Issuu on Google+

paroles

東 西 譚

Alliance Française de Hong Kong x Octobre / Novembre / Décembre 2016

第四十五屆法國電影節

45ÈME HONG KONG FRENCH FILM FESTIVAL


東 西 譚

paroles Oct / Nov / Déc 2016 Nº 251

Couverture : Tout en haut du monde de Rémi Chayé

C’est un immense privilège pour moi, fraîchement arrivé à Hong Kong, que de signer mon premier éditorial de ce numéro de Paroles, le 251ème d’une histoire continue de liens entre les cultures française et hongkongaise. Ce trimestre nous mettons naturellement à l’honneur le Hong Kong French Film Festival, lui aussi héritier d’une très longue tradition, puisque nous célébrons sa 45ème édition. A travers lui, c’est la diversité et la polymorphie de l’expression artistique que nous souhaitons partager avec vous ici. Le cinéma, d’abord, qui revêt ce caractère tellement éclectique et passionné en France, miroir d’une société en continuels questionnement et mutation : on y produit encore plus de 200 longs métrages chaque année – 270 en incluant les co-productions -, un chiffre qui ne faiblit pas. Il traduit l’engouement à la fois du public mais aussi des institutions qui soutiennent cette industrie. Un chiffre qui est également à considérer au regard du nombre de productions de séries, de documentaires, de court-métrages, de téléfilms lui aussi en croissance constante. Et le public répond largement présent. La photographie ensuite, avec le beau projet issu du partenariat entre l’Alliance Française de Hong Kong, le Hong Kong International Photo Festival, et le festival de photographie les Photaumnales de Beauvais (voir Paroles n°250) : en octobre, le volet d’échanges se poursuit avec la visite en France des 4 artistes de Hong Kong sélectionnés, ainsi que la fin de la résidence des 3 photographes françaises à Hong Kong. L’exposition Voices a également connu un très beau succès au Comix Home Base. La musique contemporaine, encore, avec la venue dans le cadre du New Vision Festival, de l’ensemble Inter-contemporain résident à la Philharmonie de Paris, grand moment à ne pas manquer. Autour de l’écrit et la poésie, enfin, car ils sont éternels, et véritable ciment de la francophonie, nous vous proposons un voyage dans l’univers de Gaston Miron. Je vous souhaite donc une bonne lecture de ce numéro, 剛抵達香港,便能為這一期《東西譚》撰寫我的第一篇社論實在是莫大的榮幸,這是法國與香港文化交流持續了251期的歷史。 本季的重點當然是香港法國電影節,這電影節亦承傳了悠久的傳統,今年我們將慶祝舉辦第四十五屆。 透過這篇社論,我希望在此與大家分享藝術表現形式是多麼的多姿多彩和多樣性。 首先是電影,它在法國擁有極豐富多彩和充滿激情的特質,正好反映一個正在不斷自省和改變的社會:法國每年仍然製作超過200部長 片,加上聯合製作共270部,這數字絕對不容輕視。它證明了公眾,以及一些支持電影行業的機構對電影的熱愛。同時亦可以透過這數 字來衡量劇集、紀錄片、短片、電視影片的製作數量,它們的數量也是不停的增長。它們亦同時大大地反映了公眾的回應。 繼而是攝影,香港法國文化協會連同香港國際攝影節與法國國際攝影節 Les Photaumnales 攜手合作的計劃 (詳情請參閱第250期《東西 譚》):10月,交流的部份繼續進行,四位被挑選的香港攝影師到法國探訪,三位法國攝影師在港的留駐活動在月底亦告終結。在動漫基 地舉辦的攝影展覽『聲音』亦取得巨大的成功。 還有當代音樂,長駐巴黎管弦樂團的法國當代樂集將在新視野藝術節期間來港表演,絕對不容錯過。 最後,本期也有一些有關寫作和詩歌的文章,因為它們才是法國語文的真正紐帶,我們誠意邀大家一同探索加斯東.米龍 (Gaston Miron) 的世界。 祝閱讀愉快! Jean-Sébastien Attié Directeur de la publication

香 港 法 國 文 化 協 會 會 刋

督印人

Publié par : l’Alliance Française de Hong Kong Directeur de la publication Jean-Sébastien Attié Rédacteur en chef Gérard Henry

Secrétariat de rédaction Chiu Chor Bing, Eva Maquette SKY DESIGN

Administration et rédaction 123 Hennessy Road, Wanchai, Hong Kong Tél : 25 27 78 25 e-mail : paroles@afhongkong.org website : www.afhongkong.org

Lisez les derniers numéros de PAROLES sur internet : http://www.afhongkong.org/paroles_archive/index.html


Sommaire

4

French Cinepanorama 香港法國電影節

La sélection 2016 : la part belle aux casting prestigieux 2016電影一覽:眾星雲集 Texte : Xavier Mahé

7 11 4 14

Gala Premières 2016, la consécration des acteurs français 隆重首映 2016,法國演員的榮耀 Texte : Xavier Mahé

Benoît Jacquot et les adaptations littéraires 賓諾雅積高與改編自文學的作品 Texte : Gérard Henry

Photographie 攝影

Love Hong Kong : La photographie hongkongaise 1950-2015 Les Photaumnales 2016 藝術節的愛情故事 — 香港 Texte : Ann Mak

7 14 14

18 19 20 24

Hong Kong International Photo Festival 香港國際攝影節

World Press 2016, concours du photojournalisme mondial 世界新聞攝影比塞賽 2016

Leong Ka Tai fête ses 70 ans et 40 ans de photographie ! 七十.四十 梁家泰攝影時刻 + 回應藝術展 Arts de la scène 舞台藝術

Un rafraichissant New Vision Arts Festival 意念新穎的新視野藝術節 Texte : Gérard Henry

Théâtre 戲劇

Pat-to Yan, réalisme magique et critique sociale 甄拔濤:虛幻現實主義與社會批判 Texte : Gérard Henry

26

Exposition 展覽

Tsang Kin-wah : « Nothing » au Pavillon M+ 曾建華:『無』 Texte : Gérard Henry

18

28

Céramique 陶藝

Chris lo : « Rebuilding Moments » 羅士廉的『片刻』 Texte : Gérard Henry

30

Histoire de l’art chinois 中國藝術史

Le portrait et la peinture de personnages vers la fin du 18e siècle Les méthodes secrètes du portrait de Ding Gao (4) 十八世紀末的人物和肖像畫:丁皋的《寫真秘訣》 (四) Par Frank Vigneron

2620 26 32

32 34 38 40 41

Illustration 插畫藝術

Les carnets de voyage de Lapin 小兔子遊香港 Texte : Sophie Yiu

Poésie 詩詞

Gaston Miron, le québé canthrope 加斯東.米龍,直立魁北克人 Par Bernard Pokojski

Littérature 文學

Eric-Emmanuel Schmitt de passage à Hong Kong Livres 新書介紹

La romancière suisse Catherine Lovey de retour à Hong Kong Mais la lune ne s’écroule pas de André Leroy Nouvelles - AFHK 香港法協新資訊

Jean-Sébastien Attié rejoint la direction générale de l’Alliance Française de Hong Kong


香港法國電影節

French Cinepanorama

La sélection 2016 : la part belle aux castings prestigieux Texte : Xavier Mahé

F

orte de 46 films, court métrages et documentaires, la nouvelle édition du French Cinépanorama démontre une nouvelle fois l’excellence et l’éclectisme du cinéma français. Le festival se tiendra du 23 novembre au 14 décembre 2016 et se prolongera du 6 au 25 janvier 2017 par une rétrospective consacrée à Benoît Jacquot et aux adaptations littéraires. Loué pour son esthétisme, son émotion et son intelligence, le cinéma français est le plus apprécié dans le monde après les productions américaines. C’était la conclusion d’une enquête effectuée pour le festival de Cannes dans quatorze pays en 2014. L’excellente image dont bénéficie le cinéma français à travers le monde se confirme à Hong Kong. L’acquisition de films français par des distributeurs locaux n’a cessé de croitre au cours des dernières années (21 sorties françaises en 2015, contre 18 en 2012), tout comme le nombre d’entrées (492 550 entrées en 2012 contre 561 168 entrées en 2015). L’édition 2016 du French Cinepanorama présente une sélection de ces films achetés par des distributeurs hongkongais et présentés ici en avant-première (cf. article page 7).

Des castings de luxe

Médecin de campagne de Thomas Lilti

Les films sélectionnés en 2016 font la part belle aux castings prestigieux : Juliette Binoche, Fabrice Luchini, Valerie-Brunet Tedeschi dans Ma Loute de Brunot Dumont, Audrey Tautou, Bérénice Béjo, Mélanie Laurent et Jérémie Renier dans Eternité de Tran Anh Hung. Sans compter le dernier film du jeune cinéaste québécois Xavier Dolan Juste la fin du monde avec son casting 100% français (Léa Seydoux, Nathalie Baye, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Vincent Cassel), le magnifique dernier film de Mia Hansen-Love, L’Avenir avec Isabelle Huppert et Saint Amour de Benoît Delépine réunissant deux mentors du cinéma Gérard Depardieu et Benoit Poelvoorde dans un savoureux road trip éthylique. Preuve en est que les acteurs français sont de formidables ambassadeurs de la France.

La France d’aujourd’hui

Le 45ème French Cinepanorama 23/11 - 14/12/2016 Le rétrospective : De littérature au cinéma 6-25/1/2017 Information et billeterie: www.hkfrenchfilmfestival.com

4 PAROLES

Les films de l’année 2016 ne dérogent pas à longue tradition française du film social. Des souffrances et des doutes des Français, il en est question dans Les Habitants de Raymond Depardon. Après les événements tragiques en France et en Afrique survenus en 2015, le photographe et auteur de documentaires a décidé de donner la parole aux Français. Pendant trois mois, il a sillonné l'Hexagone, du nord au sud et en finissant son périple en banlieue parisienne. Dans les villes où il s'est arrêté, il a installé une vieille caravane et invité des personnes rencontrées par hasard à y monter pour y discuter. Le film est une restitution de cette parole libre, impossible à inventer où l’on découvre des femmes ayant une analyse très sûre de leur situation et exprimant une colère que l’on n’entend pas souvent. Dans un registre similaire, L’Outsider de Christophe Barratier aborde la question des dérèglements financiers en s’inspirant de l’histoire de Jérôme Kerviel, l’opérateur de marchés de 31 ans dont les prises de risque auraient pu faire basculer la Société Générale voire même le système financier mondial. A noter encore Merci patron ! qui sur le ton de la farce dénonce les effets de la délocalisation des entreprises, Médecin de campagne sur la désertification médicale en milieu rural et Sur la route d’Istanbul de Rachid Bouchareb sur la montée de la jihadisation en France.

Octobre / Novembre / Décembre 2016


La Vache de Mohamed Hamidi

Ma vie de courgette de Claude Barras

Les Malheurs de Sophie de Chirstophe Honoré

Cholocat de Roschdy Zem

La comédie française plébiscitée par le public international La comédie et la comédie romantique sont les genres cinématographiques français les plus plébiscités dans le monde. Grand prix du Festival international de l’Alpe d’Huez, La Vache de Mohamed Hamidi avec Fatsha Bouyahmed, Lambert Wilson et Jamel Debbouze est une comédie touchante et réjouissante. Elle raconte l’odyssée de Fatah, petit paysan algérien qui traverse la France à pied avec sa vache Jacqueline pour la faire concourir au salon de l’Agriculture. L’occasion pour Fatah et Jacqueline d’aller de rencontres en surprises, et de vivre une aventure humaine faite de grands moments d’entraide, et de fous rires. L’Effet aquatique de Solveig Anspach est un film à me pas manquer. Samir, la quarantaine dégingandée, grutier à Montreuil, tombe raide dingue d’Agathe. Comme elle est maître-nageuse à la piscine Maurice Thorez, il décide, pour s’en approcher, de prendre des leçons de natation avec elle, alors qu’il sait parfaitement nager. Mais son mensonge ne tient pas longtemps, Agathe s’envole pour l’Islande où se tient le 10ème Congrès international des maîtresnageurs. Sami choisi de la rejoindre. Le film avait été présenté à la Quinzaine des réalisateurs du Festival de Cannes, un an après la mort de la réalisatrice. La projection avait d’autant plus ému que le film célèbre l’idée d’une nouvelle vie et de la joie d’une rencontre. L’Effet aquatique a obtenu le prix SACD. Etre plébiscité par la presse et le public n’est pas une gageure.

Le succès des films d’époques Depuis le succès de La Môme en 2007, le film biopic français est en vogue un courant cinématographique qui permet de (re)découvrir la vie intime des personnages illustres. L’année 2016 a été marquée par le succès de Chocolat

de Roschdy Zem qui retrace l’incroyable destin de Rafael Padilla (Omar Sy), premier artiste noir de la scène française. Le duo inédit qu’il formait avec le clown Footit (James Thiérrée) rencontra un immense succès populaire dans le Paris de la « Belle époque » avant que la célébrité, l’argent facile et les discriminations ne viennent interrompre sa gloire. Omar Sy qui avait déjà remporté le César du meilleur acteur en 2012 pour son rôle dans Intouchable y fait une émouvante prestation et révèle toute les palettes de son talent. Autre « film d’époque », Les Malheurs de Sophie est une adaptation du célèbre livre de la comtesse de Ségur par Christophe Honoré. De cette chronique de l’enfance, le réalisateur en tire une adaptation réussie, poétique, émouvante et délicate pour le plaisir du public de 7 à 77 ans.

Le film d’animation : la France encore récompensée Cristal du long métrage au dernier Festival international du film d’animation d’Annecy, Ma vie de courgette de Claude Barras met une nouvelle fois la France à l’honneur dans le domaine de l’animation un an après la récompense décernée à Avril et le Monde truqué. Coup de cœur du Festival de Cannes, ce film d’animation est un petit chef d’œuvre de poésie. Le sujet du film qui retrace la vie d’un jeune garçon dans un orphelinat n’est pas simple. Mais à l’instar de Pinocchio de Walt Dysney, on y découvre que les plus grands dessins animés sont souvent ceux qui parlent de la dureté de la vie. Egalement à l’honneur dans le French Cinepanorama, Tout en haut du monde de Rémi Chavé plébiscité par la presse américaine lors de sa sortie aux Etats-Unis qui retrace l’aventure de Sacha, jeune fille de l’aristocratie russe partie à la recherche de son grand-père explorateur et disparu dans Grand Nord.

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 5


電影一覽:眾星雲集 2016

Saint Amour de Benoît Délépine

L'Effet aquatique de Sólveig Anspach

2016年11月23日至12月14日舉辦的新一屆香港法國電影節 將展影46部長片,短片和紀錄片,再次證明法國電影是多 麼的卓越和豐富多彩。而本屆的電影回顧將延續至2017年 1月份舉辦,將展映一些改編自文學的電影,當中包括三部賓諾雅積 高的影片。

是以嬉笑怒罵的手法講述企業將生產工序遷往別處所產生的影響。 描寫鄉間醫護人員過度不足的《鄉村醫生鄉土情》(M é d e c i n d e campagne),以及 Rachid Bouchareb 導演,有關伊斯蘭激進主義的 興起的《La Route d’Istanbul》都是不容錯過的好片。

法國電影最為人津津樂道的是它們所表達的美感、情感和智慧。 2014年,康城電影節在十四個國家進行的一項調查證實,法國電影 是繼美國電影製作後,最為世人所歡迎的。而法國電影在世界各地 享有的優良形像在香港更被加以確認。近年,被本地電影發行機構 收購的法國電影的數字正穩步增長 (2015年上映21部法國電影比照 2012年的18部),正如入場人次的數字 (2012年的492,550比照2015 年的561,168)。第四十五屆香港法國電影節將為多部被香港電影發 行機構購買的影片作隆重首映 (詳情請參閱本期介紹的有關文章,第 七頁)。 2016年的選片中囊括了很多知名演員:般奴杜蒙 (Bruno Dumont) 的 《Ma Loute》中的茱麗葉庇洛仙 (Juliette Binoche)、法比斯盧治尼 (Fabrice Luchini)、華麗雅布妮泰德希 (Valerie-Brunet Tedeschi);法 籍越南裔導演陳英雄 (Tran Anh Hung) 的《Eternité》中的柯德莉塔圖 (Audrey Tautou)、貝尼絲貝祖 (Bérénice Béjo)、瑪蓮妮羅朗 (Mélanie Laurent) 與謝洛米雷里耶 (Jérémie Renier)。還有魁北克導演沙維 耶杜蘭 (Xavier Dolan) 的新作《Juste la fin du monde》是由全法國 班底的演員演出:蕾雅絲端 (Léa Seydoux)、娜坦妮拜爾 (Nathalie Baye)、卡斯柏烏尼奧 (Gaspard Ulliel)、雲遜卡素 (Vincent Cassel), 還有伊莎貝雨蓓 (Isabelle Huppert) 主演米雅韓桑露芙 (Mia HansenLove) 的新作《L’Avenir》,而班諾戴爾賓 (Benoit Délépine) 的《葡萄 酒之旅》(Saint Amour) 請來謝勒狄帕度 (Gérard Depardieu) 及班諾瓦 波維德 (Benoît Poelvoorde) 這兩位法國電影界的前輩帶觀眾來一次 香醇的美酒之旅。這再一次證實法國演員是最出色的法國大使。

今日的法國 2016年的選片貫徹了法國社會寫實電影的悠久歷史。雷蒙德帕東 (Raymond Depardon) 的《法國人》(Les Habitants) 反映法國人的痛苦 和疑慮。經過2015年在法國及非洲發生的慘劇後,這位攝影師兼紀 錄片導演決定讓法國人親自發言。整整三個月的時間他從南至北,足 跡踏遍法國,旅程的終點是巴黎市郊。每到一個城市,他會停泊好旅 行車,然後隨意地邀請遇到的人坐下傾談。這部電影將這些不可能是 虛構出來的自由言論重現觀眾前,我們會看到一些女性對自己的狀況 分析得非常清楚,她們所表達的憤怒亦甚為少見。 克里斯巴哈蒂 (Christophe Barratier) 的《圍外人》(L’Outsider) 是類似 的題材,內容針對金融風暴的問題,靈感來自31歲的交易員 Jérôme Kerviel 在未經授權下進行金融買賣,幾乎導致法興銀行倒閉,甚至 引發整個金融體系崩潰的事件。《老闆謝謝您!》(Merci patron ! )

6 PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016

法國喜劇,世界一致好評 喜劇及浪漫喜劇是國際公認最受歡迎的片種。由 F a t s a h Bouyahmed、Lambert Wilson、Jamel Debbouze 演出,Mohamed Hamidi 導演的《我與牛牛遊法國》(La Vache) 是一部輕快感人的喜 劇,奪得了 Alpe d’Huez 國際電影節大獎。內容講述阿爾及利亞農民 Fatah 的眼中只有他的牛 Jacqueline,夢想帶她到巴黎參加農展會。 終於,他收到珍貴的邀請。於是,從未踏出農村的他起程去參展, 牽着寶貝牛乘船走路,千里迢迢橫跨法國。沿途他碰到不同的人和 事,上了人生重要的一課。Sólveig Anspach 導演的《求愛水計劃》 (L’Effet aquatique) 是一部絕對不容錯過的電影。四十歲的 Samir 在巴 黎蒙特勒伊郊區從事起重機操作,瘋狂愛上當地游泳教練 Agathe, 千方百計想吸引她的注意,他即使熟諳水性都報讀她的游泳班。但是 他的伎倆只消三堂課就被拆穿!接着,Agathe 代表她所屬的地區飛 去冰島,出席第十屆國際游泳教練大會。為了愛情,Samir 只好厚着 面皮跟隨她。本片在導演逝世一年後在康城電影節的導演雙週中展 映。它奪得康城電影節的SACD獎。

受歡迎的古裝片 自從2007年的《L a M ô m e》大受歡迎,法國人物傳記片成為了一 種電影潮流。觀眾可藉此認識或重新認識某些名人的私生活。2016 年的《朱古力先生》(Chocolat) 是其中的表表者。導演羅士提詹姆 (Roschdy Zem) 重溯法國第一位黑人藝人Rafael Padilla (歐馬希 飾)令 人難以置信的一生。二十世紀初的美好年代,他和 Footit 組成的二 人組合在巴黎大受歡迎,然而,他們的友誼和他的事業卻因名譽、 快錢、賭博、歧視…… 種種狀況而消耗殆盡。歐馬希於2012年憑着 《逆轉人生》(Intouchable) 一片奪得凱撒獎最佳男演員。另一部古裝 片是 Christophe Honoré 導演的《淒淒慘的蘇菲》(Les Malheurs de Sophie),它改編自俄國 Ségur 伯爵夫人的著名小說。內容講述一名 小女孩的生活,既詩意又感人,是一部老幼函宜的電影。

動畫片:法國再度獲獎 動畫長片《酷瓜人生》(Ma vie de cougette) 在法國安錫國際動畫 節中大放異彩。這部電影的導演 Claude Barras 讓法國繼一年前 《Avirl》和《Le Monde truqué》獲獎後再度在動畫領域上獨佔鰲頭。 這部充滿詩意的動畫巨製是康城電影節的心水之作。故事講述一 個在孤兒院生活的小孩的艱辛。本屆電影節另一部精心挑選的動畫 《極地路漫漫》(Tout en haut du monde) 由 Rémi Chave 導演,在美 國上映時大受歡迎,它講述年輕的俄羅斯貴族 Sacha 為了尋找失蹤 的祖父,一名北極探險家而毅然踏上了北極冒險之旅。


香港法國電影節

French Cinepanorama Gala Premieres

Gala Premières 2016, la consécration des acteurs français Texte : Xavier Mahé

Juste la fin du monde de Xavier Dolan

H

ong Kong apprécie le cinéma français et ses

du cinéma français : Fabrice Luchini, Juliette Binoche, Valeria

acteurs. La catégorie Gala première du French

Bruni-Tedeschi et Jean-Luc Vincent. Ma Loute a été considéré

Cinepanorama qui regroupe une sélection de

par certains comme l’un des films les plus déglingués de

films achetés par des distributeurs locaux est une cascade de talents : Juliette Binoche, Isabelle Huppert, Nathalie Baye, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Vincent Cassel, Fabrice Luchini, Vincent Macaigne, etc. Autant de figures

l’histoire de la compétition du Festival de Cannes.

Juste la fin du monde Après douze ans d’absence, un écrivain retrouve sa famille

du cinéma français qui font sa gloire autour du monde.

pour lui annoncer sa mort prochaine. Pour son sixième

Ma Loute

de Jean-Luc Lagarce. Il en tire un huis clos familial dont la

long-métrage, Xavier Dolan adapte une pièce de théâtre

Située en 1910 dans la baie de la Slack, dans le nord de la France,

mise en scène exprime l’impossibilité de ses personnages

l’intrigue de Ma Loute repose sur l’enquête de deux policiers

à communiquer. Xavier Dolan réunit Léa Seydoux, Nathalie

aux allures de Laurel et Hardy cherchant à savoir pourquoi de

Baye, Marion Cotillard, Gaspard Ulliel, Vincent Cassel. Des

nombreuses personnes disparaissent dans la baie. Habitué aux

acteurs phares du cinéma français que le réalisateur québécois

films austères, Brunot Dumont a surpris son public en livrant un

utilise de manière inattendue dans ce film qui a remporté le

film drôle, absurde et grinçant porté par un quartet de vedettes

Grand prix du jury lors du dernier Festival de Cannes.

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 7


Eternité Audrey Tautou est au côté de Mélanie Laurent et Bérénice Béjo à l’affiche du dernier film du Tran Anh Hung, réalisateur français d’origine vietnamienne remarqué pour son premier film L’Odeur de la Papaye verte, caméra d’Or du Festival de Cannes en 1993. Eternité, adapté du roman d’Alice Ferney « L’Elégance des veuves »est son sixième film. Eternité est une saga familiale qui nous plonge dans le tourbillon de la vie d’une famille le long d’un siècle. Eternité est un film singulier. Il n’y a quasiment pas de scènes dans le film, mais seulement des situations esquissées qui passent, qui s’écoulent, entrainées inexorablement par le temps. Au L’Avenir de Mia Hansen-Love

final, un film contemplatif, lumineux et onirique.

Quand on a 17 ans Thème cher au réalisateur des Roseaux sauvages, les troubles amoureux de la jeunesse compose la trame narratrice du dernier film d’André Techiné. Damien, 17 ans, fils de militaire, vit avec sa mère médecin, pendant que son père est en mission. Au lycée, il est malmené par un garçon, Tom. La violence dont Damien et Tom font preuve l’un envers l’autre va évoluer quand la mère de Damien décide de recueillir Tom sous leur toit. Une fois encore, Téchiné a l’art de révéler au public le talent de deux jeunes comédiens formidables de fraîcheur : Kacey Mottet Klein déjà remarqué dans Keeper et le jeune Corentin Fila.

L’Avenir Eternité de Tran Anh Hung

L’Avenir est le cinquième film de Mia Hansen-Love. Il dresse le portrait d’une femme de 55 ans incarnée par Isabelle Huppert professeur de philosophie et mère de famille confrontée à la solitude. Mais elle en vient à réinventer sa vie au travers des liens avec un ancien élève dont elle est le mentor et qui s’est orienté vers l’activisme politique. De l‘avenir il en est question dans ce film. La réalisatrice livre une réflexion fine sur notre époque et notre société, ses questionnements sur le politique, la transmission et l’éducation.

La Fille inconnue des frères Dardenne

8 PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016


La fille inconnue Il y a dans la filmographie des frères Dardenne une forme de continuité à décrire les maux de notre société au travers de situations particulières. Dans leur nouveau film, Jenny Davin, jeune médecin interprétée par Adèle Haenel refuse d’ouvrir sa porte à un patient arrivé après l’heure de fermeture. Or la personne est retrouvée morte quelques minutes plus tard. C’est une jeune noire sans papier d’identité. Prise de remords, Jenny va enquêter sur cette « fille inconnue » et essayer de lui redonner un peu de dignité. Ma Loute de Bruno Dumont

La Route d’Istanbul Cela fait quelques années que des cinéastes s’emparent du sujet de la radicalisation. Le point de vue de Rachid Bouchareb n’est pas la vision des jeunes intégristes mais celle d’un parent. Il raconte l’impuissance d’une mère dont la fille est partie faire le jihad en Syrie. La jeune femme est majeure et la police française ne peut rien faire hors de ces frontières. La mère décide donc de partir chercher sa fille. Campant le rôle de la mère avec force et fragilité, Astrid Whettnall est magistrale.

Des nouvelles de la planète Mars Des nouvelles de la planète Mars est la troisième collaboration de Dominik Moll avec le scénariste Gilles Marchand, après Harry, un ami qui vous veut du bien et Lemming sortis respectivement en 2000 et 2005. Le principe narratif reste toujours le même : un inconnu qui s’infiltre dans une famille La Route d’Istanbul de Rachid Bouchareb

pour la mettre sens dessus dessous. L’intrus est ici un informaticien psychotique interprété par Vincent Macaigne qui sème le chaos dans la vie bien tranquille de Philippe Mars interprété par François Damien. Une succession de situations intrigantes et rocambolesques portée par deux talents de la comédie française.

Quand on a 17 ans d’André Techiné

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 9


Des nouvelles de la planète Mars de Dominik Moll

隆重首映,法國演員的榮耀 2016

港人喜歡法國電影和法國演員。香港法國電影節的『隆重 首席』展映一系列被本地電影發行商購買的電影,閃耀 着顆顆耀目的明星:茱麗葉庇洛仙、伊莎貝雨蓓、娜坦妮 拜爾、馬希容葛蒂勒、卡斯柏烏尼奧、雲遜卡素、法比斯盧治尼、 雲遜麥凱恩,等等。無數法國電影界的風雲人物在世界各地大放異 彩。

Ma Loute 故事發生在1990年法國北部的斯力奇海灣 (baie de la Slack),講述 兩個有點兒像萊佬與哈地的警察追查海灣附近突然發生多宗的離奇 失蹤。導演般奴杜蒙 (Brunot Dumont) 的電影予人的印象向來都是 嚴肅的,但這次卻意外地為大家獻上一部荒謬有趣又充滿揶揄的影 片,並請來法比斯盧治尼 (Fabrice Luchini)、茱麗葉庇洛仙 (Juliette Binoche)、華麗雅布妮泰德希 (Valeria Bruni-Tedeschi) 及尚 – 路克雲 遜 (Jean-Luc Vincent) 等四位法國電影巨星攜手演出。有部份人認為 《Ma Loute》是康城電影節有史以來最凌亂的其中一部影片。

Juste la fin du monde 一個作家失蹤12年後回到家中,並告知家人他即將死亡的消息。導 演沙維耶杜蘭 (Xavier Dolan) 將劇作家尚-呂克.拉高斯 (Jean-Luc Lagarce) 的戲劇改編成他的第六部長片。整部影片在室內拍攝, 導演手法着重表達劇中人物互相之間的溝通困難。魁北克導演沙 維耶杜蘭還邀請了蕾雅絲端 (Léa Seydoux)、娜坦妮拜爾 (Nathalie Baye)、馬希容葛蒂勒 (Marion Cotillard)、卡斯柏烏尼奧 (Gaspard Ulliel)、雲遜卡素 (Vincent Cassel) 等多位法國知名影星合演,並憑 着本片奪得2016年康城電影節的評審團大獎。

Eternité 柯德莉塔圖 (Audrey Tautou) 與瑪蓮妮羅朗 (Mélanie Laurent) 及貝 雷尼絲貝祖 (Bérénice Béjo) 攜手在法籍越南裔導演陳英雄 (Tran A n h H u n g) 的新片中演出。陳英雄憑着他的處女作《青木瓜之 味》(L’Odeur de la papaye) 奪得了1993年康城電影節的金攝影機 獎。改編自作家 Alice Ferney 的小說《L’Elégance des veuves》的 《Eternité》是這位導演的第六部長片,內容講述的一個家族長達一 世紀的恩怨情仇。《Eternité》是一部手法獨特的影片。片中幾乎是 沒有劇情,一幕幕的只概括地交代一些的情況,表達光陰的流逝。 總括來說,這是一部明亮,帶有夢幻色彩,引發思考的影片。

Quand on a 17 ans 《野蘆葦》(Roseaux sauvages) 的導演安德烈泰希尼 (André Techiné) 的這部新作是講述少年人的戀愛煩惱,這亦是這位導演最喜歡的主

10 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

題。達明17歲,父親是軍人,母親是醫生。父親因任務離家已十五 年,期間只有他與母親相依為命。在學校,他經常被同學阿湯欺 負。達明和阿湯之間的暴力最後導致達明的母親決定接阿湯到他們 家中一起生活。泰希尼再次為觀眾發掘兩個充滿清新氣息的出色小 演員:已在《姊有情永在》(Keeper) 中有出色表現的基斯莫達 – 金 恩 (Kacey Mottet Klein) 和哥倫坦費拿 (Corentin Fila)。

L’Avenir(從前 • 現在 • 將來) 《從前 • 現在 • 將來》是米雅韓桑露芙 (Mia Hansen-Love) 導演的第 五部電影。內容描寫一名55歲的哲學教師 (伊莎貝雨蓓 飾) 是一名 母親,家庭和工作接連出現的問題令她心煩意亂。但透過與一個舊 生的接觸讓她開始重新塑造新生活。這名學生是她的愛徒,積極參 與社會運動。本片是探索未來的問題。導演在電影中細膩地反映我 們這個時代和社會,並對政治、傳播媒介和教育制度提出質疑。

La Fille inconnue 達頓兄弟的電影中一直都透過一些怪異的情況來描寫我們社會中的 罪惡。在他們的這部新片中,由雅黛爾艾妮 (Adèle Haenel) 飾演的 青年醫生 Jenny Davin 在診所休息後拒絕開門為一個病人接診。而 這個病人在幾分鐘後被發現死亡。死者是一名沒有任何身份證明文 件的年輕女黑人。深感悔恨的Jenny決定對這名『無名女子』展開 調查,嘗試還她一點兒尊嚴。

La Route d’Istanbul 電影界人士熱衷於有關激進主義的主題已有好幾年的時間。導演 Rachid Bouchareb 並不是從一個年輕的原教主義者的觀點出發,而 是以一個家長的觀點作為出發點。他講述一個母親發現女兒離開家 人到敘利亞參加聖戰。少女已經成年,離開了國境,警方也無能為 力。母親決定前往敘利亞尋找女兒。Astrid Whettnall 將這名堅強柔 弱的母親演繹得淋漓盡致。

Des nouvelles de la planète Mars 《Des nouvelles de la planète Mars》是多明尼克摩爾 (Dominik Moll) 繼2000年的《一切都是為妳好》(Harry, un ami qui vous veut du bien) 及2005年的《過街老鼠》(Lemming) 之後與傑里斯馬查 (Gilles Marchand) 合作的第三部電影。都是同樣的敘事手法:一個陌生人 入侵一個家庭,將整個家庭弄得天翻地覆。這次的入侵者是一名患 有精神病的電腦程式設計員 (雲遜麥凱恩 飾),他使到 Philippe Mars (弗朗索瓦達米安 飾) 向來平靜的生活雜亂無章。兩位法國天才笑匠 帶引出一連串引人入勝的瘋狂狀況。


法國電影節

French Cinepanorama - Rétrospective

Benoît Jacquot et les adaptations littéraires

Benoît Jacquot

Texte : Gérard Henry

«

La Traviata (2014)

Les adieux à la Reine (2002)

L

es choses que je préfère en ce monde, mes raisons de vivre ce sont les livres et les femmes, pour moi le cinéma est la meilleure façon de les réunir » Benoît Jacquot, interview The New York Times

Judith Godrèche, Dominique Sanda, Isabelle Adjani, Catherine Deneuve, Virginie Ledoyen, Isild Lebesco et particulièrement Isabelle Huppert avec laquelle il entretient un rapport étroit.

Benoît Jacquot invité par l’Alliance Française viendra le 13 et le 14 décembre présenter au public hongkongais son dernier film À jamais et la rétrospective sur les adaptations littéraires au cinéma.

Villa Amelia par exemple est l’adaptation remarquable d’un roman de l’écrivain Pascal Guignard transposé en langue cinématographique loin des mots de l’écrivain : les dialogues sont plutôt rares. Benoît Jacquot nous fait au contraire vivre l’histoire dans l’instant présent au même titre que son héroïne. Tout se joue de façon physique, sur les gestes, les pas et surtout le visage de Isabelle Huppert, personnage qu’il nous fait suivre de très près. La caméra étant posée sur elle ou parfois nous faisant partager son regard.

Un domaine qu’il connait très bien, les adaptations prennent une grande part dans son cinéma et au Salon du Livre de Paris 2015, il s’était déjà exprimé sur les liens entre cinéma et littérature : « Depuis que je sais lire, je suis un lecteur toxicomane. Les livres occupent donc une place très importante dans mon activité de cinéaste. Le cinéma et la littérature entretiennent depuis toujours des rapports très serrés, parfois conflictuels. La littérature est la machine à fiction par excellence. On raconte la même histoire que l’objet littéraire, mais on l’adapte. En ce qui me concerne, je place le cinéma assez haut. De fait, si je me sers d’un livre pour faire un film, seul le film compte : je me fous du livre. Chacun prend dans une œuvre littéraire ce qui l’intéresse et fabrique un objet singulier avec des morceaux d’idées. Le livre est le destin du film. A la fin, des monuments peuvent être déchiquetés tout comme il peut y avoir de très bonnes adaptations. « Pour Marguerite Duras, le geste d’écrire était l’inverse du geste de filmer. En ce qui me concerne, il y a un moment terrifiant : celui où je montre le film à l’auteur. Il s’agit néanmoins d’une expérience passionnante ! Si l’adaptation ne plait pas, on peut enlever la citation à l’œuvre d’origine. Une fois, un écrivain m’a cependant dit que le film était mieux que le livre ! De toute façon, le cinéaste est un voyou, un pirate. Il s’implique dans les œuvres pour y mettre les pieds dans le plat. Il faut espérer que cela continue ! » Benoît Jacquot est un réalisateur exigeant qui a un parcours de créateur hors normes : assistant de Marguerite Duras dans India Song, il a d’abord fait des documentaires sur le psychanalyste Lacan et des adaptations d’œuvres de Kafka ou de Blanchot. Son premier film, L’Assassin musicien, en 1975 était tiré d’une œuvre de Dostoïevski. Il s’interroge ensuite sur le sentiment amoureux au travers de l’opéra, du théâtre avec toujours des actrices de grand talent,

Les Adieux à la reine, roman de Chantal Thomas qui conte par la lectrice de Marie Antoinette fascinée par la cour, la grâce et la beauté de la reine, l’effondrement rapide et brutal de la royauté entre le 14 et 16 juillet 1789 a été adapté par Benoît Jacquot : « un faux huis clos, dit-il, car Versailles est une ville en soi avec un contraste entre le faste, style galeries des glaces et chambres de bonne ou les cuisines, cette concentration spatiale et temporelle provoquait une accélération formidable des états physiques, sociaux et mentaux. » Parlant de cette expérience, Chantal Thomas dit : « je pense que c’est le désir qui nous fait créer, et l’une des choses qui attitrait Benoît et que l’histoire est contée d’un pont de vue entièrement féminin, la façon de regarder et l’intelligence de Benoît sont inséparables d’un certain érotisme. » Pour l’actrice Léa Seydoux : « Benoît est lui-même très féminin et attiré et obsédé par la féminité, la façon dont il filme les actrices est sa façon de faire l’amour avec elles. » Le denier film de Benoît Jacquot À jamais trouve son inspiration dans le roman Body Artist de l’écrivain américain Don Delillo qui conte la solitude d’une femme esseulée après la mort de son mari réalisateur et la présence d’un

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 11


3 cœurs (2014)

À jamais (2016)

Si la plongée schizophrénique dans l’âme de cette amante confrontée au deuil (car c’est bien de ça qu’il est question ici, plus que de folie) dont la maison soudain bien vide peut se lire comme une projection et continuation de ses tourments, est évidemment plus absconse et dénote donc violemment d’avec la première, elle n’en demeure pas moins une intéressante démonstration d’une mise en scène subtile qui coule de source. »

12 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

世上,我最喜歡和賴以生存的東西是書本和女人,而我認為電影就是將他們結合一起的 最佳途徑』- 賓諾雅積高在《紐約時報》的專訪

賓諾雅積高應香港法國文化協會的邀請,於12月13至14日來港介紹他的新作《永不離 棄》(Á jamais),並出席一個題為從文學到電影的電影回顧展。 這是一個他非常熟悉的範疇,他的電影大部份都是改編自文學作品,在2015年巴黎書展,他解 釋了電影和文學之間的關係: 『自我懂得閱讀開始,我便是一個書不離手的書迷。因此,書本在我的電影生涯佔非常重要的位 置。電影與文學從來都有着非常緊密的關係,有時甚至是衝突的。文學是最出色的虛構故事機 器。我們講述的與文學中所講的是同一個故事,但我們會改編。在我來說,我會將電影的位置擺 得更高。事實上,若我利用一本書來拍電影,我在乎的只是電影:我才不管那本書。每個人會從 文學作品中挖取自己有興趣的部份,再用那些片段的思想來製造一件獨一無二的東西。該書成為 了那電影的命運。最後,改編可以將一些偉大的巨著完全摧毀,同樣,也可以有很好的改編作 品。』

賓諾雅積高與改編自文學的作品

homme qui prend la voix de son mari et commence à la hanter. Benoît Jacquot en a fait un huis clos autour de la figure de Laura, jeune ar tiste per formeuse (Julia Ray) hantée par la présence de son amant décédé (Mathieu Amalric) : Laura et Rey vivent dans une maison au bord de la mer. Il est cinéaste, elle crée des « performances » dont elle est l’actrice. Rey meurt —accident, suicide ?—, la laissant seule dans cette maison. Mais bientôt, seule, elle ne l’est plus. Quelqu’un est là, c’est Rey, par et pour elle, comme un rêve plus long que la nuit, pour qu’elle survive. Le film torride à ses débuts quand Jacquot met en valeur la beauté de cette jeune comédienne, devient inquiétant avec l’apparition de cet amant fantôme. Selon le critique canadien Charles Dutoit qui l’a vu au festival de Toronto en octobre « la première partie, somptueuse, emporte par son esthétique hypnotisante et le jeu puissant des deux comédiens, notamment d e M a t h i e u A m a l r i c, p ro fo n d é m e nt touchant avec sa voix tremblotante et son œil sombre. Benoît Jacquot livre ici une histoire d’amour sublime, qui semble emprunter à Don Delillo sa prose surréaliste (dialogues du quotidien, tout à fait banals, qui, dans les bouches des comédiens et mis ainsi en scène, confèrent aux scènes une allure ambiguë tout à fait charmante). Une belle histoire d’amour, nimbée dans les belles lumières de ce décor (quasi) unique naît sous nos yeux...

『而對瑪嘉烈杜克絲來說,寫作的行為剛好與拍電影的行為相反。就我而言,有一個時刻是特別 可怕的:就是當我讓作者看電影的時候。然而,這亦是令人興奮的經驗!若改編不被接納,我們 便不會提原作。不過有一次,有個作家跟我說電影好過他的書。無論如何,電影導演不算是一個 好人,他是一個抄襲者。他在別人的作品中橫插一腳。不過,真希望這種情況能持續下去!』 賓諾雅積高是一位要求極高的導演,而他的創作生涯亦十分與別不同:瑪嘉烈杜克絲拍攝《印 度之歌》(I n d i a S o n g) 時他曾任她的助手,他初期製作了一些有關法國精神分析學大師拉岡 (Lacan) 的紀錄片以及一些改編自卡夫卡或布朗修(Blanchot) 的作品的短片。他1975年拍攝的第 一部長片《L’Assassin musicien》是改編自俄國作家陀思托耶夫斯基 (Dostoievski) 的作品。之 後,他又透過歌劇、話劇來探討愛的感覺。他尤其喜歡與演技精湛的女星合作,如茱迪芙葛瑞奇 (Judith Godreche)、多明妮桑達 (Dominique Sanda)、伊莎貝阿珍妮 (Isabelle Adjani)、嘉芙蓮丹露 (Catherine Deneuve)、維珍妮雷黛恩 (Virginie Ledoyen)、伊希兒勒貝斯高 (Isild Lebesco),以及他 最喜愛的伊莎貝雨蓓 (Isabelle Huppert),他與後者一直保持着緊密的關係。 例如,《阿瑪利亞別墅》(Villa Amelia) 以電影的語言改編了作家 Pascal Quignard 的小說,完全脫離 了作者的文字,對白很少。賓諾雅積高反而讓我們緊隨着片中的女主角的腳步,與她在同一時間 面對並體驗故事情節的發展,而這一切都全賴伊莎貝雨蓓的身體語言和動作,她走路的姿態,尤 其是她的面部表情的幫助。鏡頭被置於伊莎貝雨蓓的上方,讓我們分享她的目光所看之處。 女作家 Chantal Thomas 的小說《別矣,瑪麗皇后》(Les adieux à la reine) 講述皇后的近身侍讀 羨慕瑪麗皇后的美貌,忌妒其優渥生活,甚至迷戀她目中無人的脾氣,故事以1789年7月14至16 日間皇室在短短幾日間突然倒台作背景,由賓諾雅積高改編成電影。他表示:『本片不算完全在 室內拍攝的,因為凡爾賽宮本身就是一座城市,富麗堂皇的擺設,金壁輝煌的大廳與僕從的房間 和廚房形成強烈的對比。這種高密度及過度集中的生活空間對肉體、社會和精神都產生很大的影 響。』 賓諾雅積高的最新影片《永不離棄》之創作靈感來自美國作家 Don Delilloqui 的小說《Body Artist》,內容講述一個因愛人離世而感到極之孤單,之後,她身邊便開始出現一個聲音好像她的 丈夫的男子。這是一部全室內拍攝的電影,寫女主角 Laura (Julia Roy 飾) 是一名表演製作人, 她一直擺脫不了已經逝去的愛人 (Mathieu Amalric 飾) 的陰影:Laura 與 Rey 住在海邊的一間大 屋。他是個電影製片人,她則從事製作一些由她自己主演的表演節目。Rey 離奇身亡,是意外? 抑或自殺?大屋中只留下 Laura 孤單的身影。但很快她便不再孤單了。屋裡多了一個人。哦,是 Rey!他的出現就像在長夜中一個無止境的夢,令 Laura 可以繼續活下去。


Les films de la rétrospective « De la littérature au cinéma » Vous connaissez sûrement l’histoire des deux chèvres qui sont en train de manger les bobines d’un film adapté d’un best-seller. Et une chèvre dit à l’autre : « Moi, je préfère le livre. » (Hitchcock à propos de l’adaptation de Rebecca, Le cinéma selon Hitchcock, p. 144) Pour l’écrivain Hervé Bazin, « un cinéaste qui se contente de traiter un roman comme un synopsis poussé restera médiocre quel que soit l’œuvre choisie ». Le but de l’artiste est en fait rarement de retranscrire l’œuvre littéraire mais d’en donner da propre vision. Il existe de nombreux types d’adaptation littéraires, celles qui utilisent seulement le livre comme point de départ, les transpositions qui suivent au plus près l’œuvre originale, les adaptations romanesques qui reprennent les personnages et les situations, les adaptations qui choisissent un seul aspect de l’œuvre ou font entendre le texte de l’écrivain. Cette petite rétrospective en donne quelques exemples. Masculin Féminin de Jean-Luc Godard

有兩隻羊正在啃食一部由暢銷小說改編成電影的菲林卷片。其中一隻對另外一隻說:『我還是覺 得書好些。』大家想必對這故事並不陌生。 (希治閣在《Le cinéma selon Hitchcock》中有關改編 Rebecca 的作品,第144頁) 對作家 Hervé Bazin 而言:『一個導演若只是將一本小說看作是詳盡的劇情介紹,那無論他選的 是那一本作品,他都不會是一個出色的導演。』藝術家的目標其實很少只是抄襲,而是用自己 的看法來解讀文學作品。文學改編作品有很多類型,有些只是以書作為出發點,也有將原著原 原本本的搬上銀幕,有的以浪漫的手法改編了人物和情節,亦有的只選取了作品的其中一點或 是文字來創作。 是次回顧展為大家提供當中的幾個例子。

L’Amant de Jean-Jacques Arnaud

Benoit Jacquot 賓諾雅積高 Les adieux à la reine 別矣,瑪麗皇后 (Farewell My Queen) 2012, adaptation de Les Adieux à la Reine de Chantal Thomas, 2002 Avec Diane Kruger, Léa Seydoux, Virginie Ledoyen La Traviata 茶花女 (Traviata) 2014, adaptation de Verdi de La dame aux camélias de Alexandre Dumas, fils avec L’Opéra de Paris,1848 A jamais 永不離棄 (Never Ever) 2016, adaptation de Body Artist de Don Dellilo, 2001 Avec Matthieu Almaric, Julia Roy, Jeanne Balibar (ce film est présenté dans la sélection Panorama) 3 cœurs 三顆痴痴的心 (3 Hearts)

Jules et Jim de François Truffaut

2014 Avec Benoit Poelvoorde, Charlotte Gainsbourg

Jean Luc Godard 尚盧高達 Masculin Féminin 男與女 (Masculine Feminine) 1966, adaptation de La femme de Paul de Guy de Maupassant, 1848 Avec Chantal Goyat, Jean Pierre Leaud, Marlène Jobert

François Truffaut 杜魯福 Jules et Jim 祖與占 (Jules and Jim) 1962, adaptation de Jules et Jim by Henri-Pierre Roché,1953 Avec Jeanne Moreau, Oskar Werner, Henri Serre

Jean-Jacques Arnaud 尚積葵阿諾 Mélo d’Alain Resnais

L’amant 情人 (The Lover) 1992, adaptation de L’amant de Marguerite Dumas Avec Jane March, Tony Leung, frederique Meeininger

Alain Resnais 阿倫雷奈 Mélo 淡淡哀愁 (Melo ) 1986, adaptation de Mélo de Henri Bernstein, 1929 Avec Pierre Arditi, Sabine Azéma, André Dussolier, Fanny Ardant

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 13


攝影

Photographie

Love Hong Kong : La photog Les Photaumnales 2016 Texte : Ann Mak 麥安 撰文

La série McRefugees de Vincent Yu. Photo courtoisie d’Associated Press et de l’artiste 114 x 76 cm

C

La série Blitz, no.01 de Dan Leung. Photo courtoisie de l’artiste 125 x 100 cm

’est une occasion rare : le festival français Les Photaumnales, le Hong

photographes hongkongais qui prendront le chemin de la France pour cette

Kong International Photo Festival et l’Alliance Française de Hong Kong

exposition illustrent ces trois différentes périodes.

s’unissent pour présenter la photographie hongkongaise à nos amis

étrangers et particulièrement français. Un projet fascinant car bien que la cité ne soit pas sur le devant de la scène internationale de la photographie, elle dispose d’un riche patrimoine photographique.

Les années 60, une société en construction C’est une période où l’économie s’est incroyablement développée et où la situation politique chinoise du continent a été confrontée à des défis majeurs. Des centaines de milliers d’immigrés sont arrivés de Chine à Hong Kong et

De ses débuts à nos jours, les changements liés aux différentes époques et

l’industrie hongkongaise s’est développée à vitesse grand V stimulée par cette

modèles sociaux ont influencé le développement de la photographie d’art

vague d’immigration. Logements, routes, ponts, infrastructures transforment le

à Hong Kong. La photographie fut rapidement introduite à Hong Kong par

paysage, les Hongkongais expérimentent un nouveau mode de vie, l’influence

les Européens dans les années 1840, peu de temps après que l’invention de

de l’Occident se manifeste dans la mode et les loisirs, une identité distincte

la photographie a été répertoriée en France. Vers 1846, le premier studio de

du continent commence à se manifester. La plupart des thèmes de la création

photographie y faisait son apparition. Toutes les techniques provenaient alors

photographique de cette époque sont liés à la vie, aux gens, aux choses et aux

de l’Ouest, y compris le style qui était alors essentiellement pictural. En ce qui

événements de la vie quotidienne, s’attachant aux détails de la vie réelle.

concerne la photographie contemporaine, on peut ainsi distinguer trois étapes distinctes: les années 60, les années 80 et le nouveau millénaire. Les neuf

Ho Fan, Yau Leung et Chak Wai Leung représentent bien le travail photographique de cette période. Ho Fan (1931-2016) considéré comme le

Love Hong Kong, Les Photaumnales 2016 8/10/2016-1/1/2017 Beauvais Hauts-de-France Lien : http://www.photaumnales.fr/index.php/accueil/21-photaumnales-2016/quadrilatere-gnt-2016/77-love-hong-kong

14 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016


raphie hongkongaise 1950-2015

Two Heads de la série Lai Yuen Amusement Park (1997) de Wong Wo Bi. Photo courtoisie de l’artiste 88 x 90 cm

La série Album de Lau Wai. Photo courtoisie de l’artiste 60 x 57.7 cm

grand maitre de la photographie en Asie est connu pour son utilisation unique

photographie - une photographie qui devait refléter le vrai visage du sujet et

des angles géométriques, des contrastes entre lumière et ombre. Son travail,

des impressions personnelles. De nouveaux horizons ont ainsi été ouverts.

non seulement nous ramène à un passé devenu poétique, mais aussi nous

A partir de ce moment, l’accent mis sur la photographie est passé d’une

montre une facette très humaine de Hong Kong. Les travaux de Yau Leung

approche technique à une approche centrée sur des concepts et points de vue

(1941-1997) sont généralement beaucoup plus réalistes. Son style est simple

personnels. Derrière ces derniers, le fondement de leur travail s’est appuyé sur

et direct, ses visuels vifs et animés portent tous sur la vie de Hong Kong dans

le changement de la société et de l’esprit de cette période. Cela est un élément

les années 60 notamment parmi les couches populaires. Chak Wai Leung (né

essentiel pour bien comprendre la valeur artistique de leur travail.

en 1942) est un photographe amateur mature. La photographie était une sorte

Les travaux de Vincent Yu, Wong Wo Bik et Lau Ching Ping représentent un

de passe-temps en vogue à cette époque. Ses sujets étaient principalement

témoignage intéressant de la vie à l’époque où Hong Kong était encore

liés aux détails de la vie, à l’histoire de la société et des gens alors que les

colonie du gouvernement britannique. Dans les années 1980, l'économie de

travailleurs peinaient sur leurs tâches et que les industries fluctuaient, ces trois

Hong Kong a explosé. Beaucoup de monuments historiques ont été voués

photographes laissent un précieux témoignage de ce passé qui a marqué la

à la démolition de manière drastique. Avant la disparition de ces points de

formation de la société hongkongaise.

repère et que nos souvenirs s’estompent, Wong a fixé sur la pellicule tous ces

Les années 80, une photographie plus personnelle et engagée Dans les années 1980, certains des jeunes photographes retournés à Hong Kong après leurs études à l’étranger ont introduit de nouvelles visions sur la

souvenirs évanescents - des édifices patrimoniaux qui étaient riches en valeur historique et qui étaient étroitement liés à la vie des gens de Hong Kong. Son style narratif n’était pas documentaire, mais impromptu et délibéré. Ses images nous ramènent à une terre abandonnée qui a déjà disparu du monde.

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 15


La série Thin as air de Lau Ching Ping. Photo courtoisie de l’artiste 70 x 130 cm

Mince comme l'air, le travail de Lau Ching Ping présente

sous le flash dans ces environnements étranges, désordonnés,

une série de paysages flous comme une hallucination

dérangeants, mais familiers. C’est un éclair d’« identité » comme

de la fin d’un monde émergeant face à vous. Ils

une évocation de l’émotion perdue, comme un processus de

révèlent une sorte d'hésitation ambiguë. Cet effet de

recherche de lui-même dans un pays perdu.

flou crée une pénombre profonde dans ses visuels. « Si je témoigne de la fin de Hong Kong, disparaissant dans une mer de blanc, écrit Lau, je souhaite à tous ses habitants de se relever encore une fois et de vivre intensément les jours restants. » Vincent Yu est un photojournaliste. Mcfugees est une série inspirée d’un événement réel arrivé dans un lieu de restauration rapide 24h/24h. Une femme sans domicile y avait trouvé refuge et avait été retrouvée morte après qu’elle a été découverte le visage immobile couché sur la table depuis plusieurs heures. Yu travaille dans le style lire la solitude profonde de la ville.

Le nouveau millénaire, l’ínfluence du postmodernime A partir des années 1990, en raison de l’influence du post-modernisme et du post-colonialisme certains photographes se sont engagés dans une direction moins conventionnelle. D’autres, non photographes de spécialité, ont adopté l’image et la photographie dans leurs œuvres. Avec la série Blitz de Dan Leung, les photographies peuvent sembler, au premier coup d’œil, être celles de paysages ordinaires de Hong Kong. En fait, il en est tout autre lorsque vous découvrez le petit personnage placé

16 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

ci, sans rapport l’une avec l’autre, ont été intentionnellement regroupées et créent une approche non-linéaire de l’histoire racontée qui est un intéressant défi à la narration traditionnelle. La photographe découvre l’histoire de sa famille au travers de la réalité d’aujourd’hui et d’un album de photos. Objectivité et Subjectivité de Eason Tsang montre une vision exquise d’une création sur les normes. Ceci est une nouvelle expérience sur les représentations s’appuyant sur une sorte d’observation expérimentale. Il nous montre un Hong Kong insolite au travers de ses toits, espaces oscillant entre le public et le privé. Ces trois jeunes photographes ont assisté à la rétrocession de Hong Kong à la Chine continentale et montrent dans leur travail leurs points de vue au regard de leur vie quotidienne. A travers cette exposition, c’est une expérience passionnante que la photographie hongkongaise vous invite à vivre. Nous attendons tous beaucoup de cet échange, c’est ce qui en fait le charme. Quand nous sommes placés dans un même environnement avec un héritage culturel différent, quand la vision et les messages de chacun diffèrent les uns des autres ou que nous ayons d’autres représentations de la réalité naturelle. Ce processus nous ouvre de nouveaux horizons, de nouvelles manières de penser, de voir les choses. Le moyen d’améliorer notre compréhension de l’autre et des arts.

香港 —

instantané. De la vie de ces rodeurs de la nuit, on peut

Lau Wai This et Album est la combinaison de deux séries. Celles-

藝術節的愛情故事

© Yau Leung, Cheongsams, 1961


La série Rooftop, no. 05 de Eason Tsang Photo courtoisie de l’artiste et de Blindspot Gallery, 63.5 x 95 cm

© Ho Fan, Approaching Shadow, Hong Kong, 1954

是一個難得的機會, 法國 Les Photaumnales 攝影藝術節、香港

年代香港的經濟發展蓬勃,許多歷史性的地標建築難免被清拆的命運,王

攝影節和香港法國文化協會能有機會携手合作,把香港的攝影發

禾璧以鏡頭保留著我們漸漸失去的記憶,見證了逝去的建築的歷史意義或

展介紹給異國的朋友。這是一項有趣的工程,香港雖然不是擁有

國際攝影主流的地位,但香港是一個攝影題材豐富的城市。 從開埠至今,時代和社會模式的轉變直接影響著香港攝影藝術的發展,這 樣的影響大致分為三個階段,上世紀六十年代、八十年代和千禧年代;今 次展覽為觀眾介紹九位攝影家的作品,便是以這三個時期為基礎。

六十年代 香港的攝影早出現在十八世紀四十年代,即法國宣佈發明攝影術不久,由 歐洲人傳入;一八六零年間已有首家華人照相館,在技巧上,全然是跟西 方學習,主要是室內拍攝肖像及紀念照相,作風趨向畫意;上世紀六十年 代,中國內地的政治出現如電光火石般的急劇變化;大量資金湧入香港, 促使本土輕工業急劇發展,而新移民的加入,便成為主要的生產力,居

是與市民生活的息息相關,這樣即興的、意識流的敘述方式,把我們帶回 一個被遺棄的迷失世界;劉清平《薄如空氣》系列的模糊景觀,仿如世 界末日般的幻象逼在眼前,是一種欲言又止的曖昧,那種矇矓似是拒絕視 線的沉鬱,隱晦中誘惑著我們更深層的想像;余建偉是攝影記者,《麥難 民》是基於一則新聞而誘發的作品,在廿四小時快餐店內,發現一名伏屍 在桌上數小時的女子,攝影家以抓拍的手法拍攝,從城市中的夜行者的生 活,看到一個城市的孤獨。

千禧年代 及至九十年代,在後現代主義和後殖民主義思想影響下,部份攝影家的作 品選擇不再以傳統手法傳意,一些非攝影主流藝術工作者亦以攝影或影像 進行創作。

住、醫療,教育或交通需求為整個社會帶來沉重的壓力和改變;而在攝影

梁譽聰《閃》系列作品,乍看是一組很樸實普通的城市景觀,小人物隱蔽

方面,由於攝影技術改良和相機設計輕便,促使戶外寫真流行,拍攝的題

在怪誕雜亂、令人煩躁焦慮,卻又那麼熟悉常見的港式景觀裏。閃光召喚

材離不開生活,以周遭環境的人和物為主題,著重日常生活細節客觀的描

「身份」,如同一種情緒的釋放、尋找自我的方法。劉衛的《此》和《相》是

寫,從生活中細看這個城市,儼如清明上河圖的局部剪輯。 何藩、邱良和翟偉良的作品成熟於這個時期,何藩獨特的角度和線條、善 用光線和陰影的對比,不但把我們帶回從前,也讓我們看到了另一面的香 港;邱良的作品充滿著寫實主義,手法質樸而直接,影像生動而活潑地呈 現當時香港的生活面貌;翟偉良是當時業餘攝影愛好者,攝影是當時的時

由兩組作品交錯而成,以不同相關的影像,編輯排列成組合,這種非線性 的敍事形式是向傳統紀實一個瓦解式的挑戰;曾家偉主觀性和客觀系列, 表現了年輕一代攝影師所具有敏銳創意的目光,這種實驗性的觀察為我們 慣常的認知經驗,帶來新的體驗。這三位攝影家的作品,代表著香港回歸 中國後,年輕新一代的內心境界。

尚玩意,取材來自生活的點滴,他的作品猶如活著的歷史。

交流的意義

八十年代

今次的展覽,香港的攝影作品能有機會展現在異地文化之前,將會是一個

至上世紀八十年代,部份從海外留學回歸的攝影家,對攝影藝術抱有新觀 點,強調表達被攝物的真確面貌和個人觀感,為藝術攝影帶來新的面貌; 他們竭盡心力在創作上表達自己的語言,因此從這些攝影家開始,作品的 重點便把概念和個人觀點轉移至技術之上,這些概念和觀點的背後,都是 建基於時代精神和社會形態的轉變,而至作品的藝術性更為踏實。

興奮和令人期待的體驗;交流的魅力在於文化背景的不同,思想和信息亦 各有出入, 對現實的認知自然有所差異, 透過跟不同文化背景的交流和 對話,透過比較,透過權衡及思索,思想得以互相滋潤,信息得以互相碰 撞,繼而認識「不一樣的現實世界」,開拓更廣闊的視野,經歷幾番的碰 撞和解構之後,進入的是更嶄新鮮明的現實世界,這正是藝術層次提昇的 基礙,亦是交流活動所追求的功能之一。

余建偉、王禾璧、劉清平的作品,見證英屬殖民地的時代下的點滴。八十

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 17


香港國際攝影節

Hong Kong International Photo Festival

World Press 2016, concours du photojournalisme mondial

世界新聞攝影比塞賽

La crise des réfugiés en Europe © Sergey Pomomarev

2016 18 P A R O L E S

U

Espoir pour une nouvelle vie © Warren Richardson

ne des expositions majeures du festival de la photo de Hong Kong, elle présente plus de 150 images du concours du photojournalisme mondial créé en 1955. Cette année le concours, également exposé à Visa pour l’Image à Perpignan, a attiré 82 951 images

de 5 775 journalistes de 128 pays. Ces photos sont divisées en 8 catégories, qui représentent les différents problèmes ou sujets auxquels fait face l’humanité maintenant. On pourra voir cette année à Hong Kong la photo de l’année Hope for a New Life prise sur la frontière serbe en 2015 par le photographe australien Warren Richardson ainsi que la série Reporting Europe's Refugee Crisis par le photographe russe Sergey Ponomarev qui a reçu le prix du World Press ainsi que le prix Pullitzer de la photographie.

界新聞攝影比賽的作品每每觸動心靈,反映時代精神。這項舉世知名的比賽源自荷 蘭,於1955年創辦,是新聞攝影界的國際盛事。比賽舉辦至今已達第五十九屆,今 年,評判從來自128個國家的5775位攝影師提交共82,951份參賽作品中挑選出超過

150張得獎作品,分為八個組別:當代題材、日常生活、時事新聞、長期項目、自然、人物、 體育及突發新聞。作品帶我們重溫去年的世界大事,從而反省人類今天面對的各種問題。本年 的年度照片由澳洲自由攝影記者 Warren Richardson 的《Hope for a New Life》獲得。

29 October – 16 November 2016 12 noon – 8 pm (Mon - Fri) 10 am – 8 pm (Sat, Sun and Public Holidays) Venue: L0 & L1 Gallery, Jockey Club Creative Arts Centre, 30 Pak Tin Street, Shek Kip Mei, Kowloon

Octobre / Novembre / Décembre 2016


Leong Ka Tai fête ses 70 ans et 40 ans de photographie !

七十.四十 梁家泰 攝影時刻 + 回應藝術展

Hong Kong Back lanes, streets, Chine © Leong Ka Tai

L

eong Ka Tai saisit le monde dans l’œil de sa caméra depuis 1976. C’est à l’aube de ses 70 ans, le moment idéal de célébrer cette carrière débutée en France et continuée à Hong Kong, où il a travaillé pour de grands magazines internationaux qui l’ont mené dans toute l’Asie et ses projets personnels sur presque tous les continents. Cette exposition mise en place par deux commissaires, également photographes, Anthermountainman et Lau Ching Ping présentera plus de 300 œuvres, avec une présentation originale d’images en grande dimension à l’aide de projecteurs (high-lumen-and-resolution laser projectors) qui lui donneront un impact inédit. Cette exposition est accompagnée de la réponse d’artistes qui lui rendront hommage par leurs œuvres : Photographes hongkongais : So Hing Keung, Almond Chu, anothermountainman, Lau Ching Ping, Vincent Yu, South Ho, Alfred Ko, Ducky Tse Chi-Tak Photographes taiwanais : Chang Chao-Tang, Chou Ching-Hui , Hsieh Chun-Te Photographes de Chine continentale : Zhang Haier, Wang Miao Artistes : Jaffa Lam, Kacey Wong, Zunzi , Yeung Tong Lung, Chak Chung Ho, Kung Chi Shing, Jennifer Chau

港攝影師梁家泰自1976年開始用照相機拍攝世界。梁家泰今年70歲,正是回 顧他四十年前在法國開始,並一直在香港延續至今的攝影生涯。他以香港為基 地,為多份國際性雜誌刊在亞洲各地作攝影報導,而個人的作品更遍及各大

洲。是次展覽由兩位攝影師:又一山人和劉清平負責策展,共展出三百幅他的作品,展覽 以印曬照片的展示模式,以高流明亮度和高解像度雷射投影機作展示,讓觀眾可以看到更 巨大的投射影像畫面。 是次展覽亦邀請了其他的藝術家以作品作回應: 香港攝影師:蘇慶強、朱德華、又一山人、劉清平、余偉建、何兆南、高志強、謝至德 台灣攝影師:張照堂、 周慶輝、謝春德

Zunzi (City heroes) © Leong Ka Tai

中國攝影師:張海兒、王苗 藝術家:林嵐、黃國才、尊子、楊東龍、翟宗浩、龔志成、周恩翹

Leong Ka Tai Photo Moment+response Art Show du12 au 21 novembre 2016 Hong Kong City Hall, Low and the High Blocks

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 19


舞台藝術

Arts de la scène Texte : Gérard Henry Photos: © new vision festival

Un rafraîchissant New

2

016 marque la 8e édition du New Vision Festival, un festival d’arts de la scène (musique, théâtre, danse), qui se tient tous les deux ans et privilégie dans son choix majoritairement les nouvelles et dernières créations de la scène asiatique, n’hésitant pas à prendre quelques risques dans sa programmation et invitant aussi quelques troupes et artistes locaux à présenter de nouvelles créations. Conçu et organisé par l’équipe du Leisure & Cultural Service, c’est un des festivals de l’année les plus dynamiques et rafraichissants.

Matsukaze de Sasha Waltz et Toshio Haosokawa, photo © Bernd Uhlig

Until the Lions by Akram Khan Company, photo © Jean-Louis Fernandez

Du théâtre Nô (Matsukaze), à l’épopée indienne (Until the Lions) 由能劇(《松風》)到印度史詩作品(《輪》) Cette année le festival ouvre avec Matsukaze, une pièce qui réunit danse, opéra et théâtre Nô créée par la chorégraphe allemande Sasha Waltz et le compositeur japonais Toshio Haosokawa et conte l’histoire de deux sœurs qui tombent amoureuses du même homme et dont les esprits, même après leur mort, intranquilles, continuent d’errer dans le monde mortel. La musique contemporaine et cérébrale de Hasokawa, chargée d’une tension dramatique et d’énergie, va de l’énigmatique au sonore tandis que Sasha Waltz entrelace réalité et rêves dans une série de scènes qui changent sans cesse dans une forte imagerie issue de la nature, de mer déchainée et de vents violents qui se termine par une pluie d’épines de pin géantes qui submerge le public, une réinterprétation très avant-gardiste du théâtre Nô. 今年藝術節以德國編舞家莎莎.華爾斯 (Sasha Waltz) 與日本作曲家細川 俊夫 (Toshio Hosokawa) 合力創作的《松風》(Matsukaze ) 展開序幕,這齣 由能劇、歌劇與舞蹈編織成的作品述說兩姊妹愛上了同一個男子。就算死 後也因被塵緣所困,兩個幽靈仍然流連人間。月亮映照海面,海風掀起浪 花,松針層疊交錯,細川俊夫充滿日本傳統音樂印記的當代音樂,超脫地 描繪出敏銳剔透的情感和大自然佗寂之美,而莎莎.華爾斯的舞蹈透過演 員和舞者相互交替、反覆推進,將凄怨激烈的情感和詭秘的存在狀態演繹 得恰到好處。這演出是以一種非常前衛的手法演繹能劇。 21-23/10 - 7:30pm - HK Cultural Centre Grand Theatre

20 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

Le festival s’achèvera avec une autre pièce d’inspiration traditionnelle : Until the Lions, œuvre aussi d’un chorégraphe très connu à Hong Kong. Le britannique de descendance bangladaise Akram Khan, connu pour ces spectacles interculturels (venu autrefois avec Sylvie Guillem). Il apparut en tant qu’enfant acteur à l’âge de 13 ans dans cette célèbre épopée indienne mise alors en scène par Peter Brook et donne aujourd’hui une nouvelle chorégraphie qui met l’accent sur le personnage féminin d’Amba et fusionne dance contemporaine et danse classique indienne avec chants et musique dans un décor impressionnant de Tim Yip figurant un arbre gigantesque. 藝術節的閉幕節目是另一齣創作靈感源自傳統的作品:《輪》(U n t i l t h e Lion),這也是一位香港非常熟悉的編舞家艾甘.漢 (Akram Khan) 的作品。 這位孟加拉裔英國編舞家是以跨文化的表演見稱 (之前曾與芭蕾舞巨星 Sylvie Guillem 一同來港)。當他年僅十三歲時曾以小演員的身份參與演出 彼得.布祿克 (Peter Brook) 當年導演的《Until the Lions : Echos from the Mahabharata》。這次艾甘.漢以舞蹈將這著名印度史詩作品中備受壓抑但 堅忍不屈的女性安巴 (Amba) 公主的部份重新演繹。這舞蹈糅合了現代舞和 印度傳統舞蹈,現場的唱奏與葉錦添設計的巨大連輪舞台讓演出更添哲理 詩意。 19/11 - 8pm, 20/11 - 3pm - HK Cultural Centre Grand Theatre


Vision Arts Festival 2

016年的新視野藝術節已是第八屆舉辦,這專為舞台藝術 (音樂、戲劇、舞蹈) 而設,每兩年舉辦一次的藝術節主要是介紹亞洲舞台藝術的最新動向和 創作。新視野藝術節由康樂及文化事務署構思及主辦,節目內容極具挑戰性,並且邀請一些本地藝術團體及藝術家演出他們的最新創作,是年度其中 一個最精彩和新穎的藝術活動。

King of Ghosts, photo courtoisie de Soumik Datta Arts

Ensemble intercontemporain, septembre 2013, photo © Franck Ferville

King of Ghosts (GB, Irlande, Autriche, Inde), un film de Satyajit Ray en concert

L’Ensemble intercontemporain (France) créé par Pierre Boulez

《鬼樂神功》 (英國、愛爾蘭、奧地利、印 度) ,薩耶哲.雷的電影音樂會 L’Inde sera encore présente avec Goopy Gyne Bagha Byne, les aventures de Goopy et Bagha. Le célèbre film classique du réalisateur indien Satyajit Ray revu sur une musique vivante du britannique Soumik Datta, de l’irlandais Cormac Byrne et de l’autrichien Johannes Berauer, un grand succès du Edinburgh Mela Festival qui en avait fait la commande artistique. Sorti en 1969, s'appuyant sur un conte pour enfant écrit par son grand-père, le film est une histoire musicale appartenant au genre fantastique et qui est étonnamment liée à son temps. Le chanteur Goopy et le percussionniste Bagha, tous deux chassés de leurs villages respectifs à cause de leurs horribles prestations, font connaissance dans la forêt. Là, ils rencontrent le roi des fantômes qui, content d’eux, leur accorde trois vœux... Ces trois musiciens accompagnés du City Chamber Orchestra of Hong Kong donnent un nouveau souffle à ce film avec leurs percussions et leur maitrise du sarod indien (instrument qui rappelle le luth). Un spectacle qui marie l’ancien et le nouveau, tour à tour drôle et inquiétant. 印度以電影《古比與伯加奇幻之旅》(Goopy Gyne Bagha Byne) 再度登 場。印度導演薩耶哲.雷的這部經典電影由 Soumik Datta (英國),Cormac Byrne (愛爾蘭) 及Johannes Berauer (奧地利) 合作重新配樂。這電影音樂 會是愛丁堡米拉藝術節 (Edinburgh Mela Festival) 的委約節目,演出大獲 好評。電影於1969年上映,內容以一個祖父寫給孩子的童話故事為基礎, 是當年被譽為最具創意的超現實的音樂電影。故事講述古比與伯加對音樂 充滿熱誠但缺乏天份,兩人都是因為水準實在太差而分別被逐出自己的村 子。他們在森林相遇並遇見了鬼王。鬼王還許給了他們三個願望…… 是次來港,這三位音樂家將與香港城市室樂團合作,以新穎的音樂為這電 影添上新氣息。這結合了新與舊的表演既惹笑又緊張。 10/11 - 8pm - HK City Hall Concert Hall

法國現代樂集 Ce sera les débuts à Hong Kong de l’Ensemble intercontemporain en résidence à la Philharmonie de Paris. Créé par Pierre Boulez en 1976 avec la collaboration de Nicholas Snowman, l’Ensemble intercontemporain réunit 31 solistes partageant une même passion pour la musique du XXe siècle à aujourd’hui. Placé sous la direction musicale du compositeur et chef d’orchestre Matthias Pintscher, ils collaborent, aux côtés des compositeurs, à l’exploration des techniques instrumentales ainsi qu’à des projets associant musique, danse, théâtre, cinéma, vidéo et arts plastiques. Chaque année, l’Ensemble commande et joue de nouvelles œuvres, qui viennent enrichir son répertoire. En collaboration avec l’Institut de recherche et coordination acoustique/ musique (Ircam), l'Ensemble intercontemporain participe à des projets incluant des nouvelles technologies de production sonore. Il jouera à Hong Kong la révolutionnaire Symphonie No. 1, de Schoenberg, Tema de Donatoni, l’une de leurs pièces préférées et leurs nouvelles pièces, Les danses interrompues de Mantovani and Whirling Tissue of Light par le directeur musical et chef d’orchestre Pintscher. 這是長駐巴黎管弦樂團的法國現代樂集首度來港演出。法國現代樂集1976 由音樂大師 Pierre Boulez 創辦。樂集由三十一位獨奏家組成,他們全都 對二十世紀到今日的音樂有着同樣的熱愛。他們在音樂總監兼指揮馬蒂亞 斯.平沙爾 (Matthias Pintscher) 的領導下,與一些作曲家一起實驗開發新 技巧,開拓一些能融合音樂、舞蹈、戲劇、錄像和造型藝術的項目。法國 現代樂集的節目表每年都會加入一些委約創作新的作品和新曲目。他們亦 有參與一些與聲音有關的新科技製作項目。這次來港,他們將演奏曼托瓦 尼 (Mantovani) 近期的作品《中斷舞曲》(Les danses interrompues) 及音樂 總監平沙爾的《流光》(Whirling Tissue of Light)。 23/10 - 8pm - HK City Hall Concert Hall

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 21


意念新穎的新視野藝術節

A Concise History of Future de Yan Pat-to par le Reframe Theatre, photo © Philip Kuen

Superposition de Ryodi Ikeda, photo courtoisie de Kazuo Fukunaga et Kyoto Experiment

A Concise History of Future de Yan Pat-to par le Reframe Theatre

Superposition de Ryodi Ikeda (Japon, France)

再構造劇場演出甄拔濤的

Les amateurs de musique contemporaine et d’installations visuelles et sonores vont se réjouir avec la venue à Hong Kong de Ryodi Ikeda, artiste japonais qui vit et travaille à Paris. Ryoji Ikeda est un artiste de renommée mondiale créateur d’images en mouvement, d’œuvres sculpturales et sonores, ainsi que d’œuvres faisant appel à de nouveaux médias, qui explorent les possibilités de percevoir les composantes invisibles des données présentes dans notre monde.

《未來簡史》 La nouvelle pièce de théâtre primée en Allemagne (2016 Berlin Theatertreffen Stückemarkt) d’un jeune dramaturge hongkongais qui apporte un nouveau souffle à la création locale. Une nouvelle écriture qui entrelace réalisme magique et images poétiques dans un monde désespéré qui cherche à échapper à la catastrophe : Un pays au bord de la guerre civile, deux générations, deux villes, deux voyages opposés. Pendant qu’une entière population fuit vers le sud, un outsider lutte pour aller vers le nord remplir sa mission... différents temps s’entremêlent. Quand il n’y a nulle part pour courir ou se cacher, où va l’histoire ? Selon le critique britannique Dan Rebellato « Yan Pat-to est un dramaturge talentueux, engagé et enthousiaste dont l’œuvre est extrêmement intéressante, mélangeant le politique et le personnel avec puissance et effet. » 榮獲2016年德國柏林戲劇節劇本市集獎項,這新穎的劇 作是由一位香港青年劇作家創作,他為本地創作添上新生 命。一種全新的敘事手法,以密集的詩化語言述說一個當 代的殘暴幻象:一個正面臨分裂的國家,兩代人,兩個城 市,兩段逆返的旅程。正當所有居民往南方逃亡之時,一 個異鄉人卻為了完成任務,拼命地走向北方…… 不同的時 空互相交錯。無可遁逃,時間不再是單向往前,它將會帶 領歷史走向怎樣的終局?據英國劇評家 Dan Rebellato 所 言『甄拔濤是一個才華橫溢,有使命感和充滿熱誠的劇作 家,他那些極具震撼力的作品融合了政治意識和個人風 格』。 4-5/11 - 8pm, 6/11 - 3pm - HK Kong City Hall Theatre

池田亮司(日本、法國)的《Superposition》

Il propose une expérience sensorielle unique, où sons, images, phénomènes physiques, concepts mathématiques, comportements humains et caractères aléatoires se combinent. « Dans une quête esthétique en dialogue avec les grands mathématiciens de notre époque, Ikeda recherche au-delà des limites de la rationalité et de la cognition humaine une beauté dépouillée et sublime », écrit John Zeppetelli, directeur du Musée d’art contemporain de Montréal. « Sur scène, deux performeurs Stéphane Garin et Amélie Grould, interprètent une partition pour instruments non conventionnels qui génère une série d’images vidéo retranscrites en temps réel sur un ensemble de 21 écrans assemblés avec la plus extrême précision. Tous les éléments scéniques — son, lumières, vidéo, décor — sont orchestrés en une performance audio-visuelle unique et puissante. C’est un mélange de performance sonore et de spectacle vivant, Superposition est une expérience totale, autant physique que mentale », souligne Marie Lechner de Libération. 在巴黎生活和從事創作的日本藝術家池田亮司 (Ryoji Ikeda) 到來香港,將是 當代音樂及視覺和聲音裝置藝術愛好者的佳音。 世界著名藝術家池田亮司擅長創作移動的影像,雕塑和聲音的作品,更利 用新媒體創作來走進物理學中的量子世界,從超微觀的角度觀察自然界的 本質。 池田亮司以數學的精準度,發掘和展示聲音與影像的極致本質和令人心動 的純粹性,開拓出一種全新的美學。 舞台上,兩位表演者 Stéphane Garin 與 Amélie Grould 操作着各種儀器, 即場與二十一個大小不一的屏幕互動,以聲音和影像合成物理現像、數學 概念、人類行為和隨意性等元素,交織出極具震撼力的宇宙交響曲。 18-19/11 - 8pm - Shatin Town Hall Auditorium

22 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016


Prometheus Bond par le Li Liuyui Theatre Studio

Wittgenstein par le Zuni Icosahedron

Prometheus Bound / Prométhée aux fers (Chine)

Wittgenstein par Zuni Icosahedron, Utopia Momentarily et One ZERO

《被縛的普羅米修斯》 (中國) Li liuyi, l’un des plus influents metteurs en scène de Chine aujourd’hui, explore sous forme de tragicomédie cette célèbre pièce d’Eschyle (525 ?-456 av JC), le père de la tragédie grecque dans laquelle Zeus, maître tyrannique de l’Olympe, enchaîne Prométhée qui lui a désobéi en volant le feu pour le donner aux hommes. Il a alors le foie dévoré jour après jour par un aigle mais refuse de révéler le nom de la personne qui détrônera Zeus. Li Liuyi porte un regard ironique et satirique sur la fabrication d’un héros et fait ressortir l’absurde de cette pièce épique. Il s’agit d’une commande artistique du New Vision Festival (en mandarin avec sous-titres chinois et anglais) 被譽為中國當代最具國際影響力的戲劇導演之一,李六乙以悲喜劇形 式改編「古希臘悲劇之父」埃斯庫羅斯 (公元前524-456) 的不朽的名作 《被縛的普羅米修斯》(Prometheus Bound)。這劇的內容講述普羅米修 斯盜火於人類,引領他們走上文明之路,卻因此觸怒宙斯,被釘在高 加索的縣涯上,終日受着風雪和烈日的侵襲,還有老鷹每天啄食他的肝 臟,但他仍然拒絕透露誰將推翻宙斯。李六乙以批判和諷刺的方式來��� 視「英雄」的特質,以嬉笑怒罵的手法對這古典悲劇進行全新的解讀。 本劇是新視野藝術節的委約作品。

進念二十面體的《維根斯坦》,《一零》及 《剎那的烏托邦》 Né à Vienne en 1889 et mort à Cambridge en 1951, Wittgenstein est un philosophe autrichien, auteur d’une œuvre majeure, le Tractatus logico-philosophicus (1921) qui apporta une contribution importante en logique, dans la théorie des fondements des mathématiques et en philosophie du langage. Il montre les limites du langage et de la faculté de connaitre de l’homme. C’est à cette œuvre complexe que s’attaque le Mathias Wu, metteur en scène de Zuni Icosahedron dans Wittgenstein, un spectacle multimédia d’images et de musique électronique qui inclut le bédéiste hongkongais Li Chi-tak et l’artiste allemand Tobias Gremmler. 奧地利哲學家維根斯坦 (Wittenstein) 1889年維也納出生,於1951年在劍橋逝 世,他1921年出版的著作《邏輯哲學論》(Tractatus logico-philosophicus) 為 邏輯學,數學的基礎理論和語言哲學提供了重要的供獻。書中他提出「理解語 言,就能解釋世界如何被構成。」進念二十面體的導演胡恩威的電子音樂影像 劇《維根斯坦》就是針對這本著作而創作。參與創作的還有香港漫畫家利志達 及德國藝術家 Tobias Gremmler。 17-19/11 - 8pm - HK Cultural Centre Studio Theatre

11-12-/11 - 8pm, 13/11 - 3pm - Kwai Tsing Theatre Auditorium

One Zero, rencontre visuelle et musicale entre le musicien GayBird et le vidéaste malaisien Tsai Ming-liang. 《一零》,音樂人梁基爵與馬來西亞錄像藝術家蔡明亮的一次媒體裝置音樂旅程。 28-30/10 - 8pm, 29-30/10 - 3pm - HK Cultural Centre Studio Theatre One Zero de Dan Ho, photo © Secret 9 Production House

Utopia momentarily, de Susie Au, Vicky Fung et Chow Yiu Fai, un spectacle musical et visuel avec chorégraphies, vidéos, chants. 《剎那的烏托邦》由區雪兒,馮穎琪與周耀輝合力創作,是一個集音樂、舞蹈、錄像和吟唱的多媒體演出。 4, 5/11 - 8pm, 6/11 - 3pm - Kwai Tsing Theatre Auditorium

Utopia, mementarily de Susie Au, photo © Sheng Wong

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 23


戲劇

Pat-to Yan, réalisme magique et critique sociale

Théâtre

Texte : Gérard Henry 敖樹克 撰文 Traduction : Chiu Chor Bing 招楚冰 翻譯

L

a scène théâtrale de Hong Kong est de plus en plus intéressante et vivante. De petits théâtres comme On & On au Cattle Depot Artist Village encouragent les jeunes auteurs et mettent en scène ou en lecture des pièces étrangères traduites en cantonais, comme par exemple, en ce qui concerne la France, des pièces de Bernard Marie Koltès, Joël Pommerat ou Jean Luc Lagarce parmi les auteurs les plus populaires en ce moment en Europe. Mais on note aussi l’arrivée de jeunes dramaturges hongkongais qui mettent en scène leurs propres productions et sont même invités à l’étranger à les présenter. Ainsi cet été Janice Sze Wan Poon a-t-elle été invitée par The Theatre Practice de Singapour à présenter sa pièce Fleet, un monologue sur la vie et le départ. Pat-to Yan que nous présentons ci-dessous est aussi l’un de ces auteurs. Sa pièce A Consise History of Future est à l’affiche du New Vision Arts Festival en novembre après avoir été sélectionnée et jouée à Berlin dans le cadre du Berliner Festspiele Theatertreffen Stückemarkt 2016 où ce fut la première pièce chinoise sélectionnée dans ce festival.

« je perçois que le monde devient de plus en plus proche d’une catastrophe à laquelle personne ne pourra échapper » Pat-to Yan est à la fois enseignant, metteur en scène et auteur. Diplômé de l’Université de Hong Kong en littérature anglaise, et il a aussi une maîtrise en sociologie de l’université chinoise, et en dramaturgie de Royal Holloway, Université de Londres. Passionné de théâtre mais aussi d’arts visuels, Pat-to Yan est également un grand lecteur, familier de l’œuvre des philosophes Michel Foucault et Jürgen Habemas. A Consise History of the Future est la première pièce d’une série intitulée Posthuman journey (le voyage posthumain). La deuxième est intitulée Posthuman condition (la condition post-humaine). Pat-to Yan s’est expliqué sur son travail dans un entretien avec Paroles : « Je réfléchis sur la responsabilité d'un écrivain. Il doit consacrer ses efforts et son temps à penser à la condition humaine la plus contemporaine : à quels dangers et défis les hommes sont-ils confrontés ? Quels principes devraient-ils mettre en avant face à la situation présente ? Et je perçois que le monde devient de plus en plus proche d’une catastrophe à laquelle personne ne pourra échapper. S’il en est ainsi, pouvons-nous, écrivains, explorer et enquêter avec suffisamment de profondeur sur cette condition humaine ? Ou avons-nous des chances de l’éviter ? Cette seconde pièce traitant de la condition humaine dans un avenir proche, je l’ai intitulé Posthuman condition (la condition post-humaine). »

24 P A R O L E S

« A l’origine de A Consise History of the Future, il y a la situation politique de Hong Kong au sein de la Chine, mais le thème central est quelque chose de beaucoup plus universel qui peut être partagé par tous les êtres humains, ce sont les éthiques politiques et la morale individuelle en politique spécialement dans un âge de crises et la question de savoir comment nous pouvons agir dans cette période de crise ? » Cette pièce A Consise History of the Future (Une histoire concise du futur) nous transporte dans un monde étrange, un peu surréaliste ou surnaturel qui évoque les suites d’une catastrophe humaine donnant l’impression qu’un futur menaçant est suspendu au-dessus des destinées humaines. Il y a deux lignes de temps, l’une vient du futur, l’autre du présent, ces deux espace-temps semblent parallèles mais il y a parfois des interactions entre eux. Nous éviterons de raconter le déroulement ou l’intrigue qui se dévoile au long de la pièce, mais dès le début on sait que le personnage principal, l’« Outsider » est un homme venant du futur et qu’il veut aller en direction du nord emportant une boite dont on ignore le contenu, à contre-courant de tout le monde qui veut se diriger vers le sud. « Je présume, précise Yan, qu’il y aura une guerre dans ce pays et qu’à ce moment tout le monde veut fuir la guerre, c’est pourquoi ils migrent vers le sud, car le sud est plus paisible, sauf l’Outsider qui a décidé d’aller vers le nord, juste à l’opposé. Ces opposés entre nord et sud sont intéressants à mes yeux, mais je ne mentionne pas de lieux précis dans la pièce, car je ne veux pas limiter l’imagination du public, on peut dire que le Nord est le centre et le sud, les régions périphériques. Je pense que dans les 5 000 ans d’histoire de la Chine les conflits ont toujours été entre le centre et ses marches frontalières. Si Yan ne mentionne aucun lieu, il ne nomme non plus aucun de ses personnages, une idée influencée par le théâtre de Joël Pommerat, avoue-t-il, dont il a d’ailleurs mis en scène la pièce Je tremble dans le passé. Ses personnages n’ont pas vraiment de réalité psychologique mais un fort pouvoir symbolique, leur désignation est très expressive : l’Outsider, l’Homme qui a vu la souffrance, la Fille sinistre, la Dame au squelette blanc, le Membre d’un parti politique, l’Accusé, l’Homme en colère, Antigone, l’Homme qui existe sans pulsation cardiaque, le Robot, le Président, le Chat avec un trou. A regarder cette liste, on voit tout de suite que nous sommes dans une sorte de réalisme magique qui selon Yan, n’existe pas seulement dans la littérature de l’Amérique latine mais dans tous les pays. D’ailleurs

Octobre / Novembre / Décembre 2016

A Consise History of the Future de Yan Pat-to au New Vision Arts Festival

dans la pièce, on surprend dans une gare la discussion de deux hommes sur le théâtre : « C’est la fin du réalisme, si tu veux écrire sur la cruauté du réalisme, cela ne peut pas être réaliste(...) Vous êtes inconsciemment un écrivain, vous connaissez les limites du réalisme. » On note aussi l’intrusion de mythes populaires chinois comme « la Dame au squelette blanc » du Pèlerinage vers l’Ouest ou de mythes européens classiques comme celui d’Antigone, des insertions de thèmes classiques dans le contemporain à la manière du théâtre de l’Allemand Heiner Muller dont Yan ne cache pas l’influence.

« Ce n’est pas notre corps qui prouve que nous sommes en vie, c’est notre mémoire » Dès le départ, l’Outsider nous dit qu’il ne peut exister que si l’on se rappelle son histoire et c’est pourquoi il vient nous la raconter : « ce n’est pas notre corps qui prouve que nous sommes en vie, c’est notre mémoire ». Le thème de la mémoire est central dans cette œuvre, Yan évoquant Foucault dit que « ce que les hommes ont de plus puissant est leur mémoire qui peut être aussi un moyen de résistance ». Il revient plusieurs fois dans la pièce sur la mémoire, l’Homme qui a vu la souffrance écrit par exemple des mémoires de gens nobles et vertueux pour remplacer les mémoires nauséabondes lourdes à porter des gérontes du pouvoir. « Mémoire et moralité sont appropriés, dit Yan, car beaucoup de riches, notamment en Chine, deviennent discrédités par les actions douteuses qu’ils ont commises et qu’ils cachent et veulent oublier car ils veulent être rappelés comme des hommes vertueux et généreux ». La Dame au squelette blanc écrit aussi des mémoires pour les robots. Mais ceux-ci qui veulent être parfaitement humains finissent par l’assassiner car elle est la seule preuve que leur mémoire a été créée. L’une des parties les plus touchantes est l’histoire d’Antigone dont le sens souterrain échappera peutêtre à un public ignorant l’histoire chinoise récente mais à aucun Chinois. « Quand j’écrivais la pièce, j’ai lu un livre à propos de Tiananmen et d’une sœur désespérée par la mort de son frère tué sur


港的戲劇界變得愈來愈精彩和充滿新 氣象。一些小型劇場,如設於牛棚藝 術村的前進進劇場的誕生,或外國劇 作家的作品被翻譯成粵語,這一切都大大地為 年輕一代的作家和導演帶來鼓舞。同時,也開 始有香港的青年劇作家親自執導,作品甚至獲 邀請到外國演出。今年夏天,潘詩韵亦是如此 應邀到新加坡演出她的《水是枯竭》(F l e e t),一 齣有關生命和離去的獨白劇。下文介紹的甄拔 濤就是其中的一位劇作家。他的《未來簡史》 (A Consise History of the Future) 曾獲邀請到柏林戲 劇節中演出並獲頒發2016年柏林戲劇節劇本市集獎 項,更是首個入選這藝術節的華人劇本,這劇將於 11月在本屆新視野藝術節中演出。

la place et par le fait qu’il avait été incinéré sur le champ et qu’on lui avait refusé d’organiser ses funérailles. L’histoire m’a saisi tout de suite, c’était exactement celle d’Antigone, à qui Créon interdisait de donner une sépulture à son frère Polynice, les époques et lieux étaient différents mais on pouvait ressentir les similarités dans les deux situations. » Une autre scène raconte aussi l’histoire de l’Homme en colère dont l’enfant est aussi mort à Tiananmen (suppose-t-on car aucun lieu ni événement n’est identifié) et qui ne peut obtenir justice. « Si votre ennemi est votre pays, comment pouvez –vous faire vengeance ? » se lamente-t-il. Je n’ai point encore vu la pièce en scène, mais l’écriture en est poétique et parfois humoristique avec quelques êtres étranges comme Le chat qui a un trou et peut voyager librement à travers le temps et l’espace. Yan promet une mise en scène minimaliste, abstraite mais une imagerie puissante et brillante, il a invité un artiste visuel et un designer pour travailler la scénographie en équipe. Cette pièce est donc une sorte de voyage à la fois dans le temps et dans un espace indéfini, parsemé de rencontres parfois inattendues où se révèle l’identité où les liens qui réunissent les personnages entre eux, au travers des situations qui révèlent une critique de la société, du pouvoir autoritaire et du manque total d’éthique d e s p u i s s a nt s ave c d e s a b u s sexuels et des vols d’organes : « Je peux voir le côté sombre ou tragique des sociétés ou des êtres humains dit Yan, mais à la fin, il y a encore toujours un peu d’espace pour un rayon de lumière, "Tant qu’ il y a de la vie, il y a de l’espoir’’ disait Stephen Hawkins ».

甄拔濤:虛幻現實主義與社會批判

Le dramaturge et metteur en scène Yan Pat-to, photo © Keith Hiro

『我感到世界正逐漸逼近一個大災難,而這個災 難沒有一個人能躲得過』 甄拔濤既是大學兼任講師,也是劇場編劇及導演, 他在香港大學英國文學系畢業,並擁有香港中文 大學社會學碩士學位,倫敦大學皇家哈洛威學院 的戲劇碩士學位。甄拔濤除了熱愛戲劇和視覺藝術 外也非常喜愛閱讀,十分熟悉哲學家福柯 (Michel Foucault) 和哈伯瑪斯 (Jürgen Habemas) 的著作。

《未來簡史》是一個題為《Posthuman journey》 (後人類歷程) 系列的第一個作品。第二個作品名為 《後人類狀況》(Posthuman condition)。甄拔濤在 接受《東西譚》的訪問時對自己的作品有這樣的解 釋: 『我一直在思考作為一個作家的責任。他必須全時 間和全心全意地去思考現今的人類狀況:人類正面 對怎麼樣的危險和挑戰?人們面對現今的狀況應該 持守甚麼原則?而我感到世界正逐漸逼近一個大災 難,而這個災難沒有一個人能躲得過。若是這樣, 身為作者的我們是否可以更深入地探討和調查這人 類狀況呢?又或者我們是否可以避免這災難呢? 這快將推出的第二個作品,我將它稱為《後人類狀 況》。』

『《未來簡史》的創作靈感,有部份來自香港回歸中 國後的政治狀況,但當中涉及的主要議題卻是更普 及,是可以與全世界人分享的,是有關政治理念和 個人的政治操守,特別是在動盪的時期,以及在危 機時刻我們應懂得如何反應?』

《未來簡史》這劇帶大家進入一個有點兒超現實和 超自然的陌生世界,當中予人的印象是曾經歷過一 次人類大災難,讓人感到懸在人類命運的頭上是一 個充滿威脅的未來。故事分兩條時間線進行,一是 未來的,一是現在的,這兩個時空看似是平行的, 但偶然間它們也會互相交錯。我們不方便在此詳述 故事內容,但故事一開始,我們便知道主角,這位 『異鄉客』是一個來自未來的人,當所有人都向南 走的時候,他卻帶着一個不知藏着甚麼東西的盒子 拚命地走向北方。 甄拔濤強調:『我猜想這個國家將發生戰爭,而這 個時候所有人都想逃避戰禍,所以他們都遷徙到南 方,因為那裡比較平靜,除了那異鄉客正好相反, 偏要往北方去。在我看來,南北之間的對立很有意 思,但我在劇中並沒有明確的指明是甚麼地方,因 為我不想限制觀眾的想像力,我們可以說北方就是 中央,南方就是外圍地區。我認為,在中國的五千 年歷史中,衝突往往都是發生在中央和周邊的地 區。』 甄拔濤除了沒有指明地方名外,他亦沒有為任何角 色命名。他說這是受到 Joel Pommerat 的戲劇所影

響,後者在過去曾以這樣的手法導演《Je tremble》 (我顫抖)。這些角色在心理上並沒有真正的存在感, 但卻有着極強的象徵意義,他們的稱呼也極之傳 神:異鄉客、目擊痛苦的男人、不祥女孩、白骨 精、一個黨員、被告、憤怒的男人、安蒂岡妮、沒 有心跳的男人、機械人、主席、有洞的貓。看���這 名單,讓我們即時明白自己是身處某種虛幻現實主 義當中,而甄拔濤認為這種虛幻現實主義並不只在 拉丁美洲的文學中出現,所有國家的文學都有。而 且,劇中有一段是兩個人在火車站內談論戲劇:『若 你想描寫現實主義的殘酷,這根本就不現實 (……) 這是現實主義的終結。你無意中成為一個作家,便 知道現實主義的局限。』劇中也可以看到中國傳統 神話的影子,如《西遊記》中的白骨精,或歐洲古 典神話故事《安蒂岡妮》(Antigone),甄拔濤並沒有 隱瞞他是受到德國戲劇大師 Heiner Muller 將古典主 題套入當代作品的手法所影響。

『證明我們活着的並不是我們的身體,而是我們 的記憶』 一開始,異鄉客就告訴我們,若人們記不起他的故 事,他便不能存在,他就是為這原因來向我們講述 他的故事:『證明我們活着的並不是我們的身體,而 是我們的記憶』。記憶是這作品的中心主題,甄拔 濤喚起哲學家福柯的話:『人類最利害的就是擁有記 憶,記憶同時也可以成為抵抗的一種方法』。他幾 次提到劇中有關記憶的部份,例如,那個目擊痛苦 的男人為年老昏庸的當權者寫入德高望重的人的記 憶來取代他們本身那些沉重得令人作嘔的記憶。甄 拔濤說:『記憶和道德都是強佔得來的,因為不少有 錢的人,猶其是在中國,那些人因曾經幹下了不為 人道的壞事,又想在後世留下慷慨善良的美名便佔 用了別人的記憶』。白骨精也為機械人編寫它們的 記憶。但那些想完全成為人類的機械人最後卻殺了 白骨精,因為她是唯一能證明它們的記憶是被造出 來的。 而劇中最令人感動的部份是安蒂岡妮的故事,不認 識中國近代歷史的人可能會不明白故事背後的意 義,但是每個中國人都會明白。『當我寫這個劇 本時,我看了一本有關天安門的書,一個女孩子的 哥哥在天安門被殺,更因為他的遺體被即時火化, 以及有關部門拒絕讓她為哥哥舉行喪禮而感到非常 傷心。這個故事令我非常感動,這正正就是安蒂岡 妮的故事,克里昂 (Créon) 拒絕她為哥哥波尼克斯 (Polynice) 舉辦葬禮,雖然年代和地點不同,但我們 能看到兩個情況的相似之處。』另一場有關那個憤 怒的男人的故事也是講述他的兒子死在天安門 (這是 猜想的,因為劇中並沒有提及任何地點和事件),而 他更是無處申訴。『若你的仇人是你的國家,你如何 報仇?』 本人並未觀看此劇的演出,但劇本極具詩意,有時 又怪異有趣,如那隻有洞的貓,能讓人發揮天馬行 空的想像力。甄拔濤以簡約主義和抽象的手法導演 這齣極富想象力和精彩的戲劇,他還邀請了一位視 覺藝術家與一位設計師合作設計舞台。 這劇作可以說是某種無時空限制的旅程,旅程中有 時會遇到一些令人意想不到的事情,並將不同情況 中各個人物的關係互相聯繫起來,從這些情況中可 以看到作者對社會,對當權者的批判,以及指責那 些有權有勢的人進行性虐待和盜取器官等缺乏人性 的殘暴行為。甄拔濤表示:『我能看到社會和人性 黑黯和悲慘的一面,但最後總會有出現曙光的地方 的,正如霍金 (Stephan Hawkins) 所說「有生命便有 希望」。』

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 25


展覽

Exposition

Tsang Kin-wah : « Nothing » au Texte : Gérard Henry Photos : © M+ & Tsang Kin-wah

Nothing © Tsang Kin-wah

Nothing © Tsang Kin-wah

C

’est une exposition de l’artiste hongkongais Tsang Kin-wah qui a été choisie pour inaugurer « le Pavillon M+ », première construction du nouveau Musée de culture visuelle dessiné par Herzog et de Meuron, et prévu pour ouvrir sur le site de West Kowloon en 2019.

l’Université chinoise de Hong Kong. Tsang est un artiste dévoué à son art, travailleur, réfléchi et non prétentieux, un atout important dans le monde de l’art, il ne semble pas trop se préoccuper de sa renommée et est très ouvert à la discussion et aux débats d’idées.

Ce Pavillon M+ est une petite structure surélevée avec une terrasse ouvrant sur une vue magnifique sur le port. Ses murs extérieurs recouverts de miroirs reflétant son environnement immédiat, il apparaitra flottant au-dessus du feuillage de Art Park quand les arbres auront eu le temps de pousser. Dessiné par l’équipe Vpang Architect Ltd. + JET Architecture Inc. + Lisa Cheung, il couvre au sol 878 mètres carrés, mais sa galerie d’exposition à l’étage est plus réduite, 310 mètres carrés, modulable, elle permet cependant de belles expositions dans un intérieur minimaliste aux murs blancs et au sol de simple béton. Il s’ouvre au rezde-chaussée mais un escalier extérieur menant directement à la salle d’exposition y pénètre tournant autour d’une petite pelouse de gazon ou pousse un unique arbre. Ce pavillon permet à l’équipe de M+ d’organiser des expositions ou autres événements sans avoir à chercher des espaces extérieurs en attendant l’ouverture du musée. Puiseurs expositions y sont déjà programmés pour 2017.

La première exposition qui attira l’attention sur lui, eut lieu dans une petite galerie alors connue pour découvrir de jeunes artistes mais maintenant fermée, la galerie John Batten au 64, Peel Street, Central.

Tsang Kin-wah est un des jeunes artistes dont la carrière artistique, commencée à Hong Kong, s’est développée rapidement sur un plan international. Né en 1976 à Shantou, dans la province du Guangdong, il déménagea à Hong Kong en 1982. Il fit des études d’art au Camberwell College of Arts à Londres et au Département des Beaux-Arts de

26 P A R O L E S

En arrivant dans cette expo dénommée « White Cube » en 2005, la première sensation était celle de la blancheur intense des murs, mais l’œil commençait à distinguer des motifs de différente tonalité, comme des rubans s’enroulant au vent de façon gracieuse et légère. En approchant de plus près, apparaissaient leur réalité : non des rubans, mais des phrases faites d’insultes en anglais et chinois dirigées vers le monde de l’art, commissaires, galeristes, collectionneurs, du genre FUCKINGARTLOVERS ou autres insultes. C’était un projet qui avait pris naissance en 2003 dans son collège d’art et qu’il va continuer de développer par la suite. Pour la biennale de Hong Kong de 2005, il fit une magnifique exposition wallpaper avec la répétition d’un même motif fleuri en couleur bleue, blanche ou rouges. Les bleus notamment donnaient l’impression d’un plafond de mosquée, Mais en s’approchant on découvrait de même que ces motifs floraux c ’étaient des mots, une grande variété de « fuckings », questionnant l’art et le langage, l’art et le commerce, etc. Son exposition au musée d’art de Hong Kong était cependant différente, allant dans

Octobre / Novembre / Décembre 2016

Entrée dans l’expo © Tsang Kin-wah et M+

une nouvelle direction, questionnant le sens de la vie humaine dans l’univers, une pensée spirituelle et philosophique sur le monde. La forme d’exposition changea, à la place des wallpapers, c’était un ordinateur et une vidéo projetant au plafond dans une salle obscure des mots simples comme L’UNIQUE, LE BAISER, L’AMOUR, LE CORPS, L’ÂME, LE MAL, L'ARGENT, puis venaient les pêchés capitaux de la Bible ; L’ORGUEUIL, L’AVARICE, L’ENVIE, LA COLÈRE, L’IMPURETÉ, LA GOURMANDISE, LA PARESSE. Les phrases s’allongeaient ensuite dans une vitesse de plus en plus folle, comme si votre corps courait vers la mort. « J’essaye, disait l’artiste, de décrire la condition psychologique plongée dans la confusion quand toutes réflexions et notions de morale s’entrechoquent et se brisent comme dans la situation de Judas prêt à la trahison. » Tsang a eu une éducation catholique qui a marqué son enfance. Cette expo intitulée « It would be better if you have never been born » (Il aurait été mieux que vous ne soyez jamais né) était une lutte spirituelle où mal et bien finissaient par s’annihiler vers une sorte de rédemption, car la fin était VICTOIRE SUR LE MONDE MATERIALISTE, VICTOIRE SUR LE MONDE SPIRITUEL, les mots disparaissaient sur le plafond et étaient remplacés par une lumière blanche de plus en plus forte. Après de nombreuses autres expositions à l‘étranger, Tsang Kin-wah représenta Hong Kong a la biennale de Venise en 2016 par une expo intitulée « The Infinite Nothing », placée sous l’influence de la pensée de Nietzsche. Revenu de Venise, il prolonge ou répond à cette


次『曾建華:無』展覽為西九文化區 內首個永久設施『M+展亭』揭幕。M+ 博物館大樓由 Herzog and de Meuron 設計,預計於2019年落成。

Pavillon M+

C’est une installation qui inclut le pavillon dans son entier et qui approfondit la question du vide de la vie en plongeant le public dans une atmosphère ou expérience culturelle plutôt sombre qui inclut vidéos, textes et musiques comme dans l’exposition de Venise. L‘entrée se fait par l’escalier extérieur le long d’un jardin de terre nue ou l’artiste a arraché le gazon, donnant un sentiment de désolation, mais où subsiste l’arbre encore bien vert, seul élément vivant de l’installation. Les murs de la terrasse sont recouverts de miroirs comme l’extérieur du bâtiment, est-ce une invitation à l‘introspection devant notre propre image constamment reflétée ? Nous rentrons ensuite dans la demi-obscurité et le silence de l’intérieur, un paysage flou figurant un autre arbre solitaire à l’aspect maladif est projeté, symbole de notre grande solitude en ce monde comme le souligne la co-commissaire de l’expo, Stella Fong, qui a longtemps interviewé l’artiste. Nietzsche est indirectement présent par la projection sur un panneau de verre de cet arbre extrait du Cheval de Turin de Béla Tarr, un nom en ce moment très en vogue puisque ce cheval constituait cette année le poster du festival de théâtre d’Avignon. Sur le sol, la projection de l’image d’un petit âne lourdement chargé, « Il porte le poids du monde » me précise Tsang avec un air fatigué. La musique entendue est belle et spirituelle, La Passion de Saint Matthieu de Jean Sébastien Bach. Une expo nihiliste à la manière d’un Cioran mais pas totalement désespérée. Le petit catalogue de la commissaire Stella Fong disponible sur l’expo est indispensable à ceux qui veulent comprendre tous les détails et les nombreuses références philosophiques dans lesquels il vaut mieux se laisser imprégner en silence pour saisir l’univers nihiliste de l’artiste. Tsang Kin-wah : Nothing 9/9- 6/11/2016 M+ Pavillon West Kowloon Culltural District

曾建華:『無』

expo par « Nothing », présenté dans le Pavillon M+. Un titre qui indique une évolution tendant vers le vide, sans même l’avènement d’un surhomme à la façon de Nietzsche comme on aurait pu l’imaginer au vu de sa dernière exposition.

M+展亭是一座懸空的小型建築結構,展亭的露 台眺望維港美麗的景色。鏡面外牆倒影着周邊的 綠色環境,讓建築物像懸浮於西九藝術公園之 上。M+展亭由彭耀輝建築師事務所 (VPANG) + JET 建築事務所+ 張勵繡設計,佔地八百七十八 平方米,但樓上的面積較小,可提供三百一十平 方米的展覽場地,內部的展覽空間則以拋光混凝 土樓板及白牆組成,可靈活地舉辦多元化的藝術 展覽。M+展亭的開放意味着M+博物館不需要再 外借地方來舉辦展覽及其他活動,2017年已計 劃舉辦多個展覽。

Text installation © Tsang Kin-wah

青年藝術家曾建華的藝術生涯始於香港,之後很快便走向國際化。1976年在廣東汕頭出生, 1982年移居香港,曾建華在香港中文大學修讀藝術,並於倫敦坎伯韋爾藝術學院攻讀書藝。 他是一位對藝術創作充滿熱誠,勤奮,不斷思考和謙遜的藝術家,謙遜在藝術領域是一項很 難得的優點。他似乎並不太在意自己的聲望,而且很樂意公開討論和與人分享心得。

他第一次引起公眾注意的展覽是在一間現已休業的小型畫廊中舉辦,該畫廊就是以發掘年輕 藝術家見稱,位於中環卑利街64號的約翰百德畫廊。 2005年,當我到畫廊參觀他那題為『White Cube』展覽時,第一個感覺是白得耀目的牆壁, 但很快眼睛便分辨出一些不同色調的形狀來,它們如一些隨風捲動,輕盈優美的絲帶。走近 觀看,才發現真相,它們是一句句以英文和中文書寫,辱罵藝術界、策展人、畫廊、收藏家 等的粗言穢語。 2003年他還在藝術學院攻讀時便開始了這創作計劃,之後一直發展下去。2005年,他在香 港藝術雙年展中展出一幅漂亮的牆紙,牆紙上重覆着一個藍色、白色或紅色的碎花圖案。藍 色使人聯想到清真寺的天花板。但走近一看,會發現這些碎花圖案全都是文字,是形形種種 類似『他媽的』的罵人字句,藉此表達他對藝術和語言,藝術和商業的質疑。而他在香港藝 術博物館的展覽卻是朝着一個新的方向,他透過屬靈和哲學的角度思想世界,質疑人類生命 在宇宙間的意義。

展覽的形式也改變了,牆紙被電腦和錄像取代,投映在天花板上的是一些簡單的字詞如:獨 特、吻、愛、軀體、靈魂、邪惡、金錢,然後是《聖經》中的一些大罪:如驕傲、貪婪、妒 忌、憤怒、淫亂、貪吃、懶惰。跟着是一些長句子,而且影像轉換的速度也愈來愈快,好像 身體正高速地跑向死亡。曾建華表示:『我嘗試描繪的是當所有道德思想和觀念發生衝突並打 破了,人的心理會進入一個怎麼樣的迷茫狀態,就像猶大準備出賣主耶穌時的心態。曾建華 童年在天主教學校就讀,深受天主教所影響。這題為『活著即是作孽』的展覽是對善與惡的 一種屬靈爭戰,結局是趨向某種毀滅性的救贖,因為最後出現字詞的是『戰勝世界』、『物質 主義』、『戰勝屬靈世界』等字句,字句在天花板上逐漸被強光取代,繼而消失得無影無蹤。 在外國舉辦了多個展覽後,曾建華以題為『無盡虛無』的展覽代表香港參加2016年威尼斯雙 年展,這展覽以尼采的思想貫穿始終。 自威尼斯歸來後,他以M+展亭的展覽『無』來延續或回應威尼斯的展覽。展覽的題名顯示出 對生命的虛空有更深的體會,甚至不再像之前的展覽般處處流露出受尼采『超人』的影響。 《無》是一個場域特定的裝置,如威尼斯的展覽一般,包括錄像、文字和音樂,曾建華試圖 建構一個讓人沉浸其中的獨特體驗,探索生命的本質以及無法逃避命運的事實。M+展亭露 天平台的天空、通道和旋轉樓梯,統統成為了他作品的一部分。這位藝術家將戶外樓梯前的 空地上的草剷去,露出光禿禿的土地,只留下一棵仍然青蔥翠綠的樹,成為整個裝置中唯一 有生命的元素。同時場館四圍外牆的光面物料也自然創造出了一個特別的鏡光反射效果,藝 術家莫非是藉此邀請我們對着自己的倒影作自我反省? 從明亮的室外走入半陰暗和寂靜的室內,投映在玻璃幕牆上是另一幅模糊的風景,當中長着 另一棵病奄奄的樹。展覽聯席策展人方詠甄表示,它象徵我們在這世上的無限孤寂。這投映 在玻璃幕牆上的樹間接地帶出了尼采的思想,其靈感來自導演貝拉.塔爾 (Béla Tarr) 的電影 《都靈之馬》(Cheval de Turin)。地上是一隻載着沉重貨物的小驢。『牠背負着人類的重擔』曾 建華疲憊地說道。背景音樂是巴哈的《聖馬太受難曲》(La Passion de Saint Matthieu)。這是 一個充滿蕭沆 (Cioran) 虛無主義思想的展覽,但幸好卻並不完全使人感到絕望。

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 27


陶藝

Céramique

Chris lo : « Rebuilding Moments » Texte : Gérard Henry

C

omme coule le fleuve du temps, vint un moment où les souvenirs remontent à la surface et flottent come les feuilles mortes en automne. On ne peut que songer à Marcel Proust et sa A la recherche du temps perdu quand on évoque cette plongée dans le passé, toutes les choses vivantes et les expériences sont par nature impermanentes et finissent par disparaitre, c’est une expérience que chacun vit à divers moments dans sa vie, mais certains artistes ont le talent pour la matérialiser en une œuvre d’art en littérature, musique ou cinéma. Chris Lo est céramiste, il a derrière lui de nombreuses créations et expositions à Hong Kong et à l’étranger dans les musées et centre d’arts et collections privées. La céramique est son moyen d’expression favori avec la sculpture et l’installation. L’objet le fascine depuis toujours. C’est aussi l’objet qui le replonge dans son passé entrainant dans son sillage un lot de souvenirs, de sensations qu’il tente de saisir à nouveau au creux de ses mains dans l’argile qu’il pétrit et modèle. « Reconstruire des moments » comme l’indique le titre de cette exposition, mais les reconstruire dans le présent, chargés ou imprégnés de leur histoire, de ses sensations qu’ils ont soulevés chez l’artiste. Pour beaucoup, ces objets sont simples, anciennes poupées, ustensiles de ménages, téléphone, machine à coudre, piano, radios, et même animaux, tous ont une histoire à raconter comme nous les racontent Chris Lo ci-dessous dans quelques exemples que nous avons choisis, c’est l’histoire de la vie d’individu, d’une famille, d’une ville, Hong Kong.

Ah Bo le kaola

Rebuilding Moments 30/9-10/11/2016 Giant Year Gallery G/F 15 A, New Street, Sheung Wan, Hong Kong

28 P A R O L E S

La meilleure amie de maman, tante Lin-yin me rapporta un koala en peluche quand elle rentra de voyage à Hong Kong. J’aimais mon koala, Ah Bo, qui m’accompagnait jours et nuits. Son visage avait la taille du mien. Je le pressais contre le mien et respirais son odeur. Un jour ou j’avais sans doute trop sali Ah Boh et oublié de le ranger à sa place, maman, lorsqu’elle nettoyait le sol, le trouva sous le sofa, sale et nauséabond. Elle était dans un de ses mauvais jours, et de colère, elle arracha la tête d’Ah Bo sous mes yeux. Je pleurai si fort, trouvant que maman était une personne cruelle et déraisonnable. Je fus furieux après elle tout l’après-midi, mais le soir, avant d’aller au lit, maman avait parfaitement recousu la tête d’Ah Bo à sa place et me le rendit. Je me sentais si désolé ! Chaque fil le long du cou d’Ah Bo me rappelait la vie si difficile et misérable de maman et l’amour qu’elle nous portait.

Goldie Ce minuscule poisson rouge était vendu comme nourriture pour les gros poissons, 5 centimes la paire. Elle était de

Octobre / Novembre / Décembre 2016

couleur rouge orangé, minuscule mais avec une grosse tête, très mignonne. Je la ramenais à la maison et l’élevais dans une petite jarre de verre. Je l‘appelais Goldie. Maman poussa un jour la commode quand elle la nettoyait. L’eau se répandit et maman se pressa avec un chiffon pour essuyer la commode sans voir que Goldie était prise dans le tissu. Goldie fut légèrement blessée de partout. Heureusement nous l’avons trouvée à temps et sauvé sa vie. Elle se remit doucement de son corps et de ses nageoires déformées, cependant les nouveaux tissus de son ventre et les nageoires repoussés étaient de couleur noire. Goldie était plus belle avec un corps orange et une queue noire. Après un certain temps elle fut complétement rétablie. Sa queue était plus belle et plus grosse qu’avant. Elle ne nageait plus de façon équilibrée mais c’était devenu son style, elle était la plus accrocheuse des poissons rouges de l’aquarium, cette expérience de l’avoir presque perdue me la fit aimer plus encore. Goldie fut un bon ami animal de mon enfance, j’ai vu en elle le pouvoir de la vie et appris à chérir la vie.

Le poêle au kérosène Quand j’étais petit ma famille vivait dans un ensemble d’habitation à bas loyers du gouvernement. Je me rappelle que nous n’avions qu’un poêle au kérosène et que nous devions y faire toute la cuisine. J’aimais l’odeur du kérosène, maman me demandait de le remplir, de tourner le bouton et d’allumer la mèche avec une allumette. J’aimais regarder maman cuisiner sur le poêle. Dès qu’elle tournait le dos pour quelques secondes, je m’approchais, me dressais sur mes orteils pour prendre la spatule et remuer la nourriture en train de cuire dans le wok. En réalité j’ai appris à cuisiner en observant ma mère, je lui dis une fois que je serai un chef quand je serai grand. A cette époque quand tout le monde était pauvre, le poêle à kérosène constituait toute la cuisine et il fallait longtemps pour préparer un simple repas.

La radio magnétophone Mon premier magnétophone radio était un cadeau de ma tante, je l’aimais beaucoup. Durant les vacances d’été, je restais à côté de la radio et ne sortait plus du tout. Mon été entier était rempli de chansons de pop cantonaise et occidentale, vieilles et nouvelles et je pouvais presque réciter le contenu de « American Billboard » de Sandy Lamb. J’obtenais des paroles manuscrites ou tapées de ma tante, et curieux, commençais à chercher de la musique pop occidentale de son époque, les années 60. Ce fut le début de ma connaissance et de mon goût pour la musique Je trouvais des endroits offrant un service de duplication des chansons. Tout mon argent de poche allait à l’achat de cassettes et à la duplication de chansons. La musique durant mes années d’écoles primaires et secondaire me fut très précieuse.


物好朋友。因為她的經歷,我知道了生命 的力量和懂得珍惜。

間像河水,回憶是浮光,正如著 名法國小說家普魯斯特 (Marcel P ro u s t)《追憶似水年華》(A l a recherche du temps perdu) 中所言,在物 質世界裡,所有的生物和經驗在本質上都 是無常的:在現實的事過境遷之中生而為 人、存活、繼而稍縱即逝,人去樓空,物 換星移,過去的總是留不住,但有些藝術 家以不同的藝術作品,如文學、音樂或電 影來呈現這些回憶。

羅士廉的『片刻』

Le piano J’avais acheté un vieux piano dans un bar dans ma quatrième année d’université. Il était si délabré que je n’y avais jamais touché. Après l’incident du 4 juin, la « Hong Kong Alliance in Support of Patriotic Democratic Movements of China », avait besoin d’aider quelques démocrates chinois à atteindre Hong Kong. Une femme professeur appelée Bai Hua se réfugia chez moi. Mon mandarin était très mauvais et il m’était difficile de communiquer avec elle. Elle s’ouvrit à moi de ses blessures de l’exil et m’expliqua la situation difficile des intellectuels sur le continent. Bai Hua resta chez moi presque une année. Quand elle fut sur le point de quitter Hong Kong elle me fit un petit cadeau – elle répara le piano ! Elle me raconta que pendant la Révolution culturelle, beaucoup d’intellectuels furent envoyés au « laogai » (rééducation par le travail) et durent faire toutes sortes de travaux. Elle fut métallurgiste, m e n u i s i è re, a g r i c u l t r i c e, m a n œ u v re s u r l a construction d’une route et réparatrice de piano. Un professeur qui ne savait pas jouer de piano répara mon piano. Elle alla en France et s’y maria. Je lui souhaite une vie heureuse.

火水爐 小時候我們一家人住廉租屋。記得初搬入 時,家裏只得一個火水爐,一切煮食都只 靠它。最喜歡那種火水氣味。媽媽會叫我 幫她換火水,或用火柴點燃點火水的棉 棒,將棉芯抽高並逐一點著。不論將棉棒 吹熄的氣味混合著吹熄火柴的氣味,或是 加火水入爐時的氣味,現在仍記得十分清 楚及回味著。我喜歡看著母親在火水爐前 炒餸的模樣。我記得每逢她一走開的時 候,我都會把握那短暫的幾秒鐘,用我矮 小的身軀,盡量撐高腳,拿起鑊鏟攪幾 下。其實我烹飪的知識和經驗,大部分都 是從那時看著媽媽煮飯得來的。我還對媽 說長大後要當廚師呀!那時代大家生活貧 困,煮飯得一個火水爐,只能煮一些簡單 的食物,做一頓飯也需要很長的時間。

陶藝家羅士廉主要從事陶藝創作,創作媒 體包括雕刻陶藝、裝置藝術及功能器物, 多年來在本地及海外舉行展覽,並被很多 藝術館、博物館、藝術中心等收藏。他向 來對器物特別感興趣。他利用陶土,以雙 手重塑物象,重塑那些曾在他生命中出現 的物件,象徵一些別具意義的時間及空 間。 正如展覽的名稱『片刻』,藝術家試圖透 過那些滿載歷史印記的器物在片刻間將自 己過去的記憶和感覺在今日呈現出來。

收音錄音機 第一部收音錄音機是亞姨送我的,我愛不 擇手。升中二年的暑假,每日就是伏在收 音機前,彷彿甚麼地方也沒去過,只有不 斷的中、西流行樂,新舊老歌一大堆,林 珊珊的『美國細碟榜』,內容都聽得滾瓜 爛熟。從亞姨得到了一些手抄的或是用打 字機打的歌詞,好奇之下,找了那些音樂 來聽,認識了一些亞姨年代(60年代)的 歐西流行曲。我的音樂知識和品味也是從 此累積和培養出來。收音機錄音最緊張! 要校準時間,在 DJ 陳述完,音樂開始之 前,準確按下錄音制。就這樣,便可製作 出自己喜歡的雜錦歌曲系列。後來我發現 了一些地方提供收費錄音,大家可以自行 帶備錄音帶去錄音樂,收費三元一隻歌, 自此我的儲蓄都花光在錄音樂和錄音帶 上。什麼鉻帶、TDK, Sony 金屬帶之類。 金屬帶最貴,音色也最亮麗持久。小學,中 學時期的音樂,總是珍貴的。謝謝亞姨的 收音錄音機,謝謝一路陪著走過的音樂。

樹熊亞寶 媽媽的死黨蓮英姨,旅外返港,帶回了一 隻樹熊毛公仔送給我。我愛樹熊亞寶,日 夜無間陪伴左右,他和我的臉大小一樣, 我喜歡把他扒壓在我臉上,大力嗅著他的 氣味。可能我弄得亞寶太髒,也沒有將他 收放好,媽媽掃地時從梳化下掃出髒臭的 樹熊亞寶。當日媽媽心情壞透,在我面前 狠狠的一手把樹熊亞寶的頭撕掉了。那一 刻,我哭昏了,只覺得媽媽殘忍不講理。 我惱怒了一整個下午。但到當晚睡覺之 前,媽媽居然悄悄地用針線把亞寶的頭和 身體從新縫合,完璧歸趙。亞寶的頸項上 的一針一線,縫進了媽媽生活的困苦和逼 迫,和她對我們的愛。之後,我只感到歉 疚。

金魚仔 本來是在街市販賣來餵大魚的一條小金 魚,只是五毛錢一對。她個子非常細小, 頭卻很大,橙紅色,我倒覺得她十分可 愛,就把她買了回家。我叫她金魚仔,把 她養在一個小玻璃瓶中。有一次媽媽在清 潔時,不小心翻倒了魚缸,水傾倒到櫃 後。媽媽連忙用布抹掉積水,但在趕忙之 間,不小心把金魚仔卷了在抹布內。抹了 一陣子,小魚已經被磨得遍體鱗傷了。幸 好我們及時發現,救回小魚的性命。日後 我們看著她變了形的身驅和殘破了魚鰭, 逐漸復元過來。重生的組織,包括之前變 了形的肚和破損了的魚鰭,竟然都變成了 黑色,因為這樣,金魚仔變得更漂亮,有 橙色的身體和黑色的尾巴。過了很長的日 子,她完全康復了,重生的魚鰭比往時更 大,更漂亮。縱使她游起來身體有點兒扭 曲,但也成為了她的特色。在一缸魚之 中,我看得她最清楚。或許是失而復得, 我更加喜歡她。金魚仔是我小時候一位動

PAROLES

鋼琴 大學四年班,我拾了一座被酒吧棄置的鋼 琴回家,因為太殘破,一直閒置在家中, 從沒踫過。六四事件後,支聯會安排了一 些民運人士來港,需要找學生暫時收留他 們。一位叫白樺的教授住進了我家。我的 國語很爛,和她的溝通有點難。她給我看 過她逃難時留下的傷痕,也解釋了知識份 子在大陸的苦難。白樺住在我家差不多一 年,即將要離開香港的時候,送了我一份 禮物:她把那座舊鋼琴修理好。我又感激 又驚訝,她說,文革時很多學者被下放勞 改,什麼粗活也得幹著。金工、木工、下 田、築路,什麼也會,也學會了修理鋼 琴。 一位不會彈琴的教授修好了我的鋼琴。 她去了法國,結了婚。希望她過著幸福的 生活。

Octobre / Novembre / Décembre 2016 29


中國藝術史

Histoire de l’art chinois

Le portrait et la peinture de personnages vers la fin du 18e siècle

Les méthodes secrètes du portrait de Ding Gao (4) Texte : Frank Vigneron* 韋一空 撰文 Traduction: Wong Yan Tak 王人德 翻譯

L

a dernière section de ces Méthodes secrètes du portrait est elle aussi probablement rajoutée. Les « Notes complémentaires : Huit questions et réponses [posées dans] le Pavillon de la retraite studieuse » (fu lutui xuexuan wenda baze 附錄:退學 軒問答八則), sont une série de réparties, dans le style du traité de Buyantu et qui rappelle aussi certains traités de la dynastie Song, entre le père Ding Gao et son fils Ding Yicheng 丁以誠 (actif 19e siècle). C’est parmi ces huit questions que Ding Yicheng s’interroge sur la validité des « méthodes de l’Occident » : « Ding Yicheng demanda encore : “Le véritable sens du portrait, n’est-il pas en définitive que rien n’échappe au [problème] des parties sombres et claires ?” Je répondis : “C’est bien cela.” Il demanda alors : “Honnêtement, s’il en est ainsi, la méthode des parties sombres et claires n’est donc rien d’autre que [celle] des décors [dans les peintures] occidentales. Ils utilisent les lavis dans la peinture des immeubles, pour y montrer la profondeur avec des couches successives [c’est-à-dire avec des dégradés, n.d.t.] ; ils peignent ainsi de grandes vagues qui s’étendent dans le lointain sur des milliers de li. Quand [ils peignent] des coupes à vin et des tripodes antiques arrangés au milieu de peintures et de livres, ils sont tous brillants et délicatement rendus, chacun d’entre eux merveilleux à l’extrême. N’est-il pas vrai que si [la méthode des parties] sombres et claires est une, la façon de les employer peut être différente ? ” “Ceux qui font les décors des [peintures] occidentales sont tous soumis à l’obtention des apparences et cette méthode est entièrement liée aux ombres. Il faut pourtant des lignes droites et des lignes courbes, des parties ténébreuses et des parties profondes, en général [ce sont des problèmes] qui n’échappent pas aux formes larges de l’extérieur et étroites de l’intérieur [c’est-à-dire la représentation de la perspective, n.d.t.].

Ren Yi 任頤 (1840-1895), Portrait du « Fermier à la Pierre de riz »《飯石山農像》, Rouleau à suspendre, encre et couleur sur papier, 130.5 x 55.7 cm. Musée de Shanghai.

30 P A R O L E S

I l fa u t s’a r ra n g e r po u r qu e to u te s l e s l i gn e s, horizontales et perpendiculaires, soient faites d’un seul trait. C’est ainsi que [vous pouvez appliquer] de multiples strates [de montagnes] sur des milliers de li en appliquant des lavis sur les parties les plus

Octobre / Novembre / Décembre 2016

profondes et les cavités ; [vous pouvez aussi, avec les] coupes à vin et les tripodes antiques arrangés au milieu de peintures et de livres, les faire ressortir avec de fortes ombres. Vous pouvez utiliser ceci d’après votre intelligence et les arranger à votre guise : [vous pouvez] emprunter le courbé et le tordu pour accomplir ce genre de révélation, [vous pouvez appliquer] des lavis épais et boueux pour réussir une telle délicatesse. Faites un travail très délicat en utilisant des lignes fines [semblables à celles de la] gravure [c’est-à-dire sans dégradés, n.d.t.] et, naturellement, vous pourrez représenter avec succès le lointain et le proche, le profond et le peu profond. Le problème du portait est un, [il faut] simplement saisir l’apparence, ce principe est si évident qu’il en est lumineux. Qu’il soit rond ou anguleux, mobile ou spirituel, même si l’univers du visage humain est toujours le même, la disposition des cinq éléments qui le composent est [capable] d’une myriade de transformations formelles, d’une brillance qui fait naître la vie et d’une inépuisable création naturelle. Toujours pénétrés d’une pureté légère et du souffle du chaos primordial, [ces éléments] peuvent être rassemblés pour créer [un visage]. C’est de cette façon que l’on peut reproduire l’esprit [du modèle], doit-on s’appuyer exclusivement sur l’une ou l’autre méthode pour réussir complètement [un portrait] ? ” » (Zhongguo hualun leibian 《中國畫論類編》, p. 567)

Ding Gao montre un savoir des « méthodes occidentales » Ding Gao ne rejette pas la façon dont les Européens représentaient les volumes, mais il revient en quelque sorte à l’idée que le style de peinture n’est pas important aussi longtemps que la ressemblance est réussie. Et il n’oublie pas non plus que les méthodes du portrait en Chine avant l’arrivée des Européens étaient tout à fait capables d’accomplir la ressemblance. Ding Gao non plus ne s’est pas essayé au calcul et aux mesures pour ses portraits, mais il montre un savoir des « méthodes occidentales » plus profond que la plupart des peintres du Jiangnan à son époque.


Ding Yicheng 丁以誠 (actif 19e siècle) et Fei Danxu 費丹旭 (18011850), Portrait de Jiang Fan 江藩 (1761-1831), rouleau à suspendre, encre et couleurs sur soie, 107,8 x 48,1 cm. Musée de Nanjing. Shen Zongqian 沈宗騫 (c. 1734-1817) et Mingzhong 明中 (actif c. 1751-1780), Portrait du Juge Li Zhiyun 李治運 (1710-1771), rouleau horizontal, encre sur papier, 30,6 x 45,2 cm. Musée de Nanjing.

Quoique influencée superficiellement et sporadiquement par la pratique du portrait à la cour, et donc par ce que les jésuites apportèrent d’Europe en ce qui concerne la perspective et la connaissance des sources de lumière, le portrait chinois du 18 e siècle s’est généralement développé selon des directions qui n’avaient pas été modifiées par les leçons européennes. Force est de constater cependant que les exigences de la peinture de portrait n’étaient pas fondamentalement différentes de celles du même genre en Europe même si ses méthodes différaient en grande partie. Il ne faut donc pas s’étonner de constater que l’arrivée de la photographie en Chine et en Europe a eu des effets similaires sur le portrait, poussant les peintres à l’infléchir vers plus « d’expressionisme », c’est-à-dire plus de recherches plastiques que de recherches de la ressemblance. L’école de Shanghai vers la fin du 19e est révélatrice du changement que la photographie et l’imprimerie ont eu sur la peinture chinoise mais on pourrait en dire autant des peintures à l’huile faites par des artistes chinois à Guangzhou, Macao et Hong Kong dont les ateliers allaient bientôt être remplacés par des ateliers de photographie. En ce sens, l’exigence de vérité d’un peintre et théoricien comme Ding Gao allait, comme en Europe, très vite devenir une chose du passé pour les portraitistes chinois.

十八世紀末的人物和肖像畫: 丁皋的《寫真秘訣》 (四)

La comparaison entre les peintures de son fils Ding Yicheng et celles de Zeng Jing ne montre cependant pas assez de différences pour dire que Ding Gao ait suivi en quoi que ce soit les peintres de la cour de Qianlong, dont l’activité s’était d’ailleurs presque arrêtée à l’époque de ce traité. On peut en quelque sorte boucler cette boucle traitant de la peinture de portrait en montrant une peinture faite par Ding Yicheng en collaboration avec Fei Danxu, qui peignit le mobilier. Avec ce portrait de Jiang Fan 江藩 (1761-1831) qui était aussi un important spécialiste des classiques confucéens appartenant à l’école des « recherches textuelles », nous sommes donc les témoins du dernier développement de toute une tradition du portrait, qui s’étend de Zeng Jing à la fin des Ming jusqu’à Fei Danxu et Ding Yicheng au 19 e siècle en passant par la théorisation de ce genre par Shen Zongqian, Jiang Ji et Ding Gao.

真秘訣》的最後一篇,大概也是附加的。『附錄:退學軒問答 八則』是丁皋及其子丁以誠之間的一系列答辯,其風格令人想 起宋代的一些畫論。在這八則問答中,丁以誠對「西洋畫法」 的有效提出了質疑:

『誠又問日:「傳真大意,端不外於陰陽乎?」日「然。」日:「誠如 是,則陰陽之法,無過於西洋景矣。染成樓閣,深可數層;出波瀾,遠 涵千里。即或綴之彝鼎,列以圖書,無不透漏玲瓏,各極其妙,豈非陰 陽雖一,用法不同?」「夫西洋景者,大都取象於坤,其法貫乎陰也。 宜方宜曲,宜暗宜深,總不出外寬內窄之形。爭橫豎於一線。以故數層 千里,染深穴隙而成;彝鼎圖書,推重影陰而現。可以從心採取,隨意 安排。借彎曲而成透漏,染重濁而愈玲瓏。用刻劃線影之工,自可得遠 近淺深之致矣。夫傳真一事,取象於乾,其理顯於陽也。如圓如拱,如 動如神,天下之人面宇雖同,部位五官,于形萬態,輝光生動,變化不 窮。總稟清輕渾元之氣,團結而成。於此而欲 肖其神,又豈徒刻劃穴隙 之所能盡者乎?」(《中國畫論類編》567頁)』

丁皋對『西洋畫法』的真知灼見 丁皋對西洋畫的表現手法並不摒棄,他似乎認為只要形象畫得真確,風 格並非重要。他還指出在西洋畫家來華之前,中國的肖像畫法足可將人 物畫得畢肖。他在製作肖像畫時,並沒有利用尺度比例,但對『西洋畫 法』的瞭解卻遠超同時代的大多數江南畫家。 將其子丁以誠的肖像畫與曾鯨的肖像畫相比較,並沒有太大的差別足於 說明丁皋步乾隆年代宮廷畫家的後塵,再說這篇畫論問世時,宮廷裡的 繪畫活動業已告終。我們可舉出丁以誠和以畫傢俱見稱的費丹旭合作的 一幅江藩的肖像畫來結束這篇有關肖像畫的論述。江藩(1761-1831)是儒 家的『經學』大師,透過他的這幅畫像,我們見證了中國肖像畫發展的 最後階段。中國肖像畫的發展橫跨明清兩代,由明末的曾鯨至十九世紀 的費丹旭和丁以誠,中經沈宗騫、蔣驥及丁皋等人的畫論。 雖然受宮廷肖像畫創作、耶穌會教士由歐洲帶來的透視法、光源理論的 斷續和 些微的影響,十八世紀中國的肖像畫基本上沿着自己的方向發 展,並未受西洋畫的干擾。我們不得不看到,儘管創作方法有許多不 同,但中土和泰西對肖像畫創作的要求,並沒有根本上的差別。 不管在中國和歐洲,攝影術的發明對肖像畫均有同樣的影響。它迫使畫 家改變方向,在創作肖像畫時更傾向於『表現主義』,亦即對人物藝術 造型的重視,甚於對人物逼真的追求。十九世紀末上海畫派的遭遇顯現 了這個變化,即照相術和印刷術對中國肖像畫乃至廣州、澳門、香港的 人像油畫的影響,這些地方的畫室漸漸為照相館所取代。如此,像丁皋 一樣的畫家或畫論家對人物寫真的苛求,對中國的肖像畫家而言,正如 在歐洲一樣,很快便成了明日黃花。

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 31


插畫藝術

Illustration

M

ais qui est donc Lapin ? Cet illustrateur français talentueux qui croque des scènes urbaines, des portraits, des voitures ou encore des bâtiments sur des petits carnets qu’il a chiné sur les marchés du monde en entier. Des dessins à l’aquarelle, remarquables et singuliers qui inspirent et captivent l’œil du rêveur et du voyageur.

Une fois diplômé des Arts Appliqués, Lapin travaille d’abord en agence de design pour les plus grandes marques. L’histoire le mènera jusqu’à Barcelone, aujourd’hui sa ville adoptive, où il commencera à dessiner tout ce qui lui passe sous les yeux. Il se définit aujourd’hui comme un illustrateur mobile qui balade ses carnets et ses crayons dans la rue, un bar, dans le métro, à New York ou Tokyo. Si Lapin parle français, espagnol et anglais et comprend l’allemand ou le portugais, le dessin est pour lui sa première langue, et son mode d’expression universel. Dessiner est pour lui le moyen de se souvenir de chaque moment.

Les carnets de voyage de Lapin Texte : Sophie Yiu

Lapin participe à la plateforme Urban Sketchers http://www.urbansketchers.org/ depuis Barcelone, et promeut le croquis « in situ » lors de workshops en écoles et en universités. Il a participé à l’ouvrage collectif L’art du croquis urbain et a publié plusieurs fac-similés de ses carnets, dont ses derniers livres Cuba, an 56 de la révolution aux éditions de La Boîte à Bulles, Lapin au Japon aux éditions Elytis ou Barcelona m’inspira aux éditions Ajuntament de Barcelona, ou encore Paris, je t’aime aux éditions Promopress. En étape à Hong Kong, dans un périple dans le réseau des Alliances Françaises de Chine, Lapin partagera sa vision singulière quant à l’approche du carnet de voyage, saisissant dans ses pages chaque aspect de l’étranger des lieux qu’il parcourt, et la mise en valeur de territoires par le croquis, médium privilégiant la rencontre humaine et le partage. Lapin présentera ses ouvrages du Japon, de Cuba et de Barcelone, qu’il confrontera avec ses travaux fait à diverses résidences en France (Saint-Émilion, Carcassonne, Bretagne...) et de l’utilité de collecter le quotidien, en tant que travail de mémoire et d’archive. Dans chaque ville étape de sa tournée en Chine, Lapin dessinera récoltant rencontres, traditions et détails du quotidien. Le carnet ainsi obtenu fera l’objet d’une édition fac-similé afin de mettre en avant le rôle des Alliances Françaises en Chine. Ce dernier carnet de voyage, s’ajoutera aux 150 calepins d’illustration qu’il collectionne depuis maintenant plus de 13 ans. Hong Kong du 25 au 31 octobre 2016 http://www.lesillustrationsdelapin.com/ Programme Jeudi 27 oct 18h00 : Séance dédicace à la libraire Parenthèses (2/F, 14 Wellington Street, Central) Vendredi 28 oct 13h30 - 14h30 : Conférence avec les étudiants de la filière études européennes à Hong Kong Baptiste University 19h30 - 21h30 : Conférence grand public à Comix Home Base Samedi 29 oct 15h00 - 18h00 : Atelier avec participants connaissant le dessin à Comix Home Base et « live sketching » à un lieu dans le quartier de Wanchai (The Pawn)

32 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016


小兔子遊香港

L

apin 是誰?他是一位才華橫溢的插圖畫家,他喜歡在小 筆記簿上將他在世界各地的市集中穿梭時看到的都市景 物,人物肖像,汽車或建築物速寫下來。他的水彩畫既 夢幻又美麗,且充滿獨特的風格,實在非常吸引。 在應用藝術學院畢業後,小兔子在一家專為著名品牌服務的設 計公司工作。他亦是因此到了巴塞隆那,自此便在那兒定居, 而他亦是自那時起他將所見一切繪畫下來。 他自認是一個流動插畫家,帶着筆記簿和鉛筆從紐約到東京, 在街上,在酒吧,在地鐵中四處遊走。 Lapin 雖然能操流利法語、西班牙語及英語,並聽得懂德語或 葡萄牙語,但圖畫卻是他的第一語言,是他一般常用的表達方 式。對他來說,繪畫是記住每一個時刻的方法。

Lapin 有份參與一個名為『都市素描者』的網上平台:http:// www.urbansketchers.org,並在學校和大學的工作坊中推廣 『就地』速寫。他亦有份參與集體作品《都市素描藝術》,並 以手稿複製版的方式出版了幾篇遊記,其中包括他的幾本新 書:由 La boîte à bulles 出版社出版的《古巴,革命第五十六 年》(Cuba, an 56 de la Révolution),Elytis 出版社出版的

《Lapin 遊日本》(Lapin au Japon) 或 Ajuntament 出版社出版 的《啟發了我的巴塞羅那》(Barcelona m’inspira)。 Lapin 這次來港是中國法語聯盟(港稱法國文化協會)網絡巡迴 活動的其中一站,他將與大家分享他對遊記創作手法的獨特看 法,在筆記簿上記錄下所走過的地方的每一個獨特之處,用素 描來增強地區的吸引力,因為素描是一種有助人們交流和分享 的媒介。 Lapin 將會介紹他在日本、古巴和巴塞隆那的作品,並將這些 作品與他在法國其他地方(聖艾美利安、卡格遜、 布列塔尼) 長 駐時的作品作對照,以及收集日報作為工作紀錄及資料儲存的 作用。 在中國停留的每個城市中,Lapin 會將一切遇到的,傳統和日 常的生活細節即時描畫下來。整個過程所得的遊記將會出以手 稿複製版的方式出版成冊,藉此強調法語聯盟在中國所擔任的 角色。 最新的這本遊記將會是他自十三年前起開始收集至今的第150 本筆記簿。

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 33


詩詞

Poésie

Gaston Miron, le québé Texte : Bernard Pokojski 波高斯基 撰文 Traduction: Wong Yan Tak 王人德 翻譯

«

J

e suis un pitre aux larmes d’étincelles et de lésions profondes. » Miron

« Je vois la poésie comme une anthropologie, comme une défense et illustration d’un être collectif. La poésie est ce qui nous fait être et nous pose dans la durée alors que l’existence se dissout, dans le temps. » - Miron, entretien avec André Laude dans Le Monde. Le 14 décembre 1996, Gaston Miron « s’est couché dans son ombre » pour reprendre les mots de Jean Royer, à Montréal, né à Sainte-Agathe-des-Monts « dans les vieilles montagnes râpées du nord », en 1928. Il sera l’aîné d’une famille de cinq enfants où l’on était charpentier de père en fils. Son premier choc culturel, il le connut quand il découvrira que son grand-père qu’il adorait, pataugeait dans le plus « noir analphabète »... L’enfant n’a que douze ans quand meurt son père (« mon père est devenu du sol ») et à Sainte-Agathe qui se transformait en lieu de villégiature pour anglophones fortunés, il sera confronté à « son bilinguisme de naissance ». La langue majoritaire alors signe de l’argent et du pouvoir, l’envoyait ainsi que ses semblables dans un état de dépendance servile.

Voyage en mironie

Etudes secondaires cependant auprès des Frères du Sacré-cœur où il sera initié à la poésie ; puis études finies, il rejoint sa mère « aux mains d’obscures tendresses ». On le verra manœuvre pendant un an dans la plomberie et à 19 ans, il partira enfin vers Montréal, « la ville opulente».

Emmanuelle et Gaston Miron aux Îles de la Madeleine, été 1982, photo de Jean Royer

34 P A R O L E S

Autre choc évidemment brutal « dans les Mille et une Nuits des néons / moi je gis, muré dans la boîte crânienne ». Pour survivre, il exercera un peu tous les métiers, de commis de bureau à instituteur en passant par serveur mais étudiant le soir les sciences sociales à l’Université de Montréal, il rencontrera Olivier Marchand son initiateur à la poésie moderne : Eluard Desnos, Aragon entre autres... Celuici l’introduira à un mouvement (l’Ordre de bon temps) issu de la Jeunesse étudiante catholique dont le but était la défense du folklore canadienfrançais. Ici, nous touchons à la deuxième face de Miron : son goût pour la politique et l’attachement indéfectible à la cause de son peuple. Entre 1947 et 1953, il sillonnera sa province à la découverte de son

Octobre / Novembre / Décembre 2016

patrimoine, de ses paysages, de ses habitants et de leurs conditions sociales, trouvant alors qu’il était temps de fonder une maison d’édition consacrée exclusivement à la poésie au Québec. Ce seront les Editions de l’Hexagone où l’accompagneront dans cette aventure Marchand et quelques autres amis fidèles. Miron avait entre temps commencé à publier dans des revues et des journaux, signe d’un éparpillement qui sera, pourrait-on dire, la marque de son œuvre à venir. Son premier ouvrage, Deux sangs, sorti en 1953, à ces Editiions de l’Hexagone aura tout naturellement pour co-auteur Olivier Marchand et sera le fruit d’une souscription lancée auprès d’amis : 500 exemplaires fabriqués de façon artisanale. L’année suivante, Miron entre dans l’écriture de ses grands cycles poétiques : La Vie agonique, La marche à l’amour et La Batêche. En 1955, il adhère au Parti social démocratique. « Je gueule comme un pendu, au nom du prolétariat, au nom des bêtes que nous sommes devenues. Cette lutte est maintenant ma seule raison de vivre ». C’est à cette époque aussi qu’il découvre qu’en lisant les manuscrits reçus du Québec pour la constitution d’un numéro de la revue Esprit en 1952, Albert Béguin avait employé à propos du Québec l’expression « conscience colonisée ». Celle-ci l’intrigue tout d’abord, puis le choque et l’obsède et il sera à partir de cette date tourmenté par l’idée d’indépendance. « Il va arriver quelque chose d’imminent, je sens ça comme une bête » avait-il déjà écrit dès 1956... En 1959, s’ouvrira dans sa vie un nouveau chapitre : « Me voici à Paris, moi le Canayen, le pas sortable, l’enraciné, le forestier, l’humusien, le continenteux, l’Américain, oui l’Américain, je le suis, je le constate... J’en suis fier de jour en jour. » « Nous sommes cent fois plus socialistes que l’Europe, du moins que la France » et le socialisme français lui apparaîtra comme un « verbalisme ». Et encore, « Europe vétuste, formaliste, telle est ma première impression. » Gaston Miron avait formulé de tels propos auparavant, dans son pays : « Je n’ai plus rien à faire avec l’Europe. » « Au début, j’en étais consterné.


canthrope Gaston Miron

Maintenant, je sais qu’ils sont nos frères, des autres nous-mêmes » (il s’agit ici des Américains). Mais que Dieu lui pardonne, Miron n’était à Paris que depuis deux semaines, pour étudier les techniques de l’édition à l’école Estienne sans oublier que culture et littérature françaises trônaient du haut de leur piédestal et que Miron avait justement besoin de défier cette domination et d’établir un échange. Ceci adviendra dans ses rencontres avec André Frénaud, Guillevic, Edouard Glissant, Maurice Roche et que selon ses dires, il avait été « foudroyé » en 1948 par ces deux vers de Patrice de la Tour du Pin : « Tous les pays qui n’ont plus de légende / seront condamnés à mourir de froid ». Deux vers qui lui firent entrevoir aussitôt « le destin d’un pays » qui ne voulait plus être peuplé « de déracinés » atteints de l’angoisse d’une prochaine disparition. En juin 1960, Miron le crève-la-faim n’arrive plus à supporter Paris : « Le suicide me hante (...) Je suis fatigué d’avoir un visage dégueulasse ». Il avait connu la misère dans son Québec et dans une lettre datant de 1953, il annonce qu’il ne pourra pas assister à une Fête des poètes à cause de « son extrême pauvreté » qui ne l’utorisait même pas à avoir une chemise propre, encore moins un habit, « chien de ruelles, poète maudit ». A sa disparition, sa situation n’avait malheureusement guère changé mais il n’aura jamais honte de cette pauvreté, l’identifiant jusqu’au bout à la condition de son peuple même en présence d’un parterre d’intellectuels français qu’il saura toujours éblouir par sa faconde et le génie qu’il avait de la langue. De retour au Québec en 1961, il travaille dans l’édition tout en participant activement à la Révolution tranquille et à tous ses combats. Il redécouvre sa terre, la réinvente, la ressasse, renouant alors avec la poésie. Il publie enfin ses grands cycles poétiques La marche à l’amour en 1962, La vie agonique, la Batêche, L’amour et le militant en 1963, toujours en revues, devenant « Miron le magnifique », cet « homme répandu comme une légende, animateur et agitateur de première force, dont le visage se confond presque avec le visage de notre société » pour citer Jacques

Manuscrit de Gaston Miron dédié à Micheline La France, août 1991.

Brault. C’est le mythe Miron qui refuse de publier ses poèmes en volume, sans cesse les retouchant et luttant avec les mots « comme un cheval de trait (...) dans les labours ». Il faudra attendre 1970 pour qu’il rassemble ses poèmes auxquels il ajoute quelques textes en prose pour que naisse son grand livre L’Homme rapaillé. Son retentissement est énorme et il devient un phénomène dans l’édition figurant sur la liste des « best-sellers »... Ceci n’empêchera nullement le gouvernement de l’inclure dans les 350 personnes arrêtées en vertu de la « Loi des mesures de guerre », et de se rafraîchir les esprits 13 jours en prison... La poésie mène vraiment à tout... L’Homme rapaillé, une « insurrection » n’en conserve pas moins une poésie amoureuse et charnelle. Gaston Miron y interpelle sa patrie, y chante aussi la femme, et crie son désespoir, homme tourmenté, passionné mais libre qui écrit ou refuse d’écrire. « Il cristallise poétiquement le parler québécois quotidien » comme l’écrit Jacques Rancourt l’infusant de son lyrisme sans perdre des yeux sa seule quête, celle de « rapailler », autrement dit de rassembler les morceaux épars du peuple québécois. Mais dans sa poésie, il n’arrête jamais de chercher, de faire bouger la langue contre ce qui l’étouffe. Il établit des écarts, des accidents et nous offre des surprises afin de briser tout nivellement qui menacerait. Dans les années 70, il sera écrivain résident aux universités d’Ottawa et de Sherbrooke, enseignera à l’école nationale de Théâtre de Montréal, travaillera dans l’édition et publiera un deuxième recueil Courtepointes. Il fera dans les années 80 de multiples lectures de ses poèmes dans son pays, en Europe et aux Etats-Unis et une nouvelle version de l’Homme rapaillé sortira aux éditions Maspéro à Paris. A partir de 1990, il donnera un peu partout un spectacle poétique intitulé La Marche à l’amour. A sa mort, il aura droit à des funérailles nationales, reconnaissance ou manœuvre pour récupérer le poète national ? Sa vie durant le Québécanthope ne fut qu’ignoré, voire méprisé par le pouvoir alors que son recueil emblématique s’est vendu à plus de 100 000 exemplaires. « Oui, c’est sûr que ce sont les autres qui ont publié mes livres. En fait, je suis quasiment

L’homme rapaille

un poète malgré moi (...) Combien de fois des syndicats m’ont demandé de parler de la langue et de la poésie dans leur congrès, et j’y allais. Mais j’étais toujours pris avec ma culpabilité, je dirais, qui provenait de ma responsabilité sociale, c’est-à-dire que le temps que je passais à écrire, je me sentais coupable de ne pas être sur le front de lutte. » Ainsi parlait Gaston Miron... Gaston Miron L’Homme rapaillé, préface d’Edouard Glissant. Poésie / Gallimard

Homme aux labours des brûlés de l’exil selon ton amour aux mains pleines de rudes conquêtes selon ton regard arc-en-ciel bouté dans les vents en vue de villes et d’une terre qui te soient natales Je n’ai jamais voyagé vers autre pays que toi mon pays un jour j’aurai dit oui à ma naissance j’aurai du froment dans les yeux je m’avancerai sur ton sol, ému, ébloui par la pureté de bête que soulève la neige un homme reviendra d’en dehors du monde POUR MON RAPATRIEMENT (La vie agonique) Vous pouvez me bâillonner, m’enfermer je crache sur votre argent en chien de fusil sur vos polices et vos lois d’exception je vous réponds non je vous réponds je recommence je vous garroche mes volées de copeaux de haine de désirs homicides je vous magane, je vous use, je vous rends fous je vous fais honte vous ne m’aurez pas vous devrez m’abattre avec ma tête de tocson, de nœud de bois, de souche ma tête de semailles nouvelles j’ai endurance, j’ai couenne et peu de barbiche mon grand sexe claque je me désinvestis de vous, je vous échappe les sommeils bougent, ma poitrine résonne j’ai retrouvé l’avenir (La Batêche séquences)

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 35


是一個涕泗滂沱、悲痛欲絕的小丑』- 米龍

『我把詩歌看成是一種人類學,是對一種人群的捍衛和 頌揚。詩歌令我們生存,令我們在生命銷蝕毀滅之際 永存。』- 米龍,與安德烈.洛德 (André Laude) 的一次對談, 《世界報》

加斯東.米龍,直立魁北克人

借用若望.魯瓦耶 (Jean Royer) 的話說,1996年12月14日,加斯 東.米龍於蒙特利爾,『在自己的陰影中睡着了』。他於1928年出 生於 Sainte-Agathe-des-Monts『北方的深山老林中』的一個子承 父業,世代相傳的木匠家庭裡。五個孩子中他排行第一。他對蒙 昧無知的最初感受是當看到自己心愛的祖父由於『目不識丁』, 一輩子在痛苦中爭扎的情景…… 他年僅十二歲,父親便離他而去 (『父親已變成一抔黃土』)。Sainte-Agathe 成了富足的英國人的 渡假勝地,他『一出世,便置身於雙語世界』。英語這個大多數人 講的語言成了金錢與地位的象徵,將他和他的同鄉降至仰人鼻息 的附屬地位。 他在聖心兄弟會主辦的中學讀書,並初習詩歌。學業結束後,他 回到了『有着溫柔雙手』的母親身邊。他在一個鉛管工場做了一 年小工,十九歲時來到了『昌明隆盛』的蒙特利爾。 另一次沉重打擊,『在一千零一盞霓虹燈下的夜晚,我躺下,蜷 縮在斗室中』。為了生存,他幾乎嘗試了所有職業,從辦事員到 小學教師。白天,是蒙特利爾大學專攻社會學的大學生,晚上是 餐館的侍應。他認識了奧利維耶.馬爾尚 (Olivier Marchand),他 引導他閱讀現代詩歌:艾呂雅、德斯諾斯、阿拉貢等。這位啟蒙 老師還帶領他參加由天主教青年學生發起的一場運動 (l’Ordre de bon temps),這場運動的目的是捍衛加拿大 — 法國的民間傳統。 這裡,我們窺見了米龍的另一面:他對政治的投入以及對人民事 業的始終不渝的堅持。1947年及1953年間,他穿越了整個魁北克 省,發現探知該省的文化遺產、山川景色、居民及其社會地位。 他發覺是時候創辦一個專為魁北克詩歌的出版社。『六邊形出版 社』(Les Editions de l’Hexagone) 便這樣應運而生。馬爾尚及其他 摯友都積極參與其中。米龍偶爾零星散亂地在一些報章雜誌發表 文章,可以說這成了他未來寫作的特色。 他的第一部作品《兩種血統》(Deux sangs) 於1953年由六邊形 出版社出版,合著者當然是奧利維耶.馬爾尚。作品在朋友間 認購,由手工製作了五百本。翌年,他投入系列詩歌的創作: 《垂危的生命》(La Vie agonique)、《愛情進行曲》(La Marche à l’amour) 及《La Batêche》。1955年,他加入了社會民主黨。『以 無產者之名,以我們業已變成的畜牲之名,我向你們大聲吼叫。 現在,這場鬥爭已成為我生存的理由。』就在這個時期,在閱讀 中,他偶然發現為編輯出版1952年《精神》(Esprit) 雜誌一期收到 的來自魁北克的幾篇文章,作者阿爾貝.貝甘 (Albert Béguin) 在 論及魁北克時使用了『殖民意識』這個詞。開始時,這讓他感到 困惑,後來他感到震驚並揮之不去,從這時起,他便為獨立的思 想苦苦纏繞。1956年他這樣寫道:『我像一頭野獸,預感到一場 迫在眉睫的大事就要發生。』 1959年,在他的生活裡,展開了新的一頁:『我現身在巴黎, 我,一個加拿大人,一個見不得人的人,一個老頑固,一個守林 人,一個大鄉里,一個新大陸人,一個美洲人,是的,我是美洲 人,我確認,但對此我一天比一天感到驕傲。』『我們是社會主義 者,一百倍甚與歐洲,至少甚於法國。』法國的社會主義在他看 來顯得『空話連篇』。此外,『破舊老朽、拘泥形式,這便是我對 歐洲的第一印象。』 過去,加斯東.米龍在他的家鄉曾經這樣說過:『我和歐洲之間 再沒有甚麼瓜葛。』『開始時,我有些沮喪。現在,我知道,他

36 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

們是我們的兄弟,而我們是美洲人。』但上帝對他頗仁慈,他 在巴黎只逗留了兩個星期,在艾蒂安學校學習出版技術。法國文 化、法國文學的殿堂君臨頭上,他欲挑戰這個權威並和它進行交 流。於是,便有了和安德烈.弗雷諾 (André Frénaud)、吉爾維 克 (Guillevic)、愛德華.格利桑 (Edouard Glissant)、莫里斯.羅什 (Maurice Roche) 等人的會面。據他自己所言,1948年,他被帕特 里斯.德拉圖爾.德班 (Patrice de la Tour du Pin) 的兩行詩所『震 懾』了:『沒有傳統的國家,勢必在嚴寒中凍死』。這兩句詩頓 時讓他看到了這樣一個國家的命運,在這個國家裡,人民不為自 己將被消失而憂心忡忡,也不為此而自覺是一個『無根』的異鄉 人。 1960年,這個食不果腹的人忍受不了巴黎的生活:『自殺的念頭 常縈繞着我,我受不了自己的一副令人厭惡的尊容。』早在魁北 克時,他便嘗到了貧窮的滋味。在一封1953年寫的信裡,他說自 己參加不了一場詩人的雅集,原因是『赤貧』令他無法穿上一件 乾淨的襯衫,遑論一套體面的禮服,『街上的一隻狗,被咀咒的詩 人』。他離世時,境況幾乎沒有甚麼改變。但他甘於貧困,並不 以此為恥,他總是和自己的人民看齊,即便他口若懸河、文彩斑 斕,令法國的知識界為之着迷。 1961年回到魁北克後,他在出版社工作,並靜悄悄地參加了革命 及各項鬥爭。他重新發掘故鄉的土地,琢磨它,賦它以新意,並 把它和詩歌連成一體。最後,他發表了他的詩歌系列巨著,1962 年,《愛情進行曲》;1963年,《垂危的生命》、《La Batêche》 及《愛情和戰士》(L’amour et le militant)。他的作品廣受評論,他 被人譽為『傑出的米龍』。雅克.布羅 (Jacques Brault) 這樣評論 道:『他好比一個家喻戶曉的傳說中的人物,一流的組織者和煽動 家,他的形象和我們的社會融為一體了。』他拒絕將詩歌結集出 版,『像一匹辛勤的挽馬』,對詩句反覆推敲,不斷修改,一時傳 為佳話。直到1970年,他才將自己的詩歌收集起來,並加上一些 散文,結集出版了《L’Homme rapaillé》這部巨著。這部作品得到 很大的迴響,頓時成了暢銷書榜上的奇蹟。但這並沒阻止政府將 他列入違反『戰爭法』的350人的名單中,他被判入獄十三天, 以反省思過。詩歌的確無往而不勝,《L’Homme rapaillé》是『反 叛』的詩歌,但箇中不乏濃情蜜意。加斯東.米龍在詩中呼喚他 的祖國,讚美他的妻子,發出絕望的呼叫,他是一個被苦惱纏繞 又熱情洋溢的人,他寫作不寫作,全憑自己,無拘無束。雅克. 朗古 (Jacques Rancourt) 說,『他將魁北克的日常語言提升至詩的 境界』,將激情注入語言,卻始終不忘初衷,即將散落各地的魁北 克詩文蒐集起���。他在詩歌中,不停地探索語言,活用語言,使 他不至於窒息。他離經叛道,創造奇句,饗我們以驚奇,以破除 語言流於平庸的危險。 七十年代,他是渥太華及舍布魯克 (Sherbrooke) 大學的駐校作 家,並在蒙特利爾的國家戲劇學校任教。他還在出版社工作,發 表了他的第二部詩集《絎縫棉被》(Courtepointes)。八十年代,他 在加拿大、歐洲、美國舉辦了無數次的詩歌朗誦會。一本新版的 《L’Homme rapaillé》在巴黎由 Maspéro 出版社出版. 1990年起, 他將他的詩劇《愛的進行曲》搬上舞台,四處演出。他死時,獲 得國葬的榮譽,被接受為國家詩人,但這是對他的承認抑或虛與 委蛇?在他有生之年,『直立魁北克人』被人忽視,甚至遭當權者 蔑視,他的詩歌代表作銷售了過十萬冊。 『是的,毫無疑問,是別人出版了我的著作。事實上,不管我願不 願意,我勉強還算是個詩人。不知有多少次,一些社團組織邀請 我在他們的大會上談論語言和詩歌,我都應允了。但我總是和一 種罪惡感在搏鬥,我認為這來自我對社會的責任感,也就是說當 我在寫作時,如果不把自己置於戰鬥的最前線,我自覺有罪。』 加斯東.米龍如是說。


文學

Littérature

Eric-Emmanuel Schmitt de passage à Hong Kong

L

’écrivain français, romancier et dramaturge, l’un des écrivains francophone les plus lus, passera trois jours à Hong Kong, le temps de présenter son film Oscar ou la dame en rose, une adaptation de son roman du même nom à la Hong Kong Asia Society, le dimanche 6 novembre, projection suivie d’un débat avec le metteur en scène et directeur de l’école de l’opéra de Hong Kong, Fredric Mao.

Oscar ou la dame en rose/ Oscar and the Lady in Pink Oscar, garçon de dix ans, séjourne à l’hôpital des enfants. Ni les médecins ni ses parents n’osent lui dire la vérité sur sa maladie. Seule Rose, femme à l’air bougon, venue livrer ses pizzas, communique avec lui sans détour. Pour le distraire, Rose propose un jeu à Oscar : faire comme si chaque journée comptait désormais pour dix ans. Elle lui offre ainsi une vie entière en quelques jours. Pour qu’il se confie davantage, elle lui suggère aussi d’écrire à Dieu. Dans ses lettres, Oscar avoue ses douleurs, ses inquiétudes, ses joies, son premier amour, le temps qui passe... Une amitié singulière naît entre Oscar et Rose. Tous deux sont loin d'imaginer à quel point cette complicité va bouleverser leur destin.

La nuit de feu et L’homme qui voyait à travers les visages Le jour suivant Eric-Emmanuel Schmitt rencontrera ces lecteurs à la librairie Parenthèses et présentera ces deux derniers ouvrages, La nuit de feu, récit d’une aventure mystique dans le désert du Sahara. Dans ce livre où l’aventure se double d’un immense voyage intérieur, Éric-Emmanuel Schmitt nous dévoile pour la première fois son intimité spirituelle et sentimentale, montrant comment sa vie entière, d’homme autant que d’écrivain, découle de cet instant miraculeux. Il continue cette quête spirituelle avec L’homme qui voyait à travers les visages : Une vague d’attentats ensanglante Charleroi. Morts et blessés s’accumulent. On soupçonne des mobiles religieux sous ces actes radicaux. Augustin, jeune stagiaire au journal local, se trouve pris, malgré lui, au cœur des événements. Pour prouver qu’il n’est pas l’idiot que tout le monde croit, il mène son enquête. Pour cela, il possède un don unique : il voit à travers les visages, percevant autour de chaque personne les êtres minuscules — souvenirs, anges ou démons — qui la motivent ou la hantent. Est-il un fou ? Ou le sage qui déchiffre la folie des autres ? Son investigation sur la violence et le sacré va l’amener à la rencontre dont nous rêvons tous... Après La nuit de feu, Eric-Emmanuel Schmitt poursuit sa quête mystique en se questionnant sur Dieu. Un roman troublant, qui coïncide avec l’actualité et qui cherche à faire réfléchir le lecteur par lui-même.

Discussion et dédicace Lundi 7 novembre, 18H30 Librairie parenthèses 2/F, 14 Wellington Street, Central

38 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016


PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 39


新書介紹

Livres

Texte : Gérard Henry

Catherine Lovey, romancière mais aussi criminologue, était déjà venue à Hong Kong en 2007 présenter son premier roman L’Homme interdit, pur lequel elle reçut le prix de la fondation Schiller. Depuis, elle a publié, notamment, Cinq vivants pour un seul mort en 2008 et Un roman russe et drôle en 2010, traduit également en russe. Cette année, elle revient sur la scène littéraire avec Monsieur et Madame Rivaz, un roman satirique parfois, mais plein d’humour et d’humanité qui dénonce les absurdités de la société moderne et qui fait l’unanimité de la critique littéraire en sa faveur.

La romancière suisse Catherine Lovey de retour à Hong Kong

P

assionnant roman qui commence par un incident inattendu qui remet en question tous les rouages de notre société contemporaine du loisir, de la consommation effrénée et des plaisirs faciles, et met en scène Monsieur et Madame Rivaz, un vieux couple octogénaire de montagnards suisses qui va placidement imposer sa détermination et sa force intérieure face aux dictats établis de cette société.

Jonas, avocat fiscaliste aisé et très imbu de sa personne, ne visite guère ses vieux parents mais a décidé de son propre chef, peut-être pour se débarrasser de sa mauvaise conscience, de les enrôler dans une croisière de deux semaines en Méditerranée organisée par la compagnie DreamWaterWorld (tout un programme !), leur réservant une cabine de grand luxe avec salle de bain. La narratrice du roman, une jeune femme néophyte dans l’industrie du voyage, remplace justement comme accompagnatrice son amie Laetitia empêchée pour maladie, sur cette croisière sous l‘autorité du voyagiste, un certain Alexis Berg, type sportif, dynamique un brin hâbleur. Le jour du départ venu, Jules et Hermine Rivaz arrivent tranquillement au rassemblement de départ et s’avance vers la jeune femme qui leur parait plus avenante, lui disent « bonjour » et « au revoir » et déclarent placidement avec courtoisie qu’ils préféraient lui dire de vive voix plutôt que de téléphoner qu’ils avaient décidé de renoncer à cette croisière. Et pourquoi ? Non, ils n’étaient pas malades, ils ne voulaient blesser personne, surtout pas leurs enfants qui la leur avaient offerte et qui ne devaient rien savoir de leur renoncement, mais tout simplement ils n’avaient pas décider eux-mêmes de cette croisière, qu’ils préféraient rester dans leur village, aller de temps en temps voir les films qu’ils aimaient ou pourquoi pas se rendre en Roumanie, comme en rêvait Jules Rivaz pour trouver une variété de pomme disparue ici mais qui existerait encore dans ces contrées. Ce comportement inattendu va créer la

consternation parmi les autres passagers incrédules et un imbroglio dans la compagnie de tourisme. Le fils indigne demande d’entre remboursé et attaque la compagnie en justice qui envoie la narratrice chez les Rivaz pour contrecarrer cette attaque, mais celle-ci ne peut s’empêcher d’être séduite et impressionnée par ce vieux couple singulier et hors du commun qui va son propre chemin, par leur sagesse, leur parfait accord, leur façon d’écrire des lettres à deux et qui par leur grande bonté montrent qu’il existe une autre façon de faire face aux problèmes du monde. Cet ouvrage très bien écrit nous tient en haleine, peignant au travers de ces péripéties et de ses pages un tableau critique et parfois grinçant de notre société, de nos rapports avec nos amis, nos médecins, des mensonges que nous faisons à nous-mêmes, du manque de simplicité de nos relations, de nos angoisses quant à la mort et la mise en scène que nous créons pour éviter d’y faire. Il y a de belles pages sur les paysages et un chapitre très grave et très juste sur le vide que crée un corps que la vie a déserté. « Je suis d’avis qu’il faut toujours observer les petites choses pour tenter d’approcher les grandes » entend la narratrice à la table des Rivaz. A la fin de ce roman restent à nos esprits Jules et Hermine Rivaz, personnages si modestes soient-ils, dont la présence s’est imprimée en nous-mêmes et nous intimide par une sorte de sagesse inconnue que nous avons du mal à cerner. Monsieur et Madame Rivaz, Editions Zoe, 316 pages, Genève Rencontre et dédicace avec Catherine Lovey Jeudi 17 novembre à18h30 Librairie Parenthèses 2/F, 14 Wellington Street, Central, HK

Mais la lune ne s’écroule pas de André Leroy « une rencontre sur une nationale, la nuit, entre deux destins brisés » C’est un road trip entre deux âmes à la dérive. Un homme noyé dans l’alcool et ayant laissé sa femme pour morte fuit un destin entre quatre murs, quitte à se retrouver entre quatre planches. Une jeune femme russe qui a quitté son pays natal pour une vie meilleure, désabusée et trompée par ce qu’elle a finalement trouvé dans son refuge illusoire. Chacun a du sang sur les mains, chacun sait pour l’autre ou devine rapidement. Lui la croise sur la route un soir, elle fait du stop. Leur rencontre pourrait être fatale à l’un d’entre eux, voir même aux deux.

40 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

Texte : May Lee, blog Roman noir

En 140 pages l’auteur a su dresser le tableau noir d’une rencontre improbable. Un choc entre deux mondes tout en y apportant une certaine connivence ; des sujets difficiles mais amenés avec une certaine pudeur. Pas de personnification des personnages qui peut au départ dérouter et qui finalement n’est pas importante. Elle pourrait représenter plusieurs femmes, celles qui sont abusées et celles qui patiemment et intelligemment se révoltent... il n’est plus question de vengeance dans son cas mais de justice. La fin de cette histoire est aussi noire que le début, elle est plutôt bouleversante et bien trouvée. Une bonne lecture et découverte pour ma part. André Leroy, auteur de romans noirs vit à Hong Kong. Mais la lune ne s’écroule pas est disponible à la librairie Parenthèses, 2/F, 14 Wellington Sreet, Central


香港法協新資訊

Nouvelles - AFHK

Jean-Sébastien Attié rejoint la direction générale de l’Alliance Française de Hong Kong

J

ean-Sébastien Attié vient de rejoindre en septembre la direction générale de l’Alliance Française de Hong Kong après de nombreuses années déjà dans le secteur de l’éducation et de la culture, et des études d’économie à l’Université Panthéon-Sorbonne dont il détient un mastère 2.

C’est le moment dans Paroles de revenir sur son parcours professionnel. Alternant entre des grands groupes ou des organisations à but non lucratif, il a commencé sa carrière en Espagne, dans la douce ville de Séville, où il a occupé pendant deux ans un poste d’attaché linguistique dans le cadre de son service militaire. C’est durant cette période qu’il s’est familiarisé avec le français langue étrangère (FLE), comme assistant professeur à l'Escuela francesa de Sevilla, et comme appui aux enseignants de français dans la Communauté d’Andalousie. Il a eu la chance extraordinaire d’y travailler avec feu Michel Dumaz, grand acteur du réseau français, dont l’action a conduit à relancer l’enseignement du français dans le système scolaire andalou où il disparaissait, et de là dans presque toute l’Espagne. C’est également là qu’il a rencontré les équipes de l’éditeur CLE International, spécialiste du FLE dans le monde, qui l’ont recruté comme responsable pédagogique et commercial pour les Amériques et l’Europe du Sud. Nommé directeur commercial et marketing en 1999, il y passé 9 autres années à développer l’activité, créer des collections nombreuses et piloter la diffusion de la revue Le Français dans le monde, avant d’évoluer à la direction marketing des éditions Bordas.

Jean-Sébastien Attié

Puis, en 2010, il rejoint la direction d’une Alliance française, celle de Vancouver, BC. Durant 4 années, il y a œuvré pour relancer et redéployer cette belle Alliance, dans une ville déjà très hongkongaise. C’est là d’ailleurs que s’est affirmé son goût pour l’Asie et qu’il a mis dans un coin de sa tête l’envie d’un jour vivre de ce côté du monde. A l’issue de son séjour canadien, il est retourné dans le secteur privé en France, recruté par Hachette Livre International, à la direction commerciale des éditions Didier FLE. Deux années passionnantes, à relancer là-aussi une activité, avant d’être à nouveau recruté par le Ministère des affaires étrangères pour rejoindre l’Alliance Française de Hong Kong. Passionné de culture(s), d’échanges, de savoir(s), M. Attié aime continuellement apprendre – les langues, la civilisation, l’histoire, l’économie et la finance, la musique, la poésie et la littérature, le cinéma – et faire de nouvelles rencontres. Il a suivi de nombreuses formations en parallèle tout au long de sa carrière. Marié et père de deux grands enfants de 15 et 19 ans. La Benjamine est scolarisée au Lycée français international tandis que l’aîné est resté à Paris pour poursuivre ses études, mais a déjà une énorme envie de venir partager avec sa famille la découverte de Hong Kong et de la région. Jean-Sébastien Attié remplace à Hong Kong, M. Stéphane Joly, nommé à la direction de l’Alliance française de Shanghai. L’Alliance Française de Hong Kong et le magazine Paroles lui souhaitent la bienvenue.

PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 41


選擇專欄

Sélection

Arts visuels : Anish Kapoor

Peinture : Wang Mengsha : Gardens

視覺藝術:安尼斯.卡普爾

Danse: Festive Korea Bul-Ssang by Korea National Contemporary Dance Company

繪畫:王濛莎的『園』 24/9-5/11/2016, Alisan Fine Art Gallery, 2305 Hing Wai Centre, 7 Tin Wan Praya Road, Aberdeen, HK Wang Mengsha, jeune femme peintre de Chine dont les encres expriment une grande fraîcheur et sensibilité à la couleur, montre 19 peintures de beautés, enfants, rochers plantes et papillons aisi que des portraits.

舞蹈:韓國文化節呈獻韓國國 家當代舞蹈團的《佛.像》 19/11/2016 - 20:00 - Auditorium, Ko Shan Theatre New Wing Une occasion de voir la danse contemporaine coréenne dans une pièce qui joue sur le fait paradoxal que la figure de bul –ssang, boudha, n’est pas la face de dieu mais celle de nos propres faces dans le monde, une pièce hybride entre Est et Ouest, traditionnel et moderne.

王濛莎,一位近年於國際藝壇嶄露頭角的 80後年輕內地女畫家。她的水墨畫擅於 描寫古代仕女的嬌柔,線條帶有書法性, 顏色用墨濃淡得宜,風格清新脫俗。展 覽將展出19張水墨畫,題材有仕女、稚 子、花草、樹石、蝴蝶、鴛鴦、靜物等。

韓國當代舞蹈《佛.像》展示的『佛像』 並不是佛的面孔,而是我們自己這種矛盾 的思想,這舞蹈橫跨傳統、匯貫中西。

Multi arts : Bella par Le Clan des Songes (France)

Musique : Recital de violoncelle par Mischa Maisky

多媒體藝術:夢一族木偶團 《飛天少女花貝拉》(法國)

音樂:米沙.麥斯基大提琴獨奏 22/11/2016 - Concert Hall, HK Cultural Centre Mischa Maisky est l’un des plus grands violoncellistes du monde, ancien élève de Rostropevitch. le vrai successeur de cet heritager russe de poésie délicate et brillante technique, il jouera à Hong Kong avec sa fille pianiste Lily Maisky de la musique française de Debussy, Franck et Fauré.

6-8/1/2017 - Cultural Activities Hall, Tsuen Wan Town Hall Bella est une enfant solitaire, curieuse du mionde autour d’elle, elle veut voler, défier les lois de la gravité et atteindre les nuages . un jour elle perd du poids sans raison, elle est aussi legère qu’une feuille, mais elle tombe à la merci du vent qui l’enmène dans sa spirale.

米沙.麥斯基是世上家傳戶曉的大提琴家之 一,他是唯一一位同時跟隨羅斯卓波維契與皮 亞狄哥斯基兩位大師的傳人。這次來港,他將 與他的鋼琴家女兒莉莉.麥斯基同台獻藝,送 上德布西、法朗克、佛瑞等大提琴精品。

42 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016

貝拉是個孤獨的孩子,對周邊世界的一切都 很好奇。她想飛,想打破地心引力的定律, 想親手觸摸白雲。有一天,她的體重突然下 降了。開始時,她享受爬樹,攀上高枝又如 一片葉子般輕輕的飄浮到地面。但後來她更 輕得由風擺布,被風吹得愈來愈高,捲入了 超現實和猛烈漩渦。

12/9-5/11/2016 - Gagosian Gallery, 7/ F, Pedder Building, 12 Pedder Street, Central, HK La première exposition à Hong Kong de ce grand artiste britannique d’origine indienne, qui expose ses sculptures anthropomorphiques de métal poli, miroirs et aluminium, concaves et convexes, intérieur et extérieur invertis, explorant les notions d’infinité de l’espace et du vide. L’exposition qui comprend de nombreuses œuvres, est la plus importante du moment à Hong Kong, elle finit le 5 novembre. Ne la manquez pas. 是次展覽是這位英籍印度裔藝術家首次在 香港舉辦的個展,將展出他的一些擬人化 的雕塑作品。這些作品採用磨光的金屬、 鏡和鋁片的物料,結合凹與凸,內與外, 以及直立和顛倒的元素。展覽將展出他的 多件作品,是現時香港最大型的展覽。

Théâtre : Richard III par le Schaubühne Berlin (Allemagne)

Cinéma : Andrez Wadja 90 (1926-2016) 電影:安德烈.華爾達 90 28/10-4/11/2016 - HK Film Archives, Sai Wan Ho, HK Une rétrospective du grand réalisateur polonais dans le cycle Repertory Cinema pour fêter son 90ème anniversaire, mais entre-temps Wadja est décédé le 9 octobre dernier. Ce sera donc un hommage à ce conteur universel, quI fut d’abord peintre avant de se consacrer au cinéma. Intéressé par l’histoire à la fois ancienne et contemporaine, il adapta de grandes œuvres littéraires, montrant les côtés lumineux et sombres de l’âme européenne. Il obtint une palme d’Or à Cannes pour L’homme de fer en 1981. Cette rétrospective présente 20 films. 2016年世界電影經典回顧為紀念波蘭導演安 德烈.華爾達的九十歲誕辰,特別為他舉辦 一個電影回顧,而不幸他剛於10月9日逝世。 安德烈.華爾達被譽為普世說書人,他本是 畫家,後來才成為導演。他的興趣非常廣 泛,喜歡改編文學名著。他的電影《鐵人》 (L’homme de fer) 於1981年奪得康城電影節的 金棕獎。是次將回顧他的二十部影片。

Peinture : Wind on the mountains de Xu Longsen

戲劇:《李察王三世》(德國)

繪畫:徐龍森個展

29, 30/12/2016 - 19:45 ; 31/12/2016 17:00 - Grand Theatre, HK Cultural Centre Le metteur en scène allemand Ostermeier donne une version très avant-garde de cette pièce renommée de Shakespeare traduite en prose allemande avec une mise en scène incluant vidéo, musique de tambours sur scènes et marionnettes. Elle fut invitée au Festival d’Avignon 2015.

24/10-30/11/2016 - Hanart TZ Gallery, 4/F, Pedder Building, 12 Pedder Street, Central, HK Xu Longsen né en 1956 est un grand maître de la peinture à l’encre de paysages chinois, des paysages éthérés qui saisissent les pluies, les brouillards, le vent et s’inspirent aussi de la poésie chinoise classique.

德國導演歐斯特麥耶以前衛的手法拆解這 齣莎士比亞名劇,將英文詩句轉換為貼近 文本原意的德文散文,並配合即時錄像、 現場鼓樂、戲偶同台等舞台手法。2015年 獲邀請到阿維尼翁藝術節演出。

出生於1956年的徐龍森是一位中國山水畫 大師,他的畫風飄逸,擅於將詩中的意境 融入畫中,尤其是那些描繪風、雨、霧的 景色。


PAROLES

Octobre / Novembre / Décembre 2016 43


44 P A R O L E S

Octobre / Novembre / Décembre 2016


Paroles251