe et Elisabeth Kouassi, 8e Histoire Créative

C'était une journée comme les autres, ou presque devrais-je dire. J’ai eu du mal à me lever ce matin-là, suite à la longue fin de semaine que j’ai eu. Je dormais paisiblement jusqu'à ce que j'entende la voix la plus pénible qui soit, qui m’appelle:

- Saphira, lève-toi, tu vas être en retard!

   Pour ceux qui ne l'ont pas encore deviné, c'était ma soeur Anna. La personne la plus horrible qu’il soit et comme chaque matin, elle n'arrête pas de crier dans mes oreilles tant que je ne me lève pas. Alors j’ai dû me dépêcher de me lever avant qu’elle se mette à sauter sur mon lit.

-T’as eu de la chance cette fois, si tu ne t'étais pas levée j’aurais piqué tes réserves de bonbons, s’exclama t-elle.

-T’aurais du le faire et je te l’aurais fait payer! ai-je répliqué.

Après cette dispute habituelle, je me suis préparée pour le reste de la journée. Puis je suis descendue dans la cuisine pour un petit déjeuner si rapide que ma mère m’a fait la remarque suivante:

-C’est tout ce que tu prends aujourd’hui, Saphira! a t-elle dit

-Oui, oui, je n’ai pas le temps de prendre autre chose. À plus tard, lui ai je répondu en buvant mon verre de lait.

    Je me mise ensuite en route vers l'école, ce qui est un vrai cauchemar car je devais prendre le transport en commun.


Arrivée à l'école, une terrible nouvelle s'était répandue. Tout le monde racontait que le directeur s'était fait assassiner durant la veille de Noël et comme j’arrive tout le temps en retard, je n’ai pu qu’avoir les explications de Cécile, la représentante de mon année scolaire.

Elle m’expliqua alors: - À la veille de Noël, M. Alain est allé à un restaurant avec tous les membres du personnel. Mais, il n’est pas arrivé à l’heure. Après presqu’une heure, tous les enseignants étaient là, sauf M. Alain. Un enseignant l’a appelé mais il n’y avait pas de réponse. Après un moment, la police est venue et devine ce qu’elle a trouvé? Le corps, sans vie du directeur dans sa voiture avec un message, dont les lettres étaient découpées dans un journal et déposé sur son corps, qui disait: “Ceci est ma vengeance, elle est à moi.” ,m’expliqua t-elle en chuchotant.

À la suite de cela, j’ai préféré me taire durant le reste de la journée pour pouvoir faire le bilan de tout ce que je venais d’apprendre, et croyez-moi, cette histoire me semblait vraiment étrange.

Ce problème était déjà inquiétant, pour nous les élèves, car on craignait pour nos vies. Le directeur adjoint, M.. Ralf, décida alors de faire un discours de motivation pour ses élèves. Son discours n’était pas très convainquant, mais plutôt étrange.

Il nous regardait avec un visage qui paraissait marqué par la tristesse et dit:

-Mes chers élèves et membres du personnels, aujourd'hui, j'ai le regret de vous annoncer une nouvelle qui m’attriste énormément et qui bouleverse notre conseil scolaire, (Il prit une pose très dramatique), la mort de notre bon directeur M. Alain. Comme nous n'avons pas de directeur disponible pour le remplacer, je suis ravi de vous annoncer que je le remplacerai jusqu'à la fin de cette année scolaire.

Au ton de sa voix, on aurait plutôt dit que M. Ralf était heureux d’avoir pris la place de M. Alain pour le reste de l'année, ce qui ne m’a pas trop étonnée, vu qu’il a toujours eu envie de “posséder" l'école comme il sait si bien le dire.

Le reste de la journée s’est passée normalement jusqu'à ce que je trouve une enveloppe à côté de mon bureau. Ceci m'étonna car depuis la première journée que je suis arrivée, aucun déchet, aucune poussière supplémentaire ne devaient se faire voir dans notre école. C'était la règle principale de St. Thérèse de Lisieux. Je ramassai cette enveloppe et la mit dans mon sac.


*** Rendue à la maison, j’ai couru dans ma chambre et je me suis lancée sur mon lit, tenant l'enveloppe dans mes mains. Anna était toujours à l'école et mes parents ne rentraient pas avant neuf heur du soir, donc j'avais tout mon temps pour lire le contenu de cette lettre et je peux vous dire qu'elle m'a choqué. Voici le contenu:

Ça n’a pas été très facile de me débarrasser de lui mais j'ai réussi ma partie du contrat, maintenant c’est à toi de remplir la tienne en me permettant d`ìnfiltrer le conseil scolaire pour m'emparer de ce que tu sais. En plus, tu sais le “CHAT”? Elle est sortie avec “directeur du passé”, avant que la mission ne se soit accomplie.

Ps: On se rencontre à l'endroit prévu. A+ *** Quelque heures plus tard, je me retrouvai au poste de police. Pour tout vous dire, je voulais dénoncer M.. Ralf, qui, selon moi était le coupable du meurtre de M. Alain mais tout ce que le policier a réussi à me répondre fut:

-Rentre chez toi, petite, je crois que tu as des choses plus importantes à faire, comme tes devoirs par exemple, m’a t-il dit

-Et cette lettre, croyez vous que je l'ai écrite pour le simple plaisir de vous déranger? ai-je répliqué

Après cela, le policier a pris la lettre et m'a fait promettre de ne pas me mêler de cette enquête, ce que je me suis empressée de faire, vu qu’il semblait vouloir se débarrasser de moi.

Je n’ai pas quitté le poste de police. Je suis restée là et j’ai entendu (discrètement) les policiers se parler entre eux..

- Je ne sais pas c’est qui “CHAT” - Qui sont les suspects? - Eh bien, l’autopsie nous dit qu’il a été tué environ vingt-minutes avant qu’on ne l’a trouvé. Les enseignants en retard étaient : M. Ralf, le directeur adjoint, M. Sauer, le secrétaire et Mme Louise, l’enseignante de français. - Ah, y avait-t-il d’autres lettres? - Oui. Celle-ci. Ça dit:


Merci beaucoup de m’aider, Franco. Je suis allé la consoler et je l’ai invité pour dîner chez moi. Maintenant que Ralph est au ciel, je peux prendre tout mon temps avec elle. *** J’ai trouvé une autre lettre. En rentrant à la maison, j’ai décidé de faire un tour sur la place de l’incident. Oui, je sais c’est où. La nouvelle est partout et notre village est très petit. Je vous montre cette lettre:

Sam, il est venu. Viens vite. Je dois prendre un avion demain. Au revoir!

*** J’ai trouvé le prénom de chaque enseignant qui étaient en retard. M. Albert Ralf, M. Samuel Sauer et Mme Rita-Louise Juyatha. J’ai montré toute cette information aux policiers. *** Trois mois sont passés depuis cet incident et je peux vous dire que j’ai une bonne et une mauvaise nouvelle. Je commence par la bonne. Le policier cette fois-ci m’a remercié et il est allé faire des recherches. L'assassin de M. Alain a été arrêté. La mauvaise nouvelle est l'assassin était M. Sauer, pas M. Ralf, ce qui ne m'étonne pas trop puisque qu’il est presque toujours absent et il est très mystérieux. Les empreintes de M. Sauer ont été retrouvés sur la voiture et sur quelques lettres. Son ami, Franco Lebrun a aussi été emprisonné.

Bon, je crois que j’ai contribué à cette enquête.


Comment survivre au froid de l’hiver? Tout le monde redoute le froid, surtout ceux et celles qui sont frileux et frileuses. Voici quelques conseils qui vous seront utiles pendant la saison d’hiver. Extrait de : https://www.passeportsante.net/ fr/Actualites/Dossiers/Index.aspx

Chauffez mais pas trop!

La chaleur a un impact négatif sur la circulation sanguine et nuit au sommeil, de en plus, une trop grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur sera difficile à encaisser pour votre corps et vous aurez toujours plus froid. Mettez les bons vêtements. Superposez les couches de vêtements, pour pouvoir les moduler en fonction des changements de température. Bougez et faites du sport. Le sport permet à votre corps d’améliorer sa condition et d’être plus résistant face au froid. Alors, allez vous promener, prendre un peu l’air, faites quelques mouvements de yoga, inscrivez-vous à un club de sport ou tout simplement, suivez un programme de sport gratuit sur YouTube!

Adaptez son alimentation. Favorisez Les boissons chaudes et en particulier les soupes; les fruits et légumes contenant de la vitamine C; les protéines, qui augmentent la température corporelle; les féculents, qui apportent les calories nécessaires pour se réchauffer; les épices, qui favorisent la circulation sanguine et réchauffe les bronches.


J'aime mes parents mais... Anabella Nakhlé et Cyrielle Ngeleka, 11e

On adore nos parents, ils font le nécessaire pour assurer notre bonheur et notre protection. Ils nous aiment sans limite… À un point tel qu’ils peuvent en devenir insupportables. Voici un répertoire des plus beaux exemples de ce que nous font subir nos parents. Vous avez dit «Non» à vos amis avant même qu’ils ne vous offrent de faire une sortie avec eux, parce que vous connaissez déjà la réponse de vos parents. Vous avez pensé à raconter une anecdote amusante à vos parents, mais vous avez décidé de ne pas le faire, car cela se transformera en sermon. Demander la permission de passer du temps avec un ami nécessite 37 heures de préparation mentale, une présentation PowerPoint détaillée de l’arbre généalogique de votre ami et un contrat signé de votre sang disant que vous ne ferez rien d’illégal et que vous serez de retour à 16h au plus tard.

Chaque fois que vos amis planifient une sortie de dernières minutes, vous savez que vos parents diront “ Non!”, car il leur faut littéralement 2-3 jours ouvrables pour déterminer s'ils vous autoriseront à sortir. Si vous manquez un appel téléphonique, vos parents supposent, tout à coup, que vous fumez de la «marijuana» avec «votre ami», donc ils décident et ce, de manière complètement aléatoire, que cet ami est une «mauvaise influence».


Vous avez passé des années à rêver d’une rébellion sous la forme de plans spontanés ou d’une fuite à l’aéroport sous une fausse identité. Vous comprenez LA PANIQUE TOTALE qui passe dans vos veines lorsque vos amis s’amusent à changer les plans 10 fois et vous devez continuer à expliquer à vos parents ce que vous faites. Vous n'avez jamais eu «une franche discussion sur un des sujets tabous de vos parents». Ici, je parle des changements corporels et hormonaux. Ils ont probablement laissé un livre sur votre lit concernant votre «Corps en changement» et vous ont laissé le découvrir. Merci à nos merveilleux parents! On vous adore. Les dîners en famille tournent toujours autour de vos études et de votre horaire de cours, jamais autour de votre vie sociale et/ou amoureuse. Chers parents, nous avons aussi une VIE… On aimerait aussi vous entendre sur votre vie sociale et/ou amoureuse. Vous êtes passés par là bel et bien avant nous!


Mise à jour des nouvelles de l’école Iman Bunzigiye, 11e

Notre conseil d'élèves travaille de façon ardente pour nous organiser des activités amusantes. Ce qui est évident parce qu'ils ont mis tant d'effort pour planifier le déroulement des assemblées d'école mensuelles, les activités des équipes d'éléments astrologiques et la journée d'Halloween. Pour ceux qui s’y s'intéressent, voici un survol de leurs futurs projets et d’autres activités scolaires: Mme Thibault organise un projet d’art récupérateur. Un groupe d’élèves sous la supervision de Mme Thibault, Mme Daou et M. Morin, vont utiliser du matériels recyclables en oeuvre d’art. Étant donné la nature collaborative de ce projet, veuillez, s'il vous plaît, placez vos bouteilles dans les bacs bleus de l’école. Le mois de novembre s'éteint, voulant dire que CharboNoël s’avance à grand pas. Alors, venez à grand nombre la soirée du 13 décembre! Finalement, félicitations à Karl Penda pour avoir gagné la troisième étoile au tournoi d’improvisation du conseil de l’école! Pour ceux qui n’ont connait pas, ce titre est pour souligner les MVP des équipes d’improvisation.


Profile for La Griffe

La Griffe - Novembre 2018  

La Griffe - Novembre 2018  

Advertisement