Issuu on Google+

Edition Aar, AZA 1953 Sion Response Zentral

Publicité

Nous promettons à Tuna de continuer à nous engager pour la protection des mers.


Nous promettons à Moritz que, d’ici 2020, l’approvisionnement en poisson proviendra de sources durables.

Trois labels sans aucun arrière-goût. Afin d’offrir un habitat intact à la génération de demain, Migros mise sur des sources durables respectueuses de l’environnement, dans le domaine de la pêche sauvage tout comme pour le poisson d’élevage. Associez-vous au combat contre la surpêche en privilégiant les trois principaux labels environnementaux Migros Bio, MSC et ASC.

Migros Bio Les poissons et fruits de mer de qualité bio proviennent toujours de sources écologiques. Les animaux y sont élevés dans un environnement aussi naturel que possible, dans le plein respect de leur espèce, et reçoivent de la nourriture biologique à raison de plus de 90 %. Les installations sont régulièrement contrôlées par des sociétés indépendantes, chargées d’examiner à la fois la méthode de pisciculture et la qualité de l’eau.

MSC

ASC

(Marine Stewardship Council)

(Aquaculture Stewardship Council)

Migros soutient le MSC depuis sa fondation en 1997. Le label MSC parle en faveur d’une pêche indépendante, certifiée et durable (pêche sauvage) et contre une surexploitation des mers et des océans. Du bateau de pêche au point de vente, l’origine de chaque produit est scrupuleusement établie par des sociétés indépendantes.

Le label ASC a été créé en 2010 en collaboration avec le WWF. Les poissons et fruits de mer munis de ce sceau proviennent exclusivement de piscicultures cherchant à atténuer les impacts négatifs sur l’environnement et à protéger la nature. Des normes sociales avant-gardistes telles que la sécurité au poste de travail et des conditions de travail équitables sont également prises en compte à l’échelle mondiale, le respect de ces directives étant assuré par des sociétés indépendantes.


Edition Aar, AZA 1953 Sion Response Zentral

NO 13 25 MARS 2013 www.migrosmagazine.ch

SOCIÉTÉ I 14

Ces Suisses qui ne se sentent pas en sécurité. ENVIRONNEMENT I 24

Faut-il éteindre les vitrines des magasins la nuit? PSYCHOLOGIE I 74

Photo: Laurent de Senarclens

Ce qui motive les fous de travail.

La passion du violon

Soliste de prestige, la Vaudoise Isabelle Meyer innove dans l’union de la musique classique avec d’autres disciplines. Explications dans sa cuisine. | 60

Veuillez annoncer le changement d’adresse à la poste s.v.p. ou au registre des coopérateurs, tél. 058 565 84 01 E-mail: serviceabo@gmaare.migros.ch


S E D R I S I A LE PL . S E U Q Â P À PAPILLES

1.75

au lieu de 2.20

Toutes les noix Party 20 % de réduction p. ex. mélange de noix grillées et salées, 200 g

5.95

au lieu de 7.60

Chips Zweifel en sachet XXL p. ex. chips au paprika, 380 g

4.80

au lieu de 6.–

Toutes les boissons pour l’apéritif, Perldor incl. 20 % de réduction p. ex. Tonic Water, 6 x 50 cl

1.75

au lieu de 2.20

Millefeuilles 20 % de réduction p. ex. millefeuilles, 2 pièces, 157 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros.

OFFRES VALABLES DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

5.60

au lieu de 7.–

Toutes les huiles d’olive Monini 20 % de réduction p. ex. huile d’olive Classico, 50 cl


au lieu de 1.70

Toutes les salades toutes prêtes Anna’s Best ou Bio, avec sauce, 150 – 400 g 20 % de réduction p. ex. salade de maïs Anna’s Best, 220 g

2.30

au lieu de 2.90

Toutes les pâtes TerraSuisse 20 % de réduction p. ex. cornettes à l’épeautre, 500 g

MGB www.migros.ch W

1.35

40%

14.90 au lieu de 25.–

Pâté de Pâques aux morilles Suisse, 500 g

4.65

Tartelettes Gourmet Happy Hour surgelées, 12 pièces, 260 g

2.70

au lieu de 3.30

Escalopes de poulet Optigal Suisse, les 100 g

4.20

au lieu de 5.30

1.40

au lieu de 1.80

Polenta bramata, TerraSuisse* 20 % de réduction 500 g

4.30

au lieu de 5.40

Caprice des Dieux 20 % de réduction 300 g

Filet d’agneau 20 % de réduction Nouvelle-Zélande / Australie, les 100 g


2.50

Citrons Espagne, le filet de 750 g + 190 g gratuits

3.40

Pommes Braeburn cl. I Suisse, le kg

2.55

2.80

Poires Beurré Bosc cl. I Suisse / Italie, le kg

1.95

Fraises Espagne, la barquette de 500 g

PRIX DU JOUR

au lieu de 3.20

Tous les épinards (y compris Bio) et les haricots verts fins surgelés, (excepté M-Budget) 20 % de réduction p. ex. épinards à la crème Farmer’s Best, 800 g

MGB www.migros.ch W

S L E R U T A N DÉLICES . S E U Q Â P E D

3.75

au lieu de 4.70

Rampon, Bio, «De la région.» les 100 g

Société coopérative Migros Aar

OFFRES VALABLES DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Oignons primeurs Italie / Suisse, le bouquet


|

SOMMAIRE

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

| 7

ÉdiTorial Steve Gaspoz, rédacteur en chef

La police, les milices et après? Verra-t-on bientôt naître des milices citoyennes au cœur de nos villes et campagnes? Face à la montée de la violence, aux vagues de cambriolages et d’incivilités, certains se posent très sérieusement la question. Si en Suisse romande les derniers essais, notamment à Aire-laVille (GE), n’ont pas perduré, la situation est tout autre du côté alémanique. Dans certaines communes, il n’est pas rare de croiser des habitants munis de lampes de poche et de gilets orange qui patrouillent dans les rues. Pour quels résultats? Rien de très spectaculaire, mais cela suffit à faire diminuer le sentiment d’insécurité au sein de la population locale. En regardant les faits divers de ces derniers jours, entre un vendeur d’or agressé et dépouillé, un vigile violemment frappé et de surréalistes émeutes nocturnes, on se dit qu’il faudra beaucoup plus que quelques patrouilleurs pour enrayer l’impression de vivre au cœur d’un western. C’est aussi l’avis des autorités qui accueillent avec la plus grande des prudences ces initiatives. «Laissons la police faire son travail», aiment-elles à répéter. Et le sujet étant porteur, elles ne manquent pas de lancer des pistes pour apaiser un instant les esprits. Et puis, de nouvelles idées encore plus radicales germent suivant une spirale que personne ne semble pouvoir maîtriser.

steve.gaspoz@mediasmigros.ch

Photos: Istockphoto

M-Infoline: tél.: 0848 84 0848* ou +41 44 444 72 85 (depuis l’étranger). www.migros.ch/service-clientèle; www.migros.ch Cumulus: tél. 0848 85 0848* ou +41 44 444 88 44 (depuis l’étranger). cumulus@migros.ch; www.migros.ch/cumulus Adresse de la rédaction: Limmatstrasse 152, case postale 1766, 8031 Zurich, tél. 058 577 12 12, fax 058 577 12 09 redaction@migrosmagazine.ch; www.migrosmagazine.ch * tarif local

24 | ENVIRONNEMENT Par mesure d’économie d’énergie, les vitrines des magasins devront-elles bientôt être éteintes? Une nouvelle loi adoptée par la France inspire des politiciens suisses.

en BreF

9 | Les informations du monde Migros.

inFos Migros

10 | Génération M: de plus en plus de produits à base de cacao labellisés UTZ. 35 | Voyages: de nouvelles offres pour les familles.

soCiÉTÉ

14 | Société: ces citoyens qui prennent leur sécurité en main. 20 | Fête: les symboles de Pâques. 24 | Environnement: faut-il éteindre les vitrines des magasins? 30 | Brigitte Buhmann: directrice du Bureau suisse de prévention des accidents.

en Magasin

36 | Pâques: des recettes pour un repas de fête. 44 | MSC: le label du poisson durable. 55 | Petit-déjeuner: des toasts 100% suisses. 59 | Lessive: un constant souffle de fraîcheur pour votre linge grâce à Exelia.

CUisine de saison

60 | Isabelle Meyer: la violoniste et la soupe d’asperges vertes.

VoTre rÉgion

65 | Votre coopérative régionale.

aU QUoTidien

70 | A votre service: de magnifiques écharpes faites main. 74 | Psychologie: le zèle au travail. 76 | Education: les enfants et les grandes questions de la vie. 79| Finances: les conseils de la Banque Migros. 80 | Voiture: la Ford Fiesta ecoboost.

le Monde de…

92 | Christel Ortega: championne de powerlifting.

rUBriQUes

12 | Cette semaine. 83 | Jeux: participez et gagnez des cadeaux. 89 | Offre aux lecteurs. 90 | Cumulus: les nouveautés et les offres du moment du programme de fidélité Migros.

Publicité

Talents, pour postuler, c’est maintenant! 1100 places d’apprentissage dans plus de 40 professions: migros.ch/places-apprentissage, facebook.com/migros.newtalents


3.20

au lieu de 4.–

Suprême de cabillaud, MSC sauvage, Atlantique Nord-Est, les 100 g

1.85

au lieu de 2.35

Dorade royale d’élevage, Grèce, les 100 g

8.60

Saumon fumé prétranché, Bio d’élevage, Ecosse / Irlande, 100 g

MGB www.migros.ch W

R U S S I A R F N O DU POISS . E L A C S A P E L VOTRE TAB

2.70

Filet de carrelet, MSC sauvage, Atlantique Nord-Est, les 100 g

3.–

Truite blanche, Bio Suisse, les 100 g, seulement en service

9.90

6.20

Crevettes cuites, Bio* d’élevage, Equateur, 110 g

* En vente dans les plus grands magasins Migros. Société coopérative Migros Aar

OFFRES VALABLES DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Suprême de saumon fumé Nori Sélection* d’élevage, Norvège, les 100 g


|

en bref

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 mars 2013 |

| 9

L’art et la manière

Plus de 20% des romands brisent leur lapin de Pâques en petits morceaux avant de le déguster. Tel est l’un des étonnants résultats d’une étude commandée par Chocolat frey.

D

ans le lapin (en chocolat) tout est bon. Les gourmands sont unanimes sur ce point. Là où ils diffèrent, c’est dans la manière de le déguster. Ainsi, selon une étude de Chocolat Frey auprès de plus de 1000 personnes âgées de 15 à 74 ans, 58% des Suisses mordent directement dans les oreilles de leur lapin et moins de 15% des consommateurs le décapitent avant

de le manger. Plus étonnant: les Romands se montreraient plus cruels que les Alémanique puisqu’ils sont plus de 20% à briser leur lapin en petits morceaux (contre 10% outre-Sarine) avant de passer à sa dégustation. Notons encore que près de 70% des Suisses qui n’en mangent pas le donnent ou l’utilisent pour préparer un dessert au chocolat, et ce, afin d’éviter tout gaspillage.

La majorité des Suisses mangent leur lapin de Pâques en mordant directement dans ses oreilles.

dE L’aSSORTIMENT MIGROS

Photos: radius Images/Getty Images, Foodcollection/Keystone

Vive le printemps Il suffit de quelques fleurs pour égayer un intérieur. Elégantes et colorées, les tulipes qui annoncent le retour des beaux jours ne devraient donc pas manquer sur la table du salon. Bon à savoir: il est recommandé de changer régulièrement l’eau du vase.

Rappel: lotion Arad Une contamination microbiologique pouvant présenter un risque pour la santé, notamment chez les personnes dont le système immunitaire est affaibli, a été constatée dans la lotion pour le corps arad (250 ml) en vente depuis sept. 2012 (lot no 45295735 et 45303523). Les clients peuvent la rapporter dans les magasins où le prix de Fr. 9.50 leur sera remboursé.

Avis aux allergiques Une partie des biscuits Choc midor suisse a, lors de l’action du 11 au 16.3 en lot de trois, été conditionnée dans les paquets de Choc midor rondo. Les premiers (de forme allongée) contiennent une crème de noisettes qui peut présenter un risque pour les allergiques. Ceux-ci peuvent les rapporter à migros contre remboursement.

Publicité

p Printem 2013

s

Vacances Thermalisme Montagne

735.-

<wm>10CAsNsjY0MDA20zWzNDMzNwEAhR1-Qw8AAAA=</wm>

! Logement 7 nuits (sans service hôtelier) ! 7 petits déjeuners avec buffet ! Entrée libre aux bains thermaux (8 jours) <wm>10CFWKsQ7CMAwFv8iRn5_tJHhE3aoOiD0LYub_J0o3hlvubt8rml7ct-O5PQqqTMmZ2b1ioEGtJls4WUoMU_CG9DCzzr9f3DuoWL9HlIKxkKcVnQsW64y8nId6-7zeX7QaGkKAAAAA</wm>

! 1 soirée raclette ou 1 menu balance ! Accès au sauna/fitness ! Peignoir et sandales en prêt

Ovronnaz / VS - 027 305 11 00 - info@thermalp.ch - www.thermalp.ch


Génération m 10 |

|

cacao durable

| No 13, 25 mars 2013 |

miGros maGazine |

Vers un monde plus juste

De plus en plus de produits Migros à base de cacao arborent le logo Utz Certified, un programme de développement durable qui profite aux paysans des pays du Sud. Filiale de Migros, Chocolat Frey œuvre à leurs côtés en s’engageant sur le long terme avec une coopérative en Côte d’Ivoire.

L

a culture du cacao, surtout celui venu d’Afrique de l’ouest, a mauvaise presse: on lui reproche d’épuiser les ressources des sols et de prospérer sur l’exploitation des travailleurs et la traite des enfants. Des raisons suffisantes pour que de nombreux producteurs de chocolat se tournent vers d’autres régions afin de trouver la matière première dont ils ont besoin. Migros a choisi une autre voie: «Nous sommes plus efficaces si nous relevons les défis sur place en collaboration avec les populations locales», argumente Hans-Ruedi Christen, directeur de Chocolat Frey (lire ci-contre). Le plus grand fabricant suisse de chocolat achète chaque année quelque 10 000 tonnes de cacao afin de produire plus de 40 000 tonnes de chocolat.

des méthodes de culture plus respectueuses des ressources En 2012, Chocolat Frey, membre du groupe M-Industrie, a conclu un parte-

nariat à long terme avec Necaayo. Cette coopérative qui regroupe actuellement environ 280 cultivateurs du sud-ouest de la Côte d’Ivoire a son siège Allakro, un gros village d’environ 2000 personnes. Là, les paysans cultivent des fèves de cacao selon les critères du programme international de développement durable Utz Certified (lire encadré). Des experts les initient à des méthodes de culture plus efficaces leur permettant d’augmenter la production sans porter atteinte à l’environnement. Début mars, des représentants de Chocolat Frey se sont rendus en Côte d’Ivoire, leur deuxième visite en l’espace de douze mois. De la ville portuaire de San Pedro, il faut compter deux heures de trajet sur des pistes défoncées pour rejoindre Allakro: «Les villageois vivent dans des conditions très rudimentaires. Les cabanes en torchis sont recouvertes de feuilles de palmier ou de tôle faisant office de toit», témoigne Fabienne Dahin-

La coopérative a reçu un chèque de 143 750 dollars (à g.). Fabienne Dahinden, responsable du développement durable chez Chocolat Frey, lors de la pose de la première pierre du dispensaire (à dr.).

den, responsable du développement durable chez Chocolat Frey.

une prime de 143 750 dollars pour les paysans Dans le cadre d’une cérémonie, la délégation du chocolatier a remis un chèque de 143 750 dollars aux représentants de la coopérative, un montant correspondant à la prime Utz Certified que reçoivent les paysans. «Le président de la coopérative n’a pas seulement révélé publiquement le montant de la prime. Il a aussi indiqué comment cette somme allait être distribuée», se réjouit Fabienne Dahinden. Cette manière de procéder témoigne d’une volonté de faire toute la transparence sur l’affectation des fonds qui, en l’occurrence, serviront notamment à construire un dispensaire: «La joie qui régnait alors dans le village m’a particulièrement touchée», ajoute Fabienne Dahinden. Autre aspect méritant d’être souligné: les spécialistes de Chocolat Frey travaillent en étroite collaboration avec les représentants de la coopérative. De cette façon, il n’est quasiment plus besoin de passer par le système opaque et ultra-ramifié des intermédiaires. C’est que, moins les fèves de cacao transitent par ces derniers, plus le paysan gagne d’argent. De cette façon, la spirale infernale pauvreté-corruption-traite des enfants est brisée. Les deux visites des représentants de Chocolat Frey venus de la lointaine Helvétie ne sont pas passées inaperçues, au sein de la coopérative, bien sûr, mais aussi au-delà, puisque la télévision ivoirienne, la presse et les médias en ligne leur ont consacré des articles et des reportages. Texte: Christoph Petermann Photos: Luc Gnago

Par des promesses et des projets concrets, Migros s’engage à protéger l’environnement, à encourager un mode de consommation durable, à agir de façon sociale et exemplaire en faveur


|

Génération m

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

CaCao dUraBle | 11

«Un boycott n’aurait guère de sens»

Hans-Ruedi Christen, directeur de Chocolat Frey SA Quels seront les principaux défis à relever pour passer à un assortiment de chocolat dont le cacao est Utz Certified?

Il y a d’abord les sources d’approvisionnement. Il faut savoir que tous les pays ne produisent pas encore du cacao Utz Certified. Et quand c’est le cas, sa qualité ne répond pas toujours à nos critères très stricts, car le passage aux normes Utz Certified est complexe.

Chocolat Frey vient de conclure un partenariat à long terme avec une coopérative ivoirienne à l’heure même où de nombreux fabricants de chocolat se retirent de la Côte d’ivoire en raison des problèmes sociaux et écologiques qu’ils rencontrent…

Nous promettons de n’utiliser que du cacao issu de l’agriculture durable pour produire les chocolats Frey d’ici 2013.

La Côte d’Ivoire est le premier producteur mondial de cacao, et de nombreuses personnes vivent directement ou indirectement des revenus de cette activité. Compte tenu de l’importance économique et sociale du cacao pour ce pays, nous estimons qu’un boycott n’aurait guère de sens. Nous sommes plus efficaces si nous relevons les défis sur place en collaboration avec les populations locales. Ainsi, nous pouvons apporter notre contribution à l’amélioration de la situation générale. Quelles sont les particularités de la collaboration avec la coopérative necaayo?

Utz Certified en bref Fondé en 1997, Utz Certified compte aujourd’hui parmi les principaux programmes indépendants de développement durable pour le café, le cacao et le thé. Il prend en compte des aspects économiques, écologiques et sociaux. son objectif est double: améliorer les rendements des récoltes des paysans ainsi que la qualité des produits. Pour ce faire,

les producteurs apprennent à faire un usage parcimonieux des engrais et des produits phytosanitaires et à prévenir l’érosion des sols et la pollution des eaux. Les paysans participant au programme doivent avoir accès à l’eau potable et aux soins médicaux. Le travail des enfants est proscrit.

Le cacao, l’or de la Côte d’Ivoire, permet d’élaborer un savoureux chocolat.

En savoir plus: www.utzcertified.org.

de la société et de ses collaborateurs ainsi qu’à promouvoir un style de vie sain. Informations: www.generation-m.ch.

Il s’agit d’un partenariat à long terme qui garantit aux paysans la vente de leur cacao durant un long laps de temps. Cette sécurité est un facteur déterminant compte tenu de l’instabilité politique qui règne dans le pays depuis quelques années et de la situation économique précaire des paysans. Les contacts directs permettent de mieux connaître les personnes avec qui nous travaillons. Ce qui crée un sentiment de confiance. Enfin, ces rapports étroits autorisent un certain contrôle sur l’affectation des primes.


CETTE SEMaINE 12 |

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

SuR LE VIf

La grippe de cet hiver a été l’une des plus graves épidémies de ces dix dernières années. Pourquoi n’y a-t-il eu aucune mesure de prévention particulière?

On ne peut pas prévoir la gravité d’une pandémie. Comme chaque automne, nous avons lancé la campagne de vaccination contre la grippe saisonnière. Il est vrai que l’épidémie de cette année a été plus grave que celle des deux hivers précédents. Mais on a observé des épisodes comparables au cours des dix dernières années. Celle-ci n’est donc pas exceptionnelle. C’est pourquoi nous n’avons pas mis sur pied une communication particulière pour l’ensemble de la population. Mais ne vaut-il pas mieux prévenir que guérir?

L’OFSP ne peut-il pas anticiper les virus virulents, comme c’était le cas avec la grippe H1N1?

Non, on ne peut pas prévoir la virulence d’un virus de la grippe. L’évolution de l’épidémie dans l’hémisphère sud, qui précède celle de l’hémisphère nord, peut nous donner quelques indices. Or, là-bas, les virus n’ont pas eu la même intensité dans tous les pays, la situation n’avait donc rien d’exceptionnel. Après dix semaines d’épidémie, les hôpitaux sont toujours débordés. Qu’est-ce qui fait que ce virus a duré aussi longtemps?

Différents facteurs influençant l’évolution d’une pandémie de grippe, on ne peut pas savoir quelle en sera la durée. Les températures glaciales de ces dernières semaines pourraient avoir joué un rôle dans l’épidémie actuelle, parce que les virus grippaux se propagent plus facilement par temps froid et sec. Le fait que plusieurs virus soient en circulation en même temps peut aussi contribuer à un prolongement de la saison de grippe. Entretien: Patricia Brambilla

SaVIEz-VOuS QuE…?

Des cloches au lapin de Pâques

L

es cloches sont en train de faire leurs bagages pour partir réaliser leur traditionnel pèlerinage pascal à Rome. Histoire de se faire bénir. C’est en tout cas ce qu’on me racontait quand j’étais petite. Sauf que les légendes autour de Pâques changent en fonction du pays où l’on vit, et sont parfois même un brin mélangées. Chez nous comme chez nos germaniques voisins, c’est souvent aussi le Lapin de Pâques – beau symbole d’abondance vu son incroyable fécondité… – qui apporte les précieux œufs colorés aux enfants. Les vrais – signes de renouveau de la vie aussi vieux que l’Antiquité – et ceux en chocolat, parce que le

De multiples légendes existent à propos des cloches de Pâques.

carême, c’est fini. En Autriche, c’est une poule qui s’en charge, tandis que ce sont ses petits, les poussins, qui s’y collent en Scandinavie. Mais en France, ce sont les fameuses sonnailles qui reviennent de leur périple romain chargées d’œufs. Elles les distribuent aux enfants en carillonnant à toute

Illustration: Konrad Beck

De la pandémie de 2009, nous avons appris que les messages de prévention peuvent être perçus comme exagérés si la vague de grippe s’avère moins sévère qu’on ne le craignait.

Photo: Long Wei / EPa

Daniel Koch, chef de la division maladies transmissibles à l’Office fédéral de la santé publique (OFSP)

La grippe: une épidémie impossible à prévoir?


|

CETTE SEMAINE

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

| 13

Mes Bons Plans

Défense d’y voir Alain Portner, journaliste

Capitaine au long cours avant de devenir écrivain, Joseph Conrad a notamment sillonné le Congo pour le compte d’une compagnie belge. Il y découvre jusqu’à l’écœurement la misère du continent noir et l’avidité sans borne des trafiquants d’ivoire. Un épisode sombre que souligne à merveille le trait charbonneux du bédéaste genevois Tom Tirabosco. «Kongo», Christian Perrissin et Tom Tirabosco, Futuropolis.

dans l’oBJeCTiF Des chercheurs de l’Université de Hangzhou ont développé une matière qui va certainement encore faire parler d’elle: le graphène aérogel. Ses propriétés? C’est le matériau solide le plus léger au monde.

Serviteur à roulettes Dans un futur proche, les robots pourraient bien nous servir d’aide-soignant ou de majordome. C’est ce qui se passe dans ce long métrage où le héros souffre de mauvaise humeur chronique et de pertes de mémoire à répétition. Avec l’aide de son domestique électronique, il reprend goût à la vie et aux joies de la… cambriole aussi! Gentiment grinçant. «Robot & Frank», Jake Schreier, maintenant en DVD.

De chair et de sons

volée pour bien signifier leur bonheur d’être de retour de Rome. Et aussi celui de la résurrection de Jésus, ça va de soi. Parce que, depuis le VIIe siècle, l’Eglise leur avait interdit de sonner du Vendredi saint au dimanche de Pâques, en signe de deuil. Seulement voilà, à peu près partout les clochers se sentent bien seuls sans leurs sonnants accessoires durant le week-end pascal. On les a donc remplacés, durant cette période, par des crécelles. Ou une cloche en bois, tel le carcasset d’Estavayer-le-Lac qui est tourné à la main en l’absence des cloches. Une tradition encore vivante aujourd’hui. En tendant l’oreille, on entend bien le cla-

quement des lattes qui résonne du haut du clocher durant le week-end pascal, à la force du biceps de quelques passionnés. Et dans la cité médiévale des bords du lac de Neuchâtel, il n’y a pas que les cloches qui annoncent bruyamment la résurrection du Christ le jour de Pâques. Aux premières heures du dimanche matin – dès qu’a sonné le 12e coup de minuit, pour être précis, – les chanteurs du Surrexit, une troupe d’hommes uniquement, c’est la tradition, déambulent à travers les rues du cimetière au clocher, en chantant «la bonne nouvelle». En latin, s’il vous plaît. Isabelle Kottelat

Lire également en page 20

Thom Yorke a mis sur les rails un nouveau projet avec quelques-uns de ses camarades de concert, dont Flea des Red Hot Chili Peppers. Résultat: de l’électro humanisée par la voix de séraphin de l’âme bénie de Radiohead. «Un album à danser dans la tête», a commenté ce dernier dans une interview accordée aux «Inrockuptibles». «Atoms For Peace», Amok, XL/Musikvertrieb.

Sacré festival! Il y a Cannes, son tapis rouge, ses stars et ses coupes de champagne. Il y a 2300 Plan 9, son hémoglobine, ses zombies et sa... chasse aux œufs. Entre les deux, le cœur des cinéphiles hilares et puérils n’hésite pas une seconde! «2300 Plan 9 – Les étranges nuits du cinéma», Temple-Allemand de La Chaux-de-Fonds, jusqu’au 31 mars, www.2300plan9.com


SOCIÉTÉ 14 |

|

dOSSIER

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

Sécurité: aux armes, citoyens?

Alors que les cantons annoncent leurs chiffres 2012 de la criminalité cette semaine, «Migros Magazine» a cherché à comprendre pourquoi certains villages organisaient des patrouilles afin de lutter contre les cambriolages.

A Grafstal, dans le canton de Zurich, Thomas et Monika Morf ainsi que Rudolf Kläusli (de g. à dr.) sont trois des trentehuit bénévoles qui effectuent des rondes dans le village.


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 MARS 2013 |

DOSSIER | 15

O

rganiser des rondes pour assurer la sécurité de son quartier: une habitude typiquement américaine, véhiculée par les séries télévisées? Pas si sûr... En novembre dernier, las de subir cambriolage sur cambriolage, les résidents d’Aire-la-Ville (GE) ont décidé d’agir. «Nous nous sommes retrouvés un soir sur la place du village, nous étions une vingtaine, raconte Guillaume (prénom fictif), un habitant de la commune. Pendant deux heures, nous nous sommes promenés en petits groupes, en cherchant à repérer des comportements inhabituels.» Une sortie qui ne donnera aucun résultat concret, mais qui les motive toutefois à renouveler l’expérience. «D’autres personnes se sont proposées et une liste a finalement été déposée à l’épicerie: nous pouvions nous inscrire aux rondes en fonction de notre emploi du temps.» Pas question toutefois de jouer les héros! «Nous ne portions pas d’arme. La consigne, si nous remarquions des individus suspects, était de s’éloigner et d’appeler la police. Notre action était avant tout dissuasive. Nous voulions simplement signaler notre présence aux éventuels voleurs. D’ailleurs, nous portions tous un gilet jaune fluorescent, afin qu’on nous repère de loin.»

relève le conseiller d’Etat genevois Pierre Maudet, en charge du département de la Sécurité. D’autant que les cambriolages qui frappent actuellement le pays sont en général le fait de bandes «Assurer la organisées qui sécurité est peuvent s’avérer dangereuses. De une mission simples citoyens ne sont pas formés policière» pour y faire face et Pierre Maudet peuvent mettre en danger leurs voisins. Assurer la sécurité doit rester exclusivement la mission de la police.» Fort heureusement, alors que ces rondes citoyennes sont d’ores et déjà bien implantées dans certaines com-

Une mobilisation rapidement à bout de souffle Jamais tombé nez à nez avec un malfrat? «Non. Mais un soir, nous avons croisé une voiture qui a fait demi-tour en nous voyant arriver.» Outre ce cas isolé, l’effet des rondes sur l’activité des cambrioleurs reste difficile à mesurer. D’autant que l’aventure sera de courte durée. «Après deux ou trois semaines, notre élan est un peu retombé, confirme Guillaume. Les rondes se sont faites de plus en plus rares et ont définitivement pris fin en janvier. Il faut dire que certains habitants ne voyaient pas d’un bon œil notre actiur le s infos s vité.» D’autre ce-Population Poli Du côté des autorités concept ue des conseils q i s ain non plus, on ne cautionne ntion. de préve pas la mise sur pied de telles milices. «Il est inacceptable que des citoyens se mettent en danger,

munes alémaniques, en partenariat avec la police (lire encadré), «elles restent exceptionnelles en Suisse romande, assure Jean-Christophe Sauterel, chef de la direction prévention et communication de la Police cantonale vaudoise. Elles sont en général liées à un événement particulier, comme une vague de cambriolages.»

La police de proximité comme argument Dans les cantons romands, on préfère miser sur l’implantation toujours plus importante d’une police de proximité ainsi que sur des campagnes de prévention auprès de la population. Ainsi à Genève, le concept GE_Veille a été lancé à la fin 2012 afin de rappeler les bons réflexes aux habitants, via une campagne d’affichage, et de renforcer la collaboration entre forces de l’ordre et citoyens, notamment par le biais de

De l’autre côté de la Sarine La tranquillité règne dans le village zurichois de Grafstal en ce vendredi soir. Voilà dix minutes que Rudolf Kläusli, 58 ans, Thomas Morf, 45 ans, et son épouse Monika, 42 ans, arpentent la rue. Vêtus de gilets réfléchissants et munis d’une lampe de poche, ils éclairent çà et là des coins de maisons, sans suivre d’itinéraire précis et changent constamment de direction. Même s’ils bavardent gaiement et échangent des plaisanteries, les trois personnages sont bel et bien en train de patrouiller. Membres d’un groupe formé par trente-huit habitants du village, ils effectuent bénévolement des rondes, accompagnés de «Kiara», la flat-coated retriever de Monika Morf. «90% des cambriolages ont lieu à la tombée de la nuit, indique Ruedi Kläusli. C’est ce qu’a expliqué un représentant de la police cantonale zuri-

choise lors de la dernière assemblée annuelle organisée par la communauté de Grafstal.» Coiffé d’un chapeau de cowboy, le Zurichois sait bien qu’il n’est pas en mesure d’empêcher un cambriolage. «Notre rôle est de marquer notre présence, d’observer et de signaler les anomalies», explique-t-il. Il est expressément déconseillé d’intervenir soi-même. Le trio n’a d’ailleurs que ses poings pour se défendre et ne tient pas à affronter les malfaiteurs dans ces conditions. Ont-ils déjà été témoins d’incidents au cours de leurs rondes? «Non, pas vraiment. Ce qui nous arrive le plus souvent, c’est d’avertir un résident qu’il a laissé une porte ouverte ou une lumière allumée. Les gens sont toujours reconnaissants quand on leur rend ce genre de services», affirme Thomas Morf.

«A Grafstal, je me sens en sécurité» Monika Morf

Le succès de ces patrouilles citoyennes ne peut se mesurer en chiffres, selon Werner Benz, chef de la communication de la police cantonale zurichoise. Mais elles influencent le sentiment de sécurité de la population de manière positive. «Il est toutefois important qu’elles n’essaient pas de se substituer à l’autorité policière.» Texte: Nathalie Bursać


|

dOSSIER

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

En quelques chiffres Cette infographie montre le nombre cumulé de vols par effraction et de vols par introduction clandestine. Ces chiffres concernent les logements privés et les commerces.

1748 1713 1607 0

Jean-Christophe Sauterel

Texte: Tania Araman Photos: Mirko Ries / Mathieu Rod / Tamedia / Keystone / LDD

JU 2009 2010 2011

4000

«Le nombre de cambriolages augmente chaque année» soirées d’informations. «On les incite simplement à devenir plus vigilants», explique Pierre Maudet. Une mesure suffisante pour réduire le taux de cambriolages, en constante croissance dans la plupart des cantons? «Pas forcément suffisante – elle est complétée par le renforcement de la présence de la police – mais nécessaire, assure le conseiller d’Etat genevois. Ce qu’on veut, c’est responsabiliser les citoyens, mais éviter que ceux-ci se sentent investis d’une mission et décident de partir sur le terrain…»

2000 550 515 419

NE

8000 6599 6272 5905 4000 2000

2009 2010 2011

0 12000 10000 9469 8108 7932

GE

VD

10269 9101 9010 8000

1850 1821 1608 0

6000

4000

4000

4000

2000

2201 2046 1939

0

2009 2010 2011

0

2009 2010 2011

2009 2010 2011

4000

6000

2000

BE

0

FR

2009 2010 2011

VS

2009 2010 2011

Objectif prévention: le modèle vaudois aidez-vous, et la police vous aidera. Telle est l’idée sous-jacente du concept Police-Population, implanté depuis vingt ans dans le canton de Vaud. Inspiré d’un modèle anglo-saxon, le système vise à «améliorer le partenariat entre les citoyens et les forces de l’ordre et construire un réseau de solidarité entre voisins», résume la brochure d’information. De quelle manière? Par le biais de correspondants, noms donnés aux citoyens qui ont pris la décision de jouer un rôle plus actif dans leur commune.

attention toutefois, «l’idée n’est pas qu’ils se substituent aux policiers», met en garde Jean-Christophe sauterel, chef de la direction prévention et communication de la Police cantonale vaudoise. aucun système de ronde n’a donc été mis sur pied. «Loin de nous l’idée de jouer les rambo ou les sherlock Holmes», confirme raymond Gloor, correspondant dans la commune d’Epalinges depuis quatre ans. Ce que l’on nous demande avant tout, c’est d’être observateur, d’ouvrir l’œil, et de signaler à la police un individu au comportement suspect ou une voiture in-

habituelle qui circulerait dans un quartier résidentiel par exemple.» La plupart du temps, le rôle de ce retraité de 68 ans se résume à relayer aux habitants de son quartier les informations que lui transmet la police. «Nous les rendons principalement attentifs aux réflexes à adopter pour éviter les cambriolages», explique JeanChristophe sauterel. «Comme de maintenir une lumière allumée dans une maison vide pour créer une illusion de présence ou de ne pas laisser le courrier s’entasser dans la boîte aux lettres durant une absence prolongée», précise raymond Gloor. Des

messages d’alerte plus ciblés sont également envoyés lorsqu’une vague de cambriolages frappe une région donnée. a ce jour, 107 communes vaudoises ont adhéré au concept Police-Population, dont il est toutefois difficile de mesurer l’impact. «Chaque année, nous assistons à une augmentation du nombre de cambriolages, reconnaît Jean-Christophe sauterel. Nous n’avons pas la prétention d’inverser la tendance. mais peut-être qu’il y aurait encore davantage de cas sans ce système.»

source: Office fédéral de la statistique.

SOCIÉTÉ 16 |


|

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 mars 2013 |

SOCIÉTÉ

|

dOSSIER | 17

«Loin de nous l’idée de jouer les Rambo ou les Sherlock Holmes» Raymond Gloor, participant au concept PolicePopulation à Epalinges (VD).


SOCIÉTÉ | dOSSIER 18 |

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

PaROLE d’ExPERT

«Certains citoyens n’ont plus confiance envers la police» Julien Niklaus, sociologue et anthropologue, spécialiste de management de la police et de la sécurité publique à l’Institut de hautes études en administration publique (IDHEaP), Lausanne. Pourquoi ce besoin chez certains citoyens de se substituer à la police en constituant des milices? Il faut savoir avant tout que ce phénomène est relativement rare en suisse romande. On ne dénombre que quelques cas isolés, notamment à Genève et dans le canton de Vaud. Cela étant dit, la formation de telles milices naît souvent d’une perception négative de la police. Certains citoyens n’ont plus confiance, ils ne se sentent pas en sécurité et estiment qu’ils doivent reprendre les choses en main. Comment expliquer ce manque de confiance envers la police? C’est un sentiment qui est apparu dans les années 1970 et 1980, notamment avec l’évolution de la technologie. Certes, cette dernière a permis à la police de devenir plus réactive, mais elle l’a également retranchée davantage dans ses bureaux. Un fossé s’est donc creusé avec la population, dû à ce manque de présence sur le terrain, participant ainsi au renforcement du sentiment d’insécurité. Un sentiment d’insécurité qui s’explique également par l’augmentation de la criminalité... Je dirais plutôt par l’évolution et la trans-

formation de la criminalité (par exemple, la récurrence et la prégnance de certaines incivilités), et surtout par la manière dont elle est médiatisée. Depuis l’apparition de Facebook et Twitter, l’information se relaie différemment: elle nous arrive souvent brute, non traitée, et cristallise les peurs, ce qui peut pousser des citoyens à agir. Comment éviter, dès lors, que la population se sente obligée de remplacer les forces de l’ordre? En poursuivant le travail entrepris par certains cantons et des communes ces dernières cinq ou dix années, à savoir de renforcer la présence d’une police de proximité. Par ailleurs, la sécurité publique doit devenir un but collectif, auquel peuvent contribuer d’autres départements d’Etat. Je pense notamment à l’urbanisme: en conceptualisant les quartiers, il s’agit de réfléchir également en termes d’éclairages, d’agencement des rues, etc.

«La sécurité publique doit devenir un but collectif»

En cas d’agression, le trio n’a que ses poings pour se défendre et ne tient pas à affronter d’éventuels agresseurs dans ces conditions.

Publicité

Un an de bonne cuisine pour Fr. 39.– seulement 12 numéros de Cuisine de Saison pour Fr. 39.– au lieu de 58.80*. Abonnez-vous sur www.saison.ch/fr/abo ou au 0848 877 848.

*Vente à l’unité


Enfin, tout entendre!

U NOUVEA

«Désormais, je peux à nouveau tout entendre clairement et nettement!»

Aide auditive rechargeable Avoir l’ouïe d’un félin pour seulement Fr. 98.– ✓ Tout comprendre en regardant la télévision ✓ Suivre facilement les conversations à table ✓ Entendre chaque mot lors de réunions d’affaires ✓ Capter les sons les plus légers de la nature

Vos avantages économiques: Cette aide auditive est équipée du même microprocesseur vocal qui est utilisé dans des appareils coûtant plusieurs milliers d’euros. Équipé de piles rechargeables, vous économisez des centaines d’euros. En plus gratuitement: un étui pratique

BON DE COMMANDE

❑ OUI, je veux pouvoir comprendre à nouveau des conversations normales et entendre des sons à peine perceptibles. C’est pourquoi, je commande contre facture (10 jours) plus frais d’envoi (Fr. 6. 90):

(Quantité)

AIDE AUDITIVE N° d’art. 1241 Fr. 98.–

A envoyer à: TRENDMAIL SA, Service-Center, Bahnhofstr. 23, 8575 Bürglen TG

G

râce à ce nouveau type d’aide auditive, vous aurez désormais l’ouïe d’un félin. Vous pouvez la placer facilement dans l’oreille et à partir de là, elle veille discrètement mais sûrement à ce que vous entendiez tout bien mieux et bien plus clairement. Les sons sont restitués de manière amplifiée dans l’oreille et les bruits de fond sont simultanément réduits. Enfin, vous entendez toutes les conversations quotidiennes sans avoir sans cesse à demander aux gens de répéter. Vous pouvez même entendre à nouveau facilement des bruits à peine perceptible grâce au microprocesseur vocal progressiste. Commandez encore aujourd’hui pour profiter d’un parfait plaisir d’écoute dès demain. Bouton de réglage du volume Partie principale ON / OFF

Microphone Port USB (connexion du câble de recharge)

Très légère et aussi petite qu’un bout de doigt, cette aide auditive se place discrètement et en toute sécurité dans l’oreille. Dimensions L x P x H: 1,4 x 2 x 1,8 cm

Aide auditive certifiée CE et adaptateur VDE (Fédération allemande des industries de l’électrotechnique) certifié par l’organisme de contrôle TÜV. 328-56

❑ Madame ❑ Monsieur Nom:

Tampon auriculaire (comprend 5 tailles différentes de tampons auriculaires en silicone)

Prénom:

Rue/N°: NPA/lieu: N° Tél.:

Commander rapidement? Par Tél: 071 634 81 25, par Fax: 071 634 81 29 ou sur www.trendmail.ch


SOCIÉTÉ 20 |

|

TRadITIONS

| No 13, 25 MARS 2013 |

MIGROS MaGazINE |

L’œuf, le Christ et le

Fête chrétienne par excellence, Pâques est enrichie de nombreux attributs. Entre folklore et religion, plongée au cœur de la tradition pascale.

T

out le monde le sait: à Pâques, les lapins pondent des œufs et les cloches nous arrivent de Rome en volant. Il faut bien l’avouer, la fête qui marque la résurrection du Christ ressemble à bien des égards davantage à un conte pour enfants qu’à une tradition religieuse. Eh oui, à Pâques, tout se mélange, tant et si bien qu’on ne sait plus qui du Christ ou de l’œuf est arrivé le premier. Entre cloches, lièvres et agneaux, tour d’horizon des traditions pascales, histoire d’y retrouver son latin. Texte: Viviane Menétrey

Et les cloches se mirent à voler, Vous n’en avez peut-être jamais vu (et c’est tant mieux), mais à Pâques, les cloches se mettent à voler. On les découvre affublées de deux ailes, revenant de Rome par les airs comme une hirondelle qui revient annoncer le printemps. Sauf que, dans le cas présent, ce retour céleste marque la résurrection du Christ. La raison de cette mise en scène est à chercher dans le fait que les cloches, en signe de deuil, cessent de sonner la veille de la mort

du Christ, après l’hymne du Gloria de la messe du Jeudi saint. Pour expliquer leur silence, on dit alors qu’elles sont parties à Rome se faire bénir par le pape et chercher des œufs qu’elles répandent à leur retour dans les jardins, dans la nuit du samedi au dimanche. Selon le folkloriste Arnold van Gennep, la tradition serait apparue au VIIIe siècle pour s’uniformiser au XIIe siècle. A la place des carillons, les enfants de chœur annonçaient

les divers offices religieux de la journée de manière bruyante en faisant tourner des crécelles ou en utilisant d’autres instruments de bois, comme le martelet, soit une planchette munie d’un manche sur laquelle vient frapper alternativement d’un côté et de l’autre un petit maillet. Une autre façon de rappeler l’événement terrifiant que représente la mort du Christ en remplaçant le son des cloches par le bruit grave des «instruments des ténèbres».


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

lapin

|

TRadITIONS | 21

les agneaux à finir sur la table, Sacrifié lors de Pessa’h, la Pâque juive, l’agneau est traditionnellement mangé lors du Seder, le grand repas. Le rite commémore le fait que les premiers-nés des juifs ont été épargnés par Dieu lors de la dixième plaie d’Egypte, grâce au sang d’agneau déposé sur les deux montants et le linteau des portes de leurs maisons. Dans la tradition chrétienne, l’agneau

symbolise le Christ. Jean-Baptiste a d’ailleurs annoncé le «Christ sauveur du monde» en le présentant comme «l’agneau de Dieu». La fête de Pâques marquant le passage de la mort à la vie par Jésus, victime innocente sacrifiée pour racheter les péchés des hommes, il est ainsi identifié à l’agneau sacrificiel de la tradition juive. Il est aussi symbole de pureté et d’innocence.

Illustrations: Corina Vögele

les œufs à se cacher dans les jardins... A la base de la vie, l’œuf est le symbole universel de perfection. Selon certaines mythologies, tel le Kalevala, le livre de la grande tradition finlandaise, il aurait même engendré l’univers tout entier. Quoi de plus banal que de le retrouver à Pâques, jour de la résurrection du Christ et période où la nature se renouvelle? Sa présence dans les jardins en compagnie des lièvres qui viendraient le déposer (selon une légende dont on trouve surtout trace en Alsace et dans les pays germaniques et anglo-saxons) est quant à elle moins évidente... Certains y voient un symbole de fécondité représenté par le lièvre

qui viendrait inonder les jardins de cadeaux. Si la fête de Pâques chrétienne est liée à l’œuf, c’est aussi en raison de l’interdiction d’en consommer durant les jours de carême précédant la résurrection du Christ. Ils étaient ainsi conservés pour être bénis et offerts. On les cachait alors dans le jardin pour les enfants. La coutume de les teindre et de les décorer est quant à elle ancestrale. En Ukraine, cet art est apparu dès la préhistoire. Il est aussi présent chez les Egyptiens et les Perses. Son apparition dans nos régions remonterait à l’époque des Croisés qui auraient découvert cette coutume chez les coptes.


MGB www.migros.ch W

N O T A ’ L E N I E P À TROUVÉ QU’IL . À J É D T Î A R A P DIS

4.95

13.50

Lapin géant Frey* 440 g

Trio familial Bunny de Frey* 280 g

3.20

3.15

Lapin blanc, Bio 120 g

Lapin Mahony Frey* 100 g

3.30

Grand lapin noir Frey* 280 g

2.50

8.50

Lapin Rochelino Frey* 180 g

* Ces articles sont certifiés UTZ.

OFFRES VALABLES DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Lapin Timo Frey* 80 g


|

SOCIÉTÉ

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

|

TRadITIONS | 23

... et les lapins à pondre des œufs. Si on parle aujourd’hui du lapin de Pâques, il semblerait qu’il s’agissait au départ d’un lièvre. Dépeint comme libidineux, lâche et fuyant dans le bestiaire chrétien, on voit mal le rapport entre ce dernier et la résurrection de Jésus. C’est donc du côté de la tradition populaire qu’il faut chercher l’explication de la présence de ce jouisseur peu fiable. Animal emblématique de la déesse Eastre ou Eostre qui aurait donné son nom à Pâques en

anglais (Easter) et en allemand (Ostern), il est le symbole de la déesse mère dans les traditions scandinaves et ainsi associé à la fertilité. Dans les traditions païennes, on célébrait le retour de la déesse au printemps pour marquer le retour à la vie. Le fait qu’il ponde ou apporte des œufs est ainsi lié à l’idée de fécondité. Présente dans les pays germaniques et anglosaxons, la légende s’oppose à la version

qui veut que ce sont les cloches qui amènent les œufs. Il semblerait qu’elle soit apparue en Allemagne autour du XVe. L’histoire dit que c’est parce qu’elle ne pouvait pas offrir de douceurs à ses enfants qu’une pauvre femme aurait décoré et caché des œufs dans le jardin avant d’y envoyer les petits. En faisant chemin, ils auraient aperçu un lapin et ainsi déduit que c’était ce dernier qui avait pondu les œufs.

«Pâques est au carrefour de traditions populaires et religieuses»

Youri Volokhine nous parle de cette coutume à la fois très familière et méconnue.

Youri Volokhine, historien des religions et maître d’enseignement à l’Université de Genève.

Pâques doit-elle être considérée comme une fête religieuse ou plutôt comme l’héritage d’une antique célébration païenne?

Le terme païen ne se comprend que dans une perspective chrétienne et, dans le cas présent, son usage voudrait renvoyer à des traditions antérieures au christianisme. Par ailleurs, il est difficile d’établir une différenciation nette entre la tradition religieuse et les us et coutumes. Je dirais plutôt que la célébration de Pâques se situe au carrefour de traditions populaires actuelles – comme le

fait de manger du chocolat lors des fêtes–, de coutumes plus anciennes et de la tradition chrétienne. En résumé, c’est une fête chrétienne associée à des traditions culturelles bien ancrées. D’où vient donc l’idée que la fête de Pâques chrétienne a de fortes influences païennes?

Le sujet a fait l’objet de larges discussions, notamment au XIXe siècle, où l’on s’est employé à démontrer qu’il s’agissait d’une fête plus ancienne que le christianisme. Dans ses études sur les my-

thologies germaniques anciennes, le folkloriste et collecteur de contes Jacob Grimm – l’un des fameux frères Grimm –, s’était attaché à prouver que Pâques découle d’un très ancien mythe indo-européen honorant «Eostre», une déesse du printemps que l’on retrouve chez les anciens Germains et qui aurait donné son nom à Pâques en anglais et en allemand, soit respectivement Easter et Ostern. Mais le problème est que ce n’est qu’au VIIIe siècle que Bède le Vénérable, un prêtre dominicain

ayant vécu en Angleterre, fait mention de cette déesse. L’histoire du lapin et de la chasse aux œufs, tout cela ne fait pas vraiment penser à la Bible.

Non, mais il serait à mon sens erroné d’affirmer qu’il s’agit de la survivance d’anciennes traditions. La première référence en français de chasse aux œufs avec un lièvre ne date que du XVIIIe siècle et est d’origine germanique, tandis que la source ellemême mentionne les XVIe et XVIIe siècles. Tout cela n’est pas très antique.


SOCIÉTÉ 24 |

|

ENVIRONNEMENT

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

Et la lumière... ne fut plus! Dès le 1er juillet en France, les bâtiments, vitrines et enseignes devront s’éteindre dès 1 heure du matin par mesure d’économie d’énergie. Une loi qui inspire certains politiciens romands.

A

s-tu éteint la lumière?» Combien de fois la phrase a-t-elle résonné dans nos oreilles d’enfants? Un principe écologique qui n’a pas attendu Fukushima et les débats autour d’une société à 2000 watts pour prévaloir dans la plupart des ménages. Mais pourquoi les citoyens devraientils se serrer la ceinture alors que les commerces continuent, eux, à consommer un maximum d’énergie? En témoignent ces vitrines et enseignes lumineuses qui restent parfois actives toute la nuit. La France vient de réglementer sur le sujet: une nouvelle loi, qui entrera en vigueur le 1er juillet,

obligera à éteindre les bâtiments dès 1 h du matin (lire encadré). Ce texte fait des émules jusqu’en Suisse romande. A Lausanne, d’abord, où le groupe La Gauche avait déposé un postulat en ce sens, mais qui a finalement été rejeté par le Conseil communal l’an dernier. «Nos estimations ont montré qu’on aurait pu économiser l’équivalent de la consommation de 300 ménages, affirme Julien Sansonnens, initiateur du projet. Ce ne sont pas des économies massives… mais ce geste aurait permis à la ville de montrer l’exemple aux citoyens!» Aujourd’hui, c’est à Genève qu’on aimerait copier l’exemple

«Les magasins n’ont pas besoin d’une loi pour se responsabiliser» français. Salima Moyad, députée socialiste au Grand Conseil, propose d’ajouter deux articles à la loi cantonale sur l’énergie pour restreindre l’utilisation des enseignes lumineuses extérieures et l’éclairage nocturne des bâtiments non résidentiels. L’extinction des feux aurait lieu de 1 h à 6 h, ou au plus tard une heure après la fin d’une activité de nuit, comme

Photos: Fotolia et LDD

Les vitrines des échoppes romandes (ici Montreux) seront-elles bientôt éteintes la nuit?


|

société

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

est possible de le faire! Bien sûr, cette loi ne suffira pas et devra accompagner d’autres mesures, comme l’assainissement des bâtiments.» Que représentera donc cette économie d’énergie? «Il est très difficile de disposer de statistiques fiables à ce sujet, car il n’y a pas de compteur spécifique, répond la socialiste. Selon les chiffres de l’Office fédéral de l’énergie, 14% de l’électricité en Suisse sert à l’éclairage. Cette dépense se répartit entre l’éclairage public (4%), les ménages privés (24%) et l’éclairage privé utilitaire (70%). Des professionnels du secteur sont arrivés à une estimation de 30 à 40% d’électricité économisée sur le total de la facture de l’éclairage privé. C’est loin d’être insignifiant et toutes les économies sont bonnes à prendre!» Mais l’on craint déjà que la loi fragilise les commerces, mis à mal par le franc fort. «Les magasins n’ont pas besoin d’une loi pour se responsabiliser, estime Fabienne Gautier, présidente de la Fédération du commerce genevois. La plupart éteignent déjà leurs lumières

|

environneMent | 25

durant la nuit pour réduire leur facture d’électricité!»

«La lumière est éteinte une fois les magasins fermés et nettoyés» C’est le cas, notamment, dans les magasins de Migros Genève. «Nos enseignes sont enclenchées l’hiver de 6 h à 9 h le matin et de 17 h à 23 h. En été, elles ne sont allumées que de 20 h à 23 h, explique son directeur, Guy Vibourel. Quant aux magasins, ils sont éteints une fois fermés et nettoyés.» Les commerces Migros ne disposent pas de vitrines. Mais la problématique est différente au Grand magasin Manor de Genève, qui bénéficie de grandes surfaces d’exposition sur la rue. Pourtant, là aussi, le projet de réglementation ne changera rien. «Nos vitrines et toutes nos enseignes sont éteintes de 22 h à 6 h du matin. Il n’y a qu’à la période des fêtes que nous prolongeons l’éclairage jusque vers 23 h 30», affirme son directeur, François Rychen. Les nouvelles dispositions n’auraient donc, selon lui, aucune incidence

«Nous devons économiser partout où il est possible de le faire»

écLairage pubLic

Les petits villages montrent l’exemple Peu concernées par le débat autour des vitrines et des enseignes lumineuses, certaines petites communes n’ont pas attendu pour prendre des mesures bien plus drastiques et économiser ainsi sur leur éclairage public. Siviriez (FR) a été l’une des premières en Suisse romande à se passer de 80% de ses lampadaires au creux de la nuit. Le syndic, Michel Mauron, explique la démarche. Comment en vient-on à assombrir un village la nuit?

pour un bar ou un club. Quelques exceptions pourraient être inscrites dans le règlement, pour les urgences médicales ou les services du feu, ainsi que les fêtes de fin d’année, par exemple.

Le but est de passer de 6000 à 2000 watts Des mesures qui, selon son initiatrice, ne sont pas uniquement symboliques. «Il est inscrit dans la Constitution genevoise que notre consommation d’énergie doit viser les 2000 watts, alors qu’elle se situe aujourd’hui à environ 6000 watts par habitant. Pour arriver à ce résultat, nous devons économiser partout où il

Pour atteindre les objectifs fixés par le canton de Fribourg, c’est-à-dire une société à 4000 watts dès 2030, il faut prendre des mesures. Nous avons d’abord mené un test dans un quartier, en coupant de 0 h 30 à 6 h une trentaine de points lumineux. L’expérience a été très bien perçue par les habitants, qui nous ont même proposé de réduire déjà l’illumination à partir de 23 h 30. La population ne craignait-elle pas pour sa sécurité?

La quasi-totalité des citoyens ont accepté ces mesures, car

ils ont compris qu’il était important d’économiser l’énergie. Les seules réclamations viennent de nouveaux habitants. Ils sont originaires pour la plupart de la Riviera, là où les villages restent encore très éclairés même tard dans la nuit. Sur Fribourg, en revanche, près de la totalité des communes ont aujourd’hui pris de mêmes mesures. Concrètement, comment est organisé l’éclairage?

Jusqu’à 23 h 30, le village est entièrement illuminé. Ensuite, restent éclairés uniquement les passages piétons et les carrefours. L’éclairage

reprend au plus tôt à 6 h. Il a fallu, bien sûr, avancer de l’argent pour transformer notre réseau lumineux. Mais six ans après, ces investissements sont déjà amortis! Ces mesures ne rendent-elles pas les déplacements à pied trop périlleux?

Dès 23 h 30, rares sont les personnes qui se déplacent à pied dans le village. Et puis, la commune n’est pas plongée dans la nuit complète. Les carrefours sont nombreux, des réverbères restent donc actifs environ tous les 30 mètres, ce qui permet généralement de se déplacer à pied sans lampe de poche.


SOCIÉTÉ 26 |

|

ENVIRONNEMENT

sur la visibilité du magasin. «Il n’y a pas de cause à effet! Mais il est vrai que la décision a été plus facile à prendre pour notre établissement, situé en dehors des principales rues marchandes de Genève. Si nous étions à la rue du Rhône, entourés de boutiques richement illuminées toute la nuit, nous aurions peut-être réfléchi différemment.» Car une ville plus éclairée la nuit véhiculerait une image plus positive. «Aujourd’hui, toutes les villes mettent en valeur leur esthétisme pour attirer les touristes, explique Philippe Vignon, directeur de Genève Tourisme et Congrès. La rade de Genève, avec ses enseignes lumineuses, joue aussi un rôle attractif! Sans oublier que si la ville était plus sombre, elle pourrait apparaître comme plus dangereuse. Si ce projet est mis en œuvre, on peut s’attendre à une diminution de la fréquentation touristique.» A Genève comme à Lausanne, le combat contre les illuminations nocturnes ne semble pas gagné d’avance. «L’idée

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

Les villes françaises s’éteignent

est nouvelle en Suisse, conclut Julien Sansonnens. Elle est apparue à Lausanne comme une idée d’extrémistes de gauche alors qu’en France la proposition a été faite par un gouvernement de droite! Mais je reste confiant que ce genre de mesures ira de soi dans dix ans. Comme il l’est aujourd’hui de trier ses déchets!» Texte: Alexandre Willemin

Genève craint pour son tourisme si les vitrines de la cité devaient être éteintes la nuit.

En France, à partir du 1er juillet, les illuminations des façades des bâtiments et les vitrines des commerces devront être mises hors service au plus tard à 1 heure du matin ou une heure après la fin de l’occupation de ces locaux. La loi vise aussi les nouvelles enseignes lumineuses entre 1 heure et 6 heures du matin. Et pour celles qui sont déjà en place, les détenteurs ont obtenu un délai jusqu’en 2018 pour les mettre aux normes. Des dérogations pourront toutefois être accordées pour les périodes de fête et dans les zones touristiques ou d’animation culturelle permanente. Figurent sur cette liste, par exemple, les Champs-Elysées, à Paris ou le centre historique de marseille. Les économies d’énergie attendues équivalent à la consommation électrique annuelle d’environ 750 000 ménages.

Publicité

20% DE RÉDUCTION OFFRE VALABLE DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK ®

8.–

au lieu de 10.–

Action: boîte de 10 barquettes Sheba de 100 g volaille, saumon ou mix 20% de réduction

Sheba est en vente dans votre Migros


Payez maintenant Dans un an Dans deux ans Subaru Trezia 1.4D

Fr. 6’300.– Fr. 6’300.– Fr. 6’300.– Fr. 18’900.–

et démarrez. et poursuivez votre route. et elle vous appartient.

Leasing Trezia à 0,0% valable jusqu’au 30.06.2013.

Subaru Trezia 1.4D Swiss, man. / aut., Fr. 18’900.–. • Le mini monospace traction avant. • Actuellement payable en 3 traites de Fr. 6’300.– chacune. • Moteur diesel 1,4 l. • Boîte automatique gratuite. • Intérieur géant, jusqu’à 1’388 l de capacité de chargement. • De la place pour 5 adultes. • Autre version disponible: moteur essence 1,3 l, man., Fr. 16’900.–, payable en 3 traites de Fr. 5’633.– chacune. 1re traite: 1/3 du prix au comptant lors de la réception du véhicule. 2e traite: 1/3 au bout de 12 mois. Valeur résiduelle: 1/3 au bout de 24 mois. Pas de caution. Durée totale: 24 mois. Kilométrage: 20’000 km/an. Taux annuel effectif: 0,0%. Casco complète obligatoire. Il est interdit d’accorder un crédit s’il entraîne le surendettement du consommateur. Veuillez consulter les taux du jour actuels sur www.multilease.ch. Tous les prix nets indiqués sont des prix conseillés sans engagement et s’entendent TVA de 8% comprise. Prix au 1/2013. Les prix sont susceptibles d’être modifiés à tout moment. Modèle présenté: Trezia 1.4D Swiss, 5 portes, man., catégorie de rendement énergétique A, CO2 113 g/km, consommation mixte 4,3 l/100 km, Fr. 18’900.–. Trezia 1.3i Swiss, 5 portes, man., catégorie de rendement énergétique C, CO2 127 g/km, consommation mixte 5,5 l/100 km, Fr. 16’900.–. Moyenne de toutes les voitures neuves vendues en Suisse (toutes les marques): 153 g/km.

www.subaru.ch

SUBARU Suisse SA, 5745 Safenwil. Concessionnaires Subaru: env. 200. Les prix Subaru sont des prix nets: justes et transparents, TVA de 8% comprise. www.multilease.ch


PLAISIR PÂQUISSIME DE LA SEMAINE

Recette et photo: www.saison.ch

MGB www.migros.ch W

OFFRES VALABLES DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Saumon sur lit d’asperges et tomates séchées Plat principal pour 4 personnes Ingrédients: 800 g d’asperges vertes, 8 demitomates séchées à l’huile, 2 oignons nouveaux, 1 bouquet de ciboulette, sel, piment séché concassé, 0,5 dl de vin blanc, 1 dl de fumet de poisson, 4 tranches de filet de saumon d’env. 150 g

3.10

Ciboulette le sachet Prix du jour

au lieu de 3.90

Filet de saumon sans peau 20 % de réduction d’élevage, Norvège, les 100 g

Préparation: trancher la base des asperges. Suivant leur épaisseur, couper les asperges en deux dans le sens de la longueur, puis en tronçons d’env. 3 cm. Prélever 4 cs d’huile des tomates et les verser dans une casserole. Hacher grossièrement les tomates. Couper grossièrement les oignons nouveau x et la ciboulette. Cuire les asperges pendant env. 5 min dans l’huile. Ajouter les tomates, les oignons et la ciboulette. Poursuivre la cuisson à feu moyen pendant env. 5 min. Saler et assaisonner de piment. Réserver au chaud. Verser le vin et le fumet dans une casserole, y disposer le saumon. Saler légèrement le poisson. Couvrir et laisser pocher à feu doux pendant 8-10 min. Dresser les légumes. Retirer délicatement le saumon du courtbouillon et le déposer sur les légumes. Temps de préparation env. 35 min Par personne, env. 32 g de protéines, 28 g de lipides, 7 g de glucides, 1700 kJ / 400 kcal

Asperges vertes la botte de 1 kg Prix du jour Société coopérative Migros Aar

Tomates séchées 190 g 4.70


|

CHRONIQuE | 29

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 mars 2013 |

IMPuLSION

Tiens, voilà du bouddha! Amateurs de zénitude et de détachement, mettez-vous dans l’ambiance, allez zou, tous en position du lotus et ommmmmm sweet ommmmm… Il s’agit en effet de fêter dignement la prochaine arrivée du dalaï-lama en Suisse. Une de mes copines un peu peace et un peu sur la planète Sirius en est déjà quasiment au stade du nirvana: «Tu te rends compte que le bouddhisme c’est la seule religion qui a réussi à s’imposer sans violence…»

Martina Chyba, journaliste et productrice à la RTS

Ouais. Ça dépend si on considère qu’une théocratie, ce qu’était le Tibet jusqu’à récemment, est une violence ou pas. Aïe. Fallait pas lui répondre un truc comme ça. Parce que le Tibet c’est forcément rose bonbon ou plutôt orange bonbon, avec Richard Gere et sa pub pour Lancia sur le Toit du Monde, entouré de petits enfants colorés courant autour de lui. Donc, ma copine s’est énervée, je lui ai dit que ce n’était pas très zen comme attitude et bon, on n’ira pas boire le thé au beurre de yak ensemble ces prochaines semaines, c’est compliqué la vie. Heureusement j’ai vite retrouvé ma bonne humeur en lisant Le Matin Dimanche cahier culture. Après une grande page de publicité pour les spectacles de Michel Sardou, Roch Voisine, ScoobyDoo et Chimène Badi, une autre grande page annonce «Dalaï Lama Switzerland 2013, 13 et 14 avril deux jours d’enseigne-

20%

ment à Fribourg billets disponibles dans tous les points de vente Ticketcorner». Sa Sainteté sur Ticketcorner c’est marrant non? Les lamas sont réputés pour cracher sur plein de trucs, mais pas sur un petit cacheton, apparemment. Ce en quoi le dalaï-lama est parfaitement en phase avec la société contemporaine, il faut lui laisser ça. D’ailleurs, il va peutêtre se réincarner en trader de l’UBS, qui sait? Non, la question que je me pose en ces temps d’actualité religieuse intense (et il faut reconnaître qu’entre le mariage gay et le nouveau pape, les catholiques

«Les lamas sont réputés pour cracher sur plein de trucs, mais pas sur un petit cacheton apparemment» ont tué le match question occupation du terrain médiatique cette année) est la suivante: si le pape proposait des conférences ou des prières communes ou un tour de chant François World Tour, à réserver à la billetterie FNAC, on dirait quoi? Je vous laisse méditer. Nos chroniqueurs sont nos hôtes. Leurs opinions ne reflètent pas forcément celles de la rédaction.

Les bijoux sont agrandis.

Publicité

SUR TOUS LES BIJOUX CARAT - or 18 carats et or 9 carats - argent - acier marques exceptées

du 12 mars au 30 mars

Genève: Centres commerciaux Nyon-La Combe, Planète Charmilles, Vibert Vaud: Centres commercial MMM Chablais Centre Aigle Valais: Centres commerciaux Martigny-Manoir, Sierre

Genève: Centres commerciaux Balexert, Cornavin Les Cygnes Vaud: Centres commerciaux MMM Crissier, Métropole Lausanne, Métropole Yverdon Valais: Centre commercial Métropole Sion


enTreTien 30 |

|

BrigiTTe BUHMann

| No 13, 25 mars 2013 |

Migros Magazine |

«Les accidents domestiques sont encore trop nombreux»

A l’occasion des 75 ans du Bureau suisse de prévention des accidents (BPA), sa directrice, Brigitte Buhmann, esquisse les contours de la politique suisse en matière de sécurité routière, sportive et domestique. Que nombre de citoyens trouvent exagérément protectrice. A force de prévention, ne finit-on pas par prendre les gens pour des idiots? Le BPA donne par exemple même des conseils sur la façon d’allumer les bougies du sapin…

Sauf qu’en étant à l’origine de plus de 600 sinistres chaque année, les bougies sont l’une des causes les plus fréquentes d’incendies domestiques. Non seulement ce danger n’est pas une fatalité, mais en plus il est facile de s’en protéger. Il est impossible de savoir combien d’accidents mortels nos conseils ont permis d’éviter. Mais on sait que ces accidents arrivent, que chaque année à Noël des maisons brûlent à cause des bougies du sapin.

Une société du risque zéro n’est-elle pas une illusion?

Que nous ne cultivons pas. Notre attention porte en premier lieu sur la qualité des infrastructures, des techniques et des produits. En complément, nous devons aussi faire connaître les bons comportements. L’aventure, le risque, le fun font partie de la vie, mais cela ne doit pas empêcher la volonté d’éviter les accidents bêtes. Quels sont aujourd’hui les domaines prioritaires pour le BPA?

Longtemps, ça a été les accidents de la route. Avec un pic en 1971 – 2000 morts – alors qu’aujourd’hui on en compte environ 300. J’ai donc voulu mettre davantage l’accent sur la prévention des accidents survenant dans la sphère domestique, la pratique des sports, les loisirs. Sans oublier toutefois que les conséquences d’un accident de la route demeurent en moyenne bien plus graves que dans les autres types d’accidents. Avec cette baisse spectaculaire des tués sur la route,n’est-on pas arrivé au maximum que l’on puisse faire en matière de prévention routière?

Non. Avec Via Secura voté l’an dernier par le Parlement, nous pensons pouvoir

diminuer encore ces chiffres, jusqu’à une centaine de morts en moins par année. Grâce à des mesures comme l’interdiction d’alcool pour les jeunes conducteurs et les chauffeurs professionnels, les phares allumés obligatoires la journée, l’amélioration des infrastructures, comme les passages piétons, ou encore la fin de l’obligation pour la police d’effectuer des prises de sang, l’éthylomètre faisant foi. Les policiers auront ainsi plus de temps pour faire davantage de contrôle, donc davantage de prévention.

La prévention concerne les chutes, les chutes et encore les chutes! Les gens tombent tant que ça?

En matière de sécurité routière, les gens ont pourtant l’impression que les contrôles se multiplient et que la sécurité n’en est peutêtre pas la vraie raison, mais plutôt la possibilité pour les pouvoirs publics d’engranger des recettes supplémentaires…

C’est une rengaine qu’on entend souvent. Cela n’a pas empêché les Suisses d’approuver l’initiative contre les chauffards. Personne ne se croit un chauffard, on a toujours peur du danger des autres. Ce qui me rend optimiste, c’est que les voitures sont techniquement de plus en plus sûres, notamment grâce aux systèmes d’assistance aux conducteurs. Ce serait donc la technique plutôt que la prévention qui a fait diminuer le nombre de tués sur la route?

«Les voitures sont de plus en plus sûres»

Quelque 87% des chutes concernent les personnes âgées, qui sont pourtant plutôt prudentes, et s’en méfient. Mais avec l’âge la force diminue et cela arrive. Nous travaillons comme toujours sur deux axes. Les infrastructures d’abord: s’assurer que les maisons sont bien construites, surtout dans le secteur public, – dans le cas des personnes âgées les homes. Il faut qu’il y ait assez de lumière, pas d’obstacles, que les escaliers soient équipés de mains courantes. Le deuxième axe concerne la prévention sur le comportement. Pour les personnes âgées, on a d’abord conseillé le protègehanches. L’idée n’était pas toujours bien reçue, et nous conseillons plutôt aujourd’hui la pratique d’exercices de trois types: un pour l’équilibre, un pour la force, un pour la coordination. Et dont des études ont montré que, pratiqués dès la cinquantaine, ils vous protégeront des chutes plus tard. Vous dites concentrer vos efforts sur les lieux et les infrastructures publics. Serait-ce que les constructions privées ne représentent aucun danger?

Il est impossible de séparer les choses. Les campagnes, il faut les faire. Mais cette prévention n’est que la partie visible de l’iceberg. Nos tâches principales et cachées sont notre participation à l’élaboration des normes, nos conseils techniques, les formations que nous offrons aux experts en sécurité, aux ingénieurs, aux architectes, aux chargés de sécurité dans les entreprises, aux professeurs des écoles.

Il faut savoir que la plupart des accidents domestiques ont lieu non pas dans sa propre maison, mais au dehors, sur les trottoirs, dans les magasins, dans les écoles, les lieux publics. Sa propre maison, on la connaît bien. Par exemple, s’il y a un tapis glissant, et s’il est là depuis trente ans chez soi, on sait qu’il est glissant et on aura un comportement adapté. Tandis qu’un tapis ailleurs, dont on ne sait pas qu’il glisse, sera beaucoup plus dangereux.

Concernant les accidents domestiques, quel type de prévention pratique le BPA?

Quels autres types d’accidents domestiques sont les plus fréquents?


|

enTreTien

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

«Nous ne cultivons pas l’illusion du risque zéro»

Bio express Date de naissance: 3 février 1959. Lieu de naissance: Bâle. Etudes: début des études à l’Université de Bâle 1978, Obtention de la licence en 1983. assistanat à l’Université de Bâle: 1984-1986. Obtention du doctorat en sciences économiques en 1988, travail sur le thème «aisance et pauvreté en suisse».

Parcours professionnel: Directrice technique au «Luxembourg Income study», centre de recherches sociales au Luxembourg, 1986-1988. Entrée en fonction à l’Office fédéral de la statistique (OFs) en 1988, jusqu’en 2003. 2004: directrice du BPa Loisirs: lecture, rencontres avec des amis, jardinage, ski et balades.

Brigitte Buhmann est à la tête du BPA depuis 2004.

|

BrigiTTe BUHMann | 31


Create it!

Prix sensationnels! Valable du 25.03. au 31.03.2013 ou jusqu’à épuisement du stock

2pour1

Valable du 25.03. au 31.03.2013. Jusqu’à épuisement du stock. Tous les prix sont indiqués avec la TVA et en CHF. Sous réserve de données inexactes ou d’erreurs typographiques. Les rabais ne sont pas cumulables avec d’autres rabais/bons de remise.

Travailler | Etudier | Vivre | Créer

9.90

seul. CHF SD-Card 8GB No. cde 13610800

SecureDigital High Capacity Card (SDHC) • vitesse de transmission maximale des données 20MB/s • classe 6

au lieu de 109.– .–

30.–

CHF de rabais

.– 79.–

seul. CHF Appareil de photo oto numérique mérique DSC-W710 6,

7c

m

No. cde 13607200 13607300 13607400

Couleur black pink silver

16,1 mégapixels • zoom optique 5x • panorama basculant à 360° • mode de prise SDHC • écran LC de 6,7 cm (2.7“) • poids 98 g

80.–

au lieu de 229.– .–

CHF de rabais

149.–

seul. CHF Destructeur de documents Rexel Auto+ 60X No. cde 12794600 charge automatique et destruction jusqu’à 60 feuilles par passage (accepte trombones, agrafes et cartes de crédit) • déposer, fermer le couvercle et mettre en marche • niveau de sécurité 3 • corbeille amovible de 15 litres • LaxPxH: 29.5 x 43 x 35 cm

33%

au lieu de 5.90

de rabais

3.90 0

seul. CHF Papier pour la copie Symbio No. cde 13336000 A4 • 80 g/m2 • 500 feuilles

24 fois en Suisse ou directement sur l’Internet www.officeworld.ch Baden, Center Passage Wettingen, Stücki Bâle, MParc Bâle Dreispitz, Pratteln, Berne, Berne-Schönbühl, Centre commercial Cormanon, Genève-Acacias, Coire, Emmen Center Emmen, Lucerne-Reussbühl, Surseepark Sursee, Länderpark Stans, Gäupark Egerkingen, Saint-Gall-Winkeln, Lausanne, Zugerland Steinhausen, Dietikon, Dübendorf, Glattzentrum Wallisellen, Grüzepark Winterthour, Regensdorf, Zurich-Altstetten

Ou commandez par téléphone: Deutsch 0844 822 816 | Français 0844 822 815 | Italiano 0844 822 814


|

enTreTien

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

Les brûlures, les coupures dues au verre, les intoxications. Là aussi, nous commençons par une approche technique, on recommandera par exemple des types de verre résistants, qui ne se brisent pas en mille morceaux en cas d’impact. Pour orienter les consommateurs sur les produits les plus sûrs, nous avons un label de sécurité. Par ailleurs, nous avons un mandat du SECO comme organe de contrôle de certains types de produits – avec le droit de les retirer du marché s’ils sont dangereux. Aussi bien les MP3 que les poussettes, les bateaux pneumatiques, etc. Et seulement en deuxième approche, parce que c’est plus difficile, on essaiera de travailler sur le comportement des gens. Nous avons aussi des délégués à la sécurité dans les communes, qui sont les relais du BPA et conseillent les habitants en matière de sécurité. Concernant la sécurité des enfants, de quelle manière le BPA s’adresse-t-il aux parents?

Les familles qui ont un nouveau-né reçoivent un courrier de notre part, tous les six mois, qui aborde des thèmes adaptés à l’âge des enfants. On expliquera d’abord quel type d’accidents risque un nouveau-né, puis à 6 mois qu’il risque par exemple de tomber de la table à langer, ainsi de suite jusqu’à l’âge de 8 ans. Des conseils que l’on trouve aussi sur notre homepage. L’impressionnante liste que vous dressez d’accidents pouvant arriver à un enfant ne risque-t-elle pas d’angoisser outre mesure les parents?

Les conseils que nous donnons aux parents découlent de leurs propres interrogations ou des constats des pédiatres. On ne leur dit pas: il y a mille façons que votre bébé ait un accident. On essaie de répondre à leurs interrogations et soucis. Les communes nous contactent aussi, souvent par le biais du délégué à la sécurité, pour que nous examinions leur place de jeux, à propos desquelles nous dispensons d’ailleurs des cours. Souvent c’est un jardinier qui s’occupe des places de jeux, qui n’a pas de formation spécifique en matière de sécurité.

|

BrigiTTe BUHMann | 33

ont trouvé ça cool. Ensuite, les adultes et les skieurs y sont venus. Les choses ne se passent pas toujours comme on les imagine. Concernant le ski, nous collaborons avec les sociétés de remontées mécaniques. Par exemple, on sait que des accidents se produisent souvent aux mêmes endroits. Ce qui signifie qu’il y a une nécessité d’améliorer l’aménagement de la piste en question. Avez-vous l’impression que les gens sont moins prudents qu’autrefois?

Pas moins de 87% des chutes domestiques concernent les personnes âgées.

«Le casque de ski s’est répandu à la vitesse de l’éclair ces dernières années»

Quant au sport, considérant le nombre élevé d’accidents qu’il occasionne, n’auriez-vous pas envie de le qualifier de désastre contemporain?

En soi le sport est bien sûr quelque chose de positif. Que les gens fassent de l’exercice, c’est très bien. Simplement, ils ont aujourd’hui plus de temps libre, ils sont plus actifs et pratiquent souvent plusieurs disciplines sportives. C’est ainsi que nous nous retrouvons avec davantage d’accidents. Quelqu’un qui est victime d’un accident de ski arrêtera peutêtre de skier. Et ce n’est pas ce que nous voulons. Nous voulons que le skieur n’ait pas d’accident et puisse continuer à skier. N’est-il néanmoins pas plus difficile de faire de la prévention dans des disciplines particulièrement fun, comme le snowboard?

Le casque de ski s’est répandu à la vitesse de l’éclair ces dernières années en partie à cause des jeunes snowboardeurs qui

Prenez ceux qui pratiquent le basejump – qui sautent du sommet de falaises – eh bien, ces mêmes gens, quand ils empruntent une télécabine pour se rendre sur le lieu de leur saut, ils exigent le risque zéro. Ils ne veulent pas prendre le risque que la télécabine tombe. Ce sont les mêmes personnes après qui se jettent dans le vide. Disons enfin que les gens qui recherchent des activités uniquement parce qu’elles sont dangereuses ne représentent qu’un tout petit groupe. La plupart des accidents ont pourtant lieu dans les sports les plus populaires, comme le football et les autres jeux de balle…

Parce qu’il y a un plus grand nombre de gens qui les pratiquent. Mais cela n’explique pas tout. Si on calcule le nombre d’accidents par heure pratiquée, le football reste le sport le plus dangereux. Le moins dangereux étant la marche. En remarquant que si les randonnées en montagne occasionnent peu d’accidents, très souvent ils sont mortels. Nous allons entamer une campagne à ce sujet pour inciter les gens à vérifier s’ils sont aptes à ce type de randonnée, s’ils possèdent le bon équipement, etc. Et que dites-vous aux footballeurs?

De ne jamais oublier de mettre leurs protège-tibias. Et de respecter les règles. Nous sommes en discussion avec Jeunesse et Sport pour savoir s’il ne faudrait pas adopter des règles plus strictes pour les matchs de jeunes. Cela pourrait influer positivement sur leur comportement futur. Entretien: Laurent Nicolet Photos: Raffael Waldner / United Archive

Publicité

10% RABAIS SUR PNEUS* jusqu’au 6.4.13

Sur les pneus de Bridgestone, Continental, Dunlop, Goodyear, Pirelli et Semperit

* Base : liste de prix pour membres du TCS, été 2013. Non cumulable avec d’autres promotions. Migrol Auto Service, partenaire officiel Adam Touring

Infos : www.migrol.ch ou tél. 0844 21 21 21

Partenaire


20% DE RÉDUCTION MGB www.migros.ch W

OFFRE VALABLE DU 26.3 AU 1.4.2013, JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

Orange-BananeMaracuja

Goyave-Litchi Exotic Island

Multivitamines

Orange-Mangue

Banane

2.20

au lieu de 2.80

Tous les jus Sarasay 20 % de réduction p. ex. jus Sarasay Orange-BananeMaracuja, Fairtrade Max Havelaar*, 1 litre

* En vente dans les plus grands magasins Migros.


INFOS MIGROS

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 MARS 2013 |

Dans les pays lointains, à la rencontre d’une faune et d’une flore exotiques.

Les voyages forment la jeunesse

|

ACTUALITÉS | 35

Au Sri Lanka, les enfants découvrent de nouvelles cultures.

A l’opposé des vacances balnéaires classiques, Tourisme Pour Tous présente une nouvelle palette d’offres spécialement pensées pour les familles et qui invitent à élargir son horizon.

Photos: Istockphoto, DR

|

C

osta Rica, Thaïlande ou Sri Lanka: autant de destinations auxquelles les parents ne pensent pas forcément lorsqu’ils recherchent le but du prochain voyage avec leur tribu. «Pour beaucoup de familles encore, vacances riment avec balnéaire, explique Andréanne Kohler, Senior product manager Voyages spéciaux & groupes à Tourisme Pour Tous. Pourtant, il est

vraiment facile de voyager avec des enfants.»

Des prix abordables, calculés pour les familles Pour cette raison, le voyagiste affilié à Hotelplan Suisse a conçu une palette d’offres spécialement pour les familles afin que celles-ci puissent au mieux découvrir un pays. «Nous avons mis l’ac-

cent sur des destinations où l’on peut par exemple facilement admirer des animaux», poursuit cette jeune maman. Et les prix? «Le budget des familles a été pris en considération, et nous avons négocié avec nos partenaires pour que les forfaits soient abordables.» Les offres sont réunies dans la brochure «Le monde en famille»: Infos: tourismepourtous.ch

Baromètre des prix Le prix de plus d’un tiers des aliments pour bébé de Nestlé vendus à Migros augmente du fait d’une hausse des valeurs des matières premières dont le lait en poudre. Par ailleurs, le prix de quelques fruits secs, pistaches, amandes et champignons séchés ainsi que deux huiles d’olive et huit vinaigres balsamiques augmente, suite à des coûts de production plus élevés et à des prix sur les marchés mondiaux plus hauts. Quelques exemples: Article ancien prix* Beba HA 2 Nestlé, 750 g 22.90 Beba Junior 12+ Nestlé, 700 g 17.60 Céréales complètes aux fruits Baby Cereals Nestlé, 250 g 6.20 Amandes mondées M-Classic, 200 g 3.40 Raisins sultanines M-Classic, 300 g 1.45 Champignons de Paris, lyophilisés, 15 g 1.65 Morilles séchées, 40 g 17.80 Huile d’olive Don Pablo, 1 l 10.80 Aceto Blasamico Ponti, 250 ml 6.10 Pistaches Party, 500 g 6.10 Pistaches Sun Queen, 175 g 4.10

nouveau prix* différence en % 23.80 3,9 18.50 5,1 6.50 4,8 3.60 5,9 1.65 13,8 1.75 6,1 19.80 11,2 11.80 9,3 6.20 1,6 6.90 13,1 4.40 7,3

* En francs.


EN MaGaSIN 36 |

|

PÂQuES

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

épouse ns), son ) lix (48 a Luca (16 ans e F e rr Pour Pie 3 ans), leur fils ), la fête s n (4 râce na (9 a Eveline fille An re plus belle g et leur co n e ! t s s e ro ig ues de Pâq x conseils de M au

Pâques gourmandes

La fête pascale réunit traditionnellement la famille autour d’un repas. Cette année, les Felix ont opté pour un menu printanier, à l’image des premiers rayons du soleil.

M

ême si la famille Felix est petite, concocter un menu de fête qui satisfasse tout le monde n’est pas une mince affaire. Eveline Felix ne le sait que trop bien. Mais en proposant du poisson frais et une pièce de veau tendre, commandée au rayon boucherie de Migros, elle sait qu’elle comblera sa tribu. Pour l’apéritif, Eveline Felix a opté pour une terrine au champagne truffée toute prête. Tartinée sur du pain grillé et servie avec des noix concassées et du cresson, elle constitue une mise en bouche de choix. Et pour l’entrée, elle a prévu du filet de saumon accompagné d’une salade d’asperges, un plat léger et facile à réaliser. Préparer un rôti est une tâche qui déstabilise bien des cuisiniers. C’est bien dommage, car une fois au four, la viande cuit pratiquement toute seule. Obtenir

Nouilles frisées Bio, 500 g, Fr. 2.10

une belle croûte n’a rien de sorcier non plus: Eveline Felix sait qu’il ne faut pas découper le rôti dès sa sortie du four sous peine d’en perdre le précieux jus. Elle demande donc à son mari, Pierre, d’attendre un peu avant de le trancher, afin que les sucs se répartissent de façon optimale. Quant aux membres de la famille qui n’aiment pas trop la viande, ils pourront se rabattre sur une truite bien croustillante cuite à la poêle. Les enfants mettent aussi la main à la pâte, et ce, pour préparer les desserts. Luca coupe les fraises qui garniront les tartelettes de Pâques et Anna alterne avec le plus grand soin les différentes couches de fruits, de sablés et de crème au mascarpone pour ses verrines aux myrtilles. Il ne reste plus qu’à passer à table et à savourer ce bon repas en famille.

Pommes de terre grenailles, Israël, le kg, prix du jour

Pierre s’attaque au découpage du carré de veau en croûte de pistache, une pièce de viande bien juteuse qui met l’eau à la bouche de toute la famille.

Carottes, Suisse, le kg, prix du jour

Moutarde douce Bio, 200 g, Fr. 1.45


EN MAGASIN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

PÂQuES | 37

Textes: Jacqueline Vinzelberg, Claudia Schmidt; Photos: Markus Bertschi, Claudia Linsi; stylisme: Mirjam Kaeser, Petra Schlaefle

|

Huile d’olive italienne Bio, 500 ml, Fr. 8.10

Brins de safran, 350 mg, Fr. 4.–

Fleur de sel Sélection, 75 g, Fr. 6.60

Moscato Sélection, 75 cl, Fr. 6.90


Z GAGNrbE s es aromatique

vos he 20 pots pour de CHF 43 va d’une leur enant sur nt ai Participez m u.ch

do

www.canta

RECETTES PRINTANIÈRES À LA PROVENÇALE sur www.cantadou.ch

Crevettes géantes Cantadou (Recette pour 4 personnes) 4 400 g 1 CS 4 125 g

pommes de terre pelées crevettes géantes décortiquées tail-on huile d’olive gousses d’ail finement hachées Cantadou Ail & Herbes de Provence

½ dl 1 CS

crème pignons grillés sel et poivre du moulin cerfeuil

Peler les pommes de terre et les cuire dans de l’eau salée. Sécher les crevettes géantes avec du papier ménage. Chauffer l’huile d’olive dans une grande poêle et y faire revenir les crevettes. Y ajouter l’ail finement haché et laisser mijoter un petit moment. Ajouter le Cantadou et la crème, bien mélanger et assaisonner avec le sel et le poivre. Répartir les pommes de terre coupées en deux dans un plat, ajouter les crevettes et napper le tout de sauce. Garnir avec les pignons et quelques feuilles de cerfeuil.

La date limite pour la participation au concours est le 23.04.2013. Conditions de participation sur www.cantadou.ch

Cantadou est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch


|

EN MaGaSIN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 mars 2013 |

Dés de saumon sur salade d’asperges

|

PÂQuES | 39

Entrée pour 4 personnes Préparation env. 45 min

INGRÉDIENTS 500 g d’asperges blanches, 500 g d’asperges vertes, sel, 1⁄2 oignon, 6 cs d’huile d’olive, 2 cs de jus de citron, 1 cs de vinaigre aux herbes, poivre, 200 g de filet de saumon sans peau, 1 cs d’huile d’arachide, 8 feuilles de laitue pommée, ½ bouquet d’aneth PRÉPARATION 1. Eplucher les asperges blanches à partir de la pointe et seulement le tiers inférieur des asperges vertes, puis trancher les bases. Les cuire séparément dans un grand volume d’eau salée en veillant à les garder croquantes. Les rafraîchir à l’eau froide, laisser égoutter, puis les découper en menus morceaux. Pour la sauce à salade, hacher fin l’oignon et le mélanger avec l’huile d’olive, le jus de citron et le vinaigre. relever de sel et de poivre. 2. Détailler le saumon en menus morceaux. saler et poivrer uniformément, puis le saisir de tous les côtés dans l’huile d’arachide. Dresser sur les feuilles de laitue avec les asperges. arroser de sauce à salade et décorer avec un peu d’aneth. Recettes de

La terrine au champagne s’accompagne à merveille de tranches de pain Bürli grillées, arrosées d’huile de noix et parsemées de noix, de poivre et de cresson.

Filet de saumon avec ou sans peau, élevage norvégien, les 100 g, prix du jour

Asperges vertes, Mexique/ Etats-Unis/Espagne, la botte de 1 kg, prix du jour

Terrine au champagne truffée Sélection, les 100 g, Fr. 6.90

Petits pains Bürli précuits, réfrigérés, 350 g, Fr. 3.30


EN MaGaSIN 40 |

|

PÂQuES

| No 13, 25 MARS 2013 |

MIGROS MaGazINE |

Luca et Anna sont toujours prêts à faire les pitres.

Plat principal pour 4 personnes ou entrée pour 8 personnes Préparation env. 20 min

Truite entière avec câpres INGRÉDIENTS 1⁄2 oignon, 60 g de câpres, 50 g de chapelure, sel, poivre, 4 truites entières prêtes à cuire, 80 g de beurre, 1⁄2 bouquet de fines herbes, p. ex. persil et ciboulette PRÉPARATION 1. Hacher l’oignon. Le mélanger avec les câpres et la chapelure. Assaisonner de sel et de poivre. 2. Rincer les truites sous un filet d’eau froide et les éponger avec du papier absorbant. Saler et poivrer généreusement. Farcir les truites avec près de la moitié de la chapelure aux câpres, puis les faire croustiller à petit feu dans le beurre. Ajouter le restant de chapelure et poursuivre brièvement la cuisson. Servir avec les fines herbes hachées. Pour une entrée, fileter les truites et servir 2 filets par personne. Conseil: idéal avec du riz sauvage. Par personne en plat principal, env. 61 g de protéines, 27 g de lipides, 10 g de glucides, 2200 kJ /530 kcal

Câpres Condy, 65 g, Fr. 1.80

Truite blanche Bio, Suisse, les 100 g, prix du jour

Wild Rice Mix Mister Rice, 1 kg, Fr. 4.50

Oignons Bio, Suisse, le kg, prix du jour


|

EN MaGaSIN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

Plat principal pour 4 personnes Préparation env. 20 min + cuisson 45-60 min

|

PÂQuES | 41

Carré de veau rôti avec croûte à la pistache et beurre au safran INGRÉDIENTS 1,5 kg de carré de veau (à commander chez le boucher), poivre, 2 cs d’huile d’olive, 2 cs de miel liquide, 2 cs de moutarde, 50 g de pistaches hachées, 50 g de chapelure, 2 gousses d’ail, 1 blanc d’œuf, sel Beurre au safran: 1 cs d’eau chaude, 2 pincées de brins de safran, 100 g de fleur de sel, beurre mou PRÉPARATION 1. Pour le beurre au safran, ajouter les brins de safran à l’eau et laisser brièvement infuser. Mélanger au beurre puis réserver au réfrigérateur. 2. Préchauffer le four à 120 °C. Poivrer la viande et l’enduire d’huile, puis la saisir de tous les côtés à feu vif durant 8 min. La badigeonner avec le miel et la moutarde. Mélanger les pistaches avec la chapelure. Presser l’ail par-dessus et bien mélanger le tout avec le blanc d’œuf. Saler. Répartir cette préparation sur la partie supérieure du carré de veau et bien appuyer. Faire cuire 45-60 min jusqu’à ce que la viande ait atteint une température à cœur de 58 °C. Avant de trancher, laisser reposer env. 5 min. Servir avec le beurre au safran. Conseil: servir avec des pâtes. Par personne, env. 82 g de protéines, 42 g de lipides, 14 g de glucides, 3200 kJ/770 kcal

Rolf Rudolf, spécialiste Viande et Poisson, MParc Dreispitz (Bâle)

CONSEIL d’ExPERT Un carré de veau entier fait fort bien l’affaire pour les familles nombreuses: les grosses pièces de viande comme celle-là se commandent de préférence au rayon boucherie. Si vous n’êtes que deux, il suffit de saisir les côtelettes à la poêle avant de les cuire avec la préparation pour la croûte 15 min au four à basse température (120 °C). Les os restants permettent de préparer un succulent bouillon de viande.

Un cadeau intelligent Dans certaines familles, on cache volontiers de l’argent dans les nids de Pâques, à côté des lapins et des petits œufs. Cette année, pourquoi ne placeriezvous pas une carte cadeau Migros? Vous pouvez la créditer du montant de votre choix. Pour en savoir plus: migros.ch/carte-cadeau.

Persil frisé, Italie, le sachet, prix du jour

Citrons Bio, Italie/Espagne, le filet de 3 pièces, Fr. 1.70

Côtelette de veau TerraSuisse, les 100 g, prix du jour

Pistaches Sun Queen, 175 g, Fr. 4.40


EN MaGaSIN 42 |

|

PÂQuES

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

Adieu chère famille Felix

Les aventures de Luca (16 ans), Pierre (48 ans), Anna (9 ans) et Eveline (43 ans) prennent fin avec les fêtes de Pâques.

Migros prend congé d’Eveline, Pierre, Luca et Anna, la sympathique tribu qu’elle suivait depuis trois ans.

D

urant trois ans, la famille Felix a ouvert la porte de sa maison aux clients de Migros et aux lecteurs de Migros Magazine à l’occasion des fêtes de Noël et de Pâques. En tout, vingt-huit films publicitaires ont été tournés et des centaines de photos ont été prises pour illustrer les affiches et les cabas ainsi que les pages de votre jour-

nal préféré. Et si les parents n’étaient jamais bien loin de la machine à café durant les séances photos, les enfants, surtout Anna, se sont tournés vers les sucres de raisin pour tenir le coup. Mais comme toutes les bonnes choses ont une fin, il est maintenant temps de dire adieu à la famille Felix, non sans lui souhaiter de très belles fêtes de Pâques.

Publicité

OUI

À LA CARTE SANS COTISATION ANNUELLE!

LA CUMULUS-MASTERCARD GRATUITE: pas de cotisation annuelle, ni les années suivantes carte gratuite pour votre partenaire collecte de points Cumulus dans le monde entier

3000

POINTS

Commandez la carte jusqu’au 31.3.2013 et recevez 3000 points de bonus. Faites votre demande sur cumulus-mastercard.ch, dans votre magasin Migros ou au 044 439 40 27.

L’émettrice de la Cumulus-MasterCard est GE Money Bank SA.


|

EN MaGaSIN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

|

PÂQuES | 43

Magnifiez les tartelettes de Pâques Migros en les accompagnant de fraises coupées en fines lamelles, marinées dans un sirop de fraise.

Dessert pour 4 personnes Préparation env. 35 min

Verrine aux myrtilles INGRÉDIENTS 1⁄2 citron, 4 cs de sucre, 1 dl de lait, 500 g de mascarpone, 250 g de myrtilles, 100 g de sablés PRÉPARATION 1. Râper fin le zeste du citron et exprimer le jus. Amener à ébullition la moitié du jus de citron avec la moitié du sucre. Laisser refroidir, puis mélanger au lait et au mascarpone. Porter brièvement à ébullition le reste du jus de citron avec le restant de sucre et les myrtilles. Laisser refroidir. Casser les sablés en morceaux. Répartir la crème au mascarpone, les sablés et les myrtilles dans des verres en formant des couches. Terminer par une couche de crème au mascarpone. Décorer de quelques miettes de sablés et de quelques myrtilles. Servir froid. Par personne, env. 7 g de protéines, 64 g de lipides, 36 g de glucides, 3150 kJ/750 kcal

Tartelettes de Pâques, 150 g, Fr. 2.60

Fraises, Espagne, la barquette de 500 g, Fr. 1.95

Sablés au beurre, 280 g, Fr. 2.80

Prix valable du 26.3 au 1.4.13.

En vente dans les plus grands magasins.

Myrtilles Bio, Espagne, la barquette de 125 g, Fr. 4.90


en Magasin 44 |

|

PÊCHe dUraBle

| No 13, 25 MARS 2013 |

Migros Magazine |

Un repas de fête sans arrière-goût

Vous avez décidé de préparer un plat à base de poisson pour Pâques? Ne vous contentez alors pas de bien choisir votre recette, agissez aussi de manière responsable en optant pour des produits labellisés.

L

es plats de poisson sont traditionnellement très appréciés le Vendredi saint. Ce n’est pas un hasard: il s’agit de mets particulièrement délicats, digestes et sains. Ce que confirme la Société suisse de nutrition qui recommande de manger du poisson une à deux fois par semaine.

Galettes aux herbes avec crème fraîche et œufs de saumon

Photo: Daniel Aeschlimann

Entrée pour 4 personnes Pour 8 galettes 300 g de pommes de terre riches en amidon, 1 bouquet d’herbes aromatiques, p. ex. aneth, persil, 1 oignon nouveau, 1 œuf, 1 cs de farine, sel, poivre, 2 cs de beurre à rôtir, 4 cs de crème fraîche, 1 bocal d’œufs de saumon sauvage MSC de 60 g Cuire les pommes de terre dans de l’eau salée. Les laisser refroidir, puis les peler. Les râper sur une râpe à rösti posée audessus d’une jatte. Réserver quelques herbettes pour la décoration, hacher le reste. Emincer l’oignon nouveau. Le mélanger avec les patates, les herbes, l’œuf et la farine. Saler et poivrer. Chauffer le beurre dans une poêle. Y déposer, pour chaque galette, env. 1 cs de préparation aux pommes de terre. Faire rissoler des deux côtés durant env. 2 min. Dresser avec la crème fraîche et les œufs de saumon. Décorer avec les herbes réservées et servir. Préparation env. 30 min. Par personne, env. 9 g de protéines, 15 g de lipides, 16 g de glucides, 1000 kJ / 230 kcal. Recette de

Les Suisses semblent suivre ce conseil. En effet, ils ont consommé en moyenne en 2011 plus de 9 kg de poissons et de fruits de mer par an, soit 170 g par semaine. Mais quelles sont les répercussions de cette consommation sur les stocks de poissons? Mariann Breu, collaboratrice

au WWF, tire la sonnette d’alarme: «Les espèces les plus appréciées sont à l’heure actuelle victimes de surpêche dans les océans, ou le seront d’ici peu.» L’experte recommande donc d’acheter des poissons d’eau douce locaux ou des poissons issus d’une pêche sauvage certifiée MSC, ce qui garantit la sauve-


|

en Magasin

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

|

BlÉViTa | 57

Un snack aux saveurs méditerranéennes

Suite à la demande de nombreux clients, les biscuits Blévita au thym et sel marin sont désormais aussi disponibles en grands emballages.

B

lévita, le biscuit traditionnel à base de céréales de Migros, est très apprécié depuis sa création: petits et grands en raffolent. C’est que chacun peut trouver, entre les versions salées ou non, une variété à son goût. Jusqu’à présent toutefois, les Blévita au thym et sel marin n’étaient proposés qu’en portions individuelles, au grand dam de tous les amateurs de cette spécialité aux saveurs méditerranéennes qui désiraient voir leur biscuit favori également conditionné en grands emballages. En faisant part de leur souhait sur le site www.migipedia.ch, ils ont pu se faire entendre, et Migros introduit désormais dans son assortiment les Blévita au thym et sel marin présentés en longs paquets pratiques. Qu’elles soient formulées via les réseaux sociaux ou directement auprès des collaborateurs de la M-Infoline, de telles demandes sont essentielles, car elles permettent à Migros de répondre de façon optimale aux besoins de ses clients. Pauvres en sucre, les biscuits Blévita à l’épeautre ou aux cinq céréales ne contiennent aucun sucre ajouté. Garni de fruits, de légumes ou encore de viande des Grisons, de fromage ou de cottage cheese, ils constituent un en-cas léger qui rassasie durablement. Riches en fibres naturelles et en acide folique, les Blévita sont élaborés par Midor SA à Meilen, sur les rives du lac de Zurich.

Photo: Vera Studer

Texte: Dora Horvath

Riches en fibres, les biscuits Blévita constituent un snack rassasiant. Blévita thym-sel marin, 295 g, Fr. 3.50 En vente dans les plus grands magasins.


La Haute-Auvergne dans tous ses états Séjour inoubliable en Auvergne, dans une région où les traditions restent omniprésentes.

NOUVEAU PR O G R A M SPÉCIAL 20 ME AN S

dès Fr.

8pa85.r pers. en ch. dble

6

JOURS

DATE DES SÉJOURS 2013

Pension complète (sauf repas aller et retour), excursions incluses avec guide 1er jour .....................................................................................................Suisse - Vic-sur-Cère

Départ des grandes localités de Suisse romande en direction de Lyon. Arrêt en cours de route. Dîner libre. Continuation sur Saint-Etienne, Massiac. Arrivée à Vic-sur-Cère en fin d’après-midi. Installation à l’hôtel. Cocktail de bienvenue. Souper, soirée libre.

2e jour .................................Vic, cols de Prat-de-Bouc et de Curebourse, avec guide

Petit déjeuner. Visite guidée du Vieux-Vic, ancien bailliage, et découverte de sa source minérale. Dîner à l’hôtel. L’après-midi, excursion par le col de Prat-de-Bouc, la vallée de Brezons, la plus belle vallée glacière d’Auvergne. Retour par le col de Curebourse. Souper à l’hôtel, soirée libre.

3e jour .................................................................Riom es Montagnes, Salers, avec guide

Petit déjeuner. Excursion à la journée, avec visite d’une distillerie de gentiane à Riom es Montagnes, puis visite du château d’Auzers, la forteresse aux 3 tours. Dîner dans une superbe salle du château. L’après-midi, continuation en direction de Salers. Découverte de cette magnifique cité médiévale avec ses remparts, son beffroi, ses maisons à poivrières et ses ruelles étroites datant du MoyenAge. Retour à l’hôtel. Souper, soirée accordéon.

4e jour .....................................................................St-Flour, Chaudes-Aigues, avec guide

Petit déjeuner. Excursion à la journée par St-Flour, la cité des vents, ville érigée sur un promontoire rocheux d’où l’on peut admirer de superbes orgues basaltiques. Découverte de Chaudes-Aigues et les mystères de la géothermie, avec ses eaux parmi les plus chaudes d’Europe. Dîner. Après le repas, continuation par le cirque de Mallet et le viaduc de Garabit, élaboré par Gustave Eiffel. Retour à l’hôtel, soirée buffet auvergnat.

5 jour .................................................................... Aurillac, avec guide - après-midi libre e

Petit déjeuner. Visite d’Aurillac, la capitale de la Haute-Auvergne. Découverte de cette cité millénaire, riche d’un passé prestigieux avec le premier pape de l’an mille, Sylvestre II, ses hommes célèbres, son artisanat et son patrimoine. Retour à l’hôtel pour le dîner. Après-midi libre. Souper, pot d’aurevoir, soirée libre.

6e jour ............................................................................................................ Retour en Suisse

22 au 27 avril...................................Fr. 885.6 au 11 mai ......................................Fr. 925.3 au 8 juin ....................................... Fr. 925.24 au 29 juin ...................................Fr. 925.22 au 27 juillet ............................... Fr. 925.26 au 31 août ..................................Fr. 925.16 au 21 sept. .................................Fr. 925.30 sept. au 5 oct. ............................Fr. 885.LIEUX DE DÉPART

Ligne 1 : Sierre - Sion - Leytron - Martigny Monthey - Aigle - Chailly - Vevey - Lausanne - Morges - Nyon - Genève / Ligne 2 : Fribourg Avenches - Payerne - Moudon / Ligne 3 : La Chauxde-Fonds - Boudevilliers - Neuchâtel - Boudry Yverdon / Ligne 4 : Bulle - Châtel-St-Denis INCLUS DANS LE PRIX

JVoyage en car tout confort - air conditionné - frigo W.-C. - vidéo - sièges inclinables - cale-pied - etc. JLe coup de fendant du patron à l’aller et au retour JHôtel des Sources**NN, chambre double avec salle de bains, W.-C., etc. JCocktail de bienvenue à l’hôtel JPension complète (sauf repas aller et retour) J¼ de vin par pers. à chaque repas JUn cadeau-surprise pour chaque participant JToutes les excursions avec accompagnateur JBoissons gratuites dans le car durant le voyage aller-retour NON INCLUS DANS LE PRIX

KLes repas à l’aller et au retour KAssurance annulation et assistance obligatoire Fr. 33.- (sauf si vous êtes en possession du livret ETI ou d’une assurance similaire) KSupplément chambre individuelle Fr. 120. - (limitées) Devises : euros Passeport ou carte d’identité valable obligatoire

Petit déjeuner. Départ pour le voyage retour. Dîner libre en cours de route. Arrivée en Suisse en fin d’après-midi.

RENSEIGNEMENTS ET INSCRIPTIONS AU 027 306 22 30 Une entreprise familiale à votre service depuis 1953 !

Tél. 027 306 22 30 - Route de Saillon 13 - 1912 Leytron (VS) - info@buchard.ch buchard.ch Tél. 026 411 08 08 - Route de l’Aérodrome 21 - 1730 Ecuvillens (FR) - ecuvillens@buchard.ch Tél. 021 828 38 38 - Route d’Aubonne 26 - 1188 Gimel (VD) - gimel@buchard.ch

No1 en Suisse romande

www.buchard.ch

Demandez nos catalogues 2013

Les conditions générales de BUCHARD Voyages S.A. s’appliquent

plus de 130 destinations !


|

EN MaGaSIN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

|

ExELIa | 59

Un constant souffle de fraîcheur

Avec les assouplissants Exelia, vos vêtements sont incroyablement doux et fleurent bon tout au long de la journée.

R

ien n’est plus agréable que de porter des vêtements doux et fraîchement lavés. D’autant plus si on a utilisé un des assouplissants Exelia qui assurent un parfum longue durée. Pour répondre aux goûts de chacun, plusieurs senteurs fruitées ou fleuries sont disponibles: Florence, Orchid, Peach, L’air du matin, Summer Fresh et Sensitive. Aujourd’hui, Exelia innove en utilisant des microcapsules parfumées qui se déposent sur les textiles et libèrent leurs effluves dès que l’on effleure les vêtements. Elles procurent ainsi toute la journée une sensation de fraîcheur, de propreté et de bien-être. Grâce aux assouplissants traitants, vos vêtements sont incroyablement doux, et le tissu s’use moins rapidement. Ces produits évitent également l’électricité statique. Les articles Exelia ont été testés dermatologiquement.

Photo: Getty Images

Texte: Dora Horvath

Assouplissant traitant Florence Exelia, 1,5 l, Fr. 6.50* * Exelia en duo-pack, rabais de 20%, Fr. 10.40 au lieu de Fr. 13.–, valable du 26.3. au 8.4.13.

Les capsules parfumées déploient leur effet au fur et à mesure.

Assouplissant traitant Orchid Exelia, 1,5 l, Fr. 6.50*

Assouplissant traitant Peach Exelia, 1,5 l, Fr. 6.50*

Assouplissant traitant L’air du matin Exelia, 1,5 l, Fr. 6.50*


CUisine de saison 60 |

|

isaBelle Meyer

| No 13, 25 mars 2013 |

De nombreuses cordes à son archet

Violoniste, concertiste, Isabelle Meyer est l’âme d’Art-en-Ciel, concerts-spectacles au délicieux mélange des genres, mais aussi excellente cuisinière.

E «Le processus de création me fascine»

Ce plat à la belle couleur verte est prêt en une demiheure environ.

xcentrique? S’il s’agit de s’écarter du strict centre, pourquoi pas…» Le rire d’Isabelle Meyer est à l’image de la violoniste vaudoise, mélange de staccato et de legato, d’énergie et de sensibilité. A l’enseigne d’Art-en-Ciel, la violoniste lausannoise innove depuis octobre 2005, avec un inédit entre la musique classique et le monde des arts ou des sciences. «Je lis beaucoup et j’ai toujours eu un esprit entrepreneurial. Comme le processus de création me fascine, créer

des synergies entre des domaines a priori peu compatibles m’a tout de suite passionnée.» Parallèlement à sa carrière de concertiste, la jeune femme porte à bout d’archer ces concerts-spectacles transgenres, conviant Mozart en même temps qu’Hubert Reeves, faisant analyser les airs des grands mythes amoureux mis en musique par Bizet ou Saint-Saëns par le regard philosophique de Luc Ferry, recréant Le Carnaval des Animaux avec Gérard Demierre et Karim Slama. Parmi

Migros Magazine |


|

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

cuisine de saison isaBelle Meyer | 61

La musicienne a choisi de concocter une crème d’asperges vertes aux œufs de saumon.

goûTs eT dÉgoûTs

Secrets de cuisine

cuisiner, pour vous, c’est… Un don d’amour les jours heureux, un tintamarre d’ustensiles les jours fâcheux! Qu’avez-vous toujours en réserve? Un morceau de parmesan. Votre plat favori? La cuisine japonaise, tout un plat! Que ne mangeriez-vous pour rien au monde? La viande crue.

avec qui aimeriez-vous partager un repas? Gustavo Dudamel, Barack Obama et Darius rochebin.


cuisine de saison 62 |

|

isabelle Meyer

| No 13, 25 mars 2013 |

Migros Magazine |

les personnalités collaborant régulièrement avec les productions Art-en-Ciel qui se voient invitées aussi bien dans toute l’Europe qu’en Amérique du Sud, on retrouve encore la compositrice Sylvie Courvoisier, le clarinettiste Michel Lethiec ou encore le chef d’orchestre Gábor Takács.

«certaines personnalités m’ont dit non, mais c’est plutôt rare» Organisée et déterminée, la jeune femme lit beaucoup et fourmille d’idées pour de futurs concerts-spectacles où elle tente de retrouver cet art total de la représentation qui caractérise l’opéra qu’elle adore. «Je pars d’un programme musical parce que la musique est au centre, toujours. Puis j’imagine un spectacle et je pense à quelqu’un avec qui collaborer. Certaines personnalités m’ont dit non, mais c’est plutôt rare.» Son regard bleu se fait rieur, et l’on ne doute pas de sa force de persuasion. Elle rit encore en pelant ses asperges, avoue qu’elle trouve le quotidien bien empesé, bien loin de cette mise en danger permanente que représente la scène et son énergie incomparable. Même si, depuis l’arrivée de sa petite Grace, 19 mois «et demi, parce que les semaines sont si importantes à cet âge», dans la villa familiale des hauts de la capitale vaudoise débute aussi une belle aventure. Et puis, dans une grande pièce occupée par deux pianos à queue servant régulièrement aux répétitions d’Art-enCiel, il y a son violon qu’elle joue quotidiennement ou presque depuis son premier contact et la naissance d’une passion qui la nourrit toujours autant. «J’ai grandi dans une famille amoureuse de la musique. Ma mère, dont je suis restée très proche, l’enseignait. Lorsque j’ai touché mon premier violon à l’âge de 6 ans, je ne l’ai plus quitté. Au point que certains enseignants ont cru que j’y étais obligée par mes parents», s’amuse-t-elle. Avant de répondre par une pirouette à l’éternelle question du travail et du talent. «Le talent, c’est aussi celui de travailler, beaucoup. Sinon cela reste un don. Le talent se nourrit du désir de faire fructifier un potentiel que l’on sent en soi. Comme une urgence.» Et de l’effort, il lui en a fallu pour

Isabelle Meyer: «J’ai grandi dans une famille amoureuse de la musique. Ma mère, dont je suis très proche,

parvenir à vivre de son art en Suisse. A 17 ans, elle réussit le concours de la prestigieuse Juilliard School de New York, école de «performing art» à la Fame version classique, où des élèves du monde entier viennent apprendre la musique, l’art dramatique ou la danse. «Je jouais tout le temps. Mon seul hobby était d’aller à un cours de tap-danse le dimanche matin du côté de Broadway. J’étais très mauvaise d’ailleurs.» La Vaudoise se forme auprès de Dorothy Delay, «qui se faisait appeler miss à 80 ans; et qui surtout a enseigné aux

plus grands, d’Itzhak Perlman à Sarah Chang.»

new york, Vienne et Paris pour se former auprès des meilleurs De l’importance, et de la chance, d’avoir eu d’excellents professeurs, histoire de ne pas cultiver des erreurs dans un univers où la compétition fait rage et où le temps joue contre soi. Après cinq années spartiates «mais d’une telle intensité artistique», Isabelle Meyer s’envole pour Vienne pour parfaire sa formation durant trois ans.


|

CUisine de saison

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

|

isaBelle Meyer | 63

Crème d’asperges pascale aux œufs de saumon Une recette d’Isabelle Meyer

«Le talent, c’est aussi celui de travailler, beaucoup»

l’enseignait.»

Comme à Paris plus tard pour encore une année, elle y consacre une nouvelle fois toute son énergie auprès des meilleurs professeurs, un peu comme un sportif d’élite répète inlassablement les mêmes gestes. «Oui, il y a quelque chose de mécanique, de très physique dans l’apprentissage du violon pour acquérir une belle sonorité, une virtuosité.» Il est temps de prendre congé. Isabelle Meyer doit réviser les comptes d’Arten-Ciel cette après-midi. C’est aussi ça la vie d’artiste. Texte: Pierre Léderrey Photos: Laurent de Senarclens

ENTRÉE POUR 4 PERSONNES 1 botte d’asperges 8 dl de bouillon de légumes 3 grosses pommes de terre riches en amidon sel, poivre noix muscade 4 cc de demi-crème acidulée 4 cc d’œufs de saumon aneth pour la finition PRÉPARATION 1) Peler les asperges, trancher la base filandreuse. Couper les pointes et les réserver. Détailler le reste des asperges en petits tronçons, couper les pommes de terre en deux, puis en tranches. Mettre les asperges et les pommes de terre dans une casserole avec le bouillon. Saler et poivrer.

Faire cuire env. 20 min à feu moyen, jusqu’à ce que les légumes soient tendres. 2) Entre-temps, cuire les pointes d’asperges dans un panier vapeur ou une marmite à pression durant 10–15 min en les gardant bien fermes. Mixer la soupe. Y râper de la noix muscade. Rectifier l’assaisonnement. Dresser dans des assiettes à soupe, décorer de demi-crème acidulée, d’œufs de saumon, d’aneth et des pointes d’asperges. Accompagner d’une salade d’algues et d’un verre de vin blanc. Préparation: env. 30 min Valeur nutritive Une portion, env. 6 g de protéines, 3 g de lipides, 18 g de glucides, 540 kJ / 130 kcal


Original Suisse

ÇA VA DE SOI! Participer maintenant &

GAGNER

Cela fait maintenant 60 ans qu’Aromat fait partie de la Suisse. Le produit a été officiellement officiellement déclaré héritage culinaire. Nous recevons presque chaque semaine de merveilleuses histoires de Suisses racontant leurs expériences avec Aromat. Nous aimerions maintenant collecter ces histoires et les partager. Envoyez-nous donc vos histoires avec Aromat. Un jury Knorr et Migros décernera les prix suivants aux plus belles contributions:

1 offre détente dans les montagnes à l’HÔTEL HÔTEL ADULA à Flims-Waldhaus Profitez Profi tez de deux nuitées en chambre double de luxe avec entrée à l’espace bien-être, buffet petit-déjeuner pour amateurs de grasses matinées et dîner. Avec son style grisonnais traditionnel, cet hôtel supérieur 4 étoiles est à deux pas des eaux turquoises des lacs de montagne et de baignade de Cauma et Cresta et à quelques minutes à pied du funiculaire.

9 bons Migros d’une valeur unitaire de CHF 100.Nous récompensons 100 autres belles histoires avec l’une des célèbres poupées Knorrli. Participation par carte postale avec indication de votre adresse: Concours Aromat Bahnhofstrasse 19 8240 Thayngen ou sur le site www.knorr.ch/aromat

www.adula.ch Disponibles dans les plus grands magasins Migros

Conditions de participation: Toutes les personnes adultes (18 ans révolus) domiciliées en Suisse et au Liechtenstein peuvent participer au tirage au sort. Les collaborateurs d’Unilever Suisse S.à.r.l. et des entreprises mandatées sont exclus du concours. Les gagnants seront contactés par courrier. Toute correspondance, voie juridique et paiement en espèces sont exclus. Jeu sans obligation d’achat. Autres conditions de participation sur le site www.knorr.ch/aromat. La date de clôture des participations est le 30 avril 2013.

KNORR est en vente à votre Migros


|

VOTRE RÉGION

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 MARS 2013 |

MIGROS AAR | 65

Produit de la semaine Toaster Mio Star Gold. Corps avec très beau placage en bambou, espaces parallèles et température réglable. Fr. 34.95 au lieu de Fr. 69.90, promotion valable jusqu’au 30.03.2013. Machines à café filtre Mio Star Gold. Corps placage bambou, cruche en verre, à utiliser avec du café en poudre. Pour 14 tasses de café ou 28 d’espresso (capacité 1,5 l) et plaque chauffante. Fr. 34.95 au lieu de Fr. 69.90, promotion valable jusqu’au 30.03.2013.

AAR

Amour et passion à la romaine

L’Orchestre de l’Académie nationale Sainte-Cécile est en tournée avec la plus célèbre symphonie de Tchaïkovski.

Le violoncelliste zurichois Thomas Grossenbacher sera un des interprètes du concert donné par l’orchestre romain.

N

é à Londres de parents italiens, Sir Antonio Pappano est actuellement le directeur de l’Orchestre de l’Académie nationale Sainte-Cécile de Rome et du Royal Opera House de Londres. C’est un programme sans frontières que ce chef d’orchestre britannique, originaire de la Péninsule, a choisi pour sa première apparition dans le cadre des concerts des Migros-pour-centculturel-Classics. Le thème principal en est le magnifique Poème de l’amour et de la mer du Français Ernest Chausson. Ce bouquet de mélodies sera interprété par Marie-Nicole Lemieux, alto.

Cette Québécoise se distingue particulièrement dans le répertoire français.

Une œuvre merveilleuse et pathétique La Sixième Symphonie de Tchaïkovski, dite «Pathétique», constitue le second point fort de la tournée de l’orchestre romain qui passera le 12 avril prochain par Berne. Sir Antonio Pappano ouvrira le concert par l’Adagio con Variazioni pour violoncelle et orchestre d’Ottorino Respighi, interprété par le violoncelliste suisse Thomas Grossenbacher. Texte: Mélanie Schornoz Photo: DR

Infos pratiques Migros-pour-cent-culturel-Classics, Kulturcasino Berne, Vendredi 12 avril 2013, 19 h 30. Orchestre de l’Académie nationale Sainte-Cécile: Antonio Pappano, direction; Marie-Nicole Lemieux, contralto; Thomas Grossenbacher, violoncelle; œuvres de Respighi, Chausson et Tchaïkovski. ! Réservations: Bern Billett, tél. 031 329 52 52 ou www.bernbillett.ch Toutes les infos sur le site www.migros-pour-cent-culturel-classics.ch


VOTRE RÉGION 66 |

|

MIGROS AAR

| No 13, 25 MARS 2013 |

MIGROS MAGAZINE |

Offre Ecole-club

InterMezzo

«Espagnol travel»: vous allez partir en vacances dans un pays hispanophone? L’Ecole-club vous prépare à faire face aux situations les plus courantes grâce à un vocabulaire de base. Vous pourrez ainsi facilement demander votre chemin et trouver un lieu pour dormir ou faire de nouvelles connaissances.

Migros Aar à Schönbühl reçoit toujours plus de lettres rédigées de manière impersonnelle. De plus, le ton peu amène de certains courriers n’est pas fait pour les consoler. Exemple en provenance d’un enseignant de l’agglomération bernoise: «Comme l’an dernier, envoyez-moi s’il vous plaît un bon de 50 francs pour notre camp scolaire.» Non mais des fois! Avec diplomatie, le destinataire lui suggère un ton plus personnel… Silence radio. En revanche, notre pédagogue doit certainement raconter haut et fort que Migros Aar n’a pas voulu soutenir sa classe.

Informations sur le site www.ecole-club.ch ou par tél. au 0844 844 900.

Produits de saison et de tradition Agneau de lait et cabri «De la région» occupent une place de choix sur les tables pascales et sont en vente dans votre boucherie Migros.

L

e printemps remet à l’honneur les plaisirs gustatifs légers et les goûts subtilement relevés. Une viande tendre marinée avec des herbes fraîches et des légumes croquants constituent des ingrédients de premier choix qui assurent une alimentation équilibrée et font un délicieux repas de Pâques.

Gourmandises après le carême Selon la tradition chrétienne, il est de rigueur de jeûner les quarante jours précédant Pâques. Ceux qui respectent encore ce précepte renoncent pendant cette période à consommer des plats trop riches et des douceurs. A la fin de cette période, la fête de Pâques est partagée en famille et avec les amis et met au menu des plats raffinés. Une viande de qualité y joue un rôle prépondérant. L’agneau et le cabri sont de saison, ils sont délicieux et réunissent tous les suffrages des invités. Ces deux

sortes de viande se distinguent par leur douceur. Pour un menu de fête à la note printanière, elles peuvent être apprêtées et accompagnées d’ail des ours, de céleri, de carottes, de pommes de terre nouvelles et d’asperges. Le gigot de cabri ou d’agneau de lait ainsi que l’épaule et le carré sont en vente dans les boucheries avec service des plus grands supermarchés Migros. Le personnel spécialisé y répond à toutes les questions sur ces spécialités, conseille sur leur préparation et les mets qui les accompagnent, ainsi que sur les quantités à prévoir. Il est conseillé de passer commande assez tôt, car ces deux viandes sont spécialement prisées pour la fête de Pâques. Les tendres morceaux de cabri et d’agneau de lait portent le label «De la région.» et proviennent d’animaux de l’Oberland bernois qui bénéficient d’un vaste espace pour s’ébattre. Texte: Sarah Baur Photo: DR

Changements d’adresse: les changements d’adresse sont à communiquer à la poste. Le journal suivra automatiquement. Abonnement à «Migros Magazine»: MIGROS AARE, 3321 Schönbühl, tél. 031 858 84 01/02. E-mail: dienstleistungen@gmaare.migros.ch


|

votre région

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

Migros aar | 67

|

Robin des Bois sur la montagne des Bernois Tout l’univers magique, aventureux et romantique de «robin des Bois» vous attend sur le Gurten, du 5 au 27 avril, dans une pièce de théâtre haute en couleur et pleine de suspense.

Robin des Bois à l’honneur sur le Gurten du 5 au 27 avril.

Dates de toutes les représentations sur le Gurten: (en allemand) ! vendredi 5 avril, 19 h ! samedi 6 avril, 14 h et 17 h 30, ! mardi 9 avril, 19 h ! vendredi 12 avril, 19 h ! samedi 13 avril, 14 h et 17 h 30

Grâce aux conseils des bouchers Migros, votre repas pascal sera des plus réussis.

! mardi 16 avril, 19 h ! vendredi 19 avril, 19 h ! samedi 20 avril, 14 h ! vendredi 26 avril, 19 h ! samedi 27 avril, 10 h 30. Toutes les dates des représentations et informations sont disponibles sur le site internet www.maerchenhaft.ch ou par téléphone au 0900 320 320 (Fr. 1.-/min.). Le restaurant Tapis-rouge sur le Gurten est digne du château du roi richard. Dans un coin spécialement aménagé aux couleurs de robin

des Bois, l’équipe servira des plats inspirés de ceux de la cour royale et des spécialités rappelant la forêt de notre héros. réservations par téléphone au 031 970 33 33.

sponsoring by «Robin des Bois» (en allemand) Gurten, du 5 au 27 avril 2013 www.maerchenhaft.ch

Des achats vite réglés

Dix-neuf supermarchés de Migros Aar sont déjà équipés d’un système self-service Subito.

E

n utilisant le système Subito, les clients sélectionnent et paient leurs achats à leur propre rythme. Comme lors d’un règlement normal, tous les avantages de la carte Cumulus, Famigros et seniors sont également comptabilisés avec ce moyen de paiement. Un personnel compétent offre par ailleurs ses services à toutes les bornes Subito pour guider les clients en cas de questions sur la marche à suivre.

Régler ses courses avec facilité et confort grâce aux nouveaux systèmes de paiement self-service Subito.

Texte: Reno Berner

Self-Scanning avantages du self-scanning:

! Une fois le scannage effectué, les articles peuvent être déposés directement dans le cabas évitant ainsi des manipulations. ! Le montant des achats ainsi que celui des remises promotionnelles est visible en permanence sur le scanner. ! Pas de temps d’attente aux caisses. Mode d’emploi: sur présentation de la carte Cumulus à l’entrée du magasin, le client prend un lecteur de code-barres et peut ainsi scanner lui-même ses articles. Il rend l’appareil à la sortie du magasin et paie ses courses à la station de paiement sans argent liquide.

Self-Checkout avantages du self-checkout:

! Idéal pour de petits achats. ! Pas besoin de carte Cumulus. ! Pas d’attente aux caisses. Mode d’emploi: le client se rend à la borne de paiement à la sortie, scanne luimême ses articles et en règle le montant par carte.

! Magasins équipés de self-scanning & self-checkout: Buchs – Wynecenter, Berthoud, Egerkingen – Gäupark, Brügg – Centre Brügg, Langendorf – Ladedorf, Köniz, Lenzbourg, schönbühl – shoppyland, spreitenbach – shoppy Tivoli, Thoune sud – Zentrum Oberland, Wohlen, Worb. ! Magasins avec self-checkout: Baden – City, Berne – Gare, Berne – Zähringer, Gümligen, Olten – Hammer, Olten – sälipark, Thoune sud – Panorama-Center.


dÉlice du Marin. profitez-en! offreS vAlAbleS DU 26.3 AU 1.4.2013

3.40

filet d’aiglefin**, mSC Origine: Atlantique Nord-Est / poisson sauvage les 100 g

6.50

filet de baudroie** Origine: Manche britannique / poisson sauvage les 100 g

4.60

filet de saumon avec peau**, bio Origine: Irlande / d’élevage les 100 g

20%

1.85

au lieu de 2.35

Dorade royal Origine: Grèce / d’élevage les 100 g

20% 3.20

au lieu de 4.00

Suprême de cabillaud, mSC Origine: Atlantique Nord-Est / poisson sauvage les 100 g

* En vente uniquement à l’étal. ** En vente uniquement à l’étal et dans les plus grands magasins. Société coopérative Migros Aar

3.00

truite entière*, bio Origine: Suisse / d’élevage les 100 g


Profitez! Action valable du 25.3 au 1.4.2013

Carte-cafés

valable pour 10 boissons chaudes au choix.

CHF 25.00 au lieu de CHF 30.00

E s K Latafp f r

Capp uccin Coffe oM e to g ilch kaffe o

Gagnez maintenant 100 cartes café

FR E E

eea-e te M Ps ro f i t e K s a zo c ! r c t h e i Carte ato -c

Scannez le code QR ou participez à l’adresse www.migros-aare.ch/kaffeekarte.

Société coopérative Migros Aar

afés

Cette 10 bo carte don n isson s cha e droit à udes .

FREE

Nous acceptons également les chèques-repas!

e Kaffee


au QuOTIdIEN

|

À VOTRE SERVICE

| No 13, 25 mars 2013 |

MIGROS MaGazINE |

70 |

À dÉCOuVRIR SuR INTERNET Chaque semaine, découvrez une nouvelle idée de réalisation. Par exemple dans les domaines de la décoration, de la cuisine, des soins du corps et du jardinage.

Des écharpes dignes de la haute couture

Grâce à Virginie Negro et à Natasha Gómez Vuilleumier, apprenties au COFOP au secteur «Création de vêtements», découvrez les astuces pour confectionner des châles aussi beaux qu’originaux.

Fiche technique ! restes de tissu ! fil ! élastique (du type lastex) ! machine à coudre ! surfileuse ! ciseaux ou roulette coupante ! planche à découper, en cas d’utilisation de la roulette ! ruban métrique ! règle, équerre ! crayon ou craie invisible ! épingles

R

ien de tel qu’une écharpe pour parfaire une tenue et attirer le regard. Alors pourquoi ne pas se mettre à les confectionner soi-même? Chaque modèle peut se parer de détails différents et devenir une création unique. Ainsi: ! les écharpes présentées ici sont composées de trois couches. Mais il est possible de jouer aussi avec moins de tissus – ou plus!

! chaque chute de tissu peut permettre de créer un nouveau modèle. Le tissu ne présente pas la longueur requise? Qu’à cela ne tienne: on peut le couper et assembler les différents morceaux! ! le voile, en particulier, se prête

à un joli travail: la déstructuration. Elle permet à la fois d’éviter au tissu de s’effiler et de créer des «plumets» du plus bel effet.

! si le travail présenté ici est effectué à la machine, il va sans dire que tout peut aussi être confectionné à la main. ! tissus, coloris, motifs, décora-

tions: seule votre imagination marquera la limite de vos créations… Texte: Véronique Kipfer Photos: Loan Nguyen et Vicky Althaus


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 MARS 2013 |

On s’y met! Retrouvez toutes les étapes expliquées en détail sur www.migrosmagazine.ch (rubrique Au quotidien)

|

À VOTRE SERVICE | 71

Les étudiantes de la semaine Cette semaine, deux apprenties nous présentent une facette de leur métier, au travers d’une démonstration pratique. Et nous parlent de leur formation, de leur quotidien et de leurs projets.

Comment créer une écharpe à partir de restes de tissu.

Le résultat final: une belle écharpe pour briller de beauté en société.

Couper les différents morceaux de tissu…

… puis les assembler à l’aide d’une machine à coudre.

sha, et Nata Virginie ies, vous apprent comment ent expliqu e écharpe. créer un

Virginie Negro, secteur «Création de vêtements»

Natasha Gómez Vuilleumier, secteur «Création de vêtements»

Son prénom: Virginie Son nom: Negro Son âge: 17 ans Son cursus: elle a terminé l’école en 7e, puis a suivi le CHARTEM/COFOP dans le secteur «Création de vêtements». Sa formation actuelle: elle est en 1re année CFC. Pourquoi ce métier? «Je voulais devenir esthéticienne, mais une copine qui s’était inscrite aux deux semaines de stage de découverte au COFOP a oublié de s’y rendre. J’y suis allée à sa place – et ça a été ma chance! Je me sentais très à l’aise dans ce métier et je n’ai eu qu’une envie: continuer.» Est-elle contente de son choix? «Oui, j’aime particulièrement construire un vêtement en fonction d’une idée et voir ce que ça donne. Il faut avoir un peu de logique – mais certains éléments sont vraiment difficiles à faire.» Ses projets professionnels: «J’aimerais continuer mes études, soit dans la couture, soit comme esthéticienne.» Son rêve: «Je fais de la danse ragga et je compte bien devenir une bonne danseuse! J’ai besoin de faire autre chose à côté du travail, m’éclater et me faire du bien.»

Son prénom: Natasha Son nom: Gómez Vuilleumier Son âge: 19 ans Son cursus: elle a suivi son cursus scolaire en Colombie et est arrivée en Suisse il y a deux ans. Elle s’est alors inscrite à l’OPTI (Organisme pour le perfectionnement scolaire, la transition et l’insertion professionnelle), où elle a suivi des cours d’accueil, de français, de maths puis de santé. Au Salon des métiers, elle a découvert la couture et a demandé alors à suivre le stage de deux semaines du COFOP, avant d’y commencer son apprentissage. Sa formation actuelle: elle est en 1re année CFC. Pourquoi ce métier? «Je voulais d’abord faire assistante médicale ou travailler en pharmacie. Mais lorsque j’ai découvert les informations sur la couture au Salon des métiers, j’ai tout de suite été intéressée. Ma grand-mère faisait de la couture et avait un magasin de tissus. Mais en Colombie, c’est très mal vu et pas du tout considéré comme un métier.» Est-elle contente de son choix? «Oui! Ici, le métier est valorisé, c’est fantastique! Dans mon pays, les femmes font souvent des études à l’étranger, puis repartent chez elles pour exercer.» Ses projets professionnels: «J’ai envie de continuer dans la couture. J’aimerais devenir styliste et développer des collections d’habits de sport.» Son rêve: «Avoir mon magasin à moi!»

«Je me sens très à l’aise dans ce métier»


la paire

99.50 au lieu de

Rollerblade Patins en ligne Spark T82 pour homme/femme

Prix de lancement

499.– après

749.–

Prix de lancement

329.– après

Crosswave Vélo Streetracer pour adulte Cadre en aluminium de 50/56/60 cm, dérailleur: Shimano Alivio/Acera 24 vitesses.

Offres valables du 26.3 au 8.4.2013, jusqu’à épuisement du stock.

199.–

479.–

599.– 599 .– au lieu de

799.–

Crosswave Vélo S400 24" pour enfant Cadre en aluminium de 35 cm, dérailleur: Shimano Tourney 21 vitesses, fourche suspendue: Zoom.

Prix de lancement

Crosswave Vélo de trekking CrossCountry pour femme Cadre en aluminium de 43/46 cm, dérailleur: Shimano Alivio/Altus 24 vitesses, fourche suspendue: RST Neon. Modèle pour homme également disponible.

199.– au lieu de

Commandez maintenant en ligne et sans frais de port

www.sportxx.ch

59.80 après

99.80

Obscure Trottinette SLX 200 mm

299.– Bodyshape Trampoline pour l’extérieur Ø 3 m, avec filet de sécurité.

49 SportXX en Suisse.


|

au QuOTIdIEN

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 MARS 2013 |

VOS QuESTIONS

Des stickers sur le crépi J’aimerais mettre des stickers sur le mur de la chambre de mon fils, mais la surface est légèrement crépie: peuton quand même les coller, et avec quoi? On m’a parlé de colle en spray, est-ce efficace? Sandra Neuwihler, Meyrin

Katty Garrido, responsable du secteur «Décoration d’intérieur», Obi, Renens, www.obi-brico.ch

À VOTRE SERVICE | 73

Je garde mes orchidées dans le salon, été comme hiver, mais je possède maintenant un poêle. Ce changement de température peut-il causer du tort à leur floraison future? On m’a dit que les orchidées n’aiment pas être changées de lieu, alors comment faire? Maria Cantoni, Belfaux Tant que vos orchidées continuent de fleurir, il n’y a aucun problème. Mais si vous remarquez qu’elles ne produisent plus de hampe et de boutons, il sera nécessaire de les éloigner de cette source de chaleur. En général, on conseille alors de garder ses orchidées dans un endroit plus frais (16 °C dans l’idéal) mais de

même luminosité qu’habituellement, afin de relancer la floraison. On peut les remettre à leur endroit habituel lorsqu’elles font à nouveau des boutons. Avec la présence d’un poêle, pensez à bien aérer chaque jour durant quinze minutes, en éloignant les orchidées de la porte ou de la fenêtre afin de leur éviter un coup de froid.

Publicité

Tous les produits Cornatur portent le label végétarien européen.

u is in c n o , i u ‘h A ujo urd TM ! n r o u av e c Q

e

Cuisinez végétarien pour changer ! Avec Quorn, c’est un jeu d’enfant ! Retrouvez dans le nouveau livret de délicieuses recettes pour toute la famille.

Commencez par vérifier que votre mur est réellement crépi, et non pas recouvert d’un papier peint imitation crépi. Car si vous collez des stickers sur du papier peint, celui-ci risque d’être arraché lorsque vous les enlèverez. Si vous êtes sûre que c’est du crépi, vous pouvez alors utiliser une colle en spray universelle sans solvants. Attention, il est important de la choisir sans solvants, car ceux-ci peuvent provoquer une réaction chimique et attaquer les stickers! Il existe une colle efficace de la marque Forbo qui, lorsqu’elle est appliquée, fait une petite couche plus fluide permettant une meilleure accroche au niveau des interstices. Il vaut mieux choisir celle-ci plutôt qu’une colle en spray amovible, qui n’a pas une très bonne tenue sur un mur crépi.

www.quorn.com |

www.facebook.com/ch.quorn

Quorn™ et le logo Quorn™ sont des marques déposées de Marlow Foods Ltd.

Commandez gratuitement hu i, A ujo urd’ e on c uis in rnTM ! uo av ec Q

Ecrivez-nous! Soumettez-nous vos questions de jardinage, nettoyage, travaux d’entretien ou problèmes de droit, à l’adresse: www.migrosmagazine.ch, rubrique «Au quotidien», onglet «A votre service». Nous y répondrons dans la mesure du possible.

|

Veuillez me faire parvenir gratuitement le nouveau livret de recettes Quorn ! Oui, je souhaite être informé(e) des dernières nouveautés QuornTM par courriel. Nom |prénom

NPA | localité

Rue | N °

Courriel

Veuillez détacher le talon-réponse et le retourner sous enveloppe affranchie à : Communication Quorn, case postale 1121, 8023 Zurich

QuornTM est en vente à votre Migros


AU QUOTIDIEN 74 |

|

PSYCHOLOGIE

| No 13, 25 mars 2013 |

Les cinglés du boulot

Pourquoi au travail certains en font-ils beaucoup plus que ce qu’on leur demande? Les explications abondent: masochisme, besoin d’amour, management culpabilisant.

L

e travail fatigue même les ânes.» Ce bel adage, dû à un contemporain de Cervantès, semble avoir hélas plutôt vieilli. Les infatigables sont parmi nous. Qui ne connaît, ou n’a connu, un ou des collègues prêts à s’investir outre mesure. Bien au-delà en tout cas des exigences de la hiérarchie, et parfois jusqu’aux frontières du burn-out. Deux types d’explications sont généralement avancés pour comprendre de quel carburant se chauffent les cinglés du boulot. D’ordre psychologique d’abord. Des motivations «intérieures» pousseraient ainsi certains employés à en faire plus que les autres, «à travailler plus sans que cela leur soit demandé», explique la psychanalyste Clotilde Lahanne sur le site Rue89.com.

«Faire comme le père qui a toujours beaucoup travaillé» Et de citer parmi ces raisons intérieures qui conduiraient au stakhanovisme les besoins «d’acquérir de l’amour», d’être «le chouchou comme dans la fratrie ou comme à l’école», de «faire comme leur père, qui a toujours beaucoup travaillé», bref de «reproduire un schéma familial». Une tendance au masochisme n’est pas non plus à exclure, avec la volonté inconsciente de «se faire du mal, de ne pas se respecter, au détriment de la vie personnelle, du sommeil, de la santé». Des causes ensuite extérieures sont invoquées pour expliquer le zèle au travail. Ou plutôt une grande cause extérieure: un management de plus en plus culpabilisant, crise aidant. La hiérarchie saura faire sentir que par les temps qui courent, ou plutôt qui stagnent, posséder un emploi représente déjà un sacré

Volonté d’être aimé ou tendance au masochisme sont quelquesunes des explications du zèle au travail.

MIGROS MAGAZINE |


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 mars 2013 |

privilège, qu’il convient de mériter. Des pratiques comme les évaluations quantitatives, la traque aux temps morts, la mise en concurrence des salariés entre eux, semblent s’inscrire dans cette stratégie de culpabilisation. Dont le but paraît clair: que le salarié en fasse plus, de lui-même.

Epuisement total: le danger guette Sauf que, explique le sociologue Marc Loriol, auteur de Je stresse donc je suis, l’employé sous pression «afin de se protéger d’un épuisement total» va peu à peu «se désinvestir de son travail». Toute la difficulté selon Loriol consisterait à trouver «la juste distance entre trop et trop peu d’investissement, trop et trop peu d’engagement». Pas facile,

car comment répondre à cette question: «Qu’est-ce que s’investir suffisamment pour être un bon salarié qui ne s’épuise pas mais peut continuer à être fier de son travail?» Enfin, certains évoquent l’émergence depuis une dizaine d’années d’une nouvelle génération de jeunes travailleurs, qui ne s’embarrassent pas de ce genre de dilemmes, ayant intégré, plus que leurs aînés, la «pression globale». Des éléments prêts à finir à point d’heures, à jouer les Shiva – à effectuer plusieurs tâches en même temps, là aussi sans qu’on le leur demande. Ce qui nous conduirait à cet autre proverbe: «Ce n’est pas parce qu’on est entouré d’ânes qu’on doit se mettre à braire.» Texte: Laurent Nicolet Photos: Getty Images

|

PSYCHOLOGIE | 75

«Le travail remplit des besoins fondamentaux» Partagez-vous l’avis de certains sociologues selon lesquels le zèle au travail aurait pour cause principale un management de plus en plus culpabilisant?

C’est possible. Mais pour que cette explication soit valable il faudrait être sûr que la tendance au zèle augmente de pair avec l’incidence de «management culpabilisant». Ce dont je ne suis pas sûr. Il y a des tendances qui montrent le contraire. Par exemple, que l’importance du travail dans la vie des gens est de plus en plus relativisée par rapport à d’autres domaines de l’existence, d’où la notion de «work life balance». La question de pourquoi les gens s’investissent dans leur travail audelà de ce qu’on leur demande a probablement de multiples causes.

Les psychanalystes évoquent des motifs comme le besoin d’amour, d’être le chouchou, ou encore des tendances au masochisme...

Adrian Bangerter, professeur ordinaire à l’Institut de psychologie du travail de l’Université de Neuchâtel

taux: appartenance, stimulation, structuration du temps,définition de l’identité, etc. Les apports du travail pour la santé psychique de l’individu sont particulièrement apparents dans des situations où les gens en sont privés. Le zèle au travail peut-il néanmoins s’avérer dangereux pour la santé?

Le problème avec ce genre d’explications est qu’elles sont difficiles à mettre à l’épreuve.

Il existe des effets négatifs clairs par exemple sur le fonctionnement social. Ou comme le stress. Le fait de travailler beaucoup diminue les possibilités de récupération.

Une enquête a montré que 90% des salariés déclarent ne pas travailler seulement pour le salaire. Croyez-vous à la sincérité de ce chiffre?

Faire du zèle peut-il être considéré dans l’entreprise comme un facteur de désunion, créer une mauvaise ambiance de travail?

Sans problème. Beaucoup d’études montrent que le travail permet de remplir des besoins fondamen-

«L’importance du travail dans la vie est de plus en plus relativisée»

Cela dépend. Si les différences d’engagement entre employés sont mises en avant pour stigmatiser certains individus, peutêtre. D’un autre côté on peut rencontrer des situations où tous les membres de l’organisation s’engagent de manière semblable, ce qui peut se révéler très bénéfique.


au quotidien 76 |

|

éducation

| No 13, 25 mars 2013 |

Migros Magazine |

Les enfants et les grandes questions de la vie

Pour la psychanalyste Nicole Prieur, les interrogations des plus petits constituent un terreau philosophique qu’il faut féconder par le dialogue.

P

artager avec nos enfants les grandes questions de la vie? Pas pour leur faire prendre de l’avance sur d’éventuelles études de philosophie, mais parce qu’à travers leurs interrogations, souvent naïves, les enfants possèdent «une prodigieuse aptitude naturelle à philosopher». Convaincue, la psychanaHegel lyste et thérapeute familiale française Nicole Prieur est aussi philosophe de formation. Elle se sert ici de cette discipline pour rappeler que les plus grands penseurs, du «tabula rasa» de Descartes à Hegel qui voulait «tout reprendre à zéro», ont souvent pris un regard enfantin sur le monde pour mieux le penser. D’autre part, note Nicole Prieur, «il est temps de recon-

«Quand on a tout compris, il n’y a plus qu’à mourir»

naître l’apport inégalable de la philosophie dans la construction d’un individu»: si la psychologie apporte des réponses aux besoins des enfants, «l’art de la sagesse» interroge les certitudes souvent considérées comme réductrices; et familiarise avec les questions sans réponses. Un peu comme celles des enfants, avec l’idée que «le mystère reste la condition même du réel». Car, pour le dire avec Hegel, «quand on a tout compris, il n’y a plus qu’à mourir».

Les bases de la responsabilité Entrer comme un jeu dans ce questionnement de l’enfant, l’aider à le formuler comme à le rendre fécond, contribuera au devenir «d’hommes et de femmes responsables vis-àvis des autres et d’eux-mêmes, aptes à participer à une réflexion politique au sens noble du terme, grâce à une liberté réfléchie et à

une altérité féconde». Comment? En se rappelant d’abord, note Nicole Prieur, qu’un enfant ne doit pas être pris pour un adulte. «Nul besoin, donc, de leçon de morale ou de discours abstraits, c’est tout simplement en suivant leur questionnement naturel, en l’accompagnant de manière astucieuse, qu’on peut aider nos enfants à devenir des êtres sensibles aux autres et solides intérieurement.» Dans un livre, l’auteure met donc en évidence le «contenu philosophique» de quatorze interrogations enfantines parmi les plus courantes chez les petits garçons et les petites filles dès 4 ou 5 ans. Voici quelques-unes de ces interrogations. Texte: Pierre Léderrey Illustration: François Maret

A lire: Nicole Prieur/Isabelle Gravillon, «Nos Enfants, ces petits philosophes», Ed. Albin Michel.

La Mort

La vie

«Pourquoi grand-papa n’est plus là?»

«Comment est né le premier arbre?»

La mort? L’énigme fondamentale du début et de la fin de notre existence, comme de celle de tout être vivant. Quoi de plus naturel, donc, que le petit dernier se questionne. A une époque qui cache la mort loin de la vie, l’enfant trouve souvent peu de répondant: les parents craignent de le traumatiser, transformant la fin de la vie en tabou alors même que l’enfant sait pertinemment qu’elle existe. Or, pour Nicole Prieur, il convient plutôt d’écouter,

d’accueillir, de ne pas fermer la porte à la discussion. «L’enfant fait souvent appel à l’imaginaire pour se forger ses propres représentations. Il ne faut surtout pas les dénigrer ou les considérer comme dangereuses. On peut expliquer que tout le monde, y compris les adultes, est angoissé face à cette immense question. Et que chacun tente de faire face comme il peut, avec ses propres croyances.» D’où l’importance d’aider l’enfant à se forger ses propres idées.

Un jour ou l’autre, l’enfant rejoint Leibniz qui s’exclamait: «Pourquoi y a-t-il quelque chose plutôt que rien?» Il le fait à sa façon, se demandant pourquoi les hommes sont sur terre. a ses questions, «un enfant de 4 ou 5 ans n’attend pas des explications d’une rigueur scientifique inébranlable. Ce dont il a besoin, c’est qu’une parole adulte vienne fixer des limites à cet illimité, donner des repères qui serviront de remparts et de protection face à ce gouffre originel qui semble menacer de l’aspirer.» Et comme précisément un enfant reste un enfant, la très commune passion pour les dinosaures constitue une bonne manière de se

représenter ce qu’il y a de plus ancien. mais aussi, à travers leur brusque disparition malgré leur force et leur puissance qui les impressionnent, un point d’accroche de leur questionnement sur la vie et la mort. Puis l’enfant passe du général au particulier. Et s’intéresse à ses propres origines, découvrant «qu’il n’est pas à l’origine de sa propre existence», que la vie lui a préexisté, qu’elle peut donc continuer sans lui. Bref, «ce qui le fonde est extérieur et antérieur à lui. Il fait ainsi l’expérience de la transcendance». Comme pour la prise de conscience de la mort, cela n’a rien d’évident et le merveilleux se voit appelé à la res-


|

aU QUoTidien

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

|

ÉdUCaTion | 77

la liBerTÉ

«Pourquoi je ne peux pas faire ce que je veux?»

le Vrai eT le FaUx

«C’est pour de vrai ou pour de faux?» cousse pour des réponses sur mesure du type «j’étais dans le cœur de mon papa et de ma maman». Là aussi, autant les écouter et ne pas s’en moquer ou les déconstruire avec des explications scientifiques ou médicales. L’enfant veut juste «entendre qu’il est né parce que ses parents s’aimaient; qu’il n’est pas né tout à fait par hasard, qu’il y a un projet, un désir derrière l’apparente contingence de sa présence sur terre». Comme pour chaque grande interrogation, Nicole Prieur suggère quelques activités au jour le jour. Ici, elle propose d’aider l’enfant à faire pousser une plante ou de se promener dans la nature pour constater la puissance de la vie.

Vrai ou faux est la question à travers laquelle l’enfant cherche à rendre le monde un peu plus intelligible. Se faisant, il touche du doigt, et parfois confond, diverses formes d’appréhension du réel: imagination, croyance, savoir. «Dans un dialogue philosophique avec lui, on peut l’aider à en faire un usage plus adéquat», ou encore s’il se sent écrasé par l’ampleur de tout ce qu’il devra apprendre en grandissant, le rassurer en lui expliquant que se savoir ignorant est preuve de sagesse, mais que cela

stimule aussi l’envie d’apprendre. Face à la croyance, «qui est aussi liberté», il peut apprendre les bases de la tolérance, mais aussi passer progressivement de croyances spontanées à des croyances plus réfléchies. On mettra à sa disposition du matériel créatif afin qu’il puisse laisser libre cours à son imaginaire. Grâce à des expériences basiques glanées sur le Net, l’enfant constate que le savoir peut aussi se construire dans l’expérimentation et le jeu.

Etre libre à 5 ou 10 ans, c’est manger des bonbons et regarder la TV au lieu d’aller à l’école. «Evidemment, la liberté du philosophe est assez éloignée de cette conception. Car la vraie liberté, c’est celle qui prend en compte celle des autres, qui se conjugue aussi avec le respect des lois et des devoirs.» Tout le sel du dialogue philosophique consiste donc à amener l’enfant de l’une à l’autre. Par exemple en expliquant par des exemples simples que les lois constituent avant tout des protections de sa propre liberté. Ou en l’aidant à faire ses choix librement, en posant le pour et le contre. Ou encore en lui faisant comprendre que la liberté a une dimension toute personnelle, que renoncer à taper son petit frère peut le libérer tout comme il a le droit d’avoir d’autres goûts que ses parents. Au quotidien, un exercice efficace consiste à raisonner avec lui jusqu’à l’absurde: «Si demain tu avais le droit de ne pas aller à l’école, tu ferais quoi? Et le deuxième jour? Et le troisième? Et le trentième?», jusqu’à ce que l’enfant constate à la fois qu’il préfère y retourner pour revoir ses copains. Mais aussi toute l’angoisse que peut représenter une liberté sans limite.


Il est toujours plus important de s’informer, d’en savoir plus, de comprendre les diverses facettes d’une question à notre époque mouvementée. Pour vous, des journalistes compétents éclairent l’actualité dans les quotidiens et magazines suisses et vous livrent une analyse de fond. Cette information est mise en perspective par des rédactions auxquelles vous pouvez faire confiance. Forgez-vous votre propre opinion. Commandez dès maintenant un abonnement à l’essai de votre journal ou magazine préféré sur www.presseabo.ch. Vos quotidiens et magazines suisses.


|

AU QUOTIDIEN

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 mars 2013 |

|

FINANCES | 79

LES CONSEILS DE LA BANQUE MIGROS

Les mordus du Vreneli J’aimerais conserver une petite réserve d’or à utiliser en cas de nécessité. Je songe à acheter 20 Vrenelis. Une bonne initiative? Daniel Lang est responsable de la gestion des produits à la Banque Migros

Combien vaut aujourd’hui l’ensemble des Vrenelis pressés jusqu’à ce jour? Pas moins de 16 milliards! Grosso modo, cela correspond à la somme que les Helvètes dépensent chaque année à Migros. Ainsi que le montre le graphique cicontre, depuis 2005, la valeur de ces «Têtes d’Helvetia» a été allégrement multipliée par trois. Autant dire que leur statut de pièces cultes s’est encore renforcé. De fait, celles-ci n’ont jamais vraiment disparu du paysage. Tous comptes faits, 59 millions de pièces ont été frappées entre 1897 et 1949. Ce qui correspond à 340 tonnes d’or au total ou au poids d’un Jumbo à pleine charge. Le Vreneli fascine. Il est destiné avant tout aux collectionneurs. Il sert aussi de cadeau, par exemple au terme de la formation professionnelle. Comme placement financier, en revanche, il présente un gros inconvénient: l’importante différence de prix entre l’achat et la vente (qu’on appelle «spread»). On peut acquérir un Vreneli pour 300 francs et n’en retirer que 270 francs au moment de s’en dessaisir. La perte est en l’occurrence de

10%. Mais les prix varient constamment, selon le moment de la transaction et les partenaires. Les monnaies étrangères les plus populaires (la Maple Leaf, le Krüggerand ou l’American Eagle) ont un «spread» d’environ 6%. Cette différence de prix est encore plus minime avec les lingots d’or facilement négociables. Le «spread» d’un lingot de 20 grammes (d’une valeur de 1000 fr. à peine) est de 2%. Et, pour un lingot de 100 grammes, de 1%. Dans ces conditions, l’investissement débouche beaucoup plus rapidement sur des gains. Convient-il ou non d’acheter des Vrenelis? C’est aussi poser la question de la plus grande valeur émotionnelle de ces pièces frappées aux armoiries du pays par rapport aux lingots habituels. Leur prix plus élevé se justifie-t-il? Si on entend faire preuve de sobriété, il n’est pas non plus interdit d’acquérir de l’or via un compte métal ou un fonds indexé (ETF).

L’or a le statut d’une monnaie Depuis des siècles, l’or sert de moyen d’échange et de valeur refuge. D’un point de vue historique, les premières pièces virent le jour en Lydie (dans les provinces turques actuelles d’Izmir et de Manisa) environ 550 ans avant J.-C. Aujourd’hui

Acheter de l’or a été profitable Evolution du prix de l’or (en francs) et de l’inflation depuis 1992. 50 45

Prix de l’or en francs par gramme Inflation (indexée)

40 35 30 25 20 15 10 5 0 1992

2000

2004

2008

2012

encore, l’or possède le caractère d’une monnaie. Raison pour laquelle, en achetant du métal jaune, vous ne payez aujourd’hui pas de TVA, à la différence de l’argent, du platine ou d’autres métaux. La Banque nationale suisse en détient toujours une réserve considérable. Ses 1040 tonnes représentent à peu près trois fois le volume des Vrenelis en circulation dans notre pays.

Publicité

ONLINE MAGAZINE

SUIVEZ TOUTE L’ACTUALITÉ SUR WWW.MIGROSMAGAZINE.CH Bienvenue sur www.migrosmagazine.ch, la plateforme multimédia interactive qui vous propose, semaine après semaine, le contenu captivant de Migros Magazine et vous invite à dialoguer en ligne avec nos rédacteurs. Venez découvrir www.migrosmagazine.ch et laissezvous inspirer par son contenu. Vous pourrez également vous abonner gratuitement à l’édition imprimée: www.migrosmagazine.ch/abo.

1996

www.migrosmagazine.ch


VoiTUre 80 |

|

Ford FiesTa eCoBoosT

| No 13, 25 MARS 2013 |

Migros Magazine |

Une petite citadine au museau Au programme: dynamisme et économies de carburant.

La technologie à bord Allumage automatique des phares et essuie-glaces, accès et démarrage «clé dans la poche», installation audio grand luxe, ordinateur de bord high-tech comprenant la connectivité dernier cri qui lit même les SMS, détection de risque de collision et j’en passe… difficile de faire plus complet!

Le moteur Après d’autres modèles de la gamme, c’est donc au tour de la Fiesta de bénéficier du moteur 3 cylindres ecoboost. Une réussite qui implique dynamisme et grosses économies de carburant tout en ménageant l’environnement! Le bémol, la boîte de vitesses 5 rapports un peu trop longue qui demande souvent de rétrograder.

Le look Un réel coup de frais pour la carrosserie de cette nouvelle Ford Fiesta qui gagne en agressivité et en dynamisme. On peut bloquer sur son museau atypique, mais l’ensemble est plutôt réussi!

Et dans la vraie vie, elle est comment cette voiture?

Par Leïla Rölli, chroniqueuse automobile

L’avantage de vivre en Suisse, c’est que lorsque nos plaines sont plongées dans la grisaille, on sait qu’il suffit de faire quelques kilomètres et que le soleil nous attend à coup sûr en Valais. Je n’ai pas hésité une seconde à répondre à l’invitation de mon amie Delphine qui me proposait de la rejoindre à Sion pour boire

un verre… et puis c’était également une jolie occasion de tester la nouvelle Ford Fiesta Ecoboost prêtée pour la semaine. Entre la joie de revoir mon amie et la beauté diurne des paysages de la vallée du Rhône que je traverse habituellement de nuit, j’ai rapidement été gagnée par un sentiment d’euphorie qui

allait de pair avec la voiture de la semaine. Espiègle, dynamique et agréable à conduire, la nouvelle Fiesta est une bouffée de bonne humeur! Le confort y est optimal et la palette d’options de confort et de sécurité aussi riche qu’un goûter chez grandmaman! Dans sa batterie de nouvelles technologies, la Fiesta


|

VoiTUre

Migros Magazine | No 13, 25 MARS 2013 |

|

Ford FiesTa eCoBoosT | 81

atypique Le tableau de bord Assez futuriste, la console centrale ressemble à un personnage robotique du film «Transformers» dont les oreilles seraient les bouches d’aération. Laqué, chromes et plastiques noirs, on n’est pas dans le haut de gamme, mais le rendu est agréable.

Le coffre Le coffre de 276 l n’est pas le grand atout de la Fiesta mais il est clairement suffisant pour le quotidien.

Fiche technique Ford Fiesta Ecoboost 5 portes

200

180

160

140

120

m

m

od

oy en

èle

ne

su

te st é

i ss e

ÉMission de Co2 en g/kM

99 100

peu bruyants, mais j’en ai clairement ressenti les bénéfices à la station-service. Une consommation de 4,3 l/100 km qui ravira les petits budgets. Hormis le détail des 5 vitesses, j’ai été pleinement satisfaite de ce test!

80

n’a pas oublié d’être économique et écologique. Habituée aux boîtes manuelles à 6 rapports, j’ai eu du mal à comprendre pourquoi cette nouvelle Fiesta n’en avait que 5. Les vitesses étant un peu longues, j’ai souvent dû jouer du pommeau pour obtenir un peu plus de punch en montée, et puis ses trois cylindres sont un

Moteur / transmission: 1.0 SCTi 125 ch EcoBoost. 3 cylindres, 998 cm3, 125 ch. Boîte manuelle 5 rapports. Performance: 0-100 km/h = 9,4 s. Vitesse de pointe: 196 km/h Dimensions: Lxlxh = 398,2 cm x 197,3 cm x 149,5 cm. Poids à vide: 1050 kg. Consommation: mixte: 4,3 l/100 km. Emission de CO2: 99 g/km. Etiquette énergie: A. Prix: à partir de Fr. 26 250.-


ACTION OFFRES VALABLES DU 26.3. AU 8.4.2013 OU JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK SUR CES ARTICLES ET D´AUTRES BEST-SELLER EN EMBALLAGES MULTIPLES

7.6u 5de 9.60

3 POUR 2

au lie

x Infusion au herbes e acido-basiqu 2 de t en lo s 2 x 20 sachet

12.50

au lieu de 15.60

Magnésium + calcium compr imés en lot de 2 2 x 150 compr imés

13.u 8de 200.70 au lie

rs Douche Fleu d‘amandier en lot de 3 3 x 200 ml

Kneipp est en vente à votre Migros et sur LeShop.ch

ous! v z t nnetemen o b A tui gra

Le magazine

du bien-être et du développement durable

Protection des océans: les armes des consommateurs Le mouvement végan: les idées qui le portent Le sport qui vous convient: question de compatibilité

Jeunes et vieux main dans la main

02/2013

Reflet des nouvelles tendances, Vivai, le magazine du bien-être et du développement durable édité par Migros, est une véritable source d’inspiration. Dans le nouveau numéro de Vivai, nous examinons les relations entre jeunes et vieux: que savent-ils les uns des autres et comment peuvent-ils, ensemble, construire un meilleur avenir? Nous vous expliquons aussi en quoi consiste vraiment le véganisme et comment choisir le sport qui vous convient le mieux. Abonnez-vous dès aujourd’hui gratuitement sur: www.migros.ch/vivai, par mail à: commande.vivai@mediasmigros.ch ou en appelant le 0800 180 180.


|

Jeux

MIGROS MAGAZINE | No 13, 25 mars 2013 |

| 831 EXTRA

MOTS FLÉCHÉS: VALEUR TOTALE DES GAINS 750 FRANCS

EN PLUS: à gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 50 francs chacun pour la case bleue!

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun!

Délai de participation: dimanche 31.03.2013, à minuit

A LO REG R TA CA U • DEA CA LO RTE REGA CA C A R TA E • AU • ART CADE KK CARTE H E NA R T E • E SECN K K GE G CNH S CEHSG SEGCEHSEG K K A R T E • C A R T E C A D E A U • C A R TA R E G A LO CE H ENK NKKAR TE • C KA ARTE RTE CADE • C AU • C A R TA ART REGA E C LO AD EAU • C A R TA REG A LO

Téléphone Composez le 0901 591 905 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF5 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Chances égales et sans frais supplémentaires par wap http://m.vpch.ch/MMF12415 (gratuit depuis le réseau portable)

:<(@; @; HJ'J "5F10./ K:

8@ -)?989$C B =)-9>98<

:<(@; ()-@+=9< %L%' -.E6./ M= ! '#% * A'L !H '' DDD,25GI3,72*4G

&FI//I2

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 901 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF1 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF1 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, mots fléchés, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

Monte-escaliers

CH-9620 Lichtensteig Tél. 071 987 66 80

www.hoegglift.ch

Délai de participation: dimanche 31.03.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Solution n° 12: LAVANDIÈRE Les gagnants du n° 11, voir: www.migrosmagazine.ch/motsfleches


jEux RÄTSEL & SPIELE EXTRA 84 2 |

o | N00 | MIGROS 13, 25 20132011 MaGazINE | NR 00mars . MONAT MIGROSMAGAZIN

QUIZ: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Répondez aux questions du quiz. En reportant les lettres correspondant aux bonnes réponses dans la grille de solution, vous trouverez le mot code. 1. Les … n’ont pas d’anneaux de croissance. W hêtres

F

chênes

R palmiers

2. Quel canton a le moins d’habitants par km2? I

Tessin

E

Grisons

L

Jura

3. Comment s’appelle le projet de train à sustentation magnétique souterrain? U Swissrail

M Swissmetro

T

Swissunder

4. A Paris, quel musée se situe au numéro 99 de la Rue de Rivoli? G Musée Grévin

O Musée du Louvre

D Musée d’Orsay

5. Que repositionne la charnière développée par Emil Herbst? R la mandibule

H le bassin

U le genou

Délai de participation: dimanche 31.03.2013, à minuit

Q Joël Dicker

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

6. Quel écrivain genevois a reçu le Prix Goncourt des lycéens en 2012? A Yves Laplace

E

Georges Haldas

7. Dans quel pays a eu lieu en 1995 l’affaire Toblerone? A Suisse

U Suède

E

Slovénie

8. Environ … du territoire des Pays-Bas sont situés sous le niveau de la mer. N 10%

E

25%

S 50%

2

3

4

5

6

7

Solution n° 11: HEXAGONE Gagnants n° 10: Christiane Salgat, Grimisuat VS; Jeannette Guerdat, Delémont; Isabelle Matos, Sion

Solution: 1

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 902 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF2 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF2 CHAT Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, quiz, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches

8

PAROLI: VALEUR TOTALE DES GAINS 300 FRANCS

A gagner, 3 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! Remplissez la grille avec les dix mots. La solution se lit dans les cases orange, de bas en haut: elle ne donne pas forcément un mot.

A

C I B O R I UM CYB I STER DEPRAVEE I LLUSTRE I SOPTERE MA H A R A N I OT I D I DES SABRAGES TASSAGES V I S I GOTH

Solution n° 12: EEAOE Gagnants n° 11: Marie-Therese Cretton, Martigny VS; Angèle Sierro, Hérémence VS; Mariano Gomez, Vétroz VS

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 903 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF3 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/SMS). Exemple: MMF3 AHESR Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, paroli, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/ motsfleches Délai de participation: dimanche 31.03.2013, à minuit Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.


jEux RÄTSEL & SPIELE EXTRA | 85 3

MIGROS MaGazINENR| 00 No 13,00 25.mars 2013 MIGROSMAGAZIN MONAT 2011|

|

BIMARU

PONTS

Le chiffre à côté de chaque colonne et de chaque ligne indique le nombre de cases occupées par les navires. Ils ne peuvent pas se toucher et doivent être complètement entourés par l’eau, sauf s’ils touchent le bord.

Chaque cercle représente une île. Le chiffre à l’intérieur du cercle indique le nombre de lignes (ponts) qui passent sur cette île. Les ponts qui relient les îles voisines ne sont que des traits horizontaux ou verticaux. Les îles peuvent être reliées avec des lignes simples ou doubles. Au final, toutes les îles sont reliées les unes aux autres. 3 4 4 2 Des intersections, des ponts dia2 gonaux et des liaisons avec plus 1 3 3 de 2 lignes ne sont pas autorisés.

2 3 5 1

2

1 5

Solution n° 11:

1 1

6

0 1 4

1

2

2

1

3

0

2

0

2

5

QUEL BEL ŒUF! 1. O Dinosaure T Aigle A Caille

2. B Grenouille S Poule A Raie

3. K Lapin de Pâques P Pingouin I Vautour

4. E Émeu H Perroquet C Canari

5. L Tortue S Rouge-gorge R Merle

6. G Autruche M Moineau H Orvet

7. V Pie E Crocodile B Araignée

3

1

3 3

2

2 2

3 3

5 Solution n° 11:

1

4

2

2

3 2

2

1

2 3 3 3

2 2 3

1

4

2

4

3

2

2

4

3 1 2 2 5

3 8 2

2 3 1 3 3

1 3

4 2 4 2

B

1 2

3

A

E

C

D

5

Solution: A=4, B=3, C=5, D=2, E=1

REJOINS-NOUS AU CLUB LILIBIGGS 5

6

7 Solution: ASPERGE

4

6

2

3

4

4

Sais-tu quel animal pond quel œuf? Reporte les lettres des solutions de la devinette dans les cases prévues à cet effet et, si tu n’as pas fait d’erreur, tu obtiendras le nom d’un légume de printemps.

3

4

3

4

2

Le jardin des Lilibiggs fourmille d’activités sportives. Hugo joue au football, Nina répète son dernier coup de minigolf et Tobi dribble avec adresse son ballon de basket. Peux-tu attribuer les ballons au filet ou au but correct? Relie-les en traçant une ligne.

ÉNIGMES

2

2

3

2

LE QUIZ SPORTIF D'HUGO

LE COIN DES ENFANTS

1

4

1

Des surprises t’attendent, comme des jeux, des devinettes, le magazine du club et des événements super. Inscris-toi gratuitement ici: www. lilibig gs.ch


jEux RÄTSEL & SPIELE EXTRA 86 |

| No 13, 25 mars 2013 | MIGROS MaGazINE | NR 00 00 . MONAT 2011 MIGROSMAGAZIN

4

SUDOKU: VALEUR TOTALE DES GAINS 500 FRANCS

A gagner, 5 bons d’achat Migros d’une valeur de 100 francs chacun! 6

7

1 7 6 3 4 3

2

5 3 9 7 4 6 1 3 5 8 4 1 3 7 8 8 5 2 9 7

Remplissez les cases blanches avec les chiffres 1 à 9. Chaque chiffre ne peut apparaître qu’une seule fois dans chaque rangée, chaque colonne et chacun des neuf blocs 3×3. La solution s’affiche dans les cases orange, de gauche à droite.

Comment participer

Téléphone Composez le 0901 591 904 (Fr. 1.–/appel depuis le réseau fixe). SMS Envoyez MMF4 suivi de la solution, vos nom et adresse au 920 (Fr. 1.–/ SMS). Exemple: MMF4 234 Pierre Lexemple Rue Lexemple 22 8000 Modèleville Carte postale (courrier A) Migros Magazine, sudoku, case postale, 8074 Zurich Internet www.migrosmagazine.ch/motsfleches Délai de participation: dimanche 31.03.2013, à minuit

Solution n° 12: 596 7 6 2 1 8 9 5 3 4

9 3 1 4 7 5 8 2 6

5 8 4 2 3 6 1 9 7

6 4 7 3 5 1 9 8 2

2 1 8 7 9 4 3 6 5

3 5 9 8 6 2 7 4 1

4 9 5 6 1 3 2 7 8

1 7 6 9 2 8 4 5 3

8 2 3 5 4 7 6 1 9 06010009379

Le recours juridique est exclu. Aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Pas de versement en espèces. Concourir au moyen d’un logiciel de participation automatisé est exclu.

Gagnants n° 11: Willi Balmer, Wilderswil BE; Alfred Roost, Schaffhouse; Fritz Zimmermann, Wynigen BE; Meinrad Abegg, Rothenthurm SZ; Jacqueline Schild, Vallorbe VD

Publicité

LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AGGRAVE LA CRISE DE L’EAU. Aidez-nous à approvisionner en eau les habitants de régions arides. www.helvetas.ch Dès maintenant, versez 30 francs par SMS: envoyez eau 30 au 488.

IMPRESSuM MIGROS Magazine Construire case postale 1766, 8031 Zurich Hebdomadaire du capital à but social www.migrosmagazine.ch Tirage contrôlé: 504 252 exemplaires (rEmP 2012) Lecteurs: 605 000 (rEmP, maCH Basic 2012-2) Direction des publications: monica Glisenti

Directeur des médias Migros: Lorenz Bruegger Rédaction: redaction@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 12 12 Fax: 058 577 12 09 Rédacteur en chef: steve Gaspoz Rédacteur en chef adjoint: alain Kouo Département Magazine: Tania araman, Patricia Brambilla, Pierre Léderrey, Viviane menétrey, Laurent Nicolet, alain Portner, alexandre Willemin

Département Actualités Migros: Daniel sidler (responsable), Pierre Wuthrich (coordinateur pour la suisse romande), Jean-sébastien Clément, andreas Dürrenberger, Béatrice Eigenmann, Christoph Petermann, anna meister, michael West Département Shopping & Food: Eveline schmid (responsable), Heidi Bacchilega, Emilia Gamito, Dora Horvath, stefan Kummer, sonja Leissing, Fatima Nezirevic, Nicole Ochsenbein, Claudia schmidt, Jacqueline Vinzelberg, anette Wolffram Mise en pages: Bruno Boll (responsable), Daniel Eggspühler, marlyse Flückiger (direction

artistique), Werner Gämperli, Nicole Gut, Gabriela masciadri, Tatiana Vergara Photolithographie: rené Feller, reto mainetti Prépresse: Peter Bleichenbacher, marcel Gerber, Felicitas Hering Service photo: Olivier Paky (responsable), Lea Truffer (resp. pour la suisse romande), susanne Oberli Correction: Paul-andré Loye Médias électroniques: sarah Ettlinger (resp.), Laurence Caille, Véronique Kipfer, manuela Vonwiller

Secrétariat: stefanie Zweifel (responsable), Imelda Catovic simone, Nadja Thoma, Nicolette Trindler Communication & coordination des médias: Eveline schmid (responsable), rea Tschumi Département des éditions: rolf Hauser (chef du département) alexa Julier, margrit von Holzen edition@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 70 Fax: 058 577 13 71 Thomas Brügger, (responsable annonces), Carina schmidt (responsable marketing), marianne Hermann, Patrick rohner (responsable media

services), Nicole Thalmann (responsable service interne). Annonces: annonces@migrosmagazine.ch Téléphone: 058 577 13 73 Fax: 058 577 13 72 Abonnements: abo@migrosmagazine.ch sonja Frick (responsable), Téléphone: 058 577 13 13 Fax: 058 577 13 01 Editeur: Fédération des coopératives migros Imprimerie: CI Lausanne, 1030 Bussigny Tamedia sa, Zurich


LE MONDE ENCORE PLUS BEAU EN CROISIÈRE

La Méditerranée, le Brésil ou l’Argentine en économisant jusqu’à 75 %

25.03.13 ergoasw.ch oasw.ch

Venise V Ve enise

8 jours dès

Dubrovnik

778.–

Bari Corfou Athènes Santorin

Katakolon Olympie

No. 25 : Les îles Grecques, MSC Fantasia (4*) 09.06., 16.06., 23.06., 30.06., 01.09., 08.09., 15.09., 22.09.13 Venise

8 jours dès

778.–

Katakolon Olympie

NOTRE CADEAU U DE PÂQUES : CHF 50.– de réduction uction par cabine si vous réservez jusqu’au 5 avril 2013 !

No. 26 : Istanbul & Dubrovnik, MSC Divina (4*) 08.06., 15.06., 22.06., 29.06., 07.09., 14.09., 21.09., 05.10., 12.10., 19.10., 26.10.13

MSC Fantasia (4*)

www.CruiseCenter.ch vous invite à « prendre le large » dans le monde entier en profitant infiniment: Nous vous offrons encore plus que des prix imbattables et notre expérience de leader de la croisière en Suisse. En réservant chez nous, vous profitez des avantages de notre club, toujours cumulables avec les réductions club éventuelles des armateurs. Notre qualité de partenaire officiel exclusif de l’entreprise Reka vous permet de payer la totalité de votre voyage en chèques.

Gênes Lisbonne

Barcelone

23 jours dès

2695.–

Iguazu

(3 jours)

Buenos Aires

No. 51 : Jusqu’à Buenos Aires avec Iguaçu en plus, MSC Poesia (4*), 05.11. – 25.11.13 Gênes Barcelone Funchal

Lisbonne

21 jours dès Rio de Janeiro

(3 jours)

Santos

2095.–

Salvador de Bahia Buzios Ubatuba

No. 52 : Jusqu’à Santos avec prolongation à Rio MSC Magnifica (4*), 23.11. – 11.12.13

Prix par pers. (en CHF) en occupation double, pension compl. et voyage aller / retour incl. Cabine MSC Fantasia / Divina MSC Poesia MSC Magnifica No. 25 et 26, 8 jours No. 51, 23 jours No. 52, 21 jours Prix off.

Intérieure standard 2155.– Extérieure standard 2495.– Balcon standard 2715.– Balcon supérieure 2945.– Balcon deluxe 3185.– 3e / 4e lit enfant (acheminement incl.)

juin

sept. / oct. Prix off.

Prix CC

Prix off.

Prix CC

1018.– 1153.– 1250.– 1340.– 1393.– 0275.–

0778.– 0920.– 1018.– 1108.– 1153.– 0275.–

2695.– 2795.– 2995– 3095.– 3395.– 1895.–

6470.– 6810.– 7240.– 7490.– 7810.–

2095.– 2295.– 2395.– 2495.– 2795.– 1695.–

6680.– 6920.– 7430.– 7690.– 7980.–

032 755 99 99

D’autres catégories sur www.CruiseCenter.ch. Prestations incluses : Acheminement aller / retour (no. 25, 26 : voyage en car / no. 51, 52 : aller en car, vol retour en classe économique, transferts selon programme / no. 51 : 2 nuits d’hôtel à Iguaçu, excursions à Buenos Aires et Iguaçu / no. 52 : 2 nuits d’hôtel à Rio (Copacabana), excursions Corcovado et pain de sucre), croisière dans la catégorie de cabine choisie, pension complète à bord, cocktail du commandant et soirées de gala avec menu spécial, libre utilisation des infrastructures (salle de sport, piscines, jacuzzis), spectacles et divertissements (théâtre, casino, discothèque, bibliothèque), assistance de personnel parlant français, service de chambre deux fois par jour, taxes portuaires. Prestations non-incluses : Boissons et dépenses personnelles, excursions facultatives guidées, pourboires au personnel de bord (env. 6 euros par pers. / jour, payables à bord), assurance frais d’annulation / assistance (de CHF 30.– à 110.–), frais de dossier (CHF 20.–). Les conditions générales de vente du catalogue MSC Croisières 2013 sont applicables. Sous réserve d’erreurs d’impression et de typologie. Contingents de vols et de cabines limités. VOTRE SPÉCIALISTE SUISSE ROMAND DES CROISIÈRES

ww www.CruiseCenter.ch

CruiseCenter SA · Rue de l’Hôpital 4 · CH-2000 Neuchâtel · Neuchatel@CruiseCenter.ch

«The Licence to Cruise»


ONLINE MAGAZINE

App. vacances

La plateforme interactive et multimédia aux contenus passionnants venant de Migros Magazine. Jetez-y un coup d’œil: www.migrosmagazine.ch.

HTE NENDAZ appt pour 6 pers du 06-13.04 et 04-11.05 Fr. 400.-/semaine Pour 4 pers du 23-30.03 et 15-22.06 Fr. 300.-/semaine Tél : 027 743 43 43 demandez Eve

www.migrosmagazine.ch

Tant qu’il ne saura pas voler, vous pourrez compter sur la Rega.

Devenez donateur: www.rega.ch

Vacances inoubliables pour toute la famille. Avec Reka.

L’offre de la semaine:

Des vacances avec les enfants, c’est une merveilleuse aventure – et Reka crée le cadre parfait pour cela. Avec de chouettes activités de loisirs pour petits et grands, une garderie d’enfants gratuite dans les villages de vacances Reka et un choix splendide d’appartements de vacances aux quatre coins de la Suisse.

Un soutien compétent dans ce nouveau quotidien.

Découvrez maintenant nos offres pour le printemps 2013 : reka.ch/special

www.aide-soins-domicile.ch

Reka, le no 1 des vacances familiales. Pour les parents aussi.

Reka, pour encore plus.

Jura Montfaucon

dès CHF 798.– par semaine* Le village de vacances Reka avec oasis de bien-être Exemple de prix appartement 2 pièces avec 4 lits. Offre Off re valable du 20 avril au 15 juin 2013. Réservez maintenant sur reka.ch/special ou 031 329 66 99 * Prix sans frais de dossier. Frais accessoires individuels selon catalogue/Internet 2013.

Pour toute la vie.


|

Migros Magazine | No 13, 25 mars 2013 |

coup de chance week-end à Berlin | 89

(Re)découvrir Berlin

«Migros Magazine» et Vacances Migros mettent en jeu quatre séjours pour deux personnes dans la capitale allemande, avec hébergement à l’hôtel Mövenpick.

De gauche à droite: la colonne de la victoire, l’entrée de l’hôtel Mövenpick et l’Alexanderplatz.

V

isitez Berlin, l’une des plus fascinantes et des plus vivantes capitales européennes qui soient! Parcourez les monuments et plongez dans l’histoire de cette ville, autrefois divisée entre l’Est et l’Ouest. Berlin propose aussi beaucoup de bonnes tables à prix abordable, des possibilités de shopping et de divertissement infinies. Parmi les attractions

les plus célèbres, l’île aux musées, appartenant au patrimoine mondial de l’Unesco, le Berliner Dom, le Bundestag et la chancellerie valent un détour. Un conseil: tous ces points d’intérêt se laissent découvrir au gré d’une croisière sur la Spree. Le Mövenpick Hotel Berlin **** est situé au cœur de la métropole, à proximité de la Potsdamer Platz. Récemment entièrement rénové, cet établissement loge dans le bâtiment historique Siemens. Une station de métro se trouve directement devant l’hôtel et le Sony Center est à 5 min à pied. Toutes les chambres sont équipées de WC, salle de bain/douche, sèche-cheveux, téléphone, télévision, radio, connexion wifi (contre supplément), minibar, coffre-fort gratuit et climatisation. En réservant votre séjour avec Vacances-Migros, vous bénéficiez de précieux points cumulus (deux francs = un point), également convertibles en bons cumulus. www.vacances-migros.ch/voyages-intervilles

Participez et gagnez

Par tirage au sort, en partenariat avec Vacances migros, «migros magazine» offre à ses lectrices et lecteurs quatre séjours de deux jours à Berlin, d’une valeur de Fr. 750.chacun. Le voyage inclut le vol avec air Berlin, deux nuits avec petit-déjeuner à l’hôtel mövenpick Berlin ****. Valable du 25.03 au 29.10.2013 (selon disponibilités). ! Déroulement du concours Répondez à la question suivante: de quel pays Berlin est-elle la capitale? ! Par téléphone: appelez le 0901 591 913 (Fr. 1.–/appel à partir du réseau fixe) et communiquez votre réponse ainsi que vos nom, prénom et adresse. ! Par SMS: envoyez un sms avec le mot CHaNCE, votre réponse ainsi que vos nom, prénom et adresse au numéro 920 (Fr. 1.–/ sms). Exemple: CHaNCE, réponse, Jean Delalune, rue des étoiles 1, 9999 Leciel. ! Par carte postale: envoyez une carte postale (courrier a) avec votre réponse ainsi que vos nom, prénom et adresse à «migros magazine», «Berlin», case postale, 8099 Zurich. ! Par internet: tapez www.migrosmagazine.ch/coupdechance (participation gratuite). ! Dernier délai: 31 mars 2013. Les gagnant/e/s seront informé/e/s par écrit. Pas de versement en espèces. La voie du droit est exclue. aucune correspondance ne sera échangée au sujet du concours. Les collaborateurs/trices des médias migros ne peuvent participer. Les prix qui ne seront pas retirés jusqu’au 29.10.2013 seront considérés comme caducs. Ils ne donnent lieu à aucune contrepartie.

L’hôtel Mövenpick offre des chambres modernes et spacieuses.


DES POINTS. DES ÉCONOMIES. DU PLAISIR.

SOLEIL ET DÉTENTE EN GRÈCE

LESHOP.CH: VOS COURSES LIVRÉES À DOMICILE

Détendez-vous à l’hôtel Mareblue Lindos Bay ****(*) situé sur l’île de Rhodes et profitez de sa ravissante plage et de son espace wellness.

Pourquoi perdre du temps? Grâce au supermarché en ligne LeShop.ch, vous faites vos courses rapidement et confortablement depuis chez vous, votre bureau ou en déplacement. Elles vous sont ensuite livrées directement à domicile. Vous bénéficiez en outre jusqu’au 14.4.2013 d’un rabais de Fr. 30.– sur votre première commande.

Valable: pour les réservations du 25.3 au 15.4.2013 (départs de Zurich le lundi du 12.8 au 23.9.2013, le samedi du 10.8 au 21.9.2013. Réservations avec supplément au départ de Genève le 15.8.2013). Prix: p. ex. 1 semaine en chambre double à partir de Fr. 815.– par personne, au départ de Zurich le 16.9.2013, avec Travel Service. Le prix comprend: – chambre double, demi-pension – vol aller/retour en classe économique avec Travel Service – frais de réservation; toutes les taxes d’aéroport et de sécurité – transferts en bus entre l’aéroport et l’hôtel – assistance à l’aéroport et sur votre lieu de vacances Profitez: réservez maintenant sur www.vacances-migros.ch ou au 0800 88 88 15 (appel gratuit) sans oublier de mentionner votre numéro Cumulus et multipliez vos points Cumulus par 10. Vous recevez 1 point Cumulus pour 2 francs dépensés. Plus d’informations: www.vacances-migros.ch

10x POINTS

Valable: du 25.3 au 14.4.2013 Profitez: 1. faites vos courses sur www.LeShop.ch ou via l’application pour mobile. 2. Au moment du paiement, saisissez le code 1304MM30 sous «Bons & cadeaux». 3. Le rabais de Fr. 30.– sera déduit automatiquement. Remarque: offre réservée aux nouveaux clients et valable une seule fois par ménage pour une première commande minimale de Fr. 99.– (surgelés et taxes non compris). Frais de livraison entre Fr. 7.90 et Fr. 15.90. Conditions de commande et de livraison sur www.LeShop.ch.

30.–

DE RABAIS

Offre première commande Valable: du 25.3 au 14.4.2013 Saisissez le code 1304MM30 lors de la commande sur www.LeShop.ch ou via l’application iPad/iPhone/Android. Les Fr. 30.– seront automatiquement déduits.


DAVANTAGE DE RABAIS CUMULUS: www.migros.ch/cumulus

SALUER LE RETOUR DU PRINTEMPS À ROME

ACTIF À VALBELLA AVEC RYFFEL RUNNING

Une location de vacances sert à la fois de point de départ à toutes vos excursions et de lieu où se ressourcer entre deux visites. Profitez pleinement de ces avantages et saluez le retour du printemps dans la capitale italienne.

Les journées «Fit for Life» se tiendront du 25 au 28.5.2013 et du 29.5 au 1.6.2013 à Valbella. Profitez des compétences de professionnels de la course à pied de l’équipe Ryffel Running qui vous feront découvrir les facettes de ce sport durant quatre jours d’activité intensive. L’offre comprend aussi des ateliers sur l’aquafit, la marche nordique et l’entraînement XCO ainsi que des présentations et un test de mesure du lactate. Sportifs émérites et débutants peuvent participer aux journées «Fit for Life».

Valable: pour les réservations du 25.3 au 25.4.2013 (départs du 26.3 au 25.5.2013) Prix: p. ex. 3 nuitées du 13 au 16.4.2013 dans un appartement de vacances pour 5 personnes à proximité du Vatican à Rome, Fr. 644.–, frais de nettoyage exclus (référence IT5700.183.1). Profitez: réservez en ligne sur www.vacando.ch ou par téléphone au 043 810 91 56 (24h/24) et recevez 1000 points Cumulus supplémentaires sur toute l’offre de logements de vacances à Rome. N’oubliez pas d’indiquer votre numéro Cumulus lors de la réservation. Remarque: offre exclusive de Vacando, le seul prestataire suisse de locations de vacances avec rabais Cumulus. Vacando vous propose plus de 25 000 appartements et maisons de vacances. Plus d’informations: www.vacando.ch

1000

POINTS

Valable: pour les réservations jusqu’au 20.5.2013 Prix: Fr. 531.– au lieu de Fr. 590.– par personne en chambre double Fr. 639.– au lieu de Fr. 710.– en chambre simple Supplément de Fr. 50.– (chambre avec vue sur le lac) Profitez: Saisissez «Cumulus» lors de l’inscription sur www.ryffelrunning.ch et bénéficiez de 10% de rabais. Plus d’informations: www.ryffelrunning.ch

10% DE RABAIS

POUR TOUTE QUESTION SUR CUMULUS: INFOLINE CUMULUS 0848 85 0848


LE

MONdE dE...

|

CHRISTEL ORTEGa

| No 13, 25 MARS 2013 |

MIGROS MaGazINE |

92 |

PaRTICIPEz! Vous souhaitez apparaître dans cette rubrique? Rendez-vous sur www.migrosmagazine.ch/ societe/portrait

La dame de fer

Amoureuse de la fonte, Christel Ortega n’en finit pas de soulever des poids. Et de décrocher des médailles. Echauffement d’une championne du monde de powerlifting, à Vaulion (VD).

P Naissance: le 24 décembre 1975 à Lausanne. Etat civil: mariée, deux enfants. Signes particuliers: compétitrice dans l’âme, aime les défis. Elle aime: la musique des années 80, Jimi Hendrix et Bob Marley Elle n’aime pas: les préjugés, la mauvaise foi, les extrémismes religieux. Un rêve: «J’aimerais voyager dans les îles Caraïbes, les Antilles, la Polynésie. C’est la couleur de l’eau qui m’attire, la chaleur et les palmiers. Ça me changerait des sapins! Je me suis promis d’y aller un jour.»

Texte: Patricia Brambilla

Mon fétiche «C’est un t-shirt qui me suit dans toutes les compétitions. Je le portais quand j’ai gagné mon premier titre de championne du monde en 2004. Depuis, il est toujours avec moi, dans mon sac, quand je suis en tournoi. Un peu comme un grigri.»

Mon hobby «J’adore le snorkling. La première chose que je fais en arrivant au bord de la mer, c’est d’aller voir ce qu’il y a sous l’eau! J’en ai fait en Grèce, en Espagne, dans le Sud de la France. J’ai même essayé en Guadeloupe, c’était juste magnifique! On se serait cru dans un aquarium, avec des poissons de toutes les couleurs et des coraux.»

Mes haltères

Photos: Mathieu Rod et Istockphoto

CaRTE d’IdENTITÉ

etite déjà, elle admirait les corps sculptés. Ceux de Schwarzenegger ou de Cory Everson, bodybuildeuse américaine, tapissaient les murs de sa chambre. Et, très vite, elle a couru les salles de fitness. «J’ai toujours été charpentée, je n’ai pas le physique d’une danseuse classique», rigole celle qui avoue plus facilement son âge que son poids. Christel Ortega est devenue aujourd’hui une des femmes les plus fortes de Suisse, puisqu’elle soulève à chaque entraînement plusieurs tonnes de fonte. Sa passion? Le powerlifting ou force athlétique, un sport qui s’apparente à l’haltérophilie et qu’elle partage avec son mari, président de la Fédération suisse de powerlifting. Monsieur s’entraîne le soir, après le travail, Madame le matin, trois fois par semaine, quand leurs filles sont à l’école. Vélo, stepper, haltères, de quoi faire gonfler les pectoraux, les triceps, les fessiers et tous les autres muscles cachés de l’anatomie. En neuf ans, le couple de colosses a décroché plus de quinze médailles d’or mondiales et Christel Ortega a même battu un record l’an passé dans sa discipline, le développé-couché, en arrachant 106 kg de fonte aux biceps d’une Irlandaise. «Je veux toujours arriver à me dépasser. Si je n’ai pas de courbatures le matin, je me dis que je n’ai pas assez travaillé. J’aime éprouver mon corps, c’est comme ça que je me sens vivante.» Des victoires qui s’obtiennent par un moral d’acier, un entraînement de Sisyphe et un régime hyper-protéiné, oméga 3-69, spiruline et antioxydants «pour graisser l’intérieur des articulations». Mais pas de dopage. «Sinon, on est exclu de la fédération à vie et tous les titres sont retirés.» Elle s’échauffe déjà pour le championnat suisse de Bâle, le 30 mars prochain. Et, surtout, pour les mondiaux en juin, à Anvers. «J’y vais pour gagner. Je pars toujours dans cette optique!» On la croit sur parole.

«Je m’échauffe progressivement, en faisant d’abord des séries à vide, avec juste la barre de 20 kg, puis je passe à 40 kg, 70 kg… J’entraîne toujours deux groupes musculaires, mais jamais le bas et le haut du corps en même temps. J’aime bien travailler avec les poids libres plutôt qu’avec les machines. On est obligé de gainer tout son corps. A chaque entraînement, je soulève plusieurs tonnes!»


LE MONdE dE...

|

CHRISTEL ORTEGa | 93

lecteur

sujet

Par un

MIGROS MaGazINE | No 13, 25 mars 2013 |

oPosé Pr

|

Mon péché mignon «Le chocolat sous toutes ses formes! si on veut me faire plaisir, il faut m’offrir une plaque de chocolat au lait. mais je me maîtrise, je n’en mange pas plus d’une fois par semaine.»

Mes tatouages «a la naissance de ma première fille, je me suis fait tatouer un dragon sur le pied avec son prénom en chinois. Quand ma deuxième fille est née, j’ai ajouté son nom. Je porte également leurs deux prénoms en français à l’intérieur de mes poignets.»

Ma passion «Il faut être pugnace, constant et aimer avoir mal pour faire ce sport. mais il faut savoir aussi se ménager des temps de repos, ce que nous avons beaucoup de peine à faire, mon mari et moi. Ce sport est une vraie passion, une drogue aussi, peut-être.»


À NE MANQUER SOUS AUCUN PRÉTEXTE. OFFRE VALABLE LE 26.3.2013, EN QUANTITÉS POUR CONSOMMATION MÉNAGÈRE ET JUSQU’À ÉPUISEMENT DU STOCK

MARDI

26 MARS

50%

10.90 au lieu de 21.80

Saumon fumé, le lot de 3 paquets 0g Ecosse / Alaska, 3 x 10

par SMS: envoyez Offres du jour de Pâques SMS gratuit). PAQUES au 8080 (service

VU À LA

TÉLÉVISION


Une partie de

Migros, pionnière et visionnaire par conviction. Chez Migros, la sauvegarde des mers et des océans est le fruit d’une longue tradition: à l’heure actuelle, 9 poissons sur 10 proviennent déjà de sources durables éprouvées. Afin que la biodiversité soit préservée pour les générations à venir, Migros continue de s’engager pour une pêche et un élevage à la fois écologiques et durables.

1997: nous sommes l’une des premières entreprises à adhérer au MSC (Marine Stewardship Council). 2008: en tant que membre du WWF Seafood Group, nous nous sommes engagés à retirer de notre assortiment les espèces menacées de disparition. 2012: nous sommes l’un des premiers détaillants à lancer des produits dotés du label ASC. 2012: ouverture, dans le delta du Mékong, du deuxième élevage au monde de pangasius certifié bio. 2013: Migros est le premier détaillant en Europe à introduire, dans son assortiment du thon rosé pêché à la canne (Pole & Line) et portant le label MSC. 2013 à 2020: financement de nouveaux projets tels que ceux de l’Institut de recherche de l’agriculture biologique (FiBL) favorisant la promotion de réserves biologiques en Suisse. 2020 au plus tard: tout notre approvisionnement en poisson proviendra de sources durables. Telle est notre promesse à la génération de demain.

Selon la méthode de pêche traditionnelle (Pole & Line), le thon est pêché à la canne par des pêcheurs locaux.


Une partie de

Une victoire pour vous et pour la génération de demain. Renseignez-vous sur la pêche durable et participez à notre grand concours sur www.generation-m.ch. Des prix intéressants vous y attendent. Que diriez-vous, par exemple, d’un séjour de deux semaines en Laponie?

Grand concours sur generation-m.ch

1er prix: séjour de pêche de deux semaines en Laponie. Vous logerez en pleine nature dans un lodge privé sur une île du fleuve Muonio, tout au nord du cercle polaire arctique. Le fleuve Muonio est non seulement réputé pour ses saumons, mais aussi pour ses ombres, ses brochets et ses truites brunes. Vivez l’aventure à l’état pur! Séjour pour 2 personnes d’une valeur de Fr. 12 000.–.

2e prix: un week-end à la station de Lenzerheide.

3e prix: un équipement de pêche complet.

Pêchez vous-même votre truite et profitez des conseils et astuces de grands chefs cuisiniers! Trois nuits à l’hôtel alpin Guarda Val, menu à 4 plats y compris, viendront parfaire votre séjour qui promet d’être inoubliable. Week-end pour 2 personnes d’une valeur de Fr. 2000.–.

Assurez-vous une bonne prise grâce à votre matériel de pro! L’équipement comprend: canne à pêche télescopique, épuisette rétractable, pince polyvalente, panier-siège confortable et sacoche pratique d’une valeur de Fr. 300.–.


Migros-Magazin-13-2013-f-AA