Issuu on Google+

Garry Poole

Pourquoi devenir chrétien ?

Pourquoi Dieu permet-il la souffrance et le mal ? Jésus est-il le seul chemin qui mène à Dieu ? Pourquoi devrais-je me fier à la Bible ? Des questions difficiles. Des questions qui dérangent. Mais aussi des questions légitimes, qui méritent qu’on prenne le temps de les examiner Chaque carnet s’organise en six discussions. Leur but : encourager la réflexion et l’interaction au sein de groupes de discussion. Les objections au christianisme y

Pourquoi devenir chrétien ?

Pourquoi quelqu’un devrait-il penser que je ne suis pas chrétien ? Pourquoi la question du péché est-elle si importante ? Pourquoi ne puis-je pas m’en sortir par mes propres moyens ? Pourquoi accorder autant d’importance à Jésus ? Une personne comme moi peut-elle réellement changer ? Concrètement, comment une personne devient-elle chrétienne ?

sont ouvertement abordées. En vous engageant dans une telle démarche, vous serez amené à examiner le bien-fondé de la foi chrétienne et de vos propres opinions. La collection Ce que je crois, ça se discute a été conçue pour des groupes, et s’adresse aux personnes en recherche ou sceptiques ouverts d’esprit. Fondée sur plus de dix ans de pratique, cette série est un outil captivant et facile à utiliser.

Garry Poole travaille à Willow Creek Community Church aux États-Unis. Il y developpe les groupes de discussion. Avec son équipe, il a formé des milliers d’animateurs pour ces groupes, au sein de son Église et dans le monde entier.

ISBN 978-2-36249-297-6

9 782362 492976

Pourquoi devenir chrétien ? Six discussions de groupes

Ce que je crois, ça se discute

–– –– –– –– –– ––

Garry Poole

8 €

ISBN 978-2-95507-297-4

9 782955 072974

Ce que je crois, ça se discute


POURQUOI DEVENIR CHRÉTIEN ?


GARRY POOLE

POURQUOI DEVENIR CHRÉTIEN ? Six discussions de groupes CE QUE JE CROIS, ÇA SE DISCUTE


Édition originale publié en langue anglaise sous le titre: Why become a christian ? • Garry Poole © 1998, 2003 • Willow Creek Association Publié par Zondervan • Grand Rapids, MI 49530 • USA Traduit et publié avec permission. Tous droits réservés. Édition en langue française : Pourquoi devenir chrétien ? • Garry Poole © 2016 • BLF Éditions • www.blfeditions.com Rue de Maubeuge • 59164 Marpent • France Tous droits de traduction, de reproduction et d’adaptation réservés. Traduction et adaptation : Virginie Thémans, Éditions Connect Couverture et mise en page : Visuelle Création • www.visuellecreation.fr et BLF Éditions Impression n° XXXXX • Sepec • Rue de Prony • 01960 Péronnas • France Sauf mention contraire, les citations bibliques sont tirées de la Bible du Semeur. Texte copyright © 2000 Société Biblique Internationale. Avec permission. Une coédition BLF et Édition Connect (Groupe JPense) BLF Éditions ISBN 978-2-36249-297-6

broché

Édition Connect ISBN 978-2-95507-297-4

broché

Dépôt légal 1er trimestre 2016 Index Dewey (CDD) : 239 Mots-clés : 1. Apologétique. 2. Christianisme.


TABLE DES MATIÈRES Préface de Lee Strobel............................................. 7 Avant-propos.......................................................... 9 Pourquoi devenir chrétien ?...................................... 19 Discussion n° 1 Pourquoi quelqu’un devrait-il penser que je ne suis pas chrétien ?....................................................... 23

Discussion n° 2 Pourquoi la question du péché est-elle si importante ?......................................................... 33

Discussion n° 3 Pourquoi ne puis-je pas m’en sortir par mes propres moyens ?............................................................. 41

Discussion n° 4 Pourquoi accorder autant d’importance à Jésus ?........ 51

Discussion n° 5 Une personne telle que moi peut-elle réellement changer ?............................................................. 59

Discussion n° 6 Concrètement, comment une personne devient-elle chrétienne ?......................................................... 67

Ressources complémentaires................................... 77


PRÉFACE Pendant de longues années, j’étais un athée convaincu : pour moi, la Bible n’était essentiellement qu’un recueil de mythes, Dieu sortait tout droit de l’imaginaire de l’homme, et la divinité de Jésus n’était que le produit de légendes apparues au fil du temps. Mes études en journalisme et en droit n’avaient fait que renforcer cette conviction. L’idée même qu’un Créateur à la connaissance, au pouvoir et à l’amour illimités soit à l’origine de l’univers me paraissait totalement absurde. Inutile donc de consacrer du temps à tenter de prouver son existence ! Pourtant, lorsque ma femme, jusqu’alors agnostique, s’est convertie au christianisme en 1980, j’ai ressenti le besoin de commencer des recherches sur la spiritualité. En effet, ma femme avait changé : sa personnalité et ses valeurs avaient subi une transformation radicale ! En mettant à profit mon expérience de rédacteur juridique du journal The Chicago Tribune, j’ai voulu vérifier si la foi chrétienne était réellement basée sur des faits, des données historiques et des preuves logiques. Avec le recul, je me dis que le type d’ouvrage que vous tenez dans les mains en ce moment m’aurait été d’une grande aide. Ces manuels d’étude peuvent vous être particulièrement utiles dans deux cas de figure. Si vous êtes un disciple de Jésus, vous y trouverez des réponses à certaines questions difficiles que vous vous posez, ou que vos amis non-croyants vous posent parfois. Si vous ne suivez pas encore Jésus, que vous soyez sceptique ouvert d’esprit ou simplement 7


en recherche, cette série pourra également vous aider dans votre réflexion. Vous pourrez librement vous pencher sur les sujets qui vous intéressent, les étudier en détail et en discuter avec d’autres personnes en groupe. Ces livrets sont destinés à tous ceux qui souhaitent découvrir qui est Dieu, et qui est cet étrange et fascinant charpentier de Nazareth que l’on appelle Jésus. Vous êtes-vous reconnu dans les paragraphes précédents ? Soyez prêt alors à vivre l’aventure de votre vie ! Au fil des pages, laissez-vous entraîner dans un voyage riche en découvertes surprenantes. Prenez garde : bientôt, vous serez face à certaines des plus grandes questions que se pose l’humanité. Votre existence risque d’en être bouleversée ! Lee Strobel Auteur de Jésus : La parole est à la défense et

Plaidoyer pour la foi.

Préface 8


AVANT-PROPOS Bienvenue dans cette collection « Ce que je crois, ça se discute » ! Cette série de carnets destinés à être étudiés en petits groupes est née d’une conviction : toute affirmation concernant des vérités d’ordre spirituel devrait être soigneusement examinée. Contrairement à ce que certains affirment, les grandes religions ne devraient pas échapper à un examen approfondi. Elles n’ont pas le droit de faire des déclarations aussi radicales ou d’exiger quoi que ce soit sans expliquer pourquoi elles devraient être prises au sérieux. Or, leurs enseignements, et notamment ceux fondés sur des textes de la Bible, prétendent expliquer les plus grands mystères de la vie, avec des conséquences potentiellement éternelles. Il est donc impératif d’analyser de telles affirmations avec le plus grand sérieux. Si des erreurs sont mises en évidence au cours de ces analyses, il sera ensuite parfaitement raisonnable de refuser de donner crédit à un tel ensemble de croyances. Si, à l’inverse, cette recherche sérieuse nous permet de découvrir la vérité, alors nous nous dirons que les efforts fournis en valaient bien la peine.

Vous vous tournerez vers moi et vous me trouverez lorsque vous vous tournerez vers moi de tout votre cœur. La Bible, Jérémie 29 : 13

Le christianisme affirme que Dieu approuve ce genre de recherche sincère et approfondie. L’Histoire révèle que Jésus lui-même encourageait ses interlocuteurs à tout examiner soigneusement. La Bible n’est pas un livre secret réservé à quelques initiés : toute personne est libre de l’ouvrir, de l’étudier et de discuter de son contenu. Les enseignements 9


fondamentaux du christianisme sont gratuitement mis à la portée de tous, sceptiques et croyants confondus. Vous êtes donc cordialement invité à explorer les choix qui s’offrent à vous, à examiner les affirmations de chacun et à tirer vos propres conclusions. Une fois que vous aurez découvert et accepté la vérité, attention : soyez prêt à voir de profonds changements affecter votre vie, dans la durée ! Nous pouvons tous, un jour ou l’autre, croire un mensonge. Cela nous arrive aussi de refuser d’admettre une vérité. Cette série de guides de discussion a pour but de vous aider à faire la part des choses entre ce qui prétend être vrai et ce qui est réellement vrai. Ce processus vous aidera, au bout du compte, à constater le bien-fondé de la foi chrétienne. Que vous soyez non-croyant, sceptique, ou déjà convaincu et soucieux de nourrir votre foi, ces guides sont là pour vous accompagner au cours de cette fascinante exploration des vérités spirituelles essentielles.

CE QUE JE CROIS, ÇA SE DISCUTE EN PETITS GROUPES

Avant-propos 10

Cette série de livrets consacrée aux discussions de ce que l’on croit est tout spécialement destinée aux personnes en recherche spirituelle ; elle désire leur donner l’occasion de s’interroger sur les fondements de la foi chrétienne et de les étudier plus en détail dans le contexte rassurant d’une rencontre en petit comité. Ces groupes se composent généralement de deux à douze personnes en recherche, et d’un à deux responsables. Elles se rencontrent régulièrement, principalement pour discuter de questions relatives à la foi. Peu importe le lieu où se déroulent ces rencontres : à la maison, sur le lieu de travail, autour d’une table de restaurant, dans une église, une bibliothèque ou un parc. Un responsable chrétien formé pour diriger de tels groupes va


favoriser les conversations en fonction des thèmes et des questions spirituelles de ses participants. Souvent, un autre chrétien en cours de formation, ou déjà responsable luimême, assiste le responsable principal du groupe. Les autres participants sont pour la plupart non chrétiens. L’objectif de ces discussions est de susciter la réflexion et le dialogue, et de permettre une découverte de la foi chrétienne de manière originale et innovante. Ces livrets présentent clairement les vérités spirituelles chrétiennes, mais pas seulement. Ils présentent aussi le point de vue des sceptiques puisque la majorité des membres du groupe sera en recherche, pas encore convaincue du bien-fondé des affirmations du christianisme. De cette manière, les personnes non chrétiennes peuvent s’apercevoir que leurs questionnements et leurs doutes sont non seulement compris mais aussi respectés. Dans ce contexte, des discussions franches et ouvertes sur le sujet de la foi chrétienne pourront se développer. Grâce à cette série d’ouvrages, nous espérons que les personnes en recherche seront amenées, avec tout le respect qui leur est dû, à réfléchir sérieusement aux paroles de Jésus, voire à y adhérer. Cette série d’études poursuit également un autre but : celui d’offrir à de petits groupes de chrétiens un outil leur permettant de trouver ensemble des réponses aux questions difficiles que posent souvent les non-croyants. À travers ces conversations, les participants seront fortifiés dans leur foi et mieux équipés pour installer un dialogue sur le sujet de la foi avec tous leurs amis en recherche. Un petit groupe de chrétiens peut aussi inviter des amis en recherche à les rejoindre afin de réfléchir ensemble aux grandes questions liées à la foi. Cette approche représente une excellente opportunité d’examiner les fondements du christianisme avec des personnes en quête de spiritualité. Quelle que soit la configuration de votre groupe, l’essentiel

Avant-propos 11


c’est de tirer profit de ces guides d’étude pour créer des lieux de discussions où seront abordées les questions qui comptent vraiment.

STRUCTURE DU GUIDE Introduction Chaque discussion commence par quelques paragraphes d’introduction. Le responsable du groupe demande généralement aux participants de les lire à voix haute au début de la séance mais rien ne vous empêche de les lire avant la rencontre. Ces introductions présentent les arguments du point de vue sceptique. Vous pourrez parfois vous y reconnaître et vous sentir ainsi à la fois compris et respecté.

Le débat est ouvert La plupart des discussions proposent une liste de dix à quinze questions sur lesquelles le groupe d’étude peut échanger. Aborder chacune de ces questions au cours d’une seule rencontre est parfois difficile. Ce n’est pas grave, l’important étant surtout de débattre du thème central, sans obligatoirement passer en revue l’ensemble des questions. Vous pouvez néanmoins consacrer plusieurs rencontres à un même sujet afin d’avoir l’occasion de traiter chacune des questions proposées. La section Le débat est ouvert a pour but d’inviter chaque participant à prendre part au débat et à s’exprimer ouvertement.

Avant-propos 12

La discussion commence généralement par une question destinée à « briser la glace » : elle permet d’engager la conversation sur un sujet en apparence anodin, mais souvent en rapport avec le thème de la rencontre. Votre groupe


peut consacrer davantage de temps à ce genre de questions au début de chaque discussion.

Au cœur du sujet La section intitulée Au cœur du sujet propose une légère modification dans l’orientation de la discussion. Au lieu de se limiter au domaine purement intellectuel, ces questions abordent des sujets d’ordre plutôt émotionnel. Vous avez alors l’opportunité d’exprimer ce que vous ressentez à propos de ce sujet en particulier et d’en parler librement avec le reste du groupe.

Carnet de voyage La section Carnet de voyage a pour but de vous encourager à dépasser le stade de la discussion concernant les questions purement intellectuelles ou émotionnelles et à trouver des applications pour votre vie personnelle. Après tout, l’intérêt de ces rencontres en groupe est bien de parcourir ensemble une liste de thèmes précis : il est donc utile que vous puissiez clairement identifier quelle est votre position par rapport à tel ou tel sujet et d’en parler avec les autres. Au fur et à mesure de votre voyage et des découvertes que vous ferez, il est fort possible que vos opinions évoluent.

En toute franchise Chaque discussion inclut au moins une section intitulée En toute franchise. Son objectif est de stimuler la réflexion et d’alimenter la conversation en apportant quelques informations complémentaires. Les questions posées immédiatement après les sections En toute franchise ont un lien direct avec leur contenu : il est donc essentiel que vous lisiez et compreniez ces sections avant d’essayer de répondre aux questions.

Avant-propos 13


Citations Chaque discussion propose des citations très variées, reflétant généralement l’opinion d’individus sceptiques ou critiques. Leur but est de vous faire réagir et réfléchir au sujet proposé.

Textes bibliques sur ce thème Certains guides proposent en fin de chapitre une liste de références bibliques en rapport avec le sujet abordé.

Ressources complémentaires À la fin de chaque guide, ceux qui souhaitent en savoir davantage sur le thème abordé trouveront une liste de livres particulièrement recommandés.

DÉROULEMENT DES CONVERSATIONS

Avant-propos 14

Ces guides et les questions qu’ils contiennent sont avant tout destinés à alimenter le dialogue au sein d’un groupe, plutôt que de proposer une série de réponses toutes faites. Il ne s’agit pas d’études bibliques à proprement parler, m��me si des textes et des sujets issus de la Bible y apparaissent régulièrement. Les sujets de réflexion proposés ont pour objet de vous encourager à exprimer ce que vous pensez et ressentez. Chaque discussion a certes un objectif et s’efforce de diriger le groupe dans une direction bien précise, mais ne prétend pas pour autant fournir des réponses à l’ensemble des questions posées. Vous devez faire vos propres découvertes ! Vous êtes invité à partager votre vécu, votre vision des choses et vos incertitudes. Vous serez aussi encouragé à évaluer ce que vous croyez à la lumière de ce qu’enseigne la Bible. Au fur et à mesure du déroulement de la rencontre, vous pourrez ainsi identifier plus clairement votre position.


Les discussions du groupe doivent être encadrées par un animateur qui pourra puiser des informations complémentaires dans le Guide de l’animateur. Des détails, des explications et des propositions de réponses y figurent pour la plupart des questions de chaque discussion. Un livre supplémentaire intitulé Comment démarrer un groupe JPENSE est vivement recommandé aux animateurs désireux de mettre un projet de petits groupes sur pied et de faciliter les discussions entre personnes en recherche spirituelle. Ce livre ainsi que d’autres supports et aides sont disponibles sur le site web www.jpense.fr. Lorsque vous vous préparez à participer à une rencontre de votre groupe de discussion, gardez aussi les quelques points suivants à l’esprit : »» 1. Il n’est pas nécessaire de suivre la série consacrée aux questions difficiles dans un ordre précis. Vous pouvez librement faire votre choix parmi les différents guides et les discussions individuelles qui les composent, et aborder chaque sujet indépendamment des autres en fonction des questions et des centres d’intérêt de chaque participant. »» 2. Lisez, si possible, le contenu de la discussion prévue avant la rencontre : si vous vous êtes déjà familiarisé avec le sujet, vous pourrez davantage profiter du temps de discussion. »» 3. Prenez part à la conversation. L’animateur du groupe n’est pas là pour vous faire un exposé, mais bien pour vous encourager à discuter ouvertement de vos points de vue et de vos différences. Soyez prêt à parler honnêtement et en toute franchise de vos opinions.

Avant-propos 15


»» 4. Respectez les autres membres du groupe. Écoutez-les attentivement quand ils s’expriment et manifestez votre approbation aussi souvent que possible, afin d’encourager les personnes plus réservées à participer. Pensez à toujours faire preuve de respect envers les autres, même si vous n’êtes pas d’accord avec eux. »» 5. Veillez à ne pas monopoliser la conversation. Participez à la discussion, certes, mais laissez aussi les autres s’exprimer ! »» 6. Efforcez-vous de ne pas vous éloigner du sujet abordé. Vous risquez de manquer de temps si vous abordez toutes les autres questions difficiles qui vous viennent à l’esprit au cours de la rencontre. »» 7. Pensez à vous procurer une version contemporaine de la Bible, telle que La Bible du Semeur ou La Bible en français courant. Vous pouvez aussi opter pour une Bible d’étude spécialement destinée aux personnes en recherche, comme La Bible Vie nouvelle ou La Bible expliquée. »» 8. En plus de participer à ces rencontres, n’hésitez pas à lire la Bible ainsi que d’autres bons ouvrages traitant du thème abordé. N’hésitez pas à consulter la section « Ressources complémentaires » que vous trouverez en fin de livret.

UN AMOUR PLUS GRAND QUE TOUT

Avant-propos 16

Jésus est le fondement sur lequel repose le christianisme. Il a pourtant fréquemment tenu des propos assez difficiles à entendre. Mais le sujet d’achoppement qui est au cœur du christianisme, c’est bien cette réalité : à un moment donné de l’histoire de l’humanité, Dieu est descendu vivre parmi les hommes, en la personne de Jésus de Nazareth. L’épisode le plus déconcertant de la vie de Jésus reste sa mort sur la croix. Il y fut cloué comme un vulgaire criminel. Un lieu de


faiblesse où tout semblait perdu. Les moqueries des passants fusaient et blessaient autant que les coups de fouet reçus juste avant la crucifixion : « Descends donc de la croix, Jésus, si tu es celui que tu prétends être ! » Mais c’est là, sur la croix, que Dieu a manifesté son amour, un amour plus grand que tout ce que les mots peuvent exprimer. Cette action de Jésus, présentée comme l’ultime expression de l’amour et de la justice de Dieu, mérite donc d’être examinée de très près ! Sachez que des réponses satisfaisantes vous attendent au fur et à mesure des questions difficiles que vous aborderez. Vous êtes invité à partir à leur recherche en explorant et en discutant du contenu de ces guides en compagnie des autres membres de votre groupe de découverte. Que Dieu bénisse chaque instant de votre voyage spirituel !

Demandez, et vous recevrez ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. La Bible, Matthieu 7 : 7

Avant-propos 17


Introduction

POURQUOI DEVENIR CHRÉTIEN ? Le philosophe Bertrand Russel a publié un livre assez célèbre intitulé Pourquoi je ne suis pas chrétien. Ce guide que vous tenez entre vos mains ne réfute, certes, pas point par point chacun de ses arguments. Mais les discussions qui s’y trouvent vous mettront au défi de tirer des conclusions opposées aux siennes. Au défi de comprendre les très bonnes raisons d’embrasser le christianisme. Vous serez d’abord invité à examiner quelques idées fausses au sujet de ce qu’est un chrétien. Il serait naturel, si vous vous considérez déjà comme croyant, de penser que ces discussions sont une perte de temps. Je ne suis pas certain que ce soit le cas. Prenez le temps de reconsidérer les fondements de votre foi. L’enjeu est trop important pour les considérer comme acquis. Vous discuterez aussi des raisons pour lesquelles : – le christianisme est d’abord une « mauvaise nouvelle » puis une « bonne nouvelle », – les thérapies basées sur la spiritualité ont leurs limites, – le christianisme sans Jésus-Christ est absurde, – le christianisme avec Jésus-Christ est la meilleure nouvelle qui soit. Ce guide vous aidera enfin à comprendre comment devenir chrétien, à faire le pas et à devenir vous-même un disciple 19


de Jésus-Christ. Si vous pensez que c’est suffisamment simple pour qu’un enfant le fasse, vous avez raison. Mais si vous croyez que les adultes ne tremblent pas à l’idée de l’impact de cette décision, vous avez tort. Ce message transformera tout votre être… et pour toujours. Un jour, un prédicateur bien connu a prononcé une prédication intitulée : « Quand Dieu a-t-il donné le meilleur de lui-même ? ». Cette prédication commençait par une longue série de questions : « Quand Dieu a-t-il donné le meilleur de lui-même ? demandait l’orateur. Quand il a créé l’univers et l’ensemble des galaxies ? Non ! Quand il a appelé Abraham et fondé une nouvelle nation ? Non ! Quand Moïse a libéré le peuple d’Israël de l’esclavage, l’a fait sortir d’Égypte et a traversé la mer Rouge ? Non ! ». Pendant plus d’une heure, le prédicateur a poursuivi de la sorte, passant les grands événements de l’histoire en revue et citant les grandes œuvres accomplies par Dieu par l’intermédiaire de ceux qui avaient foi en lui. Mais à chaque fois, il répétait : « Non ! Ce n’est pas à ce moment-là que Dieu a donné le meilleur de lui-même ! » Il est finalement parvenu au récit de la mort de Jésus : « Dieu a-t-il donné le meilleur de lui-même lorsqu’il est mort pour vos péchés et vous a permis d’être pardonné ? » Toute l’assemblée retenait son souffle. « Non ! » Ce n’était pas encore ça ? Les gens ont commencé à s’impatienter : Allez, dis-le-nous, pensaient-ils. Le prédicateur savait qu’il avait capté leur attention : « Voulez-vous enfin savoir quand Dieu a donné le meilleur de lui-même ? C’est quand il est venu à vous personnellement, là où vous vous trouviez, et qu’il vous a offert gratuitement son message d’amour et de pardon. Voilà ce que Dieu a fait de mieux ! » Ce guide de discussion a pour but de vous exposer de quelle manière Dieu vous a donné le meilleur de lui-même. Il est venu à votre rencontre. Il vous invite à vivre avec lui par

Introduction 20


l’intermédiaire de son fils Jésus-Christ. Vous êtes sur le point de vous engager dans la plus étonnante aventure qui soit : Dieu s’adresse à vous et vous invite personnellement. « C’est le moment, dit-il. Acceptez le cadeau que je vous offre ! Laissez-moi vous faire connaître la plénitude à laquelle vous avez été destiné ! » Quelle sera votre réponse ?

Introduction 21


Discussion n° 1

POURQUOI QUELQU’UN DEVRAIT-IL PENSER QUE JE NE SUIS PAS CHRÉTIEN ? U N E E R R E U R S U R L A P E R S O N N E  ? Il est 20 heures, vous allumez la télévision pour regarder le journal télévisé. Là, vous découvrez le titre principal : le christianisme vient d’être déclaré hors-la-loi ! Vous n’en croyez pas vos oreilles ! Le présentateur annonce que désormais, tous les chrétiens seront arrêtés et jugés. Les forces spéciales de la police ont d’ores et déjà commencé à traquer les chrétiens jusqu’à l’intérieur de leur domicile. Tout tremblant, vous éteignez la télévision. Bien que vous n’ayez jamais vraiment adhéré à une religion en particulier, vous êtes né dans une famille chrétienne. Est-ce que cela suffit à faire de vous un suspect ? Vous vous remémorez votre enfance : votre mère a veillé à ce que vous soyez baptisé et alliez au catéchisme. Vous avez même fait votre confirmation (vous frissonnez) ! Vous avez fréquenté quelques églises au cours des vingt dernières années. Sur votre lieu de travail, vous vous rappelez avoir fait allusion à votre « héritage judéo-chrétien ». Et puis, bien entendu, vous êtes conscient d’être au moins aussi honnête, bon et gentil que la plupart des gens. 23


Oh non ! pensez-vous. Cette fois, je suis cuit ! Vous entendez un bruit venant de l’extérieur. Vous jetez un coup d’œil par la fenêtre avant de fermer précipitamment les rideaux, au moment précis où un fourgon de police ralentit puis s’arrête devant chez vous. Qu’allez-vous faire ? Vous cacher ? Vous sauver par la porte de derrière ? On frappe à la porte. En vous préparant au pire, vous allez ouvrir. Les deux policiers vous présentent leur carte. Vous leur répondez d’un hochement de tête. Ils vous demandent alors où se trouve votre mère. — Ma mère ? — Oui, on nous a dit qu’elle se trouvait ici. — Euh, non. En fait, cela fait déjà deux semaines qu’elle a pris l’avion pour retourner dans le Sud. — Nous devons perquisitionner, répond l’un des officiers en entrant. Ils parcourent rapidement l’ensemble de la maison à la recherche d’indices de la présence de votre mère. Après quelques instants de tension, ils se dirigent finalement vers la sortie : — C’est bon. — Mais… Ils s’arrêtent : — Oui ? — Eh bien, je croyais… la nouvelle loi… — Ne vous inquiétez pas. Nous n’arrêtons que les chrétiens, pas leur famille, répond sèchement l’autre officier. — Vous n’êtes pas venu m’interroger, alors ? — Comme je viens de vous le dire, répète l’officier, nous n’arrêtons que les chrétiens.

Discussion n° 1 24


Dans ce cas de figure, éviter d’être considéré comme un chrétien est vu comme un vrai soulagement. Pourtant, aux yeux de la plupart des gens, cet homme aurait été considéré comme un bon chrétien, car il rassemble la plupart des caractéristiques attribuées généralement aux chrétiens. Par défaut, si vous êtes né dans une famille chrétienne et que vous n’êtes ni athée ni adepte d’une autre religion, vous êtes forcément chrétien, n’est-ce pas ? C’est encore plus vrai si vous avez pris part à des activités chrétiennes dans le passé. Si vous fréquentez une Église de temps en temps, les probabilités augmentent encore. Tout cela suffit certainement pour vous faire arrêter à cause de votre foi.

Je n’ai pas besoin de naître de nouveau : j’ai réussi la première fois ! Dennis Miller, comédien

De quelles preuves faut-il disposer pour pouvoir mettre un individu en prison sous prétexte qu’il est chrétien ?

L E D É B AT E ST OUVE R T

1.

Vous, ou une personne de votre entourage, possédez le billet pour assister à un événement spécial. Pour une raison quelconque, on vous en interdit l’entrée. Décrivez la situation.

2.

Selon vous, sur la base de quels éléments bien précis peut-on qualifier une personne comme réellement chrétienne ?

Je suis fils de pasteur méthodiste et j’ai épousé la fille d’un pasteur presbytérien. Je ne sais pas si je suis né de nouveau, mais je suis né dans une famille chrétienne. Enfin, ce dont je suis sûr, c’est d’avoir chanté à plus de mariages et de funérailles que tout autre candidat à l’élection présidentielle. Walter Mondale, candidat lors de l’élection présidentielle américaine de 1984

Discussion n° 1 25


3.

Parmi les propositions suivantes, quelles sont celles qui permettent de déterminer si quelqu’un est chrétien ?

FF Être né et avoir grandi dans une famille chrétienne FF Avoir été baptisé enfant ou à l’âge adulte FF Avoir fait sa confirmation FF Aller à l’Église régulièrement FF Respecter les fêtes chrétiennes FF Lire la Bible de temps en temps FF Servir au sein de l’Église FF Soutenir l’Église financièrement FF Être une personne bonne et gentille FF Prendre part à la cène (ou communion) FF Être membre d’une Église FF Obéir aux Dix commandements FF Prier régulièrement FF Vivre une certaine expérience spirituelle ou émotionnelle Cochez toutes les réponses appropriées et justifiez votre choix.

4.

Discussion n° 1 26

Selon vous, quel rôle jouent les pratiques religieuses dans la vie d’un vrai chrétien ?


EN TOUTE FRANCHISE U N E R E NC ON TRE AVE C LE C HRIS T Nous nous basons facilement sur les actes d’un individu pour déterminer s’il est chrétien ou non. Cela révèle que nous avons tendance à confondre ce qui est nécessaire pour vivre à la manière d’un chrétien et ce qu’il faut pour devenir chrétien. Un homme et une femme qui s’embrassent, marchent main dans la main et rentrent ensemble à la maison à la fin de la journée ne sont pas forcément mari et femme. Pour l’être, ils doivent un jour décider d’aller plus loin dans leur relation. Ils doivent proclamer ouvertement leurs vœux sous la forme d’un : « Oui, je le veux ». De la même manière, certaines personnes vivent une forme de spiritualité et adoptent différents comportements chrétiens sans avoir pour autant vécu de rencontre profonde et authentique avec Jésus-Christ. C’est ce qui arrive très souvent aux membres des sectes. Être chrétien ne peut donc pas se résumer à l’adoption d’un style de vie bien particulier. À un moment ou à un autre, il faut nécessairement parler de ce que signifie « recevoir Jésus-Christ ». Bien entendu, tout le monde s’attend à ce qu’une personne qui a effectivement rencontré Jésus-Christ mène une vie chrétienne obéissante. Mais cette vie exemplaire ne sauve en rien cette personne : elle prouve simplement la présence et l’œuvre de Jésus dans sa vie.

5.

À votre avis, est-il possible d’être persuadé à tort d’être chrétien ? Si oui, citez d’autres exemples de faux espoirs. Sinon, expliquez pourquoi vous croyez qu’une personne ne peut pas se tromper quand elle affirme être chrétienne.

Aller à l’Église ne fait pas davantage de vous un chrétien qu’aller au garage vous transforme en voiture. Billy Sunday

Discussion n° 1 27


EN TOUTE FRANCHISE MISE EN GA RDE La Bible met clairement en garde tous ceux qui misent sur leurs activités religieuses pour gagner leur place au ciel. Ainsi que l’a dit Jésus : Pour entrer dans le royaume des cieux, il ne suffit pas de me dire : « Seigneur ! Seigneur ! » Il faut accomplir la volonté de mon Père céleste. Au jour du jugement, nombreux sont ceux qui me diront : « Seigneur ! Seigneur ! Nous avons prophétisé en ton nom, nous avons chassé des démons en ton nom, nous avons fait beaucoup de miracles en ton nom ». Je leur déclarerai alors : « Je ne vous ai jamais connus ! Allez-vousen, vous qui pratiquez le mal ! » – La Bible, Matthieu 7 : 21-23

6.

Les personnes dont parle le verset ci-dessus étaient activement engagées dans une pratique religieuse. Quelle est la différence entre une personne qui pratique une religion et qui entre dans le royaume des cieux, et une autre qui fait de même mais qui n’y entre pas ?

7. 8.

Quel lien existe-t-il entre devenir chrétien et vivre toute sa vie en tant que chrétien ?

Pour être un vrai chrétien, pensez-vous qu’il faille naître dans un environnement chrétien, se convertir au christianisme, ou les deux ? Expliquez.

Discussion n° 1 28


EN TOUTE FRANCHISE N AÎTRE DE NOUVE AU La Bible raconte l’étonnante rencontre de Jésus avec un homme profondément religieux appelé Nicodème. Au cours de leur conversation, Jésus lui a déclaré : « En vérité, en vérité, je te le dis, à moins de naître de nouveau, personne ne peut voir le royaume de Dieu » (Jean 3 : 3, Segond 21). Cet homme n’était pas athée. Il connaissait très bien la Bible. Il était même un enseignant respecté. Jésus n’était pas en train d’ordonner à un incroyant de retourner sur les bancs de l’Église ni à un hypocrite d’arrêter de commettre des péchés. Il s’est entretenu avec un membre éminent de la synagogue du coin (rien de moins que l’un des prédicateurs !), et l’a informé de l’absence d’une chose importante dans sa vie : Jésus a révélé à cet homme qu’il n’aurait pas accès au royaume de Dieu s’il ne naissait pas de nouveau.

9.

J’ai un boulot, un bolide de course et une moto de rallye, ainsi que toutes les drogues, l’alcool et les amis que je veux. De quoi d’autre pourrais-je bien avoir besoin ? De plus, je n’ai même pas besoin de naître de nouveau : je suis catholique ! James Giles, aussi connu sous le nom de « Brother Jim »

À votre avis, que signifie « naître de nouveau » ?

10.

Quelle différence y a-t-il entre être religieux et être né de nouveau ? Pourquoi Jésus a-t-il dit à Nicodème, qui était déjà très religieux, qu’il devait naître de nouveau ?

Discussion n° 1 29


AU C ŒUR DU S U JE T Entrez par la porte étroite ; en effet, large est la porte et facile la route qui mènent à la perdition. Nombreux sont ceux qui s’y engagent. Mais étroite est la porte et difficile le sentier qui mènent à la vie ! Qu’ils sont peu nombreux ceux qui les trouvent ! Jésus dans la Bible, Matthieu, 7 : 13-14

11.

En quoi ressemblez-vous à Nicodème ? En quoi êtes-vous différent ?

12.

Si vous rencontriez Jésus aujourd’hui, dirait-il qu’il manque encore quelque chose à votre vie ? Pourquoi ?

13.

Pourquoi le fait de parler de la nouvelle naissance est-il souvent à l’origine de clichés négatifs et de réactions hostiles ?

C ARNE T DE V OYA GE Cette discussion marque le début d’un voyage. Durant chaque débat, gardez à l’esprit qu’à aucun moment, vous n’êtes obligé de fournir ce que vous pensez être « les réponses que l’on attend de vous ». Vous avez choisi de consacrer du temps à chercher honnêtement des réponses à vos doutes et à vos incertitudes. D’autres membres du groupe peuvent également tirer profit du récit de votre cheminement, au fil de vos découvertes. Utilisez donc ces discussions à bon escient : posez-vous ces questions difficiles, réfléchissez de manière créative, et puisez d’autres informations au contact de vos compagnons. Restez vous-même alors que vous avancez dans votre voyage.

Discussion n° 1 30

Tout au long de ce guide, vous aurez l’opportunité d’indiquer où vous en êtes dans votre parcours spirituel, afin de vous aider à prendre mieux conscience de votre progression.


Les nouvelles perspectives spirituelles que vous découvrirez au fil des discussions vous conduiront peut-être à revoir vos convictions. En ce qui vous concerne, le plus important est de demeurer totalement honnête par rapport à ce que vous croyez (ou ne croyez pas) à ce moment précis.

14.

Sur une échelle de 1 à 10, faites une croix près de la phrase qui vous décrit le mieux. Partagez avec le reste du groupe les raisons qui motivent votre réponse. FF Je ne comprends toujours pas ce que signifie être chrétien. FF Je ne comprends pas la différence entre être quelqu’un de bien et être chrétien. FF Je comprends comment on devient chrétien, mais je ne pense pas être prêt à faire le pas. FF J’aimerais en apprendre davantage au sujet de ce que signifie réellement devenir chrétien. FF Je suis content d’avoir enfin compris ce qu’être chrétien signifie. FF S’efforcer de faire le bien semble inutile si croire en Jésus suffit pour être chrétien. FF Désormais, je comprends mieux comment la Bible distingue les vrais chrétiens de ceux qui ne le sont pas, mais je ne suis pas d’accord avec son point de vue. FF J’aimerais simplement que quelqu’un m’indique les étapes à franchir, et je me jetterai à l’eau. FF Je suis à présent convaincu de ne pas être chrétien. FF Ma compréhension du christianisme est encore peu claire et je ne sais pas si je suis chrétien ou pas. FF Je suis certain d’être chrétien. FF Autres réflexions  :

Discussion n° 1 31


TE X TE S BIBLIQUE S S UR CE TH ÈME Ésaïe 55 : 6-7 Matthieu 22 : 1-14 Marc 4 : 1-9 Jean 3 et 15 Romains 5 : 12-21 Galates 3 : 6-9 Colossiens 2 : 6-7 Hébreux 11

Discussion n° 1 32

Matthieu 7 : 15-27 Marc 1 : 15 Marc 8 : 34-38 Actes 17 : 11-12 Galates 2 : 15-21 Éphésiens 2 : 8-10 Hébreux 3 : 7-15


Discussion n° 2

POURQUOI LA QUESTION DU PÉCHÉ EST-ELLE SI IMPORTANTE ? DE MAUVAISES TECHNIQUES DE VENTE ? Un homme se tient à l’intersection de deux grandes rues. Il tient à la main une épaisse liasse de tracts décolorés au design dépassé. Avant même de le croiser, vous connaissez ces détails, car vous avez déjà vu au sol d’innombrables tracts abandonnés à plus de cent mètres à la ronde. L’homme en costume tend ces vieux tracts aux passants et ne cesse de leur crier : « Est-ce que vous savez où vous irez quand vous mourrez, pécheurs ? Vous irez droit en enfer, c’est là que vous irez ! Repentez-vous ou brûlez pour l’éternité ! ». Vous êtes sur le passage piéton et le feu passe au rouge. Vous vous rendez alors compte que si vous ne voulez pas être dérangé, il vous faut faire un détour. Avec un soupir, vous vous résignez à vous diriger dans sa direction. Autant accepter son tract et supporter ses cris que perdre du temps à faire ce détour. Les passants contournent l’homme en refusant ses propositions d’un geste de la main : 33


— Non, je ne veux pas de vos tracts ! La main tendue, le prêcheur crie sans se laisser démonter. Les voilà donc, ces fameux papiers ! À l’instant précis où vous vous apprêtez à vous emparer de l’un de ces piètres documents, vous croisez le regard de cet homme et il vous fixe : — Vous péchez parce que vous êtes un pécheur ! s’exclamet-il. — Oui, mais je ne suis qu’un petit pécheur, bredouillez-vous sans prendre le temps de réfléchir. L’homme s’interrompt, penche la tête de côté et sourit : — Même les petits pécheurs finiront en enfer ! Il se détourne alors de vous pour distribuer une autre poignée de tracts aux passants suivants. Vous parcourez le tract du regard. Il s’intitule simplement : « L’enfer : votre destination finale ? » Vous secouez la tête et jetez le tract dans la poubelle la plus proche, où une bonne douzaine d’autres exemplaires l’attendent, abandonnés eux aussi.

Seul le fait de nuire inutilement à autrui peut être considéré comme un péché. Tous les autres « péchés » ne sont que sottises inventées de toutes pièces. (Se faire du mal n’est pas un péché, c’est juste stupide.) Robert Heinlein

Pendant la journée, les paroles du prédicateur vous reviennent à l’esprit : enfer, péché, se repentir, brûler pour l’éternité, etc. Pourquoi ce type se sent-il obligé de parler du christianisme de manière si négative ? C’est déroutant, déprimant même. Est-ce vraiment à cela que se résume le christianisme ? À nous répéter à quel point nous sommes mauvais et agissons mal ? Tout le monde commet des péchés. Qu’est-ce qui peut bien pousser quelqu’un à passer tout son temps libre à distribuer des tracts et à effrayer les gens en leur criant qu’ils sont mauvais ? Le soir venu, en rentrant chez vous, vous apercevez un tract sur le sol. Vous imaginez sans peine comment il a atterri là quelques heures plus tôt quand un individu pressé a raté

Discussion n° 2 34


son tir vers la poubelle. Vous vous approchez et ramassez lentement le tract, avant de l’y déposer pour de bon. C’est bien agréable de faire une bonne action de temps en temps, n’est-ce pas ?

L E D É B AT E ST OUVE R T

1.

Trouvez-vous que le christianisme accorde trop d’importance à des éléments négatifs, en insistant sur le péché, l’enfer et le jugement ? Expliquez votre réponse.

2.

En vous basant sur ce que vous comprenez du message biblique, qu’est-ce qui sépare les hommes de Dieu : leur tendance naturelle à pécher, leur manque de connaissance de Dieu, ou les deux ? Expliquez votre réponse.

3.

Pensez-vous que, dans l’ensemble, les gens sont fondamentalement bons, qu’ils sont fondamentalement mauvais, ou qu’ils se situent plutôt quelque part entre les deux ? Expliquez.

4.

Comment définiriez-vous le péché ? Quelles sont les conséquences possibles du péché, s’il y en a ?

Depuis des siècles, des hommes souffrent et sombrent dans la folie à la pensée des châtiments éternels qui les attendent après leur mort. Ne vaudrait-il pas mieux dépendre de la matière aveugle [...] plutôt que d’un dieu qui tend des pièges aux hommes, les invite à pécher, les autorise à pécher et à commettre des crimes qu’il pourrait empêcher ? Tout cela dans le but d’avoir le barbare plaisir de les punir démesurément, sans utilité pour lui-même, sans correction pour eux, et sans que leur exemple puisse servir à empêcher les autres de commettre des crimes ? Baron d’Holbach, Système de la nature (1770)

Discussion n° 2 35


EN TOUTE FRANCHISE LE P ROBL ÈME DU PÉCH É Dans la Bible, plusieurs versets parlent de la gravité du problème du péché. Tous ont péché, en effet, et sont privés de la glorieuse présence de Dieu. – La Bible, Romains 3 : 23 Car le salaire que verse le péché, c’est la mort, mais le don gratuit que Dieu accorde, c’est la vie éternelle dans l’union avec Jésus-Christ notre Seigneur. – La Bible, Romains 6 : 23 Autrefois, vous étiez morts à cause de vos fautes et de vos péchés. Par ces actes, vous conformiez alors votre manière de vivre à celle de ce monde et vous suiviez le chef des puissances spirituelles mauvaises, cet esprit qui agit maintenant dans les hommes rebelles à Dieu. – La Bible, Éphésiens 2 : 1-2 Ce sont vos fautes qui vous séparent de votre Dieu. C’est à cause de vos péchés qu’il s’est détourné loin de vous pour ne plus vous entendre. – La Bible, Ésaïe 59 : 2 Toi seul es saint, miséricordieux et compatissant, Seigneur. Alors, vas-y, châtie tes ennemis, tue tous ceux qui ne croient pas en toi et inflige-leur de terribles tourments en enfer. Au nom de Jésus, amen ! Pseudoprière, canal de l’athéisme sur Undernet

Discussion n° 2 36

5.

Quelle est votre réaction à la lecture des versets bibliques ci-dessus, qui affirment que vos péchés ont tellement offensé Dieu qu’ils vous ont spirituellement séparé de lui ?

6.

La Bible enseigne que le péché est passible de mort spirituelle. À votre avis, en quoi consiste le fait d’être spirituellement mort ?


7.

Selon vous, est-il possible d’être neutre ou indifférent par rapport à Dieu, sans nécessairement lui être opposé ou hostile ? Pourquoi ?

8.

La Bible enseigne qu’à cause de nos péchés, nous sommes devenus les ennemis de Dieu (Romains 5 : 10) et sommes dès lors exclus de sa présence (Colossiens 1 : 21). Comment est-il possible que des gens apparemment neutres ou indifférents envers Dieu soient en réalité ses ennemis ?

9.

De quelle manière Dieu a-t-il fait le premier pas dans notre direction, avant même que nous ne cherchions à le rencontrer ?

En effet, au moment fixé par Dieu, alors que nous étions encore sans force, le Christ est mort pour des pécheurs. À peine accepterait-on de mourir pour un juste ; peut-être quelqu’un aurait-il le courage de mourir pour le bien. Mais voici comment Dieu nous montre l’amour qu’il a pour nous : alors que nous étions encore des pécheurs, le Christ est mort pour nous. L’apôtre Paul dans la Bible, Romains 5 : 6-8

EN TOUTE FRANCHISE L A C OMP É TITION DE N ATATION Imaginez un grand concours de natation organisé pour tous les habitants de la terre. Objectif : nager de la France aux États-Unis. Ça y est ! le coup de feu annonce le début de la compétition et tout le monde saute à l’eau. Les meilleurs nageurs parcourent une distance plus qu’honorable. D’autres se fatiguent assez rapidement. D’autres encore s’éloignent à peine du rivage. Une chose est certaine : personne n’a gagné, personne n’est parvenu à nager jusqu’au continent américain. Et… tous les nageurs se sont noyés ! Quelle que soit la préparation physique et mentale des candidats, le résultat final resterait inchangé. Même s’ils avaient bénéficié des leçons de grands professionnels ou

Discussion n° 2 37


aient respecté à la lettre « les Dix commandements du nageur ». En effet, il est impossible de parcourir une telle distance sans l’assistance d’une équipe de secours ! De la même manière, le péché met une énorme distance entre chacun de nous et Dieu. Certains semblent se débrouiller mieux que d’autres, mais, en réalité, personne n’est à la hauteur devant Dieu. Peu importe notre position par rapport aux autres sur l’échelle de la bonté : nous avons tous besoin de l’assistance d’un sauveteur !

10.

En quoi l’illustration ci-dessus montre-t-elle bien qu’il est ridicule que nous nous comparions aux autres lorsqu’il s’agit de nos propres manquements envers Dieu ?

11.

Certains prétendent que Dieu vous évalue à l’aide d’une balance. D’un côté, il place toutes vos bonnes actions et de l’autre, toutes les mauvaises. Le sens dans lequel penche la balance indique si vous êtes une bonne ou une mauvaise personne. Êtes-vous d’accord avec cette analogie ? Pourquoi ? Discutez des avantages et des inconvénients de ce mode d’évaluation.

Jésus-Christ n’est pas venu sur terre pour transformer des gens mauvais en gens bons : il est venu sur terre pour transformer des morts en vivants. Lee Strobel

Discussion n° 2 38

AU C ŒUR DU S U JE T

12.

Trouvez-vous pessimiste ou effrayant de reconnaître que vous avez peut-être bien un problème avec le péché ? Pourquoi ?


13.

Avez-vous tendance à comparer vos péchés à ceux des autres et à les trouver plus ou moins grands ? Expliquez.

14.

Comment avez-vous réglé (ou comptez-vous régler) le problème du péché auquel la Bible affirme que nous sommes tous confrontés ?

C ARN E T DE VOYAGE

15.

Parmi les propositions suivantes, cochez celles qui décrivent le mieux votre position actuelle. Discutezen avec les autres membres du groupe et expliquez-leur ce qui motive votre réponse. FF Je reconnais que la Bible met en garde contre le problème du péché, mais je ne me sens pas concerné. FF Je n’ai pas envie de perdre mon temps à réfléchir à des sujets aussi négatifs que celui du péché. FF Je pense que « pécher » et « faire des erreurs » sont deux choses différentes. Il est grave de commettre un péché, mais tout le monde fait des erreurs.

FF Mon opinion sur le péché et son impact sur ma vie a changé. FF Je pense qu’il existe plusieurs degrés de gravité dans le péché, ainsi que plusieurs degrés de conséquences. FF Je sais que je ne peux pas vaincre le péché par mes propres moyens, et j’aimerais avoir l’aide de Dieu.

Discussion n° 2 39


FF Je prends conscience que je suis un pécheur, mais je ne sais pas trop ce qu’il faut faire à ce sujet. FF Cette discussion m’a bouleversé. Comment conserver le moindre espoir de s’en sortir alors que tout ce que nous faisons de mal nous sépare de Dieu ? FF J’ai du mal à croire qu’aux yeux de Dieu, mes petits mensonges cousus de fil blanc et les attentats terroristes du 11 septembre 2001 se valent. Tout cela ne tient pas debout. FF Je sais que le péché est un problème dans ma vie, mais aussi dans le monde. FF Autres réflexions  :

TE X TE S BIBLIQUE S S UR CE TH ÈME Genèse 3 Exode 20 Deutéronome 28 Jean 8 : 2-11 Romains 5 : 12-21 Jacques 4 : 17

Discussion n° 2 40

Genèse 6 à 8 Deutéronome 9 : 7 Jean 4 Romains 3 : 21-25 2 Corinthiens 5 : 21 1 Jean 1 : 8-10


Garry Poole

Pourquoi devenir chrétien ?

Pourquoi Dieu permet-il la souffrance et le mal ? Jésus est-il le seul chemin qui mène à Dieu ? Pourquoi devrais-je me fier à la Bible ? Des questions difficiles. Des questions qui dérangent. Mais aussi des questions légitimes, qui méritent qu’on prenne le temps de les examiner Chaque carnet s’organise en six discussions. Leur but : encourager la réflexion et l’interaction au sein de groupes de discussion. Les objections au christianisme y

Pourquoi devenir chrétien ?

Pourquoi quelqu’un devrait-il penser que je ne suis pas chrétien ? Pourquoi la question du péché est-elle si importante ? Pourquoi ne puis-je pas m’en sortir par mes propres moyens ? Pourquoi accorder autant d’importance à Jésus ? Une personne comme moi peut-elle réellement changer ? Concrètement, comment une personne devient-elle chrétienne ?

sont ouvertement abordées. En vous engageant dans une telle démarche, vous serez amené à examiner le bien-fondé de la foi chrétienne et de vos propres opinions. La collection Ce que je crois, ça se discute a été conçue pour des groupes, et s’adresse aux personnes en recherche ou sceptiques ouverts d’esprit. Fondée sur plus de dix ans de pratique, cette série est un outil captivant et facile à utiliser.

Garry Poole travaille à Willow Creek Community Church aux États-Unis. Il y developpe les groupes de discussion. Avec son équipe, il a formé des milliers d’animateurs pour ces groupes, au sein de son Église et dans le monde entier.

ISBN 978-2-36249-297-6

9 782362 492976

Pourquoi devenir chrétien ? Six discussions de groupes

Ce que je crois, ça se discute

–– –– –– –– –– ––

Garry Poole

8 €

ISBN 978-2-95507-297-4

9 782955 072974

Ce que je crois, ça se discute


Pourquoi devenir chrétien ? • Garry Poole