Page 16

Culture | Arty

ROXANNE FLICK,

« LES OBJETS ATTRAPENT NOS SOUVENIRS ET NOS SENTIMENTS » Issue de la timide – mais over motivée – scène luxembourgeoise du design, Roxanne Flick est créatrice d’objets, de meubles et d’accessoires pour la maison. Découverte depuis son succès aux Design Awards 2017, où elle se voit attribuer une médaille d’argent, dans la catégorie « Junior Talents », la designer explose aujourd’hui et se voit confier collections personnelles et œuvres personnalisées. Motivée à collaborer avec d’autres designers ou marques sur des projets, c’est de son atelier à Differdange au 1535° Creative Hub que, de toute sa hauteur, Roxanne Flick continue son travail entre recherches, tentatives, découvertes et façonnage.

Purpur

Texte Godefroy Gordet Image Marion Dessard

EXPOS IDS Vancouver, clay and glaze (This exhibiton already took place)

roxanneflick.com +

16

Née en 1991 au Grand-Duché, la jeune artiste grandit dans le sud du Luxembourg avant de s’embarquer pleinement dans une activité créatrice. Élève au Lycée Technique des Arts et Métiers de Luxembourg, section art & graphic design, la Luxembourgeoise s’intéresse au graphisme avant de rejoindre Berlin une année pour y apprendre l’art de l’orfèvrerie. « J'ai senti le besoin de travailler avec mes mains, et en même temps, j'ai découvert l'amour pour l'artisanat .» Elle intègre ensuite la Design University de Pfozheim en Allemagne où elle étudie la joaillerie et le design d’objets, « c’est ici finalement, que je suis entrée en contact avec la conception d’objet ». Par la suite, c’est autour de ses six mois de stage au sein du studio de Jorine Oosterhoff aux Pays-Bas qu’elle fait l’expérience de la production, du développement de produit et du concept d’exposition. Là, elle développe une nouvelle attitude face au design : « les designers néerlandais sont ludiques, ils développent des concepts intéressants et

aiment expérimenter avec les matériaux ». À l'été 2016, elle est diplômée de l'Université de Pforzheim et décide de devenir indépendante. Stimulée dès l’enfance aux arts visuels par sa famille, Roxanne Flick réalise au fil du temps que l’art n’est pas le seul moyen de s’exprimer, « Plus le temps passe, plus ton champ de vision s'ouvre et plus tu essayes de refléter et d'interpréter les impressions collectées au jour le jour.» Son enthousiasme pour le métier et le design se développe ainsi, au moment où elle commence à se poser des questions sur ce qui l’entoure au quotidien « et quelles relations ces choses entretiennent avec l’humain », précise-t-elle. Pour la designer, même si diverses perspectives autour de la conception de produits existent et ont émergé ces derniers temps, « un point important est l’interaction entre l'humain et le produit. Et c’est le concepteur du produit qui pousse à cela. À mes yeux, les objets devraient attirer l'attention du

Bold #51  

Bold #51 is out!

Bold #51  

Bold #51 is out!