Page 1

Les 18 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

N°178 – Octobre 2017 INTERVIEW EXCLUSIVE

GÉRARD COLLOMB DISPARITION

Mots d’adieu pour

Son bain de jouvence au Ministère de l’Intérieur

JACQUES TRUPHÉMUS HORLOGERIE

Un nouvel écrin pour MAIER

CAHIER IMMOBILIER Ancien et neuf Bureaux et locaux

équita

SYLVIE ROBERT

Au triple

galop


N°178 – Octobre 2017


lp

EDITO

CONTRE POISON A

lors que la énième Biennale d’Art Contemporain chère à Thierry Raspail et très chère pour les contribuables bat son plein et nous invite à découvrir une multitude d’œuvres plus ou moins ambitieuses, plus ou moins bécassonnes sur le thème des « mondes flottants » (on ne rit pas !), je vous recommande le livre de Nicole Esterolle qui pourfend allègrement depuis des années, avec humour et lucidité, la dérive de l’Art dit contemporain, de l’Art officiel, de l’Art boboïsé aux mains des Trissotins boursouflés du monde particulièrement flottant de la Cuculture d’aujourd’hui, qui est à l’histoire de l’Art ce que l’Art pompier fut au milieu du 19e siècle. Elle dénonce une fois de plus les copinages et les errements des DRAC, FRAC et autres organismes culturels qui tiennent leur légitimité d’on ne sait quel lobby. Encore que, j’ai une petite idée sur la question. Je vous invite à découvrir également, si vous ne l’avez déjà fait, la chaîne Museum (Canal 84) pour les abonnés à Canal Satellite. Pour un peu, ça nous réconcilierait avec la télé.

Justin Calixte ABC de l’Art dit Contemporain – Editions Jean-Cyrille Godefroy

Lyonpeople.com n°178 - Octobre 2017 Sur une idée originale de Marc Engelhard et Nicolas Winckler Couverture : Jean-Luc Mège Directeur de la publication Nicolas Winckler - nicolas@lyonpeople.com Rédacteur en chef Marc Polisson - marco@lyonpeople.com Journaliste Morgan Couturier - morgan@lyonpeople.com Conseillère éditoriale Françoise Petit - francoise.petit@lyonpeople.com Graphiste Ghislain Laîné - ghislain@lyonpeople.com Photographe Maison Fabrice Schiff - fab@lyonpeople.com Ont collaboré à ce numéro  Jean-Marc Requien, Yves Espaignet, Jean-Alain Fonlupt, Nadine Fageol, Jocelyne Vidal, Christophe Magnette, Sophie Guivarch et Laurette. Photographes Jean-Luc Mège, Saby Maviel, Anik M et Didier Michalet Directrice de clientèle Axelle Lamiche - axelle@lyonpeople.com - 06 11 19 04 43 Attachée commerciale Mathilde Kiehn - mathilde@lyonpeople.com - 06 24 45 68 66 Comptable Valérie Vacher - valerievacher@lyonpeople.com Agence Coyote Diffusion Bruce Mathieu Supplément gratuit du www.lyonpeople.com. Impression Chirat. Ne peut être vendu. Ne pas jeter sur la voie publique. La reproduction des textes, dessins et photographies publiés dans ce numéro sont la propriété exclusive de Lyonpeople, une marque de Jetpeople.com SARL au capital de 178 030€. RCS Lyon 493 132 252 Elle se réserve tous droits de reproduction dans le monde entier. Dépôt légal à parution. ISSN : 1952-7772. Abonnement pour 1 an = 49€.

100 000 lecteurs tous les mois Etude Médiamétrie 05/2005

Lyonpeople est certifié par l’OJD BP 6171 - 69469 Lyon Cedex 06 Tél. : 04.72.82.97.78 Fax : 04.72.43.92.05


lp

SOMMAIRE

Octobre 2017 NEWS PAGE 10 La vie lyonnaise CHRISTIAN D’AUBARÈDE JACQUES HAFFNER PAGE

12 La vie patrimoniale

PAGE

CAFPI

14 La vie économique

NOUVELLE BOUTIQUE MAIER INFINITY CAPITAL

PAGE

18 La vie culturelle

DISPARITION DE JACQUES TRUPHÉMUS MUSÉE GALLO-ROMAIN CIRQUE IMAGINE

PAGE

24 La vie gastronomique

LA COUR DES LOGES FRATELLI - L’ARGOT MUCH - FAISAN DORÉ PAGE 28 La vie politique Interview exclusive GÉRARD COLLOMB PAGE 33 EN COUVERTURE Dossier spécial

EQUITA

PAGE

71 STYLE IMMOBILER

Ancien et neuf, bureaux et locaux PAGE

76 Style Éco / Gastro

ACDC CUISINES BERNOLLIN

PAGE

78 PEOPLE SPORT

Wellness boxing LOU Rugby OL - Dijon

PAGE

84 PEOPLE EVENTS

MOIS PAR MOI

LES ÉVÈNEMENTS

QU’IL NE FALLAIT PAS MANQUER CARNET MONDAIN

27 RUE DE L'ARBRE SEC - 69001 LYON T 04 81 11 86 19 OUVERT DU MARDI AU SAMEDI DE 12H À 1H DU MATIN OUVERTURE EXCEPTIONNELLE CERTAINS DIMANCHES MIDI


lp

LA VIE LYONNAISE

Le nouvel impact de

La résurrection par la mode

Fraîchement séparé de Tonic Radio, l’ancien animateur rebondit au cœur de la Croix-Rousse, sous la bannière d’Impact FM. Sa mission : « sortir la radio » !

Passé tout près de la mort, pour avoir abusé de « bonnes » choses, Jacques Haffner reprend goût à la vie. Retourner à ses premiers amours a parfois du bon.

On l’avait laissé au début de l’été, épuisé par des années de matinales sur Tonic Radio, avec une incompressible envie de relâchement et une proposition de MFM installée en évidence sur son bureau. Celle-ci est finalement restée vierge de signature, Christian d’Aubarède succombant début août, aux avances de son ami Jean-Marc Robert, directeur d’Impact FM. Las, pour ses fans, l’ancien animateur n’a pas l’intention de reposer sa voix grave sur les antennes de sa nouvelle maison. Les flashs infos sont du domaine du passé. Si le besoin d’activité s’est rapidement fait ressentir, l’élève de Daniel Perez s’éclipse bel et bien des studios, afin de se consacrer à toute la partie musique, promotion et… événementielle de la radio. « Le but est d’élaborer des animations », précise le Lyonnais. Un son de cloche partagé par son partenaire, dont la nouvelle vient concrétiser une année sensationnelle, récompensée par un gain de 13 000 auditeurs.

À plus forte raison quand ces derniers apportaient bonheur et prospérité. Passé pendant plus d’une décennie par les rayons de Marithé et François Girbaud, Jacques Haffner renait de ses cendres. Depuis le samedi 26 août, l’ancien fleuriste tient une friperie de luxe – sobrement intitulée Jacques Haffner – au 25, rue des Remparts d’Ainay. Une résurrection pour le Lyonnais, enfin libéré de ses démons… de minuit. « Je ne veux plus toucher à la nuit », affirme-t-il. L’ex jet-setter revit par l’intermédiaire du sport, auquel il se consacre tous les matins, et de ses couturiers favoris Yves Saint-Laurent, Chanel ou Céline. Des griffes que l’on retrouve à moindre prix dans sa boutique de 25m2. « Depuis 5 ans, comme je ne foutais rien, j’allais boire le thé chez mes copines et je leur pillais leur placard », avoue-t-il dans son impérissable franc-parler.

CHRISTIAN D’AUBARÈDE

PRENDRE LE PARI DE L’ATYPIQUE Impact FM débarque avec une nouvelle formule : « C’est la première année, depuis 30 ans, que l’on essaye de faire bouger la radio ». Concerts, distribution de cadeaux, Christian d’Aubarède tient à « sortir la radio », avec des « projets que personne n’a eu ». « Il faut faire les choses différemment. On prend le parti de l’atypique », affirme l’animateur. Une page blanche résolument captivante, alors que la programmation disco, années 80, prônée par la station lyonnaise, rencontre un vif succès. Des tubes intergénérationnels que les auditeurs pourront écouter du lundi au samedi, de 20h à minuit, avec un truculent Impact Night Fever. La patte de Dodo. « On a recruté trois nouveaux animateurs, Thibault Lecoeur, de 6h à 9h, Sophie Rodriguez de 9h à 12h et Robert Nicolas-Bello, à 17h ». Christian d’Aubarède chamboule les habitudes des auditeurs. Son souhait ? « Faire mieux que les résultats de l’année dernière ». Textes : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff lyon people • octobre 2017 • 10 •

JACQUES HAFFNER

DES VESTES CHANEL VENDUES 300€ Avant de reprendre son sérieux : « J’ai un beau réseau de connaissances. Souvent, je leur vide leur placard, et je leur dis ‘‘allez, on fait un lot’’. Résultat, j’ai un stock dix fois comme le magasin ». En haut de la pile, une interminable collection de vestes, griffées au nom des plus grands couturiers, ou de marques bien moins prestigieuses. « J’ai une passion pour les vestes. Je suis comme Brigitte Macron, s’amuse-t-il. J’ai à la fois des produits haut de gamme et des petites choses à 10, 20€ ». Des tarifs attractifs avec du Saint-Laurent, du Chanel ou du Louis Vuitton à 200, 300€, Jacques Haffner attire l’œil des divas du shopping. Pour son plus grand plaisir. « Je trouve ça bien qu’une minette puisse s’offrir une veste de smoking Yves Saint-Laurent à mettre avec un jean. Vu les stocks, autant en faire profiter ». « Une vie cool », alimentée de 11h à 19h. Friperie de luxe Jacques Haffner 25, rue des Remparts d’Ainay - Lyon 2e


L A M A RQ U E D ’ U N CA P I TA I N E . L A M A RQ U E D ’ U N CA P I TA I N E .

Tandis que l’exploration des océans battait son plein, le torpilleur constituait, pour le capitaine, la montre de prédilection, un reflet de sa stature aussi bien en mer que sur terre. Les explorateurs urbains d’aujourd’hui préfèrent maîtriser leur propre destinée. Tandis que l’exploration des océans battait son plein, le torpilleur Pour eux, nous présentons nouveaulaTorpilleur: la fois constituait, pournotre le capitaine, montre deàprédilection, un reflet décontracté,de élégant et résolument moderne. Qualité sa stature aussi bien en mer que sur terre.sans Les explorateurs compromis. urbains d’aujourd’hui préfèrent maîtriser leur propre destinée. Pour eux, nous présentons notre nouveau Torpilleur: à la fois décontracté, élégant et résolument moderne. Qualité sans compromis.

Marine Torpilleur Réserve de marche 60h. Mouvement automatique. Technologie Silicium. Marine Torpilleur ulysse-nardin.com Réserve de marche 60h. Mouvement automatique. Technologie Silicium. ulysse-nardin.com


lp

LA VIE PATRIMONIALE

CAFPI

Au plus “prêt” des clients Considéré comme la référence nationale en matière de courtage immobilier, Cafpi s’efforce depuis près de 50 ans de dénicher les meilleurs montages financiers pour les acquéreurs. Et ce, alors que la concurrence se montre de plus en plus vaste et robuste. Texte : Morgan Couturier - Photo © Fabrice Schiff

B

ien des philosophes s’accordent à dire, qu’au-delà de la nourriture, l’un des besoins primaires de l’homme est de se couvrir. Au propre comme au figuré. L’émergence d’un chez-soi étant facteur de bien-être, et à plus forte raison d’intégration sociale. À tel point que la ruée vers les biens immobiliers se fait de plus en plus sévère, et que la pénurie dans certains quartiers accroît la douloureuse. Le recours aux prêts, par l’intermédiaire d’un courtier, a fait son nid dans l’esprit des ménages, devenant ainsi un passage quasi inéluctable pour la majorité des Lyonnais. Pour le plus grand plaisir de Cafpi, leader français en matière de courtage immobilier. Un leadership acquis au gré des années, (depuis sa création en 1971, ndlr), et que l’enseigne a su étendre sur la région Centre-Est, - et donc à Lyon -, depuis 1988, s’évertuant à étudier et valoriser chaque aspect du financement. « Nous sommes chargés par les clients, de trouver un financement lié à leur situation personnelle. Après la découverte de leur projet, nous réalisons l’ensemble des démarches,

pour trouver le meilleur rapport qualité/ prix », présente Jean Gignoux, directeur sur l’ensemble de la région Centre-Est. Courtage en prêt immobilier, assurances ou regroupement de crédits, Cafpi redouble d’efforts, jusqu’à gratifier sa clientèle du dénouement tant espéré. « Très souvent, on trouvera une solution », promet d’ailleurs Jean Gignoux, rompant avec l’image parfois négative de ce marché ultra concurrentiel.

3200 DOSSIERS

TRAITÉS DANS LA RÉGION « Les prêts immobiliers ne sont pas plus compliqués à obtenir aujourd’hui qu’hier, maintient-il. Les banquiers font simplement attention à la rentabilité, aux risques qu’ils

prennent. Plus le dossier est compliqué, plus ce sera délicat à négocier, mais nous essayerons de trouver une solution ». Des réjouissances acquises grâce à un habile exercice de négociations auprès des banques, « des partenaires avec lesquelles nous avons signé des protocoles ». Octroyant ainsi un gain de temps considérable aux clients, Cafpi se charge de retenir l’offre la plus complète, et surtout la plus adéquate au projet de ces derniers. « Les clients ont une vue d’ensemble du marché du prêt immobilier ou de l’assurance de prêt, ce qui permet d’optimiser le financement, précise Jean Gignoux. Nous sommes là pour aller vers le banquier qui répondra le mieux aux critères du client, tout en lui trouvant les meilleures conditions financières possibles. Ça évite de faire de faire le tour des banques. Sans oublier la rapidité avec laquelle nous traitons les dossiers. Nous recevons les clients dans les 24/48h, ce qui n’est pas le cas chez le banquier ». Une prestation grandeur nature, amortie au gré des frais de dossier, établis au prorata du montant réclamé. « Mais ce n’est pas une obligation de travailler avec nous », atténue Jean Gignoux, en vertu de la loi, selon laquelle la somme n’est déboursée qu’au déblocage des fonds. « Nous accompagnons le client, du 1er jour, jusqu’à la signature chez le notaire », conclut le directeur, décidément... prêt à tout pour la satisfaction de ses clients.

8

le chiffre

MILLIARDS NUMÉRO UN FRANÇAIS SUR LE SECTEUR DU PRÊT IMMOBILIER, CAFPI A DÉCAISSÉ 8,6 MILLIARDS D’EUROS EN PRÊTS IMMOBILIERS L’AN DERNIER. DE TELS RÉSULTATS EXPLIQUENT EN GRANDE PARTIE LA HAUSSE DE 25% DU CA ENREGISTRÉE PAR L’ENSEIGNE, SUR LA SEULE RÉGION CENTRE-EST ENTRE 2016 ET 2017. lyon people • octobre 2017 • 12 •


BOUTIQUE LONGINES AU STAND OR7. Hall 4

MAIER / Horloger - Bijoutier - Joailler 99, rue de Pdt Edouard Herriot 69002 Lyon - Tél: 04 78 42 08 81 www.maier.fr

The Longines Master Collection


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

Jean-Louis Maier et ses enfants Arthur, Laura et Margaux

HORLOGERIE D’EXCEPTION Un nouvel écrin pour Maier

Décidemment Jean Louis Maier ne tient pas en place ! Sa maison ouvre une nouvelle boutique dédiée à l’horlogerie d’exception au cœur du carré d’or. Nouveau chapitre ou aboutissement d’un parcours hors du commun ? La saga Maier se poursuit sous les feux de la rampe. Texte : Sophie Guivarch - Photo © Fred Durantet

J

e me pince ! » C’est avec ce cri du cœur que Jean Louis Maier engage notre entretien dès lors que l’on évoque tout le chemin parcouru de sa jeunesse roannaise à sa nouvelle enseigne flambant neuve de la rue du Président Edouard Herriot. Une artère qu’il investit déjà en 1998 avec l’ouverture au numéro 91 de sa première boutique spécialisée dans l’Horlogerie. C’est donc désormais à quelques mètres de l’adresse où tout a commencé, qu’il déménage ce haut lieu du luxe et de l’exception. « Je n’avais pas de stratégie de développement mais lorsque le magasin Zilli, idéalement placé en angle s’est libéré j’ai saisi l’opportunité sans la moindre hésitation ! » Il est vrai que Jean Louis Maier n’est pas ce genre d’hommes à avoir froid aux yeux ! Bien au contraire. « On prend plus de risque à ne pas en prendre » confie-t-il tout en saluant au passage son 3ème cycle de formation à l’EM Lyon qui l’a boosté tout au long de sa carrière d’entrepreneur. Une carrière jalonnée d’étapes, fruits de rencontres, de chance mais surtout de volonté. Jean Louis Maier vise l’excellence et pour cela choisit de travailler avec les marques les plus prestigieuses qui lui font confiance. C’est le cas de Rolex, fer de lance de la Maison dont il ouvre une boutique éponyme en 2008 place des Jacobins. Deux ans plus tard, il se lance dans l’achat et la vente de montres anciennes et de marques avec Maier

«

lyon people • octobre 2017 • 14 •

Vintage. En 2012, nouveau challenge avec l’ouverture de Maier Joaillier au numéro 101 qui propose les grandes marques de la place Vendôme et la création de ses premières collections de bijoux. L’enseigne victime de son succès se doit de s’agrandir. C’est chose faite deux années après son ouverture, Jean Louis Maier investit à son tour le 103 de la rue (que l’on ne cite plus !)

LES PLUS GRANDES MARQUES EN MODE CORNER Le jeune bourguignon « né parmi les charolaises » et devenu l’un de plus grands horlogers-joailliers de la place lyonnaise peut être fier du chemin accompli. Rejoint dans l’aventure familiale par ses enfants Laura, Arthur et tout récemment Margaux, Jean Louis Maier est un homme comblé ! Attaché à conserver la dimension humaine de la Maison, il n’en demeure pas moins un entrepreneur prêt à s’entourer de forces nouvelles pour avancer. Accompagnée par Garibaldi Participations, la filiale de capital investissement de la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes depuis 2016, la famille Maier se lance donc à bras le corps dans le récent projet de déménagement de la boutique de haute horlogerie. « Cela nous

a permis de doubler la surface de vente et d’exposition (136 m2) et de bénéficier de 27 mètres de façade » se félicite Jean Louis Maier. Il confie l’aménagement et la décoration des lieux à l’architecte Bernard Aulagne, fidèle chef d’orchestre des travaux de la Maison Maier. Vaste banque d’accueil habillé de cristal rétro éclairé, miroirs, cuir blanc et corners aux codes matières et couleurs des plus grandes marques d’horlogerie… la Maison Maier réunit dans cet élégant écrin le meilleur de la création internationale. « Compte tenu de la surface dont nous disposons, nous proposons un vaste choix de modèles exposés mis en valeur dans leurs univers respectifs. » Rolex, Bretiling, Chanel, Omega, Longines, JaegerLecoultre, Tag Heuer, Tudor, Zénith…, les plus belles marques s’identifient au premier coup d’œil. A l’étage, un nouvel atelier hors normes de 90 m2 équipé des technologies de pointe permet de réparer, nettoyer, polir les montres sans avoir à rougir du SAV des grandes marques suisses ! Et grâce à un système par air comprimé innovant, les horlogers reçoivent les modèles envoyés directement de la boutique dans un pneumatique de plus de 30 mètres ! Si Jean Louis Maier vise l’excellence alors qu’il se rassure il peut désormais se reposer… Jusqu’au prochain événement qui ne devrait certainement pas tarder !


LES BELLES AFFAIRES D’AUTOMNE

UN RENDEZ-VOUS INCONTOURNABLE CHEZ ALTITUDE 69 LYON Découvrez une sélection de BMW de direction bénéficiant de conditions inédites

BMW MINI ALTITUDE 69 LYON 6, RUE JOANNÈS CARRET 69009 LYON 04 72 53 88 88 w w w. g ro u p e - a l t i t u d e . c o m


lp

LA VIE ÉCONOMIQUE

INFINITY CAPITAL

Le réseau immobilier lyonnais à 360° Dans le neuf et l’ancien, en matière de courtage, gestion locative et placements financiers, Infinity Capital est devenu un acteur majeur dans le secteur de l’immobilier : une réussite qui doit autant à la perspicacité de ses deux créateurs qu’à leur sagacité quant à leur approche entrepreneuriale. Texte : Christophe Magnette - Photo © Fabrice Schiff

I

ls avaient le sentiment de n’avoir ni la bonne méthode, ni le bon produit : alors ils ont pris de temps de maturer leur process. Ils ? Steve de Filippis et Khaled Tahraoui, conseiller en gestion de patrimoine (CGP) pour le premier, diplômé de l’IDRAC et responsable commercial export pour une société US pendant sept ans pour le second. Et une passion commune : l’immobilier. “Nous nous sommes rencontrés en 2009 à l’occasion d’un échange sur la gestion de patrimoine”, ajoute Khaled, originaire de Saint-Priest. Ils phosphorent pendant un an et se lancent en 2011 en s’appuyant sur un partenaire historique, Vinci Immobilier. Depuis huit autres promoteurs parmi les plus importants du secteur* leur font confiance : une montée en puissance inexorable, mais rationnelle et pragmatique. Khaled Tahraoui : “Nous avons commencé en commercialisant les lots de nos partenaires premium. Une fois l’activité du “neuf” mise en place, une question s’est imposée à nous : « Quels sont les métiers connexes ? » Les activités liées à la transaction (l’ancien donc), au courtage, à la gestion locative et aux placements financiers (depuis septembre 2017) se sont donc imposées à nous de facto.” Voilà comment Infinity Capital peut s’enorgueillir de maîtriser toute la palette des métiers inhérents à l’immobilier. Une réussite qui doit beaucoup à la philosophie prônée par ses deux dirigeants, enclins lyon people • octobre 2017 • 16 •

à “démocratiser le conseil en immobilier dans sa globalité”. Éthique, transparence, formation, méthode et pédagogie, la sémantique usitée chez Infinity Capital est peu commune. Elle s’explique pourtant à travers les 1 200 agents commerciaux du réseau lyonnais qui lui confère une force de frappe peu commune ; un volume et une réactivité d’action qui plaisent évidemment aux promoteurs. Mais pas seulement.

DES FORMATIONS GRATUITES POUR LES AGENTS COMMERCIAUX “Nous formons gratuitement nos agents co ! Chez nous, on ne paye pas pour travailler. Bien au contraire. Nous nous inscrivons dans une démarche gagnant/gagnant en misant sur la réussite future de chaque personne qui vient frapper à notre porte”, se félicite Khaled Tahraoui. D’où un esprit particulier qui règne dans nos bureaux du quai Perrache : l’entraide et la bienveillance sont très présentes ; les générations cohabitent venant de tous les horizons, preuve que l’entreprise est encore, parfois, vectrice d’ascension sociale. Conseils gratuits pour les clients, formation gratuite pour les agents

commerciaux, système de cooptation pour ces derniers duquel découle un système de prime, l’entreprise lyonnaise s’est bâtie un modèle sans faille. Qui désormais s’exporte : à Paris depuis janvier 2016 (BoulogneBillancourt précisément) où œuvrent 300 agents co. ainsi qu’à Montpellier depuis le début de l’année. Après une phase de développement, l’heure à l’amortissement. Steve de Filippis : “Nous procédons step by step sachant que nous devons désormais veiller à asseoir nos métiers connexes au sein de nos deux nouvelles agences.” D’autant plus que Nantes et peut-être Bordeaux sont vouées à devenir (en 2018 ?) les deux prochaines cités récipiendaires du savoir-faire Infinity Capital “qui réalise trois ventes en résidence principale sur dix dans le neuf” dixit Khaled. Qui renchérit : “Nous devrions cette année augmenter nos actes de 100 % qui se situaient à plus quatre cents dans le neuf et à une centaine dans l’ancien.” Reste à savoir si Steve et Khaled auront le temps de se questionner sur la pertinence ou non de se lancer dans la promotion. Une interrogation loin d’être capitale mais qui pourrait les emmener loin, jusqu’à l’infini peut-être…

*Bouygues immobilier, Nexity, Kaufman & Broad, 6ème Sens, Groupe Promeo, Icade, Cap West Groupe et Les Sénioriales.


Spirit of avant-garde = L’esprit d’avant-garde. (1) Nécessite un téléphone compatible. (2) 3 000 € TTC, composé d’une remise de 1 500 € sur le tarif DS conseillé au 4 septembre 2017 et d’une aide reprise DS de 1 500 € sous condition de reprise d’un véhicule (quel que soit son âge), ajoutés à la valeur de reprise de votre ancien véhicule, pour l’achat d’une DS 3 Connected Chic neuve. La valeur de reprise est calculée en fonction du cours de l’Argus, selon les conditions générales de l’Argus disponibles sur largus.fr, déduction faite d’un abattement de 15 % pour frais et charges professionnels et des éventuels frais de remise en état standard. Offre réservée aux particuliers, non cumulable, dans la limite des stocks disponibles, valable jusqu’au 31/10/2017 dans le réseau Citroën/DS participant. CONSOMMATIONS MIXTES ET ÉMISSIONS DE CO2 DE DS 3 : DE 3,0 À 5,6 L/100 KM ET DE 79 À 129 G/KM. Automobiles Citroën RCS Paris 642 050 199


lp

LA VIE CULTURELLE

Nous nous retrouvions souvent avec Alain Roche et Laurent Colin pour des déjeuners au « Bellecour » où votre humour ravageur et néanmoins bienveillant nous bluffait. Et quelle mémoire ! Vous nous régaliez de vos souvenirs toujours évoqués avec humilité et drôlerie. Avec vous, nous perdons sans doute, avec Paul Gauzit, le dernier témoin d’un monde désormais évanoui. Le monde des Planchon, Maréchal, Michaud, Chartres, Vieilly, Chancrin, Deswartes, Gantillon Mermillon, Merieux, et combien d’autres, André Mure, Chardère, Déroudille, J.J Lerrant… Un monde qui s’est inventé en respectant celui qui l’avait engendré. Comment ne pas regretter votre disparition ?

Mots d’adieu à

JACQUES TRUPHÉMUS Texte : Jean-Marc Requien - Photo © Jean-Luc Mège

«

J

acques est mort ! » C’est votre ami et voisin Laurent Colin qui m’a annoncé la triste nouvelle. Nous nous doutions bien depuis juillet que vous n’alliez pas fort. Mais vous saviez tellement donner le change. Pendant ce mois de canicule, les choses s’étaient dégradées. J’imaginais bien que les allers-retours à l’hôpital devaient vous être insupportables. Vous sembliez revenir en forme à chaque retour et vous vous rendiez tant bien que mal à votre cantine qu’était devenu depuis si longtemps « le Bellecour », mais ces derniers jours le cœur n’y était plus. Le corps, sans doute, non plus. Vous auriez dû fêter vos 95 ans le 22 octobre. Vous êtes à juste titre le peintre le plus célèbre de Lyon. Et bien au-delà. Un peintre reconnu et célébré de son vivant. Balthus n’affirmait-il pas que nous tenions avec vous l’un des plus grands peintres français. Votre palette avait considérablement évolué au cours de ces 70 ans où vous n’avez cessé lyon people • octobre 2017 • 18 •

de peindre. Bien sûr comme tout un chacun, j’admirais le peintre mais c’est aujourd’hui l’homme que je vais regretter. L’homme qui, il y a quelques mois seulement, nous récitait la première page de « la guerre des Gaules » et un magnifique poème d’Aragon au cours d’un énième déjeuner.

LA CRÈME DES BEAUX-ARTS Nous avions pour points communs d’avoir été, à une génération d’intervalle, des élèves de Vieilly que nous vénérions l’un comme l’autre. Vous étiez également, comme moi, un grand admirateur de Paul PhilibertCharrin. Vous affirmiez même (avec sans doute une pointe de coquetterie) qu’il fut le meilleur de la génération sanziste qui comprenait Truphémus, Philibert-Charrin, Fusaro, Sanner, Cottavoz, Bravard, Paul Clair… excusez du peu !

Je peux bien vous le dire maintenant : chaque fois que je vous quittais sur le pas de porte du Bellecour (vous vous offusquiez lorsque l’un de nous vous proposait de vous raccompagner en voiture jusqu’à votre atelier de la rue Clotilde Bizolon. « Vous n’y pensez pas ! Ça va, ça va ! Il faut bien que je fasse un peu de sport), lorsque je voyais votre silhouette fragile et bringuebalante s’éloigner, je ne pouvais m’empêcher de penser que ce repas partagé était peut-être le dernier. Et puis, le mois suivant, nous nous retrouvions toujours avec la même bonne humeur, le même bonheur, le même plaisir…. Voilà, c’est fini. Nous sommes nombreux à être tristes comme nous le sommes tous lorsqu’un ami disparaît. Mais vous étiez pour moi, beaucoup plus qu’un ami : un exemple, une référence, un maître.

hommage

« Je souhaite rendre hommage à cette grande figure de l’histoire culturelle de Lyon. C’est un homme discret et profondément attachant qui nous quitte, un artiste qui, comme l’écrivait le critique Jean-Jacques Lerrant, a su “conter sa ville, l’enchanter de sa sérénité bienveillante et l’irriguer de sa lumière intérieure” ». Georges Képénékian, Maire de Lyon


Audi A3 e-tron. Prenez place pour le futur. La technologie hybride rechargeable Audi à partir de 390 €/mois(1) avec apport.

Location longue durée sur 36 mois et 45 000 km avec Garantie*, Entretien plus** et Assistance inclus. Offre valable du 1er septembre au 31 décembre 2017. (1) Exemple pour une Audi A3 Sportback e-tron Design 1.4 TFSI 204 ch S tronic 6 avec option incluse dans les loyers : 1 an de garantie additionnelle. 1er loyer de 8 000 € (hors déduction du bonus écologique de 1 000 €) et 35 loyers de 390 €. Modèle présenté : Audi A3 Sportback e-tron Design 1.4 TFSI 204 ch S tronic 6 avec options incluses dans les loyers : peinture métallisée, phares intégralement à LED et 1 an de garantie additionnelle, 1er loyer de 8 000 € (hors

450 €

en location longue durée sur 36 mois et pour 45 000 km maximum, hors assurances facultatives. *Garantie 2 déduction du bonus écologique de 1 000 €) et 35 loyers de ans + 1 an de garantie additionnelle incluse. Offre réservée aux particuliers et valable chez tous les Distributeurs présentant ce financement, dans la limite des stocks disponibles pour toute commande du 01/09 au 31/12/2017 livrée avant le 31/12/2017, sous réserve d’acceptation du dossier par Volkswagen Bank GmbH – SARL de droit allemand – Capital 318 279 200 € – Succursale France : Bâtiment Ellipse – 15 avenue de la Demi-Lune 95700 Roissy-en-France – RCS Pontoise 451 618 904 – ORIAS : 08 040 267 (www.orias.fr). ** Entretien plus obligatoire souscrit auprès de Volkswagen Bank GmbH, détail et limites prévues dans les conditions générales, disponibles sur demande auprès de votre Distributeur. Tarifs au 27/04/2017. Publicité diffusée par le concessionnaire en qualité d’intermédiaire de crédit, à titre non exclusif, de Volkswagen Bank. Volkswagen Group France S.A. au capital de 7 750 000 € – 11 avenue de Boursonne Villers-Cotterêts RCS Soissons B 602 025 538. Audi recommande Castrol EDGE Professional. Gamme Audi A3 : consommation en cycle mixte (l/100 km) : 1,7 - 8,4. Rejets de CO2 (g/km) : 38 - 192.

185 avenue Paul Santy - Lyon 8ème - Tél. 04 72 78 88 00 - www.audi-lyon8.fr


lp

LA VIE CULTURELLE

MUSEE GALLO-ROMAIN DE LYON Un voyage en pente douce

D

escendre au cœur même de la colline de Fourvière pour mieux remonter le temps, c’est le singulier paradoxe que le Musée gallo-romain de Lyon développe dans la visite de ses collections. Et comme les merveilles exposées nous plongent aux origines de notre civilisation, la pente douce de sa rampe en spirale pourrait également se parcourir comme l’hélice ADN de notre cité. C’est l’architecte Bernard Zehrfuss qui a judicieusement souhaité «enterrer» le musée (inauguré en 1975) pour ne pas «entrer en concurrence» avec les monuments romains du site archéologique environnant classé au patrimoine mondial de l’UNESCO. Pratiquement invisible de l’extérieur, il concentre 5 siècles de fouilles et de collectes majoritairement effectuées à

Lyon. L’originalité du concept intérieur de déambulation ménage de beaux espaces d’exposition aux objets, vestiges, œuvres d’art et invite à s’immerger dans la vie quotidienne et publique de la Lugdunum fondée en 43 av. J.-C. devenue l’une des capitales de l’Empire. Ecrin idéal pour la mise en valeur des pièces présentées, l’élégante sobriété de la structure de béton joue la proximité avec le visiteur en lui permettant de marcher sur la grande mosaïque, ouvre ses «canons de lumière» sur les impressionnants théâtres romains et perce deux puits d’observation d’où admirer la richesse esthétique et symbolique des pavements antiques. Ici les «stars» des collections : la table claudienne, le calendrier gaulois, le sarcophage du triomphe de Bacchus, la statue de Neptune,

la «mosaïque du cirque», le trésor de Vaise… côtoient amphores, épitaphes, vaisselles, bijoux, monnaies, outils, objets de la vie économique, artisanale, artistique, spirituelle, et bien d’autres témoignages essentiels à la découverte et la compréhension de ce monde gallo-romain dont l’héritage fondateur imprègne encore nos sociétés modernes… « L’objet archéologique est un peu comme le corps humain, il doit être entretenu en permanence pour empêcher qu’il ne se détériore » nous confie Hugues Savay-Guerraz le directeur du Musée. Une vigilante attention portée à la vie des objets et une politique de développement et de diversification des publics qui débouchent sur une fréquentation et une notoriété internationale en hausse constante…

Texte : Jean-Alain Fonlupt - Photo © Philippe Schuller

aqua

L’INVENTION DES ROMAINS A l’origine de la vie, l’eau est également indispensable à l’éclosion des civilisations… Elément synonyme de confort, d’hygiène, de spiritualité, son utilisation irrigue l’affirmation du génie technique romain… Entre objets archéologiques, maquettes, reconstitutions, vidéos, sélection de gravures et expo photos de Philippe Schuller sur l’aqueduc du Gier, le cycle et les usages de l’eau se confrontent ici à ceux de notre monde moderne et dévoilent la complexité des imposants ouvrages qui approvisionnaient Lugdunum… Etonnant ! Du 8 novembre 2017 au 6 mai 2018.

lyon people • octobre 2017 • 20 •

TON ANNIVERSAIRE AU MUSEE Pour un «anniv’» pas comme les autres, invite à ta fête les héros et les dieux. Vivre une Odyssée avec Mercure, partager les secrets de Proserpine et de Vénus, les épreuves seront mythologiques et les trophées héroïques… Et si tu veux exercer ton instinct d’enquêteur, pars à la recherche des bijoux volés à Primilla dans une palpitante «Murder Party»… Des anniversaires pour les 7 à 12 ans avec fabrication d’un obje t surprise plus un joyeux goûter. Sur réservation pour un maximum de 10 enfants, les mercredi et samedi… Intelligemment récréatif ! Tel. : 04 72 38 81 91

FÊTE DE LA SCIENCE Dans cette 26e édition (14 - 15 oct.) le Musée s’attaque aux idées reçues dans l’Antiquité, «rend à César ce qui est à César» et s’intéresse à la reconstitution et à l’archéologie expérimentale. Pour connaître la «vraie vie» des Romains et s’étonner de la richesse de leur culture, la sophistication de leur technologie, le raffinement de leur confort, des animations et ateliers détaillent le quotidien d’un légionnaire, d’une femme gallo-romaine et propose même d’assister à un combat de gladiateurs… Captivant ! 17, rue Cléberg - Lyon 5 (Fermé le lundi) Infos pratiques sur museegalloromain.grandlyon.com


10, 11 & 12 novembre 2017

e c n e g r A o é h Théâtre T and Buisson Saint-Priest place Ferdin

nalités o ti a n 4 2 / // ts a id d n 35 ca ère # 1 édition

re b i l e é r Ent utes o t r u po ons i t i d u les a

t omple c e m m Prograhoraires surt.fr et tpries s . c p i . www


lp

LA VIE CULTURELLE

IMAGINE

Le grand cirque de l’amour Ils ont coutume d’impressionner le public, par la grâce de leurs numéros, la dangerosité de ces derniers, ou par le comique de leur prestation. Mais pour étaler une telle complicité aux yeux de la foule, les artistes du Cirque Imagine, — à commencer par David Massot et Anastasia —, dissimulent de véritables idylles, une fois les rideaux refermés sur le complexe circassien du Carré de Soie. Sur la piste ou dans l’intimité de ces artistes, ces relations amoureuses stimulent leur quotidien. Un choix de vie atypique, éveillé sous les projecteurs d’un chapiteau. Où quand l’amour prend le pas sur la passion, focus sur ces couples qui font l’histoire du Cirque Imagine.

DAVID ET ANASTASIA L’un ne va pas sans l’autre, si bien que le directeur du cirque, pourrait, comme aux plus belles heures d’une idylle, clore les dires de sa promise. Et vice versa. Depuis 8 ans, la relation fusionnelle n’a rien perdu de sa magie. D’une douce rencontre sur la piste d’un festival de cirque, en passant par l’Angleterre, le duo a conservé sa complicité, jusqu’à l’élaboration, de concert, des numéros de cirque dont ils sont les propriétaires.

Texte : Morgan Couturier - Photo © Fabrice Schiff

FEDOR ET KJSUSHA

MISHA ET NATALIYA

Les gènes du cirque dans la peau, Kjsusha n’a pu rompre avec ses prédispositions. À 25 ans, la reine du globe aérien ne cesse d’en tirer profit. Plus qu’un contrat au sein du Moscou State Circus, puis du Cirque Imagine, la jolie russe y a déniché son âme sœur, Fedor, de cinq ans son cadet, rencontré en 2015 du côté de l’Angleterre. Sur Lyon, ce duo de l’ombre jouit enfin de leur premier contrat de couple. De quoi aborder sereinement l’éducation de leur enfant.

Les premiers rapprochements, sur les bancs de l’université, se sont rapidement mués en affection, cultivée autour des barres fixes et des poutres de la salle de gym. Puis l’inéluctable s’est produit. Réunis sur un trapèze, où l’amour et le risque s’entremêlent, la confiance de l’un et de l’autre est primordiale. Le duo s’est envolé pour les cirques du monde, jusqu’à croiser la route d’Anastasia, outre-manche, puis en Allemagne, sur invitation de la femme de David. Misha et Nataliya débarquent finalement entre Rhône et Saône en 2012, avant de s’installer définitivement un an plus tard.

lyon people • octobre 2017 • 22 •


Les plus branchées des smart.

smart – une marque de Daimler

>> Nouvelles smart forfour, fortwo & fortwo cabrio electric drive. Une grande idée. Tout électrique. Vos distributeurs agréés Etoile

69

>> Ecully - Saint-Fons - Villefranche-sur-Saône - Vienne 04 72 18 00 18 smart Lyon Electric drive : Véhicule électrique. Consommations mixtes de la smart forfour electric drive : 13,1 kWh/100 km ; autonomie environ 155 km. Consommations mixtes de la smart fortwo coupé

: 12,9 kWh/100 km ; autonomie environ 160 km. Consommations mixtes de la smart fortwo cabrio electric drive : 13 l/100 km ; autonomie environ 155 km. Emissions de CO2 : 0 g/km.

Chargement sur une prise 220 V de 0 à 100 % en 6 heures. L’autonomie peut varier en fonction du style de conduite du conducteur, des conditions de route et de circulation, de la température extérieure, de l’utilisation du système de climatisation ou de chauffage, etc. Les temps de charge sont donnés à titre indicatif et n’ont pas de valeur contractuelle. Ils varient selon le type d’installation électrique.


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

COUR DES LOGES *****

Si le bar m’était conté…

Pour tout Lyonnais ou voyageur qui connaît le cœur historique de Lyon, l’hôtel Cour des Loges***** fait partie de ces adresses singulières que l’on affectionne particulièrement. Une invitation à voyager hors du temps dans un univers à part, loin de tout tumulte urbain dans un quartier chargé d’histoire, Cour des Loges***** est un véritable palais florentin dont certains bâtiments remontent au XIVe siècle.

L

e groupe Sibuet, propriétaire des lieux a su marier tout le charme de cette demeure Renaissance au confort contemporain en offrant des prestations exceptionnelles. Reconnu pour sa table étoilée, le Restaurant des Loges, et l’univers bistrot de son Café Epicerie, Cour des Loges dispose également d’un bar, de salons et d’un espace fumoir qui sont autant d’invitations à goûter à quelques délicieux moments de quiétude. Après avoir arpenté les rues piétonnes et les traboules du quartier historique ou dégusté les plats élaborés avec brio par le chef Anthony Bonnet, offrezvous une pause au bar de l’hôtel. Lumières tamisées, pierres apparentes, plafonds voutés et fauteuils enveloppants…, le décor chic et feutré des salons du bar semble tout droit sorti d’un film des années 30. Un look rétro et une ambiance intimiste qui ne sont pas sans évoquer celui des clubs pour gentlemen qui se donnent rendezvous à la nuit tombée autour d’un verre de scotch ! Les amateurs de whisky sont ici, il est vrai, particulièrement choyés. Le bar propose un choix exceptionnel de whiskys du monde, des bourbons du Kentucky (Michter’s, Jim beam…) au Jack Daniel’s en passant par les distilleries irlandaises, mais aussi canadiennes et japonaises (Nikka Yoichi, Hibiki de 30 ans d’âge) appréciés des amateurs exigeants. La carte des Scotch whiskys écossais est également plus que prometteuse avec plus de 24 appellations des plus renommées aux plus confidentielles ! lyon people • octobre 2017 • 24 •

Grandes maisons de champagne et cocktails maison Pour les inconditionnels du champagne, de belles maisons sont représentées : Ruinart, Pommery, Veuve Clicquot, Dom Pérignon et les cuvées Marguerite Guyot, ainsi que de prestigieux cépages proposés à la carte de vins : Chablis, Condrieu, Domaine de Marie, Crozes-Hermitage… Et pour finir la soirée, le choix incomparable de cognacs, armagnacs, rhums, eaux de vie, chartreuses…, nous

ferait tourner la tête avant même d’avoir tremper les lèvres dans le breuvage ! Quant aux cocktails, je vous suggérerai volontiers les créations de Cour des Loges dont le fameux « Homme Lyonnais » (à base de cognac Rémy Martin, Bénédicte et Bitter Orange) ou encore le « First Lady » (Vodka Grey Goose, chambord, citron, sucre, cranberry, feuilles de menthe). Vous ne trouvez pas votre bonheur ? Laissez carte blanche au barman qui vous concoctera un cocktail sur mesure en fonction de vos goûts. Le Bar propose également une carte d’en-cas pour les petites faims : Foie gras de canard au poivre de Penja, saumon d’Ecosse fumé maison,
crème légère citronnée,
 Saint Marcellin  ou verrines sucrées pour les plus gourmands. Les amateurs de cigare trouveront, quant à eux, une sélection de bagues conservées dans l’humidor du bar et un fumoir aménagé, dans le pur style british et élégant. Un endroit où se croisent personnalités du cinéma et de la mode, clients de l’hôtel, irréductibles passionnés qui partagent ce même art de vivre. So chic.


lp

LA VIE GASTRONOMIQUE

FRATELLI

Maurizio en Confluence

O

uvert début septembre en lieu et place du Domo, Fratelli Ristorante incarne l’excellence de la cuisine italienne, incarnée par le chef Maurizio Bullano. Le toqué s’installe dans un restaurant flambant neuf, reflétant les belles heures du New-York des années 50. La classe à l’italienne évoque-t-on quand il s’agit du goût des transalpins pour les bonnes et les belles choses. Ce principe s’associe sans mal avec la décoration et la cuisine de Maurizio. Derrière les façades boisées, le marbre vert du bar central et les clins d’œil à la Cinecitta,

on retrouve le quatuor Benjamin Lavorel, Sylvain Auclair et les « fratelli » Larose : Sylvain et Jean-Christophe, embarqués de concert dans ce projet. Place à la Dolce Vita, dans un cadre chaleureux et élégant. Derrière les fourneaux, la Botte se retrouve immanquablement dans toutes les assiettes, des Antipasti (les entrées, ndlr) aux desserts, en passant par les incontournables pâtes et pizzas du chef exécutif. En résulte une carte d’une vingtaine de plats, tous faits maison, élaborés à partir de produits frais. Sans que l’addition en soit assaisonnée. À condition

L’ARGOT MUCH

I

fait sauter le bouchon

ls en rêvaient depuis leur implantation dans le quartier des Brotteaux. Leur souhait s’est réalisé. Philippe Chouquet et sa femme Audrey ont agrandi leur succesfull restaurant de viande. Baptisée L’Argot’ Much, celui-ci n’est autre que l’annexion et la restructuration de l’ancien cabinet de podologie Doiana Jochel. Arrivé en janvier 2015, le boucher n’a jamais caché sa volonté d’acquérir ce local de 20m2 mitoyen du sien. Réaménagé, afin de s’accorder avec la décoration existante, l’Argot’ Much apporte 12 places supplémentaires à un établissement régulièrement embouteillé à l’heure du déjeuner et du dîner. 132, rue Bugeaud - Lyon 6e - Tel 04 78 24 57 88 lyon people • octobre 2017 • 26 •

de résister à l’attrait des vins transalpins. Mais cette ruse ne devrait pas freiner l’attractivité du lieu, susceptible d’accueillir 160 personnes dans sa configuration maximale. Auxquelles pourront se greffer en terrasse, près de 120 personnes une fois la capitale des Gaules bercée par la vigueur des rayons de soleil. Un climat transalpin en quelque sorte… MC Fratelli Ristorante 45 quai Rambaud - Lyon 2e Tel. 04 37 23 09 23

FAISAN DORÉ

L

La dernière cartouche

e dernier des Mohicans a annoncé avec beaucoup d’émotion à ses amis des Toques Blanches son départ du Faisan Doré le 25 octobre. C’est en 1970 à l’âge de 23 ans que Michel Cruz a repris «A ma campagne». «J’ai fait mon maximum pour donner du bonheur à mes clients... Mon seul regret aura été d’embarquer ma femme Brigitte dans ma galère». Le chef caladois a obtenu une étoile Michelin de 1983 à 1991. Il nous reste un mois pour courir déguster ses grenouilles, sa fricassée de homard, son pigeon rôti, son ris de veau et charollais aux morilles. Pont de Beauregard - 69400 Villefranche sur Saône Tél. 04 74 65 01 66


lp

LA VIE POLITIQUE Gérard Collomb dans son bureau de l’Hôtel Beauvau, amusé d’avoir ravi la première place du Top 100 des hommes d’influence à Laurent Wauquiez.

GÉRARD COLLOMB « On verra si le ministère de l’Intérieur me sert de bain de jouvence ! » Le ministre de l’Intérieur nous a reçus dans son bureau de l’Hôtel Beauvau qu’il occupe depuis le mois de mai. L’occasion de revenir sur sa nomination et ses prérogatives de ministre de l’Intérieur, sans oublier ses projets pour la capitale des Gaules sur laquelle il garde un œil vigilant. À 70 ans, Gérard Collomb semble plus épanoui que jamais. Interview exclusive. Propos recueillis par Marc Polisson et Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

LP : Vous avez plongé dans la politique dès l’âge de 20 ans. Dans vos rêves les plus fous, pensiez-vous gravir les marches jusqu’au sommet de l’État ? GC : Je dois dire que le fait de venir au Ministère de l’Intérieur était pour moi inattendu. Si le Président de la République ne me l’avait pas demandé, vraisemblablement, je n’y aurais jamais pensé. Vous voyez, maire de Lyon, président de la Métropole de Lyon, c’est déjà pour moi une façon d’accomplir un peu un rêve. J’ai profondément aimé être maire de Lyon. Le Président de la République a pensé que dans cette tâche, je pouvais lui être utile, et surtout être utile à notre pays. Alors je me suis engagé pour cela. Ces responsabilités nationales que vous occupez aujourd’hui vous ont longtemps échappé. N’est-ce pas une forme de revanche vis à vis de vos camarades socialistes qui vous ont souvent considéré comme un loser ? Je ne suis pas un homme de revanche. Je ne lyon people • octobre 2017 • 28 •

ces acteurs locaux et un ministre qui se connaissent. Je pense que c’est utile d’avoir eu cette expérience, parce que vous n’êtes pas uniquement dans une considération théorique, mais dans la connaissance profonde de la vie de nos concitoyens.

me penche jamais sur le passé. Je regarde toujours vers l’avenir donc non, il n’y a de regrets sur rien. Cela m’a permis de faire de Lyon une grande métropole, devenue un exemple pour les grandes villes de France. J’étais hier (le 20 septembre, ndlr), à la Conférence des villes organisée par France Urbaine et je dois dire qu’il y avait une certaine forme de reconnaissance de mon action passée. Je suis passé de l’autre côté du miroir, parce que d’habitude, j’étais avec eux pour écouter le ministre de l’Intérieur. J’ai ressenti une forme de complicité entre

« Je vais te faire une proposition que tu ne pourras pas refuser », vous aurait dit Emmanuel Macron pour vous convaincre de rejoindre le gouvernement. Pourquoi avez-vous hésité à franchir le pas ? Pourquoi j’ai hésité ? D’abord, parce que j’avais une vie à Lyon, politique, mais aussi familiale. C’est une ville que j’aime, et ça bouleversait les projets que j’avais formés. Je n’avais pas forcément le désir profond de prendre ce poste, et même de rentrer dans le gouvernement. J’ai aidé le Président de la République actuel, parce que je croyais dans le projet qu’il formait pour la France, et que notre pays était dans une situation difficile. Mais je ne le faisais pas pour obtenir une quelconque récompense.


Vous voilà ministre de l’Intérieur alors que les observateurs pariaient sur la Ville ou l’aménagement du territoire. Auriezvous accepté l’un de ces deux ministères ? Je me suis mis au service du Président de la République. Ce sont tous de beaux ministères ! Ce ministère prestigieux a-t-il eu raison de vos dernières réticences ? Non, ce n’est pas pour cela. C’était plutôt pour des raisons familiales, de vie personnelle. Il fallait que je convainque mes proches que venir à Paris pouvait être un projet commun.

avec leur style et leur politique dans des circonstances très différentes. J’essayerai pour ma part d’apporter ma propre personnalité.

« NICOLAS SARKOZY A CERTAINEMENT MARQUÉ CE MINISTÈRE »

à pouvoir apaiser et à faire en sorte qu’il y ait une meilleure compréhension entre l’État et les collectivités locales, entre les différents territoires. Qu’il n’y ait plus ces fractures qui marquent le pays, qu’il y ait un rétablissement de la confiance entre les populations et les forces de sécurité. Une France apaisée comme l’est Lyon d’une certaine manière. C’est une ville où l’on s’aperçoit qu’on a oublié qu’il pouvait y avoir des problèmes de sécurité. Quand on voit le bouillonnement, la jeunesse de la ville, on n’a pas l’impression que cette ville est marquée par une ambiance sécuritaire. Le mieux, c’est que l’on pense à la fin de ma mission, qu’il n’existe plus de ministre de l’Intérieur, qu’il ait quasiment disparu du paysage politique, parce que la sérénité aura été retrouvée.

Photo Joel Philippon

Comment avez-vous vécu la nomination de Jacqueline Gourault*, que beaucoup ont interprété comme une mise sous tutelle ? C’est votre nouvelle nounou ? (Éclats de rire). Ah non Vous avez peu de recul, non, elle est formidable ! mais comment jugez vous Jacqueline Gourault, est vos premiers pas place une personne dont j’étais Beauvau ? Comment vous assez proche au Sénat, et sentez-vous ici ? avec qui nous avons, je Je dirais d’abord que les crois, beaucoup œuvré équipes sont formidables. pour qu’Emmanuel Macron On ne se rend pas compte, devienne Président de Emmanuel Macron et son ministre de l’Intérieur. Combien de temps le gardera-t-il ? quand on est à l’extérieur, la République. C’est une Trois d’entre elles ont ensuite été élues de la richesse de ce ministère. Le moment où histoire commune qui remonte à de longues Président de la République (François j’en ai pris le plus profondément conscience, années et qui a été assez active dans la Mitterrand, Jacques Chirac et Nicolas c’est lors des derniers événements sur Saintdernière année. Sarkozy). Est-ce votre prochain objectif ? Martin et sur les Antilles françaises, où tout Je pense que le Président de la République d’un coup, parce que les conditions du De nombreuses personnalités politiques est assez inquiet ! (Rires) cyclone étaient particulièrement violentes, ont occupé ce bureau avant vous. De qui l’État, pendant quelques heures, a disparu. vous sentez-vous le plus proche ? Charles Vous parliez des traces laissées par Et c’est à partir du moment où la préfète a Pasqua ? Jean-Pierre Chevènement ? vos prédécesseurs, quelle marque pu communiquer, envoyer de nouveau des Manuel Valls ? Brice Hortefeux ? souhaiteriez-vous imprimer sur ce gendarmes, des magistrats, des sous-préfets Il y a beaucoup de personnalités qui ont ministère ? que tout d’un coup, la vie de l’île a repris. occupé ce poste par le passé, en effet. Les circonstances actuelles sont complexes, Beaucoup maugréaient contre l’État mais on Chacun, à sa manière, a marqué ce avec une France profondément divisée, on s’aperçoit que lorsqu’il n’existe plus, on est ministère. Nicolas Sarkozy l’a certainement l’a vu lors de la campagne électorale. Ce dans la plus grande difficulté. C’est dans de marqué, Jean-Pierre Chevènement aussi. que je voudrais, c’est contribuer dans les telles circonstances extrêmes que l’on peut Les uns et les autres ont tracé des sillons prochains mois, dans les prochaines années, observer la force de notre Etat. qui ont profondément marqué cette maison, * ministre aupres du ministre

escapade ministérielle

RAID DINGUE

de ses nouvelles fonctions Le costume de ministre ne lui laisse aucun répit, ni droit à l’erreur. En visite auprès des troupes du GIGN, le 20 septembre, Gérard Collomb a pris soin de ne pas aggraver les inimitiés entre Police et Gendarmerie. Escorté par sa garde rapprochée et par notre équipe, le ministre de l’Intérieur est allé à la rencontre du RAID dès le lendemain. Il a pu

juger de la qualité des forces d’intervention de la centaine de policiers d’élite stationnés dans l’ancien séminaire des missions africaines de Bièvres, en région parisienne, démonstrations à l’appui. Une visite pleine d’à-propos puisque le premier flic de France défendait devant le parlement la semaine suivante, sa loi anti-terroriste. MC

• Présentation des véhicules d’intervention du RAID

29 • octobre 2017 • lyon people


lp

LA VIE POLITIQUE

La durée moyenne de la fonction n’excède pas trois ans... (Il coupe). Il y en a qui ont fait plus court et d’autres qui ont fait plus long ! Comment vous expliquez que ce soit tout de même très court ? Je n’en sais rien, peut-être parce que c’est un ministère prenant. On est 24h/24 au travail. Mais moi, je me donne un peu de durée, parce que je pense qu’il faut pouvoir imprimer une marque et ceux qui l’ont imprimée sont ceux qui ont eu le plus de temps.

une barrière qui serait irrémédiable entre les uns et les autres. Pour ne pas parler que de Lyon, je considère que dans les maires qui ont réussi, il y a des gens de gauche et des gens de droite, comme Alain Juppé qui a fait de Bordeaux une grande métropole.

Donc vous espérez rester plus de trois ans ? Y aurat-il une exception Collomb ? Cela dépendra du Président de la République et du Premier ministre. Au sein du gouvernement Philippe, vous travaillez avec plusieurs ministres étiquetés Les Républicains, alors qu’à Lyon vous avez toujours boudé voire méprisé votre opposition de droite. Ce qui marche à Paris ne peut pas fonctionner à Lyon ? Je me souviens qu’à Lyon, un certain nombre de personnes ont commencé dans l’opposition et ont fini dans ma majorité. Je ne suis pas sûr que demain, certains ne veuillent pas intégrer l’exécutif actuel.

Bièvres, jeudi 21 septembre. Sur la base du RAID, Gérard Collomb préside la cérémonie de remise de médailles de la Sécurité intérieure échelon OR aux policiers étant intervenus lors des attaques terroristes 2015-2016.

Vous avez des pistes ? Qui aimeriez-vous intégrer dans votre exécutif ? Il y a des gens, au sein de l’opposition, pour qui j’ai de l’estime.

On vous voit souvent sur les plateaux télés. Vous nous apparaissez les traits tirés et le regard fatigué. Les Lyonnais s’inquiètent pour votre santé. Comment allez-vous ? Si je regarde mon agenda, ça me semble n’aller pas mal, parce que l’ampleur est extrêmement grande. Si je vous donne l’emploi du temps de la journée, vous verrez que c’est extrêmement dense. Nous rentrons

Des noms ? Non, parce que les autres se sentiraient rejetés. Je considère que ce n’est pas parce qu’on est d’une autre opinion politique que l’on manque de sincérité ou qu’il y aurait

« LA FORME EST BONNE ET JE CONTINUE DE FAIRE DU SPORT »

de Bièvres où j’ai visité les installations du RAID (lire encadré), je vais préparer le conseil de défense de demain matin, je vais ensuite voir le Président de la République pour parler de la loi sur la sécurité et le terrorisme. J’enchaîne avec une remise de décoration et un dîner. Et je recommence demain avec les organisations syndicales de la police, à 7h30 du matin. Et nous continuons jusqu’à la fin de journée. La forme est bonne et je continue de faire du sport avec les policiers de Beauvau qui ont été assez étonnés, au départ, de me voir arriver dans leur salle de sport. Votre épouse Caroline et vos deux filles vont-elles vous rejoindre à Paris ? Non, j’ai gardé ma vie familiale à Lyon. Mes filles y sont toujours scolarisées et mes attaches familiales sont lyonnaises. Certains ont pu le regretter mais c’est comme ça. Comment avez-vous vécu la polémique survenue après sa nomination au tribunal administratif de Paris ? Le président du Conseil d’Etat vient de faire paraître un communiqué disant qu’il n’y avait rien d’anormal et qu’il s’étonnait que l’on puisse reprocher à la femme d’un homme politique d’exercer son propre métier. Jusqu’à présent, on reprochait souvent le contraire. Ces polémiques me semblent totalement infondées. Malgré la rigidité de votre poste et la densité de votre emploi du temps, on vous croise régulièrement entre Rhône et Saône. Vous avez du mal à décrocher… Je ne sais pas si ça satisfera ou si ça déplaira mais mon ancrage, c’est Lyon. J’ai toujours pensé que le pouvoir national isolait et

escapade ministérielle •U  n arsenal impressionnant pour chaque type d’intervention

• La salle de sport, sise dans l’ancienne chapelle

lyon people • octobre 2017 • 30 •

• Un policier en tenue de combat


pouvait couper des réalités. Moi, là où je me replonge dans la réalité quotidienne, où je vois les gens, c’est quand je peux interroger sur le terrain un certain nombre de gens. À Lyon, tout le monde vient me dire un mot et ça me permet de sonder un peu l’opinion publique. A mon avis, c’est le meilleur des sondages. Mais ceci ne m’empêche pas de me déplacer dans toutes les villes et même les villages de France. On voyage beaucoup lorsque l’on est ministre. Comment jugez-vous les premiers pas de vos successeurs, à la Ville et la Métropole ? A mon avis, ils sont dans le droit fil de la politique que l’on a menée. Il n’y a pas de raison pour qu’ils ne réussissent pas.

européenne, et aussi visible au niveau international. Ces visites que vous faites régulièrement à Lyon, n’est-ce pas aussi un moyen d’entretenir votre popularité et votre emprise, alors qu’un certain Laurent Wauquiez prospère sur vos terres ? Je dois vous avouer que je ne pense pas tous les jours à Laurent Wauquiez. Je n’ai pas le temps d’y penser parce qu’il y a bien d’autres sujets sur lesquels nous devons réfléchir.

Le microcosme lyonnais a déjà le regard tourné vers les prochaines élections municipales. Auront-elles lieu en 2020 ou en 2021 ? Seul le Président de la République le sait. Photo Joel Philippon

Avez-vous un droit de veto sur les décisions de Georges Képénékian et de David Kimelfeld ? Non, je me permettrai éventuellement de donner, sur tel ou tel point, un conseil ou un avis. Mais après, il faut aussi qu’ils aient leur liberté de décision. Georges Képénékian, que nous avons récemment interrogé, nous a avoué vous téléphoner régulièrement. Parviendra-t-il à couper le cordon ombilical ? Le problème, à mon avis, n’est pas de couper le cordon ombilical, mais de réussir pour la ville et de poursuivre cette dynamique dans laquelle nous sommes aujourd’hui. Je vois qu’il y a de la concurrence, parce qu’aujourd’hui de nombreuses villes sont dans l’action. À France Urbaine, j’ai pu me rendre compte que de nombreuses villes sont actives. Mais il y en a encore plus en Europe, puis à l’échelle du monde. Il faut que Lyon poursuive sa route pour continuer à être une grande métropole, au moins

Je m’abstiendrai de commenter. Je n’ai jamais aimé commenter. Vous ne m’avez jamais entendu commenter les enquêtes en cours. Je ne l’ai fait pour personne. Pendant la campagne présidentielle, vous pouvez reprendre tous mes meetings, je n’ai jamais porté d’attaques contre quiconque à partir de problèmes qu’ils ont pu avoir. Je trouve que c’est le mauvais côté de la politique et donc moi, je m’en abstiens. Michel Mercier reste quelqu’un pour qui j’ai de l’estime et de l’amitié. Quand vous vous êtes côtoyé, même comme adversaire (lors des municipales de 2001, ndlr) autant d’années, cela crée forcément des liens.

Lyon, jeudi 28 septembre. En marge du sommet francoitalien, Gérard Collomb et Jean-Yves Sécheresse ont présenté à Emmanuel Macron le dispositif de sécurité mis en place Berges du Rhône

« MICHEL MERCIER RESTE QUELQU’UN POUR QUI J’AI DE L’ESTIME ET DE L’AMITIÉ ».

Vous n’avez pas échangé à ce sujet ? Je pense que lui échange avec luimême (sourire).

Quelle que soit la date choisie, vous aurez alors 73 ans. Vous arrive-t-il de penser au moment où il faudra raccrocher les crampons ou solliciterez-vous à nouveau la confiance des Lyonnais ? On verra si le ministère de l’Intérieur me sert de bain de jouvence (rires).

Les élections sénatoriales nous amènent à parler de votre ami Michel Mercier. Étiez-vous au courant de l’existence de sa « PME familiale » prospérant sur le dos des contribuables ?

• Dépose hélico des policiers d’élite appelés en renfort • Simulation de prise d’otages par des terroristes. Le RAID intervient dans l’immeuble en rappel

31 • octobre 2017 • lyon people


NOUVEAU RANGE ROVER VELAR

PARFOIS, LES MOTS SONT INUTILES

Aucun mot n’est assez fort pour décrire le design avant-gardiste du nouveau Range Rover Velar. Venez le découvrir chez vos concessionnaires : Land Rover Automotion Lyon Nord ZAC de Sans Souci – Chemin de Paisy 69760 LIMONEST Tél. : 04 78 66 62 90

Land Rover Automotion Lyon Sud 12A rue des Frères Bertrand 69200 VÉNISSIEUX Tél. : 04 78 60 60 00

landrover.fr/lyon-nord

landrover.fr/lyon-sud

ABOVE & BEYOND : Franchir de nouveaux horizons. Range Rover Velar : Consommation mixte Norme CE 1999/94 (L/100km) : de 5,4 à 9,4 - CO2 (g/km) : de 142 à 214. RCS Pontoise 430 392 746.


DOSSIER SPÉCIAL

CHEVAL salon equita

Sommaire Les temps forts d’Équita Lyon .......................................................................................... p. 34 Le poid économique de la filière .................................................................................... p. 36 Interview Sylvie Robert ......................................................................................................... p. 42 Michel Robert .............................................................................................................................. p. 46 Thierry Grisard .......................................................................................................................... p. 48 Gilles Morand .............................................................................................................................. p. 50 Yves Fromont .............................................................................................................................. p. 54 Guy Martin .................................................................................................................................... p. 60 Pierre Volla ................................................................................................................................... p. 62 Philippe Liucci ............................................................................................................................ p. 64 Charlotte Casiraghi, Guillaume Canet, Athina Onassis .................................... p. 66 Remerciements à La Canadienne - www.la-canadienne.com Photo © Didier Michalet

33 • octobre 2017 • lyon people


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

EQUITA LYON

Le Cadre Noir entre dans la danse Illustre représentant de l’équitation de tradition française, le Cadre Noir dévale la piste d’Equita Lyon, les vendredi 3 et samedi 4 novembre, escorté par les danseurs de la compagnie Dynamo, où la grâce et la légèreté mettent à l’honneur le Ballet du Cadre Noir, le spectacle phare de cette édition 2017. Texte : Morgan Couturier - Photos © Alain Laurioux / Cadre Noir IFCE

L

eur robe mate, scintillante à la lumière des projecteurs, et prolongée par l’élégance des écuyers éclipserait à peu de chose près, les incontournables concours sportifs dont ils sont pourtant les vedettes. En cette année 2017, les équidés surgissent avec une note de poésie et de romantisme inégalée. Les aptitudes du Cadre Noir de Saumur, fervent représentant de l’équitation de tradition française n’y sont pas étrangères, ces cavaliers représentant la crème de la discipline, régie par l’harmonie entre le cheval et son écuyer. Il y aura bien évidement la prouesse des sauts d’obstacles en guise d’amuse-bouches, afin d’enchanter les amateurs d’équitation, mais le Ballet du Cadre Noir tend à surpasser cette impression générale, afin d’emporter le monde équestre dans des sphères encore inédites. Sous la houlette de Virginie Barjonnet, la piste du salon du cheval de lyon prend des airs de « rencontre entre deux arts », où cohabitent précision, technique, grâce et légèreté. Un astucieux mélange entre les déhanchés contemporains de la compagnie Dynamo, et les figures de manège des écuyers du Cadre Noir. De quoi assurer, une heure durant, la tenue d’un moment « simplement magique », né de « l’osmose entre deux formes d’art ».

lyon people • octobre 2017 • 34 •

UNE CONFRONTATION DES FORCES ENTRE L’HOMME ET L’ANIMAL Spectaculaire par sa légèreté, le spectacle se décompose en une multitude de tableaux, à l’intérieur desquels l’équidé prend position au côté des danseurs, accomplissant croupades, sauts et changements de pieds au moindre fredonnement de son cavalier. « La présence de chevaux et de danseurs sur une même piste est faite de complicité, avance la chorégraphe Virginie Barjonnet. C’est elle qui fait l’harmonie du spectacle. La confrontation des forces donne de

l’ampleur aux tableaux ». Un rapprochement rendu possible par quelques ajustements, à commencer par l’abandon des numéros aériens, trop effrayants au goût des chevaux. La complicité entre l’homme et le cheval ne nait pas en un jour. À plus forte raison avec les danseurs, dont les mouvements, même au sol, sont de nature à perturber la tranquillité de « la plus noble conquête de l’homme ». Pour arriver à leurs fins, le Cadre Noir et la troupe de la compagnie Dynamo ont donc affiné leur complicité. Un travail de longue haleine que les protagonistes perpétueront jusqu’aux ultimes jours précédant les représentations. Cette joyeuse compagnie s’est donnée rendez-vous sur les terres de la prestigieuse école supérieure du cheval, pour procéder aux dernières répétions. Preuve que le spectacle est unique. En exclusivité pour Equita. Soirées « sport et spectacle » Vendredi 3 novembre 2017, à partir de 20h, avec le concours de saut d’obstacles Longines Grand Prix et le spectacle Le Ballet du Cadre Noir, et le samedi 4 novembre, à partir de 20h avec les Equita Masters presented by Equithème, suivis de la deuxième représentation du Ballet du Cadre Noir. Tarifs : 60 ou 35€, dans la limite des places disponibles.


L’ E C L I P S E

L’ECLIPSE se distingue par ses formes élégantes et douces. Grâce à un mécanisme caché dans les dossiers, l’élément arrière peut être ajusté à la hauteur et au confort souhaités.

à partir de

2245 €

+ 9 € TTC d’éco-participation en Tissu Pepper en 190 L x 107 P x 71 H cm Hors livraison

Convertible Contemporain


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

LE MOTEUR À 100 000 CHEVAUX d’Auvergne-Rhône-Alpes

Seconde région équine de France avec 6 400 entreprises pluriactives, Auvergne Rhône-Alpes est le paradis des cavaliers et de leurs 100 000 montures. Pour elles, le leader mondial de la santé animale et le Centre d’Urgence de Marcy l’Etoile sont aux petits soins… Texte : Jocelyne Vidal - Photos © DR

3500 chevaux et leurs cavaliers électriques ne se contentent pas de nous faire vibrer dans les carrières d’Equita Lyon. Entre rêve et réalité économique, le cheval, comme la filière qui l’entoure, génère une grande diversité d’activités. Ainsi les observatoires économiques régionaux mis en place avec le concours des Haras nationaux et des Conseils des Chevaux en région ont-ils identifié les neuf familles d’entreprises équestres qui font d’Auvergne-Rhône-Alpes, la seconde région équine de France. Cavaliers et marchands, entraîneurs et éleveurs, dirigeants de centres équestres et de sociétés de courses, cliniques vétérinaires, laboratoires, fabricants d’aliments et d’équipements font tourner une économie particulièrement florissante dans une région où la filière équine génère environ 1,2 milliard d’euros de chiffre d’affaires. Un chiffre d’affaires réalisé avec les 14 000 personnes employées dans les 6 400 entreprises équestres d’Auvergne Rhône-Alpes. Entre rêve et réalité économique, la filière équestre génère une grande diversité d’activités lyon people • octobre 2017 • 36 •


La modification des rythmes scolaires a eu une incidence sur la fréquentation des cours d’équitation

QUAND LA TVA S’EMBALLE…

Jocelyne Alligier, responsable de la communication au Comité Régional d’Equitation.

Composé des 732 millions d’euros de paris PMU et de 470 millions d’euros issus des entreprises, ce chiffre d’affaires affichait une belle vitesse de croisière jusqu’à l’application en 2013, du taux normal de la TVA à la filière équine. Agricole et rurale par nature, soulignent ses acteurs, elle appelle aujourd’hui élus et personnalités politiques, à soutenir leur démarche pour obtenir de la Commission Européenne un retour au taux réduit de TVA. Quand la TVA s’emballe, le nombre des licenciés marque le pas : « De 70 000 licenciés en 2014, nous sommes passés à 64 000 aujourd’hui », note Jocelyne Alligier. Pour la responsable communication du Comité Régional d’Equitation, cette baisse du nombre des licenciés n’est pas étrangère à la modification des rythmes scolaires : les écoliers ne peuvent plus se rendre à leurs cours d’équitation le mercredi matin et la solution de remplacement du mardi soir a réduit la fréquentation des clubs », observe la communicante doublée d’une fine cavalière.

145

ENTRAÎNEURS DANS LA COURSE Trop modeste pour évoquer son titre de championne de France des journalistes hippiques, Jocelyne ne résiste pas au plaisir d’évoquer les débuts de sa jument de compétition Félicia sur le circuit international avec Romain Lavigne pour cavalier médaillé de bronze au Championnat de France Pro Elite. Le dynamisme des douze hippodromes et des 145 entraîneurs de chevaux de course de la région, l’attractivité de la première région de tourisme équestre de France avec 20 000 km d’itinéraires balisés… Autant de raisons de susciter la présence en Auvergne-Rhône-Alpes, de cavaliers de haut niveau, tels Pierre Volla, cavalier international de dressage, 2 fois Champion de France ou encore Romain Potin, champion de France, Nicolas Deseuzes, vainqueur de l’étape du Grand National à Equita Lyon 2016, Julien Gonin, médaillé d’or aux Jeux Méditerranéens… Julien Gonin, médaillé d’or aux Jeux Méditerranéens

Nicolas Deseuzes, vainqueur de l’étape du Grand National à Equita Lyon 2016

Le champion de France Romain Potin


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

L’excellent cavalier Olivier Perreau s’illustre régulièrement sur les circuits de compétition

Romain Potin

L’ÉTOFFE DES CHAMPIONS Avant de s’envoler sur les circuits internationaux ou de caracoler dans les sentiers de randonnée, le cheval a passé les deux ou trois premières années de sa vie aux bons soins d’un éleveur qui en fait un vrai compagnon de l’homme. Chevaux de course, de trait et de selle issus d’une sélection rigoureuse naissent par milliers en Auvergne Rhône-Alpes. Une terre d’élection pour ceux qui cultivent l’étoffe des champions, à la manière de « Prêt à Tout »... Né à Denicé, au Domaine des Barrières dirigé par Bruno Louchet, le fringuant Selle Français a remporté en 2016 la finale de la Coupe des Nations par équipe à Barcelone, avec le cavalier allemand Marcus Ehning. Autre pépinière de champions, l’Ecurie Perreau sélectionne et élève depuis 1995 à Aiguilly, dans la Loire, des poulains issus des meilleurs étalons du marché et d’une Romain Potin

Olivier Perreau joue dans la cour des grands du jumping Avec Sacha Thinard, son neveu gagnant du Championnat des As Enfants, la relève est déjà assurée lyon people • octobre 2017 • 38 •

jumenterie triée sur la performance. Les « enfants » de cette écurie de haut vol se retrouvent naturellement sur les circuits de compétition où s’illustre aussi l’excellent cavalier de concours Olivier Perreau.


EN OCTOBRE

Anniversaire c’est le mois...

CONSEIL EN DÉCORATION & AMÉNAGEMENT D’INTÉRIEUR

Kare Saint-Priest

53 route de Grenoble - RN6 69800 Saint-Priest 04 78 67 15 73

www.facebook.com KARE.Lyon.SaintPriest

O U V E R T D U LU N D I AU S A M E D I 10 H - 19 H N O N S TO P

Kare Préfecture 24 cours de la liberté 69003 Lyon 04 72 16 95 43

DÉCORATION MOBILIER LUMINAIRES ACCESSOIRES TAPIS


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

CHEVAUX DE SPORT ET BŒUFS DE KOBÉ Faire naître des chevaux d’exception en récoltant et vendant de la semence d’étalons… Un bel exemple de diversification réussie par Frédéric Neyrat, vétérinaire conseil et fondateur de Béligneux Le Haras, société de vente et de production de semence dont le chiffre d’affaires galope. Autre vétérinaire inspiré, Philippe Prevost a quitté Lyon pour vivre à Foissiat, au nord de la Bresse, au milieu de chevaux de sport et des vaches charolaises qui allaient servir de mères porteuses aux bébés Wagyus, plus connus à l’âge adulte sous le nom de bœufs de Kobé aux saveurs persillées très prisées par les restaurants gastronomiques où la note du filet de « meilleure viande du monde » peut afficher 235€ le kilo…

Le Pr Olivier Lepage pilote le Centre d’Urgence et de Soins Intensifs ouvert à l’Ecole Vétérinaire de Lyon à Marcy l’Etoile

LE FIL ROUGE DE LA PLURIACTIVITÉ Lot commun de la plupart des éleveurs qui allient exploitation agricole, élevage, commerce de chevaux et organisation de concours équestres, la pluri-activité est aussi omniprésente dans les établissements équestres de la région. Une dizaine d’entre eux dépassent les 500 adhérents, tel le Centre Equestre de la Dame Blanche à Chaponost où l’on peut à la fois découvrir l’équitation, pratiquer un sport équestre en compétition, mettre son cheval en pension ou encore acquérir la monture de ses rêves grâce aux liens tissés avec le tout proche Haras du Garon, par le Club de la Dame Blanche. En cas de blessure ou de maladie grave, on peut compter sur le Centre d’Urgence et de Soins Intensifs ouvert à l’Ecole Vétérinaire de Lyon à Marcy l’Etoile. Un vrai SAMU du cheval complète le pôle de soins, de recherche et de formation piloté par le professeur Olivier Lepage qui entend bien le faire figurer au top 10 mondial des écoles de soins.

lyon people • octobre 2017 • 40 •

Ancien vétérinaire, Philippe Prévost s’est reconverti avec succès dans l’élevage de chevaux de sport, de vaches charolaises et de bœufs de Kobé.

BOEHRINGER INGELHEIM MISE SUR LE BIEN-ÊTRE ÉQUESTRE Comme rien n’est trop beau ni trop bon pour les quelques 100 000 chevaux d’Auvergne Rhône-Alpes, Boehringer Ingelheim, leader mondial de la santé animale ajoute à ses domaines d’expertise – la vaccination, la vermifugation, la gestion de la douleur et le traitement des ulcères gastriques du cheval - un volet bien-être illustré par une nouvelle gamme de soins et d’hygiène équestre. Quant à la production d’aliments pour chevaux – en hausse de 7% entre 2007 et 2013-, elle maintient au beau fixe le baromètre d’un géant du secteur. Négociant agricole implanté depuis 1922 à Saint André de Corcy, le Groupe Bernard approvisionne en aliments pour chevaux, les professionnels et particuliers des régions Auvergne-Rhône-Alpes et BourgogneFranche Comté. Etant donnée la moyenne d’une tonne d’aliments consommés par cheval et par an, les spécialistes du secteur alimentaire ont de bonnes raisons d’aiguiser les appétits de nos plus belles conquêtes !

Les bœufs Wagyû, dits bœufs de Kobé sont l’une des races japonaises les plus populaires au monde

Les jeunes étalons Selle Français de l’élevage de Philippe Prévost brillent en finale du Championnat de Saint-Lô et des Jumpings internationaux de jeunes chevaux. Créée par la société Bernard Nutrition Animale (filiale du groupe agricole Bernard basé à Saint André de Corcy) au début des année 2000, la marque Horse Up fournit l’alimentation de plus de 20 000 équidés sur la scène nationale et internationale.


Conception et réalisation : www.signature-com.com

H&H OUVERTURE

VOTRE NOUVEAU MAGASIN À LYON

PRIX D’OUVERTURE À PARTIR DE

1199€

1049€

Table Box 190 x 100 cm avec pied carré en métal noir et plateau en tramwood teinte noyer ou gris vintage à partir de 1199€ 1049€ (+éco-part 5,20€ soit 1204,20€). Différentes dimensions. Aussi avec allonges. BOX : cadres et niches en placage tramwood (acacia finition smoked) sur MDF teinte vintage grey ou walnut. Façades, portes et tiroirs soit en laqué blanc ou gris clair mat, soit en placage acacia sur contreplaqué teinte vintage grey ou walnut avec impression 3D en relief. Intérieur mélaminé gris. Pieds en métal noir off-black. *Jusqu’au 21.11.2017.

WWW.HETH.FR

VOTRE NOUVEAU MAGASIN DE MEUBLES : H&H LYON 7, COURS DE LA LIBERTÉ 69 003 LYON lyon@heth.boutique

CRÉATEUR DE MEUBLES


DOSSIER ÉQUITA LYON

SYLVIE ROBERT

« J’ai la chance de travailler pour ma passion ! » lyon people • octobre 2017 • 42 •

© Jean-Luc Mège

lp


Les 160 000 visiteurs attendus pour la 23ème édition d’Equita Lyon vibreront cette année encore au son des sabots, du 1er au 5 novembre à Lyon-Eurexpo. Des meilleurs couples mondiaux de jumping et de dressage, en passant par les célèbres écuyers du Cadre Noir de Saumur, la « planète cheval » dans son ensemble a rendez-vous à Lyon. Une grand messe à l’initiative du groupe GL events et de Sylvie Robert, qui tient de main de maître le salon du cheval lyonnais devenu référence mondiale. Interview. Propos recueillis par Jocelyne Vidal - photos © Jean-Luc Mège et DR

Comment a débuté pour vous l’aventure d’Equita Lyon ? Nous vivons cette année la 23ème édition d’Equita Lyon. Le groupe GL events a repris le salon en 1995, dès la deuxième édition. J’étais alors en charge de l’aspect sportif et équestre, de l’accueil des cavaliers et des chevaux, ainsi que des relations publiques de l’événement. En 2005, je suis devenue directeur général de la manifestation et nous nous sommes alors lancés dans le grand bain international. De concours national, le concours est devenu international avec d’emblée une mention « 4 étoiles » sur une échelle allant jusqu’à 5 étoiles. Comment cet événement est-il devenu la pépite du monde équestre en France ? Equita aujourd’hui, ce sont 130 000m2, soit l’équivalent de 17 terrains de football, et la plus vaste surface indoor dédiée au cheval en France. Ce sont aussi 3500 chevaux qui évoluent sur les onze carrières animées en continu, représentant plus de 40 races. Ce sont enfin des compétitions destinées à tous les compétiteurs, quel que soit leur niveau. Dès sa création, le salon du cheval de Lyon s’est imposé comme le plus grand rassemblement indoor (en nombre d’équidés accueillis sur place et en nombre de visiteurs) dans une région où il ne se passait alors pas grand chose, en dehors des concours hippiques des clubs de Miribel

Jonage. De 35 000 spectateurs en 1995, nous sommes passés à 159 000 en 2016, soit la plus grosse affluence journalière moyenne enregistrée en France pour un événement équestre. Il est vrai que les concours internationaux de saut d’obstacles 4, puis 5 étoiles, et finalement l’intégration aux circuits des Coupes du monde Longines FEI de jumping et FEI de dressage, ont valu à Equita Lyon un décollage fulgurant. Parlons des temps forts d’Equita 2017 Les compétitions internationales restent la vitrine mondiale d’Equita Lyon. A commencer par les plus prestigieuses : la Longines FEI World CupTM Jumping et la FEI World CupTM Dressage, deux rendez-vous incontournables du planning automnal des meilleurs cavaliers du monde. Equita a également été pionnier dans l’accueil d’épreuves d’équitation western, jusqu’à devenir le plus grand rendez-vous organisé hors du continent américain. Grande première en 2017 du côté de ce pôle western : le Derby européen NRHA de reining, l’équivalent du dressage académique en équitation western, qui verra les meilleurs chevaux européens de quatre à sept ans s’affronter pour le titre continental.

Vous accompagnez le Saut Hermès à Paris et avez été choisie pour organiser la Finale des Coupes du monde Longines FEI de saut d’obstacles et FEI de dressage, à l’AccorHotels Arena de Paris Bercy en 2018 : comment vivez-vous ces deux événements ? Nous sommes extrêmement fiers d’avoir été choisis par Hermès comme prestataires et partenaires de l’événement qui réunit l’élite du saut d’obstacles sous la nef du Grand Palais à Paris. Nous sommes particulièrement heureux de contribuer depuis 2010, au retour des chevaux sous la verrière du Grand Palais. Après avoir organisé en 2014, à Lyon, les finales des Coupes du monde FEI de saut d’obstacles et de dressage, nous avons eu

© Gilles Fillot

© Jean-Luc Mège

des danseurs de la compagnie lyonnaise Dynamo, qui célébrera la rencontre de la danse et de l’équitation de tradition française. Enfin, je citerais également le Pôle Santé, qui plus qu’un temps fort, est un réel phare de notre événement. Initié en 2007 par Equita et plusieurs partenaires, notamment Merial, le Pôle Equin du Campus vétérinaire de Lyon, la Clinique Equine Champ du Perier et un représentant de la médecine humaine du sport, le Pôle Santé permet aux visiteurs de s’informer sur les pathologies les plus courantes chez le cheval. Le Pôle Santé illustre parfaitement cette volonté de placer Equita au cœur de la planète équestre dans toute sa diversité, tout comme l’est, dans un autre registre, le Village des Startups Hippolia by Equita dans le domaine de la nouvelle économie.

Autre temps fort d’Equita 2017 : le ballet des écuyers du Cadre Noir de Saumur et •

43 • octobre 2017 • lyon people


DOSSIER ÉQUITA LYON

D’où vient le poids de Lyon dans l’univers équestre ? La montée en puissance de Lyon dans l’univers équestre provient du poids de GL events. Equita est une réelle vitrine des métiers du groupe organisés en trois pôles : GL events Live regroupe l’ensemble des métiers de l’événementiel corporate, institutionnel et sportif, GL events Exhibitions pilote et anime plus de 300 salons propriétaires, tandis que GL events Venues gère le réseau de 40 sites événementiels implantés en France ou à l’international, des parcs d’exposition tel Eurexpo, aux halles multifonctionnelles, en passant par les salles de spectacles. Sur Equita, tous les pôles et métiers du groupe GL events sont mis à contribution. Sans oublier les Jeux Olympiques… GL events, depuis les J.O. de Sydney en 2000, installe toutes les infrastructures équestres des Jeux Olympiques. Qu’il s’agisse des boxes, des carrières, des tribunes et des villages aux J.O. d’été d’Athènes, Pékin, Londres et Rio. Présents dans une vingtaine de pays, nous installons également les structures de la Royal Ascot avec notre filiale anglaise. Très présents sur les grands événements équestres, — le Prix de Diane à Chantilly, le Prix de l’Arc de Triomphe à Longchamp, les Jumpings de Megève et Paris — nous exprimons les valeurs du groupe à travers notre savoir-faire équestre.

lyon people • octobre 2017 • 44 •

Tout en dirigeant les événements équestres de GL events, vous avez une activité de cavalière. Comment est née votre passion de l’équitation ? Ma mère montait à cheval, mon frère Olivier aussi, je l’ai suivi et me suis passionnée très vite pour l’équitation, sport que j’ai découvert à l’âge de dix ans au Tournebride de Pierre-Bénite. J’ai la chance aujourd’hui de travailler dans un domaine qui me passionne, avec une équipe formidable. Mon meilleur souvenir de cavalière ? En 2014, lorsque j’ai remporté le Grand Prix de Megève et la même année à Fontainebleau, lorsque j’ai participé au championnat de France des cavalières avec mon Prince d’Uranie. Extrêmement généreux et joueur, ce cheval est depuis sept ans mon moteur, il veut toujours me faire plaisir ! Outre mon second cheval de concours Naos du Fief du Chêne, je garde quinze vieux chevaux qui coulent une retraite paisible dans un pré aux côtés des vieux poneys de mes filles. Comment définiriez-vous le rôle joué par l’équitation dans l’épanouissement d’une personnalité ? Je définirais l’équitation comme une école de la vie. Pour monter, il faut être passionné, persévérant, humble, authentique et ne pas hésiter à se remettre en question. Les liens tissés avec l’animal procurent des moments d’épanouissement total, même si cette relation exige beaucoup de rigueur, de patience et de persévérance.

Vos meilleurs souvenirs de Directeur d’Equita Lyon? La rencontre de la Garde Républicaine et du Cirque National Gruss en 2007 fut un moment riche en émotions. Comment voyez-vous évoluer les sports équestres ? Les sports équestres ont le vent en poupe en France. On les pratique même de plus en plus jeune. Sur les 650 000 pratiquants de l’équitation, 3ème fédération française en nombre de licenciés, 415 000 ont en effet moins de 18 ans. L’âge du débutant à cheval ne cessant de reculer, et nous avons fait du Village Enfants, un lieu phare d’Equita. Sur un plan général, l’investissement de grandes marques de luxe, telles Hermès, Longines qui nous accompagnent depuis respectivement 2008 et 2013, contribuent au développement en finesse des sports équestres. Toute la filière en retire une visibilité optimale et une médiatisation qui manquait ces dernières années. En 2016, Equita a bénéficié de 180 heures de diffusion TV dans 90 pays, plus de 1 200 articles ont été publiés en France et à l’étranger.

© Gilles Galoyer

l’idée de les faire revenir en France en 2018, à l’AccorHotels Arena de Paris où la dernière finale de la Coupe du monde remonte à 1987 pour le saut d’obstacles et à 1991 pour le dressage. C’est un challenge palpitant pour toute l’équipe que d’enchaîner, à un mois d’intervalle, le Saut Hermès puis ces finales.

Quels sont les cavaliers et cavalières que vous admirez plus particulièrement ? Adolescente, j’avais pour idole Janou Lefèbvre, championne de France, deux fois médaillée aux J.O. Aujourd’hui, je suis fascinée par Meredith Michaels-Beerbaum. Première femme à avoir occupé la tête du classement mondial, elle a remporté à trois reprises la finale de la Coupe du monde en 2003, 2006 et 2010, et a vraiment contribué à écrire la légende des sports équestres. J’éprouve aussi une profonde admiration pour une autre grande championne, la Française Pénélope Leprevost, meilleure cavalière du monde. Du côté des cavaliers, je suis impressionnée par l’Allemand Marcus Ehning, par notre Rhônalpin Michel Robert, qui nous conseille sur tous les événements équestres que nous organisons. Je fréquente depuis mon adolescence d’autres cavaliers qui font aujourd’hui partie de l’élite mondiale comme Philippe Rozier ou Roger-Yves Bost, dit Bosty, tous deux devenus l’été dernier champions olympiques. Depuis le temps, nous sommes évidemment potes.

© G. Galoyer

© Jean-Luc Mège

lp


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

MICHEL ROBERT

Virtuose de l’art équestre « Je n’ai jamais imaginé une seconde faire autre chose que vivre parmi les chevaux », confie le pilote à Moras, des Formules 1 de l’équitation… Avec Pénélope Leprévost en pole position. Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Fabrice Schiff

S

ous un soleil de plomb, les pistes des écuries de Moras transposent en Nord Dauphiné, les paysages de l’Arizona. Frais et dispos après des heures de monte journalière, Michel Robert affiche une forme olympique, assortie à son palmarès. Cinq fois champion de France, multimédaillé aux J.O., championnats du monde en concours complet et CSO, Michel Robert a gravé en lettres d’or dans sa mémoire, sa première participation aux Jeux Olympiques à Münich en 1972 et le titre de champion du monde décroché en équipe de France en 1982 à Dublin. « Moi qui étais un peu arrivé lyon people • octobre 2017 • 46 •

là comme la dernière roue du carrosse, je me suis retrouvé troisième en individuel aux championnats du monde », se souvient le lauréat à 60 ans, du Top Ten 2008 et un an plus tard, de la finale du Global Champions Tour de 2009. Le secret de ces 45 ans de carrière, au plus haut niveau de l’équitation ? « La passion du cheval, je n’ai jamais imaginé une seconde faire autre chose que vivre parmi les chevaux », confie le Maître, ainsi surnommé pour l’harmonie de son style. « L’amour de la nature et de cette relation privilégiée avec l’animal m’a aussi appris à aimer les hommes », poursuit

l’un des plus fins cavaliers du monde. « On se connaît soi-même grâce au cheval qui nous donne souvent de bonnes leçons » ajoute Michel Robert, conseiller d’Equita Lyon et du prestigieux Saut Hermès à Paris.

LA RÉFÉRENCE DE PLUSIEURS GÉNÉRATIONS DE CAVALIERS Le virtuose de l’art équestre fit ses premières gammes à l’âge de quatre ans : « Mon père médecin à Corbelin, dans l’Isère,


DES TERRAINS DE CONCOURS AU COACHING

rendait visite à ses patients en voiture à cheval et j’adorais l’accompagner ; lorsqu’il a fondé le centre équestre de Chambéry, je me suis lancé dans la compétition au niveau régional, puis national, avant de quitter la maison à 18 ans, pour faire mon tour du monde de l’équitation. » Son parcours initiatique amène Michel Robert à Béligneux dans l’Ain, où il reprend les installations de Jean Sarrazin, l’un des meilleurs cavaliers de complet. Devenu La référence pour plusieurs générations de cavaliers, il a renoué depuis 1992 avec son Isère natale, pour piloter à Moras, une écurie de compétition de haut niveau. « À vingt minutes de l’aéroport de Lyon Saint Exupéry, les Formules 1 de l’équitation disposent en pleine campagne, de boxes confortables et calmes, d’un terrain vallonné à souhait pour se muscler le corps et le moral ». Ajoutez le lumineux manège couvert pour justifier le chassé-croisé des cavaliers internationaux et de leurs montures venues de Floride, d’Italie et de Russie dans les magnifiques écuries de Moras.

Passé avec succès des terrains de concours au coaching, Michel Robert a abandonné en 2013 la compétition de haut niveau pour concourir désormais en saut d’obstacles international « 2 et 3 Etoiles », tout en transmettant son expérience sur le site Horse Acadamy et dans des ouvrages traduits en six langues. C’est le cas de Pocket Training et de Secrets et Méthodes d’un grand champion, un best-seller où le professeur de la première cavalière mondiale, Pénélope Leprévost, développe sa passionnante théorie du regard. « Le regard du cavalier est le reflet de sa pensée, de sa capacité à anticiper une situation que le cheval va ressentir avec une infinité de capteurs de sensations de bonheur, de peur ou de confiance. » Autant d’ingrédients de la symbiose entre le cavalier et sa monture dont la complicité se jouera au doigt et surtout à l’œil sur la ligne d’arrivée !

47 • octobre 2017 • lyon people


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

THIERRY GRISARD

Un vétérinaire très cavalier L’ancien élève d’écoles d’équitation « où l’on formait des cavaliers de concours plutôt que des hommes de chevaux » vous le dit : « Je leur fais plus de bien à pied qu’en me mettant sur leur dos ». Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Fabrice Schiff

D

es salles de consultation et de radiographie numérique au bloc opératoire, en passant par le laboratoire d’analyses, rien ne distinguerait l’établissement de Neyron d’une clinique classique, si ce n’était la taille XXL de la table de chirurgie et du monitoring cardiaque. Adaptés au poids et à la taille de leurs fougueux patients, les équipements de

un challenge médical intéressant », souligne le docteur Thierry Grisard, co-fondateur de la Clinique Champ du Perier, avec deux collègues de promotion de l’Ecole Vétérinaire de Lyon. Partis se former en Suisse et au Canada pour se spécialiser en médecine équine, Thierry Grisard, Agnès Poyade et Marc Hasdenteufel se sont retrouvés en 2000 pour prendre les rênes de la Clinique Equine Champ du Perier.

LES VERTUS DE LA MÉDECINE RÉGÉNÉRATIVE

la Clinique Champ du Perier à Neyron en font un centre pilote de la médecine et de la chirurgie équine. 24 heures sur 24 et 365 jours par an, sept vétérinaires équins sont aux petits soins pour ces « beaux athlètes, ces éponges à émotions à qui nous devons lyon people • octobre 2017 • 48 •

« Allier nos expériences de praticiens aux exigences d’une hygiène parfaite, sur fond de nouvelles technologies thérapeutiques », tel est l’objectif de l’équipe qui a recours aux cellules souches issues de la moelle osseuse, pour traiter les lésions tendineuses ou ostéo-articulaires des chevaux blessés. Cette technique de médecine régénérative a permis de remettre sur pieds un candidat aux Jeux Équestres Mondiaux, en six semaines de convalescence, agrémentée de la présence d’un poney pour lui tenir compagnie ! « Notre rôle de médecin se joue sur un fil tendu entre l’intérêt du client et celui de notre patient, pas toujours bien adapté à la vie de cheval de sport ou de course qu’on lui fait mener », précise le

Dr Grisard. En trente ans de pratique, le cavalier de concours complet, doublé d’un éminent spécialiste de l’orthopédie équine, a appris à composer avec les deux points de vue du couple formé par le cheval et son cavalier. Tandis que ses chevaux coulent chez lui une retraite paisible, Thierry Grisard monte volontiers ceux de clients venus des quatre coins d’Europe et d’Amérique du Nord, faire soigner ou examiner leurs chevaux de compétition. « Monter son cheval aide souvent un cavalier à régler un problème dont il n’est pas forcément conscient : une posture maintenue trop en arrière peut ainsi valoir une pathologie du dos à sa monture », explique celui qui s’espère, modestement, « meilleur vétérinaire que cavalier ». S’il ne s’est jamais senti le « tempérament d’un compétiteur acharné », cet homme de cheval s’investit pleinement à Equita Lyon, sous la bannière de la Fédération Equestre Internationale. Du débarquement de 2 500 chevaux à Eurexpo, à l’entrée dans l’arène des stars d’Equita Lyon, Thierry Grisard et ses sept confrères vétérinaires veillent huit jours durant, à la sécurité et au bien-être de nos plus nobles conquêtes. « Je leur fais plus de bien à pied qu’en me mettant sur leur dos », conclut avec humour l’ancien élève d’« écoles d’équitation où l’on formait plus de cavaliers de concours que d’hommes de chevaux !»


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

GILLES MORAND

Ses pur-sang arabes vont concourir jusque dans les Emirats Le pur-sang arabe est un véritable Dieu dans son pays d’origine. Comme l’attestent les courses au programme des plus belles réunions à Longchamp et Chantilly portant les casaques Maktoum (Koweit) et Al Shaqab Racing (Qatar) et sponsorisées par les princes du désert. Propos recueillis par Christian Mure – Photos © Fabrice Schiff

lyon people • octobre 2017 • 50 •


I

l y a trois spécialités chez les pur-sang arabes : l’endurance (jusqu’à 160 kms), les courses sur les hippodromes et le show qui est un concours d’élégance devenu depuis 12 ans la passion de Gilles Morand au Château de Polletins (XVIIIème siècle) à Mionnay avec son prieuré du XVème siècle où ont vécu des religieuses et la ferme du métayer transformée en écurie... La passion est le seul moteur de cet homme d’affaires à la tête d’un florissant laboratoire spécialisé dans la fécondation in vitro. Il a refusé une très grosse somme pour son pur-sang arabe Fahim, sacré cheval de l’année junior et qu’il regarde danser dans son paddock avec les yeux de Chimène... En effet, dans ces compétitions de shows (modèles et allures) de pur-sang arabes, il n’y a pas d’argent en jeu. Au mieux, les participants repartent avec une coupe, un vase ou une médaille. Gilles Morand nous en explique le revers. LP : Comment vous est venue cette passion ? GM : Mon père m’avait laissé cinq chevaux que j’ai conservés par respect pour sa mémoire et qui vivent tranquillement sur mon domaine. Puis j’ai découvert les pursang arabes lors d’un Concours à Saint Tropez. Ce fut un véritable coup de foudre avec leurs têtes d’hippocampe qui révèlent la beauté de leur race tout en dansant devant les spectateurs... Mon premier grand plaisir fut Fahim qui m’a encouragé dans ma passion dépassant toutes mes espérances en devenant champion de France junior, cinquième au Championnat d’Europe et

septième au Championnat du Monde. C’était mon deuxième cheval acheté dans le ventre de sa mère en Allemagne... Comment fonctionne votre écurie ? Nous accueillons une trentaine de chevaux confiés aux bons soins de mon staff : Sébastien Lavertu, originaire de Tramoyes dont le père était déjà dans les chevaux, et Tiffany Salierno. Cette équipe est complétée par un handler, Amaury Justin, qui se partage entre son propre centre d’entraînement en Suède et la France. Les pur-sang arabes doivent impérativement sortir dehors au paddock au moins une demi-journée pour se dégourdir les jambes et pour le moral. J’ai un cheval, Djallal, qui se prépare actuellement pour les concours d’endurance très prisés dans les pays arabes. Ce cheval est coaché par Perrine Campanini qui a son propre centre d’entraînement et qui vient d’obtenir d’excellents résultats aux championnats d’Europe d’endurance par équipe. Nous venons de rentrer du Championnat de France à Pompadour, une ville entièrement dédiée à la passion du cheval.

aiment naturellement le show. Ils le font par plaisir... Il y a cinq-six compétitions par an en France. Je fonde beaucoup d’espoirs sur No Comment (8 mois) troisième cheval français dont la très belle encolure révèle la beauté de sa race. Mes protégés se rendent toujours dans les concours avec deux accompagnateurs. Je ne veux prendre aucun risque... Nous serons bien entendu présents à Equita Lyon et préparons le Championnat du Monde à Paris début novembre qui est un rendezvous mondial très important, un concours au Maroc à El Jadida avec tous les frais de déplacement payés par le Roi du Maroc puis nous nous rendrons au Moyen-Orient (Arabie Saoudite, Koweit) et en Jordanie. En France, nous sommes une dizaine de particuliers à élever ces champions et à les faire concourir sur le circuit européen. Et c’est toujours un honneur de retourner avec nos chevaux aux sources-même de leur race.

Quel objectif poursuivez-vous ? Mon plus grand bonheur c’est lorsque mon champion Fahim pose la tête sur moi en totale confiance. J’aime plus que tous les pur-sang arabes et j’ai à cœur de démontrer que l’on peut obtenir beaucoup plus d’eux avec un coaching doux que sous la contrainte. Ce sont des champions qui

51 • octobre 2017 • lyon people


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

GILLES MORAND

L’album d’un amoureux des animaux

« AVEC BEAUCOUP DE PASSION ET DE TENDRESSE, LE CHEVAL DONNERA BIEN PLUS QUE SOUS LA CONTRAINTE » lyon people • octobre 2017 • 52 •


L’APPLI QUI CONNECTE LA VILLE À VOS BASKETS

ON Y L Z RE T ! V U O DÉC TREMEN AU

• 11 parcours gratuits, de différents niveaux • Renforcement musculaire • Commentaires historiques

Téléchargez l’application


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

DERBY EUROPÉEN DE REINING Yves Fromont en piste

lyon people • octobre 2017 • 54 •


Avec 9 Dakar — dont deux à moto — et six sélections en Equipe de France au compteur, l’avocat lyonnais est un plaidoyer vivant pour l’aventure… A pied, à cheval et au volant de sa Buggy. Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Fabrice Schiff

E

ntre une descente du Zambèze en canoë et un rallye Africa Race, en Buggy Tarek de 270 cv, le champion de reining, épreuve reine de l’équitation américaine, déboule frais et dispo, malgré ses « ligaments croisés en vrac » au CJA Quarter Horses des Echelles. Inauguré le 14 juillet dernier par Charlène et Jean Aubreton, les dix hectares de prairies et d’étangs de ce centre d’élevage et d’initiation à l’équitation Western, transposent le Far West au cœur de la Chartreuse. Stetson en tête, Yves Fromont enchaîne au galop des figures imposées. « Vifs et zen, les chevaux américains Quarter Horses sont génétiquement adaptés aux grands espaces : très réactifs, ils partent à vive allure chercher une vache, tournent à toute vitesse avant de repartir très rapidement et de s’arrêter net, sans le moindre contact apparent avec le mors », explique le cavalier au long cours.

DU SAUT D’OBSTACLES AU REINING Accro à la rando dès l’enfance, il se lance dans un parcours de cavalier classique en saut d’obstacles, avant de passer au concours complet d’équitation où il devient champion de ligue en 1996 et 1997. Seulement voilà. « Les chevaux sont des athlètes, on ne les laisse pas au garage comme une moto, à la fin d’une compèt’ ! » A l’heure où la création du cabinet Fromont-Briens, passé de 5 à 160 avocats, restreint la disponibilité sportive de l’avocat-entrepreneur, il tombe en arrêt à Equita Lyon, devant les Quarter Horses d’André Chabanier, éleveur de Saint Rémy de Provence. Sitôt repéré un petit étalon de deux ans et demi, Yves s’échappe dans le Lubéron pour se former au reining avec lui. Une autre rencontre

déterminante, celle de l’entraîneur américain Tracy Mac Reynolds, permet au cavalier de performer à un second concours de reining et de racheter en 2000, le cheval de Gérald Mossé, l’un des meilleurs cavaliers du monde. Titan Texan et Yves Fromont collectionnent dès lors les titres, des championnats d’Europe FEI au championnat du monde de Manerbio en 2008, en passant par les Jeux Mondiaux d’Aix-la-Chapelle en 2006.

LE MONDE DE L’ÉQUITATION WESTERN A CHOISI LYON Qualifié pour les Masters de reining d’Oklahoma City, Yves confie son fidèle Titan à sa fille Angèle et s’envole vers de nouvelles victoires aux Championnats d’Europe en équipe de France avec Pistolero Bo Sun, puis Gun Sliter Lil Step. Entraîné en Italie, le jeunot a fait bonne figure cette année, en 8ème et 9ème place sur 120 partants au Derby transalpin, note Yves ravi d’accompagner la nouvelle montée en gamme du reining à Equita Lyon, théâtre d’un premier Derby européen NRHA (National Reining Horse Association). La success story du reining se poursuit en beauté depuis la rencontre de Sylvie Robert et Yves Fromont lors d’une remise de prix aux cavaliers internationaux d’Equita Lyon: « Tu as du haut niveau en CSO, pourquoi ne pas faire la même chose en reining ? », ai-je demandé. Sylvie m’a dit banco. C’est ainsi qu’est né en 2009, le Reining International de Lyon où se déroule cet automne, l’un des plus beaux concours européens de la discipline. Chez GL events, ça décide vite ! » •

55 • octobre 2017 • lyon people


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

2

1

YVES FROMONT

3

L’album d’un champion toutes catégories

5

4

1. Beaurivage III s’élance en tête de la finale du Championnat de France de Pompadour en 1996 2. Yves Fromont s’illustre avec Mondain II en 1986, au concours de saut d’obstacles de Talloires (74) 3. Après avoir tâté de l’enduro et roulé dans la Croisière Verte avec Thierry Sabine, Yves Fromont a participé à son premier Dakar en 1987, avant de retrouver en 2001, les rives du Lac Rose 4. Ce passionné de rallye raid a dévalé les pistes de l’Africa Race 2016 en Buggy Tarek de 270 CV 5. Yves s’est envolé cet été vers une nouvelle victoire en remportant le Lawson Trophy Intermediate non pro, avec un score de 217,5 au Corina Schumacher Ranch d’août 2017 6. Héros des Houlettes et son cavalier s’envolent en finale du Championnat de France de Pompadour en 1987

lyon people • octobre 2017 • 56 •

6


Auvergne-Rhône-Alpes

Le plus court chemin vers le goût

,C ES

H

ER

IE S

E

AIS

ON

SO OIS

NS

S, Œ

TP

D RO

AIT

S IER

T

ME

S-

-B

IÈR

ÉP

ICE

ÉE

E

E

Réalisation :

Photos : ©Laurence Barruel – ©Masterfile

V

D IAN

T CU AR

AL TS

P S-

E AG OM R -F

SE UF

SL UIT

SE UIT - FR

U LÉG

S VIN

ES

L SA RIE

UC TS

L’ABUS D’ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ. A CONSOMMER AVEC MODÉRATION. Retrouvez en magasin les produits d’Auvergne-Rhône-Alpes agréés La Région du Goût www.laregiondugout.com


MAIER Joaillier 101 rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON MAIER Vintage 6 rue Simon Maupin 69002 LYON

04 78 42 08 81

Boutique ROLEX * 79 rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON 04 78 71 74 13

* Rolex est présentée uniquement au 79 rue du Président Edouard Herriot et au 99 rue du Président Edouard Herriot. Tudor est présentée uniquement au 99 rue du Président Edouard Herriot.

MAIER Horloger * 99 rue du Président Edouard Herriot 69002 LYON


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

LA GAGNE ET LA CLASSE RÉUNIES AU CHAMPIONNAT DE FRANCE DE 1995

lyon people • octobre 2017 • 60 •


GUY MARTIN

Un demi-siècle de passions équestres « L’habit rouge ne fait pas le cavalier, pour réussir, il faut aimer profondément l’animal », confie l’international de saut d’obstacles, devenu éleveur et formateur de cavaliers d’élite. Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Fabrice Schiff et DR

F

igées dans leur élan, des silhouettes équestres trouent la brume matinale. Au fil des minutes, le domaine de Guy Martin et de son fils Yannick dévoile sur 57 hectares, des trésors de sculptures signées Christian Maas, Frédéric Jager, Virgile, peintre et sculpteur officiel de l‘armée française… Surgies au détour d’un vallon ou d’une cour ornée d’une fontaine chevaleresque, les œuvres de grands artistes animaliers ont transformé en parc de sculptures le fief équestre de Guy Martin. Visage hâlé, silhouette juvénile, le sosie de Klaus Kinski nous ouvre les portes de sa demeure où Henri IV et son fier destrier veillent sur une collection de bronzes commencée dès l’enfance par le maître des lieux. Cavalier international de saut d’obstacles devenu éleveur et leader des naisseurs, marchand et formateur de cavaliers d’élite, Guy Martin vous le dit, « l’élevage n’est pas un métier, mais une passion, ne faut-il pas de très bons cavaliers pour former des chevaux ?» Et quels chevaux… Les impétueux Flambeau de Frédéric Cottier, Galoubet de Gilles Bertran de Balanda, Jappeloup de Pierre Durand, Quito de Baussy d’Eric Navet, Milton de John Whitaker, Casall qui vient de terminer sa carrière... Autant d’étalons-or de la passion de Guy Martin pour ces nobles et belles conquêtes dont les performances contribuent à 75% à la réussite d’un cavalier

de haut niveau. « Médiatisation oblige, on parle moins aujourd’hui des chevaux que des cavaliers », regrette celui qui entend bien réparer cette injustice en consacrant un prochain ouvrage aux couples équestres mythiques. En attendant, la saga de cavaliers de haut niveau – de Juan Carlos Garcia à Frédéric Sonntag, en passant par Christophe Cuyer, Max Thirouin, Laurent Guillet, Marc Montginoux, Valentin Marcotte et Valéry de Menditte, défile en accéléré dans les souvenirs de celui qui les a propulsés au sommet de leur art, avec un idéal d’excellence fondé sur une réelle complicité entre l’homme et sa monture. « S’il faut une très grosse fortune pour faire fortune dans un métier où un cheval de haut niveau peut valoir jusqu’à 4M€, l’habit rouge ne fait pas le cavalier, il se doit pour réussir, d’aimer profondément l’animal », souligne l’éleveur, « chuchoteur » à ses heures.

en un qui abandonne, venez me chercher », lui ai-je lancé ! Aussitôt dit, aussitôt fait… Emballé par l’expérience, Guy abandonne Sup de Co Clermont-Ferrand pour s’inscrire à la Fac de droit de Lyon et aux cours d’équitation de la Société Hippique Nationale dont il deviendra le premier appelé, aux lendemains de sa balade avec l’ami Jean Galop. On n’échappe pas à son destin !

LE PIED À L’ÉTRIER AVEC JEAN GALOP « Avant d’exiger un mouvement, il faut savoir communiquer ». Guy Martin en eut la révélation à 19 ans, dans son Auvergne natale : « Très sportif, je n’étais jamais monté, quand un ami cavalier m’a proposé de boucler à cheval, avec ses amis, les 50 kilomètres qui nous séparaient d’un concert de Gyorgy Cziffra à La Chaise Dieu. S’il y •

61 • octobre 2017 • lyon people


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

PIERRE VOLLA l’homme de Rio

Un reflet de flamme olympique joue dans le regard du cavalier et de sa jument star. Badinda Altena rêve d’une cabine de first class à bord du Paris-Tokyo de 2020. Texte : Jocelyne Vidal - Photos © Fabrice Schiff et DR

C

anicule ou pas… Pierre Volla descend de cheval à 15h, après huit heures d’exercices de dressage, sans pause déjeuner, sous un ciel brûlant. Inlassablement, le champion de France a refait ses gammes, ciselé les figures équestres et réglé en orfèvre, les chorégraphies propres à chacun des chevaux qu’il dresse, forme et valorise pour une clientèle internationale. Si le négoce et les stages de dressage font rayonner les Ecuries Pierre Volla dans le monde entier, le sport de haut niveau demeure la principale activité du cavalier sélectionné pour représenter la France aux Jeux Olympiques d’Eté de 2016. Un reflet de flamme olympique joue dans le regard de l’homme de Rio. « Les J.O. c’est le Graal de tout sportif » s’exclame Pierre Volla. « La magie de la cérémonie d’ouverture et des épreuves qui valurent deux médailles d’or aux copains français en saut d’obstacles et concours complet » demeurent intactes dans les souvenirs du cavalier de

lyon people • octobre 2017 • 62 •

dressage qui finit 31ème sur 60 pour sa première participation aux J.O. « On espère bien y retourner », murmure Pierre Volla à l’oreille de Badinda Altena.

« LES PLUS BEAUX CONCOURS COMMENCENT À LYON, MON TERRAIN DE JEU » Habituée des longs courriers, Badinda Altena minaude de plus belle devant l’objectif de Fabrice, notre photographe. La fraîcheur de son box « 5 Etoiles Luxe » de SaintCyprien dans la Loire, préfigure déjà celle d’une cabine de first class sur le Paris Tokyo de 2020. « Les sélectionneurs choisissent les trois meilleurs couples du moment pour représenter la France aux J.O. d’été. Des couples tributaires de la forme et de la santé des chevaux dont il faut gérer le physique et le mental. » Déterminé à tout faire pour que Badinda Altena atteigne son top niveau pour les J.O. de Tokyo, l’homme de Rio s’est emparé avec elle en juillet dernier, d’un deuxième titre au Championnat de France Pro Elite de Vierzon. En pleine progression, la jument star de Pierre Volla l’aura accompagné aux championnats d’Europe d’équitation à Göteborg, avant de s’élancer avec lui à Equita Lyon, dans

un circuit de coupe du monde qui lui tient particulièrement à cœur. « Les plus beaux concours commencent à Lyon, mon terrain de jeu », confie le champion. Après avoir grandi entouré des chevaux de son père, cavalier amateur du Puy de Dôme, Pierre Volla décroche son Galop 7 et le Bac Pro Production du Cheval. D’abord cavalier de saut d’obstacles, il se découvre une passion pour le dressage, sport de prédilection de son épouse originaire de Saint-Bonnet-leChâteau. Le couple a donc naturellement choisi de s’installer aux portes de Lyon en Auvergne-Rhône-Alpes. « Une région où s’est développé un réel engouement pour le dressage de haut niveau : les comités régionaux et départementaux ont boosté le circuit et la compétition cultive une belle dynamique sous l’impulsion d’Equita Lyon ».

« A 6 ans et demi et 4 ans et demi, mon fils Baptiste et ma fille Lorette sont plus doués que moi au même âge »… Le champion n’hésite donc pas à leur confier son olympique Badinda Altena.


Pierre Volla s’est offert le 9 juillet 2017, son deuxième titre consécutif de Champion de France Pro Elite aux Master Pro de Vierzon dans le Cher. Il a remporté le Grand Prix et le Grand Prix Spécial avec sa fidèle jument de 11 ans, Badinda Altena.

« LES J.O. C’EST LE GRAAL DE TOUT SPORTIF » POUR PIERRE VOLLA, CLASSÉ 31ÈME SUR 60 LORS DE SA PREMIÈRE PARTICIPATION AUX JEUX OLYMPIQUES D’ETÉ À RIO EN 2016.


lp

DOSSIER ÉQUITA LYON

PHILIPPE LIUCCI

« Equita ne s’est pas fait en un jour »

Régisseur depuis 1996 au sein du plus grand salon du cheval d’Europe, le directeur de l’agence Ivanhoé a connu les prémices d’Equita Lyon, son ascension et ses contraintes. Texte : Morgan Couturier - Photos © Jean Morel et DR

L

e sacro-saint monde du sport se révèle bien odieux avec ses travailleurs de l’ombre. Débarqué du monde sportif, avant de bâtir ses plus belles heures dans l’événementiel, Philippe Liucci a cerné depuis des décennies cette triste réalité. Il n’empêche que de l’ombre à la lumière, la réussite d’un évènement se résume régulièrement à la discrétion de ces hommes. À plus forte raison dans un salon du pédigrée d’Equita Lyon, devenu sous la coupe de Sylvie Robert, l’un, si ce n’est le plus grand salon équidé du monde. Tapis derrière la chevelure blonde de la figure emblématique du salon estampillé GL events, Philippe Liucci mérite lui aussi sa part de louanges. Recruté en 1996, pour sa maîtrise de l’événementiel et sa fibre sportive, le régisseur en chef d’Equita Lyon a su porter ce rendez-vous international vers les sommets qu’on lui connait. Une prouesse pour celui qui malgré son expérience, n’avait aucune affinité avec ces athlètes à quatre pattes. « Le cheval, c’était un univers qui m’était totalement étranger, avoue-t-il. Mais il y a deux choses qui allaient dans mon sens, le fait de venir du monde du sport et que mon métier, c’est d’organiser. Je pense que ça a été un avantage de ne pas être issu de cette filière ». Puis Sylvie Robert a fini par bouleverser les codes, apportant compétitions et animations à un évènement jadis résumé à ses expositions. « Je pense qu’Equita a été le précurseur et le marqueur des salons GL Events », insiste le directeur associé d’Ivanhoé. lyon people • octobre 2017 • 64 •

L’ORGANISATION DE LA COUPE DU MONDE EN 2018 Un tel projet n’a pu se « faire en un jour ». Du haut de ses 22 éditions, Philippe Liucci ne dénombre plus les efforts orchestrés pour satisfaire l’ambition de l’ancienne cavalière. « Au départ, elle s’est confrontée à des gens comme moi, qui disaient que ça prenait de la place. Les premières années, on a essuyé les plâtres. Dans la nuit, il m’est arrivé de monter des boxes. Ce n’était pas facile. Mais au final, elle a réussi à imposer sa patte », poursuit-il, avec une prenante émotion dans chacune de ses élocutions. L’image d’un monde austère a progressivement disparu, laissant place à une passion dévorante, révélée auprès de son équipe de toujours. Et qu’il partage

aujourd’hui avec ses filles initiées depuis 6 ans aux rudiments de l’équitation. De quoi avaler avec plus d’aisance, les marathons (30 à 35 kilomètres de marche, une veille 24h/24) qu’impose un tel évènement, où cohabitent 3000 chevaux, exposants, cavaliers et spectateurs. « Le cheval, c’est une école de la vie. Ce n’est pas gentleman farmer, dépeint l’ancien salarié de Gilles Moretton. Ce sont des gens durs, exigeants. On démarre le montage quinze jours avant, c’est un truc de fou. Mais quand les chevaux arrivent, tout bascule, la pression retombe. L’animal est majestueux, les problématiques changent ». Un éternel bouleversement qu’entretient Sylvie Robert, reine du renouveau et du challenge. Avec en ligne de mire le Championnat d’Europe de Reining pour cet opus 2017. Avant la gloire suprême l’année suivante, lors de l’organisation de la Coupe du Monde à l’AccorHotels Arena de Paris. Toute une histoire.


PRÊT-A-PORTER & CHAUSSURES HOMME

photo : Thierry Demko

PAUL SMITH KARL LAGERFELD STONE ISLAND ARMANI BILL TORNADE AERONAUTICA MILITARE PAL ZILERI LAB PATRIZIA PEPE MARCHAND DRAPIER CP COMPANY AT.P.CO DIGEL DEEPEND LORDS&FOOLS DSTREZZED MOOSE KNUCKLES

CHAUSSURES PAUL SMITH ALBERTO GUARDIANI DUCANERO NATIONAL STANDARD ATELIER VOISIN COLE HAAN

Stéphane, agenceur fait confiance à TRAMPS depuis 15 ans

ELUE MEILLEURE BOUTIQUE DE STYLE LYONNAISE PAR GQ LE MANUEL DU STYLE

4-5, RUE DE L’ANCIENNE PRÉFECTURE 69002 LYON TÉL 04 72 77 51 47 TÉL 04 78 92 82 14

www.tramps.fr -


DOSSIER ÉQUITA LYON

ATHINA ONASSIS

CHARLOTTE CASIRAGHI

La belle Hellène

Une élégance princière © Fabrice Schiff

Silhouette de sylphide, visage de star au regard pers… la petite-fille de Grace Kelly cultive le royal style avec naturel, de palais en circuits de compétition. Adepte de l’équitation depuis l’adolescence, Charlotte Casiraghi s’épanouit au galop dans le Lubéron où sa mère la Princesse Caroline s’installe dès 1990 avec ses enfants, au lendemain de la disparition en mer de son deuxième époux, l’industriel italien Stefano Casiraghi. Loin du Rocher, la princesse met sa passion de l’équitation entre parenthèses par amour de la littérature et de la philosophie. Licence en poche, elle remonte à cheval, s’entraîne au saut d’obstacles dans l’équipe du champion Marcel Rozier, ex sélectionneur de l’équipe de France. Aguerrie par de nombreuses compétitions juniors et amateurs, Charlotte multiplie les heures d’entraînement avec Thierry, fils de Marcel Rozier, avant de s’élancer en 2009 au Global Champions Tour avec GI Joe, un cheval de Jan Tops. Le temps de réaliser sa première interview télévisée dans Stade 2, la belle égérie de la ligne équestre de Gucci renouvelle sa participation au Global Champions Tour en 2010. La même année voit une cavalière à l’élégance princière s’envoler au-dessus des barres du CSI « deux étoiles » d’Equita Lyon 2010. Sept ans plus tard, la motivation est intacte. La passion de la compétition chevillée au cœur et à l’âme, Charlotte est déterminée à se faire un prénom : « Ce n’est pas ce dont on hérite qui fait une vie » confiait-elle récemment, « une vie, cela se construit, c’est ce que l’on fait qui est important. »

© Gabutti

lp

lyon people • octobre 2017 • 66 •

GUILLAUME CANET « Un besoin de revenir à l’essentiel » « En selle, dit-il, je ne suis pas là pour enfiler des perles »… La preuve en 550 épreuves de saut d’obstacles disputées entre 2012 et 2016 par l’acteurréalisateur qui se rêvait cavalier. Une voie toute tracée dans le haras de ses parents éleveurs de chevaux à Rambouillet, si un accident n’en eût décidé autrement l’année de ses 18 ans. Arrivée trop tôt devant l’obstacle, la monture de Guillaume Canet tombe avec lui et se relève en le blessant. Le jeune cavalier n’en retombe pas moins sur ses pattes dans le monde du 7ème art. Sitôt remis, le voilà inscrit au Cours Florent et propulsé sur scène aux côtés de Christophe Malavoy, dans la pièce de Montherlant, La Ville dont le Prince est un enfant. Après une première apparition au cinéma dans Le Fils Unique en 1995, Guillaume Canet galope en tête du box-office. Il donne la réplique à Leonardo di Caprio sur La Plage, savoure Les Morsures de l’Aube d’Antoine de Caunes, bataille dans les tranchées de l’émouvant Joyeux Noël. La réalisation du film Ne le dis à personne lui vaut quatre César, dont celui du plus jeune cinéaste. Entre deux réalisations à succès – Les Petits Mouchoirs et Rock’n Roll entre autres- Guillaume Canet repasse devant la caméra pour jouer dans 45 films en moins de vingt ans. L’aventure de Jappeloup où il incarne Pierre Durand, champion olympique de saut d’obstacles, lui donne une irrésistible envie de « revenir à l’essentiel ». Du Gucci Masters du Salon du Cheval de Paris au CSIO de France et d’Espagne, le crack du saut d’obstacles a fait sienne la devise de Pindare : « Deviens ce que tu es. » JV

Visage grave et regard sombre… Athina s’illumine sur les concours de saut d’obstacles. Elevée en Suisse par son père français Thierry Roussel, quatrième époux de sa mère Christina Onassis, la petitefille de l’armateur grec aux mains d’or n’aime que les chevaux et leur fascinant univers. Fi de la jet set et de ses virées en yachts traquée par les paparazzis. Athina ne vit que pour Arco, superbe bai de neuf ans offert par son père à Athina, férue d’équitation dès l’adolescence. Bac en poche, l’héritière d’Aristote Onassis s’envole à Bruxelles pour parfaire sa formation de cavalière. Le jour de ses dix-huit ans, Athina reçoit en cadeau d’anniversaire 25 pétroliers, un appartement à New York, un autre avenue Foch, des propriétés en Argentine, en Suisse, à Londres et Monte Carlo. Des prisons dorées auxquelles Athina préfère de loin, un concert de chevaux hennissant sur de longues pistes de terre battue. L’excitation avant de monter en selle, le bruit assourdissant du galop, le choc implacable des bottes, de voisin à voisin… Voilà ce qui fait vibrer la belle Hellène. Le temps d’échanger son affiliation nationale de la France à la Grèce, pour l’ensemble des compétitions équestres, Athina effectue en 2010, ses premiers parcours sur les circuits internationaux. Eloignée des terrains en 2012, par une mauvaise chute, la cavalière se remet en selle l’année suivante. Au prix d’un entraînement acharné, elle se retrouve en 13ème place du Championnat d’Europe à Herning au Danemark. Son classement propulse Athina aux jeux équestres mondiaux de Caen en 2014. Classée 66ème, la voici en piste pour les J.O. de 2016 et bien sûr les compétitions internationales d’Equita Lyon où l’organisatrice du Longines Onassis Horse Show de Ramatuelle assume avec fougue son art de vivre d’amour des chevaux, de paille et d’eau fraîche.


strellson.com

Boutique Strellson 5, Rue de l’Ancienne Préfecture Lyon 2


lp

STYLE VOYAGES

RELATIONS FRANCO-TUNISIENNES Le retour de l’ami Borhane

Le fructueux jumelage des golfs de Port El Kantaoui avec celui du Forez en mai dernier se poursuit avec l’organisation d’un tournoi du 9 au 13 novembre en Tunisie. Où le retour de Borhane Ben Ali qui avec Care Events entend relancer les échanges entre les deux pays. Le jasmin refleurit toujours. Texte : Nadine Fageol – Photos DR

L

ittéralement lynché durant la révolution tunisienne en janvier 2011, on peut dire que Borhane Ben Ali l’a échappé belle. Débarqué sans détours de son poste de directeur du bureau lyonnais (fermé depuis) de l’Office National du Tourisme Tunisien (ONTT). Sans motif réel de licenciement. Sous le manteau et sur les réseaux sociaux, on se déchaîne sur sa parenté avec l’ancien président Ben Ali réfugié en Arabie Saoudite. Entre temps, le système tunisien qui prend connaissance avec la démocratie, quelques sites d’informations éclairés font le ménage devant la porte Ben Ali pour en conclure que : hormis la famille présidentielle directe, les membres collatéraux ont essuyé bien des plâtres, soupçonnés de tout et n’importe quoi et propriétaires de rien. Borhane Ben Ali doit aussi son salut à son mariage avec une française aussi solide que bretonne. Il ouvre un restaurant dans le sixième où il a largement le temps de compter ses amis. Mais l’homme à qui l’on a même conseillé de changer de nom, pour celui de son épouse, se révèle tenace. Et de remonter la pente, progressivement, il relance son réseau sous le label Biospa avec une dizaine d’hôtels tunisiens axés sur les séjours de remise en forme et bien-être sachant que la lyon people • octobre 2017 • 68 •

Tunisie possède une infrastructure rapport qualité-prix hors norme en la matière. Ensuite, il créé Care Events dans l’objectif de proposer des séjours clé en main aux entreprises d’Auvergne-Rhône-Alpes dans un premier temps. En parallèle, François Turcas, le bouillant président de la CPME réactive en novembre dernier les relations entrepreneuriales dans le cadre du plan de relance de l’économie tunisienne lors de la conférence Tunisia 2020. Borhane Ben Ali, signale, lui, son retour en force avec le jumelage du golf du Forez, riche de 360 membres, et du prestigieux golf d’El Kantaoui qui a accueilli de prestigieuses compétitions motivées par l’excellence de ses deux parcours sur 130 ha. Pour le président du golf du Forez, l’échange s’avère propice qui permettra aux adhérents de pratiquer en période hivernale. On parle déjà de séjours destinés aux enfants durant les vacances de Toussaint ou de Pâques. Sur place, la signature du protocole

de jumelage a donné lieu à un tournoi accueillant un groupe auver-lyonnais et, derrière la présence d’un Michel Neyret en famille et joyeuse compagnie, une brochette d’observateurs de première ordre dont Yves Rioton (Séminaires Business Events), le sophrologue Gilles Taraquois, Marie-Laure Lemaître (CPME du Rhône), Karine Chapochnick (le Journal du Golf), Laurent Flavin (Alianz Finance Conseil). Thierry, Philippe et Antoine Magert ou Jean-Paul Carrillon… « On aimerait vous voir plus souvent », soulignait un proche de la manifestation, ce à quoi Borhane Ben Ali rétorque « c’est dans les moments difficiles que l’on apprend mais l’entente entre nos deux pays est intacte, l’avenir nous appartient ». On ne saurait trop conseiller aux amateurs de petites balles blanches de foncer sur le prochain tournoi qui aura lieu en novembre, les invités n’étant pas en reste, spa de premier ordre, poissons grillés et visite surprenante à l’instar de l’amphithéâtre d’El Jem, Colisée tunisien noyé dans les oliviers. A notre demande, Borhane Ben Ali a même assuré la visite du Mövenpick de Sousse sublimement pensé, des chambres avec vue à la garderie enfantine en passant par le spa matinée indonéZen. Cet homme au nom déjugé nous a juste rappelé combien la Tunisie reste accueillante.


lp

STYLE IMMOBILIER

CAHIER DE L’IMMOBILIER ANCIEN ET NEUF BUREAUX ET LOCAUX

lyon people • octobre 2017 • 70 •


bricerobert.com

Brice Robert VILLEURBANNE PARC DE LA TÊTE D’OR / PARKVIEW BUREAUX À LOUER / 22 335 m2 divisibles Opération tertiaire contemporaine unique dans le paysage lyonnais par son emplacement, son envergure et ses prestations. Cet ensemble immobilier de deux bâtiments est situé à l’entrée de la ville, dans un environnement proche du pôle universitaire de la Doua et offre une vue imprenable sur le Parc de la Tête d’Or. Contact : Maryse CADEGROS

Livraison 2019

VILLEURBANNE CARRÉ DE SOIE / LE KARRÉ BUREAUX À LOUER / 9 930 m2 divisibles Au cœur du nouveau pôle tertiaire Carré de Soie en plein essor, le Karré s’engage dans une architecture nouvelle génération dédié au confort de ses occupants et proche de toutes les commodités. Surfaces des plateaux modulables, larges terrasses. Bon ratio de parking en sous-sol. Métro, Tramway T3 et 8 lignes de Bus desservant la Part-Dieu en moins de 15 minutes et la Presqu’île. Disponibilité 1er semestre 2019

Contact : Maryse CADEGROS

LYON 2ÈME / PRESQU’ILE - PERRACHE / CONVERGENCE BUREAUX À LOUER / 8 444 m2 divisibles à partir de 138 m2 Au cœur de Lyon et bénéficiant d’une accessibilité optimale, au pied du pôle multimodal de Perrache et à proximité de la place Bellecour, Convergence associe beauté d’un patrimoine en pierre, modernité du verre et du métal. Programme HQE RT 2012. Prestations de très grand standing : bureaux en premier jour, grands balcons, terrasses généreuses... DPE en cours

VENTE

Contact : Johanne LEPINE DEVOLFE

LYON 7ÈME / SUN 7 BUREAUX À VENDRE OU À LOUER / 5 216 m2 divisibles Ensemble RT 2012 de 3 immeubles à proximité du pôle multimodal Jean Macé : Métro B, Tram T2, nombreuses lignes de Bus et station Vélo’v. Très belles prestations d’exception. Possibilité de commerces en RDC. Nombreux emplacements de parking en sous-sol. Contact : Valérie MELON

Disponibilité mars 2019

LYON 7ÈME / LE SEVEN BUREAUX À LOUER / 3 187 m2 divisibles Projet immobilier haut de gamme offrant des prestations d’exception face au stade de Gerland, emplacement stratégique en entrée de ville. Une architecture spectaculaire pour une conception environnementale BBC, RT 2012 et HQE. Bâtiment imaginé pour le confort des salariés et pour repenser le rapport au travail. Contact : Maryse CADEGROS

DPE en cours

VILLEURBANNE / L’ÉCHO BUREAUX À LOUER / 3 074 m2 divisibles à partir de 155 m2 Immeuble neuf offrant une excellente alternative directement connecté à la Part-Dieu par le Tram T3 (8 min., 3 arrêts). Flexibilité des aménagements, jusqu’à 1 personne pour 8 m2. Réglementation RT2012 et label Oxygen. ERP 5ème catégorie. Contact : Maryse CADEGROS

DPE en cours

LYON 2ÈME / UNITY BUREAUX À LOUER / 2 789 m2 divisibles à partir de 147 m2 Au cœur du nouvel îlot Ynfluences Square offrant des services inédits en cœur de ville, l’immeuble tertiaire Unity bénéficie d’une conception architecturale novatrice, intelligente et durable : larges espaces de travail lumineux, confortables et ouverts sur l’extérieur. Terrasses accessibles à chaque niveau. Parking en sous-sol. Au pied du tramway T1 et à 500 m de la gare TGV de Perrache. Disponibilité novembre 2017 Contact : Maryse CADEGROS PHOTOS : BRICE ROBERT - DOCUMENT NON CONTRACTUEL - SIRET 31978448400028

15, rue Bossuet, 69006 Lyon - Tél. : 04.72.83.08.08

PHOTOS : BRICE ROBERT - DOCUMENT NON CONTRACTUEL - SIRET 31978448400028

Toutes nos offres sur bricerobert.com et suivez nous sur :


Spécialiste de l’Ouest Lyonnais

CHARBONNIERES - Maison contemporaine 230 m2 - 4 ch - 1 470 000 €

SAINTE FOY - Maison avec vue 300 m2 - 5 ch - 1 380 000 €

CHARBONNIERES - Propriété 206 m2 - 5 ch - 1 254 000 €

VOURLES - Propriété 300 m2 - 6 ch - 1 095 000 €

ST CYR AU MT D’OR - Appt de charme 162 m2 - 5 ch - 749 000 €

DARDILLY - Appt de charme 176 m2 - 4 ch - 670 000 €

TASSIN Bourg - Appt terrasse 72 m2 - 1 ch - 570 000 €

ECULLY - du T1 au T5 modulables - 5280 €/m2

Ste Foy 04 78 59 08 08 - Ecully 04 78 33 08 08 - Dardilly 04 78 47 08 08 - TASSIN 04 72 38 08 08

www.lyonimmo.com - Estimation Gratuites


lp

RUBRIQUE STYLE ÉCO

AU COMPTOIR DE LA CAISSE

votre partenaire point de vente tous commerces Spécialisé dans la solution d’encaissement depuis 2010, Au Comptoir de la Caisse (ACDC) doit sa renommée aux métiers de bouche, friands de ses produits. Mais à compter de l’année prochaine, et ce, en accord avec la nouvelle législation, l’entreprise élargit son domaine d’activité. Texte : Morgan Couturier - Photos : Fabrice Schiff

A

lors qu’il reste encore quelques dés à jeter avant d’entrevoir l’année 2018, Au Comptoir de la Caisse avance ses pions et se rapproche sensiblement de ladite case, bien aidé par la carte chance tirée par l’Etat. En obligeant à l’horizon 2018, commerçants et professionnels assujettis à la TVA à enregistrer les paiements de leurs clients au moyen d’un logiciel de comptabilité ou d’un système de caisses sécurisées, le gouvernement a irrémédiablement accru les ventes de l’entreprise limonoise, spécialisée depuis 2010, dans les solutions d’encaissement. Leader sur Lyon auprès des métiers de bouche, qui viennent y dénicher de quoi consigner leurs recettes, Au Comptoir de la Caisse profite de cette nouvelle législation pour élargir sa clientèle et son domaine d’activité. « Nous avons signé de nouveaux partenariats afin d’offrir nos services aux boulangeries, aux boucheries, commerces de détails, prêt-à-porter, poissonniers et autres salons de beauté, dévoile le directeur, Karim Omri. Nous gérons également des partenariats multi-sites (Moulin de Païou, Marie Blachère) avec des statistiques établies pour chacun des sites. Notre point fort, c’est de ne pas être mono-produit, mais d’offrir des solutions adaptées, avec un vrai rôle de conseil, selon le métier, la taille de l’entreprise et le budget. Mais nous n’avons pas que des caisses enregistreuses. Nous avons également tout ce qui est monnayeur ou balance caisse, équipés lyon people • octobre 2017 • 76 •

d’un logiciel certifié NF525 ». Une diversité que le trentenaire a étudié au fin fond de son garage, quand seul, il prenait l’initiative de fonder le bien nommé Comptoir de la Caisse. Sept ans plus tard, le modèle fait ses preuves, et les commerçants se pressent par dizaines chaque semaine pour alimenter le compte clients. La caisse en enregistre plus d’un millier, et ce, avant même les premiers frémissements du rush annoncé en fin d’année.

3

AGENCES CRÉÉES DANS LA RÉGION. QUATRE AUTRES VONT SUIVRE DANS LA TOUTE LA FRANCE « Les commerçants ne sont pas encore prêts, ils attendent le dernier moment », poursuit Karim Omri. Une bonne nouvelle ne venant jamais seule, le gérant n’a pas attendu l’âge d’or de son activité pour cerner les premiers signes de croissance. En cette année 2017, trois agences ont vu le jour à Chambéry, Dijon et Clermont, fruits d’une

ouverture du capital en juin dernier. « Nous avons intégré trois associés, des industriels reconnus sur la place de Lyon, explique-t-il. C’est important de s’entourer de compétences et d’avoir des fonds pour se développer, tout en procédant au recrutement d’une dizaine de commerciaux ». La suite dans les idées, Au Comptoir de la Caisse ne devrait s’arrêter en si bon chemin. La société compte s’exporter hors des frontières de la région. Après Paris, où fourmillent les entreprises, Karim Omri vise Bordeaux, Toulouse et Aix-enProvence. Rebutée par les commerçants à sa promulgation, la loi fait décidément le bonheur de l’entreprise. Placés devant le fait accompli, les clients n’ont d’autres choix que de s’épancher devant les produits d’ACDC, dont la formule installation-maintenance 24h/24 a su les contenter. « Les prix sont très attractifs, d’autant que nous proposons de la location évolutive, avec un changement de matériel effectué tous les trois ans. Nous faisons rarement de la vente pure ». Après avoir bataillé des années durant pour déployer sa société, — en témoigne la création à Limonest, d’un showroom* équipé des dernières technologies — Karim Omri voit enfin le succès s’asseoir au comptoir.

*Le showroom est ouvert du lundi au vendredi, de 9h à 18h ou sur rendez-vous, au 13 rue des Aulnes à Limonest.


STYLE GASTRO

Debout : Jean Burdy (Pernod Mumm), Catherine & Toto Li Vigni (Toto Li Vigni Ristorante), Arnaud Bernollin (Cuisines Bernollin) et Dominique Roy (Pernod Mumm) A table : Frédéric Blanc (Restaurant Georges Blanc), Christophe Marguin (Le Président), Frédéric Cote (Au Colombier) et Philippe Bernachon (Bernachon Chocolatier)

Les Cuisines Bernollin INVITENT TOTO LI VIGNI

Couverts au garde-à-vous et invités au diapason, l’agape d’automne du cuisiniste Arnaud Bernollin avait tout d’une rentrée des classes gourmande. Dans le rôle du maître d’école, le chef Toto Li Vigni et son épouse Catherine sont venus dispenser une magistrale leçon d’italien à quelques toques blanches célèbres. Il tempo per mangiare ! Bien installés au premier rang, les chefs Frédéric Blanc (Restaurant Georges Blanc), Christophe Marguin (Le Président), Frédéric Cote (Au Colombier) et le chocolatier Philippe Bernachon (Bernachon Lyon) n’en ont pas manqué une miette. Et pour arroser les palais déjà égayés par les mets du chef Toto, les pétillants Jean Burdy et Dominique Roy (Pernod Mumm) ont réservé quelques belles quilles de la maison champenoise, dont la nouvelle cuvée Mumm Grand Cordon. D’ ancien footballeur professionnel à lauréat du Prix du Talent Italien lors de la foire gastronomique internationale de Crémone (2013), Salvatore « Toto » Li

Arnaud Bernollin et Toto Li Vigni

Disques de polenta avec sa crème de cèpes et carpaccio de truffes d’été de Perugia

« Melanzana revisée » (Aumonière d’aubergine, cœur mozzarella tomates pistou)

Le Chou « Bernollin » (chou à la crème de citron et aux fruits rouges, menthe)

Vigni présente un parcours à l’image de sa personnalité : unique ! Originaire de Marsala, il raccroche finalement les crampons et apprend la cuisine sous la houlette du grand restaurateur turinois Vittorio Urbani. Lorsqu’il s’installe à Lyon en 1985, sa rencontre avec le chef lyonnais Daniel Ancel s’avère déterminante. La patte de Toto s’affine et se fait velours, toujours au service de produits de choix estampillés Italie. Cèpes, truffes d’été de Pérouse et noisettes du Piémont se sont ainsi parés de leurs atours gourmands lors du déjeuner Bernollin. Merveille de simplicité, de textures et de saveurs, la cuisine de Toto Li Vigni revisite avec raffinement le coeur de la gastronomie italienne. Buon appetito a tutti ! TOTO LI VIGNI RISTORANTE 50 COURS DU DOCTEUR-LONG - LYON 3E OUVERT DU MARDI AU SAMEDI, MIDI ET SOIR - 0478421924 Photos : Saby Maviel

77 • octobre 2017 • lyon people

lp


lp

PEOPLE SPORT

AVEC LE BOXING

WELLNESS SPORT CLUB frappe un grand coup

Chaque année, le groupe Wellness Sport Club s’efforce d’étoffer son offre par la création de nouvelles disciplines. La rentrée 2017 ne déroge pas à la règle, avec l’instauration de cours de boxe, une discipline rigoureuse et particulièrement énergique. Texte : Morgan Couturier – Photos DR

V

«

ivez le sport premium », promet Wellness Sport Club au fronton de son établissement. La rentrée 2017 en fournit une énième démonstration, avec l’instauration d’une activité boxing au sein d’un menu sportif déjà particulièrement copieux. Devant l’attrait du noble art, dont ils sont de fervents adeptes, les frères Clamaron, Laurent et Gérald n’ont pu résister à l’insatiable envie d’enfiler les gants, déclinant cette pratique sportive pour les besoins de leur établissement. Une formule « tout public », censée démocratiser ce sport jadis réservé aux sportifs armés d’une bonne dose de courage et de tempérament. Au milieu des parcours cardio-training et des ateliers musculation, la boxe déploie désormais ses directs et ses uppercuts pour une séance d’une heure haute en intensité. Un simple aperçu de l’échauffement, incarné, comme le veut la tradition, par ses célèbres exercices de corde à sauter suffit à cerner l’énergie déployée lors des séances. N’est pas Rocky Balboa qui veut.

SHADOW BOXING ET TECHNIQUES DE DÉPLACEMENT Il n’empêche, si les coups directs à la personne sont proscrits, l’apprentissage des combinaisons et de ses techniques de lyon people • octobre 2017 • 78 •

déplacement confère à chaque participant, un sérieux aperçu du quotidien d’un boxeur professionnel. Sans oublier l’acquisition de techniques de défense, une donnée toujours très appréciée du public féminin. Cependant, résumer cette activité au seul public féminin serait faire offense au noble art. L’exécution des mouvements pieds poings (tirés de la boxe thaï, anglaise et du kick boxing) mis en application au cours des différents « combats », devrait rapidement pousser le palpitant jusque dans les cordes, améliorant au gré des coups, l’endurance des adhérents. Repousser ses limites, tel est le créneau de cette activité boxing. Poids légers ou poids lourds, les calories sont mises à rudes épreuves. Avec de tels arguments, Wellness Sport Club met tout en œuvre pour frapper les esprits.

nouveau

WELLNESS S’INSTALLE À CONFLUENCE Depuis le 1er octobre, le club de fitness a intégré officiellement ses quartiers à Confluence, développant son activité au sein du tout frais immeuble « King Charles ». Il s’agit là du 5e club installé dans la région lyonnaise. Etablie sur 1800m2, la salle comporte ses traditionnels ateliers musculation et cardio-training. À cela, s’ajoutent un espace cross training outdoor, une piscine, un hammam et un sauna. Wellness Sport Club Confluence 134, cours Charlemagne - Lyon 2e Tarif : 49 € par mois, sans engagement. Plus d’informations sur www.wellness-sportclub.fr


lp

PEOPLE SPORT

Yann Roubert, président du LOU Rugby et Olivier Roux, co-fondateur de GL Events

. Anne-Marie Baezner (GL Events) et Maxence Rissoan (LOU Rugby)

LOU RUGBY - BRIVES François Turcas, président de la CPME Rhône et Laurent Fiard, président du Medef Lyon Rhône

Feu d’artifice inaugural

Texte : Jean-Marie Nauleau - Photos © Fabrice Schiff

V Sylvain Poropane (Eiffage construction) et Pascale Dubois (Pitch promotion)

Marc Fraysse et Maître Dominique Bremens

lyon people • octobre 2017 • 80 •

ainqueur de Brive, les gones de Pierre Mignoni ont inauguré le nouveau Matmut Gerland en présence de 13 890 spectateurs sur le score sans appel de 29 - 14. Après la cérémonie inaugurale du nouveau stade et une entame de match peu passionnante et très électrique, se résumant a un duel de buteur entre Beauxis le lyonnais et Germain le briviste, la mi-temps est atteinte sur le score de 9 – 9. Il faudra attendre le retour des vestiaires pour que notre demi de mêlée Couilloud mette le feu aux poudres avec un essai plein de malice dès la 45ème minute très rapidement suivi d’un essai de la nouvelle recrue Palisson, à la 56ème. Seul regret, avoir raté le bonus offensif. Avec ses deux victoires au compteur le LOU se retrouve 2ème du Top 14. A l’issue du match, c’est dans le ciel de Gerland qu’a eu lieu le feu d’artifice pour ponctuer cette belle soirée.

Florence Verney-Carron, vice-présidente du Conseil régional et Xavier du Crest de Villeneuve (Handicap International)

Brigida Morgillo (Boffi), Mathieu Renaud (LOU Rugby) et Caroline Ginon (La maison du lac architecte)


Roger Cesa, ancien président du LOU et Michel Gostoli (Eiffage)

Georges Képénékian, maire de Lyon, Olivier Ginon, président de GL Events, Gérard Collomb, ministre de l’Intérieur et David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon

Erick Rostagnat (GL Events) et le général Pierre Chavancy, gouverneur militaire de Lyon

Michel Chenevat (Eiffage) et son épouse Cathy

Laurent Wauquiez, président du Conseil Régional et Yann Roubert, président du LOU Rugby

Cyril Janssen, Geoffrey Valery (M2A), Nicolas Gagneux, président de 6ème Sens Immobilier et son fils Vladimir

Stéphane Morot-Sir et Gaëtan Muller (ASVEL)

Eric Vernusse (Banque Rhône-Alpes) et Michel Le Faou, adjoint à l’urbanisme

Brigitte Honegger (Nouveau Lyon), Caroline Collomb et le docteur Jacqueline Ginon

Guy Mathiolon, président de Serfim et Marie-Sophie Obama (Lyon ASVEL Féminin)

Henri-Michel Comet, Préfet de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, le docteur Jacqueline Ginon et Olivier Ginon président de GL Events

Le nouveau stade est opérationnel depuis la reprise du championnat

81 • octobre 2017 • lyon people


lp

PEOPLE SPORT

Les tribunes VIP d’OL – Dijon

BONUS ET MALUS

La loge Fontanel

Texte : Franck Girardet - Photos © Fabrice Schiff

La députée Danièle Cazarian (LREM) et son époux Michaël (Sevalor)

D

es buts, des rebondissements… mais il aura manqué l’essentiel à savoir la victoire au Groupama Stadium face à Dijon (score final 3-3). Ce sont trois points qui filent et placent déjà l’OL sous pression et à six encablures de la seconde place qualificative pour la Champions League. Côté performances individuelles, comment ne pas pointer du doigt la défense quand on prend trois buts à domicile. Les satisfactions sont à porter au crédit de Nabil Fékir qui illumine le secteur offensif et au jeune Aouar qui a été très bon dans ses choix et son activité. Côté tribune VIP, la Président

Box a fait la part belle aux traditionnels VIP lyonnais : André Soulier toujours plongé dans ses mémoires qui a pu deviser à loisir avec Jean-Marc Requien sur les notabilités lyonnaises présentes. Notons également la présence de Marco Chopin délesté du costard et déjà débordant d’énergie pour sa nouvelle aventure au Théodore. Son expatron Jérôme Bocuse était également de la partie comme le jeune marié Alexandre Aulas. Du côté de Michel Viera, on célèbre une excellente nouvelle à 7 chiffres. Avec l’acquisition de Gitem, MDA va changer de dimension.

Jean-Marc Requien, Jean-Michel Aulas, président de l’OL et Marco (Lyon People)

Benoit Kubie (SLCI) et son fils Matthieu

lyon people • octobre 2017 • 82 •

Serge Bex (OL) et Mathilda Durand (MDA)

Charlotte Joffre (IRELEM) et Anne-Gabrielle Roche (Groupama)


DANS LES LOGES...

Jérôme Bocuse et Maître André Soulier

Sébastien Le Guillou (Moreteau), Julie Demont (Chapoutier) et Harry Moyal (OL)

Christine Thivillier et Lydie Thomine (Groupama)

Sylvie Meloni (Digital Virgo), Barth (W9) et Anne Revillon

Serge Delaigue contrôleur général SDMIS, Jean-Yves Sècheresse, adjoint à la Sécurité et Gérard Houiller

La loge Alcaix & Associés

Christophe Aussenac (ATC groupe) et son fils Guerlain

Gilbert Giorgi, vice-président de l’OL et Michel Viera, président de MDA

Emilio Santullo (Prestige Immo), Eric Petricca et Gérard (Lyon Events sécurité)

Gérard Houiller, Maitre Xavier Ginon et son épouse Cécile

Didier Givord (Prestige Immo), Jean-Paul Magnoli et Stéphane Abadie (Constructions Rhône-Alpes Logements)

Jean-Marc Brun et son épouse Nicole (Groupe Adequat)

v

La loge I-Novati

La loge Groupe Alaine

83 • octobre 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

LES JOLIES SORTIES & BELLES RENCONTRES

de

Françoise Petit

MOIS par moi

francoise.petit@lyonpeople.com

Photos : FP

GASTRONOMIE

CINEMA

e quai Saint Antoine, c’est un bonheur de petits matins avec son ruban de Saône effleurant le Vieux Lyon et son chapeau de pierre en forme de basilique. Côté marché, les étals donnent la couleur du bien manger et cela tombe à pic car en face se reflètent d’autres parfums. Au numéro 29, l’huile d’olive fait son show avec plus de 50 crus, et, 700 produits alimentaires d’origine méditerranéenne rivalisent d’arômes et de textures. Vincent Estrade orchestre cet univers du goût depuis 15 ans et fin août (avec ses associés) a ouvert un espace (ex Malartre) pour « croquer un bout ». « Quai des Oliviers » s’est donc agrandi pour un restaurant de poche qui propose en live légumes du marché voisin, charcuterie maison et autres produits subtils de saison cuisinés tout simplement par Ulrich Rieser. Ce chef aime combiner ce qu’il sélectionne dans le généreux gardemanger de l’épicerie. La carte est composée de « petits plats » à partager en mode

Belle avant-première au Pathé Bellecour avec la projection de « Mon garçon » le film événement de Christian Carion (ici avec Laure Irmann co-scénariste). Guillaume Canet himself traduisait ce soir-là son bonheur-stupeur d’avoir tourné sans connaître le scénario comme s’il avait été hélitreuillé sur le plateau du Vercors avec les yeux bandés. Frédéric Lopez fait des émules mais l’originalité de l’histoire est telle que les acteurs, Mélanie Laurent et le tout neuf Olivier de Benoist (qui passe du rire au 7ème art avec une certaine aisance), ont du revoir leur méthode d’interprétation. C’est réussi ! Salle comble où public et amis de Stéphane Carion se confondaient : Laurent Gerra (« en Mai fais ce qu’il te plaît ») et autres connaissances célèbres dans leur discipline à l’instar de Vincent Fière ou Gilles Sainte Rose.

L

détendu avec une sélection de vins solaires. L’équipe actuelle autour de Vincent va s’étoffer, ici l’on aime croiser la gentillesse efficace de Françoise, la douceur de Cécile et l’enthousiaste d’Ulrich. Bon appétit chez eux avec (photo) cette généreuse soupe au pistou ou autre plats uniques !

La Martinière était orpheline de la cuisine de Floriant Rémont, cependant le « Potager des Halles » continue avec Hervé et Sylvain sous une formule personnelle qui fonctionne bien. Que les afficionados des pépites du jeune chef qui a déserté le quartier se rassurent. « Le Bistrot du potager » (marque déposée) est désormais lové dans une ancienne halle industrielle respectueusement restaurée. Ainsi, après plus de dix ans devant le mur des lyonnais, les propriétaires historiques Franck et Mai Delhoum ont choisi d’installer leur nouvelle adresse au cœur de Gerland. Poursuivre l’histoire dans le 7ème. Et comme le dit si bien Camille Carlier, prêtresse de la communication culinaire : « le couple Delhoum a mis en scène une nouvelle façon de s’attabler autour de petits plats bistronomiques à partager, une sorte de sanctuaire de la cuisine décomplexée, Floriant Rémont propose un melting pot de saveurs qui réconforte, bouscule, ne laissant jamais indifférent ! » Claire, Cédric, Marine sont aussi les acteurs de cette réussite à vivre au 83, route de Gerland. lyon people • octobre 2017 • 84 •


23, RUE LONGUE – 69001 LYON 04 78 39 08 35


RUBRIQUE

Les 18 Rendez-Vous

QU’IL NE FALLAIT PAS RATER !

© DR

1

TROPHÉE DE GOLF PAUL BOCUSE Golf Club de Lyon Instaurée en cette année 2017, cette compétition dévoile le swing des cuisiniers de la maison Bocuse, leurs partenaires et leurs amis, invités à prendre la mesure du Golf Club de Lyon. 45 équipes, avec la participation notable des chefs Christophe Muller et Olivier Couvin et du directeur général de l’auberge de Collonges, Vincent Le Roux. Vainqueurs dans leur catégorie respective, Arnaud et Xavier Gauduel, Thomas Arnal et Stéphane Landreau remportent ainsi le précieux sésame. Une bien belle récompense qui ouvre l’appétit, le meilleur moment restant la dégustation du jour : un déjeuner préparé par la brigade de cuisiniers de Collonges. Rien que ça !

2

© Fabrice Schiff

3

© DR

lp

TROPHÉE MADAME SWING

LA CHARCUTERIE SIBILIA

Golf du Gouverneur

s’exporte à la Croix-Rousse

A l’initiative de quatre copines – Nadine Pugnat, Candu Lê, Josiane Guyon et Françoise Douplat - passionnées de golf, l’association Madame Swing a été lancée en avril 2017 au Golf du Gouverneur. Elle accueille toutes les féminines membres du club, quels que soient leur index et leur âge, qui se rencontrent une fois par mois sous forme de parties amicales pour partager leur passion du golf dans une ambiance sportive et conviviale. Le 1er Trophée Madame Swing a réuni 104 participantes de 14 clubs de la région Auvergne Rhône-Alpes, mardi 5 septembre. Un rendez-vous plein d’enthousiasme et de bonne humeur, qui s’est achevé par une remise des prix avec de très belles dotations offertes par les partenaires dont une toile de l’artiste Yoël Benharrouche.

Tout vient à point à qui sait attendre. Et de quelle manière. En ficelant ses saucissons, pour le plus grand plaisir de ses clients, Bruno Bluntzer a longtemps espéré réaliser pareille manœuvre avec l’ouverture d’une deuxième boutique. C’est désormais chose faite, depuis le 18 juillet, avec un nouveau commerce, débauché en complément de la maison mère, installée depuis 1971 aux Halles de Lyon. « C’était notre fil conducteur depuis 6-7 ans, il était important de sortir des Halles », assure l’as de la charcuterie. Après moult visites, le choix s’est rapidement arrêté sur la Croix-Rousse, à quelques encablures de la boutique de Sébastien Bouillet, grand artisan de cette décision. Le chocolatier a fini de convaincre son ami de s’enraciner dans cet ancien magasin de chaussures de 55m2.

lyon people • octobre 2017 • 86 •


lp

PEOPLE EVENTS

4

14ÈME BIENNALE D’ART CONTEMPORAIN

GROUPE CARDINAL, PARTENAIRE OFFICIEL « Les seules performances sont celles qui durent ». Thierry Raspail a fait de cet adage une réalité non virtuelle en pérennisant Le Rendez-vous de l’art contemporain à Lyon. Une performance dans laquelle ses partenaires jouent un rôle majeur, cette année encore, aussi bien sur le plan financier que sur le mode des relations publiques. Les invités de JeanChristophe Larose, président du Groupe

Cardinal, Sophie Defforey, présidente d’Aquasourca et Jean-Patrice Bernard, président du Groupe Bernard, ont pu tout à loisir cheminer à la Sucrière au milieu de ces « Mondes Flottants » parfois bien énigmatiques avant de se retrouver pour un savoureux cocktail… sur la terre ferme chez Fratelli, le nouveau restaurant italien de la Confluence. MP

Masset (Groupe Laurent Loire (Caisse d’Epargne), Guillaume e-Avocats) Cardinal) et Philippe Pachoud (Cabinet Voltair

Franck Chapon, directeur des UGC Lyon, Sylvain Auclair (Fratelli) et Jean-Christophe Larose, président du Groupe Cardinal

Michelle Philippon et Marjolaine Martin (EM Lyon)

lyon people • octobre 2017 • 88 •

Photos © Fabrice Schiff

Bernard Reybier (Fermob) et son épouse Sylvie

Evelyne et Vincent Labruyère (Groupe Labruyère), Anne Sapin (AJ Partenaires)

Maurizio Bullano (Le Fratelli), Sophie Dufour (JL) et Patrick Martin, président du MEDEF AURA

Florence Verney-Carron, vice-présidente du Conseil régional et Jean-Luc Mathias (Collège Hôtel)


Le vol des cigognes...

Mathieu Bonnet (E6) et son épouse Séverine

Philippe Goetzmann (Crédit Mutuel) et l’architecte Albert Constantin

Michel Le Faou, adjoint à l’urbanisme et Maitre Dominique Bremens

Bruno Sapin (AJ Partenaires) et son épouse Anne

Mireille et Jean-Yves Blanchard (Blanchard Expertise), Isabelle Bernard (OL feminin)

Le clan Queyranne et le clan Noir

Monique Vandenbeyvanghe (Ministère de la Défense) et son époux Alain (Société générale)

Maitre Pierre Leufflen et Pascal Parent (Groupe Cardinal)

Florence et Eric Baroin (Fiducial Legal) Edith et Pierre-Joël Philibert (Véolia), Audrey Rut (Métropole de Lyon)

Le team du Fratelli autour du chef Maurizio e Cardinal, Sophie Defforey, Jean-Christophe Larose, président du Group André-Claude Canova x soyeu le et a asourc d’Aqu ente présid •

89 • octobre 2017 • lyon people


lp

RUBRIQUE PEOPLE EVENTS

5

3 DRIVE DE L’IMMOBILIER ÈME

Zoulikha, Catherine Meudic et Rachel Carre

Denis Sicard, Ghislain Radisson et Sylvain Zito

P

our la troisième année, la FNAIM, l’UNIS et la Chambre des Notaires se réunissaient sur les greens du Golf Club de Lyon. La fraîcheur matinale n’a pas refréné les ardeurs. Bien au contraire. 9h pétantes, les 53 participants du 3e Drive de l’Immobilier ont exposé leur palette technique, pour sortir vainqueurs des dixhuit trous du Golf Club de Lyon. Force est de constater que l’Immobilier n’est pas leur seul domaine de compétence. À l’image de Mathieu Pedrini et Arnaud de Mazenod, tous deux lauréats du classement brut et net, de la compétition masculine. Imités chez les femmes, par Chantal Bouteille et Brigitte Franchet.

Stéphane Brunet, Rodrigue-Steve Lacom et Patrice Rosier

Brigitte Franchet, Danielle Depont et Catherine Rosier

Georges Perrillat, Roger Girardon et Jean Chavot

Arnaud Perrillat, Gilles Escande et Mathieu Pédrini

Jean Chavot, Lionel Leifer, Roger Girardon, Jacques Pedrini et Alexandre Schmidt

Photos © Fabrice Schiff

Ghislain Blaudin de Thé, Christian Bloch Escoffier et Bernard Frachon

Cédric Girardon, Grégory Girardon et Bruno Horesnyi

lyon people • octobre 2017 • 90 •

Sylviane Panhalleux, Alexandre Schmidt et Julie Coulon

Richard Suscillon, Alexandre Thurel et Philippe Tissier

Eric Gobet et Elisabeth Chavot

Gilles Pappas, Jacques Pédrini et Lionel Leifer


Daniel Levi

MERCREDI 18 OCTOBRE 2017 À 20H30 DÈS 48€* SALLE DU GRAND CERCLE PLACES DISPONIBLES SUR www.danielleviofficiel.fr

CASINO - HÔTEL - SPA - RESTAURANTS - ÉVÈNEMENTS WWW.CASINOLYONVERT.COM #JouezleJeu

* Tarif V.I.P : 150€ (accès aux balances à 18h, séance de dédicace avec l’artiste, 1 place carré or, 1 album dédicacé). Tarif carré or : 75€ Tarif catégorie 1 : 48€. Informations à l’accueil de votre casino. Entrée en salle de jeux réservée aux personnes majeures non interdites de jeux, sur présentation d’une pièce d’identité en cours de validité ou d’une carte Players Plus. SATHEL, 322 560€, 200 avenue du casino 69890 La Tour de Salvagny, RCS 775 643 356 LYON


lp

PEOPLE EVENTS

6

SALON DE L’AUTO DE LYON AVANT-PREMIÈRE VIP

D Christelle Broquedis (Espace Group) et Audrey Monnot (Groupe Bernard)

Chez Mercedes, Erik Chopard et Christophe Bragard (Etoile 69)

ans le cadre de la soirée de lancement, bon nombre de VIP lyonnais ont arpenté les allées d’Eurexpo, afin de découvrir les dernières créations du marché de l’automobile. Une affluence encourageante pour AnneMarie Baezner qui s’est confirmée par la suite puisque le salon a accueilli 62 000 visiteurs (+14 %). Au gré des stands, on nota ainsi les présences de Richard Brumm et de Marco Chopin sur le stand Ferrari. La reprise du Théodore ressemble à un modèle de réussite. De là à s’acquitter de la dernière 812 Superfast de la firme transalpine ? Guest star en compagnie de Grégory Coupet ou Luc Alphand, Frédéric Michalak s’est lui « contenté » de Jaguar, quand Richard Sansavini flashait devant la DB11 d’Aston Martin. A-t-il dégainé son chéquier ? Mystère... MC

Marc Ferret, directeur regional de Renault

Automotion : Thierry Coco (Land Rover), Frédéric Michalak et Jérôme Sadé (Land Rover)

Chez Mini : Philippe Faugier et Pascal Petrucci (Colmar & Le Dressing)

lyon people • octobre 2017 • 92 •

Chez Audi : Emmanuel Bruny (Audi Central Autos), Pascale Rabouin (EBS diffusion) et Richard Sansavini (Arrivetz)

Les boxeurs du J.A.B chez Volvo

Christelle Cimetière (EMC) à bord de l’E-Mehari

Anne-Marie Baezner, directrice du salon de l’auto de Lyon et le champion du monde Luc Alphand

Maxime Levotre (Renault Lyon Ouest), Nathalie Lobietti (Gast) et Christian Coulot (Groupe Levotre)

Frédéric Blanc (Mercedes Groupe Chopard Automobile) Marco Chopin (Le Théodore) et sa nouvelle voiture de fonction

Photos © Fabrice Schiff


CENTRAL AUTOS

et le Salon de l’Auto. Toute une histoire Arpenter les allées du salon de l’Auto laisse présager certains arrêts devant les véhicules présentés par Central Autos, fidèle sociétaire de l’évènement depuis la création du groupe en 1960 et Central Motor. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff

L

yon est une parcelle de France où l’automobile a une histoire forte puisque la capitale des Gaules a vu naître près de 150 marques de voitures et c’est en 1900 que la première exposition du cycle et de l’automobile se déroule à Lyon qui n’est que l’ancêtre du salon de l’automobile. C’est cette même passion automobile qui animait et anime toujours les créateurs de Central Autos Gérard Coquillat et Bernard Deguilhem. Créé au détour de la rue de la Part-Dieu au plus fort des années folles, Central Autos n’a jamais su s’en départir.

Pas même au gré des créations de concessions, éparpillées entre Rhône et Saône depuis les premiers tours de bras de

Gérard Coquillat et Bernard Deguilhem. « Depuis presque 60 ans, Central Autos est sur le sol lyonnais, au plus près de ses clients », martèle Adrien Moine-Coquillat, prédisposé au marketing. L’installation prochaine d’un pôle automobile sur la commune de Saint-Fons (courant 2018, ndlr) n’ira pas priver l’enseigne de ses racines et le groupe Central Autos (Audi et Volkswagen) ainsi que sa société sœur Central Motor pour la distribution de la marque Hyundai pourront mettre à la disposition des clients tout le savoir-faire du groupe au cœur du pôle automobile de Lyon sud. La Volkswagen Coccinelle incarnait choupette dans « un amour de coccinelle » et la marque Audi s’appelait encore Auto Union que les Lyonnais pouvaient déjà compter sur Central Autos pour diffuser ces marques et les exposer sur les pavés ensoleillés des quais du Rhône, en face du parc de la tête d’or, déjà le lieu d’exposition des véhicules du groupe. 57 ans plus tard, l’entreprise familiale entretient cet ancrage local. Au même titre que sa proximité, avec une clientèle ravie de goûter aux dernières technologies embarquées, que ce soit l’écran 8’’ de la nouvelle Polo, l’instrumentalisation numérique « Active Info Display du Tiguan 7 places, le Dynamic Light Assist de l’Arteon ou la suspension Magnetic Ride de l’ultime Audi A5 de chez Audi, le second

fleuron historique de la société. Sans oublier Hyundai, rattaché à l’enseigne depuis 2013, en vertu de l’élaboration de l’entité sœur, Central Motor. Les modèles ont évolué. Central Autos et son président Jean-Patrick Coquillat également. Le désir d’innover fait avancer. La nouvelle génération avec Edouard Coquillat et Adrien Moine-Coquillat a pour objectif de continuer à faire évoluer l’entreprise tout en gardant cette culture familiale basée sur des valeurs humaines fortes et de la proximité envers les équipes et les clients.

93 • octobre 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

7

L’AGENCE MELBOURNE

FÊTE SES 25 ANS SUR UN AIR DE CHARLÉLIE !

Grunkfamily

Créée en 1992, l’agence de communication Melbourne a soufflé ses bougies dans le cadre enchanteur du musée Jean Couty au HUB de l’Ile Barbe. Un minimum de discours, un maximum d’humour, c’était le parti pris choisi pour retracer les 25 années de l’agence.

L

’occasion de s’offrir un flashback en images pittoresques et nostalgiques avec un maître de cérémonie piquant et vif : Jérémy Charbonnel. Un nom à retenir, chroniqueur aux « enfants de la télé » avec Laurent Ruquier, comédien, humoriste, Jérémy Charbonnel possède entre autres talents celui d’animateur. Beaucoup d’invités retiendront ses « punch line » et son art consommé de

cuisiner les dirigeants, Alain Verdellet, Anne Dumas et Damien Corsant. « Placer l’humain avant la technologie, faire naître des émotions » l’agence Melbourne a réussi à démontrer sa capacité à créer une fois de plus cette relation complice dans un late show divertissant où tout était réglé au quart de tour. Les convives se souviendront longtemps de cet anniversaire d’un quart de siècle. Photos © Anik Martin Alain Verdellet et Anne Dumas, cofondateurs de l’agence Melbourne

Jean-Paul Desestré (groupe Lactalis) et Aurélie Sérol (Wellness Sport Club)

Mireille Duvernois (Groupe Diagonal), le député Hubert Julien-Laferrière et Krystel Dumas (Diagonal)

Patrice Mulato, Sabine Gaume et Thierry Pouenat (Mulato Cosmetics)

Marion Baur (Nexity), Franck Calise (Priams) et son épouse Amandine (Ogic) Mathilde Kiehn et Axelle Lamiche (Lyon People), Aurélie Sérol (Wellness Sport Club)

Sandra Poupée (Artébat), Jean-Jacques Daunay (Artébat) et Rachel Carré (Ciel immo)

L’association Docteur Clown, Nadia Alibay et David Kleiner

Emma Bufalo et Géraldine Rigaudier (CarPostal)

lyon people • octobre 2017 • 94 • Charlélie Couture


19H50 À VENDÔME

ÉVASION AQUATIQUE 49 €/MOIS URE T R E V U O club u nouvea uence à confl

Lyon Vendôme - Lyon Gambetta - Lyon Confluence - Villeurbanne - Tassin Marseille - Grenoble - Clermont-Ferrand - Besançon


lp

PEOPLE EVENTS

8

TROPHÉE DE GOLF BANQUE RHÔNE-ALPES Photos © Fabrice Schiff

euros Remise du chèque d’un montant de 5000 pour l’association Imagine For Margo

Michèle Artige Dherbey, Danielle Pierrefeu, Virginie Du Gardin et Isabelle Neyret

11

ème édition du Trophée Banque Rhône-Alpes qui a accueilli cette année plus de 500 participants. Cette compétition est aujourd’hui LE rendezvous des clients golfeurs de la banque. Un évènement qui incarne les valeurs de proximité et de relationnel auxquelles la Banque Rhône-Alpes est profondément attachée. Soulignons la fidélité des partenaires : Emirates, Sofitel Lyon Bellecour et Paul Bocuse qui ont offert de superbes lots durant les 7 compétitions 2017. A l’issue de la finale, un chèque de 5000 euros a été remis par la Fondation Banque Rhône-Alpes à Patricia Blanc, présidente de l’association Imagine for Margo qui s’investit dans la lutte contre le cancer de l’enfant.

Roger Girardon et Patrick Bleicher

Les organisateurs et sponsors du trophée

Nathalie David et Laura Marie (Emirates)

Le Sofitel en force

lyon people • octobre 2017 • 96 •

Vincent Le Roux (Paul Bocuse)


Olivier Gleizal, Axel Du Gardin, Clément Morelle et Luc Helterlin Céline Fontant, Thierry Bruyas, le chef Christian Lherm, Pierre Maillot et Yann Roubert

Marc Miachon, Jérôme Baudry, Claire Bealem et Françoise Richard

« LA SEULE BONNE BALLE DE LA JOURNÉE... »

Les vainqueurs de la finale 2017

Fabrice Gacon et Jean Taboni

François Jager, Franck Le Bouquin, Jean-François Gras et Josette Cachard

Le gagnant du voyage + hébergement 2 nuits au Sofitel Dubaï est Fabrice Gacon

Maxime Rerolle, Stéphane Beche, Christophe Laurence et Pascal Villemagne

Aymeric Laurent, Bruno Brun, Laurent Torossian et Alain Marconi

Grégoire Hulin, Jean-Pierre Fayet, Renaud Laurent et Julien Morissot

Eric Buiron et Lionel Badier

Les gagnants, les organisateurs et les sponsors du trophée

97 • octobre 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

9

VISIATIV

30 ANS D’EXPERTISE NUMÉRIQUE Bruno Lacroix, président du conseil de surveillance, Juliette Jarry, vice-présidente du Conseil régional et Fabrice Lacroix (président Antidot)

Eric Vergne (président Elcom), Raoul Roth (président Ecodis) et Daniel Frasca (Ecodis)

Les noms de baptême se sont enchainés, jusqu’à son appellation actuelle Visiativ, initiée en 2007. Cela n’a pas empêché la société chère à Laurent Fiard et Christian Donzel de célébrer ses 30 ans d’existence à la pointe du numérique. « Lorsqu’une chose évolue, tout ce qui est autour évolue de même », écrit l’écrivain brésilien Paulo Coelho. Une phrase pleine de sens, à l’heure de retracer l’évolution de la société Visiativ. 30 ans auparavant, Christian Donzel et Laurent Fiard se contentaient de la vente de CAO 2D, avant d’anticiper le virage numérique. « On a complété notre offre par des données techniques, pour arriver aujourd’hui à une plateforme collaborative et sociale métier », confie Christian Donzel, lui-même surpris du chemin parcouru en compagnie de 650

Yves Revol (président Clasquin), Nathalie Echinard (Cegid) et Denis de Bénazé, président de Supdemod

Les jockeys de la 1ère course : Frédéric Minssieux (président Clauger), Michel Arnaud (Lafuma), Bernard Reybier (président Fermob), Anne-Sophie Panseri (président Maviflex), Raoul Roth (président Ecodis), Cédric Queloz (Rollomatic)

lyon people • octobre 2017 • 98 •

Laurent Fiard et Christian Donzel, cofondateurs de Visiativ

collaborateurs venus rejoindre ce berceau de la transition numérique. Les innovations se comptent en dizaines, propulsant Visiativ dans cet univers élitiste des sociétés à plus de 100M€ de chiffre d’affaires. Cela valait bien quelques mises (fictives) sur les deux courses hippiques de gala, organisées sur le tracé de l’hippodrome du Carré de Soie. Avant de repartir à l’assaut des demandes des PME. « Notre ambition est d’accélérer la transformation numérique des entreprises », promet le cofondateur. Texte : Morgan Couturier - Photos © Fabrice Schiff


Les jockeys de la 2ème course : Jean-Yves Billon (Ascotronics), Grégory Cartier (Mecalac), Sylvie Guinard (présidente Thimonnier), Jean-Marc Zimmermann (Babolat VS), Eric Vergne (président Elcom), Olivier Bel (président Portalp International)

Jean-Yves Billon (Directeur Ascotronics), Olivier Krafft (Visiativ) et Olivier Bel (président Portalp)

Romain Boucaud-Maître (Directeur Chocolat Voisin), Virginie Lacroix (Directrice IDRAC), Stéphane Morot-Sir (ASVEL) et Régis Chomel (Oraveo)

Karine Dognin-Sauze, vice-présidente Métropole de Lyon, Bernard Charlès, DG de Dassault Systèmes et David Kimelfeld, président de la Métropole de Lyon

Bruno Voland (président Tra-C industrie), Anne Vetter-Tifrit (Velum) et Hervé Kleczewski (cofondateur Waoup)

Gérald Eymard, maire de Charbonnières-les-Bains, Gaëtan Müller, président délégué de l’ASVEL et Stéphane Brunet (président Vaperail)

Jacques Lacroix (Sigvaris) et Christian Donze l, co-président de Visiativ

Pascal Ronziere (Sanofi), Benoit Soury, DG de La Vie Claire et Samuel Minot (président BTP Rhône)

Laurent Fiard (Visiativ), Bernard Charlès, DG de Dassault Systèmes et Christian Donzel (Visiativ)

Guillaume Fiquet (Visiativ), Sylvie Guinard (présidente Thimonnier) et Hervé de Malliard (président MGA Technologies)

Hervé Nuzzo (Caladair International) et Sylvie Donati (Dimotrans)

Laurent Fiard et son épouse Christèle, Christian Donzel et son épouse Danielle

Visiativ souffle ses 30 bougies

Philippe Guérand, président CCI Auvergne RhôneAlpes, Laurent Fiard (cofondateur Visiativ), Bernard Reybier (président Fermob) et Jean-Baptiste Maisonneuve, président CCI Beaujolais

99 • octobre 2017 • lyon people


lp

PEOPLE EVENTS

10

Apparition du Range Rover Velar

LAND ROVER VELAR AU SOMMET DE LA SUCRIÈRE

D’un coup d’un seul, le nouveau SUV signé Land Rover s’est hissé dans les airs. Un joli coup de com’ pour Land Rover Automotion Lyon qui présentait à ses clients et partenaires, le Velar, le dernier né de la gamme.

Nicolas Butti (Groupe Emil Frey), Jean-Charles Cadon (Groupe Emil Frey France), Frédéric Michalak (LOU Rugby) et Thierry Cocco (Automotion)

C

ertains shows, par l’aspect spectaculaire qu’ils revêtissent, marquent irrémédiablement les esprits. Et gravent à jamais l’objet de cette réunion. La présentation du Land Rover Velar est d’ores et déjà rangée dans cette catégorie. Ebahis au sommet de la sucrière, ou sur les quais de la Confluence, les spectateurs n’ont pu se soustraire aux courbes agressives et aux lignes futuristes du dernier SUV hyper tendance de la marque britannique, commercialisé depuis septembre dans les concessions limonoises et vénissianes . Tracté par une grue jusqu’au dernier étage de l’établissement hype de la Confluence, le Velar a fait forte impression. Intercalé entre l’Evoque et le Land Rover Sport, ce SUV a tout pour réussir. Découvrez le dans les concessions Automotion de Limonest ou de Venisieux (ouverture de cette dernière depuis avril 2016), les équipes de Thierry Cocco seront ravies de vous accueillir. Texte : Morgan Couturier - Photos Anik Martin

Nicolas Butti (Groupe Emil Frey) et André Castille (Land Rover France)

Cindy Michalak, Thierry Cocco (Automotion) et Frédéric Michalak (LOU Rugby)

Le discours de Thierry Cocco et Nicolas Butti

lyon people • octobre 2017 • 100 •


TOUTES LES BONNES CHOSES ONT UNE FIN ...


lp

PEOPLE EVENTS

11

Franck Solforosi, champion d’aviron et kinésithérapeute (Palmarès : 2 médailles d’or et 2 médailles d’argent au Championnat du monde - 1 médaille d’or au Championnat d’Europe - Médaillé de bronze aux derniers JO) Nous l’accompagnons pour participer aux JO de 2020 à Tokyo.

Michel Poisson, Benjamin Melloul et Lorène Porot (BMW France)

Christian Prin (BMW France), Nicolas Janin (BMW France), William Ghrenassia (Mini Altitude Lyon) et Jean David Laillet (BMW France)

Les poissonniers Jean-Philippe Moucherat et Franck Dos Santos (JP Marée)

Marc Dell’Unto (Groupe Altitude), Franck Soccol (Altitude 69), David Boucharlat (BMW Altitude 69), Dominique Palumbo (BMW 69) et Nicolas Winckler (Lyon People)

Marie Cebulak et son époux Jean-Michel (Association Rêves), Joël et son épouse Eliane Pras

Pierre Jalady (Mini France), François Forot (Alphabet Fleet BMW Groupe), Maxime Magni (BMW Al-titude Villefranche), Geoffroy Bore (Mini France) et Rodolphe Arfeuil (BMW Altitude 69)

La famille Dieu: France, Pierre-Edouard, Marie Aline, Pierre, Alexandre, Véronique et Marie Eugénie

Renée et Martial Canali (Canali Immo, constructeur de la concession) et Frédéric Maraillet (Akesa)

Bertrand Duvignau et Marc Widenlocher (Société Générale), Pierre Dieu (BMW Altitude)

lyon people • octobre 2017 • 102 •

Barbara Tixier (BMW Altitude), le coméd ien Philippe Lellouche et le chocolatier Sébastien Bouill et

BMW VIENNE

ALTITUDE 38 DÉVOILE SA NOUVELLE CONCESSION

B

astion historique du groupe Altitude, la concession BMW de Vienne a dévoilé son univers ultra moderne à 1200 amoureux de la marque munichoise. PierreEdouard Dieu n’a pas oublié ses racines, encore moins ses concessions historiques. Après avoir conquis la capitale des Gaules et Villefranche, le PDG du groupe Altitude, escorté de son fidèle lieutenant, le directeur d’Altitude 38, Olivier Poizeau, a divulgué les contours de la concession viennoise. Cette dernière a fait l’objet d’intenses travaux de rénovation étalés sur 16 mois et s’habille désormais de trois univers bien distincts : BMW Mini pour toute la partie automobile, BMW Motorrad dédié aux deux roues ainsi qu’un espace Yamaha. ZI de Seyssuel, route de Chasse 38200 Vienne Photos © Anik Martin


12

PEOPLE EVENTS

Cléo Fauchon, Major Promotion, Pascal Blache, maire du 6ème et parrain de la soirée, Karima Héritier, directrice EFAP Lyon

Alice Rey, Aurélie Moreau, Pascal Blache, maire du 6ème, parrain de la soirée, Karima Héritier, directrice EFAP Lyon et Stéphanie Delpech (EFAP Lyon)

EFAP LYON

REMISE DES DIPLÔMES 2017

L

Mélanie Mari et Aurélie Moreau (EFAP Lyon)

es élèves de l’école de communication ont reçu la consécration de quatre années de dur labeur. Place à la vie active. Pascal Blache – parrain de la 47e promotion – a connu pareille cérémonie, en son temps. Nul doute que sa promotion 1988, composée de Laurence Ferrari, et Laurent Abitbol, saura inspirer les nouveaux diplômés. Et que les souvenirs de l’élu n’ont pas manqué de remonter irrémédiablement à la surface, au moment de décerner les précieux sésames à la vingtaine d’élèves présents dans les salons de la mairie du 6e. Libres de leur avenir, les diplômés semblent parés pour affronter l’adversité, après quatre années passées sous le giron de la directrice Karima Héritier et de son prédécesseur, Jean-François Croës. On leur souhaite la même réussite que leur parrain. Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

Boris Crosnier et Roxane Archambeau (EFAP Lyon)

Alice Rey (EFAP Lyon), Célestin Andréys (Ohlone), son épouse Marion (Esprit)

103 • octobre 2017 • lyon people

lp


lp

PEOPLE EVENTS

13

Le docteur Jean Kressmann, Frédérique Gama, directrice de la Clinique Charcot et le docteur Jacques Leval, président du directoire de la Clinique Charcot

LA CLINIQUE CHARCOT SOUFFLE SES 50 BOUGIES

Le docteur Karine Porlon et le docteur Ombeline du Repaire

Cyril Isaac Sybille, député du Rhône et Camille Roulet (Groupe Lafond Roulet)

Karen Rousseaux, Anne-Sophie Balzano et Nathalie Vial (Clinique Charcot)

lyon people • octobre 2017 • 104 •

Rénovée de son intégralité depuis 2012, la clinique médico-chirurgicale Charcot a célébré une nouvelle date symbolique de son histoire, avec les 50 ans de sa création. Un demi-siècle au cours duquel, l’établissement hospitalier a su évoluer au rythme des nouvelles technologies. Le contraste fut brutal. D’un côté, les photos en noir et blanc, illustrant les pratiques d’un temps révolu, de l’autre, un robot ultramoderne, capable de reproduire à distance, avec une précision inégalée, les gestes accomplis par un médecin. Le Docteur Roulet,

l’un des fondateurs de la clinique, aurait sûrement apprécié exercer dans de telles conditions. Mais le temps passe, et si le bâtiment d’origine a résisté aux affres de la modernité, les invités – dont les députés Thomas Rudigoz et Cyril Isaac-Sibille – ont pris la mesure du chemin parcouru. La réfection du service Patient Debout, en avril dernier, est une nouvelle preuve de l’avancée de la clinique. « Un esprit de progression », entretenu par Frédérique Gama, directrice d’un établissement « paré pour les 50 prochaines années ».

Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

Le docteur Jacques Roulet, fondateur de la Clinique Charcot


Jean-Paul Monfray (Clinique du Tonkin) et Georges Tsaousis, journaliste

Véronique Chassy, Brigitte Legoff, Christel Beaujeux et Albine Mourre (Clinique Charcot)

Madeleine Hemblot et Philippe Pras

L’ancien député Michel Terrot, le docteur JeanJacques Mifsud et le docteur Guy Chauplannaz

Pascale Bazaille, 1ère adjointe au maire de Sainte Foy-lès-Lyon

Brigitte Legoff (Clinique Charcot) et Sylvain Lechevallier (Cerballiance)

Le docteur Etienne Lardanchet et son épouse Svetlana

anie Gagneux, Sulian Waz Philippe Perrier Perrery, Mél ique Charcot) (Clin n ouli Dum ie Mar et

Les docteurs Emanuel Delay, Nicole Papillon et Thierry Heckel

Farid Amirouche, Mahé Jaeger, Sophie Ploquin et le docteur Olivier Creton (Clinique Charcot)

Le député Thomas Rudigoz

Di Credico, artiste peintre

Béatrice Verdier, Jean-Marc Hurot et Albine Mourre (Clinique Charcot)

Les docteurs Michael, Deborah Gensburger et Jean Ferraton

Béatrice Egido, Claudie Cellier, Marjorie Mulaton et Sonia Martin

105 • octobre 2017 • lyon people


lp

RUBRIQUE PEOPLE EVENTS

14

LA SOIRÉE DE L’IMMOBILIER 1ÈRE ÉDITION

L

a Maison, théâtre de la première soirée de l’immobilier, a fait salle comble. Ce succès en appelle d’autres, à plus grande échelle. L’imposante file d’attente, devant le porche du fief de Benjamin Lavorel, a donné le pouls de la soirée. Puis la terrasse, prise d’assaut, a confirmé la tendance. La diaspora lyonnaise de l’immobilier a pris ses quartiers à La Maison, à l’occasion de la première soirée de l’immobilier. Une réunion très corporate, calquée sur les Nuits de l’immobilier, de

Julien Chavry, Cécile Baudoux et Hubert Espie (Nexity)

Hassane Ouazzani (Oworkshop), Jérôme Maleski et Patrick Duba (Actys Immo)

Thierry Glories, président de TGL GroupFloriot, François Siebert (Add parquets) et Christophe Joly (Cantillana)

Sandrine Roulet (CAF du Rhône), Nicolas Winckler (Lyon People), Guillemette Brutzkus (URSSAF) et Christophe Sinturel (Référence recrutement)

la cité phocéenne, dixit Michel Le Faou. Un adjoint à l’urbanisme particulièrement satisfait de cette rencontre entre « acteurs de la construction de la ville ». L’affluence, estimée à plus de 500 personnes explique en partie cela. De quoi laisser espérer encore plus de monde lors de la prochaine édition. « Au grand stade », propose avec humour Nathalie Berberian, qui célébrait ses 30 ans d’immobilier. À Pierre-Yves Gas de mettre en œuvre ce joyeux projet. Photos © Fabrice Schiff

Michel Le Faou, adjoint à l’urbanisme et Nathalie Berberian (Innovacti)

Les businessmen de l’Immo

Dominique Daquine (UFF), Adrien Schori (Cushman and Wakefield) et Maxime Baudrand (Groupe Provim)

Anne Cocquerel, Sébastien Dufossé (Mercier Immobilier), Sandrine Buchaille (Incepto) et Leatitia Enjolras (Mercier Immobilier)

Adrien Coquillat, Daniel Amsellem, Pierre-Yves Gas (Plein Gas), Jérôme Murgia et Pauline Jeanjean (Audi Central Auto)

Organisateurs et partenaires

lyon people • octobre 2017 • 106 •

Christelle Villier, Sébastien Thomas (Inovacti) et Karine Fremaux (NPM)

En partenariat avec : AUDI CENTRAL AUTO, DIRECTOUR, COWORKING IMMO, PLEIN GAS et INNOVACTI


DÉCEMBRE 2017

Mise à l’eau décembre 2017


lp

PEOPLE EVENTS

15

30E FOIRE AUX VINS

VIGNES ET VINS

Vincent Grégoire (DS Smith) et son épouse Stéphanie (Panzani), Laurent Gaubout (LGS Gaming) et son épouse Laurence (ABC Comptabilité)

L

a première semaine a donné le la. L’édition 2017 de la Foire aux vins, la 30e menée par la maison Fazeli, a connu un engouement bien plus conséquent que les années précédentes. Un succès à mettre – en partie — sur le compte de la nouvelle boutique, inaugurée en juin dernier sur le cours Franklin Roosevelt. Plus grande, et plus adaptée à la présentation des produits, la cave à vin dernier cri d’Ahmad Fazeli et ses fils, tire profit d’une plus ample exposition de ses bouteilles.

L’avocat Frédéric Gutton, Dominique Fazeli et son époux Ahmad

Ahmad Fazeli et Gilbert Giorgi (OL)

Jules Girandon (Fazeli), Olivier Bertrand (Brenntag) et sa fille Inès

11 cours Franklin Roosevelt 69006 Lyon Photos © Anik Martin

Ahmad Fazeli, Nicolas Winckler (Lyon People) et Ariane Guimet-Winckler (Tout Lyon Affiche)

Alexandre Bideau (Lamy Lexel) Jean-Gabriel Grivé et Sophie Renard (Arskan)

Paul Fazeli et Tallel Bouchefra (Jordan Malka boutique)

lyon people • octobre 2017 • 108 •

Dominique De Fontgalland (Immobilier Conseil) et Jean-Pierre Gitenay (Lamy Lexel avocats) entourent Ahmad

Jules Girandon (Fazeli) et Frédéric Gimenez (Apogée) Arthur et Paul Fazeli en compagnie de l’artiste peintre Clément Montolio et son épouse Simone


16

PEOPLE EVENTS

VENT DE NOUVEAUTÉS AU

NOVOTEL LYON BRON EUREXPO Alina Marquez, Christelle Gery, Vanessa Fagotin et Laurie Marchand (Ekium)

Véritable institution sur Bron, l’Hôtel Novotel s’offre une nouvelle jeunesse, comme l’a annoncé l’enseigne, lors de son cocktail de présentation. Début des premiers travaux de restructuration, le 13 novembre prochain. Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

O Francesca Cabrini et Ferdaous (Aico)

Laetitia Dekeyne, Christelle Darmochod, Mathilde Romani et Céline Frachon (Eurofor)

n peut être une institution depuis 1971, et éprouver le besoin de se moderniser, pour affronter la concurrence. C’est le souhait de Novotel Lyon Bron, dont le monopole du haut de gamme s’est estompé avec le temps. De fait, l’établissement hôtelier a entamé un vaste projet de restructuration. Pour conserver son attractivité, l’enseigne mise ainsi sur la création d’un vaste centre de vie, articulé autour de 4 pôles. Le premier d’entre eux, l’hôtel Novotel s’accorde une cure de jouvence inévitable. Son nouveau directeur, Jonathan Caupin prend le parti d’axer son établissement sur le bien-être, la relaxation et le fitness. Ce dernier sera désormais accompagné d’un Ibis Styles, au style diamétralement opposé. Inauguré mimai, il proposera 86 chambres, définies par leur décoration rétro-gaming, censée attirer la curiosité des générations X et Y. Le site doit également accueillir le GB Restaurant, un « espace de sociabilité gourmand » faisant la part belle aux produits du terroir, au même titre qu’un meeting center, amené à héberger les réunions d’affaires et/ou de famille. Premiers coups de pelle le 13 novembre, pour une ardoise estimée à 5 millions d’euros.

Eric Digonnet, Nathalie Garcia, Olivier Collomb et Aurélie Borne (Ifly Lyon), Bernard Gevrey

Séverine Meunier, Christian Mathey et Sarah Partouche (Montabert) Jean Michel Longueval, maire de Bron et Jonathan Caupin, directeur du Novotel Lyon Bron Eurexpo

109 • octobre 2017 • lyon people

lp


lp

PEOPLE EVENTS

17

NAI KYRIOS

CHANGE DE DIMENSION Texte : Morgan Couturier - Photos © Saby Maviel

La société de conseil en immobilier d’entreprise a présenté ses nouveaux locaux, afin de développer son image et accroitre son standing. Audric Redon (NAI Kyrios), Arnaud Phelip (Primogest) et Guillaume Alba (AM Partners)

Benjamin Dargaud (Co-Efficience), Jennifer Favier (CKleen) et Augustin Michon (Co-Efficience)

E

lle n’est pas allée bien loin pour afficher ses nouvelles ambitions. À deux pas des anciens bureaux de la Part-Dieu, 94 boulevard Vivier Merle pour être précis. Avec ce nouveau siège, NAI Kyrios souhaite renforcer son expertise en développant son service digital (visite virtuelle par exemple) afin d’offrir un service toujours plus complet à ses utilisateurs. Un espace moderne, occupé depuis le mois de juillet. Deux mois plus tard, partenaires, professionnels et régies en ont découvert les coulisses. Place au travail !

lyon people • octobre 2017 • 110 •

Yohan Ramaye, Clara Lebouc, Alexandre Bernard et Olivia Millet (NAI Kyrios)

Maryline Merlin (IMEA Conseil), Cyril Constantinoff (NAI Kyrios) et Amandine Giroyan (IMEA Conseil)

Damien Bassini, Sybille Baudrand (NCBC) et Bruno Jalliffier (NAI Kyrios Grenoble)

Benjamin Sol (Kytom) et Anaïs Mondet (NAI Kyrios)

Audric Redon (NAI Kyrios), Margaux Rosier (Aderly) et Julien Magnaud (NAI Kyrios)

Jennifer Favier (CKleen) et Serge Rodon (SCG Participations)

Justine Petit Bramon (JLL), Maître Rodolphe Auboyer Treuille et Maître Sarah Ladjevardi


lp

PEOPLE EVENTS

18

20 ANS DE BUSINESS FESTIF PIERRE-YVES GAS PREND DU GALON

Karine Turcas (The Maze), Elsa et Alexia Rabouin (Selcius)

Charlotte Bissuel (Plein Gas), Hervé Clarin (Toshiba France) et Séverine Eberhardt (Plein Gas)

Nicolas Osio (Agamy), Joëlle Marie Berjon (Jo Elle RP) et Lionel Flasseur, directeur d’Auvergne Rhône-Alpes Tourisme

Audrey Monnot (Groupe Bernard), Eva Partouche (Casino Lyon Vert) et Christelle Cimetière (EMC)

Stéphane Pelletier (Le Broc Bar), Arlette Hugon (Chez Hugon) et Karim Omri (ACDC)

lyon people • octobre 2017 • 112 •

D

u neuf avec du vieux. Pour les 20 ans de sa société, le plus fêtard des Lyonnais a annoncé sa volonté de revenir à ses premiers amours, le cinéma, casquette de producteur confortablement vissée sur la tête. Le projet n’en est qu’à ses premiers balbutiements, et pourtant, les flashs n’ont cessé de crépiter devant ses yeux. Rompu à l’usage du photomaton, Pierre-

Séverine Eberhardt (Plein Gas) et Pascale Landoin (Ophélie)

Yves Gas a pris la mesure de sa popularité, laquelle pourrait être grandissante, avec le lancement de son media Plein Gas, voué à s’installer sur les réseaux sociaux. Puis de faire l’objet d’une application. 20 ans ont passé, le directeur de Proxicom « prend de la hauteur », allant jusqu’à réduire de manière drastique son catalogue de soirées.

Marie-Odile Fondeur, directrice générale du Sirha et Florence Guyot (Champagne Marguerite Guyot)

Photos © Fabrice Schiff

Alain Potiron et Jean Burdy (Pernod)

Florence Guyot (Champagne Marguerite Guyot), Romain Boucaud Maitre (Chocolats Voisins) et Morgane Métaillier (Sofitel Lyon Bellecour)

Lionel Carre (Nexity), Florence Guyot (Champagne Marguerite Guyot) et Richard Drevet (Hyundai)

Isabelle Bretin (Prisme) et Stéphane Barral (Eiffage Construction) Le photographe Pierre Sage, Nina (Nina Events) et Justine Aubriot


lp

CARNET

Carnet mondain Photos © Saby Maviel

NAISSANCE 27/07/2017 - Georgiana au foyer de Daniel Boulud à New York

DISPARITIONS Dans nos intentions de prière, Madame Françoise Dufour (photo ci-contre) ; Monsieur Alain Rougé, papa de Caroline Collomb ; Monsieur Jean Beson, ancien député du Rhône (1986-2003) et maire de Tarare (1983-1994) ; Monsieur Yves Berger, ancien maire de Saint Didier au Mont d’Or ; l’opticien Jean-Marc Prat ; l’architecte Christian Ruby ; le cavalier Maxime Debost ; Madame Paulette Génard ; Madame Bayard, maman de notre ami Damien que nous assurons de toute notre affection.

Adieu Gérard Lignac La plus élégante personnalité de la presse française est décédée à l’âge de 89 ans. A partir de sa petite participation familiale au capital de l’Est Républicain, il va bâtir le premier groupe de presse régionale sur les décombres de l’empire Hersant et avec le soutien du Crédit Mutuel. Nous présentons nos sincères condoléances à son épouse Nicole.

ROLAND BERNARD

Officier dans l’Ordre national du Mérite

N

ommé officier dans l’Ordre National du Mérite, Roland Bernard était convié dans les salons de l’hôtel Beauvau, où un certain Gérard Collomb, ami de longue date, lui a remis la prestigieuse décoration. Il a beau être un ami « loyal, fidèle » depuis près de 40 ans, Roland Bernard a dû patienter, comme les autres, avant d’apercevoir la silhouette du ministre de l’Intérieur. Retardé par une réunion de premier ordre, en compagnie du chef de l’Etat, Gérard Collomb n’a pas mis longtemps pour obtenir le pardon de son conseiller métropolitain, dédié aux fleuves et à l’aménagement. Et de souligner le parcours professionnel et citoyen du fondateur du groupe hôtelier Axotel, instigateur du développement du tourisme fluvial et de la métamorphose des rives de Saône, en associant son épouse Marie-Claude à cette belle trajectoire lyonnaise.

NOMINATIONS La Chambre régionale des comptes Auvergne-Rhône-Alpes s’est réunie en audience solennelle le 8 septembre 2017 en présence de Didier Migaud, Premier président de la Cour des comptes, afin de procéder à l’installation de sa nouvelle Présidente, Marie-Christine Dokhelar. Elle succède à Catherine de Kersauzon, qui préside désormais la 7E chambre de la Cour des comptes. ****

Laurence et Jean Renaudin, Nadine et Bruno Gelas, Roland Bernard et Joël Madile

Michel Margnes, ancien président de CNR, Roland Bernard, Marc Papinutti et Philippe Grillot

Didier et Marie Caudard-Breille (DCB International) en compagnie de l’avocat Thierry Braillard

Antoine Ulrich, Evelyne Haguenauer, Roland Bernard et Armand Delclos, président de l’Ordre National du Mérite

Marie-Claude Bernard (Axotel) entourée de David et Magaly Grea

Gérard Cormorèche, président du Crédit Mutuel Sud-Est, Karine Dognin-Sauze, vice-présidente de la Métropole de Lyon et Marco (Lyon People )

Thomas Collomb, Bernard Guth (Université Claude Bernard) et l’avocat Luc Chauplannnaz

Fabrice Goulier et Caroline Auclair (Lord Nelson)

Deux nouvelles nominations à la Banque Populaire Auvergne Rhône Alpes : - Maria Paublant est nommée Directrice des grandes entreprises, des marchés spécialisés et de l’international - Dominique Astier est nommé Directeur de la conformité et des risques.

VŒU DES ÉCHEVINS Comme le veut la tradition, vieille de 374 ans, les élus furent nombreux à grimper jusqu’à Fourvière et Lyon fut béni. Avec Georges Képénékian dans le rôle du prévôt des marchands. Une grande première pour le nouveau maire de Lyon surveillé de près par le ministre de l’Intérieur... et des cultes.

lyon people • janvier 2017 • 114 •


99, RUE DU PRÉSIDENT EDOUARD HERRIOT . 69002 LYON . TEL. + 33 (0)4 78 42 08 81

Lyon people octobre 2017  

Lyon People, leader de la presse magazine lyonnaise