Page 1


6 ADRESSES INCONTOURNABLES À STRASBOURG...

A VOUS DE CHOISIR LA VÔTRE ! STRASBOURG - VISION

OBERHAUSBERGEN - IMAGIN’AIR

Vue imprenable sur la cathédrale

Quartier résidentiel et verdoyant

SCHILTIGHEIM - LE MEDIATIK

NOUVEAUTÉ

OSTWALD - BIOSPHERE

Aux portes de Strasbourg

Vivez au vert, au coeur de la ville

MUNDOLSHEIM - LE FLORE

LINGOLSHEIM - AMALIA

NOUVEAUTÉ

*

Respirez le bien-être

Au coeur de l’éco-quartier des Tanneries

VENEZ NOUS RENCONTRER : 10, PLACE DE L’UNIVERSITÉ À STRASBOURG Du mardi au vendredi de 10 h à 19h et le samedi de 10h à 18h.

NEXITY GEORGE V EST RCS383910056 - SNC au capital de 250 000 €. 5A Boulevard Wilson, 67061 Strasbourg Cedex. - Illustrations et document non contractuels. * Voir conditions d’éligibilité auprès de votre conseiller Nexity. Octobre 2018.

nexity.fr

03 88 154 154 Appel gratuit depuis un poste fixe


ÉDITO À l’heure où Banksy joue avec le marché de l’art contemporain, celui-ci aura battu en 2018 de nouveaux records de transactions. Ces deux événements peuvent être interprétés diversement selon qu’on se place du côté du spéculateur ou du collectionneur passionné d’art contemporain. Le premier se frotte les mains d’observer que tout, sur le marché de l’art contemporain (y compris une œuvre partiellement détruite par son auteur), est prétexte à faire monter la cote d’un artiste déjà « bankable ». Le second se demande si tout ça ne dessert finalement pas ce courant artistique dont les plus féroces détracteurs ne laissent pas passer ce genre d’occasions pour fustiger ce qu’ils considèrent comme une simple bulle spéculative dénuée de fond , de créativité et de talent. C’est dans ce contexte que l’équipe organisatrice de ST-ART a réussi le tour de force d’inviter le musée Picasso de Barcelone à l’occasion de cette édition 2018 de la foire européenne d’art contemporain de Strasbourg.

OR NORME STRASBOURG ORNORMEDIAS 6, rue Théophile Schuler 67000 Strasbourg CONTACT contact@ornorme.fr DIRECTEUR DE LA PUBLICATION Patrick Adler patrick@adler.fr

DIRECTEUR DE LA RÉDACTION Jean-Luc Fournier jlf@ornorme.fr RÉDACTION redaction@ornorme.fr Alain Ancian Erika Chelly Jean-Luc Fournier Benjamin Thomas Véronique Leblanc

Elle envoie ainsi, à nouveau, un signe particulièrement fort au marché de l’art en démontrant la filiation évidente entre le grand maître, au statut muséal, et l’art contemporain qui sera exposé à ST-ART par les galeries sélectionnées par le comité artistique de la foire. Du vernissage du 15 novembre au dimanche 18, Strasbourg accueille donc un événement important de l’art contemporain et offre une occasion unique aux vingt mille visiteurs attendus, de (re)découvrir des œuvres originales de Picasso, et surtout de devenir eux-mêmes des acteurs du marché de l’art en profitant de la foire pour acquérir une première œuvre ou enrichir leur collection. Or Norme est fier de pouvoir vous présenter cette deuxième édition hors-série consacrée à ST-ART qui vous permettra de profiter pleinement de l’événement strasbourgeois de ce mois de novembre 2018.

Patrick Adler directeur de publication

DIRECTION ARTISTIQUE Izhak Agency

COUVERTURE Cyrielle Fuchs

PUBLICITÉ Régis Piétronave 06 32 23 35 81 publicite@ornorme.fr

TIRAGES 5 000 exemplaires

IMPRESSION Imprimé en CE

Dépôt légal : à parution ISSN 2272-9461


06

JEAN-EUDES RABUT Édito

10

INVITÉ D’HONNEUR 2018 Le Musée Picasso de Barcelone

14

CARTE BLANCHE DE HENRI-FRANÇOIS DEBAILLEUX Priorité aux galeristes !

16

LE COMITÉ SCIENTIFIQUE DE ST-ART 2018 Jean-Luc Monterosso, Michel Nuridsany et Olivier Kaeppelin

18

PIERRE-JEAN SUGIER ‘‘Il s’agit d’impulser une dynamique’’

18

DÉNIA BAHADIR ‘‘Faire rayonner Strasbourg et la création artistique’’

20

PATRICIA HOUG Directrice artistique de ST-ART

22

LES GALERIES

24

START 2018 L’indispensable galeriste

28

LE COLLECTIONNEUR MODERNE Franck Puaux

30

GALERIE RX Eric Demeuraux

33

PIGMENT GALLERY Ferran Josa

34

GALERIE AD David Garica

36

JEAN ARP L’interview rêvée

42

LA COLLECTION Et après ?

34

20

36

22

46

46 ST-ART Vecteur d’émotions

SOMMAIRE

ORNORME HORS-SÉRIE ST-ART

58

66

58

LE MAMCS Au défi de ses vingt ans

62

ALAIN FONTANEL ‘‘ST-ART 2018 place la barre très haut’’

64

LA VILLE DE STRASBOURG Ouvrir toujours plus de public à l’art contemporain

66

LE FORUM INTERNATIONAL DE LA DÉMOCRATIE

70

CATALOGUE ST-ART 2018

94 INDEX 98

INFORMATIONS PRATIQUES


VOUS VENDEZ OU RECHERCHEZ UN BIEN D’EXCEPTION ?

Immoval vous accompagne dans la vente de vos appartements et maisons de prestige depuis bientôt 50 ans

VENDRE | ACHETER | LOUER | GÉRER | SYNDIC & PLUS ENCORE


ÉDITO DE Jean-Eudes Rabut PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE DE STRASBOURG ÉVÉNEMENTS

06

07

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

‘‘Les actions que nous avons engagées ont permis à ST-ART d’être une foire qui a su trouver son image : une foire à la découverte des artistes et des galeries.’’


7


‘‘Il nous faudra poursuivre tout au long de l’année ce lien avec les visiteurs de ST-ART, qu’ils soient collectionneurs, professionnels ou simples visiteurs.’’ Dans un contexte du marché de l’art en difficulté, les foires ont plus que jamais leur rôle à jouer. Elles permettent aux galeristes d’aller au-devant des collectionneurs, elles permettent aussi le foisonnement de créations artistiques dans une unité de temps et de lieu. Mais les foires ne peuvent rester statiques ; notre monde évolue, elles doivent s’adapter, elles doivent innover.

08

09

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Depuis 2015, ST-ART, ses équipes et son comité de sélection se sont inscrits dans cette nécessaire mutation. Depuis 3 ans, nous accueillons donc chaque année, de grandes institutions et de grandes expositions muséales à sein de ST-ART et cette année, une exposition exceptionnelle des œuvres de Pablo Picasso prêtées par le Museu Picasso de Barcelone, dont M. Guigon, bien connu des strasbourgeois, en est le directeur depuis 2016. Les actions que nous avons engagées ont permis à ST-ART d’être une foire qui a su trouver son image : une foire à la découverte des artistes et des galeries. Notre rôle est aussi que l’important travail des galeries soient mis en avant. En effet, sans leur investissement, sans leur passion de la création,

sans leur rôle de découvreur, la création artistique ne bénéficierait pas de leurs apports essentiels. Mais au-delà de l’événement ST-ART, les galeries doivent bénéficier des retombées de leur participation tout au long de l’année. C’est en fidélisant les collectionneurs et visiteurs que nous pourrons jouer ce rôle. Les foires et ST-ART ne peuvent se limiter à un événement à un temps T. Elles doivent continuer à vivre entre 2 éditions C’est en ce sens que ST-ART a organisé cette année 3 conférences sur des thèmes variés ; nous souhaitons développer ces rencontres riches en contenus et en échanges. Nous avons pu organiser un cycle de conférences dont les thèmes, la collections et l’esthétique du goût ont attiré de nombreux participants et pendant ST-ART, une conférence dont le sujet traitera de la défiscalisation en matière d’achat d’œuvres d’art. Il nous faudra poursuivre tout au long de l’année ce lien avec les visiteurs de ST-ART, qu’ils soient collectionneurs, professionnels ou simples visiteurs. Nous remercions tous les galeristes et les institutions qui font confiance à ST-ART en y participant ; ils partagent avec nous et avec les visiteurs leur passion pour la création artistique.


forgiarini.net

STRASBOURG

PORTE NORD

MATÉRIAUX D’INTÉRIEURS

49rue Transversale C

67550 VENDENHEIM MATÉRIAUX BOIS

21 rue du chemin de fer 67450 LAMPERTHEIM

CENTRE ALSACE

KOGENHEIM

MULHOUSE

ILE NAPOLÉON

CARRELAGE PARQUETS SANITAIRE MEUBLES DE BAIN PIERRE NATURELLE PORTES EXTÉRIEURS SCIERIE


VITÉED’HONNEURSTNEURSTART2018INVIT NNEURSTART2018INV RT2018INVITÉD’HONN T-ART2018INVITÉD’HO NVITÉD’HONNEURST-A NEURST-ART2018INVI INVITÉD’HONNEURSTART2018INVITÉ D ’HO 018INVITÉD’ HONNEU INVITÉD’HONNEURSTEURST-ART2018INVIT 018INVITÉD’HONNEUR INVITÉD’HONNEURSTNEURSTART2018INVIT T-ART2018INVITÉD’HO Las Melinas, [María Agustina Sarmiento] Cannes, 10 October 1957 Crédit photo : Museu Picasso de Barcelona © Succession Picasso 2018


-ART2018INVITÉD’HO TÉD’HONNEURST-ART VITÉD’HONNEURSTNEURST-ART2018INVI ONNEURST-ART2018I ART2018INVITÉD’HON ITÉD’HONNEURST-AR -ART2018INVITÉD’HO ONNEURST-ART2018IN URST-ART2018INVITÉ -ART2018INVITÉD’HO TÉD’HONNEURST-ART RST-ART2018INVITÉD -ART2018INVITÉD’HO TÉD’HONNEURST-ART ONNEURST-ART2018I 11


INVITÉ D’HONNEUR 2018

012

013

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Jean-Luc Fournier

Photos : Museu Picasso Barcelona – Adrià Cañameras – David Douglas Duncan - Vincent Bardou

Le Musée Picasso de Barcelone

C’est une performance exceptionnelle réalisée par Patricia Houg, directrice artistique de ST-ART et ses équipes. Reconstituer au milieu de ST-ART trois salles inspirées par les espaces du célébrissime musée Picasso de Barcelone. Pari réussi… Le Museu Picasso Barcelona, situé dans le vieux quartier du Born (en pleine rénovation urbaine) est le musée le plus visité de la capitale catalane. Il se trouve dans l’une des cinq grandes maisons et palais de la rue Montcada de Barcelone. Ces édifices des XIIIèmes et XIVèmes siècles sont de style gothique catalan et sont tous constitués d’une cour intérieure d’où monte un escalier extérieur qui permet d’accéder aux étages nobles. Après les extensions de la collection, le musée a dû être agrandi. Il s’est étendu sur les bâtiments voisins. L’artiste avait un lien fort avec Barcelone, ayant vécu et étudié à Ciutat Vella entre 1895 et 1904. Le musée possède plus de 3500 œuvres inédites. Certaines, issues

‘‘Le musée possède plus de 3500 œuvres inédites. Certaines [...] sont souvent peu connues du grand public.’’

de la collection personnelle de l’artiste, sont souvent peu connues du grand public. C’est la plus grande collection au monde d’œuvres de jeunesse du peintre. Les œuvres de sa collection permanente sont essentielles pour explorer les premières années de la formation de l’artiste et son dévouement à la gravure, comme en témoignent les séries complètes de Las Meninas. LE DÉFI DE ST-ART À elles seules, les trois salles du Museu Picasso Barcelona reconstituées au milieu de ST-ART peuvent justifier une visite sur la Foire d’art contemporain strasbourgeoise. Pour accueillir les œuvres de Picasso, les équipes de Strasbourg Evénements ont dû répondre aux exigences nombreuses et légitimes d’un cahier des charges draconien visant à présenter ces œuvres dans de véritables conditions muséales : respect de l’hygrométrie, température constante, respect des lux lumineux… Le défi a donc été de construire un musée dans le hall d’exposition d’une foire d’art contemporain ! À coup sûr, une première. Relever ce défi a donc nécessité la coordination de nombreuses compétences pour que la réussite soit au rendez-vous et que les milliers de visiteurs de ST-ART puissent découvrir les toiles, linogravures, céramiques et photos des trois salles du Museu Picasso reconstituées à Strasbourg.


Picasso in La Californie making Dish with fishbone - Cannes, April 1957 © David Douglas Duncan, David Douglas Duncan’s Archive. Crédit photo : Arxiu Museu Picasso de Barcelona © Succession Picasso 2018

LE DIRECTEUR DU MUSÉE

13

Emmanuel Guigon, 59 ans, est le directeur du Museu Picasso Barcelona. Ce docteur en histoire de l’art contemporain est spécialiste de l’art européen historique d’avant-garde et d’après-guerre. Il est l’auteur de nombreuses publications sur la peinture moderne et contemporaine, ainsi que d’une histoire du collage en Espagne et de diverses études sur la sculpture et l’art de l’assemblage, et il a été commissaire d’expositions. Emmanuel Guigon connaît bien Strasbourg puisqu’on se souvient qu’il fut conservateur en chef du Musée d’art moderne et contemporain de la Ville de Strasbourg.


LA CARTE BLANCHE DE

HENRI-FRANÇOIS DEBAILLEUX

‘‘Priorité aux galeristes !’’

Photos : ST-ART - DR

Henri-François Debailleux est un critique d’art réputé (il a œuvré plus de trente ans au quotidien Libération et écrit aujourd’hui pour Le Journal des Arts). Il est invité par ST-ART 2018 pour proposer sa Carte blanche. Il l’a voulue originale… « J’ai voulu innover » précise tout de suite ce volubile connaisseur du marché de l’art, auteur de nombreuses préfaces de catalogues d’expositions et qui continue à multiplier les fonctions de commissaire d’exposition, tout en enseignant aussi à l’ICART (Institut Supérieur des Carrières Artistiques) où il donne plusieurs cours notamment sur le marché de l’art, sur les galeristes, sur la critique d’art, sur l’ingénierie culturelle et sur les différents métiers liés au secteur de l’art.

014

015

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Jean-Luc Fournier

QUATRE GALERIES INVITÉES « Mon choix ne s’est donc pas porté sur un ou plusieurs artistes mais sur quatre galeries » précise Henri-François Debailleux : « celle de Anne-Sarah Bénichou qui représente des artistes de différentes générations, français et étrangers, émergents et confirmés, dont elle organise régulièrement des expositions personnelles. Parmi eux, la photographe américaine Seton Smith, l’artiste émergent Massinissa Selmani, Marion Baruch, artiste confirmée de 90 ans, la dessinatrice Chourouk Hriech, ainsi que la célèbre romancière et vidéaste Valérie Mréjen. La galerie Bertrand Grimont représente quant à elle des artistes français et étrangers qui utilisent des médiums aussi variés que la peinture, le dessin, la sculpture, l’installation, la photographie ou la vidéo, chacun de ces artistes développant une œuvre exigeante, parfois nourrie d’autres champs disciplinaires tels que le design et l’architecture.

La galerie Thomas Bernard — Cortex Athletico existe en tant que telle depuis 2006, à Bordeaux. Depuis 2013 elle est présente à Paris et expose une jeune scène artistique internationale autant que des artistes historiques et des estates. La galerie participe aux foires d’art contemporain internationales depuis sa première année d’existence, tout en restant attachée à défendre une scène d’artistes français qu’elle accompagne dans des projets d’envergure en musées, biennales et centres d’art. » La quatrième galerie invitée par Henri-François Debailleux est la galerie RX à Paris. Son directeur, Eric Dereumaux, explique ses motivations dans un entretien que vous découvrirez en page 30 du présent magazine. « J’ai choisi de consacrer ma Carte blanche aux galeristes car ils représentent un chaînon capital dans le marché de l’art tel qu’il se présente aujourd’hui. Ils savent défendre

‘‘J’ai choisi de consacrer ma Carte blanche aux galeristes, car ils représentent un chaînon capital dans le marché de l’art...’’


Vue d’exposition Lukas Hoffmann, Staring at the scenery, Galerie Bertrand Grimont

15

des artistes, quelquefois dès le début de leur carrière et les emmener le plus loin possible en matière de promotion de leur travail. Les quatre galeries que je mets en avant sont très dynamiques, elle sont en plein essor et dirigées par des galeristes qui ont entre trente et quarante-cinq ans qui sont des passionnés. C’est la raison d’être d’une foire comme ST-ART de s’appuyer sur les galeristes et ceux que j’ai choisis n’ont pas toujours accès aux très grandes foires d’art contemporain alors qu’ils réalisent un travail remarquable… » conclut l’enthousiaste Henri- François Debailleux.

Henri-François Debailleux


016

017

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Véronique Leblanc

Photos : ST-ART - DR

LE COMITÉ SCIENTIFIQUE DE ST-ART 2018

OLIVIER KAEPPELIN

JEAN-LUC MONTEROSSO

MICHEL NURIDSANY

Directeur de la Fondation Maeght de 2011 à 2017, Olivier Kaeppelin a « la passion de l’art vivant ». Il a été le concepteur de plusieurs événements et expositions dédiés à la création contemporaine : « La Force des images », « Monumenta », « Dans la nuit des images », entre autres… et a assuré des commissariat d’expositions à la Villa Médicis, à la Biennale de Venise, au Musée d’art moderne de Villeneuve d’Asq, etc.

Co-fondateur de la Maison de la photographie qu’il a dirigée de 1996 à avril dernier, Jean-Luc Monterosso a quitté cette institution sur une dernière grande exposition « La photographie française existe, je l’ai rencontrée ».

Ecrivain, critique d’art, critique littéraire et commissaire d’expositions, Michel Nuridsany a joué un rôle majeur dans la nouvelle définition des rapports de la photographie à l’art et à la littérature faisant ainsi durablement évoluer la place de l’image photographique dans le paysage culturel des années 1970 et 1980.

Homme de lettres, il est le créateur de revues littéraires et artistiques et a collaboré à des titres tels que « La Quinzaine littéraire », « Beaux-Arts Magazine », « Art Press », « Exit », « L’Ennemi » ou bien encore « L’Autre Journal ». Auteur d’innombrables textes et essais sur l’art (Miro, Gasio­rowski notamment…), soutien indéfectible à de nombreux artistes (Erik Dietman, Markus Raetz, Wolfgang Gäfgen, Jacques Monory, Bernard Moninot…), Olivier Kaeppelin est aussi un homme de radio qui fut co-fondateur des Nuits magnétiques sur France Culture. Il a été critique d’art invité de l’édition 2016 de ST-ART.

Un titre qui révèle son parcours professionnel entamé en 1974 lorsqu’il intègre l’équipe de préfiguration du Centre Georges Pompidou. Il est alors en charge de la diffusion audiovisuelle et tient parallèlement une chronique sur la photographie au « Quotidien de Paris ». En 1978, il est appelé comme chargé de mission à la Mairie de Paris et prend en charge le secteur de l’image fixe au sein de l’association « ParisAudiovisuel ». Fondée par Henry Chapier, celle-ci deviendra la structure juridique du « Mois de la photo » qui verra le jour en 1980 et de la « Maison européenne de la photographie » créée en 1996, dans l’hôtel Hénault de Cantobre à Paris. Il y assurera la programmation et l’organisation de nombreuses expositions dont « Les Européens » de Cartier-Bresson, « Enfermement » de Bernard Lamarche-Vadel , « Exodes » et « Genesis » de Sebastião Salgado et la première grande exposition de Raymond Depardon.

Sa carrière de critique littéraire entamée en 1969 lui a fait rencontrer des auteurs tels que William Burroughs, Norman Mailer, Claude Simon, RobbeGrillet, Ionesco etc. Son engagement dans les arts plastiques l’a amené à rencontrer les représentants les plus illustres de la création contemporaine, Christian Boltanski et Sarkis en 1973, Warhol, Beuys, Bacon, Bram van Velde, Merz, Rauschenberg, Koons, Kiefer, Bazelitz, Buren, Arman, Tinguely, Lavier, Klossowski, etc… On lui doit la création de la première rubrique sur la photographie dans un quotidien, en l’occurrence « Le Figaro ». En 1980, il a dirigé l’exposition « Ils se disent peintres, ils se disent photographes » au Musée d’art moderne de la Ville de Paris et il a organisé les « Rencontres photographiques d’Arles » en 1995 Michel Nuridsany est aussi l’auteur de nombreux ouvrages dont une biographie foisonnante du peintre américain Jean-Michel Basquiat publiée chez Flammarion, en 2015.


*

Propriété intellectuelle ɠ ɠ ɠ ɠ ɠ ɠ

e-commerce, réseaux sociaux Innovation, brevet, objets connectés et robots Protection des produits, des marques, des MDD Protection du design Données personnelles, cloud Cybercontrefaçon, impression 3D

Fidal est le plus grand cabinet d’avocats 17 français indépendant. d’affaires Partenaires stratégiques des entreprises, des institutions et des organisations, nous nous attachons à faire du droit un levier de leur performance et de leur croissance, en France et à l’international. Tout autant experts dans leur discipline que transverses dans leur approche, nos talents parlent le même langage que nos clients et comprennent leurs enjeux. Nous encourageons le partage de la connaissance et de l’expérience. C’est notre manière d’offrir à nos clients - quels que soient leur taille, leur activité, leur implantation géographique ou les problèmes qu’ils nous soumettent - des conseils engagés, éclairés et avisés. Des conseils opérationnels qui les protègent et contribuent activement à leur développement stratégique et commercial.

fidal.com

SUIVEZ-NOUS

* Nos talents au service de votre développement


PIERRE-JEAN SUGIER ‘‘Il s’agit d’impulser une dynamique’’ Directeur de la Fondation Fernet-Branca à Saint-Louis, Pierre-Jean Sugier a rejoint le comité scientifique de ST-ART cette année. Au sein de ce territoire rhénan riche de beaucoup de collectionneurs, Strasbourg est une ville extrêmement contemporaine, une grande ville d’Europe à la modernité indéniable dans laquelle ST-ART a toute sa place et que nous faisons visiter aux VIP de la Foire.

Or Norme. Quel est le rôle du comité scientifique de ST-ART ? « Le choix des galeries ne nous incombe pas. Nous sommes là pour fédérer un public d’amateurs autour de la Foire, pour leur donner envie de se déplacer, leur faire aimer l’art contemporain et peut-être même acquérir

Or Norme. Et faire venir le public allemand à Strasbourg ?

certaines œuvres pour « vivre avec ». Il s’agit d’impulser une dynamique pour cet événement qui monte en qualité et mérite d’être rejoint par un public toujours plus large et averti. A mon niveau, de travailler sur toute l’Alsace, de mobiliser les amateurs d’art mais aussi des gens qui, bien qu’intéressés, sont moins au fait du marché de l’art, de leur dire qu’acheter une œuvre permet de concilier un investissement et une approche esthétique dans laquelle ils se reconnaissent. Les galeristes recherchent ce public sensible, curieux et… acheteur. Or Norme. Quels sont les atouts de ST- ART, outre Photos : ST-ART - DR

cette montée en qualité que vous soulignez ?

Il faut continuer à aller le chercher et c’est notre rôle au comité scientifique. Des stratégies sont et seront déployées pour dialoguer avec les collectionneurs allemands et les différentes structures relais. Or Norme. Cette implication dans le comité scientifique de ST-ART est donc une expérience importante à vos yeux ? Elle est dans la droite ligne de ce qui a fondé ma vie professionnelle : jouer le passeur et le faire avec engagement. Les gens sont sensibles à l’art contemporain. Aujourd’hui plus que jamais. »

DÉNIA BAHADIR

018

019

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Véronique Leblanc

‘‘Faire rayonner Strasbourg et la création artistique’’ « Depuis dix-huit ans, je suis en responsabilité de ST-ART, j’ai accompagné six directeurs artistiques, d’Alain Lamaigniere (fondateur d’Art Paris) au Grand Palais, à Patricia Houg aujourd’hui ce qui m’a permis d’accompagner les quelques galeries existant à Strasbourg dans les années 2000 jusqu’à la vingtaine présentes maintenant dans la capitale alsacienne. Je suis persuadée que la Foire d’art contemporain de Strasbourg ST-ART n’est pas tout à fait innocente dans le développement de ce marché car nous sommes en première ligne donc à l’écoute des galeries et du marché. Nous avons assisté à beaucoup de création de galeries. Cette évolution a favorisé un travail de fond qui a participé l’identité de ST-ART, une foire nichée au cœur d’un territoire très sollicité par l’art contemporain : le bassin rhénan. Ainsi c’est plus d’un tiers de galeries européennes qui viennent compléter la richesse des galeries issues d’Alsace et des autres régions françaises.

ST-ART a également formé de très nombreux collectionneurs qui y ont effectué leur premier achat et qui ont de grandes collections aujourd’hui. L’engagement total des équipes de ST-ART a permis à la foire de devenir “the place to be”, ce rendez-vous annuel incontournable pour les amateurs d’art et les curieux de la création contemporaine. Par ailleurs, un travail de partenariats soigneusement entretenus au fil du temps offre une vitrine prestigieuse à de nombreuses institutions culturelles et associations locales, conférant à ST-ART un statut unique de révélateur et de fédérateur de la scène culturelle strasbourgeoise et régionale. Notre carnet d’adresses et les fidélités qui composent un panorama de toutes les potentialités font rayonner Strasbourg et la création artistique locale. » Rédaction : Texte remis


UNE INITIATIVE ET UNE EXPOSITION TOUT À FAIT INÉDITES Après 35 années passées dans le négoce du vin et doté d’une solide connaissance du monde de l’art contemporain comme collectionneur et curateur, Jacques Schibler organise désormais des expositions temporaires de qualité muséale dans les domaines viticoles du vignoble français. Pour accompagner ST-ART, son choix s’est porté sur le domaine Cattin à Vœgtlinshoffen, au sud-ouest de Colmar. Du 9 novembre au 31 décembre, Jacques Schibler a demandé à six galeristes de Strasbourg (Without Art - Aedaen - Philippe Decorde Froessel – Christophe Tailleur – L’Estampe), ainsi qu’à deux galeries de Colmar (Lise Braun et Bucciali) de choisir parmi les nombreux artistes qu’ils défendent celle ou celui qui figurera dans l’exposition du domaine Cattin. Bien entendu, le fait de figurer dans un projet scénographique collectif implique forcément un choix dans lequel une part de subjectivité apparait. C’est donc une relation affective à l’œuvre dans sa création et dans sa représentation. C’est aussi un dialogue avec le lieu dans son espace et dans son temps . C’est surtout le choix laissé au « regardeur », c’est à dire la liberté du verdict, en parallèle à la liberté de l’artiste dans sa création.

19 Contact : Domaine Cattin 35 Rue Roger Frémeaux 68420 Vœgtlinshoffen Horaires d’ouverture de l’expo : Téléphone 03 89 49 30 21


PATRICIA HOUG

Directrice artistique de ST-ART Directrice artistique de ST-ART, Patricia Houg revient sur les dernières éditions de l’événement et trace son avenir immédiat.

020

021

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Jean-Luc Fournier

Photos : Nicolas Rosès

Or Norme. Comment définirez-vous votre travail de directrice artistique de ST-ART ? Le directeur artistique n’est pas qu’un regard, il participe, entouré des collaborateurs de la manifestation, à de multiples aspects de la foire. En dehors de la scénographie globale de la foire, tout en tentant de se renouveler à chaque édition, il se doit de s’impliquer et de s’imprégner des propositions artistiques qui sont faites à ST-ART, car c’est souvent lui qui est le premier interroger sur ce qui y sera présenté. Le directeur artistique doit promouvoir non seulement la manifestation, mais les projets artistiques qui y sont présentés et doit pouvoir les défendre du mieux possible.

‘‘Le directeur artistique doit promouvoir non seulement la manifestation, mais les projets artistiques qui y sont présentés.’’ Or Norme. En quatre ans, quels sont les points forts les plus évidents à vos yeux de l’événement strasbourgeois ?

La qualité du plateau artistique, la lisibilité de la foire et la qualité de ses accrochages. ST-ART a gagné en fluidité. La foire a su trouver sa place et la revendiquer dans le monde des foires d’art contemporain. Il va de soi que de pouvoir visiter une foire où on découvre de nouveaux acteurs du marché de l’art et de nouveaux artistes à côté d’artistes plus confirmés est un point fort indéniable de ST-ART. Or Norme. Quelles sont vos priorités pour améliorer ce qui peut encore l’être dans les saisons à venir ? Il s’agit de transmettre au plus grand nombre le désir de vivre avec des œuvres. Ceci passera par faire venir encore plus de collectionneurs et en convainquant ceux qui ne s’autorisent pas à passer à l’acte d’achat. Pour l’avenir, comme je l’ai dit, il faut de toute façon encore se renouveler pour explorer, trouver et faire cohabiter plusieurs expressions artistiques venues des pays européens. Or Norme. Plus personnellement, quels sont vos sentiments sur l’évolution du marché de l’art contemporain à l’heure où l’on constate que les volumes financiers engagés sont toujours aussi importants ?


Quelle peut donc être la place de Strasbourg dans un tel contexte ? S’il est vrai que les chiffres donnent le vertige, ce n’est que la partie émergée de l’iceberg. Pour la plupart des artistes et des galeries, c’est pour chaque projet un challenge souvent difficile à relever.

‘‘ST-ART doit

transmettre au plus

grand nombre le désir de vivre avec des œuvres.’’

21

Dans une France toujours aussi jacobine, Strasbourg doit à tout prix conserver sa place de marché et s’ouvrir encore plus à la diversité des champs artistiques. Si ST-ART n’est pas un acteur culturel, c’est une manifestation culturelle et à ce titre, elle participe au rayonnement de la ville, car seuls 5 % des exposants sont de la région. Strasbourg a tout, avec ses nombreuses structures culturelles publiques et privées pour devenir à l’occasion de ST-ART, le rendez-vous européen de ceux qui aiment les créateurs de leur temps…



CrĂŠdit photo : Cyrielle Fuchs


START 2018

L’indispensable galeriste Les galeristes sont l’âme de St-ART. Les œuvres qu’ils proposent à la découverte et à la vente sur les espaces qu’ils louent à l’occasion de l’événement de l’art contemporain à Strasbourg sont au cœur de toutes les attentions. Nous allons tenter de tout vous dire sur ce métier indispensable au monde de l’art... Brancher un galeriste sur le contenu de son métier, c’est comme entrouvrir une porte et se rendre alors compte de la richesse de ce que contient la pièce dans laquelle on entre. « Vous avez un peu de temps devant vous ? » questionne avec le sourire l’un d’entre eux (il a souhaité garder l’anonymat).

024

025

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Erika Chelly

Photos : Or Norme

MULTI-CASQUETTES TOUT LE TEMPS « Si je veux résumer » poursuit-il, « je suis bien sûr directeur artistique car, avant tout, je choisis moi-même les artistes dont je vais m’occuper. Mais je fais aussi le travail d’un commissaire d’exposition car je définis, crée et mets sur pied la scénographie des expositions dans ma galerie et celle des stands sur les salons auxquels je participe en tant qu’exposant. En même temps, je suis directeur de la communication car une part importante de ma mission et de mon travail est de promouvoir à tout moment les artistes que je défends et leur présence sur les lieux d’expositions. Ce n’est pas fini : je suis aussi directeur des ventes puisque c’est auprès de moi que les collectionneurs font l’acquisition des œuvres des artistes. Et comme j’entretiens avec les collectionneurs une véritable relation de confiance, je suis considéré enfin comme un expert. C’est à ce prix que je peux figurer parmi les deux ou trois galeristes à qui ils accorderont une attention prioritaire au fil du temps… » LE POINT CRUCIAL DE LA VENTE DE L’ŒUVRE D’ART Conseiller, exposer, promouvoir et vendre : voilà les quatre piliers principaux du métier de galeriste.

Ce dernier joue le rôle d’intermédiaire entre l’artiste et les collectionneurs, les professionnels de l’art, institutionnels ou autres. Il peut favoriser les contacts avec des journalistes et des critiques d’art. De cette façon, le galeriste améliore la visibilité de l’artiste en le mettant en lien avec tout professionnel susceptible de contribuer à sa renommée. Pour assurer la promotion de l’artiste et de ses œuvres, le galeriste développe des outils de communication. Il constitue des archives sur le travail de l’artiste (articles, textes critiques, photographies, etc.). Sur le point crucial de la vente, l’artiste donnant mandat à une galerie s’engage à ne pas vendre en direct et donc à informer celle-ci de toutes démarches d’achat, de la part aussi bien d’un acteur privé que d’un acteur institutionnel. Par conséquent, le mandat de vente inclut non seulement les œuvres mises en dépôt à la galerie, mais aussi celles disponibles à l’atelier.

‘‘Conseiller, exposer,

promouvoir et vendre : voilà

les quatre piliers principaux du métier de galeriste.’’ Lorsque l’artiste donne mandat à la galerie pour vendre ses œuvres, la galerie est alors un intermédiaire de la vente. La galerie et l’artiste, ou les ayants droit, conviennent des modalités financières. Ils s’entendent librement sur la répartition du produit de la vente. Le galeriste travaille en toute discrétion et s’engage à respecter la confidentialité des échanges et des données personnelles qu’il collecte, afin de


Vivre, travailler, se divertir, se révéler à la COOP

C

P

Vivez des émotions à l’infini

du T1 de 27 m2 au T5 de 112 m2 avec balcon ou terrasse et parking en silo ou en sous-sol

un nouveau village à vivre

Document et illustrations non contractuels, dus à une libre interprétation de l’artiste et susceptibles de modification pour raisons techniques, financières ou administratives. Architectes : NUNC Architectes et DRLW - Perspectives : Vize.

Strasbourg

des logements

quartier-coop.fr - sas-3b.net - 03 88 66 44 01


Photos : Or Norme Texte : Erika Chelly OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

027 026

préserver la vie privée de ses clients, notamment en cas de vente, d’achat ou de prêt d’une œuvre se faisant par l’intermédiaire de la galerie.

siégeant dans différentes instances liées au marché de

Le galeriste s’entoure de toutes les garanties nécessaires quant à l’authenticité des œuvres qu’il vend. Concernant les œuvres de second marché, il cherche de surcroît à en déterminer la provenance.

au CPGA, le galeriste qui en est membre bénéficie

UNE GARANTIE : L’ADHÉSION AU COMITÉ PROFESSIONNEL DES GALERIES D’ART

actifs depuis deux ans du Comité des galeries d’art,

Les membres du Comité professionnel des galeries d’art (CPGA) s’engagent à vendre des œuvres dans le respect de la réglementation française des œuvres d’art originales. Ils offrent ainsi garantie et transparence à leurs clients. Depuis 1947, le Comité Professionnel des Galeries d’Art détient une expertise qui s’étend à tous les domaines liés au commerce des œuvres d’art en galerie. Il a depuis sa création, contribué à l’élaboration de certaines réglementations. Les ressources professionnelles sont mises à la disposition de ses adhérents. C’est ainsi qu’il oriente ses membres et joue un rôle de conseil. Par ailleurs, le CPGA représente les galeries d’art, il en est le porte-parole et défend les galeristes en

l’art, au patrimoine et à la création. Même s’il n’est en aucune façon contraint d’adhérer ainsi de la caution morale de cette institution centrale dans le monde l’art en France. Les critères d’adhésion prévoient notamment le parrainage de deux membres autre gage de sérieux et de compétence car rien ne vaut l’examen de la réputation de chaque galeriste par ses pairs, mais aussi le recueil des avis des artistes et collectionneurs eux-mêmes. En étant devenu au fil du temps l’interlocuteur privilégié de l’Etat dans les instances auprès desquelles il défend la profession de galeriste d’art, le Comité professionnel des galeries d’art est un acteur important et précieux du monde de l’art en France. Au fil de vos découvertes lors de ST-ART 2018, ne perdez jamais de vue que le marché de l’art n’existerait pas sans l’apport précieux des galeristes et les compétences multiples et de haute valeur ajoutée que ces derniers déploient en permanence en faveur des artistes et des collectionneurs.


CÉDRIC KUSTER PRÉSENTE

TRAITEUR

L ES

R EPA S S O NT

D É COUVR EZ

FI N

TOUT LE LA

S IG NÉ

UN

D ’ANNÉ E ART.

S ERVI CE

TRAI TE U R

CASS ERO LE .

LIVRET TRAITEUR DISPONIBLE EN LIGNE RESTAURANTLACASSEROLE.FR/TRAITEUR OU À LA CASSEROLE - 03 88 36 49 68

1

ER

PR IX

20

18

Conception : MY CLIENT IS RICH • Photographie : S. Spach

D E

24

RUE

DE S

J U I FS

6 7 0 0 0

ST RAS B O U R G


GALERIES

L E C O L L E C T I O N N E U R M O D E R N E - PA R I S

FRANCK PUAUX

‘‘Je vends à des collectionneurs qui surgissent de nulle part…’’

028

029

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Alain Ancian

Photos : Oscar Viguier — Michel Kirch

Trois ans déjà que ce galeriste « disrupteur » a fait le grand saut en ouvrant sa galerie « nomade et connectée » : depuis, Franck Puaux, 34 ans, se bat comme un fou et vit sa passion à fond…

ranck Puaux vit et travaille à Paris. Inutile de chercher l’adresse physique de sa galerie « Le collectionneur moderne » : le moteur de recherche ne vous donnera qu’un site (www.lecollectionneurmoderne.com) et c’est tout ! « Tout se passe via internet » raconte cet ex-commissaire-priseur qui se définit aujourd’hui comme « galeriste, blogueur et réalisateur ». « Il y a donc trois ans déjà que j’ai décidé de devenir galeriste d’art contemporain » poursuit-il. « J’avais envie de parler et d’être au cœur de l’art qui est en train de se faire et de participer à ce vrai combat qui est de démocratiser vraiment l’art contemporain en faisant en sorte que les gens poussent enfin les portes des galeries. Je suis de cette génération Y qui est née avec un clavier dans les mains, alors j’ai décidé de travailler sur le terrain du « crossmédia », c’est-à-dire d’utiliser tous les outils que le web nous permet de

pratiquer : lecollectionneurmoderne.com présente donc les artistes que je soutiens grâce à des vidéos en ligne qui donnent la parole à leur créateur. » Parallèlement, leurs œuvres sont à découvrir grâce à un onglet du site. C’est donc une véritable galerie en ligne qui est proposée à la visite. « Sur ce site, je tiens à jour un blog où je parle régulièrement du marché de l’art, de ses événements ainsi que des techniques de création. Grâce à ces outils et à ce concept global, je joue la transparence totale, par exemple dans le domaine évidemment crucial du prix des œuvres : ces prix s’affichent en ligne, ils sont clairs et accessibles à qui veut… » LES PHOTOS DE MICHEL KIRCH À ST-ART Franck Puaux, s’il mise clairement sur ce concept de galerie « nomade et connectée », ne mésestime pas pour autant le rôle plus « classique » du galeriste : « internet n’est aucunement une fin en soi » dit-il avec conviction. « Les expos classiques et mes participations à


À gauche : Franck Puaux En haut, à droite : Michel Kirch, Déambulation, 2011 Au centre : Michel Kirch, Le je du jeu, 2011 En bas : Michel Kirch, Les oiseaux, 2012

des événements d’art contemporain comme ST-ART restent indispensables pour susciter l’émotion devant une œuvre accrochée. Que ce soit par le biais de la galerie ou par celui de la rencontre physique entre acheteur et œuvre d’artiste, je vends souvent à des collectionneurs qui surgissent de nulle part... »

Un bon moyen de tester l’étonnant travail d’innovation de ce galeriste atypique est de s’intéresser à l’artiste d’origine lorraine, le photographe Michel Kirch dont les œuvres seront présentées en « solo show » sur le

‘‘J’avais envie de parler et d’être au cœur de l’art qui est en train de se faire et de participer à ce vrai combat qui est de démocratiser vraiment l’art contemporain en faisant en sorte que les gens poussent enfin les portes des galeries.’’ stand du collectionneurmoderne.com lors de ST-ART 2018. Une simple connexion au site permet de découvrir le travail de ce photographe confirmé qui a déjà une belle carrière à son actif. La petite vidéo qui lui est consacrée, son interview très professionnelle, les visuels de ces œuvres disponibles à la vente séduiront peut-être l’un ou l’autre acheteur qui n’aura plus qu’à se rendre à ST-ART pour découvrir physiquement l’œuvre qui l’intéresse et dialoguer avec Franck Puaux qui, modestement, tient à préciser qu’il continue à travailler selon les bases de « la polyvalence traditionnel du métier de galeriste : je suis un marchand d’art, je m’occupe de la carrière des artistes qui me font confiance et j’assure la communication de leur travail »


GALERIES

G A L E R I E R X - PA R I S

ERIC DEMEURAUX

Texte : Alain Ancian

Photos : Juan Cruz Ibanez — Galerie RX

‘‘Chaque foire est un projet à part entière’’

Située au cœur du quartier du Marais à Paris, c’est-à-dire à l’épicentre de l’art contemporain de la capitale, la galerie RX est l’une des plus importantes galeries parisiennes et offre de belles perspectives aux artistes qu’elle défend… Eric Demeuraux est déjà, à 46 ans, un « vieux routier » de l’art contemporain et un vrai précurseur sur internet puisqu’il y édita une des premières revues numériques d’art À gauche : Philippe Pasqua, Stéphanie, 2007 À droite : Eric Demeuraux

contemporain dès… 1996 ! Six ans plus tard, il fondait, avec son associé Eric Rodrigue, la galerie RX alors située dans le quartier de Matignon, au cœur du 8ème arrondissement. Depuis, la galerie RX n’a cessé de grandir et de se développer et s’étend désormais sur 640 m2 dans six salles d’exposition, en plein

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

cœur du Marais. Avec trois collaborateurs (en plus de son fondateur), RX est considérée en France comme une « grosse » galerie qui mène à bien nombre de projets dont beaucoup à l’international. « Nous rentrons de la foire de Chicago — interview réalisé à la mi-octobre — et nous

031

sommes très contents de cette participation » sourit Eric Demeuraux. « Nous y avons exposé des photos de l’artiste allemand Elger Esser,

030

défendu aussi par deux grosses galeries américaine de New-York et Los Angeles. On retrouvera également ce photographe sur notre stand à ST-ART. »

COLLER AU PLUS PRÈS DE LA RÉALITÉ GÉOGRAPHIQUE « Pour nous, chaque foire est un projet à part entière » poursuit Eric Demeuraux. « Nous revenons à Strasbourg où nous serons doublement présents, en quelque sorte. D’abord sur l’espace de la Carte blanche de Henri-François Debailleux avec trois artistes couvrant trois générations : l’Autrichien Hermann Nitsch né en 1938, le Serbe Mrdjan Bajic, né en 1957 et le Russe Ivan Plusch né en 1981. Nous occuperons aussi notre propre espace avec notamment trois artistes qui ont déjà exposé à la Fondation Fernet Branca de Saint-Louis, le Français Philippe Pasqua, le Coréen Lee Bae et Elger Esser, donc. Ils proposeront une réflexion sur l’est de l’Europe que développent aussi les musées de Strasbourg. C’est cet axe que nous avons choisi… » La galerie RX, qui participe à nombre de foires internationales telles que Paris Photo depuis 2009, Artissima, Turin, Art Brussels, KIAF — Corée du Sud, Art Cologne, Drawing Now Paris, Photo Londo, Art MIAMI et Chicago entre autres, n’a donc pas hésité à miser aussi sur ST-ART…


Des Concessions

12, rue Emile Mathis - BISCHHEIM 03 90 20 11 11 www.jeep-strasbourg.fr


032

033

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART Texte : Benjamin Thomas

Photos : Pigment Gallery


GALERIES

P I G M E N T G A L L E R Y - B A R C E LO N E

FERRAN JOSA

‘‘À ST-ART, année après année, nous avons beaucoup fidélisé…’’ Ferran Josa, 49 ans, est un galeriste très connu outre-Pyrénées puisqu’il fut longtemps le directeur de la célèbre galerie Sala Parés, la plus ancienne galerie espagnole. Il est en outre un (très) fidèle de ST-ART…

Ferran Josa a incontestablement le vent en poupe. Son nom a d’abord brillé pendant seize ans au firmament de l’art contemporain catalan à Barcelone puisqu’il dirigea pendant seize années consécutives la célébrissime galerie Sala Parés et ses cinq espaces nichés dans son immeuble historique au cœur du quartier gothique de Barcelone. Un poste important, voire incontournable, en Espagne quand on songe que la Sala Parés a été créé… en 1877.

À gauche : Hugo Alonso, Kids Playing, 2017, 195x195 cm, acrylique À droite : Ferran Josa

« Il y a trois ans, l’opportunité s’est présentée d’ouvrir enfin ma propre galerie » raconte-t-il avec volubilité. « Pigment Gallery est donc née et bien née, puisque j’ai ouvert ensuite une deuxième galerie qui porte le même nom toujours à Barcelone et que je viens d’ouvrir Pigment Gallery - Séoul, en Corée du sud, après nos succès là-bas. Je réponds ainsi aux problématiques actuelles concernant l’art contemporain, ce n’est pas un secteur facile, et pour une galerie comme la mienne, il faut absolument être très présent à l’international. » LA FIDÉLITÉ À STRASBOURG « J’ai participé à mon premier ST-ART il y a seize ans », annonce fièrement le chaleureux Ferran Josa, qui est également membre du comité de sélection de la

foire strasbourgeoise. « Une année, j’ai réussi à fédérer une quinzaine de galeries de Catalogne qui m’ont accompagné à ST-ART.

‘‘Pour une galerie comme la mienne, il faut absolument être très présent à l’international.’’ Ça s’est plutôt bien passé puisque sept ou huit sont revenues ensuite. J’aime bien ST-ART, j’aime bien cette période de l’année à Strasbourg, on s’y retrouve toujours avec autant de plaisir avec les galeristes et tous nos clients que nous avons réussi à fidéliser au fil du temps. Cette année, ils pourront découvrir sur notre espace Hugo Alonso et son travail à l’aérographe, les œuvres de Rosa Galindo qu’elle insère dans du plexi selon une technique tout à fait particulière ainsi que les très grands portraits de femmes de Lidia Maslorens, qui se sont toujours très bien vendus à Strasbourg et dans le monde entier. Je suis complètement persuadé que ST-ART 2018 sera pour nous une nouvelle belle édition » conclut le galeriste catalan.


GALERIES

GALERIE AD — MONTPELLIER

DAVID GARCIA

‘‘Une belle aventure qui dure depuis vingt ans…’’

La galerie AD est le produit d’une belle rencontre entre deux jeunes qui n’auraient jamais pensé devenir galeristes et qui ont osé à un certain moment prendre le risque de sortir des rails conventionnels d’une carrière toute tracée…

034

035

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Erika Chelly

Photos : Benoit Wehrlé

En 1998, David Garcia, diplômé en sciences éco, s’apprêtait à intégrer les rangs d’une banque, aboutissement logique du jeune économiste qu’il était devenu. De son côté, Arnaud Dionnet entamait à peine une carrière commerciale à peu près compatible avec son statut de sportif de haut niveau. David Garcia commente en souriant ce qui s’est alors passé : « Sans doute n’avions-nous pas l’un et l’autre une irrépressible envie d’entamer un parcours professionnel où tout était dicté d’avance…». Toujours est-il que, sur un coup de tête, les deux amis décidaient de se lancer dans le métier de galeriste. « Nous avions tous deux des parents collectionneurs d’art, on a toujours été habitué à voir des œuvres d’art défiler autour de nous. Tout est sans doute parti de là » se souvient-il. « C’était il y a vingt ans, déjà… Comme on débarquait dans un univers qui ne nous était pas vraiment familier, il a fallu quelques années mais, depuis quinze ans maintenant, notre ligne artistique, la figuration libre puis narrative, a fini par payer. La galerie AD fait désormais partie du paysage français de l’art contemporain. » UNE LONGUE HISTOIRE COMMUNE AVEC ST-ART « Je crois que l’édition 2018 de ST-ART verra notre quatorzième ou quinzième participation » dit David Garcia. « Du coup, la galerie AD figurera sans doute parmi les plus anciennes, je pense… Au fil des années, ST-ART s’est imposée comme l’une des plus grandes foires d’art contemporain en France. Sa situation géographique à Strasbourg est un atout indé-

niable, qui attire les amateurs et collectionneurs d’art de toute la région, d’Allemagne et même de Paris maintenant avec le TGV qui relie rapidement les deux villes. La foire a également évolué en qualité, de par la sélection des galeries et des artistes présentés. Cette foire de Strasbourg marche toujours bien en ce qui nous concerne. Au fil de toutes ces années, nous avons développé un important fichier de clientèle et comme les collectionneurs ne cessent de nous suivre, le bouche-à-oreille qu’ils provoquent est très favorable. D’autres collectionneurs les rejoignent et nous rendent visite chaque année à Strasbourg. » Pour l’édition 2018 de ST-ART, la galerie AD proposera une exposition de groupe articulée autour de sa ligne artistique mais aussi de l’expressionnisme (Philippe Pasqua) ainsi que des œuvres de street art et de Pop art (Eric Liot, notamment).

Arnaud Dionnet et David Garcia


Gérard Schlosser, Tu as dormi, 1972, 100x100 cm, acrylique sur toile sablée

‘‘Notre ligne artistique, la figuration libre puis narrative, a fini par payer.’’


HOMMAGE

Fondation Arp Meudon - Moma - Ville de Strasbourg - DR

‘‘Dada voulait détruire les supercheries raisonnables des hommes…’’

Entretien rêvé, donc un peu surréaliste, avec Jean Arp, le Strasbourgeois, dont le monde entier connaît l’œuvre peinte et sculptée et qui fut au cœur des divers mouvements qui constituèrent cette formidable explosion artistique datant aujourd’hui de plus d’un siècle. En évoquant les premiers pas d’artiste de Jean Arp, nous souhaitions montrer que rien n’a changé en matière d’art : aujourd’hui encore, nous pouvons tous, à notre niveau, être précurseur et passeur pour les générations à venir….

036

037

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Entretien rêvé par : Jean-Luc Fournier

Photos :

JEAN ARP

Or Norme. Un mot tout d’abord sur une rencontre qui aura bouleversé votre vie. Sophie Taeuber et vous avez constitué un couple emblématique, vous nourrissant artistiquement l’un de l’autre sans aucune retenue… « J’ai fait la connaissance de Sophie à Zurich, en 1915 et quasiment tout de suite, j’ai remarqué qu’elle savait déjà donner une forme directe et sensible à sa réalité intérieure. On nommait alors cet art « art abstrait » puis très vite, on l’a nommé « art concret » car évidemment, rien n’est plus concret que la réalité psychique qu’il exprime. Dès les premiers mois qui ont succédé à notre rencontre, nous avons ensemble réalisé les premières œuvres tirées des formes les plus simples


37


Fondation Arp Meudon - Moma - Ville de Strasbourg - DR

Photos :

Entretien rêvé par : Jean-Luc Fournier OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

039 038

Des sculptures de Jean Arp à la Fondation Arp à Meudon

‘‘Elle fut sereine, lumineuse, véridique, précise, claire, incorruptible.’’

en peinture, en broderie et en papiers collés. Ce sont très probablement les toutes premières manifestations de cet art. Ensuite, Sophie a multiplié les figures géométriques dans ses aquarelles, les juxtaposant horizontalement et perpendiculairement, un peu comme un travail de maçonnerie. Quinze ans plus tard, elle n’utilisait plus que le cercle, allant jusqu’à ne plus travailler qu’en noir et blanc, peignant ainsi ce que j’appelle le damier de la nuit. La nuit joue avec le visible et l’invisible. Et l’invisible bat le visible, évidemment… Sophie passa avec moi les deux dernières années de sa vie à Grasse, dans le sud de la France. C’était son paradis terrestre, elle y rayonnait de bonheur durant nos promenades. Chaque jour était plus que le précédent riche de lumière et de bonheur et Sophie rivalisait avec eux. Sa clarté intérieure a frappé tous ceux qui l’ont rencontrée. Elle s’épanouissait comme une fleur dont le déclin approche et elle répandait cette admirable clarté dans ses toiles. Dans la tourelle où elle avait sa chambre, perdue, enivrée, elle traçait ses longues lignes et ses courbes qui serpentaient à travers le rêve et la réalité. Je me souviens bien sûr de la veille de notre départ de Grasse : elle a mis soigneusement en ordre ses instruments et posé avec précaution ses toiles contre un mur pour les faire sécher, contente comme après un beau


jour. Elle fut toujours prête pour recevoir avec calme la clarté ou l’ombre. Elle fut sereine, lumineuse, véridique, précise, claire, incorruptible. Elle a ouvert cette vie à des ciels de lumière... Or Norme. Dites nous tout de la création du mouvement Dada à laquelle votre nom est intimement associé… À Zurich, désintéressés des abattoirs de la guerre mondiale, nous nous adonnions donc aux Beaux-Arts. Tandis que grondait dans le lointain le tonnerre des batteries, nous collions, nous récitions, nous versifiions, nous chantions de toute notre âme. Nous cherchions un art élémentaire qui devait, pensions-nous, sauver les hommes de la folie furieuse de ces temps. Nous aspirions à un ordre nouveau qui pût rétablir l’équilibre entre le ciel et l’enfer. Notre art devint rapidement un sujet de réprobation générale. La Renaissance a appris aux hommes l’exaltation orgueilleuse de leur raison. Les temps nouveaux, avec leurs sciences et leurs techniques les ont voués à la mégalomanie. La confusion de notre époque est le résultat de cette surestimation de la raison. Nous voulions un art anonyme et collectif. Avec nos premières œuvres, dès 1915, nous avons réalisé des tableaux comme des réalités en soi, sans signification ni intention cérébrale. Nous rejetions tout ce qui était copie ou description pour laisser l’élémentaire et le spontané réagir en pleine liberté… Or Norme. À Zurich, mais aussi à Paris, entre Montmartre et Montparnasse, vous avez vécu une foule d’expériences intenses avec les plus grands artistes de l’époque… Nous formions une sacrée bande, avec les Eggeling, Wassilieff, Modigliani, Giacometti et autres Janco. D’ailleurs, un tableau de ce dernier fixe sur la toile le Cabaret Voltaire où il nous avait découvert à Zurich. Il y peint un local surpeuplé et bariolé de couleurs où on nous retrouve tous sur une estrade : nous les Tzara, Ball, Huelsenbeck, Madame Hennings, Janco donc, et moi-même, en train de mener comme un grand sabbat. Autour de nous, les gens crient, rient et gesticulent. Nous répondons par des soupirs d’amour, des salves de hoquets, des poésies, des « Ouu, Oua » ou des « Miaou » de bruitistes moyenâgeux. Tzara fait sauter son cul contre le ventre d’une danseuse orientale, Janco joue un violon invisible et salue jusqu’à terre. Avec une figure de madone, Mme Hennings tente un grand écart. Huelsenbeck n’arrête pas de frapper sur une grosse caisse pendant que Ball l’accompagne au piano, pâle comme un mannequin de craie… On a fini par nous attribuer le titre honorifique de nihilistes. Les directeurs de la crétinisation appelaient de ce nom tous ceux qui ne

39

Le foyer-bar de l’Aubette, place Kléber à Strasbourg.

suivaient pas leur route… À cette époque, Giacometti peignait des étoiles en fleurs, des incendies cosmiques, des gerbes de flammes, des gouffres flamboyants. Des tableaux qui procédaient pour nous de la couleur et de la plus pure des imaginations. Il fut aussi le premier qui ait essayé de réaliser un objet mobile, ce qu’il fit avec une pendule métamorphosée par l’adjonction de formes et de couleurs. Malgré la guerre, c’était une époque charmante dont nous nous souviendrons comme d’un

‘‘Dada voulait remplacer le non-sens logique des hommes d’aujourd’hui par le sans illogique.’’ temps idyllique lors de la prochaine guerre mondiale, lorsque transformés en beefsteaks allemands, nous serons dispersés aux quatre vents… Dada voulait détruire les supercheries raisonnables des hommes et retrouver l’ordre naturel et déraisonnable. Dada voulait remplacer le non-sens logique des hommes d’aujourd’hui par le sans-sens illogique. C’est pourquoi nous frappions à tour de bras sur la grosse caisse dadaïste et trompetions les louanges de la déraison. Dada dénonçait les ruses infernales du vocabulaire officiel de la sagesse. Dada est donc pour le sans-sens, ce qui ne signifie par le non-sens. Dada est sans sens, comme la nature.


à celui qui a de fins yeux et de fines oreilles. J’entends le bleu des violettes. Je vois le son de la lyre. Si quelqu’un a des oreilles, qu’il voit ! Et si quelqu’un a des yeux, qu’il entende ! Des voies lactées, telles de frêles herbes, chuchotent dans les fonds infinis. Des mondes éclatent en des grains et des brins minimes, avec un bruit perceptible pour l’œil seulement. La lumière et les ténèbres traversaient sa belle vie avec vigueur. Son œuvre grandissait sans hésitation, devenait puissante et témoignait du bien-être du génie…

Fondation Arp Meudon - Moma - Ville de Strasbourg - DR

Portrait de Sophie Taeuber

‘‘L’homme s’est détourné du silence. Il invente chaque jour des machines et des appareils qui multiplient le bruit et l’éloignent de la vie essentielle, de la contemplation, de la méditation.’’

040

041

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Entretien rêvé par : Jean-Luc Fournier

Photos :

Or Norme. Vous avez écrit qu’on parlera bientôt du silence comme d’une légende…

Or Norme. Le dadaïsme comme le précurseur du surréalisme, à l’évidence…

Cet entretien rêvé a été réalisé à partir du superbe livre de Jean Arp, Jours effeuillés édité par Gallimard peu de temps avant sa disparition le 7 juin 1966, à Bâle. Il avait 80 ans. Ses derniers mots ont été : « Je vous aime tous, et, maintenant, je vais rejoindre ma Sophie… ». Son épouse est décédée le 13 janvier 1943 à Zurich à l’âge de 60 ans, asphyxiée par le monoxyde de carbone émis par un poêle à gaz défectueux.

Oui. Dès le début, je n’ai cessé d’interpréter mes œuvres, leur donnant des titres comme « Ombre des fleurs », « Cobra centaure », « Berger de nuages » ou encore « Contour du vent ». Mon admiration pour la poésie de Breton, de Péret, d’Eluard et d’autres est ce qui me lie indissolublement au surréalisme. Or Norme. Vous avez souvent parlé de votre admiration pour Kandinsky… Kandinsky est un grand maître de la couleur et de la parole. Chez lui, la plus petite tache de couleur, le moindre petit mot, sont vivants. Chez lui, cela scintille, ondoie, rayonne dans ses peintures et ses poèmes. Cela parle de jeunes sangs, de pierres vieilles. Cela parle, avec une pureté jamais vue et jamais entendue encore,

Oui, c’était dans un texte que j’avais appelé le silence sacré. L’homme s’est détourné du silence. Il invente chaque jour des machines et des appareils qui multiplient le bruit et l’éloignent de la vie essentielle, de la contemplation, de la méditation. L’homme n’a plus rien d’essentiel à faire mais ce rien, il veut le faire vite et avec un bruit surhumain. Il cherche l’amusement vulgaire et ne soupçonne pas que le robot qui tient les rênes mène à la catastrophe et au néant. Il se sent confiant en entendant klaxonner, hurler, crier, tonner, craquer, siffler, grincer. Son inquiétude s’apaise. Son vide inhumain se déploie monstrueusement comme un chancre, comme une plante effrayante et grise… Or Norme. Un jour, en contemplant une de vos sculptures, vous avez été frappé par une drôle de sensation, celle de descente. Comme l’antichambre de la mort ? La plupart du temps, je crois descendre et descendre en parachute sans espoir d’atterrir. C’est en effet la terreur de ne jamais toucher le sol, ni de trouver de repos, même dans la mort et cette terreur me serre le cœur avec force. Un jour, nous « comprendrons tout », transformés par la seconde de mille ans, la seconde infinie de la mort. Comme une feuille couverte d’écritures devient illisible quand nous l’approchons trop près des yeux, des paroles et des phrases, qui émanent du subconscient de l’homme et qui lui semblent inintelligibles à la lumière du jour, seront comprises par lui dans un autre espace, dans un autre temps. L’homme doit donc prendre de la distance, comme fait le peintre, le sculpteur…»


VOTRE ÉVÉNEMENT CLÉ EN MAIN AU PALAIS DE LA MUSIQUE ET DES CONGRÈS DE STRASBOURG ! Un complexe unique, modulable et multifonctions Une situation au cœur du quartier d’affaires et des institutions européennes

Découvrez notre pack affaires 41

SALLE JOURNÉE OU 1/2 JOURNÉE PAUSE CAFÉ & DÉJEUNER

CONTACT emariatte@strasbourg-events.com SERVICE COMMERCIAL +33 3 88 37 67 48


LA COLLECTION

Et après ?

042

043

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Alain Ancian

Photos : DR

Avant toute chose bien sûr, se constituer une collection est l’archétype même de la décision personnelle. Mais cela n’interdit pas (bien au contraire, même) d’essayer d’anticiper sur la gestion de cette collection, jusqu’à la délicate question de la transmission. Tour d’horizon de la question… Il s’agit ici de rappeler une évidence, certes, mais nombre de situations réelles et concrètes font encore souvent apparaître que cette précaution de bon sens n’est pas toujours prise dès l’acquisition de l’œuvre. Nous parlons de l’indispensable « sésame » qu’est le certificat d’authenticité de l’œuvre.

la réalisation : une photo de l’œuvre, de la facture, du certificat recto verso une petite bio de l’artiste et un historique de l’acquisition où quand comment. Ce travail d’archive valorise la collection et surtout, sert de base objective pour une foule d’événements postérieurs aux acquisitions.

Toute œuvre doit être accompagnée d’un certificat d’authenticité fourni par l’auteur lorsqu’il s’agit d’une œuvre d’art contemporain ou d’un certificat d’expertise quand il n’est pas possible d’interroger directement le créateur, ce qui est souvent le cas pour le second marché. Ce certificat doit être détaillé, accompagné d’une photographie couleur de bonne qualité et signé à la main. Conservé avec la facture, il est précieux, car difficile à faire refaire en cas de perte. En réunissant tous les documents dans un catalogue le collectionneur peut ainsi avoir une vision globale de ses acquisitions par exemple en créant un livre. De nombreux outils digitaux le permettent aujourd’hui et facilitent

L’INTERVENTION DE L’EXPERT EN ART

‘‘Toute œuvre doit être

accompagnée d’un certificat d’authenticité fourni par

l’auteur lorsqu’il s’agit d’une œuvre d’art contemporain.’’

Tôt ou tard, le collectionneur aura besoin de lui, particulièrement au moment où une estimation de l’œuvre sera obligatoirement nécessaire. Cela sera le cas si une succession ou une revente devaient se mettre en place. Cet expert en art a deux missions essentielles à remplir : authentifier les objets ou œuvres d’art et estimer leur valeur, au plus près des réalités du marché. Il détermine ainsi l’origine, la nature, la date, l’état de conservation ou encore l’auteur des pièces. Dans l’authentification de certains objets ou œuvres, l’expert en art peut collaborer avec des scientifiques. Pour confirmer son jugement ou clarifier des situations litigieuses, il n’hésite pas à faire des recherches complémentaires. Une fois l’authentification terminée, il s’occupe de l’estimation des objets ou œuvres d’art (tableaux, tapis, sculptures, bijoux, montres…). Se fiant à son expertise et aux ouvrages de référence, ce professionnel est donc apte à détecter les moindres imperfections ou réfections réalisées sur les pièces. Il va de soi que plus la collection est bien gérée, plus le travail de l’expert est facilité, il est en adéquation avec l’historique et permet une plus juste estimation.


Ci-contre : Stockage d’œuvres

LA TRANSMISSION DE LA COLLECTION Voilà un domaine juridique très « technique », dont chaque collectionneur aura grand intérêt à s’informer très complètement (de nombreux sites internet permettent aujourd’hui une information tout à fait exhaustive, qui plus est mise à jour en temps réel au fil de l’évolution de la législation). Pour les cas les plus complexes, et pour les valeurs les plus importantes, le notaire reste l’interlocuteur référent de base. Trois possibilités se côtoient, au fil des intérêts et situations particulières des collectionneurs. La donation : une donation réfléchie permet de conserver une certaine maîtrise et jouissance de l’œuvre d’art. Un exemple de transfert réfléchi, la donation avec réserve d’usufruit : par ce mode de transmission, le propriétaire d’un tableau peut le garder accroché dans son salon, dans la mesure où il en donne la nue-propriété à ses enfants.

43

L’importance de la formule de la donationpartage : si un amateur de peinture donne un tableau de même valeur, mais d’un peintre différent à chacun de ses trois enfants par exemple, et que la cote de l’un de ces peintres s’envole, au jour du décès, l’enfant propriétaire de cette œuvre devra partager la plus-value avec ses frères et sœurs, si la donation n’a pas été faite sous forme de donation-partage.

Le fonds de dotation du vivant : dans ce cas, le propriétaire se dessaisit définitivement des œuvres d’art qu’il donne au fonds — avantage : le bien ne faisant plus partie de son patrimoine, aucun droit de succession ne sera réclamé sur sa valeur au moment du décès. Y ont recours les personnes qui souhaitent éviter la dispersion de leur collection au moment de leur décès, le fonds permettant la conservation intacte des biens donnés et leur gestion désintéressée. L’ancien propriétaire peut cependant en conserver la maîtrise, en devenant membre du conseil d’administration du fonds — trois administrateurs sont nécessaires, mais ils peuvent tout à fait être de la même famille. Attention, toutefois : il faut veiller à ce que le fonds ait une vocation d’intérêt général dans le domaine culturel (valoriser l’œuvre de tel ou tel artiste, venir en soutien d’actions menées par les musées ou fondations, concourir à la diffusion du patrimoine culturel en exposant les œuvres, etc.), que sa gestion soit désintéressée et, surtout, qu’il ne profite pas à un « cercle restreint de personnes », dit la loi. Inutile de préciser que le fisc est particulièrement vigilant sur ces points précis… La dotation par testament : les dispositions testamentaires peuvent permettre d’ôter ce type de bien de l’actif successoral s’ils sont légués à des associations et fondations répondant aux conditions d’exonération fiscale. L’État français, mais également d’autres États sont eux-mêmes intéressés pour des acquisitions suivant certaines modalités. Les fonds de dotation au décès : ils permettent également une affectation des œuvres d’art suivant des systèmes de mise en valeur propices et permettant de préserver les héritiers de contraintes trop lourdes au moment de la succession. La dation en paiement instaurée par la loi Malraux est un élément au bénéfice des héritiers et de l’État. (infos sur la loi Malraux : www.loi-malraux-monuments-historiques.fr) On le voit, gérer sa collection dans tous ses aspects — artistiques, juridiques et fiscaux — est un impératif à prendre en compte et au plus tôt, dès le premier achat. De quoi éviter bien des déboires au fil du temps…



45


046

047

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART Photos : ST-ART – Jean-François Badias – Philippe Stirnweiss - Izhak – Or Norme – DR


ST-ART

Vecteur d’émotions Retour en images sur les précédentes éditions de l’événement incontournable du marché de l’art contemporain à Strasbourg.

47

ST-ART 2017


048

049

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART


L’agence de communication nouvelle génération

STRATÉGIE & CRÉATION MOBILE & DIGITAL SOCIAL MEDIA & BRAND CONTENT VIDÉO VIRALE & INFLUENCE DIGITALE E-MARKETING & NOUVEAUX MÉDIAS & BIEN PLUS ENCORE.

49

www.izhak.fr IZHAK AGENCY - SXB NOUVELLE ADRESSE 32 Allée de la Robertsau - Strasbourg

IZHAK AGENCY - PARIS M.D.A. 39 avenue des Champs Élysées - Paris


050

La Fondation Maeght, invité d’honneur de ST-ART 2016

051

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART Photos : ST-ART – Jean-François Badias – Philippe Stirnweiss - Izhak – Or Norme – DR


51

Paul Kiddo, Kolmanskop d’un autre angle, 2014, acrylique sur carton sur bois Collection Würth, Inv. 16630, photo : Volker Naumann, Schönaich

ST-ART 2016


052

053

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART Photos : ST-ART – Jean-François Badias – Philippe Stirnweiss - Izhak – Or Norme – DR

ST-ART 2016

Anne Ferrer, carte blanche de ST-ART 2016


53


054

055

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART ST-ART 2017

ST-ART 2017


© Elisabeth Carecchio

Réparer les vivants Maylis de Kerangal | Sylvain Maurice 55

21 nov | 1er déc 03 88 24 88 24 | tns.fr | #tns1819


056

057

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART ST-ART – Jean-François Badias – Philippe Stirnweiss - Izhak – Or Norme – DR

Photos :

ST-ART 2017

ST-ART 2017


ST-ART 2017

, r e r u s s a s Vou ! t r a n u t u o c’est t

28 avenue de la Forêt Noire 67000 Strasbourg Tél. 03 88 61 00 22 mathieu.remy@assurances-remy.fr

Mathieu Remy 07020720 www.orias.fr

57


STRASBOURG ET L’ART CONTEMPORAIN

LE MAMCS

au défi de ses vingt ans

« Nous aurions pu nous satisfaire de ce résultat pour communiquer sur les 20 ans du Musée d’art moderne et contemporain inauguré en février 1998 », note sa directrice, Estelle Pietrzyk « mais nous devions aussi constater que bien des Strasbourgeois n’en avaient jamais poussé la porte. Avec, au sein de ces “publics éloignés” », souligne-t-elle, « nombre de jeunes adultes nés en même temps que le musée. » Un comble en quelque sorte et surtout un défi à relever dans le cadre des Happy20 du MAMCS. UNE EXPO À CIEL OUVERT Fut ainsi décidée une « exposition à ciel ouvert, en grand format et gratuite » confiée au collectif « FAILE », Street Artistes de Brooklyn qu’Estelle Pietrzyk connaissait et appréciait. Venus à Strasbourg, ils ont conçu ces fresques qui attirent l’œil depuis mai dernier et parlent de cet air que nous partageons de part et d’autre de l’Atlantique. Perchés dans leur nacelle nuit et jour, les artistes ont aussi fait de la « médiation directe » dit-elle, « en prouvant que l’art contemporain c’est aussi du travail ». Une vérité bien éloignée des sempiternels « mon fils de 4 ans pourrait le faire ! »…

059

LE MUSÉE, « UNE MAISON PAS COMME LES AUTRES » « Quelque chose a fonctionné à partir de cette première aventure », l’art s’est inscrit dans la ville, le musée s’est transformé en « une maison pas comme les autres. ».

058

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Véronique Leblanc

Photos : DR

Trois millions de visiteurs en deux décennies, plus de 150 expositions, plus de 2 000 œuvres acquises… Le MAMCS a vingt ans !

Se sont greffées des fêtes inédites. Celle du week-end d’ouverture des manifestations Happy20 mené avec le « NL Contest » — événement « glisse » de Strasbourg — ou bien encore celle de la « Nuit


59


Photos : DR Texte : Véronique Leblanc OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

061 060

À gauche : Joana Vasconcelos, Precious, 2018 À droite : Joana Vasconcelos, Betty Boop, 2010


des musées » à laquelle a été associé l’Espace culturel Django-Reinhardt. « Ces nouveaux partenaires ont amené d’autres publics qui sont allés dans les salles alors qu’ils ne les connaissaient pas », se réjouit Estelle Pietrzyk, bien décidée à poursuivre ce type d’expérience. RACONTER L’ART CONTEMPORAIN Car le musée se réinvente comme le prouve l’expo événement consacrée à l’artiste portugaise Joana Vasconcelos, totalement en phase avec cette idée de « maison » déjà évoquée, elle n’a rien à voir avec le « musée, temple culturel ». « Nous devons nous rappeler qu’au fond il s’agit à chaque fois de raconter une histoire ». Une histoire d’art, une histoire de vie, de création. Raconter de mille façons. Y compris en musique, comme c’est prévu cet hiver dans le cadre de l’expo Vasconcelos. « Il ne faut pas minorer le sensoriel », dit Estelle Pietrzyk. « J’ai envie d’expérimenter d’autres façons de regarder les œuvres pour permettre au public de s’approprier autrement le musée. » PENSER AU SENSORIEL L’accrochage « Joyeuses Frictions » qui réinvente la présentation des collections permanentes en créant des dialogues insolites entre artistes et techniques est une des pistes à creuser, dit-elle. Tout comme ces nouveaux espaces consacrés à une « approche sensorielle » de l’art moderne et contemporain.

61

Les ExperiMAMCS sont destinés aux enfants, le STUDIO aux adultes artistes amateurs ou semi-amateurs. À leur disposition, une série d’activités et des stages proposés au cœur des collections, dans des espaces privilégiés. Ces initiatives se veulent invitation à la rencontre sensible et personnelle avec les œuvres au cœur de leur « musée-maison ». N’oubliez pas, la porte est ouverte…


CARTE BLANCHE À LA VILLE DE STRASBOURG

ALAIN FONTANEL ‘‘ST-ART 2018 place la barre très haut ’’ L’Adjoint à la Culture de la Ville de Strasbourg souligne le contexte événementiel exceptionnel au sein duquel sera vécu ST-ART 2018 et se réjouit des atouts de cet événement de l’art contemporain…

062

063

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Jean-Luc Fournier

Photos : DR – Or Norme

Or Norme. 2018 est marquée par le vingtième anniversaire du Musée d’art moderne et contemporain de Strasbourg. C’est dans ce contexte que ST-ART vivra sa 23ème édition. Oui. Ce vingtième anniversaire du MAMCS est l’occasion de prendre la mesure du chemin parcouru depuis lors, avec un bilan remarquable. Mais aussi de rappeler, à travers les nombreuses manifestations réunies dans le programme de cet anniversaire, qu’une telle institution s’enrichit des initiatives de tous les acteurs de l’art contemporain : artistes, lieux d’art et galeries, Haute école des arts du Rhin, Faculté d’art, et, bien sûr, de ST-ART, la foire d’art contemporain. Or Norme. Selon vous, quels sont les atouts majeurs de ST-ART, ses points forts ? Cette nouvelle édition de ST-ART place la barre très haut dans un contexte concurrentiel important. Quelques éléments saillants méritent, à mon sens, d’être relevés. En tout premier lieu, ce qui est devenu depuis quelques années une tradition très attendue, celle de l’invité de prestige. Après la fondation Maeght

‘‘L’excellence de ST-ART réside également dans un comité artistique consolidé, réunissant des figures aux parcours remarquables et respectées du monde de l’art contemporain.’’

en 2016, puis la Fondation Bernar Venet en 2017, l’accueil du Musée Picasso de Barcelone confirme la qualité du réseau dans lequel la foire de Strasbourg s’inscrit. Un lien tout particulier existe d’ailleurs entre Strasbourg, le MAMCS et le musée Picasso de Barcelone, puisque Emmanuel Guigon, avant d’être son directeur, fut un conservateur en chef fort inspiré du musée strasbourgeois. L’excellence de ST-ART réside également dans un comité artistique consolidé, réunissant des figures aux parcours remarquables et respectées du monde de l’art contemporain : Olivier Kaeppelin, commissaire d’exposition, auteur, critique d’art et directeur de la fondation Maeght pendant ces six dernières années, Jean-Luc Monterosso, directeur de la Maison Européenne de la photographie, Michel Nuridsany, écrivain, critique d’art, et Pierre-Jean Sugier, Directeur de la Fondation Fernet-Branca. Une autre tradition perdure, et c’est heureux, celle de la Carte blanche. Elle est proposée cette année à Henri François Debailleux qui fait sa foire dans la foire en quelque sorte, en invitant quatre galeries en plein essor. C’est une grande chance pour Strasbourg de les accueillir et je suis très optimiste à l’idée de leur rencontre avec le public et les collectionneurs ! Or Norme. La Ville de Strasbourg s’inscrit complètement dans l’attractivité de ST-ART… Oui. L’initiative prise en 2016 de créer un Prix de la Ville de Strasbourg, forte du succès qu’elle a rencontré depuis, est bien entendu reconduite. D’un montant de 2 000 €, ce prix est attribué à un-e artiste pour permettre la production d’une œuvre, sa communication ou une édition. C’est aussi une forme d’encouragement également à la galerie qui le présente. Or Norme. Une attention toute particulière sera apportée à la venue de tous les publics dans les allées de la foire…


Cela se fera en effet à travers le programme « Savez-vous qui fait quoi ? » sur les coulisses de l’art contemporain, lancé en 2017, et qui sera à nouveau au rendez-vous. Destiné à développer l’accueil de publics diversifiés à ST-ART, il s’adresse à des groupes de personnes d’une grande diversité : personnes en situation de handicap, enfants des quartiers de Hautepierre et de la Gare, femmes étrangères, jeunes en insertion professionnelle, personnes en difficultés sociales ou encore agents municipaux. A travers un parcours d’initiation gratuit, dans des lieux publics ou privés, au musée et dans la foire, le programme prévoit des rendez-vous avec ceux qui ont fait de l’art contemporain leur métier, une passion ou un engagement. L’objectif est de donner à voir et à comprendre ce monde séduisant et complexe, qui offre des expériences et une connaissance du monde qui ne peut qu’enrichir les êtres. Bien sûr la participation des publics est rendue possible grâce au concours de partenaires associatifs et institutionnels (Horizon Amitié, Adèle de Glaubitz, Tôt ou t’Art, Plurielles, l’ARSEA-OPI du Port du Rhin) et des services municipaux (périscolaire et éducatif, action sociale territoriale et direction de la culture).

63 l’ art de façonner vos projets 197 . DESIGN Show-room sur 1600 m²

197 Av. de Strasbourg 67170 Brumath - 03 90 29 50 40

www.197design.fr 197.Design & Weberlifestyle - www.197design. fr


CARTE BLANCHE À

LA VILLE DE STRASBOURG Ouvrir toujours plus de public à l’art contemporain

Photos : DR – Or Norme

« ST-ART est important pour Strasbourg », confie Gabrielle Kwiatkowski, responsable du département Arts visuels à la Ville. « La Foire est implantée sur un territoire, elle doit aussi toucher des personnes autres que les habitués de l’événement et c’est en ce sens que nous avons fait évoluer notre Carte blanche dès l’an dernier. » Cet élargissement des publics passe par une question toute simple : « qu’est-ce que l’art contemporain ?». Et pour y répondre quoi de mieux que d’interroger ceux qui en ont fait leur quotidien, qu’ils soient plasticiens, galeristes, collectionneurs ou responsables de lieux dédiés à la création.

064

065

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Texte : Véronique Leblanc

Pourquoi cette passion ? Qu’apporte l’art à leur vie ? Comment s’organise leur métier ? Des rencontres ont été organisées entre des professionnels et des petits groupes de cinq à dix personnes, « avec à chaque fois un angle d’attaque différent », précise

‘‘Pourquoi cette passion ? Qu’apporte l’art à leur vie ? Comment s’organise leur métier ?’’

Gabrielle Kwiatkowski. « Les publics étaient très variés, nous avons reçu des enfants, des femmes venues d’ailleurs dont le français était encore balbutiant, des personnes en situation de handicap… J’ai proposé de les emmener ensuite dans un parcours dans la Foire et dans les divers lieux de l’art contemporain de Strasbourg. » LIEN AVEC LES « HAPPY20 » DU MAMCS « Pour l’édition 2018 de ST-ART, nous avons profité de l’événement “ Happy20” du Musée d’Art Moderne et Contemporain. » « Des groupes y seront accueillis pour qu’à chaque fois un métier y soit présenté — de la régie à la conservation en passant par la médiation etc. — et cette rencontre sera suivie de la visite de l’exposition Joana Vasconcelosavec accès aux modules “ ExperiMAMCS” ». Une ou deux des expériences très pratiques et sensorielles d’ExperiMAMCS seront d’ailleurs délocalisées sur le stand réservé à la Ville sur ST-ART. Notamment, celle où une voix d’enfant « raconte » une œuvre. Une œuvre du musée sera présentée sur la Foire et une de la Foire au musée.


L’Illiade CENTRE CULTUREL DE LA VILLE D’ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN

Les rendez-vous de la saison Infos et billetterie www.illiade.com Gabrielle Kwiatkowski

CARMEN

SUPPLÉMENTAIRE LE 5 DÉCEMBRE À 20H30 AUGUSTIN VANESSA PAULINE CHANTAL CLÉMENT PRÉSENTE

BOUCHACOURT

CAILHOL

CHAGNE

TRICHET

WALKER-VIRY

SPIRIT OF IRELAND

Histoire de donner envie aux visiteurs de passer d’un lieu à l’autre et de réaliser que l’Art Contemporain n’est pas enclos dans un seul et unique espace. ST-ART AU CŒUR D’UN PARCOURS DANS LA VILLE « Notre ambition est de profiter d’événements tels que ST-ART pour déployer un parcours diversifié dans Strasbourg en incluant le Street art, de faire de la Foire une étape dans un ensemble très riche qui inclut les galeries, les ateliers d’artistes, les collectionneurs, les lieux d’art, de diversifier les interlocuteurs, de créer des rencontres car parler permet de comprendre, de sortir de l’a priori ». Rendez-vous donc au Stand de la Ville de Strasbourg marqué de cette simple question : « Savez-vous qui fait quoi ? ».

Licences : 2-1105108 – 3-1105107

SUPPLÉMENTAIRE LE 30 JANVIER À 20H30 SUR UNE IDÉE ORIGINALE DE PAULINE CHAGNE

GLENN MILLER MEMORIAL ORCHESTRA

CHANSONS BARBARA MISE EN SCÈNE ET SCÉNOGRAPHIE JEAN-CHARLES MOUVEAUX Lumières : Pascal Noël - Costumes : Bérengère Roland - Assistante à la mise en scène : Esther Ebbo S o u t i e n s : E s p a c e S a i n t E x u p é r y - F r a n c o n v i l l e , T h é â t r e Tr a v e r s i è r e – P a r i s , E s p a c e S o r a n o – V i n c e n n e s

SUPPLÉMENTAIRE LE 26 JANVIER À 16H30

SAISON 2018/2019 DE LA VILL’A MAISON D’ENSEIGNEMENT ET DE PRATIQUE DES ARTS D’ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN

Découvrez nos Arts à la Carte ARTS PLASTIQUES

CIRQUE DANSE

THÉÂTRE

CRÉATION NUMÉRIQUE MUSIQUE

65Conçu comme un lieu d’accueil, il a été

aménagé par de jeunes créateurs : l’« Atelier RTT » pour la scénographie, le collectif « Terrains vagues » pour le graphisme. « Une façon pour la Ville de soutenir les jeunes pousses de la création contemporaine », souligne Gabrielle Kwiatkowski.

Accès direct Tram A - Arrêt Graffenstaden Accès via le parking de la Salle des Fêtes, rue Krafft

RENSEIGNEMENTS 03 68 00 33 33 / WWW.LAVILL-A.COM


LE FORUM INTERNATIONAL DE LA DÉMOCRATIE DE STRASBOURG

Femmes – Hommes : même combat ? Une fois encore, le Forum mondial de la démocratie de Strasbourg se déploie (jusqu’au 21 novembre) dans la ville, tant au sein du Conseil de l’Europe pour les conférences et laboratoires, que dans différents lieux ouverts au public pour un ensemble de rencontres, débats, expositions ou installations. La majorité de ces événements se déroule dans la grande salle de l’Aubette, aménagée en agora et ouverte au public à tout moment.

Mona Ozouf

Cet espace permanent de débat et d’animation est dédié à la thématique 2018 : « Femmes — Hommes : même combat ? », qui en appelle à chacune et chacun et fait écho à l’actualité de l’année écoulée, depuis l’émergence du mouvement #MeToo.

Photos :

DR Alain Ancian

066

067

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

Publi-reportage :

TÊTES D’AFFICHES La journaliste du Monde Annick Cojean, prix Albert Londres (le 14 novembre à l’Aubette), la philosophe Mona Ozouf (le 15 novembre à l’Opéra du Rhin), l’actrice et chanteuse espagnole Luz Casal (le 18 novembre à la cathédrale), l’ex-ministre Najat VallautBelkacem et la psychanaliste Elisabeth Roudinesco (le mardi 20 novembre à l’Aubette), le Jerusalem Orchestra East & West (le samedi 17 novembre à la cathédrale) seront les têtes d’affiche de cette manifestation internationale qui a trouvé sa place dans l’agenda annuel des manifestations d’envergure générées par Strasbourg. Elles viennent donc ponctuer l’impressionnante énumération des quarante-cinq rendez-vous publics proposés en marge du Forum mondial de la Démocratie qui se déroulera dans l’enceinte du Conseil de l’Europe. Au fil des thématiques, notons Le Live-Magazine de Reporters sans Frontières (le 16 novembre à l’Aubette), « On ne naît pas soumise » avec Manon Garcia (le 17 novembre à l’Aubette), la nuit du cinéma « Yes we femmes! » (le 17 novembre à l’Odyssée) mais le théâtre, la musique, la

danse, le sport et même les joutes oratoires seront de la partie. A noter également, pour clore cette énumération non-exhaustive, l’expo du Syndicat national des journalistes : « 100 ans de combat pour la liberté de la presse » au Club de la presse de Strasbourg, place Kléber. Cette édition 2018 du Forum international de la Démocratie de Strasbourg est dédiée à la mémoire de la journaliste d’investigation et blogueuse maltaise Daphne Caruana Galizia, assassinée dans l’explosion d’origine criminelle de sa voiture le 16 octobre 2017


67

14 > 21 novembre STRASBOURG


LECATALOGUEST-ART ECATALOGUEST-ART2 OGUELECATALOGUEST LOGUELECATALOGUE 018LECATALOGUEST-A LOGCATALOGUELECA UEST-ART2018LECATA EST-ART2018LECATAL OGUEST-ART2018LECA LOGUELECATALOGUE ECATALOGUEST-ART2 OGUELECATALOGUEST LECATALOGUEST-ART ECATALOGUEST-ART2 OGUELECATALOGUEST LOGUELECATALOGUE


T2018LECATALOGUEST 2018LECATALOGUESTT-ART2018LECATALOG EST-ART2018LECATALO ART2018LECATALOG ATALOGUEST-ART201 ALOGUEST-ART2018LE LOGUEST-ART2018LEC ATALOGUEST-ART201 EST-ART2018LECATALO 2018LECATALOGUESTT-ART2018LECATALOG T2018LECATALOGUEST 2018LECATALOGUESTT-ART2018LECATALOG EST-ART2018LECATALO


AD GALERIE , MONTPELLIER

© Robert Combas, "Bataille", 1993, acrylique sur toile,

- FRANCE

GARCIA DAVID & DIONNET ARNAUD 40 ALLEE GIACOMETTI 34000 | MONTPELLIER | FRANCE 04 67 83 61 93 06 12 25 50 24 / 06 61 55 67 55 www.adgalerie.com contact@adgalerie.com

SUR LE STAND : ROBERT COMBAS HERVE DI ROSA ERIC LIOT MIST PHILIPPE PASQUA

192x210cm

GALERIE AEDAEN , STRASBOURG

© Theresa Möller, "Landschaft", 2018. Acrylique et huile

- FRANCE

PATRICK ADLER & RAPHAËL CHARPENTIÉ 1A RUE DES AVEUGLES 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 16 96 60 06 10 76 10 76 www.aedaen.com contact@aedaen.com

SUR LE STAND : HENDRIK VOERKEL VOLKER KAUFMANN ANIJA SEEDLER THERESA MÖLLER JANA MERTENS

sur lin, 190x250 cm.

GALERIE ARNOUX , PARIS

- FRANCE

CATALOGUE

JEAN-PIERRE ARNOUX 27 RUE GUENEGAUD 75006 | PARIS | FRANCE 01 46 33 04 66 06 88 06 54 72 www.galeriearnoux.fr galeriearnoux@noos.fr 146 x 114 cm

ART IN EYES , NEUILLY SUR SEINE

- FRANCE

NATHALIE COHEN 28 BOULEVARD VICTOR HUGO 92200 | NEUILLY SUR SEINE | FRANCE 06 76 22 30 00 www.artineyes.com artineyes.nathalie@gmail.com

071

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

WLADYSLAW LOPUSZNIAK

OLIVIER DEBRE PAUL TENEZE

© GAUTHIER Oscar, sans titre, 1991, acrylique sur toile

070

SUR LE STAND : ETIENNE BEOTHY WANDA DAVANZO ERNEST ENGEL-PAK OSCAR GAUTHIER PIERRE-CESAR LAGAGE

© Nathalie Cohen, "Vibrations", 2017. 60x70cm.

SUR LE STAND : NATHALIE COHEN


GALERIE REMY BUCCIALI , COLMAR

- FRANCE

REMY BUCCIALI 31 RUE DES JARDINS 68000 | COLMAR | FRANCE 03 89 23 81 32 06 14 23 59 45 www.editions-bucciali.com remy.bucciali@icloud.com

SUR LE STAND : ALMA BUCCIALI ALAIN CLEMENT MICHEL CORNU JACQUES CLAUZEL

HIRSCHMILLERREINHARD

LAURENCE GARNESSON RAYMOND WAYDELICH

DAPHNÉ GAMBLE

© Alma Bucciali, "Aquatinte" 50X65cm

GALERIE LE COLLECTIONNEUR MODERNE , ASNIERES

- FRANCE

FRANK PUAUX 11 RUE JEAN-JACQUES ROUSSEAU 92600 | ASNIERES | FRANCE 06 09 17 52 72

SUR LE STAND : MICHEL KIRCH

www.lecollectionneurmoderne.com frank@lecollectionneurmoderne.com © Michel Kirch, "Night Dance", 2011. Harman Fine Art sur Dibond et sous Diasec, 175x175 cm.

GALERIE L'ESTAMPE , STRASBOURG

- FRANCE

THIERRY LACAN 31 QUAI DES BATELIERS 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 36 84 11 www.estampe.fr info@estampe.fr

SUR LE STAND : EDOUARDO ARROYO ROGER DALE HERVE DI ROSA ERRO CHRISTOPHE HOHLER

MARIE-JO DALOZ GRAPHITO SPEEDY

RAYMOND-EMILE WAYDELICH

ROBERT COMBAS JACQUES VILLEGLE

© Speedy Graphito, "On my way (summer)",2018, Aquagravure, 76x56cm

GALERIE GOUTAL , AIX-EN-PROVENCE

71

© Formento & Formento, "Allie 19 de la série Circumstance Women", 2009. Edition de 10, 50x77cm.

- FRANCE

OLIVIA & VINCENT GOUTAL 3TER RUE DE FERNAND DOL 13100 | AIX-EN-PROVENCE | FRANCE 09 67 80 32 56 06 63 61 95 21 www.galerie-goutal.com contact@galerie-goutal.com

SUR LE STAND : BJ & RICHEILLE FORMENTO OLE MARIUS JOERGENSEN PIERRE VOGEL


GALERIE POL LEMETAIS , SAINT SEVER DU MOUSTIER

- FRANCE

POL LEMETAIS LE PUECH 12370 | SAINT SEVER DU MOUSTIER | FRANCE 06 72 95 60 18 www.lemetais.com galerie@lemetais.com

SUR LE STAND : PAUL AMAR ANAIS EYCHENNE MINA MOND GHYSLAINE ET SYLVAIN STAELENS DAREDO

© Mina Mond, "Queens witch and warriors", 2017, Acrylque sur bois

EDITIONS PAABLO , LYON

© Sarah Trouche, "Action for China #1 China", 2011. Photography of performance, C-print, 93,5cm x 66cm, Edition of 5 + 1EA.

- FRANCE

JULIE PARMENTIER 27 RUE BOUTEILLE 69001 | LYON | FRANCE 06 25 78 45 33 www.paablo.cm julie@paablo.com

SUR LE STAND : ANNE-LAURE ETIENNE ODONCHIMEG DAVAADORJ SARAH TROUCHE ALICE GAUTHIER

PIGMENT GALLERY , BARCELONE

- ESPAGNE

CATALOGUE

FERRAN JOSA C/ROSELLO 193 08036 | BARCELONE | ESPAGNE (+34) 934 528 162 (+34) 658 850 773 www.pigmentgallery.es info@pigmentgallery.es 170 x 130 cm.

GALERIE POME TURBIL , LYON

072

- FRANCE

POME TURBIL 48 RUE BURDEAU 69001 | LYON | FRANCE 06 11 37 91 53 www.galerie-pome-turbil.fr pome.turbil@gmail.com

073

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Hugo Alonso, Untitled 04, 2018. Acrylique sur papier,

SUR LE STAND : ADALINA COROMINES HUGO ALONSO ANKE BLAUE ANNE KUHN ROSA GALINDO LIDIA MASLLORENS ENRIC ASENSI DOMINICA SANCHEZ

© Francis Limerat, 2017. Bois peint. 150x150 cm.

SUR LE STAND : ALEXANDRE HOLLAN FRANCIS LIMERAT PHILIPPE SEGERAL JEAN-PIERRE SCHNEIDER FERNANDO.X GONZALEZ


GALERIE RX , PARIS

- FRANCE

ERIC RODRIGUE ET ERIC DEREUMAUX 16 RUE DES QUATRE FILS 75003 | PARIS | FRANCE www.galerierx.com info@galerierx.com

SUR LE STAND : GEORGES ROUSSE SABINE PIGALLE LEE BEA ELGER ESSER PHILIPPE PASQUE

© Georges Rousse, " Anglards", 2017, tirage jet d'encre, 109x145cm

GALERIE SALTIEL , AIX EN PROVENCE

© Kan, "Pin Up by The Pool", 2018. 146 x 97 cm -18 727

- FRANCE

M FITOUSSI 10 RUE LAURENT FARCHIER 13100 | AIX EN PROVENCE | FRANCE 04 42 39 23 37 06 17 25 18 67 www.galeriesaltiel-aix.com galeriesaltielaix@gmail.com

SUR LE STAND : BLO G.ERRO GRIS1 COMBAS KAN TOMA L YARK

points de marqueurs.

WITHOUTART GALERIE , STRASBOURG

- FRANCE

MARC SUN 8 RUE ADELE RITON 67000 | STRASBOURG | FRANCE 09 73 25 82 89 06 70 51 24 29 www.withoutartgalerie.com laporterouge@aol.com © Hans Hartung, L 25 1957. Autographie, reportée sur Velin.

SUR LE STAND : ANNA-EVA BERGMAN RALF WEBER HANS HARTUNG ANDRE KNEIB HENRI MICHAUX CHEN DANQING LIU YI DOMINIQUE KIPPELEN

PHILIPPE LEPEUT PHILIPPE COLIGNON MARTIN SALAZAR NAOHIRO NINOMIYA MARTIN SALAZAR NAOHIRO NINOMIYA

GALERIE 3 CERISES SUR UNE ETAGERE , PARIS

73

© Thitz "Venezia", Peinture sur toile, 140x180 cm

- FRANCE

CATHERINE SCHAAF 48 RUE MAZARINE 75006 | PARIS | FRANCE 06 25 48 27 72 www.3cerisessuruneetagere.fr schaff.catherine@gmail.com

SUR LE STAND : MARC LAFFOLAY ALAIN GODON THITZ


GALERIE LE 120 , RIXHEIM

- FRANCE

ROGER SCHUPP 120 RUE ILE NAPOLEON 68170 | RIXHEIM | FRANCE 03 89 31 54 19 07 71 80 09 44 www.facebook.com/le120art galeriele120@gmail.com

SUR LE STAND : ONEMIZER SMAPE SEATY JEAN-CHRISTOPHE PRZYBYLSKI FRANCOISE NIELLY YANIV EDERY

sans nom

ANQUIN'S GALLERY , REUS

- ESPAGNE

PEPA QUINTEIRO CAMPOAMOR 2 43202 | REUS | ESPAGNE (+34) 666674996 www.anquins.com info@anquins.com

© Carlos diaz."Stepping on the reflexe" 100 x 100 cm

SUR LE STAND : MARTA LAFUENTE MÓNICA CASTANYS CARLOS DÍAZ MIQUEL WERT JESÚS CURIÁ TERESA RIBA BEATRICE BIZOT

GALERIE ANTICARTE

CATALOGUE

, SAINT PAUL DE VENCE

074

CHARLES LEMENY 44 RUE GRANDE 06570 | SAINT PAUL DE VENCE | FRANCE 04 93 32 89 05 06 46 61 88 08 www.anticarte-saint-paul.fr anticartesaintpaul@gmail.com

Résine 67x32 cm

SUR LE STAND : NIKI DE SAINT PHALLE MAX ERNST ANDY WAHROL FENANDEZ ARMAN JOAN MIRO JOSE MARIA DAVID KEITH HARING CESAR

PAOLO ARKIVIO GALLERY , TORINO

- ITALIE

PAOLO ARKIVIO VIA PORRI 8 10153 | TORINO | ITALIE (+39) 3487486700 www.arkivio.eu arkiviop@gmail.com

075

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Nikki de Saint-Phalle, "Lady with the bag", 2000,

- FRANCE

©Ambrosio Paolo, Spaghetti, 2017, Diverses techniques sur toile, 110x80cm

SUR LE STAND : PAOLO AMBROSIO


ART FACTORY , SAINT DENIS

© Victor Grusevan, "Chekhov's Mood", 2018, Huile sur

- ILE DE LA REUNION

MICKAËLLE AUE 15 RUE MONSEIGNEUR DE BEAUMONT 97400 | SAINT DENIS | ILE DE LA REUNION 06 92 12 57 71 www.art-factory.fr contact@art-factory.fr

SUR LE STAND : STEFAN BEIU VICTOR GRUSEVAN

toile, 195x130cm

GALERIE ARTFONTAINEBLEAU , FONTAINEBLEAU

© Michael Jastram, “Welyenreiter“ 2015

- FRANCE

MARCO SCHUTZ 10 RUE DES TROIS MAILLETS 77300 | FONTAINEBLEAU | FRANCE 01 64 32 98 81 06 07 06 10 28 www.artfontainebleau.net contact@artfontainebleau.net

SUR LE STAND : CLAIRE BIANCHI MICHAEL JASTRAM IVAN MESSAC JEAN MIOTTE PATRICK MOYA

ART NOU MIL.LENNI , BARCELONE

- ESPAGNE

MORAN CONSEJO DE CIENTO, 277 08011 | BARCELONE | ESPAGNE (+34) 934 514 502 (+34) 657 905 433 www.artnoumilleni.com gallerymanager@artnoumilleni.com © Will Faber, Huile sur toile, 70x80cm

SUR LE STAND : TOBIAS INDERMUEHLE JANE MEYLER AGUST PUIG HIROYO KOTANI WILL FABER HENRI PHEIFER HANS DIETER ZINGRAFF JACQUES PAJAK

GALERIE AU-DELA DES APPARENCES , ANNECY

75

- FRANCE

CHRISTIAN GUEX 15 RUE DE LA FILATERIE 74000 | ANNECY | FRANCE 04 50 52 94 34 06 80 07 87 29 www.galerie-audeladesapparences.com contact@galerie-audeladesapparences.com

© André Lundquist, "À fleur de peau X", 2018, Huile sur toile, 120 x 180 cm

SUR LE STAND : FLORENCE DUSSUYER PIERRE-MARIE BRISSON KATIA KRIEF ANTONELLA LUCARELLA ANDRE LUNDQUIST


GALERIE AUDET , COLMAR

- FRANCE

PIERRE AUDET & VALERIE DELPLANQUE 32 RUE BERTHE MOLLY 68000 | COLMAR | FRANCE 03 89 20 83 17 galerie-audet.fr galerie.art.audet@live.fr © Philippe Pasqua, "Philippine", 2010, Huile sur papier marouflée sur toile, 250x160cm

SUR LE STAND : KAMO DEXUN HANK CHINA PHILIPPE PASQUA RICHARD ORLINSKI PABLO PICASSO JOAN MIRO PIERRE SOULAGES

LINDSTROM

BADEN ART GALERIE , OFFENBOURG

© Manfred Kempf, "Der Morgen", 2017, Acrilyque sur

- ALLEMAGNE

ROSWITHA VALLENDOR ZELLERSTRASS 57 77654 | OFFENBOURG | ALLEMAGNE 00 49 177 821 49 25 (00 49) 781 304 62 www.baden-art-galerie.com info@baden-art-galerie.com

SUR LE STAND : JPG MANFRED KEMPF ROSWITHA VALLENDOR

toile, 100xx140 cm

GALERIE CALDERONE , DINARD

- FRANCE

CATALOGUE

DELPHINE LINDIER PLACE DE L'ECLUSE 35800 | DINARD | FRANCE 02 90 04 01 05 06 22 81 90 32 www.galeriecalderone.com info@galeriecalderone.com 110x61x36cm

LDXARTODROME GALLERY , BERLIN

076

- ALLEMAGNE

CHRISTINE KUNKLER & DR STEPHAN KUNKLER LINIESTRASSE 111 10115 | BERLIN | ALLEMAGNE (+49) 15 256 816 578 www.artodrome.com galerie@artodrome.de

077

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Christophe Charbonnel, "Tête de cheval", 2017, bronze,

SUR LE STAND : BENJAMIN BJORKLUND JOAN MIRO MARC CHAGALL CHRISTOPHE CHARBONNEL FRANCOISE DE FELICE CESAR ORRICO PABLO PICASSO PATRICK VILLAS BRUNO MALLART

© Ulie Schwab, "Awakening of Nature", 2018, mixed media on canvas, 90x90cm

SUR LE STAND : ANNE HEFER CHRISTINE KUNKLER GUNTER LANGER PAUL WANS MICHAEL JANSEN CORINNA KLEINDORP ULIE SCHWAB


GALERIE NICOLET , MAUBEC LUBERON

© Marc Petit, "L'Eternelle", 2015, Bronze, hauteur 153 cm

- FRANCE

RICHARD NICOLET 70 ROUTE DE CAVAILLON HAMEAU DE COUSTELLET 84660 | MAUBEC LUBERON | FRANCE 06 66 52 62 72 www.galerienicolet.com galerienicolet@gmail.com

SUR LE STAND : MARC PETIT

GALERIE NORTY , CARRIERE SUR SEINE

- FRANCE

DOMINIQUE GUERIN 2 RUE DE BEZONS 78420 | CARRIERE SUR SEINE | FRANCE 01 39 68 60 24 www.nortyparis.com galerie@norty-paris.com

SUR LE STAND : CARMEN SELMA SAMET ADLANE RUSUDAN KHISANSHIVILI JEAN-PIERRE RUEL PIERRE SGAMMA

© Jean-Pierre Ruel, "5 personnages", 160x130cm

GALERIE PALMA ARTE , SALICETO DI ALSENO

- ITALIE

ALICE PALMA VIA PARIZZI 258 29010 | SALICETO DI ALSENO | ITALIE (+39) 34 59 05 65 81 www.alleriapalmaarte.it info@galleriapalmaarte.it © Angelo Accardi,"Misplaced", 2017, Diverses techniques sur toile, 140 x 140cm

SUR LE STAND : MELINA LAMBERTO BRANDES MATTHIAS ANGELO ACCARDI GASPARINI MAX PAOLO DA SAN LORENZO GIANFRANCO ASVERI SABRINA FERRARI

GALERIE LUZIA SASSEN , COLOGNE

77

- ALLEMAGNE

LUZIA SASSEN LUXEMBURGER STR. 345 50939 | COLOGNE | ALLEMAGNE (+49) 2248 44 53 45 (+49) 172 25 32 720 www.galerie-luzia-sassen.de luzia.sassen@galerieluziasassen.de

© Anna Chulkova, contrfors, 2017, Acrylique sur canvas, 100 x 80 cm

SUR LE STAND : ANNA CHULKOVA DOROTHEE REICHERT GABRIELE GOERKE SAXA NIKE SEIFERT PAUL HIRISCH RICCARDA MENGER

RABARAMA


GALERÍA BEA VILLAMARÍN , GIJON

- ESPAGNE

BEATRIZ VILLAMARIN HUERTA CALLE SAN ANTONIO 5 33201 | GIJON | ESPAGNE (+34) 98 53 46 708 www.beavillamarin.com bea@beavillamarin.com

SUR LE STAND : RUBEN MARTIN DE LUCAS CANDELA MUNIOZGUREN MONICA SUBIDE

© Ruben Martin De Lucas, "Wild Garden XII", Oil on board, 120x150 cm

WERKKUNSTGALERIE , BERLIN

- ALLEMAGNE

JOCHEN.G SCHIMMELPENNINCK 9, OTAWISTRASSE 13351 | BERLIN | ALLEMAGNE (+49) 152 55 68 71 39 www.werkkunstgalerie.eu schim2@web.de

SUR LE STAND : HELGA GENDRIESCH JÖRG MINRATH ALWIN SEEL JOCHEN SCHIMMELPENNINCK ALFRED KAINZ KATHARINA JOOS

© Alwin Seel,"Öl auf Leinwand", Rakeltechnik, 130x170

BEL AIR FINE ART , PARIS

- FRANCE

CATALOGUE

FRANCOIS CHABANIAN 21 PLACE DES VOSGES 75003 | PARIS | FRANCE 01 44 61 68 57 06 79 32 88 37 www.elairfineart.com artfairs@belairfineart.com mixte, 292x130 cm

RASSON ART GALLERY , TOURNAI

078

- BELGIQUE

FLORENCE RASSON 13 RUE DE RASSE 7500 | TOURNAI | BELGIQUE (+32) 474 93 50 22 www.rassonartgallery.be rassonartgallery@live.be

079

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Grégory Watin, "Where are we now", 2018, technique

SUR LE STAND : RAFAEL BARRIOS CEDRIC BOUTEILLER JEFF KOONS JEAN-FRANCOIS RAUZIER EMMANUELLE RYBOJAD ANNE VALVERDE GREGORY WATIN

© Edouard Buzon, "Imagine", 2018, 100x100 cm

SUR LE STAND : EDOUARD BUZON


DEZA , ROANNE

- FRANCE

AXEL PLASSE 11 RUE ALEXANDRE ROCHE 42300 | ROANNE | FRANCE 06 86 16 94 59 www.galeriedeza.com contact@galeriedeza.com

SUR LE STAND : HENRI IGLESIS BRAT ZACHARIE VIDAL DAVID CUMPS XAVIER MARABOUT PEPPONE

© Zacharie Vidal, "Richie Rich", Résine, 2017, pochoir, pièces dorées, 60x60 cm

ARTKELCH , FREIBURG

- ALLEMAGNE

ROBYN KELCH GUNTERSTALSTRASS, 57 79102 | FREIBURG | ALLEMAGNE (+49) 761 704 32 71 (+49) 162 465 59 44 www.artkelch.de info@artkelch.de © Jilamara Arts catalogue, Jimmy Mungatopi, Pedro Wonaeamirri, Patrick Puruntatameri, 3 Tutini (Pukumani Poles), 2018, Natural Ochres on Ironwood, 172, 180 and

SUR LE STAND : TIMOTHY COOK PEDRO WONAEMIRRI MARIA JOSETTE ORSTO NAWURAPU WUNUNMURRA DJIRRIRA WUNUNMURRA

181 cm

MAZEL GALERIE , BRUXELLES / SINGAPOUR

- BELGIQUE

PATRICK MAZEL RUE CAPITAINE CRESPEL 22 1050 | BRUXELLES BELGIQUE (+32) 2 850 29 28 (+32) 4 98 97 45 97 www.mazelgalerie.com patrick@mazelgalerie.com

SUR LE STAND : NOIR ARTISTE SONAC C 215 MONK ANTOINE ROSE BLANCBEC

© Sonac,"Le chimpanzé a l'usine désaffectée", 2018, Tirage photographique sur Dibon, 140 x140 cm

GALERIE BERTHEAS , SAINT-ETIENNE

79

© BEN, "Rien à cacher", 2017, Acrylique sur toile, 80x80 cm

- FRANCE

ALAIN BERTHEAS 1 ET 2 PLACE MAXIME GORKI 42000 | SAINT-ETIENNE | FRANCE 04 77 41 80 77 06 89 95 59 13 www.galeriebertheas.fr contact@galeriebertheas.fr

SUR LE STAND : BEN GRAPHITO SPEEDY L'ATLAS ANTONIO SEGUI ARMAN KIJNO C215

SARAH UGIBARI BRENDA KESI ILMA SAVARI


LEGAX ART GALLERY , BARCELONE

- ESPAGNE

GERARD SALA CARRER D'ARAGÓ 331 LOCAL 08009 | BARCELONE | ESPAGNE (+34) 936 819 784 06 60 86 74 65 www.legaxart.com gerard@legaxart.com © Bosco Sodi, Untitled, 2005, Mixed Media on Canvas, 146 x 146cm

SUR LE STAND : BOSCO SODI ANTONI TÀPIES MODEST SALA MIRO JOAN JAUME PLENSA JULIAN OPIE TOMAS SUNYOL INIGO MANTEROLA

VERONICA DE OLIVERA

GALERIE CHELOUDIAKOFF , BELFORT

- FRANCE

PATRICK CHELOUDIAKOFF 1 BIS RUE DES CAPUCINS 90000 | BELFORT | FRANCE 03 84 22 64 16 06 60 22 71 07 www.cheloudiakoff.com cheloudiakoff@gmail.com

SUR LE STAND : JACQUES VERDIER JOBER SAYPE POES SABINE-MAITRE CHRISTOPHE BOHÈME

© Saype, "7h23 en Gruyère, 2018, acrylique sur toile et plexi, 100x100cm

GALERIE JEAN GRESET , ETUZ

- FRANCE

CATALOGUE

JEAN GRESET 3 RUE DU CLOS 70150 | ETUZ | FRANCE 03 81 57 62 00 06 80 21 33 03 www.jeangreset.com galeriejeangreset@orange.fr

SUR LE STAND : ANNE TASTEMAIN MICHEL AUBERT BERNARD AUBERTIN ERNST GÜNTHER HERMANN ROBERT SCHAD

cm

GALERIE DAVID GUIRAUD , PARIS

080

- FRANCE

DAVID GUIRAUD 5 RUE DU PERCHE 75003 | PARIS | FRANCE 01 42 71 78 62 www.galerie-david-guiraud.com dgphotographies@orange.fr

081

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Anne Tastemain, "Transenna", 2018, Huile toile 220x180

© Bern Stern, "Marilyn Monroe with roses", 1962, Tirage argentique unique coloré et signé par l'artiste, 60 x 50cm

SUR LE STAND : BERT STERN PIERRE MOLINIER ANDRE VILLERS WILLY RONIS LUCIEN CLERGUE HELMUT NEWTON NIKKI DE SAINT PHALLE DANIEL SPOERRI

TETSUMI KUDO CESAR PETER KLASEN KRIKI KLASEN PETER KRIKI


KAHN , ARS EN RÉ

- FRANCE

GEORGES MICHEL KAHN 13 ROUTE DE MOUILLEBARBE 17590 | ARS EN RÉ | FRANCE 06 74 49 91 70 www.galeriekahn.fr galerie.kahn@free.fr © Raymonde Godin, "Forêt", 2018, Acrylique sur toile, 89x119cm

SUR LE STAND : FRANCOIS ARNAL JACQUES BOSSER BEN ROBERT DROULERS JOEL DUCORROY ERNST ENGEL PAK RAYMONDE GODIN PAUL KALLOS

BERNARD DUFOUR

GRAPHICS CORNER , BRUXELLES

- BELGIQUE

FABRICE CAMBOU 59 RUE DE LA MADELEINE 1000 | BRUXELLES | BELGIQUE (+32) 2 502 80 63 07 81 53 62 28 www.graphics-corner.com galerie@graphics-corner.com © Cédric-Georges Legrand, "Interprétation", technique mixte, 88x88 cm

SUR LE STAND : CEDRIC-GEORGES LEGRAND

MOHLITZ DESMAZIERES TRIGNAC HOUTIN WODA BERGE DELAHAUT

JANNIN-OMS GRALL FOUQUE NATHALIE MOREH MORDECAÏ MOREH NATHALIE MORDECAÏ

CORTADE ART , MONTAUBAN

- FRANCE

JEAN CLAUDE CORTADE 15 PLACE NATIONALE 82000 | MONTAUBAN | FRANCE 05 63 91 44 92 06 61 51 02 25 www.cortade-art.com cortade-art@wanadoo.fr © Michel Macréau, "Portrait Circa", 1965, Huile sur toile, 26x22cm

SUR LE STAND : SVEN MOUN NOLWEN SAMSON JEAN-CLAUDE TARDIVO

ROBERT COMBAS PASQUA ANTONIO SEGUI CLAUDE VENARD

BEAR GALERIE , UZES

81

A N EO M JETI © Julien Soone, "Blue Peony Frame", 2018, Sublimation thermique sur émail, 60x80cm

- FRANCE

JEREMY MARTINATO 12 RUE PAUL FOUSSAT 30700 | UZES | FRANCE 09 81 00 60 00 06 49 75 99 87 www.beargalerie.com beargalerie@gmail.com

SUR LE STAND : JULIEN SOONE HERSK RNST KEYMI DOMINIQUE CAPOCCI NANAN JEROME BAUDUIN MARIE PALAZZO

MICHEL MACREAU THIERRY CLAMENS THÉO TOBIASSE MARFAING JEAN MIOTTE THEO TOBIASSE MARFAING


GALERIE PHILIPPE DECORDE , STRASBOURG

© Francis Barat, "Diamond", 2018, Laque satin sur toile,

- FRANCE

PHILIPPE DECORDE PLACE HANS ARP, 5 RUE DE MOLSHEIM 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 10 00 66 06 08 92 01 23 www.galeriedecorde.com galeriedecorde@gmail.com

SUR LE STAND : FRANCIS BARAT

150x150cm

GALLERIA STEFANO FORNI , BOLOGNA

- ITALIE

SILVIA RIGHES FORNI PIAZZA CAVOUR, 2 40124 | BOLOGNA | ITALIE (+39) 051 225 679 www.galleriastefanoforni.com arte@galleriastefanoforni.com © Luciano ventrone, "Allegra brigata", 2010, Huile sur

SUR LE STAND : EDITE GRINBERGA DANIELE PAPULI GIANRICCARDO PICCOLI ANTONELLO SANTE ANTONELLO VIOLA ALBERTO ZAMBONI LUCIANO VENTRONE

toile, 60x60cm

STARC , STRASBOURG

- FRANCE

CATALOGUE

JEAN-PAUL HERMENT 6 RUE DE VENDENHEIM 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 66 59 87 06 60 22 59 87 www.galerie-starc.fr contact@galerie-starc.fr

SUR LE STAND : JEAN-PAUL HERMENT

huile sur bois, 100x75cm

SLOTINE , PARIS

082

- FRANCE

CLAUDINE SLOTINE 15 RUE PETRARQUE 75116 | PARIS | FRANCE 01 45 53 42 84 06 20 61 77 20 www.galerieslotine.com galerieslotine@wanadoo.fr

083

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Jean-Paul Herment, "Opposition 1 & 2", 2018, Bitume et

© Pierre Mouzat, "Sarabandes", Sculpture Bronze, 60x120x40cm

SUR LE STAND : PIERRE MOUZAT JEAN-YVES GOSTI SASCHA NORDMEYER LA FRATRIE


ART N' PEPPER , SART LEZ SPA

- BELGIQUE

AUDREY PLUNUS ROQUEZ 43 4845 | SART LEZ SPA | BELGIQUE (+32) 477 73 59 20 www.artnpepper.com info@artnpepper.com

SUR LE STAND : YANNIS LAGRESLE BEATRICE TERRA KARINE CHAUDÉ NADINE BOURGNE

© Karine Chaudé, "jamais deux sans trois", 2014, Bronze, 60x42x23cm

ART COMPULSION , MONTPELLIER

- FRANCE

PATRICE ET OLIVIER AJAS 1 RUE DES PERTUISANES 34000 | MONTPELLIER | FRANCE 07 81 20 20 55 06 65 22 09 79 www.artcompulsion.com contact@artcompulsion.com © Jenola "L'huissier", 2018, technique mixte et acrylique sur toile, 162x130cm,

SUR LE STAND : VLADIMIR VELICKOVIC JEAN-LOUIS NEHLICH HADAD ABRAHAM HANS JORGENSEN JENOLA SABRINA GRUSS DENIS STROFF BERNARD LE NEN

VICTOR SOREN JEAN-MARC CALVET

VANHOECKE , CACHAN

- FRANCE

PASCAL VANHOECKE SUR LE STAND : 14 BIS RUE DU DOCTEUR GOSSELIN FRANCOIS CALVAT 94230 | CACHAN | FRANCE 01 49 86 59 24 06 84 07 57 00 www.galeriepascalvanhoecke.com pascal@galerievanhoecke.com © François Calvat, "Toile rouillée", 194x103cm

GALERIE MOBILE , STRASBOURG

83

© Stéphanie-Lucie Mathern, "Du sang, de la volupté et de la mort", 2018, acrylique, série de 4 talbeaux 120x100cm

- FRANCE

MICHEL BEDEZ 9 RUE GOETHE 67000 | STRASBOURG | FRANCE 06 07 22 46 70 www.chapeauclaque.fr michelbedez@passemuraille.fr

SUR LE STAND : STEPHANIE-LUCIE MATHERN


SOBERING GALERIE , PARIS

- FRANCE

PATRICIA KISHISHIAN 87 RUE DE TURENNE 75003 | PARIS | FRANCE 09 66 82 04 43 06 79 28 96 30 www.soberinggalerie.com pk@soberinggalerie.com © Julia Bornefeld, "Pads VIII", 2015, encre et acrylique sur toile,160x120 cm

SUR LE STAND : JULIA BORNEFELD PETER SENONER ROBERT PAN ARNOLD MARIO DALL'O NACHO MARTIN SILVA KEPA GARRAZA THOMAS ANDREA BARBEY FRANCOIS ARNAL

LISE BRAUN COLLECTION , PARIS

- FRANCE

LISE BRAUN 31 RUE DES 3 BORNES 75011 | PARIS | FRANCE 06 74 94 78 71 www.lisebrauncollection.com

SUR LE STAND : STEPHANE SPACH PHILIPPE BUCHER PATRICK BRAOUDÉ

contact@lisebrauncollection.com © Stéphane Spach, "jardin de minuit", Encre pigmentaire sur papier fine art, 50x60cm - édité à 8 exemplaires

LE CONTAINER

CATALOGUE

, MARSEILLE

084

DEBORAH BOSSEAUX & CLEMENT DORANCE 14 RUE DES LAURIERS ROSES 13010 | MARSEILLE | FRANCE 06 13 69 09 20 06 16 95 93 31 www.galerielecontainer.com contact@galerielecontainer.com

SUR LE STAND : DANIEL CASTAN JM ROBERT GOUF L'INSECTE

146 x 97 cm

GALERIE BOYRIE , SAINT-QUIRIN

- FRANCE

MARIE-THERESE BOYRIE 35 RUE DE L'EGLISE 57560 | SAINT-QUIRIN | FRANCE 03 87 08 61 52 06 22 15 00 84 galerieboyrie.jimdo.com galerieboyrié@sfr.fr

085

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© JM Robert, "Paradis perdus", technique mixte sur toile,

- FRANCE

© Géraldine Morin, "Chanel", 2018, résine et laque, 120x43x43cm

SUR LE STAND : MICHEL BASSOMPIERRE REZA BAHARAN BERTRAND FAUCONNET JEAN-FRANCOIS GAMBINO DENISE GEISEN JIVKO GERALDINE MORIN FRANCOISE NAUDET JOHANNES VON STRUM


ART LIFE GALLERY , SAINT RAPHAEL

© SEATY, "Saigon", 2018, Acrylique et aérosol sur toile,

- FRANCE

LARENCE BARBERO 13 RUE ALPHONSE KARR 83700 | SAINT RAPHAEL | FRANCE 04 94 19 05 68 06 03 02 39 73 www.artlifegallery.fr contact@artlifegallery.fr

SUR LE STAND : JAZZU SEATY

130x89 cm

GALERIE E.L.V. , KNOKKE-HEIST

- BELGIQUE

ERIC LA VIEILLE GRAAF JANSDIJK 257 8300 | KNOKKE-HEIST | BELGIQUE (+32) 474 97 40 19 www.galleryelv.com eric.lavieille@wanadoo.fr

SUR LE STAND : DANIEL GASTAUD

© Daniel Gastaud," David, after Michel Ange", feathers under plexi, 162x130 cm

LUMIERES D'ALSACE , ILLKIRCH

- FRANCE

SEBASTIEN MARCHAL 1 RUE DU GIRLENHIRSCH 67400 | ILLKIRCH | FRANCE 03 88 66 91 41 06 13 69 07 13 sebastien@lumieres-alsace.com

SUR LE STAND : DAVID DAVID

© DAVID DAVID, "Les deux mondes", 2018, Sculpture en fibre de verre, 90cm

PASCALE FROESSEL , STRASBOURG

85

© Klaus Stöeber, "Lepiano", acrylique sur toile, 135x105cm

- FRANCE

PASCALE FROESSEL 14 RUE DES DENTELLES 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 32 74 48 06 81 28 90 41 www.galerie-pascale-froessel.fr galerie@pascalfroessel.fr

SUR LE STAND : BERNARD BUFFET JEAN REMLINGER KLAUS STÖBER MARIE-JACQUES MASSOL


GUY PIETERS GALLERY , KNOKKE

- BELGIQUE

GUY DELLEART EDGARD GEVAERTDREEF 10 9830 SINT-MARTENS-LATEM BELGIQUE (+32) 9 282 82 84 (+32) 495 226 226 www.guypietersgallery.com © Christo, "Over The River, 2007, Collage, Project For

info@guypietersgallery.com

Arkansas River, State of Colorado, 28x35,5cm

SUR LE STAND : ARMAN CÉSAR CHRISTO NIKI DE SAINT PHALLE DENMARK JAN FABRE DANIEL GASSER PETER KLASEN

YVES KLEIN MEL RAMOS MIMMO ROTELLA KEITH SONNIER DAVID SPILLER BERNAR VENET JACQUES VILLEGLÉ ANDY WARHOL

GALERIE CHRISTOPHE TAILLEUR , STRASBOURG

- FRANCE

CHRISTOPHE TAILLEUR 11 RUE DES JUIFS 67000 | STRASBOURG | FRANCE 06 80 43 25 31 www.galeriechristophetailleur.fr christophe@christophetailleur.fr

SUR LE STAND : THOAMS HENRIOT JORIS TISSOT CLEMENT KLEMT VALERIE GRAFTIEAUX THOMAS CYRYNOWICS

© Clément Klemt,"Divina", 2018, encre et mine de plomb sur papier, 90x110cm

GALERIE MATHIEU , LYON

- FRANCE

CATALOGUE

GENEVIEVE MATHIEU 48 RUE BRUDEAU 69001 | LYON | FRANCE 04 78 39 72 19 06 79 71 95 68 galeriemathieu.blogspot.com galeriemathieu@gmail.com

SUR LE STAND : PIERRE ANTONELLI JEAN PHILIPPE BUI-VAN PIERRE GAUCHER AURELIE NEMOURS GEORGES ROUSSE KIM SANGDOEK

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Pierre Gaucher, "Carrée Blanche", tôle écrite

GALERIE MANCEAU , PARIS

STEPHANE MANCEAU 23 RUE DU DEPART BTE 37 75014 | PARIS | FRANCE 06 51 92 91 65 www.galeriemanceau.com steph.manceau@hotmail.fr

087 086

- FRANCE

© Emmanuelle Rybojad, "Moonway in Paris, 2018, installation led sous plexiglas, 120x120cm

SUR LE STAND : EMMANUELLE RYBOJAD OLIVIER VINCENT CHRISTIAN DELLA GIUSTINA PAXAL S KRISTOL


GALERIE MONTAIGNE , PARIS

- FRANCE

KARL BECKER 42 AVENUE MONTAIGNE 75008 | PARIS | FRANCE 06 49 76 12 09 galeriemontaigne42@gmail.com

© Bernard Buffet, "Fleurs papillon", 1978, détrempe et

SUR LE STAND : BERNARD BUFFET CLAUDE VENARD TOBIASSE VOLTI RODIN CESAR ARMAND

encre sur carton, 64x50cm

GALERIE ITINERRANCE , PARIS

© "Shepard Fairey, "Liberté",

- FRANCE

MEHDI BEN CHEIKH 24 BOULEVARD DU GENERAL JEAN SIMON 75013 | PARIS | FRANCE 01 44 06 45 39 06 19 98 06 33 www.itinerrance.fr mehdi@itinerrance.fr

SUR LE STAND :

GALERIE DU SOLEIL , TOULON

- FRANCE

MICHEL AGUER 9 BOULEVARD DE STRASBOURG 83000 | TOULON | FRANCE 04 94 92 44 54 06 16 57 19 46 galerie.dusoleil83@gmail.com

© Hans Hartung, 1977, huile sur panneau, 1977, 46x65cm

87

SUR LE STAND : BERNARD BUFFET HARTUNG HANS MATHIEU GEORGES LEOPOLD SURVAGE SERGE POLIAKOFF


ASSOCIATIONSSLECATALOGUEDESAS ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA TALOGUEDESASSOCIATIONSSLECATA ASSOCIATIONSSLECATALOGUEDESAS ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA ATIONSLECATALOGUEDESASSOCIATI TIONSLECATALOGUEDESASSOCIATION DESASSOCIATIONS LECATALOGUEDES ALOGUEDESASSOCIATIONSLECATALO GUEDESASSOCIATIONSLECATALOGUE ASSOCIATIONSLECATALOGUELECATA ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA TALOGUEDESASSOCIATIONSLECATAL ASSOCIATIONSSLECATALOGUEDESAS ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA GUEDESASSOCIATIONSLECATALOGUE ASSOCIATIONSSLECATALOGUEDESAS ATIONSSLECATALOGUEDESASSOCIAT ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA DESASSOCIATIONSSLECATALOGUEDE TALOGUEDESASSOCIATIONSSLECATA ONSSLECATALOGUEDESASSOCIATION ASSOCIATIONSSLECATALOGUEDESAS ECATALOGUEDESASSOCIATIONSLECA


SSOCIATIONLECATALOGUEDESASSOG ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA ALOGUEDESASSOCIATIONSLECATALO SSOCIATIONSLECATALOGUEDESASSO ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA IONSLECATALOGUEDESASSOCIATION NSLECATALOGUEDESASSOCIATIONS SASSOCIATIONSLECATALOGUEDESAS OGUEDESASSOCIATIONSLECATALOGU EDESASSOCIATIONSLECATALOGUEDE ALOGUEDESASSOCIATIONSLECATALO ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA LOGUEDESASSOCIATIONSLECATALOG SSOCIATIONSLECATALOGUEDESASSO ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA EDESASSOCIATIONSLECATALOGUEDE SSOCIATIONLECATALOGUEDESASSOG TIONSLECATALOGUEDESASSOCIATIO ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA ESASSOCIATIONSLECATALOGUEDESA ALOGUEDESASSOCIATIONSLECATALO NSLECATALOGUEDESASSOCIATIONSL SSOCIATIONSLECATALOGUEDESASSO ATALOGUEDESASSOCIATIONSLECATA


LA CHAMBRE , STRASBOURG

- FRANCE

CHRISTOPHE THIEBAUT 4 PLACE D'AUSTERLITZ 67000 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 36 65 38 06 62 29 10 80 www.la-chambre.org administration@la-chambre.org

SUR LE STAND : STEFAN DRASCHAN

© Stefan Draschan, "People matching artworks, Möllner, Berlinischaus", 2016, photographie, 45x30 cm

ESGAA , STRASBOURG

- FRANCE

LAURENT SCHMOLL 62 RUE DU FAUBOURG DE SAVERNE 67000 | STRASBOURG | FRANCE 06 73 48 45 00 www.biennaleduverre.eu contact@biennalduverre.eu

SUR LE STAND : JUDITH ROEDER

© Judith Roeder,"Fenster V", 2018, glass,wood,metal, projection, 120x200x15cm

SAAMS , STRASBOURG

- FRANCE

CATALOGUE

MARIE-CHRISTINE WEYL SUR LE STAND : 20 RUE DES SERRURIERS BRUNO GADENNE 67000 | STRASBOURG | FRANCE ELISE GRENOIS 03 88 32 15 48 www.amisartetmusees-strasbourg.fr saams@orange.fr

090

091

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

© Bruno Gadenne, "Incendie II", huile sur toile, 100x150cm – 2018 – Courtesy Galerie Bertrand Gillig

BASEL TOURISMUS , BASEL

- SUISSE

FREDERIC POTHIER AESCHENVORSTADT 36 4010 | BASEL | SUISSE www.basel.com anne.fonjallaz@basel.com


ARAHM , STRASBOURG

Caroline Ung, "Tête ethnique", 2018 , terre synthétique et

- FRANCE

FRANCIS WAYDELICH JEAN CLAUDE CUNY - DIRECTEUR GÉNÉRAL ERIC FULLENWARTH - PRÉSIDENT 16 RUE DE LA GAUZAU CS 90231 67089 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 65 84 10 www.arahm.fr contact@arahm.fr

peinture acrylique

SACER D'ART , SANXAY

- FRANCE

SAMUEL LUSSEAU LA PETITE BOULE 86600 | SANXAY | FRANCE 06 34 99 17 41 www.sacerdart.fr contact@sacerdart.fr

ART AU DELA DU REGARD , STRASBOURG

- FRANCE

JEAN-MARIE LANG MAISON DES ASSOCIATIONS 1 PLACE DES ORPHELINS 6700 | STRASBOURG | FRANCE 03 88 41 17 77 www.artaudeladuregard.org webmaster.aaddr@numericable.fr

VILLE ET EUROMETROPOLE DE STRASBOURG , STRASBOURG CEDEX

91

- FRANCE

1 PARC DE L'ETOILE 67076 | STRASBOURG CEDEX | FRANCE 03 68 98 72 86 www.strasbourg.eu


LA REGION GRAND EST , METZ

- FRANCE

JUSTINE PONT 14 AVENUE FOCH 57000 | METZ | FRANCE 06 43 83 65 50 www.lora.fr contact@lora.fr

STADTMARKETING MANNHEIM GMBH , MANNHEIM

- ALLEMAGNE

KARMEN STRHONJA E4, 6 68159 | MANNHEIM | ALLEMAGNE (+49) 621 156 673 12

Mannheim_Kultur- und Festivalstadt_

www.visit-mannheim.de s.rothmund@stadtmarketing-mannheim.de

Barockschloss_©Stadtmarketing Mannheim

KTG KALRSRUHE TOURISMUS GMBH

092

093

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

CATALOGUE

, KALRSRUHE

- ALLEMAGNE

STEPHAN THEYSOHN BEIERTHEIMER ALLEE 11A 76137 | KALRSRUHE | ALLEMAGNE (+49) 721 372 053 90 (+49) 176 700 670 82 www.karlsruhe-tourismus.de stephan.theysohn@karlsruhe-tourismus.de


93


INDEX DES GALERIES GALERIE LE 120 ............................................................................................ 74 GALERIE 3 CERISES SUR UNE ETAGERE ............................................... 73

D

A

GALERIE PHILIPPE DECORDE .................................................................. 82

AD GALERIE .................................................................................................. 70 AEDAEN GALLERY ....................................................................................... 70

E

ANQUIN’S GALLERY .................................................................................. 74

GALERIE E.L.V. .............................................................................................. 85

GALERIE ANTICARTE................................................................................... 74

GALERIE L’ESTAMPE ................................................................................... 71

GALERIE ARNOUX ...................................................................................... 70

F

PAOLO ARKIVIO GALLERY........................................................................ 74 ART COMPULSION .................................................................................... 83 ART FACTORY................................................................................................ 75 ART IN EYES .................................................................................................. 70 ART LIFE GALLERY........................................................................................ 84 ART N’ PEPPER .............................................................................................. 83 GALERIE ARTFONTAINEBLEAU................................................................ 75 ARTKELCH ..................................................................................................... 79

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

PASCALE FROESSEL ................................................................................... 85

G GALERIE GOUTAL ....................................................................................... 71 GRAPHICS CORNER.................................................................................... 81 GALERIE JEAN GRESET .............................................................................. 80 GALERIE DAVID GUIRAUD........................................................................ 80

I

GALERIE AU-DELA DES APPARENCES.................................................... 75

GALERIE ITINERRANCE .............................................................................. 87

B

K

BADEN ART GALERIE................................................................................... 76

KAHN............................................................................................................... 81

BEAR GALERIE .............................................................................................. 81

L

GALERIE BERTHEAS .................................................................................... 79

095

GALLERIA STEFANO FORNI ..................................................................... 82

GALERIE AUDET............................................................................................ 76

BEL AIR FINE ART ......................................................................................... 78

094

DEZA................................................................................................................. 79

GALERIE BOYRIE........................................................................................... 84 LISE BRAUN COLLECTION ....................................................................... 84 GALERIE REMY BUCCIALI ......................................................................... 71

C GALERIE CALDERONE ............................................................................... 76 GALERIE CHELOUDIAKOFF....................................................................... 80 GALERIE LE COLLECTIONNEUR MODERNE ....................................... 71 LE CONTAINER.............................................................................................. 84 CORTADE ART............................................................................................... 81

LDXARTODROME GALLERY...................................................................... 76 LEGAX ART GALLERY.................................................................................. 80 GALERIE POL LEMETAIS ............................................................................ 72 LUMIERES D’ALSACE .................................................................................. 85

M GALERIE MANCEAU ................................................................................... 86 GALERIE MATHIEU ...................................................................................... 86 MAZEL GALERIE .......................................................................................... 79 GALERIE MOBILE.......................................................................................... 83 GALERIE MONTAIGNE .............................................................................. 87 ART NOU MILLENNI ................................................................................... 75


INDEX DES ASSOCIATIONS N

A

GALERIE NICOLET ...................................................................................... 77

ARAHM .......................................................................................................... 91

GALERIE NORTY........................................................................................... 77

ART AU DELA DU REGARD........................................................................ 91

P

B

EDITIONS PAABLO ...................................................................................... 72

BASEL TOURISMUS .................................................................................... 90

GALERIE PALMA ARTE................................................................................ 77

C

PIGMENT GALLERY .................................................................................... 72 GUY PIETERS GALLERY............................................................................... 86

R RASSON ART GALLERY.............................................................................. 78 GALERIE RX ................................................................................................... 73

S GALERIE SALTIEL .......................................................................................... 73 GALERIE LUZIA SASSEN............................................................................. 77

LA CHAMBRE ............................................................................................... 90

E ESGAA ............................................................................................................ 90

G LA REGION GRAND EST............................................................................ 92

K KTG KALRSRUHE TOURISMUS GMBH................................................. 92

SOBERING GALERIE.................................................................................... 84

S

GALERIE DU SOLEIL..................................................................................... 87

SAAMS ............................................................................................................ 90

SLOTINE ......................................................................................................... 82

SACER D’ART................................................................................................. 91

STARC.............................................................................................................. 82

STADTMARKETING MANNHEIM GMBH.............................................. 92

T

VILLE ET EUROMETROPOLE DE STRASBOUG ................................... 91

GALERIE CHRISTOPHE TAILLEUR ........................................................... 86 GALERIE POME TURBIL.............................................................................. 72

V VANHOECKE ................................................................................................ 83 GALERÍA BEA VILLAMARÍN ..................................................................... 78

W

95

WERKKUNSTGALERIE ................................................................................ 78 WITHOUTART GALERIE ............................................................................ 73


NOS D ERNIE RS NU M É ROS :

+ de numéros disponibles : magazine.ornorme.fr

S OY EZ O R NORM E : A BONNE Z -VOU S ! FORMULE

OR NORME

FORMULE

FORMULE

OR DU COMMUN

COMPREND :

OR PAIR

COMPREND :

COMPREND :

Les 4 numéros trismestriels

Les 4 numéros trismestriels

Les 4 numéros trismestriels

+ La Newsletter Or Norme

+ Les hors-séries

+ Les hors-séries

+ La Newsletter Or Norme

+ La Newsletter Or Norme

40 € pour 1 an

+ Des invitations régulières à des événements de nos partenaires : concerts, avant-premières, spectacles, ...

60 € pour 1 an

80 € pour 1 an En partenariat avec : l’UGC Ciné Cité, les Cinémas Star, l’Opéra National du Rhin, Top Music ... et bien d’autres à venir !

JE M’ABONNE À LA FORMULE : OR NORME (40 € TTC)

OR DU COMMUN (60 € TTC)

Nom : ........................................................................................................

OR PAIR (80 € TTC)

Prénom : ..................................................................................................

Société : ...................................................................................................................................................................................................................................... Adresse : ..................................................................................................................................................................................................................................... C.P. : .................................................................................................... Pays : ......................................................................................................... E-mail : ......................................................................................................

Ville : .......................................................................................................... Ci-joint mon règlement par chèque à l’ordre de ORNORMEDIAS Coupon à retourner à : ORNORMEDIAS 6 rue Théophile Schuler 67000 STRASBOURG E-mail : contact@ornorme.fr


Aedaen Gallery 1A RUE DES AVEUGLES 67000 STRASBOURG WWW.AEDAEN.COM

Paysages, chimères les peuplant. UN REGARD SUR LA PEINTURE ET LA SCULPTURE À LEIPZIG. Artistes présents sur le STAND B024 :

VOLKER KAUFMANN JANA MERTENS THERESA MÖLLER ANIJA SEEDLER HENDRIK VOERKEL

97

RÉSERVEZ VOTRE TABLE À

L’AEDAEN PLACE : BRASSERIE, PIZZERIA & BARS 4/6 rue des aveugles 67000 Strasbourg Réservations : 03 90 00 90 01 www.aedaen-place.com


23E ÉDITION DU 16 AU 18 NOVEMBRE 2018

INFORMATIONS PRATIQUES LIEU Parc des Expositions, Wacken 7 place Adrien Zeller, 67007 Strasbourg Cedex Informations : Tél. : + 33 (0)3 88 37 67 67 www.st-art.com

D AT E S E T H O R A I R E S Jeudi 15 novembre : Vernissage (sur invitation) Vendredi 16 novembre : 11 h – 20 h Samedi 17 novembre : 11 h – 20 h Dimanche 18 novembre : 11 h – 20 h

098

099

OR NORME — HORS SÉRIE ST-ART

ACCES Tramway : lignes B et E, station Wacken Voiture : autoroute A350, sortie 1, direction Wacken Parc des Expositions Co-voiturage : Profitez du co-voiturage pour vous rendre à ST-ART : covoiturage.fr Taxis, navettes : www.taxi13.fr www.taxistrass67.fr www.navette67.com


99 131-164.

Une Concession


EXPOSITION

recto /verso Charles & Irma KALT Livres d’artistes, estampes et installations

Superpositions en compression, 2018 Estampe # 1 d’une série de 4 pièces uniques

ACCÈS : TRAM LIGNE B, ARRÊT RIVES DE L’AAR

DU 02 OCTOBRE AU 30 NOVEMBRE 2018 Crédit Mutuel 4 rue Frédéric-Guillaume Raiffeisen 67000 Strasbourg

Du lundi au vendredi sauf jours fériés De 9 h à 12 h Et de 13 h 30 à 16 h 30


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.