GUIDE : Le Creative Problem Solving au soutien de L’Entrepreneuriat, CDTMOOC

Page 1

Production Intellectuelle 3 GUIDE : Le CPS au soutien de L’Entrepreneuriat


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CDTMOOC PRODUCTION INTELLECTUELLE 3 GUIDE : Le CPS au soutien de L’Entrepreneuriat

Auteurs : Université de Turku | Turku, Finlande Euro-net | Potenza, Italie Art Square Lab | Luxembourg Succubus Interactive Ltd |Nantes, France Miðstöð símenntunar á Suðurnesjum |Reykjanesbæ, Islande

« CDTMOOC est un projet financé par la Commission Européenne dans le cadre du programme « Erasmus+ – KA2 – Strategic Partnerships for higher education ». Projet numéro 2019-1-FI01-KA203-060718.

“Le soutien de la Commission européenne à la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu, qui reflète uniquement le point de vue des auteurs, et la Commission ne peut pas être tenue responsable de toute utilisation qui pourrait être faite des informations qu’elle contient.”


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Sommaire Introduction ................................................................................................................................ 4 CHAPITRE 1 – La pensée créative et la méthodologie CPS ............................................................ 6 Focus sur les appels de la Commission Européenne ...............................................................................6 Qu'est-ce que la créativité des idées ? ...................................................................................................6 Comment ça marche ? ...........................................................................................................................6 La créativité comme une compétence souple à développer ...................................................................6 Creative Problem Solving .......................................................................................................................7

Qu'est-ce que le CPS ? .............................................................................................................................................. 7 Les obstacles à la créativité ...................................................................................................................................... 8 La Pensée Critique .................................................................................................................................................... 9 Des modes de pensée différents .............................................................................................................................. 9

CHAPITRE 2- Méthodologie de résolution de problèmes par la créativité pour l'entreprenariat . 12 Comment la créativité peut-elle aider un entrepreneur ? .................................................................... 12

CHAPITRE 3 - Outil, méthodologie et approche de la méthodologie de résolution de problèmes par la créativité ......................................................................................................................... 14 OUTIL : Brainstorming ......................................................................................................................... 14

Description .............................................................................................................................................................. 14 Comment ça marche............................................................................................................................................... 14 la méthode du déclencheur (Trigger)..................................................................................................................... 15 Mise en œuvre - Astuces ........................................................................................................................................ 15

MÉTHODOLOGIE : Résolution collaborative de problèmes ................................................................... 16

Description .............................................................................................................................................................. 16 Comment ça marche............................................................................................................................................... 17 Mise en œuvre - Astuces ........................................................................................................................................ 17

APPROCHE : Travail en groupe et génération d'idées ........................................................................... 18

Facteurs pouvant entraver le travail en équipe .................................................................................................... 19 Communication et conflits au sein des groupes de travail ................................................................................... 19 Améliorer la communication et la gestion des conflits au sein des groupes de travail ....................................... 20

CHAPITRE 4 - Créativité et apprentissage entrepreneurial en Europe ......................................... 21 Les cas collectés par les partenaires ..................................................................................................... 21

Université de Turku - Finlande ............................................................................................................................... 21 EURO-NET - Italy ..................................................................................................................................................... 25 Miðstöð símenntunar á Suðurnesjum - Islande..................................................................................................... 28 ArtSquare Lab - Luxembourg .................................................................................................................................. 31 Succubus Interactive - France................................................................................................................................. 33

CHAPITRE 5 - Liens, matériel, vidéos .......................................................................................... 34 Bibliographie - Livres et publications ......................................................................................... 35


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Introduction À propos du GUIDE Ce guide est une Ressource Éducative Ouverte GRATUITE qui comprend des vidéos, des liens Internet et des outils sur la résolution créative de problèmes pour l'entrepreneuriat, autrement dit, sur l’utilisation des techniques de Creative Problem Solving (CPS) au soutien de l’'entrepreneuriat. Il décrit la méthodologie et fournit également un point de vue pratique avec des cas réussis, des outils et du matériel. Le guide est conçu pour être utilisé par : -

Étudiants en cours : pour enrichir et mettre à jour les connaissances avec un sujet qui n'est généralement pas inclus dans les cours universitaires Futurs étudiants : attirer les étudiants dans le système d'enseignement supérieur (HE) en leur proposant des méthodologies innovantes gratuites avec une approche ludique Anciens étudiants : pour actualiser les connaissances avec de nouvelles perspectives issues d'une méthodologie innovante pour créer des entreprises performantes Start-up, secteur des entreprises, accélérateurs et incubateurs et toutes les PME : intéressés par de nouvelles perspectives et approches utiles pour survivre et adapter les entreprises aux défis actuels et à venir

Le CPS est le processus mental de recherche d'une solution originale et jusqu'alors inconnue à un problème. Pour être éligible, la solution doit être originale et avoir été trouvée de manière indépendante1. La méthodologie est basée sur une approche pluridisciplinaire qui aborde le rôle de la créativité, de l'innovation et des méthodes alternatives pour résoudre les problèmes dans la vie quotidienne et dans différentes situations. La méthodologie et les outils ne sont significatifs et efficaces que s'ils sont axés sur le contexte, en l'occurrence l’entrepreneuriat et la création de valeur pour les entrepreneurs. La pensée créative n'est pas l'antidote universel pour résoudre tous les problèmes, mais elle offre des moyens d'examiner les problèmes qui nous obligent à trouver des solutions alternatives dans un contexte où peu de solutions sont souvent disponibles. L'idée de créativité peut être enseignée, apprise et mise en pratique dans de vastes contextes tels que la création de valeur pour les entreprises car elle pourrait représenter la façon de survivre sur le marché.

À propos de l’INNOVATION - Le Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) de l'OECD, auquel participent 65 pays du monde, a identifié la résolution créative de problèmes (CPS) comme une aptitude et une compétence manquante et a effectué des recherches sur les exigences actuelles et futures des emplois - Comme l'indiquent les rapports du Forum économique mondial (WEF – World Economic Forum) sur l'avenir de l'emploi, les compétences les plus précieuses au XXIe siècle sont la pensée critique, la résolution de problèmes et la créativité. Toutefois, elles ne s'acquièrent pas uniquement dans le cadre universitaire, mais aussi par une forme d'apprentissage expérientiel. Jusqu'à récemment, un professionnel avait deux options : la formation continue, gérée par les établissements d'enseignement classiques, ou l'enseignement en ligne, qui est accessible, abordable et pertinent - le taux d'achèvement pour ceux qui s'inscrivent à un cours en ligne n'est que de cinq à dix pour cent.

1

Michigan State University. "Creative problem solving for teachers” - Une activité pour les enseignants sur le site du Collège d'éducation de l’Université (en Anglais)


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT - Les Académies nationales des sciences des États-Unis ont fait état de ce taux en 2017 : "Le système éducatif devra s'adapter pour préparer les individus à l'évolution du marché du travail. Dans le même temps, les récentes avancées des technologies de l'information offrent un enseignement nouveau et potentiellement plus largement accessible". - Des plates-formes éducatives alternatives sont apparues pour combler le fossé entre les connaissances professionnelles dont ils ont besoin et ce à quoi ils peuvent accéder. - Du point de vue de la "créativité", le WEF déclare dans son "Rapport mondial sur le capital humain 2017" que les étudiants qui possèdent des compétences en matière d'apprentissage social et émotionnel (SEL) comme la pensée critique et la résolution de problèmes, la créativité, la communication et la collaboration sont mieux équipés pour réussir dans l'économie numérique en évolution. - Les outils présentés dans le guide sont innovants et reconnus comme étant disruptifs par le secteur universitaire et de la recherche dans le monde entier. La preuve en est un grand nombre de débats2, d'ateliers3, de séminaires et de conférences4 au niveau mondial sur le CPS et ses outils - par exemple la méthode des six chapeaux, la pensée latérale, la pensée hors des sentiers battus (Thinking outside the box), la résolution collaborative de problèmes.

À propos de L'IMPACT ATTENDU et du POTENTIEL DE TRANSFERABILITE L'impact est grand et le potentiel de transférabilité devrait être important grâce à l'accès ouvert du guide (par le biais d'un MOOC ouvert). Un autre élément d'innovation à considérer est lié à la disponibilité du guide dans 5 langues nationales différentes (anglais, finnois, français, islandais et italien). De tels guides dans des langues différentes de l'anglais font plutôt défaut, ce qui ajoute un défi supplémentaire lors du processus de traduction en inventant une nouvelle terminologie pour certaines langues.

2

Exemple: https://www.ted.com/talks/navi_radjou_creative_problem_solving_in_the_face_of_extreme_limits?utm_campaign=t edspread&utm_medium=referral&utm_source=tedcomshare (en Anglais) 3 Exemple: https://www.innovationtraining.org/creative-problem-solving-workshop/ (en Anglais) 4 Exemple: http://cpsiconference.com (en Anglais)


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CHAPITRE 1 – La pensée créative et la méthodologie CPS dr. Peppino Franco (EURO-NET)

Focus sur les appels de la Commission Européenne La Commission Européenne et la Créativité Depuis 2009, la Commission Européenne a proposé, dans le cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation (connu sous le nom de "ET 2020")5), quatre objectifs stratégiques. Le quatrième objectif cité concerne le renforcement de la créativité et de l'innovation, y compris l'esprit d'entreprise, à tous les niveaux de l'éducation et de la formation. L'objectif énoncé dans le document ET2020 est le suivant : « Outre qu'elle procure un épanouissement personnel, la créativité constitue également une source primordiale d'innovation, laquelle est à son tour reconnue comme l'un des moteurs clés du développement économique durable. La créativité et l'innovation sont des éléments cruciaux pour la création d'entreprise et pour la compétitivité de l'Europe au niveau international. Un premier enjeu consiste à promouvoir l'acquisition par tous les citoyens de compétences transversales fondamentales, notamment des compétences numériques, de la compétence « apprendre à apprendre » et des compétences en termes d'esprit d'initiative, d'esprit d'entreprise et de sensibilité culturelle. Un deuxième enjeu consiste à veiller au parfait fonctionnement du triangle de la connaissance : éducation/recherche/innovation. Les partenariats entre le monde de l'entreprise et les différents niveaux et secteurs de l'éducation, de la formation et de la recherche peuvent contribuer à mieux cibler les compétences requises sur le marché du travail et à stimuler l'innovation et l'esprit d'entreprise dans toutes les formes d'éducation et de formation. Il convient de promouvoir des communautés d'apprentissage plus étendues, associant des représentants de la société civile et d'autres parties prenantes, afin de créer un climat propice à la créativité et de mieux concilier les besoins professionnels et sociaux, ainsi que le bien-être individuel ; »

Qu'est-ce que la créativité des idées ? La créativité des idées est une question importante dans un monde où la complexité est de plus en plus fréquente. La créativité des idées consiste à générer des solutions différentes et alternatives à des problèmes complexes.

Comment ça marche ? Elle repose sur le pouvoir de la pensée réfléchie et critique qu'il convient de former et d'explorer pour devenir efficace et créer une valeur ajoutée.

La créativité comme une compétence souple à développer La créativité, dans ce cas, concerne des idées qui peuvent être formées et développées grâce à plusieurs approches, méthodologies et techniques généralement intégrées dans la célèbre "méthodologie créative de résolution de problèmes" (acronyme CPS).

5

Les conclusions du Conseil du 12 mai 2009 sur le cadre stratégique pour la coopération européenne dans le domaine de l’éducation et de la formation («Éducation et formation 2020»), voir https://eur-lex.europa.eu/legal-content/FR/TXT/PDF/?uri=CELEX:52009XG0528(01)&from=FR


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Creative Problem Solving Qu'est-ce que le CPS ? Il est composé de 3 mots

En 1979, Noller6 a donné une définition de Creative Problem Solving en partant des trois mots qui le composent : •

CREATIVE

CREATIVE, c'est avoir un élément de nouveauté qui est pertinent pour quiconque veut créer une solution. Cela implique d'apporter dans une situation quelque chose qui n'existait pas auparavant, qui a des éléments de nouveauté. À propos de la CRÉATIVITÉ : elle désigne l'introduction de quelque chose dans un contexte qui a de la valeur. Il est important de ne pas confondre la créativité et l'ART, même si l'ART apporte généralement de la nouveauté et a de la valeur. Dans ce projet spécifique, la créativité concerne les idées nouvelles et non la créativité de l'art qui implique l'esthétique, l'excellence et des compétences/attitudes qui ne peuvent être acquises. •

PROBLEM

Noller a défini un PROBLÈME comme toute situation qui présente un défi, offre une opportunité ou constitue une préoccupation pour le décideur. En effet, le Cambridge Dictionary définit le PROBLÈME comme une situation qui cause des difficultés. À propos du PROBLÈME : Peter Honey, un psychologue, définit un problème comme la différence entre ce que vous avez et ce que vous voulez. •

SOLVING

Le concept de SOLVING (RESOUDRE) est immédiatement lié à celui du PROBLEME. Il s'agit de trouver des moyens de répondre, de rencontrer ou de satisfaire une situation en se transformant ou en changeant de situation. À propos de SOLVING (RESOUDRE) : dans les situations de stress, il est naturel de se contenter de la première bonne solution issue d'un raisonnement analogique. Il est en effet naturel de chercher une réponse/action pour arrêter ou supprimer le problème.

6

Noller, R.B., Scratching the surface of creative problem solving: A bird’s eye view of CPS, Buffalo, NY: DOK, 1979


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Une définition • IL

- En effet, le CPS est bien plus que trois mots mis ensemble et, en réalité, elle pourrait être définie comme suit : S'AGIT

D'UNE

MÉTHODOLOGIE

BASÉE

SUR

UNE

APPROCHE

MULTIDISCIPLINAIRE TRAITANT DU RÔLE DE LA CRÉATIVITÉ, DE L'INNOVATION ET DE LA RÉSOLUTION DE PROBLÈMES DANS DIVERSES SITUATIONS DE LA VIE QUOTIDIENNE.

Les obstacles à la créativité Une fois encore, il est essentiel de comprendre que la créativité dont nous parlons dans ce guide est la "créativité des idées". La créativité des idées est continuellement sollicitée car il existe des blocages. Il existe deux types de blocages à la créativité : (1) Individuel (2) Contextuel /Organisationnel Quand on parle des blocages individuels7, il faut considérer les suivants: (1) (2) (3) (4)

Façons des penser (Mindsets) Blocages perceptuels Blocages culturels Blocages émotionnels

1. Mindsets Une « mindset » (mentalité, façon de penser) est une condition qui se manifeste lors qu’une personne présente une sensibilité accrue sur une partie des informations disponibles au détriment d'autres parties. Il s'agit d'être enfermé dans une façon familière de voir le monde qui peut empêcher de voir d'autres options. L'effet est de faire des hypothèses et d'aborder un problème à partir d'un postulat limitatif. C'est très utile dans la plupart des situations, pour éviter les dangers et agir correctement après un processus d'apprentissage par l'expérience, mais cela peut limiter les possibilités de trouver des alternatives. Il faut parfois se jeter dans l'inconnu pour découvrir d'autres possibilités, peut-être plus intéressantes. 2. Blocages perceptuels Les blocages perceptifs concernent la façon dont notre cerveau perçoit le monde extérieur. Il est possible de stimuler l'activité de focalisation et de défocalisation afin de percevoir la réalité telle qu'elle est dans une vision globale. 3. Blocages culturels La culture et la société dans laquelle on vit influencent et bloquent la créativité, par exemple les valeurs d'une société qui limitent les comportements. Il est possible de commencer par changer un peu les habitudes ordinaires (par exemple, le chemin pour rentrer à la maison, l'endroit où s'asseoir pour dîner) afin d'être prêt pour la créativité quand elle en a besoin. 4. Blocages émotionnels Il s'agit d'un blocage intérieur qui peut se manifester par le sentiment d'être piégé par sa propre pensée. La créativité est généralement intense et parfois, ce n'est pas une quête confortable. Face à l'inconnu, il est normal d'avoir peur de ce qu'il est possible de découvrir ou de révéler.

7

Tony Proctor, Creative Problem Solving for Managers: Developing Skills for Decision Making and Innovation, Routledge; 3rd edition, 2010


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Il est parfois nécessaire d'affronter le pire et de passer de l'autre côté. Il y a beaucoup de choses et d'activités qui peuvent aider - comme la routine, l'engagement et la méditation.

La Pensée Critique

Après Butterworth et Thwaites8, La pensée critique consiste à donner une opinion juste et impartiale sur quelque chose et elle comporte trois grands axes : l'analyse (interprétation), l'évaluation et les arguments complémentaires. La pensée critique et la résolution de problèmes sont des compétences très larges et un penseur compétent est celui qui est capable de faire face à l'inattendu comme à l'attendu.

Des modes de pensée différents Analysons différentes approches pour penser de manière plus efficace : • • •

Pensée divergente et convergente Pensée latérale Penser en dehors des sentiers battus

Pensée divergente et convergente Joy Paul Guilford, un psychologue américain, a développé en 1967 une approche intéressante pour décrire la pensée créative. Il a inventé les termes de pensée convergente et de pensée divergente.

La pensée divergente est un processus ou une méthode de pensée utilisée pour générer des idées créatives en explorant de nombreuses solutions possibles9. Elle est souvent utilisée en conjonction avec son collègue cognitif, la pensée convergente, qui suit un ensemble particulier d'étapes logiques pour arriver à une solution, qui dans certains cas est une solution "correcte". En revanche, la pensée divergente se produit généralement de manière spontanée, libre et "non linéaire", de sorte que de nombreuses idées sont générées de manière cognitive émergente. De nombreuses solutions possibles sont explorées en un court laps de temps et des liens inattendus sont établis. Une fois le processus de pensée divergente achevé, les idées et les informations sont organisées et structurées grâce à la pensée convergente. L'un des principaux éléments de la pensée divergente est la capacité à générer des idées nouvelles en un court laps de temps. La pensée divergente signifie également être capable de sortir des sentiers battus, en faisant des associations qui semblent moins possibles aux autres. La pensée divergente implique également l'originalité et la capacité de trouver des détails supplémentaires concernant une solution potentielle. Il est important de comprendre qu'en fait, la pensée divergente et la pensée convergente contribuent toutes deux à l'acquisition d'une certaine perspicacité créative. Pensée latérale et technique des six chapeaux de la réflexion La pensée latérale a été inventée en 1967 par Edward de Bono, un médecin, psychologue, auteur, inventeur et consultant maltais. La pensée latérale n'est pas seulement une technique, mais un certain nombre de façons différentes de s'ouvrir à la pensée créative et à la résolution de problèmes, car de nombreux problèmes exigent une perspective différente pour être résolus avec succès.10.

8

John Butterworth and Geoff Thwaites, Thinking Skills – Critical Thinking and Problem Solving, Cambridge University Press, 2nd edition, 2013 9 J.P. Guilford, The nature of human intelligence, McGraw-Hill 1967 10 Tony Proctor, Creative Problem Solving for managers, Routledge 2010


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Il s'agit de résoudre des problèmes par une approche indirecte et créative, en utilisant un raisonnement qui n'est pas immédiatement évident et en faisant appel à des idées qui ne peuvent être obtenues en utilisant uniquement la logique traditionnelle étape par étape. « Think Outside The Box » (c’est-à-dire la pensée en dehors des sentiers battus) est similaire mais dans ce cas, il s'agit d'une provocation délibérée afin de passer d'une idée connue à la création de nouvelles idées. La pensée latérale11 s'intéresse davantage à la « valeur de circulation » des déclarations et des idées. Edward de Bono définit quatre types d'outils de réflexion : • • • •

des outils de génération d'idées destinés à briser les schémas de pensée actuels - schémas routiniers, statu quo des outils de ciblage destinés à élargir le champ de recherche de nouvelles idées des outils de captation destinés à s'assurer qu'une plus grande valeur est tirée de la production d'idées des outils de traitement qui favorisent la prise en compte des contraintes, des ressources et du soutien du monde réel.

Edward de Bono a inventé une technique utile pour entraîner et développer la pensée latérale : « Les six chapeaux de la réflexion ». Il s'agit d'un outil de discussion en groupe et de réflexion individuelle impliquant six chapeaux de couleur. L'approche repose sur l'hypothèse que lorsque les gens réfléchissent à des questions complexes, ils sont envahis par les émotions, la logique, les données, l'espoir et la créativité. Les six chapeaux de la réflexion est une méthode bien connue utilisée en pédagogie pour comprendre le comportement de l'élève. Il s'agit d'une manière engageante et amusante d'introduire la pensée créative. Les détails multidisciplinaires utilisés dans ces techniques sont issus de la psychologie et des sciences de l'éducation. Liens https://www.edwdebono.com/lateral-thinking http://www.debonothinkingsystems.com/tools/lateral.htm Les six chapeaux de la réflexion Le principe de cette méthode est que le cerveau humain pense de plusieurs manières distinctes qui peuvent être délibérément remises en question, et donc planifiées pour être utilisées de manière structurée, ce qui permet de développer des tactiques de réflexion sur des questions particulières. De Bono identifie six directions distinctes dans lesquelles le cerveau peut être mis au défi. Dans chacune de ces directions, le cerveau identifiera et fera entrer dans la pensée consciente certains aspects des questions envisagées (par exemple, l'instinct, le jugement pessimiste, les faits neutres). Aucune de ces directions n'est une façon complètement naturelle de penser, mais plutôt la façon dont certains d'entre nous se représentent déjà les résultats de leur réflexion.12

Étant donné que les chapeaux ne représentent pas les modes de pensée naturels, chaque chapeau ne doit être utilisé que pour une durée limitée. De plus, certains auront l'impression que l'utilisation des chapeaux n'est pas naturelle, qu'elle est inconfortable, voire contre-productive et contraire à leur bon sens. Un exemple convaincant est celui de la sensibilité aux stimuli « non concordants ». Elle est présentée comme un précieux instinct de survie, car, dans le monde naturel, ce qui sort de l'ordinaire peut être dangereux. Ce mode est identifié comme la racine du jugement négatif et de l'esprit critique. Six orientations distinctes sont identifiées et une couleur leur est attribuée. Les six orientations sont : 11

Edward de Bono, Lateral Thinking: A Textbook of Creativity, Penguin 2009 https://en.wikipedia.org/wiki/Six_Thinking_Hats et Edward de Bono, Les six chapeaux de la réflexion : La méthode de référence mondiale, Eyrolles 2005 12


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT • • • • • •

Gestion BLEU - Quel est le sujet ? A quoi pensons-nous ? Quel est l'objectif ? Pouvez-vous regarder la situation dans son ensemble ? Information BLANC - En considérant uniquement les informations disponibles, quels sont les faits ? Émotions ROUGE - Réactions intuitives ou instinctives ou déclarations de sentiments émotionnels (mais sans les justifier). Discernement NOIR - Logique appliquée à l'identification des raisons d'être prudent et conservateur. Pratique, réaliste. Réponse optimiste JAUNE - Logique appliquée à l'identification des avantages, à la recherche de l'harmonie. Elle voit le côté positif et ensoleillé des situations. Créativité VERT - Déclarations de provocation et d'investigation, voir où va une pensée. Penser de manière créative, en dehors des sentiers battus.

Essayez de penser à vous, quels sont les deux chapeaux que vous vous sentez le plus à l'aise d'utiliser ? Au cours de votre vie quotidienne, essayez d'utiliser un seul chapeau à la fois et réfléchissez à la façon dont votre comportement change. Il est intéressant de comprendre comment regarder la réalité en essayant de marcher dans d'autres chaussures que d'habitude et de découvrir d'autres perspectives d'une situation ou d'un problème. « Think Outside the Box » (penser en dehors des sentiers battus) Penser en dehors des sentiers battus est un processus de réflexion qui comprend la mise en œuvre d'une approche inhabituelle de la structure de pensée logique et ordinaire. Il s'agit d'une procédure qui vise à échapper au raisonnement et à la pensée relationnels.13.

C'est utile parce que le système éducatif institutionnel pousse les étudiants à penser de manière plus rationnelle (par exemple, 1 problème = 1 solution), mais la réalité du monde est complètement différente et beaucoup plus difficile. Think Outside the Box signifie penser au-delà des modes de pensée habituels. Le terme « box » (boîte) représente les contraintes de notre mode de pensée habituel ou standard. En réalité, sortir des sentiers battus, c'est penser de manière novatrice, faire preuve de provocation dans l'élaboration d'un concept ou dans la perception d'un problème et la conception d'une solution d'une manière différente de celle que nous utilisons habituellement. La principale raison pour laquelle nous pensons à l'intérieur d'une boîte est que le cerveau forme des schémas et que, chaque fois que nous sommes confrontés à un problème, il puise dans ces schémas pour trouver une solution14. C'est une capacité qui doit être travaillée - nous sommes tous habitués à nos boîtes respectives. Cependant, en cherchant continuellement des idées, des façons différentes d'aborder le problème auquel nous sommes confrontés, nous pouvons sortir de la boîte. En pensant en dehors de la boîte, l’ « échec » n'existe pas, ce qui existe, ce sont les expériences d'apprentissage. En effet, certaines grandes entreprises américaines promeuvent des slogans tels que « fail and fail cheaply » (échouez et échouez à petit prix.). Les détails multidisciplinaires utilisés proviennent de la psychologie, de la pensée créative, de la sociologie et des sciences comportementales. Liens https://en.wikipedia.org/wiki/Thinking_outside_the_box https://www.youtube.com/watch?v=bEusrD8g-dM https://www.aplusclick.org/ThinkOutsideTheBox.htm 13

"Relational thinking and relational reasoning: harnessing the power of patterning". Nature. Patricia A Alexander. 2016. Récupéré à l'adresse http://www.nature.com/articles/npjscilearn20164 le 27 janvier 2017. 14 IV4J, Creative Problem Solving Methodology Guide, IV4J project partnership 2017


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CHAPITRE 2- Méthodologie de résolution de problèmes par la créativité pour l'entreprenariat Comment la créativité peut-elle aider un entrepreneur ? LES ÉTAPES DU DÉVELOPPEMENT POUR UN ENTREPRENEUR 15 Un entrepreneur en herbe passera par PLUSIEURS ÉTAPES au cours de son voyage vers la création d'une start-up.

LE RÊVE

LA VISION

LA MISSION

L'INTRODUCTION D'UNE IDÉE SUR LE MARCHÉ

LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL

LE MANAGEMENT

LE RÊVE Le premier stade de développement d'un entrepreneur est celui du rêveur. Un entrepreneur en herbe commence à rêver d'avoir sa propre entreprise et de produire quelque chose qui le passionne. Le rêve, au départ, est une idée floue de ce qu'il aimerait devenir. Le rêve est un aspect important de la pensée créative et peut durer quelques semaines, quelques années, voire toute une vie. Le monde est plein de rêveurs, mais le défi est de savoir comment transformer un rêve en réalité. Une fois le rêve captivé, il est crucial de transformer ce rêve en une vision. LA VISION Une vision est une idée ou une image mentale de ce que sera quelque chose à l'avenir. En rédigeant une déclaration de vision, un entrepreneur énonce ce qu'il aimerait que son entreprise devienne. En d'autres termes, il s'agit d'une projection dans l'avenir de ce que nous voulons être et de ce que nous voulons réaliser. Plus la vision est ciblée et articulée, plus l'entrepreneur en herbe sera activé et motivé pour la voir se concrétiser. La vision doit être simple et ne doit généralement pas dépasser trois ou quatre lignes. « D'ici 2022, j'aimerais posséder une entreprise qui fournit des services TIC et développe des applications mobiles pour le secteur du tourisme et de l'hôtellerie ». Voici un exemple de ce à quoi pourrait ressembler une vision. Elle doit être claire pour toute personne qui la voit et pour que l'entrepreneur puisse la communiquer.

15

VET4Start-Up, Creative Problem Solving Methodology for Start-uppers, VET4Start-Up project partnership 2016


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

LA MISSION Une fois que l'entrepreneur s'est connecté et a engagé sa passion dans la vision, il ou elle doit se concentrer sur la création d'une mission. Une mission consiste à définir une tâche qui a un début et une responsabilité pour fournir un service ou un produit. Au cours de la phase missionnaire, l'entrepreneur élabore un plan avec des étapes et des activités à réaliser pour activer la mission. LE MANAGEMENT Lorsque la mission est transformée en plan, l'entrepreneur doit identifier et trouver les différentes ressources nécessaires à la réalisation de la mission. Il s'agit d'une période très cruciale dans le développement de toute start-up, car c'est l'activation du plan qui garantira la réussite de la mission de l'entrepreneur, qui consiste à créer une entreprise et à l'exploiter pour la faire croître et prospérer. LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL Une fois que l'entreprise commence à mûrir et à se stabiliser, l'entrepreneur ne peut pas rester sur ses acquis mais doit développer l'entreprise en fonction de l'évolution du marché et de la pression de la concurrence. L'entrepreneur doit donc faire preuve de créativité pour adapter l'entreprise aux besoins en constante évolution du marché. Il est important que l'entrepreneur comprenne les différentes phases du voyage et qu'il navigue d'une phase à l'autre sans chocs ni perturbations majeurs. L'INTRODUCTION D'UNE IDÉE SUR LE MARCHÉ Le défi pour tout entrepreneur est de générer une idée qui pourrait être un produit, un service ou un système pour lequel il existe des personnes, des organisations et des entreprises qui ont besoin de ce produit, de ce service ou de ce système et qui sont prêtes à payer pour l'obtenir. La feuille de route que nous proposons ici n'est pas gravée dans le marbre et doit être une carte flexible qui aide les entrepreneurs à commercialiser leur idée et à créer une entreprise.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CHAPITRE 3 - Outil, méthodologie et approche de la méthodologie de résolution de problèmes par la créativité OUTIL : Brainstorming Le brainstorming est un outil de génération d'idées, une approche inventée par Alex Osborn comme un ensemble de lignes directrices pour générer une collaboration créative dans un groupe afin de trouver une conclusion à un problème spécifique en rassemblant une liste d'idées apportées spontanément par le groupe. Les gens peuvent penser librement et générer des idées spontanées dans un contexte où les idées ne sont pas critiquées ou évaluées. Il est important de ne pas la confondre avec la discussion de groupe où il est généralement déclaré que toutes les idées sont les bienvenues. Elle est utile car nous ne sommes généralement pas habitués à exprimer nos opinions, même si cette attitude est largement demandée par le marché du travail. Les détails multidisciplinaires proviennent des sciences sociales, de la recherche cognitive, de la psychologie, du marketing. Liens : https://www.mindtools.com/brainstm.html http://www.businessballs.com/brainstorming.htm www.brainstorming.co.uk/

Description

Osborn 16 a établi quatre règles de base pour une séance de brainstorming : 1. La critique n'est pas autorisée - le jugement des idées ne se fait pas à voix haute. 2. Toute liberté / spontanéité est bienvenue - les idées bizarres, étranges et sauvages sont appelées à émerger - les participants ne doivent pas avoir peur d'exprimer leurs pensées. 3. La quantité est requise - de plus en plus d'idées doivent être générées. 4. Les combinaisons et les améliorations sont bonnes - les idées des autres peuvent être améliorées, modifiées et révisées afin de générer une nouvelle idée. Un processus de brainstorming pourrait se déployer comme suit : 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7.

Définissez et convenez d'un objectif clair. Fixez une limite de temps Catégorisez et combinez les idées Évaluez et analysez les effets et les résultats Créez une liste de priorités et de classement si nécessaire Convenez d'une proposition d'action et d'un calendrier Contrôlez et surveillez le suivi

Comment ça marche Pour être plus efficace lors d'une séance de brainstorming, il est possible d'utiliser les post-it et la méthode du déclencheur (trigger).

16

Osborn, A. F., Applied Imagination. Scribner 1979


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Pendant les séances de brainstorming, de nombreuses options peuvent venir à l'esprit très rapidement, ce qui peut devenir un obstacle. Lors d'une session de groupe, si une seule personne note les idées, il est possible de perdre certaines idées intéressantes ou de ralentir le processus libre. Une façon de remédier à ce problème est de permettre à tous les participants d'utiliser des post-it pour recueillir des idées. Un modérateur peut aider à capturer les idées ou à les trier d'une manière ou d'une autre. Les participants notent leurs idées - une idée par post-it, puis ils disent à haute voix leur idée et la placent ensuite sur le tableau de conférence. En disant les idées à haute voix, il est possible d'encourager la créativité des autres en révisant, changeant et adaptant une idée venant d'un autre participant.

la méthode du déclencheur (Trigger)17 Cette méthode fonctionne parfaitement avec le brainstorming classique. La procédure est la suivante : -

Lisez à voix haute l'énoncé du problème à un groupe de participants. Demandez à chaque participant de noter ses idées en silence (cinq minutes suffisent). Tous les participants, un par un, sont invités à lire leurs idées au reste du groupe. Les idées sont discutées pendant environ 10 minutes dans le but de développer des variations et des adaptations des idées. La procédure se poursuit jusqu'à ce que toutes les idées aient été discutées.

Mise en œuvre - Astuces -

17

Le brainstorming ne doit porter que sur une question spécifique, car les séances portant sur plusieurs questions sont inefficaces. Utilisez des Post-it pour gérer le processus Utilisez une méthode de déclenchement pour gérer le groupe Un modérateur est nécessaire pour gérer le timing. Pour les groupes plus importants, il est préférable d'avoir plus d'un modérateur.

Tony Proctor, Creative Problem Solving for managers, Routledge 2010


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

MÉTHODOLOGIE : Résolution collaborative de problèmes La résolution collaborative de problèmes est la capacité d'un individu à s'engager efficacement dans un processus par lequel deux acteurs ou plus tentent de résoudre un problème en partageant la compréhension et les efforts nécessaires pour parvenir à une solution et en mettant en commun leurs connaissances, leurs compétences et leurs efforts pour atteindre cette solution18(OECD, 2015). Elle est utile parce que : • •

L’OCDE considère la résolution collaborative de problèmes comme l'une des compétences essentielles et nécessaires dans les établissements d'enseignement et sur le marché du travail. La résolution collaborative de problèmes est rarement enseignée dans les écoles, même si elle pourrait renforcer les connaissances et améliorer les résultats.

Les détails multidisciplinaires proviennent de la psychologie, de la pédagogie, de la sociologie. Liens www.oecd.org/pisa/pisaproducts/Draft%20PISA%202015%20Collaborative%20Problem%20Solving%20Fra mework%20.pdf http://www.nesta.org.uk/publications/solved-making-case-collaborative-problem-solving https://nces.ed.gov/nationsreportcard/pdf/researchcenter/collaborative_problem_solving.pdf

Description La résolution collaborative de problèmes est un domaine d'intérêt croissant pour ceux qui s'intéressent à la nature changeante du lieu de travail et des marchés du travail nationaux, comme en témoigne le fait que l'OCDE l'ait incluse dans son enquête internationale PISA sur l'éducation de 2015 (résultats publiés en 2016 et plus tard en 2017). La résolution collaborative de problèmes (RCP) est composée de deux éléments principaux : les aspects collaboratifs, de partage ou sociaux couplés aux connaissances ou aspects cognitifs. Ainsi, la principale distinction entre la résolution individuelle de problèmes et la résolution collaborative de problèmes est la composante sociale19. Dans la résolution collaborative de problèmes, un objectif de groupe doit être atteint. La solution nécessite la résolution de problèmes, les membres de l'équipe contribuent à la solution, et il existe une base pour évaluer si l'objectif du groupe a été atteint. En outre, les activités des membres de l'équipe sont interdépendantes, avec des rôles différents, de sorte qu'une seule personne ne peut pas résoudre seule l'objectif du groupe. Les activités de collaboration nécessitent donc la communication, la coordination et la coopération. Les compétences requises par l'OCDE pour la résolution collaborative de problèmes sont incluses dans la matrice suivante :

18 19

OECD (2015) ‘Draft Collaborative Problem Solving Framework.’ Paris: OECD (OCDE en Français). NCES, Collaborative Problem Solving: Considerations for the National Assessment of Educational Progress, 2017


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT 1) Établir et maintenir une compréhension commune

(2) Prendre les mesures appropriées pour résoudre le problème

(3) Mise en place et gestion de l'organisation de l'équipe

(A) Explorer et comprendre

A1) Découvrir les perspectives et les capacités des membres de l'équipe

(A3) Comprendre les rôles pour résoudre le problème

B) Représenter et formuler

(B1) Construire une représentation partagée et négocier le sens du problème (terrain d'entente)

(A2) Découvrir le type d'interaction collaborative pour résoudre le problème, ainsi que les objectifs. (B2) Identifier et décrire les tâches à accomplir

(C) Planification et exécution

(C1) Communiquer avec les membres de l'équipe sur les actions à réaliser/réalisées

(C2) Mise en œuvre des plans

(D) Suivi et réflexion

(D1) Suivi et révision de la compréhesion commune

(D2) Suivi des résultats des actions et évaluation de la réussite de la résolution du problème

(B3) Décrire les rôles et l'organisation de l'équipe (protocole de communication/règles d'engagement) (C3) Respecter les règles d'engagement, (par exemple, inciter les autres membres de l'équipe à accomplir leurs tâches) (D3) Contrôler, fournir un retour d'information et adapter l'organisation et les rôles de l'équipe.

Comment ça marche Lors de la conception d'un atelier/activité de résolution collaborative de problèmes, pensons à apporter des changements20 dans trois domaines différents : -

-

-

La conception des tâches : o Examinez attentivement les connaissances qui sont introduites ou appliquées. o Trouver un équilibre entre l'interdépendance et la responsabilité individuelle. o Structurer la tâche pour promouvoir les bons comportements (par exemple, temps de réflexion, rôles). Le style d'enseignement : o Donner des indices et poser des questions pertinentes, sans donner la réponse. o Surveiller le groupe et changer s'il y a une volonté ou trier les membres sur le volet. o Trouver un équilibre entre soutien et liberté. o Soyez patient : l'intégration peut prendre du temps. Soutien du leadership o Donnez au personnel le temps de concevoir, d'intégrer et d'améliorer. o Familiarisez-vous avec la recherche, soyez un défenseur externe (par exemple, un organisme public tel quel un observatoire des normes de l'éducation, les parents). o Suivre, évaluer les progrès et intervenir si nécessaire.

Mise en œuvre - Astuces • • • • •

20

- Il est suggéré de veiller, lors de la composition de la classe ou des groupes, à ce que les participants soient hétérogènes (par exemple en termes de nombre, de répartition des sexes, d'origine ethnique). - Ne pas sous-estimer les compétences en matière de travail en groupe, qui doivent prendre du temps à se développer. - Lors de la sélection des tâches à effectuer en groupe, il est important de choisir une tâche stimulante pour justifier un travail collaboratif en groupe. - Veillez à ce que le rôle de l'enseignant soit de faciliter et de surveiller le processus en laissant la bonne place à la dynamique de construction indépendante du groupe. - Lors de la conception de l'atelier, veillez à équilibrer soigneusement les activités individuelles et collaboratives.

Rose Luckin, Ed Baines, Mutlu Cukurova and Wayne Holmes with Michael Mann, Solved! Making the case for collaborative problem-solving, NESTA 2017


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

APPROCHE : Travail en groupe et génération d'idées par dr. Peppino Franco (EURO-NET) Un entrepreneur ne peut ignorer la nécessité de travailler en équipe pour atteindre et améliorer la productivité. Pour travailler efficacement au sein d'un groupe, il faut savoir sortir des points de vue individuels et créer l'espace nécessaire à la proposition venant des autres et développer une approche aussi clairvoyante, collaborative et orientée vers la réalisation d'objectifs communs. Une approche flexible et créative n'est pas favorisée par des environnements rigides et excessivement formels : de nombreux contextes sont anachroniques et encore trop axés sur la performance individuelle. Cela favorise évidemment un climat de compétitivité entre les professionnels d'un même environnement de travail, malgré des objectifs communs. Pour travailler et vivre de manière fonctionnelle, chaque groupe doit garder à l'esprit plusieurs éléments qui semblent essentiels pour construire un groupe de travail productif et efficace : • un cadre relationnel ouvert et constructif • la capacité d'écouter activement à travers des processus d'implication et de participation • la définition d'objectifs de manière claire et partagée • la reconnaissance des compétences des collaborateurs • la création des conditions d'une coopération collective • la sollicitation d'une approche créative et flexible. Il est possible de définir un groupe de travail comme « un groupe de personnes qui se perçoivent comme une entité collective, qui interagissent et coopèrent de façon continue, conscientes de la nécessité mutuelle d'atteindre certains objectifs déclarés et partagés, qu'elles définissent en interne, des rôles, des structures, des normes et des règles qui guident le comportement de chaque membre »21. L'utilisation du travail en équipe remplit diverses fonctions au sein des organisations : • favorise l'engagement et motive les membres • facilite la compréhension et l'adhésion aux objectifs de l'organisation • aide à simplifier et à rationaliser la structure • rend possible l'apprentissage coopératif et la construction d'un savoir partagé. Bien que chaque groupe de travail ait des caractéristiques uniques et particulières, chacun d'entre eux est défini par certaines structures récurrentes : • la structure de communication, qui concerne les échanges communicationnels qui ont lieu au sein du groupe ; • la structure du pouvoir, qui définit le type de pouvoir qui est exercé au sein du groupe ; • la structure de statut et de rôle, qui définit la valeur que le groupe et l'organisation attribuent à certaines positions internes et le type d'attentes relatives aux comportements qu'une personne occupant un certain rôle devrait avoir ; • la structure émotionnelle, qui concerne les relations au sein du groupe et plus précisément les préférences entre les différents membres. Il est de plus en plus souvent demandé à un groupe de travail d'aborder et de résoudre des questions très complexes, pour lesquelles des compétences et des connaissances variées sont requises. 22.

21

Lucarelli G., Il gruppo al lavoro. Strategie e consigli per migliorare le performance e la creatività del vostro gruppo, FrancoAngeli 2010 22 Malaguti D., Fare squadra. Psicologia dei gruppi di lavoro, Il Mulino 2018.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT La performance d'un groupe peut être conditionnée par une multiplicité de facteurs complexes et interdépendants, à commencer par la composition du groupe lui-même (son homogénéité plutôt que son hétérogénéité et sa taille), les méthodes de communication et de relation ou le type de participation et par le type de stratégies de prise de décision mises en œuvre, par l'interdépendance dans les tâches, les rôles et les objectifs assignés, et enfin, par le contexte culturel, c'est-à-dire par la culture organisationnelle.

Facteurs pouvant entraver le travail en équipe En fait, les groupes de travail peuvent également ne pas atteindre l'objectif pour lequel ils ont été constitués : ce qui conduit souvent à l'abandon du groupe par ses membres est la frustration générée lorsque les attentes initiales s'avèrent irréalistes. Souvent, une mauvaise gestion du groupe peut conduire à vouloir faire trop de choses en même temps et trop rapidement, entraînant le groupe dans une course épuisante vers l'obtention de résultats dans le temps le plus court possible. C'est pourquoi il est important que les attentes soient réalistes et réalisables et que chaque membre soit découragé de quitter le groupe en cas de difficulté ou d'obstacle inattendu. Trois ingrédients de base sont nécessaires pour un travail d'équipe efficace : 1. la coopération, 2. la confiance, 3. la cohésion. La coopération se produit lorsque des individus combinent leurs efforts de manière systématique afin d'atteindre un objectif commun23. La confiance est un autre facteur fondamental dans toute relation sociale et notamment dans le groupe de travail. Elle pousse les individus à prendre des risques en croyant que les choix risqués sont suivis de réponses favorables. En fait, la confiance dans une relation est créée lorsque nous attendons, sans en être sûrs, que l'autre prenne la bonne décision pour nous. Dans cette relation d'estime, la réciprocité est essentielle : la confiance génère la confiance et la méfiance génère encore plus de méfiance. La cohésion émotionnelle est le sentiment d'union qui se développe à partir de la satisfaction émotionnelle et qui découle de la participation à une activité de groupe et des liens qui se créent naturellement en partageant dans l'équipe des expériences particulièrement intenses sur le plan émotionnel24.

Communication et conflits au sein des groupes de travail La communication est une composante quotidienne et essentielle de la vie humaine : chacun d'entre nous communique de multiples façons avec les personnes qui l'entourent, qu'il s'agisse des membres de sa famille, de ses amis, de ses connaissances ou de ses collègues de travail. Il est bon de faire la distinction entre contraste et conflit : • Le contraste concerne le contenu et se produit lorsque deux ou plusieurs personnes présentent des points de vue différents pour décrire et affronter une certaine situation. Ce type de situation est présent dans tous les groupes de travail et, en effet, il est un signe d'hétérogénéité et de richesse et permet au groupe de grandir et d'innover. • le conflit, au contraire, a trait à l'autre aspect de la communication, celui qui est lié à la relation. Le conflit, dans ces cas, apparaît lorsque le centre de gravité de la discussion n'est plus centré sur les contenus mais sur qui a raison et qui a tort, sur qui gagne et qui est vaincu, sur qui a le pouvoir de décider et qui doit seulement obéir. Les situations conflictuelles au sein du groupe de travail peuvent avoir pour origine une multiplicité de raisons différentes, telles qu'une divergence d'objectifs, plutôt que des ressources rares ou limitées, voire une lutte pour le pouvoir, l'interdépendance des tâches auxquelles les membres du groupe doivent faire face plutôt que la présence de modèles de communication fortement dysfonctionnels. 23

Malaguti D., Fare squadra. Psicologia dei gruppi di lavoro, Il Mulino 2018. Lucarelli G., Il gruppo al lavoro. Strategie e consigli per migliorare le performance e la creatività del vostro gruppo, FrancoAngeli 2010 24


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Les environnements compétitifs sont, en fait, alimentés par la rareté des ressources et des récompenses, par le manque de confiance entre collègues et par des cultures organisationnelles fondées sur la punition, le contrôle et la conception de l'homme en tant qu'individu animé uniquement par son intérêt personnel et donc peu motivé à assumer les objectifs du groupe pour lequel il travaille.25. Nous sommes amenés à penser à tort que les conflits sont toujours négatifs et qu'ils détériorent le travail de groupe en produisant des dysfonctionnements et de l'inefficacité ; les conflits peuvent être à la fois négatifs et positifs.

Améliorer la communication et la gestion des conflits au sein des groupes de travail Tout d'abord, il est important que chaque membre individuel, ainsi que le groupe, développe certaines compétences liées à l'écoute, à la capacité de capter l'attention et à la communication. - L'écoute active : c'est se mettre au diapason de l'autre avant d'ouvrir la discussion, comprendre ce qui est exposé avant de proposer ou de juger. En effet, une bonne écoute se caractérise par le respect et l'acceptation de l'autre, par la curiosité intellectuelle et la volonté de comprendre et de se confronter26. - Savoir capter l'attention : c'est la capacité d'exprimer son point de vue de la meilleure façon, afin que nos interlocuteurs comprennent ce que nous voulons communiquer. Pour ce faire, la première étape consiste à identifier les thèmes et les aspects considérés comme les plus significatifs sur le sujet en question que nous voulons traiter ; il est également nécessaire que l'exposé soit court et clair et ne présente que l'essentiel dans un langage simple et compréhensible pour l'auditeur. - Savoir communiquer : un groupe capable de communiquer de manière fonctionnelle est un groupe qui deviendra rapidement efficace et efficient, capable d'évaluer correctement les données et les informations, de faire des choix éclairés et d'apprendre de ses erreurs. - Suggestions pour favoriser le dialogue et la communication au sein du groupe : o établir un climat de collaboration qui permet à chacun de s'exprimer o présenter des données et non des opinions o garder les interventions cohérentes avec le sujet en question o critiquer le comportement et non la personne o recueillir la contribution de chacun

25 26

Schein E.H., The corporate culture survival guide, Jossey Bass 1999 Trevisan D., Ascolto attivo ed Empatia, FrancoAngeli, Milano 2019


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CHAPITRE 4 - Créativité et apprentissage entrepreneurial en Europe Les cas collectés par les partenaires Université de Turku - Finlande Cas n° 1 en entreprise Titre

Générer des idées pour le développement des entreprises régionales

Lieu

Turku, Finlande

Organisation/Institution

Bastu Turku

Description

Qu'est-ce que L'objectif du développement commercial de Bastu® est de promouvoir l'économie circulaire et de construire la 6ème vague de business dans la région de Turku. Bastu est un projet qui recherche, forme, essaie et fait. L'équipe de Bastu est composée de militants vigoureux qui souhaitent développer non seulement leur propre entreprise mais aussi la vitalité de la région. La rareté des ressources est l'un des principaux moteurs de la 6e vague, obligeant les acteurs à repenser les méthodes habituelles dans une toute nouvelle dimension. Bastu sert d'outil de projet, de plateforme et de réseau. Le projet a été lancé à la fin de l'été 2015 à l'initiative d'entrepreneurs de la région de Turku. Entre 2015 et 2017, Bastu a été financé par le « Fonds de célébration de l'indépendance finlandaise » (Sitra) et la ville de Turku. Pourquoi Être capable de développer des activités dans des secteurs où le marché mondial est en croissance est d'une importance capitale pour la compétitivité de la région de Turku. L'utilisation intelligente des matériaux et de l'énergie est le plus important de ces nouveaux secteurs d'activité. L'accent est mis sur l'expertise de la région du sud-ouest de la Finlande. "Le Centre de recherche sur l'entrepreneuriat et l'avenir" a commencé par contacter les entrepreneurs de la région de Turku dans le but de développer un nouveau type d'entreprise. L'objectif du projet est d'appliquer les informations sur la prospective et l'expertise du groupe en utilisant de nouveaux moyens pour créer une valeur durable en fonction des ressources. La combinaison de la création de valeur immatérielle et numérique et de la création de valeur matérielle permet de produire des innovations significatives entièrement nouvelles. Concrètement, Bastu® signifie la combinaison créative et l'utilisation des compétences de base des acteurs impliqués afin de trouver des solutions concrètes pour soutenir l'économie circulaire et la sixième vague d'entrepreneuriat, les nouvelles innovations commerciales, la réorientation des


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT entreprises existantes vers une économie circulaire et le développement des structures et processus existants. Comment Environ une fois par mois, Bastu organise des ateliers de travail et des rencontres de réseautage efficaces, où l'on recherche des concepts commerciaux intelligents de la 6e vague de business. Des solutions sont recherchées en abordant des sujets et des questions qui dépassent les modèles d'exploitation traditionnels et des frontières sectorielles. La communauté Bastu recherche et affine les idées, relie les expertises, offre du mentorat et du sparring. Bastu organise également des forums de solutions dont les thèmes rassemblent à la fois les sous-exécutants du projet et ses parties prenantes. Les solutions neutres en carbone et économes en ressources pour le transport et la logistique sont des thèmes importants pour chaque secteur d'activité. Chaque forum des solutions se compose de trois ateliers : 1) Solutions neutres en carbone et respectueuses des ressources pour le transport et la logistique, 2) 5G et réseaux intelligents en tant que moteur de la neutralité carbone et du respect des ressources et 3) Financement d'entreprise vert en tant que catalyseur des solutions neutres en carbone et respectueuses des ressources. L'objectif des ateliers est de faire émerger des idées. Certaines d'entre elles seront ensuite soumises à un traitement ultérieur. La sélection se fera en fonction des besoins et des intérêts des sous-exécutants du projet et de leurs parties prenantes. Les idées à développer seront pilotées après l'atelier dans des entreprises appartenant aux parties prenantes du projet. Le pilotage prendra la forme d'un atelier interne au cours duquel l'entreprise discutera avec ses propres parties prenantes de la manière dont cette idée plus élaborée serait réalisable dans son environnement opérationnel et comment elle pourrait fonctionner. En plus d'organiser des ateliers, l'équipe de Bastu construit un réseau d'acteurs et lance des activités en accord avec les objectifs du projet. Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Lien vers le site www

Les parties prenantes de la région travaillent ensemble dans l'intérêt de la région, au lieu de se faire concurrence. • Les équipes participant à l'atelier génèrent ensemble des idées pour améliorer les opportunités commerciales dans la région. • L'innovation par le brainstorming. • Les meilleures idées sont sélectionnées ensemble, puis discutées et mises en œuvre. https://bastuturku.utu.fi/in-english/


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Cas n° 2 éducation Titre

Le cours « Pilier (Capstone) de la durabilité créative »

Lieu

Helsinki, Finlande

Organisation/Institution

Aalto Design Factory

Description

Qu'est-ce que Dans le cours « Pilier (Capstone) de la durabilité créative », les étudiants travaillent en équipes multidisciplinaires pour trouver des solutions créatives aux défis sociaux et environnementaux réels posés par les entreprises partenaires. Le Capstone fait partie du programme de durabilité créative qui met l'accent sur la créativité et le travail d'équipe, afin de jeter les bases d'une pratique créative et d'une appréciation des différences entre les personnes, les cultures et les disciplines universitaires. Le programme propose également une expérimentation pratique de solutions de durabilité et de nouveaux matériaux, à l'aide d'ateliers et d'un site d'essai en plein air où les étudiants développent différentes initiatives. Comment Les équipes d'étudiants sont composées d'étudiants qui en sont à la dernière année de leur maîtrise dans le cadre du programme de durabilité créative de l'université d'Aalto. Leurs formations vont du commerce au design et à l'environnement bâti, avec un accent sur la durabilité et la multidisciplinarité. Les étudiants postulent aux projets du cours en exprimant leurs préférences dans une lettre de motivation, ce qui garantit une bonne adéquation et la motivation des équipes d'étudiants pour les projets. Le cours résume les résultats d'apprentissage liés aux compétences du programme de maîtrise sur la durabilité créative, qui est une plate-forme d'apprentissage multidisciplinaire dans les domaines du commerce, du design, de l'architecture et de l'environnement bâti. Pendant le cours, les étudiants analysent le défi de durabilité du client, développent des solutions pour celui-ci et rendent compte de leur travail en fonction des besoins du client. Chaque équipe d'étudiants est supervisée par l'un des enseignants du cours et une personne de contact désignée par l'organisation cliente. Les clients peuvent être de grandes ou petites entreprises, des ONG ou des organismes publics. Ces dernières années, ces projets ont été réalisés pour de grandes entreprises de divers secteurs, pour des start-ups, pour des consultants, pour des organisations publiques et pour des ONG. L'organisation participante reçoit : • une analyse rigoureuse de la situation • des idées nouvelles et originales • la description de solutions commerciales possibles Les projets vont de l'élaboration d'idées pour de nouveaux produits potentiels, de concepts pour des zones résidentielles à faible consommation d'énergie et de solutions pour la


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT visualisation de données environnementales, à la conception de modèles commerciaux pour des start-ups dans le domaine de la durabilité, en passant par des prototypes concrets de produits visant à accroître la durabilité. Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Lien vers le site www

encourager la pensée critique parmi de nombreux pairs • mettre les enseignants au défi de développer continuellement leur enseignement • idéation • travail multidisciplinaire • combiner des compétences et des secteurs différents pour innover • apprentissage par la pratique (Learning by doing) • défi en situation réelle https://www.aalto.fi/en/corporate-collaboration/capstone-increative-sustainability#:~:text=Corporate%20collaboration,Capstone%20in%20Creative%20Sustainability,challenges%20b rought%20by%20partner%20companies.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

EURO-NET - Italy Cas n° 1 en entreprise Titre

Masque de secours pour ventilateurs d'hôpitaux

Lieu

Brescia – Italie

Organisation/Institution

ISINNOVA S.R.L.

Description

Au cours de la première vague pandémique de Covid-19, ISINNOVA a été contacté par un ancien médecin-chef de l'hôpital Gardone Valtrompia, le Dr. Renato Favero, en raison de leur expérience sur la fabrication des valves d'urgence dans les établissements de santé avec le processus d'impression 3D. Le docteur Favero a partagé avec ISINNOVA une idée pour remédier à la possible pénurie de masques C-PAP hospitaliers pour la thérapie sub-intensive, qui apparaît comme un problème concret lié à la propagation du Covid-19 : il s'agit de la construction d'un masque ventilateur d'urgence, réalisé en ajustant un masque d'apnée déjà disponible sur le marché. Après une première analyse de la proposition avec l'inventeur, un premier contact a été établi avec Decathlon (le plus grand détaillant de sport au monde et magasin de sport en ligne), en tant qu'idéateur, producteur et fournisseur du masque d'apnée Easy breath. L'entreprise a immédiatement accepté de coopérer en fournissant le dessin CAD du masque qui avait été identifié. Le produit a été démonté, étudié et les modifications à apporter ont été évaluées. Un nouveau composant a alors été conçu pour garantir la liaison avec le ventilateur. Le raccord a été nommé Charlotte valve, et il a été rapidement imprimé en utilisant l'impression 3D. Le prototype dans son ensemble a été testé sur l'un des collègues directement à l'intérieur de l'hôpital Chiari, connecté au corps du ventilateur, et s'est avéré fonctionner correctement. L'hôpital lui-même a été enthousiasmé par l'idée et a décidé de tester le dispositif sur un patient dans le besoin. Le test a été concluant. L'idée était prête à être reprise et conçue pour les établissements de soins de santé et utile pour la réalisation d'un masque d'urgence dans le cas d'une véritable situation difficile, où il n'était pas possible de trouver des fournitures de soins de santé officielles. Ni le masque ni le lien ne sont certifiés et leur utilisation est soumise à une situation de besoin obligatoire. L'utilisation par le patient est soumise à l'acceptation de l'utilisation d'un dispositif biomédical non certifié, en fournissant une déclaration signée. Considérant l'efficacité du projet, il a été décidé de breveter en urgence la valve de liaison (Charlotte Valve), afin d'éviter toute spéculation sur le prix du composant. Le brevet restera libre


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT d'utilisation, car il est dans l'intention initiale que tous les hôpitaux qui en ont besoin puissent l'utiliser si nécessaire. Les inventeurs ont décidé de partager librement le fichier pour la réalisation du raccord en impression 3D. Contrairement à la valve du respirateur, le raccord est facile à réaliser, il est donc possible pour tous les fabricants d'essayer de l'imprimer correctement. Les établissements de santé en difficulté pourront acheter le masque Décathlon et entrer en contact avec des imprimeurs 3D qui pourraient réaliser la pièce et la fournir. L'initiative est totalement à but non lucratif, aucune redevance sur l'idée du lien ne sera distribuée ou reçue, ni sur les ventes de masques Decathlon. Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Résolution créative de problèmes pour soutenir les hôpitaux dans le besoin avec une idée d'impression 3D. Le projet est entièrement sans but lucratif et démontre que la résolution créative de problèmes peut également sauver des vies.

Lien vers le site www

https://www.isinnova.it/easy-covid19-eng/

Cas n° 2 éducation Titre

Programme « Skills for the Future » (Compétences pour l'avenir)

Lieu

Italie

Organisation/Institution

Junior Achievement Italia et IET

Description

Junior Achievement, la plus grande organisation à but non lucratif œuvrant dans le domaine de l'éducation économiqueentrepreneuriale dans les écoles, a lancé également en 2020, avec l'Institut européen d'innovation et de technologie (IET), le programme Skills for the Future, visant à préparer les générations futures aux multiples défis liés à l'utilisation durable des ressources de la planète. L'EIT est un organisme créé par l'Union européenne en 2008 qui opère par le biais des communautés de la connaissance et de l'innovation ( KIC ), un partenariat paneuropéen dynamique et à long terme impliquant des sociétés, des laboratoires de recherche et des entreprises de premier plan, tous dédiés à la


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT recherche de solutions pour un défi mondial spécifique, afin de renforcer la capacité d'innovation de l'Europe. Junior Achievement Italia, le partenaire italien du projet, collabore avec EIT Food (IET Alimentation), le consortium paneuropéen qui s'occupe de l'entrepreneuriat et de l'innovation dans le secteur alimentaire, pour encourager la prochaine génération d'innovateurs et d'entrepreneurs en Europe à trouver des moyens de construire une société plus européenne. Durable dans le secteur alimentaire. Pour atteindre cet objectif, un camp virtuel d'innovation et de créativité s'est tenu les 14 et 15 décembre 2020, au cours duquel 130 étudiants âgés de 16 à 19 ans et issus de 14 écoles supérieures de Sicile ont été répartis en équipes pour participer à une compétition sur trois thèmes, en développant une idée entrepreneuriale. Les trois défis du programme sont liés à l'économie circulaire : Pertes et/ou gaspillage de nourriture ; réduction du gaspillage de nourriture pendant la production, le long de la chaîne d'approvisionnement et par le consommateur. - Agriculture 4.0 : comment développer un produit ou un service réalisable et réaliste dans l'agriculture 4.0 ? - Manger sainement et prévenir les maladies chroniques : Comment développer un produit ou un service viable et réaliste pour contribuer à une alimentation saine et prévenir les maladies non transmissibles (MNT).? Tout au long de l'année scolaire, les élèves continueront également à travailler sur leur idée grâce à Entreprise en action, le programme d'éducation entrepreneuriale le plus populaire de la Junior Achievement High School. En se dotant d'une structure managériale et de rôles opérationnels, de documents, de pratiques et de règles, les équipes auront l'occasion de développer concrètement leur idée pour la lancer sur le marché, donnant ainsi vie à une véritable microentreprise. -

Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Travail réel sur la résolution de problèmes pour les étudiants.

Lien vers le site www

https://www.jaitalia.org/2020/12/16/skills-for-the-futurecome-la-scuola-puo-insegnare-le-competenze-del-futuro/

L'accent est mis sur les défis environnementaux et la recherche d'opportunités entrepreneuriales dans un environnement de développement local.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Miðstöð símenntunar á Suðurnesjum - Islande Cas n° 1 en entreprise Titre

Une adolescente palestinienne aux grands rêves et aux grandes ambitions a déménagé en Islande

Lieu

Reykjanesbær, Islande

Organisation/Institution

GeoSilica

Description

Fida est arrivée de Palestine en Islande à l'adolescence avec de grands rêves et de grandes ambitions. Elle est entrée à l'université et a rencontré quelques difficultés en raison de ses connaissances linguistiques. Elle a ensuite commencé une formation à Keilir (passerelle vers l'université) avant d'étudier l'ingénierie énergétique et environnementale à l'Académie de Keilir. Là, elle a trouvé de la silice dans la nature et a commencé à faire des recherches sur ce matériau. En 2012, elle a fondé GeoSilica avec son équipe. Elle a lancé l'entreprise avec presque aucun financement, mais beaucoup de passion et a réussi à prospérer. Elle est très créative et axée sur le design thinking. Elle a été inspirée par la puissance et la pureté de l'Islande, et c'est là son point de référence pour développer des produits aux effets bruts et puissants, faisant ressortir la beauté brute dans le processus. GeoSilica développe des compléments alimentaires quotidiens qui renouvellent naturellement le corps de l'intérieur. En utilisant une technologie avancée et les minéraux trouvés dans la terre volcanique de l'Islande, GeoSilica a développé 5 produits différents depuis 2012. L'expérience de Fida en tant qu'entrepreneur pour financer la start up au début a été facile et très soutenue mais l'étape suivante a été difficile. La banque n'a pas été d'un grand soutien au début et le marketing et la vente ont été un travail difficile et presque sans argent. Le soutien de la famille est très important. GeoSilica est maintenant une entreprise très prospère qui vend ses produits dans le monde entier.

Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

C'est un bon exemple d'une jeune femme immigrée issue de situations difficiles qui a la passion et la résilience pour passer toutes les barrières qu'elle a rencontrées. Elle a une pensée créative et est prête à apprendre par le biais du système éducatif et à accepter le soutien et les conseils du système d'innovation. Aujourd'hui, elle dit que tout est possible si vous avez la passion et le soutien de votre famille.

Lien vers le site www

GeoSilica: https://geosilica.com/pages/about-geosilica Keilir Academy: https://www.keilir.net/english/educationaloffers/preliminary-studies


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Entretien avec Fida: https://www.youtube.com/watch?time_continue=299&v=mCx pqL4FZGk&feature=emb_title

https://www.wef.org.in/fida-abu-libdeh/ Cas n° 2 éducation Titre

Hnakkaþon

Lieu

Islande

Organisation/Institution

Université de Reykjavik et le Service islandais de la pêche

Description

Hnakkaþon est un concours de conception permettant aux étudiants d'appliquer leurs compétences et leurs capacités pour développer et mettre en œuvre des solutions pour les entreprises de pêche. Le concours est une collaboration entre l'Université de Reykjavik et la Fédération islandaise de la pêche et se tient chaque année depuis 2015. Les étudiants travaillent en équipe et proposent une idée après trois jours de travail, où ils reçoivent des conseils d'experts du secteur. La participation ne requiert pas de compétences particulières, mais seulement un esprit créatif et une bonne coopération. Le concours est ouvert à tous les étudiants de l'université de Reykjavik. Les avantages pour les étudiants qui participent à Hnakkaþon sont variés. Les étudiants acquièrent une expérience précieuse en résolvant des projets concrets pour des entreprises de pêche en activité, en recevant une formation avancée et en ayant accès à des experts du secteur. L'un des défis consistait à trouver une solution pour que l'entreprise de produits de la mer Vísir puisse augmenter le traitement complet et le conditionnement du poisson frais en Islande, en mettant davantage l'accent sur les paquets destinés aux consommateurs, et à expliquer comment les équipes pourraient compenser les coûts et les avantages de ces changements. L'équipe gagnante 2017 a remporté le concours pour son projet « Wild Icelandic Cod », qui comprenait la conception de nouveaux emballages consommateurs pour aider Vísi à Grindavík à vendre du poisson frais sur le marché américain.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

La collaboration entre les différentes entreprises et les universités est importante pour les futurs entrepreneurs, car elle leur permet d'apprendre à la fois des écoles et de la communauté des affaires. C'est également un défi pour les entreprises de répondre aux questions des futurs entrepreneurs. Tout cela profite aux étudiants et leur donne un avantage sur le marché du travail. Les responsables de Vísir ont utilisé les idées des étudiants pour apporter de nouvelles améliorations.

Lien vers le site www

Vísir hf. http://www.visirhf.is/is/um-visi/english Université de Reykjavík: https://en.ru.is/ (Hnakkaþon est désormais Vitinn). L'équipe gagnante: https://www.visir.is/g/2017170129733 Vidéo, interviews d'étudiants et de responsables du Vísir. https://www.youtube.com/watch?v=LIRm38F5W-8


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

ArtSquare Lab - Luxembourg Cas n° 1 en entreprise Titre

De l'hôtel à l'espace de travail en commun

Lieu

Luxembourg Dommeldange

Organisation/Institution

Hostellerie du Grunewald (hotel)

Description

L'Hostellerie de Grunewald est un petit hôtel de charme situé dans la ville de Luxembourg. Comme d'autres acteurs du secteur de l'hôtellerie, il a été touché par les restrictions liées à la crise de Covid-19 et a fermé pendant 8 semaines. La direction de l'hôtel a choisi la stratégie de la pratique et s'est adaptée à la nouvelle réalité et aux besoins des clients pour une "nouvelle hospitalité". Les solutions créatives sont nées de la compréhension profonde de la nouvelle réalité des clients, de leur besoin d'espaces de travail isolés, calmes, stériles et bien équipés. Parallèlement à la première phase de l'aménagement, l'hôtel a ouvert ses chambres comme espaces de travail collaboratif. Il a proposé aux clients de louer des chambres à la journée avec un petit-déjeuner et un café frais dans la chambre. Silence, isolement, distance sociale et pourtant ambiance de travail inspirante - cette solution créative a sauvé l'activité de l'hôtel.

Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Une stratégie d'adaptation à la réalité changeante a perturbé le marché de l'hôtellerie : de nouveaux clients ont été attirés par l'offre, une nouvelle valeur marchande a été créée et le modèle commercial existant a été légèrement modifié.

Lien vers le site www

https://hdg.lu/?lang=en


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Cas n° 2 éducation Titre

Enseignement en ligne (pas seulement dans le Covid-19)

Lieu

YOUTUBE: https://www.youtube.com/channel/UCy0FxMgGUlRnkxCoNZU NRQQ

Organisation/Institution

Initiative privée de l'enseignant

Description

Avec la crise du Covid-19, de nombreux enseignants ont dû faire preuve de créativité dans les cours qu'ils proposent à leurs élèves. Lehrer Schmidt (professeur Schmidt) en Allemagne est celui qui n'a pas été surpris par la crise. Depuis 2018 déjà, il propose des cours ouverts de mathématiques et de sciences sur sa chaîne YouTube. Chaque vidéo offre une explication d'une question de manière compréhensible aux étudiants germanophones (en Allemagne et au Luxembourg). En 2020, il a déjà posté plus de 1500 vidéos et encourage continuellement les étudiants à rejoindre la communauté d'apprentissage #teamschmidt pour d'autres discussions et commentaires.

Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

La chaîne YouTube du professeur Schmidt est bien connue des jeunes de 12 à 15 ans, habitués à YouTube. Ils se transmettent le lien sur leur smartphone lorsqu'ils ne sont pas en mesure d'expliquer à leurs camarades comment ils ont réussi à comprendre une partie des mathématiques ou des sciences.

Lien vers le site www

https://www.youtube.com/channel/UCy0FxMgGUlRnkxCoNZU NRQQ https://www.youtube.com/watch?v=1MZNkFh0ybM


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Succubus Interactive - France Cas n° 1 en entreprise Titre

La compétition pour innover

Lieu

Divers lieux

Organisation/Institution

Because Architecture Matters (BAM)

Description

L'agence de design d'architecture Because Architecture Matters (BAM) a créé une approche innovante pour attirer ses clients en les invitant et en les impliquant dans un effort de collaboration multidisciplinaire qui inclut une forte composante compétitive pour ce qui concerne la génération d'idées qui est demandée aux fournisseurs externes (par exemple, d'autres architectes et agences de design d'architecture). En effet, l'objectif déclaré de BAM est de « démocratiser le concours d'architecture privé afin de promouvoir l'innovation architecturale et la construction bioclimatique ». Cependant, l'effort de créativité ne se limite pas au simple concours de design, mais il se diffuse dans l'ensemble du processus et découle d'une collaboration étroite entre des compétences différentes et pluridisciplinaires. En outre, un dialogue constant entre les différentes parties prenantes (partenaires, futurs utilisateurs, professionnels appartenant à BAM, le client et les architectes concurrents, etc.) est mis en ligne, par le biais de processus collaboratifs et d'outils interactifs, afin de les rassembler autour du projet. On remarque que la performance environnementale est un moteur essentiel de tous les projets, puisque l'objectif déclaré est de « concevoir de véritables bâtiments innovants et durables, pour plusieurs décennies » pour tous les clients. Cette « contrainte » environnementale, ajoutée au défi architectural, à l'exigence d'innovation, au contexte et aux contraintes budgétaires, constitue l'ingrédient d'une série de concours réussis entre les équipes de conception.

Avantages (ce qui a changé grâce à ce projet et pour qui)

Pour les clients de BAM’s: • • • • • •

Innover dès le début du projet du client Impliquer les différents acteurs dans la démarche du client Attirer les meilleurs architectes Stimuler l'innovation architecturale Maximiser le retour sur investissement du client Communiquer avec sa propre communauté

Pour BAM: • •

Lien vers le site www

Attirer de nouveaux clients Établir de nouveaux partenariats avec d'autres agences d'architecture • Publicité https://competition.bam.archi


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CHAPITRE 5 - Liens, matériel, vidéos Liens Internet pour des réflexions, de l'inspiration et des aspects pratiques Sur le Problem Solving ü http://problemsolving.ie/about-us/ ü http://www.imi.ie/short-programmes/business-and-functional/innovative-problem-solving/ ü http://ec.europa.eu/programmes/erasmus-plus/projects/eplus-project-detailspage/?nodeRef=workspace://SpacesStore/172af29e-66c0-4ba6-9034-fa84b93dd379 ü www.oecd.org/pisa/pisaproducts/Draft%20PISA%202015%20Collaborative%20Problem%20Solving%20Frame work%20.pdf

La créativité et les compétences générales ü ü ü ü ü

https://en.wikipedia.org/wiki/Soft_skills http://inkbotdesign.com/creative-thinking/ http://www.destination-innovation.com/what-is-the-difference-between-creativity-and-innovation/ http://leading-learning.blogspot.it/2012/07/creating-conditions-for-creativity.html https://en.wikipedia.org/wiki/Divergent_thinking

Méthodologies, approches et outils créatifs https://www.wikihow.com/Think-%27Outside-of-the-Box%27 https://en.wikipedia.org/wiki/Thinking_outside_the_box https://www.aplusclick.org/ThinkOutsideTheBox.htm https://en.wikipedia.org/wiki/Lateral_thinking#cite_note-1 https://www.edwdebono.com/lateral-thinking http://www.debonothinkingsystems.com/tools/lateral.htm https://en.wikipedia.org/wiki/Six_Thinking_Hats http://www.nesta.org.uk/publications/solved-making-case-collaborative-problem-solving https://nces.ed.gov/nationsreportcard/pdf/researchcenter/collaborative_problem_solving.pdf https://en.wikipedia.org/wiki/Mind_map http://www.mindmappingstrategies.com/mind-mapping.aspx http://learningfundamentals.com.au/resources/ en.wikipedia.org/wiki/Mind_map https://coggle.it https://www.mindtools.com/brainstm.html https://www.wrike.com/blog/techniques-effective-brainstorming/ http://tutorials.istudy.psu.edu/brainstorming/ ü http://tutorials.istudy.psu.edu/brainstorming/ ü http://www.thinking-tools.co.uk/ ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü ü

Vidéos ü ü ü ü

https://www.youtube.com/watch?v=bEusrD8g-dM https://www.ted.com/talks/sir_ken_robinson_do_schools_kill_creativity https://www.ted.com/talks/tim_harford_a_powerful_way_to_unleash_your_natural_creativity https://www.ted.com/playlists/the_creative_spark

Lectures recommandées

• Edward de Bono, Lateral Thinking: A Textbook of Creativity, Penguin Life •

Tony Proctor, Creative Problem Solving for Managers: Developing Skills for Decision Making and Innovation, Routledge


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

Bibliographie - Livres et publications Alexander P, Relational thinking and relational reasoning: harnessing the power of patterning - Nature 2016 Retrieved 27 January 2017. Atkinson I. (2014). The creative Problem Solver, Pearson Brown, T. (2008). Design thinking. Harvard Business Review, 86(6), 84–92. https://doi.org/10.1002/med Brown, T. (2009). Change by design. New York: Harper Collins. Butterworth J., Twaites G.. Thinking Skills (2013) - Critical Thinking and Problem Solving. Cambridge University Press Carroll, M. (2014). Learning from What Doesn’t Work: The Power of Embracing a Prototyping Mindset. Retrieved from web.stanford.edu/group/redlab/cgi-bin/publications_resources.php Chiva, R., & Alegre, J. (2009). Investment in design and firm performance: The mediating role of design management. Journal of Product Innovation Management, 26, 424–440. Cobb, P., Confrey, J., DiSessa, A., Lehrer, R., & Schauble, L. (2003). Design Experiments in Educational Research. Educational Researcher, 32(1), 9–13. Collins, M. (2019). Design Thinking Is a Challenge to Teach — and That’s a Good Thing. Retrieved August 23, 2019, from https://www.edsurge.com/news/2019-07-31-design-thinking-is-a-challenge-to-teach-and-that-sa-good-thing Cooperrider, D. L. (2013). Organizational Generativity: The Appreciative Inquiry Summit and a Scholarship of Transformation Advances in Appreciative Inquiry. Emerald Group Publishing Ltd. Csapó, B., & Funke, J. (2017). The Nature of Problem Solving: Using Research to Inspire 21st Century Learning. Paris. Retrieved from https://doi.org/10.1787/9789264273955-en Dam, R., & Siang, T. (2018a). Design Thinking: Select the Right Team Members and Start Facilitating. Retrieved August 27, 2019, from https://www.interaction-design.org/literature/article/design-thinking-select-the-rightteam-members-and-start-facilitating Dam, R., & Siang, T. (2018b). What is Ideation – and How to Prepare for Ideation Sessions. Retrieved August 13, 2019, from https://www.interaction-design.org/literature/article/what-is-ideation-and-how-to-prepare-forideation-sessions Dam, R., & Siang, T. (2019a). Stage 2 in the Design Thinking Process: Define the Problem and Interpret the Results. Retrieved August 13, 2019, from https://www.interaction-design.org/literature/article/stage-2-inthe-design-thinking-process-define-the-problem-and-interpret-the-results Dam, R., & Siang, T. (2019b). Stage 4 in the Design Thinking Process: Prototype. Retrieved August 13, 2019, from https://www.interaction-design.org/literature/article/stage-4-in-the-design-thinking-process-prototype de Bono, E. (1991). Lateral Thinking. Penguin UK. de Bono, E. (2016). Six Thinking Hats. Penguin. de Bono, E. (2019). Lateral Thinking. Retrieved May 9, 2019, from https://www.edwdebono.com/lateral-thinking Design Council. (2019a). Design Methods Step 1: Discover. Retrieved August 14, 2019, from https://www.designcouncil.org.uk/news-opinion/design-methods-step-1-discover Design Council. (2019b). The Design Process: What is the Double Diamond? Retrieved August 14, 2019, from https://www.designcouncil.org.uk/news-opinion/design-process-what-double-diamond Dindler, C., & Iversen, O. S. (2014). Relational expertise in participatory design (pp. 41–50). https://doi.org/10.1145/2661435.2661452 Doorley, S., Holcomb, S., Klebahn, P., Segovia, K., & Utley, J. (2018). Design Thinking Bootleg. Stanford, USA. Retrieved from https://dschool.stanford.edu/resources/design-thinking-bootleg Dorst, K. (2011). The core of “design thinking” and its application. Design Studies, 32(6), 521–532. https://doi.org/10.1016/j.destud.2011.07.006


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT European Commission (2009). Council conclusions of 12 May 2009 on a strategic framework for European cooperation in education and training (‘ET 2020’) - details available at http://ec.europa.eu/education/policy/strategic-framework_en Elsbach, K. D., & Stigliani, I. (2018). Design Thinking and Organizational Culture: A Review and Framework for Future Research. Journal of Management, 44(6), 2274–2306. https://doi.org/10.1177/0149206317744252 Filippetti, A. (2011). Innovation modes and design as a source of innovation: A firm-level analysis. European Journal of Innovation Management, 14, 5–26. Fisher R., Ury W., Patton B. (1991), Getting to yes: negotiating agreement without giving in, Houghton Mifflin, Boston Gemser, G., & Leenders, M. A. (2001). How integrating industrial design in the product development process impacts on company performance. Journal of Product Innovation Management, 18, 28–38. Greimas, A. J. (1987). Actants, Actors, and Figures. In P. J. Perron & F. H. Collins (Eds.), On Meaning: Selected Writings in Semiotic Theory (pp. 106–120). Minneapolis: University of Minnesota Press. Guilford, J.P. (1950). Creativity. American Psychologist, 5, 444-454 Guilford, J.P. (1967), The nature of human intelligence, McGraw-Hill Harris, A., & Jones, M. (2010). Professional learning communities and system development. Improving Schools, 13(2), 172–181. Haslam S.A., Reicher S.D., Platow M.J. (2011), The new psychology of leadership: identity, influence and power, Psychology Press, Hove-New York. Helms Jørgensen, C. (2004). Connecting work and education: should learning be useful, correct or meaningful? Journal of Workplace Learning, 16(8), 455–465. https://doi.org/10.1108/13665620410566423 IBM (2010). Global CEO Study: Creativity Selected as Most Crucial Factor for Future Success - News reported online at https://www-03.ibm.com/press/us/en/pressrelease/31670.wss IDEO. (2012). Design Thinking for Educators (2nd ed.). Retrieved from http://designthinkingforeducators.com/ Isaksen, S., Dorval, K., & Treffinger, D. (2011). Creative Approaches to Problem Solving. SAGE Publications. IV4J (2017), Creative Problem Solving Methodology Guide, IV4J project partnership Johnson S. (2011). Where good ideas come from – The seven patterns of innovation, Penguin Kambil, A., Ginsberg, A., & Bloch, M. (1996). Re-inventing value propositions. In J. Lea (Ed.), Enhancing learning and teaching in higher education. Engaging with the dimensions of practice. Maidenhead: Open University Press. Kaufman, J. C., Beghetto, R. A., & Dilley, A. E. (2016). Understanding creativity in the schools. In A. A. Lipnevich, F. Preckel, & R. D. Roberts (Eds.), Psychosocial skills and school systems in the 21st century: Theory, research, and applications (pp. 133–153). New York: Springer Science. Kimbell, L. (2011). Rethinking Design Thinking: Part I. Design and Culture, 3(3), 285–306. https://doi.org/10.2752/175470811X13071166525216 Kimbell, L. (2012). Rethinking design thinking: Part II. Design and Culture, 4(2), 129–148. https://doi.org/10.2752/175470812X13281948975413 Kolto, J. (2015). Design Thinking Comes of Age. Harvard Business Review, (September), 1–10. https://doi.org/10.1145/2180868.2180874 Kwek, D. (2011). Innovation in the Classroom: Design Thinking for 21st Century Learning. Stanford University. Retrieved from https://web.stanford.edu/group/redlab/cgi-bin/materials/Kwek-Innovation In The Classroom.pdf Lieberman, A. (2000). Networks as Learning Communities: Shaping the Future of Teacher Development. Journal of Teacher Education, 51(3), 221–227. Liedtka, J. (2018). Why Design Thinking Works. Harvard Business Review, 72–79.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT Lor, R. R. (2017). Design Thinking in Education: A Critical Review of Literature. In Asian Conference on Education and Psychology (pp. 1–39). Lucarelli G. (2010), Il gruppo al lavoro. Strategie e consigli per migliorare le performance e la creatività del vostro gruppo, FrancoAngeli, Milano. Lystbæk, C., & Harboe, K. (2018). Co-creation – Hvad, Hvorfor og Hvordan – studerende som medproducenter I udviklingen af bibliotekernes læringsprodukter. Malaguti D. (2018) Fare squadra. Psicologia dei gruppi di lavoro, Il Mulino, Bologna. Menguc, B., Auh, S., & Yannopoulos, P. (2014). Customer and supplier involvement in design: The moderating role of incremental and radical innovation capability. Journal of Product Innovation Management, 31, 313– 328. Michigan State University. "Creative problem solving for teachers - An assignment for teachers on the College of Education website Mortensen, D. (2019). Stage 1 in the Design Thinking Process: Empathise with Your Users. Retrieved August 13, 2019, from https://www.interaction-design.org/literature/article/stage-1-in-the-design-thinking-processempathise-with-your-users Nanetti F. (2008), Assertività ed Emozioni, Pendagron, Bologna. NCES (2017). Collaborative Problem Solving: Considerations for the NAEP NESTA (2017). Rose Luckin, Ed Baines, Mutlu Cukurova and Wayne Holmes with Michael Mann. Solved! Making the case for collaborative problem-solving Next Generation. (2018). Double Diamond. Retrieved August 14, 2018, from https://innovationenglish.sites.ku.dk/model/double-diamond-2/ Noller, R. B. (1979). Scratching the surface of creative problem solving: A bird’s eye view of CPS. Buffalo, NY: DOK. OECD. (2014). PISA 2012 Results: Creative Problem Solving (Volume V): Students’ Skills in Tackling Real-Life Problems. Paris. http://dx.doi.org/10.1787/9789264208070-en OECD (2010). Learning for jobs. Synthesis report of the OECD reviews of vocational education and training OECD (2015).‘Draft Collaborative Problem Solving Framework.’ Paris: OECD. Oreg, S., Vakola, M., & Armenakis, A. (2011). Change recipients’ reactions to organizational change: A 60-year review of quantitative studies. Journal of Applied Behavioral Science, 47(4), 461–524. https://doi.org/10.1177/0021886310396550 Osborn, A. F. (1979). Applied Imagination. Scribner. Phusavat, K., Hidayanto, A. N., Kess, P., & Kantola, J. (2018). Integrating Design Thinking into peer-learning community: Impacts on professional development and learning. Journal of Workplace Learning, 56(4), 736– 756. Prahalad, C. K., & Ramaswamy, V. (2004). Co-creating a uniqe value with customers. Strategy & Leadership, 32(3), 4–9. Proctor T. (2010). Creative Problem Solving for Managers: Developing Skills for Decision Making and Innovation, Routledge; 3rd edition, 2010 Savoia, A. (2019). Pretotyping. Retrieved August 29, 2019, from https://www.pretotyping.org/ Schein E.H. (1999), The corporate culture survival guide, Jossey Bass, Inc./John Wiley & Sons, Inc., San Francisco. Seelig T. (2012). inGenius – a crash course on creativity, HaperCollins Publishers Sørensen, D. (2015). Educational Experimental Lab: From VET to PhD. Retrieved May 8, 2019, from http://uddannelseslaboratoriet.dk/wp-content/uploads/2014/01/Presentation-Of-The-EducationalExperimenting-Lab.pdf Sørensen, D., Jensen, M., & Hutters, C. (2014). The Educational Lab. In EAPRIL Conference Proceedings 2014 (pp.


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT 54–66). Retrieved from http://uddannelseslaboratoriet.dk/wp-content/uploads/2015/04/EAPRIL-2014conference-proceedings.pdf Stigliani, I. (2018). Design Thinking - The Key To Successful Innovation? Retrieved March 7, 2019, from https://www.forbes.com/sites/imperialinsights/2018/02/14/design-thinking-the-key-to-successfulinnovation/#6b53efae301e Tanggaard, L. (2017). Hands-on creativity in Vocational Education. In VET Congress. Bern, Switzerland. Retrieved from https://vbn.aau.dk/en/publications/hands-on-creativity-in-vocational-education Trevisan D. (2019), Ascolto attivo ed Empatia, FrancoAngeli, Milano. UDDX. (2015a). Afsluttende Intern evaluering: Udviklingslaboratoriet for Pædagogisk og Didaktisk Praksis. Copenhagen, Denmark. Retrieved from http://uddannelseslaboratoriet.dk/wpcontent/uploads/2015/03/Intern-evaluering-af-Udviklingslaboratoriet-for-pædagogisk-og-didaktiskpraksis.pdf UDDX. (2015b). Afsluttende Intern evaluering: Udviklingslaboratoriet for Vekseluddannelse. Copenhagen, Denmark. Retrieved from http://uddannelseslaboratoriet.dk/wp-content/uploads/2015/03/Internevaluering-af-Udviklingslaboratoriet-for-vekseluddannelse.pdf UDDX. (2015c). Værktøjskasse til uddannelseseksperimenter. Copenhagen, Denmark. Verganti, R., & Norman, D. (2014). Incremental Change and Radical Innovation: Design research versus technology and meaning change. Design Issues, 30(1), 78–96. VET4Start-Up (2016), Creative Problem Solving Methodology for Start-uppers, VET4Start-Up project partnership Weiß, R. (2009). Vocational training: innovative and creative. Retrieved from https://www.bibb.de/veroeffentlichungen/en/publication/download/6212 Zhou, Y., Zhang, Y., Hommel, B., & Zhang, H. (2017). The impact of bodily stateson divergent thinking: Evidence for a control-depletion account. Frontiers in Psychology, 8, 1546. Zupan, B., Stritar, R., & Nabergoj, A. S. (2005). Design thinking as a course design strategy. In 8th International Scientific Conference on Economic and Social Development and 4th Eastern European ESD (pp. 465–477).


GUIDE: LE CPS AU SOUTIEN DE L’ENTREPRENEURIAT

CDTMOOC est un projet financé par la Commission Européenne Le soutien de la Commission européenne à la production de cette publication ne constitue pas une approbation du contenu, qui reflète uniquement le point de vue des auteurs, et la Commission ne peut pas être tenue responsable de toute utilisation qui pourrait être faite des informations qu’elle contient. Le "GUIDE Creative Problem Solving for entrepreneurship" a été développé dans le cadre du projet de partenariat stratégique Erasmus+ KA2 pour le projet pour l'enseignement supérieur "CDTMOOC" (Projet n° 2019-1-FI01-KA203-060718) et il est mis à disposition sous un contrat Creative Commons. Attribution-NonCommercial-ShareAlike 4.0 International License.


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.