Issuu on Google+

Belgique­België Belgique­België P.P.­P.B. P.P.­P.B. Bruxelles­Brussel 9 1090 Bruxelles­Brussel 9 1/4435 1/4435

Bulletin du GUTIB                    GEBOV Blad Groupement des Usagers des Transports publics à Bruxelles Gebruikers van het Brussels Openbaar Vervoer  v.z.w. ­ a.s.b.l.

Périodique trimestriel du GUTIB ­ Driemaandelijks tijdschrift van GEBOV P302364 2006 / trim. 2 N° 98    2,50 EUR

SNCB – Voitures à deux étages, peu appréciées de la clientèle Le GUTIB dit non à la rénovation dans l'inconfort  NMBS – Weinig door cliënteel gewaardeerde dubbeldekkers GEBOV weigert een renovatie zonder comfort Ed. Respons. – Verantwoord. uitgever : R. de Crombrugghe , Av. Churchill laan, 137/3  1180 Bruxelles­Brussel


Le   GUTIB,   fondé   en   1984,   est  une association indépendante et  apolitique gérée  bénévolement par ses membres. Le but du GUTIB est  d'assurer la défense  et  la  promotion d'un transport public de qualité en zone urbaine et suburbaine. Il est à l'écoute des doléances et propositions de ses membres, qu'il informe. Le  GUTIB   fait   valoir   ses   exigences   auprès   des   autorités   fédérales,   régionales   et  communales, ainsi que des diverses sociétés exploitantes (STIB, SNCB, De Lijn,  TEC, etc.). GEBOV,   opgericht   in   1984,   is   een   zelfstandige,   niet   politieke   vereniging,   die  vrijwillig   door   haar   leden   beheerd   wordt.   GEBOV   beoogt   de   verdediging   en  de  bevordering van kwaliteitsvervoer in stad en rand. Zij luistert naar de klachten en voorstellen van haar leden, en levert hun informatie.  GEBOV   bekrachtigt   haar   eisen   bij   de   federale,   gewestelijke   en   gemeentelijke  overheid, en bij de exploitatiemaatschappijen (MIVB, NMBS, De Lijn, TEC, enz.). Le Bulletin est bilingue. Les articles paraissent dans la langue de leur auteur. Les  articles longs sont précédés d'un résumé dans l'autre langue. Dit Blad is tweetalig. Artikels verschijnen in de taal van de schrijver. Uitgebreide  artikels worden voorafgegaan door een korte inhoud in de andere taal. GUTIB­GEBOV   Tél / fax 02 771 92 68     rue Medaets 43 Medaetsstraat 43  1150 BRUXELLES 1150 BRUSSEL Lidgeld 2006 / cotisation 2006 (en/in EUR)  Compte / rekening  000­1492958­31 Site Internet:  www.gutib.be e­mail:  contact@gutib.be Cotisation – Lidgeld  Membre bienfaiteur/ Weldoener Membre protecteur/ Beschermer Membre effectif/ Effectief lid

  25,00 €   15,00 €   10,50 € (*)

* prijs van een JUMP 10 rittenkaart / prix d’une carte JUMP de 10 voyages. 

     Page 2 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 2/24

GEBOV­Blad


EDITORIA(A)L RENFORCER LES T.C. LORS DES FORTES POLLUTIONS Het O.V. opvoeren bij hoge Luchtvervuiling   Korte Inhoud : Ter gelegenheid van het hoge pollutiepiek van 1 tot 10 februari 2006,   heeft de GEBOV, door een persbericht, aan al de overheden van het land gevraagd om   drastische   maatregelete   treffen   om   zulke   toestand   te   vermijden.   Er   werd   vooral   gevraagd het O.V. zo op te voeren dat de burgers hun auto in de garage zouden laten   staan en het O.V. zouden gebruiken. Dès la grave pollution atmosphérique du 1er au 10 février 2006, le GUTIB a demandé  aux ministres des transports et de l'environnement  de prendre des mesures immédiates  efficaces. En premier lieu intensifier tous les transports en commun (TC), dans les cas  de fortes pollutions de l'air (*). Car c'est un moyen de combattre, du jour au lendemain,  la pollution due au trafic routier et ses effets sur la santé.  Hélas, malgré la gravité de la situation et malgré l'appui de notre démarche appuyée par  une série d'associations, notre appel est resté sans réponse. Nous avons rappelé nos vues  lors de l'audition du 6 mai du Panel "Bruxelles Capitale – Santé" et nous insistons ici à  nouveau. Par souci de l'intérêt général de la population et des dépenses publiques (coût  global moindre), car il vaut mieux prévenir que de guérir... et l'on évite de déplorer  d'éventuels décès. Cette pointe de pollution a duré dix jours et son indice a voyagé très haut, entre 7 et 9  sur une échelle de 10 ; en cause une teneur très élevée en particules fines, en oxydes  d'azote   et   autres   polluants,   tous   éléments   qui   pénètrent   au   fond   des   poumons,   sont  néfastes à tout un chacun et peuvent entraîner une issue fatale. Depuis lors, d'autres pics  de pollution se sont produits, dits hivernaux. Puis, le grand soleil frappant l'air pollué  amène des pics d'ozone, de mai à août. Cet été, les premiers dépassements du seuil  d'avertissement (O³ > 180 µg/m³) datent des 8, 9, 12 et 13 juin dans le pays et du 9 juin à  Bruxelles. Prudence donc. Une concentration élevée d'ozone provoque des irritations des yeux, du nez, de la gorge,  une diminution et des difficultés respiratoires. La directive européenne DE 2002/3/CE  concerne la pollution par l'ozone. CELINE (www.irceline.be), rassemble et diffuse les  valeurs   mesurées,   les   informations,   rapports,   recommandations   et   stratégies   pour  maîtriser   l'ozone   et   ses   effets.   A   juste   titre,   il   est   stipulé   de   prendre   des   mesures  ambitieuses à tous les niveaux politiques : européen, fédéral, régional, local. Le Plan Air – Climat, géré par les Ministres de l'Environnement et de la Mobilité, mis  en   vigueur   en   2005,     conforte   les   actions   en   matière   de   stationnement,   plans   de  déplacement   des   entreprises,   promotion   des   véhicules   propres,   renforcement   des  transports en commun, etc.  C'est clair, dans les cas de fortes pollutions atmosphériques, les autorités ne peuvent se  contenter de dire aux personnes fragiles ou très sensibles (dont les enfants en bas âge et  les personnes âgées) de rester à l'intérieur ou de modérer leur activité. Il ne suffit pas de  Page 3 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 3/24

GEBOV­Blad


recommander simplement l'usage des transports en commun ou de prôner l'achat de  véhicules moins polluants. Il faut combattre le problème à la base, prévoir et préparer  les solutions de fond, et livrer bataille dès l'annonce des périodes critiques.  Au minimum, les Ministres des Transports et de l'Environnement  (de tout le pays, en  premier lieu ceux de la Région de Bruxelles – Capitale) doivent organiser les mesures  d'urgence   pour   renforcer   tous   les   transports   en   commun   (TC)   durant   les   pollutions  critiques et avertir en force la population par tous les médias et moyens possibles, quasi  toutes les heures, la veille et durant ces épisodes. L'idée est, par exemple, d'appliquer  l'horaire de pointe de 7 h à 21 h (en pensant notamment le soir aux magasins et aux  activités  sociales et culturelles) et la fréquence de jour jusqu'à 23 h ou minuit. Ces  conditions renforcées pourront déclencher le déclic des automobilistes de délaisser leur  voiture et d'essayer puis – osons rêver ! – d'adopter les transports en commun.  Exceptionnellement, ces jours­là, la gratuité sera de mise pour tous les usagers. Cela  permettra la montée plus rapide des usagers... et évitera les ralentissements de paiement  ou de pointage par les "nouveaux" voyageurs non habitués à ces opérations. De manière incise, ce renforcement circonstancié des transports en commun respecte  une certaine équité sociale: d'une part, mieux et plus les TC roulent, moins il y a des  automobilistes   et   des   embouteillages   (ceux   qui   doivent   absolument   aller   en   voiture  roulent mieux), d'autre part, par la réduction escomptée de la pollution, les personnes  "faibles" ou "sensibles" sont moins freinées dans leurs efforts et dans leur dynamisme  indispensable à leur activité sociale ou économique. On reconnaît que les TC roulent au  bénéfice de tous, qu'ils permettent de ne pas pénaliser les plus "sensibles".    Il faut des mesures accompagnatrices simultanées, telles que réduction forcée du trafic  automobile.   Nous   pensons   ici   au   système   permettant   aux   véhicules   à   plaque   de  circulation paire de circuler les jours pairs et inversement. La police serait plus présente  et   accélérerait   le   passage  des   TC   et   des   vélos.   Une  vignette  ferait   en  sorte  que  les  voitures trop polluantes (ne répondant pas aux normes Euro 3 ou 4) ne puissent circuler  durant les jours critiques.    Plus fondamentalement, il faut lancer un plan d'urgence santé et sécurité déclenchant  systématiquement le renfort des transports en commun en journée et soirée, lors des  graves pollutions ou intempéries (prévisions de gel, neige ), car les TC sont parmi les  moyens les plus sûrs, les moins stressants et les moins polluants de se déplacer.  Nous pensons que les conducteurs de métro, tram ou bus répondront favorablement à  l’appel qui leur sera fait de travailler un peu plus ces jours­là. Nous les en remercions  d’avance (*) Communiqué de presse du GUTIB du 7­02­06, Lettre aux Ministres et à la STIB

Page 4 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 4/24

GEBOV­Blad


LE SITE INTERNET DU GUTIB Il est né ! Depuis peu, le GUTIB a son site Internet www.gutib.be. Rien de plus simple. Que trouverez­vous sur le site ?  • Une courte présentation de l'association • La liste de ce que nous avons obtenu grâce à nos actions • Des communiqués de presse, et interviews auxquels nous avons participé • Nos publications ; vous pouvez télécharger l'avant­dernière édition de Bulletin du  GUTIB, ainsi que les 2 précédentes • Une rubrique "vos réactions", qui accueillera vos félicitations et récriminations au  sujet des services de nos exploitants • Comment vous faire membre • Des liens utiles vers les sites de exploitants. Bienvenue sur www.gutib.be ! Notez que l'adresse e­mail est devenue contact@gutib.be. 

A BRUXELLES – IN BRUSSEL OP ONZE LIJNEN – SUR NOS LIGNES 1. Observations au cours de voyages – Waarnemingen tijdens het reizen Remarque : Cette rubrique peut paraître fastidieuse. Mais nous jugeons très utile de mentionner  des   incidents   observés   à   l'occasion   de   voyages,   et   qui   agacent   les   utilisateurs   réguliers   ou  occasionnels des TC. Nous le faisons dans un but d'illustration et pour attirer l'attention de ceux  qui peuvent y changer quelque chose. Opmerking : Deze rubriek mag vervelend schijnen. Maar wij achten het zeer nuttig tijdens het  reizen opgemerkte voorvallen te vermelden, die regelmatige of toevallige gebruikers van het O.V.  tergen. Wij doen het als voorbeeld en om de mensen, die er iets aan kunnen veranderen, aandachtig  te maken.

1.1. Dans le tram –     Op de tram     Le 5 juin, lundi de Pentecôte, et donc jour férié, ce correspondant attend un 23 ou  un 90 vers Montgomery, à l'arrêt Cavell. Les horaires affichés lui font miroiter un 23  à 17 h 01 et un 90 à 12. En pratique, il a vu passer un 90, bourré, à 05, "collé" par un  23,   vide.   Aucune   excuse,   car   ces   deux   trams   venaient   du   tunnel   Nord­Sud   et  n'étaient pas loin de leur terminus de départ. Et dire qu'une semaine auparavant, lors d'une apparition sur Télé­Bruxelles, notre  Porte­parole avait dit au DG de la STIB, qu'un véhicule toutes les 20 minutes le  Page 5 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 5/24

GEBOV­Blad


dimanche et tous les jours en soirée était insuffisant. Il s'était entendu répondre que  c'était suffisant, parce que la régularité était optimale à ces moments ! Vu le lundi 19 juin à la gare du Nord : 2 horaires de la ligne 3 sont affichés vers  Churchill.   Le   second   ne   donne   que   la   période   de   petites   vacances   scolaires,   en  contradiction avec ce que montre le premier pour cette même période !  1.2. Dans le bus –     Op de bus     ­ Ce 12 juin, la température à l'ombre est voisine de 30 °C. Un bus de la ligne 28 est  stationné   en   plein   soleil   au   terminus   à   Schuman.   Les   toits   sont   ouverts.   Nous  demandons au conducteur, pourquoi il ne fait pas fonctionner la climatisation, dont  le bus est équipé. La réponse : elle ne fonctionne pas. C'est chaque été la même chose. La STIB se montre incompétente au niveau du  chauffage et de la climatisation. Voir plus loin sous la rubrique "Suggestions". ­ Le mercredi 14 juin, le bus n°8752 de la ligne 28 est à l'heure (19h22) au Tomberg.  Très bien. Mais le conducteur a­t­il le droit de faire fonctionner sa radio personnelle  tout au long du trajet jusqu'à Victor Hugo ? Non. On en a déjà par dessus la tête du  son nasillard des baladeurs MP3 et autres, qui s'échappent des écouteurs. ­ Un     certain  matin  de  mai,  des adolescents, pourtant sous la conduite de deux  surveillants, actionnent sans arrêt le bouton d’alarme dans un bus 95 vers le Centre. A l’arrêt Trône, le conducteur, via son micro, les invite à descendre et à aller à pied  à l’arrêt Ducale, de l’autre côté du boulevard, où le bus les attendra. Ainsi dit, ainsi fait. Le reste du trajet fut silencieux. Bravo pour l’initiative. ­Le 30 avril, le bus 95 (8847) vers la  Bourse passe à Ortolans à 14h12 au lieu de  14h16. A la place Royale, il est à 14h34 au lieu de 14h40. 1.3. In de metro –     Dans le métro     L'annonce   verbale   de   la   prochaine   station   semble   avoir   été   déconnectée.   Seul  subsiste – quand il fonctionne – l'affichage. Le système fonctionne sans erreur. 2. Nouveautés –     Nieuwigheden     La   mise   en   œuvre   progressive   du   nouveau   plan   tram   –   bus   à   l'horizon   2008   a  commencé en mars par la création d'une ligne n°24 entre la gare de Schaerbeek et  Boondael. Dommage qu’elle n’est que provisoire et exploitée seulement en hyper­ pointes. Fin juin : • la ligne 23 devrait être limitée à Heysel – Vanderkindere • la 3 devrait relier la gare du Nord à Churchill • la ligne de bus 60 devrait être déviée par Churchill. • Nous mettons��au conditionnel, car le Bulletin du GUTIB sera déjà imprimé à ce  moment, et on ne sait jamais … Page 6 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 6/24

GEBOV­Blad


Le nouveau bus STIB, porte de sortie unique et espace à l'arrière. Très bien : les strapontins. Moins bien, le passage étroit vers le fond. De nieuwe bus van de MIVB: de enige uitgang en de achterruimte. Zeer goed: de klapstoelen. Minder goed is de smalle doorgang naar achter CHANGEMENTS EN VUE – VERANDERINGEN OP KOMST Boulevard du Souverain La pose des voies dans le sens Wiener­Debroux est pratiquement achevée. La pose  du fil de contact a débuté dans l’autre sens.  Nouveau plan tram – bus à la STIB –  Nieuw tram en busplan bij MIVB     La mise en œuvre progressive du nouveau plan métro – tram – bus à l'horizon 2008  sera poursuivie en septembre par : • le prolongement de la ligne 2 du métro de Clemenceau jusqu'à la nouvelle station  Delacroix, • le   raccourcissement   de   la   ligne   de   bus   20,   qui   reliera   alors   Hunderenveld   à  Delacroix, • le prolongement de la ligne de tram 56 jusqu'à Marius Renard, • le prolongement de la ligne de tram 94, de la place Wiener jusqu'à la station de  métro Herrmann­Debroux, • le prolongement de la ligne de bus 53 jusqu'à l'hôpital militaire, • la création de la ligne de bus 75 Bon air – CERIA Des lignes de bus sont restructurées : • 34 Porte de Namur – Sainte­Anne • 41 gare d'Uccle Calevoet – place Wiener • 42 Viaduc E40 – Transvaal Page 7 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 7/24

GEBOV­Blad


• 96 Bourse – Herrmann­Debroux. Ajoutons que la ligne de bus 84 Beekkant – Heysel, sera exploitée en soirée et le  dimanche, et que les fréquences seront augmentées sur la ligne 21 OTAN – Ducale,  ce qui permettra de rétablir le caractère express de la ligne 12 vers l'aéroport de  Zaventem. Cette révolution va entraîner davantage de changements de véhicules au cours de  vos déplacements. La STIB saura­t­elle vraiment soigner les correspondances, au  plan des horaires ? Malgré les expériences peu flatteuses du passé, laissons­lui le  bénéfice du doute ! Het feuilleton van de verkeerslichtenbeïnvloeding (vervolg) Le feuilleton de la télécommande des feux routiers (suite) Het schijnt, dat de Brusselse regering een belangrijk budget wil besteden aan de  afstandsbediening   van   verkeerslichten   door   bussen   en   trams.   Het   betreft   de  uitrusting van zo'n 150 kruispunten, 530 bussen en 300 trams in de periode 2007 –  2008. Goed nieuws. Hopelijk zitten de gemeenten en andere instanties niet dwars,  bij het uitwerken van dat programma. LE RER – HET GEN

Station Arcades Le quai côté Keym est en voie d’achèvement.

 Diesdelle –  Vivier d'Oie     Het dossier m.b.t. het aanleggen van die nieuwe halte op lijn 26, nl. op het kruispunt  met de Waterloose steenweg, vordert goed. De keuze van de aannemer is zo goed als  rond. Nu moet minister Onkelincx, bevoegd voor de uitwerking van Beliris (akkord  tussen de Federale Staat en het Brussels Hoofdstedelijk Gewest), nog de uitgave  goedkeuren.   Dit   zou   maar   een   formaliteit   zijn,   maar   met   de   gemeenteraads­ verkiezingen in het vooruitzicht, weet men nooit. Optimistisch   denkend,   zien   wij   de   exploitatie   starten   met   de   uurregeling   van  december 2007.   Oude wagens voor het GEN –  Vieux      matériel pour le RER     De aankoop van specifiek rollend materieel voor het GEN stapelt vertragingen op,  zoals wij reeds in onze vorige uitgave uitlegden. Dat is geen toeval. De NMBS geeft  maar blijk van weinig enthousiasme voor het GEN. De laatste ontwikkeling van die  saga zien wij aankomen, als wij vaststellen, dat de maatschappij beslist heeft haar  oude   oncomfortabele   M5   dubbeldekkers   in   onvoldoende   maat   te   renoveren.   Wij  vrezen, wat onze informateurs ook mogen verklaren, dat die wagens "voorlopig" op  de GEN lijnen zullen rijden. En in België duurt het voorlopige heel lang.  Zie foto op onze voorpagina, en verdere beschouwingen omtrent de renovatie onder  de rubriek "Wij voeren actie".

Page 8 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 8/24

GEBOV­Blad


LES TAXIS – ONZE TAXI'S Les données administratives relatives aux chauffeurs de taxi seront rassemblées dans  une carte à puces. L’opération pour les 2700 taxis sera terminée fin septembre 2006,  au rythme de 200 cartes émises par semaine. Le but est de simplifier les charges administratives pour les taximen mais aussi de  faciliter le contrôle et de lutter contre le travail au noir et la fraude sociale. Par ailleurs, 22 sites propres bus seront ouverts aux taxis. CHANGEMENTS ENVISAGES A TERME OP TERMIJN VOOROPGESTELDE VERANDERINGEN  Facilités pour trams et bus –  Faciliteiten voor trams en bussen     Les efforts déployés en matière de mobilité des TP n’ont pu que maintenir la vitesse  commerciale à 17 km/h. Le prochain plan vise une vitesse de 20 km/h pour les axes prioritaires et de 18 km/h  ailleurs.   Il   s’agit   de   la   grande   ceinture ;   de   l’axe   Nord­Sud   et   de   l’axe   Louise­ Souverain pour les trams ; et pour les bus, les lignes 38, 49, 54, 63, 64 (future), 71,  88 (future) et 95. D’ailleurs, les contre­sens dans le centre permettent un gain de 3  minutes par trajet. Il y a 1000 trajets par jour.  Les ambitions de la STIB –  MIVB­Doelstellingen     L’horizon 2006­2010 est balisé et sera finalisé dans le prochain contrat de gestion. En matière de principes, le renouvellement de l’accord (1991) de coopération avec  les autres régions est prévu. Une structure nouvelle, la STIB Invest, sera créée, où  transiteraient des moyens financiers (Etat Fédéral, partenariats avec le privé). Les prévisions de trafic envisagent en 2010 de l’ordre de 300 à 320 millions de  voyageurs pour un rythme de croissance de 5% par an (de 1999 à 2005, il était de  8,2%) Un  réseau de nuit est à mettre en place à côté d’extensions, dont la plus proche est  le plan tram­bus de 2006­2008. Ensuite viendront des compléments : tram 94 sur Herrmann­Debroux – Roodebeek,  tram sur le Boulevard Léopold III, tram Montgomery – Schuman et la déviation des  92 et 93 par la Gare Centrale. Puis des extensions en Région flamande  et des trams­trains, après 2010.  Le plan  des Travaux Publics (2005­2009) –  Openbare Werken      : 2005­2009­plan     L’aspect génie civil des projets développés ci­dessus y est traité mais le document  comporte aussi des améliorations de voiries qui ont un impact sur la circulation des  transports publics. C’est   le   cas   des   différentes   places   (Flagey,   Schweitzer,   Saint­Josse,   Liedts,  Constitution, Meiser, Masui), des rues négligées (Picard, Bolivar, ch. d’Etterbeek,  ch. de Wavre au­delà de la rue du Trône..) à côté de projets spécifiquement mobilité  comme   le   boulevard   de   la   Cambre   et   le   Rond­Point   de   l’Etoile,   l’avenue   de   la  Page 9 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 9/24

GEBOV­Blad


Couronne, le terminus tram avenue Louise, idem Porte de Schaerbeek, l’avenue des  Communautés (WSL) la chaussée de Waterloo (Legrand­Churchill).

SUGGESTIONS – VOORSTELLEN Chauffage, ventilation et conditionnement d'air à la STIB Verwarming, ventilatie en airconditioning bij de MIVB Il   est   temps   que   la   STIB   pallie   la   déficience   chronique   dont   elle   multiplie   les  preuves : • trams de la série 7000 chauffés par grande chaleur, ou pas chauffés quand il fait  froid • voitures de métro à la température aléatoire en hiver • climatisation à l'arrêt par grande chaleur dans les bus équipés • fenêtres  ouvrantes  –  et  donc ouvertes – quand la réfrigération de l'air est en  service sur les tout nouveaux trams. Ce dernier point est un comble. Le responsable mode tram ne pourra pas dire qu'il  ne savait pas, car avant qu'il ne passe commande des trams 3000 et 4000, nous lui  avions fait part de nos désirs par écrit, y compris sur ce point. Il a raté une occasion  de faire des économies. Mis devant le fait accompli, le GUTIB demande que les fenêtres soient bloquées en  position fermée, et ne puissent être ouvertes que par le conducteur, en cas de panne  de la ventilation. Nous   suggérons   à   la   STIB   d'engager   d'urgence   un   spécialiste   en   chauffage,  ventilation   et   conditionnement   d'air.   Il   devrait   notamment   mettre   au   point   des  procédures d'entretien des systèmes et des directives aux agents de conduite, pour  que le client se sente bien dans les véhicules, été comme hiver.  Correspondances à Arts­Loi –  Overstappen in Kunst­Wet     Dans le Bulletin n°95, nous déplorions que, en soirée, à Arts­Loi sur la ligne 1B  vers Stockel et sur la 2 vers Simonis, les rames passent exactement à la même heure.  Par conséquent, toutes les 10 minutes, on voit des clients dégringoler les escaliers et  forcer les portes des rames de la 1B, pour s’éviter une attente de 10 minutes. La  plupart du temps, c'est raté. Nous supposons que la course est identique de la ligne  1B vers la 2. Nous   suggérons   à   la   STIB   de   faire   attendre   le   conducteur   pendant   quelques  secondes le soir, à cette importante station de correspondance.  Mieux encore, on pourrait modifier l'horaire de la ligne 2 à ces heures, de sorte que  les transits de la 2 vers 1A et 1B et vice­versa se feraient tous avec une attente  inférieure   à   10   minutes.   Nous   savons   que   cela   aurait   des   incidences   sur   les  correspondances avec des lignes de bus ailleurs sur le réseau, et qu'il faudrait revoir  l'ensemble des horaires. Mais l'exercice vaut la peine.

Page 10 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 10/24

GEBOV­Blad


Overstap van De Lijn naar MIVB 's avonds in Tervuren Correspondance De Lijn – STIB à Tervueren, en soirée  Wij   komen   even   terug   op   de   overstappen   tussen   de   bussen   van   De   Lijn   en   de  Brusselse tramlijn 44, in Tervuren. Er is een klein probleem in de late avond, na 21  uur. • Bus 317 uit Leuven komt aan om uur 36 • Tram 44 vertrekt om uur 37. Negen   keer   op   10   lukt   de   onmiddellijke   overstap   niet.   Dan   maar   20   minuten  wachten. Dit is te wijten aan lichte afwijkingen, en aan de 50m afstand tussen de  haltes. De meeste chauffeurs van de MIVB zien de klant niet aankomen. Wij stellen voor, dat De Lijn en MIVB contact van gedachten wisselen om dit euvel  te verhelpen.

ROND BRUSSEL – AUTOUR DE BRUXELLES AILLEURS DANS LE PAYS – ELDERS IN HET LAND

TEC L’exploitant offrira (1er juillet) un abonnement d’un an valable sur tout le réseau aux  personnes qui rentreront leur plaque d’immatriculation auto. Il y aura des conditions  à l’offre (ne pas jouir d’une voiture de société, la plaque doit avoir plus de 6 mois,  ..). En Flandre, une mesure similaire, en cours depuis 3 ans, a ramené 30.000 plaques.  Bruxelles songe à une mesure similaire en septembre et fournirait un  abonnement  MTB, et d’autres avantages encore. TEC Brabant Wallon Cette   année,   l’accent   est   mis   sur  l’information aux  voyageurs.  On  utilisera  pour  cela : • des tableaux d’affichage dans les gares d’autobus des stations SNCB, indiquant  lignes, quais et heures de départ, • des   afficheurs   à   textes   défilant,   dans   les   bus,   pour   signaler   tout   événement  intéressant le parcours, • dans les cinq bus articulés, un écran double l’un affichant des messages TEC,  l’autre une information générale donnée par RTL, • un  accueil téléphonique séparé de l’accueil aux guichets.  DE LIJN • L’exploitant a étendu son offre dans le Pajottenland à destination de Bruxelles en  dédoublant la ligne de Hal et en créant des lignes scolaires nouvelles. • Un bus à hydrogène utilisant une technique UTC Power sera mis à l’essai dans la  province d’Anvers durant six mois avant d’être essayé ailleurs en Europe. Page 11 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 11/24

GEBOV­Blad


A L’ETRANGER – IN HET BUITENLAND 1. Le centième nouveau réseau de tram depuis 1978 Cette année 2006 verra apparaître, au niveau mondial, le centième nouveau réseau  dans l’ordre chronologique. Le premier de la série fut celui d’Edmonton (Canada)  en   1978,   suivi   par   toute   une   collection   dans   le   monde   entier   avec   une   mention  particulière de la France où les ouvertures ont été nombreuses. On peut citer l’un ou l’autre candidat (involontaire sans doute) soient Mulhouse  (France), Adana (Turquie) ou Sassari (Italie). 2. Algérie Alger a entamé la construction d’un métro dont le tracé est en général parallèle au  bord de mer. De plus, les consultants ont été désignés pour une ligne de tramway  (16,3 km) située plus à l’Est du métro précité. 3. Bulgarie A Sofia, les matériels les plus récents avaient été fournis en 2000 par Dopravni  Podnik   (Tchéquie).   Un   prêt   de   35   millions   d’euros   par   la   BERD   (Banque  européenne   pour   la   Reconstruction   et   le   Développement)   permettra,   entr’autres,  l’achat de 18 rames plancher bas de 23 mètres fabriqués par Inekon (Tchéquie). 4. Canada A Toronto, une contrefaçon sur grande échelle des jetons utilisés dans cette ville a  été   mise   au   jour.   Une   résidente   canadienne   a   été   trouvée   aux   Etats­Unis   en  possession   de   sacs   de   jetons   contrefaits.   Ceux­ci   étaient   vendus   au   Canada   en  dessous de leur valeur faciale de 2,5 dollars canadiens (1,75 euro). La manœuvre  était organisée par un gang jamaïcain, qui a mis en circulation plus de 5 millions de  ces faux. 5. Chine – Hong­Kong L’extension à Tuen Mun du chemin de fer Hong­Kong – Canton a réduit le nombre  de passagers de certaines lignes du réseau, lequel a réorganisé les lignes atteintes. 6. Allemagne A Francfort­sur­Main, les extensions du métro seront limitées à l’avenir, au profit du  réseau tram qui, lui, sera étendu.  Bombardier vient de recevoir une commande de  146   rames  de 25   m  dont   54  bidirectionnelles et  92 unidirectionnelles  mais avec  portes des deux côtés couplées deux à deux dos­à­dos. A Zwickau, le train­tram Diesel dessert le centre ville depuis la gare sur un tronçon  à 3 rails (1000 m pour le tram urbain). Les trains circulent jusqu’en Tchéquie à 73  km de Zwickau. Page 12 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 12/24

GEBOV­Blad


7. France ­ 2006 sera l’année du tram. Les réseaux de Mulhouse et de Valenciennes ont été  inaugurés. Des extensions seront mises en service à Grenoble (mai) Lyon (octobre),  Montpellier (décembre), Nantes (octobre) et St. Etienne (septembre). ­   Le   bulletin   de   mai   de   l’Association   des   Usagers   des   Transports   Ile­de­France  mentionne les résultats d’une enquête menée par IPSOS et Mairie de Paris, auprès  de   plus   de   140.000   personnes   en   région   parisienne   à   propos   du   Plan   de  Déplacements. Il   apparaît   que   la   majorité   des   réponses   (78%)   est   en   faveur   la   réduction   de   la  pollution par limitation du trafic automobile et utilisation des transports collectifs.  De   même,   une   majorité   opte   pour   réserver   des   voies   rapides   aux   taxis,   au  covoiturage   et   aux   bus   express,   ainsi   que   pour   créer   de   nouveaux   espaces  piétonniers. Par contre, les mêmes ne veulent pas toucher au « droit au stationnement sur les  voiries ». Les   solutions   existent :   augmenter  la   redevance   due   par  les  résidents,   ouvrir   les  parkings avec des réductions tarifaires, réduire les emplacements de parking pour  les bureaux. 8. Hongrie ­ Budapest exploite dès à présent le plus long tram du monde (54 m). Il y en aura 40  à plancher bas intégral. ­   A   Debrecen,   une   compétition   originale   a   mis   aux   prises   des   conducteurs   de  diverses exploitations. Avec des trams identiques, réaliser le meilleur temps sur 100  mètres, départ arrêté. Les meilleurs l’ont fait en moins de 10 secondes, avec des  pointes de vitesse de 40 km/h. 9. Espagne ­ Vitoria : on  a entamé la construction d’une ligne de tram de 8,5 km ­ Santa Cruz de Tenerife : les deux premiers Citadis d’Alstom sur 20 prévus sont en  essais sur la portion de ligne exploitable. ­ Velez­Malaga Une ligne de 4,6 km entre Velez et Torre del Mar (côte méditerranée) doit voir le  jour prochainement. Il y aura deux trams CAF de 31 m, de largeur 2,60m.

Page 13 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 13/24

GEBOV­Blad


10. Etats­Unis ­   Hudson­Bergen   (NJ) :   Toute   une   série   d’améliorations   ont   vu   le   jour   suite   au  succès   de   la   ligne :   intervalles   réduits,   renforcements   de   capacité,   extensions   de  parcours. ­   New   Orléans   (LA)   Le   trafic   a   sensiblement   repris   mais   les   habitants   hésitent  toujours à se réinstaller. ­ Los Angeles (CA) : Des rames express à supplément ont été mises en service sur  la « Gold Line ». ­ Newark (NJ) : Une extension de 1,6 km sera ouverte cet été entre deux gares de  chemin de fer. ­ Riverline (NJ) : Cette ligne relie les centres ville de Camden et Trenton (57 km) et  est opérée par des véhicules Diesel articulés fournis par Stadler (Suisse). En dehors  de ce service passagers, l’itinéraire est exploité (de nuit) par le trafic fret de Conrail. 11. Grande­Bretagne ­ Londres se prépare aux Jeux Olympiques de 2012 qui se tiendront dans le secteur  des   Docklands.   Le   Docklands   Railway   sera   fortement   mis   à   contribution.   On  s’active   déjà   à   allonger   les   quais,   à   construire   des   extensions,   à   faciliter   les  correspondances avec train et métro. ­ Londres Le « Drain », la ligne à petit gabarit entre Waterloo et la City est fermé pour 5 mois  pour renouvellement de l’infrastructure. ­ Nottingham Sur deux ans depuis la mise en service, la ligne a largement dépassé les prévisions  de trafic (9,7 millions de passagers par an au lieu des 7,5 envisagés). Ce succès est  expliqué en grande partie par les parkings de dissuasion. 12. Turquie Izmir, la troisième ville du pays (2,8 millions d’habitants), a un métro depuis mai  2000.   Il   y   a   45   rames   articulées   fournies   par   ABB   (Bombardier).   Le   tracé   est  majoritairement en tunnel et viaduc. Des pointes de trafic atteignent 95.000 passagers par jour et le trafic annuel est de  30 millions. 13. Un record  170 trams ont été commandés à Bombardier durant une seule semaine en mars 2006.  Dans ce nombre, on trouve, pour Francfort­main, 146 Flexity bidirectionnels de 25  m pour un montant de 300 Mio d’euros. Cracovie pour sa part affecte 42 Mio d’euros pour 24 Flexity de 26 m. BONS POINTS ­ MAUVAIS POINTS GOEDE PUNTEN  ­ SLECHTE PUNTEN ­ Dans le toutes boîtes « Respire » publié par Ecolo à Woluwe­Saint­Pierre, on peut  lire "Pour le travailleur qui va au centre ville en métro le matin, il faut compter une  Page 14 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 14/24

GEBOV­Blad


quarantaine de minutes, … La fréquence des rames est faible …. Quant au tram, il  faut pouvoir l'attendre à temps et à heure."  Un mauvais point pour ces contrevérités et cette dernière ânerie, qui ne signifie  rien ! ­ Un mauvais point à la STIB pour n'avoir toujours pas corrigé l'horaire de la ligne  42 sur le site Internet ­ De Lijn heeft beslist reclame op en in haar voertuigen, en ook in de bushokjes, zelf  te organiseren. En zij wil daarbij reclame voor de auto uitsluiten. Applaus!  Wij verwachten, dat de MIVB hetzelfde pad bewandelt. ­ Sites  propres En 2005, par moins de 12,41 km de sites propres ont été mis en service pour trams  et bus. Les longueurs varient de 40 m à 1100 m mais tous ont leur utilité. Bon point  à la région et à la STIB. ­ Abris classés Sept abris de tram ont été classées par le gouvernement bruxellois. Trois à Boitsfort,  les autres à la place St. Job à Uccle, à la chaussée d’Haecht à Schaerbeek et au  Square Léopold II à Woluwé. Bon point. ­ Terminus Boondael Les travaux ont débuté en septembre. Les voies sont placées depuis longtemps et en  service (Bulletin 97 p. 4). Au début juin, rien n’avait changé, les trottoirs étaient  même dans un pire état, si c’est possible. Par contre, à mi­juin s’activaient deux  équipes. Nous supposons que l’entrepreneur choisi était trop petit pour ce travail. Mauvais  point.  ­ Scission des lignes 23 et 3 Les détachables annonçant cette scission comporte une erreur. En effet, les schémas  ne correspondent pas au texte, car le 23 va à Vanderkindere, et n’est pas limité à  Churchill. ­ Commission Européenne Par  divers   incitants,   la  Commission  a réduit  le nombre de déplacements  voiture  privée de ses employés. Il s’agit de : • places de parking pour vélos • mise à disposition de vélos de société • informations sur le transport public • en 2007, intervention de 50% dans les abonnements au transport public, en cas  de  restitution de la carte de parking auto. Un bon point, donc. Page 15 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 15/24

GEBOV­Blad


­ SNCB : Gare de Bruxelles – Luxembourg Dans un bulletin précédent (n° 96 décembre 2005) nous avions attiré l’attention sur  la signalisation déficiente de l’entrée de cette gare.  En  juin   2006,   la situation   a empiré, le médaillon B a disparu, de même que le  portique. Il n’y a plus d’indications sinon une plaque accrochée à une clôture, et à  peine visible. Mauvais point.

  SNCB – Gare centrale : distributeur de titres de transport En panne, comme d’habitude, ce matériel peu fiable NMBS – Centraal station : verdeler van vervoerbewijzen Defect, zoals gebruikelijk bij dit weinig betrouwbaar materieel FAITS ET OPINIONS – FEITEN EN MENINGEN  Damiers sur carrefours –  Ruitjesmarkeringen op kruispunten     Nous avions souhaité dans le bulletin précédent n° 97 une augmentation du nombre  de tels damiers. La STIB nous a fait connaître les dispositions légales d’application.  Ce sont celles du Code de la Rue. Des marques en damier composées de carrés blancs peuvent être apposées sur le sol.  Elles délimitent l’espace réservé aux véhicules des services réguliers de transport en  commun sur un site spécial franchissable ou l’espace qui relie les sites propres et les  sites spéciaux franchissables entre eux. L’arrêt et le stationnement sont interdits sur  ces marques.  Comme à ce jour, toutes les voies des trams ne se situent pas encore en site propre  ou   en   site   spécial   franchissable,   il   n’est   légalement   pas   possible   de   réaliser   les  damiers dans tous les carrefours traversés par des voies de tram. Page 16 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 16/24

GEBOV­Blad


De plus, le stationnement de véhicules en double file constitue déjà aujourd’hui une  double   infraction,   soit   donc   des   infractions   aux   articles   23.2.3°   (double   file)   et  25.1.6°   (stationnement   aux   endroits   où   le   passage   des   véhicules   sur   rails   serait  entravé  ­ infraction du deuxième degré) du Code de la Rue. Il   importe   également   de   citer   l’article   12.1   (obligation   de   céder   le   passage   aux  véhicules sur rails – infraction du deuxième degré) du même arrêté, qui précise que  la seule présence sur les rails constitue déjà en fait une infraction. Enfin  le marquage de damiers est de la compétence exclusive des gestionnaires de  voiries. La STIB n’a donc pas de compétence propre en cette matière. Le GUTIB remercie la STIB pour ces précisions tout en souhaitant une extension de  ces damiers.  Des mesures en faveur du transport en commun –  Maatregelen ten gunste van het      OV En région parisienne,  la Fnaut­Ile de France (Fédération nationale des associations  d’usagers des transports publics) réclame 9 mesures à la Préfecture : • une  surveillance constante  de l’intégralité  des couloirs de bus, et de l’espace  devant les arrêts de bus, par des patrouilles mobiles et visibles, • une   surveillance   permanente   des   bandes   et   pistes   cyclables   par   les   mêmes  patrouilles, • des stations de taxis dégagées en permanence des voitures particulières, • le   strict   respect   des   emplacements   réservés   au   stationnement   des   personnes  handicapées et aux passages piétons, • la libération des trottoirs non  autorisés au stationnement des véhicules motorisés  et des accès aux passages piétons, • le renforcement des contrôles antipollution, • lors   de   manifestions   de   petite   ou   moyenne   importance   justifiant   toutefois   un  détournement   de   la   circulation   générale,   une   assistance   policière   qui   rende  possible le passage des bus, • que   soit   mis   fin   aux   détournements   de   trajets   des   bus   consécutifs   au  stationnement illicite de voitures particulières, par l’enlèvement immédiat de ces  dernières • que   l’objectif   premier   des   agents   de   la   circulation   soit   la   sécurité   et   le  déplacement   des   plus   faibles   usagers   de   la   chaussée :   piétons,   parents   avec  poussettes, handicapés (et non la fluidité du trafic automobile). Les mêmes soucis qu’à Bruxelles !  SNCB   : Rénovation de voitures –     NMBS      : Renovatie van rollend materieel     La page 1 montre une photo du matériel bi étage du type M5, que la SNCB utilise  essentiellement sur des trains de pointe (P). Il est particulièrement inconfortable :  courants d'air et bruit dus à l'absence de portes intérieures ; chaleur en été ; en haut,  manœuvres de fenêtres à la hauteur des yeux, absence d'espaces à bagages, difficulté  pour des personnes de grande taille de se tenir sur les sièges le long des parois, etc.

Page 17 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 17/24

GEBOV­Blad


La SNCB a décidé de rénover les 130 exemplaires. Selon nos informations, elle est  en train d'établir un cahier des charges en vue de consulter des firmes. A l'issue d'un  appel d'offres, la firme désignée devra élaborer les plans de rénovation, et fournir  certains équipements. Les travaux seront réalisés dans des ateliers de la SNCB, par  son personnel. Les données actuelles sont : • maintien de la forme extérieure, • 2 + 2 sièges individuels de front en bas, et 2 + 1 en haut, • portes entre le compartiment et les escaliers, peut­être automatiques, • tablettes entre les rangées, • espaces à bagages au­dessus des fenêtres, • toilettes modernes. • Cela peut paraître séduisant, si ce n'est que : • rien ne semble prévu pour les personnes à mobilité réduite, • idem pour les cyclistes, • probablement pas de panneaux d'affichage, • la vitesse reste limitée à 140 km/h, • il n'y aura pas de climatisation, seulement une simple ventilation (contrairement  à ce qui est écrit sur les site Internet www.sncb.be et www.belrail.be). • On est loin du confort offert par les dernières acquisitions de la SNCB, et en  particulier des M6 à deux étages. On prépare à nouveau la sueur et le bruit dans les  trains,  au  printemps,  en   été,   comme en automne. Il  faut  se  rappeler  que chacun  d'entre   nous   réchauffe   l'atmosphère,   en  évacuant   environ   150  W.  En   hiver,  cette  chaleur réchauffe la voiture, ce qui est favorable. Mais durant les 3 autres saisons,  dès que la température extérieure excède +/­ 20°C, la température grimpe trop dans  les   voitures.   En   amenant   beaucoup   d'air   extérieur,   par   une   bonne   ventilation   ou  l'ouverture de fenêtres, on peut garder le phénomène dans des limites acceptables.  Par fort ensoleillement et montée des températures, la ventilation classique – même  avec courant d'air violent –, ne suffit plus. Il faut des groupes frigorifiques pour  réfrigérer l'air injecté. C'est la différence entre ventilation et climatisation. Le renon à la climatisation est "justifiée" par son coût supplémentaire de 150 000 €  par voiture. Le prix de la rénovation serait de la moitié de celui de matériel neuf,  soit environ 400 000 € contre 1 000 000 €. Le GUTIB trouve inadmissible que la SNCB fasse machine arrière dans le confort  qu'elle offre à sa clientèle depuis la fin du siècle dernier. Il exige qu'elle renonce à  cette rénovation et commande du matériel neuf, soit des voitures de type M6, ou  qu’elle fasse une rénovation digne de son standing.   Ongelukkig, het openbaar vervoer –  Pas de chance, les transports publics     Het imago van het OV heeft de laatste tijd klappen gekregen. Denk maar aan de  moord op Joe Van Holsbeek in het Centraal station, aan jongeren, die aan Louiza  met gestolen stoelen gooien, aan racistische uitspraken van personeelsleden bij de  Page 18 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 18/24

GEBOV­Blad


MIVB,   die   (te   veel)   besproken   werden   op   Télé­Bruxelles,   aan   de   razernij   van  buurtbewoners in Jette omdat er daar een nieuwe tramlijn zou komen, en aan de  moord op een busreiziger in Antwerpen. LU DANS LA PRESSE – IN DE PERS GELEZEN ­ Suite à l’agression sur Joe à la Gare Centrale, Ecolo veut bloquer le contrat de  gestion de la STIB car il veut plus de sécurité (Le Soir 27.04). Il veut lier ce contrat ;  à un renforcement de la sécurité.  Ecolo admet toutefois que le mal n’est pas général,  il toucherait certains quartiers pendant certaines heures.  Cette position  a jeté   un froid (Le soir 28.04) dans la majorité (dont Ecolo fait  partie), où le Ministre reproche à l’auteur sa méconnaissance du dossier. En effet, les agresseurs ont été identifiés par plusieurs caméras de surveillance et  ensuite arrêtés. ­ Une octogénaire renversée par un tram (le 8 juin). Une dame âgée a été heurtée par  un tram sur un passage pour piétons. Le cas est malheureux mais il faut rappeler  pour la n’ième fois que le tram conserve sa priorité sur un passage pour piétons. ­ 2700 problèmes techniques au métro en 2 mois (LLB 29.05) La STIB ne conteste pas le chiffre, qu’elle explique en partie par le manque de  maintenance le week­end provoquant une épidémie d’incidents le lundi matin. Avec  une équipe de week­end et donc un entretien journalier, la fiabilité s’améliorerait.  Elle rappelle que les premières rames ont 30 ans d’âge. ­ STIB illusionniste (Vlan fin mars) : Un correspondant s’en prend aux « espaces grandioses et cathédrales somptueuses »  des dirigeants de la STIB pour le métro alors que la signalétique serait totalement  déficiente dans les 3 réseaux. NOUS AGISSONS – WIJ VOEREN ACTIE   STIB – GUTIB à la télévision –   MIVB – GEBOV op TV     C’était les vendredi 26 et dimanche 28 mai sur Télé­Bruxelles, dans le cadre de  l'émission Ligne directe, enregistrée dans un tram. M. J. Loozen, Vice­Président et Porte­parole du GUTIB a rencontré M. A. Flausch,  Directeur général de la STIB, face au journaliste M. J.­C. Pesesse, à l'occasion de la  publication du rapport annuel 2005 de la STIB. En réponse à des questions du journaliste, le délégué du GUTIB a eu l’occasion  d’exprimer notre regret de constater que, malgré une augmentation remarquable de  la fréquentation des TC, l’afflux de voitures en circulation comme en stationnement  s’est accru.  Page 19 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 19/24

GEBOV­Blad


Le DG de la STIB a mis très justement l’accent sur les 5 soucis principaux des  clients :   régularité,   ponctualité,   temps   de   déplacement   pour   le   client,   confort,  sécurité. Nous nous sommes déclarés d’accord, et avec lui, nous avons déploré le  manque d’enthousiasme des communes quand il s’agit de favoriser le passage du  tram   ou   du   bus,   au   détriment   du   dieu   automobile.   Nous   devons   bien   constater  qu’aux yeux de certains responsables communaux, quelques trams bloqués gênent  moins le paysage qu’une file d’autos. A propos  des  fréquences,  nous avons déclaré  qu’un intervalle de 20 minutes en  soirée, et toute la journée le dimanche, est excessif. Le DG de la STIB estime que  les   fréquences   du   dimanche   sont   le   dernier   souci,   notamment   parce   que   la  ponctualité est meilleure ces jours­là, ce qui rend le service plus fiable. Nous avons encore dit que l’amélioration du service actuel doit passer avant des  travaux d’extension de lignes ou menant à de nouvelles lignes. Dans une séquence montrée en cours d’émission, le Ministre des Transports, Pascal  Smet, a annoncé que la gratuité des services de la STIB sera étendue aux jeunes de  12 à 18 ans. Il pense même aller plus tard jusqu’à 25 ans. Le DG a rappelé son  opposition   à   la   gratuité,   car   il   n’a   jamais   été   prouvé   qu’elle   amène   des   gens   à  renoncer   à   l’usage   de   l’auto.   Nulle   part   en   Europe   on   ne   se   dirige   dans   cette  direction. Au GUTIB, nous sommes d’accord ; pour nous, des tarifs réduits c’est  OK, mais il faut un paiement, une sorte de « ticket modérateur ». Enfin, le nouveau réseau à l’horizon 2007 ne nous enchante guère. Jamais la STIB  n’a   été   capable   de   gérer   convenablement   les   correspondances   aux   endroits   de  changements   de   véhicule,   qui   deviendront   plus   nombreuses   en   2007.   Un   peu  condescendant, le DG a dit qu’on n’en était plus au « boerentram » des années 1970  quand les fréquences étaient mauvaises. Donc, tout devrait être parfait en 2007 : pas  d’attentes aux points de transit. Il faut y croire ! Un dernier reproche, déjà ancien, du GUTIB : contrairement au réseau de bus, le  trafic   des   trams   n’est   toujours   pas   géré   par   un   système   d’aide   à   l’exploitation  permettant une gestion efficace par le dispatching et une information en temps réel  sur les temps d’attente, aux arrêts comme sur Internet. Ainsi qu’elle le serine depuis  10 ans, la STIB a promis cela pour l’an prochain. On connaît l’expression « Demain  on rase gratis ».

• • •

 Gewestelijke mobiliteitscommissie –  Commission régionale de la mobilité     Tijdens   3   zittingen   over   een   periode   van   3   maanden,   heeft   de   commissie   zich  uitgesproken over: het gemeentelijk plan voor het verkeer, het parkeergedrag en de verbetering van de  openbare ruimte van de gemeenten Anderlecht en Sint­Jans­Molenbeek, de bediening van de maritieme wijken rond Thurn & Tassis, de verbetering van de bereikbaarheid van het metrostation Maalbeek,

Page 20 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 20/24

GEBOV­Blad


een   oriëntatienota   m.b.t.   het   beheerscontract,   dat   dit   jaar   moet   gesloten   worden  tussen het Brusselse Hoofdstedelijk Gewest en de MIVB, voor de periode 2006­ 2010. Wat die laatste betreft, heeft onze afgevaardigde nl. gevraagd, dat de MIVB blijft  rekening houden met een verhoging van het aantal reizen met jaarlijks 8,2%, daar  waar maar 3 à 5% vooropgesteld werd, hetzij een reductie. Blijkbaar werd de wens  van de Minister om het OV gratis aan te bieden aan personen tussen 12 en 25 jaar  niet in de gecijferde vooruitzichten opgenomen. Qua samenwerking met De Lijn, TEC en NMBS, heeft hij de nadruk gelegd op de  coördinatie tussen de dienstregelingen, om de overstappen te vergemakkelijken. Hij heeft ook gesteld, dat een paneel met wachttijden aan elke halte zou moeten  geïnstalleerd worden. ON NOUS ECRIT OU TELEPHONE LEZERS BELLEN OF SCHRIJVEN ONS M. G.M. à 1190 Bruxelles s’est plaint de la nouvelle livrée, peu visible à son gré. Le  ministre et la STIB avancent que le gris correspond davantage à la modernité des  nouveaux trams et à l’ambiance générale plus colorée. M. P.G. estime qu’il est fatiguant, dans les T3000, de se tenir aux lanières situées  trop haut, d’après lui. Mme D.Z. à 1180 Bruxelles se plaint que les trams, bus et métros soient encombrés  de   mendiants   et   de   musiciens.   Elle   critique   aussi   les   utilisateurs   discourtois   de  GSM. M. A.H. fait la même remarque. La STIB a promis de rappeler aux conducteurs  d’appeler une équipe de surveillance pour exercer un contrôle. Le même membre s’étonne du remplacement, le week­end, des motrices doubles par  de simples 7000 sur les lignes 39 et 45, conduisant à des grosses affluences, source  de retard. M. W.B. de 1640 Rhode­St­Genèse a voulu acheter, en zone urbaine De Lijn, un  supplément à son abonnement MTB. On lui a répondu que ce n’était possible qu’à  la   frontière   avec   les   zones   extérieures,   le   logiciel   Prodata   n’étant   pas   adapté.  L’usager   n’a   qu’à   se   présenter   deux   fois   chez   le   conducteur.   Et   la   vitesse  commerciale là­dedans ? Un  de nos membres a été témoin de l’endormissement d’une dame que les agents  de la STIB ont essayé de réveiller, sans succès, sans même appeler une ambulance. M. J.W. de 1120 Bruxelles est en   relation depuis 2003 avec la STIB à propos de  l’horaire du bus 47, notamment tôt le matin,   vers le centre ville. Il a fait part de  nombreuses doléances et s’est vu répondre souvent par une lettre stéréotypée sans 

Page 21 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 21/24

GEBOV­Blad


aucune suite. Un courrier similaire à Test­Achats lui a apporté le même genre de  réponse toute faite. M. C.P. de 1130 Bruxelles reproche à la STIB de placer en plusieurs endroits les  horaires à des hauteurs incompatibles avec une lecture aisée. Les deux photos ci­ après l’une gare du Nord, l’autre rue d’Assaut, en sont un témoignage. 

Horaires à hauteur de nain – A trop vouloir mettre sur un poteau, … Uurroosters voor dwergen – als je teveel ope en paal wil … Notons que la STIB a répondu à l’intéressé en promettant de vérifier les tableaux  horaires. Un membre de 1640 relate le fait suivant : le 7 juin vers 17h30 sur la ligne 39,  motrice 7003 vers Ban Eik, arrêt De Keuster, le conducteur discute depuis le départ  avec une jeune personne. Il a ouvert une boîte de nourriture, tenue dans une main  avec une fourchette dans l’autre, tout en conduisant. De plus, le conducteur a actionné à 3 reprises le frein sur transmission ce qui esst  interdit   quand   le   tram   roule.   Notre   correspondant   le   lui   a   fait   remarquer.   Le  conducteur s’est emporté et est descendu au même arrêt, abandonnant son tram, en  vue d’une provocation. Mr. W.B. a porté ce fait à la connaissance de la direction de  la STIB. M.  D.L. de  1050.   Dès 23  h  00, les rames des lignes 1A et 1B roulent avec un  intervalle de 20 minutes et, à Beekkant, la rame de Roi Baudouin vers Herrmann­ Debroux arrive à quai quasi en même temps que celle en   direction de l’Hôpital  Érasme… Et très très souvent, le conducteur de la 1B démarre sans avoir attendu les  voyageurs qui courent après leur correspondance… Ceci arrive aussi pour les rames  Page 22 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 22/24

GEBOV­Blad


qui viennent de l’Hôpital Érasme qui arrivent en même temps que celles qui vont  vers   Roi   Baudouin…   Serait­ce   si   difficile   d’adapter   les   horaires   et/ou   la  signalisation pour que les dernières correspondances soient assurées ? Autre problème sur la ligne 2, sur les quais pour Clémenceau, la boule rouge de  Simonis reste allumée alors que le dernier départ, celui de 0 h 02est parti depuis  belle lurette… Les voyageurs, croyant que le dernier métro n’a pas encore quitté  Simonis attendent donc un métro qui ne viendra jamais. Il faudrait changer tout ça ! M. C.N. de 1050. Naguère, il fut dit dans le journal de Touring­Secours, que pour la  gendarmerie belge, les véhicules de couleur orange étaient les moins accidentés. Il  n’est pas sot de croire que c’est parce que, toutes autres circonstances égales, ils  étaient plus « remarqués ». P.B.le 7­4­2006. Réseau Stib 2007/2008. Le futur réseau STIB présenté dans votre  dernier bulletin me paraît luxueux et pourrait être simplifié sans grand dommage  pour l’usager : En effet, il présente 2 nouvelles lignes 24 et 25, de description apparemment très  différentes alors qu’une analyse fine des textes limite la différence aux terminus  côté Schaerbeek : soit la gare, soit un endroit indéfini de l’avenue Rogier. Pour quoi  2 lignes aussi semblables ? Si elles sont indispensables, ne faudrait­il pas revenir à  des dénominations anciennes plus claires pour l’usager : 24 et 24 barré ? Ceci dit, je reconnais que la ligne 24 est un « « plus » pour moi qui habite près de la  halte (ou terminus futur) Boondael. TABLE DES MATIERES – INHOUDSTAFEL Renforcer les TC par forte pollution – OV opvoeren bij hoge pollutie....................3 Site Internet – Internet adres...................................................................................5 Bruxelles – In Brussel…………………………………………………………………….5 Sur nos lignes – Op onze lijnen...............................................................................5 Changements en vue – Veranderingen op komst.....................................................7 Le RER – Het GEN.................................................................................................8 Les taxis – De  taxi’s...............................................................................................9 Changements envisagés à terme – Op termijn vooropgestelde veranderingen.......9 Suggestions ­ Voorstellen........................................................................................10 Autour de Bruxelles et ailleurs dans le pays – Rond Brussel en elders in het land11  A l’Étranger – In het Buitenland.............................................................................12 Bons points/mauvais points – Goede punten/slechte punten...................................14 Faits et opinions – Feiten en meningen....................................................................16 Lu dans la presse – In de pers gelezen.....................................................................19 Nous agissons – Wij voeren actie............................................................................19 On nous écrit ou téléphone – Lezers bellen of schrijven ons...................................21 Page 23 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 23/24

GEBOV­Blad


GUTIB ­ GEBOV FICHE D’OBSERVATION DURANT UN DEPLACEMENT WAARNEMING TIJDENS EEN VERPLAATSING Localisation des observations / Uur en plaats van de waarneming Date / Datum : Heure / Uur N° véhicule / Nr.Voertuig : Ligne / Lijn

Direction / Richting :

Lieu / Plaats :

Description détaillée + éventuellement schéma Gedetailleerde beschrijving + desnoods schets

Date et signature / Datum en handtekening  Expéditeur /  Afzender     Nom / Naam : Adresse / Adres : Profession / Beroep (facultatief) : Tel.

Fax

e­mail

 Informations destinées au GUTIB /  Informaties voor GEBOV     Lignes que vous utilisez régulièrement Lijnen die u regelmatig gebruikt Je suis déjà / je souhaite me faire membre Ik ben reeds / ik wens lid te worden A renvoyer à : GUTIB ; Rue Medaets,43 ; 1150 Bruxelles. Terug te sturen naar : GEBOV ; Medaetsstraat, 43 ; 1150 Brussel.

Page 24 sur 24 Bulletin du GUTIB

Trim. 2 / 2006 ­  98 – p. 24/24

GEBOV­Blad


Bu98