Issuu on Google+

Décembre 2008 N°48

www.villeparisis.fr

Démolition et reconstruction page 6 à 9 de la résidence Adoma


EDITORIAL 5 AGENDA 6 DOSSIER

FOYER ADOMA Démolition et reconstruction

10 TRANSPORTS 10 TRAVAUX

Phase 1 terminée et inaugurée

13 SOLIDARITE 14 EVENEMENTS

FEERIES DE NOEL Les 10, 13 et 14 décembre

16 CULTURE 18 JEUNESSE 21 VIE ECONOMIQUE 22 SENIORS Etre acteur de sa retraite

23 MEDAILLES

DU TRAVAIL

25 LIBRE OPINION 27 ETAT CIVIL

Madame, Monsieur

L’

année 2008 s’achève dans un contexte de crise économique, financière et sociale qui plonge de très nombreuses familles dans l’inquiétude du lendemain.

Et pourtant, nous avons à Villeparisis des moments qui réchauffent : la 7 ème élection du Conseil Communal d’Enfants et l’accueil des retraités viennent de nous rappeler qu’une ville comme une nation ne peuvent pas vivre et prospérer sans l’existence de rencontres, de liens intergénérationnels forts et entretenus au quotidien. Lors de ces deux rendez-vous, j’ai eu la chance de pouvoir apprécier à la fois, le sérieux de nos jeunes élus et la sagesse de nos aînés, de voir dans leurs yeux la même flamme, la même passion de construire ensemble l’avenir de notre ville. Leurs regards se sont croisés pour nous redonner un peu d’espoir, loin des affres des tempêtes boursières et des plans de licenciements massifs qui mettent en péril, jour après jour, la cohésion du tissu social. Alors, nous savons qu’il faut poursuivre le chemin, même s’il est difficile. L’ année 2009 qui s’annonce verra la continuité dans le développement urbain maîtrisé de notre ville avec une série de nouveaux travaux sur la voirie communale et dans nos équipements publics. Malgré le contexte économique défavorable qui aura nécessairement des conséquences sur nos recettes budgétaires et sans parler des transferts de charges non compensés par l’Etat, l’équipe municipale que j’ai l’honneur de conduire mettra tout en œuvre pour passer ce nouveau cap et faire prévaloir les valeurs de solidarité et de justice sociale. 2009 sera également marquée par un nouveau cycle de réunions de quartiers qui seront autant d’occasions d’échanges et de dialogues avec vos élus au plus près de la réalité quotidienne qui est celle de chacune et de chacun d’entre vous. Fort de la confiance renouvelée que vous nous avez témoignée lors des dernières élections municipales , j’aborde avec l’équipe municipale qui m’entoure cette nouvelle année avec détermination et confiance afin de continuer à défendre et à promouvoir les intérêts de Villeparisis. A chacune et chacun d’entre vous, mais également à tous ceux qui vous sont chers, je vous souhaite une excellente année 2009.

Directeur de la publication : José Hennequin Direction de la communication en mairie : (01 64 67 52 80) Photos : Yann Piriou, nos photographes amateurs Régie publicitaire : Société LMC Seule cette société est mandatée par la Ville pour la gestion d’espaces publicitaires dans le Villeparisis Magazine, le Municipages et le plan de ville. Photogravure et impression : Imprimerie Bailly (01 64 27 09 15) Dépôt légal : 4ème trimestre 2008 Tirage : 11 000 ex.

Bien sincèrement.

Le Maire


AGENDA

Le sport • USMV Football Tournoi des Rois Samedi 3 et dimanche 4 de 9h à 18h Gymnase Aubertin Seniors 2 - Le 25 à 15h USMV/Rebais Stade Delaune Anciens 1 - Le 25 à 9h30 USMV/F.C. Amicale Stade des Petits Marais Anciens 2 - Le 25 à 9h30 USMV/Val de France Stade des Petits Marais • USMV Judo Coupe départementale Samedi 17 de 12h à 19h Dimanche 18 de 8h à 19h Gymnase Géo-André • USMV Badminton Organisation du 9ème Villeparisis Badt’Tour Samedi 24 de 7h30 à 22h Dimanche 25 de 7h30 à 20h30 Gymnase des Petits Marais

Don du sang Venez nombreux à la collecte organisée au centre de loisirs Berny, le jeudi 29 janvier de 15h à 20h30. Merci à tous pour votre générosité.

Afin d’accueillir les plus de 65 ans dans les meilleures conditions, le traditionnel « Banquet des Aînés » sera, pour la deuxième année consécutive, organisé sur deux jours. Plus de 760 seniors sont ainsi attendus pour partager la convivialité de ce rendez-vous chaleureux, les 14 et 15 février au Centre Culturel Jacques Prévert.

« La Croix-Rouge de Solférino à nos jours », tel est le titre de l’exposition que le club local de philatélie présentera à la Maison Pour Tous du 2 au 14 février inclus.

Education

■ La 5ème édition du “Forum voyages” Jeudi 5 février, à la résidence Octave Landry, à partir de 14h30, aura lieu le 5ème forum voyages à destination des retraités, organisé par le service Animations Seniors. Les différents voyages choisis, à savoir un séjour croisière en Grèce, un séjour balnéaire en Martinique et un circuit en Corse seront présentées par les agences à partir de films et de brochures. Renseignements auprès du service Animations au 01 64 27 07 95.

Centre Culturel JANVIER • « Chocolat Littéraire » Jeune public Mercredi 7 à 14h30 • « Les étoiles de la danse » Samedi 10 à 21h • « Le Dindon » Théâtre - Samedi 17 à 21h • « L’atelier de Grumberg » Théâtre - Dimanche 18 à 15h30 • « La flûte enchantée » Théâtre musical Mardi 20 à 21h

Racontoirs à la Médiathèque • « Petits contes d’hiver » Pour les 3 - 6 ans Mercredi 7 janvier à 10h30 • « Contes du grand froid » A partir de 6 ans Mercredi 21 janvier à 14h30

Philatélie

Banquet des aînés

• « L’île aux menteurs » Jeune public Mercredi 28 à 14h30 • « Des soucis et des potes » Théâtre - Samedi 31 à 21h

FÉVRIER • « The african Mamas » Musique du Monde Dimanche 1er à 15h30 • « Lettres de délation » Théâtre - Mardi 3 à 21h • Connaissance du Monde « Les Incas » Vendredi 6 à 14h30 et 20h30 • « American gospel » Musique - Samedi 7 à 21h • Véronique Sanson Dimanche 8 à 16h • Maxime le Forestier Mardi 10 à 21h

MARS • Connaissance du monde « La Russie aujourd’hui » Vendredi 23 à 14h30 et 20h30 • « Actes manqués » Théâtre - Samedi 24 à 21h

• Mickaël Grégorio Humour - Mardi 3 à 21h • Ballet national de Géorgie Samedi 7 à 21h • L’avare de Molière Théâtre - Mardi 10 à 21h

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

5

Forum des Métiers et des Formations post-bac organisé par l’ADO (Association Développement Orientation Est Francilien) au Centre Culturel de Chelles, le samedi 24 janvier de 10h à 12h30 et de 13h30 à 17h30.

Conservatoire • « Pas sur la Bouche » Salle Polyvalente de la Maison Pour Tous Le mardi 27 janvier à 20h30 • Didier Lockwood Samedi 14 à 21h • Pauvre France Théâtre - Dimanche 15 à 15h30 • Petits contes nègres pour les enfants des blancs Jeune public Mardi 17 et mercredi 18 à 14h30 Jeudi 19 à 10h et 14h30

• Connaissance du Monde « Chine » Vendredi 20 à 14h30 et 20h30 • Les lumières d’Orient Danse - Samedi 21 à 21h et dimanche 22 à 15h30 • Grand corps malade Mardi 24 à 21h • Contre-pied Danse hip-hop Dimanche 29 à 15h30 • Abd al Malik Mardi 31 à 21h


DOSSIER LOGEMENT ■

FOYER ADOMA

Démolition et reconstruction Le bâtiment bleu du foyer Adoma de sept étages va disparaître en 2009. Il sera remplacé par trois immeubles abritant une résidence sociale et une maison relais Adoma. Un changement qui s’inscrit au cœur du renouveau du Vieux Pays. Tous les Villeparisiens connaissent le Foyer Les Sapins de la rue de la République. Et pour cause, l’immeuble fait partie du paysage du Vieux pays depuis 1974. A l’époque, il avait été édifié pour accueillir des jeunes travailleurs immigrés, originaires notamment d’Afrique du Nord. La majorité des chambres de 7m2 est d’ailleurs actuellement occupée par la même population devenue retraitée. 60% d’entre elle est maintenue dans les futurs bâtiments.

La mission d’Adoma Adoma a été créée à l’origine pour loger les travailleurs migrants. Aujourd’hui, elle accueille un public de tous horizons qui ne trouve pas sa place dans le logement social traditionnel et l’accompagne dans leur parcours d’insertion. Adoma offre donc un logement à des personnes connaissant des difficultés passagères.

Le foyer Adoma était jusque là destiné aux hommes seuls mais les futurs immeubles s’adapteront aux besoins actuels. La municipalité a souhaité diversifier l’offre de logements sociaux. Il s’agit de construire des habitations aussi bien pour les personnes seules, en couple ou en famille, que pour des jeunes en insertion ou des personnes en situation précaire. Les appartements seront également adaptés à la population vieillissante. Fini donc les petites chambres exiguës et place aux logements de qualité.

Résidence sociale et maison relais de qualité En lieu et place du gros bâtiment actuel, trois immeubles vont être construits et composeront une véritable résidence. L’accent est mis sur la qualité du bâti qui sera en adéquation avec les normes environnementales. Vu de l’extérieur, il devrait s’intégrer harmonieusement dans le paysage villeparisien. Les constructions seront de

hauteur limitée afin de créer une continuité avec l’environnement urbain. De même, le fait de passer d’un gros immeuble à trois petits permet la création d’espaces verts en coeur d’ilôt. A l’intérieur, la résidence sociale proposera des logements temporaires de qualité destinés aux personnes ayant des ressources trop modestes pour avoir accès à des habitations pérennes dans l’immédiat. Par conséquent, dès que leur situation le leur permettra, les locataires pourront prétendre à un logement social dans le parc traditionnel.

Une maison relais de vingt et une places vient compléter la résidence sociale. Elle s’adresse à des personnes isolées et exclues. Du personnel présent sur place se chargera de l’animation et la régulation de la vie quotidienne. En les accueillant ainsi, Adoma entend faciliter le réapprentissage de la vie en collectivité pour

L’immeuble bleu actuel (à gauche) va disparaître au profit de trois constructions moins hautes (à droite) qui s’adapteront mieux au paysage du Vieux-Pays.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

6

se R 7 1


de la Résidence Adoma

Le premier bâtiment era situé côté rue de la République. Il disposera de 79 logements : 62 T1 de 6,5 m2 et 17 T1’ de 21 m2.

De la qualité avant tout Au contraire des actuelles chambres de 7m2,les nouveaux logements sociaux seront de qualité. Dans l’ancien foyer, la cuisine était commune tandis que les toilettes et la douche étaient sur le palier. Les futurs logements seront totalement autonomes avec la cuisine et les sanitaires à l’intérieur. Vu de l’extérieur également,Adoma privilégie la qualité. Par exemple, la toiture sera en zinc et non en tôle. Les futures constructions sont élaborées pour se fondre dans le panorama du Vieux Pays. Finie la barre d’immeuble qui avait vue sur le cimetière et place à la modernité. Les trois bâtiments se décomposeront en plusieurs volumes avec des découpes parcellaires de longueurs variées. Par exemple, le porche du hall d’entrée sera surélevé. Cette variation de géométrie sera accentuée par les différentes couleurs utilisées pour la façade. Avec des couleurs brique, gris clair et gris foncé, les immeubles seront édifiés à l’image des bâtiments existant dans la ville. La future résidence Adoma privilégie une architecture moderne dans la même tonalité de couleurs que les constructions du Vieux Pays.

rents é f f i d s timent â b s i o Tr

Le deuxième bâtiment de 77 logements se composera de : 19 T1 de 16,5 m2 et 58 T1’ de 21m2.

226 logements dans la résidence sociale et 21 dans la maison relais devraient voir le jour au terme de 28 mois de travaux.

Le troisième bâtiment sera voisin du centre de secours de la rue Joseph Lhoste. 90 logements y seront aménagés. 15 T1 bis de 16,5 m2, 15 T2 de 46 m2 et 1 T5 de 105 m2.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

7

2009, l’année de la déconstruction L'actuel foyer Sonacotra se compose de deux bâtiments imposants joints. Sa déconstruction se fera en deux temps. Les locataires d'une partie de l'immeuble ont été relogés provisoirement dans une structure similaire. Ainsi, les travaux de destruction vont pouvoir débuter en janvier 2009, sans gêner les quelques habitants encore présents dans l'autre partie du bâtiment. La première pierre de l'immeuble situé le long de la rue de la République sera posée dans le courant du 1er trimestre 2009. Une fois achevé, ces nouveaux appartements accueilleront les locataires restés sur le site, permettant alors la déconstruction de la dernière partie du "bâtiment bleu". Le chantier devrait s'étendre sur 28 mois. L'ensemble des logements devrait être occupé avant la fin de l'année 2010. une meilleure insertion. L’objectif de ces travaux est de construire un lieu convivial pour tous les habitants, que ce soit un public en situation précaire ou non.

Le logement social reste une priorité La loi SRU (relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain) oblige chaque commune de grandes agglomérations à participer à l’effort de construction avec un minimum de 20% de logements sociaux.


DOSSIER LOGEMENT ■ La municipalité met tous les moyens en œuvre afin de se conformer à cette législation avec des résultats qui ont conduit le préfet de Seine-etMarne, dans son courrier du 17 octobre dernier, a indiqué au maire de Villeparisis que « Les efforts en faveur du logement social de votre commune ont permis de remplir largement l’objectif de construction, ce dont je tiens à vous féliciter ». Villeparisis a effectivement conclu trois engagements triennaux qui visent à augmenter le nombre d’habitations sociales de la commune. Les deux premiers (2002-2004 et 2005-2007) ont permis la construction de 63 logements à chaque fois. Le nombre de logements sociaux est donc passé de 1310 à 1496 en quelques années, pour arriver à 1581 (au 1er janvier 2008). Un nouvel engagement

triennal sur 2008-2010 a été approuvé lors du conseil municipal du 27 novembre dernier. La ville s’est engagée à édifier 55 logements sociaux de plus. Ces constructions ont d’ores et déjà été réalisées en 2008 avec le programme Pierres & Lumières, à proximité de l’Eglise Saint-Martin. Dans le cadre de ces constructions, la municipalité a souhaité privilégier des programmes mixtes de qualité alliant l’accession à la propriété et le logement social. Toujours soucieuse de respecter ses engagements, la ville a adopté, le 27 novembre dernier, une motion afin de réaffirmer son engagement. Cette dernière oblige en effet chaque commune à respecter les obligations de la loi SRU.

Une démolition en grignotage Pour la démolition de l’actuel foyer Adoma, il n’est pas question de dynamite ou d’une quelconque manière forte. Le bâtiment sera démoli grâce à un procédé de grignotage. Adaptée à l’environnement de l’immeuble et à la présence d’habitations,cette technique garantit la protection et la tranquillité du voisinage. L’immeuble sera progressivement déconstruit,du haut vers le bas, au moyen d’un bras mécanique géant. Monté sur une chenille mécanique, il sera muni d’une pince qui viendra « croquer » le bâtiment. L’opération grignotage se fait en trois étapes :

Première étape La démolition se prépare en sécurisant le chantier par des palissades de protection. Le bâtiment est ensuite déconstruit de l’intérieur. On enlève les cloisons, les fenêtres, les portes ou encore les sanitaires.

Deuxième étape L’immeuble est grignoté. Un bras mécanique géant vient démonter l’immeuble mur par mur, étage par étage. Les gravats sont immédiatement évacués. VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

9

Troisième étape Pour finir, le terrain est ensuite mis à niveau. Cette surface aplanie permettra la construction du nouveau bâtiment.


TRANSPORTS

TRAVAUX

DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE

Leclerc prend forme

Hausse de 35% de la fréquentation des lignes du réseau Villepa’ Le réseau Villepa’ et ses lignes de bus 17, 18 et 21 sont en circulation depuis le 4 février 2008. Des améliorations ponctuelles ont été apportées en juin dernier suite à plusieurs dysfonctionnements relevés sur le terrain. Le réseau s’est adapté aux spécificités de Villeparisis, les temps de parcours ont été recalculés. Les grilles horaires des différentes lignes ont été réajustées afin de garantir le respect des horaires de passage de bus. L’objectif de la ville d’augmenter la fréquentation des transports en commun est d’ores et déjà atteint. Du 6 au 12 octobre dernier, le Syndicat des Transports d’Ile-

Augmentation de + 900 titres

3666 2766

jour de semaine moyen octobre 2005 octobre 2008

de-France (STIF) et les Courriers d’Ile-de-France (CIF) ont procédé à des comptages exhaustifs de la fréquentation des lignes. Ceux-ci sont particulièrement importants dans la mesure où ils déterminent les financements versés par le STIF à l’exploitant. Les résultats viennent d’être portés à la connaissance de la ville et concluent à une augmentation de 35% de la fréquentation des lignes du réseau Villepa’ par rapport au précédent comptage de 2005. L’augmentation du trafic quotidien en jour de semaine est de 900 titres supplémentaires. L’évolution est encore plus favorable le samedi et le dimanche, compte tenu de l’augmentation notable de l’offre en transports liés aux nouveautés du Villepa’. Autre satisfaction, la mise en place de la nouvelle ligne 21 (Bois Fleuri – place du marché) s’avère être un succès dans la mesure où, avec un trafic mensuel de 13 456 voyages ; cette nouvelle desserte des quartiers de Bois Fleuri, du Parisis et du secteur Ouest de Villeparisis dépasse largement les estimations initiales en terme de voyageurs. Grâce à l’augmentation de la fréquentation du réseau Villepa’, c’est la participation financière de la commune qui ensera autant limitée pour 2009.

La surface de vente du futur Leclerc sera de 5000 m2 avec une galerie marchande de près de 1000 m2. Le parking comptera 700 places et la station essence devrait posséder huit pistes, soit le double de la station actuelle. Depuis la mi-octobre et le démarrage officiel du chantier, la plateforme a été mise au propre puis au même niveau sur toute la surface. Après ce décapage, le terrain a été durci pour accueillir les travaux de maçonnerie. D’ici le printemps, la charpente et la toiture commenceront à être édifiées. En mars, le bâtiment du futur magasin Leclerc sera clos et couvert.

Lidl a une charpente Depuis le démarrage du chantier, le 22 septembre, le site a été dépollué et la phase de terrassement achevée. En novembre, les fondations se terminaient… Depuis, les Villeparisiens ont assisté à la sortie de terre de l’armature du magasin. La charpente est désormais finie. Restent à faire la couverture ou encore l’étanchéité du bâtiment. Le magasin devrait être livré mi-février 2009 pour une ouverture à la fin de ce mois.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

10


ECHANGEURS RN 3 / A 104 / RD 105

Phase 1 terminée et inaugurée

La nouvelle bretelle de l’A104 a été mise en service dans la nuit du 20 au 21 octobre après sept mois de travaux. La Francilienne nord en provenance de Roissy/Charles-de-Gaulle débouche aujourd’hui sur le giratoire du Parc de l’Ambrésis. « Elle marque le démarrage du chantier global de restructuration de l’échangeur A104/RN3/RD105 », notait José Hennequin, maire de Villeparisis, lors de son inauguration. Sa création n’est que la première phase du projet qui s’étendra jusqu’en 2010. Cette restructuration a pour objectif de fluidifier le trafic de la RD 105 (route de Villevaudé). Une avancée significative a été enregistrée dès l’ouverture de la bretelle A104. La circulation a déjà perdu 4000 véhicules par jour. « Cette première bretelle que nous inaugurons aujourd’hui représente une avancée importante pour Villeparisis », confiait José Hennequin, maire, le 2 décembre dernier. Mais, ce n’est que le début puisque ces travaux en « appellent d’autres ».

Les changements de 2009 Le commencement de la phase 2 du projet de restructuration de l’échangeur est actuellement en cours. Il aboutira à une bretelle d’accès depuis la RD603 (ex-RN3) vers l’A104. Cette dernière reliera la RD603 dans le sens Paris/Province à la Francilienne sans passer par le giratoire du 6 juin 1944.

Dix mois de travaux seront nécessaires à sa réalisation mais ne devraient pas importuner les usagers. Le chantier sera livré au cours du dernier trimestre 2009, date à laquelle la troisième phase commencera. Elle consiste à la réalisation d’un giratoire au niveau de la sortie A104, à proximité du garage Mercedes, sur la RD105 en direction de Villevaudé. Au terme de six mois de travaux, ce giratoire régulera la sortie de la Francilienne en provenance du sud ainsi que l’accès à l’A104 en direction de Paris.

De la place pour les piétons Vous ne le savez peut-être pas mais il existe une liaison douce pour rejoindre le Parc d’Activités de l’Ambrésis. La municipalité avait en effet anticipé la circulation supplémentaire qu’entraîne la bretelle de sortie en aménageant une voie piétonne derrière le collège Gérard Philipe. Piétons et vélos peuvent donc s’y rendre en toute sécurité en longeant le stade des Petits Marais pour arriver à côté du magasin Gifi. VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

11

Suivi de chantiers

La sortie de l’A104 a été inaugurée le 2 décembre. Elle marque le début du réaménagement des échangeurs A104/RN3/RD105 visant à résoudre le problème de saturation sur la RD 105.


SOLIDARITE

SOLIDARITE NORD / SUD

Au profit des Burkinabais A l’occasion de la semaine de la solidarité internationale, la Maison de la Jeunesse, en partenariat avec Edukafaso, a organisé une Journée Solidarité. Le but était de financer un projet de cantine scolaire à Tougan, province du Sourou (Burkinafaso), qui pourrait accueillir 270 enfants.

Instruments traditionnels africains, case, décoration, végétation… La Maison de la Jeunesse avait revêtu les couleurs du Burkina Faso (Afrique). Le samedi 22 novembre, les festivités ont résonné dans toute la structure. Il y en avait pour tous les goûts : orchestres de variété, percussions et danses africaines, Rap, danse

orientale mais aussi conteur, atelier maquillage et tresses, divers jeux ainsi que le stand d’artisanat d’Edukafaso… Grâce à ces animations, les fonds récoltés se sont élevés à 2000 euros. La Journée de la Solidarité a donc atteint son objectif : permettre à terme à 100 enfants supplémentaires de bénéficier de cette cantine.

TELETHON

Ils roulent pour le Téléthon Samedi 6 décembre, l’USMV cyclisme était mobilisée pour le Téléthon. Les coureurs ont pédalé toute la journée devant le Centre E. Leclerc. De 9h à 20h, ils se sont relayés sur les hometrainers. L’objectif était de parcourir le maximum de kilomètres. Tous les dons récoltés ont été reversés à l’AFM (Association Française contre les Myopathies). Les cyclistes ont été encouragés par Christian Carlier, maire adjoint chargé du Sport, Claude Bosco, directeur de Leclerc et par de nombreux licenciés et passants.

Les partenaires solidaires La Journée de la Solidarité a été organisée par l’OMJ, via la Maison de la Jeunesse. Elle n’aurait pu avoir lieu sans la participation de nombreux bénévoles qui ont participé au succès de cette entreprise: Les Percussionnistes du Centre La Gabrielle et de la MPT; la médiathèque ; la ludothèque ; les danseuses orientales de la Maison Pour Tous ; les danseuses africaines de la Maison de la Jeunesse ; Marie-Laure de l’Association des Antillais ;la PMI,notamment Hafida de l’Unité d’Action Sociale de Mitry ; le groupe Blackout ; Emmanuel Frelon et Julien Bravo (de Plus Belle La Vie) pour leur prestation musicale ; Leclerc et surtout l’association Edukafaso.

Solidarité et école Les classes se sont rendues à la MDJ. Elles se sont familiarisées avec le quotidien des enfants burkinabais, notamment au rituel des repas. Elles ont comparé leurs cantines et self au déjeuner africain préparé par des mamans que les élèves prennent par terre.Les enfants ont également collé des messages sur l’« arbre » fabriqué par la MDJ puis donné 1 euro qui permet d’offrir cinq repas au Burkinabais. En échange, les Villeparisiens ont reçu un collier africain.

RESTOS DU COEUR : Un hiver de plus Les Restos du Cœur ont une antenne à Villeparisis depuis quelques années. Cette année encore, elle a ouvert ses portes dès le 1er décembre et jusqu’à la fin mars pour sa campagne hivernale. « On s’attend à une augmentation du nombre de bénéficiaires, comme c’est le cas à l’échelle nationale », confie-t-on du côté de l’organisation. L’année dernière, ils étaient une trentaine de bénévoles. Pour la campagne 2008-2009, les Restos du Cœur villeparisiens sont encore en recrutement. Pour postuler, il suffit d’être motivé et d’avoir quelques matinées de libre. Les Restos du Cœur, Maison des Associations, Espace Coluche, 9, ruelle de la place. Ouvert du lundi au samedi de 9h à 11h30.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

13


EVENEMENTS


CULTURE ■

QUINZAINE CULTURELLE

Ils ont vécu le monde ensem Le vendredi 5 décembre, à 20h30, une soirée musicale était organisée à la salle polyvalente de la Maison Pour Tous. Les élèves du conservatoire ont rendu hommage à la France et aux trois pays jumelés avec Villeparisis (Angleterre, Italie et Allemagne). Le lendemain après-midi, la chorale italienne Canzonette a fait découvrir sa musique aux Villeparisiens.

Le jumelage c’est aussi raconter les histoires des autres villes. Les Conteurs du Racontoir se sont associés à l’événement en programmant une soirée contes, le mardi 9 décembre à l’école Célestin Freinet. Pour devenir un Jeune Citoyen Européen, il fallait participer au rallye du mercredi 10 décembre. Les participants se sont promenés dans Villeparisis et ont découvert le jumelage à travers des points stratégiques. Un questionnaire et un parcours ont été réalisés par le JHE (Jumelage à l’Heure de l’Europe) et les Citadines. Les délégations des villes jumelles (Maldon, Pietrasanta et Wathlingen) étaient à Villeparisis du 12 au 14 décembre à l’occasion de la quinzaine culturelle. En leur honneur, un déjeuner était organisé à la Résidence Octave Landry le samedi 13 décembre.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

16


ble

A l’occasion de sa quinzaine culturelle, la Maison Pour Tous s’est intéressée au jumelage et aux villes jumelées à Villeparisis. Un programme varié que les Villeparisiens ont pu découvrir du 2 au 20 décembre.

JEU

Une journée pour jouer Toute l’après-midi du samedi 6 décembre était consacrée aux jeux. De grandes tables étaient dressées pour accueillir les jeux de sociétés. Au milieu du gymnase Aubertin, les plus jeunes découvraient la route grâce à un tapis adapté à leur âge. Les férus de jeux vidéo faisaient une partie de foot sur une playstation. Les plus habiles de leurs mains fabriquaient des marionnettes. Babyfoot, grands jeux en bois ou encore Playmobil étaient également accessibles. Une journée ludique qui a rassemblé les petits et les grands. Peu importe les centres d’intérêts de chacun ; il y en avait pour tous les goûts. Tous les stands et les jeux étaient encadrés par les animateurs de l’OMJ et de la ludothèque.

CONSERVATOIRE Une double exposition sur le Jumelage en général et les villes jumelées à Villeparisis était organisée du 2 au 20 décembre au Centre Culturel Jacques Prévert et à la Maison Pour Tous.

Les élèves jouent Purcell

La classe de chant lyrique, le chœur Mosaïque et l’orchestre des Juniors du Conservatoire municipal ont interprété King Arthur de Purcell. Sous la houlette de leurs professeurs, Hélène Denis-Aldin pour la direction des solistes et du chœur et Jean-Sébastien Veysseyre, ils se sont produits le dimanche 7 décembre après-midi à l’Eglise Saint-Martin. Le public, dont Michèle Pélabère, maire adjoint chargée de la culture et conseillère générale, était venu nombreux pour applaudir leur prestation et découvrir la richesse musicale de l’oeuvre. King Arthur relate la rivalité entre deux rois : Arthur, chrétien et breton, et Oswald, païen et saxon. Assistés de leur magicien, Merlin et Osmond, ils s’affrontent pour la Bretagne et pour la belle Emmeline.


JEUNESSE ■

CONSEIL COMMUNAL D’ENFANTS

Le CCE est un lieu d’échange d’idées qui permet aux enfants de participer à la vie locale et sociale de Villeparisis. Le Conseil Communal d’Enfants vient de vivre sa septième élection. Les porte-parole ont été élus par leurs camarades au terme d’une campagne électorale d’un mois. Pour se présenter, il fallait être en CM1 et avoir un programme détaillé sur des affiches. Représentant les élèves de leur école, les 34 jeunes élus

doivent également mener des actions citoyennes. « L’aspect formation est très important : le CCE est la meilleure école pour l’apprentissage de la citoyenneté. Mais, les enfants apprennent également à être responsables et prennent conscience des impératifs d’ordre budgétaire quand ils réalisent leur projet », explique

Jean-Louis Miel, conseiller municipal délégué aux affaires périscolaires et au CCE.

Trois commissions et des réunions plénières Les élus du Conseil Communal d’Enfants s’expriment au nom de tous les enfants de Villeparisis, élaborent et réalisent des projets dans différents domaines.

Ils sont répartis en trois commissions: Sports & loisirs ; Environnement ; Solidarité. Les réunions de travail, une fois par mois en dehors des heures de classes, permettent aux élus de partager leurs idées et de choisir des projets. Comme les grands, ils montent des dossiers, élaborent des budgets et rencontrent des interlocuteurs pour finaliser leur action. C’est un peu comme l’antichambre du Conseil Municipal des adultes. Une fois par trimestre le Conseil Communal d’Enfants se réunit en présence de José Hennequin, maire de Villeparisis ; Edith Boclet, maire adjoint chargée de la Vie Scolaire, et Jean-Louis Miel. Durant cette réunion plénière, ils votent leur projet et font le point sur l’évolution de leur action. Comme le Conseil Municipal, les séances sont publiques mais les citoyens de tout âge y sont les bienvenus.

Les élus du Conseil Communal d’Enfants pour 2008-2009.

La passation de pouvoir entre anciens et nouveaux élus.

Les élus qui s’en vont entourés de José Hennequin, Jean-Louis Miel et de leurs deux animateurs. VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

18


De nombreux projets réalisés « Je suis agréablement surpris par le travail effectué mais surtout par la motivation des enfants », affirme le Conseiller municipal délégué au CCE. Les jeunes élus ont beaucoup d’idées et se battent pour qu’elles voient le jour. C’est ainsi qu’en novembre 2004, un Ginkgo Biloba fut planté (voir encadré). La commission Sport & Loisirs est à l’origine de la construction d’un skate park. L’inauguration du Street Skate a eu lieu en janvier 2005. Très solidaires, les enfants ont participé à une grande opération de collecte de fournitures scolaires pour l’association Edukafaso en avril 2007. Le plus grand succès du Conseil Communal d’Enfants reste à ce jour la Journée de

l’environnement. Sa sixième édition a eu lieu en septembre dernier en association avec l’ADEME, le SMITOM et le Centre Leclerc. Une journée pour que Villeparisis devienne « plus belle et plus propre ».

Les actions à venir A l’heure actuelle, des projets sont en cours dans chaque commission. La commission Environnement devrait réaliser un DVD 100 % nature qui aura pour thème le tri sélectif et le recyclage. La commission Sports & loisirs mène à terme la construction d’un billodrome (prévu pour le premier semestre 2009) et voudrait organiser une fête pour les moins de 12 ans. L’exposition Villeparisis avant / maintenant, qui est une action de la commission Solidarité, est prévue pour janvier 2009. Cette rencontre intergénérationnelle confrontera les souvenirs des seniors et le présent des enfants.

Autour de l’arbre à mémoire Comme tous les mois de novembre depuis quatre ans, les jeunes élus du CCE et les membres des Citadines se sont retrouvés autour du Ginkgo Biloba, à proximité de la Maison des Fêtes Familiales Claude Nougaro. Cet arbre à mémoire a été planté en novembre 2004 et symbolise la mémoire et les souvenirs des Villeparisiens. Le mercredi 26 novembre, les enfants du CCE et Les Citadines ont fêté les quatre ans de l’arbre. Une célébration intergénérationnelle qui a eu lieu autour du Ginkgo Biloba. Ensemble, ils ont lu des poèmes sur la vieillesse, la jeunesse et la mémoire, ont soufflé des bougies et ont inscrit leurs souvenirs de 2008 dans le livre d’or.

Chaque élu sortant a reçu un diplôme.

Campagne de sensibilisation dans les écoles

Les élèves candidats devaient concevoir une affiche expliquant leur programme.

Avant d’être candidat ou simplement électeur, tous les élèves de CM1 ont été sensibilisés à la citoyenneté.Deux animateurs sont passés dans toutes les classes pour expliquer le rôle des jeunes élus mais aussi l’importance du vote.Les enfants ont ainsi découvert que le CCE leur permettait de participer à la vie de leur commune. Ils peuvent proposer leurs idées qui seront communiquées aux adultes par l’intermédiaire des jeunes élus, véritables porte-parole de tous les écoliers villeparisiens. Ces derniers ont d’ailleurs des obligations comme se réunir en séance de travail ou faire le lien entre leurs camarades et les élus (adultes). VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

19


VIE ECONOMIQUE

PASCAL A VOTRE SERVICE

Pressing 77

Le secret : être disponible

Un nouveau pressing est ouvert au Vieux Pays. Situé rue Jean Jaurès, la boutique est « dans une rue commerçante », affirme Ugur, le gérant. D’ailleurs, en quelques mois, il a déjà une clientèle fidèle. Le petit plus de ce pressing traditionnel est son ouverture le dimanche matin (de 9h à 13h). C’est un véritable atout pour une clientèle qui a peu de temps. Le magasin propose également un service rapide de nettoyage à sec - blanchisserie, avec ou sans repassage, dans un délai de 48h. Pressing 77 : 22 rue Jean Jaurès à Villeparisis. Tél : 01.64.44.03.50. Ouvert du mardi au samedi de 9h à 12h30 et de 15h à 19h30 ; et le dimanche matin.

La société Pascal, À vôtre service est en fonction depuis novembre 2007. En un an, elle a pu évaluer les besoins des Villeparisiens. Cette société, agréée par l'agence nationale des services à la personne, emploie trois femmes de ménage, deux conducteurs (bientôt trois) et un jardinier selon les demandes des clients. « Le principal est d’avoir du personnel compétent et de qualité qui reste humain avec les clients », indique Pascal Piette. « La relation avec les gens et la disponibilité sont les moyens de fidéliser la clientèle », ajoutet-il. Certains ont déjà leurs petites habitudes tandis que le

bouche-à-oreille amène de nouveaux clients.

Un panel complet de prestations Ménage et repassage, petits travaux de jardinage et bricolage ou encore l'exécution de certaines courses… Autant de prestations qu’il propose. Mais, 40% des demandes des clients touchent le déplacement et l’accompagnement. Pascal possède une voiture normale et va prochainement acquérir un

véhicule plus adapté à sa clientèle qui permettra de transporter un fauteuil roulant et deux personnes.Des projets, Pascal en a d’autres. Après un an d’existence, la société s’est rendu compte qu’elle peut encore se développer car « il y a beaucoup de demandes ». Elle propose donc aussi les petits gardiennages pour les gens qui sont absents de leur domicile. Plus de renseignements et devis gratuit auprès de Pascal Piette au 06.60.23.39.16

L’ACEV

Réunion de fin d’année Les chefs d’entreprises de Villeparisis, réunis en association, l’ACEV, se sont rassemblés dans la soirée du lundi 1er décembre en présence de Patrick Pavillon, maire adjoint chargé des Finances, du Développement Economique et de l’Emploi. L’occasion pour eux de faire le bilan de la première année de vie de l’association mais aussi de trouver un thème fédérateur qui associerait tous les membres. Les patrons se sont accordés sur l’emploi et les stages. « Il faut faire connaître le monde de l’entreprise aux plus jeunes et susciter des vocations », argumentaient les uns. « On pourrait même aller dans les écoles et parler de nos métiers », complétait un autre. Intéressés par les formations en alternance, certains préconisaient de se rapprocher aussi des lycées professionnels. Des idées de questionnaires pour les écoles, de journées portes ouvertes pour les élèves et de book présentant les entreprises de

Les chefs d’entreprises villeparisiens lors de leur réunion du 1er décembre.

l’ACEV ont été évoquées. Les chefs d’entreprises de Villeparisis ne manquent pas d’idées et ont prévu de se revoir en février 2009 pour finaliser leur projet. L’ACEV, Association des Chefs d’Entreprises sur Villeparisis, 8 rue de l’Industrie. Courriel : lacevpa@yahoo.fr

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

21


SENIORS

ACCUEIL DES RETRAITÉS

Etre acteur de sa retraite Afin de rencontrer les différents acteurs locaux et les services de la ville dédiés aux Seniors, les retraités Villeparisiens étaient conviés le mardi 18 novembre. La Maison des Fêtes Familiales Claude Nougaro était le théâtre de la 5ème édition de l’accueil des retraités. Tous les Villeparisiens présents ont découvert les multiples possibilités que leur offrait leur temps libre. Outre les stands purement informatifs sur l’alimentation des Seniors (Avenance), l’insécurité quand on est seul chez soi (Equinoxe) ou les transports en commun (CIF - Courriers d’Ile-de-France), la manifestation mettait en lumière l’action des Citadines. Association militante pour une retraite active toujours à la recherche de nouveaux adhérents. Sa présidente a détaillé toutes les initiatives qui ont été mises en place. Ensuite, José Hennequin, Maire de Villeparisis, a évoqué les partenaires municipaux non représentés : « la Maison Pour Tous et ses activités pour tous les âges ou les associations

COLIS DES AÎNÉS : Leur cadeau de fin d’année Les Seniors villeparisiens ont reçu leur traditionnel colis le samedi 13 décembre au matin, en présence de José Hennequin, maire, et de nombreux élus. Les plus de 65 ans avaient rendez-vous au Centre Culturel Jacques Prévert, à la Résidence Octave Landry et en Mairie mais ceux qui ne pouvaient pas se déplacer pouvaient demander à être livrés le lundi suivant. 2000 colis de Noël ont été offerts par la municipalité aux aînés de Villeparisis dans une ambiance conviviale et chaleureuse. sportives comme la gymnastique qui propose des cours pour les seniors ». S’adressant directement aux Seniors, Marielle Buonomo, conseillère déléguée aux Seniors, a présenté les services de la ville et ceux du CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), le service d’aide et d’accompagnement à domicile et le service animation Seniors de

la Résidence Octave Landry et l’accueil social.

Convivialité intergénérationnelle Les retraités ont été accueillis par des enfants. Le Conseil Communal d’Enfants avait choisi des poèmes sur la vieillesse et la retraite qui ont été lus par trois jeunes élues et un membre des Citadines. Côté

musique, la chorale des enfants (6 et 7 ans) du Conservatoire Municipal a chanté quelques chansons, accompagnée d’une camarade à la flûte traversière. Une mixité qui a prouvé que, non seulement les seniors sont loin d’être oubliés par la municipalité, mais qu’il existe un lien très fort avec les plus jeunes qui ne demande qu’à se pérenniser.

Le Beaujolais Nouveau à la ROL Les seniors ont fêté le Beaujolais Nouveau le 20 novembre à la résidence Octave Landry. Une centaine de personnes ont déjeuné en présence de José Hennequin, Maire de Villeparisis, Françoise Dubois,Maire adjointe à l’Action Sociale et de Marielle Buonomo, conseillère déléguée aux Seniors. Un après-midi festif commencé autour d’une table qui s’est terminé sur la piste de danse. VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

22


MEDAILLES DU TRAVAIL

RÉCOMPENSE

Des travailleurs villeparisiens à l’honneur Rendez-vous incontournable des salariés investis dans leur entreprise, les médailles du travail ont été remises par José Hennequin, maire de Villeparisis, accompagné de nombreux élus, le 29 novembre, à la salle polyvalente de la Maison Pour Tous. Chaque Villeparisien est venu chercher son diplôme des mains d’un élu. Le temps d’une matinée, Villeparisis a rendu hommage à tous ceux qui se sont illustrés dans leur métier.

Les médaillés Grand Or

MÉDAILLES GRAND OR (40 ANS) Angelo AMERICO •Bernadette BAUDRY •Colette BIGOURET •Annick BOTREL •Annie BOUAT •Serge BOUAT •Danièle CHORON •Lucien CHORON •Michel COULANGES •Yves COUSSON •Mercédès GOMES •Marie-Christine HOROSZKO •Patrick KATONA •Marie-Claire LAMARQUE •Marie-France LANGLOIS •Dominique LE FRALLIEC •Christine LEMOINE •Maryse MARONE •Joyce MIGAUX •Evelyne QUAGLIT •Colette ROCTON •Josiane ROYANT.

MÉDAILLES D’OR (35 ANS) Reine BALDRAN •Joël BAUDRY •Evelyne BERTON •Danielle BODART •Gisèle BRIERS •Michel CASTANIER •Christiane CHEVREMONT •Danielle DAVID •Agnès DELEPLANQUE •Patrice DELEPLANQUE •Annie FONTENEAU •Ghislaine GAUTHIER •Alain GERARD •Brigitte GUILBERT •Martine HAZELARD •Martine JOURNIAC •Yves LE CORRE •Dominique LE FRALLIEC •Jocelyne LEMONNIER •Christian LEON •JeanLuc MARCHADIE •Yolande MARTIN •Jacqueline MERZEREAU •Fabrice MOUYSSET •Salomon NEIZELIEN •Pierre PIETRAS •Denise PLAQUIN •Colette ROCTON •Elisabeth ROS RODRIGUEZ •Michèle SALVADORI •Michel SANGEUX •Ouali SI AMER •Rosemaine SURVILLE-PERAFIDE •Angèle TARHOUNI •Patrick TASSEL •Nelly TAVERNIER •Martine TETART •Jean-Louis TETART.

MÉDAILLES DE VERMEIL (30 ANS) Joël BAUDRY •Patrick BERTHELIN •Annie BOUGE •Eric BRAGARD •José CARRILHO •Michel CASTANIER •Denise

CHABANE •Catherine CHAUTARD •Olivier D’AMICIS • Pierre DI MANNO •Lionel DOYEN •Christian DUCHOSSOIS •Brigitte FABRY •Alain GERARD •Hung GINAT •Dominique GIRONDIN •Arcangelo GROSSI •Françoise HAUTEMULLE •Luc HAZELART •Dominique HOLLINGUE • Christian KOLACZNYK •Jacqueline LABORDE •Catherine LAURENT •Dominique LE FRALLIEC •Jean-Yves LE GAC •Alain LEGLISE •Christian LEON •Serge MARTEAUX •Yolande MARTIN • Véronique POULIQUEN •Claude RESET •Jean-Michel RICHET •Martine ROBERT •Colette ROCTON •Dominique ROLLAND •Josiane TOUCHARD.

MÉDAILLES D’ARGENT (20 ANS) Joël BAUDRY •Isabelle BOUCHET •Patricia BOYER •Michel CASTANIER •Vincent CECE •Marylène CHANFREAULEAUTE •Claude COCTEAU •Christophe COMMENCAIS •Philippe CZABAN •Anne DANLOUX •Valérie DARMON •Morrel DJOCCO •Lionel DOYEN •Didier FERRARI •Nicole FISTON •Rose-Annie FLEUREAU •Paulo FREIRE •Patrick GERRIER •Hervé GIVARNET •Isabelle GLORIA •Abdool Hakim GOOLAM DUSTAGHEER •Abdellatif HEBBALI • Anne-Marie KLEY •Gilles LAINE •Christian KOLACZNYK • Dominique LE FRALLIEC •Martine LE GUILLOU •Christian LEON •Pascal LEROY •Valérie LEROY •Alfonso LO MELE •Yolande MARTIN •Christophe QUARANTA •Michel QUINION •Sylvie RAULET •Patrick RENO •Jean-Michel RICHET •Martine ROBERT •Colette ROCTON •Gaëlle VATERNELLE •Jean-Luc VELY •Olinda VIDAL DE JESUS •Sophie WOJAKIEWICZ.

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

23


LIBRE OPINION Groupe socialiste et apparentés Mémoire courte ! Lors du débat d'orientation budgétaire, nous avons été surpris d'entendre M. Touguet proposer que la redevance de France Déchet vienne en diminution de la taxe d'ordures ménagères. Or, cette redevance est versée au budget de la ville et minimise les impôts des Villeparisiens ! Le plus triste est que c'est le Préfet qui nous a imposé de rejoindre le SMITOM, si mal géré par les amis politiques de M. Touguet que la Chambre Régionale des Comptes a, lors de notre adhésion, déclaré son budget « insincère ». Rappelons aussi que cette redevance ne suffit même pas à couvrir les emprunts souscrits pour rembourser les dettes laissées par la droite suite au dépôt de bilan de la SEMISIS ! Il semble que cet épisode ait disparu de la mémoire de M. Touguet, alors directeur financier de la ville. Nous n'avons pas, et les Villeparisiens également, oublié ce passé douloureux. Ce qui est frappant, c'est l'inconstance des remarques de l'opposition. Il y a 6 mois, ils nous reprochaient de ne pas inscrire l'ensemble du coût des chantiers dans le budget, alors que ce n'était pas nécessaire puisqu’il s’agissait du début des travaux ! Cette fois-ci, ils nous font remarquer que nous aurions pu retirer une ligne du budget 2008 puisque les travaux ne sont pas complètement terminés ! Comme d'habitude, vous pouvez constater que la stratégie de l'UMP est de se faire élire en promettant des baisses d'impôts, des cadeaux aux plus riches et de transférer ensuite les services et les coûts aux collectivités locales qui s'épuisent à essayer de maintenir une qualité de vie pour tous. Si les élus UMP ont la mémoire qui flanche, les Villeparisiens savent que nous avons réalisé 12 équipements en 12 ans sans augmenter les taux d’imposition ! Cela vaut mieux qu’un long discours. Gilles Loubignac - Président du Groupe Socialiste et Apparentés

Groupe des Verts

Groupe communiste et apparentés Il n’y a de combat perdu que ceux qu’on n’a pas engagés Quand ils s’en sont pris aux malades, je n’ai pas bougé, je ne suis pas malade. Désormais les malades payent leurs médicaments sans être remboursés. Quand ils s’en sont pris aux sans papiers, je n’ai pas bougé, je ne suis pas sans papiers. Désormais des familles sont détruites, déracinées, des enfants sont séparés de leurs parents ou se retrouvent dans un pays dont ils ne parlent pas la langue, sans accès à l’école. Quand ils s’en sont pris à la poste, je n’ai pas bougé, je ne suis pas postier. Bientôt la poste sera privatisée, nous payerons plus cher les services pendant que de « gentils » actionnaires s’enrichiront. Quand ils s’en sont pris aux enfants en grande difficulté, je n’ai pas bougé, je n’ai pas d’enfant en difficulté. Bientôt les enfants en grande difficulté n’auront plus d’aide gratuite des maîtres spécialisés et rééducateurs… Je ne parle pas des prisons, du système judiciaire, du monde hospitalier… Or nous sommes en pleine crise financière due au système capitaliste, que fait le gouvernement ? Met-il en place des réformes pour que cela ne se reproduise pas. Tous ces combats sont des combats perdus d’avance si on ne les engage pas. Il n’y a qu’en se battant que les choses changeront. Dernièrement à Villeparisis un papa en centre de rétention a été libéré suite au combat engagé par ses amis, des citoyens, des élus communistes et du soutien du maire. C’est la preuve qu’il n’y a jamais d’action inutile, que seule la lutte permet d’éviter le triste avenir que nous promet le gouvernement. Florence Huot - Pour le groupe Communiste et Apparentés

Opposition Municipale PROJET DE TEXTE DESTINE AU « VILLEPARISIS MAGAZINE »

Manger biologique pour pas cher : c’est possible et nécessaire ! Différentes études scientifiques ont démontré la nocivité des aliments que nous consommons chaque jour. Des pesticides, nitrates… présents dans notre nourriture sont à l’origine de nombreuses maladies : diabète, cancer, stérilité, malformation… Face à ce grave problème de santé publique, localement nous pouvons réagir, et notamment : • obtenir, l’introduction progressive de l’alimentation biologique dans la restauration collective • organiser des actions d’information à l’occasion de la semaine du goût, du printemps/automne bio... • créer, des jardins familiaux, pédagogiques, partagés, privilégiant le « jardiner bio » • mettre en place une AMAP (Association pour le Maintien d’une Agriculture Paysanne). C’est sur ce dernier point que les Verts, avec le soutien d’écocitoyens, de militants et d’associations écologistes du secteur, ont décidé prioritairement de porter leur effort. Le principe est simple, il est pratiqué depuis plus de 40 ans dans certains pays comme le Japon, l’Italie…. 30 familles minimum se regroupent afin d’organiser, chaque semaine, dans un endroit proche de leur domicile, la livraison par un maraîcher, de paniers constitués de légumes de saison biologiques. Les tarifs pratiqués selon les paniers oscillent entre 10 et 15 euros, mettant ainsi un panier « biologique » au même prix qu’un panier de légumes issus de l’agriculture industrielle et polluante. Cette livraison hebdomadaire est aussi l’occasion, pour le maraîcher et les membres de l’AMAP, d’échanger sur des thèmes liés à l’écologie au quotidien. Pour plus d’informations : Réunion jeudi 15 janvier à partir de 20h30 - Mairie, Salle des Mariages - Tél : 06.85.27.16.10, et sur Internet : amap-idf.org Pour une écologie concrète et populaire ! Nassera Menzel / Franck Rolland

Une médaille d’or à Villeparisis ! Vous avez payé récemment vos impôts locaux; taxes d’habitation ou foncière. Leurs montants se sont encore alourdis. Ce n’est guère étonnant, les trois collectivités bénéficiaires; Région Ile-de-France, Département de Seine-et-Marne et Villeparisis sont gérés par des élus de gauche dont on connaît la générosité …avec l’argent des contribuables. Comparez vos impôts locaux entre 2001 et 2008, les sommes versées à la Région et au Département ont augmenté respectivement de 65% et 31%. Si la Municipalité s’enorgueillit d’une pseudo-modération des taux, elle oublie qu’elle a carrément multiplié par deux le taux de la taxe d’ordures ménagères. Avec un taux de 13%, elle obtient, dans la catégorie «villes de plus de 18 000 habitants», la médaille d’or de Seine-et-Marne. Grâce à cette astuce, les locataires qui payent cette taxe dans leurs charges ne la considèrent pas comme un impôt «Ce n’est donc pas la faute de la mairie!!» Bien au contraire cette taxe est votée librement par la ville. Comble de cynisme, à Villeparisis, les locataires aux faibles revenus qui perçoivent l’APL, même s’ils habitent en HLM, supportent intégralement une taxe votée par des élus qui se targuent d’aider les plus démunis. Ces élus qui dénoncent la baisse du pouvoir d’achat oublient qu’elle résulte également de l’augmentation des taxes et impôts qu’eux-mêmes décident. Mauvaise nouvelle, malgré notre demande de faire baisser le taux de la taxe d’ordures ménagères en 2009, Le Maire a confirmé son maintien à 13%. Ce n’est donc pas de ce côté que les villeparisiens trouveront leur cadeau de Noël. Néanmoins nous leur souhaitons à tous d’excellentes fêtes de Noël, une bonne année 2009 et un meilleur avenir à Villeparisis. Hervé Touguet

Les articles ne sont ni censurés, ni modifiés et n’engagent que leurs auteurs. VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

25


ETAT CIVIL

Naissances

Noces d’Or

JANVIER 19 : Mariam SAMAKE

OCTOBRE 4 : Serge FACCHETTI et Jacqueline ANTIGNY, Pierre DONY et Nicole LECUYER

FEVRIER 2 : Yasmine PEROUZE MAI I : Alexandre COVEZ, Nolan ZIKIRIA - GUATELLI •2 : Yannis CHERIF • 3 : Dalya BENAISSA, Aydan OKCU •5 : Jana BELHARIZI, Sanah BENAHMED,

Mariages

Clément VISTE •7 : Jérémy et Sarah VARLIN, Walid ZAIDOUNI •8 : Vanessa MARTINS-CANDE•9 : Mohammed-Adnane BEDDIAF, Sarah DARA•10 : Yaël NOYE, Taïs PETREIN •12 : Kylian JOURNOT-GOSSE •13 : Jade BOGHORNDJIAN • 14 : Chaynisse LOBRY, Lilas SOUPHANPLIXA •16 : Nolan DEFAIX •19 : Djena BELHADJIN, Camille BRUNET, Mathis OUDARD, Maelie POHER •21 : Athéna CHEBBAH •22 : Djibril MEZDARI •24 : Cléanne BORGES, Maëva GEORGET, Djeina SIDIBE •25 : Sadek BEN BOUDAOUD

SEPTEMBRE 6 : David BARQUERO et Mélissa BAUDART, William MICHEL et Stéphanie BUDIN •13 : Mikaël BERNON et Sophie POMMIER, Denis MARTINS et Caroline DAJON •17 : Madani DEKHIL et Nora KHIMA • 20 : Vilasanh PHANSIRI et Vanvisa BOUAKEO, Cyrille BERNARD et Sophie HANG KET •27 : Acacio DE OLIVEIRA et Nathalie BOUDOT-DASSELBORN • 30 : Mehdi KADAOUI et Hayat NASSIRI

OCTOBRE 10 : Saren LUY et Eliane KER •11 : Brice BOURDEAU et

JUIN 26 : Elfy GABRIEL-CALIXTE

Rosalie ONG, Bruno RAMON et Carole PENSEDENT •18 : Heykal HACHEFI et Ikram EL MAHI

JUILLET 25 : Youness DIB AOUT 17 : Ihssane OURYAMCHI •26 : Chaïma BENSAADA

NOVEMBRE 15 : Mohamed KHEROUA et Karima SEBBAGH • 22 : Anthony DA SILVA et Mélanie ALVES

SEPTEMBRE 6 : Shaïma DJEBLI •7 : Nour MORTAJI •10 : Lisa PRADON, Sara RUAULTS •12 : Romain PLATRIER •13 : Hilana SEMEDO - PEREIRA • 14 : Joé CALME •15 : Raphaël DOAN, Mohamed MEFTAH •16 : Louis LIENAFA, Marcel ZELAZKO •17 : Bertiny FULA, Diossaba KANOUTE •18 : Manon

Décès JUILLET 24 : Christian TRUCHON

GRIMAULT •19 : Erwyn TAVERNIER •22 : Gabriel VARIN •23 : Ilyès DOUZI, Prémila JHOOMUCK •24 : Dejan LOUIS, Manon MONTJARRET •26 : Ikram ATTOU, Alessia LORENZINI, Cheick TRAORE, Hidayat ZIANI •27 : Cloé

AOUT 15 : Eliane ALLOUCHE épouse IVRY •20 : Michel BOUQUET • 29 : Jean STEC

BELLATON, Rafaël DUBOIS - MOUCHET •28 : Ludwick RANGASSAMY •

SEPTEMBRE 3 : Jacques MARGUIN •5 : Daniel AUBRY •6 : Liliane

29 : Eleonore DELAYGUE - COSTARELLI •30 : Alicia VAGNER

CORDIER épouse GALLAIS •9 : Madeleine ESPIE épouse GEFFROY •

OCTOBRE I : Maxime LU •2 : Julie COLLAS, Clara OGER •5 : Tristan

19 : Claudie IMOLESI épouse PARADISO •25 : Christian DORMY

HASSE •7 : Adem ZADRI •10 : Yannis AGNESOTTI, Adame SAAD •11 : Edebali

OCTOBRE 2 : Lucien VIGNE •9 : Christiane PRADE épouse VAUDE •

BUYUKEKEN •12 : Maissa BOUMEDDIENE, Tom LABORDE, Charline OLIVIER

21 : Sonia BELGHERBI •24 : Nicolle BORDEDARRERE •29 : Marc LETHEUX

•13 : Ruben SIMBA-IKOMBO •15 : Ylan BERNARD, Tristan MAINVILLE •

NOVEMBRE 12 : Jacques ROCHE •17 : Paulette ROCHERY épouse

16 : Lucas DUCHAMPLECHEVAL, Mioara MUSCALU, Hugo QUEIROZ - SIMON •

VINCENT

17 : Krish DOMUN •19 : Clémi MPIOKOLO •20 : Lina CHOLLET •21 : Ryan CRAMPON, Maylice SAVANGSY, Zahra SEBIANE •24 : Noeh PADORANY • 27 : Anissa SELAMI •28 : Alicia ZIELINSKI •30 : Victoria HUART

NOVEMBRE 2 : Josue MALONGO •3 : Ilyan LELUAUX •4 : Lina AMIMER,

Publication de l’état civil

Nathan RAJOT, Amaury RAYNAUD •5 : Camille BRAGER, Jean GILLOT,

Conformément à la loi informatique et liberté, vous pouvez,

Ké-Yann TANZI •6 : Anis AKIL •7 : Devan BOURREAU •11 : Lana BRANLY,

si vous êtes concernés, vous ou un membre de votre famille,

Nina LECHEVALIER •12 : Iwen LE CORRONC, Amita PHIMANT, Maeva WAGLER

vous opposer à la parution dans nos colonnes d’une naissance,

•16 : Maëlys AMANDIO, Océane AULAGNIER •17 : Mohamed MAAROUF

d’un mariage, d’un baptême civil, de noces d’or ou d’un décès

Baptêmes Civils

en le faisant savoir au service Etat civil. Sans opposition, la publication de l’Etat civil se fera systématiquement.

SEPTEMBRE 13 : Timéo ROVELLI

VILLEPARISIS MAGAZINE N° 48

27


Magazine de Villeparisis | Décembre N°48