Issuu on Google+

Randonnai

Trimestriel Septembre 2011

Saint-Mauriceles-Charencey Chennebrun

n°64

Tourouvre Longny au-Perche

Neuilly sur-Eure

-

Ah ! Les jeunes… ommencez cette phrase… et chacun a quelque chose à dire ! Déjà les philosophes grecs se plaignaient de la jeunesse qui ne respecte plus rien et particulièrement les anciens. On pourrait aujourd’hui avoir toujours mille griefs à formuler, mais cela ne serait, au mieux, que stérile, au pire, un encouragement à l’affrontement. Et tous les anciens… ont été les jeunes d’autres anciens avant eux ! Votre journal, Les Chemins de Sainte-Anne, veut se tourner de manière positive vers les jeunes de notre paroisse. Modestement, nous leur donnons la parole. Ils ont leur place dans l’Église, dans notre paroisse et nos églises. Au lendemain du spectacle à Montligeon, des camps scouts et des JMJ, la rentrée est un temps privilégié pour réfléchir à cette question. C’est le temps aussi du (re)démarrage de la catéchèse et des activités pastorales. Vous trouverez des informations dans ce numéro. Nous irons aussi ensemble en pèlerinage à La Chapelle-Montligeon pour confier tous nos défunts. Ainsi, dans l’éternité, l’amour de Dieu nous comble de la jeunesse éternelle. Bonne rentrée à tous et à toutes.

C

P. Édouard Leger

Prière pour la jeunesse Dieu de tendresse, nous t’offrons la jeunesse d’aujourd’hui pleine de vie et en quête de sens. Que la lumière de ta grâce guide chacun de ces jeunes dans leurs défis de chaque jour. Viens révéler à chaque jeune sa valeur, qu’il se sache aimé de Toi, et qu’il reconnaisse qu’il est apprécié par les adultes qu’il côtoie. À ces jeunes, fais don de l’espérance pour qu’ils croient en demain, pour qu’ils aient confiance en leur capacité de changer quelque chose dans le monde dès maintenant. Accorde-leur le don de la joie pour qu’ils puissent célébrer la vie dans la vérité. Et pour nous-mêmes, nous te demandons, Seigneur, l’amour, la patience et la foi en la jeunesse. Que notre regard, à la fois lucide et tendre, nous permette de saisir les talents de cette jeunesse. Ainsi nous pourrons leur offrir des défis pastoraux à la mesure de leurs capacités et de leurs soifs. Mais surtout, donne-nous le courage d’une conversion continuelle pour que nous soyons pour eux des témoins signifiants. Nous te le demandons au nom de Jésus. Amen. Service de la catéchèse de Nouméa

édito

6117

Journal d’information de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche Diocèse de Séez


[[[ Sommaire ]]]

Paroisse Sainte-Annedu-Perche

Vie paroissiale

• Longny, Bizou, Le Mage, L’HômeChamondot, Malétable, Monceaux, Moulicent, Saint Victor-de-Réno, • Neuilly-sur-Eure, La Lande-sur-Eure, Les Menus, Le Pas-Saint-L’Homer • Randonnai, Bresolettes, Irai • Saint-Maurice-lès-Charencey/ 2 Chennebrun, Armentières, Beaulieu, Gournay-le-Guérin, La Poterie-au-Perche, Moussonvilliers, Normandel, Saint-Christophe-sur-Avre • Tourouvre, Autheuil, Bivilliers, Bubertré, Lignerolles, Prépotin, La Ventrouze

2 > Brèves 4 > V isite pastorale de Mgr Habert 4 > Appel à la confirmation

Dossier

Les jeunes dans l’Église

5 > Jeune, étudiant, catholique et heureux de l’être

6 > Devenir prêtre, une rencontre, 8 9 10 15

une vocation, une mission > Le scoutisme, un mouvement de jeunesse mondial. > Les divers appels de Dieu > Des enfants de coeur aux servants d’autel aujourd’hui... > Rosène, en route vers les JMJ

Orne actualités Reportages & vie paroissiale 16 17 18 19 20

> J’ai lu pour vous > L a table de Jean-Claude > Nos joies, nos peines > Dimanches et célébrations > Rencontre : La corne d’or

[[[ Comité de rédaction ]]] > P. Édouard Leger > Jean-Claude Chevalier, > Yves et Nicole Delplanque, Randonnai, > Robert Duyck, Gournay-le-Guérin, > Emmanuelle Esnol de France, Randonnai, > Marcel Fonte, Tourouvre, > Béatrice Jacquand, Tourouvre, > Pierre Rives, Prépotin > Ombeline Simonin, Longny, Nous remercions pour leur témoignage ou leur participation : Mgr Jacques HABERT P. Stéphane CAILLIAUX M. Maroun KHOURY FEGHALI Sœur Marie-Madeleine et sœur Véronique, Ainsi que Baptiste, étudiant. Rosène, étudiante. Baptiste et Pierre-Louis, scouts Stéphanie, “Grands-jeunes” auprès des plus jeunes. Raphaël et Bastien, Émilien, Cynthia, Laurane, Lola … enfants de chœur

Ce journal est le vôtre

N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques, suggestions, idées de reportages, en écrivant au presbytère de Tourouvre ou en nous envoyant un courriel à cheminsdesainteanne@gmail.com Pour que ce journal vive, nous avons besoin de vous, toute participation financière est la bienvenue. Vous pouvez adresser vos dons au journal à l’ordre de “Paroisse Sainte-Anne” Adresse où nous écrire : Presbytère de Tourouvre 6 place du Canada, 61 190 Tourouvre Tél. 02 33 25 73 21, Site : http://sainteanneduperche.com Courriel : ste-anne.tourouvre@sfr.fr

En bref Pas d’église sans crèches ! Aux vacances de Noël, pas d’église sans crèche ! Pas de crèche sans temps de prière ! Nous renouvelons, encore cette année, l’appel lancé l’année dernière à toutes les bonnes volontés ! Regroupez-vous par commune, entre voisins, avec les enfants, pour bâtir une crèche dans votre église. Peut-être y en a-t-il une dans la sacristie ? Sinon, à vous de la confectionner avec les moyens à votre disposition ! Elle sera belle de l’énergie que vous y aurez mise et de l’amitié que vous aurez vécue grâce à ce projet. Là où une crèche sera construite dans les 32 communes de la paroisse, faites-le-nous savoir. Nous nous engageons à organiser un temps de prière, de visite à l’église, pendant les vacances de Noël. Les crèches pourront y rester jusqu’au 2 février, fête de la Présentation de Jésus au Temple. Merci à tous les participants de l’année dernière. À tous : on doit pouvoir faire encore mieux cette année. Vous voulez avoir l’occasion d’ouvrir l’église de votre village ? Saisissez-là !

Publication de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche Responsable de la rédaction : Béatrice Cren Éditeur : Bayard Service Édition Ouest, BP 97 257, 35 772 Vern-sur-Seiche, Tél. 02 99 77 36 36 bse-ouest@bayard-service.com www.bayard-service.com Directeur de Publication : Didier Robiliard Secrétaire de rédaction : Bernard Le Fellic. Imprimeur : Le Bon Caractère - Z.A. Sainte-Anne 61 190 Tourouvre - Dépôt légal à parution

GARAGE Joël BELLANGER 26. rue Mondrel

61190 TOUROUVRE ✆ 02 33 25 73 12 - Fax 02 33 25 31 95

DE LONGNY-AU-PERCHE ✆ 02 33 83 57 20 Lundi - Mercredi - Vendredi de 13h30 à 17h Mercredi sur rendez-vous de 9h à 12h S’engage au quotidien auprès des familles, des enfants, des personnes âgées, handicapées ou malades.

Décoration sur porcelaine et faïence Sylvie THIMOLÉON GUILLOT Ouvert : vendredi et samedi de 11h à 18h sur rendez-vous les autres jours

Les Epasses - 61290 MOULICENT Tél. 02 33 25 53 90 - sylvieguillot1@orange.fr http://www.porcelaines-eglantines.com

2

Vous pouvez passer vos commandes du mardi au jeudi


En bref Rentrée des catéchismes et inscriptions 3 Tous les enfants nés en 2004, ou en CE1 à la rentrée, baptisés ou non, sont les bienvenus. Pour les inscriptions nouvelles, merci aux parents, dont les enfants ont été baptisés en dehors de la paroisse Sainte-Anne-du-Perche, de venir avec la date et le lieu du baptême de leur enfant. (Voir carte catholique reçue au baptême, ou livret de famille catholique si vous êtes mariés à l’église) L’équipe est prête pour accueillir les nouveaux enfants.

Les réunions de parents d’enfants de CE1, CE2, CM1, CM2, 6e auront lieu à : ● Longny : mercredi 7 septembre à 20h, au foyer de l’Abbé Brionne. ● St Maurice : jeudi 8 septembre à 20h, salle paroissiale. ● Randonnai : vendredi 9 septembre à 20h, à l’église. ● Neuilly : lundi 12 septembre à 20h, salle du presbytère. ● Tourouvre : mardi 13 septembre à 20h au presbytère. Les 6es de toute la paroisse se rassemblent à Longny les samedis après-midi, une fois par mois, avec animation de la messe de 18h. Les calendriers de l’année vous seront donnés aux réunions de parents avec les dates des retraites et les célébrations de première communion et de profession de foi.

Pèlerinage paroissial de rentrée à Montligeon le 18 septembre En cette année jubilaire (centenaire de la première messe dans la basilique), nous terminons notre année Montligeon. Après les deux week-ends de mission en octobre et mars derniers, après le spectacle de Flamme et de feu auquel ont participé bon nombre de comédiens de la paroisse, nous partons en pèlerinage.

En bref

Nous y déposerons les 1 377 noms des défunts que nous allons confier à la prière de l’œuvre de Montligeon. Nous vivrons la démarche jubilaire pour entrer dans la basilique par la porte sainte et recevoir, avec le sacrement de réconciliation, l’indulgence plénière. Nous participerons à la prière du sanctuaire, messe et vêpres. Pratique : Apporter votre pique-nique. Pour demander une place dans une voiture, merci de contacter le presbytère de Tourouvre au 02 33 25 73 21.

HOTEL DE FRANCE BAR RESTAURANT

Annie et Denis Gérard

Ouvert du mardi au dimanche midi Menu et carte

61190 TOUROUVRE

Tél. 02 33 25 75 55 - Fax 02 33 25 69 43 Du mardi au vendredi : menu à 12 € uniquement le midi

Bernard SOULIER

Menuiserie - Ebénisterie - Ouvrage de style ou classique

Bois et Fleur de Lys

Maitre Artisan

Portes, fenêtres, boiseries, escaliers, cuisines, meubles…

Atelier : Z.A. de Sainte-Anne - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 73 70 29 - Fax 02 33 83 61 43 3


Visite Pastorale

Le message de Mgr Jacques Habert a rentrée sera l’occasion d’ouvrir la visite pastorale. C’est une « obligation » pour un nouvel évêque. « Bienheureuse 4 d’aller à la renobligation » qui me donnera l’occasion contre des diocésains et des habitants de l’Orne. Cette visite s’inscrit dans l’histoire récente du diocèse : > Le Synode de 1992-1993 : « paroisse nouvelle/nouvelles paroisses ». > L’Assemblée diocésaine de 2004 avec les orientations « Horizon 2010 ». > La promulgation du « projet diocésain de la responsabilité catéchétique » en mai 2010. > Le forum du 1er mai 2010 : « Oser vivre autrement ». Cette visite pastorale est d’abord une expérience de ressourcement spirituel et ecclésial ; un temps pour affermir la foi, l’espérance et la charité des disciples du Christ. Elle cherchera à raviver les énergies pour l’annonce de l’Évangile et le service des frères. Elle sera une occasion, pour les acteurs pastoraux, de relire ce qui se vit au plan paroissial, interparoissial et en doyenné mais aussi dans les mouvements et services présents sur le territoire. Elle sera aussi un temps de discernement en vue d’entendre les appels pour la communauté chrétienne locale et pour l’Église diocésaine. Nous avons choisi une « formule légère ». Il s’agit pour moi de faire, en une année, le tour de tous les

Vie paroissiale

L

Appel à la confirmation Pour notre paroisse, cette visite pastorale se fera avec la paroisse SainteCéronne-au-Perche (Mortagne), du 22 au 27 novembre prochains. A cette occasion, je lance un appel : « Jeunes (à partir de la 4e) et adultes non confirmés, profitez de la venue de notre évêque pour demander et recevoir le sacrement de confirmation ! Dans ce sacrement, Dieu confirme le don de l’Esprit saint donné au baptême. Il aide chacun à affermir sa foi et à vivre en chrétien. Vous avez du mal à croire ? Vivre en chrétien n’est pas toujours facile ? Demander l’aide de Dieu lui-même ! Le sacrement de confirmation est fait pour vous ! Après le baptême et l’eucharistie, il achève l’initiation chrétienne. Votre baptême, c’est votre Pâques, passage par la mort et la résurrection de Jésus. Votre confirmation, c’est votre Pentecôte d’aujourd’hui ».

P. Édouard Leger

MR ETIENNE JF La Villeneuve 27580 GOURNAY LE GUERIN Tél /Fax : 02 32 37 35 07 Portable : 06 24 10 49 84

TERRASSEMENT ASSAINISSEMENT

Travaux d’ensilage, pressage et battage

Sarl Philippe

Tél. 02 33 25 63 30 Le Breuil 61 190 Beaulieu

4

E. 06 62 90 27 65 C. 06 62 96 47 01 Le soir : 02 32 58 19 75

doyennés. Dix pôles ont été choisis et une semaine sera consacrée à chacun des pôles. J’attends beaucoup de cette visite ; elle me réjouit. préparons-la dans la joie et l’espérance. 

+ Jacques Habert, évêque de Séez

Inscrivez-vous dans les presbytères de Tourouvre et Longny.

Préparation en 3 rencontres, au presbytère de Tourouvre : - samedi 17 septembre, de 14 h 30 à 17h. - samedi 15 octobre, de 14 h 30 à 17h. - samedi 5 novembre, de 14 h 30 à 17h. Participation obligatoire à ces trois rencontres pour être confirmé ! (groupe jeunes et groupe adultes) Dès maintenant, retenez la date du dimanche 27 novembre messe unique à Longny à 10 h 30 avec célébration de la confirmation.

Restauration, réhabilitation du bâti ancien

Entreprise OFE Olivier Fraudeau Entreprise www.bati-ancien-perche.com

61290 LE MAGE - ✆ 06 35 97 99 68 - Email : entreprise.ofe@bati-ancien-perche.com

MENUI

SERIE CIMETIERE JEROME

BOIS - ALU - PVC

ESCALIERS - PORTES - FENÊTRES - PARQUETS - ISOLATION CUISINE SUR MESURE - MENUISERIE GÉNÉRALE

Les Forges - 61290 L’HÔME CHAMONDOT Tél. 02 33 25 30 46 ou 06 63 60 78 24 - cimetiere.jerome@orange.fr


Les jeunes dans l’église, l’avenir du monde et l’espérance de l’Église Jean-Paul II a toujours manifesté une attention particulière aux jeunes, lui qui leur avait lancé au soir de son élection : « Vous êtes l’avenir du monde et l’espérance de l’Église. » Très proches d’eux, ils s’adressaient à eux et les exhortaient à s’engager comme apôtres du Christ, là où ils sont, dans leur vie quotidienne. Benoît XVI, a son tour, s’adresse aux jeunes en 8les engageant à, « manifester au monde le visage du Christ ». « Vous êtes le présent jeune de l’Église et de l’humanité. Vous êtes son visage jeune ». Répondant à l’appel du Christ relayé par Jean-Paul II, puis par Benoît XVI, qui se sont adressés régulièrement aux jeunes, l’un deux a déclaré : « Témoigner en tant que jeune, c’est pour moi suivre le chemin de Jésus-Christ qui me demande de me bouger pour faire bouger les choses et, pourquoi pas, le monde. »

Jeune, étudiant, catholique et heureux de l’être  ! Baptiste, 19 ans, est en 1re année d’études supérieures à l’ICES (Institut catholique d’études supérieures) à la Roche-sur-Yon, ville vendéenne qui compte près de 10 000 étudiants. Il témoigne pour nous de sa vie de jeune chrétien. ai choisi la Roche-sur-Yon parce que c’est une ville à taille humaine, où il est agréable de vivre en tant qu’étudiant. L’entrée dans cet institut se fait sur entretien de motivation et prend en compte les bulletins scolaires. Dans ma promotion, nous sommes 110. Elle est parrainée par Monseigneur Bruguès, secrétaire de la congrégation pour l’éducation catholique à Rome. Le foyer des étudiants est animé par communauté de l’Emmanuel. J’ai grandi au sein d’une famille pratiquante et ai passé mon bac en internat au lycée Saint-François d’Alençon ; je partageais

J’

là les mêmes croyances que les autres jeunes de mon âge, tout en découvrant l’indépendance de ce partage de la foi.

Approfondir sa foi

L’ICES propose aux étudiants un enseignement de qualité, certes rigoureux, mais très enrichissant et l’ambiance me plaît beauPlus tard à l’ICES, dès la première semaine coup. J’ai ici l’opportunité de découvrir la vie de rentrée, à la sortie de la messe des étuétudiante, d’évoluer dans une diants - qui est célébrée chaque ambiance sérieuse et amicale, dimanche par l’évêque - j’ai renet de gagner en autonomie. contré d’autres jeunes de l’institut, notamment un groupe de ma « Être entouré J’ai l’occasion d’approfondir ma foi au contact de mes amis promotion que j’allais être amené de jeunes qui et je suis très heureux d’avoir à retrouver en cours. J’ai eu la pratiquent pu accompagner l’un d’eux chance de tisser de solides liens m’a aidé à me dans sa décision de faire sa d’amitié avec eux. C’était facile car sentir moins confirmation. nous avions en commun quelques Durant cette année, j’ai références, telles que nos études seul. » participé au pèlerinage de ou notre foi. Être entouré de jeunes Chartres, pendant trois qui pratiquent m’a aidé à me sentir jours. Après mon stage en moins seul, car dans nos églises entreprise en juillet, je participe aux JMJ de campagne, il n’est pas toujours facile ni (Journées mondiales de la jeunesse) à Mamotivant, pour des jeunes, de vivre leur foi. drid en août. À la rentrée, je vais encadrer On se sent parfois un peu isolé parmi des une troupe de scouts avec d’autres chefs personnes plus âgées. scouts, ce qui est pour moi une manière La région que j’ai découverte est restée asde rendre ce que j’ai reçu de mes années sez conservatrice avec encore des offices de scoutisme et de donner aux autres. religieux en latin, mais aussi d’autres avec Propos recueillis par Marcel l’esprit du renouveau de Vatican II. C’est Fonte et Robert Duyck ce dernier que, pour ma part, je préfère.

Des liens solides…

Centre de Tourisme Equestre Les Chevauchées du Genetay

27820 St. Christophe sur Avre Graziella 06 64 39 57 06 - www.genetay.fr Promenades - Rando - T.R.E.C. - Pension box Stage enfants : Journée et 1/2 journée

SARL

Pour moi, je trouve le “tradi” un peu vieillot.

SIMON-DROUET

Ernest TIREL MAÇONNERIE - COUVERTURE CARRELAGE - ISOLATION RESTAURATION

61290 L’HÔME CHAMONDOT - ✆ 02 33 25 67 38

SOS Soudure Tig

TOUS TRAVAUX - AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Dominique NOUAUX

61190 LA VENTROUZE - Tél. 02 33 25 05 29 - 02 33 34 41 86 - Fax 02 33 83 30 16 (le soir après 19 h)

Zone Artisanale des Graviers - 61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEYY Tél. 02 33 83 92 64 (répondeur) - Fax 02 33 83 92 66

CHARPENTE - COUVERTURE - ZINGUERIE - NEUF ET RESTAURATION

Mécan o Soudu Tous M re étaux

5


Un jeune prêtre témoigne de son cheminement et de sa mission

Devenir prêtre, une rencontre,

Dossier : Les jeunes dans l’Église

Le père Stéphane Cailliaux, 33 ans et ornais de souche, est originaire de la région d’Alençon où il a effectué 6toute sa scolarité. Après un bac S, puis un DUT de chimie au Mans, il est entré au séminaire de Caen. Pendant sa formation, il a eu la joie de vivre deux ans dans le village palestinien de Taybeh où il enseignait le français à des élèves du primaire et du collège. D’autre part, il participait à plusieurs activités pastorales comme la chorale et la musique, son violon d’Ingres. Le 24 juin 2007, il était ordonné prêtre par Mgr Boulanger, qui l’a envoyé en mission dans la paroisse Saint-Martin-en-Ouche. Pourquoi cette vocation ? un sacrement) en prenant le temps, à la maToute vocation demeure un mystère. Pourquoi le Seigneur m’anière de Christ, de les écouter et de faire un t-il choisi plutôt qu’un autre ? Tel est son secret. Comme le dit bout de chemin avec eux, tout en rappelant saint Paul, «ce qu’il y a de fou dans le monde, voilà ce que les exigences de l’Évangile. La deuxième : Dieu a choisi». sortir du presbytère pour aller à En ce qui me concerne, issu d’une famille très peu la rencontre des autres, là où ils pratiquante, mon lien avec l’Église a été la musique, sont. Pendant quelques années, plus particulièrement l’orgue et le chant choral. J’ai j’ai donné des cours d’alphabéainsi rencontré régulièrement bon nombre de prêtres tisation dans un centre social, ce lors des célébrations que j’accompagnais. Plusieurs qui me permet de rencontrer à la « Toute vocad’entre eux m’ont alors interpellé en me posant de fois des étrangers et une équipe tion demeure manière assez directe la question suivante : « Et toi, de bénévoles que je ne vois pratiun mystère ». quement jamais à la paroisse. Pour n’as-tu jamais pensé à être prêtre ? » Sans aucun doute, j’avais eu cette idée tout jeune, mais je l’avais ce qui est des jeunes, j’essaie au repoussée. L’interpellation de ces prêtres a été un maximum de les rejoindre sur difdéclic dans mon cheminement. J’ai alors pris le férents réseaux internet. temps de discerner cet appel au séminaire. Mais j’ai eu aussi cette joie d’être Aujourd’hui, ma vocation n’a de sens que si elle est aumônier d’un établissement catournée totalement vers Dieu et vers les autres. La phrase de tholique. Pouvant y accéder sans aucune l’Évangile qui m’a toujours marquée est la suivante : « Il n’y a difficulté (ce qui n’est malheureusement pas pas de plus grand amour que de donner sa vie pour ses amis. » le cas des établissements publics), j’ai ainsi Ce don se déploie de manière multiple dans le ministère : de pu rencontrer bon nombre de jeunes tout manière prioritaire dans les différentes missions paroissiales simplement en étant présent de manière rémais aussi dans les charges diocésaines qui me sont confiées. gulière dans le collège mais aussi en assurant Et c’est sans doute là une richesse du prêtre diocésain : à la une heure de pastorale chaque semaine avec fois, être envoyé à un peuple particulier mais aussi s’ouvrir à une classe de 6e. d’autres réalités diocésaines et prendre ainsi de la hauteur. Sur la paroisse, outre les groupes habituels Tout cela est passionnant, source de joie et d’action de grâce. de catéchèse, de préparation à la profession de foi, de confirmands, de jeunes professionLa rencontre de ceux qui nous semblent loin de nels, nous avons mis en place des temps l’Église – particulièrement les jeunes - est-elle encore forts pour les collégiens qui ont eu lieu à possible aujourd’hui ? Et de quelle manière ? l’extérieur de la paroisse : des temps forts Oui, cette rencontre est possible. Mais elle demande une double alliant à la fois détente, visites culturelles, attitude de notre part. La première : accueillir sans cesse ceux rencontres avec des témoins de la foi et qui viennent frapper à la porte de l’Église (surtout pour demander temps spirituels.

Boulangerie - Pâtisserie

67 Tél. 02 32 33 03

M. ALLANO Joël

Place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

Bar Hotel Restaurant

La Croix Blanche

& Franck Myriamspa Ja rt

✆ 02 32 38 56 41 - Fax 02 32 38 08 95 9 place du Marché - 27820 CHENNEBRUN

6

Salon Clotilde

Coiffure mixte 13 rue du 13 août 1944 61190 TOUROUVRE

✆ 02 33 25 71 21

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs !


une vocation, une mission Enfin, je crois que trop souvent, nous faisons fi de l’art qui est pourtant un excellent moyen d’évangélisation. Accompagnant une troupe de théâtre, j’en mesure l’importance.

7

Outre votre mission à L’Aigle, vous êtes également, depuis septembre 2010, le responsable du service diocésain des vocations. Quel message souhaitez-vous adresser à nos lecteurs ? Bien souvent, quand nous parlons de vocations, nous y associons un autre mot : celui de crise. Certes, cette crise, du moins en Europe, est bien réelle. Pour des prières. Cela implique également une autant, le manque d’ouvriers n’est pas transformation de la parole en action ». propre à notre époque puisqu’il existait Alors que faire concrètement ? déjà au temps de Jésus. Nous n’avons Il y va d’abord de l’importance que chaque donc pas à nous étonner, ni à nous baptisé - qui, soulignons-le, est lui aussi lamenter car la moisson sera toujours un ouvrier dans la moisson du maître - soit plus abondante que le nombre vraiment fidèle aux promesses d’ouvriers. de son baptême et devienne un Face à cette pénurie, Jésus disciple authentique. Alors il « Priez donc nous laisse, toutefois, une pourra devenir, pour les autres, seule directive : « Priez donc le un apôtre et un témoin par sa le maître de maître de la moisson d’envoyer foi vivante et par sa vie. la moisson des ouvriers à sa moisson » En second lieu, le témoignage d’envoyer des (Lc 10, 2). Comment predes communautés chrétiennes ouvriers à sa nons-nous en compte cette est essentiel : plus elles seront demande dans notre prière «assidues à l’enseignement moisson » personnelle ? Prenons-nous des Apôtres et à la commusuffisamment le temps de nion fraternelle, à la fraction porter cette intention ou bien du pain et aux prières » (Ac 2, n’en n’avons-nous que faire ? Mais plus 42), plus elles deviendront la bonne terre encore, avons-nous vraiment le désir de laquelle pourront éclore des vocations d’avoir des prêtres et des consacré(e) spécifiques. s ? Car si ce désir est absent, notre prière Enfin, Dieu compte sur chacun de nous demeurera bien stérile ! pour relayer son appel auprès des plus Si la prière peut beaucoup, elle demeure jeunes générations à l’exemple d’André néanmoins insuffisante en matière de voqui conduisit son frère Simon à Jésus. cations. Comme l’écrit Benoît XVI, « prier Alors, avons-nous déjà osé poser de Dieu ne se réalise pas seulement à travers manière directe cette question à tel ou

tel jeune ? Certes, il s’agit toujours de le faire avec tact et discernement, laissant la personne libre de sa réponse, mais l’essentiel est d’oser franchir le pas et de susciter l’appel. Tout comme pour chacun de nous, il nous faut être à la fois Marthe et Marie. Il est nécessaire, en matière de vocations, d’être à la fois dans l’invocation et dans la provocation. N’ayons donc pas peur de prier avec insistance le maître de la moisson mais aussi d’être appelants !

Propos recueillis par Emmanuelle ESNOL

S.A.R.L. Daniel PLESSIS

Tous procédés d’impression

Tél. 02 33 85 26 70

QUALITÉ PRIX DÉLAIS

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! PLOMBERIE • CHAUFFAGE • SANITAIRE Entretien - Ramonage Jean-Noël HUANT 10 ans d’expérience Bouvet - 61300 CRULAI

Tél. 02 33 34 41 49

MAÇONNERIE - COUVERTURE - ISOLATION TRAITEMENT DE CHARPENTES

Le Bas-de-Ste-Anne - 61190 TOUROUVRE - Tél. 02 33 25 75 48

BEDOUET CARRELAGE

Vente et Pose de Carrelage

Salle d’exposition ouverte du mercredi au vendredi de 14 h à 18h et le samedi de 9h à 12h 6, La Ruauderie - 61190 MOUSSONVILLIERS

02 33 73 89 15 - 06 19 84 49 94

www.bedouet-carrelage-61.fr - mathieubedouet@yahoo.fr

7


Le scoutisme, un mouvement de jeunesse mondiale e scoutisme (ndlr : de l’anglais scout, lui-même du vieux français « escoute » signifiant éclaireur) est un mouvement de jeunesse mondial crée, en 1907 à Brownsea, par Lord Robert Baden-Powel, un général britannique à la retraite. Les premiers essais d’implantation en France furent tout d’abord timides. C’est alors qu’un prêtre jésuite français, le père Jacques Sevin, séduit par le scoutisme, rencontre Lord Baden-Powel. Il « catholicise » la méthode et la propose aux évêques. Il fonde, le 25 juillet 1920, une association portant le nom de Scouts de France. Reconnu d’utilité publique en 1927, le mouvement a pour but d’inciter les jeunes à s’auto-éduquer par une pédagogie spécifique. Bien que catholiques, les Scouts de France se veulent néanmoins ouverts à tous, sans distinction d’origine de culture ou de croyance. À l’instar des Scouts de France, de nombreux mouvements scouts vont voir le jour, tels les Scouts unitaires de France, Les Éclaireurs de France, les Guides et scouts d’Europe, les Scouts musulmans de France et les Guides de France (association fondée en 1923 par Albertine Duhamel en tant que mouvement de scoutisme féminin.), etc.

Dossier : Les jeunes dans l’Église

L

8

L’apprentissage de valeurs fortes

En 1940 est créée la fédération du scoutisme français. En 2004, les Scouts de France fusionnent avec les Guides de France et deviennent les Scouts et guides de France. Le scoutisme est basé sur l’apprentissage de valeurs fortes, telles que la solidarité, l’entraide et le respect. Son but est d’aider le jeune individu à former son caractère et à construire sa personnalité en facilitant son développement physique, mental et spirituel afin de devenir un citoyen actif de la société. Pour atteindre cet objectif, un certain nombre d’orientations ont été définies et mises en application : - Aider les jeunes à canaliser l’énergie qui les habite.

- Oser le partage et préserver la nature. - Dialoguer et choisir le pluralisme. - Être signe d’Église. - Servir le bien commun et donner de soi.

S’ouvrir aux autres…

Le mouvement des Scouts de France est organisé en cinq tranches d’âges : les louveteaux et louvettes/jeannettes (8 à 12 ans), les scouts et scoutes/guides (11 à 15 ans), les pionniers et pionnières/caravelles (14 à 18 ans) et les compagnons (17 à 21 ans). Tous sont encadrés par une « maîtrise » composée de chefs et cheftaines, en général, jeunes adultes formés ou en cours de formation. Organisées autour du respect de l’environnement, de la solidarité et de l’entraide, les activités des jeunes dépendent de leur âge. Ainsi, après avoir exprimé leur promesse, les louveteaux doivent effectuer un « parcours », les scouts une « aventure » et les pionniers une « entreprise ». Dans un monde où l’individualisme et le matérialisme semblent prendre le pas sur le relationnel et le spirituel, le scoutisme peut fournir à la jeunesse un excellent moyen de s’ouvrir aux autres, au monde, à la nature et à Dieu.

Pierre RIVES Appel aux jeunes : Si vous souhaitez rejoindre le mouvement scout de la paroisse, vous pouvez vous adresser au presbytère, dont les coordonnées sont en page 2.

Le scoutisme, une aventure et un chemin vers Dieu Baptiste et Pierre-Louis Garnier, deux jeunes de la paroisse, nous parlent de leur expérience de scouts. Pourquoi es-tu devenu scout, Baptiste ? Baptiste : Mon cousin Pierre-Louis, qui était scout déjà depuis un an, m’en avait tellement parlé que j’ai décidé, à mon tour, de m’engager dans le scoutisme. Pierre-Louis, qu’est-ce que tu apprécies le plus dans toutes les activités qui te sont proposées ? Pierre-Louis : Une certaine vie d’aventure, se retrouver entre copains, dans la nature, en partageant tout et en s’entraidant. Et toi, Baptiste, qu’est-ce qui te plaît, dans le scoutisme ? Baptiste : Apprendre à se débrouiller avec ce que l’on a. Improviser pour réaliser quelque chose d’important. Être dans les bois avec ses amis. Sur combien de temps se déroulent les activités ? Pierre-Louis : Il y a deux sortes de périodes qui nous sont

proposées : les week-ends et les camps de vacances (une semaine). Comment arrivez-vous à concilier toutes les activités avec le message chrétien ? Baptiste : Il y a les messes et les veillées au cours desquelles nous prions pour les gens qui nous sont chers, puis nous chantons autour d’un feu de camp. Quelle est votre conclusion ? Baptiste et Pierre-Louis : Nous sommes très heureux d’avoir rejoint le scoutisme car il nous permet de nous former à l’école de la vie, dans le respect de la parole de Dieu.

Propos recueillis par Pierre RIVES


Témoignage de deux sœurs novices de la Nouvelle alliance

“Les divers appels de Dieu” Dieu nous appelle tous et toutes à le suivre, mais son appel est individuel, personnel et différent pour chacun de nous, dans le respect de notre liberté. Nous le recevons et y répondons chacun à notre manière.

13

Stéphanie (16 ans) accompagne les plus petits sur le chemin de la première communion et partage, avec nous, son expérience.

Deux sœurs novices de la Nouvelle alliance, Marie-Madeleine et Véronique, témoignent pour expliquer comment est née leur vocation et pourquoi elles ont dit “oui” à l’appel de Jésus à le suivre.

Sœur Marie-Madeleine : « Jésus m’a dit : Suis-moi ».

Sœur Véronique : « Jésus m’a invitée » Je suis sœur Véronique. Je suis novice à la communauté de la Nouvelle alliance. Je viens de Pologne. J’ai 28 ans. J’ai grandi dans une famille très croyante et pratiquante. Nous avons souvent prié ensemble en famille. Cela a été les racines de ma vocation. Vers 20 ans, j’ai eu soif d’approfondir plus ma foi à travers les activités proposées par l’aumônerie des étudiants et des communautés missionnaires. C’est comme cela que j’ai développé une relation plus intime avec Dieu. Pendant un séjour à Taizé, j’ai eu une forte expérience de la prière en silence où j’ai compris que Jésus m’invitait à me donner dans la vie consacrée.

Je m’appelle Sœur Marie Madeleine. J’ai 37 ans. Je suis originaire de Tchéquie. J’ai grandi dans une famille non chrétienne et mon enfance a été douloureuse. À 22 ans, je suis allée à Chicago pour gagner de l’argent. Après quelques années, j’ai compris que le Seigneur avait prévu mon chemin. J’ai rencontré une fille chrétienne polonaise qui m’a montré le chemin vers Dieu. Jour après jour, j’ai mieux connu qui était Jésus et, à 28 ans, j’ai désiré l’accueillir dans l’Eucharistie pour la première communion. À 32 ans, avant ma confirmation, j’ai été libérée de ma douleur contre mon Papa dans le sacrement de réconciliation. Cela m’a donné une grande joie et m’a permis de retrouver la paix dans les relations avec mon Papa. Un jour, pendant l’adoration eucharistique, j’ai senti profondément dans mon cœur que Jésus me disait : « Suis-moi ». Je n’ai pas été capable de dire non tellement cet appel était fort. Aujourd’hui je suis heureuse de suivre Jésus dans la communauté des sœurs de la Nouvelle alliance à La Chapelle-Montligeon.

Propos recueillis par Ombeline Simonin

Au moment des vacances de Pâques, je m’engage à encadrer, pendant trois jours, la retraite de première communion et puis maintenant, celle de la profession de foi. Cette année, nous étions sept jeunes volontaires, cinq filles et deux garçons, pour accompagner 35 enfants, sous la direction de Béatrice et du père Édouard. Notre rôle est d’aider le groupe d’enfants dans ses travaux, mais aussi d’assurer la surveillance durant les jeux et les repas et également pendant la nuit dans les chambres. On nous appelle “ les grands jeunes”. Personnellement, cela me fait approfondir ma foi et mes connaissances car il y a des questions posées par les jeunes auxquelles on a bien du mal à répondre. C’était pareil pour nous, trois ans plus tôt, et les animateurs venaient aussi au secours des “grands jeunes”. Les repas confectionnés par quelques “anciennes” de la paroisse sont aussi un bon moment, d’autant qu’elles sont d’excellentes cuisinières. Ce temps de retraite permet également de se retrouver entre ami(e)s et on se sent moins seul(e) à croire au “Bon Dieu”. Un autre moment très sympa : avant le départ, quand les jeunes remercient leurs animatrices et cuisinières en confectionnant un grand tableau avec “chacun ses idées de remerciements”. Ce sont trois belles journées de “vacances”.

Propos recueillis par Robert Duyck

TERRASSEMENT

Sylvie MAILLARD

Serge PLESSIS

61190 ST-MAURICE-LÈS-CHARENCEY

Assainissement - Drainage AMÉNAGEMENT DE TERRAINS....

CLÔTURES

La Rangée - 61290 NEUILLY/EURE • Tél 02.33.73.94.55

LEGAY Paysage

Lorsque les plus grands guident les plus petits sur le chemin de la foi

LEGAY CRÉATION ET ENTRETIEN Clôtures - Terrassement Vente de Végétaux - Elagage STE ANNE

Professeur de Musique

Tél. 02 33 25 14 60

SOLFÈGE - ÉVEIL SYNTHÉ -ACCORDÉON

CHAUSSURES VÊTEMENTS GRANDE LARGEUR GRANDES TAILLES

Possibilité de mettre des semelles médicales

Maroquinerie

Tél. 02 33 25 68 17

DESVAUX-CHEUTIN

Fax : 02 33 25 64 19

23, rue de l’Eglise - 61290 LONGNY AU PERCHE Tél. 02 33 73 65 13 - desvaux.cheutin@orange.fr

- TO U RO U V R E

9


Des enfants de chœur aux servants d’autel d’aujourd’hui... n 1931, alors qu’il était curé au diocèse de Sens, le père Lemée rédigeait quelques préceptes dans son manuel des enfants de chœur : 14 « Les évêques ont autour d’eux, pour les servir, des dignitaires… Le prêtre a les enfants de chœur… comme les dignitaires de l’Église, ils forment sa cour, ils le servent à l’autel… Des hommes éminents, des princes et des rois ont rempli occasionnellement cette fonction… Ayez, cher enfant, une haute idée de votre titre. Ayez au milieu de vos amis la fierté de vos fonctions comme vous avez la fierté de votre foi. L’enfant de chœur doit être pieux, aimer ardemment Notre Seigneur, la Sainte Vierge, l’Église. Pourrait-on bien servir ceux qu’on n’aimerait pas ?.. Voici un petit livre : le Manuel de l’enfant de chœur. Ouvrez-le, lisez-le attentivement, relisez-le quelquefois. Il vous apprendra ce qu’il est indispensable à un enfant de chœur de connaître : votre église, la sacristie, les nombreux objets du culte, leur nom, leur signification, leur usage, leur place… Vous apprendrez aussi à chanter le chant d’église. Les offices seront embellis. Vous aurez réjoui le cœur de N. S., consolé votre curé de son dur apostolat, édifié les fidèles. Est-il un rôle plus enviable pour un enfant, pour un enfant de chœur ? »

Dossier : Les jeunes dans l’Église

E

Fidèles soutiens

Aujourd’hui, devenus ‘servants d’autel’, les enfants de chœur restent des fidèles soutiens au service des prêtres. Les plus jeunes d’entre eux sont formés par les plus anciens et ainsi va la continuité de ce service bien apprécié des prêtres des fidèles et aussi des enfants eux-mêmes comme le démontre l’interview suivante. Souvent accompagné de sa petite sœur, Émilien est, avec Cynthia, Laurane, Lola, ainsi que beaucoup d’autres enfants, un fidèle servant au relais de Neuilly, aux côtés du père Jean Michaut : « Quand j’étais plus jeune, je ne voulais pas ‘faire’ enfant de chœur car j’étais timide. Mais après avoir servi quelques fois, je me suis décidé à aider Laura qui m’a expliqué comment faire. Depuis j’aime bien servir la messe, car j’ai compris que cela me rapproche de Jésus d’aider l’abbé. »

Une relève à assurer

N’oublions pas toutes les personnes qui ont encadré, accompagné et même récompensé ces jeunes depuis plusieurs décennies, comme Gilbert Chevalier (grand clerc en région parisienne), MarieThérése Viette et actuellement Monique Turmel et Mireille Bello. Espérons que la relève continue d’être assurée à l’avenir, pour que nos prêtres soient toujours bien encadrés lors des offices et

Gilbert Chevalier (2e en partant de la droite après le drapeau) dans les années 1950, accompagné de son épouse Renée

des cérémonies comme le rappelle le manuel précédemment cité. « Si l’on réfléchit que le prêtre est le ministre de Dieu, l’ambassadeur de Jésus-Christ, quelle n’est pas la dignité de l’enfant de chœur ! »

Jean-Claude Chevalier

Témoignages… Raphaël, 8 ans « Marie-Caroline est très gentille, elle m’apprend la découverte de Jésus. C’est elle qui m’a préparé pour ma première communion. Le caté m’a fait connaître d’autres copains et copines que ceux de l’école. Je suis très content d’être devenu enfant de chœur pendant les messes du père Édouard et du père Charles. » Bastien, 11ans « J’ai fait ma première communion et je prépare, l’année prochaine, ma profession de foi avec mes copains. Moi aussi je suis heureux d’être enfant de chœur. Je suis content de découvrir la vie de Dieu, qu’il est venu sur terre pour nous sauver, qu’il a été envoyé par Dieu le Père et qu’il est le fils de Marie. »

Paroles d’enfants recueillies par Marcel Fonte

Serge, Danielle BONHOMME et Fils - Pompes funèbres - Transports de corps - Marbrerie - Contrats obsèques - Déplacement à domicile - Chambre funéraire - Démarches administratives 76, rue Saint-Barthélemy - 61300 L’AIGLE Tél. 02 33 24 10 79 - Fax 02 33 24 72 15 10

DEVIS T GRATUI

E-mail : pf.bonhomme@wanadoo.fr Site Internet : www.pompesfunebres-bonhomme.com


Septembre 2011

Trimestriel

n°55

Orne

0500

Diocèse de

Sées

Le trésor de l’Évangile dans des vases d’argile

L

es propos de saint Paul - légèrement modifiés- m’habitent en ce temps de rentrée. Dans le contexte de fragilité que connaît l’Église dans notre pays, des initiatives pour l’annonce de la foi sont vécues. Elles manifestent comment l’Évangile, sous différentes formes, continue de mettre en route. Il demeure un trésor précieux car il est un chemin de bonheur pour l’homme.

Certes, les difficultés existent, mais, sans bruit, du neuf se vit aujourd’hui. Des vies s’ouvrent aux paroles de feu du Christ. La Parole vient rejoindre, dans leur histoire, des hommes et femmes de toutes générations. Elle illumine leur vie de l’intérieur. Les baptisés adultes, et tant d’autres, en témoignent. Comme hier à la Samaritaine, le Christ redit à qui veut l’entendre : “Si tu savais le don de Dieu”.

Les communautés chrétiennes se tiennent “en tenue de service” pour entrer en conversation avec chacun, “comme un ami parle à un ami”. Elles veulent honorer ce rendez-vous important qui consiste à se faire compagnon de route et témoigner, avec les mots et l’expérience, que la foi fait vivre.

P. Philippe Pottier

CORINNE MERCIER / CIRIC

En ce mois de septembre, l’Évangile va mettre en marche. Des enfants, baptisés ou non, à l’invitation parfois d’un(e) ami(e), découvrent la catéchèse. Des parents entendent l’appel à cheminer avec leur enfant. Plus de 150 jeunes reviennent enthousiasmés des Journées Mondiales de Madrid. Des jeunes et des adultes commencent un chemin vers le baptême. Des paroisses offrent des rendez-vous pour découvrir ou approfondir la Parole de Dieu ; mais aussi échanger sur les questions du sens de la vie, à la lumière de la foi chrétienne.

I


“Proposer l’Évangile aujourd Les paroisses et les mouvements travaillent sur le terrain Proposer la foi à plusieurs générations réunies constitue aujourd’hui un défi. La paroisse Saint-Germain/SaintLhomer (Rémalard) a une bonne expérience dans cette démarche.

À l’occasion du carême, la marche paroissiale était organisée cette année vers la MadeleineBouvet et Moutiers-au-Perche. En écho aux propositions du diocèse, les participants ont été invités à approfondir l’Évangile de l’aveugle né (Jn 9). Après le pique-nique : découverte d’un calvaire et célébration. “Il y avait vraiment une osmose entre les enfants et les adultes”, Saint-Germain/Saint-Lhomer, des temps forts sont orsoulignent les animateurs. ganisés pour la catéchèse, les sacrements, l’animation Les mouvements d’Action catholique ne liturgique, les mouvements d’Action catholique. “On sont pas en reste. La veille des Rameaux, la essaye de vivre les propositions diocésaines, d’accueillir Mission ouvrière a proposé une rencontre sur de manière neuve parents et enfants. Quand les groupes Pâques, ouverte à tous les enfants de l’ACE ne sont pas trop importants, on se retrouve ensemble”, (Action catholique des enfants) du Perche explique le père Raymond Hébert. et à leurs camarades ainsi qu’aux Les “dimanches déployés” en sont un exemple. Le but parents. Ce temps fort s’est déest de prendre une matinée pour Dieu. Les familles sont roulé au cours d’une marche sur présentes, avec les enfants catéchisés et les plus petits. la voie verte et a rassemblé une “Pour dire Un temps de réflexion (textes ou documents visuels) soixantaine de personnes. Après des choses précède la célébration. “Les parents, notamment les le goûter, la mise en commun, la aux enfants, mamans, se sont beaucoup investis”, remarque sœur célébration de la Parole et le repas Christiane Gaubert. Les catéchistes apprécient aussi il faut que cela partagé ont renforcé les liens entre la présence fréquente des mamans pendant le catéles générations. parle aussi chisme. “Pour dire des choses aux enfants, il faut que Les parents qui demandent le bapaux parents”. tême, les futurs mariés, sont eux cela parle aussi aux parents”, insiste le père Hébert. Pendant la semaine sainte, les enfants ont été invités aussi mis en lien avec la commuà la célébration du Jeudi Saint avec la communauté nauté paroissiale. D’autres projets paroissiale. Le bilan est positif. L’assemblée était sont en gestation. “Aujourd’hui, il heureuse de voir les enfants et l’accueil a été réciproque. faut proposer la foi à des gens qui vivent des Intégrer les enfants aux célébrations est le parti pris rythmes différents. Cela repose la question des animateurs de cette paroisse. des horaires, constate le curé, R. Hébert. Il faudra revoir l’organisation des offices, de la catéchèse et se demander comment on va se rendre disponibles pour accueillir tout le monde.”

Orne Actualités

À

II

O. Simoën


d’hui” “Des témoins d’ailleurs”

L’

Catéchumène baptisée l’an dernier à Tinchebray, Catherine revient sur les faits et les personnes qui ont marqué son cheminement spirituel.

évangélisation évoque, pour moi, la transmission orale d’un mystère vers quelqu’un qui chemine spirituellement. Sacré et profane sont liés. Dans mon entourage, des acteurs d’évangélisation ont provoqué autant de “mises en lumière” qui m’ont menée au catéchuménat. Pour moi, trois points majeurs tracent un chemin vers Dieu : la parole, l’acte, l’engagement. La parole, d’abord. Mon histoire personnelle m’a révélée très petite que Jésus, plein d’amour, était un soutien pour notre famille. Maman priait tous les soirs ; je l’entendais murmurer dans la pénombre près de mon lit. Ma foi a commencé là. De même, les évangiles sont d’abord communiqués oralement par les Apôtres aux premières communautés. Jésus, fils de Dieu, n’a pas peur de s’adresser à l’étranger. La force de ses paroles résonne en chacun de nous.

Moi-même, enfin, je peux aussi dire et raconter mon parcours personnel.

La parole, l’acte et l’engagement L’acte, ensuite. Un prêtre qui accepte de me marier à l’Église sans que je sois baptisée, c’est un véritable acte d’amour. Il fait écho en moi, et je ne puis l’éluder. L’Église, maison de Dieu, s’ouvre à moi comme une évidence. L’Esprit-Saint est là, sans que je le soupçonne. À partir de ce sacrement, je chemine spirituellement. Ignorante de tout, de la Bible, des sacrements, je décide de m’engager dans ce parcours, entourée d’une équipe de six personnes et du prêtre. Chacun, à sa façon, m’a transmis avec amour et dévotion sa propre passion pour Dieu et Jésus. L’engagement, enfin. Dix-huit mois de rencontres : ce temps consacré à l’histoire de Dieu et de Jésus passe si vite ! C’est un

peu comme une lumière particulière qui ne s’éteint pas. L’engagement, c’est cette lumière, comme celle des cierges allumés dans la nuit pascale, que nous faisons vivre en la transmettant à d’autres personnes tout au long de notre vie. À présent, cette flamme de mon engagement, ce feu qui brille en continu d’espoir et d’amour, je les communique humblement dans mon quotidien de femme. Quelques mots de soutien, un regard, une écoute de l’autre, n’est-ce pas l’attitude du chrétien vis-à-vis du prochain ? Il y a quelque chose de l’irrépressible dans ce mystère de la foi. Dieu est en nous, Dieu est lumière, Dieu est notre Père. Ces mots résonnent en moi depuis très longtemps. On peut donc mettre des mots d’homme sur tant d’amour divin.

Propos recueillis par Gérard Huet

Aux jeunes de Saint-François-de-Sales d’Alençon - Entraide. Chaque année, le bol de riz (en faveur - Rencontre. En janvier dernier, il y eut un temps fort - Échanges. Enfin, les dîners-débats ont été des plus pauvres) réunit des centaines d’élèves. avec la Fraternité de Tibériade : moines et moniales fréquentés par une cinquantaine de lycéens. - Profession de foi. Les 6e (avec ceux de l'école de Belgique. Ils annoncent Jésus-Christ auprès des Par groupes de 7 à 10, ils ont été accueillis Notre-Dame) qui se préparent à la profession jeunes et des familles là où ils sont invités. Ainsi chez un couple de parents. Le principal intérêt de foi se sont retirés quelques jours au foyer sont-ils passés dans toutes les classes. Les élèves était “d’échanger vraiment et de nous ouvrir. de Charité de Tressaint (Côtes-d’Armor). Là, de terminale que j’ai interviewés ont un jugement On est très libres pour parler. C’est mieux vivent en communauté une cinquantaine de mitigé : “Intéressant, sans plus. On a appris quelque qu’avec des profs qui nous cloisonnent un peu. laïcs qui animent des retraites. Les jeunes en chose de la vie de ces religieux : vie de prière et Certains suivent ces débats depuis 2 voire sont revenus très contents. de communion fraternelle. Les moniales ont moins 4 ans, et c’est très positif. Les soirées réussies - Voyage. Les confirmands (50) sont allés en bien passé, imposant trop leurs idées”. sont celles où de vraies confrontations d’idées voyage à Rome et Assise et ont joué les pro- - Échange. En revanche, lors d’un autre temps existent. Les sujets d’actualité nous intéressent longations pour assister à la béatification de fort, les jeunes de l’école de la foi de Coutances vraiment : avortement, sexualité, la mort, parité Jean-Paul II, le 1er mai. ont été plébiscités. Deux heures sympas : une vi- homme-femme). Nous n’aimons pas que l’on - Pèlerinage. Près de 40 collégiens sont allés déo, des questions et un échange fructueux. Ces nous fasse un cours.” à Lourdes une semaine. Au programme : déjeunes passent 9 mois en communauté : prière, Il est bien d’autres activités pastorales, le théâtre par couverte et détente. étude et service paroissial. À deux reprises, ils exemple. Ce sera pour une autre fois. partent pour une école ou une paroisse : là, ils disent leur foi et affrontent l’incroyance. Recueilli par M. Marpaud, - Ciné. Autre activité “super” intéressante : le Cinéauprès des terminales, débat, mené par Thierry Lepecq. Chaque mois, de l’abbé Gérard et d’Alexandre, projection d’un film (ex : La Liste de Schindler, animateur en Pastorale. Gandhi) suivie d’un débat.

III


Chemins d’évangélisation dans l’Orne La revue l’“Église dans l’Orne”, se fait régulièrement l’écho d’actions qui sont “propositions” de “Bonne Nouvelle”. En voici un petit résumé :

Services

De nombreux “Services” existent pour être témoins et porteurs de l’amour du Christ près de personnes aux conditions de vie et d’âge divers : enfants (catéchèse), familles en difficulté, malades, migrants, pauvres, prisonniers, gens du voyage, personnes âgées, familles avec handicapés, pèlerins et touristes, familles en deuil, fiancés, tout petits enfants, isolés… Il y a particulièrement la présence de grands services de solidarité : “Secours catholique”, “CCFD1-Terre solidaire”, “ACAT1”

Les mouvements

Pour les enfants et les jeunes, il y a des mouvements appelés “éducatifs”, “apostoliques” ou “spirituels”. Ils mettent l’accent sur l’un ou l’autre des aspects de la vie des chrétiens : “formation” spirituelle, “action” avec les autres, “relation” à Dieu. Le conseil de la pastorale des jeunes du diocèse comprend : Scouts, ACE1, JOC1, MRJC1, M.E.J1, Aumôneries de collèges, de lycées et d’université, “Jeunes professionnels”, “Jeunes de l’Hospitalité de Lourdes”, groupe Varappe. Pour les adultes, il y a ACI (pour les milieux dits “indépendants”), ACO (monde ouvrier), ACF (femmes dans la société), CMR (espace rural), MCR (retraités), FCPMH (malades chroniques et handicapés), END. (vie de couple), mouvements de prière. Ils proposent aux personnes d’être plus attentifs à certaines réalités humaines.

Il y a aussi des “Institutions chrétiennes”

Orne Actualités

Elles veulent aider à vivre l’Évangile : Écoles catholiques, lieux de pèlerinages, lieux d’accueil et d’écoute, Radio diocésaine (RCF), monastères, Centres pour handicapés…

Une visite de l’évêque. Pourquoi ? Quand un nouvel évêque arrive dans un diocèse (territoire qui correspond le plus souvent à un département), il fait connaissance avec les habitants de ce territoire, avec les réalités sociales, économiques… Puis il rencontre plus particulièrement les communautés chrétiennes. Il écoute, découvre, encourage, ouvre des pistes de réflexions et d’actions. Il est pasteur pour guider le peuple de Dieu dont il a responsabilité. La visite pastorale permet de stimuler les “énergies” pour l’annonce de l’Évangile et le service des hommes. Elle est l’occasion, pour les responsables pastoraux, de faire un point d’étape sur ce qui se vit au plan paroissial, inter-paroissial mais aussi dans les mouvements et services. Elle est également un temps de discernement commun en vue de définir des orientations pastorales pour la communauté chrétienne locale et pour l’Église diocésaine. Elle s’inscrit dans une continuité.

Événements

Il y a encore les lieux de rassemblement (les églises) pour se retrouver entre “frères”, pour écouter la “Parole de Dieu”, “célébrer Dieu qui donne sa vie par amour”. Lieux et moments où tous peuvent venir “voir et entendre” un peuple habité par l’Esprit de Dieu. Il y a des événements festifs où les chrétiens se montrent au grand jour… Tout n’est pas dit ici pour énumérer ce qui se fait, se crée et se cherche en terre ornaise afin que Dieu prenne un visage humain qui dévoile un Dieu dont l’amour change la vie.

Denis Mary Contact : Maison diocésaine, Sées, tél. 02 33 81 15 15 Mail : communication@diocesedeseez.org 1 CCFD : Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement ACAT : Action des Chrétiens pour l’Abolition de la Torture ACE : Action Catholique des Enfants JOC : Jeunesse Ouvrière Chrétienne MRJC : Mouvement rural de jeunesse chrétienne MEJ : Mouvement eucharistique des jeunes

Visites pastorales de Mgr Habert • Doyenné d’Argentan : du 15 au 20 nov. • Doyenné Perche - Pôle du Perche Nord : 22 au 27 nov. - Pôle du Perche Sud : 5 au 11 déc. • Doyenné du Pays de Sées : 18 au 22 janv. • Doyenné Bocage sud - Pôle du Domfrontais : 31 janv. au 5 fév. - Pôle du Pays Fertois : du 6 au 11 mars • Doyenné d’Alençon : du 13 au 18 mars, 21 et 22 mars • Doyenné Auge/Ouche - Pôle du Pays d’Ouche : 8 au 13 mai - Pôle du Pays d’Auge : 22 au 27 mai • Doyenné du Bocage Nord : 5 au 10 juin, 12 et 13 juin

PUBLICATION DU DIOCÈSE DE SÉES B.P.25 - 61 500 Sées. DIRECTEUR DE LA PUBLICATION : Jean Rogue, membre de l’association “Actualités Région Ouest” Éditeur : Bayard Service Édition Ouest, BP 97257 - 35772 Vern-sur-Seiche - Tél. 02 99 77 36 36 - bse-ouest@bayard-service.com - www.bayard-service.com SECRÉTAIRE DE RÉDACTION : Bernard Le Fellic - MAQUETTE : Christelle Karpikhine - IMPRIMERIE : LBC. DÉPÔT LÉGAL : 3e trimestre 2011 - ISSN en cours Il est interdit de reproduire intégralement ou partiellement sur quelque support que ce soit la présente maquette Orne Actualités, sans autorisation préalable et écrite de la part de Bayard Service. Tout contrevenant s’expose à des poursuites pénales.

IV


Rosène, en route vers… les JMJ ! Sac sur le dos, Rosène a pris la route de Madrid à la mi-août pour participer aux 26e journées mondiales de la jeunesse. Juste avant son départ, elle livrait ses impressions et ses attentes.

15

t oui, dans quelques semaines, nous serons des milliers de jeunes à nous rassembler pour les 26e Journées mondiales de la jeunesse, instaurées par le bienheureux Jean-Paul II. Nous sommes tous invités personnellement par le pape Benoît XVI à venir rencontrer Jésus avec des jeunes du monde entier. J’ai répondu à cette invitation…

E

Qu’est ce qui m’a poussé à m’inscrire aux JMJ ? Tout d’abord, depuis longtemps, je me disais que dès que j’en aurai l’âge, j’irai aux JMJ ! Après avoir vu des cousins et cousines partir et revenir des JMJ, vraiment heureux d’avoir rencontré à nouveau le Christ, je me suis dit : “il faut faire cette expérience !” Et m’y voilà, c’est à mon tour ! De plus, le thème de ce rassemblement, “Enracinés et fondés en Christ, affermis dans la foi”, m’a interpellée.

Les JMJ sont toujours un rendez-vous plein de ferveur comme ici en 2005 lors de l’édition qui s’est déroulée en Allemagne à Cologne

À quelques jours du grand rassemblement… ? En pleine préparation tant au niveau matériel que spirituel ! “Partager Pourquoi ce pèlerinage ? Un pèlerinage comme celuinotre foi Je voulais vivre un temps fort là se prépare. J’ai participé à et nous faire dans ma vie de chrétienne, des week-ends de préparagrandir rencontrer d’autres jeunes tion avec mon groupe où l’on qui ont la foi et nous retroua pu échanger sur différents les uns, ver pour prier ensemble. Ceci thèmes et sujets. Nous avons les autres” va nous permettre de partaégalement vécu des moments ger notre foi et de nous faire forts, encadrés par des prêtres, grandir les uns les autres. Puis des religieux et religieuses, qui nous allons avoir l’occasion de nous ont aidés à préparer cette rencontrer le pape, de vivre de grands rencontre avec le Christ et à répondre à moments de prière avec lui… mais surnos questions. Mais plus les jours pastout de rencontrer le Christ ! sent, plus j’ai hâte d’y être !

PLOMBERIE - CHAUFFAGE Tél./fax : 02 33 25 20 88 Port. 06 16 82 10 12

Energies renouvelables Entretien Neuf et Restauration - Ramonage Installation Sanitaire Le Larry - 61190 TOUROUVRE

Philippe Giraud SCULPTEUR CM Rémalard - 15459 37475 00010401201 23

L’ATELIER DE LA PIERRE

ZI Les Réhardières - 61290 LONGNY AU PERCHE

Tél. 06 37 72 60 67

Email : philippegiraud@nordnet.fr http://www.atelierdelapierre.fr

Qu’est ce que j’attends de ces JMJ ? Ces JMJ me permettront de me sentir soutenue par notre Église vivante, de remarquer que nous sommes nombreux à croire en Jésus, mais aussi de voir que, à tous les coins de la terre, l’Église et les jeunes sont présents. Cette expérience me permettra de prendre un nouveau départ dans ma foi et de poursuivre mon chemin avec le Christ à mes côtés. Bonne route à tous vers ces JMJ !

Propos recueillis par Ombeline Simonin

TAXI Longny-Tourouvre

Toutes distances Rééducation - Hôpitaux

Remboursement par toutes Caisses - Voitures climatisées

TAXI T. BACLE

10, rue de l’Église - 61290 LONGNY-AU-PERCHE

Tél. 02 33 73 67 22 - 02 33 25 68 69 Port. 06 76 77 47 70 - 06 76 77 47 71

COUVERTURE - ZINGUERIE - MAÇONNERIE AMÉNAGEMENT DE COMBLES

Arnaud TIREL

Terrassement avec Mini pelle 6, rue des Accacias - 61300 CRULAI Tél. 02 33 34 40 90 15


J’ai lu pour vous…

Le roman des papes

Culture

16

crire la « petite histoire » des papes modernes, depuis la Révolution jusqu’à nos jours, racontée comme un reportage de presse, n’avait pas encore été réalisé. Bernard Lecomte, ancien journaliste spécialiste du Vatican, s’y est hasardé avec une verve et un brio qui nous font découvrir un monde et des personnages que l’on ignorait. Qui sont donc ces souverains de l’Église ? De quels milieux sociaux proviennent-ils ? Quelle est leur formation intellectuelle et religieuse ? Comment ont-ils été élus par le Conclave ? Comment était leur entourage ? Quelle fut leur vie quotidienne ? Quels furent leurs rapports avec le pouvoir politique ? À toutes ces questions, l’auteur nous apporte des réponses pertinentes, enrichies d’anecdotes, de situations étonnantes et parfois même de drames. À travers cette passionnante enquête, on se rapproche de ces grands prélats d’une façon plus vivante et plus humaine. Ainsi, on comprend mieux pourquoi, au-delà de leurs différences, ces hommes, non seulement se ressemblent, mais aussi ressemblent à chacun d’entre nous.

É

Pierre RIVES

NORMANDIE

Vivre la région et partager ses grands moments

La radio dans l’âme

CC Impressions

Imprimerie typo offset

Courriel perecharleslenoir@orange.fr

Tél./fax : 02 33 25 14 96

P. Charles Lenoir - 1 rue de l’Église - 61290 LONGNY AU PERCHE

rue de la Roberdière - 61190 ST MAURICE LES CHARENCEY Tél. 02 33 83 34 48 - E-mail : chopinclaude@orange.fr

Le Bourg

Carte de commerce Prospectus - Affiches Faire-part Naissance, Mariage Bulletin Panneaux publicitaires

Terrassement Assainissement Voiries Démolition Clôtures

61290 NEUILLY/EURE ✆ 02 33 73 97 93 - Port. 06 09 36 07 26 - Fax 02 33 83 06 96

Peintures, sols, plaques de plâtre, vitrerie & revêtements

Chalumeau Automobiles Contact : Christian NEAUD

Tél. 02 33 24 58 80 61300 l’AIGLE 16

RN12 “Le Paradis” 27130 VERNEUIL/AVRE

Tél 02 32 32 48 48

Fax 02.32.32.24.53

MAÇONNERIE COUVERTURE CARRELAGE Le Bourg - 61190 MOUSSONVILLIERS • Tél. 02 33.25 43 23 MEUBLES - SALONS - LITERIES - RANGEMENTS - DÉCORATION

Tél. 02 32 32 05 49 Fax : 02 32 37 55 69

RN 12 - 27130 VERNEUIL-SUR-AVRE


La table de Jean-Claude

Le Camembert

Le camembert, ou l’histoire d’un village, d’une17 femme et d’un fromage amembert est un petit village de Normandie, perché sur une colline du pays d’Auge surplombant la Viette. Les origines du village datent de la période carolingienne. Le nom “Camembert“ est dérivé du nom CampMaimbert (campo Maimberti au XIIe) : camp signifiant champ et Maimbert étant un nom d’origine germanique. L’histoire raconte qu’un certain Franc, dénommé Mambert, y serait devenu propriétaire d’une assez grande étendue de terre. Au Moyen-Âge, le village est connu sous le nom de Champs de Maubert, qui sera transformé par les habitants en Camembert. La patronne du village est sainte Anne.

C

Un fromage qui fait son chemin D’après la légende, c’est l’une de ses habitantes, une certaine Marie Harel, qui a inventé le fromage qui porte le nom du village. Elle aurait reçu le “secret” de sa fabrication d’un prêtre qui se serait réfugié chez elle pendant la Révolution, en remerciement de son hospitalité. Commercialisé à ses débuts surtout à Vimoutiers, le camembert connaît un tout autre destin grâce à Marie et Victor Peynel, petite-fille et arrière-petits-fils de Marie Harel. Au cours du XIXe siècle, la construction de la ligne de chemin de fer Paris-Caen (1850), et la création par Eugène Ridel, en 1890, de sa boîte caractéristique en peuplier, facilitent son transport et sa distribution.

Les fromages de Camembert ont gagné les marchés de Paris et de toute la France. Victime de son succès le camembert fait l’objet de contrefaçons et son nom devient un terme générique entré dans le domaine public, heureusement, le camembert de Normandie moulé à la louche et au lait cru fut classé AOC en 1983 et depuis 1996 classé en AOP au niveau européen.

Secret de fabrication

La fabrication d’un fromage de Camembert dure environ trois semaines. Le camembert traditionnel est fait avec le lait cru des vaches normandes. Après avoir été collecté, le lait est chauffé (mais pas au-dessus de 37 °C) et versé dans de grandes bassines dans une pièce maintenue entre 28° et 30 °C. Une présure naturelle est rajoutée afin d’aider le caillement du lait. Ce lait caillé est ensuite versé à la louche, à la main, dans des moules individuels (“moulé à la louche” ). Cinq passes successives sont nécessaires afin de donner à chaque camembert sa texture onctueuse. Lorsque les fromages se sont écoulés suffisamment, ils sont retournés. Cette suite d’opérations exige environ une journée entière. Le deuxième jour, les fromages sont sortis de leurs moules et amenés au saloir (18° et 20 °C). Le sel est saupoudré sur toutes les surfaces du fromage, suivi de l’addition de la bactérie

Bureau de Tourouvre 3 rue Verrerie 61190 TOUROUVRE ✆ 0 820 884 728

Y Didier FLEUR 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 25 71 02

Charcuterie de campagne Grand prix d’excellence Mortagne 2005-2006-2007 Prix d’honneur saucisse grillée 2007

penicillium camemberti. Le troisième jour, les fromages sont transportés dans le hâloir, à une température de 10° à 14 °C. L’affinage dure douze jours, selon la saison. Les fromages sont alors prêts à l’emballage. Ils sont ensuite gardés quatre jours de plus à 9 °C avant d’être expédiés au marché. L’importance des étapes essentielles (emprésurage, moulage, égouttage et salage) est amplifiée par le jeu des transferts de salles (de chaudes à aérées). Apport nutritionnel : calcium, phosphore et vitamines A et B.

Deux recettes pour apprécier différemment le camembert : - Choisir une pomme un peu acide, la couper en deux, la creuser et la remplir de camembert puis arroser de calvados. Faire cuire au four. - L’été, à l’occasion d’un barbecue : faire une papillote de papier alu avec une part de camembert arrosé de calvados, refermer la papillote et la faire chauffer audessus des braises encore bien chaudes jusqu’à ce que le fromage soit fondu. À déguster avec du cidre, ou un vin rouge corsé - type côte du Rhône ou Bourgogne - avec modération pour le vin, le cidre ou le calvados, mais à volonté pour le camembert.

RICHARD LAUNAY

TERRASSEMENT - DÉMOLITION CRÉATION ET CURAGE D’ÉTANGS FOSSES TOUTES EAUX - LOCATION PELLE Le Mineraie - 61290 Moulicent - Tél./Fax 02 33 25 77 62 - Port. 06 16 51 05 27

Favorisez le commerce local en privilégiant nos annonceurs ! 17


Livre de vie Baptêmes Bubertré

9 juillet : Thomas Bernard

Longny-au-Perche

12 juin : Manon et Théo Brisemur 26 juin : Charlotte Chaillou

Malétable

9 juillet : Lina Bouillon

Longny-au-Perche

9 juillet : Jean-Claude Richard et Larissa Moreau

Le Mage

Marchainville

4 juin : Rudy Langlois 11 juin : Lana Jourdain 18 juin : Jessica Jacquelin 25 juin : Lorine Desjardins-Leclerc, Alexandre Simoës, Lakhéna Miech 16 juillet : Nathan Tessier, Désirée Tessier, Léa Marmion 23 juillet : Mathéo Leprince-Mesnil

Tourouvre

29 mai : Jade Rouzée 5 juin : Maévane Tessier 26 juin : Corentine Roques 24 juillet : Chloélysse Brisset, Alexandra Bourlier

La Ventrouze

30 juillet : Victor Leys

Mariages Bizou

16 juillet : Louis-Marie Prudhomme et Claire-Emmanuelle Longuet

Bubertré

23 juillet : Hugues Bauchère et Aurore Mary

Longny-au-Perche

25 juin : Stéphane Régnier et Nolwenn 18 Dudal

Neuilly-sur-Eure Randonnai

24 mai : Bernard Dubois, 54 ans

La Lande-sur-Eure

11 juin : Julien Cossé et Clémentine Bruguière

25 mai : Cynthia Bello 31 juillet : Antonin Gateau

L’Hôme-Chamondot

4 juin : Patrice Sourgen et Christelle Guillou

25 juin : Albane Simon

Monceaux

Vie paroissiale

L’Hôme-Chamondot

28 mai : Christophe Simon, 31 ans 1er juin : Thérèse Guyonvarch, 85 ans 10 juin : Raymonde Guillemet, 86 ans 15 juin : Jean-Marc Brunazzi, 52 ans 16 juin : Jean-Luc Gonsard, 51 ans 29 juin : Paumette Paris, 82 ans 18 juillet : Joseph Douane, 92 ans 23 juillet : Georges Legault, 94 ans

11 juin : Vincent Tanguy et Virginie Tirel

Le Mage

Moussonvilliers

Les Menus

22 juin : Jean Marchand, 89 ans 28 juillet : Jean Cadoret, 88 ans

9 juillet : Maxime Le Jeanne et Morgane Leparoux

Moulicent

13 juillet : Daniel Miton, 74 ans

Normandel

18 juin : David Bizet et Ludivine Brard

Neuilly-sur-Eure

Geneviève Fouvry, 78 ans 29 juin : Jacques Coudray, 81 ans

La Poterie-au-Perche

28 mai : Mickaël Maillard et Céline Bouquin

Randonnai

21 juin : Solange Provost, 91 ans

Randonnai

Saint-Maurice-lès-Charencey

18 juin : Sylvain Barrau et Lucie Meunier 25 juin : Alexandre Simon et Céline Chédemail 16 juillet : Sébastien Aubert et Véronique Le Lay

25 mai : Raymond Leparoux, 83 ans

Saint-Victor-de-Réno

30 juillet : Antoinette Le Bozec, 77 ans

Soligny-La-Trappe

18 juin : Sébastien Bénureau et Élodie Camus

Tourouvre

Funérailles

Meudon

30 juin : Annick Anzeray, 61 ans 7 juillet : Mireille Tristan, 93 ans 24 juin : Henri Pierre, 45 ans

Autheuil

24 juin : Odile Leprêtre

ans

Gournay-Le-Guérin

10 juin : Léo Bocquier, 28 ans

Eric LEYS

NORMANDIE

Demeures de caractère

MENUISERIE - ÉBÉNISTERIE Fabrication traditionnelle sur mesure Philippe DUBOIS - Bellevue - 61190 TOUROUVRE Tél. 02 33 83 60 57 - Fax 02 33 83 28 71

Merci nos annonceurs !

BROTZ - 61290 L’HÔME-CHAMONDOT TÉL. 02 33 25 74 91 - FAX 02 33 83 70 04 RESTAURANT

Le Relais de la Tour

ue Cuisine du terroir au rythme des saisons Dominiq ARY M e p ip il et Ph 61190 BUBERTRÉ - Tél. 02 33 25 78 06

Menuiserie - Charpente - Escaliers Jean LAVENANT

depuis 1983

en 4 versions :

n°1 La Plaine de Villeneuve 28340 ROHAIRE - Tél./Fax 02 37 37 50 17

18

Existe e mots• petits (3-6 ans) • junior (6-12 ans) ans) d x u je mpion (+ 15 des ille (+ 10 ans/adultes) • cha

• fam Edité par MEGABLEU - 61190 RANDONNAI Tél. 02.33.85.25.00 - Fax 02.33.85.25.04/E-mail : info@megableu.com


De dimanche en dimanche Dimanches et célébrations

Fête de la Toussaint

Pour connaître les horaires des messes chaque week-end, consulter : - les feuilles affichées chaque mois à la porte des églises. - ou le site de la paroisse : http://sainteanneduperche.com - ou le répondeur : 02 33 25 73 21

Permanences et confessions 19 11h à Longny et samedi 29 octobre, Tourouvre Célébrations du pardon vendredi 28 octobre : 10h à Tourouvre vendredi 28 octobre : 19h à Longny

Toussaint lundi 31 octobre : 18h30 à Randonnai mardi 1er novembre : 9h30 à St Christophe, 11h à Tourouvre, Neuilly et Longny Commémoration des fidèles défunts Messes avec les familles en deuil depuis un an samedi 5 novembre : 18h30 à Randonnai dimanche 6 novembre : 9h30 à St Maurice, 11h à Tourouvre, Neuilly et Longny

Le calendrier habituel est le suivant : Randonnai : samedi 18h30 Saint-Maurice-lès-Charencey : les 1er, 3e et 5e dimanches du mois à 9h30 Chennebrun : les 2e et 4e dimanches du mois à 9h30 Tourouvre : dimanche à 11h Longny : dimanche à 11h (ou samedi à 18h avec la catéchèse des 6e, 1 fois par mois) Neuilly-sur-Eure : dimanche à 11h.

Fêtes patronales Samedi 10 septembre : Normandel à 18h30 (pas de messe à Randonnai) Ssmedi 17 septembre : St Maurice et Malétable à 18h30 (pas de messe à Randonnai) Dimanche 18 septembre : Pèlerinage paroissial de rentrée à La Chapelle-Montligeon (démarche jubilaire) (pas de messe sur la paroisse ce dimanche) Dimanche 2 octobre : Bubertré à 11h (pas de messe à Tourouvre) Dimanche 9 octobre : Moulicent à 11h (pas de messe à Longny)

Atelier de vêtements femme et enfant

La Boutique du Mage www.laboutiquedumage.com “Sarl ATEMIS” - 10 Grande Rue - 61290 Le Mage - ✆ 02 33 73 70 09 Le Bourg 61190 MOUSSONVILLIERS

BRUNO MELEUX Agencement divers

Tél. 02 33 25 32 15 - Port. 06 67 61 19 00 Le Billot - 61190 LA VENTROUZE

GIRARD

Gilles

ELECTRICITÉ GÉNÉRALE MISE AUX NORMES Tél. 02 33 73 45 36 INSTALLATION NEUVE Port. 06 03 27 07 67 RÉNOVATION

19


La Corne d’or, résidence de La Beaugeardière :

Un établissement ouvert sur la vie.... Maroun Khoury Feghali dirige à Randonnai, depuis 8 mois déjà, le foyer d’accueil pour adultes handicapés mentaux. Un établissement fondé en 2001 à l’initiative de Mme Sylviane Launay, aujourd’hui vice-présidente et géré par l’association La Corne d’or. Maroun Khoury Feghali, le directeur de l’établissement, pose devant une fresque inaugurée dernièrement.

aroun Khoury Feghali est né au Liban. Il a étudié à Beyrouth, dans des établissements francophones et a obtenu une licence en théologie puis en sciences de l’éducation. En 1980, une rencontre révélatrice avec Jean Vanier, fondateur de l’Arche, et Marie-Hélène Matthieu, fondatrice de l’Office chrétien pour les personnes handicapées, - tous deux co-fondateurs du mouvement Foi et lumière -, lui a permis de découvrir sa vocation : s’orienter vers la relation d’aide aux plus faibles, en s’investissant dans le domaine du handicap. 

M

Rencontre

Aide aux plus faibles

La Corne d’or est un lieu ouvert où se déroule chaque année de nombreuses animations, comme ici au mois de juin ou on danse à l’occasion de la fête de l’établissement.

« Dans ce métier, il faut avoir la capacité d’être à l’écoute et de se rendre disponible en permanence auprès des handicapés car ils ont besoin d’une attention constante, tout en préservant suffisam60 ans, encadrés par 31 salariés et 4 jeunes ment sa propre sensibilité et son affect de professionnel en contrats aidés. Ils ont accès à traitant avec l’humain blessé.» Il ajoute, « ma formation de nombreuses activités créatives, de base en théologie et pédagogie a sans doute été un «Il faut avoir la utiles ou récréatives, tel l’entretien atout, tout autant que mon vécu de la guerre au Liban capacité d’être du parc animalier et des espaces qui m’a appris à être persévérant dans l’espérance et verts de la résidence, ainsi qu’à à l’écoute et à relativiser les situations de souffrances humaines. » un potager pédagogique. de se rendre Une première expérience dans un orphelinat né des temps Parallèlement les résidents particidisponible en de guerre lui a permis d’exercer ses talents de médiateur pent à des ateliers de couture, de au milieu des diversités ethniques et confessionnelles des danse et d’expression corporelle, de permanence 60 enfants et jeunes adolescents accueillis. yoga, de sport adapté et à différents auprès des Sa résistance civile et pacifique dans son pays, lors ateliers artisanaux. Depuis 2007, handicapés. » des événements de 1991, va le contraindre à quitter un nouvel espace a été construit le Liban et à se réfugier en France dont il acquerra et dédié à des stages artistiques et plus tard la nationalité. culturels animés par des artistes accueillis en « résidence d’artiste ». Quel a été votre premier choc en arrivant à Paris ? Sans hésiter il répond : « Les SDF dans le métro car c’est un phénomène que l’on Ouvert sur l’extérieur ne connaît pas en Orient où la solidarité est naturelle et spontanée. Enfin l’établissement entretient des liens avec la Ce qui m’a frappé, c’est la déchéance de la dignité humaine ». paroisse : quatre à cinq résidents, en moyenne, Il assumera différents postes au sein d’institutions accueillant des viennent à la messe chaque samedi soir à jeunes en difficultés ou des adultes handicapés, en région parisienne, l’église de Randonnai et une fois par mois, le avant son arrivée à Randonnai comme directeur de la Corne d’or. père Édouard Leger, relayé par Mme Lacombe, Le foyer accueille 35 résidents internes et 20 externes de 18 à membre du personnel, anime une réunion de catéchisme avec les résidents intéressés. Ainsi, c’est une véritable vie active que connaissent les résidents en contact quotidien avec le monde extérieur. Ces contacts permettent les échanges et les liens dans les deux sens. Les visiteurs et les partenaires témoignent souvent qu’en partageant ces moments fraternels et affectueux avec les résidents, ils reçoivent autant, voire bien plus, que ce qu’ils donnent. Loin du vase clos, la Corne d’or est un véritable univers ouvert sur le monde extérieur et la vie. Petite cérémonie d’inauguration d’une fresque qui orne désormais les murs de l’établissement. Elle a été réalisée coinjointement par les résidents et des grapheurs.

Propos recueillis par Emmanuelle ESNOL de France


les chemins de sainte anne 64