Page 1

Les informations techniques bois de Lignum

Lignatec

Portes extérieures

SIA  VSSM  VST  FRM

Lignum


2 Portes extérieures

Cette publication a été soutenue par les partenaires suivants:

Soutiens du projet FRM Fédération suisse romande des entreprises de menuiserie, ébénisterie et charpenterie SIA Société suisse des ingénieurs et des architectes VSSM Verband Schweizerischer Schreinermeister und Möbelfabrikanten VST Association suisse de la branche des portes

Partenaires de formation Haute école spécialisée bernoise, Architecture, bois et génie civil Höhere Fachschule Bürgenstock

Partenaires du projet Türenfabrik Brunegg AG, Brunegg Eduard Steiner AG, Uetendorf Entla AG, Entlebuch Feyco AG, St. Margrethen Hiag Handels AG, Kleindöttingen Holzplatten AG, Samstagern Jeld-wen Schweiz AG, Bremgarten Planet GDZ AG, Tagelswangen Riwag Türen AG, Arth

Soutien financier Plan d’action bois de l’Office fédéral de l’environnement OFEV

Table des matières Page 3

Avant-propos

4 1 1.1 1.2 1.3 1.4 1.5 1.6 1.7

Bases Objectifs de la publication Enveloppe thermique Domaine d’application Conception et projet Recommandations pour l’utilisation Exigences de performances des portes extérieures Terminologie

12

2 2.1 2.2 2.3 2.4 2.5 2.6 2.7 2.8

Situation de mise en œuvre des portes extérieures Vue d’ensemble des exemples types Exemple type: portes d’entrée de maisons individuelles Exemple type: portes d’entrée immeubles d’habitation Exemple type: portes d’entrée bâtiments industriels/artisanaux Exemple type: portes de coursive d’immeubles d’habitation Exemple type: portes d’entrée d’appartement dans un immeuble d’habitation Exemple type: portes d’entrée avec sas Exemple type: portes de sas

44

3 3.1 3.2 3.3 3.4 3.5 3.6 3.7 3.8 3.9 3.10 3.11 3.12

Caractéristiques des éléments Protection thermique selon SIA 180 et SIA 380/1 Sollicitation climatique des portes extérieures Isolation acoustique des portes extérieures Etanchéité à l’eau des portes extérieures Résistance au vent des portes extérieures Perméabilité à l’air des portes extérieures Récapitulation charge de vent, étanchéité à l’eau, perméabilité à l’air Sécurité de fonctionnement des portes extérieures Résistance à l’effraction des portes extérieures Résistance au feu des portes extérieures Portes extérieures de voies d’évacuation Montage des portes extérieures

64

4 4.1 4.2 4.3 4.4

Teinte, revêtement Apparence/design Traitement de surface des portes extérieures Choix d’un système de peinture adapté Exigences particulières du client

68

5 5.1 5.2 5.3

Portes extérieures VSSM avec performances certifiées Portes extérieures à un vantail Portes extérieures à un vantail avec une partie latérale vitrée ou opaque Portes extérieures à un vantail avec deux parties latérales vitrées ou opaques

72

6

Normes, littérature

73

7

Adresses et partenaires

Impressum


3 Portes extérieures

Avant-propos

A l’heure où, face à la raréfaction des ressources, la conscience pour une utilisation parcimonieuse de l’énergie se fait toujours plus vive, les bâtiments efficaces d’un point de vue énergétique acquièrent une importance toujours plus marquée. Sur la base de cette constatation, la conférence des directeurs cantonaux de l’énergie (EnDK) a soumis à complète révision la version de l’an 2000 du Modèle de prescriptions énergétiques des cantons (MoPEC). Le MoPEC constitue un ensemble de prescriptions énergétiques dans le domaine du bâtiment, élaborées conjointement par les cantons sur la base de leurs expériences pratique. En vertu de l’art. 89, al. 4 de la Constitution fédérale (CF), les mesures concernant la consommation d’énergie dans les bâtiments sont, au premier chef, du ressort des cantons. Les prescriptions du MoPEC 2008 doivent donc être reprises lors de promulgation de dispositions cantonales. Le paquet de base est contraignant pour l’ensemble des cantons, tandis que les modules complémentaires peuvent être adaptés aux particularités régionales. Au cours des dix dernières années, la large diffusion de la marque Minergie® a montré que des bâtiments nettement plus efficaces d’un point de vue énergétique avec un confort élevé pouvaient être construits, sans coût supplémentaire important. Les exigences du MoPEC posées aux nouveaux bâtiments ont été portées à 4,8 litres équivalent pétrole par m2 de sur-

face de référence énergétique. Cette réduction de la consommation énergétique a un impact également sur la rénovation et la réhabilitation d’ouvrages existants. Lors de rénovations de l’enveloppe, les exigences posées à l’isolation sont désormais celles qui s’appliquaient jusqu’alors aux bâtiments existants. Lorsque les installations techniques sont rénovées dans le même temps, ce qui permet de réaliser une ‹rénovation générale›, il en résulte une demande énergétique futur selon la MoPEC 2008 qui se situe au niveau des anciennes exigences de Minergie®rénovation. Lorsque ces prescriptions sont appliquées à des rénovations, on s’assure ainsi que le bâtiment corresponde à l’état de la technique actuel. Les professionnels chargés de la conception doivent convertir les exigences des normes en aptitude au service pour le bâtiment. Dans la norme SIA 380/1 ‹L’énergie thermique dans le bâtiment› ainsi que dans la norme SIA 343 ‹Portes›, les valeurs nécessaires sont transposées et décrites dans le détail. Dans ce processus de conversion, les menuisiers sont aussi responsables d’offrir des produits répondant aux exigences. Le domaine des portes intégrées à l’enveloppe thermique des bâtiments est donc soumis à la législation et doit être conforme aux normes et réalisé en respectant les règles de l’art.

Conception 1. Situation de l’ouvrage Orientation: lieu de mise en œuvre de la porte Situation dans la façade: protégée ou non protégée Région: catégorie du terrain Hauteur au-dessus du terrain

Réalisation 3. Projet d’exécution Choix du vantail Choix des ferrements Choix du traitement de surface

Figure 1 Le présent Lignatec s’applique à la conception de portes intégrées à l’enveloppe thermique. Pour l’exécution, on se référera aux indications de fabrication figurant dans le guide VSSM correspondant (en allemand).

2. Détermination des performances Evaluation de l’influence topographique Evaluation de l’utilisation Evaluation des souhaits des clients

4. Planification détaillée (fabrication) Vues, coupes Détails Instructions de montage


4 Portes extérieures

1 Bases 1.1

Objectifs de la publication

Le présent Lignatec est destiné à offrir aux concepteurs et aux menuisiers les informations nécessaires afin de concevoir, réaliser et mettre en œuvre les portes intégrées à l’enveloppe thermique des bâtiments conformément aux exigences et selon les règles de l’art. La conception est le facteur déterminant pour un élément conforme, qui remplisse les exigences d’esthétique et d’utilisation. Ce fascicule, à disposition des concepteurs et des menuisiers, contient les bases et traduit le langage complexe de la norme en éléments facilement compréhensibles. L’ensemble des exigences sont décrites de manière condensée, ce qui permet une comparaison directe avec la norme.

La compilation détaillée des exemples traités offre une vue d’ensemble rapide des situations de mise en œuvre possibles. Chaque situation présentée est documentée par des études de cas circonstanciées, et dotée de tableaux d’aide à la décision. Grâce aux descriptions précises, les malentendus entre les parties prenantes à la construction sont évités. Les études de cas, avec des situations et des conditions d’utilisation clairement définies, mettent en évidence des solutions applicables, qui peuvent être adaptées à la situation de mise en œuvre rencontrée.

1.2 Enveloppe thermique L’enveloppe thermique marque la limite entre les locaux chauffés et un environnement non chauffés (air extérieur, cave, terrain). Selon les prescriptions tous les locaux chauffés doivent se situer à l’intérieur de l’enveloppe thermique. Il peut cependant s’avérer avantageux d’inclure dans celle-ci également des locaux non chauffés.

Figure 2 L'enveloppe thermique n'entoure que les locaux chauffés (gauche) ou aussi des locaux non chauffés (droite). blanc: locaux chauffés gris: locaux non chauffés ligne: contour de l'enveloppe thermique

Enveloppement de locaux chauffés

Enveloppement de locaux non chauffés

Exigences posées aux éléments de construction:  Tous les éléments de construction constituant l’enveloppe thermique doivent remplir des exigences thermiques. On fait cependant la distinction entre un élément de construction séparant un local chauffé de l’extérieur, ou d’un local non chauffé.  Les éléments de construction qui ne sont pas intégrés à l’enveloppe thermique ne doivent remplir aucune exigence thermique. Inconvénient:  Beaucoup de ponts thermiques pour certains difficiles à résoudre.

Exigences posées aux éléments de construction:  Tous les éléments de construction constituant l’enveloppe thermique doivent remplir les mêmes exigences, sans tenir compte du fait qu’ils conduisent à un local chauffé ou non chauffé.  Tous les éléments de construction situés à l’intérieur de l’enveloppe thermique ne doivent remplir, selon la norme, aucune exigence thermique, même entre locaux chauffés et non chauffés. Si le client souhaite cependant une porte améliorée thermiquement, il faut le convenir spécialement. Avantages:  Peu de ponts thermiques.  Les locaux non chauffés fonctionnent comme un amortisseur thermique vers le chaud.


5 Portes extérieures

1.3 Domaine d’application 1.3.1 Situation dans l’enveloppe Les portes extérieures faisant partie de l’enveloppe du bâtiment sont l’objet du présent Lignatec. En principe il est possible de répartir celles-ci en trois catégories: Les portes intégrées à l’enveloppe thermique Les portes à l’intérieur de l’enveloppe thermique Les portes à l’extérieur de l’enveloppe thermique Lorsque qu’une définition dépend du matériau, celleci se limite au bois et aux matériaux dérivés du bois ainsi qu’aux matériaux qui sont utilisés ou façonnés par le menuisier. La situation et les besoins du marché intérieur suisse ont été pris en compte. Le présent document s’appuie sur les normes SIA 343 ‹Portes›, SIA 380/1 ‹L’énergie thermique dans le bâtiment› ainsi que sur la norme produit SN EN 14351-1 ‹Fenêtres et portes – caractéristiques de performance›.

1.3.2 Articles artisanaux Le producteur assume une responsabilité individuelle lors de la fabrication des produits et pour la surveillance de la qualité. Le produit doit être utilisable au sens de la Loi sur les produits de construction (LPCo) et doit respecter les dispositions des autres lois fédérales: art. 3 al. 1 LPCo. Les produits de construction sont adaptés à l'usage prévu lorsque les ouvrages auxquels ils sont destinés répondent, lorsque les produits sont utilisés de manière adéquate, aux exigences essentielles en matière: de résistance mécanique et de stabilité de sécurité en cas d'incendie d'hygiène, de santé et de protection de l'environnement de sécurité d'utilisation de protection contre le bruit d'utilisation économe et rationnelle de l'énergie.

1.4 Conception et projet La planification du projet doit suivre les étapes indiquées dans le tableau ci-dessous. Si le processus est supervisé par une maîtrise d’œuvre (planificateur général), celle-ci est responsable des étapes d’avant-projet, de projet, soumission, projet d’exécution, direction de travaux, et réception. Elle prend donc une part décisive dans l’élaboration du projet. Le menuisier exécutant assume quant à lui la part du producteur/fabrication et il est également responsable du montage. Figure 3 Jalons et résultats du développement du projet.

Jalons

Si le menuisier assume la planification générale, il doit observer toutes les étapes et assume, en concertation avec le maître d’ouvrage, la responsabilité pour une conception et une réalisation conformes aux règles de l’art (convention de planification).

Résultats

Projet Harmoniser les attentes esthétiques

Design, qualité

Respect des bases légales et normatives

Exigences posées à l’élément (porte)

Définition de l’affectation du bâtiment

Détermination de l’intensité d’utilisation

Actions climatiques (soleil et pluie)

Mesures constructives

Besoins de sécurité

Protection contre l’effraction

Autres besoins

Par ex. protection contre les hautes eaux

Exécution Harmonisation des bases de conception

Contrôles qualité

Contrôle de l’exécution

Atelier, montage

Réception Contrôle visuel et de fonctionnement

Procès-verbal de réception


6 Portes extérieures

Autorités

Maître

Planificateur

Planificateur Entre-

d’ouvrage

général

spécialisé

preneur

Avant-projet

Projet

Idée, formulation des buts, intention d’utilisation

R

Etude préliminaire

R

Estimation des coûts

R

Permis de construire

R

P

Projet Conception générale, design et technique

R

P

Détermination des exigences

R

P

Conception spécialisée

P

R

Soumission Composition et conception architecturale

R

Technique, planification de la construction

R

Appel d’offre, devis

R

Récolte des offres

R

Vérification des offres Répartition des offres, adjudication

R P

R

Projet d’exécution Plans de détails, matérialisation

R

Plans d’atelier

Exécution

Contrôle final des plans d’exécution et validation

R

Délais, planning

R

P P

R

P

P P

Direction des travaux Coordination, suivi de l’exécution

R

Exécution, fabrication

P

R

Contrôle des prestations de construction

R

P

Réception

R

P

P

Documentation Utilisation et entretien, instructions au maître d’ouvrage

P

P

Dossier de l’ouvrage avec documentation complète pour son exploitation

P

R

Réception Supervision des travaux de garantie Examen final et fin du mandat Utilisation

Figure 4 La représentation du déroulement du projet indique quels sont les intervenants intégrés au projet et comment se répartissent les responsabilités.

R P

Utilisation Exploitation et maintenance

R

Surveillance

R

R: Responsable  P: Participant

R


7 Portes extérieures

1.5 Recommandations pour l’utilisation Figure 5 Illustration des différentes situations de montage possibles a Mise en œuvre protégée b Mise en œuvre non protégée c Zones limites

a

b

c

1.5.1  Exigences de bases envers les portes extérieures Les performances des portes extérieures ne peuvent être fixées de manière universelle, mais doivent être déterminées pour chaque cas en fonction de la situation de l’objet, de l’exposition aux intempéries, et de l’objectif d’utilisation. Le profil de performance doit être définit individuellement en tenant compte du lieu de mise en œuvre, de la tradition constructive, des particularités régionales ainsi que des prescriptions légales et des attentes et exigences du maître de l’ouvrage. Dans cette définition du profil de performance, les exigences minimales ancrées dans la législation nationale revêtent une importance particulière. Isolation thermique avec exigences posées au coefficient de transmission thermique (valeur U)  Sollicitation climatique à travers la différence entre conditions extérieures/intérieures, et déformations admissibles  Protection phonique en fonction des conditions de l’environnement et de l'affectation.

1.5.2 Exigences facultatives posées aux portes extérieures Les caractéristiques supplémentaires qui dépassent les exigences minimales ont cependant une influence sur la qualité et l’aptitude au service. Elles ne sont pas prescrites par la législation et nécessitent donc une convention spécifique (contrat d’entreprise).  Résistance au vent (régions lacustres et de montagnes)  Etanchéité à l’eau (pose non protégée)  Perméabilité à l’air (pose non protégée)  Matériau de la surface et traitement de surface  Résistance à l‘effraction (classe de résistance RC 1-6)  Protection incendie (résistance au feu EI30)  Portes dans voies d‘évacuation  Résistance à l’ouverture et fermeture répétées (cycle de mouvements pendant la durée d’utilisation)  Ouverture automatique  Fermeture automatique  Apparence/Design Coûts

Les directives de la législation cantonale doivent également être observées. Par exemple selon le règlement de construction zurichois, la porte d’entrée d’une maison individuelle doit avoir une largeur utile de 1,0 m et celle d’un immeuble doit s’ouvrir vers l’extérieur.

1.5.3 Modèles de portes de référence Dans les sections suivantes des recommandations sont émises quant à des niveaux d’exigences pertinents sur la base de modèles de portes de référence qui couvrent la plupart des applications. En plus des recommandations, une gamme d’exigences qui peuvent s’appliquer selon la situation de mise en œuvre et l’objectif d’utilisation est présentée.  Portes d’entrée de maisons individuelles intégrées à l’enveloppe thermique ‹espace chauffé contre extérieur› (paramètre du bâtiment 1a à 1d)  Portes d’entrée d’immeubles d’habitation intégrées à l’enveloppe thermique ‹espace chauffé contre extérieur› (paramètre du bâtiment 2a à 2d)  Portes d’entrée de bâtiments artisanaux/industriels intégrées à l’enveloppe thermique ‹espace non chauffé contre extérieur› (paramètre du bâtiment 3a à 3d)  Portes de coursives d’immeubles d’habitation intégrées à l’enveloppe thermique ‹espace chauffé contre extérieur› (paramètre du bâtiment 4a à 4b)  Portes d’entrée d’appartements dans les immeubles d’habitation intégrées à l’enveloppe ‹espace chauffé contre espace non chauffé› (paramètre du bâtiment 5)  Portes d’entrée munies d’un sas, d’immeubles d’habitation ou artisanaux/industriels intégrées à l’enveloppe thermique ‹espace chauffé contre espace non chauffé› (paramètre du bâtiment 6)  Portes de sas d’immeubles de logements, artisanaux/industriels au-delà de l’enveloppe thermique ‹espace non chauffé contre extérieur› (paramètre du bâtiment 7).

Mise en œuvre protégée Une mise en œuvre protégée signifie qu’il n’existe pas de sollicitation directe par des facteurs climatiques tels que la pluie chassée ou le rayonnement solaire. Les conditions cadres constructives peuvent être des auvents, des niches, des mises en retrait ou des sas avec une profondeur d’au moins 1,0 m. Mise en œuvre non protégée Une mise en œuvre non protégée signifie qu’il existe une sollicitation directe par les facteurs climatiques comme la pluie chassée ou le rayonnement solaire. Les portes extérieures se trouvent au nu de la façade ou en léger retrait. Les portes protégées par des auvents ou des mises en retrait jusqu’à 0,5 m sont à considérer comme exposées. Zones limites Le domaine limite s’étend sur 1/10 de la longueur de la façade adjacente. Dans cette zone située sur la face non soumise directement au vent ou la pluie chassée, la sollicitation est néanmoins la même que pour une porte extérieure exposée. En effet, les turbulences conduisent ces zones à subir la même sollicitation climatique que la face exposée du bâtiment.


8 Portes extérieures

1.6 Exigences de performances des portes extérieures Pos Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R'w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., portes de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeuble

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, portes de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, portes de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 14 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d’immeuble

200 000 mouvements 27 ouvertures/jour Porte d’entrée immeuble, porte commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec Couche épaisse

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 6 Page de gauche: définition des performances à l’aide de quatre classes, qui peuvent être intégrées dans le contrat d’entreprise comme ‹descriptif des prestations de l’entreprise›. Page de droite: données des performances normées, telles qu’elles sont décrites dans les normes correspondantes.


9

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SIA 181

SN EN 12208

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

RC 6

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

20

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI / EN


10

1.7

Portes extérieures

Terminologie

Portes d’entrée d’une maison individuelle La porte d'entrée d’une maison individuelle est en général la dernière frontière d’un espace chauffé, qu’il s’agisse d’un local de séjour, d’un corridor ou d’un sas. La porte exige beaucoup du concepteur car elle marque l’accès au foyer (elle représente en quelque sorte la ‹carte de visite› de l’utilisateur) et doit donc être conçue avec le soin nécessaire en ce qui concerne l’aspect et la technique. La résistance à l’effraction est importante pour ce groupe de clients, car un accès non autorisé au logement doit être évité. Les systèmes de fermeture doivent pouvoir être manipulés sans effort par les enfants et les aînés. Il faut de plus considérer des systèmes d’accès comme des gâches électriques ou des serrures motorisées. Les influences climatiques doivent être évaluées correctement, car l’intérieur est en général chauffé. Il existe donc une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui peut conduire à la déformation du vantail. Du point de vue des barrières architecturales, il faut considérer la zone du seuil. La porte d’une maison monofamilliale s’ouvre en général vers l’intérieur. Idéalement, la porte d’entrée est protégée constructivement de l’influence directe des intempéries par une niche, une mise en retrait ou un auvent. L’intensité de l’utilisation de la porte d’entrée d’une maison individuelle est modérée pour un ménage de quatre personnes, avec environ de 100 000–150 000 cycles durant la durée d’utilisation prévue. Portes d’entrée d’un immeuble d’habitation ou d’un bâtiment industriel/artisanal La porte d'entrée d’un immeuble marque en général la frontière entre l’extérieur et la cage d’escalier. Les besoins du maître de l’ouvrage sont en règle générale définis dans le devis descriptif de l’architecte ou de la direction des travaux, mais un examen critique de l’entrepreneur est souhaitable. La résistance à l’effraction n’est que d’une importance secondaire pour cette application, cependant dans ce cas la fonction

de contrôle des accès ou la fermeture automatique au moyen d’un ferme-porte peut être requise. La cage d’escalier peut être chauffée ou non chauffée, si bien que la différence de température est très variable. Du point de vue des barrières architecturales, il faut considérer la zone du seuil. Les portes d’entrée des immeubles ou des bâtiments industriels/artisanaux peuvent se situer sur une voie d’évacuation et de sauvetage et le sens d’ouverture peut ainsi être fixé vers l’extérieur. Les ferrements doivent être adaptés dans ce cas aux fonctions requises. Idéalement, la porte d’entrée est protégée constructivement de l’influence directe des intempéries par une niche, une mise en retrait ou un auvent. L’intensité de l’utilisation de la porte d’entrée d’un immeuble ou d’un bâtiment commercial est très élevée avec environ 200 000–400 000 cycles durant la durée d’utilisation prévue. Portes de coursive dans les immeubles d’habitation La porte de coursive est la porte qui sépare les locaux chauffés de couloirs ou de cages d’escalier non clos constructivement. Ces portes sont utilisées en général pour des bâtiments d’habitation multiétages et subissent pour cette raison de fortes sollicitations par le vent et la pluie chassée. Les besoins du maître de l’ouvrage sont en règle générale définis dans le devis descriptif de l’architecte ou de la direction des travaux, mais un examen critique de l’entrepreneur est souhaitable. Les influences climatiques doivent être évaluées, car l’intérieur est chauffé. Il existe donc une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui peut conduire à la déformation du vantail. La résistance à l’effraction est importante pour ce groupe de clients, car un accès non autorisé au logement doit être évité. Les systèmes de fermeture doivent pouvoir être manipulés sans effort par les enfants et les aînés. L’orientation ainsi que la couverture de la coursive sont à prendre en compte lors du choix de la surface ou du traitement de surface. L’intensité de l’utilisation de portes de coursive est modérée pour un ménage de quatre personnes avec environ 100 000–150 000 cycles pendant la durée d’utilisation prévue. Il n’y a pas d’exigences techniques de protection incendie pour autant que la part des ouvertures de la façade soit ≥ 50 %. Si cette part est inférieure, les portes des coursives doivent présenter une résistance au feu EI30.


11 Portes extérieures

Portes d’appartement d’un immeuble d’habitation La porte d'entrée d’un appartement dans un immeuble d'habitation est la porte qui sépare les locaux chauffés de corridors ou de cages d’escalier non chauffés. Les besoins du maître de l’ouvrage sont en règle générale définis dans le devis descriptif de l’architecte ou de la direction des travaux, mais un examen critique de l’entrepreneur est souhaitable. La résistance à l’effraction est importante pour ce groupe de clients, car un accès non autorisé au logement doit être évité. Les systèmes de fermeture doivent pouvoir être manipulés sans effort par les enfants et les aînés. Du point de vue des barrières architecturales, il faut considérer la zone du seuil. Pour les portes des appartements, une résistance EI30 est en général exigée, et elles doivent respecter un indice d’affaiblissement acoustique apparent pondéré d’au moins R’w 37 dB. L’intensité d’utilisation de la porte d’entrée d’un appartement d’un ménage de quatre personnes est modérée avec environ 100 000–150 000 cycles pendant la durée d’utilisation prévue. Portes de sas d’un immeuble d’habitation La porte de sas est une porte qui est située normalement devant la porte d’entrée, et elle sépare le sas non chauffé du climat extérieur. Dans cette disposition, la porte n’est pas intégrée à l’enveloppe thermique. Les portes de sas des immeubles de logement ou des bâtiments commerciaux sont, selon l’orientation, fortement exposées aux intempéries. La différence de température est faible, car l’espace intérieur n’est pas chauffé. Le choix des matériaux ou du traitement de surface est très important car la porte est fortement exposée aux intempéries. Du point de vue des barrières architecturales, il faut considérer la zone du seuil. L’importance de la résistance à l’effraction et faible pour cette application, cependant c’est la fonction de contrôle d’accès, de fermeture ou d’ouverture automatique par

un ferme-porte ou un automate qui est requise. Les portes de sas peuvent être situées sur une voir de fuite, et l’ouverture peut-être ainsi fixée vers l’extérieur. Les ferrements doivent être adaptés dans ce cas à la fonction requise. L’intensité de l’utilisation des portes de sas d’immeubles ou de bâtiments industriels/artisanaux est très élevée avec environ 200 000–400 000 cycles pendant la durée d’utilisation prévue. Portes de cave La porte de la cave dans une maison individuelle ou un immeuble est dans les cas normaux la limite vers les locaux de cave chauffés ou non chauffés. Les portes de cave des maisons individuelles ou des immeubles de logements peut être soumise aux intempéries, selon sa situation de mise en œuvre. La différence de température dépend des conditions de chauffage des locaux. La résistance à l’effraction est très importante, car un accès non autorisé doit être évité. Le choix de la surface ou du traitement de surface est influencé fortement par l’orientation du bâtiment. Les influences climatiques doivent être évaluées, car l’intérieur peut être non chauffé (en général) ou chauffé. Dans ce cas, il existe une grande différence de température entre l’intérieur et l’extérieur, ce qui peut conduire à la déformation du panneau de porte. Le traitement de surface doit être réalisé en tenant compte de la fonction. Cependant la fonction, qui est également influencée par le traitement de surface, doit être conservée même lors de variation du climat. Les ferrements doivent être adaptés à la fonction requise en tenant compte de leurs coûts. L’intensité d’utilisation des portes de cave dans les maisons individuelle, les immeubles de logement ou les bâtiments commerciaux est d’environ 50 000– 100 000 cycles pendant la durée d’utilisation prévue.


12

2

Portes extérieures

Situation de mise en œuvre des portes extérieures Vue d’ensemble des exemples types

2.1 Situation de mise en œuvre

Entre zone chauffée et climat extérieur Situation exposée

Situation exposée

Situation protégée

Situation protégée

Affectation

1a Porte d’entrée villa

1b Porte d’entrée villa

1c Porte d’entrée villa

1d Porte d’entrée villa

Orientation (NESO)

Sud/ouest

Est

Sud/ouest

Est

Situation dans la façade (soumis/non soumis aux intempéries) Région (catégorie de terrain) (altitude)

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure protégée

Paroi extérieure protégée

Cat. III, milieu rural 800 m

Cat. III, milieu rural 800 m

Cat. III, milieu rural 800 m

Cat. III, milieu rural 800 m

Etage, hauteur du bâtiment

10 m

10 m

10 m

10 m

Utilisation – durée

20 ans

20 ans

20 ans

20 ans

Utilisation – intensité

ø 4 personnes

ø 4 personnes

ø 4 personnes

ø 4 personnes

Protection contre l’effraction

Propriétaire

Propriétaire

Propriétaire

Propriétaire

Souhaits du client

Exigences de conception

Exigences de conception

Exigences de conception

Exigences de conception

Appréciation technique

Projet

Objet

Caractéristiques de l’élément

faibles

Isolation thermique: perf. ponctuelles SIA 180 et 380/1 Isolation thermique

1,3 W/m2K

moyennes

élevées

faibles

moyennes

élevées

Différence de climat en relation à la déformation SN EN 12219 Isolation acoustique SIA 181 Etanchéité à l’eau SN EN 12208 Perméabilité à l’air SN EN 12207 Résistance au vent SN EN 12210

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

4A

4A

4A

3A

3A

3A

1A

1A

1A

1A

1A

1A

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

B2

B2

B2

B2

B2

B2

a.e.

B1

B1

a.e.

B1

B1

Endurance: Nombre de cycles SN EN 12400 Protection contre l’effraction: SN EN 1627-1630 Protection incendie: Résistance au feu AEAI / EN Voie d’évacuation: Vide de passage SN EN 179

50 000

100 000

200 000

50 000

100 000

200 000

50 000

100 000

200 000

50 000

100 000

200 000

RC 1

RC 2

RC 2/3

RC 1

RC 2

RC 2/3

RC 1

RC 2

RC 2/3

RC 1

RC 2

RC 2/3

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

Performance globale

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Figure 7 Dans la figure toutes les situations de montage courantes des portes extérieures intégrées à l’enveloppe thermique sont présentées. Dans le domaine des bâtiments traités tous les critères d’utilisation et les situations de mise en œuvre ayant une importance sont définis. Dans celui des caractéristiques des éléments de construction, trois variantes d’exécution sont décrites. Les données de base sont documentées dans les exemples.


s

0

13

Portes extérieures

Entre zone chauffée et climat extérieur Situation exposée

Situation exposée

Situation protégée

Situation protégée

2a Port d'entrée immeuble

2b Port d'entrée immeuble

2c Port d'entrée immeuble

2d Port d'entrée immeuble

Sud/ouest

Est

Sud/ouest

Est

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure protégée

Paroi extérieure protégée

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

25 m

25 m

25 m

25 m

20 ans

20 ans

20 ans

20 ans

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Assurer la fonction

Assurer la fonction

Assurer la fonction

Assurer la fonction

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

Performance globale

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

3d

3d

3d/e

a.e.

22 dB

25 dB

a.e.

22 dB

25 dB

a.e.

22 dB

25 dB

a.e.

22 dB

25 dB

4A

4A

4A

2A

3A

3A

1A

1A

1A

1A

1A

1A

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

B2

B2

B2

B2

B2

B2

B1

B1

B1

B1

B1

B1

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet


14

Portes extérieures

Entre zone non chauffée et climat extérieur

Entre chauffé et extérieu

Situation exposée

Situation exposée

Situation protégée

Situation protégée

Situation exposée

3a Industrie/artisanat

3b Industrie/artisanat

3c Industrie/artisanat

3d Industrie/artisanat

4a Portes de coursives

Sud/ouest

Est

Sud/ouest

Est

Sud/ouest

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure exposée

Paroi extérieure protégée

Paroi extérieure protégée

Paroi extérieure exposée

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. IV, zones urbaines étendues 600 m

Cat. III, milieu rural 800 m

20 m

20 m

20 m

20 m

25 m

20 ans

20 ans

20 ans

20 ans

20 ans

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

ø 15–40 personnes

ø 4 personnes

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

Appartement

Assurer la fonction faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

1,3 W/m2K

Performance globale

Performance globale

3c

3d

3d/e

3c

3d

3d/e

3c

3d

3d/e

3c

3d

3d/e

3d

3d/e

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

22 dB

25 dB

4A

4A

4A

2A

3A

3A

1A

1A

1A

1A

1A

1A

6A

6A

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

1

2

2

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B1

B3

B3

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

100 000

100 000

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 1

RC 2

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

min. 900 mm


15

Entre chauffé et non chauffé

Entre chauffé et non chauffé

Entre non chauffé et extérieur

Situation protégée

Situation protégée

Situation protégée

Situation exposée

4b Portes de coursives

5 Portes appartement (immeuble)

6 Portes d'entrée immeuble avec sas

7 Porte de sas Bâtiment industriels/artisanaux

Sud/ouest

Non pertinent

Non pertinent

Sud/ouest

Paroi extérieure protégée

A l'intérieur

A l'intérieur

Paroi extérieure exposée

Cat. III, milieu rural 800 m

A l'intérieur

Protection par sas

Cat. III, milieu rural 600 m

25 m

10 m

20 ans

20 ans

20 ans

20 ans

ø 4 personnes

ø 4 personnes

ø 15–40 personnes

ø 10–50 personnes

Appartement

Propriétaire

Faible/fonction de sas

Faible/fonction de sas

ur

Assurer la fonction élevées

Portes extérieures

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,6 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

Assurer la fonction élevées

1,3 W/m2K

Performance globale

faibles

moyennes

élevées

a.e.

Performance globale

a.e.

3e

3d

3d/e

3e

3b

3c

3c

3c

3c

3d

3b

3b

3c

27 dB

22 dB

25 dB

27 dB

37 dB

37 dB

37 dB

a.e.

22 dB

22 dB

a.e.

a.e.

a.e.

6A

4A

4A

6A

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

3A

3A

4A

2

2

2

2

a.e.

a.e.

a.e.

1

1

1

1

1

1

B3

B2

B2

B3

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

a.e.

B1

B1

B2

200 000

100 000

100 000

200 000

100 000

100 000

200 000

200 000

200 000

500 000

200 000

200 000

500 000

RC 2

RC 2

RC 2

RC 2

RC 2

RC 2

RC 2

RC 1

RC 1

RC 2

RC 1

RC 1

RC 1

Spécifique à l’objet

EI 30

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet

min. 900 mm

min. 900 mm

Spécifique à l’objet

Spécifique à l’objet


16

2.2

Portes extérieures

Exemple type: portes d’entrée de maisons individuelles

Paramètre du bâtiment 1a–1d Bâtiment

Portes extérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

Catégorie de terrain III, localités, milieu rural Altitude env. 800 m, hauteur du bâtiment max. 10 m Pression max. P: 0,79 kN/m2

Orientation de mise en œuvre

Sud-ouest/Sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Climat

Chauffé contre extérieur (∆ temp. 40 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'intérieur

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,3 W/m2K 3d / 3e 27 dB

1,3 W/m2K 3d / 3e 27 dB

1,3 W/m2K 3d / 3e 27 dB

1,3 W/m2K 3d / 3e 27 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Sud Ouest 4A 1 B2 5 RC 2 – 3

Est 3A 1 B2 5 RC 2 – 3

Sud Ouest 1A 1 B1 5 RC 2 – 2

Est Nord 1A 1 B1 5 RC 2 – 1

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 8 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.


17

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,3 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3d

3d

3d/3e

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

22 dB

25 dB

27 dB

Le bruit extérieur est déterminant. Voir le cadastre du bruit pour le lieu concerné.

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées nécessaires en raison de la sollicitation climatique.

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,3 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la pérennité. Les teintes foncées sont à éviter.

Seuil

Seuil alu avec joint

Seuil à séparation thermique

Seuil à séparation thermique

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. Tenir compte de la protection contre l’effraction.

Figure 9 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


18

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 10 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


19

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/EN

20


20

2.3

Portes extérieures

Exemple type: portes d’entrée immeubles d’habitation

Paramètre du bâtiment 2a–2d Bâtiment

Portes extérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

Catégorie de terrain IV, zones urbaines étendues Altitude env. 600 m, hauteur du bâtiment max. 25 m Pression max. P: 0,79 kN/m2

Lieu de mise en œuvre

Sud-ouest/Sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation protégée

Climat

Chauffé contre extérieur (∆ temp. 40 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'extérieur

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,3 W/m2K 3d/3e 22 dB

1,3 W/m2K 3d/3e 22 dB

1,3 W/m2K 3d/3e 22 dB

1,3 W/m2K 3d/3e 22 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Sud Ouest 4A 1 B2 6/7 – – 3

Est 3A 1 B2 6/7 – – 3

Sud Ouest 1A 1 B1 6/7 – – 2

Est Nord 1A 1 B1 6/7 – – 1

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 11 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.


21

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,3 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3d

3d

3d/3e

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

22 dB

25 dB

27 dB

Le bruit extérieur est déterminant. Voir le cadastre du bruit pour le lieu concerné.

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées nécessaires en raison de la sollicitation climatique.

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,3 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la pérennité. Les teintes foncées sont à éviter.

Seuil

Seuil alu avec joint

Seuil à séparation thermique

Seuil à séparation thermique

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. Tenir compte de la protection contre l’effraction.

Figure 12 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


22

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 13 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


23

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


24

2.4

Portes extérieures

Exemple type: portes d’entrée bâtiments industriels/artisanaux

Paramètre du bâtiment 3a–3d Bâtiment

Portes extérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

Catégorie de terrain IV, zones urbaines étendues Altitude env. 600 m, hauteur du bâtiment max. 20 m Pression max. P: 0,79 kN/m2

Lieu de mise en œuvre

Sud-ouest/Sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Climat

Non chauffé contre extérieur (∆ temp. 20 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'extérieur, porte de secours avec fonction de sas

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,3 W/m2K 3c/3d 27 dB

1,3 W/m2K 3c/3d 27 dB

1,3 W/m2K 3c/3d 27 dB

1,3 W/m2K 3c/3d 27 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Sud Ouest 4A 1 B2 6/7 – – 3

Est 3A 1 B2 6/7 – – 3

Sud Ouest 1A 1 B1 6/7 – – 2

Est Nord 1A 1 B1 6/7 – – 1

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 14 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.


25

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,3 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3c

3c/3d

3c/3d

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

22 dB

25 dB

27 dB

Le bruit extérieur est déterminant. Voir le cadastre du bruit pour le lieu concerné.

Composition du vantail

Multicouche Doublage métallique

Multicouche Doublage métallique

Multicouche Doublage métallique

Construction bois/métal Doublage flottant

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,3 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la pérennité. Des couleurs sombres sont possibles.

Seuil

Seuil alu avec joint

Seuil à séparation thermique

Seuil à séparation thermique

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Il faut tenir compte des joints et des raccordements. Empêcher les entrées d’eau par le haut.

Figure 15 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


26

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 16 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


27

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


28

2.5

Portes extérieures

Exemple type: portes de coursive d’immeubles d’habitation

Paramètre du bâtiment 4a–4b Bâtiment

Portes extérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

Catégorie de terrain III, localités, milieu rural Altitude env. 600 m, hauteur du bâtiment max. 25 m Pression max. P: 1,19 kN/m2

Lieu de mise en œuvre

Sud-ouest/Sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Climat

Chauffé contre extérieur (∆ temp. 40 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'intérieur

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,3 W/m2K 3e 27 dB

1,3 W/m2K 3e 27 dB

1,3 W/m2K 3d/3e 27 dB

1,3 W/m2K 3d/3e 27 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Sud Ouest 6A 2 B3 5 RC 2 – 3

Est Nord 6A 2 B3 5 RC 2 – 3

Sud Ouest 4A 2 B2 5 RC 2 – 2

Est Nord 4A 2 B2 5 RC 2 – 2

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.  4) Lorsque part d'ouverture des coursives < 50 %, portes EI 30.

Figure 17 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.


29

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,3 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3d/3e

3d/3e

3d/3e

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

22 dB

25 dB

32 dB

Le bruit extérieur est déterminant. Voir le cadastre du bruit pour le lieu concerné.

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées nécessaires en raison de la soll. climatique. Attention exigences de protection incendie.

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,3 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la pérennité. Les teintes foncées sont à éviter.

Seuil

Seuil alu avec joint

Seuil à séparation thermique

Seuil à séparation thermique

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Battue simple/ double battue

Battue simple/ double battue

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. Tenir compte de la protection contre l’effraction.

Figure 18 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


30

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 19 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


31

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


32

2.6

Portes extérieures

Exemple type: portes d’entrée d’appartement dans un immeuble d’habitation

Paramètre du bâtiment 5 Bâtiment

Portes intérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

A l'intérieur Porte palière vers cage d'escalier

Lieu de mise en œuvre

Portes intérieures

Situation de mise en œuvre

Situation protégée

Climat

Chauffé contre non chauffé (∆ temp. 15 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'intérieur

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,6 W/m2K 3b/3c 37 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Portes intérieures – – – 5 RC 2 EI 30 0

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 20 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.


33

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,40 W/m2K

≤ 1,40 W/m2K

≤ 1,40 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,6 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3b

3c

3c

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

37 dB

37 dB

37 dB

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

En fonction de l'attestation d'utilisation EI 30.

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,3 W/m2K P4A

≤ 1,3 W/m2K P4A

≤ 1,3 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,6 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois env. 90/60 mm

Bois dur env. 90/60 mm

Bois dur env. 90/60 mm

En fonction de l'attestation d'utilisation EI 30.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

En fonction de la résistance à l'effraction.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Utilisation intérieure

Utilisation intérieure

Utilisation intérieure

Observer les critères de l'aménagement intérieur.

Seuil

Seuil alu/ joint retractable

Seuil alu/ joint retractable

Seuil alu/ joint retractable

En fonction de l'attestation d'utilisation EI 30. Tenir compte de l'isolation phonique.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

En fonction de l'attestation d'utilisation EI 30. Tenir compte de l'isolation phonique.

Résistance au feu

EI 30

EI 30

EI 30

En fonction de l'attestation d'utilisation EI 30.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. Tenir compte de la protection contre l’effraction.

Figure 21 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


34

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 22 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


35

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


36

2.7

Exemple type: portes d’entrée avec sas

Paramètre du bâtiment 6 Bâtiment

Portes extérieures intégrées à l'enveloppe thermique

Lieu

Porte d'entrée avec sas

Lieu de mise en œuvre

Sud-ouest/sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation protégée

Climat

Chauffé contre non chauffé (∆ temp. 20 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'extérieur, porte de secours et fonction de sas

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Situation protégée

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

1,3 W/m2K 3c/3d 22 dB

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Portes extérieures – 1 – 6/7 – – 1

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 23 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.

Portes extérieures


37

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

≤ 1,1 W/m2K

La valeur UD exigée de 1,3 W/m2K ne peut être atteinte que si le vantail présente une valeur plus faible de 0,2 W/m2K.

Classe climatique Vantail

3c

3c

3c/3d

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Isolation acoustique R’w+Ctr

22 dB

25 dB

27 dB

Le bruit extérieur est déterminant. Voir le cadastre du bruit pour le lieu concerné.

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées nécessaires en raison de la sollicitation climatique.

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

≤ 1,0 W/m2K P4A

Valeur UD porte 1,3 W/m2K Les exigences de la résistance à l’effraction ont une influence sur la spécification du verre. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (durabilité). Les fiches, paumelles ne doivent pas interrompre l’étanchéité.

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la durabilité. Les teintes foncées sont à éviter.

Seuil

Seuil alu avec joint

Seuil à séparation thermique

Seuil à séparation thermique

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. Tenir compte de la protection contre l’effraction.

Figure 24 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées


38

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 25 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


39

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


40

2.8

Exemple type: portes de sas

Paramètre du bâtiment 7 Bâtiment

La porte de sas est à l'extérieur de l'enveloppe thermique

Lieu

Catégorie de terrain III, localités, milieu rural Altitude env. 800 m, hauteur du bâtiment max. 10 m Pression max. P: 0,79 kN/m2

Lieu de mise en œuvre

Sud-ouest/sud-est

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Climat

Non chauffé contre extérieur (∆ temp. 15 °C)

Type d'ouverture

Ouverture vers l'extérieur, porte de secours

Souhait du client

Le maître d'ouvrage fixe des exigences moyennes pour tous les critères ‹techniques›

Situation de mise en œuvre

Situation exposé

Performances Valeurs indépendantes de la mise en œuvre Valeur UD (perf. ponctuelles)1) Sollicitation climatique Isolation acoustique

– 3b/3c –

Lieu de mise en œuvre2) 3) Etanchéité à l’eau Perméabilité à l’air Résistance au vent Durée de service Protection contre l’effraction Résistance au feu (selon AEAI) Pérennité de la surface

Portes de sas 3A/4A 1 B2 6/7 – – 3

 1) Observer les prescriptions cantonales.  2) Les zones limites contigües jusqu'à 1/10 de la longueur de la façade doivent remplir des exigences semblables.  3) La face nord est considérée comme mise en œuvre protégée.

Figure 26 Description des paramètres du bâtiment et de la situation de mise en œuvre.

Situation protégée

Portes extérieures


41

Domaine d’application

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

Portes extérieures

protégées

protégées

non protégées

Elément de construction

Faibles exigences

Exigences moyennes

Exigences élevées

Remarques

Vantail Valeur U

a.e.

a.e.

a.e.

La porte se situe au-delà de l’enveloppe thermique

Classe climatique Vantail

3b

3b/3c

3b/3c

Isolation acoustique R’w+Ctr

a.e.

a.e.

a.e.

Composition du vantail

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Feuilles alu intercalées

Vitrage valeur U protection contre l’effraction

a.e. a.e.

a.e. a.e.

a.e. a.e.

La porte se situe au-delà de l’enveloppe thermique. Tenir compte de la brochure du bpa ‹Le verre dans l’architecture›.

Cadre de porte Dimensions

Bois 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Bois dur 90/60 mm

Si possible maille fine, quartier ou faux-quartier. Les sections min. dépendent du montage.

Serrure

Serrure à mortaiser forte

Serrure à mortaiser forte

Serrure à verrouillage multipoints

Les serrures doivent correspondre aux attentes en matière de sécurité du client. Attention: prendre garde aux gâches électriques.

Gâche

1 pièce

3 pièces

3 pièces

En conformité avec la serrure.

Cylindre

Classe 4

Classe 4

Classe 4

Observer les indications du fournisseur.

Entrée

Exécution aucune exigence

Exécution aucune exigence

Exécution acier inox 1/2

Hormis les exigences du design, la fonction et la durabilité doivent être prises en compte. Etanchéité cylindre, poignée, etc.

Fiches, paumelles

Légère 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 2D

Lourde 3 pièces réglage 3D

Les fiches, paumelles doivent correspondre au poids du vantail et aux nombres de cycles (pérennité).

Traitement de surface

Lasure à couche Lasure à couche Vernis coloré épaisse faiblement épaisse fortement à couche épaisse pigmentée/vernis coloré pigmentée/vernis coloré

La teinte de la surface, l’épaisseur de couche ainsi que l’élasticité du matériau de support influencent la durabilité. Les teintes foncées sont à éviter.

Seuil

Seuil alu

Seuil alu avec joint

Seuil alu avec joint

Il faut tenir compte du seuil dans la position de l’étanchéité: le but est que le joint soit continu.

Géométrie feuillures

Feuillure simple

Feuillure simple

Feuillure simple

Le volume du joint comprimé doit être considéré dans la forme de la feuillure.

Joints

Joint de cadre

Joint de cadre, joint de vantail

Joint de cadre, joint de vantail

Tenir compte de la qualité du joint et de sa continuité. Utiliser des joints silicone souples.

Montage

Dans les règles de l’art

Dans les règles de l’art

Fixation tous les 400 mm

Les joints et les raccordements sont les plus importants. La pénétration de l’eau par le haut doit être empêchée.

Figure 27 Description des éléments.

Les influences climatiques directes doivent être évaluées

Afin d’assurer la fermeture, déformation max. 2 mm (longitudinalement + diagonale)

Feuilles alu intercalées nécessaires en raison de la sollicitation climatique.


42

Portes extérieures

Pos

Caractéristiques

Pas d’exigence

faible exigence

exigence moyenne

1

Isolation thermique Valeur UD

Justification par les perf. ponctuelles

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K

2

Classe climatique: déformation des portes (ventail de porte)

Pas d’exigence

Différence de température 10 °C Flèche 2 mm (Classe 3b) Chauffé contre chauffé Portes intérieures, portes de liaison

Différence de température 20 °C Flèche 2 mm (Classe 3c) Chauffé contre non chauffé Portes d’entrée secondaire, portes d’entrée d’appartement

Différence de température 38–55 °C Flèche 2 mm (Classe 3d/3e) Chauffé contre climat extérieur Portes d’entrée de bâtiment, portes de coursives

3

Isolation phonique R’w + C + Ctr

Pas d’exigence

Faible nuisance sonore ≥ 22 dB Portes intérieures, portes de liaison

Nuisance sonore modérée ≥ 27 dB Porte d’entrée de bâtiment

Forte nuisance sonore ≥ 37 dB Porte d’entrée d’appartement

4

Etanchéité à la pluie chassée

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1A) Aucune sollicitation par pluie chassée Portes de liaison, portes de cave

Situation partiellement protégée (Classe 2A) Faible sollicitation par pluie chassée Portes d’entrée de bât., p. de cave

Situation exposée (Classe 3A /4A) Forte sollicitation à la pluie chassée Portes d’entrée de bâtiment

5

Perméabilité à l’air

Pas d’exigence

Situation protégée (Classe 1) Faible exposition au vent

Situation partiellement protégée (Classe 1) Exposition au vent modérée

Situation exposée (Classe 2/3) Forte exposition au vent

6

Résistance aux charges de vent (montant/traverse)

Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Un ventail Pas d’exigence

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/150

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/200

Partie latérale/deux ventaux Déformation relative ≤ 1/300

4)

exigence élevée

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

7

Protection contre l’effraction

Pas d’exigence

Résistance à l’effraction RC 1 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes de cave villa, entrée immeub.

Résistance à l’effraction 3 Min. RC 2 Avec des outils simples Marteau, pince, tournevis Portes entrée villa, p. de coursives

Résistance à l’effraction 5 Min. RC 3 Avec des outils simples Marteau, pince, pince de plombier Portes entrée villa, p. de coursives

8

Protection incendie

Pas d’exigence

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30 Portes d’entrée appartements, Portes de coursives1)

Résistance au feu EI 30/EI 30–60 Portes palières, Portes de coursives1)

9

Portes dans voie d’évacuation

Pas d’exigence

Faible nombre d’occupants 900 mm vide de passage2)

Nombre d’occupants moyen 900 mm vide de passage min.2/3)

Grand nombre d’occupants 900 mm vide de passage min.2/3)

10

Durée de service

Pas d’exigence

50 000 mouvements 7 ouvertures/jour Portes de caves, de garage, villa

100 000 mouvements 200 000 mouvements 14 ouvertures/jour 27 ouvertures/jour Porte d’entrée villa, cave d'immeub. Porte d’entrée immeuble, commerce

11

Surface

Utilisation intérieure

Implantation protégée Classe 1 (exposition légère aux intempéries) Faible sollicitation de la surface Lasure à couche épaisse

Implantation partiellement protégée Classe 2 (exposition moyenne aux intempéries) Sollicitation moyenne de la surface Peinture couvrante

12

Design

13

Prix

1) Portes de coursive ouverte < 50 %  2) Portes d’entrée de maison à Zurich ≥ 1000 mm  3) Vides de passage min. 900, 1200, 1800 mm 4) Observer les directives cantonales; canton BL/BS 1,0 W/m2K pour nouvelle construction  5) Justification par les performances ponctuelles

Figure 28 Définition individuelle des performances (à gauche) et données des performances des normes (à droite).

Implantation exposée Classe 3 (forte exposition aux intempéries) Forte sollicitation de la surface Peinture couvrante avec couche ép.


43

Normes

Grandeur d'évaluation

SIA 180 et SIA 380/1

Exigence minimum légale 

SN EN 12219

Classes climatiques

1

2

3

Déformation (mm)

8

4

2

Climat d’essai

a

b

c

d

e

Différence de température (°C)

5

10

20

38

55

SIA 181

Valeur d’isolation acoustique (dB)

22–26

27–35

36–44

SN EN 12208

Situation exposé

-

-

1A

2A

-

3A

4A

5A

6A

7A

8A

9A

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

450

600

Situation protégée

-

-

1B

2B

-

3B

4B

5B

6B

7B

-

-

Pression d’essai (Pa)

-

-

0

50

-

100

150

200

250

300

-

-

Groupes de sollicitation

1

2

3

Pression d’essai (Pa)

150

300

600

Perméabilité à l’air (m3/h x m2)

50

27

9

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

Exxx

1600

2000

≥ 2000

RC 6

SN EN 12207

SN EN 12210

faible exigence

Portes extérieures

5)

exigence moyenne

exigence élevée

Porte entre espace chauffé et extérieur  1,3 W/m K 4)

2

Porte entre espace chauffé et non chauffé 4) 1,6 W/m2K

Pression d’essai (Pa)

400

800

1200

Déformation du dormant

A

B

C

Déformation (mm)

≤ 1/150

≤ 1/200

≤ 1/300

Classe du résistance

RC 1/RC 1N

RC 2/RC 2N

RC 3

RC 4

RC 5

Durée de résistance (Min.)

a.e.

3

5

10

15

Classe de résistance au feu

EI30/E30

EI60/E60

EI90

Durée de résistance (Min.)

30

60

90

SN EN 179

Nombre d’occupants

faible

moyen

élevé

SN EN 12400

Groupes de sollicitation

1

2

3

4

5

6

7

8

Nombre de cycles

5 000

10 000

20 000

50 000

100 000

200 000

500 000

1 000 000

SN EN 1627

AEAI/ EN

20


44

3

Portes extérieures

Caractéristiques des éléments

3.1

Protection thermique selon SIA 180 et SIA 380/1

Bases La norme SIA 380/1 prescrit que les portes intégrées à l’enveloppe thermique des bâtiments présentent une certaine valeur U pour autant que l’on ne procède pas à une vérification de la performance globale. Cette exigence a été reprise dans le Modèle de prescriptions énergétiques des cantons MoPEC 2008, qui décrit et fixe la consommation énergétique de l’ensemble d’un bâtiment. La justification de la valeur U peut être effectuée sur la base de deux méthodes. Dans la justification par les performances ponctuelles, l’élément de construction doit présenter une valeur U conforme à la norme SIA 380/1. Si la méthode de la performance globale est utilisée, l’architecte peut concevoir certains éléments avec des valeurs U inférieures, et compenser ces différences par d’autres éléments aux caractéristiques thermiques supérieures. Domaine d’application Selon les normes SIA 343 ‹Portes›, SIA 180 ‹Isolation thermique et protection contre l’humidité dans le bâtiment› et SIA 380/1 ‹L’énergie thermique dans le bâtiment›, toutes les portes qui sont intégrées à l’enveloppe thermique doivent posséder une certaine valeur U pour autant que l’on n’ait pas recourt à une vérification de la performance globale. Suivant le tracé (la configuration) de l’enveloppe thermique, ces valeurs s’appliquent donc aussi aux portes à l’intérieur du bâtiment comme les portes de grenier ou de cave. En principe on fait la différence entre les nouvelles constructions, les transformations ou les changements d’affectation. Méthode de justification Fondamentalement, la différence est faite entre la justification par les performances ponctuelles et la vérification de la performance globale. Lors de la justification par les performances ponctuelles, la norme SIA 380/1 fixe des valeurs qui constituent des exigences minimum à respecter. Avec la vérification de la performance globale, le concepteur en s’appuyant sur un logiciel certifié, effectue le calcul pour l’ensemble du système et détermine ainsi le besoin en chaleur pour le chauffage Qh. Le concepteur a ainsi la possibilité de prévoir des éléments plus faibles que lors de la vérification des éléments de construction individuels, qui seront compensés par d’autres éléments possédant des caractéristiques thermiques supérieures. Exemple: une porte extérieure avec U = 1,5 W/m2K, nécessite des parois extérieures mieux isolées.

Nouvelle constructions Pour les nouvelles constructions, la vérification de la performance globale est en général utilisée, alors que pour les transformations, on recourt presque exclusivement à la justification par les performances ponctuelles. Lorsque les ponts thermiques sont identifiés, on peut recourir à la justification par les performances ponctuelles avec prise en compte des ponts thermiques. De cette manière le concepteur peut concevoir les éléments de construction avec des valeurs U un peu moins strictes (cette justification ne s’applique cependant pas aux portes et aux fenêtres). Transformations Pour les transformation/changements d’affectation, la vérification des ponts thermiques est pratiquement impossible. La norme SIA 380/1 précise donc: ‹les ponts thermiques sont assainis si cela s’avère techniquement possible et économiquement supportable.› La considération de la valeur U englobe l’ensemble de l’élément de construction ‹porte extérieure›. Si des parties latérales en verre ou en panneaux à base de bois sont mises en œuvre, la valeur U requise concerne l’ensemble de la fermeture. La fixation de la valeur U sur la base du MoPEC 2008 incombe aux cantons, et des différences par rapport au MoPEC 2008 ou à la norme SIA 380/1 sont donc possibles. Pour les portes certifiées comme modules Minergie une valeur UD de ≤ 1,2 W/m2K est fixée.


45 Portes extérieures

Figure 29 Valeurs U limites de performance ponctuelle pour les nouvelles constructions selon le MoPEC 2008 et la SIA 380/1.

Valeurs U limites de performance ponctuelle pour les nouvelles constructions selon le MoPEC 2008 et la SIA 380/1

Figure 30 Valeurs U limites de performance ponctuelle pour les transformations/ changements d’affectation selon le MoPEC 2008 et la SIA 380/1.

Valeurs U limites de performance ponctuelle pour les transform./changements d’affectation selon le MoPEC 2008 et la SIA 380/1

Figure 31 Valeur U des portes à l’extérieur, à l’intérieur ou intégrées à l’enveloppe thermique.

Valeur limite Uli en W/m2K sans justificatif des ponts thermique

Valeur limite Uli en W/m2K avec justificatif des ponts thermique

Elément d’enveloppe contre

extérieur

locaux non chauffés extérieur

locaux non chauffés

Eléments: Portes, fenêtres, portes-fenêtres

1,3*

1,6

1,3*

1,6

Eléments: Portes supérieures à 6 m

1,7

2,0

1,7

2,0

2

* Observer les prescriptions cantonales, Cant. BL/BS: portes nouvelles constr. 1,0 W/m2K

Valeur limite Uli en W/m2K Elément d’enveloppe contre

extérieur

locaux non chauffés

Eléments: Portes, fenêtres, portes-fenêtres

1,3

1,6

Eléments: Portes supérieures à 6 m2

1,7

2,0

Situation

Intégrée à l’enveloppe

À l’intérieur

À l’extérieur

de l’enveloppe

de l’enveloppe

Face intérieure porte

chauffé

chauffé

non chauffé

chauffé

chauffé

non chauffé

Face extérieure porte

non chauffé

extérieur

extérieur

chauffé

non chauffé

extérieur

1,6 W/m2K

1,3* W/m2K

1,3* W/m2K

a.e.

a.e.

a.e.

1,6 W/m2K

1,3* W/m2K

1,3* W/m2K

a.e.

a.e.

a.e.

1,6 W/m2K

1,3* W/m2K

1,3* W/m2K

a.e.

a.e.

a.e.

1,6 W/m2K

1,3* W/m2K

a.e.

a.e.

a.e.

1,6 W/m2K

1,3* W/m2K

a.e.

a.e.

a.e.

Portes d‘entrée ‹portes extérieures› Portes de coursives ‹portes extérieures› Portes de caves ou de grenier ‹portes extérieures› Portes de logements ‹portes intérieures› Portes de caves/greniers ‹portes intérieures›

* Observer les prescriptions cantonales, Cant. BL/BS: portes nouvelles constr. 1,0 W/m2K  a.e.: pas d’exigence dans cette situation


46 Portes extérieures

3.2

Sollicitation climatique des portes extérieures Domaine d’application Le vantail ne doit pas se déformer, pour une utilisation définie, au-delà de ce qui est prescrit pour les différents domaines d’application mentionnés. La déformation du vantail a une répercussion directe sur l’aptitude au fonctionnement du système de fermeture, sur la valeur d’isolation phonique ainsi que sur la pression exercée sur les joints d’étanchéité et par là même, sur la perméabilité à l’air et l’étanchéité à l’eau.

Figure 32 Illustration de la déformation du vantail pour une porte située entre un espace froid et humide et un espace chaud et sec selon la fiche technique VST 006/1. à gauche: froid et humide, par ex. corridor ou cage d’escalier, non chauffé avec 3 °C et 85 % d’humidité, chauffé avec 13 °C et 65 % d’humidité. à droite: chaud et sec, par ex. lieu de séjour avec 23 °C et 30 % d’humidité.

Bases Les portes extérieures sont soumises, selon leur utilisation, à des conditions climatiques très diverses sur les faces intérieure et extérieure, et en partie à de grandes différences de température. Ces différentes conditions climatiques influencent les caractéristiques de l’élément de construction par la dilatation linéaire des matériaux, en raison de l’action de la température ou de l’humidité. La dilatation sous l’effet de la chaleur concerne les tôles, alors que le retrait et gonflement sous variations d’humidité s’appliquent au bois et aux matériaux dérivés du bois.

Figure 33 Définition des valeurs climatiques de test et différence de température entre intérieur et extérieur correspondante selon SN EN 1121, partie 1/2.

Figure 34 Définition de la courbure longitudinale positive (a) et négative (b) selon SN EN 962, climat intérieur (I) à gauche et extérieur (E) à droite, en fonction des classes de sollicitation selon SN EN 12219.

Climat de test

Déformation du vantail sous l’influence de la température L’aptitude au fonctionnement du système de fermeture est assurée par la faible déformation admissible du vantail, qui permet en outre de respecter la pression de contact sur le joint pour les critères de perméabilité à l’air, d’étanchéité à l’eau et d’isolation phonique, car le joint est ajusté au vantail et assure l’étanchéité au vent. Pour les portes extérieures, la classe climatique 3 est adaptée avec la considération de température appropriée, alors que la classe 2 ne l’est que de manière très limitée. Conditions de température et d’humidité La classe climatique se compose de deux valeurs de base (par ex. 3e). La différence de température entre intérieur et extérieur est décrite par les climats d’essai désignés a à e, tandis que la déformation admissible du vantail est fixée par les classes de sollicitation 0 à 3.

Diff. de température Climat intérieur

Climat extérieur

Température de l’air Humidité relative (θi) °C (ψi) %

Température de l’air Humidité relative (θi) °C (ψi) %

a

∆ 5°

23° ±2

30% ±5

18° ±2

50% ±5

b

∆ 10°

23° ±2

30% ±5

13° ±2

65% ±5

c

∆ 20°

23° ±2

30% ±5

3° ±2

85% ±5

d

∆ 38°

23° ±2

30% ±5

-15° ±2

e

∆ 55°

20–30°

diff. 55° ±5

Classe de sollicitation

Deform. longitudinale B Deform. transversale C

Gauchissement T

0

pas de limite

pas de limite

pas de limite

1

8 mm

4 mm

8 mm

2

4 mm

2 mm

4 mm

3

2 mm

1 mm

2 mm

b I

E

a I

E


47 Portes extérieures

Classification des vantaux selon les classes climatiques Figure 35 Classe de sollicitation 3 selon SN EN 12219.

Classification

Diff. de température

Climat intérieur

Climat extérieur

Déformations

Température/ humidité de l‘air

Température/ humidité de l‘air

T/B/C

Porte d’appartement dans immeuble d’habitation (chauffé contre non chauffé) 3a

23° ±2/30% ±5

18° ±2/50% ±5

2/1/2 mm

3b

10°

23° ±2/30% ±5

13° ±2/65% ±5

2/1/2 mm

23° ±2/30% ±5

3° ±2/85% ±5

2/1/2 mm

Porte d’entrée (non chauffé contre extérieur) 3c

20°

Porte d’entrée (chauffé contre extérieur)

Figure 36 Classe de sollicitation 2 selon SN EN 12219.

3d

38°

23° ±2/30% ±5

-15° ±2/–

2/1/2 mm

3e

55°

20–30°/ –

diff. 55° ±5/–

2/1/2 mm

Classification

Diff. de température

Climat intérieur

Climat extérieur

Déformations

Température/ humidité de l‘air

Température/ humidité de l‘air

T/B/C

Porte d’accès au garage (chauffé contre non chauffé) 2a

23° ±2/30% ±5

18° ±2/50% ±5

4/2/4 mm

2b

10°

23° ±2/30% ±5

13° ±2/65% ±5

4/2/4 mm

23° ±2/30% ±5

3° ±2/85% ±5

4/2/4 mm

Porte d’accès à la cave (non chauffé contre extérieur) 2c

20°

Porte d’accès à la cave (chauffé contre extérieur)

Figure 37 Classe de sollicitation 1 selon SN EN 12219.

2d

38°

23° ±2/30% ±5

-15° ±2/–

4/2/4 mm

2e

55°

20–30°/ –

diff. 55° ±5/–

4/2/4 mm

Classification

Diff. de température

Climat intérieur

Climat extérieur

Déformations

Température/ humidité de l‘air

Température/ humidité de l‘air

T/B/C

1a

23° ±2/30% ±5

18° ±2/50% ±5

8/4/8 mm

1b

10°

23° ±2/30% ±5

13° ±2/65% ±5

8/4/8 mm

1c

20°

23° ±2/30% ±5

3° ±2/85% ±5

8/4/8 mm

1d

38°

23° ±2/30% ±5

-15° ±2/–

8/4/8 mm

1e

55°

20–30°/ –

diff. 55° ±5/–

8/4/8 mm

Facteurs d’influence complémentaires: peinture sombre La teinte extérieure de la porte est cruciale pour la variation de température et par là même pour la déformation du vantail. Des couleurs sombres avec une faible valeur de clarté (voir section 4.2.2) conduisent à un échauffement du vantail par le rayonnement solaire et ainsi à une déformation élevée de celui-ci, ce qui peut conduire à des défauts de fonctionnement. La valeur de clarté et ses implications sont détaillées à la section 4. Facteurs d’influence complémentaires: doublage Des couleurs sombres peuvent être choisies en combinaison avec un doublage flottant ventilé. Celui-ci évite la transmission directe de la chaleur dans le vantail et ses caractéristiques ne sont ainsi pas influencées négativement.

Note La protection constructive contre les intempéries et la situation des portes sont les facteurs les plus importants pour assurer la fonction des portes extérieures. La déformation admissible se réfère à un vantail d’une hauteur de Ø 2000 mm. Des hauteurs majeures conduisent à des déformations plus importantes, ce qui est également le cas pour de grands inserts ou pour des parties vitrées, les vitrages n’ayant pas le même coefficient de dilatation que le bois ou les matériaux dérivés du bois.


48 Portes extérieures

3.3 Isolation acoustique des portes extérieures Bases Les portes extérieures séparent les locaux habités de l’environnement extérieur. Le niveau de bruit extérieur dépend du lieu et de la zone de bruit dans laquelle il se situe. La sensibilité au bruit doit être définie sur la base de l’affectation envisagée, en fonction de laquelle des exigences minimales de protection contre le bruit aérien de l’extérieur s’appliquent. Champ d’application Les portes extérieures, en tant que composant de l’enveloppe, doivent atteindre les exigences minimales en relation avec le niveau de bruit extérieur. Dans l’ordonnance sur la protection contre le bruit les régions soumises au bruit sont réparties en zones (cadastre du bruit) et les valeurs en dB correspondantes sont indiquées. Pour des ouvrages soumis à un bruit élevé, les données nécessaires seront obtenues auprès de l’autorité compétente. Pour des sollicitations extrêmes, une expertise du bruit peut être nécessaire. Pour les portes extérieures, le terme d’adaptation au spectre Ctr, qui prend en compte avant tout le bruit dans les basses fréquences (bruit du trafic motorisé) est utilisé. Pour les portes d’entrée des appartements, c’est le terme d’adaptation C qui est utilisé (bruit intérieur, ‹bruit rose›). Les termes d’adaptation au spectre C ou Ctr doivent être déterminés et pris en compte en se fondant sur les sources de bruit existantes.

3.3.2  Exigences d’isolation acoustique pour les portes d’entrée des appartements Portes d’entrée des appartements En ce qui concerne les exigences minimales de protection contre le bruit aérien de l’intérieur, une règle spéciale s’applique pour les portes de locaux habités qui donnent directement sur une cage d’escalier, une cage d’ascenseur ou sur un corridor servant uniquement à l’accès à des locaux d’unités d’utilisation attenantes, de même nature ou classées de manière identique en ce qui concerne le niveau de bruit. L’exigence pour les portes et les vitrages est fixée dans ce cas à R’w + C ≥ 37 dB. Portes donnant sur des coursives Les portes donnant sur des coursives sont équivalen­tes en ce qui concerne les exigences de protection acoustique aux portes d’entrée. Les valeurs sont fixées en fonction du niveau de nuisance du bruit extérieur. Note L’isolation acoustique R’w nécessaire dépend de nombreux facteurs. Le facteur Rw du vantail doit être de 2–4 dB supérieur à la valeur à atteindre (règle empirique). La situation du plan de joint et la pression sur le joint influencent les valeurs. Les huisseries métalliques destinées à la construction sèche ne sont pas adaptées lors d’exigences élevées. Les valeurs de transmission latérale se situent entre ~1 dB pour 22–29 dB et ~2–5 dB pour 39–44 dB.

3.3.1  Exigences d’isolation acoustique posées aux portes d’entrée

Figure 38 Exigences minimum de protection au bruit aérien de l’extérieur posées aux portes d’entrée selon SIA 181.

Degré de nuisance Situation du récepteur

Nuisances dues au bruit extérieur Faible à modéré

Important à très fort

À l’écart de voies de communication, pas d’exploitations gênantes

Dans le domaine de voies de communication ou d’exploitations gênantes

Période d‘évaluation

Jour

Nuit

Jour

Nuit

Niveau d‘évaluation dB(A)

Lr ≤ 60

Lr ≤ 52

Lr > 60

Lr > 52

Valeurs d‘exigences De

Sensibilité au bruit

Valeurs d‘exigences De

faible

R'w+Ctr

22 dB

22 dB

R'w+Ctr

Lr –38 dB

Lr –30 dB

moyenne

R'w+Ctr

27 dB

27 dB

R'w+Ctr

Lr –33 dB

Lr –25 dB

élevée

R'w+Ctr

32 dB

32 dB

R'w+Ctr

Lr –28 dB

Lr –20 dB

Lr: Indice d’évaluation des immissions de bruit extérieur selon l’Ordonnance fédérale sur la protection contre le bruit (OPB), De: Exigences pour l’isolement aux bruits aériens extérieurs, R'w+Ctr: Indice d’affaiblissement acoustique apparent pondéré y c. terme d’adaptation du spectre pour bruit du trafic

Figure 39 Exemple d’exigence de protection phonique posée à une porte d’entrée d’une maison individuelle dans une zone calme.

Jour

Nuit

Faible bruit aérien extérieur dû au trafic ou à des exploitations gênantes

Lr ≤ 60 dB(A)

Lr ≤ 52 dB(A)

Sensibilité au bruit moyenne, exigences de protection contre le bruit R'w + Ctr

27 dB

27 dB

Part paroi (façade) R'w + Ctr

44 dB

44 dB

Part porte d’entrée R'w + Ctr

29 dB

29 dB


49 Portes extérieures

3.4

Etanchéité à l’eau des portes extérieures

Bases Les portes extérieures sont plus ou moins exposées à la sollicitation par la pluie chassée, selon leur utilisation et leur situation. Les portes extérieures doivent empêcher l’eau d’entrer à l’intérieur du bâtiment et dans leurs composants. L’écoulement doit avoir lieu vers l’extérieur en ne sous-évaluant pas la pression dynamique. La sollicitation à la pluie chassée dépend de la situation de pose, car la protection de la porte par des mesures de construction telles que des niches ou des auvents revêt une importance de premier plan. Etanchéité à l’eau L’étanchéité à l’eau est déterminée en laboratoire sous des conditions cadres définies. Différentes classes caractérisent les pressions et les dépressions dues au vent en combinaison avec les quantités de pluie attendues. Dans la norme SIA 343, les exigences d’étanchéité à l’eau sont fixées pour différentes catégories de terrain, sur la base de l’hypothèse de la pression maximum. Champ d’application La situation de mise en œuvre doit être par principe prise en considération. Ainsi pour une situation non protégée l’évaluation a lieu selon la classification A. Si une protection constructive contre les intempéries est disponible, par exemple un balcon, une niche ou un auvent, on utilise également la classification A, la classification B n’étant pas utilisée en Suisse.

Mise en pratique L’étanchéité à l’eau s’applique aux portes d’entrée et portes principales des maisons individuelles, des immeubles, aux portes donnant sur des coursives ainsi qu’aux portes extérieures pour des écoles et des bâtiments artisanaux/commerciaux. L’étanchéité à l’eau est atteinte par la disposition judicieuse du plan de joint, par la constitution du seuil et du vantail ainsi que par un rejet d’eau adapté. Il faut prendre en compte la hauteur du bâtiment où la porte extérieure sera mise en œuvre, car les valeurs de pression et de dépression sont constantes sur toute sa hauteur. L’orientation du bâtiment et la situation de l’élément au sud-est ou au sud-ouest influencent de manière marquée les exigences. Note Le fait que l’étanchéité à l’eau soit nécessaire dépend beaucoup des conditions locales et de l’affectation du bâtiment. Par exemple pour des magasins munis de portes coulissantes, il ne peut exister d’exigences en ce qui concerne l’étanchéité à l’eau et certaines entrées d’eau dans la zone du sas doivent être acceptées par l’exploitant.


50 Portes extérieures

Orientation du bâtiment L’exposition du bâtiment et la position des portes extérieures ont une influence importante sur l’étanchéité à l’eau, l’étanchéité au vent et la perméabilité à l’air. Les sollicitations sont maximales pour une exposition de l’élément direction sud, sud-ouest et ouest, ainsi que pour une mise en œuvre au nu de la façade.

Figure 40 Coupe du bâtiment et situation de mise en œuvre.

Catégorie de terrain Les exigences sont réparties, pour la méthode simplifiée de la norme SIA 343, en quatre catégories en fonction du lieu d’implantation du bâtiment. Sur la base des catégories de terrain et des différentes pressions associées, les exigences d’étanchéité à l’eau, de perméabilité à l’air et de résistance aux charges de vent sont fixées. Il faut observer que ce n’est pas la situation de mise en œuvre de la porte qui est déterminante pour l’évaluation, mais le lieu d’implantation du bâtiment et sa hauteur. Dans la classification en catégories de terrain, seule la mise en œuvre non protégée est représentée. Si les portes extérieures sont protégées des intempéries par des mesures de construction, il est possible de s’écarter de ces valeurs.

Figure 41 Les catégories de terrain peuvent être prises en compte sur la base des critères énumérés.

Catégorie de terrain II

Lac avec au moins 5 km de surface

Rive lacustre

libre dans la direction du vent; terrain plat sans obstacle.

Catégorie de terrain IIa

Plaine agricole avec haies et quelques

Grande plaine

fermes ou maisons ainsi que des arbres isolés.

Catégorie de terrain III

Forêts, banlieues ou zones

Localités, milieu rural

industrielles ou artisanales.

Catégorie de terrain IV

Zones urbaines avec au moins 15 %

Zones urbaines étendues

de la surface occupée par des bâtiments dont la hauteur moyenne dépasse 15 m.


51 Portes extérieures

Figure 42 Classes d’étanchéité à l’eau pour la catégorie de terrain II, rive lacustre.

Figure 43 Classes d’étanchéité à l’eau pour la catégorie de terrain IIa, grande plaine.

Figure 44 Classes d’étanchéité à l’eau pour la catégorie de terrain III, localités, milieu rural. Figure 45 Classes d’étanchéité à l’eau pour la catégorie de terrain IV, zones urbaines étendues.

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m

± 0,93

± 1,06

± 1,15

± 1,22

± 1,28

Classe d’étanchéité à l‘eau

6A

6A

7A

7A

7A

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m2

± 0,77

± 0,90

± 0,98

± 1,04

± 1,10

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

6A

7A

7A

7A

2

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m2

± 0,62

± 0,73

± 0,81

± 0,87

± 0,92

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

4A

6A

6A

6A

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m

± 0,54

± 0,54

± 0,60

± 0,66

± 0,70

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

4A

4A

4A

4A

2

Classification de l’étanchéité à l’eau Figure 46 Classification de l’étanchéité à l’eau (Classement d’essai) selon SN EN 12208.

Montage exposé

Montage protégé

Durée de l‘action

Méthode A

Méthode B

Pression (Pa)

Durée (min)

1A

1B

0

15

2A

2B

50

20

3A

3B

100

25

4A

4B

150

30

5A

5B

200

35

6A

6B

250

40

7A

7B

300

45

8A

8B

350

50

9A

9B

400

55

La valeur de l’étanchéité à l’eau se compose de deux valeurs de base (par ex. 4A). La pression du vent en Pascal et la durée de l’action de l’eau sont déterminées par les valeurs de 1 à 9, tandis que la situation de mise en œuvre (non protégée/protégée) est indiquée par les lettres A ou B. La catégorie B n’est cependant pas utilisée en Suisse.

Note La déformation du vantail (classe climatique) peut influencer de manière importante l’étanchéité à l’eau. Les jeux entre le vantail et le cadre ne doivent cependant pas être inférieurs à 2,5 mm. Les événements extrêmes ne sont en outre pas couverts par la classification.


52 Portes extérieures

3.5

Résistance au vent des portes extérieures

Bases La résistance au vent s’exprime avant tout par le comportement de l’élément de construction lors de la sollicitation par le vent. La charge de vent a une influence sur le dimensionnement des ouvrants, des pièces du cadre (dormant) et sur la liaison des éventuelles pièces de renfort sur le vantail ou sur le cadre de l’élément. Les effets habituels du vent ne doivent conduire dans aucun état de fonctionnement de la porte à des courants d’air lors de l’action directe du vent, ou à des situations dangereuses si elle reste ouverte. Résistance au vent La charge de vent appartient aux actions climatiques variables sur les ouvrages et les éléments de construction. Elle résulte de la répartition des pressions et des dépressions autour du bâtiment qui est exposé à l’écoulement du vent. Les sollicitations de pression et de dépression sont réparties dans une classification. Dans la norme SIA 343, les exigences de résistance au vent sont fixées sous l’hypothèse de la pression la plus élevée pour chaque catégorie de terrain. Figure 47 Déformation des montants et des traverses selon les données de l’IFT de Rosenheim. La mesure de la déformation (∆d) a lieu au milieu de l’élément à deux vantaux, ainsi que sur les montants et les traverses. a pression d’essai nulle b pression d’essai égale à P

a

Application Les portes doivent reprendre les actions du vent, leur poids propre, les forces de manœuvres, et d’autres actions éventuelles à définir, et transmettre ces actions aux pièces de liaison. La déformation de la porte sous une différence de pression donnée, ne doit pas occasionner de déformations permanentes du vantail ou d’autres éléments, qui puissent nuire à la fonctionnalité de la porte, ou présenter un risque de sortir du guidage ou tout autre dispositif similaire. Déformation des montants et des traverses sous charges de vent La déformation admissible définie de la porte permet d’assurer son aptitude au fonctionnement. Ceci concerne avant tout les portes à deux vantaux, les portes avec parties latérales fixes ou des attiques. La déformation concerne en premier lieu les pièces au milieu des éléments à deux vantaux ainsi que les montants et les traverses.

b

∆d

∆d'


53 Portes extérieures

Classes de résistance au vent selon la catégorie de terrain Figure 48 Catégorie de terrain II, rive de lac, selon SIA 343.

Figure 49 Catégorie de terrain IIa, grande plaine, selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment Pression max. P en kN/m

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

± 0,93

± 1,06

± 1,15

± 1,22

± 1,28

Classe de résistance au vent

B3

B3

B3

B3

B4

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m

2

± 0,77

± 0,90

± 0,98

± 1,04

± 1,10

Classe de résistance au vent

B2

B3

B3

B3

B3

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

2

Figure 50 Catégorie de terrain III, localités, milieu rural, selon SIA 343.

Pression max. P en kN/m2

± 0,62

± 0,73

± 0,81

± 0,87

± 0,92

Classe de résistance au vent

B2

B2

B3

B3

B3

Figure 51 Catégorie de terrain IV, zones urbaines étendues, selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m2

± 0,54

± 0,54

± 0,60

± 0,66

± 0,70

Classe de résistance au vent

B2

B2

B2

B2

B2

Classification de la résistance au vent Figure 52 Classification de la résistance au vent en relation aux classes de déformation selon SN EN 12210.

Figure 53 Pression du vent pour les classes de vent selon SN EN 12210.

Figure 54 Déformation relative correspondant aux classes de déformation selon SN EN 12210.

Classe

Déformation relative

1

A1

B1

C1

2

A2

B2

C2

3

A3

B3

C3

4

A4

B4

C4

5

A5

B5

C5

Exxx

AExxx

BExxx

CExxx

Classe

0

Pression Pa –

1

2

3

400 800 1200

Classe

Déformation relative

A

≤ 1/150

B

≤ 1/200

C

≤ 1/300

Les valeurs de charge de vent se composent de deux valeurs de base (par ex. A5). La pression du vent en Pascal est fixée pour chaque classe de charge de vent de 1 à 5 et Exxx, tandis que la déformation admissible du cadre est définie par les classes A à C.

4

5

Exxx

1600

2000

> 2000

Note La charge de vent a de l’influence avant tout pour des portes à deux vantaux, ou des portes avec des parties latérales ou des attiques, car dans ce cas les montants ou les impostes sont sollicités par la pression du vent. Le facteur le plus important est l’aptitude au fonctionnement de l’ensemble du complexe de porte.


54 Portes extérieures

3.6

Perméabilité à l’air des portes extérieures

Bases Les portes extérieures doivent permettre uniquement un échange d’air défini à travers la construction. L’échange maximal d’air doit limiter l’infiltration d’air froid extérieur et éviter les courants d’air. Perméabilité à l’air La perméabilité à l’air est déterminée en laboratoire sous des conditions cadres définies. Les pressions et dépressions du vent attendues sont fixées par la classification. Les exigences de perméabilité à l’air pour les catégories de terrain spécifiques sont fixées dans la norme SIA 343, et sont définies sous l’hypothèse de la pression maximale pour chaque classe.

Champ d‘application La perméabilité à l’air se rapporte à l’ensemble de la porte, c’est-à-dire y compris les parties latérales et les vitrages. Mise en pratique La disposition des plans de joint, la construction du seuil, un vantail adapté peuvent influer sur la perméabilité à l’air. Il faut prendre en compte la hauteur du bâtiment où la porte extérieure sera mise en œuvre, car les valeurs de pression et de dépression sont admises constantes sur toute sa hauteur.

Classes de perméabilité à l’air selon la catégorie de terrain Figure 55 Catégorie de terrain II, rive de lac, selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m

± 0,93

± 1,06

± 1,15

± 1,22

± 1,28

Classe de perméabilité à l‘air

2

2

2

3

3

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

2

Figure 56 Catégorie de terrain IIa, grande plaine, selon SIA 343.

Pression max. P en kN/m

± 0,77

± 0,90

± 0,98

± 1,04

± 1,10

Classe de perméabilité à l‘air

1

2

2

2

2

Figure 57 Catégorie de terrain III, localités, milieu rural, selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m2

± 0,62

± 0,73

± 0,81

± 0,87

± 0,92

Classe de perméabilité à l‘air

1

1

2

2

2

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

Pression max. P en kN/m

± 0,54

± 0,54

± 0,60

± 0,66

± 0,70

Classe de perméabilité à l‘air

1

1

1

1

1

Figure 58 Catégorie de terrain IV, zones urbaines étendues, selon SIA 343.

2

2

Classification de la perméabilité à l’air Figure 59 Classification de la perméabilité à l’air rapportée à la surface totale (SN EN 12207) selon SIA 343. Perméabilité à l’air de référence à 100 Pa reportée à la surface totale et pression maximale d’essai, pour les classes 1 à 4.

Classe

Perméabilité à l’air de référence à 100 Pa

Pression d’essai maximum (Pa)

0

Non testé

1

50 m3/h m2

150

2

27 m3/h m2

300

3

9 m3/h m2

600

4

3 m3/h m2

600

La perméabilité à l’air dépend des valeurs de pression et des longueurs de joint existantes.

Note Dans une enveloppe de bâtiment bien isolée et étanche, la perméabilité à l’air des portes extérieures représente un point important pour le besoin énergétique. La déformation du vantail (classe climatique) peut influencer de manière négative la perméabilité à l’air. Une perméabilité à l’air accrue peut conduire à une baisse des températures superficielles à l’intérieur et augmenter le risque de condensation et d’apparition de moisissures.


55 Portes extérieures

3.7

Récapitulation charge de vent, étanchéité à l’eau, perméabilité à l’air

La norme SIA 343 fixe les exigences, définies sous l’hypothèse des pressions maximales, d’étanchéité à l’eau, de perméabilité à l’air et de résistance au vent pour les catégories de terrain spécifique. Les charges de pression et de succion sont réparties dans des classifications. Les valeurs présentées dans ce qui suit se basent sur l’hypothèse des pressions maximales et sont valables pour la pression dynamique sur le plateau suisse. Pour les régions de montagne et les vallées à foehn, avec des pressions dynamiques supérieures, les valeurs selon SIA 343 doivent être adaptées, et les exigences supérieures doivent être respectées.

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

Charge de vent

≤ 10,0 m

Pression du vent en kN/m2

1,56

1,56

1,77

1,77

1,92

1,92

2,04

2,04

2,13

2,13

Succion du vent en kN/m2

–1,27

–1,50

–1,45

–1,71

–1,57

–1,85

–1,66

–1,96

–1,74

–2,05

Pression max. P en kN/m2

± 0,93

± 1,06

± 1,15

± 1,22

± 1,28

Classifications

≤ 5,0 m

Classe de résistance au vent

B3

B3

B3

B3

B4

Classe d’étanchéité à l‘eau

6A

6A

6A

7A

7A

Classe de perméabilité à l‘air

2

2

2

3

3

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

Charge de vent

Figure 61 Données à prendre en compte pour les bâtiments situés dans la catégorie de terrain IIa (grande plaine), selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment

Pression du vent en kN/m2

1,29

1,29

1,49

1,49

1,63

1,63

1,74

1,74

1,83

1,83

Succion du vent en kN/m2

–1,05

–1,24

–1,22

–1,44

–1,33

–1,57

–1,42

–1,68

–1,49

–1,77

Pression max. P en kN/m2

± 0,77

± 0,90

± 0,98

± 1,04

± 1,10

Classifications

Figure 60 Données à prendre en compte pour les bâtiments situés dans la catégorie de terrain II (rive de lac), selon SIA 343.

Dans les figures 60 à 63, les termes pression resp. succion du vent correspondent aux charges réparties caractéristiques, alors que la pression max. P correspond à la charge répartie déterminante pour la vérification de l’aptitude au service. Ces charges se réfèrent à la zone centrale O1 (sans zone d’angle) ainsi qu’à la zone de bord O2, située à l’angle de la façade, dont la largeur équivaut à 1/10 de la longueur de la façade.

Classe de résistance au vent

B2

B3

B3

B3

B3

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

6A

6A

6A

6A

Classe de perméabilité à l‘air

1

2

2

2

2


56 Portes extérieures

Figure 64 Relation entre la charge de vent, l’étanchéité à l’eau et la perméabilité à l’air des portes selon SIA 343.

≤ 5,0 m

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

1,04

1,04

1,22

1,22

1,35

1,35

1,45

1,45

1,54

1,54

Succion du vent en kN/m2

–0,84

–1,00

–0,99

–1,17

–1,10

–1,30

–1,18

–1,40

–1,25

–1,48

Pression max. P en kN/m2

± 0,62

Charge de vent

O2

Pression du vent en kN/m

± 0,73

± 0,81

± 0,87

± 0,92

Classifications

O1

Classe de résistance au vent B2

B3

B3

B3

B3

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

6A

6A

6A

1

2

2

2

≤ 10,0 m

≤ 15,0 m

≤ 20,0 m

≤ 25,0 m

2

4A

Classe de perméabilité à l‘air 1

Hauteur du bâtiment

≤ 5,0 m O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

O1

O2

0,90

0,90

0,90

0,90

1,01

1,01

1,09

1,09

1,17

1,17

Succion du vent en kN/m2

–0,73

–0,86

–0,73

–0,86

–0,82

–0,97

–0,89

–1,05

–0,95

–1,13

Pression max. P en kN/m2

± 0,54

Charge de vent

Figure 63 Données à prendre en compte pour les bâtiments situés dans la catégorie de terrain IV (zones urbaines étendues), selon SIA 343.

Hauteur du bâtiment

Pression du vent en kN/m

± 0,54

± 0,60

± 0,66

± 0,70

Classifications

Figure 62 Données à prendre en compte pour les bâtiments situés dans la catégorie de terrain III (localités, milieu rural), selon SIA 343.

Classe de résistance au vent B2

B2

B2

B2

B2

Classe d’étanchéité à l‘eau

4A

4A

4A

4A

1

1

1

1

2

4A

Classe de perméabilité à l‘air 1

Pression max P résultant de l’action du vent

Classe de charge de vent selon SN EN 12210

Classe d’étanchéité à l‘eau selon SN EN 12208

Classe de perméabilité à l‘air selon SN EN 12207

Jusqu’à 800 Pa

B2

4A

1

Jusqu’à 1200 Pa

B3

6A

2

Jusqu’à 1400 Pa

B4

7A

3

Jusqu’à 1600 Pa

B4

8A

3

Dès 1601 Pa

B5

9A

4

Note Les valeurs listées de la norme SIA 343 sont à utiliser pour des portes extérieures non protégées. Selon l’évaluation de la protection constructive, il est possible de s’écarter de ces valeurs. Il est recommandé de consigner alors par écrit tout objectif qui s’écarte de ces valeurs de performance.


57 Portes extérieures

3.8

Sécurité de fonctionnement des portes extérieures

Base Les portes extérieures ont une durée d’utilisation importante puis qu’elles sont en service en moyenne de 15 à 20 ans. La résistance à l’ouverture/fermeture répétée doit être adaptée au type de bâtiment et à l’affectation prévue. Toutes les pièces liées à une fonction, la construction et le traitement de surface doivent être inclus dans l’évaluation. Les cycles de mouvement ouverture/fermeture doivent être évalués généreusement, afin qu’il existe une réserve de performance suffisante pour une durée d’utilisation importante.

Note La haute étanchéité de l'enveloppe peut aussi conduire à des problèmes pour les portes extérieures. Des hottes d’aspiration performantes peuvent entrainer un besoin élevé en air fourni, qui n'est souvent pas assuré. L'air doit donc se frayer un passage à travers l'élément de construction offrant la plus faible résistance. Il est alors possible que de l'air neuf soit aspiré à travers le joint de seuil ou de battue. Ces courants provoquent un abaissement de la température de surface de ces zones à la saison froide, et de l'eau de condensation ou, dans des cas extrêmes, des moisissures peuvent se former.

Domaine d‘application Les portes extérieures doivent par leur profil de performance être adaptées aux exigences de l’utilisateur. Les cycles de mouvements reflètent la fréquence de fonctionnement de la porte. Non seulement les éléments d’articulation sont concernés (paumelles, fiches, charnières) mais également les autres ferments comme les serrures, les joints, les poignées et entrées ainsi que les cylindres. Les justifications des ferrements doivent être fournies par le fabricant.

Classification selon les groupes de sollicitation Figure 65 Classe de sollicitation (ouverture/fermeture) selon SN EN 12400.

Classification / Classes de sollicitations

Cycles total

Ouverture/ fermeture quotidienne

Domaine d‘application

1 occasionnel

5 000

1 x en 2 jour

Portes de cave maison individuelle, issue de secours

2 léger

10 000

1 x par jour

Portes de cave ou d’entrée secondaire maison individuelle

3 rare

20 000

2 x par jour

Portes de cave ou d’entrée secondaire maison individuelle

4 moyen

50 000

7 x par jour

Garage à vélo, portes de cave petit immeuble

5 normal

100 000

14 x par jour

Garage à vélo, portes de cave petit immeuble

6 fréquent

200 000

27 x par jour

Entrée ou sas de villa, cave d’immeuble

7 fort

500 000

68 x par jour

Entrée ou sas immeuble, locaux commerciaux

8  très fort

1 000 000

136 x par jour

Prisons, casernes

Les groupes de sollicitation sont répartis selon les nombres de cycles de mouvement prévus. L'attention principale est portée ici sur les fiches/paumelles et sur leur fixation.

Note La durée d'utilisation de la porte est fixée dans les calculs à 20 ans d'exploitation. Pour les valeurs de charges très élevées, il faut s’assurer que les ferrements soient faciles à remplacer. L'expérience montre que ce remplacement est nécessaire pour les portes après environ 100 000 cycles. Pour les systèmes d'ouverture et de verrouillage électronique, il faut observer les valeurs de tarage de l'ouvre-porte ou de la serrure.


58 Portes extérieures

3.9

Résistance à l’effraction des portes extérieures

Base Les statistiques de criminalité ne laissent aucun doute: les cambriolages ont augmenté de façon significative au cours des dix dernières années. Les portes d'entrée principales et secondaires, mais aussi les fenêtres de tout type, demeurent les points faibles. Dans les années 80 déjà, la fiche technique ‹Eléments de portes entravant l'effraction› (VST 007) de l’Association suisse de la branche des portes était publiée; elle conserve aujourd'hui encore sa validité. Une porte extérieure devrait résister à une simple tentative de cambriolage (délinquant occasionnel avec des outils simples). Domaine d‘application La capacité de résistance doit être offerte par l’ensemble de l'élément. La combinaison du vantail, du cadre et des ferrements ainsi que le montage doivent offrir la résistance en tant que système.

Figure 66 Classes de résistance selon SN EN 1627.

Note Les portes extérieures sont souvent munies d'ouvreportes électriques. Ainsi l'accès doit être autorisé par une commande à distance. Afin d'assurer cette fonction, les modèles avec des précharges importantes (jusqu'à 350 N) sont recommandés. Classification selon les classes de résistance Sur la base du type de bâtiment, des besoins du maître de l'ouvrage ou d'autres exigences, le concepteur ou le menuisier doivent convenir des critères pertinents pour l’ouvrage et les consigner dans une convention d’utilisation. La classe de résistance ‹RC› de l'élément de construction sera fixée dans ce document.

Classe de résistance depuis 01.12.2011

Vitrage SN EN 356

Profil du malfaiteur (Mode opératoire)

RC 1N

Vitre standard

Malfaiteur occasionnel: utilisation de la force physique (vandalisme)

- Ecoles - Locaux accessoires

RC 2N

Vitre standard

Malfaiteur occasionnel: outils simples tournevis, pinces, coins

- Local d’habitation standard - Industrie, artisanat

3 Min.

RC 2

P4A

Malfaiteur occasionnel: outils simples tournevis, pinces, coins

- Local d’habitation standard - Industrie, artisanat

3 Min.

RC 3

P5A

Malfaiteur occasionnel ou expérimenté: utilise en plus un outil type pied de biche

- Local d’habitation à haute valeur - Magasins - Centrales informatiques

5 Min.

RC 4

P6B

Malfaiteur expérimenté: utilise en plus une scie ou un marteau lourd

- Hôpitaux, banques, postes, bijouteries - Installations militaires - Protection des personnes

10 Min.

P7B

Malfaiteur expérimenté: utilise en plus des outils électriques

-

Banque Bijouterie Installation militaires Protection des personnes

15 Min.

P8B

Malfaiteur expérimenté: utilise en plus des outils électriques puissants

-

Banque Bijouterie Installation militaires Protection des personnes

20 Min.

RC 5

RC 6

Note Les classes de résistance RC  1N et RC  2N correspondent à des éléments vitrés sans exigence de sécurité posée au vitrage. Pour la classe RC 1N le malfaiteur n’utilise par ailleurs pas d’outil mais uniquement la force physique. Les éléments de cette classe sont prévus pour des situations qui ne sont pas accessibles facilement au malfaiteur. Le lieu de mise en œuvre

Type d‘objet

Durée de résistance (selon SN EN 1630)

se situe à au moins 3 m de haut et à au moins 1 m latéralement d’une assise solide pour un malfaiteur. Exemple: imposte, fenêtre dans les niveaux supérieurs, fenêtre à côté de balcons. Selon l’expérience, il est possible de réaliser des portes avec des matériaux dérivés du bois jusqu’à la classe de résistance RC 3.


59 Portes extérieures

Classification des vitrages Figure 67 Vitrages pour des portes entravant l’effraction selon SN EN 356.

Classes de résistance

Classification du verre

Composition possible du verre

RC 1N  / RC 2N

Verre VI 4/12/4

RC 2

P4A

Verre VI/VSG 4/12/4/4

RC 3

P5A

Verre VI/VSG 4/12/6/6

RC 4

P6B

Verre VI/VSG 4/12/4/4/4/4

RC 5

P7B

Verre VI/VSG 4/12/4/4/4/4/4

RC 6

P8B

Verre VI/VSG 6/12/6/6/6/6/6

Note Pour les portes comprenant des parties vitrées, non seulement le vitrage doit correspondre aux exigences de la classe de résistance, mais également son montage.

Classification des dispositifs de fermeture Figure 68 Exigences minimales posées aux dispositifs de fermeture.

Classes de résistance SN EN 1627

Serrure SN EN 12209

Cylindre SN EN 1303

Entrée de sécurité SN EN 1906

Rosace de sécurité SN EN 1906

Classe

Classe

Classe

RC 1N

3

4*

ES 1

a.e.

RC 2N / RC 2

3

4

ES 2

ES 1

RC 3

4

4

ES 3

n.d.

RC 4

7a

6

ES 4

n.d.

RC 5

7

6**

ES 4

n.d.

RC 6

7

6**

ES 4

n.d.

* sans exigence de résistance à l‘arrachement ** essai supplémentaire selon prSN EN 1630 nécessaire. En alternative à la protection anti arrachage, une protection du cylindre de la RC correspondante peut être utilisée. n.d. non disponible a Classe 6 admise, lorsque la résistance au percement de la porte atteint la classe 7.


60 Portes extérieures

3.10 Résistance au feu des portes extérieures Base Les portes extérieures ne doivent en général remplir aucune exigence de résistance au feu. Les exceptions sont les suivantes: Portes d'entrée d’appartement donnant dans des voies d'évacuation Portes de coursives, lorsque la proportion d'ouverture des parois de la coursive est < 50 % (Directive de protection incendie 16-03 Art. 3.5.4 al. 3) Portes d'entrée de maison lorsque les distances de sécurité à la maison voisine ne sont pas respectées Portes d'entrée sous des voies d'évacuation extérieures (escalier ouvert, plateforme) qui se situent à moins de 1,5 m de la façade (Directive de protection incendie 16-03 Art. 3.5.1 al. 3). Des informations complémentaires sur ces points figurent dans la directive de protection incendie AEAI 15-03 ‹Distances de sécurité, compartiments coupefeu› et 16-03 ‹Voies d'évacuation et de sauvetage›. Domaine d’application Les portes désignées EI30 doivent être testées selon les normes EN 1363-1, EN 1634-1 et reconnues en Suisse par l’association des établissements cantonaux d’assurance incendie (avec numéro d’attestation AEAI). Portes Sont considérées comme portes avec une résistance au feu EI30 des portes à cadre, à cadre faux-cadre et embrasure ainsi qu’à huisseries métalliques, à un ou deux vantaux, sans attique ou parties latérales. Fermetures Les fermetures avec résistance au feu comprennent les portes à un ou deux vantaux, avec des parties latérales ou des attiques (opaques ou vitrés) qui ont été testées en tant que système complet. En principe, les parties latérales et les attiques des fermetures doivent présenter la même résistance au feu que les parties de constructions contiguës.

Règles pour les fermetures (selon FAQ prescriptions de protection incendie AEAI, portes et autres fermetures 15-012 du 30.1.2009): les dispositifs de fermeture d’une dimension max. de 3 x 3 m qui ont été testés de manière uniforme et atteignent une résistance au feu EI30 peuvent être montés comme un ensemble, même si les parois contigües présentent une résistance au feu supérieure. Exceptions: Soit la largeur soit la hauteur dépasse 3 m. La charge thermique des compartiments coupe-feu concernés excède 1000 MJ/m2. La situation doit être dans tous les cas préalablement clarifiée auprès de l’autorité de protection incendie. Vitrages de protection incendie Les vitrages de protection incendie doivent être toujours testés en étant intégrés au système. Un échange n’est possible que dans le cadre des extensions mentionnées dans l’attestation d’utilisation AEAI, et par conséquent, des verres isolants ne peuvent pas être mis en œuvre sans autres précautions dans des constructions testées. Note Les portes avec attestation d’utilisation AEAI qui ont été testées selon les normes EN et sont destinées à être exportées doivent être également approuvées dans le pays de destination.


61 Portes extérieures

3.11 Portes extérieures de voies d’évacuation Bases Dans les immeubles d’habitation, les bâtiments commerciaux/artisanaux, les jardins d’enfants, les hôpitaux et les EMS, les portes extérieures servent souvent de sorties de secours. Les portes de secours doivent par principe s’ouvrir dans le sens de la fuite. Les portes dans les voies d’évacuation sont également utilisées par les équipes de secours pour accéder au bâtiment et doivent donc pouvoir être ouvertes avec des moyens adaptés (par ex. clé pompier). Figure 69 Critères et exigences pour les portes situées dans les voies d‘évacuation.

Critère

Exigences

Type d‘ouverture pour portes de secours

S’ouvre dans le sens de la fuite

Ouverture de l’intérieur dans le sens de fuite

En tout temps sans auxiliaires (par ex. serrure anti-panique) dans les locaux avec nombreux occupants (barre anti-panique)

Ouverture depuis l’extérieur

Moyens adaptés (par ex. clé pompier)

Ouvre-porte de secours électrique

Courant de repos (ouvert en absence d’alimentation)

Marquage

Les portes de secours doivent être clairement identifiées

Serrure électrique (verrouillée hors tension)

Ne peut être mise en œuvre que dans le sens de l’intervention

Exigences posées aux portes dans les voies d‘évacuation (portes de secours) Figure 70 Illustration du vide de passage.

1 Vide de cadre 1

2 Vide de passage 3 Vide de passage pour des locaux avec grand nombre d'occupants

2

3

Note Le concepteur doit s’assurer que le vide de passage des voies d’évacuation est suffisant, en particulier lors de grand ou très grand nombre d’occupants. Le vide de passage des portes d’entrée des maisons individuelles peut être défini dans la législation cantonale en matière de construction.

Selon la directive AEAI 16-03 ‹voies d’évacuation et de sauvetage› art. 3.4.7, le vide de passage des portes doit mesurer au moins 0,9 m. Le vide de passage répond aux définitions suivantes: selon la norme SN EN 179, le vide de passage est la largeur utile et non le vide de cadre. Attention: il faut tenir compte de la législation (droit cantonal): à Zurich, par ex. les portes des maisons doivent être larges d’au moins 1,0 m. la largeur des portes destinées aux locaux accueillant un grand nombre d’occupants est adaptée à la fréquentation maximum, par multiple de 0,6 m, à partir de 1,2 m.


62 Portes extérieures

3.12 Montage des portes extérieures Bases Ces dernières années, les exigences posées aux portes extérieures n’ont cessé d’augmenter. En raison de l’enveloppe des bâtiments toujours plus étanche, le montage doit être soigneusement étudié en particulier dans la zone des joints. La mise en œuvre de ces composants et l’intégration dans l’enveloppe du bâtiment sont des facteurs clés pour leur fonctionnalité et leur durabilité.

Domaine d’application Afin d’éviter des dommages dans la zone de raccord, le montage des portes extérieures dans l’enveloppe du bâtiment doit être conçu avec soin. La disposition générale des raccords au bâtiment conformes aux règles de l’art, c’est à dire la construction, la forme des joints, la fixation, l’isolation et l’étanchéité, a une grande importance afin de satisfaire aux exigences mentionnées précédemment. L’aptitude au service des portes extérieures présuppose non seulement une construction conforme aux exigences, mais également une configuration irréprochable des raccords à la construction.

3.12.1 Séparation des locaux du climat extérieur Figure 71 Illustration de la position des différents plans a Cadre en applique b Cadre entre mur

1

a 2

3

1

Séparation des locaux avec le climat extérieur. La séparation des locaux avec le climat extérieur doit être réalisée sur un seul plan. Ce plan doit être identifiable sur l’ensemble de la surface de la paroi extérieure. Afin d’éviter les dommages dans la zone de raccordement, la température de surface doit se situer au-dessus du point de condensation. Du côté du local, le raccordement doit être plus étanche que du côté extérieur.

2

Zone fonctionnelle. Cette zone assure les fonctions d’isolation phonique et thermique. Ces fonctions doivent être assurées pendant une durée d’utilisation suffisante. Formulé de manière générale, la zone fonctionnelle doit rester sèche et séparée du climat des locaux. De plus la zone fonctionnelle est souvent utilisée pour la fixation. La fixation doit permettre d’assurer la transmission de forces aux éléments porteurs.

3

Protection contre les intempéries Le troisième plan sert de protection contre les intempéries et empêche dans une large mesure la pénétration d’eau de pluie (pluie chassée) de la face extérieure vers la zone fonctionnelle. L’eau ayant pénétré dans la construction doit être maîtrisée et évacuée directement vers l’extérieur. Dans le même temps, l’humidité de la zone fonctionnelle doit pouvoir s’échapper à l’extérieur. L’étanchéité doit donc être à pores ouverts.

2

b 3

1

Résumé Avec le respect des exigences de la physique du bâtiment dans la zone de raccordement, les conditions préalables essentielles pour les aspects suivants sont remplies:

offrir à l’utilisateur un climat intérieur sain et agréable protéger le bâtiment de dommages résultant du climat réduire la consommation énergétique.


63 Portes extérieures

3.12.2 Etapes de montage pour une exécution selon les règles de l‘art Figure 72 Montage et raccord de portes extérieures a Cadre en applique b Cadre entre mur c Raccord de seuil

1 Fixation selon les règles de l’art. Utilisation de moyens de fixation adaptés au système de paroi extérieure et au plan de fixation.

3

a

2 Isolation thermique suffisante de la zone fonctionnelle. Combler entièrement les espaces restants entre le cadre de la porte et la paroi avec des isolations adaptées. Lors de rénovations, prendre le cas échéant des mesures complémentaires.

1 4 1

3

2

Joint d’étanchéité à l’air continu à l’intérieur. Des systèmes d’étanchéité avec une capacité d’absorption des déformations suffisante doivent être mis en œuvre dans cette situation. Le joint d’étanchéité à l’air doit être placé du côté chaud, en général du côté du local.

4 Joint d’étanchéité à la pluie chassée continu à l‘extérieur. Le joint extérieur doit être étanche à la pluie mais perméable à la vapeur. 4

b

5

1 2

Contact étanche à l’eau dans la zone du seuil. Afin d’éviter une infiltration d’eau dans la construction, un contact étanche à l’eau doit être réalisé avec le seuil. La feuille de raccordement empêche que de l’eau puisse pénétrer sous le rail ainsi que dans la construction.

1 3

c

5

3.12.3 Mise en œuvre de joints de raccordement Figure 73 Groupe de sollicitation des joints d’étanchéité selon DIN 18542.

Type de sollicitation

Groupe de sollicitation BG 1 (600 Pa)

BG 2* (300 Pa)

BG R

Exposition des joints

directe

néant

néant

Pluie chassée

forte

faible

néant

Eau de condensation

élevée

faible

élevée

Humidité de l‘air

Longue durée

Longue durée

Longue durée

Etanchéité à l‘air

normale

normale

élevée

* protégé de l'action directe des intempéries

Les joints d’étanchéité sont répartis en trois groupes de sollicitation, et sont adaptés pour des utilisations extérieures non protégées. Ils sont étanches à la pluie chassée jusqu’à une différence de pression de 600 Pa.


64 Portes extérieures

4

Teinte, revêtement

4.1

Apparence/design

Esthétique Le concepteur à la tâche d’harmoniser, dans la matérialisation du produit, les nécessités techniques avec les souhaits d’apparence du maître d’ouvrage. La liberté de conception esthétique est influencée par diverses prescriptions et conditions obligatoires posées à un élément de construction actuel. Dans le domaine de la protection thermique et phonique, il est nécessaire de respecter des valeurs définies, tandis que tous les autres points doivent être appréciés par le concepteur. Le profil de prestation (convention d’utilisation) sera alors établi sur la base de cette évaluation. Le fait que la porte soit mise en œuvre de manière protégée ou exposée aux intempéries est important dans l’évaluation du concepteur. L’affectation du bâtiment influence également l’entrave à l’effraction et de la durabilité. Dans le cas de portes à deux vantaux avec des parties latérales fixes, il faut s’assurer que les exigences de dimensions minimales des sections pour les montants et les traverses ne nuisent pas à l’élégance.

4.2

Adaptation aux conditions locales Afin de maintenir la valeur des portes extérieures, les paramètres des conditions locales doivent être intégrés à la conception des éléments. Par exemple des couleurs sombres doivent être évitées lors de rayonnement solaire direct. Dans le cas contraire, des doublages flottants ventilés sont recommandés. Les intervalles de rénovation doivent être mentionnés, et le devoir d’entretien de l’utilisateur doit être indiqué.

Traitement de surface des portes extérieures

Conservation de la valeur des portes extérieures Les portes extérieures sont souvent exposées aux intempéries et, dans les zones inférieures, la sollicitation par le rejaillissement de l’eau est importante. Le choix du système de peinture pour les portes extérieures doit être assujetti à la sollicitation de la surface. Les systèmes adaptés sont basés sur des résines alkydes ou acryliques ou sur des systèmes hybrides. Les peintures hybrides sont une combinaison de résines alkydes ou acryles solubles à l’eau. Les huisseries, les cadres de tout type ainsi que les revêtements doivent être peints, imprégnés ou lasurés dans les mêmes conditions. Les pièces dont les surfaces ne sont plus apparentes après le montage doivent être protégées par le même fond. Dans cette situation, l’utilisation de produits fongicides ou anti-bleu est recommandée. A travers des contrôles périodiques et un entretien ou une rénovation en temps opportun, la fonction de protection du traitement de surface est assurée de manière durable. Figure 74 Sollicitation climatique en fonction de l‘orientation selon SN EN 927-1.

Qualité économie Le concept de qualité économique intègre le rapport coût/performance. Toutes les performances distinctes peuvent se fondre dans différentes catégories à la satisfaction du client. La sensibilité du conseiller et du vendeur est nécessaire afin de déterminer les souhaits, les attentes et les exigences du maître de l’ouvrage. Il s’agit en effet de trouver la solution optimale pour le client.

modérée

4.2.1 Détermination du groupe de sollicitation La tenue et la fonction de protection des revêtements dépendent principalement de l’intensité des sollicitations climatiques. En général, on admet que la sollicitation par les intempéries est relativement faible pour la face nord des bâtiments, tandis que les éléments de construction en bois orientés du Sud-est au Nord-ouest, ainsi que ceux qui sont situés au nu de la façade, sont soumis à une sollicitation extrême. La protection des portes extérieures est atteinte par des avant-toits, des auvents ou par la mise en retrait des portes extérieures par rapport au nu de la façade.

N

O

E

extrême

S

forte


65 Portes extérieures

Figure 75 Groupe de sollicitation des portes extérieures.

Protection constructive contre les intempéries Montage

Situation du bâtiment

de la porte

Zone urbaine

Campagne

Montagne

0

0

1

Au nu de la façade 1

1

2

En retrait

1

2

4

Au nu de la façade 2

3

4

En retrait

2

3

4

Au nu de la façade 3

3

4

faible

moyenne

élevée

En retrait

Sollicitation climatique: 0 aucune, 1 légère, 2 moyenne, 3 élevée, 4  extrême

4.2.2  Couleurs critiques vis-à-vis de l’exposition au rayonnement solaire Gradient de température La couleur influence de manière déterminante la température atteinte par le vantail. Plus la peinture est claire, (valeur de clarté > 50 à 100), plus l’augmentation de température du vantail est faible. Plus elle est sombre en revanche (valeur de clarté de 0 à 50) plus l’effet de l’échauffement est marqué, et les températures atteintes sont un multiple de la température ambiante. Ceci a pour conséquence que le spectre de température de la classe climatique ‹e› n’est plus couvert. Figure 76 Une teinte est définie en colorimétrie par la courbe de réceptivité des trois récepteurs X (rouge), Y (vert) et Z (bleu). La valeur Y correspond dans le même temps à la valeur de la clarté.

Réceptivité/clarté 1,0

0,5

0,0

400

500

600

700

800

Longeur d’onde en nm

Valeur relative de luminosité (clarté), Valeur Y La clarté exprime la luminosité de la surface d’un corps, autrement dit le degré de réflexion d’une couleur définie entre le blanc pur (clarté = 100) et le noir profond (clarté = 0). La clarté indique combien la luminosité d’une couleur est éloignée du point blanc ou du point noir. Pour la perception de la luminosité, les domaines entre 500 et 600 nm, qui correspondent au domaine des verts, sont déterminants. L’œil humain possède trois types de récepteurs qui permettent la perception des couleurs rouge, bleu et vert. Les récepteurs verts nous renseignent parallèlement sur la luminosité (clarté) d’une couleur.


66 Portes extérieures

Reflexion de la lumière Des restrictions s’appliquent au choix des teintes des portes extérieures en fonction de leur clarté. Des tons clairs reflètent la lumière tandis que des tons foncés l’absorbent et la convertissent en chaleur, ce qui a pour effet de réchauffer la surface plus rapidement. La valeur de clarté (valeur Y) ne devrait pas se situer en dessous de 35 lors d’exposition directe ou indirecte au rayonnement solaire des portes extérieures. Précisions Lors de couleurs avec une valeur de luminosité (clarté) inférieure à 35, une évaluation devrait être faite avec soin suivant la situation de mise en œuvre en se basant sur les critères suivants:  Est-ce qu’il existe un rayonnement solaire?  Quelle est la durée du rayonnement effectif (h)? Figure 77 Recommandation pour les valeurs de luminosité (clarté).

Situation de adapté mise en œuvre Rayonnement solaire

domaine limite

inadapté

clarté 100–45 clarté 44–35

clarté 34–0

Evaluation Des valeurs de clarté des couleurs inférieures à 35 doivent être évitées voire refusées, car même la classe climatique 3e avec une différence maximum de température de 55 °C ne permet pas de couvrir la gamme de température subie par le vantail. Figure 78 Nuancier selon NCS édition 2 avec indication de l‘adéquation.

Adapté

Domaine limite

Inadapté

Clarté 78 %

Clarté 24 %

Clarté 25 %

Clarté 65 %

Clarté 38 %

Clarté 18 %

Clarté 76 %

Clarté 33 %

Clarté 18 %

Clarté 64 %

Clarté 31 %

Clarté 15 %

Clarté 73 %

Clarté 33 %

Clarté 14 %

Clarté 73 %

Clarté 28 %

Clarté 9 %

Note Avant la livraison sur le chantier ou immédiatement après celle-ci, toutes les portes doivent être protégées contre l’eau et l’humidité. La surface des portes, les chants et les découpes pour le verre doivent recevoir la couche de fond et être prétraités en atelier. Pour les portes extérieures, les entailles pour les serrures, les trous de judas ou équivalents recevront également un traitement préalable. Une imperméabilisation de ces zones ainsi que des pièces en bois de bout des cadres est recommandée. Afin d’éviter des dégâts dus à l’humidité, les instructions du fabricant de peinture doivent être absolument respectées. Toutes les arrêtes périphériques visibles des pièces de bois doivent être arrondies avec un rayon de 2 mm au minimum.


67 Portes extérieures

4.3

Choix d’un système de peinture adapté

Le revêtement des pièces de bois dépend de l’essence, de la construction et des sollicitations attendues de la surface. Les différentes couches du traitement de surface doivent être harmonisées et compatibles avec les profils et les matériaux d’étanchéité. Figure 79 Recommandation pour le choix du type de peinture en fonction de l’exposition aux intempéries et de la stabilité dimensionnelle nécessaire de l’élément en bois selon la fiche technique VST 002.

Sollicitation par les intempéries Respect nécessaire des dimensions aucun ou faible

moyen

élevé

modérée, classe 0/1

Lasure à couche fine (peu pigmentée)

Lasure à couche moyenne (peu pigmentée)

Lasure à couche épaisse (peu pigmentée)

moyenne, classe 2

Lasure à couche fine (fortement pigmentée)

Lasure à couche épaisse (fortement pigmentée)

Lasure à couche épaisse fortement pigmentée, ou laquage couvrant

extrême, classe 3/4

Lasure couvrante, laquage

Lasure à couche moyenne, Fortement pigmentée, Laquage couvrant

Laquage couvrant à grande épaisseur de film

Exigences posées à l’épaisseur des revêtements Pour les portes extérieures et les portes de séparation climatique, il est préférable que toutes les couches du revêtement soient exécutées en usine. Si le revêtement est exécuté entièrement en usine, selon la SIA 343 son épaisseur sera au minimum de:  pour une peinture couvrante: 100 µm  pour une lasure, un glacis: 60 µm Si une partie du revêtement est appliquée ultérieurement, selon la SIA 343 l’épaisseur de la couche à la sortie de l’usine sera au minimum de:  pour une peinture couvrante: 80 µm  pour une lasure, un glacis: 50 µm Concernant les exigences posées au traitement de surface des portes intérieures, la norme SIA 257 s’applique. Couche de fond, couche de finition La couche de fond et les couches intermédiaires doivent être appliquées en principes avant la livraison/montage. L’épaisseur de la couche de fond et des couches intermédiaires doit atteindre selon l’exécution au moins 80 µm

4.4

Exigences particulières du client

Les exigences des clients peuvent dépasser les critères précités. Ces exigences peuvent alors être fixées à l’aide d’une convention d’utilisation. Elles doivent être convenues exclusivement sur la base d’une description précise des prestations. Des exigences spéciales peuvent être:  Retenue des dangers naturels et météorologiques  Protection contre les radiations (SN EN 14351-1)  Résistance au choc (SN EN -13049)  Résistance à l’explosion (SN EN 13123-1/2)  Résistance aux balles (SN EN -1522)

pour des peintures couvrantes et 50 µm pour des lasures. Immédiatement après le montage, une couche intermédiaire ou de finition doit être appliquée. Des couches intermédiaires ne doivent pas être exposées aux intempéries plus de 6 mois avant d’être munies de la couche de finition. Note Il est recommandé de choisir le type de traitement de surface des différents éléments selon le tableau ci-contre extrait de la norme SN EN 927-1/1997. Dans ce cas, il faut veiller à la compatibilité entre la peinture et les profils et matériaux d’étanchéité.


68 Portes extérieures

5

Portes extérieures VSSM avec performances certifiées

Portes extérieures VSSM avec justification de la valeur U, de l’étanchéité à l’eau, de la perméabilité à l’air et de la résistance aux forces de vent. Les portes extérieures se basent sur le respect de la norme SIA 343 ‹Portes›, SIA 180 ‹Isolation thermique et protection contre l’humidité dans les bâtiments›, SIA 380/1 ‹L’énergie thermique dans le bâtiment› et SIA 181 ‹Protection contre le bruit dans le bâtiment›. La diversité des variantes s’étend des simples portes extérieures à un vantail jusqu’aux éléments de fermeture avec des parties latérales vitrées ou opaques. Seuls les critères principaux et les dimensions nécessaires à la planification sont présentés. De plus amples informations et données pour d’autres types de réalisations peuvent être obtenues auprès de la VSSM ou d’un menuisier. Verband Schweizerischer Schreinermeister und Möbelfabrikanten VSSM Technik & Betriebswirtschaft Gladbachstrasse 80 8044 Zurich Tel. 044 267 81 30 Fax 044 267 81 54 www.vssm.ch

Figure 80 Les portes extérieures VSSM avec performances certifiées remplissent de nombreuses exigences: parties latérales vitrées ou opaques librement combinables vantaux avec ou sans insert vitré de plusieurs fabricants d’ébauches utilisables cadre entre mur ou en applique réalisable par l‘entrepreneur résistance à l‘effraction RC 2 et RC 3 étanchéité à l’eau jusqu’à la classe 5A seuil à rupture de ponts thermiques avec différents rejets d‘eau doublage flottant pour des couleurs sombres en cas de rayonnement solaire direct.


69 Portes extérieures

5.1

Portes extérieures à un vantail

Performances Valeur UD: 1,3 à 1,2 W/m2K Etanchéité à l’eau: jusqu’à classe 5A Perméabilité à l’air: jusqu’à la classe 2 Résistance à l’effraction: jusqu’à la classe RC 3

Figure 81 Porte extérieures VSSM à un vantail, dimensions maximum: h = 2300 mm b = 1200 mm a sans vitrage b avec vitrage c cadre en applique d cadre entre mur e détail du seuil pour étanchéité à l’eau cl. 3 et perméabilité à l’air cl. 2

a

b

c

d

e


70 Portes extérieures

5.2

Portes extérieures à un vantail avec une partie latérale vitrée ou opaque

Performances Valeur UD: 1,3 à 1,1 W/m2K Etanchéité à l’eau: jusqu’à classe 5A Perméabilité à l’air: jusqu’à la classe 2 Résistance à l’effraction: jusqu’à la classe RC 3

Figure 82 Porte extérieures VSSM à un vantail avec une partie latérale, dimensions maximum: h = 2300 mm b = 2000 mm a porte avec partie latérale opaque b porte avec partie latérale vitrée c cadre en applique d cadre entre mur e détail du seuil pour étanchéité à l’eau cl. 4 et perméabilité à l’air cl. 2

a

b

c

d

e


71 Portes extérieures

5.3 Portes extérieures à un vantail avec deux parties latérales vitrées ou opaques Performances Valeur UD: 1,3 à 1,1 W/m2K Etanchéité à l’eau: jusqu’à classe 5A Perméabilité à l’air: jusqu’à la classe 2 Résistance à l’effraction: jusqu’à la classe RC 3

Figure 83 Porte extérieures VSSM à un vantail avec deux parties latérale, dimensions maximum: h = 2300 mm b = 2800 mm a porte avec parties laté rales vitrée/opaque b porte avec parties laté rales vitrées c cadre en applique d cadre entre mur e détail du seuil pour étanchéité à l’eau cl. 4 et perméabilité à l’air cl. 2

a

b

c

d

e


72 Portes extérieures

6

Normes, littérature

Normes Norme SIA 343 (2013): Portes. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. Norme SIA 380/1 (2009): L’énergie thermique dans le bâtiment. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. Norme SIA 180 (1999): Isolation thermique et protection contre l’humidité dans les bâtiments. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. Norme SIA 181 (2006): Protection contre le bruit dans le bâtiment. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. Norme SIA 261 (2003): Actions sur les structures porteuses. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 12219 (1999): Portes - Influences climatiques Exigences et classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 12208 (1999): Fenêtres et portes Perméabilité à l'eau - Classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 12207 (1999): Fenêtres et portes Perméabilité à l'air - Classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 12210 (1999): Fenêtres et portes Résistance au vent - Classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 12400 (2002): Fenêtres et portes Durabilité mécanique - Prescriptions et classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 1627 (2011): Fenêtres, portes, fermetures Résistance à l'effraction - Prescriptions et classification. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. SN EN 179 (2008): Quincaillerie pour le bâtiment Fermetures d'urgence pour issues de secours manœuvrées par une béquille ou une plaque de poussée, destinées à être utilisées sur des voies d'évacuation - Exigences et méthodes d'essai. Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich. Directive de protection incendie AEAI 15-03 (2008): Distances de sécurité – Compartiments coupe-feu. Association des établissements cantonaux d’assurance incendie, Berne. Directive de protection incendie AEAI 16-03 (2008): Voies d’évacuation et de sauvetage. Association des établissements cantonaux d’assurance incendie, Berne.

Littérature Siebenrath U., Niemöller Ch. (2009): Kommentar zur DIN EN 14351-1, Fenster und Türen. Fraunhofer IRB Verlag, Stuttgart. Leitfaden zur Montage von Fenstern und Haustüren mit Anwendungsbeispielen, 5. Auflage 2010. Bundesinnung des Glaserhandwerks, Bundesverband Holz und Kunststoff, Verband der Fenster- und Fassadenhersteller, RAL Gütegemeinschaft Fenster und Haustüren. Verlagsanstalt Handwerk GmbH, Düsseldorf. Prescription de protection incendie AEAI, 2003. Association des établissements cantonaux d’assurance incendie AEAI, Berne. Fiche technique N° 002, édition 2012, Traitement de surface d'éléments de portes. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. Fiche technique N° 006, édition 2009, Déformation des portes. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. Fiche technique N° 006/1, édition 2009, Déformation des portes - Annexe. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. Fiche technique N° 007, édition 2013, Eléments de porte entravant l'effraction. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. Fiche technique N° 011, édition 2009, Portes pour handicapés. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. Fiche technique N° 012, édition 2009, Portes pour issues de secours. Association suisse de la branche des portes VST, Bachenbülach. BFS-Merkblatt Nr. 18, édition 2006, Beschichtungen auf Holz und Holzwerkstoffen im Aussenbereich. Bundesausschuss Farbe- und Sachwertschutz (BFS). Association suisse des entrepreneurs plâtriers-peintres ASEPP, Wallisellen.


73 Portes extérieures

7

Adresses et partenaires

Soutien du projet

Partenaires du projet

FRM Fédération suisse romande des entreprises de menuiserie, ébénisterie et charpenterie

Türenfabrik Brunegg AG 5505 Brunegg Tel. 062 887 30 50 www.brunex.ch

SIA Société suisse des ingénieurs et des architectes, Zurich VSSM Verband Schweizerischer Schreinermeister und Möbelfabrikanten, Zürich VST Association suisse de la branche des portes, Bachenbülach Partenaires de formation Haute école spécialisée bernoise, architecture, bois et génie civil, Biel/Bienne www.ahb.bfh.ch Höhere Fachschule Bürgenstock, Bürgenstock www.hfb.ch Soutien financier prépondérant Plan d’action bois de l’Office fédéral de l’environnement OFEV

®

Eduard Steiner AG Zelgstrasse 90 3661 Uetendorf Tel. 033 346 00 00 www.holzsteiner.ch Entla AG Das Türenwerk im Entlebuch 6162 Entlebuch Tel. 041 480 14 62 www.entla.ch Feyco AG Industriestrasse 11 9430 St. Margrethen Tel. 071 747 84 11 www.feyco.ch Hiag Handel AG Industriestrasse 38 5314 Kleindöttingen Tel. 056 268 83 33 www.hiag.ch Holzplatten AG Weberrütistrasse 10 8833 Samstagern Tel. 044 786 90 40 www.holzplatten.ch Jeld-wen Schweiz AG Luzernerstrasse 48 5620 Bremgarten Tel. 056 648 99 77 www.jeld-wen.ch Planet GDZ AG Neustadtstrasse 2 8317 Tagelswangen Tel. 043 266 22 22 www.planet.ag Riwag Türen AG Wegscheide 12 6415 Arth Tel. 041 859 00 10 www.riwag.ch


Impressum Lignatec Les informations techniques bois de Lignum Editeur Lignum, Economie suisse du bois, Zurich Christoph Starck, Directeur Projet ‹Portes intégrées à l’enveloppe du bâtiment› Les ‹Portes intégrées à l’enveloppe du bâtiment› est un projet du Plan d’action bois, débuté en 2009. Les exigences posées à une porte extérieure de qualité sont étendues et ce projet a pour but les présenter et les documenter sous le jour de la conception et de la planification. Direction de projet Christoph Starck, Lignum, Zurich Daniel Furrer, VSSM, Zurich Commission ‹Portes intégrées à l’enveloppe du bâtiment Lignum, VST, VSSM› La commission ‹Portes intégrées à l’enveloppe bâtiment Lignum, VST, VSSM› accompagne et coordonne les développements dans le domaine des portes faisant partie de l’enveloppe des bâtiments. Membres: Daniel Furrer, VSSM, Zurich Ubald Häring, VST, Bachenbülach Beat Rudin, FFF, Bachenbülach Auteur Gerhard Rasch, Holztechniker HF, VSSM, Zurich Traduction Denis Pflug, Cedotec-Lignum, Le Mont-sur-Lausanne Mise en page BN Graphics, Zurich Impression Kalt Medien AG, Zoug

Lignatec traite des questions techniques relatives à l’utilisation du bois et des matériaux dérivés. Lignatec s’adresse aux planificateurs, ingénieurs, architectes ainsi qu’aux transformateurs et utilisateurs du bois. Lignatec est utilisé dans la formation à tous les niveaux. Un classeur est disponible auprès de Lignum. Les membres de Lignum reçoivent Lignatec gratuitement. Exemplaires supplémentaire pour les membres CHF 15.– Exemplaires pour non membre CHF 35.– Classeur vide CHF 10.– Sous réserve de modification de prix Le copyright de cette documentation est propriété de Lignum, Economie suisse du bois, Zurich. Toute reproduction de la publication ou de parties de celles-ci, la mise à disposition du contenu sur Internet et la reprise dans des banques de données n’est autorisée qu’avec l’accord exprès et écrit de l’éditeur. Exclusion de responsabilité La présente publication a été produite avec le plus grand soin et selon les meilleures connaissances. Les éditeurs et les auteurs ne répondent pas de dommages pouvant résulter de l’utilisation et de l’application de cette publication. LIGNUM Economie du bois suisse En Budron H6, 1052 Le Mont-sur-Lausanne Tél. 021 652 62 22, Fax 021 652 93 41 info@lignum.ch www.lignum.ch Lignatec 30/2014 Portes intégrées à l’enveloppe thermique des bâtiments Parution février 2014 Edition française: 1700 exemplaires ISSN 1421-0312

Portes extérieures  

Les professionnels chargés de la conception doivent convertir les exigences des normes en aptitude au service pour le bâtiment. Dans la norm...

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you