Issuu on Google+

, Le P i HEBDO ‫בס"ד‬

‫העיתון הבינלאומי לדוברי צרפתית‬

L ' h e b d o m a d a i re i s ra é l i e n d e s j u i fs f ra n c o p h o n e s

)‫ ט”ז‬,‫ מ”ח‬,‫’’ (בראשית‬...‫רע‬-‫“המלאך הגאל אתי מכל‬

N o 534 - Vayé'hi | 7 Janvier 2012 | 12 Teveth 5772 | Jeûne du 10 Teveth: Jeudi 5 Janv

VERNISSAGE La chance aux talents pp.24-25

1


2


Lisez le P’tit Hebdo sur

‫עורך‬

■ Rédacteur en chef Avraham Azoulay Direction.lph@gmail.com

‫מזכירות‬

■ Secrétariat (Ouvert de 9h à 14h) Rosy Chouai Lph5@bezeqint.net Tel: 02-6788720 Fax: 153-26785349

‫כתובת‬

■ Adresse Haoman 24/35 Talpiot - Jérusalem

‫מנהל מכירות‬

■ Directeur Commercial Gilles Sperling Tel: 054-4525604 Ad@leptithebdo.info

‫אסטרטגיה ושיווק‬

■ Marketing & Stratégie Vita Green Tel: 054-7855770 Lph.vita@gmail.com

‫עיצוב‬

■ Graphisme Publicité: Myriam Wanzelbaum Mise en page: Shirel Bellaïche

‫עריכה‬

WWW.LEPTITHEBDO.NET

■ Rédaction Claire Dana-Picard clairenadp@gmail.com La rédaction du P’tit Hebdo décline toute responsabilité quant au contenu des textes et des publicités qui n’engage que leurs auteurs.Toute reproduction, même partielle, devra faire l’objet d’une autorisation écrite de la part du journal.

Jérusalem Tel-Aviv Netanya Ashdod Haïfa Paris

16:10 17:30 16:29 17:31 16:28 17:30 16:30 17:32 16:18 17:29 16:51 18:04

EDITO Flash infos

Et cette semaine, quel sera le méga-scoop de l’actualité israélienne? On a déjà épuisé pas mal de grandes questions existentielles: après Katsav, les jeunes des collines de Samarie, la femme de ménage de Sarah Netanyahou, les Sicaires de Beth Shemesh, que va-t-on pouvoir donner en pâture au public, comme grands titres des journaux et infos TV? Les medias pyromanes forment un petit cercle fermé, très réduit, sorte d’extrémisme professionnel comme ceux qu’ils vont dénicher. Ils détiennent un contrôle quasi absolu sur le lancement des bombes à scandale, entrainant sur leur passage, larmes, colère, stupéfaction, condamnations. On ne peut pas dire qu’Arouts 2 et Yediot Ah’aronot mentent, ils exploitent très bien l’info, à leur manière. Même un fait divers convient en grand titre, tant qu’il vise l’autre camp. Si la pierre, l’insulte ou le crachat vient d’un homme à barbe, péot ou shtraymel, ou encore à droite dans l’échiquier politique, soyez certains que l’info sera commentée, amplifiée, soutenue, entretenue, et saura atteindre les mal aimés de cette dictature toute puissante. La météo n’a presque plus d’importance, ni même la neige sur le Hermon ou le niveau navrant du Kinnereth... La pluie, la tempête et les bourrasques ne dépendent que de quelques patrons d’une presse qui nous informe de ce qu’elle décide, suivant ses choix et intérêts… Alors que faire? Le matraquage est si lourd et si méthodique que la parade n’est pas simple. Après tout, pourquoi ne pas baisser les bras et se laisser emporter par ce courant de pensées qui aime dénaturer, dénigrer, désolidariser? C’est tellement plus facile! La résistance demande du temps, de l’énergie, de la réflexion... nous en reste-t-il? À nous prendre pour des aliénés naïfs et émotifs, les petits cercles de ces minorités de gauche comme de droite, qui ne pensent qu’à s’entredéchirer réussissent doucement à nous faire passer pour des moutons de la pensée... un peu comme ce qui existe partout autour de nous, en Europe et ailleurs. La presse et ses ennemis jurés se moquent à vrai dire du sort réel de la femme, de la terre, de la religion ou du peuple... La vérité réside dans la majorité de ce peuple original et surprenant que nous formons: du Prix Nobel au chauffeur de taxi… Ce peuple aime rire et vibrer... Donnez-lui du Michel Cohen de Dimona et il chante avec lui en pleurant... Offrez-lui un couple de bons juifs sportifs et courageux comme Shoushi et Shousha et il lui offre le million, demandez-lui de se mobiliser pour Itamar et il se lève, appelez-le au combat et il prend les armes... Le temps du déclic est arrivé... Cessons de bâtir de tous les côtés ces murs qui nous étouffent. Nous ne voulons pas être les victimes de ces bandes qui s’affrontent et n’ont rien à voir avec l’ensemble du peuple lié à la Thora, celle du respect de l’autre, de la réflexion et de la tolérance; ce peuple porté par son passé et tourné vers l’avenir... rien à voir avec l’image de celui qu’on veut nous vendre dans les journaux… par Avraham AZOULAY

3


SUR LE VIF Imiter les Nations ou se plier à leurs volontés ne nous a jamais vraiment réussi. Depuis quelques temps se développe dans ce pays l’idée de faire du dimanche un jour chômé. Cette reproduction, non imposée, de ce qui se passe dans le reste du monde ne nous serait-elle pas, cette fois, bénéfique en tant que Juifs? Aides financières (achat d'appartement, paiement des brit-milot, etc.), aides dans la vie quotidienne (baby-sitting, etc.): les parents assistent-ils plus leurs enfants que par le passé? Quelles sont les limites de cet accompagnement parental?

I

sraël est l’un des seuls pays au monde où les informations sont diffusées à une telle fréquence et dans autant de lieux publics (même dans les autobus). N’est-ce pas exagéré? Ne pensez-vous pas qu’il faudrait réduire le nombre des bulletins d’information, pour que la population soit moins tendue?

Dr Elie Picard

Pneumo-pédiatre

Excellente question!! A mon humble avis, dans notre beau pays il y a surenchère d’actualités et réduire leur nombre et leur durée ne serait que bénéfique. Les journalistes israéliens prennent un malin plaisir à faire de n’importe quel fait divers une guerre mondiale. Quel dommage! Il y a tellement d’événements à caractère positif à diffuser! On ne les relate pas car ils n’engendrent pas la polémique. Il semblerait que le trop grand nombre de journalistes en soit l’une des causes, il faut bien justifier son existence! Il y a aussi une envie voilée de certains journalistes de faire passer des messages politiques personnels. Ils imposent un ordre du jour mettant en exergue des dépêches secondaires pour tenter de faire basculer un gouvernement qui n’est pas à leur goût. C’est la raison pour laquelle une vraie démocratie se devrait de bien différencier, dans toutes ces informations, les nouvelles pures d’une part et les commentaires d’autre part. La personne présentant les commentaires se devant bien sûr d’annoncer sa couleur politique. Malgré tout ce qui vient d’être dit, soyons satisfaits, nous avons la chance de vivre dans un pays jouissant d’une telle liberté de presse. En ce début d’année 2012 ce n’est pas une chose évidente au Moyen-Orient.

4

Jean-Charles Zerbib Directeur du FSJU en Israël

Je ne suis pas certain que vos deux questions aient un lien aussi simple que vous le suggérez! Curieusement il n’existe pas en Israël de CNN, de France 24, de France-Info, bref le tout-info… Bien sûr, la surinformation est un vrai problème, mais j’ai bien peur que dire cela en 2012, à l’époque des ordinateurs portables, sms et autres téléphones dits intelligents fait un peu rétrograde! Aujourd’hui l’information est partout et laisse peu de temps à la vérification, à la réflexion, à l’analyse etc. Combien de fois les journalistes, même les plus sérieux, se sont-ils fait piéger par tel ou tel pseudo-scoop? Mais est-ce vraiment ces multiples bulletins d’information qui rendent la population israélienne si «tendue», si nerveuse? Evidemment cela joue un rôle, mais il faut chercher la racine de ce problème ailleurs. Cette formidable énergie qui a permis au Peuple Juif de traverser l’Histoire contre vents et marées a parfois quelques inconvénients. La tension permanente de l’Israélien moyen en fait partie!


Alain Legaret Rédacteur du Monde à l’Endroit

Si Israël est l’un des pays où l’information est diffusée partout et en permanence, c’est qu’ailleurs dans le monde on écoute les informations, alors qu’en Israël nous sommes l’information. Ici, on écoute le bulletin pour savoir comment on va. Rien qu’à entendre «kol Israël miyroushalaïm shalom rav» avec autant de gravité, on se demande quelle catastrophe on va encore nous annoncer. La population est tendue parce qu’elle se sent directement concernée et qu’elle aime ça, trop souvent avide d’émotions fortes pour se sentir exister. Ce n’est pas tant l’omniprésence de l’info qui crée cette tension que son contenu traditionnellement dramatique. L’alléger sans l’altérer, voilà un objectif estimable. Sans entrer dans des considérations religieuses et philosophiques, si nous ne sommes pas en mesure d’agir sur les événements extérieurs, nous pouvons déjà bonifier notre quotidien. Rien que l’enseignement du véritable respect d’autrui réduirait le nombre d’accidents de >>

>> la route, d’abus de pouvoir, d’entourloupes commerciales, de luttes fratricides, de colère, de haine, de déception, de rancœur et leurs nombreuses conséquences. Sachons assainir la société pour assainir l’info. «Kol Israël miyroushalaïm» sera alors dans son rôle, celui de diffuser au monde l’Enseignement de Sion. >>>

5


Georges-Elia Sarfati

Jean Patrick Grumberg

Fondateur de l’Université Populaire de Jérusalem

www.dreuz.info

Il est exact que la diffusion continue de l’information politique, dans nombre de situations de la vie publique, peut donner l’impression que la population israélienne vit «sous tension». Cela participe indéniablement d’une sorte de calcul idéologique, qui vise à cultiver le sentiment de l’état d’urgence permanent. Toutefois, chacun demeure libre de considérer cette information comme un bruit dont il faut se garder. En revanche, je crois qu’au plan collectif, même en dehors de la situation de guerre présumée, l’information continue de la population, notamment dans les transports publics, est assurément un facteur du haut degré de développement de conscience historique et d’esprit critique qui prévaut la plupart du temps en Israël.

6

Si le Hamas et le Hezbollah insistaient pour nous envoyer des fleurs, je suis sûr que nous serions moins tendus! Ce n’est pas l’abondance d’infos qui pose problème, mais la guerre qui nous est imposée. Réduire les infos réduirait-il le nombre d’agressions? Sans info, les israéliens de souche seraient d’ailleurs plus nerveux: l’impression de ne pas savoir est pire que d’en savoir trop. Et cette avalanche d’info nous garde en alerte, et nous évite de perdre de vue que nos voisins veulent nous exterminer. D’ailleurs, à tout prendre, les français sont bien plus tendus, nerveux et agressifs que les israéliens - de loin!


7


Rav Shmuel Elyahou Grand Rabbin de Tsfat

‫דבר תורה‬ Que ces paroles de Thora soient pour l’élévation de l’âme du Rav Mordehai Eliahou (z’atsal)

Inauguration d’une maison

Le Rav Eliahou (z’atsal) avait l’habitude de recommander à ses disciples d’observer scrupuleusement la mitsva de «l’inauguration de la maison» en rappelant qu’il est important de remercier D. pour tout ce que l’on possède. La Thora nous ordonne à deux reprises: «Tu jouiras devant l’Eternel, ton D., de ce que tu possèdes» - «Tu te réjouiras pour tous les biens que l’Eternel, ton D. t’aura donnés, à toi et à ta famille...». Tu dois te réjouir de ce que tu as et remercier D.. Comme pour un chabbat Il est écrit dans le Midrash Tanhouma que l’on doit se reposer le chabbat comme D. l’a Lui-même fait: après avoir créé le monde durant six jours, Il «s’est reposé» le septième. Il en est de même pour celui qui construit sa maison. Lorsqu’il l’aura terminée, il en fera un jour de fête en souvenir de l’œuvre de la Création.

De même que l’on respecte le chabbat en consommant de bons mets et en portant de beaux habits, ainsi doit-on agir lorsqu’on inaugure une nouvelle maison. Il n’est pas obligatoire de manger du pain, mais le repas doit être copieux. Notre entrée dans une nouvelle maison doit se faire dans la joie, avec un bon repas afin que cette maison soit toujours emplie de joie, de Thora et de louanges à D.. Le repas considéré comme une «séoudat mitsva» Le Maguen Avraham écrit que le repas pris lors de cette inauguration est considéré, en Israël seulement, comme une «séoudat mitsva», mais pas à l’étranger. Il ajoute qu’elle ne sera considérée comme une « séoudat mitsva» que si l’on y prononce des paroles de Thora. Le Ben Ich Hai écrit pour sa part que le repas est en lui-même une mitsva, étant donné que celui qui le donne exprime ainsi ses remerciements à D., même s’il ne sait pas dire des paroles de Thora. Fêter l’inauguration dès installation dans une nouvelle maison Dès qu’on entrera dans une nouvelle maison, on devra fêter son inauguration. Dans le «Séder Hassidim», il est écrit qu’on ne peut pas dormir dans une nouvelle maison avant d’avoir célébré son inauguration. Toutefois, on peut marquer l’événement de façon modeste et attendre, pour les festivités en présence de nombreux invités, que tout soit mis en ordre. La mézouza Il faut poser immédiatement la mézouza à l’entrée de la maison, lors de l’inauguration, en récitant la bénédiction. Cette Mitsva sera ensuite suivie d’un repas et d’une étude. Attention aux boissons alcoolisées Celui qui craint L’Eternel et veut enseigner à sa famille la Thora et les mitsvot ne commencera pas par boire et dire des paroles futiles dans sa maison. Au contraire, il dira des paroles de Thora. Dans le livre «Tashbets katan» il est écrit qu’il faut louer et remercier D., et non pas faire un festin et se réjouir. Selon tous les décisionnaires, si l’on dit des Divré Thora, le repas sera considéré comme une séouda mitsva, même si la maison est à l’étranger. La bénédiction de «chéehyanou» Il faut réciter la bénédiction de «chééhyanou» pour chaque chose nouvelle qu’on acquiert, et cela s’applique également à l’acquisition d’une nouvelle maison. On doit réciter cette bénédiction même si la maison n’est pas neuve, mais de deuxième main (ou plus), étant donné qu’elle est considérée neuve pour son acquéreur. Il est de coutume à cette occasion d’acheter une nouvelle chemise, un habit, ou un bijou pour sa femme afin de pouvoir dire la bénédiction de «chééhyanou». Traduit et adapté par Moshé Yenkel Luksenberg

8

Pour recevoir gracieusement le Kol Tsofaih dans votre e-mail, prière de nous contacter à l’adresse suivante: webmaster@ harav.org ou au téléphone: (00972) 546499399


Jeûne du 10 Tevet 

Par Claire Dana-Picard

L’importance du 10 Tevet

Le jeûne du 10 Tevet, que nous observons cette semaine, peut sembler moins important que les autres parce qu’il est de courte durée et donc plus facile. Mais il n’en est rien: il a sa place dans la tradition juive comme étant l’un des quatre jeûnes commémorant la destruction de Jérusalem. Sa date correspond au début du siège imposé à la ville sainte en l’an 588 avant l’ère chrétienne par Nabuchodonosor, roi de Babel. Il a été suivi, un an et demi plus tard, par la destruction du Premier Temple que le Roi Salomon avait construit, et par l’occupation du royaume de Juda. Cet événement tragique a provoqué l’exil du peuple juif à Babylone. Ce n’est que 70 ans plus tard qu’un certain nombre de Juifs ont pu retourner chez eux, dans leur pays. Comme pour le jeûne du 17 Tamouz et celui de Guedalia, liés eux aussi à la destruction du Temple, il n’existe pas d’autres interdits que ceux de manger et de boire. Avant le début du jeûne du 10 Tevet, il est autorisé de consommer des aliments le matin, avant l’aube. D’après le calendrier juif, il peut parfois quoique rarement, tomber un vendredi mais jamais le Shabbat. De nos jours, cette date a été choisie pour le Kaddish Haclali, le Kaddish collectif en souvenir des Juifs massacrés pendant la Shoah et dont on ignore la date du décès ainsi que le lieu de sépulture. Cette décision a été prise en 1950 (27 Kislev 5711) par le grand rabbinat d’Israël pour permettre aux proches parents de toutes ces victimes d’observer les lois de deuil et d’honorer la mémoire de leurs chers disparus. Ce jour là, ils allument une veilleuse et prient pour le repos de l’âme des défunts. Dans les synagogues, une prière spéciale est récitée à cette date. Le jeûne n’a pas pour seul objectif de marquer une date historique et de commémorer un événement triste qui a touché le peuple juif au cours des siècles. Il doit également réveiller les consciences et inciter chacun d’entre nous à une nouvelle introspection, avec l’espoir dans tous les cœurs d’une Délivrance prochaine et de la reconstruction du Temple.

Résurgence d’une coutume: la bénédiction des tribus Une tradition, en usage essentiellement dans les communautés algériennes, était quelque peu tombée en désuétude, mais grâce au Rabbin Marciano, du quartier de Har Homa de Jérusalem, elle est observée à nouveau depuis huit ans. Le Rabbin Marciano nous a rappelé qu’elle était pratiquée chaque année, en Algérie, lors de la lecture de la Parasha Vayehi. A cette occasion, on donnait à la synagogue un air de fête, comme pour Shabbat Shira, en chantant des mélodies plus gaies. Pourquoi cette joie pour la Parasha Vayehi ? Dans cette section de la Tora, qui clôture le livre de Bereshit, il est notamment question de la bénédiction que Yaakov a donnée à ses dix enfants, appelée Birkat HaShevatim, et plus particulièrement de celle de Yehouda, qui revêt une grande importance parce qu’elle annonce la Guéoula. Le Rabbin Marciano nous explique: «Nos aïeux, respectant une tradition venant d’Espagne, chérissaient particulièrement cette bénédiction et avaient, grâce à leur foi, la conviction qu’ils reverraient prochainement le sceptre dans la main de Yehouda. Cette vision symbolisait pour eux le retour d’Israël sur sa terre et la création de l’Etat juif avec le pouvoir entre les mains de Yehouda». Cette coutume est mentionnée dans les anciens livres de prières des communautés juives d’Algérie.

9


Dr Michel Bensoussan

‫דבר תורה‬ Résumé de la sidra: Vayéhi

La dernière Sidra du livre de Berechit relate les bénédictions de Yaakov, adressées à chacun de ses enfants, avant de mourir. Toute la famille hébraïque (au nombre symbolique de 70 âmes - comme les 70 nations de la terre) se retrouve en Egypte où elle prospère. Première montée: Yaakov vécut en Egypte dix-sept heureuses années. Sentant sa mort prochaine, il demande à Yossef de l’enterrer en terre de Canaan dans le tombeau de Makhpela à Hevron. Il explique à Yossef qu’il n’a pas pu enterrer sa femme Rachel dans ce tombeau. Dieu lui ayant promis d’autres enfants, il considère les deux fils de Yossef, Ephraïm et Menaché, comme s’ils étaient les siens. Ils formeront donc, chacun, une tribu à part entière. Deuxième montée: Pour bénir ces deux enfants, Yaakov invertit ses mains sur leur tête! Il place sa droite sur Ephraïm, bien qu’il soit né en second et sa gauche sur Menaché, bien qu’il soit l’ainé! (ces bénédictions restent les plus belles de toute la Thora et elles sont prononcées, jusqu’à nos jours, par les parents pour leurs enfants). Troisième montée: Yossef pense que son père s’est trompé en invertissant ses mains. Mais Yaakov insiste: Ephraïm sera plus grand que Menaché! Quatrième montée: Yaakov demande à tous ses fils de se rassembler afin de les bénir. Chacun reçoit une

10

bénédiction, qui souligne ses capacités propres et parfois aussi les travers, sur lesquels il devra travailler. Reuben, Shimon, Levi, Yehouda, Zevouloun, Yssakhar et Dan sont bénis dans cet ordre. Cinquième montée: Puis, c’est le tour de Gad, Acher, Naphtali et Yossef. Sixième montée: Binyamin clôt l’ensemble des douze tribus. Yaakov leur rappelle qu’il désire ne pas être enterré en Egypte, mais dans la caverne de Makhpela à Hevron. Puis Yaakov s’allonge sur son lit et “rejoint ses pères”. Yossef ordonne de momifier le corps de son père. Toute l’Egypte prend le deuil pour Yaakov. Après quarante jours, Yossef obtient du pharaon la permission d’aller enterrer son père en terre de Canaan. Tous les frères accompagnent leur père à sa dernière demeure. De retour en Egypte, ils craignent des représailles de la part de leur frère Yossef. Mais ce dernier les rassure. Septième montée: Yossef promet à ses frères de les protéger et de les nourrir. Il leur fait promettre que, le jour où ils quitteront l’Egypte, ils prendront ses ossements pour les enterrer en Israël (ce sera Moché lui-même qui se chargera d’accomplir cette promesse, lors de la sortie d’Egypte). Yossef vécut cent-dix ans et fut embaumé à son tour, et placé dans un sarcophage en Egypte.


Rav Michaël Aboulafia

Enseignant au Mahon Meir

‫דבר תורה‬ Comme une veilleuse au milieu de la nuit

Parfois, la vie semble trop compliquée, trop pleine, à tel point qu’on en est incommodé durant la journée, qu’on en a des insomnies et qu’on est stressé pendant la nuit. Or les enfants attendent de trouver chez leurs parents l’art de vivre dans la simplicité. Ils ont eux aussi besoin de détente, racine hébraïque contenant également l’idée de guérison (1), de revenir vers la vie simple d’autrefois et de savoir éprouver du plaisir par un verre d’eau, un sourire ou une étreinte sans le bruit tapageur des films et de la publicité. Nous accumulons une multitude d’objets inutiles qui nous prennent beaucoup d’énergie. Si l’un d’entre eux n’a pas servi pendant un an, c’est qu’il n’a pas d’utilité réelle ; alors il faut savoir s’en séparer, ce qui aidera à consolider davantage

encore nos liens familiaux. Vivre en toute simplicité demande beaucoup de réflexion, racine qui renvoie aussi à l’idée d’édification (2). «Que dois-je véritablement garder, de quoi dois-je me séparer? «Par-là, nous n’entendons pas seulement les objets proprement dits mais aussi les trop-pleins d’émotivité, de pensées, d’imagination et de mots qui expriment le mécontentement et la colère. «Pour le corps, enseignait un grand Maître de la «Mishna», je n’ai rien trouvé de mieux que le silence (3)». Le goût des aliments a lui aussi perdu de sa simplicité, il est devenu trop sophistiqué: on recherche trop de sel, de sucre, de colorants et de farine blanche. De manière un peu comparable, nos relations avec nos enfants renferment trop de gâteries, de jouets superficiels et trop de «si on peut dire». A «Hanoukka», fête de l’éducation (4), nous sommes en mesure d’opérer un recommencement et de réfléchir sur l’huile pure qui, par la mèche, fait monter une lumière nouvelle, depuis un niveau si bas au départ, moins de dix palmes, quatre-vingts centimètres, niveau si simple de la vie familiale ! Luttant contre cette simplicité, les «Yévanim», les «Hellènes» (5), voulaient nous voir occupés à perfectionner la forme (6) extérieure et dédaigner l’authenticité et la simplicité (7), valeurs qui émanent de la profondeur. Cette période de l’année où les nuits sont les plus longues nous fait prendre à nouveau conscience du caractère illusoire du superflu et du clinquant de la société qui risquent de porter préjudice à la simplicité de nos relations avec nos enfants.

(1)‎ ‫פ‬-‫ ר‬,‫ רפואה‬,‫הרפיה‬ (2) ‫ה‬‎ -‫נ‬-‫ ב‬,‫ בנין‬,‫התבוננות‬ (3) Maximes des Pères 1, 10 (4) La racine de ce mot, ‫ל‬-‫נ‬-‫ח‬, renvoie à l’idée d’inauguration et à celle d’éducation (5) Et non pas les Grecs, comme on le croit à tort (6) Yavan descend de Yéfet, racine qui renvoie à l’idée de forme, d’esthétisme, ‫ה‬-‫פ‬-‫י‬ (7) Racine qui renvoie aussi à l’idée d’abstraction, ‫ט‬-‫ש‬-‫פ‬ En collaboration avec la Yéchiva du Mahon Meir La Thora d’Erets Israël en ligne /http://www.machonmeir.net/french

12

Traduit par Maïmon Retbi, m2126retbi@neto.net.il


‫‏‬Rav Eran Tamir

Enseignant au Mahon Meir

‫דבר תורה‬ Le statut de la femme dans le judaïsme: une notion que l'ignorance a défigurée (Suite)

(Dans cet article, le Rav Tamir explique que l’ignorance est la cause essentielle des malentendus concernant le statut de la femme dans le judaïsme). En décrivant l’homme pour la première fois, la Torah enseigne: «Dieu créa l’homme à Son image (1). A l’image de Dieu Il le créa, mâle et femelle Il les créa» (2). D’emblée, ce verset laisse apparaître trois difficultés fondamentales d’exégèse: Il parle de l’homme à la fois au singulier et au pluriel: «Il créa l’homme à Son image», «Mâle et femelle Il les créa». Par l’emploi des deux nombres (du singulier et du pluriel), que veut-il suggérer? L’homme est le seul à avoir été créé «à l’image de Dieu». Comment comprendre cette expression par laquelle l’homme se singularise? Quel rapport y a-t-il entre le fait d’avoir été créé «à l’image de Dieu» et «mâle et femelle?» A ces trois questions, il y a une réponse qui enseigne un principe fondamental concernant le statut de la femme et la compréhension de l’homme dans ce qu’il a d’intrinsèque. Essentiellement, l’entité «Homme» est un ; pourtant cette unité se compose de facettes différentes et même opposées, différenciation et opposition qui s’expriment par les modalités de la masculinité et de la féminité, par la valeur de chacune d’elles et par le respect qui leur est dû. Cette égalité d’essence, le verset l’exprime d’emblée par le singulier, la création de l’Homme. Puis, une fois ce principe acquis, il passe aux différenciations pour ce qui est de la psychologie, de la morphologie, des interrelations de ces modalités diversifiées, de leur rôle respectif, etc.; ou , pour résumer d’une phrase lapidaire ces considérations: égalité oui, identité non. Dans cet esprit, le Talmud enseignait: «Pour toutes les lois de la Torah, le verset a mis sur le même pied la femme et l’homme» (3). «L’égalité, expliquait le Rav Tzvi-Yéhouda Kook» (4) en étant le principe directeur. La masculinité et la féminité font toutes deux parties de l’image de Dieu inhérente à l’homme. Néanmoins,

il y a des nuances: on ne commence pas par la différence mais par le semblable, avec tout ce que cela implique au niveau de la méthode d’approche du sujet. On ne peut élucider les différences qu’en partant du semblable», ce qui vaut aussi pour l’image divine inhérente à l’homme». Comme on le sait, il existe en hébreu de nombreux noms pour dire «Dieu», chacun d’eux renvoyant à l’un de Ses «attributs» particuliers. Ainsi, «Elohim» renvoie au Dieu englobant la multiplicité des forces et leurs antagonismes, «qui Lui appartiennent tous», pour citer une expression de nos Sages (5), d’où l’emploi du pluriel (et non pas du singulier, «Eloha»). Ainsi, l’homme est le seul être créé qui, pour ainsi dire, ressemble à Dieu, en ceci qu’il inclut des forces diversifiées et même antagonistes, d’où l’expression : «créé à l’image de Dieu», les forces fondamentales antagonistes les plus accusées étant la masculinité et la féminité qui lui sont inhérentes, plus encore que l’opposition matière - esprit qui le constituent, d’où la précision: «mâle et femelle Il les créa». Toujours dans le même esprit, le Rav Shimshon Réfaël Hirsch faisait remarquer qu’au Paradis, la Torah ne présentait pas Eve comme inférieure à Adam mais comme étant sur le même plan que lui, chacun d’eux ayant ses tâches particulières (6). Pourquoi, dès lors, avoir créé l’homme si ambivalent? Nous tenterons de répondre à cette question dans le dernier article consacré à ce sujet. (1) Suivant la représentation que Dieu avait de lui avant de l’avoir créé (2) Gen. I, 27 (3) Traité Baba Kama 15 a (4) Sikhot, Ish Véïsha (5) Passim (6) Cf. Gen. II, 18 En collaboration avec la Yéchiva du Mahon Meir La Thora d’Erets Israël en ligne http://www.machonmeir.net/french/ Traduit par Maïmon Retbi, en collaboration avec le Makhon Méïr m2126retbi@bezeqint.net

13


Rony Akrich

Professeur d'étude juive Responsable enseignement francophone Machon Tal Midreshet Maamakim

«L’intégrisme n’est pas l’exclusivité d’une croyance spécifique, bien qu’il soit encouragé dans les religions reposant sur un rituel, il peut s’exprimer en chacune».

‫דבר תורה‬ «Tu ne cracheras point sur la fillette…»

Le fondamentalisme est le spectre de la fascination au sein de la foi, il se propage et contamine la partie faible des ouailles en quête de passion. Il aspire à un durcissement des principes, à un retour d’âge au mode de vie premier, c ’e st- à - d i re à re t ro u ve r l’ancienne version d’une confession purifiée de toutes les contributions de l’Histoire et de la modernité. Cela s’appelle: radicalisme. L’intégrisme n’est pas l’exclusivité

14

d’une croyance spécifique, bien qu’il soit encouragé dans les religions reposant sur un rituel, et il peut s’exprimer en chacune. Il ne captive qu’une tranche de la population, celle qui est singulièrement portée au fanatisme, et non la communauté entière des croyants. L’intégriste notifie sa pleine appartenance au mouvement des «purs», des «fidèles» tout en accusant les «impurs» et les «infidèles», ceux qui ne vivent pas en accord avec les préceptes. Le fanatisme lui, jaillit de l’incertitude par un sursaut aveugle dans la foi. Il se came à la frénésie d’une conviction qui ne suspecte rien ; le visage de l’illuminé rayonne de par la certitude de posséder l’authenticité souveraine et prétend, dur comme fer, l’imposer de toutes les manières possibles,


y compris par la violence. Son engagement à la foi est entier, fidèle, borné et dénué de toute conscience d’opinion: c’est l’ardeur de celui qui est convaincu de disposer de la certitude et non pas l’ardeur de celui qui la quête, ni la modestie de celui qui sait pertinemment que la vérité ne lui appartient pas en propre. L’intelligence avec la modernité politique est l’expression, selon eux, d’une dégénérescence de l’esprit de la religion, une impossibilité ontologique de deux couronnes sur un même trône et cela malgré le sens primaire qu’il est aisé de comprendre. Bien sûr, le corps et l’esprit comme le cœur et la raison cohabitent, il ne viendrait à l’idée de nul être d’en douter; il peut donc y avoir deux autorités séparées, celle de l’État et celle de la religion même si l’Autorité divine est reconnue comme suprême. Les tenants du Judaïsme traditionnel ne prétendent pas incarner la perfection, laquelle n’est pas de ce monde. «Il n’est pas d’homme juste sur terre qui fasse le bien sans jamais faillir» (Ecclésiaste, VII, 20). Le Judaïsme est confronté à nombre de tourments et parmi eux il y a ce nouvel et incessant surcroît de religiosité que s’attribuent plusieurs milieux dits «ultras religieux», avec lesquels la tradition et le renouveau national d’Israël se trouvent mis en porte-àfaux et doivent ainsi se défendre à tout moment d’actes les accusant de laxisme, de réformisme ou de déviationnisme

religieux. Son chemin n’est ni un renoncement pédagogique, ni une approximation de la Torah, ni un passage éphémère dont le résultat trouverait sa plénitude dans le mode de vie de ces castes dites «de stricte observance». La religion est synonyme d’embarras, de soins minutieux, de dévotion anxieuse. Dans ce cas, le terme invite assurément à l’exercice du culte, à l’observance rituelle, qui adjure la pratique à être conforme à la ferveur soucieuse et vigilante. Si religion égale finesse de conscience, contemplation soutenue, prudence émue et minutieuse, on conçoit clairement pourquoi ce terme s’est attaché hâtivement et sans équivoque à l’expérience et à la manipulation du sacré. Ceci n’était pas le sens premier d’une Torah qui signifiait «enseignement», c’est-à-dire une constitution pour la nation d’Israël où le culte et le rituel n’en étaient qu’une partie mais où l’on retrouvait les autres aspects tout aussi importants, si ce n’est plus. De l’éthique à la morale d’être, du social, de l’économie, du politique, du militaire au législatif, Israël porteur de ce projet se devrait pour lui-même, puis pour l’Humanité, d’acquérir un supplément d’Âme. Retrouvez ses cours sur: www.Ronyakrich.com http://www.ronyakrich.mymuseum.tv http://www.machonmeir.net

15


Rav Elyakim Levanon Rav de la moetsa du Chomron

Une famille unie

Question: Je suis mariée depuis un an et demi et D. merci nous avons un fils. Mais mon mari ne se lève pas le matin pour la prière en minyan et ceci détériore nos relations. Que dois-je faire?

Réponse: Je ne connais pas votre situation familiale mais je peux dire que de façon générale une telle attitude a trois causes pour raison: En premier lieu: la paresse, l’égoïsme et une régression dans la foi. Ensuite: une déception à la limite de la dépression, suite à un échec quelconque, soit au travail soit dans les études ou autres, La troisième cause possible: une protestation à la suite de la situation familiale. Vous pouvez vous-même faire le constat s’il s’agit de paresse, de récidive, ou si un évènement s’est produit qui aurait pour conséquence une dépression probable. Dans ces deux cas vous n’en portez pas la responsabilité. Il serait souhaitable que vous vous adressiez à des professionnels, comme par exemple à son rav, ou à un thérapeute.

Si ces deux éventualités n’en sont pas la cause, il nous reste la troisième, la protestation. En général la protestation touche à l’endossement de responsabilités. En d’autres termes, il y a des domaines où votre mari doit prendre ses responsabilités et la prière en est un. Il se révolte car vous l’endossez à sa place. Il refuse de se lever pour se prouver à lui-même et à vous aussi que cette responsabilité n’est pas la vôtre; c’est comme s’il vous disait: «tu ne me dicteras pas ce que je dois faire». Vous devez absolument vous abstenir d’intervenir dans l’accomplissement des mitzwoth de votre mari, et lui en laisser l’entière responsabilité. Il ne vous sera pas facile de franchir cette étape parce que vous estimez qu’être responsable de la foi de votre mari est un acte juste. Afin de vous en détacher, vous devez vous dire deux choses: - D. ne m’a pas promue pour surveiller mon mari. Ce n’est pas pour cela que je me suis mariée avec lui, et ce n’est pas mon rôle dans la vie. - J’ai entière confiance en mon époux. Sa régression est due au fait que je lui ai retiré la responsabilité, et en la lui rendant il est clair qu’il respectera les mitzwoth comme il se doit, et en particulier celle de la prière en commun. Afin de faciliter votre «retrait» de cette responsabilité, je suis prêt à faire un pas vers vous et je dispense entièrement votre mari de la prière en commun. Vous verrez que votre mari est responsable de ses actes, et l’accepterez tel qu’il est, sans critiques, même s’il ne se lève pas pour la prière. Bien entendu, il y a là une embûche, car si vous retirez votre responsabilité et que malgré tout vous vous penchez sur le lit de votre mari en espérant qu’il va se lever, vous passez du mal au pire, car de nouveau vous vous attendez à ce qu’il se lève. En conséquence n’ayez aucune attente, acceptez votre mari tel qu’il est, et vous verrez que vos liens se resserreront et se consolideront. Note de la rédaction: Les propos rapportés dans cette rubrique n'engagent que leur auteur. Ils ne dispensent en aucun cas de consulter un thérapeute (psychologue, conseiller conjugal, etc.) en cas de question similaire.

16

Traduction: Rav Nissim Atiyas Mail: nissimelonmo@gmail.com Consultez d'autres conseils du Rav sur notre page Facebook: "Elon more-Ah'ei Yossef" ou sur notre site: www.elon-more.com


17


Paroles de femmes

Rabbanite Yemima Mizrahi

Que se passera-t-il en l’an 2012? «Ya’akov voulait dévoiler la fin et il en fut empêché». Pourquoi? Et pour quelle raison l’être humain tient-il à savoir ce qui lui arrivera à la fin des temps?

Un parent sur le point d’abandonner ses enfants à tout jamais éprouve sans doute un désir ardent de leur annoncer des nouvelles encourageantes et réconfortantes, leur indiquant la date d’expiration de l’exil et des malheurs. Ya’akov sait que la plus grande souffrance est l’incertitude, l’attente: il attend Ra’hel pendant sept ans puis il doit encore travailler des années chez Lavan et enfin, il languit vingt-deux ans durant son fils Yossef. Il veille à ce que ses autres enfants ne disparaissent point, eux aussi. S’il savait qu’alors qu’il pleure son fils, celui-ci devient le gouverneur de l’Égypte et sa source de subsistance ainsi que celle de ses enfants, il se réjouirait du fait que l’attente (hamtana) constitue un véritable cadeau (matana)! Alors pourquoi D. ne le laisse-t-Il pas divulguer la fin des temps à ses fils?! Il serait tellement plus simple que les jeunes filles connaissent leur date de mariage! Un malade se revigorerait tant si on lui annonçait à quel moment il cesserait de souffrir!

D. ne permet pas à Ya’akov de révéler à ses fils la fin des temps car si c’était le cas, la valeur la plus chère leur serait retirée: l’espérance. Sans cette dernière, même au moment du salut final, l’homme ne saurait plus se réjouir. Ya’akov ne parvient jamais à être réellement heureux. Même lorsqu’il retrouve enfin Yossef, il ne verse pas de larmes, il récite le Chema en l’honneur de l’Éternel. C’est parce qu’il n’a pas su espérer, préparer un grand bassin pour accueillir les futures bénédictions, qu’il n’a pas non plus su contenir la réalisation de cette espérance. Ya’akov regrette tant ses propos lorsqu’il attendait le

18

terme de ses tourments: «Je descendrai vers mon fils douloureusement dans la tombe», «pourquoi m’avezvous fait du mal?». Rabbi ‘Haïm Friedländer explique que si, quand elle attend, une personne émet des paroles de désespoir, elle ne réussira pas à véritablement jubiler au moment de sa délivrance. Nos Sages nous dévoilent que «l’esprit de ceux qui calculent la fin expirera». Ils ne savent plus espérer, ils parviennent uniquement à patienter passivement jusqu’à ce que quelqu’un vienne les affranchir. Le Netivot HaChalom explique que dans ce cas la délivrance arrivera à point, au moment fixé. Toutefois, pour l’homme rempli d’espoir, la fin peut survenir prématurément!!! Lorsque Ya’akov bénit la tribu de Dan, il est persuadé, dans son esprit, que Chimchone, l’un de ses descendants, est le Machia’h, et pourtant «son cavalier tombe, renversé». Il finit par découvrir, à lui-même ainsi qu’à ses fils, le terme des souffrances, autrement dit l’espoir. Là où il y a de l’espoir, les malheurs s’écourtent, ils deviennent moins insupportables. La fin n’apporte aucune nouvelle à ceux qui ne l’ont point languie; cependant, elle constitue une véritable consolation pour ceux qui ont proclamé, à l’instar de Ya’akov: «C’est en Ton salut que j’espère, ô D.!» Rabbi Yitz’hak a déclaré: «Tout est contenu dans l’espérance: le mérite de nos ancêtres, la clémence, le pardon, la délivrance.» Ne t’attends pas à ce qu’une quelconque «prévision annuelle» t’emplisse d’espoir, c’est toi qui dois bomber l’espoir chaque jour afin de pouvoir découvrir une fin merveilleuse! Traduit par Arielle Koushnir En partenariat avec Maayaney Hayechoua


19


Hommage

Par Claire Dana-Picard

Hommage à deux Justes à Yad Vashem

Caroline Elbaz, née Léon, est heureuse de vivre en Israël, entourée de toute sa descendance, enfants, petits-enfants et arrière-petits-enfants.. Ce bonheur, dit-elle, elle le doit à un homme, Georges Dilsizian qui lui a sauvé la vie pendant la Seconde Guerre mondiale. Georges Dilsizian, d’origine arménienne, n’a pas hésité malgré les dangers à la cacher avec ses grands-parents, Samuel et Kalo Sévy dans la cave de sa villa de la région parisienne pour leur permettre d’échapper aux persécutions nazies.

20

Quant à son fils, André Gustave, marié à une Juive d’origine turque qui était la tante de Caroline, il a lui aussi sauvé des Juifs pendant la Shoah. L’histoire de la famille Léon est caractéristique d’une époque où les Juifs de France tentaient par tous les moyens de fuir les perquisitions et d’échapper ainsi à une mort certaine dans les camps de concentration. La petite Caroline se trouvait à Paris chez ses grands-parents, lorsqu’en mars 1942 les Allemands ont frappé à leur porte à 3 heures du matin pour les arrêter. Elle a entendu la concierge leur dire avec aplomb qu’il était inutile d’insister, étant donné que la famille avait quitté le logement. Les Allemands ont alors répondu qu’ils reviendraient le lendemain pour poser les scellés. Affolée, la mère de Caroline Reina Léon, qui habitait à proximité, a sollicité l’aide de sa sœur Léa, épouse d’André Gustave Dilsizian. Celle-ci a immédiatement pris contact avec son beau-père qui a accepté, sans la moindre hésitation, de les héberger jusqu’à la fin de la guerre. Yad Vashem a rendu hommage jeudi 29 décembre à ces deux héros discrets en présence du consul de France à Tel Aviv et du consul d’Arménie, en leur décernant à titre posthume la médaille des Justes parmi les Nations. C’est la fille d’André Gustave, Liliane de Toledo, qui a reçu la distinction au cours d’une cérémonie très touchante. Dans le discours qu’elle a prononcé, elle a évoqué avec beaucoup d’émotion le souvenir de son père, décédé en 1971, et de son grand-père qu’elle a à peine connu, rappelant leur bonté et leur grandeur d’âme. De son côté, Caroline a déclaré avec des larmes dans la voix: «Je n’avais alors que dix ans. Je suis restée dans cette cave pendant 9 mois, et j’allais mourir en restant ainsi enfermée. Mais «papy Dilsizian» a compris ma détresse. Il m’a prise par la main et m’a dit: "A partir d’aujourd’hui, tu es ma petite fille!"». Caroline a alors été inscrite à l’école du village, «chez les bonnes sœurs», et a pu enfin respirer à l’air libre pendant la journée. Les noms de ces deux justes figurent à présent sur l’un des murs de la forêt de Yad Vashem réservés à ceux qui, au péril de leur vie, ont porté secours aux Juifs menacés de déportation avec la conviction de simplement faire leur devoir. Le temps a passé mais le souvenir de ces moments terribles est toujours aussi vivace. Et en cette circonstance particulière, Caroline a tenu à être entourée de toute sa famille pour exprimer publiquement sa reconnaissance envers son bienfaiteur.


21


Hommage

Janine Zerbib z’l, l’âme de Naguilah

Une grande dame vient de nous quitter. Janine Zerbib a été terrassée par une embolie cérébrale lors de la remise du prix de l’association Naguilah à deux handicapés. Transportée d’urgence à l’hôpital dans un coma profond, elle s’est éteinte quelques jours plus tard sans avoir repris connaissance, laissant son entourage bouleversé et désemparé par cette disparition subite. De tous les témoignages que nous avons recueillis, il ressort qu’elle était une femme exceptionnelle, entièrement tournée vers les autres. Sa forte personnalité, son dynamisme, sa distinction et sa sensibilité forçaient le respect et l’admiration de tous ceux qui la côtoyaient.

22

Janine Zerbib est née à l’Isle Adam, près de Paris, peu avant la Seconde Guerre mondiale. Dans un livre extrêmement touchant intitulé «Les étoiles brillent dans la nuit», préfacé par le grand rabbin de France Gilles Bernheim, elle a raconté l’histoire de sa vie, indiquant qu’elle avait été atteinte de cécité au cours de son enfance des suites d’une rétinite pigmentaire. Grâce à l’affection de ses parents et à sa foi inébranlable en D., elle a su faire face à son handicap et a tenu à mener une vie tout à fait normale. Janine a eu le bonheur de rencontrer Simon Zerbib, mari affectueux et attentif qui a toujours été à ses côtés, la soutenant avec amour dans tous ses combats. Dans son ouvrage, Janine lui consacre ces mots très touchants pour expliquer qu’elle ne se sentait pas frustrée de ne pas pouvoir le voir: «Son portrait est celui tracé par mon cœur. Je sais qu’il a les yeux bleus comme le ciel. Certes, je ne les vois pas mais ils ont pour moi la force surnaturelle de tout ce qui est invisible tels l’âme, la sainteté, les parfums, l’amour». Toute jeune, Janine décide d’approfondir ses connaissances juives en suivant les cours de Manitou (Rav Léon Ashkenazi) à l’Ecole Gilbert Bloch d’Orsay. Son œuvre majeure est bien entendu Naguilah, qu’elle a fondée en 1968 avec le Grand Rabbin Sirat pour aider les handicapés juifs de France. Par la suite, elle a beaucoup agi pour la promotion des aveugles et leur insertion dans la société, notamment dans le cadre de l’Institut Hadley. Comme elle l’explique dans son livre, «l’enseignement était essentiellement dispensé par correspondance, en braille avec les explications enregistrées, et offraient à tous les non-voyants la possibilité d’étudier à domicile». Elle a été efficacement secondée par Raymonde Rissmak, devenue son bras droit et son amie, qui avait un excellent contact avec les élèves. «Au départ, Naguilah était un groupe d’amis juifs aveugles désireux de construire ensemble une société dans laquelle le handicap ne serait pas une exclusion et la lumière pas uniquement celle du jour», rappelle le site Internet de l’association. «Très vite», est-il encore précisé, «elle s’est trouvée submergée par des besoins auxquels il lui était quasiment impossible de répondre. Elle ne s’était pas préparée à recevoir les demandes de quelques 2000 juifs aveugles résidant en France». Et de souligner: «Auparavant, les jeunes aveugles juifs fréquentaient des associations laïques et subissaient une influence chrétienne qui amena beaucoup d’entre eux à se convertir. Janine a jugé important d’apporter à chacun une vie juive et une identité juive». Lorsque Janine et Simon Zerbib se sont établis en Israël, ils ont décidé d’y créer une branche locale de Naguilah sous l’égide d’un couple d’amis, le Dr Haïm Cohen et son épouse Dany. Haïm Cohen, qui a connu Janine en France dans sa jeunesse lorsqu’il était volontaire auprès des jeunes aveugles, a toujours admiré son dynamisme: «C’était une combattante qui a surmonté son handicap. Elle est devenue complètement aveugle à l’âge de 15 ans mais cela ne l’a pas empêchée de tout faire pour poursuivre ses études et travailler». Cette énergie et cette volonté, elle a cherché à les transmettre à ceux qui, comme elle, étaient non-voyants. Pour leur permettre d’acquérir leur indépendance et de devenir autonomes, elle a créé


Par Claire Dana-Picard entre autres des bibliothèques sonores et organisé des voyages en Europe et par la suite en Israël. Les amis de Janine sont nombreux: Béatrice Heffetz a travaillé avec elle pendant 40 ans. Elle a rappelé que l’action qu’elle avait entreprise en France avait eu un impact dans tout le pays. Claude Bloemhof, qui a assuré bénévolement pendant près de dix ans la trésorerie de Naguilah en Israël, a été très peiné par le décès de Janine pour qui il avait une très grande estime. «C’était une femme extraordinaire, s’occupant toujours des autres». David Assouline, qui est aveugle, a rencontré Janine en 1964 et il a, depuis, conservé des liens très chaleureux avec elle. Il nous a confié qu’elle l’avait beaucoup aidé, surtout lorsqu’il était adolescent, lors de la création de son Talmud Tora: «Elle nous a appris à être juifs avant tout, avant d’être handicapés», a-t-il rappelé. Il a en outre souligné sa générosité, précisant que «les autres passaient toujours avant elle» et «qu’elle avait été le porte-drapeau de tous les handicapés». Il y avait toutefois une chose que Janine ne supportait pas, c’étaient les idées préconçues: «Je suis désolée que les voyants soient si limités dans leur langage», a-t-elle écrit dans son livre, «et j’ai peur de découvrir dans ce fait la racine de leurs préjugés vis-à-vis de ceux qui ne «voient» pas exactement comme eux. J’aimerais leur expliquer comment je perçois le monde sans l’aide de l’éclairage naturel du soleil».

Une grande amie de Janine a raconté qu’elle l’avait connue lors d’une action lancée par l’Unifan, dans le cadre de laquelle elles devaient être à l’écoute de personnes en détresse par téléphone. Des liens très forts s’étant tissés entre elles, Janine lui avait proposé par la suite de venir travailler à Naguilah. «Elle était d’une grande délicatesse, se souvientelle, d’une politesse et d’un altruisme impressionnants. Elle n’aurait jamais, par exemple, commencé à manger avant les autres. Elle ne se plaignait jamais et se montrait toujours optimiste mais cela ne l’empêchait pas d’avoir parfois des «coups de cafard». Elle a dit à une amie tout récemment: Il faut aller de l’avant, il ne faut pas rester sur place». Le rabbin Guedj garde un souvenir touchant de Janine: «Elle a été pour nous cette fiole d’huile qui a permis d’allumer d’autres lumières». Pour Yoann, Janine était comme une mère. Ce jeune aveugle, brillant informaticien, vit aujourd’hui en Israël. «Je l’ai connue à l’âge de 7 ans. Elle m’a préparé pour ma bar mitsva en m’apprenant à lire l’hébreu. On est devenus très proches. C’est elle qui m’a donné l’envie de monter en Israël, ce que j’ai fait juste après le bac, à l’âge de 17 ans. C’est aussi grâce à elle que j’ai fait l’armée, où j’ai servi pendant huit ans dans les services de Renseignements. Dès que j’avais besoin de conseils, j’allais la voir». Janine n’est plus mais elle laisse une grande œuvre qui se perpétue. Elle restera pour tous ses proches un modèle de courage et de dignité, de foi et de piété. Que son souvenir soit béni. Yehi Zihra Barouh’.

23


Vernissage: La chance aux talents Photos: Studio Lisha

Les artistes à l’honneur! «La Chance aux Talents», projet lancé par le P’tit hebdo et la Galerie Georges V, vient de prendre son essor avec le vernissage organisé jeudi soir 30 décembre dans les locaux du journal à Jérusalem. Les murs étaient tapissés des tableaux lumineux de Ruth Eschkol, artiste peintre invitée à venir exposer ses œuvres. Mais elle n’était pas la seule vedette de la soirée: dans une salle attenante, la jeune Judith Sitbon présentait sa magnifique collection de bijoux, créés tout spécialement pour cette exposition alors que dans une autre pièce, on pouvait admirer la beauté et l’originalité des poteries et des vases en céramique, aux formes ondoyantes, d’une jeune femme très talentueuse, Sarah Shuraki. De nombreux amis avaient été conviés pour ce vernissage et les correspondants de plusieurs medias francophones (Infolive.TV, Hamodia, ActuJ, Guysen TV, Tsarfat TV et Israel Valley) étaient également au rendez-vous, tous heureux de se retrouver dans cette ambiance chaleureuse. Pour réchauffer encore l’atmosphère, l’œnologue Patrick Hababou était venu offrir en dégustation les meilleurs produits des Vins Goshen. Le parcours atypique de Judith Sitbon Judith souhaitait au départ être ingénieur des travaux publics mais Deux nouvelles après avoir obtenu son diplôme et travaillé dans la expositions finance, elle a vite compris sont prévues: qu’elle faisait fausse route. la première le 9 «Depuis l’adolescence, février et la seconde j ’avais une passion, la le 29 mars. création de bijoux», nous

Ruth Eshkol: l’art est un besoin incessant Ruth Eshkol a découvert son amour pour la peinture lorsqu’elle avait déjà une vingtaine d’années. «Au

Judith Sitbon

Ruth Eshkol

a-t-elle confié. Après une formation à Paris, elle a rejoint l’école Betsalel de Jérusalem où elle a été admise directement en quatrième année. A présent, elle se consacre entièrement à son art et réalise des objets de toute beauté, bagues, broches, pendentifs 24 en métal, chacun étant unique en son genre.

départ, nous a-t-elle avoué, j’ignorais que j’avais du talent. C’est un poster de Baba Salé, vu lors d’un séjour en Israël, qui a été ma première inspiration et a provoqué un déclic en moi. Je n’ai pas pu l’acheter mais, rentrée à Paris, j’ai acquis tout le matériel de peinture nécessaire à mon art et je me suis mise à peindre pour le reproduire. Par la suite, cet art est devenu pour moi un besoin incessant. Aujourd’hui, j’habite Mitspé Yeriho et je continue à peindre». Et de conclure: «Je suis amoureuse de notre Tora de Vie. Ma peinture est pleine de couleurs et de symboles».


Par Claire Dana-Picard Sarah Shuraki

Sarah Shuraki: créer l’harmonie Mis à part l’esthétique évidente des créations de Sarah, vases, poteries et Nous rencontrons objets divers en céramique, il s’en dégage également un des gens message spirituel qu’elle extraordinaires exprime en cherchant à et nous voulons réunir des matières de continuer à faire textures très différentes. découvrir les jeunes C’est par ce biais qu’elle talents francophones émet son désir de voir l ’u n i té , l ’ h a r m o n i e a u à Jérusalem. sein du peuple d’Israël. «L’artiste doit exprimer son intériorité», précise-t-elle. Chez Sarah, tout a commencé par le dessin, don qui existait déjà dans la famille. Par la suite, l’amour de la cuisine a joué un rôle dans son choix. Aujourd’hui, Sarah expose dans le monde entier, enseigne à l’école Betsalel et donne également des cours dans son studio à Jérusalem. Nissim Cohen, directeur de la Galerie Georges V, s’est montré très enthousiaste: «Ce projet est né lors d’une première exposition dans les locaux du P’tit hebdo, qui a lancé l’artiste Judith Anis, et j’ai eu la chance qu’Avraham Azoulay me demande de participer à cette opération destinée à découvrir de nouveaux talents. Il s’est adressé à moi parce qu’il savait que j’avais acquis depuis vingt ans une grande expérience dans la direction d’une galerie d’art. Avraham voulait l’avis d’un professionnel pour la sélection des futurs artistes et des jeunes talents. C’est un travail colossal, très prenant mais aussi très intéressant. Les artistes ne sont pas forcément des débutants: bien au contraire, il s’agit très souvent de personnes ayant déjà de l’expérience et qui attendaient l’occasion de se faire connaître, en arrivant à un tournant de leur carrière». Et d’ajouter: «Deux nouvelles expositions sont prévues: la première le 9 février et la seconde le 29 mars. Nous rencontrons des gens extraordinaires et nous voulons continuer à faire découvrir les jeunes

talents francophones à Jérusalem. Dès la première exposition, les résultats ont été probants et des tableaux ont été vendus. C’est pour cette raison que nous sommes très exigeants. Il existe beaucoup d’artistes dans le monde francophone et j’ai dû déjà effectuer une sélection auprès d’une trentaine d’entre eux, ce qui est assez exceptionnel». Avraham Azoulay a salué le talent des artistes présents tout en déplorant le fait que ces derniers, bien souvent, ne parvenaient pas à vivre de leur art. Pour mieux les faire connaître, il a l’intention de mettre en place une «caravane de l’art» circulant dans le pays, toujours en collaboration avec Nissim Cohen. «Nous avons de bons partenaires, notamment dans les medias. L’art et la culture peuvent nous réunir audelà de nos différences».

Nissim Cohen, Rav Benichay et Avraham Azoulay

L’art et la La soirée s’est terminée dans culture peuvent l’émotion avec l’arrivée du Rav nous réunir Benishay. Après avoir admiré au-delà de nos avec un plaisir évident les différences. œuvres exposées, il a adressé un message très touchant à l’assistance. Il a salué l’initiative d’Avraham Azoulay et de Nissim Cohen qui ont décidé de vendre une œuvre de Ruth Eshkol, un magnifique violon, et de contribuer avec la somme obtenue au financement de la construction, presque achevée d’ailleurs, d’une maison d’études Beth Midrash dans la localité d’Itamar, en Samarie. Elle portera le nom de son gendre Ehoud Fogel, sauvagement assassiné l’an dernier par des terroristes avec sa femme Routhy et trois de leurs enfants HY’D. Exposition permanente jusqu’au 25 janvier 2012 Nissim Cohen: cnissim5@gmail.com Film vidéo visible sur Infolive.tv

25


Chlomo Stora

Psychologue clinicien Psychanalyste

Coté Psy

A l’origine du lapsus Les règles d’interprétation de la Torah ont en commun de mettre régulièrement l’accent sur le mot lui-même, en dépit du contexte et des significations auxquelles il est associé. Ainsi, la manière dont l’Etude juive procède pour établir un drach (une interprétation) à partir d’un pchatt (le sens premier du texte) va nous en fournir l’exemple. Dans la paracha «H’ayé Sarah», le mot «oulaï» prononcé par Eliezer pour exprimer ses doutes («peut-être») que Rivka ne le suive, est interprété par

26

Rachi, à un autre moment de la paracha, par «oulaï» sans le vav, de sorte qu’il peut se lire «Elaï» («vers moi»), pour exprimer le motif de ses doutes. A savoir que Rivka pourrait ne pas le suivre dans sa mission, c’est-à-dire qu’elle irait «vers moi», vers son projet personnel de vouloir marier Ytshak avec sa propre fille. Or «oulaï» qui veut dire «peutêtre» et «Elaï» qui veut dire «vers moi» sont hétérogènes l’un par rapport à l’autre quant à leur sens mais homogènes quant à leur écriture et à leur consonance. C’est ce qui autorise Rachi de les


rapprocher pour en retirer un enseignement quant à la motivation d’Eliezer. La psychanalyse a emprunté très vraisemblablement un tel procédé à la Torah et l’exemple du lapsus est là pour en témoigner. Le lapsus représente précisément ce surgissement d’un mot en lieu et place d’un autre mot, à partir de la même structure littérale ou de la même consonance que ce mot entretient avec celui auquel il s’est substitué et cela en dépit du «bon sens». Ainsi un patient dira en séance: «Cet acteur a été nominé aux escarres» puis se reprendra et dira «Je voulais dire qu’il a été nominé aux Oscar», ce qui bien entendu témoigne de ce que ce patient pouvait bien penser de cet acteur... Or, c’est précisément sur le modèle du lapsus qu’un psychanalyste entend le discours de son patient. Je reçois un couple dont la femme est enceinte. Elle se plaint de l’éloignement d’avec son mari que cette grossesse a provoqué, selon elle.

Il est vrai que les préoccupations par rapport à l’enfant à venir sont omniprésentes, tout au long de la séance, à telle enseigne que le projet d’avoir un enfant et de fonder une famille semble avoir cédé le pas à l’enfant lui-même, à qui les parents prêtent de multiples intentions: «Il voudra peut-être que ça se passe comme cela. Est-ce qu’il acceptera d’habiter à tel endroit etc…». Puis, à un moment de la séance, la femme prononcera cette phrase sur le modèle du lapsus: «De toute façon, un enfant sépare les parents!». Je demande alors à la femme de répéter encore une fois cette phrase, puis autant de fois jusqu’à ce que sont mari l’entende avec l’interprétation et la ponctuation appropriées: «De toute façon, un enfant, c’est par les parents» rétablissant ainsi l’ordre des générations par lequel un enfant ne sépare pas ses parents mais au contraire, provient (c’est par) de leur union.

Chlomo Stora 052 355 65 06

27


Mazal Tov Un grand Mazal Tov à Eytan et Avital pour la naissance de leur fils Maayan Nathan (petit frère d’Oriah) de la part des grands parents et arrières grands parents Touati et Tzoukermann. Mazal Tov à Talia et Mathieu Wolf à l’occasion de leur anniversaire de mariage. De la part de la famille Susskind (Paris - New York - Ma’alé Adoumim). Itshak, Jacqueline les familles Amar, Perez et Zenouda souhaitent à Dana et Shay un grand mazal tov pour la venue de leur fille Ori. A notre Kéren chérie, bon anniversaire pour tes 18 ans!

28

L’âge de la majorité et aussi - tout un symbole - celui de la vie - Haï -! Puisses-tu B’’H mener une vie de lumière - ad 120 - en rayonnant comme tu sais si bien le faire. Béahava. Papa, maman, Eytan. A Sarah et Oren Avrahami, Mazal Tov pour vos 10 ans de mariage! C’était un vrai plaisir de vous retrouver à Netivot. Beaucoup de bonheur et une bonne réussite dans vos projets. Amen. Vos amis de Jérusalem A Simon et Rivka pour la naissance d’Itshak-Israël. Que D. lui trace une vie de facilité. De la part du Ptit Hebdo.


La recette de Tata Julie La ratatouille

Ingrédients (pour 4 personnes) • • • • • • • • • • •

3 courgettes 1 petite aubergine 1 petit poivron vert 1 petit poivron rouge 1 petit poivron jaune 4 tomates bien mûres 2 oignons 2 gousses d’ail Sel, poivre Huile d’olive Bouquet garni

Préparation Bien laver les légumes en commençant par les poivrons. Les couper en deux dans le sens de la longueur et enlever le coeur. Les découper ensuite en lanières puis en petits morceaux. Les mettre de côté. Couper l’aubergine en petits cubes. Les mettre de côté dans un autre récipient. Prendre ensuite les courgettes et enlever avec un éplucheur des lanières de peau en alternance, c’est-à-dire en laissant des lanières pour une cuisson plus tendre. Les couper ensuite en rondelles et les réserver également dans un troisième recipient. Préparer les tomates en les coupant en cubes. Dans une cocotte ou une grande casserole, verser de l’huile d’olive (3 à 4 cuillères à soupe). Quand l’huile est chaude, y ajouter les oignons coupés en fines rondelles. Y verser ensuite les poivrons et remuer. Baisser le feu et mélanger pendant 2 à 3 minutes avant d’ajouter l’aubergine. Remuer une nouvelle fois pendant quelques minutes puis incorporer les courgettes. Couvrir la casserole mais remuer de temps en temps. Laisser cuire à feu doux pendant 30 minutes. Ajouter enfin les tomates, saler et poivrer, mettre un bouquet garni (thym et laurier) et l’ail hâché finement. Remuer et laisser cuire à feu doux, sans couvrir. A déguster chaude ou froide. Bon Appétit

29


Des livres et vous…

«De l’Appel au Retour» de Laure Guetta-Moatti

«De l’Appel au Retour»: deux personnages en quête d’identité et de vérité, c’est le thème développé dans le livre de Laure GuettaM o a tti , p r o f e s s e u r d e français au CCF, et dans lequel elle exprime son amour pour Israël et pour le peuple juif. Elle apporte des précisions sur son ouvrage dans l’interview qu’elle a accordée au P’tit Hebdo Le P’tit Hebdo: Quelle est la trame de votre roman? Laure Guetta-Moatti: Il s’agit d’un vrai roman qui se lit d’abord pour le plaisir. C’est une très belle histoire d’amour et d’amitié avec beaucoup d’émotion et de personnages attachants. Il y a une rencontre, puis la naissance d’un couple. Ce couple va connaître des problèmes et Line et Franc, mes héros, réagiront différemment. Line va s’interroger sur les raisons de leur épreuve et cela la conduira à repenser son judaïsme. Pour Franc, homme pragmatique et rationnel, tout changement semble impossible. Ils s’aiment mais ont de plus en plus de difficultés à vivre ensemble. Un voyage en Israël provoquera d’autres bouleversements. Pourquoi? Que s’est-il passé là-bas? Comment Line et Franc pourront-ils, à travers leurs différences, surmonter leur conflit et se retrouver? Je vous invite à le découvrir en lisant mon livre.

LPH: Est-ce une fiction ou le récit s’inspire-t-il plutôt d’une histoire vécue? L.M.: C’est une fiction. Je n’ai pas raconté ma vie dans

30

ce roman. Le conflit qui oppose les héros n’a pas été le mien. Pour façonner mes personnages, j’ai pioché certains traits de caractères parmi des personnes que je connais comme le font, je pense, tous les écrivains. J’ai effectué tous les voyages en Israël évoqués dans le livre mais dans un contexte tout à fait différent. LPH: On remarque dans votre roman que lorsque vous parlez d’Israël, vous évoquez le Golan et la Judée: s’agit-il de lieux qui vous sont particulièrement chers? LM: Il est vrai que ces lieux me sont chers comme le sont d’ailleurs Tel-Aviv, Jérusalem, le Caveau des Patriarches et bien d’autres lieux encore qui sont mentionnés dans mon roman. Pourquoi et comment? Mon livre se charge d’y répondre. LPH: Il s’agit, je crois, de votre premier roman. Qu’estce qui vous a incitée à l’écrire? Quel est le message de votre livre? L.M.: En effet, ce roman est mon premier livre (le second est terminé et est en projet de publication). Dès les premiers jours de mon Alyah, j’ai été confrontée à une question que l’on m’a souvent reposée par la suite: pourquoi êtes-vous venue? Cette question en révèle implicitement une autre: qui êtes-vous? C’était pourtant clair. J’étais revenue chez moi ! Certains me prédisaient aussi, à la façon des explorateurs de la Bible, que mon engouement pour le pays passerait avec le temps. Or cela fait plus de 20 ans que je vis en Israël et mon amour pour mon peuple et mon pays est encore plus fort qu’au début de mon Alyah. Je pense (comme heureusement d’autres Israéliens) que j’ai la chance extraordinaire de faire partie de cette génération privilégiée qui voit de ses yeux ce en quoi nos ancêtres n’ont pas cessé de croire durant les ténèbres de l’exil.


Par Claire Dana-Picard

Et malgré les difficultés, le retour sur notre terre ne perd en rien son caractère providentiel. Pourtant, force est de constater que mon enthousiasme n’est pas partagé par tous. Alors, pourquoi ce malaise? Que nous manque-t-il? Le livre tente d’apporter une réponse à cette interrogation, sans écarter pour autant les questions existentielles. Il est porteur d’un message d’amour, d’espoir et de foi. N’oublions pas, malgré les complications de notre quotidien et quoiqu’en dise une certaine presse défaitiste, en moins de 70 ans, (une période plus courte que la vie d’un homme), nous avons accompli un chemin exceptionnel, et j’en suis certaine, le plus beau nous attend. LPH: Vous parlez dans votre livre de jeunes juifs français souhaitant redevenir «hébreux». Pourquoi utilisez-vous le terme d’hébreux, et non pas de juifs? Quelle différence établissez-vous entre les deux? L.M.: Le terme juif est lié à l’exil, la dernière tribu qui a été exilée était la tribu de Juda, d’où le terme juif. Le terme hébreu fait référence à un retour à notre identité d’avant l’exil, plus authentique. Cette identité retrouvée, il nous faut certes la dépoussiérer et la revitaliser, mais après deux mille ans de souffrance et d’héroïsme pour la garder, quel merveilleux défi!

LPH: Votre livre est-il destiné à un certain public ou bien peut-il être lu par tous? L.M.: «De l’Appel au Retour» est un pari. D’une part j’ai voulu écrire un vrai roman destiné à tous, d’autre part j’ai tenté de présenter et de défendre les valeurs juives et le sionisme. Au delà de son aspect purement littéraire, son objectif est de nous renforcer dans notre choix d’être revenus sur notre terre. C’est un livre engagé, pourtant entre le doute et la foi, le dialogue n’est pas écarté et c’est ce qui fait, je pense, sa force. Et puis surtout, il peut être pour nos frères de France ce petit supplément - ou catalyseur - qui les aidera à faire ce «grand pas» qui transforme le Juif de diaspora en nouvel immigrant. Et s’il arrive à convaincre, ne fût-ce qu’un membre de notre peuple, il aura mérité d’avoir été écrit. LPH: Où peut-on se procurer votre livre? En France et en Israël? L.M.: «De l’Appel au Retour» est en vente en Israël dans les librairies françaises, il peut aussi être commandé au numéro suivant: 052 2468 400. Il sera prochainement mis en vente en France.

31


Compte-rendu

Par Claire Dana-Picard

Unité: il faut des résultats concrets

Elles sont venues très nombreuses, pendant la fête de Hanouka, à ce rassemblement organisé à Jérusalem pour débattre de l’unité au sein du peuple juif. Des femmes de tous courants, appartenant à des milieux tant orthodoxes que sionistes religieux, qui avaient en commun la volonté de se retrouver en faisant abstraction de toutes leurs différences. Il s’agit d’un projet qui mûrit déjà depuis un certain temps mais qu’il a tout de même été difficile de réaliser. Elles étaient donc des centaines, dans la Grande synagogue de Jérusalem, à être venues écouter avec ferveur les interventions des Rabbanioth. Pour la Rabbanite Eliahou, épouse du Rav Mordehaï Eliahou zatsal, cette réunion était très importante. «Celui qui l’a organisée l’a fait de façon intelligente et positive», a-t-elle estimé, «mais il faut voir à présent quels en seront les résultats concrets : tout cela est bien beau mais les paroles ne suffisent pas, il faut des actes. Il faut maintenant tirer les conséquences et se mettre au travail. Il est clair que cela ne se fait pas en une nuit. En premier lieu, il faut définir ce qu’il est urgent de réparer, en ne perdant jamais de vue que nous sommes un seul peuple au service de D.». Parlant ensuite du fossé qui sépare religieux et non religieux, elle a déclaré: «Ils ne nous comprennent pas, étant trop éloignés du judaïsme, et nous ne les comprenons pas non plus». Quant aux dernières attaques de la presse contre le monde orthodoxe, la Rabbanite Eliahou a qualifié les meneurs de cette campagne de «Miskénim» (pauvres gens), ajoutant: «Nous n’avons pas à nous défendre car nous sommes dans la vérité». Pour Sylvia Maruani, directrice du programme francophone de la Midreshet Harova, dans la Vieille Ville de Jérusalem, ce rassemblement était «grandiose». «C’était important de voir toutes ces femmes de tendances si différentes réunies autour de la même idée. Nous avons notamment discuté des moyens de répandre cette idée de Ahdout au sein du peuple. On a

32

enregistré un net progrès depuis l’an dernier: cette fois, des femmes ont pu s’exprimer à l’intérieur de commissions qui ont été formées lors du Keness et les choses ont pu avancer plus concrètement, au niveau de l’action. Il a été question notamment d’œuvrer davantage dans les écoles, de faire plus de bien autour de soi, d’influencer également dans la pratique des mitsvot, etc.». Sylvia Maruani semble optimiste: «On va avancer parce que chacune d’entre nous a compris qu’elle pouvait réaliser quelque chose. J’espère qu’on réussira dans cette tâche». Shoulamith Melamed, épouse du Rav Melamed, rabbin de Bet El, a surtout apprécié la rencontre qui a eu lieu juste avant le Keness avec une trentaine de Rabbanioth, toutes tendances confondues. «Nous avons été réparties dans trois commissions, chacune d’entre elles étant dirigée par une animatrice, et les participantes ont cherché réellement à parler de choses concrètes. J’ai eu aussi le plaisir de parler pendant la pause avec plusieurs femmes de rabbins comme par exemple la belle-fille du Rav Ovadia Yossef. On peut dire qu’on a progressé, étant donné qu’il n’y avait jamais eu, avant l’année dernière, une telle initiative. Nous avons tant de choses en commun, malgré nos différences». La Rabbanit Ashkenazi, de Kfar Habad, est également très satisfaite de ce grand rassemblement. Pour elle, il faut déployer de grands efforts pour rapprocher chaque âme juive, qui est «comme un diamant». Quant aux dissensions entre les courants religieux, elle a rappelé que les avis étaient nombreux et que «chacun d’entre eux émanait de la parole divine». «Chacun peut camper sur ses positions tout en respectant l’autre. Je ne dois en aucun cas renoncer à mes opinions pour satisfaire mon prochain. Mais il ne faut jamais mépriser quiconque. Chacun doit agir selon ses convictions tout en respectant l’autre». Pour concrétiser les décisions prises au cours de ce keness, la Rabbanit Ashkenazi pense qu’il faut organiser des réunions plus restreintes et plus localisées à travers le pays. Ce grand rassemblement semble avoir réveillé les consciences et donné envie aux participantes d’agir plus concrètement en mettant en pratique toutes les bonnes résolutions prises lors de leurs rencontres. Nous leur souhaitons bonne chance.


33


Les Bonnes Adresses Architecte Architecte Rina Fennech

Dépannage

Architecte et décorateur d’intérieur. Elie Travaux Dépannages Projets privés et professionnels, devis Plomberie, électricité, serrurerie, et suivis de travaux. T: 054-6935557 carrelage, peinture, rénovation, sallede-bains. Travail rapide professionnel et soigné. T: 050-4198002, 077-2013552

Call center Apport minimum, rentabilité a s s u ré e . A p p e l s a u to m ati q u e s . Gestion téléacteurs, statistiques, enregistrements, multi-missions. www. innitel.com T: 072-2463700

Pour évènements de familles et soirées

100% Plomberie 20 ans d’expérience privées. Accompagnement à la guitare,

Architecture et Décoration, Plans 3D. R é n o v a ti o n d e s a l l e d e b a i n , Conseils pré- achat, Direction de projet. installation complète, filtre anticalc, doud, radiateur, fuite, dégorgemt… www.rinarchi.com T: 0504255844 Dépannage rapide. T: 054-2003136 / 077-5502319 Daniel Jacob

Call Center clé en main

Béatrice chanteuse

Esthétique

large répertoire de chansons Françaises (aussi en anglais et en hébreu). T: 0546232241

Traiteur «Cater King» Pour toutes vos smahot: bar mitsva, brit, 7 brahot etc... Variétés de plats délicieux, goût maison, qualité assurée. Prix intéressants. Cacher laméhadrine 050-4105354 - 050-4139121

Informatique Nooshi Informatique

A domicile. 10 ans d’expérience. Pour particuliers et entreprises. Réparations, Sandie - MakeUp Artist ventes, installations. Alexis: 050Maquilleuse professionnelle, diplômée 6006565 de l’école «Yarin Shahaf», pour évènements et soirées à thèmes… Relooking, cours et conseils beauté. T: 050-200 50 40

Mode

Laurence Hat’s Jérusalem

Créations de pièces uniques en chapellerie: chapeaux, turbans, bibis, Déménagements béguins, coiffes, bijoux de tête. 3 rue Déménagement Ido à la française Rina D.J et Animatrice de Bat Mitsva Ben Chetar sur rdv. Tél: 052-6770132 Garde meubles, démontage, cartons, Karaoké, différents accessoires pour les Myra Spécialiste robes de mariée assurance. Prix intéressants. Poss. dans danses. Tout le matériel de sono, écran, Sur mesure et en location. Réalise aussi projecteur. Expérience - Ttes musiques. vos tenues de soirée www.myra.co.il Yichouvim. David: 050-5311126 T: 052-6359977 T: 052-8786607 - 02-6523455

Evénementiel

Eli&co déménagement professionnel Travail garanti, assurances, montage et démontage de meubles par menuisier, cartons fournis, garde-meubles, service dans tout Israël. T: 054-4345845

34

DJ Daniel

Ayala (Nicole) et Deborah Couture

Animation francophone. Ambiance assurée. Avec ou sans chanteurs et musiciens. S’adapte à votre budget. Daniel: 054-5758241

Création robes de mariée et de soirée haute couture. Location à partir de 2500 sh. Robes, tuniques, retouches. T: 052-5341738 / 02-5909431


Santé

Abraham Bernard Chiche

Chirurgien-dentiste DFMP. L’expérience Haggaï Shmuel d’un cabinet parisien (qualité et implanHyperactivité, concentration, langage, tologie), maintenant à Jérusalem avec psychologique, dépression, anxiété, les mêmes avantages qu’en France. agressivité. Jérusalem/Natanya/Givat T: 054-6915879 b.chiche@hotmail.fr Ada. www.a-p-p-israel.com T: 054-6485357

Dr. Nicole Klapisch Attachée à Hadassa. Psychiatre. Psychanalyste. Thérapies. Français. Hébreu. Anglais. Habilitée à remplir feuilles SFE, mutuelles. 02-5631318 Rehavia

Lara, Pédicure Médicale Diplômée

Petits et gros travaux Peinture, rénovation, carrelage. Travail sérieux et soigné. Moshé: 054-5746164 / 02 9996164

Gané Dan paysagiste Har Homa.

Fontaine, bassin piscicole, cascade, Récupération d’eaux usée, jardins sur terrasse, volière décorative. Devis et Shlomo Ifrah d’Aix en Provence conseils. Réfection de vos chaises, fauteuils et T: 054-4359862 / 077-4450135 canapés. Choix de tissus. Travail de qualité. Devis à domicile. T: 052-5533923

Services

Vacances

Assistance Rangement

Zimmer luxueux Keshet Golan

Par son travail rapide et soigné, Odile Pour couple ou famille nombreuse. Soins complets à domicile en douceur: range et réorganise votre maison Convient personnes invalides. A 45 ongles incarnés, verrues, champignons, pour en faire un espace paisible et mn du Hermon. www.golan.org. il/561/227.htm pied diabétique… Enfants et adultes. accueillant. Odile: 054-6254441 Debby: 052-2826205 Jérusalem sur RDV: 054 2499 806

Ostéopathe-kinésitherapeute

Travaux

Diplômé de l’Univ. TLV, formé au Israël Factory conservatoire supérieur d’ostéo-pathie, traite douleurs aigües, chroniques. Soins préventifs. RdV sur Ashdod. Eric 054 595 71 85

Construction, décoration, rénovation Clés en mains - Gros œuvres. Finitions impeccables. Hervé Chétritt: 050-2679681

Découvrez le pays avec David Freche Une autre dimension à votre événement ou vos vacances en Israël! Guide touristique: privé ou groupes. tsvi.tourisme@gmail.com T: 054-2339101/0

35


Comment mesurer exactement

Enigme

‫חידה‬

quatre litres en utilisant uniquement

Par Daniel B

deux récipients, un de trois litres et l’autre de cinq litres?

‫ ליטרים אם‬4 ‫איך ניתן למדוד בדיוק‬ ‫ האחד‬,‫משתמשים אך ורק בשני כדים‬ ?‫ ליטרים‬5 ‫ ליטרים והשני בן‬3 ‫בן‬

Bravo aux gagnantes de la semaine dernière:

Sarah et Tsiporah Dahan, Guivat Shaoul - Jérusalem

‫יישר כח! מול ההצלחה הרבה של השתתפותכם‬ ‫בחידה השבועית! מעכשיו נפרסם את התמונה של‬ ‫מי‬ ‫ וגם‬,‫ששולח לנו את התשובה הנכונה הכי מהר‬ ‫נ‬ ‫ המשתתפים הבאים שענו‬5 ‫פרסם את השמות של‬ ,‫נכון‬ ‫שלח‬ ‫לנו‬ ‫את‬ ‫ה‬ ‫תשובה‬ :‫הנכונה למייל הבא‬ clairenadp@gmail.com Voici la photo de notre charmante jeune lectrice, Sandrine Bouhnik, de St Denis, gagnante de l’énigme du numéro 533. Continuez à nous envoyer vos réponses avec vos noms et prénoms, en indiquant votre ville. N’oubliez pas d’y joindre une photo. Adressez le tout au mail suivant; clairenadp@gmail.com. Merci

Les 5 suivants sont: Ayala Elmaleh Esther Haouzi, Bné Braq Noga Piton, Kfar Adoumim

Joseph Duran Aferiat, Bet Shemesh Haim Levy Réponse: Il doit jongler avec les 3 balles + pour avoir toujours son poids de 98 kg ! le poids de 2 balles =2 kg =100 kg juste ‫ הוא צריך להטט עם הכדורים כדי שכדור‬:‫תשובה‬ + ‫ קילו‬98 ‫אחד יהיה תמיד באוויר ואז משקלו יהיה‬ .‫ קילו‬100 = 2 + 98 :‫ כדורים שבידיו‬2

‫ ההבדלים‬7 ‫מצאו את‬ )‫ ט”ז‬,‫ מ”ח‬,‫’’ (בראשית‬...‫רע‬-‫“המלאך הגאל אתי מכל‬

36


‫חידון על פרשת ויחי‬ ‫‪1‬‬

‫מה מיוחד בספר תורה עצמו בתחילת פרשת ויחי?‬

‫‪2‬‬

‫מי באמת היה הבכור בין מנשה ואפרים?‬

‫‪3‬‬

‫האם מה שעשה יעקב כשהחליף את ידיו על ראשם‬ ‫של אפרים ומנשה‪ ,‬גרם לקנאה או לשנאה בין ‪ 2‬האחים‬ ‫כמו שזה קרה בין עשיו ליעקב?‬

‫‪4‬‬

‫איזה ביטוי מתוך ברכתו של יעקב לבניו משמש היום‬ ‫כסגולה נגד עין רעה‪ ,‬וגם נאמר כדי לשבח מישהו‪.‬‬

‫מנשה נולד ראשון אבל אפרים קיבל את‬ ‫העדיפות כבכור בברכת יעקב‪.‬‬

‫‪2‬‬

‫המילה הראשונה שלפרשת ויחי רשומה ללא‬ ‫רווח עם המילה הקודמת של סוף פרשת ויגש‬ ‫כאילו זה המשך ללא פיסקה‪ .‬כי מדובר כאן‬ ‫בדברים מצערים‪ :‬מות יעקב ותחילת שיעבוד‬ ‫בני ישראל‪.‬‬

‫‪1‬‬

‫‪37‬‬

‫‪3‬‬

‫חסיד אחד עצר עבריין ברחוב ושאל אותו‬ ‫מהי הדרך אל הדואר‪.‬‬ ‫העבריין הסביר לו והתכוון ללכת‪.‬‬ ‫החסיד החליט להשיב לו טובה בעד טובה ואמר‪:‬‬ ‫''יהודי יקר‪ ,‬עזוב אותך מגנבות וממעשים רעים‪,‬‬ ‫תקן את מידותיך ואראה לך את הדרך‬ ‫להתקרב לאבינו שבשמים!''‬ ‫צחק העבריין והשיב‪:‬‬ ‫''את הדרך לדואר לא הכרת ואתה רוצה‬ ‫להראות לי את הדרך לשמים???''‬

‫‪4‬‬

‫איזה צחוק!‬

‫לא‪ ,‬לכן הם זכו שנתברך על שמם בברכת‬ ‫הבנים‪'' :‬ישמך אלוקים כאפרים וכמנשה‪''.‬‬ ‫''בֵ ּן פֹ ָּרת יוֹסֵ ף‪ ,‬בֵ ּן פֹ ָּרת ֲעלֵי‪-‬עָ יִן; בָ ּנוֹת‪,‬‬ ‫צָ ע ֲָדה ֲעלֵי‪-‬שׁוּר'' )בראשית מט כב(‪.‬‬

‫ויצא‬

‫וישלח‬

‫וישב‬

‫מקץ‬

‫ויגש‬

‫ויחי‬


Jérusalem Cours du Prof Benno Gross vend 6 janv à 8h15: Beer Hageoula du Maharal, chap 5. 44 rue Jabotinsky.

Les Infos

Pratiques

Cours en héb, de Yoël Benharrouch le dim 8 janv à 20h chez Mme Touati; 19 rue Diskin. Rens: 052-8868490 Wizo francophone dim 8 janv de 17 à 19h cycle de conférences du Dr. H. Rehby: suivi d’une collation. 1 rue Mapou. Pizgat Zeev Mizrah: cours de Myriam Mettoudi dim 8 janv à 20h15 chez Livia Atlan. 16 rue Betzalel Halaw. P.a.f: 20 sh. Bayit Végan: lundi 9 janv à 9h30 cours avec Myriam Mettoudi: «l’amour est un investissement à long terme», 7 rue Radjouan Midrashia Torat Shlomo. P.a.f: 20 sh. 052-5201474.

Horaires du jeûne du 10 Teveth/ jeudi 5 janv. Jérusalem: 5h04 - 17h11, Tel Aviv: 5h06-17h08, Netanya: 5h0517h06, Paris:  6h37 - 17h35

HAZKARA Hazkara des 11 mois de notre regretté, Léon Yéhuda Bisraor ben Clara zal, aura lieu le dim 8 janvier à 19h à notre domicile, 15 rue HaZohar – Shoam. 0522687900.

COURS ET CONFÉRENCES Raanana Cours de Myriam Mettoudi mardi 10 janv à 10h30: chez Stéphanie Bakry 29 rue Hagana. P.a.f: 20 sh. 052-5201474

Netanya Nouveau cours, pr femmes, de Mme Touati: «Apprendre à prier», tous les dim: débutantes 10h30 -11h30, avancées 11h30 -12h30 pr dames. Paf 10 sh/h. Rens: 054-6216081. Synagogue du Rav Azoulay 38 rue Smilansky.

Betar Illit Cours, en heb, de Myriam Mettoudi le dim à 10h: sidra sur: «l’amour dans le couple selon la Torah». Matnass r. Nahman Mibreslev salle 217. P.a.f: 15 sh. 052-5201474.

38

Série de cours par Sara Browstein sur le Hinnouh les lundis 9,16, 23 et 30 janv à 20h30 au 8 Emek Refaim Delet Hayerouka. Paf.20 sh. Insc: 054-3155184 Cours en fr, de Yoel Benharrouch le mard 10 janv à 19h30 Synagogue Bet Yossef 10 rue Mekor Haim. Le Moadon: Projection d’un film sur: «Une croisière de rêves» le mardi 10 janv à 14h. Synagogue Kiryat Hana David: 10 rue Yotam. Shir Ha Nashim; centre d’études féminin de Baka, leilouï nichmat Meïr Marvin: merc 11 janv: 9h30 Rabanit  Yael Taieb ‘’La Emouna dans le couple’’, 10h45 Rav Yaakov Sitruk. Synagogue Bet Yossef 10 rue Mekor Haim. Graziella 054-4874337 Institut Pouah ‘’12h d’Ethique médicale’’, en héb, merc 11 janv de 8h30 à 20h30, en présence de nombreuses sommités rabbaniques et médicales. Oulame Nof, 12 rue Chaharay Bait Vegan. Rens: 02-6517171 - Poste 112 ou  www.pouah.org.il Conférence pour dames, merc 11 janv à 20h. «Comment se reconnecter avec son âme et son véritable destin?» Paf : 30 sh. Irène Landau: 052-20831666 Cours du Prof Beno Gross sam 14 janv à 16h15: ‘‘La grandeur de Moshé – L’épisode du veau d’or’’. Synagogue Ohel Nehama rue Chopin.

Les Matinales Leilouï nichmat Yael Léa Esther le mardi 17 janv. 9h Rav Arrouas,10h Rab. Lorette Tolédano, 11h Rav Tapiero, 12h Rav Dayan. Rens: Michèle Galulla 052-7672760 Nouveau thème des cours du Professeur Lumbroso: les commentaires de Rav Dessler sur les Avot. Ces cours auront lieu le mardi à 20h30. Rens: 02-6413017

INFORMATIONS Séminaire: «Que faire avec sa famille?» Sur les rives du Kineret, du 6 au 9 févr. Objectif: Comprendre les mécanismes de l’inconscient dans les échanges familiaux, apprendre à utiliser le patrimoine familial pour une meilleure transmission. Rens: 054-6360003. Yarhzeit de Nina Martine Curiel et à la mémoire de la Rabbanite Kaniewsky, soirée de Hizouk le sam 21 janv à 20h ds les salons Armonoth Hen rue Chlomo Hamelekh, Bné Brak. Public Masc/Fém. Rés. oblig. Rens B.A.I.T: 03-6780850 0548406727

Jérusalem Prochaine permanence bénévole de Sylvain  Semhoun, conseiller à l’Assemblée des Français de l’Etranger, au Consulat Général de France le lundi 9 janv de 9h à 13h30. Dossiers de retraites, pensions de reversions, interventions diverses… Tel  052-2863007

VACANCES Voyages Santé en Israël. Kibboutz EinGuédi spécial méhadrine du 29 janv au 1er fév. Poss 1, 2, 3 ou 4 nuits. Pessah à Natanya, inscrivez-vous avant qu’il ne soit Pessah. Insc et rens: Chochana 02-6512481 ou 052-3828665 Voyage au Maroc à Toulal du 1er fév au 15 fév, à l’occasion de la Hilloula de Rabbi Itshak Abouhatseira. Prix: 1790 $/ pers inclus vol, hôtel ½ pens. cachere, excursions. Rens: Jaky 050-4299920 Gaby 050-2032586.


39


3 SINON RIEN

Un agent de police arrête une vieille dame qui condu it sa voiture: - Madame, vous avez dépassé les soixante! - Vous croyez? Alors, c’est mon chapeau qui me vieillit!

U n e d am e l i t l’ h o ro s co p e. Brusquement elle s’écrie: - Oh! que c’est bête! - Quoi, demande son mari? - Si tu étais né deux jours plus tard, tu serais intelligent, tendre et spirituel!

40

âche de s o nt p o u r t De u x f e m m e . ât eur d’un m mesurer la haut ent au hors et se rend de t Elles sorten bans à helles et les ru mât avec les éc be m nt de à to ur, elles to mesurer. To ur ruban à le issent to mber l’échelle ou la r là et pa e ss génieur pa mesurer. Un in . ire fa de s essaient vo it ce qu’elle hors ât m le e tir il ueur de D’un geste moq e ur es met à plat, le m e ur de la terre, le es m la e enfin donn bo ut à bo ut et . va n s’e il mes, puis à une des fem rt i, la én ie ur so it pa ng l’i e Ap rè s qu et dit en ne vers l’autre blonde se to ur riant: No us un ingé ni eu r. - Ça c’ es t bi en nne do us no il uteur et cherchons la ha la longueur! Quel abruti!


Les P’tites Annonces COMMERCES ET BUREAUX Particuliers Natania 1. Immédiat: cause départ, restaurant entièrement équipé (ancien Suchi) dans le Kanyon de Ramat Poleg. Bon rendement. 052-586-90-30 052-34-38-397.

Ashdod 2. Magasin/Bureau: 2 magasins connectés à magasin 90 m2 ds un centre commerciale et touristique. Tyran: 050-3367026 08-9420043 Avi: 052-3981320

LOCATIONS VACANCES Particuliers Paris 3. Location Meublée, court terme -1/6 personnes. Superbes appartements aménagés. Quartiers Marais, République. Info: 054-5968991 Paris.4rent@gmail.com 4. Paris

19eme, rue Manin joli f2 meublé tt confort - 4 lits, TV led. free tel/fax, proche syna et commerces cacher. Pour vacances sem ou quinz. T: 09-8614552 ou 054-4224026

Galilée 5. La villa de Dinah: Havre de verdure, entre Naharya/Meron, 3 chbres, 8 couch, terrasses, vue superbe, 2 sdb, cuisine cachère équipée. Nbses attractions à proximité. Ttes périodes, proche syna, poss ptit déj. www.villadinah.co.il 0547825591

Moshav Revaya 6. 3

villas à louer avec piscines et jardins + possibilité repas mehadrin pour un jour ou plus (jusqu’a 60 pers) tres approprie pour shabbat hatan, 2eme nuit 40% de réduction- Evelyne 052-3639405 www. ezini. Co.il

Césarée 7. A la journée, semaine, ou au mois, grde villa tout confort, piscine, 10/12 couchages, 2 nvx, 4 wcs, 3 sdbs, 5 chbres, dble séjour, cuisine avec coin halavi. Tél: 00-972-547301674, 00-33-6-03401881

A VENDRE

14. Katamon Hayeshana: 3 pces, résidentiel, entièrement meublé, strictement casher, machine à laver, sèche linge, clim, linge maison, câbles, internet. Pour shabbatot, vacances et haguim. 054-4643799 052-2291903

Natania

LOCATIONS

détente et réunion de famille - Face Blue Bay, vue mer, magnifique villa, htes prestations, piscine chauff, jacuzzi, 3 suites indép (12 couch) clim, TV, jardin, linge de maison. Proche syna. Photos sur site. 06-06912626 01 77380649 054-7006014.

Particuliers

8. Idéal

9. Gad Mahnes: Studio rénové, terrasse face à la mer, ds hôtel appart, entièrement équipé, clim, télé. A partir de 300 euros (1.500 sh.) la semaine. 054-7006512 France: 06-12461313 10. Luxueux studio, face mer (promenade piétonne) dans appart-hôtel, entièrement équipé, cuisine strictement cacher, pour week end, 3 jours ou sem. 02-6426353 052-2602608

Jérusalem 15. Au

cœur de Jérusalem: Nahlaot, Shaarei Hessed, Rehavia: T1, T2, T3 meublés, calmes, état neuf. De 1 mois à 8 mois. Claude 054-3170612 16. Baka: 3.5 pces, 2ème ét, très spacieux, ensoleillé, calme, libre au 15/01/12, long terme. 4.300 sh. 050-6223112 17. Arnona: Cottage luxueux, 5 pces, 2 terrasses soucca, parkg privé. 0544533464 18. Mekor Haim: 2 pces neuf, 50 m2, terrasse, parkg, rdc, clim, chauff. 3.200 sh/ mois. Longue durée. Shlomo: 052-4820242

Eilat 11. Herods

Palace 5* Eilat: particulier «Loue» studio pour 2 Adultes + 2 enfants ou 3 Adultes. S.P.A. + Lounge V.I.P. inclus. A partir de 500 Euros: du dim. au jeudi (5 jours) + «vend» studio. jacquib@hotmail. fr Port: 054-3024722.

Jérusalem 12. Bayt

Vagan: Ouziel, entièrement meublé, cuisine et sdb aménagé; linge de maison, pour courtes durées. Tél: 054-5278500 02-6415054 13. Guilo: pour courtes périodes ou chabatot, apt meublé et équipé. Tel: 050-6243234

41


LOCATIONS

VENTES

Agences

Particuliers

Natania

Jérusalem

Mahness: tt confort, refait à neuf, vue mer, 3 pces, cuisine, sdb, 3ème ét, asc. 4.000 sh/mois. Immédiat. Agence Rita Dahan 052-2901208

26. Unique Har Homa: rue Benhamo: 5 pces, 125m2 brut, jardin 130 m2 ds petit imm, 12 apparts, très bien entretenu, 3 expos, hts plafonds, calme, 2 sdbs, unité parentale, parkg, accès handicapés. 1.740.000 sh. 054-3171862

19. Gad

Jérusalem 20. Mihline: 3 pces, 70 m2, complètement

VENTES

rénové, balcon souccah. 3.900 sh. seulement! Myriam: 02-5666016 054-7223911 Beit Hakerem: apparts 4 et 5 pces, cave, parkg. A partir du 1/01/2012. Simon 054-6458600

Agences

21. Ramat

22. Rehavia: rue Aza: très beau 4 pces, entièrement rénové, très grd balcon, très clair, meublé entierement, TV, ordi, tt confort, clim, pour période courte ou longue. David Immobilier 05-43030454 23. Talpiot:

rue Luppo: Magnifique rdj, duplex, 5 pces, 147 m2, jardin 250 m2, terrasse souccah, cuisine équipée, parkg, 3 sdbs, 2 suites parentales. Exclusivité Tamar Israël: 02-6330933 Eliezer. www. tamar-israel.com 24. Saint Simon: 5 pces, 120 m2, excellent état, ht standing, suite parentale, 2 sdbs, parkg, clim, buanderie, chauff gaz, vue panoramique. Immédiat. 7.500 sh/mois. Tamar Israël: 02-6330933 www. tamar-israel.com

LOCATIONS ET VENTES Agences

Natania 27. Sderot

Nizza: très belle affaire, 4 pces, cuisine, 2 sdbs, asc, 2ème ét, vue mer. 1.400.000 sh. Agence Rita Dahan: 052-2901208 28. David Hamelech: imm récent, 5 ans, 4 pces, balcon, 2ème ét, asc. tt confort. 1800.000 sh. Prix à débattre. Agence Rita Dahan 052-2901208

Mevasseret Tsion 29. Occasion: Charmante 1/2 villa 7 pces, lumineux, belle terrasse, 210 m2 partagé en 2 apparts, entrée privée, jardin, parkg. 2.900.000 sh. Anglo-Saxon Mevasseret 025334088 Beki 054-7222491 30. Luxueux cottage: spacieux 8 pces, 280 m2, bien situé, entrée privée, sortie jardin, grde unité parentale, belle unité indep, parkg. 3.800.000 sh. Exclusif Anglo-Saxon Mevaseret 02-5334088. Beki 054-7222491

Jérusalem

Jérusalem 25. Arnona:

4 pces, neuf, balcon, suite parentale, belles prestations, asc, cave, parkg. Immédiat. Stella Cohen Immobilier 054-6458101.

42

31. Centre

Ville: 21ème ét, apparts exclusifs et meublés: 2, 2.5 et 3 pces. Vue magnifique. Exclusivité: Ambassador Jérusalem 02-5618101

32. Baka: A voir! ds imm de caractère, beau penthouse, tt confort, 5 pces, plafonds hts, 3 orients, 2 balcons + terrasse 40m2, vue, asc. Chabat. Exclusif AngloSaxon Jérusalem. Caroline 0547828414 33. Arnona: Bon investissement! Ds petit imm, coquet 3 pces, 1er ét, 3 orients, parkg, grde cave, clair, calme, pastoral. Vendeurs sérieux! Exclusif Anglo-Saxon Jérusalem. Caroline 054-7828414 34. Rehavia: beau 3 pces, rénové, balcon soucca, 2ème ét, asc. Anglo-Saxon Jérusalem 02-6251161, Moti 050-7205111 35. Limite Rehavia - Kiriat Shmouel: imm de style, grd 4 pces, 130 m2, hts plafonds, 2 grdes terrasses, cave avec fenêtre, prkg couvert, calme, 3 orients. Exclusivité Anglo Saxon Jérusalem 02-6251161 Rahel 054-4872054 36. Rehavia: 2 pces, superbe rénovation, imm de luxe pr 3ème âge, asc shabbat, services médicaux, gardien 24/7. Exclusivité Anglo Saxon Jérusalem 02-6251161 Rahel 054-4872054


37. Talbyeh: 3 pces, balcon soucca, 2eme ét, design d’architecte, proche Mamillia. Anglo-Saxon Jérusalem 02-6251161. Motti: 050-7205111

47. Mekor Haim: Proche nouvelle synagogue, petit 3 pces, rdc, balcon 12 m2. 1.350.000 sh. Hamishkenote 02-6737725 Beny

38. Givat Oranim: cottage 6 pces, 2 grds balcons soucca, 3 expos, clair, bon état, parkg. 2,65 millions sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008

48. Nouveau! Har Homa: Itshak Nissim, 5 pces, 3ème ét, asc, terrasse souccah, vue sur l’Herodion, cave, 2 parkgs. 1.650.000 sh. Hamishkenote 052-6787813 Emmanuel

39. Katamonim proche Katamon Hayeshana: 3 pces, 3eme ét, bon etat, vue, calme, excellent investissement 4% de rendement. 1.1 million sh. Exclusif BenZimra Immobilier 02-5633008

49. Baka: 4 pces (1 petite), 5ème ét, asc shabbat, central, terrasse 30 m2 + unité indép, parkg. 1.750.000 sh. Hamishkenote 054-6848750 Esther

40. Arnona: 4 pces, 3ème ét, balcon soucca, rénové, calme, clair, vue, parkg. 1.590.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 41. Katamon Hayeshana: Rdc, 3.5 pces, petit jardin, bon état, spacieux, calme, cave. 1.89 million sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 42. Kiryat

Shmuel: rue Nili, 200 m2, 5 pces + unité indep. de 2 pces, 1er ét, terrasse 60 m2, grd salon, calme, rare. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 43. Moshava

Germanit: Grd 2 pces, imm style arabe, asc, balcon, rénové, ensoleillé, charme. 1.58 million sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008 44. Rasko: 3 pces, rdc, sortie jardin, calme. 1.300.000 sh. Exclusif Ben-Zimra Immobilier 02-5633008

50. Prés de la grande synagogue! Rue Keren Hayesod, superbe 3 pces, rénové, suite parentale, balcon, très clair. Immédiat. 1.950.000 sh. Lafayette Immobilier 054-4269547 Shimon Zerbib www.lafayette.co.il 51. Malha:

pittoresque et pastoral; 270 m2 partagé en 3 apparts, entrée privée, terrasses, vue superbe, travaux à prévoir. 3.650.000 sh. Lafayette Immobilier Ilana: 02-5666218 (poste3) 052-8367224 www. lafayette.co.il

52. Bon investissement: centre ville Yaffo, grd 2 pces, imm grd standing, asc shabbat rénové, calme, accès par le nouveau tram. 1.290.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 poste 5 - 0545340130 Sabine Allouche

45. Har Homa: Hamamtsi: 4.5 pces, très investi, salon et chbre parentale, imm jardin 140 m2, clim. Hamishkenote 0528819419 Reouven

53. Superbe vue au centre ville!! King Georges, 3.5 pces, 80 m2, 4ème ét, asc, parkg, rénové, grd standing. Immédiat Lafayette Immobilier 02-5666218 (poste5) 054-5340130

46. A saisir! Nouvelle Arnona: Magnifque penthouse 5 pces + permis d agrandissement 30 m2, terrasses env. 100 m2, asc., cave, parkg. 3.200.000 sh. Hamishkenote 052-8980111 Mendel

54. Rasco: Tchernikovsky, calme, ensoleillé, 3 pces, refait à neuf, 1er ét, sortie jardin. 1.230.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 Shimon Zerbib www.lafayette.co.il

55. Ne pas rater! Moshava Guermanit: Yotam, 3.5 pces, 72 m2, rdc, calme, 2 balcons, parkg, à rénover. 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www. lafayette.co.il 56. Rehavia: Harav Berlin, 4 pces, 110 m2, 2ème ét, asc, rénové, superbe vue, cave aménagée. 2.500.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 (poste5) 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il 57. Beit Hakerem: 4.5 pces, 3ème ét, asc, superbe vue, ensoleillé, bon état. Immédiat. 1.590.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 Shimon Zerbib www.lafayette.co.il 58. Rehavia: Metudela, 3 pces, 70 m2, 2eme ét, beau balcon, travaux à prévoir. Immédiat. 1.690.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 (poste 5) 054-5340130 Sabine. 59. Arnona: Yitshak Ben Dor: magnifique 5 pces, 2ème ét, asc, vue Viellle Ville, décoré par architecte, beau balcon, 2 parkgs, cave. Exclusif Lafayette Immobilier 02-5666218 (poste 5) 054-5340130 Sabine. 60. Nahlaot: rue Alma, ds imm neuf, 2 et 3 pces, clair, vue, bon invest. A partir de 1.250.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-5340130 Sabine Allouche www.lafayette.co.il 61. Vert et pastoral! Beit Hakerem: rue Karmon) 3.5 pces, rdc, calme. 1.550.000 sh. Lafayette Immobilier 02-5666218 054-4269547 Shimon Zerbib www.lafayette.co.il 62. Baka: Superbe maison arabe, 350 m2, 7 pces, jardin de 200 m2, entièrement rénovée, bcp de caractère. Exclusivité Alex Losky 02-6235595 (Corine)

43


63. Kyriat Moshe: Kossovski, 2 pces, 60 m2, RDC, soucca 8 m2, cave, pkg, accessible pour handicapé. Exclusivité Takam: 02-6522292, Lynda: 052-8882149 64. Armon Hanatsiv: Cottage, 5 pces, 2 jardins, entièremt rénové, bonnes orients. 2.300.000 sh. Exclusivité Takam: 02 6522292, Chantal: 052 3938883 65. Beit Vagan: Hapisga, rare, penthouse 150 m2, 5/6 pces, terrasse et balcons, 3eme et., asc., cave. Immédiat. 3.950.000 sh. (à débattre). Takam: 02 6522292, Emmanuel: 052 4419177 66. Beit Vagan: ds bel imm neuf, appart de 2.5, 4 et 5 pces, balcon soucca, cave, pkg. Immédiat. Takam: 02- 6522292, Emmanuel: 052-4419177 67. Moshava Hayevanit: 2 pces, maison arabe, 2 jardins, 1 balcon, à rénover, entrée privée. 1.600.000 sh. Exclusivité Takam: 02-6522292, Chantal: 0523938883 68. Armon Hanatsiv: Bon invest, 3 et 4 pces, prix intéressant, bien situés. Immédiat. Exclusivité Takam: 02-02-6522292, Chantal: 052-3938883 69. Har

Homa: Projet neuf résidentiel, 4 et 5 pces avec balcon et jardin, disponible dans 1 an. Exclusivité Takam: 02-6522292, Chantal: 052-3938883 70. Beit Vagan: Spacieux 5 pces, rue calme, fermée le Shabbat, 1er et., balcons, cave, pkg, à rénover. Exclusivité Takam: 02-6522292, Lynda: 052-8882149 71. Kyriat Moshe: 4 pces, 90 m2, 3ème ét., grd balcon soucca, très bien situé. A saisir: 1.600.000 sh. seulement! Urgent! Takam: 02 6522292, Naomi: 052 2864497 72. Kyriat Moshe: Spacieux 3.5 pces, environ 90m2, 2ème et., cave, nécessitant travaux, bien situé. Immédiat. Takam: 02-6522292, Naomi: 052-2864497

44

73. Kyriat Moshe: Trés joli 3 pces, bien situé, trés bon état, 1.5 et., soucca, bonnes orientations, libre de suite. Exclusivité Takam: 02 6522292, Naomi: 052 2864497 74. Bayit

Vagan: Ouziel 4 pces, 95 m2, 2eme et, rénové, cave aménagée, vue, terrasse + balcon souccah. 2.250.000 sh. Rubens Immobilier, Samuel: 02-5666016 054-6368772 75. Mekor Haim: ds projet neuf, 4 pces, 102 m2 net, terrasse souccah, 1er ét, asc chabbat, 3 orients, prestations luxueuses, clim, 2 parkgs, livraison 24 mois, 1.900.000 sh. Exclusivité Rubens Immobilier, Ruben: 02-5666016 0546345581 76. Début

Mekor Haim: A saisir! 4 pces, 85 m2, 1er ét, rénové, suite parentale, cave, parkg commun. 1.880.000 sh! Rubens Immobilier, Yoram:02-5666016 054-2307008 77. Har Homa: Arie Varchevsky, Penthouse/Duplex, 5.5 pces, 125 m2, terrasses, 7eme ét, vue panoramique, asc chab, 2 caves, parkg. 1.890.000 sh. Rubens Immobilier Yoram: 02-5666016 054-2307008 78. Har Homa: Itshak Nissim, 4.5 pces, terrasses souccah, vue, 2ème ét, asc, parkg, cave, investi. 1.480.000 sh. Rubens Immobilier Yoram: 02-5666016 054-2307008 79. Har Homa: A ne pas manquer! Bar Levy, 4 pces, 100 m2, terrasse 15m2 souccah, 2 parkg, cave, seulement 1.390.000 sh. Rubens Immobilier Yoram: 02-5666016 054-2307008 80. Har Homa: Mini penthouse, Zeev Falk, 3 pces, 65 m2, terrasse 20 m2, vue sur l’Hérodion. 1.180.000 sh. Rubens Immobilier Yoram: 02-5666016 054-2307008 81. Ramat Sharet: Eino Shaki, 5 pces, 124 m2, rdc, rénové, cave, très gde chambres. 2.250.000 sh. Rubens Immobilier, Samuel: 02-5666016 054-6368772

82. Beit Hakerem: proche Kiriat Moche, 5 pces ds imm avec asc, terrasse soucca, cave, parkg, travaux à prévoir. Immédiat Simon: 054-6458600 83. Ramat Beit Hakerem: superbe 4 pces, jardin, état neuf, rue calme, clair, ensoleillé, suite parentale, clim, chauff indiv, asc, cave, 2 parkg. Immédiat. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 84. Givat Mordehay: rue Shahal, 3 pces, 60 m2, imm en pierre, 5ème ét, asc chabbat, vue, bon état, poss d’agrand. 20 m2. Prix intéressant. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 85. Ramat Beit Hakerem: très beaux apparts neufs, 4 et 5 pces, jardin, terrasses, résidence de standing, très belles prestations, asc, cave, parkg, proche synagogue, centre commercial, parc. Immédiat. Simon 054-6458600 86. Bayit Vagan: proche de l’hôtel Shalom, superbe cottage, 8 pces (5+3), grd jardin, entrée privée, clair, calme, spacieux, fonctionnel, parkg couvert accés direct. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 87. Bayit Végan: ds rue calme, maison de ville de 7 pces, sur 3 nvx, balcons, jardins et courettes intérieures, parkg privé couvert. Stella Cohen Immobilier 054-6458101. 88. Baka: très beau 4 pces, 98 m2, entièrement rénové, clair, calme. Immédiat. A saisir 1.200.000 sh. David Immobilier 054-3030454 89. Bait Végan: Chaharai, magnifique 5 pces, 150 m2, 1er ét, jardin 80 m2, balcon Soucca 20 m2, 3 wcs, 3 sdbs, chauff indiv., clim. 3.500.000 sh. Exclusivité «For-Sale» Real Estate - Gerald: 050-2864078 0772017787 www.n4sale.co.il


90. Baka: proche Parc, 4 pces, 90 m2, 3ème ét, asc, clair, spacieux, rénové récemmt. Immédiat. 1.450.000 sh. Exclusivité «For-Sale» Real Estate Gérald: 0502864078 077-2017787 www.n4sale.co.il 91. Talpiot: proche Baka: 5 pces, 95 m2, à rénover, grd potentiel. 1.200.000 sh. Exclusivité «For-Sale» Real Estate Gerald: 050-2864078 077-2017787 www. n4sale.co.il 92. Katamon Ayechana: 4 pces, 80 m2, rdc, jardin 80 m2. Endroit calme, pastoral, clair, bien disposé. Immédiat. 2.100.000 sh. «For-Sale» Real Estate Gerald: 050-2864078 077-2017787 www. n4sale.co.il 93. Arnona:

3 pces, 60 m2, 1er ét, bel imm. Entièrement rénové, belle cuisine, balcon, parkg, 2 caves. Immédiat. 1.390.000 sh. «For-Sale» Real Estate Gerald: 050-2864078 077-2017787 www. n4sale.co.il 94. Mekor Haim: 4 pces, 90 m2, 1er ét, ds maison arabe. Rénovation ht niveau, 4 clim, belle cusine, balcon Soucca. Immédiat. 2.150.000 sh. Exclusivité «ForSale» Real Estate - Gerald: 050-2864078 077-2017787 www.n4sale.co.il

95. Arnona Tseira: 4 pces très bon état, 100 m2, 1er et. asc., balcon, parkg, buanderie, clim, chauff ind. gaz, bonnes expositions. 2.300.000 sh. Tamar Israël: 02-6330933 Eliezer. Www.tamar-israel. com 96. Ramot: Nouveau! Cottage bon état, sur 2 niveaux, 5.5 pces, 130 m2, 2 terrasses souccah 40m2 + jardin, clim, vue à couper le souffle. 2.450.000 sh. Tamar Israël: 02-6330933 Levana. www.tamarisrael.com 97. Centre ville: Imm ht satnding, superbe appart, 115 m2, asc chabbat, souccah, parkg, proche Mamilla, Vieille Ville, Kotel. T&T Investement: 054-4548202

OFFRES EMPLOIS Tout Israël 98. Société

d’internet recherche vendeurs de 1ere force pour centrale de vente internationale, français obligatoire. Expérience + autres langues préférable. Salaire très attractif. 03-6006116, fax: 03-6006117. 99. Call center clé en main, Apport mini-

mum, rentabilité assurée. Appels automatiques, gestion téléacteurs, statistiques, enregistrements, multimission. www. innitel.com T: 072-2463700

100. Attaché(e) comm, à domicile: 1/2 ou 1/4 tps. Pr administration de questionnaire auprès de sociétés pr identifier des projets internet. Fichiers fournis. Interlocuteurs: communication, informatique. Fixe + variable + Frais. CV: contact@hdconseil.com

Kochav Yaakov Institution toranique rech secrétaire, mi-temps. Maîtrise parfaite de l’outil informatique, notions de base en comptabilité, bonnes relations humaines. Préférence candidats franco., excellent heb indisp. CV: hesder3@gmail.com 101.

Ramat Gan Betamedia: recherche commerciaux (H/F) maitrise informatique, bonne élocution, bonne rémunération, fixe+%, formation assurée. Journée/soirée. 0524297700, mni@24option.com 102.

Sharon Recherche agent commercial région centre, véhicule, envoyer CV: Lph. vita@gmail.com 103.

Herzliya Pituah Entreprise Internationale, énergie solaire, rech Logisticien - gestionnaire de stocks/commandes. Obligatoire: Ang,Fran et Héb. Cv: jobs.spsystems@ gmail.com 104.

45


un service des institutions Bnei Torah

Jérusalem 105. Advancia: Dpt Ciel Telecom: commerciaux (H/F) confirmés, maîtrise informatique, bonne élocution, aisance, bonne rémunération. Matin, AM, Soirée. Tel: 054-9875446 drh@advanciacallcenter.com 106. Advancia: Dpt Industrie et Services: commerciaux (H/F), bonne formation générale. Salaire très motivant. AM, soirée. Tel: 054-9875446 drh@advanciacallcenter.com

Recherche avocate spécialisée en Droit immobilier pour remplacement dû à congé de maternité. tel: 02 6521627 107.

Recherche secrétaire plein temps, motivée, charismatique, dévouée, formation assurée, heb/fra (très bon niveau). CV: avisib@netvision.net.il 108.

Givat Shaoul: le magasin Gefen de vins et produits raffinés, cherche associé actif pour diriger le magasin, expérience exigée. Haim: 052-4419402 109.

Rech webmaster maitrisant css, html, flash, photoshop, dreamweaver. Php est un avantage sérieux. 2 ans d’exp. minim. Cv: vdedesign@gmail.com 110.

Institutions Dor Vador rech 5 teleactrices dont une responsable. De 13 à 17h et de 17 à 21h. 25 sh/h + %. Responsable 35 sh/h. Yonathan Guerabli: 054-6421282 111.

112. Recherche agent immobilier confirmé, avec licence ou inscrit à la prochaine session, excellente rémunération + primes, immédiat. Cv: info@tamar-israel. com ou fax: 02-6330934

46

0747 268 268

0,15 € TTC /min

113. Urgent. Recherche Secrétaire commerciale, très bon niveau fran/ ang/heb, bon relationnel, maitrise outil informatique. Immédiat. Cv: info@tamarisrael.com ou fax: 02-6330934 114. Infoclip recrute, ds le cadre de son expansion, des Ingénieurs Développement C#/Java/Php. Niveau ingénieur, bon relationnel, rigoureux. Poss. de débuter à Paris dans le cadre d’une alya. Poste à Jérusalem. CV en fr: contact-il@ infoclip.fr

Rech assistante dentaire bilingue, fr/heb, exp professionnelle, pour vacations. 02-6736703

122. Cours d’hébreu moderne et Kodesh - Individuel ou en groupe. Apprenez à bien lire, écrire et parler l’hébreu, en 3 mois. Résultats assurés, ts niveaux. Soutien scolaire, préparation «Bar Mitzva». Abraham: 052-3692347 123. Prof spécialiste pr enfants à difficultés, grde exp, pr toutes matières, parle fr/heb. Prix abordables. Haya: 052-7655701

DIVERS Tout Israël

115.

116. Secrétaire trilingue heb/ang/fr sur Talpiot. 02-6798990 Cv: stargold@ actcom.net.il

COURS Jérusalem JH, donne cours de soutient en math, anglais, heb, tanakh jusqu’à la classe youd. Tel après 18h. Prix très intéressants. 0544-809648. 117.

118. Cours de gymnastique et d’aquagym, particulier ou en groupe, pour public féminin de tout âge. 0545-548644 119. Brulez des calories en dansant la «Zumba», cours de Zumba pour public féminin de tout âge. 054-8006652

Français/italien leçons particulières ou petits groupes par professeur d’université retraité. 02-6426353 0522602608 120.

Atelier de théâtre à Baka: ouverture le mercredi d’un cours enfants à 15h et d’un nouveau cours mixte adultes à 18h. Sophie Attal: 052-3060862 121.

24heu re tous le s /24 s jo sauf sh urs abbat et fêtes juives

F 43 ans, enseignante, sérieuse, garde bébé ou enfant, tps plein ou partiel ds la région d’Ashdod, Tel-Aviv, Hertzilia ou Netanya. Repas, aide aux devoirs, jeux et travaux manuels. Tél.: 052-3941896 124.

125. Professionnel expérimenté et diplômé d’état donne formation à domicile pour trader en bourse. Tous niveaux Alexis L. 054-6755701 (titulaire d’un Master finance)

Ashdod Dr J. Dahan, spécialiste en maladies vasculaires, chirurgie des varices par laser, sclérothérapie. Consulte aussi sur Ramat Gan. 050-4396139 126.

Jérusalem 127. C.line - Location de robes de soirée vous invite à venir voir son grand choix de robes du soir et robes de cocktail. Sur RDV uniquement. 052-8017544 128. Gma’h «Ali’hot Olam»: Besoin urgent de vêtements chauds, manteaux, même couvertures, pour bébés, enfants, femmes, ttes tailles, jouets, jeux. Nous venons à domicile. Mimi: 052-7117340


47



534