Page 1

1 PROSPER & FELIX

LIVRE-CAHIER

VOTRE ALLIÉ POUR LE LATIN EN 1RE ANNÉE

• 8 séquences innovantes, richement illustrées, dans un cahier en couleurs à compléter • Des textes authentiques situés dans leur contexte

• Une place privilégiée à l’étymologie, un accent sur l’évolution de la langue et les rapports entre le latin et le français • En fin d’ouvrage, un lexique et un mémento grammatical • Des outils numériques et 2 séquences à télécharger

PROSPER & FELIX, UNE COLLECTION POUR LE 1er DEGRÉ Pour chaque année du 1er degré, deux formules éditoriales sont proposées : CAHIER + MANUEL

1 PROSPER & FELIX LATIN

• Une approche logique, inductive et analogique de la grammaire

1 PROSPER & FELIX

LATIN

LIVRE-CAHIER « TOUT EN UN »

Johanna Pellegrini

ISBN 978-2-8041-9719-3 580385

9 782804 197193

vanin.be


Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Johanna Pellegrini

LIVRE-CAHIER

LATIN


Udiddit, la plateforme d’apprentissage en ligne pour les élèves et les enseignants La plateforme Udiddit te donne*, par exemple, accès à : • des exercices en ligne pour t’entraîner, • un aperçu de tes progrès et de tes résultats, • du matériel de cours, • des jeux captivants, • et bien plus encore... Ton professeur pourra t’indiquer comment accéder à Udiddit. * En fonction de la méthode Prosper & Felix, collection de latin

Composition de Prosper & Felix 1 : Pour l’élève – un livre-cahier tout-en-un ou la combinaison d’un manuel et d’un cahier d’exercices – un accès aux compléments en ligne sur Udiddit (www.udiddit.be) Pour le professeur – un guide méthodologique – un accès aux compléments en ligne sur Udiddit (www.udiddit.be)

Auteure : Johanna Pellegrini Couverture : Artifice Concept Maquette : Artifice Concept Mise en page : Nord Compo Illustrations : Anne Junker

Les photocopieuses sont d’un usage très répandu et beaucoup y recourent de façon constante et machinale. Mais la production de livres ne se réalise pas aussi facilement qu’une simple photocopie. Elle demande bien plus d’énergie, de temps et d’argent. La rémunération des auteurs, et de toutes les personnes impliquées dans le processus de création et de distribution des livres, provient exclusivement de la vente de ces ouvrages. En Belgique, la loi sur le droit d’auteur protège l’activité de ces différentes personnes. Lorsqu’il copie des livres, en entier ou en partie, en dehors des exceptions défi nies par la loi, l’usager prive ces différentes personnes d’une part de la rémunération qui leur est due. C’est pourquoi les auteurs et les éditeurs demandent qu’aucun texte protégé ne soit copié sans une autorisation écrite préalable, en dehors des exceptions définies par la loi. L’éditeur s’est efforcé d’identifier tous les détenteurs de droits. Si, malgré cela, quelqu’un estime entrer en ligne de compte en tant qu’ayant droit, il est invité à s’adresser à l’éditeur. © Éditions VAN IN, Mont-Saint-Guibert – Wommelgem, 2018 Tous droits réservés. En dehors des exceptions définies par la loi, cet ouvrage ne peut être reproduit, enregistré dans un fichier informatisé ou rendu public, même partiellement, par quelque moyen que ce soit, sans l’autorisation écrite de l’éditeur. 1re édition : 2018 ISBN : 978-2-8041-9719-3 D/2018/0078/325 Art. : 580385/01

2


CONNAISSEZ-VOUS PROSPER ET FELIX ? Ce sont vos alliés pour le cours de latin en 1re année !

8 SÉQUENCES CAPTIVANTES V. Des dieux et des hommes... VI. Tous les chemins mènent à Rome VII. Enfer et damnation ! VIII. « Ciuis mundi sum… »

UNE STRUCTURE CLAIRE POUR CHAQUE SÉQUENCE L’ÉNIG

M E

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

I. Le latin d’hier à aujourd’hui II. Comment Rome fut fondée… III. « Panem et circenses ! » IV. Quand on n’est pas libre à Rome...

L’ÉniGMe Au début de chaque séquence, tu trouveras une énigme qui concerne un élément du présent. Si tu ne parviens pas à la résoudre immédiatement, ne t’inquiète pas ! Tout au long de la séquence, des indices t’aideront à y parvenir.

Le VocAbulAire La liste de vocabulaire te sera précieuse pour traduire le texte qui suit. Chaque mot y est précédé d’une case à cocher. Ton professeur t’indiquera quels sont les mots que tu dois mémoriser.

Le TeXTe Découvre un texte authentique qui a traversé les siècles jusqu’à aujourd’hui. En rapport avec la thématique de la séquence, le texte est chaque fois situé dans son contexte, qui t’aidera à le décoder. Sous chaque ligne de texte, tu disposes d’assez de place pour prendre des notes qui t’aideront à comprendre le texte.

Jouons ouons AVec l’ÉTyMoloGie Très ludique, cette partie met en lumière les influences du latin sur le français d’aujourd’hui, mais aussi, parfois, sur d’autres langues.

SynTHÉTisons lA GrAMMAire Les synthèses de grammaire te permettront de comprendre comment fonctionne la phrase en latin. Les nombreux exemples et les questions qui suivent t’aideront à mettre de l’ordre dans tes idées et à bien appréhender chaque notion. 3


EXerÇons-nous ! Les exercices sont directement liés aux points de grammaire abordés dans la rubrique précédente et t’aideront à les assimiler.

CulTure eT ciVilisATion Cette partie t’explique quelles étaient les habitudes de vie dans la Rome antique. Dans quelles conditions vivaient-ils ? Quelles étaient leurs croyances ?

As-Tu Pu rÉsoudre l’ÉniGMe ? Normalement, au terme de la séquence, tu auras récolté suffisamment d’indices pour résoudre l’énigme du début. Ici, Prosper t’aide à lier ces indices et te donne quelques explications.

2 TYPES DE RENVOIS dans la partie Synthétisons la grammaire : • Des renvois aux exercices correspondants au point grammatical abordé.

• Des renvois au mémento grammatical situé à la fin de ton livre.

DIFFÉRENTES RUBRIQUES LA deVineTTe de lA sPHinGe ! Qui est la sphinge ? La sphinge est un être mythologique composé d’une tête et d’un buste de femme, des pattes et d’une queue de lion et d’ailes d’aigle. La sphinge se tenait sur la route de Delphes à Thèbes, et proposait aux passants des énigmes à résoudre. Ceux qui échouaient étaient jetés à la mer. Seul Œdipe trouva le sens de l’énigme qui lui fut posée : « Qu’est-ce qui, le matin, a quatre pattes, deux pattes le midi et trois pattes le soir ? » La réponse est l’homme : dans son enfance, il marche sur les pieds et les mains, et dans sa vieillesse, se sert d’un bâton pour appuyer ses pas. Une fois vaincue, la sphinge se précipita elle-même dans les flots, et Thèbes, dont les habitants avaient eu tant à souffrir de ce monstre, placèrent Œdipe sur le trône. Dans ce manuel, la sphinge intervient dans chaque séquence pour te proposer une devinette.

L’incroyAble desTin du…

NiHil noui sub sole !

Cette rubrique retrace l’évolution d’un cas (accusatif, génitif, etc.), d’un genre, d’un temps de la conjugaison… au fil du temps. Elle t’aidera à comprendre certaines règles du français d’aujourd’hui !

Rien de nouveau sous le soleil ! Cette rubrique fait le lien entre un événement passé et un événement du présent et montre que, si les temps et les mœurs ont changé, certaines problématiques demeurent.

À LA FIN DE TON LIVRE • Le lexique classant tous les mots vus dans les séquences par ordre alphabétique. • Le mémento grammatical récapitulant, sous forme de tableaux, les points de grammaire essentiels. 4


Bruxelles, Grand-Place, Maison de la Louve, 17e siècle

SÉQUENCE

I

COMBUSTA INSIGNIOR RESURREXI EXPENSIS SEBASTIANAE GULDAE

L’ÉNIG

M

E L’inscription qui figure sur le fronton est un chronogramme du poète Petrus van der Borcht, c’est-à-dire un court poème qui contient une date. • Peux-tu résoudre l’énigme des lettres gravées en grand (ici en rouge) et découvrir 5 sont une seule et même lettre en latin ! cette date ? Un indice : U et V • Par quel type de chiffres la date est-elle exprimée ? Tu sais à présent en quelle année cette maison a été reconstruite. Mais pourquoi a-t-on dû la reconstruire ? • Pour le savoir, observe le premier mot de cette inscription : ne te fait-il pas penser à un mot français ? Lequel ? Qu’est-il arrivé à cette maison ? • L’oiseau représenté au sommet du fronton est légendaire. Le reconnais-tu ? Quelle est sa particularité ? En quoi cet oiseau symbolise-t-il l’histoire de cette maison ? Cette inscription a donc été écrite en Belgique, au 17e siècle ! Il y avait bien longtemps que l’empire romain s’était effondré… • Alors pourquoi cette inscription – comme beaucoup d’autres – a-t-elle été rédigée en latin ?

5

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI


SÉQUENCE I

L’EMPIRE ROMAIN 1 | D’une ville à un empire À l’origine, le latin est le dialecte parlé dans le Latium, la région autour de Rome. À sa fondation, au 8e siècle ACN, Rome n’était guère plus qu’un gros village au centre de l’Italie. Peu à peu, elle conquit un immense empire, qui atteignit son apogée sous l’empereur Trajan au 2e siècle PCN.

Cet emblème appartient à un club de football bien connu : lequel ? Que signifie Lazio en italien ?

Observe cette carte de l’Empire romain.

a. Cite quelques pays qui faisaient partie de l’Empire romain. LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Comment ces provinces sont-elles disposées par rapport à Rome ? Et par rapport à la mare internum nostrum ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Comment s’appelle cette mer aujourd’hui ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

6


⊲⊲ En géographie ou en histoire, tu entendras sans doute parler des peuples germaniques,

SÉQUENCE I

Le latin dans le vocabulaire géographique c’est-à-dire des peuples allemands (Germania en latin). En t’aidant de la carte ci-contre, donne le sens des adjectifs en gras dans les expressions suivantes : ●

l’accent britannique (=

la vallée mosane (=

les villes rhénanes (=

la communauté hispanique (=

………………………………………………………

………………………………………………………

………………………………………………………

……………………………………

en latin) : l’accent

en latin) : la vallée de en latin) : les villes

………………………………………………………

………………………………………………………

………………………………………………………

en latin) : la communauté

……………………………………………………… ………………………………………………………

La domination de Rome a laissé beaucoup de traces dans les régions conquises : les Romains ont su imposer aux vaincus leur culture, leur art, leur religion, etc., comme en témoignent encore aujourd’hui de nombreux vestiges… Huit vestiges romains te sont présentés à la page suivante : ils sont aussi situés à l’aide de numéros sur la carte de l’Empire romain à la page 6. Lis les présentations à la page suivante, puis réponds aux questions ci-dessous.

a. Peux-tu rendre à chaque monument son numéro sur la carte ? b. As-tu bien lu la présentation de chaque monument ? Alors, tu devrais pouvoir les identifier sur les photos de la page 9 ! Indique le numéro de chaque vestige sous la photo qui l’illustre.

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

2 | Sur les traces des Romains…

7


SÉQUENCE I

Les arènes de Vérone (Italie) = monument n° ...................... Construites en 30 PCN, les arènes de Vérone sont un amphithéâtre romain, pouvant accueillir environ 30 000 personnes. L’acoustique y est si remarquable que cet édifice, qui voyait jadis s’affronter des gladiateurs, accueille aujourd’hui… des représentations d’opéras ! Le pont du Gard (France) = monument n° ..................... Le célèbre Pont du Gard (1er siècle PCN) porte une partie d’un monumental aqueduc, long de plus de 52 kilomètres, gigantesque canal qui conduisait l’eau de la source d’Uzès jusqu’à la ville romaine de Nemausus, aujourd’hui Nîmes. Le temple de Bêl à Palmyre (Syrie) = monument n° ..................... Construit en 32 PCN, le temple de Palmyre est dédié au dieu Bêl, l’une des principales divinités, d’origine phénicienne, de la cité. Il a été remarquablement conservé durant des siècles… jusqu’en août 2015 : le temple est alors détruit par les djihadistes de l’organisation terroriste « État islamique » lors de la guerre civile syrienne. Les thermes de Bath (Angleterre) = monument n° ..................... Les thermes sont des bains publics romains : il s’agit de grands complexes de piscines froides et chaudes, de saunas, de salles de gymnastique, etc. où les Romains se lavaient, se faisaient masser, pratiquaient du sport et se détendaient. Les thermes de Bath, en Angleterre, sont aujourd’hui visibles en-dessous du niveau de la rue moderne. Leur eau provient de la source la plus chaude du Royaume-Uni. L’arc de Caracalla à Volubilis (Maroc) = monument n° ..................... Les arcs de triomphe sont des édifices comprenant un arc qui enjambe une voie romaine. Ils sont construits pour commémorer la victoire d’un général ou pour fêter des événements importants, comme l’accession au trône d’un nouvel empereur ou la fondation d’une colonie. Celui de Volubilis, au Maroc, a été dédié en 216 ou 217 PCN par un responsable local pour honorer l’empereur Caracalla… pour une remise d’arriérés d’impôts !

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

La Porta Nigra à Trèves (Allemagne) = monument n° ..................... La Porta Nigra (la Porte Noire) devrait son nom à la teinte très foncée de sa pierre. Il s’agit d’une des portes fortifiées qui donnait accès à la ville d’Augusta Treuerorum, aujourd’hui Trèves. Le théâtre à Leptis Magna (Libye) = monument n° ..................... Construit sous l’empereur Auguste et inauguré en 1 ou 2 PCN, le théâtre de Leptis Magna est un classique en son genre : depuis les gradins en forme de demi-cercle, le spectateur assistait à des représentations théâtrales avec, en toile de fond, une vue magnifique sur la mer ! La basilique de Butrint (Albanie) = monument n° ..................... La basilique de Butrint a été construite au 6e siècle PCN, en plein essor chrétien dans les Balkans. Au départ, une basilique désigne un grand espace public couvert destiné à des activités commerciales et judiciaires : elle n’est pas un bâtiment religieux. Par la suite, lorsque le christianisme devient la religion officielle de l’Empire, les chrétiens construisent leurs églises, qu’ils appellent aussi basiliques, sur le plan des premières basiliques romaines : une forme rectangulaire avec, à l’extrémité, au moins une abside.

8


SÉQUENCE I Monument n° ...........

Monument n° ...........

Monument n° ...........

Monument n° ...........

Monument n° ...........

Monument n° ...........

Monument n° ...........

9

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Monument n° ...........


SÉQUENCE I

3 | Et en Belgique ? Comme tu as pu le voir sur la carte, la Gallia Belgica, la Gaule belgique (sans majuscule en français ! Il s’agit d’un adjectif !) faisait partie de l’Empire romain. 1 Connais-tu le nom du général romain qui a conquis

nos régions durant la Guerre des Gaules (58-52 ACN) ? Un indice : son nom latin est Caius Iulius Caesar. �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

A. Uderzo et R. Goscinny, Astérix chez les Belges, Dargaud, Paris, 1979, pl. 30.

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

2 Observe la carte des Gaules.

a. Repère la Gaule belgique et compare-la avec la Belgique actuelle : que remarques-tu ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Comment s’appelaient les deux autres Gaules, peuplées par les Celtae et les Aquitani ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

10


SÉQUENCE I

Fortissimi sunt Belgae !

A. Uderzo et R. Goscinny, Astérix chez les Belges, Dargaud, Paris, 1979, pl. 9.

3

A. Uderzo et R. Goscinny, Astérix chez les Belges, Dargaud, Paris, 1979, pl. 12.

De nombreux vestiges de l’époque gallo-romaine subsistent en Belgique. Mais l’empreinte la plus remarquable de l’occupation romaine sur nos terres est sans conteste celle des uiae Romanae, les routes romaines reliant entre elles les principales cités. Tu en apprendras plus au cours de la séquence 6 Tous les chemins mènent à Rome.

Anvers Gand

Courtrai

ut

Asse

ca

Boulogne

Es

Tournai Howardries

Boulogne

Tirlemont

Blicquy Morlanwez

Haine

Givry

Bavay

bre

Sam

Fontaine-Valmont Morville Vodecée

Dinant

Wyompont

Bastogne Warnach

Macquenoise

Amiens

Cologne

Vervoz

Waudrez

Arras

Vesdre

Braives se u Me Amay Huy

Namur

Liberchies

Visé

Liège

Taviers

Tourinnes Baudecet

Cologne

Tongres

Martelange Amiens

Chameleux

Route romaine

Arlon Trèves

Reims

Route romaine dont le tracé est incertain Wallonie telle que définie en 1970

Étale

Reims

0

50 km

11

VieuxVirton Metz

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

« Les Belges sont les plus braves ! », s’est exclamé César dans son livre sur la Guerre des Gaules (Commentarii de Bello Gallico). Cette célèbre citation a longtemps flatté notre orgueil. Mais garde-toi bien d’en tirer toi-même trop de gloire ! N’oublie pas que… 1. Parmi les tribus belges affrontées par César, très peu vivaient sur le territoire de la Belgique actuelle (voir carte)… La fameuse bravoure des Belges dépasse largement nos frontières ! 2. La citation, replacée dans son contexte, est moins élogieuse… César nous explique dans la suite du texte que les Belges étaient les plus braves parce qu’ils étaient à la fois les plus éloignés de la civilisation et de ses raffinements et les plus proches des redoutables Germains, contre qui ils étaient continuellement en guerre. En somme, « les plus braves » pourrait se traduire par… « les plus sauvages » !


SÉQUENCE I

LE LATIN À LA CONQUÊTE DU MONDE… Leur langue aussi, les Romains l’ont fait adopter aux peuples conquis : c’est ce qu’on appelle la romanisation. Parlé dans les différentes régions de l’Empire, le latin s’est peu à peu transformé de diverses manières et a donné naissance à toute une série de langues, appelées romanes. Mais remontons un peu dans le temps… 1 Observe l’arbre généalogique de la famille des langues indo-européennes ci-dessous. indoeuropéen ???

grec μήτηρ (mètèr)

latin mater

français mère maternel (adj.)

italien madre

espagnol madre

portugais mãe

roumain mamă

grec moderne

germanique mōdēr

allemand Mutter

anglais mother

néerlandais moeder

(mitéra) LANGUES ROMANES

LANGUES GERMANIQUES

a. Comment nomme-t-on la langue parlée en Europe et en Inde avant l’apparition du latin, du grec et du germanique, et qui est leur ancêtre commun ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Comment appelle-t-on les langues « filles » du germain ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

2 Si ces langues appartiennent toutes à la même famille, elles doivent nécessairement avoir

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

des ressemblances plus ou moins fortes. Observe le mot « mère » écrit en rouge dans les différentes langues dans le tableau.

a. Quelles lettres sont communes dans quasi toutes les langues ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Quelle différence majeure vois-tu entre le mot « mère » dans les langues romanes et dans les langues germaniques ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Essaie d’imaginer à quoi devait ressembler le mot « mère » en indo-européen ! .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

12


SÉQUENCE I

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Tu l’auras compris, le latin, par son affinité avec ses « filles », les langues romanes, et ses « nièces », les langues germaniques, te donnera un sacré coup de pouce si tu te lances dans l’étude de ces langues ! Apprendre le latin, c’est se doter d’un passe-partout qui t’ouvrira aisément les portes des autres langues…

Mais qu’est devenu le latin, après la formation des langues modernes ? Alors que le peuple transformait le latin en langues modernes, les intellectuels de l’Europe occidentale conservèrent le latin comme langue de culture et langue internationale. Ainsi, jusqu’au 19e siècle, le latin fut utilisé dans des disciplines comme la philosophie, la science, l’enseignement, etc. Peu à peu, cependant, les langues modernes remplacèrent le latin et celui-ci perdit sa place de langue internationale. Voilà pourquoi, aujourd’hui, les jeunes Européens doivent étudier plusieurs langues étrangères !

13

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

H. Holbein le Jeune, Desiderius Erasmus, 1523, musée du Louvre, Paris. Érasme (1469-1536) est un grand humaniste de la Renaissance, qui écrivait en latin.


SÉQUENCE I

3 Voici les titres de cinq œuvres célèbres, écrites en latin entre les 15e et 17e siècles : relie

chaque titre à sa traduction et à son auteur. Titre en latin

De humani corporis fabrica

Sidereus Nuncius

Philosophiae naturalis principia mathematica

Stultitiae laus

Systema Naturae

Titre en français

Le Messager des étoiles

Éloge de la Folie

Système de la Nature

Sur le fonctionnement du corps humain

Principes mathématiques de la philosophie naturelle

Auteur

Isaac Newton (1643-1727) est un mathématicien et physicien anglais, célèbre pour avoir découvert la loi de la gravitation universelle.

Carl von Linné (1707-1778) est un biologiste suédois. Il a inventé la classification des êtres vivants et leur a donné des noms latins.

André Vésale (1514-1564) est un médecin né à Bruxelles, considéré comme le plus grand anatomiste de la Renaissance.

Érasme (1467-1536) est un philosophe hollandais. Dans son œuvre la plus célèbre, il critique avec humour les mœurs de son époque et de la société.

Galilée (1564-1642) est un astronome italien, qui a défendu contre l’Église l’idée que la terre tourne autour du soleil (l’héliocentrisme) et non le contraire, comme on le pensait alors.

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

L’origine du bilinguisme dans notre pays Tu t’es peut-être déjà demandé pourquoi, en Belgique, les habitants du nord parlent une langue germanique, le néerlandais, alors qu’au sud, nous parlons une langue romane, le français. Souviens-toi qu’avec la conquête de la Belgica par César, débute la romanisation de nos régions : les peuples belges abandonnent peu à peu leurs langues celtiques et germaniques au profit du latin. Mais, au 4e siècle PCN, un peuple germanique, les Francs, envahit la Belgica : pour des raisons mal connues, ils s’installèrent surtout dans le nord (l’actuelle Flandre) et y conservèrent leur langue germanique (qui deviendra le néerlandais), alors qu’au sud (l’actuelle Wallonie), ils ne purent s’imposer à la population locale, peut-être plus nombreuse, et se fondirent dans la masse gallo-romane, qui parlait un latin populaire (qui a évolué vers le français). À ce peuple, les Francs auraient donné pour la première fois le nom de Wallons ! À l’époque, bien entendu, pas de conflit linguistique, puisque la langue administrative et juridique du Moyen Âge était pour tous… le latin !

14


SÉQUENCE I

LA LANGUE FRANÇAISE, HÉRITIÈRE DU LATIN En tant que langue romane, le français montre beaucoup de ressemblances avec le latin : sais-tu qu’environ 80 % du vocabulaire de notre langue provient du latin ? On appelle dérivés les mots français qui proviennent du latin. Par exemple, nous avons vu que le mot «  combustion  » est un dérivé du mot latin combustus, a, um (qui veut dire « consumé par le feu »). Ces dérivés ont comme base une partie d’un mot latin : sa racine. Ainsi, « combustion » se compose d’une racine latine (combust-), à laquelle a été ajouté le suffixe « –ion ». Rechercher l’origine d’un mot français, c’est rechercher son étymologie. 1 Seras-tu capable de compléter les phrases suivantes à l’aide d’un dérivé du mot latin

donné ? Devines-tu la signification du mot en latin ?

●● Les ………………...............................……………………………………………………............... de ●● Ce

cette radio ont pu participer à un concours.

chanteur a participé à de nombreuses ……………….................................................................................................... avant d’être

engagé pour cette comédie musicale. ●● Nicolas ●● Je

porte un appareil ……………….............................................. à l’oreille droite.

ne comprends pas les paroles de cette chanson tant l’enregistrement est

……………….................................………………............................................................

b. CAPUT, CAPITIS (nom qui veut dire ………………..............................................) ●● Bruxelles ●● Il

est la ……………….............................................. de l’Europe.

pleut : mets ta ………………...............................................

●● Jean-Baptiste

mourut

………………........................................................

et sa tête fut apportée sur un plateau à la

­princesse Salomé.

c. AQUA, AE (nom qui veut dire ………………..............................................) ●● Rémi ●● Le

nage comme un dauphin ; il excelle d’ailleurs dans les sports ………………...............................................

pont du Gard est un célèbre ……………….............................................. près de Nîmes.

●● Auguste

Rodin a peint à l’ ……………….............................................................................. une célèbre série de danseuses.

2 Le français emprunte aussi au latin des mots tels quels… Lis la planche d’Astérix ci-après.

Souligne toutes les locutions latines et tente d’en expliquer le sens.

a. Que reproche le druide Panoramix aux autres Gaulois ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

15

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

a. AUDIRE (verbe qui veut dire ……………………………………………………………………………………………………………………………………..............................................)


SÉQUENCE I

b. Quelle solution propose-t-il ? Te paraît-elle judicieuse ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Trouves-tu la dernière bulle amusante ? Pourquoi ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Connais-tu d’autres locutions latines ou mots latins encore utilisés tels quels ?

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

A. Uderzo et R. Goscinny, Astérix et la Rentrée gauloise, Albert René, Paris, 2003, pl. 48.

16


SÉQUENCE I

ET AUJOURD’HUI, LE LATIN ? Le latin, utilisé durant tant de siècles en Europe, a évidemment profondément imprégné notre culture. Son étude nous permet aujourd’hui de mieux comprendre les langues que nous pratiquons, les littératures que nous lisons, le droit auquel nous recourons, etc. Sans oublier que le latin est encore aujourd’hui utilisé tel quel dans certains domaines : ● Les encycliques du pape sont toujours rédigées en latin. ● Les sciences, comme la zoologie, la botanique et la pharmacie, donnent aux animaux et aux plantes une nomenclature latine, connue des scientifiques du monde entier. EXEMPLES : Quel animal se cache sous le nom latin felis cattus ? ………………………….…………………………………………………………...........………… Quelle fleur se cache sous le nom latin tulipa siluestris ? ……………………………………………………………………………...........………… Quel composant pharmaceutique se cache sous le nom latin acidum citricum ? ………………………………………........... La publicité, qui vise un large public européen, cherche souvent à réveiller le Romain qui sommeille en chacun de nous !

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

17


AS

SÉQUENCE I

UP T -

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

Voici la traduction du chronogramme de la Maison de la Louve sur la Grand-Place de Bruxelles : « Détruite par le feu, je me suis relevée plus éclatante encore, aux frais de la guilde1 de Saint-Sébastien. » Si tu as bien additionné les lettres rouges de l’inscription, qui sont aussi des chiffres romains, tu as découvert que la maison, qui a subi un incendie, a été réédifiée en 1691 ! Mais peux-tu expliquer pourquoi ce chronogramme a été rédigé en latin au 17e siècle ? Souviens-toi : nous avons vu qu’après la formation du français et des autres langues modernes, le latin a conservé un statut particulier, celui de langue de culture et de langue internationale, en particulier pour la diffusion de la science. Comme beaucoup d’autres écrits de l’époque, ce chronogramme, destiné à être lu par des érudits de toutes les nations d’Europe, fut donc naturellement rédigé en latin ! Tu vois ainsi que le latin a survécu à la chute de l’Empire romain (476 PCN) et que c’est en latin que s’est longtemps écrite l’histoire de l’Europe !

LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI

Pour terminer, sais-tu pourquoi cette maison est dite « de la Louve » ? On l’appelle ainsi parce que sa porte d’entrée est surmontée d’un bas-relief représentant une louve… allaitant deux enfants ! Nous découvrirons cette légende au chapitre suivant ! ●

1. La guilde est une corporation de personnes pratiquant une activité commune. Dans le cas présent, la guilde de Saint-Sébastien réunit des archers et arbalétriers. La plupart des maisons de la Grand-Place de Bruxelles étaient occupées par des guildes ou corporations de marchands.

18


SÉQUENCE

II

La Louve du Capitole, à Rome.

L’ÉNIG

M

E

Illustration d’un livre pour enfants : O. LALLEMAND, E. THUILLIER, Le loup qui voulait faire le tour du monde, Auzou, p. 10.

Affiche officielle des Jeux olympiques de Rome en 1960.

Logo du club de football AS ROMA.

• Connais-tu la légende à laquelle font référence ces documents iconographiques ? • À ton avis, pourquoi la louve et les jumeaux ont-ils été choisis pour représenter Rome ou l’Italie ? Tu trouveras les réponses après avoir traduit le texte de la page 21 !

19

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

COMMENT ROME FUT FONDÉE…


SÉQUENCE II

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins filia, filiae

VERBES 1re CONJUGAISON captare, capto la fille

rappeler, faire revenir

Ilia, Iliae

Ilia

lupa, lupae

la louve

Roma, Romae

Rome

condere, condo

fonder

Vesta, Vestae

Vesta (déesse du feu et du foyer)

consistere, consisto

s’arrêter

pellere, pello

chasser

2e DÉCLINAISON • Noms masculins Amulius, Amulii

grandir, croître

occidere, occido 4 CONJUGAISON nutrire, nutrio

tuer

uenire, uenio 4 CONJUGAISON BIS facere, facio IRRÉGULIERS abesse, absum

venir

e

Amulius

auus, aui

le grand-père, l’ancêtre

gemellus, gemelli

le jumeau

puer, pueri

l’enfant

Remus, Remi

Rémus

Romulus, Romuli • Noms neutres augurium, augurii

Romulus

regnum, regni e 3 DÉCLINAISON • Noms masculins frater, fratris

la royauté, le trône

l’augure*

le frère

Mars, Martis

Mars (dieu de la guerre)

Numitor, Numitoris

Numitor

timor, timoris • Noms féminins sacerdos, sacerdotis

la crainte la prêtresse

ADJECTIFS et PARTICIPES 1re CLASSE exposé, abandonné expositus, exposita, expositum

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

reuocare, reuoco 3e CONJUGAISON adolescere, adolesco

chercher à prendre

fetus, feta, fetum

qui a accouché, qui a mis bas

natus, nata, natum

nourrir

e

esse, sum

faire être loin, être absent être

MOTS INVARIABLES ADVERBES ensuite postea CONJONCTIONS DE COORDINATION et et mais sed CONJONCTIONS DE SUBORDINATION quand, lorsque cum (+ indicatif) PRÉPOSITIONS vers, près de, chez ad (+ accusatif)

de (+ ablatif)

de (origine)

in (+ accusatif)

dans, en, sur

tener, tenera, tenerum tendre, délicat, frêle PRONOMS is, ea, id → eius (gén.)

celui-ci, celle-ci, ceci → de celui-ci

Rome, avant tout acte important (partir à la * Àguerre, fonder une ville, etc.), il convient de consulter les augures, c’est-à-dire d’attendre un signe envoyé par les dieux pour signifier leur accord ou leur désapprobation. Ce sont les prêtres qui sont chargés d’interpréter la volonté des dieux (voir plus loin : la fondation de Rome). En français, l’expression « c’est de bon augure » signifie qu’un projet, par exemple, a de grandes chances d’aboutir.


SÉQUENCE II

TEXTE La légende de Romulus et Rémus Notre histoire commence dans une cité du Latium, Albe, où règne Numitor… Amulius et Numitor fratres sunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Sed Amulius Numitorem regno pellit et Iliam, eius filiam, sacerdotem Vestae facit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

De Ilia et Marte nati sunt Remus et Romulus. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Cum adolescunt, Amulium occidunt et auum Numitorem in regna reuocant […].

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Postea auguria captant et Romam condunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

D’après SERVIUS, Ad Aen. VI, 777.

Tu auras sans doute cherché en vain la louve dans cette histoire… L’auteur, Servius, ne nous raconte pas le cœur de la légende : Ilia, en tant que vestale (prêtresse de la déesse Vesta), se devait de rester vierge. Mais, séduite par le dieu Mars, elle met au monde Romulus et Rémus. Aussi Amulius, craignant que ces enfants ne revendiquent un jour le pouvoir, ordonne de noyer les jumeaux dans le Tibre. Mais le fleuve dépose en douceur sur le rivage la corbeille portant les bébés… Écoutons le poète Ovide nous raconter l’étrange rencontre qui les attend : Venit ad expositos gemellos lupa feta. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Lupa consistit et teneros pueros nutrit. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Timor abest… .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ils saisissent ses mamelles et se nourrissent du bienfait d’un lait qui ne leur était pas promis… D’après OVIDE, Fastes II, 413 ; 415 ; 417.

Écoute ton professeur lire ce texte, repère les mots dont la prononciation diffère du français et tente d’énoncer les principales règles de la prononciation du latin. 21

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE II

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE 1 | Les débuts de la vie Les mots suivants (issus du texte que tu viens de traduire) font référence aux débuts de la vie : natus, nata, natum – fetus, feta, fetum – adolescere, adolesco – puer, pueri. Pour retenir le sens de ces mots en latin, tu peux t’aider des dérivés français. EXEMPLE : natus, nata, natum signifie « né ». Ma ville natale est la ville où je suis né.

a. Trouve un dérivé qui peut t’aider à retenir la traduction des autres mots. ●

fetus, feta, fetum signifie ………………..........…………………………………………………………………………………………………………………………...............................……… On appelle ……………….........................................……… un bébé qui est encore dans le ventre de sa mère (dont la mère n’a pas encore accouché).

adolescere, adolesco signifie ……………….........................................……… Un ………………............................………………………………………….............……… est un jeune homme qui a presque fini de croître.

puer, pueri signifie ……………….........................................……… Jean se comporte de façon ……………….........................................……… : il ne cesse de faire l’enfant !

b. Énonce ces quatre stades du début de la vie en français et classe-les dans l’ordre chronologique. 1° ……………….........................................………................................

2° ……………….........................................………................................

3° ……………….........................................………................................

4° ……………….........................................………................................

2 | Le latin au secours du français Explique le sens des expressions suivantes en recourant à l’étymologie.

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

EXEMPLE : Une vocation sacerdotale = une vocation de prêtre (sacerdos, sacerdotis : le prêtre, la prêtresse)

a. un air timoré = un air ……………….........................................……………………….........................................……………………….........................................………................. (……………….........................................……....………………….............................................……… : ……………….................................................……………………….........................................………)

b. occire quelqu’un = .................................……………………….........................................……………………….........................................……….................quelqu’un (……………….........................................……....………………….............................................……… : ……………….................................................……………………….........................................………)

c. la gémellité = le fait d’être ....................……………………….........................................……………………….........................................………......................................... (……………….........................................……....………………….............................................……… : ……………….................................................……………………….........................................………)

d. une manufacture de chaussures = une entreprise où les chaussures ....................………………………......................... ……………….........................................……....……… (………….................…………………….................................... : .....……....………………….................……… et manus, us : la main)

22


(……………….........................................……....………………….............................................……… : ……………….................................................……………………….........................................………)

SÉQUENCE II

e. la nutrition des végétaux = la façon dont les végétaux se ....................……………………….........................................……………………….....

Le dérivé français entretient un rapport de sens avec le mot latin dont il est issu, il peut donc t’aider à mémoriser sa traduction. Mais prends garde à ne pas confondre dérivé français et traduction d’un mot latin !

3 | Le vocabulaire de la famille Le vocabulaire de la famille a généré de nombreux dérivés français. « Famille » vient d’ailleurs du latin : familia, familiae signifie au départ l’ensemble des esclaves d’une maison !

a. Dans le texte, nous avons rencontré… filia : la ……………….........................................……… (le fils se dit filius) En français, comment appelle-t-on :

●● la

2) l’amour d’un fils/d’une fille pour ses parents ? ……………….........................................……………………….........................................……….......... ●● le

frater : le ……………….........................................………

En français, comment appelle-t-on le sentiment d’être tous frères ou une association de personnes qui s’estiment frères ? ……………….........................................……………………….........................................…................…................….............

b. Voici des noms de la même famille. Entoure le suffixe commun à tous ces noms.

sororité

maternité

paternité

c. Si tu supprimes ce suffixe (+ « n »), tu trouveras les trois mots latins sur base desquels ils ont été formés. Recopie-les. Peux-tu les traduire ? ●● ……………….........................................…….....………………….........................................………: ……………….........................................……………………….........................................………..... ●● ……………….........................................…….....………………….........................................………: ……………….........................................……………………….........................................………..... ●● ……………….........................................…….....………………….........................................………: ……………….........................................……………………….........................................……….....

d. Dans le texte, nous avons également rencontré… ●● l’auus

: le .…………………..................................………………….......................................... ou l’.…………………....................................…………………........................................

Son dérivé est moins évident : auus est devenu en latin populaire auiolus. Sachant que : 1) le suffixe –olus donne –eul en français ; 2) la lettre u entre deux voyelles a tendance à disparaître ; ●● quel mot français provient d’auiolus ? .…………..................................…………………......................................................................................................... ●● que

signifie-t-il en français ? .…………………..................................…………………......................................................................................................................

23

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1) le lien entre un parent et son fils/sa fille ? ……………….........................................……………………….........................................……….......................


SÉQUENCE II

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Thème et finale Observe les deux premières phrases du texte et réponds oralement aux questions. Amulius et Numitor fratres sunt. Amulius et Numitor sont frères. Sed Amulius Numitorem regno pellit. Mais Amulius chasse Numitor du trône.

a. Le nom Numitor subit une transformation : laquelle ? b. Comment expliques-tu cette transformation ? c. Vois-tu d’autres noms dans le texte qui changent de cette façon ?

NOM LATIN Exemple : Amuli -us -um THÈME = élément fixe Exemple : Amuli-

+

FINALE = terminaison variable Exemple : -us ; -um

La finale d’un nom change quand sa fonction dans la phrase change. Exemple : Amulius rex est. Sujet

Amulius est roi. Sujet

Romulus et Remus Amulium occidunt occidunt. C.D.V.

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Réalise l’exercice → p. 30

Romulus et Rémus tuent Amulius. C.D.V.

3

2 | Les déclinaisons Voici une série de noms issus du texte que tu viens de traduire. Numitor, Numitoris Amulius, Amulii frater, fratris regnum, regni Ilia, Iliae

filia, filiae sacerdos, sacerdotis Vesta, Vestae Remus, Remi Romulus, Romuli

Mars, Martis gemellus, gemelli augurium, augurii Roma, Romae puer, pueri

Observe-les attentivement et essaie de trouver une caractéristique qui te permet de les classer en trois groupes de la manière la plus efficace possible.

24


2e groupe

3e groupe

Ilia, Iliae

Amulius, Amulii

Numitor, Numitoris

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

SÉQUENCE II

1er groupe

⊲ Pour présenter un nom latin, on donne toujours deux formes : ●

Exemple : frater, fratris (le frère) nom. gén.

⊲ Les groupes que tu viens de former s’appellent des déclinaisons. ⊲ Les noms latins se classent en cinq déclinaisons. Nous n’étudierons pour l’instant que les trois premières. Comment classer en déclinaisons ? NOM LATIN ex : puer, pueri

JE REGARDE SON GÉNITIF ex : pueri

génitif en -ae

génitif en -i ex : puer-i

génitif en -is

1re déclinaison

2e déclinaison

3e déclinaison

Réalise les exercices → pp. 29 et 31

1

et

5

25

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

La 1re s’appelle le NOMINATIF. La 2e s’appelle le GÉNITIF.


SÉQUENCE II

3 | Le genre des noms Sachant que : ● ●

Il existe trois genres en latin : le masculin, le féminin et le neutre. Un nom latin n’a pas forcément le même genre que son correspondant français. A la fille F EXEMPLE : filia, filiae F K la crainte F timor, timoris M

Comment connaître le genre d’un nom ?

a. Certains noms latins ont ce qu’on appelle un GENRE NATUREL. Si le nom dont tu cherches le genre est un nom… d’homme (exemple : Romulus) ● de fonction masculine (exemple : frater) ● d’animal mâle ● de fleuve ●

de femme (exemple : Ilia) ● de fonction féminine (exemple : filia) ● d’animal femelle (exemple : lupa) ● d’arbre

il est MASCULIN

il est FÉMININ

b. Si ce nom n’appartient pas à l’une de ces catégories, tu devras chercher son GENRE GRAMMATICAL. Pour l’instant, retiens que les noms de la… re ● 1 déclinaison sont féminins. e ● 2  déclinaison sont masculins ou neutres. e ● 3  déclinaison sont masculins, féminins ou neutres.

Réalise l’exercice → p. 32

6

4 | Les cas COMMENT ROME FUT FONDÉE…

⊲ Le nominatif et le génitif sont ce qu’on appelle des cas. Il y a six cas dans une déclinaison latine : ● le nominatif (nom.) ● le vocatif (voc.) ● l’accusatif (acc.) ● le génitif (gén.) ● le datif (dat.) ● l’ablatif (abl.) Dans cette séquence, nous allons nous intéresser au nominatif et à l’accusatif.

Réalise l’exercice → p. 31

4

26


SÉQUENCE II

5 | Le nominatif et l’accusatif 1

Dans les phrases suivantes, les quatre noms sont au nominatif :

Amulius et Numitor fratres sunt. Gemelli adolescunt.

Amulius et Numitor sont frères. Les jumeaux grandissent.

a. Quelle est la fonction de Amulius, Numitor et gemelli ? b. Fratres a une autre fonction : laquelle ? (Un indice : regarde le verbe !) 2

Souviens-toi : quand un nom change de terminaison, il change aussi de fonction.

Amulius Numitorem pellit.

Amulius chasse Numitor.

a. Le nom Numitorem a changé de terminaison. Il a donc changé de cas : il est à l’accusatif. b. Quelle est sa fonction dans la phrase ? 3

L’accusatif peut aussi avoir une autre fonction :

Lupa ad gemellos uenit.

La louve vient vers les jumeaux.

CAS

FONCTION

A. Nominatif Exemple : Gemelli adolescunt.

Sujet Les jumeaux grandissent.

B. Nominatif Exemple : Romulus et Remus fratres sunt.

Attribut du sujet Romulus et Rémus sont frères. Un attribut du sujet n’est possible qu’après un verbe d’état.

Complément direct du verbe (C.D.V.) C. Accusatif Exemple : Amulius Numitorem pellit. Amulius chasse Numitor. Un C.D.V. répond à la question « qui ? quoi ? » après un verbe. D. Accusatif Complément circonstanciel de lieu (C.C.L.) Exemple : Lupa ad gemellos uenit. La louve vient près des jumeaux. Le C.C.L. est précédé d’une préposition. Tableau des finales du nominatif et de l’accusatif (excepté le genre neutre) 1D SG

Nom. Acc.

-a -am

2D PL

SG

-ae -as

-us/-er -um

3D PL

-i -os

SG

-… -em

PL

-es -es

Attention ● L’accusatif est marqué par la lettre -m au singulier et -s au pluriel ! e ● La 3  déclinaison présente deux finales identiques au pluriel (-es) ; seul le contexte de la phrase te permettra de trancher entre un nominatif et un accusatif !

Réalise les exercices → pp. 30, 32 et 33

2

,

8

,

9

et

27

11

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

a. Quelle est la fonction de gemellos ? b. Quel mot t’a aidé à reconnaître sa fonction ? Quelle est sa nature ?


R

L’IN C

SÉQUENCE II

LE DESTIN

D E…

AB Y O

L’ACCUSATIF Nous avons vu que l’accusatif était marqué par une terminaison en -m au singulier et en -s au pluriel. Cette dernière terminaison connaîtra une longévité exceptionnelle… En effet, en ancien français (11e siècle), le système des déclinaisons hérité du latin s’affaiblit : les finales des noms latins tendent à disparaître… C’est à cette époque que le -e final s’impose en français : rosam, par exemple, se transforme en « la rose ». Mais l’accusatif pluriel en -s a, lui, laissé une trace bien visible dans notre langue : c’est de rosas que vient notre fameux pluriel en -s (« les roses ») ! Par contre, de quel cas vient le pluriel de noms italiens comme « spaghetti » ? …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

6 | Les verbes 1

Observe les phrases latines du texte. Que remarques-tu concernant l’ordre des mots ?

2

Où se trouve généralement le verbe ?

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Romulus et Remus fratres sunt. Romulus et Rémus sont frères. → En latin, le verbe se trouve souvent à la fin → En français, tu devras le replacer au bon de la phrase. endroit : souvent après le sujet. Amulium occidunt. Ils tuent Amulius. → Comme les noms, les verbes sont compo- → Le latin exprime rarement le pronom personnel sujet ; tu devras donc l’ajouter en français ! sés : ● d’un thème (élément fixe) ; ● d’une finale (terminaison). La finale sert à marquer la personne. Retiens : SG 3 = -t PL 3 = -nt

28


SÉQUENCE II

7 | Le verbe esse (être)

Le verbe « être » est, comme en français, irrégulier. Cependant, son étude ne sera pas trop laborieuse pour toi si tu le compares au français : sum

je suis

e

es

tu es

e

est

il/elle est

sumus

nous sommes

2 pers. pl.

estis

vous êtes (estes)

3e pers. pl.

sunt

ils/elles sont

1re pers. sg. 2  pers. sg. 3  pers. sg re

1 pers. pl. e

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Réalise l’exercice → p. 33

10

EXERÇONS-NOUS 1

Après avoir lu attentivement la synthèse sur le classement en déclinaisons, complète le résumé ci-dessous.

Il existe cinq déclinaisons en latin. Concentrons-nous pour l’instant sur les trois premières. Pour identifier de façon certaine la déclinaison d’un nom, tu regardes son …………………........................................................………………… ●

Tous les noms de la 1re déclinaison ont un génitif en Leur nominatif se termine par

.

……………………………………

.

……………………………………

.

.

Tous les noms de la 2e déclinaison ont un génitif en Le nominatif peut avoir trois terminaisons :

……………………………………

……………………………………

Tous les noms de la 3e déclinaison ont un génitif en

……………………………………

……………………………………

Le nominatif peut avoir de nombreuses terminaisons.

29

;

.

;

……………………………………

.

COMMENT ROME FUT FONDÉE…


SÉQUENCE II

2 Après avoir lu attentivement la synthèse sur le nominatif et l’accusatif, complète le résumé

ci-dessous. Le cas d’un nom indique sa

…………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

.

a. Quand un nom est au nominatif, sa fonction dans la phrase est : ●●

………………………………………………………………..........................……………………

ou

●●

……………………………………………………………………………………..........................

(après un verbe d’

…………………………………………………………………

).

b. Quand un nom est à l’accusatif, il est : ●●

……………………………………………………………………………………............................................

ou

●●

………………………………………………………………………………………………..........................……

: il est alors précédé d’une

…………………………………....................................................…………

.

Tableau des finales du nominatif et de l’accusatif 1D SG

2D PL

SG

3D PL

SG

PL

Nom.

....................................... ....................................... ....................................... ....................................... ....................................... .......................................

Acc.

....................................... ....................................... ....................................... ....................................... ....................................... .......................................

3 Dans le vocabulaire des prochaines séquences, certains noms seront désormais présentés

de façon plus brève : au lieu de noter, par exemple, lupa, lupae, nous ne donnerons que la finale du génitif : lupa, ae, puisque le thème ne change pas.

a. Habitue-toi déjà à cette nouvelle présentation ! Retranscris les noms suivants d’une façon à

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

l’autre (présentation complète ↔ présentation abrégée). Présentation complète

Présentation abrégée

gemellus, gemelli

................................................................................................................................................

regnum, regni

................................................................................................................................................

filia, filiae

................................................................................................................................................

................................................................................................................................................

Roma, ae

................................................................................................................................................

augurium, i

................................................................................................................................................

filius, i

b. À ton avis, peut-on abréger la présentation des noms ci-dessous ? Pourquoi ? frater, fratris sacerdos, sacerdotis

Mars, Martis

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

30


…tif ! Te souviens-tu des noms des six cas latins ?

Complète-les ci-dessous et classe-les dans l’ordre de présentation d’une déclinaison en les numérotant de 1 à 6. Cas

............................

..................................................................................................................TIF

............................

..................................................................................................................TIF

............................

..................................................................................................................TIF

............................

..................................................................................................................TIF

............................

..................................................................................................................TIF

............................

Classe les noms suivants en déclinaisons dans le tableau ci-dessous.

Indique quel(s) genre(s) peu(ven)t se rencontrer dans chaque déclinaison. arbor, arboris (l’arbre) seruus, i (l’esclave) lupa, ae (la louve) panis, is (le pain) magister, magistri (le maître d’école) ludus, i (le jeu, l’école) uerbum, i (la parole) praeda, ae (le butin, la proie) miles, militis (le soldat) natura, ae (la nature) rosa, ae (la rose) iuuentus, iuuentutis (la jeunesse) 1re déclinaison

2e déclinaison

3e déclinaison

(genre : .....................................................................) (genre : .....................................................................) (genre : .....................................................................)

............................................................................................... ............................................................................................... ............................................................................................... ............................................................................................... ............................................................................................... ...............................................................................................

…………………………………………………………………

31

A SPHIN EL

GE

Tu sais comment se dit « la louve » en latin. Peux-tu déduire comment se dit « le loup » ?

INETTE D EV

............................................................................................... ............................................................................................... ...............................................................................................

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

............................................................................................... ............................................................................................... ...............................................................................................

LA D

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

..................................................................................................................TIF

5

SÉQUENCE II

4


SÉQUENCE II

6 Parmi les noms de l’exercice précédent, certains obéissent à la règle du genre naturel :

lesquels ? Classe-les dans le tableau ci-dessous. Genre naturel Noms masculins

Noms féminins

Noms neutres

7 As-tu bien assimilé la terminologie ?

À côté de chaque exemple, note le terme grammatical qui lui correspond parmi les suivants : genre – thème – cas – finale – déclinaison – nombre – fonction – nature ●● pluriel

= ......................................................................................................... ● lup-a = ........................................................................................................................

●● accusatif ●● nom

= ................................................................................................. ● attribut du sujet = ........................................................................................

commun = .................................................................................. ● lup-a = .........................................................................................................................

●● masculin

= ................................................................................................. ● 1D = ................................................................................................................................

8 Les noms suivants sont déclinés. Entoure leur finale.

Donne pour chacun : ●● son numéro de déclinaison ●● ses cas et nombre(s). S’il y a plusieurs possibilités, donne-les toutes. EXEMPLE : Romulus : 2D ; nom. sg

a. Numitorem : ......................................................................................................................................................................................................................................................... b. Vesta : ......................................................................................................................................................................................................................................................................... c. gemellos : ................................................................................................................................................................................................................................................................ d. Romam : .................................................................................................................................................................................................................................................................... e. pueri : ............................................................................................................................................................................................................................................................................. COMMENT ROME FUT FONDÉE…

f. filiae : ............................................................................................................................................................................................................................................................................. g. frater : ........................................................................................................................................................................................................................................................................... h. sacerdotes : ............................................................................................................................................................................................................................................................ i. lupas : ........................................................................................................................................................................................................................................................................... j. Remum : .................................................................................................................................................................................................................................................................... 9 Dans les phrases ci-dessous, donne la fonction du groupe en gras. Déduis-en le cas latin.

Choisis la forme qui le traduirait.

a. Les enfants sont jetés dans le Tibre. → ........................................................................................................................................................................................................................................ (pueros – pueri) 32


→ ........................................................................................................................................................................................................................................ (pueros – pueri)

SÉQUENCE II

La louve s’avance vers les enfants.

b. Romulus et Rémus sont jumeaux. → ............................................................................................................................................................................................................................. (gemellos – gemelli) La louve allaite les jumeaux. → ..................................................................................................................................................................................................................... (gemellum – gemellos)

c. Un animal s’approche : c’est une louve ! → ............................................................................................................................................................................................................................................. (lupa – lupam) La louve présente ses mamelles aux jumeaux. → ............................................................................................................................................................................................................................................... (lupae – lupa)

d. Du dieu Mars et de la vestale sont nés Romulus et Rémus.

Amulius ordonne qu’on tue Romulus et Rémus. → .................................................................................................................................................................................................................... (Romulum – Romulus)

e. Adultes, Romulus et Rémus fondent Rome. → ................................................................................................................................................................................................................................. (Romam – Roma) Les ennemis se dirigent vers Rome. → .................................................................................................................................................................................................................................... (Romam – Roma) 10 Retrouve les six formes du verbe être à l’indicatif présent.

I E S N T M

M S U M U S

S E M O E U

T N S N T N

E M I E S T

E S T I S I

11 En route vers la version !

Tu es maintenant prêt pour traduire quelques phrases latines… Deux élèves ont tenté d’écrire des phrases latines sur l’histoire de Romulus et Rémus. Mais l’un d’eux en a produit de peu fidèles à la légende ! Traduis ces phrases en suivant la méthode expliquée dans l’encadré et indique par un A celles qui respectent l’histoire originale. Méthode pour traduire : 1) Repère le verbe de chaque phrase. 2) Analyse chaque nom (cas – nombre – fonction) en regardant sa finale. 3) Traduis en respectant tes analyses ! N.B. : Assure-toi que le sujet que tu as repéré en latin est bien le sujet dans ta traduction ! 33

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

→ .................................................................................................................................................................................................................... (Romulum – Romulus)


SÉQUENCE II

a. Amulius Numitorem pellit. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

Amulium Numitor pellit. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Gemelli ad lupam ueniunt. . ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ad gemellos lupa uenit. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Ilia Amulium occidit. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

Iliam Amulius occidit. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

12 Encore quelques phrases à traduire !

a. Romulus et Remus gemelli sunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. De Ilia et Marte nati sunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Lupa uenit et fratres nutrit. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Romulus et Remus adolescunt et Amulium occidunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Postea Romam condunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

34


SÉQUENCE II

CULTURE ET CIVILISATION D’Énée à Romulus, les origines de Rome… 1 | Énée, rescapé de Troie

« Épuisés par dix ans de guerre et constamment tenus en échec, les chefs des Grecs, inspirés par l’habile Athéna, construisent un grand cheval en planches de sapin entrelacées. Ils le font aussi haut qu’une montagne et prétendent que c’est un ex-voto destiné à favoriser le retour dans leur patrie. Des guerriers d’élite, triés sur le volet, sont enfermés dans les G.D. TIEPOLO, La Procession du cheval dans Troie, 1773, National Gallery, Londres. flancs du monstrueux simulacre puis la flotte grecque met à la voile. […] Aussitôt, nous abattons les murs, nous perçons une brèche dans les remparts de la ville. Chacun s’affaire : les uns glissent des roues sous les pieds du cheval, on lui passe de longs câbles autour du cou. La fatale machine, tirée par mille bras, s’ébranle, roule, franchit l’enceinte avec les guerriers grecs dans ses flancs. Les femmes, les enfants chantent et rient sur son passage. De leurs mains, ils touchent les planches et les cordages. Ô Troie ! ô ma patrie dont les remparts n’avaient jamais été violés, voilà que sans méfiance nous traînons le gigantesque monstre jusqu’au centre de ta citadelle ! Les guerriers cachés dans le cheval […] sortent un à un de ses flancs ténébreux en glissant le long d’une corde. Ils se répandent dans la ville endormie, égorgent les gardes, ouvrent les portes, font entrer les Grecs en grand nombre, et se joignent à eux… » Extrait de M. LAPORTE, Douze récits de l’Énéide, Flammarion Jeunesse, 2010. Explications : ● ex-voto : un ex-voto est une offrande faite à un dieu en remerciement. ● simulacre : on parle de simulacre quand une chose (ici : le cheval en bois) n’est pas ce qu’il prétend être (ici : une offrande). ● s’ébranler : se mettre en mouvement.

Observe le tableau ci-dessus.

a. Quels éléments s’inspirent du récit d’Énée ? Souligne les phrases correspondantes dans le texte.

35

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Si Romulus et Rémus sont bien les fondateurs de Rome, c’est pourtant à Énée, prince de Troie, que le poète latin Virgile (1er siècle PCN) consacre une épopée sur les origines de la cité. Son poème, considéré comme l’un des chefs-d’œuvre de la littérature européenne, s’appelle d’ailleurs l’Énéide, du nom de son héros. Mais que s’est-il passé à Troie, en Asie Mineure ? Écoutons le prince troyen Énée nous raconter la fin de la guerre entre Grecs et Troyens.


SÉQUENCE II

b. Que penses-tu de la représentation du cheval ? Est-elle conforme au récit ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

2 | De Troie à Rome, d’Énée à Romulus omulus Quel rôle Énée a-t-il joué dans la fondation de la future Rome ? À l’aide de l’arbre généalogique de Romulus et Rémus, complète le texte ci-dessous et découvre quel lien unit le prince troyen Énée à Romulus, le fondateur de Rome. Réponds ensuite aux questions qui font suite au texte. VÉNUS Déesse de la beauté et de l’amour

ANCHISE Prince troyen

PRIAM Roi de Troie

ÉNÉE Héros de la guerre de Troie

HÉCUBE Reine de Troie

CRÉÜSE Princesse (disparue pendant la prise de Troie)

ASCAGNE dit IULE en souvenir d’Ilion, fondateur d’Albe la longue

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Dynastie de dix rois jusqu’à

PROCAS

NUMITOR Roi d’Albe

AMULIUS Roi d’Albe (après avoir chassé son frère)

RHÉA SILVIA Prêtresse de la déesse Vesta

MARS Dieu de la guerre

ROMULUS Fondateur de Rome

RÉMUS (tué par son frère)

36


fils de la déesse ….....……………………………… ………………………………… ,

………………………………….......,

(ou

s’enfuit par mer avec son père,

…………………………………),

….......………………………………

, et son fils,

SÉQUENCE II

Lorsque Troie fut assiégée par les Grecs dissimulés dans le cheval de bois, le prince Énée,

et les Troyens ayant échappé au massacre. Son épouse,

périt lors du siège.

Après de longues pérégrinations, racontées par le poète

…………………………………

dans l’

…………………………………..,

Énée débarqua en …………………………………, vainquit tous ceux qui s’opposèrent à lui, épousa Lavinia, fille du roi Latinus, et fonda en son honneur la ville de Lavinium. Après sa mort, Ascagne fonda .………………………..........................................………………….......................……,

où ses descendants régnèrent durant des générations.

Quand Procas mourut, son fils aîné, ………………………………………………,

………………………………………………,

devint roi. Mais son jeune frère,

le détrôna, fit tuer son neveu et força sa nièce,

……………………………………………..............…,

à devenir prêtresse de la déesse Vesta, s’assurant ainsi qu’elle n’aurait jamais d’enfants : en

Elle mit néanmoins au monde des jumeaux, qu’elle conçut

………………………………….

………………………………...........……………………..…

et

……………………………………………………,

Furieux, Amulius donna l’ordre d’emprisonner la prêtresse et de

jeter ses enfants dans le Tibre. Mais le fleuve déposa délicatement les nourrissons sur le rivage… D’abord allaités par une

…………………………………,

ils furent ensuite recueillis par le berger Faustulus, qui

confia à son épouse, Larentia, le soin de les nourrir. Dix-huit années plus tard, les deux frères tuèrent leur grand-oncle usurpateur et restituèrent le trône d’Albe à leur grand-père…

a. Quel lien unit Énée à Romulus ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. À ton avis, pourquoi les Romains aiment-ils à rappeler qu’Énée est à l’origine de la fondation de Rome ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Un mythe a bien souvent différentes versions. Dans la légende de Romulus et Rémus telle que nous l’avons traduite, un personnage diffère de la version ci-dessus : lequel ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

37

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

effet, les vestales étaient contraintes à la virginité…


SÉQUENCE II

3 | Ab Vrbe condita… 1

Devenus adultes, Romulus et Rémus décident de fonder une ville. Ils prennent alors les augures (voir vocabulaire) pour déterminer lequel des jumeaux donnera son nom à la cité…

Rémus, posté sur l’Aventin (colline de Rome), reçoit le premier un signe des dieux : il voit six vautours. Mais Romulus, au sommet du Mont Palatin, aperçoit aussitôt douze vautours…

a. Comment interpréter ce présage ? Qui les dieux ont-ils désigné comme fondateur ? Donne un argument en faveur de chacun. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Lequel des deux frères sera finalement choisi par la foule ? Prouve-le. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

2

Un historien romain, Tite-Live, nous livre la fin de l’histoire :

« On discute ; on en vient aux mains ; les colères s’exaspèrent et dégénèrent en lutte meurtrière. C’est alors que, dans la bagarre, Rémus tomba frappé à mort. Selon une tradition plus répandue, Rémus, pour se moquer de son frère, aurait franchi d’un saut les murailles nouvelles, et Romulus, irrité, l’aurait tué en ajoutant cette apostrophe : Ainsi périsse à l’avenir quiconque franchira mes murailles. Romulus resta donc seul maître du pouvoir et, après sa fondation, la ville prit le nom de son fondateur. » TITE-LIVE, Ab Vrbe condita libri, I, 7, 2-3, trad. G. Baillet, Les Belles Lettres (CUF), 1947.

a. Comment Rémus est-il mort ? Donne deux versions différentes du mythe. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Ainsi fut fondée Rome le 21 avril 753 ACN. C’est cette date que les historiens romains prirent comme point de repère de leur calendrier : ils dataient les faits racontés d’autant d’années à partir de la fondation de Rome. Observe la référence de l’extrait de Tite-Live : quelle est, dans le titre, la locution latine qui signifie « à partir de la fondation de Rome » ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

38


AS

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

SÉQUENCE II

UP T -

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

39

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Le logo du club de football, l’affiche des Jeux olympiques de Rome et l’illustration du livre pour enfants font tous référence à la légende de Romulus et Rémus et à la fondation de la ville de Rome. Le symbole de la louve a été choisi car il permet de représenter l’origine italienne ou romaine d’une façon compréhensible pour tous les Européens : quel logo pourrait mieux montrer que ce club de football est romain ? Quel symbole pourrait mieux représenter la grandeur de l’Italie aux yeux du monde entier ? Quelle image pourrait mieux résumer pour des enfants le patrimoine culturel de ce pays ? Au fil des siècles, la louve est devenue le symbole non seulement d’une ville bimillénaire, mais surtout d’un pays qui a imprégné l’Europe de sa culture…


SÉQUENCE II

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

COMMENT ROME FUT FONDÉE…

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

40


SÉQUENCE

III

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

« PANEM ET CIRCENSES ! »

L’ÉNIG

M • • • •

Connais-tu l’œuvre cinématographique dont sont tirées ces scènes ? Raconte ce qui se passe dans chacune. Quels bâtiments bien connus des Romains ont servi d’inspiration à ces décors ? De quels spectacles romains s’inspirent respectivement ces deux scènes ?

41

« PANEM ET CIRCENSES ! »

E Observe les deux scènes ci-dessus, tirées d’une célèbre trilogie de science-fiction.


SÉQUENCE III

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins Africana, ae

ADJECTIFS 1re CLASSE ferus, a, um

sauvage

la bête d’Afrique

magnificus, a, um

magnifique

quadriga, ae

le quadrige (char à quatre chevaux)

maximus, a, um

très grand

turma, ae

le turme, l’escadron (troupe de cavaliers armés)

Thessalus, a, um

thessalien (région du nord de la Grèce)

2e DÉCLINAISON • Noms masculins circus, i (Maximus)

multiplex, multiplicis le cirque (Maxime)*

Claudius, i

Claude (empereur)

ludus, i

le jeu, l’amusement au pluriel : les jeux, les représentations théâtrales

taurus, i • Noms neutres spatium, i

spectaculum, i theatrum, i (Pompeianum) 3e DÉCLINAISON • Noms masculins eques, equitis

2e CLASSE complures, es, a

VERBES 2e CONJUGAISON exhibere, exhibeo

plusieurs multiple, complexe

produire au grand jour, donner (des jeux)

le taureau

3e CONJUGAISON agere, ago

le champ de courses, l’espace au pluriel : les tours de piste

committere, committo faire donner, faire produire edere, edo e 4 CONJUGAISON BIS faire périr, tuer conficere, conficio

pousser, mener, faire

le spectacle

MOTS INVARIABLES • Adverbes praeterea

le théâtre (de Pompée)*

quoque • Prépositions in (+ ablatif)

le cavalier

le gladiateur gladiator, gladiatoris • Noms féminins dedicatio, dedicationis la dédicace,

per (+ accusatif)

ensuite, en outre aussi dans, en, sur à travers

l’inauguration

• Noms neutres certamen, certaminis munus, muneris

« PANEM ET CIRCENSES ! »

4e DÉCLINAISON • Noms masculins (Troiae) lusus, us

le concours, la course le don, le spectacle public, le combat de gladiateurs

le jeu (de Troie : parade équestre compliquée, dont le fondateur serait Énée)

*

L’astérisque à côté d’un mot signifie qu’il fait l’objet d’explications dans la partie Culture et civilisation.


SÉQUENCE III

TEXTE Des spectacles impériaux ! À Rome, le peuple ne manque pas de divertissements depuis que Claude est empereur ! Voici ce que nous raconte un Romain qui assiste régulièrement aux spectacles et jeux impériaux… « Claudius spectacula complura et magnifica edit… ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ludos dedicationis Pompeiani theatri committit… .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

In circo Maximo quadrigarum certamina et Troiae lusum exhibet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Turma equitum Africanas quoque conficit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Praeterea Thessali equites feros tauros per circi spatia agunt… ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ils leur sautent sur le dos après les avoir épuisés et les terrassent en les saisissant par les cornes. Gladiatorum munera multiplicia exhibet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

D’après SUÉTONE, Vies des douze Césars V, 21 partim, trad. H. AILLOUD, LBL (CUF), 1993.

43

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE III

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE 1 | Quelques règles d’évolution… Voici quelques règles d’évolution phonétique et morphologique du latin au français. Lis ces trois règles et leurs exemples, puis trouve toi-même dans le vocabulaire de cette séquence des mots qui subissent l’une de ces évolutions.

a. Certains noms latins perdent leur finale (et, dans certains cas, reçoivent un « e » final). EXEMPLE : sans e final : murum → mur

......................................................................................................................................

EXEMPLE : avec e final : regnum → règne

......................................................................................................................................

b. Les noms et adjectifs français dérivent en général de l’accusatif latin. EXEMPLE : sacerdos ↔ acc. sacerdotem → sacerdotal multiplex ↔ acc. multiplicem → ...................................................................................................................................... eques ↔ acc. equitem → ......................................................................................................................................

Mais ce n’est pas toujours le cas. Cite un contre-exemple : ............................................................................................................................

2 | Quelques dérivés

L’empereur Claude était boiteux, comme le rappelle son nom : Claudius dérive en effet de l’adjectif claudus, a, um qui signifie « boiteux » ! Peux-tu compléter la phrase suivante par un verbe français qui dérive de cet adjectif ? Aide-toi du dictionnaire ! LA D

............................................................................................................................

A SPHIN EL

GE

EXEMPLE : sperare → espérer scabellum → escabelle stagnum → étang (*estang)

INETTE D EV

c. Les mots commençant par sp, sc, st sont parfois précédés d’un e en français.

Marc

……………………………………………………………………

de plus en plus.

Complète les phrases suivantes à l’aide d’un mot français dérivé d’un des mots latins donnés. Chaque mot de la liste doit être employé. ●

Liste de mots : circus – ludus – spatium – eques

a. Édith aime tant les chevaux qu’elle s’est inscrite à un stage d’..............................................................................................

« PANEM ET CIRCENSES ! »

b. L’oiseau décrit dans le ciel un mouvement ............................................................................................................................. c. Il faut connaître par cœur les repères ........................................................................................... pour l’examen de géographie. d. Les activités ............................................................................................................................ permettent d’apprendre tout en s’amusant. ●

Liste de mots : exhibere – spectaculum – taurus – maximus

a. L’Italie et l’Argentine ont offert à leurs supporters un match ....................................................................................................... b. Arnaud a obtenu la cote ................................................................................................................................................. à l’expression orale ! c. Ce collectionneur ne résiste pas à la tentation d’........................................................................... ses plus belles pièces ! d. Ces militants manifestent contre les combats de .................................................................................................................................................

44


SÉQUENCE III

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Le génitif 1

Observe la phrase suivante et réponds oralement aux questions.

Claudius gladiatorum munera exhibet.

Claude donne des combats de gladiateurs.

a. Le nom gladiatorum complète un mot de la phrase : lequel ? b. Quelle est la nature de ce mot ? c. Donc, quelle est la fonction de gladiatorum ? d. Par quelle préposition cette fonction est-elle exprimée en français ? e. Observe l’ordre de ces noms : où se trouve généralement le génitif (gladiatorum) par rapport

CAS

FONCTION

GÉNITIF

COMPLÉMENT DU NOM

Exemple : Claudius gladiatorum munera exhibet.

Claude donne des combats de gladiateurs.

Le génitif se place souvent DEVANT le nom qu’il complète.

2

En français, le C.N. se place DERRIÈRE le nom qu’il complète. Il est précédé de la préposition DE / DU / D’ / DES.

Observe les noms suivants.

frater, fratris

rex, regis

eques, equitis

a. À quelle déclinaison appartiennent-ils ? b. Que remarques-tu concernant leur thème ? c. Que devient chacun d’eux à l’accusatif singulier, par exemple ? ⊲ À la 3e déclinaison, les noms ont souvent un thème différent au nominatif et au génitif. Pour décliner un nom, il faut partir du thème du génitif.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

au nom qu’il complète (munera) ?

45


SÉQUENCE III

Tableau des finales du génitif 1D

Gén.

2D

3D

SG

PL

SG

PL

SG

PL

-ae

-arum

-i

-orum

-is

-(i)um

Attention… ⊲ aux finales -ae et -i : elles terminent un nom qui peut être : ● nom. pl. ou ● gén. sg. → Aide-toi du contexte pour déterminer le bon cas !

⊲ à la finale -um : elle existe à la 2D (acc. sg) et à la 3D (gén. pl.). → Pose-toi donc toujours d’abord la question : à quelle déclinaison appartient ce nom ?

Réalise les exercices → pp. 48 et 49

1

,

4

,

5

et

6

Tu as déjà découvert les fonctions correspondantes à trois cas latins : le nominatif, l’accusatif et le génitif. À la fin du cahier, dans le mémento grammatical, tu retrouveras un tableau récapitulatif des cas et fonctions : il peut t’être très précieux pour étudier ! Tu y trouveras aussi un tableau récapitulatif des trois déclinaisons. N’hésite pas à le consulter en cas d’oubli.

2 | Le genre des noms : le neutre Voici une série de noms neutres : augurium, i theatrum, i

tempus, temporis certamen, certaminis

regnum, i munus, muneris

spatium, i flumen, fluminis

« PANEM ET CIRCENSES ! »

a. Classe-les en déclinaisons dans le tableau ci-dessous. 1D

2D

3D

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

c. Dans quelles déclinaisons rencontres-tu des noms neutres ? d. Observe les noms de la 2e déclinaison : quel critère te permet de reconnaître qu’ils sont neutres ? e. Qu’en est-il à la 3e déclinaison ? 46


SÉQUENCE III

Rappel : pour classer un nom en déclinaisons, je regarde son GÉNITIF. 1D

-a, -ae

2D

3D

-us, -er, -i -um,

-…, -is

}

Pour connaître son genre grammatical, je regarde ensuite son NOMINATIF. 1D

2D

F

-a, -ae

3D

M

-us, -er,

}

N

-um -um, -i

M/F

N*

-men -men, -is -us, -ris

-…, -is

-i

Les noms de la 3D dont la finale est -us sont neutres si leur génitif se termine en -ris !

Pas de noms neutres de la 1D.

Tableau des finales du genre neutre 2DN

3DN PL

SG

PL

Nom.

-um

-a

-us/-men

-a

(Voc.)

(-um)

(-a)

(-us/-men)

(-a)

Acc.

-um

-a

-us/-men

-a

Gén.

-i

-orum

-is

-(i)um

Les noms neutres ont toujours : • la même terminaison aux trois premiers cas ; • la finale -a au pluriel de ces mêmes cas. Les autres cas (génitif, datif et ablatif) présentent les mêmes finales que les noms masculins et/ou féminins.

Consulte ton MÉMENTO • Le genre des noms → p. 166 • Le tableau des déclinaisons → pp. 167 et 168 • Le schéma de synthèse du classement en déclinaisons et en genres → p. 167

* Remarque : les noms neutres en -e, -al sont laissés de côté pour l’instant. Les autres neutres (-ur, -ut, -ma, -ar), assez rares, ne seront pas étudiés.

47

Réalise les exercices et 8 → pp. 48, 50 et 51

2

,

7

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

SG


SÉQUENCE III

EXERÇONS-NOUS 1

Après avoir lu attentivement la synthèse sur le génitif, complète le résumé ci-dessous.

Quand un nom est au génitif, sa fonction dans la phrase est :

……………………………………………………………………………......…

..................................................................................................................................................................................................................................................................

le génitif se place généralement

En latin,

le nom qu’il complète. En français, un

…..........................……………………………

complément du nom est généralement précédé de la préposition

…………

/

/

…………

…………

/

…………

.

Tableau des finales du génitif 1D

Gén. 2

2D

3D

SG

PL

SG

PL

SG

PL

………………....

………………....

………………....

………………....

………………....

………………....

Après avoir lu attentivement la synthèse sur le genre neutre, complète le résumé ci-dessous.

⊲ Les noms neutres existent à la

et à la ………… déclinaisons. On les reconnaît grâce à la finale du nominatif singulier : …………

À la 2e déclinaison, les noms neutres présentent un nom. sg. en

À la 3e déclinaison, ils présentent un nom. sg. en

…………

.

………… …………

(si le génitif sg. se termine en

………

)

⊲ Qu’ils appartiennent à la 2D ou à la 3D, les noms neutres présentent toujours : ●

la même finale aux trois premiers cas (nom. sg. ; voc. sg. ; acc. sg.).

la finale

…………

au pluriel de ces mêmes cas.

Si tu as bien compris, tu devrais pouvoir remplir le tableau de terminaisons ci-dessous. 2DN

« PANEM ET CIRCENSES ! »

SG

3DN PL

SG

PL

Nom.

-………….....................…….... -………….....................…….... -…………../-…………..

-………….....................……....

(Voc.)

(-.......................................) (-.......................................) (-…………../-………..…..)

(-.......................................)

Acc.

-………….....................…….... -………….....................…….... -…………../-……..……..

-………….....................……....

Gén.

-i

-um

3

-orum

-is

Dans la liste de vocabulaire de cette séquence, repère trois noms qui suivent la règle du genre naturel.

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

48


qui peut/peuvent être au génitif. Donne le lemme de chaque nom entre parenthèses.

SÉQUENCE III

4 Deux formes déclinées d’un même nom latin te sont données : souligne uniquement celle(s)

EXEMPLE : Romulum – Romuli (Romulus, i)

a. filiae – filias (………….....................………………………………………....) f. spatiorum – spatia (………….....................……..…………………………………………..) b. ludorum – ludum (………….....................…….…………………....) g. certaminis – certaminum (…………................................................……....) c. eques – equitis (………………….....................……..…………............) h. lupam – luparum (………….....................……………………………………………….....) d. pueri – pueros (………….....................……...........…………………….) i. gladiatoris – gladiatores (……………………………………….....................……....) e. fratrem – fratrum (………….....................…….........………….....) j. taurorum – tauri (………………………………………………………….....................……....) 5 Maîtrises-tu le complément du nom en français ?

Dans les phrases suivantes, figurent des compléments du nom (C.N.) et des compléments indirects du verbe (C.I.V.). Souligne uniquement les C.N. et relie-les au nom qu’ils complètent.

a. L’empereur Néron participait de temps en temps à des courses de quadriges. b. La foule est sortie déçue de l’arène : les combats de gladiateurs n’ont pas été impressionnants. c. Romulus et Rémus se sont abreuvés du lait de la louve. d. Ce gladiateur a reçu de Claude un présent inestimable : sa liberté ! e. L’ancêtre des jumeaux a été tué de la main de son frère. 6 Dans les phrases suivantes, repère le(s) génitif(s) et relie-le(s) au nom qu’il(s) complète(nt).

Ensuite, traduis ces phrases.

a. Claudius magnificos gladiatorum ludos exhibet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Romulus et Remus Iliae et Martis filii sunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Amulius gemellorum auum pellit. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Claudii tauros equites occidunt. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Theatri Pompeiani spectaculum magnificum est. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

49

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

EXEMPLE : Les spectacles de Claude sont magnifiques.


R

D

L’IN C

SÉQUENCE III

LE DESTIN

U…

AB Y O

GÉNITIF Nous venons de découvrir qu’en latin, le génitif se place souvent devant le nom qu’il complète. Exemple : « La maison de Pierre » se dit « Petri domus » : le possesseur, au génitif, (Petri – Pierre) se trouve devant l’objet possédé (domus – la maison). Si cette tournure a disparu en français, elle s’est en revanche bien maintenue dans les langues germaniques : c’est ce qu’on appelle le génitif saxon*. Observe comment se dit « la maison de Pierre » dans les langues suivantes : ● en anglais : Peter’s house ● en néerlandais : Peters huis ● en allemand : Peters Haus

⊲ Quel point commun vois-tu entre les langues germaniques et le latin concernant la place du génitif ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................

⊲ La finale du génitif de l’ancien germanique a laissé une trace bien visible dans ces langues. Laquelle ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................

⊲ Si tu compares le latin à la langue germanique que tu étudies à l’école, tu observeras bon nombre de similitudes ! L’étude du latin t’aidera donc beaucoup à comprendre le fonctionnement de cette langue… * Le génitif saxon est actuellement surtout utilisé dans le langage écrit, particulièrement en ce qui concerne l’allemand et le néerlandais.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

7

Dans la liste suivante, souligne les noms neutres et indique à quelle déclinaison ils appartiennent. Entoure en bleu l’indice qui te permet de connaître leur genre et, en rouge, celui qui t’indique leur déclinaison.

oppidum, i

taurus, i

spectaculum, i

filia, ae

uulnus, uulneris

uirtus, uirtutis

crimen, criminis

gladiator, gladiatoris

scutum, i

gemellus, i

munus, muneris

50


Voici une série de noms déclinés dont la désinence est -a. Classe-les en trois colonnes en indiquant le critère utilisé au-dessus de chaque colonne.

SÉQUENCE III

8

lupa – regna – Roma – auguria – munera – filia – spatia – Vesta – certamina – quadriga ...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

...........................................................................................

LE DESTIN

D

GENRE NEUTRE En indo-européen, le genre neutre servait à désigner ce qui n’est par nature ni masculin ni féminin : il est le genre des « choses », des « objets inanimés ». En français, le neutre a pratiquement disparu. Il en reste quelques traces, notamment dans les pronoms démonstratifs (celui-ci ; celle-ci ; ceci). Dans certaines langues germaniques, par contre, le genre neutre s’est maintenu. Observe comment se disent « l’homme », « la femme » et « l’enfant »… … en allemand : « der Mann » « die Frau » « das Kind » … en néerlandais : « de man » « de vrouw » « het kind »

⊲ À ton avis, pourquoi « l’enfant » est-il neutre dans ces langues ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................

⊲ Quelle langue a le mieux conservé les trois genres ? Explique. ................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................

51

« PANEM ET CIRCENSES ! »

L’INC

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

B YA

U…

RO

...........................................................................................


SÉQUENCE III

9 Analyse les noms suivants selon le modèle donné. S’il y a plusieurs possibilités, donne-les

toutes. EXEMPLE : Vestam : 1DF ; acc. sg.

a. Ilia : .................................................................................................................

i. ludi : .....................................................................................................................

b. circum : ......................................................................................................

j. spectaculum : ...........................................................................................

c. gladiatorum : .......................................................................................

k. lupae : .................................................................................................................

d. quadrigas : ...............................................................................................

l. gemellorum : .............................................................................................

e. certamina : ...............................................................................................

m. timores : ..............................................................................................................

f. sacerdos : .....................................................................................................

n. Claudius : ......................................................................................................

g. filiarum : .......................................................................................................

o. equitis : .............................................................................................................

h. augurii : .......................................................................................................... 10 Barre l’intrus et justifie ton choix.

a. ludus – circus – filius – munus .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. spectacula – quadriga – filia – lupa .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. ludorum – gladiatorum – gemellorum – taurorum .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. sacerdotum – puerum – gladiatorum – equitum .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

11 Pour chaque phrase latine, choisis la traduction qui correspond.

a. Claudius gladiatorum certamen edit.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

 Claude donne un combat de gladiateurs.  Claude donne des combats de gladiateurs.  Claude pousse les gladiateurs au combat.

b. Numitoris filiae gemellos nutrit.  La fille de Numitor nourrit les jumeaux.  Numitor nourrit les jumeaux de sa fille.  Elle nourrit les jumeaux de la fille de Numitor.

c. Amulii frater regnum tenet.  Amulius et son frère détiennent le trône.  Le frère d’Amulius détient le trône.  Amulius détient le trône de son frère.

52


 Claude et les cavaliers tuent les taureaux.  Les taureaux tuent Claude et les cavaliers.  Claude tue le taureau des cavaliers.

SÉQUENCE III

d. Claudium et equites tauri occidunt.

e. Circi spatia maxima sunt.  Le cirque a de très grands tours de piste.  Le cirque a un espace très grand.  Les tours de piste du cirque sont très grands. 12 À ton tour de traduire !

a. Equites tauros per circum agunt. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Tauri timor in circo abest.

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Tauros feros Claudii equites occidunt. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Claudius taurorum spectacula exhibet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Claudius taurorum et equitum certamen edit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

53

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE III

CULTURE ET CIVILISATION Les spectacles à Rome 1 | Où se divertir à Rome ? 1

Dans le texte Des spectacles impériaux, à la page 43, sont écrits en gras deux lieux dans lesquels Claude fit donner des spectacles : comment se nomment-ils ?

………….....................................................................................................................................................................................................................................................................................

2

Le texte ne mentionne pas un troisième édifice dédié au divertissement des Romains, car il a été construit bien après Claude. Il s’agit du plus célèbre monument de Rome. Comment s’appelle-t-il ?

.................................................................................................................................................................................................................................................................................................

3

Lis la description de chacun de ces monuments. L’astérisque présent à côté de certains monuments est là pour te rappeler que tu as étudié leur nom latin dans le vocabulaire ! A

Le théâtre de Pompée* Cet édifice, inauguré en 55 ACN, est le premier théâtre construit en maçonnerie, de façon durable, à Rome. Auparavant, les théâtres étaient des constructions temporaires en bois. Les théâtres romains sont des édifices à ciel ouvert, en forme de demi-cercle. Ils sont principalement composés de trois parties : ● l’orchestra, l’espace semi-circulaire devant la scène, est réservée aux spectateurs officiels. ● la cauea, les gradins où s’installe le public. Les meilleures places (en bas) sont réservées aux sénateurs et chevaliers, les gradins intermédiaires aux citoyens en toge, tandis que les femmes, enfants, esclaves et miséreux sont relégués dans la partie supérieure. ● le proscaenium, la scène, où jouent les acteurs.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

B

Le Cirque Maxime* C’est un grand rectangle allongé, avec gradins, piste (curriculum ou stadium) et remises (carceres). Sorte d’épine dorsale de la piste, la spina est flanquée de part et d’autre d’une borne (meta) que les chars doivent contourner. Entrons dans le Circus Maximus, véritable « ville dans la ville » (il en arrivera à pouvoir contenir 380 000 spectateurs)… M. DEMAT et J. LALOUP, Le monde gréco-romain, tome 1, p. 77.

C

Le Colisée Inauguré en 80 PCN sous l’empereur flavien Titus, le Colisée est un amphithéâtre. Cet édifice de forme elliptique est une invention romaine : il est une juxtaposition de deux caueae de théâtre.

54


SÉQUENCE III

Il est composé de trois parties principales : ● les gradins (cauea) sont percés de portes (uomitoria) qui permettent d’évacuer l’édifice en quelques minutes. ● l’arène (arena) se déploie au centre : elle est couverte de sable (arena), d’où son nom. Sous l’arène, une impressionnante machinerie permet de la transformer en un lac artificiel pour les naumachies. Au Colisée, tout un système de monte-charge invisibles et de trappes permettait aux hommes d’apparaître au sol. ● les coulisses, où se trouvent les cages, les cellules… et la morgue !

a. D’après les descriptions que tu viens de lire, indique à côté de chaque illustration la lettre

J. DUFAUX et Ph. DELABY, Murena, Chapitre cinquième : La déesse noire, Dargaud, Paris, 2006, pl. 21.

55

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

correspondant au monument représenté.


SÉQUENCE III

b. Sur certaines illustrations figurent des points de couleur. Complète la légende ci-dessous en rendant à chaque couleur l’élément architectural qu’il désigne. les gradins (cauea)

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

……………………………………………………………………………………………

2 | Quels spectacles dans quels édifices ? En t’aidant du texte que tu as traduit, rends à chaque édifice le(s) spectacle(s) qui lui appartien(nen)t !

a. Après avoir lu ou observé les documents ci-dessous, indique la lettre correspondant au monument dans lequel ont lieu ces spectacles.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Combats de ……………………………………………………………………………………………

… On y donne aujourd’hui, dès le grand matin, des missus, courses de chars. […] Les paris vont bon train. Il y aura aujourd’hui dix courses ! […] Les attelages attendent, rangés par couleurs : d’une part, la factio albata (blanc) et la factio prasina (vert), d’autre part, la factio ueneta (bleu) et la factio russata (rouge). Misons sur la factio albata : quant aux Romains, leurs jeux sont pratiquement faits d’avance, puisque la population se divise d’après les diverses couleurs ! Nous allons assister tout d’abord à une course de quadriges (quadrigae) ; il y a aussi des courses de biges, de triges (bigae, trigae). La trompette résonne ! Le président des jeux, drapé dans une toge brodée et tenant à la main un bâton d’ivoire, jette un mouchoir blanc dans l’arène… Au même instant, les chars s’élancent dans la piste, soulevant des nuages de poussière ; et, dans les cœurs de ces milliers de Romains, l’espoir, l’incertitude, la crainte alternent au gré de la course […]. Les auriges s’efforcent de faire au plus vite les sept tours de la spina en rasant de très près les bornes : nous attendons et redoutons tout à la fois l’accident spectaculaire !

56

Parmi les spectacles, les plus distrayants sont les Atellanes, sortes de sketchs bouffons, les Mimes, parodie de légendes mythologiques et les Pantomimes, chorégraphies sans paroles. Les tragédies et les comédies […], considérées comme spectacles pour intellectuels, ne sont guère appréciées par le grand public. Celui-ci réagit souvent d’une façon grossière, allant jusqu’à provoquer des incidents. Le jeu des acteurs ne plaît-il pas, on envahit la scène… M. DEMAT et J. LALOUP, Le monde gréco-romain, tome 1, p. 76.


illustration au spectacle qu’elle représente : 1. les naumachies ; 2. les chasses ; 3. les exécutions de condamnés à mort.

SÉQUENCE III

b. D’autres types de spectacles tout aussi cruels avaient aussi lieu au Colisée. Associe chaque

Fragment de mosaïque des arènes de Nîmes.

Fragment de mosaïque des arènes de Nîmes.

3 | Panem et circenses ! ! À l’origine, les représentations théâtrales, les courses de chars et les combats de gladiateurs étaient des rites religieux : ces spectacles, qui avaient lieu lors des fêtes romaines, avaient pour but de réjouir l’âme des dieux pour se les rendre favorables ou d’apaiser les mânes des morts. Sous l’Empire, cette dimension religieuse diminue fortement : les combats de gladiateurs ne sont plus qu’un divertissement sanglant, sans aucune once de dévotion ! Les Jeux deviennent de plus en plus nombreux : les empereurs, soucieux de préserver leur pouvoir absolu, distraient sans relâche le peuple romain par ces spectacles gratuits et des distributions de nourriture au public. Ainsi, les citoyens ne songent plus à se soucier de la politique ! Cette réalité a été dénoncée par le poète latin Juvénal, auteur de l’expression devenue célèbre : Panem et Circenses ! Du pain et des Jeux ! Voilà tout ce dont se soucie le peuple romain !

a. Les spectacles des Romains ont peu à peu perdu leur caractère religieux pour devenir de simples divertissements : vois-tu, à notre époque, des réjouissances qui ont évolué de la même façon ? Lesquelles ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Que signifie l’expression Panem et circenses ? Qui en est l’auteur ? Qu’a-t-il voulu dénoncer par cette expression ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Dans notre vie quotidienne, vois-tu des divertissements qui pourraient « endormir » notre esprit critique et nous faire oublier notre rôle de citoyen ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

57

« PANEM ET CIRCENSES ! »

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Tableau de U. CHECA, 1894.


N RIE N D E

AS

Le drame du Heysel (29 mai 1985) : des hooligans de Liverpool s’en prennent aux tifosi supporters de la Juventus de Turin. Le bilan est lourd : 39 morts…

UP -T

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

As-tu reconnu les scènes des épisodes 1 et 2 de Star Wars ? Dans L’Attaque des clones, Anakin Skywalker, Padmé Amidala et Obi-Wan Kenobi sont capturés par les rebelles sur la planète Géonosis et condamnés à mort : attachés à des poteaux dans une immense arène, des créatures monstrueuses s’apprêtent à les dévorer, pour le plus grand plaisir des habitants… La scène s’inspire sans aucun doute des exécutions de condamnés à mort à Rome, qui avaient lieu dans de grands amphithéâtres sous les yeux de milliers de spectateurs. Dans La Menace fantôme, le jeune Anakin Skywalker participe à une course de modules dans l’arène de Mos Espa : la forme du parcours, une immense boucle allongée, fait évidemment penser au cirque romain, tandis que les modules prêts sur la ligne de départ évoquent immanquablement les courses de chars.

58

!

E

I

GOELZER, LBL (CUF), 1962.

LEIL !

SÉQUENCE III

SO

N

« … Vers le même temps un incident futile provoqua un affreux massacre entre les colons de Nucérie et ceux de Pompéi ; ce fut pendant un combat de gladiateurs donné par Livinéius Régulus que j’ai dit avoir été chassé du sénat. Comme il arrive d’ordinaire dans les petites villes, on échangea d’abord des quolibets sans H L IL retenue, puis des pierres et on finit par en venir aux armes. La plèbe SO NO B VI SU de Pompéi eut le dessus : c’était là que se donnait le spectacle. Beaucoup de Nucériens furent transportés chez eux, le corps mutilé ; nombreux aussi étaient ceux qui pleuraient la mort d’un fils ou d’un père. Le prince (Néron) remit le jugement de cette affaire au sénat, qui la renvoya aux consuls. Mais sur nouvelle instance, le sénat défendit pour dix ans à la ville de Pompéi ces sortes de réunions et prononça la dissolution des collèges qu’on avait établis contrairement aux lois ; Livinéius et les auteurs de la sédition furent punis d’exil. »

TACITE, Annales XIV, 17, trad. H.

« PANEM ET CIRCENSES ! »

LE

O

EAU SOUS V U


SÉQUENCE

IV

À droite, un homme dont la ressemblance est quasi parfaite avec Barack Obama, le 44e président des États-Unis.

L’ÉNIG

M

E • En français, quel mot désigne un homme qui ressemble ainsi fortement à une célébrité ? • D’où vient ce mot ? De qui est-il le nom ? Dans quelle œuvre, de quel auteur ? • Pourquoi a-t-on retenu le nom de ce personnage pour désigner le « double » de quelqu’un ?

59

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…


SÉQUENCE IV

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins Alcumena, ae • Noms masculins Sosia, ae 2e déclinaison • Noms masculins deus, i → di = dei (h)erus, i Mercurius, i pugnus, i → pugnis (abl.) seruus, i Vulcanus, i • Noms neutres malum, i e 3 DÉCLINAISON • Noms masculins Amphitruo, Amphitruonis carnufex, carnuficis

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

ciuis, ciuis homo, hominis uerbero, uerberonis • Noms féminins legio, legionis • Noms neutres nomen, nominis os, oris ♦ e 4 DÉCLINAISON • Noms masculins reditus, us • Noms féminins domus, us ♦ • Noms neutres cornu, us 5e DÉCLINAISON • Noms féminins fides, ei → pro fidem !

2e CLASSE immortalis, is, e Alcmène (nom de femme) Sosie (nom d’homme)

le dieu le maître de maison Mercure (dieu) le poing → à coups de poing l’esclave Vulcain (dieu du feu)

PRONOMS Interrogatifs / exclamatifs qui ? que ? quel… ? quis ? quid ? Personnels moi, me ego (acc. me) tu (acc. te ; dat. tibi) Relatifs qui, quae, quod → qui (nom.) → quem (acc.) VERBES 1re CONJUGAISON ambulare, ambulo

le mal, le malheur

Amphitryon* (nom d’homme) le bourreau, la canaille (injure) le citoyen l’homme le pendard, le vaurien (injure) la légion le nom la bouche, le visage

immortel

toi, te

→ qui → que

se promener

clamare, clamo

crier

exossare, exosso → os exossare

désosser → casser la figure (à qqun)

imperare, impero

commander à

nuntiare, nuntio

annoncer

obsecrare, obsecro

supplier, implorer

uocare, uoco 2 CONJUGAISON placere, placeo

appeler

uidere, uideo 3 CONJUGAISON exquirere, exquiro

voir

gerere, gero IRRÉGULIERS ais

porter

e

plaire

e

uelle, uolo

chercher

tu dis vouloir

le retour la maison la corne

la foi, la protection → à l’aide !

ADJECTIFS et PARTICIPES 1re CLASSE enfermé conclusus, a, um libre liber, libera, liberum mon, ma, mes meus, a, um thébain Thebanus, a, um uester, uestra, uestrum votre, vos

MOTS INVARIABLES ADVERBES etiam

aussi, même

igitur

donc

…ne …an ?

est-ce que… ou… ?

nunc

maintenant

quo ? PRÉPOSITIONS ante (+ acc.)

(vers) où ? avant, devant

Le sigle ♦ que tu vois apparaître à côté de certains mots t’indique que leur genre est une exception : il ne suit ni la règle du genre naturel ni celle du genre grammatical. Pas d’autre solution que de l’étudier par cœur !


SÉQUENCE IV

TEXTE Une rencontre bouleversante ! Bienvenue au théâtre ! Prends vite place : Plaute y fait jouer l’une de ses comédies, l’Amphitryon. La pièce vient juste de commencer… À Thèbes, vit Amphitryon. En partant à la guerre, il a laissé son épouse, Alcmène, enceinte de lui. Mais le dieu Jupiter est tombé amoureux d’Alcmène. Ayant pris les traits de son mari, il l’a séduite et la jeune femme porte maintenant le fruit de deux unions : un enfant d’Amphitryon, un autre de Jupiter ! Tandis que le dieu est encore au lit avec sa belle, Amphitryon (le vrai !) envoie son esclave, Sosie, la prévenir de son retour : il est intercepté par le dieu Mercure, qui a pris les traits… de Sosie ! SOSIE Heri mei reditum Alcumenae nuntiare uolo. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Sed quis est homo, quem ante domum uideo ? Non placet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

MERCURE Quo ambulas tu, qui Vulcanum in cornu conclusum geris ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

SOS. Quid exquiris tu, qui pugnis os exossas hominibus ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

MERC. Seruus esne, an liber ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

SOS. Ça dépend des jours ! MERC. Verbero ! Quis herus est igitur tibi ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Je saurai bien te faire parler !

61

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE IV

SOS. Amphitruo, qui nunc Thebanis legionibus imperat. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

MERC. Quid ais ? Quid nomen est tibi ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

SOS. Sosiam uocant Thebani. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

MERC. Tu seras battu pour ton mensonge ! Tu oses dire que tu es Sosie, alors que c’est moi qui le suis ! SOS. Pro fidem, Thebani ciues ! .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

MERC. Etiam clamas, carnufex ! Ego sum, non tu, Sosia ! ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

SOS. Quid malum ! Non sum ego seruus Amphitruonis Sosia ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Di immortales, obsecro uestram fidem ! .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

L’autre possède tous les traits du visage qui jusqu’à présent m’appartenait… Allons au port raconter à notre maître toutes ces aventures. À moins que lui non plus ne me reconnaisse pas… Que Jupiter me fasse cette grâce, et aujourd’hui même, chauve et le crâne tondu, je coiffe le bonnet pileus. D’après PLAUTE, Amphitryon, Acte 1, Scène 1, partim, LBL (CUF), 1932.

1

Que veut dire Sosie par « Chauve et le crâne tondu, je coiffe le bonnet pileus » ? (voir Culture et civilisation – 4. L’affranchissement, p. 78).

2

Renseigne-toi… Des deux enfants que porte Alcmène, l’un, le fils de Jupiter, est un héros célèbre : qui est-il ?

62


1

Retrouve le mot latin qui est à l’origine de ces mots français.

Dérivé français

Origine latine

Dérivé français

Origine latine

agir

……..........................................…….....................……....

égoïste

……..........................................…….....................……....

oral

……..........................................…….....................……....

s’exclamer

……..........................................…….....................……....

nomination

……..........................................…….....................……....

civilisation

……..........................................…….....................……....

domicile

……..........................................…….....................……....

vocation

……..........................................…….....................……....

2

SÉQUENCE IV

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE

Barre l’intrus parmi ces dérivés.

a. Dérivés d’ambulare : ambulance – déambuler – ambivalent – ambulatoire

c. Dérivés de homo : hominidé – homosexualité – homicide – hominicole d. Dérivés d’imperare : imperméable – empire – impératrice – impérial 3

Crée des relations entre les mots de vocabulaire.

a. Tu connais le sens du nom malum : peux-tu trouver le sens de l’adjectif malus, a, um ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Tu connais le sens du nom ciuis : peux-tu déduire ce qu’est la ciuitas Romana ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Tu connais le sens du nom pugnus : peux-tu expliquer le sens du verbe pugnare ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Tu connais le sens du verbe imperare : peux-tu dire qui est l’imperator d’une armée ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

4

Voici des mots français de la même famille : servile – serviable – asservir – desservir – servilité – serviteur – serf – serveur

De quel mot latin dérivent-ils tous ? …...………….............................................................................................................………..........….............…............. Place chaque mot dans la phrase qu’il complète.

a. John n’hésite pas à porter secours à autrui : quel garçon …………........................................………………………………………. b. Ce courtisan, qui ne cessait de flatter les princes, avait vraiment une âme ………………………………………. c. Le ………….......................................................................... a oublié mon eau minérale ! 63

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

b. Dérivés de uocare : vocal – vocatif – avocat – vacarme


SÉQUENCE IV

d. Les paysans du Moyen Âge au service de seigneurs s’appellent des ………………...........................………………………. e. Je suis votre humble …………................................................................……................. f. Ils ……………........................................…………………………………………… les personnes, pillent leurs biens et ruinent leurs villes. g. Ce train ……………................................................................................. les gares entre Namur et Dinant.

Tu sais maintenant que « serf » vient du nom latin seruus. Peux-tu déduire de quel mot latin vient le « cerf » de nos forêts ?

A SPHIN EL

GE

INETTE D EV

h. Ce poète ne parvient pas à se détacher de son modèle ; il l’imite avec …....................…………………………………….

LA D

……………………………………………………………………………………………

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Le vocatif Observe la phrase suivante. Etiam clamas, carnufex ?

Tu cries en plus, canaille ?

a. À quoi sert le nom carnufex ? b. Quel indice montre que le mot est mis en apostrophe ? c. Il s’agit d’un nouveau cas : le vocatif. À quel autre cas est-il identique ? CAS

FONCTION

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

VOCATIF

INTERPELLATION = interpeller une personne. Tu cries encore, canaille ? Exemple : Etiam clamas,, carnufex ? Le vocatif est toujours accompagné d’une virgule.

Tableau des finales du vocatif Les finales du vocatif sont identiques à celles du nominatif, sauf (en gras) : 1D

2D

2DN

3D

3DN

SG

PL

SG

PL

SG

PL

SG

PL

SG

PL

Nom.

-a

-ae

-us/-er

-i

-um

-a

-…

-es

-us/-men

-a

Voc.

-a

-ae

-e/-er

-i

-um

-a

-…

-es

-us/-men

-a

Réalise les exercices

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau récapitulatif des cas et fonctions → p. 166 • Le tableau récapitulatif des trois déclinaisons → pp. 167 et 168

4

64

et

5

→ pp. 68 et 69

1

,


SÉQUENCE IV

2 | Le datif Observe les phrases suivantes et réponds oralement aux questions.

a. Alcumena Ioui placet. ● ● ● ●

Alcmène plaît à Jupiter.

Quel mot Ioui complète-t-il ? Quelle est la nature de ce mot ? À quelle question répond Ioui ? Donc, à quelle fonction correspond Ioui en français ?

b. Quis herus est Sosiae ? ● ●

Quel maître est à Sosie ? Quel verbe Sosiae complète-t-il ? Comment pourrais-tu traduire cette phrase de façon plus correcte ?

c. Sosia Amphitruoni laborat.

CAS

FONCTION

A. DATIF

COMPLÉMENT INDIRECT DU VERBE (= C.I.V.)

Exemple : Alcumena Ioui placet

Alemène plaît à Jupiter.

Le C.I.V. répond à la question « à qui ? à quoi ? » ou « de qui ? de quoi ? » après un verbe. Attention à ne pas le confondre avec un complément du nom (C.N.), qui répond à la question « de qui ? de quoi ? » après un nom. B. DATIF

DATIF D’AVANTAGE

Exemple : Sosia Amphitruoni laborat.

Sosie travaille pour Amphitryon.

Parfois, le datif répond à la question « pour qui ? pour quoi ? ». Il exprime alors la personne à l’avantage de qui (ou dans l’intérêt de qui) l’action est menée. C’est pourquoi on l’appelle le datif d’avantage. Tableau des finales du datif 1D

Dat.

2D

3D

SG

PL

SG

PL

SG

PL

-ae

-is

-o

-is

-i

-ibus

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau récapitulatif des cas et fonctions → p. 166 • Le tableau récapitulatif des trois déclinaisons → pp. 167 et 168

65

Réalise les exercices et

10

2

→ pp. 69, 70 et 71

,

6

,

7

,

8

,

9

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Sosie travaille pour Amphitryon. À quelle question le datif répond-il dans cette phrase ?


SÉQUENCE IV

3 | Le présent des verbes réguliers 1

Les finales du présent

Observe et compare : verbe « esse »

SG. 1

SUM

VIDE-O

2

ES

VIDE-S

3

EST

VIDE-T

SUMUS

VIDE-MUS

2

ESTIS

VIDE-TIS

3

SUNT

-NT VIDE-NT

PL. 1

2

verbe « uidere »

Le classement en conjugaisons

Les verbes latins se classent en cinq familles, appelées conjugaisons. Nous n’étudierons pour l’instant que les quatre premières. Observe le classement de ces verbes puis réponds oralement aux questions. 1re conjugaison

2e conjugaison

3e conjugaison

4e conjugaison

ambulare, ambulo

exhibere, exhibeo

agere, ago

nutrire, nutrio

clamare, clamo

placere, placeo

adolescere, adolesco

uenire, uenio

imperare, impero

uidere, uideo

condere, condo

uocare, uoco

a. Quelles conjugaisons sont identifiables à l’aide de l’infinitif ? Pourquoi ? b. Enlève la finale -re à ces infinitifs et tu trouveras le thème de ces verbes : par quelle lettre se

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

termine-t-il ?

c. Pour les deux autres, dont les infinitifs se ressemblent, observe la 1re personne du singulier : que remarques-tu ?

d. Enlève la finale -o à ces verbes et tu trouveras leur thème : par quelle lettre se termine-t-il ?

Consulte ton MÉMENTO • Le schéma de synthèse du classement en conjugaisons → p. 171

66

Réalise l’exercice → p. 72

13


SÉQUENCE IV

Schéma de synthèse du classement en conjugaisons

Verbe conjugué

Je cherche son infinitif…

Infinitif en -ire

Infinitif en -ere

Je cherche la 1re personne du singulier…

J’enlève -re

1re pers. sg. -eo

J’enlève -re

1re pers. sg. -o

J’enlève -o

1re conjugaison thème en -a-

J’enlève -o 3e conjugaison thème en consonne ou -u-

2e conjugaison thème en -e-

4e conjugaison thème en -i(long)

3 L’indicatif présent : tableau 1re conjugaison

2e conjugaison

3e conjugaison

4e conjugaison

SG. 1

clam-o

uide-o

dic-o

ueni-o

SG. 2

clama-s

uide-s

dic-i-s

ueni-s

SG. 3

clama-t

uide-t

dic-i-t

ueni-t

PL. 1

clama-mus

uide-mus

dic-i-mus

ueni-mus

PL. 2

clama-tis

uide-tis

dic-i-tis

ueni-tis

PL. 3

clama-nt

uide-nt

dic-u-nt

ueni-u-nt !!!

Infinitif

clama-re

uide-re

dic-e-re

ueni-re

67

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Infinitif en -are


SÉQUENCE IV

Remarques re re ● À la 1 conjugaison, le -a- du thème disparaît à la 1  pers. sg. ! e ● À la 3  conjugaison, une voyelle est nécessaire entre le thème et la finale quand celle-ci commence par une consonne, sans quoi le verbe serait difficile à prononcer ! Cette voyelle de liaison, appelée voyelle thématique, est : 1) à la 3e pers. pl. : -u2) à l’infinitif : -e3) dans les autres cas : -ie e ● À la 4  conjugaison, la voyelle thématique -u- s’intercale à la 3  pers. pl. !

Réalise l’exercice → p. 73

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau de l’indicatif présent des verbes réguliers → p. 172

14

EXERÇONS-NOUS 1

Après avoir lu attentivement la synthèse sur le vocatif, complète le résumé ci-dessous.

Quand un nom est au vocatif, sa fonction dans la phrase est :

……………………………………..............................…………

.

Le vocatif désigne la personne interpellée, c’est pourquoi il est toujours accompagné d’une ……………………………………..............................…………

.

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Le vocatif est identique au nominatif, sauf à la 2e déclinaison en -us : dans ce cas, le vocatif est en -e.

Tableau des finales du vocatif 1DF SG

Nom.

2DM PL

SG

2DN PL

SG

3D M/F PL

SG

PL

3DN SG

PL

-a

-ae

-us/ -er

-i

-um

-a

-…

-es

- us/ men

-a

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

-………..……

Voc. -………..……

………..……

68


SÉQUENCE IV

2 Après avoir lu attentivement la synthèse sur le datif, complète le résumé ci-dessous.

Quand un nom est au datif, sa fonction dans la phrase est : …………………………………………….......................................…

répond à la question « après un

…………………………………………………………………………………………

. Rappel : en français, un complément indirect du verbe

…………...........………………………………………………………

…………………………………………………………………

» ou « 

…………...........………………………………………………………

»

.

Attention ! Veille à ne pas le confondre avec un

…………...........…………………………………………....................................……………

(« de qui ? de quoi ? » après un nom) ! Parfois, le datif répond à la question « 

…………………………………………………………………………………………………………………………………………

» :

c’est ce qu’on appelle un datif d’avantage ou de désavantage. Tableau des finales du datif

Dat.

2D

3D

SG

PL

SG

PL

SG

PL

-……….…….……..……

-……….…….……..……

-……….…….……..……

-……….…….……..……

-……….…….……..……

-……….…….……..……

3 Classe les noms suivants selon leur genre.

Indique entre parenthèses NAT. si tu te réfères au genre naturel, GRAM. si tu te réfères au genre grammatical et EXC. s’il s’agit d’une exception.

nomen, nominis – seruus, i – Sosia, ae – os, oris – Alcumena, ae Noms masculins

Noms féminins

Noms neutres

………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………

4 Parmi les noms ci-dessous, souligne ceux dont le vocatif singulier n’est pas identique au

nominatif singulier. Donne leur vocatif singulier. homo : ..........................................................

gemellus : .........................................................

lupa : ...........................................................

Ilia : ..................................................................

seruus : ................................................................

gladiator : .............................................

5 Maîtrises-tu le « vocatif » en français ? Dans les phrases suivantes, souligne uniquement

les mots mis en apostrophe. Attention aux pièges !

a. César, ceux qui vont mourir te saluent ! b. Romulus, Rémus et d’autres fondateurs de ville sont nés d’un père divin. c. Rémus, le frère de Romulus, périt dans la bataille. d. Sosie, pourquoi trembles-tu de la sorte ?

69

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1D


SÉQUENCE IV

6 Deux formes déclinées d’un même nom latin te sont données : souligne uniquement celle(s)

qui peut/peuvent être datif(s). Donne le lemme de chaque nom entre parenthèses. EXEMPLE : Romulum – Romulo (Romulus, i)

a. augurio – auguria (……………………………………………………………...………)

f. fratri – fratris (……………………………………………………………….……)

b. quadrigae – quadrigis (…………………………………………………..………)

g. taurus – tauro (…………………………………………………………………)

c. nominis – nominibus (……………………………………………………………)

h. Sosiae – Sosiam (……………………………………………….…..………)

d. deos – deis (……………………………………………………………………………….………)

i. timoribus – timori (……………………………………………………………)

e. filiis – filias (………………………………………………………………………….……………)

j. spatia – spatio (……………………………………………………………………)

7 Voici cinq noms latins. Pour chacun d’eux, compose une phrase en français, dans laquelle

ce nom sera complément indirect du verbe (datif). EXEMPLE : filia ➞ Le destin réserve un sort funeste à la fille de Numitor.

a. seruus ➞ ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. legio ➞ ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

c. gladiator ➞ ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

d. spectaculum ➞ ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

e. timor ➞ �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

8 Dans les phrases suivantes, souligne le datif et analyse-le. Traduis ces phrases.

a. Caesar Galliae legionibus imperat. (Gallia, ae : la Gaule) �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. Sosia Amphitruonis reditum Alcumenae nuntiat. ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Regnum non Amulio sed Numitori est. ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ................................................................................................................................................................................................................................................................................................

70


�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

SÉQUENCE IV

d. Claudius gladiatorum munera populo Romano exhibet. (populus, i : le peuple)

e. Sosia Amphitruoni non est. �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

9 Analyse les noms suivants selon le modèle donné. S’il y a plusieurs possibilités, donne-les

toutes.

a. sacerdotes : ............................................................................................................................

i. Romam : .............................................................................

b. quadrigae : .............................................................................................................................

j. ludorum : ..........................................................................

c. theatra : ......................................................................................................................................

k. equitibus : ......................................................................

d. Sosia : ...........................................................................................................................................

l. oris : .........................................................................................

e. homini : .....................................................................................................................................

m. nominum : ..................................................................

f. regnum : ...................................................................................................................................

n. pugnis : ..............................................................................

g. Romulo : ...................................................................................................................................

o. mali : .....................................................................................

h. legionem : ............................................................................................................................... 10 Chasse l’intrus et justifie ton choix.

a. hominis – malis – equitis – muneris �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. gladiatori – legioni – timori – dei �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

c. fratribus – erus – seruus – taurus �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

d. auguria – theatra – quadriga – regna �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

11 As-tu bien assimilé la terminologie ? Pose une question dont la réponse est en gras.

EXEMPLE : Quel est le genre de deus ? Deus est masculin.

a. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... Ego est un pronom personnel.

b. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... Gladiatores est au pluriel.

71

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

EXEMPLE : Vestam : 1DF ; acc. sg.


SÉQUENCE IV

c. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................ Filiam est à l’accusatif.

d. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................ Amphitruo est le sujet.

e. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................ Rex est un nom de la 3e déclinaison. 12 Te sens-tu à l’aise avec tous les cas et toutes les fonctions étudiés ? Dans le texte Une

rencontre bouleversante, aux pages 61 et 62, repère les éléments suivants :

a. un nominatif sujet : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………........... b. un nominatif attribut du sujet : …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… c. un vocatif : …………………………………………………………………………………………………………………………………………………………...............……………………………………………………… d. un accusatif C.D.V. : ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………….......................... e. un accusatif avec préposition : ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… f. un génitif C.N. : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………........................................ g. un datif C.I.V. : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… 13 Dans le vocabulaire des prochaines séquences, les verbes seront désormais présentés

de façon plus brève : au lieu de noter, par exemple, dicere, dico, nous écrirons : dicere, o. Habitue-toi déjà à cette nouvelle présentation ! ●● Retranscris les verbes suivants de façon complète. ●● Ensuite, donne leur thème. ●● Enfin, classe-les dans le tableau ci-dessous. EXEMPLE : dicere, o = dicere, dico → thème = dic–

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

a. pellere, o = .............................................................................................................................................................................. → thème = .................................. b. ambulare, o = ...................................................................................................................................................................... → thème = .................................. c. imperare, o = ........................................................................................................................................................................ → thème = .................................. d. occidere, o = .......................................................................................................................................................................... → thème = .................................. e. agere, o = ................................................................................................................................................................................... → thème = .................................. f. exhibere, eo = ..................................................................................................................................................................... → thème = .................................. g. uenire, io = .............................................................................................................................................................................. → thème = .................................. h. nutrire, io = ........................................................................................................................................................................... → thème = .................................

72


2e conjugaison

3e conjugaison

4e conjugaison

dicere, o

�����������������������������������������������������������������

SÉQUENCE IV

1re conjugaison

�����������������������������������������������������������������

14 Recopie les formes suivantes en séparant les différents éléments qui les composent.

Donne leur numéro de conjugaison. Traduis ces verbes à la bonne personne ! Thème

Voyelle thém.

Finale

Traduction

N° de conjugaison

pellimus

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

exhibeo

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

clamant

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

nutriunt

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

dicit

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

conditis

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

uoco

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

uenit

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

places

��������������������������������������������������

�������������������������������

���������������������������������

�������������������������������������������������������������������

������������������������������������

15 Chasse l’intrus et justifie ton choix.

a. clamas – uocas – imperas – filias �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. homines – uides – places – exhibes �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

c. spectaculis – agis – filiis – deis �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

d. hero – seruo – condo – ludo �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

73

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018


SÉQUENCE IV

16 Traduis ces phrases.

a. Amphitruo, nunc Thebanae legioni imperas ! ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... .........................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Gladiatorum munera seruis non placent. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ..........................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Numitoris filiam Vestae sacerdotem facitis. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... .............................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Caesar, nomen tuum clamamus ! ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Quadrigarum certamina in circo uideo. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

NOTES .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

74


SÉQUENCE IV

CULTURE ET CIVILISATION L’esclavage à Rome L’esclave Sosie semble partager avec son maître Amphitryon une certaine complicité, comme c’est souvent le cas dans les comédies de l’auteur latin Plaute (vers 254 – 184 ACN) : les esclaves y sont généralement présentés sous un jour sympathique, soit qu’ils manigancent avec habileté pour les intérêts de leur jeune maître, soit qu’ils tournent en ridicule de vieux maîtres grincheux ! Dans la réalité, qu’en est-il de la vie d’un esclave à Rome ?

1 | Les sources de l’esclavage Lis le texte ci-dessous puis réponds aux questions qui lui font suite.

Étaient esclaves de naissance les enfants nés de l’union de deux esclaves ou de celle d’un homme libre avec une esclave : ils appartenaient d’office au maître (dominus) de leurs parents. Mais la guerre et la piraterie furent les grandes pourvoyeuses : des marchands suivaient les armées, parcouraient l’Empire, surtout les pays réputés pour leurs marchés d’esclaves. À Rome ou en Italie, ce malheureux bétail humain était présenté par un marchand, le mango, qui essayait de cacher les vices de la « marchandise » aux clients ; c’est pourquoi une législation obligera le vendeur à pendre au cou de l’esclave un écriteau révélant ses défauts ! […] Les prix étaient très variables : au gré des conquêtes romaines, ils baissèrent sensiblement, sauf pour les lettrés et les techniciens spécialisés. M. DEMAT et J. LALOUP, Le monde gréco-romain, tome 1, p. 70.

a. Quelles sont les trois sources de l’esclavage ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Quels esclaves coûtaient le plus cher ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

2

Observe la planche de BD ci-après et réponds aux questions.

a. Où se trouve Astérix ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Que sous-entend l’esclave à torse nu à propos des Gaulois ? ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. À ton avis, sur base de quels critères estime-t-il valoir plus qu’Astérix et Obélix ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

75

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1


SÉQUENCE IV

LEIL !

RIE N D E

SO

« Je trouve d’un physique convenable les esclaves qui m’ont été achetés par vos soins ; il faut maintenant qu’ils soient bons à l’usage, point pour lequel, quand on les prend sur le marché, on doit s’en rapporter plus à ses oreilles qu’à ses yeux. »

O

EAU SOUS V U

LE

N

A. UDERZO et R. GOSCINNY, Les Lauriers de César, Dargaud, Paris, 1972, pl. 16.

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Les Belles Lettres, 1927.

Affiche de campagne du Comité contre l’esclavage moderne.

76

IL

L

E

I

H

!

N

PLINE LE JEUNE, Lettres I, 21, traduit par A.-M. GUILLEMIN, Paris,

NO

SO VI SUB


SÉQUENCE IV

2 | Les fonctions remplies par les esclaves Observe les images ci-dessous.

a. Complète les légendes. b. À ton avis, quelles fonctions étaient les plus pénibles ? Et les plus enviables ?

(trouvée à Nennig en

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Allemagne) représentant des

……………………………

…………………………………….................................................................................................

(Maison du Chirurgien à

Pompéi) représentant un esclave

représentant un pédagogue,

nom donné à l’esclave chargé de

……………………………………

s’entraînant devant un lanista.

……………………………………………

……………………………………

……………………………

…………………………………….............……

des

(Pompéi) représentant

………………………............……………………

en train de répéter.

qui soigne la blessure d’Énée.

………………………………………...............…

occupé aux travaux

représentant un esclave ………………………………..................…………

.

77

……………………………........…

(Musée du Louvre) représentant

un esclave en train

……………………………………………………………...…

.

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

…………………………………………………


SÉQUENCE IV

3 | La condition des esclaves Légalement, l’esclave n’était pas considéré comme une personne : il était une chose (res) qui n’a aucun droit. Son maître disposait de lui et de ses biens : il pouvait donc le vendre, le louer, l’abandonner… Les conditions de vie et le traitement des esclaves dépendaient donc, d’une part, de la fonction à laquelle ils étaient destinés, d’autre part, de la personnalité de leur maître… Compare ces deux témoignages et qualifie par un ou deux adjectifs le comportement de chacun des deux maîtres vis-à-vis de leurs esclaves.

Témoignage d’un invité de l’affranchi Trimalchion Quel ne fut pas notre étonnement, en pénétrant dans la demeure de notre hôte, de lire sur le chambranle de sa porte l’inscription suivante : « Tout esclave qui sortira sans ordre du maître recevra cent coups. » Voyez maintenant de quelle manière humiliante nous l’avons vu traiter ses esclaves. Occupé à jouer à la balle, sous nos yeux, il claqua des doigts pour qu’un esclave lui apporte un pot de chambre ; sans s‘arrêter de jouer, il y soulagea sa vessie ! Ensuite il appela un autre esclave qui lui apporta de l’eau pour ses mains ; après s’être rincé les doigts, il les essuya aux cheveux de ce dernier. Notre stupéfaction était à son comble ! PÉTRONE, cité dans Chr. COSTER et F. URBAIN, Lux 1, p. 93.

→ Trimalchion est un maître

……………………………………......................................................................……………………………………………………………………………

.

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Témoignage de Sénèque sur son ami Lucilius J’ai appris avec plaisir de ceux qui viennent de chez toi que tu vis sur un pied de familiarité avec tes esclaves. Voilà qui est digne de ta sagesse et de tes lumières. « Ce sont des esclaves », dira-t-on. Non, des hommes. « Ce sont des esclaves. » Non, mais des compagnons de tente. « Ce sont des esclaves ». Non, des amis d’humble condition. « Ce sont des esclaves. » Non, des collègues en servitude, car le sort peut s’acharner tout autant sur toi que sur eux. Songe que cet homme que tu appelles ton esclave a la même origine que toi, qu’il jouit du même ciel, qu’il respire, qu’il vit, qu’il meurt comme toi. Tu peux aussi bien le voir homme libre qu’il peut te voir esclave… SÉNÈQUE, Lettres, 47.

→ Lucilius est un maître

…………………..........................................................................................………………………………………………………………………………………

.

4 | L’affranchissement Les invités de Trimalchion sont, tu l’as vu, fort surpris de la cruauté de ce dernier envers ses esclaves. C’est que Trimalchion est un affranchi… Un esclave pouvait être affranchi, c’est-à-dire libéré de la domination de son maître. Trois procédés d’affranchissement existaient à Rome : ● l’affranchissement par testament à la mort du maître (le plus courant) ; ● l’inscription de l’esclave sur les registres du recensement de la population ; 78


l’affranchissement par décision judiciaire : le licteur touchait de sa baguette l’esclave et lui rendait ainsi symboliquement la liberté.

SÉQUENCE IV

L’affranchi, qui se vêtait de la toge et du pileus, sorte de bonnet phrygien, n’acquérait néanmoins pas tous les droits du citoyen romain. Par contre, ses enfants deviendraient, eux, des citoyens à part entière. 1

Observe le bas-relief ci-dessous : il représente simultanément deux moments d’un affranchissement.

a. Le personnage qui apparaît deux fois vient d’être affranchi : par quel signe cela est-il montré ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Dans un premier temps, il se trouve à genoux face à un homme : qui est cet homme ? Que fait-il ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Quel procédé d’affranchissement ce bas-relief représente-t-il ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Bas-relief datant du Ier siècle ACN, exposé au Musée Royal de Mariemont.

2

Tu comprends à présent ce que voulait dire Sosie :

« Que Jupiter me fasse cette grâce, et aujourd’hui même, chauve et le crâne tondu, je coiffe le bonnet pileus. » Qu’espère-t-il obtenir si Amphitryon ne le reconnaît pas comme son esclave ? 79

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

c. Ensuite, l’affranchi est montré debout : que fait-il ? Pourquoi ?


AS

SÉQUENCE IV

UP T -

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

En français, une personne qui ressemble quasi parfaitement à une célébrité s’appelle un sosie. Ce nom commun a bien entendu été calqué sur le nom de l’esclave Sosie de la pièce de Plaute, appelée L’Amphitryon. Dans cette pièce, notre esclave rencontre son double, alias Mercure, qui a pris ses traits pour éloigner les visiteurs de la demeure dans laquelle Jupiter, métamorphosé en Amphitryon, est au lit avec Alcmène. Deux sosies sèment donc le trouble dans cette pièce : celui de Sosie et celui d’Amphitryon !

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME…

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

80


SÉQUENCE

V

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

DES DIEUX, ET DES HOMMES

L’ÉNIG

M 81

DES DIEUX, ET DES HOMMES

E Sur la photo du haut, une célèbre statue du Rockefeller Center, le fameux centre commercial de New York, représente un personnage mythologique. Le même personnage apparaît sur le logo d’une marque de tableaux interactifs (qui porte d’ailleurs son nom !). • Qui est ce personnage mythologique ? Comment le reconnais-tu ? • Qu’a-t-il fait pour l’humanité ? • À ton avis, de quoi est-il le symbole aujourd’hui ? Son geste est d’ailleurs imité par une célèbre statue : laquelle ? • Pourquoi cette marque a-t-elle choisi ce personnage comme logo pour incarner son produit (des tableaux interactifs) ?


SÉQUENCE V

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins anima, ae aquila, ae

l’aigle

ferula, ae

la baguette, le bâton

Minerua, ae

Minerve (déesse de l’intelligence)

Pandora, ae

Pandore (en grec : « celle qui a tous les dons »)

terra, ae e 2 DÉCLINAISON • Noms masculins annus, i

l’année le Caucase

clauus, i

le clou

filius, i

le fils

Iapetus, i

Japet (titan)

Prometheus, i • Noms neutres donum, i

Prométhée

saxum, i e 3 DÉCLINAISON • Noms masculins Hercules, Herculis

le don la boue, l’argile

Hercule le feu

Iuppiter, Iouis

Jupiter (roi des dieux)

res, ei ADJECTIFS 1re CLASSE ceteri, ae, a (pl.)

la montagne, le mont la femme

l’ordre → sur ordre de

celui-ci, celle-ci, ceci → à celle-ci chacun… (un présent) différent

donner

deligare, o

attacher, lier

liberare, o

libérer

monstrare, o

montrer

nominare, o 3e CONJUGAISON apponere, o

nommer

fingere, o 4 CONJUGAISON BIS facere, io

façonner, modeler

interficere, io • Irréguliers deferre, o

tuer

placer auprès, servir en repas

e

le rocher

ignis, ignis ♦ mons, montis ♦ • Noms féminins mulier, mulieris 4e DÉCLINAISON • Noms masculins iussus, us → iussu e 5 DÉCLINAISON • Noms féminins effigies, ei

VERBES 1re CONJUGAISON dare, o

la terre

Caucasus, i

lutum, i

DES DIEUX, ET DES HOMMES

l’âme

PRONOMS DÉMONSTRATIFS hic, haec, hoc → huic (dat. f. sg.) • Indéfinis alius… aliud (donum)

MOTS INVARIABLES • Prépositions ex (+ abl.)

faire

porter d’un haut lieu vers un autre plus bas, emporter

hors de, venant de, depuis

après post (+ acc.) • Conjonctions -que (placé après le mot et qu’il relie)

• Adverbes itaque

c’est pourquoi

l’image, la forme la chose, la réalité, l’affaire

tous les autres

ferreus, a, um

en fer, de fer

primus, a, um

premier

♦ = une exception Comprends-tu le sens de l’expression suivante ? « En découvrant mon bulletin, ma mère a cru qu’elle ouvrait la boîte de Pandore ! »


SÉQUENCE V

TEXTE La genèse de l’humanité Les dieux et héros interviennent dans bon nombre de mythes. Si ces légendes sont divertissantes, elles ont aussi pour but de proposer une explication à diverses questions qui interpellent les hommes. Le mythe que tu vas traduire raconte ainsi comment est née l’humanité… Prometheus Iapeti filius primus homines ex luto fingit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Auparavant, les hommes demandaient le feu aux dieux et ne savaient le conserver à jamais… Postea Prometheus ignem in ferula defert in terras, hominibusque monstrat… .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

comment ils pourraient le conserver en couvrant la cendre. Furieux que les hommes gagnent en indépendance grâce au don de Prométhée, Jupiter décide de punir tant le bienfaiteur (1) que l’humanité (2) : (1) Itaque Mercurius Iouis iussu deligat Prometheum in monte Caucaso ad saxum clauis ferreis et aquilam apponit… ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

L’aigle lui dévore l’estomac et ce dernier se régénère durant la nuit de ce qui a été rongé le jour. Aquilam post XXX annos Hercules interficit Prometheumque liberat. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

(2) Vulcanus Iouis iussu ex luto mulieris effigiem facit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Huic Minerua animam dat. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Ceterique dei alius aliud donum dant : itaque Pandoram nominant… ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

D’après HYgiN, Fabulae, I et II partim, LBL (CUF), 1997.

Pour connaître la fin de l’histoire, rends-toi dans la partie Culture et civilisation… 83

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE V

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE Voici neuf dieux (à gauche) et déesses (à droite) qui ont laissé leur empreinte dans le vocabulaire français. Tu en connais déjà certains, les autres te seront présentés en Culture et civilisation.

Apollo, Apollinis Iuppiter, Iouis Mars, Martis Pluto, Plutonis Vulcanus, i

Ceres, Cereris Diana, ae Minerua, ae Venus, Veneris

a. Sous chaque illustration manquent : un mot français dérivé du nom d’un dieu de la liste ; ● le nom de ce dieu. Complète les pointillés : tous les dieux de la liste doivent être utilisés. Consulte un dictionnaire français pour trouver les dérivés que tu ne connaîtrais pas. ●

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Des arts

………………………………………………............

(du nom du

Une …………………………………………… (du nom de la déesse

dieu de la guerre, ………………………………………………............)

de la stratégie guerrière, ……………………………………………...)

Un ……………………………………………………………………… (du nom du

Des …………………………………………...………… (du nom de la déesse

dieu de la beauté, ………………………………………………………………………)

des moissons, ………………………………………………………………………) 84


SÉQUENCE V Un

………...........……...........……...........…………

(du nom du dieu

Un air ………...........……...........……...........…………............. (du nom du roi des dieux, ………...........……...........……...........………….............)

Sonner la ………...........……...........……...........………….... (du nom de la

Une maladie

déesse de la chasse, ………...........……...........……...........…………....)

de la déesse de l’amour, ………...........…......…...........…………....)

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

du feu et de la forge, ………...........……...........……...........…………)

dieu des enfers, ………...........……...........……...........…………....) 85

(du nom

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Une roche ………...........……...........……...........………….... (du nom du

………...........……...........…….....………....


SÉQUENCE V

b. Les dieux sont encore présents dans les noms des jours de la semaine. Tu t’es peut-être déjà demandé pourquoi ceux-ci finissent (ou commencent, dans le cas de dimanche) par -di : cette syllabe vient en fait du nom latin dies, ei, qui signifie le jour. Complète le tableau suivant : Jour

Étymologie

Signification

lundi

Lunae dies

jour de la ………...........…................................................................................................................………

mardi

Martis dies

jour de ………...........…................................................................................................................………

mercredi

Mercurii dies

jour de ………...........…................................................................................................................………

jeudi

Iouis dies

jour de ………...........…................................................................................................................………

vendredi

Veneris dies

jour de ………...........…................................................................................................................………

Quant aux jours de notre week-end, qui ne portent pas le nom d’un dieu romain, ils sont de tradition chrétienne : ● Le samedi est le sambati dies, le jour du shabbat ( jour de repos des Juifs, qui commémore la fin de la Création). ● Le dimanche est le dies dominicus, le jour du Seigneur ( jour de repos des Chrétiens, qui commémore la résurrection du Christ).

c. Les planètes du système solaire portent aussi des noms de dieux romains : peux-tu toutes les citer ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

DES DIEUX, ET DES HOMMES

lundi (Lunae dies) avec maandag (neerlandais), Montag (allemand) et monday (anglais).  Que signifient -dag, -tag et -day dans ces langues ?

LA D

Compare, par exemple :

A SPHIN EL

GE

Dans les langues germaniques, les noms des jours de la semaine ont beaucoup de ressemblances avec les nôtres.

INETTE D EV

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

.................................................................................................................................................................................................................................................................... 

À ton avis, que signifient de maan, der Mond et the moon ?

....................................................................................................................................................................................................................................................................

Contrairement au français, l’anglais et le néerlandais ont conservé les noms des dieux honorés autrefois le samedi et le dimanche. Peux-tu les retrouver ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................

...................................................................................................................................................................................................................................................................

86


SÉQUENCE V

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | L’ablatif 1

Observe les phrases suivantes puis réponds oralement aux questions.

Prometheus homines ex luto fingit. Prométhée façonne les hommes à partir d’argile.

Mercurius eum in monte Caucaso deligat. Mercure attache celui-ci sur le mont Caucase.

a. À quelles questions répondent respectivement les deux groupes soulignés ? b. Donc, quelle est la fonction de ces deux groupes ? Peux-tu préciser leur nuance ? c. Quels mots permettent de reconnaître que luto et monte Caucaso remplissent cette fonction ?

2

Observe cette autre phrase. Réponds oralement aux questions.

Mercurius eum clauis ferreis deligat. Mercure attache celui-ci avec des clous en fer.

a. À quelle question répond le groupe souligné ? b. Donc, quelle est la fonction de ce groupe ? c. Quelle différence vois-tu entre cet ablatif et les précédents en latin ? d. Qu’es-tu donc obligé d’ajouter dans ta traduction ? CAS

FONCTION

ABLATIF

COMPLÉMENTS CIRCONSTANTIELS (C.C.)…

AVEC PRÉPOSITION

… de LIEU (où ?) TEMPS (quand ?) etc.

Exemple : Mercurius eum in monte Caucaso deligat. ABL.

Mercure l’attache sur le Mont Caucase.

En français, il te suffira de traduire la préposition. SANS PRÉPOSITION

… de manière (comment ?) moyen (à l’aide de quoi ?)

Exemple : Mercurius eum clauis ferreis deligat. ABL.

Mercure l’attache avec des clous en fer.

En français, tu devras ajouter une préposition qui convienne (avec ; à l’aide de ; au moyen de ; par ; etc.).

87

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

d. De quelle nature sont ces deux mots ?


SÉQUENCE V

Tableau des finales de l’ablatif Les finales de l’ablatif sont identiques à celles du datif, sauf (en gras) : 1D SG

Dat. Abl.

-ae -a

2D PL

-is -is

SG

3D PL

-o -o

SG

-is -is

-i -e

PL

-ibus -ibus

Remarque : les neutres en -e, -al ne répondent pas à cette règle. Ils seront vus dans une prochaine séquence.

Réalise les exercices 1 , 6 , 7 et 11 → pp. 89, 91, 92 et 93

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau récapitulatif des cas et fonctions → p. 166 • Le tableau récapitulatif des trois déclinaisons → pp. 167 et 168

5

,

2 | Les prépositions de lieu : synthèse En latin comme en français, les prépositions servent à introduire un complément circonstanciel. Elles font appel à deux cas différents selon leur nuance : l’accusatif ou l’ablatif. 1

Observe le schéma ci-dessous : il contient les principales prépositions de lieu. IN (+ acc.) dans, en, sur

E(X) (+ abl.) hors de, de, depuis

AD (+ acc.) vers, près de, chez

× IN (+ abl.) dans, en, sur

A(B) (+ abl.) loin de

PER (+ acc.) à travers

DES DIEUX, ET DES HOMMES

2

Zoom sur la préposition « in »

La préposition in se rencontre avec l’accusatif ou l’ablatif selon qu’elle exprime ou pas le mouvement. Compare les deux phrases suivantes : In urbe sum. Je suis dans la ville. In urbem eo. Je vais dans la ville.

a. Laquelle exprime un mouvement ? Quel est alors le cas du nom régi par in ? b. Peux-tu traduire ces phrases dans la langue germanique que tu étudies ? c. Que remarques-tu à propos des prépositions ? Réalise les exercices → pp. 90 et 92

88

2

et

8


SÉQUENCE V

3 | Classement en conjugaisons : la 4e conjugaison bis 1

Observe les verbes suivants et réponds oralement aux questions.

facere, facio interficere, interficio

faire tuer

a. Par quelle lettre se termine le thème de ces verbes ? b. À quelle conjugaison cela te fait-il penser ? c. Or, observe l’infinitif de ces verbes : qu’y est devenue cette lettre ? 2

Observe et compare. 4e CONJUGAISON BIS

4e CONJUGAISON

!

CE -i- BREF DEVIENT -E- À L’INFINITIF. Exemple : CAP E -RE

Exemple : VEN I --RE

Réalise les exercices et 10 → pp. 90, 92 et 93

Consulte ton MÉMENTO • Le schéma de synthèse du classement en conjugaisons → p. 171 • Le tableau de l’indicatif présent des verbes réguliers → p. 172

3

,

9

EXERÇONS-NOUS 1

Après avoir lu attentivement la synthèse sur l’ablatif, complète le résumé ci-dessous.

⊲ Quand un nom est à l’ablatif, sa fonction dans la phrase est : …………………………………………..........

Avec

Il peut être employé avec ou sans

……………………………………...............………………….

, il peut exprimer le

(quand ?), l’origine (d’où ? à partir de quoi ?), etc. 89

………………………………………………………………………………

……....................……………………………………...............……………. …………………………….

(où ?), le

…………………………….

. .

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

= THEME EN -i- BREF Exemple : CAP I -O = THEME EN -i- LONG Exemple : VEN I -O CAP I -S VEN I --S CAP I --T VEN I --T CAP I --MUS VEN I -MUS CAP I --TIS VEN I -TIS CAP I --U-NT VEN I --U-NT


SÉQUENCE V

Sans

………...................………………………………...................

, il exprime en général la

…………………….................................................……….

(comment ?) ou le ………………...................….............…………. (à l’aide de quoi ?) : en français, tu devras donc ajouter une préposition qui convienne (avec ; à l’aide de ; au moyen de ; par ; etc.). ⊲⊲ Les finales de l’ablatif sont identiques à celles du datif, sauf au singulier des 1re et 3e déclinaisons. Si tu as bien compris, remplis le tableau ci-dessous : Tableau des finales de l’ablatif 1DF SG

2D M/N PL

3D M/F

SG

PL

-o

SG

Dat.

-ae

-is

-is

Abl.

-a

-………...........….............. -………...........….............. -………...........…..........

PL

-i

-ibus

-e

-………...........…..........

2 Après avoir lu attentivement la synthèse sur les prépositions de lieu, complète le résumé

ci-dessous. Tableau de synthèse des principales prépositions + ……….................................................................................................................…............. + ……….................................................................................................................…............. ad = ………...........….......................................................................................................... a(b) = ………...........…...................................................................................................... in = ………...........…............................................................................................................ e(x) = ………...........…...................................................................................................... per = ………...........…........................................................................................................ in = ………...........…............................................................................................................ La préposition in s’emploie avec : ●● l’ …………………………….............................………….

quand elle exprime la direction (mouvement) ;

●● l’ ………………………………….............................…….

quand elle exprime la situation (pas de mouvement).

3 Après avoir lu attentivement les synthèses sur le classement en conjugaisons dans les

séquences 4 et 5, complète le résumé ci-dessous. Pour déterminer à quelle conjugaison appartient un verbe, je dois connaître son Pour ce faire, je procède comme suit :

DES DIEUX, ET DES HOMMES

a. Je cherche l’

……………………….

du verbe : ●● s’il est en -are : j’enlève la terminaison -re ………………………….............................…………….

→ thème en …………. : …………. conjugaison ; ●● s’il est en -ire : j’enlève la terminaison -re → thème en …………. (long) : …………. conjugaison ; ●● s’il est en -ere : je passe a l’étape suivante.

b. Je cherche la

…………………………………………………………………………................................……

●● si

le thème se termine par

●● si

le thème se termine par une consonne ou un -u- :

●● si

le thème se termine par

………….

………….

:

………….

(bref) :

et j’enlève la terminaison -o :

conjugaison ;

………….……………

90

………….

conjugaison ;

conjugaison.

.


Indique entre parenthèses NAT. si tu te réfères au genre naturel, GRAM. si tu te réfères au genre grammatical et EXC. s’il s’agit d’une exception.

SÉQUENCE V

4 Classe les noms suivants selon leur genre.

anima, ae – annus, i – donum, i – Hercules, Herculis – ignis, ignis – mulier, mulieris Masculin

Féminin

Neutre

………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........…....................................................................... ………...........….......................................................................

5 Parmi les noms latins énumérés, souligne uniquement ceux qui sont au cas et nombre

demandés.

a. Abl. sg : anima – deos – timoribus – filio

c. Abl. sg : quadrigae – igne – Vulcane – seruo d. Abl. pl : gemellis – spectaculis – Pandora – mulieribus e. Abl. sg : anno – homo – lupa – monte 6 Dans les phrases suivantes, souligne l’ablatif et analyse-le. Traduis ces phrases.

a. Prometheus ignem in ferula ponit. (ponere, o : placer) .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Vulcanus Pandorae effigiem ex luto fingit. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Mercurius Amphitruonis seruum pugnis uerberat. (uerberare, o : frapper) ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Lupa gemellos lacte nutrit. (lac, lactis : le lait) .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. In circo Claudius spectacula maxima Romanis exhibet. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

91

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

b. Abl. pl : montis – dono – nominibus – ferulis


SÉQUENCE V

7 Dans le tableau ci-dessous, mets une croix (X) dans les cases correspondant aux cas

possibles de chaque nom. Nom. Voc.

Singulier Acc. Gén.

Dat.

Abl.

Nom. Voc.

Pluriel Acc. Gén.

Dat.

Abl.

1. aquilae

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

2. mulier

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

3. ignibus

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

4. auguria

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

5. munus

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

6. terris

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

7. seruo

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

8. Sosia

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

9. anni

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

10. equites

................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. ................. .................

8 Dans chaque phrase latine, souligne le groupe prépositionnel.

Choisis ensuite la bonne traduction de la phrase.

a. Ad Alcumenam Iuppiter uenit.  Jupiter s’en va loin d’Alcmène.  Jupiter vient près d’Alcmène.  Alcmène vient près de Jupiter.

b. Equites tauros per circum agunt.  Les cavaliers mènent les taureaux dans le cirque.  Les cavaliers mènent les taureaux vers le cirque.  Les cavaliers mènent les taureaux à travers le cirque.

c. Numitorem Amulius ex urbe pellit.  Amulius chasse Numitor de la ville.  Amulius emmène Numitor loin de la ville.  Numitor chasse Amulius de la ville.

DES DIEUX, ET DES HOMMES

d. Hercules Prometheum a monte agit.  Hercule détache Prométhée de la montagne.  Hercule conduit Prométhée près de la montagne.  Hercule emmène Prométhée loin de la montagne.

e. Prometheus ignem in terras hominibus defert.  Prométhée apporte le feu sur la terre des hommes.  Prométhée donne le feu aux hommes sur la terre.  Prométhée amène le feu aux hommes sur la terre. 9 Parmi les verbes ci-dessous, souligne ceux qui appartiennent à la 4e conjugaison bis.

interficere, io pellere, o accipere, io

clamare, o nutrire, io agere, o

uenire, io exhibere, eo audire, io

92

capere, io fugere, io


Donne leur numéro de conjugaison. Traduis ces verbes à la bonne personne ! Thème

Voyelle thém.

Désinence

Traduction

N° de conj.

liberamus

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

audes

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

dicunt

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

uenit

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

fingitis

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

faciunt

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

do

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

nutrire

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

interficimus

................................................

.....................................

............................................

...................................................................

...............................

SÉQUENCE V

10 Recopie les formes suivantes en séparant les différents éléments qui les composent.

11 Chasse l’intrus et justifie ton choix.

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. facit – uenit – nutrit – audit .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. pugnis – terris – fingis – annis .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. anima – Pandora – filia – Sosia .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

12 Traduis ces phrases.

a. Prometheus donum maximum hominibus facit : ignem in ferula defert. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Iapeti filius homines ex luto fingit ; Pandora prima mulier est. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. In amphitheatro gladiatores tauros pugnis uerberant. (uerberare, o : frapper) ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Di immortales, in hominum terras uenitis et mala pellitis ! ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

93

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

a. equite – gladiatore – monte – serue


.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

LE DESTIN

D TERMINAISONS PERSONNELLES

L’IN C

AB Y O

ES

R

SÉQUENCE V

e. Martis lupa ad gemellos uenit sed pueri timore non torpent ! (torpere, eo : être paralysé)

Le français, nous l’avons vu, a conservé des traces des anciennes terminaisons personnelles des verbes latins : la 2e personne du singulier (ex. : tu manges) et les 3es personnes du singulier (ex. : il finit) et du pluriel (ex. : ils mangent) présentent encore les terminaisons -s, -t et -nt du latin. En italien aussi, ces terminaisons sont encore visibles à certaines personnes, bien que légèrement modifiées. 1 Observe le tableau suivant : Verbes en –are (pensare : penser)

1 pers. sg. (Io) 2 pers. sg. (Tu) 3 pers. sg. (Egli) 1 pers. pl. (Noi) 2 pers. pl. (Voi) 3 pers. pl. (Essi)

pens- o pens- i pens- a pens- iamo pens- ate pens- ano

Verbes en –ere (leggere : lire)

legg- o legg- i legg- e legg- iamo legg- ete legg- ono

Verbes en –ire (partire : partir)

part- o part- i part- e part- iamo part- ite part- ono

a. À quoi te fait penser le classement en conjugaisons de l’italien ? ...................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Quelle terminaison est identique au latin ? ...................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Qu’en est-il des trois terminaisons du pluriel ? ...................................................................................................................................................................................................................................................................................

DES DIEUX, ET DES HOMMES

2

Cette ressemblance des verbes italiens avec leurs ancêtres latins devrait te permettre de comprendre des phrases simples dans cette langue : veux-tu essayer ? Aide-toi des verbes latins suivants, que tu connais, pour traduire :

dare, o – facere, io – clamare, o – dicere, o – occidere, o

a. Dico la verita. →

......................................................................................................................................................................................................................

b. Uccidono un bandito. → . c. Facciamo un puzzle. → d. Date un concerto. →

............................................................................................................................................................................................

................................................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................................................

e. Chiamamo la polizia. →

.................................................................................................................................................................................................

Bravo ! Au passage, tu auras remarqué un autre point commun entre les verbes italiens et latins. Un indice : les pronoms personnels… 94


SÉQUENCE V

CULTURE ET CIVILISATION Les dieux gréco-romains La genèse de l’humanité : suite et fin

Pandore reçoit de Jupiter une jarre (et non une boîte !) contenant tous les maux dont, jusqu’a présent, les hommes étaient épargnés. Par méchanceté ou par curiosité, selon les versions, Pandore ouvre la jarre, d’ou s’échappent tous les malheurs qui s’abattent sur l’humanité : labeur, souffrances, maladies, vieillesse, etc. Seule l’espérance reste au fond de la jarre car, sur ordre de Jupiter, Pandore en a refermé le couvercle…

J. W. WaterHoUSe, Pandore, 1896, collection privée.

1 | La naissance des premiers dieux olympiens mpiens Lis le texte suivant, dans lequel le jeune dieu Hermès est projeté dans le passé et assiste à la naissance des premiers dieux olympiens… Lorsqu’il rouvrit les paupières, Hermès était dans une chambre où dormait une femme. C’était la Titanide1 Rhéa. À côté d’elle, dans un berceau, un bébé s’agitait doucement. La porte de la chambre s’ouvrit, Hermès n’eut que le temps de se cacher derrière un rideau et il vit entrer Cronos. […] Cronos semblait très agité, mais il essayait de faire le moins de bruit possible pour ne pas réveiller sa femme endormie. Et, soudain, Hermès vit Cronos saisir avec précaution le bébé… et l’avaler tout rond ! Puis Cronos quitta la pièce sur la pointe des pieds. À son réveil, la jeune mère découvrit le berceau vide. « Hestia, Hestia, mon bébé, où es-tu passée ? » criait-elle. Mais elle eut beau crier et appeler, son bébé avait disparu. « Étrange, pensa Hermès, ce bébé s’appelle Hestia, comme ma tante, la déesse du Foyer. » […] Rhéa venait de mettre au monde une deuxième fille. Cette fois-ci, elle essayait de rester éveillée pour surveiller son enfant. Mais elle était trop fatiguée, elle finit par s’endormir. Hermès vit alors Cronos entrer dans la chambre, s’emparer de l’enfant… et l’avaler tout rond ! Rhéa se réveilla au moment où Cronos s’apprêtait à quitter la chambre. « Où est mon bébé ? Où est ma petite Déméter ? » criait la pauvre mère. « Je ne sais pas, répondit le fourbe Cronos, je venais justement la voir. » Rhéa se mit à pleurer bruyamment. « Étrange, pensa Hermès, ce bébé s’appelle Déméter, comme ma tante, la déesse des Saisons. » […] Il se réveilla après la naissance de la troisième fille de Rhéa. La jeune mère était bien décidée à rester éveillée coûte que coûte. Cronos vint lui rendre visite et réclama de prendre l’enfant 1. Une Titanide est une femme Titan. Les Titans sont les dieux géants qui régnaient sur le monde avant les premiers dieux olympiens.

95

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

En traduisant le texte La genèse de l’humanité, tu as découvert que Jupiter a décidé de punir les hommes parce qu’ils ont accepté le don du feu de la part de Prométhée. Il ordonne a Vulcain de façonner la première femme du monde : Pandore. En quoi est-ce une punition ? Pour le comprendre, lis la suite de l’histoire…


SÉQUENCE V

dans ses bras. Rhéa la lui tendit et, la sachant en sécurité, s’assoupit quelques instants. Hermès vit aussitôt Cronos avaler tout rond le bébé ! Lorsque Rhéa se réveilla, Cronos se lamentait en faisant mine de chercher partout le bébé qui avait lui aussi disparu. « Héra ! Petite Héra ! Où es-tu passée ? » criait-il partout. Rhéa, folle de douleur, commençait à soupçonner Cronos. Par deux fois l’enfant avait disparu en présence de son père. « Étrange, se dit Hermès, ce bébé s’appelle Héra, comme la femme de mon père. » […] Hermès rouvrit les yeux à la naissance du quatrième enfant de Rhéa et Cronos. C’était un garçon. En regardant le visage de Rhéa, il comprit que cette fois elle était bien décidée à ne pas lâcher son enfant, ne serait-ce qu’une minute. « Ne t’inquiète pas, Poséidon, murmurait-elle à l’enfant, je suis là, il ne t’arrivera rien. » C’est alors que Cronos entra dans la chambre. « Donne-moi ce bébé », lui demanda-t‑il. Rhéa refusa. « Donne-moi ce bébé ! » cria-t‑il. Et, comme elle refusait toujours, il lui arracha l’enfant et là, sous ses yeux, il l’avala tout rond ! Rhéa venait de découvrir l’horrible vérité. « Mais pourquoi fais-tu cela ? Pourquoi ? » hurla la pauvre mère. « Parce qu’on m’a prévenu qu’un de mes enfants prendrait un jour ma place ! grogna-t‑il. J’ai tué mon père pour pouvoir exister, ce n’est pas pour me faire détrôner par mes enfants ! » Rhéa pleura, supplia, mais le cruel Cronos restait inflexible. « Étrange, se dit Hermès, ce bébé s’appelle Poséidon comme mon oncle, le dieu des Mers.» […] Il assista encore à la naissance du cinquième enfant de Rhéa, un bébé nommé Hadès. Rhéa ne put empêcher son mari d’avaler ce bébé aussi. Hadès alla rejoindre ses frères et sœurs dans le ventre de son père. « Étrange, cette fois l’enfant portait le nom de mon oncle, le dieu des Enfers », remarqua Hermès. À chaque naissance, le jeune messager des dieux était terrifié par ce qu’il voyait. Mais quand cela cesserait-il ? Jusqu’à quand Cronos allait-il dévorer ses enfants ? Murielle Szac, Le feuilleton d’Hermès. La mythologie grecque en cent épisodes, Bayard Jeunesse, 2011, p. 62‑63

a. Pourquoi Cronos dévore-t‑il ses enfants ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. Dans ce texte, retrouve et souligne les noms grecs des premiers dieux olympiens, filles et fils de Cronos (Saturne pour les Romains) : peux-tu relier chaque nom grec au nom latin et à la fonction qui lui correspond ?

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Noms grecs

Noms latins

Fonctions

Hestia

Jupiter

dieu des enfers

Déméter

Cérès

déesse du foyer

Héra

Pluton

déesse du mariage

Hadès

Junon

roi des dieux, dieu de la foudre

Poséidon

Neptune

déesse des moissons

Zeus

Vesta

dieu de la mer

96


rôle va-t-il jouer dans cette légende ? Imagine la suite de l’histoire… puis fais des recherches pour découvrir la véritable fin du mythe : ta version en était-elle proche ?

SÉQUENCE V

c. Hermès n’a pas vu la naissance du dernier de ces dieux, son père : qui est-il ? À ton avis, quel

................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

À ces six dieux s’en ajoutent huit autres, qui composent le panthéon des dieux olympiens. Remets les lettres proposées dans l’ordre et découvre quel dieu se cache sous chaque phrase.

a. Je suis le messager des dieux et le dieu du commerce. Mon nom grec est Hermès :

...........................................................................................................................................

M-U-C-E-R-R-E

b. Je suis la déesse de l’amour et de la beauté. Mon nom grec est Aphrodite :

.....................................................................................................................................

c. Je suis le dieu de la guerre et mon nom grec est Arès :

S-E-V-N-U

...............................................

R-M-S-A

................................................................................................................................

A-V-C-N-I-L-U

d. Je suis le dieu de la forge et du feu. Mon nom grec est Héphaïstos :

e. Je suis la déesse de l’intelligence et de la stratégie guerrière. Mon nom grec est Athéna :

.............................................................................................................................................

E-E-M-R-V-I-N

f. Je suis le dieu des arts, de la lumière et de la médecine. Les Romains me connaissent sous mon nom grec :

....................................................................

g. Je suis la déesse de la chasse et mon nom grec est Artémis : h. Je suis le dieu du vin et mon nom grec est Dionysos :

L-L-A-O-O-N-P

............................

D-E-N-I-A

....................................................

B-S-H-A-U-C-C

3 | Les attributs des dieux 1

Sur ces représentations d’époques diverses, les dieux gréco-romains sont en général faciles à reconnaître grâce à leurs attributs. Dans chaque représentation, identifie la divinité et entoure les attributs qui t’ont permis de la reconnaître.

97

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

2 | Le panthéon des dieux de l’Olympe


SÉQUENCE V DES DIEUX, ET DES HOMMES

�������������������������������������������������������������������������������������

�������������������������������������������������������������������������������������

S. Botticelli, La naissance de ����������������������������������������������������������������������������������������������������� ,

Caravaggio, ����������������������������������������������������������� ,

1495, Galerie des Offices, Florence.

1594‑1595, Galerie des Offices, Florence.

���������������������������������������������������������������������������������������������������������

�������������������������������������������������������������������������������������

98

������������������������������������������������������������������


Plus difficile !

Cette célèbre statue de bronze date du 5e siècle ACN. Les historiens de l’art sont partagés à son sujet. En effet, deux dieux peuvent être identifiés : lesquels ? Que manque-t-il à la statue pour pouvoir trancher de façon définitive ?

SÉQUENCE V

2

.....................................................................................................................................................................................

........................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................ ........................................................................................................................................................................................

Tu l’auras compris, les dieux n’hésitent pas à venir sur terre se mêler aux affaires des mortels… pour le meilleur comme pour le pire ! Si les amours de Mars avec Rhéa Silvia sont à l’origine de la fondation de Rome, si celles de Jupiter avec Alcmène ont donné le héros Hercule, il est aussi arrivé que les dieux causent aux hommes bien des problèmes… Lis le texte puis réponds aux questions. Éris (la Discorde en grec), furieuse de ne pas avoir été invitée aux noces entre la déesse Thétis et le héros Pélée, jeta au milieu des déesses une pomme d’or, où il était inscrit : « à la plus belle ». Évidemment les déesses se la disputèrent. Pour mettre fin à cette discorde1, Zeus décida de faire du jeune Pâris, prince de Troie, l’arbitre entre trois déesses qui, chacune, lui promit un cadeau si elle était choisie : Aphrodite, l’amour de la plus belle femme du monde, Héra, un grand royaume et Athéna, la sagesse. Il choisit Aphrodite, ce qui lui attira bien des ennuis ainsi qu’à Troie, puisque la femme promise fut Hélène qu’il enleva à Ménélas et qui fut la cause de la guerre. De plus il s’était attiré la haine des deux autres déesses qui aidèrent les Grecs. De nos jours, une pomme de discorde est un objet de dispute entre des personnes qu’il divise. Bernard KleiN, La cuisse de Jupiter. 300 proverbes et expressions hérités du latin et du grec, éd. Librio, 2006, p. 60

1. Une discorde est une grave dispute publique ou privée.

a. Quelle est la cause de la guerre de Troie ? ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. ..................................................................................................................................................................................................................................................................................................

99

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

4 | Quand les dieux s’en mêlent…


SÉQUENCE V

b. Invente une phrase en français qui contient l’expression « une pomme de discorde ». ................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................. .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

5 | Les mythes, des réponses imagées… Le mythe de Prométhée, nous l’avons vu, répond de facon imagée aux questions que se posent les hommes sur les origines de l’humanité. Lis le texte suivant sur le mythe de Perséphone puis réponds à la question ci-dessous : Quel phénomène naturel cette histoire symbolise-t-elle ? .................................................................................................................................................................................................................................................................................................

DES DIEUX, ET DES HOMMES

.................................................................................................................................................................................................................................................................................................

À l’insu de sa mère Déméter, Zeus avait promis Perséphone à son frère Hadès. Tandis que la jeune fille cueillait un jour des fleurs dans la campagne avec ses compagnes et des nymphes insouciantes, elle aperçut un beau narcisse dont elle s’approcha et qu’elle cueillit. À cet instant, la terre s’entrouvrit, Hadès sortit de la crevasse et enleva sa nièce sur son char. Déméter, folle de douleur, car elle ne savait qui lui avait ravi sa fille, partit à sa recherche et erra dans le monde pendant neuf jours et neuf nuits. Au bout de ce temps, le soleil, ému, lui apprit le nom du ravisseur. Pour se venger, Déméter quitta l’Olympe et cessa de faire fructifier la terre. Inquiet alors sur le sort des mortels, Zeus envoya Hermès dans le monde des enfers pour y chercher Perséphone et la ramener à sa mère, à la seule condition que, durant son séjour dans le monde souterrain, elle n’eût rien mangé. Hadès, devinant la ruse de Zeus, donna à son épouse des grains de grenade. Ainsi, pensait-il, il pourrait garder Perséphone. Pourtant, le dieu fut obligé d’accepter un compromis. Perséphone ne resterait auprès de lui que six mois et demeurerait l’autre moitié de l’année auprès de Déméter. La légende de cette divinité est facile à interpréter : Perséphone, enfermée dans les enfers, n’est autre que les grains de blé, ensevelis sous terre durant l’automne et l’hiver. Au retour du printemps et durant l’été, à la germination des plantes BERNINI, Enlèvement de Perséphone, correspond le retour de Perséphone auprès de sa mère. Galerie Borghese, Rome. Dictionnaire mythologique grec et romain, Larousse, Paris, 1965, p. 243. Cité dans Christine CoSter et Fanny UrBaiN, Lux 1, De Boeck, 2005, p. 52.

100


AS

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

SÉQUENCE V

UP T -

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

101

DES DIEUX, ET DES HOMMES

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Dans le jeune homme de la sculpture du Rockefeller Center, tu as bien sûr reconnu Prométhée : il tient dans sa main droite le feu dérobé aux dieux pour en faire don aux hommes afin d’améliorer leur condition. Derrière la statue, est traduit en anglais un vers du poète tragique grec Eschyle (vers 526 – 456 ACN) : « Prométhée, maître de tous les arts, apporta le feu, le plus grand bien qui soit pour les Vivants. » Aujourd’hui, Prométhée, qui vint au secours des hommes ignorants et leur apporta la civilisation, symbolise le progrès et la connaissance. C’est pour cette raison que la célèbre statue de la Liberté imite son geste et brandit à son tour le feu sacré ou encore que le fabricant de tableaux interactifs, qui prétend améliorer la transmission du savoir grâce à cette nouvelle technologie, a fait de la silhouette de Prométhée le logo de sa marque.


SÉQUENCE V

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

DES DIEUX, ET DES HOMMES

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

102


TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

SÉQUENCE

VI

Tongres

4 Braives

1 Sombreffe

Bavay

2

Dinant

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1 3

Martelange

Arlon

3

4

2

L’ÉNIG

M 103

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

E • Sur cette carte sont signalées par des gros points les deux villes les plus vieilles de Belgique : comment s’appellent-elles ? De quelle époque de notre histoire datent-elles ? • Que rappellent les panneaux ou enseignes présentés ci-dessus ? • En reliant entre elles les villes numérotées 1 et 4 et en en prolongeant l’axe horizontal jusqu’aux deux villes à l’ouest et à l’est de ce tronçon, dessine le tracé approximatif d’une ancienne route romaine qui traversait la Belgique. Nomme-la en citant les deux grandes villes romaines qu’elle permettait de relier. • À présent, relie la ville n° 3 aux deux grandes villes romaines qui se trouvent respectivement au sud et au nord de celle-ci : tu fais apparaître ainsi le tracé (approximatif !) de la deuxième grande route romaine qui traverse notre pays. Nomme-la de la même façon que la précédente. • D’autres routes secondaires sillonnaient la Belgique : par exemple, relie la ville n° 2 à la ville romaine qui se trouve à l’ouest et nomme le tronçon ainsi tracé. • Quelles traces de la romanisation sont encore visibles aujourd’hui le long de ces routes ? Mène l’enquête dans ta région ou autour d’une ville que tu visites volontiers !


SÉQUENCE VI

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins corona, ae culcita, ae lectica, ae paenula, ae rosa, ae e 2 DÉCLINAISON • Noms masculins Maximus, i puluinus, i • Noms neutres biduum, i collum, i linum, i opertorium, i reticulum, i stragulum, i uehiculum, i

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

3e DÉCLINAISON • Noms masculins Verres*, is • Noms féminins nares, ium (pl.) • Noms neutres caput, capitis ♦ iter, itineris ♦

la couronne le coussin, le matelas la litière (lit portatif) le manteau la rose

Maxime (ami de Sénèque) le coussin l’espace de deux jours le cou le lin, le tissu la couverture le filet, le sachet le drap le moyen de transport, le chariot

PRONOMS DÉMONSTRATIFS lui-même, elle-même ipse, ipsa, ipsum PERSONNELS RÉFLÉCHIS soi, se se (dat. sibi) RELATIFS qui, que, dont… qui, quae, quod → (dans) laquelle → (in) qua… (abl. f. sg.) → que → quos (acc. m. pl.) VERBES 2e CONJUGAISON approcher de admouere, eo (+ dat.) habere, eo iacere, eo 3 CONJUGAISON (biduum) agere, o e 4 CONJUGAISON BIS capere, io IRRÉGULIERS fieri, fio → facta est posse, possum → potest (ind. présent ;

avoir être étendu

e

passer (deux jours) prendre, contenir devenir, être fait → est devenu pouvoir

3e pers. sg.) Verrès (voir encadré) les narines, le nez la tête le chemin, la route, le voyage

ADJECTIFS et PARTICIPES 1re CLASSE l’autre (de deux) alter, altera, alterum → l’un… l’autre → alter… alter… très heureux beatissimus, a, um rempli, fourré fartus, a, um très peu de paucissimi, ae, a (pl.) transparent perlucidus, a, um plein plenus, a, um très fin tenuissimus, a, um DÉRIVÉ DU GREC porté par huit hommes octophoros, os, on → octophoro (dat./abl. M./F./N. sg.)

NUMÉRAUX deux duo, duae, duo (pl.) → duabus (dat./abl. f. pl.) un unus, a, um

MOTS INVARIABLES ADVERBES iam PRÉPOSITIONS cum (+ abl.)

déjà, désormais avec

♦ = une exception

* Les personnages Verrès (environ 120-43 ACN) est le propréteur (gouverneur) de la province de Sicile. C’est un homme politique véreux, qui accable les villes d’impôts et s’approprie toutes les œuvres d’art de l’île. C’est en tout cas ainsi que le décrit Cicéron, l’avocat des Siciliens, qui ont porté plainte contre lui… Sénèque (environ 4 ACN – 65 PCN) est un philosophe : dans les lettres qu’il écrit à son ami Lucilius, il lui donne des conseils sur la façon de mener une vie honnête et sage, loin du luxe et des richesses, en se contentant de peu pour être heureux.


SÉQUENCE VI

TEXTE Scout toujours… ou pas ! Que ce soit à l’armée, pour le commerce ou encore pour le simple plaisir, les Romains étaient d’infatigables voyageurs ! Sur les nombreuses routes qui sillonnaient l’empire, se rencontraient des « marcheurs » de toutes sortes… 1

La promenade de Verrès sur les routes de Sicile

Verres in lectica octophoro iter faciebat, in qua puluinus erat perlucidus, rosa fartus. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

D’après CICÉRON, Deuxième action contre Verrès, V, 11.

2

L’escapade de Sénèque

Cum paucissimis seruis, quos unum capere uehiculum potest, ego et Maximus meus biduum iam beatissimum agimus. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

Culcita in terra iacet, ego in culcita : ex duabus paenulis, altera stragulum, altera opertorium facta est. ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

SÉNÈQUE, Lettres à Lucilius, XI, 87, 2-3.

105

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Ipse coronam habebat unam in capite, alteram in collo reticulumque ad nares sibi admouebat tenuissimo lino, plenum rosae.


SÉQUENCE VI

Lis la présentation de Verrès et Sénèque à la page 104 et compare ces deux voyageurs : comment qualifierais-tu leur « randonnée » ? Et leur mode de vie ? ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE 1 | Sur ma route… Tu as rencontré le nom latin iter, itineris, qui désigne le chemin à parcourir, le trajet. Pour désigner les routes proprement dites, les Romains emploient surtout le nom latin uia, ae. Complète les phrases suivantes avec un dérivé français d’un de ces deux noms. Aide-toi du dictionnaire : tu sais quelles racines y chercher !

1

a. Les GPS proposent souvent un ………………………………………………… judicieux pour se rendre d’un lieu à un autre. b. Il est temporairement déconseillé de se rendre à la côte ……………………………… la E411, car un accident y occasionne d’importants embouteillages.

c. Noémie a acheté de délicieux légumes à un marchand …………………………………............................................………. d. Pour éviter de répondre à des questions embarrassantes, il a habilement …........................…………………………

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

la conversation !

e. Les ……………………………..........................................…… Romaines sont nombreuses à sillonner notre petite Belgique ! f. Quand Côme a décidé de faire le tour du monde, ses parents ne lui ont donné que quelques euros en guise de ……..........................................................………………………………………… ! 2

Es-tu brillantissime ?

a. Dans le vocabulaire de cette séquence, tu as rencontré trois adjectifs composés du suffixe -issim- (on les appelle des superlatifs) : recopie-les dans la colonne de droite, face à l’adjectif de la colonne de gauche leur correspondant. Adjectif (degré positif)

Traduction

Superlatif (-issim-)

beatus, …………, ……………

.........................................................

.........................................................................................................................................

pauci, …………, …………… (pl.)

.........................................................

.........................................................................................................................................

tenuis, is, e

.........................................................

.........................................................................................................................................

106


c. Peux-tu à présent compléter les lemmes de ces adjectifs au degré positif (tels qu’ils apparaissent

SÉQUENCE VI

b. Compare leurs traductions et trouve la signification de ce suffixe : -issim- = …………………………. dans un dictionnaire) dans la colonne de gauche et leur traduction dans celle du milieu ?

d. La langue française a conservé ce suffixe : note un adjectif superlatif français sous chaque dessin.

→ Il est

→ Il est

→ Elle est

…….......................................……………………………….

…….......................................……………………………….

…….......................................……………………………….

Te voilà traducteur ! À l’aide du vocabulaire de cette séquence, peux-tu traduire ces deux phrases italiennes ? Les verbes sont soulignés.

a. Massimo ha una corona di rose sul collo. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. I miei due veicoli sono pieni di coperte. ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

.................................................................................................................

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Le genre des noms Pour comprendre l’accord de l’adjectif (voir point 2, p. 108), il te faut connaître le genre des noms. Tu sais déjà :

a. reconnaître les noms qui ont un genre naturel et ceux qui ont un genre grammatical (voir séquence 2, p. 26) ;

b. distinguer les noms neutres1 des noms masculins ou féminins (voir séquence 3, p. 46) ; 1. Nous étudierons dans la séquence 8, en même temps que les adjectifs de la 2e classe, les neutres de la 3e déclinaison dont le nominatif est en -e, -al, puisqu’ils présentent tous quelques formes en i (« règle des 3i »).

107

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

le mot espagnol nariz ?

A SPHIN EL

LA D

Voyons si tu as du flair… Que veut dire

INETTE D EV

................................................................................................................................................................................................................................................................................................

GE

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

3


SÉQUENCE VI

c. par conséquent, donner le genre de tous les noms des 1re et 2e déclinaisons. Il te reste à apprendre à distinguer, parmi les noms de la 3e déclinaison, ceux qui sont masculins et ceux qui sont féminins. Rappel : pour connaître le genre grammatical d’un nom, je regarde son NOMINATIF ! 3D Masculins

Nominatif en…

-OR -OS -ER

Neutres

-US (gén. en -RIS) -MEN

Féminins

Tous ceux qui ne sont ni en -or, -os, -er ni en -us (gén. ris), -men

Exemples : ● timor, timoris (la crainte) → masculin ● nomen, nominis (le nom) → neutre ● legio, legionis (la légion) → féminin Attention ! Il existe tout de même quelques exceptions qu’il te faudra mémoriser : ils te sont signalés dans le vocabulaire à l’aide du sigle ♦. Par exemple, dans le vocabulaire de cette séquence, retiens qu’iter, itineris et caput, capitis sont neutres !

Consulte ton MÉMENTO • Le genre des noms → pp. 166 et 167 • Le schéma de synthèse du classement en déclinaisons et genres → p. 167

Réalise l’exercice → p. 111

1

2 | Les adjectifs : la 1re classe TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Observe les phrases ci-dessous puis réponds oralement aux questions. Verres in Sicilia beatus erat. Verres pulchram coronam in capite habebat.

Verrès était heureux en Sicile. Verrès avait une belle couronne sur la tête.

a. Quelle est la nature des mots soulignés ? Quelle est leur fonction respective ? b. Le lemme complet de ces deux mots est : beatus, beata, beatum pulcher, pulchra, pulchrum À ton avis, à quoi correspondent les trois terminaisons ?

c. De quelles déclinaisons rapproches-tu ces terminaisons ? d. À quel nom s’accorde beatus ? Donne les cas, genre, nombre de ce nom. e. À quel nom s’accorde pulchram ? Donne les cas, genre, nombre de ce nom. f. Comment s’accorde un adjectif en français ? Et en latin ? 108


SÉQUENCE VI

Les adjectifs latins se répartissent en deux classes : nous n’étudierons pour l’instant que les adjectifs de la 1re classe.

ADJECTIF DE LA 1re CLASSE = -US, -A, -UM -ER, -A, -UM Son genre est :

M

Il se décline selon la :

F

Exemple : beatus, a, um (heureux) Exemple : pulcher, pulchra, pulchrum (beau)

N (nom. sg)

2DM 1D 2DN

RÈGLE D’ACCORD : l’adjectif s’accorde en cas, genre, nombre avec le nom auquel il se rapporte. Parfois, il aura la même terminaison que le nom… Exemple : Verres pulchram coronam in capite habebat. acc. f. sg.

… parfois, il aura une terminaison différente. Exemple : Verres in Sicilia beatus erat. nom. m. sg.

→ À quel nom s’accorde l’adjectif beatus ? Réponse : au nom qui a les mêmes cas, genre et nombre que lui : Verres. FONCTIONS : ● épithète (exemple : Verrès avait une belle couronne sur la tête.) ● attribut (exemple : Le chariot était plein d’esclaves.)

Consulte ton MÉMENTO • Le schéma de synthèse : l’accord de l’adjectif → p. 169 • Le tableau des finales des adjectifs de la 1re classe → p. 169

Réalise les exercices 3 , 5 , 6 et 7 → pp. 111, 112 et 113

3 | Les verbes réguliers : l’indicatif imparfait Observe les formes verbales suivantes : habebat faciebas

il/elle avait tu faisais

a. Quelle est la finale du verbe 1 ? Quel est son thème ? b. Que reste-t-il ? À ton avis, qu’indique ce suffixe ? c. Décompose le verbe 2 de la même façon : que remarques-tu ?

109

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

→ À quel nom s’accorde l’adjectif pulchram ? Réponse : au nom qui a les mêmes cas, genre et nombre que lui : coronam.


SÉQUENCE VI

INDICATIF IMPARFAIT DES VERBES RÉGULIERS = thème du présent

+ (E)

+ BA

+ -m, -s, -t, -mus, -tis, -nt à la 3e, 4e et 4e bis conjugaison

Exemples : habefaci-

+/ +e

+ ba + ba

+t +s

→ habebat (il/elle avait) → faciebas (tu faisais)

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau de l’indicatif imparfait des verbes réguliers → p. 172

4 | Le verbe esse (être) : l’indicatif imparfait INDICATIF IMPARFAIT DU VERBE ESSE (ÊTRE) = ERA

+ -m, -s, -t, -mus, -tis, -nt

Exemple : era

+ -nt

→ erant (ils/elles étaient)

Réalise les exercices → pp. 112 et 113

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

L’IN C

AB Y O

LE DESTIN

4

et

D E…

R

Consulte ton MÉMENTO • Le verbe être → p. 172

L’IMPARFAIT Tu viens de découvrir que l’indicatif imparfait était très reconnaissable en latin, grâce au suffixe -ba-. Observe à présent ce qu’est devenu ce temps dans la conjugaison espagnole : L’imparfait du verbe Jugar (jouer) Ser (être)

SG 1 SG 2 SG 3 PL 1 PL 2 PL 3

jugaba jugabas jugaba jugábamos jugábais jugában

era eras era éramos erais eran

⊲ Quelles traces l’imparfait latin a-t-il laissé dans la conjugaison espagnole ? ⊲ Peux-tu traduire les phrases suivantes ? ● Las rosas eran magníficas. ......................................................................................................................................................................................................................................................................... ●

Los romanos adoraban a muchos dioses. (un dios = deus, i)

.........................................................................................................................................................................................................................................................................

110

9


SÉQUENCE VI

EXERÇONS-NOUS 1

uehiculum, i

legio, legionis

Verres, is

filius, i

Pandora, ae

rosa, ae

annus, i

timor, timoris

Sosia, ae

caput, capitis

mulier, mulieris

nomen, nominis

Tu connais à présent de nombreuses natures grammaticales : cites-en quelques-unes. Voici quelques mots latins que tu ne connais pas. En observant leurs lemmes, donne la nature de chaque mot.

a. antiquus, a, um → ..............................................................................

e. ius, iuris → .................................................................................................

b. toga, ae →

f. uertere, o → ................................................................................................

.....................................................................................................

c. ponere, o →

d. ante (+ acc.) → 3

g. semper → ....................................................................................................

................................................................................................

h. sacer, sacra, sacrum → ...............................................................

........................................................................................

Après avoir lu attentivement la synthèse sur les adjectifs de la 1re classe, complète le résumé ci-dessous.

a. Dans le vocabulaire, les adjectifs de la 1re classe se présentent comme suit : beat

………………….

pulch

, beat

………………….

………………….

, pulchr

, beat

………………….

(heureux)

………………….

, pulchr

(beau)

………………….

Les trois terminaisons correspondent aux trois

…………………………………….

(M, F, N).

b. Comme les noms, ces adjectifs se déclinent : ils empruntent leurs terminaisons… ●

à la

………….

déclinaison quand ils sont masculins ou neutres ;

à la

………….

déclinaison quand ils sont féminins.

c. En latin, l’adjectif s’accorde donc en

…………………………………….

,

…………………………………….

et

…………………………………….

avec le nom auquel il se rapporte. Attention ! Il n’aura pas forcément la même

d. Les fonctions d’un adjectif sont soit

……………………………………............................................………….

………………………………………...............……….

111

soit

que ce nom.

………………………………...............……………….

.

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

2

Prêt(e) pour jouer à « Qui est-ce ? » ? Tu défies ton/ta voisin(e). Chacun choisit un nom parmi ceux-ci-dessous… et le garde secret ! Le but du jeu ? Découvrir quel nom a été choisi par ton/ta voisin(e) en lui posant des questions dont la réponse est oui ou non. Barre au fur et à mesure les mots qui « tombent ». Attention ! Les questions doivent concerner le genre et la déclinaison des noms ! Si vous maîtrisez tous les deux ces matières, vous devriez trouver chacun le nom choisi par l’autre !


SÉQUENCE VI

4 Après avoir lu attentivement la synthèse sur l’indicatif imparfait, complète le résumé

ci-dessous. Pour reconnaître un indicatif imparfait, j’applique la règle suivante : Thème du présent + (

………….

)+

………….

+-

………….

à la

………….

, -s, -t, -mus, -tis, -nt ,

………….

et

………….………

conjugaisons

1re conjugaison 2e conjugaison 3e conjugaison 4e conjugaison

4e conj. bis

SG. 1 clama-……...…-……...… uide-……...…-……...…

dic-……...…-……...…-m

ueni-……...-ba-m

faci-……...-ba-m

SG. 2 clama-……...…-……...… uide-……...…-……...…

dic-……...…-……...…-s

ueni-……...-ba-s

faci-……...-ba-s

SG. 3 clama-……...…-……...… uide-……...…-……...…

dic-……...…-……...…-t

ueni-……...-ba-t

faci-……...-ba-t

PL. 1

clama-……...…-……...… uide-……...…-……......… dic-……...…-……...…-mus ueni-……...-ba-mus faci-……...-ba-mus

PL. 2 clama-……...…-……...… uide-……...…-……...…

dic-……...…-……...…-tis

ueni-……...-ba-tis

faci-……...-ba-tis

PL. 3 clama-……...…-……...… uide-……...…-……...…

dic-……...…-……...…-nt

ueni-……...-ba-nt

faci-……...-ba-nt

5 Donne les cas, genre et nombre possibles des groupes ci-dessous.

EXEMPLE : puluino perlucido = dat./abl. m. sg.

a. primi homines = ..............................................................................

f. taurorum ferorum = ..........................................................................

b. iter maximum = ...............................................................................

g. capita paucissima = ..........................................................................

c. seruos meos = .....................................................................................

h. homo liber = ..............................................................................................

d. mulieri beatissimae = ................................................................

i. coronarum plenarum = .................................................................

e. gemellis natis = .................................................................................

j. equitis magnifici = ...............................................................................

6 Apparie correctement noms et adjectifs. Justifie ton choix par la règle d’accord (cas, genre

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

et nombre communs). Noms

Cas

Genre

Nombre

a. puluinos

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



duarum

b. narium

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



meum

c. uehicula

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



altero

d. rosas

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



liberae

e. ignes

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



paucissimi

f. monte

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



plenos

g. mulieris

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



primis

h. caput

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



maxima

i. filiis

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



meo

j. nomini

�����������������������������������������������������������

������������������������

��������������������������



magnificas

112

Adjectifs


ligné dans la phrase. Donne la fonction de cet adjectif et traduis ces phrases.

SÉQUENCE VI

7 Parmi les trois adjectifs entre parenthèses, entoure celui qui s’accorde avec le nom sou-

a. Prometheus ignem (primo – primus – primis) hominibus dat. ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Serui (beatissimi – beatissimis – beatissimus) Verris lecticam uehunt. (uehere, o : transporter) ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Sosia (liberum – liber – liberi) non erat. �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

d. Seneca iter (longus – longum – longa) cum Maximo faciebat.

...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. De Ilia et Marte (natus – nata – nati) sunt Romulus et Remus. ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

8 À quelle phrase latine correspond la traduction qui t’est proposée ? Coche-la.

Bonus ! Es-tu capable de traduire les autres ?

a. Les maîtres libéraient les bons esclaves.  Heri boni seruos liberabant.  Heri bonos seruos liberant.  Heri bonos seruos liberabant.

b. Claude donne de nombreux combats de gladiateurs.  Claudius multa gladiatorum munera exhibet.  Claudius multorum gladiatorum munera exhibet.  Claudius multorum gladiatorum munera exhibebat.

c. Le chariot contient les esclaves du très grand Sénèque.  Vehiculum maximum Senecae seruos capit.  Vehiculum maximi Senecae seruos capit.  Vehiculum maximos Senecae seruos capit. 9 Voici plusieurs verbes conjugués à différents modes et temps : décompose-les

[thème – (voyelle thématique) – (suffixe) – finale] puis traduis-les. EXEMPLE : pellebat = pell-e-ba-t : il chassait.

a. capiebatis = ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� b. liberamus = ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 113

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������


SÉQUENCE VI

c. habere = ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� d. faciunt = ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� e. uidebas = ����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� f. fingebam = ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ g. uocabatis = ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������ h. uenimus = �������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� i. nutriebat = ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� j. agis = ���������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 10 Regroupe les mots latins suivants en trois thèmes : le voyage, le corps humain et le monde

animal et végétal. Attention : il y a trois intrus ! ambulare, o – annus, i – aquila, ae – capere, io – caput, capitis – ciuis, is – collum, i – ferus, a, um – iter, itineris – lectica, ae – lupa, ae – mons, montis – nares, ium – os, oris – rosa, ae – taurus, i – uehiculum, i Le voyage

Le corps humain

Le monde animal et végétal

������������������������������������������������������������������������������������������

11 Traduis ces phrases. Peux-tu analyser le mot souligné (nature, cas, genre, nombre et

fonction précise) ?

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

a. In Senecae uehiculo serui paucissimi et beatissimi erant. �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. Verres coronas magnificas in capite colloque habet. �����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

................................................................................................................................................................................................................................................................................................

114


...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

SÉQUENCE VI

c. Coronae puluinique pleni rosae Verri placebant.

............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ..............................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Serui per maximas heri terras ambulabant. ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Mercurius Sosiam ab Amphitruonis uilla ducit. (ducere, o : conduire – uilla, ae : la maison de campagne) ............................................................................................................................................................................................................................................................................................... ...............................................................................................................................................................................................................................................................................................

NOTES ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... ....................................................................................................................................................................................................................................................................................................... .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

115

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

...............................................................................................................................................................................................................................................................................................


SÉQUENCE VI

CULTURE ET CIVILISATION Promenade le long des chaussées romaines… Comme tu as pu t’en rendre compte, le territoire wallon est sillonné par d’anciennes routes romaines : après la conquête des Gaules par Jules César (51 ACN), la construction de ces chaussées a permis de maîtriser ces nouveaux territoires, d’y diffuser largement la culture romaine, mais aussi, bien plus tard, d’y construire en réseau des fortins1 pour défendre l’empire contre les invasions germaniques !

1 | Quelques repères : les routes et villes romaines en Wallonie

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Observe la carte suivante, qui présente les voies romaines en Belgique.

a. Que représente le territoire rose sur le plan ?

....................................................................................

b. Surligne au marqueur les deux grands axes, l’un horizontal, l’autre vertical, qui traversaient nos régions : comment les appelle-t-on ? ●

la route

.....................................................

.....................................................

la route

.....................................................

.....................................................

1. Un fortin est un petit camp militaire à vocation défensive.

116

....................................................................................


romaine. Observe leur position par rapport aux voies : en quoi ont-elles favorisé la croissance de ces villes ?

SÉQUENCE VI

c. Les villes d’Arlon, Tongres et Bavay étaient des centres très importants en Gaule à l’époque

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................... ..........................................................................................................................................................................................................................................................................................

La route Bavay-Tongres à Gembloux

La route Bavay-Tongres, longue de 145 km, est aujourd’hui quasi intégralement conservée : certains tronçons sont carrossables (routes régionales) tandis qu’à d’autres endroits, la voie romaine est un chemin agricole, praticable à pied ou à vélo. Mais les uiae elles-mêmes ne sont pas les seules à témoigner de l’époque gallo-romaine dans nos contrées : le long de celles-ci, se sont implantés des villes, relais de voyageurs, villas, etc. dont les ...................................................................................................... (du latin uestigium, i : la trace) se dressent encore fièrement sous les yeux des promeneurs… Lis les descriptions de ces vestiges et associe chacune à sa photo :

a. Un tumulus (au pluriel : des tumul

) est une butte de terre recouvrant un tombeau à incinération. Datant de l’époque gallo-romaine, ils sont seize en Hesbaye, le long de la route Bavay-Tongres. L’un des plus imposants, le tumulus d’Hottomont, s’élève à une hauteur de 11,50 mètres et a un diamètre de plus de 50 mètres. ...........

b. Le long des routes romaines, aux extrémités des villes, s’étendaient des nécropoles1. Des stèles funéraires avec des inscriptions en latin interpellaient les passants et leur présentaient le défunt. Par exemple, la stèle de Gaius Iulius Maximinus à Arlon se termine par un salut au voyageur : « Vale, uiator ! » 1. Une nécropole est un regroupement de sépultures ou de tombes, un cimetière.

117

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

2 | Des traces encore bien visibles…


SÉQUENCE VI

c. Les bornes milliaires sont des colonnes en pierre, portant une inscription et destinées à marquer les distances entre les villes. L’unité de mesure est, comme leur nom l’indique, le mille romain, soit environ 1460 mètres.

d. Aux bords des routes, s’établissaient aussi des uillae, de grandes exploitations agricoles. En Gaume, la villa de Mageroy, fouillée par les archéologues depuis de nombreuses années, a permis d’importantes découvertes sur le quotidien des Gallo-Romains.

e. Les thermes sont des bains publics, composés d’une pièce semi-circulaire avec un bain chaud

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

(caldarium), une salle au bain tiède (tepidarium) et au bain froid (frigidarium). Ils sont aussi équipés d’un chauffage par le sol, appelé hypocauste. Les thermes romains découverts à Furfooz, près de Dinant, ont été rénovés et font aujourd’hui l’objet d’un projet d’archéologie expérimentale : remettre en route le chauffage par hypocauste pour tester la température atteinte par l’eau dans les bains !

3 | Des toponymes (noms de lieux) d’origine latine Parmi les villes implantées le long des chaussées romaines, certaines gardent dans leur nom actuel une trace évidente de leur ancienne dénomination latine. Relie les noms antiques et actuels des cinq villes ci-dessous. Repère-les sur la carte des chaussées romaines à la page 116.

118


Tournai

Bagacum Neruiorum

Tongres

Colonia Agrippinensis

Cologne (DE)

Orolaunum

Bavay (FR)

Turnacum

Arlon

SÉQUENCE VI

Atuatuca Tungrorum

Le latin (tardif !) a aussi laissé une empreinte dans certains noms de localités, caractérisées par un élément de paysage (une montagne, par exemple) ou par des constructions notables (un pont, par exemple). Relie chaque nom ou groupe nominal latin de gauche à la localité qui en garde une trace dans son toponyme.

arcana (l’arche du pont)

Serpont (Luxembourg)

arcanina (l’arche du pont)

Spontin (Namur)

fractus pons (le pont cassé)

Fraipont (Liège)

sertus pons (le pont de treillis)

Arquennes (Hainaut)

ex pontino (à partir du pont)

Erquelinnes (Hainaut)

Localités implantées sur une montagne montes (les monts)

Blaimont (Namur)

blancus mons (le mont blanc)

Chaumont (Brabant wallon)

caluus mons (le mont chauve)

Mons (Hainaut)

Localités pourvues de puits, d’endroits humides ou d’abreuvoirs aquarium (l’abreuvoir)

Awirs (Liège)

aqualia (l’abreuvoir)

Aywaille (Liège)

aquana (l’abreuvoir)

Awans (Liège)

4 | Sur les traces des Romains dans ta région ! Mène l’enquête dans ta région (ou dans une région de ton choix) : une voie romaine passe-t-elle à proximité de chez toi ? Des vestiges romains y ont-ils été découverts ? Des noms de localités évoquent-ils notre passé gallo-romain ? En faisant des recherches sur Internet, dans des livres et en utilisant les documents présents dans cette séquence, remplis la fiche suivante : 119

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Localités qui étaient pourvues d’un pont


SÉQUENCE VI

LA RÉGION QUE J’AI CHOISIE :

........................................................................................................................................................................................

VOIE ROMAINE LA PLUS PROCHE : ........................................................................................................................................................................... VESTIGES GALLO-ROMAINS À PROXIMITÉ :

................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................ ............................................................................................................................................................................................................................................................................................

NOMS DE LOCALITÉS D’ORIGINE LATINE :

....................................................................................................................................................

............................................................................................................................................................................................................................................................................................

AUTRES TRACES D’ÉPOQUE GALLO-ROMAINE : ..................................................................................................................................

TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME…

AS

Pour t’aider dans ta quête, sache que, parfois, les chaussées romaines portent l’appellation étrange de « chaussée Brunehaut » ! Pourquoi ? Brunehaut était une reine mérovingienne, à laquelle le Moyen Âge prêtait des talents de magicienne ; or, seul un être surhumain pouvait être à l’origine de ces routes extraordinaires ! Elle aurait ainsi, dans l’imaginaire populaire, participé à la création ou à la réfection1 de ces gigantesques chaussées…

UP T -

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

Tu as découvert que la Wallonie est traversée par deux grandes voies romaines : horizontalement, par la chaussée Bavay-Tongres et verticalement par la chaussée Arlon-Tongres. Le long de ces routes romaines demeure un grand nombre de vestiges d’époque gallo-romaine : des villas, des tumuli, des thermes, des relais sont encore aujourd’hui visitables in situ2, tandis que des objets comme des stèles ou des bornes milliaires sont conservés dans nos musées. N’hésite donc pas à visiter ces sites archéologiques et ces musées, qui regorgent de trésors sur le passé gallo-romain de notre pays…

1. Une réfection est une réparation faite à un bâtiment en vue de le rétablir dans son usage. 2. In situ est une locution latine qui signifie : sur place. Elle est employée par les archéologues pour indiquer que des vestiges se trouvent toujours à l’endroit où ils ont été découverts et n’ont pas été transportés dans des musées.

120


ENFER ET DAMNATION ! VII

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

SÉQUENCE

L’ÉNIG

M

Caricature de Rodes.

121

ENFER ET DAMNATION !

E Cette caricature accompagne un article sur la dette de la Grèce : en 2010, pour faire face à l’endettement de ce pays, l’Union européenne et le Fonds Monétaire International (FMI) débloquent 110 milliards d’euros. Ce premier plan de sauvetage, comme ceux qui suivront, ne suffira pas à résoudre l’insolvabilité du pays… • Qui sont ces hommes ? Que font-ils ? • Pourquoi leur entreprise est-elle vouée à l’échec ? • Que symbolise le vase ? • À quel mythe grec bien connu le dessin fait-il référence ? Explique.


SÉQUENCE VII

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins unda, ae e 2 DÉCLINAISON • Noms masculins amicus, i Corinthii, orum (pl.)

l’ami les habitants de Corinthe l’Éridan (fleuve)

inferi, orum (pl.)

les enfers

superi, orum (pl.)

la région d’en haut (par rapport aux enfers : la terre)

Tantalus, i

Tantale

(h)umerus, i • Noms neutres pomarium, i e 3 DÉCLINAISON • Noms masculins Pelops, Pelopis

le haut du bras, l’épaule

rex, regis • Noms féminins Ceres, Cereris

le roi

lex, legis • Noms neutres numen, numinis PRONOMS DÉMONSTRATIFS is, ea, id → eum (acc.sg.) → ei (dat. sg.) hic, haec, hoc → hac (lege) (abl. f. sg.)

le verger, le fruitier

tout

praesens, praesentis

présent, qui est sous les yeux

stans, stantis

étant debout

l’eau agitée, la vague

Eridanus, i

diuinitas, diuinitatis

ENFER ET DAMNATION !

2e CLASSE omnis, is, e

VERBES 1re CONJUGAISON damnare, o temptare, o 2e CONJUGAISON abstinere, eo e 3 CONJUGAISON restituere, o tangere, o 4e CONJUGAISON BIS excipere, io → excepta (Cerere)

condamner mettre à l’épreuve, éprouver, tester s’abstenir restituer toucher excepter → excepté (Cérès)

(ablatif absolu) Pélops

Cérès la nature divine, la perfection la loi la puissance divine, la divinité

IRRÉGULIERS exedere, exedo

manger

posse, possum

pouvoir

MOTS INVARIABLES ADVERBES nec… nec

ni… ni…

tunc PRÉPOSITIONS apud (+ acc.)

alors auprès de, chez

par l’intermédiaire de per (+ acc.) CONJONCTIONS DE SUBORDINATION quand, lorsque cum (+ indicatif) celui-ci, celle-ci, ceci → celui-ci, le → à celui-ci celui-ci, celle-ci, ceci → avec cette (loi)

ADJECTIFS et PARTICIPES 1re CLASSE en ivoire eburneus, a, um epulandus, a, um

qui doit être mangé → à manger

uicinus, a, um

proche, voisin

quod/quia (+ indicatif)

parce que


SÉQUENCE VII

TEXTE Le supplice de Tantale Gare à celui qui défie la puissance des dieux ! Tu te souviens certainement du châtiment subi par Prométhée sur le Mont Caucase… Découvre à présent pourquoi et comment fut puni le roi Tantale, que les dieux aimaient et recevaient à leur table… Tantalus, rex Corinthiorum, amicus numinibus erat. 

Quod deorum diuinitatem temptare uolebat, filium suum Pelopem occidit et deis epulandum apponit. 

Tunc omnes dei abstinent, excepta Cerere : Pelopis umerum exedit !  

Et cum eum dei per Mercurium reuocant ad superos, Ceres ei eburneum umerum restituit.   

Iuppiter Tantalum hac lege apud inferos damnat : 

In Eridano inferorum stans nec undas praesentes nec uicina pomaria tangere potest.   

D’après SerVius, Ad Aen. VI, 603 et Ad Georg. III, 7.

Renseigne-toi sur les descendants de Tantale, la famille maudite des Atrides.

a. Quels crimes furent commis par Pélops et Atrée ? b. Qui est Agamemnon ? Comment fut-il victime de la malédiction ? c. Comment Oreste, aidé d’Athéna, mit-il fin à la malédiction qui pesait sur sa famille ? 123

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018




SÉQUENCE VII

Zeus

Les Pélopides Les Atrides

Tantale Pélops épouse Hippodamie

Thyeste

Atrée épouse Aéropé Agamemnon épouse Clytemnestre Électre

Iphigénie

Oreste

Ménélas épouse Hélène

Pélopia s’unit à son père Thyeste

Hermione

Égisthe

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE 1 | Quelques dérivés Complète le tableau suivant. Comprends-tu le sens de ces dérivés ? Mot latin

Dérivé français

………………………………

« Un agneau se désaltérait dans le courant d’une onde pure… »

amicus, i

……………………………… ………………………………

(h)umerus, i

ENFER ET DAMNATION !

………………………………

lex, legis

………………………………

………………………………

Le seul chemin vicinal entre ces deux bourgs est impraticable.

omnis, is, e

………………………………

………………………………

Dans le désert, le Christ a triomphé de la tentation du diable.

………………………………

Faust s’est damné en donnant son âme au diable.

………………………………

Aucune preuve tangible n’a été fournie à l’appui de cette accusation. ………………………………

posse, possum ……………………………… ………………………………

Quelques velléités de révolte ont été aussitôt réprimées.

124


1

Les prépositions latines servent aussi de préfixes aux verbes latins. Associe un préfixe de la liste de gauche à un verbe de la liste de droite pour trouver le verbe composé dont une définition t’est donnée. Préfixes

SÉQUENCE VII

2 | Quelques préfixes

Verbes de base

esse (être) ferre (porter) habere (avoir, tenir) ponere (placer) tenere (tenir)

ab(s)- (au loin) ad- (auprès ; vers) de- (du haut de) e(x)- (hors de)

Attention ! Certaines modifications phonétiques sont possibles !

a. Verbe qui signifie « être loin de » : …………………………………………………………………………………………………………… b. Verbe qui signifie « placer auprès » : ………………………………………………………………………………………………

d. Verbe qui signifie littéralement « tenir quelque chose loin de soi », d’où « s’abstenir de quelque chose » : ………………………………………………………………………………………………………………………………………………

e. Verbe qui signifie littéralement « tenir hors d’un lieu », d’où « faire sortir, produire au grand jour » : ……………………………………… 2

Tu auras remarqué certaines modifications phonétiques :

ad- ponere devient apponere. → La consonne du préfixe (le d de

ad) devient similaire à la consonne qui suit (le p de ponere).

abs-tenere devient abstinere tinere – ex-habere devient exhibere → Derrière un préfixe, la première voyelle du verbe de base s’affaiblit en -i. Voici plusieurs composés du verbe ferre (porter) : complète le tableau. Composés de ferre

Préfixes

Traduction

deferre

de-

porter du ………………………………………… vers le bas

afferre

……………

…………………………………………………,

auferre

ab-

…………………………………………………,

efferre

………………………

porter hors de, emporter

3

apporter

emporter

Beaucoup de ces préfixes latins ont survécu en français. Explique le sens des phrases suivantes en t’appuyant sur ta connaissance des préfixes latins.

a. Mes voisins ont été expropriés pour permettre le tracé d’une nouvelle route de chemin de fer.  

125

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

c. Verbe qui signifie « porter du haut vers le bas » : ………………………………………………………………………


SÉQUENCE VII

b. J’avais des préjugés contre Stéphane mais, depuis que je le connais, je l’apprécie vraiment !  

c. Le professeur nous donne un exemple d’apposition du nom : « Max, mon chien, aboie tout le temps ! »  

d. Quel être abject ! (-ject est une racine latine qui signifie « jeter, lancer ».)  

4

Méfie-toi du préfixe in- !

Il peut revêtir deux sens : devine le sens du préfixe dans chacune de ces listes. ●

impossible – invincible – intolérable – irremplaçable

➞ ……………………………………………………

insérer – importer – immerger – illuminer

➞ ……………………………………………………

5

Trouve le contraire de chaque mot français en ne changeant que son préfixe !

accélérer :



irruption :

embaucher : 

accroître : 

importer : 

apporter :

émerger : 

induire : 





SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Le verbe posse (pouvoir) ENFER ET DAMNATION !

Observe les formes suivantes. potest potes poterat possumus possum

il/elle peut tu peux il/elle pouvait nous pouvons je peux

a. De quel verbe sont-elles toutes composées ? b. Quel préfixe est apposé à ce verbe ? À ton avis, quel sens a-t-il ? c. Que devient ce préfixe quand il est placé devant un -s- ? 126


SÉQUENCE VII

POSSE = POT-ESSE

Le préfixe POT- devient POS- devant un -s-

!

Tableau du verbe posse PRÉSENT

IMPARFAIT

SG. 1

POS-SUM POS-

POT-ERAM

SG. 2

POT-ES

POT-ERAS

SG. 3

POT-EST

POT-ERAT

PL. 1

POS-SUMUS POS-S

POT-ERAMUS

PL. 2

POT-ESTIS

POT-ERATIS

PL. 3

POS-SUNT POS-

POT-ERANT

Réalise l’exercice → p. 128

2

2 | Les propositions subordonnées à l’indicatif Observe les phrases suivantes.

[Cum dei Pelopem reuocant ad superos], Ceres ei eburneum umerum restituit. [Lorsque les dieux font revenir Pélops sur terre], Cérès lui restitue une épaule en ivoire.

a. Quels mots permettent de relier la proposition 1 à la [proposition 2] ? b. Quelle est la nature de ces mots ? Phrase complexe = P1

*

+

VERBE À L’INDICATIF

P2

conjonction de subordination Ex. : Tantalus Pelopem occidit, + [quod deorum diuinitatem temptare uolebat]. verbe à l’indicatif + [parce qu’il vo Tantale tue Pélops voulait mettre à l’épreuve la nature divine des dieux]. P2 * conjonction de subordination

VERBE À L’INDICATIF

OU +

P1

Ex. : [Cum Cum d dei Pelopem reuocant ad superos], Ceres ei umerum eburneum restituit. verbe à l’indicatif Lorsque les dieux font revenir Pélops sur terre], Cérès lui restitue une épaule en ivoire. [Lorsque JE RETIENS 2 CONJONCTIONS : ● cum = quand, lorsque ● quia / quod = parce que

Réalise les exercices → pp. 129 et 130

127

5

et

6

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Tantalus filium suum Pelopem occidit [quod deorum diuinitatem temptare uolebat]. Tantale tue son fils Pélops [parce qu’il voulait mettre à l’épreuve la nature divine des dieux].


SÉQUENCE VII

EXERÇONS-NOUS 1

Voici la liste des noms de la 3e déclinaison rencontrés dans cette séquence : peux-tu les classer dans le tableau ci-dessous ?

Ceres, Cereris – diuinitas, diuinitatis – lex, legis – numen, numinis – Pelops, Pelopis – rex, regis Noms masculins

Noms féminins

Noms neutres

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

………………………

Genre naturel

Genre grammatical

2

Traduis les formes verbales suivantes.

a. possumus : 

e. sunt : 

b. eratis : 

f. posse :

c. potes : 

g. potestis : 

d. poteram : 

h. sum :

3



La course aux verbes ! Combien de verbes ci-dessous es-tu capable de traduire en soixante secondes ? Top chrono !

a. restituit :



k. capiebant :

b. uidet : 

l. das :

c. tangunt :

m. condit :





 

d. eras : 

n. poteratis : 

e. clamabas :

o. damno : 



f. abstinebamus : 

p. sumus :

g. facis : 

q. posse :

h. exhibeo :

r. agebam : 



i. habebatis : ENFER ET DAMNATION !









s. uenimus : 

j. temptare :  4

N’oublie pas tes déclinaisons ! Replace les lettres dans le bon ordre pour former un nom au cas demandé ! Tu peux t’aider du vocabulaire des séquences 6 et 7.

a. Nom. pl.

M – I – A – C – I



b. Dat. pl.

I – N – S – U – M – I – B – N – U



c. Gén. pl.

F – N – I – M – O – E – R – R – U



128


E – L – G – E

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

e. Acc. sg.

O – R – M – S – A

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

f. Acc. pl.

H – I – V – E – L – A – C – U

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

g. Gén. sg.

S – I – C – P – I – T – A

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

h. Nom. sg.

R – I – T – E

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

i. Nom. pl.

O – R – C – A – O – N – E

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

j. Dat. sg.

I – T – D – N – I – T – A – V – I – I

��������������������������������������������������������������������������������������������������������

SÉQUENCE VII

d. Abl. sg.

5 Subordonne une phrase à l’autre en ajoutant la conjonction qui convient au contexte (cum

ou quia/quod). Pour que ta phrase ait du sens, veille à bien choisir laquelle sera la P2 ! Traduis les phrases ainsi obtenues.

a. Romulus et Remus Amulium occidunt et Romam condunt.

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Prometheus ignem hominibus monstrauit. (monstrauit = a montré) Mercurius Prometheum in monte Caucaso deligat. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Verres in lectica iter facit. Verres puluinos rosae plenos secum capit. (secum = cum se) .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Iuppiter Tantalum apud inferos damnat. Tantalus Pelopem deis apposuit. (apposuit = a servi en repas) .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

129

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Romulus et Remus adolescunt.


SÉQUENCE VII

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

6 Méfie-toi de cum ! Tu connais deux cum de nature bien différente : ●● le ●● le

premier est une préposition (+ ablatif) qui signifie « avec ». second est une conjonction qui signifie « quand, lorsque ».

À quel cum as-tu affaire dans ces phrases ? Traduis-les correctement.

a. Equites cum tauris in circo pugnabant. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Cum ad Prometheum uenit, Hercules aquilam occidit. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

c. Omnes dei abstinent, cum Tantalus filium suum apponit. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

d. Sosia cum Amphitruone in monte ambulabat. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

e. Cum Maximo Seneca iter faciebat et biduum beatissimum agebat. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

7 Inversons les rôles : tu deviens professeur ! Corrige les traductions de phrases suivantes.

a. In inferis nec undas nec pomaria Tantalus tangere poterat. Aux enfers, Tantale ne peut toucher ni les eaux ni les pommiers.

ENFER ET DAMNATION !

.......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

b. Cum Iove Tantalus comedit, quod numinibus amicus est. (comedere, o : manger) Lorsque Tantale mange avec Jupiter, il est l’ami des divinités. .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

130


L’esclave de Sénèque, heureux, faisait route dans un chariot.

SÉQUENCE VII

c. In uehiculo iter faciebat beatus Senecae seruus.

 

d. Di boni, maxima dona hominibus datis ! Les dieux bons font de très grands dons aux hommes !  

e. Regem equitesque tauri occidunt. Le roi tue les cavaliers et les taureaux. 

NOTES               

131

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018




SÉQUENCE VII

CULTURE ET CIVILISATION Les enfers 1 | Géographie des enfers 1

Tu as rencontré le nom latin qui signifie « enfers » et son contraire, qui désigne « la terre » : t’en souviens-tu ? ●

les enfers =

la terre =

2





Qu’en déduis-tu sur la localisation des enfers ?



3

Voici une carte représentant les enfers d’après le récit du poète Virgile :

a. Complète le texte suivant.

ENFER ET DAMNATION !

Le fleuve  constituait la frontière entre le monde des vivants et celui des morts. Après avoir franchi ce fleuve, les âmes demeuraient pour l’éternité dans cet univers souterrain. Deux lieux y sont réservés aux âmes des êtres extraordinaires : d’une part, le  renferme les grands criminels, qui y expient leurs fautes par des tortures physiques et psychologiques, d’autre part, les  accueillent les héros et les hommes particulièrement vertueux : « Mais aux Champs Élysées, tout au bout de la terre, les dieux t’emmèneront chez le blond Rhadamanthe, où la plus douce vie est offerte aux humains, où sans neige, sans grand hiver, toujours sans pluie, on ne sent que zéphyrs, dont les risées sifflantes montent de l’Océan pour rafraîchir les hommes… » HomÈre, Odyssée IV, 562-567, trad. V. BÉrarD, LBL (CUF), 2001.

132




SÉQUENCE VII

b. Dans quelle partie des enfers se trouve Tantale ? Pourquoi ?



2 | Quelques créatures des enfers… Ci-dessous te sont présentés différents habitants des enfers.

a. Après avoir lu leurs descriptions, associe chaque personnage… ● ●

à l’image qui lui correspond sur la page 135 ; à l’expression française qui s’inspire de son histoire. Si besoin, complète cette expression.

b. Place ensuite le numéro de chacun d’eux au bon endroit sur la carte des enfers ci-contre.

Charon, fils de l’Érèbe et de la Nuit, était un dieu vieillard, mais immortel. Il avait pour fonction de transporter au-delà du Styx et de l’Achéron les ombres des morts dans une barque étroite, chétive et de couleur funèbre. Il était non seulement vieux, mais avare ; il ne prenait dans sa barque que les ombres de ceux qui avaient reçu la sépulture, et qui lui payaient leur passage. La somme exigée ne pouvait être au-dessous d’une obole ni au-dessus de trois ; aussi avait-on soin de mettre dans la bouche du mort l’argent nécessaire pour payer le passage. Charon repoussait impitoyablement les ombres de ceux qui avaient été privés de sépulture, et les laissait errer pendant cent ans sur le bord du fleuve où elles tendaient vainement les bras vers l’autre rive.

2 CERBÈRE

Cerbère est un chien à trois têtes, au cou hérissé de serpents, issu du géant Typhon et du monstre Échidna. Couché dans un antre, sur la rive du Styx, où il était attaché avec des liens de serpents, il gardait la porte des enfers et du palais de Pluton. Il caressait les ombres qui entraient, et menaçait de ses aboiements et de ses trois gueules béantes celles qui voulaient en sortir. Hercule l’enchaîna, lorsqu’il retira Alceste des enfers, et l’arracha du trône de Pluton sous lequel il s’était réfugié.

3 LES FURIES

Ce sont les divinités infernales chargées d’exécuter sur les coupables la sentence des juges. Elles doivent leur nom à la fureur qu’elles inspirent. Les plus connues des Furies, les plus souvent citées par les poètes, sont Tisiphone, Mégère et Alecton. Tisiphone, vêtue d’une robe ensanglantée, est assise, et veille jour et nuit à la porte du Tartare. Dès que l’arrêt est prononcé aux criminels, elle s’arme de son fouet vengeur, les frappe impitoyablement, et insulte à leurs lamentations ; de la main gauche elle leur présente des serpents horribles, et appelle ses barbares sœurs pour la seconder. Mégère, sa sœur, a pour mission de semer parmi les hommes les querelles et les disputes. C’est elle aussi qui poursuit les coupables avec le plus d’acharnement. Alecton, la troisième Furie, ne laisse aux criminels aucun repos ; elle les tourmente sans relâche. Elle est représentée armée de vipères, de torches et de fouets, avec la chevelure entortillée de serpents.

133

ENFER ET DAMNATION !

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1 CHARON


SÉQUENCE VII

4 SISYPHE Sisyphe, fils d’Éole, régna à Corinthe. On dit qu’il avait enchaîné la Mort, et qu’il la retînt jusqu’à ce que Mars la délivrât, à la prière de Pluton, dont l’empire était désert. Aux enfers, il est condamné à rouler incessamment une grosse roche jusqu’au haut d’une montagne ; parvenue au sommet, la roche descend aussitôt entraînée par son propre poids, et il est obligé de la remonter sur-le-champ par un travail qui ne lui donne aucun moment de relâche.

5 TANTALE

Tantale, fils de Jupiter et de la nymphe Plota, est roi de Lydie. Les Anciens ne sont pas d’accord sur la nature de son crime. Les uns l’accusent d’avoir fait servir aux dieux les membres de son propre fils. D’autres lui reprochent d’avoir révélé les secrets des dieux, dont il était le grand-prêtre. Selon Pindare, il mérita son supplice parce que, ayant été admis à la table des dieux, il déroba le nectar et l’ambroisie pour en faire part aux mortels… Quant au supplice qu’il endure aux enfers, Homère et Virgile le représentent consumé d’une soif brûlante, au milieu d’un cours d’eau frais et limpide qui sans cesse se dérobe à ses lèvres desséchées, et dévoré par la faim, sous des arbres dont un vent jaloux élève bien haut les fruits chaque fois que sa main tente de les cueillir.

6 LES DANAÏDES

Danaüs avait cinquante filles, et son frère Egyptus cinquante fils. Celui-ci, jaloux de la puissance de son frère, et craignant de la voir grandir encore si, par le mariage de ses filles, il contractait de nombreuses alliances avec les princes de la Grèce, voulut donner pour épouses à ses fils leurs cousines germaines. Il les envoya donc à Argos, à la tête d’une armée, pour appuyer sa demande. Danaüs, trop faible pour leur résister, consentit au mariage de ses cinquante filles avec ses cinquante neveux, mais sous condition secrète que les Danaïdes, armées d’un poignard caché sous leurs robes, massacreraient leurs maris la première nuit de leurs noces. Ce projet s’exécuta, et la seule Hypermnestre épargna Lyncée son époux. Jupiter, pour punir ces filles cruelles, les condamna à remplir éternellement dans le Tartare un tonneau percé. Hypermnestre fut jetée en prison par Danaüs mais fut absoute par les Argiens. Plus tard, Lyncée devint le successeur de Danaüs. Textes d’après P. Commelin, Mythologie grecque et romaine, Classiques Garnier, 1956.

c. Complète les expressions et écris le numéro du personnage concerné.

ENFER ET DAMNATION !

●● Le

gardien de l’immeuble où habite mon ami est un véritable

●● Cette

pelouse, c’est le rocher de

����������������������������������������������������������������������������

��������������������������������������������

!  (n°

����������

)

! J’ai à peine fini de la tondre

qu’il faut déjà recommencer ! 

(n°

����������

)

●● Pauvre

(n°

����������

)

(n°

����������

)

●● La

homme ! Il a épousé une mégère ! 

foule s’apitoyait devant le jeune mendiant et chacun y allait de son obole. 

●● Ces

pêcheurs subissent le supplice de

����������������������������������������������������������������������������

de tourner autour de l’hameçon sans jamais y mordre ! 

134

: les poissons ne cessent (n°

����������

)


��������������������������������������������������������������������������������������������������������

tu reçoives de l’argent de poche chaque mois, il est toujours vide ! 

)

SÉQUENCE VII

portefeuille est comme le tonneau des

ENFER ET DAMNATION !

●● Ton

: bien que (n°

����������

Vase grec (4e siècle ACN), musée du Louvres, Paris.

Peinture de Titien (1549), musée du Prado, Madrid.

Peinture de J. R. S. Stanhope (1883), collection privée.

Gravure de B. Picart, tirée du livre Le Temple des Muses.

Peinture d’A. Bouguereau (1862), Chrysler museum, Norfolk.

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Peinture de J. W. Waterhouse (1903), collection privée.

135


AS

SÉQUENCE VII

UP T -

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

La caricature, qui représente des financiers en train d’abreuver d’argent un vase troué, symbolise les multiples efforts déployés en vain par l’Union européenne et le FMI pour combler la dette de la Grèce. C’est d’ailleurs d’un mythe grec que s’inspire cette caricature : elle fait évidemment référence au tonneau des Danaïdes, châtiment infligé aux enfers aux filles du roi Danaüs pour avoir tué leurs maris : remplir sans cesse un tonneau sans fond. Pour preuve : compare la caricature au tableau de Waterhouse…

NOTES   

ENFER ET DAMNATION !

     

136


SÉQUENCE

VIII

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

CIVIS MUNDI SUM

L’ÉNIG

M 137

CIVIS MUNDI SUM

E Ci-dessus figure le logo du programme européen « Erasmus » : • Quelle opportunité ce programme offre-t-il aux étudiants européens ? • Quel personnage historique, représenté sur ce logo, donne son nom à ce programme ? • À ton avis, pourquoi avoir choisi le nom de ce personnage pour incarner ce programme ?


SÉQUENCE VIII

VOCABULAIRE NOMS 1re DÉCLINAISON • Noms féminins sententia, ae simia, ae 2e DÉCLINAISON • Noms masculins lupus, i mundus, i pilus, i • Noms neutres bellum, i e 3 DÉCLINAISON • Noms masculins compotor, compotoris puluis, pulueris ♦ • Noms féminins mens, mentis opes, um (pl.) pars, partis • Noms neutres insigne, is PRONOMS DÉMONSTRATIFS idem, eadem, idem → idem (puluis) RELATIFS qui, quae, quod → (ea) quae… (nom. n. pl.)

INDÉFINIS nihil

CIVIS MUNDI SUM

ADJECTIFS 1re CLASSE aureus, a, um beatus, a, um inexpertus, a, um peregrinus, a, um pulcher, pulchra, pulchrum 2e CLASSE communis, is, e (+ gén.) difficilis, is, e dulcis, is, e memor, memoris

l’avis le singe

VERBES 1re CONJUGAISON gestare, o → gestet (subj.) mutare, o 4 CONJUGAISON BIS cupere, io IRRÉGULIERS odisse, odi

porter → il porte) changer

e

le loup le monde

désirer haïr

le poil la guerre

MOTS INVARIABLES ADVERBES magis quot… tot…

le compagnon de bouteille la poussière l’esprit, le caractère les richesses

davantage, plutôt autant… autant…

où…, là… ubi… ibi… CONJONCTION DE COORDINATION ou bien uel CONJONCTION DE SUBORDINATION même si etiamsi (+ subj.)

la partie l’insigne

le même, la même → la même (poussière) qui, que, dont, etc. → les choses qui…, ce qui… rien

doré, en or heureux qui n’a pas l’expérience, qui ne connaît pas étranger beau ♦ = une exception commun difficile doux qui se souvient

Un mot latin de cette liste est demeuré tel quel en français : il sert à éviter de répéter un même énoncé, par exemple. Connais-tu ce mot ? 


SÉQUENCE VIII

TEXTE Quelques adages d’Érasme Quittons l’Antiquité et faisons un bond dans le temps : nous sommes en 1521 ! Un célèbre philosophe, Desiderius Erasmus, s’installe dans le petit village d’Anderlecht, non loin de Bruxelles… Aujourd’hui, la Maison d’Érasme est devenue un musée en son honneur. En te promenant dans son jardin philosophique, tu pourras lire quelques « adages » d’Érasme, sortes de proverbes sur différents sujets… Un conseil pour traduire : un adage se voulant le plus bref possible, n’hésite pas à sousentendre le verbe « être » si la phrase ne contient aucun verbe ! Sur l’amitié…



Odi memorem compotorem.  

Sur la nature humaine…

Quot homines, tot sententiae. 

Lupus pilum mutat, non mentem. 

Simia simia est, etiamsi aurea gestet insignia.  

Omnia idem puluis. 

Sur la guerre…

Dulce bellum inexpertis.  

139

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Vbi amici, ibi opes.


SÉQUENCE VIII

Sur la difficulté…

Nihil est ab omni parte beatum. 

Difficilia quae pulchra. 

Sur la citoyenneté, Érasme, qui avait voyagé à travers l’Europe, a écrit dans une lettre une phrase désormais célèbre : Ego mundi ciuis esse cupio, communis omnium uel peregrinus magis.  

JOUONS AVEC L’ÉTYMOLOGIE 1 | Animaux… « animots » ! 1

Nous avons rencontré un certain nombre de noms latins d’animaux.

Parmi ceux-ci, certains ont connu une longévité exceptionnelle car ils ont été utilisés par les biologistes du monde entier pour classer les animaux… Voici la fiche simplifiée du canis lupus : RÈGNE

Animal

CLASSE

Mammifères

ORDRE

Carnivores

FAMILLE

Canidés

GENRE

Canis

ESPÈCE

Canis lupus

a. Des deux noms latins de l’espèce, lequel retient-on pour désigner l’animal en français ? ●

CIVIS MUNDI SUM

Comment l’appelle-t-on ?  Peux-tu expliquer d’où vient la lettre finale ?

 

b. Quel animal donne son nom latin au genre canis auquel il appartient ? 

c. Entoure le suffixe ajouté à ce mot pour créer le nom de la famille des « canidés ». 140


un carnivore : il  (uorare) de la  (caro, carnis).

un mammifère : il  (ferre) des  (mamma, ae).

un animal : il est doté d’une  (anima, ae).

SÉQUENCE VIII

d. Quel critère les scientifiques utilisent-ils pour reconnaître…

e. Peux-tu compléter la fiche des animaux ci-dessous ? RÈGNE









CLASSE









ORDRE

périssodactyles1

artiodactyles2



artiodactyles

FAMILLE









GENRE

equus

camelus

ursus

bos (gén. bouis)

ESPÈCE

equus asinus

camelus dromedarius

ursus americanus

bos taurus

















2

D’autres noms d’animaux ne sont pas ou plus utilisés par les scientifiques du monde entier. Ils ont cependant laissé dans notre langue des dérivés étonnants ! À ton avis, à quoi ressemble un homme qui a :

un nez aquilin ? Il ressemble à ……………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………

………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………………… ●

des bras d’une longueur simiesque ? Il ressemble à 

… le Gaulois. … un animal : lequel ?



Pour le découvrir, songe à l’animal qui, en raison de ce jeu de mots, est devenu l’emblème de la France et de la Wallonie !

1. Les périssodactyles sont des mammifères ongulés qui ont un nombre impair (périssos en grec) de doigts (dactylos en grec) aux membres postérieurs. 2. Les artiodactyles sont des mammifères ongulés qui ont un nombre pair (artios en grec) de doigts (dactylos en grec) aux membres postérieurs.

141

CIVIS MUNDI SUM

A SPHIN EL

GE

En latin, le mot « Gallus » a deux sens : il désigne…

INETTE D EV

 .

LA D

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

f. Indique le nom de son espèce sous chaque animal.


SÉQUENCE VIII

2 | Le tour du monde En vacances dans un pays étranger, tu as sans doute déjà essayé de comprendre les inscriptions que tu lisais sur les affiches en rue. Grâce à tes connaissances en latin, tu devrais pouvoir déchiffrer les inscriptions des affiches ci-dessous ! Indices : odisse, odi – dulcis, is, e – mundus, i

a. Quel genre de vie cette publicité italienne propose-t‑elle ?

CIVIS MUNDI SUM

������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

b. Quel événement est annoncé par cette affiche ? .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

En quelle langue ? ������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������� 142


SÉQUENCE VIII .......................................................................................................................................................................................................................................................................................................

3 | À la recherche des sources Complète le tableau suivant, en ajoutant soit le dérivé français soit le mot latin qui prête sa racine au dérivé. Expressions avec dérivés

Mot latin d’origine

Sourire d’un air …………………………….........………….

beatus, a, um

Les pérégrinations d’Ulysse dans la mer Méditerranée.

…………………………………………………………………………………………………………………………

……………………………………………............………

un record de vitesse.

puluus, pulueris

Obtenir sa ………………………………………................………… dans une autre province.

mutare, o

Un peuple belliqueux.

…………………………………………………………………………………………………………………………

S’exercer au calcul ………………………………………………….

mens, mentis

Être cupide.

…………………………………………………………………………………………………………………………

143

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

c. En italien, « Ti lascio » veut dire : « Je te quitte ». Que veut dire : « Ti odio » ?


SÉQUENCE VIII

SYNTHÉTISONS LA GRAMMAIRE 1 | Le genre des noms : le neutre à la 3e déclinaison Observe les noms ci-dessous puis réponds oralement aux questions qui suivent. insigne, is animal, animalis

l’insigne → nom. pl. insignia l’animal → nom. pl. animalia

a. À quelle déclinaison appartiennent ces noms ? b. Observe le nominatif pluriel : à ton avis, quel est leur genre ? c. Quelle lettre apparaît devant la terminaison du nominatif pluriel ? Entoure-la.

3e déclinaison

noms masculins

noms neutres

noms féminins

nom. sg. en -e -al

nom. sg. en -us, (-ris) -men

« règle des 3 i » !

SG.

CIVIS MUNDI SUM

Nom. Voc. Acc. Gén. Dat. Abl.

-us/-men -us/-men -us/-men -is -i -e

SG.

PL. Nom. Voc. Acc. Gén. Dat. Abl.

-a -a -a -um -ibus -ibus

Consulte ton MÉMENTO • Le genre des noms → p. 166 • Le schéma de synthèse du classement en déclinaisons et en genres → p. 167 • Le tableau des déclinaisons → pp. 167 et 168 144

-e/-al -e/-al -e/-al -is -i -ii

PL. ia -ia ia -ia ia -ia ium -ium -ibus -ibus

Réalise les exercices 4 → pp. 146 et 147

1

,

3

et


SÉQUENCE VIII

2 | Les adjectifs : la 2e classe Observe les phrases ci-dessous puis réponds oralement aux questions qui suivent. Odi memorem compotorem. Dulce bellum inexpertis. Nihil est ab omni parte beatum. Difficilia quae pulchra.

Je déteste le convive qui se souvient. La guerre est douce pour ceux qui l’ignorent. Rien n’est heureux à tout point de vue. Les choses qui sont belles sont difficiles.

a. À quelle déclinaison appartiennent les terminaisons des adjectifs en gras ? b. Observe les terminaisons des deux derniers adjectifs : quelle « règle » suivent-ils ?

Adjectifs

2e classe

lemme : ● -us, -a, -um Ex. : beatus, a, um ● -er, -a, -um Ex. : liber, libera, liberum

lemme : ● -is, -is, -e Ex. : dulcis, is, e ● …, -is (gén.) Ex. : memor, memoris* (gén)

se décline… ● au M et au N selon la 2D ● au F selon la 1D

se décline… ● au M, F et N selon la 3D AVEC la règle des 3 i.

* Ces adjectifs sont présentés comme des noms : leur lemme donne le nominatif et le génitif car ils n’ont qu’une seule terminaison pour les trois genres. Exemple : memor, memoris = memor, memor, memor (gén. memoris) nom.

gén.

M

F

N

Consulte ton MÉMENTO • Le tableau des désinences des adjectifs de la 2e classe → p. 170 • Le schéma de synthèse : l’accord de l’adjectif → p. 169

145

Réalise les exercices 6 → pp. 146 et 147

2

,

5

et

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

1re classe


SÉQUENCE VIII

EXERÇONS-NOUS 1

Après avoir lu attentivement la synthèse sur le genre neutre à la 3e déclinaison, complète le résumé ci-dessous.

À la 3e déclinaison, il existe deux séries de noms neutres : ●

ceux dont le nominatif est en -

…………………

(gén. -ris) ou -

ceux dont le nominatif est en -

…………………

ou -

…………………

…………………

(voir séquence 3) ;

.

Ces derniers ont trois particularités dans leur déclinaison : ●

l’ablatif singulier en -

le génitif pluriel en -

les trois premiers cas du pluriel en -

………………… …………………

(et non -e) ; (et non -um) ; …………………

(et non -a).

Pour retenir ces particularités, on les appelle souvent « la règle des

…………………

».

Si tu as bien compris, tu devrais pouvoir remplir le tableau des finales ci-dessous : 3DN Nom. en -e/-al sg.

2

pl.

Nom.

-………/-………

-………

Voc.

-………/-………

-………

Acc.

-………/-………

-………

Gén.

-is

-………………

Dat.

-i

-ibus

Abl.

-………

-ibus

Après avoir lu attentivement la synthèse sur les adjectifs de la 2e classe, complète le résumé ci-dessous.

CIVIS MUNDI SUM

Il existe deux classes d’adjectifs en latin : re ● les adjectifs de la 1  classe (voir séquence 6) ; e ● les adjectifs de la 2  classe. Dans le vocabulaire, les adjectifs de la 2e classe se présentent souvent comme suit : dulc-

-

…………………

,

-

…………………

,

-

…………………

(doux)

Mais tu auras remarqué que memor, memoris est, lui, présenté comme un nom : on donne son nominatif et son génitif car il n’a qu’une seule terminaison pour les trois genres ! memor, memoris = memor, memor, memor (gén. memoris).

146


«

……………………………….........................................................................…………………. ●● Comme

déclinaison, mais avec la

».

les adjectifs de la 1re classe, ils s’accordent en

………………………………. ●● Leur

………….

……………………………

,

……………………………

SÉQUENCE VIII

Les adjectifs de la 2e classe se déclinent selon la

et

avec le nom auquel ils se rapportent.

fonction est soit

…………………......................................…………………….

soit

………………………......................................……………….

.

3 Dans la liste suivante, souligne les noms neutres et indique à quelle déclinaison ils appar-

tiennent. cura, ae   aurum, i   lux, lucis   uulnus, uulneris   mare, is   morbus, i uinum, i   flumen, fluminis   canis, is   pectus, pectoris   ager, agri  

donis   aquilae   munus   sententiarum   lupum   capitis uehiculi   gladiatore   insigni   numinibus   mentem 5 Les adjectifs suivants sont déclinés : donne le lemme complet et la classe de chacun. Adjectif décliné

Lemme

Classe

beatas

beatus, a, um (heureux)

1re classe

communium

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

peregrini

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

aureis

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

difficile

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

pulchro

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

dulci

�����������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������������

�����������������������������������������������������������������

6 Indique dans la dernière colonne du tableau l’adjectif de la liste ci-dessous qui s’accorde

au nom de la première colonne. Pour ce faire, indique d’abord les cas, genre, nombre des noms. beatas – communium – peregrini – aureis – difficile – pulchro – dulci Noms

a. serui b. insignibus

Cas

Genre

Nombre

Adjectifs

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

.....................................................

����������������������������������������������������

.....................................................

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

����������������������������������������������������

147

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

4 Même exercice mais, cette fois, les noms sont déclinés !


SÉQUENCE VIII

Noms

Cas

Genre

Nombre

Adjectifs

c. tauro









d. mulieres









e. dono









f. legum









g. certamen









7

Chasse l’intrus et justifie ton choix.

a. filia – insignia – auguria – uehicula 

b. frater – puer – iter – mulier 

c. primi – pleni – beati – immortali 

d. serue – amice – insigne – gemelle 

8

Traduis les phrases suivantes.

a. Roma mundi ciuium communis est.  

b. Coronae regum aureae Verri placebant.  

c. Erasmus dulce pacis nomen amat. (pax, pacis : la paix) 

CIVIS MUNDI SUM

d. Cum Seneca cum amico Maximo iter faciebat, paucissimos seruos secum capiebat. (secum = cum se).  

e. Dei immortales homines ex luto fingunt : omnes idem puluis sunt !  

148


SÉQUENCE VIII

CULTURE ET CIVILISATION Érasme et la République des Lettres 1 | Qui est Érasme ?  ? Rien ne prédestinait Érasme (Desiderius Erasmus Roterodamus), né entre 1466 et 1469 dans des conditions obscures (il est le fils naturel d’un prêtre), à devenir le Prince des Humanistes ! Il passe sa plus tendre enfance à Rotterdam et entre, à l’âge de neuf ou dix ans, à l’école des frères de la Vie commune de Deventer, où il apprend à lire la Bible et les auteurs latins. À cette époque, la peste fait des ravages en Europe et emporte les parents d’Érasme : devenu orphelin, il entre au couvent de Steyn, près de Gouda, et y prononce ses vœux en 1488. Ordonné prêtre en 1492, il devient le secrétaire de l’évêque de Cambrai. Ce dernier lui permet de suivre des études à Paris, où il apprend le Portrait d’Érasme par Hans HOLBEIN LE JEUNE, 1523, grec. À partir de 1499, il voyage dans toute l’Europe et noue des amitiés National Galery, Londres. avec des hommes de lettres anglais, français et italiens : il séjourne à Londres, où il rencontre l’écrivain Thomas More ; à Louvain, où il fonde le collège des trois langues (latin – grec – hébreu) ; à Venise, où il se lie avec le célèbre imprimeur Alde Manuce, etc. Érasme est devenu un humaniste de renom : ses œuvres les plus connues, les Adages et l’Éloge de la Folie, sont lues dans toute l’Europe et sa traduction en latin du Nouveau Testament est considérée comme l’événement scientifique le plus important de son temps. La fin de sa vie sera marquée par sa lutte contre les idées de Luther (voir ci-après), qu’il juge excessives : s’étant retiré à Bâle, il y mourra en 1536.

Nom latin :



Date et lieu de naissance :



Date et lieu de décès :



Pays de naissance :

 

Fonctions :  

Lieux de résidence :  

Amis : 

Adversaire :

 

Œuvres : 

149

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Après avoir lu le texte suivant, complète la fiche de présentation d’Érasme.


SÉQUENCE VIII

2 | Érasme et son siècle En tant que philosophe, Érasme a réfléchi aux grands défis de son siècle. Sa sagesse est aujourd’hui unanimement reconnue et nous éclaire encore… Découvre ce qu’il pense…

a. … des guerres À l’époque d’Érasme, toute l’Europe était touchée par des guerres : conflits territoriaux entre l’empereur Charles Quint et le roi de France, François Ier (guerres d’Italie) et guerres de religion entre catholiques et protestants. ●

Recopie ici un adage d’Érasme sur la guerre, que tu as traduit :



Après avoir traduit cet adage et lu l’extrait ci-dessous, que peux-tu dire sur la position d’Érasme à propos de la guerre ?

 

« Même les animaux les moins sensés vivent en harmonie et en paix avec leurs semblables au sein d’un troupeau et se protègent mutuellement. En outre, toutes les bêtes ne se battent pas. Seules les plus sauvages comme les lions, les loups et les tigres le font. Et même ces dernières ne se battent pas entre elles comme nous. Les serpents, oui même les serpents venimeux, vivent en paix avec leurs congénères. Mais pour l’homme, aucun animal n’est plus dangereux que l’homme lui-même… » ÉRASME, Adage sur la guerre

En un mot dérivé du latin pax, pacis (la paix), comment peux-tu résumer l’attitude d’Érasme ?



b. … de la religion Érasme reproche à l’Église catholique de s’être écartée de la parole de Jésus-Christ : il prône une religion simple et dépourvue de faste, accessible à tous, même aux ignorants : « Je ne suis pas du tout d’accord avec ceux qui voudraient empêcher la Sainte Écriture d’être lue par les ignorants et traduite en langues vulgaires, comme si le Christ avait enseigné des choses tellement compliquées qu’à peine une poignée de théologiens puissent le comprendre… »

CIVIS MUNDI SUM

ÉRASME, Paraclesis

Qu’est-ce que la Sainte Écriture ? Dans quelle langue était-elle lue à l’époque d’Érasme ?

 ●

Qu’est-ce qu’une langue vulgaire ? Pense à l’étymologie ! (uulgus, i : le peuple)



150


Comment rendre la religion accessible au peuple, selon Érasme ?



SÉQUENCE VIII



Les idées d’Érasme sur la religion sont très proches de celles d’un autre grand penseur, considéré comme le fondateur de la religion protestante : Martin Luther. Dans le texte ci-dessous, souligne ce qui rapproche Luther d’Érasme.

« Martin Luther est né en Allemagne, à Eisleben, en 1483. Après des études de philosophie à l’université, Luther devient moine augustin et est ordonné prêtre en 1507. Il devient ensuite docteur en théologie et enseigne les Saintes Écritures à l’université de Wurtemberg. Luther est excédé par les abus de l’Église et le commerce des Indulgences : afin de financer la reconstruction de la basilique Saint-Pierre, le pape vend désormais aux chrétiens des Indulgences, qui rachètent leurs péchés et réduit leur temps de purgatoire ! Luther s’oppose au pape et enseigne que seules la foi et la lecture de la Bible peuvent sauver l’âme du chrétien : les Indulgences, les pèlerinages et même le clergé sont, selon lui, inutiles. En 1520, il est excommunié par le pape : la Réforme est en marche. En 1534, fidèle à l’idée de rendre la religion accessible aux plus ignorants, il achève la première traduction en allemand du Nouveau Testament. Son mouvement conduira à la naissance d’une nouvelle religion, le protestantisme. »

Portrait de Martin Luther par Lucas CRANACH LE JEUNE, 1555, Philadelphia Museum of Art.

Un proverbe circulait à l’époque : « Luther a fait éclore les œufs qu’Érasme a pondus ! ». ● Peux-tu en expliquer le sens ?     

151

CIVIS MUNDI SUM

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018


SÉQUENCE VIII

Après l’excommunication de Luther, Érasme prendra distance avec ce dernier et condamnera ses idées et ses méthodes, jugées violentes, grossières et excessives.

c. … de l’



Les idées d’Érasme et de Luther n’ont pu se diffuser si largement en Europe que grâce à une révolution technologique, perfectionnée par Gutenberg vers 1450 : laquelle ? Un indice est présent sur les portraits des deux hommes. Cette révolution, grâce à laquelle un homme cultivé du 16e siècle peut désormais consulter une masse de sources auparavant peu accessibles, a fait d’Érasme l’auteur des ouvrages les plus lus de son temps. Il n’en reste pas moins critique pour autant… ● À quelle révolution actuelle pourrait-on comparer l’imprimerie ?  ●

Quels avantages et inconvénients ont en commun ces deux révolutions ?

  

SO

I

Rien de nouveau sous le soleil ! « Internet ne créera pas magiquement une société où toute information circulerait librement et pacifiquement […]. Nos démocraties doivent réglementer les nouveaux médias et éviter ainsi que la liberté de communication ne devienne synonyme de loi de la jungle. »

CIVIS MUNDI SUM

Extrait de la quatrième de couverture de D. WOLTON, Internet, et après ?, Flammarion, 2010.

d. … de la culture latine Au 16e siècle, une révolution culturelle se développe dans toute l’Europe : les écrivains et poètes, qui considèrent comme décadents le latin et la culture de leur époque, souhaitent retourner aux sources de l’Antiquité gréco-latine. Ils redécouvrent les grands auteurs grecs et latins et apprennent à les lire dans leur langue originale.

152

!

E

N

« La loi prévoit que toute personne qui fabrique une chaussure ou une armoire y soit d’abord habilitée par la guilde compétente. Mais, au lieu de faire l’objet d’un pieux respect, les écrits d’auteurs importants sont diffusés par des personnes si ignorantes qu’elles n’ont même pas la capacité de les lire, si paresseuses qu’elles ne H L IL prennent même pas la peine de corriger ce qu’elles impriment et O S NO UI SUB si avides qu’elles préfèrent publier un bon texte truffé d’erreurs que de donner quelques pièces d’or en plus pour embaucher un correcteur. » (ÉRASME)

LEIL !

RIE N D E

O

EAU SOUS V U

LE

N




Ce mouvement a été baptisé « Renaissance » : pourquoi ?



SÉQUENCE VIII

 

Ces penseurs, artistes et écrivains qui tiennent la culture latine en grande estime et prônent un retour au latin classique, s’appellent des humanistes, du latin humanitas qui signifie à la fois « la nature humaine » et « la culture, la civilisation ». Érasme, le Prince des Humanistes, a résumé leur pensée en une formule célèbre : « On ne naît pas homme, on le devient. » (ÉRASME, De l’éducation des enfants) À ton avis, comment sort-on de la barbarie pour devenir un homme selon Érasme ? Songe au sens du mot humanitas.



Ces humanistes fondent un nouvel idéal de vie, la République des Lettres : ils voyagent à travers l’Europe pour visiter leurs amis, rechercher des manuscrits et construisent une communauté transnationale de lettrés, tous amis, unis autour de la culture classique et/ou de la religion chrétienne. ●

Recopie une formule d’Érasme que tu as traduite et qui exprime cette idée.



UP T -

U RÉSO

U D RE

? L’ÉNIGME

Erasmus est un programme d’échanges qui permet aux jeunes Européens d’étudier et de se former dans différentes universités d’Europe. Il doit son nom au philosophe Érasme, dont la silhouette est reproduite sur le logo du programme : cet humaniste du 16e siècle a voyagé à travers toute l’Europe et y a diffusé les idéaux de la République des Lettres, une sorte de communauté de lettrés de toutes les nations partageant un idéal commun : la culture latine. Érasme incarne à merveille les valeurs de l’Europe d’aujourd’hui : pacifisme, tolérance, égalité, liberté et culture accessible à tous.

CIVIS MUNDI SUM

AS

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018



153


SÉQUENCE VIII

En guise de conclusion(s)… Un pont vient d’être jeté entre tous les peuples par l’emploi d’une langue commune : le latin des humanistes, qui a cours partout ; il faut aussi que l’idéal patriotique cède la place, parce que trop étroit, à l’idéal européen, international ! « Le monde entier est notre patrie », proclame Érasme dans sa Querela pacis ; du haut de cette tribune élevée d’où il embrasse toute l’Europe, la sanglante discorde qui divise les nations, les haines qui opposent Anglais, Allemands et Français lui semblent une absurdité : « Pourquoi ces noms stupides nous séparent-ils, puisque le nom de chrétien nous unit ? » […] La mission de l’Européen est de toujours insister sur ce qui lie et ce qui unit les peuples, d’affirmer la prépondérance de l’européen sur le national, de l’humanité sur la patrie, et de transformer la conception de la Chrétienté, considérée en tant que communauté uniquement religieuse, en celle d’une Chrétienté universelle, en un amour de l’humanité humble, serviable, dévoué. Stefan ZWEIG, Érasme, Leipzig, 1935.

NOTES           

CIVIS MUNDI SUM

    

154


LEXIQUE Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Ce lexique reprend, dans l’ordre alphabétique, tous les mots de Prosper & Felix 1. Dans la troisième colonne, figurent les informations suivantes : • le numéro de séquence dans laquelle le mot a été rencontré ; • un symbole degré (°), si le mot figure dans le Vocabulaire de base – 1er degré (Simone THONON, CAF, 2008) qui fait office de référence pour l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ; • un astérisque (*), si ce mot figure dans le lexique de vocabulaire du document Balises pour l’enseignement des langues anciennes au premier degré de l’enseignement libre catholique.


LEXIQUE

latin

français

S

abesse, absum, afui, abstinere, eo, abstinui, abstentum ad (+ acc.) admouere, eo, admoui, admotum

être loin, être absent

2*

s’abstenir de

7

vers, près de, chez

2*°

(+ dat.)

approcher de

6

adolescere, o, adoleui, adultum Africana, ae (f.) agere o, egi, actum ais Alcumena, ae (f.) alius… aliud alter, altera, alterum ambulare, o, aui, atum amicus, i (m.) Amphitruo, Amphitruonis (m.) Amulius, i (m.) anima, ae (f.) annus, i (m.) ante (+ acc.) apponere, o, apposui, appositum apud (+ acc.) aquila, ae (f.) augurium, i (n.) aureus, a, um auus, i (m.)

grandir

2

la bête d’Afrique

3

pousser, mener, faire

3*°

tu dis

4

Alcmène

4

chacun … un différent

5*

l’autre de deux

6*

se promener

4

l’ami

Amphitryon

4

Amulius

2

l’âme

l’année

5*°

avant, devant

4*°

A

placer auprès, poser près de, servir en repas 5 auprès de, chez

l’aigle

5

l’augure

2

doré, en or

8

le grand-père, l’ancêtre

2

très heureux

6

heureux

la guerre

l’espace de deux jours

6

prendre, contenir

6*°

chercher à prendre

2

la tête

le bourreau, la canaille

4

le Caucase

5

B

beatissimus, a, um beatus, a, um bellum, i (n.) biduum, i (n.)

C

capere, io, cepi, captum captare, o, aui, atum caput, capitis (n.) carnufex, carnuficis (m.) Caucasus, i (m.)

156


Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Cérès

7

le concours, la course

3

tous les autres

5

le cirque (Maxime)

3

le citoyen

crier

4

Claude (empereur)

3

le clou

5

le cou

6

faire donner, faire produire

3

commun à

8

plusieurs

3

le compagnon de bouteille

8

enfermé

4

fonder

faire périr, tuer

3

s’arrêter

2

les habitants de Corinthe

7

la corne

4

la couronne

6

le coussin, le matelas

6

avec

6*°

quand, lorsque

2/7*°

désirer

damnare, o, aui, atum dare, o, dedi, datum de (+ abl.) dedicatio, dedicationis (f.) deferre, o, detuli, delatum

condamner

7

donner

5*°

de, depuis

2*°

la dédicace, l’inauguration

3

porter d’un haut lieu vers un autre plus bas, emporter

5

deligare, o, aui, atum deus, i (m.) difficilis, is, e diuinitas, diuinitatis (f.) domus, us (f.) donum, i (n.) dulcis, is, e duo, duae, duo

attacher, lier

5

le dieu

4*°

difficile

la nature divine, la perfection

7

la maison

4*°

le don

5

doux

deux

6*

D

157

LEXIQUE

Ceres, Cereris (f.) certamen, certaminis (n.) ceteri, ae, a (pl.) circus, i (Maximus) (m.) ciuis, is (m.) clamare, o, aui, atum Claudius, i (m.) clauus, i (m.) collum, i (n.) committere, o, commisi, commissum communis, is, e (+ gén.) complures, es, a (pl.) compotor, compotoris (m.) conclusus, a, um condere, o, condidi, conditum conficere, io, confeci, confectum consistere, o, constiti, Corinthii, orum (pl.) cornu, us (n.) corona, ae (f.) culcita, ae (f.) cum (+ abl.) cum (+ indicatif) cupere, io, cupi(u)i, cupitum


LEXIQUE

E

eburneus, a, um edere, o, edidi, editum effigies, ei (f.) ego (acc. me ; dat. mihi ; abl. me) epulandus, a, um eques, equitis (m.) Eridanus, i (m.) (h)erus, i (m.) esse, sum, fui, et etiam etiamsi (+ subj.) ex (+ abl.) excipere, io, excepi, exceptum exesse, exedo, exedi, exesum exhibere, eo, exhibui, exhibitum exossare, o, aui, atum expositus, a, um exquirere, o, exquisiui, exquisitum

en ivoire

7

faire sortir, produire

3

l’image, la forme

5

moi, je, me

4*°

à manger

7

le cavalier

l’Éridan (fleuve)

7

le maître de maison

4

être

2*°

et

2*°

aussi, même

4*

même si

8

hors de, venant de, depuis, de

5*°

excepter

7

manger

7

produire au grand jour, donner (des jeux)

3

désosser

4

exposé, abandonné

2

chercher

4

faire

2*°

rempli, fourré

6

en fer, de fer

5

la baguette

5

sauvage

3

qui a accouché, qui a mis bas

2

la foi, la protection

4

devenir, être fait

6

la fille

2

le fils

façonner, modeler

5

le frère

le jumeau

2

porter

porter

8

le gladiateur

F

facere, io, feci, factum fartus, a, um ferreus, a, um ferula, ae (f.) ferus, a, um fetus, a, um fides, ei (f.) fieri, fio, factus sum filia, ae (f.) filius, i (m.) fingere, o, finxi, fictum frater, fratris (m.)

G

gemellus, i (m.) gerere, o, gessi, gestum gestare, o, aui, atum gladiator, gladiatoris (m.)

158


LEXIQUE

H

habere, eo, habui, habitum Hercules, is (m.) hic, haec, hoc homo, hominis (m.)

avoir

6*°

Hercule

5

celui-ci, celle-ci, ceci ; ce…-ci, cette…-ci

5*°

l’homme

4*°

être étendu

6

déjà, désormais

6*°

Japet

5

le même, la même

8*

donc

4

le feu

Ilia

2

immortel

4

commander à

dans, en, sur

2-3*°

qui n’est pas habitué, qui ne connaît pas

8

les enfers

7

l’insigne

8

tuer

5

lui-même, elle-même

6*

celui-ci, celle-ci, ceci ; ce…-ci, cette…-ci

2*°

c’est pourquoi

5

le chemin, la route, le voyage

Jupiter

5

l’ordre

5

la litière (lit portatif)

6

la légion

4

la loi

7*°

libre

libérer

5

le lin, le tissu

6

le jeu, l’amusement au pluriel : les jeux, les représentations théâtrales

la louve

2

le loup

8

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

I

iacere, eo, iacui, iam Iapetus, i (m.) idem, eadem, idem igitur ignis, is (m.) Ilia, ae (f.) immortalis, is, e imperare, o, aui, atum in (+ acc./abl.) inexpertus, a, um inferi, orum (m. pl.) insigne, is (n.) interficere, io, interfeci, interfectum ipse, ipsa, ipsum is, ea, id itaque iter, itineris (n.) Iuppiter, Iouis (m.) iussus, us (m.)

L

lectica, ae (f.) legio, legionis (f.) lex, legis (f.) liber, libera, liberum liberare, o, aui, atum linum, i (n.) ludus, i (m.)

lupa, ae (f.) lupus, i (m.)

159


LEXIQUE

lusus, us (m.) lutum, i (n.)

le jeu

3

la boue, l’argile

5

davantage, plutôt

8*

magnifique

3

le mal, le malheur

4

Mars

2

très grand

3

Maxime

6

qui se souvient

8

l’esprit, le caractère

Mercure

4

mon, ma, mes

Minerve

5

la montagne, le mont

5*°

montrer

5

la femme

5

multiple, complexe

3

le monde

le don, le spectacle public, le combat de gladiateurs

3

changer

8

les narines, le nez

6

2

est-ce que… ou…

4*

ni… ni…

rien

8

le nom

4*°

nommer

5

la puissance divine, la divinité

7

Numitor

2

maintenant

annoncer

4

nourrir

2

supplier, implorer

4

tuer

2

M

magis magnificus, a, um malum, i (n.) Mars, Martis (m.) maximus, a, um Maximus, i (m.) memor, memoris mens, mentis (f.) Mercurius, i (m.) meus, a, um Minerua, ae (f.) mons, montis (m.) monstrare, o, aui, atum mulier, is (f.) multiplex, multiplicis mundus, i (m.) munus, muneris (n.) mutare, o, aui, atum

N

nares, ium (f. pl.) natus, a, um -ne… an… nec… nec nihil nomen, nominis (n.) nominare, o, aui, atum numen, numinis (n.) Numitor, is (m.) nunc nuntiare, o, aui, atum nutrire, io, nutri(u)i, nutritum

O

obsecrare, o, aui, atum occidere, o, occidi, occisum

160


porté par huit hommes

6

haïr, détester

8

tout

7*°

la couverture

6

les richesses

8

le visage, la bouche

le manteau

6

Pandore

5

la partie

8*°

très peu de

6

chasser

2

Pélops

7

à travers, par l’intermédiaire de

3-7*°

étranger

8

transparent

6

le poil

8

plaire à

4

plein

6

le verger, le fruitier

7

pouvoir

6-7°

après

5*°

ensuite, en outre

2

présent, qui est sous les yeux

7

ensuite, en outre

3

premier

5*

Prométhée

5

l’enfant

le poing

4

beau

le coussin

6

la poussière

8

le quadrige

3

et

5*°

qui, que, quel… ?

4*

qui, que, dont, etc.

4*°

parce que

aussi

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

P

paenula, ae (f.) Pandora, ae (f.) pars, partis (f.) paucissimi, ae, a (pl.) pellere, o, pepuli, pulsum Pelops, Pelopis (m.) per (+ acc.) peregrinus, a, um perlucidus, a, um pilus, i (m.) placere, eo, placui, placitum plenus, a, um pomarium, i (n.) posse, possum, potui, post (+ acc.) postea praesens, praesentis praeterea primus, a, um Prometheus, i (m.) puer, pueri (m.) pugnus, i (m.) pulcher, pulchra, pulchrum puluinus, i (m.) puluis, pulueris (m.)

Q

quadriga, ae (f.) -que (placé après le mot qu’il relie) quis, quid qui, quae, quod quod/quia (+ indicatif) quoque

161

LEXIQUE

octophoros, os, on odisse, odi omnis, is, e opertorium, i (n.) opes, um (f. pl.) os, oris (n.)


LEXIQUE

quot… tot…

autant… autant…

8

le retour

4

la royauté, le trône

2

Rémus

2

la chose, la réalité, l’affaire

5*°

restituer

7

le filet, le sachet

6

rappeler, faire revenir

2

le roi

7*°

Rome

Romulus

2

la rose

6

le prêtre, la prêtresse

2

le rocher

5

soi, se

mais

2*°

l’avis

8

l’esclave

le singe

8

Sosie

4

le champ de courses, l’espace (au pluriel : les tours de piste)

3

le spectacle

3

étant debout

7

le drap

6

la région d’en haut, (par rapport aux enfers : la terre)

7

toucher

7

Tantale

7

le taureau

3

mettre à l’épreuve, éprouver

7*

tendre, délicat, frêle

2

très fin

6

la terre

5*°

le théâtre

R

reditus, us (m.) regnum, i (n.) Remus, i (m.) res, ei (f.) restituere, o, restitui, restitutum reticulum, i (n.) reuocare, o, aui, atum rex, regis (m.) Roma, ae (f.) Romulus, i (m.) rosa, ae (f.)

S

sacerdos, sacerdotis (m./f.) saxum, i (n.) se (acc.), sibi (dat.) sed sententia, ae (f.) seruus, i (m.) simia, ae (f.) Sosia, ae (m.) spatium, i (n.) spectaculum, i (n.) stans, stantis stragulum, i (n.) superi, orum (pl.)

T

tangere, o, tetigi, tactum Tantalus, i (m.) taurus, i (m.) temptare, o, aui, atum tener, tenera, tenerum tenuissimus, a, um terra, ae (f.) theatrum, i (n.)

162


thébain, de Thèbes

timor, is (m.) tu (acc. te ; dat. tibi ; abl. te) tunc turma, ae (f.)

la crainte

2

tu, toi, te

alors

le turme, l’escadron

3

où…, là…

8*

le moyen de transport, le chariot

6

ou bien

8*°

vouloir

4*

venir

2*°

le pendard, le vaurien

4

Verrès

6

Vesta

2

votre, vos

proche, voisin

7

voir

4*°

le haut du bras, l’épaule

7

l’eau agitée, la vague

7

un (seul), une (seule)

6

appeler

Vulcain

4

4

Thessalien, de Thessalie (région du nord de 3 la Grèce)

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

U

ubi… ibi… uehiculum, i (n.) uel uelle, uolo, uolui, uenire, io, ueni, uentum uerbero, uerberonis (m.) Verres, is (m.) Vesta, ae (f.) uester, uestra, uestrum uicinus, a, um uidere, eo, uidi, uisum (h)umerus, i (m.) unda, ae (f.) unus, a, um uocare, o, aui, atum Vulcanus, i (m.)

163

LEXIQUE

Thebanus, a, um Thessalus, a, um


Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

MÉMENTO GRAMMATICAL


MÉMENTO GRAMMATICAL

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES CAS ET DES PRINCIPALES FONCTIONS CAS

Attribut du sujet (avec un verbe d’état)

EXEMPLES Numitor et Amulius fratres sunt. Numitor et Amulius fratres sunt.

Numitor et Amulius sont frères. Numitor et Amulius sont frères.

Vocatif (Voc.)

Interpellation

Etiam clamas, Sosia ?

Tu cries en plus, Sosie ?

Accusatif (Acc.)

Complément direct du verbe Complément circonstanciel (avec une préposition)

Amulius chasse Numitor. Amulius Numitorem La louve vient vers les pellit. Lupa ad gemellos uenit. jumeaux.

Génitif (Gén.)

Complément du nom

Claudius gladiatorum munera exhibet.

Datif (Dat.)

Complément indirect du verbe Alcumena Ioui placet. (à qui ? à quoi ? de qui ? de quoi ?) Sosia Amphitruoni Datif d’avantage laborat. (pour qui ? pour quoi ?)

Nominatif (Nom.)

Ablatif (Abl.)

FONCTIONS Sujet d’un verbe

Complément circonstanciel (avec préposition) (sans préposition)

Prometheus homines ex luto fingit. Mercurius eum clauis deligat.

TRADUCTION

Claude donne des combats de gladiateurs. Alcmène plaît à Jupiter

Sosie travaille pour Amphitryon. Prométhée façonne les hommes à partir d’argile. Mercure attache celui-ci avec des clous.

LE GENRE DES NOMS 1. Le genre NATUREL : d’hommes ? (ex. Numitor) de fonctions masculines ? (ex. frater) Il est MASCULIN. d’animaux mâles ? (ex. lupus) Le nom dont tu cherches le genre est-il un nom…

de fleuves ?

de femmes ? (ex. Ilia) de fonctions féminines ? (ex. mulier) d’animaux femelles ? (ex. lupa) d’arbres ?

166

Il est FÉMININ.


SCHÉMA DE SYNTHÈSE DU CLASSEMENT DES NOMS EN DÉCLINAISONS ET EN GENRES NOM DÉCLINÉ

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

DÉCLINAISON ? Je cherche son GÉNITIF singulier...

Génitif singulier en

Génitif singulier en

Génitif singulier en

-AE

-I

-IS

1re DÉCLINAISION

2e DÉCLINAISON

3e DÉCLINAISON

Nom. sg en -A Noms FÉMININS

GENRE ? Je cherche son NOMINATIF singulier...

GENRE ? Je cherche son NOMINATIF singulier...

lupa, ae

Nom. sg en -US/-ER Noms MASCULINS

gemellus, i/puer, pueri

Nom. sg en -UM Noms NEUTRES

Nom. sg en -... Noms MASCULINS/ FÉMININS

theatrum, i

frater, fratris

Nom. sg en

-US/-MEN, -E/-AL Noms NEUTRES

munus, muneris/ insigne, is

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES DÉCLINAISONS PREMIÈRE DÉCLINAISON la louve SINGULIER Nom. lup- a Voc. lup- a

PLURIEL lup- ae lup-ae

Acc.

lup- am

lup- as

Gén.

lup- ae

lup- arum

Dat.

lup- ae

lup- is

Abl.

lup- a

lup- is 167

MÉMENTO GRAMMATICAL

2. Si le nom dont tu cherches le genre n’appartient pas à une des catégories ci-dessus, tu devras chercher son genre GRAMMATICAL : reporte-toi alors au schéma de synthèse du classement des noms en déclinaisons et en genres !


MÉMENTO GRAMMATICAL

DEUXIÈME DÉCLINAISON NOMS MASCULINS le jumeau singulier

Nom. gemell- us Voc. gemell- e

pluriel

NOMS NEUTRES l’enfant

singulier

le théâtre pluriel

singulier

pluriel

gemell- i

puer

puer- i

theatr- um

theatr- a

gemell- i

puer

puer- i

theatr- um

theatr- a

puer- um

puer- os

theatr- um

theatr- a

Acc.

gemell- um

gemell- os

Gén.

gemell- i

gemell- orum puer- i

puer-orum

theatr- i

theatr- orum

Dat.

gemell- o

gemell- is

puer- o

puer- is

theatr- o

theatr- is

Abl.

gemell- o

gemell- is

puer- o

puer- is

theatr- o

theatr- is

TROISIÈME DÉCLINAISON NOMS MASCULINS/ FÉMININS NOM. SG. : -… le frère singulier Nom. frater Voc. frater

pluriel

NOMS NEUTRES NOM. SG. : –E ou –AL l’insigne

NOM. SG. : –US ou –MEN le spectacle public singulier

pluriel

singulier

pluriel

fratr- es

munus

muner- a

insign- e

insign- ia

fratr- es

munus

muner- a

insign- e

insign- ia

Acc.

fratr- em

fratr- es

munus

muner- a

insign- e

insign- ia

Gén.

fratr- is

fratr- um*

muner- is

muner- um

insign- is

insign- ium

Dat.

fratr- i

fratr- ibus

muner- i

muner- ibus

insign- i

insign- ibus

Abl.

fratr- e

fratr- ibus

muner- e

muner- ibus

insign- i

insign- ibus

* Le génitif pluriel de certains noms de la 3e déclinaison est en -ium.

168


MÉMENTO GRAMMATICAL

L’ACCORD DE L’ADJECTIF ADJECTIF DÉCLINÉ À quel nom se rapporte-t-il ?

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Je cherche son lemme

-us, -a, -um -er, -a, -um

-is, -is, -e -…, -is

1re CLASSE

2e CLASSE

Il emprunte sa terminaison à… – … la 1D s’il est féminin – … la 2D s’il est masculin ou neutre

Il emprunte sa terminaison à la 3D Attention : « règle des 3 i » Je cherche son cas, son nombre et son genre dans ces déclinaisons… L’adjectif s’accorde avec le nom qui a les mêmes cas, genre et nombre que lui.

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES ADJECTIFS PREMIÈRE CLASSE bonus, a, um (bon) SINGULIER masculin Nom. bon- us* Voc. bon- e*

PLURIEL

féminin bon- a

neutre bon- um

masculin bon- i

féminin bon- ae

neutre bon- a

bon- a

bon- um

bon- i

bon- ae

bon- a

Acc.

bon- um

bon- am

bon- um

bon- os

bon- as

bon- a

Gén.

bon- i

bon- ae

bon- i

bon- orum

bon- arum

bon- orum

Dat.

bon- o

bon- ae

bon- o

bon- is

bon- is

bon- is

Abl.

bon- o

bon- a

bon- o

bon- is

bon- is

bon- is

* Le nominatif (et vocatif) singulier de certains adjectifs est en -er. 169


MÉMENTO GRAMMATICAL

DEUXIÈME CLASSE dulcis, is, e (doux) SINGULIER masculin

PLURIEL

féminin

neutre

féminin

masculin

neutre

Nom. dulc- is*

dulc- is*

dulc- e*

dulc- es

dulc- es

dulc- ia

Voc.

dulc- is*

dulc- is*

dulc- e*

dulc- es

dulc- es

dulc- ia

Acc.

dulc- em

dulc- em

dulc- e

dulc- es

dulc- es

dulc- ia

Gén.

dulc- is

dulc- is

dulc- is

dulc- ium

dulc- ium

dulc- ium

Dat.

dulc- i

dulc- i

dulc- i

dulc- ibus

dulc- ibus

dulc- ibus

Abl.

dulc- i

dulc- i

dulc- i

dulc- ibus

dulc- ibus

dulc- ibus

* Certains adjectifs, de type memor, memoris ont une seule terminaison pour les trois genres.

TABLEAU RÉCAPITULATIF DES PRINCIPAUX PRONOMS DÉMONSTRATIFS is, ea, id (celui-ci, celle-ci, ceci) SINGULIER masculin Nom. is Acc. eum

PLURIEL

féminin

neutre

ea

id

masculin ei (ii)

féminin eae

neutre ea

eam

id

eos

eas

ea

Gén.

eius

eius

eius

eorum

earum

eorum

Dat.

ei

ei

ei

eis (iis)

eis (iis)

eis (iis)

Abl.

eo

ea

eo

eis (iis)

eis (iis)

eis (iis)

hic, haec, hoc (celui-ci, celle-ci, ceci) SINGULIER masculin Nom. hic Acc. hunc

PLURIEL

féminin

neutre

masculin

féminin

neutre

haec

hoc

hi

hae

haec

hanc

hoc

hos

has

haec

Gén.

huius

huius

huius

horum

harum

horum

Dat.

huic

huic

huic

his

his

his

Abl.

hoc

hac

hoc

his

his

his

ille, illa, illud (celui-là, celle-là, cela) SINGULIER masculin

Nom. ille Acc. illum

PLURIEL

féminin

neutre

masculin

féminin

neutre

illa

illud

illi

illae

illa

illam

illud

illos

illas

illa

Gén.

illius

illius

illius

illorum

illarum

illorum

Dat.

illi

illi

illi

illis

illis

illis

Abl.

illo

illa

illo

illis

illis

illis

170


VERBE CONJUGUÉ Je cherche son infinitif…

Infinitif en

Infinitif en

Infinitif en

-ARE

-IRE

-ERE

J’enlève -re

J’enlève -re

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

Je cherche la 1re personne du singulier…

1re pers. sg.

1re pers. sg.

1re pers. sg.

-eo

-o

-io

J’enlève -o

1 conjugaison thème en -are

2 conjugaison thème en -ee

J’enlève -o

3e conjugaison thème en consonne ou -u-

171

4e conjugaison bis thème en -i(bref )

4e conjugaison thème en -i(long)

MÉMENTO GRAMMATICAL

SCHÉMA DE SYNTHÈSE DU CLASSEMENT EN CONJUGAISONS


MÉMENTO GRAMMATICAL

TABLEAU RÉCAPITULATIF DE LA CONJUGAISON DES VERBES RÉGULIERS INDICATIF PRÉSENT (ex. : il/elle crie)

1re conjugaison 2e conjugaison 3e conjugaison 4e conjugaison 4e conjugaison uenire (venir) bis clamare (crier) uidere dicere (dire) facere (faire) (craindre)

1re pers. sg.

clama-o

uide-o

dic-o

ueni-o

faci-o

e

clama-s

uide -s

dic-i-s

ueni-s

faci-s

e

3 pers. sg.

clama-t

uide -t

dic-i-t

ueni-t

faci-t

1re pers. pl.

2 pers. sg.

clama-mus

uide -mus

dic-i-mus

ueni-mus

faci-mus

e

clama-tis

uide -tis

dic-i-tis

ueni-tis

faci-tis

e

clama-nt

uide -nt

dic-u-nt

ueni-u-nt

faci-u-nt

clama-ba-m

uide-ba-m

dic-e-ba-m

ueni-e-ba-m

faci-e-ba-m

2 pers. sg.

clama-ba-s

uide-ba-s

dic-e-ba-s

ueni-e-ba-s

faci-e-ba-s

3e pers. sg.

clama-ba-t

uide-ba-t

dic-e-ba-t

ueni-e-ba-t

faci-e-ba-t

1re pers. pl.

2 pers. pl. 3  pers. pl. IMPARFAIT (ex. : il/elle criait) 1re pers. sg. e

clama-ba-mus uide-ba-mus

dic-e-ba-mus

ueni-e-ba-mus faci-e-ba-mus

e

clama-ba-tis

uide-ba-tis

dic-e-ba-tis

ueni-e-ba-tis

faci-e-ba-tis

e

clama-ba-nt

uide-ba-nt

dic-e-ba-nt

ueni-e-ba-nt

faci-e-ba-nt

2 pers. pl. 3  pers. pl.

TABLEAU RÉCAPITULATIF DE LA CONJUGAISON DU VERBE ESSE (ÊTRE) INDICATIF Présent

Imparfait

1 pers. sg.

sum

eram

2e pers. sg.

es

eras

3e pers. sg.

est

erat

re

sumus

eramus

e

estis

eratis

e

sunt

erant

re

1 pers. pl. 2  pers. pl. 3  pers. pl.

172


5 6 12 15 17

Séquence 2 : COMMENT ROME FUT FONDÉE… Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

19 20 21 22 24 29 35

Séquence 3 : PANEM ET CIRCENSES ! Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

41 42 43 44 45 48 54

Séquence 4 : QUAND ON N’EST PAS LIBRE À ROME… Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

59 60 61 63 64 68 74

Séquence 5 : DES DIEUX, ET DES HOMMES Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

81 82 83 84 87 89 95

Séquence 6 : TOUS LES CHEMINS MÈNENT À ROME… Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

103 104 105 106 107 111 116

Séquence 7 : ENFER ET DAMNATION ! Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

121 122 123 124 126 128 132

Séquence 8 : CIVIS MUNDI SUM Vocabulaire Texte Jouons avec l’étymologie Synthétisons la grammaire Exerçons-nous Culture et civilisation

137 138 139 140 144 146 149

Lexique Mémento grammatical

155 165

Bravo ! Tu as fini ta première année de latin ! Nous espérons que ce fut une belle année pour toi et que tu en as appris beaucoup sur la langue et la culture latine à travers les différentes séquences parcourues ensemble. Avant de nous quitter, voici une dernière énigme pour toi : quel est le point commun entre nos deux prénoms, « Prosper » et « Félix » ? Un indice ? Cherche-nous dans le dictionnaire ! À l’année prochaine ! Prosper & Felix

Solution :

173

TABLE DES MATIÈRES

Séquence 1 : LE LATIN, D’HIER À AUJOURD’HUI L’Empire romain Le latin à la conquête du monde… La langue française, héritière du latin Et aujourd’hui, le latin ?

Nos noms sont tirés de deux adjectifs latins qui signifient la même chose : • prosper, prospera, prosperum : heureux, heureuse. • felix, felicis : heureux, heureuse.

Prosper & Felix 1 © Éditions VAN IN, 2018

TABLE DES MATIÈRES


Prosper & Félix 1 - Livre-Cahier  
Prosper & Félix 1 - Livre-Cahier  
Advertisement