HIPPO-265

Page 1

Revue officielle de la Ligue Francophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques–rue Jules Broeren, 38, 1070 Bruxelles–Trimestriel–septembre 2022- Bureau de dépôt : Bruxelles X–N° d’agrément : P301098

No 265

Hipp campe Ligue Francophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques


AQUATOP DIVE SHOP rue des Bateliers, 20 à 5190 Mornimont

w w w. a q u a t o p. b i z NOTRE ÉQUIPE EST À VOTRE ÉCOUTE

Depuis le simple masque de plongée jusqu’au matériel TEK en passant par un choix important de combinaisons, de détendeurs ou de stab, nous vous conseillerons efficacement en fonction de vos besoins spécifiques.

LOCATION DE MATÉRIEL LE MATÉRIEL «PRO»

Pour les professionnels, Aquatop distribue les grandes marques du marché.

Aquatop met à votre disposition tout le matériel que vous souhaitez à des prix attractifs

POUR

LE GONFLAGE

de vos bouteilles, Aquatop vous propose, pratiquement en exclusivité pour la Wallonie, une approche complète, avec le gonflage O2, air, nitrox et trimix, avec une pression finale garantie.

POUR LES APNÉISTES,

Aquatop distribue les plus grandes marques et se charge d’adapter votre matériel. Vous bénéficierez de conseils affutés vous permettant d’améliorer vos perf’s.

UN ATELIER

à hauteur de vos espérances : Aquatop s’efforce de solutionner tous vos problèmes techniques quels qu’ils soient. Ne considérez pas que c’est irréparable avant de nous consulter.

Sup e prix r pou r le s clu b Lifr s as !


EDITO

Un vent de reprise Cette année, la COVID semble enfin nous laisser récupérer nos libertés. Moyennant quelques adaptations, séquelles de cette période, nous avons pu reprendre nos habitudes de plongée, retrouver nos clubs et amis, ré-exercer nos activités. Cela fait du bien ! Plusieurs journées, événements et stages ont été organisés et ont rencontré un succès qui témoigne de l’envie de nous retrouver enfin. Nos accueillants ont clairement souffert de cette période. Certains ne sont plus là, d’autres ont passé le flambeau mais la volonté de nous offrir à nouveau un cadre optimal pour que nous puissions exercer notre passion est bien présente. Si le paysage dans lequel nous évoluons a changé, notre horizon s’ouvre pleinement devant nous. Nos Commissions sportives ont également pu participer à des compétitions nationales, internationales, voire mondiales avec des résultats qui sentent bon la reprise et démontrent le besoin de nos athlètes d’en découdre à nouveau avec leurs performances. Ils ne nous ont pas déçus. Bravo à tous pour votre travail et votre investissement ! Une reprise cachant parfois de petites surprises, restons prudents et attentifs dans notre pratique. Laurence Sénéchal

Photo : Claudio Di Dio

Hippocampe 265 - septembre 2022 3


Hippocampe n°265 septembre 2022 Revue officielle de la Lifras A.S.B.L. Ligue Francophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques (membre fondateur de la CMAS) Quatre parutions l’an : mars–juin–septembre–décembre Siège social : Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02 521 70 21–Fax : 02 522 30 72 E-mail : lifras@lifras.be

Attention!

Vos articles, photos et publicités de dernière minute pour le prochain Hippocampe doivent parvenir au rédacteur en chef au plus tard

le 15 octobre 2022

32

Éditeur responsable : Marc LYCOPS Avenue de la Liberté, 158 boite 7 1080 Bruxelles Gsm : 0473 81 68 62 E-mail : president@lifras.be Rédacteur en chef Laurence SENECHAL laurence.senechal@lifras.be Comité de rédaction : Yvan BARTHELEMY Yvan.barthelemy@lifras.be Laurie BRODKOM laurie.brodkom@lifras.be Régie publicitaire : Philippe DE WILDE philippe.dewilde@lifras.be Correcteurs : Brigitte Allemeersch Leny Bette Florence Crohin Marie-Jo Dauby Valérie Dupuis Marie Rassart André Schweicher Infographie : Rose Kondrativ rose.kondrativ@gmail.com

42

Production : Omni Publi sprl info@omnipubli.be

Toute reproduction, adaptation ou traduction, même partielle, des articles parus dans ce numéro, est interdite sans l’accord préalable de la rédaction. L’Hippocampe décline toute responsabilité pour les documents et photos qui lui sont envoyés.

Photo de couverture : Claudio Di Dio Crevette Laomenes sp. photographiée à Dauin, sur l’île de Negros aux Philippines. 4

Hippocampe 265 - septembre 2022

28


Sommaire

36

6

Continuité et progression à la Commission Enseignement

8

Plongée enfant : la chaine des secours est assurée

10 Formations Nitrox Confirmé 12 Le stage CFIP 14 Coppens 2.0 20 Stage PPA AML 2022 22 Pôle développement : révision des procédures d’assimilation de plongeurs 23 Apnée, championnats du monde indoor, Belgrade 26 Reprise des activités et compétitions pour la NAP 28 Floreffe, première rencontre entre photographes

14

32 Le mimétisme 36 La Croisette 42 Les yeux dans les yeux avec un requin baleine 44 Des news du HSA 46 Championnat TSC 50 Lifrassiennes à l’honneur 52 Pourquoi l’eau de mer est-elle salée ? 56 Apnée + Voile = Martinique + Zef 58 Les Diver Games, késako? 59 Exercices TSA 62 Infos utiles 63 Les associations régionales

Hippocampe 265 - septembre 2022 5


Commission de l’Enseignement

Continuité et progression à

la Commission de l’Enseignement Lors de notre dernière assemblée générale extraordinaire une nouvelle équipe a été mise en place au Bureau Exécutif (BE) de notre Commission de l’Enseignement. Après avoir reçu l’aval de ses paires moniteurs nationaux lors du collège précédant l’AG, Patrice Finet a été élu nouveau Directeur Technique Fédéral. Patrice, succédant à Philippe Pittier a depuis repris la tête de notre enseignement. Patrice, plonge depuis 1985 et est devenu moniteur national en 2003, il a exercé de multiples mandats au sein de la Lifras. Après 10 ans au conseil d’administration au poste de rédacteur de l’Hippocampe, il entre dans le comité des brevets avant de devenir le délégué au bureau. Il travaille sur la qualification PPA et sur le REVOD. Il participe à la réforme de l’enseignement

Patrice Finet

Johan Schoups, Cédric Willot, Claude Smeyers, Caroline Gallez, Patrice Finet 6

Hippocampe 265 - septembre 2022


et fait partie du 1er bureau exécutif avec comme DTF Patrick Demesmaker. En 2014, il rejoint le BE sous Philippe Pittier pour la mise en œuvre du Pôle Développement jusqu’à ce jour. Les ambitions de notre DTF sont multiples, en voici quelques exemples : La numérisation de toute l’administration de l’enseignement, le recyclage pratique des moniteurs, une révision des brevets 2*, 3*, AM et MC sera réalisée pour analyser quels sont les phénomènes qui bloquent la progression entre brevets,… Le programme dans son intégralité sera présenté lors de l’AG de décembre.

Pour mener ce programme et avancer dans ces nombreux projets, Patrice sera épaulé par : Cédric Willot comme Vice-président du Bureau et délégué du Pôle Brevets. Claude Smeyers : Trésorier de la Commission de l’Enseignement. Caroline Gallez : Déléguée du Pôle Développement et Communication. Johan Schoups : Délégué du Pôle Formation/Evaluation. Laurent Joppart : Délégué du Pôle Sécurité Sans oublier notre secrétaire Katia Van De Veegaete qui assurera le secrétariat du bureau. L’équipe se veut ouverte aux suggestions et aux échanges, n’hésitez donc pas à aller vers eux… Souhaitons leur bon travail !

Activités des clubs

Après-midi Interclubs à Barges Le 25 juin dernier s’est déroulée une après-midi Interclubs Hainaut et Brabant Wallon organisée par Eric Dassonville (Directeur Technique Régional Hainaut). 32 Participants étaient inscrits. 14 Candidats ont réalisé pas moins de 19 exercices, allant du 2* au MC, qui se sont soldés par 11 réussites. Au-delà de la réalisation d’exercices, ces organisations sont aussi l’occasion de faire de nouvelles rencontres et de permettre des échanges enrichissants entre plongeurs venus de diverses régions. Si dans vos clubs, vous rencontrez parfois des soucis d’encadrement, n’hésitez pas à solliciter votre DTR !

Hippocampe 265 - septembre 2022 7


Commission de l’Enseignement

Plongée enfant :

La chaîne des secours est assurée Ce samedi 16 juillet avait lieu notre première sortie de l’été, au programme :

la qualification secourisme pour nos dauphins. La journée a commencé par une plongée où les dauphins devaient identifier les signes de communication en plongée et les mémoriser. Ensuite, des ateliers ont été organisés pour leur apprendre à réaliser un appel aux secours complet, à mettre une victime inconsciente qui respire en Position Latérale de Sécurité (PLS) et à pratiquer une Réanimation Cardio Pulmonaire (RCP) à une victime inconsciente qui ne respire pas. Les enfants sont très doués pour apprendre ces gestes. Ils n’auront peut-être pas la force physique pour pratiquer le massage cardiaque de manière efficace à cet âge mais ils le pourront un jour. Ils ont également appris à réaliser un appel aux secours de manière efficace. Si vous désirez faire passer la qualification secourisme aux enfants de votre école, voici un dossier qui pourra vous y aider :

Mutualisons nos forces :

Quelle(s) technique(s) utilisez-vous pour apprendre un enfant à vider son masque lorsqu’il éprouve des difficultés ? Nous pensons notamment à l’enfant qui n’y parvient pas. Utilisez l’application Wooclap pour proposer vos solutions et découvrir les réponses de chacun. Rendez-vous sur ce lien : https://wooclap.com/HPOKPD (indiquer le code HPOKPD dans la barre bleue en haut (CODE) et cliquer sur le «go», cliquer ensuite sur le titre en bleu pour accéder à la question) ou scanner ce QR code :

8

Hippocampe 265 - septembre 2022


NOS ACTIVITÉS FUTURES : • Week-end du 11 novembre 2022 : stage de formation des cadres de la Plongée Enfant en non résidentiel : formation hybride (cours en ligne – cours en présentiel). Les informations seront communiquées via le secrétariat.

• Vendredi 18 novembre 2022 : Assemblée générale sur Teams

FIRST LADIES NIGHT DIVE- Vodelée Ce 3 juin 2022, a eu lieu la first ladies night dive. Je remercie les 42 plongeuses, toutes fédérations confondues, qui ont permis à cet événement de se concrétiser au sein de la carrière de Vodelée. Ce fût une très belle expérience remplie de bulles d’échanges et de plaisirs partagés. Cette soirée s’est clôturée autour d’un repas convivial. A bientôt pour un prochain événement… Cynthia Pischedda Hippocampe 265 - septembre 2022 9


Activités des clubs

Formations Nitrox Confirmé

Instructeurs

Nitrox Confirmé

Comment faire d’une pierre, deux coups ? C’est l’histoire de 4 copains moniteurs issus de 4 clubs Lifras différents (CLAS, Royal Astéries, RCAS et Wolu) qui se sont dit un beau jour : ... et si on unissait nos forces pour former de nouveaux plongeurs aux techniques du brevet Nitrox Confirmé ? Et si on en profitait en même temps pour se faire certifier Instructeur Nitrox Confirmé ? Aussitôt dit, aussitôt fait, nous alignons nos agendas, proposons 2 après-midis de formation durant le mois de mars et réunissons 2 beaux groupes avec au total 12 participants, tout ceci sous la supervision attentive de deux Moniteur Nationaux, Valérie Woit et Thibaut Vandermeulen. L’examen théorique et la 1ère plongée certificative qui ont eu lieu à La Gombe le 23 avril ont permis de réunir dans le sourire et avec succès la quasi-totalité des participants. Laurie Brodkom, Laurent Patriarche, Jean-Pierre Vlieracker et Thomas Coremans

10

Hippocampe 265 - septembre 2022

Le Nitrox Confirmé, qu’est-ce que c’est, pourquoi et pour qui ? Le brevet Nitrox Confirmé a pour objectif d’acquérir les compétences et connaissances pour plonger avec tout mélange Nitrox ; et en particulier pour pratiquer la décompression suroxygénée, y compris celle à l’oxygène pur. L’utilisation d’un mélange suroxygéné pour la réalisation des paliers de décompression permet d’ajouter de la sécurité dans le protocole de décompression (réduction du risque d’ADD)

et si vous le désirez, de réduire le temps passé au palier. Le brevet est accessible à partir de la 2e étoile. Il est en outre un complément idéal au brevet de plongée profonde à l’air (PPA). Intéressé ? N’hésite pas à rejoindre les formations prévues dans les organisations régionales (CFIP, AML et AMB) ou à contacter l’un d’entre nous.


Le retour des participants

Sous l’angle de la supervision de Valérie

Yasser : J’ai trouvé la formation super instructive. Elle complète bien la première formation. Les instructeurs nous ont transmis la matière avec beaucoup d’interactivité et de pédagogie.

Le brevet de spécialisation Nitrox Confirmé n’est actuellement pas très répandu parmi les plongeurs Lifras. Les sessions de cours s’organisent généralement en petit comité sur demande d’un plongeur. Cette fois-ci, j’ai eu l’occasion de partager une session organisée par 4 moniteurs fédéraux (Laurie, Laurent, Jean-Pierre et Thomas) selon une formule un peu différente. La formule adoptée par le groupe de moniteurs pour encadrer la douzaine de candidats était plutôt innovante. Ils ont regroupé les candidats issus de 4 clubs différents lors de 2 journées de théorie dont ils ont chacun assuré une partie de la présentation. La présence d’un nombre plus important de candidats a suscité l’interaction entre candidats et renforcé leur motivation pour ce brevet par le partage de leur objectifs individuels et leur envie de

Quentin : bonne balance entre théorie et pratique, explications limpides et bonne ambiance, belle cerise sur le gâteau d’avoir vu l’installation de fabrication de Nitrox.

les atteindre ensemble. La dynamique ainsi créée était vraiment agréable à voir. Cet engouement pour le Nitrox Confirmé découle en partie de l’envie du groupe de 4 moniteurs de pousser leurs candidats à continuer leur apprentissage et leur maîtrise des techniques de plongée tout en se donnant les moyens de satisfaire leur souhait de prudence et leur envie de comprendre, tout simplement. La présence des 4 moniteurs a donné une touche supplémentaire à la formation, chacun partageant son expérience, ses spécialités et sa pratique de la plongée à décompression suroxygénée. C’est dans ces circonstances que l’on apprend le plus. Un bel exemple d’organisation de la session théorique, le tout dans une ambiance conviviale. Merci à l’équipe de GO du jour.

Encore une super expérience... Même si je suis persuadé que les cours de type e-learning devraient faire, partiellement, partie du futur de l’enseignement théorique, les cours en présentiels sont un des «plus» de l’enseignement à la Lifras. Ce qui m’a le plus marqué au cours de cette formation est l’enrichissement mutuel entre les candidats dû à la diversité de leurs expériences (des niveaux de brevets allant du 2* aux moniteurs club, fédéral & Instructeur Nitrox

Basic), de la dimension inter-club (5 clubs étaient représentés) mais aussi de l’interaction entre les 4 «candidats instructeurs». A mes yeux, ces formations de spécialisation (PPA et Nitrox confirmé), sont idéalement données au niveau régional ou en inter-club et avec plusieurs «orateurs». Jean-Pierre Vlieracker

Hippocampe 265 - septembre 2022 11


Les associations régionales

Le stage du CFIP…

Bien plus qu’un stage PPA !

L’année 2022 est assurément celle d’un changement important pour notre stage. Pour la première fois depuis sa création, nous découvrons un nouveau centre de plongée en raison de la fermeture malheureuse du CIP Lavandou en ce début de saison. C’est Rolien, Frank et Laurent de «Lavandou Plongée» qui nous accueillent chaleureusement. Je dois dire que le souvenir de Julien et Jean-No est resté dans un coin de mon esprit pendant tout de stage. De là-haut, je suis certain que leur bienveillance nous a accompagnés ! Nous ne pouvions rêver meilleur accueil que celui qui nous a été réservé par Lavandou Plongée. Mis à part les petites contraintes liées à l’éloignement entre le centre et le bateau, tout le reste a été formidable : gentillesse, écoute, professionnalisme, maîtrise… Ce sont de grands professionnels. Un stage PPA se doit d’être un exemple d’organisation avec des contraintes que peu de centres de plongées acceptent et/ou comprennent. Un petit mail expliquant nos attentes et une conversation téléphonique amicale ont suffi pour que nous nous comprenions parfaitement. Après les deux dernières éditions, où nous avions subit une météo épouvantable, je dois bien avouer que mon stress était important, peut-être à cause de la maxime «jamais deux sans trois». Mais non, globalement nous avons bénéficié d’une «fenêtre» météo favorable. Et quand la météo est bonne, tout le monde a le sourire. Et du monde, il y en a ! 30 Plongeurs et 2 accompagnantes. Dont 5 candidats PPA, 2 candidats MF, 2 candidats MN, 8 MF, 7 MN… Une bien belle équipe et un beau challenge en perspective pour organiser tout cela comme il se doit. Ce challenge a été relevé par nos deux candidats MN : Frédéric et Thomas. Pour eux, le travail a commencé bien en amont du début du stage… Mais c’est sur place que les choses sérieuses ont débuté. Il faut le faire pour comprendre la dif12

Hippocampe 265 - septembre 2022


ficulté de la chose. C’est beaucoup d’énergie, de stress, de remises en question… et de fatigue ! Comme pour chaque stage, le début n’est pas parfait mais très vite les solutions sont trouvées. Dans ces très bonnes conditions, nous avons eu le plaisir de faire découvrir aux 5 candidats PPA super motivés les merveilleux sites profonds de la région tels que la Gabinière, le Togo, le Donator, le Grec et le Wildcat. Félicitations à Laure , Laurent, Terence, Adrien et Sébastien, nos nouveaux PPA, pour leurs belles réussites !

Les candidats MF ont, eux aussi, très bien travaillé et se sont familiarisés avec l’organisation d’un stage PPA ainsi qu’avec les sites de plongées qu’ils rencontreront certainement pendant leur stage, le tout en compagnie de MF et MN expérimentés. «Last but not least» : un tout grand coup de chapeau aux MN et MF qui participent régulièrement à notre stage. Sans vous, le stage n’est tout simplement pas possible ! Je sais que certains d’entre vous auraient aimé travailler davantage à la formation des PPA et des CMF. Je vous donne donc rendez-vous à l’année prochaine pour l’édition 2023 ! Après cette édition 2022 réussie, je suis évidemment très fier en tant que président du CFIP. Ce stage PPA est un formidable outil de formation à tous niveaux. Bien entendu la formation de nos plongeurs à la plongée profonde est son objectif principal. Mais aussi, depuis sa création, il permet à des candidats MN de se confronter à la (dure) réalité d’une organisation difficile et exigeante. Comme je l’ai écrit plus haut : il faut le vivre pour le comprendre vraiment. Et si j’en suis aussi certain, c’est que moi aussi je suis passé par là ! A l’année prochaine Bernard Willame, Président du CFIP

Hippocampe 265 - septembre 2022 13


Les associations régionales

2022 est une année charnière dans l’histoire du stage Coppens. Et pour cause : deux années de crise sanitaire, les décès tragiques de Jean-Noël Duval et de Julien Duquesnoy et la disparition du CIP Lavandou fin avril. Toute la logistique du stage a dû être adaptée en très peu de temps. Néanmoins, grâce à la bonne volonté de tous les partenaires et des participants, cette 31e édition est une réussite. Nous avons pu compter sur l’efficacité de l’équipe du centre Bormes Plongée et 4 bateaux spacieux étaient à notre disposition pour emmener les 74 plongeurs sur les sites emblématiques de la région : la Gabinière, le Wildcat, le Grec, la Pointe du Vaisseau, le Donator et le Togo. Par son encadrement, le stage Coppens donne des opportunités de formation à tous les participants : aux plongeurs 3*PPA, aux candidats moniteurs mais aussi aux nouveaux moniteurs. En effet, acquérir un brevet est une chose, acquérir l’expérience nécessaire pour devenir un bon formateur en est une autre. Grace au soutien des nombreux MN & MF «habitués», les nouveaux arrivants sont coachés dès la première plongée. Cette organisation offre aux candidats Moniteurs Fédéraux et Moniteurs Nationaux des conditions quasi identiques à celles de l’examen. Les maîtres mots de cette édition 2022 étaient : sécurité – formation – bienveillance. La liste des personnes qui ont permis de faire de ce stage un succès est trop longue, ne m’en veuillez pas de ne pas tous vous citer. Je tiens à remercier tout particulièrement Christian Coppens et Alain Neroni pour leur participation active comme superviseur ; je ne peux pas être présent sur tous les bateaux et ils sont une aide précieuse pour les candidats. Bravo à tous et à l’année prochaine pour la trente deuxième édition du stage Coppens ! Emmanuel Backx

14

Hippocampe 265 - septembre 2022


COPPENS 2.0

Le billet des CMN Stage Coppens ou notre préparation pour le test final de septembre ; le dernier moment où nous pouvons nous tester dans les conditions de stage, apprendre à travailler ensemble. Une fois encore, nous ne serons pas déçus. Notre joyeux organisateur nous a concocté des palanquées de choix. Nos connaissances seront mises à rude épreuve. Nos formateurs sont là pour mettre le doigt sur nos lacunes, les points à travailler mais tout cela dans une ambiance conviviale. Dans son briefing de début de stage, Manu a insisté sur la bienveillance. Durant tout le stage nous pourrons nous rendre compte que ce n’est pas qu’un simple mot. Les formateurs sont là, à l’écoute de nos problèmes, toujours là pour nous pousser à dépasser nos limites mais dans le respect, la convivialité et la bienveillance. Manu veille sur nous, est accessible et nous délivre ses conseils. Sans lui ce stage n’aurait pas pu être aussi enrichissant. Le chemin est encore long et le temps avant le stage très court mais nous en sortons encore plus motivés. Les remises en question ont été et sont encore fréquentes durant tout le trajet de préparation mais le stage Coppens reste un moment privilégié, un condensé tellement enrichissant.

Nous n’allons pas paraphraser nos prédécesseurs mais nous ne pouvons pas non plus ne pas remercier tous les moniteurs nationaux qui jour après jour nous poussent à dépasser nos limites, à nous remettre en question. Quelle que soit l’issue de notre formation en septembre, merci pour tout ce que vous nous avez apporté durant ce stage. D. Goffinet & A. Beldroegas, CMN 2022

Du soleil, du sable chaud et des plongées profondes, que demander de plus ? Hé bien le Coppens pardi ! Une vie en groupe qui ne s’arrête jamais, des plongées terribles, des moniteurs motivés et motivants, le tout sur 6 plongées. C’est certainement trop court, on en redemande encore, mais en même temps, c’est éreintant. C’est surtout l’occasion de se mettre à l’épreuve et de mieux comprendre ce qu’on attend de nous en tant que candidats à un brevet de moniteur. Pour moi, c’était l’occasion de commencer à proposer des plongées en tant que Moniteur National, formateur de formateurs comme on dit. Proposer des plongées qu’on ne ferait avec personne d’autre (un moto) : elles doivent être

exceptionnelles et sûres. Tout un programme. Résultat : on en viendrait presque à vouloir rester candidat tellement c’est intéressant. La réalité n’est sans doute pas loin diraient certains ! La vérité, c’est qu’en plongée, on apprend pour toujours. Vivement l’année prochaine. Benjamin Hulot, CMN 2023 Hippocampe 265 - septembre 2022 15


Gaëtane Coppens 2022 : un concentré d’émotions C’est après un bon nombre de quarantaines à répétition et d’un petit suspens que le stage Coppens est enfin de retour. Ce 11 juin 2022 à Bormesles-Mimosas, un nouveau tournant a été négocié et une nouvelle impulsion a été donnée. Preuve est aussi faite que le plongeur se doit d’être prévoyant et persévérant ! En effet, la majorité des 84 participants étaient inscrits depuis plus de deux ans. C’est le cas pour notre petit groupe de 11 CMF 2022, formé bien après notre inscription au stage, et qui s’est retrouvé au grand complet à Bormes !

16

Hippocampe 265 - septembre 2022

Première aussi pour certains d’entre nous qui n’avaient encore jamais participé à ce stage mythique. Il est réputé difficile et nombre de choses se racontent à son sujet, ce qui ne pousse pas la bleusaille à être vraiment rassurée qui plus est en y débarquant comme CMF. Allons-nous être mangés tout crus ou bien marinés ? Heureusement, on a quelques expérimentés sur lesquels on pourra compter, c’est rassurant et de plus, on est un groupe ne comptant que des personnes plus sympas les unes que les autres ! Fonçons, on verra bien ! A notre arrivée au centre de plongée, c’est l’effervescence totale et notre désorientation devient vite palpable.

Il faut se trouver un coin pour y mettre son matériel, ce qui n’est déjà pas simple. On doit s’occuper du matériel de sécu pour les bateaux ainsi que des en-cas et de l’eau et il faut s’organiser rapidement car il y a le briefing général qui va débuter. Manu est déjà sur son petit promontoire arboré et, à 12h30 tapante sous un soleil radieux, il nous communique toutes les informations de manière limpide. En quelques minutes, on a tous compris que la formation réfléchie dans un cadre sécuritaire strict étaient les seules options retenues, l’improvisation n’étant définitivement pas envisageable. Apéro post briefing convivial, histoire de lier un peu plus connaissance mais aussi de découvrir les palanquées pour la première plongée. Il est déjà l’heure du premier repas en palanquée qui signe le départ tonitruant de la formation mais qui est aussi une espèce de saut dans le vide redouté par les nouveaux venus. C’est parti : prise de contact, un thème à développer et l’assiette toujours pleine de chefs de palanquée bien polis, qui ne veulent pas parler la bouche pleine ! On comprend immédiatement que la gestion du temps va être primordiale et que pour simplement manger, il va falloir ruser. Rassurez-vous, on a tous mangé ! Les qualités humaines et pédagogiques des encadrants deviennent très vite une évidence et il est clair qu’ils sont là pour nous aider à nous former. Force est de reconnaitre qu’il


Sauvetage y a d’excellents acteurs parmi nos formateurs souvent déroutants lors des prises de contact. Certes les jeux de rôles ne sont pas toujours drôles pour le candidat car la méthodologie bien rôdée nous place souvent face à nos lacunes. Ne sommes-nous pas là pour les identifier et nous former? Quand on a compris cela alors on entre plus facilement dans ce jeu qu’est la formation. A nous d’accepter cet état de fait d’autant plus qu’aucun formateur ne nous laisse dans l’ornière que l’on s’est creusée tout seul pour peu que l’on demande assistance. Bien entendu, nous

étions là pour assouvir notre passion et le choix de sites de plongée extraordinaires (Gabinière, Wildcat, Donator, Grec, Togo et Pointe du Vaisseau) était là pour nous rappeler que plonger est et doit rester un plaisir pour tous. En conclusion, certains d’entre nous sont arrivés sur place un peu sur la défensive avant de prendre rapidement le cap inverse. Ces quatre jours de course effrénée nous ont épuisés tant physiquement que mentalement ; notre groupe en sort temporairement fatigué mais encore plus renforcé et motivé. La qualité des formateurs, leur Antonio et Benjamin bienveillance à tout moment mais surtout lorsque l’on était vraiment dans les cordes ainsi que l’organisation sans failles ont changé notre vision des choses et battu en brèches certaines de nos certitudes. Merci à chacun des formateurs et organisateurs pour votre implication qui a contribué au succès bien mérité de ce Coppens 2022. Bien que notre première priorité soit de devenir MF en 2022, je suis certain que participer au Coppens 2023 ne doit pas se trouver loin derrière. E. Drouart pour les CMF 2022

Antonio et Danièle

Hippocampe 265 - septembre 2022 17


 2022 quatrième stage Coppens. Toujours un plaisir d’y participer mais cette fois une petite touche de stress en plus…. Je suis CMF23 ! L’idée est de voir où j’en suis dans la théorie et dans la pratique. D’observer et d’entendre les conseils. Alors allez y faites-moi travailler ! Prises de contact, discussions, plongées… Et surtout apprendre, entendre et comprendre. Le tout en s’amusant et en ayant la chance de voir un superbe Mola Mola (faut-il le rappeler ?) ! Voilà comment je pourrais résumer mon stage Coppens version CMF23. Il va falloir encore bosser pour y arriver mais grâce aux 6 plongées du stage et aux débriefings des formateurs, des pistes de travail se sont ouvertes et je comprends mieux ce qu’ils attendent de nous. Alors à l’année prochaine ! Wendy Cochin, CMF2023 18

Hippocampe 265 - septembre 2022


Manu Backx

Manu Backx

Stage Coppens 2023 :

du 3 au 6 juin

Info & pré-inscription : stagecoppens@gmail.com

Hippocampe 265 - septembre 2022 19


Les associations régionales

Stage PPA AML 2022 L’association des moniteurs liégeois (AML) a organisé son stage annuel de plongée profonde à l’air (PPA) en Méditerranée, plus précisément à Boulouris du 18 au 22 mai 2022. 21 participants dont :  5 candidats à l’obtention du brevet de spécialisation PPA (disponible pour les titulaires du brevet 3*) permettant de dépasser les 40m de profondeur,  3 candidats moniteurs fédéraux (CMF) aux manettes de l’organisation générale du stage,  8 autres moniteurs encadrants,  5 plongeurs déjà titulaires du PPA et désireux de se perfectionner. Voici quelques témoignages pour te permettre d’apprécier à sa juste valeur la qualité d’un tel stage.

Thomas Alonso, candidat PPA Ce stage était une première pour moi dans le cadre du passage de brevet PPA. En arrivant, je ne m’attendais pas à vivre une telle expérience. Aussi bien sportivement, qu’humainement. Malgré plusieurs années dans la plongée, je n’ai pas eu beaucoup d’occasions de faire la connaissance d’autres plongeurs en dehors de mon club. Cela a été extrêmement enrichissant car nous n’avons pas les mêmes habitudes de plongée (différences dans le matériel, dans les briefings, etc).

Les candidats MF Voilà un stage bien utile dans la préparation du monitorat fédéral… En tant que candidats moniteurs fédéraux et conscients de tout l’intérêt d’une formation 3*PPA, nous désirions ardemment être les acteurs du stage et prendre en charge l’ensemble de l’organisation ! A tour de rôle et en concertation, nous rédigeons les feuilles de palanquée, nous donnons les briefings de sécurité et à chacun d’entre eux nous nous affinons et nous améliorons ! Futurs formateurs, nous contribuons, avec les MF et MN, à la formation des 3* candidats PPA lors des prises de contact, briefings et débriefings. Les premières certifications sont proclamées et nous sommes ravis que nos feedbacks faits aux candidats soient en adéquation avec ceux des formateurs ! On est dans le bon ! Au niveau organisation, après une

Ces différences permettent d’élargir notre vision de la plongée. Ce stage était une occasion de réaliser de superbes plongées en mer, de nous ouvrir des portes vers de nouvelles profondeurs et d’y découvrir une faune et une flore parfois différente de nos habitudes. Au final, bonne humeur, rencontres, partage d’expériences et plongées ont rythmé ces quelques jours sous le soleil du Sud de la France. Thomas Alonso, plongeur EPSM Ciney, Assistant moniteur et nouveau PPA

première journée que l’on qualifiera de «mise en jambe», nous apprenons que «déléguer» n’a de sens que si les attentes sont clairement définies ! Une fois les rôles redéfinis et un meilleur timing de nos départs, nous arrivons 20 minutes plus tôt au centre de plongée ce qui nous permet de prendre le temps de vérifier la sécurité à bord et de nous équiper afin d’accueillir les participants dans des conditions optimales ! Tout ce que nous avons appris pourra être mis en application lors du stage final pour le monitorat fédéral du mois de septembre… On remerciera les moniteurs fédéraux et le moniteur national qui nous ont fait bénéficier de leurs conseils et de leur bienveillance afin de nous permettre d’extraire le plus d’expérience possible de ce stage ! Les candidats moniteurs fédéraux 2022 Pierre-Philippe Fouret Christophe Lintermans David Nabet Thomas Coremans, MF et formateur Ce fut pour moi un véritable plaisir de participer à ce stage PPA de l’AML qui a couronné la réussite de tous les candidats ! Encore bravo à vous ! Qu’est-ce qui a contribué à cette réussite ? Tout d’abord un bon mix entre sécurité, apprentissages et réelle bonne humeur. Nous repartons tous avec de nouveaux copains et de nouvelles connaissances et compétences. J’ai personnellement particulièrement aimé transmettre ce que j’ai appris dans le passé aux candidats PPA et aux candidats MF… avec sérieux et… humour. Toi qui me lis, je t’encourage à envisager dans le futur un stage PPA au sein d’une association régionale, que ce soit à l’AML, au CFIP ou à l’AMB.

20

Hippocampe 265 - septembre 2022


Une «touriste» - Fabienne Brolet, MC Je suis moniteur club (MC) et j’ai passé mon PPA en 2018, au sein de mon club. Cette année, j’ai décidé d’opter pour la formule du stage PPA organisé au sein d’une association de moniteurs. Si sur le fond, les règles sont les mêmes (prise de connaissance et briefing pendant les repas, en palanquée, fixer les 5 stops, etc), la différence est pourtant là : je ne connais pas mes compagnons de plongée. Pour cela : Félicitations aux nouveaux 3* PPA ! J’admire la démarche de passer ce brevet au sein d’une association de moniteurs telle que l’AML.Ils ont dû sortir de leur zone de confort et

démontrer qu’ils pouvaient organiser 1 plongée profonde avec des personnes qu’ils ne connaissaient pas. Encore Bravo à eux. Et j’observe surtout les CMF. Etant donné qu’ils doivent se préparer à pouvoir organiser de tels stages les CMF présents s’occupent de l’organisation, sur place. Et quel boulot ! : checker la sécurité sur le bateau tous les jours ; s’organiser avec le skipper pour définir les sites de plongée ; établir les palanquées pour que les candidats 3* apprennent un maximum ; faire face et trouver des solutions quand un imprévu se présente…

Franchement, même si au début ce fut un peu confus, à la fin, tout était bien réglé. Et le tout dans la bonne humeur, encadrés par les MF et MN, référents de valeur, toujours bienveillants. En conclusion, une belle expérience pour tous, je pense. Et j’ai vraiment passé un chouette séjour, entourée de bonnes personnes. Merci à l’ AML. Fabienne Brolet, MC 2348 Photo : Eve-Marie Mosseray

Nérée Diving Ecole & magasin spécialisé en plongée sous-marine

www.neree-diving.com

Nérée Diegem

Haachtsesteenweg, 84/2 1831 Machelen 02/720.91.99 diegem@neree.be

Nérée Wavre

Nérée Namur

Rue Saint Roch, 22 1300 Wavre 010/81.59.54 wavre@neree.be

Rue Père Cambier, 17 5000 Salzinnes 081/74.03.07 neree@skynet.be

Découvrez tous nos services

- GONFLAGE :

stations de gonflage air/nitrox/oxy. Possibilité d’abonnement 10+2 gratuits ou illimité annuel

- SAV DÉTENDEUR :

Réduction membres Lifras : Nous offrons 10 % de remise* à tous les plongeurs membres d’un club Lifras en ordre de cotisation.

entretien des plus grandes marques (Aqualung, Mares, Scubapro, Cressi) dans un délai de 10 jours

- RÉPARATION COMBI :

atelier spécialisé dans la réparation de combinaison étanche

* réduction Lifras : non cumulable avec d’autres promotions. Valable uniquement pour les articles de plus de 20 € hors prix nets et SAV. Hippocampe 265 - septembre 2022 21


Commission de l’Enseignement

Les yeux dans les yeux avec un requin baleine

Pôle Développement Révision des procédures d’assimilation de plongeurs Trois ans après la réforme des procédures d’assimilation de plongeurs, réforme qui avait vu la transformation de la «Cellule MF» en «Pôle Développement», le moment était venu de faire le point sur les procédures mises en place. Un petit groupe de travail a été créé pour l’occasion, soulevant certains problèmes et constats :  Des difficultés pour trouver la correspondance entre la multitude de brevets d’autres fédérations / organismes et nos standards.  Le constat que, pour un même brevet, la manière de l’obtenir a parfois été curieusement variable ; rendant chaque demande unique.  Une interprétation parfois rigide par nos écoles des possibilités d’assimilation de plongeurs.  Une partie des écoles Lifras demande de l’autonomie pour la réalisation des exercices.  Une grande partie des écoles demande de l’aide pour l’analyse des demandes… Des améliorations concernant les procédures d’assimilation ont été créées, présentées et votées au Collège MN du mois de mai. Les exigences d’assimilations ne sont pas modifiées, mais la méthode de travail est améliorée et donne plus de prérogatives aux écoles.

 Lorsque le Pôle aura donné son accord et défini la procédure pour l’assimilation, l’école pourra commander le «kit assimilation» nominatif.  L’école sera autonome dans la réalisation des exercices. ASSIMILATION 3*

La procédure d’assimilation vers le brevet 3* est également adaptée :  Comme précédemment, toutes les demandes seront adressées au Pôle Développement, qui assurera le traitement administratif de la demande.  Sans changement : lorsque le Pôle aura donné son accord et défini la procédure pour l’assimilation (après rencontre avec le candidat), l’école pourra commander le «kit assimilation» nominatif.  Dorénavant, l’école sera autonome dans la réalisation des exercices ! (Bien entendu, si l’école a un souci d’en-

cadrement, le Pôle reste à disposition pour la réalisation des exercices, ou pour aiguiller les candidats vers des moniteurs disponibles…)

La procédure d’assimilation s’applique également à un plongeur Lifras qui souhaite valider une expérience obtenue à l’extérieur, après un passage dans une autre organisation (même s’il n’a pas quitté la Lifras). Dans ce cas, c’est le Pôle Développement qui décidera de la possibilité ou non de valoriser le titre obtenu ou l’expérience acquise, selon la justification avancée (le saut d’un organisme à l’autre en fonction de l’humeur d’un candidat n’est pas souhaité).

Nausicaá, le premier aquarium au monde

ASSIMILATION 1* Les assimilations vers notre brevet 1* ne changent pas (gestion à 100% par le Chef d’école / brevet de base demandé, avec 5 plongées d’expérience). ASSIMILATION 2* La procédure d’assimilation vers le brevet 2* est adaptée :  Toutes les demandes seront adressées au Pôle Développement, qui assurera le traitement administratif de la demande. 22

Hippocampe 265 - septembre 2022

La période de six mois pour réaliser le parcours d’assimilation est portée à un an.

Toutes les demandes d’assimilations sont à introduire à l’adresse assimilations@lifras.be La nouvelle équipe est composée de Caroline Gallez, Tonino Barbiaux et Yvan Barthélemy. Le Pôle est à votre disposition, à cette adresse également, pour répondre à toute question sur les procédures ou sur les possibilités de valoriser des expériences. N’hésitez pas à nous contacter ! Pour le Pôle Développement, Yvan Barthélemy NOUVEAUTÉ

ADAPTATION DU COÛT DE L’ASSIMILATION DES PLONGEURS 1* Si un plongeur frappe à notre porte avec un brevet 1* obtenu à l’extérieur et l’envie de progresser, il est assez évident que le Chef d’école va très rapidement le pousser à préparer le brevet 2*. Notre système obligeait ce plongeur motivé à payer un « kit assimilation 1* » et immédiatement après un « kit de préparation au brevet 2* Lifras ». Le Conseil d’Administration a décidé de faciliter financièrement le parcours de ces nouveaux membres : Le plongeur qui se présentera pour une assimilation 1* ne recevra plus de «kit assimilation 1*», mais recevra directement son «kit de préparation au brevet 2* Lifras». Pour un coût unique de 100€, ce plongeur recevra donc le brevet 1* Lifras et tout le nécessaire pour préparer et homologuer le brevet 2* !


Commission Apnée

APNÉE

Championnats

du Monde indoor

Belgrade

Dieter Braet

Du 11 au 16 Juin dernier ont eu lieu les championnats de monde de Freediving indoor CMAS à Belgrade, en Serbie. Un événement extraordinaire où, à travers 200 athlètes, 27 nations étaient représentées. Les plus grands athlètes de l’apnée indoor étaient présents dont Mirela Kardasevic (Croatie), Mateusz Malina et Julia Kozerska (Pologne), Bourdila Guillaume et Sylvie de Beaucaron Gilson (France), William Joy (Chine) et beaucoup d’autres. Ces championnats sont l’occasion, pour les athlètes, d’améliorer leur PB «Personnal Best», de réaliser des nouveaux WR «World Record» ou NR «National Record». Y sont pour cela, réunies toutes les conditions dont une piscine olympique à fond plat et à une température de l’eau de 26°C. Sauf, peut-être pour la discipline d’apnée statique… Les épreuves ont commencé le dimanche 12 juin au matin, avec l’épreuve de DNF (Dynamique sans palmes). Les athlètes féminines ont débuté pour ensuite laisser place aux apnéistes masculins. La température, dans l’enceinte de la piscine, était encore fraîche à cette heure. Les performances incroyables ont laissé présager de très belles per-

Diter Braet - Départ sur DYN

formances pour la semaine à venir : WR pour Julia Kozerska avec 210 m. Chez les hommes, c’est Mateusz Malina qui remporte l’épreuve avec 233,80 m. Les après-midis sont dédiés aux épreuves d’endurance et de sprint. Ainsi le dimanche après-midi a eu lieu l’épreuve du 16x50 m, avec des chronos sous les 10 minutes. Médaille d’Or pour le turc Derin Toparlak, avec un chrono de 9’37’’61 soit une moyenne de 36 secondes pour parcourir 50 m et s’octroyer une récupération avant de repartir ! Les ondulations des athlètes du 16x50 m sont très différentes de celles que peuvent avoir un athlète de DYN : esthétique certes, mais sur-

tout efficaces, rapides, donc consommatrice d’oxygène. La 1ère place chez les femmes revient à l’italienne Chiara Zaffaroni avec un temps de 11’08’’68. Chaque jour, après les podiums, les athlètes peuvent s’entrainer, faire une reconnaissance du bassin, des marques au sol, évoluer au contact de l’eau, la ressentir et s’adapter à sa température. Sans forcer et dans la bonne humeur. Le soir, les athlètes se retrouvent pour diner ensemble, à l’hôtel ou en ville, profitant de l’atmosphère conviviale de Belgrade. Car, s’il peut y faire jusqu’à 40°C en journée, les débuts de soirée en terrasse sont plutôt doux.

Hippocampe 265 - septembre 2022 23


Le lundi 13 juin au matin, place à l’épreuve d’apnée dynamique bipalmes, DYNBI. Guillaume Bourdila remporte le titre avec une performance de 274,70 m. Il devance ainsi, de 64 cm, Mateusz Malina. Les deux se sont livrés une bataille de champions. Mateusz dira «ne pas avoir regardé Guillaume», mais sur ses derniers 25 m il aura quand même bien mis le turbo pour aller le chercher. Chez les femmes, le nouveau WR et titre mondial est pour Mirela Kardasevic avec 250 m. Notez également que l’écart entre les athlètes femmes et hommes se réduit de saison en saison (de l’ordre de 10%). Le lendemain, place aux athlètes d’un autre monde, ceux de l’apnée statique, STAT. La veille, ils se sont entrainés pour s’adapter à la température de l’eau, bien en dessous de la température des petits bassins où est habituellement réalisée cette épreuve. Des messages sont échangés (parfois tendus) entre l’organisation et les différents coachs pour faire monter la température de l’eau. Sans succès : elle restera à 26°C. Certains décideront de ne pas s’échauffer dans l’eau quand d’autres prévoiront des bouillotes adaptées, pour ne pas consommer trop d’oxygène par le tremblement musculaire indu à cette température trop fraiche. L’allemande Heike Monika Schwerdtner remporte l’or avec 8’10’’52 devant la formidable Julia Kozerska et la tenante du titre, Sylvie de Beaucaron Gilson. Chez les hommes, le charismatique croate 24

Hippocampe 265 - septembre 2022

Budimir Sobat dit «Buda» remporte le titre avec 9’12’’71 devant Laurent de Beaucaron dans une atmosphère frénétique ! Le dernier jour, honneur à la discipline reine, la dynamique monopalme, DYN. Elle reste, l’épreuve avec les plus grandes distances accomplies. Avant ces championnats, le WR est à 300 m, réalisé par le français Arthur Guerin Boëri en 2017. Il sera, ce mercredi 15 juin, pulvérisé par le Mateusz Malina avec 321,43 m. C’est plus de 3 longueurs de terrain de football ! Guillaume Bourdila – encore lui ! – se contentera de la 2e place, cette fois-ci.

A noter que William Joy ferme le podium avec 279,16 m, malgré 2 mois de confinement avant ces mondiaux. Chez les athlètes féminines, Mirela Kardasevic réalisera un nouveau WR à 275,36 m suivit par la team polonaise Magdalena Solich-Talanda et Julia Kozerska. Qu’on se le dise : à force de lire des chiffres au-delà des 250 m, on a tendance à s’y habituer. Toutefois pour y arriver, ces champions s’entrainent tous les jours, à minima 10 mois dans l’année et se comptent sur les doigts des deux mains. Diter Braet


Lors de ces championnats, Diter Braet a représenté la Belgique et réalisé en DNF 129,4 m (16e place) et en DYN 206,6 m (20e place) améliorant ainsi le NR de Belgique de 6,60m en DYN.

«Personnellement je suis heureux d’avoir pu représenter nos couleurs lors de ces championnats du Monde. Je souhaite vraiment remercier la Febras et la Lifras pour leur soutient. Les championnats sont vraiment magiques ! Au moment du départ sur la DYN, j’ai le drapeau de la Belgique face à moi. Ça m’a donné un vrai boost. Les mondiaux, c’est un moment idéal pour essayer de faire des records. Ils permettent de montrer qu’on est là. Finir à la 20e place c’est pas mal. Même s’il m’en restait sous la palme. Mais je voulais surtout sortir propre. Donner envie à d’autres apnéistes belges de participer à des compétitions et ainsi faire monter le niveau. J’espère que pour les prochains championnats, on arrivera à faire une belle équipe. L’ambiance est vraiment très bonne entre les athlètes des différentes nations. Et les conditions pour performer sont idéales.» Diter Braet (à gauche) et Guillaume Bourdila - Champion du Monde (à droite)

Optique PEETERS Rue Marie-Christine, 114 à 1020 Bruxelles 02/ 426 77 71

Sous l’eau, la vue c’est la vie

Masque de plongée avec votre correction optique Hippocampe 265 - septembre 2022 25


Commission NAP

2022

Reprise des activités et compétitions pour

la nage avec palmes Universiade 2022 : Lignano

Venue d’une championne Ukrainienne

Dans le courant de mars 22, une délégation belge francophone composée de Marine Harzé (Aquani - Nivelles) et de Dominique André (Coach) s’est rendue à la Coupe du Monde Universitaire de nage avec palmes à Lignano en Italie. Marine est la première nageuse belge de l’histoire de la nage avec palmes à représenter son université, son pays et sa ligue dans une Coupe du Monde pour Universités. Pas moins d’une petite centaine d’universités de quinze pays différents avaient fait le déplacement en Italie dans un cadre magnifique et sportif. Résultats plus que positifs pour Marine, engagée sur 4 courses, Marine s’est hissée dans deux finales A et a terminé respectivement quatrième sur 200 m bifins et sixième du 400 m bifins Cet événement fût très prenant tant sur le plan sportif qu’émouvant sur le plan humain, une équipe de l’Université de Kharkiv avait fait le déplacement en Italie malgré les événements de ce début printemps.

En juin dernier, l’Aquani - Nivelles avec l’appui de la Lifras a accueilli une Championne d’Apnée et de Nage avec Palmes dans le cadre du programme d’accueil des réfugiés sur notre territoire, en effet Katerina Vashchenko, 20 ans et originaire de Kharkiv en Ukraine, a décidé de continuer sa carrière sportive chez nous et de commencer des études universitaires. Katerina vient en ce début de juin de devenir vice-championne du Monde en Apnée en Serbie lors des championnats CMAS (100 m vitesse) et récemment (mai 2022), elle a obtenu des médailles en Coupe du Monde de Nage avec Palmes à Leipzig. Inscrite à la Lifras avec une licence Aquani - Nivelles, Katerina a déjà par-

Katerina et Dominique 26

Hippocampe 265 - septembre 2022


ticipé à une compétition internationale de Nage avec Palmes à Eindhoven en juin et remporté trois victoires avec brio. Nous souhaitons beaucoup de succès à Katya et une nouvelle vie loin de cette guerre inhumaine.

Championnat du Monde Séniors à Cali : Colombie Une délégation belge a participé, du 18 juillet au 23 juillet, au Championnat du Monde en piscine de Nage avec Palmes à Cali. L’équipe, composée de deux nageuses, Marine Harzé (Aquani-Nivelles) et Elise Croes (NautilusHasselt) étaient encadrées par Dominique André, Coach National Nage avec Palmes BEFOS-FEBRAS. Records personnels et de Belgique sont battus et Elise termine à la 4e place en finale du 400 m bifin. Bravo pour ces performances, félicitations! Dominique André

Marine Harzé, aux Championnats inter universitaires de Lignano Hippocampe 265 - septembre 2022 27


Commission Audiovisuelle

FLOREFFE Première rencontre entre

PHOTOGRAPHES Le 14 mai 2022, à la carrière de Floreffe, s’est déroulée la première rencontre entre photographes sous-marins. La rencontre était organisée par le club de la Pévèle avec le soutien technique pour la photo de la Commission Audiovisuelle (CAV) de la LIFRAS et de la Commission Régionale Photo-Vidéo des Hauts-de-France (CRPV HDF) de la FFESSM (Fédération Française d’Études et de Sports Sous-Marins).

28

Vers 16h30, les participants se sont dirigés vers une salle de l’abbaye de Floreffe pour, en 1h30, faire le tri, le traitement et le choix des photos. L’abbaye de Floreffe est un site splendide.

Photos : Ana Ferro et Jean-Sébastien Bourgois

Cette sortie a bénéficié d’un temps splendide et fut un franc succès : 45 plongeurs dont 24 photographes de Belgique et de France se sont donc retrouvés pour deux plongées avec au total 2h30 d’immersion.

La projection des photos sélectionnées a été faite dans la foulée avant un regroupement sur la terrasse du restaurant de l’abbaye pour déguster une bière de l’abbaye ou une boisson sans alcool.

Les photographes devaient présenter 3 photos : - Une de gobie, thème imposé. Ces poissons un peu envahissants ne sont pas toujours coopératifs pour la pose ! - Deux photos libres.

Deux jurys différents : - Jury des photographes - Jury extérieur, deux désignés par la Lifras, un par le président du club de la Pévèle et deux désignés par la CRPV HDF

A midi, le pique-nique fut organisé par Stéphane Marcel, président du club de la Pévèle. A 16h, les participants ont aussi pu déguster des gâteaux faits maison.

Les distinctions : - Gobie, libre 1, libre 2, meilleur score sur les 3 photos (série) - Puis deux coups de cœur : «ambiance» et «peinture»

Hippocampe 265 - septembre 2022

Résultats du jury des photographes : 1er : Jean-Sébastien Bourgois 2e : Pierre-Bernard Dumoulin 3e : Olivier Delorieux Résultats du jury extérieur : 1er : Jean-Sébastien Bourgois 2e : Sébastien Cotte 3e : Olivier Delorieux Coups de cœur : Ambiance : Ana Ferro Peinture : Geoffrey Sacre Bonne humeur et nombreux échanges entre les participants qui comptent rééditer l’évènement dès l’an prochain. Le rendez-vous est prévu à Floreffe, le samedi 13 mai 2023.


Jean-Sébastien Bourgois

Olivier Delorieux

Hippocampe 265 - septembre 2022 29


Sébastien Cotte

Pierre-Bernard Dumoulin Voici quelques-unes des photos distinguées . Pour ceux qui désirent voir l’ensemble, vous pouvez scanner le QR code de l’article.

https://club-de-plongee-de-la-pevele.vpdive. com/w/gobie-et-ses-amis-2022 Antoine Polaert CRPV HDF 30

Hippocampe 265 - septembre 2022


Ana Ferro

Hippocampe 265 - septembre 2022 31


Commission Audiovisuelle

Le mimétisme Je suis moniteur Club au CLAS de Liège et membre actif à la CAV. J’aimerais partager et faire découvrir mon travail au sein de la CAV à la communauté de la Lifras, et qui sait, pourquoi pas donner envie à certains de se la lancer dans la photo sous-marine. J’ai choisi cet aspect de la faune et de la flore, parce que j’ai toujours été sidéré par ce que la nature pouvait imaginer pour ne permettre au final que de se reproduire et survivre. C’est le résultat de plusieurs années de travail que j’ai condensé ici en quelques photos qui me semblent assez représentatives du mimétisme des couleurs, des textures et des apparences. Le mimétisme est une stratégie adaptative d’imitation. Elle permet par exemple à une espèce d’échapper à d’éventuels prédateurs. Le processus le plus étudié est le mimétisme visuel, mais il existe aussi des mimétismes chimique (olfactif, gustatif ), acoustique, tactile et comportemental. Rien de mieux en effet, que de se fondre dans le décor lorsque l’on veut passer inaperçu. Il existe une différence majeure entre le mimétisme et le camouflage du point de vue de leur évolution : si l’aptitude au camouflage, notamment par la couleur ou la texture, peut se développer assez rapidement au sein d’une population par le jeu des mutations et de la sélection, le mimétisme au contraire implique un mécanisme plus complexe de coévolution mettant en jeu trois espèces : l’espèce servant de «modèle», l’espèce imitatrice et l’espèce dupée. Alors méfiance, l’observateur n’est pas toujours celui qui pense l’être !

Claudio Di Dio Source : https://fr.wikipedia.org et https://www.zesea.com

32

Hippocampe 265 - septembre 2022


Hippocampe 265 - septembre 2022 33


34

Hippocampe 265 - septembre 2022


Hippocampe 265 - septembre 2022 35


Nos carrières

La Croisette

HISTORIQUE – LA NAISSANCE DU PLAN D’EAU A la sortie de Philippeville, en direction de Givet et la France, proche du parc à conteneurs se situe la carrière de la Croisette sur la commune de Vodecée. Ce site est géré par les bénévoles du premier club hennuyer de plongée sous-marine, le Royal Centre d’Activités Sous-marines du Hainaut. En 1958, un petit groupe de téméraires décide de créer un club de plongée à Charleroi, certains d’entre eux ayant eu un début de formation au CAS de Bruxelles. Ils achètent des bouteilles, des détendeurs et se font parrainer par le gérant du Casino Solvay, Monsieur Jules Honnay, afin d’avoir accès à la piscine de Couillet. En octobre 1960, ce groupe de pionniers s’organise, se donne un Conseil d’Administration et prend le nom de Centre d’Activités Sous-marines du Hainaut, le CASH, le premier club de plongée du Hainaut est fondé. Entretemps, les différents clubs de Belgique, dont le CASH, s’étaient réunis pour fonder la FEBRAS. Beaucoup d’eau a coulé sous le pont du temps... En 1962, certains quittent 36

Hippocampe 265 - septembre 2022

le club et fondent l’ASAC, en 1968 c’est l’Aloha, ensuite les Diodons en 1972, en 1975 l’Amphitrite et les Congres, suivent l’étiolement et la constitution d’autres clubs. Jusqu’en juillet 1983, le CASH occupait la carrière de Gougnies, site occupé pendant 20 ans. Vers le mois de mai 1983, le Conseil d’Administration est averti par le propriétaire de la carrière que celle-ci devant servir de décharge, toute plongée serait interdite à partir de décembre. Certains membres ont alerté l’Environnement du danger de migration vers la nappe phréatique d’éventuels produits toxiques provenant des fours sidérurgiques de la région carolorégienne. Le propriétaire, mis au courant des faits de naturalisation du site, pria le Président de l’époque, Pierre Pepinster, et ses plongeurs de quitter les lieux. Tous les membres du club se sont alors mis à la recherche d’un plan d’eau pour pouvoir encore pratiquer notre sport... C’est en 1985 que le CASH a obtenu le droit de plonger dans cette carrière. Messieurs Robert Algrain et Jean Bouton furent les intermédiaires auprès de Monsieur Focant pour « obtenir les droits de

plonger dans ce site ». C’est en 1992 qu’un membre du club acquit la carrière. Le site est déjà répertorié dans l’Atlas Ferraris de 1777, situé dans la commune de Vaudezee (Vodecée) en territoire français. ORIGINE DU NOM «LA CROISETTE» C’est grâce aux travaux conjoints de Madame Cécile Ansieau, archéologue à la Région Wallonne et ancienne membre du Royal CASH, et au Syndicat d’Initiative de Philippeville que nous avons obtenu les renseignements suivants. La carrière de la Croisette se trouve à proximité de l’emplacement d’une très ancienne borne. Le nom de «Croisette» était alors donné à la croisée des chemins où l’on trouve ces bornes. Dans un document daté d’octobre 1618 intitulé «Renseignements des bornes et limites de la terre de la Seigneurie d’ECHERENNES», il est relaté la précision suivante : «N°10 D’icelle borne à une autre située proche du chemin de PHILIPPEVILLE à VAUDEZEE et Croisette dudit VAUDEZEE cotée N° 10 ». Depuis, le village d’Echerennes a disparu, absorbé


par Philippeville. Notre carrière se trouve à proximité de l’endroit de cette croisette, d’où son nom. LA CARRIÈRE ET SON MARBRE ROSE Une des particularités de ce plan d’eau est sa richesse en anciens outils d’exploitation du marbre griotte, jambon, rose. Pour simplifier la compréhension de cet article, nous utiliserons le mot ‘’marbre’’, c’est-à-dire une pierre calcaire colorée ou pas, veinée ou pas. Il est intéressant de savoir que la société belge Merbes-Sprimont, fondée en 1779, est la plus ancienne entreprise marbrière d’Europe. Des salles du Château de Versailles sont en marbre de chez nous, on aime à croire qu’il vient de la Croisette, tout comme le marbre que l’on retrouve dans de belles demeures bourgeoises de Belgique. Dans les Galeries Royales Saint-Hubert à Bruxelles, qui fêtent leurs 175 ans cette année, les parements des façades sont aussi en marbre de nos carrières. L’hôtel de ville de Charleroi, le piétonnier de la rue de Dampremy à Charleroi sont également paré de notre marbre. Les bâtiments de notre site de la Croisette sont construits en marbre, celui-ci provenant de la carrière. L’usage de cette pierre, dans la région, va des habitations aux trottoirs et même jusqu’aux piquets de clôture des champs. Cette roche est employée depuis l’époque romaine jusqu’à maintenant. Malheureusement, la mode, le coût, la difficulté d’exploitation font que cette pierre est de plus en plus abandonnée. Une carrière à Romedenne a été rachetée pour faire du gravier pour les routes... Beaucoup de sites servent aujourd’hui de zones de remblais, certains, proches de la Croisette, sont encore ignorés et gardent encore tous leurs secrets... J’y ai déjà trempé mes palmes... Une des légendes... Dans les années 1983 ou 1984... Plus tôt peut-être... Après avoir fêté, début décembre, la Sainte-Barbe, patronne des métiers dangereux, tels les mineurs, les pompiers, les artilleurs, etc., le patron du site a mis ses ouvriers en congé jusqu’au début de la nouvelle année. Il leur demanda de bien vouloir venir régulièrement surveiller le niveau d’eau et le bon fonctionnement des pompes. Une panne de courant, une négligence, un certain malaise dans cette profession

La croisette à sec

Tambour du treuil Hippocampe 265 - septembre 2022 37


est chauffé l’hiver, il est accueillant et propre. C’est là que se trouve notre lieu de secours, oxygène et infirmerie sont à disposition. Une bâtisse, encore un peu en état, pas trop délabrée, a servi de vestiaire et de remise... C’est devenu un centre de gonflage où l’on peut faire gonfler sa bouteille 200 ou 300 bars. Ces locaux ont servi un temps de salle de barbecue... Mais ça, c’est une autre histoire...

Volant du treuil en perdition... Personne n’est venu voir et le niveau d’eau montât ! Noyés, les outils étaient pour la plupart perdus... Les treuils, pompes, marteaux piqueurs sont encore bien visibles, certains ont été vandalisés par des plongeurs indélicats et avides de ‘’souvenirs’’. LA CROISETTE AUJOURD’HUI Les silures glanes sont au nombre de trois et sont peu farouches. Parfois, ils impressionnent par leur taille, le calme dans leur déplacement et leur nonchalance. C’est toujours avec beaucoup de fierté que nos amis plongeurs relatent leur découverte d’un ou deux silures, certains chanceux arrivent à voir les trois en une seule descente... Carpes et brochets sont entretenus, ils reçoivent régulièrement leur dose de nourriture. Sur ce point, le Conseil d’Administration et les plongeurs du Royal CASH sont intransigeants : NE DONNEZ PAS DE NOURRITURE à nos poissons, on s’en occupe !

ponton et le plan d’eau. Nous sommes très attentifs à ce point de sécurité. Nous avons la chance de n’avoir pour ainsi dire que peu d’accidents, voire très peu. Dans la carrière, vous pourrez admirer des treuils dont un accepte encore que l’on déplace sa manivelle de vitesse, des pompes, bientôt notre marteaupiqueur sera positionné dans une faille. Nous avons retrouvé un filtre à air comprimé, lui aussi a besoin de quelques travaux de réhabilitation pour votre plaisir. Nos locaux : au début, il n’y avait que des bâtiments délabrés, les toits étaient percés, un lierre courait à l’intérieur de ce qui est devenu un bar luxueux en marbre griotte... Un bâtiment abandonné et ouvert à tous vents ne servait à rien ou presque... Il a été transformé en vestiaire dames et hommes, il

Revenons au bâtiment le plus important, celui qui vous accueille à votre arrivée. Dans une partie, devenue cuisine, un canon à chaleur a réchauffé les plongeurs au début de l’histoire de la Croisette... Un premier bar a été construit, on réchauffait la soupe sur un ancien poêle à mazout. Déjà, c’était le CA et des bénévoles qui servaient au bar après la plongée. Énormément de travaux ont été effectués, des salles d’accueils ont été inaugurées. Une des pièces maîtresses de notre clubhouse, fierté de tous, trône fièrement dans la plus grande salle aménagée. Il s’agit du treuil de remontée des blocs du fond de la carrière. Cette superbe machine, témoin de ces temps révolus, plus personne n’employant le ‘’marbre’’ griotte, a été nettoyée et bichonnée. Il s’agit d’une pièce imposante, seul vestige du passé et probablement la dernière encore présentable. Les coussinets des axes ont disparu, certains en cuivre ont vraisemblablement été négociés pour quelques sous par des gens peu scrupuleux... Les roues d’entraînement de la force motrice sont au-dessus de vos têtes et sont là figées. Seuls manquent les courroies et le moteur. Une de celles-ci a été déplacée sur une dalle devant le parking. D’autres gisent encore sous l’eau. A la gauche de ce

Pour garder une certaine limpidité de l’eau, nous avons placé des ‘’ultrasons’’, un bulleur et des jets d’eau qui remontent l’eau du fond pour l’oxygéner et combattre les cyanobactéries. Régulièrement, nous effectuons un rempoissonnement. Depuis peu, nous avons placé plusieurs caméras pour sécuriser le plan d’eau, ceci permettant aux bénévoles actifs au bar de voir ce qui se passe sur le 38

Hippocampe 265 - septembre 2022

Ecrevisse bleue


Cet article sur la Croisette ne serait pas complet si je ne vous parlais pas de la maquette, notre maquette. C’est l’œuvre d’un membre du Royal CASH, Claude Janssens, un passionné de maquettes, Juge international dans de nombreuses compétitions, un fou du détail et surtout au sein du Club ‘’Le Claude Tonitruant’’. Après des heures de travail acharné, notre ami nous a remis la réplique exacte de notre Croisette. Elle est placée discrètement dans la pièce aux peintures, l’une représentant un mur sous l’eau sur lequel on voit les ‘’graffitis’’ des ouvriers carriers, des marques de leur passage, un témoignage de leur travail, une signature souvent affublée d’une date et d’un monogramme telle une étoile ou autre marque... Cette peinture a été réalisée par Alain Maes, notre Chef d’école. L’autre peinture est l’œuvre d’un Ancien, Jacques Papleux, disparu depuis... Cette œuvre signée donne la preuve de l’attachement des membres à leur Royal CASH.

Treuil de remontée grand treuil se cache un cric mécanique, pièce rare, peu d’entre eux subsistent encore. Il s’agit d’un bel exemplaire que bientôt nous mettrons en évidence, certaines parties sont en bois et celui-ci a vécu... Sur le mur, vous pourrez admirer les ampèremètres et voltmètres du moteur de ce treuil, ses références ATEA. Maquette

Silure Hippocampe 265 - septembre 2022 39


Au début de notre occupation, une grue tripode était posée sur la carrière. Elle servait, par son système de grue, à remonter du fond des blocs impressionnants, certains occupent encore les abords du plan d’eau. Elle fût démontée et envoyée, dit-on, soit à Rochefontaine, soit en région liégeoise près de Sprimont, le mystère reste entier. ET SOUS L’EAU Après votre saut du ponton flottant, vous découvrirez toutes les richesses de la Croisette. Plusieurs ‘’trous’’ carottes ont été creusés pour permettre de fixer dans leur fond une poulie de renvoi sur laquelle glissait un fil hélicoïdal à trois brins. Celui-ci était tendu au-dessus d’un

bloc à découper, il descendait ensuite dans une autre carotte. Ces carottes pouvaient avoir une profondeur de 6 à 15 mètres. Le fil pouvait atteindre une longueur de l’ordre du kilomètre, sa torsade changeait de sens régulièrement. Sa vitesse était d’environ 35 km/h, il s’enfonçait dans le calcaire de plus ou moins 8 cm à l’heure. Le fil était chargé d’eau et de sable de grès pour user et découper les gros blocs de marbre. Sur certaines parois, vous pourrez voir les courbes de sciage que ce fil a laissées. Avant l’emploi des perforatrices cylindriques, c’était à l’aide de pics, de grands burins, que l’ouvrier creusait ces carottes. Ensuite, il fut mis au point une autre technique : celle des perforatrices cylindriques. On employait du gravier qui était entraîné par un cylindre pour

Principe de découpe au fil hélicoïdal G. Galy © Les Marbrières de Caunes

user le marbre. Les parois des ‘’trous’’ sont lisses, contrairement aux plus anciens taillés au burin. Nous possédons les deux types dans la carrière. A plusieurs endroits, vous pourrez voir ces morceaux de colonnes sorties de ces carottes. Sur le fond, vous découvrirez des treuils et des pompes électriques. Un wagonnet en état d’épave très avancée, des morceaux de tuyau à air comprimé, plusieurs poulies de renvoi ayant supporté le fil de sciage et d’autres vestiges du passé. Le Conseil d’Administration et tous les membres du Royal CASH œuvrent régulièrement pour accueillir, comme il se doit, les visiteurs de notre site. Nous le mettons à votre disposition pour ce plaisir partagé qu’est notre passion commune. Je me dois de remercier pour la conservation des archives du CASH, des amis, en premier Francis Basso, c’est lui qui a réalisé la première plaquette des 40 ans du club, il n’est plus parmi nous depuis trop longtemps... Franz Ansieau qui a réalisé la plaquette des 50 ans et a conservé la documentation, mémoire du club... Malheureusement, pour les 60 ans du Royal CASH, nous avons été confinés... Je remercie, pour leurs travaux que j’ai consultés Frans Dopere, P.-H. Tilmant, P. Dumon, A. van Iterson et bien d’autres amoureux du marbre de nos carrières. Les remerciements du Royal CASH vont aussi à notre généreux propriétaire Michel Bouton. Jacques Rassart

Vieil escalier de remontée 40

Hippocampe 265 - septembre 2022


OFFRE SPÉCIALE CROISIÈRE TEMAN

Banda Helmahera Raja Ampat Komodo

Réservez votre croisière TEMAN via Blue&Green Diving jusqu’au 31 octobre 2022 et bénéficiez de 5% de remise sur le tarif de la croisière. RÉSERVEZ

hello@bg-adventures.com - +32 (0) 477.99.08.70

https://temanliveaboard.com - https://bg-diving.be

PLONGER À KOMODO Décembre à février C’est la saison idéale pour observer les raies mantas (et la saison des pluies).

Mars à octobre C’est la période la plus favorable pour plonger à Komodo.

Novembre à janvier C’est le moment où la visibilité est la meilleure, malgré la saison humide et le vent.

Le Parc national de Komodo, situé au centre de l’archipel indonésien, entre les îles de Sumbawa et de Flores, est composé de trois îles principales (Rinca, Komodo et Padar) et de nombreuses autres îles plus petites, toutes d’origine volcanique. Situé à la jonction de deux plaques continentales, ce Parc national constitue la «ceinture volcanique active» de la région géographique de Wallace, entre les écosystèmes australiens et ceux des îles de la Sonde. Celui-ci est classé zone prioritaire de conservation au niveau mondial car il abrite des écosystèmes terrestres et marins uniques. Les “Liveaboard”: la meilleure manière de découvrir le parc Il existe une multitude de croisiéristes, du plus spartiate au plus luxueux. Les tarifs démarrent à environ 275€ par personne la nuit, pour un bateau “simple” et s’envolent jusqu’à plusieurs milliers d’euros la nuitée pour un bateau ultra-luxueux. Un circuit de 5 jours vous permettra de visiter la partie nord du parc, et il faudra compter 8 à 10 jours pour en faire le tour complet, la partie sud étant nettement moins fréquentée que la partie nord, vous pourrez y vivre une expérience des plus exclusives ! Généralement, 4 plongées par jour sont proposées, dont une plongée de nuit et sont entrecoupées de visites des îles comme Padar et son panorama à couper le souffle, la plage rose ou encore Kalong où vous pourrez observer une multitude de renards volants. Vous aurez également la possibilité de faire une courte randonnée sur l’île de Komodo pour y rencontrer les fameux dragons. Les sorties sont toujours accompagnées par des guides locaux, qui connaissent parfaitement les sites mais aussi les courants qui peuvent se révéler forts et surtout très imprévisibles. Certaines plongées dérivantes sont pleines de challenges et ne manqueront pas de procurer des sensations fortes aux plongeurs les plus chevronnés. Côté faune et flore, on retrouve un incroyable mélange d’espèces des océans indien et pacifique : vous pourrez observer pas moins de 1000 espèces de poissons tropicaux sur un territoire de 1733 km2. Tenté par l’aventure ? Pensez à vous y prendre minimum 6 mois à l’avance afin de trouver le séjour qui correspondra le mieux à vos attentes ! Christine D. Blue&Green Diving www.bg-diving.be


Découverte

Les yeux dans les yeux avec un requin baleine

Nausicaá, le premier aquarium au monde L’aquarium français Nausicaá propose une expérience immersive, sensorielle et spectaculaire grâce à des lunettes de réalité augmentée. «Grand Large» vous catapulte dans les eaux internationales. Vous y rencontrerez des animaux fascinants et découvrirez comment ils se battent pour survivre. Nausicaá est basé en France à Boulogne-sur-Mer. C’est le plus grand aquarium d’Europe, à un jet de pierre de la frontière belge. En plus du tunnel de verre, de la lagune tropicale, du bassin tactile, des méduses, de l’aquarium des requins, de la réserve des lions de mer et de l’exposition sur le cyclone du climat, dans la partie Haute Mer, vous trouverez «Grand Large» qui complètera votre découverte des mers. Cette toute nouvelle attraction fait partie de l’exposition permanente «Un voyage en pleine mer». Trente visiteurs peuvent prendre place sur deux bancs placés devant le nouveau joyau : une immense fenêtre de 100m² derrière laquelle une quarantaine d’espèces de poissons se baladent. Aussitôt mises, les lunettes 42

Hippocampe 265 - septembre 2022

de réalité virtuelles vous font plonger dans les eaux profondes autour de l’île colombienne Malpelo. Vous évoluez alors accompagné d’une tortue luth (Dermochelys coriacea) pour traverser l’Océan Pacifique et Indien. Là, vous rencontrez un immense requin baleine (Rhincodon typus), un rorqual de Bryde (Balaenoptera brydei), un mystérieux poisson lune (Mola mola), l’enthousiasme d’un grand dauphin (Tursiops truncatus), une étrange méduse crinière de lion (Cyanea Capillata), un espadon voilier (Istiophorus platypterus) et un immense banc de sardines ou pilchards de Californie (Sardinops sagax). Il s’agit là d’une primeur mondiale, car aucun autre aquarium au monde dispose de ce genre d’attraction. «Les animaux rencontrés lors de cette expérience à réalité virtuelle semblent vraiment réels.» nous dit Florence Huron, directrice des expositions à Nausicaá, «Jusqu’à présent aucun visiteur n’avait l’opportunité de les voir ni de les entendre de si près. En montrant les merveilles du monde sous-marin, nous voulons faire prendre conscience de la fragilité de l’éco-

système marin». Le «Grand Large» est accessible aux adultes, enfants à partir de 8 ans et aux personnes à mobilité réduite. L’expérience «Grand Large» est présentée en français et en anglais. Le tout dure dix minutes. L’accès est compris dans le ticket d’entrée. Le nombre de places étant limité, il faut réserver sa place en arrivant au point info situé dans le hall. PROTÉGER LES MERS ET OCÉANS. Les magnifiques animaux que vous voyez lors du voyage, se battent pour leur survie. Il n’y a aucune loi dans les eaux internationales. Les immenses bateaux provoquent des pollutions sonores, les pipelines polluent les eaux, les bateaux de pêche menacent certaines espèces d’extinction et le réchauffement climatique détruit cet écosystème sous-marin. «Nous devons de toute urgence mieux gérer et protéger les eaux internationales. Tous les pays du monde doivent apporter leur pierre à l’édifice pour un écosystème sous-marin durable» avance Dominique Mallevoy, responsable aquariologie à Nausicaá.


proposant une expérience de réalité augmentée. «C’est un des plus gros défis de ce siècle sinon tout sera perdu.» PROUESSE TECHNOLOGIQUE Nausicaá a investi 1 million d’euros dans cette attraction à réalité augmentée et a collaboré pour cela avec le studio français Saola. Dix personnes à temps plein ont monté le show. Des chercheurs ont rassemblé durant deux mois un maximum de détails sur les neufs animaux présentés dans «Le Grand Large». Grâce à cela, les animaux semblent vraiment vivants et la sonorisation est une réplique fidèle de la réalité. Des dessinateurs professionnels de la 3D et conteurs maritimes ont mis huit mois pour la réalisation de cette expérience. Le tout est accompagné par une musique de Rone, un compositeur français de renommée mondiale. Il fallait aussi trouver les lunettes à réalité augmentée adéquates. Le choix s’est arrêté sur les ‘Hololens 2’ de Microsoft. Celles-ci ont une très grande résolution graphique et un champ visuel très large.

Grâce à cela, les spectateurs se sentent aspirés dans le film. Les écouteurs intégrés contribuent à une aventure réussie pour les visiteurs. Ivo Madder, Rédacteur en Chef Hippocampus Traduction : Filip Nys Hippocampe 265 - septembre 2022 43


Commission HSA

Des news du

Hockey subaquatique ! Cette année encore la piscine de Wezenberg (Antwerpen) nous accueillait pour 3 jours de Championnat belge, avec une date en 2021 et deux en 2022. Une occasion rare pour les fanas belges de hockey de se retrouver en face à face autour du palet. De fait, depuis les mois Covid difficiles, les retrouvailles se faisaient plus singulières. • Depuis 2-3 ans, la première journée du Championnat fait figure d’exception et s’effectue sous forme de manche mixte, en mode amical. C’est-à-dire que chaque personne inscrite est mélangée aux autres afin de composer, pour un jour durant, de nouvelles équipes interclub les plus homogènes possibles. Cette formule a l’avantage de renforcer les liens entre clubs et entre ligues, de permettre une transmission de savoir, et de challenger, chacun à jouer en dehors de sa zone de confort, avec des styles de jeu ou de tactique qu’il ou elle pratique moins au sein de son propre club. • Lors du deuxième dimanche de rencontre, toutes les équipes inscrites en club s’opposent dans les différents terrains que permet la piscine de Wezenberg. Les arbitrages dans et hors de l’eau sont effectués par les autres équipes pendant leurs temps morts. On obtient ainsi une tournante équitable des tâches. Certains arbitres gèrent les fautes dans l’eau, d’autres hors de l’eau veillent aux temps de pause facultatif par équipes ainsi qu’au buzzer, générant les sons dans et hors de l’eau. • La troisième et dernière journée de cette manche de Championnat s’est clôturée sur un affrontement entre équipes. Ces dernières sont réparties en deux groupes de niveaux différents appelées « poules », suivants les points respectifs précédemment acquis par chaque équipe club. 44

Hippocampe 265 - septembre 2022

Les timings de match se distinguent entre les deux poules existantes (24 min pour la poule A, avec mi-temps ; tandis que la poule B bénéficie de 15 min de jeu, sans mi-temps).

À l’issue de ces duels d’équipes, voici le classement fédéral final : Classement équipes belges

Nom

Ville

Goals marqués

1

Orca Squid

Bilzen (Limburg)

29 (poule A)

2

Holy Orca

Bilzen (Limburg)

16 (poule A)

3

Epo Akula

Louvain-la-Neuve (Brabant wallon)

9 (poule A)

4

Zuunse Karpers

Sint-Pietersleeuw (Vlaams brabant)

23 (poule B)

5

Mantis

Zwevegem (WestVlaanderen)

13 (poule B)

6

Antwerp Sharks

Antwerpen (Antwerpen)

12 (poule B)

7

BUWH

Bruxelles (Bruxelles)

11 (poule B)

8

Zwarte Zwanen

Brugge (West-Vlaanderen)

7 (poule B)


Aussi, nous voulions souligner la solidarité de joueurs Lifras rejoignant alors l’équipe des Zwarte Zwanen (Brugge), afin de renforcer les rangs de ce tout nouveau club ! Et nous souhaitions également féliciter les participant.e.s de l’EPO (Louvain-la-Neuve) pour leur 3ème place sur le podium et ainsi que vivement acclamer les participant.e.s du BUWH (Bruxelles) pour leur ténacité jusqu’au bout avec une équipe de 5 (au lieu des 6 à 10 usuellement). Bravo à toutes et à tous, vous n’avez pas démérité !

EPO Championnat belge Notons que cette année encore, la compétition était en mode « Open tournament », permettant ainsi la présence d’équipes étrangères pour agrandir le nombre d’équipes rencontrées et assurer le challenge ! Nous remercions les équipes internationales pour leur compagnie stimulante : NjAstacus (Pays-Bas) et ISB Barcelona (Espagne) et espérons les revoir l’année prochaine. En tant qu’équipes extérieures, leur participation n’est pas reprise dans le classement final et officiel belge mais bien dans le classement du jour.

La commission HSA tient tout particulièrement à applaudir et valoriser les personnes de l’ombre qui mènent à bien l’existence et le déroulement de ce projet sportif fédéral et fédérateur ! Et nous nous empressons déjà de réserver nos prochains week-ends de l’année prochaine pour encore de bonnes virées Championnat à Anvers qui se terminent bien souvent sur des moments de convivialité autour d’un souper !! Eve Ponthière, pour la commission HSA Lifras hsa@lifras.be Membre du CA EPO, Relais HSA Infos EPO (Louvain-la-Neuve) : https://epo-plongee.be/hockey Infos BUWH (Bruxelles) : https://sites.google.com/view/ brusselsuwh/

Nos formules 10 plongées •

Stage Plongée profonde

Stage Plongée profonde

Offres basse-saison

du 13 au 17 juin 2022 du 7 au 11 Novembre 2022 dès 4 plongeurs

Déconfinés ? Partez ? PLONGEZ !

Renseignements & inscription fabienne2k6@narval-plongee.fr 00 33 6 89 55 825 96 www.narval-plongee.com Hippocampe 265 - septembre 2022 45


Commission TSA

Championnat TSC De France 2022 à Annecy Gilles, Manu et Thibault

Les 4 et 5 juin 2022 avait lieu le championnat de France 2022 de tir subaquatique à Annecy. Nous avons obtenu des accords avec la FFESSM (Fédération Française d’Etudes et de Sports Sous-Marins)pour pouvoir nous entrainer et participer aux compétitions françaises. Pour ce championnat, la Belgique était dignement représentée par nos trois aventuriers du nord : En effet, Gilles Heinemann (président et responsable comité/arbitrage), Thibault Hayt (trésorier et responsable enseignement/formation) ainsi que Emmanuel Kestemont (responsable compétition/entraînement) ont fait le déplacement. Notre délégation s’est donc rendue à Annecy et est entrée dans la compétition en tant que «nation étrangère». Ils nous ont fait honneur puisqu’ils sont

Podium du classement général des nations étrangères du championnat

montés sur le podium dans plusieurs épreuves. Grâce à l’équipe, la Belgique et la Lifras ont été classées premières sur le podium des nations étrangères !

Dans la suite de l’article, vous trouverez les descriptifs de chaque épreuve ainsi que leurs classements pour chacune.

1 championnat = 4 épreuves ! La première épreuve est l’épreuve de précision L’épreuve de précision, qu’est-ce que c’est ? Il s’agit d’une épreuve où vous devez faire 10 tirs de précision en 10 minutes maximum. Il n’y a pas de distance en apnée obligatoire. Tir de précision, c’est-à-dire ? Tout d’abord, il faut savoir que le pas de tir qui contient le plastron sur lequel se trouve la cible avec ses cinq visuels se trouve à 3 mètres de l’extrémité de votre flèche. Ceci est donc votre pas de tir. En deça de cette limite, votre tir n’est pas validé ! Ensuite, qui dit précision, dit évidemment que vous devez être au plus proche du centre de la cible. Enfin, il faut impérativement mettre deux tirs par visuel. Vu qu’il y a 5 visuels par cible, le compte est bon ! Une cible officielle avec ses 5 visuels

46

Hippocampe 265 - septembre 2022

Petit conseil d’une néophyte avertie… Faites attention à ne pas vous laisser impressionner par les 10 minutes imposées ! Dix minutes, c’est largement suffisant pour effectuer les 10 tirs puisqu’il n’y a pas de distance d’apnée à faire (hormis les 3 mètres pour récupérer sa flèche dans la cible). Donc, il ne faut pas mélanger vitesse et précipitation. Classement de nos 3 compères Au championnat de France 2022, dans la catégorie nations étrangères, Gilles a obtenu la première place avec 4848 points. Manu s’est positionné en quatrième place avec 4320 points et Thibault, en cinquième avec 4218 points.

La deuxième épreuve est le biathlon L’épreuve du biathlon, qu’est-ce que c’est ? C’est à partir d’ici que les choses se corsent. Il s’agit de faire 3 tirs avec à chaque fois un parcours en apnée de 15 mètres.

Mais dire que vous ne faites qu’une apnée de 15 mètres est une arnaque ! Puisqu’il faut faire 12 mètres d’apnée, prendre le temps de tirer, compléter par 3 mètres d’apnée pour récupérer la flèche et refaire les 15 mètres du retour pour franchir la ligne de flottaison marquant la distance obligatoire. Et ce n’est pas fini sinon ce serait trop simple ! Dans ce genre de compétition, vous n’avez pas pied. C’est-à-dire qu’une fois passé la ligne de flottaison, il faut remettre son tuba pour réarmer et se ventiler en surface avant de repartir (puisqu’il faut faire 3 parcours d’affilée). Pour cette épreuve, il n’y a pas de limite de temps. Néamoins, le temps entre en ligne de compte avec la précision pour le calcul des points. Quelques conseils indispendables 1. Choisir un tuba adapté, c’est-à-dire le plus court possible. Les habitués coupent leurs tubas pour que ceux-ci arrivent au ras de l’eau (diminuer l’espace mort et donc l’effort respiratoire). 2. Eviter de palmer à la verticale pour le palmage surface. L’idée est donc aussi de ne pas se sur-lester pour flotter et


Gilles lors du biathlon de la compétition de Lille du 08 mai 2022

n’avoir qu’à donner des petits coups de palmes pour rester au bon endroit. Ceci, dans le but de réduire l’effort et faciliter la ventilation. 3. Se ventiler correctement et doser son effort lors de l’apnée. Il ne faut pas se laisser influencer par les autres. Vous connaissez vos capacités et vos limites. Même s’il entre en jeu, le temps n’est pas un critère obligatoire. Prenez le temps de bien vous ventiler avant de repartir car si vous sortez la tête de l’eau avant la ligne de flottaison, vous êtes disqualifiés ! Pour les compétitions hors championnat de France, vous pourrez finir votre épreuve mais vous serez classés après les derniers. Classement de nos 3 compétiteurs Gilles est également arrivé premier des nations étrangères avec 3297 points. Thibault est classé troisième avec 2001 points.

La troisième épreuve est le super-biathlon L’épreuve du super-biathlon, késaco? Comme son nom l’indique, cette épreuve a les mêmes bases que le biathlon mais en «super» ! Il ne s’agit plus de 3 parcours de 15 mètres mais bien de 5 parcours de 10 mètres. Il y a une seconde différence notable : il faut valider 3 contrats sur les 5 premiers parcours sinon vous pouvez faire jusqu’à 2 parcours supplémentaires pour valider au minimum vos 3 contrats. Et, même si vous validez 3 contrats dans vos 3 premiers tirs, vous devez quand-même effectuer les 5 parcours. Un contrat, de quoi s’agit-il ? Comme vous pouvez le voir à la première page de cet article, la cible com-

La quatrième épreuve est le relais en équipe Pour cette épreuve, il s’agit de composer une équipe de 4 personnes. Chacun doit tirer 2 fois dans l’ensemble des visuels. Il faut faire ceci le plus rapidement possible. Notre équipe a pu participer à cette épreuve en intégrant un 4e membre de nos amis français. Ils se sont classés premiers des nations étrangères.

Notre délégation avec, de gauche à droite, Gilles, Thibault et Manu

porte 5 visuels. Chaque visuel se compose d’une zone intérieure noire. Un contrat c’est un tir dans cette zone. Le temps est également important pour cette épreuve. Si vous parvenez à tirer avec tant de précision que vous arrivez à faire 5 contrats, alors, vous gagner un bonus au niveau du temps. En clair, du temps est décompté de votre temps total. Ceci, allié à la précision, augmente vos points. Au contraire, si vous ne pouvez pas faire vos 3 contrats lors de vos 5 parcours, alors comme expliqué plus haut, vous pouvez faire jusqu’à 2 parcours supplémentaires néanmoins, vous perdez du temps ! Donc, il y a moins de points. Classement de la délégation Gilles a été classé premier avec 4505 points.

APPEL ! Pour l’instant, nous avons commencé la formation de tireurs niveau 1 et niveau 2 dans plusieurs clubs. Nous aimerions que des sections TSC voient le jour dans un maximum de clubs Lifras. Pour cela, des candidats tireurs et encadrants sont nécessaires dans les différentes provinces. Sachez qu’il est possible d’avoir un processus d’enseignement accéléré pour les personnes déjà détenteurs d’un brevet de (assistant) moniteur de plongée pour le lancement plus rapide d’une classe de TSC dans un club. De plus, un encadrant est suffisant pour ouvrir une section ! Pour plus d’informations : tsc@lifras.be ! Alyson Defraire,

Secrétaire TSA et membre du comité TSC

Hippocampe 265 - septembre 2022 47


Journée ados

et accompagnants Une collaboration COF/TSA/TSC/CAV dans le plus pur esprit C.A.M.E. !

Explication du fonctionnement de l’arbalète enfant.

TSA garçons

Accompagnement d’un ado pour son premier tir en conditions réelles. ©Alyson Defraire

Le dimanche 15 mai 2022, la commission féminine prenait l’initiative d’organiser une petite journée pour vos ados et vous. Le rendez-vous était donné à la piscine du Ceria à partir de 9h30. Avec une vingtaine de participants, cette édition fut un succès. Après un briefing à l’entrée de la piscine et un passage au vestiaire, les participants ont été divisés en deux grands groupes. Les uns commençant par des activités de la commission techniques subaquatiques ; les autres, par une initiation au tir sur cible. Plusieurs modules de jeux ont été proposés au niveau de la TSA. Au niveau du TSC, avant de donner les arbalètes officielles aux ados (les participants avaient au minimumu 14 ans), nous les avons initiés au maniement de celles-ci avec des arbalètes enfants. La différence est leur taille et le fait que la flèche est recouverte d’un bouchon en liège, c’est donc sans danger. De même, les cibles sont différentes pour eux. En effet, il ne s’agit pas de transpercer une cible mais bien de faire basculer une cible montée sur charnière. Une fois l’apprentissage des règles de 48

Hippocampe 265 - septembre 2022

sécurité et du maniement de l’arme terminé, les ados ont pu passer sur les arbalètes adultes avec les cibles officielles adéquates. Certains ont été impressionnés au début par la puissance du tir et le léger recul. Mais ceci a vite été dompté par le challenge de faire un tir précis, dans le mille ! Par moment, une petite compétition bon-enfant avait lieu entre ados et adultes, ce qui les motivait à s’appliquer encore davantage ! Tout ceci fut immortalisé par Jonathan, de la commission audio-visuelle. A la fin des 3h de piscine, une boisson, des sandwichs et un morceau de tarte nous attendaient. Petit festin amplement mérité ! Merci pour votre engouement lors de cette journée. Les retours de cette rencontre sont très positifs : curiosité, amusement, envie de se dépasser. Le tout dans une ambiance bienveillante !

A propos de la TSA : «C’est une bonne manière de pratiquer l’apnée de manière ludique. Mais ça aurait été encore mieux avec bouteille (plus de challenge) et à trois au lieu de deux. On s’amuse en groupe tout en étant surveillés.» A propos d’autres activités intéressantes à envisager : «Nous aimons les activités en groupe au cours desquelles nous pouvons rencontrer d’autres ados.» «Nous aimerions participer à des activités photos/vidéos, des ateliers bio marine, des activités basées sur l’orientation, une journée apnée à TODI…» A propos de l’organisation : «On était en bande et c’était bien organisé.» «Super sympas les organisateurs !»

Quelques commentaires reçus à l’issue de l’activité : A propos du tir sur cible : «C’est très chouette comme discipline même si c’est dur d’armer l’arbalète. A avoir dans notre club !»

La commission féminine (COF), la commission TSA (Techniques SubAquatiques) et le comité TSC (Tir Sur Cible). Photos : Jonathan Vannieuwenhuyze (CAV – Commission AudioVisuelle)

TSA filles


Première compétition Pour l’évolution dans les brevets… Alyson et Laurent

Le 08 mai 2022 avait lieu une compétition à Saint-André-Lez-Lille chez nos amis français du club USSA-Plongée. Vous avez pu apercevoir les photos de cette compétition sur notre page Facebook. Mais, je vous avais promis un compte-rendu de mes impressions concernant cette première expérience épique. Malgré notre bonne volonté, nous n’avons pas brillé par nos scores. Pour ma part, bien que pratiquant l’apnée, je suis arrivée très vite à court d’air ! Pour l’épreuve de précision, erreur de débutante, je me suis faite avoir par la pression du timing. J’ai d’ailleurs fini mes 10 tirs en un peu plus de 8 minutes ! Trop rapide ! Du coup, la précision n’y était pas ! Il faut également savoir qu’avant chaque épreuve, vous avez droit à un échauffement pendant 5 minutes pour prendre vos repères, tester, etc. Et, je m’étais déjà épuisée à ce moment-là. L’épreuve était dès lors déjà assez mal engagée… A peine le temps, de reprendre mon souffle que – pouf – le chrono se lance pour les 10 minutes ! Comme nous étions plusieurs participants, il a fallu faire des séries. Ce qui fut très appréciable car cela laissait à chaque fois un assez long temps de repos, ce qui n’est pas négligeable. Donc, après une dizaine de minutes, j’enchaîne avec le biathlon (3x 15m). Premier aller-retour, les 30 mètres ne m’ont jamais paru aussi long ! Première erreur, vu que je n’avais pas été assez précise à mon goût à la première épreuve, j’ai essayé de prendre le temps de bien me stabiliser et de prendre la meilleure position possible. Perte de temps, perte d’énergie. J’ai dû pédaler pour arriver à récupérer ma flèche et réussir à franchir la ligne de flottaison obligatoire. Je réarme, j’enlève mon tuba (alors que normalement ça ne se fait pas) pour récupérer mon souffle mais deuxième erreur : je pédale à la verticale pour rester en surface et me ventiler. Et je dis bien pédaler car vous êtes tellement pris dans l’envie d’être rapide et performant que vous ne faites pas attention et vous pédalez dans la semoule même avec bientôt 15 ans de plongée !

Bon bin quand faut y aller faut y aller. Je repars donc pour mon deuxième parcours. Epuisée, je ne prends plus le temps de chercher à être précise, je tire à l’instinct, forte des entraînements passés. Bizarrement, je remarque que je tire mieux comme on dit «à la volée», tant mieux. Sauf qu’à peine la flèche tirée, je ressens déjà l’appel de la surface. Je récupère ma flèche et je pédale. Je sors la tête de l’eau après 13 mètres et pas 15 ! Je pense être disqualifiée donc je m’arrête. Puis, on me crie de continuer. Je repars pour mon troisième parcours. Encore une fois, bon tir à la volée. Mais je remonte après 10 mètres. Epuisée. Je ne me rappelle plus mon temps total. Mes points n’ont même pas été calculés, déception. Je me décourage un peu en me demandant ce qui m’attend au superbiathlon ! Vient alors le super-biathlon ! Psychologiquement, les longueurs d’apnée étant plus courtes, je me sens mieux. Je suis également plus forte de quelques conseils et des encouragement chaleureux de mes acolytes mais aussi des autres compétiteurs français. Ouf, l’ambiance est, ici aussi, amicale ! Et effectivement, je parviens à faire les 4 premiers parcours comme il se doit. Malheureusement, après le 5e parcours, je suis persuadée de ne pas avoir mes 3 contrats alors qu’en réalité je les avais après le 4e parcours. Donc, je repars, obstinée, pour 2 derniers parcours… Oops ! Perte de temps ! Le compte était bon ! Trop tard… Au moins, je n’oublierai plus jamais la règle et de vérifier ! Un masque adapté à ma vue ne serait pas du luxe non plus !

La fine équipe pour cette compétition : Thibault, Gilles, Laurent et Alyson

Après coup, mes camarades me remontent le moral. Ils m’expliquent que si j’avais tenu mes apnées correctement, j’aurais été bien classée car mes tirs étaient plutôt bons. Après tous ces efforts, nous avons été réconfortés par une dégustation de bières belges mais aussi de sandwichs à la «bonne franquette». Et pour ma part, allez savoir pourquoi, une razzia sur les cornichons au vinaigre. Autant vous dire que j’étais épuisée. Avec la chaleur du local (il faisait environ 30°C dehors et le local était entièrement vitré), j’avais les jambes en coton et plus qu’une seule envie : dormir ! Je tiens à préciser que pour Laurent et moi, cette compétition était un passage requis pour accéder au brevet d’encadrant (en cours de réalisation), sans cela nous n’aurions jamais eu la prétention de nous y présenter si rapidement. Encore merci à nos amis français pour leur accueil et leurs encouragements ! Alyson Defraire,

Secrétaire TSA et membre du comité TSC

Photos : Alyson Defraire

Les compétiteurs accompagnés de Michel Renard (avant-plan à gauche) instructeur national, moniteur entraîneur et juge 2d degré fédéral FFESSM

Hippocampe 265 - septembre 2022 49


Commission Féminine

r s

Lifrassiennes à l’honneur ! c o m m i s s i o n f é m i n i n e

Anne-Sophie Michaux Qui es-tu Anne-Sophie ? Je suis membre du club CSDC de Charleroi dans la section Plongée Adaptée et j’ai le brevet PA3. Il faut savoir qu’à la Commission Plongée Adaptée, les brevets sont légèrement différents de ceux de la Commission de l’Enseignement. C’està-dire que le plus petit est le PA4 et le plus haut brevet est le PA1. Ceux-ci sont obtenus en fonction du handicap du plongeur. Pourquoi la plongée sous-marine en scaphandre ? Lors d’un baptême piscine en 2014 au CSDC, conseillé par ma kiné de l’époque, je me suis découvert une nouvelle passion. Depuis, je suis devenue une véritable accro à cette discipline à tel point que mes collègues de bureau me trouvent « chiante » quand je ne peux pas aller aux entraînements. Je me sens à l’aise dans mon club, j’arrive toujours parmi les premières à

la piscine. Je suis quelqu’un de dynamique et certainement un boute-entrain. Lorsque je ne suis pas présente à une séance, mon binôme préfère nager plutôt que de s’entraîner en bouteille (rires). Ce qui te plait le plus dans la plongée ? J’adore la plongée, je trouve cela très chouette… sans doute parce qu’il y a une belle entre-aide entre plongeurs PA, encadrants PA et moniteurs PA. La plongée en scaphandre m’aide à avoir une sensation de bien-être dans l’eau… et puis Archimède n’est-il pas mon ami ? (clin d’œil). Je suis bien équilibrée, c’est très agréable, c’est une belle sensation. La plongée me permet de quitter ma chaise roulante pour aller voir les poissons, les objets dans l’eau et les paysages sous-marins. Ce qui me plait en plongée, c’est diriger ma palanquée, utiliser une boussole ou encore res-

ter le plus longtemps sous l’eau. J’ai une consommation d’air importante… mais comme je plonge toujours avec de gentils moniteurs, je termine mes plongées en utilisant leur narguilé. La plongée m’a permis d’avoir une amélioration de mon handicap, surtout au niveau de la marche et au niveau respiratoire. Depuis que je pratique la plongée sous-marine, j’ai acquis beaucoup de confiance en moi, je n’ai plus d’appréhension vis-à-vis de cette activité et puis, rien n’est interdit finalement… Comme plongeuse PA, que souhaites-tu voir évoluer dans la plongée ? Certainement concernant les sites de plongée en extérieur pour les personnes en situation de handicap, mon souhait serait qu’ils soient mieux adaptés pour les plongeurs PA. Je sais que cela demande un peu d’investissement mais franchement, un escalier pour aller au bord du plan d’eau n’est vraiment pas évident pour ces plongeurs… et leurs encadrants ! «J’adresse ce message à toutes les femmes, qu’elles soient handicapées ou valides, n’hésitez plus, osez plonger. C’est génial, c’est grandiose… C’est une belle sensation de bien-être.» Merci Anne-Sophie

50

Hippocampe 265 - septembre 2022


Biagia Pecoraro La Commission Médicale et la Commission Scientifique nous ont proposé de vous présenter Biagia Pecoraro, médecin fédéral dans la région de Liège et plongeuse à la découverte des espèces biologiques marines. Qu’est-ce qui t’a amenée à pratiquer la plongée ? J’ai commencé en 1987. A l’époque, mon mari et moi cherchions une activité aquatique que nous pouvions faire ensemble. Notre choix s’est très vite porté sur la plongée sous-marine. Je n’ai dû interrompre temporairement qu’au moment de mes 2 grossesses. Sinon, j’essaie de plonger assez régulièrement. Pourquoi t’es-tu intéressée à la Commission Médicale ? Après avoir obtenu mon brevet deux étoiles, je ne voulais plus passer de brevets. Etant médecin, je n’ai pas trop de temps libre. Je préférais donc, quand j’étais disponible, m’occuper de ma petite famille. Je me suis investie au sein de la Commission Médicale. Je participe le plus possible aux réunions qui me permettent d’approfondir mes connaissances en médecine de la plongée. J’aime aussi les interactions avec mes confrères et consœurs de la Commission Médicale. Je prends part activement aux journées de recyclage des secouristes plongeurs. J’ai

également été médecin fédéral lors de plusieurs stages fédéraux et d’un stage national. J’en garde de très bons souvenirs.

la Commission Scientifique. Je remercie d’ailleurs les instructeurs bio que je trouve tellement passionnés et dévoués.

Qu’est-ce qui te plaît dans la plongée ? J’aime le monde du silence, la sensation d’être en apesanteur. J’aime particulièrement découvrir la faune et la flore de cet univers extraordinaire. J’aime par-dessus tout, plonger en mer. Toutes les mers m’intéressent: la Zélande, la Méditerranée, les mers tropicales. J’aime beaucoup participer aux stages de biologie organisés par

Quelle est ta destination de plongée préférée? Les plongées que j’ai préférées sont celles que j’ai faites en Polynésie: il y avait une multitude de requins, l’eau était claire et chaude, le décor , enchanteur. J’ai aussi beaucoup aimé les Maldives et les plongées dérivantes. Mais il y a quelque chose à découvrir dans toutes les mers. Mon animal marin préféré est la tortue: tellement charmante, peu farouche mais malheureusement tellement menacée. As-tu un message à partager avec les femmes qui seraient intéressées à pratiquer la plongée? «J’encourage les femmes à se lancer dans cette activité: il faut écouter son cœur et y aller. Il y a beaucoup de choses à découvrir, que ce soit en biologie, en plongée technique ou dans d’autres domaines. Chacune peut trouver quelque chose d’intéressant qui l’épanouira au travers de cette activité.»

Ann Haestier, Présidente de la Commission Féminine

Hippocampe 265 - septembre 2022 51


Pourquoi l’eau de mer est-elle salée alors que l’eau des rivières ne l’est pas ? Dans l’Hippocampe 261 de septembre 2021 sous le titre «Un poisson peut-il avoir soif ?», nous avions relevé des différences importantes entre les métabolismes des poissons de mer et des poissons d’eau douce. Ces différences entre poissons de mer et poissons d’eau douce avaient été à nouveau évoquées dans l’Hippocampe 264 de juin 2022, sous le titre «Mettre du sel dans le bocal de mon poisson rouge ?». Nous y avons souligné les changements de métabolismes qui s’opéraient chez les poissons quand leurs migrations les amenaient à passer de l’eau douce à l’eau de mer ou de l’eau de mer à l’eau douce. Mais nous ne nous étions pas posé la question fondamentale de savoir d’où venait cette différence entre l’eau de mer et l’eau douce. Pourquoi l’eau de mer est-elle salée alors que l’eau des rivières et des fleuves, des lacs et des carrières ne l’est pas ? C’est à ces questions que cette rubrique va répondre.

POURQUOI L’EAU DE MER EST-ELLE SALÉE ? Pour l’expliquer, il faut remonter il y a environ 4 milliards d’années, bien avant les dinosaures, tout juste après que notre planète se soit formée. Il y avait sur la terre une très importante activité volcanique : les éruptions étaient très nombreuses et très violentes, elles libéraient dans l’atmosphère des grandes quantités de vapeur d’eau et de gaz, notamment du chlore, du gaz carbonique et du soufre. Ces éruptions ont duré 100 millions d’années, jusqu’à ce que notre terre commence à se refroidir. Lors de ce refroidissement, la vapeur d’eau a commencé à se condenser et à retomber sous forme de pluie. Ces pluies étaient très acides car elles entraînaient avec elles les nombreux gaz accumulés dans l’atmosphère. En ruisselant sur la surface de la terre, ces pluies acides ont dissous des particules de roche et ont entraîné avec elles divers éléments contenus dans ces mêmes roches, notamment du sodium. Ce sodium a réagi chimiquement avec le chlore et a formé du chlorure de sodium, notre sel de table, le plus important en proportion des sels qui ont fini par s’accumuler dans les océans. 52

Hippocampe 265 - septembre 2022

Le réveil du volcan Cumbre Vieja, sur l’île de La Palma dans les îles Canaries en septembre 2021, a fait la une dans le monde entier. Il nous permet d’imaginer comment était notre terre il y a 4 milliards d’années. Source : https://blog.volcanoteide.com/fr/eruptions-volcaniques-aux-canaries


Que trouve-t-on dans l’eau de mer aujourd’hui ? Quand on analyse l’eau de mer, on y trouve une partie solide et une partie liquide. La partie solide est constituée de particules vivantes, comme les planctons, et de particules inertes, comme les microbilles qui résultent de la décomposition des plastiques qui envahissent de plus en plus nos océans. La partie liquide est constituée d’eau et d’éléments dissous en plus ou moins grande quantité dans l’eau.

Quels sont les éléments dissous dans l’eau de mer ? Si l’on prend 1 kg d’eau de mer débarrassée de ses particules vivantes et inertes, l’eau pure représente en moyenne 965 g (96,5 %) et les éléments dissous 35 g (3,5 %). Il y a 94 éléments chimiques dissous dans l’eau de mer mais la plupart le sont en très faibles quantités. Si on ne retient que les éléments majeurs qui sont présents en plus grande quantité, on s’aperçoit que ;  le chlore et le sodium qui constituent le chlorure de sodium représentent plus de 86 % des sels dissous dans l’eau de mer ;  les autres éléments majeurs dissous dans l’eau de mer sont le soufre, le magnésium, le calcium et le potassium.

Toutes les mers et tous les océans sont-ils également salés ? Non, toutes les mers et tous les océans n’ont pas une salinité identique. Limitons-nous à quelques exemples. Ces différences importantes s’expliquent notamment par la latitude, l’impact des courants marins, l’ouverture ou non des mers sur des océans plus vastes et l’apport d’eau douce par les fleuves et les rivières.

Mer ou océan

Salinité en g par litre

Mer Baltique

3 à 8 g / litre

Mer Noire

18,3 à 22,2 g / litre

Océan Atlantique

33,5 à 37,4 g / litre

Océan Pacifique

34,5 à 36,9 g / litre

Océan Indien

35,5 à 36,7 g / litre

Mer Méditerranée

38,4 à 41,2 g / litre

Mer Rouge

50,8 à 58,5 g / litre

Mer Morte

192,2 à 260 g / litre Hippocampe 265 - septembre 2022 53


Néanmoins, en un endroit donné, la salinité des mers et des océans reste généralement constante. Si le volcanisme aérien et le volcanisme marin apportent des sels dans l’eau de mer, si les fleuves et les rivières en apportent également un peu, il existe d’autres facteurs qu’on appelle des puits et qui contribuent à enlever une part de la salinité : des rejets dans l’atmosphère, l’absorption par l’argile ou par des organismes marins qui utilisent certains composants pour construire leurs squelettes, leurs coquilles ou leurs carapaces, la sédimentation quand les sels se déposent en couches sur les fonds marins. Le plus souvent, avec le temps, les apports en sels et les puits s’équilibrent pour un milieu donné et la salinité reste relativement stable à l’endroit observé.

Ainsi, les crustacés et les mollusques absorbent une grande quantité de sels marins pour confectionner leurs carapaces et leurs coquilles.

LA PLUIE, LES RIVIÈRES ET LES FLEUVES, LES LACS ET LES CARRIÈRES POURQUOI NE SONT-ILS PAS SALÉS ? L’eau des mers et de tous les plans d’eau du monde s’évapore sous l’action du soleil. L’eau évaporée forme des nuages, retombe sous forme de pluie, forme les lacs, les rivières, ou retombe directement dans l’océan. Mais seules les molécules d’eau s’évaporent. En effet, les molécules des sels dissous dans l’eau ne s’évaporent pas à la température ambiante, seule l’eau s’évapore et participe à la formation des nuages et des précipitations. Pour le vérifier, préparez un petit verre de saumure en mélangeant du sel de cuisine et un peu d’eau. Versez cette saumure dans une assiette creuse que vous placez au soleil. 54

Hippocampe 265 - septembre 2022

Source : https://www.alloprof.qc.ca/fr/eleves/bv/sciences/le-cycle-de-l-eau-s1381


L’eau va s’évaporer mais tout le sel dissous restera et vous le retrouverez cristallisé au fond de votre assiette. L’eau de pluie est donc, au moment où elle tombe, une eau sans sel. Cependant, dès qu’elle touche le sol, l’eau de pluie ruisselle ou s’infiltre sous la surface de la terre. Elle dissout alors des particules de roche et entraîne avec elle divers éléments contenus dans les roches et dont elle se charge progressivement. Cependant la concentration des sels ainsi dissous dans l’eau de pluie reste faible et on parle d’eau douce lorsque la salinité reste inférieure à 1 gramme par litre, soit 0,1 %. L’eau douce n’est donc pas, scientifiquement parlant, une eau sans sel mais une eau qui ne contient que très, voire très peu, de sel. A titre d’exemple, l’eau minérale Spa Reine ne contient que 0,033 g de sel par litre. Mais d’autres eaux minérales peuvent être sensiblement plus chargée en sels. Ainsi l’eau Hepar, très chargée en magnésium, contient au total 2,513 g de sel par litre, elle est donc 76 fois plus salée que la Spa Reine ! Toutes les eaux ne sont donc pas équivalentes à boire.

Source : http://doc.lerm.fr/salinite-leau-mer

Si on pense  que 70 % de la surface de notre Terre sont recouverts d’eau ;  que plus de 97 % de cette eau est salée  et que moins de 3 % de cette eau est douce ;  que toute cette eau douce provient principalement des précipitations ; on comprend la nécessité pour chacun et pour tous de veiller activement au bon état général et climatique de notre planète, de son air et de son eau ! Gérald Biston

Les informations contenues dans cette rubrique ont été inspirées, entre autres, par les sites : sciencejunior.fr/chimie/pourquoi-la-mer-estelle-salee https://kidiscience.cafe-sciences.org/articles/ pourquoi-leau-de-mer-est-elle-salee www.techmania.fr/docs_divers/eau_douce_ eau_salee.pdf https://yuka.io/quelle-eau-boire

Hippocampe 265 - septembre 2022 55


Voyages

Apnée + Voile = Martinique + Zef

Vous rêvez d’associer une eau à 28°, 20 mètres de visibilité, une flore luxuriante préservée, une faune diversifiée, un vol direct et la langue française ? La Martinique vous l’offre. Vous fantasmez de pratiquer l’apnée pendant une semaine sur des spots différentes chaque jour sans mettre pied à terre dans une formule privative ? Zef, un voilier monocoque de 50 pieds vous dit ‘oui !’.

Photo : Ester Joris

56

Hippocampe 265 - septembre 2022

C’est sur base de ces deux découvertes que Philippe-Peket (Macareux - Rixensart), Seb et Mathieu (Némo Mons), Istvan (Universal Freedivers) et Dominique (RWPC – Bruxelles) se sont retrouvés pendant la semaine de l’ascension pour vivre une semaine de croisière apnée-voile sur la côte ouest de la Martinique sous la houlette du couple de skippers Jérôme et Ester. Au programme : de l’explo aux Anses d’Arlet, du poids variable, une plongée de nuit, des tombants au Marin, des fonds à 30 mètres à la pointe du Diamant, nager avec les tortues et les raies, faire de la statique sur du sable fin… Bref tout y était pour faire de cette semaine un album de photos sous-marines magnifique. Mais le plus beau restait à venir : une épave à 15 m à la baie des Cochons à Sainte-Lucie, l’île anglophone au sud de la Martinique Abattre et choquer les voiles, prendre la barre, admirer les dauphins et des globicéphales, dormir à l’ancre dans


Pranayama, photo : Dominique de Troyer

des endroits inaccessibles à pied, faire des exercices de Pranayama sur le pont, regarder un pélican pêcher, manger en maillot à l’ombre des voiles, arriver sur la terrasse du restaurant à l’annexe, c’était la garantie de souvenirs inoubliables.

Mais le plus remarquable a été l’entente et la camaraderie des 7 membres de l’équipage dans 5 cabines et sur 80 m². On a même pu mettre le ronfleur dans une cabine tout seul (je ne dévoilerai pas de qui il s’agit).

Bref une formule apnée-voile et une destination Martinique-Sainte-Lucie à recommander chaudement pour l’hiver prochain. Et cette fois-ci avec un équipage plus mixte ! (mesdames, ceci est une invitation) Happy Dommy - RWPC

Photo : Ester Joris

Hippocampe 265 - septembre 2022 57


Activités des clubs

Les Diver Games, késako ? Naissance d’une idée Unis par une passion commune, les plongeuses et plongeurs Lifras nouent des liens d’amitié extraordinaires. Et si c’est toujours avec plaisir que nous nous retrouvons au bord de l’eau, les trop rares occasions de nous rassembler autour d’une activité un peu différente, éventuellement accompagnés de nos familles, sont à chaque fois des moments fantastiques à graver dans les mémoires. Forts de ce constat, certains membres des Grands Fonds ont sollicité leur comité lors de notre dernière assemblée générale : et si le club organisait une après-midi de jeux de société destinée aux membres des clubs Lifras et à leur famille et amis ? Désaturation complète garantie ! Comptant en plus parmi nos membres un propriétaire d’une boutique de jeux et jouets (si vous passez par Theux, faites un tour aux Z’arsouilles), il n’en fallut pas davantage pour mettre la machine en branle : les «Diver Games» étaient nés. Si 2022 en marque la première édition, gageons que ce n’est que le début d’une longue série !

En pratique

Rejoignez-nous le dimanche 9 octobre, à votre meilleure convenance entre 14h et 19h, à l’Espace Beaufays, Voie de l’Air Pur 227. Seul ou accompagnés de votre famille, vos amis ou des membres de votre club, tout le monde est le bienvenu. Enfants, jeunes et moins jeunes, tous trouveront leur bonheur !

58

Hippocampe 265 - septembre 2022

Les jeux seront répartis entre différentes tables et classés par tranche d’âge et durée approximative, et des animateurs seront présents pour vous aider et vous exposer les règles. L’entrée sera libre et la participation gratuite et sans inscription. Et bien sûr, pas de désaturation sans bonne chère et bonne bière (attention : ce message n’a pas reçu l’aval de la commission médicale) : boissons et petite restauration - salée et sucrée seront en vente sur place.

N’hésitez pas à nous contacter via info@grandsfonds.be pour toute question, ou à vous rendre sur www.jeux. grandsfonds.be pour retrouver toutes les informations relatives à l’événement. Au plaisir de vous y rencontrer ! Pour les Grands Fonds, Laurent Chabot, président


MEMO : Illustration de lʼexercice

2

1

3

3

1

2 2

1

3 2

2

1

1

3 3

2

1

1

3

2

3

44

MANIPULATION ET CONSTRUCTION Hippocampe 265 - septembre 2022 59


MEMO Description : Dans la petite profondeur, à deux mètres du bord, il y a un récipient contenant sept pièces métalliques (formes géométriques planes) qui, parfaitement assemblées, forment un carré de 20 cm de côté. Les plongeurs doivent transporter les sept pièces de la petite profondeur vers la grande à – 3 mètres en passant dans des obstacles (cadres), chaque plongeur ne peut prendre qu'une seule pièce à la fois et par parcours. Contre le mur de la grande profondeur se trouve un cadre sur lequel lʼéquipe doit reconstituer le carré formé des sept pièces. Retour sous eau avec le cadre (carré reconstitué) vers la petite profondeur toujours en passant dans les obstacles. Le cadre doit être déposé sur le bord de la petite profondeur, lorsque chaque plongeur pose une main sur le bord, arrêt du chrono. Matériel : - un récipient contenant sept pièces métalliques - un support de montage de 20 cm de coté - deux ou trois cadre obstacles Didactique : Cet exercice favorise fortement : - les techniques de gestion de palanquée - la coordination - le parcours à trois plongeurs sur une bouteille.

Difficulté par niveau : Niveau 1*

Niveau 2*

Niveau 3*

Niveau 4*

Passage dʼembout jusquʼau bac avec les pièces métalliques, distance +/-10 m et retour en petite profondeur.

Passage dʼembout jusquʼ au bac avec les pièces métalliques, distance +/-15 m et retour en petite profondeur.

Passage dʼembout jusquʼ au bac avec les pièces métalliques, distance +/-20 m et retour en petite profondeur.

Passage dʼembout jusquʼ au bac avec les pièces métalliques, distance +-20 m et retour en petite profondeur. Trajet aller-retour en passant dans les cadres

MANIPULATION ET CONSTRUCTION 60

Hippocampe 265 - septembre 2022

43


IN MEMORIAM « « « «

Frère, lève ton verre, Et chante la gaîté La femme qui t’est chère Et la fraternité

Un ami nous a quittés… John Maes était une figure légen-

daire de la Lifras, moniteur national issu directement de l’enseignement de nos pères fondateurs. Il est illusoire de pouvoir cerner en quelques mots une personnalité aussi éclectique, riche et complexe. J’ai rencontré John la première fois il y a plus de 50 ans, un soir de garde hospitalière, lors d’une urgence chirurgicale. Pendant que je tenais (comme étudiant) les écarteurs abdominaux, le Dr Maes a prélevé avec dextérité la vésicule malade. Précis et didactique, comme il est resté toute sa vie. Par la suite, on s’est côtoyé surtout au CAS (qui n’était pas encore Royal). John a gravi tous les échelons de brevets, et le haut monitorat a été rapidement acquis. Il a accompli deux cycles comme chef d’école au RCAS. Inutile de dire que nos écoles de mer avec lui étaient menées tambour battant. C’était dense, un peu dur, mais formatif. A l’époque, nous balisions nous-mêmes l’épave, gueuse en main, Valsava dans l’autre main… Mais revenons à la faculté. Le Dr Maes a professé en chaire d’anatomie à la VUB. Et le département de chirurgie digestive de HIS Bracops lui doit beaucoup.

Un jour, il nous a quittés pour ouvrir un home, avec son épouse Martine. Sachez aussi que Martine et leur fils Johan sont devenus moniteurs fédéraux, dans le sillage de notre ami. Je suis persuadé que Johan n’en restera pas là, c’est dans l’ADN, que voulezvous ? John était profondément attaché à la terre flamande, il aimait sa terre natale, on l’entend dans les poèmes qu’il a écrits et on le voit dans la brume qui borde ses aquarelles. Il était naturellement écologiste, sur terre et sous l’eau, à l’époque où le respect de la nature n’était pas un enjeu politique. Sa ferme était peuplée comme l’arche de Noé, il y avait toujours un mouton réservé au méchoui du RCAS à Vodelée. Le nom de ce mouton était honoré avant la guindaille.

Je n’arriverai pas à énumérer toutes les cordes qu’il avait à son arc, mais il faut dire qu’il jouait du piano, surtout du jazz, avec spontanéité, sans effort apparent. Un régal en fin de soirée. Avait-il des défauts ? Mais oui, comme tout le monde. Quelques mémorables colères, et peut-être un certain manque de diplomatie. Noblesse oblige, quand on a de la personnalité … Il a marqué notre ligue et notre club. Adieu l’ami, le vent et la mer nous rappelleront longtemps tout ce que tu as été pour nous. Merci John. « Et quand viendra l’heure dernière « Ad patres gaiement nous irons… Yves Baeyens

Hippocampe 265 - septembre 2022 61


COMMISSION SCIENTIFIQUE Présidente : Valérie MAJERUS Gsm : 0495 51 07 92 E-mail : valmajerus@gmail.com

Ligue Néerlandophone de Recherches et d’Activités Subaquatiques A.S.B.L. Affiliée à la Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques

COMMISSION DES TECHNIQUES SUBAQUATIQUES ET D’ORIENTATION (TSA) Président : Gilles HEINEMANN Gsm : 0474 89 17 01 E-mail : gilles_tsa@lifras.be

CONSEIL D’ADMINISTRATION PRÉSIDENT : Marc LYCOPS Avenue de la Liberté, 158 boite 7 1080 Bruxelles Gsm : 0473 81 68 62 E-mail : president@lifras.be

q

VICE-PRÉSIDENT : Frédéric DE DEYN Gsm : 0476 63 06 13 E-mail : frederic.dedeyn@lifras.be

COMMISSION PLONGÉE TECHNIQUE Président : Eric JACQUEMIN Gsm : 0035 2691266085 E-mail : eric.jacquemin@gmail.com CONSEIL JURIDICTIONNEL Présidente : Daniele GOFFINET Gsm : 0476 23 68 51 E-mail : goffinet.daniele62@gmail.com Secrétaire : Catherine BES Gsm : 0476 24 92 89 E-mail : catherine.bes@skynet.be SECRÉTARIAT ADMINISTRATIF LIFRAS

TRÉSORIER : Nicolas NACKERS Gsm : 0477 62 84 09 E-mail : tresorier@lifras.be SECRÉTAIRE GÉNÉRALE : Laurie BRODKOM Gsm : 0472 74 20 37 E-mail : laurie.brodkom@lifras.be ADMINISTRATEURS : Yvan BARTHELEMY Gsm : 0496 55 30 99 E-mail : yvan.barthelemy@lifras.be Philippe DE WILDE Gsm : 0477 57 24 23 E-mail : philippe.dewilde@lifras.be Laurence SENECHAL Gsm : 0497 31 53 20 E-mail : laurence.senechal@lifras.be Thibaut VANDERMEULEN Gsm : 0479 45 69 69 E-mail : thibaut.vandermeulen@lifras.be

Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02/521 70 21 Fax : 02/522 30 72 www.lifras.be E-mail : lifras@lifras.be

q

Katia VAN DE VEEGAETE : katia@lifras.be Muriel VAN BLOMMEN : muriel@lifras.be Laurence DRADIN laurence@lifras.be JOURS ET HEURES D’HOMOLOGATION

q

Lundi de 9h30 à 11h30 Mercredi de 9h30 à 11h30 et de 13h30 à 16h00 Vendredi de 13h30 à 15h30

q

EN CAS D’ACCIDENT COMMISSIONS COMMISSION APNÉE Président : Philippe BAILLY Gsm : 0497 82 35 05 E-mail : philippebailly@msn.com

q

COMMISSION AUDIOVISUELLE Présidente : Cathy GRIMONPONT Gsm : 0470 21 10 49 E-mail : cathygrimonpont@gmail.com COMMISSION ENSEIGNEMENT Directeur Technique Fédéral : Patrice FINET Gsm : 0477 22 78 96 E-mail: finetpatrice@gmail.com Président conseil d’honneur et de discipline : Enrique CORDON Gsm : 0479 40 05 24 E-mail : Eric.cordon@skynet.be COMMISSION FÉMININE Présidente : Ann HAESTIER E-mail : amareschal4@gmail.com COMMISSION HOCKEY SUBAQUATIQUE (HSA) Présidente : Nathalie MEESSEN E-mail : nath.meessen@hotmail.com Gsm : 0493 12 71 99 COMMISSION MÉDICALE Président : Paul-Henri CERCKEL Gsm : 0475 33 82 64 E-mail : paul.cerckel@gmail.com COMMISSION NAGE AVEC PALME Président : Dominique ANDRÉ Gsm : 0477 47 69 92 E-mail : dominique.andre2811@gmail.com COMMISSION PLONGÉE ADAPTÉE Président : Eric CORBIER Gsm : 0499 56 40 38 E-mail : eric.corbier@skynet.be

62

Hippocampe 265 - septembre 2022

Accident à l’étranger : Pour l’application des garanties, l’assuré doit obligatoirement et préalablement à toute intervention engageant les garanties assistance du contrat, APPELER EXCLUSIVEMENT LE N°: +32 3 253 69 16 (CHARTIS-Assistance) Appelez le 100 (d’un portable le 112) ENSUITE, contactez le DAN Numéro vert De belgique : 0800 12 382 DAN Urgence international : 39 06 4211 5685 En dehors de nos frontières : +32 2 262 22 82 Attention! En Zélande, formez le 112 OBLIGATIONS Pour tout accident corporel : examen médical dans les 3 jours.

q

Siège social : Brusselsesteenweg, 313/315–2800 Mechelen Conseil d’administration : Président : Ronny MARGODT E-mail : voorzitter@nelos.be Gsm : 0473 96 13 50 Vice-président et trésorier : Dirk SAMAN E-mail : penningmeester@nelos.be Gsm: 0475 26 79 20 Administrateurs : Rik OLIEVIER E-mail : boetiek@nelos.be Gsm : 0475 64 31 71 Ivo HUBERT E-mail : ivo.hubert@nelos.be Gsm : 0475 49 87 24 Sven VANDEKERCKHOVE E-mail : sven.vandekerckhove@nelos.be Gsm: 0476 34 00 64 Franklin FORREZ E-mail : franklin.forrez@nelos.be Gsm : 0473 24 53 02 Michel DECLERCQ E-mail : michel.declercq@nelos.be Gsm : 0475 56 56 18 Secrétariat administratif : Brusselsesteenweg, 313/315–2800 Mechelen Tél. : 015 29 04 86–Fax : 015 20 61 58 Mme Margaux MONTRIEUX E-mail : secretariaat@nelos.be

Fédération Royale Belge de Recherches et d’Activités Subaquatiques A.S.B.L. Siège social : Rue Jules Broeren, 38–1070 Bruxelles Conseil d’administration : Président : Ronny MARGODT Gsm : 0473 96 13 50 Email : voorzitter@nelos.be Co-président : Marc LYCOPS Gsm : 0473 81 68 62 E-mail : president@lifras.be Trésorier : Dirk SAMAN Gsm : 0475 26 79 20 E-mail : dirk.saman@nelos.be Administrateurs : Michel DECLERCQ E-mail : michel.declercq@nelos.be Frédéric DE DEYN frederic.dedeyn@lifras.be Philippe DE WILDE Philippe.dewilde@lifras.be Nicolas NACKERS nicolas.nackers@lifras.be Sven VANDEKERCKHOVE sven.vandekerckhove@nelos.be Secrétariat administratif : Margaux Montrieux Rue Jules Broeren, 38–1070 Bruxelles Tél. : 02 521 70 21–Fax : 02 522 30 72 E-mail : febras.belgium@skynet.be

Décès : D’abord, endéans les 48h, envoyer une déclaration à la Lifras : Rue Jules Broeren, 38 à 1070 Bruxelles Tél. : 02/521 70 21 - Fax : 02/522 30 72 E-mail : lifras@lifras.be Ainsi qu’ à ARENA : Bld. Brand Whitlock, 165 1200 Bruxelles Tél. : 02/512 03 04 Fax : 02/ 512 70 94 Autres : déclaration à expédier au plus tard dans les 15 JOURS accompagnée d’un CERTIFICAT MÉDICAL (faute de quoi elle n’est pas prise en considération) uniquement au secrétariat LIFRAS.

Allée du Bol d’Air,13 à 4031 Angleur Tél : 04 / 336 82 20 - Fax : 04 / 344 46 01 E-mail : info@aisf.be - Site web : www.aisf.be

Direction Générale du Sport - ADEPS Boulevard Lépolod II, 44 - 1080 Bruxelles Tel: 02/413 25 00 E-mail : adeps-info@cfwb.be


Les associations régionales

©Photo Marc Hiernaux

Toutes les infos sur nos activités et formations sur notre site www.amlplongee.be

Suivez notre association au plus près : calendrier des formations AM/MC, MF/MN, DAN, PPA, Nitrox et autres), activités diverses, informations générales, rendez-vous sur www.amb.lifras.be ou scannez avec votre smartphone pour nous rejoindre.

STAGE DE PLONGÉE PROFONDE Du 21 septembre à 18 heures au dimanche 25 septembre à 08 heures. 6 plongées dans la réserve de Portofino (Lavagna – Italie) Informations sur www.amb.lifras.be Inscription : serge.ve64@gmail.com

Notre programme de formations 2022 est en ligne !

cfip-plongee.com pub CFIP.indd 1

22/04/22 19:54

Hippocampe 265 - septembre 2022 63


NOUVEAUTÉ

Palmes Seawing Supernova

« Les Seawing Supernova assurent une puissance optimale pour une vitesse maximale » —BRENT, AMBASSADEUR SCUBAPRO Bimini

Bimini

Bimini