Page 1

LPH Plus Le

Hebdo

D u g ro u p e Le p ' t i t H e b d o

L’hebdomadaire israélien des francophones

‫בס"ד‬

1

HOMMAGE Au Rav Ovadia Yossef, zatsal

INTERVIEW EXCLUSIVE

Rav Shlomo Moshe Amar, pp.6-7

SUR LE VIF

Témoignages de proches pp.10-11

‫העיתון הבינלאומי לדוברי צרפתית‬

N o 6 21

-

‫ו י ר א‬

15 Heshvan 5774 | 19 Octobre 2013

)'‫ ג‬,'‫ יצחק" (בראשית כא‬...‫לו‬-‫שם בנו הנולד‬-‫"ויקרא אברהם את‬


2


3


4


Lisez le Plus Hebdo sur ‫מנכ"ל‬

WWW.LPHINFO.COM ■ Directeur Général

Avraham Azoulay Direction.Lph@gmail.com

‫עריכה‬

‫עיצוב‬

‫אסטרטגיה‬ ‫ושיווק‬

‫מנהל‬ ‫מכירות‬ ‫מכירות מרכז ודרום‬

‫כתובת‬

‫מזכירות‬

■ Secrétariat (Ouvert de 9h à 14h) Rosy Chouai Lph5@bezeqint.net Tel: 02-6788720 Fax: 153-26785349

■ Adresse

Haoman 24/35 Talpiot - Jérusalem

■ Directeur Commercial Gilles Sperling gil@sperling-advert.com

■ Commercial secteur centre & sud Itshak Zenouda edenpublicite@gmail.com

■ Marketing & Stratégie Vita Green Tel: 054-7855770 Lph.vita@gmail.com

■ Graphisme

Publicité: Myriam Wanszelbaum Mise en page: Shirel Bellaïche

■ Rédaction

Guitel Ben-Ishay guitelbenishay@gmail.com La rédaction du Plus HEBDO décline toute responsabilité quant au contenu des textes et des publicités qui n’engage que leurs auteurs.Toute reproduction, même partielle, devra faire l’objet d’une autorisation écrite de la part du journal.

Jérusalem Tel-Aviv Netanya Ashdod Haïfa Paris

17:25 18:40 17:44 18:42 17:44 18:41 17:45 18:42 17:35 18:41 18:39 19:42

Édito

5

Tremblement de terre Par Avraham Azoulay La terre a tremblé dans notre région la semaine dernière. En Israël tout le monde ne l’a pas ressenti, mais on a tous tremblé à l’annonce du décès du Maran Ovadia Yossef zatsal. Jamais, depuis la création de l’État, on avait assisté à un événement d'une telle ampleur: près d'un million de Juifs se sont regroupés en silence, ont marché, pleuré et prié ensemble pour accompagner le Gaon à sa dernière demeure. Ce long parcours aura été le meilleur hommage et plus beau témoignage de l’unité de notre peuple. Comment une foule si impressionnante de Juifs de tous bords s'est-elle improvisée en l'espace de quelques heures à peine, le tout se déroulant sans le moindre incident? Quel que soit le degré de proximité de chacun avec le Tsadik, la plupart des Juifs sur la planète, ont ressenti ce pincement douloureux de la perte d'un Maître inégalé dans le monde de la Torah, l'un ou peut-être le dernier maillon de la chaîne des grands guides de notre peuple. Le Rav Ovadia Yossef zatsal était aussi un emblème politique avec le parti Shass, qui à une certaine époque, a su relever la tête au monde séfarade, en prouvant qu’il pouvait aussi jouer dans la cour des grands, en politique, à la Knesset. Comme pour le Rabbi de Loubavich ou pour Rabbi Nahman de Breslev, on ne trouvera sûrement pas de successeur au Rav Ovadia zatsal, qui aura indubitablement marqué du cachet de la Hala’ha notre génération et bien d’autres à venir. Au niveau politique en revanche, la

relève devra se faire, si le mouvement Shass, déjà sur les bancs sombres de l’opposition, ne veut pas finir dans les oubliettes. La saga politique du tandem Derhy-Ishay redémarre de plus belle. Certains voudraient croire en une minirévolution, en évoquant le nom de la rabbanite Yehoudit Yossef, sa belle fille, depuis vingt ans à ses cotés, depuis le QG de Har Nof. Quant aux électeurs, ils n’auront leur mot à dire que lors des prochaines élections, dans quelques jours, pour les municipales le mardi 22 octobre. Il est très important pour chacun d’entre nous, quelle que soit sa tendance politique, de se mobiliser et d’accomplir son devoir civique, au nom de la démocratie et de notre responsabilité collective. Enfin, juste un petit mot, à tous ceux qui nous ont écrit, téléphoné, interpellés, de façon calme ou parfois plus agitée, au sujet de notre «silence» dans le dernier numéro Leh Leha, à propos du décès du rav Ovadia zatsal: sachez simplement que notre journal est clôturé le dimanche soir et imprimé dans la même nuit. Le Rav étant décédé lundi vers 13h, malgré toute la douleur de la nouvelle, il nous était techniquement impossible d'évoquer le sujet. Merci à tous de votre intérêt grandissant et retenons plutôt le message essentiel au lieu de silencieux qui est ressorti de cette levaya, un message précieux aux yeux du Rav Ovadia zatsal: la force de la ah’dout de notre peuple dans la retenue et le respect mutuel.

.‫ זכותו תגן עלינו‬,‫יהיה זכרו ברוך‬


6

Interview exclusive

Par Avraham Azoulay

Harishon Le Tsion, Harav Shlomo Moshé Amar

Le Rav Shlomo Moshé Amar était depuis 2003 et jusqu'à cette année le Rishon Le Tsion, c'est-à-dire, le Grand Rabbin Séfarade de l’État d’Israël. Originaire du Maroc, il monte en Israël à l’âge de 14 ans. Très jeune, il assume des responsabilités de Rav puis de Dayan et sera nommé Grand Rabbin de TelAviv juste avant d’accéder au poste de Grand Rabbin d’Israël. Le Rav Shlomo

Le million de personnes présentes à son enterrement ne venaient pas d'un parti politique, le monde a ressenti que le Rav Ovadia avait fait grandir sa génération Moshé Amar est considéré comme l'un des élèves les plus remarquables du Rav Ovadia Yossef, zatsal. Il l'a toujours beaucoup admiré, respecté et cite très souvent ses livres et décisions dans ses

cours ou dans ses propres jugements. Au lendemain de l'enterrement de son Maître, il a accepté de nous rencontrer et de nous raconter ce que représente pour lui la perte de Maran. Dans un entretien interrompu par des larmes de tristesse et d’émotion, le Rav Shlomo Moshé Amar livre son témoignage sur la personnalité que nous avons perdue. Le Plus Hebdo: Comment vous sentezvous au lendemain de la disparition du Rav Ovadia Yossef, zatsal? Rav Shlomo Moshé Amar: Je pense que le monde avec le Rav Ovadia était un autre monde. Il n’était pas un Rav de plus ou un dirigeant de plus, il était un homme comme on n’en a pas vu depuis des générations. Le Rav Shalom Messas, qui était son aîné de plus de dix ans, a écrit à son sujet: «Il était unique dans sa génération et à travers les générations». Le Rav Messas a même changé certaines de ses décisions halahiques prises au Maroc lorsqu'il a pris connaissance de celles du Rav Ovadia, au sujet des agounot ou des mamzerim notamment. Il a été jusqu'à annoncer publiquement qu'il ne trancherait aucune question sur des sujets aussi graves sans l'accord du Rav Ovadia. Nous avons beaucoup de grands Sages mais le savoir du Rav Ovadia dépassait l'entendement.

Lph: Vous souvenez-vous de votre première rencontre avec le Rav Ovadia Yossef? Rav S.M.A.: Je ne suis pas de Jérusalem. J'ai d'abord habité et étudié dans le nord. J'avais entendu parler de lui. Je me souviens avoir posé une question à un Rav ashkénaze, c’était il y a 44 ans. Il m'avait répondu en s'appuyant sur une décision publiée par le Rav Ovadia. J'avais alors demandé si on pouvait en toute confiance se baser sur son avis, et le Rav m'a répondu: «bien entendu, le Rav Ovadia est un possek reconnu!». J'ai commencé à ce moment à m’intéresser à lui. J'ai par la suite assisté à un de ses cours à Haïfa. Je me suis aperçu de son talent oratoire mêlant connaissances, transmission et humour et de sa capacité, tout en étant un génie dans la décision halahique, à parler aux gens les plus simples. Lph: Est-il arrivé que le Rav Ovadia Yossef prenne conseil auprès de vous? Rav S.M.A.: Il était tellement grand, il n'avait besoin du conseil de personne! Néanmoins, il est arrivé qu'il me transmette certaines questions difficiles et qu'il me demande d’écrire sur le sujet. Je ne voulais pas me prononcer sur des problèmes aussi importants: qui suis-je par rapport au Rav Ovadia Yossef? Il m'a encouragé à le faire malgré tout. Pour moi, de Yossef (Rabbi Yossef Karo) jusqu'à Yossef (Rav Ovadia Yossef), il n'y a pas eu d'autre Yossef. Le premier ayant rédigé le Choul'han Arou'h, le second ayant marqué sa génération et celles à venir par ses décisions halahiques. Je me demande même si à travers le Rav Ovadia Yossef, ce n'est pas Rabbi Yossef Karo qui est revenu dans ce monde. Lph: Est-ce selon vous la raison pour laquelle près d'un million de personnes étaient présentes lors de son enterrement? Rav S.M.A.: J'ai parlé avec un journaliste laïc. Je lui ai expliqué qu'ils avaient beaucoup perdu de leur façon de considérer le Rav Ovadia Yossef. Ils ne comprennent pas ce qu'est la grandeur en Torah, pour eux il était un dirigeant politique, d'ailleurs ils l'appelaient le


Nous prions Hakadoch Barou'h Hou pour qu'Il nous sorte de l’obscurité dans laquelle nous a plongés la disparition du Rav Ovadia Yossef dirigeant de Shass. Quelle bêtise! Le Rav Ovadia était entièrement consacré à la Torah et il ne s'adressait pas seulement aux religieux, aux rabbanim mais à tout le peuple d’Israël. Il allait d'un endroit à autre depuis sa jeunesse pour enseigner la Torah au plus grand nombre. La création de Shass a été motivée par une seule raison: obtenir plus facilement des budgets pour fonder des talmudé Torah, pour que tous les enfants connaissent le Shema Israël. Ce n’était certainement pas pour le pouvoir politique. Le million de personnes présentes à son enterrement ne venaient pas d'un parti politique, le monde a ressenti que le Rav Ovadia avait fait grandir sa génération. Les Séfarades étaient tout en bas, il a fait connaître les Grands de cette partie du peuple juif, les décisions halahiques, les minhaguim. Il ne voulait pas que les Séfarades prennent l’autorité sur les Ashkénazes, il voulait juste rappeler et mettre en avant que nous aussi nous avons nos Rabbanim, notre façon de voir le monde et la pratique de la Torah. Quand on voit le nombre de personnes qui se sont déplacées de tous les milieux, de toutes les origines, on s’aperçoit que malgré la fausse image que certains ont voulu donner de Maran, cela n'a pas pris. Même les Grands du monde ashkénaze consultent ses décisions. Lph: D’où venait cette force du Rav Ovadia Yossef de discuter des décisions prises par des Grands Sages? Rav S.M.A.: Il était d'une intelligence et d'une clairvoyance remarquables. Je me souviens que lorsqu'on lui soumettait

un problème, même parfois complexe, il ne lui fallait pas plus de dix secondes pour l'avoir cerné. Quand j'avais une question à lui poser, je m’efforçais toujours de venir le voir en ayant pensé à une solution. À peine lui avais-je exposé mon interrogation qu'il me disait déjà quoi écrire. Il était une encyclopédie vivante. Il connaissait tout par cœur, il n'a jamais approché un ordinateur! Au milieu de 1000 livres, il savait dans lequel trouver les éléments dont il avait besoin. Lph: Aujourd'hui on entend parler de succession au Rav Ovadia Yossef. Qu'en pensez-vous? Rav S.M.A: À mon grand regret on entend effectivement le mot succession. De quelle succession parlent-ils? Sommes-nous en train de parler d'une voiture ou d'une maison?!! Je veux être clair: il n'y a pas eu depuis plusieurs générations d'homme de la grandeur du Rav Ovadia Yossef, aujourd'hui personne ne peut l’égaler et ce pour encore de nombreuses années. Le monde après lui n'est plus le même. Lph: Que répondez -vous à ce ux qui vous voient comme successeur potentiel? Rav S.M.A.: Je ne veux pas entrer dans des débats politiques. Je suis loin du Rav Ovadia comme un homme l'est de la lune! Ce que je veux, c'est continuer à étudier, à publier des décisions halahiques, ce que je fais chaque jour. Je veux diffuser la Torah dans tout le pays et même à travers le monde pour renforcer tous les Juifs,

partout. La mission que je souhaite remplir: étudier, enseigner, rapprocher les Juifs avec amour et diffuser la paix. Au Maroc et dans toute l'Afrique du Nord, je n'ai jamais entendu: «untel est religieux, untel est laïc, untel est traditionaliste,...», nous disions simplement: «il est plus pointilleux

Nous avons beaucoup de grands Sages mais le savoir du Rav Ovadia dépassait l'entendement sur les mitsvot». Aujourd'hui pour des raisons politiques on nous divise, on nous classe dans des catégories et on nous pousse à ne pas entretenir de relations les uns avec les autres. Nous ne sommes pas assez nombreux pour pouvoir nous permettre de nous diviser. Nous devons nous unir. Lph: Si aujourd'hui se pose une question halahique difficile, vers qui vous tournerez-vous? Rav S.M.A.: Nous prions Hakadoch Barou'h Hou pour qu'Il nous sorte de l’obscurité dans laquelle nous a plongés la disparition du Rav Ovadia Yossef. Il y a des Sages, mais personne ne peut remplacer Maran.


8

Biographie

Par Guitel Ben-Ishay

Rav Ovadia Yossef, zatsal (5681-5774) De Bagdad à Jérusalem Le Rav Ovadia Yossef est né au mois de Tichri 5681 (septembre 1920) à Bagdad. Alors qu'il n'a que quatre ans, ses parents Yaacov et Gorgia décident de faire leur alyah. En 1924 la famille arrive à Jérusalem dans le quartier «Beit Israël». Leur situation matérielle étant très difficile, Ovadia commence à travailler très jeune tout en étudiant dans un Talmud Torah en parallèle. Encore enfant, il s’intéresse beaucoup aux livres et se distingue par sa capacité d'apprentissage hors norme. On dit de lui qu'il lui suffisait de lire un ouvrage une fois pour le connaître par cœur. Son père, en proie aux difficultés financières, aurait souhaité qu'il se consacre à ramener de l'argent pour aider à la subsistance de la famille. Mais le Rav du jeune Ovadia le supplia de ne pas condamner l’érudit en herbe. Au vu de son savoir déjà acquis et de ses capacités intellectuelles, il le savait voué à un avenir prometteur dans le monde de la Torah. Il ne fallait pas que cette personnalité se perde! Son père s’étant laissé persuader, il commence à étudier à l’âge de 12 ans dans la plus grande yeshiva séfarade de l’époque, «Porat Yossef». Cette même année, il écrira avec deux amis son premier ouvrage toranique. Un parcours rabbinique fulgurant C'est à l’âge de 18 ans que commence à émerger son génie en matière de décisions halahiques. En effet, alors qu'il a l'occasion de donner un cours devant plusieurs personnes, il contestera les positions du Ben Ich Haï, déclarant ouvertement lui préférer celles de Rabbi Yossef Karo et du Shoul'han Arou'h qu'il juge plus souples. Une personnalité rabbinique était née. À 20 ans seulement, il est nommé Rav puis Dayan. De 1947 à 1950, il sera envoyé en Égypte pour y être Av Beth Din au Caire. À son retour, il sera Dayan au Beth Din de Petah Tikva, puis en 1968 il est nommé Grand Rabbin de Tel-Aviv. Dans les différents postes qu'il occupera, le Rav Ovadia a toujours mis en avant la vision séfarade de la hala’ha en dévoilant les grands décisionnaires séfarades et en leur forgeant une place de choix auprès des ashkénazes. En 1972, il prend les fonctions de Rishon Le

Tsion, Grand Rabbin séfarade d’Israël et le restera pendant dix ans. Un possek unique pour des générations Le Rav Ovadia Yossef a laissé une empreinte hala’hique exceptionnelle dans toutes les fonctions rabbiniques qu'il a occupées. Ses décisions sont souvent qualifiées de courageuses car il n’hésite pas à trancher en faveur de la permission plutôt que de l'interdiction, tout en ayant une vision stricte de la hala’ha. Ainsi, on retiendra parmi beaucoup d'autres, sa décision de libérer toutes les agounot de la guerre de Kippour, et celle qui permettra

aux olim d’Éthiopie d’être considérés comme Juifs sans qu'ils ne soient contraints à une conversion pour ôter tout doute. Par ailleurs, il a aussi pris sur lui de reconnaître les conversions faites au sein de Tsahal, ce que le monde ashkénaze orthodoxe se refuse à faire. La création du parti Shass Après avoir quitté ses fonctions de Rishon Le Tsion, le Rav Ovadia Yossef crée le conseil des Sages de la Torah afin d'assister le parti Shass naissant. Celui-ci se veut le représentant des Séfarades à la Knesset. Son influence déterminante sur la gestion du parti

et sur les décisions qu'il a pu prendre en a fait, en plus d'une personnalité rabbinique, un acteur central de la scène politique israélienne pendant de nombreuses années. Un enseignement largement diffusé Le Rav Ovadia Yossef a écrit de nombreux ouvrages de hala’ha, qui resteront des références: «Yehave Daat», «Hazon Ovadia» et le célèbre «Yalkout Yossef» rédigé par son fils le Rav Itshak, pour ne citer qu’eux. Son cours hebdomadaire du motsae shabbat attirait des foules impressionnantes et des journalistes de tous les organes de presse. Son enseignement a également porté ses fruits sur ses onze enfants: ses filles sont investies dans l’éducation juive auprès de tous les publics, et ses fils sont devenus des grands rabbanim reconnus. La dernière apparition en public du Rav Ovadia Yossef a d'ailleurs eu lieu à l’occasion de l'intronisation de son fils, Rav Itshak Yossef au poste de Rishon Le Tsion. Son épouse, Margalit, décédée prématurément il y a vint ans, aura aussi été une source d'inspiration pour ses enseignements: un réseau de séminaires en son nom a été fondé par le Rav après la disparition de la Rabbanite. Un symbole d’unité Le Rav était suivi par des hommes et des femmes de toutes tendances, de tous milieux, de toutes origines. En effet, durant toutes ces années, il avait même réussi à se forger une autorité hala’hique dans les milieux ashkénazes. Il était respecté de tous. Ceci explique le million de personnes venues lui rendre un dernier hommage à Jérusalem lors de ses obsèques. Un événement historique, comme le pays n'en avait jamais connu. Une preuve supplémentaire de la grandeur, de la sagesse de Maran et surtout un dernier message qu'il nous adresse: nous pouvons être unis, nous avons tant de valeurs communes et tant de modèles communs. Le Rav Ovadia Yossef, zatsal, était l'un de ces modèles qui nous rassemble et dont l'absence se fera ressentir encore longtemps.

‫ זכותו תגן עלינו‬,‫יהיה זכרו ברוך‬


9


10

Hommage au Rav

V

ous avez bien connu le Rishon Le Tsion, Hagaon Rav Ovadia Yossef zatsal. Racontez-nous un souvenir, un événement marquant que vous avez vécu avec lui. Rav Eliahou Elharar

Rav Séfarade de Modiin Avant d’être nommé Rav de Modiin, j'ai eu l'honneur d’être le voisin à Jérusalem du Rav Ovadia Yossef, zatsal, pendant plusieurs années. Nous faisions tous les jours ensemble le chemin jusqu'à la synagogue, aller et retour. Je l'accompagnais, et en route, nous parlions de divrey Torah. Il me racontait souvent les débats halahiques auxquels il était confronté. En voici un exemple: alors qu'il était Grand Rabbin de Tel-Aviv, les propriétaires des salles de fêtes étaient venus se plaindre auprès de lui de l'interdiction de la Rabbanout d'ouvrir le samedi soir par crainte de transgression du Shabbat. Dans sa grande sagesse, le Rav Ovadia leur a répondu: «Avant que je sois nommé à ce poste, on vous obligeait aussi à fermer entre le 17 Tamouz et le 9 Av. J'ai permis l'ouverture de vos salles entre le 17

Tamouz et Rosh Hodesh Av parce que les Séfarades ont, pour certains, l'habitude de se marier pendant cette période. Alors, en contrepartie, vous pourrez comprendre qu'en ce qui concerne le samedi soir, je ne peux être plus souple». Tout le monde s'est senti compris et est reparti le cœur léger. Par ailleurs, le Rav Ovadia était très respectueux des Maîtres d'Afrique du Nord, même s'il ne partageait pas tous leurs avis. Ainsi, j’étais moi-même l’élève du Rav Shalom Messas, zatsal. Il ne se passait pas un jour sans que le Rav Ovadia ne me demande de ses nouvelles. Et bien plus encore, il arrivait souvent qu'il lui transmette des décisions halahiques par mon intermédiaire afin de connaître son opinion sur les sujets. Le Rav Shalom Messas, quant à lui, bien qu’étant son aîné, était prêt à s’effacer devant le Rav Ovadia tant sa sagesse, son érudition et sa grandeur étaient uniques dans notre génération.

Meyer Habib Député de la 8e circonscription des Français de l’étranger J'ai eu le mérite de rencontrer le Rav Ovadia Yossef, zatsal, quelques mois avant les élections, alors que je n'avais pas encore arrêté ma décision quant à ma candidature. Je suis allé le voir, accompagné par mon frère qui est Dayan. Nous y sommes restés 25 minutes. Il m'a demandé comment allait la France, nous en avons longuement parlé. Il comprenait chaque mot. Il se souciait du sort des Juifs partout dans le monde. Comme je ne savais pas encore si j'allais m'engager dans l’élection législative ou dans celle du CRIF, je lui ai demandé sa braha. Il m'a donné quelques petites claques affectueuses et m'a dit: «Tu réussiras dans ce que tu décideras de faire». Et il m'a invité à venir le revoir. Le Rav Ovadia Yossef était un homme extraordinaire, empli d’humanité; il y avait une telle bonté dans son regard que chaque personne qui le rencontrait voyait en lui un père. D'ailleurs, il était respecté par des personnes de tous les milieux et par les politiques en particulier. Je sais, par exemple, que Binyamin Netanyahou l'appelait souvent. Lorsque je me trouvais en face de lui, je réalisais que je me tenais devant le plus grand possek de notre génération. La sainteté qui émanait de lui, sa simplicité, son amour pour le peuple juif resteront gravés dans mon esprit. Nous avons perdu un Maître unique, au-delà de tous les clivages politiques et religieux...


11

Rav Haïm Amsellem Président fondateur du mouvement Am Shalem Ancien député du parti Shass En ces jours, où chaque maison d’Israël verse une larme sur la disparition du Gaon Harav Ovadia Yossef, remontent en moi les qualités uniques de ce grand personnage. Sans aucun doute, le Rav Ovadia Yossef restera une sommité pour les générations à venir par son héritage halahique, ses décisions uniques, fortes et courageuses, comme celles concernant la alyah des Juifs d’Éthiopie, le sort des agounot de la guerre de Kippour, les conversions en général et au sein de Tsahal en particulier. Il s'est même soucié des agriculteurs en donnant son autorisation au «heter me'hira» pendant l’année de Shemita. D'un point de vue personnel, «mon» Rav Ovadia est d'abord un homme que je connais depuis quarante ans: j'ai appris ses livres et ses décisions halahiques. C'est lui qui m'a décerné mon certificat de Rav en Israël, et j'ai eu l'honneur d’être l'un de ses proches dans différentes structures toraniques et politiques. Ses approbations et ses recommandations écrites de sa main ornent mes livres jusqu'à aujourd'hui. Le Rav avait de

nombreux aspects que le public ne connaît pas. Il avait, par exemple, un sens musical exceptionnel, et avait une compréhension et une façon d’interpréter chaque tefila. J'ai eu le mérite d’être hazan à ses côtés plusieurs années et à chaque fois, c’était une expérience et une émotion de constater qu'il prêtait attention à chaque mélodie. Un autre souvenir qui m'est cher est celui d'un voyage que nous avions fait ensemble, il y a douze ans, en France pour visiter les communautés juives et renforcer la Torah. Je servais de traducteur et notre proximité pendant ce séjour m'a permis de découvrir l'homme d'exception qu'il était au quotidien. Son implication dans la vie politique n’était certainement pas l'essentiel de sa vie, mais un moyen de promouvoir ses objectifs de diffusion de la Torah (‫)החזרת העטרה ליושנה‬. Je souffre de ma séparation d'avec ce Grand dont j'ai été si proche: elle m'a été imposée pour des raisons politiques. Cela n'a jamais changé mon admiration et mon respect pour lui et je me suis toujours attaché à ne pas tout mélanger: les mots qui sont sortis de sa bouche étaient en fait les fruits de la volonté d'autres. Ce qui reste et restera de lui, c'est sa grandeur en Torah, à laquelle je voue une admiration infinie.

‫יהיה זכרו ברוך לחיי העולם‬


12

Hesped

Paroles de hesped du Rav Chlomo Aviner à la yéchiva Atéret Yérouchalaïm Le Gaon Rabbi Ovadia Yossef zatsal a réalisé ce à quoi tout talmid hakham véritable est tenu: "Ne craignez aucun homme!" [Deutéronome 1/17]. Il disait ce qu'il pensait, sans frayeur et sans crainte, et il n'avait pas peur des critiques. Et bien entendu il ne craignait pas de perdre des points dans l'opinion publique. Et avec raison, car les talmidé hakhamim ne doivent pas se laisser guider par l'opinion publique, mais c'est au contraire l'opinion publique qui doit être orientée par ce que disent les talmidé hakhamim. Bien sûr la porte restait toujours ouverte pour être en désaccord avec lui. Cependant, tout le monde savait qu'il ne prenait pas ses décisions par intérêt ou par peur, mais il disait ce qu'il pensait, et restait inflexible dans ses avis envers et contre tous les moqueurs. C'est ainsi qu'il s'exprima parfois en termes très vifs, y compris à l'égard de talmidé hakhamim, et y compris à l'égard de différents publics. Mais q u i co n q u e l e co n n a i s s a i t s ava i t qu'il disait tout cela par amour. La remontrance était manifeste mais l'amour était sous-jacent, car celui qu'on aime on le réprimande. On a l'air d'être des ennemis dans la guerre de la Thora, mais en vérité on s'aime. À quoi la chose ressemble-t-elle? À un homme qui s'approche du Rav; celui-ci veut lui exprimer de l'affection et il lui donne une gifle... Sa grandeur immense et sa vaillance souveraine, il les livra pour sauver Israël par deux moyens: l'indulgence et l'unité. Il était maître pour sauver au moyen de l'indulgence – le Graï s'efforça en effet d'être permissif chaque fois que c'était possible, car il avait le souci qu'une certaine rigueur puisse mener au relâchement, que l'excès de mesures rigoureuses entraîne à négliger des principes de la Thora; et il est évident qu'il n'y a pas à introduire de nouvelle interdictions. Bien sûr, il ne permettait pas toujours, parfois au contraire il était sévère, et il était maître pour sauver par ce qu'il interdisait, contre tous, quand il trouvait que c'était fondé selon la voie de la Thora. Mais quand il voyait que l'indulgence était justifiée, il permettait. Bien sûr pas de son propre chef, car dans sa grande modestie il ne

tranchait pas au moyen d'innovations ou d'argumentations, mais toujours en se basant sur les paroles de décisionnaires, selon la majorité. Bien sûr, il savait très bien que parfois, dans la minorité rigoureuse, il y avait un décisionnaire de très grande envergure qui pesait autant que tous les indulgents, mais alors il prenait sur ses épaules la responsabilité de permettre. De même, il était maître pour sauver au moyen de l'unité. Le Graï s'efforça d'unir tous les Séfarades et les communautés orientales, en les faisant renoncer à des coutumes locales et en les réunissant autour du Beit Yossef. "Et Yossef fut le gouverneur du pays, c'était lui qui approvisionnait en blé tous le peuple du pays" [Genèse 42/6]; cela s'appliquait aussi à Rabbi Yossef Caro, et cela s'appliquait aussi à Rabbi Ovadia

Yossef. Le Graï ne craignait pas de faire la décision dans les controverses, car les doutes et les disputes causent les pleurs et la faiblesse. C'est ainsi qu'il transmit une Thora claire, et une halakha claire. Bien sûr, là-dessus non plus tout le monde n'était pas d'accord avec lui, mais le Graï était dur comme un silex. En réalité, le Graï réussit dans une très large mesure dans cette mission. Il releva considérablement le public séfarade qui était méprisé à la fois dans la Thora et dans la société. Grâce à son autorité, il réussit à la fois dans la législation unitaire, dans le discours et l'écrit, et à la fois dans les institutions éducatives et dans la politique. C'est pourquoi il était appelé avec raison "Maran" [notre Maître] parmi les Séfarades. Maran travailla toujours très dur. Il commença

Rav Chlomo Aviner Rosh Yeshiva Ateret Cohanim

de travailler dès son jeune âge, car il était alors fils d'une famille pauvre. Et toute sa vie il continua de travailler dans le champ de la Thora. Sa première œuvre fut l'écriture de notes marginales dans le livre 'Réchit Hokhma', à l'âge de neuf ans. Et toute sa vie il travailla dur pour élever et purifier ses middot. Voici trois petites histoires personnelles sur des middot de Maran. Il y a quarante ans il fut attaqué dans les journaux, à propos d'une déclaration qu'il avait faite, par des ignorants qui avaient eu l'arrogance de le traiter comme s'il ne connaissait pas la Thora. J'écrivis au journal un petit article d'une dizaine de lignes pour citer simplement la source des propos de Maran. Le lendemain je fus appelé à l'unique téléphone du kibboutz et j'entendis sa voix délicate et douce: "Yichar koach likhvodo!" ["Bravo à Son Honneur!"]. Bien des années plus tard, il m'appela, il me fit asseoir à côté de lui, et il me chuchota d'un ton paternel: "Que Son Honneur se méfie de ceux-là, ils trament de mauvais desseins contre lui." Et pour terminer, l'histoire d'un élève qui m'annonça un jour avec joie qu'il s'était fiancé avec une jeune fille immigrante d'Éthiopie. "Mais tu es Cohen," lui dis-je, "et on ne peut pas faire la conversion requise par mesure de rigueur!" L'élève me répondit: "Je n'avais pas fais attention qu'elle était éthiopienne...". Je l'envoyai à plusieurs Guédolim dont je connaissais l'avis, mais ils craignirent de le mettre par écrit. Alors je l'envoyai à Maran: le lendemain je reçus une lettre lui permettant de se marier. "Prends, lui dis-je, ce papier vaut un million de dollars!" C'est vrai, il était maître pour sauver. Le géant s'est tu, mais son esprit puissant et clair, vigoureux et droit, plane sur nous, par la bouche des grands de ce peuple, et par la bouches des gens simples de ce peuple. C'était lui le héros et maître pour sauver, qui témoigna sur lui-même: "Je n'ai pas dormi de toute la nuit, je me demandais de quelle manière dix mille enfants de plus feront la lecture du 'Chéma'". Que son âme soit liée d'un lien de vie avec les âmes des Grands de ce monde. Notes prises par le Rav Mordechaï Tsion.


13


14


15


16

Torah de vie

Le souci des autres

Rav Yaacov Spitezki Directeur de Shorashim

Deux faits très importants sont rapportés au début de notre paracha. La révélation de D.ieu à Avraham à la suite de sa Brit Mila, et la visite de trois voyageurs de passage qui donnera au Patriarche l’occasion d’accomplir la mitzva de l’hospitalité. Pour donner un sens à la simultanéité de ces deux évènements, Rachi précise que la Hakhnasat Orhim - l’accueil des invités - est plus important que «»recevoir la Présence divine». Mais au-delà de cette «coïncidence», pourquoi ces deux faits sont-ils rapportés en même temps? On évoque toujours le «comment» de la bénédiction divine ou les conditions spirituelles qui permettent la bénédiction mais qu’en est-il de «l’après bénédiction»? De quelle manière devons-nous réagir après avoir été gratifiés de la bonté infinie du Créateur? C’est à cette question que vient répondre le début de la paracha. Le texte rapporte que trois jours après sa circoncision, Avraham fut gratifié d’une révélation divine. La Torah nous dit que «D.ieu se révéla à lui (Abraham) dans les plaines de Mamré alors qu’il se trouvait à l’entrée de sa tente, en pleine chaleur du jour». Au même moment, trois voyageurs se profilèrent à l’horizon. Sans hésiter, Avraham courut à leur rencontre «délaissant» pour ainsi dire la Présence divine. COMME DE LA POUSSIÈRE... Lorsqu’un homme bénéficie des bienfaits de D.ieu, deux attitudes sont possibles. Il peut s’estimer méritant et penser qu’il mérite encore plus. «Celui qui a 100 veut 200», affirme le dicton talmudique. Il risque de devenir orgueilleux et croire que plus rien ne lui est impossible. À l’inverse de cette attitude, on trouve Avraham qui, dès qu’il la reçoit, se sent indigne de la faveur divine. Et en effet on constate que plus il bénéficie des largesses divines, plus le Patriarche se sent petit. Quand Abraham plaidera la cause des villes de Sedom et Amora (Gomorrhe) auprès de D.ieu,

il proclamera «Je ne suis que poussière et cendre». C’est dans cet esprit que l’on peut comprendre la lecture allusive (remez) du premier verset de la paracha. Au lieu de dire «D.ieu se révéla à lui dans les plaines de Mamré alors qu’il se trouvait à l’entrée de sa tente…», les Rabbins du Midrach nous donnent une autre lecture: «Avraham pensa que D.ieu était chez Mamré (et non chez lui) alors que lui (Avraham) ne faisait que ses premiers pas dans la Torah (l’entrée de la tente). Le Patriarche se considérait comme n’ayant pas encore pénétré l’esprit véritable de la Tradition juive. Effectivement, plus un être humain ressent la Présence divine, plus il devient conscient de sa petitesse. La même attitude existe au niveau de l’étude. Plus on étudie la Torah, moins il reste de la place pour son propre moi, son égo. S’EFFACER DEVANT L’AUTRE Ceci nous permettra de répondre à une question fréquente à propos de la réaction d’Avraham. Nous avons appris que hospitalité est plus importante que «la réception, la prise de conscience de la Présence divine». Mais Avraham lui, d’où le savait-il? Arrivé au plus haut degré de sainteté, le Patriarche s’efface, sans aucune difficulté, devant autrui. Le prochain compte plus que lui! Au point même de sacrifier son élévation spirituelle («l’accueil de la Présence divine») pour satisfaire les besoins vitaux et le repos de simples visiteurs de passage. Nous sommes tous des enfants d’Abraham. C’est ce que nous devons avoir à l’esprit lorsque nous rencontrons un autre être humain. RAV YAACOV SPITEZKI 054 23 99 791 shorashim26@yahoo.com SHORASHIM Le centre pour les étudiants francophones Université Hébraïque de Jérusalem


17


18

Dvar Torah

Morale divine et conscience humaine

Région Jérusalem

L’un des passages les plus ardus et les plus complexes de la Torah est celle dite de la «ligature d’Isaac» – ‘Aqédat Yitzhaq, en hébreu – très improprement appelée en français le «sacrifice d’Isaac», ce complique encore le problème en y ajoutant un élément qui en est – en hébreu – totalement absent. La Torah signale d’emblée qu’il s’agit d’une «épreuve» à laquelle Abraham se trouve soumis «et Elohim éprouva Abraham…», mise en évidence qui n’apparaît pas à l’occasion des neuf autres épreuves qu’Abraham a dû surmonter. Quelle est la finalité de l’épreuve? C’est la première question qui se pose lorsqu’on aborde l’étude de ce passage de la Torah. Quel sens cela a-t-il de demander à Abraham de faire quelque chose qui est contraire à la raison et à la morale, opposé à toutes les valeurs et à tout ce qu’Abraham s’efforce de diffuser au sein de l’humanité depuis le début de son itinéraire? Et pourtant, si telle était la volonté du Créateur, pourquoi Abraham s’est-il vu intimer l’ordre d’arrêter son geste au moment même où il s’apprêtait à l’accomplir? «Ne porte pas la main sur le jeune homme!…» La ‘Ăqéda, peut-on dire, comporte en fait deux dimensions dont la leçon reste encore pertinente de nos jours: la morale humaine, telle que nous la connaissons, rejette avec dégoût l’idée du meurtre, et plus encore celle de l’infanticide, serait-ce au titre d’un culte religieux. Ce sentiment moral découle de «l’image de Dieu» qui gîte

en l’homme. Mais il faut savoir que la «morale humaine» est un dispositif susceptible de nous tromper. Elle peut mener l’homme aux conduites absurdes les plus diverses. Ce qui paraît moral à celui-ci peut paraître totalement immoral à celui-là; une valeur morale pour telle génération ou pour telle société est jugée indigne par telle autre. On pourrait citer en exemple les conceptions perverses des Nazis, maudits soient-ils, qui sous des prétextes humanitaires ont interdit l’abattage rituel, qui aimaient et respectaient les bêtes et les traitaient avec beaucoup d’égards, tout en étant capables en même temps de torturer et d’exterminer des millions d’hommes, de femmes et d’enfants avec une

Rav Nahum Botschko Yéchiva de Ko'hav Yaacov

totale insensibilité. Livrer la conduite des affaires humaines à la «morale humaine» s’avère donc dangereux; il faut nécessairement qu’existe au-dessus d’elle l’instance de la morale divine qui ne dépend de rien. Voici ce qu’écrit le rav Abraham Isaac Hacohen Kook ‫זצ"ל‬ au premier paragraphe de la section intitulée Moussar haQodech («Morale de la sainteté») de son éminent ouvrage Oroth haQodech, «Les lumières de la sainteté»: «Nous sommes emplis de sentiment moral, nous aspirons à vivre une vie de pureté, …, notre vouloir intime désire que notre volonté constante soit pure et sainte, que toute l’orientation de notre vie soit clairement tournée vers l’idéal le plus sublime de la vie. >>>


20

Dvar Torah (suite)

Et toutes ces passions ne se réalisent que dans la mesure où nous sommes voués tout entier, intérieurement et extérieurement à la lumière divine, à la morale divine, telle qu’elle se révèle dans la Torah, la Tradition, l’intellect et la droiture.»

Livrer la conduite des affaires humaines à la «morale humaine» s’avère donc dangereux

Région Jérusalem

Et plus loin (2ème paragraphe): «La morale laïque est sans profondeur et ne pénètre pas jusqu’au tréfonds de l’âme; et bien que l’homme soit attiré par elle positivement, par le fait qu’il reconnaît la droiture de ce que propose la raison, ses enseignements sont incapables de tenir tête à l’assaut des désirs de toutes sortes lorsqu’ils se déchaînent. À fortiori cette fragile morale est incapable de diriger les

groupes humains en leur profondeur et leur étendue.» C ’est là la première dimension de l’épreuve de la ‘Ăqéda. Son objet est qu’Abraham et son fils Isaac lèguent à leur descendance l’absoluité de la morale divine et de sa suprématie, même si elle s’oppose à notre logique interne et à notre morale humaine. Et de fait ils sont tous deux prêts à aller jusqu’au bout de ce que Dieu réclame d’eux, acceptant de prendre sur eux sans réserve le «joug de la royauté céleste». Mais voilà, dès lors qu’ils en ont fait la preuve, qu’ils sont parvenus au point où ils vont accomplir ce qui leur a été ordonné, retentit l’appel: «ne porte pas la main sur le jeune homme et ne lui fait pas la moindre chose!» La morale naturelle et le sentiment humain de pitié et d’amour naturel pour les enfants font irruption, car ils sont, à la base, valeurs vraies et authentiques. Il ne convient pas, en vérité, que l’homme égorge son fils: « L a v o i x d i v i n e av e c fo rc e , p a r l ’ i nter m é d i a i re d e S o n a n ge q u i réalise Sa parole, déclare que le commandement absolu, que ce soit du côté de la justice, consistant à s’abstenir de commettre le crime de verser le sang,

ou que ce soit du côté où la nature nous empêche de faire ce qui répugne aux sentiments paternels, pleins d’amour pour le fils chéri, s’applique dans toute sa plénitude.» C’est pourquoi: «Ne porte pas la main sur le jeune homme», dans toute la sévérité de l’interdit simple et droit, et ne t’imagine pas qu’il y aurait là une opposition entre ton pur amour paternel pour ton fils chéri et ton sublime amour de Dieu.» (Commentaire ‘Olath Réïya sur le Rituel des prières quotidiennes, 1ère partie, pages 92-93). Nos Pères, Abraham et Isaac, ont légué à toutes les générations d’Israël depuis les origines et jusqu’aux aboutissements ultimes la capacité du dévouement sans faille à la volonté de Dieu en même temps que la morale naturelle telle qu’elle s’harmonise avec la morale divine. La ‘Ăqédat Yitzhaq nous enseigne qu’il n’y a pas lieu de réfréner notre sens moral en sa pureté. Traduit par Rav E. Simsovic Basé sur l’explication de Rav S.D. Botschko et Rav Elisha Aviner


Moussar

21

1

Ein li coah'

Rav Yaacov Levi Rav du Moshav Revaya

Avez-vous déjà entendu ce refrain, rengaine de la nouvelle génération, Dans la bouche de nos bambins, nous causant une hypertension? En général, riposte immédiate à toute demande parentale, Devant laquelle, nous adultes, restons dans un mutisme total. De la façon la plus polie, nous leur demandons: "Voudrais-tu…?" … "Ein li coah'!". Une fois, deux fois, dix fois, un peu têtu, … "Ein li coah'!". En grands pédagogues, nous essayons encore une fois, … "Ein li coah'!". Certes, les enfants d'aujourd'hui ne sont pas ceux d'autrefois, … "Ein li coah'!". Je dois avouer que tu ne veux ni offenser ni déplaire,

Mais juste faire valoir une fatigue exemplaire, 'Je n'en ai pas envie', dis-le franchement, Mais ajoute: 'Je n'en ai pas envie … maintenant.' Je sais bien: le portable, la télévision, l'ordinateur, Objets magiques qui t'ont transformé en globe-trotter, De fait, tu es chez toi sans y être, Ô combien il t'est difficile de l'admettre. Complètement absorbé par le petit écran, Des jeux qui imitent des soldats se massacrant, … "Ein li coah'!". À force de les observer, Tu ne peux même plus te relever. Te s o u v i e n s - t u d u c i n q u i è m e commandement? Honorer père et mère sans aucun clignement,

En général, ce sont eux qui te servent et t'aident, Pourquoi ne leur causerais-tu pas quelque intermède. Laisse dire "Ein li coah'!" à Ésaü2, Mais des Mitsvot, Israël reste assidu, "Yech Le'ha coah'3!" Montre-le donc, Ils t'aiment et tu les aimes mieux que quiconque. 1- Mot-à-mot: 'Je n'en ai pas la force', autrement dit 'Je n'en ai pas l'envie' 2- Un jour Jacob faisait cuire un potage quand Ésaü revint des champs, fatigué. Ésaü dit à Jacob: "Laisse-moi avaler, je te prie, de ce rouge, de ce mets rouge, car je suis fatigué." (Gn. 25: 29,30) 3- 'Tu en as la force' Shabbat Shalom yaalou@gmail.com


22


23


24

Hommage

Par Guitel Ben-Ishay

Hazkara du Rav Yéhouda Ashkenazi, Manitou, z'l Rencontre avec Itay, son petit-fils

Région Jérusalem

Il y a 17 ans le Rav Yéhouda Ashkenazi, plus connu sous le totem «Manitou», nous quittait. Il était devenu un maître et un guide incontournable du judaïsme en France puis auprès des Francophones en Israël, où il s’était installé en 1968. Né en Algérie, fils de rabbin, le parcours de Manitou en a fait un personnage à la philosophie et à l'enseignement uniques. Il a diffusé une Torah que beaucoup gardent comme un modèle, et qui tend à être de plus en plus répandue par ses élèves et ses proches auprès du public israélien non-francophone. Ainsi, son petit-fils Itay, enseigne-t-il la «Torah» de son grandpère dans sa communauté à Pardes Hanna, mais aussi dans tout le pays. Il nous livre l’héritage de son grand-père tel qu'il le perçoit. Le Plus Hebdo: Quel est le principal message que vous retenez de l'enseignement de votre grand-père? Itay Ashkenazi: Mon grand-père estimait que la Torah nous dévoile ce que nous sommes réellement. Grâce à elle, chacun peut trouver sa place dans le monde et c'est elle qui ensuite nous guide pour vivre notre vie. En fait, mon grand-père s'est toujours interrogé sur la façon dont nous pouvons

comprendre ce que nous sommes en tant que peuple et en tant qu'individu à travers nos textes sacrés. Ainsi, il a montré que la Torah se vivait pleinement à chaque époque: il est possible de trouver des réponses aux questions qui caractérisent chaque génération. Lph: Son enseignement trouve-t-il aujourd'hui un écho dans la société israélienne? I.A.: J'essaie, pour ma part, de le transmettre à notre génération en l'adaptant aux questions qui préoccupent les Israéliens aujourd'hui. Je sais que certains de ses élèves dont les Rav Oury Cherki et Yossef Attoun tâchent d'enseigner en hébreu la «Torah» de mon grand-père. Il existe aussi une Mehina prémilitaire dans la vallée du Jourdain à Hemdat Yéhouda, dirigée par le Rav Inon Madar, qui reprend en grande partie la philosophie et l'enseignement de mon grand-père. Néanmoins, tout ceci reste malheureusement limité. La volonté existe, je le constate dans mes cours à Pardes Hanna: les Israéliens sont intéressés et trouvent de nombreuses réponses dans l'enseignement de mon grand-père. Ce qui fait défaut, c'est le nombre de personnes capables d'enseigner cet héritage, le nombre de livres disponibles, le nombre d'institutions où on l'enseigne. Il est vrai que la Mehina de Hemdat Yéhouda donne un début de formation à cela, mais le cursus se fait sur une durée trop limitée pour tout intégrer. Il faudrait au moins quatre ou cinq ans à ces jeunes. Cependant le travail est en marche, d'ailleurs certains après la mehina, après l’armée viennent me voir pour approfondir l'enseignement qu'ils ont reçu. D’autre part, à chaque hazkara, il y a de plus en plus de jeunes Israéliens qui participent. L’année dernière, ils étaient des centaines. Lph: Une cérémonie pour sa hazkara est d'ailleurs organisée à la Mehina. I.A.: Oui, cette institution fait un travail important: elle construit des Juifs, leur aspect spirituel, leur donne des outils pour la suite. Mon grand-père aurait été heureux de voir une telle école! Lors de la hazkara, nous essaierons d'enseigner quelques principes chers à Manitou, de les approfondir. Et surtout, nous espérons soutenir cette Mehina pour son action auprès de notre jeunesse vouée à être le «Shofar» de la Torah de mon grand-père. Lph: Quelles relations entretenez-vous avec la communauté francophone? I.A.: Le français est la langue de mon grand-père et de mon père. Moi-même je le comprends et le parle un peu. Je me rends une fois par semaine à Jérusalem pour donner un cours aux enfants des élèves de mon grand-père. Je ne leur enseigne pas tout à fait de la même façon qu'aux personnes de ma communauté. Mon grand-père m'a transmis un principe important: quand tu fais cours, tu dois partir de la place de ton public. Le public francophone ressemble à mon père, je réussi à me mettre à sa place et à lui parler de la façon qui lui correspond le mieux. Hazkara à Hemdat Yéhouda, le jeudi 24/10. Rens: 02-9944605 / 050-4260466


25


26

Municipales 2013

Jérusalem

Les candidats au poste de Maire répondent à vos questions

Afin que vous ayez en mains tous les éléments pour élire le futur maire de Jérusalem, nous avons décidé de vous donner la parole. Des habitants francophones de Jérusalem nous ont transmis leurs préoccupations, les questions qu'ils aimeraient poser aux deux principaux candidats en lice pour le poste de Maire: Nir Barkat et Moshé Leon. Ils vous répondent.

Région Jérusalem

SIONISME. AMOUR DE JÉRUSALEM 1) Qu'est-ce que le sionisme pour vous? Nir Barkat: Pour moi, Jérusalem est ma raison de vivre. Ce que nous avons réussi à réaliser pendant les cinq dernières années c’est du vrai Sionisme. J’ai trouvé une ville avec des tendances négatives, les jeunes la quittaient, des écoles fermaient et la route Jérusalem Tel-Aviv était à une seule voie de circulation. Déjà pendant la première cadence, j’ai réussi à prouver que le changement de cap est possible. Nous avons transformé l’impossible en réalité et rendu l’espoir à Jérusalem. Aujourd’hui plus de jeunes du secteur sioniste choisissent de rester dans la ville et d’y élever leurs enfants – cela est une vraie bonne nouvelle. À Jérusalem on trouve le pluralisme humain le plus large, ce qui oblige les enfants et les jeunes à se

comporter avec tolérance et patience. La tâche sioniste est actuellement à son apogée, alors que l’enjeu primordial est de transmettre le flambeau aux générations futures. Moshe Leon: Pour moi, le sionisme c’est la réalisation de notre Judaïsme. C’est le fait d’agir selon ses croyances et ce malgré les difficultés rencontrées. Je pense que les francophones de Jérusalem savent exactement de quoi je parle, car ils ont agi et pris leur destin en main afin de le lier avec celui de notre nation. Jérusalem est le centre du Judaïsme, pour ne pas dire le centre du monde et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me présenter à ces élections municipales. Ce n’était pas une décision simple à prendre mais je savais que je devais agir, afin de la maintenir juive et unifiée, et pour le bien des habitants de la ville, et c’est finalement ce que j’ai fait. 2) Comment comptez-vous lutter contre la division de Jérusalem? M.L.: Je suis évidemment contre tout partage de Jérusalem, bien que cela ne soit pas de la responsabilité directe de la Mairie. Il y a toutefois énormément à faire sur le terrain afin de garder notre Capitale Une et Indivisible. Tout d’abord, il faut maintenir les services municipaux dans les quartiers est de la ville, et s’opposer aux propositions

de Merets et du Maire actuel de les exclure de la juridiction municipale. Ce qui reviendrait à crier haut et fort que la souveraineté israélienne ne s’applique pas à Jérusalem-est, et ainsi diviser Jérusalem dans les faits. Nous devons faire respecter la loi concernant les constructions illégales, et contraindre les services de police à appliquer les injonctions de démolition de la Cour. Enfin, il faut absolument renforcer la sécurité dans ces quartiers. Le fait que des habitants juifs soient attaqués régulièrement aux abords des quartiers est, à Har Hazeitim ou dans la Vieille Ville est une situation intolérable. En tant que Maire je compte m’assurer de la sécurité des habitants de la ville quel que soit le quartier où ils se trouvent. N.B.: J’ai toujours agi, et continuerai de le faire, pour déjouer toute tentative de diviser Jérusalem. Tous ceux qui p ensent au trement se tromp ent amèrement tant sur un point de vue idéologique que pratique. J’ai œuvré sans relâche à consolider l’unité de Jérusalem en renforçant la souveraineté israélienne sur la partie Est de la ville, en construisant un réseau de transport qui unifie la ville et en reliant tous ses composants pour qu’ils ne soient jamais divisés. Jérusalem a toujours été, et le sera toujours, le cœur et l’âme du peuple Juif, la capitale unifiée et indivisible de l’État d’Israël. L’unité autour de moi va


Par Guitel Ben-Ishay 27 au-delà des secteurs de la population – droite et gauche, religieux et laïcs, tous sont pour la poursuite de l’essor de Jérusalem. Dans une grande mesure, ma vision pour Jérusalem comme ville unifiée et entière, est à mettre en rapport avec l’ADN de la communauté francophone. L’idée que Jérusalem est une ville pluriculturelle et appartient à tous est en relation avec la riche vie culturelle et spirituelle qui caractérise les modes de vie de votre communauté. C’est pourquoi je vois en vous de vrais partenaires pour la réussite de la ville, et je suis empli d’espoir que nous continuerons d’œuvrer ensemble à construire et renforcer Jérusalem.

JÉRUSALEM, VILLE SAINTE 1) Les parkings ouverts le shabbat le resteront-ils? 2) Avez-vous l'intention d'interdire la Gay Pride dans les rues de Jérusalem? 3) Pourquoi les Juifs n'ont-ils pas le droit d'entrer dans certains quartiers alors que les arabes se promènent librement partout? M.L.: Je pense qu’il est primordial de préserver le Statu Quo à Jérusalem. C’est pourquoi les endroits qui étaient fermés le Shabbat le resteront également sous mon mandat. De même concernant les endroits ouverts le Shabbat. Le maîtremot étant le dialogue, je pense que je serai à même de concilier les différentes parties de la population hiérosolymite. Pour la Gay Pride, cela ne dépend pas du Maire de la ville mais de la décision de la Haute cour de Justice Israélienne. Dans ce cas également, le dialogue et la tolérance restent les seuls moyens efficaces. Le choix du parcours, du jour et de l’heure du défilé peuvent changer toute la perception de l’événement, son ampleur et ses répercussions. Il s’agit pour le Maire de faire preuve de doigté, et de réelles capacités de conciliations. Il faudrait poser la question de la libre circulation au Maire actuel. Comme je le disais plus tôt, je pense qu’il s’agit là d’une situation intolérable! Il faut absolument renforcer la sécurité dans les quartiers Est de la ville. Chaque habitant de Jérusalem doit se sentir en toute sécurité, quel que soit le quartier dans lequel il se trouve. Ce sera une des priorités de la mairie! N.B.: Je dirige la ville dans une optique large, celle de servir tous les habitants, de tous les secteurs: sionistes, haredim, arabes. L'une de mes obligations en tant que Maire est de faire en sorte que chacun se sente dans sa ville, à la maison. Si on ne sert que les intérêts d'un groupe alors la municipalité ne remplit pas sa fonction. Ainsi, chaque

secteur a été pris en compte lors du dernier mandat, sans que les intérêts de l'un ne soit défendus au détriment de ceux de l'autre. Nous devons permettre à chacun de vivre dans son quartier selon son mode de vie et j'entends mener mes investissements municipaux en fonction du caractère propre à chaque quartier afin de le préserver et d’éviter les frictions. Nous continuerons à agir selon le statu quo.

ÉTABLISSEMENTS SCOLAIRES 1) Pourquoi les établissements scolaires ne sont-ils pas mieux entretenus? 2) Pourquoi certains élèves étudient dans des miklatim, ce qui est mauvais pour leur santé? 3) Est-il prévu d'ouvrir des cantines scolaires? M.L.: Il s’agit de l’ordre de priorité de la Municipalité. Les budgets investis par la Mairie de Jérusalem dans l’éducation de ses élèves sont très bas en comparaison avec d’autres municipalités. À TelAviv par exemple, la Mairie investit par élève 13,486 shekels alors qu’à Jérusalem il s’agit de 5,304 shekels uniquement. Les taux de réussite au Bac ont baissé considérablement, les écoles ne sont pas entretenues, très peu de nouvelles classes ont été construites et les conditions de travail de milliers d’enseignants sont négligées. Cette situation est intolérable, c’est pourquoi je compte avant tout, augmenter l’investissement de la Mairie par élève, à l’image des grandes villes du centre du pays. De plus, de nombreuses écoles ont besoin d’être rénovées. Je compte m’occuper de cela personnellement. Malheureusement, à Jérusalem vous avez d’un côté des élèves qui étudient dans des classes climatisées, et d’un autre des élèves qui étudient dans des conditions précaires. Je compte mettre fin à cette situation. Je me suis engagé à construire 500 classes d’études pour les élèves de Jérusalem afin qu’ils puissent tous étudier dans des conditions acceptables et ce de manière égale. À l’heure qu’il est, il n’existe pas de cantine dans les écoles de la ville. Cependant, en accord avec le ministère de l’Éducation, des plateaux repas sont distribués aux élèves qui étudient toute la journée. Il s’agit d’un sujet très important que je compte vérifier directement avec le ministère de l’Éducation. Nous trouverons les solutions afin de répondre aux besoins des élèves de la ville. N . B . : D u ra nt l e d e r n i e r m a n d at n o u s av o n s i nv e sti d e s s o m m e s sans précédent pour améliorer les

infrastructures scolaires, et ainsi j’ai décidé que l’air conditionné sera installé dans toutes les écoles dans un délai de deux ans, nous avons ouvert des centaines de classes nouvelles pour tous les secteurs de la population, nous avons inauguré des écoles nouvelles et modernes, et j’ai l’intention de continuer à donner la priorité à l’éducation pendant mon prochain mandat pour que la ville en soit fière.

CIRCULATION 1) Prévoyez-vous d'augmenter le nombre de pistes cyclables? N.B.: Durant le dernier mandat, nous avons investi huit fois plus dans la rénovation des routes et des trottoirs que sous la municipalité précédente (120 millions de shekels contre 15 millions). Il n'y a pas un habitant de la ville qui ne connaisse la magnifique piste cyclable du parc Messila que nous avons construite entre le Gan Hapaamon et le quartier de Mal'ha, sur l'ancienne voie de chemin de fer. Notre programme pour les années à venir prévoit le développement des pistes cyclables et en particulier une qui reliera le Nahal Tsofim à Emek Haarazim.

À Jérusalem on trouve le pluralisme humain le plus large, ce qui oblige les enfants et les jeunes à se comporter avec tolérance et patience (Nir Barkat) M.L.: En tant que Président de l’Autorité pour le développement de Jérusalem, j’ai développé de nombreuses pistes cyclables dans la ville. Je compte évidement poursuivre dans ce sens. 2) Pourquoi le ramassage des ordures se fait-il aux heures de pointe et non pas très tôt le matin? M.L.: La priorité de la Mairie était jusqu’à présent uniquement touristique. C’est pourquoi les quartiers excentrés sont laissés pour compte, et les horaires de ramassage des ordures ne sont pas adaptés aux habitants de Jérusalem ou à ses riverains. De façon générale, la situation actuelle concernant la propreté de la ville est inadmissible. Jérusalem, la Capitale d’Israël devrait


28

Municipales 2013 (suite)

être la ville la plus propre du pays! C’est pourquoi je m’engage à recruter 300 employés de nettoyage et jardinage supplémentaires et à augmenter la fréquence de ramassage des déchets de 50 %. Par ailleurs, il est évidemment primordial d’adapter les horaires de ramassage des ordures afin de ne pas encombrer la circulation et ne pas déranger les habitants. N.B.: Ces derniers mois nous avons embauché une centaine d’employés destinés au nettoyage des rues et nous avons investi 11 millions de shekels dans l’année pour ce but. Par ailleurs, ce sont 15 millions de shekels qui ont été budgétés pour renouveler le parc de véhicules chargés du nettoyage de la ville et qui seront ajoutés au parc existant. Pendant les derniers mois, nous avons augmenté le nombre de camions-poubelles, que ce soit pour les ordures ménagères ou recyclables. Concernant les horaires de ramassage

Région Jérusalem

Jérusalem est le centre du Judaïsme, pour ne pas dire le centre du monde et c’est la raison pour laquelle j’ai décidé de me présenter à ces élections municipales (Moshé Leon)

Arnona sont pure démagogie. Je n’ai pas constaté que Libermann, qui la critique, se soit battu au gouvernement pour la réduction de la taxe à Jérusalem. M.L.: Si le montant de la Arnona est fixé par le Ministère de l’Intérieur et le Ministère de l’Économie, la Mairie détient certains outils qui lui permettent de mieux la réguler. Je compte mettre en place un système de paliers et de réductions afin que la Arnona soit plus adaptée au niveau socio-économique de chacun, aux différents quartiers, ou aux différentes sortes de commerces de la ville. De plus, le niveau des services municipaux doit également augmenter proportionnellement. Il est impensable de payer la Arnona la plus chère du pays, et de recevoir les pires services municipaux. 2) Prévoyez-vous d’améliorer l’efficacité du service municipal de délivrance de permis de construire? M.L.: Tout à fait. Il est intolérable q u ’a fi n d ’o b t e n i r u n p e r m i s d e construire, les délais soient de près de deux ans! Je compte renforcer ce département, et raccourcir le processus en place afin de fixer une limite en temps au-delà de laquelle la demande sera obligatoirement traitée. De plus, je compte créer une procédure raccourcie pour tout ce qui concerne les travaux de moindre envergure comme les fermetures de Terrasse ou la construction de Pergolas.

des ordures, il me faut souligner que Jérusalem est une grande ville et qu'il faut beaucoup de temps pour la nettoyer: le nettoyage commence donc très tôt le matin mais se poursuit encore pendant plusieurs heures.

N.B.: Durant le dernier mandat nous avons réduit de façon significative les délais d’émission des permis de construire, par une série d’allègements dans le processus d’ouverture du dossier de demande du permis. Les allègements concernent le marquage des contours du bâtiment, la validation du projet par le département de la circulation, pour l’habilitation à l’accessibilité, et l’accord de principe du département des finances urbaines.

ARNONA/LOGEMENT

ÉCONOMIE

1) La arnona va-t-elle baisser? N.B.: Ce n’est pas la Mairie de Jérusalem qui fixe le taux de la taxe d’habitation, mais le Ministère de l’Intérieur. Lors du dernier mandat, j’ai demandé à baisser la taxe pour les entreprises commerciales, mais à mon grand regret, le Ministère de l’Intérieur ne l’a pas autorisé. D’autre part, nous n’avons pas, à l’inverse des autres années, augmenté la taxe plus que ce que le Ministère de l’Intérieur l’a fait dans tout le pays. Les conversations électorales sur la

1) Comment comptez-vous rendre Jérusalem plus attractive pour les grandes entreprises? 2) Allez-vous replacer l'habitant, le commerçant et les entreprises au cœur des priorités municipales? N.B.: Durant le dernier mandat, nous avons doublé le rythme de créations d'emploi et nous prévoyons d'en ajouter encore 100.000 dans les cinq prochaines années. Par ailleurs, le nouveau quartier d'affaires sera bientôt achevé à l’entrée de la ville.

Il y aura là un potentiel d'environ 40.000 emplois! D'ici à 2020, le nombre de touristes devrait augmenter pour atteindre les 10 millions par an. Dans cette optique, plus de 5000 chambres d’hôtels seront construites, ce qui ne manquera pas de rendre la ville encore plus attractive sans parler des emplois que cela créera. Parallèlement, nous continuerons à encourager les domaines médicaux, sciences de la vie et hi-tech. Nous renforcerons les centres de gestion d'affaires afin de promouvoir l'implantation des grandes entreprises et nous agirons pour aider les jeunes entrepreneurs au moyen de primes et de facilités bureaucratiques. Avec le gouvernement, nous mènerons les actions nécessaires pour inciter la croissance de la zone de développement alef et ainsi augmenter le volume d'affaires dans notre ville. À cela s'ajoute le département mis en place au début du mandat précédent pour la promotion des entreprises dans le but d’améliorer et de rendre plus efficients les services envers cellesci. Les résultats sont visibles: il est par exemple beaucoup plus rapide d'obtenir une licence d'entrepreneur aujourd'hui, 85 % des entrepreneurs se déclarent satisfaits des services municipaux et nous enregistrons une demande croissante d'entreprises désirant s'installer à Jérusalem. M.L.: Les grandes entreprises du pays décident de s’implanter dans une ville en fonction des exonérations et des aides que la municipalité met à leur disposition. C’est pourquoi il est indispensable d’obtenir les budgets nécessaires auprès des différents ministères gouvernementaux. J’ai déjà prouvé, au sein de l’autorité pour le développement de Jérusalem que j’ai présidé ces six dernières années, mes capacités à travailler avec les différents ministères et à obtenir les budgets nécessaires au développement de la ville. C’est l’axe principal de ma campagne. Malheureusement, ces cinq dernières années Nir Barkat a principalement investi dans les relations publiques de la ville, les marathons et autres événements sportifs ou touristiques. Il faut changer les priorités de la Mairie et faire en sorte que Jérusalem ne soit pas uniquement agréable pour les touristes et les gens de l’extérieur mais avant tout, qu'elle soit accessible et convenable à ses habitants. Questions de Rivka L., Binyomin W., Johann K., Rivka S., Philippe Abraham B., Dav Z., Rosy C., Tsion P., Maxime S., Yomtob K., Nissim Ernest C., Kevin A., Michael A., Avichai R.


29


30

Revue de presse

Par Shraga Blum

En direct d'Israël Extraits de la presse israélienne Retrouvez chaque matin la revue de presse. En direct d'Israël sur Lph Info:

Région Jérusalem

Attentat: un Israélien assassiné et sa femme blessée (Yediot Aharonot) Seraya Ofer z.l. (61 ans), officier de réserve, a été assassiné v e n d r e d i m a ti n p a r d e s terroristes palestiniens qui se sont introduits dans son domicile à Brosh Ha-Bik’a, dans la Vallée du Jourdain. Les terroristes ont utilisé des haches et des barres de fer et ont tenté d’assassiner son épouse Monique également, qui blessée, a réussi à s’enfuir en rampant. Comble du tragique, c’était un 11 octobre également, lors de la Guerre de Kippour en 1973, que le frère de la victime, le pilote Itshak Ofer z.l. avait trouvé la mort lorsque son avion fut abattu au-dessus du Golan. Terrorisme: un tunnel souterrain découvert en territoire israélien (Aroutz 7) Un tunnel d’une longueur de 2,5 km, destiné à l’infiltration de terroristes a été découvert près du Kibboutz Ein HaShelosha, en plein territoire israélien. Selon Tsahal, le tunnel a été creusé depuis longtemps depuis la ville de Khan Yunis

www.Lphinfo.com

au sud de la Bande de Gaza. Il devait servir à acheminer des terroristes qui auraient pu perpétrer un attentat de grande envergure ou kidnapper des soldats pour servir de monnaie d’échange. Dans les localités de la bordure de la Bande de Gaza on exige maintenant du gouvernement d’être plus restrictif sur l’acheminement de matériaux vers ce territoire. Iran: Offensive diplomatique israélienne (Makor Rishon) «Ne dites pas que je ne vous ai pas avertis, c’est une question qui vous concerne également et pas uniquement Israël»! C’est en ces termes fermes que le Premier ministre israélien s’est adressé aux médias européens à quelques jours de la reprise du dialogue avec l’Iran. Israël tente par tous les moyens d’empêcher un éventuel allégement des sanctions dont on parle de plus en plus, en contrepartie de «concessions» iraniennes qualifiées «de cosmétiques et trompeuses» par Jérusalem. «Un allègement des sanctions aboutirait à leur suppression», a précisé Binyamin Netanyahou. Nucléaire iranien: Hollande soutient Netanyahou (walla. co.il) Le Premier ministre israélien Binyamin Netanyahou a effectué une visite-éclair à Londres et à Paris. Le président français François Hollande a exprimé «son identité de vue avec Israël sur la question de l’Iran». Hollande a affirmé à son interlocuteur «que la France resterait ferme sur les exigences envers Téhéran» et «que les déclarations du président Rohani devront être suivies d’actes concrets». En revanche, en GrandeBretagne le Premier ministre israélien a tenté de dissuader son homologue David Cameron de ne pas rouvrir l’ambassade britannique à Téhéran. Naftali Benett: «Le décès du Rav Ovadia Yossef a rassemblé le peuple juif» (Aroutz 7) Le président de «Habayait Hayehoudi», qui était à l’étranger au moment du décès du Rav Ovadia Yossef zatsal s’est rendu dimanche matin au domicile des endeuillés. Il a raconté aux membres de la famille à quel point les communautés qu’il a visitées la semaine dernière avaient été touchées, et qu’il avait ressenti «que la maladie et la mort du Rav Ovadia zatsal avaient créé une unité de tout le peuple juif à travers le monde». Il a rappelé «que son objectif, tout comme celui du Rav, était de raviver la flamme juive dans le peuple».


32

Municipales 2013

Par Guitel Ben-Ishay

Herzl Yehezkiel Numéro Deux sur la liste Habayit Hayehoudi Herzl Yehezkiel et Yossi Nakache

Herzl Yehezkiel a été choisi numéro 2 de la liste du parti Habayit Hayehoudi à Jérusalem. Président du conseil de quartier de Har Homa, il veut aujourd'hui s'investir pour toute la municipalité. Il nous explique les caractéristiques et les atouts de son parti à Jérusalem. Le Plus Hebdo: Qu'est-ce qui fait la particularité de Habayit Hayehoudi à Jérusalem? Herzl Yehezkiel: À Jérusalem, nous nous plaçons dans la continuité de ce vent

Région Jérusalem

Notre liste est la seule qui peut se vanter d'avoir une force gouvernementale derrière elle nouveau qui a commencé à souffler depuis les élections à la 19e Knesset. Je tiens à souligner que la liste que nous présentons pour les élections municipales est composée de personnes totalement nouvelles, ce qui accentue l’idée de renouveau que nous voulons insuffler. Ce qui fait véritablement notre originalité tient certainement à la personnalité de notre tête de liste: Dov Kalmanovitz, un personnage très particulier du fait de son histoire personnelle. En effet, en 1988 alors

que la première Intifada vient de commencer, il est victime d'un tir de cocktail molotov en direction de son véhicule. Tout son corps prend alors feu. En flammes, au bord de la route, Dov Kalmanovitz doit la vie à un Juif qui l'ayant aperçu s'est précipité pour le faire rouler dans le sable et ainsi éteindre l'incendie qui le consumait. Brûlé au troisième degré sur 75 % de la superficie corporelle, les médecins estiment qu'il ne pourra pas survivre. Et pourtant, il s'en sort et reprend une activité normale qu'il consacre à partir de cet événement à l'action publique. Cet homme est un symbole de détermination, de volonté. Il est un exemple qui nous permet de passer un message de la plus haute importance à nos enfants et à l'ensemble de la population: Eretz Israël, Am Israël gagnent toujours par le mérite de chaque lutte individuelle, et nous allons de l'avant. Lph: Quels sont vos atouts dans la course aux municipales? H.Y.: Notre liste est attachée à un parti qui détient une influence non négligeable à la Knesset et au sein du gouvernement. Les responsables de Habayit Hayehoudi détiennent aujourd'hui des portefeuilles essentiels surtout lorsque l'on parle de priorités municipales. Prenons l'exemple de l'emploi: il nous est primordial de développer le marché de l'emploi à Jérusalem, pour des raisons de bienêtre, de qualité de vie et par conséquent pour lutter contre la fuite des jeunes. Dans ce domaine, nous pourrons compter sur le soutien du ministre de l’Économie, Naftali Benett. En ce qui concerne le logement, le sujet tient à cœur à de nombreux habitants de Jérusalem mais aussi à ceux qui rêvent de s'y installer. Pour agir, nous aurons derrière nous le ministre du Logement Ouri Ariel. Les sujets religieux sont aussi à l'ordre du jour de nos priorités: Naftali Benett et le Rav Elie Ben Dahan sauront nous aider dans nos démarches pour

construire encore plus de synagogues, de mikvaot et pour développer les services religieux dans la ville en favorisant par exemple la nomination de rabbins francophones à la tête de communautés de quartier. Pour l’éducation de nos enfants, depuis la petite enfance, nous pouvons compter sur l'influence d'Avi Wortzman, viceministre de l’Éducation. Enfin, un sujet qui concerne une grande partie de la population francophone de Jérusalem: les services aux retraités. Là aussi, nous avons un ministre, Ouri Auerbach, qui sera prêt à nous épauler. Notre liste est la seule qui peut se vanter d'avoir une force gouvernementale derrière elle, c'est important pour obtenir les moyens nécessaires pour mener nos actions. Nous ne parlons pas seulement, nous avons les moyens d'agir. Lph: Quel est votre pronostic pour le 22 octobre? H.Y.: Nous visons cinq mandats. Avec cette force, personne ne pourra nous ignorer, nous aurons un rôle véritable à jouer, nous pourrons proposer des solutions au Maire. Lph: Soutenez-vous un candidat en particulier? H.Y.: Nous considérons que nos électeurs sont assez intelligents pour choisir en leur âme et conscience la personne qu'ils souhaitent voir occuper le fauteuil du Maire. Nous ne l'obligerons pas à voter pour tel ou tel candidat, nous ne donnons aucune consigne. Lph: Un message aux Francophones de Jérusalem? H.Y.: Nous les aimons, nous voulons tout faire pour garder un contact régulier avec eux après les élections en ouvrant un bureau auquel ils pourront adresser toutes leurs demandes et obtenir des réponses. Nous avons d'ailleurs un représentant francophone très actif à Jérusalem en la personne de Yossi Nakache. Il nous permet d’être au plus près des besoins de cette population. Je demande solennellement aux Francophones de Jérusalem: n’éparpillez pas vos voix, votez pour un parti qui vous ressemble. Avec votre force, nous pourrons réaliser une révolution à Jérusalem.


33


34

Municipales 2013

Par Avraham Azoulay

Shmouel Shkedi Tête de liste Shkedi/King locale du parti de le faire. Nous avons eu des débats pendant trois mois. Je suis revenu parce que j'ai constaté que le sionisme religieux manquait d’unité à Jérusalem. Nous ne devons pas oublier qu'il y a un lendemain après les élections. Le public sioniste religieux aura besoin à ce moment de personnes qui savent travailler, qui savent s'investir dans les questions municipales.

Shmouel Shkedi est un personnage bien connu du monde politique à Jérusalem puisqu'il a été jusqu'à l’élection de Nir Barkat, au sein du conseil municipal, responsable du portefeuille Éducation. Après cinq années de silence, il revient en politique avec Arieh King et présente une liste concurrente à celle du parti Habayit Hayehoudi. Dans l’entretien qu'il nous a accordé, il explique ses motivations et ses projets pour Jérusalem.

Région Jérusalem

Le Plus Hebdo: Pour quelles raisons avez-vous décidé de vous présenter? Shmouel Shkedi: Il y a cinq ans, après avoir passé 20 ans en politique avec une réussite reconnue, j'ai décidé de me retirer de la vie politique. J'ai laissé mon empreinte dans tous les quartiers de Jérusalem par mon action: par exemple, le centre du Bné Akiva de Guilo ou l’école Eretz Hatsvi; j'ai aussi permis l'implantation du Bné Akiva et de Ezra dans le quartier de Ramot, à Pisgat Zeev. Aussi, le centre du Bné Akiva est là grâce à mon action; j'y ai également construit des crèches, des établissements religieux, des mikvaot, et bien d'autres. En tout, ce sont 18 centres de mouvements de jeunesse qui ont vu le jour par mon action. Lph: Pourquoi présentez-vous sur une liste concurrente du parti Habayit Hayehoudi, alors que vous avez beaucoup de points communs? S.S.: À mon grand regret, Naftali Benett a décidé de nommer lui-même qui serait sur la liste à Jérusalem, alors que normalement c'est le rôle de l'antenne

Lph: Vous vous êtes associé à Arieh King. Lui était dans la course avant vous. Pourquoi alors êtes-vous le numéro Un? S.S.: Honnêtement, pour moi la position sur la liste m'importe peu. Je ne commence pas ma carrière avec ces élections. On m'a placé à cette position parce que le public de Jérusalem me connaît sous toutes mes nuances. Je voulais que la liste associe tous ceux qui correspondent à notre vision et également que des jeunes en fassent partie. Notre liste regroupe des gens d’expérience et des gens qui permettent un renouveau. Notre association avec Arieh King est naturelle, solide, vraie et bénéfique pour notre public. Lph: Vous définissez-vous comme une liste très à droite? S.S.: Arieh King est identifié avec la droite dure. On m'a demandé pourquoi je me présentais avec lui. Je le connais, il est un homme courageux, idéaliste et authentique. N'oublions pas qu'il y a cinq ans, Arieh King était le numéro 5 de la liste Habayit Hayehoudi. Que l'on ne dise pas alors que notre alliance n'est pas naturelle. Entre mon électorat et celui d'Arieh King, il y a 80 % de préoccupations communes (éducation Torah, Jérusalem,...). Je veux me concentrer sur ce qui nous unit afin de réduire au maximum le nombre de listes sionistes religieuses à Jérusalem. Lph: Combien de mandats pensez-vous obtenir? S.S.: Je prends des précautions avant de donner un pronostic mais je pense que nous pouvons obtenir au moins trois mandats. J’estime que la moitié des électeurs de Habayit Hayehoudi se porteront sur mon nom. Ajoutez à cela ceux qui hésitaient entre voter pour Arieh King ou pour Habayit Hayehoudi: puisque je suis avec Arieh King, il ne se

poseront plus la question. Avec le public francophone, nous pouvons même atteindre quatre mandats! Lph: Quel candidat soutenez-vous pour le poste de maire? S.S.: Je ne suis pas pour soutenir un candidat en particulier. Ce genre de soutien ne pourra que nous porter préjudice. Notre objectif est d’être forts afin que quel que soit le candidat élu, il ne puisse se passer de nous. Lph: Quelles sont vos priorités? L’éducation? S.S.: Tout le monde parle d’éducation. J'ai moi-même été en charge de l’éducation pendant dix ans, j'y ai laissé

Notre association avec Arieh King est naturelle, solide, vraie et bénéfique pour notre public une marque importante. Je pense que la question de la sécurité est essentielle. Ce n'est pas possible que l'on ait peur de laisser nos enfants sortir le soir ou d'aller dans les jardins publics. On sait bien que les problèmes ont surtout lieu dans les quartiers proches des quartiers arabes. En particulier, je me soucie du sentiment de sécurité du public sioniste religieux qui augmente de façon importante à Jérusalem, entre autres grâce à l'alyah française. L'amour de Jérusalem, l'attachement à Jérusalem passe par l’éducation et par un vrai sentiment de sécurité: c'est ce qui maintient les habitants dans la ville. Nous présentons une liste avec des personnes compétentes, qui connaissent les rouages de la vie municipale et qui viennent avec des actions concrètes à leur compte. Si nous ne sommes pas assez forts, le maire devra faire sa coalition avec les partis de gauche. C'est pourquoi nous devons recueillir le maximum de mandats.


35


36

Municipales 2013

Par Guitel Ben-Ishay

Hanoh Werdiger Tête de liste «Tov» à Jérusalem devons agir au niveau politique, seul moyen pour influencer et éveiller les consciences. Avant que nous ne fassions notre apparition, certaines problématiques n’étaient même pas évoquées au sein du Conseil municipal, ou même au niveau national.

Les élections municipales en Israël se déroulent selon le schéma suivant: nous votons par le biais de deux bulletins, l'un pour designer le maire, l'autre pour une liste de personnes que nous souhaitons voir siéger au conseil municipal. Parmi toutes les listes se présentant à Jérusalem, il en est une qui possède quelques caractéristiques originales: «Tov». Nous nous sommes entretenus avec le numéro 1, Hanoh Werdiger.

Région Jérusalem

Le modèle selon lequel celui qui ne pense pas comme moi ou ne vit pas tout à fait comme moi n'est pas convenable, n'a rien de juif! Le Plus Hebdo: Qui représente le parti Tov? Hanoh Werdiger: Nous représentons une partie de plus en plus importante de la population haredite qui travaille, hommes et femmes qui sont dans une optique d'investissement professionnel et créatif tout en restant extrêmement

attachés au monde et aux valeurs de la Torah. Nous souhaitons être la voix de tous ceux qui, par le mode de vie qu'ils ont choisi, souffrent de discriminations dans leur propre milieu. Lph: Vous n’êtes pas le seul parti haredi dans les élections. Ne risquez-vous pas de nuire à la représentativité de ces formations en éparpillant les voix? H.W.: Notre discours est unique. Nous avons le courage de dire et de défendre des idées qu'aucune formation haredite n'a osé défendre jusqu'à notre arrivée. Nous sommes présents pour un certain public et pour lui apporter les réponses dont il a besoin. Nous existons depuis maintenant six ans, et notre action a déjà porté ses fruits auprès d'une population abandonnée par ces mêmes partis que vous évoquez: nous avons créé des institutions scolaires orthodoxes adaptées aux parents qui travaillent, nous avons permis l’émergence de quartiers pour des personnes qui sont regardées parfois de travers dans les lieux d'habitation haredim. Cette population ne fait partie d'aucun agenda politique des partis dits haredim, elle fait face à de vrais problèmes d’identité parce qu'on l'ignore et qu'on ignore ses revendications. Le résultat est parfois très préoccupant lorsque l'on regarde les jeunes adolescents qui se cherchent et finissent par se perdre complètement. Nous souhaitons leur apporter une oreille attentive et des solutions appropriées. Pour cela, nous

L p h : Pe n s ez -vo u s q u e l e p u b l i c francophone se reconnaît dans cette frange de la population? H.W.: Les Francophones n'ont pas été h a b i t u é s a u x c l i va ge s e nt re religieux. En France, je crois savoir que les distinctions n'existent pas. Donc, pour eux, il est souvent difficile de se retrouver dans une société qui base tout sur des catégories: baal techouva, religieux, haredi,... Nous voulons, à Tov, mettre un terme à des classements vides de sens. Le modèle selon lequel celui qui ne pense pas comme moi ou ne vit pas tout à fait comme moi n'est pas convenable est un modèle idiot, qui n'a rien de juif! Avec un tel mode de pensée, on enferme les gens dans des conditions qui leur collent à la peau: un baal techouva restera désigné comme un baal techouva, et il en va de même pour les Francophones qui seront pour toujours et sur plusieurs générations considérés comme «Français». Nous pensons que l’objectif est de faire partie intégrante de la société, de ne pas vivre en groupes isolés les uns des autres. Les Francophones se reconnaîtront certainement dans cette idée. Lph: Soutenez-vous un candidat au poste de maire? H.W.: Pour le moment, nous n'avons pas choisi de candidat. Lph: Quelles sont vos espérances pour le prochain mandat municipal? H.W.: Nous espérons obtenir au minimum deux sièges. Pour cela, nous appelons les Yeroushalmim à aller voter. Chacun doit se regarder honnêtement et se demander de quel parti il se sent le plus proche réellement, pas de quel parti on veut lui faire croire qu'il est le plus proche. Chez Tov, nos électeurs ne sont pas de simples bulletins en plus, ils sont des hommes et des femmes que nous nous engageons à servir avec dévouement dès le lendemain des élections. Avec l'aide du Ciel, nous pourrons poursuivre nos actions.


37


38

Municipales 2013

Yahadouth Hatorah Guimel À la veille des élections municipales, rencontre avec les deux premiers représentants à la Mairie de Jérusalem du parti Yahadout Hatorah (Guimel), le Rav Isaac Pindrus, adjoint au Maire actuel, et le Rav Yossi Deutch. Quel regard portez-vous sur le mandat de Nir Barkat? Isaac Pindrus: Il a réussi dans certains domaines, dans d'autres il s'est moins distingué. Le principal problème de Nir Barkat, c'est qu'il veut que Jérusalem ressemble à une capitale moderne, comme Londres, New York ou Tokyo. Il n'a aucune sensibilité devant le caractère saint de Jérusalem aux yeux du peuple juif. Même s'il parvient à organiser plus d'événements culturels ou à construire de nouvelles routes, il échouera à l'épreuve principale de développer la ville tout en préservant sa sainteté.

Région Jérusalem

La propreté de la ville est un sujet qui touche tous les habitants. Les rues des quartiers haredim sont souvent envahies par les détritus. Que prévoyezvous? Yossi Deutch: J'espère que nous réussirons à éviter de fonder cette campagne électorale sur la haine envers le public haredi, comme c'était le cas dans la dernière campagne législative, et au contraire à montrer à tous les résidents, quel que soit leur degré d'engagement religieux, ce que nous pouvons apporter à la ville, en sachant que nous sommes partie intégrante de son paysage. Isaac Pindrus: Je veux vous dire quelque chose, il n'y a rien de plus facile que de faire des promesses qui ne seront pas

tenues. Les haredim ne se laisseront pas prendre au piège et subir des attaques sur ce sujet. C'est pourquoi nous nous engageons à employer 300 éboueurs et personnel d'entretien des rues supplémentaires. Si la mairie investissait plus sérieusement dans l'esthétique des quartiers orthodoxes, leur population y prendrait un plus grand soin. Le poste de Président du Conseil la planification et de la construction (chargé d'octroyer les permis de construction et d'agrandissement – Tama 38 etc.) est l’un de ceux qui vous intéresse le plus. Quelle en est la raison? Isaac Pindrus: Au niveau macro, on peut dire que la construction est le dossier qui touche toutes les familles, mais chez les ultra-orthodoxes, c'est une question vitale. Une famille de notre communauté doit offrir un toit à huit, dix, ou même quinzaine de personnes, contre quatre en moyenne pour une famille non haredi. Cela paraît technique mais on parle ici de terrains de jeu, bâtiments publics, synagogues, écoles, jardins d'enfants, trottoirs, etc. Le public haredi a investi ces dernières années des quartiers qui dans le passé étaient tout simplement laïcs et ne correspondaient pas à leurs besoins spécifiques. Prenez Romema, à l'entrée de la ville: devant l'impossibilité pour les nouvelles familles de vivre dans des appartements de soixante mètres carrés, il était nécessaire d'élargir les maisons. Il a fallu s'adresser au Conseil de la planification et de la construction. Rendez-vous à Nevé Yaakov (banlieue sud), vous verrez des familles avec cinq, six, sept enfants vivre dans les appartements de soixante mètres carrés. Ils souhaitent les élargir, alors pourquoi

les faire attendre sous prétexte de lourdeurs bureaucratiques? Le personnel manque de manière flagrante et la priorité est donnée à ceux qui ont des relations à la Mairie. Mais je voudrais surtout souligner le point suivant: nous œuvrons pour tous, nous sommes à l'écoute de chaque résident et notre rôle à la Mairie est de répondre à chaque requête en particulier, sans distinction de religion, et sans favoritisme. C'est le travail que nous faisons depuis toujours et que nous avons l'intention de continuer à faire. Qu'avez-vous à dire à la communauté francophone de Jérusalem, de plus en plus nombreuse et impliquée dans la gestion de la ville? Tous les partis politiques se tournent vers les Français, sachant que c'est un électorat de plus en plus important. Pour moi, ce n'est pas un électorat, c'est une affaire de cœur. J'ai par exemple œuvré pour l'obtention d'un terrain pour construire une synagogue digne de ce nom réservée aux Français dans le quartier de Kyriat Yovel. C'est seulement après l'attentat effroyable de Toulouse que ma demande a été entendue, mais partiellement. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. On peut observer que nombre de Français choisissent de s'installer dans les quartiers orthodoxes. Ils ont besoin d'être compris à la Mairie et dans les bureaux administratifs. Nous sommes leur adresse. Nous nous engageons à employer une personne spécialement responsable de la communauté francophone et qui répondra à ses besoins spécifiques dans sa langue.


39


40


41


42

Coaching et Judaïsme

Pas trop salé!

Région Jérusalem

Ils vivent au ralenti, les yeux à la dérive, parfois e ff a c é s e t s o u v e n t absents… Parfois, on dirait de vrais zombies, mais généralement il leur arrive seulement, de temps en temps, de sombrer dans leurs pensées. Connaissezvous des amis qui sont coincés dans le passé? Des membres de votre famille? Un proche intime ou bien… vous-mêmes? En termes psychologiques, cette attitude relève souvent de ce qu’on nomme symptômes post-traumatiques (PTSD). Dit simplement: on a vécu un traumatisme et on reste bloqué dans le souvenir de ce choc émotionnel. Il y a bien sûr différents niveaux de traumas. Il peut s’agir simplement de mauvais souvenirs d’adolescence. Mais ça peut aussi être les blessures lancinantes d’une enfance passée auprès d’un parent violent. Ou encore la mémoire douloureuse du décès d’un proche. Le point commun de tous ces états,

Aharon Darmon

Coaching individuel et de couple c’est un traumatisme du passé qui envahit plus ou moins le présent. Qu’est ce qu’un traumatisme? C’est en quelque sorte un incident qui s’est passé trop vite, trop intensément et trop proche de nous. Si un événement se déroule lentement, qu’il n’est pas trop intense et qu’il ne nous touche pas directement, le traumatisme est léger. Si c’est un accident brusque, violent et qui nous atteint intimement – le traumatisme est grave. Est-il nécessaire de préciser que selon ces trois conditions – on a (presque) tous subi une sorte de traumatisme? Lorsqu’un tel événement nous touche, on peut réagir de trois façons: Freeze, Flight or Fight. Les trois «F» pourraient être traduits par: se Figer, Fuir ou Faire Face. Prenons un exemple: un individu s’approche de moi et me menace verbalement ou m’agresse violement. Je peux réagir en me paralysant sur place, comme pétrifié par la peur. Ou bien je peux m’échapper en courant. Ou bien riposter en répondant à l’attaquant soit verbalement soit physiquement. Ces trois manières de réagir peuvent toutes être légitimes, selon les situations. Mais les études tendent à prouver que la riposte ou la lutte permettent un meilleur rétablissement par la suite. La fuite est moins conseillée. Quant à la paralysie, bien qu’elle soit parfois complètement involontaire (songez aux soldats qui sont littéralement figés par la peur au combat) – elle paraît être la réaction qui laisse le plus de séquelles. À ce sujet, la Torah nous décrit un événement assez extraordinaire et difficilement compréhensible: «La femme de Loth, ayant regardé en arrière, devint une statue de sel» (Béréshit 19, 26). Quel est donc le sens de ce miracle et que vient nous enseigner le verset? Il faut avant tout savoir que le sel est une sorte de cristal et que le cristal est une forme d’organisation du vivant dans laquelle il n’y a plus de mouvement. Le cristal représente donc la mort, l’immobilisme total qui ne laisse aucune place pour le développement et la vie (Henri Atlan, Entre le cristal et la fumée). Un des anges qui viennent sauver Loth et sa famille lui avait pourtant dit: «Songe à sauver ta vie; ne regarde pas en arrière et ne t'arrête pas dans toute cette région». «Ne regarde pas en arrière» c'est-à-dire: ne te retourne pas sur ton passé. Or c’est précisément ce que la femme de Loth fait. En se préoccupant de son passé dans la ville de Sedom, la femme de Loth devient une statue de sel, elle devient un cristal qui cesse de se développer et de vivre. Il y a donc là une sorte de mise en garde qui nous concerne tous: il ne faut pas se focaliser sur le passé. Les techniques de Coaching et de NLP se gardent bien de trop se fixer sur l’histoire. Car il faut, bien sûr, savoir d’où on vient pour puiser de la force en notre source. Mais on doit aussi faire attention à ne pas se cristalliser autour d’un passé douloureux et savoir parfois lâcher prise, délaisser notre histoire - pour apprendre à vivre. Aharon Darmon – Coaching individuel et de couple. Thérapeute. Hébreu/ Français. Apprenez à vous connaitre et à utiliser votre potentiel. Tel: 0544636065. www.meemoosh.com aharon.darmon@gmail.com


43


44

Interview

Patrick Timsit et Thierry Lhermitte

«Inconnu à cette adresse»

Lph: Que ressentez-vous lorsque vous interprétez votre personnage? P.T.: Je ressens une véritable histoire d’amitié. Mon personnage ne cesse de se poser des questions jusqu'à ne pas y croire: ce revirement de cet ami de toujours... C'est impensable pour lui! Et pourtant.... La déception est immense car son ami a franchi un cap, une ligne rouge. Il faut toutefois rester humble parce qu'on ne sait pas comment on réagirait si une telle situation se présentait à nous...

On ne présente plus Patrick Timsit et Thierry Lhermitte! Le premier s'est fait un nom grâce à ses one-man show et à ses prestations au cinéma et au théâtre. Quant au second il a effectué ses débuts au sein de la fameuse troupe du «Splendid» et a prononcé de nombreuses phrases cultes au cinéma, que nous avons tous sur les lèvres, tout en se distinguant également sur scène. Les deux hommes sont réunis dans une pièce de théâtre inspirée de l'ouvrage «Inconnu à cette adresse». L’adaptation théâtrale a été interprétée par plusieurs duos, mais celui que forment Patrick

Région Jérusalem

J'ai tellement à dire sur ce pays que j'aime! C'est un rendez-vous particulier pour nous tous Timsit et Thierry Lhermitte les mène jusqu'en Israël, sur les planches de Jérusalem et de Tel-Aviv. Jouer la pièce dans notre pays est lourd de sens et de symbole. En effet, l'histoire se déroule pendant la montée du nazisme et raconte la correspondance entre deux amis allemands, l'un juif résidant aux États-Unis et l'autre non-juif retourné vivre en Allemagne. La suite: un récit passionnant, éducatif et profond, que vous découvrirez ou redécouvrirez les 22 et 23 octobre prochains.

Patrick Timsit Le Plus Hebdo: Ce n'est pas votre premier passage en Israël. Quel regard portez-vous sur le pays, ses habitants? Que représente Israël pour vous? Quels sont les lieux que vous aimez? Patrick Timsit: Si vous avez six mois devant vous, je peux vous répondre. J'ai tellement à dire sur ce pays que j'aime! C'est un rendez-vous particulier pour nous tous, y compris la production en France. On en parle très souvent et il se passe véritablement quelque chose de spécial lorsque nous évoquons Jérusalem ou Tel-Aviv, là où nous allons jouer la pièce. J'aurais tendance à dire, compte-tenu du thème du livre, que c'est un passage obligatoire, de mémoire, nécessaire. Lph: Aujourd’hui c'est pour une pièce de théâtre que vous montez sur scène en Israël. Comment définissez-vous «Inconnu à cette adresse»? P.T.: C'est une adaptation extraordinaire. Il s'agit d'une correspondance entre deux amis. On est en 1932/1933, au moment de la montée du nazisme. La pièce montre un homme «normal», ami de Max qui est juif. Cet homme va être endoctriné par le nazisme et va rentrer dans une logique terrible, après s’être posé de nombreuses questions sur le bien et le mal... C'est si facile de montrer du doigt le Juif, le bouc émissaire, le responsable du malheur des autres hommes. Ce qui est fou, c'est que ça marche encore de nos jours!

Lph: Quel public touchez-vous? P.T.: Le même public que Tintin: de 7 à 77 ans ou plutôt jusqu'à 99 ans, maintenant que l'on vit plus vieux! Le livre est étudié à l’école et très accessible. Ainsi, beaucoup de jeunes et de familles viennent nous voir chaque soir. On a encore cette énergie pour jouer la pièce parce qu'elle est éducative. On parle d'une histoire au milieu de la grande histoire qu'ils apprennent en classe. On fait un travail de prévention en quelque sorte! Lph: Certains craignent que la montée du nazisme contre les Juifs ne se reproduise sous une forme différente en Europe aujourd'hui avec la montée d'un islamisme radical. Partagez-vous ces craintes quant à l'avenir des Juifs sur le vieux continent? P.T.: Je pense que l'on ne doit pas tout mélanger et qu'il ne faut pas stigmatiser. Il faut éduquer le plus possible pour que les Juifs ne soient plus montrés du doigt comme étant responsables de tout, pour éviter le racisme facile. L'ignorance est la source de beaucoup de conflits. Lph: Un mot pour le public francophone israélien? P.T.: On arrive! Soyez au rendez-vous! On a très envie de faire voyager ce texte. La salle est pleine tous les soirs à Paris, on souhaite qu'il en soit de même à Jérusalem et Tel-Aviv. C'est un spectacle qui convient à tous.

Thierry Lhermitte Le Plus Hebdo: Connaissez-vous Israël? Comment appréhendez-vous le séjour? Qu'avez-vous envie d'y faire, d'y découvrir? Thierry Lhermitte: Je ne suis jamais


Par Guitel Ben-Ishay 45 venu en Israël et je suis très ému à l’idée de le faire pour la première fois. Ce sera très court car nous y resterons trois jours, mais j'ai très envie de découvrir la vie nocturne de Tel-Aviv et de me rendre au Mur des Lamentations à Jérusalem. Je suis particulièrement heureux de séjourner en Israël.

L’éducation est nécessaire pour éviter des situations malheureuses comme la France en a connues ces dernières années Lph: Comprenez-vous que l'on assimile souvent représentation artistique en Israël et acte politique? T.L.: C'est un énorme plaisir à la fois en tant qu'homme et en tant que comédien de venir jouer cette pièce à Tel-Aviv et à Jérusalem. Tout ce qui viendrait perturber cela ne m’intéresse

pas. J'ai pour principe de me tenir à l’écart de la politique et de venir jouer là où je le souhaite, sans pression extérieure. L p h : C o m m e n t d é fi n i s s e z - v o u s «Inconnu à cette adresse»? Qu'est-ce qui vous a poussé à accepter votre rôle? T.L.: Cela fait plus de quinze ans que nous voulions avec Patrick jouer cette pièce. À la base, le livre est selon moi un véritable chef-d’œuvre. Cet échange de lettres entre mon personnage Martin Schultse, qui laisse le nazisme dicter sa vie, et son ami juif Max Eisenstein qui est désemparé par cette situation, avec en toile de fond la montée du nazisme, ne peut vous laisser indifférent. Lph: Joue-t-on de la même façon une telle pièce en Israël et en France? T.L.: Nous avons un public très familial: des parents, des étudiants, des grandsparents... Le texte sera peut-être perçu avec plus d’intensité et d’émotion en Israël car le public aura une sensibilité différente. Lph: La transmission de l'histoire estelle bien assurée pour la jeunesse d'aujourd'hui? Voyez-vous un rôle

pédagogique dans la pièce? T.L.: La pièce joue son rôle de mémoire et je sais que le livre est lu dans certaines écoles. Il est facile à lire et à comprendre. Nous avons en effet un rôle pédagogique certain en jouant tous les soirs, surtout devant des jeunes. L’éducation est nécessaire pour éviter des situations malheureuses comme la France en a connues ces dernières années (assassinat de Ilan Halimi, attentat de Toulouse...). Lph: Un mot pour le public francophone israélien? T.L.: J’espère qu'il sera au rendezvous. Avec Patrick nous attendons avec beaucoup de joie et d’émotion de venir présenter la pièce à Jérusalem et à TelAviv. Nous sommes complets à Paris et cela était aussi le cas lors du dernier festival d'Avignon en juillet: les gens s'installaient même sur les escaliers! Soyez nombreux! Nous vous attendons! Jérusalem le 22/10 à 20H30, Théâtre Gérard Behar Tel-Aviv le 23/10 à 20h30, Théâtre Gesher Renseignements et réservations: www. israstage.com ou 03/6023619


46

3 sinon rien

Un homme se rend à un vernissage. Il semble très intéressé par une oeuvre. L’artiste se présente: - Je suis l’auteur de cette peinture. - Je veux vous l’acheter, maintenant! - Vous avez l’œil, il s’agit de l’oeuvre de 10 ans de ma vie! - 10 ans? Ah oui quand même... - Eh oui! 3 jours pour la peindre, et 10 ans pour la vendre!

Région Jérusalem

À un élève en droit pendant l'examen oral, le professeur demande: - Qu’est-ce qu'une fraude? - C'est ce que vous êtes en train de faire, Monsieur. Le professeur, intrigué: - Quoi? Expliquez-vous!!! - Selon le Code pénal, celui qui profite de l'ignorance de l'autre pour lui porter préjudice commet une fraude.

Un homme marche dans le désert. Il a horriblement soif. Il voit quelqu'un venir à lui, et lui demande de l'eau. - Ah, je n'ai pas d'eau, mais si vous voulez, j'ai des cravates à vendre. Désirez-vous une rouge, une bleue, ou préférez-vous une noire? - Non, non, de l'eau, je veux de l'eau. Il continue son chemin et rencontre une autre personne qui n'a pas d'eau non plus, mais lui propose des cravates à motifs amusants. - Non, non, de l'eau, je veux de l'eau. Il réussit difficilement à avancer, quand il aperçoit une petite oasis. Il a bien du mal à se trainer jusqu'à l'accès gardé par deux bras de fer qui refusent de le laisser passer: - Désolé monsieur, mais sur cette oasis, le port de la cravate est obligatoire.


47


Mazal Tov LPH Boutique s'associe à vos Smahot!!

www.Lphboutique.com offre un Sidour personnalisé à tous les nouveaux bar mitsvah, un napperon pour Halot de Chabat aux nouveaux mariés et un livre Kriat Chema personnalisé pour les naissances. Mazal tov!!

Région Jérusalem

Bessimantov à M. et Mme Benisti Mickael pour la naissance de leur princesse Ambre à qui nous souhaitons santé et longue vie de joies, ainsi qu' à Gaby et Nycolle, David, Béatrice et famille Chelli. Menahem Mendel est venu agrandir la famille de Shraga Dahan. Mazal Tov. Longue vie de santé et bonheur au bébé, aux parents, grandsparents et à l'arrière grand-mère Arlette. Mazal Tov à Dany et à son épouse pour la Bar Mitsva de leur fils Idan. Longue vie aux grands-parents Avraham et Mady. Mazal Tov à Mylène pour le mariage de sa fille Youval avec Yaacov. Mazal Tov et longue vie à Huguette.


La recette de Vivi Salade d'automne aux champignons sautés

Ingrédients

Préparation

Commencer par préparer une sauce tomate. Faites revenir à l'huile les oignons émincés. Dès qu'ils ont sué, ajouter une gousse d'ail écrasée, la branche de thym, le laurier, laisser réduire et mouiller avec le bouillon. Laisser cuire une vingtaine de minutes, puis mixer la sauce. Saler et poivrer, réserver. Faire revenir les champignons avec la margarine et une cuillerée à soupe d'huile. Lorsqu'ils sont bien cuits, ajouter la deuxième gousse d'ail écrasée, le persil plat haché. Jeter le gras de cuisson et déglacer au vinaigre de cidre. Ajouter la sauce tomate mixée, mais sans noyer les champignons. Laisser réduire et retirer du feu. Saler et poivrer. Laisser tiédir.

• Deux tasses de champignons des prés, ou à défaut des pleurotes • une salade frisée triée et lavée • Deux oignons émincés fin • Deux gousses d'ail écrasées • Une tasse de tomates concassées • Une demi-tasse de bouillon de poulet parve • Thym frais en branche • Une feuille de laurier fraîche • Une cuillerée à soupe de persil plat haché • Huile végétale • 30 g de margarine • Vinaigre de cidre • Sel fin • Poivre au moulin

Bon appétit


‫‪Enigme‬‬

‫חידה‬

‫חידת השבוע‪:‬‬ ‫המשך את הסדרה‪:‬‬ ‫‪...691 ,961 ,441 ,121‬‬

‫‪50‬‬

‫המנצחת הראשונה‪:‬‬

‫טליה שלר‪ ,‬ירושלים‬ ‫המנצחים הבאים‪:‬‬ ‫‪1.1‬לאה ואחיה אסייג‬ ‫‪2.2‬יהודה הלל‬ ‫‪3.3‬דוד קרוטנברג‬ ‫‪4.4‬נתנאל איזבי‪‎‬‬ ‫בשבוע שעבר החידה הייתה‪ :‬מדען אחד גילה‬ ‫חיידק מיוחד‪ ,‬שבכל יום מכפיל את עצמו‪ ,‬הוא‬ ‫הכניס את החיידק לתוך מבחנה‪ ,‬וראה שביום‬ ‫ה‪ 26-‬שהמבחנה מלאה כולה בחיידקים!‬ ‫החידה היא‪ :‬באיזה יום בדיוק‪ ,‬חצי מהמבחנה‬ ‫הייתה מלאה בחיידקים?‬ ‫וזאת התשובה‪ :‬ביום ה‪25-‬‬ ‫!!‪LPH Boutique félicite les gagnants‬‬ ‫‪www.lphboutique.com offre au gagnant un bracelet‬‬

‫שלח לנו את התשובה הנכונה למייל הבא‪:‬‬ ‫‪Envoyez la bonne réponse au mail suivant:‬‬ ‫‪guitelbenishay@gmail.com‬‬

‫‪Tsahal et aux 4 suivants un bracelet de la chance.‬‬ ‫‪Les gagnants de la semaine sont invités à prendre‬‬ ‫‪contact avec LPH Boutique au numéro suivant:‬‬

‫‪Tel: 02-6223734‬‬

‫מצאו את ‪ 7‬ההבדלים‬ ‫ַת ִהי‪ְ ,‬נ ִציב ֶמ ַלח‪( .‬בראשית יט'‪ ,‬כו')‬ ‫ׁש ּתוֹ‪ֵ ,‬מ ַא ֲח ָריו; ו ְּ‬ ‫ַת ֵּבט ִא ְ‬ ‫ו ַּ‬


‫קיד הבדו‬

‫‪51‬‬

‫חידון לפרשת וירא‬

‫תשלחו אלינו את הבדיחות שלכם במייל‬ ‫‪lph.manou@gmail.com‬‬

‫‪1‬‬

‫ילדים ! שילחו לנו בדיחות קצרות‪ .‬תודה!‬

‫ברית המילה של יצחק אבינו‪ ,‬בגיל ‪ 8‬ימים‪.‬‬

‫תודה ליניב אפריאת‪.‬‬

‫‪2‬‬

‫קולונל ביקר במצפה כוכבים וראה אסטרונום מביט‬ ‫במשקפת בשמיים‪ .‬פתאום נפל כוכב‪ .‬הקולונל טפח‬ ‫על כתף האסטרונום ואמר לו‪ :‬כל הכבוד‪ ,‬פגיעה יפה‪.‬‬ ‫מודעה בעיתון יכולה להביא תוצאות מידיות‪ :‬אתמול‬ ‫פירסמנו שנחוץ לנו שומר לילה וכבר באותו לילה‬ ‫היתה לנו פריצה בדירה‪.‬‬

‫מצוות הכנסת אורחים‪.‬‬

‫תודה לעמיחי כהן‪.‬‬

‫‪3‬‬

‫מלאך המוות בא אל משה באמצע הלילה ואומר לו‪:‬‬ ‫באתי לקחת את הנשמה שלך‪ .‬משה מעיר את אשתו‬ ‫ואומר לה‪ :‬נשמה שלי‪ ,‬באו לקחת אותך‪.‬‬

‫הראשונה אצל אברהם בחברון‪ ,‬והשנייה אצל לוט‬

‫ב‬

‫בסדום‪.‬‬

‫דיחות‬

‫סל התשובות‬

‫‪4‬‬

‫יום כיפור‬

‫שבת חוהמ“ס‬

‫בראשית‬

‫נח‬

‫לך‪-‬לך‬

‫וירא‬

‫ישמעאל ואליעזר‪.‬‬

‫‪5‬‬

‫"הר המוריה"‪ :‬מהן שתי המשמעויות של השם מוריה?‬

‫‪5‬‬

‫‪4‬‬

‫מי מלווה את אברהם ואת יצחק‬ ‫בתחילת דרכם אל הר המוריה?‬

‫‪ -1‬מלשון הוראה‪ :‬הר המוריה הוא המקום שממנו יוצאת‬

‫‪3‬‬

‫מהן שתי התחנות של שלושת המלאכים?‬

‫הוראת ה' לישראל‪.‬‬

‫‪2‬‬

‫על איזו מצווה הקשורה לאברהם אבינו‪,‬‬ ‫נאמר שהיא גדולה מקבלת פני השכינה?‬

‫‪ -2‬מלשון מור‪ :‬סוג של בושם שהיה בקטורת במקדש‪.‬‬

‫‪1‬‬

‫איזו מצווה נעשתה בפרשת וירא לראשונה במועד הנכון?‬


52

Les Z'infos pratiques Hazkarot

La Haskara de notre regretté époux et père Felix Yossef Haim Makhlouf Nadjar (z"al) aura lieu le lundi 21 octobre, minha à 17h50 suivi de Arvith et brakhot à la Synagogue Emouna Chelema, impasse Ashriel Bozaglo / 9 rue Rivka Jerusalem. Hazkara du Rav Yehuda Léon Askenazi, Manitou, le jeudi 24 oct. à la mehina Kdam Tsvait de Hemdat, Bikat Hayarden. Au programme excursion dans la Bikaa, conférence de la vice-ministre Tsipi Hotobeli, cours et repas. Paf. Rens. 029944605 050-4260466

Cours et Conférences Netanya Communauté Sidi Fredj Halimi: conférence de Mr Raphaël Dray sur les grandes figures spirituelles du rabbinat constantinois. Le 30 oct. à 19h. 13 Kikar Haatsmaout.

Ashkelon Cours de Mr Rony Akrich à la mémoire du Rav Yehuda Askenazi zatsal: "De Noah à Avraham" le merc. 23 oct. à 20h. Chez Mme Ruth Fitoussi, 9 rue Itshak Hakimi (Barnea).

Bat Yam Synagogue Chevet Ahim: cours du Rav Eliahou Touitou le lundi 21 oct à 20h. 5 rue Bazel. Rens: René Chaouat: 0547910307

Jérusalem Les Matinales léilouï nichmat Yaël, Léa, Esther – Cours du mardi 22 oct.: 9h Rav Arrouas, 10h Rav Dayan, 11h Rab. Lorette Tolédano, 12h Rav Breisah’er. Rens. Michèle Galulla: 052-8966588.

Cours de Rony Akrish le mardi 22 oct. à 20h30 à l'entrée d’Har Homa syn Or Eliahou (près de la michtara). Le Moadon: rencontre avec Mme Monique Ezra à propos de son livre: "Le jardin de ma mère" le mardi 15 oct. à 15h. Synagogue Kiryat Hana David: 10 rue Yotam. Shir Ha Nashim: centre d'étude féminin de Baka; Leiloui Nichmat Meir Marvin. Mercredi 23 oct: 9h30 Rab Hanna Obadia 10h45 Rav Hubert Lambroso. Synagogue Beit Yossef 10 rue Mekor Haim. Rens Graziella: 054-4874337. Conférence pour dames le merc. 23 oct. à 19h30 à Guivat Chaoul: "Décoder et libérer les messages inconscients qui nous rendent malades". Paf: 30 sh. Rens et insc.: Irène Landau Psychothérapeute: 052-2083666 Le Moadon: conférence de Mme Brigitte Caleb mardi 29 oct. à 15h. sur: "Donner et recevoir" d'après le Rav Dessler. Synagogue Kiryat Hana David: 10 rue Yotam. Cours du Rav Corda pr les femmes le dim. de 20h à 21h30, Mochava Guermanite. Infos 050-9167707 Cours de Guemara en Français, suivi de Moussar et Parachat Hachavoua commentée; de 8h15 à 10h, au Centre Emouna Chelema. 02-5635645.

Détente Netanya Wizo Francophone: tyoul dans la vallée de la Houla à la rencontre des oiseaux migrateurs le merc. 30 oct. Départ 8h30. P.A.F 150 sh. sans le repas (bus, entrées, aux parcs et guide compris). Déjeuner au kibbutz Gadot: 60 sh/pers. Rés.: Colette 052-4201358 Vernissage jeudi 24 oct. à 19h. de

l’exposition de Michèle Zerbib (artiste peintre) et Déborah Dahan (créatrice d'objets Judaïca) qui exposeront jusqu’au dim. 3 nov. de 10h à 19h. Ohel Emmanuel 13 rue Chmouel Hanatziv. 054-4292802 Hilloula de Rahel Imenou dim. 3 nov. Chiour, seoudat amenim. Allumages des bougies, tefila, nichmat kol haï, hafrachat hala, ambiance assurée. Visite à Chmouel Hanavi et sa maman Hanna. Départ de Natanya, Raanana, Bne Brak, Jérusalem. PAF: 130 sh. Rens. 053-3331439

Jérusalem Le Moadon: journée détente au SPA d’Ein Guedi le mardi 22 oct. à 9h. Rés. oblig. avant le 15 oct. Esther: 0544802431. Wizo Dona Gracia: tiyoul le merc. 6 nov. à Tibériade: sur les traces de Dona Gracia: visite avec conférence du musée suivie d'un déjeuner sur place ; visite du kever de Maimonide, Beit Gabriel. Insc. Oblig. 077-5560524 ou 054-5320780

Informations Jérusalem Matnas Har Homa: reprise des cours de conversation hébreu: débutants: dim. de 9h à 10h30, avancés (guimel +) le mercredi de 20h à 21h30. Insc. 0525220669 Matnas Har Homa: entrainement foot pour les enfants de 6 à 13 ans (différents horaires). Atelier de théâtre en français pour les jeunes filles de 11 à 15 ans, le lundi fin d'après midi . Insc. 0525220669 Wizo Francophone: oulpan d’ivrit tous les mardis de 10h. à 12h. avec professeur expérimenté. 1 rue Mapou. Rens. 054-6816161.


‫מציג‬

PlusHebdo

Le

‫בס"ד‬

53

présente

19.11.103 19:3

Yéhoram Gaon et son orchestre Gala Shavoua Haolé ‫חגיגת שבוע העולה‬

Autour du thème: “Alya et créativité artistique” 1ère partie: Remise de prix aux artistes 2ème partie: Concert de Yehoram Gaon Théâtre Gérard Bahar, 11 rue Bezalel Jérusalem Réservations: 02-9410100 ‫לפרטים והזמנות‬

3

‫המינהל לשירותי קהילה‬ ‫הרשות העירונית לעלייה וקליטה‬

‫מרחב ירושלים‬

Réser ve z avant le Dima nche 27 Octobre et bénéfi cie de 20 à z d'une remise 30 sh p ar place .


54

Les bonnes Z'adresses

ARCHITECTE Ingénieur Herzel Chouai

Pour tout rajout d’ascenseur, balcons, Agrandissement, Tama 38, Accessibilité handicapés.

T: 0546-550912 / 050-4260466

CALL CENTER Call center clé en main

Comm. qualité premium: meilleurs tarifs! Tél. IP & casques: prix coutant. Réseaux. Service technique. Crm, enregistrmt des appels, spy, affichage numéro. menahem@neotel.co.il

Menahem:054-2882493

Call Center et bureaux

Cablage rj45 cat 7, armoire réseau, ordi, crm + préditif gratuit, serveur web, télèphone IP, electricité travaux, box ect... Yehuda 052-6302530

DÉCORATION Antiquités & Brocantes

Importées de France. Nouveau à Jérusalem! Prix promotionels! Visites du hall d’éxposition sur RV uniquement.

Agnès Lunski: 052-2603050

DÉMÉNAGEMENT Déménagement Ido

À l a f ra n ç a i s e . G a r d e m e u b l e s , démontage, cartons, assurance. Prix intéressants. Poss. dans Yichouvim.

David: 050-5311126

DÉPANNAGE 100% Plomberie

P l o m b e r i e e t c h a u ffa g e . 2 0 a n s d ’e x p é r i e n c e s P r i x c o m p é ti ti f s . Intervention rapide. Ashdod, Ashkelon et se région. Aaron Hayoun: 054-

2003136 - 077-5502319 Région Jérusalem

SOS Serrurier Plombier 24/24

Ouverture porte, pose serrure, Porte b l i n d é e . D é b o u c h a g e w c , é v i e r. Dépannage ds l’heure 24/24 sauf chabbat sur tout Israel.

Mickael: 058-5818858

HM Plomberie

3 8 a n s d ’e x p é r i e n c e f r a n ç a i s e . Dépannage - Dégorgement Karcher Recherche de fuite avec pompe à épreuve. sur Jérusalem et sa région.

Meyer Hadjadj 054-8734272

ESTHÉTIQUE Shoshana Coiffure à Domicile

Coupes, brushings, mèches, permanentes, spécialiste Perruque, c o i ff u r e m i x t e à l a f r a n ç a i s e , diplômée, 18 ans d’expérience. www. shoshanacoiffure.com

Netanya sur RDV: 052-7798307

ÉVÈNEMENTIEL Disc-jockey Daniel

Tous répertoires musicaux. Seul ou avec chanteurs et musiciens. Animation f ra n co p h o n e . A m b i a n c e a s s u ré e . S’adapte à votre budget.

T: 054-5758241

INFORMATIQUE Nooshi Informatique

10 ans d’expérience. Pour particuliers et entreprises. Réparations, ventes, installations.

Alexis: 050-6006565

MODE Ayala (Nicole) et Deborah Couture Création de robes de mariée et de soirée haute couture. Location à partir de 2500 sh. Robe, tunique et retouches

T: 052-5341738 / 02-5909431

C.Line

Location de robes de soirée, vous invite à venir voir son grand choix de robes du soir et de cocktail. Sur RDV uniquement.

T: 052-8017544

SANTÉ Haya Pédicure médicale

traitement des pieds. A domicile. Champignons, ongles incarnés, durillons. Maquillage permanent, epilation. Faux ongles, acryl et vernis

gel. Se déplace Ashdod, Jérusalem.

T: 050-8458609

Dr. Nicole Klapisch Rehavia

Atta c h é e à H a d a s s a . Psyc h i at re . Psychanalyste. Thérapies. Français. Hébreu. Anglais. Habilitée à remplir feuilles SFE, mutuelles.

T: 02-5631318

SERVICES Tout Travaux de Serrurie

Serrure, clés, télécommande de parking et désinfection des cafards.

T: 052-8778055

TRADUCTION Anytext

Traductions toutes langues, tous documents. Agréé par le Consulat de France à Tel Aviv

T: 972 3 6349655/7

TRAVAUX Ganeidan jardinier paysagiste

conception de jardins, terrasses, décors et trompes l’œil en bétoncréation et entretien de fontaines et bassins ganeydan.com

T: 054-4359862

Petits et gros travaux

Peinture, stucco, rénovation, carrelage, toiture. Travail sérieux et soigné.

Moshé: 054-5746164 / 029996164

Jardins de Moché

Créations de jardinières en pierre, en tek, sur mesure. Installation système d’arrosage économique et d’éclairage. Donnez vie à votre environnement!

T: 054-3179583

​L2 travaux et renovation

Equipe professionnelle et compétente pour vos travaux et constructions.Tous les projets sont suivis par un architecte et un ingénieur.Travail de qualité à prix raisonnables. Travail sur Jérusalem et Centre.

Simon: 054-7461451 Eitan: 0546896631


Les p'tites Z'annonces www.lph-annonces.com Commerces et Bureaux Raanana

Pour long terme, restaurant, 40 places, Zone Indust., poss de location d’une annexe individuelle pour fabrication, 2 chbes frigorifiques, 1 ch. congélateur, plonge, douche, WC, clim, pour sérieux uniquement. Idéal pour boucherie, boulangerie, patisserie. Tel: 052-4442697 1.

Jérusalem 2. A louer, centre ville, rue Hillel, petit magasin, coffre, wc. 3.500 sh + tva. 054-4824773

Locations Vacances Paris

2 pces, cuisenette, SdB, à 10 mn de Montmartre, proche métro-bus. 500€/ sem, 1500€/mois ou sur long terme, idéal pour vacances. 054-3170576

Moshav Revaya 3 villas avec piscines et jardins a louer independemment ou ttes ensembles- jusqu’a 70 lits- possibilité catering lemehadrin. 052-3639405. Pour photos, taper sur Google: ‫הוילות של אבלין‬ 7.

Nétanya Appart- Hotel Blue Weiss: 5mn à pied du Kikar. Balcon face a la mer. Studio tt confort max 2 pers, équipé, kitchenette cacher, clim, plasma, wifi. Au mois, à la semaine, min. 3 nuits. Israël 054-7006511 France 0612461313 8.

9. Luxueux studio, face mer (promenade pietonne) dans appart-hotel, entierement équipé, cuisine strictement cacher, pour week end, 3 jours ou sem. 02-6426353 052-2602608

Kfar Adumim

3.

Paris 19eme, rue Manin joli f2 meublé tt confort - 4 lits, TV led. free tel/fax, proche syna et commerces cacher. Pour vacances sem ou quinz. T: 09-8614552 ou 054-4224026 4.

5. Place de la Nation magnifique appart luxe 3 pces, 6 couchages, tt confort. Semaine, quinzaine, mois. Proximite immediate syna et quartier juif. 06-06912626.

Eilat 6. Incroyable! Hanouca nb limité! Herods 5* Accueil + Privileges VIP du dim 1er au jeu 5/12: 1 ch 2 ad + 2 enf 3.200sh, 2 ch 2 ad + 3 enf 4.200 sh. Tte autre période poss.,diverses suites selon nbre. Tel: 052-8250876.

Villa luxueuse, 6.5 pces, piscine chauffée privée, jaccuzzi, clim, jardin, vue, entièrement meublée. Poss. de soins hydrothérapie. 050-5457070 yehuda@gkl.co.il 10.

Jérusalem Katamon Hayeshana: 3 pces, résidentiel, entièrement meublé, strictement casher, machine à laver, sèche linge, clim, linge maison, cables, internet wi-fi. Pour shabbatot, vacances et haguim. Evelyne: 0544-643799 11.

Malha: 2 pces 30 m2 + studio 25 m2, neufs, meublés, clim, internet wifi. 2 mn à pied du canyon, stations bus à louer. 55€ /jour. Hubert 058-7297955

12.

13. Bayt Vagan: Ouziel, entièrement meublé, cuisine et sdb aménagé; linge de maison, pour courtes durees. Tél: 054-5278500 02-6415054

Locations Particuliers Jérusalem

14. Au coeur de Jérusalem: Nahlaot, Shaarei Hessed, Rehavia: T1, T2, T3 meublés, calmes, état neuf. De 1 à 8 mois. Claude 054-3170612 15. Arazei Habira: 4 pces, spacieux, meublé, clim, 2.5 ét., proche tram. Long terme. 6.200 sh. 054-4824773

Agences Nétanya 16. Proche Kikar: 4 pces, 100m2, ds imm. récent, meublé, asc., prkg. Nat 600: cottage, 5 pces, neuf du constructeur. Joelle Immo: Aurel: 054-3136054 www.joelle-israel.com France: 00-972543136054

Jérusalem 17. Centre ville: ds le projet de luxe Rav Kook: 5 pces, 170 m2, 2 terrasses 12m2, asc., accès à la salle de sport, gardien. 13.000 sh/mois. Alef Immo Daniel Berros: 054-3531450 18. Centre ville: 3 pces, 75 m2, 1er étge, 2 terrasses sur la rue King Georges. 7.000 sh/mois. Alef Immo Daniel Berros: 054-3531450 19. Centre Ville: 4 pces, 87 m2, entièrement rénové, très bien situé, 9 eme ét., asc., balcon 12m2, clim. 6.200 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Albert www. tamar-israel.com 20. Talpiyot: Super 4 pces, rénové, ds le quartier de Caspi, très belle vue, grdes fenêtres, 100m2, 2ème ét. ss asc., bel imm. 6.000 sh. Tamar Israel: 026330933 Eliezer www.tamar-israel.com


21. Moshava Yévanit: Duplex, 5 pces, spacieux, excellent état, entirmt meublé avec gout, terrasse souccah, 2 suites parentales, 3 sdb, 3 wc, clim, jacuzzi. Poss. location saisonnière. 14.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933Albert www. tamar-israel.com 22. Guilo: 3 pces, rénové, 70 m2, vue dégagée, bon état général. 3.700 sh. Tamar Israel: 02-6330933Albert www. tamar-israel.com

29. Keren Hayessod: proche grde synagogue, 4 pces, luxueux, claire, spacieux, parquet ds les chbres, balcon soucca, prkg privé. 8.500 sh. Immédiat. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 054-7774757

Ventes

Particuliers Jérusalem Baka: Derech Beit Lehem: beau 4 pces, rénové, balcon fermé, spacieux, claire, 3 orients, centrale, 3eme ét. 0505065463 - Fr: 050-5065250

Holyland: rue Gideon Hausner, cottage, 6 pces, basement, balcon soucca, vue dégagée. 6.600 sh/mois. Immédiat Stella Cohen Immobilier: 054-6458101

30.

24. Grd choix d’appart. 2, 3, 4, 5 pces dans les quartiers centraux de Jérusalem. Libre de suite. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 www.lafayette.co.il

31.

23.

25. Au coeur de la Mochava Guermanit: 4 pces, bon état, 90m2, 3e ét, complètement meublé, clim, chauff. indiv. électrique. 7.000 sh. Tamar Israel: 026330933 Albert www.tamar-israel.com

Moshava Guermanit: Grd appart, magnifique, spacieux, bien éclairé, 220 m2, rdc, suite parentale, clim et grilles. Balcon souccah Patio, 2 prkg. 20.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933Albert www. tamar-israel.com

Talpiot/Arnona: 4 pces, 107 m2, 1er ét, jardin privé, pce avec entrée privée, cave, prkg couvert, chauff. privé. 02-6732524

32. Katamon/San Simon: 4 pces, 130 m2, 2ème ét, asc, unité parentale, balcon soucca 40 m2, grd balcon de service, 3 wc, prkg couvert, cave, clim centrale. 3.400.000 sh. 054-3977410

Agences Ashkelon

26.

27. S h a a r e i H e s s e d : 3 p c e s , luxueux,rénovation ht standing, 2 balcons soucca, 1er ét. Elia Gabai: 0528629208 28. Ramat Beit Hakerem: 4 pces, ds petite résidence, 1er ét., balcon, chauff., clim, partiellement meublé, prkg couvert. Immédiat. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101

33. Appart. de vacances en bord de mer 2 et 3 pces, entre 450.000 sh et 650.000 sh. IMMO-DLAN Ichoua 0542240186. www.Immo-dlan.co​m 34. 3 villas 5 et 6 pces, mur mitoyen, 200 m2 construit sur 380 m2. Entre 1.800.000 sh et 2.000.000 sh. IMMODLAN Ichoua 054-2240186. www.Immo-dlan.co​m

Apparts vieux rénovés 2 et 3 pces, bon placement. Entre 400.000 et 550.000 sh. IMMO-DLAN Ichoua 0542240186. www.Immo-dlan.co​m 35.

Maale Adumim 36. Maale Adoumim: 06: rue Haeshel: belle villa 250 m2 construit, 5 pces, terrain 1/2 dounam, jardin, entrée privée, poss de construire sur le toit, terrasse 30 m2, vue superbe + unité séparée. Exclusivité Takam: 02-6522292 Yossi: 054-6837681

Mevasseret Tsion Superbe Cottage 6 pces, renovations luxueuses, belle terrasse pergola, jardin prive, entoure de verdure. 3.550.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Mevassert 02 5334088, Beki 054-7222491 37.

38. Ds petite rue verdoyante, maison mitoyenne, 180m2, 6 pces, terrain 274m2, très belle terrasse, vue, jardin privé, prkg. 3.500.000 sh. Exclusif AngloSaxon Mevasseret 02-5334088 Beki 054-7222491

Nétanya Rue Remez: très beau 4 pces, très grd séjour, entièrmnt rénové, vendu meublé et équipé, asc., prkg. 1.650.000 sh. Joelle-Immo: Aurel 054-3136054 www.joelle-israel.com France: 00-972543136054 39.

40. R u e M o l e : e n exc l u s i v i té , 3 pces, 80m2, 1er ét., en très bon état. 1.380.000 sh. Joelle Immo: Aurel: 0543136054 www.joelle-israel.com France: 00-972-543136054 41. Rue Yehouda Halevi: très beau 4.5 pces, 113m2, un apprt. par etage, clim centrale, prkg, cave privée. 1.650.000 sh.Alef Immo Daniel Berros: 0543531450


www.cheela.org Petah Tikva A saisir: nouveau projet constructeur: asc., cave, prkg souterrain. 3.5 pces 80 m2 net à partir de 1.095.000 sh. 4 pces 85 m2 net à partir de 1.195.000 sh. Agence Frydman, Abraham 0527712515 42.

Jérusalem 43. Vs cherchez à acheter? Plus de 145 apparts à vendre ds les quartiers centraux, ts budgets. 02-6786595, www. Jérusalemimmobilier.com 44. Katamonim: Rue Alexandrion, proche Ganei Tsion, 3 pces, 1er ét, 65 m2, rénové, 4 orients, imm pierre. 1.200.000 sh. Meir Aharoni Remax 0549144952 45. Guivat Shaoul: 5 pces, terrasse, vue, 2 balcons, 2 prkg privés, entrmt rénové. Exclusivité Takam: 02-6522292 Hezki: 050-8755755

Guivat Mordehai: Top Investissement! 3 pces, 60 m2, sortie sur jardin en jouissance, à rénover, verdoyant. 1.150.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581. www.ruben1.com 46.

Arnona Arnona: Très grd cottage recent, 6 pces, beau jardin,entrée privée,cave, garage. 3.900.000 sh. Jérusalem Immobilier, Ref 940, Nathalie 026786595www.Jérusalemimmobilier. com 47.

Arnona: grd 5 pces, imm. récent, cave, prkg, spacieux. 1.950.000 sh. Jérusalem Immobilier,Ref 875, Rebecca 026786595, www.Jérusalemimmobilier. com

48.

49. Arnona: maison privée, 250 m2, 7 pces, agencé par architecte, cuisine rénovée, jrardin entretenu, poss de diviser en 2 apparts, proche ttes commodités. 5.500.000 sh. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 50. Arnona: Penthouse, 7 pces, 230 m2, terrasse 50 m2, superbe vue, design architecte. Exclusivité Ravit Nehassim 054-7419008, 054-7774757 51. Arnona: Rdc, beau 5 pces, 175 m2, grd jardin, clair, spacieux, grde unité parentale, cave. Proche synagogue et commodités. 3.890.000 sh. Exclusivité Ravit Nehassim 054-7419008, 054-7774757

Arnona: Cottage: 7 pces, 150 m2, jardin 120 m2, design architecte, cuisine aménagée, entrée privée, prkg. Exclusivité Ravit Nehassim 054-7419008, 054-7774757

52.

53. Derniers Penthouses ds groupe d’achat. imm de 6 apparts, entouré de parc. Apparts spacieux avec poss. d’adapter aux besoins du clients. Prix attractifs. Ravit Nekhassim 054-7419008 54. Arnona: 4 pces, 100 m2, 2eme ét, + unité de 35 m2, grd balcon, calme et pastoral. Shilat Nadlan: 077-8110001 www.shilat-nadlan.com 55. Arnona: 4 pces neuf ds projet luxueux, 109 m2, terrasse 22 m2, spacieux, aéré, cave, prkg, vue imprenable. Livraison dec 2013. 2.230.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 025666016 054-6345581. www.ruben1. com

Arnona Hatseira 56. Arnona Hatseira: Nouveau sur le marché! Très beau penthouse, 5 pces,

un niveau, grde terrasse, petit imm de style, rénové. Immédiat! Exclusif AngloSaxon Jérusalem 02-6251161, Caroline: 054-4828414 57. Arnona Hatseira: très beau 4 pces, luxueux, cuisine rénovée, grd balcon, cave et prkg ss terrain. Imm de luxe et entretenu. 2.150.000 sh. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 054-7774757

Bait Vegan Bayit Végan: 3 pces, 80 m2, 1er ét, central, jardin, très bon état. D&L Real Estate 054-8413890 58.

59. Bayit Vagan: Imm. pierre, 4 pces, 90 m2, très ensoleillé, magnifique vue, 1er et, rénové entierement, poss agrandissement 35 m2 + balcon. 2.000.000 sh. Rubens Immobilier, Yonathan: 025666016 052-8506698. www.ruben1. com 60. Bait Vegan: 3.5 pces, 80 m2, spacieux, très bon état, bon emplacement. 1.700.000 sh. Rubens Immobilier, Yonathan: 02-5666016 052-8506698. www. ruben1.com 61. Bayit Végan: rue Ouziel, très beau penthouse, 150 m2, terrasse, vue imprenable, partiellement rénové, très bien situé. Immédiat. Exclusivité Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 62. Bayit Végan: rue Ouziel, grd 4 pces, 105 m2 net, 5 à l’origine, 3ème ét., entièremt refait à neuf, balcon soucca, vue. Exclusivité Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 63. Bait Vegan: 6 pces, spacieux, balcon, vue, bonnes orients, cave, parkg couvert. Exclusivité Takam: 02-6522292 Hezki: 050-8755755


64. Bait Vegan: Cottage, excellent état, 4 pces, rdc, 120 m2, suite parentale, clim, très belle vue, terrasse 50 m2. 4.200.000 sh. Exclusivité Tamar Israel: 02-6330933 Levana www.tamar-israel. com 65. Mordot Bait Végan: beau 3.5 pces, rénové, balcon sur vue, cuisine aménagée, prkg, cave, salle de sport. Exclusivité Anglo-Saxon Jérusalem 02-6251161, Yohan: 052-6613065

Baka Bakaa: proche Emek Refayim: 3.5 pces, imm pierre, 1er ét., balcon, très bon état, clair. 1.930.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 66.

67. Proche Baka: Beau 4 pces, imm pierre, 2eme ét, 2 balcons dont soucca, rénové, cave, a saisir. 1.890.000 sh. BenZimra Immobilier 02-5633008 68. B a ka : R a re ! N o u ve a u s u r l e marché: 3 pces, imm entretenu, hts plafonds, RDC, à rénover. 1.790.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Jérusalem 026251161, Caroline: 054-4828414

Baka: à saisir, très beau 3 pces, 80 m2, bel imm. en pierre, asc, prkg, cave privée, 2 sdb, suite parentale, 3 balcons. Immédiat. Soldé 1.580.000 sh. Exclusivité David Immobilier 054-3030454 69.

Baka: ds complexe residentiel de luxe en pleine verdure, vaste choix d’apparts de 2 a 5 pces, terrasse ou jardin, vue, prkg. Livraison janvier 2016. Jérusalem Immobilier, Ref 947, Yael 026786595, www.Jérusalemimmobilier. com 70.

71. Au coeur de Baka: 3 pces, balcon fermé, 70 m2, 3ème ét, rénovée, claire,

prkg, cave, proche Moshava. 1.320.000 sh. Shlomi: 050-6347773

5666016 052-2745610 www.ruben1. com

Baka: 4 pces, rénové depuis 5 ans, entouré de verdure, très bien entretenu, parquet, bien situe. 1.700.000 sh. Rubens Immobilier, Elie: 02-5666016 054-7687651. www.ruben1.com

79. Har Homa: A saisir! 4 pces, 108 m2, 2 grdes terrasses, 2eme ét, cave, parkg. Immédiat. 1.420.000 sh. seulement! Rubens Immobilier, Jacques: 025666016 052-2745610. www.ruben1. com

72.

73. Au cœur du beau Baka: rue Reouven, ds maison arabe de caractère, 80 m2, balcons, jardin, hts plafonds, bon état. 2.650.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier Sabine: 02-5666218 0545340130 www.lafayette.co.il

Centre Ville Centre: affaire unique. Mini Penthouse: 2 pces, neuf, 57m2, terrasse 52 m2, vue panor. incroyable. Asc. shabbat, prkg, cave 10m2. 2.100.000 sh. Alef Immo Daniel Berros: 054-3531450

74.

75. Centre ville: 4 pces, imm: neuf, standard europeen, grd balcon soucca, 2 sdbs, parkg, vue superbe. Immédiat. Exclusif Anglo-Saxon Jérusalem 026251161, Rahel: 054-4872054

Har Homa Har Homa: 4 pces, 106 m2, terrasse 16m2, 2ème ét, vue panoramique. 13900000 sh. Alef Immo Daniel Berros: 054-3531450 76.

77. Har Homa: Mini penthouse: 4 pces, 2 terrasses, très investi, 5ème ét, asc, 3 orients, cave, parkg. 1.750.000 sh. Rubens Immobilier, Jacques: 025666016 052-2745610. www.ruben1. com

Har Homa: mgnifique 3 pcs, très spacieux, moderne, 4ème ét, asc, balcon, cave, parkg, clim. 1.300.000 sh. Rubens Immobilier, Jacques: 0278.

Katamon Hayeshana 80. Kiryat Shmuel: Rue Nili: grd duplex, 6 pces, 200 m2, 2ème ét, balcon soucca, gd salon, calme. 4.200.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 81. Kata m o n H aye s h a n a p ro c h e Emek Refaim: 3 pces, 1er ét, droits à construire 40 m2 + terrasse, bon état, calme, ds la verdure. 1.490.000 sh. BenZimra Immobilier 02-5633008 82. Katamon Hayechana: 5 pces, 2ème ét, terrasse, calme, ensoleillé. A saisir 2.650.000 sh.Charles Lellouche Citadel 054-5294093 Jérusalemimmo@013.net 83. Au coeur de Katamon Hayeshana: 4.5 pces, balcon, 100 m2, 2ème ét, rénov. ht standing, 3 wcs, 2 douches, vue, claire, spacieux. 1.890.000 sh. Prix souple. Shlomi: 050-6347773 84. Keren Hayessod: 3 pces, proche centre ville et Mamilla, entrmt rénové, carrelage, tuyauteries, fenetres... clim, Shilat Nadlan: 077-8110001 www.shilatnadlan.com

Kiriat Moshé 85. Kiriat Moshé: rue Eliezer Halevi, 4 pces, 5 à l’origine, studio séparé, cave, prkg couvert. 2.500.000 sh. Exclusivité Takam: Naomi: 0522-864497 026522292


Kiriat Shmouel 86. Kirirat Shmouel: 3 pces, 4 à l’origine, spacieux, 2eme ét, asc, 2 balcons, prkg privé, unité supp. Shilat Nadlan: 077-8110001 www.shilat-nadlan.com 87. Superbe emplacement: Hatayassim: bel imm, 3.5 pces, 80 m2, 2ème ét., asc., à rénover, 3 balcons, belle vue, calme, cave studio, prkg. 2.500.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www. lafayette.co.il

Mekor Haim Mekor Haim: 3.5 pces, récent, balc souccah, parkg, 2ème ét, bon état. Seulement 1.650.000 sh. Citadel 0545294093 88.

89. Mekor Haim: 4 pces, spacieux, clair, calme, cuisine aménagée, balcon, 1er ét, asc, prkg couvert, cave, proche commodités. 2.200.000 sh. Exclusivité Ravit Nehassim 054-7419008, 0547774757

Rue Mekor Haim: 3 pces, 70 m2, 2 balcons, ensoleille, 3 orients, superbe état, agreable, clim, parkg. 1.590.000 sh. Rubens Immobilier, Elie: 02-5666016 054-7687651. www.ruben1.com 90.

Moshava Guermanit 91. Moshava Guermanit: 3 pces, calme, claire, yunkers, chauffe eau solaire, balcon ferme, proche commerces. Shilat Nadlan 077-8110001 www.shilatnadlan.com

Ramat Beit Hakerem 92. Ramat Beit Hakerem: 4 pces, 80 m2, proche centre commercial, 3ème ét., asc. chabbat, petit balcon soucca, clim, chauff. indiv., très clair, ensoleillé,

cave, prkg. couvert. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 93. Ramat Beit Hakerem: 4 pces,1er ét., excellent état, balcon, 2 sdbs, clim, chauff. indiv. cave, prkg couvert. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101

Ramat Eshkol Ramat Eshkol: rue Faran: 3.5 pces, 3ème ét., superbe vue, balcon souccah. Immédiat. 1.650.000 sh. Lafayette Immobilier Shimon: 054-4269547 025666218 94.

Ramat Sharett Ramat Sharet limite Bait Vagan: 5 pces entièrement rénové, 170m2, 1er ét., asc., terrasse souccah splendide 70m2, entrée indép., suite parentale, clim, prkg. Unité locative 70m2 + balcon. 4.000.000 sh. Tamar Israel: 026330933Levana www.tamar-israel.com 95.

Ramot 96. Ramot 03: Mendelson: maison individuelle, 6.5 pces, 210 m2 habitable, 330 m2 terrain, magnifique vue, bon état, patio + jardin. Exclusif Lafayette Immobilier: Sabine 02-5666218 0545340130 www.lafayette.co.il 97. Ramot 06: magnifique villa, jardin, ht standing, 9 pces, 270 m2, entièrement rénovée, très belle vue, 2 pkg, clim, terrasse de 70 m2. 5.800.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Levana www. tamar-israel.com 98. Ramot 06: Magnifique villa, ht standing sur 3 niveaux, 7 pces, entièrement rénovée de luxe, grd jardin, 4 terrasses, très belle vue, clim, jacuzzi. 6.000.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Levana www.tamar-israel.com

99. Ramot: Alyat Hanoar: beau cottage, 5.5 pces, rénovation de gout, grde cour. 2.300.000 sh. Exclusivité Roth Anglia Ramot Yonathan 052-2674591 www.roth-anglia.com 100. Ramot: Rue Igal, beau cottage, finitions de ht niveau, cour, unité séparée, prkg privé. Exclusivité Roth Anglia Ramot Yonathan 052-2674591 www. roth-anglia.com 101. Ramot Guimel: Rue Bazouv, beau cottage d’angle, 6 pces, cour. Immédiat 2.600.000 sh. Exclusivité Roth Anglia Ramot Yonathan 052-2674591 www. roth-anglia.com 102. Ramot: Even Shmouel, très beau cottage, rénové, grd jardin, vue, studio séparé, prkg privé. Exclusivité Roth Anglia Ramot Yonathan 052-2674591 www.roth-anglia.com 103. Ramot: Derech Hahoresh: villa, bien agencé, beau jardin, calme. Exclusivité Roth Anglia Ramot Yonathan 0522674591 www.roth-anglia.com

Rehavia 104. Rehavia: adresse prestigieuse, 3 pces, 70 m2, à remodeler, rue calme, balcon, 1er ét. 2.220.000 sh. Exclusif Jérusalem Immobilier, Ref 902, Freddy 026786595, www.Jérusalemimmobilier. com 105. Rehavia: Ultra Résidentiel, 4/5 pces, luxueux, imm. neuf, 2 parkg, balcon. Rare. 1.550.000 $. Charles Lellouche Citadel 054-5294093 Jérusalemimmo@013.net 106. Exceptionnel! Rehavia: Harav Berlin: 4 pces + jardin, rdc, calme, bon état. Immédiat. 2.490.000 sh. Exclusif


0747 268 268 www.allorav.com

un service des institutions Bnei Torah

Lafayette Immobilier Shimon: 0544269547 Rehavia: 3 pces, rue Aza, cote calme, 4 pces, imm. de pierre, 3 balcons. Immédiat. 1.650.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 www.lafayette.co.il 107.

108. Moshava Yevanit: Rabbi Zeira, ds construction neuve, duplex 130 m2 + terasse 20 m2, asc., calme, pastoral. 4.500.000 sh. Immédiat. Lafayette Immobilier 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

San Simon 109. Guivat Oranim: Cottage 6 pces, jardin, 150 m2, grd salon, spacieux, bon état, deux entrées, prkg, accès handicapé. 3.800.000 sh. A voir! Exclusif BenZimra Immobilier 02-5633008 110. San Simon: Rasko: petit 4 pces, rénové, entrée privée, jardin, droit à construire 2 pces supp. 1.400.000 sh. Exclusivité Charles Lellouche Citadel 054-5294093

111.

112. Talbieh: 4 pces, balcons, vue, asc, cave, claire, calme, à rénover. AngloSaxon Jérusalem 02-6251161, Rahel: 054-4872054 113. Super investissement! Talbieh: rue Washington, 2 pces, 40 m2, 3ème ét., asc., bon état. 1.350.000 sh. Lafayette Immobilier 054-5340130 02-5666218 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

Talpiot Talpiot: spécial invest. proche commodités, très beau 4 pces, 1er ét, entièrement refait, grd balcon, claire, calme, projet d’agrandissement très sèrieux. 990.000 sh. seulement. David Immobilier 054-3030454 115. Talpiyot Hayeshana: proche Baka: Duplex 4 pces, 2 balcons, 2eme ét, grde cave, travaux à prévoir. 1.890.000 sh. Rubens Immobilier, Elie: 02-5666016 054-7687651. www.ruben1.com 114.

0,15 € TTC /min

Offres Emplois

Talbyeh Talbyeh: 4 pces, vue, asc, calme, clair, à rénover. Anglo-Saxon Jérusalem 02-6251161, Rahel 054-4872054

24heu re tous le s /24 s jo sauf sh urs abbat et fêtes juives

Tout Israel

L’univers beaute/luxe vs attire? Rejoignez un réseau gagnant, leader solutions rajeunissement. Enthousiaste? Faites partager votre future réussite! Sur RDV: beautys.event@gmail.com 116.

Ashdod 117. Advancia, Dpt Ciel Telecom, commerciaux (H/F) confirmés, maitrise informatique, Bonne élocution, aisance, bonne rémunération mission de 15h/19h Tel:0549875446 drh@advanciacallcenter.com

Jérusalem

Groupe de communication recherche son/sa graphiste, papier, heb/ ang/fran, experience. CV: pressefr1@ gmail.com 119. Recherche secrétaire plein temps, motivée, charismatique, dévouée, formation assurée, heb/fra (très bon niveau). CV heb/franc.: avisib@netvision.net.il 118.


62

120. Ben Zimra Immobilier rech. agent immobilier dynamique, tps plein, francais et hebreu courants, moyen de locomotion, rémunération attractive. 02-5633008 C.V à ilan@ben-zimra.com 121. Advancia, Dpt Ciel Telecom, commerciaux (H/F) confirmés, maitrise informatique, Bonne élocution, aisance, bonne rémunération mission de 10h/14h – 15h/19h - 17h/21h Tel: 0549875446 drh@advanciacallcenter.com 122. Infoclip recrute, ds le cadre de son expansion, des Ingénieurs Développement C#/Java/Php. Niveau ingénieur, bon relationnel, rigoureux. Poss. de débuter à Paris dans le cadre d’une alya. Poste à Jérusalem. CV en fr: contact-il@ infoclip.fr 123. Leader français des sites internet ds le domaine médical, rech. 2 commerciaux. Appels entrants et sortants. Rémunération: Fixe élevé + %. Tps de travail: 4 à 6 h/jr. Salaire moyen 7.000 sh. pour un mi-tps. Haim Cohen 0547307737

Jérusalem et Ashkelon 124. Urgent! Rech. développeur pour application mobile. Poste à pourvoir immédiatement à Jérusalem ou à Ahsdod. CV: dvpt.mobile@gmail.com

Nétanya 125. Agence d’assurance à Natanya recherche employée parlant heb/franc. Expèrience plus. Tps plein. 050-5469595

Tel Aviv Agent d’assurances recherche employé/e d’assurance, exp. min 1 an, franc. langue maternelle, bon heb. Tps 126.

Cours

plein. CV: InsuranceAgentFR@yahoo. com Rech. commerciale motivé par téléphone. Pas de connaissance exigé. Formation assurée. Bonne élocution en Français. Plein tps. Fixe: 8.500 sh. + comm pouvant aller jusqu’à 15.000 sh. 053-2744779

127.

Rech. secrétaire expérimentée, temps plein, pour agence immobilière, bilingue franç/héb, lu et ecrit. Agence Immobilière Home buy Home 0579355555 128.

Famille au nord de Tel-Aviv rech. JF douce, expérimentée et autonome pour s’occuper d’un bébé et de tout ce qui le concerne: repas, bain, soin du linge, rangement de la chbre. 8h-18h30 (5 jours). Très bon salaire. Tel: 0523920210

Tout Israel 133. Formation rapide et professionnelle!! Bat Israël Cosmetic: formation courte durée par modules au métier de l’esthétique! Mme Ayache: 0547802042 134. Cours de gymnastique et d’aquagym, particulier ou en groupe, pour public féminin de tout age. 0545548644. Zumba pour public feminin 054-8006652.

Divers

Tout Israel

129.

Jérusalem 130. Rech. createur/trice site web + design, mi-tps, pour projet en francais, orienté marketing. CV par fax: 02-5635335 131. Recherchons secrétaire heb/fran/ ang + office pour remplacement congé maternité. CV:02-6798540 stargold@ actcom.net.il 132. Le monde de la finance vous attire? CallFormation, leader du trading, recrute conseillers. Bonne élocution, aisance téléphonique, sérieux. Challenge motivant, primes élevées. CV: rh@ callformation.com

Robes de mariées sur mesure. Poss d’amener votre modèle. Robes neuves/ américaines. Exp 20 ans. Poss. d’achat/ location. Prix de Gmah. Ninette 026449249 apres 20h. 135.

136. Dans le cadre de son expansion moshe pizza de kfar adumim cherche des franchises ds tt israel. 052-2634342

Jérusalem A vendre: Hyundai Getz, 5 portes, annee 2006, 79.000 km. Excellent état, controle technique aout 2013, batterie neuve. 32.000 sh. Alain 058-4004010 137.

138. Vs etes parents de jeunes enfants. Vs recherchez un Gan d’exception. Une seule adresse Le Gan Hakassoum a Arnona!! Laurence 050-4304711 Muriel 054-5892355 139. Graphiste expérimenté tout support: impression, multi media, travail serieux et rapide. T: 050-8598600 david. pao@live.fr


63


621 web jeru  
Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you