Page 1

LPH Plus Le

‫בס"ד‬

1

NUMÉRO SPÉCIAL ASHDOD

DOSSIER Ça bouge à Ashdod, pp.38-39

Hebdo

INTERVIEW

Muriel Nabet, candidate au conseil municipal d'Ashdod pp.40-41

D u g ro u p e Le p ' t i t H e b d o

L’hebdomadaire israélien des francophones

‫העיתון הבינלאומי לדוברי צרפתית‬

N o 613 -

‫שופטים‬

'‫טז‬

‫דבר‬ ,‫י ם‬

( ''...‫תרדף‬

‫צדק‬

‫דק‬

‫'צ‬

'

)' ‫כ‬

4 Elloul 5773 | 10 Août 2013

SHOFTIM LPH 613 Supplémen t Immo Août 20

13


2


3


4


Lisez le Plus Hebdo sur ‫מנכ"ל‬

WWW.LPHINFO.COM ■ Directeur Général

Avraham Azoulay Direction.Lph@gmail.com

‫עריכה‬

‫עיצוב‬

‫אסטרטגיה‬ ‫ושיווק‬

‫מנהל‬ ‫מכירות‬ ‫מכירות מרכז ודרום‬

‫כתובת‬

‫מזכירות‬

■ Secrétariat (Ouvert de 9h à 14h) Rosy Chouai Lph5@bezeqint.net Tel: 02-6788720 Fax: 153-26785349

■ Adresse

Haoman 24/35 Talpiot - Jérusalem

■ Directeur Commercial Gilles Sperling gil@sperling-advert.com

■ Commercial secteur centre & sud Itshak Zenouda edenpublicite@gmail.com

■ Marketing & Stratégie Vita Green Tel: 054-7855770 Lph.vita@gmail.com

■ Graphisme

Publicité: Myriam Wanszelbaum Mise en page: Shirel Bellaïche

■ Rédaction

Guitel Ben-Ishay guitelbenishay@gmail.com La rédaction du Plus HEBDO décline toute responsabilité quant au contenu des textes et des publicités qui n’engage que leurs auteurs.Toute reproduction, même partielle, devra faire l’objet d’une autorisation écrite de la part du journal.

Jérusalem Tel-Aviv Netanya Ashdod Haïfa Paris

18:50 20:08 19:10 20:10 19:10 20:10 19:10 20:10 19:02 20:11 21:00 22:11

Édito

5

La magie du 613 Par Avraham Azoulay On l’entend et on sourit, on le lit et déjà on espère. Dieu nous a donné un univers de recettes pour vivre bien, et mieux Le comprendre, et pourtant… On pourrait comparer le 613 à la dernière version d’un nouveau modèle d'ordinateur, ultra-moderne et puissant. Pourtant on n’exploite hélas qu’un infime pourcentage de cette force, faute de patience, de temps ou par simple ignorance. En tout cas, en ce qui concerne notre équipe, nous sommes tous heureux d’arriver avec vous à ce numéro hautement symbolique du Plus Hebdo. Ce journal 613 arrive au même moment que la parasha Shoftim qui traite de justice et de responsabilité partagée sur notre terre d’Israël. Sujets ô combien actuels, face aux perspectives inquiétantes à propos des discussions entamées par Israël sous la pression incessante des Américains. Chaque mot prononcé par nos interlocuteurs sonne comme une menace à nos oreilles: Jérusalem, la Judée, la Samarie, Har Habayit, le retour des ‘’réfugiés’’… À la Knesset la semaine dernière un député arabe a lancé une phrase qui en dit long sur les intentions pacifiques de nos partenaires: «Nous étions là avant vous, et nous y serons après»… Heureusement, notre premier Ministre a su lui donner la meilleure réplique: «La première partie de votre phrase est fausse et la seconde partie ne sera jamais vraie». À force de parler de sécurité et de concessions, voilà que l’essentiel a tendance à être effacé par des paroles dénuées de sens et des promesses vaines. La lassitude qui semble régner en Israël devant ces pourparlers qui durent depuis près de vingt ans et n’ont

pourtant jamais abouti, pourrait nous coûter très cher si l'on ne retourne pas à la Source. Les attaques incessantes pour diaboliser le peuple juif et sa terre, pour nier notre histoire et celle de nos Pères enterrés à Hevron, sont un danger bien plus grand que tous les missiles potentiels que les terroristes qui nous entourent peuvent nous lancer. Il est essentiel en ces temps difficiles qui menacent notre capitale et notre droit d'exister, de respecter, ne serait-ce qu’une seule des 613 mitsvot: Effacer la haine gratuite entre nous, celle qui fournit à nos détracteurs le meilleur terreau pour notre perte. Arrêtons donc de nous répandre sur le web contre notre gouvernement ou ceux qui le dirigent. Chaque décision prise se fait toutes cartes en main, avec une vraie conscience de notre réalité et un recul que personne d’entre nous ne détient vraiment. En émettant le doute sur les intentions de nos dirigeants, nous tendons la perche à nos adversaires qui se régalent de nos mésententes. Bien sûr qu'il faut rester sur le qui-vive et exprimer nos opinions, mais sans jouer le jeu d’un ennemi trop prompt à se ruer sur ces armes que nous lui offrons… Pour conclure sur une note optimiste, saluons les centaines d’olim hadashim rentrés chez eux, chez nous, à la maison. Ils représentent l’espoir d’un avenir meilleur, une force vive pour peupler le pays du nord au sud, sans distinction. Nous leur souhaitons tous nos vœux de bienvenue, ils réalisent enfin l’une des plus belles mistvot parmi les fameuses 613: Habiter la terre d’Israël, là où chaque acte prend sa véritable dimension.


6

Sur le vif

L

es Israéliens francophones sont de plus en plus nombreux à afficher leur intérêt pour la course aux prochaines municipales. Que pourront-ils apporter de plus aux Francophones olim hadashim ou vatikim? Dr Joseph Zrihen Président Exécutif de la Fédération Israélienne Francophone

Les Israéliens francophones, comme vous les nommez sont aujourd’hui surtout des citoyens israéliens vivant en Israël, travaillant en Israël, payant leurs impôts en Israël et élevant leurs enfants en Israël qui feront leur service militaire dans Tsahal. À ces différents titres il me semble tout à fait justifié que comme tous les autres Israéliens ils veuillent être partie prenante de la vie du pays. Et cela me semble tout à fait légitime que certains d’entre nous décident de s’engager dans les différentes élections qui rythment la démocratie israélienne. Et en même temps ils peuvent et, à

mon sens ils doivent, une fois élus apporter aide et assistance à leur communauté d’origine. Je considère pour ma part que les francophones ne sont pas assez entendus ni reconnus en tant que tels dans le pays par rapport aux autres olim hadashim ou vatikim d’autres origines. Alors que l’apport du Judaïsme francophone à Israël est considérable. Les sommes engagées par les différentes instances gouvernementales, locales et régionales sont ridicules par rapport aux montants affectés aux autres communautés. Les besoins sont criants et sont de tous ordres, tant dans les domaines de la Solidarité que de l’Identité. C’est aussi pour cela que nous avons créé la Fédération Israélienne Francophone: pour aider les associations et les francophones, et avec d’autres parvenir à une réelle reconnaissance des franco-israéliens et à une prise en charge plus conséquente de leurs besoins. Ainsi, tout ce qui ira dans ce sens et qui sera porté par des femmes et des hommes de qualité, pétris de nos valeurs et habités du désir d’œuvrer pour le bien commun, se doit d’être encouragé.

Jean-Charles Zerbib Directeur FSJU-Israël Président des Anciens EEIF en Israël

De manière générale, la politique israélienne tant vilipendée pour ses nombreux travers et tant admirée pour sa démocratie, est une source d’attraction pour de très nombreuses personnes. Il suffit de voir le nombre de candidats aux dernières élections et le nombre de partis à la Knesset. Mais ce qui semble impossible voire inutile au plan national, apparaît au contraire tout à fait «jouable» au plan local. Plus proche des citoyens, plus efficace, mieux adaptée au besoin immédiat, mais en même temps plus fragile vu le poids des pressions et lobbys, l’élection locale peut-être une chance pour les franco-israéliens à la fois dans les domaines sociaux, éducatifs ou culturels. Deux écueils à éviter cependant: les «juifs de cour» chargés uniquement d’aimanter l’électorat et qui oublient après l’élection qui les a faits roi et surtout les attentes exagérées, donc les déceptions pour ceux qui imaginent que «leur» représentant va faire des miracles! Bonne chance à tous.


Claude David Frankforter

Shraga Blum

Consultant en marketing

Journaliste

Deux concepts réunis sous le même terme: «mosaïque» ( 1°): lié à Moïse, 2°): puzzle aux éléments différents constituant une image cohérente, comme notre Peuple, unique, aux 12 tribus différentes. Il devrait en être de même pour Jérusalem, exceptionnelle capitale multiculturelle, dans laquelle chaque groupe doit pouvoir faire entendre sa voix (en espérant - chacun peut rêver! obtenir une chorale harmonieuse). Les francophones sont traditionnellement individualistes, mais face aux «lobbies» anglo-saxons et russes, ils commencent à réaliser la nécessité d'une cohésion afin de défendre leurs droits. En priorité: améliorer les relations et donc la communication avec les services de la ville car l'hébreu n'est pas toujours bien maîtrisé par les francophones, causant ainsi de sérieux problèmes à ceux qui ne connaissent ni leurs droits ni surtout leurs devoirs face à la municipalité. Malgré leur nombre important, les francophones ne bénéficient pas des informations de toutes sortes diffusées par la Mairie, souvent présentées, outre en hébreu, en arabe, russe ou anglais. Un bureau d'assistance aux francophones, complété par un site Internet qui leur soit accessible, représenterait un argument de campagne efficace... Oyez, oyez, chers candidats!

Par principe, il est très important de s’intéresser à la «res publica», la «chose publique» et quiconque se mobilise pour se consacrer sincèrement à la politique - à l’échelon national ou local - mérite d’être encouragé. L’engouement de plus en plus d’Israéliens francophones pour la politique locale ne peut qu’être salué car c’est à cet échelon que l’on sera plus efficace pour régler des questions qui intéressent directement les citoyens au quotidien. Les avantages sont évidents. Les Israéliens francophones, qu’ils soient ici de longue date ou fraîchement arrivés, se sentent souvent sous-représentés dans les rouages de l’administration et de la vie représentative. On pense immédiatement à la Knesset et dans les partis politiques, mais c’est en premier lieu dans les villes et villages que les administrés doivent avoir un contact avec leurs élus, et pour les Olim de France il serait bon qu’il y ait plus de francophones dans les conseils municipaux pour servir de relais entre eux et l’Administration, à cause de l’obstacle de la langue ou des us et coutumes. Par la suite, il sera sans doute plus facile pour les plus doués ou les plus motivés parmi les élus de briguer des mandats électoraux nationaux, une fois qu’ils se seront «fait un nom» et auront été en contact plus étroit avec la base.


8

Sur le vif

Ce qui semble impossible voire inutile au plan national, apparaît au contraire tout à fait «jouable» au plan local

»

Emmanuel Navon Universitaire

Au niveau municipal, avoir des élus issus de l’Alyah française peut être utile pour aider les Olim francophones à réussir leur intégration. Mais il faut se garder de virer dans le communautarisme francophone. Une implication politique de l’Alyah française au niveau municipal doit être conçue pour aider à l’intégration de cette Alyah, pas pour rester en marge de la société israélienne. Mais la plus grande contribution des Israéliens francophones à ces élections municipales serait d’afficher un front uni pour les élections à Jérusalem en soutenant l’excellent Nir Barkat face à l’alliance nauséabonde et corrompue entre Arie Dehry et Avigdor Lieberman. Non seulement Moshé Lion n’a jamais vécu à Jérusalem, mais il n’est pas investi par le Likoud, contrairement à ce qu’il fait croire dans

»

ses affiches. Le plus grand apport que les Israéliens francophones peuvent faire aux Olim est de prouver aux hommes politiques corrompus et cyniques que nous ne sommes pas dupes.

Shlomo Balsam Président d'Aloumim. Guide à Yad Vashem

Je ne pense pas qu'il y ait un vote francophone significatif en Israël comme celui des citoyens dont la langue maternelle est le russe. Les votes «francophones» se partagent entre les différents partis ou candidats. Les sections francophones des partis ne durent jamais longtemps. Les francophones ont une riche vie associative en français, vont écouter Bruel et Johnny Halliday en français... mais ils votent en hébreu!


9


10

Parasha de la semaine

Un résumé de la sidra: Choftim Notre Sidra comporte 14 commandements positifs et 27 négatifs. Le peuple entre sur sa terre et doit prendre la responsabilité concrète de la vie sociale, politique, juridique et militaire. Première montée: Chaque tribu et chaque ville en Israël doit constituer un système judiciaire local efficace. Ce système est composé de tribunaux de qualité et de forces coercitives qui pourront faire appliquer les décisions de justice. Ces tribunaux ont même

Un faux témoin sera condamné à la peine qu'il voulait faire encourir la prérogative de mettre à mort, par exemple en cas d'idolâtrie. En cas de doute, un tribunal suprême, qui siégera à côté du Temple, pourra trancher. Ses décisions auront force de loi. Deuxième montée: Dans la mesure où le peuple aura décidé d'instituer une monarchie, la Torah limite les prérogatives du roi afin que son statut ne le détourne pas de Dieu. Troisième montée: Dieu a choisi les Cohanim de la tribu de Lévi pour le

servir. Ils n'auront pas part au partage de la terre. Quatrième montée: Les Lévi aussi ont été choisis pour servir au Temple. Ils jouiront des prérogatives qui leur sont dues. La terre de Canaan est habitée par des peuples idolâtres. Il sera primordial de ne pas adopter les coutumes idolâtres locales. C i n q u i è m e m o nté e : U n e d e c e s pratiques interdites est le recours aux sorciers et aux prédicateurs d'avenir. Les enfants d'Israël peuvent et doivent se soustraire à tout déterminisme astrologique. Ils doivent aussi rester très vigilants envers des prophéties qui inciteraient à l'idolâtrie, même ven a nt d e p ro p h ète s co nfi r m é s ! Celui qui aura commis un meurtre par inadvertance pourra se réfugier dans des villes construites à cet effet. Ainsi, les proches parents du défunt ne pourront l'attendre et se venger. En revanche, ces villes ne pourront protéger des meurtriers intentionnels. Ces derniers seront remis à la justice des proches parents. Sixième montée: La propriété privée doit être protégée par la loi. Tout jugement sera établi à l'aide de deux témoins au moins. Un faux témoin sera condamné à la peine qu'il voulait faire encourir. En cas de guerre «facultative» (qui n'est ni une guerre défensive ni une guerre de la première conquête du pays), un Cohen, nommé à cet effet, devra choisir les soldats les plus aptes et leur remonter le moral.

Dr Michel Bensoussan

Septième montée: Avant d'entreprendre une guerre de ce genre, il faut toujours proposer, au préalable, la paix. Ce n'est qu'en cas de refus que la guerre sera entreprise. Les femmes et les enfants seront épargnés.En revanche, en cas de guerre «obligatoire» (conquête de la terre de Canaan) personne ne sera épargné! Il ne faudra pas abattre les arbres fruitiers. Si un cadavre est trouvé dans une zone inhabitée, ce sont les responsables de la ville la plus proche qui seront interpelés. Au cours d'une cérémonie très particulière, une génisse est abattue et les notables réunis déploreront le meurtre, en se sentant coupables de n'avoir pu l'empêcher ni d'avoir pu découvrir le coupable.


12

Torah de vie

Au-delà du pouvoir politique À quelle idée fondamentale le concept de royauté renvoie-t-il dans la tradition juive? La réponse se trouve dans notre paracha. La Torah nous donne l’ordre de nommer un roi avec tout ce que cela implique: «Placer, tu placeras sur toi un roi...» (Devarim 17;15). De ce texte le Talmud dégage deux règles qui vont nous amener à une réflexion spécifique, où le statut de Royauté sera bien diffèrent de celui qui existe chez les nations. À propos de ce verset, le Talmud (Kiddouchine 32b) propose deux réflexions: si un roi refuse les honneurs dus à son rang, on ne l’écoute pas. On doit lui témoigner toutes les formes de considérations qui lui reviennent. Pour quelle raison? Parce que nous devons craindre son autorité. L’explication de cette règle est la suivante: selon les normes de la Torah, nous devons témo igner de l’honneur à to u te personne dont le statut est plus élevé que le nôtre. Ceci s’applique à un roi, à un rav et bien évidement à nos parents. Ces individus peuvent refuser les marques de respect s’ils le veulent ; à l’exception toutefois d’un seul: un roi d’Israël, qui ne peut s’y soustraire. La raison de cette règle est donnée par le Talmud: nous devons craindre constamment son autorité. Les Maîtres du Talmud nous proposent d’approfondir ce que représente vraiment la royauté. UNE ÉTHIQUE PERSONNELLE La Torah reconnait que la gestion politique et sociale des hommes est un exercice difficile. Ce constat est confirmé par les Pirké Avot (3, 2) qui nous demandent de prier pour que l’autorité

royale soit puissante «car si la crainte de ce pouvoir n’existait pas, l’homme avalerait «vivant» son prochain». Trop souvent les êtres humains ne sont malheureusement pas capables de s’autogérer, ils ont donc besoin d’un pouvoir politique qui assure la paix sociale et évite le chaos et l’anarchie. Voilà pourquoi un Roi ne peut renoncer à son rang hiérarchique (élevé) car la paix dépend de son autorité (reconnue). Cependant, les commentateurs font remarquer qu’une certaine limite à l’autorité royale peut exister: à quoi sertelle quand les hommes sont en mesure d’exercer un pouvoir sur leur propre personne, sans une autorité extérieure? Si chacun s’impose une éthique, à quoi peut bien servir un Roi? D’autant plus que le Torah elle-même nous incite à appliquer une éthique personnelle. Le verset cité plus haut s’exprime en effet au singulier: «Placer, tu placeras sur toi un roi…», comme si la Torah voulait nous dire qu’il faut imposer une autorité individuelle sur notre propre personne («placer») avant l’instauration d’une autorité collective. («tu placeras un Roi»). UN INTERMÉDIAIRE Effectivement, expliquent les Rabbins d u Ta l m u d , i l ex i ste u n e ra i s o n supplémentaire à l’instauration de la Royauté. Même quand la société parvient à maintenir un climat de paix sociale et que les hommes réussissent à s’entendre, un Roi doit exercer une fonction supplémentaire. Il doit par son exemple quotidien élever le peuple à un degré transcendant de

Rav Yaacov Spitezki Directeur de Shorashim

soumission à D.ieu. Il ne suffit pas que les hommes vivent dans une société pacifique. L’étape suivante est qu’ils se rapprochent pleinement de D.ieu. C’est ce qui explique que dans la tradition juive le Roi n’est pas seulement un homme politique. Il est un «ambassadeur» de D.ieu sur terre. Le Talmud enseigne: «La royauté d’en bas ressemble à la royauté d’en Haut» (Bera’hot 58a ). Le roi est, pour ainsi dire, comme un intermédiaire entre les hommes et D.ieu. Son statut est «un tremplin» pour aider les hommes à s’élever spirituellement. Du fait de sa proximité avec le Créateur, un Roi d’Israël atteint un degré d’humilité exceptionnelle. Il aura alors pour tâche d’influencer tous ses sujets pour qu’ils se rapprochent de D.ieu. Dès lors, on peut comprendre aisément que la seconde fonction du roi a plus d’importance que la première. L’autorité morale peut s’imposer par elle-même à un individu. Alors que seul le Roi, du fait de sa grande proximité spirituelle avec D.ieu, est capable d’éduquer tout un chacun à se rapprocher pleinement du Créateur de l’univers. Cette fonction royale trouvera sa pleine réalisation avec la venue de Machia’h qui sera désigné en tant que Roi. Alors «des peuples nombreux se mettront en marche et diront: «Venez, montons à la montagne de l’Éternel, à la Maison du Dieu de Jacob. Il nous montrera ses chemins et nous marcherons sur ses routes. Oui, c'est de Sion que vient la Torah et de Jérusalem la parole de D.ieu». RAV YAACOV SPITEZKI: 054 23 99 791


13


14

Moussar

Mentalité d’Israël et mentalité de ‘Houts la’arets «La justice, la justice, poursuis-la afin de vivre» (Devarim 17/20). Rabbi Na’hman de Breslev enseigne qu’il y a deux types d’intelligence: celle d’Erets Israël et celle de ‘houts la’arets. C ’est-àdire deux manières d’appréhender la réalité de la vie, deux mentalités différentes. Bien évidemment ces deux conceptions s’opposent, ainsi que Rabbi Nathan le précise: «L’intelligence de la terre d’Israël correspond à la douceur de la Torah et au Chalom tandis que celle de l’exil correspond à la controverse. Et c’est en donnant la tsédaka (charité), particulièrement en

L’utilisation double du mot tsédek signifie qu’il faut donner la tsédaka pour la tsédaka ellemême et pas pour une autre raison Israël, qu’on construit le réceptacle de cette douceur. C’est de cette manière que l’on répare l’intelligence de l’exil dont l’effet destructeur provient d’une souillure de la présence divine. Mais lorsque l’intelligence d’exil est trop souillée, alors cette réparation n’a pas lieu et au contraire, c’est l’intelligence d’exil qui souille l’intelligence de la

terre d’Israël et la douceur et la paix sont remplacées par la controverse» (Likoutey Halakhot, téfilat hamin’ha 6/6). L’état d’esprit correspondant à la terre d’Israël est la douceur et la paix. Par conséquent lorsqu’un habitant d’Erets Israël est régulièrement en situation de dispute ou qu’il utilise la Torah pour générer des controverses, c’est qu’il n’a pas encore été pénétré par l’air de la terre d’Israël à propos duquel les Sages affirment qu’il assagit. Pour mieux comprendre ce qui génère cette erreur, Rabbi Nathan utilise notre verset de référence: tsédek, tsédek tu poursuivras afin de vivre! Les mots tsédek (justice) et tsédaka (charité) ont la même racine. C’est parce que lorsqu’on donne ce que l’on possède à quelqu’un qui ne le possède pas, on rétablit ainsi la justice sociale qui aurait voulu que personne ne manque de rien. D-ieu a voulu donner du mérite à l’être humain et fait en sorte qu’il soit son associé dans la réalisation de cette justice grâce à la tsédaka. Néanmoins l’utilisation double du mot tsédek signifie qu’il faut donner la tsédaka pour la tsédaka elle-même et pas pour une autre raison, en particulier pas pour son propre honneur. Telle est la différence entre la mentalité authentique d’Israël et la mentalité d’exil. Cette dernière, même si elle est exprimée par des mots de Torah, des idées géniales et des tournures brillantes, constitue un voilement de la présence divine à cause des

Rav Eliahou Haviv

disputes qu’elle engendre. Et chacun de dénoncer l’autre comme étant celui qui empêche la délivrance finale… L’aspect fondamental qui va déterminer notre type de mentalité est la capacité à placer en première position l’honneur divin avant son propre honneur. Donner la tsédaka est un acte extrêmement précieux qui ne se limite pas seulement au fait de donner à manger ou de l’argent. Lorsqu’on enseigne la Torah c’est aussi une tsédaka qui consiste à donner de la connaissance, du da’at, à celui qui n’en a pas. Lorsqu’un enseignant de Torah diffuse un message qui engendre une séparation en définissant les bons et les méchants, c’est qu’il fait passer son propre honneur avant celui de D-ieu, quelle que soit la véracité de son engagement. On pourrait rétorquer que les sages s’opposent entre eux dans les discussions talmudiques, mais bien évidemment ce n’est pas la même chose. Ils le faisaient au nom du ciel et sans aucune animosité ni dispute et certainement pas en disqualifiant la pensée de ceux qui ne partageaient pas leurs opinions. Celui qui désire sincèrement la vérité, c’est-à-dire être attaché à la Torah d’Erets Israël, devra d’abord et avant tout penser à l’honneur de D-ieu qui s’exprime dans la douceur et le Chalom avec ses frères juifs, même si l’on n’est pas d’accord. En revanche s’il est en dispute au nom des idéaux les plus nobles, c’est que sa tête n’a pas encore fait son alyah.


15


16

Questions/réponses

L’Alyah

En partenariat avec Cheela.org Question: Je m’apprête à faire mon alyah pour habiter en Israël si D. veut dès cet été. Je me posais cette petite question pratique: doit-on faire une brah’a spécifique lors de l'alyah lorsque l'on arrive en Israël? Rav Shmouel Fischel: J'ai posé la question au Rav Aviner qui m'a répondu qu'il faut faire la Brah'a de Sheeh'éyanou pour deux raisons: 1. Vous commencez à appliquer la Mitsva d'habiter en Erets Israël; 2. Pour la grande joie que vous ressentez en faisant cette Mitsva.

Une Alyah réussira d'autant mieux que la motivation du Olé sera moins alarmiste Questions: J'entends de plus en plus souvent sur Internet des rabbins dire: «venez faire votre alyah avant qu'il ne soit trop tard! Trop tard pour quoi? Pour quelles raisons? Rav Elie Kling: Il existe, vous le savez, diverses motivations pour faire son Alyah. Il y a ceux à qui rien ne manque, ni au niveau professionnel, ni sur celui du confort spirituel (bonne situation, communauté chaleureuse, cours de Torah enrichissants) et qui malgré tout ressentent très clairement que leur

place est en Israël, soit par volonté d'accomplir la Mitsva d'y vivre, soit parce qu'ils ne se sentent «à la maison» qu'entre la Mer et le Jourdain. Il y a aussi ceux qui fuient une situation difficile (sentimentale, financière ou autre) et pensent que l’Alyah leur donnera une chance de recommencer leur vie sur de nouvelles bases. Entre ces deux motivations, il existe toute une gamme de variantes. La recrudescence des incidents antisémites en France ces derniers temps et la campagne de presse odieusement anti-israélienne ont donné lieu à une autre forme d'Alyah que l'on croyait dépassée: la fuite devant le danger antijuif «tant qu'il en est encore temps». C'est sans doute à ce genre de motivations que font allusion les rabbins que vous citez. J'avoue ne pas être très favorable à l'utilisation de ce discours alarmiste pour encourager l’Alyah. Non pas que je ne partage pas les craintes de ces rabbins quant à la survie morale et physique du judaïsme français. J'aurais même tendance à penser que la situation en France ne peut qu'empirer et qu'il deviendra de plus en plus difficile pour un Juif conscient d'habiter l'Hexagone. Mais je ne crois pas que ce soit là la meilleure façon d'encourager l’Alyah. Je pense au contraire qu'une Alyah réussira d'autant mieux que la motivation du Olé sera moins alarmiste. Car le tout n'est pas seulement de monter, encore faut-il savoir s’intégrer.

Or l’intégration est bien sûr plus facile lorsqu'on débarque en Israël par amour du pays et non par peur de la situation à l’extérieur. Je vous conseillerais donc de venir nous rejoindre le plus rapidement possible, «avant qu'il ne soit trop tard» pour vous de vous rendre compte à quel point Israël et vous, c'est une histoire d'amour. Question: J'avais prévu de faire mon alyah au mois de Décembre prochain, mais j'ai une opportunité dans une affaire très intéressante qui risque de me demander de la repousser de 6 à 9 mois. Cela pose-t-il problème dans l'absolu? Rav Zecharia Zermati: Excellente question! En effet ceci pose un énorme problème dans l'absolu qui est la volonté Divine de voir son peuple sur sa Terre. N'est-il pas écrit «mitsva haba al yad'ha al ta'hmistena», «lorsqu'une Mistva se présente à toi ne la repousse pas». Le Midrash raconte, si je ne me trompe pas, que Rabbi Zeira voulant monter de Babel en Terre d’Israël et ayant vu que l’embarcadère qui faisait traverser le fleuve les séparant s’était déjà éloigné, il se jeta à l'eau et commença à nager en direction de la rive de la Terre d’Israël. Le voyant, un non-juif s’exclama: «Que ces Juifs sont empressés et peu patients»! Mais Rabbi Zeira répondit: «Moshé notre maître et Aaron son frère n'ont pas eu le mérite d'entrer en Terre d’Israël, ce mérite me


17 sera-t-il donné»? (cité de mémoire). En résumé, il y a un très grand Yetser Hara en ce qui concerne le fait de monter en Israël, les forces spirituelles négatives qui s'y opposent comprennent bien que ceci est l'essence même de la volonté divine. Ce Yetser hara vient parfois se dévoiler sous forme d'une dernière affaire alléchante, parfois de façon plus triste un proche parent tombe malade etc… Parfois des faits très justifiés, et pourtant... Je ne saurais que vous prier de ne pas tomber dans son piège, et la Parnassa est bien le

Je crois qu'il faut faire un choix, Israël ou la Galout! Moi je l'ai fait: ISRAËL summum de la foi divine, ainsi elle est au niveau le plus élevé des 26 niveaux du grand Hallel que l'on dit le Shabbat et le soir du Seder de Pessa'h: «l'Éternel donne du pain à tout être vivant car sa bonté est immense». Cette affaire, vous la ferez j'en suis certain en Terre d’Israël.

À très Bientôt et jetez-vous à l'eau sans attendre le retour de l’embarcadère! Question: Que pensez-vous de l'Alyah Boeing (mari travaillant en France rejoignant sa famille en Israël du jeudi soir jusqu'au dimanche soir)? Rav Benjamin David: Je désire préciser que je suis pour l’Alyah. Je vis moimême en Israël depuis 25 ans et je pense que la place de tous les juifs du monde est ici. Mais je ne crois pas qu'il soit sain de choisir la formule «Alyah Boieng». Cette formule est dangereuse à mes yeux, et je crains qu'elle ne nuise à la réussite de l’Alyah. Je pense tout d’abord à la femme qui se retrouve seule à affronter la bureaucratie israélienne, les écoles, les koupot holim, les enfants qui traînent dans les rues... et tout cela en hébreu! Je pense aussi à l'impact à long terme pour les enfants. Ils voient qu'Israël les a déconnectés de leur père. Cela réveillera-t-il en eux l'amour d'Israël ou un dégoût? Leur parents ne vivent plus ensemble, et leur relation passe principalement par Skype: est-ce là le modèle familial idéal pour les enfants? Je pense aussi au père: peut-il respecter son obligation et sa responsabilité de père qui doit

enseigner la Torah à ses enfants? Peutil leur donner le sentiment d'affection et de protection qu'un père apporte à ses enfants? Je pense aussi au couple: cette formule en a déjà détruit. Le mari qui passe ses soirées tout seul à quatre mille kilomètre risque d'être pris dans le filet du Yétser Hara entre les week-ends. Vous allez dire que c'est certainement un homme qui avait des problèmes avec son épouse. Je ne suis pas certain de cela, car chaque homme peut fauter. Ajoutons que lorsque le mari arrive à la maison et que son épouse est indisposée, le Yetser Hara est là aussi, autant pour le mari que la femme! Je crois qu'il faut faire un choix, Israël ou la Galout! Moi je l'ai fait: ISRAËL. Je voyage de temps en temps pour mon travail mais c'est toujours pour de courtes périodes. Je connais des couples pour qui, en revanche, cette formule a aidé à maintenir leur relation qui était déjà très fragilisée. Cette situation a évité les disputes. Mais est-ce vraiment une solution? Je précise que le but de mes propos n'est pas de blesser les lecteurs qui auraient choisi la formule, certainement par obligation. L’objectif est de faire réfléchir.


18

Une famille unie

«Éduque le jeune selon sa voie» Question: L'un de nos enfants a 14 ans, il s'apprête à entrer au lycée et nous sommes très inquiets à son sujet. Son comportement ne connaît pas de limites: il lui arrive de rentrer à 2h du matin, de ne pas se lever pour l'office le lendemain. Si toute la famille prépare à manger, il est absent mais bien sûr il ne se privera pas pour en consommer la plus grosse part. C'est simple, nous ne savons pas comment nous comporter avec lui: cet enfant est méchant, calculateur et égocentrique, si bien que nous sommes totalement déprimés. Réponse: D'emblée, avant même de traiter le sujet, ne déprimez pas: je vous affirme sans même le connaître que votre fils est assurément un garçon formidable, foncièrement gentil, et qu'en trouvant la juste manière de l'accompagner vous verrez tout le bien qui émanera de lui!

Votre fils est assurément un garçon formidable, foncièrement gentil Le roi Salomon nous a donné la base fondamentale de l'éducation: ‫חנוך לנער‬ ‫ על פי דרכו‬- Éduque le jeune selon sa voie (Prov. 22,6). Ce verset a plusieurs significations. La première et la plus

simple est que les parents comme les enseignants doivent être attentifs aux qualités de l'enfant. Certains sont de type cérébral, d'autres sont habiles de leurs mains. D'autres encore sont doués pour l'étude de la Torah ou plutôt pour les disciplines profanes. C'est pourquoi le plus sage des hommes nous invite à développer les qualités propres à l'enfant. Mais un autre principe émane du verset. Chaque enfant développe une manière bien à lui d'agir, pour s'assurer des «bénéfices». Dans ce cas, votre fils se comporte de manière à obtenir une relation «avantageuse» de votre part. Quels avantages? La réponse est simple et découle de votre question! De tous vos enfants, vous êtes préoccupés la majeure partie du temps par votre cher fils. De jour comme de nuit, en semaine comme le Shabbat, c'est lui qui occupe votre esprit. Voilà le grand bénéfice qu'il tire de son comportement répréhensible. C'est justement ici qu'il vous appartient de suivre le conseil du roi Salomon, «éduque le jeune selon sa voie»: votre réaction doit être adaptée à ses agissements. La première explication du verset que nous avons rapportée nous invitait à conforter l'enfant dans sa voie, dans son comportement. Mais la deuxième interprétation nous enseigne l'inverse: l'éduquer, c’est-à-dire le redresser si nécessaire, mais le faire selon son comportement actuel pour que ce dernier finisse par changer. Comment le faire dans votre cas? Selon sa voie! Il recherche les «bénéfices»,

Rav Elyakim Levanon Rav de la moetsa du Chomron

Mettez l'accent sur sa responsabilité visà-vis de ses actes

votre attention? Faites en sorte que celle-ci ne soit pas nécessaire. Pour cela, souvenez-vous de mes mots d'introduction: votre fils est quelqu'un de droit, il souhaite le bien. La raison pour laquelle il s'écarte de ce souhait est son besoin d'attention. Mettez l'accent sur sa responsabilité vis-à-vis de ses actes. Ne lui dites pas à quelle heure rentrer, mais plutôt expliquez-lui que vous avez confiance en son bon sens pour savoir quand rentrer à la maison. Ne le grondez pas s'il ne se lève pas pour l'office car, comme nous l'avons expliqué, en réalité il le souhaite et s'il ne le fait pas c'est pour recevoir plus d'attention de votre part. Tandis que si vous lui faites comprendre que cela n'est pas tant votre affaire que la sienne, il n'aura plus de raison de se comporter de la sorte. Commencez à appliquer cette conduite, et vous retrouverez, j'espère rapidement, votre véritable fils! Traduction: Alexandre Gutman elonmoreh.france@gmail.com C o n s u l tez d ’a u t re s c o n s e i l s s u r notre page Facebook actualisée q u o ti d i e n n e m e n t : E l o n M o r e h Institutions.


Mazal Tov LPH Boutique s'associe à vos Smahot!! www.Lphboutique.com offre un Sidour personnalisé à tous les nouveaux bar mitsvah, un napperon pour Halot de Chabat aux nouveaux mariés et un livre Kriat Chema personnalisé pour les naissances. Mazal tov!!

Le 30 juillet 1995 a été le plus beau jour de ma vie, 18 ans plus tard vous voilà des hommes maintenant. Maxime, tu te diriges vers la Yeshiva, Jonathan tu rentres à l’armée. Qu’hachem vous protège toujours et qu’Il guide vos pas et vos choix. Amen. Nous vous aimons très fort. Maman et Riam.

À notre chère Fanny Internationale, tous nos meilleurs vœux pour ton anniversaire et Mazal Tov pour le mariage de ta nièce Hely. Mazal Tov aux parents Soly et Shmulik Levi. De la part des frères Ouaknine, de leurs femmes, leurs enfants et des familles associées.

19


20

Dvar Torah

«Le policier authentique»

Rav Nahum Botschko Yéchiva de Ko'hav Yaacov

La paracha commence par la mitzva de l’institution d’un système judiciaire: «Juges et policiers tu te donneras dans toutes tes portes», c’est-à-dire dans chaque ville et pour chaque tribu. Mais pourquoi la Torah parlet-elle au singulier? On connaît certes l’affirmation hassidique (Cf. Nétivoth Chalom, sur Choftim, 1er exposé) fondé sur l’enseignement de Rabbi Hayyim Vital, le disciple par excellence du Saint Ari de Safed, cité par rabbi Yéchayahou Horowitz dans son ouvrage Chené Louhot Habrit (Chla):

L’homme doit s’instituer juge de toutes ses affaires, il doit être vigilant «Chaque homme possède plusieurs «portes»: la porte de la vue, la porte de l’ouïe, la porte de l’odorat, la porte de la parole, la porte du toucher. Et l’homme doit s’instituer juge de toutes ses affaires, il doit être vigilant et c’est cela que veut dire “tu te donneras” au singulier – parce qu’il s’adresse à chacun en Israël, afin qu’il colmate toute brèche en ses portes... Chaque regard qu’un Juif porte doit être soumis à la question “qu’est-ce que Hachem veut que je voie et qu’est-ce qui est contraire à Sa volonté?” et de même pour l’ouïe; la fonction peut être au

service d’une mitzva, comme entendre des enseignements de Torah, et elle pourrait servir à entendre des choses défendues et d’autres encore qui sont permises». Cela signifie que l’homme doit prendre garde à la manière dont il use de ses sens et ne pas leur lâcher la bride, les laissant fonctionner à leur guise. Mais jusqu’à quel point doit-on se garder de jouir des plaisirs de ce monde? Le traité Taanit (11a) rapporte la controverse suivante: «Chmouel a enseigné: quiconque se complaît dans le jeûne est appelé “fauteur”. Rabbi Eleazar dit: il est appelé “saint”.» La Guémara explique que cette controverse au sujet du jeûne a son origine dans la discussion portant sur le statut du «nazir». Chmouel adopte l’avis de Rabbi Eleazar Haqapar selon lequel il a commis une faute en cela qu’il s’est interdit de boire du vin alors que Rabbi Eleazar considère que la Thora l’appelle «saint». Dès lors, quiconque s’astreint à des privations «pour la gloire de Dieu» devrait a fortiori être appelé «saint». Cette controverse a donné naissance à deux courants au sein des communautés juives. L’un, tel celui du mouvement moraliste de Novhardoq qui milite pour une conduite quasi ascétique. L’autre – et telle était la position de mon grand-père, Rabbi Mochè Botschko ‫זצ"ל‬ pour qui le service de Dieu, la ‘avodat Hachem, doit réaliser une harmonieuse unité entre le corps et l’âme, non en s’abstenant de jouissances matérielles mais en se délectant des jouissances de sainteté.

Le passage talmudique cité ne tranche pas en la matière et la conclusion n’en est pas univoque. Les deux courants sont en fait plutôt entremêlés et chacun apporte des preuves à l’appui de ses thèses. Il me semble donc, à mon humble avis, que le servant Dieu authentique qui sait placer juge et policier à ses portes, doit apprendre à combiner les deux attitudes. Il est des temps, des situations, des états dans lesquels il faut savoir s’astreindre à des conduites du type ascétique. D ’a u t re s o ù i l fa u t a u co nt ra i re privilégier la recherche de l’harmonie. Nous devons faire attention à ne pas suivre aveuglément et de manière outrancière l’une ou l’autre de ces conduites; une telle attitude amoindrit et abîme l’être. Il faut se souvenir de ce que les deux sont vraies, l’une et l’autre sont «paroles du Dieu vivant», et il n’est pas admissible que l’une d’entre elles ne soit jamais valable. Mais il est possible que l’une ne soit pas pertinente pour notre génération. En vérité, même l’état d’une génération peut changer et il n’est personne qui, durant les soixante-dix années de sa vie, ne soit contemporain de plusieurs générations et ne traverse des situations contradictoires. Le juge authentique que chacun instaure pour l’examen de sa conduite devra savoir ce qu’il lui convient de faire en tout temps et le policier authentique en aménagera les conditions pratiques et ainsi chacun pourra s’orienter convenablement dans la voie du service d’Hachem. Traduit par Rav E. Simsovic


22

Moussar

Le devoir-être et non l'être

J ' a u ra i s p u a u j o u rd ’ h u i évo q u e r l'élection des nouveaux grands rabbins, les nouvelles négociations de paix, les tragédies et les drames dans notre société, enfin l'actualité! Je préfère vous entretenir de cet Homme, car c'est bien lui, toujours lui et seulement lui qui se trouve au centre de tous nos évènements. Celui qui condamne sans cesse les hommes au nom de l'homme idéal et se répand en jugements moraux n’aime pas les êtres humains tels qu’ils sont, parce qu’il ne les comprend pas.

Il a mis le devoir-être à la place de l’être. Mais cette exigence tyrannique repose sur une erreur. L’erreur de mesurer l’être à l’aune du devoir-être. Mieux on comprend une personne et moins on se permet de la juger. Une mère qui aime son enfant ne le juge pas. Elle l’accueille pour lui donner un nouvel élan et l’élan de l’amour fait davantage pour réparer et construire que les critiques acerbes. L’amour ne prononce pas de jugement et ne montre pas du doigt une faute. C’est l’intellect coupant qui pointe du doigt le reproche et plante le

Rony Akrich

Les passions d'un hébreu

jugement moral. Ce n’est pas le cœur qui comprend et éclaire. De manière allégorique, nos Sages narrent comment l'âme humaine demeure déjà dans ce qui n'est encore que le fœtus de l'être humain: «Dans le ventre de sa mère, l'enfant connaît toute la Torah. Peu après sa naissance, un ange le frappe sur la bouche, et lui fait oublier tout cet enseignement». Dès sa naissance, dès les soubresauts de sa délivrance, le nouveau-né est désigné comme soldat de la résistance contre ses


23 tendances néfastes qui l'éloignent de son âme et de sa spiritualité. Le rendezvous entre l'âme vivante, divine de ce nouvel homme et sa propre dimension matérielle ne peut qu’entraîner une opposition certaine. L’âme n’aspire qu’à l’épreuve d’elle-même, la plus éminente et la plus exhaustive. Son but ne se trouve dans aucun temps, ni dans aucun lieu, il est totalement dans l’ici et dans le maintenant, dans la pure croissance de soi-même. Une existence à formuler ce qu’elle est et à se reconnaître dans un parfait apprentissage de soi. Le but de l’existence est la vie elle-même infiniment offerte à elle-même dans une étreinte qui n’a ni début ni limite. Du point de vue de l’âme, il n’y a rien à faire, tout ce qui importe, c’est d’être. L’âme ne se préoccupe que bien peu de la célébration du corps ou du panache des tableaux de l’intellect. Le cœur est le pont entre l’esprit et l’âme et c’est le cœur qui s’essaye lui-même comme intuition et sentiment de Soi. L’âme ne recherche point la science, mais plutôt l’être sensible. La connaissance est concept, le sentiment est pure expérience, ce que l’âme sonde, c’est le ressenti sincère et patent, c’est se connaître elle-même certes, mais à travers sa propre expérience. L’affect

le plus élevé que la vie ressent pour elle-même est l’amour, et c’est aussi l’exercice de la conscience d’unité avec tout ce qui est, le bien souverain. En cela seulement le sentiment d'amour est parfait. De même que dans le blanc toutes les couleurs sont présentes, dans son unité, l’âme enrobe tous les affects humains. Du contenu de la Torah, le verbe divin nous conduit au cœur de ce dédale qu'est la réalité du Monde ici-bas. Se saisissant alors dans son visage le plus spirituel, l'homme sera comparable à un ange d'apparence humaine! C'est alors et seulement alors que nous aurons gagné le combat et soumis la matière. L’homme serait plus heureux s’il poursuivait les chemins de l’harmonie parfaite, là où l’entendement divin voudrait que nous aspirions davantage par idéal que par égoïsme. Le temps est venu, sans nul doute, de nous consacrer à "l'Imitatio Dei", à réaliser un rêve, être et devenir soudés aux attributs de l’Éternel, de sincérité de générosité et d'altruisme. Face à un monde de félicité, d’aucuns se tourmenteraient de savoir pourquoi l'homme fut créé. La souffrance physique et morale devenues tout ou partie inévitables de l’existence humaine, entraînent

celui-ci à s'interroger sur le réel besoin de sa création. Pourquoi ne pas créer d'emblée une société impeccable sans mal ni souffrance? Le monde de vérité exigé par D.ieu recèle toutes les opportunités d’excellence au vu et su de la réalité. Nous devons parfaire ce mouvement de perfectionnement de l’œuvre engagée en y contribuant personnellement dans notre quotidien et dans une concordance avec la volonté divine. Le mal et le désordre existent dans le monde de réalité quand il s'est éloigné du monde de vérité. Le Créateur nous a offert toutes les solutions et ce, afin de nous pourvoir du courage de rejoindre la vérité tout en luttant contre le mal et la confusion qui régissent ce monde de la réalité. À la faveur de nos efforts, l’Humanité accédera pas à pas à sa perfection maximale. Nous avons reçu le plus grand de ses attributs: celui de pouvoir enrichir la création en y apportant notre touche singulière, celle de lui faire atteindre l’idéal absolu grâce à l'effort de l'homme. Retrouvez ses cours sur: www.Ronyakrich.com http://www.ronyakrich.mymuseum.tv http://www.machonmeir.net


24

Éducation

Par Sara Brownstein

Transformez votre rêve en réalité, rejoignez-les! L’éducation juive façonne enfants, adolescents et adultes sans distinction. Le Juif est curieux et aime étudier. Ce qui explique le nombre constant de programmes, séminaires et cours proposés à un public toujours plus nombreux. Passer une année en Israël est souvent une étape dans la vie des jeunes gens. C’est un pont reliant deux styles de vie – celle de l’avant et celle de l’après, anticipant ainsi un changement, souvent celui de l’Alyah pour la plupart d’entre eux. Aussi faut-il bien choisir puisque cette année-charnière sera décisive. Le Mah’on Ora, réservé aux jeune filles, séduit chaque année un plus grand nombre d’élèves. Il est en effet un des rares programmes à s’adresser à une tranche d’âge plus élevée. Aurélie C., 25 ans, radiologue à Paris explique: «J’avais depuis un bon moment envie de venir étudier en Israël, mais les programmes ne correspondaient pas à mes attentes. Je ne parle pas forcément de l’enseignement, mais du public auquel ils s’adressaient. De nombreuses filles viennent directement après le bac. Je ne me voyais pas passer toute une année avec des gens de presque dix ans de moins que moi. Je voulais étudier mais également rencontrer d’autres filles avec qui je pourrais avoir des affinités autres que l’étude». D u f a i t d e c e p u b l i c d i ff é r e n t , l’enseignement se devait également de l’être. Les bases reposent, elles, bien évidemment sur les mêmes fondations:

approfondissement des connaissances de Kodesh, apprentissage de l’hébreu, découverte du pays, ambiance chaleureuse et Chabbats organisés. Mais le Mah’on Ora doit pouvoir répondre aux besoins légitimes de ses élèves dont la moyenne d’âge est d’environ 25/30 ans. Aussi, des activités culturelles, un accompagnement professionnel et du coaching individuel figurent également au programme. Sarah D. avoue: «J’ai été tout de suite attirée par ce mélange harmonieux d’études de la Torah et de modernité et la vision très large qu’il engendre. Ce n’était pas du tout intimidant. J’y ai trouvé une nouvelle famille. J’allais enfin oser poser mes questions, approfondir des sujets qui jusque là me paraissaient flous, des concepts qui me posaient problème. L’ambiance était vraiment super, les échanges entre nous enrichissants et chaleureux. Je me sens plus complète à de nombreux points de vue». L’ouverture d’esprit est un mot qui revient souvent dans la bouche des anciens élèves. Tous la mentionnent comme l’un des facteurs décisifs lors de leur choix. Ils l’ont ressentie dès leur entretien. Chacune souligne son épanouissement, le fait d’avoir «grandi» durant cette année écoulée, insiste sur la vision différente qu’elle a sur le monde et sur ce qui l’entoure. Les enseignants et Rabbanim sont attentifs car toutes n’ont pas le même besoin ni la même compréhension de

leur enseignement. Dévoués et très présents, ils offrent une écoute et des conseils à chacune. Ce qui convient à l’une n’est peut-être pas une bonne idée pour l’autre. Il faut y consacrer du temps pour tenter de cerner les personnalités complexes qui font de chaque Juif un individu à part entière, puis ensuite recadrer le tout pour leur faire saisir le sens de l’Unité du peuple. Deborah résume ainsi son année: «J’ai tellement eu l’impression d’avoir trouvé ma place en parlant à Rivka (Koh’av). Dès notre première conversation au téléphone, avant même de nous être rencontrées, j’ai senti que j’avais trouvé chaussure à mon pied! J’ai trouvé au Mah’on Ora une chaleur et une humanité dans le corps enseignant aussi bien que chez les autres élèves. J’ai pu me construire, découvrir qui j’étais, me renforcer et grandir. Et cette impression est encore plus forte aujourd’hui. Mes questions ont trouvé réponses et si j’en ai des nouvelles, je sais aujourd’hui comment faire pour y répondre. J’ai acquis la méthode, celle de l’apprentissage de la vie. Cette année m’a confortée dans l’idée qu’un Juif ne peut être dissocié de sa Terre et de sa Torah». Pour tous renseignements s’adresser à Mah’on Ora - Rivka Koh’av au 052 346 4661


Mazal Tov LPH Boutique s'associe à vos Smahot!!

www.Lphboutique.com offre un Sidour personnalisé à tous les nouveaux bar mitsvah, un napperon pour Halot de Chabat aux nouveaux mariés et un livre Kriat Chema personnalisé pour les naissances. Mazal tov!!

À nos amis Gérard et Monique Attaiech pour le mariage de leur fils Vincent avec Vanessa Guedj... et à Alan pour sa Bar Mitsva, ainsi qu'à ses parents Olivier et Maya Cohen et à ses grands parents Jean-Pierre et Helene Attaiech. De la part de David et Mimy Bensoussan et leurs amis de Toulouse. Un immense Mazal Tov à Kelly et Meir qui se marient en Erets Israel. On leur souhaite bonheur, joie, réussite... toujours unis dans la Torah amen. Félicitations aux parents, Sylvie & Éric Timestit ainsi qu’à Michèle & Isaac Azeroual. De la part des familles Guedj, Timestit, Benayoun, Abenmoha, Lumbroso, Rasset… Bienvenue à Nadine et Philippe, nos Toulousains préférés. Il n'y a pas que le Machiah qui est attendu impatiemment! Vraiment ravis de votre présence en Israël. Excellent séjour. Affectueusement. Murielaurent.


26

Revue de presse

En direct d'Israël Extraits de la presse israélienne L e P e n t a g o n e e t Ts a h a l préparent des arrangements sécuritaires (Makor Rishon) Les Américains redoublent d ’effo r t s p o u r a r r i ve r a u x résultats qu’ils escomptent. Des experts militaires américains et israéliens tentent de trouver des solutions tactiques et stratégiques pour parer aux problèmes de sécurité en cas d’un retrait israélien progressif éventuel de zones entières de Judée-Samarie, mais aussi après la signature d’un accord définitif. Bien que les contacts aient lieu entre militaires, le Premier ministre israélien est partie prenante dans les discussions, qui incluent également la situation en Jordanie après la signature d’un accord ou encore la protection de l’aéroport Ben Gourion et la sécurité de la navigation aérienne. Iran: Rohani dans la ligne antisémite de ses prédécesseurs (Aroutz 7) L a co m m u n a u té i nte r n ati o n a l e , et m ê m e n o m b re

d’Israéliens avaient vu un signe encourageant dans l’élection du «modéré» Hassan Rohani à la présidence iranienne. Rohani, qui prend ses fonctions lundi, a indiqué vendredi ce qu’il pensait d’Israël. À l’occasion de la «Journée Al-Quds» il a déclaré: «Le régime sioniste est depuis des années comme une plaie au cœur du monde musulman. Il est temps de la faire disparaître». Son prédécesseur Mahmoud Ahmadinejad a pris également la parole et a déclaré «que le camp du Satan (Israël) est en voie d’isolement». Travaillistes: Shelly Yehimovitz remporte une manche (Makor Rishon) La perspective des primaires travaillistes a ravivé les adversités et créé des alliances d e c i rco n sta n c e co nt re l a présidente Shelly Yehimovitz. Les députés Herzog, Margalit et Cabel, soutenus par Ofer Eini et Binyamin Ben-Eliézer, voulaient imposer à la présidente un vote secret pour la fixation de la date des primaires, espérant les repousser au maximum et permettre l’arrivée de «nouvelles vedettes» comme Gaby Ashkenazi, qui pourraient modifier les votes et menacer la réélection de Yehimovitz. Finalement, la Convention travailliste a suivi la présidente et fixé les primaires au 21 novembre et les nouveaux adhérents n’auront pas le droit de vote. USA-Israël: Négociations contre offensive en Iran? (Maariv) Selon certaines sources en provenance de Washington, le président Barack Obama aurait proposé à Binyamin Netanyahou «d’agir contre l’Iran dans les mois qui viennent en contrepartie de l’acceptation de reprendre les négociations avec l’AP». On ne sait pas si le président US a conditionné sa proposition à la réussite des négociations ou juste à leur reprise. Si ce «deal» est avéré, il expliquerait la déclaration du ministre de la Défense Moshe Yaalon qui a affirmé «que c’est seulement dans l’avenir que nous comprendrons les aspects stratégiques qui ont mené à la décision de libérer des terroristes». Netanyahou remet Zahalka en place (Maariv) Fait assez rare, le Premier ministre Binyamin Netanyahou a demandé à prendre la parole de manière imprévue lors d’une séance plénière de la Knesset. Lors des débats sur la loi sur le


Par Shraga Blum référendum, le député arabe Jamal Zahalka est monté à la tribune et a dit aux juifs israéliens: «Nous étions là avant vous, et serons là après vous». Dans une courte réponse, Binyamin Netanyahou lui a répondu: «La première partie de votre phrase est fausse, la seconde ne se réalisera pas». Il a été chaleureusement applaudi malgré l’interdiction d’applaudir dans l’hémicycle. Lieberman: «Aucune chance d’un accord définitif» (Aroutz 7) A v i g d o r L i e b e r m a n s ’e s t exprimé sur les pourparlers israélo-palestiniens: «Durant ces neuf mois, même les gens les plus honorables finiront par comprendre qu’il est impossible d’arriver à un accord définitif avec les Palestiniens». Rappelant les vingt ans des Accords d’Oslo, il a rajouté «que quiconque n’a rien compris depuis 20 ans, ne comprendra pas dans 120 ans non plus». Il a suggéré «qu’Israéliens et Palestiniens coopèrent sur les plans sécuritaire et économique mais pas politique». Il a également critiqué l’attitude de l’UE envers Israël, indiquant «qu’Israël pouvait très bien se débrouiller sans elle». Prochaine libération de terroristes (Aroutz 7) Dans une dizaine de jours Israël devrait libérer un premier groupe de 26 terroristes en vertu de l’engagement du gouvernement comme

27

geste envers Abou Mazen. Cette première étape sur les quatre prévues a été convenue entre Itshak Molkho, l’émissaire spécial du Premier ministre, et Saeb Arekat, le chef des négociateurs arabes palestiniens. La commission gouvernementale chargée de la question devra décider quels seront les terroristes libérés dans cette première phase. Elle est composée du Premier ministre, des ministres de la Justice, de la Défense, de la Sécurité Intérieure, de la Science et des Technologies et du directeur du Shin Bet. Tsahal: La 3e Guerre du Liban sera rapide et violente (Maariv) Au commandement nord de Tsahal on ébauche les stratégies en vue d’une troisième guerre du Liban dont le déclenchement ne semble être qu’une question de temps selon l’état-major. Tout le monde est d’accord pour dire que la prochaine guerre sera différente des précédentes: Tsahal est fin prêt mais le Hezbollah, aidé par l’Iran, dispose de milliers de missiles et a considérablement renforcé son emprise sur le sud-Liban. À Tsahal on se prépare donc à une guerre qui doit être rapide et décisive afin d’éviter un maximum de pertes civiles dans le pays et avant que ne se fassent sentir les pressions internationales.

Retrouvez chaque matin la revue de presse. En direct d'Israël sur Lph Info:

www.Lphinfo.com


28

Point de vue

Par Shmuel Trigano, www.desinfos.com

«Gazon maudit»… Le spectre de la paix La reprise de négociations entre Israéliens et Palestiniens a un air de déjà-vu qui touche au pathétique. On n’en comprend, en effet, ni la raison ni les chances de succès. Les États-nations arabes sont en pleine décomposition, l’Iran sur le point d’avoir sa bombe nucléaire, Al Kaeda sur le Golan, mais la question palestinienne est le seul souci qui obsède les Occidentaux qui n’en perdent pas une pour réactiver le conflit au nom de la paix. Surtout que l’on se demande ce que Mahmoud Abbas peut concéder: il ne représente que 60% des Palestiniens, et encore, car il est au pouvoir depuis quatre ans sans avoir été réélu, tandis que le Hamas échappe à sa maîtrise et l’emporterait si demain il y avait des élections. Le déjà-vu atteint des sommets quand le «ministre» palestinien des affaires religieuses compare ces négociations au traité de Houdabiya que Mahomet avait trahi dès que le sort des armes lui avait été favorable, exactement comme Arafat l’avait fait au moment d’Oslo. Abbas proclame de son côté au Caire que dans le futur État, dont Jérusalem serait la capitale, il n’y aurait plus aucun Juif. Il n’y a que des discours de haine qui émanent des Palestiniens comme l’excellent site Palestinian Media Watch nous le montre de jour en jour. Alors que se trame-t-il au fond? Bien sûr, la pression américaine et

les menaces européennes pourraient expliquer pourquoi Natanyahou va à Canossa. De ce point de vue, en effet, la libération des terroristes est une grave défaite: elle annule les décisions de droit et leur confère le statut de soldats. Surtout, elle entraîne un sentiment d’abandon des citoyens israéliens par rapport à l’État. Ayant échoué sur toute la ligne, Obama tente de se donner sa propre cérémonie sur la pelouse de la Maison Blanche (d’où mon titre, emprunté au film de Josyane Balasko…). Il y est d’autant plus aidé qu’une partie du judaïsme américain le soutient. Le fait que le négociateur américain est Martin Indyck est significatif car il fut co-président de Jstreet, dont le «sionisme» n’a d’égal que le postsionisme. Cependant, il y a d’autres possibilités d’explications que je décèle dans le fait que Kerry assigne bizarrement neuf mois de durée à ces négociations. C’est le temps qu’il faut pour que l’Iran ait la bombe. De deux choses, l’une. Ou bien il s’agit d’une diversion israélo-américaine pour préparer une attaque sur l’Iran. Ou bien il s’agit de bloquer toute tentative israélienne contre l’Iran (pour ne pas gêner les «négociations de paix»). Au terme de ces négociations, dont l’échec est annoncé, il sera trop tard pour qu’Israël intervienne… En tout état de cause, comme dans toute négociation de paix avec le monde arabe dont la stratégie de Takyiah (ruse et double langage) est la règle sacro-sainte – ce dont témoigne aujourd’hui encore l’Autorité Palestinienne -, Israël doit se préparer à la guerre. Déjà, les pacifistes israéliens menacent Israël d’une «troisième intifada», d’une catastrophe à venir, si jamais… Le «processus de paix» n’a-t-il pas, depuis Oslo, été le cadre de plusieurs guerres, de vagues de terrorisme sanglant et d’opérations de grande ampleur? Il est encore temps d’en prendre conscience. Vieil adage romain: «si tu veux la paix prépare la guerre». * À partir d’une chronique sur Radio J, le 2 août 2013.


30

Coaching et Judaïsme

C’est tout simple! En 10 ans de travail thérapeutique, après des milliers d’heures passées à aider des hommes et des femmes venus de tous horizons, qui cherchent à créer un changement positif dans leur vie, l’un des plus grand maux que j’ai rencontré, c’est le cynisme. Cette attitude méfiante qui ne croit plus en rien ni en personne, ce manque de foi et d’espoir dans la vie et les êtres humains, cette lassitude fatiguée et sceptique sur tout… Notre génération est saturée de

Le cynisme va essayer de nous mettre en garde contre l’inéluctable: le mal triomphera cynisme et de cyniques. Les gens ont tout vu, tout entendu, tout compris. On ne peut plus rien apprendre, il ne faut pas faire confiance, on sait que de toutes manières, tout est nul, pourri, ennuyeux. La société de consommation, les informations, les désinformations, les médias, les publicités, la politique et les politiciens sont autant de facteurs qui ont contribué au succès exponentiel de cette posture critique qui oublie de voir le bien dans le monde. Car si on ne croit plus en rien et si on baigne dans le pessimisme, comment apprécier une thérapie, comment imaginer que quelqu’un vous veut du bien, comment

concevoir qu’on peut aller mieux ou qu’on peut changer sa vie? La paracha de la semaine nous ordonne d’aller à contre-sens du cynisme: «Sois simple et entier (tamim) avec l’Éternel ton D.ieu» (Dévarim 18, 13). Selon le contexte et le sens simple, la Torah nous commande de ne pas chercher à deviner le futur comme le font les autres nations. Mais on peut aussi voir ici la négation de la base du cynisme. Rachi nous enseigne «Conduis-toi avec simplicité et intégrité, aie confiance en Lui, et ne scrute pas l’avenir. Mais accepte avec innocence tout ce qui t’arrive, et alors tu seras avec Lui et tu seras Sa part». Le Ramban ajoute qu’on doit «réunir notre cœur vers Lui seul, qu’on croit que c’est Lui qui fait tout, et qu’Il connaît la vérité du futur». Le cynique se prend pour un devin et croit connaître le futur. Il sait ce que les autres pensent, il connaît les secrets des cœurs et voit avant tout le monde le dénouement de chaque événement. Ce qui est intéressant, c’est que dans tous les cas, c’est négatif: les gens pensent et veulent du mal et le futur nous prépare de mauvaises surprises. Comme un disque rayé dans nos têtes, le cynisme va essayer de nous mettre en garde contre l’inéluctable: le mal triomphera. C’est donc bien une sorte de prédiction de l’avenir, celle là même qui est interdite par la Torah. À dire vrai, il est tellement facile de prévoir des malheurs… Le Pr Chayim Shappira décrit le pessimisme comme «une paresse de l’esprit». À l’inverse, l’optimiste - qui a confiance en l’avenir - montre qu’il

Aharon Darmon

Coaching individuel et de couple

croit au bien, et c’est donc en D.ieu qu’il place sa foi. Il faut beaucoup de courage et de détermination pour être optimiste et savoir accepter ce qui se passe en ayant confiance en D.ieu. Mais comment donc peut-on revenir à cette simplicité? Il faut savoir revenir à l’enfant intérieur qui vit en chacun de nous. Il existe des techniques thérapeutiques conçues à cet effet, qui font usage de l’imagination et de la créativité. Ces techniques permettent d’établir un dialogue intérieur avec la partie de nous qui continue de croire et de voir le bien, en toute innocence. Selon une étude conduite par le Dr Justin Barrett de l’Université d’Oxford (projet qui a impliqué 57 chercheurs avec 40 études dans 20 pays), les êtres humains sont prédisposés à croire en D.ieu. Selon ces chercheurs, les enfants de moins de cinq ans sont tous plus ou moins «croyants». Selon le Rav de Piascezna, la grâce des enfants vient de leur simplicité et de leur naïveté et lorsqu’on leur parle, on peut ressentir qu’on parle directement avec leur âme (Haksharat Haavrekhim, chap.12). Il faut donc cultiver sans honte notre lien à l’enfance - sans pour autant la sanctifier - pour revenir à une vue du monde optimiste, simple et pleine d’espoir. Aharon Darmon – Coaching individuel et de couple. Thérapeute. Hébreu/ Français. Apprenez à vous connaitre et à utiliser votre potentiel. Tel: 0544636065. www.meemoosh.com aharon.darmon@gmail.com


3 sinon rien

Une mère juive ashkénaze accompagne son fils le premier jour de son entrée à l’école maternelle. - Mein Bubeleh (mon petit chéri), prends soin de toi et pense à ta maman, Tateleh (mon petit père)! Reviens vite à la maison, schein kindeleh (bel enfant). Ta maman t’aime, mein ketseleh (mon petit chat)! En fin de journée, elle se précipite vers son fils et lui demande: - Alors qu’est ce que mein pupeleh (ma poupée, mon trésor) a appris le premier jour d’école? - J’ai appris que je m'appelle Benjamin.

Une maîtresse de maison interpelle la petite bonne: - Marie! Vous venez encore de casser quelque chose? - Oui Madame, mais cette fois, j'ai eu de la chance! - Comment ça de la chance? - Ben, j'ai cassé les assiettes… avant de les laver!

Un Juif religieux se rend en Alaska pour affaires... En se promenant dans le pays, il se rend compte qu’un ours blanc le suit. Il prend peur, et fuit en courant, se fatigue… Voyant un banc dans une allée, il s'assoit pour se reposer et par la même occasion sort son livre de prière et implore D.ieu de le sauver de cette situation et d’écarter l’ours de sa vue. Un instant plus tard, il voit l'ours blanc s'asseoir à son coté, mettre une Kippa sur la tête, et commencer aussi à s'adresser à D.ieu. Étonné, le religieux lui demande: - Mais pourquoi pries-tu donc? Et l'ours de rétorquer: - Je remercie D.ieu de m'avoir envoyé de la viande CACHERE

31


32

Tourisme

Par Guitel Ben-Ishay

Ir David

Vivre et ressentir notre histoire

Vous êtes à la recherche de sorties à faire en famille pendant les vacances? Pourquoi ne pas aller visiter Ir David? En effet, ce lieu historique au cœur de Jérusalem offre une multitude de visites et d’activités adaptées aux grands et aussi aux petits. Sur le site vous pourrez évoluer au cœur des ruines du Premier et du Second Temple à travers des visites guidées, des observatoires, des parcours aquatiques ou des balades en Segway. Ir David, c'est aussi un voyage dans les fouilles archéologiques a n ti q u e s e t p l u s récentes, qui mettent en valeur notre histoire, celle de nos Rois et de nos Prophètes. Le Rav Guy Kaparovsky est guide à Ir David et a aussi la particularité d'y habiter. «Vivre à Ir David est comme un rêve. Nous sommes au cœur de Jérusalem, nous vivons notre

Ir David le seul site sur lequel l'histoire du Tana'h est aussi palpable

histoire au jour le jour. Quand je parle à mes enfants du maasser sheni, du Temple, ils ressentent tout de suite mieux de quoi il s'agit. Pour eux tout ceci est vivant. Selon moi, ce sentiment est aussi partagé par tous ceux qui viennent visiter Ir David. C'est l'unique endroit de Jérusalem où l'on peut voir les ruines du Premier et du Second Temple, le seul site sur lequel l'histoire du Tana'h est aussi palpable. Ir David donne une meilleure compréhension de ce que nous relatent les textes du Tana'h, de toutes les histoires que l'on entend sur la Jérusalem antique et le service au Temple. Le grand avantage d'Ir David est de proposer des activités qui conviennent à tous: religieux, non religieux, parents et enfants, mais aussi aux touristes non-Juifs. Le site est ouvert toute la journée et une partie de la soirée et offre le seul parcours aquatique de Jérusalem. Les 600.000 personnes qui visitent Ir David chaque année en font l'un des sites touristiques les plus fréquentés du pays». Pour plus de renseignements: Téléphone: *6033 Site internet: www.cityofdavid.org.il


33


3434

Ashdod, ce n'est pas que la plage et la City! Que représente cette ville pour vous? Yossi Bitton Où a-t-on vu dans n'importe quelle autre ville d’Israël trois nouveaux quartiers qui se montent en parallèle en plus d'un hôpital et d'une zone universitaire? J'ai eu la visite à Ashdod d'un bon ami américain. Sa première remarque après une courte visite était: «vous n'avez rien à envier aux Américains. Ici, c'est l’Amérique». C'est ça Ashdod.

Sarah-Revital Myara Une ville en pleine expansion qui s’améliore de plus en plus, très animée, joyeuse, familiale et jeune avec beaucoup plus de restos cacher et badatz.... Beaucoup d’activités pour les enfants et enfin une ville qui a beaucoup évolué en bien depuis l’arrivée du maire M. Lasry. Ah, et bientôt notre hôpital enfin, et l'ouverture de notre premier hôtel et d'autres j’espère! On n’aura plus rien à envier à Tel-Aviv!

Le Plus Hebdo Keren Ora Perez

Elle représente toute mon enfance! Un vrai repère!

Jean-Michel Morelle Pour moi une ville gorgée de souvenirs doux et moins doux, mon mariage, les ruines, la calèche, la naissance de mon fils, le premier appartement, la crèche, le gan, l'école et puis le divorce, l'injustice, la rencontre de mon Rav, la chaleur de certaines familles, le calme et les espaces verts et la facilité de la ville. Bref une ville que je vois évoluer de manière positive et que je ne pourrais quitter facilement.

Yoni Fashy Cette ville représente pour moi l'ambition, la réussite, l'avidité. Ashdod est une ville qui se renouvelle constamment avec des nouveaux projets sans cesse, autant au niveau économique qu'industriel. La ville, animée, vit de plus en plus de par l'expansion de la jeunesse, mais aussi avec son importante population francophone (surtout marocaine lol). Bref chaque fois que j'y passe, c'est toujours un pur bonheur!

Muriel Rachel Brami Une ville qui a un emplacement stratégique et qui mérite un meilleur essor. La communauté française est présente et a une force qu'elle doit utiliser en la canalisant auprès des bonnes personnes, au lieu de se disperser et de perdre son énergie dans des ragots, des cancans et des luttes intestines. Les Français arrivent avec de solides formations, des métiers et des savoir-faire recherchés; à eux de les faire valider et reconnaître.

Région Jérusalem

Sylvie Marco Msika Ashdod, ce n'est pas juste la plage et la City. Ashdod, c'est son souk le mercredi matin, ses anciens et typiques quartiers Alef ou Vav. Ashdod c'est les centaines de synagogues de tous rites. Ashdod c'est son extraordinaire new park sur l'avenue Moshé Dayan. Ashdod, grande et intimiste à la fois. Ashdod, c'est notre ville!


35


36

Médias

Par Guitel Ben-Ishay

Israël Magazine souffle ses 15 bougies!

Région Jérusalem

Il y a quinze ans, André Darmon fondait l'un des premiers organes de presse en langue française du pays: «Israël Magazine». Aujourd'hui, le mensuel est distribué à près de 30.000 exemplaires entre Israël, la France mais aussi la Belgique, la Suisse, le Canada, les DOM TOM et les ÉtatsUnis. Revue à vocation internationale, Israël Magazine offre un regard sur Israël en particulier, et sur le Proche-Orient en général. Nous nous sommes entretenus avec le fondateur, Directeur et Rédacteur en chef du journal, André Darmon. Le Plus Hebdo: Qui êtes-vous, André Darmon? Quel a été votre parcours en Israël depuis votre alyah? André Darmon: Je suis né à Paris dans une famille originaire de Tunisie. Je suis un produit de l’Alyat Hanoar puisque j'ai passé mon bac ici au Lycée français dans les années 70. Après des études universitaires en France, je suis entré dans le business, bien que je n’avais alors que l’écriture en tête. J’ai refait une seconde Alyah avec ma famille en 1989. Je me suis occupé d’ Alyah et de Klita pour tenter de rendre au pays le bonheur d’y vivre. Et dès 1992 j’ai lancé un premier journal qui s’appelait Le Lien. Lph: Vous faites partie des pionniers de la presse francophone en Israël. Quel regard portez-vous sur cette

presse aujourd'hui? A.D.: Il faut faire la différence entre la presse francophone et tous les médias à base publicitaire sans véritable contenu journalistique, ou addict au copié-collé d’Internet. Aujourd’hui, si nous nous comparions à la presse occidentale, deux ou trois journaux soutiendraient la comparaison. Aussi je suis déçu que des gens venus d’horizons très étranges s’immiscent dans l’écriture en pensant n’y trouver qu’un eldorado publicitaire (qui n’existe d’ailleurs plus). Lph: Israël Magazine fête ses quinze ans d'existence. Comment le définissez-vous? A.D.: En deux mots simples: Israël Magazine, le magazine d’Israël et plus largement le magazine du Proche-Orient et du Monde juif. Lph: Quelles rubriques peut-on y trouver? Comment ontelles évolué depuis quinze ans? A.D.: Toutes les rubriques que l’on peut trouver dans un news magazine, à la différence qu’elles concernent à 95 % Israël et le Judaïsme. Israël Magazine, ce sont des articles d’écrivains et journalistes célèbres sur l’actualité, la politique, l’économie, les investissements, l’immobilier, la technologie, la science, le tourisme, l’Alyah, la culture, le Judaïsme, les communautés dans le monde ainsi que des suppléments et dossiers spéciaux sur différents sujets. Lph: Quels sont les articles et interviews les plus «forts» que vous y avez publié? A.D.: Indubitablement les articles liés à l’Affaire al Doura dont nous avons parlé les premiers, il y a treize ans, mais également les investigations personnelles (cinq ans après) sur la mort étrange de Rabin. Lph: Quels sont vos projets, vos envies pour l'avenir? A.D.: J’aimerais me reposer. Plus sérieusement, j’ai cédé notre autre journal «Ashdod Aujourd’hui» pour mieux développer Israël Magazine vers le net et les réseaux sociaux. À titre personnel j’aimerais chanter à nouveau sur scène et réaliser un film. Lph: Le présent numéro du Plus Hebdo est un spécial Ashdod, ville où vous résidez. En quelques mots, que représente cette ville pour vous? A.D.: Cette ville que j’ai croquée à travers mon premier roman, Davidville, n’est plus celle que j’ai aimée. Elle était provinciale, bucolique; elle est devenue, citadine, oppressante, bardée de gratte-ciels. Aujourd’hui elle ne représente que l’endroit où vivent mes enfants et mes petits-enfants. C’est ce qui m’y retient. Lph: Un message aux Francophones d’Israël? A.D.: À travers la direction de l’Unifan, celle du syndicat des journalistes francophones, les dernières élections, j’ai vu la communauté extrêmement divisée. Il serait bon de lui trouver un «parrain» consensuel, honnête, respecté, afin de l’unir. www.israelmagazine.co.il


37


38

Dossier spécial

Ça bouge à Ashdod L'une des destinations favorites des olim français est incontestablement la ville d'Ashdod. En bord de mer et offrant un cadre de vie agréable, il n'est pas étonnant que de nombreux Francophones s'y sentent bien! À cela s'ajoute une vie associative francophone toujours plus dynamique, que nous vous présentons grâce à quelques-uns de ses acteurs principaux qui ont accepté de répondre à nos questions. 1/ Présentez-vous. 2/ Que représente pour vous la ville d’Ashdod? 3/ Le fait de vivre à Ashdod influencet-il votre façon d'exercer vos activités? 4/ Quel est votre souhait pour la ville d'Ashdod?

Centre communautaire Edmond Safra Pnina Ben-David

Région Jérusalem

1 ) J e s u i s responsable d e s R e l a ti o n s Communautaires pour l’Intégration d e s O l i m francophones à Ashdod. Je ne représente pas une association. Sous la responsabilité de la Mairie d'Ashdod et la Société municipale de culture et d'art, la HEVRA IRONIT a été créée voilà six ans déjà, à l'initiative de notre Maire le Dr Yehiel Lasry qui était conscient des difficultés d’intégration des olim de France, et qui a nommé une personne spécialement affectée à cette population pour

Ashdod reste pour moi l'exemple parfait du rêve sioniste et celui d'une ville typiquement israélienne aider ses membres dans toutes leurs d ém a rc h es . D ep u i s l o rs , s o u s l a dénomination du «Trait d'Union des Francophones», je gère mon activité

avec l’aide de bénévoles au sein du centre communautaire francophone Safra. Mon action ne vise qu'un seul objectif, celui de faciliter l’intégration en trouvant les bonnes solutions aux différents problèmes auxquels ils se trouvent confrontés au quotidien, et ayant trait à l’éducation, l'apprentissage de l’hébreu, le social, le juridique, le culturel, l'information, l'orientation, etc. 2) Ashdod est le «Leader» national en développement constant, est ouverte aux diverses innovations et occupe une place prépondérante au niveau de l’intégration grâce à son mélange hétérogène de cultures, de mentalités et d’expériences différentes. Ashdod reste pour moi l'exemple parfait du rêve sioniste et celui d'une v ille typiquement israélienne. Depuis mon arrivée à Ashdod à l’âge de 18 ans, alors qu’il n'y avait surtout que des dunes de sables, je mesure le chemin parcouru en déjà quarante-quatre ans! En considérant mon évolution, mon épanouissement, ma famille, ma maison, ma place dans la société israélienne. 3) Vivre et travailler à Ashdod est pour moi très prenant. J'aime mon travail. À travers mon implication professionnelle, j'accomplis et je réalise la mission de ma vie: venir en aide aux Olim, les voir devenir de parfaits citoyens israéliens, et ainsi contribuer à leur épanouissement et à celui de notre ville d'Ashdod. 4) Je souhaite qu'Ashdod puisse gravir tous les échelons dans le classement des villes israéliennes en favorisant l'implantation de sociétés importantes qui généreront du travail et ainsi apporteront à nos citoyens une meilleure qualité de vie. Par là même, voir Ashdod s'orienter vers le tourisme et l’hôtellerie ainsi que tous les secteurs porteurs pour son développement et son avenir. Ainsi, je garde espoir que cette ville israélienne et méditerranéenne conservera l'esprit de continuer à vivre en «AHDOUT», avec une bonne entente entre religieux et laïcs. «Vivre et laisser vivre» sera sa vraie réussite. Je souhaite à notre AM ISRAEL que cette nouvelle année soit propice à un avenir meilleur dans notre région, serein, empli de paix, de solidarité et de fraternité entre les hommes et les peuples. Et pour nos

Francophones? Qu'ils puissent réaliser le rêve du regroupement familial. VIVRE en Israël et s’intégrer pleinement à la société israélienne.

‫ אהבה ורעות‬,‫ שנת שלום‬,‫שנה טובה ומבורכת‬

www.ashdodcafe.com Patricia Hassoun 1) Je m'appelle Patricia Hassoun, j'ai fait mon alyah en octobre 2010 avec ma famille et j'ai créé avec mon fils Guillaume, Graphic Designer, le site Internet www.ashdodcafe.com en juin 2011. Mon époux nous a rejoints dans cette aventure pour s’occuper de la commercialisation des espaces publicitaires. Mon expérience en tant que chargée de communication dans la fonction publique m’a convaincue, après seulement quelques mois de présence à Ashdod, qu’il était nécessaire de créer un média en français qui regroupe l'ensemble des informations et activités de la ville, tant associatives que

Promise à un grand et bel avenir, Ashdod doit rester la ville d’accueil des olim et de tolérance entre les communautés municipales. Le temps m’a donné raison puisque www.ashdodcafe.com est accrédité par la Mairie d’Ashdod, qu’il est très bien référencé et qu’il ne cesse de progresser. Il a pris sa place dans le paysage des médias francophones de la ville mais également, à son échelle, dans celui d’Israël et de France. 2) Ashdod est la 5ème ville du pays et le premier port d’Israël. La ville «au sable d’or» où il fait bon vivre ne cesse de croître positivement dans tous les domaines. Je suis heureuse de participer à mon humble niveau à la promouvoir. À ce propos, à partir du 4 septembre prochain, une émission


Par Guitel Ben-Ishay intitulée «les Ambassadeurs d'Israël» sur Radio Chalom me permettra tous les mardis de 12 h à 12 h 30, pendant 10 minutes, de parler d'Ashdod et de son actualité. C'est déjà le cas, une fois par mois environ avec «Israël Sababa». 3) Mon activité est influencée par la vie de notre cité. Depuis peu, en plus d’apporter de l’info utile aux francophones de la ville, j’organise avec un ami Raphaël Kalfon, des conférences basées sur le développement économique de la ville (usine de dessalement, tourisme et hôtellerie, networking, élections…), car à ce jour Ashdod manque cruellement d’emplois. 4) Promis à un grand et bel avenir (hôpital, université, hôtels, tourisme, train à grande vitesse) Ashdod doit rester la ville d’accueil des olim, de tolérance entre les communautés, de fraîcheur avec ses magnifiques parcs et grandes avenues, où nous aimons vivre, car Ashdod «nous a pris dans ses bras»!

Shavei Tsion M y r i a m B e rge r, co n s e i l l è re d’intégration 1) SHAVEI TSION a repris à son compte en 2007 les activités de l’Unifan, et

avec plus de 900 adhérents (tout Israël) nous c o n ti n u o n s à œuvrer pour le bien des Olim Hadachim, s u r to u t a p rè s l a première année d’alyah, par des conseils à l’intégration: accompagnement, conseils juridiques (prodigués par le Président I.Bitton, qui peut plaider auprès des Tribunaux d’Instance), aide aux personnes en difficulté, traductions diverses, tiyoulim, conférences, soirées dansantes. Nos bénévoles se dévouent sans compter. Notre Président a par ailleurs aidé à l’indemnisation de centaines de personnes auprès de la CLAIMS. Nous travaillons de concert avec AMI et avec la Fédération Israélienne Francophone et adhérons de tout cœur à leurs objectifs qui ont été toujours les nôtres. 2) Ashdod est devenue la troisième destination des olim français et s’est développée à un rythme effréné, et ce n’est qu’un début; à nous de continuer le combat. Elle allie tous les avantages d’une ville moderne en gardant un petit cachet provincial. C’est une ville où il fait bon élever ses enfants et

39

profiter d’une retraite dorée loin de la vie trépidante des grandes métropoles. Ashdod est en passe de devenir l’une des premières villes d’Israël et ce n’est que justice.

C’est une ville où il fait bon élever ses enfants et profiter d’une retraite dorée loin de la vie trépidante des grandes métropoles 3) Ipso facto, notre activité est basée sur l’accompagnement et le suivi des retraités en majorité, mais nos «retraités» sont très actifs et nous devons nous mettre au diapason. 4) L’hôpital, l’université, des emplois pour les olim; de demeurer aussi belle qu’elle l’est actuellement, et si tant est que je puisse émettre un vœu personnel: qu’elle y conserve encore quelques sites «sauvages».


40

Dossier Spécial

Muriel Nabet Numéro 2 sur la liste de Léon Benloulou pour les Municipales d'Ashdod E n o c to b re p ro c h a i n n o u s i ro n s aux urnes pour élire nos maires et conseillers municipaux. La particularité des élections municipales 2013 sera apparemment son angle francophone. Effectivement, dans presque toutes les grandes villes, on peut noter la présence d'un Israélien francophone en bonne position sur une liste candidate. À Ashdod, Muriel Nabet fait figure de candidate issue de cette communauté. N o u s l ' avo n s i nte r ro gé e p o u r l a connaître davantage et savoir quels sont ses motivations et ses projets pour Ashdod.

Région Jérusalem

J'ai aidé de nombreux parents à comprendre le système scolaire israélien, son fonctionnement, orienter leurs enfants dans de meilleures sections et de meilleurs établissements Le Plus Hebdo: Qui êtes-vous Muriel Nabet? Votre origine, date d'alyah, situation de famille… Muriel Nabet: J'ai fait mon Alyah le 15 octobre 2002 en provenance de Lyon, avec mon mari et nos quatre enfants dont le plus âgé avait 9 ans. Nous avions loué une maison à Mevasseret Tsion près de Jérusalem, où nous devions emménager la semaine suivante. Quatre jours après notre arrivée, à Motsaé Shabbat, mon mari nous a

abandonnés… Face à ce coup du destin, alors que je faisais mes premiers pas en Israël en tant qu'immigrante, il m'a fallu réagir et gérer au plus vite. Alors qu'il était déjà 23h, que j'étais seule avec mes enfants et nos valises dans la rue à Jérusalem où le froid commençait à se faire sentir, un couple d'amis israéliens d'Ashdod que nous avions rencontré quelques années auparavant lors d'un séjour en Israël m'a téléphoné. Ils ont très vite compris la situation et m'ont proposé de prendre un taxi pour venir m'installer chez eux quelques jours, le temps pour moi de me retourner. C'est comme cela que je suis arrivée à Ashdod où je réside depuis. L p h : Q u e l a été vo t re p a rc o u rs professionnel depuis votre arrivée en Israël? M.N.: Etant donné les circonstances de mon arrivée, l'urgence pour moi consistait à trouver un emploi où l'hébreu n'était pas indispensable et avec des horaires souples, puisque mes enfants étaient très jeunes. Dans un premier temps, j'ai donc débuté dans une agence immobilière et ensuite, dans une salle de réceptions où j'ai veillé à ce que les clients olim francophones reçoivent un maximum de prestations pour un prix minimum. Par la suite, mes parents ont également fait leur Alyah, ce qui m'a permis de trouver un emploi adapté à mes compétences, à mon expérience, et je suis devenue Chef de projet Europe pour une société de formation professionnelle spécialisée dans le domaine biomédical. Comme les déplacements à l'étranger devenaient de plus en plus fréquents, à la veille de l'été 2008, j'ai quitté le poste. Nous étions alors à quatre mois et demi des Municipales et l'on m'a proposé d'entrer dans l'équipe de campagne du Dr Lasry, maire-adjoint à l’époque. J'étais septième sur la liste qu'il présentait pour le Conseil municipal. Un an plus tard, j'ai été sollicitée pour reprendre un centre d'activités

destiné aux jeunes olim francophones. C o n s c i e n t e d e s d i ffi c u l t é s q u e rencontraient les élèves francophones, j'ai demandé à le transformer en un centre de soutien. Grâce à des cours en maths, hébreu, anglais et Talmud, de nombreux élèves ont pu combler leur retard, surtout en maths, et rattraper le niveau des israéliens. Mais surtout, j'ai aidé de nombreux parents à comprendre le système scolaire israélien, son fonctionnement, orienter leurs enfants dans de meilleures sections et de meilleurs établissements. J'ai également expliqué dans le détail aux jeunes appelés ce qu'il faut absolument savoir pour réussir les tests de sélection de l'armée et enfin, j’ai donné des i n fo r m a ti o n s s u r l e s d i ffé re n te s universités israéliennes et sur les fameux examens psychométriques. Je viens de quitter le Centre pour pouvoir me présenter au Conseil municipal. Lph: Pourquoi avoir choisi de suivre M. Léon Benloulou dans la course aux Municipales? M.N.: J'ai reçu quatre propositions p o u r c e s é l e c ti o n s , d o n t l ' u n e particulièrement prometteuse à titre personnel, mais j'ai préféré opter pour M. Léon Benloulou parce que, lorsque que je l'ai rencontré, j'ai été épatée de constater qu'avant même de me contacter, il avait mis sur pied un véritable programme d'intégration destiné aux français. Il veut à tout prix ouvrir un bureau municipal qui regroupera tous les services auxquels les olim francophones ont droit: documents rédigés en français, aide dans les démarches de recherche d'un logement que ce soit à la location ou à l'achat, orientation scolaire, formation professionnelle pour les jeunes et les adultes, suivi des dossiers déposés auprès du service social de la mairie et assistance aux personnes âgées. Lph: Si vous êtes élue, quelles seront vos priorités pour la ville d'Ashdod?


Par Guitel Ben-Ishay 41

La seule manière de pouvoir enfoncer les portes qui nous sont jusque là verrouillées à double tour, c'est de prouver que nous représentons désormais un lobby

M.N.: Parmi tous les points que je viens d'évoquer et qui bénéficieront bien sûr d'un intérêt particulier, on peut dire qu'il y a trois priorités: • La première concerne l'emploi. La ville d'Ashdod compte de grandes entreprises comme le port, la compagnie d'électricité, Elta (industrie aéronautique), Agam ha'himiqalim (société de produits chimiques), des raffineries et bien sûr la mairie. À elle seule la mairie et ses antennes comptent 5000 salariés, mais une seule immigrante française… Pour intégrer les olim francophones je compte bien, avec M. Léon Benloulou, rencontrer tous les responsables des Ressources Humaines de ces entreprises et leur demander d'embaucher enfin des immigrants francophones dont les compétences apporteront une valeur ajoutée certaine. Pour la mairie, une maison des français doit être mise en place au sein de laquelle seront regroupés tous les services cités plus haut. • La deuxième est l'éducation. Les établissements scolaires qui proposent un oulpan de qualité ne sont pas nombreux à Ashdod. De ce fait, tous les immigrants francophones sont limités à un lycée et deux ou trois écoles primaires. Cette concentration ne permet pas aux élèves de se mêler aux

israéliens puisqu'elle les confine dans leur cercle d'origine. Par ailleurs, dans les lycées notamment, les directeurs des meilleurs d'entre eux font un véritable barrage lorsqu'il s'agit d'inscrire des immigrants francophones arrivés dans les dix dernières années, et même s'ils acceptent de les inscrire dans leur établissement, ils font tout pour les mettre dans des voix de garage, c’est-àdire des sections de maths ou d'anglais de trois yé'hidoth (unités de valeur) au baccalauréat qui les obligeront à repasser ces épreuves pour pouvoir être acceptés ensuite dans des universités. Je me suis moi-même heurtée à cette politique à plusieurs reprises lorsque j'ai inscrit des élèves dans ces lycées, et c'est bien l'une des premières choses contre lesquelles je souhaite me battre. • Enfin, les maisons de retraite. À l'instar des russophones qui ont su, grâce à leur poids politique, se battre pour créer des maisons de retraite où l'essentiel du personnel parle le russe, il est impératif d'ouvrir les maisons de retraite sur Ashdod à du personnel francophone pour pouvoir accueillir cette population. À ce jour, les familles sont contraintes d'envoyer leurs proches dans des établissements situés à Ashkelon ou Rehovot. Lph: Quel message souhaitez-vous faire

passer à la communauté francophone d'une façon générale? M.N.: Les immigrants francophones se plaignent souvent, à juste titre, de rencontrer de grandes difficultés pour trouver un emploi ou créer une affaire et, plus simplement, pour trouver leur place dans la société israélienne. Il est absolument impératif qu'ils comprennent que la seule manière de pouvoir enfoncer les portes qui nous sont jusque là verrouillées à double tour, c'est de prouver que nous représentons désormais un lobby avec un réel poids politique. La force est un langage

Leon Benloulou veut à tout prix ouvrir un bureau municipal qui regroupera tous les services auxquels les olim francophones ont droit universel: si les français se mobilisent enfin et se déplacent MASSIVEMENT pour voter pour la seule liste où une candidate issue de leur communauté se trouve à une position éligible le mardi 22 octobre, jour des municipales, alors il est clair que les immigrants francophones d'Ashdod verront leur avenir s'améliorer considérablement. Ils parviendront enfin à faire entendre leurs revendications et à s'imposer dans la ville comme une communauté présente dans toutes les sphères d'Ashdod.


42

Compte-rendu

Réception chez l'Ambassadeur Les associations francophones à l'honneur

Région Jérusalem

L’Ambassadeur de France en Israël, Christophe Bigot, quittera bientôt ses fonctions. Il aura sans aucun doute marqué la communauté francophone par son style et son approche au pays. Il se déclare ouvertement «passionné d’Israël», l'Ambassadeur aime se promener dans le désert et il s’intéresse au judaïsme, à ses préceptes et au mode de

vie des Juifs toutes tendances confondues. Il lit même la parasha de la semaine! On se souvient aussi des visites aux endeuillés et aux victimes des bombardements du Hamas. Il a su partager notre quotidien. C'est donc tout naturellement que la Fédération Israélienne Francophone a organisé le 11 juillet dernier un cocktail sur la plage de Tel-Aviv afin de lui témoigner la sympathie des Français d’Israël et de lui montrer que nous avons su apprécier ses gestes envers Israël et ses habitants. Le lundi 22 juillet 2013, à la demande du Docteur Joseph Zrihen Président Exécutif de la F.I.F, Monsieur Christophe Bigot accompagné du Consul de France Monsieur Patrice Matton, a reçu à la Résidence de France à Yafo le Bureau de la FÉDÉRATION ISRAÉLIENNE FRANCOPHONE et les responsables des Associations Francophones en Israël. C‘est la première fois que l’Ambassadeur recevait es qualités les associations francophones marquant ainsi l’intérêt de la République pour l’apport immense du monde associatif francophone à la société israélienne. Ce fut l’occasion de faire un bilan des actions menées par la F.I.F, les Associations Francophones et par les différents services consulaires et de l’Ambassade. L’échange amical a permis également d’évoquer les diverses réalisations ainsi que les perspectives à court et moyen terme. Monsieur Bigot a rendu hommage «au travail de la F.I.F, qui en s’appuyant sur le tissu associatif franco-israélien, a encouragé l’émergence de nombreux projets et favorisé le rapprochement entre nos deux pays», reprenant ainsi les mots utilisés lors de LA CUEILLETTE DE L’ESPOIR (initiative de la F.I.F en avril 2013 d’organiser une grande cueillette de fruits et de légumes en mémoire des victimes des tragédies de Toulouse et de Montauban). Plusieurs centaines de volontaires avaient participé à la manifestation permettant à LEKET ISRAEL, Banque Nationale Alimentaire de redistribuer plusieurs tonnes de fruits et légumes à des centaines de familles défavorisées. Les responsables des associations ont renouvelé à Monsieur Bigot leurs remerciements chaleureux pour le travail remarquable accompli durant sa mission et ont exprimé des vœux d’un avenir de réussite totale et de grand bonheur pour lui et sa famille.


43


44

PlusSpo rtif

Le

Les Maccabiades... Une histoire sportive et historique

Région Jérusalem

L a c o m p é ti ti o n des Maccabiades, é ga l e m e n t a p p e l é s jeux Olympiques Juifs, est un événement qui fut organisé pour la première fois en 1932 dans l'ancienne Palestine mandataire. Ces premiers Jeux étaient appelés «le Cheval Blanc», car le Maire de Tel-Aviv Meïr Dizengoff, pour marquer l’événement circulait dans la ville sur son bel étalon blanc. Les athlètes s'affrontent sur toutes sortes de disciplines. De la gymnastique aux arts martiaux, en passant par la natation. Parfois considéré comme un spectacle de famille, cet événement va en réalité au-delà d'une simple rencontre entre sportifs... Cette année, les 19e Maccabiades se sont déroulées du 18 au 30 juillet 2013. Contrairement aux autres éditions, la cérémonie d'ouverture a eu lieu à Jérusalem et non à Tel-Aviv comme il était de coutume. Les Maccabiades 2013 ont réuni 9500 athlètes de 78 pays, un record. Jusque-là, les plus fortes affluences avaient eu lieu lors des deux dernières éditions, 8100 athlètes en 2005 et 7500 en 2009. Un record donc qui confirme la vitalité des jeux olympiques juifs, de bon augure pour le maintien des liens entre Israël et la diaspora. Ces jeux sont ouverts aux sportifs juifs, mais aussi aux Israéliens de toutes confessions, et ont aujourd'hui lieu tous les quatre ans. Et voici comment tout a commencé L'idée d’organiser des jeux Olympiques

pour les sportifs juifs du monde entier est celle d'un jeune adolescent de quinze ans, Yosef Yakutieli, et s'inscrit dans le cadre des mouvements sionistes du début du siècle. C'est après le refus du Comité international olympique de reconnaître l’Union mondiale du Maccabi que le jeune Yakutieli propose en 1929 au président du Fonds National Juif de créer des «Jeux Olympiques juifs». Le hautcommissaire britannique en Palestine Sir Arthur Wauchope donne son accord à la condition que les athlètes arabes et les sportifs du mandat britannique puissent également y participer. Les Maccabiades empruntent ainsi aux Jeux Olympiques leur cérémonial, mais ont depuis toujours davantage pour ambition de réunir les athlètes juifs du monde entier que de faire tomber des records. Après la création de l'État d'Israël en 1948, les Maccabiades ont permis de renforcer les liens entre Israël et la diaspora. Ces Olympiades font donc aussi la promotion de l'Alyah. En 1950, les Maccabiades furent organisées pour la première fois dans le jeune État d'Israël en présence du Président Haïm Weizmann et du premier ministre David Ben Gourion. Ce dernier déclarera pour l’occasion: «Vivre sur notre terre ancestrale nécessite au moins autant de vigueur et de puissance physique qu'une excellence intellectuelle». On reconnaît l'esprit sioniste des premières heures: le nouvel homme juif, travaillant la terre, utilisant sa force de travail tout autant que son intelligence pour bâtir

Valérie Perez

Présentatrice du JT des sports I24 News

son pays, sur la terre d’Israël. Les organisateurs des Maccabiades évitent toutefois tout communautarisme et maintiennent l'accord passé avec Sir Arthur Wauchope. Tous les Israéliens, peu importe leur confession, sont les bienvenus lors des jeux. Des voix se font même entendre pour ouvrir les Maccabiades à tous, juifs ou non juifs, et peu importe leur pays d'origine. Ils cherchent ainsi à universaliser la compétition. Peut-être pas au point de rivaliser avec les Jeux Olympiques, mais pour organiser une compétion d'envergure en Israël. Une belle vitrine pour le pays. Revenons sur l'édition 2013, une belle histoire, celle de Matan Simon un jeune homme de quinze ans: il aurait pu être Yosef Yakutieli et est très prometteur. Il a remporté trois médailles d'or et une médaille d'argent en tennis de table. Sa passion lui a été transmise par son père. Il joue au ping-pong depuis l’âge de huit ans. Il est déjà une petite graine de star, participe fréquemment à des compétions internationales, la dernière étant le championnat d'Europe Junior. Matan est champion d'Israël et aspire à beaucoup plus. Il m'a confié vouloir envisager une carrière de sportif professionnel avec en ligne de mire une participation aux Jeux Olympiques de 2020. Nous lui souhaitons une belle réussite et nous le reverrons, c'est certain, lors des prochaines Maccabiades dans quatre ans. Valérie Perez i24news S p o r t l e M a g - To u s l e s j o u r s 19h40/23h10


La recette de Vivi

45

Salade de pâtes aux tomates et coeurs de palmier Ingrédients

Préparation

Faire cuire les pâtes à l'eau bouillante salée, puis les égoutter. Couper les coeurs de palmier et les olives en rondelles. Les placer dans un saladier avec les pâtes. Préparer la vinaigrette en mélangeant les ingrédients. Arroser le saladier de vinaigrette et mêler délicatement. Décorer avec les œufs et les tomates, coupés en rondelles.

(pour 4 pers)

• 150 g de pâtes (torsades, minimacaroni, etc.) • 1/2 boîte de coeurs de palmier (soit 4 ou 5 tronçons) • 2 tomates • 2 oeufs cuits durs • 20 olives vertes Pour la vinaigrette (proportions à ajuster selon vos goûts): • 1 cuillère à soupe de moutarde • 3 cuillère à soupe de vinaigre • 6 cuillère à soupe d'huile • sel et poivre

Bon appétit


46

Compte-rendu

Le Salon de l’été 2013 L'endroit où il fallait être!

Région Jérusalem

Le Salon de l’été qui s'est tenu le 1er août aux Binyané Haouma à Jérusalem, et a tenu ses promesses. Près de 5000 personnes ont sillonné les allées du rendez-vous estival réunissant les communautés anglophone et francophone du pays. Parmi les visiteurs, on a pu compter aussi des personnalités importantes du paysage politique national et municipal. Nir Barkat, maire de Jérusalem a passé en revue les différents stands, et son concurrent aux prochaines élections Moshé Leon a lui aussi honoré les participants de sa présence. Yo n i S h e t b o u n , d é p u té d u p a r ti Habayit Hayehoudi, porte-parole des Francophones à la Knesset ne pouvait pas non plus manquer la rencontre. Enfin, le ministre de l’économie Naftali Bennett, malgré un emploi du temps


Par Guitel Ben-Ishay

47

Crédits Photos: Michaël Abecassis

très chargé a tenu à prendre quelques minutes pour saluer les visiteurs et les organisateurs du salon d’été. La France aussi était représentée par l’intermédiaire du député Meyer Habib, à qui nous souhaitons mazal tov pour la Bar Mitsva de son fils Inone. C ô t é a tt r a c ti o n s , l e s d i ff é r e n t s spectacles et animations ont rencontré un franc succès, en particulier la «zone enfants» qui n'a pas désempli, dans une ambiance de fête! Merci à Guidon Katz et IMP, notre partenaire dans l'organisation de cet événement. Merci aux visiteurs, aux partenaires et à tous ceux qui ont permis la réussite d’une rencontre détonante! À l’année prochaine!


48

Les Z'infos pratiques Hazkara

Hazkara de Daniel Fingerhut z.l., décédé le 25 août 1993 à 19 ans, le merc. 14 août à 17h30 au cimetière militaire de Har Herzl, suivie d’une collation et d’un shiur à 18h15 au Guest House Bait Vegan: 8 rue Hapisgah Jérusalem. 0585077100 /052- 2380567.

Cours et Conférences Ashdod Cours de pensée juive par la Rabbanit Penina Zini tous les mercredis à 17h30. Rens. Ruth: 054-8401379 ou Gisèle: 057-388394.

Ashkelon Kol Ashkelone: cours pour femmes par la Rabbanite Dina Hadjadj: samedi à 16h30 sur la paracha. Kollel Mametakeli - Quartier Neve Ilan. Rens. 054-2142682

Jérusalem Les Matinales léilouï nichmat Yaël, Léa, Esther. Reprise des Matinales le mardi 27 août de 9h à 13h. Rens. Michèle Galulla: 052-8966588 Cours du Rav Raphael Benizri: ts les lundis au 29 rue Ramban (rdc) (Ohel Tomer Yitzchak): 19h30: Tehilim – Les Psaumes, 20h15: Berechit: analyse en profondeur. Rens: 054-5749156

Détente

Région Jérusalem

Dan Levy, Votre guide: Visite en frç.

Tunnel du Kotel: ts les jrs en Août: 55sh. Cité de David 95sh. Nouveau site en exclusivité: Yeroushalyaim shel ma'ala 45sh. Poss. visites privées. Dan Levy 054-2465403 www.guide-jerusalem. com Tiyoul-Tov: 11/8 journée à la Mer Morte, SPA, boue, repas, piscine douce et thermale… Paf 220 sh. 18/8 Visite de Hevron, la Me’arat Hamah'pela, repas, dégustation vins et liqueurs, Goush Etsion, tombeau de Rahel Imenou. Paf 200 sh. 20/8 Kivrei Tsadikim. Tsfat: Rabbi Meir Bal Haness, Méron, Amouka. Paf: 210 sh. 22/8 Jérusalem by night: Mahane Yehouda, Nah'laot, Vieille Ville, Mamilla, Slih'ot au Kotel. Paf: 140 sh. Départs: Ashdod, Tel-Aviv Jérusalem, David Mansour: 052-43-34-254 www. tiyoul-tov.org Les Tiyulim de voir Israël en août: Tunnel du Kotel: 4/8 - 12:50, 13/8 et 15/8 - 16:10 ,18/8 12:30: Tunnel du Kotel. 21/8: Exposition sur Hérode Musée d'Israël. Edith Levy-Neumand www.voirisrael.com 054-2307474 029964903 Votre Rêve Events: dim. 11 août petite escapade en bateau, baignades, bonne humeur ambiance et rires. Paf 199 sh. boissons et fruits à bord. Lundi 12 août: journée de pèlerinage et détente à Tibériade. Départ de Jérusalem. Paf 129 sh. Infos: 052-8219642 054-7007464. Votre Rêve Events: journée d’exception le lundi 19/8 avec Mr Ronny Akrich au départ de Jérusalem: Kever Rahel, Kfar Etzion, Gush Etzion, Hevron sur les

traces de nos patriarches. 054-7007464 / 052-8219642. Paf 129 sh. Places limitées.

Netanya ECHED: Lundi 19 août face à l’ancien restaurant «Yotvéta» à 8h15: visite d’une usine de traitement des eaux, du Musée du Palma’h et du port de Tel-Aviv. Retour vers 18h. Paf.: 150 sh. Apporter son repas. Rés. oblig. 0507439759 050-7744818

Bat Yam Chalom Vereout: dim. 11 aout à 16h: excursion à Hevron, le tombeau de Rahel et les Selihot au Mur. Retour vers 2-3h du matin. Insc. 054-2190621/ 0548183790 / 052-2523853

Jérusalem Soirée de retrouvailles des anciens de la communauté de Chelles le 22 août à 19h30 au centre Tsedek 20 rue Nikanor. Info: 050-7418978 chellesanous@ gmail.com Excursions suivies de Concert de Harpe avec Rébecca Arki Amar à Ir David au Gan Hamelekh, ts les jrs jusqu’au 22 août –sauf shabbat- entre 20h et 23h. Rés.: Ir David *6033. Rens: Rébecca: 054-5339280

Informations Jérusalem Slihot tous les matins du mois d'Eloul à la synagogue de Misgav Ladakh, 5h30. Fin de chah'arit 7h.


49


‫‪50‬‬

‫‪Enigme‬‬

‫חידה‬

‫חידת השבוע‪:‬‬ ‫יש לי רגליים ואני הולך על הראש‪.‬‬ ‫מי אני?‬

‫המנצח הראשון‪:‬‬

‫בנימין חלימי‪,‬‬ ‫כוכב יעקב‬ ‫המנצחים הבאים‪:‬‬ ‫‪1.1‬מקס כהן‪ ,‬אשדוד‬ ‫‪2.2‬דביר פרץ‪ ,‬מודיעין‬ ‫‪3.3‬מעין ג'ייד‪ ,‬ירושלים‪‎‬‬ ‫‪4.4‬אריאל פריאנטה‪ ,‬בת ים‬ ‫בשבוע שעבר החידה הייתה‪" :‬מה המספר‬ ‫הבא בסדרה‪ :‬קראו מימין לשמאל‬ ‫‪"????,82 ,73 ,69 ,67 ,56 ,47‬‬ ‫וזאת התשובה‪ :‬זה מלחמות ישראל‪ ,‬כל‬ ‫השנים של המלחמות‪ ,‬המלחמה הבאה‬ ‫הייתה ב‪ ,2006‬אז המספר הבא ‪.06‬‬

‫שלח לנו את התשובה הנכונה למייל הבא‪:‬‬

‫‪guitelbenishay@gmail.com‬‬

‫‪Envoyez la bonne réponse au mail suivant:‬‬ ‫‪guitelbenishay@gmail.com‬‬

‫!!‪LPH Boutique félicite les gagnants‬‬ ‫‪www.lphboutique.com offre au gagnant un bracelet‬‬ ‫‪Tsahal et aux 4 suivants un bracelet de la chance.‬‬ ‫‪Les gagnants de la semaine sont invités à prendre‬‬ ‫‪contact avec LPH Boutique au numéro suivant:‬‬

‫‪Tel: 02-6223734‬‬

‫מצאו את ‪ 7‬ההבדלים‬ ‫"''צדק צדק תרדף‪( ''...‬דברים‪ ,‬טז' כ')‬


‫קיד הבדו‬

‫‪51‬‬

‫חידון לפרשת שופטים‬

‫‪1‬‬

‫למה פרשה זאת היא ‪?5/5‬‬

‫‪2‬‬

‫מה היו שתי המטרות של ערי המקלט בארץ ישראל?‬

‫‪3‬‬

‫כמה עדים צריך לראייה בדין?‬

‫‪4‬‬

‫מה ההבדל בין מצבה למזבח?‬

‫‪5‬‬

‫איפה היו שני ספרי תורה שהמלך היה צריך לכתוב?‬

‫‪6‬‬

‫"שופטים ושוטרים ‪...‬בכל שעריך"‪ .‬מה פירושו של "שעריך"?‬

‫‪2‬‬ ‫‪1‬‬

‫להגן על מי שנמלט אליהן‪ ,‬וגם להעניש אותו‪.‬‬ ‫היא הפרשה החמישית בספר החמישי!‬

‫תשלחו אלינו את הבדיחות שלכם במייל‬ ‫‪lph.manou@gmail.com‬‬

‫‪3‬‬

‫ילדים! הגיע תורכם לשלוח לנו בדיחות!‬

‫שני עדים מספיקים‪.‬‬

‫תודה לעדן‪ ,‬אדם והלל מהר חומה‪.‬‬

‫מצבה עשויה מאבן אחת בלבד )וזה אסור‬

‫אבדה תעודת שליש על שם דן כהן‪ .‬המוציא הישר‬ ‫מתבקש לא להחזיר אותה‪.‬‬

‫כי מעשי גויים(‪ ,‬ומזבח עשוי מכמה אבנים )וזה מותר(‪.‬‬

‫תודה לבנימין חלימי‪.‬‬

‫‪5‬‬

‫אבא שוכב בחדרו‪ ,‬גוסס כשנותרו לו עוד דקות‬ ‫ספורות לחיות‪ ,‬ולפתע הוא מריח ריח של‬ ‫תבשילים נפלאים‪ .‬הוא קורה לבנו לבוא מהר‪.‬‬ ‫הבן מגיע ושואל‪ - :‬אבא‪ ,‬מה אתה רוצה?‬ ‫ לך בני הביא מאימא קצת אוכל‪ ,‬שיהיה לי קצת‬‫לטעום בפעם האחרונה‪ .‬הבן חוזר כעבור כמה דקות‪:‬‬ ‫‪ -‬אימא לא רוצה‪ ,‬היא אומרת שבישלה עבור השבעה‪.‬‬

‫בכל מקום‪.‬‬

‫ב‬

‫הראשון היה נשאר בביתו‪ ,‬והשני היה תמיד מלווה אותו‬

‫דיחות‬

‫סל התשובות‬ ‫‪6‬‬

‫ראה‬

‫שער = עיר‪ ,‬כי השופטים ישבו בשערי העיר‪.‬‬

‫שופטים‬

‫כי‪-‬תצא‬

‫כי‪-‬תבוא‬

‫נצבים וילך‬

‫האזינו‬

‫‪4‬‬

‫‪2‬‬

‫‪3‬‬

‫‪10‬‬


52


Le

IMMO

LPH Plus

Hebdo

‫בס"ד‬

53

Supplémen t Immo Août 20

13


54

Par Guitel Ben-Ishay

Aperçu du marché immobilier

Supplémen t Immo Août 20

13

Par un expert de la Mizrahi Tefahot

Aborder le marché immobilier en Israël ne peut se faire avec les mêmes repères qu'ailleurs. Ce marché bouillonnant possède ses spécificités et ses données qu'il faut apprendre à connaître pour se diriger dans le paysage. En cette période d'alyah et de visites touristiques, l'immobilier est le sujet de préoccupation d'un grand nombre de Francophones. Pour nous aider à y voir plus clair, la banque MizrahiTefahot, leader du marché immobilier hypothécaire en Israël, dresse pour nous un bilan de ce marché, «date de valeur août 2013». Emmanuel Seror, directeur du département francophone de la banque, répond à nos questions. Le Plus Hebdo: Quels sont les données de référence pour aborder le marché immobilier en Israël? Em m a nue l Se ror : L es prem i ères données qui intéressent les acheteurs sont celles du prix moyen des appartements et du prix moyen au mètre carré. Selon l'Institut National des Statistiques, en 2013 la moyenne nationale du prix d'un appartement en Israël s’élève à 1,2 million de shekels, soit 255 000 euros. Ce chiffre témoigne d'une augmentation de 4 % par rapport à 2012. Si l'on s'attarde sur trois des grandes villes prisées par les Francophones: • Te l - A v i v : l e p r i x m o y e n d ' u n appartement est de 1,8 million de shekels, et le prix moyen au mètre

carré est de 23.000 shekels, soit une augmentation de 9 % par rapport à 2012. • Jérusalem: un appartement se vend en moyenne à 1,5 million de shekels avec un prix moyen au mètre carré de 19.000 shekels, soit une augmentation de 6 % par rapport à l’année dernière. • Natanya: le prix moyen s’élève à 900.000 shekels pour un prix moyen au mètre carré de 12.000 shekels en augmentation de 4 % par rapport à 2012. Lph: Peut-on parler de bulle immobilière en Israël? E.S.: Certes, les prix augmentent de 5% par an depuis la création de l’État. Ces cinq dernières années, ils ont même augmenté de 76 % soit 15 % par année. Cependant, je ne pense pas que l'on puisse parler de bulle immobilière. En effet, si l'on se compare à d'autres grandes capitales dans le monde, nous sommes encore loin derrière. Il faut compter 47.000 shekels pour un mètre carré à Londres et 37.000 à Paris! Par ailleurs, certaines villes de périphérie demeurent très abordables, comme Ashdod au sud avec un mètre carré à 10.000 shekels ou Hadera au nord à 7500 shekels. Sachez notamment que les achats dans le neuf peuvent être indexés sur le coût de la vie (0,9 % en 2013), ce qui est beaucoup plus avantageux que sur l'indice à la construction (2,1 % en 2013).

Lph: Qu'en est-il du marché locatif? E.S.: Le loyer moyen en Israël est de 3500 shekels par mois. Il est intéressant aussi d'analyser le rapport locatif pour avoir une bonne idée de l’état du marché locatif. Ce chiffre nous donne ce que rapporte en une année un appartement loué. En Israël, il s’élève à 3,5 %, ce qui est tout à fait honorable. Lph: Au vu des dernières rumeurs, la législation israélienne demeure-t-elle réellement avantageuse? E.S.: Tout laisse à penser qu’Israël est l'une des meilleures places pour investir aujourd'hui. En effet, au moment où je vous parle, il est l'un des seuls pays au monde où la taxe foncière, les droits de succession, l’impôt sur les loyers et l’impôt sur les plus-values n'existent pas. En un mot, les investisseurs n'ont pas, pour l'heure, de raisons de s’inquiéter: Israël offre des avantages fiscaux intéressants et les prix du marché restent, en valeur absolue, raisonnables. Agences pour la clientèle internationale: Jérusalem, 9 Re'hov Heleni Hamalka Tel Aviv, 32 Re'hov Ben Yehouda Natanya, Kanyon Ir Yamim, 2 Re'hov Beni Berman Ashdod, 8 Sderot Yeroushalayim Contact: umtbfrance@umtb.co.il Site internet: www.umtbprivatebanking.com


55


56


57


58

Yavneel

Supplémen t Immo Août 20

13

Offrez-vous Israël, offrez-vous la Galilée

En plein cœur de la Galilée, dans un lieu de sérénité, de calme et de paysages empreints d’authenticité se trouve la localité de Yavneel. À quelques kilomètres des lieux saints du nord du pays et du lac de Tibériade, à quelques minutes en voiture, quelques terrains constructibles sont d’ores et déjà disponibles en marge des terrains agricoles tandis que plusieurs dizaines de maisons sont en phase de construction. Une occasion en or d’investir dans une localité qui pourrait devenir rapidement l’un des centres urbains du nord du pays. La Galilée: une région que les francophones ne connaissent pas assez Et pourtant, elle a tout à leur offrir: calme, sérénité, paysages, verdure, climat... Avec les nouvelles routes qui sillonnent Israël, cette région est à portée de main puisque son accès est facilité par la route TransIsraël (Kvish 6). À 80 minutes de Raanana, 1h30 de Tel-Aviv et Bné Brak, 1h45 d’Ashdod, 40 minutes de Tsfat (Safed), 50 minutes des pistes du Hermon et moins de 2 heures de Jérusalem. Yavneel, au cœur de la Galilée Fondée en 1901, la mochava de Yavneel compte aujourd’hui une population diverse de plus de 3700 habitants, et regroupe tant les familles des fondateurs de l’époque glorieuse du début du siècle que des immigrants d’Afrique du Nord, du Yémen, une communauté Habad et une communauté Breslev installée depuis 1980. «Les fondateurs de la mochava respectaient tous les mitsvot. Mais les générations suivantes n’ont pas toutes suivi le même chemin, et aujourd’hui on trouve à Yavneel toutes les franges de la population israélienne. Un véritable microcosme

où le mot d’ordre est le respect de l’autre», affirme le rav de la mochava, Rav Sinaï Frankel. Aujourd’hui, Yavneel est une localité en plein développement, en passe de devenir l’un des centres urbains du Nord d’Israël tout en préservant son cachet d’authenticité. C’est d’ailleurs la promesse faite par le Rabbi de Loubavitch au Rav Sinaï Frankel il y a de nombreuses années, promesse qui est en quelque sorte le «moteur» du principal promoteur des différents projets immobiliers de la localité, Yossi Haddad. Aujourd’hui, cette promesse se réalise pleinement puisque la construction bat son plein tant dans le projet Lévi Its’hak destiné au public francophone Chomer Shabbat, que dans le projet Eden villas. En outre, de nombreux francophones ont choisi d’acquérir individuellement des terrains dans la mochava pour y construire leur maison et/ou leur gîte de vacances à louer. Car ce que Yavneel et Yossi Haddad ont à proposer, ce ne sont pas seulement des résidences principales, mais aussi la possibilité de posséder un pied-àterre ou une résidence secondaire aux côtés d’un tzimmer (gîte de vacances) à louer à la journée ou à la semaine. Sans compter une piscine privée... Proche du Golan et des lieux saints, Yavneel attire d’ailleurs aussi les investisseurs qui ont compris son potentiel touristique. Plusieurs options s’offrent à ceux qui sont tentés par Yavneel: tout d’abord les terrains constructibles d’une superficie de 450 m² inscrits au cadastre, avec des voisins qui vous ressemblent, qui partagent la même culture et les mêmes coutumes, qui parlent la même langue... Chacun des terrains offre un potentiel de construction d’un pavillon de 300 m² (70 % maximum de

la surface constructible) et d’une cave s’étendant sur 100 m². En outre, chaque propriétaire est en droit de construire sur son terrain son propre gîte de vacances, louable à la journée ou à la semaine sur une surface de 45 m², ainsi qu’une piscine.

Yavneel est un véritable microcosme où le mot d’ordre est le respect de l’autre La demande pour les terrains constructibles grimpe continuellement et ils se font rares. De ce fait, le prix des parcelles constructibles à Yavneel est en constante augmentation et ces quatre dernières années, on constate une plus-value de 10 à 15 %. En marge des terrains constructibles, Yossi Haddad confie qu’une dizaine de villas sont en construction tandis que d’autres devraient commencer à l’être juste après les fêtes. Pour les amoureux de la terre d’Israël, pour vous qui souhaitez investir dans un lieu magique et serein, pour vous qui voulez offrir à ceux que vous aimez un petit coin de paradis sur terre, Yavneel est l’endroit rêvé... Pour plus de renseignements: Yossef haddad 04-6255770 ou 0585580770. www.yavneel.biz


59


60

Ni bijoux ni articles fragiles

Supplémen t Immo Août 20

13

Quelques astuces pour bien emballer L'une des tâches les plus épuisantes et les plus agaçantes d'un déménagement consiste à emballer tout le contenu de la maison. Nous ne savons généralement vraiment pas quand commencer. Nous nous rappelons un peu tard que nous ne disposons pas de suffisamment de cartons ni de temps et en outre, nous n'avons aucune envie de nous y mettre. Alors par quoi devons-nous malgré tout débuter afin de ne pas nous décourager? À quoi serait-il raisonnable de faire particulièrement attention lors du processus d'emballage? Et comment se prépare-t-on à l'avance pour parvenir à déballer ses affaires correctement dans le nouvel appartement? Nous avons recueilli pour vous quelques astuces. Si vous avez un emploi du temps particulièrement chargé, ou que vous n'avez pas la possibilité de vous mettre à emballer pendant des heures, les sociétés de déménagement ainsi que d'autres compagnies indépendantes vous proposent des services d'emballage professionnels. Un ou deux jours avant la date du déménagement, des délégués de ladite société viennent emballer tout le contenu de la maison. Malgré tout, la majorité d'entre nous choisissons d'emballer nous-mêmes les affaires et nos objets précieux. Selon Yifat Cymerman, la directrice adjointe marketing de la société des professionnels, pour emballer le contenu d'un logement de la manière la plus pratique et la plus ingénieuse possible, il est judicieux de respecter certaines lignes directrices: Juste avant de commencer • Débarrassez-vous de to ut le superflu - Dès le début du processus, il est vivement recommandé de mettre massivement de l'ordre dans les affaires et de jeter ou donner tout ce dont vous n'avez pas besoin. Il s'agit là d'un excellent moyen de réduire l'envergure du déménagement, d'épargner du temps précieux, aussi bien au moment de l'emballage qu'à celui du déballage dans votre nouvelle maison. • Dégagez les vieux articles – La plupart d'entre nous avons l'habitude d'amasser de nombreux objets

totalement inutiles. Un déménagement est l'occasion rêvée de réduire la quantité du bric-à-brac et d'améliorer ainsi le processus d'emballage. Préparatifs en vue de l'emballage • Assurez-vous de posséder tout le matériel requis: cartons, marqueurs, rouleaux de ruban adhésif large et solide, journaux ou plastique à bulles, stylet, etc. • D o n n e z - v o u s t ro i s à q u a t r e semaines pour emballer. Mieux vaut ne pas attendre la dernière minute, on ne sait jamais ce qui peut se passer, justement les quelques jours précédant le déménagement. Procurez-vous toujours plus de cartons que vous le jugez nécessaire. • Munissez-vous de cartons de tailles diverses, qui conviendront aux différents types d'affaires à emballer (livres, literie, vaisselle, etc.). • S i g n a l ez l e s ca i s s e s p a r d e s autocollants de couleurs différentes, suivant la pièce à laquelle elles sont destinées. Ainsi, par exemple, toutes les caisses que vous aurez marquées d'un autocollant bleu appartiennent à la cuisine, au-dessus de laquelle vous aurez également collé une étiquette de la même couleur. C'est simple, pas compliqué pour les déménageurs et cela épargne du temps aux personnes concernées. Trucs pour emballer de manière judicieuse • N u m é r o t e z v o s c a r t o n s d'emballage, sur lesquels vous en inscrirez le contenu, si possible de plusieurs côtés afin que vous puissiez ensuite voir les détails dans tous les sens. • Placez les objets fragiles dans de petites caisses, après avoir enveloppé c h a q u e a r ti c l e s é p a ré m e nt d a n s du papier journal ou du matériel d'emballage doux. N'oubliez pas de vous assurer que le carton est bien rempli, pour que les articles ne bougent pas et ainsi ne se cassent pas. • Mettez les livres dans de petites caisses afin de ne pas rendre les cartons trop lourds à porter. • I l e st p réfé ra b l e d ' e m b a l l e r

certaines affaires, telles que couvertures et oreillers, dans de grands sachets solides. N'oubliez pas de les marquer clairement afin de ne pas les jeter par erreur à la poubelle. • L e s o b j e t s p a r ti c u l i è r e m e n t délicats, les documents importants, les armes et les bijoux – le jour du déménagement, prenez-les avec vous en voiture ou laissez-les chez un ami ou un membre de la famille. • L'électroménager et les meubles fragiles – enveloppez-les de manière à ce qu'ils ne reçoivent pas d'égratignure pendant le déménagement. Presque toutes les sociétés le feront pour vous. Vous pouvez compter sur eux, toutefois assurez-vous-en à l'avance. • Outre l'indication «Fragile!» sur les cartons concernés, mieux vaut ajouter un icône ou un autocollant représentant un verre brisé – le symbole international des caisses au contenu fragile. • Si vous possédez des meubles délicats ou onéreux devant être démontés, il est préférable de choisir une société de déménagement travaillant avec un menuisier qui effectuera le démontage. Souvenezvous que le démontage et le remontage des meubles augmenteront le coût du déménagement. • Juste avant de fermer la caisse, jetez un coup d'œil à l'intérieur et demandez-vous si vous n'y avez emballé que les objets que vous aviez l'intention d'y mettre. En conclusion, un déménagement est lié à de nombreux facteurs que nous ne pouvons pas toujours contrôler – retard de la société de déménagement, travail non professionnel, meuble cassé, ascenseur en panne justement le jour de déménagement. En revanche, emballer les affaires judicieusement dépend uniquement de nous. Si nous par venons à mener le processus d'emballage intelligemment, nous pourrons éviter du stress le jour J, le passer sans embûches et déballer les caisses avec beaucoup d'efficacité. Article paru sur www.ynet.co.il Traduit par Arielle Kouchnir


61


62

La réforme des pergolas

Supplémen t Immo Août 20

13

«Un pas vers la diminution du prix des logements» L e g o u v e r n e m e n t a a p p ro u v é à l'unanimité le projet de loi du ministre de l'Intérieur, Guidon Saar, concernant la réforme dans la planification et la construction. Le projet a été approuvé à l'unanimité également au Conseil des ministres pour les affaires législatives. Le nom de la réforme, surnommée la «réforme des pergolas», provient du fait qu'elle cherche essentiellement à activer les procédures de planification de petits travaux de construction ponctuels, tels que l'ajout d'une pergola, l'aménagement d'un espace protégé, la fermeture d'un balcon, l'adjonction d'extensions allant jusqu'à 25 m², etc… Alors que la réforme était approuvée au gouvernement, Saar a déclaré qu'il s'agissait d' «un premier pas important dans le changement du système de planification et de construction du pays. La réforme vise à soulager les citoyens israéliens, elle met l'accent sur la suppression des obstacles, le ra c c o u rc i s s e m e nt d e s d é l a i s , l a réduction de la bureaucratie et une certaine décentralisation dans le système de planification». Le Premier ministre, Binyamin Netanyahou, a déclaré à l'ouverture de la réunion du gouvernement, que «nous allons prendre une décision quant à la réforme de la planification et de la c o n s t r u c ti o n . N o u s s o u h a i t o n s simplifier ces procédures, réduire

la bureaucratie, abréger les délais; à cette fin, le ministre de l'Intérieur apporte aujourd'hui une réforme à la réforme». Netanyahou a ajouté qu'il s'agissait d'une réforme corrigée et plus concise et qu'elle constituait «l'un des principaux moyens de diminuer les prix du logement en Israël ou tout au moins de créer une tendance inverse à celle de l'enchérissement, et ceci est vital». On améliore les prestations? La réforme fixe que les autorités de planification se verront octroyer un délai de 45 jours pour discuter d'une requête de permis de construire dans des domaines tels que les petites extensions et la fermeture d'un balcon. Si, au bout de 45 jours aucune décision n'a été prise, l'autorisation sera automatiquement accordée. De même, la demande de permis de construire pour des travaux comme la mise en place d'une bâche, d'une pergola ou d'une palissade, sera totalement abolie. Par ailleurs, la réforme inclut des mesures visant à améliorer le niveau des prestations attribuées aux habitants requérant des permis de construire. On propose d'établir un système en ligne permettant de présenter des demandes de permis de construire, ainsi que des «centres de permis» où les citoyens pourront recevoir toutes les autorisations nécessaires (commission de planification, pompiers,

c o m m a n d e m e n t a r r i è re ( p i ko u d ha'oref), ministère de la Santé et ministère de l'Environnement), sous un seul et même toit. Outre le délai de 45 jours en vue d'obtenir une autorisation d'aménager de petites extensions, un emploi du temps rigide sera établi pour toutes les démarches de planification et d'autorisation dans les comités. Le comité local se verra accorder un délai maximal d'un an pour débattre d'un programme ordinaire et de huit mois pour un programme réduit. Le comité régional disposera de dix-huit mois pour les projets ordinaires et de deux ans pour les avant-projets et les plans généraux pour localités. Parallèlement, la réforme transférera les pouvoirs des comités régionaux aux comités locaux, afin de décharger quelque peu les comités régionaux et de leur permettre de se concentrer sur le respect des objectifs de la planification fixés par le gouvernement (80.000 appartements prévus jusqu'à fin 2014), le tout pour amener à une baisse des prix du logement. Cette démarche a pour but de dévisser le bouchon créé par la surcharge de travail de six comités régionaux, qui offrent des services de planification à quelque deux millions et demi de ménages, et de répartir les pouvoirs entre 123 comités locaux. Article paru sur www.ynet.co.il Traduit par Arielle Kouchnir


63


66

Par Guitel Ben-Ishay

Devenir propriétaire

Supplémen t Immo Août 20

13

Conseils pour bien choisir Sarah et David Bismuth dirigent AZ Rénovation, une entreprise qui réalise tous vos rêves en matière de rénovation ou de réaménagement de l’espace vital à l’intérieur de votre maison. Leur travail les amène aussi à conseiller de nombreuses personnes désireuses d’acquérir un bien immobilier en Israël. Ils nous prodiguent quelques conseils fondamentaux. L'emplacement Bien évidemment, la première question à se poser lorsque l'on cherche un appartement est celle de son emplacement. Sarah Bismuth rappelle les éléments qui permettent d’orienter le choix: «L'emplacement va dépendre des besoins de la famille, du style de vie et du voisinage recherchés. Par ailleurs, je placerais aussi dans le choix celui d'un appartement avec ou sans ascenseur. N'oubliez pas que l'on vieillit dans son appartement, donc ce qui peut nous paraître faisable jeune et/ ou sans enfants le sera peut-être moins plus tard». La luminosité Il est important de vivre dans une maison bien éclairée. «La

visite d'un appartement doit absolument se faire en plein jour», insistent Sarah et David. «Dans l’idéal, les chambres doivent être du côté où le soleil se lève et le salon du côté où il se couche. Néanmoins, cela n'est pas toujours possible puisqu'il faut aussi tenir compte de la vue et du bruit. Il va de soi que si le soleil se lève sur un boulevard bruyant, il vaudra mieux avoir les chambres de l'autre côté. La vue aussi est un paramètre qui entre en ligne de compte». Si votre maison n'est pas suffisamment éclairée, il n'existe pas beaucoup de recours. «Les modifications en la matière sont compliquées à réaliser. Parfois, lorsque les appartements sont au dernier étage, un puits de lumière peut être envisageable sur le toit. Mais cette option doit être étudiée au cas par cas. La seule possibilité pour gagner en luminosité est de faire agrandir les fenêtres. À noter que ces travaux nécessitent une autorisation préalable de la mairie. Il est tout à fait possible de se renseigner sur les chances de l'obtenir avant même d'acheter l'appartement». Pour conclure sur ce point, Sarah et David nous mettent en garde: «En Israël, les ajouts dans les appartements sont très courants: fermeture de balcons, ajout de mètres carres. Il arrive que ceux-ci ne comportent pas de fenêtres, diminuant de facto la luminosité de l'appartement. Prenez garde à ce cas de figure car outre la perte de luminosité, l’absence de fenêtre peut signifier que l'ajout a été réalisé sans autorisation municipale». La superficie Lorsque l'on achète un appartement, on acquiert avant tout une surface. Le nombre de pièces peut être modifié en faisant tomber ou en ajoutant des cloisons. Mais attention: «certains immeubles sont construits sur le modèle d'un puzzle, les pièces arrivent toutes faites et les murs sont en béton armé. Dans ce cas de figure, il est quasiment impossible de modifier quoi que ce soit. Il faut se renseigner sur le type de construction au moment de l'achat», précise Sarah. Pour tous les autres immeubles, on peut remodeler l'appartement à sa guise. «Si la superficie est bien utilisée, un appartement de 60 m² peut comporter entre 2 et 3 pièces, un de 80 m² entre 3 et 4 pièces et un de 100 m² entre 4 et 5 pièces, avec des chambres de 10 m² et plus», explique Sarah. Les travaux de rénovation afin de gagner de la place et/ou de modifier le nombre de chambres dans l'appartement est une pratique très courante en Israël. «Les promoteurs prévoient d'ailleurs, dans leurs plans, cette possibilité. Par exemple, sous le plancher les appartements israéliens possèdent une réserve de sable plus grande pour pouvoir déplacer facilement la plomberie», précise David. Pour conclure, les patrons d'AZ Rénovation souhaitent donner un dernier conseil, peut-être le plus important: «Acheter une maison est un acte important et engageant. Prenez votre temps, consultez des personnes qui habitent là où vous pensez acheter. Réfléchissez bien, l’acquisition d'un bien immobilier ne doit pas être un achat impulsif!». AZ Rénovation 054-2181179 / 02-6765840 info@az-reno.com


67


68

Supplémen t Immo

Par Guitel Ben-Ishay

Immobilier.co.il

Août 20

13

L'immobilier en Israël en quelques clics Ils ont la possibilité de choisir, filtrer et sélectionner les biens qui les intéressent grâce au sérieux de nos agences partenaires, qui prennent le temps de remplir des annonces complètes avec photos, description et géo localisation de l'appartement. Résultat: les visiteurs arrivent en Israël avec une présélection de biens, et donc un gain de temps énorme des deux côtés.

Le Plus Hebdo: Quand le site www.immobilier.co.il a-t-il été créé, et par qui? Rémy Allouche: Le portail immobilier a été créé durant l'année 2004 et a été mis en ligne au début du mois d'octobre de la même année. Il l’a été par la société Vde Design, spécialisée dans la création de sites Internet depuis 2001 et implantée à Jérusalem.

Lph: Quels étaient vos objectifs? Ont-ils évolué? R.A.: L'objectif premier était de faciliter la recherche de biens immobiliers en Israël pour tous les francophones dans le monde. w w w. i m m o b i l i e r. co . i l a ré u s s i à regrouper les meilleures agences ainsi que leurs biens respectifs sur un seul et même site Internet, soit environ 80 agences immobilières et plus de 10.000 annonces actuelles... et tout cela en français! Nous nous sommes très rapidement retrouvés leader sur le marché avec plus de 30.000 visiteurs par mois. L’évolution est venue naturellement grâce aux nouvelles technologies toujours novatrices d'Internet, comme la géo localisation, l'adaptation du portail aux smartphones, tablettes, etc... Nous avons aussi ajouté un service de création de site Internet immobilier unique et intuitif. Plus de 30 agences l'utilisent déjà. L'envoi d'emails ciblés selon les centres d'intérêt des visiteurs est la dernière évolution faite sur ce marché. Enfin, www.immobilier.co.il se développe de plus en plus vers le monde anglophone avec aujourd'hui presque 20% de parts de marché.

Lph: Quel est le principe du site? R.A.: Le principe est simple: permettre aux francophones de par le monde de pouvoir préparer leur futur achat ou location en Israël... devant un ordinateur.

Lph: Quels atouts votre site présente-til dans la recherche et dans la vente ou la location d'un bien immobilier? R.A.: Avant tout la simplicité et surtout une interface construite sur le mode occidental, donc très facile d'utilisation

Ce supplément immobilier est l'occasion de rappeler un site Internet qui rencontre un franc succès dans le domaine: www.immobilier.co.il. En effet, aujourd'hui la recherche d'un appartement, sa mise en vente ou en location ne peuvent se faire sans une utilisation optimale de l'outil Internet. Rémy Allouche, directeur du site immobilier.co.il explique en quoi il est particulièrement efficace, pour les professionnels comme les particuliers.

Nous nous sommes très rapidement retrouvés leader sur le marché avec plus de 30.000 visiteurs par mois. pour les francophones. Une réactivité quasi immédiate car toutes les demandes sont reçues et traitées chez nos partenaires en temps réel. Lph: À quel public s'adresse-t-il? R.A.: Bien sûr à tous ceux qui désirent acheter en Israël, ainsi qu'aux personnes cherchant à louer un bien. Le site www.immobilier.co.il est avant tout conçu pour les professionnels de l'immobilier comme les agences et promoteurs. Mais les particuliers peuvent aussi utiliser notre portail afin de proposer leur bien à la location ou à la vente. Lph: Quelle est votre analyse du marché de l'immobilier aujourd'hui en Israël? Quels conseils donneriez-vous aux internautes? R.A.: Le marché immobilier en Israël a grimpé ces dernières années. Il semble avoir atteint son point culminant, et les produits proposés sur le marché des projets neufs sont de plus en plus sophistiqués et à la pointe en matière de design et de caractéristiques techniques. Ils s'adaptent de plus en plus à une demande de clients venant de l'étranger. Je n'ai pas de conseil véritable à donner car pour la majorité des personnes il s’agit d’un achat pour vivre, et donc la réflexion n'est pas la même, on s'adapte tout simplement au marché et parfois on change de ville quand c'est inabordable. www.immobilier.co.il


69


70

Les bonnes Z'adresses

ARCHITECTE Ingénieur Herzel Chouai

Pour tout rajout d’ascenseur, balcons, Agrandissement, Tama 38, Accessibilité handicapés.

T: 0546-550912 / 050-4260466

CALL CENTER Innitel, les Pro du Call Center

Ordi, cablage réseau, Mini prix pour les communications, predictif dialer + CRM, enregistrements sans engagements, licences illimitées. www.innitel.com

T: 072-2463700 / 054-7234520

Call Center et bureaux

prises RJ 45, armoires reseaux ordinateurs et soft, téléphone IP, communications vers l’étranger, box de travail, éléctricité...

T: 052-6302530

DÉMÉNAGEMENT Eli&co déménagement

P r o f e s s i o n n e l . Tr a v a i l g a r a n ti , assurances, montage et démontage de meubles par menuisier, cartons fournis, garde-meubles, service dans tout Israël.

T: 054-4345845

Déménagement Ido

À l a f ra n ç a i s e . G a r d e m e u b l e s , démontage, cartons, assurance. Prix intéressants. Poss. dans Yichouvim.

David: 050-5311126

DÉPANNAGE 100% Plomberie

P l o m b e r i e e t c h a u ffa g e . 2 0 a n s d ’e x p é r i e n c e s P r i x c o m p é ti ti f s . Intervention rapide. Ashdod, Ashkelon et se région.

Aaron Hayoun: 054-2003136 - 0775502319

Région Jérusalem

ESTHÉTIQUE Sandra ‘’La Coiffeuse’’

Spécialiste de la mariée, soirées... Créations sur cheveux naturels ou perruques. Coloriste diplômée.

T: 054 22 33 588

Shoshana Coiffure à Domicile Coupes, brushings, mèches, permanentes, spécialiste Perruque, c o i ff u r e m i x t e à l a f r a n ç a i s e , diplômée, 18 ans d’expérience. www. shoshanacoiffure.com

Netanya sur RDV: 052-7798307

ÉVÈNEMENTIEL Disc-jockey Daniel Tous répertoires musicaux. Seulou avec chanteurs et musiciens. Animation f ra n co p h o n e . A m b i a n c e a s s u ré e . S’adapte à votre budget.

T: 054-5758241

INFORMATIQUE Nooshi Informatique 10 ans d’expérience. Pour particuliers et entreprises. Réparations, ventes, installations.

Alexis: 050-6006565

MODE Ayala (Nicole) et Deborah Couture Création de robes de mariée et de soirée haute couture. Location à partir de 2500 sh. Robe, tunique et retouches

T: 052-5341738 / 02-5909431

SANTÉ Haya Pédicure médicale Traitement des pieds. A domicile. Champignons, ongles incarnés, durillons. Maquillage permanent, epilation. Faux ongles, acryl et vernis gel. Se déplace Ashdod, Jérusalem.

T: 050-8458609

Medical Center de Raanana Nouveau! Service gratuit de conseil médical et d’information pour les francophones au Medical Center de Raanana 68 rue A’houza (rue Shwartz 1)

Tel: 09-88 56 780

SERVICES Renovez votre intèrieure Restauration et Menuiserie: meubles anciens et modernes, teinture,

vernissage, refection, rallonges de tables, service de conception. Travaux à domicile, devis gratuit. Artisans Europeens et Americains.

Jerusalem et Centre 0528-961109

Shoshi films et documentaires Professionnels, familiaux, évènementiels, reportages. Petits et grands budgets, beaucoup d’expérience et de talent.

T: 052-3865601

Forfait BIS Abonnement en Israël au prix de la France 4,9€/mois et 58,9€/an.

Jakob Uzan 052-6258900

Tous Travaux de Serrurie Serrure, clés, télécommande de parking et désinfection des cafards.

T: 052-8778055

TRAVAUX Ganeidan jardinier paysagiste Conception de jardins, terrasses, décors et trompes l’œil en béton, création et entretien de fontaines et bassins ganeydan.com

T: 054-4359862

Petits et gros travaux Peinture, rénovation, carrelage, toiture. Travail sérieux et soigné.

Moshé: 054-5746164 02-9996164

​L2 travaux et renovation Equipe professionnelle et compétente pour vos travaux et constructions.Tous les projets sont suivis par un architecte et un ingénieur.Travail de qualité à prix raisonnables. Travail sur Jérusalem et Tel Aviv

Simon: 054-7461451 Eitan: 0546896631

Yashar - travaux et rénovations Peinture, plâtre, isolation, plomberie, deck, carrelage, parquet, pergolas, clôtures, électricité, travaux généraux. Service professionnel, de confiance, bons prix.

Yonatan Chiche 0545-359-004


Les p'tites Z'annonces www.lph-annonces.com Commerces et Bureaux Jerusalem

Loue Cabinet médical équipé, 35 rue King Georges. 050-5400830, 026256454 1.

Locations Vacances Paris

2. Place de la Nation magnifique appart luxe 3 pces, 6 couchages, tt confort. Semaine, quinzaine, mois. Proximite immediate syna et quartier juif. 06-06912626.

Eilat Incroyable! Herods 5* Accueil + Privileges VIP.(dim au jeu): promo été: 1ch 2 ad + 2enf 4.990 sh, 2ch 2 ad + 3 enf: 6.990 sh. Spécial fétes Tichri: 3.990 sh/5.490 sh. Tte autre période poss.,diverses suites selon nbre. Tel: 052-8250876.

menade pietonne) dans appart-hotel, entierement équipé, cuisine strictement cacher, pour week end, 3 jours ou sem. 02-6426353 052-2602608 Studio neuf au Blue Weiss equipé kitchinette Clim, télé, sat, wifi, terrasse face à la mer.Pour 2 pers. A la semaine ou au mois. Min 3 nuits. 054-7006512 Israel 06-12461313 France 8.

Kfar Adumim Villa luxueuse, 6.5 pces, piscine chauffée privée, jaccuzzi, clim, jardin, vue, entièrement meublée. Poss. de soins hydrothérapie. 050-5457070 yehuda@gkl.co.il 9.

Jerusalem

3.

Tzfat 4. Vieille ville: Petite maison, 2 pces, cacher, vue magnifique, 5 couchages, petit jardin, proche synagogues. Semaine, shabbat, fetes. 054-4635353 02-5660922

Cesaree A la semaine, pour un week-end: grde villa tout confort, piscine, 10/12 couchages, 2 nvx, 4 wcs, 3 sdbs, 5 chbres, dble séjour, cuisine avec coin halavi. Tél: 054-7301674, 00-33-6-03401881 5.

Natania 2 apparts mitoyens, 2 pces et 2.5 pces refaits à neuf, 5/7 couchages, tout confort. Rue Gordon, 5 min du Kikar. 054-7457982 6.

7.

Luxueux studio, face mer (pro-

10. Proche Palmah’, grd 4 pces, meublé tt confort, cuisine équipée cachere. dispo de mi-aout à fin spet. Tel: 054-6327299. 11. Bakaa du 15-25 aout: magnifique 5 pces, 113 m2, calme, 3 balcons, tout meublé. Très bon rapport qualité/ prix. Tel: 054-2263460 12. Katamon Hayeshana: 3 pces, résidentiel, entièrement meublé, strictement casher, machine à laver, sèche linge, clim, linge maison, cables, internet wi-fi. Pour shabbatot, vacances et haguim. Evelyne: 0544-643799 13. Large gamme d’apts meublés et équipés à louer ds quartiers centraux de Jérusalem: Centre ville, Mamilla, Emek Refaim, Baka... Tzion Apartments, Emmanuel: 054-629-0632 14. Tzion Apartments met à votre service son sérieux et son expérience pour assurer la gestion locative en locations saisonnières de vos biens. Bon rendement. Emmanuel: 054-6290632 15.

Mekor Haim: à partir du 15 Aout:

beau 3 pces, 2ème ét, asc, spacieux, cuisine cacher, grde terrasse souccah, prkg. Raphael 0542278290 16. Au coeur de Jérusalem: Nahlaot, Shaarei Hessed, Rehavia: T1, T2, T3 meublés, calmes, état neuf. De 15 jrs à 3 mois. Claude 054-3170612 17. Katamon: appart. très agréable, très bien agencé, hts plafonds (4m) et voutes, entièrmnt meublé. Jardin 100 m2, terrasse 12 m2, séjour + 3chb dont une en mezzanine. 6 couchages. Connexion internet wifi incluse, service ménage prévu entre les clients. 3.500 euros/mois. Tamar Israel: 02-6330933 Albert www.tamar-israel.com

Locations Particuliers Natania 18. Meirovitz: Duplex 8ème ét, 5 pces, 3 sdb, 3 WC, terrasse + balcon, cuisine séparée, asc. shabbat, parkg. T: 098618723 052-7252856


Jerusalem Holyland: Immédiat pour du long terme, 4 pces spacieux, 2 sdb, 2 prkg, balcon, vue panoram.Totalement meublé, wifi, TV LCD. 054-3904416 19.

Agences Natania Rue Jabostinky: 4 pces, terrasse, 5èmeét, asc., vue mer, entierement meublé, très luxeux, imm. récent, prkg, ttes commodités. Immédiat. Agence Immo Rita Dahan 052-2901208 20.

Jerusalem 21. Top Arnona: neuf du constructeur, 5 pces, 3 balcons, superbe vue, 2 prkgs, asc, 5.800 sh./mois. Meir Aharoni Remax 054-9144952 22. Mochav Ora: Villa 250 m2, bon état, très grd jardin 3500 m2, vue panoramique, petite piscine + cabine, entrepôt pour cheval, loby 60m2, suite parentale, prkgs, 3 wc, poss. meublé. 13.000 sh/mois. Unité supp. 60m2: 5.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Albert www.tamar-israel.com 23. Proche Baka: ds le projet Allemby, 4 pces, rdj, clair, spacieux, unité parentale spacieuwe, grd jardin, cave, parkg couvert, proche commodités.2.690.000 sh. Ravit Nekhassim 054-7419008 0547774757 24. Baka: Dereh Hevron: 4 pces, très spacieux, ds belle résidence, asc., prkg privé. Immédiat. 5.200 sh./mois. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101

Baka: Penthouse 5 pces, 120m2, 2ème ét, terrasse souccah 30 m2, spacieux, belle vue, clim, chauff. au sol. 12.000 sh/mois. Tamar Israel: 026330933 Eliezer www.tamar-israel.com

26. Harav Kook: projet neuf, standing 2, 3, 4 pces. asc., balcon. Alex Losky Immobilier Rita: 054-5464082

Grd choix d’appart. 2, 3, 4, 5 pces dans les quartiers centraux de Jérusalem. Libre de suite. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 www.lafayette.co.il 27.

Ramat Beit Hakerem: 3 pces avec jardin. A partir du 15/8. 5.000 sh. 5 pces avec grde terrasse à partir de mi- septembre. 9.300 sh. Stella Cohen Immobilier: Simon 054-6458600 28.

Ramot: choix de maisons avec jardins en exclusivite pour Noam Vassel 052-8487391 noamvasl@gmail.com

rentabilité annuelle. 1.100.000 sh. 0526972637 Rue Rav Kook: 5 mn Kikar et mer, 3 pces, spacieux, 95 m2, 5ème ét, asc, cuisine équipée, 2 wc, refait à neuf. Betty: 054-5846522 (fr) Sarah: 0526939906 (heb)

34.

35. Urgent cause départ super appart. 100 m2, rénové comme neuf, rue Hagalil, plein centre, 1er ét, asc. parkg. 1.400.000 sh. A voirimperativement. 054-3269763

Rishon LeTzion

29.

30. Keren Hayessod: proche grde synagogue, 4 pces, luxueux, claire, spacieux, parquet ds les chbres, balcon soucca, prkg privé. 8.500 sh. Immédiat. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 054-7774757

Ventes

Particuliers Ashdod 31. City: A saisir: Projet Dimri: rue Hatzionout, beau 4 pces, 1er ét. asc chabbat. Très bon emplacement, bonnes orients. Terrasse 13 m2, mahsane privé, prkg SS, clim. centrale, 2 sdbs, doud chemesh. 1.380.000 sh. 054-6841063.

Hadera Quartier Waitsman: rue Dorshei Tsion: 5 pces, 650 m2. Immédiat. 0522669769 32.

25.

Natania Plateau divisé en 3 unités de 2 pces et 2.5 pces, proche Kikar, entièrement aménagé et meublé. Bonne 33.

Villa au bord de mer, grd jardin, piscine, 2 unités ds la cave. 052-8906741 36.

Tel Aviv 5 pces, 140 m2, hts plafonds, vue sur Kikar Rabin, grd potentiel. 0529978788 en heb. 37.

Sderot Ben Gourion angle Dizengoff: imm. moderne, 6 ans, tres beau 3 pces, balcon, 3eme ét, asc. photos par mail: 052-8210410 054-7975939 shira@ interloc.co.il

38.


www.cheela.org Jerusalem 39. Rue Berline: très beau 4 pces, 133 m2, terrasses + souccah, asc., prkg ss terrain, mahssanim, vue. Particuliers uniquement. 052-2427351

Parc Saint-Simon: très beau 4 pces,100 m2, asc. mahsan, prkg, entièrement rénové. Particuliers uniquement. 050-5649808 40.

Katamon/San Simon: 4 pces, 130 m2, 2ème ét, asc, unité parentale, balcon soucca 40 m2, grd balcon de service, 3 wc, prkg couvert, cave, clim centrale 054-3977410

41.

42. Talbieh: Proche Gde synagogue et Mamilla, spacieux 6 pces, 156 m2, 2e et, asc, park, rénové, clim, habitation ou investissement Très bon rendement 12.665sh/mois, consulat américain. 3.690.000 sh. Tel: 053-2803455

Agences Mevasseret Tsion Superbe Cottage 6 pces, renovations luxueuses, belle terrasse pergola, jardin prive, entoure de verdure. 3.550.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Mevassert 02 5334088, Beki 054-7222491 43.

44. Ds petite rue verdoyante, maison mitoyenne, 180m2, 6 pces, terrain 274m2, très belle terrasse, vue, jardin privé, prkg. 3.500.000 sh. Exclusif AngloSaxon Mevasseret 02-5334088 Beki 054-7222491

refait à neuf. 1.180.000 sh. Agence du Centre, Lynda 054-5538415. Tél France: 01-83646941 www.agenceducentre. co.il 47. Exclusif Nat 600: projet neuf, livrable fin déc. 2013, +sieurs apparts de 5 pces entre 135 m2 et 160 m2, balcons entre 20 et 30 m2, belle vue mer. A partir de 2.300.000 sh. Agence du Centre, Jeremy 054-2093361. Tél. France: 0183646941 www.agenceducentre.co.il

Exclusif: Nat 600: 4 pces, 100 m2, imm. récent, balcon vue mer, prestations de ht standing. 1.590.000 sh. Agence du Centre, Meir 054-6423664, Té l . F ra n c e : 0 1 - 8 3 6 4 6 9 4 1 w w w. agenceducentre.co.il 48.

49. Exclusif: Centre ville, 2.5 pces, 70 m2. A saisir 820.000 sh. Agence du Centre, Meir 054-6423664. Tél France: 01-83646941. www.agenceducentre. co.il 50. Exclusif rue Berri: duplex penthouse, 5 pces, 120 m2, terrasse 80 m2, proche ttes commodités, grd potentiel. 1.600.000 sh. Meir 054-6423664. Agence du Centre, Lynda 054-5538415. Tél. France: 01-83646941. www. agenceducentre.co.il 51. Rue Usshiskin: 135 m2, 2ème ét, 4 pces,rénové, très bon état. Prix très attractif. A saisir. Agence Immo Rita Dahan 052-2901208

45.

52. Rue Rishon Letsion: 4 pces, 4ème ét, tt rénové, très confortable. A voir. Excellent prix. Agence Immo Rita Dahan 052-2901208

46.

53. Centre ville: proche commodités, imm. neuf, 5 pces, 130 m2, terrasse 14 m2, belles prestations, asc., prkg. 1.650.000 sh. Joelle-Immo: 0546555814 www.joelle-israel.com

Natania Exclusif rue Harav Kook: 3 pces cosy, 80 m2, asc., prkg, belle entrée. A saisir 1.070.000 sh. Agence du Centre, Meir 054-6423664. Tél. France: 01 83 64 69 41 www.agenceducentre.co.il Rue Brenner: très beau 3 pces,

54. Centre ville: proche mer, duplex penthouse, 175 m2, terrasse 100 m2, très bon état, asc., prkg, cave. 2.150.000 sh. Joelle-Immo: 054-6555814 www. joelle-israel.com

Rue Gordon: duplex-penthouse, 5 pces, 150m2, 2 belles terrasses, vue parc, calme, très lumineux, asc., prkg. Joelle-Immo: 054-6555814 www.joelleisrael.com

55.

Jerusalem Arnona: Immense cottage 5 + 3 pces independant, gros potentiel, entrée privée, jardin. 3.600.000 sh. Hamishkenote 054-7744292 Nahum 57. Rue Shay Agnon: nouveau sur le marché: Cottage 6 pces, jardin, 150 m2, grd salon, spacieux, bon état, deux entrées, prkg, accès handicapé. A voir! Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 58. Katamonim proche Parc San Simon: 3 pces, petit imm., 2ème ét., balcon soucca, rénové, clair, calme. 1.250.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 59. A ne pas rater! Quartier central et recherche: Imm de 12 apparts, 1.150 m2, poss d’agrandir. Rare. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 0547774757 60. M o u s ra ra : p ro c h e d u Ko te l , duplex, 5 pces, rénové, 140 m2, 3 sdbs.2.470.000 sh. Meir Aharoni Remax 054-9144952 61. Kanaei Hagalil: 4.5 pces, 100 m2, vue panoramique, 3eme ét, rénové, clim, plans pr aggrandir. 1.650.000 sh. Meir Aharoni Remax 054-9144952 62. Mishkenot Haouma: prestigieux et nouveau projet, 3.5 pces, 105 m2, beau balcon, vue, calme, ensoleillé, très bon état, entièrement équipé, 2 asc. (1 shab56.


0747 268 268 un service des institutions Bnei Torah

bat), clim, chauff. sol, cave, parkg. Rare. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 63. Guivat Shaoul: 4 pces, (ex 5 pces), excellent état, 115 m2, balcon souccah 15 m2, 8ème ét, asc shabbat, parkg, cave. 2.230.000 sh. Exclusivité Tamar Israel: 02-6330933 Albert www.tamarisrael.com 64. Armon Hanatsiv: A saisir! 3 pces, plein de charme + jardin enchanté! Entrée privée, vue, petit imm. pierre. A rénover. Seulement 960.000 sh. AngloSaxon Jerusalem 02-6251161 Caroline 054-7828414 65. Derniers Penthouses ds groupe d’achat. imm de 6 apparts, entouré de parc. Apparts spacieux avec poss. d’adapter aux besoins du clients. Prix attractifs. Ravit Nekhassim 054-7419008 66. Arnona: maison privée, 250 m2, 7 pces, agencé par architecte, cuisine rénovée, jrardin entretenu, poss de diviser en 2 apparts, proche ttes commodités. 5.500.000 sh. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 67. Arnona Hatseira: très beau 4 pces,

www.allorav.com

luxueux, cuisine rénovée, grd balcon, cave et prkg ss terrain. Imm de luxe et entretenu. 2.290.000 sh. Exclusivité Ravit Nekhassim 054-7419008 054-7774757 68. Bait Végan: très bonne rue, très grd duplex, 6 pces, terasse 50 m2, vue, patio, prkg couvert, asc. Anglo-Saxon Jerusalem 02-6251161 Yohan 0526613065 69. Bait Végan: 3.5 pces comme 4, balcon soucca, entièrement rénové. Prix attarctif. Exclusivité Takam 02-6522292, Effi: 052-8600222 70. Bait Vegan: 5 pces, 120 m2, bon état, vue panoramique, terrasse 40 m2, asc., cuisine us, suite parentale, prkg, clim, grilles, 2 wc, cave 10 m2. 2.600.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Levana www.tamar-israel.com 71. Bakaa: Exclusif! Ds petite rue calme et verdoyante, 3 pces, central, à rénover + balcon. Proche commerces et synagogue du Rav Bellaiche. 1er étage d’un petit imm. pierre. Potentiel! A voir! Anglo-Saxon Jerusalem 02-6251161 Caroline 054-7828414

24heu re tous le s /24 s jo sauf sh urs abbat et fêtes juives

0,15 € TTC /min

Baka: imm. récent, tres beau 4 pces, 110 m2, asc, prkg, cave, ht standing, 2 sdb wc, suite parentale, balcon. A saisir. 2.100.000 sh. David Immobilier 054-3030454

72.

Baka: Dereh Beit Lehem angle Tsipora, spacieux 3 pces, bon etat, 70 m2, 1er éta, calme, ensoleillé, poss. agrandissement. Immédiat. 1.290.000 sh. William 054-5536738.

73.

Centre ville: 2 pces, 50 m2,1.450.000 sh. 3 pces avec balcon et prkg. 3.000.000 sh. Alex Losky Immobilier Rita: 054-5464082

74.

75. Centre Ville: Strauss, projet luxueux, 4 pcs, 118 m2, balcon 7 m2, 6eme et, asc chab, vue splendide, cave, park. 3.600.000 sh. Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581. www.ruben1.com

Centre ville: Projet luxueux, 7 kook, 3 pces, 80 m2, 2ème é, asc chab, park, cave. Immédiat. 6.500 sh. poss meublé. Rubens Immobilier, Myriam: 054-7223911 02-5666016. w w w. ruben1.com

76.


77. Centre ville: A saisir! Ds imm recent, 2 pces, 40 m2, 9ème ét, superbe vue, gardien. 1.300.000 sh. Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 0546345581. www.ruben1.com

Guilo: cottage, 6.5 pces + ss sol, grd jardin, terrasse, vue. Adam Ou Beito 025639295 Menahem: 054-6608083

78.

Guilo, Quartier des Villas: Maison indiv. 10 pces + unité de 3 pces indep., 150 m2 de jardins, terrasses, rare. BenZimra Immobilier 02-5633008 79.

Neuf du constructeur! Har Homa: 6 pces d’origine, 157 m2 nets, très clair, hts plafonds, grd jardin, poss. aggrandissement, immédiat. 2.250.000 sh. Reuven 052-8819419 80.

Har Homa: 3 pces, terrasse 12 m2, vue imprenable, spacieux, 3 orients. 1.320.000 sh. Hamishkenote 0586755755 Avraham 81.

82. Har Homa: Itshak Nissim, immense 4 pces, 110 m2, terrasse souccah 70 m2, salon spacieux, 3eme et, asc, cave, parkg. 1.530.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 054-6345581 025666016.www.ruben1.com

Hollyland: 4 pces de standing, 10ème ét, vue exceptionnelle, balcon, asc. de Chabbat, grde cave, 2 prkgs, salle de sport. A voir! Anglo-Saxon Jerusalem 02-6251161, Yoann 052-6613065 83.

Holyland: petit 3 pces, terrasse 30m2, prkg. 1.650.000 sh. Alex Losky Immobilier Rita: 054-5464082

84.

Bayit Végan: rue Douvdevani, superbe 4 pces, 93 m2, entrée privée, balcon soucca, vue dégagée, suite parentale, chauff. indiv. cave, prkg privé. Très bon produit et prix attractif. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 85.

86. Holyland: ds la Tour, 4.5 pces, 3 prkg. A voir. Takam Immobilier Haim: 052-4419402

Katamon Hayeshana: 4 pces, 2 sdb, chauff privé, asc, cave, parkg. Immédiat. Adam Ou beito 02-5639295 Doudou 050-5320850 87.

88. Katamon Hayeshana: à saisir: 2.5 pces, 50 m2, 2.5 ét, droits à construire, très bon état, calme. 1.300.000 sh. BenZimra Immobilier 02-5633008 89. Katamon Hayeshana: projet neuf: Très bien situé, asc. shabbat, cave, prkg, balcon. A partir de 2.050.000 sh. Avec jardin à partir de 2.800.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 90. Katamon Hayechana: 5 pces, 2ème ét, terrasse, calme, ensoleillé, affaire. 2.750.000 sh. Charles Lellouche Citadel 054-5294093

Katamon Hayeshana: Halamed He, 4 pces, très bon état, balcon, 2ème ét., clair, ensoleillé, (loué 5.800 sh.). 1.890.000 sh. Lafayette Immobilier 025666218 054-4269547 www.lafayette. co.il 91.

92. Kiriat Moshé: rare, rue Eliezer Halevi, 5 pces, sur un niveau + unité 20 m2 au 1er ét. 3 balcons. Exclusivité Takam: Naomi: 0522-864497 026522292 93. Kiriat Moshé: Nouveau! Rue Baron Hirsh, duplex 4.5 pces, 120 m2, grd jardin en jouissance. Exclusivité Takam 02-6522292. 94. Mekor Haim: au début, penthouse, 4 pces, spacieux, rénové, asc., terrasse 40 m2, cave, prkg. Exclusivité Hamishkenote: 052-8980111 Mendel

Mekor Haim: 4 pces neuf, asc., balcon soucca 10 m2, cave, prkg. 95.

2.250.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 96. Mekor Haim: Bonne affaire! imm neuf, 4 pces, 88 m2, balcon souccah, 3ème ét, asc chab, clim, chauff. au sol, unité parentale, cave, parkg. 1.800.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581. www.ruben1.com 97. Mekor Haim: Imm. neuf, RDJ, 4 pces, immense jardin privé 120 m2, clim, chauff. au sol, unité parentale, prkg. 2.430.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 0546345581. www.ruben1.com

Moshava Guermanit: Rdc de maison style arabe, 4 pces, jardin 45 m2, hts plafonds, entrée privée, très bon potentiel. 3.200.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008

98.

99. Centre Ville: imm. d’époque de 2 au 5 pces, rénovation de qualité. A partir de 23.000 sh./m2. Rapport garanti 6%. Exclusivité Charles Lellouche Citadel 054-5294093 jerusalemimmo@013.net 100. Mochava: 4 pces, 5ème ét, asc, parkg, grd balcon, vue rare. 2.600.000 sh. Charles Lellouche Citadel 0545294093

Mochava Germanit: Très bien situé, RDJ, 3.5 pces, 80 m2, terrasse 50 m2, meublé. 7.000 sh. Rubens Immobilier, Myriam: 054-7223911 02-5666016. www.ruben1.com

101.

Moshava Yévanit: Elazar Hamodaii, très bon emplacement, 4 pces, rénové, 100 m2, 1er ét, clim, parkg, cave. 2.320.000 sh. Meir Aharoni Remax 054-9144952

102.

103. Ramat Beit Hakerem: charmant 4 pces, 80 m2, 3ème ét, asc. chabbat, balcon, clair, ensoleillé, cave, prkg cou-


vert, proche centre commercial. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 104. Ramat Sharett: Cottage 4 pces (comme 5), jardin + terrasses, cadre unique, pastoral, hts plafonds, asc. prive, cave, prkg. 2.280.000 sh. Exclusivite Hamishkenote 054-7888419 Avi 105. Ramat Sharett: limite Bayit Vegan, ds imm. relativement récent, 5 pces rénové, 2 grdes terrasses + dépendence 3 pces, cave, prkg. Exclusif Anglo-Saxon Jerusalem 02-6251161, Rachel 0544872054 106. Ramat Sharet: 5 pces, entièrmt rénové, 170m2, 1er ét, asc., terrasse splendide (souccah) 70m2, entrée indép., suite parentale, cuisine us, clim, prkg. Unité locative 70m2 + balcon. 4.000.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Levana www.tamar-israel.com 107. Ramot 03: Zarhi: Magnifique cottage 8 pes, 200m2, spacieux, lumineux, jardin, entrée privée, très bon état, rue calme, unité parentale. Exclusivité Dany Zajfman 054-4348018 Rivka Montag 052-2676944 Mail:zdany@bezeqint.net 108. Rehavia: Rue Abarbanel, rdj, 4 pces, 90 m2, jardin en jouissance 180m2, entrée indép., à rénover. 3.980.000 sh. Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581. www.ruben1.com 109. Rehavia: Arlozorov, 4 pces, 100 m2, 2ème ét, asc chab, clair, bcp de caractère, hts plafonds, balcon, 4 orients, vue dégagée, clim, parkg. 7.500 sh. Rubens Immobilier, Myriam: 054-7223911 025666016. www.ruben1.com 110. Rehavia: RDJ, 2.5 pces, jardin agréable, verdoyant, entrée indép., rénové, clair. 4.300 sh. Rubens Immobilier, Myriam: 054-7223911 02-5666016. www.ruben1.com 111. Exceptionnel! Rehavia: Harav

Berlin: 4 pces + jardin, rdc, calme, bon état. Immédiat. 2.890.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier Shimon: 0544269547 Rehavia: rue Aza, ds partie calme, grd 3 pces à l’ancienne, poss. transfo. 4 pces, bel imm. de pierre, 3 balcons. Immédiat. 2.050.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 www.lafayette.co.il

112.

116. Rehavia: 3.5 pces, 87m2, 2ème ét, balcon 11m2, vue dégagée, asc., clim, cave commune, cuisine séparée. 2.490.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Eliezer www.tamar-israel.com 117. Rehavia: 3 pces rénové, 2ème ét., meublé, balcon, très mignon, clim, suite parentale, chauff. collectif, alarme. 2.200.000 sh. Tamar Israel: 02-6330933 Elie www.tamar-israel.com

113. Rehavia: Haari, ds bel imm., très grd 3.5 pces (potentiel 4 pces), 2eme ét., asc., balcons. 2.490.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 0544269547 Shimon www.lafayette.co.il

118. San Simon: Rasko: petit 4 pces, rénové, entrée privée, jardin, droit à construire 2 pces supp. 1.490.000 sh. Exclusivité Charles Lellouche Citadel 054-5294093

114. Moshava Yevanit: Rabbi Zeira, ds construction neuve, duplex 130 m2 + terasse 20 m2, asc., calme, pastoral. Immédiat. Lafayette Immobilier 0545340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

119. Talbieh: au coeur du quartier, à proximité du Kotel à pied, comme 4, 100m2, excellent etat, plein Sud, hts plafonds. Exclusif Anglo-Saxon Jerusalem 02-6251161 Rachel 054-4872054

Rehavia: Abarbanel, rare, 3.5 pces, entrée privée, calme, balcons soucca, ht plafond, bel imm., à rénover. Exclusif Lafayette Immobilier Sabine Allouche 054-5340130 www.lafayette.co.il 115.

120. Talbieh: Keren Hayesod/Mapu: 5.5 pces, 115 m2, 2ème ét. asc, calme, terrain privé, grd balcon, cave, prkg. A rénover. 3.000.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il


78

121. Talbiye: appart. 200m2, sur un seul niveau, ds maison authentique et unique, entouré de parc privé, hts plafonds, arcades. Stella Cohen Immobilier: 054-6458101 122. Talpiot: très beau 3 pces, 80 m2, ds imm. de 15 ans, en pierre, asc., suite parentale, balcon, cave, prkg privé. Soldé 1.530.000 sh. David Immobilier 054-3030454

Offres Emplois Tout Israel

L’univers beaute/luxe vs attire? Rejoignez un réseau gagnant, leader solutions rajeunissement. Enthousiaste? Faites partager votre future réussite! Sur RDV: beautys.event@gmail.com 123.

Ashdod Advancia, Dpt Ciel Telecom, commerciaux (H/F) confirmés, maitrise informatique, Bonne élocution, aisance, bonne rémunération mission de 15h/19h Tel: 0549875446 drh@advanciacallcenter.com 124.

Jerusalem

Jerusalem

Advancia, Dpt Ciel Telecom, commerciaux (H/F) confirmés, maitrise informatique, Bonne élocution, aisance, bonne rémunération mission de 10h/14h – 15h/19h - 17h/21h Tel: 0549875446 drh@advanciacallcenter.com 129. Infoclip recrute, ds le cadre de son expansion, des Ingénieurs Développement C#/Java/Php. Niveau ingénieur, bon relationnel, rigoureux. Poss. de débuter à Paris dans le cadre d’une alya. Poste à Jerusalem. CV en fr: contact-il@ infoclip.fr 130. Lead France - Dpt énérgie renouvelable, rech commerciaux hommes, bonne élocution, dynamique, rémunération 50 sh/h. + prime. 054-3900071. 131. Solar city group LTD recrute dans le cadre de son expansion téléacteurs H/F, tps partiel/ complet, bonne élocution, jusqu’a 60 sh/h + primes, ss conditions. Eric 052-2723825 ousolarcity. david@gmail.com

Vous n’avez pas bcp de budget pour un orchestre? Chanteur Hassidique chante pour votre sim’ha gratuitement, vous ne paierez que le(s) musicien(s). 054-3025518 apres 20h ou musicgmah@gmail.com

128.

Cours

Kfar Maimon

Lycée Français de Kfar Maïmon cherche professeurs de kodesh, anglais, physique chimie, hébreu et madri’him pour année scolaire 2013/2014. CV lyckfarmaim@yahoo.fr ou fax: 08-9944287 125.

Natania 126. Cabinet d’avocats recherche secrétaire juridique confirmée, hébreu-français, faisant preuve de méthode et d’initiative. CV: info@avocatisrael.com

Jerusalem Cours de gymnastique et d’aquagym, particulier ou en groupe, pour public féminin de tout age. 0545548644. Zumba pour public feminin 054-8006652. 133. A Katamon - Yoga sur mesure. Prof expérimentée diplômée de l'institut Wingate. Cours individuels ou petits groupe (max.4). Viviane 054-4252834 132.

136. Cause demenagement vends appareils electro menager 052-4277165 137. Le thérapeute Yossef diplômé de l’université Ridman, ouvre son nouveau cabinet de kinésithérapie pour accueillir les personnes atteintes de troubles musculaires, de maux de tête, de stress, de fatigue continue et autres... Pour retrouver votre bien etre: 054-681-7465. 138. Étudiant technion en informatique cherche travail pour le mois d’août. Fran/ang/ courant, héb. moyen. Motive. Jordan attend vos appels au 052-4817558 139. Graphiste expérimenté tout support: impression, multi media, travail serieux et rapide. T: 050-8598600 david. pao@live.fr 140. Jh venant de terminer un programme avec l’Agence Juive, cherche travail pour le mois d’Août. Ds n’ importe quel secteur d’activité. Motivé, attend vos appels 052-6314804 141. Pisgat Zeev: Urgent: Propose chbre meublée pour dame/ j. fille, en echange de presence aupres de dame agée ttes les nuits. Rens: Yael: 050-6617821.

Divers

142. Demande volontaires dans tous les domaines pour Beit Frankforter. Tel. 02- 6714848 02- 6718865

Chereche une colocataire religieuse sur Natanya Centre. Roselyne 052-8375940

143. Metapelet Judith. Arnona Talpiot. Garde vos bébés: de 3 mois à 1 an. 20 ans d’experience, exellentes recommandations! 050-9152000

Raanana

127. Raanana Medical Center recherche médecins généralistes ou spécialisés tels que: psychiatre, orthophoniste, gynécologue. Tél: 09-885 67 80

135.

Natania

134.


79


613 web jeru  

613 Jérusalem