Issuu on Google+

LPH

‫בס"ד‬

TEMOIGNAGE Nés à Dachau en 1945. p24-26

Le p’tit HEBDO L'hebdomadaire israélien des juifs francophones

‫העיתון הבינלאומי לדוברי צרפתית‬

Yom Ha Shoah: Jeudi 19 Avril Rosh H'odesh Iyar: Dim. 22 et Lun 23/04

)'‫ט‬  '‫(דברים ד‬

21 Avril 2012 | 29 Nissan 5772

"‫יך‬ ָ ‫ּופן ָיסּורּו ִמְּלָבְבָך ּכֹל ְי ֵמי ַחֶּי‬ ֶ ‫יניָך‬ ֶ ‫שר ָראּו ֵע‬ ׁ ֶ ‫שַּכח ֶאת ַהְּדָבִרים ֲא‬ ׁ ְ ‫שָך ְמאֹד ֶּפן ִּת‬ ׁ ְ ‫"שמֹר ַנְפ‬  ׁ ְ

No 548 - Tazria Metsora

1


2


Lisez le P’tit Hebdo sur ■ Rédacteur en chef Avraham Azoulay Direction.lph@gmail.com ■ Secrétariat (Ouvert de 9h à 14h) Rosy Chouai Lph5@bezeqint.net Tel: 02-6788720 Fax: 153-26785349 ■ Adresse Haoman 24/35 Talpiot - Jérusalem ■ Directeur Commercial Gilles Sperling Tel: 054-4525604 Ad@leptithebdo.info ■ Commercial secteur centre Itshak Zenouda Tel: 054-2075913

‫עיצוב‬

■ Marketing & Stratégie Vita Green Tel: 054-7855770 Lph.vita@gmail.com ■ Graphisme Publicité: Myriam Wanzelbaum Mise en page: Shirel Bellaïche

‫עריכה‬

‫מנהל מכירות מכירות מרכז אסטרטגיה ושיווק‬

‫כתובת‬

‫מזכירות‬

‫עורך‬

WWW.LEPTITHEBDO.NET

■ Rédaction Guitel Ben-Ishay guitelbenishay@gmail.com La rédaction du P’tit Hebdo décline toute responsabilité quant au contenu des textes et des publicités qui n’engage que leurs auteurs.Toute reproduction, même partielle, devra faire l’objet d’une autorisation écrite de la part du journal.

Jérusalem Tel-Aviv Netanya Ashdod Haïfa Paris

18:32 19:50 18:52 19:52 18:52 19:52 18:52 19:52 18:44 19:53 20:32 21:43

Edito Avraham Azoulay

Le flambeau de notre mémoire À peine remis de cette glorieuse traversée, nous devons déjà redescendre de la vague de liberté et surfer à nouveau sur notre quotidien tumultueux. Mais en fait, telle est notre liberté: c'est la chance de pouvoir vivre minute par minute, notre histoire, sur notre terre. Le goût en est exquis et même si parfois il est un peu trop relevé, ou trop sucré, la vie en Israël n'est jamais monotone… La force de notre peuple réside dans sa capacité à évoquer son passé sans peur, à l'étudier sans cesse et à le transmettre à ses enfants. C'est ainsi que nous consolidons l’édifice d’un avenir meilleur, plus juste, plus vrai. Et il faut bien le reconnaître: chaque année, nous revivons les mêmes aventures, nous racontons les mêmes histoires du peuple juif, nous commémorons les mêmes tragédies, celles de la Shoah et chaque fois, nous apprenons davantage, et une réflexion toujours renouvelée naît de notre passé. Les enfants d’aujourd’hui fonctionnent au "one touch", tout, tout de suite, en un seul clic… Et en Israël, les éducateurs comme les spécialistes de la communication s’évertuent chaque année à employer des manières plus créatives et plus efficaces pour raconter et transmettre l’inconcevable, l’indescriptible, l’effroyable histoire de notre peuple durant la Seconde Guerre mondiale. Notre jeunesse pétillante d'intelligence comprend, écoute et enregistre… Ces enfants seront là demain pour assurer la relève et à leur tour, accomplir leur devoir de mémoire. Ils transmettront le souvenir de ces grands-parents inconnus, disparus brutalement, de ces familles décimées sans même parfois avoir laissé la moindre trace, sans avoir eu le temps d’exprimer quelques derniers mots d’adieu. Ils pérenniseront le souvenir de tous ceux qui ont péri, et de tous ceux qui n'ont pas pu naître. Ne les oublions pas, ceux qui n'ont même pas vu le jour, les futures générations juives que les bourreaux n'ont pas épargnées, ces âmes pures arrachées, envoyées sans pitié à l'abattoir. Ne les oublions pas, et ne baissons pas la garde… Aujourd'hui encore nous sommes soumis à la haine et la violence de toutes parts; mais ce qui empêche nos ennemis - l’Iran, la Syrie, le Hamas, Al-Qaïda ou le Hezbollah, pour n'en citer que quelques-uns - d’agir de la même façon que les nazis, c’est qu’Israël aujourd'hui existe. C’est un État libre, un peuple fort, fort parce qu'il se souvient. Nos enfants n’ont plus peur, ils ne baissent plus les yeux. Notre peuple est prêt à se battre, à défendre son droit d'exister, et ce n'est qu'ainsi qu'il a le plus de chances de trouver la paix avec ses voisins barbares. Jamais plus nous ne permettrons à quiconque de nous détruire, de nous humilier, de nous exploiter… D-ieu nous protège sur notre terre, avec nos enfants: ils sont la plus belle réponse que nous puissions donner à tous ceux qui cherchent encore à nous nuire, grâce au flambeau de nos valeurs et de notre mémoire.

3


SUR LE VIF Imiter les Nations ou se plier à leurs volontés ne nous a jamais vraiment réussi. Depuis quelques temps se développe dans ce pays l’idée de faire du dimanche un jour chômé. Cette reproduction, non imposée, de ce qui se passe dans le reste du monde ne nous serait-elle pas, cette fois, bénéfique en tant que Juifs? Aides financières (achat d'appartement, paiement des brit-milot, etc.), aides dans la vie quotidienne (baby-sitting, etc.): les parents assistent-ils plus leurs enfants que par le passé? Quelles sont les limites de cet accompagnement parental?

D

e quelle façon vos parents vous ont-ils transmis leur vécu de la Shoah? Comment l'avez-vous perçu en tant qu'enfant de cette génération meurtrie?

Shraga Blum Journaliste

Mes parents m'ont donné comme deuxième prénom "René" en souvenir de René Klein z’l, un oncle maternel de mon père fusillé par les Allemands près de Périgueux en août 1944. Son nom hébraïque, qui est devenu le mien, était "Shraga". Le même jour, Lucien Blum z’l, un autre oncle de mon père pris en même temps, était fusillé lui-aussi. Même en n'étant pas le sujet de conversation quotidien, la Shoah, l'exode, la peur, l'incertitude quotidienne ont été souvent évoqués par mes deux parents dont les familles avaient dû fuir l'Alsace et la Lorraine en 1940. Mon père z’l faisait souvent des rêves dans lesquels il se voyait poursuivi, et la perte de ses oncles l'a profondément marqué. Vers la fin de sa vie, il en parlait très souvent avec une peine visible et je sentais que c'était une blessure qui était restée béante en lui. Même si les Juifs alsaciens ont la réputation "de ne pas trop parler de ces choses-là", le sujet de l'antisémitisme - le "richess" comme on dit là-bas - était épidermique dans ma famille, et tout ce qui dans les médias touchait à la période noire était commenté en famille. Je crois que j'ai hérité de cette hyper-sensibilité que j'exprime dans ma vie professionnelle à travers le journalisme. Les mots et les calomnies qui amènent au meurtre, la nouvelle stigmatisation

4

des Juifs à travers Israël, le silence des "grands" de ce monde ou des intellectuels face aux périls qui reviennent, la reprise par les Palestiniens de toutes les thématiques de l'antisémitisme classique et nazi sont autant de sujets auxquels je suis extrêmement sensible et contre lesquels je tente de lutter avec mes moyens. Je constate finalement qu'il s'agit pour moi de rendre un hommage à mes deux grands-oncles et notamment à celui dont je porte le nom.

Jean-Patrick Grumberg Dreuz.info

A l’oulpan, notre prof a demandé à chacun de dire combien de membres de leur famille avaient disparu pendant la Shoah. Quand mon tour est arrivé, j’ai répondu: zéro. Mon père avait dix frères et sœurs. Ils étaient trois chez ma mère. Ils ont tous échappé aux policiers français. Mon héritage de la Shoah: j’ai été élevé avec l’idée que les Français ont un fond d’antisémitisme, et je l’ai vite constaté en cherchant, à l'inverse, ceux qui ne l'étaient pas. Ce sixième sens est depuis constamment en éveil. Par tempérament, si ma famille avait été déportée, j’aurai consacré ma vie à pourchasser les nazis. Au lieu de cela, j'assassine les antisémites dans mes articles.


Sur le vif Yéochoua Rochman Violoniste

Nos parents sont venus en Israël très vite après la Shoah. En effet, le sionisme a beaucoup puisé dans cet héritage. Pour nos parents notre vie, ici, était une suite naturelle. Ils voyaient également notre éducation comme une continuité avec ce qu'ils avaient vécu. C'est pourquoi ils nous ont raconté leur histoire à ma sœur et moi-même alors que nous étions encore enfants. D'ailleurs ils ne mettaient aucun tabou autour de leur vécu, ils en parlaient très ouvertement et très souvent. Nous parlions le yiddish au même titre que l'hébreu à la maison. Mon père a écrit divers ouvrages sur ce thème. Cette transmission nous paraissait naturelle, nullement traumatisante. Pour moi, en tant qu'enfant de rescapés, je pense que le terme Shoah est aujourd'hui souvent mal employé. Ce terme décrit une conscience collective juive et se rapporte au drame que le peuple juif a subi. De nos jours, on en parle parfois dans un contexte biaisé en donnant à cette tragédie une connotation élargie à une atteinte au monde démocratique alors que la Shoah est et doit rester

un évènement profondément marqué dans notre conscience juive par rapport à D'ieu et au reste du monde. Jeudi 19/04, 19h: lecture musicale du Journal de Lieb Rochman, père de Yéochoua, au Centre culturel français Romain Gary, Jérusalem

Rav Ménahem Akerman Enseignant au Mahon Lev

Nous avons très tôt été conscients qu'en tant qu'enfants de rescapés de la Shoah, nous avions un statut et un héritage particuliers. Mes parents nous en ont parlé tout le temps, contrairement à d'autres qui n'arrivaient pas à en parler. Notre jeunesse a été marquée par une conscience profonde de la Shoah avec même une douleur ressentie à chaque fête de famille face à l'absence de ceux qui n'avaient pas survécu. C'était comme si nous avions connu ces proches disparus. Bien entendu, cette transmission a influencé notre enfance et notre adolescence. En nous parlant de ce vécu comme ils l'ont fait, nos parents nous ont éduqués dans la foi et dans la reconnaissance pour chaque petite chose de la vie. Cette influence se traduisait également par une >>

5


Sur le vif >> aspiration très forte à s'installer en Israël. Ainsi, ma mère n'a-t-elle jamais voulu acheter de maison en France. Pour ma part, tout le récit de mes parents avait créé en moi des angoisses et des peurs qui ont disparu lorsque j'ai fait mon Alyah et que j'ai servi dans Tsahal. Mon installation en Israël a été une vraie thérapie face aux douleurs qu'ont tous les enfants de cette deuxième génération.

Felicia Goldszal Je suis née en Pologne en juillet 1946 alors que les survivants de la Shoah se faisaient encore assassiner dans tout le pays et alors qu'ils passaient la plupart de leur temps à rechercher les membres de leurs familles dispersées pendant la guerre. Mes parents n'ont donc pas eu besoin de me raconter la Shoah. Je suis née de la Shoah, dans la Shoah. Elle fait partie de mon identité, de ma vie quotidienne, un peu comme si je l'avais moi-même vécue. Déjà enfant, alors que je n'avais que 8 ou 9 ans, j'ai vu Maidanek ainsi que de nombreux camps de concentration qui se trouvaient en Pologne. Les Juifs polonais ont une histoire particulière, je peux en témoigner, moi qui ai subi l'antisémitisme polonais. Mais je me suis installée en Israël. En 2009, j'ai accompagné en Pologne des enfants de l'école Yavneh, je retournais en Pologne pour la première fois en quarante ans! C'était terrible! Mais ce voyage a été pour moi très important car il m'a permis d'apporter ma ''vengeance'' face aux atrocités que nous avons subies dans ces lieux: ces enfants juifs vivants, ce sont eux ma vengeance. C'est de ces enfants que je puise toutes mes forces vitales, pour les 3 000 000 de Juifs polonais déportés et pour ces 1 500 000 enfants. Am Israël Haï!

6

Rav Elie Kling Directeur de Hemdat Hadarom

Mon père n'en parlait pas beaucoup dans le cadre familial et réservait les réflexions que lui inspirait le sujet pour ses discours rabbiniques. Ma mère, elle, nous a raconté maintes fois le détail de leur vie à Paris sous l'Occupation en insistant sur l'inébranlable "emouna" de ses parents à qui elle doit d'avoir survécu, elle et sa famille. Quant à moi, ayant une fois pour toutes compris que, devant l'ampleur de l'événement, toute prétention à vouloir énoncer une thèse théologique qui tienne la route tournerait tôt ou tard au blasphème, je préfère réfléchir non sur le pourquoi mais sur les leçons et les conséquences de la Shoah pour le Juif d'aujourd'hui. Ma conclusion rejoint celle du grand poète Ouri Zvi Greenberg. Dans un de ses recueils, il raconte son retour sur les lieux de l'assassinat de sa mère et nous rapporte le dialogue qu'il eut alors avec elle: - "Ne lâche plus le fusil, mon fils, ni le jour, ni la nuit. - Oui, maman. - Même lorsqu'arrivera le Libérateur et que les peuples transformeront leurs lances en charrues et jetteront leurs fusils dans les flammes, toi tu ne le feras pas, mon fils. Pas toi! - Non, maman. - De peur qu'un jour ils récupèrent leurs ferrailles pour en refaire des armes et qu'une fois de plus, nous ne soyons pas prêts. M'entends-tu? - Tes paroles me sont sacrées, maman!" Un texte que l'ancien membre de la Waffen SS et Prix Nobel de Littérature, Gunther Grass ne pourra semble-t-il jamais comprendre. À moins que, précisément, il ne le comprenne que trop….


7


Parasha de la semaine

‫פרשת השבוע‬ Dr Michel Bensoussan

Un résumé de la sidra: Tazria - Metsoraa Cette semaine, nous lisons deux Sdarot. Elles traitent des différents cas d'impureté: celle de la Tsaraat (de la peau, des vêtements et des maisons), celles du Zav et celle de la Nida. Première montée: Lorsqu’elle accouche d'un enfant mâle, la femme est impure sept jours. Le huitième jour aura lieu la circoncision. Si c'est une fille, elle sera impure quatorze jours. Il s'en suivra une période de 33 ou de 66 jours de pureté. À l’issue de cette période, elle devra offrir des sacrifices au Temple. En cas de Tsaraat (atteinte dermatologique), c'est le Cohen qui fera le diagnostic et qui écartera la personne durant sept jours. Un second diagnostic sera alors nécessaire pour décider d'un retour à l'état de pureté.

8

Deuxième montée: La description détaillée des différents cas de Tsaraat se poursuit. Ce sont la taille, la couleur, la profondeur, et la présence de poils qui détermineront si l'évolution de la plaie permet le retour à l'état de pureté. Troisième montée: L'emplacement de l'atteinte dermatologique (comme par exemple, ici, les différentes parties de la tête ou de la calvitie) est aussi un critère que le Cohen devra prendre en compte. La Tsaraat peut également atteindre le vêtement de la personne! Quatrième montée: Pour le vêtement, c'est aussi l'évolution de la "plaie" qui déterminera si le vêtement sera purifié ou brûlé! Dans tous les cas, après les périodes d'isolement, de la guérison et de la pureté, la personne atteinte devra subir l'aspersion de sang d'un oiseau sacrifié par le Cohen, puis se raser, se laver, et enfin apporter des sacrifices au Temple. Cinquième montée: Dans le cas où elle n'en aurait pas les moyens, la personne concernée se contentera d'apporter au Temple des sacrifices moins coûteux. Sixième montée: La Tsaraat pourra même atteindre, en terre d'Israël, les pierres d'une maison! Là encore, le Cohen décidera, en fonction de l'évolution des "plaies", si la maison sera purifiée ou si elle devra être détruite! Un tout autre cas d'impureté concerne les écoulements séminaux purulents. L'homme est déclaré "Zav". Il est impur pendant sept jours et rend impur par contact. Le huitième jour, il apportera au Temple des sacrifices appropriés. Septième montée: En cas d'écoulement séminal normal, tout homme est aussi déclaré impur. Mais cette fois pour une durée d'une journée seulement. Il devra se tremper au Mikvé, ainsi que la femme avec qui il a eu des rapports. Les menstruations de la femme sont elles aussi sanctionnées par une impureté (Nida), durant la durée des saignements (plus tard, les rabbins ajouteront sept jours supplémentaires d'impureté).


9


‫חינוך‬

Éducation

Hadassa Gué'hali

On investit et on ne voit pas de résultats Les parents se demandent constamment s'ils ont raison de se sentir responsables en tout de l'éducation de leurs enfants, et qui comme disent-ils, feraient tout pour eux! La "cellule familiale" est le milieu ambiant où l'enfant s'épanouit, apprend la discipline, à assumer ses responsabilités, à s'organiser, à se contenter de ce qu'il y a, à se maîtriser, etc… Sans l'apprentissage de ces valeurs, il ne saurait exprimer son potentiel ni donner sa pleine mesure. "Il est très intelligent'', pour reprendre un leitmotiv des parents, ''mais il ne veut pas étudier". Lors d'un congrès sur les risques auxquels sont exposés les enfants israéliens, on a fait la constatation bien pénible que ceux-ci étaient parmi les premiers au monde dans les trois domaines suivants:

10

1. Le manque de sommeil Il est très Ils traînent ce manque avec intelligent, mais il eux durant des années, avec ne veut pas étudier les graves conséquences que cela engendre: taux de complexes élevé, problèmes d'attention et de concentration, nervosité, agressivité et impulsivité. Les parents ne sont pas conscients des incidences éducatives de cet état de fait ou ne savent pas comment apprendre à leurs enfants à l'assumer: s'ils veulent arriver à l'heure à l'école ou au jardin d'enfant, ils doivent se coucher tôt. En fait, le manque de sommeil touche non seulement la planification et l'organisation de leur temps mais encore le manque de soins pour leurs affaires.


2. Une alimentation malsaine Ils absorbent une quantité énorme d'aliments malsains ce qui leur portera plus tard préjudice. Ils préfèrent acheter de la nourriture sur place plutôt que d'en prendre de la maison, sans avoir la moindre idée de tout ce que cela coûte à leurs parents. Et que dire des portables?! Dès la 6ème, ils ont tous les portables possibles et imaginables, avec tous les dangers que cela représente, sans parler des frais qu'ils occasionnent. À l'école primaire, le portable ne se justifie pas. Quoi qu'il en soit, les enfants n'apprécient pas les efforts que fournissent leurs parents ni d'ailleurs ce qu'ils ont, vivant en permanence dans un sentiment de manque et de besoin. 3. La passivité Les enfants passent chaque jour de nombreuses heures dans cet état. La passivité affecte beaucoup de domaines. On doit les occuper car, incapables de créer ou de penser, ils s'ennuient. Ils sont aussi incapables de distinguer entre ce qu'ils aiment et ce qui leur fait défaut, s'énervent et sortent de leurs gonds pour un rien. À une époque où l’on donne tant de cours à l'intention des parents, où on diffuse tant de connaissances en matière d'éducation et de psychologie, ceux-ci ont perdu le pouvoir d'exercer une influence sur le potentiel de

leurs enfants et de véritablement dialoguer avec eux. Il leur est difficile de dire "Non, ce n'est pas de ton âge!" D'ailleurs, les enfants ne savent pas accepter un refus sans «entrer dans tous leurs états». Les parents ont aussi du mal à leur inculquer La "cellule la retenue et la patience, et familiale" est le lorsqu’ils dialoguent entre milieu ambiant où eux, les enfants ne savent l'enfant s'épanouit, attendre patiemment qu'ils apprend la terminent, ils veulent "tout, discipline, à et tout de suite".

assumer ses

Assurément, les parents responsabilités feraient tout pour leurs enfants. Pourtant, ils ne forment pas véritablement un tout avec eux. Rares sont ceux qui consacrent du temps à leur parler en face-à-face. En général la communication s'effectue par l'intermédiaire du portable, ce qui se paie bien cher! Puissions-nous mériter la Délivrance pleine et entière! Traduit par Maïmon Retbi, m2126retbi@neto.net.il

11


‫מוסר‬

Moussar

Rony Akrich Professeur d'étude juive. Responsable enseignement francophone Machon Tal Midreshet Maamakim

Celui-ci brûle mais ne se consume point. Lorsque l'Éternel se déclare pour la première fois à Moïse, Il se révèle à lui dans le décor flamboyant du Buisson ardent. Très troublé par cette vision, Moïse dévie de son chemin pour admirer cette superbe scène, et dit: "Pourquoi le Buisson ne se consume-t-il pas?" (Exode, 3, 3). Après cette rencontre Moïse craint que les Egyptiens ne réussissent à exterminer le peuple Hébreu mais l'image du "Buisson ardent" lui prouve que ses appréhensions ne sont pas légitimes: de même que celui-ci brûle mais ne se consume point, de même en est-il du peuple juif qui ne peut être "annihilé", même s'il est "brûlé" et affecté par les supplices ordonnés par un pouvoir quel qu'il soit. Ce peuple demeurera à jamais et ne sera pas rayé de la surface de la Terre.

12

En clair, ce Buisson ardent incarnait le témoignage "visuel" de l'éternité d'Israël, et c'est pourquoi D.ieu décide de se dévoiler à Moïse par son intermédiaire. Même à travers toutes les tourmentes de son histoire, le peuple juif n'a jamais chaviré; c'est cet instinct de conservation qui élabore son argumentation sur l'existence de D.ieu. Dans son introduction au «Devoir des cœurs», le célèbre philosophe Rabbénou Bahya Ibn Pakouda nous dit: "Si vous cherchez de nos jours à assister à l'un de ces miracles dont nos ancêtres ont été témoins, il vous suffit de constater avec forte sincérité que depuis de nombreuses générations, en fait depuis le début de l'Exil, nous réussissons à survivre au sein des nations". Toutefois, cette pérennité du peuple juif n'éveille pas exclusivement notre conscience, mais aussi celle des nations. À notre époque, c'est bien l'ensemble des pays de la planète rassemblés au sein de l'ONU qui ont accepté une nouvelle reconnaissance du peuple Hébreu lors de sa renaissance sur sa Terre. Alors que toutes ces aventures sont gravées dans le souvenir incontestable du peuple juif, il devient essentiel de ranimer cette mémoire afin d'anticiper le doute. Bien sûr, cette "éternité d'Israël" paraît quelquefois être fragile et dissimulée dans l'Histoire, une discrétion qui ne doit pas nous abuser! "Depuis le jour de la destruction du Temple…. toutes les nations de la Terre se sont rassemblées pour exterminer les Enfants d'Israël et cependant ils survivent". (Rachi sur Yoma 69B) Tout au long des siècles notre existence fut jalonnée d'épreuves et d'humiliations, d'inquisitions et de pogroms pour aboutir à l'horreur de la Shoah. Malgré tout cela, le peuple d'Israël vit encore et toujours! Cette nation a donc une particularité, celle d'être "métahistorique", son Histoire est inexplicable selon des données conventionnelles. "Grandeur et décadence" des empires, Rome ou Athènes, si illustres furent-ils, tous ces peuples eurent une destinée semblable à celle du précaire homo sapiens: naissance, croissance, maturité, pinacle, déchéance, puis fin. L'Histoire d'Israël a démontré que le peuple Hébreu ne peut quant à lui être touché par une hypothétique phase d'agonie, ni par le dénouement dont ont souffert les autres nations. C'est que le mystère de son Éternité trouve sa source au-delà de l'Histoire: chez le Maître de l'Histoire!

Retrouvez ses cours sur: www.Ronyakrich.com http://www.ronyakrich.mymuseum.tv http://www.machonmeir.net


13


‫רבנית ימימה מזרחי‬

‫‪Paroles de femmes‬‬

‫יחד‪ ,‬לב אל לב‬ ‫ימי ספירת העומר‪ ,‬מחייבים אותנו בהנהגה של "לב טוב"‪,‬‬ ‫בגימטריה‪ ,49 -‬כמניין ימי הספירה‪.‬‬ ‫בימים בהם מציינים ימי זיכרון רבים כל כך‪ ,‬הסטוריים‬ ‫ועכשויים‪ ,‬יוכל רק לב טוב במיוחד להזרים חיים בגוף אומה‬ ‫עייפה כל כך וסיבולת לב‪ ,‬כידוע‪ ,‬מחייבת עבודה קשה‪ -‬על‬ ‫מידות הגוף ומידות הנפש‪.‬‬ ‫מהו סודו של הלב? ההבנה שהכוחות שמזרימים כלפי חוץ‪,‬‬ ‫הם הם הכוחות החוזרים ומחזקים אותנו עצמנו ‪ .‬כך מפרש‬ ‫ה"שפת אמת" לפרשותינו את המילים "דברים היוצאים מן‬ ‫הלב‪ ,‬נכנסים אל הלב"‪ .‬דיברת טוב? רחש ליבך דבר טוב? גם‬ ‫אלייך יזרמו כוחות חיים אדירים‪ ,‬כוחות סיבולת‪ ,‬כוחות של‬ ‫אהבה והבנת הזולת‪ .‬הוצאת רע?‬ ‫הדיבורים הטובים‪ ,‬הפכת מצורע‪ ,‬שיבשת את דופק‬ ‫החיים הסדיר שלך עצמך‪ ,‬לקית‬ ‫התרחישים‬ ‫באוטם שריר הלב‪"( .‬צרעת"‬ ‫האופטימיים‬ ‫בארמית‪" -‬מכתש סגירו" דהיינו‪,‬‬ ‫נגע האטימות‪).‬‬ ‫ובעיקר התפילה‪,‬‬ ‫כשנשאלת במסכת אבות‬ ‫ירפאו את‬ ‫השאלה הקיומית‪" :‬איזוהי‬ ‫לבנו השבור‬ ‫דרך ישרה שידבק בה האדם?"‬ ‫עונים חכמים מספר תשובות‪ :‬עין טובה‪ ,‬שכן טוב‪ ,‬חבר‬ ‫טוב‪ ,‬והרואה את הנולד‪ .‬ר' אלעזר בן ערך עונה‪":‬לב טוב"‬ ‫ובתשובה הזו בוחר ר' יוחנן בן זכאי כתשובה הטובה מכולן‬ ‫מפני ש"בכלל דבריו‪ -‬דבריכם"‪( .‬אבות ב'‪,‬ט')‪ .‬התשובות‬ ‫"שכן טוב " ו"חבר טוב"‪ ,‬תולות את האושר בדרך בה רואה‬ ‫הזולת אותנו‪ .‬התשובות "עין טובה" ו"הרואה את הנולד"‬ ‫תולות את האושר באופן בו רואים אנחנו את האחרים‬ ‫ואת החיים‪ .‬תשובת ר' אלעזר‪" ,‬לב טוב"‪ ,‬כוללת הכל מפני‬ ‫ש"כמים הפנים לפנים‪ ,‬כן לב האדם לאדם"‪ -‬אם תראה טוב‬ ‫באחרים‪ ,‬ממילא תיוולד בהם ראייה טובה כלפיך ולהיפך!‬ ‫כך‪ ,‬הופכים שני לבבות שונים‪ ,‬ללב אחד‪ .‬רק כך‪ ,‬אפשר לקבל‬ ‫תורה בשבועות כאיש אחד‪ ,‬בלב אחד‪.‬‬ ‫עבודת הלב‪ ,‬היא תמיד זוגית‪" .‬שנים עשר אלף זוגים‬ ‫תלמידים היו לו לר' עקיבא‪ ,‬וכולם מתו בין פסח לעצרת"‪.‬‬ ‫כשאחד מבני הזוג חושב רע על רעהו‪" ,‬תדביק " המחשבה‬ ‫הרעה את בן הזוג האחר‪.‬‬ ‫מספרים על הרבנית טאו ז"ל‪ ,‬שהיתה בעת המלחמה עוברת‬ ‫מדלת לדלת של משפחות הלוחמים ושואלת את הרעייה או‬ ‫האם "אתן חושבות עכשיו מחשובות טובות"? היא ידעה‪,‬‬ ‫שלב הרוחש תרחישים טובים‪ ,‬מעביר אותם היישר מן‬ ‫העורף‪ ,‬אל ראשם ולבם של הלוחמים בחזית‪...‬‬ ‫חז"ל מלמדים‪ ,‬שכאשר מדברים לשון הרע על הזולת‪ ,‬נענשים‬ ‫שלושה‪ :‬המדבר‪ ,‬השומע וזה שדיברו אודותיו! במה אשם‬ ‫האדם המוכפש? ככל הנראה‪ ,‬יחדור לבסוף הרוע גם למחזור‬ ‫הדם של זה שמדברים עליו רעות מפני ש"כמים הפנים לפנים‪,‬‬ ‫כן לב האדם לאדם"!‬

‫בימים אלה‪ ,‬מציינת המדינה את שנתה השישים וארבע‪,‬‬ ‫פעמיים "לב" ‪...‬‬ ‫אם בחשבון נפש לאומי עסקינן‪ ,‬נדמה שאין בנו אבר חולה יותר‬ ‫מן הלב‪ ,‬הלב הטוב‪.‬‬ ‫כמה קל להאשים את תפקודו הלקוי של האחר‪ ,‬את אוטם‬ ‫לבו‪ ,‬את הקצב האיטי שלו‪ ,‬את פעימותיו השגויות‪ .‬איך הפכה‬ ‫הביקורת ל"תורה"‪" :‬זאת תהיה תורת המצורע"‪ ....‬מותר‬ ‫להכפיש ולפסול‪ ,‬מותר אפילו לשנוא‪ ,‬אולי כך ייווכחו הכל‬ ‫שלבנו הוא הוא הלב הטוב‪ ...‬מ"תורה" כזו‪ ,‬לא יישאר חלילה‬ ‫דבר‪ ,‬ממש כמו מה שנותר מתורתם של תלמידי ר' עקיבא‪,‬‬ ‫"והיה העולם שמם"‪.‬‬ ‫הדיבורים הטובים‪ ,‬התרחישים האופטימיים ובעיקר‪ ,‬העבודה‬ ‫שבלב‪ -‬התפילה‪ ,‬רק הם שירפאו את לבנו השבור‪ ,‬הם שיבנו את‬ ‫הבית הלאומי האמיתי‪ ,‬בית המקדש‪" .‬דברו על לב ירושלים"!‬ ‫‪En partenariat avec Maayaney Hayechoua‬‬

‫‪14‬‬


‫דברי נשים‬ Rabbanite Yemima Mizrahi

Ensemble, à cœur ouvert La période de l'Omer nous oblige à avoir bon cœur, lev tov, dont la valeur numérique, 49, correspond à celle des jours de l'Omer. Tant de journées du souvenir, aussi bien historiques que contemporaines, sont célébrées durant cette période. Seul un cœur particulièrement bon pourra donner un élan de vie dans le corps d'une nation exténuée. L'endurance du cœur exige de travailler laborieusement nos vertus. Quel est le mystère du cœur? Comprendre que les forces que nous répandons à l'extérieur reviennent vers nous et nous fortifient. Le Sfat Émet explique que «les paroles qui sortent du cœur pénètrent le cœur». Vous avez parlé aimablement? Vous avez eu des pensées positives? Vous recevrez en contrepartie une vigueur extraordinaire, une puissante résistance, des forces d'amour et de compréhension d'autrui. Vous avez agi négativement (ra)? Vous êtes devenu ainsi «lépreux» (metzora), et avez perturbé votre propre rythme de vie.

entreprenons un examen de conscience national, il semble que notre membre le plus malade est le cœur. Il est si facile d'accuser le dysfonctionnement de l'autre, son cœur insensible, au rythme lent, aux battements irréguliers. Il est permis d'humilier et rejeter, même haïr. Peut-être ainsi se rendra-t-on compte que c'est notre cœur qui est le bon. Rien ne subsistera à une telle théorie, à l'instar des élèves de Rabbi Akiva qui, par leur comportement, ont entraîné un «monde désert.» Juste les bonnes paroles, les pensées optimistes et surtout le travail du cœur, c'est-à-dire la prière, panseront notre cœur brisé et bâtiront le véritable foyer national, le Beth HaMikdach. «Parlez au cœur de Jérusalem»! Traduit par Arielle Koushnir En partenariat avec Maayaney Hayechoua

Dans le traité Avot, on pose la question existentielle suivante: «Quel est le bon chemin auquel l'homme devra adhérer?». Les Sages donnent différentes réponses. Rabbi Yo'hanan ben Zakaï opte pour celle de Rabbi Élazar ben Arakh: «un bon cœur», prétextant qu'elle inclut toutes les autres. Chez «un bon voisin», «un bon ami», le bonheur dépend de la manière dont l'autre nous considère. Dans «un bon œil» et «celui qui prédit l'avenir», la félicité résulte de notre façon de regarder notre prochain et la vie. En revanche, «un bon cœur» signifie que si l'on voit le bien chez autrui, lui le verra automatiquement en nous, et vice-versa! C'est ainsi que deux cœurs différents n'en forment plus qu'un. De cette manière, nous sommes prêts à recevoir la Torah à Chavouot tous ensemble par consentement mutuel. Le travail du cœur s'accomplit toujours à deux. «Rabbi Akiva avait douze mille paires de disciples; tous moururent entre Pessa'h et Chavouot.» Lorsque l'un des membres d'un couple a une pensée défavorable sur son conjoint, celle-ci «contaminera» l'autre conjoint. Pendant la guerre, la Rabbanit Tao se rendait chez chaque famille de combattants pour demander à leurs épouses si elles avaient à présent des pensées favorables. Elle savait qu'un cœur émettant de bonnes pensées les transmettrait directement à l'esprit et dans le cœur des soldats au front… Nos Sages nous enseignent que lorsque nous médisons, trois personnes sont punies: celui qui parle, celui qui écoute et celui dont on médit! En quoi l'homme avili est-il coupable? Le mal finira sans doute par pénétrer dans le sang de celui dont on a médit. L'État d'Israël va bientôt fêter sa soixante-quatrième année, à savoir deux fois lev (trente-deux)… Si nous

15


Par Ouri Élitsour

Point de vue

Un silence insoutenable

16

L'État d'Israël, officiel ou médiatique, a réagi avec une indifférence incompréhensible et insoutenable à l'information épouvantable parue hier dans le journal Makor Richon, concernant la condamnation à mort par l'Autorité palestinienne du médiateur dans l'affaire du Caveau des Patriarches à Hébron. Ladite information n'a été publiée que dans Makor Richon et citée uniquement dans les sites sectoriels. Il est vrai qu'elle a été mentionnée durant des heures de radio-émission hors-informations sur Galei Tsahal, mais outre cela, tous les principaux Parce qu'au fond d'euxmédias d'Israël l'ont mêmes ils partagent totalement ignorée, l'idée qu'un Arabe vendant comme s'il s'agissait une maison à un juif mérite d'une histoire mineure sans intérêt ne faisant la peine de mort? aucunement partie de notre ordre du jour. Le médiateur, dont la vie tient à un fil, n'entre pas dans le cadre du «droit au public de savoir». Ce phénomène est difficilement explicable. Un homme est accusé d'un délit ridicule de médiation dans la vente d'une maison à des juifs et condamné à la sentence capitale, et l'opinion publique israélienne ignore ce crime comme s'il n'existait pas, comme s'il était naturel que celui qui vend une maison à un juif soit exécuté; comme si cela découlait de l'équité et de la justice; et surtout, comme si cela ne nous concernait nullement Certes, la sentence monstrueuse doit encore être approuvée par le Président de l'Autorité palestinienne, Abou Mazen, qui est fort sensible à l'opinion publique occidentale et à

l'image soi-disant civilisée et rationnelle de l'Autorité palestinienne qu'il dirige. Toute sa force et sa survie politique dépendent de sa capacité à continuer à porter le titre de «représentant modéré» parmi les Palestiniens. Les échafauds et les pelotons d'exécutions n'amélioreront évidemment pas cette image. Par ailleurs, le régime d'Abou Mazen dépend du bon vouloir du gouvernement israélien; par conséquent, Israël possède des leviers de pression permettant assez facilement d'empêcher la ratification de ce décret antisémite et antihumain. Néanmoins, si le gouvernement israélien et l'opinion publique israélienne ne cessent de passer outre à cette affaire, Abou Mazen apposera sa signature et l'homme sera mis à mort. Est-il possible que les dirigeants de l'opinion publique en Israël ignorent cette information parce qu'au fond d'eux-mêmes ils partagent l'idée antisémite qu'un Arabe vendant une maison à un juif mérite la peine capitale? S'agit-il d'une nouvelle variante de «sans Bagats et sans B'Tselem» qui affirme qu'il faut effectivement tuer un Arabe soutenant une implantation et qu'il vaut mieux que les barbares de Ramallah accomplissent ce sale travail pour nous? Se peut-il que la haine des implantations leur fasse perdre raison à ce point? Pour prendre leur défense, on peut dire qu'il ne s'agit que d'une paresse journalistique ou de vieilles habitudes qui n'intègrent pas Makor Richon dans les sources à citer. Ce n'est pas la première fois qu'une information si importante et tumultueuse est publiée dans le journal et ne fait la une des médias dits «généraux» qu'après une ou deux semaines pour enfin atteindre la première place de l'ordre du jour public. Quoi qu'il en soit, nous n'avons pas le droit de laisser passer cette affaire sous silence, que ce soit du point de vue sioniste, gouvernemental, ou élémentairement humain. L'État d'Israël est responsable de la vie de cet homme Est-il possible que les dirigeants de l'opinion publique en Israël ne réagissent point à la sentence capitale prononcée à l'encontre de l'homme ayant vendu le Beth HaMakhpéla à Hébron, parce qu'au fond d'eux-mêmes ils partagent l'idée qu'un Arabe vendant une maison à un juif mérite la peine de mort? Avons-nous affaire à une conception selon laquelle il est bon que les barbares de Ramallah accomplissent ce sale travail en faveur des opposants aux implantations? Traduit par Arielle Kouchnir


17


18


19


‫פסיכולוגיה‬

Côté psy

Dr Michaël Aboulafia

La Shoah racontée aux enfants L'enseignement de la Shoah aux enfants doit se faire selon des principes qui éveilleront en eux des forces positives. Ainsi, on ne parlera pas à outrance de cette période de l'Histoire à des enfants trop jeunes, c'est-à-dire avant l'âge de neuf ans. Dans la petite enfance, mieux vaut effleurer le sujet à travers des jeux ou des histoires. De manière générale, on peut établir trois étapes dans la transmission de la Shoah aux enfants. 1. L'étape émotionnelle Mettre des mots sur un traumatisme important est une étape primordiale et indispensable. Pour les plus jeunes enfants, il est recommandé de les aider à exprimer ce qu'ils ont entendu en dessinant ou par des activités artistiques.

Entre neuf et treize ans, les enfants commencent à être en mesure de comprendre l'impact et le sens des mots. Il s'agit alors de leur parler, de leur raconter sans pour autant trop les choquer. À partir de l'âge de treize ans, il ne faut pas hésiter à leur présenter la réalité dans toute son horreur, au risque même de les choquer. Ce qui compte, c'est de mener cette entreprise de transmission dans une optique éducative: de la même manière que nous extériorisons le traumatisme émotionnel qu'est la Shoah en le racontant, nous devons encourager nos enfants à en parler et plus largement à parler de toute expérience qui pourrait les avoir marqués. Ainsi nous passons à la deuxième étape, celle de la reconstruction. 2. L'étape cognitive L'enseignement de la Shoah ne doit pas se limiter à un énoncé de faits. Nous devons nous reconstruire à partir de cette partie de notre histoire. Ce n'est pas par hasard si Yom Hashoah nous amène à Yom Haatsmaout. Nous devons apprendre à nos enfants comment ramener tous ces évènements à notre vie aujourd'hui: «Qu'est-ce que je fais aujourd'hui avec la Shoah d'hier?». C'est pourquoi il vaudra mieux les emmener à Yad Vashem plutôt qu'en Pologne. Nos enfants doivent comprendre en quoi cette Shoah a changé notre vie, en quoi elle influence encore notre avenir. Ainsi, nous pouvons les amener à réfléchir sur le sentiment d'être dominé, écrasé par une force abusive – sentiment qu'ils pourraient avoir déjà ressenti par ailleurs. De là, nous pouvons faire monter chez eux la conscience de la révolte, et de savoir dire non dans certaines situations. Toute cette transmission doit se faire dans le but de tirer les enseignements positifs, ce qui nous amène à la troisième étape, la conscience de la présence divine.

20

3. L'étape de la Emouna Raconter la Shoah aux enfants doit les aider à supporter le fait que nous ne pouvons pas comprendre toujours le déroulement de l'histoire, mais que nous devons être convaincus qu'il est bien dans son essence. C'est la foi et la prière qui nous permet de faire remonter ces épisodes noirs de notre histoire vers quelque chose de bien, de positif, qui nous aide à avancer. Ainsi enseignée, la Shoah donne des outils positifs aux enfants pour assumer leur rôle d'adulte, et d'adulte juif en Israël.


21


Interview

Par Guitel Ben-Ishay

Shlomo Balsam: «Il faut enseigner l'espoir!»

Intervenant et guide à Yad Vashem depuis 2005, président de l'association Aloumim, enfants cachés en France pendant la Shoah, Shlomo Balsam accompagne également de nombreux groupes en Pologne sur les traces de l'Histoire et de son histoire personnelle aussi. Son père était membre de la résistance en France, et sa mère soldate en Afrique du Nord, dans la Brigade Juive de l'armée britannique luttant contre Rommel. Personnage connu du Bné Akiva, Shlomo Balsam a été enseignant à l'école Yavneh et un des responsables, à l'ambassade d'Israël, du contact avec les dissidents juifs soviétiques. Le P'tit Hebdo: Comment la transmission de la Shoah a-telle évolué ces dernières années? Shlomo Balsam: Ces dernières années, disons depuis 1990, de nombreuses archives, jusque-là fermées au grand public se sont ouvertes, comme par exemple les fiches de la police française, découvertes par Serge Klarsfeld, et bien d'autres, notamment dans les ex-pays soviétiques. Donc tout a rebondi et jamais autant de livres n'ont été publiés sur le sujet comme ces dix dernières années. On voit aussi apparaître une préoccupation non seulement des "grands chiffres" mais aussi et surtout du sort des individus. On peut aujourd'hui reconstituer des parcours personnels, d'une précision extraordinaire. Beaucoup donc veulent écrire sur leurs familles, sur des proches disparus dans la tourmente.

22

Lph: D'après vous, le fait que les survivants disparaissent progressivement constituera-t-il un obstacle à cette transmission? S.B: Non, la disparition des derniers survivants n'arrêtera

pas les recherches et ne les bloquera pas. Au contraire. Le vide laissé par le non-dit des victimes, la soif de combler des histoires non racontées ou racontées trop partiellement, encouragent des proches à entreprendre des recherches historiques poussées. Il y a un réel intérêt pour sauvegarder et creuser cette mémoire. C'est un phénomène surprenant et encourageant pour la transmission. Lph: Vous êtes actuellement en Pologne, quel impact ce genre de voyages a-t-il sur vous-même, enfant de la génération de la Shoah? S.B: Au début, j'ai cherché en Pologne, non pas les traces de la mort mais les traces de la vie juive avant la guerre. Une partie de ma famille étaient des hassidim de Zanz et Bobov, une partie des membres du Mouvement sioniste, dont ma mère qui a fait son alyah en 1936. Je voulais tout savoir sur le Shtetl de mes parents, sur la richesse de la vie juive "avant". Mais j'ai aussi visité les camps de la mort, Auschwitz, où près dune trentaine de mes proches ont disparu. Je voulais mettre mes pas dans les leurs. Je voulais tout savoir. Ma motivation était une immense curiosité et un besoin de savoir, de tout savoir, chaque endroit, chaque fait, chaque événement. Lph: Quelles sont les réactions des personnes que vous emmenez dans ces voyages? S.B: Je guide de nombreux groupes juifs et non-juifs, des écoles juives, des députés du parlement de Malte, des maires de Belgique, des survivants du Rwanda. Chacun réagit différemment. Mais chez tous il y a le besoin de savoir, de comprendre. Les Rwandais tutsis, survivants du génocide de 1994, cherchent chez le peuple juif un


modèle pour se souvenir de leur malheur. Levinas disait qu'on se retrouve dans les yeux de l'autre. Chacun cherche à reconstituer le passé mais aussi à trouver des forces pour construire l'avenir, pour devenir des êtres humains meilleurs, pour croire et espérer. Tous me déclarent que ces voyages leur donnent l'envie de lire plus, d'étudier plus, de faire plus pour combattre les injustices. Par exemple le fait que les Nazis aient brûlé les livres juifs, la culture juive, en incitent beaucoup à consolider leur identité et leur culture juive, la langue hébraïque, les connaissances juives. Lph: Quels conseils donneriez-vous aux parents qui veulent transmettre la Shoah aux jeunes enfants? S.B: Il faut faire attention à l'âge des enfants, ne pas leur faire mal. Il faut trouver des moyens pédagogiques adaptés à chacun. Il faut enseigner les dilemmes, les recherches de la résistance physique et spirituelle. Il faut enseigner la responsabilité, l'amitié, l'entraide, la lutte pour des valeurs et des valeurs juives. Lph: Lorsque des actes antisémites se produisent dans le monde, on brandit tout de suite le spectre de la Shoah. Existe-t-il aujourd'hui une ''récupération'' de la Shoah? S.B: Oui, il y a ce que le professeur Bauer nomme la "mystification de la Shoah". Il faut éviter de se servir de la Shoah. Il faut trouver dans les événements de la Shoah, dans leur étude sérieuse, des éléments de réponse dans la compréhension des processus historiques et humains. Il faut étudier sans réponse préalable, il faut encourager à poser des questions. Je dis à mes élèves que trouver les bonnes questions et interrogations est plus important que de formuler des réponses. Il faut, au contraire de l'un des fils de la Hagadah, savoir poser les questions. Notre peuple a subi beaucoup de malheurs, d'exils, de privation de notre terre. Il faut enseigner l'espoir!

23


D’après un reportage d’Avi Kfiri, pour Makor Rishon.

Nés à Dachau Sept bébés, nés au camp de concentration de Dachau. Sept Juifs, encore vivants aujourd’hui. Des SS repentis, des capos juifs héroïques, et des mères courage qui, en dépit de tout, ont choisi de mettre au monde leur enfant – auront permis à cette incroyable histoire d’exister…

24

Un véritable réseau de solidarité s’était tissé autour des futures et jeunes mères pour leur permettre de nourrir les enfants

Hannah Polack est née au camp de concentration de Dachau le 28 janvier 1945 lors d’un hiver singulièrement cruel, une des années les plus meurtrières dans l’histoire du peuple juif. Six autres enfants juifs ont vu le jour – si l’on peut dire – au cœur de cet enfer, et ont survécu. «Quand j’étais petite, ma mère m’a dit: «Je t’ai ramenée de la géhenne», mais j’ignorais

alors ce qu’elle voulait dire». Hanna l’apprendra bien plus tard, lorsqu’elle découvrira en feuilletant le livret de famille, que sa mère était veuve, et avait épousé son actuel mari, lorsqu’elle avait déjà cinq ans. Itshak était donc son père adoptif, et non biologique. Et comme la loi du silence règne dans les foyers de survivants de la Shoah, ce n’est que vingt ans plus tard, et par hasard, qu’elle apprendra les circonstances de sa naissance, lorsqu’elle rencontrera une femme qui avait connu sa mère à Dachau. Celle-ci lui confia qu’elle avait été capo à cette époque; sa mère ainsi que d’autres femmes étaient enceintes et


Témoignage

Si j’avais eu le moindre talent poétique, j’aurai écrit une ode à ces femmes enceintes

avaient décidé de ne pas avorter. C’est un médecin juif, le docteur Vadas qui, avec l’aide d’autres détenues, les a aidées à accoucher. Un véritable réseau de solidarité s’était tissé autour des futures et jeunes mères pour leur permettre de nourrir les enfants. Certains officiers nazis, flairant la défaite imminente, tentaient de se racheter une conduite avant l’heure du jugement. En échange de leur indulgence, ils réclamaient des détenus juifs des certificats de bonne conduite… C’est ainsi qu’ils fermèrent les yeux pour ces femmes enceintes. Effectivement, s’il n’y avait pas de réglementation définie, dans de nombreux camps de concentration et dans plusieurs ghettos – en Allemagne et en Pologne – on interdisait aux Juifs de «se reproduire», et le décret stipulait que toutes les pratiques d’avortement leur étaient permises. La «solution finale» n’était pas un projet à long terme, et les femmes enceintes, comme les bébés, les vieillards ou les handicapés, ne représentaient pas une force de travail exploitable, mais une charge encombrante sur la Les sept femmes voie du salut du peuple aryen. Les conditions sanitaires, la famine qui avaient et les persécutions de surcroît, échappé n’offraient pas un climat des à la mort plus favorables à la maternité accouchèrent non plus. De fait, entre 1938 et clandestinement, 1941, le taux de natalité dans les et contribuèrent communautés juives avait chuté de 55%. Entre 1941 et 1942, à perpétuer la 63% supplémentaires, pour flamme juive de de atteindre 17% seulement des par le monde. chiffres d’avant la guerre. Et pourtant des enfants sont nés. Un mois environ avant la grande vague de déportation du ghetto de Varsovie, le professeur Avraham Levin écrivait dans son journal: «On ne voit presque pas de femmes enceintes. Au ghetto on meurt, on ne naît pas. Mais il y a toujours des exceptions. Aujourd’hui, j’ai vu deux femmes enceintes, et j’ai été bouleversé. Si en ces temps impitoyables et obscurs, des femmes juives ont le courage de mettre au monde un enfant juif et de l’élever, il s’agit d’héroïsme et d’audace prodigieuse! Si j’avais eu le moindre talent poétique, j’aurai écrit une ode à ces femmes enceintes, à ces jeunes mères juives du ghetto, grâce auxquelles la flamme juive continuera de briller, au moins symboliquement».

Mais c’était loin d’être évident. À Dachau les SS avaient convié les femmes enceintes à se joindre à un groupe spécial afin de recevoir des soins et de la nourriture supplémentaires. Seules quelques-unes choisirent de ne pas le faire; toutes les autres furent conduites quelques jours plus tard aux fours crématoires. Les sept femmes qui avaient échappé à la mort accouchèrent clandestinement, et contribuèrent à perpétuer la flamme juive de par le monde. Il y a deux ans, Hanna a été conviée par le Musée de Dachau à un évènement spécial. C’est une journaliste tchèque, qui après avoir découvert l’histoire extraordinaire des sept enfants nés à Dachau, a pris l’initiative de contacter le musée et d’organiser une rencontre historique, en rassemblant les sept rescapés, quelque soixante-dix années plus tard… Hanna a ainsi appris que ses frères de misère – ou de chance – étaient encore tous en vie. Elle s’est donc rendue à Dachau, accompagnée par sa fille ainée Léah. L’organisation du congrès était impressionnante, un chapiteau spécial avait été dressé pour la cérémonie, et un rabbin a prononcé une prière. Hanna a fait la connaissance de Yehoudit et Aggie, qui vivent en Hongrie, Marika et sa mère Eva, venues de Slovaquie, Leslie et sa mère Miriam, de Toronto, Yossi de Brooklyn et George du Brésil. Chacun a raconté sa tragédie, ses miracles. L’un

25


suite

des rescapés de Dachau, Yosef Kleinman, s’est souvenu des derniers jours avant la libération: «Il y avait des rumeurs ici et là sur des bébés juifs nés au camp – cela me semblait

notre cachette nous voyions les détenus se diriger vers les wagons, quand soudain nous avons vu défiler des femmes tenant chacune un bébé – nous n’en croyions pas nos yeux. Cela faisait des années que Nul ennemi ne nous n’avions pas vu de bébé… Et nous arrêtera, voilà qu’apparaissaient plusieurs nous sommes le nourrissons juifs, tout droit sortis du cœur de l’enfer! C’était un peuple éternel véritable miracle!» Un miracle qui ne s’arrête pas là, puisque l’aviation américaine, en voyant le train quitter le camp et pensant qu’il transportait des soldats allemands et des armes, l’a bombardé. Seul le dernier wagon a échappé au massacre, et seuls ses occupants survécurent: il s’agissait des jeunes mamans et de leurs bébés…

26

hallucinant, et fort peu probable. Juste avant le jour de la libération, les SS nous évacuaient du camp en train. Je m’étais caché avec quelques amis dans un des dortoirs, et de

«C’est notre victoire, affirme Hanna, entourée de ses trois enfants et… dix-sept petits-enfants; nous sommes là aujourd’hui, et génération après génération, nous perdurons. Nul ennemi ne nous arrêtera, nous sommes le peuple éternel…». Traduit par Nadav Hillel


27


Par Claire Dana-Picard

Association

La transmission est un devoir Témoigner pour les futures générations: c’est une des tâches que s’est assignée Aloumim, fondée en Israël en 1993 pour recueillir les souvenirs des rescapés, enfants cachés en France pendant la guerre, et leur apporter si nécessaire une aide socioéconomique, médicale ou psychologique. Pour ce faire, l’association publie régulièrement un bulletin bilingue français-hébreu intitulé «Mémoire Vive», comprenant des récits autobiographiques et des analyses. Dora Weinberger, qui a été une enfant cachée et qui est membre active d’Aloumim depuis sa création, nous parle de l’importance de la transmission. Les persécutions nazies en France, connais pas! C’est un peu ce que disaient pendant longtemps les jeunes Israéliens, informés des horreurs de la Shoah par leurs cours d’histoire mais ignorant pratiquement tout des déportations en masse des Juifs de France vers les camps de la mort et des mesures prises par le gouvernement de Vichy pendant la Deuxième Guerre mondiale. Pour combler cette lacune, Dora Weinberger et d’autres membres de l’association Aloumim ont lancé il y a une dizaine d’années, sous l’impulsion de Simone Veil, alors présidente de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah, un nouveau programme scolaire sur le sujet. Dora, ancien professeur de français et conseillère pédagogique au ministère de l’Education, a été chargée de le mettre en place dans les lycées et collèges israéliens, en partenariat avec Yad Vashem. «Ce programme», précise-t-elle, «concerne d’une part les lycéens de Première et de Terminale qui doivent rédiger un mémoire après avoir effectué une recherche personnelle et d’autre part les élèves des classes de 4e, 3e et Seconde (Het, Teth et Youd) avec lesquels j’effectue un travail

28

interdisciplinaire. Ces jeunes sont confrontés pour la première fois au sort tragique des Juifs de France et des enfants cachés». Le travail des lycéens est primé par le ministère de l’Education, Yad Vashem et Aloumim et les résultats sont plutôt impressionnants. Il faut dire que les jeunes sont beaucoup plus sensibilisés au sujet, d’une part grâce aux voyages en Pologne précédés d’une excellente préparation pédagogique, et d’autre part grâce à leurs liens affectifs avec leurs grands-parents ou avec des personnes du même âge. A l’heure actuelle, affirme Dora, près de 90 % des établissements scolaires israéliens sont prêts à accueillir des «témoignants», c’est-à-dire des rescapés de France qui viennent raconter leur histoire aux élèves. Chez les adultes, l’ignorance était quasiment du même ordre. «Mais aujourd’hui, nous dit Dora, à Yad Vashem, on connaît Aloumim, on sait ce qu’est Roglit (Mémorial de la Déportation des Juifs de France dans la forêt de BeithShemesh en souvenir des 80 000 victimes juives de la barbarie nazie) et on est au courant de l’histoire de la Shoah en France». Dora, qui se félicite des progrès accomplis dans ce domaine à l’échelle nationale, considère que la transmission est un devoir: «Il faut rappeler que des Juifs ont été exterminés pour la seule raison qu’ils étaient juifs», souligne-t-elle. «Cela pourrait se reproduire mais à présent, nous avons l’Etat d’Israël et nous devons mettre l’accent sur sa valeur et son importance». Dora Weinberger (Weissman), née en Allemagne, a grandi dans la ville de Metz. Elle a été cachée pendant la guerre avec sa petite sœur dans une famille non-juive avant de retrouver ses parents et de partir en Suisse. En 1949, la jeune Dora est montée en Israël et s’est mariée. Elle est fière aujourd’hui de parler de sa belle descendance, en soulignant qu’elle a déjà plusieurs arrière petits-enfants. Aloumim 9, rue Alkalay, Jérusalem Tel: 02-5612207


29


Par Claire Dana-Picard

Des livres et vous

Rav Taichtel: La grandeur d’Eretz Israël

Pour comprendre l’ampleur de l’œuvre du Rav Taichtel (18851945), il faut la replacer dans le contexte de la Deuxième Guerre mondiale et des persécutions nazies à l’encontre du peuple juif. C’est en effet au milieu de la tourmente que ce grand érudit, rabbin d’une communauté de Slovaquie, a remis en question sa vision orthodoxe du judaïsme pour tourner son regard vers la terre d’Israël. Il a malheureusement été assassiné un peu plus tard à Auschwitz. L’écrivain Schlomoh Brodowicz, convaincu du message toujours très actuel du Rav Taichtel, a entrepris la traduction de son livre, Em Habanim Semeh’a, en français sous le titre suivant: «Comme une mère retrouve ses enfants». Le P’tit Hebdo: Schlomoh Brodowicz, pouvez-vous nous rappeler dans quelles circonstances ce livre a été écrit? Schlomoh Brodowicz: Le Rav Taichtel a consacré toute sa vie à l’étude de la Tora et n’a jamais prêté attention au mouvement

sioniste. Mais lorsque la guerre a éclaté, voyant la détresse de ses coreligionnaires en Europe, il s’est remis en question et a réfléchi de façon approfondie au lien du peuple juif avec la terre d’Israël sans renoncer pour autant à son orthodoxie. C’est suite à cette réflexion qu’il a décidé d’écrire son livre en 1943. Il ne s’agit pas de l’expression d’une idéologie. C’est avant tout un livre d’études de Kodesh dans lequel il aborde tous les thèmes juifs importants. LPH: Qui était le Rav Taichtel? SB: Le Rav Taichtel, rabbin de Piestany (Slovaquie) où il a fondé une Yechiva, était issu d’une lignée illustre. Il faisait partie de l’école du Hatam Sofer et était le disciple du Rav Weismandel et du Rav Moché Greenwald. Auteur très prolifique, il a rédigé de nombreux commentaires sur la Tora. LPH: Quel est le message essentiel du Rav Taichtel dans ce livre? SB: Le Rav Taichtel, dénonçant l’erreur de ceux qui avaient négligé l’importance de l’avènement du sionisme, a adressé notamment un message aux Juifs non pratiquants qui bâtissaient la terre d’Israël en leur disant qu’ils réalisaient une œuvre sacrée (Avodat Hakodesh). Mais il a ajouté qu’ils ne réussiraient que s’ils s’inspiraient des Sages de la Torah, car eux seuls pouvaient leur faire comprendre qu’ils œuvraient non seulement en vue de développer le pays politiquement mais également pour sanctifier la terre que D. nous a donnée.

30

LPH: Pourquoi avez-vous décidé de traduire ce livre en français? SB: Je pense que ce livre est actuel parce qu’il exalte la grandeur d’Eretz Israël, avec de nombreuses preuves issues de la Tora, au-delà de toute idéologie ni référence politique, et parce qu’il affirme que la terre d’Israël est un héritage et qu’il faut s’y établir. En outre, cette œuvre mérite d’être publiée parce que son auteur est un martyr d’Auschwitz animé d’un amour profond pour la terre d’Israël. On ne peut accorder de valeur à Israël qu’avec la conviction qu’il s’agit de notre héritage et qu’il faut y associer tout le monde. La version française du livre, accompagnée de commentaires et d’explications du traducteur, est en préparation. Sa publication est prévue après les fêtes de Tichri.


31


Par Claire Dana-Picard

Suzy Wasserteil: «Nos enfants sont notre revanche et notre consolation»

Suzy Wasserteil a perdu ses parents pendant la Shoah. Etablie en Israël depuis plus de soixante ans, elle est aujourd’hui entourée de l’affection de ses enfants, petitsenfants et arrière petits-enfants dont elle est très fière. «Ils sont notre revanche (Nekama) contre les Nazis qui voulaient nous exterminer, nous dit-elle. Et depuis que j’ai perdu mon mari, ils sont aussi ma consolation (Nehama)». Asher Wasserteil z’l, éducateur-né et fin pédagogue, était un homme très érudit. Il a rédigé de nombreux commentaires sur la Tora et ses enfants et petits-enfants perpétuent son œuvre par des publications régulières de ses écrits. Le P’tit Hebdo: Suzy, où étiez-vous lorsque la Deuxième Guerre mondiale a éclaté? Suzy Wasserteil: Je vivais à Paris avec mes parents. J’étais fille unique. Mon père était français et ma mère était d’origine suisse. Au début de la guerre, mon père et ses frères sont partis en zone libre, à Grenoble. Ma mère, de son côté, s’occupait activement du sauvetage d’enfants juifs qu’elle emmenait chez nous, de nuit, avant de les

32

confier à des réseaux qui se chargeaient de les faire passer en Suisse ou de les envoyer aux EtatsUnis via l’Espagne. J’ignorais tout de ces activités nocturnes. Elle a ainsi réussi à sauver beaucoup d’enfants.

mon père s’est fait arrêter volontairement dans l’espoir de sauver ma mère.

L P H : Vo u s avez ensuite quitté Paris? SW: Oui. Un jour, mon père est venu nous chercher et j’ai été cachée chez des paysans, à la campagne. C’était en 1943. Un peu plus tard, ma mère a été arrêtée. Après un mois à Drancy, elle a malheureusement été déportée à Auschwitz et n’est pas revenue. Mon père a alors décidé de m’envoyer en Suisse avec ma tante et ma cousine, en utilisant les services d’un passeur. Peu de temps après, mon père s’est fait arrêter


Interview

J’ai été cachée chez des paysans, à la campagne

volontairement dans l’espoir de sauver ma mère. Il a lui aussi été conduit dans un camp de la mort et je ne l’ai plus jamais revu. LPH: Que s’est-il passé à la fin de la guerre? Vous êtes retournée en France? SW: Oui, je suis retournée à Paris juste après la Libération. J’habitais d’abord chez un des mes oncles mais j’ai préféré aller vivre ensuite dans une maison d’enfants pour pouvoir manger cacher. LPH: Comment votre mari, Asher Wasserteil z’l, a-t-il vécu la période de la guerre? SW: Mon mari, né en Pologne, a grandi à Darmstadt en Allemagne. En 1939, lorsque la situation s’est aggravée pour les Juifs, il a quitté la ville avec ses parents et est arrivé en train en Pologne. Mais craignant d’être mobilisé, Asher est retourné à Darmstadt où il a été averti par un agent de la Gestapo, ancien client de son père, que s’il ne s’enfuyait pas d’ici quelques jours, il serait arrêté et déporté à Dachau. Il a alors envoyé plusieurs télégrammes en vue d’obtenir un visa et a finalement décidé de se rendre à Jérusalem, à la Yechiva du Rav Merzbach, originaire lui aussi de Darmstadt. Alors qu’il était sur le bateau, il a appris que la guerre avait éclaté. Ses parents ont été déportés et il ne les a plus jamais revus. Sa sœur a survécu et vit à Jérusalem. LPH: Comment vous êtes-vous rencontrés? SW: Mon mari a été envoyé en France juste après la guerre pour s’occuper de l’Alya Beth (clandestine) et c’est là que nous avons fait connaissance. J’avais quitté la maison d’enfants de Versailles et je m’étais rendue à Marseille pour partir en bateau en Palestine. Mais mon oncle est venu me chercher et m’a ramenée à Paris. Un peu plus tard, je suis allée une nouvelle fois à Marseille mais mon (futur) mari ne m’a pas laissé embarquer sur l’Exodus. Notre mariage a eu lieu en France et ce n’est que plus tard que nous sommes partis nous établir en Israël, après avoir dirigé pendant quelques temps une maison d’enfants près de Grenoble et effectué une mission en Algérie. Nous avons vécu un moment à Haïfa où Asher enseignait dans une institution pour enfants «difficiles» qui en fait souffraient des séquelles de la guerre. Par la suite, nous nous sommes installés à Jérusalem. Mon mari était inspecteur au ministère de l’Education. Bien plus tard, il a été chargé de la rédaction de manuels scolaires. LPH: Comment avez-vous transmis à vos enfants votre témoignage?

SW: J’ai raconté à mes enfants ce que j’avais vécu pendant la guerre mais ils ne tenaient pas trop à entendre mes témoignages. Il faut dire qu’à l’époque, les gens portaient un jugement très sévère sur les Juifs qui «s’étaient laissé prendre sans opposer de résistance». En revanche, nos petits-enfants s’intéressent beaucoup à cette période et me posent de nombreuses questions, me demandant même d’écrire mes mémoires. Une de mes petites-filles, qui a 12 ans, est en train de rédiger un devoir sur ma vie. Et j’ai un petit-fils qui a effectué un travail sur son autre grand-mère. Ce réveil peut s’expliquer notamment par le fait que la nécessité de témoigner se ressent de plus en plus, vu les nombreuses tentatives visant à nier l’existence de la Shoah.

Nos petitsLPH: Votre fils aîné a enfants posent été contraint de quitter avec sa famille le Goush de nombreuses Katif en 2005, lors de l’application du plan de questions retrait. Comment avezvous vécu cette expulsion? SW: Mon mari l’a très mal vécue. Il a exprimé sa grande déception en soulignant qu’il était venu en Israël avec la conviction qu’il ne serait plus jamais chassé. Quant à moi, j’ai vu avec peine combien mon fils et sa femme étaient déprimés: ils ont assisté à la destruction de leur maison. Mais j’ai tenu à les réconforter en leur disant: «Vous devez être contents d’être tous en vie. Vous pourrez reconstruire votre maison». C’est d’ailleurs ce qu’ils sont en train de faire, et leur moral est donc bien meilleur aujourd’hui. LPH: Vous êtes une femme très active. Comment occupez-vous votre temps? SW: Je vais régulièrement à des séances de gymnastique. Une fois par semaine, je fais du bénévolat à Yad Sarah. Et une autre fois, je rends visite à ma belle-sœur qui se trouve dans une maison de retraite. De temps à autre, je vais réconforter et guider des femmes qui viennent de subir une opération après un cancer du sein. A l’issue de notre entretien, Suzy Wasserteil m’a montré le livre que ses enfants ont édité trente jours après le décès de leur père. Une belle photo y figure, parmi tant d’autres: celle d’une famille forte qui a su relever la tête après la tourmente et se reconstruire dans la voie de la Tora.

33


Par Fondation France Israël

Évènement

Soixante-dix ans après la rafle du Vel d’Hiv Du 17 au 22 avril 2012, à l’occasion des cérémonies de commémoration de la Shoah, la Fondation France Israël, présidée par l’ancien ministre Nicole Guedj, conduit une délégation de petits-enfants de Justes parmi les Nations français en Israël. Créée en 2005 par le Président de la République française et le Premier ministre israélien, cette fondation reconnue d’utilité publique a pour mission de rapprocher les sociétés civiles française et israélienne dans les domaines de la culture, de l’économie, de la science et de l’éducation. Selon Nicole Guedj: «L’histoire des Justes parmi les Nations, ces hommes et ces femmes d’exception qui ont sauvé des Juifs pendant la Seconde Guerre Mondiale, est empreinte de courage, de dévouement et d’humilité. Aujourd’hui, nous voulons célébrer l’histoire de cette France qui s’est élevée contre la barbarie nazie et la transmettre en exemple aux nouvelles générations françaises et israéliennes.» Parmi les petits-enfants de Justes parmi les Nations qui participent à ce voyage figurent des descendants de policiers et de gendarmes qui ont sauvé des Juifs durant la Rafle du Vel d’Hiv. Andy Roux, arrière petit-fils d’Eugénie et Albert Roux, Justes parmi les Nations du Chambon-surLignon, village distingué dans sa totalité par l’État d’Israël, appartient également à la délégation. À noter aussi la présence de Léa Cazenave, arrière petite-fille de Marie et Jean Cazenave, qui ont caché le «père» du bébé éprouvette René Frydman et sa famille pendant la guerre. Durant quatre jours ces héritiers d’une histoire «à part» se rendront à Yad Vashem, découvriront le nom de leurs grands-parents sur le Mur des Justes parmi les Nations,

34

rencontreront des rescapés de la Shoah, dont certains protégés par les familles des membres de la délégation de la Fondation France Israël. Plusieurs rencontres avec des Israéliens (écoliers, kibboutznikim, soldats de Tsahal, entrepreneurs...) seront également initiées pour pérenniser les liens indéfectibles qui unissent l’histoire des Justes parmi les Nations à celle de l’État d’Israël. Amélie Lafon, arrière-petite-fille de Léonie et Gabriel Magimel, Justes parmi les Nations, explique pourquoi elle a accepté de prendre part au voyage de la Fondation France Israël: «L’histoire de mes arrière-grands-parents, cachant un Juif dans leur ferme, est une histoire que j’ai toujours entendue dans ma famille, toujours racontée comme quelque chose de normal. J’ai grandi dans un village marqué à jamais par cette période tragique de l’histoire. J’ai grandi avec ce devoir de mémoire. Mais à la question «qu’aurais-je fait à leur place?», j’ai toujours été incapable de répondre honnêtement. Je peux en revanche expliquer pourquoi je veux participer au voyage: pour rendre hommage et parce que c’est un honneur et une fierté pour moi de représenter toute ma famille. L’histoire de mes arrière-grands-parents et celle des Sin Blima qu’ils ont cachés est avant tout une histoire de famille. L’histoire d’une grande famille qu’il nous faut continuer d’écrire jour après jour.» Plus d’informations: www.memoiresdejustes.fr À propos de la Fondation France Israël: www. fondationfranceisrael.org


35


Élections

Petit guide pour les prochaines échéances électorales Calendrier des élections présidentielle et législatives en 2012 2 - Élections législatives • premier tour: dimanche 3 juin 2012 • deuxième tour: dimanche 17 juin 2012 La révision constitutionnelle du 23 juillet 2008 a introduit la représentation à l’Assemblée nationale des Français établis hors de France. Pour la première fois en 2012, onze députés seront élus par les Français de l’étranger. Les Français d'Israël éliront le député de la 8e circonscription qui comprend Israël, l'Italie, Malte, Saint-Marin, SaintSiège, Chypre, la Grèce et la Turquie. Les scrutins auront lieu sur deux tours les 3 et 17 juin 2012.

1- Élection présidentielle • premier tour: dimanche 22 avril 2012 • deuxième tour: dimanche 6 mai 2012

36

Quelques chiffres sur la huitième circonscription Nombre d'inscrits sur la LEC 2012 pour la huitième circonscription: Chypre: Nicosie = 952 Grèce: Athènes 6782, Thessalonique (981) = 7763 Israël: Tel-Aviv et Haïfa 49166, Jérusalem 13452 = 62618 Italie: Rome et Naples 15292, Milan et Turin 18585 = 33877 Malte: La Valette = 332 Saint-Siège (inclus dans Italie) Saint-Marin (inclus dans Italie) Turquie: Ankara 704, Istanbul 3571 = 4275 TOTAL = 109 817


Nombre de bureaux de vote Concernant la circonscription consulaire de Tel Aviv Jaffa, 14 bureaux de vote seront ouverts selon les modalités suivantes: - 5 à Tel Aviv - Consulat général – 1/3 rue Ben Yehuda immeuble Mogdalor - 2 à Ashdod – 25 rue Sinaï. - 2 à Netanya – 2, rue Salomon - 1 à Beer Sheva – 85, avenue Ttishak Rager - 1 à Eilat - Université Ben Gourion – avenue Hatmarim - 2 à Haïfa – Consulat de France - 37, rue Hagefen - 1 à Afula – 5, rue Omer Enfin, la circonscription consulaire de Jérusalem compte environ 13.452 électeurs pour lesquels 3 bureaux de vote seront ouverts. Les modalités de vote Pour l’élection du Président de la République, l’électeur pourra soit voter à l’urne en personne, soit par procuration. Pour l’élection des Députés représentants des Français à l’étranger, l’électeur pourra soit voter à l’urne en personne, soit par procuration, soit par voie électronique (Internet), soit par correspondance (pli fermé).

Vote à l'urne Liste des pièces d'identité permettant de voter. - Les passeports français et les cartes nationales d'identité françaises sont désormais admis même périmés; - Tout document officiel délivré par une administration publique française comportant le nom, le prénom, la date et le lieu de naissance et photographie du titulaire, en cours de validité (exemple: permis de conduire, permis de chasse…); - Carte d'immatriculation en cours de validité; - Les passeports biométriques établis dans le cadre de la réglementation européenne, en cours de validité. Aucune autre pièce délivrée par une administration publique étrangère ne sera admise. Vote électronique L’identité de l’électeur votant par voie électronique est attestée par un identifiant associé à un authentifiant. Le vote par voie électronique sera ouvert le deuxième mercredi précédant la date du scrutin à 12 heures (heure légale de Paris) et clos le mardi précédant la date du scrutin, à 12 heures (heure légale de Paris). Pour plus de renseignements: www.ambafrance-il.org

37


38


39


Publi-reportage Par Guitel Ben-Ishay

Taam Shel Paam

L'ameublement d'autrefois revient à la mode C ' e st b i e n co n n u , l a mode est une question d'époque et surtout elle finit toujours par revenir. C'est le cas des meubles anciens qui rencontrent à nouveau un franc succès auprès des jeunes et des moins jeunes. Avi Hayat et Haïm Samuel, professionnels du meuble et propriétaires de ''Taam shel Paam'', magasin de meubles antiques, peuvent en témoigner. 500 mètres carrés de meubles Avi Hayat et Haïm Samuel ont commencé leur aventure commerciale en Israël, il y a 25 ans avec l'ouverture d'un petit magasin dans lequel ils vendaient des meubles qu'ils trouvaient dans la rue et qu'ils avaient pris soin de restaurer. Puis, devant le succès de leur affaire, ils font venir un premier container de meubles de style antique en provenance de France. Ils ouvrent alors un grand magasin dans la zone industrielle de Talpiyot, qui propose aujourd'hui à une clientèle variée des meubles antiques venant de France, mais aussi de Hollande, d'Angleterre ou du Danemark. On y trouve absolument tout pour meubler son intérieur: tables, chaises, chaises longues, canapés, lits, armoires, montres murales, bahuts, bureaux ou même des lustres. Un atelier de restauration de qualité Lorsque vous avez trouvé votre bonheur, vos meubles seront restaurés et finis dans l'atelier de ''Taam shel Paam'' selon vos goûts. Cette restauration-finition à la carte est incluse dans le prix des meubles. Ces professionnels peuvent de même restaurer les objets que vous possédez, y compris ceux que vous n'avez pas acquis chez eux. Vous serez même guidés et conseillés sur place par l'équipe.

40

Une clientèle variée et satisfaite Ainsi, le client obtient-il une pièce de qualité et personnalisée dans ses finitions, et qui lui est livrée à domicile. En effet, Déborah, vendeuse francophone chez ''Taam shel Paam'' insiste sur le fait que les meubles antiques sont reconnus pour leur qualité exceptionnelle: «Ce sont des meubles faits pour durer très longtemps», assure-t-elle. Et Déborah nous confirme que ce type d'objets intéresse une clientèle de tous les âges, de toutes les couches sociales et de toutes les nationalités: «Au départ, nous travaillions surtout avec des Français, mais petit à petit, notre clientèle s'est diversifiée. Aujourd'hui, même les Israéliens sont nombreux à vouloir posséder au moins une pièce authentique dans leur maison.», nous précise-t-elle. Hasdera Hashniya Les propriétaires de ''Taam shel Paam'' possèdent également un magasin de dépôt-vente: ''Hasdera Hashniya''. Si vous possédez des meubles que vous désirez vendre, il vous suffit de prendre contact avec eux, de leur envoyer une photo de vos objets, quelque soit leur style. S'ils estiment pouvoir les vendre, ils viendront les chercher chez vous et les mettront en vente dans leur dépôt. Une fois celle-ci réalisée, vous partagez avec eux le montant de la vente. Un intermédiaire professionnel qui vous permet de vous décharger des soucis de la vente. Aujourd'hui, Avi Hayat et Haïm Samuel songent à ouvrir un deuxième magasin dans le centre du pays afin de répondre encore mieux aux demandes croissantes des clients qui viennent de tout Israël. Taam Shel Paam, Re'hov Pierre Koenig 20, Talpiyot, Jérusalem. Hasdera Hashniya, Re'hov Maasse Hoshev 8, Talpiyot, Jérusalem Pour plus de renseignements: www.a1000.co.il


41


Consommation

Comment réduire ses dépenses? pour cent. Un mois après, Mme Cohen m'annonça avec fierté qu'elle avait réduit ses achats alimentaires de plusieurs centaines de shekels. Bien évidemment ce n'est pas toujours aussi facile, mais si on arrive à réduire ses dépenses au supermarché de 15 pour cent par exemple (tout en continuant à manger sainement), cela peut représenter une économie de centaines de shekels par mois.

42

La question que se pose la plupart des personnes est de savoir dans quel poste budgétaire ils peuvent opérer des réductions. Pour décider de cela il faut savoir ce qui est dans la norme et ce qui ne l'est pas. Est-il “normal” d'avoir des frais d'alimentation de 4500 shekels par mois? Est-ce que 4300 shekels mensuels d'assurances voitures n'est pas un peu exorbitant? Et un budget vêtements à 700 shekels? Et un budget cadeaux à 400 shekels? Et où aller trouver l'argent pour payer les vacances quand il ne reste presque plus rien à la fin du mois? Bien entendu, il n'y a pas de réponse type. Car il y a tellement de facteurs qui entrent en ligne de compte: le nombre d'enfants, le lieu où on habite, la ou les voitures qu'on possède... C'est pour cela qu'un suivi personnalisé qui correspond aux besoins et aux envies de chacun est nécessaire. Un jour, en me rendant chez la famille Cohen (nom d'emprunt) et en analysant leurs dépenses, je me suis rendue compte que leur budget alimentation était très élevé: à peu près 5000 shekels par mois avec trois enfants. J'ai demandé à Mme Cohen de me montrer le détail d'un ticket-type de supermarché. Et là j'ai compris: des chips, des biscuits, des sodas, des yaourts chocolatés... À peu près un tiers de leurs dépenses comprenait du ''Junk food''. Quand Mme Cohen a constaté cet état de fait, elle m'a dit: “C'est très étrange. J'ai envie que mes enfants mangent des choses saines, mais arrivée au supermarché j'ai beaucoup de mal à résister aux tentations. Et j'ai aussi envie de leur faire plaisir.” Ensemble, nous avons décidé d'un budget alimentation qui comprendrait non plus un tiers de Junk food mais dix

Il y a un an environ, après avoir analysé les dépenses de la famille Lévy (encore un nom d'emprunt) je leur ai conseillé de vendre une de leurs voitures. Mr Lévy s'est aussitôt opposé. “Vous ne comprenez pas. Nous avons besoin de deux voitures parce que les écoles des enfants sont à des endroits différents. Ma femme et moi travaillons aussi dans des lieux différents.” Je n'ai rien dit. Je prescris ce qui me semble être la plus logique des solutions. Après, chacun décide comme il l’entend. Aujourd'hui, un an après, Mr Lévy m'a appelé pour m'annoncer qu'il venait de vendre sa voiture. “Vous aviez raison, c'était la seule solution.” m'a-t-il dit. Ainsi il n'y a pas vraiment de normalité dans les dépenses familiales. Tout dépend de vos priorités. Quelqu'un m'a dit un jour: “Pour moi, les vacances, c'est aussi important que l'alimentation.” Il n'y a pas là de problème en soi. En effet, chacun fixe ses priorités et elles sont souvent différentes pour chaque famille. Chez certains on réduira les dépenses liées aux portables pour pouvoir ensuite amasser un petit pécule pour partir en vacances. Alors que chez d'autres on réduira le poste “vêtements” pour augmenter celui “sorties” par exemple. Une fois, lors d'un séminaire que je donnais, une des participantes m'a demandé: “Pourquoi dois-je réduire mes dépenses? C'est pas mal de boulot. Cela demande un certain suivi... Je ne sais pas si j'en aurai la force et l'envie.” Je lui répondis: “On travaille tous très dur pour gagner notre vie. On dépense énormément de temps et d'énergie dans notre travail. Alors pourquoi ne pas considérer que le processus en vue d'équilibrer son budget est aussi un peu un “travail”. Et de plus le résultat est net d'impôts”. Rappelez-vous: chaque shekel économisé est un shekel de gagné. Valérie Halfon Conseillère en budget familial 0545723398


43


La recette de Lili Linzertorte Préparation

Ingrédients • 180 g de farine • 180 g de poudre d'amandes • 180 g de beurre mou (ou margarine) • 120 g de sucre en poudre • 1 œuf + 1 jaune • 1/2 cuillère à café rase de cannelle • 250 g de confiture de framboises ou de fruits rouges

44

Travaillez le beurre (ou la margarine) avec le sucre jusqu'à obtention d'une crème. Ajoutez l'œuf entier puis les épices, la farine et la poudre d'amandes. Travaillez du bout des doigts et rassemblez la pâte pour former une belle boule. Enveloppez la pâte dans un film plastique . Laissez reposer au réfrigérateur 30 minutes. Préchauffer le four à 200°C (thermostat 6-7). Sortez la pâte 10 minutes avant de l'étaler de façon à ce qu'elle soit facile à travailler. Réservez 1/4 de la pâte. Garnissez un moule à tarte avec le reste et étalez la confiture dedans. Coupez le reste de pâte en bandes, disposez-les sur la tarte en croisillons, dorez au jaune d'oeuf. Enfournez pour 40 minutes de cuisson. Bon Appétit


45


3 SINON RIEN

ing s font leur jogg Deux coccinelle dit: L'une s'arrête et po int de côté! un - Attend s, j'ai

à une quand il parle Que dit un coq po ule? ufs tu sais! T'as d'beaux œ

chance, D'un côté, il a de la depuis peu de temps. et qu rro r. pe rle pa un a de i C'est un gars qu e: il n'arrête pas du quet est très pro lix qui sortent du bec car tous les mots parce que son perro té, bê em t en im vra est il té, D'un autre cô rités. gorge, le secoue que jurons et vulga son perroquet à la pe ra perroquet ne sont att Il . sez 'as qu a plus Un jo ur, l'ho mme en : très fort et lui hurle à jurer de plus ons! jur tes ec av e rroquet qui se met pe le – Ar rêt er cit 'ex core, ça qu t la ne fai placard. Mais là en Malheureusement, ce l'enfer me dans un travers et à s au ité ise an l'o ns nd d'i pre u ance un moncea belle. Alors le gars bal lui i fer me qu l'en et et qu et son perro nd le perroqu ne fait qu'énerver hors de lui qu'il pre t en lem tel e... est lm rs ca le perroquet se le placard. Le ga frigo... co mme par miracle, rt son perroquet du so dans le frigo. Et là res rs ga le , tes vo us ai causés. nu je mi e s qu ue ts elq en qu Au bo ut de tous les désagrém ur po lé so é... dé rm t fo en – Je suis ter riblem est totalement trans t pas. Son perroquet Le gars n'en revien ute: ajo et qu que le perro Et à ce mo ment là ulet avait fait? po le e qu e t-c 'es , qu – Juste po ur savoir

46


47


Enigme

‫חידה‬

800 poules pondent en moyenne

Par Daniel B

800 œufs en 8 jours. Combien d’œufs pondent 400 poules en 4 jours?

Bravo aux gagnantes de la semaine dernière:

Merav et Orly Brami, Jérusalem

‫ תרנגולות מטילות בממוצע‬800 .‫ ימים‬8-‫ ביצים ב‬800 ‫כמה ביצים מטילות‬ ?‫ ימים‬4-‫ תרנגולות ב‬400

Les 3 suivants sont: Yvan Sultan, Natanya Yehuda Porat, Jérusalem Sarah Mathey, Beth Shemesh Réponse:

:‫תשובה‬

:‫שלח לנו את התשובה הנכונה למייל הבא‬

guitelbenishay@gmail.com

Envoyez la bonne réponse au mail suivant: guitelbenishay@gmail.com

‫ ההבדלים‬7 ‫מצאו את‬ )'‫ יב' ח‬,‫ְא ָחד ְל ַח ָּטאת" (תזריע‬ ֶ ‫ׁש ֵני ְּב ֵני יו ָֹנה ֶא ָחד ְלע ָֹלה ו‬ ְ ֹ‫ׁש ֵּתי ת ִֹרים או‬ ְ ‫ְל ְק ָחה‬ ָ ‫"''ו‬

48


‫חידון לפרשיות‬ ‫תזריע‪-‬מצורע‬ ‫‪1‬‬

‫מי הוא הראשון שלקה בצרעת בתולדות העולם?‬

‫‪2‬‬

‫למה המצורע צריך להביא לכהן ‪ 2‬ציפורים לטהרת הצרעת?‬

‫‪3‬‬

‫למה צבע הצרעת לבן?‬

‫‪4‬‬

‫למה מרחיקים את המצורע מן המחנה?‬

‫‪5‬‬

‫מה הקשר בין‪:‬‬ ‫הגוף הבגדים‬

‫והבית‬

‫יום הזיכרון לשואה ביום חמישי זה כז' ניסן‬

‫‪5‬‬

‫כי העונש הינו מידה כנגד מידה‪ :‬כפי‬ ‫שהמצורע הוציא שם רע והלבין פני חברו‪,‬‬ ‫כך הוא נהיה לבן‪.‬‬ ‫מידה כנגד מידה‪ :‬מפני שבדיבורו הוא‬ ‫הפריד בין ‪ 2‬אנשים‪ ,‬כך מפרידים בינו לבין‬ ‫החברה כדי שיבין איזה נזק הוא גרם‪.‬‬

‫‪3‬‬

‫כי הוא חטא בלשון הרע ‪ -‬בפטפוטים‬ ‫מיותרים ‪ -‬כמו הציפורים שמפטפטות‪.‬‬

‫‪2‬‬

‫הנחש!‬

‫‪1‬‬

‫‪4‬‬

‫‪49‬‬

‫שלושה משוגעים הלכו לשוק‪.‬‬ ‫לראשון קראו 'בעיות'‪ ,‬לשני 'מה הכפת לך' ולשלישי 'מוח'‪.‬‬ ‫'בעיות' נאבד‪.‬‬ ‫'מה הכפת לך'‪ :‬מה נעשה?‬ ‫'מוח‪ :‬אני אטפס על העץ ואתה תלך לקרוא לשוטר‪.‬‬ ‫'מה הכפת לך'‪ :‬בסדר‪.‬‬ ‫השוטר‪ :‬איך קוראים לך?‬ ‫ 'מה הכפת לך'‪.‬‬‫ נו‪ ,‬איך קוראים לך?‬‫ 'מה הכפת לך'‪.‬‬‫ אתה מחפש 'בעיות'?‬‫ כן‪.‬‬‫ איפו ה'מוח' שלך?‬‫ על העץ‪ .‬תודה לעדן ספרלינג‪ ,‬בת ‪ ,8‬מהר חומה‬‫תשלח אלינו את הבדיחות שלך במייל‪lph.manou@gmail.com :‬‬

‫אלו ‪ 3‬הדרגות של פגיעה בצרעת לפי‬ ‫החומרה של החטא‪ :‬לצרעת ברמה קלה‪ ,‬רק‬ ‫הגוף היה נפגע ובמקרה יותר גרוע גם לבגדים‬ ‫ולבית היו סימני צרעת‪.‬‬

‫איזה צחוק!‬


Les Infos

Pratiques

ILOUY NISHMAT Les divrey Torah sont dédiés à la mémoire bénie de notre ami Georges Yossef Farhi z''l. ‫יהי זכרו ברוך‬

COURS ET CONFÉRENCES Beer Sheva

offert, bibliothèque en français Kiryat Hana David: 10 rue Yotam. gratuite. 38 rue Smilanski. Paf 20 sh. Shir Ha Nashim: centre d’études Rens: Ronit 052-8195508 féminin; Leiloui Nichmat Meir Reprise de "l’école des Femmes" le Marvin: merc 25 avril 9h30 Rav lundi 23 avril à 9h. Cours du Rav Raphael Sadin, 10h45 Irène Landau Yaacov Sitruk et beaucoup d’autres ''la guérison selon la Thora - une surprises. Synagogue Hahavat Chalom n o u v e l l e d é c o u v e r t e ' ' . Re n s : Rue Habicourim. Graziella: 054-4874337. Synagogue Bet Yossef 10 rue Mekor Haim. Ashkelon Conférence exceptionnelle du Rav DÉTENTE David Touitou: "De Pessah a Chavouot, le manque de communication" dim Jérusalem 22 avril à 20h30. Synagogue Eikhal Hachabbat: 2, rue Hata'anakh - Soirée Ital Is Vital: authentique Quartier City. Rens: 054-2142682 cuisine Rastafari (strictement végétarien et casher) et musique Jérusalem traditionnelle jamaïcaine. Jeudi Le Moadon vous attend le Mardi 17 19 Avril à 19h. PAF: 20 sh. Centre Avril à 15h avec une conférence communautaire Zangwill, 8 rue de Madame Bellina Bouanich qui Balfour. www.ginger.org.il présentera son livre «mon fils ce Wizo Francophone: grde journée heros au sourire si doux». détente à Ein Guedi lundi 23 avril: Les matinales de Guivat Shaoul: visite du jardin botanique du cours pour dames, reprise jeudi 19 Kibboutzi, repas au restaurant, bains avril. Moadon Haredi: 22, Pinhas aux sources de souffre. Départ 8h de Kéhati. Rens: 02- 6526018/ 02- la rue Mapou, retour vers 18h.30. 6527781 Insc avant le 7 avril: 054-6816161 / Synagogue Ohel Nehama: cours du 050-7796756. Rav Muller le sam 21 avril à 17h30. M a t n a s s d e Ki r y a t M o s h e e t 3 rue Chopin. l’association AMI: reprise des

Cours de Rony Akrich "le jour de la dépendance ou de l'indépendance" le dim 22 avril à 20h à la Synagogue Rabbi Yeoshoua Laloum rue Hanna Midrechet Hen: reprise des cours dim Senesh. Paf 20 sh. 22 avril, en français pour femmes: Raanana 9h: Rav Attoun: Sepher Bamidbar, 10h10: Rav Tobiano: Ein Aya, 11h30: Cours de Rony Akrich "le jour de la Mr Eliezer Chadgorodski. Rens: 050dépendance ou de l'indépendance" le 3072282. Centre Communautaire lundi 23 avril à 20h. Synagogue Ohel Emouna Chelema. 9 rue Rivka, Baka. Mordechai 80 rue Ahuza. Paf 20 sh. Le Moadon: mardi 24 avril à 15h Netanya conférence de Mr Pierre Lurcat Yom Limoud: reprise des cours le qui présentera sa traduction de la mardi 24 avril: 9h30 Rav Azoulay, biographie de Zeev Jabotinsky un des 11h30 Rav Riahi. Petit déjeuner fondateurs du Sionisme. Synagogue

50

activités du club francophone du 3eme âge. Club de jeux, conférences, visites guidées dans Jérusalem, rencontres amicales. Le merc de 14h à 17h. Merkaz Kehilati Beit Roos- 27 rue Nedjara, Guivat Shaoul. 0547873734 02-6235788 Synagogue Ohavei Tsion: Shabbat plein à Akko: 18 et 19 Mai en pleine vieille ville à coté du Vieux Port, synagogue Tunisienne, visite guidée. Rens: 02-5672256


Natanya

Minha suivi d'Arvit de fête et d’une santé, traduction de documents et collation. Salle de la H'avat Hanoar formulaires à remplir…. Sur R.D.V. A.M.Y: merc 2 mai: visite des Hatsioni 24 rue Shay Agnon. 02-6235788 AMI: 25 Rehov Keren Tzadikim: Eliyahou Hanavi, Rabbi Meir Baal Haness, Rabbi Shimon Bar Hayessod. Yohai, Rambam suivi d’une mini INFORMATIONS croisière sur le Kinneret. Départ: 8h À NOTER du Kikar face à la pizzeria Domino, Jérusalem retour: vers 19h30. Bouskoutou et orgeat offerts! P.A.F.: 130 sh. Association des Fils et Filles des En raison de Yom Haatsmaaout le Bénéfice au profit de l'hôpital Déportés Juifs de France Cérémonie prochain journal 549, sera clôturé Laniado. Rés: 052-2611802 /054- de Yom Ha Shoah à Roglit, le 19 le Dimanche 22 Avril. Prière de nous avril à 10h. En présence de son 6641963 Excellence l’Ambassadeur de France, envoyer vos annonces avant le Jeudi Mr C. Bigot, de Mr Arno Klarsfeld, 19 Avril. Merci. YOM HAATSMAOUT du Consul Général à Jérusalem, Mr Desagneaux, du Consul Général à VACANCES Tel Aviv, Mr Matton et du Consul à Jérusalem Haïfa, Mr Coppin. Rens: 050-5549023 Communauté Kyriat Hanna David et 052-3801558 le Centre Communautaire Sioniste Kiev, Odessa, Ouman, Berditchev, de Jérusalem sous la direction du A l'occasion de Yom Ha Shoah, etc. Du 16 au 23 mai, 7 nuits. Rav Menachem Chouraqui: office l'Institut français Romain Gary Visitez l’Ukraine sur les traces des solennel de fête le merc 25 avril - organise un Spectacle-Lecture ‘Arvit à 19h30 suivi d'un buffet. 10 musicale le jeudi 19 avril à 19h. communautés juives et de Rabbi avec Jacob Haggaï et Meital Kuchar Levy Itshak, Jabotinsky, Ussyskin, rue Yotam, Moshava Germanit. Dizzengoff, Bialik, Golda Meir. Visites au violoncelle. 9 Kikar Safra. Communauté Orot Yéhouda dirigée par le Rav D. Benezra vs invite à Des bénévoles à votre service dans les guidées en français. Circuit Kasher fêter le 64ème anniversaire de locaux de AMI ts les jeudis de 10h30 en demi-pension. Vol direct El Al. l'Etat d'Israël le merc 25 avril: 19h à 13h. Retraites, Bitoua’h Léumi, Stéphane: 054-3050478

51


s e s s e r d a z s e n n o b s Le ' Architecte Daniel Jacob Architecte et décorateur d’interieur. Projets privés et professionnels, devis et suivis de travaux. T: 054-6935557

Ingénieur Herzel Chouai

Dépannage

Animation francophone. Ambiance assurée. Avec ou sans chanteurs et Travaux Dépannages Jérusalem musiciens. S’adapte à votre budget. Plomberie, électricité, serrurerie, Daniel: 054-5758241 doud shemesh, chauff à gaz, triss, ttes rénovations. Travail rapide, professionnel et soigné. Mode Elie: 050-4198002 / 077-2013552

Myra Spécialiste robes de mariée

Pour tout râjout d’ascenseur, balcons, Agrandissement, Tama 38, Accessibilité handicapés. T: 0546-550912/050-4260466

Esthétique

Call Center clé en main A p p o r t m i n i m u m , re nta b i l i té assurée. Appels automatiques. Gestion téléacteurs, statistiques, enregistrements, multi-missions. Www.innitel.com T: 072-2463700

Déménagements Eli&co déménagement professionnel Travail garanti, assurances, montage et démontage de meubles par menuisier, cartons fournis, gardemeubles, service dans tout Israël. T: 054-4345845

Déménagement Ido à la française Garde meubles, démontage, cartons, assurance. Prix intéressants. Poss. dans Yichouvim. David: 050-5311126

52

Sur mesure et en location. Réalise aussi vos tenues de soirée. www. myra.co.il 052-8786607 / 02-6523455

Laurence Hat’s Jerusalem

KY PEA

Call center

DJ Daniel

Créations de pièces uniques en Perruques à prix fabricants. Toutes chapellerie: chapeaux, turbans, bibis, les plus grandes marques à prix béguins, coiffes, bijoux de tête. 3 rue imbattables. Cheveux naturels à partir Ben Chetar. T: 052-6770132 sur rdv de 1.300 sh. T: 054-8424599

Ayala (Nicole) et Deborah Couture

Evénementiel

Béatrice chanteuse Pour évenements de familles et soirées privées. Accompagnement à la guitare, large répertoire de chansons françaises, ang/héb. 054-6232241

Dragées d’Art Création de corbeilles personnalisées de dragées pour tout vos évènements Sabine & Laëtitia 050-3574560 / 0503501063

Rina D.J et Animatrice de Bat Mitsva Karaoké, différents accessoires pour danses Tout le matériel de sono,écran, projecteur Expérience - Ttes musiques 052-6359977

Création de robes de mariée et de soirée haute couture. Location à partir de 2500 sh. Robe, tunique et retouches. T: 052-5341738 / 02-5909431

Elise, Haute Couture

Robes de mariées, tenues de soirées, fêtes ou ville sur mesure, ainsi que retouches. Prix cousus mains. Cours de couture. T: 054-4984540

Santé Haggai Shmuel

Hyperactivité, concentration Langage, psychologique, dépression, anxiété, agressivité. Jérusalem/Natanya/Givat Ada www.a-p-p-israel.com T: 0546485357


Dr. Nicole Klapisch Rehavia

Assistance Rangement

Ohé l'écrivain!

Attachée à Hadassa. Psychiatre. Psychanalyste. Thérapies. Français. Hébreu. Anglais. Habilitée à remplir feuilles SFE, mutuelles. 02-5631318

Rangement de votre maison. Travail rapide, soigné. Empaquetage, déballage et rangement lors de déménagement. Service ponctuel ou régulier. Odile: 054-625 4441

Te s l i v re s , ref u s é s ! O u b l i é s , poussiéreux, ainsi que tes nouveaux livres en instance? www.librai-j. com, te les publiera/vendra, pour peu et vite.

Toute la TV Française

Israël Factory

Ostéopathe-kinésitherapeute Diplômé de l’Univ. TLV, traite douleurs aigües, chroniques. Soins préventifs. RdV sur Ashdod. Eric 0545957185

Informatique Nooshi Informatique 10 ans d’expérience. Pour particuliers et entreprises. Réparations, ventes, installations. Alexis: 050-6006565

Services Shlomo Ifrah d’Aix en Provence Réfection de vos chaises, fauteuils et canapés. Choix de tissus. Travail de qualité. Devis a domicile. T: 052-5 533923

Changement parabole, décodeurs HD, réparations... Vente et réabo carte bis. Travail sérieux, prix compétitif. Tokapi: 054-4008877

Librairie Sifriat Kohav Tout pour la maison juive: tfilin, talit, mezouzot, livres de kodesh en français et hébreu. 35 mekor Haïm, Jérusalem. www.kodeshlibrary.com Tél: 02-6788010

Construction, décoration, rénovation clés en mains, gros oeuvres, finitions impeccables. Hervé Chétritt: 050-2679681

AZ Rénovation Entreprise générale de bâtiment. Devis gratuit - Prix compétitifs. www.azrenovation.com T: 054-2181179

Travaux

Vacances

Ganei Dan paysagiste et jardinier

Découvrez le pays avec David Freche Une autre dimension à votre événement ou à vos vacances en Israel!! Guide touristique Privé ou groupes. T: 054-2339101/0 tsvi. tourisme@gmail.com

Rocaillerie, fausses pierres, faux bois en béton artistique, réalisation jardin, terrasse, fontaine, bassin piscicole. www.ganeidanpaysagiste. com T: 054-4359862

53


Mazal Tov Mazal tov à Myriam et

Gideon pour la naissance de leur princesse! Qu'elle et sa

grande sœur vous apportent du Na'hat et remplissent votre maison de rires!

Bienvenue à Emmanuel et Orlie Tobiano. Les familles Tobiano, Szpigielman,

Stanislas et Brigitte Caleb sont heureuses de les

accueillir à Jérusalem.

54

A notre chère Guitel, tous nos vœux pour ton anniversaire même si c’est un peu en retard cela n’en est pas moins sincère. Tes amis de LPH. A Ephraïm Moshé et Suzy Susskind à l’occasion de leur anniversaire de mariage. Ainsi qu���à Eytan et Shlomit Chanier à l’occasion de leur anniversaire. De la part des Susskind.


Les P’tites Annonces COMMERCES ET BUREAUX Jerusalem A louer magasin 40 m2 + gallerie 30 m2, rdc, clair, long terme. Exclusivité Anglo Saxon Jérusalem 02-6251161 Rahel: 054-4872054 1.

LOCATIONS VACANCES Eilat Herods 5* tts périodes, diverses suites. Accueil+Privilèges VIP. Ex: Promo jusqu’au 31/5 du dim au jeu (hors Pessah): 1ch 2ad+2enf 3990sh, 2ch 2 x 2ad. 5.990sh. Tel: 052-8250876. 2.

3. Suite à l’Hotel Hilton Malkat Sheva pour couple + enfants. 1.200 sh/la nuit. 054-7855770 4. Herods Palace 5*: partic. studio gd. luxe de 33 m2 pr 2 adultes + 2 enfants ou 3 adultes. SPA + lounge VIP inclus. Promo à partir de 500 euros: du dim. au jeudi (5 jrs). Poss. vente. (descriptif + photos internet) port: 054-3024722. jacquib@ hotmail.fr

Tzfat Appartements de vacances luxueux de 1, 2 et 3 chbres + salon + cuisine + jardin.entièremt équipés, vue sur Tsfat, pour couples/famille. Suzanne 052-4442698 www.tzfatapartments.co.il

5.

Cesaree A la journée, semaine, ou au mois, grde villa tout confort, piscine, 10/12 couchages, 2 nvx, 4 wcs, 3 sdbs, 5 chbres, dble séjour, cuisine avec coin halavi. Tél: 00-972-547301674, 00-33-603401881 6.

Moshav Revaya 3 villas a louer avec piscines et jardins + possibilite repas mehadrin pour un jour ou plus (jusqu’a 60 pers) tres approprie pour shabbat hatan, 2eme nuit 40% de reduction- Evelyne 052-3639405 www.ezini.co.il 7.

Natania Centre ville: très beau 3 pces, pour 1 à 4 pers, 1er ét, 2 wcs, rénové, meublé, équipé, clim, wi-fi. 054-3001344 09-7421768 tamar@elyada.co.il

8.

9. Luxueux studio, face mer (promenade pietonne) dans appart-hotel, entierement équipé, cuisine strictement cacher, pour week end, 3 jours ou sem. 02-6426353 052-2602608

15.

A VENDRE

Centre ville: Rehavia, Nahlaot.

Entièrement meublé, cuisine cacher, ht standing, 6/7 couchages. Court terme. Prix selon la saison et dégressif. 0527028008, France: 01-77381197 Atlan. kevin@me.com

Tel Aviv Imm Bauhaus. Proche mer: 4/5 couchages, terrasse, entierement meublé, cuisine cacher. Idéalement placé. Proprietaire de confiance et professionnel. Prix selon la saison et dégressif. 052-7028008, France: 01-77381197 Atlan.kevin@me.com 10.

Ashdod La City joli 4 pcs, neuf, meublé tt confort, cacher (Pessa’h), excellent emplacement centre, ŕ100m de la mer, proche de syna, ŕ la semaine ou mois. Sarah 052-6622370 11.

Kfar Adumim 12. Villa luxueuse, 6.5 pces, piscine chauffée privée, jaccuzzi, clim, jardin, vue, entièrement meublée. Pour shabbatot et fêtes. 050-5457070 yehuda@ gkl.co.il

Jerusalem 13. Katamon Hayeshana: 3 pces, résidentiel, entièrement meublé, strictement casher, machine à laver, sèche linge, clim, linge maison, cables, internet. Pour shabbatot, vacances et haguim. 0544-643799 14. Bayt Vagan: Ouziel, entièrement meublé, cuisine et sdb aménagé; linge de maison, pour courtes durées. Tél: 054-5278500 02-6415054

55


www.alyaexpress-news.com 16. Au coeur de Jérusalem: Nahlaot, Shaarei Hessed, Rehavia: T1, T2, T3 meublés, calmes, état neuf. De 15 jrs à 4 mois. Claude 054-3170612

Agences

VENTES

Natania

Naharia

17. Jacqueline vous propose toute l’annee un grd choix d’appartements en location du studio au 5 pces a partir de 2.000 sh/mois sur Nathanya et sa Region. Agence Jacqueline 050-5628626

25. Cause succession, appartement sud, meuble, 3 pces 70 m², quartier résidentiel, proximité plage + facilités. Cave, parking. 650.000 sh. rahelnahum@ gmail.com. 050-9107546

18. Jacqueline vous propose toute l’annee un grd choix d’apparts, de penthouses, de villas oucottages renoves a des prix extraordinaires... et meme apres achat la possibilite de vous louer ce bien. Agence Jacqueline 050-5628626

Particuliers

LOCATIONS

Particuliers Jerusalem Baka: 3 pces, renove. Libre le 1er juin. 3.800 sh/mois. 054-4694742 19.

20. Bakaa: proche Emek Refaim, joli 3 pces,très bel imm, asc. 3.900 sh/ mois. Dispo à partir du 12/05. Tel: 054-6141690

Agences Jerusalem Guivat Shaoul: Kehati: 4 pces, 95 m2,1er et.,asc., immediat. Aleph Lynda: 02-6504600, 0544858547, lyndacohen26@gmail.com 21.

22. Nous vous proposons notre aide pour la gestion de vos biens locatifs et mettons notre serieux et notre experience à votre service. Rens: lyndacohen26 02-6504600, 054-4858547

Katamon: idéal investissement ou habitation, très beau 3 pces, entièrement rénové, RDC, ss escalier, vue parc, possibilité sortie jardin, calme, verdoyant, parkg. A saisir 900.000 sh. David Immobilier 054-3030454 23.

56

24. Katamon Hayeshana: 4 pces, 3ème ét, bon état, balcon. 5.500 sh. Rubens Immobilier, Myriam: 02-5666016 054-7223911

32. Har Homa: Stop affaire! 3 pces sur Itshak Nissim, spacieux, éclairé, bien agencé. Simha David Ifrah Immobilier 054-5253702 33. Har Homa: central, 3 pces, spacieux, jardin, vue sur Herodion, cave, parkg. 054-7808696 34. Har Homa: rue Louis Picard: 4.5 pces, 110 m2, terrasse, vue, grd salon, unité parentale, 2 sdbs, jaccuzi, cave, parkg, clim, cuisine équipée, possibilité de meubles. 1.395.000 sh. 054-4733382.

Agences

Natania Maison Mitoyenne: 48 rue Trumpeldor; Rdc, 80 m2, possibilité d’aggrandir, cour commune 1/2 dounam; parkg. 1.5 million sh. 050-7254475 26.

Petah Tikva Quartier Kfar Avraham, religieux, cottage 7 pces, beau et spacieux, double parking et unité logement supplémentaire. Amir: 054-4952722 27.

Guivat Shmouel Ramat Hadar: trés proche Université Bar Ilan: beau 5 pces, balcon, spacieux, investi, cuisine renovee, 3 sdb, asc shabbat, 2 parkg, cave. 057-5554459 03-5322380 noa_sh8@walla.com 28.

Jerusalem 29. Bayit Vagan: proche hôtel Shalom, 5 pces, refait à neuf, séjour cuisine US aménagée, terrasse 25 m2, 4 chbres, 3 sdbs, 3 wcs. Grde terrasse indép de 80 m² + cuisine d’été. 2 parkg privés. 3.250.000 sh. 050-2465105 30. Har Homa: central, 3 pces, spacieux, jardin, vue sur Herodion, cave, parkg. 054-7808696 31. Har Homa: 3.5 pces comme 4! Appart spacieux, éclairé, bien agencé, suite parentale, parkg. Simha David Ifrah Immobilier 054-5253702

Natania Jacqueline vous propose des projets neufs plein centre. Tres grd choix en direct du constructeur a des prix tres attractifs. Agence Jacqueline 050-5628626 35.

Mevasseret Tsion 36. Affaire a saisir: maison mitoyenne a renover 5 pces, 168 m2 + unite indep. de 2 pces, trs belle terrasse et jardin vue sur Jerusalem. 2.500.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Mevaseret 02-5334088. Beki 054-7222491


37. B e a u r e z d e j a r d i n , 5 p c e s , 130m2, imm neuf, seul sur l’etage, salon spacieux sur jardin 200m2, vue panoramique, acces facile, asc, 2 parkg. 2.520.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Mevaseret 02-5334088 Beki 054-7222491

Jerusalem Bayt Vagan: appart. luxueux et unique en son genre, 5 pcs, env. 170m˛, balcon avec vue, cave, parking privé. Takam: 02-6522292, Emmanuel 0524419177 39. Bayt Vagan: immédiat, penthouse luxueux, bue splendide, cave, parking privé, clés à l'agence. Takam: 026522292, Emmanuel 052-4419177 40. Har Homa: projet neuf résidentiel, 4 et 5 pcs, balcon et jrdin, disponible dans 1 an. Exclusivité Takam: 02-6522292, Avi 054-6963124 41. Bayt Vagan: Shaharay, 4 pces + terrasse-soucca, cave, rénové et entretenu, prix attractif. Takam: 02-6522292, Emmanuel 052-4419177 42. Kyriat Moshe: Spacieux 3.5 pces, environ 90m2, 2ème et., cave, necessitant travaux, bien situé. Immédiat. Takam: 02-6522292, Naomi: 052-2864497 38.

43. Kyriat Moshe: Trés joli 3 pces, bien situé, trés bon état, 1.5 et., soucca, bonnes orientations, libre de suite Exclusivité Takam: 02 6522292, Naomi: 052 2864497 44. Mordot Bayt Végan: 5 pces, 1er ét, grd balcon soucca, cave, parkg couvert. Interessé à vendre. Exclusivité Adam Ou Beito: 02-5639295 050-5320850 45. Rehavia proche Shaarei Hessed: mignon 3 pces, 2 wcs, chauff, grd jardin. Exclusivité Adam Ou Beito: 02-5639295 054-6651227

Ramat Sharet: 7 pces, dont 2 unités parentales, 200 m2, jardin, balcon, parkg, proche synagogues, divisible en 3 + 4, bel imm, dispo rapidement. 3.250.000 sh. Aleph Lynda: 02-6504600, 054-485854 lyndacohen26@gmail.com 46.

47. Ramat Sharet: A saisir! Appart. a renover, RDC, tres bien situe, proche ttes commodites. Prix interessant, bon investissement locatif. Immediat. Aleph Lynda: 02-6504600, 054-4858547. lyndacohen26@gmail.com 48. Beit Vagan: 4 pces, 100 m2, à rénover, 1er et., cave, pkg, rue fermée Shabbat. 2.400.000 sh. Immédiat. Aleph

Lynda: 02-6504600, 054-4858547 lyndacohen26@gmail.com 49. Baka: 4 pces, dont 1 petite, 5ème ét, asc shabbat, central, terrasse 30 m2 + unité indép, parkg. 1.730.000 sh. Hamishkenote 054-6848750 Esther. 50. Super Affaire. Har Homa: 5 pces (4+1), immense jardin 175 m2 env., grd salon, chbres spacieuses, cave, parkg. 1.660.000 sh. seulement. Hamishkenote 052-8819419 Reouven 51. Har Homa: Immense 5 pces, neuf, jardin 200 m2 env., 3 orientations, cave, parkg. 1.870.000 sh. Hamishkenote 0526787813 Emmanuel 52. Au coeur de Baka: Grd 4 pces, 1er ét, hts plafonds, 3 balcons souccah, 3 expos. 2.380.000 sh. Hamishkenote 0528980111 Mendel 53. Baka: Maison arabe construite sur terrain de 400 m2, pastoral, gros potentiel. Hamishkenote 052-3202488 Mikael 54. Givat Oranim proche parc San Simon: 6 pces, 2 grds balcons soucca, 3 expos, clair, bon état, parkg. 2.650.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 025633008

57


www.cheela.org Arnona: 3 pces, bel imm, 1er ét, balcon soucca, rénové, très clair, cave. 1.390.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008

55.

Arnona: 4 pces de caractere, imm pierre, 1.5 et. balcon, gd salon, 3 expos, agreable, cave, pkg. 1.930.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 56.

57. Talpiot Hayeshana proche Bakaa: Trés beau 6 pces, Rdc, 100 m2 jardin privé, entièrement rénové, gde suite parentale, ensoleillé, calme, à voir. 4.000.000 sh. Ben-Zimra Immobilier 025633008 58. Au Cœur de Bakaa: 6 pces, 200 m2 ds projet neuf luxueux, rdc, jardin prive 140 m2, entree privee, calme, pkg, cave, rare. Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 59. Moshava Yevanit: proche Emek Refaim: 2 pces, 3eme et, jolement renove, clair, clame. 1.200.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 60. Moshava Germanit: Grd 2 pces, imm style arabe, asc, balcon, rénové, ensoleillé, charme. 1.550.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 61. Guiva Tsarfatit: superbe 6 pces, rdc, rénovation de gout, grde terrasse, entrée privée, convient à pers handicapée. Exclusivité Anglo Saxon: 02-6509300 Savion: 052-2232476 62. Guiva Tsarfatit: Tsameret Habira: grd 5.5 pces, clair, entrée privée, unité parentale, grde terrasse, vue. Prix excellent. Exclusivité Anglo Saxon: 026509300 Coral: 052-3768698 63. Bakaa A voir! Ds bel imm de caractere, 5 pces rénové, plafonds hauts, 2 sdb, 3 orients, belle terrasse 25m2, tt confort, asc. Chabat. Produit rare. 4.150.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Jerusalem - Caroline 054-7828414 64. Etagé sur la pente de Tsameret Habira, très beau 5.5 pces. très bon état, entouré de verdure. Emplacement

58

agréable et tranquille. Exclusivité AngloSaxon Jérusalem 02-6251161, Coral 052-3768698 Talbyeh: imm de luxe, King David Garden, 4.5 pces, 130 m2, tres grde terasse, vue vieille ville. Exclusivité Anglo Saxon Jérusalem 02-6251161 Rahel: 054-4872054 66. Guivat Tsarfatit: 4 pces splendide ds imm de luxe, terrasse vue panoramique, convient à pers. handicapée. Exclusivité Anglo-Saxon Jerusalem 026509300, Coral 052- 3768698 67. Baka, proche Emouna: 4 pces, 90 m2, 4eme ét, asc, balcon, 2 wcs, belle cuisine, parkg. Entrée rapide. 1.600.000 sh. Exclusivité For Sale Real Estate Gerald: 050-2864078 077-2017787 www. n4sale.co.il 68. Arnona, proche Baka: 2.5 pces, 60 m2, 1er ét, bel imm, 2 balcons dont 1 soucca, chauff central, clim, clair, bien disposé. 1.275.000 sh. Exclusivité ForSale Real Estate Gérald: 050-2864078 077-2017787 www.n4sale.co.il 69. Abou Tor: 3 pces, 75 m2, 2eme et, ds maison arabe avec hts plafonds. Bcp de charme, 2 balcons soucca, belle vue. Immediat. 1.390.000 sh. For-Sale Real Estate - Gerald: 050-2864078 0772017787 www.n4sale.co.il 70. Armone Anatsive: Cottage 126 m2, rdc sur 2 niveaux avec jardin prive 170 m2 et cave.Tres pastoral. Immediat. Exclusivite. 2.550.000 sh. For-Sale Real Estate - Gerald: 050-2864078 0772017787 www.n4sale.co.il 71. Dereh Beit Lehem: proche Baka, 4 pces, 905 m2, 1er ét, ds bel imm. Bonne affaire. 1.200.000 sh. Exclusivité ForSale Real Estate - Gerald: 050-2864078 077-2017787 www.n4sale.co.il 72. Hollyland: Magnifique maison, 240 m2, ht de gamme, immense terrasse, vue imprenable. Un petit bijou, à ne pas manquer. K.Yabne Ltd 02-6788994 0544874122 65.

73. Rehavia - Shaarei Hessed: 200 m2 sur un niveau, grde classe, incroyable espace de reception, 350m2 jardin privé. Unique, ŕ ne pas manquer. Exclusivité K.Yabne Ltd - 02-6788994 - 0544874122 74. Mekor Haim: A saisir! Ds imm ht standing, 3 pces, 70 m2, terrasse 60 m2, 1er ét, asc chab, cave, parkg, clim. 1.750.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben:02-5666016/054-6345581 75. Har Homa: Sol Lipsin, rdj, 4 pces, jardin 100 m2, clair, cave, parkg, suite parentale. 1.500.000 sh. Rubens Immobilier, Reouven: 02-5666016 054-3095046 76. Ramat Sharet: 4 pces, 100 m2, rdc, bien situe, belle terrasse, chbres spacieuses, 2.000.000 sh. Rubens Immobilier, Samuel: 02-5666016/054-6368772 77. Har Homa: A saisir! Nouveau projet, dernier 4 pces, 94 m2, terrasse 16 m2, 4eme et, livraison un an, 1.240.000 sh. seulement! Rubens Immobilier, Reouven: 02-5666016/054-3095046 78. Guivat Mordehai: A voir! Penthouse 6 pces, 160 m2+100 m2 terrase, vue unique, 9eme et, asc chab, 4 orients, clim. 3.000.000 sh. Rubens Immobilier, Samuel: 02-5666016 054-6368772 79. Rasko: Rav Hertsog: 4 pces, 1er ét, asc, 3 orients, à rénover, 1.690.000 sh. Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581 80. Holyland: Magnifique 4.5 pces, ht stand, terrasse sur vue, cuisine americaine moderne, sud/est, 2 parkg, cave, asc chab, 2.350.000 sh. Rubens Immobilier, Samuel: 02-5666016 054-6368772 81. Mekor Haim: Ds projet neuf, 4 pces, 102 m2 net, terrasse souccah, 1er et, asc chab, 3 orients, prestations luxueuses, clim, 2 parkg, livraison 12 mois. 1.900.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 0546345581


0747 268 268 un service des institutions Bnei Torah

82. Har Homa: Zeev Falk, Duplex 5 pces, terrasses 40 et 20 m2, souccah, vue dégagée. 1.850.000 sh. Rubens Immobilier, Reouven: 02-5666016/0543095046 83. Centre Ville: Yaffo 31, proche Mamilla, ds imm neuf, classé patrimoine historique, duplex 2 pces, 40 m2, 1er ét. 1.000.000 sh. Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 054-6345581 84. Arnona: Yitshak Ben Dor: magnifique 5 pces, 2ème ét, asc, vue Viellle Ville, décoré par architecte, beau balcon, 2 parkgs, cave. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 0545340130 Sabine.

www.allorav.com

24heu re tous le s /24 s jo sauf sh urs abbat et fêtes juives

0,15 € TTC /min

87.

Malha: pittoresque et pastoral; 270 m2 partagé en 3 apparts, entrée privée, terrasses, vue superbe, travaux à prévoir. 3.650.000 sh. Lafayette Immobilier Ilana: 02-5666218 052-8367224 www. lafayette.co.il

92. Exeptionnel!! Katamon Hayeshana: Hagadna, superbe 2.5 pces + sortie sur très beau jardin, complètement refait, cave. Immédiat. 1.690.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 0545340130 Sabine www.lafayette.co.il

88. Beit Hakerem: 4 pces, 3ème ét, asc, superbe vue, ensoleillé, bon état. Immédiat. 1.500.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 Shimon Zerbib www.lafayette.co.il

93. Bon investissement!! A Pat, frontière Katamon, grd 5 pces, imm pierre, 113 m2, bon état, 2ème ét, clair, ensoleillé, parkg. 1.480.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 0545340130. SabineAllouche www.lafayette. co.il

89. Givat Mordehai: Shahal, 3 pces, 4ème ét, asc, vue, grde cave privee. Bon investissement. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

85. Baka: Kibboutz Galouyot, 3 pces, 70 m2, 3ème ét, calme, pastoral, 2 balcons, bon état. 1.290.000 sh. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 0545340130 Sabine Allouche www.lafayette. co.il

90. Katamon Hayeshana: Halamed He, 2 pces, imm de caractère, 2ème ét, balcon soucah, calme, ensoleillé. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www. lafayette.co.il

86. Prés de la maison présidentiel: rue Haari, 3 pces, 1er ét, balcons, ensoleillé. Immédiat. 1.890.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

91. Rasco: rue Herzog, 4 pces, bon état, calme, 80 m2, 3éme ét, asc, 3 balcons. 1.690.000 sh. Immédiat. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il

94. Bayit Vagan: Leo Vissman, 5 pces, belle terrasse, vue suite parentale, entrée privée, cave, parkg. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 95. Bayit Végan: rue Eliezri, coquet et lumineux 3 pces, 4 terrasses, calme, vue, asc, cave, parkg, permis d’ajouter 1 pce. Prix attractif. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 96. Kiriat Moche: 4 pces, tres central, spacieux, 1er et, beau salon, coin repas, asc shabbat, cave, parkg. Simon 0546458600

59


97. Ramat Beit Hakerem: tres beau et spacieux 4 pces, 3eme et, tres aere, grd sejour, 2 sdb, asc, cave, parkg couvert. Simon 054-6458600 98. Bakaa proche de Emouna: 3 pces, tres spacieuses, petit imm en pierre, 1er et, balcon soucca, calme, ensoleille. Immediat. Stella Cohen Immobilier 0546458101. 99. Bayit Vagan: proche de l’hotel Shalom, superbe cottage, 8 pces (5+3), grd jardin, entrée privée, clair, calme, spacieux, fonctionnel, parkg couvert accés direct. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 100. Mekor Haim: Derniers apparts, 4 pces, programme neuf, livraison début 2013, très bonnes prestations. 4 pces, 100m2, 1.900.000 sh. ou RDJ 4 pces, 100m2 + jardin 140m2: 2.600.000 sh. Tamar Israel: Irene: 02-6330933 www. tamar-israel.com 101. Kyriat Shmouel: 3 pces, bon état, 75m2, 1er et., clim, balcon fermé, vue dégagée, chauff electrique. 1.550.000 sh. Tamar Israel: Irene: 02-6330933 www. tamar-israel.com

Bayt Vagan: Rue Ouziel, 4 pces, trés bon etat, 147 m2, 2 terrasses souccah, 15m2 + 10m2, suite parentale, parkg, clim, 2 caves, 2 sdbs, 2 wcs, vue. 3.270.000 sh. Tamar Israel: Rephael: 026330933 www.tamar-israel.com 102.

103. Hollyland: Nouveau! Appart d’architecte, très bon état, 4 pces, 106 m2, 8e et., asc. chabbat, 2 grdes terrasses, vue splendide, excellentes orients, parkg, cave, salle de sport dans imm. 2.400.000 sh. Tamar Israel: Levana: 026330933 www.tamar-israel.com

Har Homa: 5 pces, très bon état, 100 m2, terrasse souccah, très ensoleillé, cave 15m2, 2 parkg, chauff indiv gaz, 2 sdbs. 1.680.000 sh. Tamar Israel: Emmanuel: 02-6330933 www.tamar-israel.com 104.

60

105. Har Homa: 5 pces, très bon état, 100 m2, terrasse souccah, très ensoleillé, cave 15m2, 2 parkg, chauff indiv gaz, 2 sdbs. 1.680.000 sh. Tamar Israel: Emmanuel: 02-6330933 www.tamar-israel.com 106. Arnona: 4 pces, très bon état, 100 m2, 2e et., 2 balcons, jacuzzi, clim, parkg, cave, vue dégagée. 1.620.000 sh. Tamar Israel: Emmanuel: 02-6330933 www.tamar-israel.com 107. Centre Ville: 2 pces neuf, excellent état, 59 m2, vue panoram, 5e et. asc shabbat, balcon, double vitrage, volets electriques, clim. 1.200.000 sh. Tamar Israel: Rephael: 02-6330933 www.tamarisrael.com 108. Ramot Guimel: Nouveau sur le marche! 3 pces entrmt rénové, 68 m2, souccah, cave, vue splendide, poss. aggrandissement. 1.500.000 sh. Tamar Israel: Levana 02-6330933 www.tamarisrael.com 109. Ramot 02: Dans le cadre pastoral d’Even Shmouel, cottage 6.5 pces, spacieux et lumineux, acces facile, sortie sur jardin,entrée privee, Mahsan. Dany Zajfman 054-4348018, Rivka Montag: 052-2676944 110. Ramot 02: A proximite de Ramot 03, joli 4.5 pces, lumineux et calme, 1er et, balcon, Mahsan (avec fenetre), poss d’aggrandir, excellent emplacement. Dany Zajfman 054-4348018, Rivka Montag: 052-2676944

OFFRES EMPLOIS Ramat Gan Betamedia: recherche commerciaux (H/F) maitrise informatique, bonne élocution, bonne rémunération, fixe+%, formation assurée. Journée/ soirée. 052-4297700, mni@24option.com

111.

Sharon 112. Société de jeux en ligne s’agrandit et recrute des télévendeurs pour ses agences de Ramat Gan et Netanya. Salaire motivant. Aviva: 052-8586857CV: francorecrute@gmail.com

Tel Aviv Rech operatrices telephonique (support clients ni vente, ni achat). Pleins tps 12h30 - 21h30. Salaire motivant, residente à Tlv et environs. CV: davinteractive@gmail.com 113.

Ashdod Recherchons d’urgence ouvriers non-spécialisés pour travaux en raffinerie. Bonne rémunération. Stephanie: 08-8666657 ou 054-4262661

114.

Tel Aviv 115. Societe specialisee dans externalisation de comptabilité norme francaise cherche comptables region Tel-Aviv. Experience en cabinet en france exigee. Contact: isracompta@gmail.com

Jerusalem Advancia: Dpt Ciel Telecom: commerciaux (H/F) confirmés, maîtrise informatique, bonne élocution, aisance, bonne rémunération. Matin, AM, soirée. Tel: 054-9875446 drh@advanciacallcenter.com 116.

117. Advancia: Dpt Industrie et Services: commerciaux (H/F), bonne formation générale. Salaire très motivant. AM, soirée. Tel: 054-9875446 drh@advanciacallcenter.com 118. Dame religieuse, 52 ans, ref, cherche emploi dame de compagnie (dame exclusivement), peut egalement s’occuper d’enfants. Se deplace. Etudie tte proposition. 02-9925161 ou 0527158491. 119. Recherche assitante pour dame agée: le vendredi et shabbat. 02-6568757


120. Recherche secrétaire plein temps, motivée, charismatique, dévouée, formation assurée, heb/fra (très bon niveau). CV: avisib@netvision.net.il 121. Restaurant Hess cherch serveur/ ses, expèrience ds la restauration requise, ang/heb/fr parlés, de 19h à 23h. 35 sh/h. 052-4442697 122. Infoclip recrute, ds le cadre de son expansion, des Ingénieurs Développement C#/Java/Php. Niveau ingénieur, bon relationnel, rigoureux. Poss. de débuter à Paris dans le cadre d’une alya. Poste à Jerusalem. CV en fr: contact-il@ infoclip.fr

Recrute télé-enquêteurs pour prospection téléphonique. Salaire motivant; fixe horaire et commissions. Tps plein ou mi-tps; débutants acceptés. Cv: audreycpf1@gmail.com ou 050-2745014 ou 01-80896095 123.

124. Espace services Telecom Recrute, consultants (H/F) pour Pdts Orange et France Telecom. Fichier existant. Formation assurée. Sens relationnel et sérieux. Rémunération importante Contact: 0546942875 ou CV: il.estelecom@gmail.com 125. Le Groupe Bevaday Ltd recherche, dans le cadre de son expansion, secrétaires H/F de 14h à 21h. Très bonne élocution en français obligatoire. CV: rh@ secretairement-votre.com

COURS Natania Professeur de soutien scolaire des jeunes Olims donne cours de maths, anglais, kodech tous niveaux. Tel.: 0545289677 - 09-7733091. 126.

Jerusalem Francais/italien lecons particulieres ou petits groupes par professeur d’universite retraite. 02-6426353 0522602608 127.

128. Cours de gymnastique et d’aquagym, particulier ou en groupe, pour public féminin de tout age. 0545-548644 Zoumba pour public feminin 054-8006652 129. Atelier de théâtre à Bakaa, nouveau cours mixte adultes le mercredi à 19h30. Autres Cours: mardi à 18h30 pour femmes, mixte à 20h30 et à 18h le mercredi. Sophie Attal: 052-3060862

DIVERS Agence immobilière cherche appartements en gestions sur Jérusalem et Tel Aviv pour travailler sur du court terme. Bonne rentabilité. Travail sérieux et de confiance. 052-7028008 Atlan. kevin@me.com 130.

Tout Israel 131. Celibataires Messieurs entre 50 et 65 ans désirant se marier: 054-7904770 sf shabbat. 132. Producteur et organisateur d’événements recherche maisons ou lieux particuliers à Jérusalem et ses environs pour organiser des événements-boutique spéciaux. Meir 052-4305117

Jerusalem 133. G m a h r o b e s d e m a r i é e s s u r mesure. Poss d’amener votre modèle. Robes neuves. Exp 20 ans. Prix de Gmah. Ninette 02-6449249 apres 20h.

Tefila sur le Kever de Shmouel Hanavi: 057-4100025

134.

135. Vends ordinateur non utilise + encore 6 mois de garantie. Valeur 9.500 sh, vendu 6.500 sh. + ecran/ television Sharp 40 inches, LED. 054-5627706 026242619 136. David Services est toujours à votre disposition pour votre repassage, votre pressing. services à domicile. T: 0544483508

61


L'air du temps

Par Ida Akerman

Raconter la Shoah Raconter la Shoah C’est raconter quoi? Surtout aux petits enfants Qui croient encore au bon vent Bien sûr, il faut leur parler Des méchants Pour leur apprendre A s’en méfier Et à oser… Se défendre! Pour ne pas se faire piéger Et assassiner Même dans notre bon Pays revenus D'ieu Merci! Et avec une Armée Dont ils sont, eux, Les futurs soldats Car il ne faut pas oublier Que l’ennemi est féroce et rusé… C’est comme pour Pessa’h, la Hagadah Lorsque nous sortions d’Égypte pour rentrer à la Maison… Pour leur faire toucher du doigt Ce qui s’est passé en ce temps-là, Il faut le vivre soi-même Sinon ça ne passe pas. Seul un témoignage authentique De ceux qui sont passés par là Peut faire entendre cette musique Afin que son souvenir ne s’efface pas. Il ne faut pas plonger dans l’horreur Faire peur Juste faire sentir la profondeur Et l’ampleur De la souffrance Et de l’impuissance En «Gola», Dans des situations Où ils peuvent éventuellement S’identifier à toi… Mais surtout… tisser le fil de l’Histoire

62

du Bon D'ieu Avec Israël pour associé Pour le Monde, ensemble, parachever… Et alors on a besoin De chacun Pour y arriver, Jusqu'à ce que le reste de l'Humanité Ait rejoint Ce divin Projet Et cesse de vouloir nous empêcher Par tous les moyens De leur montrer le chemin, En nous attaquant Férocement - Au moment de quitter l’exil Pour rentrer sur notre Terre, Et y être la vitrine d’une vie nationale Basée sur la Morale… Il faut savoir que les enfants Ne posent de questions aux parents Que quand ceux-ci sont prêts à répondre vraiment - Et du dedans – Comme vous voyez Cette transmission n’est pas aisée Ni trop insister, et lourdement peser Ni fuir, pour ne pas avoir à se mesurer Avec ce côté funeste de notre destin… - Au risque de s’assimiler à la fin C’est plus de l’ordre de l’Art Que de la Science Il faut de la patience! Être perméable à l'âme des enfants Qui sentent la vérité Et l’amour désintéressé, Ne pas se croire grand Face à cette tâche presqu’impossible De dire l’indicible De transmettre l’existence du Mal absolu Afin de construire un avenir béni

Essayer de ne pas démolir et ainsi, enlever l'énergie De vie, Ce qui donnerait la victoire à l’ennemi! Moi en tous cas Je n’ai pas de théorie C’est à faire à chaque fois Et à prier Pour être aidé d’en Haut Afin de trouver les mots… Clefs À la mesure De ces serrures Si facilement Et à juste titre Fermées… Et en même temps veiller À ne pas définitivement les casser! Bref, il faut raconter Raconter Racompter! Pour transformer la mort en vie Et le Mal Absolu en «Paradis» Leur faire prendre conscience De leur chance De grandir en liberté ici… Juif au grand jour, Avec l’aide de D'ieu, pour toujours! Avec cette tâche à leur tour De faire revivre tous ces disparus Et être à la hauteur De leur grandeur Quand au plus fort de l’horreur Ils ont gardé leur fidélité à D'ieu et Sa Tora De Sion Ainsi que leurs bonnes actions Pour aider encore un tant soit peu autour de soi! Ida Akerman Jérusalem, le 15 Avril 2012


63


64


548 web