Page 1

Le magazine online du voyage

www.reperages-voyages.com MAGAZINE GRATUIT

5

numéro avril 2012

JAPON USA PAQUES LAOS PHILIPPINES

Le poids des sumo Des vagues en Arizona Statues du silence Sorti de la cage ! Crevette mystère


EDITO

AUTEURS

NEWS

AVION

PARTONS

PHOTO

V

otre magazine en ligne Repérages Voyages vient de célébrer sa première année. En mars 2011 le numéro 1 vous était proposé comme un pari, presque une provocation contre la morosité et l’uniformité. Au fil des mois, vous l’avez accueilli, puis très vite adopté, l’accompagnant dans sa croissance et un début de maturité. Notre enfant est devenu le vôtre et vous nous l’avez prouvé en nous aidant à diffuser son adresse et son nom auprès de vos amis, de vos contacts, en le partageant sur vos réseaux sociaux ou en rédigeant un petit article sur votre site Internet, sur votre blog. A ce jour vous êtes plus de 700 000 lecteurs à travers le monde à avoir lu le 4ème numéro de Repérages Voyages : nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien, pour votre enthousiasme, et pour vos actions en faveur de votre magazine gratuit ! Repérages Voyages entre donc dans sa deuxième année avec ce numéro 5. Suivez nos auteurs au Kenya, au Japon, en Algérie, mais aussi dans des canyons secrets aux Etats-Unis ou sous les eaux poissonneuses des Philippines. Cherchez au fil des pages les petites icônes bleues qui indiquent un lien à cliquer, un site web pour d’autres informations ou encore une galerie photos pour en voir davantage. Enfin nos pages de publicité sont cliquables : entrez dans le monde de nos partenaires, nous les avons sélectionnés pour vous ! Toute l’équipe de Repérages Voyages vous souhaite une bonne lecture, où que vous soyez dans le monde ! Marie-Ange Ostré Rédactrice en Chef

repérages voyages  1

repérages voyages  2


VOYAGEZ MIEUX

MOINS CHER ! Profitez des avantages du site en avant-première ! cliquez ici .fr

AUTEURS

NEWS

AVION

PARTONS

PHOTO

V Réalisation : itsabeautifulday.fr - Photographies : Marie-Ange Ostré - Fabiomax - Beboy

B ientôt

EDITO

otre magazine en ligne Repérages Voyages vient de célébrer sa première année. En mars 2011 le numéro 1 vous était proposé comme un pari, presque une provocation contre la morosité et l’uniformité. Au fil des mois, vous l’avez accueilli, puis très vite adopté, l’accompagnant dans sa croissance et un début de maturité. Notre enfant est devenu le vôtre et vous nous l’avez prouvé en nous aidant à diffuser son adresse et son nom auprès de vos amis, de vos contacts, en le partageant sur vos réseaux sociaux ou en rédigeant un petit article sur votre site Internet, sur votre blog. A ce jour vous êtes plus de 700 000 lecteurs à travers le monde à avoir lu le 4ème numéro de Repérages Voyages : nous vous remercions chaleureusement pour votre soutien, pour votre enthousiasme, et pour vos actions en faveur de votre magazine gratuit ! Repérages Voyages entre donc dans sa deuxième année avec ce numéro 5. Suivez nos auteurs au Kenya, au Japon, en Algérie, mais aussi dans des canyons secrets aux Etats-Unis ou sous les eaux poissonneuses des Philippines. Cherchez au fil des pages les petites icônes bleues qui indiquent un lien à cliquer, un site web pour d’autres informations ou encore une galerie photos pour en voir davantage. Enfin nos pages de publicité sont cliquables : entrez dans le monde de nos partenaires, nous les avons sélectionnés pour vous ! Toute l’équipe de Repérages Voyages vous souhaite une bonne lecture, où que vous soyez dans le monde !

Gagnez un superbe week-end en Europe d’une valeur de 1000 €

repéragesRèglement voyages déposé  1 chez huissier. Tirage au sort le 16 mai 2012.

Marie-Ange Ostré Rédactrice en Chef

repérages voyages  2


EDITO

AUTEURS

NEWS

AVION

Aline Gernay


La phrase parfaite : “tout ce que je sais c’est que je ne sais rien”. Son but : apprendre. Ses armes : prendre des risques. Aline vient de boucler 9 mois entre Pacifique et océan indien en entrant au coeur des populations, en évitant les sentiers balisés. Elle est actuellement au Laos... Pays traversés : Hongrie, Tchéquie, Canada, Australie, Vanuatu, Fidji, Indonésie, Bolivie, Laos,... Elle en rêve : Alaska, Islande, Antarctique, Liban, Ethiopie, Mongolie,... Elle ne part pas sans... : sa caméra HD, ses super-pouvoirs, sa brosse à dent, du henné. Son sac est léger...

PARTONS

PHOTO

Olivier Goujon

Photo-journaliste il court les 5 continents pour les plus grands magazines mais aussi pour le plaisir. Passionné, engagé, sa vision de l’humanité se façonne au gré de ses reportages : Yémen, Irak, Brésil,... Il est partout et nous offre un regard amusé sur les sumos du Japon... Pays traversés : environ 140 pays dont récemment Ukraine, Birmanie, Irak, Iran, Yémen, Australie, Brésil, Soudan,... Il part bientôt : Somalie, Kosovo, Macédoine, Pacifique,...

Didier Colin

Passionné de photo et de voyages, il parcourt le monde dès que son métier d'ingénieur lui en laisse l'occasion, en couple ou en famille. Les grands espaces, les volcans, les rencontres avec un peuple et une civilisation l'attirent particulièrement. Didier vous emmène dans des canyons moins fréquentés, au coeur des Etats-Unis... Pays traversés : Inde, Népal, Indonésie, Birmanie, Thaïlande, Nouvelle-Zélande, Chili, Bolivie, Pérou, Mauritanie, Mali, Libye, USA, Canada, Islande, Réunion, Maurice, Afrique du Sud, Seychelles, et d'autres encore… Il en rêve : Patagonie, Hawaï, Laos, Australie, Mongolie, Açores,… Il ne part pas sans... : son matériel photo, son micro, ses chaussures de rando !

Mercedes Lanoy

Hôtesse de l’air depuis plus de 10 ans, elle fait le tour du monde chaque mois, veille à votre sécurité et à votre confort avec le sourire. Elle pratique l’équitation et la plongée sous-marine, cuisine lorsqu’elle rentre en France et fait la fête ailleurs. Suivez ses conseils de pro du voyage à propos de votre confort en avion... Pays traversés : Malaisie, USA, Japon, Bali, Seychelles, Afrique du Sud,... Elle en rêve : Australie pour sa démesure et sa barrière de corail, Vancouver au Canada pour les paysages à couper le souffle et les orques. Elle ne part pas sans... : une montre, un pashmina, lunettes de soleil et un trèfle à 4 feuilles !

Sylvain Sester

Photographe-voyageur, il parcourt le monde à la recherche de partage et d’émotions. Les rencontres avec un peuple et une civilisation l'attirent particulièrement. Le portfolio de Sylvain vous emmène à la rencontre des Touaregs, dans le mystère et la beauté du Sahara sud algérien, très peu fréquenté... Pays traversés : Inde, Indonésie, Birmanie, Thaïlande, Pérou, Maroc, Sahara sud-algérien, Madagascar, Chine, USA,,... Il en rêve : Papouasie Nouvelle-Guinée, Zanskar, Dolpo, Mustang, Népal, Yunnan, Bénares, Tibet, Patagonie,… Il ne part pas sans... : son immense envie de rencontres et de partage, et accessoirement son matériel photo…

Catherine Derieux

Il ne part pas sans... : un couteau suisse qu’il rachète à chaque voyage parce qu’il l’offre à son guide, un vieux chapeau acheté à un aborigène en Australie, 30 Go de musique.

Polyglotte en devenir et apprentie traductrice, Catherine s’immerge dans un nouveau pays par sa langue, mais se laisse également séduire par les paysages, les visages, l’atmosphère visuelle des lieux qu’elle traverse. Photographe amateur, elle livre pour sa première collaboration avec Repérages Voyages un portrait coloré du Rajasthan. Pays traversés : Argentine, Chili, Inde du Nord, Japon, Australie Elle en rêve : Pérou, Inde du Sud, Terre de Feu, fjords, et retourner au Japon Elle ne part pas sans... : carnet de note, bon bouquin, appareil photo et grand sourire !

Hélène Caillaud

Ses voyages sont tous orientés vers la plongée sous-marine et, quand elle ne part pas, elle explore la Méditerranée et l’étang de Thau. Elle photographie sous la surface les espèces les plus petites, s’en faisant une véritable spécialité. Elle rentre tout juste des Philippines... Pays traversés : Egypte, La Réunion, Maldives, Indonésie, Espagne, île Maurice, Philippines,... Elle en rêve : Komodo (Indonésie) pour les dragons, Bahamas pour les requins, Australie pour les hippocampes feuillus,... Elle ne part pas sans... : équipement photo sous-marine et plongée, mais aussi un maillot de bain, son smartphone, la liste des espèces sous-marines pour identifier les bestioles qu’elle a vues dans la journée.

Nelly Massoud

Auteur pour des guides de voyage et photographe à ses heures, elle plaque tout pour partir se perfectionner en plongée et photographie sousmarine en Polynésie. Elle choisit ses destinations en fonction de deux critères : le soleil et la mer. Actuellement en Nouvelle-Calédonie, et envoûtée par l’île de Pâques... Pays traversés : Polynésie, Réunion, Ile de Pâques, Egypte, Guyane, Cuba, Australie, Ecosse, Guadeloupe,… Elle en rêve : Galápagos, Palau, Sri Lanka, Seychelles,… Elle ne part pas sans... : appareil photo, boules Quiès et claquettes !

repérages voyages  3

Marie-Ange Ostré

Laurent Breillat

Blogueuse spécialisée voyage sur Un Monde Ailleurs depuis 8 ans, elle est une référence sur Internet. Photographe, rédactrice web, passionnée de culture, gastronomie et rencontres insolites, elle collectionne les visas sur son passeport. Elle est aussi rédactrice en chef et auteur pour Repérages Voyages...

Photographe amateur, il n'a pas encore beaucoup voyagé mais a bel et bien attrapé le virus. Sa dernière destination : l'Inde, en attente d’autres. D'ici là, Laurent aide les débutants en photo sur son blog et a publié un guide sur le choix d'un objectif. Il vous conseille sur la meilleure façon de photographier en voyage.

Pays traversés : Australie, Chine, Canada, Afrique du Sud, Brésil, Seychelles, Groenland, Botswana, Egypte, Indonésie, Bahamas, Maldives, USA, Tonga, Marquises,...

Pays traversés : l'Irlande, l’Inde,... pour le moment !

Elle en rêve : Bhoutan, Mongolie, Chili, Thaïlande, Bolivie, Philippines, Myanmar,...

Il ne part pas sans... : son appareil photo, son netbook, et des rêves plein la tête.

Elle ne part pas sans... : MacBook Pro, appareils photos, iPhone, donc ses outils de travail !

Il en rêve : Nouvelle-Zélande, Argentine, Kenya,...

Thibaud Savouré

Marie-Claude Orosquette

Photographe animalier, passionnée par les grands espaces africains, par ces petits matins du monde quand la faune s’éveille, témoin privilégiée des beautés que nous offre Dame Nature, elle raconte la prédation des hyènes sur un lac du Kenya... Pays traversés : Afrique du Sud, Botswana, Tanzanie, Namibie, Mozambique, Kenya, Sénégal, Seychelles,... Elle en rêve : Costa Rica, Pantanal, et tant d’autres destinations ! Elle ne part pas sans... : sa petite cafetière, un petit réchaud et un appareil photo !

Ingénieur commercial dans une multinationale, il vit à Singapour depuis plus de 4 ans. Voyageur insatiable, il explore chaque année les moindres recoins de l’Asie, de l’Indonésie jusqu’aux confins de la Corée ou du Japon. Il nous entraîne cette fois sur les routes de l’Australie du vin... Pays traversés : Inde, Philippines, Chine, Thaïlande, Japon, Indonésie, Brunei, Bangladesh, Australie, Myanmar,... Il en rêve : Bhoutan, Mongolie, Groenland ! Il ne part pas sans... : son petit carnet, une carte du pays, et un bon bouquin !

repérages voyages  4


EDITO

AUTEURS

NEWS

AVION

Aline Gernay


La phrase parfaite : “tout ce que je sais c’est que je ne sais rien”. Son but : apprendre. Ses armes : prendre des risques. Aline vient de boucler 9 mois entre Pacifique et océan indien en entrant au coeur des populations, en évitant les sentiers balisés. Elle est actuellement au Laos... Pays traversés : Hongrie, Tchéquie, Canada, Australie, Vanuatu, Fidji, Indonésie, Bolivie, Laos,... Elle en rêve : Alaska, Islande, Antarctique, Liban, Ethiopie, Mongolie,... Elle ne part pas sans... : sa caméra HD, ses super-pouvoirs, sa brosse à dent, du henné. Son sac est léger...

PARTONS

PHOTO

Olivier Goujon

Photo-journaliste il court les 5 continents pour les plus grands magazines mais aussi pour le plaisir. Passionné, engagé, sa vision de l’humanité se façonne au gré de ses reportages : Yémen, Irak, Brésil,... Il est partout et nous offre un regard amusé sur les sumos du Japon... Pays traversés : environ 140 pays dont récemment Ukraine, Birmanie, Irak, Iran, Yémen, Australie, Brésil, Soudan,... Il part bientôt : Somalie, Kosovo, Macédoine, Pacifique,...

Didier Colin

Passionné de photo et de voyages, il parcourt le monde dès que son métier d'ingénieur lui en laisse l'occasion, en couple ou en famille. Les grands espaces, les volcans, les rencontres avec un peuple et une civilisation l'attirent particulièrement. Didier vous emmène dans des canyons moins fréquentés, au coeur des Etats-Unis... Pays traversés : Inde, Népal, Indonésie, Birmanie, Thaïlande, Nouvelle-Zélande, Chili, Bolivie, Pérou, Mauritanie, Mali, Libye, USA, Canada, Islande, Réunion, Maurice, Afrique du Sud, Seychelles, et d'autres encore… Il en rêve : Patagonie, Hawaï, Laos, Australie, Mongolie, Açores,… Il ne part pas sans... : son matériel photo, son micro, ses chaussures de rando !

Mercedes Lanoy

Hôtesse de l’air depuis plus de 10 ans, elle fait le tour du monde chaque mois, veille à votre sécurité et à votre confort avec le sourire. Elle pratique l’équitation et la plongée sous-marine, cuisine lorsqu’elle rentre en France et fait la fête ailleurs. Suivez ses conseils de pro du voyage à propos de votre confort en avion... Pays traversés : Malaisie, USA, Japon, Bali, Seychelles, Afrique du Sud,... Elle en rêve : Australie pour sa démesure et sa barrière de corail, Vancouver au Canada pour les paysages à couper le souffle et les orques. Elle ne part pas sans... : une montre, un pashmina, lunettes de soleil et un trèfle à 4 feuilles !

Sylvain Sester

Photographe-voyageur, il parcourt le monde à la recherche de partage et d’émotions. Les rencontres avec un peuple et une civilisation l'attirent particulièrement. Le portfolio de Sylvain vous emmène à la rencontre des Touaregs, dans le mystère et la beauté du Sahara sud algérien, très peu fréquenté... Pays traversés : Inde, Indonésie, Birmanie, Thaïlande, Pérou, Maroc, Sahara sud-algérien, Madagascar, Chine, USA,,... Il en rêve : Papouasie Nouvelle-Guinée, Zanskar, Dolpo, Mustang, Népal, Yunnan, Bénares, Tibet, Patagonie,… Il ne part pas sans... : son immense envie de rencontres et de partage, et accessoirement son matériel photo…

Catherine Derieux

Il ne part pas sans... : un couteau suisse qu’il rachète à chaque voyage parce qu’il l’offre à son guide, un vieux chapeau acheté à un aborigène en Australie, 30 Go de musique.

Polyglotte en devenir et apprentie traductrice, Catherine s’immerge dans un nouveau pays par sa langue, mais se laisse également séduire par les paysages, les visages, l’atmosphère visuelle des lieux qu’elle traverse. Photographe amateur, elle livre pour sa première collaboration avec Repérages Voyages un portrait coloré du Rajasthan. Pays traversés : Argentine, Chili, Inde du Nord, Japon, Australie Elle en rêve : Pérou, Inde du Sud, Terre de Feu, fjords, et retourner au Japon Elle ne part pas sans... : carnet de note, bon bouquin, appareil photo et grand sourire !

Hélène Caillaud

Ses voyages sont tous orientés vers la plongée sous-marine et, quand elle ne part pas, elle explore la Méditerranée et l’étang de Thau. Elle photographie sous la surface les espèces les plus petites, s’en faisant une véritable spécialité. Elle rentre tout juste des Philippines... Pays traversés : Egypte, La Réunion, Maldives, Indonésie, Espagne, île Maurice, Philippines,... Elle en rêve : Komodo (Indonésie) pour les dragons, Bahamas pour les requins, Australie pour les hippocampes feuillus,... Elle ne part pas sans... : équipement photo sous-marine et plongée, mais aussi un maillot de bain, son smartphone, la liste des espèces sous-marines pour identifier les bestioles qu’elle a vues dans la journée.

Nelly Massoud

Auteur pour des guides de voyage et photographe à ses heures, elle plaque tout pour partir se perfectionner en plongée et photographie sousmarine en Polynésie. Elle choisit ses destinations en fonction de deux critères : le soleil et la mer. Actuellement en Nouvelle-Calédonie, et envoûtée par l’île de Pâques... Pays traversés : Polynésie, Réunion, Ile de Pâques, Egypte, Guyane, Cuba, Australie, Ecosse, Guadeloupe,… Elle en rêve : Galápagos, Palau, Sri Lanka, Seychelles,… Elle ne part pas sans... : appareil photo, boules Quiès et claquettes !

repérages voyages  3

Marie-Ange Ostré

Laurent Breillat

Blogueuse spécialisée voyage sur Un Monde Ailleurs depuis 8 ans, elle est une référence sur Internet. Photographe, rédactrice web, passionnée de culture, gastronomie et rencontres insolites, elle collectionne les visas sur son passeport. Elle est aussi rédactrice en chef et auteur pour Repérages Voyages...

Photographe amateur, il n'a pas encore beaucoup voyagé mais a bel et bien attrapé le virus. Sa dernière destination : l'Inde, en attente d’autres. D'ici là, Laurent aide les débutants en photo sur son blog et a publié un guide sur le choix d'un objectif. Il vous conseille sur la meilleure façon de photographier en voyage.

Pays traversés : Australie, Chine, Canada, Afrique du Sud, Brésil, Seychelles, Groenland, Botswana, Egypte, Indonésie, Bahamas, Maldives, USA, Tonga, Marquises,...

Pays traversés : l'Irlande, l’Inde,... pour le moment !

Elle en rêve : Bhoutan, Mongolie, Chili, Thaïlande, Bolivie, Philippines, Myanmar,...

Il ne part pas sans... : son appareil photo, son netbook, et des rêves plein la tête.

Elle ne part pas sans... : MacBook Pro, appareils photos, iPhone, donc ses outils de travail !

Il en rêve : Nouvelle-Zélande, Argentine, Kenya,...

Thibaud Savouré

Marie-Claude Orosquette

Photographe animalier, passionnée par les grands espaces africains, par ces petits matins du monde quand la faune s’éveille, témoin privilégiée des beautés que nous offre Dame Nature, elle raconte la prédation des hyènes sur un lac du Kenya... Pays traversés : Afrique du Sud, Botswana, Tanzanie, Namibie, Mozambique, Kenya, Sénégal, Seychelles,... Elle en rêve : Costa Rica, Pantanal, et tant d’autres destinations ! Elle ne part pas sans... : sa petite cafetière, un petit réchaud et un appareil photo !

Ingénieur commercial dans une multinationale, il vit à Singapour depuis plus de 4 ans. Voyageur insatiable, il explore chaque année les moindres recoins de l’Asie, de l’Indonésie jusqu’aux confins de la Corée ou du Japon. Il nous entraîne cette fois sur les routes de l’Australie du vin... Pays traversés : Inde, Philippines, Chine, Thaïlande, Japon, Indonésie, Brunei, Bangladesh, Australie, Myanmar,... Il en rêve : Bhoutan, Mongolie, Groenland ! Il ne part pas sans... : son petit carnet, une carte du pays, et un bon bouquin !

repérages voyages  4


Le magazine online du voyage

19

JAPON

27

KENYA

35

LAOS

45

USA

53

POLYNESIE

Des mastodontes respectés continuent de s’affronter sous l’ère du nucléaire...

Sortez des safaris animaliers formatés pour observer les hyènes chasser le flamant...

Au Laos, les rencontres sont souvent attendrissantes, parfois inattendues...

Des formations géologiques érodées uniques au monde, suivez le guide...

Evincer le mystère des statues silencieuses pour découvrir l’actuelle île de Pâques...

61

PHILIPPINES

Elle cherche l’infiniment petit sous les eaux des Philippines et elle trouve !... repérages voyages 5

73

ALGERIE

Sylvain Sester a capté lumières douces et tenues chatoyantes au Sud Sahara...

85

AUSTRALIE

Oubliez les incontournables et découvrez la région des vins autour de Margaret River...

91

INDE

Rose, bleu, ocre,... Errance nonchalante dans les trois villes colorées du Rajasthan...

AFRIQUE du SUD

99

Près de East London sur la côte sauvage de l’Eastern Cape, un boutique-hôtel...

SAINTE-LUCIE

105

Le Jade Mountain, hôtel exceptionnel dans sa conception ouverte sur le panorama...

BARBADE

111

Testez The Cliff, le restaurant le plus romantique des îles des Caraïbes...

6 repérages voyages


Le magazine online du voyage

19

JAPON

27

KENYA

35

LAOS

45

USA

53

POLYNESIE

Des mastodontes respectés continuent de s’affronter sous l’ère du nucléaire...

Sortez des safaris animaliers formatés pour observer les hyènes chasser le flamant...

Au Laos, les rencontres sont souvent attendrissantes, parfois inattendues...

Des formations géologiques érodées uniques au monde, suivez le guide...

Evincer le mystère des statues silencieuses pour découvrir l’actuelle île de Pâques...

61

PHILIPPINES

Elle cherche l’infiniment petit sous les eaux des Philippines et elle trouve !... repérages voyages 5

73

ALGERIE

Sylvain Sester a capté lumières douces et tenues chatoyantes au Sud Sahara...

85

AUSTRALIE

Oubliez les incontournables et découvrez la région des vins autour de Margaret River...

91

INDE

Rose, bleu, ocre,... Errance nonchalante dans les trois villes colorées du Rajasthan...

AFRIQUE du SUD

99

Près de East London sur la côte sauvage de l’Eastern Cape, un boutique-hôtel...

SAINTE-LUCIE

105

Le Jade Mountain, hôtel exceptionnel dans sa conception ouverte sur le panorama...

BARBADE

111

Testez The Cliff, le restaurant le plus romantique des îles des Caraïbes...

6 repérages voyages


Québec – Nouveau-Brunswick AUTEURS

NEWS

AVION

PARTONS

Ouverture du Palazzo Victoria, Vérone

Relais du Silence, 2 nouvelles adresses

Cet hôtel 5* est le nouveau refuge luxueux et intimiste du centre de Vérone, Italie. Situé sur Corso Porta Borsari, l'hôtel compte 70 chambres, de la Deluxe à la majestueuse Victoria Suite. Construit sur les ruines médiévales et romaines soigneusement conservées, le Palazzo Victoria allie un riche patrimoine à un service et une technologie de qualité et des équipements sur mesure. On retrouve au Palazzo Victoria le meilleur de la culture italienne et l'atmosphère de Vérone. Jardin intérieur, salle de conférence et cour intérieure pour des menus typiques italiens. palazzovictoria.com

Relais du Silence, marque fondée en 1968, propose une sélection d’adresses de charme et de caractère privilégiant la bonne table, l’authenticité, les valeurs humaines et la convivialité. 20 nouvelles adresses en Europe en 2012 dont 2 en France : le Disini Luxury Hotel 4* à Castries (Languedoc-Roussillon), et le Cise, 4* à Saint-Valery-sur-Somme (Picardie). Mobilier design, confort hightech, spa et gastronomie pour le premier; vue panoramique, grandes baignoires ou sauna avec chromathérapie, ambiance chaleureuse et conviviale pour le second. www.relaisdusilence.com

Ateliers de la Mer pour enfants, tout l’été

Guide Michelin, 14 étoiles pour Copenhague

Pour la 5ème année consécutive, les Ateliers de la Mer auront lieu en juillet et en août sur l’île des Embiez, dans le Var. Destinés à sensibiliser les enfants et adolescents à la biodiversité marine et la protection des espèces, ces ateliers ludiques et pédagogiques sont proposés par l’association Destination Planète Mer en partenariat avec l’Institut Océanographique Paul Ricard. Ateliers artistiques, découvertes ludiques, et pédagogie sont au programme. www.les-embiez.com

L'édition 2012 du Guide Michelin a distribué 14 étoiles au total pour des restaurants situés à Copenhague, qui se place ainsi en tête des pays scandinaves et de quelques capitales européennes. Mais ce n’est pas tout : le restaurant Palaeo (Chef étoilé Thomas Rode Andersen) propose depuis le 15 mars un régime paléolithique, tandis que le marché gourmet du poisson, le “Kobenhavns Fiskemarked”, ouvrira cet été sur 300 m2 sous la forme d’un paradis architectural sur 3 niveaux. Enfin, le plus grand festival culinaire du Nord de l’Europe se déroulera du 24 août au 2 septembre, toujours à Copenhague. www.visitdenmark.com

repérages voyages  7

Forfaits combinés Été 2012

PHOTO

Destination

grands espaces À PARTIR DE

1530 € TTC 15 JOURS / 13 NUITS

© Tourisme & Parcs Nouveau-Brunswick

EDITO

repérages voyages  8


Québec – Nouveau-Brunswick AUTEURS

NEWS

AVION

PARTONS

Ouverture du Palazzo Victoria, Vérone

Relais du Silence, 2 nouvelles adresses

Cet hôtel 5* est le nouveau refuge luxueux et intimiste du centre de Vérone, Italie. Situé sur Corso Porta Borsari, l'hôtel compte 70 chambres, de la Deluxe à la majestueuse Victoria Suite. Construit sur les ruines médiévales et romaines soigneusement conservées, le Palazzo Victoria allie un riche patrimoine à un service et une technologie de qualité et des équipements sur mesure. On retrouve au Palazzo Victoria le meilleur de la culture italienne et l'atmosphère de Vérone. Jardin intérieur, salle de conférence et cour intérieure pour des menus typiques italiens. palazzovictoria.com

Relais du Silence, marque fondée en 1968, propose une sélection d’adresses de charme et de caractère privilégiant la bonne table, l’authenticité, les valeurs humaines et la convivialité. 20 nouvelles adresses en Europe en 2012 dont 2 en France : le Disini Luxury Hotel 4* à Castries (Languedoc-Roussillon), et le Cise, 4* à Saint-Valery-sur-Somme (Picardie). Mobilier design, confort hightech, spa et gastronomie pour le premier; vue panoramique, grandes baignoires ou sauna avec chromathérapie, ambiance chaleureuse et conviviale pour le second. www.relaisdusilence.com

Ateliers de la Mer pour enfants, tout l’été

Guide Michelin, 14 étoiles pour Copenhague

Pour la 5ème année consécutive, les Ateliers de la Mer auront lieu en juillet et en août sur l’île des Embiez, dans le Var. Destinés à sensibiliser les enfants et adolescents à la biodiversité marine et la protection des espèces, ces ateliers ludiques et pédagogiques sont proposés par l’association Destination Planète Mer en partenariat avec l’Institut Océanographique Paul Ricard. Ateliers artistiques, découvertes ludiques, et pédagogie sont au programme. www.les-embiez.com

L'édition 2012 du Guide Michelin a distribué 14 étoiles au total pour des restaurants situés à Copenhague, qui se place ainsi en tête des pays scandinaves et de quelques capitales européennes. Mais ce n’est pas tout : le restaurant Palaeo (Chef étoilé Thomas Rode Andersen) propose depuis le 15 mars un régime paléolithique, tandis que le marché gourmet du poisson, le “Kobenhavns Fiskemarked”, ouvrira cet été sur 300 m2 sous la forme d’un paradis architectural sur 3 niveaux. Enfin, le plus grand festival culinaire du Nord de l’Europe se déroulera du 24 août au 2 septembre, toujours à Copenhague. www.visitdenmark.com

repérages voyages  7

Forfaits combinés Été 2012

PHOTO

Destination

grands espaces À PARTIR DE

1530 € TTC 15 JOURS / 13 NUITS

© Tourisme & Parcs Nouveau-Brunswick

EDITO

repérages voyages  8


_

J’ai testé pour vous...

Oman Air vers Mascate F

ondée en 1993, Oman Air, compagnie nationale du sultanat d’Oman, dispose d’une flotte moderne de 26 appareils et opère des vols internationaux à partir de Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, vers plus de 40 destinations à travers le monde. J’ai testé la classe Affaires au départ de Paris, vers Mascate.

5 février 2012, siège 12A dans une classe Affaire divisée en 2 cabines de chacune 12 sièges. Notez qu’il est préférable de choisir un siège côté hublot si vous

repérages voyages  9

voyagez seul(e) et si vous appréciez les petits coffres à bagages latéraux entre le hublot et votre siège (les sièges centraux n’en disposent pas). Le personnel navigant parle anglais et le sourire d’Oman s’affiche sur le visage des stewards qui servent champagne français, dattes fraîches et café omanais depuis une cafetière traditionnelle à long bec. Pendant les 30 minutes de retard au décollage, tandis que les pilotes attendent l’autorisation de la tour de contrôle de Roissy, j’explore ce qui sera mon espace pendant les 6h25 de vol qui me séparent de Mascate.

EDITO

AUTEURS

NEWS

AVION

DEPART

PHOTO

Lampe de lecture au-dessus de votre épaule, prise internationale située à hauteur des genoux pour recharger les batteries de vos appareils, espace de rangement pour vos magazines et un autre pour cacher couverture et oreiller si nécessaire. Compartiment pour glisser le casque audio Oman Air à réduction de bruit très efficace avec des coussinets enveloppant bien les oreilles ou pour y ranger votre téléphone ou une paire de lunettes. Prise USB, prise casque et autres connexions qui ne m'ont jamais semblé indispensables en avion mais certains apprécieront. L’ensemble est ultrafonctionnel, pratique, bien pensé, et très ergonomique. La télécommande pour télé / jeux / vidéo est à portée de main mais dissimulée sous un couvercle de cuir : vous n'appellerez plus l'hôtesse sans le vouloir suite à un malencontreux coup de hanche en pleine nuit.

repérages voyages  10


_

J’ai testé pour vous...

Oman Air vers Mascate F

ondée en 1993, Oman Air, compagnie nationale du sultanat d’Oman, dispose d’une flotte moderne de 26 appareils et opère des vols internationaux à partir de Mascate, la capitale du Sultanat d’Oman, vers plus de 40 destinations à travers le monde. J’ai testé la classe Affaires au départ de Paris, vers Mascate.

5 février 2012, siège 12A dans une classe Affaire divisée en 2 cabines de chacune 12 sièges. Notez qu’il est préférable de choisir un siège côté hublot si vous

repérages voyages  9

voyagez seul(e) et si vous appréciez les petits coffres à bagages latéraux entre le hublot et votre siège (les sièges centraux n’en disposent pas). Le personnel navigant parle anglais et le sourire d’Oman s’affiche sur le visage des stewards qui servent champagne français, dattes fraîches et café omanais depuis une cafetière traditionnelle à long bec. Pendant les 30 minutes de retard au décollage, tandis que les pilotes attendent l’autorisation de la tour de contrôle de Roissy, j’explore ce qui sera mon espace pendant les 6h25 de vol qui me séparent de Mascate.

EDITO

AUTEURS

NEWS

AVION

DEPART

PHOTO

Lampe de lecture au-dessus de votre épaule, prise internationale située à hauteur des genoux pour recharger les batteries de vos appareils, espace de rangement pour vos magazines et un autre pour cacher couverture et oreiller si nécessaire. Compartiment pour glisser le casque audio Oman Air à réduction de bruit très efficace avec des coussinets enveloppant bien les oreilles ou pour y ranger votre téléphone ou une paire de lunettes. Prise USB, prise casque et autres connexions qui ne m'ont jamais semblé indispensables en avion mais certains apprécieront. L’ensemble est ultrafonctionnel, pratique, bien pensé, et très ergonomique. La télécommande pour télé / jeux / vidéo est à portée de main mais dissimulée sous un couvercle de cuir : vous n'appellerez plus l'hôtesse sans le vouloir suite à un malencontreux coup de hanche en pleine nuit.

repérages voyages  10


Votre table, rangée sous une tablette, se déplie et permet de travailler à deux puisqu’une petite assise face à votre siège peut faire office de siège temporaire pour une seconde personne. Ce siège à été élu Meilleur Siège Affaires du Monde en 2011 : position assise, semiallongée avec inclinaison à votre goût, ou version lit à l'horizontale. Le reposepied rejoint alors le siège de courtoisie placé devant vous (un petit espace vide peut néanmoins gêner certaines morphologies). Indépendamment de ces 3 positions, vous pouvez régler également l'inclinaison du dossier, la profondeur de l'assise ou du repose-pied, pour un meilleur confort en regardant un film par exemple, grâce à un petit panneau de commande accessible facilement.

J’ai été séduite par la gentillesse du personnel navigant et par l’ergonomie de cette classe Affaires, si les repas à bord peuvent être encore améliorés ils sont copieux et soignés. Un très bon service, et un bon confort font d’Oman Air une compagnie aérienne à tester sans attendre pour vos voyages au départ d’Oman ou depuis l’Europe vers le Moyen-Orient et l’Asie. Marie-Ange Ostré _

Le service In-Flight Entertainment World: proposé en français, anglais, arabe et allemand. Grand écran individuel + écran central sur mur du fond de la cabine. Vous aurez accès à 4 rubriques : En Vol (infos et cartes relatives au déroulement du vol), Divertissement (films, séries,...),

Enfants (jeux,...), Connectivité (avec une option visionneuse d'images qui affiche vos formats JPG, BMP et GIF depuis n'importe quel appareil connecté via la prise USB, avec en bonus un outil de rotation, rognage et zoom). Attention les modifications apportées à vos images ne seront pas enregistrées, votre appareil doit être récent ou votre clé USB d'une capacité inférieure à 32 Go. Autre option: Internet (connexion payante par carte de crédit, en classe Affaires seulement). J'ai testé mais j’ai trouvé le clavier QWERTY vraiment petit. Oman Air fut la toute première compagnie au monde à proposer l’accès à Internet en vol.

BIENTÔT,

VOYAGEZ MIEUX, MOINS CHER ! Pour tout savoir et profiter des avantages du site en avant première cliquez sur le lien ci-dessous

.fr

Gagnez un superbe week-end en Europe d ’une valeur de 1000 € Règlement déposé chez huissier. Tirage au sort le 16 mai 2012

repérages voyages  11

repérages voyages  12


Votre table, rangée sous une tablette, se déplie et permet de travailler à deux puisqu’une petite assise face à votre siège peut faire office de siège temporaire pour une seconde personne. Ce siège à été élu Meilleur Siège Affaires du Monde en 2011 : position assise, semiallongée avec inclinaison à votre goût, ou version lit à l'horizontale. Le reposepied rejoint alors le siège de courtoisie placé devant vous (un petit espace vide peut néanmoins gêner certaines morphologies). Indépendamment de ces 3 positions, vous pouvez régler également l'inclinaison du dossier, la profondeur de l'assise ou du repose-pied, pour un meilleur confort en regardant un film par exemple, grâce à un petit panneau de commande accessible facilement.

repérages voyages  11

J’ai été séduite par la gentillesse du personnel navigant et par l’ergonomie de cette classe Affaires, si les repas à bord peuvent être encore améliorés ils sont copieux et soignés. Un très bon service, et un bon confort font d’Oman Air une compagnie aérienne à tester sans attendre pour vos voyages au départ d’Oman ou depuis l’Europe vers le Moyen-Orient et l’Asie. Marie-Ange Ostré _

Le service In-Flight Entertainment World: proposé en français, anglais, arabe et allemand. Grand écran individuel + écran central sur mur du fond de la cabine. Vous aurez accès à 4 rubriques : En Vol (infos et cartes relatives au déroulement du vol), Divertissement (films, séries,...),

Enfants (jeux,...), Connectivité (avec une option visionneuse d'images qui affiche vos formats JPG, BMP et GIF depuis n'importe quel appareil connecté via la prise USB, avec en bonus un outil de rotation, rognage et zoom). Attention les modifications apportées à vos images ne seront pas enregistrées, votre appareil doit être récent ou votre clé USB d'une capacité inférieure à 32 Go. Autre option: Internet (connexion payante par carte de crédit, en classe Affaires seulement). J'ai testé mais j’ai trouvé le clavier QWERTY vraiment petit. Oman Air fut la toute première compagnie au monde à proposer l’accès à Internet en vol.

repérages voyages  12


Partez pour... la Norvège

Meilleure saison

e royaume de Norvège est un pays situé à l’ouest de la péninsule scandinave, au nord de l’Europe, bordé par l’océan atlantique. Frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie. Membre fondateur de l’OTAN, déclarée pays le plus pacifique du monde en 2007, la Norvège est aussi le pays le moins densément peuplé d’Europe avec pour capitale Oslo (385 199 km2 pour près de 5 millions d’habitants).

Privilégiez juin à août (20 à 22°C), il fait doux, les journées sont longues et vous pourrez observer le soleil de minuit (juinjuillet). Cependant l’hiver a du charme malgré des températures parfois très froides, sur tout en période de Noël (décembre-janvier pour les aurores boréales dans le grand Nord). Heure Pas de décalage horaire entre la France et la Norvège : en avril s’il est 10:00 du matin à Paris il est 10:00 du même matin à Oslo.

Formalités

Dans votre valise

Formalités

En ver tu d’un accord de coopération la Norvège fait par tie de l’espace Schengen sans être membre de l’Union

NEWS

AVION

DEPART

PHOTO

photocopie de leur passepor t, conseil Argent valable pour n’impor te quelle destination. L’unité monétaire est la couronne norvégienne (NOK). Au 5 avril 2012, 1 Euro Electricité = 7,57 NOK, 1 NOK = 0,13 Euro. Les car tes La tension électrique standard en Norvège de paiement internationales sont acceptées est la même qu’en France, 220 Volt par tout, y compris parfois pour des sommes CA (50 Hz) et vous n’aurez pas besoin minimes. Marie-Ange Ostré d’adaptateur pour vos équipements électroniques. Eau

Avant de partir... Office du Tourisme Norvège (français) : Aucun risque bactérien à prévoir en

Norvège, l’eau du robinet est potable.

www.visitnorway.com/fr

Vaccinations


La Norvège sur YouTube :

Les conditions sanitaires sont excellentes. Aucun vaccin n’est exigé.

www.youtube.com

Même pour un voyage en été il faut prévoir la pluie et la fraîcheur. Donc empor tez des vêtements de saison pour le Nord de l’Europe, sans oublier un vêtement de pluie (type K-Way), des chaussures de marche pour vos randonnées dans les fjords, et une bonne polaire pour les soirées. Impor tant : prévoyez aussi l’antimoustiques (voraces au printemps / été).

Sveinung Myrlid www.visitnorway.com

L

AUTEURS

_

européenne. Ainsi une car te d'identité en cours de validité est acceptée à la place du passepor t pour les ressor tissants européens. Les Canadiens auront besoin quant à eux d'un passepor t en cours de validité. Attention, l’impor tation en Norvège de produits frais est interdite, sauf ceux en provenance des autres pays scandinaves. Pour plus d'informations, consulter le site en anglais www.toll.no.

EDITO

Une attestation d’assurance avec un numéro d’appel d’urgence (vols, accident, maladie, rapatriement). Les plus malins gardent sur un serveur distant une repérages voyages  13

_

repérages voyages  14


Partez pour... la Norvège

Meilleure saison

e royaume de Norvège est un pays situé à l’ouest de la péninsule scandinave, au nord de l’Europe, bordé par l’océan atlantique. Frontières communes avec la Suède, la Finlande et la Russie. Membre fondateur de l’OTAN, déclarée pays le plus pacifique du monde en 2007, la Norvège est aussi le pays le moins densément peuplé d’Europe avec pour capitale Oslo (385 199 km2 pour près de 5 millions d’habitants).

Privilégiez juin à août (20 à 22°C), il fait doux, les journées sont longues et vous pourrez observer le soleil de minuit (juinjuillet). Cependant l’hiver a du charme malgré des températures parfois très froides, sur tout en période de Noël (décembre-janvier pour les aurores boréales dans le grand Nord). Heure Pas de décalage horaire entre la France et la Norvège : en avril s’il est 10:00 du matin à Paris il est 10:00 du même matin à Oslo.

Formalités

Dans votre valise

Formalités

En ver tu d’un accord de coopération la Norvège fait par tie de l’espace Schengen sans être membre de l’Union

NEWS

AVION

DEPART

PHOTO

photocopie de leur passepor t, conseil Argent valable pour n’impor te quelle destination. L’unité monétaire est la couronne norvégienne (NOK). Au 5 avril 2012, 1 Euro Electricité = 7,57 NOK, 1 NOK = 0,13 Euro. Les car tes La tension électrique standard en Norvège de paiement internationales sont acceptées est la même qu’en France, 220 Volt par tout, y compris parfois pour des sommes CA (50 Hz) et vous n’aurez pas besoin minimes. Marie-Ange Ostré d’adaptateur pour vos équipements électroniques. Eau

Avant de partir... Office du Tourisme Norvège (français) : Aucun risque bactérien à prévoir en

Norvège, l’eau du robinet est potable.

www.visitnorway.com/fr

Vaccinations


La Norvège sur YouTube :

Les conditions sanitaires sont excellentes. Aucun vaccin n’est exigé.

www.youtube.com

Même pour un voyage en été il faut prévoir la pluie et la fraîcheur. Donc empor tez des vêtements de saison pour le Nord de l’Europe, sans oublier un vêtement de pluie (type K-Way), des chaussures de marche pour vos randonnées dans les fjords, et une bonne polaire pour les soirées. Impor tant : prévoyez aussi l’antimoustiques (voraces au printemps / été).

Sveinung Myrlid www.visitnorway.com

L

AUTEURS

_

européenne. Ainsi une car te d'identité en cours de validité est acceptée à la place du passepor t pour les ressor tissants européens. Les Canadiens auront besoin quant à eux d'un passepor t en cours de validité. Attention, l’impor tation en Norvège de produits frais est interdite, sauf ceux en provenance des autres pays scandinaves. Pour plus d'informations, consulter le site en anglais www.toll.no.

EDITO

Une attestation d’assurance avec un numéro d’appel d’urgence (vols, accident, maladie, rapatriement). Les plus malins gardent sur un serveur distant une repérages voyages  13

_

repérages voyages  14


Photos de voyage Anticipez votre album ! E

n voyage, on peut facilement avoir tendance à ne ramener qu'un seul type de clichés : des monuments et des paysages. Vous êtes époustouflé(e) par la beauté du pays et vous ne pensez qu'à l’immortaliser. Mais pour montrer à vos amis un album de voyage qui sorte des sentiers battus, il faut penser audelà. Parce que 500 photos de monuments, soyons honnêtes, c'est monotone et donc ennuyeux !

Répondre à des questions

AUTEURS

dans les pays lointains), comment vous voyagez,… Il vous faut le retranscrire en images. Ce que je vous conseille, c'est de prendre un peu de temps pour déterminer ce qui manque dans vos images : regardez quels types de clichés vous avez pris, et vous verrez rapidement ce qu'il manque. Faites cela régulièrement, tous les jours ou toutes les semaines pendant le voyage, afin de corriger le tir très vite. Diversifier les sujets

Ce qu'il faut garder en tête, c'est que le but de votre album photo est de donner une bonne idée du pays où vous vous trouvez. Pour cette raison, les exemples d'architecture et de paysages sont indispensables, mais c'est aussi pour cela qu'ils sont insuffisants.

ACTU

PARTEZ

PHOTO

D’abord, ajoutez de la vie dans vos images : photographiez des personnes. Les habitants du pays, si possible dans leur contexte : travail, scènes de rue, enfants en train de jouer, le tout dans un cadre typique, local. Il ne faut pas que la photo ait pu être prise n'importe où dans le monde. Au-delà, pensez aussi à photographier vos compagnons de voyage et les amis que vous vous ferez sur le chemin : on y pense peu pendant qu'on profite des bons moments, mais vous serez bien content d’avoir conservé quelques souvenirs de ces rencontres. Concentrez-vous aussi sur ce qui est vraiment différent de ce que vous avez chez vous : les moyens de transports (entre un train indien et un TGV, la différence est énorme !), la nourriture et les boissons, les animaux, les marchés, les inscriptions

Laurent Breillat

En effet, un album de voyage doit répondre à des questions. Pas seulement “qu'avezvous vu ?” mais aussi (et surtout) “qu'avez-vous vécu ?”. Les personnes avec lesquelles vous voyagez, celles que vous rencontrez, les habitants du pays bien sûr, mais aussi les endroits où vous logez, ce que vous mangez (souvent une part importante du voyage

EDITO

_

repérages voyages  15

repérages voyages  16


Photos de voyage Anticipez votre album ! E

n voyage, on peut facilement avoir tendance à ne ramener qu'un seul type de clichés : des monuments et des paysages. Vous êtes époustouflé(e) par la beauté du pays et vous ne pensez qu'à l’immortaliser. Mais pour montrer à vos amis un album de voyage qui sorte des sentiers battus, il faut penser audelà. Parce que 500 photos de monuments, soyons honnêtes, c'est monotone et donc ennuyeux !

Répondre à des questions

AUTEURS

dans les pays lointains), comment vous voyagez,… Il vous faut le retranscrire en images. Ce que je vous conseille, c'est de prendre un peu de temps pour déterminer ce qui manque dans vos images : regardez quels types de clichés vous avez pris, et vous verrez rapidement ce qu'il manque. Faites cela régulièrement, tous les jours ou toutes les semaines pendant le voyage, afin de corriger le tir très vite. Diversifier les sujets

Ce qu'il faut garder en tête, c'est que le but de votre album photo est de donner une bonne idée du pays où vous vous trouvez. Pour cette raison, les exemples d'architecture et de paysages sont indispensables, mais c'est aussi pour cela qu'ils sont insuffisants.

ACTU

PARTEZ

PHOTO

D’abord, ajoutez de la vie dans vos images : photographiez des personnes. Les habitants du pays, si possible dans leur contexte : travail, scènes de rue, enfants en train de jouer, le tout dans un cadre typique, local. Il ne faut pas que la photo ait pu être prise n'importe où dans le monde. Au-delà, pensez aussi à photographier vos compagnons de voyage et les amis que vous vous ferez sur le chemin : on y pense peu pendant qu'on profite des bons moments, mais vous serez bien content d’avoir conservé quelques souvenirs de ces rencontres. Concentrez-vous aussi sur ce qui est vraiment différent de ce que vous avez chez vous : les moyens de transports (entre un train indien et un TGV, la différence est énorme !), la nourriture et les boissons, les animaux, les marchés, les inscriptions

Laurent Breillat

En effet, un album de voyage doit répondre à des questions. Pas seulement “qu'avezvous vu ?” mais aussi (et surtout) “qu'avez-vous vécu ?”. Les personnes avec lesquelles vous voyagez, celles que vous rencontrez, les habitants du pays bien sûr, mais aussi les endroits où vous logez, ce que vous mangez (souvent une part importante du voyage

EDITO

_

repérages voyages  15

repérages voyages  16


Eviter les clichés !

Malgré la variété de vos sujets vous allez tout de même visiter des endroits où tout le monde se rend. Le risque, c'est de faire la photo que tout le monde fait.
 Le moyen le plus simple pour éviter la photo prise en plein après-midi avec une mauvaise lumière et le même cadrage que tout le monde repose sur 2 principes essentiels : photographiez aux meilleures heures de la journée (lever et coucher du soleil), et changez de point de vue (s'il y a 50 personnes qui photographient depuis le même endroit, un indice : ce n'est pas un point de vue original !).

repérages voyages  17

Pour finir n'oubliez pas de relâcher la pression de temps en temps, de profiter des moments que vous offre votre voyage également, et d’observer aussi en dehors du viseur ! Laurent Breillat _

en langue locale,... Tous ces éléments peuvent à la fois servir de contexte à une photo de paysage ou d'architecture, mais aussi faire d'excellents sujets à eux tout seuls. Pensez aux photos de détails, pour avoir des images qui sortent du lot et vraiment montrer les caractéristiques du pays visité.

Mais au-delà de cela, la meilleure stratégie est de changer d'idée. De raconter une histoire, en se servant d'un monument ou d'un paysage typique du pays pour placer le contexte seulement, comme sur cette photo du Taj Mahal.

repérages voyages  18


Eviter les clichés !

Malgré la variété de vos sujets vous allez tout de même visiter des endroits où tout le monde se rend. Le risque, c'est de faire la photo que tout le monde fait.
 Le moyen le plus simple pour éviter la photo prise en plein après-midi avec une mauvaise lumière et le même cadrage que tout le monde repose sur 2 principes essentiels : photographiez aux meilleures heures de la journée (lever et coucher du soleil), et changez de point de vue (s'il y a 50 personnes qui photographient depuis le même endroit, un indice : ce n'est pas un point de vue original !).

repérages voyages  17

Pour finir n'oubliez pas de relâcher la pression de temps en temps, de profiter des moments que vous offre votre voyage également, et d’observer aussi en dehors du viseur ! Laurent Breillat _

en langue locale,... Tous ces éléments peuvent à la fois servir de contexte à une photo de paysage ou d'architecture, mais aussi faire d'excellents sujets à eux tout seuls. Pensez aux photos de détails, pour avoir des images qui sortent du lot et vraiment montrer les caractéristiques du pays visité.

Mais au-delà de cela, la meilleure stratégie est de changer d'idée. De raconter une histoire, en se servant d'un monument ou d'un paysage typique du pays pour placer le contexte seulement, comme sur cette photo du Taj Mahal.

repérages voyages  18


Tokyo, le poids des sumo JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

D

epuis 1500 ans, le Japon a fait des lutteurs sumo des symboles de la force et du courage japonais. Mais tout fout le camp… sauf Robocop ! Robocop s’étire. Ce matin, c’est compliqué d’être un Dieu vivant. Il fait frisquet dans le dojo de l’écurie Carasu où il s’entraîne depuis plus de 15 ans. Robocop, c’est Takami Sakari, ainsi surnommé du fait de sa force implacable. Robocop est un sekitori, un lutteur de premier rang. Ils sont 70 au Japon. Les Sumo sont de véritables idoles vénérées par le peuple depuis les temps anciens où, à la manière d’un Moïse aux yeux bridés, un lutteur sumo mena le peuple nippon à la conquête des îles du Japon et fonda la famille impériale. Rien que ça. Robocop sautille et détend ses muscles, histoire de se réchauffer un peu. Il a mis son mawashi d’entraînement, gigantesque string de tissu rêche niché dans ses fesses replètes et serré à la taille. Blanc, pour marquer son rang. Les rangs inférieurs, Sandanme ou Makushita, ont un mawashi vert ou bleu.

repérages voyages  19

repérages voyages  20


Tokyo, le poids des sumo JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

D

epuis 1500 ans, le Japon a fait des lutteurs sumo des symboles de la force et du courage japonais. Mais tout fout le camp… sauf Robocop ! Robocop s’étire. Ce matin, c’est compliqué d’être un Dieu vivant. Il fait frisquet dans le dojo de l’écurie Carasu où il s’entraîne depuis plus de 15 ans. Robocop, c’est Takami Sakari, ainsi surnommé du fait de sa force implacable. Robocop est un sekitori, un lutteur de premier rang. Ils sont 70 au Japon. Les Sumo sont de véritables idoles vénérées par le peuple depuis les temps anciens où, à la manière d’un Moïse aux yeux bridés, un lutteur sumo mena le peuple nippon à la conquête des îles du Japon et fonda la famille impériale. Rien que ça. Robocop sautille et détend ses muscles, histoire de se réchauffer un peu. Il a mis son mawashi d’entraînement, gigantesque string de tissu rêche niché dans ses fesses replètes et serré à la taille. Blanc, pour marquer son rang. Les rangs inférieurs, Sandanme ou Makushita, ont un mawashi vert ou bleu.

repérages voyages  19

repérages voyages  20


L’entraînement commence par une série de shiko, un exercice qui consiste à lever la jambe latéralement et à abattre lourdement la plante du pied sur le sol de terre battue “pour bien marquer la solidité de la position du sumo et affirmer qu’on sera difficile à bouger”. Dans un coin, un jeune sumo donne des baffes à une énorme poutre de chêne. Un autre s’entraîne à faire le grand écart. Assis sur un coussin, le maître, lui, lit le journal. Après l’échauffement, vient le moment des confrontations directes : les sumos s’affrontent sous l’œil du maître qui corrige leurs défauts. L’atmosphère s’est réchauffée dans le dojo et la peau des sumo a même pris, à force de claques, cette fameuse couleur rose qui émeut la gente féminine nippone. Quand la cloche sonne la fin de l’entraînement, Takami file sous la douche. Les jeunes Sandamne, eux, doivent encore balayer le dojo et arroser la terre battue. Puis ils iront se laver vite fait afin d’aller préparer le déjeuner de

Takami qui achève déjà la séance de coiffage de sa natte : “on a le respect de la hiérarchie, explique Robocop, les jeunes servent leurs aînés”. Comme tous les sumos, Takami fait deux repas par jour, pris à l’écurie. Ce midi, il se contente d’engloutir trois kilos de légumes, un poulet et quelques œufs. Le tout cuit dans le chamko, la grosse marmite qui trône devant lui. Ce soir, après deux heures de muscu, il mangera mieux mais là, Takami doit sortir. Il a rendez-vous chez son tailleur. Et il passera aussi à la maison de thé. Dans la rue, Takami s’arrête volontiers pour quelques séances photos avec ses fans. Puis il rentre à l’écurie. Demain, Robocop repart au combat. Le championnat de sumo s’organise autour de 6 tournois par an. Chaque sumo combattra 14 fois par tournoi. Un combat est gagné quand l’adversaire met la main à terre ou bien est poussé

" Ce midi, il se contente d’engloutir trois

kilos de légumes, un poulet et quelques œufs.

hors du cercle. S’il ne remporte pas la moitié de ses combats, il est rétrogradé. Impitoyablement. Dans le Kokugikan, le célèbre stade de sumo, le silence pèse pendant la présentation solennelle des lutteurs. On boit l’eau sacrée. On jette le sel… Les sumos sont superstitieux. Puis les combats s’engagent. Une dizaine de secondes à chaque fois. Assauts brefs mais vifs comme l’éclair, un festival de baffes et de torses qui claquent. Des bambins de 200 kilos volent comme des benjamins hors du ring… Le combat est violent et les lutteurs sont capables de feintes dignes d’un Zidane et d’exercices repérages voyages  21

"

d’équilibristes pour ne pas valser hors du cercle magique ! Dans le public on apprécie, telles ces fans âgées de 75 ans en moyenne, qui gloussent comme des collégiennes à l’arrivée de Takami-Robocop. Le problème du sumo, explique l’une d’elles, “c’est que les jeunes ne s’y intéressent plus, ils préfèrent les mangas”. Le problème du sumo c’est aussi une série de scandales qui salissent le métier depuis une quinzaine d’années : corruption, tortures à l’entraînement, matchs truqués, lutteurs achetés et même trafic de drogue avec les yakuzas, la mafia tokyoïte. En 2011 la multiplication des affaires a entraîné la repérages voyages  22


L’entraînement commence par une série de shiko, un exercice qui consiste à lever la jambe latéralement et à abattre lourdement la plante du pied sur le sol de terre battue “pour bien marquer la solidité de la position du sumo et affirmer qu’on sera difficile à bouger”. Dans un coin, un jeune sumo donne des baffes à une énorme poutre de chêne. Un autre s’entraîne à faire le grand écart. Assis sur un coussin, le maître, lui, lit le journal. Après l’échauffement, vient le moment des confrontations directes : les sumos s’affrontent sous l’œil du maître qui corrige leurs défauts. L’atmosphère s’est réchauffée dans le dojo et la peau des sumo a même pris, à force de claques, cette fameuse couleur rose qui émeut la gente féminine nippone. Quand la cloche sonne la fin de l’entraînement, Takami file sous la douche. Les jeunes Sandamne, eux, doivent encore balayer le dojo et arroser la terre battue. Puis ils iront se laver vite fait afin d’aller préparer le déjeuner de

Takami qui achève déjà la séance de coiffage de sa natte : “on a le respect de la hiérarchie, explique Robocop, les jeunes servent leurs aînés”. Comme tous les sumos, Takami fait deux repas par jour, pris à l’écurie. Ce midi, il se contente d’engloutir trois kilos de légumes, un poulet et quelques œufs. Le tout cuit dans le chamko, la grosse marmite qui trône devant lui. Ce soir, après deux heures de muscu, il mangera mieux mais là, Takami doit sortir. Il a rendez-vous chez son tailleur. Et il passera aussi à la maison de thé. Dans la rue, Takami s’arrête volontiers pour quelques séances photos avec ses fans. Puis il rentre à l’écurie. Demain, Robocop repart au combat. Le championnat de sumo s’organise autour de 6 tournois par an. Chaque sumo combattra 14 fois par tournoi. Un combat est gagné quand l’adversaire met la main à terre ou bien est poussé

" Ce midi, il se contente d’engloutir trois

kilos de légumes, un poulet et quelques œufs.

hors du cercle. S’il ne remporte pas la moitié de ses combats, il est rétrogradé. Impitoyablement. Dans le Kokugikan, le célèbre stade de sumo, le silence pèse pendant la présentation solennelle des lutteurs. On boit l’eau sacrée. On jette le sel… Les sumos sont superstitieux. Puis les combats s’engagent. Une dizaine de secondes à chaque fois. Assauts brefs mais vifs comme l’éclair, un festival de baffes et de torses qui claquent. Des bambins de 200 kilos volent comme des benjamins hors du ring… Le combat est violent et les lutteurs sont capables de feintes dignes d’un Zidane et d’exercices repérages voyages  21

"

d’équilibristes pour ne pas valser hors du cercle magique ! Dans le public on apprécie, telles ces fans âgées de 75 ans en moyenne, qui gloussent comme des collégiennes à l’arrivée de Takami-Robocop. Le problème du sumo, explique l’une d’elles, “c’est que les jeunes ne s’y intéressent plus, ils préfèrent les mangas”. Le problème du sumo c’est aussi une série de scandales qui salissent le métier depuis une quinzaine d’années : corruption, tortures à l’entraînement, matchs truqués, lutteurs achetés et même trafic de drogue avec les yakuzas, la mafia tokyoïte. En 2011 la multiplication des affaires a entraîné la repérages voyages  22


Olivier Goujon _

repérages voyages  23

repérages voyages  24


Olivier Goujon _

repérages voyages  23

repérages voyages  24


suspension du championnat ! “C’est vrai, concède l’une d’elles, mais ça reste le reflet de nos valeurs : courage, tradition, force…”. Certes, on est loin du délire de Shibuya, le quartier chaud de la ville, où les nouvelles geishas mettent des barboteuses pour séduire de vieux malades dans des “maids cafés” où l’on vend de la bière et du fantasme.

Le ministère du tourisme publie les chiffres de la radioactivité à Tokyo : www.yes-tokyo.fr. Transporteurs et voyagistes ont baissé leurs tarifs : profitez-en !

Je recommande...

Le Royal Park Hotel, au sommet de la tour Shiodome à Tokyo, luxe et vue imprenable :

www.rps-tower.co.jp.

Moins cher, le Shiba Daimon proche de Shibuya :

www.shibadaimonhotel.co.jp Plus d’info...

Dates, lieux et règles des combats sur

www.info-sumo.net Métro à Tokyo :

www.tourism.metro.tokyo.jp/french Office du tourisme :

www.tourisme-japon.fr

_

Takami gagne son match. Mais, à 40 ans dans quelques mois, il pense à la retraite : “je deviendrai alors un maître et j’éduquerai de nouveaux sumos”. Auparavant, il aura droit à son jubilé, une cérémonie à sa gloire au cours de laquelle les personnalités japonaises du spectacle ou de la politique défileront sur le cercle pour… lui tailler chacun une petite mèche de sa natte. Et ensuite? Takami regorge de projets : quitter l’écurie, se marier, maigrir… vivre ! Olivier Goujon

J’aime...

repérages voyages  25

repérages voyages  26


suspension du championnat ! “C’est vrai, concède l’une d’elles, mais ça reste le reflet de nos valeurs : courage, tradition, force…”. Certes, on est loin du délire de Shibuya, le quartier chaud de la ville, où les nouvelles geishas mettent des barboteuses pour séduire de vieux malades dans des “maids cafés” où l’on vend de la bière et du fantasme.

Le ministère du tourisme publie les chiffres de la radioactivité à Tokyo : www.yes-tokyo.fr. Transporteurs et voyagistes ont baissé leurs tarifs : profitez-en !

Je recommande...

Le Royal Park Hotel, au sommet de la tour Shiodome à Tokyo, luxe et vue imprenable :

www.rps-tower.co.jp.

Moins cher, le Shiba Daimon proche de Shibuya :

www.shibadaimonhotel.co.jp Plus d’info...

Dates, lieux et règles des combats sur

www.info-sumo.net Métro à Tokyo :

www.tourism.metro.tokyo.jp/french Office du tourisme :

www.tourisme-japon.fr

_

Takami gagne son match. Mais, à 40 ans dans quelques mois, il pense à la retraite : “je deviendrai alors un maître et j’éduquerai de nouveaux sumos”. Auparavant, il aura droit à son jubilé, une cérémonie à sa gloire au cours de laquelle les personnalités japonaises du spectacle ou de la politique défileront sur le cercle pour… lui tailler chacun une petite mèche de sa natte. Et ensuite? Takami regorge de projets : quitter l’écurie, se marier, maigrir… vivre ! Olivier Goujon

J’aime...

repérages voyages  25

repérages voyages  26


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Quand les hyènes chassent les flamants

repérages voyages  27

repérages voyages  28


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Quand les hyènes chassent les flamants

repérages voyages  27

repérages voyages  28


L

e parc Nakuru vient d’ouvrir, le soleil n’est pas encore levé, la colonie de flamants se réveille doucement. Aux premières lueurs du jour, les hyènes tachetées sortent de la forêt d’acacias et rejoignent le lac en trottinant.

“Tu verras là-bas un spectacle unique !”, tels sont les mots de l’un de mes amis photographe animalier juste avant mon départ. Un Paris / Nairobi plus tard, à 160 kilomètres plus au nord, se trouve dans le cœur de la vallée du Rift le parc national du lac Nakuru, second parc national le plus visité au Kenya après Masai Mara. Un parc qui me charme dès l’entrée avec ses forêts d’acacias, ses euphorbes, ses falaises qui offrent de très jolis points de vue. Un parc réputé également pour avoir la plus grosse concentration de rhinocéros au mètre carré, la repérages voyages  29

réintroduction au sein du parc des deux espèces (noir et blanc) par les autorités kenyanes est un vrai succès. Outre les soixante-dix espèces de mammifères présents (dont les prédateurs tels les lions, léopards, etc...), l’on dénombre plus de 400 espèces d’oiseaux et le lac y est pour beaucoup. C’est un lac d’eau saumâtre (mélange d’eau douce et d’eau de mer), favorisant la prolifération de micro-organismes dont se nourrissent les flamants roses. Prés de 2 millions de flamants viennent recouvrir la superficie de 44km2 du lac : un spectacle féerique, plein de poésie, s’offre à moi au petit matin dans une cacophonie assourdissante. Deux espèces sont présentes, le flamant rose et le flamant nain. Tous en quête de nourriture, tous dans des courses effrénées, le cou bien redressé en période de parade ; je ne me lasse pas de leur élégance quand pour décoller ils se mettent à courir sur l’eau en battant des ailes. repérages voyages  30


L

e parc Nakuru vient d’ouvrir, le soleil n’est pas encore levé, la colonie de flamants se réveille doucement. Aux premières lueurs du jour, les hyènes tachetées sortent de la forêt d’acacias et rejoignent le lac en trottinant.

“Tu verras là-bas un spectacle unique !”, tels sont les mots de l’un de mes amis photographe animalier juste avant mon départ. Un Paris / Nairobi plus tard, à 160 kilomètres plus au nord, se trouve dans le cœur de la vallée du Rift le parc national du lac Nakuru, second parc national le plus visité au Kenya après Masai Mara. Un parc qui me charme dès l’entrée avec ses forêts d’acacias, ses euphorbes, ses falaises qui offrent de très jolis points de vue. Un parc réputé également pour avoir la plus grosse concentration de rhinocéros au mètre carré, la repérages voyages  29

réintroduction au sein du parc des deux espèces (noir et blanc) par les autorités kenyanes est un vrai succès. Outre les soixante-dix espèces de mammifères présents (dont les prédateurs tels les lions, léopards, etc...), l’on dénombre plus de 400 espèces d’oiseaux et le lac y est pour beaucoup. C’est un lac d’eau saumâtre (mélange d’eau douce et d’eau de mer), favorisant la prolifération de micro-organismes dont se nourrissent les flamants roses. Prés de 2 millions de flamants viennent recouvrir la superficie de 44km2 du lac : un spectacle féerique, plein de poésie, s’offre à moi au petit matin dans une cacophonie assourdissante. Deux espèces sont présentes, le flamant rose et le flamant nain. Tous en quête de nourriture, tous dans des courses effrénées, le cou bien redressé en période de parade ; je ne me lasse pas de leur élégance quand pour décoller ils se mettent à courir sur l’eau en battant des ailes. repérages voyages  30


" Outre les 70 espèces de mammifères

présents dans le parc on dénombre plus de 400 espèces d’oiseaux...

Marie-Claude Orosquette

"

_

repérages voyages  31

repérages voyages  32


" Outre les 70 espèces de mammifères

présents dans le parc on dénombre plus de 400 espèces d’oiseaux...

Marie-Claude Orosquette

"

_

repérages voyages  31

repérages voyages  32


La colonie est si dense que l’on ne distingue presque plus leur corps dans cet immense ballet mouvant, dans ce dégradé de rose sublimé par la lumière africaine. Et puis reviennent à ma mémoire les paroles de mon ami ; demain peut être, avec de la chance...

La poursuite peut se faire sur des centaines de mètres, alors une partie de la colonie s’envole pour peindre le ciel en rose. Souvent essoufflées, les hyènes abandonnent provisoirement mais jamais pour très longtemps, juste le temps de repérer un autre flamant et inlassablement, elles partent dans des courses folles jusqu’à la capture de leur proie. Rapidement elles sortent de l’eau repérages voyages  33

Les hyènes ont adapté une technique bien particulière, la prédation dans l’eau. Elles sont devenues expertes en la matière et ont intégré à leur menu quotidien ces oiseaux de légende. Effectivement, j’ai vu là-bas au Kenya un spectacle unique : les hyènes chassent les flamants… Marie-Claude Orosquette _

Un nouveau jour se lève, qui semble immuable ; ce matin je me sens l’âme contemplative et pourtant… Au moment où le soleil tend ses bras, les hyènes qui arrivaient tranquillement s’élancent soudain dans le lac en suivant un scénario maintes fois répété afin de courser un flamant fragile, malade ou blessé avant qu’il ne réussisse à s’envoler.

et s’empressent de se nourrir avant que d’autres prédateurs n’arrivent pour participer au festin.

J’aime...

L’accessibilité de ce parc national depuis Nairobi par une route goudronnée (environ 2 heures de route).

Je recommande...

Consacrez quelques jours à ce parc national, sa faune et ses oiseaux valent vraiment la peine que l’on s’y arrête. Le climat est doux et les hébergements soit dans le parc (camps) soit à proximité (lodges, maisons d’hôtes) offrent un bon rapport qualité /prix.

Renseignez-vous...

Office du tourisme du Kenya (en français) :

www.magicalkenya.fr/ repérages voyages  34


La colonie est si dense que l’on ne distingue presque plus leur corps dans cet immense ballet mouvant, dans ce dégradé de rose sublimé par la lumière africaine. Et puis reviennent à ma mémoire les paroles de mon ami ; demain peut être, avec de la chance...

La poursuite peut se faire sur des centaines de mètres, alors une partie de la colonie s’envole pour peindre le ciel en rose. Souvent essoufflées, les hyènes abandonnent provisoirement mais jamais pour très longtemps, juste le temps de repérer un autre flamant et inlassablement, elles partent dans des courses folles jusqu’à la capture de leur proie. Rapidement elles sortent de l’eau repérages voyages  33

Les hyènes ont adapté une technique bien particulière, la prédation dans l’eau. Elles sont devenues expertes en la matière et ont intégré à leur menu quotidien ces oiseaux de légende. Effectivement, j’ai vu là-bas au Kenya un spectacle unique : les hyènes chassent les flamants… Marie-Claude Orosquette _

Un nouveau jour se lève, qui semble immuable ; ce matin je me sens l’âme contemplative et pourtant… Au moment où le soleil tend ses bras, les hyènes qui arrivaient tranquillement s’élancent soudain dans le lac en suivant un scénario maintes fois répété afin de courser un flamant fragile, malade ou blessé avant qu’il ne réussisse à s’envoler.

et s’empressent de se nourrir avant que d’autres prédateurs n’arrivent pour participer au festin.

J’aime...

L’accessibilité de ce parc national depuis Nairobi par une route goudronnée (environ 2 heures de route).

Je recommande...

Consacrez quelques jours à ce parc national, sa faune et ses oiseaux valent vraiment la peine que l’on s’y arrête. Le climat est doux et les hébergements soit dans le parc (camps) soit à proximité (lodges, maisons d’hôtes) offrent un bon rapport qualité /prix.

Renseignez-vous...

Office du tourisme du Kenya (en français) :

www.magicalkenya.fr/ repérages voyages  34


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Laos, sorti de sa cage A

près plusieurs jours à faire des sauts de puce entre les villes, j’ai envie de profiter de la nature laotienne et un trek dans le nord-ouest du pays me semble idéal. Pour une bouchée de pain, je trouve un guide qui connaît parfaitement la région...

repérages voyages  35

repérages voyages  36


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Laos, sorti de sa cage A

près plusieurs jours à faire des sauts de puce entre les villes, j’ai envie de profiter de la nature laotienne et un trek dans le nord-ouest du pays me semble idéal. Pour une bouchée de pain, je trouve un guide qui connaît parfaitement la région...

repérages voyages  35

repérages voyages  36


Le trek est passionnant mais la chaleur plombante diminue nos forces. Nous finissons par nous réfugier dans un petit village peuplé d’une trentaine de familles de la minorité Hmong. Mon guide parlant un peu Hmong, le contact passe à merveille et très vite les femmes de la communauté viennent me saluer, accompagnées d’un essaim d’enfants. L’une des petites filles m’entraîne par la main dans sa maison de bambou et me montre sa boîte à bijoux et ses poupées, mais dans le fond de la pièce il y a une cage qui remue, qui fait du bruit. La petite fille semble à peine remarquer l’agitation émanant de cette cage en forme de cloche, perdue dans la pénombre. Alors je m’approche... Mais c’est un petit singe ! La fillette semble un peu dépitée... La Visage Pâle s’intéresse à ce truc sans importance ! Elle range ses poupées et repérages voyages  37

ouvre la cage. Un animal blond, poidsplume, me saute sur le bras et s’y maintient fermement en me regardant de ses yeux ronds. La petite s’éloigne, me laissant seule avec le singe. Certains singes étant agressifs, je joue l’impassible quelques longues secondes, sondant au mieux l’animal. Mais passé ce test sommaire, je ne résiste pas à cette boule de poils qui ne semble qu’implorer beaucoup d’affection. Le guide entre également et se montre ravi de découvrir l’animal. Nous nous installons sur un banc à l’extérieur et il me raconte que le singe, une petite femelle, n’a que quelques semaines et a été rapporté au village par des chasseurs, la mère ayant servi de festin. Il est content de voir que l’animal se porte bien et je crois qu’il voudrait bien que la bestiole blonde s’intéresse un peu à lui... Mon statut de fille doit jouer et, très certainement en manque de chaleur mammifère, le petit singe ne relâche pas repérages voyages  38


Le trek est passionnant mais la chaleur plombante diminue nos forces. Nous finissons par nous réfugier dans un petit village peuplé d’une trentaine de familles de la minorité Hmong. Mon guide parlant un peu Hmong, le contact passe à merveille et très vite les femmes de la communauté viennent me saluer, accompagnées d’un essaim d’enfants. L’une des petites filles m’entraîne par la main dans sa maison de bambou et me montre sa boîte à bijoux et ses poupées, mais dans le fond de la pièce il y a une cage qui remue, qui fait du bruit. La petite fille semble à peine remarquer l’agitation émanant de cette cage en forme de cloche, perdue dans la pénombre. Alors je m’approche... Mais c’est un petit singe ! La fillette semble un peu dépitée... La Visage Pâle s’intéresse à ce truc sans importance ! Elle range ses poupées et repérages voyages  37

ouvre la cage. Un animal blond, poidsplume, me saute sur le bras et s’y maintient fermement en me regardant de ses yeux ronds. La petite s’éloigne, me laissant seule avec le singe. Certains singes étant agressifs, je joue l’impassible quelques longues secondes, sondant au mieux l’animal. Mais passé ce test sommaire, je ne résiste pas à cette boule de poils qui ne semble qu’implorer beaucoup d’affection. Le guide entre également et se montre ravi de découvrir l’animal. Nous nous installons sur un banc à l’extérieur et il me raconte que le singe, une petite femelle, n’a que quelques semaines et a été rapporté au village par des chasseurs, la mère ayant servi de festin. Il est content de voir que l’animal se porte bien et je crois qu’il voudrait bien que la bestiole blonde s’intéresse un peu à lui... Mon statut de fille doit jouer et, très certainement en manque de chaleur mammifère, le petit singe ne relâche pas repérages voyages  38


" La petite femelle de quelques semaines

"

Aline Gernay

a été rapportée au village par des chasseurs, la mère ayant servi de festin.

_

repérages voyages  39

repérages voyages  40


" La petite femelle de quelques semaines

"

Aline Gernay

a été rapportée au village par des chasseurs, la mère ayant servi de festin.

_

repérages voyages  39

repérages voyages  40


une seconde son étreinte. Difficile de rester indifférente face à ces yeux gris qui cherchent désespérément le contact. Les habitants du village tuent-ils souvent des singes ? Mon guide, issu d’une ethnie différente - l’ethnie Akha - semble rebuté par les pratiques alimentaires du hameau et souffle “qu’ils mangeraient n’importe quoi”, la pauvreté étant particulièrement accentuée dans la région.

_

bonne partie de l’après-midi, remettant au lendemain la découverte des autres villages prévus au programme.Après avoir minutieusement inspecté mon épiderme à la recherche de poux à gober, la petite femelle s’est endormie, cramponnée vigoureusement à mon avant-bras. Chagrinée d’avoir vexé la petite fille du village, je n’avais pas la moindre envie de vexer cette demoiselle à poils !... Aline Gernay

Et le singe va rester combien de temps dans la cage ? Mon guide sourit... L’animal sortira dans quelques semaines, les nouveaux propriétaires du singe attendent d’être sûrs que l’animal est bien apprivoisé et attaché à eux. Quelques semaines... L’arrêt qui ne devait durer qu’une petite heure se dilue finalement sur une repérages voyages  41

J’aime...

Les Sabadee (“bonjour” en laotien) qui fusent dans tous les sens !

Je recommande...

Passer plusieurs jours dans le nord-ouest du Laos et s’adonner au trekking afin de découvrir la forêt dense et la folle diversité ethnique de la région.

Renseignez-vous...

Ambassade du Laos à Paris (en français) :

www.laoparis.com/ repérages voyages  42


une seconde son étreinte. Difficile de rester indifférente face à ces yeux gris qui cherchent désespérément le contact. Les habitants du village tuent-ils souvent des singes ? Mon guide, issu d’une ethnie différente - l’ethnie Akha - semble rebuté par les pratiques alimentaires du hameau et souffle “qu’ils mangeraient n’importe quoi”, la pauvreté étant particulièrement accentuée dans la région.

_

bonne partie de l’après-midi, remettant au lendemain la découverte des autres villages prévus au programme.Après avoir minutieusement inspecté mon épiderme à la recherche de poux à gober, la petite femelle s’est endormie, cramponnée vigoureusement à mon avant-bras. Chagrinée d’avoir vexé la petite fille du village, je n’avais pas la moindre envie de vexer cette demoiselle à poils !... Aline Gernay

Et le singe va rester combien de temps dans la cage ? Mon guide sourit... L’animal sortira dans quelques semaines, les nouveaux propriétaires du singe attendent d’être sûrs que l’animal est bien apprivoisé et attaché à eux. Quelques semaines... L’arrêt qui ne devait durer qu’une petite heure se dilue finalement sur une repérages voyages  41

J’aime...

Les Sabadee (“bonjour” en laotien) qui fusent dans tous les sens !

Je recommande...

Passer plusieurs jours dans le nord-ouest du Laos et s’adonner au trekking afin de découvrir la forêt dense et la folle diversité ethnique de la région.

Renseignez-vous...

Ambassade du Laos à Paris (en français) :

www.laoparis.com/ repérages voyages  42


Promos voyage : les bons plans de Laurence ! PROMOS

LIVRES

CONSO

TECHNO

Envie de par tir à petit prix tout de suite ?

Rhodes, Delfinia Resort à partir de 499 €

Croatie, Valamar Club à partir de 511 €

Héliades

Visit Europe

A environ 300 m d’une plage de sable et galets (petite route à traverser), à 600 m de Kolymbia, 23 km de l’aéroport et 25 km de la ville de Rhodes. 138 chambres et 12 junior suites réparties entre un bâtiment principal et 3 autres bâtiments entourés de jardins.

Séjour en formule tout compris en hôtel 3*, au coeur du complexe Valamar sur la presqu'ile de Babin Kuk, à seulement 6 km du centre historique de Dubrovnik et à 300 mètres environ de la plage. Il y a encore des places disponibles pour un départ le 16 ou 30 avril, ou en mai, un peu plus cher mais encore abordable, pour se faire plaisir.

Séjour 3* Sup, 8 jours / 7 nuits à partir de 499 € Au départ de Paris et province

Pension complète (buffet) au restaurant principal, avec sélection de boissons locales. Possibilité de déjeuner à la taverne. Réduction enfants de 2 à moins de 13 ans : 1er enfant 100%, 2e enfant 50%.

Séjour 3*, 8 jours / 7 nuits à partir de 511 € Au départ de Paris et province

Informations et réservation sur le site de Visit Europe, cliquez ici : www.visiteurope.fr/

Informations et réservation sur le site de Héliades : www.heliades.fr/

repérages voyages  43

repérages voyages  44


Promos voyage : les bons plans de Laurence ! PROMOS

LIVRES

CONSO

TECHNO

Envie de par tir à petit prix tout de suite ?

Rhodes, Delfinia Resort à partir de 499 €

Croatie, Valamar Club à partir de 511 €

Héliades

Visit Europe

A environ 300 m d’une plage de sable et galets (petite route à traverser), à 600 m de Kolymbia, 23 km de l’aéroport et 25 km de la ville de Rhodes. 138 chambres et 12 junior suites réparties entre un bâtiment principal et 3 autres bâtiments entourés de jardins.

Séjour en formule tout compris en hôtel 3*, au coeur du complexe Valamar sur la presqu'ile de Babin Kuk, à seulement 6 km du centre historique de Dubrovnik et à 300 mètres environ de la plage. Il y a encore des places disponibles pour un départ le 16 ou 30 avril, ou en mai, un peu plus cher mais encore abordable, pour se faire plaisir.

Séjour 3* Sup, 8 jours / 7 nuits à partir de 499 € Au départ de Paris et province

Pension complète (buffet) au restaurant principal, avec sélection de boissons locales. Possibilité de déjeuner à la taverne. Réduction enfants de 2 à moins de 13 ans : 1er enfant 100%, 2e enfant 50%.

Séjour 3*, 8 jours / 7 nuits à partir de 511 € Au départ de Paris et province

Informations et réservation sur le site de Visit Europe, cliquez ici : www.visiteurope.fr/

Informations et réservation sur le site de Héliades : www.heliades.fr/

repérages voyages  43

repérages voyages  44


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

The Wave, le choc !

repérages voyages  45

repérages voyages  46


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

The Wave, le choc !

repérages voyages  45

repérages voyages  46


S

i vous pensez que les excursions dans les grands parcs de l'ouest des États-Unis sont synonymes de circuits ultra-balisés, au milieu d'une foule bariolée et bruyante, une canette de soda à la main, détrompez-vous ! Essayez-donc The Wave, un endroit mythique et très protégé pour lequel l'obtention du permis est déjà une aventure en soi ! The Wave (“la vague”) est situé dans le Vermillion Cliffs National Monument, aux confins de l'Arizona et de l'Utah. Difficile de décrire ce lieu, difficile aussi d'imaginer par quel miracle cette extraordinaire formation géologique a vu le jour. Il a fallu tout d'abord un empilement de couches successives de sables de différentes couleurs, transformés en grès plus ou moins compacts et donc plus ou moins

repérages voyages  47

sensibles à l'érosion. Mais quel est donc l'esprit malicieux qui a ensuite plissé ces couches en tous sens, avant d'y faire couler un torrent pour les éroder, les décaper selon des courbes uniques au monde ? Magnifique mais très fragile, ce site exceptionnel jouit d'une protection à la hauteur de sa beauté : seuls vingt permis sont délivrés par jour et inutile d'espérer vous y rendre sans permis, qui se présente sous la forme de deux grands cartons très colorés dont l’un doit être laissé derrière le pare-brise de la voiture et l'autre fixé sur le sac à dos afin que les rangers puissent les repérer à distance : sans cartons, la sanction est immédiate, expulsion doublée d'une forte amende ! L'aventure commence donc longtemps avant la randonnée, avec l'inscription sur le site Internet du parc quatre mois avant la visite envisagée : par ce biais,

repérages voyages  48


S

i vous pensez que les excursions dans les grands parcs de l'ouest des États-Unis sont synonymes de circuits ultra-balisés, au milieu d'une foule bariolée et bruyante, une canette de soda à la main, détrompez-vous ! Essayez-donc The Wave, un endroit mythique et très protégé pour lequel l'obtention du permis est déjà une aventure en soi ! The Wave (“la vague”) est situé dans le Vermillion Cliffs National Monument, aux confins de l'Arizona et de l'Utah. Difficile de décrire ce lieu, difficile aussi d'imaginer par quel miracle cette extraordinaire formation géologique a vu le jour. Il a fallu tout d'abord un empilement de couches successives de sables de différentes couleurs, transformés en grès plus ou moins compacts et donc plus ou moins

repérages voyages  47

sensibles à l'érosion. Mais quel est donc l'esprit malicieux qui a ensuite plissé ces couches en tous sens, avant d'y faire couler un torrent pour les éroder, les décaper selon des courbes uniques au monde ? Magnifique mais très fragile, ce site exceptionnel jouit d'une protection à la hauteur de sa beauté : seuls vingt permis sont délivrés par jour et inutile d'espérer vous y rendre sans permis, qui se présente sous la forme de deux grands cartons très colorés dont l’un doit être laissé derrière le pare-brise de la voiture et l'autre fixé sur le sac à dos afin que les rangers puissent les repérer à distance : sans cartons, la sanction est immédiate, expulsion doublée d'une forte amende ! L'aventure commence donc longtemps avant la randonnée, avec l'inscription sur le site Internet du parc quatre mois avant la visite envisagée : par ce biais,

repérages voyages  48


" Il faut suivre les indications

du topo comme un jeu de piste, ce qui ajoute encore à l’aspect mystérieux de l'endroit...

"

Si vous avez la chance de gagner à cette loterie, l'aventure continue car vous recevrez, outre le fameux sésame, un texte décrivant l'itinéraire pour atteindre le Graal : en effet, le chemin qui permet d'atteindre the Wave en deux bonnes heures de marche, dont une partie sur des dalles de grès, n'est ni matérialisé ni balisé. Il faut donc suivre les indications du topo comme un jeu de piste, ce qui ajoute encore à l’aspect mystérieux de l'endroit. Enfin, le jour J - si c'est en été - n'oubliez pas d'emporter beaucoup d'eau : la marche est facile mais il fait vraiment très chaud et l'ombre est inexistante. repérages voyages  49

Mais dès que l'on arrive sur le site, on oublie tous les efforts fournis, tant les formations sont originales dans une beauté à couper le souffle : des plissements incroyables aux courbes harmonieuses, des couleurs qui se déclinent sur toute la palette allant du jaune clair au rouge foncé en passant par toute la gamme des ocres et des orangés… Si vous avez en outre la chance d'avoir un ciel bleu intense et des vasques dans lesquels les derniers orages ont laissé des bassins qui font miroirs, vous aurez vraiment du mal à quitter ce lieu paradisiaque.

Véronique Perrier & Didier Colin

dix permis par jour sont attribués par tirage au sort. Quant aux dix autres, ils sont distribués sur place, la veille pour le lendemain, là aussi par tirage au sort s'il y a plus de dix demandeurs.

Bien sûr, ce qui ajoute encore à la magie de l'endroit, c'est cette limitation du nombre de permis : vingt personnes maximum par jour, cela donne vraiment le sentiment d'avoir le privilège d'une visite privée, comme si l’on s'était fait ouvrir un musée rien que pour soi ! On profite de l'instant, on prend son temps,

_

repérages voyages  50


" Il faut suivre les indications

du topo comme un jeu de piste, ce qui ajoute encore à l’aspect mystérieux de l'endroit...

"

Si vous avez la chance de gagner à cette loterie, l'aventure continue car vous recevrez, outre le fameux sésame, un texte décrivant l'itinéraire pour atteindre le Graal : en effet, le chemin qui permet d'atteindre the Wave en deux bonnes heures de marche, dont une partie sur des dalles de grès, n'est ni matérialisé ni balisé. Il faut donc suivre les indications du topo comme un jeu de piste, ce qui ajoute encore à l’aspect mystérieux de l'endroit. Enfin, le jour J - si c'est en été - n'oubliez pas d'emporter beaucoup d'eau : la marche est facile mais il fait vraiment très chaud et l'ombre est inexistante. repérages voyages  49

Mais dès que l'on arrive sur le site, on oublie tous les efforts fournis, tant les formations sont originales dans une beauté à couper le souffle : des plissements incroyables aux courbes harmonieuses, des couleurs qui se déclinent sur toute la palette allant du jaune clair au rouge foncé en passant par toute la gamme des ocres et des orangés… Si vous avez en outre la chance d'avoir un ciel bleu intense et des vasques dans lesquels les derniers orages ont laissé des bassins qui font miroirs, vous aurez vraiment du mal à quitter ce lieu paradisiaque.

Véronique Perrier & Didier Colin

dix permis par jour sont attribués par tirage au sort. Quant aux dix autres, ils sont distribués sur place, la veille pour le lendemain, là aussi par tirage au sort s'il y a plus de dix demandeurs.

Bien sûr, ce qui ajoute encore à la magie de l'endroit, c'est cette limitation du nombre de permis : vingt personnes maximum par jour, cela donne vraiment le sentiment d'avoir le privilège d'une visite privée, comme si l’on s'était fait ouvrir un musée rien que pour soi ! On profite de l'instant, on prend son temps,

_

repérages voyages  50


_

on s'attarde pour découvrir les couleurs changeantes au fur et à mesure que le soleil se déplace dans le ciel… La décision de prendre le chemin du retour est plusieurs fois retardée et le départ est presque un déchirement ! Didier Colin

J’aime...

Une vraie respiration pleine de charme et de poésie lorsque l'on visite, souvent au pas de charge, les grands parcs de l'ouest américain très fréquentés.

Je recommande...

Pour se mettre dans l'ambiance, la lecture de "Le Gang de la Clé à Molette", d'Edward Abbey, roman culte, hilarant et un peu déjanté qui raconte la lutte de 4 militants écologistes pour la protection du désert de l'Arizona et de l'Utah

www.gallmeister.fr/livre?livre_id=458 Renseignez-vous...

En français, très complet, avec conseils pratiques :

http://the.wave.free.fr Réservation du permis (en anglais) :

www.blm.gov/az/paria/obtainpermits.cfm?usearea=CB

repérages voyages  51

repérages voyages  52


_

on s'attarde pour découvrir les couleurs changeantes au fur et à mesure que le soleil se déplace dans le ciel… La décision de prendre le chemin du retour est plusieurs fois retardée et le départ est presque un déchirement ! Didier Colin

J’aime...

Une vraie respiration pleine de charme et de poésie lorsque l'on visite, souvent au pas de charge, les grands parcs de l'ouest américain très fréquentés.

Je recommande...

Pour se mettre dans l'ambiance, la lecture de "Le Gang de la Clé à Molette", d'Edward Abbey, roman culte, hilarant et un peu déjanté qui raconte la lutte de 4 militants écologistes pour la protection du désert de l'Arizona et de l'Utah

www.gallmeister.fr/livre?livre_id=458 Renseignez-vous...

En français, très complet, avec conseils pratiques :

http://the.wave.free.fr Réservation du permis (en anglais) :

www.blm.gov/az/paria/obtainpermits.cfm?usearea=CB

repérages voyages  51

repérages voyages  52


Rapa Nui, les statues du silence JAPON

repérages voyages  53

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

repérages voyages  54


Rapa Nui, les statues du silence JAPON

repérages voyages  53

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

repérages voyages  54


L

’île de Pâques, tant d’hypothèses réfutées par des découvertes successives... Chaque visiteur se découvre alors une âme d’enquêteur....

L'ile de Pâques accueille des voyageurs aux profils très hétéroclites puisqu'on y atterri en provenance de l'Amérique latine ou de Tahiti. Escapade de quelques jours ou étape d'un tour du monde pour rallier les Amériques à l'Océanie, les voyageurs arrivent en quête de réponses aux nombreuses énigmes. Comment l'île la plus retirée du monde fut-elle initialement peuplée ? Comment ces immenses statues furent-elles érigées ? Pourquoi furent-elles toutes retrouvées couchées, visage face au sol ? Par quels mécanismes furent-elles transportées ? Pourquoi au XXIème siècle n'avons-nous encore aucune réponse ? repérages voyages  55

L'une des légendes de l'île évoque sept navigateurs envoyés en éclaireurs en direction de l'est de la Polynésie. Les sept statues dressées sur le site de l'Ahu Akivi sont les seules faisant face à l'océan. Parmi les quelque 800 autres moaïs que compte l'île, la grande majorité des statues tourne le dos à l'horizon, regardant les terres, protégeant ainsi le village qui était bâti sous leurs yeux. Elles représenteraient à la fois des ancêtres divinisés ainsi que des sépultures. Ils étaient vénérés par les Rapa Nui. Comment expliquer alors que les premiers Européens parcourant l'île de Pâques en 1722 découvrirent les statues faces contre terre ? Le travail de la pierre, le transport de ces lourds mégalithes depuis le cratère de Rano Raraku, le manque de nourriture qui affaiblissait la population, favorisent encore les polémiques et autres hypothèses. Mais le fait d'avoir repérages voyages  56


L

’île de Pâques, tant d’hypothèses réfutées par des découvertes successives... Chaque visiteur se découvre alors une âme d’enquêteur....

L'ile de Pâques accueille des voyageurs aux profils très hétéroclites puisqu'on y atterri en provenance de l'Amérique latine ou de Tahiti. Escapade de quelques jours ou étape d'un tour du monde pour rallier les Amériques à l'Océanie, les voyageurs arrivent en quête de réponses aux nombreuses énigmes. Comment l'île la plus retirée du monde fut-elle initialement peuplée ? Comment ces immenses statues furent-elles érigées ? Pourquoi furent-elles toutes retrouvées couchées, visage face au sol ? Par quels mécanismes furent-elles transportées ? Pourquoi au XXIème siècle n'avons-nous encore aucune réponse ? repérages voyages  55

L'une des légendes de l'île évoque sept navigateurs envoyés en éclaireurs en direction de l'est de la Polynésie. Les sept statues dressées sur le site de l'Ahu Akivi sont les seules faisant face à l'océan. Parmi les quelque 800 autres moaïs que compte l'île, la grande majorité des statues tourne le dos à l'horizon, regardant les terres, protégeant ainsi le village qui était bâti sous leurs yeux. Elles représenteraient à la fois des ancêtres divinisés ainsi que des sépultures. Ils étaient vénérés par les Rapa Nui. Comment expliquer alors que les premiers Européens parcourant l'île de Pâques en 1722 découvrirent les statues faces contre terre ? Le travail de la pierre, le transport de ces lourds mégalithes depuis le cratère de Rano Raraku, le manque de nourriture qui affaiblissait la population, favorisent encore les polémiques et autres hypothèses. Mais le fait d'avoir repérages voyages  56


" Le redressement des statues et la

restauration des Ahu, plateformes sur lesquelles reposent les moaïs, ont brouillé de précieuses pistes.

"

De nombreuses questions sans réponses définitives. Le redressement des statues et la restauration des Ahu, plateformes sur lesquelles reposent les moaïs, ont brouillé de précieuses pistes. Tout comme l'élevage intensif des moutons, qui piétinèrent les sites et ravagèrent une bonne partie de la végétation. De plus, les descendants directs des Rapa Nui se font rares, décimés par la maladie et les guerres colonisatrices. Les repérages voyages  57

hommes savants et la famille royale, seuls détenteurs du savoir Rapa Nui à pouvoir déchiffrer l'écriture Rongo Rongo, périrent en esclaves dans les mines de guano au Péru. Le plus grand paradoxe de cette petite île se situe peut-être dans son isolement. Après l'apogée de sa civilisation, les victuailles vinrent à manquer et sa population fut mise à mal une fois reliée au reste du monde. C'est aussi cela Rapa Nui : un théâtre grandeur nature, où l'on palpe l'ingéniosité et la bravoure d'un peuple, tout en étant témoin de sa chute. L'île de Pâques d'aujourd'hui est un savant mélange de population et de genre. Hanga Roa, le seul village de l'île, regroupe les Chiliens sur leurs planches de surfs, les voyageurs à l'affût d'une crème glacée, ainsi que les Pascuans, sourire aux coins des lèvres se déplaçant à cheval. En

Nelly Massoud

rabaissé l’orgueil de ces statues de pierres marque le changement. Les Rapa Nui sont désormais monothéistes et croient au culte de l'Homme Oiseau, dont on retrouvera des pétroglyphes à proximité du cratère d'Orongo. Dans ce cas, pourquoi de nombreuses statues trônent-elles encore sur les parois du cratère ? Etaient-elles en cours d'acheminement, abandonnées ou représentaient-elles un site tabou ?

_

repérages voyages  58


" Le redressement des statues et la

restauration des Ahu, plateformes sur lesquelles reposent les moaïs, ont brouillé de précieuses pistes.

"

De nombreuses questions sans réponses définitives. Le redressement des statues et la restauration des Ahu, plateformes sur lesquelles reposent les moaïs, ont brouillé de précieuses pistes. Tout comme l'élevage intensif des moutons, qui piétinèrent les sites et ravagèrent une bonne partie de la végétation. De plus, les descendants directs des Rapa Nui se font rares, décimés par la maladie et les guerres colonisatrices. Les repérages voyages  57

hommes savants et la famille royale, seuls détenteurs du savoir Rapa Nui à pouvoir déchiffrer l'écriture Rongo Rongo, périrent en esclaves dans les mines de guano au Péru. Le plus grand paradoxe de cette petite île se situe peut-être dans son isolement. Après l'apogée de sa civilisation, les victuailles vinrent à manquer et sa population fut mise à mal une fois reliée au reste du monde. C'est aussi cela Rapa Nui : un théâtre grandeur nature, où l'on palpe l'ingéniosité et la bravoure d'un peuple, tout en étant témoin de sa chute. L'île de Pâques d'aujourd'hui est un savant mélange de population et de genre. Hanga Roa, le seul village de l'île, regroupe les Chiliens sur leurs planches de surfs, les voyageurs à l'affût d'une crème glacée, ainsi que les Pascuans, sourire aux coins des lèvres se déplaçant à cheval. En

Nelly Massoud

rabaissé l’orgueil de ces statues de pierres marque le changement. Les Rapa Nui sont désormais monothéistes et croient au culte de l'Homme Oiseau, dont on retrouvera des pétroglyphes à proximité du cratère d'Orongo. Dans ce cas, pourquoi de nombreuses statues trônent-elles encore sur les parois du cratère ? Etaient-elles en cours d'acheminement, abandonnées ou représentaient-elles un site tabou ?

_

repérages voyages  58


_

d'Egypte, entre les canyons étroits du Siq de Petra ou encore autour d'Uluru dans le bush australien. Cette impression m'a accompagnée au long de chaque seconde passée sur l'île de Pâques, et rien que pour cela, j'y retournerais volontiers une troisième fois ! Nelly Massoud

J’aime...

dehors des quelques rues de l'île, place à la piste de l'aéroport : agrandie dans les années 70 par la NASA, elle constitue un terrain d'atterrissage d'urgence pour les navettes spatiales et fait partie des plus longues au monde ! J'ai souvent cette agréable sensation que mes problèmes se réduisent face à l'immensité de l'univers. J'ai éprouvé une émotion similaire au pied des pyramides repérages voyages  59

J'aime me rendre à la tombée de la nuit sur le site de Tahai pour y contempler le soleil se coucher dans une ambiance irréelle.

Je recommande...

La pension et les visites (en français) proposées par Lionel et Tita, à deux pas des moaïs de Tahai :

www.tita-et-lionel.com Renseignez-vous... Ambassade :

http://chileabroad.gov.cl/francia/ repérages voyages  60


_

d'Egypte, entre les canyons étroits du Siq de Petra ou encore autour d'Uluru dans le bush australien. Cette impression m'a accompagnée au long de chaque seconde passée sur l'île de Pâques, et rien que pour cela, j'y retournerais volontiers une troisième fois ! Nelly Massoud

J’aime...

dehors des quelques rues de l'île, place à la piste de l'aéroport : agrandie dans les années 70 par la NASA, elle constitue un terrain d'atterrissage d'urgence pour les navettes spatiales et fait partie des plus longues au monde ! J'ai souvent cette agréable sensation que mes problèmes se réduisent face à l'immensité de l'univers. J'ai éprouvé une émotion similaire au pied des pyramides repérages voyages  59

J'aime me rendre à la tombée de la nuit sur le site de Tahai pour y contempler le soleil se coucher dans une ambiance irréelle.

Je recommande...

La pension et les visites (en français) proposées par Lionel et Tita, à deux pas des moaïs de Tahai :

www.tita-et-lionel.com Renseignez-vous... Ambassade :

http://chileabroad.gov.cl/francia/ repérages voyages  60


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Une crevette nommée désirée

repérages voyages  61

repérages voyages  62


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Une crevette nommée désirée

repérages voyages  61

repérages voyages  62


E

Après quatre expéditions en Indonésie et une aux Philippines, mon regard s’est affûté au fil du temps, à la recherche d’espèces qu’on ne peut distinguer au premier abord…

J’ai dressé une liste de toutes les espèces que je souhaiterais voir et photographier sous l’eau : une vingtaine d’espèces dont le plus gros spécimen doit mesurer 2 cm, pour certaines si minuscules et mimétiques qu’elles en deviennent quasiment impossibles à trouver. Certaines ne sont même pas référencées dans les livres d’identification. Mais me voici cette fois aux Philippines qui, au même titre que l’Indonésie, restent une référence en matières de rencontres microscopiques: nudibranches, hippocampes pygmées, poissons-mandarins, crabes, crevettes, porcelaines, et j’en oublie. repérages voyages  63

Equipée d’un caisson sous-marin et de deux flashs, d’un objectif macro, d’une lentille super macro par-dessus et du fameux stick faisant la réputation des guides locaux, ce sont 8 kg que j’emporte avec moi, fermement décidée à ne pas revenir bredouille. Le stick est une véritable baguette magique puisqu’il permet de focaliser l’œil en des endroits précis et de se stabiliser avec pour ne pas s’écraser sur le fond. Un atout essentiel pour mes plongées. Je suis donc prête à explorer l’un des fameux sites de muckdive (plongée sur sable volcanique) situé au large de Dauin : Sarah’s Place, dans les îles Visayas. Chaque site a une typologie bien précise et celui-ci est jonché à faible profondeur d’algues filamenteuses verdâtres qui évoquent l’une des crevettes que je cherche : la crevette-algue, présente dans un seul livre d’identification. La précieuse ne mesure pas plus de 6 mm et ressemble

à une crevette poilue, transparente, adoptant la couleur de l’algue sur laquelle elle vit. Sa couleur peut ainsi varier du brun au jaune, en passant par le vert et le bleu. Les photos d’amateur que j’ai vues jusqu’alors la référençaient en Indonésie vers Lembeh, jamais aux Philippines. Mais pourquoi pas ?

suis même pas sûre qu’il sache à quoi elle ressemble.

Me voici dans trois mètres d’eau à agiter ma baguette devant le moindre morceau d’algue. Autant dire que Carlos, mon guide, ne comprend pas : j’ai le nez planté dans les algues et ne le relève que lorsqu’il m’appelle en tapotant sur sa bouteille de plongée. Carlos a plus de 20 ans d’expérience et il m’en a déjà montré beaucoup : poissons-pegasus, crabe sur son oursin de feu délicatement accompagné d’une crevette mimétique très discrète (si, si, cherchez bien sur la photo à droite !), hippocampe pygmée plus petit qu’un ongle, mais la crevette algue, jamais. A l’heure qu’il est, je ne

Quand soudain, je vois un brun d’algue minuscule frémir au passage de mon stick. Ai-je rêvé ? J’y regarde de plus près, et le bout d’algue se pose. Je ne bouge plus, pose le nez dessus et reprend mon stick pour voir s’il s’agite de nouveau. Mais oui, ca bouge ! Ne serait-ce pas ma crevette ?... Je recommence plusieurs fois. Et chaque fois je vois la petite algue virevolter puis s’accrocher à un autre morceau d’algue. Comment savoir, c’est si petit ! Je me décide à prendre une photo, quitte à ramener en souvenir un simple bout d’algue. J'enchaîne flous sur flous. Non seulement je n’arrive pas à la

Cela fait un moment que j’agite ma baguette en vain. 60 minutes de plongée déjà, paliers de sécurité terminés, il faut remonter et un soupçon de déception m’envahit.

repérages voyages  64


E

Après quatre expéditions en Indonésie et une aux Philippines, mon regard s’est affûté au fil du temps, à la recherche d’espèces qu’on ne peut distinguer au premier abord…

J’ai dressé une liste de toutes les espèces que je souhaiterais voir et photographier sous l’eau : une vingtaine d’espèces dont le plus gros spécimen doit mesurer 2 cm, pour certaines si minuscules et mimétiques qu’elles en deviennent quasiment impossibles à trouver. Certaines ne sont même pas référencées dans les livres d’identification. Mais me voici cette fois aux Philippines qui, au même titre que l’Indonésie, restent une référence en matières de rencontres microscopiques: nudibranches, hippocampes pygmées, poissons-mandarins, crabes, crevettes, porcelaines, et j’en oublie. repérages voyages  63

Equipée d’un caisson sous-marin et de deux flashs, d’un objectif macro, d’une lentille super macro par-dessus et du fameux stick faisant la réputation des guides locaux, ce sont 8 kg que j’emporte avec moi, fermement décidée à ne pas revenir bredouille. Le stick est une véritable baguette magique puisqu’il permet de focaliser l’œil en des endroits précis et de se stabiliser avec pour ne pas s’écraser sur le fond. Un atout essentiel pour mes plongées. Je suis donc prête à explorer l’un des fameux sites de muckdive (plongée sur sable volcanique) situé au large de Dauin : Sarah’s Place, dans les îles Visayas. Chaque site a une typologie bien précise et celui-ci est jonché à faible profondeur d’algues filamenteuses verdâtres qui évoquent l’une des crevettes que je cherche : la crevette-algue, présente dans un seul livre d’identification. La précieuse ne mesure pas plus de 6 mm et ressemble

à une crevette poilue, transparente, adoptant la couleur de l’algue sur laquelle elle vit. Sa couleur peut ainsi varier du brun au jaune, en passant par le vert et le bleu. Les photos d’amateur que j’ai vues jusqu’alors la référençaient en Indonésie vers Lembeh, jamais aux Philippines. Mais pourquoi pas ?

suis même pas sûre qu’il sache à quoi elle ressemble.

Me voici dans trois mètres d’eau à agiter ma baguette devant le moindre morceau d’algue. Autant dire que Carlos, mon guide, ne comprend pas : j’ai le nez planté dans les algues et ne le relève que lorsqu’il m’appelle en tapotant sur sa bouteille de plongée. Carlos a plus de 20 ans d’expérience et il m’en a déjà montré beaucoup : poissons-pegasus, crabe sur son oursin de feu délicatement accompagné d’une crevette mimétique très discrète (si, si, cherchez bien sur la photo à droite !), hippocampe pygmée plus petit qu’un ongle, mais la crevette algue, jamais. A l’heure qu’il est, je ne

Quand soudain, je vois un brun d’algue minuscule frémir au passage de mon stick. Ai-je rêvé ? J’y regarde de plus près, et le bout d’algue se pose. Je ne bouge plus, pose le nez dessus et reprend mon stick pour voir s’il s’agite de nouveau. Mais oui, ca bouge ! Ne serait-ce pas ma crevette ?... Je recommence plusieurs fois. Et chaque fois je vois la petite algue virevolter puis s’accrocher à un autre morceau d’algue. Comment savoir, c’est si petit ! Je me décide à prendre une photo, quitte à ramener en souvenir un simple bout d’algue. J'enchaîne flous sur flous. Non seulement je n’arrive pas à la

Cela fait un moment que j’agite ma baguette en vain. 60 minutes de plongée déjà, paliers de sécurité terminés, il faut remonter et un soupçon de déception m’envahit.

repérages voyages  64


" La précieuse mesure 6 mm et ressemble à

"

Hélène Caillaud

une crevette poilue, transparente, adoptant la couleur de l’algue sur laquelle elle vit.

_

repérages voyages  65

repérages voyages  66


" La précieuse mesure 6 mm et ressemble à

"

Hélène Caillaud

une crevette poilue, transparente, adoptant la couleur de l’algue sur laquelle elle vit.

_

repérages voyages  65

repérages voyages  66


Quelques centimètres plus loin, j’identifie une deuxième crevette : elle n’est donc pas si rare, juste très difficile à dénicher. Sur le bateau, fière de ma trouvaille, je montre ma crevette aux guides locaux et aux autres plongeurs. Aucun d’entre eux n’avait observé cette crevette en 20 ans de plongées. Quelques jours plus tard, je réitérerais l’expérience à Moalboal avec deux autres guides. Cette crevette est finalement commune, mais impossible à discerner si nous n’en faisons pas un but

repérages voyages  67

de plongée en soi. Alors, foncez, tentez l’expérience, aiguisez votre regard, et vous découvrirez les fonds comme jamais vous ne les avez vus auparavant ! Hélène Caillaud _

repérer à travers mon viseur, mais la mise au point est aussi du coup très difficile à faire. Et que dire de la mise au point sur l’œil d’une crevette de 6 mm puisque c’est ainsi que l’on détermine “une bonne photo” ? Bref, j’insiste jusqu’à en avoir une qui me semble correcte. Je zoome, et que vois-je ? Des yeux, et des œufs !!! Ma crevette poilue de 6 mm a des œufs !

J’aime...

Les centres de massage dans chaque hôtel philippin, magique après une journée de plongée.

Je recommande...

La plongée muck sur Dauin (île de Negros). L'ile de Malapascua pour sa tranquillité (isolée, 3000 habitants) et la plongée requins-renards au lever du jour.

Renseignez-vous...

Pura Vida Resort (Dauin) :

www.pura-vida.ph/ Ocean Vida Resort (Malapascua) :

www.ocean-vida.com/

repérages voyages  68


Quelques centimètres plus loin, j’identifie une deuxième crevette : elle n’est donc pas si rare, juste très difficile à dénicher. Sur le bateau, fière de ma trouvaille, je montre ma crevette aux guides locaux et aux autres plongeurs. Aucun d’entre eux n’avait observé cette crevette en 20 ans de plongées. Quelques jours plus tard, je réitérerais l’expérience à Moalboal avec deux autres guides. Cette crevette est finalement commune, mais impossible à discerner si nous n’en faisons pas un but

repérages voyages  67

de plongée en soi. Alors, foncez, tentez l’expérience, aiguisez votre regard, et vous découvrirez les fonds comme jamais vous ne les avez vus auparavant ! Hélène Caillaud _

repérer à travers mon viseur, mais la mise au point est aussi du coup très difficile à faire. Et que dire de la mise au point sur l’œil d’une crevette de 6 mm puisque c’est ainsi que l’on détermine “une bonne photo” ? Bref, j’insiste jusqu’à en avoir une qui me semble correcte. Je zoome, et que vois-je ? Des yeux, et des œufs !!! Ma crevette poilue de 6 mm a des œufs !

J’aime...

Les centres de massage dans chaque hôtel philippin, magique après une journée de plongée.

Je recommande...

La plongée muck sur Dauin (île de Negros). L'ile de Malapascua pour sa tranquillité (isolée, 3000 habitants) et la plongée requins-renards au lever du jour.

Renseignez-vous...

Pura Vida Resort (Dauin) :

www.pura-vida.ph/ Ocean Vida Resort (Malapascua) :

www.ocean-vida.com/

repérages voyages  68


EDITO

Bien gérer un décalage horaire ! Q

ui n'a jamais dit lors d'un voyage : "je suis jet-lagué, décalé, à l'ouest"?... Le jet-lag est une expression anglaise issue de jet “réaction” et lag “décalage”, qui résume les divers symptômes dont peut souffrir notre organisme lorsqu'il doit s'adapter soudain à un nouvel horaire. On considère que ces effets sont ressentis à partir de 4 heures de décalage par rapport à l’heure de votre point de départ. Pour apprendre à bien gérer un décalage horaire, il faut d’abord d'écouter votre corps, puis tenir compte de ces petits conseils de base, efficaces, de la part de votre hôtesse préférée, pour améliorer votre condition physique et morale pour un séjour sur place plus serein : Conseil n°1 : Avant votre séjour, renseignez-vous sur le climat, la nourriture et le mode de vie local. Connaître les habitudes des résidents vous rendra les choses plus faciles en étant capable d’anticiper : par exemple les Espagnols dînent très tard et nombre de commerces et restaurants ne sont pas ouverts l’après-midi, il en est de même pour de nombreux pays d’Amérique latine. Dans les pays musulmans, pensez au Ramadan ; pour l'avoir vécue, cette

repérages voyages  69

AUTEURS

NEWS

Conseil n°2 : Deux jours ou plus avant votre départ si vous allez vers l'est (Thaïlande, Inde, Japon,...), couchez-vous deux heures plus tôt que d’habitude, et inversement pour l'ouest afin de préparer votre horloge biologique.

PARTONS

PHOTO

" Evitez les excitants comme le café, tabac, alcool, et pas de soirée arrosée la veille du départ ! " Evitez les excitants comme le café, le tabac, l'alcool, et pas de soirée arrosée la veille du départ ! Le midi, privilégiez les protéines et le soir des féculents pour favoriser votre endormissement.

période de jeûne religieux peut être parfois délicate à gérer pour des nonmusulmans. L’anticiper peut permettre aussi de mieux comprendre.

AVION

Conseil n°3 : A bord de l’avion, réglez immédiatement votre montre à l'heure du pays et tentez de vous caler sur ce nouvel horaire au moins pour dormir. Emportez vos boules Quies, un masque de repos et votre indispensable pashmina offert par votre mari / conjoint / frère / cousin (rayez la mention inutile), sans oublier vos bas ou collants de contention. Par pitié évitez les somnifères, surtout si vous n'en avez pas l'habitude. Et n'oubliez pas de vous lever et de marcher dans l’avion, régulièrement. Conseil n°4 : Côté alimentation, si possible faites un repas chez vous avant

de vous rendre à l’aéroport. A bord, à moins de voyager en classe Affaires ou en Première, pas de service "à la carte", mais si c’est possible, choisissez un plat avec des féculents, évitez les crudités et buvez de l'eau plate. Un peu triste certes, mais vous verrez l'arrivée sera plus agréable. Autre conseil, emmenez un mélange d'amandes (natures), noix, noisettes, fruits secs, bons pour l'organisme et parfaits pour combler les petits creux au beau milieu de la nuit à l’autre bout du monde ! Conseil n°5 : Après un très long vol, la plupart du temps vous arrivez de jour alors posez vos valises, prenez une bonne douche tiède (contrairement aux idées reçues l'eau froide endort) et sortez prendre la lumière une vingtaine de minutes sans lunettes pour régler votre fameuse horloge. C'est une séance de repérages voyages  70


EDITO

Bien gérer un décalage horaire ! Q

ui n'a jamais dit lors d'un voyage : "je suis jet-lagué, décalé, à l'ouest"?... Le jet-lag est une expression anglaise issue de jet “réaction” et lag “décalage”, qui résume les divers symptômes dont peut souffrir notre organisme lorsqu'il doit s'adapter soudain à un nouvel horaire. On considère que ces effets sont ressentis à partir de 4 heures de décalage par rapport à l’heure de votre point de départ. Pour apprendre à bien gérer un décalage horaire, il faut d’abord d'écouter votre corps, puis tenir compte de ces petits conseils de base, efficaces, de la part de votre hôtesse préférée, pour améliorer votre condition physique et morale pour un séjour sur place plus serein : Conseil n°1 : Avant votre séjour, renseignez-vous sur le climat, la nourriture et le mode de vie local. Connaître les habitudes des résidents vous rendra les choses plus faciles en étant capable d’anticiper : par exemple les Espagnols dînent très tard et nombre de commerces et restaurants ne sont pas ouverts l’après-midi, il en est de même pour de nombreux pays d’Amérique latine. Dans les pays musulmans, pensez au Ramadan ; pour l'avoir vécue, cette

repérages voyages  69

AUTEURS

NEWS

Conseil n°2 : Deux jours ou plus avant votre départ si vous allez vers l'est (Thaïlande, Inde, Japon,...), couchez-vous deux heures plus tôt que d’habitude, et inversement pour l'ouest afin de préparer votre horloge biologique.

PARTONS

PHOTO

" Evitez les excitants comme le café, tabac, alcool, et pas de soirée arrosée la veille du départ ! " Evitez les excitants comme le café, le tabac, l'alcool, et pas de soirée arrosée la veille du départ ! Le midi, privilégiez les protéines et le soir des féculents pour favoriser votre endormissement.

période de jeûne religieux peut être parfois délicate à gérer pour des nonmusulmans. L’anticiper peut permettre aussi de mieux comprendre.

AVION

Conseil n°3 : A bord de l’avion, réglez immédiatement votre montre à l'heure du pays et tentez de vous caler sur ce nouvel horaire au moins pour dormir. Emportez vos boules Quies, un masque de repos et votre indispensable pashmina offert par votre mari / conjoint / frère / cousin (rayez la mention inutile), sans oublier vos bas ou collants de contention. Par pitié évitez les somnifères, surtout si vous n'en avez pas l'habitude. Et n'oubliez pas de vous lever et de marcher dans l’avion, régulièrement. Conseil n°4 : Côté alimentation, si possible faites un repas chez vous avant

de vous rendre à l’aéroport. A bord, à moins de voyager en classe Affaires ou en Première, pas de service "à la carte", mais si c’est possible, choisissez un plat avec des féculents, évitez les crudités et buvez de l'eau plate. Un peu triste certes, mais vous verrez l'arrivée sera plus agréable. Autre conseil, emmenez un mélange d'amandes (natures), noix, noisettes, fruits secs, bons pour l'organisme et parfaits pour combler les petits creux au beau milieu de la nuit à l’autre bout du monde ! Conseil n°5 : Après un très long vol, la plupart du temps vous arrivez de jour alors posez vos valises, prenez une bonne douche tiède (contrairement aux idées reçues l'eau froide endort) et sortez prendre la lumière une vingtaine de minutes sans lunettes pour régler votre fameuse horloge. C'est une séance de repérages voyages  70


luminothérapie gratuite mais ô combien efficace. Faites une sieste de deux heures maximum si nécessaire et n'oubliez pas de mettre un réveil pour être sûr(e) de ne pas vous offrir dix heures d’affilée en plein après-midi ! Si vous avez la chance de pouvoir être massé, surtout les pieds, allez-y : c’est souverain et les maîtres en réflexologie vous le certifieront, tout commence par les pieds ! En ce qui concerne vos médicaments, je vous conseille de programmer une alarme sur votre smartphone pour éviter les mauvaises surprises et décalages. Cependant, ne modifiez pas vos habitudes durant vos vacances (telles vos activités sportives), buvez beaucoup d’eau minérale pour drainer et le décalage horaire ne passera pas par vous ! _

repérages voyages  71

Mercedes Lanoy

repérages voyages  72


luminothérapie gratuite mais ô combien efficace. Faites une sieste de deux heures maximum si nécessaire et n'oubliez pas de mettre un réveil pour être sûr(e) de ne pas vous offrir dix heures d’affilée en plein après-midi ! Si vous avez la chance de pouvoir être massé, surtout les pieds, allez-y : c’est souverain et les maîtres en réflexologie vous le certifieront, tout commence par les pieds ! En ce qui concerne vos médicaments, je vous conseille de programmer une alarme sur votre smartphone pour éviter les mauvaises surprises et décalages. Cependant, ne modifiez pas vos habitudes durant vos vacances (telles vos activités sportives), buvez beaucoup d’eau minérale pour drainer et le décalage horaire ne passera pas par vous ! _

repérages voyages  71

Mercedes Lanoy

repérages voyages  72


5

à celui qui la " Ladonne,photoà celuiappartient qui la prend, à celui qui

la transmet et à celui qui la contemple.

"

par Olivier Föllmi

repérages voyages  73

par Sylvain Sester

Photographe voyageur parcourant le monde à la recherche d’émotions et de partage, il privilégie les échanges humains, cherchant à valoriser les hommes et les femmes qu’il rencontre. Ses photos illustrant une méharée dans le Sahara sud algérien, entre Djanet et Essendilène, traduisent l’infinie beauté de cette région mystérieuse, frontalière avec le Niger et la Lybie, de ce fait très peu fréquentée actuellement, pour des raisons politiques.

portfolio  74


5

à celui qui la " Ladonne,photoà celuiappartient qui la prend, à celui qui

la transmet et à celui qui la contemple.

"

par Olivier Föllmi

repérages voyages  73

par Sylvain Sester

Photographe voyageur parcourant le monde à la recherche d’émotions et de partage, il privilégie les échanges humains, cherchant à valoriser les hommes et les femmes qu’il rencontre. Ses photos illustrant une méharée dans le Sahara sud algérien, entre Djanet et Essendilène, traduisent l’infinie beauté de cette région mystérieuse, frontalière avec le Niger et la Lybie, de ce fait très peu fréquentée actuellement, pour des raisons politiques.

portfolio  74


Tracer sa route en silence

Dans le déser t on ne cesse de marcher et l’on ressent tant d’émotions, en parcourant des paysages étonnants... Etre à l’écoute de ses cinq sens, se laisser imprégner par le soleil sur notre peau, écouter le doux frémissement du vent, et imaginer, rêver,... Vivre l’instant présent.

repérages voyages  75

portfolio  76


Tracer sa route en silence

Dans le déser t on ne cesse de marcher et l’on ressent tant d’émotions, en parcourant des paysages étonnants... Etre à l’écoute de ses cinq sens, se laisser imprégner par le soleil sur notre peau, écouter le doux frémissement du vent, et imaginer, rêver,... Vivre l’instant présent.

repérages voyages  75

portfolio  76


Le plaisir de s’asseoir sur une dune On pourrait penser que le déser t, c'est le vide, l'angoisse du silence... Et puis tout à coup, il n'y a plus de temps, ni d'espace. Cette solitude sauvage entre sable et soleil est habitée par une vie impalpable, mais bien présente. Antoine de Saint-Exupér y raconte dans un chapitre du Petit Prince: “On s'assoit sur une dune, on ne voit rien, on n'entend rien, mais quelque chose rayonne en silence. “

repérages voyages  77

portfolio  78


Le plaisir de s’asseoir sur une dune On pourrait penser que le déser t, c'est le vide, l'angoisse du silence... Et puis tout à coup, il n'y a plus de temps, ni d'espace. Cette solitude sauvage entre sable et soleil est habitée par une vie impalpable, mais bien présente. Antoine de Saint-Exupér y raconte dans un chapitre du Petit Prince: “On s'assoit sur une dune, on ne voit rien, on n'entend rien, mais quelque chose rayonne en silence. “

repérages voyages  77

portfolio  78


La providence d’une guelta Ces doux moments vécus près de ces résurgences d’eau nous octroient quelques instants de repos. Moussa, notre vieux guide Touareg, fredonne quelques airs traditionnels qui résonnent dans cette cavité rocheuse. On murmure qu’il a accompagné de nombreuses expéditions à la fin du siècle passé, peut-être même Théodore Monod...

repérages voyages  79

portfolio  80


La providence d’une guelta Ces doux moments vécus près de ces résurgences d’eau nous octroient quelques instants de repos. Moussa, notre vieux guide Touareg, fredonne quelques airs traditionnels qui résonnent dans cette cavité rocheuse. On murmure qu’il a accompagné de nombreuses expéditions à la fin du siècle passé, peut-être même Théodore Monod...

repérages voyages  79

portfolio  80


Quand le ciel s’embrase à l’aurore L’esprit est encore brumeux, empreint de rêves, d’images féeriques de la voie lactée au-dessus de nos têtes pendant cette nuit qui a été très fraîche, à la belle étoile. On se prélasse encore quelques instants dans son duvet, admirant le spectacle que nous offre la nature au lever du soleil...

repérages voyages  81

portfolio  82


Quand le ciel s’embrase à l’aurore L’esprit est encore brumeux, empreint de rêves, d’images féeriques de la voie lactée au-dessus de nos têtes pendant cette nuit qui a été très fraîche, à la belle étoile. On se prélasse encore quelques instants dans son duvet, admirant le spectacle que nous offre la nature au lever du soleil...

repérages voyages  81

portfolio  82


Une paisible méharée Tout au long de notre périple, une caravane de onze chameaux nous a accompagnés, por tant l’ensemble de l’approvisionnement, la logistique nécessaire pour le bivouac. Cette méharée donnait à notre expédition une ambiance rappelant les majestueuses caravanes de nomades Touareg.

repérages voyages  83

portfolio  84


Une paisible méharée Tout au long de notre périple, une caravane de onze chameaux nous a accompagnés, por tant l’ensemble de l’approvisionnement, la logistique nécessaire pour le bivouac. Cette méharée donnait à notre expédition une ambiance rappelant les majestueuses caravanes de nomades Touareg.

repérages voyages  83

portfolio  84


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Margaret River, surfez sur le vin !

repérages voyages  85

repérages voyages  86


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Margaret River, surfez sur le vin !

repérages voyages  85

repérages voyages  86


L

es meilleurs surfeurs du monde en action au petit matin, des vins mondialement reconnus, des promenades au coucher de soleil sur une plage magnifique ? Peu de régions offrent une telle richesse. Découvrons la région de Perth, dans le sud-ouest de l’Australie !

Notre road-trip commence vraiment lorsque nous quittons la ville, cap vers le sud ! Un arrêt à Busselton, avec ses jolies maisons bleues sur la jetée, est indispensable : “la plus longue jetée en bois de l’hémisphère sud”, nous explique un habitant tout en surveillant ses enfants qui barbotent au bord de l’eau. La construction de cette jetée qui file vers l’océan a démarré au milieu du XIXème siècle, et elle a été allongée progressivement. Aujourd’hui, la jetée mesure près de deux kilomètres ! Véritable symbole touristique, il est

" Les grands noms du surf sont là, tels l’Américain Kelly Slater ou l’Australien Taj Burrow !

"

Thibaud Savouré

Saviez-vous que Perth est la ville de plus d’un million d’habitants la plus isolée du monde ? Qu’elle est plus proche de Jakarta que de Sydney ? Malgré son isolement, Perth est une ville où il fait bon vivre et les guides locaux annoncent fièrement “plus de 3 000 heures de soleil par an”. Le splendide parc de Kings Park en donne une bonne illustration : véritable poumon de la ville avec une vue imprenable sur la skyline de la ville, les locaux viennent ici pour se détendre ou partager une bouteille avec leurs amis. Le bonheur !

A seulement 10 minutes du centre ville de Perth, nous découvrons la superbe plage de Cottesloe, avec son ancien kiosque et son eau turquoise propice au snorkeling. Toute la côte ouest de l’Australie regorge de plages et de baies, souvent désertes, battues par les vagues de l’océan indien. C’est seulement le début de notre séjour mais je suis déjà conquis par cette région !

_

repérages voyages  87

repérages voyages  88


L

es meilleurs surfeurs du monde en action au petit matin, des vins mondialement reconnus, des promenades au coucher de soleil sur une plage magnifique ? Peu de régions offrent une telle richesse. Découvrons la région de Perth, dans le sud-ouest de l’Australie !

Notre road-trip commence vraiment lorsque nous quittons la ville, cap vers le sud ! Un arrêt à Busselton, avec ses jolies maisons bleues sur la jetée, est indispensable : “la plus longue jetée en bois de l’hémisphère sud”, nous explique un habitant tout en surveillant ses enfants qui barbotent au bord de l’eau. La construction de cette jetée qui file vers l’océan a démarré au milieu du XIXème siècle, et elle a été allongée progressivement. Aujourd’hui, la jetée mesure près de deux kilomètres ! Véritable symbole touristique, il est

" Les grands noms du surf sont là, tels l’Américain Kelly Slater ou l’Australien Taj Burrow !

"

Thibaud Savouré

Saviez-vous que Perth est la ville de plus d’un million d’habitants la plus isolée du monde ? Qu’elle est plus proche de Jakarta que de Sydney ? Malgré son isolement, Perth est une ville où il fait bon vivre et les guides locaux annoncent fièrement “plus de 3 000 heures de soleil par an”. Le splendide parc de Kings Park en donne une bonne illustration : véritable poumon de la ville avec une vue imprenable sur la skyline de la ville, les locaux viennent ici pour se détendre ou partager une bouteille avec leurs amis. Le bonheur !

A seulement 10 minutes du centre ville de Perth, nous découvrons la superbe plage de Cottesloe, avec son ancien kiosque et son eau turquoise propice au snorkeling. Toute la côte ouest de l’Australie regorge de plages et de baies, souvent désertes, battues par les vagues de l’océan indien. C’est seulement le début de notre séjour mais je suis déjà conquis par cette région !

_

repérages voyages  87

repérages voyages  88


désormais possible de prendre un petit train pour aller jusqu’au bout… Lorsque nous arrivons à Margaret River, quelques 300km au sud de Perth, l’ambiance bat son plein : la compétition annuelle de surf se déroule ces jours-ci. Les grands noms sont là, tels l’Américain Kelly Slater ou l’Australien Taj Burrow. Perchés sur la falaise surplombant le “break”, nous prenons place au milieu de nombreux passionnés, surfeurs et surfeuses, pour assister aux prouesses de ces légendes. Chaque passage donne lieu à son lot d’onomatopées jubilatoires devant la virtuosité de ces surfeurs qui défient les vagues de l’Océan Indien. L’Australie est un pays de surfeurs, je confirme ! Parlez donc de Margaret River autour de vous, et l’on vous demandera si vous avez apprécié le bon vin. Plus d’une centaine de domaines viticoles sont répartis sur ce petit bout de territoire qui bénéficie

de conditions climatiques idéales pour faire pousser la vigne. Les noms me sont familiers : Pinot Noir, Cabernet Sauvignon, Merlot,… Oui, les Français ont importé les premiers ceps il y a une cinquantaine d’années ! Les dégustations se suivent, pour le plus grand bonheur de nos papilles. Margaret River vante ses vins et sa cuisine, et ce n’est pas un mythe ! Aux environs de Margaret River se situe la plage magnifique de Hamelin Bay. Approchez-vous du rivage, et vous verrez des ombres noires qui virevoltent et planent dans une eau peu profonde. Il s’agit de raies pastenagues, dont certaines atteignent plus d’un mètre d’envergure. Nous restons un long moment à observer ces poissons fascinants et peu farouches qui semblent vouloir jouer avec nous. Quelques pêcheurs nous donnent les restes de leurs poissons, que nous proposons aux raies. Un moment magique !

_

Après un dernier crochet par Augusta pour voir le phare de Leuwin, il est temps de reprendre le volant en direction de Perth. Attention aux kangourous sur la route, ils traversent sans prévenir ! Thibaud Savouré J’aime...

L’atmosphère détendue, à l’australienne, de cette région ensoleillée où il fait bon vivre !

Je recommande...

Le Bridgefield, superbe B&B à Margaret River : une maison de caractère à deux pas du centre ville.

www.bridgefield.com.au Renseignez-vous...

Les vins de la région, avec Neil Mc Leod, guide local à Margaret River :

www.toursmargaretriver.com.au/ repérages voyages  89

repérages voyages  90


désormais possible de prendre un petit train pour aller jusqu’au bout… Lorsque nous arrivons à Margaret River, quelques 300km au sud de Perth, l’ambiance bat son plein : la compétition annuelle de surf se déroule ces jours-ci. Les grands noms sont là, tels l’Américain Kelly Slater ou l’Australien Taj Burrow. Perchés sur la falaise surplombant le “break”, nous prenons place au milieu de nombreux passionnés, surfeurs et surfeuses, pour assister aux prouesses de ces légendes. Chaque passage donne lieu à son lot d’onomatopées jubilatoires devant la virtuosité de ces surfeurs qui défient les vagues de l’Océan Indien. L’Australie est un pays de surfeurs, je confirme ! Parlez donc de Margaret River autour de vous, et l’on vous demandera si vous avez apprécié le bon vin. Plus d’une centaine de domaines viticoles sont répartis sur ce petit bout de territoire qui bénéficie

de conditions climatiques idéales pour faire pousser la vigne. Les noms me sont familiers : Pinot Noir, Cabernet Sauvignon, Merlot,… Oui, les Français ont importé les premiers ceps il y a une cinquantaine d’années ! Les dégustations se suivent, pour le plus grand bonheur de nos papilles. Margaret River vante ses vins et sa cuisine, et ce n’est pas un mythe ! Aux environs de Margaret River se situe la plage magnifique de Hamelin Bay. Approchez-vous du rivage, et vous verrez des ombres noires qui virevoltent et planent dans une eau peu profonde. Il s’agit de raies pastenagues, dont certaines atteignent plus d’un mètre d’envergure. Nous restons un long moment à observer ces poissons fascinants et peu farouches qui semblent vouloir jouer avec nous. Quelques pêcheurs nous donnent les restes de leurs poissons, que nous proposons aux raies. Un moment magique !

_

Après un dernier crochet par Augusta pour voir le phare de Leuwin, il est temps de reprendre le volant en direction de Perth. Attention aux kangourous sur la route, ils traversent sans prévenir ! Thibaud Savouré J’aime...

L’atmosphère détendue, à l’australienne, de cette région ensoleillée où il fait bon vivre !

Je recommande...

Le Bridgefield, superbe B&B à Margaret River : une maison de caractère à deux pas du centre ville.

www.bridgefield.com.au Renseignez-vous...

Les vins de la région, avec Neil Mc Leod, guide local à Margaret River :

www.toursmargaretriver.com.au/ repérages voyages  89

repérages voyages  90


Les couleurs du Rajasthan JAPON

repérages voyages  91

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

repérages voyages  92


Les couleurs du Rajasthan JAPON

repérages voyages  91

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

repérages voyages  92


T

andis que la voiture file sur les routes au rythme des klaxons, j’observe les saris bariolés des Indiennes : leur peau sombre est mise en valeur par les rose fuchsia, jaune vif, rouge écarlate,… Telles les plus belles Râjasthânis, les villes, elles aussi, se parent de couleurs.

Mon périple au Rajasthan commence par une visite à Jaipur la rose. Capitale du Rajasthan, Jaipur est une ville où il fait bon vivre. Elle doit sa couleur à la visite d’un membre de la famille royale britannique à la fin du XIXème siècle. À cette occasion, la ville entière fut peinte en rose, couleur traditionnelle de bienvenue. J’aime m’y promener et flâner dans le bazar, cœur palpitant de la vie indienne. Je m’y laisse enivrer par l’odeur entêtante de fleurs orangées tissées en colliers. J’ouvre de grands yeux face au Hawa Mahal, le fameux Palais des Vents. J’imagine les femmes qui autrefois se dissimulaient

aux regards derrière ses fenêtres. Dans un parc aux pelouses impeccables, une famille indienne m’invite à grands renforts de gestes et de sourires. Je les rejoins, bredouille quelques mots d’un hindi hésitant. L’enthousiasme les soulève de plus belle mais leurs phrases filent si vite que je ne parviens pas à suivre. Nous communiquons par gestes, par sourires, par regards,… J’achève mon séjour à Jaipur par une séance de cinéma animée. Dans la salle, les familles se trémoussent sur leurs sièges au rythme des chansons de Bollywood.

" Le bleu signalait autrefois les maisons des brahmanes, les membres des hautes castes.

Je quitte l’effervescence de Jaipur pour le calme apaisant d’Udaipur et de ses lacs. C’est le coup de foudre ! Voguant doucement sur le lac Pichola, j’admire les Indiennes faisant la lessive sur les ghâts, les couleurs de leurs saris tranchant avec la blancheur des bâtiments. J’aperçois le Lake Palace, qui se dresse au milieu des eaux, immaculé. Il fait doux et je prends bien vite mes habitudes. Je salue le pharmacien, discute avec le vendeur de tentures et autres tapis, j’admire le soleil qui se couche sur la ville. Je rends hommage à Vishnou au Jagdish Temple puis je me fais confectionner une robe dans une étoffe satinée que je porte non sans fierté. Je redoute le départ, je m’efforce de ne pas y penser, je profite de chaque instant et m’offre une leçon de cuisine : paneer, dâl, chapatis,… Ces saveurs me suivront encore bien après mon départ de la ville blanche. Je n’aime pas Jodhpur que je qualifie d’inhospitalière. La ville bleue ne me séduit pas. Je fais des efforts pourtant, je me renseigne, j’apprends. Le bleu signalait autrefois les maisons des brahmanes, les membres des hautes castes. Aujourd’hui,

repérages voyages  93

"

on apprécie surtout cette teinte pour les merveilleuses vertus qu’on lui attribue: elle repousserait les moustiques et rendrait la chaleur plus supportable… Du haut de la forteresse de Mehrangarh, mon regard embrasse la ville. Mais quelque chose me dérange dans les regards qui s’attardent sur moi. Et l’agressivité des mendiants qui se pendent aux portières de la voiture m’effraie un peu. Je pars alors vers le miroitement doré de ma prochaine destination, Jaisalmer. J’atteins la limite ouest du Rajasthan et de l’Inde. Je ne suis qu’à une centaine de kilomètres de la frontière pakistanaise. Ici, la chaleur brûle les poumons. Je suis aux portes du désert. La ville entière repérages voyages  94


T

andis que la voiture file sur les routes au rythme des klaxons, j’observe les saris bariolés des Indiennes : leur peau sombre est mise en valeur par les rose fuchsia, jaune vif, rouge écarlate,… Telles les plus belles Râjasthânis, les villes, elles aussi, se parent de couleurs.

Mon périple au Rajasthan commence par une visite à Jaipur la rose. Capitale du Rajasthan, Jaipur est une ville où il fait bon vivre. Elle doit sa couleur à la visite d’un membre de la famille royale britannique à la fin du XIXème siècle. À cette occasion, la ville entière fut peinte en rose, couleur traditionnelle de bienvenue. J’aime m’y promener et flâner dans le bazar, cœur palpitant de la vie indienne. Je m’y laisse enivrer par l’odeur entêtante de fleurs orangées tissées en colliers. J’ouvre de grands yeux face au Hawa Mahal, le fameux Palais des Vents. J’imagine les femmes qui autrefois se dissimulaient

aux regards derrière ses fenêtres. Dans un parc aux pelouses impeccables, une famille indienne m’invite à grands renforts de gestes et de sourires. Je les rejoins, bredouille quelques mots d’un hindi hésitant. L’enthousiasme les soulève de plus belle mais leurs phrases filent si vite que je ne parviens pas à suivre. Nous communiquons par gestes, par sourires, par regards,… J’achève mon séjour à Jaipur par une séance de cinéma animée. Dans la salle, les familles se trémoussent sur leurs sièges au rythme des chansons de Bollywood.

" Le bleu signalait autrefois les maisons des brahmanes, les membres des hautes castes.

Je quitte l’effervescence de Jaipur pour le calme apaisant d’Udaipur et de ses lacs. C’est le coup de foudre ! Voguant doucement sur le lac Pichola, j’admire les Indiennes faisant la lessive sur les ghâts, les couleurs de leurs saris tranchant avec la blancheur des bâtiments. J’aperçois le Lake Palace, qui se dresse au milieu des eaux, immaculé. Il fait doux et je prends bien vite mes habitudes. Je salue le pharmacien, discute avec le vendeur de tentures et autres tapis, j’admire le soleil qui se couche sur la ville. Je rends hommage à Vishnou au Jagdish Temple puis je me fais confectionner une robe dans une étoffe satinée que je porte non sans fierté. Je redoute le départ, je m’efforce de ne pas y penser, je profite de chaque instant et m’offre une leçon de cuisine : paneer, dâl, chapatis,… Ces saveurs me suivront encore bien après mon départ de la ville blanche. Je n’aime pas Jodhpur que je qualifie d’inhospitalière. La ville bleue ne me séduit pas. Je fais des efforts pourtant, je me renseigne, j’apprends. Le bleu signalait autrefois les maisons des brahmanes, les membres des hautes castes. Aujourd’hui,

repérages voyages  93

"

on apprécie surtout cette teinte pour les merveilleuses vertus qu’on lui attribue: elle repousserait les moustiques et rendrait la chaleur plus supportable… Du haut de la forteresse de Mehrangarh, mon regard embrasse la ville. Mais quelque chose me dérange dans les regards qui s’attardent sur moi. Et l’agressivité des mendiants qui se pendent aux portières de la voiture m’effraie un peu. Je pars alors vers le miroitement doré de ma prochaine destination, Jaisalmer. J’atteins la limite ouest du Rajasthan et de l’Inde. Je ne suis qu’à une centaine de kilomètres de la frontière pakistanaise. Ici, la chaleur brûle les poumons. Je suis aux portes du désert. La ville entière repérages voyages  94


est couleur de sable et scintille comme un mirage sous le soleil. J’en arpente les ruelles pentues avec délectation. Je visite quelques temples jaïns, j’admire les façades de dentelle des havelis, sublimes demeures typiques de la région, et je me promène au bord du lac artificiel où quelques moines nourrissent les poissons-chats.

_

Mon périple en Inde touche à sa fin. Jaipur la rose, Udaipur la blanche, Jodhpur la bleue, Jaisalmer la dorée… C’est un arcen-ciel de souvenirs, d’images, de sons, d’odeurs que je rapporte du pays des rois ! Catherine Derieux J’aime...

Le calme apaisant d’Udaipur, les fous rires des négociations serrées avec les commerçants, le coucher de soleil sur le lac Pichola en sirotant un tchaï brûlant.

Je recommande...

Catherine Derieux

Séjourner au superbe hôtel Udai Kothi, digne d’un conte de fées, et s’essayer à l’art subtil des épices lors d’un cours de cuisine indienne !

Renseignez-vous...

Hôtel Udai Kothi sur le lac Pichola à Udaipur :

www.udaikothi.com/ Cours de cuisine indienne :

www.cookingclassesinudaipur.com/

_

repérages voyages  95

repérages voyages  96


est couleur de sable et scintille comme un mirage sous le soleil. J’en arpente les ruelles pentues avec délectation. Je visite quelques temples jaïns, j’admire les façades de dentelle des havelis, sublimes demeures typiques de la région, et je me promène au bord du lac artificiel où quelques moines nourrissent les poissons-chats.

_

Mon périple en Inde touche à sa fin. Jaipur la rose, Udaipur la blanche, Jodhpur la bleue, Jaisalmer la dorée… C’est un arcen-ciel de souvenirs, d’images, de sons, d’odeurs que je rapporte du pays des rois ! Catherine Derieux J’aime...

Le calme apaisant d’Udaipur, les fous rires des négociations serrées avec les commerçants, le coucher de soleil sur le lac Pichola en sirotant un tchaï brûlant.

Je recommande...

Catherine Derieux

Séjourner au superbe hôtel Udai Kothi, digne d’un conte de fées, et s’essayer à l’art subtil des épices lors d’un cours de cuisine indienne !

Renseignez-vous...

Hôtel Udai Kothi sur le lac Pichola à Udaipur :

www.udaikothi.com/ Cours de cuisine indienne :

www.cookingclassesinudaipur.com/

_

repérages voyages  95

repérages voyages  96


Livres du voyage

"

Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. Victor Hugo

PROMOS

"

Abondamment illustré, ce livre fait la part belle à notre patrimoine dans un souci d’élégance et de clarté. Cet ouvrage n’est pas là pour vous inciter à réserver immédiatement, même si les informations sont bien présentes, mais pour faire rêver d’abord et vous encourager à partir ensuite.

LIVRES

CONSO

Le Petit Livre des Dieux,

Olivia Nour (Editions Le Chêne)

Acheter ce livre

La dernière fois que vous avez ouvert un livre dédié à la mythologie grecque et ancienne, vous étiez sur les bancs de l’école. Depuis, vous voyagez, vous lisez. Mais vous avez oublié quels sont les douze travaux d’Hercule ou qui a déclenché la guerre de Troie ! Que ce soit pour rafraîchir vos connaissances, embellir celles de vos enfants ou pour enrichir votre culture générale, je vous recommande la lecture de ce petit ouvrage de 176 pages qui ne mesure que 10cm x 15cm, doré sur tranche, et qui peut se lire une page à la fois puisque la suivante aborde un autre dieu, une autre légende. Joliment illustré grâce au fond d’impression sur tissu (XIXème siècle) du Musée de Mulhouse, c’est aussi un livre à offrir ou à exposer ! _

Acheter ce livre

Grands Hôtels de France

rédigé par Claire Delbos (Editions Déclic) Editeurs spécialistes du beau livre régional illustré, les Editions Déclics proposent dans cet ouvrage de 157 pages publié en décembre 2011 un tour de France, en textes et photographies, des plus beaux hôtels fleurons de notre hôtellerie de prestige. Palaces parisiens ou châteaux classés, petits paradis entre ciel et mer, manoirs, demeures ou monuments historiques, ils sont référencés par région. repérages voyages  97

Ce type de livre sous forme de compilation fait les beaux jours des sociétés d’édition pour lesquelles il est souvent peu coûteux de rassembler des images offertes ou déjà publiées par ailleurs, et je suis généralement critique avec cette façon de procéder. Pourtant ce livre sur les Grands Hôtels de France est agréable au toucher, facile à parcourir, et en le refermant on se sent fier de notre patrimoine, fut-il - cette fois - à but commercial, à destination des visiteurs du monde entier, qui nous envient notre belle France. Un livre que vous aurez plaisir à laisser sur la table du salon après l’avoir parcouru, un joli cadeau aussi pour ceux qui aimeraient renouer avec la découverte de nos régions.

TECHNO

Marie-Ange Ostré

Le bêtisier du voyageur ! Travel Comedy,

par Miguel Cotton (Editions Grands Voyageurs)

Acheter ce livre

Un regard humoristique, parfois acide mais toujours croustillant sur le voyageur moderne ! C’est ainsi que l’éditeur résume ce petit livre de 96 pages, bourré d’humour et dans lequel chacun de nous pourra se retrouver. Perles relevées par des agents de voyage, prestataires ou guides locaux, avant de par tir, dans l’avion, en train, en bus, en bateau, sur la plage,... Les réflexions sont saugrenues, irréfléchies et parfois même inappropriées, mais toujours drôles. A lire à l’aéropor t en attendant l’avion, ou avant de par tir pour ne pas dire les mêmes bêtises. Un exemple : “dans quelle direction se trouve le sud en Afrique du Sud ?”... repérages voyages  98


Livres du voyage

"

Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire. Victor Hugo

PROMOS

"

Abondamment illustré, ce livre fait la part belle à notre patrimoine dans un souci d’élégance et de clarté. Cet ouvrage n’est pas là pour vous inciter à réserver immédiatement, même si les informations sont bien présentes, mais pour faire rêver d’abord et vous encourager à partir ensuite.

LIVRES

CONSO

Le Petit Livre des Dieux,

Olivia Nour (Editions Le Chêne)

Acheter ce livre

La dernière fois que vous avez ouvert un livre dédié à la mythologie grecque et ancienne, vous étiez sur les bancs de l’école. Depuis, vous voyagez, vous lisez. Mais vous avez oublié quels sont les douze travaux d’Hercule ou qui a déclenché la guerre de Troie ! Que ce soit pour rafraîchir vos connaissances, embellir celles de vos enfants ou pour enrichir votre culture générale, je vous recommande la lecture de ce petit ouvrage de 176 pages qui ne mesure que 10cm x 15cm, doré sur tranche, et qui peut se lire une page à la fois puisque la suivante aborde un autre dieu, une autre légende. Joliment illustré grâce au fond d’impression sur tissu (XIXème siècle) du Musée de Mulhouse, c’est aussi un livre à offrir ou à exposer ! _

Acheter ce livre

Grands Hôtels de France

rédigé par Claire Delbos (Editions Déclic) Editeurs spécialistes du beau livre régional illustré, les Editions Déclics proposent dans cet ouvrage de 157 pages publié en décembre 2011 un tour de France, en textes et photographies, des plus beaux hôtels fleurons de notre hôtellerie de prestige. Palaces parisiens ou châteaux classés, petits paradis entre ciel et mer, manoirs, demeures ou monuments historiques, ils sont référencés par région. repérages voyages  97

Ce type de livre sous forme de compilation fait les beaux jours des sociétés d’édition pour lesquelles il est souvent peu coûteux de rassembler des images offertes ou déjà publiées par ailleurs, et je suis généralement critique avec cette façon de procéder. Pourtant ce livre sur les Grands Hôtels de France est agréable au toucher, facile à parcourir, et en le refermant on se sent fier de notre patrimoine, fut-il - cette fois - à but commercial, à destination des visiteurs du monde entier, qui nous envient notre belle France. Un livre que vous aurez plaisir à laisser sur la table du salon après l’avoir parcouru, un joli cadeau aussi pour ceux qui aimeraient renouer avec la découverte de nos régions.

TECHNO

Marie-Ange Ostré

Le bêtisier du voyageur ! Travel Comedy,

par Miguel Cotton (Editions Grands Voyageurs)

Acheter ce livre

Un regard humoristique, parfois acide mais toujours croustillant sur le voyageur moderne ! C’est ainsi que l’éditeur résume ce petit livre de 96 pages, bourré d’humour et dans lequel chacun de nous pourra se retrouver. Perles relevées par des agents de voyage, prestataires ou guides locaux, avant de par tir, dans l’avion, en train, en bus, en bateau, sur la plage,... Les réflexions sont saugrenues, irréfléchies et parfois même inappropriées, mais toujours drôles. A lire à l’aéropor t en attendant l’avion, ou avant de par tir pour ne pas dire les mêmes bêtises. Un exemple : “dans quelle direction se trouve le sud en Afrique du Sud ?”... repérages voyages  98


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Jade Mountain, sur une autre planète

repérages voyages  99

repérages voyages  100


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Jade Mountain, sur une autre planète

repérages voyages  99

repérages voyages  100


S

ainte-Lucie est peut-être la plus discrète des Antilles, une belle endormie touchée par la magie d’un couple propriétaire un peu fou : bienvenue au Jade Mountain. Que ce soit depuis les airs ou en bateau, vous découvrirez cet hôtel surgi du flanc de la montagne tel un bunker de pierre et de verre planté là, comme une pointe de flèche dans la luxuriance de Sainte-Lucie. En hélicoptère, vous serez happé aussi par la magnificence du site exceptionnel dont ont tiré parti Nick Troubetzkoy, architecte russo-canadien, et sa femme Karolin. Leur hôtel à l’architecture avantgardiste, parfaitement intégré dans le paysage, fait face aux deux plus célèbres pitons de la mer des Caraïbes. Depuis la mer, vous débarquerez sur la jolie plage privée d’Anse Chastanet autour de laquelle s’étend le premier hôtel des Troubetzkoy, Villas Anse

repérages voyages  101

Chastanet, de catégorie plus abordable : quelques maisonnettes dissimulées sous les palmiers, un petit centre de plongée pour explorer les eaux foisonnantes et encore peu visitées, un restaurant d’ambiance familiale font une agréable entrée en matière avant de monter en voiture pour grimper, sans effort, jusqu’au sommet, jusqu’au Jade Mountain. Majordomes, verre d’accueil, formalités. On vous prend en charge, vos bagages disparaissent en un clin d’oeil et vous voici devant une longue passerelle de pierre surplombant le vide d’une dizaine de mètres.Votre majordome vous arrête: “à partir d’ici, vous êtes chez vous !”. Un soupçon de formalisme qui montre bien l’ambition du lieu : préserver votre intimité en offrant malgré tout un maximum d’espace. Au premier abord, la chambre pourrait sembler classique comparée à d’autres établissements de luxe dans les Caraïbes:

parquet de bois sombre, concrétion de corail et de pierre sur les murs, mousseline autour du lit à baldaquin. Cependant, chacune des 24 suites “Infinity Pool” est décorée différemment même si le mobilier a été conçu dans des bois tropicaux sélectionnés en Guyane. Sur la droite, avant d’entrer véritablement dans ma chambre, je grimpe une volée de marches de pierre sombre pour accéder à la salle de bains, très moderne, surplombant la chambre dans un espace totalement ouvert à hauteur de la taille. Je peux voir sans être vue. Une grande baignoire jacuzzi surplombe presque le lit et la douche est totalement ouverte, sans vitre ni rideaux. Ici, point de claustrophobie. D’autant que... En me retournant vers la chambre, je reste bouche bée : le mur du fond a disparu, volatilisé, littéralement dilué dans le paysage ! Ma chambre n’a pas de quatrième mur ! Mieux, une longue piscine borde le mur de gauche, à l’intérieur même de

cette chambre pour aller mourir au ras de la falaise, en un débordement musical des plus harmonieux. Des tuiles de verre de couleur, conçues spécialement pour l’hôtel, renvoient des éclats lumineux prune et ambre depuis le fond de la piscine jusque sur les murs. J’écoute distraitement les propos du majordome, qui insiste sur le fait que je dispose d’un téléphone portable relié directement à lui, il est disponible à toute heure du jour ou de la nuit. Je le remercie, le pousse gentiment vers la porte, tire le verrou et... Je suis chez moi, incrustée dans le paysage grandiose qui s’étend à perte de vue sous mes pieds. Aucun vis-à-vis si ce ne sont les deux pitons au-delà de la baie, tels deux anges gardiens en faction, veillant sur mon bien-être et ma sécurité. Demain matin, ce sont les oiseaux qui me réveilleront au lever du jour... Au coucher du soleil, je monte sur l’immense terrasse à ciel ouvert, au dernier étage de l’hôtel, pour siroter un repérages voyages  102


S

ainte-Lucie est peut-être la plus discrète des Antilles, une belle endormie touchée par la magie d’un couple propriétaire un peu fou : bienvenue au Jade Mountain. Que ce soit depuis les airs ou en bateau, vous découvrirez cet hôtel surgi du flanc de la montagne tel un bunker de pierre et de verre planté là, comme une pointe de flèche dans la luxuriance de Sainte-Lucie. En hélicoptère, vous serez happé aussi par la magnificence du site exceptionnel dont ont tiré parti Nick Troubetzkoy, architecte russo-canadien, et sa femme Karolin. Leur hôtel à l’architecture avantgardiste, parfaitement intégré dans le paysage, fait face aux deux plus célèbres pitons de la mer des Caraïbes. Depuis la mer, vous débarquerez sur la jolie plage privée d’Anse Chastanet autour de laquelle s’étend le premier hôtel des Troubetzkoy, Villas Anse

repérages voyages  101

Chastanet, de catégorie plus abordable : quelques maisonnettes dissimulées sous les palmiers, un petit centre de plongée pour explorer les eaux foisonnantes et encore peu visitées, un restaurant d’ambiance familiale font une agréable entrée en matière avant de monter en voiture pour grimper, sans effort, jusqu’au sommet, jusqu’au Jade Mountain. Majordomes, verre d’accueil, formalités. On vous prend en charge, vos bagages disparaissent en un clin d’oeil et vous voici devant une longue passerelle de pierre surplombant le vide d’une dizaine de mètres.Votre majordome vous arrête: “à partir d’ici, vous êtes chez vous !”. Un soupçon de formalisme qui montre bien l’ambition du lieu : préserver votre intimité en offrant malgré tout un maximum d’espace. Au premier abord, la chambre pourrait sembler classique comparée à d’autres établissements de luxe dans les Caraïbes:

parquet de bois sombre, concrétion de corail et de pierre sur les murs, mousseline autour du lit à baldaquin. Cependant, chacune des 24 suites “Infinity Pool” est décorée différemment même si le mobilier a été conçu dans des bois tropicaux sélectionnés en Guyane. Sur la droite, avant d’entrer véritablement dans ma chambre, je grimpe une volée de marches de pierre sombre pour accéder à la salle de bains, très moderne, surplombant la chambre dans un espace totalement ouvert à hauteur de la taille. Je peux voir sans être vue. Une grande baignoire jacuzzi surplombe presque le lit et la douche est totalement ouverte, sans vitre ni rideaux. Ici, point de claustrophobie. D’autant que... En me retournant vers la chambre, je reste bouche bée : le mur du fond a disparu, volatilisé, littéralement dilué dans le paysage ! Ma chambre n’a pas de quatrième mur ! Mieux, une longue piscine borde le mur de gauche, à l’intérieur même de

cette chambre pour aller mourir au ras de la falaise, en un débordement musical des plus harmonieux. Des tuiles de verre de couleur, conçues spécialement pour l’hôtel, renvoient des éclats lumineux prune et ambre depuis le fond de la piscine jusque sur les murs. J’écoute distraitement les propos du majordome, qui insiste sur le fait que je dispose d’un téléphone portable relié directement à lui, il est disponible à toute heure du jour ou de la nuit. Je le remercie, le pousse gentiment vers la porte, tire le verrou et... Je suis chez moi, incrustée dans le paysage grandiose qui s’étend à perte de vue sous mes pieds. Aucun vis-à-vis si ce ne sont les deux pitons au-delà de la baie, tels deux anges gardiens en faction, veillant sur mon bien-être et ma sécurité. Demain matin, ce sont les oiseaux qui me réveilleront au lever du jour... Au coucher du soleil, je monte sur l’immense terrasse à ciel ouvert, au dernier étage de l’hôtel, pour siroter un repérages voyages  102


" Ma chambre n’a pas de

quatrième mur ! Il s’est volatilisé, littéralement dilué dans le paysage...

" _

cocktail entre ciel et mer, assise sur l’un des fauteuils et canapés disséminés ici et là. Et quand naissent les étoiles une par une dans le ciel velouté des Antilles, j’en viens à me demander si je repartirai un jour... Marie-Ange Ostré J’aime...

L’architecture à la James Bond entre roc et tuiles de verre multicolore, avec des passerelles suspendues et des chambres rondes. J’aime aussi sortir de mon lit à baldaquin le matin pour me glisser en tenue d’Eve dans ma piscine, à l’abri des regards mais en plein air...

Je recommande...

Marie-Ange Ostré

Choisissez une chambre en étage élevé pour avoir la plus belle vue. Quelques-unes sont circulaires avec une vue à 270° mais avec une salle de bains moins moderne.

Plus d’infos...

Hôtel Jade Mountain P O Box 4000, Soufrière, Sainte-Lucie Tel : +758-459-4000

jademountain@ansechastanet.com www.jademountain.com

_

repérages voyages  103

repérages voyages  104


" Ma chambre n’a pas de

quatrième mur ! Il s’est volatilisé, littéralement dilué dans le paysage...

" _

cocktail entre ciel et mer, assise sur l’un des fauteuils et canapés disséminés ici et là. Et quand naissent les étoiles une par une dans le ciel velouté des Antilles, j’en viens à me demander si je repartirai un jour... Marie-Ange Ostré J’aime...

L’architecture à la James Bond entre roc et tuiles de verre multicolore, avec des passerelles suspendues et des chambres rondes. J’aime aussi sortir de mon lit à baldaquin le matin pour me glisser en tenue d’Eve dans ma piscine, à l’abri des regards mais en plein air...

Je recommande...

Marie-Ange Ostré

Choisissez une chambre en étage élevé pour avoir la plus belle vue. Quelques-unes sont circulaires avec une vue à 270° mais avec une salle de bains moins moderne.

Plus d’infos...

Hôtel Jade Mountain P O Box 4000, Soufrière, Sainte-Lucie Tel : +758-459-4000

jademountain@ansechastanet.com www.jademountain.com

_

repérages voyages  103

repérages voyages  104


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Prana Lodge, 21 000m de plage... repérages voyages  105

repérages voyages  106


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

Prana Lodge, 21 000m de plage... repérages voyages  105

repérages voyages  106


" La plage de Chintsa Bay s’étend sur

21 km de sable blanc le long de l’océan indien qui flirte avec l’Atlantique...

"

E

n Afrique du Sud il y a des lions, des girafes, des éléphants. Il y a des campements. Et puis il y a un boutique-hôtel, le Prana Lodge...

Après quelques nuits passées sous une toile de tente perchée dans les arbres puis dans un hôtel cossu au creux d’une vallée, avec le rugissement des lions et le chant des criquets pour bercer mes nuits, je débarque au Prana Lodge sur la côte orientale de l’Afrique du Sud, à quarante minutes de voiture de l’aéroport de East London. Accueil charmant et petit verre de bienvenue dans un petit salon façon vieille Angleterre. Puis la maîtresse de maison m’accompagne jusqu’à ma chambre : l’une des deux suites qui constituent chacun des 3 bâtiments bas répartis dans un immense jardin. Une grande chambre salon avec cheminée et une belle salle de bains de marbre et de pierre (très design contemporain) en lumière naturelle ne peuvent éclipser repérages voyages  107

deux atouts. Le premier c’est une large douche extérieure, contiguë à la salle de bains, ouvrant sur le jardin à l’abri des regards indiscrets ; la plus grande et la plus moderne qu’il m’ait été donné de tester. L’autre atout c’est le jardin et sa terrasse : un petit bassin faisant office de piscine privée et deux chaises longues invitent à profiter de l’intimité et du calme absolu. Mais je sais que le Prana Lodge, outre son centre de massages thaï, recèle l’un de ces secrets qui font le succès des hôtels de cette catégorie ; je pars donc en excursion sur les allées sinueuses du jardin extérieur. Agapanthes, hostas, arbustes, dessinent les contours d’une pelouse soigneusement entretenue jusqu’à la grande piscine jouxtant la salle de restaurant aux murs vitrés et le salon semi-couvert : de confortables sofas invitent à la détente tandis qu’un serveur propose une part de la tarte au citron la plus démente du continent !

C’est un chuchotement qui m’attire au-delà du fouillis savamment organisé de ce jardin-écrin ; chuchotement qui se transforme en grondement sourd, accentué par le souffle du vent qui sévit aujourd’hui. Les allées cimentées laissent place à un chemin de lattes en bois fixées sur du sable fin jusqu’en haut de la dune couverte d’une forêt dense. Une petite terrasse de bois sur une esplanade, deux fauteuils, une petite table, une torche prête à s’enflammer pour une contemplation tardive et... Je reste clouée de stupeur face au paysage qui s’étend à mes pieds quelques trente mètres plus bas : l’une des plus longues plages d’Afrique du Sud, la Chintsa Bay, déroule son ruban de sable blanc sur 21 kilomètres, le long de l’océan indien flirtant déjà avec l’Atlantique. Le Cap n’est pas loin... Je contemple cette vue unique qu’aucune silhouette ne vient troubler en dehors

de quelques oiseaux se laissant dériver au gré du vent. Le soir, on peut venir observer les étoiles de l’hémisphère sud en écoutant le bruit des vagues en contrebas. Cependant, il est temps pour moi de rebrousser chemin pour me rendre au restaurant. Tables rondes ou carrées, nappées de blanc, service impeccable et mets soignés, je déguste un poisson blanc délicat à la lueur de bougies plantées dans de petits bouquets écarlates. Un hôte me souffle qu’il y a dans la région de East London plus de millionnaires par habitant que dans toute l’Afrique du Sud, et beaucoup aiment dîner ici... Un inconvénient à ce boutique-hôtel ? Le wifi n’a pas encore envahi les suites, il vous faudra donc vous connecter à la réception, ouverte jour et nuit. Des nuits en camps de toile sont indispensables à toute expérience d’une repérages voyages  108


" La plage de Chintsa Bay s’étend sur

21 km de sable blanc le long de l’océan indien qui flirte avec l’Atlantique...

"

E

n Afrique du Sud il y a des lions, des girafes, des éléphants. Il y a des campements. Et puis il y a un boutique-hôtel, le Prana Lodge...

Après quelques nuits passées sous une toile de tente perchée dans les arbres puis dans un hôtel cossu au creux d’une vallée, avec le rugissement des lions et le chant des criquets pour bercer mes nuits, je débarque au Prana Lodge sur la côte orientale de l’Afrique du Sud, à quarante minutes de voiture de l’aéroport de East London. Accueil charmant et petit verre de bienvenue dans un petit salon façon vieille Angleterre. Puis la maîtresse de maison m’accompagne jusqu’à ma chambre : l’une des deux suites qui constituent chacun des 3 bâtiments bas répartis dans un immense jardin. Une grande chambre salon avec cheminée et une belle salle de bains de marbre et de pierre (très design contemporain) en lumière naturelle ne peuvent éclipser repérages voyages  107

deux atouts. Le premier c’est une large douche extérieure, contiguë à la salle de bains, ouvrant sur le jardin à l’abri des regards indiscrets ; la plus grande et la plus moderne qu’il m’ait été donné de tester. L’autre atout c’est le jardin et sa terrasse : un petit bassin faisant office de piscine privée et deux chaises longues invitent à profiter de l’intimité et du calme absolu. Mais je sais que le Prana Lodge, outre son centre de massages thaï, recèle l’un de ces secrets qui font le succès des hôtels de cette catégorie ; je pars donc en excursion sur les allées sinueuses du jardin extérieur. Agapanthes, hostas, arbustes, dessinent les contours d’une pelouse soigneusement entretenue jusqu’à la grande piscine jouxtant la salle de restaurant aux murs vitrés et le salon semi-couvert : de confortables sofas invitent à la détente tandis qu’un serveur propose une part de la tarte au citron la plus démente du continent !

C’est un chuchotement qui m’attire au-delà du fouillis savamment organisé de ce jardin-écrin ; chuchotement qui se transforme en grondement sourd, accentué par le souffle du vent qui sévit aujourd’hui. Les allées cimentées laissent place à un chemin de lattes en bois fixées sur du sable fin jusqu’en haut de la dune couverte d’une forêt dense. Une petite terrasse de bois sur une esplanade, deux fauteuils, une petite table, une torche prête à s’enflammer pour une contemplation tardive et... Je reste clouée de stupeur face au paysage qui s’étend à mes pieds quelques trente mètres plus bas : l’une des plus longues plages d’Afrique du Sud, la Chintsa Bay, déroule son ruban de sable blanc sur 21 kilomètres, le long de l’océan indien flirtant déjà avec l’Atlantique. Le Cap n’est pas loin... Je contemple cette vue unique qu’aucune silhouette ne vient troubler en dehors

de quelques oiseaux se laissant dériver au gré du vent. Le soir, on peut venir observer les étoiles de l’hémisphère sud en écoutant le bruit des vagues en contrebas. Cependant, il est temps pour moi de rebrousser chemin pour me rendre au restaurant. Tables rondes ou carrées, nappées de blanc, service impeccable et mets soignés, je déguste un poisson blanc délicat à la lueur de bougies plantées dans de petits bouquets écarlates. Un hôte me souffle qu’il y a dans la région de East London plus de millionnaires par habitant que dans toute l’Afrique du Sud, et beaucoup aiment dîner ici... Un inconvénient à ce boutique-hôtel ? Le wifi n’a pas encore envahi les suites, il vous faudra donc vous connecter à la réception, ouverte jour et nuit. Des nuits en camps de toile sont indispensables à toute expérience d’une repérages voyages  108


_

Afrique du Sud qui a tant à offrir, mais croyez-moi, outre le luxe et le soin apporté à chaque détail, au Prana Lodge, vous ne trouverez pas d’endroit plus romantique pour vous arrêter deux ou trois jours, le temps d’oublier tout le reste... Marie-Ange Ostré J’aime...

Marie-Ange Ostré & Prana Lodge

Le sentiment d’être à l’écart, dans une bulle, au bout de ce jardin luxuriant suspendu au-dessus d’une plage jusqu’à l’infini...

Je recommande...

On s’y sent tellement bien qu’on souhaiterait ne pas sortir de son cocon, mais les environs sur cette Côte Sauvage sont riches, il faut tout voir !...

Plus d’infos...

Hôtel Prana Lodge Chintsa East, Wild Coast, Eastern Cape, South Africa Tel : +27 43 704 5100

info@pranalodge.co.za www.pranalodge.co.za/

_

repérages voyages  109

repérages voyages  110


_

Afrique du Sud qui a tant à offrir, mais croyez-moi, outre le luxe et le soin apporté à chaque détail, au Prana Lodge, vous ne trouverez pas d’endroit plus romantique pour vous arrêter deux ou trois jours, le temps d’oublier tout le reste... Marie-Ange Ostré J’aime...

Marie-Ange Ostré & Prana Lodge

Le sentiment d’être à l’écart, dans une bulle, au bout de ce jardin luxuriant suspendu au-dessus d’une plage jusqu’à l’infini...

Je recommande...

On s’y sent tellement bien qu’on souhaiterait ne pas sortir de son cocon, mais les environs sur cette Côte Sauvage sont riches, il faut tout voir !...

Plus d’infos...

Hôtel Prana Lodge Chintsa East, Wild Coast, Eastern Cape, South Africa Tel : +27 43 704 5100

info@pranalodge.co.za www.pranalodge.co.za/

_

repérages voyages  109

repérages voyages  110


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

The Cliff, le restaurant au sommet

repérages voyages  111

repérages voyages  112


JAPON

KENYA

LAOS

USA

POLYNÉSIE

PHILIPPINES

AUSTRALIE

INDE

AFRIQUE

STE-LUCIE

BARBADE

The Cliff, le restaurant au sommet

repérages voyages  111

repérages voyages  112


D

epuis la rue, on ne devine rien du cadre exceptionnel de ce restaurant suspendu au ras de la falaise. Le plus romantique de la Barbade... Il existe environ 200 restaurants répertoriés sur cette île située tout en bas de l’arc des Caraïbes, j’en ai testé quelques-uns pendant mon séjour d’une semaine sur la Barbade. Si j’aime les petits restaurants de rue, les adresses familiales qui favorisent la cuisine du quotidien, je place The Cliff tout en haut de ma liste des meilleurs restaurants de la région. Pourquoi ?

Musique des îles, brise légère, je sirote le cocktail qui m’est recommandé en fonction de mes goûts : le cocktail number One, mélange de rhum local, d’amaretto et de lait de coco. Puis on m’accompagne jusqu’à ma table nappée de blanc ; les torchères ont été allumées, des bougies éclairent juste ce qu’il faut pour permettre de profiter tout de même de la lumière projetée sous la surface

quelques mètres plus bas. Un détail qui me séduit ? Les tables sont disposées de telle façon que chaque couple peut entretenir une conversation sans pour autant nuire à celle des autres. La carte proposée par le Chef Paul Owens est courte mais alléchante : salade césar au chorizo, escargots en bouchées, raviolis de crevettes fraîches, ceci pour les entrées. Pour le plat principal vous choisirez entre mahi-mahi grillé (la fameuse dorade coryphène à chair blanche), crevettes en curry coco, mais aussi filet de boeuf, côte de veau, magret de canard. J’aime manger local, on me propose donc une improvisation à base de produits frais préparés sous l’impulsion d’un Chef voyageur, qui teste les plus grandes tables du monde pour y alimenter sa créativité. Mon gâteau de crabe (crabcake) est mousseux, aérien, dissimulé sous une fine croûte dorée à souhait, couché sur

un lit de tomates émondées parfumées d’une vinaigrette framboise acidulée. Ensuite, de fines tranches de barracuda grillé au feu de bois sont servies sur un gâteau de pommes de terre en purée et de légumes frais, accompagnées d’une sauce crémeuse. Pour le dessert j’ai opté pour une tarte à la crème brûlée et aux framboises fraîches : une pâte fine, une croûte caramélisée craquante, et le mariage parfait des pistaches et de l’acidulé des framboises fondantes... En prenant un dernier verre sur la terrasse en surplomb de l’océan, j’apprendrai que les tortues et les raies pastenagues qui se promènent chaque soir sous le restaurant pour le plaisir des gourmands sont nourries à heure fixe ; les tortues viennent pondre ici régulièrement. The Cliff est un restaurant d’exception mais qui sait accueillir simplement. On y organise des mariages, des cocktails, des anniversaires. Le lieu est prisé de la

Marie-Ange Ostré

The Cliff dispose d’un cadre exceptionnel, accroché au bord d’une falaise (d’où son patronyme anglo-saxon) et surplombant la mer des Caraïbes. A couper le souffle au coucher du soleil... Dès l’entrée, on sait que l’expérience sera différente: les tables sont alignées sur une longue

varangue à ciel ouvert. Si le soleil se fait trop vif ou si une averse tropicale se déclare, une tenture blanche est déployée en moins de 30 secondes grâce à un système électrique ultra-performant (j’ai vécu l’expérience en soirée). Au-dessus de la partie restaurant se trouve le bar et ses petites tables rondes autour de sofas confortables ou individuelles pour des couples. De lourds drapés moirés, des mousselines aériennes, des objets de décoration en cuir et cuivre pimentent l’atmosphère d’un souffle sensuel, de bon goût.

_

repérages voyages  113

repérages voyages  114


D

epuis la rue, on ne devine rien du cadre exceptionnel de ce restaurant suspendu au ras de la falaise. Le plus romantique de la Barbade... Il existe environ 200 restaurants répertoriés sur cette île située tout en bas de l’arc des Caraïbes, j’en ai testé quelques-uns pendant mon séjour d’une semaine sur la Barbade. Si j’aime les petits restaurants de rue, les adresses familiales qui favorisent la cuisine du quotidien, je place The Cliff tout en haut de ma liste des meilleurs restaurants de la région. Pourquoi ?

Musique des îles, brise légère, je sirote le cocktail qui m’est recommandé en fonction de mes goûts : le cocktail number One, mélange de rhum local, d’amaretto et de lait de coco. Puis on m’accompagne jusqu’à ma table nappée de blanc ; les torchères ont été allumées, des bougies éclairent juste ce qu’il faut pour permettre de profiter tout de même de la lumière projetée sous la surface

quelques mètres plus bas. Un détail qui me séduit ? Les tables sont disposées de telle façon que chaque couple peut entretenir une conversation sans pour autant nuire à celle des autres. La carte proposée par le Chef Paul Owens est courte mais alléchante : salade césar au chorizo, escargots en bouchées, raviolis de crevettes fraîches, ceci pour les entrées. Pour le plat principal vous choisirez entre mahi-mahi grillé (la fameuse dorade coryphène à chair blanche), crevettes en curry coco, mais aussi filet de boeuf, côte de veau, magret de canard. J’aime manger local, on me propose donc une improvisation à base de produits frais préparés sous l’impulsion d’un Chef voyageur, qui teste les plus grandes tables du monde pour y alimenter sa créativité. Mon gâteau de crabe (crabcake) est mousseux, aérien, dissimulé sous une fine croûte dorée à souhait, couché sur

un lit de tomates émondées parfumées d’une vinaigrette framboise acidulée. Ensuite, de fines tranches de barracuda grillé au feu de bois sont servies sur un gâteau de pommes de terre en purée et de légumes frais, accompagnées d’une sauce crémeuse. Pour le dessert j’ai opté pour une tarte à la crème brûlée et aux framboises fraîches : une pâte fine, une croûte caramélisée craquante, et le mariage parfait des pistaches et de l’acidulé des framboises fondantes... En prenant un dernier verre sur la terrasse en surplomb de l’océan, j’apprendrai que les tortues et les raies pastenagues qui se promènent chaque soir sous le restaurant pour le plaisir des gourmands sont nourries à heure fixe ; les tortues viennent pondre ici régulièrement. The Cliff est un restaurant d’exception mais qui sait accueillir simplement. On y organise des mariages, des cocktails, des anniversaires. Le lieu est prisé de la

Marie-Ange Ostré

The Cliff dispose d’un cadre exceptionnel, accroché au bord d’une falaise (d’où son patronyme anglo-saxon) et surplombant la mer des Caraïbes. A couper le souffle au coucher du soleil... Dès l’entrée, on sait que l’expérience sera différente: les tables sont alignées sur une longue

varangue à ciel ouvert. Si le soleil se fait trop vif ou si une averse tropicale se déclare, une tenture blanche est déployée en moins de 30 secondes grâce à un système électrique ultra-performant (j’ai vécu l’expérience en soirée). Au-dessus de la partie restaurant se trouve le bar et ses petites tables rondes autour de sofas confortables ou individuelles pour des couples. De lourds drapés moirés, des mousselines aériennes, des objets de décoration en cuir et cuivre pimentent l’atmosphère d’un souffle sensuel, de bon goût.

_

repérages voyages  113

repérages voyages  114


" Vous n’y viendrez peut-être qu’une

fois, mais vous ne l’oublierez plus !

" _

jet-set, mais fréquenté également par une clientèle locale régulière qui apprécie une cuisine traditionnelle, revisitée. Vous n’y viendrez peut-être qu’une fois, mais vous ne l’oublierez plus ! Marie-Ange Ostré J’aime...

L’ambiance très romantique sans fanfreluches, une atmosphère résolument caraïbes mais tendance et une cuisine fraîche et délicieuse.

Je recommande...

Le cocktail n.1 (rhum, amaretto et lait de coco), et la tarte crème brûlée aux framboises (craquante, croquante, accord parfait) !

Allez-y...

Restaurant The Cliff Derricks, St. James Barbados Tel: +1 (246) 432 1922

info@thecliffbarbados.com www.thecliffbarbados.com/ Office du tourisme Barbade

www.visitbarbados.co/fr/

repérages voyages  115

repérages voyages  116


" Vous n’y viendrez peut-être qu’une

fois, mais vous ne l’oublierez plus !

" _

jet-set, mais fréquenté également par une clientèle locale régulière qui apprécie une cuisine traditionnelle, revisitée. Vous n’y viendrez peut-être qu’une fois, mais vous ne l’oublierez plus ! Marie-Ange Ostré J’aime...

L’ambiance très romantique sans fanfreluches, une atmosphère résolument caraïbes mais tendance et une cuisine fraîche et délicieuse.

Je recommande...

Le cocktail n.1 (rhum, amaretto et lait de coco), et la tarte crème brûlée aux framboises (craquante, croquante, accord parfait) !

Allez-y...

Restaurant The Cliff Derricks, St. James Barbados Tel: +1 (246) 432 1922

info@thecliffbarbados.com www.thecliffbarbados.com/ Office du tourisme Barbade

www.visitbarbados.co/fr/

repérages voyages  115

repérages voyages  116


Légers, pratiques, indispensables en voyage

PROMOS

LIVRES

CONSO

TECHNO

Sac photo Toploader Zoom 55 AW, Lowepro

Sac étui revolver, à chargement par le haut, solution idéale pour dégaîner en un clin d’oeil en voyage, au sport ou lors d’une journée d’activités de plein air (poids vide : 300g).

Casque à réduction de bruits, Bose QuietComfort

Compatible avec iPhone, iPod et iPad, ce casque réduit les bruits ambiants et offre un son inégalé. Compact, boîte pour rangement et accessoires (fonctionne sur piles).

Camera HD Hero2, GoPro

Testé, mon coup de coeur ! Une toute petite caméra pour le grand public avec une puissance professionnelle et une foule d’accessoires pour coller à vos besoins, spécialement conçue pour les activités de plein air et sports nautiques.

repérages voyages  117

Pèse-bagages

N’angoissez plus en arrivant à l’aéroport, pesez vos bagages et mesurez-les avant de partir : fini les surcroîts de bagages! Tout petit, à glisser dans votre valise (fonctionne sur piles).

Lampe frontale polyvalente Tikka, Petzl

Indispensable pour tous vos séjours nature (ou vos descentes à la cave !), enroulée autour du crâne ou autour du poignet, autonomie 120h, éclaire jusqu’à 29m en laissant vos mains libres de fouiller au fond du sac à dos (81g).

Trousse secours mini

Identification immédiate des 12 produits qui la composent grâce à ses pochettes transparentes, filets et fermetures à glissière. Minimum vital (255g). repérages voyages  118


Légers, pratiques, indispensables en voyage

PROMOS

LIVRES

CONSO

TECHNO

Sac photo Toploader Zoom 55 AW, Lowepro

Sac étui revolver, à chargement par le haut, solution idéale pour dégaîner en un clin d’oeil en voyage, au sport ou lors d’une journée d’activités de plein air (poids vide : 300g).

Casque à réduction de bruits, Bose QuietComfort

Compatible avec iPhone, iPod et iPad, ce casque réduit les bruits ambiants et offre un son inégalé. Compact, boîte pour rangement et accessoires (fonctionne sur piles).

Camera HD Hero2, GoPro

Testé, mon coup de coeur ! Une toute petite caméra pour le grand public avec une puissance professionnelle et une foule d’accessoires pour coller à vos besoins, spécialement conçue pour les activités de plein air et sports nautiques.

repérages voyages  117

Pèse-bagages

N’angoissez plus en arrivant à l’aéroport, pesez vos bagages et mesurez-les avant de partir : fini les surcroîts de bagages! Tout petit, à glisser dans votre valise (fonctionne sur piles).

Lampe frontale polyvalente Tikka, Petzl

Indispensable pour tous vos séjours nature (ou vos descentes à la cave !), enroulée autour du crâne ou autour du poignet, autonomie 120h, éclaire jusqu’à 29m en laissant vos mains libres de fouiller au fond du sac à dos (81g).

Trousse secours mini

Identification immédiate des 12 produits qui la composent grâce à ses pochettes transparentes, filets et fermetures à glissière. Minimum vital (255g). repérages voyages  118


Repérages Voyages Magazine gratuit Le magazine online du voyage

publié sur Internet par Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 - Paris (France).

Directeur de publication Sylvie Vollet

iPhone et iPad, applis voyage PROMOS

LIVRES

Live Street View

World Clock HD

Vous craignez de vous perdre ou de ne pas trouver une adresse en voyage ? Live Street View est une appli en anglais mais très intuitive. Entrez la ville, trouvez l’adresse, et elle vous localise pour vous guider, sur la carte mais aussi en affichant votre progression en Live View.

Pour voir immédiatement l’heure en temps réel sur 6 villes du monde en même temps. Peu de personnalisation, mais très pratique pour les grands voyageurs qui volent d’un fuseau horaire à l’autre. Pour plus d’options (payantes) voir aussi l’appli Horloge Mondiale (pour iPad seulement).

CONSO

TECHNO

MonNuage

Rédacteur en chef

Marie-Ange Ostré editions.tucana@gmail.com

Graphiste maquettiste Lydia Su

Secrétaire de rédaction Chantale Pajot

Publicité

Et Associés 17, rue de Choiseul
75002 - Paris (France) Julie Guérin
+33 (0)1 40 07 90 94
 julie.guerin@et-associes.com

www.reperages-voyages.com Photo de couverture Didier Colin

Collaborateurs sur ce numéro

Le premier magazine online du voyage

Laurence Amat, Laurent Breillat, Hélène Caillaud, Didier Colin, Catherine Derieux, Aline Gernay, Olivier Goujon, Mercedes Lanoy, Nelly Massoud, Marie-Claude Orosquette, Marie-Ange Ostré, Thibaud Savouré, Sylvain Sester.

© Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 Paris (France)

La reproduction même partielle des textes et informations parus dans Repérages Voyages est strictement interdite. La direction décline toute responsabilité concernant les documents, textes et photos non commandés préalablement. Les informations de marques et adresses (URL incluses) indiquées dans les pages rédactionnelles de ce magazine sont données à titre indicatif, sans but publicitaire.

Retrouvez les numéros de Repérages Voyages i GRATUITEMENT quand vous le souhaitez, sans abonnement ni téléchargement :

repérages voyages  119

Oslo

La communauté de voyageurs MonNuage.fr lance des applis iPhone et iPad gratuites, guides thématiques. Actuellement Paris, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone, Grenade,... Avis de voyageurs : où manger, où dormir, que voir,... Plans, photos, infos, incontournables,... Pratique, et beau !

3 destinations, compatibles iPhone et iPad (gratuit) Disneyland Rêves Birmans Paris

Guide officiel de la ville d’Oslo, pour l’actualité de la capitale norvégienne mais aussi pour choisir hôtels, restaurants, activités,...

Vous voulez savoir combien de temps il vous faudra patienter pour telle ou telle attraction à Disneyland Paris ? Téléchargez l’appli !

Envie de voir la Birmanie sans quitter votre fauteuil ? Avec toute la qualité de National Geographic, des images à localiser, classer, admirer !

repérages voyages  120


Repérages Voyages Magazine gratuit Le magazine online du voyage

publié sur Internet par Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 - Paris (France).

Directeur de publication Sylvie Vollet

iPhone et iPad, applis voyage PROMOS

LIVRES

Live Street View

World Clock HD

Vous craignez de vous perdre ou de ne pas trouver une adresse en voyage ? Live Street View est une appli en anglais mais très intuitive. Entrez la ville, trouvez l’adresse, et elle vous localise pour vous guider, sur la carte mais aussi en affichant votre progression en Live View.

Pour voir immédiatement l’heure en temps réel sur 6 villes du monde en même temps. Peu de personnalisation, mais très pratique pour les grands voyageurs qui volent d’un fuseau horaire à l’autre. Pour plus d’options (payantes) voir aussi l’appli Horloge Mondiale (pour iPad seulement).

CONSO

TECHNO

MonNuage

Rédacteur en chef

Marie-Ange Ostré editions.tucana@gmail.com

Graphiste maquettiste Lydia Su

Secrétaire de rédaction Chantale Pajot

Publicité

Et Associés 17, rue de Choiseul
75002 - Paris (France) Julie Guérin
+33 (0)1 40 07 90 94
 julie.guerin@et-associes.com

www.reperages-voyages.com Photo de couverture Didier Colin

Collaborateurs sur ce numéro

Le premier magazine online du voyage

Laurence Amat, Laurent Breillat, Hélène Caillaud, Didier Colin, Catherine Derieux, Aline Gernay, Olivier Goujon, Mercedes Lanoy, Nelly Massoud, Marie-Claude Orosquette, Marie-Ange Ostré, Thibaud Savouré, Sylvain Sester.

© Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 Paris (France)

La reproduction même partielle des textes et informations parus dans Repérages Voyages est strictement interdite. La direction décline toute responsabilité concernant les documents, textes et photos non commandés préalablement. Les informations de marques et adresses (URL incluses) indiquées dans les pages rédactionnelles de ce magazine sont données à titre indicatif, sans but publicitaire.

Retrouvez les numéros de Repérages Voyages i GRATUITEMENT quand vous le souhaitez, sans abonnement ni téléchargement :

repérages voyages  119

Oslo

La communauté de voyageurs MonNuage.fr lance des applis iPhone et iPad gratuites, guides thématiques. Actuellement Paris, Lyon, Nantes, Madrid, Barcelone, Grenade,... Avis de voyageurs : où manger, où dormir, que voir,... Plans, photos, infos, incontournables,... Pratique, et beau !

3 destinations, compatibles iPhone et iPad (gratuit) Disneyland Rêves Birmans Paris

Guide officiel de la ville d’Oslo, pour l’actualité de la capitale norvégienne mais aussi pour choisir hôtels, restaurants, activités,...

Vous voulez savoir combien de temps il vous faudra patienter pour telle ou telle attraction à Disneyland Paris ? Téléchargez l’appli !

Envie de voir la Birmanie sans quitter votre fauteuil ? Avec toute la qualité de National Geographic, des images à localiser, classer, admirer !

repérages voyages  120


Le magazine online du voyage

Vous avez aimé ce numéro 5, nous travaillons déjà sur le prochain ! Pour la rentrée septembre nous vous préparons une surprise par ticulière : un numéro entier consacré à une seule destination. Mais en attendant nous vous donnons rendez-vous mi-juin pour le numéro 6 de Repérages Voyages !


Le magazine online du voyage

Vous avez aimé ce numéro 5, nous travaillons déjà sur le prochain ! Pour la rentrée septembre nous vous préparons une surprise par ticulière : un numéro entier consacré à une seule destination. Mais en attendant nous vous donnons rendez-vous mi-juin pour le numéro 6 de Repérages Voyages !


Magazine voyage online gratuit Repérages Voyages n. 5  

REPERAGES VOYAGES, magazine de voyage gratuit, rédigé par des voyageurs pour les voyageurs. Récits et photos de voyages sur le Japon, l’Aust...