Page 1

LE DIMANCHE 30 OCTOBRE, VENEZ FLÂNER ENTRE CITÉ MÉDIÉVALE ET THÉÂTRE ANTIQUE

Remontez le temps à Vaison-la-Romaine

Il y a un an, un méchant orage avait fortement perturbé la balade à Vaison-la-Romaine. Vous étiez plus de 1 400 inscrits et une petite centaine seulement avait fait le déplacement. Un grand nombre d’entre vous, frustrés, nous avait contacté pour nous demander de remettre cette balade. C’est aujourd’hui chose faite puisque nous vous proposons cette destination le 30 octobre prochain. En espérant la clémence céleste… Une balade rendue possible grâce au partenariat du Comité régional du tourisme ainsi que la complicité de la Ville de Vaison-la-Romaine, de sa direction du patrimoine et de son Office du tourisme. L’occasion pour les participants de découvrir, ou redécouvrir, cette cité qui, depuis la préhistoire, est une terre de vie. Capitale des Voconces, peuple celtique au IVe siècle av. J.C., elle est ensuite conquise par les romains et devient, au IIe siècle, l’une des villes les plus riches de la Narbonnaise. Elle deviendra, ensuite, un centre religieux important. Visite haute en histoire, donc, mais aussi visite gourmande puisque les rencontres du même nom s’y déroulent en cette fin d’octobre. Une balade à effectuer en famille. Pour y participer il suffit de vous inscrire. Toutes les modalités et le programme détaillé sont présentés dans les pages qui suivent. Bonne lecture et rendez-vous le 30 octobre…

Préhistoire, époque romaine, période médiévale : les vestiges proposés à la visite à Vaison-la-Romaine sont de première importance. À découvrir…

/ PHOTO ANGE ESPOSITO


SUIVEZ LE GUIDE FOUILLES ARCHÉOLOGIQUES

D’importantes découvertes

1 - La haute-ville

La haute-ville s’organise au pied du château, construit en 1195 par Raymond VI, comte de Toulouse. Il voulait affirmer son autorité face à l’évêque qui s’était établi en seigneur dans la ville médiévale (vallée). On entre dans le bourg par une porte fortifiée du XIVème siècle, que domine la tour du Beffroi. A cette époque, de la salle de garde établie sous la tour, on actionnait le pont-levis, le grand portail et la herse qui protégeaient l’entrée comme on peut encore le deviner de nos jours. La cité ainsi protégée derrière ses remparts était étagée sur 3 hectares environ selon une trame irrégulière de ruelles aux édifices construits en grande partie avec des matériaux de réemplois provenant des constructions antiques et médiévales de la vallée. L’église-cathédrale commencée dans la seconde moitié du XVème siècle a été transformée à maintes reprises pour son agrandissement et pour son embellissement au fils des styles architecturaux. Dans l’attente de sa restauration, l’édifice est fermé au public mais on s’attardera avec intérêt sur la façade en pierres de taille de style jésuite, sur l’insolite toiture du clocher et à ses décors médiévaux réemployés. A quelques pas de là, la placette surplombe la vallée de l’Ouvèze. Un splendide panorama s’offre au visiteur. On domine le quartier du pont romain et la rivière, et on profite d’une perspective sur le Mont-Ventoux.

Un livret-jeu pour découvrir les sites antiques en s’amusant

3

THÉÂTRE ANTIQUE

Point de rendezvous

AVaison la Romaine, les jeunes visiteurs peuvent se laisser guider par Lucius au cours d’une chasse amusante dans le site de Puymin. aux énigmes am garçon et à travers les 16 pages du Sur les pas du jeune garç livret-jeu, les enfants découvriront les secrets de la vie quotidienne sous l’Antiquité. Ce jeu est distribué gratuitement aux enfants de 7 à 12 ans venus en famille visiter les sites antiques. Il est proposé en 2 versions : français et anglais. Ce livret a été réalisé par le Service du patrimoine de la Ville grâce aux collaborations de : Emilie Chavalle, pour le scénario (dans le cadre d’un stage du Master II « Stratégie de développement culturel » de l’Université d’Avignon), Delfine Ragonot pour les illustrations et June Stapleton pour la traduction en anglais.

SITE DE

5 PUYMIN

SITE DE CLOÎTRE LA VILLASSE CATHÉDRALE 6 2

4

PONT-ROMAIN

Cité

1 médiévale

HAUTE-VILLE

2 - La Cathédrale Notre-Dame de Nazareth

Infographie RA - Photos Ange ESPOSITO, Frédéric SPEICH, Jérôme REY, Cyril HIELY

La cathédrale Notre-dame de Nazareth, église-mère du diocèse de Vaison (une quarantaine de paroisses dans l’Etat pontifical et le Dauphiné), se trouvait au centre d’une cité médiévale aujourd’hui disparue. Construite au XIème siècle à l’emplacement d’édifices paléo-chrétiens, selon un plan basilical, puis remaniée au siècle suivant, son architecture est un très bel exemple de l’art roman provençal. L’une de ses caractéristiques est la présence de vestiges antiques réemployés lors de sa construction. Accolé à la cathédrale, le cloître comporte quatre galeries entourant le jardin, ajourées de petites arcades groupées par trois sous des arcs de décharge. Les colonnettes sont surmontées de chapiteaux à feuilles d’eau pour la plupart, mais certains sont figuratifs. Les pièces réservées aux chanoines (réfectoire, dortoir, salle capitulaire…), desservies par la galerie du cloître, ont aujourd’hui disparu.

4 - Le pont romain

Le pont gallo-romain, classé Monument historique en 1840, constitue le véritable lien entre la ville basse moderne et la cité médiévale ; il est l’un des monuments majeurs de la ville. Construit au Ier siècle après J. C., il est ancré dans la roche au niveau d’un rétrécissement de l’Ouvèze. Son arche unique, de 17 m d’ouverture et large de 9 m, est constituée de cinq arcs en plein cintre et s’appuie sur le rocher. Dans l’Antiquité, le pont dominait les installations de digues sur pilotis. La rivière favorisait un intense trafic commercial assuré par des corporations de navigateurs.

5 - Le site de Puymin

Le site de Puymin, du nom de la colline au pied de laquelle il se trouve, est un site archéologique des plus intéressants. On peut y découvrir la maison à l’Apollon Laurée et la maison à la tonnelle, ewemplaires, toutes deux, de l’organisation d’une Domus (maison privée). A proximité, le sanctuaire à portiques était sans doute un jardin public avec un bassinet une grande construction centrale. Un autel servait au culte des dieux. Vous pourrez admirez des moulages de sculptures : le Diadumène, réplique romaine d’un original du sculpteur Polyclète, l’empereur Hadrien et son épouse Sabine.

Comment venir à Vaison-la-Romaine

D5 76

N7

Vers Nyons

D94

6 - Le site de la Villasse

7

Mornas Le théâtre antique est protégé au titre des monuments historiques depuis 1862. Témoin de la prospérité de la ville Vers BagnolsMalaucène sur-Cèze antique de Vasio, il est l’un des rares édifices publics, Gigondas Violès aujourd’hui visible, qui composait l’ensemble monumental de la cité. Sa construction date très probablement du Ier N7 Beaumessiècle de notre ère, sous le règne de l’empereur Claude ; sa de-Venise décoration ayant été enrichie au début du siècle suivant. Bédoin Conformément aux recommandations préconisées par l’auteur latin Vitruve dans son traité sur l’architecture, le Courthézon théâtre fut creusé dans le flanc nord de la colline de Puymin Châteauneufqui offrait une masse rocheuse et une pente propices à une du-Pape telle installation. Néanmoins un énorme travail de taille et de reprise de la roche a été nécessaire pour en faire à la Bédarrides fois des gradins réguliers et l’assise des maçonneries. 42 Restauré au cours du III ème siècle, le théâtre fut D9 Vers Nimes probablement utilisé jusqu’au début du IVème siècle. Les Pernes-leshistoriens avancent l’hypothèse qu’il fut détruit au début Fontaines du siècle suivant, au moment du décret d’Honorius (en 407) Vers Marseille qui ordonnait dans toutes les provinces de renverser, de Le Pontet briser ou d’enfouir les statues des divinités païennes. Au début de la Renaissance il ne restait du monument que deux arceaux, signalés à diverses reprises par les savants et les voyageurs. Il faut attendre le XIXème siècle et la mise en place au niveau national d’une structure visant à Par l’autoroute inventorier les monuments de France pour que le théâtre suscite à nouveau un intérêt. Ses dimensions et sa structure A7 Orange Centre, sortie 21 permettaient d’accueillir jusqu’à 7000 spectateurs. De la Orange Sud, sortie 22 Marseille - Vaison 132km partie réservée aux acteurs restent visibles les vestiges du mur d’avant scène et les douze cavités destinées au Avignon Nord, sortie 23 Orange - Vaison 30km mécanisme du rideau. D97

Le site archéologique de la Villasse correspond à un quartier riche et actif de la ville avec ses rues, ses boutiques et son ensemble thermal. En arrière de cette animation urbaine bruyante, de grandes demeures tournées sur leurs cours intérieures, témoignent d’une qualité de vie et d’un luxe réservés aux populations aisées. On peut y découvrir la magnifique rue des Boutiques, l’un des exemples les plus marquants de l’urbanisme de Vasio. Constituée de grandes dalles calcaires, disposées irrégulièrement pour réduire le cahot des roues des chariots c’est par cette rue que les habitants de la cité antique se rendaient aux thermes. On visitera aussi la Maison du buste en argent qui doit son nom à la découverte du buste en argent d’un riche citoyen romain. Avec la partie occidentale constituée d’un vaste jardin et d’un ensemble thermal, la maison atteint la surface de 5000 m2 au sol, ce qui en fait la plus imposante des maisons urbaines dégagées à Vaison. Quant à la Maison au Dauphin, c'est un petit dauphin en marbre trouvé sur place qui a donné son nom à cette demeure. Au Ier siècle avant notre ère, c'était une ferme. Au IIème siècle après J-C, son environnement était urbain.

75 D9

3 - Le théâtre

à Orange

21, rue Caristie 84100

04 90 11 33 00

orange@laprovence-presse.fr

A9 Orange Centre, sortie 21

Avignon - Vaison

50km

Au cours de ces deux dernières années, Vaison-la-Romaine, l’ancienne Vasio Julia Vocontiorum a livré des îlots d’habitation et de nouveaux édifices publics, qui permettent de mieux en préciser la trame urbaine et les équipements. Ces découvertes, majeures d’un point de vue scientifique, ont été réalisées dans le cadre de diagnostics et d’une fouille d’archéologie préventive qui avaient pour objet de préciser si des aménagements urbains et des constructions pouvaient être réalisés sans impacter des vestiges antiques remarquables.

Le forum

Après la découverte en 2010, d’une rue dallée bordée d’un portique à proximité de l’avenue Jules-Ferry, et des domus situées sous l’actuelle place Montfort, en cœur de ville, ce sont des vestiges du forum qui ont été révélés au cours du mois de juin 2011 entre l’avenue Jules-Ferry au nord et l’impasse du Couradou au sud. Cette découverte corrobore la localisation supposée par le Chanoine Joseph Sautel, l’archéologue du début du XXe siècle. Il s’agit, non pas d’un édifice public, mais d’un groupe d’édifices rassemblés autour d’une place réservée aux usages collectifs et qui concentre les signes de la dignité municipale. C’est là donc que les générations conservent la conscience de la communauté. On comprend ainsi pourquoi de très abondants rejets de plaquages de marbre, d’inscriptions et de sculptures ont été retrouvés. Les inscriptions évoquent la mémoire et honorent des personnages politiques de la cité antique, rappellent notamment leurs faits d’armes ou leurs charges politiques ou religieuses en Gaule ou dans d’autres provinces de l’empire romain. Les sondages ont également livré une portion de la galerie à portiques qui en équipait la bordure ouest ; une base de colonne de fort diamètre (90 cm) permet de restituer une hauteur de 8 m à 10 m. À cette portion de galerie s’ajoutent les vestiges d’un podium au nord de l’esplanade, d’une seconde colonnade perpendiculaire à la galerie ouest, ainsi que le sol d’une salle ayant vraisemblablement accueilli le siège d’une corporation de la cité antique. Au-delà des vestiges bâtis et toujours en place. Les plaquages de marbres, qui ornaient le

sol et les murs de la galerie du forum, se caractérisaient par leur qualité mais également par leur variété chromatique ainsi que par la qualité des motifs sculptés qui ornaient les éléments les plus remarquables : pilastres, chapiteaux et corniches.

Une chaussée vers le sud

Le diagnostic archéologique a également permis de confirmer le prolongement, vers le sud et en droite ligne, de la rue antique visible à l’est du site de La Villasse (nommée rue des Boutiques par les archéologues). La chaussée de cette artère de la ville romaine se présente sous la forme d’un assemblage de puissantes dalles de pierre suivant une technique caractéristique de cette période. Ces découvertes permettent enfin de mieux appréhender l’urbanisme de Vasio Vocontiorum, en indiquant où se trouvait le centre de la ville et en nous précisant les tracés des îlots et des rues dans ce secteur, mais également par le choix du site d’implantation du forum, permettant de magnifier le site de Vaison et notamment l’Ouvèze dont le cours avait été monumentalisé par de puissantes digues, ainsi que la colline du Château sur laquelle ouvrait véritablement l’esplanade du forum.

L’amphithéâtre

Enfin, début septembre, ce sont les vestiges de l’amphithéâtre qui sont apparus dans les sondages réalisés en bordure de l’avenue du Général-de-Gaulle. Une surprise car rien n’indiquait en surface la présence d’un tel édifice, et pour cause, il se trouve à plus de 3 mètres sous terre dans une zone de confluence des pentes de deux collines qui a été comblée par des glissements d’alluvions au cours des siècles. L’emplacement de l’édifice est logique en comparaison aux autres villes antiques : il est à l’ouest du théâtre et dans un quartier proche des limites nord de la ville. Les graffitis de gladiateurs sur enduits peints à fond rouge qui ont été trouvés dans les années 1976, mettent en scène des combats opposant rétiaires contre secutors. Ces décors incisés sur les parois intérieures d’une maison de Vasio rappellent les combats qui s’y sont déroulés il y a 2 000 ans. Combats qui attiraient de grandes foules. Ainsi, Vasio livre peu à peu ses secrets.

Tout ce qu’il faut savoir ◗ ACCUEIL. Il se fera entre 10 h

et 10 h 45 au théâtre antique. Les mots de bienvenue sont prévus entre 10 h 45 et 11 h.

◗ CONFÉRENCE. À 11 heures,

Christine Bezin, conservatrice du patrimoine, donnera une conférence sur l’histoire de Vaison-la-Romaine. Au théâtre antique.

◗ TEMPS LIBRE. De 12 à 14 h, temps libre pour déjeuner en ville (restaurants à tous les prix) ou à l’espace culturel qui accueille les rencontres gourmandes. L’organisation ne prend pas en charge le déjeuner. Possibilité de pi-

que-nique sur l’aire réservée du site antique de la Villasse.

◗ VISITE. Entre 14 h et 18 h, il vous sera proposé de visiter, par groupes et avec des guides, les sites antiques de Puymin et de la Villasse. Visite libre du musée de Puymin ainsi que de la cathédrale, deson cloître et de la haute-ville. Des hôtesses seront à votre disposition pour vous faciliter la visite. ◗ PARKING. Plusieurs parkings

sont à votre disposition autour des sites antiques de Puymin et de la Villasse. Une signalisation sera en place.

Inscrivez-vous sur


Bienvenue à Vaison-la-gourmande

Du 28 au 30 octobre se tiennent les "Rencontres gourmandes". Une manifestation consacrée aux saveurs du terroir

A

ccords mets et vins, ateliers de cuisine, démonstrations, dégustations et soirées festives sont au menu de l’édition 2011 des Rencontres gourmandes de Vaison-la-Romaine. Ces rencontres débuteront le vendredi 28 octobre à partir de 14 h, à l’Espace culturel, et se poursuivront tout le week-end, jusqu’au dimanche 30 octobre à 19 h. Depuis l’an passé, les Rencontres gourmandes ont remplacé les Journées gourmandes, rendez-vous incontournable des gourmets qui permet aussi de prolonger la saison touristique. La manifestation est désormais recentrée sur les produits du terroir, la valorisation des savoir-faire des producteurs, des vignerons ainsi que des chefs de la région. "Aux rencontres gourmandes, producteurs, artisans, vignerons et chefs nous invitent à leur table ainsi que tous ceux pour qui la gourmandise n’est pas un pêché mais plutôt une grande fête à partager, souligne Pierre Meffre, le maire de Vaison. Partager le plus largement possible les savoir-faire locaux, valoriser les produits de notre terroir, tout le monde y gagne : le bon goût comme la santé pour les consommateurs, la promotion de notre territoire comme l’économie locale." Et il est vrai qu’en privilégiant les locaux, le bilan carbone de la manifestation est beaucoup plus raisonnable. Côté

convivialité, outre les animations tout au long de la journée, il y aura des temps d’échange et deux soirées chansons pour se retrouver autour d’un bon dîner en composant son menu avec les produits et les plats présentés durant les rencontres. Les enfants seront aussi à la fête avec des ateliers animés spécialement pour eux par des chefs ainsi que l’installation d’une mini-ferme sur le parvis de l’Espace culturel.

Un marché de producteurs

Une soixantaine de producteurs de Vaison et des environs seront présents afin de faire (re) découvrir les produits locaux. On pourra rencontrer des producteurs de miel, fromages, tapenades, huiles d’olive, jus de fruits, petit épeautre, escargots, foie gras et bien d’autres encore. Il y aura, bien entendu, la possibilité de se restaurer sur place midi et soir. Plusieurs exposants proposeront leurs spécialités : ravioles, omelette aux truffes, charcuterie artisanale, etc. Des restaurateurs appartenant aux réseaux "Bistrots de Pays" et "Promenades gourmandes" cuisineront également des assiettes mettant à l’honneur les produits locaux.

Accords mets-vins

Le thème général de la manifestation tournera autour des accords mets et vins, avec la pré-

L’année dernière, le bar à vin des jeunes vignerons a connu un beau succès. Vous le retrouverez cette année… sence des principales caves coopératives du secteur de la Copavo (Communauté de communes du pays Vaison-Ventoux) ainsi que des domaines particuliers et le bar à vin des jeunes vignerons. Bar qui, l’an dernier, a connu un beau succès. La cave La Romaine participera, elle aussi à l’événement, en proposant

des animations au cœur de son caveau.

Deux soirées musicales

Au-delà de la découverte des saveurs et les richesses culinaires du territoire, les Rencontres gourmandes vous proposent deux soirées musicales festives et conviviales.

Le vendredi 28 octobre la soirée, animée par Jean-Marc Dermesropian, sera un clin d’œil au festival Brassens, puisque l’artiste en est l’un des principaux artisans avec Georges Boulard. Une belle soirée chanson française et humour en perspective. Le lendemain, samedi 29 octobre, c’est une soirée provençale qui

/ PHOTO VALÉRIE SUAU

attend les convives avec Jean-Bernard Plantevin, poète troubadour, chanteur et interprète en langue d’oc. Entrée gratuite. Vendredi 28 octobre, de 14 h à 23 h. Samedi 29 octobre, de 10 h à 23 h. Dimanche 30 octobre, de 10 h à 19 h. Rens 2 04 90 46 47 85. www.rencontres.gourmandes.com

UNE DÉCENNIE FORMIDABLE

524788

L'album souvenir

d'une époque renversante En 1951 s'ouvre une décennie qui va révolutionner l'histoire de la France, et particulièrement celle de la région Provence Alpes Côte d'Azur. On construit Serre-Ponçon, l’Hôpital Nord de Marseille et la corniche Kennedy, les grandes cités, Cadarache, les raffineries de l’étang de Berre, la Caravelle, l’autoroute A8. On roule en 403 et 4CV. La télévision débarque dans les foyers avec les robots ménagers et la machine à laver. La femme se libère et la mode envahit les magazines. Les filles s’appellent Françoise, Martine ou Monique et se marieront avec Bernard, Alain ou Gérard. En ces années 50 les Français découvrent la Côte d'Azur, Avignon tombe sous le charme de Gérard Philipe et Saint-Tropez succombe à la plastique parfaite de Brigitte Bardot. Bécaud et Montand électrisent le show-biz. Le barrage de Malpasset explose, l’affaire Dominici éclate, l’OM joue en D2 et Fangio fait fondre le bitume. Les années 50 sont enfin marquées par l'avènement de produits mythiques comme le stylo Bic, la cocotte-minute Seb en 1953, le Pschitt orange en 54, le paquet Bonux en 58, et le Pastis 51 en... 1951 ! Découvrez 180 images inédites de la vie quotidienne entre 1950 et 1960 à Marseille, Aix-en-Provence, Martigues, Manosque, Cassis, La Ciotat, Toulon, Nice, Digne ou Avignon. Sans oublier 7 pages dédiées à la Corse.

Retrouvez sur laprovence.com 10 vidéos d'époque des principaux événements ayant marqué les années 50 en Provence. ACCÈS DIRECT BOUTIQUE

Retrouvez sur la boutique en ligne de La Provence tous nos hors-séries et nos offres exclusives. http://boutique.laprovence.com

Chez votre marchand de journaux

Balades en Provence à Vaison-la-Romaine  

Balades en Provence à Vaison-la-Romaine

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you