Page 1

Le magazine online du voyage

www.reperages-voyages.com BIMESTRIEL GRATUIT

2

numéro juin-juillet 2011

POLYNESIE ZANSKAR DUBAI MER ROUGE USA

Profession vahinés, le retour Dans l’extrême Nord-Ouest de l’Inde Nature, culture, traditions Marsa Shagra, des spots foisonnants de vie 24 heures à Miami


Repérages Voyages EDITO

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

A

l’heure où nous publions ce second numéro de notre magazine de voyages en ligne gratuit pour le lecteur, le numéro 1 vient de franchir le seuil des 40 000 lecteurs en une poignée de semaines tout en n’étant accessible pour l’instant que sur un nombre très limité de blogs ou de pages Facebook. Vous avez aimé le magazine, vous avez soutenu nos efforts en le faisant connaître auprès de vos amis, et nous vous en remercions très chaleureusement ! Au fil des semaines et en tenant compte de vos suggestions des premiers jours, le concept du magazine s’étoffe, sa maquette s’affine pour vous offrir une meilleure qualité de lecture et de contenu. Nous accueillons aussi de nouveaux auteurs dans ce numéro, des voyageurs passionnés qui souhaitent contribuer à cette aventure, en conservant l’objectif de vous informer et de vous faire rêver par l’évocation de destinations lointaines et mythiques ou de lieux plus discrets et plus proches. Italie, Dubai, Grèce, Brésil, mais aussi la Tasmanie ou le Zanskar, cette province du Nord de l’Inde que bien peu osent affronter. Pourtant les îles restent au coeur de Repérages Voyages, et nous vous emmenons dans l’océan indien, dans le Pacifique et dans les Caraïbes pour que souffle sur votre été le vent léger des alizés en une période où les hommes s’affrontent sur les bords de notre Méditerranée. Ce magazine est avant tout le vôtre, alors j’espère que vous aimerez ce deuxième numéro de Repérages Voyages car nous façonnons déjà le prochain !

Marie-Ange Ostré Rédactrice en Chef

repérages voyages  1

repérages voyages  2


Repérages Voyages EDITO

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

A

l’heure où nous publions ce second numéro de notre magazine de voyages en ligne gratuit pour le lecteur, le numéro 1 vient de franchir le seuil des 40 000 lecteurs en une poignée de semaines tout en n’étant accessible pour l’instant que sur un nombre très limité de blogs ou de pages Facebook. Vous avez aimé le magazine, vous avez soutenu nos efforts en le faisant connaître auprès de vos amis, et nous vous en remercions très chaleureusement ! Au fil des semaines et en tenant compte de vos suggestions des premiers jours, le concept du magazine s’étoffe, sa maquette s’affine pour vous offrir une meilleure qualité de lecture et de contenu. Nous accueillons aussi de nouveaux auteurs dans ce numéro, des voyageurs passionnés qui souhaitent contribuer à cette aventure, en conservant l’objectif de vous informer et de vous faire rêver par l’évocation de destinations lointaines et mythiques ou de lieux plus discrets et plus proches. Italie, Dubai, Grèce, Brésil, mais aussi la Tasmanie ou le Zanskar, cette province du Nord de l’Inde que bien peu osent affronter. Pourtant les îles restent au coeur de Repérages Voyages, et nous vous emmenons dans l’océan indien, dans le Pacifique et dans les Caraïbes pour que souffle sur votre été le vent léger des alizés en une période où les hommes s’affrontent sur les bords de notre Méditerranée. Ce magazine est avant tout le vôtre, alors j’espère que vous aimerez ce deuxième numéro de Repérages Voyages car nous façonnons déjà le prochain !

Marie-Ange Ostré Rédactrice en Chef

repérages voyages  1

repérages voyages  2


Repérages Voyages 13

POLYNESIE

Profession vahinés, Stella et ses amies perpétuent une tradition qui fait fantasmer...

Un petit diable en danger devient la mascotte d’un pays tout entier...

23

DUBAI

INDONESIE

31

BRESIL

39

INDE

49

USA

Vous pensiez que l’Emirat est l’archétype du bling-bling ?... Sortez des sentiers battus !

Quittez Rio pour Sao Paulo, avec une halte de charme dans les ruelles de Paraty...

Le nom du Zanskar claque comme un coup de fouet sur les pentes de l’Himalaya...

79

Photographe sous-marin, une passion réservée aux hommes ? Certainement pas !

93

SEYCHELLES

Farniente, bronzage, lune de miel,... Et le plus beau golf de l’océan indien !

HOTELS

103

Charme d’une élégance rare en Italie ou vue exceptionnelle à Sydney, 2 hôtels de luxe, 2 ambiances...

SPA

115

Marion vous entraîne dans un marathon de 24 heures à Miami pour le Spring Break !

Le spa Anazoé en Grèce offre soins et massages à base d’huile d’olive, de miel, de sauge...

59

GASTRONOMIE

EGYPTE

Ils ont testé pour vous l’écolodge de Marsa Shagra sur les bords de la Mer Rouge...

repérages voyages 3

67

TASMANIE

121

Un grand Chef des Maldives vous livre une recette locale, ensuite régalez-vous à Saint-Martin...

4 repérages voyages


Repérages Voyages 13

POLYNESIE

Profession vahinés, Stella et ses amies perpétuent une tradition qui fait fantasmer...

Un petit diable en danger devient la mascotte d’un pays tout entier...

23

DUBAI

INDONESIE

31

BRESIL

39

INDE

49

USA

Vous pensiez que l’Emirat est l’archétype du bling-bling ?... Sortez des sentiers battus !

Quittez Rio pour Sao Paulo, avec une halte de charme dans les ruelles de Paraty...

Le nom du Zanskar claque comme un coup de fouet sur les pentes de l’Himalaya...

79

Photographe sous-marin, une passion réservée aux hommes ? Certainement pas !

93

SEYCHELLES

Farniente, bronzage, lune de miel,... Et le plus beau golf de l’océan indien !

HOTELS

103

Charme d’une élégance rare en Italie ou vue exceptionnelle à Sydney, 2 hôtels de luxe, 2 ambiances...

SPA

115

Marion vous entraîne dans un marathon de 24 heures à Miami pour le Spring Break !

Le spa Anazoé en Grèce offre soins et massages à base d’huile d’olive, de miel, de sauge...

59

GASTRONOMIE

EGYPTE

Ils ont testé pour vous l’écolodge de Marsa Shagra sur les bords de la Mer Rouge...

repérages voyages 3

67

TASMANIE

121

Un grand Chef des Maldives vous livre une recette locale, ensuite régalez-vous à Saint-Martin...

4 repérages voyages


EDITO

Sabrina Bailleul 13 années de journalisme pour la presse papier et le web. Son univers ? Tourisme, décoration et art de vivre. Elle aime les villes (béton et vieilles pierres), sacrifie partout à la gourmandise et vénère aussi les jardins sur un ton pétillant mais sensuel. Sabrina évoque ceux de France et vous raconte Dubai...

Hélène Caillaud

ses voyages sont tous orientés vers la plongée sous-marine et, quand elle ne part pas, elle explore la Méditerranée et l’étang de Thau. Accro aux mers chaudes, elle fomente pourtant un projet un peu fou en eaux hostiles. Elle photographie sous la surface les espèces les plus petites, s’en faisant une véritable spécialité. Découvrez son portfolio Pays traversés : Seychelles, spécial Indonésie... Mauritanie, Chine, Mali, Canada, Mexique, Portugal, Pays traversés : Egypte, La Sénégal, Bahamas,... Réunion, Maldives, Indonésie, Espagne, île Maurice, Elle en rêve : Israël et Philippines,... particulièrement Jérusalem qui l’émeut sans comprendre Elle en rêve : Komodo pourquoi, le vieux Hong Kong (Indonésie) pour les pour les films de Wong Kar dragons, Bahamas pour les Wai, requins, Australie pour les hippocampes feuillus,... Elle ne part pas sans...: appareil photo, guide de Elle ne part pas sans...: voyage, carnet de notes, équipement photo sousordinateur. marine et plongée bien sûr, mais aussi un maillot de bain + paréo, son smartphone pour rester connectée, et la liste des espèces sous-marines avec un guide d’identification pour mettre un nom sur les bestioles qu’elle a vues dans la journée.

Céline et François Olivier Goujon Clémenceau

photo-journaliste il court les 5 continents pour les plus grands magazines mais aussi pour le plaisir. Passionné, engagé, sa vision de l’humanité se façonne au gré de ses reportages : Yémen, Irak, Brésil,... Il rentre tout juste de Tahiti où il a rencontré les vahinés nouvelle génération et nous raconte...

ils ne partent pas l’un sans l’autre, ont appris à plonger ensemble et cherchent de nouvelles destinations à explorer à deux ou avec leurs enfants. Elle raffole des films aux titres imprononçables en version non sous-titrée, il quitte la France 3 jours par mois pour son métier sans rapport avec le tourisme. Ils Pays traversés : environ 140 rentrent tout juste de Mer pays dont récemment Ukraine, Birmanie, Irak, Iran, Yémen, Rouge et racontent... Australie, Brésil, Soudan,... Pays traversés : Singapour (expatriés 2 ans), USA, Bali, Il en rêve : Somalie, Kosovo, Australie, Maldives, Sénégal, Macédoine, Pacifique,... Guatemala, Hong-Kong,... Il ne part pas sans...: un Ils en rêvent : plonger aux couteau suisse qu’il rachète Philippines, Cuba, Polynésie, à chaque voyage parce et dépaysement en Himalaya, qu’il l’offre à son guide, un vieux chapeau acheté à un Japon, Afrique du Sud,... aborigène en Australie, 30 Go Ils ne partent pas sans...: de musique. elle, son chouchou pour les cheveux en plongée, un paréo, un bon livre et carnet de note, lui, un vieux maillot de bain et une paire de babouches...

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

Mercedes Lanoy

Marion Merceron

Marie-Ange Ostré

Thibaud Savouré

hôtesse de l’air pour une compagnie française depuis plus de 10 ans, elle fait le tour du monde chaque mois, veille à votre sécurité et à votre confort avec le sourire. Elle pratique l’équitation et la plongée sous-marine, cuisine lorsqu’elle rentre en France et fait la fête ailleurs. Suivez ses conseils de pro du voyage sur notre page Beauté...

jeune étudiante en communication à Nantes, elle passe un semestre aux USA en 2009 et y repart régulièrement depuis qu’elle est tombée sous le charme de cet immense pays qui se dévoile un peu plus à chacun de ses voyages. Elle vous offre la folie de Miami...

blogueuse spécialisée voyage sur Un Monde Ailleurs, elle est une référence sur Internet. Photographe, rédactrice web, passionnée de culture, gastronomie et rencontres insolites, elle collectionne les visas sur son passeport. Elle est rédactrice en chef pour Repérages Voyages...

ingénieur commercial dans une multinationale, Thibaud vit à Singapour depuis plus de 4 ans. Voyageur insatiable, il explore chaque année les moindres recoins de l’Asie, de l’Indonésie jusqu’aux confins de la Corée ou du Japon. Il montre et raconte ici son trek au Zanskar en Inde, aux confins de l’Himalaya...

Pays traversés : Etats-Unis, Pays traversés : Australie, Espagne, Irlande, Angleterre, Chine, Brésil, Seychelles, Italie. Groenland, Botswana, Egypte, Pays traversés : Malaisie, Bahamas, Maldives, USA, Tonga, USA, Japon, Bali, Seychelles, Elle en rêve : Canada pour Marquises,... Afrique du Sud,... ses paysages enneigés et enfin Elle en rêve : Australie pour goûter au vrai sirop d'érable ! Elle en rêve : Bhoutan, sa démesure et sa barrière de Et la Grèce, pour les plages et Mongolie, Chili, Thaïlande, Philippines, Myanmar,... corail, Vancouver au Canada l'histoire. pour les paysages à couper le Elle ne part pas sans...: Elle ne part pas sans... : souffle et les orques. chaussures à talons, carnet de ordinateur, appareils photos, Elle ne part pas sans...: voyage, maillot de bain, PC, iPhone, donc ses outils de travail ! une montre, un pashmina, livre de poche. lunettes de soleil et un trèfle à 4 feuilles!

Magazine bimestriel gratuit publié sur Internet par les Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 Paris (France).

Directeur de publication Sylvie Vollet

redac@reperages-voyages.com Rédacteur en chef Marie-Ange Ostré

Pays traversés : Inde, Philippines, Chine, Thaïlande, Japon, Indonésie, Brunei, Bangladesh, Myanmar,... Il en rêve :Bhoutan, Mongolie, Groenland ! Il ne part pas sans... : son petit carnet, une carte du pays, et un bon bouquin !

Graphiste maquettiste Lydia Su Secrétaire de rédaction Chantale Pajot

www.reperages-voyages.com

Photo de couverture : Marie-Ange Ostré

repérages voyages  5

repérages voyages  6


EDITO

Sabrina Bailleul 13 années de journalisme pour la presse papier et le web. Son univers ? Tourisme, décoration et art de vivre. Elle aime les villes (béton et vieilles pierres), sacrifie partout à la gourmandise et vénère aussi les jardins sur un ton pétillant mais sensuel. Sabrina évoque ceux de France et vous raconte Dubai...

Hélène Caillaud

ses voyages sont tous orientés vers la plongée sous-marine et, quand elle ne part pas, elle explore la Méditerranée et l’étang de Thau. Accro aux mers chaudes, elle fomente pourtant un projet un peu fou en eaux hostiles. Elle photographie sous la surface les espèces les plus petites, s’en faisant une véritable spécialité. Découvrez son portfolio Pays traversés : Seychelles, spécial Indonésie... Mauritanie, Chine, Mali, Canada, Mexique, Portugal, Pays traversés : Egypte, La Sénégal, Bahamas,... Réunion, Maldives, Indonésie, Espagne, île Maurice, Elle en rêve : Israël et Philippines,... particulièrement Jérusalem qui l’émeut sans comprendre Elle en rêve : Komodo pourquoi, le vieux Hong Kong (Indonésie) pour les pour les films de Wong Kar dragons, Bahamas pour les Wai, requins, Australie pour les hippocampes feuillus,... Elle ne part pas sans...: appareil photo, guide de Elle ne part pas sans...: voyage, carnet de notes, équipement photo sousordinateur. marine et plongée bien sûr, mais aussi un maillot de bain + paréo, son smartphone pour rester connectée, et la liste des espèces sous-marines avec un guide d’identification pour mettre un nom sur les bestioles qu’elle a vues dans la journée.

Céline et François Olivier Goujon Clémenceau

photo-journaliste il court les 5 continents pour les plus grands magazines mais aussi pour le plaisir. Passionné, engagé, sa vision de l’humanité se façonne au gré de ses reportages : Yémen, Irak, Brésil,... Il rentre tout juste de Tahiti où il a rencontré les vahinés nouvelle génération et nous raconte...

ils ne partent pas l’un sans l’autre, ont appris à plonger ensemble et cherchent de nouvelles destinations à explorer à deux ou avec leurs enfants. Elle raffole des films aux titres imprononçables en version non sous-titrée, il quitte la France 3 jours par mois pour son métier sans rapport avec le tourisme. Ils Pays traversés : environ 140 rentrent tout juste de Mer pays dont récemment Ukraine, Birmanie, Irak, Iran, Yémen, Rouge et racontent... Australie, Brésil, Soudan,... Pays traversés : Singapour (expatriés 2 ans), USA, Bali, Il en rêve : Somalie, Kosovo, Australie, Maldives, Sénégal, Macédoine, Pacifique,... Guatemala, Hong-Kong,... Il ne part pas sans...: un Ils en rêvent : plonger aux couteau suisse qu’il rachète Philippines, Cuba, Polynésie, à chaque voyage parce et dépaysement en Himalaya, qu’il l’offre à son guide, un vieux chapeau acheté à un Japon, Afrique du Sud,... aborigène en Australie, 30 Go Ils ne partent pas sans...: de musique. elle, son chouchou pour les cheveux en plongée, un paréo, un bon livre et carnet de note, lui, un vieux maillot de bain et une paire de babouches...

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

Mercedes Lanoy

Marion Merceron

Marie-Ange Ostré

Thibaud Savouré

hôtesse de l’air pour une compagnie française depuis plus de 10 ans, elle fait le tour du monde chaque mois, veille à votre sécurité et à votre confort avec le sourire. Elle pratique l’équitation et la plongée sous-marine, cuisine lorsqu’elle rentre en France et fait la fête ailleurs. Suivez ses conseils de pro du voyage sur notre page Beauté...

jeune étudiante en communication à Nantes, elle passe un semestre aux USA en 2009 et y repart régulièrement depuis qu’elle est tombée sous le charme de cet immense pays qui se dévoile un peu plus à chacun de ses voyages. Elle vous offre la folie de Miami...

blogueuse spécialisée voyage sur Un Monde Ailleurs, elle est une référence sur Internet. Photographe, rédactrice web, passionnée de culture, gastronomie et rencontres insolites, elle collectionne les visas sur son passeport. Elle est rédactrice en chef pour Repérages Voyages...

ingénieur commercial dans une multinationale, Thibaud vit à Singapour depuis plus de 4 ans. Voyageur insatiable, il explore chaque année les moindres recoins de l’Asie, de l’Indonésie jusqu’aux confins de la Corée ou du Japon. Il montre et raconte ici son trek au Zanskar en Inde, aux confins de l’Himalaya...

Pays traversés : Etats-Unis, Pays traversés : Australie, Espagne, Irlande, Angleterre, Chine, Brésil, Seychelles, Italie. Groenland, Botswana, Egypte, Pays traversés : Malaisie, Bahamas, Maldives, USA, Tonga, USA, Japon, Bali, Seychelles, Elle en rêve : Canada pour Marquises,... Afrique du Sud,... ses paysages enneigés et enfin Elle en rêve : Australie pour goûter au vrai sirop d'érable ! Elle en rêve : Bhoutan, sa démesure et sa barrière de Et la Grèce, pour les plages et Mongolie, Chili, Thaïlande, Philippines, Myanmar,... corail, Vancouver au Canada l'histoire. pour les paysages à couper le Elle ne part pas sans...: Elle ne part pas sans... : souffle et les orques. chaussures à talons, carnet de ordinateur, appareils photos, Elle ne part pas sans...: voyage, maillot de bain, PC, iPhone, donc ses outils de travail ! une montre, un pashmina, livre de poche. lunettes de soleil et un trèfle à 4 feuilles!

Magazine bimestriel gratuit publié sur Internet par les Editions Tucana 3 bis, rue de l’Alboni 75016 Paris (France).

Directeur de publication Sylvie Vollet

redac@reperages-voyages.com Rédacteur en chef Marie-Ange Ostré

Pays traversés : Inde, Philippines, Chine, Thaïlande, Japon, Indonésie, Brunei, Bangladesh, Myanmar,... Il en rêve :Bhoutan, Mongolie, Groenland ! Il ne part pas sans... : son petit carnet, une carte du pays, et un bon bouquin !

Graphiste maquettiste Lydia Su Secrétaire de rédaction Chantale Pajot

www.reperages-voyages.com

Photo de couverture : Marie-Ange Ostré

repérages voyages  5

repérages voyages  6


Actu

EDITO

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

L’île de Guernesey, encore plus belle l’été !

Helsinki, capitale design en 2012

mondiale

du

Helsinki est la capitale politique, commerciale et culturelle de la Finlande. Chaque année, une ville est nommée “Capitale Mondiale du Design”. Il s’agit de mettre en lumière une ville qui utilise le design dans des perspectives sociales, culturelles et économiques. Le programme des festivités alternera événements internationaux et locaux avec des projets utilisant le design comme un outil de développement pour chaque nation.

Terres de Charme, Chem Chem dans les lumières de l’Afrique

www.wdchelsinki2012.fi/en Orient-Express, tartans sur mesure à bord du Royal Scotsman Avec l’arrivée du printemps, le Royal Scotsman est fin prêt pour s’élancer sur les rails d’Ecosse pour une nouvelle saison d’épopées ferroviaires. Symbole de luxe et d’élégance ce train mythique demeure un moyen incontournable de découvrir la beauté majestueuse des Highlands écossais. Cette année, l’apparition d’un tout nouveau service de tar tan sur mesure offre la possibilité de ramener un souvenir unique chez soi. Le Royal Scotsman propose une grande variété de circuits comprenant des forfaits de 2 à 7 nuits.

Le voyagiste exper t du safari sur mesure en Afrique s’associe avec Nicolas Negre et Fabia Bausch pour inaugurer dès le 1er juin 2011 un nouvel ar t de vivre, le slow safari. Un lodge de 7 tentes de luxe reliées les unes aux autres par des passerelles en bois d’eucalyptus laissent le passage aux animaux sauvages. Zèbres, gazelles, girafes et prédateurs viennent boire sur les rives du lac Manyara en Tanzanie et Terres de Charme inscrit cette étape privilégiée dans un safari privé au dépar t d’Arusha, en Landrover avec guide francophone avec nuits suivantes au Ngorongoro et / ou dans le parc du Serengeti. www.terresdecharme.com

A deux pas des côtes normandes, Guernesey est une île dotée d’une richesse culturelle et historique extraordinaire. Que vous soyez gourmand, spor tif, amoureux de la nature, marcheur, passionné de voile, féru d’histoire ou de Victor Hugo,... Guernesey comble par son authenticité, son dynamisme, et la douceur de son climat. Dès à présent et jusqu’au 25 septembre profitez des dimanches en bord de mer à Saint Peter Por t fermé à la circulation. Ateliers de cuisine, dégustations de spécialités, et produits locaux mettent à l’honneur la gastronomie de l’île. Autre événement à ne pas manquer, le South Show est une exposition gourmande et festive qui se tient dans le Sud de l’île de Guernesey. Cours de cuisine pour adultes et enfants, et produits faits maison sont proposés aux visiteurs. Inscrivez Guernesey sur votre agenda de l’été ! www.visitguernsey.com

www.orient-express.com repérages voyages  7

repérages voyages  8


Actu

EDITO

AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

L’île de Guernesey, encore plus belle l’été !

Helsinki, capitale design en 2012

mondiale

du

Helsinki est la capitale politique, commerciale et culturelle de la Finlande. Chaque année, une ville est nommée “Capitale Mondiale du Design”. Il s’agit de mettre en lumière une ville qui utilise le design dans des perspectives sociales, culturelles et économiques. Le programme des festivités alternera événements internationaux et locaux avec des projets utilisant le design comme un outil de développement pour chaque nation.

Terres de Charme, Chem Chem dans les lumières de l’Afrique

www.wdchelsinki2012.fi/en Orient-Express, tartans sur mesure à bord du Royal Scotsman Avec l’arrivée du printemps, le Royal Scotsman est fin prêt pour s’élancer sur les rails d’Ecosse pour une nouvelle saison d’épopées ferroviaires. Symbole de luxe et d’élégance ce train mythique demeure un moyen incontournable de découvrir la beauté majestueuse des Highlands écossais. Cette année, l’apparition d’un tout nouveau service de tar tan sur mesure offre la possibilité de ramener un souvenir unique chez soi. Le Royal Scotsman propose une grande variété de circuits comprenant des forfaits de 2 à 7 nuits.

Le voyagiste exper t du safari sur mesure en Afrique s’associe avec Nicolas Negre et Fabia Bausch pour inaugurer dès le 1er juin 2011 un nouvel ar t de vivre, le slow safari. Un lodge de 7 tentes de luxe reliées les unes aux autres par des passerelles en bois d’eucalyptus laissent le passage aux animaux sauvages. Zèbres, gazelles, girafes et prédateurs viennent boire sur les rives du lac Manyara en Tanzanie et Terres de Charme inscrit cette étape privilégiée dans un safari privé au dépar t d’Arusha, en Landrover avec guide francophone avec nuits suivantes au Ngorongoro et / ou dans le parc du Serengeti. www.terresdecharme.com

A deux pas des côtes normandes, Guernesey est une île dotée d’une richesse culturelle et historique extraordinaire. Que vous soyez gourmand, spor tif, amoureux de la nature, marcheur, passionné de voile, féru d’histoire ou de Victor Hugo,... Guernesey comble par son authenticité, son dynamisme, et la douceur de son climat. Dès à présent et jusqu’au 25 septembre profitez des dimanches en bord de mer à Saint Peter Por t fermé à la circulation. Ateliers de cuisine, dégustations de spécialités, et produits locaux mettent à l’honneur la gastronomie de l’île. Autre événement à ne pas manquer, le South Show est une exposition gourmande et festive qui se tient dans le Sud de l’île de Guernesey. Cours de cuisine pour adultes et enfants, et produits faits maison sont proposés aux visiteurs. Inscrivez Guernesey sur votre agenda de l’été ! www.visitguernsey.com

www.orient-express.com repérages voyages  7

repérages voyages  8


Partez pour... le Pérou

EDITO

AUTEURS

NEWS

Chemise légère à manches longues, sur tout pour un séjour en Amazonie. et produits répulsifs anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux (applications répétées sur les vêtements et sur la peau découver te). Prévoyez un gel apaisant contre les piqûres. Et votre écran solaire !

a république du Pérou est le troisième plus grand pays d’Amérique du Sud par sa superficie avec 2 414 km de côtes sur le Pacifique. Il compte environ 30 millions de Péruviens. Andes, Incas, Amazone, Titicaca,... mais aussi lamas, condors, jaguars, caïmans,... autant de noms qui enflamment l’imagination. Le Pérou attire de plus en plus de visiteurs européens parmi lesquels vous compterez peut-être cette année. Mais avant de goûter à l’excellente gastronomie péruvienne, l’une des plus diversifiées au monde, vérifions ensemble quelques points de détails... Formalités Les citoyens de l’Union Européenne n’ont pas besoin de visa pour un séjour touristique au Pérou d’une durée inférieure à 183 jours. Le passepor t en cours de validité suffit. Le visa s’obtient à l’entrée sur le territoire, le service Migraciones vous accordera un visa allant de 1 à 6 mois (non renouvelable). Meilleure saison Adaptez le programme de votre séjour : sur la côte du Pérou, l'été (décembre à février) est chaud (26° à 30°) et l'hiver est frais (10°

repérages voyages  9

à 18°) et souvent brumeux. Dans les Andes, le climat est différent : une saison sèche de mai à septembre, une saison des pluies d'octobre à avril avec des températures plus élevées le jour (25°) et des nuits fraîches. Mêmes saisons en forêt (Est du Pérou) avec un climat plus chaud (jusqu’à 35° l'été) et plus humide. Préférez janvier à mars pour la côte, mai à septembre pour les Andes et l'Amazonie. For te pluviosité enregistrée dans la région de Cusco de janvier à mai.

Electricité Voltage 110/220, prises identiques à celles utilisées en France, à 2 fiches. Eau : Le Pérou fait par ti des 30 pays à haut risque pour son manque d'eau, en quantité comme en qualité. L’eau distribuée par les réseaux d’alimentation n’est pas potable, préférez les

PROMOS

BLOGS

eaux en bouteilles capsulées y compris pour le brossage des dents. Vaccinations
 Mise à jour de la vaccination diphtérietétanos-poliopyélite conseillée. Autres vaccinations recommandées (selon typhoïde, hépatites virales A et B. Pour l’Amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune est vivement recommandé et il est obligatoire si vous souhaitez vous rendre au Venezuela depuis le Pérou. Argent Au 31 mai 2011, 1 Euro = 3.84320 Nuevos Soles péruviens. Le Nuevo Sol se divise en 100 Centavos. _

L

N’oubliez pas d’empor ter une attestation d’assurance avec un numéro d’appel d’urgence (pour vols, accident, maladie, rapatriement). Règle de prudence élémentaire. Les plus malins garderont à disposition sur un serveur distant une photocopie de leur passepor t, c’est un conseil qui vaut d’ailleurs pour n’impor te quelle destination.

PARTEZ

Marie-Ange Ostré

Avant de partir... Office du Tourisme du Pérou : www.peru.travel/fr/

Le Pérou sur YouTube : www.youtube.com/visitperu

Heure - 5 UTC, ce qui signifie - 7 heures à Lima par rappor t à Paris en été (s’il est 13:00 à Lima, il est 20:00 le même jour en juin à Paris). Dans votre valise Par tez léger, parce que les compagnies aériennes vous feront payer le surcroît de bagages au retour après avoir cédé aux affres du shopping sur place. Empor tez au moins une veste polaire, une paire de bonnes chaussures de marche, une paire de chaussures plus légères, un poncho imperméable léger à glisser dans le sac à dos lorsqu’il fait chaud, pour recouvrir le sac à dos lorsque le ciel se couvre. repérages voyages  10


Partez pour... le Pérou

EDITO

AUTEURS

NEWS

Chemise légère à manches longues, sur tout pour un séjour en Amazonie. et produits répulsifs anti-moustiques adaptés aux pays tropicaux (applications répétées sur les vêtements et sur la peau découver te). Prévoyez un gel apaisant contre les piqûres. Et votre écran solaire !

a république du Pérou est le troisième plus grand pays d’Amérique du Sud par sa superficie avec 2 414 km de côtes sur le Pacifique. Il compte environ 30 millions de Péruviens. Andes, Incas, Amazone, Titicaca,... mais aussi lamas, condors, jaguars, caïmans,... autant de noms qui enflamment l’imagination. Le Pérou attire de plus en plus de visiteurs européens parmi lesquels vous compterez peut-être cette année. Mais avant de goûter à l’excellente gastronomie péruvienne, l’une des plus diversifiées au monde, vérifions ensemble quelques points de détails... Formalités Les citoyens de l’Union Européenne n’ont pas besoin de visa pour un séjour touristique au Pérou d’une durée inférieure à 183 jours. Le passepor t en cours de validité suffit. Le visa s’obtient à l’entrée sur le territoire, le service Migraciones vous accordera un visa allant de 1 à 6 mois (non renouvelable). Meilleure saison Adaptez le programme de votre séjour : sur la côte du Pérou, l'été (décembre à février) est chaud (26° à 30°) et l'hiver est frais (10°

repérages voyages  9

à 18°) et souvent brumeux. Dans les Andes, le climat est différent : une saison sèche de mai à septembre, une saison des pluies d'octobre à avril avec des températures plus élevées le jour (25°) et des nuits fraîches. Mêmes saisons en forêt (Est du Pérou) avec un climat plus chaud (jusqu’à 35° l'été) et plus humide. Préférez janvier à mars pour la côte, mai à septembre pour les Andes et l'Amazonie. For te pluviosité enregistrée dans la région de Cusco de janvier à mai.

Electricité Voltage 110/220, prises identiques à celles utilisées en France, à 2 fiches. Eau : Le Pérou fait par ti des 30 pays à haut risque pour son manque d'eau, en quantité comme en qualité. L’eau distribuée par les réseaux d’alimentation n’est pas potable, préférez les

PROMOS

BLOGS

eaux en bouteilles capsulées y compris pour le brossage des dents. Vaccinations
 Mise à jour de la vaccination diphtérietétanos-poliopyélite conseillée. Autres vaccinations recommandées (selon typhoïde, hépatites virales A et B. Pour l’Amazonie, le vaccin contre la fièvre jaune est vivement recommandé et il est obligatoire si vous souhaitez vous rendre au Venezuela depuis le Pérou. Argent Au 31 mai 2011, 1 Euro = 3.84320 Nuevos Soles péruviens. Le Nuevo Sol se divise en 100 Centavos. _

L

N’oubliez pas d’empor ter une attestation d’assurance avec un numéro d’appel d’urgence (pour vols, accident, maladie, rapatriement). Règle de prudence élémentaire. Les plus malins garderont à disposition sur un serveur distant une photocopie de leur passepor t, c’est un conseil qui vaut d’ailleurs pour n’impor te quelle destination.

PARTEZ

Marie-Ange Ostré

Avant de partir... Office du Tourisme du Pérou : www.peru.travel/fr/

Le Pérou sur YouTube : www.youtube.com/visitperu

Heure - 5 UTC, ce qui signifie - 7 heures à Lima par rappor t à Paris en été (s’il est 13:00 à Lima, il est 20:00 le même jour en juin à Paris). Dans votre valise Par tez léger, parce que les compagnies aériennes vous feront payer le surcroît de bagages au retour après avoir cédé aux affres du shopping sur place. Empor tez au moins une veste polaire, une paire de bonnes chaussures de marche, une paire de chaussures plus légères, un poncho imperméable léger à glisser dans le sac à dos lorsqu’il fait chaud, pour recouvrir le sac à dos lorsque le ciel se couvre. repérages voyages  10


DESTINATIONS POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


DESTINATIONS POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


Tahiti, les vahinés sont de retour !

POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


Tahiti, les vahinés sont de retour !

POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


C’est un mythe. Une légende. La vahiné représente dans l’inconscient masculin aussi bien que féminin l’image du charme, de la séduction et de l’érotisme. J’ai voulu voir.

M

a première vahiné a… une bonne cinquantaine. Je la rencontre chez elle au bord du lagon à peine quelques heures après ma descente de l’avion. 26 heures de voyage au total : Paris / Los Angeles. Puis Los Angeles / Tahiti Faa. Ça calme. Depuis son magnifique faré à l’ancienne où elle me reçoit - habitation ouver te, toit de feuilles de pandanus et terrasse salle à manger Tumata Robinson dirige Tahiti Ora, la plus grande troupe de spectacle théâtral de Tahiti. Elle est la mère de toutes les vahinés et son histoire le confirme telle une vraie légende polynésienne : “Mon père était navigateur solitaire, il a fait escale un jour en Polynésie…”. La maman de Tumata était, elle, fille d’une des plus anciennes familles de l’île et toujours vêtue à l’ancienne, avec des couronnes de fleurs et un pagne de feuilles. Un jour la famille de sa maman invita son papa à dîner pour qu’il raconte son périple en mer, et l’histoire naquit entre les

repérages voyages  15

repérages voyages  16


C’est un mythe. Une légende. La vahiné représente dans l’inconscient masculin aussi bien que féminin l’image du charme, de la séduction et de l’érotisme. J’ai voulu voir.

M

a première vahiné a… une bonne cinquantaine. Je la rencontre chez elle au bord du lagon à peine quelques heures après ma descente de l’avion. 26 heures de voyage au total : Paris / Los Angeles. Puis Los Angeles / Tahiti Faa. Ça calme. Depuis son magnifique faré à l’ancienne où elle me reçoit - habitation ouver te, toit de feuilles de pandanus et terrasse salle à manger Tumata Robinson dirige Tahiti Ora, la plus grande troupe de spectacle théâtral de Tahiti. Elle est la mère de toutes les vahinés et son histoire le confirme telle une vraie légende polynésienne : “Mon père était navigateur solitaire, il a fait escale un jour en Polynésie…”. La maman de Tumata était, elle, fille d’une des plus anciennes familles de l’île et toujours vêtue à l’ancienne, avec des couronnes de fleurs et un pagne de feuilles. Un jour la famille de sa maman invita son papa à dîner pour qu’il raconte son périple en mer, et l’histoire naquit entre les

repérages voyages  15

repérages voyages  16


deux tour tereaux… Une histoire triste et belle, que Tumata raconte dans un beau livre, Comme deux navires qui se croisent dans la nuit : depuis le début de vie du jeune couple au paradis, jusqu’aux aventures du papa vite rattrapé par ses habitudes de coureur des mers autant que de jupons. La jolie maman de Tumata en mourra de chagrin. Son père se consolera en volant de belle en belle repérages voyages  17

filles ont rarement plus de 25 ans, sauf " Les“la vieille Stella” : 32 ans et des yeux qui pétillent de malice ! "

et en sombrant parfois dans la nuit, en compagnie d’amis parmi lesquels un fameux nouvel arrivant en Polynésie, l’acteur Marlon Brando qui vient de s’offrir l’île de Tera. Depuis la disparition de son marin de père, Tumata traverse chaque jour la petite route du littoral pour aller fleurir sa tombe, “près du ruisseau où on les prenait en photo avec ma mère”. repérages voyages  18


deux tour tereaux… Une histoire triste et belle, que Tumata raconte dans un beau livre, Comme deux navires qui se croisent dans la nuit : depuis le début de vie du jeune couple au paradis, jusqu’aux aventures du papa vite rattrapé par ses habitudes de coureur des mers autant que de jupons. La jolie maman de Tumata en mourra de chagrin. Son père se consolera en volant de belle en belle repérages voyages  17

filles ont rarement plus de 25 ans, sauf " Les“la vieille Stella” : 32 ans et des yeux qui pétillent de malice ! "

et en sombrant parfois dans la nuit, en compagnie d’amis parmi lesquels un fameux nouvel arrivant en Polynésie, l’acteur Marlon Brando qui vient de s’offrir l’île de Tera. Depuis la disparition de son marin de père, Tumata traverse chaque jour la petite route du littoral pour aller fleurir sa tombe, “près du ruisseau où on les prenait en photo avec ma mère”. repérages voyages  18


Olivier Goujon

Tumata compte les costumes qu’elle a elle-même dessinés et souvent cousus “parce que c’est impossible de trouver dans le commerce ce que j’ai en tête quand j’imagine mes chorégraphies”. Elle les aligne ensuite et les range dans des sacs noirs que les filles devront recontrôler. On est pro ou on ne l’est pas: “il ne s’agit pas d’arriver au mariage de deux grandes familles de l’île et de s’apercevoir que Niu a oublié ses colliers !”. Niu, Stella et Remuna entretiennent le mythe de la vahiné “gracieuse, voluptueuse, sensuelle, qui doit inviter au rêve”, dit Tumata. Qui invite plutôt au fantasme, pensent tous les garçons…

_


Tumata enfant ne pensait déjà qu’à la danse, elle deviendra l’une des plus grandes danseuses de Tahiti, prolongeant ainsi la tradition familiale. Après quelques années, la Compagnie Tahiti Ora naît et se développe. Aujourd’hui les danseurs et danseuses de Tumata, - “mes enfants” - sont une quarantaine et répondent aux plus gros contrats de l’archipel.

repérages voyages  19

Les garçons peuvent être plus âgés, mais les filles ont rarement plus de 25 ans, sauf “la vieille Stella” : 32 ans et des yeux qui pétillent de malice. Stella est infirmière dans le civil. Le soir ou les dimanches, elle est sexy en diable dans son pagne orange ou sa robe volante à grandes fleurs. Remuna aussi est infirmière, et son petit copain est un beau surfeur jaloux comme un tigre. Elle a 25 ans.

Niu est plus dans la moyenne puisqu’elle a 19 ans. Elle étudie l’économie. Sur la scène, elle est parfois distraite, ça agace pas mal Tumata. La fondatrice de Tahiti Ora connaît ses filles parfaitement. Elle les choie, les dorlote. Elle les accompagne en tournée au Japon, en France ou en Californie. Avant chaque spectacle,

Cer tes. A l’inconscient collectif est associée l’image de fille facile de la vahiné; la vérité c’est que “tout était facile dans les îles, se nourrir, se loger, s’aimer… On ne connaissait pas beaucoup la pénibilité du travail avant l’arrivée des premiers colons”. Cette image de facilité fait rigoler les filles de Tumata parce que “c’est vrai que nous dégageons de la sensualité, les spectacles sont sexy mais ce n’est qu’une représentation de l’histoire, de notre tradition, ça s’arrête repérages voyages  20


Olivier Goujon

Tumata compte les costumes qu’elle a elle-même dessinés et souvent cousus “parce que c’est impossible de trouver dans le commerce ce que j’ai en tête quand j’imagine mes chorégraphies”. Elle les aligne ensuite et les range dans des sacs noirs que les filles devront recontrôler. On est pro ou on ne l’est pas: “il ne s’agit pas d’arriver au mariage de deux grandes familles de l’île et de s’apercevoir que Niu a oublié ses colliers !”. Niu, Stella et Remuna entretiennent le mythe de la vahiné “gracieuse, voluptueuse, sensuelle, qui doit inviter au rêve”, dit Tumata. Qui invite plutôt au fantasme, pensent tous les garçons…

_


Tumata enfant ne pensait déjà qu’à la danse, elle deviendra l’une des plus grandes danseuses de Tahiti, prolongeant ainsi la tradition familiale. Après quelques années, la Compagnie Tahiti Ora naît et se développe. Aujourd’hui les danseurs et danseuses de Tumata, - “mes enfants” - sont une quarantaine et répondent aux plus gros contrats de l’archipel.

repérages voyages  19

Les garçons peuvent être plus âgés, mais les filles ont rarement plus de 25 ans, sauf “la vieille Stella” : 32 ans et des yeux qui pétillent de malice. Stella est infirmière dans le civil. Le soir ou les dimanches, elle est sexy en diable dans son pagne orange ou sa robe volante à grandes fleurs. Remuna aussi est infirmière, et son petit copain est un beau surfeur jaloux comme un tigre. Elle a 25 ans.

Niu est plus dans la moyenne puisqu’elle a 19 ans. Elle étudie l’économie. Sur la scène, elle est parfois distraite, ça agace pas mal Tumata. La fondatrice de Tahiti Ora connaît ses filles parfaitement. Elle les choie, les dorlote. Elle les accompagne en tournée au Japon, en France ou en Californie. Avant chaque spectacle,

Cer tes. A l’inconscient collectif est associée l’image de fille facile de la vahiné; la vérité c’est que “tout était facile dans les îles, se nourrir, se loger, s’aimer… On ne connaissait pas beaucoup la pénibilité du travail avant l’arrivée des premiers colons”. Cette image de facilité fait rigoler les filles de Tumata parce que “c’est vrai que nous dégageons de la sensualité, les spectacles sont sexy mais ce n’est qu’une représentation de l’histoire, de notre tradition, ça s’arrête repérages voyages  20


Pratique...

Air Tahiti Nui propose une liaison quotidienne Paris / Papeete / Paris. www.air tahitinui.com Vols inter-îles sur www.air tahiti.com

Je recommande...

Vanira Lodge : faré 2 pers. ou faré avec cuisine 4 pers.. www.vaniralodge .com

là. Et puis vahiné, c’est juste un mot pour désigner la femme”. Avis à ceux qui auraient trop d’imagination. En général, le public ne confond d’ailleurs pas rêve et réalité. Parce que Tumata a toujours su préser ver l’aspect ar tistique sans tomber dans la facilité racoleuse.

repérages voyages  21

d’Europe par de frêles embarcations polynésiennes débordantes de fruits juteux, conduites par d’affables vahinés ignorant ingénument les règles de la bonne société française. “Aujourd’hui, les Français nous ont appris quelques règles”. Dont celle du soutien-gorge. Il faudra bien faire avec ! _

Heiana et Mihiatea, elles aussi représentent le mythe de la vahiné souriante et disponible puisqu’elles sont

respectivement Miss Tourisme et Miss Moorea pour 2011. Et c’est avec elles que j’ai rendez-vous aujourd’hui, pour une séance de pose sur la grande plage de Moorea. J’ai déjà eu des shootings plus difficiles ! Les filles trouvent tout de suite les situations justes. Elles s’installent sur les pirogues, disposent les corbeilles de fruits et miment les premières scènes qui lancèrent la légende : l’accueil des premiers bateaux venus

Olivier Goujon

A Moorea, farés de plage 2 pers. ou 4 pers., www.maheata.com

Plus d’infos...

Pour suivre Tahiti Ora : www.tahitiora.com A lire dans l’avion, les souvenirs de Tumata entre navigation et nostalgie : Comme Deux Navires qui se Croisent dans la Nuit, Editions Belfond 2008. Office du Tourisme : www.tahiti-tourisme .com

repérages voyages  22


Pratique...

Air Tahiti Nui propose une liaison quotidienne Paris / Papeete / Paris. www.air tahitinui.com Vols inter-îles sur www.air tahiti.com

Je recommande...

Vanira Lodge : faré 2 pers. ou faré avec cuisine 4 pers.. www.vaniralodge .com

là. Et puis vahiné, c’est juste un mot pour désigner la femme”. Avis à ceux qui auraient trop d’imagination. En général, le public ne confond d’ailleurs pas rêve et réalité. Parce que Tumata a toujours su préser ver l’aspect ar tistique sans tomber dans la facilité racoleuse.

repérages voyages  21

d’Europe par de frêles embarcations polynésiennes débordantes de fruits juteux, conduites par d’affables vahinés ignorant ingénument les règles de la bonne société française. “Aujourd’hui, les Français nous ont appris quelques règles”. Dont celle du soutien-gorge. Il faudra bien faire avec ! _

Heiana et Mihiatea, elles aussi représentent le mythe de la vahiné souriante et disponible puisqu’elles sont

respectivement Miss Tourisme et Miss Moorea pour 2011. Et c’est avec elles que j’ai rendez-vous aujourd’hui, pour une séance de pose sur la grande plage de Moorea. J’ai déjà eu des shootings plus difficiles ! Les filles trouvent tout de suite les situations justes. Elles s’installent sur les pirogues, disposent les corbeilles de fruits et miment les premières scènes qui lancèrent la légende : l’accueil des premiers bateaux venus

Olivier Goujon

A Moorea, farés de plage 2 pers. ou 4 pers., www.maheata.com

Plus d’infos...

Pour suivre Tahiti Ora : www.tahitiora.com A lire dans l’avion, les souvenirs de Tumata entre navigation et nostalgie : Comme Deux Navires qui se Croisent dans la Nuit, Editions Belfond 2008. Office du Tourisme : www.tahiti-tourisme .com

repérages voyages  22


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

Mon Dubaï, le vrai !

AUSTRALIE

RÉUNION

Impossible de le nier : Dubaï possède un côté bling-bling et une insolente opulence qui enthousiasment les uns et fait hurler les autres. Dans cette ville où tout est possible, il existe de petits joyaux méconnus des touristes que je souhaite vous dévoiler. Histoire de changer votre point de vue sur la destination. Vous m’accompagnez ?

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

C

ommençons par situer Dubaï sur la car te. Ce petit territoire et ville côtière s’étend sur 3 885 km² au sud de la péninsule arabique, face au golfe persique. Tout autour, ce ne sont que dunes de sable et un déser t… à couper le souffle. Je vous conseille de vous y rendre en hiver ou au printemps pour ne pas risquer le coup de chaud ou l’insolation. Dès juin, on frise les 40°C ... en pleine nuit ! Pour l’histoire, Dubaï est sor ti de terre il y a moins de 30 ans. A l’époque il s’agissait d’un émirat sans prétention et sur tout sans pétrole. Mais l’émir d’alors, le Cheik Sayyid bin Matkoum caressait le rêve de transformer Dubaï en por t de commerce pour profiter de la richesse pétrolière de ses voisins. Ce fut chose faite, comme pléthore de projets immobiliers. Ici tout s’est construit à la vitesse du son avec un seul mot d’ordre : la démesure ! Rome ne s’est pas faite en un jour, cer tes mais Dubaï, elle, a littéralement explosé ! Que l’on soit pour ou contre, saluons tout de même les prouesses architecturales dont la plus folle et la plus récente d’entre elles : la construction de la tour Burj Khalifa, un obélisque de 160 étages d’acier et de verre de 830 mètres inauguré début 2010 et qui a nécessité le travail quotidien de 12 000 ouvriers durant 8 ans ! On l’aperçoit à 95 km à la ronde ! Aujourd’hui, les chiffres donnent le tournis: 300 hôtels, 600 gratte-ciels et le quintuple de boutiques de luxe. Et même la plus grande station couver te de ski installée dans le Mall of the Emirates ! Autre curiosité immanquable, Palm Islands : trois îles formant un palmier au milieu des eaux qui ont permis d’augmenter de 120 km la longueur du littoral et de créer 3 000 villas, 3 000 appar tements et environ 30 hôtels

repérages voyages  23

repérages voyages  24


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

Mon Dubaï, le vrai !

AUSTRALIE

RÉUNION

Impossible de le nier : Dubaï possède un côté bling-bling et une insolente opulence qui enthousiasment les uns et fait hurler les autres. Dans cette ville où tout est possible, il existe de petits joyaux méconnus des touristes que je souhaite vous dévoiler. Histoire de changer votre point de vue sur la destination. Vous m’accompagnez ?

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

C

ommençons par situer Dubaï sur la car te. Ce petit territoire et ville côtière s’étend sur 3 885 km² au sud de la péninsule arabique, face au golfe persique. Tout autour, ce ne sont que dunes de sable et un déser t… à couper le souffle. Je vous conseille de vous y rendre en hiver ou au printemps pour ne pas risquer le coup de chaud ou l’insolation. Dès juin, on frise les 40°C ... en pleine nuit ! Pour l’histoire, Dubaï est sor ti de terre il y a moins de 30 ans. A l’époque il s’agissait d’un émirat sans prétention et sur tout sans pétrole. Mais l’émir d’alors, le Cheik Sayyid bin Matkoum caressait le rêve de transformer Dubaï en por t de commerce pour profiter de la richesse pétrolière de ses voisins. Ce fut chose faite, comme pléthore de projets immobiliers. Ici tout s’est construit à la vitesse du son avec un seul mot d’ordre : la démesure ! Rome ne s’est pas faite en un jour, cer tes mais Dubaï, elle, a littéralement explosé ! Que l’on soit pour ou contre, saluons tout de même les prouesses architecturales dont la plus folle et la plus récente d’entre elles : la construction de la tour Burj Khalifa, un obélisque de 160 étages d’acier et de verre de 830 mètres inauguré début 2010 et qui a nécessité le travail quotidien de 12 000 ouvriers durant 8 ans ! On l’aperçoit à 95 km à la ronde ! Aujourd’hui, les chiffres donnent le tournis: 300 hôtels, 600 gratte-ciels et le quintuple de boutiques de luxe. Et même la plus grande station couver te de ski installée dans le Mall of the Emirates ! Autre curiosité immanquable, Palm Islands : trois îles formant un palmier au milieu des eaux qui ont permis d’augmenter de 120 km la longueur du littoral et de créer 3 000 villas, 3 000 appar tements et environ 30 hôtels

repérages voyages  23

repérages voyages  24


dont le tout dernier palace, The Palm estampillé One & Only. La tendance actuelle s’oriente vers la construction de complexes touristiques complètement intégrés qui répondent aux besoins d’un tourisme familial spécifique. L’Atlantis (le cousin de celui des Bahamas) en est peut-être l’exemple le plus édifiant. Mais aujourd’hui, Dubaï subit la crise de plein fouet et fait une pause. Les grues ont pour la plupar t cessé de fonctionner, soit 50 % des chantiers… A Dubaï on compte 90% d’expatriés qui font toute la richesse du petit émirat. Ils sont venus d’Inde, du Pakistan, du Bengladesh, de Jordanie ou du Yémen. Tous des immigrés, cer tains à col blanc, la majorité à col bleu, main-d’œuvre bon marché et condamnés à rentrer chez eux tôt ou tard. Et pour tant ces expats se sont appropriés Dubaï. Little India est le poumon de la communauté indienne, installé à deux pas de la Grande Mosquée, entre les temples repérages voyages  25

[

Des courses de chameaux organisées sur les 15 champs de courses répartis sur le territoire, avec des jockey-robots !

h indous dédiés à Shiva et à Krishna. Tous les Indiens du Qatar et d’Abu Dhabi s’y donnent aussi rendez-vous, c’est dire sa notoriété ! Le vendredi, jour de repos, une foule bigarrée s’y presse. Allez-y vous aussi, je vous assure qu’on se croirait à Dehli ou à Bombay : vous y trouverez épices et ingrédients de la cuisine indienne, autant que les tissus, les saris et les fameux bidis vendus dans

les estaminets… Tout y est !

]

Envie de faire des emplettes ? Prenez la direction du marché de l’or, à Deira. Pour cela, deux solutions : empruntez le bateau-taxi (l’abra), ou le dohw, le ferr y local, un bateau traditionnel en bois pour traverser le Creek, le bras de mer qui entre dans la vieille ville. Autour de vous c’est alors un ballet incessant de

bateaux de commerce par tant pour l’Asie ou l’Iran car oui, le commerce avec l’Iran est toléré. Sur place, vous serez éblouis par toutes ces pierres précieuses mises en lumière : de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toute pureté ! Idem pour les pierres semi-précieuses et l’or que l’on trouve à foison parce qu’à Dubaï, on ne paie pas de taxe. Ici, l’or 23 ou 24 carats est légion, plus jaune qu’ailleurs parce que les Arabes aiment cette couleur. N’imaginez même pas visiter les 450 boutiques installées dans le quar tier, mais entrez dans quelques-unes ! A l’ombre des gratte-ciels et des hôtels de luxe, voici le petit por t de pêche d’Oumsouken, flambant neuf. C’est ici que l’on fabrique ces dhows de course, les fameux bateaux traditionnels en bois dont les Dubaïotes raffolent. Derrière mar teau et ciseau, on trouve des travailleurs pakistanais qui vivent de la pêche et ont appris le métier sur place. repérages voyages  26


dont le tout dernier palace, The Palm estampillé One & Only. La tendance actuelle s’oriente vers la construction de complexes touristiques complètement intégrés qui répondent aux besoins d’un tourisme familial spécifique. L’Atlantis (le cousin de celui des Bahamas) en est peut-être l’exemple le plus édifiant. Mais aujourd’hui, Dubaï subit la crise de plein fouet et fait une pause. Les grues ont pour la plupar t cessé de fonctionner, soit 50 % des chantiers… A Dubaï on compte 90% d’expatriés qui font toute la richesse du petit émirat. Ils sont venus d’Inde, du Pakistan, du Bengladesh, de Jordanie ou du Yémen. Tous des immigrés, cer tains à col blanc, la majorité à col bleu, main-d’œuvre bon marché et condamnés à rentrer chez eux tôt ou tard. Et pour tant ces expats se sont appropriés Dubaï. Little India est le poumon de la communauté indienne, installé à deux pas de la Grande Mosquée, entre les temples repérages voyages  25

[

Des courses de chameaux organisées sur les 15 champs de courses répartis sur le territoire, avec des jockey-robots !

h indous dédiés à Shiva et à Krishna. Tous les Indiens du Qatar et d’Abu Dhabi s’y donnent aussi rendez-vous, c’est dire sa notoriété ! Le vendredi, jour de repos, une foule bigarrée s’y presse. Allez-y vous aussi, je vous assure qu’on se croirait à Dehli ou à Bombay : vous y trouverez épices et ingrédients de la cuisine indienne, autant que les tissus, les saris et les fameux bidis vendus dans

les estaminets… Tout y est !

]

Envie de faire des emplettes ? Prenez la direction du marché de l’or, à Deira. Pour cela, deux solutions : empruntez le bateau-taxi (l’abra), ou le dohw, le ferr y local, un bateau traditionnel en bois pour traverser le Creek, le bras de mer qui entre dans la vieille ville. Autour de vous c’est alors un ballet incessant de

bateaux de commerce par tant pour l’Asie ou l’Iran car oui, le commerce avec l’Iran est toléré. Sur place, vous serez éblouis par toutes ces pierres précieuses mises en lumière : de toutes les tailles, de toutes les couleurs et de toute pureté ! Idem pour les pierres semi-précieuses et l’or que l’on trouve à foison parce qu’à Dubaï, on ne paie pas de taxe. Ici, l’or 23 ou 24 carats est légion, plus jaune qu’ailleurs parce que les Arabes aiment cette couleur. N’imaginez même pas visiter les 450 boutiques installées dans le quar tier, mais entrez dans quelques-unes ! A l’ombre des gratte-ciels et des hôtels de luxe, voici le petit por t de pêche d’Oumsouken, flambant neuf. C’est ici que l’on fabrique ces dhows de course, les fameux bateaux traditionnels en bois dont les Dubaïotes raffolent. Derrière mar teau et ciseau, on trouve des travailleurs pakistanais qui vivent de la pêche et ont appris le métier sur place. repérages voyages  26


Dubai Department of Tourism and Commerce

sont celles des animaux des réser ves: les gazelles et les or yx du déser t au pelage blanc et aux cornes longues. La plupar t de ces espèces, menacées d’extinction comme le léopard des sables, le loup du déser t, n’existent que grâce à l’ouver ture de centres et de réser ves qui les protègent. Au gré de votre trek, peut-être croiserez-vous un maître fauconnier ? Cette précieuse tradition remonte à 3000 ou 4000 ans, à l’époque où les locaux utilisaient les faucons pour chasser de petites proies.

_

A l’Est toute ! Direction les montagnes de Hajjar, une région volcanique dans laquelle on extrait le cuivre, le marbre et le granit. On a l’impression de sillonner un paysage lunaire et ceci, jusqu’à la frontière d’Oman. En altitude, vous serez surpris par le nombre de fermes privées appar tenant à de riches propriétaires ou à des Bédouins. Et vous apercevrez forcément dindons, canards, perdrix, chèvres et autres lapins qui cohabitent ici. L’autre Dubaï…

Que diriez-vous d’une pause détente? Boire un thé à la menthe au bar de l’Atlantis ? Non, mieux. Un spa ? Vous ne chauffez pas, mais alors, pas du tout ! Je vous propose d’assister à une course de chameaux. Rendez-vous les jeudi, vendredi et samedi uniquement pendant la saison d’hiver (de novembre repérages voyages  27

à mars), sur l’un des 15 champs de course répar tis sur le territoire. Les compétitions retransmises à la télévision opposent jusqu’à 70 chameaux sur des distances comprises entre 6 et 8kms. Pas de pécule à rempor ter, non, car le pari d’argent est interdit par la religion musulmane. Juste pour la gloire et dans l’espoir de faire repérer son animal fétiche par l’un des membres de la famille royale qui vénèrent ces Formules 1 du déser t. Cer tains peuvent coûter jusqu’à 2 millions d’euros. Pour stimuler les chameaux, pas de jockey, ce serait

bien trop périlleux sur des «machines» lancées à 45 km/h, mais un jockeyrobot avec une petite cravache activée à distance par une clé de voiture. Pour s’enamourer de Dubaï, il faut s’éloigner de la ville et choisir une douce retraite sur les dunes de sable. Dans un campement ou mieux, un hôtel de luxe. Ici, on est loin de la ville et on peut alors obser ver les étoiles. Au sommet, toutes les dunes sont blanches, signe de sècheresse. Au pied, le sable est sombre et humide. Sur les dunes, toutes les traces

_

Un bateau dont la fabrication exige parfois jusqu’à un mois de travail et cinq hommes, selon sa taille. Les passionnés, eux, déboursent jusqu’à 20000 € pour se faire plaisir !

Sabrina Bailleul

J’aime...

La sophistication des femmes dans les rues, voilées ou pas.

Je recommande...

La cuisine gourmande et raffinée de Franck Detrait, chef cuisinier français du Park Hyatt Dubai. Des plats traditionnels revisités et élaborés avec des ingrédients importés de toute la planète :

http://dubai.park.hyatt.com/ Plus d’infos...

Office de Tourisme de Dubai :

www.dubaitourism.ae/

repérages voyages  28


Dubai Department of Tourism and Commerce

sont celles des animaux des réser ves: les gazelles et les or yx du déser t au pelage blanc et aux cornes longues. La plupar t de ces espèces, menacées d’extinction comme le léopard des sables, le loup du déser t, n’existent que grâce à l’ouver ture de centres et de réser ves qui les protègent. Au gré de votre trek, peut-être croiserez-vous un maître fauconnier ? Cette précieuse tradition remonte à 3000 ou 4000 ans, à l’époque où les locaux utilisaient les faucons pour chasser de petites proies.

_

A l’Est toute ! Direction les montagnes de Hajjar, une région volcanique dans laquelle on extrait le cuivre, le marbre et le granit. On a l’impression de sillonner un paysage lunaire et ceci, jusqu’à la frontière d’Oman. En altitude, vous serez surpris par le nombre de fermes privées appar tenant à de riches propriétaires ou à des Bédouins. Et vous apercevrez forcément dindons, canards, perdrix, chèvres et autres lapins qui cohabitent ici. L’autre Dubaï…

Que diriez-vous d’une pause détente? Boire un thé à la menthe au bar de l’Atlantis ? Non, mieux. Un spa ? Vous ne chauffez pas, mais alors, pas du tout ! Je vous propose d’assister à une course de chameaux. Rendez-vous les jeudi, vendredi et samedi uniquement pendant la saison d’hiver (de novembre repérages voyages  27

à mars), sur l’un des 15 champs de course répar tis sur le territoire. Les compétitions retransmises à la télévision opposent jusqu’à 70 chameaux sur des distances comprises entre 6 et 8kms. Pas de pécule à rempor ter, non, car le pari d’argent est interdit par la religion musulmane. Juste pour la gloire et dans l’espoir de faire repérer son animal fétiche par l’un des membres de la famille royale qui vénèrent ces Formules 1 du déser t. Cer tains peuvent coûter jusqu’à 2 millions d’euros. Pour stimuler les chameaux, pas de jockey, ce serait

bien trop périlleux sur des «machines» lancées à 45 km/h, mais un jockeyrobot avec une petite cravache activée à distance par une clé de voiture. Pour s’enamourer de Dubaï, il faut s’éloigner de la ville et choisir une douce retraite sur les dunes de sable. Dans un campement ou mieux, un hôtel de luxe. Ici, on est loin de la ville et on peut alors obser ver les étoiles. Au sommet, toutes les dunes sont blanches, signe de sècheresse. Au pied, le sable est sombre et humide. Sur les dunes, toutes les traces

_

Un bateau dont la fabrication exige parfois jusqu’à un mois de travail et cinq hommes, selon sa taille. Les passionnés, eux, déboursent jusqu’à 20000 € pour se faire plaisir !

Sabrina Bailleul

J’aime...

La sophistication des femmes dans les rues, voilées ou pas.

Je recommande...

La cuisine gourmande et raffinée de Franck Detrait, chef cuisinier français du Park Hyatt Dubai. Des plats traditionnels revisités et élaborés avec des ingrédients importés de toute la planète :

http://dubai.park.hyatt.com/ Plus d’infos...

Office de Tourisme de Dubai :

www.dubaitourism.ae/

repérages voyages  28


EDITO

Les bons plans de Laurence ! AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

Envie de partir sous le soleil avant tout le monde ? Laurence a déniché pour vous deux offres à saisir sans attendre !

Île Maurice, Club Marmara pour moins de 1 000 €

Canaries, Nouvelles Frontières en hôtel 3*

Marmara Séjour Club 4* 9j/7n à par tir de 879 € Au dépar t de Paris, après le 5 juin

Nouvelles Frontières Séjour 7 nuits à par tir de 589 € TTC Jusqu'au 26/06/2011

Un Club de 144 chambres standard ou familiale de niveau 4 étoiles sur la pointe Sud-Ouest de l’île Maurice avec restaurant, bar, boutique, accès internet. Chambre climatisée, coffre-for t, sèche-cheveux, miniréfrigérateur. La formule est proposée en pension complète sous forme de buffets à volonté, bar avec boissons locales à volonté (inclus soda, jus de fruits, cocktail de saison, vin, bière,...), animations et activités (hors activités payantes).

L’hôtel Fuer teventura Playa est un 3* bordé de belles plages, en front de mer, à Costa Calma. Trois cent chambres disponibles dont 69 studios et 12 chambres famille. Chambres doubles avec lit d’appoint pour 3ème personne, équipées avec sèche-cheveux, climatisation, téléphone, télévision satellite, mini-réfrigérateur, balcon ou terrasse. Borne internet (payante), boutiques, supérette, blanchisserie, parking gratuit.

Ainsi, le séjour 9 jours/7 nuits en pension complète en chambre standard est proposé à moins de 1 000 € par adulte en base double. Le prix comprend les vols internationaux au dépar t de Paris entre le 5 juin et le 29 juin 2011 ! Informations et réservation sur le site de Marmara, cliquez ici : www.marmara.com/Produit.

aspx?CodeProduit=MRUMOR

repérages voyages  29

Le prix comprend les vols, les transfer ts, l’hébergement en pension complète, boissons locales alcoolisées ou non jusqu’à 23 heures. Repas servis sous forme de buffets variés et préparation à la minute. Informations et réservation sur le site de Nouvelles Frontières : www.nouvelles-frontieres.fr/

voyages_sejours/voyages_sejours_canaries/voyages-sejoursfuerteventura-hotel-fuerteventura-playa-CNRFUP-sejours.html? articleId=519828552&selectionId=105058

repérages voyages  30


EDITO

Les bons plans de Laurence ! AUTEURS

NEWS

PARTEZ

PROMOS

BLOGS

Envie de partir sous le soleil avant tout le monde ? Laurence a déniché pour vous deux offres à saisir sans attendre !

Île Maurice, Club Marmara pour moins de 1 000 €

Canaries, Nouvelles Frontières en hôtel 3*

Marmara Séjour Club 4* 9j/7n à par tir de 879 € Au dépar t de Paris, après le 5 juin

Nouvelles Frontières Séjour 7 nuits à par tir de 589 € TTC Jusqu'au 26/06/2011

Un Club de 144 chambres standard ou familiale de niveau 4 étoiles sur la pointe Sud-Ouest de l’île Maurice avec restaurant, bar, boutique, accès internet. Chambre climatisée, coffre-for t, sèche-cheveux, miniréfrigérateur. La formule est proposée en pension complète sous forme de buffets à volonté, bar avec boissons locales à volonté (inclus soda, jus de fruits, cocktail de saison, vin, bière,...), animations et activités (hors activités payantes).

L’hôtel Fuer teventura Playa est un 3* bordé de belles plages, en front de mer, à Costa Calma. Trois cent chambres disponibles dont 69 studios et 12 chambres famille. Chambres doubles avec lit d’appoint pour 3ème personne, équipées avec sèche-cheveux, climatisation, téléphone, télévision satellite, mini-réfrigérateur, balcon ou terrasse. Borne internet (payante), boutiques, supérette, blanchisserie, parking gratuit.

Ainsi, le séjour 9 jours/7 nuits en pension complète en chambre standard est proposé à moins de 1 000 € par adulte en base double. Le prix comprend les vols internationaux au dépar t de Paris entre le 5 juin et le 29 juin 2011 ! Informations et réservation sur le site de Marmara, cliquez ici : www.marmara.com/Produit.

aspx?CodeProduit=MRUMOR

repérages voyages  29

Le prix comprend les vols, les transfer ts, l’hébergement en pension complète, boissons locales alcoolisées ou non jusqu’à 23 heures. Repas servis sous forme de buffets variés et préparation à la minute. Informations et réservation sur le site de Nouvelles Frontières : www.nouvelles-frontieres.fr/

voyages_sejours/voyages_sejours_canaries/voyages-sejoursfuerteventura-hotel-fuerteventura-playa-CNRFUP-sejours.html? articleId=519828552&selectionId=105058

repérages voyages  30


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Paraty,

parfum d’or et de cachaça...

Brésil, nation bâtie sur un métissage, sur la musique, le soleil, la terre. Une terre de couleurs, de sueur, de sang et de larmes. Des paysages ingrats, rudes, arides ou au contraire luxuriants, foisonnants, envahissants. Je suis au Brésil et j’aime ça !


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Paraty,

parfum d’or et de cachaça...

Brésil, nation bâtie sur un métissage, sur la musique, le soleil, la terre. Une terre de couleurs, de sueur, de sang et de larmes. Des paysages ingrats, rudes, arides ou au contraire luxuriants, foisonnants, envahissants. Je suis au Brésil et j’aime ça !


[ D

u Brésil, je ne connais finalement que peu de choses et il peut paraître curieux de commencer ce récit en évoquant tout ce que j’ignore. Mais comment tout savoir d’un pays qui s’étend sur plus de 15 fois la superficie de la France ? Même en cumulant plusieurs vies, je n’aurai jamais la chance de tout savoir, de tout voir, de tout connaître du Brésil.

repérages voyages  33

C’est ainsi que je laisse mes pensées vagabonder tandis que défile sous mes yeux un paysage qui s’inscrit dans ma mémoire, sur deux cent trente kilomètres de côte atlantique au Sud de Rio de Janeiro. De Rio, je n’ai vu que très peu : la plage de Copacabana de nuit et le Corcovado ce matin, autant dire rien. Vision étrange que cette statue immense veillant bras ouver ts sur les Cariocas...

Les ruelles pavées disparaissent sous les eaux de l’Atlantique lors de la marée haute de chaque pleine lune...

J’ai donc hâte de découvrir Paraty et je trépigne presque dans le bus qui file à toute allure sur cette route en lacets surplombant l’océan le long de la Costa Verde. Depuis quelques minutes, des pics géologiques ver tigineux se dressent au milieu de la baie comme autant de soldats en défense sur un échiquier, des soldats de différentes nuances de ver t selon l’état de la végétation qui les couvre.

]

Dans le désappointement des premières minutes, je constate que Paraty ressemble finalement à toute autre ville occidentale avec ses dépôts et ses habitations plus ou moins entretenus. Le bus s’arrête et les passagers se dispersent. J’attrape mon bagage et me dirige vers la pousada réser vée quelques jours auparavant, au coeur de la vieille ville, tandis que je foule les gros repérages voyages  34


[ D

u Brésil, je ne connais finalement que peu de choses et il peut paraître curieux de commencer ce récit en évoquant tout ce que j’ignore. Mais comment tout savoir d’un pays qui s’étend sur plus de 15 fois la superficie de la France ? Même en cumulant plusieurs vies, je n’aurai jamais la chance de tout savoir, de tout voir, de tout connaître du Brésil.

repérages voyages  33

C’est ainsi que je laisse mes pensées vagabonder tandis que défile sous mes yeux un paysage qui s’inscrit dans ma mémoire, sur deux cent trente kilomètres de côte atlantique au Sud de Rio de Janeiro. De Rio, je n’ai vu que très peu : la plage de Copacabana de nuit et le Corcovado ce matin, autant dire rien. Vision étrange que cette statue immense veillant bras ouver ts sur les Cariocas...

Les ruelles pavées disparaissent sous les eaux de l’Atlantique lors de la marée haute de chaque pleine lune...

J’ai donc hâte de découvrir Paraty et je trépigne presque dans le bus qui file à toute allure sur cette route en lacets surplombant l’océan le long de la Costa Verde. Depuis quelques minutes, des pics géologiques ver tigineux se dressent au milieu de la baie comme autant de soldats en défense sur un échiquier, des soldats de différentes nuances de ver t selon l’état de la végétation qui les couvre.

]

Dans le désappointement des premières minutes, je constate que Paraty ressemble finalement à toute autre ville occidentale avec ses dépôts et ses habitations plus ou moins entretenus. Le bus s’arrête et les passagers se dispersent. J’attrape mon bagage et me dirige vers la pousada réser vée quelques jours auparavant, au coeur de la vieille ville, tandis que je foule les gros repérages voyages  34


pavés disjoints d’une ruelle ombragée. En découvrant les balcons de fer forgé, en écoutant les accents por tugais de ces femmes qui s’interpellent en riant sous le soleil d’une fin d’après-midi, je me réconcilie avec mes attentes de voyageuse : cette ville possède bel et bien une âme... Paraty (ou Parati, mais prononcez parachee !) située à l’extrême sud de l’état de Rio aurait été fondée par des colons por tugais vers 1667 sur un territoire occupé par les Indiens Guaianas qui lui donnèrent ce nom de Paraty signifiant “rivière aux poissons”. A l’époque de la ruée vers l’or vers 1696 dans l’état du Minas Gerais la ville devient un por t réputé pour le transpor t de l’or vers Rio et le Por tugal et le Caminho do Ouro, une route pavée de 1 200 km de long s’étend bientôt pour relier Paraty à quelques villes minières de la région. Avec le déclin des mines d’or et de diamants de la région vint celui de Paraty, jusqu’au début du 19ème siècle avec le commerce du café puis de la cachaça - alcool dérivé du sucre de canne quand une route ferroviaire rejoint Rio à moindre coût et avant qu’une autre route (pavée celle-ci) ne relie Rio à Sao Paulo, à 330 km au sud. Commence alors repérages voyages  35

une nouvelle ère de prospérité pour Paraty, qui s’enorgueillit désormais de ses maisons historiques pour la plupar t soigneusement entretenues depuis 250 ans. Le lendemain, je prends véritablement possession de la vieille ville historique de Paraty en arpentant ses ruelles pavées qui disparaissent pour quelques-unes sous les eaux de l’Atlantique lors de la marée haute de chaque pleine lune, obligeant les commerçants et habitants à disposer des planches de bois pour traverser à sec. Un phénomène rare dans le monde. Aujourd’hui pas d’inondation mais un soleil cru, rebondissant sur les murs blanchis des maisons aux volets de bois peints en rouge sombre ou bleu lavande. Un marchand ambulant propose des balais, une carriole traverse la chaussée avec son chargement de fruits et légumes. Ici c’est une rue croulant sous les bougainvillées roses, là quelques échoppes de souvenirs vendant des bricoles peintes à la main ou émaillées. Une école hôtelière offrant des cours de cuisine me rappelle une savoureuse assiette de crevettes sauce bahianaise dégustée la veille au soir, souvenir qui reviendra hanter mes papilles pendant des années. repérages voyages  36


pavés disjoints d’une ruelle ombragée. En découvrant les balcons de fer forgé, en écoutant les accents por tugais de ces femmes qui s’interpellent en riant sous le soleil d’une fin d’après-midi, je me réconcilie avec mes attentes de voyageuse : cette ville possède bel et bien une âme... Paraty (ou Parati, mais prononcez parachee !) située à l’extrême sud de l’état de Rio aurait été fondée par des colons por tugais vers 1667 sur un territoire occupé par les Indiens Guaianas qui lui donnèrent ce nom de Paraty signifiant “rivière aux poissons”. A l’époque de la ruée vers l’or vers 1696 dans l’état du Minas Gerais la ville devient un por t réputé pour le transpor t de l’or vers Rio et le Por tugal et le Caminho do Ouro, une route pavée de 1 200 km de long s’étend bientôt pour relier Paraty à quelques villes minières de la région. Avec le déclin des mines d’or et de diamants de la région vint celui de Paraty, jusqu’au début du 19ème siècle avec le commerce du café puis de la cachaça - alcool dérivé du sucre de canne quand une route ferroviaire rejoint Rio à moindre coût et avant qu’une autre route (pavée celle-ci) ne relie Rio à Sao Paulo, à 330 km au sud. Commence alors repérages voyages  35

une nouvelle ère de prospérité pour Paraty, qui s’enorgueillit désormais de ses maisons historiques pour la plupar t soigneusement entretenues depuis 250 ans. Le lendemain, je prends véritablement possession de la vieille ville historique de Paraty en arpentant ses ruelles pavées qui disparaissent pour quelques-unes sous les eaux de l’Atlantique lors de la marée haute de chaque pleine lune, obligeant les commerçants et habitants à disposer des planches de bois pour traverser à sec. Un phénomène rare dans le monde. Aujourd’hui pas d’inondation mais un soleil cru, rebondissant sur les murs blanchis des maisons aux volets de bois peints en rouge sombre ou bleu lavande. Un marchand ambulant propose des balais, une carriole traverse la chaussée avec son chargement de fruits et légumes. Ici c’est une rue croulant sous les bougainvillées roses, là quelques échoppes de souvenirs vendant des bricoles peintes à la main ou émaillées. Une école hôtelière offrant des cours de cuisine me rappelle une savoureuse assiette de crevettes sauce bahianaise dégustée la veille au soir, souvenir qui reviendra hanter mes papilles pendant des années. repérages voyages  36


Marie-Ange Ostré _

C’est une excursion obligatoire sans laquelle on ne peut comprendre l’envoûtement des touristes de plus en plus nombreux pour ce lieu de villégiature des Cariocas de Rio. Il faut glisser sur l’eau pour aborder sur l’une ou l’autre des îles abritant de petites gargotes ou des restaurants plus chics pour saisir l’esprit à la fois festif et harmonieux du lieu. Il faut se laisser repérages voyages  37

aller au plaisir des sens, l’un des dix commandements du voyageur au Brésil... _

Sur le quai face à la chapelle de Sainte Rita érigée en 1722 - l’église la plus ancienne de Paraty -, j’hésite sur le choix du bateau que je vais emprunter pour une petite croisière dans la baie de Ilha Grande. Ils sont tous là, sourire aux lèvres et discours bien rôdé, à vanter les charmes d’une promenade entre les îlots. Je rejoins un groupe de touristes sur le dépar t.

Marie-Ange Ostré

J’aime... Le charme unique des pousadas, hôtels locaux à mi-chemin entre la pension de famille et le boutique-hôtel pour cer taines. Je recommande... Les températures sont douces à Paraty même si elles peuvent grimper jusqu’à 36° en été. Mais évitez le mois de février, trop humide. Plus d’infos...

www.infoparaty.com/en repérages voyages  38


Marie-Ange Ostré _

C’est une excursion obligatoire sans laquelle on ne peut comprendre l’envoûtement des touristes de plus en plus nombreux pour ce lieu de villégiature des Cariocas de Rio. Il faut glisser sur l’eau pour aborder sur l’une ou l’autre des îles abritant de petites gargotes ou des restaurants plus chics pour saisir l’esprit à la fois festif et harmonieux du lieu. Il faut se laisser repérages voyages  37

aller au plaisir des sens, l’un des dix commandements du voyageur au Brésil... _

Sur le quai face à la chapelle de Sainte Rita érigée en 1722 - l’église la plus ancienne de Paraty -, j’hésite sur le choix du bateau que je vais emprunter pour une petite croisière dans la baie de Ilha Grande. Ils sont tous là, sourire aux lèvres et discours bien rôdé, à vanter les charmes d’une promenade entre les îlots. Je rejoins un groupe de touristes sur le dépar t.

Marie-Ange Ostré

J’aime... Le charme unique des pousadas, hôtels locaux à mi-chemin entre la pension de famille et le boutique-hôtel pour cer taines. Je recommande... Les températures sont douces à Paraty même si elles peuvent grimper jusqu’à 36° en été. Mais évitez le mois de février, trop humide. Plus d’infos...

www.infoparaty.com/en repérages voyages  38


Inde, la glace du Zanskar

POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

N

ous sommes dans la région du Zanskar, petit royaume tibétain situé dans l’Himalaya indien, coincé entre le Tibet et le Pakistan. Près de six mois par an, la neige bloque le passage des cols de plus de 5 000 mètres, qui permettent d’accéder aux villages du Zanskar. Pendant ces longs mois d’hiver, les Zanskaris sont totalement coupés du monde… ou presque ! Presque ?... Pendant quelques semaines au plus froid de l’hiver, lorsque les températures descendent régulièrement sous les -20°, le fleuve Zanskar se recouvre de glace et se transforme alors en un véritable axe de communication. Depuis des générations, les habitants du Zanskar empruntent cet itinéraire glacé et dangereux, que l’on appelle le “Chaddar”, pour rejoindre Leh, la capitale du Ladakh.

Il est 8 heures, il fait -19°. Emmitouflé dans mon sac de couchage je redoute le moment où je vais devoir affronter le vent glacial. Les parois de ma tente sont givrées, ma bouteille d’eau est congelée, mon manteau est couvert de glace... repérages voyages  39

Avec deux amis téméraires nous avons décidé de tenter cette aventure à la rencontre des habitants du Zanskar. En plein hiver, à près de 4000 mètres d’altitude, les conditions sont extrêmes et demandent une bonne préparation: nous serons en autonomie totale pendant deux semaines. Au total, pas moins de 10 personnes (des Zanskaris) pour nous accompagner sur la glace: por teurs, cuisinier, et évidemment l’indispensable repérages voyages  40


Inde, la glace du Zanskar

POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

N

ous sommes dans la région du Zanskar, petit royaume tibétain situé dans l’Himalaya indien, coincé entre le Tibet et le Pakistan. Près de six mois par an, la neige bloque le passage des cols de plus de 5 000 mètres, qui permettent d’accéder aux villages du Zanskar. Pendant ces longs mois d’hiver, les Zanskaris sont totalement coupés du monde… ou presque ! Presque ?... Pendant quelques semaines au plus froid de l’hiver, lorsque les températures descendent régulièrement sous les -20°, le fleuve Zanskar se recouvre de glace et se transforme alors en un véritable axe de communication. Depuis des générations, les habitants du Zanskar empruntent cet itinéraire glacé et dangereux, que l’on appelle le “Chaddar”, pour rejoindre Leh, la capitale du Ladakh.

Il est 8 heures, il fait -19°. Emmitouflé dans mon sac de couchage je redoute le moment où je vais devoir affronter le vent glacial. Les parois de ma tente sont givrées, ma bouteille d’eau est congelée, mon manteau est couvert de glace... repérages voyages  39

Avec deux amis téméraires nous avons décidé de tenter cette aventure à la rencontre des habitants du Zanskar. En plein hiver, à près de 4000 mètres d’altitude, les conditions sont extrêmes et demandent une bonne préparation: nous serons en autonomie totale pendant deux semaines. Au total, pas moins de 10 personnes (des Zanskaris) pour nous accompagner sur la glace: por teurs, cuisinier, et évidemment l’indispensable repérages voyages  40


[ ] La glace sur le Zanskar c’est comme la mode à Mumbai, tu ne peux jamais savoir à l’avance !

repérages voyages  41

repérages voyages  42


[ ] La glace sur le Zanskar c’est comme la mode à Mumbai, tu ne peux jamais savoir à l’avance !

repérages voyages  41

repérages voyages  42


guide qui marche devant nous et sonde régulièrement l’état de la glace avec son bâton afin de s’assurer de sa solidité: “la glace sur le Zanskar c’est comme la mode à Mumbai, tu ne peux jamais savoir à l’avance !”, ironise-t-il.

flammes et les por teurs nous racontent leur vie quotidienne dans le Zanskar. Ils ont tous emprunté cette route glacée à plusieurs reprises et résistent au froid bien mieux que nous qui vivons sous les tropiques à Singapour !

Petit à petit, nous progressons dans cet impressionnant dédale de glace et de pierre. Sous nos pieds, la glace se décline sous toutes les formes: souvent lisse et terriblement glissante, elle devient parfois fragile comme du verre. Malgré nos bâtons, les chutes sont nombreuses mais heureusement sans gravité. Par endroits, la couche de glace n’est pas assez solide pour suppor ter le poids d’un homme: il faut alors escalader les parois sur les côtés du fleuve pour continuer à avancer... Sujets au ver tige s’abstenir !

Après quelques jours de marche sur le fleuve gelé, la neige se met à tomber à gros flocons, rendant notre progression lente et difficile. De temps à autre, nous croisons des groupes de Zanskaris, souvent avec des enfants, qui empruntent le Chaddar pour rejoindre la capitale du Ladakh. Finalement, après une ultime journée d’effor ts, nous atteignons Lingshed, petit village de quelques centaines d’habitants. L’accueil est chaleureux et les enfants se pressent autour de nous. Il est vrai que les touristes se font rares en plein hiver !

Chaque soir, nous montons les tentes au bord du fleuve gelé. Le cuisinier prépare le dîner sur son réchaud à pétrole, et les por teurs cherchent du bois pour allumer un feu, histoire d’emmagasiner un peu de chaleur avant le froid de la nuit ! Les langues se délient autour des repérages voyages  43

Perché sur les hauteurs du village, le monastère de Lingshed est l’un des plus impor tants de la région du Zanskar. Ici vit une communauté de moines tibétains et nous sommes accueillis avec du thé au beurre de yack accompagné de tsampa repérages voyages  44


guide qui marche devant nous et sonde régulièrement l’état de la glace avec son bâton afin de s’assurer de sa solidité: “la glace sur le Zanskar c’est comme la mode à Mumbai, tu ne peux jamais savoir à l’avance !”, ironise-t-il.

flammes et les por teurs nous racontent leur vie quotidienne dans le Zanskar. Ils ont tous emprunté cette route glacée à plusieurs reprises et résistent au froid bien mieux que nous qui vivons sous les tropiques à Singapour !

Petit à petit, nous progressons dans cet impressionnant dédale de glace et de pierre. Sous nos pieds, la glace se décline sous toutes les formes: souvent lisse et terriblement glissante, elle devient parfois fragile comme du verre. Malgré nos bâtons, les chutes sont nombreuses mais heureusement sans gravité. Par endroits, la couche de glace n’est pas assez solide pour suppor ter le poids d’un homme: il faut alors escalader les parois sur les côtés du fleuve pour continuer à avancer... Sujets au ver tige s’abstenir !

Après quelques jours de marche sur le fleuve gelé, la neige se met à tomber à gros flocons, rendant notre progression lente et difficile. De temps à autre, nous croisons des groupes de Zanskaris, souvent avec des enfants, qui empruntent le Chaddar pour rejoindre la capitale du Ladakh. Finalement, après une ultime journée d’effor ts, nous atteignons Lingshed, petit village de quelques centaines d’habitants. L’accueil est chaleureux et les enfants se pressent autour de nous. Il est vrai que les touristes se font rares en plein hiver !

Chaque soir, nous montons les tentes au bord du fleuve gelé. Le cuisinier prépare le dîner sur son réchaud à pétrole, et les por teurs cherchent du bois pour allumer un feu, histoire d’emmagasiner un peu de chaleur avant le froid de la nuit ! Les langues se délient autour des repérages voyages  43

Perché sur les hauteurs du village, le monastère de Lingshed est l’un des plus impor tants de la région du Zanskar. Ici vit une communauté de moines tibétains et nous sommes accueillis avec du thé au beurre de yack accompagné de tsampa repérages voyages  44


bottes est un véritable supplice ! Tant bien que mal, je par viens à regagner la terre ferme quelques mètres plus loin, et mon guide s’empresse de m’aider à enlever bottes et chaussettes pour me frictionner les pieds. Il m’a fallu plus d’une heure pour retrouver toute la sensibilité de mon pied gauche !

(farine d'orge grillé). Reconnaissables à leurs grandes toques rouges, ces moines vivent ici dans une simplicité absolue. L’un d’entre eux nous montre, non sans fier té, les photos du Dalaï Lama, qui a passé une journée dans ce monastère il y a quelques années. Il est arrivé par hélicoptère, car à ce jour aucune route ne permet d’accéder au village...

repérages voyages  45

Il s'agit ensuite de retrouver le fleuve gelé, pour effectuer la route en sens inverse en direction de Leh. L’épaisse couche de neige qui recouvre la glace rend les conditions de marche difficiles et parfois dangereuses. Je me souviendrai longtemps de ce passage quand la glace a brutalement cédé sous mes pieds... Plus de peur que de mal, grâce à une deuxième couche de glace en dessous, plus solide. Mais la température glaciale de l’eau qui remplit soudainement mes

_

“Si les températures se réchauffent trop vite et que la glace se met à fondre,

vous resterez coincés à Lingshed jusqu'à cet été” nous prévient en souriant un habitant du village. Autant dire que nous avons prié pour que le froid se maintienne afin de pouvoir repar tir dans l’autre sens... Ironiquement, une tempête de neige nous force à rester plus longtemps que prévu à Lingshed. L'occasion pour nous de par ticiper à une soirée locale, entre chants et danses, arrosée comme il se doit à la Chang, la bière locale !

Dans quelques semaines les températures vont progressivement se réchauffer, entraînant la fonte de la glace qui recouvre le fleuve Zanskar. Cette route glacée et éphémère disparaîtra et le fleuve Zanskar redeviendra alors un fleuve tumultueux. Les villages du Zanskar seront à nouveau totalement isolés... jusqu’à l’été, lorsque les cols de haute altitude seront de nouveau praticables. En attendant, il est temps pour nous de revenir à des latitudes et à des températures plus clémentes. Mais le retour à Singapour nous fait subir un véritable choc thermique ! Thibaud Savouré

repérages voyages  46


bottes est un véritable supplice ! Tant bien que mal, je par viens à regagner la terre ferme quelques mètres plus loin, et mon guide s’empresse de m’aider à enlever bottes et chaussettes pour me frictionner les pieds. Il m’a fallu plus d’une heure pour retrouver toute la sensibilité de mon pied gauche !

(farine d'orge grillé). Reconnaissables à leurs grandes toques rouges, ces moines vivent ici dans une simplicité absolue. L’un d’entre eux nous montre, non sans fier té, les photos du Dalaï Lama, qui a passé une journée dans ce monastère il y a quelques années. Il est arrivé par hélicoptère, car à ce jour aucune route ne permet d’accéder au village...

repérages voyages  45

Il s'agit ensuite de retrouver le fleuve gelé, pour effectuer la route en sens inverse en direction de Leh. L’épaisse couche de neige qui recouvre la glace rend les conditions de marche difficiles et parfois dangereuses. Je me souviendrai longtemps de ce passage quand la glace a brutalement cédé sous mes pieds... Plus de peur que de mal, grâce à une deuxième couche de glace en dessous, plus solide. Mais la température glaciale de l’eau qui remplit soudainement mes

_

“Si les températures se réchauffent trop vite et que la glace se met à fondre,

vous resterez coincés à Lingshed jusqu'à cet été” nous prévient en souriant un habitant du village. Autant dire que nous avons prié pour que le froid se maintienne afin de pouvoir repar tir dans l’autre sens... Ironiquement, une tempête de neige nous force à rester plus longtemps que prévu à Lingshed. L'occasion pour nous de par ticiper à une soirée locale, entre chants et danses, arrosée comme il se doit à la Chang, la bière locale !

Dans quelques semaines les températures vont progressivement se réchauffer, entraînant la fonte de la glace qui recouvre le fleuve Zanskar. Cette route glacée et éphémère disparaîtra et le fleuve Zanskar redeviendra alors un fleuve tumultueux. Les villages du Zanskar seront à nouveau totalement isolés... jusqu’à l’été, lorsque les cols de haute altitude seront de nouveau praticables. En attendant, il est temps pour nous de revenir à des latitudes et à des températures plus clémentes. Mais le retour à Singapour nous fait subir un véritable choc thermique ! Thibaud Savouré

repérages voyages  46


bien que mal, je parviens à regagner la " Tant terre ferme quelques mètres plus loin, et mon guide

"

Thibaud Savouré

s’empresse de m’enlever bottes et chaussettes.

_

J’ai aimé...

Le contraste des eaux turquoises du fleuve Zanskar qui file au milieu de la glace...

indispensable. Les meilleures chaussures, testées et approuvées par votre ser viteur ?...: les bottes en caoutchouc !

Je recommande...

Plus d’infos...

Une bonne protection contre le froid est primordiale, système multi-couches

repérages voyages  47

Shanti Travel, agence franco-indienne basée à New Delhi.

repérages voyages  48


bien que mal, je parviens à regagner la " Tant terre ferme quelques mètres plus loin, et mon guide

"

Thibaud Savouré

s’empresse de m’enlever bottes et chaussettes.

_

J’ai aimé...

Le contraste des eaux turquoises du fleuve Zanskar qui file au milieu de la glace...

indispensable. Les meilleures chaussures, testées et approuvées par votre ser viteur ?...: les bottes en caoutchouc !

Je recommande...

Plus d’infos...

Une bonne protection contre le froid est primordiale, système multi-couches

repérages voyages  47

Shanti Travel, agence franco-indienne basée à New Delhi.

repérages voyages  48


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

24 heures à Miami !

RÉUNION

Marie-Ange Ostré

C'est pour le Spring Break, “la Pause du Printemps” des étudiants américains, que je m'envole pour dix jours inoubliables à Miami. Et on prononce “Maille Ami” s'il vous plaît ! Si le paysage a l'air d'une carte postale, ce n'est pas l'unique raison qui pousse chaque année des milliers de jeunes à venir y passer des vacances de folie. Ce que Miami promet ? Du soleil, du fun et la fête non-stop !

_

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

24 heures à Miami !

RÉUNION

Marie-Ange Ostré

C'est pour le Spring Break, “la Pause du Printemps” des étudiants américains, que je m'envole pour dix jours inoubliables à Miami. Et on prononce “Maille Ami” s'il vous plaît ! Si le paysage a l'air d'une carte postale, ce n'est pas l'unique raison qui pousse chaque année des milliers de jeunes à venir y passer des vacances de folie. Ce que Miami promet ? Du soleil, du fun et la fête non-stop !

_

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN


9h30

12h30

525 Arthur Godfrey Rd Miami Beach, TLJ de 06h30 à 15h30

229 14th Street, Miami Beach, du lundi au jeudi de 08h00 à 05h00 et jusqu'à 06h00 les vendredi et samedi www.lasandwicherie.com/

Roasters'n Toasters New York Deli & Bagels pour un petit-déjeuner copieux à prix abordable. Bagel à la confiture, omelette au bacon, savoureux pancakes à la myr tille ou pain perdu à la banane et aux noix, on se régale ! Le bâtiment est flambant neuf et les palmiers nous plongent direct dans l'ambiance.

10h30

Cap sur South Beach, quar tier sud de Miami Beach, et on cible par ticulièrement la Lincoln Road pour une session shopping obligatoire. La rue piétonnière de style Ar t Déco rend la balade et les photos sympas. Les grandes marques s'y bousculent : American Apparel, J. Crew, Victoria's Secret, Banana Republic, Christian Audigier, Guess, Diesel, Quiksilver, Gap, Miss Sixty et j'en passe. Au total plus d'une centaine de boutiques et même un Apple Store pour les accros. Personnellement, je conseille sur tout les maillots de bain nombreux, colorés et originaux. Les grandes marques sont souvent vendues moins cher qu'en France et le dollar étant à notre avantage, on fait fondre la car te bleue sans culpabiliser ! entre Washington Avenue et Alton Road

_

Marie-Ange Ostré, et DR

repérages voyages  51

Je sais, je sais, ça fait 3 heures qu'on est à Miami et on n’a toujours pas vu la mer ! En attendant, on fait une pause déjeuner méritée à La Sandwicherie à 10 minutes à pied. L'endroit est tenu par un Français et on peut y déguster des sandwichs “comme à la maison” ainsi que des salades. Le must ? Le bar à jus de fruits frais home made à empor ter sur la plage (les jus de fruits, pas le bar) !

14h00

Enfin ! L'heure de la plage ! La principale est celle de South Beach. Au moment du Spring Break, les étudiants américains sont tous là et l'endroit est idéal pour rencontrer d'autres jeunes (sur tout si l’on est une fille). L'ambiance est à la “teuf ”, la musique est par tout. C'est le début de l'éclate ! Attention en revanche, l'alcool est interdit sur la plage (ce qui n'est pas forcément évident au premier coup d'oeil) et les policiers juchés sur leur quad veillent au respect de la loi.

18h00

La soirée commence sur Ocean Drive, face à la mer. C'est la rue la plus animée de toute la ville. Je suggère comme premier bar le Wet Willie's qui offre un large choix à prix raisonnables. 760 Ocean Drive, Miami Beach, TLJ de 11h00 à 03h00 et jusqu'à 04h00 les vendredi et samedi www.wetwillies.com/ repérages voyages  52


9h30

12h30

525 Arthur Godfrey Rd Miami Beach, TLJ de 06h30 à 15h30

229 14th Street, Miami Beach, du lundi au jeudi de 08h00 à 05h00 et jusqu'à 06h00 les vendredi et samedi www.lasandwicherie.com/

Roasters'n Toasters New York Deli & Bagels pour un petit-déjeuner copieux à prix abordable. Bagel à la confiture, omelette au bacon, savoureux pancakes à la myr tille ou pain perdu à la banane et aux noix, on se régale ! Le bâtiment est flambant neuf et les palmiers nous plongent direct dans l'ambiance.

10h30

Cap sur South Beach, quar tier sud de Miami Beach, et on cible par ticulièrement la Lincoln Road pour une session shopping obligatoire. La rue piétonnière de style Ar t Déco rend la balade et les photos sympas. Les grandes marques s'y bousculent : American Apparel, J. Crew, Victoria's Secret, Banana Republic, Christian Audigier, Guess, Diesel, Quiksilver, Gap, Miss Sixty et j'en passe. Au total plus d'une centaine de boutiques et même un Apple Store pour les accros. Personnellement, je conseille sur tout les maillots de bain nombreux, colorés et originaux. Les grandes marques sont souvent vendues moins cher qu'en France et le dollar étant à notre avantage, on fait fondre la car te bleue sans culpabiliser ! entre Washington Avenue et Alton Road

_

Marie-Ange Ostré, et DR

repérages voyages  51

Je sais, je sais, ça fait 3 heures qu'on est à Miami et on n’a toujours pas vu la mer ! En attendant, on fait une pause déjeuner méritée à La Sandwicherie à 10 minutes à pied. L'endroit est tenu par un Français et on peut y déguster des sandwichs “comme à la maison” ainsi que des salades. Le must ? Le bar à jus de fruits frais home made à empor ter sur la plage (les jus de fruits, pas le bar) !

14h00

Enfin ! L'heure de la plage ! La principale est celle de South Beach. Au moment du Spring Break, les étudiants américains sont tous là et l'endroit est idéal pour rencontrer d'autres jeunes (sur tout si l’on est une fille). L'ambiance est à la “teuf ”, la musique est par tout. C'est le début de l'éclate ! Attention en revanche, l'alcool est interdit sur la plage (ce qui n'est pas forcément évident au premier coup d'oeil) et les policiers juchés sur leur quad veillent au respect de la loi.

18h00

La soirée commence sur Ocean Drive, face à la mer. C'est la rue la plus animée de toute la ville. Je suggère comme premier bar le Wet Willie's qui offre un large choix à prix raisonnables. 760 Ocean Drive, Miami Beach, TLJ de 11h00 à 03h00 et jusqu'à 04h00 les vendredi et samedi www.wetwillies.com/ repérages voyages  52


20h00

Pour le dîner, Tapas y Tintos est le bar-restaurant latino avec les meilleurs cocktails de la ville. J'y recommande en par ticulier les piña colada à siroter sur le patio. On pense aussi à commander des tapas pour accompagner : calamars, gambas, tor tillas, chorizo.

On reste dans l'ambiance latine et on file au Mango's Tropical Cafe. Les shows y sont nombreux. Faîtes un tour sur leur site pour connaître la programmation. La musique est for te, la piste blindée, les danseuses sexy, le mojito glacé. On en profite pour sor tir sa robe du soir, et on la por te cour te : vous êtes à Miami, quoi !

La nuit se poursuit au Mansion, une boîte immense et surpeuplée. Des salles sur deux étages proposent des ambiances différentes. Le décor est sympa, avec plusieurs bars, ce qui réduit un peu le temps d'attente. Bémol : le tarif des boissons. 1235 Washington Avenue, Miami Beach, du jeudi au dimanche de 23h00 à 05h00 www.mansionmiami.com/

04h00

Enfin pour les plus résistants c'est au Space que la nuit s'achève. La musique techno vibre jusqu'à 13h00 et on peut monter sur le toit pour voir le soleil se lever ! Splendide ! 34 NE, 11th Street, Miami www.clubspace.com/ Marion Merceron

DR

900 Ocean Drive, Miami Beach www.mangostropicalcafe.com

01h00

_

448 Espanola Way, Miami Beach, TLJ jusqu'à 01h00 et jusqu'à 02h00 du jeudi au samedi

22h00

_

J’aime... Ocean Drive pour son architecture Ar t Deco et le défilé permanent de belles cylindrées. Je recommande... Bien que la chaleur soit écrasante en journée en fin de printemps, empor tez de quoi vous couvrir les épaules pour les lieux publics et les transpor ts en commun : la climatisation est poussée à fond ! Par contre bus et taxis sont plus qu'abordables. Plus d’infos... Office du tourisme de Miami Beach : www.miamiandbeaches.com

repérages voyages  53

repérages voyages  54


20h00

Pour le dîner, Tapas y Tintos est le bar-restaurant latino avec les meilleurs cocktails de la ville. J'y recommande en par ticulier les piña colada à siroter sur le patio. On pense aussi à commander des tapas pour accompagner : calamars, gambas, tor tillas, chorizo.

On reste dans l'ambiance latine et on file au Mango's Tropical Cafe. Les shows y sont nombreux. Faîtes un tour sur leur site pour connaître la programmation. La musique est for te, la piste blindée, les danseuses sexy, le mojito glacé. On en profite pour sor tir sa robe du soir, et on la por te cour te : vous êtes à Miami, quoi !

La nuit se poursuit au Mansion, une boîte immense et surpeuplée. Des salles sur deux étages proposent des ambiances différentes. Le décor est sympa, avec plusieurs bars, ce qui réduit un peu le temps d'attente. Bémol : le tarif des boissons. 1235 Washington Avenue, Miami Beach, du jeudi au dimanche de 23h00 à 05h00 www.mansionmiami.com/

04h00

Enfin pour les plus résistants c'est au Space que la nuit s'achève. La musique techno vibre jusqu'à 13h00 et on peut monter sur le toit pour voir le soleil se lever ! Splendide ! 34 NE, 11th Street, Miami www.clubspace.com/ Marion Merceron

DR

900 Ocean Drive, Miami Beach www.mangostropicalcafe.com

01h00

_

448 Espanola Way, Miami Beach, TLJ jusqu'à 01h00 et jusqu'à 02h00 du jeudi au samedi

22h00

_

J’aime... Ocean Drive pour son architecture Ar t Deco et le défilé permanent de belles cylindrées. Je recommande... Bien que la chaleur soit écrasante en journée en fin de printemps, empor tez de quoi vous couvrir les épaules pour les lieux publics et les transpor ts en commun : la climatisation est poussée à fond ! Par contre bus et taxis sont plus qu'abordables. Plus d’infos... Office du tourisme de Miami Beach : www.miamiandbeaches.com

repérages voyages  53

repérages voyages  54


Belle en avion !

"

Oh joie ! ça y est, vous êtes en vacances ! Passée l'épreuve de la fermeture de votre valise sous l'oeil "amusé" (narquois ?) de votre cher et tendre, c’est le moment de votre trousse de toilette cabine et là le chiffre maudit s’impose : 100 ml !!! Ecoutez votre homme : "mais ma chérie, ne t’inquiète pas, tu es toujours belle !". C'est cela, oui... Alors foi d’hôtesse de l’air, voici quelques conseils pour arriver plus fraîche qu’une rose sur le tarmac, et vous allez voir il en faut peu. Au menu à 10 000m d’altitude : air sec, cabine pressurisée, déplacements limités, confor t relatif, odeurs multiples et démultipliées. Welcome on board ! Je vais être franche : à moins de voyager en première classe, une compagnie aérienne repérages voyages  55

BEAUTÉ

LIVRES

A moins de voyager en première classe une compagnie aérienne ne fournit rien de bien utile pour votre bien-être sauf de l'eau et des glaçons.

TECHNO

"

ne fournit rien de bien utile à votre bienêtre épidermique sauf de l'eau et des glaçons, vous allez comprendre.

Sur les lèvres, au mieux de l'Homéoplasmine, véritable bienfaiteur pour les bisous !

Votre maître-mot doit être : HY-DRA-TATION. Répétez après moi : HYDRATATION !!!Compris ? Bien, allons-y !

Je n'oublie sur tout pas l’Huile Prodigieuse de Nuxe (flacon de voyage) qui ser t à tout : hydrate, parfume, fait scintiller les pommettes et c’est une huile sèche, non allergène.

Vous pouvez embarquer maquillée, parfumée telle un top-model mais dès la fin de votre repas et avant de regarder votre film, opération démaquillage obligatoire. Avant de vous diriger dans votre salle de bain quatre étoiles, demandez à votre hôtesse adorée un verre d'eau et un autre avec deux glaçons. Démaquillez-vous avec des lingettes type Nivea ou Diadermine (un paquet convient pour l’aller-retour), puis enveloppez un glaçon dans un mouchoir et passez-le sur votre visage, contour des yeux compris. Séchez en tapotant avec un autre mouchoir. Ensuite tar tinez-vous d'une crème riche en actifs hydratants : je vous recommande vivement Moisture Surge de Clinique (gel rose ultra frais et super girly) ou la Crème Fraîche de Nuxe. Dès que la peau tire, hop on recommence et on se lave les mains avant de tremper ses doigts dans le pot !

Pas d'ail dans les plats bien sûr, mais parfois tenir une conversation avec un passager relève du défi ! Vous trouverez des brosses à dents spécial voyage ou des pastilles de dentifrice. Et par pitié, rincez-vous les quenottes avec de l'eau minérale ! Evitez les chewing-gum pour des raisons évidentes, faut-il préciser ?... “Mademoiselle, je ne peux plus rentrer dans mes chaussures et j'ai maaal au jambes". Mesdames, oubliez vos escarpins Loub(oudinnés) et chaussez de jolies baskets ou autres chaussures ouver tes. Pour avoir des jambes de gazelle, optez pour des collants ou bas de contention (voir votre médecin généraliste ou votre pharmacien pour prendre vos mesures, très impor tant). Pas très glamour me direz-vous mais "poteau" ne fera plus

CUISINE

NEXT

jamais par tie de votre vocabulaire. Avant de par tir, prenez deux gélules Oenobiol draînant et deux autres pendant le vol. Buvez un litre d'eau par tranche de 4 heures et OUI à la coupe de champagne !!! Je voyais déjà vos mines déconfites... “Madame s’il vous plaît, comment vous dire... Mon voisin(e) sent... euh...". Pour éviter d'être inculpée ou pire s’il s’agit de votre chéri, emmenez des lingettes nettoyantes (vous pouvez utiliser des lingettes pour bébé) et des lingettes déodorantes. Si vous êtes raide dingue de votre parfum empor tez un échantillon sinon imbibez un foulard. On ne sait jamais, je vous le dis ! Avant le début de descente renouvelez l'opération démaquillage - hydratation et pincez-vous le visage : cela va relancer la circulation, doucement quand même ! Maquillez-vous light, évitez le fond de teint. Utilisez une poudre compacte, un blush rosé ou abricoté pour l'effet bonne mine, un coup de crayon blanc au ras de la paupière inférieure pour agrandir vos petits yeux et mascara. Pour un coup d'éclat un pshitt d'Eau de Beauté de Caudalie (vendue en petit format). Si vos yeux sont secs, demandez à votre hôtesse préférée du sérum physiologique. repérages voyages  56


Belle en avion !

"

Oh joie ! ça y est, vous êtes en vacances ! Passée l'épreuve de la fermeture de votre valise sous l'oeil "amusé" (narquois ?) de votre cher et tendre, c’est le moment de votre trousse de toilette cabine et là le chiffre maudit s’impose : 100 ml !!! Ecoutez votre homme : "mais ma chérie, ne t’inquiète pas, tu es toujours belle !". C'est cela, oui... Alors foi d’hôtesse de l’air, voici quelques conseils pour arriver plus fraîche qu’une rose sur le tarmac, et vous allez voir il en faut peu. Au menu à 10 000m d’altitude : air sec, cabine pressurisée, déplacements limités, confor t relatif, odeurs multiples et démultipliées. Welcome on board ! Je vais être franche : à moins de voyager en première classe, une compagnie aérienne repérages voyages  55

BEAUTÉ

LIVRES

A moins de voyager en première classe une compagnie aérienne ne fournit rien de bien utile pour votre bien-être sauf de l'eau et des glaçons.

TECHNO

"

ne fournit rien de bien utile à votre bienêtre épidermique sauf de l'eau et des glaçons, vous allez comprendre.

Sur les lèvres, au mieux de l'Homéoplasmine, véritable bienfaiteur pour les bisous !

Votre maître-mot doit être : HY-DRA-TATION. Répétez après moi : HYDRATATION !!!Compris ? Bien, allons-y !

Je n'oublie sur tout pas l’Huile Prodigieuse de Nuxe (flacon de voyage) qui ser t à tout : hydrate, parfume, fait scintiller les pommettes et c’est une huile sèche, non allergène.

Vous pouvez embarquer maquillée, parfumée telle un top-model mais dès la fin de votre repas et avant de regarder votre film, opération démaquillage obligatoire. Avant de vous diriger dans votre salle de bain quatre étoiles, demandez à votre hôtesse adorée un verre d'eau et un autre avec deux glaçons. Démaquillez-vous avec des lingettes type Nivea ou Diadermine (un paquet convient pour l’aller-retour), puis enveloppez un glaçon dans un mouchoir et passez-le sur votre visage, contour des yeux compris. Séchez en tapotant avec un autre mouchoir. Ensuite tar tinez-vous d'une crème riche en actifs hydratants : je vous recommande vivement Moisture Surge de Clinique (gel rose ultra frais et super girly) ou la Crème Fraîche de Nuxe. Dès que la peau tire, hop on recommence et on se lave les mains avant de tremper ses doigts dans le pot !

Pas d'ail dans les plats bien sûr, mais parfois tenir une conversation avec un passager relève du défi ! Vous trouverez des brosses à dents spécial voyage ou des pastilles de dentifrice. Et par pitié, rincez-vous les quenottes avec de l'eau minérale ! Evitez les chewing-gum pour des raisons évidentes, faut-il préciser ?... “Mademoiselle, je ne peux plus rentrer dans mes chaussures et j'ai maaal au jambes". Mesdames, oubliez vos escarpins Loub(oudinnés) et chaussez de jolies baskets ou autres chaussures ouver tes. Pour avoir des jambes de gazelle, optez pour des collants ou bas de contention (voir votre médecin généraliste ou votre pharmacien pour prendre vos mesures, très impor tant). Pas très glamour me direz-vous mais "poteau" ne fera plus

CUISINE

NEXT

jamais par tie de votre vocabulaire. Avant de par tir, prenez deux gélules Oenobiol draînant et deux autres pendant le vol. Buvez un litre d'eau par tranche de 4 heures et OUI à la coupe de champagne !!! Je voyais déjà vos mines déconfites... “Madame s’il vous plaît, comment vous dire... Mon voisin(e) sent... euh...". Pour éviter d'être inculpée ou pire s’il s’agit de votre chéri, emmenez des lingettes nettoyantes (vous pouvez utiliser des lingettes pour bébé) et des lingettes déodorantes. Si vous êtes raide dingue de votre parfum empor tez un échantillon sinon imbibez un foulard. On ne sait jamais, je vous le dis ! Avant le début de descente renouvelez l'opération démaquillage - hydratation et pincez-vous le visage : cela va relancer la circulation, doucement quand même ! Maquillez-vous light, évitez le fond de teint. Utilisez une poudre compacte, un blush rosé ou abricoté pour l'effet bonne mine, un coup de crayon blanc au ras de la paupière inférieure pour agrandir vos petits yeux et mascara. Pour un coup d'éclat un pshitt d'Eau de Beauté de Caudalie (vendue en petit format). Si vos yeux sont secs, demandez à votre hôtesse préférée du sérum physiologique. repérages voyages  56


L'avion est posé, vous vous levez, vous vous retournez et là, que voyez-vous : votre chéri avec les traits tirés, la peau car tonnée, la bouche anti-bisous. Et oui Messieurs, surprise !... Mis à par t le maquillage (quoique) ces conseils sont aussi valables pour vous ! Allez les gazelles, la por te de l’avion s'ouvre et vous rayonnez : bonnes vacances !!!... Et l'ours derrière, il suit ?...

_

Mercedes Lanoy

Votre trousse "je voyage glamour" - lingettes : démaquillantes (Nivea, Diadermine,...), nettoyantes pour le corps, et déodorantes - crème hydratante : Moisture Surge (Clinique) ou Crème Fraîche (Nuxe) - 1 flacon format voyage Eau de Beauté (Caudalie) et 1 flacon format voyage Huile Prodigieuse (Nuxe) - 1 petit tube d’Homeoplasmine, ou baume Carmex - 2 brosses à dents de voyage (+ 2 dans la soute pour le retour) et/ou pastilles de dentifrice - gelules Oenobiol drainant - poudre compacte, blush, crayon blanc, mini-mascara - 1 échantillon de parfum ou parfum compact. Attention : en cabine aucun flacon ne doit contenir plus de 100ml. Consultez le site www.sephora.fr rubrique “Autorisé à Bord” ! repérages voyages  57

repérages voyages  58


L'avion est posé, vous vous levez, vous vous retournez et là, que voyez-vous : votre chéri avec les traits tirés, la peau car tonnée, la bouche anti-bisous. Et oui Messieurs, surprise !... Mis à par t le maquillage (quoique) ces conseils sont aussi valables pour vous ! Allez les gazelles, la por te de l’avion s'ouvre et vous rayonnez : bonnes vacances !!!... Et l'ours derrière, il suit ?...

_

Mercedes Lanoy

Votre trousse "je voyage glamour" - lingettes : démaquillantes (Nivea, Diadermine,...), nettoyantes pour le corps, et déodorantes - crème hydratante : Moisture Surge (Clinique) ou Crème Fraîche (Nuxe) - 1 flacon format voyage Eau de Beauté (Caudalie) et 1 flacon format voyage Huile Prodigieuse (Nuxe) - 1 petit tube d’Homeoplasmine, ou baume Carmex - 2 brosses à dents de voyage (+ 2 dans la soute pour le retour) et/ou pastilles de dentifrice - gelules Oenobiol drainant - poudre compacte, blush, crayon blanc, mini-mascara - 1 échantillon de parfum ou parfum compact. Attention : en cabine aucun flacon ne doit contenir plus de 100ml. Consultez le site www.sephora.fr rubrique “Autorisé à Bord” ! repérages voyages  57

repérages voyages  58


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Testé :

Marie-Ange Ostré

Marsa Shagra Red Sea Diving Safari Où partir plonger au printemps, pas loin, pas cher, mais avec l’assurance de s’en mettre plein les yeux sans être pour autant dans une usine pour plongeurs ? On nous avait recommandé la Mer Rouge et plus particulièrement l’extrême sud, à Marsa Shagra...

_

repérages voyages  60


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Testé :

Marie-Ange Ostré

Marsa Shagra Red Sea Diving Safari Où partir plonger au printemps, pas loin, pas cher, mais avec l’assurance de s’en mettre plein les yeux sans être pour autant dans une usine pour plongeurs ? On nous avait recommandé la Mer Rouge et plus particulièrement l’extrême sud, à Marsa Shagra...

_

repérages voyages  60


L

’écolodge de Marsa Shagra Red Sea Diving Safari existe depuis 20 ans, c'est principalement un rendez-vous de plongeurs. Il n’a pas de piscine mais bien d’autres atouts, dont le principal est probablement de disposer d’un accès aux récifs nord et sud depuis la plage, en marchant ou en palmant. Ailleurs, le reste de la barrière de corail est au moins à 50 mètres. Les plongées y sont donc illimitées. Autre atout : la diversité des hébergements possibles. Petites tentes ou tentes royales toutes carrées posées sur une immense plage, qui s’illuminent dès la fin de journée, tels de jolis lampions. Le confor t y est minimal mais le bruit des vagues vous berce toute la nuit et quel joli horizon au réveil. Huttes et chalets en dur, accessibles par des chemins qui, une fois la nuit tombée, sont autant de voies dans le déser t égyptien. repérages voyages  61

Nous sommes logés dans un chalet propre et bien équipé. Le personnel exclusivement masculin et égyptien est très aimable et compétent. La nourriture, sous la forme d’un buffet avec plusieurs choix d’entrées, de plats et de desser ts, n’est pas haut de gamme mais reste tout à fait bonne et plutôt variée. Des dizaines de fontaines d’eau fraîche parsèment l’écolodge et les sodas sont gratuits à toute heure de la journée. En complet décalage avec l’esprit club de vacances qui anime une par tie des hôtels de la région, l’écolodge de Marsa Shagra n’a pas de haut-parleurs hurlants de la musique, ni de cours d’aérobic ou de fiesta tard le soir. Les principaux foyers de vie se situent autour du bâtiment central où se tient le restaurant. C’est le bâtiment le plus imposant et le plus moderne du site. Autour du restaurant, l’accueil, le centre de plongée, le barrepérages voyages  62


L

’écolodge de Marsa Shagra Red Sea Diving Safari existe depuis 20 ans, c'est principalement un rendez-vous de plongeurs. Il n’a pas de piscine mais bien d’autres atouts, dont le principal est probablement de disposer d’un accès aux récifs nord et sud depuis la plage, en marchant ou en palmant. Ailleurs, le reste de la barrière de corail est au moins à 50 mètres. Les plongées y sont donc illimitées. Autre atout : la diversité des hébergements possibles. Petites tentes ou tentes royales toutes carrées posées sur une immense plage, qui s’illuminent dès la fin de journée, tels de jolis lampions. Le confor t y est minimal mais le bruit des vagues vous berce toute la nuit et quel joli horizon au réveil. Huttes et chalets en dur, accessibles par des chemins qui, une fois la nuit tombée, sont autant de voies dans le déser t égyptien. repérages voyages  61

Nous sommes logés dans un chalet propre et bien équipé. Le personnel exclusivement masculin et égyptien est très aimable et compétent. La nourriture, sous la forme d’un buffet avec plusieurs choix d’entrées, de plats et de desser ts, n’est pas haut de gamme mais reste tout à fait bonne et plutôt variée. Des dizaines de fontaines d’eau fraîche parsèment l’écolodge et les sodas sont gratuits à toute heure de la journée. En complet décalage avec l’esprit club de vacances qui anime une par tie des hôtels de la région, l’écolodge de Marsa Shagra n’a pas de haut-parleurs hurlants de la musique, ni de cours d’aérobic ou de fiesta tard le soir. Les principaux foyers de vie se situent autour du bâtiment central où se tient le restaurant. C’est le bâtiment le plus imposant et le plus moderne du site. Autour du restaurant, l’accueil, le centre de plongée, le barrepérages voyages  62


[

Nous reviendrons à Marsa Shagra avec nos enfants car l’endroit se prête bien à l’apprentissage de la plongée

épicerie, 2 bars à thème, la plage et le plateau des plongeurs. Le plateau permet de s’équiper et de par tir plonger soit depuis la plage sur les récifs nord ou sud qui démarrent de par t et d’autre de la plage, soit en Zodiac sur l’un des spots de la région, soit par camion sur l'une des plages des environs. Parmi les meilleurs spots de plongée que nous pouvons recommander, il y a bien sûr Elphinstone, célèbre pinacle immergé qui se trouve en pleine mer, à 30 minutes de Zodiac et qui descend à plus de 60 mètres. C’est une plongée profonde (CMAS niveau 2 minimum) qui commence par un premier plateau à 20m, où réside d'ailleurs un beau napoléon, puis la descente vers les tombants successifs… Nous n’y avons pas vu les requins ou pélagiques qui

repérages voyages  63

]

peuvent s’y trouver mais le lendemain cer tains y ont croisé des requinsmar teaux. Même sans requin, le lieu est magique et la visibilité très bonne.

Au nord, deux autres spots : Shaab Abu Dahab et Sharm Abu Daha sont réellement magnifiques pour la taille et la richesse des coraux. Egla Top est un autre site, au sud cette fois, qui offre également un jardin de corail qui vaut le détour. Nous avons plongé aux Maldives, en Australie, en Thaïlande, aux Seychelles, en Malaisie et nous n’avions pas vu jusque-là de jardin de corail de cette beauté et de cette taille. Vive la Mer Rouge !!! Pendant le repas du soir, comme la terrasse du restaurant surplombe le récif, le spectacle des plongées de nuit s’offre à tous. Quelques halos de lumière s’éloignent progressivement du bord et

repérages voyages  64


[

Nous reviendrons à Marsa Shagra avec nos enfants car l’endroit se prête bien à l’apprentissage de la plongée

épicerie, 2 bars à thème, la plage et le plateau des plongeurs. Le plateau permet de s’équiper et de par tir plonger soit depuis la plage sur les récifs nord ou sud qui démarrent de par t et d’autre de la plage, soit en Zodiac sur l’un des spots de la région, soit par camion sur l'une des plages des environs. Parmi les meilleurs spots de plongée que nous pouvons recommander, il y a bien sûr Elphinstone, célèbre pinacle immergé qui se trouve en pleine mer, à 30 minutes de Zodiac et qui descend à plus de 60 mètres. C’est une plongée profonde (CMAS niveau 2 minimum) qui commence par un premier plateau à 20m, où réside d'ailleurs un beau napoléon, puis la descente vers les tombants successifs… Nous n’y avons pas vu les requins ou pélagiques qui

repérages voyages  63

]

peuvent s’y trouver mais le lendemain cer tains y ont croisé des requinsmar teaux. Même sans requin, le lieu est magique et la visibilité très bonne.

Au nord, deux autres spots : Shaab Abu Dahab et Sharm Abu Daha sont réellement magnifiques pour la taille et la richesse des coraux. Egla Top est un autre site, au sud cette fois, qui offre également un jardin de corail qui vaut le détour. Nous avons plongé aux Maldives, en Australie, en Thaïlande, aux Seychelles, en Malaisie et nous n’avions pas vu jusque-là de jardin de corail de cette beauté et de cette taille. Vive la Mer Rouge !!! Pendant le repas du soir, comme la terrasse du restaurant surplombe le récif, le spectacle des plongées de nuit s’offre à tous. Quelques halos de lumière s’éloignent progressivement du bord et

repérages voyages  64


Photos sous-marines : Hélène Caillaud _

Bien que situé au bout de la plage, donc loin du restaurant et près des tentes un peu à l’écar t - nous avons adopté le bar Bédouin où thés et chichas ont tous les parfums... Allongés sur des banquettes typiques, on se détend enfin sous les étoiles ! Nous reviendrons probablement à Marsa Shagra avec nos enfants car l’endroit se prête bien à l’apprentissage de la plongée, avec ou sans bouteille. Nous en profiterons pour les emmener à Dolphin House, un spot de plongée mais aussi un parc naturel où il est possible d’approcher des dauphins. Et pour finir vous nous direz..."et les fameux dugongs?". La rumeur prétend qu'il en reste 4 seulement en Mer Rouge, c'est à votre tour de les chercher...

J’aime... Le forfait plongées à volonté, c’est vous qui décidez quand et comment ! Faites une sor tie dans le déser t pour une journée de pause, vous ne le regretterez pas. Je recommande... Empor tez une petite laine pour les soirées plus fraîches dans le déser t si vous par tez au printemps. Et la crème solaire en toutes saisons ! Plus d’infos... Le blog de voyages Un Monde Ailleurs pour lire les 18 récits de vacances plongée chez Red Sea Diving Safari (y compris plongée Elphinstone et rencontre avec le dugong) :

Marie-Ange Ostré

longent le reef... C’est parfois la 3ème ou la 4ème plongée de la journée pour les plus courageux ou les plus accros.

www.unmondeailleurs.net/tag/red-seadiving-safari Site web de Red Sea Diving Safari :

www.redsea-divingsafari.com/index. php?p=0

_

_

Céline & François Clémenceau

repérages voyages  65

repérages voyages  66


Photos sous-marines : Hélène Caillaud _

Bien que situé au bout de la plage, donc loin du restaurant et près des tentes un peu à l’écar t - nous avons adopté le bar Bédouin où thés et chichas ont tous les parfums... Allongés sur des banquettes typiques, on se détend enfin sous les étoiles ! Nous reviendrons probablement à Marsa Shagra avec nos enfants car l’endroit se prête bien à l’apprentissage de la plongée, avec ou sans bouteille. Nous en profiterons pour les emmener à Dolphin House, un spot de plongée mais aussi un parc naturel où il est possible d’approcher des dauphins. Et pour finir vous nous direz..."et les fameux dugongs?". La rumeur prétend qu'il en reste 4 seulement en Mer Rouge, c'est à votre tour de les chercher...

J’aime... Le forfait plongées à volonté, c’est vous qui décidez quand et comment ! Faites une sor tie dans le déser t pour une journée de pause, vous ne le regretterez pas. Je recommande... Empor tez une petite laine pour les soirées plus fraîches dans le déser t si vous par tez au printemps. Et la crème solaire en toutes saisons ! Plus d’infos... Le blog de voyages Un Monde Ailleurs pour lire les 18 récits de vacances plongée chez Red Sea Diving Safari (y compris plongée Elphinstone et rencontre avec le dugong) :

Marie-Ange Ostré

longent le reef... C’est parfois la 3ème ou la 4ème plongée de la journée pour les plus courageux ou les plus accros.

www.unmondeailleurs.net/tag/red-seadiving-safari Site web de Red Sea Diving Safari :

www.redsea-divingsafari.com/index. php?p=0

_

_

Céline & François Clémenceau

repérages voyages  65

repérages voyages  66


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Diable de Tasmanie, entre légende et réalité Comme pour tout voyageur, mes rêves d’évasion se sont nourris des livres qui m’ont été offerts tandis que j’étais encore une enfant. Parmi ceux-là, un magnifique ouvrage illustré sur les animaux “sauvages”, les inaccessibles ou tellement mythiques qu’il semble bien improbable qu’on les croise un jour. Et pourtant...

L

Marie-Ange Ostré

’une des raisons majeures qui m’ont conduite en Tasmanie cette année est bel et bien un petit animal puissant, pour tant en voie d’extinction à cause d’un virus qui se transmet par morsure d’un individu à un autre, et qui cause une tumeur faciale mettant l’espèce toute entière en danger. Le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), comme son nom l’indique, ne se rencontre qu’en Tasmanie, même si le gouvernement australien (dont la Tasmanie est un Etat) a répar ti en quelques parcs animaliers des couples de diables pour préser ver l’espèce malgré tout, si la population de Tasmanie venait à s’éteindre. Ce petit marsupial carnivore est l'emblème de l’Etat et il a donné son nom à des équipes spor tives. Pour le voir évoluer en milieu naturel il faut être patient et arpenter les forêts et grands espaces, ou attendre la tombée de la nuit lorsqu’il chasse comme les nombreux autres animaux en liber té qui rendent les routes dangereuses après le

_

repérages voyages  68


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Diable de Tasmanie, entre légende et réalité Comme pour tout voyageur, mes rêves d’évasion se sont nourris des livres qui m’ont été offerts tandis que j’étais encore une enfant. Parmi ceux-là, un magnifique ouvrage illustré sur les animaux “sauvages”, les inaccessibles ou tellement mythiques qu’il semble bien improbable qu’on les croise un jour. Et pourtant...

L

Marie-Ange Ostré

’une des raisons majeures qui m’ont conduite en Tasmanie cette année est bel et bien un petit animal puissant, pour tant en voie d’extinction à cause d’un virus qui se transmet par morsure d’un individu à un autre, et qui cause une tumeur faciale mettant l’espèce toute entière en danger. Le diable de Tasmanie (Sarcophilus harrisii), comme son nom l’indique, ne se rencontre qu’en Tasmanie, même si le gouvernement australien (dont la Tasmanie est un Etat) a répar ti en quelques parcs animaliers des couples de diables pour préser ver l’espèce malgré tout, si la population de Tasmanie venait à s’éteindre. Ce petit marsupial carnivore est l'emblème de l’Etat et il a donné son nom à des équipes spor tives. Pour le voir évoluer en milieu naturel il faut être patient et arpenter les forêts et grands espaces, ou attendre la tombée de la nuit lorsqu’il chasse comme les nombreux autres animaux en liber té qui rendent les routes dangereuses après le

_

repérages voyages  68


[

J’ai été surprise par son regard malin, des yeux pétillants de ruse et une expression frondeuse !

]

coucher du soleil : wallabies, wombats, échidnés courent sur l’asphalte et se précipitent vers les véhicules, attirés par les lueurs des phares. Au petit matin vous compterez le nombre de petits corps rejetés sur le bord des routes... ou vous surprendrez un diable de Tasmanie en plein festin. Lorsque je l’ai vu pour la première fois j’ai été surprise par son regard malin, des yeux pétillants de ruse et une expression frondeuse : bien campé sur ses quatre pattes après avoir tournoyé sur lui-même pendant quelques secondes, il vous scrute truffe au ras du sol, l’air de dire “alors, tu cherches la bagarre ?!”. Un instant interloqué par cette attitude espiègle ou railleuse, vous vous souviendrez alors que sa gueule mais sur tout ses dents fines et acérées sont capables de transpercer une peau épaisse et de broyer des os ! Lorsque vous l’entendrez, vous comprendrez pourquoi les premiers européens qui abordèrent la Tasmanie l’ont comparé au diable : son cri a de quoi glacer le sang ! Pour tant le diable de Tasmanie est un animal craintif, qui ne voit qu’en noir et blanc, qui souffre d’une réputation sulfureuse due à son appétit pour les charognes et d’un parfum... peu engageant. La tête et le cou des mâles les plus âgés peuvent représenter le quar t du poids total d’un diable (10 à 12 kg pour un mâle et même 14 kg pour ceux vivant dans des zones faciles à vivre, 7 à 8 kg pour une femelle). Leur mâchoire est quatre fois plus puissante que celle d’un chien de taille équivalente, environ 90cm de long. Leurs longues moustaches les aident à garder leurs distances avec d’autres compagnons autour d’une pitance. Elles ser vent

repérages voyages  69

repérages voyages  70


[

J’ai été surprise par son regard malin, des yeux pétillants de ruse et une expression frondeuse !

]

coucher du soleil : wallabies, wombats, échidnés courent sur l’asphalte et se précipitent vers les véhicules, attirés par les lueurs des phares. Au petit matin vous compterez le nombre de petits corps rejetés sur le bord des routes... ou vous surprendrez un diable de Tasmanie en plein festin. Lorsque je l’ai vu pour la première fois j’ai été surprise par son regard malin, des yeux pétillants de ruse et une expression frondeuse : bien campé sur ses quatre pattes après avoir tournoyé sur lui-même pendant quelques secondes, il vous scrute truffe au ras du sol, l’air de dire “alors, tu cherches la bagarre ?!”. Un instant interloqué par cette attitude espiègle ou railleuse, vous vous souviendrez alors que sa gueule mais sur tout ses dents fines et acérées sont capables de transpercer une peau épaisse et de broyer des os ! Lorsque vous l’entendrez, vous comprendrez pourquoi les premiers européens qui abordèrent la Tasmanie l’ont comparé au diable : son cri a de quoi glacer le sang ! Pour tant le diable de Tasmanie est un animal craintif, qui ne voit qu’en noir et blanc, qui souffre d’une réputation sulfureuse due à son appétit pour les charognes et d’un parfum... peu engageant. La tête et le cou des mâles les plus âgés peuvent représenter le quar t du poids total d’un diable (10 à 12 kg pour un mâle et même 14 kg pour ceux vivant dans des zones faciles à vivre, 7 à 8 kg pour une femelle). Leur mâchoire est quatre fois plus puissante que celle d’un chien de taille équivalente, environ 90cm de long. Leurs longues moustaches les aident à garder leurs distances avec d’autres compagnons autour d’une pitance. Elles ser vent

repérages voyages  69

repérages voyages  70


Les premiers marsupiaux sont arrivés en Australie par l’Antarctique, alors tempéré il y a plus de 10 millions d’années, en provenance de l’actuelle Amérique du Sud, à l’époque du

repérages voyages  71

Les diables de Tasmanie sont protégés depuis 1941, réper toriés sur la liste australienne des espèces en danger depuis 2009. On estime qu’il reste environ 10 à 15 000 diables en Tasmanie. Protégeons-les ! _

Une femelle peut donner naissance à 20 petits, d’avril à mai, après une gestation d’environ 100 jours. La mère les por te dans sa poche pendant 16 semaines mais n’ayant que quatre mamelles ce sont les 4 plus robustes qui sur vivront. Le jeune est mauvais chasseur, il apprend donc très vite à grimper aux arbres pour débusquer des oiseaux dans les nids même si son principal prédateur est l’aigle. Un diable ne vit en moyenne que 5 cour tes années avec seulement 2 ans de vie adulte.

supercontinent Gondwana. Ils auraient disparu d’Australie il y a 3000 ans après l’arrivée de dingos qui n’ont pas atteint la Tasmanie où les diables ont continué à prospérer jusqu’à ce qu’ils soient quasiment exterminés par les colons européens qui craignaient pour leurs poulets et revendaient la fourrure.

Marie-Ange Ostré

Plus d’info... Association de protection (en anglais), Save the Tasmanian Devil :

www.tassiedevil.com.au/tasdevil.nsf

Quand un dessin animé s’engage... En 1954 la compagnie américaine Warner Bros fait apparaître une caricature du diable de Tasmanie dans l’un de ses dessins animés, Looney Tunes. Taz est né ! Il se nourrit de tout et n’impor te quoi avec un tempérament explosif, se déplace comme une tornade et fait preuve d’une intelligence toute relative. En 1997 quand Warner Bros dépose la marque commerciale “Tasmanian Devil” le gouvernement australien obtient après d’âpres négociations qu’une par tie des revenus de la vente de produits dérivés soient affectée à la lutte contre la tumeur de la face dont souffre l’espèce depuis quelques années et que 5000 peluches représentant le personnage de Taz soient mises en vente pour sensibiliser le public et alimenter le fonds financier en faveur de la recherche contre cette maladie. repérages voyages  72

Marie-Ange Ostré

aussi d’instruments de navigation quand ils chassent en végétation dense la nuit ou pour s’orienter dans les tunnels de leur terrier.

_


Les premiers marsupiaux sont arrivés en Australie par l’Antarctique, alors tempéré il y a plus de 10 millions d’années, en provenance de l’actuelle Amérique du Sud, à l’époque du

repérages voyages  71

Les diables de Tasmanie sont protégés depuis 1941, réper toriés sur la liste australienne des espèces en danger depuis 2009. On estime qu’il reste environ 10 à 15 000 diables en Tasmanie. Protégeons-les ! _

Une femelle peut donner naissance à 20 petits, d’avril à mai, après une gestation d’environ 100 jours. La mère les por te dans sa poche pendant 16 semaines mais n’ayant que quatre mamelles ce sont les 4 plus robustes qui sur vivront. Le jeune est mauvais chasseur, il apprend donc très vite à grimper aux arbres pour débusquer des oiseaux dans les nids même si son principal prédateur est l’aigle. Un diable ne vit en moyenne que 5 cour tes années avec seulement 2 ans de vie adulte.

supercontinent Gondwana. Ils auraient disparu d’Australie il y a 3000 ans après l’arrivée de dingos qui n’ont pas atteint la Tasmanie où les diables ont continué à prospérer jusqu’à ce qu’ils soient quasiment exterminés par les colons européens qui craignaient pour leurs poulets et revendaient la fourrure.

Marie-Ange Ostré

Plus d’info... Association de protection (en anglais), Save the Tasmanian Devil :

www.tassiedevil.com.au/tasdevil.nsf

Quand un dessin animé s’engage... En 1954 la compagnie américaine Warner Bros fait apparaître une caricature du diable de Tasmanie dans l’un de ses dessins animés, Looney Tunes. Taz est né ! Il se nourrit de tout et n’impor te quoi avec un tempérament explosif, se déplace comme une tornade et fait preuve d’une intelligence toute relative. En 1997 quand Warner Bros dépose la marque commerciale “Tasmanian Devil” le gouvernement australien obtient après d’âpres négociations qu’une par tie des revenus de la vente de produits dérivés soient affectée à la lutte contre la tumeur de la face dont souffre l’espèce depuis quelques années et que 5000 peluches représentant le personnage de Taz soient mises en vente pour sensibiliser le public et alimenter le fonds financier en faveur de la recherche contre cette maladie. repérages voyages  72

Marie-Ange Ostré

aussi d’instruments de navigation quand ils chassent en végétation dense la nuit ou pour s’orienter dans les tunnels de leur terrier.

_


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

La Réunion, une traînée de feu... A l’heure où les jeunes mères ramassent pelles et seaux avant de rassembler les marmailles, je foule le sable encore chaud de cette longue plage de L’Hermitage pour la toute première fois depuis six ans...

J

e suis restée six longues années sans revenir sur cette terre unique perdue dans le Sud de l’océan indien, une terre qui por te le plus haut sommet de toutes les îles éparpillées sur cet océan couvrant 75 millions de km2. J’ai vécu deux ans ici, sur la côte Ouest, avant de repar tir vers la métropole. Deux ans qui m’ont marquée au fer rouge du souvenir inaltérable : La Réunion, avec ses montagnes, son volcan, sa flore, sa cuisine, sa population, et la mer... Ce soir je suis un peu groggy par une trop longue journée que je vais prolonger autant que possible. Je suis repérages voyages  73

arrivée ce matin à l’aéropor t de Gillot, à Saint-Denis. J’ai pris possession de ma petite 105 de location et j’ai foncé vers l’Ouest. J’ai un repor tage à faire sur l’un des fleurons de l’hôtellerie réunionnaise mais je voulais avant tout retrouver tous les plaisirs qui font le bonheur de vivre sur ce dépar tement d’outremer. La route de la corniche battue par les vagues, le coup d’essuie-glace pour diluer les embruns qui gifflent le parebrise tandis que l’océan se rue vers la digue, la traversée de Saint-Paul en passant par le centre et son marché. Et puis longer le cimetière marin qui attire toujours autant de touristes,

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:29

repérages voyages  74


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

La Réunion, une traînée de feu... A l’heure où les jeunes mères ramassent pelles et seaux avant de rassembler les marmailles, je foule le sable encore chaud de cette longue plage de L’Hermitage pour la toute première fois depuis six ans...

J

e suis restée six longues années sans revenir sur cette terre unique perdue dans le Sud de l’océan indien, une terre qui por te le plus haut sommet de toutes les îles éparpillées sur cet océan couvrant 75 millions de km2. J’ai vécu deux ans ici, sur la côte Ouest, avant de repar tir vers la métropole. Deux ans qui m’ont marquée au fer rouge du souvenir inaltérable : La Réunion, avec ses montagnes, son volcan, sa flore, sa cuisine, sa population, et la mer... Ce soir je suis un peu groggy par une trop longue journée que je vais prolonger autant que possible. Je suis repérages voyages  73

arrivée ce matin à l’aéropor t de Gillot, à Saint-Denis. J’ai pris possession de ma petite 105 de location et j’ai foncé vers l’Ouest. J’ai un repor tage à faire sur l’un des fleurons de l’hôtellerie réunionnaise mais je voulais avant tout retrouver tous les plaisirs qui font le bonheur de vivre sur ce dépar tement d’outremer. La route de la corniche battue par les vagues, le coup d’essuie-glace pour diluer les embruns qui gifflent le parebrise tandis que l’océan se rue vers la digue, la traversée de Saint-Paul en passant par le centre et son marché. Et puis longer le cimetière marin qui attire toujours autant de touristes,

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:29

repérages voyages  74


descendre par la plage de Boucan et ses petits restaurants, filer encore audelà, jusqu’à Saint-Gilles, et descendre encore... Les bougainvillées rose tyrien, les allamandas jaune citron, quelques frangipaniers en fleurs. Je retrouve les couleurs, les volumes, les parfums. Un sachet de bonbons piments, ces petites bouchées composées de purée de pois chiches qui enflamment le palais. Et un jus de mangue, fraîchement écrasée, pulvérisée jusqu’à obtenir un coulis de fruit qui peine à remonter dans la paille. Quelques heures plus tard, me voici enfin sur l’une des plus belles plages de La Réunion. Les touristes ont parfois du mal à différencier la plage de L’Hermitage de celle de La Saline, les locaux eux ne s’y trompent pas. Ils savent où les enfants peuvent barboter

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:30

repérages voyages  75

[

Ce soir l’océan gronde, rugit sous le vent qui traîne derrière un cyclone passé loin des côtes, un cyclone qui s’éloigne vers Madagascar...

]

sans trébucher sur des coraux fichés dans le sable à marée basse. Obser vez les familles le dimanche à l’heure du pique-nique... J’installe le trépied en quelques gestes après avoir repéré le meilleur site pour prendre quelques photos. J’ai de la chance, le garçon de plage n’est pas encore passé et je profite d’une chaise longue pour m’asseoir et poser mon matériel à l’abri du sable. J’ai rendez-vous avec le soleil, celui qui ne trahit presque jamais les Réunionnais. D’ailleurs cer tains sont déjà là, assis sur le sable ou courant au ras des vagues. Ils attendent comme moi la dernière danse, celle qui fait vibrer le ciel, celle qui enflamme l’océan dans un ballet chaque soir renouvelé. Mais ce soir l’océan gronde, rugit sous le vent qui traîne derrière un cyclone passé loin des côtes hier, un cyclone

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:38. Les vagues se multiplient et se brisent sur la barrière de corail fermant le lagon de l’Hermitage.

repérages voyages  76


descendre par la plage de Boucan et ses petits restaurants, filer encore audelà, jusqu’à Saint-Gilles, et descendre encore... Les bougainvillées rose tyrien, les allamandas jaune citron, quelques frangipaniers en fleurs. Je retrouve les couleurs, les volumes, les parfums. Un sachet de bonbons piments, ces petites bouchées composées de purée de pois chiches qui enflamment le palais. Et un jus de mangue, fraîchement écrasée, pulvérisée jusqu’à obtenir un coulis de fruit qui peine à remonter dans la paille. Quelques heures plus tard, me voici enfin sur l’une des plus belles plages de La Réunion. Les touristes ont parfois du mal à différencier la plage de L’Hermitage de celle de La Saline, les locaux eux ne s’y trompent pas. Ils savent où les enfants peuvent barboter

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:30

repérages voyages  75

[

Ce soir l’océan gronde, rugit sous le vent qui traîne derrière un cyclone passé loin des côtes, un cyclone qui s’éloigne vers Madagascar...

]

sans trébucher sur des coraux fichés dans le sable à marée basse. Obser vez les familles le dimanche à l’heure du pique-nique... J’installe le trépied en quelques gestes après avoir repéré le meilleur site pour prendre quelques photos. J’ai de la chance, le garçon de plage n’est pas encore passé et je profite d’une chaise longue pour m’asseoir et poser mon matériel à l’abri du sable. J’ai rendez-vous avec le soleil, celui qui ne trahit presque jamais les Réunionnais. D’ailleurs cer tains sont déjà là, assis sur le sable ou courant au ras des vagues. Ils attendent comme moi la dernière danse, celle qui fait vibrer le ciel, celle qui enflamme l’océan dans un ballet chaque soir renouvelé. Mais ce soir l’océan gronde, rugit sous le vent qui traîne derrière un cyclone passé loin des côtes hier, un cyclone

Canon EOS 7D, focale 200mm, à 18:38. Les vagues se multiplient et se brisent sur la barrière de corail fermant le lagon de l’Hermitage.

repérages voyages  76


Canon EOS 7D, focale 127mm, à 18:40.

Canon EOS 500D, focale 40mm, à 18:50.

Canon EOS 7D, focale 93mm, à 19:02.

Canon EOS 7D, focale 70mm, à 19:03.

Marie-Ange Ostré

Canon EOS 7D, focale 75mm, à 18:39. Avec un filtre polarisant pour limiter les reflets la mer prend un aspect de cuir patiné.

_

repérages voyages  77

de grandes envolées de brume salée. Captivée par la fureur des éléments, j’oublie les dégâts que provoquent ces colères de l’océan et du vent et je laisse courir mon imagination. Sous l’eau les poissons doivent avoir fui vers les profondeurs pour se mettre à l’abri de cette houle furieuse. Au-dessus, quelques mouettes virent et volent au gré du vent comme des gamines écer velées.

ciel passe lentement de l’argent à l’or avant de se vêtir de bleu pétrole déchiré par des lames de feu. Sous le vent, les nuages se déplacent à vive allure et créent parfois des figures géométriques dans un dernier salut. Demain soir ce sera un autre coucher de soleil, dans d’autres tonalités, sous d’autres formes. Un spectacle grandeur nature, qu’il me fallait vous offrir...

Je prends 91 photos en 37 minutes en ce 19 janvier tant je ne veux rien rater de toutes ces variations de couleurs. Le

Emportez des chips de banane plantain ou des bonbons piments avec une bouteille de punch créole pour fêter le coucher du soleil avec des amis !

_

qui s’éloigne vers Madagascar mais qui finalement s’épuisera avant de toucher terre. Les photos ne sont pas simples à prendre puisqu’il faut composer entre la lumière qui change à chaque minute et le vent qui fait vibrer le trépied que j’ai pour tant tenté de stabiliser dans le sable. Je cadre d’abord large, puis la fureur des vagues qui s’écrasent sur la barrière de corail au loin attise ma curiosité et je change d’objectif. Tant pis si je perds du cadre, si je réduis le panel de couleurs : à travers mon viseur je suis fascinée par les tonnes d’eau qui s’abattent en couches successives dans

J’aime...

Marie-Ange Ostré

Je recommande...

La plage de La Saline, celle de L’Hermitage ou de Boucan-Canot, pour observer le coucher du soleil sur l’océan.

Plus d’infos...

Office de Tourisme de l’île de La Réunion, avec un beau film de promotion : www.reunion.fr/ Louer votre voiture à La Réunion chez ITC Tropicar www.itctropicar-location-vehicule.fr/ Pour résider, dîner, prendre un verre ou simplement vous asseoir sur la plage publique je recommande le Grand Hôtel du Lagon à L’Hermitage :

naiade.com/en/hotels/reunion/grand_hotel_du_lagon/default. aspx

repérages voyages  78


Canon EOS 7D, focale 127mm, à 18:40.

Canon EOS 500D, focale 40mm, à 18:50.

Canon EOS 7D, focale 93mm, à 19:02.

Canon EOS 7D, focale 70mm, à 19:03.

Marie-Ange Ostré

Canon EOS 7D, focale 75mm, à 18:39. Avec un filtre polarisant pour limiter les reflets la mer prend un aspect de cuir patiné.

_

repérages voyages  77

de grandes envolées de brume salée. Captivée par la fureur des éléments, j’oublie les dégâts que provoquent ces colères de l’océan et du vent et je laisse courir mon imagination. Sous l’eau les poissons doivent avoir fui vers les profondeurs pour se mettre à l’abri de cette houle furieuse. Au-dessus, quelques mouettes virent et volent au gré du vent comme des gamines écer velées.

ciel passe lentement de l’argent à l’or avant de se vêtir de bleu pétrole déchiré par des lames de feu. Sous le vent, les nuages se déplacent à vive allure et créent parfois des figures géométriques dans un dernier salut. Demain soir ce sera un autre coucher de soleil, dans d’autres tonalités, sous d’autres formes. Un spectacle grandeur nature, qu’il me fallait vous offrir...

Je prends 91 photos en 37 minutes en ce 19 janvier tant je ne veux rien rater de toutes ces variations de couleurs. Le

Emportez des chips de banane plantain ou des bonbons piments avec une bouteille de punch créole pour fêter le coucher du soleil avec des amis !

_

qui s’éloigne vers Madagascar mais qui finalement s’épuisera avant de toucher terre. Les photos ne sont pas simples à prendre puisqu’il faut composer entre la lumière qui change à chaque minute et le vent qui fait vibrer le trépied que j’ai pour tant tenté de stabiliser dans le sable. Je cadre d’abord large, puis la fureur des vagues qui s’écrasent sur la barrière de corail au loin attise ma curiosité et je change d’objectif. Tant pis si je perds du cadre, si je réduis le panel de couleurs : à travers mon viseur je suis fascinée par les tonnes d’eau qui s’abattent en couches successives dans

J’aime...

Marie-Ange Ostré

Je recommande...

La plage de La Saline, celle de L’Hermitage ou de Boucan-Canot, pour observer le coucher du soleil sur l’océan.

Plus d’infos...

Office de Tourisme de l’île de La Réunion, avec un beau film de promotion : www.reunion.fr/ Louer votre voiture à La Réunion chez ITC Tropicar www.itctropicar-location-vehicule.fr/ Pour résider, dîner, prendre un verre ou simplement vous asseoir sur la plage publique je recommande le Grand Hôtel du Lagon à L’Hermitage :

naiade.com/en/hotels/reunion/grand_hotel_du_lagon/default. aspx

repérages voyages  78


par Hélène Caillaud

Hélène Caillaud, photographe sous-marin, revendique son statut d'amateur qui lui permet de continuer à progresser avec plaisir et sans aucune contrainte tout en se spécialisant au fil des ans dans la macro- photographie. Humble, elle expose pour tant à Océanopolis Brest et au Palais de la Découver te à Paris, tout en publiant ses photos dans des catalogues de voyages et des magazines. Elle vous raconte 6 photos faites en Indonésie.

repérages voyages  79

portfolio  80


par Hélène Caillaud

Hélène Caillaud, photographe sous-marin, revendique son statut d'amateur qui lui permet de continuer à progresser avec plaisir et sans aucune contrainte tout en se spécialisant au fil des ans dans la macro- photographie. Humble, elle expose pour tant à Océanopolis Brest et au Palais de la Découver te à Paris, tout en publiant ses photos dans des catalogues de voyages et des magazines. Elle vous raconte 6 photos faites en Indonésie.

repérages voyages  79

portfolio  80


Galathée mauve (lauriea siagiani)

Photographié à Bali, 2cm Comment révéler grâce à une photo ce que l'on a du mal à discerner à l'œil nu ?... C’est toute l’ambition d’un photographe sous-marin et voici typiquement une espèce redoutablement difficile à repérer sous l'eau puisqu'elle vit sur des coraux énormes et de la même couleur qu'elle. Il faut donc scruter le moindre recoin de ce corail pour essayer de dénicher un p’tit truc poilu, rose, et de 2 cm maximum ! C'est un jeu auquel la galathée gagne plus souvent que le photographe ! Sauf pour cette fois. repérages voyages  81

portfolio  82


Galathée mauve (lauriea siagiani)

Photographié à Bali, 2cm Comment révéler grâce à une photo ce que l'on a du mal à discerner à l'œil nu ?... C’est toute l’ambition d’un photographe sous-marin et voici typiquement une espèce redoutablement difficile à repérer sous l'eau puisqu'elle vit sur des coraux énormes et de la même couleur qu'elle. Il faut donc scruter le moindre recoin de ce corail pour essayer de dénicher un p’tit truc poilu, rose, et de 2 cm maximum ! C'est un jeu auquel la galathée gagne plus souvent que le photographe ! Sauf pour cette fois. repérages voyages  81

portfolio  82


Ovule à taches roses

(primovula roseomaculata)

Photographié à Bali, 1cm Une porcelaine est un coquillage. La par ticularité de cette minuscule porcelaine est qu'elle se confond totalement avec le substrat sur lequel elle vit et dont elle se nourrit : l'alcyonnaire, un corail mou très esthétique en photo sous-marine. Sur cette photo, elle est prise en flagrant délit de gourmandise. Du fait de sa petite taille, il m’a été très difficile de réussir à capturer un tel festin ! repérages voyages  83

portfolio  84


Ovule à taches roses

(primovula roseomaculata)

Photographié à Bali, 1cm Une porcelaine est un coquillage. La par ticularité de cette minuscule porcelaine est qu'elle se confond totalement avec le substrat sur lequel elle vit et dont elle se nourrit : l'alcyonnaire, un corail mou très esthétique en photo sous-marine. Sur cette photo, elle est prise en flagrant délit de gourmandise. Du fait de sa petite taille, il m’a été très difficile de réussir à capturer un tel festin ! repérages voyages  83

portfolio  84


Poulpe zébré

(wunderpus photogenicus)

Photographié à Lembeh, 1 m avec ses tentacules déployées. Hormis ses couleurs flamboyantes lorsqu'on l’approche, j'aime sur tout son allure digne et majestueuse quand il se déplace et le regard qui se dégage de ses deux petits yeux cornus : comme s’il était intrigué par ma présence, curieux de savoir ce que j'étais en train de faire. Il a véritablement posé pour cette photo. Un jeu de complicité entre un poulpe et un photographe ? J'aime à le croire ! repérages voyages  85

portfolio  86


Poulpe zébré

(wunderpus photogenicus)

Photographié à Lembeh, 1 m avec ses tentacules déployées. Hormis ses couleurs flamboyantes lorsqu'on l’approche, j'aime sur tout son allure digne et majestueuse quand il se déplace et le regard qui se dégage de ses deux petits yeux cornus : comme s’il était intrigué par ma présence, curieux de savoir ce que j'étais en train de faire. Il a véritablement posé pour cette photo. Un jeu de complicité entre un poulpe et un photographe ? J'aime à le croire ! repérages voyages  85

portfolio  86


Antennaire tacheté ou antennaire-clown, juvénile

(antennarius maculatus)

Photographié à Bali, 2 cm Je me souviens de cette jeune plongeuse qui me disait ne jamais rien voir sous l’eau… Pour tant, soudain, elle me montre du doigt 4 magnifiques poissonsfantômes ornés, une belle photo en perspective ! C'est en cherchant à régler mon équilibre pour me stabiliser confor tablement que j'ai découver t sous mon ventre - tandis que je veillais à ne rien écraser - 2 petits antennaires-clowns parfaitement camouflés sur une éponge de couleur identique à leur livrée!... Cette patate de corail regorgeait de vie et d'espèces rares, une véritable mine d'or. C’est un exemple concret de ce que j'aime rassembler dans une image: la beauté des couleurs, la rareté de l'espèce, l'esthétique générale de la photo, mais aussi une histoire, celle d’un compor tement par exemple grâce au camouflage. repérages voyages  87

portfolio  88


Antennaire tacheté ou antennaire-clown, juvénile

(antennarius maculatus)

Photographié à Bali, 2 cm Je me souviens de cette jeune plongeuse qui me disait ne jamais rien voir sous l’eau… Pour tant, soudain, elle me montre du doigt 4 magnifiques poissonsfantômes ornés, une belle photo en perspective ! C'est en cherchant à régler mon équilibre pour me stabiliser confor tablement que j'ai découver t sous mon ventre - tandis que je veillais à ne rien écraser - 2 petits antennaires-clowns parfaitement camouflés sur une éponge de couleur identique à leur livrée!... Cette patate de corail regorgeait de vie et d'espèces rares, une véritable mine d'or. C’est un exemple concret de ce que j'aime rassembler dans une image: la beauté des couleurs, la rareté de l'espèce, l'esthétique générale de la photo, mais aussi une histoire, celle d’un compor tement par exemple grâce au camouflage. repérages voyages  87

portfolio  88


" La macro-photographie offre tant

de richesse à qui sait observer de très près : couleurs, graphismes, techniques de camouflage, mimétisme, comportement,... Chaque photo raconte alors sa propre histoire, avec sensibilité.

Antennaire des Sargasses

"

(histrio histrio)

Photographié à Lembeh, 7 cm Cette photo est un énorme coup de chance. Sur le chemin du retour d’une plongée captivante dans le détroit de Lembeh le guide m'indique soudain depuis le bateau cet antennaire des Sargasses, une espèce excessivement rare, qui se nourrit en surface. La mer étant très calme, je me suis glissée dans l'eau immédiatement et sans bouteille, avec l’équipement photo, mes palmes et mon masque. Après plusieurs clichés, je me suis aperçue qu’en immersion je voyais l’antennaire et son reflet complet, une aubaine supplémentaire pour un photographe sous-marin ! Résultat : j’ai passé une heure dans l'eau pour obtenir LA photo, mais quelle belle récompense... Beaucoup de photographes ont pensé ensuite qu'il s'agissait de deux antennaires et non d’un reflet sous la surface, l'objet de belles conversations. repérages voyages  89

portfolio  90


" La macro-photographie offre tant

de richesse à qui sait observer de très près : couleurs, graphismes, techniques de camouflage, mimétisme, comportement,... Chaque photo raconte alors sa propre histoire, avec sensibilité.

Antennaire des Sargasses

"

(histrio histrio)

Photographié à Lembeh, 7 cm Cette photo est un énorme coup de chance. Sur le chemin du retour d’une plongée captivante dans le détroit de Lembeh le guide m'indique soudain depuis le bateau cet antennaire des Sargasses, une espèce excessivement rare, qui se nourrit en surface. La mer étant très calme, je me suis glissée dans l'eau immédiatement et sans bouteille, avec l’équipement photo, mes palmes et mon masque. Après plusieurs clichés, je me suis aperçue qu’en immersion je voyais l’antennaire et son reflet complet, une aubaine supplémentaire pour un photographe sous-marin ! Résultat : j’ai passé une heure dans l'eau pour obtenir LA photo, mais quelle belle récompense... Beaucoup de photographes ont pensé ensuite qu'il s'agissait de deux antennaires et non d’un reflet sous la surface, l'objet de belles conversations. repérages voyages  89

portfolio  90


Uranoscope

(uranoscope sp.)

Photographié à Lembeh, 30 cm Ah l'uranoscope !... Sa recherche s'apparente à un jeu de cache-cache tant il se camoufle parfaitement sous le sable. Il n'est donc visible que de nuit, et c’est souvent sa dentition qui le trahit… Autant chercher une aiguille dans une meule de foin ! Mais avec une telle gueule, c’est à la fois captivant, terrifiant et intriguant. D’autant plus si l’on s’approche de près. De très, très près. repérages voyages  91

portfolio  92


Uranoscope

(uranoscope sp.)

Photographié à Lembeh, 30 cm Ah l'uranoscope !... Sa recherche s'apparente à un jeu de cache-cache tant il se camoufle parfaitement sous le sable. Il n'est donc visible que de nuit, et c’est souvent sa dentition qui le trahit… Autant chercher une aiguille dans une meule de foin ! Mais avec une telle gueule, c’est à la fois captivant, terrifiant et intriguant. D’autant plus si l’on s’approche de près. De très, très près. repérages voyages  91

portfolio  92


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Lémuria Resort Golf Course :

sea, sun & golf

Pour la majorité d’entre nous, golfeurs, Seychelles rime avec soleil et farniente sur les plus belles plages du monde et loin de nous l’idée de nous rendre sur ces îles de l’océan indien pour assouvir notre passion. Et pourtant...

repérages voyages  93

repérages voyages  94


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Lémuria Resort Golf Course :

sea, sun & golf

Pour la majorité d’entre nous, golfeurs, Seychelles rime avec soleil et farniente sur les plus belles plages du monde et loin de nous l’idée de nous rendre sur ces îles de l’océan indien pour assouvir notre passion. Et pourtant...

repérages voyages  93

repérages voyages  94


T

andis que votre conjoint (s’il n’est pas golfeur) se prélasse sur une chaise longue à l’ombre des cocotiers, et pendant que les enfants profitent du lagon turquoise, nous pouvons jouer sur un parcours de championnat dans un cadre sublime, sans stress ni pression aucune. Ce parcours appar tient à l’un des fleurons du groupe hôtelier Constance, for t bien implanté dans l’océan indien : le Lémuria Resor t est situé sur l’île de Praslin, aux Seychelles.

repérages voyages  95

[

Me voici transporté au paradis des golfeurs, regrettant que ma douce moitié ne soit à mes côtés pour en profiter tout autant...

Alléché par la mention “seul golf 18 trous des Seychelles”, j’ai appelé le Club House dès mon arrivée à l’hôtel par une belle matinée de février. Les formalités ayant été réglées une heure auparavant, il me fallait juste réser ver un dépar t pour le lendemain et quinze minutes avant l’heure dite, l’une des nombreuses voiturettes électriques qui circulent dans le resor t s’arrête devant la por te de ma Suite, pour me déposer au Club House où j’ai le plaisir de découvrir que tout est prêt : voiturette

]

de golf, équipement, caddy. Je n’ai plus qu’à profiter... et à me concentrer. Je joue ce matin-là sur un par 70 d’une longueur de 5 556 mètres, inauguré en 2000 et dessiné par Rodney Wright, un parcours qui serpente le long des plages de Petite puis Grande Anse Kerlan. Serpenter n’est pas un mot choisi au hasard : la végétation luxuriante cachant ici et là de nombreux marigots et autres pièges invisibles dissimulés derrière d’imposants blocs de granit, je ne regrette pas d’être accompagné d’un

caddy lors de mon premier parcours. Une compagnie bien utile puisque celui-ci - par ailleurs for t sympathique et excellent joueur - m’évite de nombreuses erreurs dues pour la plupar t à une trop grande confiance en mes capacités somme toutes limitées : c’est qu’on se prendrait vite pour un champion dans cet univers où seul le chant des oiseaux et le bruissement du vent dans les palmiers, takamakas et autres arbres tropicaux viennent troubler votre sérénité. repérages voyages  96


T

andis que votre conjoint (s’il n’est pas golfeur) se prélasse sur une chaise longue à l’ombre des cocotiers, et pendant que les enfants profitent du lagon turquoise, nous pouvons jouer sur un parcours de championnat dans un cadre sublime, sans stress ni pression aucune. Ce parcours appar tient à l’un des fleurons du groupe hôtelier Constance, for t bien implanté dans l’océan indien : le Lémuria Resor t est situé sur l’île de Praslin, aux Seychelles.

repérages voyages  95

[

Me voici transporté au paradis des golfeurs, regrettant que ma douce moitié ne soit à mes côtés pour en profiter tout autant...

Alléché par la mention “seul golf 18 trous des Seychelles”, j’ai appelé le Club House dès mon arrivée à l’hôtel par une belle matinée de février. Les formalités ayant été réglées une heure auparavant, il me fallait juste réser ver un dépar t pour le lendemain et quinze minutes avant l’heure dite, l’une des nombreuses voiturettes électriques qui circulent dans le resor t s’arrête devant la por te de ma Suite, pour me déposer au Club House où j’ai le plaisir de découvrir que tout est prêt : voiturette

]

de golf, équipement, caddy. Je n’ai plus qu’à profiter... et à me concentrer. Je joue ce matin-là sur un par 70 d’une longueur de 5 556 mètres, inauguré en 2000 et dessiné par Rodney Wright, un parcours qui serpente le long des plages de Petite puis Grande Anse Kerlan. Serpenter n’est pas un mot choisi au hasard : la végétation luxuriante cachant ici et là de nombreux marigots et autres pièges invisibles dissimulés derrière d’imposants blocs de granit, je ne regrette pas d’être accompagné d’un

caddy lors de mon premier parcours. Une compagnie bien utile puisque celui-ci - par ailleurs for t sympathique et excellent joueur - m’évite de nombreuses erreurs dues pour la plupar t à une trop grande confiance en mes capacités somme toutes limitées : c’est qu’on se prendrait vite pour un champion dans cet univers où seul le chant des oiseaux et le bruissement du vent dans les palmiers, takamakas et autres arbres tropicaux viennent troubler votre sérénité. repérages voyages  96


Marie-Ange Ostré & Constance Hotels

N’oubliez pas...


_

Après ces 12 premiers trous qui s’attachent à passer pour inoffensifs, plats et au niveau de la mer, me voici soudain sur les versants abrupts d'une colline luxuriante d'où la vue dévoile des paysages à couper le souffle. Lorsque je suis arrivé au 15, un par 3, impossible de jouer : ici, pas de pièges cachés mais une for te tendance à la distraction tant votre regard est attiré par des vues indescriptibles sur les plages et la mer. Me voici transpor té au paradis des golfeurs, regrettant que ma douce moitié ne soit à mes côtés pour en profiter tout autant... L’Anse Georgette - réper toriée comme l’une des plus belles plages du monde - est à vos pieds 50 mètres plus bas.

repérages voyages  97

Le 16 (par 5) et le 17 (par 3), permettent de remonter la colline en serpentant de nouveau dans la forêt tropicale avant de découvrir le 18, un long par 5, l’un des plus beaux mais sans doute aussi le trou le plus difficile du parcours. C’est là que votre car te de score en prendra un coup : je me suis assis dans l’herbe un moment pour admirer cette vue magnifique 40 mètres au-dessus du fairway en me demandant par où j’allais bien pouvoir passer. J’ai un long drive

en général, mais la problématique est la suivante : 50 mètres de buissons, puis un fairway en double dog leg avec un lac tout le long, une forêt de takamakas s’étrécissant, et pour finir un vaste green bordé d’un côté par le lac et de l’autre par d’immenses bunkers. Il y a matière à réfléchir... Alors amis golfeurs, si vous souhaitez profiter du soleil, de la mer, de la plongée sous-marine, mais aussi pour assouvir votre passion : une seule destination à 10 heures d’avion (vol direct) depuis la France et avec seulement 2 heures de décalage horaire : le Lémuria Resor t aux Seychelles. C’est un lieu enchanteur, unique, et vous aurez l’occasion pendant votre séjour de faire ce parcours plusieurs fois, il est gratuit pour les résidents à l’hôtel ! _

A l’horizon sur cette eau bleue cobalt, des îles luxuriantes et Mahé, l’île principale.

Je serais bien resté là indéfiniment à respirer l’air du large mais il a fallu prendre un wedge et frapper pour retomber sur le green au bord de la plage. Un petit tour rapide, allez juste quelques secondes, sur le sable poudreux d’Anse Georgette, et je reviens sagement vers mon caddy et sa voiturette.

Laurent Ber trand

Prenez votre temps. Jouez relax, rien ne presse, et profitez de la vue. Si vous jouez en couple calculez votre heure de dépar t afin de terminer le parcours au soleil couchant, c’est très romantique. Et empor tez votre crème solaire et un couvre-chef !

Mon conseil...


Louez les ser vices d’un caddy pour votre premier parcours pour éviter les nombreux pièges des 12 premiers trous.

Plus d’infos...


Golf de l’hôtel Lémuria Resor t, aux Seychelles :

www.lemuriaresort.com/

Office de tourisme des Seychelles :

www.seychelles.travel/fr/home/index.php

Air Seychelles assure des vols directs au dépar t de Paris, Milan, Rome, Maurice, Singapour,... :

www.airseychelles.com/fr/home/index.php Particularités Trous Par Longueur Architecte

18 70 5556 mètres Rodney WRIGHT

Golf privé pour les résidents de l’hôtel Lémuria Resor t, le green fee est donc gratuit. Seule la voiturette (obligatoire) et le caddy (conseillé pour votre premier parcours) sont payants. Appor tez votre équipement ou louez-le sur place (excellente qualité, et récent).

repérages voyages  98


Marie-Ange Ostré & Constance Hotels

N’oubliez pas...


_

Après ces 12 premiers trous qui s’attachent à passer pour inoffensifs, plats et au niveau de la mer, me voici soudain sur les versants abrupts d'une colline luxuriante d'où la vue dévoile des paysages à couper le souffle. Lorsque je suis arrivé au 15, un par 3, impossible de jouer : ici, pas de pièges cachés mais une for te tendance à la distraction tant votre regard est attiré par des vues indescriptibles sur les plages et la mer. Me voici transpor té au paradis des golfeurs, regrettant que ma douce moitié ne soit à mes côtés pour en profiter tout autant... L’Anse Georgette - réper toriée comme l’une des plus belles plages du monde - est à vos pieds 50 mètres plus bas.

repérages voyages  97

Le 16 (par 5) et le 17 (par 3), permettent de remonter la colline en serpentant de nouveau dans la forêt tropicale avant de découvrir le 18, un long par 5, l’un des plus beaux mais sans doute aussi le trou le plus difficile du parcours. C’est là que votre car te de score en prendra un coup : je me suis assis dans l’herbe un moment pour admirer cette vue magnifique 40 mètres au-dessus du fairway en me demandant par où j’allais bien pouvoir passer. J’ai un long drive

en général, mais la problématique est la suivante : 50 mètres de buissons, puis un fairway en double dog leg avec un lac tout le long, une forêt de takamakas s’étrécissant, et pour finir un vaste green bordé d’un côté par le lac et de l’autre par d’immenses bunkers. Il y a matière à réfléchir... Alors amis golfeurs, si vous souhaitez profiter du soleil, de la mer, de la plongée sous-marine, mais aussi pour assouvir votre passion : une seule destination à 10 heures d’avion (vol direct) depuis la France et avec seulement 2 heures de décalage horaire : le Lémuria Resor t aux Seychelles. C’est un lieu enchanteur, unique, et vous aurez l’occasion pendant votre séjour de faire ce parcours plusieurs fois, il est gratuit pour les résidents à l’hôtel ! _

A l’horizon sur cette eau bleue cobalt, des îles luxuriantes et Mahé, l’île principale.

Je serais bien resté là indéfiniment à respirer l’air du large mais il a fallu prendre un wedge et frapper pour retomber sur le green au bord de la plage. Un petit tour rapide, allez juste quelques secondes, sur le sable poudreux d’Anse Georgette, et je reviens sagement vers mon caddy et sa voiturette.

Laurent Ber trand

Prenez votre temps. Jouez relax, rien ne presse, et profitez de la vue. Si vous jouez en couple calculez votre heure de dépar t afin de terminer le parcours au soleil couchant, c’est très romantique. Et empor tez votre crème solaire et un couvre-chef !

Mon conseil...


Louez les ser vices d’un caddy pour votre premier parcours pour éviter les nombreux pièges des 12 premiers trous.

Plus d’infos...


Golf de l’hôtel Lémuria Resor t, aux Seychelles :

www.lemuriaresort.com/

Office de tourisme des Seychelles :

www.seychelles.travel/fr/home/index.php

Air Seychelles assure des vols directs au dépar t de Paris, Milan, Rome, Maurice, Singapour,... :

www.airseychelles.com/fr/home/index.php Particularités Trous Par Longueur Architecte

18 70 5556 mètres Rodney WRIGHT

Golf privé pour les résidents de l’hôtel Lémuria Resor t, le green fee est donc gratuit. Seule la voiturette (obligatoire) et le caddy (conseillé pour votre premier parcours) sont payants. Appor tez votre équipement ou louez-le sur place (excellente qualité, et récent).

repérages voyages  98


Blogs de voyage Depuis deux ans, les blogs de voyage ont essaimé sur la toile comme autant de papillons piqués sur un planisphère. Pas évident de dénicher des pépites lorsqu’on surfe...

A

utant l’avouer, je suis plutôt chatouilleuse sur le thème des blogs de voyage. Editrice d’Un Monde Ailleurs (www.unmondeailleurs. net) depuis mars 2005, j’ai vu émerger depuis environ deux ans une véritable fourmilière de blogs d’une qualité souvent médiocre, cachant des objectifs nettement moins altruistes que les “purs et durs”. Pas facile de faire un tri entre les blogs occasionnels racontant un voyage ou deux dans l’année, les photoblogs exhibant une série de photos de vacances sans légende explicative et les très nombreux sites ‘por tail de voyages’ qui vivent de la publicité en incitant des voyageurs à publier (gratuitement) sur leurs pages un contenu immédiatement référencé par Google pour le bénéfice du seul por tail.

Il faut donc savoir distinguer un VRAI blog de voyage : il doit être rédigé par un voyageur désireux de raconter, de témoigner de son expérience de voyage. Un blog publiant des informations relatives à une destination ou à des prestataires non testés personnellement n’est pas un blog de voyage mais un site web d’information sur le thème du voyage, utilisant une maquette de blog parce que c’est techniquement plus facile.

AUTEURS

EDITO

[

NEWS

PARTEZ

PROMOS

Un vrai blogueur de voyage raconte, montre, témoigne de son expérience personnelle sur une destination...

Un vrai blog de voyage a une vocation de témoignage et de partage entre l’auteur et les lecteurs, l’auteur raconte et montre ce qu’il a vécu ailleurs et il attend des réactions de la par t de ses lecteurs. Il crée un véritable échange et s’enrichit luimême des conseils ou remarques publiés par ses lecteurs. Ensuite vous trouverez deux types de vrai blog de voyages : le blog d’un voyageur occasionnel, et celui du voyageur confirmé. Le voyageur occasionnel souhaite évoquer les détails d’un ou deux voyages par an ; il a aimé, il montre, il explique. Le voyageur confirmé fait un tour du monde (entre neuf mois et un an en moyenne) et raconte ses étapes ou bien il fait plus de quatre voyages par an et son blog devient une mine de renseignements parce qu’il livre son expérience de baroudeur, quel que soit le budget engagé.

]

Enfin il faut distinguer le blog de voyage “destination unique” du blog de voyage “tous azimuts”. Un blog destination unique concernera un seul pays (blog d’un expatrié par exemple) ou une région plus spécifique du fait d’une affinité entre l’auteur et cette région du monde. Un blog tous azimuts évoquera plusieurs destinations dans le monde entier, sur différents continents. Dans le premier numéro de Repérages Voyages - je vous incitais à créer votre propre blog de voyages. Aujourd’hui voici une sélection de blogs francophones qui ont attiré mon attention du fait de leur contenu, de leur maquette, ou du ton de l’auteur et de ses photos. Je suis cer taine que vous en connaissez d’autres, alors n’hésitez pas à m’en faire par t sur le blog de Repérages Voyages !

_

repérages voyages  99

BLOGS

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  100


Blogs de voyage Depuis deux ans, les blogs de voyage ont essaimé sur la toile comme autant de papillons piqués sur un planisphère. Pas évident de dénicher des pépites lorsqu’on surfe...

A

utant l’avouer, je suis plutôt chatouilleuse sur le thème des blogs de voyage. Editrice d’Un Monde Ailleurs (www.unmondeailleurs. net) depuis mars 2005, j’ai vu émerger depuis environ deux ans une véritable fourmilière de blogs d’une qualité souvent médiocre, cachant des objectifs nettement moins altruistes que les “purs et durs”. Pas facile de faire un tri entre les blogs occasionnels racontant un voyage ou deux dans l’année, les photoblogs exhibant une série de photos de vacances sans légende explicative et les très nombreux sites ‘por tail de voyages’ qui vivent de la publicité en incitant des voyageurs à publier (gratuitement) sur leurs pages un contenu immédiatement référencé par Google pour le bénéfice du seul por tail.

Il faut donc savoir distinguer un VRAI blog de voyage : il doit être rédigé par un voyageur désireux de raconter, de témoigner de son expérience de voyage. Un blog publiant des informations relatives à une destination ou à des prestataires non testés personnellement n’est pas un blog de voyage mais un site web d’information sur le thème du voyage, utilisant une maquette de blog parce que c’est techniquement plus facile.

AUTEURS

EDITO

[

NEWS

PARTEZ

PROMOS

Un vrai blogueur de voyage raconte, montre, témoigne de son expérience personnelle sur une destination...

Un vrai blog de voyage a une vocation de témoignage et de partage entre l’auteur et les lecteurs, l’auteur raconte et montre ce qu’il a vécu ailleurs et il attend des réactions de la par t de ses lecteurs. Il crée un véritable échange et s’enrichit luimême des conseils ou remarques publiés par ses lecteurs. Ensuite vous trouverez deux types de vrai blog de voyages : le blog d’un voyageur occasionnel, et celui du voyageur confirmé. Le voyageur occasionnel souhaite évoquer les détails d’un ou deux voyages par an ; il a aimé, il montre, il explique. Le voyageur confirmé fait un tour du monde (entre neuf mois et un an en moyenne) et raconte ses étapes ou bien il fait plus de quatre voyages par an et son blog devient une mine de renseignements parce qu’il livre son expérience de baroudeur, quel que soit le budget engagé.

]

Enfin il faut distinguer le blog de voyage “destination unique” du blog de voyage “tous azimuts”. Un blog destination unique concernera un seul pays (blog d’un expatrié par exemple) ou une région plus spécifique du fait d’une affinité entre l’auteur et cette région du monde. Un blog tous azimuts évoquera plusieurs destinations dans le monde entier, sur différents continents. Dans le premier numéro de Repérages Voyages - je vous incitais à créer votre propre blog de voyages. Aujourd’hui voici une sélection de blogs francophones qui ont attiré mon attention du fait de leur contenu, de leur maquette, ou du ton de l’auteur et de ses photos. Je suis cer taine que vous en connaissez d’autres, alors n’hésitez pas à m’en faire par t sur le blog de Repérages Voyages !

_

repérages voyages  99

BLOGS

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  100


Une sélection de vrais blogueurs voyage ! Blog de Véronique à Vancouver : expatriée à Vancouver, je la suis depuis plusieurs années dans ses chroniques poétiques et amusantes de sa vie quotidienne à l’Ouest du continent nord-américain. Une jolie promenade, et des adresses... http://veroniquem.blogspot.com/

Madame Oreille : elle rêve de faire un tour du monde... mais prend son temps en Croatie, au Laos, dans le Transsibérien avec des anecdotes de voyage et la vie locale. Elle se perd parfois sur des ar ticles trop généraux, mais... www.madame-oreille.com/blog/

New York, la Dolce Vita : expatriée à NY depuis quelques années, accro à sa ville, aux Etats-Unis, elle par tage expériences, excentricités et autres bons plans. Un ton enlevé, amusant, et même parfois quelques coups de gueule... http://dolceanewyork.blogspot.com/ NowMadNow : elle a commencé son tour du monde il y a quelques mois seulement mais le format de son blog, ses récits et photos décalés sont bourrés d’humour. Après l’Australie, les Vanuatu, les Fidji, elle aborde l’Indonésie... www.nowmadnow.com/

Petites Bulles d’Ailleurs : autre blog incontournable sur l’Asie puisque Corinne s’est spécialisée dans les récits et photos de ses plongées sous-marines en Asie du SudEst : Indonésie, Thaïlande, Malaisie, elle témoigne... http://petitesbullesdailleurs.fr/

Thib in S’pore : traduisez Thibaud à Singapore. Expatrié il profite d’un métier et d’une curiosité insatiable qui l’amènent à fouiller tous les recoins de l’Asie et sur tout les plus surprenants. De belles photos, des récits très détaillés, une maquette qui va évoluer, et... l’un des auteurs de Repérages Voyages !... http://thibinspore.over-blog.com/ Vues de Chine : le monde de Lili, passionnée par la Chine. Ses grands yeux parlent pour elle mais elle raconte et montre des instantanés vécus sur place, ou ses lectures relatives à cet immense pays. Précieux... www.vuesdechine.com/

repérages voyages  101

repérages voyages  102


Une sélection de vrais blogueurs voyage ! Blog de Véronique à Vancouver : expatriée à Vancouver, je la suis depuis plusieurs années dans ses chroniques poétiques et amusantes de sa vie quotidienne à l’Ouest du continent nord-américain. Une jolie promenade, et des adresses... http://veroniquem.blogspot.com/

Madame Oreille : elle rêve de faire un tour du monde... mais prend son temps en Croatie, au Laos, dans le Transsibérien avec des anecdotes de voyage et la vie locale. Elle se perd parfois sur des ar ticles trop généraux, mais... www.madame-oreille.com/blog/

New York, la Dolce Vita : expatriée à NY depuis quelques années, accro à sa ville, aux Etats-Unis, elle par tage expériences, excentricités et autres bons plans. Un ton enlevé, amusant, et même parfois quelques coups de gueule... http://dolceanewyork.blogspot.com/ NowMadNow : elle a commencé son tour du monde il y a quelques mois seulement mais le format de son blog, ses récits et photos décalés sont bourrés d’humour. Après l’Australie, les Vanuatu, les Fidji, elle aborde l’Indonésie... www.nowmadnow.com/

Petites Bulles d’Ailleurs : autre blog incontournable sur l’Asie puisque Corinne s’est spécialisée dans les récits et photos de ses plongées sous-marines en Asie du SudEst : Indonésie, Thaïlande, Malaisie, elle témoigne... http://petitesbullesdailleurs.fr/

Thib in S’pore : traduisez Thibaud à Singapore. Expatrié il profite d’un métier et d’une curiosité insatiable qui l’amènent à fouiller tous les recoins de l’Asie et sur tout les plus surprenants. De belles photos, des récits très détaillés, une maquette qui va évoluer, et... l’un des auteurs de Repérages Voyages !... http://thibinspore.over-blog.com/ Vues de Chine : le monde de Lili, passionnée par la Chine. Ses grands yeux parlent pour elle mais elle raconte et montre des instantanés vécus sur place, ou ses lectures relatives à cet immense pays. Précieux... www.vuesdechine.com/

repérages voyages  101

repérages voyages  102


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Villa Serbelloni, l’Italie romantique

A 70 km de Milan, l’un des villages les plus visités de l’Italie des grands lacs abrite un hôtel d’exception, qui s’enrichit d’une histoire familiale forte liée à l’histoire de l’Europe toute entière...

repérages voyages  103

repérages voyages  104


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Villa Serbelloni, l’Italie romantique

A 70 km de Milan, l’un des villages les plus visités de l’Italie des grands lacs abrite un hôtel d’exception, qui s’enrichit d’une histoire familiale forte liée à l’histoire de l’Europe toute entière...

repérages voyages  103

repérages voyages  104


J

e cherchais un lieu à l’abri de la civilisation, dans un bel endroit mais à moins de deux heures de vol depuis Paris. Je voulais la mer, une ambiance de vacances mais en dehors des foules. Au printemps et dans le contexte houleux du bassin sud-méditerranéen, c’était presque une gageure. On m’a suggéré le lac de Côme, et le Grand Hôtel Villa Serbelloni. Bellagio, plus de 200 jours de soleil par an, un climat tempéré avec des hivers doux, un printemps qui irradie avec les

repérages voyages  105

rhododendrons et camélias en fleurs. Un village dont la réputation s’établit sous la Rome antique pour s’épanouir au XIXème siècle, quand le compositeur Franz Liszt prolonge ici sa lune de miel pour quelques années. Bellagio est considéré comme la Perle du Lac, même si les villages alentours méritent d’être arpentés au hasard de ruelles pavées étroites grimpant à l’assaut des montagnes surplombant le lac le plus long et aux rives les plus escarpées d’Europe.

[

Entrer au Grand Hôtel Villa Serbelloni, c’est entrer au coeur de l’histoire. Edifiée au XVème siècle par un marquis italien sur les ruines d’une église dont on retrouvera une par tie des fondations, cette villa accueille des visiteurs de plus en plus prestigieux : archiducs, rois, présidents, empereurs. Mais c’est l’âme de Flauber t et Stendhal qui vous accompagne au long des couloirs de marbre, dans les salons aux plafonds en caissons et jusque dans les chambres sous les toits.

L’âme de Flaubert et Stendhal vous accompagne au long des couloirs de marbre, dans les salons aux plafonds en caissons...

]

Ici, on parle du Grand Hôtel comme l’un des trois plus grands et plus anciens de Bellagio. Mais on s’accorde à reconnaître à la Villa Serbelloni cette atmosphère à la fois raffinée et surannée que les autres n’ont pas. Plus de deux cent chambres, cer tes. Mais qui le croirait ?... Je me méfie toujours un peu de ces lieux hantés par l’histoire qui dégagent souvent au propre comme au figuré un parfum de poussière et de manuscrit. Pour tant à laVilla Serbelloni, vous profiterez du meilleur, en

repérages voyages  106


J

e cherchais un lieu à l’abri de la civilisation, dans un bel endroit mais à moins de deux heures de vol depuis Paris. Je voulais la mer, une ambiance de vacances mais en dehors des foules. Au printemps et dans le contexte houleux du bassin sud-méditerranéen, c’était presque une gageure. On m’a suggéré le lac de Côme, et le Grand Hôtel Villa Serbelloni. Bellagio, plus de 200 jours de soleil par an, un climat tempéré avec des hivers doux, un printemps qui irradie avec les

repérages voyages  105

rhododendrons et camélias en fleurs. Un village dont la réputation s’établit sous la Rome antique pour s’épanouir au XIXème siècle, quand le compositeur Franz Liszt prolonge ici sa lune de miel pour quelques années. Bellagio est considéré comme la Perle du Lac, même si les villages alentours méritent d’être arpentés au hasard de ruelles pavées étroites grimpant à l’assaut des montagnes surplombant le lac le plus long et aux rives les plus escarpées d’Europe.

[

Entrer au Grand Hôtel Villa Serbelloni, c’est entrer au coeur de l’histoire. Edifiée au XVème siècle par un marquis italien sur les ruines d’une église dont on retrouvera une par tie des fondations, cette villa accueille des visiteurs de plus en plus prestigieux : archiducs, rois, présidents, empereurs. Mais c’est l’âme de Flauber t et Stendhal qui vous accompagne au long des couloirs de marbre, dans les salons aux plafonds en caissons et jusque dans les chambres sous les toits.

L’âme de Flaubert et Stendhal vous accompagne au long des couloirs de marbre, dans les salons aux plafonds en caissons...

]

Ici, on parle du Grand Hôtel comme l’un des trois plus grands et plus anciens de Bellagio. Mais on s’accorde à reconnaître à la Villa Serbelloni cette atmosphère à la fois raffinée et surannée que les autres n’ont pas. Plus de deux cent chambres, cer tes. Mais qui le croirait ?... Je me méfie toujours un peu de ces lieux hantés par l’histoire qui dégagent souvent au propre comme au figuré un parfum de poussière et de manuscrit. Pour tant à laVilla Serbelloni, vous profiterez du meilleur, en

repérages voyages  106


Marie-Ange Ostré _

échappant aux petits détails qui peuvent assombrir un séjour : le confor t le plus moderne se marie en toute discrétion à un environnement dont chaque détail est préservé. Depuis les chambres pour la plupar t inondées de lumière, vous découvrirez une vue sur le lac de Côme, parfaitement camouflée la nuit par d’astucieux volets dissimulés le jour à l’intérieur même de la façade. Des lits hauts, aux couettes rebondies faisant immanquablement songer à celles de nos grands-mères. Des dorures et des stucs au plafond, comme autant d’angelots et de bergères veillant sur votre sommeil. Des ambiances différentes sont répar ties au gré des catégories de chambres, un décor imaginé par la propriétaire des lieux. Je recommande vivement celle qui fut la mienne pendant

ce séjour, la chambre 104, au premier étage et l’une des plus belles vues sur le lac !

décor insensé des plafonds peints et dans de profonds fauteuils qu’il est difficile de quitter...

Dans la journée, vous visiterez le village de Bellagio pour acheter parmesan et jambon italien. Le soir, vous goûterez au savoir-faire du Chef Ettore Bocchia (étoilé Michelin) dans l’un des deux restaurants de la Villa Serbelloni. Sur la car te, des raviolis sauce aux cêpes, couronnés d’or. Ou une cuisine tendance moléculaire, au choix.

Je suis entrée dans la chambre qui vit passer John F. Kennedy. Et dans la suite de Stendhal. J’ai arpenté les jardins fleuris dans le prolongement de la piscine. J’ai erré dans les couloirs du Grand Hôtel Villa Serbelloni pour m’imprégner de cette atmosphère rare et précieuse que sont les belles architectures embellies d’un passé prestigieux que l’on aime à imaginer.

Le soir, après une promenade dans les ruelles du village, vous reviendrez au Grand Hôtel Villa Serbelloni en faisant une halte pour un dernier verre au salon qui accueille quelques musiciens jouant valses lentes et vieux standards pour le plaisir des visiteurs qui s’attardent sous le

La Villa Serbelloni n’est pas seulement un hôtel, c’est une escale romantique où les clients viennent fêter chaque anniversaire de mariage depuis leur voyage de noces, célébrées ici. C’est l’archétype du confor t et du bon goût. Avec tout le charme et le parfum de l’Italie. _

repérages voyages  107

J’aime...

Les produits de bain à la fleur d’oranger, le wifi dans les chambres, la propreté immaculée, l’élégance de l’accueil qui vous est réser vé (sans être ampoulé).

Je recommande...

Oubliez votre voiture et déplacez-vous en ferr y sur le lac d’un village à l’autre. Testez le spa de la Villa Serbelloni !

Plus d’infos... Villa Serbelloni

22021 Bellagio - Lago di Como - Italia Tel : + 39 031 950 216

inforequest@villaserbelloni.com www.villaserbelloni.com

Ouver t du 1er avril au 10 novembre

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  108


Marie-Ange Ostré _

échappant aux petits détails qui peuvent assombrir un séjour : le confor t le plus moderne se marie en toute discrétion à un environnement dont chaque détail est préservé. Depuis les chambres pour la plupar t inondées de lumière, vous découvrirez une vue sur le lac de Côme, parfaitement camouflée la nuit par d’astucieux volets dissimulés le jour à l’intérieur même de la façade. Des lits hauts, aux couettes rebondies faisant immanquablement songer à celles de nos grands-mères. Des dorures et des stucs au plafond, comme autant d’angelots et de bergères veillant sur votre sommeil. Des ambiances différentes sont répar ties au gré des catégories de chambres, un décor imaginé par la propriétaire des lieux. Je recommande vivement celle qui fut la mienne pendant

ce séjour, la chambre 104, au premier étage et l’une des plus belles vues sur le lac !

décor insensé des plafonds peints et dans de profonds fauteuils qu’il est difficile de quitter...

Dans la journée, vous visiterez le village de Bellagio pour acheter parmesan et jambon italien. Le soir, vous goûterez au savoir-faire du Chef Ettore Bocchia (étoilé Michelin) dans l’un des deux restaurants de la Villa Serbelloni. Sur la car te, des raviolis sauce aux cêpes, couronnés d’or. Ou une cuisine tendance moléculaire, au choix.

Je suis entrée dans la chambre qui vit passer John F. Kennedy. Et dans la suite de Stendhal. J’ai arpenté les jardins fleuris dans le prolongement de la piscine. J’ai erré dans les couloirs du Grand Hôtel Villa Serbelloni pour m’imprégner de cette atmosphère rare et précieuse que sont les belles architectures embellies d’un passé prestigieux que l’on aime à imaginer.

Le soir, après une promenade dans les ruelles du village, vous reviendrez au Grand Hôtel Villa Serbelloni en faisant une halte pour un dernier verre au salon qui accueille quelques musiciens jouant valses lentes et vieux standards pour le plaisir des visiteurs qui s’attardent sous le

La Villa Serbelloni n’est pas seulement un hôtel, c’est une escale romantique où les clients viennent fêter chaque anniversaire de mariage depuis leur voyage de noces, célébrées ici. C’est l’archétype du confor t et du bon goût. Avec tout le charme et le parfum de l’Italie. _

repérages voyages  107

J’aime...

Les produits de bain à la fleur d’oranger, le wifi dans les chambres, la propreté immaculée, l’élégance de l’accueil qui vous est réser vé (sans être ampoulé).

Je recommande...

Oubliez votre voiture et déplacez-vous en ferr y sur le lac d’un village à l’autre. Testez le spa de la Villa Serbelloni !

Plus d’infos... Villa Serbelloni

22021 Bellagio - Lago di Como - Italia Tel : + 39 031 950 216

inforequest@villaserbelloni.com www.villaserbelloni.com

Ouver t du 1er avril au 10 novembre

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  108


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Four Seasons,

pleins feux sur l’Opéra de Sydney

repérages voyages  109

repérages voyages  110


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Four Seasons,

pleins feux sur l’Opéra de Sydney

repérages voyages  109

repérages voyages  110


Dans le paysage de l’hôtellerie internationale le groupe de luxe Four Seasons est ancré dans une continuité nuancée de sophistication. A Sydney, le Four Seasons est sans doute l’hôtel le mieux situé de la ville...

I

l est difficile de trouver l’hôtel qui convient parfaitement lors d’un séjour à Sydney puisque qu’un hôtel centre ville plaira aux accros du shopping tandis qu’un autre plus excentré satisfera davantage les familles désireuses d’un peu d’espace. Mais que ce soit pour un voyage d’affaires ou pour quelques jours de vacances, je vous recommande vivement l’hôtel Four Seasons de Sydney, pas tant pour son architecture somme toute banale dans cet ensemble de tours limitrophes au Central Business District que pour sa vue imprenable. Une vue à couper le souffle pour chacune des chambres situées à l’angle de la tour et dont voici le numéro à exiger

repérages voyages  111

impérativement : votre chambre doit indiquer le numéro 15. Ainsi j’étais logée dans la chambre 1815, la chambre 15 au 18ème étage. Ces chambres 15 situées entre le 6ème et le 34ème de la tour, offrent une vue en angle spectaculaire sur Circular Quay et les deux emblèmes de Sydney, l’opéra et le Harbour Bridge. Attention ces chambres sont quasiment réservées d’une année sur l’autre pour la période de Noël et nouvel an, on comprend pourquoi... Les autres chambres (531 chambres en tout dont 121 suites) proposent des vues panoramiques sur l’ensemble de Sydney, seulement sur l’opéra, ou seulement sur le pont, ce qui reste tout de même rare et spectaculaire.

[

Des couleurs sienne, mastic, lin, pour rappeler les couleurs naturelles des terres australiennes...

]

repérages voyages  112


Dans le paysage de l’hôtellerie internationale le groupe de luxe Four Seasons est ancré dans une continuité nuancée de sophistication. A Sydney, le Four Seasons est sans doute l’hôtel le mieux situé de la ville...

I

l est difficile de trouver l’hôtel qui convient parfaitement lors d’un séjour à Sydney puisque qu’un hôtel centre ville plaira aux accros du shopping tandis qu’un autre plus excentré satisfera davantage les familles désireuses d’un peu d’espace. Mais que ce soit pour un voyage d’affaires ou pour quelques jours de vacances, je vous recommande vivement l’hôtel Four Seasons de Sydney, pas tant pour son architecture somme toute banale dans cet ensemble de tours limitrophes au Central Business District que pour sa vue imprenable. Une vue à couper le souffle pour chacune des chambres situées à l’angle de la tour et dont voici le numéro à exiger

repérages voyages  111

impérativement : votre chambre doit indiquer le numéro 15. Ainsi j’étais logée dans la chambre 1815, la chambre 15 au 18ème étage. Ces chambres 15 situées entre le 6ème et le 34ème de la tour, offrent une vue en angle spectaculaire sur Circular Quay et les deux emblèmes de Sydney, l’opéra et le Harbour Bridge. Attention ces chambres sont quasiment réservées d’une année sur l’autre pour la période de Noël et nouvel an, on comprend pourquoi... Les autres chambres (531 chambres en tout dont 121 suites) proposent des vues panoramiques sur l’ensemble de Sydney, seulement sur l’opéra, ou seulement sur le pont, ce qui reste tout de même rare et spectaculaire.

[

Des couleurs sienne, mastic, lin, pour rappeler les couleurs naturelles des terres australiennes...

]

repérages voyages  112


D’autant que l’hôtel dispose également d’un spa renommé (six cabines de traitement), de la piscine en plein air la plus longue de la ville au 22ème étage (un peu bruyant, mais profitez-en pour y prendre un verre en soirée !), de deux

restaurants et de deux bars fréquentés assidûment par les habitants de Sydney. Pour ceux d’entre vous qui hésiteraient encore sur l’intérêt de cet hôtel exceptionnel, voici un autre conseil : optez pour l’option Executive Club. Au 32ème étage de l’hôtel vous bénéficierez ainsi de vos petits déjeuners dans une ambiance feutrée et intime, et vous pourrez vous y rendre à toute heure du jour pour lire la presse, prendre un cocktail ou une coupe de champagne, grignoter quelques délicatesses en fin de journée avant le dîner. Un service véritablement appréciable pour vous sentir comme dans un cocon au coeur de la ville. Pour les moins timides, les restaurants et bars vous tendent les bras ! L’hôtel a été totalement rénové et redécoré entre 2008 et 2009 dans des couleurs sienne, mastic, lin, pour rappeler les couleurs naturelles des terres australiennes. Au Four Seasons

Sydney, vous pourrez acheter vos draps si, comme moi, vous tombez amoureux de cette texture exceptionnelle. Et depuis le 1er avril toutes les chambres sont... nonfumeurs (suite au manque de demandes pour des chambres fumeurs). Enfin, si un hôtel de groupe à envergure internationale peut en effrayer cer tains, je m’habitue pour ma par t à un sens de l’accueil et à un niveau de service qui, en ville, ne peut être qu’appréciable. Chambres de belles dimensions, taxis devant l’hôtel même à 06:00 du matin pour filer à l’aéropor t, petit déjeuner à par tir de 06:30,... des facilités appréciées par ceux dont le temps vaut de l’or. Néanmoins mesdames, vous tomberez aussi sous le charme de ces immenses, volumineux, gigantesques bouquets de fleurs dans tous les lobbies, restaurants et au détour des couloirs. Des gerbes renouvelées deux fois par semaine, dans chacun des Four Seasons dans le monde, dont celui de Sydney. _

repérages voyages  113

Marie-Ange Ostré

Marie-Ange Ostré

Cette vue n’est pour tant pas le seul atout du Four Seasons Sydney. Situé juste à l’entrée du quar tier historique The Rocks, il vous permet aussi d’arpenter les rues du centre-ville tout proche et de vous promener jusqu’au jardin royal botanique sans avoir à emprunter taxis ou bus. L’hôtel est ainsi placé à 5 minutes à pied des ferries menant vers les plages de Bondi ou de Manly, à 8 minutes de l’opéra (à visiter !), et à une dizaine de minutes à peine des galeries commerciales qui pullulent dans la ville. Une aubaine pour le visiteur curieux de tout mais aussi pour les voyageurs d’affaires. En fin de journée vous aurez l’embarras du choix pour prolonger la soirée sans avoir à vous éloigner.

_

J’aime...

Les prestations cossues et confor tables que l’on retrouve dans tous les hôtels du groupe Four Seasons. Quand on voyage beaucoup et vite, c’est rassurant !

Je recommande...

Prenez votre cocktail sur l’un des 20 sièges au bar de la piscine en plein air, n’arrivez pas trop tard. Et exigez une chambre en numéro 15, pour la meilleure vue sur Sydney.

Plus d’infos... Four Seasons Sydney 199 George Street Sydney, NSW 2000 Australia Tel : +61 2 9250 3100

res.sydney@fourseasons.com www.fourseasons.com/sydney Par tir à Sydney avec... Cathay Pacific

http://www.cathaypacific.com/

repérages voyages  114


D’autant que l’hôtel dispose également d’un spa renommé (six cabines de traitement), de la piscine en plein air la plus longue de la ville au 22ème étage (un peu bruyant, mais profitez-en pour y prendre un verre en soirée !), de deux

restaurants et de deux bars fréquentés assidûment par les habitants de Sydney. Pour ceux d’entre vous qui hésiteraient encore sur l’intérêt de cet hôtel exceptionnel, voici un autre conseil : optez pour l’option Executive Club. Au 32ème étage de l’hôtel vous bénéficierez ainsi de vos petits déjeuners dans une ambiance feutrée et intime, et vous pourrez vous y rendre à toute heure du jour pour lire la presse, prendre un cocktail ou une coupe de champagne, grignoter quelques délicatesses en fin de journée avant le dîner. Un service véritablement appréciable pour vous sentir comme dans un cocon au coeur de la ville. Pour les moins timides, les restaurants et bars vous tendent les bras ! L’hôtel a été totalement rénové et redécoré entre 2008 et 2009 dans des couleurs sienne, mastic, lin, pour rappeler les couleurs naturelles des terres australiennes. Au Four Seasons

Sydney, vous pourrez acheter vos draps si, comme moi, vous tombez amoureux de cette texture exceptionnelle. Et depuis le 1er avril toutes les chambres sont... nonfumeurs (suite au manque de demandes pour des chambres fumeurs). Enfin, si un hôtel de groupe à envergure internationale peut en effrayer cer tains, je m’habitue pour ma par t à un sens de l’accueil et à un niveau de service qui, en ville, ne peut être qu’appréciable. Chambres de belles dimensions, taxis devant l’hôtel même à 06:00 du matin pour filer à l’aéropor t, petit déjeuner à par tir de 06:30,... des facilités appréciées par ceux dont le temps vaut de l’or. Néanmoins mesdames, vous tomberez aussi sous le charme de ces immenses, volumineux, gigantesques bouquets de fleurs dans tous les lobbies, restaurants et au détour des couloirs. Des gerbes renouvelées deux fois par semaine, dans chacun des Four Seasons dans le monde, dont celui de Sydney. _

repérages voyages  113

Marie-Ange Ostré

Marie-Ange Ostré

Cette vue n’est pour tant pas le seul atout du Four Seasons Sydney. Situé juste à l’entrée du quar tier historique The Rocks, il vous permet aussi d’arpenter les rues du centre-ville tout proche et de vous promener jusqu’au jardin royal botanique sans avoir à emprunter taxis ou bus. L’hôtel est ainsi placé à 5 minutes à pied des ferries menant vers les plages de Bondi ou de Manly, à 8 minutes de l’opéra (à visiter !), et à une dizaine de minutes à peine des galeries commerciales qui pullulent dans la ville. Une aubaine pour le visiteur curieux de tout mais aussi pour les voyageurs d’affaires. En fin de journée vous aurez l’embarras du choix pour prolonger la soirée sans avoir à vous éloigner.

_

J’aime...

Les prestations cossues et confor tables que l’on retrouve dans tous les hôtels du groupe Four Seasons. Quand on voyage beaucoup et vite, c’est rassurant !

Je recommande...

Prenez votre cocktail sur l’un des 20 sièges au bar de la piscine en plein air, n’arrivez pas trop tard. Et exigez une chambre en numéro 15, pour la meilleure vue sur Sydney.

Plus d’infos... Four Seasons Sydney 199 George Street Sydney, NSW 2000 Australia Tel : +61 2 9250 3100

res.sydney@fourseasons.com www.fourseasons.com/sydney Par tir à Sydney avec... Cathay Pacific

http://www.cathaypacific.com/

repérages voyages  114


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Spa Anazoé, oléothérapie grecque Imaginez des bains grecs sur un domaine planté d’oliviers centenaires au bord de la mer Ionienne. Entre sauge et huile d’olive, pour des soins dépaysants...

repérages voyages  115

repérages voyages  116


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Spa Anazoé, oléothérapie grecque Imaginez des bains grecs sur un domaine planté d’oliviers centenaires au bord de la mer Ionienne. Entre sauge et huile d’olive, pour des soins dépaysants...

repérages voyages  115

repérages voyages  116


[

Katerina n’a pas deux mains, mais quatre. Que dis-je ? Six !

C

’est une expérience résolument différente que j’ai vécue dans le Péloponnèse il y a quelques mois. J’ai le bonheur de tester des spas sur les cinq continents au hasard de mes pérégrinations et pour le plaisir de m’en remettre entre d’autres mains, celles qui malaxent, poncent, soignent tandis que je ferme les yeux. En entrant dans le spa Anazoé inauguré quelques jours auparavant, je me demandais quelle surprise cet antre du bien-être pourrait bien me réserver après la sophistication des spas d’Asie et du Moyen-Orient. On ne peut être véritablement blasée, mais on cherche toujours le détail, le soin

repérages voyages  117

]

qui fera la différence. Un spa en Europe, en Grèce ? Qu’allait-on me proposer... Dès l’entrée dans ce vaste espace de 4000 m2 c’est un souffle de légèreté qui m’accueille avec la vision de pierres blanches, de voiles de mousseline qui dégringolent du ciel comme autant de robes de vestales. Bougies, poteries disposées ça et là, et une car te des traitements que l’on glisse entre mes mains avec un gentil sourire : bains de Nestor, gommage au miel et au sel de Messine, soin facial à l’huile d’olive, massage au miel chaud,... Ce ne sont plus des soins mais un véritable menu gourmand !

repérages voyages  118


[

Katerina n’a pas deux mains, mais quatre. Que dis-je ? Six !

C

’est une expérience résolument différente que j’ai vécue dans le Péloponnèse il y a quelques mois. J’ai le bonheur de tester des spas sur les cinq continents au hasard de mes pérégrinations et pour le plaisir de m’en remettre entre d’autres mains, celles qui malaxent, poncent, soignent tandis que je ferme les yeux. En entrant dans le spa Anazoé inauguré quelques jours auparavant, je me demandais quelle surprise cet antre du bien-être pourrait bien me réserver après la sophistication des spas d’Asie et du Moyen-Orient. On ne peut être véritablement blasée, mais on cherche toujours le détail, le soin

repérages voyages  117

]

qui fera la différence. Un spa en Europe, en Grèce ? Qu’allait-on me proposer... Dès l’entrée dans ce vaste espace de 4000 m2 c’est un souffle de légèreté qui m’accueille avec la vision de pierres blanches, de voiles de mousseline qui dégringolent du ciel comme autant de robes de vestales. Bougies, poteries disposées ça et là, et une car te des traitements que l’on glisse entre mes mains avec un gentil sourire : bains de Nestor, gommage au miel et au sel de Messine, soin facial à l’huile d’olive, massage au miel chaud,... Ce ne sont plus des soins mais un véritable menu gourmand !

repérages voyages  118


Marie-Ange Ostré _

Non, je ne suis pas dans l’un des nombreux restaurants du complexe hôtelier Costa Navarino situé à quelques kilomètres de la baie de Messine (vols directs au dépar t de Paris). Je suis bel et bien au spa, et après avoir échangé quelques mots avec une jeune femme à l’accent rocailleux, je choisis le massage d’Hippocrate. Vestiaire, peignoirs, chaussons ou flipflop, on m’entraîne vers l’espace “humide” pour me montrer les salles qui me feront revenir dès le lendemain : de petites salles carrelées du sol au plafond de minuscules mosaïques grecques aux émaux scintillants, illuminées de milliers de lucioles à led changeant de couleur toutes les 10 secondes ! La salle hammam s’embue sous les lueurs roses, la baignoire à jets trône sous une lumière bleue, le sauna verdit, et comble de l’originalité : une salle de glace pour des soins par le froid, vire du jaune au pourpre... Un festival lumineux pour un traitement par la chromathérapie.

Mais je m’allonge sur le lit de massage dans une cabine privée, sans fenêtre, face contre terre. Sous mes yeux, à la place des traditionnelles fleurs de frangipanier des îles de l’océan indien, ce sont des branchettes d’olivier et des feuilles de sauge piquées dans un vase de sable garni de galets que je contemple pendant quelques minutes, avant de fermer les yeux pour me laisser aller au savoir-faire de Katerina. Elle a plus de quarante ans, une chevelure de geai, originaire de Messine et revenue au pays pour diriger ce spa après plus de 20 ans d’expérience... en Australie. Très vite je constate que cette femme n’a pas deux mains, mais quatre. Que dis-je ? Six ! J’écoute une musique composée spécialement pour le spa par un compositeur local très connu aux EtatsUnis, Petros Tabouris, des sonorités grecques revisitées zen.

Chacun des soins proposés par le spa Anazoé a fait l’objet de recherches approfondies dans les écrits remontant à la visite d’Homère dans la région, l’un des premiers à prôner l’aromathérapie. Au Palais de Nestor, tout proche, des chercheurs ont découver t des tablettes décrivant des recettes d’huiles de traitement. Anazoé n’utilise que des produits naturels pour la composition de ses huiles : feuilles, graines, et noyaux d’olives, sauge, eucalyptus,... Je respire un mélange d’huiles essentielles et je m’endors. Une heure plus tard et envahie d’une extraordinaire sérénité, je suis conduite dans la salle de repos où l’on me propose une boisson à la sauge, des olives, des figues sèches.

_

Je suis revenue le lendemain, et le jour d’après. Parce que décidément, ce spa en Europe a de quoi surprendre et on en ressor t... revigorée !

repérages voyages  119

J’ai aimé...

Les milliers de lampes à led colorées qui scintillent comme autant d’étoiles sur les émaux des salles d’eau (sauna, glace, hammam,...). On retombe en enfance, en douceur.

Je recommande...

Envoyez votre homme au golf, vos enfants au Kid’s Club, et abusez des massages effectués par Katerina, native de Messine : une exper te !...

Contactez le spa The Romanos, Costa Navarino Navarino Dunes, Costa Navarino 24001 Messinia Grèce •

Tél. : +30 272 309 6000 info.navarino@luxurycollection.com www.romanoscostanavarino.com

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  120


Marie-Ange Ostré _

Non, je ne suis pas dans l’un des nombreux restaurants du complexe hôtelier Costa Navarino situé à quelques kilomètres de la baie de Messine (vols directs au dépar t de Paris). Je suis bel et bien au spa, et après avoir échangé quelques mots avec une jeune femme à l’accent rocailleux, je choisis le massage d’Hippocrate. Vestiaire, peignoirs, chaussons ou flipflop, on m’entraîne vers l’espace “humide” pour me montrer les salles qui me feront revenir dès le lendemain : de petites salles carrelées du sol au plafond de minuscules mosaïques grecques aux émaux scintillants, illuminées de milliers de lucioles à led changeant de couleur toutes les 10 secondes ! La salle hammam s’embue sous les lueurs roses, la baignoire à jets trône sous une lumière bleue, le sauna verdit, et comble de l’originalité : une salle de glace pour des soins par le froid, vire du jaune au pourpre... Un festival lumineux pour un traitement par la chromathérapie.

Mais je m’allonge sur le lit de massage dans une cabine privée, sans fenêtre, face contre terre. Sous mes yeux, à la place des traditionnelles fleurs de frangipanier des îles de l’océan indien, ce sont des branchettes d’olivier et des feuilles de sauge piquées dans un vase de sable garni de galets que je contemple pendant quelques minutes, avant de fermer les yeux pour me laisser aller au savoir-faire de Katerina. Elle a plus de quarante ans, une chevelure de geai, originaire de Messine et revenue au pays pour diriger ce spa après plus de 20 ans d’expérience... en Australie. Très vite je constate que cette femme n’a pas deux mains, mais quatre. Que dis-je ? Six ! J’écoute une musique composée spécialement pour le spa par un compositeur local très connu aux EtatsUnis, Petros Tabouris, des sonorités grecques revisitées zen.

Chacun des soins proposés par le spa Anazoé a fait l’objet de recherches approfondies dans les écrits remontant à la visite d’Homère dans la région, l’un des premiers à prôner l’aromathérapie. Au Palais de Nestor, tout proche, des chercheurs ont découver t des tablettes décrivant des recettes d’huiles de traitement. Anazoé n’utilise que des produits naturels pour la composition de ses huiles : feuilles, graines, et noyaux d’olives, sauge, eucalyptus,... Je respire un mélange d’huiles essentielles et je m’endors. Une heure plus tard et envahie d’une extraordinaire sérénité, je suis conduite dans la salle de repos où l’on me propose une boisson à la sauge, des olives, des figues sèches.

_

Je suis revenue le lendemain, et le jour d’après. Parce que décidément, ce spa en Europe a de quoi surprendre et on en ressor t... revigorée !

repérages voyages  119

J’ai aimé...

Les milliers de lampes à led colorées qui scintillent comme autant d’étoiles sur les émaux des salles d’eau (sauna, glace, hammam,...). On retombe en enfance, en douceur.

Je recommande...

Envoyez votre homme au golf, vos enfants au Kid’s Club, et abusez des massages effectués par Katerina, native de Messine : une exper te !...

Contactez le spa The Romanos, Costa Navarino Navarino Dunes, Costa Navarino 24001 Messinia Grèce •

Tél. : +30 272 309 6000 info.navarino@luxurycollection.com www.romanoscostanavarino.com

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  120


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Alex Garis, Chef bio pour Soneva Fushi

Six Senses & Spas

En marge des sports nautiques et du farniente, aux Maldives la gastronomie se taille la part du lion. Les hôteliers l’ont bien compris et parient sur la richesse de leurs tables...

_

repérages voyages  121

repérages voyages  122


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

RÉUNION

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

Alex Garis, Chef bio pour Soneva Fushi

Six Senses & Spas

En marge des sports nautiques et du farniente, aux Maldives la gastronomie se taille la part du lion. Les hôteliers l’ont bien compris et parient sur la richesse de leurs tables...

_

repérages voyages  121

repérages voyages  122


[

L

28 parfums de sorbets et crèmes glacées, 110 variétés de pâtisseries et viennoiseries, du pain frais chaque soir...

e parmesan est livré chaque semaine par roue de 35 kg en provenance d’Italie. L’agneau et le poulet viennent d’Australie, les fruits et légumes de Thaïlande ou du Sri Lanka à moins d’une heure de Malé, la capitale des Maldives. Rien ne pousse sur les îles, sauf les produits du jardin entretenu avec le plus grand soin par une poignée de jardiniers qui n’ont qu’un mot d’ordre : “fresh !”. Les îles-hôtels de Soneva Fushi et Soneva Gili, appar tenant au groupe Six Senses & Spa, cultivent leurs salades, leurs bananiers, leurs herbes fraîches. Et pratiquent le bio autant que possible. Les Chefs qui veillent au succès des restaurants dispersés sur chaque îlot ont adopté le concept, plus facilement qu’ils ne l’auraient cru au moment de signer leur contrat.

]

Trente-trois ans, marié, père d’une fillette, Alex Garis est né à Barcelone (Espagne) ; il oeuvrait dans un restaurant arborant 2 étoiles au Michelin dans sa ville natale. Il vient aux Maldives un jour pour préparer un dîner de promotion, Six Senses l’approche, insiste, alors il signe parce qu’il aime l’Asie et croit en l’écologie et en sa responsabilité à y par ticiper. Son plus grand défi aux Maldives ? Former son équipe en permanence, un groupe de 141 personnes (dont les jardiniers) rassemblant 40 nationalités différentes ! Philippines, Inde, Bangladesh, Maldives,... et un seul expatrié européen : lui. Un Thaïlandais est en charge des pâtes. Chaque midi j’en demande une petite

por tion, mais ici on ignore ce que le mot “petit” signifie. Il suffit de s’approcher de la paillote des pâtes fraîches, de désigner les ingrédients que vous souhaitez, de montrer le type de pâtes qui vous fait envie, de choisir une sauce préparée à la minute. Qui n’a pas goûté les raviolis aux crevettes et à la crème d’ail du Soneva Fushi ignore ce que peuvent être des pâtes !... Ici vous ne trouverez pas de saumon de l’Atlantique (en voie de disparition), pas d’huître (la propriétaire des lieux n’aime pas), pas de foie gras (des animaux mar tyrisés). Pas toujours facile de coller aux règles imposées par le groupe Six Senses quand il s’agit de ne pas utiliser de produits issus d’espèces en danger ou qui ont pu souffrir. Mais on l’accepte, en utilisant d’autres produits abondants tels le poisson frais pêché du matin par les Maldiviens de l’île voisine, la banane, la papaye, la coco. Produits locaux. Tout est préparé sur place. La pâte à pain lève toute la journée pour être mise

repérages voyages  123

au four en début de soirée. L’humidité permanente dans les îles oblige à produire du pain frais chaque jour. Vingthuit parfums de crèmes glacées et sorbets sont proposés tous les soirs. 110 variétés de pâtisseries et viennoiseries en tous genres sont proposées au petit déjeuner. Buffet gargantuesque, même les moins gourmands succombent... J’ai mangé ici quelques muffins d’exception, aux noix de macadamia, aux cranberries, aux pépites de chocolat ou au beurre de cacahuète. Une façon aussi de satisfaire tous les palais, toutes les cultures. Un plat typique maldivien ? Le garudiya, une soupe de poissons en curry accompagnée d’une sauce très for te, le rahakuru. La soupe est excellente, j’ai eu plus de mal avec le rahakuru, très prononcé. Alex est heureux et confiant. Son expérience ici aux Maldives l’a amené à considérer son métier différemment, le groupe Six Senses l’ayant sensibilisé à une meilleure gestion des ressources sur le plan environnemental. Il sait qu’il repar tira repérages voyages  124


[

L

28 parfums de sorbets et crèmes glacées, 110 variétés de pâtisseries et viennoiseries, du pain frais chaque soir...

e parmesan est livré chaque semaine par roue de 35 kg en provenance d’Italie. L’agneau et le poulet viennent d’Australie, les fruits et légumes de Thaïlande ou du Sri Lanka à moins d’une heure de Malé, la capitale des Maldives. Rien ne pousse sur les îles, sauf les produits du jardin entretenu avec le plus grand soin par une poignée de jardiniers qui n’ont qu’un mot d’ordre : “fresh !”. Les îles-hôtels de Soneva Fushi et Soneva Gili, appar tenant au groupe Six Senses & Spa, cultivent leurs salades, leurs bananiers, leurs herbes fraîches. Et pratiquent le bio autant que possible. Les Chefs qui veillent au succès des restaurants dispersés sur chaque îlot ont adopté le concept, plus facilement qu’ils ne l’auraient cru au moment de signer leur contrat.

]

Trente-trois ans, marié, père d’une fillette, Alex Garis est né à Barcelone (Espagne) ; il oeuvrait dans un restaurant arborant 2 étoiles au Michelin dans sa ville natale. Il vient aux Maldives un jour pour préparer un dîner de promotion, Six Senses l’approche, insiste, alors il signe parce qu’il aime l’Asie et croit en l’écologie et en sa responsabilité à y par ticiper. Son plus grand défi aux Maldives ? Former son équipe en permanence, un groupe de 141 personnes (dont les jardiniers) rassemblant 40 nationalités différentes ! Philippines, Inde, Bangladesh, Maldives,... et un seul expatrié européen : lui. Un Thaïlandais est en charge des pâtes. Chaque midi j’en demande une petite

por tion, mais ici on ignore ce que le mot “petit” signifie. Il suffit de s’approcher de la paillote des pâtes fraîches, de désigner les ingrédients que vous souhaitez, de montrer le type de pâtes qui vous fait envie, de choisir une sauce préparée à la minute. Qui n’a pas goûté les raviolis aux crevettes et à la crème d’ail du Soneva Fushi ignore ce que peuvent être des pâtes !... Ici vous ne trouverez pas de saumon de l’Atlantique (en voie de disparition), pas d’huître (la propriétaire des lieux n’aime pas), pas de foie gras (des animaux mar tyrisés). Pas toujours facile de coller aux règles imposées par le groupe Six Senses quand il s’agit de ne pas utiliser de produits issus d’espèces en danger ou qui ont pu souffrir. Mais on l’accepte, en utilisant d’autres produits abondants tels le poisson frais pêché du matin par les Maldiviens de l’île voisine, la banane, la papaye, la coco. Produits locaux. Tout est préparé sur place. La pâte à pain lève toute la journée pour être mise

repérages voyages  123

au four en début de soirée. L’humidité permanente dans les îles oblige à produire du pain frais chaque jour. Vingthuit parfums de crèmes glacées et sorbets sont proposés tous les soirs. 110 variétés de pâtisseries et viennoiseries en tous genres sont proposées au petit déjeuner. Buffet gargantuesque, même les moins gourmands succombent... J’ai mangé ici quelques muffins d’exception, aux noix de macadamia, aux cranberries, aux pépites de chocolat ou au beurre de cacahuète. Une façon aussi de satisfaire tous les palais, toutes les cultures. Un plat typique maldivien ? Le garudiya, une soupe de poissons en curry accompagnée d’une sauce très for te, le rahakuru. La soupe est excellente, j’ai eu plus de mal avec le rahakuru, très prononcé. Alex est heureux et confiant. Son expérience ici aux Maldives l’a amené à considérer son métier différemment, le groupe Six Senses l’ayant sensibilisé à une meilleure gestion des ressources sur le plan environnemental. Il sait qu’il repar tira repérages voyages  124


Marie-Ange Ostré _

Recette d’ailleurs

Soupe garudiya, Maldives

Ingrédients pour 4 personnes : 200g. de thon ou de poisson à chair blanche, 6 à 8 échalotes ou 3 oignons rouges, 8 à 10 tomates coupées en dés, 6 à 9 feuilles de curry, 3 ou 4 feuilles de pandan coupées en lanières, 3 cuillères à soupe de jus de citron frais, 1 litre d’eau ou de bouillon de poisson.

Si vous aimez la soupe épicée : un jour, mais pour l’instant ses clients sont repus même s’ils se présenteront ce soir avec un nouvel appétit pour découvrir ses dernières créations mâtinées d’influences péruvienne et japonaise. _

Marie-Ange Ostré

J’aime...

L’infernale diversité des buffets, notamment au petit déjeuner... En sachant que les produits ne sont pas issus d’espèces en danger ou mar tyrisées.

Je recommande...

repérages voyages  125

Allez-y... Soneva Fushi by Six Senses Kunfunadhoo Island, Baa Atoll Maldives Tel: +960 660 0304

reservations-fushi@sixsenses.com Soneva Gili by Six Senses

Lankanfushi Island, Nor th Male Atoll Maldives Tel: +960 664 0304

reservations-gili@sixsenses.com www.sixsenses.com

Préparation :

Vérifier l’assaisonnement en sel, ajouter les Cuire ensemble tous les ingrédients piments si nécessaire, le jus de citron et les pendant une dizaine de minutes mais sans dés de tomates. le poisson, puis laisser refroidir. La recette traditionnelle est réalisée Ramener à ébullition, ajouter le poisson frais avec une tête de thon. Cette soupe est et laisser cuire pendant quelques minutes. habituellement servie accompagnée d’une sauce fermentée, le rahakuru. _

Faites un petit régime avant de rejoindre l’un ou l’autre des hôtels Six Senses & Spa aux Maldives, la tentation sur place est trop grande !

1 piment ver t frais, coupé dans sa longueur et égrainé, 1 piment rouge sec.

Avec l’aimable autorisation du Soneva Fushi, by Six Senses.

repérages voyages  126


Marie-Ange Ostré _

Recette d’ailleurs

Soupe garudiya, Maldives

Ingrédients pour 4 personnes : 200g. de thon ou de poisson à chair blanche, 6 à 8 échalotes ou 3 oignons rouges, 8 à 10 tomates coupées en dés, 6 à 9 feuilles de curry, 3 ou 4 feuilles de pandan coupées en lanières, 3 cuillères à soupe de jus de citron frais, 1 litre d’eau ou de bouillon de poisson.

Si vous aimez la soupe épicée : un jour, mais pour l’instant ses clients sont repus même s’ils se présenteront ce soir avec un nouvel appétit pour découvrir ses dernières créations mâtinées d’influences péruvienne et japonaise. _

Marie-Ange Ostré

J’aime...

L’infernale diversité des buffets, notamment au petit déjeuner... En sachant que les produits ne sont pas issus d’espèces en danger ou mar tyrisées.

Je recommande...

repérages voyages  125

Allez-y... Soneva Fushi by Six Senses Kunfunadhoo Island, Baa Atoll Maldives Tel: +960 660 0304

reservations-fushi@sixsenses.com Soneva Gili by Six Senses

Lankanfushi Island, Nor th Male Atoll Maldives Tel: +960 664 0304

reservations-gili@sixsenses.com www.sixsenses.com

Préparation :

Vérifier l’assaisonnement en sel, ajouter les Cuire ensemble tous les ingrédients piments si nécessaire, le jus de citron et les pendant une dizaine de minutes mais sans dés de tomates. le poisson, puis laisser refroidir. La recette traditionnelle est réalisée Ramener à ébullition, ajouter le poisson frais avec une tête de thon. Cette soupe est et laisser cuire pendant quelques minutes. habituellement servie accompagnée d’une sauce fermentée, le rahakuru. _

Faites un petit régime avant de rejoindre l’un ou l’autre des hôtels Six Senses & Spa aux Maldives, la tentation sur place est trop grande !

1 piment ver t frais, coupé dans sa longueur et égrainé, 1 piment rouge sec.

Avec l’aimable autorisation du Soneva Fushi, by Six Senses.

repérages voyages  126


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

Le Tastevin,

RÉUNION

gastronomie française aux Caraïbes L’île de Saint-Martin est à demi française, pour l’autre moitié néerlandaise. Chaque semaine d’énormes paquebots de croisière ancrent pour un jour ou deux, le temps de déverser des flots de visiteurs en recherche d’une bonne table...

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

M

a plus grande surprise après quelques jours passés sur l’île de Saint-Mar tin dans les Caraïbes, fut la difficulté d’y manger typiquement créole. Il y a bien ces fameux lolos, restaurants de rue qui servent poissons grillés du jour et cuisses de poulet pour une consommation rapide plus équilibrée qu’un fast-food américain, mais quand un Français débarque sous le soleil des îles, il cherche la cuisine antillaise. Sur Saint-Mar tin, c’est quasi peine perdue. Néanmoins... On peut excellemment bien se nourrir sur l’île de Saint-Mar tin : l’afflux de croisiéristes envahissant l’île plusieurs fois par semaine pousse la majorité des restaurateurs à rivaliser de créativité et de talent, pour offrir une table originale à des vacanciers souvent blasés. De plus ces touristes étant en for te majorité anglo-saxons, notre petit territoire français s’applique à proposer de la cuisine française en insistant sur notre gastronomie régionale. Ainsi j’ai dîné un soir dans un restaurant de Grand Case, ce village qui s’étend sur une longue rue unique avec des boutiques et restaurants de par t et d’autre de la voie. Je cherchais un endroit surplombant la mer. J’ai repéré Le Tastevin, suis entrée, et ne l’ai pas regretté ! Le Tastevin est l’un de ces restaurants qui font que vous vous sentez immédiatement privilégié : intime, ouver t sur la mer caraïbe, ambiance sympathique mais détails raffinés. L’eau minérale ? De la Voss, dans sa belle bouteille design. Le menu ? Des produits classiques sur une car te de gastronomie

repérages voyages  127

repérages voyages  128


POLYNÉSIE

DUBAI

BRÉSIL

INDE

USA

AUSTRALIE

Le Tastevin,

RÉUNION

gastronomie française aux Caraïbes L’île de Saint-Martin est à demi française, pour l’autre moitié néerlandaise. Chaque semaine d’énormes paquebots de croisière ancrent pour un jour ou deux, le temps de déverser des flots de visiteurs en recherche d’une bonne table...

EGYPTE

SEYCHELLES

INDONÉSIE

ITALIE

GRÈCE

MALDIVES

ST-MARTIN

M

a plus grande surprise après quelques jours passés sur l’île de Saint-Mar tin dans les Caraïbes, fut la difficulté d’y manger typiquement créole. Il y a bien ces fameux lolos, restaurants de rue qui servent poissons grillés du jour et cuisses de poulet pour une consommation rapide plus équilibrée qu’un fast-food américain, mais quand un Français débarque sous le soleil des îles, il cherche la cuisine antillaise. Sur Saint-Mar tin, c’est quasi peine perdue. Néanmoins... On peut excellemment bien se nourrir sur l’île de Saint-Mar tin : l’afflux de croisiéristes envahissant l’île plusieurs fois par semaine pousse la majorité des restaurateurs à rivaliser de créativité et de talent, pour offrir une table originale à des vacanciers souvent blasés. De plus ces touristes étant en for te majorité anglo-saxons, notre petit territoire français s’applique à proposer de la cuisine française en insistant sur notre gastronomie régionale. Ainsi j’ai dîné un soir dans un restaurant de Grand Case, ce village qui s’étend sur une longue rue unique avec des boutiques et restaurants de par t et d’autre de la voie. Je cherchais un endroit surplombant la mer. J’ai repéré Le Tastevin, suis entrée, et ne l’ai pas regretté ! Le Tastevin est l’un de ces restaurants qui font que vous vous sentez immédiatement privilégié : intime, ouver t sur la mer caraïbe, ambiance sympathique mais détails raffinés. L’eau minérale ? De la Voss, dans sa belle bouteille design. Le menu ? Des produits classiques sur une car te de gastronomie

repérages voyages  127

repérages voyages  128


Lorsque je suis revenue pour un second dîner j’ai rencontré José Manrique, propriétaire des lieux. De fil en aiguille, José s’est installé en fin de service à ma table tout en gardant un oeil discret mais attentif sur les autres tables : cet homme tient à saluer ses clients lorsqu’ils quittent le restaurant.

[

s’écraser juste à la ver ticale de la terrasse, une mousse coco et son pétale de Saint-Jacques à la ciboulette. Aérien, et parfumé.

Patrick ont décidé de lier le savoir-faire français aux produits caribéens et de renforcer leur différence en proposant une car te des vins typiquement française. José appuie ses dires : “si on veut manger créole, on va en Guadeloupe ou en Mar tinique ; si on veut manger français, on vient sur Saint-Mar tin ! Les étrangers le savent bien...”. Propriétaire du Tastevin depuis quinze ans, José accueille entre soixante et quatre-vingt personnes chaque soir. Des clients fidèles, locaux ou expatriés vivant sur la par tie hollandaise de l’île et des touristes alléchés par le bouche-à-oreille.

José m’apprend que les jeunes Chefs ont investi Saint-Mar tin à par tir de 1985, au moment de la défiscalisation : “ils étaient cinq ou six en 1985, ils sont plus de quarante aujourd’hui”. Et je les comprends : je patiente avec un amuse-bouche Pour se distinguer, José et délicat tout en contemplant les vagues qui viennent repérages voyages  129

J’ai testé un ceviche d’espadon au citron et avocat, et je craque sur le croustillant de chocolat...”

Suit un ceviche d’espadon (tar tare) au citron et à l’avocat. Moelleux et acidulé. Ensuite j’ai choisi le curry ver t de crevettes et Saint-Jacques, puisque j’avais déjà testé précédemment le filet de mérou sur christophines. Un curry parfaitement maîtrisé, discret mais persistant en bouche. Vous vous laisserez sans doute séduire par le sablé au citron et ses framboises fraîches sur un coulis de chocolat blanc. Mais je vous recommande vivement un desser t que je n’ai jamais goûté ailleurs dans le monde, un croustillant de chocolat à tomber à la renverse. Imaginez une ganache de chocolat chaud enfermée dans une feuille de brick, servie sur une

]

mousse mascarpone vanillée et coulis de fruit de la passion... Essayez Le Tastevin lors de votre séjour sur Saint-Mar tin, et faites donc immédiatement une réservation pour 2 dîners. Parce que vous y reviendrez ! _

José est né à Barcelone mais a vécu à Paris dès l’âge de 6 ans. Professeur de linguistique à Paris III (Censier), il débarque un jour sur l’île de Saint-Mar tin avec son goût du contact et l’envie de transmettre sa culture culinaire alors méconnue sur l’île. C’était il y a 30 ans. Il entre en salle au Tastevin lors de sa création, en devient directeur au bout de quatre ans. Désormais, 25 ans plus tard, il règne sur 6 employés en salle et 6 en cuisine en faisant confiance depuis huit ans à Patrick Guillerm, Chef breton ayant fait ses preuves précédemment chez les frères Pourcel à Montpellier.

Marie-Ange Ostré

française, enrichis de produits locaux. Un exemple ? Un foie gras entier mi-cuit au rhum vieux.

Marie-Ange Ostré

J’aime...

L’accueil personnalisé et attentif qui vous fait sentir chez vous, les produits locaux magnifiés par le savoir-faire français.

Je recommande...

Il faut tester le croustillant au chocolat et le foie gras au rhum vieux, uniques. Réser vez une table “au-dessus de la mer”, vous ne le regretterez pas. Le soir, ambiance romantique.

Allez-y... Le Tastevin

Grand Case île de Saint-Mar tin, Caraïbes Tel: +59 0590 87 55 45

contact@letastevin-restaurant.com www.letastevin-restaurant.com

repérages voyages  130

_


Lorsque je suis revenue pour un second dîner j’ai rencontré José Manrique, propriétaire des lieux. De fil en aiguille, José s’est installé en fin de service à ma table tout en gardant un oeil discret mais attentif sur les autres tables : cet homme tient à saluer ses clients lorsqu’ils quittent le restaurant.

[

s’écraser juste à la ver ticale de la terrasse, une mousse coco et son pétale de Saint-Jacques à la ciboulette. Aérien, et parfumé.

Patrick ont décidé de lier le savoir-faire français aux produits caribéens et de renforcer leur différence en proposant une car te des vins typiquement française. José appuie ses dires : “si on veut manger créole, on va en Guadeloupe ou en Mar tinique ; si on veut manger français, on vient sur Saint-Mar tin ! Les étrangers le savent bien...”. Propriétaire du Tastevin depuis quinze ans, José accueille entre soixante et quatre-vingt personnes chaque soir. Des clients fidèles, locaux ou expatriés vivant sur la par tie hollandaise de l’île et des touristes alléchés par le bouche-à-oreille.

José m’apprend que les jeunes Chefs ont investi Saint-Mar tin à par tir de 1985, au moment de la défiscalisation : “ils étaient cinq ou six en 1985, ils sont plus de quarante aujourd’hui”. Et je les comprends : je patiente avec un amuse-bouche Pour se distinguer, José et délicat tout en contemplant les vagues qui viennent repérages voyages  129

J’ai testé un ceviche d’espadon au citron et avocat, et je craque sur le croustillant de chocolat...”

Suit un ceviche d’espadon (tar tare) au citron et à l’avocat. Moelleux et acidulé. Ensuite j’ai choisi le curry ver t de crevettes et Saint-Jacques, puisque j’avais déjà testé précédemment le filet de mérou sur christophines. Un curry parfaitement maîtrisé, discret mais persistant en bouche. Vous vous laisserez sans doute séduire par le sablé au citron et ses framboises fraîches sur un coulis de chocolat blanc. Mais je vous recommande vivement un desser t que je n’ai jamais goûté ailleurs dans le monde, un croustillant de chocolat à tomber à la renverse. Imaginez une ganache de chocolat chaud enfermée dans une feuille de brick, servie sur une

]

mousse mascarpone vanillée et coulis de fruit de la passion... Essayez Le Tastevin lors de votre séjour sur Saint-Mar tin, et faites donc immédiatement une réservation pour 2 dîners. Parce que vous y reviendrez ! _

José est né à Barcelone mais a vécu à Paris dès l’âge de 6 ans. Professeur de linguistique à Paris III (Censier), il débarque un jour sur l’île de Saint-Mar tin avec son goût du contact et l’envie de transmettre sa culture culinaire alors méconnue sur l’île. C’était il y a 30 ans. Il entre en salle au Tastevin lors de sa création, en devient directeur au bout de quatre ans. Désormais, 25 ans plus tard, il règne sur 6 employés en salle et 6 en cuisine en faisant confiance depuis huit ans à Patrick Guillerm, Chef breton ayant fait ses preuves précédemment chez les frères Pourcel à Montpellier.

Marie-Ange Ostré

française, enrichis de produits locaux. Un exemple ? Un foie gras entier mi-cuit au rhum vieux.

Marie-Ange Ostré

J’aime...

L’accueil personnalisé et attentif qui vous fait sentir chez vous, les produits locaux magnifiés par le savoir-faire français.

Je recommande...

Il faut tester le croustillant au chocolat et le foie gras au rhum vieux, uniques. Réser vez une table “au-dessus de la mer”, vous ne le regretterez pas. Le soir, ambiance romantique.

Allez-y... Le Tastevin

Grand Case île de Saint-Mar tin, Caraïbes Tel: +59 0590 87 55 45

contact@letastevin-restaurant.com www.letastevin-restaurant.com

repérages voyages  130

_


Livres du voyage

BEAUTÉ

B

eau livre d’images, récit de voyage ou guide pratique, les livres consacrés à cet ailleurs qui nous fait tant rêver envahissent chaque mois les rayons des librairies et il est bien difficile de faire son choix. Voici mes deux coups de coeur du mois chez Lonely Planet : La Photo de Voyage, auteur Richard l’Anson (Editions Lonely Planet)

Chacun de nous est un photographe en puissance et on n’en sait jamais assez sur l’ar t de prendre les plus belles photos de voyage. Ce guide est une bible synthétisant toutes les astuces et conseils que vous trouvez habituellement sur les forums spécialisés. Depuis l’achat de l’appareil photo le plus adapté à vos besoins jusqu’aux techniques de stockage des professionnels nomades, l’auteur vous livre ses secrets et explique sa façon de procéder.

368 pages d’un guide précieux à s’offrir avant l’été ! Acheter ce livre

" Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire." Victor Hugo

TECHNO

CUISINE

NEXT

La Normandie, vous connaissez. Ou plutôt vous croyez connaître. Normandie, Parce que si vous plongez dans ce nouveau guide sur l’une des ouvrage collectif (Editions Lonely Planet) régions les plus savoureuses de France vous découvrirez encore de nouvelles adresses pour faire vos emplettes, pour vous asseoir à une bonne table, ou pour débusquer le petit musée local ou le chemin de randonnée pour les enfants. Je pensais le feuilleter. Finalement j’ai passé une après-midi entière à lister les bons plans, noter les nouveaux restaurants et approfondir mes connaissances. Savez-vous définir les contours de la Suisse normande, suivre la route du Poiré, ou dénicher les meilleurs producteurs fermiers de pont-l’évêque ? Non ?... Consultez le Lonely Planet, il vient de sor tir ! 432 pages avec des adresses inédites et la possibilité de télécharger seulement les chapitres qui vous intéressent sous format PDF pour l’empor ter “léger” ! _

Objectifs, sacs photo, accessoires, préparatifs, passage en douane, sauvegarde sur place, tout est passé en revue avant même de par tir. Richard l’Anson vous conseille ensuite avec un chapitre par type de photo : paysages mais aussi animaux sauvages, contre-jour, lieux de culte, lumière ar tificielle, marchés,... Vous serez en mesure d’appréhender chaque nouvelle situation. Enfin il n’oublie pas l’aspect technique d’une prise de vue et vous saurez tout (ou presque) sur l’exposition, la composition, la lumière, sans oublier les flux de production, le catalogage, les premières retouches, la diffusion de vos photos avec la meilleure façon de les publier sur Internet.

LIVRES

Acheter ce livre

Marie-Ange Ostré

Parce qu’un livre ne vieillit pas ! Je suis un Maasaï, auteur Xavier Péron (Arthaud) A priori, et avec un titre aussi fanfaron, ce livre n’était pas pour moi. Pour tant dès les premières lignes Xavier Péron évoque le cheminement fait de signes, de rêves et de numérologie qui l’ont mené vers les Maasaï. Puis il replace les Maasaï dans la réalité de leur histoire, de leur survie, avant de raconter ses séjours sur place pour vivre parmi eux, comme eux. Des anecdotes qui font sourire, ou pas. 338 pages d’un livre paru en 2007, mais qu’il faut avoir lu avant de se rendre au Kenya ou en Tanzanie par exemple. Pour ne pas être un touriste comme les autres. Acheter ce livre

repérages voyages  131

repérages voyages  132


Livres du voyage

BEAUTÉ

B

eau livre d’images, récit de voyage ou guide pratique, les livres consacrés à cet ailleurs qui nous fait tant rêver envahissent chaque mois les rayons des librairies et il est bien difficile de faire son choix. Voici mes deux coups de coeur du mois chez Lonely Planet : La Photo de Voyage, auteur Richard l’Anson (Editions Lonely Planet)

Chacun de nous est un photographe en puissance et on n’en sait jamais assez sur l’ar t de prendre les plus belles photos de voyage. Ce guide est une bible synthétisant toutes les astuces et conseils que vous trouvez habituellement sur les forums spécialisés. Depuis l’achat de l’appareil photo le plus adapté à vos besoins jusqu’aux techniques de stockage des professionnels nomades, l’auteur vous livre ses secrets et explique sa façon de procéder.

368 pages d’un guide précieux à s’offrir avant l’été ! Acheter ce livre

" Lire, c’est voyager ; voyager, c’est lire." Victor Hugo

TECHNO

CUISINE

NEXT

La Normandie, vous connaissez. Ou plutôt vous croyez connaître. Normandie, Parce que si vous plongez dans ce nouveau guide sur l’une des ouvrage collectif (Editions Lonely Planet) régions les plus savoureuses de France vous découvrirez encore de nouvelles adresses pour faire vos emplettes, pour vous asseoir à une bonne table, ou pour débusquer le petit musée local ou le chemin de randonnée pour les enfants. Je pensais le feuilleter. Finalement j’ai passé une après-midi entière à lister les bons plans, noter les nouveaux restaurants et approfondir mes connaissances. Savez-vous définir les contours de la Suisse normande, suivre la route du Poiré, ou dénicher les meilleurs producteurs fermiers de pont-l’évêque ? Non ?... Consultez le Lonely Planet, il vient de sor tir ! 432 pages avec des adresses inédites et la possibilité de télécharger seulement les chapitres qui vous intéressent sous format PDF pour l’empor ter “léger” ! _

Objectifs, sacs photo, accessoires, préparatifs, passage en douane, sauvegarde sur place, tout est passé en revue avant même de par tir. Richard l’Anson vous conseille ensuite avec un chapitre par type de photo : paysages mais aussi animaux sauvages, contre-jour, lieux de culte, lumière ar tificielle, marchés,... Vous serez en mesure d’appréhender chaque nouvelle situation. Enfin il n’oublie pas l’aspect technique d’une prise de vue et vous saurez tout (ou presque) sur l’exposition, la composition, la lumière, sans oublier les flux de production, le catalogage, les premières retouches, la diffusion de vos photos avec la meilleure façon de les publier sur Internet.

LIVRES

Acheter ce livre

Marie-Ange Ostré

Parce qu’un livre ne vieillit pas ! Je suis un Maasaï, auteur Xavier Péron (Arthaud) A priori, et avec un titre aussi fanfaron, ce livre n’était pas pour moi. Pour tant dès les premières lignes Xavier Péron évoque le cheminement fait de signes, de rêves et de numérologie qui l’ont mené vers les Maasaï. Puis il replace les Maasaï dans la réalité de leur histoire, de leur survie, avant de raconter ses séjours sur place pour vivre parmi eux, comme eux. Des anecdotes qui font sourire, ou pas. 338 pages d’un livre paru en 2007, mais qu’il faut avoir lu avant de se rendre au Kenya ou en Tanzanie par exemple. Pour ne pas être un touriste comme les autres. Acheter ce livre

repérages voyages  131

repérages voyages  132


Cuisine du Voyage J

e suis une gourmande curieuse de toutes les saveurs, de tous les parfums. Lors de chacun de mes voyages je réussis toujours à rappor ter dans mes bagages des épices, des ingrédients, ces petits sachets et bocaux d’ailleurs qui font le plaisir de mes invités lorsque je rentre en France. Chaque fois que je rencontre un Chef, je lui demande une recette locale. Et chaque fois que j’entre dans une grande librairie je file tout droit au rayon livres de cuisine étrangère... C’est pathologique ! C’est sur tout une façon de prolonger le voyage ou de rester ailleurs, même dans ma cuisine. Je suis donc abonnée à quelques sites et blogs culinaires au design par ticulièrement soigné et avec un contenu alléchant ; je bannis ceux qui clignotent comme des sapins de Noël pour cause d’excès de pubs. La blogosphère culinaire est par ticulièrement riche, et chacun trouvera son bonheur selon le ton de l’auteur ou la qualité des photos. Mais puisque nous sommes sur un média web, cliquez donc dès maintenant sur ces petites encyclopédies vir tuelles de la gourmandise internationale que vous ne connaissez peut-être pas encore et n’hésitez sur tout pas à m’en suggérer d’autres en l’exprimant sur le blog de Repérages Voyages! Cuisine japonaise (www.cuisine-japonaise. com/) : ce site est une véritable base de données bourrée de recettes japonaises pour tous les goûts. J’ai testé la glace au thé matcha, celle au sésame noir (et son petit goût de grillé...), la salade de palourdes et les patates douces sauce citron. Vous y trouverez une vingtaine de recettes de soupe miso mais... aucune recette de sushi ! De quoi vous convaincre qu’il y a une vraie richesse gastronomique au pays du soleil-levant. Mais par pitié, qu’un volontaire se désigne pour relooker leur site !

BEAUTÉ

LIVRES

TECHNO

CUISINE

NEXT

Le Canard du Mekong(www.canardumekong.com) comme son nom l’indique il s’agit là de recettes de cuisine du Vietnam, sur une maquette plaisante et claire. Ses nems au crabe sont un peu longs à préparer mais vous pourrez ensuite en congeler (chuuuttt). Le Pho au poulet est l’un des grands classiques de la cuisine vietnamienne mais vous trouverez aussi sur ce blog quelques recettes d’inspiration thaïlandaise tel le pad thai. Et puis ce blog est garant d’une belle promenade au Vietnam puisque l’auteur prend le soin de situer d’abord sa recette dans le contexte du Vietnam et il vous indique souvent les meilleures adresses pour déguster chacune de ces spécialités sur place avant de vous livrer sa recette. Avis aux postulants voyageurs ! Simply Recipes (http://simplyrecipes.com/) une référence absolue en matière de cuisine américaine, texane, mexicaine. Un blog d’une grande qualité, clair, concis, très riche (avec plusieurs auteurs depuis 2 ans) et qui fait l’unanimité dans le monde des designers web. J’ai testé la mijotée de poulet africain aux cacahuètes, renversant. Mais j’y trouve aussi l’inspiration pour des recettes de tacos et quesadillas 100% mexicaines. Malheureusement, cet excellent blog est en anglais ! Tasca da Elvira (http://tascadaelvira.blogspot.com/) vous aimez la cuisine por tugaise ? Je raffole de la cuisine brésilienne ! Ici Elvira vous propose en français et avec de nombreuses illustrations une multitude de recettes por tugaises concoctées à Lisbonne mais aussi au Brésil ou aux Açores où elle vit. Je vous recommande la recette des pastéis de nata (flans brésiliens crémeux à la pâte feuilletée), la tar te au miel des Açores (simple !) et la tar te à la confiture de lait et au chocolat. Rien de bien diététique, mais vos invités vous aimeront ! _

repérages voyages  133

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  134


Cuisine du Voyage J

e suis une gourmande curieuse de toutes les saveurs, de tous les parfums. Lors de chacun de mes voyages je réussis toujours à rappor ter dans mes bagages des épices, des ingrédients, ces petits sachets et bocaux d’ailleurs qui font le plaisir de mes invités lorsque je rentre en France. Chaque fois que je rencontre un Chef, je lui demande une recette locale. Et chaque fois que j’entre dans une grande librairie je file tout droit au rayon livres de cuisine étrangère... C’est pathologique ! C’est sur tout une façon de prolonger le voyage ou de rester ailleurs, même dans ma cuisine. Je suis donc abonnée à quelques sites et blogs culinaires au design par ticulièrement soigné et avec un contenu alléchant ; je bannis ceux qui clignotent comme des sapins de Noël pour cause d’excès de pubs. La blogosphère culinaire est par ticulièrement riche, et chacun trouvera son bonheur selon le ton de l’auteur ou la qualité des photos. Mais puisque nous sommes sur un média web, cliquez donc dès maintenant sur ces petites encyclopédies vir tuelles de la gourmandise internationale que vous ne connaissez peut-être pas encore et n’hésitez sur tout pas à m’en suggérer d’autres en l’exprimant sur le blog de Repérages Voyages! Cuisine japonaise (www.cuisine-japonaise. com/) : ce site est une véritable base de données bourrée de recettes japonaises pour tous les goûts. J’ai testé la glace au thé matcha, celle au sésame noir (et son petit goût de grillé...), la salade de palourdes et les patates douces sauce citron. Vous y trouverez une vingtaine de recettes de soupe miso mais... aucune recette de sushi ! De quoi vous convaincre qu’il y a une vraie richesse gastronomique au pays du soleil-levant. Mais par pitié, qu’un volontaire se désigne pour relooker leur site !

BEAUTÉ

LIVRES

TECHNO

CUISINE

NEXT

Le Canard du Mekong(www.canardumekong.com) comme son nom l’indique il s’agit là de recettes de cuisine du Vietnam, sur une maquette plaisante et claire. Ses nems au crabe sont un peu longs à préparer mais vous pourrez ensuite en congeler (chuuuttt). Le Pho au poulet est l’un des grands classiques de la cuisine vietnamienne mais vous trouverez aussi sur ce blog quelques recettes d’inspiration thaïlandaise tel le pad thai. Et puis ce blog est garant d’une belle promenade au Vietnam puisque l’auteur prend le soin de situer d’abord sa recette dans le contexte du Vietnam et il vous indique souvent les meilleures adresses pour déguster chacune de ces spécialités sur place avant de vous livrer sa recette. Avis aux postulants voyageurs ! Simply Recipes (http://simplyrecipes.com/) une référence absolue en matière de cuisine américaine, texane, mexicaine. Un blog d’une grande qualité, clair, concis, très riche (avec plusieurs auteurs depuis 2 ans) et qui fait l’unanimité dans le monde des designers web. J’ai testé la mijotée de poulet africain aux cacahuètes, renversant. Mais j’y trouve aussi l’inspiration pour des recettes de tacos et quesadillas 100% mexicaines. Malheureusement, cet excellent blog est en anglais ! Tasca da Elvira (http://tascadaelvira.blogspot.com/) vous aimez la cuisine por tugaise ? Je raffole de la cuisine brésilienne ! Ici Elvira vous propose en français et avec de nombreuses illustrations une multitude de recettes por tugaises concoctées à Lisbonne mais aussi au Brésil ou aux Açores où elle vit. Je vous recommande la recette des pastéis de nata (flans brésiliens crémeux à la pâte feuilletée), la tar te au miel des Açores (simple !) et la tar te à la confiture de lait et au chocolat. Rien de bien diététique, mais vos invités vous aimeront ! _

repérages voyages  133

Marie-Ange Ostré

repérages voyages  134


Applis iPhone pour le voyage BEAUTÉ

repérages voyages  135

LIVRES

TECHNO

CUISINE

NEXT

Conseils aux Voyageurs

Wi-Fi Finder

Seychelles Islands

Appli officielle du Ministère des Affaires Etrangères : fiches sur les pays, numéros de téléphone, adresses, infos santé (vaccinations, épidémies,...), et des infos de dernière minute (pas toujours à jour mais utiles tout de même pour aler ter). A consulter avant de réserver son voyage.

Il faut d’abord accepter la localisation sur votre iPhone avant de lancer l’appli qui cherche dans 144 pays tous les spots wi-fi gratuits ou payants autour de vous. Filtrage possible par fournisseur d’accès ou par service si vous cherchez de préférence un cybercafé... Testé, et approuvé !

115 îles dans l’océan indien et une appli pour les découvrir avant de par tir : un guide interactif illustré par des photos mais aussi des infos sur histoire, culture, économie, ainsi que des promos sur les hôtels, les prévisions météo, les car tes des îles. En anglais, mais on ne s’en lasse pas !

Mappy

Voyages SNCF

My Airport

Mappy est incontournable pour afficher un itinéraire, à pied ou en transpor ts en commun, obtenir un plan ou localiser des services (parkings, bars, métro,...).

La SNCF promet qu’à compter du 1er juin nous pourrons générer un code barre sur notre mobile au lieu d’imprimer notre billet... A confirmer !

Appli officielle d’Aéropor ts de Paris, indispensable pour vérifier les horaires dépar t et arrivée de tous les vols sur Orly ou Roissy. Retards, parkings, accès,... repérages voyages  136


Applis iPhone pour le voyage BEAUTÉ

repérages voyages  135

LIVRES

TECHNO

CUISINE

NEXT

Conseils aux Voyageurs

Wi-Fi Finder

Seychelles Islands

Appli officielle du Ministère des Affaires Etrangères : fiches sur les pays, numéros de téléphone, adresses, infos santé (vaccinations, épidémies,...), et des infos de dernière minute (pas toujours à jour mais utiles tout de même pour aler ter). A consulter avant de réserver son voyage.

Il faut d’abord accepter la localisation sur votre iPhone avant de lancer l’appli qui cherche dans 144 pays tous les spots wi-fi gratuits ou payants autour de vous. Filtrage possible par fournisseur d’accès ou par service si vous cherchez de préférence un cybercafé... Testé, et approuvé !

115 îles dans l’océan indien et une appli pour les découvrir avant de par tir : un guide interactif illustré par des photos mais aussi des infos sur histoire, culture, économie, ainsi que des promos sur les hôtels, les prévisions météo, les car tes des îles. En anglais, mais on ne s’en lasse pas !

Mappy

Voyages SNCF

My Airport

Mappy est incontournable pour afficher un itinéraire, à pied ou en transpor ts en commun, obtenir un plan ou localiser des services (parkings, bars, métro,...).

La SNCF promet qu’à compter du 1er juin nous pourrons générer un code barre sur notre mobile au lieu d’imprimer notre billet... A confirmer !

Appli officielle d’Aéropor ts de Paris, indispensable pour vérifier les horaires dépar t et arrivée de tous les vols sur Orly ou Roissy. Retards, parkings, accès,... repérages voyages  136


bientôt le numéro 3 !

Destinations îles au soleil, et d’autres racontées sous un angle moins touristique. Des coups de coeur photo, des inter views, des recettes de cuisine étrangère,... Suivez-nous sur notre blog, sur Facebook et Twitter !


bientôt le numéro 3 !

Destinations îles au soleil, et d’autres racontées sous un angle moins touristique. Des coups de coeur photo, des inter views, des recettes de cuisine étrangère,... Suivez-nous sur notre blog, sur Facebook et Twitter !


Bivouac privé en terre Masai

repérages voyages  139

Magazine voyage online gratuit Repérages Voyages n. 2  

REPERAGES VOYAGES, magazine de voyage gratuit, rédigé par des voyageurs pour les voyageurs. Récits et photos de voyages sur Tahiti, Dubai, B...