BULLETIN MUNICIPAL 2021 DE PONT DE LABEAUME

Page 1


Sommaire 2022, année de recensement ............................................... 1 Le mot du Maire ................................................................... 2 Compte administratif 2020 ................................................... 3 Compte administratif Chaufferie 2020 .................................. 3 Budget primitif 2021 ............................................................. 4 Budget primitif Chaufferie 2021 ............................................ 4 Délibérations du Conseil municipal ....................................... 5 Gros travaux sur les réseaux ............................................... 12 Le Ventadour ...................................................................... 13 La maison Vert .................................................................... 13 Le réseau DECI .................................................................... 14 Le bistrot en construction ................................................... 15 Les voies communales ........................................................ 16 Les bruits de voisinage ........................................................ 17 Le stationnement dans le village ......................................... 17 Du côté des employés communaux..................................... 18 Visite de l’inspecteur d’académie ....................................... 19 Un projet éco-citoyen à l’école ........................................... 19 L’amicale laïque .................................................................. 24 Les amis de Nieigles ............................................................ 24 Le Club des Blés d’Or ........................................................... 25 Portraits de chasseurs atypiques ! ...................................... 25 Rencontres spontanées....................................................... 27 Une page d’histoire : le monument aux morts .................... 28 Le carnet ............................................................................. 30 A votre service .................................................................... 31

1

2022, année de recensement Ce début d’année verra le recensement de la population pour notre commune. Le recensement permet, avant tout, de déterminer la population officielle de la commune. Du résultat de cette opération découle naturellement la participation de l’état au budget des communes. En effet, la Dotation Globale de Fonctionnement (DGF) de la commune dépend de la population recensée. Par ailleurs, ce recensement permet de répondre de façon plus fine aux besoins des populations en termes de services, de logements, de transports, etc… Cette année 2022 est donc cruciale de ces points de vue puisque le recensement est effectué tous les 5 ans. Comme à chaque recensement, un agent recenseur est recruté par la commune ; pour cette année, c’est Aurélie Le Meur, agent d’accueil sur l’agence postale communale qui sera l’agent officiel sur Pont-de-Labeaume. Cette année, le recensement pourra s’effectuer en ligne sur un site dédié «www.le-recensementet-moi.fr» ou pour les personnes non équipées par le traditionnel questionnaire papier.


Le mot du Maire Comme nous le faisons chaque fin d’année, l’équipe municipale et moi-même sommes très heureux de vous présenter l’édition 2021 du bulletin d’informations municipales de la commune. Comme chaque année, cet opuscule reprend les actions passées au cours de cette année et, plus généralement, la vision du conseil sur les travaux à venir. Ce bulletin se veut une composante essentielle de l’information aux habitants, de même que d’autres formes d’information comme le café citoyen mis en sommeil au vu de la crise sanitaire qui a tendance à vouloir s’éterniser, ce n’est que partie remise… Alors quoi de neuf à Pont-deLabeaume … Quelques travaux d’importance sont venus émailler cette année, la reprise du chantier rez-de-chaussée du Ventadour qui avait pris un retard certain dû à plusieurs facteurs, les travaux sur les voies communales par le SEBA sur plusieurs quartiers de la commune, ces travaux structurent durablement nos réseaux, le bistrot dans le village qui, à terme, amènera de la vie sociale, la maison Vert, dossier ouvert depuis deux années qui sera mis en œuvre ce début 2022. Au-delà de ces travaux, la municipalité œuvre sans relâche pour avoir une vue claire et dégagée sur l’avenir proche et sur les investissements futurs afin de structurer le devenir de la commune. Dans ce cadre, parfois restreint, il est crucial de positionner les dossiers en fonction des choix que fait le conseil municipal ou qu’il aura à faire. Dans le même temps, il faut parfois faire preuve d’opportunité qui se font jour ici ou là sur différents sujets qui sont intéressants pour la commune, le dossier étages du Ventadour en est une preuve éclatante, nous aurons l’occasion d’en reparler… Difficile équilibre à trouver me direzvous… mais c’est un challenge

permanent qu’il faut savoir relever pour la commune et ses habitants. « Gouverner, c’est prévoir » disait Pierre Mendes France C’est ainsi que de nombreux projets sont dans les cartons ou plutôt dans un document de travail « Pont-deLabeaume 2030 » qui reste notre guide pour les prochaines années :  la finalisation de l’aménagement du RD5 jusqu’en limite de la commune,  la maison Belin, ancien commerce, qui sera transformée en logements,  l’enfouissement des réseaux qu’il ne faut pas perdre de vue pour une meilleure qualité visuelle de notre environnement,  l’isolation du bâtiment mairie aux niveaux 1 et 2 afin de réduire les coûts de chauffage et pour le bienêtre des élèves de l’école,  le réaménagement du point volcans en sortie nord pour un accueil touristique de meilleure qualité,  le plan routier de la commune qu’il faut remettre à jour de façon à conserver nos routes en bon état,  le stationnement dans le village et certains hameaux sur lequel il faudra investir parfois lourdement,  les voies dites « douces » qui vont permettre d’intégrer le vélo comme futur moyen de mobilité,  le réaménagement des étages du Ventadour qu’il faut transformer pour l’accueil de nouvelles populations. Avec ces projets, c’est bien une vision globale de la commune qui anime le conseil municipal pour arriver à un développement harmonieux et continu de la commune. Pour ma part, je reste convaincu qu’avoir une vision de ce que l’on veut faire, reste la meilleure façon de gérer une commune afin d’appréhender son avenir sous les meilleurs auspices. Cette activité de projets à court, moyen et long terme est oh combien 2

enrichissante d’enseignements et de satisfactions pour l’équipe municipale que j’ai le grand honneur de conduire. Au-delà de cette vision, c’est aussi le quotidien qu’il faut gérer, et, je dois vous avouer que parfois ce n’est pas une sinécure. Si le Maire est et reste l’édile le plus plébiscité par les citoyens, de par sa proximité, il est aussi « à portée de baffes », comme l’on dit couramment, d’une frange, heureusement très minoritaire, de la population. Les mots ou les gestes, parfois violents qui se posent en posture naturelle pour certains, sont à vous décontenancer le plus solide des êtres, mais le cuir épais et les épaules larges permettent de surmonter ces faits, pour ma part, anecdotiques. L’avenir n’en resta pas moins serein pour qui sait l’aborder avec détermination, et toutes les actions que nous menons restent possibles avec l’aide de tous ; je veux parler, bien entendu, des équipes administratives, des équipes techniques et scolaires qui forment une équipe générale avec laquelle, par leur travail quotidien, les décisions prises par la municipalité sont mises en œuvre, qu’ils en soient tous remerciés par ma voix. Je n’oublie pas également les équipes associatives, l’amicale laïque, les amis de Nieigles et les aînés qui donnent, par leurs actions, du lien social nécessaire à tous, dans notre village. Ce petit mot ne serait pas complet si, à l’approche de cette fin d’année et des fêtes qui l’entourent, je ne vous souhaitais pas de passer d’agréables moments en famille ou entre amis, pour vous souhaiter une excellente année 2022, et vous dis à bientôt, tout en prenant soin de vous. Bien à vous Yves Veyrenc


Autres charges de gestion courante

Charges financières

Opération d'ordre

Chapitre 65

Chapitre 66

Chapitre 042

Travaux en régie

Impôts et taxes

Dotations

Autres produits de gestion courante

Produits financiers

Produits exceptionnels

Chapitre 72

Chapitre 73

Chapitre 74

Chapitre 75

Chapitre 76

Chapitre 77

Travaux de bâtiments

Opérations d'ordre

Chapitre 23

Chapitre 040

T.L.E.

Subventions + Participations

Emprunt+caution

vente

Opérations d'ordre sur biens cédés

Chapitre 10223

Chapitre 13

Chapitre 16

Chapitre 21

Chapitre 040

EXCEDENT : 120 412,23 €

F.C.T.V.A.

Chapitre 10222

TOTAL

Exc.fonctionnement-résultat

Chapitre 1068

RECETTES D'INVESTISSEMENT

Acquisition de matériels

Chapitre 21

TOTAL

Capital empr.+ remb.cautions s/loc.

Chapitre 16

DEPENSES D'INVESTISSEMENT

EXCEDENT : 234 021,97 €

Produits des services

Chapitre 70

TOTAL

Atténuation de charges

Chapitre 013

RECETTES DE FONCTIONNEMENT

Charges de personnel

Chapitre 012

TOTAL

Charges à caractère général

Chapitre 011

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT

Compte administratif 2020

415 480,10

80 391,25

15 000,00

370,00

114 377,36

9 231,49

25 110,00

171 000,00

292 067,87

29 999,45

186 281,40

30 464,20

45 322,82

670 910,38

107 060,60

19,41

80 052,98

170 674,95

242 726,61

29 999,45

20 942,22

19 434,16

436 888,41

80 391,25

4 119,06

38 614,14

206 908,34

106 855,62

100 %

19,35 %

3,61 %

0,09 %

27,53 %

2,22 %

6,04 %

41,16 %

100 %

10,27 %

63,78 %

10,43 %

15,52 %

100 %

15,96 %

0,00 %

11,93 %

25,44 %

36,18 %

4,47 %

3,12 %

2,90 %

100 %

18,40 %

0,94 %

8,84 %

47,36 %

24,46 %

3

Autres charges gestion courante Charges financières Opération d'ordre

Chapitre 65 Chapitre 66 Chapitre 042

Produits exceptionnels Opération d'ordre

Chapitre 77 Chapitre 042

Opérations d'ordre

Chapitre 040

EXCEDENT : 444,36 €

Opérations d'ordre

TOTAL

Immobilisations

Chapitre 040

Emprunt

Subventions

Exc.Fonct. - résultat

Chapitre 21

Chapitre 16

Chapitre 13

Chapitre 1068

RECETTES D'INVESTISSEMENT

Acquisition de matériels

Chapitre 21

TOTAL

Capital emprunt

Chapitre 16

DEPENSES D'INVESTISSEMENT

EXCEDENT : 4 154,55 €

Produits divers

Chapitre 75

TOTAL

Produits des services

Chapitre 70

RECETTES DE FONCTIONNEMENT

Charges de personnel

Chapitre 012

TOTAL

Charges à caractère général

Chapitre 011

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT

7 959,58

7 959,58

-

-

-

-

7 515,22

4 595,22

-

2 920,00

23 125,77

4 595,22

-

-

18 530,55

18 971,22

7 213,64

902,18

-

-

10 855,40

Compte administratif Chaufferie 2020

100 %

100 %

0,00 %

0,00 %

0,00 %

0,00 %

100 %

61,15 %

0,00 %

38,85 %

100 %

19,87 %

0,00 %

0,00 %

80,13 %

100 %

38,02 %

4,76 %

0,00 %

0,00 %

57,22 %


100 % 1,05 % 4,64 % 0,17 % 0,84 % 76,26 % 13,86 % 3,18 % 100 % 11,63 % 14,50 % 24,52 % 1,57 % 0,30 % 39,50 % 6,91 % 0,10 % 0,96 % 100 %

RECETTES DE FONCTIONNEMENT Produits des services 31 311,00 30 332,00 Travaux en régie 223 220,00 Impôts et taxes Dotations 140 552,00 Autres produits de gestion 74 951,00 9 734,00 Atténuation de charges 23 860,45 Excédent reporté

533 960,45

DEPENSES D'INVESTISSEMENT 10 000,00 dépense imprévue Capital empr. + remb.cautions s/loc. 44 300,00 Subventions d'équipement 1 617,00 8 000,00 Acq. Matériels et Bâtiments 727 873,23 Travaux de bâtiments Travaux de voirie 132 289,20 Opérations d'ordre 30 332,00

954 411,43

RECETTES D'INVESTISSEMENT 111 019,47 Excédent reporté 138 417,70 Virement S.Fonctionnement 234 000,00 Exc.Fonctionnement-résultat F.C.T.V.A. 15 000,00 2 848,00 Taxe Aménagement 377 031,63 Subventions/participations 65 920,88 Emprunt Encaissement cautions s/loc 1 000,00 9 173,75 Opérations d'ordre

954 411,43

Chapitre 70 Chapitre 72 Chapitre 73 Chapitre 74 Chapitre 75 Chapitre 013 Chapitre 002

TOTAL

Chapitre 001 Chapitre 021 Chapitre 1068 Chapitre 10222 Chapitre 10223 Chapitre 13 Chapitre 16 Chapitre 165 Chapitre 040

TOTAL

Chapitre 020 Chapitre 16 Chapitre 20 Chapitre 21 Chapitre 23 Chapitre 23 Chapitre 040

TOTAL

5,86 % 5,68 % 41,80 % 26,32 % 14,04 % 1,82 % 4,47 %

533 960,45

23,40 % 38,85 % 6,83 % 0,56 % 2,71 % 1,72 % 25,92 % 100 %

Chapitre 011 Chapitre 012 Chapitre 65 Chapitre 66 Chapitre 67 Chapitre 042 Chapitre 023 TOTAL

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT 124 950,00 Charges à caractère général 207 452,00 Charges de personnel Autres charges de gestion 36 494,00 Charges financières 3 000,00 14 473,00 Charges exceptionnelles 9 173,75 Opérations d'ordre Virement S.Investissement 138 417,70

Budget primitif 2021

4

Charges financières Opérations d'ordre Virement S.Investissement

Chapitre 66 Chapitre 042 Chapitre 023

Excédent reporté

Chapitre 002 TOTAL

Acq. Matériels Opérations d'ordre

Chapitre 21 Chapitre 040 TOTAL Excédent reporté

Virement Section Fonctionnement Opérations d'ordre

Chapitre 001 Chapitre 021 Chapitre 040 TOTAL

RECETTES D'INVESTISSEMENT

Capital emprunt

Chapitre 16

DEPENSES D'INVESTISSEMENT

Opérations d'ordre

Produits des services

Chapitre 042

Chapitre 70

RECETTES DE FONCTIONNEMENT

Charges de personnel

Chapitre 012

TOTAL

Charges à caractère général

Chapitre 011

DEPENSES DE FONCTIONNEMENT

Budget primitif Chaufferie 2021

7 213,64 37 151,61

21 693,28

8 244,69

4 595,22 37 151,61

29 636,39

2 920,00

18 111,70 56 006,92

4 595,22

33 300,00

56 006,92

21 693,28

7 213,64

1 100,00

1 500,00

24 500,00

100 %

19,42 %

58,39 %

22,19 %

100 %

12,37 %

79,77 %

7,86 %

100 %

32,34 %

8,20 %

59,46 %

100 %

38,73 %

12,88 %

1,96 %

2,68 %

43,74 %


Délibérations du Conseil municipal  SÉANCE DU 28 JANVIER 2021 Appel d’offres « Maison Vert » Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal les montants pour les travaux de la Maison Vert. Après contrôles des offres, il ressort un total de 94 049,88€ TTC. Après délibération, le conseil municipal approuve ces offres. Déclassement et intégration au domaine public « La Place des Cocons » La commune de PONT-DE-LABEAUME est propriétaire d’un ensemble immobilier, cadastré B949, B1260, B1261, B986, B316, B984, B1439, B329 d’une contenance au sol de 2546 m², situé entre la Rue de la Mairie et la Rue de la Fontaine, dénommé « Place des Cocons » et servant actuellement de place communale. La commune souhaite positionner ce bien dans son patrimoine public hormis les logements sur les parcelles B329, B1260, B986 et B984 qui resteront dans le domaine privé de la commune. Il est proposé au conseil municipal de prononcer le déclassement du domaine privé et de l’intégrer au domaine public communal. Après délibération, le conseil approuve ce déclassement. Adhésion à un groupement de commandes et autorisation de signer les marchés La loi Energie Climat adoptée et publiée au Journal Officiel du 9 novembre 2019 et, ce, conformément à la directive européenne du 5 juin 2019, organise la fin des Tarifs Réglementés de Vente d’Electricité d’une puissance souscrite inférieure ou égale à 36 kVA. En conséquence, au 1er janvier 2021, seuls les clients domestiques seront encore éligibles aux TRVE. Les collectivités et établissements publics, ou toute personne morale de droit public, devront donc anticiper la fin des tarifs précités en souscrivant à une offre de marché avant l’échéance du 31 décembre 2020. Le SDE 07, Syndicat Départemental d’Energies de l’Ardèche, se propose de coordonner et d’exécuter le marché d’achat d’électricité, en contrepartie d’une participation financière. Cette adhésion, conformément aux 11 points de livraison de la commune et à une consommation de 66469 KWh, aurait un coût de 113€ par an. En conséquence, le Conseil doit se prononcer sur l’adhésion de la ville au groupement de commandes, accepter les termes du projet de la convention constitutive, autoriser le Maire à signer la convention de groupement, autoriser le SDE 07 à signer les marchés pour le compte de la commune. Après délibération, le conseil municipal approuve cette adhésion au SDE07 et charge le Maire de signer tous documents relatifs à cette adhésion. Eveil musical 2020-2021 Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal que, durant sa séance du 10/07/2020, le conseil a accepté pour l’année 2020-2021 le partenariat avec l’association Déambull pour l’éveil musical de l’école de Pont-de-Labeaume. A ce jour, la classe de maternelle souhaite participer aux séances d’éveil musical. Le coût global de la prestation s’élève donc à 1714,80€ pour les 3 classes. Le Conseil Municipal décide d’inclure dans les séances la classe de maternelle avec l’association Déambull et autorise Monsieur le Maire à signer tous les documents se rapportant à cette décision. Demandes de subvention PASS Territoires et de subvention DETR/DSIL Monsieur le Maire fait part au Conseil Municipal qu’une étude a été faite pour élaborer un cheminement doux « piétons+vélo » aux abords de la route départementale n°5 reliant la commune aux communes de Fabras et Jaujac. Il précise que ce projet sur une longueur de 1km environ a été divisé en 3 tranches. Les tranches 1 et 2 sont à l’ordre du jour pour cette année 2021. Il s’agit avec ces travaux de relier la commune avec la commune de Fabras qui fait de même, par un cheminement doux et voie cyclable. Ce dossier s’élève à la somme de 110 638,78€ HT suivant un devis établi par la société Colas. Monsieur le Maire précise que ces travaux sont éligibles aux dispositifs PASS Territoires et DETR 2021 initié par le Conseil Départemental et l’état. Il propose au Conseil Municipal de candidater sur ces dispositifs initiés à hauteur de 80 % de la dépenses soit 88511.02€ HT. 5


Après délibération, le conseil municipal approuve ce projet, charge le Maire de présenter les dossiers et l’autorise à signer tous documents se rapportant sur ces demandes de subvention. Plan de financement bistrot Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal que le plan de financement est à ce jour finalisé comme suit : PLAN DE FINANCEMENT

DEPENSES HT

RECETTES HT

336 280,00€ HT

Etat : 121 500,00€ Région : 50 000,00€ Département : 40 000,00€ CDC : 20 000,00€ Commune : 104 780,00€

Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal approuve le plan de financement présenté.

Commune 31%

Etat 36%

CDC 6% Région 15% Département 12%

Tarif cantine et centre de loisirs Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal, que le prix de la cantine scolaire est à revoir. A ce jour, le prix fixé par le prestataire s’élève à 3,80€. La commune a, depuis plusieurs années, fixé un prix complémentaire de 0,20€ afin de palier, pour partie, au coût réel du service. Lors du conseil municipal du 22 septembre 2020, le conseil avait décidé que le surcoût de 0,20€ devrait être pris par le budget CCAS au titre de l’aide sociale. Monsieur le Maire propose au conseil : - que la commune prenne en charge la totalité du coût intégral. - que le prix du repas soit donc dorénavant fixé à 3,80€ pour l’année 2020-2021. - que la décision du Conseil Municipal du 22 septembre 2020 est, de fait, annulée. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte ces propositions. Délibération autorisant le Maire à engager, liquider et mandater les dépenses d’investissement (dans la limite du quart des crédits ouverts au budget de l’exercice précédent) Monsieur le Maire rappelle les dispositions extraites de l’article L.1612-1 du Code Général des Collectivités Territoriales : Dans le cas où le budget d’une collectivité territoriale n’a pas été adopté avant le 1 er janvier de l’exercice, l’exécutif de la collectivité territoriale est en droit de mandater les dépenses (25%) venant à échéance avant le vote du budget. Montant budgétisé, dépenses d’investissement 2020 : 633 207,67 €. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal autorise l’engagement de dépenses d’investissements avant le vote du BP 2021 sur la base des enveloppes financières de 158301,00€. Gestion des logements saisonniers communaux et bi-communaux Monsieur le Maire expose au Conseil municipal : Les communes de Meyras et Pont-De-Labeaume sont propriétaires de logements saisonniers constituant le legs « Boullé-Cabias », soit douze logements bi-communaux. Le maire fait part au conseil que le locataire actuel a donné congé à partir du 31 décembre 2020, il est donc nécessaire de signer un nouveau bail avec le nouveau bailleur. Pour ce faire, il est nécessaire de faire établir le bail de locaux meublés et les diagnostics s’y afférent par Mme RICHARD Muriel. Après en avoir délibéré, le Conseil municipal de Pont-de-Labeaume autorise Monsieur le Maire à faire établir le bail de locaux meublés, à signer, avec la commune de Meyras, un nouveau bail de locaux meublés, pour les douze logements bi-communaux. Demande de subvention DETR Monsieur le Maire fait part au Conseil Municipal que, suite aux travaux de la Communauté de Communes sur le PLUI, il devient nécessaire de revoir le dispositif DECI « Défense Extérieur Contre l’Incendie » de la commune. A ce jour, 9 points hydrants sont présents sur le territoire communal. Il ajoute que le quartier de la Charderie n’est couvert par 6


aucun dispositif DECI. Il précise également que le quartier de Bayzan fortement urbanisé est, à ce jour, très peu couvert par le réseau DECI et qu’il devient nécessaire de pourvoir à ce manque. L’installation de 3 poteaux incendie s’avère donc nécessaire sur ces quartiers : 1 à la Charderie et 2 sur Bayzan. Un devis a été établi pour un montant de 10 144€ HT. Monsieur le Maire précise que ces travaux peuvent être susceptibles d’être éligibles au dispositif DETR 2021 Il propose au Conseil Municipal de candidater sur ce dispositif pour 2021 à hauteur de 40 % des travaux. Après délibération, le conseil municipal approuve ce projet, charge le Maire de présenter le dossier et l’autorise à signer tous documents se rapportant sur cette demande de subvention

 SÉANCE DU 18 MARS 2021 Vote du compte administratif 2020 Monsieur le Maire ouvre la séance et cède la présidence à Monsieur THEVENON Alain, Deuxième Adjoint, pour l’examen du Compte Administratif 2020. Après examen détaillé des comptes, les résultats de l’exercice sont les suivants : Chiffres repris en pages finances. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal approuve le Compte Administratif 2020. Vote du compte administratif 2020 chaufferie Monsieur le Maire ouvre la séance et cède la présidence à Monsieur THEVENON Alain, Deuxième Adjoint, pour l’examen du Compte Administratif 2020 : Chiffres repris en pages finances. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal approuve le Compte Administratif Chaufferie 2020. Affectation du résultat du compte administratif 2020 Le conseil municipal donne acte de la présentation faite du compte administratif et décide d’affecter la somme de 234 000,00€ au compte 1068 et 23 860,45 € au compte 002. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal approuve l’affectation du résultat 2020. Affectation du résultat du compte administratif chaufferie bois 2020 Le conseil municipal donne acte de la présentation faite du compte administratif et décide d’affecter la somme de 18111,70 € au compte 002. Après en avoir délibéré, le Conseil Municipal approuve l’affectation du résultat 2020.

 SÉANCE DU 19 AVRIL 2021 Approbation du Compte de Gestion 2020 Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal qu’au cours de la séance du 18 mars 2021, a été approuvé le Compte Administratif 2020, faisant apparaître un excédent de fonctionnement de 23 860,45 € affecté au compte 002 du BP 2021 et 234 000,00 € affecté au compte 1068 investissement. Il ajoute qu’il convient d’approuver le Compte de Gestion 2020 de la commune tenu par le Comptable du trésor. Le Conseil Municipal approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal. Approbation du Compte de Gestion 2020 - Chaufferie bois Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal qu’au cours de la séance du 18 mars 2021, a été approuvé le Compte Administratif 2020, faisant apparaître un excédent de fonctionnement 18 111,70 € affecté au compte 002 du BP 2021 Il ajoute qu’il convient d’approuver le Compte de Gestion 2020 de la commune tenu par le Comptable du trésor. Le Conseil Municipal, constatant leur conformité, approuve le Compte de Gestion du Receveur Municipal. Contrats d'Assurance des Risques Statutaires Le Maire expose l’opportunité pour la Commune de pouvoir souscrire un ou plusieurs contrats d'assurance statutaire garantissant les frais laissés à sa charge, en vertu de l'application des textes régissant le statut de ses agents ; que le Centre de gestion peut souscrire un tel contrat, en mutualisant les risques. Le Conseil Municipal décide de charger le Centre de gestion de négocier un contrat groupe ouvert à adhésion facultative auprès d'une entreprise d'assurance agréée et se réserve la faculté d'y adhérer.

7


Vote du Budget Primitif 2021 Monsieur le Maire porte à la connaissance du Conseil Municipal pour l’établissement du Budget Primitif 2021, tant en recettes qu’en dépenses tous les éléments propres et nécessaires à justifier ses propositions. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve les propositions de Monsieur Le Maire. Chiffres repris en pages finances. Vote du Budget Primitif Chaufferie bois 2021 Monsieur le Maire porte à la connaissance du Conseil Municipal pour l’établissement du Budget Primitif 2021, tant en recettes qu’en dépenses, tous les éléments propres et nécessaires à justifier ses propositions. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, approuve les propositions de Monsieur Le Maire. Chiffres repris en pages finances. Vote des taux d’imposition des taxes directes locales pour 2021 Monsieur le Maire propose au Conseil Municipal de voter, pour 2021, les taux d’imposition des taxes directes locales. Après avoir pris connaissance des bases prévisionnelles 2021 et de tous les éléments utiles au vote considéré. Le Conseil Municipal décide de ne pas modifier les taux d’imposition : Taxe foncière (bâti)………………... 30,52% Taxe foncière (non bâti)………….. 66,53% Avis des communes sur le projet de PLUI arrêté Monsieur le Maire rappelle que, par délibération du 15 décembre 2015, le conseil communautaire a prescrit l’élaboration du Plan Local d’Urbanisme intercommunal. L’élaboration du PLUI a été engagée pour poursuivre la construction d’un projet de territoire à l’échelle des 16 communes du territoire et prendre en compte les évolutions législatives. Le PLUI est désormais soumis à l’avis des communes (délais de 3 mois) et fera ensuite l’objet d’une enquête publique, avant d’être proposé pour approbation du Conseil Communautaire fin 2021. Les communes sont donc invitées à se prononcer sur le dossier arrêté en conseil communautaire le 30 mars 2021 et transmis en amont du conseil municipal. Pour rappel, le dossier de PLUI arrêté est constitué des documents suivants : – Rapport de présentation – Projet d’Aménagement et de Développement Durable – Règlement – Orientations d’Aménagement et de Programmation (OAP) – Annexes. Après en avoir délibéré, le conseil municipal décide d’émettre un avis favorable sur le projet de plan local d’urbanisme intercommunal.

 SÉANCE DU 17 JUIN 2021 DM 1 Budget Chaufferie Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal qu’un rectificatif est à apporter sur le budget investissement chaufferie : Dépenses : Article 001 : - 301,58€ Article 2154 : - 301, 58€ Le Conseil Municipal accepte cette proposition. Fibre optique Mr le Maire explique au Conseil Municipal que la Communauté de Communes a pris la compétence Fibre Optique en date du 20/11/2014. Il ajoute que, pour ce faire, la Communauté de Communes a revu ses statuts en date du 20/11/2014. Le Conseil Municipal a approuvé cette prise de compétence en date du 17/12/2014. Mr le Maire fait part au Conseil Municipal le souhait de la Communauté de Communes de financer cette compétence en partie par la Communauté de Communes sur ses fonds propres et l’autre moitié par les attributions de compensation sur une base de 100 067€ pour la commune de Pont-de-Labeaume et à hauteur de 7 % de cette base, soit 7 005€ par année. Mr le Maire précise que la CLECT s‘est réunie le 16 mars 2021 et que celle-ci a approuvé par 10 voix sur 12 présents son accord de principe sur le financement proposé. Il ajoute que les représentants de la commune de Pont-deLabeaume se sont opposés au principe de financement de la fibre par les attributions de compensation. Lors du Conseil Communautaire du 30/03/2021, les délégués de la commune de Pont-de-Labeaume se sont opposés à nouveau à ce principe de financement et les communes de Burzet et Jaujac se sont abstenues. 8


Il explique que dans le cadre de cet accord dérogatoire sur les attributions de compensation, le Conseil Municipal doit se prononcer. Le Conseil Municipal après en avoir délibéré : - dit que la compétence fibre optique n’est pas une compétence transférée de la commune vers la Communauté de Communes. - dit que, de ce fait, la commune ne souhaite pas le financement proposé au motif que ce n’est pas une charge transférée à la Communauté de Communes. - dit que le Conseil Municipal s’oppose au financement demandé sur la base de la proposition de la Communauté de Communes. - dit qu’en conséquence la commune de Pont-de-Labeaume ne donne pas son accord de financement à la Communauté de Communes sur les attributions de compensation en particulier et sur le mode de calcul retenu par la Communauté de Communes en général Le Conseil Municipal de Pont-de-Labeaume s’oppose à l’unanimité de ses membres à la proposition de la CDC Ardèche des Sources et Volcans. Droit de préemption Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal que les parcelles B406-407-408-409 sont en vente. Ce bien pourrait servir pour agrandir le parking dans le village, aujourd’hui saturé, pour créer environ 18 places supplémentaires, pour créer une ouverture sur le parking pour les locaux municipaux et pour désenclaver, par une voie, les 10 habitions situées en aval du parking. Le fait d’avoir créé cette ZAD permet à la commune d’user du droit de préemption urbain et de faire établir par les domaines l’évaluation de ce bien. Le Conseil Municipal approuve ce projet, autorise le maire à faire les démarches nécessaires et autorise le Maire à signer tous documents relatifs à ce projet. Tarif occupation du domaine public Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal qu’à ce jour aucun tarif n’a été instauré pour l’occupation du domaine public pour le stationnement de camion type commerce ambulant. Il convient, d’une part, d’autoriser l’occupation du domaine public et, d’autre part, de fixer un tarif d’occupation sachant le besoin d’eau et d’électricité pour fonctionner. Monsieur le Maire propose au conseil de facturer cette occupation du domaine public au seul prix des consommations d’eau et d’électricité. Le Conseil Municipal accepte à l’unanimité la proposition. Convention Territoriale Globale Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal que le centre de loisirs périscolaire est agréé jeunesse et sport et qu’un contrat pluriannuel a été passé avec la CAF en 2018 jusqu’au début 2022. Ce contrat arrive à échéance et la CAF souhaite mettre en place une Convention Territoriale Globale avec la Communauté de Communes Ardèche des Sources et Volcans et donc avec la commune. Cette Convention Territoriale Globale permettra à la commune de prétendre aux financements CAF d’une part et de reconduire cette convention pour les 4 années à venir d’autre part. Le Conseil Municipal autorise le Maire à signer tous documents se rapportant à cette décision. Choix d’un agent recenseur et d’un coordinateur municipal Monsieur le Maire informe le conseil municipal que le recensement de la population est prévu pour l'année 2022. Les opérations de recensement s’effectueront du 20 janvier 2022 au 19 février 2022. Le Maire a contacté Mme LE MEUR Aurélie afin d’assurer la charge d'agent recenseur de la commune de Pont-de-Labeaume et a demandé à Mme TESTUD Carine d’être le coordinateur municipal. Le Conseil Municipal autorise le Maire à signer tous documents se rapportant à cette décision. Avenant n° 1 au marché de travaux conclu avec L’entreprise Pereyron pour la réhabilitation du rez-de-chaussée Ventadour Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que la réhabilitation du rez-de-chaussée Ventadour arrive à sa fin. De ce fait et concernant les marchés de travaux, Monsieur le Maire précise au Conseil Municipal de la nécessité d’approuver l’avenant n°1 pour le lot n°01 qui s’élève à la somme de 3071,69€ TTC. 9


Cet avenant prend en compte des prestations supplémentaires correspondant à des travaux de gros œuvre commandés lors de réunion de chantier. Monsieur le Maire présente les caractéristiques de l’avenant n°01. Le Conseil Municipal autorise Monsieur le Maire à signer toutes les pièces nécessaires à ce dossier. Lot façade RDC Ventadour Monsieur le Maire rappelle au conseil municipal que, lors de la passation du marché RDC Ventadour, le conseil a validé les marchés pour les différentes entreprises. Durant le chantier, l’entreprise nous a informés qu’elle ne pouvait plus assurer le lot façades pour des raisons techniques. Trois entreprises de façadiers ont été contactées, l’offre de la société Vivarais façades est retenue pour un montant de 38495,58€. Le Conseil Municipal approuve l’offre du lot façades. Appel d’offres « Bistrot » Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal que la Commission d’Appel d’Offre s’est réuni le 30 avril 2021. De cette commission et après contrôles des offres, il en ressort un total de 280 978,21€ TTC, non compris la maitrise d’ouvrage. Le Conseil Municipal approuve les offres validées par la Commission d’Appel d’Offres. Création d’un budget annexe « Bistrot » Monsieur le Maire rappelle au Conseil Municipal le projet de création d’un bistrot au village. Considérant la possibilité de créer un budget annexe, sans autonomie financière, destiné à la gestion de cet établissement (dépenses et recettes) et à la possibilité que ce budget soit soumis à TVA (récupération de la totalité de la TVA). Monsieur le Maire propose la création d’un budget annexe, sans autonomie financière et assujetti à la TVA, pour le bistrot. Le Conseil Municipal accepte la proposition et autorise Monsieur le Maire à entreprendre les démarches nécessaires. Création d’un emploi d’adjoint technique principal de 1ere classe Conformément à la loi de 1984 portant dispositions statutaires relatives à la Fonction Publique Territoriale, les emplois de chaque collectivité ou établissement sont créés par l’organe délibérant. Monsieur le Maire expose au Conseil Municipal que considérant l’ancienneté de l’agent technique, il serait souhaitable de procéder à la création d’un emploi d’adjoint technique principal de 1ere classe à temps complet pour d’une durée hebdomadaire de 35 heures. Après en avoir délibéré, le Conseil municipal décide d’accéder à la proposition de Monsieur le Maire, de créer un poste d’adjoint technique principal de 1ere classe et de porter les crédits nécessaires au budget. Détermination des taux de promotion pour les avancements de grade Le Maire rappelle au conseil que les dispositions statutaires relatives à la fonction publique dépendent de l’assemblée délibérante pour fixer le taux de promotion des fonctionnaires pouvant être promus à ce grade. Le Maire propose à l’assemblée, de fixer à 100 % le taux de promotion pour tous les grades d’avancement dans la collectivité. Le conseil municipal à l’unanimité des présents approuve cette proposition.

 SÉANCE DU 24 SEPTEMBRE 2021 Avenant Ventadour Monsieur le Maire informe le Conseil Municipal que la réhabilitation du rez-de-chaussée Ventadour, arrive à sa fin et de la nécessité d’approuver l’avenant n°1 pour le lot n°03 - Platrerie attribué à l’Entreprise Gassend pour un montant de 2516,04€TTC qui comprend des travaux de doublage supplémentaires. Monsieur le Maire propose donc au Conseil Municipal d’approuver l’avenant n°01. Le Conseil Municipal approuve l’avenant n°01 aux marchés de travaux et autorise Monsieur le Maire à signer toutes les pièces nécessaires à ce dossier.

10


 SÉANCE DU 24 NOVEMBRE 2021 Tarif réseau de chaleur Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal que les tarifs de la revente de chauffage n’ont pas évolué depuis 2014, que l’équipement commence à prendre de l’âge et qu’il faut prévoir des investissements importants et qu’il faut, de faits, revoir ces tarifs. Ce coût est susceptible d’évoluer en fonction notamment du prix du combustible, du prix des consommations diverses eau, électricité, assurances ainsi que les frais de main d’œuvre et de maintenance de l’équipement. Après délibération, le Conseil Municipal fixe le prix pour l’abonnement au réseau de chaleur à 28,00 € HT/KW à partir de la saison 2021/2022. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte à l’unanimité ces tarifs. Biens sans maître Mr le Maire informe le conseil municipal de la réglementation applicable aux biens sans maître et à l’attribution à la commune de ces biens. Il expose qu’après renseignements des services fiscaux, les propriétaires des terrains cadastrés B234, A556, A202, A140, A147, A148 sont inconnus depuis plus de trente ans. Il indique que ces biens font donc partie d’une succession ouverte depuis plus de trente ans et pour laquelle aucun successible ne s’est présenté. Il propose au conseil municipal de lancer la procédure pour incorporer ses propriétés dans les biens privés de la commune. Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte la mise en place de la procédure applicable en la matière. DM 1 Commune Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal, que suite à un dépassement sur le budget voté, il faut rectifier comme suit : Fonctionnement : Dépenses : Article 6712 : + 3600,00€ Recettes : Article 73223 : + 3600,00€ Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte cette proposition. Convention SEBA Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal, que lors des travaux de la RD5, le SEBA avait prévu la réfection des trottoirs sur la place du marché. Du fait des travaux du bistrot, le SEBA est susceptible de rétrocéder à la commune la somme de 2250,00€ de façon à pouvoir effectuer ces travaux après la construction du bistrot. Le SEBA nous demande de passer une convention pour l’affectation de cette somme. Le Conseil Municipal accepte cette proposition et autorise le maire à signer cette convention. Abrogation de la carte communale Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal, que pour les cartes communales ne relevant pas du même régime juridique que les PLU communaux, il est nécessaire de procéder à leur abrogation dès l’entrée en vigueur du PLUI. Le Conseil Municipal accepte le principe d’abroger la carte communale de Pont-de-Labeaume à la date d’entrée en vigueur du PLUI. Signature convention CTG avec la CAF La CAF de l'Ardèche et la Communauté de Communes Ardèche des Sources et Volcans ont souhaité conjointement s'engager dans une nouvelle forme de contractualisation intitulée Convention Territoriale Globale (CTG) Elle constitue un cadre de référence des interventions et des moyens offerts par la branche famille mobilisée. Elle poursuit une double logique ; Décliner les orientations départementales de la branche famille dans une démarche collaborative ; S’accorder sur un projet social de territoire, véritable feuille de route partagée adaptée aux besoins des habitants et des familles ; La démarche de la CTG a fait l’objet d’un Portrait Social de territoire, d’axes stratégiques, d’actions opérationnelles et d’une programmation du plan d’actions. L'année 2022 sera réservée au déploiement du plan d’action opérationnel de la CTG dont la durée est de 5 ans. 11


Après en avoir délibéré, le conseil municipal approuve la Convention Territoriale Globale (CTG) avec la CAF, autorise M. Le Maire à signer la convention et tout document afférents à ce dossier. DM 2 Budget Chaufferie Monsieur le Maire indique au Conseil Municipal, que suite à un dépassement sur le budget voté, il faut rectifier comme suit : Investissement /Dépenses : Article 6068 : - 220,56 ; Article 673 : + 220,56€ Le Conseil Municipal, après en avoir délibéré, accepte cette proposition. Contrats d’assurance des risques statutaires Le Maire rappelle que la commune a, par la délibération du 19 avril 2021, demandé au Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l’Ardèche de négocier un contrat d’assurance statutaire garantissant les frais laissés à sa charge. Le Centre de Gestion a communiqué à la Commune les résultats la concernant. Le Conseil décide d’accepter la proposition et autorise le Maire à signer les conventions. Enfouissement des réseaux Mr le maire expose au Conseil Municipal l’avant-projet sur Leyronnac concernant l’enfouissement des réseaux qui a été demandé au SDE07. Au vu des coûts prévisionnels, Mr le Maire suggère que ce projet bien qu’intéressant n’est pas prioritaire et sera traité ultérieurement en fonction des contraintes budgétaires. Passerelle de Bayzan Mr le Maire informe le Conseil Municipal que certains habitants du quartier de Bayzan se plaignent du bruit des motocyclistes empruntant la passerelle. Il expose des solutions au Conseil Municipal : 1 - De poser une barrière de façon à interdire ou limiter l’accès à la passerelle, cette solution comporte le double inconvénient de ne plus laisser à quiconque le passage, ce qui est préjudiciable pour certains habitants proches de la passerelle, et les motos passeront inévitablement dans le quartier sur toute sa longueur, de ce fait cela amènera des désagréments à plus de personnes et serait plus accidentogène au vu du gabarit de la traversée du quartier. 2 - De laisser la passerelle en l’état. Après débats et délibération, le Conseil Municipal décide à l’unanimité de laisser la passerelle en l’état.

12


Le Ventadour En 2019, le chantier de réhabilitation du rez-de-chaussée du bâtiment Le Ventadour était mis en œuvre suite au choix de la commune de conserver ces espaces pour ses besoins personnels, notamment pour remplacer la salle polyvalente, sous la mairie, qui est devenue la cantine de l’école. Les gros travaux de démolition avaient donc commencé en début d’année 2020 que la crise sanitaire a mis à l’arrêt sur le champ. Quelques 18 mois après, avec bien des vicissitudes, les travaux sont maintenant achevés. Concrètement, il s’agissait de reprendre les volumes de la grande salle pour en faire la salle polyvalente de la commune, des travaux de démolition de la maison jouxtant le Ventadour ont été effectués également pour

l’aménagement d’une cour intérieure utile à la dévolution de cette salle de quelques 175 m². À ce jour, donc tous les espaces de ce rez-de-chaussée ont été réaménagés : la salle polyvalente, un local de rangement du matériel nécessaire au fonctionnement, les deux salles plus petites pour une affectation ultérieure et les toilettes qui ont été transférées et reprises dans leur totalité. Sur l’arrière du bâtiment, deux logements 39 m2 et 47 m2 accessibles pour des personnes à mobilité réduite PMR- ont été à l’ordre du jour. Cet investissement dédié à la commune et au profit du logement, de quelques 250000 €, a pu voir le jour grâce aux aides extérieures à hauteur de 55 % par la Région AURA, le Département, la Communauté de Communes et la commune bien entendu en autofinancement. Le chapitre rez-de-chaussée de cet énorme bâtiment est, à présent, terminé ; il reste donc à s’occuper des quelques 750 m2 sur les étages où un futur programme de travaux consistera à produire des logements ou autres afin de valoriser pleinement les espaces généreux de ce bâtiment.

La maison Vert La commune avait, en son temps, racheté la maison Vert à côté de la boulangerie ; l’idée générale était alors de produire un logement sur les deux niveaux supérieurs et de conserver le rez-de-chaussée en réserve commerciale en cas de besoin. De gros travaux de démolition ont été nécessaires pour rendre ce bâtiment habitable et, à ce jour, c’est chose faite ; nous avions pris le parti de faire effectuer les travaux intérieurs par les employés communaux dans le cadre de travaux en régie, au fur et à mesure des disponibilités des agents communaux. Les deux dalles intérieures ont été construites en lieu et place de voûtes particulièrement revêches à démolir, nos anciens faisaient dans le solide pour défier les ans ! L’opportunité offerte par la région AURA ayant quelque peu changé la donne, il a fallu s’adapter et les travaux ont été mis en adjudication dans le cadre d’un projet plus global. Donc un groupe d’entreprises locales dont Pereyron de Saint Pierre de Colombier, Viannet de Lalevade d’Ardèche, Laurent de Labégude et Gassend de Lalevade d’Ardèche ont été sélectionnées à l’issue d’un appel d’offres. Les travaux commencés en 2018 vont pouvoir enfin se poursuivre cette année 2022 pour une réception au printemps. Ce futur logement de presque 100 m2 viendra parfaire l’offre locative de la commune, qui pourra accueillir une famille supplémentaire dans le village.

13


Le réseau DECI Depuis 2017, le département de l’Ardèche a revu son Règlement Départemental de Défense Extérieure Contre l’Incendie- RDDECI- en lieu et place d’un règlement cantonal des années 1990 devenu obsolète. Chaque commune doit dès lors se conformer à ce règlement afin d’organiser au mieux la lutte en cas de sinistre de forêts ou d’habitations. Au fil du temps, la commune a amélioré, autant que faire se peut, son réseau pour arriver à terme en conformité avec ce nouveau règlement nécessairement plus contraignant. Dans ce cadre, les bornes incendie sont contrôlées tous les deux ans, les non conformes sont remplacées et le réseau s’améliore au fur et à mesure. Cette année, c’est deux bâches de 60 m3 qui ont été posées aux endroits stratégiques au vu de la géographie de la commune. C’est ainsi que le secteur du Coulet/Rourresol a été pourvu par une bâche ainsi que le secteur de Leyronnac/Roumégouse par le même dispositif : De ce fait, les deux secteurs boisés de la commune sont, à présent, couverts contre le risque incendie. Dans le même état d’esprit, le quartier de la Charderie sera très prochainement équipé d’une borne incendie ainsi que le quartier de Bayzan qui se verra équipé de deux bornes supplémentaires de façon à couvrir l’intégralité du quartier. A cela va s’ajouter la reprise par la commune du réservoir de Bayzan d’une capacité de 200 m3 qui va être désaffecté par le SEBA après la restructuration du réseau AEP. A terme, c’est donc l’ensemble de la commune qui devrait être couverte contre le risque incendie hormis le secteur de Nieigles où la commune étudie une solution à venir. Avec tous ces travaux de mise aux normes, la commune a donc un réseau DECI de douze poteaux incendie sur tout le territoire, deux bâches à eau de 60 m3, le réservoir de Bayzan de 200 m3 qui offrira une belle couverture de défense contre l’incendie et collera ainsi au RDDECI. Tous ces dispositifs, aussi opérationnels soient-ils, ne doivent pas nous faire oublier que le débroussaillage reste obligatoire sur tout le territoire de la commune. Les propriétaires sont donc invités à se saisir de cette problématique importante pour la protection de chacun d’entre nous.

Bâche à Leyronnac/Roumégouse

14


Le bistrot en construction A la suite de la fermeture surprise du bar tabac dans le village s’est posé la question, pour le conseil municipal, de l’avenir d’un tel commerce sur la commune. Pris un peu de court, le rachat de ce bâtiment en vente s’est posé de façon cruciale et il a fallu réagir assez vite pour ne pas perdre le dernier commerce de ce genre sur le village ; nous étions alors en décembre 2018. La commune toujours soucieuse du commerce en milieu rural en général et de ce genre de commerce en particulier s’est donc mise en ordre de marche pour faire une offre et, ce, à deux reprises auprès du cabinet chargé de cette vente. Au bout de quelques semaines et après bien des péripéties, la transaction n’a pu se faire dans des conditions intéressantes pour toutes les parties ; il a fallu se rendre à l’évidence que nous allions perdre ce commerce de proximité et de lien social que comporte un tel établissement. Nous avons donc recherché plusieurs solutions de remplacement avec des résultats plutôt mitigés dans le secteur de la croisée des routes dans le village. C’est de là qu’est née l’idée d’une construction nouvelle sur l’espace de quelques 150 m2 qui s’offrait à nous, dans le secteur historique et commerçant du village, restait à le réaliser… Avec l’appui d’un cabinet d’architecte, un dossier a pu être monté en un temps record, l’aval du conseil municipal, la chambre de commerce et d’industrie, les services de l’état, la région AURA, le département de l’Ardèche, la communauté de communes ont fait le reste pour boucler ce dossier éclair se situant aux alentours de 300000 €. Les divers financeurs ont donc répondu présents pour ce dossier et sur diverses lignes de financements, c’est ainsi que le 23 décembre 2020, ce dossier a été bouclé du point de vue financier qui reste le nerf de la guerre et c’est à hauteur de 230000€ soit 74 % de financements extérieurs qui ont été mobilisés pour ce dossier.

À la suite du volet financier, le dossier administratif a été mené avec autant de succès, le permis de construire et l’adjudication aux entreprises ; en quelques semaines, les travaux pouvaient donc commencer… 15


Ce fut chose faite en ce début d’été pour une durée de travaux de l’ordre de 8 mois ce qui amènera une ouverture officielle autour du 1er avril, et ce n’est pas un poisson ! À ce jour, les travaux se déroulent comme prévu, le futur gérant a été choisi et il ne restera plus qu’à espérer la date d’ouverture pour une inauguration de cet espace. Au-delà de ces travaux, par cette opération, c’est le cœur de notre politique de revitalisation du centre bourg et du commerce qui est dans le viseur. Opération réussie à tous points de vue, tel est le constat que l’on peut en tirer, avec un peu d’avance bien entendu. Alors espérons pouvoir se rencontrer autour d’un verre ou d’un repas dans cet espace de convivialité à disposition de tous dans le village.

16


Les bruits de voisinage La municipalité est régulièrement sollicitée par des habitants de divers quartiers qui, souvent, se plaignent de nuisances sonores qui ont lieu tout au long de la semaine et parfois tard dans la soirée. Les bruits les plus communs sont les tondeuses à gazon, les débroussailleuses etc. … que certains utilisent parfois jusqu’à l’agacement. Les bruits des mobylettes sont également à l’ordre du jour en passant par les bruits de nos animaux de compagnie, parfois quatre voire cinq chiens qui aboient à longueur de temps, ça finit par lasser y compris les plus patients d’entre nous. La législation française prévoit des sanctions dès lors que ces troubles deviennent anormaux se manifestant le jour comme la nuit. Dans le département, un arrêté préfectoral réglemente ces bruits de voisinage et, ce, depuis 2016 (n° 2016-048-ARSDD07SE-01) Cette réglementation prévoit que les activités bruyantes effectuées de manière occasionnelle par les particuliers et susceptibles de porter atteinte à la tranquillité du voisinage ou à la santé de l’homme par leur durée, leur répétition ou leur intensité, ne peuvent avoir lieu à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments que :  Du lundi au vendredi de 8h00 à 12h00 et de 14h00 à 19h30.  Le samedi de 9h00 à12h00 et de 15h00 à 19h00.  Le dimanche et jours fériés de 10h00 à 12h00. En dehors de ces périodes, nous sollicitons chacun d’entre vous pour essayer de ne pas polluer le voisinage avec ces bruits du quotidien qui finissent par exaspérer tout le monde. Respecter autrui reste aussi un geste citoyen et selon la formule consacrée « moins on fait de bruit plus on s’entend » devrait en inspirer plus d’un afin que chacun de nous puisse vivre dans la quiétude et la sérénité.

Le stationnement dans le village Le stationnement des véhicules dans le village est et reste une problématique quotidienne malgré les efforts faits depuis quelques années. Le fait d’accueillir de nouveaux habitants met en exergue de façon plus prégnante ce problème. Afin de remédier à cet état de fait, la commune s’est mis en quête de trouver des solutions concrètes pour tous et surtout pour les commerçants dont les effets sont cruciaux. La commune s’est rendu propriétaire du garage dans le virage situé sur la rue de la mairie ; après démolition, cet espace de 250 m2 sera en capacité d’accueillir une douzaine de places supplémentaires aux abords directs des commerces. Ce chantier devrait être mené d’ici la fin de cette année et donnera un ballon d’oxygène certain dans le secteur. Dans le même état d’esprit, la commune avait préempté la vente de la maison Chareyre tout à côté du parking de la plage, avec comme objectif de créer 18 places supplémentaires, créer une ouverture pour les locaux des employés municipaux et ouvrir une desserte pour les habitations situées en aval du parking actuel. Après moult procédures auprès du vendeur et, surtout, auprès de la Direction des territoires, il s’est très vite avéré que nous ne pouvions aller plus loin dans la procédure. Les services de l’état étant intraitables sur les zones du Plan de Prévention des Risques Inondations -PPRI, le projet est tombé à l’eau si l’on peut dire. Il faudra donc, à terme, trouver d’autres solutions pour arriver à ce que ce problème soit résolu de façon définitive dans le village dans un premier temps mais aussi dans certains quartiers. D’ores et déjà, plusieurs pistes sont identifiées et le conseil municipal aura à se prononcer en se saisissant des opportunités qui se font jour et qui peuvent s’offrir à la commune. Affaire à suivre donc...

17


Du côté des employés communaux Les deux agents techniques de la commune, Sébastien et Jérémie, sont dévolus à tous les travaux d’entretien et de nettoyage de la commune ; les voies communales, les chemins de randonnée, les espaces publics, l’entretien des bâtiments communaux sont donc leur quotidien. Tous ces travaux les occupent une bonne partie de l’année ; à ces travaux s’ajoutent des travaux en régie municipale qui leur sont confiés autant que de besoin et au fil du temps. Dans ce cadre, chaque année, le conseil municipal vote ces travaux en régie sur les bâtiments ou sur le domaine privé et public de la commune. Cette année, de gros travaux sur le réaménagement du Ventadour, démolition, carrelage dans la grande salle et ses dépendances, peinture, et dans les deux logements sur l’arrière du bâtiment ont été effectués. Au total, ce n’est pas moins de 200 m2 de carrelage et faïence qu’ils ont posés au cours de l’année pour le Ventadour. A cela s’est ajouté la préparation du terrain et la pose des deux bâches à eau aux quartiers du Coulet et de Leyronnac et quelques autres travaux de moindre importance.

Ces travaux en régie rentrent parfaitement dans leur temps de travail et font économiser à la commune, un coût assez important en rapport avec des travaux d’investissement soumis à adjudication. Le choix politique de faire effectuer des travaux en régie municipale porte donc bien ses fruits et c’est ainsi que la municipalité peut procéder à des investissements de bonne qualité, d’une part, et en quantité intéressante pour le budget de la commune, d’autre part.

18


Visite de l’inspecteur d’académie Le vendredi 24 septembre, l’inspecteur d’académie était présent sur la commune dans notre école communale. Pour la circonstance, il était accompagné de conseillers - numérique et éducatif. Dès 9 heures, le maire et l’adjointe aux affaires scolaires, Coralie Jouffre, accueillaient les hôtes de l’éducation nationale. L’objectif de cette visite résidait dans la connaissance du territoire pour l’inspecteur nouvellement installé, mais également d’échanger avec les élus de la commune et l’équipe enseignante sur divers sujets attenants à la vie de l’école. Dans la présentation de notre école communale, le maire mettait en avant le problème récurrent des services de psychologie scolaire et, notamment, de la psychologue de secteur qui ne peut intervenir sur l’école où le besoin reste prégnant. Un autre sujet d’importance était, sur la table, l’application des outils numériques sur l’école suite à la dotation effectuée en 2020, là également un conseiller numérique peut aider l’équipe enseignante dans les divers projets pédagogiques qui peuvent être mis en œuvre tout au long de l’année scolaire. Par le plus grand des hasards, il se trouve que ce fameux conseiller numérique réside dans la commune toute proche de Chirols et qu’il se fera un plaisir d’accompagner l’équipe enseignante dans leurs projets divers et variés pour le plus grand bien de tous. Après des échanges fructueux et en fin de réunion, l’inspecteur s’est montré très satisfait d’avoir pu échanger avec le terrain et agréablement surpris par les moyens déployés par la commune pour que l’école de la république fonctionne dans de bonnes conditions. Une réalité, la mairie est très présente sur l’école et, chaque année, de gros efforts sont faits pour que les locaux scolaires ainsi que l’équipement de notre école soient au top niveau sans oublier l’amicale Laïque qui travaille dans la même direction pour le bien de nos élèves.

Un projet éco-citoyen à l’école L’école reste le milieu privilégié pour l’instruction et la socialisation de nos enfants. Dans ce contexte et dans le cadre de projets pédagogiques, les élèves sont amenés à travailler sur divers sujets de la vie de tous les jours. Cette année 2021, les élèves du 3ème cycle, CE2, CM1 et CM2 avaient pour projet, l’éco-citoyenneté, autour bien entendu, de leur maîtresse Sabrina Charbonneau. Après un important travail en classe, deux élèves désignés par leur classe sont venus en mairie pour présenter à une partie du conseil municipal convoqué pour la circonstance, leur travail ainsi que leurs propositions. Les deux délégués ont donc présentés leurs projets qui consistent à faire le tri des déchets à l’école, les papiers, les piles, les plastiques, le verre, les cartouches d’imprimantes etc. Pour ce faire, ils ont fait des propositions au conseil municipal, pour l’achat du matériel nécessaire pour effectuer ce tri dans de bonnes conditions. C’est ainsi que plusieurs associations partenaires, sur proposition des élèves, ont pu être contactées pour la valorisation de ces déchets, associations qui font intervenir des personnes porteuses de handicap ou à destination des enfants hospitalisés par « le rire médecin » Par la présentation de ce projet et par le projet lui-même, les enfants doivent être éduqués à l’éco-citoyenneté ; c’est dès le plus jeune âge qu’il faut que nous, les adultes, devons leur inculquer les bons procédés pour devenir des éco citoyens et des citoyens tout court, à part entière. Quelques jours après, le matériel demandé était à disposition de l’école et les élèves ont pu voir la concrétisation de ce projet. Avec des projets comme celui-ci, c’est bien à l’école et notre façon de procéder à petite échelle qui reste le passage privilégié pour aborder le futur et l’avenir de notre planète. 19


20


21


22


23


L’amicale laïque Les parents d’élèves membres de l’Amicale Laïque Balmipontaine se sont réunis courant septembre pour l’assemblée générale avec, pour ordre du jour, le renouvellement du bureau et le lancement des projets pour l’année scolaire en cours. Le nouveau bureau se compose de deux coprésidents, Coralie Jouffre et Mickael Baraille, les deux secrétaires, Floriane Carlig et Aude Audigier et les deux secrétaires Aurélie Lemeur et Manon Diong. L’équipe enseignante présente à cette assemblée a présenté leurs projets respectifs pour l’année et un accord de principe pour les financements a été donné. Théâtre, cinéma, visite des archives départementales, intervention sur l’astronomie et, même, une classe de découverte pour les deux classes primaires est au programme ! Le rôle de cette association est de récolter des fonds pour financer du matériel pédagogique pour les trois classes de l’école, livres, imprimantes, matériel informatique, du matériel pour les activités extérieures, vélos, ballons mais, surtout, pour financer en tout ou partie les sorties et projets scolaires (intervenants, rencontres sportives, sorties de fin d’année, piscine, voyage scolaire…) Cette année encore, c’est dans l’incertitude que les manifestations se préparent, mais un calendrier a tout de même été posé.Les castagnades se sont déroulées le 20 novembre sous un soleil radieux, suivi de la fameuse soupe de potiron/châtaignes, un vrai moment de convivialité et de rencontre bien apprécié en cette période ! Au vu des contraintes que nous impose la situation sanitaire, nous avons pris la décision d’annuler la belote et le loto. Le carnaval prévu le samedi 5 mars 2022 est, quant à lui, maintenu. Nous tenons à remercier tous les bénévoles qui se dépensent sans compter pour l’association, toutes les personnes qui participent aux manifestations et qui contribuent à leur réussite. Remerciements aussi à la mairie et son personnel pour leur soutien sans faille depuis tant d’années. Toute l’équipe du bureau vous souhaite de passer de belles fêtes de fin d’année et une heureuse année 2022. Amicalement, le bureau.

Les amis de Nieigles Notre activité culturelle avait fort mal commencé en ce début d’année 2021. Après avoir annulé notre assemblée générale et notre fête traditionnelle du lundi de Pentecôte, tous nos espoirs reposaient sur les trois concerts qui étaient au programme e sur la visite de l’église initiée par un groupe de sympathisants. Ces visites guidées et commentées par notre secrétaire ont connu un réel succès et, notamment, pour les journées du patrimoine de septembre. Les concerts, quant à eux, furent un enchantement, le cadre somptueux de l’église a pu accueillir successivement deux membres du quatuor Voce, groupe qui s’est produit de nombreuses fois à Nieigles, un ensemble de musique populaire, Marius Pibarot et The Needs, de très grande qualité qui se sont installés à l’extérieur sous le chevet de l’église séculaire. L’ensemble de musique baroque Orféo 2000 dans un concert d’instruments anciens ont pu ravir le nombreux public pour l’occasion où un buffet était dressé pour l’occasion. Toute cette programmation a pu se faire en respectant les conditions sanitaires imposées. D’autres projets de rendez-vous sont, d’ores et déjà, en cours d’élaboration pour l’année 2022, nous pouvons que vous conseiller de venir participer à titre personnel ou en adhérant à notre association qui magnifie ce site exceptionnel de Nieigles. Nous avons besoin de vos encouragements. Merci à toutes celle et ceux qui rendent notre association plus vivante par leur participation tout au long des saisons. Jean Ried

24


Le Club des Blés d’Or 2021 touche à sa fin, l’année dernière je faisais le vœu que nous puissions, à nouveau, nous retrouver et aujourd’hui, je me réjouis que cette année 2021 nous ait permis de le réaliser. Quel plaisir de reprendre, dès les beaux jours, nos parties de cartes acharnées et de pouvoir, à nouveau, partager des moments de convivialité autour de bons repas ou de sorties comme ceux de Coucouron ou notre escapade sur Martigues ! Même la tradition a pu être respectée cet automne avec notre fameuse castagnade qui depuis des années, au-delà d’un moment festif et joyeux, nous relie à nos racines Ardéchoises. Tous ces bons moments passés ensemble ont été possibles car nous avons su collectivement être prudents et surtout attentifs les uns et les autres, notamment envers les plus vulnérables d’entre nous. Nous sommes restés vigilants et surtout nous devons l’être encore car, malgré les accalmies, le virus et ses variants successifs restent très présents et dangereux. Je renouvelle donc le souhait que nous puissions, de tout cœur, maintenir ce lien de fraternité entre nous et de partager encore longtemps tous ces moments, simples mais primordiaux plus encore aujourd’hui. Dans l’attente de se retrouver, les membres du bureau du club et moi-même vous souhaitons de passer de très belles fêtes de fin d’année et vous disons à bientôt. Le Président, Stélio Maurinac, et le bureau.

Portraits de chasseurs atypiques ! A l’occasion du congrès des maires à Paris, cet automne, journées de travail s’il en est mais, également, de temps libres pour divaguer dans cette ville, la plus belle du monde dit-on avec un brin de chauvinisme. Au cours de quelques pérégrinations dans la capitale et après un repas dans le célèbre restaurant Chartier, eh oui c’est aussi l’occasion de faire des découvertes de tous ordres, au hasard d’une rue, je me trouve devant une galerie d’art. L’idée d’entrée devant ce titre alléchant de « Small is beautiful » ce qui veut dire pour ceux qui ne comprennent pas l’anglais, le petit est beau, me font découvrir une pléiade d’artiste internationaux qui exposaient dans cette galerie. D’Afrique du sud au Royaume uni en passant par la Bosnie, la Belgique, le Japon et quelques autres pays, nombres d’artistes plasticiens, avec la miniaturisation des œuvres à leur actif, sont présents dans cette galerie bien connue dans la capitale. Au détour de cette exposition, un nom bien connu me fait écarquiller les yeux, ce nom en mille, SAMSOFY à Pont de Labeaume. Inutile de vous dire la fierté d’un maire de voir le nom de son petit village (small is beautiful) inscrit en grand dans la capitale !! Renseignement pris rapidement auprès des organisateurs, ce nom est bien entendu un pseudonyme d’une personne qui se 25


trouve être un conseiller municipal, la joie n’en est que plus grande. Eh oui, il s’agit de Sofiane Samlal habitant à Bayzan et dont sa profession est artiste photographe plasticien qui est reconnu pour ses univers créatifs mettant en scènes des figurines bien connues du public enfantin (Lego pour ne pas les nommer)

Samsofy combine les techniques de la photographie, du street art, du modélisme et de leur installation audacieuse parfois pour faire passer des messages mêlant l’humour ; la poésie.et parfois l’actualité. Il joue avec les échelles et les matières dans le but d’en altérer les perceptions. Ses mises en scènes qui peuvent prendre jusqu’à plusieurs semaines de travaux préparatoires n’en sont que plus ébouriffantes et désarçonnantes dans notre monde grandeur réelle. Pour les plus curieux d’entre nous, je vous renvoie sur le site www.samsofy.fr de ce chasseur d’images.

Dans un tout autre domaine il est parfois des habitants du village bien connu pour ce qu’ils sont mais pas pour ce qu’ils font, c’en est ainsi pour Pierre Antonin qui est un chasseur pas comme les autres. Pierre est bien connu pour ses talents dans le domaine de la soudure, mais bien moins pour ses non moins grands talents de chasseur de météorites. C’est ainsi qu’au cours de ses recherches, Pierre a parcouru nombres de contrées pour ses recherches qui l’ont amené dans plusieurs pays, le Sahara notamment et surtout sur la commune de Saint Aubin dans l’Aube où ses recherches ont été très fructueuses. Il a pu découvrir un gisement de météorites de plusieurs tonnes, dont une de 477 kilos et une de 213 kilos. C’est avec un partenariat étroit avec les agriculteurs de cette localité et par le moyen d’un détecteur autonome élaboré par ses soins et monté sur un tracteur agricole qu’il a pu faire cette découverte à quelques mètres de profondeur. Certains exemplaires sont, par ailleurs, exposés au musée d’histoire naturelle à Paris. Cet amas de météorites tombé sur terre il y a environ 50000 ans est de l’âge de la formation de notre système solaire, il y a environ 4,5 milliards d’années. Pierre s’est donc naturellement tourné vers la commune pour exposer cette météorite de 213 kilos qu’il a fallu hisser à bout de bras dans le hall de la mairie pour exposition jusqu’au printemps 2022. Cela tombe à pic car les élèves de l’école travaillent sur un projet pédagogique ayant pour thème l’univers, en général, et le système solaire, en particulier ; ils pourront donc profiter pleinement de cette exposition. Cet objet pas commun est donc visible aux horaires d’ouverture de la mairie. Pour les personnes qui souhaitent avoir plus de renseignements, le site internet SP-meteorites de Pierre est consultable. Un grand merci à Pierre pour ce prêt et pour ses connaissances intarissables en la matière qu’il sait si bien partager.

26


Rencontres spontanées  Quartier Leyronnac La fête des voisins, ce n’est pas qu’un seul jour dans l’année. Chacun peut s’il le désire partager un moment de convivialité à toute époque de l’année. L’été semble être le plus indiqué pour ce genre de manifestation placée sous le signe de la bonne humeur et de gaîté. C’est ainsi que le 14 août dernier, les habitants du quartier de Leyronnac ont décidé de faire la fête dans le hameau. 25 personnes environ, habituées semble-t-il, de ce genre d’agapes se sont retrouvées autour d’une table bien garnie pour la circonstance où chacun avait apporté de quoi se restaurer, l’auberge espagnole en quelque sorte, et surtout par ces temps de grosse chaleur, quelques boissons appropriées, toujours avec modération bien entendu… quoique… Après le repas, jeux de boules et piscine improvisés étaient de la partie et ce n’est que très tard dans la nuit que tous ces joyeux drilles se séparaient en se donnant rendez-vous pour une prochaine session.

 Quartier Bayzan, l’Amicale ardéchoise des amis de Caroline et Lulu Dans le même état d’esprit, le quartier de Bayzan était également en fête ; là, c’était pour une cause avec un attrait humanitaire. Tout le monde ou à peu près connaît Lulu et son épouse Caroline ; Caroline est originaire de l’île Maurice, paradis terrestre s’il en est, et voilà qu’elle souhaitait, depuis 6 longues années, revoir sa famille dans cette petite île de l’océan indien située à des kilomètres de Bayzan… C’est ainsi qu’un groupe de proches a eu cette idée géniale de faire une souscription sous la dénomination de l’Amicale ardéchoise des amis de Caroline et Lulu pour offrir le voyage à Caroline et de lui permettre de

revoir ses proches restés là-bas sous les tropiques. L’appel fut entendu par nombre de personnes pour qui la solidarité a encore un sens, et toutes celles et ceux nombreux qui ont participé à cet élan de générosité ont été récompensés par une journée conviviale où, là également, le principe de l’auberge espagnole était de mise. La journée fut très sûrement conviviale et, surtout, empreinte de solennité et d’émotion. Voilà un exemple ou dans un monde parfois individualiste, la solidarité et l’humanité arrivent à faire non pas des miracles, mais à coup sûr un bel élan de fraternité.

27


Une page d’histoire : le monument aux morts 1921/2021 : cent années se sont écoulées depuis l’érection du monument aux morts de la commune, un siècle… l’occasion d’un bref retour en arrière pour connaître l’histoire de ce monument. Entre 1920 et 1925, chaque commune de France voulut élever un monument à la mémoire des morts de la grande guerre. Certaines communes élaborèrent leur projet dès 1919, ce fut le cas de notre village où le conseil municipal en date du 1er juin 1919 et sur proposition du Maire de l’époque, Frédéric Beaume, délibéra de la sorte : « Monsieur le Maire expose au conseil qu’à son avis il serait du devoir de la commune d’élever un monument commémoratif à la mémoire de ses soldats morts pour la France et propose de voter la somme de 1000 francs. Il propose, en outre, de nommer une commission de cinq membres pour le choix et l’emplacement du futur monument, le conseil émet le vœu que celui-ci soit érigé sur la place de l’église » La loi du 25 octobre 1919 institua une subvention de l’état à hauteur de 25 % du budget mis par les communes pour la « glorification des morts pour la France au cours de la Grande Guerre » Le 4 janvier 1920, le maire propose de nommer une commission afin « d’organiser sur la commune une souscription destinée à l’érection du monument commémoratif » ; le conseil à l’unanimité décida « que tous les membres du conseil fassent partie de celle-ci et désigne comme suppléants 22 personnes des différents quartiers de la commune et que cette commission devra commencer à fonctionner à partir de janvier 1920 » Cette commission se mit donc au travail et le 9 mai 1920, la somme de 4324,50 francs fut récoltée pour le monument, restait donc à le faire réaliser... Le conseil dans la même séance nomma une commission composée de sept personnes - 4 membres du conseil et trois membres de l’amicale des anciens poilus de Pont-De-Labeaume. Cette commission a pour but « le choix du monument et de se mettre en relation avec le sculpteur pour la fourniture et la pose de celui-ci dans les plus brefs délais » Le 15 mai 1920, le contact est établi avec les établissements Jules Giraud, carrier à Voguë et un traité de gré à gré est signé entre la commune et le sieur Giraud pour la somme forfaitaire de 8500 francs et charge à la commune de mettre en place le socle qui accueillera le monument. Dans le même temps, David Fargier, négociant à Pont-De-Labeaume, dans un courrier du 1er juin 1920, offrit ses services pour « le transport de Vogue à Pont-De-Labeaume des éléments du dit monument » En date du 29 août 1920, le conseil municipal approuve le projet définitif et le devis dressé par Monsieur Giraud Jules s’élevant à la somme de 9805 francs, le conseil municipal « accepte le montant des souscriptions qui s’élèvent à la somme de 5340 francs et de recourir à l’emprunt pour couvrir la différence soit 3500 francs au taux de 6,95 % auprès du Crédit Foncier de France remboursable sur 30 ans à partir de 1921» Il est à noter que la commune n’a pas fait appel à la subvention de l’état pour le financement. Dans sa séance du 21 novembre 1920, le maire soumet au conseil municipal la liste des enfants morts pour la France et après examen des demandes et réclamations faites sur le sujet (sous-entendu la population?) toujours est-il que le conseil municipal décide « d’arrêter définitivement cette liste de 48 noms qui sera transmise au fournisseur » Dans sa séance du 12 décembre 1920, le conseil municipal vota « une imposition annuelle et extraordinaire pour faire face au paiement des annuités qui s’élèvent à 279,21 francs » 28


Sur les 800 habitants que comptait la commune alors, des 71 soldats partis à la guerre pendant ces cinq années, 23 balmipontains revinrent dans leur village natal et 48 noms sont depuis gravés sur le monument de la commune. Dans le même temps, la paroisse, avec à sa tête le curé Louis Rodier, fit poser dans l’église une plaque commémorative pour les morts de la Grande Guerre ; cette plaque, toujours en place, comporte 39 noms d’enfants de Pont-deLabeaume. Que s’est-il donc passé pour justifier cette différence, du côté de la commune comme du côté de la paroisse ? Après quelques recherches : Delhorme Gabriel, né à ? Son nom est sur le monument de Pont-de-Labeaume, Chaulet Emile est né à Nieigles et réside sur la commune de Vals les bains, son nom est également inscrit sur le monument de Vals, Clap Clovis est né à Nieigles et réside à Jaujac, son nom est également inscrit sur le monument de Jaujac, Coudene Marius est né à Nieigles et réside à Lalevade, son nom est inscrit sur le monument de Pont-De-Labeaume et sur celui de Lalevade, Issartel Siméon est né à Burzet, son acte de décès a été transmis dans sa commune de naissance et transmis à Joyeuse, lieu de résidencee. Son nom est inscrit sur les trois monuments, Masneuf Auguste est né à Nieigles, son acte de décès a été transmis à Tatahouine en Tunisie, son nom figure sur le monument de Pont-De-Labeaume, Méjean Alexandre, né à Meyras, son nom est inscrit sur le monument de Pont-De-Labeaume, Teyssier Xavier est né à Nieigles et réside à Fabras, son nom figure sur le monument de Pont-De-Labeaume, Vigne Gustave est né à Nieigles et réside à Lagarde, son nom figure sur le monument de Pont-De-Labeaume. De tout cela, on peut aisément tirer l’hypothèse que la commune a volontairement inscrit les noms de ses enfants nés sur la commune quel que soit leur lieu de résidence et, très sûrement, à la demande des familles des poilus tués au front, alors que la paroisse paraît avoir privilégié les seuls résidents de la commune au moment de leur départ sur le front. Ceci expliquant cela, voilà donc l’énigme résolue.

Toujours est-il que l’inauguration du monument s’est déroulée le 27 février 1921, comme l’atteste le programme établi pour la circonstance et, à analyser ce document, c’est en grandes pompes que s’est déroulée cette manifestation avec, on peut le penser, une foule très nombreuse au vu de l’empreinte qu’a laissé ce conflit pendant cette période 1914/1918 et très sûrement bien après

29


Le carnet Naissances : Le 21 mai

Thelma GAMAIN Chemin de la Garde

Mariages : Le 27 juin

Sébastien MAUREL et Amélie LARIVE La Charderie

Décès : Le 13 février

Mr REYNAUD Jean – Le Village

Le 25 avril

Mr POUDEVIGNE Georges - Réjus

Le 01 mai

Mr VEYRENC Clovis – Le Village

Le 12 mai

Mme VEYDARIER Fernande - Bayzan

Le 06 octobre

Mme AUDIGIER Marcelle – Le Village

30


A votre service MAIRIE : Secrétariat et Bibliothèque Tél. 04.75.38.05.25 Du Lundi au jeudi de 08h30 à 12h00 Lundi et jeudi de 12h30 à 16h00 E-mail : mairie.pontdelabeaume@orange.fr Site Internet : www.pontdelabeaume.fr/ COMMUNAUTE DE COMMUNES (Ardèche Source et Volcans) Tél. 04.75.89.01.48 POSTE : Tél. 04.75.38.63.62 Du Lundi au Vendredi : 9h00/11h45 - Mercredi : 9h00/12 h 00 Départ du courrier : 12h00 du lundi au vendredi - 9h00 le samedi ECOLE :

Tél. 04.75.38.64.26

EAU : SEBA

Tél. 04.75.89.96.96

CABINET DE SANTE : Infirmières : Inès VIALLE et Isabelle COSTES Tél. 04.75.94.12.08 AMBULANCES/POMPES FUNEBRES : Ets CHAREYRE

Tél. 04.75.94.16.00

GENDARMERIE : THUEYTS

Tél. 04.75.36.40.80

COMMERCES - ARTISANAT : Boulangerie - Multiservices Couderc

Tél. 04.75.37.92.16

Pat Paëlla (Bayzan)

Tél. 07.70.84.04.63

Matériaux GEDIMAT

Tél. 04.75.38.05.10

Ets Beaume Bois et dérivés Menuiserie de la Bourges

Tél. 04.75.38.05.12 Tél. 04.75.94.41.80

Eco Garage 07 (Romégier)

Tél. 06.58.62.69.53

Electricité Générale Didier Séneclauze

Tél. 06.12.73.47.21

Jourdan Rénovation

Tél. 06.50.71.93.79

REMYB07 Multiservices

Tél. 06.25.78.58.39

Magnétiseur : David LE MEUR

Tél. 06.01.74.63.26

AmélyeNail's, Prothésiste ongulaire,

Tél. 06 99 93 34 18

L’Ardéchose Artisanat - Bijoux

Tél. 06.10.24.01.11

FOOD TRUCK Mila Pizza

Tél. 06.46.56.46.98

CAMPING La Charderie

Tél. 04.75.38.00.52

31


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.