Page 1

DISTRICT DFM FOOT Mag

AU C ΠU R L L A B T DU F Groupe

Nord

Littoral

Des journaux proches de vous

Supplément numérique offert par le District Côte d’Opale de Football


Cher licencié, chère licenciée, Les districts Côte d’Opale et Maritime Nord de football s’associent au Groupe Nord Littoral*, pour donner vie à District Football Mag, le mensuel numérique d’information sur la vie de votre district.

Le prochain numéro de ce magazine qui combine portraits, reportages et infos pratiques sera disponible le mercredi 28 février 2018

Groupe

Pour recevoir gratuitement District Foot Mag Rendez-vous sur : http://bit.ly/district-foot-mag

Nord

Littoral

Des journaux proches de vous

*Éditeur notamment du quotidien Nord Littoral et des hebdomadaires Le Phare Dunkerquois, Le Journal des Flandres, La Semaine dans le Boulonnais, Les Echos du Touquet, Le Journal de Montreuil, Le Réveil de Berck, L’Echo de la Lys. Journal d’Étaples


3

Édito

A

l’instar du football français dans son ensemble, le District Côte d’Opale s’inscrit également dans un large processus de diversification des pratiques. Nombreux sont ceux à vouloir jouer au football autrement, sans la moindre contrainte, dans un contexte différent, sevré de toutes compétitions ou dépourvu de classement. Comme souvent, votre district a été précurseur. Depuis de nombreuses années, le beach soccer ou le futsal sont pratiqués dans nos quatre secteurs. Comment pourrait-il en être autrement dans une région comme la nôtre, bordée par un littoral aux centaines de kilomètres de sable fin. Dans ce nouveau numéro de District Foot Mag, votre magazine, nous avons décidé de mettre à l’honneur le futsal dans toutes ses composantes. Chaque soir de la semaine, des centaines de licenciés jouent au foot entre quatre murs, dans le respect des règles établies par les instances. Souvent, ces joueurs jouent aussi « sur l’herbe » et c’est très important. Notre volonté n’est pas d’opposer les « football » mais bel et bien de favoriser la pratique d’un football dans toutes ses variétés qui sont autant de richesses. Vous allez peut-être découvrir combien le futsal est porté par une vitalité certaine de ses acteurs qui ne manquent ni d’idées ni d’enthousiasme.

Chaleureusement, votre président Georges Flouret

Sommaire 4 et 5 6

L’invité du mois

Patrick Queniart, trésorier du district

Bien joué monsieur l’arbitre Hervé Pille et Xavier Dewaele, les deux arbitres du mois

12 et 13

Formation

Vos photos

Le bénévole du mois

16

8 et 9

Dix choses à savoir...

18 et 19

10 et 11

Les dix choses que vous devez connaître sur le futsal

Le partenaire

Belle impression, la publicité par l’objet

Calais Union Futsal

15

7

Georges Deturck, le président fondateur de Oye-Plage Futsal

Dans les coulisses de...

Les formations d’éducateur organisées par le district en seconde partie de saison

Les rendez-vous Les dates à ne pas manquer


4

L’invité du mois

« INSISTER SUR

LES RÉFÉRENTS-ARBITRES »

Patrick Queniart est à la disposition des clubs chaque samedi matin au district.

Patrick Queniart fait partie des nouveaux élus du District Côte d’Opale. Trésorier du district depuis le 1er juillet, Patrick Queniart est celui qui gère les cordons de la bourse. Pas facile de passer derrière un personnage comme André Lemaire. Patrick Queniart cultive une autre particularité, celle de participer à onze commissions !

Vous faites partie d’une certaine manière de cette lignée d’arbitres qui participe activement à la vie du district. Pourquoi cette famille est-elle autant représentée selon vous ? A 18 ans, j’étais déjà trésorier d’un club dans le Nord et je me suis toujours intéressé aux coulisses des structures avec lesquelles je collaborais. Il est vrai que de nombreux anciens arbitres sont présents dans le comité directeur mais il y aussi des éducateurs comme Marc Coelembier ou Eric Picot pour ne citer qu’eux. On se rapproche tout de même d’un certain équilibre. Avez-vous joué au football ? J’ai joué de dix à vingt ans dans le Nord, je suis originaire de la banlieue lilloise. J’ai débuté l’arbitrage à 18 ans et j’ai rapidement fait le choix de l’arbitrage. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’à 20 ans j’arbitrais déjà en Excellence à l’époque, l’équivalent de la D1 aujourd’hui. Ça forge le caractère. Comment débarquez-vous dans le Pas-de-Calais ? Pour raisons professionnelles, j’ar-

rive à Berck pour m’occuper du lons également débuter une petite basket. Mon grand oncle était pré- tournée dans le cadre de la formasident du basket à Berck avant l’AB- tion des arbitres. BR. Je travaille aujourd’hui dans un C’est-à-dire ? cabinet. Je suis toujours en activité. Je suis secrétaire de la commission On imagine vos semaines char- et nous allons débuter les soirées gées… de perfectionnePour le disment dans les quatre trict, c’est secteurs. Nous soubeaucoup «Je disais souvent haitons également de travail le insister sur les réféque je faisais 35 soir. Un peu rents-arbitres car il moins qu’à heures pour mon emest important que une certaine chaque club ait au ployeur et 35 heures époque où moins une personne je désignais pour le district » sur laquelle s’aples arbitres. puyer. C’est une Mais j’étais personne, arbitre ou célibataire, non, qui est un peu le relais dans le c’était plus facile. Je disais souvent club avec les dirigeants ou le comique je faisais 35 heures pour mon té directeur. Cette personne pouremployeur et 35 heures pour le dis- rait par exemple s’occuper des dostrict. Chaque soir aujourd’hui, c’est siers médicaux qui sont très lourds 1h30/2h pour le district. Au titre de pour les arbitres. mon activité de trésorier, j’ai pris la bonne résolution depuis janvier Sont-ils trop lourds ? de venir chaque samedi matin. Non, je ne pense pas. Chaque anJ’officie en parfaite collaboration née, nous avons des personnes avec André Lemaire qui fait encore retoquées pour des problèmes carbeaucoup de travail. Il prépare par diaques par exemple. J’ai été resexemple tous les chèques pour les ponsable de l’amicale des arbitres fournisseurs. Il s’occupe aussi de dans le Boulonnais et je prends toul’imputation des factures. Nous al- jours en exemple le cas d’un garçon


5 Chapron Je ne l’ai pas vu en direct, je l’ai vu le lendemain matin sur les réseaux sociaux. Il a un peu pété un câble mais cela peut se comprendre. Je passe beaucoup de temps sur les terrains à observer les arbitres et malheureusement, leur mission est de plus en plus compliquée. On en rit parfois en voyant sur Internet des arbitres frapper des joueurs mais je ne suis pas forcément étonné. Je peux comprendre la réaction mais ne pas l’excuser car vous pouvez être convaincu que durant quelques semaines, sur nos terrains, on fera référence à cette affaire Chapron. C’est évident.

qui s’appelait Jean-Marc Woitez. Il tecte récemment, il communiqueétait chez le cardiologue qui lui dit ra en temps voulu. Ensuite, nous après un examen il y a une bonne déciderons si nous autofinançons dizaine d’années : « Monsieur Woi- ou si nous empruntons la somme tez, vous avez un cœur de jeune nécessaire à la banque. Il s’agit homme. Attendez ici, je vous donne à la fois de travaux de confort et d’agencement avec le résultat. » un double objectif : Deux minutes améliorer les condiaprès dans la tions de travail des salle d’attente, « Nous souhaitons salariés du district et il s’est effondré. également insister l’accueil de nos clubs Le District car comme aime à sur les Côte d’Opale le répéter Georges référents-arbitres présente des Flouret, le président, comptes sains c’est d’abord la maicar il est important lors de chaque que chaque club ait son des clubs. assemblée géVotre statut d’obserau moins une pernérale. On vous vateur vous permet imagine attensonne sur laquelle de garder un contact tif… avec le terrain… s’appuyer » On a pris Je suis observateur comme mesure pour les centraux en de changer le district en D1 princimode de calculs pour les frais de palement, chez les jeunes arbitres déplacement en retenant les dis- de Ligue depuis 2002 et je suis le tances les plus courtes aux dépens responsable des arbitres assistantes des plus rapides. Cela fait tout de du district depuis dix ans. Je suis un même quelques économies, une observateur réputé dur dans l’anaquête qui est permanente. A partir lyse. Je peux être très pointilleux. de la première journée de la saison 2018/2019, le pot commun pour les Revenons aux finances. Est-il bon arbitres sera mis en place unique- de rappeler que la FMI vous fait ment pour la D1 dans un premier perdre de l’argent ? temps. Une décision qui nécessite- Oui et c’est assez conséquent. ra peut-être une assemblée géné- Toutes les amendes liées aux ratures par exemple n’existent plus, rale d’été. Dans les chantiers importants à idem pour le retard des feuilles de financer dans les prochains mois, match et petit bout par petit bout, pouvez-vous nous en dire plus sur cela représente quelques euros. Dans la même veine, cette période les travaux du district ? Le président a rencontré un archi- sans match officiel génère égale-

ment des problèmes comptables pour le District Côte d’Opale ? Evidemment. Nous avons des charges fixes qui continuent de courir et des recettes qui ne rentrent plus. On entend beaucoup de choses sur les terrains au sujet de ces arrêtés mais nous sommes les premiers impactés négativement par ces périodes sans compétition qui obligent à revoir également tout le calendrier.

Au service des clubs Patrick Queniart, à l’image d’un André Lemaire, est à la « disposition des clubs » comme il l’a répété à plusieurs reprises au cours de cet entretien. « Nous sommes à leur écoute, explique-t-il. Je suis au district le samedi matin et les clubs ne doivent pas hésiter une seconde à prendre rendez-vous s’ils ont des interrogations. Je peux les aider à trouver des réponses à des questions de trésorerie ou d’ordre social. Si des clubs ont des fiches de salaire à réaliser ou des questions d’ordre fiscal, je peux également les conseiller. Idem pour les plans de formation. »


6

Bien joué monsieur ou madame l’arbitre

HERVÉ PILLE, LE DINGUE DE SPORT ervé Pille est un dingue de sport. « C’est ma H vie », souffle-t-il. Après des débuts de joueur à Oye-Plage, il va également pratiquer le karaté (il est

ceinture orange) et le cyclisme une dizaine d’années à l’AS Marck. « C’était l’époque des Alain Molmy, Philippe Delarace… Autant dire que ce n’était pas facile de gagner une course. » Finalement, il revient à ses premières amours au club de Boursin alors présidé par son père. « Mon frère y jouait aussi. » Opéré du cœur en 2010, Hervé songe cependant à sa reconversion à l’aube de la quarantaine. « J’ai proposé d’arbitrer bénévolement, j’ai fait des essais sur des matches amicaux, ça m’a plu. » A peine son diplôme en poche, il est sollicité par l’US Alquines où il est toujours licencié. Monté cette saison en D2 (ex-1ère division), Hervé Pille espère accéder dans un avenir proche à la D1, le plus haut niveau où il puisse évoluer puisqu’il est dorénavant atteint par la limite d’âge pour évoluer en ligue. « J’arbitre également en futsal depuis cinq ans, j’y évolue en D1. J’arbitre environ 60 matches par saison. » Un vrai rythme d’international.

XAVIER DEWAELE, LA BOUGEOTTE COMME BOUSSOLE epuis bientôt 10 ans, Xavier Dewaele est licencié à l’US D Blériot-Plage. Mine de rien, ça fait un sacré bail pour quelqu’un qui a pas mal bourlingué depuis ses débuts

de footballeur à l’âge de six ans (il en a aujourd’hui 45). « J’ai joué à Chauny jusqu’en 2e année de sport études puis à Dunkerque lorsque mon père a été muté à Calais, et au Crufc avec Bernard Placzek, qui m’a marqué par la qualité de ses entraînements. Je suis retourné à Chauny l’année de mon service militaire, en DH, le plus haut niveau où j’ai joué. » Suivront Blériot une première fois, le SO Calais, Coquelles, Bois d’Arcy, Fosses et Chartres… « J’ai commencé à avoir des blessures sans arrêt. Alors j’ai dit stop. » Un temps, Xavier Dewaele se reconvertit en coureur à pied jusqu’à ce qu’un collègue lui propose de devenir arbitre. « Je suis allé au club de Bergues pendant un an et demi dans le district maritime nord. Puis je suis revenu sur Calais et j’ai signé à Blériot. » Arbitre en D1 sur herbe, Xavier est également arbitre de Ligue en futsal. « Je suis aussi responsable technique futsal pour le district : je forme les arbitres et je suis observateur. Avec un à trois matches en arbitrage futsal, une observation, une réunion de CDA, il y a des semaines où je n’ai pas un soir de libre », indique-t-il. Sans compter le match sur herbe du dimanche. Même s’il s’est stabilisé géographiquement, l’homme a toujours autant la bougeotte.


7

Le bénévole du mois

OYE-PLAGE FUTSAL LE BÉBÉ DE GEORGES DETURCK

Trois équipes seniors

Oye-Plage Futsal compte à l’heure actuelle trois équipes seniors dont une équipe 1 qui évolue en Régionale 2 (ex-Promotion Honneur) depuis 2013. Les deux autres émargent en District 1 et 2.

Tout le monde ne double pas

Particularité du futsal, les clubs peuvent accueillir en leur sein des joueurs en double licence et qui possèdent donc déjà une licence dans un club sur herbe. Ce n’est pourtant pas l’immense majorité des cas à Oye-Plage. « Sur 40 seniors, nous en avons 21 en double licence. Mais chez les jeunes, nous n’en avons que 9. »

Toutes les catégories représentées Georges Deturck a créé Oye-Plage Futsal en 2009 après avoir passé 27 ans à l’Entente Sportive de Oye-Plage. Georges Deturck n’a pu Lpourongtemps, assouvir complètement sa passion le ballon rond. « J’ai joué à l’US

Dunkerque jusque l’âge de 14 ans où j’ai embarqué comme apprenti marinier avec mes parents qui étaient artisans dans la navigation fluviale. Je naviguais dans toute la France, j’ai décroché du monde du football », se remémore l’actuel président de Oye-Plage Futsal. Marié à 22 ans, l’ancien batelier désormais à la retraite fait construire une maison à Oye-Plage à l’aube de ses 30 ans. Mais il lui faudra attendre le début des années 80 pour s’investir à l’ESOP (Entente Sportive Oye-Plage) où ses trois garçons évoluent. « J’ai trouvé un travail au port de Dunkerque où je ravitaillais les navires. Désormais, je rentrais tous les soirs et j’avais presque tous mes week-ends , c’est là que je suis devenu dirigeant». 7 ans à l’ESOP A l’ESOP, Georges Deturck va occuper de multiples fonctions : délégué de terrain, organisateur de tournois jeunes, membre du comité directeur et même vice-président. « J’y ai passé 27 ans au

total. » Mais un licenciement économique l’oblige à migrer dans la Nièvre l’espace de deux ans. Et à s’éloigner de son club. « Quand je suis revenu, ça avait changé. J’avais un désaccord avec le comité directeur, j’ai démissionné comme quelques autres. J’ai connu une période de flottement pendant 6 mois. » Cette période de « dépression » passée, l’homme crée Oye-Plage Futsal avec quelques copains en 2009. « On n’avait qu’une équipe senior, on ne savait pas trop où on allait. Et puis au fil des ans, le futsal a progressé. » Et le club ansérien avec, au point de compter sept équipes à l’heure actuelle et pas moins de 120 licenciés, un chiffre en constante progression (94 licenciés en 2015, 110 en 2016). Mais à 71 ans, Georges Deturck aimerait passer la main. « Pourtant, ma femme me dit que si j’arrête je vais m’ennuyer. » Il ne lui resterait alors qu’à parcourir les 300m qui séparent son habitation de la salle pour se replonger dans l’ambiance du OyePlage Futsal, son bébé.

Oye-plage Futsal a été l’un des premiers clubs de futsal à lancer des équipes jeunes. Au point de compter à l’heure actuelle 75 licenciés des touts-petits (U6-U9) aux U18 qui disputent cette saison le nouveau championnat lancé pour cette catégorie d’âge.

Une affaire de famille

Outre Georges, le président de Oye-plage Futsal, la famille Deturck est bien représentée au sein du club. Stéphane, l’un des fils de Georges, est le coordinateur sportif du club tandis que David, un autre rejeton du clan, s’occupe de l’entraînement des U14 à U18. La communication est, quant à elle, le domaine réservé de Manuella.


8

Futsal

« DIX CHOSES À SAVOIR POUR (V JOUER AU FUTSAL ! »

Si vous voulez respecter le règlement du futsal dans les règles de l’art, pour vos compétitions régionales et nationa d’arbitre, de cartons (jaune, bleu et rouge) et du matériel nécessaire à l’essuyage des surfaces de jeu devenues hum suivant peut également être requis : deux ballons officiels, une table de marque officielle, un afficheur manuel qui p électronique de la salle pour autant que celui-ci soit opérationnel et un vibreur sonore pour indiquer la 5e faute.

1) 2) 3) 4)

Le terrain Il conviendra de respecter certains fondamentaux du terrain de futsal règlementaire. Ce terrain pourra vous y aider.

La durée 2x20 minutes, mi-temps de 5 minutes Possibilité d’un temps-mort pour chaque période. Pour les moins de 16 ans, la durée peut être ramenée à 30 minutes en deux périodes de 15 minutes avec une mi-temps de 5 à 10 minutes.

La règle des 15 secondes Une équipe en possession du ballon a 15 secondes pour franchir la ligne médiane.

L’arrêt du chronomètre Sorties de jeu du ballon. Coups francs directs nécessitant un arrêt de jeu. Avertissements ou mesures disciplinaires à l’encontre des joueurs et entraîneurs techniciens. Temps-mort autorisé par le corps arbitral. Instructions données dans le cours du jeu par le corps arbitral soit pour des raisons d’accident, de blessure ou tout autre arrêt du jeu autorisé par le corps arbitral.

5)

Le ballon type Une surface en cuir ou constituée de toute autre matière adéquate Une circonférence minimale de 58 cm et maximale de 62 cm. Un poids supérieur à 340 grammes et inférieur à 425 grammes au début du match Un calibrage correspondant à 0.4 et 0.6. En le laissant tomber d’une hauteur de 2m, le ballon idéal de Futsal ne rebondira pas au-delà de 65 cm et en-dessous de 55 cm. Avant le début du match, deux ballons réunissant les conditions règlementaires doivent être remis à l’arbitre. Pour les moins de 12 ans, le ballon est plus petit (de 56 à 58 cm) et plus léger (de 250 à 340 grammes).


9

VRAIMENT)

7)

ales, vous devez disposer d’un sifflet mides et dangereuses. Le matériel peut être remplacé par le marquoir

Certaines règles spécifiques au gardien de futsal Il lui est interdit de jouer un coup franc ou d’effectuer une remise en jeu latérale en dehors de sa surface de but. Il lui est interdit de franchir la ligne médiane, ses actions de jeu se limitent à sa moitié de terrain. S’il franchit la ligne, un coup franc sera tiré et un carton jaune sera attribué au gardien fautif. Dans sa zone, le gardien a cinq secondes pour relancer. Si sanction il doit y avoir pour non-respect des cinq secondes, une remise en jeu latérale en faveur de l’équipe adverse sera réalisée au plus proche de l’infraction. Le dégagement du gardien de but s’effectue à la main.

8) 9) 6)

Les effectifs Chaque équipe est de douze joueurs au maximum sur la feuille de match. Cinq joueurs dont un gardien de but commencent le match. Les remplaçants porteront une chasuble de manière à être parfaitement identifiés et ne perturberont pas les déplacements de l’arbitre. Leur échauffement se déroulera derrière leur banc respectif.

10)

Les remplacements Ils sont illimités sans accord préalable des arbitres à condition de se dérouler dans la zone de substitution des 3 mètres. Un joueur expulsé peut être remplacé par un autre joueur mais l’expulsé ne peut pas rester sur le banc des remplaçants. Un joueur pourra prendre la place du gardien de but. Toutefois, ce mouvement sera réalisé lorsque le ballon n’est pas en jeu et doit être autorisé par l’arbitre sur simple demande du capitaine.

Trois joueurs minimum Au minimum, une équipe peut jouer avec trois joueurs. Si l’un de ces trois joueurs se blesse ou est expulsé, l’arbitre constatera l’insuffisance de joueurs et arrêtera la rencontre.

Un but sur coup d’envoi ? C’est possible mais à la seule condition que le ballon soit touché par un autre joueur ou le gardien adverse. Si ce n’est pas le cas, le but ne sera pas validé et le coup d’envoi devra être rejoué.


10

Le partenaire

BELLE IMPRESSION, REINE DE L’OBJET PROMOTIONNEL

Dans une petite rue malouine se niche Belle Impression comme un signe du destin. Malo-les-Bains dans le 59 comme pied-à-terre d’une entreprise nordiste dont l’activité s’étend jusqu’à la façade atlantique.

« Nos racines sont évidemment dunkerquoises mais notre rayon d’action dépasse largement les frontières départementales. Nous avons des clients sur les côtes atlantique et méditerranéenne mais aussi dans le monde entier. Je viens par exemple de boucler une commande pour Singapour », précise Thierry Hourdouillie, le gérant de Belle Impression qui, une fois n’est pas coutume, passe l’après-midi dans ses bureaux malouins aux côtés d’Isabelle, son épouse, occupée avec des piles de bons de commande. Le couple est entouré d’objets promotionnels tous plus originaux les uns que les autres. Du tee-shirt floqué au traditionnel mug en passant par de jolis sacs en toile de jute mettant à l’honneur la station balnéaire dunkerquoise. Et pourtant… « Au total, le marché dunkerquois représente à peine 20 % de notre chiffre d’af-

faires, constate Thierry Hourdouillie qui officie par exemple pour le compte du BCM Gravelines-Dunkerque Grand Littoral. Mais cette situation est somme toute logique car nous faisons énormément de

« Le marché dunkerquois représente à peine 20 % de notre chiffre d’affaires » salons en France et à l’étranger qui ne touchent pas forcément la clientèle nordiste. » Amateur de sport, il n’est ainsi pas rare de croiser Thierry Hourdouillie dans les travées des enceintes sportives locales et régionales. Dernièrement, il est par exemple allé encourager l’USLD en

coupe de France face à Metz avant de se confronter de nouveau au pain quotidien de son activité où le marché BtoB est dominant. « Beaucoup de sociétés évidemment dont une majorité de PME, TPE et TPI mais aussi quelques associations et commerçants », explique le patron qui annonce survivre à la numérisation. « Prenons le cas des agendas qui est selon moi révélateur de la société dans laquelle nous vivons. Nous avons tous un smartphone et pourtant nous vendons de plus en plus d’agendas en papier. Il y a cet effet paradoxal qui est observé avec un vrai retour à l’élément de communication physique mais aussi à la relation-clients. Les gens aiment bien avoir un contact… » Le contact, justement, c’est une spécialité de Belle Impression. Le secret, sans aucun doute, de la longévité.


BELLE IMPRESSION, PARTENAIRE DE VOTRE PROMOTION

Animation, texte et objets publicitaires à votre convenance BELLE IMPRESSION 37 RUE WISSE MORNE - 59240 DUNKERQUE Tél. 03 28 60 28 64

belle-impression@orange.fr


12

Dans les coulisses de… Calais Union Futsal

CALAIS UNION FUTSAL VEUT PASSER LA SURMULTIPLIÉE Créé en 2011, le Calais Union Futsal espère accéder enfin à la D1 dans un avenir proche. Pour cela, le club a créé une équipe U18 et envisage de s’ouvrir aux U15.

Depuis sa création en 2011, le Calais Union Futsal évolue en D2. Le club espère haut niveau de district. 15 janvier. C’est soir de Lsalundi match pour le Calais Union Futqui effectue un cours déplacement chez le voisin de Guînes pour y affronter l’équipe 2 de Cornailles. Pour les Calaisiens, il s’agit de s’imposer pour ne pas décrocher du haut du classement et ne pas obérer définitivement les chances d’accession en D1. Quelques jours après une défaite cuisante à Wimille (13-1), les joueurs du CUF montrent un meilleur visage et décrochent le point du nul (3-3). Mais ils n’avancent pas vraiment au classement où ils demeurent à distance raisonnable du leader, Longuenesse 3. Pour la montée, il faudra peut-être encore attendre un peu. « C’est un objectif, souffle cependant Cédric Martin, le président du club. Depuis la création du club en 2011, on a stagné au niveau sportif. La discipline est en plein essor, de plus en plus de jeunes arrivent, le niveau monte. » Difficile donc de se faire une place au soleil pour les derniers arrivants. A l’origine, Cédric Martin et Gaëtan Flahaut, d’anciens joueurs sur herbe du club du Beau Marais, un quartier de Calais, ont créé le CUF en 2011 pour se retrouver avec quelques copains. Ils intègrent la salle Saint-Exupéry où ils bénéficient de trois créneaux hebdoma-

daires. Lentement mais sûrement le club grandit : nanti au démarrage d’une dizaine de licenciés, le club en compte à l’heure actuelle 33. Certains, comme Dominique, Jeffrey ou Aurélien sont arrivés en début de saison. « On est originaires du Fort Nieulay (un quartier à l’autre bout de la ville, ndlr) où l’on jouait à l’Entente, un club sur herbe. Mais on voulait s’essayer au futsal. Après un essai au club, ça nous a plu, il y a une bonne cohésion », assure Jeffrey.

Mais l’année suivante, le futsal est sorti du jumelage. Nous on a continué à organiser la rencontre », explique Cédric Martin. La prochaine rencontre aura lieu en juin à Calais. En 2019, ce sont les Britanniques qui recevront. En perspective, une belle journée de jeu et de détente. L’autre raison d’être du Calais Union Futsal.

Elargissement à la catégorie U15 ? Le CUF possède dorénavant une équipe U18 et envisage d’élargir ses créneaux à la catégorie U15. « Et on a suffisamment de demande pour créer une troisième équipe senior. Mais on serait alors au maximum de ce que l’on pourrait faire », regrette Cédric Martin. En dehors du championnat, Calais Union Futsal organise deux événements annuels. Pour la deuxième année consécutive, un tournoi a eu lieu en décembre au profit du Téléthon. Et depuis cinq ans, les Calaisiens affrontent chaque année leurs homologues anglais des Red Bull Fossils, un club de Douvres. « On a commencé dans le cadre du jumelage de la ville de Calais.

Calais Union Futsal possède désormais une équipe U18.


13

La fiche

Calais Union Futsal Club créé en 2011

Couleurs :

Noir et blanc 33 licenciés lors de la saison 2017/2018 Deux équipes seniors masculines en D2

Le bureau Président :

e à moyen terme accéder enfin au plus

Gaëtan Flahaut (en bleu à gauche) et Cédric Martin, respectivement secrétaire et président du CUF, ont créé l’association après avoir quitté le club sur herbe du Beau Marais.

Cédric Martin

Secrétaire :

Gaëtan Flahaut

Trésorier :

Sylvain Lemaitre

Rencontre avec Gaëtan Flahaut, gardien et secrétaire de Calais Union Futsal Secrétaire du CUF, Gaëtan Flahaut a participé à la création du club en 2011. Il est également gardien de l’équipe A. Il évoque ses deux casquettes au sein de Calais Union Futsal. Gaëtan, comment avez-vous vu évoluer la discipline ces dernières années ? Sportivement, ça a bien évolué. Au début, c’était relativement facile de bien figurer. Après de nombreux clubs se sont créés. Et au fur et à mesure, le niveau a évolué. Il est de plus en plus élevé et on a du mal à accéder à la première division. En quoi consiste le travail de secrétaire dans un club de futsal ? C’est principalement une boîte à lettres pour faire la liaison entre le trésorier et le président et gérer l’administratif avec le district. C’est le lien entre le district et le président du club. Le travail n’est pas particulièrement lourd. Comment envisagez-vous le développement de votre club ? Au niveau effectif on a bien évolué en trois ans. Ce qui intéresse le club aujourd’hui ce sont les jeunes. On a créé la catégorie 18 ans cette sai-

son. Notre objectif, c’est de suivre l’exemple de Oye-Plage qui a des jeunes de U6 jusque U18. En termes d’effectif seniors, deux équipes, c’est déjà pas mal. Après, pour créer de nouvelles catégories, il faut du monde, des créneaux, des sponsors, ce qui est assez compliqué de nos jours. Vous êtes également le gardien de l’équipe A. Comment se prépare un gardien de futsal ? A la base, je ne suis pas gardien. J’ai pris ce poste après une blessure. Ça se travaille au quotidien à l’entraînement. C’est particulier d’être gardien de futsal, il faut comprendre le poste, qui est un mixte entre le gardien sur herbe et le gardien de handball. Il ne faut pas avoir peur du ballon parce que ça va très vite.


14

Foot adapté

L’AS FRUGES PRÉCURSEUR EN MATIÈRE DE FOOT ADAPTÉ

Sous l’égide de la ligue Sport Adapté des Hauts de France, l’AS Fruges et le pôle habitat ont organisé la deuxième journée du championnat régional Hauts-de-France futsal zone Sud à la salle Rougé de Fruges le samedi 20 janvier 2018. Treize équipes venues de Lens, Amiens, Boulogne, Denain, Dainville et Fruges se sont affrontées pendant des matchs de 10 minutes préludes à la finale régionale qui regroupera les zones Nord et Sud de la région à Tourcoing le 24 février. L’objectif pour certaines équipes est la qualification pour le championnat de France pendant que d’autres se livrent bataille pour monter de division ou tout simplement valider leur maintien. L’Association Sportive Frugeoise accueille aujourd’hui 270 licenciés dont 81 licenciés à la Fédération Française de Sport Adapté. Cette section a été créée il y a deux ans autour de l’équipe de

football des foyers d’hébergement de Fruges-Fressin de l’APEI GAM après un travail mené deux ans auparavant par Sylvie Lefebvre, secrétaire du club à l’époque, Nadège Loquet, chef de service des foyers chargé du football et Pierre Osselandt, éducateur spécialisé. Cette section regroupe aujourd’hui des personnes en situation de handicap de Fruges et de Dainville dans les disciplines suivantes : le football, le tennis de table, la pétanque, les activités motrices et le kayak. Un vice-président chargé du sport adapté « Sans cette section sport adapté, nous ne pourrions participer aux compétitions de niveau départemental, régional ou national voire international. Bien entendu, la pratique du sport loisir (activités motrices, randonnée..) est également très répandue au sein de l’association. Elle nous permet également de répondre à des appels à projets

d’organismes publics nous permettant de financer des achats en équipements, séjour adapté, défraiement d’un entraîneur », explique Sylvie Lefebvre. Lors des élections de renouvellement du comité directeur, Sylvie Lefebvre, la toute nouvelle présidente, a souhaité la création d’un poste de vice-président chargé du sport adapté occupé à ce jour par Cédric Prudhomme.


15

Formations

LES FORMATIONS DU DISTRICT À NE PAS MANQUER

Le district Côte d’Opale par le biais de ses formateurs permet aux éducateurs et autres dirigeants des clubs de la Côte d’Opale de suivre différentes formations dans le cadre de leur cursus. Voici quelquesunes des sessions proposées dans les prochains mois. Seniors Une formation organisée lors de quatre soirées les 6, 9 13 et 16 février réunira 24 éducateurs à la salle Michel Berger de Lumbres (Rue Salvador Allende). Les inscriptions sont d’ores et déjà ouvertes pour une formation qui permettra de préparer au mieux les séances de ceux qui encadrent ou souhaitent encadrer des seniors. Outre les échanges avec les formateurs, vous aurez également l’occasion de rencontrer des éducateurs venus des quatre coins du District Côte d’Opale. U 13 Une formation organisée lors de quatre soirées les 12, 15, 19 et 22

mars 2018 réunira 24 éducateurs à la salle des sports de Desvres (rue du Pilbois). Les inscriptions sont ouvertes et 24 places sont disponibles. Une belle occasion de découvrir les différentes pédagogies à utiliser face à de jeunes footballeurs en quête de découverte. Découverte du Futsal et du beach soccer Amateurs de futsal et de sable fin, ces modules sont faits pour vous. Les 16 et 17 avril, le District Côte d’Opale organise deux jours de découverte de ce football diversifié au stade des Attaques (chemin du Contre Halage). 24 places sont disponibles pour celle belle oppor-

tunité de se former à ces nouvelles façons de jouer au football. Aux Attaques, vous aurez qui plus est l’occasion d’évoluer sur un véritable terrain de beach soccer. U 15 Il s’agira sans aucun doute de la dernière formation du district Côte d’Opale pour cette saison ! Les 23 et 24 avril 2018, les formateurs du District Côte d’Opale seront au stade municipal de Blaringhem (rue d’Hazebrouck) pour une session de formation U 15. Les inscriptions sont déjà ouvertes et comme souvent, il n’y aura pas de place pour tout le monde. Renseignements : districtcotedopale.com


16

Vos photos

Le traditionnel tourno a battu son plein au i en salle Michel Vambre de l’AS Etaple gories U10 à U13. Ledébut du mois de janvier pour les caté- s répondu à l’invitations équipes de l’arrondissement ont tou bleu de l’AS Etaples du club étaplois. En U13, les jaune ettes voisin du Touquet. se sont imposés en finale 3 à 1 face à leur

sé par l’Assofutsal organibent. Les Blues de i no ur to ré é au ide Benoît G finale face aux ont particip 22 équipes tive alciaquoise que prés emporté en in rendez-vous du nt or l’o n sp di n io es ciat pagne-les-H esdin et Fruges. Prochavrier. am C de ht H fé Nig d’Auchy-lesganisé le 10 Galactiques -les-Hesdin, un loto or hy uc A d’ club

e consécutive s seconde anné de porté pour la i s’est déroulée à la salle m re a al ts Fu qu al ts fu Sangatte e ng le du chal la phase finale ck le samedi 6 janvier. Dryades à Mar

© Jean-Noël Petit

Comme chaque ann a proposé la fête duée en début d’année, l’association Calais l’épopée de la Coup football. L’occasion de revoir les héros 2000 ont répondu à l’invit e de France d’il y a bientôt 20 ans. Huitde les jambes vieillissenation des partenaires de Réginald Becquéquipes Schille, Fabrice Baront, la technique est toujours là pour les e. Si Cédric Liébart. David , Jérôme Dutitre, Greg Vasseur, Greg Cédric tophe Hogard officia Duquenoy animait la soirée tandis qu Lefebvre, Fort-Vert qui a rempoit en qualité de barman. C’est la formae Christion du rté le tournoi devan t Fréthun.

Les footballeurs boulonnais ne sont pas passés loin de l’exploit à l’occasion des 32es de finale de la Coupe de France. Face au Racing Club de Lens et sur la pelouse des Sang et Or, beaucoup d’observateurs s’accordent pour dire que l’USBCO méritait amplement de gagner. Défaits 3-2 ap, les valeureux Boulonnais, derniers représentants du district Côte d’Opale, qui ont fait douter les professionnels lensois.

La 2e journée du football en salle championnat régional des d’équipes com FFSport Adapté a eu lieu Hauts-de-France de à Fr me Lens, Boulo et des personna gne, Amiens, uges avec la venue de Sport Adap lités comme l’entraîneur de Denain, Valenciennes té... L’AS Frug section sport ad es a créé il y a l’équipe de France maintenant 3 an de vie et de tra apté en lien avec l’APEI-GAM s qui a plusieurs une aujourd’hui plusvail dont le CAT à Fruges. foye Ce de tte 80 se ction compte rs licenciés FFSA intégré le cham et ce rta pi ins on na on t FFF aux côté t maintenant l’un des objectif s des partie de l’équ s de cette section. Deux jovalides du club, ce qui est ueurs frugeois ipe de France Sport adapté. font même

Vous voulez nous envoyer vos photos ! N’hésitez pas ! marketing@nordlittoral.fr


18

Les rendez-vous de vos districts

Un concours photo pour illustrer la féminisation du football Pour permettre à tous les clubs qui le souhaitent de participer à l’action fédérale « Mesdames franchissez la barrière », la Ligue de Football des Hauts de France et la Commission Régionale de Développement du Football Féminin et Féminisation organisent jusqu’au 12 mars 2018, un concours Photo à l’occasion de la « Journée de la femme » le 8 mars 2018. Les photos devront être prises entre le 3 janvier et le 12 mars et devront illustrer la féminisation du football, c’est-à-dire le bénévolat au féminin : dirigeante, présidente, trésorière, arbitre, éducatrice… Une seule photo par candidat sera acceptée. La mise en scène ainsi que les retouches des photos sont autorisées. Les auteurs des 3 meilleures photos seront récompensés par des places pour assister à un match de la Coupe du Monde Féminine de la FIFA, France 2019, à Valenciennes.

La quinzaine du foot citoyen La quinzaine du foot citoyen est une opération menée conjointement par la FFF, le Ministère de l’Education Nationale et l’UNSS. Il s’agit d’un dispositif qui vise à faire pratiquer le football et le futsal aux élèves (garçons et filles) non pratiquants, de la 6ème à la Terminale. Ce projet comporte également un volet culturel avec la réalisation d’un montage vidéo ayant pour thème à la rencontre de l’autre. L’opération (projet sportif) se déroulera officiellement entre le 19 mars 2018 et le 30 mars 2018. L’inscription doit impérativement être effectuée sur le site internet http://footalecole.fff.fr

Plus tu marques, plus tu gagnes Le Crédit Agricole Mozaïc Foot Challenge récompense chaque saison les équipes marquant le plus de buts dans sept catégories (seniors, féminines seniors, U19, U17, U15, U13, autres féminines jeunes ou loisirs). Les clubs qualifiés se rencontreront en finale les 26 et 27 juin 2018 à Clairefontaine. Un nouveau classement a été publié le 15 décembre, tenant compte des rencontres disputées jusqu’au 10 décembre.

District Foot Mag - Supplément numérique gratuit édité par le Groupe Nord Littoral Directeur général et directeur de la publication : David Guévart - Directeur commercial : Jérôme Dimarcq Responsable Marketing : Ahmed Kara - Service commercial du groupe Nord Littoral : 03 21 01 66 00 Création : Prémédia du Groupe Nord Littoral - Rédaction : Philippe Lefebvre et Ahmed Kara


19

Boulogne en 32e de finale de la Coupe Gambardella Si l’équipe première de l’USBCO n’a pu franchir le cap des 32es de finale de la Coupe de France avec une élimination après prolongation chez les voisins lensois, les U19 du club sont quant à eux parvenus à éliminer la JA Drancy (2-1) le 14 janvier. Ils disputeront les 16es de finale le dimanche 4 février contre Amiens au stade Moulonguet.

Vous voulez parler de vos événements ? envoyer vos infos à marketing@nordlittoral.fr

Calendrier des détections du district Détection U14 : Le 2e tour aura lieu le 6 mars 2018 et la finale le 21 mars 2018 lieux à déterminer.

L’agenda du district Samedi 3 février 2018 : Formation secrétariat à 9h à Wailly-Beaucamp Mardi 6 février 2018 : Formation secrétariat à 18h30 au Portel Samedi 10 février 2018 : Formation FMI à 9h à Berck Lundi 12 février 2018 : Formation secrétariat à 18h30 à Saint-Léonard Samedi 17 février 2018 : Formation FMI à 9h à Dohem Mardi 20 février 2018 : Formation FMI à 18h30 Desvres Samedi 24 février 2018 : Formation FMI à 9h à Gouy

Détection U13 : Le 2e tour (avec joueurs et joueuses U13 Préligue) aura lieu les 26, 27, 28 février et 1er mars 2018, le 3e tour aura lieu les 8 et 9 mars 2018 et la finale le 4 avril 2018 dans des lieux à déterminer.

Appel à projets le foot à l’école Dans le cadre du développement du football à l’école et en lien avec la convention nationale signée en mai 2014, la Fédération Française de Football (FFF), le Ministère de l’Education Nationale (MEN) et l’Union Sportive de l’Enseignement du Premier degré (USEP) renforcent leur partenariat pour favoriser au sein des écoles, le développement d’actions sportives et culturelles. Ce nouveau dispositif a pour nom : « Foot à l’école » et aura pour objectifs de développer des apprentissages moteurs et cognitifs liés à l’activité football ; de développer des compétences transversales via le socle commun de connaissances, de compétences et de culture. L’inscription doit impérativement être effectuée sur le site internet : http://footalecole.fff.fr


PEINTURE FLANDRE DISTRIBUTION 1142 RUE VERTE - 59190 CAESTRE

03 28 43 37 57

Avec e d a t S e n g i L Pro Sup*

gué Homolo F F par la F R et la FF

Tracez s n i a r r e t vos comme ! s o r p s de

59,40

*

€TTC

les 15 kg

District Foot Mag édition Côte d'Opale n°12  

Feuilletez l'édition n°12 de District Foot Mag

District Foot Mag édition Côte d'Opale n°12  

Feuilletez l'édition n°12 de District Foot Mag