Page 1

s e l i b o dars-m

Ra

t r o p o r Aé n o h t a r Ma

Formation

1ER AVRIL 2013 NUMÉRO 8 Web journal indépendant et gratuit. Disponible par mail tous les 1ers et 15 de chaque mois


édito M

algré un printemps qui a du mal à s’installer, le week-end de Pâques semble rencontrer un certain succès. « Un trafic dense et des encombrements », annonce d’ailleurs le Centre national d'information routière. L’enneigement excellent des massifs montagneux favorise les déplacements en direction des stations de sports d’hiver, une aubaine pour les taxis de montagne. Sur le front des négociations TAP, la CNAMTS a annoncé aux organisations professionnelles ne pas vouloir renégocier l’actuelle convention nationale de transport de malades assis. Elle souhaite garder ce cadre pour les prochaines discussions avec les taxis. Il est à craindre que les réductions budgétaires que veut imposer l’Assurance maladie se fassent coûte que coûte. « Les négociations porteront seulement sur les annexes tarifaires », s’inquiètent les taxis. Comment pourront-ils s’adapter à ces exigences sans être étranglés ? Comment pourront-ils remplir les objectifs d’économie alors que le budget des transports augmente mécaniquement en fonction de l’augmentation du nombre de patients et de transports prescrits par la politique de santé ? Les prescriptions des médecins font déjà l’objet d’une surveillance scrupuleuse, à tel point que certains patients craignent de perdre leur prise en charge… Si de réelles économies doivent être réalisées, pense-t-on sincèrement que ce type de mesures permettra d’atteindre l’objectif souhaité, ou ne serait-ce pas plutôt une façon de noyer le poisson… d’avril ? La Rédaction

Publication : LNM communication Rédactrice en chef : Hélène Manceron helene.manceron [at] gmail.com Secrétaire de Rédaction : Laurent Thelliez Graphisme : Stanislas Marçais

Vous désirez paraître dans nos pages ? consulter nos archives ? Vous abonner ?

Contactez la rédaction :

helene.manceron[at]gmail.com

http://bit.ly/XlERyL

http://eepurl.com/qaSkj


NUMÉRO 8 /// 1er avril 2013

Web journal indépendant et gratuit. Disponible par mail tous les 1 et 15 de chaque mois ers

Directrice de Publication : Hélène Manceron

100% actu 100% terrain De nouveaux radars cachés parmi nous ! CDG : Fermeture

D

Photo F.Cepas / DSCR

epuis le 15 mars dernier, une flotte Les radars dernière génération de véhicules équipés conjuguent technologie et discrétion. de radars mobiles dernière génération a été déployée dans dix-huit départements. Leur principal atout ? La discrétion. Embarqués dans des véhicules banalisés, les nouveaux radars Gatso Millia ont pour objectif d’œuvrer pour la sécurité routière en se fondant parmi les automobilistes. Détails et photos avant qu’ils ne se fassent oublier !

du terminal 2B pour rénovation

T

erminal bien connu des passagers d’easyJet, Air Algérie et American Airlines, le terminal 2B de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle va fermer ce début avril pour rénovation. Anticipant le report des voyageurs sur les autres terminaux, Aéroports de Paris informe les taxis de l’organisation provisoire prévue le temps des travaux. >>> suite de l’article page 6

>>> suite de l’article page 4

100% sport Une équipe taxi au marathon de Paris

L

e Marathon de Paris se déroulera le 7 avril prochain. Rassemblant plus de 40 000 coureurs, 3 000 bénévoles et entre 200 000 et 240 000 spectateurs, cette mythique épreuve d’athlétisme verra pour son édition 2013 une équipe de coureurs aux couleurs taxis soutenus par leur partenaire AFNAT. Nous les avons interviewés avant le départ. >>> suite de l’article page 7

Crédit Asco.TP

100% formation

Se former pour rester dans la course !

S

ouvent vécu comme une punition par les taxis, le stage de formation continue obligatoire peut s’avérer être un moment clef dans la vie de leur entreprise. Alors que la prorogation des délais pour satisfaire cette obligation touche à sa fin, nous avons rencontré Philippe Vidal, gérant et formateur du centre Axess’Taxis, pour faire le point sur cette bonne « mauvaise idée ».

>>> suite de l’article page 5

La formation continue permet aux chefs d'entreprise de s'adapter aux évolutions.

Crédit photo : Axess'Taxis


100% NEWS numéro 8 /// 1er Avril 2013

4

100% actu

De nouveaux radars cachés parmi nous !

«

La nouveauté, c'est que ces radars vont effectuer des contrôles à partir de véhicules insérés dans le flot de circulation. L'objectif est de se fondre parmi les automobilistes », expliquait Aurélien Wattez, chef du département du contrôle automatisé à la Sécurité routière lors du lancement effectif de la verbalisation par radar mobile, le 15 mars dernier. Déployés à Paris, dans la Somme, l’Oise, le Loiret, l’Illeet-Vilaine, les Bouches-du-Rhône, la Haute-Garonne, le Rhône, le Nord,

Crédit : F. Cepas / DSCR

C'est d'abord une vingtaine de véhicules qui ont été équipés dans un objectif de 300 d'ici 2015.

et des barres latérales en plastique avec la couleur de la carrosserie, etc. Le site www.radars-auto.com va jusqu’à donner des tuyaux pour reconnaître la plaque d’immatriculation des véhicules et propose la diffusion de « tous les renseignements connus (unité équipée, couleur de la voiture, plaque d'immatriculation) » dans sa rubrique « Voitures radars » des départements. Mais attention aux informations qui fusent notamment sur Internet car, comme dans toutes les opérations de camouflage annoncées avec fanfare, beaucoup d’informations semblent difficiles à vérifier.

Une efficacité redoutable

Les performances des radars mobiles dernière génération tiennent à leur technologie et leur discrétion.

Crédit : F. Cepas / DSCR

Les radars mobiles de nouvelle génération circuleront sur des axes déterminés par les unités de police et de gendarmerie, sous l’autorité des préfets de département, principalement sur les portions de route où sont relevées des vitesses excessives qui sont à l’origine d’accidents, sur tous les types de réseaux (autoroutes, routes nationales, départementales ou en agglomération). Performants de jour comme de nuit, les nouveaux équipements sont utilisables par tous les temps. L’infraction est relevée automatiquement selon le paramétrage des fonctionnaires en contrôle. L’équipement détermine le lieu de l’infraction grâce à une antenne GPS qui fournit les coordonnées géographiques, en latitude et en longitude. Ces coordonnées sont ensuite inscrites sur les messages

la Moselle, la Loire-Atlantique, la Gironde, le Calvados, les Pyrénées-Orientales, le Vaucluse, le Loir-et-Cher, les Alpes-Maritimes et l’Essonne, c’est une vingtaine d’équipements qui ont été mis en service. 80 autres devraient être distribués d’ici fin 2013 dans un objectif d’équipement de 300 d’ici 2015 sur l’ensemble du territoire.

les autres radars vitesse) », précise le site institutionnel de la Prévention routière. Pour fonctionner, l’équipement nécessite un différentiel de vitesse de 20 km/h minimum entre la voiture équipée du radar et les voitures dont la vitesse est contrôlée. En dessous S'insérant dans les zones sensibles de circulation, ces de ce seuil, le radar ne semble pas équipements permettront à la Sécurité routière de gagner enregistrer les excès de vitesse.

Un équipement de haute technologie

Une discrétion irréprochable

Homologué par le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE), le Gatso Millia est un cinémomètre associé à un dispositif de prise de vue, intégrés dans un véhicule et fabriqués par la société hollandaise Gatsometer BV qui fournit déjà les radars feux rouges. « Ces radars sont conçus pour cibler les conducteurs responsables de grand excès de vitesse : la marge technique de ces radars est de 10 km/h pour les limitations de vitesse inférieures à 100 km/h et de 10 % de la vitesse pour les limitations de vitesse supérieures à 100 km/h (contre 5 km/h et 5 % pour

en efficacité face aux lourds excès de vitesse.

Intégrés dans le flot de circulation, les véhicules munis de ce nouvel équipement – appelé parfois RMNG ou radar mobile-mobile  – semblent difficiles à repérer car très discrets. Pour le moment, ils semblent tous embarqués dans des Renault Mégane dCi 5 portes. À l’extérieur, la présence sous la plaque d'immatriculation avant d'un flash infrarouge est un des signes permettant de détecter le radar mobile. Malheureusement, ce détail se distingue très mal en roulant, d'autant plus que lorsque l'on a dépassé le véhicule radar, il est trop tard... D’autres astuces existent comme le port de l’uniforme par les fonctionnaires pendant le contrôle, la différence a priori de couleur des pare-chocs

d’infraction envoyés au Centre national du traitement à Rennes. L’avis de contravention mentionnera, en plus de ces coordonnées, l’heure, la commune, l’axe et le sens de circulation du véhicule en infraction. Il ne restera plus au contrevenant qu’à payer sa contravention ou d’obtenir plus d’informations en contactant la Sécurité routière au 08 11 10 20 30 ou consulter le site de l'Agence nationale du traitement automatisé des infractions : www.antai.fr


100% news

5

100% formation

Se former pour rester dans la course !

Un gage de professionnalisme

Les taxis ne sont pas les seuls professionnels soumis à ce type d’obligation. Depuis peu, les médecins, les chirurgiens-dentistes, les sagesfemmes, les infirmières et les pharmaciens doivent participer à un programme annuel de formation continue. Si cette obligation n’est pas

Philippe Vidal, taxi toulousain et gérant d'Axess'Taxis. www.axesstaxis.fr

Crédit photo : Axess'Taxis

«

En Haute-Garonne, la préfecture consi- respectée, les infirmières, par exemple, sont susdère que les taxis ayant obtenu leur carte ceptibles d’être convoquées par le directeur de professionnelle en 2005 doivent satisfaire l’ARS « pour apprécier si la méconnaissance par à leur obligation de formation continue l'auxiliaire médical de son obligation de déveavant 2014 alors que dans le Tarn-et-Garonne loppement professionnel continu est de nature à (par exemple), les taxis ayant obtenu leur carte entraîner une insuffisance professionnelle rendant professionnelle à la même date que ceux de Tou- dangereux l'exercice de sa profession ». Pour les louse ont dû déjà satisfaire à leur obligation en taxis, la non-participation à la formation conti2010 ! La situation a été ubuesque mais va bientôt nue obligatoire remet en cause le renouvellement revenir en mode normal. » Passionné mais pla- de la carte professionnelle. cide, Philippe Vidal est un expert de la formation taxi. Gérant du centre Axess’Taxis, ce taxi Un temps pour faire le point toulousain milite pour la profession depuis de L’objectif du stage est l’actualisation des connaisnombreuses années, convaincu de son devenir. sances relatives « aux évolutions législatives et « Entre préfectures, les différences d’interprétation réglementaires, nationales et locales, applicables de la circulaire d’application des délais accordés aux taxis  ; à la sécurité routière  ;aux évolutions aux taxis pour satisfaire à leur obligation a pro- législatives et réglementaires relatives aux autres voqué un grand bazar ». Avec dix-huit centres de activités de transport de personnes, notamment formation taxi dans plusieurs La formation continue permet au celles de transport assis prodépartements, Axess’Taxis chef d'entreprise de faire le point fessionnalisé, services réguliers s’est adapté à la situation. et à la demande, transport de sur l'évolution de son activité. personnes à mobilité réduite ; à « Depuis 2010, dans certains départements, les collègues attendent le dernier l'accueil, la commercialisation ainsi que la gestion moment pour faire leur stage et risquent de s’em- des conflits », ainsi que le définit l’arrêté du 3 mars bouteiller dans les centres de formation lorsqu’ils 2009. Les stages organisés ont une durée légale vont se réveiller. Mais, déjà 2/3 des taxis ont satis- de seize heures, durée qui peut être fractionnée. fait à l’obligation et l’effet de masse tend à dimi- Le temps consacré aux différentes matières est nuer. » laissé à l'appréciation des formateurs en fonction de l’évolution des connaissances dans chaque matière et des besoins des chefs d’entreprise. Une qualification récente C’est seulement depuis 2009 qu’un stage de formation continue est devenu une obligation Une occasion pour anticiper réglementaire pour demeurer taxi. Depuis, qu’il « La formation continue est un bon outil. C'est soit artisan, salarié ou locataire, tout conducteur une rencontre conviviale entre taxis de ville, taxi de taxi est tenu de suivre tous les cinq ans un de banlieue et taxis ruraux, ces rencontres font stage de formation continue dispensé par une du bien à la profession. Cela permet de rappeler école agréée. « Certains anciens taxis qui ont par- la réglementation de la profession et de souligner, ticipé à nos stages n’avaient jamais suivi de for- par exemple, les différences qu’il peut y avoir mation. » En effet, instaurée par la loi de 1995, entre la réglementation du ministère de l'Intéla formation initiale n’est obligatoire que depuis rieur et celle des groupements radios, » précise 18 ans alors que de nombreux professionnels Philippe Vidal. Sans obligation de résultat par étaient déjà en activité. « Le stage permet à certains de faire connaissance avec leurs collègues et de diversifier leur activité en se faisant de nouveaux contacts. C’est également l’occasion d’une remise à niveau en matière de sécurité routière. Dans nos centres, nous favorisons les échanges, que ce soit sur les pratiques commerciales ou sur la Convivialité et gestion de conflit », nous précise Philippe Vidal.

un contrôle de connaissances, seule la présence assidue des stagiaires leur permettra d’obtenir l’attestation qui, complétée par la visite médicale obligatoire, est nécessaire au renouvellement de la carte professionnelle. Mais, pour les chefs d’entreprise désireux de ne pas rester passifs, le stage obligatoire – comme la formation continue dans son ensemble – semble présenter des opportunités d’évolution pour les taxis. « Ce qui va faire bouger concrètement les choses, c’est la technologie. Elle risque de prendre le pas sur nos modes d’organisation actuels. On risque d’être obligés de sortir de nos prés carrés et de dépasser la notion de territoire. » Une prise de conscience que de nombreux taxis partagent au vu de l’évolution de leurs activités et des équipements électroniques, et des exigences de certains donneurs d’ordres.

échanges d'expériences permettent d'aborder concrètement l'évolution de la réglementation taxi et les nouvelles exigences des donneurs d'ordres.

Crédit photo : Axess'taxis


100% NEWS numéro 8 /// 1er Avril 2013

6

100% terrain CDG : Fermeture du terminal 2B pour rénovation

Depuis son introduction en bourse en 2006, ADP a lancé de grands travaux d'amélioration.

«

À partir du 9 avril 2013, tous les vols au départ et à destination de Paris-Charles de Gaulle seront transférés au terminal 2D. Jusqu’au 8 avril inclus, tous les vols seront opérés du terminal 2B », annonce d’ores et déjà le site de la compagnie aérienne easyJet. Construit en 1982 et représentant une capacité de 5,4 millions de passagers annuels, le terminal 2B de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle va suspendre son activité. Il devrait être totalement réhabilité sur un plan technique et fonctionnel pour un investissement total de 105 M€. L’ambiance d’accueil du terminal sera également améliorée avec la restructuration de l’espace d’embarquement, rapprochant le bâtiment des standards des terminaux les plus récents. En prévision : 3000 m² de boutiques, bars et restaurants seront créés pour une capacité portée à 6,5 millions de passagers par an à l’issue des travaux. Calendrier du transfert des compagnies Pour gérer au mieux la mise en place de l’organisation provisoire des enregistrements des passagers, ADP opérera le transfert des vols en trois temps. À partir de ce mercredi 3 avril au matin, les enregistrements des vols d’Air Algérie s'effectueront au terminal 2C. Le 4 avril au matin, ce sont les enregistrements des vols de la compagnie American Airlines qui s'effectueront désormais au terminal 2C. Pour les deux compagnies, les arrivées seront maintenues au terminal A. Enfin, à partir du 9 avril les compagnies aériennes opérant au 2B, notamment easyJet, seront transférées sur les terminaux A, C ou D. « Les accès au linéaire professionnel et à la dépose

minute du terminal 2B seront fermés », précise ADP dans le communiqué technique diffusé aux organisations des taxis parisiens. Et pour faire face à la mise en place du report des passagers, on peut imaginer que les répartiteurs et personnels de ADP seront sur le qui-vive pour éviter les incidents de parcours.

Vous désirez paraître dans nos pages ?

Tous les 15 jours l’actu et son commentaire 100% Taxi !


100% news

7


100% NEWS numéro 8 /// 1er Avril 2013

8

100% événement

Une équipe taxi au Marathon de Paris

C'est une équipe de 10 taxis qui prendra le départ, dimanche 7 avril, d'un des marathons les plus emblématiques de l'athlétisme. Chaque coureur de la Taxi team aura un objectif connu de tous au quotidien : finir la course !

A

vec New York, Londres, Berlin et Chicago, Qui sont les membres de votre équipe ? Quel le Marathon de Paris est l’un des cinq plus entrainement ont-ils suivi ? importants marathons du monde tant par Notre équipe taxis, la Taxi team, parcourra donc l’importance du peloton des coureurs que par les 42,195 km qui traversent notre belle ville de les performances qui y L'AFNAT soutient la Taxi team pour "donner une Paris, empruntant les bois de Vincennes et sont réalisées. Comme à image forte des taxis parisiens". l’accoutumé les milliers de Boulogne. de coureurs représentant plus d’une centaine Fiorenzo Del Negro, artisan Taxi Parisien depuis de nations viendront se confronter ce deuxième près de vingt ans est l'un d'entre eux. week-end d’avril, conjuguant défi personnel et Il participe régulièrement aux formations traversée de Paris. Parmi eux, la Taxi team sou- continues et aux cours d’anglais dispensés par tenue par l’AFNAT que nous avons eu le plaisir l'AFNAT. C'est également un sportif averti qui a de contacter dans la dernière ligne droite avant plusieurs marathons à son actif. l’épreuve. Licencié au club de l'AS Bondy (93), il s'entraîne Est-ce la première fois que vous participez au Marathon de Paris ? Pourquoi l’AFNAT soutient-elle cette initiative ?

L'AFNAT, Association de Formation Nationale de l'Artisanat et des Transports, participe avec une équipe de 10 coureurs au Marathon de Paris. L'équipe se compose de 8 hommes et 2 femmes et mélange les générations (de 30 à 50 ans). Son président Armand Arianer s’est tout naturellement associé à cet événement sportif fort, de l'année 2013, pour donner une image forte des Taxis Parisiens. Une profession qui se doit de rester « respectueuse de l’humain et de son environnement ».

régulièrement, parcourant pour l'occasion entre 50 et 70 km par semaine. Il portera comme ses coéquipiers le maillot blanc et bleu de l'AFNAT ; deux d'entre eux parcourront la distance pour la première fois et n'auront comme seul objectif que de "terminer la course". Notre Taxis Team Afnat va faire preuve d'une force mentale et physique hors du commun pour vaincre la distance et rallier l'avenue Foch. Encouragez-les tous ! Et nous n’y manquerons pas ! Comme nous encourageons les autres taxis qui participerons en individuel à l’épreuve ? Pour plus d’information, visitez www.parismarathon.com

Retrouvez Christian Thomas, invité surprise des Grosses Têtes RTL 25/03/13 : http://bit.ly/13DTzr4

100% News 8  

Web journal d'informations professionnelles, gratuit et indépendant. Diffusé tous les 1ers et 15 de chaque mois.

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you