Issuu on Google+

n째122

/ janvier 2011 / GRATUIT

Toulouse Cultures et tendances urbaines


ASCOU-PAILHÈRES AX-3-DOMAINES BEILLE ESPACE NORDIQUE CAUTERETS LE CHIOULA DOMAINE DU TOURMALET GUZET

GRANDVALIRA PIAU PEYRAGUDES PORTÉ-PUYMORENS SAINT-LARY SUPERBAGNÈRES SUPERLIORAN


+33(0) 534 306 883


Sommaire Let’smotiv - janvier 2011 #122

© Stéphane Carricondo // Gaëlle © Sö-Foto // Bebop Swing © DR

8 News 14 Rencontre Stéphane Hessel, 93 ans de réflexion

18

Portfolio Stéphane Carricondo

38

Portfolio Sö-Foto

26 Dossier ski News, matos, le top 10 des Pyrénées

46 Musique Cabaret Freaks, Bebop Swing, Apéro Causette, Klaxons… 56 Cinéma Women are heroes, Incendies, Somewhere… Exposition Reliefs, Le Bal des Vauriens… Agenda 68 Théâtre & danse In Extremis #7, Syndrome Marilyn… Agenda 76 Chroniques livres, cd, dvd et jeux vidéo

62 82

Agenda concerts & soirées

92 Guide restaurants, bars & clubs 98 Mot de la fin Martin Vidberg, l'actu en patates !


Let’smotiv Toulouse 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.tlse@letsmotiv.com Let’smotiv Toulouse est édité par la S.a.r.l. Urban Press Membre du réseau Let’smotiv Magazines Urban Press, S.a.r.l. au capital de 7 622 euros RCS Toulouse 424 996 304 Dépôt légal à parution - ISSN : 162 119 44 Directeur de l’édition : Laurent Buoro Rédaction : C. Lafontan - L. Daniel - M. Jean-Préau Graphiste : Christophe Gentillon Publicité : Stéphanie Ganet - Sophie Hemardinquer pub.tlse@letsmotiv.com

Ont collaboré à ce n° : Thibaut Allemand, Paul Carra, Stéphane Carricondo, Julien Collinet, Grégory Escouflaire, Guillaume Jallut, Valérie Lassus, Alex Masson, Nicolas Mathé, Ariane Mélazzini-Déjean, Mickaël Nogal, Judith Oliver, Baptiste Ostré, Gilles Rolland, Sö-Foto, Martin Vidberg, Olivia Volpi Couverture : Stéphane Carricondo, www.stephanecarricondo.com

www.letsmotiv.com Let’smotiv Méditerranée

BP 2172 - 34027 Montpellier Cedex 1 Tél : +33 467 63 15 62 - Fax : +33 561 14 25 22 redaction.med@letsmotiv.com

Let'smotiv Bordeaux

31-33 rue Buhan - 33000 Bordeaux Tél : +33 556 52 09 95 - Fax : +33 556 52 12 98 redaction.bordeaux@letsmotiv.com

Let’smotiv Lille

114 rue Barthélemy Delespaul - 59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 - Fax : +33 362 64 80 07 redaction.nord@letsmotiv.com

Let’smotiv Bruxelles

114 rue Barthélémy Delespaul - F-59000 Lille Tél : +33 362 64 80 09 redaction.bruxelles@letsmotiv.com

Let'smotiv Lyon

5 place Louis Chazette - 69001 Lyon Tél : +33 482 53 05 71 - Fax : +33 482 53 05 70 redaction.lyon@letsmotiv.com

Let’smotiv est une publication d’Urban Press, SARL au capital de 7 622 e - RCS Toulouse B 424 996 304 18 rue des Couteliers - 31000 Toulouse - Tél : +33 561 14 03 28 - Fax : +33 561 14 25 22 www.urban-press.com - info@urban-press.com Directeur de la Publication : Laurent Buoro Directeur du Développement : Loïc Blanc

Publicité Nationale : Stéphanie Ganet, +33 561 14 78 37 pub@letsmotiv.com

Rédacteur en chef : Nicolas Pattou Rédactrice en chef adjointe : Léa Daniel Secrétaires de rédaction : Carole Lafontan, Judith Oliver

Régie publicitaire : Proxirégie : salvatore@proxiregie.fr

Direction Artistique : pao@letsmotiv.com Cécile Fauré, Christophe Gentillon

Impression : Imprimerie Ménard, 31682 Labège Papier issu de forêts gérées durablement

Administration : adm@urban-press.com

L’éditeur décline toute responsabilité quant aux visuels, photos, libellé des annonces, fournis par ses annonceurs, omissions ou erreurs figurant dans cette publication. Tous droits d’auteur réservés pour tous pays. Toute reproduction, même partielle, par quelque procédé que ce soit, ainsi que l’enregistrement d’informations par système de traitement de données à des fins professionnelles, sont interdites et donnent lieu à des sanctions pénales. ı Magazine gratuit - Membre de l’OJD, Bureau de la presse gratuite d’information. ı Let'smotiv est imprimé sur du papier certifié PEFC. Cette certification assure la chaîne de traçabilité de l’origine du papier et garantit qu'il provient de forêts gérées durablement. Ne pas jeter sur la voie publique.


Let'smotiv présente

mardi 1er février 19h30 >21h

Vernissage expo Sö-Foto n°123 fév.11

Sortie du nouveau Let'smotiv

Soirée électro swing & new burlesque : Bebop Swing Team, Dj's, Cabaret 30's, effeuillage 21h >2h

La Dynamo, 6 rue Amélie - Tlse / www.letsmotiv.com


Mac attack ! Ses photos crèvent l'écran. Et ce n'est pas peu dire. Pendant un an, Michael Tompert a scrupuleusement défoncé tous les objets Apple qui lui passaient sous la main. Avec le photographe Paul Fairchild, il a immortalisé ces I-phones, I-macs ou I-pods brûlés, écrasés et percés. « Je ne critique pas Apple mais je n'aime pas voir leurs créations devenir intouchables, iconiques », explique l'ancien graphic designer de la firme. À travers ces séries très grand format exposées depuis le 12 décembre en Californie (expo 12LVE à Palo Alto), il dénonce un culte matérialiste. Mais surtout la métamorphose de cette boîte à l'ambiance potache et aux convictions anti-establishment.

Case départ !

© baru

Après avoir gagné le Grand Prix d’Angoulême en 2010, Baru, le dessinateur des Quéquette Blues, revient en Charente pour présider la 38e édition du festival. Un grand cru, avec les derniers faits d'armes de Moebius, Trondheim, Joe Sacco, Larcenet, le génial David Vandermeulen et la jeune Julie Marot. Pour tous les amateurs de 9e art, c'est bien sûr le moment de collecter les dédicaces. Mais aussi de pénétrer le Monde de Troy, de voyager en mangasie ou de profiter d'une exposition sur Snoopy ou la jeune bd belge. Nul besoin de vous faire un dessin, foncez. ❥ Du 27 au 30.01 www.bdangouleme.com

Télex

Sur E-bay, c'est bien connu on trouve de tout. Si vous ne nous croyez pas, filez donc voir l'annonce de ce Belge qui vend « de la bonne neige bien fraîche », tout droit venue de son jardin. Pour la modique somme de 50 100 €, un produit remis en mains propres. Sacrément givré ! La nouvelle blague sur les Belges ?

© Tompert et fairchild

En bref…


news |

9

La nouvelle vie de Job Les membres de l’association Music’Halle en frétillent d’avance. Le déménagement, prévu pour septembre 2011, vers l’ancienne usine Job approche. L’avancement des travaux laisse en tout cas entrevoir ce que sera le futur complexe ludo-culturel. Car outre l’école de musique, ce bâtiment art-déco des années 30, protégé par ses anciens salariés, accueillera aussi une piscine, la MJC regroupant les Sept-Deniers et les Amidonniers, et diverses associations dont Sept Animés. La tour sur laquelle trônera encore les trois lettres rouges emblématiques abritera, elle, une salle de spectacle de 130 places qui sera reliée aux locaux de Music’Halle. Allez, une fois n’est pas coutume, vivement la rentrée ! ❥ www.music-halle.com

© DR

© DR

Le bon goût de l’Autre

Les caprices de Silvio

Un nouveau mix bar vient d’ouvrir ses portes à Toulouse (30, rue Stalingrad). Il s’appelle l’Autre et ses géniteurs, Valérie Dupont et Fritz DK, l’ont imaginé comme un lieu doté d’une âme destiné autant à l’apéro entre amis qu’au clubbing avec les meilleurs set-up électro du moment. Plusieurs artistes de renom comme Charles Schilling et Jack de Marseille sont déjà programmés pour venir mixer dans l’ambiance chic underground de ce nouveau lieu dont l’échange et le partage sont les valeurs fondamentales.

Un matin au Palazzo Chigi, le petit Silvio B. fait venir deux statues en marbre de Mars et Vénus datées de 175 ap. J.C. : « Pourquoi les sculptures en Chine ont l’air d’être neuves alors qu’aux nôtres manquent des bras et des têtes ? ». Après une séance de bistouri à 70 000 €, Dieu et Déesse ont retrouvé mains et pénis. Alors que les maîtres de la Renaissance italienne se retournent dans leur tombe et que le budget de la Culture est amputé de moitié, Silvio B. est content : son palais, il est aussi beau que celui d’un milliardaire chinois.

Le festival Passe ton Bach d’abord ! recherche des familles de musiciens. Quelque soit l’instrument ou le style, divers membres d’une famille auront ainsi l’occasion de jouer ensemble autour de Bach // Cocorico ! Après l’Euro 2016 de foot, la France s’est vu confier une nouvelle compèt’ sportive avec le Championnat d’Europe Féminin de Basket en 2013. www.ffbb.com


news |

10

Cinéma Paradiso « Remarquable, Orson Welles, dans le dernier George Lucas. Marilyn, par contre, assez moyenne...  » pourra-t-on glisser au détour d'une prochaine conversation mondaine. Aussi fou que cela puisse paraître, le célèbre réalisateur américain a en effet envisagé de recruter ses prochains comédiens dans le royaume des morts. La technique Frankenstein ? Pas du tout : ayant racheté les droits de nombreux films interprétés par des stars hollywoodiennes disparues, le père de Star Wars compte nous époustoufler avec un prochain métrage tout en trucages numériques. Finies, les heures de casting passées à chercher le prochain Harrison Ford !

Space Jahourt © DR

De la zik anti OGM

Du neuf pour le Big Stuff

Quatre groupes bien engagés débarquent sur la scène du Bikini (22.01 à 20h30, 10  €) pour soutenir le collectif des Faucheurs Volontaires d’OGM qui lutte depuis 2003 à travers des actions de désobéissance civique. Au menu de cette contamination phonique ? Les locaux de Bruit qui Court, les libre-penseurs de l’O.P.A. (Orchestre Poétique d’AvantGuerre), les ch’tis de Z.E.P. (Zone d’Expression Populaire) et MeLL, la messine qui navigue entre chanson frondeuse et punk acerbe. Une belle affiche pour une bonne cause. ❥ www.lebikini.com

Le café du boulevard de la Gare s’apprête à faire peau neuve sous la houlette de Mikaël Laclau, déjà proprio du Père Peinard. Désormais ça sera Happy Hour de 18h à 20h, heure d’ouverture de la cuisine qui s’annonce tout aussi métissée que les concerts de seconde partie de soirée. L’ouverture officielle de la cuisine le 4.01 sera suivie d’une semaine de festivité avant changement de nom à compter du 7.02. À noter aussi que la première semaine de février sera aussi l’occasion de fêter les 6 ans du Père Peinard. Si on finit pas alcoolo avec tout ça…

Télex

En attendant de retrouver sa salle, La Mounède, Scène des Musiques du Monde, continue sa prog hors les murs avec un concert à l’auditorium Saint-Pierre des Cuisines. Voix d’ici et d’ailleurs fait escale à Madagascar avec la venue du quartet vocal Mavana et de Tao Ravao, digne représentant du malagassy blues (6.01 à 20h30, 10 €). www.lamounede.com


Ax, le blanc tendance by la panthère rose

18,19,20 FEVRIER 2011

AX-les-thermes

FESTIVAL #9

de l’oxygène DDB Travel & Tourism - The Pink Panther™ & © 1964-2009 Metro-Goldwyn-Mayer Studios Inc. All Rights Reserved. Licences entrepreneur de spectacle 1012451 c2 - 1012452 c3

pour les oreilles

www.ax-ski.com

Infoline : 05 61 64 38 00 Plus d’infos sur : www.premiere-pression.com et www.ax-animation.com


news |

12

Ici Vous Faites Du Tourisme Grand Sud Formation, l’école supérieure de Tourisme, fête en 2011 ses vingt ans et organise pour l’occasion une série d’actions pour ses élèves, partenaires, professionnels et futurs étudiants. Cela commence par un site Internet totalement relooké qui sera mis en ligne le 5.01. En février, Grand Sud lancera un grand jeuconcours destiné aux lycéens et étudiants avec de nombreux voyages à gagner. Un événement qui sera accompagné d’une grosse campagne de street-marketing avec notamment un bus londonien aux couleurs de l’école qui sillonnera la ville. Enfin, la soirée anniversaire (le 1er.04 aux salons Marengo) réunira tous les acteurs du secteur autour d’animations originales. ❥ www.grand-sud.fr

La Sombra del tiempo © DR

Mosh Puppies © Moltisanti

Bouillon de courts

Rock solidaire

Et c’est parti pour la huitième édition de Concours de Courts. Réalisateurs débutants ou confirmés, français ou étrangers, vous avez jusqu’au 14.02 pour envoyer vos œuvres. 22 minutes maximum, c’est la seule contrainte. Sinon, les organisateurs laissent libre cours à la créativité dont ce format court est un parfait support. Plusieurs prix sont à la clé, trois décernés par un jury de professionnels et un par le public. Les dossiers de candidature sont à télécharger sur le site Internet. ❥ www.concoursdecourts.org

Pour fêter sa septième année d’existence, l’asso Progrès Son commence 2011 en fanfare avec un concert déchaîné à La Dynamo (29.01 à 20h, 5 €). Au programme, les légendaires Moshpuppies qui ont tout simplement inspiré tous les artistes reconnus de ce siècle, le postrock plus sobre de Sortie 15, le rythm & blues garage de Nick Salomon et la cliqua MoltiSanti aux platines. Un concert qui sera l’occasion de rappeler bien fort que l’ombre du Sida plane toujours puisqu’il s’agira aussi des 20 ans d’Act Up SudOuest. ❥ www.progres-son.com

Télex

Le plus gros pétard de l’année vient de partir en fumée à Coblence. La police est tombée sur un plant de cannabis de deux mètres de haut, décoré en arbre de Noël, chez un « vieux soixante-huitard », qui a été mis au trou avant même de récupérer les guirlandes. Un autre allemand planquait ses petits paquets de cannabis dans son calendrier de l’Avent...


rencontre |

15

Propos recueillis par ¬ Thibaut Allemand Photos ¬ Indigène éditions

Stéphane Hessel 93 ans de réflexion

« Ce ne sont pas des idées neuves, mais il était nécessaire de les rappeler », prévient Stéphane Hessel, auteur du succès surprise de l’automne : Indignez-vous !, un appel bref qui enfonce parfois des portes ouvertes, mais laisse briller une lueur d’espoir. Ce jeune homme de 93 ans fut résistant, déporté, corédacteur de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme et diplomate, entre autres. Aujourd’hui, l’idéaliste ne se décourage pas et repart au combat. Certaines de ses prises de positions surprennent, mais l’essentiel est ailleurs : tant qu’on est indigné, on n’est pas résigné. Aujourd’hui, quelles sont les raisons de s’indigner ? La dégradation de la planète. Et l’écart sans cesse croissant entre très riches et très pauvres. En France, on expulse des sans-papiers et les plus pauvres n’ont pas de logement. Tous ces problèmes sont éminemment liés. Aucun des défis graves de notre époque, y compris le terrorisme, ne peut être pris en compte indépendamment des autres. L’injustice sociale se combat à l’échelle mondiale.

Concrètement, que proposez-vous ? Évidemment, le constat ne suffit pas. Pour agir, il faut s’engager dans des partis politiques neufs comme Europe Ecologie. Ou s’investir en faveur du développement. AgriSud aide de très petites entreprises agricoles dans le monde entier. Il s’agit surtout de ne pas rester les bras ballants car rien n’est inéluctable. Votre livre cite souvent le programme du Conseil National de la   >


dérable. Cette nouvelle fortune n’a simplement pas été répartie de façon équitable.

Bande de Gaza, novembre 2010 © La Voix de l'enfant

Résistance. Ce programme est-il encore d’actualité ? Il le reste dans ses valeurs fondamentales, celles d’une véritable démocratie sociale. Nous lui devons la Sécurité Sociale ou la retraite, par exemple. Or, ces valeurs ne sont plus du tout soutenues par le gouvernement. Il n’y a, paraît-il, plus d’argent pour les retraites, alors que ces cinquante dernières années, la production des richesses s’est accrue de façon consi-

Parlons un peu de votre parcours. Vous avez côtoyé le Général de Gaulle. Nombreux sont ceux qui revendiquent son héritage… Son importance historique permet à des gens de tous bords de s’en réclamer, pour son courage, son intelligence politique ou son sens de la dignité. Sur ce point, il faut lui rendre hommage, car il a sauvé l’honneur de la France et je suis fier d’avoir servi sous son commandement. En plus, il eut, à partir de 1958, la tâche difficile de mettre un terme à la colonisation et à la guerre d’Algérie. Donc malgré les reproches sur sa politique intérieure, c’est une figure importante. Au même titre que Jeanne d’Arc. Mais je préfère que l’on se souvienne de Pierre Mendès-France, qui était le plus intègre des hommes d’état français. Je regrette qu’il ait quitté


« Hortefeux et Besson envisagent l'immigration sans aucune dignité » le pouvoir trop tôt : il aurait pu faire beaucoup pour notre pays. De 1945 à 1981, vous avez été diplomate. Des regrets, des satisfactions ? Ce fut toujours passionnant, très stimulant. Mais au-delà de cette satisfaction personnelle, cette carrière ne fut pas glorieuse. J’ai essuyé beaucoup d’échecs, surtout dans le développement des pays du Sud et dans les migrations. Les migrations, justement  : en 1989, vous êtes membre du Haut Conseil à l’Intégration. Quel bilan tirez-vous de ce passage ? L’immigration fut mal abordée par tous les gouvernements successifs, sauf celui du PS, lorsque Jean-Pierre Chevènement était Ministre de l’Intérieur. C’est celui qui a le mieux compris les problèmes à résoudre. Chevènement ? Ce n’est pas l’avis des associations de défense de sans-papiers. Il a tout traité au cas par cas, et n’a jamais abrogé les lois Debré ! Non, il a bien plus régularisé que n’importe qui, et les lois qu’il a

rédigées avec Patrick Weil permirent de mieux traiter les migrations en France qu’on ne l’a fait depuis. Je suis d’ailleurs très mécontent de la façon dont Brice Hortefeux et éric Besson envisagent cette question, sans aucune dignité. Vous avez participé à la rédaction de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. Or, elle est souvent bafouée sur l’autel du commerce. Seriezvous favorable au boycott  de la Chine, par exemple ? Vous ne me ferez pas dire qu’il faut boycotter la Chine. C’est une puissance avec laquelle il faut entretenir des relations nécessaires pour le développement général du monde. Mais la Chine doit rester sensible à ce qu’on lui dit sur les droits des Tibétains ou des Ouïghours. Le boycott devrait s’appliquer pour un autre pays au moins, qui est membre des Nations Unies depuis sa naissance : l’état d’Israël. Il n’a cessé, ces quarante dernières années, d’occuper et de coloniser son voisin palestinien, en violation de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme. /

À lire / Indignez-vous !, Éd. Indigène, 32 p., 3 €

rencontre |

17


portfolio |

19

Stéphane

Carricondo Cartographe de l’âme Illustration, dessin, arts graphiques... // Bagneux // www.stephanecarricondo.com, www.sans-fin.com, 9eme.net

Suivre le trait élégant de Stéphane Carricondo, c’est comme partir à la conquête de territoires inconnus. Nos corps et nos âmes apparaissent sous un jour nouveau grâce à son dessin filaire, si caractéristique. Une formation en arts graphiques pour seul bagage, cet humble explorateur des temps modernes se sert de son solide coup de crayon pour tirer le portrait de ses contemporains. Co-fondateur du brillantissime collectif d’artistes 9ème Concept avec Jerk45 et Ned dans les années 1990 (à qui l’on doit par exemple l’expo Sang 9 éditée ensuite en livre chez Kitchen 93 et qui est aujourd’hui sur tous les fronts : expos, livres, films...), Stéphane Carricondo « est un bavard. Il fait parler sa peinture pour s’exprimer autrement que par les mots ». Ses illustrations comme ses toiles numériques sont autant de fenêtres ouvertes sur le monde. Fasciné par l’Homme, l’artiste cultive son penchant ethnographique jusque dans son travail d’édition, notamment pour l’étonnant livreobjet Infini, réalisé avec le musicien Medline. Ici, le son converse avec le dessin. La poésie avec le rythme. Certaines de ces images sont présentées ici appuyées par celles de l’ouvrage Bases (éd. Pyramyd), réalisé avec Ned en 2008. Désormais, le style de Stéphane Carricondo tend vers des œuvres de plus en plus déstructurées. Les visages nervurés s’effacent peu à peu derrière un fond d’éléments graphiques et de motifs tribaux… La spontanéité du geste rejoint alors la maitrise du détail, inaugurant une dimension plus intime et spirituelle. / > Carole Lafontan


Tober & Der - Copenhague - 2001


Š K2 Sports - Mike Yoshida, Chili / Rider : Tim Eddy


News ➧ p28-31

Evénements, animations, festivals et bons plans, pour ne rien rater de la saison.

Matos ➧ p32-33

Notre sélection d’équipements autour de la glisse pour mieux résister aux flocons.

Guide des stations ➧ p34-36

10 sites pyrénéens passés au crible, la poudreuse vue sous toutes ses formes

Dossier réalisé par ¬ Maylis Jean-Préau & Carole Lafontan

Pourvu que

ça glisse ! Inutile d’être le roi des patins pour entrer dans le dossier spécial glisse de Let’smotiv. Même les yétis sur luge peuvent y trouver leur compte. Bref, tous ceux qui n’ont pas suivi les oiseaux migrateurs sous les Tropiques, tous ceux qui aiment la poudreuse sous toutes ses formes, les bonnes sensations, les vues grandioses et les edelweiss. Guide des stations, bons plans, événements,… sortez vos plus belles lunettes de ski et enfilez votre gilet en moumoute, les Pyrénées livrent leurs meilleures stations et leurs plus grands frissons.

spécial ski |

sommaire

27


News

Syncopéra © DR

O2 sonore C’est de saison, du 18 au 20.02, on prend un bon bol d’Oxygène pour les Oreilles à AxLes-Thermes ! La 9e édition du festival organisé par Première Pression, reste éclectique et très glissante. Hip-hop partie avec MF Doom, Dj Netik et Syncopera. Evadé des Puppetmastaz, Blake Worrell signe un solo fracassant. Sur les bancs de l’électro, on trouve IPhaze et Nasser. Sans parler d’Omar Perry, Raggasonic, Gari Greu… et de l’apothéose... Didier Super ! ➧ 05 61 64 38 00, www.ax-animation.com

Gavarnie en Coupe du Monde

© DR

Télex

Pour la 20e année consécutive, Gavarnie accueille le Derby 3000, un open international de ski alpinisme, ces 22 et 23.01 prochains. Sportifs du dimanche ou confirmés, seniors et juniors, chacun peut concourir en fonction de son niveau. 7 courses sont programmées, dont une comptant pour la Coupe du Monde ISMF de ski alpinisme en individuel ! Dans le cadre emblématique du Cirque de Gavarnie, le tracé annonce des parcours inédits, techniques mais sécurisés grâce au balisage et à l’encadrement. ➧ www.derby3000.fr

La technologie flashcode déboule dans la Vallée du Louron et dans les stations de Peyragudes et Val Louron. Qu’es-aco ? Un système qui permet aux utilisateurs de Smartphone ou d’iPhone de flasher des codes-barre 2D et d’accéder à des informations sur leur environnement immédiat : état de la route d’accès, météo en temps réel, remontées mécaniques… On n’arrête pas le progrès !


Les patins sont dans les rails « Qui a le permis ? Qui a une caisse ? Qui a des pneus neige ? » Pour éviter toutes ces interrogations existentielles permettant d’atteindre les pistes, ou tout simplement pour se laisser aller au plaisir d’une excursion « all inclusive », la SNCF a inventé Skirail. L’offre comprend le trajet aller/retour en train ou autocar, le transfert jusqu’à la station et le forfait remontées mécaniques pour la journée. Le tout à des tarifs préférentiels, - 50 % sur les billets de train et les forfaits. Le plus dur, c’est de faire son choix parmi les 14 stations desservies : Cauterets, Saint-Lary ou le Chioula ? That is the question ! ➧ www.skirail-ter.com

© Helsinki filmi, Jami Granstrom

Montagne vue à la télé

Chaud le trip !

Non, vous ne rêvez pas  ! Votre zapping vous a bel et bien entraîné sur Montagne TV, la nouvelle chaîne gratuite tournée essentiellement vers les montagnes. Par les principaux bouquets satellite, câble et ADSL, elle profite d’ores et déjà d’une diffusion nationale et européenne. Du fond de son canapé, ou sur le web, on peut admirer des sportifs de la glisse, prendre des infos sur la déco du chalet, sur la dernière mode dans les Pyrénées, mais aussi sur la météo des cimes et les destinations perchées. ➧ www.montagnetv.com

Le finlandais Janne est expert en glandouille. Inari, sa fiancée, lui réclame depuis des lustres un décodeur TV et puis un soir, c’est le drame  : si le décodeur n’arrive pas avant l’aube, elle le quitte. Janne se lance alors sur les routes enneigées et pleines de surprises de Laponie, pour sauver l’affaire… Attention, le 9.02, tel une avalanche, Very Cold Trip débarque sur la toile ! Un road movie comique signé Dome Karukoski, où l’on découvre que chez les Lapons, même les ratés peuvent devenir des héros. L’humour finlandais sera-t-il bien accueilli en France ?

Des lacs secrets se cachent dans les Pyrénées, oubliés des cartes, en dehors des circuits, solitaires. Laurent Lafforgue est allé les chercher et livre au randonneur, au montagnard, au pécheur… 25 itinéraires contemplatifs ou sportifs, qui mènent tous au bord de l’eau. Des Lacs Secrets, un livre en photo et pratique, pour partir à la conquête des merveilles lacustres. Aux éditions Respyr et dans toutes les bonnes librairies.

spécial ski |

29


spécial ski |

30

Skieur V . I . P. Pour devenir un privilégié, zapper le passage en caisse, profiter de réductions et passer les portillons sans les mains, comme si vous étiez un télé-badge autoroutier, la carte s’impose cette saison. Première option, MyAltiski, la carte d’Altiservice, rechargeable sur Internet. Pour 5 €, elle offre des réductions sur les forfaits allant de 5 à 50 % dans 6 stations. Autre alternative avec la Télé N’Pass No Souci, de N’PY à utiliser librement dans 8 stations, avec entre autres avantages, des réductions de 15 à 30 %. Là, on paye sa facture glisse à la fin du mois par prélèvement. Mais skier sans souci a un prix : la carte coûte 22 à 27 €, 16 € pour les étudiants. ➧ www.altiservice.com, www.n-py.com

Claude Chabrol © DR

© Jean Masson

Luchon, pause télé

Bons baisers du Rocher

Pas de tapis rouge au festival des créations télévisuelles de Luchon, mais certainement un tapis blanc, plein de poudreuse pour accéder aux projections. Si le festival est décontracté, il n’en est pas moins particulièrement important pour les professionnels qui mettent leurs fictions en compétition. Pour cette 13e édition, on pourra voir des avant-premières, croiser des vedettes du petit écran, vivre un hommage à Claude Chabrol, des films espagnols, des courts métrages… ➧ www.festivaldeluchon.tv

On se prélasse dans une piscine extérieure en inox, dans une eau à 39°… sous la neige  ! Voilà ce que proposent, les Bains du Rocher, le tout nouveau centre de bien-être de Cauterets. Dans le bassin intérieur, jacuzzi, geysers et jets s’occuperont de vos dorsaux et cuissots. Pour se décrasser du ski, rien ne vaut un duo hammam sauna et si vos frimousses vivent mal le froid, des esthéticiennes se chargent de les soigner au beurre de sel de la Mer Morte… Sans oublier de galber son corps dans la salle de fitness et muscu. ➧ www.bains-rocher.fr

Télex

Avis aux petits chanceux qui se promèneront dans les Alpes du sud jusqu’en avril 2011, le premier festival international de théâtre de rue sur neige propose des résidences d’artistes, des créations et des adaptations, comme à Aurillac l’été, mais dans les villes et les stations ! Et puis, « Les Givrés de la Rue », c’est libre et gratuit. À quand une telle initiative dans le massif pyrénéen ? www.givresdelarue.com


Matos sélection ¬ M. Jean-Préau & C. Lafontan

Les yeux revolver ➧ Masque de ski Astero, Parasite, 269 €, www.parasite-eyewear.com On a vraiment le regard qui tue quand on porte Astero, l’ultime masque de ski de la marque Parasite. Une face inox sécurisée, une ventilation de fou, un écran chromé qui assure une super vision et au choix, l’AstéroUltra aux pixels dorés ou l’Astéronet aux motifs graphiques.

Glisse sur bois ➧ Skis Femme Shiva, Bohême, 1490 €, www.boheme.fr

Comme aux origines du ski, on s’installe sur des patins en bois, qui ressemblent plus à une oeuvre d’art qu’à du matériel de sport ! Mille pièces numérotées sortent chaque année de cet atelier d’artisans dans les Alpes. Des pièces uniques, proches de la perfection et qui valent leur pesant d’or. Qui a dit que la beauté n’avait pas de prix ?

Saint-Ex en moumoute ➧ Chapka Aviator Hat,

Canada Goose, 162 €, www.canada-goose.com

Pour être fashion cet hiver, pas besoin d’écrire Le Petit Prince, il suffit de porter la chapka d’aviateur. Celle-ci est made in Canada et porte une visière en fourrure de coyote. Résistante, même à l’eau, avec, non seulement, on a la classe mais en plus, on a chaud.


spécial ski |

33

Ho ! Ces dessous ! ➧ Caleçon Fashion Game, Pull-in, 40 €, chaussettes Snow Game, Pull-in, 22 €, www.pull-in.com

C’est l’effet assuré quand vous ouvrez votre combi de ski ! La marque de sousvêtements Pull-in s’inspire du célèbre jeu de Tetris pour créer une ligne pour le moins très joueuse. L’ensemble caleçon et chaussettes (unisexe) risque de faire des ravages.

La planche en or ➧ Board Fastplant, K2, 549,95 €, k2snowboarding.com

Attention, le nec plus ultra de la board pour park est né. Conçue comme une planche de skate (noyau en bambou et garniture en fibre de verre), elle assure des sensations inédites et surtout un niveau de solidité encore jamais vu sur le marché ! Un modèle novateur doté, qui plus est, de la technologie Jib Rocker pour des amorces de virage easy. Le must !

Tout est dans la bretelle ➧ Sac à dos Bandit Avalung, Black Diamond, 139 €, www.blackdiamondequipement.com

Pour pratiquer la montagne en dehors des sentiers battus, tout en légèreté et sécurité, il faut enfiler le sac à dos Bandit Avalung. Décoré par le célèbre freerider Seth Morisson, il est muni d’un dispositif de respiration spécial avalanche (bretelle gauche) et permet le transport du matériel de sécurité. Minimaliste, mais 139 € tout de même...

412 grammes de chaleur ➧ Veste femme Atom SV, Arc’teryx, 200 €, www.arcteryx.com Elle ne pèse rien et se compresse facilement au fond d’un mini sac à dos. Isolante et à capuche, c’est une seconde couche de luxe, tant elle serait assez chaude pour être portée en veste principale. En plus, ses empiècements en maille légère sous les aisselles optimisent la respiration et donc l’efficacité. Au top !


spécial ski |

34

Top Pyrénées

© DR

GrandValira (Andorre) Depuis son premier téléski en 1956, le Pas de la Case a su susciter un intérêt autre que celui généré par le réapprovisionnement en alcool et cigarettes ! Avec 110 pistes réparties sur 7 domaines (Encamp, Canillo, El Tarter, Soldeu, Grau Roig, Pas de la Case et Portes des neiges) GrandValira est le plus grand domaine skiable des Pyrénées. Dans ce décor grandiose, tous les profils de skieurs ont leur place, des débutants aux confirmés, (18 vertes, 38 bleues, 32 rouges, 22 noires). Côté équipement, GrandValira ne fait pas non plus dans la demi-mesure. Un bon point pour les 67 façons de remonter (dont 1 funitel, 3 télécabines et 15 télésièges débrayables, entre autres) qui réduisent au maximum le temps d’attente au pied des pistes. Un autre pour la diversité d’activités proposées : hors piste, compétition, freestyle, boardercross, ski de fond, raquettes, motoneiges, vols en hélico (!)… Un bémol : le prix du forfait. Plus cher qu’à Courchevel ! Mais il faut prendre ça avec philosophie, car on pose ses skis sur une piste qui accueillera une épreuve de la Coupe du Monde en 2012 ! Là, ça fait moins mal. ➧ T rajet : 1h50, 193 km de pistes // Tarifs : adulte 42 €, étudiant 39 €


Peyragudes (31)

Saint-Lary Soulan (65)

➧ Trajet : 1h45, 60 km de pistes // Tarifs : adulte 32 €,

➧ Trajet : 1h50, 100 km de

étudiant : 23 €

La petite Peyragudes s’est dotée au fil des ans d’équipements de qualité, notamment de nouveaux télésièges débrayables (4 sur les 9 de la station) et compte désormais parmi les grosses stations « tout public ». Le versant Peyresourde est désormais accessible par une nouvelle route, pour un accès plus rapide et sécurisé. En plus des 49 pistes (5 vertes, 20 bleues, 20 rouges, 4 noires), on peut aussi trouver un snowpark et un espace nordique pour des balades en raquettes. Sans parler des sports extrêmes, ici le speed riding a son domaine. Parmi tout un panel d’activités hors-ski, il est possible de passer une nuit en igloo et de faire de la luge sous toutes ses formes. Le pompon de la station, c’est la balade en dameuse proposée à la nuit tombée.

pistes // Tarifs : adulte 34 €, étudiant 26,50 €

Saint-Lary montre un nouveau visage, à l'image de sa mascotte sous les feux du studio Harcourt. L’an dernier, l’arrivée d’une nouvelle télécabine reliant le village au domaine en 8 minutes a provoqué une véritable révolution. Profitez désormais de 3 domaines en 1 sans risquer la rupture de câble dans de trop longues files d’attente. Enchaînez 800  m de dénivelé entre le Plat d’Adet et Espiaube. Décoiffezvous dans l'un des meilleurs snowparks pyrénéens sur les 25 pistes rouges et noires confondues ou les 26 pistes bleues. Et laissez-vous engrainer dans une excursion en scooter des neiges !

Domaine du Tourmalet (65) ➧ Trajet : 2h, 100 km de pistes // Tarifs : adulte 33 €, étudiant 27 €

© Carol Jay

Guzet (09) ➧ Trajet : 1h30, 40 km de pistes // Tarifs : adulte 26,50 €, étudiant 17 €

Deux villages de chalets au cœur d’une forêt de sapins, le mythique Mont Valier et trois espaces pour trois approches de la glisse. À Guzet, il y a une halte garderie, un snowpark et des pistes qui donnent de bonnes montées d’adrénaline (7 vertes, 9 bleues, 9 rouges, 6 noires). Pour retrouver un peu de romantisme, on peut manger dans un restaurant d’altitude, s’atteler au ski-joering, descendre le Picou, un flambeau à la main, ou faire valser sa dulcinée sur la toute nouvelle piste de luge sur rail, la plus grande de France !

Ici, vous entrez dans le Saint des Saints : le plus grand domaine skiable des Pyrénées françaises. À l’ouest, Barèges avec son village boisé à l’ambiance décontractée. À l’est, La Mongie et sa station « pieddes-pistes ». Sous les spatules, une jolie collection de pistes vertes et bleues. Pour les skieurs confirmés, les secteurs du Lienz et de Prade Verde sont surprenants, sans parler des quelques hors pistes... Freestyleurs de tous bords, des aménagements spéciaux vous sont réservés ! Jusqu’aux restaurants d’altitude, l’on respire la bonne ambiance, celle des amoureux de la montagne.


spécial ski |

36

Ax-les-Thermes (09) ➧ Trajet : 1h30, 80 km de pistes Tarifs : adulte 29,50 €, étudiant 22 €

En Ariège, il y a des ours et puis aussi, il y a la panthère rose du très branché blanc tendance. La station mise sur des icônes pour apporter sa petite touche en plus aux plaisirs de la glisse. Bien sûr, Ax, c’est d’abord trois domaines, 29 pistes (5 vertes, 9 bleues, 10 rouges, 5 noires), 17 remontées mécaniques (9 téléskis, 6 télésièges...), un snowpark. Mais c’est aussi des animations constantes, allant du snake-gliss’ à des compets de luge, sans zapper la case clubing et les festivals, comme l’inébranlable De l’Oxygène pour les oreilles.

Luz-Ardiden (65) ➧ Trajet : 2h20, 60 km de pistes Tarifs : adulte 29,50 €, étudiant 21 €

Voilà une agréable station située à deux rochers du Pic du Midi. Sur les pistes, tous les équipements sont là, 2 débrayables de 6 places et des remontées mécaniques récentes vous portent jusqu’aux 2500 m d’altitude maximale. Un domaine multicarte avec un snowpark labellisé, deux toutes nouvelles pistes rouges à découvrir et des pentes à dévaler en snowtubing (bouée). Le soir, vous avez l’embarras du choix au village  : les thermes, la récente patinoire, ou alors les bars, ciné, restos...

© Cauterets

Cauterets (65) ➧ Trajet : 2h20, 36 km de pistes // Tarifs : adulte 30 €, étudiant 24,50 €

24 pistes, un snowpark, l’un des meilleurs freestyle park de France, de nombreuses activités hors ski et en prime, une vue époustouflante dès qu’on grimpe dans la télécabine, dont la gare a été totalement remodelée  ! Cette station offre deux espaces, l’un pour les riders, confirmés ou amateurs, qui prendront le chemin du Cirque du Lys, l’autre pour les randonneurs à raquettes et les skieurs de fond qui se plongeront dans la splendeur du Pont d’Espagne, « grand site Midi-Pyrénées ».

Luchon-Superbagnères (31) ➧ Trajet : 1h45, 34 km de pistes // Tarif : 27 € Pour profiter pleinement des plaisirs de la neige et des vertus des eaux thermales, il suffit d’atteindre la reine des Pyrénées. Les 28 pistes réparties en trois secteurs (6 noires, 7 rouges, 11 bleues, 4 vertes) sont accessibles par télécabine en moins de 10 mn depuis Luchon. Si la station est à taille humaine, elle comporte un bon lot d’activités : snowpark, snowscoot, balades en raquette, parapente, escalade ou encore chiens de traîneaux. Un nouveau télésiège 4 places est à étrenner cette année, pour admirer la prodigieuse vue sur les pics de la Maladeta et de l’Aneto.

Piau-Engaly (65) ➧ Trajet : 2h20, 65 km de pistes // Tarifs : adulte 30 €, étudiant 22 €

Pour atteindre la plus haute station des Pyrénées, deux télésièges haut débit, dont un 4 places installé cette année, permettent d’accéder aux 41 pistes, (5 vertes, 20 bleues, 9 rouges et 7 noires), au snowpark et à l’espace débutant. Ici la neige est garantie par la station ! Les rois de la glisse peuvent pratiquer tout un tas de nouvelles disciplines (freeride, télémark, skibike, snowscoot, kite...). Pour ceux qui ont le goût du risque, c’est le grand dilemme  : escalade sur des cascades gelées, plongée sous un lac glacé ou virée nordique à chiens de traîneaux ?


Alex & Mimi


portfolio |

39

Sö-F oto Fait des vagues Photographie // Toulouse // so-foto.com

texte ¬  Carole Lafontan

Sophie Gisclard, aka Sö-Foto, a commencé la photo, ado, en suivant son frère aîné sur des festivals. Ne voulant pas n’être que la « petite soeur de... », elle trouve, derrière l’objectif, dans les coulisses ou face à la scène, matière à s’exprimer. Aujourd’hui, les années ont passé, mais Sophie envisage toujours la photographie comme un art ludique, préférant la créativité du travail de mise en scène à la technique. Après un parcours scolaire relativement catastrophique - selon ses propres mots -, Sophie trouve à l’ETPA de Toulouse, une vraie bouffée d’air, quelque chose qui lui plait enfin. La décision est prise : la jeune femme sera photographe. Après trois ans de formation et plusieurs stages dans des studios parisiens (Pin Up, Daguerre...), l’artiste se lance sur le marché du travail. Ses premières expériences, elle se les forge avec Atomic Fantaisy, la société qu’elle crée avec François Giarraputo, un ami photographe, avant de se lancer en indépendante. Aujourd’hui, le gros de son activité balance toujours entre la mode (séries réalisées pour Kariboo...) et la musique (Jazz sur son 31, Rio Loco...). Sophie va là où les rencontres humaines la mènent. Ce qui la fait vibrer ? Bosser en collaboration avec des créateurs (Mimisan, Baïsap, Santof, Caro...), faire se répondre plusieurs univers artistiques (stylisme, déco, coiffure,...) et profiter d’une vraie émulsion collective. Les travaux aseptisés, sans âme ni chaleur ? Pas pour elle. Cette série Valse au milieu des flots l’illustre bien. Derrière l’explosion de couleurs, tout, dans ses compositions, a un sens. Du travail de cadrage jusqu’à la mise en scène, petit clin d’œil au célèbre Radeau de la Méduse de Géricault. Ces corps nus, blafards, posés sur des vagues de vêtements froissés ou pliés, comme autant d’âmes pures échouées sur l’île de la sur-consommation. Loin des plats canons de la beauté offerts sur papier glacé, l'œil de Sö-Foto préfère souvent le décalage et la poésie. Ce n’est pas pour nous déplaire. / ❥

LET'S STRIP THE ARTISTS 1er.02, La Dynamo, 19h30 à 2h, grat, 05 61 14 03 28, www.letsmotiv.com Vernissage expo Sö-Foto de 19h30 à 21h + Soirée Bebop Swing (djs, effeuillage, cabaret,...), 21h à 2h


Sandra


MatĂŠo


Marion


Gaëlle


So & Brik


Vince


musique |

47

Swing à plumes et paillettes texte ¬ Maylis Jean-Préau - photo ¬ DR

Pour bousculer les temps et les modes, la soirée initiée par Let’smotiv se carapate dans l’esprit des années 30, grâce à la complicité du Bebop swing et d’une pin-up affriolante. Dans l’effervescence de l’après-guerre, il y a eu les années folles, celles où on dansait le charleston en smoking, et où, dans les cabarets parisiens, le monde entier se tenait aux pieds de Josephine Baker ! Alors qu’Outre-Atlantique, le swing naissait dans les bars clandestins, l’influence américaine donnait naissance à une culture populaire insouciante et festive. En pied de nez à la crise de 29, le monde continuait de swinguer sur les rythmes de Benny Goodman. En version années 2010, surfant sur la vague électro, c’est un peu la même histoire que nous joue la Bebop Swing team. Dans le marasme économique de 2008, ces fidèles aux valeurs du swing, rassemblent des dj’s, des artistes de cabarets burlesques, des danseurs, des musiciens… et sèment à travers le monde le concept de l’électroswing club. La nuit commence avec les dj’s du Bebop Swing, Señor Zazou du KKC Orchestra et Dj Incontrol en tête. À leurs côtés, le clarinettiste d’un band, d’un vrai, Camille de l’Artichaut Klezmer. Sur les murs, l’expo de Sö-Foto, livre des corps nus et blafards étendus sur des vêtements consommés. Sur scène, Flora la Douce, du cabaret des filles de joie, se dévoile dans un effeuillage déjanté. Bienvenue dans l’univers du music-hall burlesque ! L’équipe du Studio Hop débarque avec ses pas de swing et de charleston sur le dancefloor. À 23h, le cabaret part en flamme avec dj JfTh et son swing house ravageur, trait d’union entre deux époques en ébullition. / ❥

1er.02, La Dynamo, 19h30 à 2h, grat, 05 61 14 03 28, www.letsmotiv.com Vernissage expo SÖ-Foto de 19h30 à 21h + Soirée Bebop Swing (djs, effeuillage, cabaret,...), 21h à 2h


musique |

49

Cabaret Freaks c’est show !

texte ¬ Nicolas Mathé - photo ¬ JiF 2010 - citizenjif.com

Le Cabaret Freaks, c’est un peu la promesse d’une faille spatio-temporelle où, pour une fois, le spectacle est autant dans la fosse que sur la scène. Et de ce monde parallèle qui abolit les frontières, il y a fort à parier qu’on en ressorte plus ouvert. Déguisement fortement conseillé. Qui, l’esprit un peu embrumé par l’alcool, a déjà contemplé, du haut du balcon du Bikini, la foule colorée onduler dans une communion frénétique, sait que Les productions du possible ont réussi à installer sur Toulouse des soirées hybrides d’un genre nouveau. Vous avez kiffé les Travesti Monsters ? Vous risquez fort d’adorer le Cabaret Freaks. Non pas que les joyeux loustics aient décidé de copier-coller une recette à succès mais comme pour les Travesti Monsters, le Cabaret Freaks repose sur l’idée que le public est un acteur à part entière de la soirée à partir du moment où chacun laisse dehors ses soucis et tout ce qui empêche de voir le monde en couleurs. Un lâcher prise salutaire que les organisateurs arrivent à créer en brassant des prestations artistiques de qualité dans un univers déjanté. Ce labo extravagant, il sera cette fois peuplé de lapins roses, de carottes, d’ombres chinoises et animé par une véritable dream team électro. En vrac, ça donne deux lives berlinois de haut vol avec Electronicat et Trap ainsi que des monstres de la platine comme Manu le Malin, Dj Fly, Da Krew ou encore Dj Ektik. Au cours de cette hallucination collective, on croisera également Dran, dessinant en live sur la scène, Juliette Dragon en train de danser, le duo analogique Cockblokers et plein d’autres surprises et personnages excentriques avec une mention spéciale aux Biques, duo comique composé de Rosette et Pétula qui sont ce que la campagne tarnaise a livré de plus sexy depuis le crâne luisant de Bernard Laporte. / ❥

15.01, 23h, 13/15 €, Le Bikini, Ramonville, 05 62 24 09 50, lebikini.com La prog : Manu Le Malin, Dj Fly, Trap, Electronicat, Da Krew, Dj Ektik, Dran, Juliette Dragon, Bogan, Ted Brickman, Cockblokers, Pink Vador Anakine, Rosette et Pétula…


musique |

50

texte ¬ Maylis Jean-Préau - photo ¬ Jeanne Garraud © DR

Détours de chant ! J’ai dix ans…

Il y a ceux qui viennent faire un petit crochet sur leur trajectoire d’artistes reconnus. Jacques Higelin, Hindi Zahra, Moriarty... Il y a aussi les « jeunes talents », doués mais pas encore consacrés par les foules en délire. C’est surtout pour eux que Détours de Chant ! existe. Le festival fête ses dix ans, sur dix jours, avec 45 artistes programmés dans 17 salles toulousaines. Une romance née en 2002 quand Voix Express rencontre la salle Nougaro. De leur union naît cet évènement tourné vers la chanson française, l’originalité aussi, la scène alternative presque. Pour preuve, la présence de Barcella, le poète, celle des engagés de Karpatt, ou celle de Coco Gimbaud. Encore et toujours, on compte de très toulousaines découvertes : Yvan Cujious et Thibaud Couturier en tandem au Chapeau rouge, Marie Sigal qui bénéficie du « Coup de pouce du festival », à la Salle Nougaro en première partie de la québécoise Térez Montcalm. Ah oui, parce qu’il reste à préciser que la Belle Province est invitée et puis surtout que c’est la Fête à Dick Annegarn. En ouverture, une création inédite lui est dédiée. Quoi d’autre  ? Toulouz’elles revient charmer Croix Baragnon, un bal est donné pour le jeune public, une conférence envahit la fac du Mirail… Et plus si affinités. / ❥

La prog : Yaël Naïm, Asa, Chantal Galiana, François Dorembus, Mr Chouf, Richard Desjardins, Hervé Suhubiette, Aldebert, Mr Tristan, Les Malpolis, les Play Mobiles, Bagdad Rodéo… 28.01 au 6.02, 17 salles à Tlse et environs (Bijou, Bikini, Halle aux Grains...), www.detoursdechant.com


musique |

52

texte ¬ Gilles Rolland - photo ¬ © DR

texte ¬ Julien Collinet - photo ¬ Klaxons © DR

Les Yeux Noirs

Klaxons + Is Tropical

Empruntant son nom au classique popularisé par Django Reinhardt, Les Yeux Noirs oscille entre tradition et modernité. Si l'on croise Django au cœur d'un répertoire lyrique parsemé de reprises et de compositions, l'essentiel est ailleurs, autour des Balkans, entre l'Orient et l'Occident. En effet, depuis 1992, au fil d'un millier de dates à travers le globe et de 7 disques, la formation distille un swing virtuose tzigane aux accents yiddish qui enflamme les foules. Bariolée et poétique, la musique du groupe est aussi parsemée de touches pop-rock et illustre un joyeux mépris des conventions. Un eye-liner joliment hybride, qui, en plus de véhiculer une originalité évidente, permet à ces Yeux Noirs de gagner un « je ne sais quoi » d'intemporel. /

On les avait presque oubliés. Trois ans déjà, que les Klaxons n’avaient plus donné signe de vie. À l’image des Stone Roses en 1989, les Londoniens redonnaient un sérieux lifting au vieux rock à papa. Un mélange de rave et de guitares pour des singles hallucinogènes comme l’apocalyptique « Atlantis to Interzone ». Depuis plus rien. On pensait à un one shot. Puis les Klaxons sont revenus au printemps, un nouvel album dans les valises. Soyons honnêtes, ce second disque est raté. Sous la baguette de Ross Robinson (Slipknot, At the Drive In), le groupe a rendu une copie trop produite, trop parfaite. Heureusement en live, les morceaux retrouvent de leur superbe. Une raison de plus pour aller voir un groupe qui, l’air de rien, aura marqué ce début de 21e siècle. /

19.01, 20h30, 20 à 30 €, Grande Halle de l'Union, 05 34 31 10 00, www.box.fr

18.01, 20h, 22 €, Le Bikini, Ramonville, 05 62 24 09 50, www.lebikini.com


TOULOUSE

LE BIKINI

18 JANVIER 2011 20H30 Locations :

www.lebikini.com www.bleucitron.net et points de vente habituels.


musique |

54

texte ¬ Julien Collinet - photo ¬ Vanishing Smile © Nicolas Beaume

texte ¬ Nicolas Mathé - photo ¬ POUF © DR

La Quinzaine des Musiques Improvisées

Causette Apéro P.O.U.F.

Comme l’an dernier, le Mandala consacre quinze jours de sa programmation aux musiques improvisées. Une initiative osée, sans doute, tant ce style est souvent mal perçu par les non-initiés. «  Bruitiste, foutoire, sont des adjectifs qui reviennent malheureusement trop souvent... On veut mettre en lumière cet exercice à part que nous avons l’habitude de programmer », explique Virginie Peli du Mandala. Pas de boeuf (mal) improvisé ici, les huit concerts dans des styles très différents regroupent des artistes déjà bien aguerris et reconnus dans le milieu (Jean-Luc Cappozzo, Guillaume Orti). En 2010, en grande partie à cause de la neige, l’évènement avait eu du mal à trouver son public. Pourtant, il a tout pour séduire les amoureux de jazz et de musiques audacieuses. /

Causette, le magazine « plus féminin du cerveau que du capiton » est une revue qui a décidé de ne plus prendre les femmes pour de simples consommatrices mais pour des êtres sociaux doués d’intelligence et de subjectivité. Et oh étonnement, ça cartonne. Après un an d’existence, l’enthousiasme est tel que l’équipe a décidé de partir à la découverte de son lectorat via des apéros organisés à Paris d’abord puis en province, suite à des plaintes de lectrices jalouses. Après Lille et Lyon, la Causette Team débarque à Toulouse, accompagnée des P.O.U.F. (Petite Organisation Ultra Féministe), l’atout charme de ces soirées. Ce trio cabaret punk déjanté composé de Hard Pouf, Diva Pouf et Aéro Pouf illustre parfaitement l’esprit Causette. Sexy, décalé et engagé. /

La Prog : Ton Ton Salut, El Aleph, Trio Cappozzo, Metalophone, Mémento Trio à cordes... Du 5 au 15.01, 20h, 5 à 13 €, Le Mandala, Tlse, 05 61 21 10 05, www.lemandala.com

8.01, 19h30, part libre, La Dynamo, www.causette.fr, www.myspace.com/ladynamotoulouse


cinéma |

57

Women are heroes Point de vue et images du monde texte ¬ Alex Masson - photo ¬ JR / Rezo Films

Quand un plasticien élargit le champ de ses travaux photographiques pour passer au cinéma, c’est pour avoir un effet-loupe sur ce qu’il filme. Women are heroes est autant un documentaire sur les femmes qu’un film sur un certain rapport à l’éthique. Pendant longtemps, JR, ce fut, dans l’inconscient collectif, le nom du méchant de Dallas, un véritable salaud qui ne voyait dans la justice que la sienne. Désormais, ce patronyme est aussi celui d’un plasticien, qui ne jure lui que par l’échange, la redistribution des valeurs pour un monde meilleur, une justice plus équilibrée. Beaucoup ont vu ses travaux, des photographies aux formats inhabituels, collés dans des endroits qui le sont tout autant (des rabbins et des imams grimaçant sur le mur de démarcation au Proche-Orient, des habitants de barres HLM sur les façades de leurs cités… voir le reportage de notre précédent Let’smotiv) mais uniquement au travers de reproductions de ces photos dans les médias. Peu les ont vu in situ. C’est peut-être pour cela que JR est passé au cinéma. Pour qu’avec Women are heroes, on puisse être en prise directe avec son sujet. En l’occurrence, des femmes dans leur quotidien à Rio, au Kenya, au Cambodge ou en Inde. Dans ces endroits où la condition féminine telle qu’on la conçoit, vue de notre position occidentale, n’existe pas. Women are heroes permet ainsi d’approcher ce que des photos ne peuvent exprimer : le témoignage de ces femmes dans toute leur dignité, leur sagesse. Le plus surprenant reste la position de JR, qui disparaît, devient invisible pour laisser place à celles qu’il filme. Women are heroes devient alors, à double titre, une belle – autant au sens esthétique que moral - leçon d’humilité. / ❥

Women are heroes De JR. Sortie le 12.01


cinéma |

58

texte ¬ Alex Masson - photo ¬ Hapiness Distribution

Incendies Rallume le feu

Avant d’être un film, Incendies a été une pièce. Sur scène, le texte de Wajdi Mouawad autour du parcours d’une famille du Moyen-Orient (le Liban, jamais cité, mais tellement présent) et de son histoire chaotique remplit les endroits où il est joué. Le canadien Denis Villeneuve s’est lancé dans une sacré gageure : transposer en images, l’ampleur de la pièce et rendre cinématographique son minimalisme. Le réalisateur redistribue ainsi les cartes autour du personnage de Nawal, chrétienne vivant dans un pays arabe en guerre, racontée par ses enfants. Ces derniers doivent reconstituer son histoire, elle, qui leur a laissé en héritage une mission : retrouver un père et un frère dont ils ignoraient jusque-là l’existence. Incendies se consume au gré de ce qu’ils vont découvrir. Un terrible secret de famille qui paraîtra improbable à certains, bouleversera les autres. Incendies assume sa structure de mélo flamboyant, de tragédie grecque parce qu’il est le seul vecteur possible pour parler d’une douleur atavique, passée de génération en génération. Depuis Va, vis et deviens, on n’avait vu de film qui incarne aussi bien un principe de résilience. Incendies ayant en plus pour lui de se vouloir profondément compassionnel, consolant avec les protagonistes même du drame qu’il raconte. Il n’en est que plus émouvant. / ❥

De Denis Villeneuve. Avec Rémy Girard, Lubna Azabal, Mélissa Désormeaux-Poulin... Sortie le 12.01


cinéma |

60

texte ¬ Baptiste Ostré - photo ¬ Capricci Films

La BM du Seigneur Alors qu’il brûle les papiers d’une voiture volée, le Yéniche Fred Dorkel rencontre un envoyé de Dieu. Entre documentaire et fiction, La BM du Seigneur est le récit tragi-comique de sa confession. Et à travers elle, Jean-Charles Hue filme une communauté méconnue de gens du voyage, bien qu’elle soit la plus répandue en Europe. Une communauté qui se sert les coudes, certes. Qui se déchire aussi ; se combat, souvent, continuellement. Avant de se réconcilier. Des pirates régulièrement à l’assaut de terres étrangères (ces «  chouraveurs  » en quête de scooters ou de grosses cylindrées, comme autant de navires à dérober pour affirmer leur liberté) mais revenant toujours vers l’île où les attendent femmes et enfants. Des naufragés sur une aire d’accueil de Beauvais. / ❥

De Jean-Charles Hue. Avec Fred Dorkel, Joseph Dorkel, Michaël Dauber... Sortie le 26.01

texte ¬ Carole Lafontan - photo ¬ Pathé Distribution

Somewhere Sofia Coppola, ce n’est pas que « la fille de... ». Premier coup d’éclat avec Virgin Suicides (2000). Puis, la jeune réalisatrice enfonce le clou avec l’étonnant Lost in Translation (2004) au succès critique mérité. Après un mitigé Marie-Antoinette (2006) trop dans l’excès, Sofia Coppola semble revenir à l’essentiel - peut-être même à l’essence de son art ? - avec Somewhere qui lui a valu le Lion d’Or à la dernière Mostra de Venise. Le film se base sur une notion difficile à mettre sur pellicule : la vacuité. Moteur du film, elle se retrouve dans le personnage principal, une star de ciné apathique - magnifique Stephen Dorff -, qui vit dans un luxe superficiel, entre spleen médicamenteux et faux-sourires. Mais surtout, est sublimée à travers un superbe travail sur le montage (plans fixes, lumière...) et une bande-son hypnotique (merci Phoenix). / ❥

De Sofia Coppola. Avec Stephen Dorff, Elle Fanning... Sortie le 5.01


] Du lundi au Vendredi 11H45 / 14H00 Samedi au Dimanche 11H45 / 14H30 Le soir de 18H45 à 23H00 Vendredi et Samedi soir de 18H45 à minuit

]

Rue Pierre Gilles de Gennes 31670 Labège - Derrière le Cinéma Gaumont Labège


exposition |

63

Reliefs

Une géopolitique gourmande texte ¬ Ariane Mélazzini-Déjean  - photo ¬ Motoi Yamamoto (Labyrinth, 2005, Switzerland)

Un labyrinthe de sel, une muraille de riz, une mappemonde laiteuse, un tableau de sachets de thé, des mosaïques d’épices, des lentilles poussant telle une plinthe murale, voici quelques-unes des réjouissances culinaires au menu de l’exposition Reliefs. Dégustation interdite ! Dans cette exposition imaginée comme une cartographie alimentaire du monde, les huit artistes invités manipulent les aliments dans une plastique minutieuse, quasi obsessionnelle. Bousculés de leur fonction première - nourrir les hommes –, les aliments sont ici répandus dans l’espace pour recouvrir sols et murs dans des installations impressionnantes de délicatesse et de fragilité. Les artistes dessinent ainsi, à leur manière, les contours d’une géopolitique gourmande. Le franco-israélien Laurent Mareschal empile des morceaux de sucre roux, empreintes évidentes d’un pays en ruine, de vies qui s’émiettent. L’arménien Armen Roth expose des sachets de thé, comme autant de tableaux abstraits. Autre chef-d’œuvre de patience et d’accumulation, la muraille de riz (de Chine) de la coréenne Myung-Ok Han, un héritage culturel intime en prise directe avec l’actualité. Symbole de richesse et des rites funéraires japonais, le labyrinthe salé du japonais Motoi Yamamoto fait ressurgir ses propres souvenirs. Des installations évolutives à base de lait (Marina Pirot) ou de lentilles (Michel Blazy) dépassent également les frontières en toute légalité artistique. Cerise sur le gâteau, le traiteur toulousain Marie Dallard installe, pendant l’exposition, une mini-échoppe de pâtisseries éphémères (biscuits, cupcakes à paillettes, bonbons, pièces montées miniatures, etc...) dans la vitrine de la Fondation Écureuil. Pour visiteurs et passants, à déguster impérativement entre le 21 et le 23 janvier ! / ❥

12.01 au 26.02, Fondation Écureuil (mardi au sam, 11h à 19h30), 05 62 30 23 30, www.caisseepargne-art-contemporain.fr 21 au 23.01, Les pâtisseries éphémères de Marie Dallard, vitrine de la Fondation Écureuil


exposition |

65

Le Bal des Vauriens Le péril jeune texte ¬ > Baptiste Ostré - photo ¬ Polo Garat, Odessa Photographies

1984, le rock, les punks et Toulouse. Polo Garat ressort quarante-huit photographies de jeunesse. Outre une maîtrise précoce du cadre, ce Bal des Vauriens impressionne avant tout par la force émotionnelle qui s’en dégage. Ou quand la colère d’hier se mêle à la tristesse d’aujourd’hui. En 1984, Polo Garat a 17 ans. Né au pays basque, il découvre Toulouse, tue le temps en se défonçant, traîne aux concerts rock avec ses potes. « On buvait quelques bières et je délirais avec l’appareil photo, c’était assez impulsif », raconte-t-il. Il lui aura fallu plus de 25 ans pour redécouvrir les images, ses premières. « Je me suis aperçu à ce moment-là que je retournais à la source de mon travail des dix dernières années  ». Dans l’ouvrage réalisé avec son collectif Odessa Photographies Pour Zarma, changer à Babylone (éd. Filigranes, 2009), Polo Garat pose un regard «  autobiographique  » sur le monde. C’était effectivement déjà le cas en 1984, comme le laisse comprendre Le Bal des Vauriens. « Sous Mitterrand, la culture a connu un boom. Les gros labels sont nés, le rock est devenu acceptable. Et les cafés-concerts ont fermé. Nous, nous étions en colère. On était attiré par le mouvement punk, les skins ». Derrière le document sur une période révolue, Le Bal des Vauriens fait aussi revivre une « famille » abîmée. « Je m’en suis sorti grâce à la photographie, d’autres par le milieu musical. D’autres sont devenus braqueurs. Il y a eu des fins douloureuses, des suicides, le Sida… ». Flashback d’une colère aux braises encore chaudes, tristesse sourde face aux vies brisées : les photos de Polo Garat embrassent tout dans un même élan, et se percutent contre une époque, la nôtre, devenue bien trop lisse. Le bal n’est pas encore fini./ ❥

Du 11 au 30.01, Galerie Le Confort des étranges, 05 61 21 59 48, www.galerie-le-confort-des-etranges.com, www.odessaphotographies.com


agenda Renversement de faits © Michaël Wolf

Renversement de faits Dans le cadre d’« Abstraction du nécessaire », quatre artistes exposent leurs gratte-ciels et autres paysages transformés par l’homme en jouant sur la perception d’échelle et la lumière. Leurs visions subjectives entretiennent les faux semblants. ❥ Jusqu’au 23.01, Le Château d’Eau, 05 61 77 09 40

Hissons nos couleurs © DR

Architecture contemporaines en Midi-Pyrénées Depuis 2001, la Maison de l’Architecture organise le Prix architecture Midi-Pyrénées, afin de promouvoir la création architecturale contemporaine de qualité. Cette expo permet de retrouver les 68 projets sélectionnés depuis la première édition. ❥ Jusqu’au 5.02, Centre Méridional de l’Architecture et de la Ville (CMAV), 05 61 23 30 49

Hissons nos couleurs

Les architectures du désir

À partir d’œuvres d’art sorties des collections des Abattoirs, on explore le symbolisme des couleurs et on découvre comment celles-ci agissent sur notre comportement  : le bleu pour le robinet d’eau froide et pour le manteau de la vierge, le rouge passion… ❥ Jusqu’au 28.01, Centre Culturel Alban

(ou mourir dans les bras de la foudre)

Minville, 05 61 43 60 20

Univers « créanalytique » Photographe et graphiste, Amandine Pfaff livre sa bulle, constituée d’images « expérimentalement libres et moqueuses ». Cette jeune femme blonde se livre devant l’objectif. C’est sévèrement fragile et franchement explosif. ❥ Jusqu’au 4.02, Passage à l’Art, 06 64 21 26 8006

Avec Myriam Mechita, on retrouve toujours des matériaux séduisants, des représentations inquiétantes, des corps décapités. En utilisant ces mêmes procédés, elle fait revivre les différentes étapes de la vie amoureuse. ❥ Jusqu’au 19.02, le Parvis, Ibos (65), 05 62 90 08 55

Un zeste de Villemot La seconde exposition consacrée au thème de la gastronomie s’affiche très light  : le zeste d’orange est à l’honneur et pas n’importe lequel, celui créé par Villemot pour Orangina ! D’autres réalisations de l’affichiste sont à découvrir : pubs Perrier… ❥ Jusqu’au 11.03, Centre de l’Affiche, 05 61 59 24 64


exposition |

67

Univers "créanalytique" © Amandine Pfaff

Même en y réfléchissant… © Jérémy Villy

Ex-pots cassés Ce sont des histoires de restaurations. Des histoires de techniques, qui, depuis l’antiquité, permettent de redonner éclat à des vases grecs, italiotes… Les conservateurs dévoilent les dilemmes de leurs choix, les chercheurs scrutent l’envers du décor… Enquête ! ❥ Jusqu’au 2.10.2011, Musée Saint Raymond, 05 61 22 31 44

GHP Art Fair 2011, année héroïque ! La galerie commence l’année avec une exposition réunissant les oeuvres qui ont marqué sa programmation depuis l’inauguration en 2006. Un espace est prévu pour des minis solos shows surprises. L’expo ne s’arrêtera pas avant que tout disparaisse ! ❥ 1 3.01 au 19.03, GHP, 05 61 52 67 08

« Même en réfléchissant bien… » Jérémy Villy photo/dessine des paysages en utilisant l’informatique comme pinceau et la photo comme support. Ses narrations graphiques flottent comme des images, à mi-chemin entre le rêve et la réalité. ❥ 4 .01 au 5.03, Bicoq’, 05 61 25 10 06

Album Résurgences © Documentation Céline Duval, Horizons

Don Quijote, Sancho y los Molinos © DR

Album, Résurgences de la photographie familiale dans l’art Des situations convenues, des sujets répétitifs…, ces photos de famille amateur sont la base du travail des artistes. Ils ont décidé d’en jouer en optant chacun pour différentes postures artistiques : travail de documentation, traitement humoristique… ❥ 1 1.01 au 3.03, Plateforme d’art de Muret, 05 34 63 98 19

Illusions, ça trompe énormément L’expo créée à Paris au Palais de la Découverte en 2007, invite le visiteur dans son univers étonnant et poétique pour faire l’expérience d’illusions spectaculaires révélant la fragilité de sa perception. ❥ 1 1.01 au 23.04, Odyssud, 05 61 71 75 15

Don Quijote, Sancho y los Molinos L’ingénieux hidalgo de Cervantès a déjà fait l’objet de nombreuses représentations picturales. Mais c’est un nouveau combat contre les moulins à vent qu’expose Jean-Pierre Rodrigo Subirana en déclinant le thème du Quijote dans sa game d’ocres, de gris et de noir. ❥ 1 3.01 au 25.02, Institut Cervantès, 05 61 62 48 64


Syndrome Marilyn Dans la peau d’une blonde texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ Dominique Fajeau

Auteur, metteuse en scène et interprète énergique, la toulousaine Julie Pichavant ne fait pas dans le compromis avec la première de ses créations portée à la scène. Syndrome Marilyn déflore un mythe, méthodiquement, comme on épluche un oignon. Ça peut faire pleurer, mais sourire aussi. « Notre groupe, [Zart], s’est constitué autour d’une recherche commune : interroger nos sociétés par le biais du théâtre et du multimédia. Nous avons déjà travaillé sur deux spectacles performances autour de la ré-appropriation des figures féminines : Phèdre et Je ne suis pas Blanche Neige, rappelle la jeune artiste au parcours déjà bien rempli. Il s’agit, avec Syndrome Marilyn, de continuer dans cette voie. Prendre le parangon du fantasme féminin, tiens, au hasard, Marilyn Monroe, pour fustiger le regard porté par les hommes et, oui, de nombreuses femmes, sur la Femme et la place qui lui est réservée dans la société. Cette déconstruction du mythe, entre tragédie et comédie se double d’une interrogation sensible sur l’identité. Quelle est la part de la culture, des artifices, des totems et des tabous dans l’édification d’un individu ou dans la fabrique d’un monstre ? À quel point est-on soi-même ? Psychanalyste et clown jusqu’au-boutiste, Julie Pichavant jongle avec la violence ou la douceur pour faire passer un message où pointe la colère. « Le divan devient une table à disséquer », explique Julie Pichavant à ceux que ce one woman show survolté et trash pourrait laisser dubitatifs. Et derrière l’amer diptyque de cette «  femme invisible à soi  », cette femme, «  tragédie mercantiliste  », comme l’écrit justement Julie Pichavant, perce toute la douleur de n’avoir été qu’une chose. / ❥

4 au 15.01, 21h et 21h30, Cave Poésie, 8 et 12 €, 05 61 23 62 00, www.cave-poesie.com

théâtre & danse |

69


théâtre & danse |

70

texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ Salves © J.-P. Maurin

In extremis # 7 Prolongements des festivités Le secret d’un cocktail on the planches réussi, c’est le bon dosage des ingrédients. En touillant avec adresse performances, installations, représentations mêlant arts plastiques, théâtre, danse, musique et cuisine, le théâtre Garonne fait glisser de son shaker un In Extremis #7 dont l’émulsifiant est la nouvelle création de Maguy Marin, Salves (11 au 15.01). La chorégraphe annonce la couleur : c’est « une forme légère, (...) que nous voulons inqualifiable, car nous aimons échapper à ce qui est reconnaissable et attendu ». Échapper à l’attendu ? Ils sont nombreux à répondre présents : Denis Mariotte, le compositeur attitré de Maguy Marin ou encore ce sale gosse de Rodrigo Garcia qui a trouvé en Catherine Froment une interprète à la mesure de son monstrueux Agamemnon (6 et 8.01). Olive sur le cocktail, les Italiens sont de retour, notamment avec quotidiana.com qui présente Tragedia tutta esteriore (7 et 8.01). Cette dernière prend la forme d’une conversation étonnante à la fois par sa forme, son rythme et son propos. En renouant avec le théâtre politique ancré dans le réel, Paola Vannoni et Roberto Scappin ont compris que le théâtre reste un espace de liberté précieux et ténu par les temps qui stagnent. Encore un In extremis culotté, énervé et foisonnant. Trop ? Osez l’overdose, vous n’aurez pas forcément mal à la tête... / ❥

6 au 15.01, entre 19h et 22h, Pass in extremis à 10 € donnant droit à tous les spectacles sauf Salves : 12 à 21 €, Théâtre Garonne, 05 62 48 54 77, www.theatregaronne.com


théâtre & danse |

72

texte ¬ Valérie Lassus - photo ¬ Maud Trictin

texte ¬ Maylis Jean-Préau - photo ¬ DR

Dans le rouge

Presque Parfait

«  Le conformisme est une figure de l’enfer ordinaire », ainsi Lucie Valon annonce-t-elle la couleur dans la note d’intention de son spectacle. Une couleur non pas grise mais éclatée en rouges, vifs de colère. Humble face aux textes qu’elle a sélectionnés, notamment L’Enfer de Dante, c’est son clown que la comédienne envoie au casse-pipe. C’est lui qui découvre, décomplexé et un peu maladroit, les cercles de notre enfer contemporain capitonné, peuplé de Kens et de Barbies pour lesquels la vie, c’est-que-du-bonheur. Piquante comme une fourche, rigolote comme un lutin, sévère même, vous ne lui échapperez pas. Tel Dante qui arpenta ces chemins obscurs pour éclairer l’humanité, Lucie Valon se mue en une flammèche brillante pour nous secouer les puces. /

Les parodies de la télé-réalité sont souvent aussi plates et triviales que l’objet de leurs singeries. Mais dans leurs textes, Pierre Le Rouzo et JeanLouis Felipe se servent d’Un dîner presque parfait sur M6, comme d’un prétexte « pour introduire une réflexion sur les rapports hommes/femmes ». Autour de la table, les gourmets se jugent, s’épinglent, mais aussi se séduisent. Comme dans la vraie fausse vie, la Cie Les enfants de Charpin laisse ses personnages déraper… Leur vie sentimentale débarque entre la poire et le fromage et la télé-réalité devient l’exutoire des émotions et de la quête amoureuse. Il y a du Koh Lanta, du Loft Story et de L’Île de la Tentation dans ce truculent pastiche qui dépasse l’art culinaire pour celui, non moins corsé, du rapport humain. /

20 au 29.01, 20h et 16h, 3,60 à 18 €, Théâtre du Pavé, 05 62 26 43 66, www.theatredupave.org

12 au 15.01, 21h, 6 / 8 / 12 €, Théâtre de la Violette, 05 61 73 18 51, www.theatredelaviolette.com


Nk`^o\^g`^jmˆ\gdnˆk\mg`>?>`og`OIO

Pkqpr]^eaj*<g\di=paa\m_ÂŁH\m^?jh\b`

Tout va bien*<g\di=paa\m_

Vendredi 4 et samedi 5 fĂŠvrier 2011 au TNT MÂ&#x2C6;n`mq\odjin5+01,0404.2*rrr)^_^ojpgjpn`)^jh(+0.//0+0+0*rrr)oio(^do`)^jh

A`nodq\gDio`mi\odji\g>?>#,$'_p-\p,3aÂ&#x2C6;qmd`m-+,,\q`^.k\m^jpmn_Ă?\modno`n5<g\di=paa\m_'Omdnc\=mjri`o M\dhpi_Cjbc`)A`nodq\gDio`mi\odji\g>?>#-$_p,`m\p--\qmdg-+,,)


agenda Le programme E.D.D.I. © DR

Zoom, les vertiges du rêve © Cie Pupella Nogues

Le programme E.D.D.I. 4 au 8.01

Salves

Autour d’une pièce tirée d’un roman policier de Serge Preuss, on peut participer à des apéros sur des sujets tels que les exclus et la solidarité. Sur scène, l’intrigue tourne autour de cadavres qui n’intéressent personne. Ceux de SDF. ❥ 2 1h, 8 à 12 e, Théâtre du Grand Rond,

« Il faut organiser le pessimisme », disait Walter Benjamin. Et tordre le coup au fatalisme ambiant, poursuit dans la même veine, la danseuse et chorégraphe Maguy Marin. À la veille de quitter le centre chorégraphique de Rillieux-La-Pape, elle livre une pièce manifeste où s’impose son sens du théâtre et du politique. ❥ 2 0h et 20h30, 12 à 21 e, Théâtre Garonne,

05 61 62 14 85

Les chaises / Délire à deux 5 au 8.01 Les Chaises de Ionesco. Sur une île, le dialogue de vieillards isolés, ni tout à fait hommes, ni tout à fait pantins. Ionesco toujours, au cœur d’une scène de ménage dans Délire à deux. À l’extérieur la guerre civile règne et le couple se querelle... ❥ 19h30, 20h, 20h30, 8,50e à 22e, TNT, 05 34 45 05 05

Zoom ! Les vertiges du rêve

11 au 15.01

05 62 48 54 77

Eonnagata

13 et 14.01

Les trois âges de la vie d’un homme sont dansés simultanément par Sylvie Guillem, Russell Maliphant et Robert Lepage dans une fascinante évocation de l’ambiguïté sexuelle. Cet homme c’est le chevalier d’Eon, célèbre espion de Louis XV, travesti en femme... ❥ 2 1h, 50 à 65 e, Odyssud, 05 61 71 75 15

11 au 13.01

Déclamations d’impro 13 au 15.01

Odradek, c’est un peu la crème des arts de la marionnette. Dans ce lieu de fabrique basé à Quint-Fonsegrives, la Cie Pupella-Noguès cherche, forme et crée. Sa dernière création plonge le public dans l’univers de l’inconscient, par un audacieux mix de marionnettes et de vidéo. ❥ 1 0h30, 14h, 18h30, 5,50/6 €, Centre

Les deux premiers jours, la Brique et le Lazzi Théâtre proposent des déclamations d’impro. Un art issu des spectacles populaires italiens. Du match à la commedia dell’arte, votre imaginaire sera servi ! Le 15, atelier d’initiation suivi du spectacle Sans-Culottes. ❥H  oraires variables, 7 à 10 e, Théâtre Jules

Culturel de Ramonville, 05 61 73 00 48

Julien, 05 61 25 79 92


Eonnagata © Erick Labbe

Tout doit disparaître © Bruno Wagner

Duos sur canapé 13 au 15.01 En voici du bon boulevard ! Un couple qui se sépare et coupe l’appartement en deux, le mari qui impose sa nouvelle donzelle dans la place. La femme riposte et touche là où ça fait mal : débarquement illico de Robert, l’amant, acteur de troisième zone. Tout part en vrille ! ❥ 2 0h30, 16 et 18 e, Salle Nougaro, 05 61 93 79 40

L’Ice-Cream était presque 18 au 22.01 parfait Dans ce procès de mauvaises intentions, Bonbon se transforme en avocate comique d’office et use ou abuse de chansons de Brel, Brassens ou Boby Lapointe, pour mieux défendre Riton Lambert, accusé d’avoir tué bobonne. ❥ 2 0h, 8/12/16 €, Café Théâtre Les Minimes, 05 62 72 06 36

Henry IV ou amour, Gloire 25 au 29.01 et Poule au Pot Les Cinq Ascètes bousculent à nouveau l’Histoire, pour faire revivre à Henri IV son tout dernier jour, en version décalée. À la cour, le 13 mai 1610, les courtisans courtisent, le roi s’occupe de lui-même et de sa maîtresse, les conspirateurs conspirent… Et Ravaillac attend son heure. ❥ 2 1h, 8 et 12 e, Fil à Plomb, 05 62 30 99 77

Sonja © Gints Malder

Comment Wang-Fô fut sauvé © Jean Henry

Tout doit disparaître (c’est magnifique) 26 au 28.01 Isabelle Luccioni se sert ici des écrits de Cadiot, Massera et Minyana, pour mettre en scène le vide de la communication, la prolifération jargonnante... Face à ce langage aseptisé, se dresse la cruauté visionnaire des poètes. ❥ 2 0h et 21h, 8 à 19 e, Théâtre Sorano, 05 34 31 67 16

Sonja

26 au 29.01

Deux gaillards, le visage dissimulé sous un bas, surgissent dans un appartement quelque part en Europe de l’Est. Et puis, ils se transforment. L’un en Sonja, femme romantique qui brique sa vaisselle. L’autre, est une projection des hommes qu’elle n’a pas eus... ❥ 2 0h, 8,50 à 22 e, TNT, 05 34 45 05 05

Comment Wang-Fô fut sauvé 28.01 À 16 ans, l’empereur de Chine sort pour la première fois de son palais. C’est la désillusion. Du monde extérieur, il ne connaît que les images du vénérable vieillard, le peintre mendiant Wang-Fô. Une adaptation poétique du conte philosophique de Marguerite Yourcenar. ❥ 2 0h30, 5,50 à 10 e, C. culturel Ramonville, 05 61 73 00 48

théâtre

& danse |

75


disques SALEM

CROCODILES

King Night | iamsound/Sony

Sleep Forever | Fat Possum/ Differ-Ant

Après le post-dubstep hanté de Raime et de Demdike Stare en 2010, l’année nouvelle débute sous les auspices du gothique. Avec ce premier disque orné d’un crucifix comme chez ces branques de Justice, la trinité Salem (deux mecs, une fille) se pose, là, en grosse hype mystère. Mais c’est quoi, ce truc ? De la witch house entre Carpenter et Fever Ray ? Une rave party black, comme dans «  black metal » ? Dans « Salem » il y a « sale », et ces beats crasses, ces nappes qui suintent la bacchanale, ce flow spectral, cette cadence sous codéine, laissent comme une vilaine trace dans le slip et le cortex. On a beau se curer le tympan, rien n’y fait : Salem malaxe le dub, la synth wave et le punk goth avec une grosse torpeur qui nous scotche au bitume. Fume, c’est du lourd ! > Grégory Escouflaire

Alors, ces Crocodiles  ? Escroquerie ou coup de génie ? La presse est divisée, nous aussi. À l'heure où le mot « shoegaze » est sur toutes les lèvres, le charismatique Brandon Welchez a lâché ses Crocodiles à la poursuite de ce revival. Le pire, c’est que c’est assez réussi. Aussi anthracite que sa pochette est mauve, ce second album regorge de pop songs noisy et noircies. Surtout novateur, pour qui n’a jamais entendu The Jesus And Mary Chain ou Spacemen 3 – un exploit, par les temps qui courent. Crocodiles joue le son du moment et Sleep Forever plait sur l’instant. De l’opportunisme de bonne foi, quoi. Mais dans le style joyeux pilleur de tombes, on préfèrera toujours Blank Dogs. Sortie le 24.01. > Thibaut Allemand

Overlow Sunny Side | 24 Rec. Overlow est au programme des CQFD de 2011. Le premier projet solo du musicien et compositeur lillois Benjamin Collier (Junglebeanz, 10Dubians, La Caravane électro) joue les inclassables. On se laisse discrètement déborder par les 5 titres étiquetés « infra hip no blues » de Sunny Side. Dans cette bande-son cinématographique et quasi instrumentale, les riffs « post rockiens » de B. Collier rencontrent le son enfumé du Rhodes et d’une batterie haletante, de quoi embarquer illico pour le New York downtown, au volant d’un taxi jaune transportant Marc Ribot, Neil Young, Q-Tip ou The Roots. En direction de Sunnyside, où l’histoire s’écrit sur fond de métissage ethnique, comme Overlow écrit la sienne dans un low tempo hybride et contagieux. Sortie sur e-stores le 10.01. En vente sur www.overlow.org. > Ariane Mélazzini-Déjean


chroniques |

77

Gorgeous

Agoria

Holy Morning | Mosaic Music Distribution

Impermanence | Infiné

Si on a envie de vivre un petit bout de son rêve américain, pas celui d’un concours de hangburger, mais celui qui ressemble à une piaule de Nashville dans le Tennessee où Johnny Cash entonnait «  Cry Cry Cry  », alors il faut écouter Gorgeous. L’homme, sa voix et sa guitare font du new-folk et du rock de ricain. Leur musique nous promène sur la route 66 en plein cœur des années 70. Après un premier album intimiste, Gorgeous autoproduit un nouveau songwriting plus abouti. Holy Morning en clin d’œil au New Morning de Bob Dylan ? Mystère ! Mais l’esprit dylanien est bien là, il plane sur les chansons influencées par la culture folk d’une autre époque. Du vintage USA oui, mais Gorgeous, en jouant à loisir avec sa lap steel guitar ou son resonator, a vraiment pris sa propre route.

Vous aimez beaucoup The green armchair, le précédent album d’Agoria, et vous attendez la suite avec impatience ? Alors faites comme si vous n’aviez pas vu qu’Impermanence était sorti. The green armchair : un ensemble homogène de morceaux électroniques denses et puissants. Impermanence : un éventail contrasté hésitant entre pop song intimiste et néo-house. Autrefois  : un titre parfaitement érotique susurré en français (« Wrong line »). Maintenant : Carl Craig débite un texte qu’on croirait inspiré d’un porno à l’eau de rose (« Speechless »). Néanmoins, si vous aimez que la musique électronique explore d’autres espaces que le dancefloor (les cuivres, le piano, le violon et les cloches), vous pourrez être séduits par cet album qui se laisse le temps d’aller voir ailleurs s’il y est. Sortie le 24.01.

> Olivia Volpi

> Maylis Jean-Préau

VARIOUS Tradi-Mods vs Rockers | Alternative Takes on Congotronics Crammed Le label bruxellois Crammed n’a pas attendu un demi-siècle pour célébrer l’indépendance du Congo : il y a 7-8 ans déjà, il sortait le premier volume de la série « Congotronics », dédié au groupe Konono n°1… On connaît la suite  : le succès, les tournées, les récompenses et tout le toutim. Aujourd’hui, le son « Congotronics » (du likembé électrifié, d’où l’étiquette « tradi-moderne ») passe à la moulinette rock, électro et folk. D’Animal Collective à Deerhoof, d’Andrew Bird à Shackleton, l’Internationale indie s’est emparée des pistes et donne sa vision d’un genre entre folklore tribal et rumba post-moderne. Vingt-six morceaux sous forme de reprises, d’inédits, d’alliances et d’amalgames : jamais le Congo n’a été si bobo. > Grégory Escouflaire


dvd The Runaways

The Housemaid

De Floria Sigismondi | Éd. Metropolitan

De Im Sang-Soo | Éd. M6 Vidéo

Premier groupe rock uniquement composé de filles, The Runaways est surtout connu par chez nous pour sa guitariste  : l’électrique Joan Jett (Remember  : «  I love rock’n roll »). On pourra regretter que le film ne se concentre pas sur son parcours, futur étendard du mouvement Riot Girls, ici jouée par une Kirsten Steward méconnaissable et bien éloignée de Twilight. En lui préférant la chanteuse Cherrie Curie, le film se trompe de sujet. Dès lors, The Runaways ne court plus nulle part, seulement porté par les poncifs du film rock : répétition, ascension, drogues, chute, rédemption. Le programme est connu (il rappelle Presque Célèbre) et dessert un film qui aurait eu beaucoup à dire sur la révolte adolescente et l’émancipation féminine. Il aurait suffit d’écouter Joan…

> Baptiste Ostré

Sans retirer à Mathieu Amalric la réussite de Tournée, Tim Burton et son jury cannois auraient tout aussi bien pu remettre le Prix de la mise en scène au coréen Im Sang-Soo. Classique histoire de rapport dominant/dominé(e) - et remake en forme de miroir inversé d’un film éponyme de 1960 -, The Housemaid a beau se doubler d’une réflexion sur la lutte des classes, l’essentiel est ailleurs : on est plus chez Hitchcock que chez Marivaux. Jouant sur les perspectives et la profondeur de champ, Im Sang-Soo fait immédiatement dériver le mélodrame et le film de mœurs vers le thriller. C’est tout juste si on regrettera une tendance à trop dénuder ses acteurs. Comme s’il manquait de confiance dans la tension érotique qui innerve pourtant son film de bout en bout. > Baptiste Ostré

Le testament de Tibhirine De Emmanuel Audrain | Éd. Montparnasse Source première d’inspiration pour Des Hommes et des Dieux, le film événement de Xavier Beauvois, Le testament de Tibhirine ne se limite pas à une simple valeur de document. Pas plus qu’à un banal squelette de scénario, fort heureusement. Emmanuel Audrain, son réalisateur, l’explique plutôt bien : « Les deux films se nourrissent mutuellement ». Agrémenté de nombreux bonus, le documentaire scrute plus en profondeur certains aspects à peine effleurés par le film. Peut-être subjugué par la vision des paysages d’origine (Des Hommes… a été reconstitué au Maroc), Le testament de Tibhirine permet de mieux entrevoir la complexité de la situation algérienne. S’il rouvre des blessures, c’est pour mieux se laisser pénétrer par la beauté de ce pays que les moines de Tibhirine ont refusé d’abandonner. > Baptiste Ostré


livres La Belle au bois d’ébène

Hound Dog De Jerry Leiber et Mike Stoller | éd. Autour Du Livre

éd. Ravet-Anceau / Colères du Présent Ce roman noir en pays miné est un tour de force. Issu des ateliers d’écriture menés par Ricardo Montserrat auprès des pensionnaires du Phare, centre d’urgence pour sans-abri à Béthune, la Belle au Bois d'Ebène lance sur les routes anthracites une demandeuse d’asile, deux amoureuses, des paysans contestataires, des jeunes en colère, un journaliste sans scrupule, des flics maladroits… le tout, en à peine quelques pages. Les dessins de Babouse illustrent ce récit foisonnant et rebondissant, hésitant entre tonalité burlesque et destins dramatiques. Malgré quelques maladresses, l’association Colères du Présent transforme l'essai et signe ici le premier opus d’une collection de livres populaires et accessibles. 112 p., 5 €. > Paul Carra

Leiber & Stoller. Ces noms ne vous disent peut-être rien, mais vous chantent beaucoup  : Hound Dog, Stand By Me, Jailhouse Rock… De suite, les souvenirs s'enclenchent, non  ? Jerry Leiber et Mike Stoller incarnent ces petites mains aux doigts de fées qui ont cousu des pop songs au fil d’or. Dans ces mémoires orales aux mille détails, les deux génies évoquent cet improbable parcours, celui de deux teenagers réunis par la musique, mais se tenant toujours à l’écart du cirque pop – c’est lui qui venait à eux, recevant une chanson (Elvis, Sinatra) ou leur piquant leurs secrets (Phil Spector). Modestes, Leiber & Stoller livrent tout, sauf le secret de leur incroyable songwriting. Tant mieux ? 308 p., 22€. > Thibaut Allemand

Cabeza de Vaca : relation de voyage De Alvar Nuñez | Actes Sud / Babel Conquistador, naufragé, esclave devenu chaman, l’Espagnol Alvar Nuñez a couché par écrit huit ans de vie avec des tribus indiennes aujourd’hui éteintes. La réédition de ce carnet de bord complète la sortie au cinéma de l’inédit Cabeza de Vaca (1990) du mexicain Nicolas Echevarria. Si ce dernier se concentre avant tout sur la transformation en « sorcier » de Cabeza de Vaca (« Tête de vache », surnom d’Alvar Nuñez), le livre est avant tout remarquable d’un point de vue ethnographique. Inconnu en France, Nuñez a parcouru près de 7 000 kilomètres à pied, signant un des plus grands exploits de l’exploration du continent américain. Un voyage derrière lequel s’esquisse la naissance et le portrait d’un homme nouveau  : ni espagnol, ni indien mais les deux à la fois. 240 p., 7,50 €. > Baptiste Ostré

chroniques |

79


© Disney Interactive

jeux vidéo

texte ¬ Guillaume Jallut

Tron Evolution - PS3 | Xbox 360 | Wii |PC | PSP | DS Tron fut une œuvre majeure et symbolique de l’avènement culturel du monde informatique et de l’ère digitale. Le futur, le vrai, se dessinait dans ce film de 1982, autant dans sa réalisation que dans l’histoire qu’il narrait. On y trouvait ainsi de façon annonciatrice l’omniprésence impactante de l’informatique donc, mais aussi celle des effets spéciaux, des mondes virtuels, ou des jeux vidéos. Premier film à utiliser des séquences conçues sur ordinateur (et en commande texte s’il vous plaît), premier pas réussi des studios Disney dans l’univers science fiction, Tron demeure une pierre de touche de l’anticipation. Impossible évidemment de ne pas en faire d’adaptation vidéoludique. Dès 1983, bornes d’arcades et consoles de salon (l’Intellivision et sa soeur ennemie l’Atari 2600) ont leur version. Puis plus rien pendant plusieurs années jusqu’au plus ou moins bien nommé Tron 2.0 sur PC et X Box, pour l’anniversaire du film. Il aura fallu attendre presque 30 ans avant que Disney n’annonce enfin une belle livraison transmédiatique : un film, un jeu, et un « coup » musical. Peu de choses ont percé jusqu’à présent sur le film Tron Legacy et le jeu Tron Evolution si ce n’est que le fiston du disparu Kevin Flynn se retrouve à son tour transformé en programme informatique. Le jeu devrait faire le lien entre les deux films, et proposer un solide game play orienté action, quelques courses en LightCycle et un inévitable mode multijoueur.


© Atari

© Valve Corporation

chroniques |

81

Test Drive Unlimited 2

Portal 2

PS3 | Xbox 360 | PC

PS3 | Xbox 360 | Wii | PC | Mac

Le deuxième volet de TDU continue de faire figure d’original dans le milieu de la simulation auto. Combinant MMO, course ou free roam voire RPG, le joueur incarnera un conducteur hors pair se servant de ses talents pour grimper les échelons de la jet set. A Hawaï ou à Ibiza, l'argent gagné lors des défis permettra d'acquérir voitures, villas, appartements, yachts (et le mobilier de luxe qui va avec) et de fonder son propre club de course.

Petit bijou d’originalité, drôle et intelligent, ce jeu de réflexion avait transporté d’enthousiasme les joueurs curieux à grands coups de générateur de portails inter-dimensionnels. Une ambiance à la Cube, un drone inédit comme compagnon de route farfelu, et un nouveau Portal Gun promettent de joyeuses cogitations.

© Electronic Arts Inc.

Dead Space 2 - PS3 | Xbox 360 | PC Les kénophobes avaient tremblé en 2008 avec ce survival-horror spatial, cinématographique, sombre et glaçant. Le cauchemar se répète, et Visceral Games replonge Isaac Clarke dans les noires entrailles d’un bâtiment infesté de Nécromorphes. Et pour ceux qui craindrez que dans l’espace, personne ne les entendent crier, un mode multijoueur éprouvant permettra de se sentir un peu moins isolé.


concerts & soirées Sam 01.01 WHITE CLUB PEYO 23h - 10e L’ELEKTRO SOIRÉE ÉLECTRO HOUSE 23h - grat -

Dim 02.01 LE CACTUS LILO + STÉPHANE BERTOLINO 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 LE CACTUS LILO 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 L’ELEKTRO SUNDAY KILLERS 23h - grat -

SAMI’S JUKEBOX 21h - grat MR BIG STUFF CRIOLINA 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 L’ELEKTRO CLEM STAUNTON 23h - grat RAGTIME SOIRÉE VEILLÉE POUR LES COUCHES TARDS 00h - grat - 05 61 22 73 01

Jeu 06.01 SALLE DU SÉNÉCHAL RAFFIT - RICHEUX - TROLONGE - GUITTON 12h30 - grat -

Mar 04.01

LE CHAT PASSE ACOUSTRIB 19h30 - grat - 05 61 25 06 62

L’ESQUILE COBRE E MADERA 20h - grat -

AUDIT. ST-PIERRE DES CUISINES TAO RAVAO + MAVANA 20h30 - 10e - 05 61 22 31 05

Mer 05.01

LA SALLE BLEUE LUCILLA GALEAZZI 20h30 - 5/10e -

MANDALA TONTON SALUT 21h - 5e - 05 61 21 10 05 ÔBOHEM

ÔBOHEM MENTAL UNIT 21h - grat -

The Zodiacs

LE BISTROT DE SACHA JAZZ TRIO LIVE 21h - grat - 05 61 53 94 27 MANDALA AGAFIA + EL ALEPH 21h - 5/8e - 05 61 21 10 05 PÈRE PEINARD DJ POL-O 21h - grat THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : FIGURES SUITE ET FIN : DENIS MARIOTTE 21h - 10e - 05 62 48 54 77 MR BIG STUFF BRASSEN’S NOT DEAD 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 BIJOU MOONLIGHT BENJAMIN 21h30 - 10/12e - 05 61 42 95 07 PETIT VOISIN BARROS 21h30 - nc - 05 61 22 65 22 L’OPÉRA BOUFFE OAKIM + GONESTHEDJ 22h - 10e - 05 61 42 06 71 THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : MUSICA DA CAMERA : HAYDN / COSTA 22h - 10e - 05 62 48 54 77 WHITE CLUB

Rock’n’roll originel En 2007, à Toulouse, un dj de rockabilly rencontre un esthète du rock’n’roll. Emmanuel Doublet et Philippe Lombardi allient leurs personnalités hors normes pour replonger dans les racines sauvages du rock des premiers jours. Dans la lignée des Cramps et des Meteors, ils promènent un white rock délirant, cultivent les vinyles, lâchent des tubes de Guronsan et font craquer leurs semelles de crooners ! obohem © Adrien Bang

❥ 8 .01, 21h30, grat, Ô’Bohem, www.myspace.com/obohem


DIRTY B. + DJ BEUN + ROMEO 23h - 10e L’ELEKTRO SHANDRA + SOUL ONE 23h - grat RAGTIME NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

ÔBOHEM LES AUTRES 21h - grat MANDALA TRIO CAPPOZZO DARRIFOURCQ RISSER 21h - 7/10e - 05 61 21 10 05

Ven 07.01

PÈRE PEINARD CRIOLINA 21h - grat -

L’AUTRE SOIRÉE BAR JACKIN’ : ST MATH 19h - grat - 06 35 57 19 66

MR BIG STUFF GONESTHEDJ 21h30 - nc - 05 61 23 64 75

THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : MUSICA DA CAMERA : HAYDN / COSTA 19h - 10e - 05 62 48 54 77

BIJOU MOONLIGHT BENJAMIN 21h30 - 10/12e - 05 61 42 95 07

THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : FIGURES SUITE ET FIN : DENIS MARIOTTE 19h30 - 10e - 05 62 48 54 77 LA DYNAMO ASHTONES + ASPHALT TUAREGS 20h - 6/8e LE COMPTOIR HOT CLUB DE TOULOUSE 20h - grat - 05 61 62 85 56 LA SALLE BLEUE LUCILLA GALEAZZI 20h30 - 5/10e -

PETIT VOISIN DUB STEP BREAK 21h30 - nc - 05 61 22 65 22 CRI DE LA MOUETTE DRAPOK 22h - nc - 05 62 30 05 28 LARSEN LUPIN SOIRÉE POPISSIMO 22h30 - grat - 05 62 88 01 09 RAGTIME AMSAO 22h30 - 3e - 05 61 22 73 01 L’ELEKTRO MIKKA + KHK

Muzikom Party

agenda |

83

23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) SOIRÉE ANNÉES 90 23h - 5e - 05 62 24 09 50 WHITE CLUB BOT’OX + JOAKIM 23h - 10e -

Sam 08.01 THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : DJ-SET GASTRONOMIQUE : DON PASTA 18h30 - 10e - 05 62 48 54 77 L’AUTRE BRICE ABSOLUT DJ & MORGAN CUQUEL 19h - grat - 06 35 57 19 66 RAGTIME FÊTE DE LA PINTE 20h - nc - 05 61 22 73 01 LA DYNAMO APÉRO CAUSETTE : LES P.O.U.F.S 20h - Part. libre PETIT LONDON LES SOLDES + MIX VICIOUS CIRCLE 20h - grat - 05 61 62 93 29 MANDALA VILLERD / AYLER QUARTET + VANISHING SMILE 21h - 7/10e - 05 61 21 10 05

Musiques of Tarn

Pour suivre son objectif, la promotion des musiques actuelles et amplifiées, l’association Muzikom sélectionne, chaque année, 11 groupes émergents ou en voie de développement afin de figurer sur sa compilation Made in Tarn. Trois d’entre-eux viennent se frotter à la scène castraise : The Vanschees, des malades d’électro, suivis de la fanfare déjantée Funky Style Brass et de l’explosion dub’n’bass d’Iphaze, dont le show vidéo et lumière propulse dans une autre dimension. ❥ 2 2.01, 20h30, 8 €, Bolegason, Castres, 05 81 43 00 34, www.muzikom.org

Funky Style Brass © DR


agenda |

84

concerts & soirées PÈRE PEINARD DJ PAIKAN 21h - grat SALLE ERNEST RENAN ISLAM ABAD + BIG FLO & OLI 21h - 6/8e - 05 61 57 99 28 SAFARY CAFÉ 3 BAD PIGEONS 21h - nc - 05 62 17 58 23 LA LOUPIOTE DJ NO STRING 21h30 - grat - 05 61 42 76 76 MR BIG STUFF JULIAN BABOU 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 ÔBOHEM THE ZODIACS 21h30 - grat CRI DE LA MOUETTE IVORY SOUL + NO REPLICAN 22h - nc - 05 62 30 05 28 L’OPÉRA BOUFFE MATT MENDEZ + PETER BROWN 22h - 10e - 05 61 42 06 71 PETIT VOISIN BILLY & MILTON 22h30 - Part. libre - 05 61 22 65 22 WHITE CLUB BART B MORE 23h - 10e BEAUCOUP LUCA BARIANI 23h - grat - 05 61 12 39 29 LARSEN LUPIN FRIENDS OF P NIGHTCLUBBING 23h - grat - 05 62 88 01 09 L’ELEKTRO PHIL HOSTEEN 23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) DJ SKANK + TAKINE + KUSH 23h - 6e - 05 62 24 09 50

Dim 09.01 LE CACTUS MINUIT ON THE MOON 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 LA DYNAMO LES TOUFFES KRÉTIENNES +

ELEKTRIC GEÏSHA 20h - 5/7e -

JEAN-LUC AMESTOY 12h30 - grat -

L’ELEKTRO SUNDAY KILLERS 23h - grat -

FNAC WILSON LES YEUX NOIRS 17h30 - grat -

Mar 11.01

LA DYNAMO FAMILHA ARTUS 20h - 8e -

LA SALLE BLEUE ROMAIN HERVÉ + VÉRA TSYBAKOV 18h30 - 5/9e L’ESQUILE ZYNGA TRIO 20h - grat LA DYNAMO AGORA FIDELIO + CATS ON TREES 21h - 8e BIJOU MISS WHITE & THE DRUNKEN PIANO 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07

Mer 12.01 LA DYNAMO LES BIRTHDAY SUITS 20h - 8e MANDALA METALOPHONE 21h - 6/9e - 05 61 21 10 05 MR BIG STUFF HOT CLUB DE TOULOUSE 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 BIJOU MISS WHITE & THE DRUNKEN PIANO 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07 CRI DE LA MOUETTE HENRI IV DEATH + J. VON CORDA & THE C. SOUTHERN POISON LIGHT … 22h - nc - 05 62 30 05 28 L’ELEKTRO SERGIO VICENTE + JUNIOR KAMBEL 23h - grat RAGTIME SOIRÉE VEILLÉE POUR LES COUCHES TARDS 00h - grat - 05 61 22 73 01

Jeu 13.01 SALLE DU SÉNÉCHAL

L’ESQUILE MUSICIENS TOUS TERRAINS 20h - grat MANDALA GUILLAUME ORTI 21h - 10/13e - 05 61 21 10 05 LE BISTROT DE SACHA JAZZ TRIO LIVE 21h - grat - 05 61 53 94 27 ÔBOHEM ZYNGA TRIO 21h - grat PÈRE PEINARD DJ POL-O 21h - grat MR BIG STUFF JAM SESSION 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 BIJOU MISS WHITE & THE DRUNKEN PIANO 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07 PETIT VOISIN TROMPETTASSES SISTERS 21h30 - nc - 05 61 22 65 22 PETIT LONDON SOIRÉE POPISSIMO IN LONDON 21h30 - grat - 05 61 62 93 29 CRI DE LA MOUETTE LESSONS FOR CHILDREN +THE GABELT +THE TANKS 22h - nc - 05 62 30 05 28 L’OPÉRA BOUFFE FREDDY LOVE + MASTERGIL 22h - 10e - 05 61 42 06 71 BEAUCOUP SOIRÉE «I KISS A GIRL» 22h - grat - 05 61 12 39 29 WHITE CLUB CRYPTONITES 23h - 10e -


L’ELEKTRO KHK + FOUFOU + KALIBRE 12 23h - grat RAGTIME NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

Ven 14.01 THÉÂTRE GARONNE IN EXTREMIS #7 : DJ-SET GASTRONOMIQUE : DON PASTA 18h30 - 10e - 05 62 48 54 77 CAFÉ LE SAINT-AUBIN HOT CLUB DE TOULOUSE 19h - grat - 05 61 62 37 99

21h - 5/9e - 05 61 76 88 99

20h30 - 8 à 22e - 05 62 90 08 55

PÈRE PEINARD SODJ 21h - grat -

PÈRE PEINARD DJ SASSO 21h - grat -

MANDALA KARTET 21h - 7/10e - 05 61 21 10 05

MANDALA MEMENTO TRIO À CORDES 21h - 6/9e - 05 61 21 10 05

BIJOU MISS WHITE & THE DRUNKEN PIANO 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07

MR BIG STUFF MAGIC TONG FAMILY 21h30 - nc - 05 61 23 64 75

MR BIG STUFF SPACE JAHOURT 21h30 - nc - 05 61 23 64 75

L’AUTRE LUCA BARIANI 19h - grat - 06 35 57 19 66

CRI DE LA MOUETTE LESALLESTEACK SEXTET + KALAKUTA SELECTORS 22h - 6e - 05 62 30 05 28

ART’CADE (SAINTE-CROIX-VOLVESTRE) LE CATCHEUR ET LA PUTE + DJ TRAP + ELECTRONICAT 20h - 6 à 10e - 05 61 04 69 27

LARSEN LUPIN SOIRÉE POPISSIMO 22h30 - grat - 05 62 88 01 09

CINÉMATHÈQUE DE TOULOUSE LE BONHEUR : GRÉGORY DALTIN + RAPHAËL HOWSON 20h - 3 à 12e - 05 62 30 30 10 LA DYNAMO SIVIS + BURSTHEAD 20h - 3e RIO GRANDE (MONTAUBAN) BORN TO BRASS + FULL TAXE 20h30 - 5/8e - 05 63 91 19 19

L’ELEKTRO SPOILT BASTARD + KOXI 23h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) SOIRÉE ANNÉES 70 23h - 5e - 05 62 24 09 50 WHITE CLUB DYED SOUNDOROM + RE UP 23h - 10e RAGTIME NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

ÔBOHEM MOJUBA 21h30 - grat CRI DE LA MOUETTE LES JAHRDINIANS 22h - nc - 05 62 30 05 28 L’OPÉRA BOUFFE GYOMB + GONESTHEDJ… 22h - 10e - 05 61 42 06 71 L’INDUSTRIE DAVYD VENER + KARLOW 22h - 5e - 05 61 22 65 76 L’ELEKTRO AKINE + WOBBLER + R.BOY 23h - grat BEAUCOUP PHILIPPS SMITH 23h - grat - 05 61 12 39 29 LE BIKINI (RAMONVILLE) LE CABARET FREAKS : MANU LE MALIN + DJ FLY + ELECTRONICAT 23h - 13/15e - 05 62 24 09 50

PETIT VOISIN GRAINE DE SEL + BÉDAME 21h - grat - 05 61 22 65 22

Sam 15.01

WHITE CLUB PAULETTE 23h - 10e -

ÔBOHEM LES BONOBOS 21h - grat -

L’AUTRE JÉRÔME GARFLD 19h - grat - 06 35 57 19 66

PETIT VOISIN DANCE FOR ALL 23h - 2e - 05 61 22 65 22

C. CULTUREL ALBAN MINVILLE MONSIEUR CO & LÉOPOLD 21h - 4 à 6e - 05 61 43 60 20

LE RAMIER MOKOBÉ 19h - 22e - 05 61 52 86 63

Dim 16.01

PETIT LONDON BABY KRUGER IN WHITE DRAMA 21h - grat - 05 61 62 93 29

PETIT LONDON CHEAP CHASER 20h - grat - 05 61 62 93 29

ESPACE SAINT-CYPRIEN SOLEALMA 21h - 7/10e - 05 61 22 27 77

RAGTIME STÉPHANE BERTOLINO 20h - 5e - 05 61 22 73 01

THÉÂTRE PAUL ELUARD (CUGNAUX) QUINTETTE DE CUIVRE THESIS

LE PARVIS (IBOS) DANIEL DARC

LE CACTUS DRASKA 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 LA DYNAMO 8 CONTROL 20h - nc L’ELEKTRO SUNDAY KILLERS 23h - grat -


agenda |

86

concerts & soirées Lun 17.01 SAINT DES SEINS MENTAL UNIT + DANCERS IN RED 20h - 5e - 05 61 22 11 39

Mar 18.01 LA SALLE BLEUE QUATUOR ZAÏDE 18h30 - 5/9e L’ESQUILE COBRE E MADERA 20h - grat -

THÉÂTRE SORANO NOVECENTO : PIANISTE 20h - 8 à 19e - 05 61 32 61 86 THÉÂTRE DU CAPITOLE LES FIANÇAILLES AU COUVENT 20h - 10 à 100e GRANDE HALLE (L’UNION) LES YEUX NOIRS 20h30 - 20/35e MANDALA GUSTAVE 21h - 5/8e - 05 61 21 10 05

HALLE AUX GRAINS RICHARD GALLIANO 20h30 - 23,80e - 05 61 63 13 13

CRI DE LA MOUETTE UNOFFICIAL PROJECT +LES ANGES VIOLETA 21h - nc - 05 62 30 05 28

LE BIKINI (RAMONVILLE) KLAXONS + IS TROPICAL 20h30 - 22e - 05 62 24 09 50

ÔBOHEM KHINESIS 21h - grat -

Mer 19.01

L’ELEKTRO SOUL ONE 23h - grat -

FNAC WILSON CALI 17h - grat LE CHERCHE ARDEUR CABARET TUM 20h - grat - 05 61 55 27 22 SAINT DES SEINS I PILOT DAEMON 20h - 5e - 05 61 22 11 39

LA PAUSE MUSICALE : EBONY 12h30 - grat CRI’ART (AUCH) ALIMA & LONE KENT 19h - grat - 05 62 60 28 17 L’AUTRE ARMAN DEAVEN 19h - grat - 06 35 57 19 66 LA DYNAMO ENTERRÉ SOUS X 20h - 6e THÉÂTRE SORANO NOVECENTO : PIANISTE 20h - 8 à 19e - 05 61 32 61 86 L’ESQUILE VERSION ORIGINALE 20h - grat PETIT LONDON MIX VICIOUS CIRCLE 20h - grat - 05 61 62 93 29

RAGTIME SOIRÉE VEILLÉE POUR LES COUCHES TARDS 00h - grat - 05 61 22 73 01

Jeu 20.01 RAGTIME SALLE DU SÉNÉCHAL

LA SALLE BLEUE 4TET TCHAMITCHIAN/DOUSTEYSSIER/PARISIEN/DARRIFOURQ 20h30 - 5/10e ÔBOHEM STREET CHAMAN 21h - grat PÈRE PEINARD DJ POL-O 21h - grat -

The Beat Junkies Événement hip-hop Ils ont été triples vainqueurs des DMC, ils aiment retourner les dancefloors, ils arrivent de L.A. pour une tournée européenne. Attention, les Beat Junkies sont dans la place ! Avec eux, Rakaa des Dilated People, Solo du groupe Assassin aux platines, les déjantés d’AMS Crew, les toulousains de Polychrome7 qui sortent leur nouvel album… L’événement hip-hop funk soul de ce début d’année. ❥ 27.01, 20h, 13/15€, Le Bikini, Ramonville, © DR

05 62 43 09 50, www.lebikini.com


MANDALA MATTHIEU ROYER ORGAN TRIO 21h - 5/8e - 05 61 21 10 05 LE BISTROT DE SACHA JAZZ TRIO LIVE 21h - grat - 05 61 53 94 27 PETIT VOISIN DJ ADDIJAH 21h30 - 3e - 05 61 22 65 22 MR BIG STUFF ZINGABE 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 BIJOU DIMONÉ 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07 L’OPÉRA BOUFFE TONIO + MARC ROMBOY 22h - 10e - 05 61 42 06 71 CRI DE LA MOUETTE FEATHERY +LE MAUVAIS OEIL 22h - nc - 05 62 30 05 28

Ven 21.01 C. CULTUREL ALBAN MINVILLE ENSEMBLE LAKHDAR HANOU 19h - grat - 05 61 43 60 20 L’AUTRE SOUL ONE 19h - grat - 06 35 57 19 66 LIBRAIRIE TERRA NOVA RAJEL + LUC BARON 19h - grat - 05 61 21 17 47 ART’CADE (SAINTE-CROIX-VOLVESTRE) J-P CAMALESSUS ET LES ARAPAHOES +LES TZIGALES 20h - 6 à 10e - 05 61 04 69 27 LA DYNAMO JERRY SPIDER GANG + HEARTBEEPS 20h - 3e -

SIER/PARISIEN/DARRIFOURQ 20h30 - 5/10e THÉÂTRE SORANO NOVECENTO : PIANISTE 21h - 8 à 19e - 05 61 32 61 86 PÈRE PEINARD JLI - JLI 21h - grat PETIT LONDON DRICKXE 21h - grat - 05 61 62 93 29 MANDALA HERVÉ ROUSSEAUX QUARTET 21h - 6/9e - 05 61 21 10 05 GESPE (TARBES) OPIUM DU PEUPLE + BIAS 21h - 10/12e - 05 62 51 32 98

SALLE DES FÊTES (VERDUN-SURGARONNE)

ALIMA & LONE KENT 20h30 - 5 à 10e - 05 63 68 00 42

L’ELEKTRO BEASTY NASTY + PANDA 23h - grat -

RIO GRANDE (MONTAUBAN) OZMADUB + U-STONE + UZUL 20h30 - 8/12e - 05 63 91 19 19

WHITE CLUB DONOVANS 23h - 10e -

LE PARVIS (IBOS) SURNATURAL ORCHESTRA 20h30 - 8 à 22e - 05 62 90 08 55

NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

LA SALLE BLEUE 4TET TCHAMITCHIAN/DOUSTEYS-

ÔBOHEM CARTE BLANCHE 21h - grat MR BIG STUFF MOJUBA 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 BIJOU DIMONÉ 21h30 - 5 à 10e - 05 61 42 95 07 PETIT VOISIN MENTAL UNIT 22h - 3e - 05 61 22 65 22

Meligrove Band Voisin un peu oublié en terme de rock indé, le Canada reprend des couleurs à chaque nouvelle sortie du Meligrove Band. Formé à la fin des années 90, le groupe délivre un son unique à la fois lourd et mélodique. Tout en gardant le dynamisme de leurs précédents travaux, leur dernier opus Shimmering Lights tire même parfois vers le lyrisme tant le piano a cette fois pris le pouvoir. Une évolution en phase avec la voix perchée de Jason Nunes. Un bon moment en perspective que l’on doit à l’asso Friends of P. ❥ 2 8.01, 20h, 5 €, Saint des Seins, www.friendsofp.fr

Toronto rock

© Mat Dunlap


agenda |

88

concerts & soirées CRI DE LA MOUETTE MOONSHINER + FRETSWING 22h - nc - 05 62 30 05 28

ZEP + OPA + BRUIT QUI COURT 20h30 - 10e - 05 62 24 09 50

LARSEN LUPIN SOIRÉE POPISSIMO 22h30 - grat - 05 62 88 01 09

LO BOLEGASON (CASTRES) IPHAZE +THE VANSCHEES + FUNKY STYLE BRASS 20h30 - 8e - 05 63 62 15 61

WHITE CLUB BEN WESTBEECH 23h - 10e -

MANDALA ZILHOM 21h - 6/9e - 05 61 21 10 05

LE BIKINI (RAMONVILLE) SOIRÉE ANNÉES 80 23h - 5e - 05 62 24 09 50

ÔBOHEM LES AFFEKTES + PUNK’ HAINE’ ROLL 21h - grat -

WHITE CLUB DJ COLE 23h - 10e L’ELEKTRO SHANDRA + ELOY 23h - grat RAGTIME NUIT BARACKTIME) 00h - grat - 05 61 22 73 01

Sam 22.01 L’AUTRE DJ BEUN 19h - grat - 06 35 57 19 66 SAINT DES SEINS OH NO ! OH MY ! 20h - 5e - 05 61 22 11 39 PETIT LONDON BLOODSHOT BILL 20h - 5e - 05 61 62 93 29 RAGTIME CRÊPES PARTY + SON ECLECTIK 20h - grat - 05 61 22 73 01 C. D’ANIMATION SOUPETARD PHILIPPE LEJEUNE TRIO 20h - 7/10e - 05 61 58 35 54 Salle DE LA MADELEINE (VILLEFRANCHE DE ROUERGUE)

SLOGAN + TWEECAT TRIP… 20h - 6e LA DYNAMO SYNCOPERA 20h - nc LE CHERCHE ARDEUR MTT 20h - grat - 05 61 55 27 22 LE BIKINI (RAMONVILLE)

LA LOUPIOTE CABARET DE L’IMPASSE 21h - grat - 05 61 42 76 76 AUDITORIUM J. CAYROU (COLOMIERS) J-M PADOVANI + VICENTE PRADAL 21h - 11/14e SALLE D’ANIMATION (DUN) NUIT BLANCHE : DIDIER LABBÉ 21h - nc - 05 61 60 89 29 PÈRE PEINARD DJ PAIKAN 21h - grat SALLE ERNEST RENAN DIVINKO 21h - 5/7e - 05 61 57 99 28 MR BIG STUFF BOOGIE DOWN + GONESTHEDJ 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 CRI DE LA MOUETTE DONA CONFUSE +LE COUTURIER + LAUNDRY MIX 22h - nc - 05 62 30 05 28 L’OPÉRA BOUFFE MATT MENDEZ + PETER BROWN + CÉLINE MODI’IN 22h - 10e - 05 61 42 06 71

L’EPISODE SOIRÉE FRIENDS OF P AFTER OH NO OH MY 23h - grat L’ELEKTRO GYZMO + NEIMADJ + BREAKFAST 23h - grat BEAUCOUP DJ GUEST 23h - grat - 05 61 12 39 29

Dim 23.01 AUDITORIUM J. CAYROU (COLOMIERS) VICENTE PRADAL + J-M PADOVANI 17h - 11/14e LE CACTUS BLUES IN THE KITCHEN 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 L’ELEKTRO SUNDAY KILLERS 23h - grat -

Lun 24.01 MJC (CASTANET TOLOSAN) DON PASTA 20h30 - 8/10e - 05 61 81 83 56

Mar 25.01 FNAC WILSON JULIEN LOURAU 17h30 - grat THÉÂTRE DU GRAND ROND MUT(E) ORCHESTRA 19h - Part. libre - 05 61 62 14 85 L’ESQUILE ZYNGA TRIO 20h - grat LA DYNAMO TOKYO SEX DESTRUCTION 20h - nc -

CHAT D’OC GRIMME BASSLINE : TIWOM & SAMUZ 22h - grat - 05 61 22 83 80

THÉÂTRE D’ALBI (ALBI) RABIH ABOU-KHALIL 20h30 - 10 à 20e - 05 63 38 55 56

PETIT LONDON FATIGUE IS FATAL : DJ MORUE 22h - grat - 05 61 62 93 29

SALLE NOUGARO JULIEN LOURAU 20h30 - 18/20e - 05 61 93 03 03

PETIT VOISIN MOJUBA 22h30 - 3e - 05 61 22 65 22

THÉÂTRE DU GRAND ROND COLLECTIF T.U.M : EMILIE CADIOU 21h - 8/12e - 05 61 62 14 85


Mer 26.01 THÉÂTRE DU GRAND ROND MUT(E) ORCHESTRA 19h - Part. libre - 05 61 62 14 85 LA DYNAMO CARUSELLA 20h - nc ÔBOHEM COURS DE TANGO ET BAL 20h - nc HALLE (MOISSAC) JULIEN LOURAU 21h - 5 à 20e - 05 63 04 63 85 THÉÂTRE DU GRAND ROND COLLECTIF T.U.M : EMILIE CADIOU 21h - 8/12e - 05 61 62 14 85 MANDALA PAKA PAKA 21h - 5/8e - 05 61 21 10 05 BIJOU COCO GUIMBAUD 21h30 - 10/12e - 05 61 42 95 07 L’ELEKTRO SUICIDE CLUB + DATATRAY + CRK7 23h - grat -

TRIO MALANDRINO 20h - grat LE BIKINI (RAMONVILLE) BEAT JUNKIES & RAKAA IRISCIENCE + BIM BAM PROD… 20h - 13/15e - 05 62 24 09 50 PÈRE PEINARD DJ POL-O 21h - grat REST’O JAZZ PAUL CHÉRON + MAXIM SAURY 21h - nc - 05 61 57 96 95 MANDALA ETÉNÈSH WASSIÉ & MATHIEU SOURISSEAU 21h - 5/8e - 05 61 21 10 05 LE BISTROT DE SACHA JAZZ TRIO LIVE 21h - grat - 05 61 53 94 27 SALLE ERNEST RENAN GARANCE 21h - 6/8e - 05 61 57 99 28 THÉÂTRE DU GRAND ROND COLLECTIF T.U.M 21h - 8/12e - 05 61 62 14 85

RAGTIME SOIRÉE VEILLÉE POUR LES COUCHES TARDS 00h - grat - 05 61 22 73 01

CRI DE LA MOUETTE HARD DAY’S NIGHT - SOIRÉE PASS’ROCK 21h - nc - 05 62 30 05 28

Jeu 27.01

ÔBOHEM XAVIER MACHAULT & ROBERTO NEGRO + PAULINE 21h - grat -

SALLE DU SÉNÉCHAL OLIVIER GIL 12h30 - grat -

BIJOU COCO GUIMBAUD 21h30 - 10/12e - 05 61 42 95 07

RIO GRANDE (MONTAUBAN) MR & MME OKKO 18h30 - nc - 05 63 91 19 19

PETIT VOISIN DJ ADDIJAH 21h30 - 3e - 05 61 22 65 22

THÉÂTRE DU GRAND ROND MUT(E) ORCHESTRA 19h - Part. libre - 05 61 62 14 85 CRI’ART (AUCH) CAP LATINO 19h - grat - 05 62 60 28 17 LA DYNAMO ARHUR FERRARI 20h - 5/7e L’ESQUILE

MR BIG STUFF JAM SESSION 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 L’OPÉRA BOUFFE FREDDY LOVE + LAURENT GARNIER + SCAN X 22h - 10e - 05 61 42 06 71 L’ELEKTRO AUDREY GRAHAM 23h - grat -

WHITE CLUB DJ NETIK 23h - 10e RAGTIME NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

Ven 28.01 ESPACE SAINT-CYPRIEN DÉTOURS DE CHANT : THIBAUD COUTURIER + YVAN CUJIOUS 15h - 10/12e - 05 61 22 27 77 CAFÉ LE SAINT-AUBIN ATISTA 19h - grat - 05 61 62 37 99 ESPACE SAINT-CYPRIEN DÉTOURS DE CHANT : THIBAUD COUTURIER + YVAN CUJIOUS 19h - 10/12e - 05 61 22 27 77 THÉÂTRE DU GRAND ROND MUT(E) ORCHESTRA 19h - Part. libre - 05 61 62 14 85 L’AUTRE JULIEN SAN FRANCISCO 19h - grat - 06 35 57 19 66 LE CHERCHE ARDEUR PIANACCO 20h - grat - 05 61 55 27 22 SAINT DES SEINS MELIGROVE BAND + FACE B 20h - 5e - 05 61 22 11 39 LO BOLEGASON (CASTRES) LA MAISON TELLIER + MELISSMELL + GREGOU 20h30 - 10/13e - 05 63 62 15 61 RIO GRANDE (MONTAUBAN) THE TONES 20h30 - nc - 05 63 91 19 19 REST’O JAZZ MAXIM SAURY + PAUL CHÉRON 21h - nc - 05 61 57 96 95 PETIT LONDON GROB 21h - grat - 05 61 62 93 29 SALLE NOUGARO TEREZ MONTCALM + MARIE SIGAL 21h - 21/23e - 05 61 93 03 03 LA DYNAMO NEW ABSOLUTE +THE RED LIPS…


concerts & soirées 21h - 5e -

22h - grat - 05 61 12 39 29

MANDALA SCÈNE MUSIC’HALLE 21h - grat - 05 61 21 10 05

CRI DE LA MOUETTE JOE’S FUNKY BUSINESS 22h - nc - 05 62 30 05 28

ÔBOHEM DÉPOT DE BILAN 21h - grat -

LE BIKINI (RAMONVILLE) THE HACKER + DAVID CARRETTA… 23h - 10e - 05 62 24 09 50

ALTIGONE (SAINT-ORENS DE GAMEVILLE) BOUDU LES COP’S 21h - 8 à 18e - 05 61 39 17 39

WHITE CLUB DATA 23h - 10e -

PÈRE PEINARD SODJ 21h - grat -

L’ELEKTRO GABRIEL MATHIEU + YES’IN… 23h - grat -

THÉÂTRE DU GRAND ROND COLLECTIF T.U.M 21h - 8/12e - 05 61 62 14 85

LARSEN LUPIN SOIRÉE POPISSIMO AFTER MELIGROVE BAND 23h15 - grat - 05 62 88 01 09

C. CULTUREL ALBAN MINVILLE ENSEMBLE LAKHDAR HANOU 21h - 4 à 6e - 05 61 43 60 20 MR BIG STUFF MP1.2 21h - nc - 05 61 23 64 75

RAGTIME NUIT BARACKTIME 00h - grat - 05 61 22 73 01

Sam 29.01

BIJOU COCO GUIMBAUD 21h30 - 10/12e - 05 61 42 95 07

ESPACE SAINT-CYPRIEN DÉTOURS DE CHANT : THIBAUD COUTURIER + YVAN CUJIOUS 15h - 10/12e - 05 61 22 27 77

PETIT VOISIN MARC ET MOBECS 22h - 2e - 05 61 22 65 22

CAVE POÉSIE CHANTAL GALIANA 17h - 8/12e - 05 61 23 62 00

BEAUCOUP SOIRÉE «I KISS A GIRL»

ESPACE SAINT-CYPRIEN DÉTOURS DE CHANT : THIBAUD

Chip Jockey Party

COUTURIER + YVAN CUJIOUS 19h - 10/12e - 05 61 22 27 77 THÉÂTRE DU GRAND ROND MUT(E) ORCHESTRA 19h - Part. libre - 05 61 62 14 85 L’AUTRE MISS AIRIE 19h - grat - 06 35 57 19 66 MIX’ART MYRYS SOUL MAGIC TRIBE + VRACK +LES CRASH TES COUILLES 19h - nc - 05 62 72 17 08 LA DYNAMO 20 ANS D’ACT UP SUD OUEST : SORTIE 15 + MOSHPUPPIES… 20h - 5e RAGTIME SOIRÉE QU’ON SERT 20h - nc - 05 61 22 73 01 C. CULT. THÉÂTRE DES MAZADES FÊTE À DICK ANNEGARN 20h30 - 12/13e - 05 34 40 40 10 L’ESTIVE SCÈNE NATIONALE (FOIX) LA MAISON TELLIER 20h45 - 13 à 19e - 05 61 05 05 55 LA LOUPIOTE LIUBILA 21h - grat - 05 61 42 76 76 SALLE DES FÊTES (MARCIAC) LATIN JAZZ BASH 21h - 25e -

Impro électro

Le mouvement Chip Jockey, c’est un peu la frange primitive et improvisée de l’électro. Une approche instinctive caractéristique du label Expressillon dont les quatre artistes réunis pour cette seconde Chip Jockey Party sont issus. De l’imprévisible Crystal Distortion, à Jeff 23 en passant par Dragongaz, l’ex-moitié d’Interlope et le nouveau phénomène de la bass music française, Maelstrom, ce sont bien quatre alchimistes qui viennent démontrer tout le pouvoir hypnotique de la musique électronique. Maelstrom © Dr

❥ 2 9.01, 22h, 11/14 €, Le Bikini, Ramonville, 05 62 24 09 50, www.lebikini.com, www.asso-regarts.com


PÈRE PEINARD DJ SASSO 21h - grat THÉÂTRE DU GRAND ROND COLLECTIF T.U.M 21h - 8/12e - 05 61 62 14 85 GESPE (TARBES) BOULEVARD DES AIRS 21h - grat - 05 62 51 32 98 HALLE (MOISSAC) ENSEMBLE AL-KINDî 21h - 5 à 20e - 05 63 04 63 85 REST’O JAZZ HAPPY FEET 21h - nc - 05 61 57 96 95 PETIT LONDON CHRISTOPHE LARRIEU 21h - 3e - 05 61 62 93 29 MANDALA QUARTET PIETRI BAUZERAND POLLET DELPORTE 21h - 6/9e - 05 61 21 10 05 ÔBOHEM PLACE DES ARTS 21h - grat MR BIG STUFF JOE’S FUNKY BUSINESS 21h30 - nc - 05 61 23 64 75 CHAT D’OC SOIRÉE MÉTAL GOTHIQUE 22h - grat - 05 61 22 83 80

LE BIKINI (RAMONVILLE) CRYSTAL DISTORTION +DJ JEFF 23 + DRAGONGAZ 22h - 12,70/14e - 05 62 24 09 50 CRI DE LA MOUETTE THE BANYANS + JAH LEGACY 22h - nc - 05 62 30 05 28 LARSEN LUPIN SOIRÉE MIX LA CENTRIFUGEUSE 22h - grat - 05 62 88 01 09 L’OPÉRA BOUFFE GYOMB + TONIO + COPYRIGHT 22h - 10e - 05 61 42 06 71 PETIT VOISIN BLACKOUT SOUND + POSITIVE SOUND 22h30 - 5e - 05 61 22 65 22 BEAUCOUP LUCAS BARIANI 23h - grat - 05 61 12 39 29 WHITE CLUB KID MASSIVE 23h - 10e L’ELEKTRO DJ MADAM JAMES + HODNEYZEN + CLEM STAUNTON 23h - grat -

Dim 30.01 LA DYNAMO BAL TRADITIONNEL OCCITAN

Mr Tristan

agenda |

91

15h - 5e CAVE POÉSIE CHANTAL GALIANA 17h - 8/12e - 05 61 23 62 00 LE CACTUS KALAND-Ô 19h30 - grat - 05 61 21 68 81 L’ELEKTRO SUNDAY KILLERS 23h - grat -

Lun 31.01 LA DYNAMO TANGO TANGO 20h - nc ESPACE CROIX BARAGNON COCO GUIMBAUD + NADINE ROSSELLO + EQUIDAD BARÈS 20h30 - 8/10e - 05 62 27 60 60 LE BIKINI (RAMONVILLE) INDOCHINE 20h30 - 30e - 05 62 24 09 50

Mar 1.02 LA DYNAMO LET’S STRIP THE ARTISTS : EXPO sö-foto + SOIRÉE électro swing & new burlesque : Bebop Swing team + Dj’s + Cabaret 30’s + effeuillage… 19h30 - grat - 05 61 14 03 28

Hip-hop déjanté

C’est un mec chevelu qui saute sur son canap’ avec des chaussettes sales pour fabriquer un style bien à lui, de la chanson hip-hop artisanale. S’il sait manier le human beat box, le clavier et même une grosse basse tout en construisant ses morceaux avec une loopstation et en chantant spontanément, sa spécialité reste la vanne. La bonne vanne, à la fois fine et givrée, celle qui mutera cette pause musicale en one man show musical ! ❥ 3.02, 12h30, grat, salle du Sénéchal, www.myspace.com/tristanchansonhiphopartisanale

© DR


| bars

L’AUTRE

30, rue de Stalingrad

& clubs |

LE CHAT PASSE

13, rue des Couteliers 05 61 25 06 62

LE DELICATESSEN 11 bis, rue Riquet (face à la CAF)

Nouveau mix bar en plein centre-ville (prox. Jeanne d’Arc). Be happy !, telle est la devise. Un lieu original, qui a une âme et qui est né de la conjonction de plusieurs talents. L’Autre, c’est avant tout, un endroit intimiste, convivial et chaleureux, où l’on vous rend le sourire au centuple. Ouvert du jeu au ven 19h-2h, le sam 19h-5h et le dim 21h-2h.

www.lechatpasse.com Miaou !... Le Chat Passe est là, le nouveau Bar-Tapas des Couteliers. Vins, Bières et Cocktails de bon aloi s’y retrouvent à l’heure de l’apéro. Les Happy-hours du Chat du lundi au jeudi de 18h à 19h, le piano jazz et les scènes ouvertes s’y donnent rendezvous pour passer une bonne soirée. Ouvert du lun au sam à partir de 15h … la nuit, tous les chats sont gris.

Bar-tapas le soir. Ouvert du lundi au samedi. Le café ouvre à 10h. Brochettes le midi et le soir complétées par la carte de tapas du jour. Service jusqu'à 23h (1h le samedi). Bonne ambiance garantie, bon état d'esprit exigé. Le dimanche de 11h à 17h moules frites et session slam pr le marché St Aubin. Une déco qui mérite le détour, un voyage dans le temps.

Breughel l’ancien

LE CRI DE LA MOUETTE

La DYNAMO

30, rue de la Chaîne (pl. Tiercerettes) 05 61 14 91 38 www.breughel.fr Placé dans le triangle des Bermudes, c’est une taverne où l’on peut se retrouver entre amis et à l'heure de l’apéro autour de bonnes bières belges ou d’excellents mojitos. Il n'y a ensuite qu’un pas à faire pour se restaurer dans l'un des nombreux restos qui l’entourent et reprendre des forces avant de revenir voir un bon concert ou faire chauffer le dancefloor !

Canal de Brienne, Square Héraclès - 05 62 30 05 28 Pour les vrais amoureux de la bonne musique ! Dernière création du patron du légendaire Erich Coffie, dans une péniche, il vous propose du merc au sam à partir de 22h des concerts funk, blues, groove, soul, rock, électro et électro-jazz (entrée 3 à 5 €). Du jeu au sam ts les concerts sont suivis d’une after assurée par différents DJs jusqu’à 5h.

6, rue Amélie myspace.com/ladynamotoulouse "Café cultures" en plein cœur de la ville qui accueille une programmation de concerts, bals, mix, cabarets, expositions, projections ... D'une capacité de 200 personnes sur 2 niveaux, ouvert du mardi au vendredi de 19 à 02h, le samedi de 19 à 03h et le lundi selon la programmation.


© Getty Images

guide |

93

L'ELEKTRO

27, boulevard de la gare myspace.com/afterlelektro

L’IMPRO

7, rue Léon Gambetta 05 61 21 78 94

MULLIGAN’S

39, grande rue Saint-Michel 05 61 14 04 21

Le Klub des musiques électroniques vous accueille du mer. au dim. de 23h à 7h. Des Deejays différents sont présents tous les soirs. Venus de Toulouse, du reste de la France et d'Europe, ils ne manqueront pas de vous faire danser! Avec de l'électro bien sûr mais également de la techno, tech-house, minimale ... Vibrations electroniques garanties toute la nuit! Entrée gratuite tous les soirs.

Ouvert du lundi au samedi de 7h à 2h. Une blue note affirmée côté musique dans une ambiance feutrée. Animations musicales et expositions diverses.

Irish Pub, proche du métro Saint-Michel. Ouvert 7j/7 jusqu’à 2h du matin. Concert les jeudi, vendredi et sam. Soirées étudiantes le mardi (Pub-Quizz) et jeudi (Pub-Songs) avec pinte de bière à 4€, Sky-TV. Concerts le vendredi et le samedi. Salle à l’étage. Le bar Irlandais par excellence !

FILOCHARD

LA LOUPIOTE

ôbohem (anciennement El Camino)

6 & 8, pl. du Pont-Neuf 05 61 14 91 37 Tous les jours de 17h à 2h. Humour et musette, simplicité et caractère : voilà un bistrot, un vrai ! Coup de rouge, olives, gouda au cumin et chouchen à tous les étages et cerise sur le gâteau : coucher de soleil gratuit tous les soirs ! Concerts gratuits tous les mois et Zik à l’image du bistrot.

39, rue Réclusane (St-Cyprien) 06 72 17 45 79 Du lundi au vendredi 17h30/2h. Sam 2h et + si affinités. A la lueur de la Loupiote, les gens se rencontrent, les genres et les âges se confondent, les verres trinquent, le tout sur une musique festive et métissée. Tapas, bières belges à la pression, bons p’tits vins, expos, concerts et scènes ouvertes le mercredi. La Loupiote, un p’tit bar qui n’est pas prêt de s’éteindre !

138, grande rue St-Michel 05 67 68 55 64

Nouveau bar culturel : expos, concerts, slam, match d'impro, scènes ouvertes, soirées ponctuelles à thème. 1er mar du mois vernissage, 1er mer du mois «karaoké vivant», concerts du jeu au sam et scènes ouvertes les dim. Profitez aussi de tapas, salades, tartines, soupes, planches de charcuteries et/ ou fromage. Et brunchs les dim. 12h à 16h (jeux à dispo).


guide |

94

LE PÈRE PEINARD 1, rue des Chalets 05 61 63 81 82

& clubs |

LE Petit voisin 37, rue Peyrolières 05 61 22 65 22

© Getty Images

| bars

VASCO LE GAMMA

1, place de l’Estrapade 05 61 50 68 11

Seule ambition affichée : être le bar le plus sympa de Toulouse.Déco authentique,équipe chaleureuse, et musique irréprochable ! Tapas gratuits les jeudis à 20h, happy hour de 18h à 19h30 et toute la soirée les lundis. Le bar est ouvert à partir de 17h, sauf les dim... Le dancefloor est ouvert du jeu au sam.Bonne ambiance garantie, mais bon état d'esprit exigé...

Du lun au ven 7h30/2h et sam 10h/6h. Bar choc au cœur du tumultueux quartier des BeauxArts. Tapas à 3,50 €, mojito à 5 €, soirées musicales en soussol du jeu au sam et expositions. Depuis plusieurs années, des artistes ont ajouté à ce lieu déjà convivial ; originalité et bonne humeur, faisant de ce bar un pôle attractif pour des soirées entre amis. Rendez-vous au P.V.

De sa terrasse ensoleillée à sa cave toulousaine (disponible sur réservation), le Vasco est un bar-tapas où les soirées s'enchaînent : apéro-concert le lundi, quizz le mercredi et blind test le dernier samedi du mois. Ouvert 7j/7, de 8h à 2h, tous les midis, le chef vous propose sa variété de plats du jour à partir de 9€.

Le PETIT bouchon

LE TXUS

Le White Club

34, rue de la Colombette 05 61 14 91 39 La musique de Monsieur V, vous a fait danser , rire et chanter. Enfin un bistrot où il officie tous les soirs. Convivial et festif, ce petit bar accueille ses clients dans un cadre rustique. On peut y déguster ses breuvages, ses élixirs et sa fameuse boustifaille. Ouvert du dimanche au vendredi de 17h à 2h et le samedi de 17h à 4h.

9, rue St-Charles (Arno Ben) 08 72 22 76 25 Underground : se dit d’un bar de type populaire et chaleureux où les échanges et l’animation artistique sont constants. Institution locale à réputation inter-galactique, son meilleur représentant reste selon les spécialistes le Txus et son Ch’ti de patron. Ouvert 6/7 de 18h30 à 2h. Happy Hour tous les jours. « Jeudis Musicaux ». Des bières belges. Des gens bien. Viendez !

56, Port Saint-Sauveur, facebook.com/whiteclub.toulouse Le nouveau temple de l’électro s’élève sur l’emplacement de l’ex-Love Boat. Du mercredi au samedi, des dj’s de renommée nationale et internationale, (signés chez des labels pointus tels que Ninja Tune ou Ed Banger), balancent des sons tech-house électro. Mercredi c’est soirée étudiante « White School Party », samedi, c’est house party ! Ambiance cosy et nuits blanches de rigueur de 23h à 7h.


JANVIER 2011 JEUDI 06/01

JOACHIM (Difuzion - FR) GONES THE DJ (SoulitudeMusic - FR)

SAMEDI 08/01 MATT MENDEZ (Oh my God! - FR) PETER BROWN (Pacha Rec. - SP)

JEUDI 13/01 FREDDY LOVE (Phonica Records - UK) MASTERGIL (Résident Baoli Cannes - FR)

SAMEDI 15/01 DAX RIDERS (LIVE) (Vroom - FR) GONES THE DJ (SoulitudeMusic - FR) GYOMB (La Noche - FR)

JEUDI 20/01 MARC ROMBOY (Systematic - GER) TONIO LIARTE (Slamminmuzik - FR)

SAMEDI 22/01 MATT MENDEZ (Oh my God! - FR) CELINE MODI'IN (Modi'in - FR) PETER BROWN (Pacha Rec. - SP)

JEUDI 27/01 PRÉVENTES DISPOS RÉSEAUX FNAC

L.B.S. (Live Booth System - FR) Featuring LAURENT GARNIER, BENJAMIN RIPPERT & SCAN X FREDDY LOVE (Phonica Records - UK)

SAMEDI 29/01 COPYRIGHT (Defected - UK) GYOMB (La Noche - FR) TONIO LIARTE (Slamminmuzik - FR)

RETROUVEZ CES ARTISTES EN MIX SUR TOULOUSE FM 92.6 TOUS LES JEUDI DE 21H À 23H INFOS: 05 61 42 06 71 RESERVATIONS: resa@latourinfernale.com

OUVERT DU MERCREDI AU SAMEDI START 18H - ENTRÉE LIBRE AVANT 21H OPERA BOUFFE - 5 Rue Labeda // 31000 Toulouse // M° : Jean-Jaurès

W W W. L AT O U R I N F E R N A L E . C O M


restaurants

L’ARSENAL

BAKASSI

6, rue des Blanchers 05 62 27 03 68

26, rue de la Fonderie 05 61 75 86 55

BATBAT

www.larsenal-resto.fr Manger, boire et voir, du mar au ven de 12h à 14h30, du mar au sam de 19h à 2h. Formules 12 € le midi et 21 € le soir. Petits plats dès 4 €. Entrée ‘Mer’ : Basquaise de noix de St-Jacques, ‘Terre’ : Magret aux épices et les Duo de desserts. Un vrai régal pour vos papilles ! Repas complet ou un apéro gourmand : bières bouteilles et vaste carte de vins. Laissez vous charmer par notre esprit cosy.

Dans une ambiance aux couleurs de l’Afrique, Donald, ancien de l’équipe du Bagamoyo, vous accueille avec le sourire et des plats typiques à seulement 6 €. Au menu, poulet yassa, colombo de porc, mafé boulette ainsi que du poisson et des cocktails à perdre la raison dont la « potion magique » ou « le démarreur ». Le Bakassi est ouvert tous les jours midis et soirs (service jusqu’à 0h30) sauf les dimanche et samedi midi.

www.batbat.fr Comme au Viêt-Nam, chez BATbAt, vous ferez plaisir à vos papilles en faisant du bien à votre corps. Végétariens et carnivores dégusteront des plats aromatiques et des innovations, sur place, à emporter ou livrés à domicile midi et soir. Le salon de thés bio vous propose 200 associations de goûts qui invitent au voyage des sens. Infusions et produits en vente au restaurant. Ouvert 7j/7 NON STOP de 9h30 à 22h30.

BICOQ’ Galerie vivante

Brio

CASANOU

Du mar au sam de 11h à 23h, dans ce lieu où tout ce que l'on voit est à vendre, on déjeune, formule de 11C à 14C (plats maison, foie gras, fromage de chez Betty). Et on dîne, formule à 20C ou à la carte. Bicoq' fait traîteur, depuis l'ouverture de notre labo de cuisine (rue du Midi). Évènementiel, soirée privée, catering, buffet, repas, cocktail.

Un concept novateur de restauration rapide, sur place ou à emporter. Ici c'est vous le chef! Composez votre plat à base de produits frais de saison, d'ingrédients issus de la filière biologique / commerce équitable ou des producteurs locaux. Choisissez 1 base (quinori, pâtes fraîches, salade), 1 sauce et de 2 à 5 ingrédients. Découvrez aussi notre petit déjeuner sucré/ salé, salon de thé et épicerie BIO (ouvert du lun au ven 8h-18h).

www.casanou.fr Mardi au samedi soir, service jusqu’à 23h. Spécialités poisson, cuisine fine et inventive autour du voyage. Formule 16€ le midi. Le soir, poisson en croûte de sel, préparé devant vous. Assiette découverte de poissons crus et mi-cuits à partager en entrée, ou en plat. Tous les plats sont faits maison selon la marée. Endroit idéal pour passer un bon moment autour d’une belle assiette.

2, rue du coq d’Inde 05 61 25 10 06

50, rue des Couteliers 05 62 72 29 54

8, rue des Filatiers 05 61 25 49 49

22, rue des Couteliers 05 61 25 69 89


guide |

97

CLASSICO

Les Délices de Saturnin

Les envies de lili

www.classico-cafe.com Brasserie le midi, et apéro dînatoire le soir du mer au sam avec une cuisine vous faisant voyager autour du monde. Le Classico, c’est toujours un bar musical avec en plus des soirées DJ’s électro, des live piano jazz / bossa. Bref, le lieu idéal pour manger et sortir. Ouvert du lun au sam de 9h à 2h et le sam jusqu’à 5h.

Ouvert tous les jours (lun au sam de 9 h à 19 h et dim de 14 h à 19 h). Petit déj jusqu’à 11 h, tartes salées, cakes, soupes ou salades géantes le midi pour des prix plus qu’abordables (formule lycéen/étudiant à 6.50 e), le lieu est aussi l’endroit idéal pour une pause gourmande avec ses pâtisseries maison et sa vingtaine de thés. L’occasion de profiter d’une terrasse ensoleillée avec vue imprenable sur la basilique Saint-Sernin.

www.lesenviesdelili.com Venez vous détendre dans une ambiance cosy jazzy, entrecoupée de rythm’n blues en dégustant les plats du chef. Le restaurant est aussi un lieu qui héberge des musiciens, pour des concerts réguliers les w-e et jours fériés, ainsi que des expositions de peintres ; tout cela dans une ambiance très conviviale. Ouvert tous les jours de 12h à 14h30 et de 19h30 à 21h30 (sauf le mer soir, sam midi et dim). Possibilité de réservations de groupes.

FIL A LA UNE

GEORGES

LA RÉGALADE

www.filalaune.fr Vos envies seront bien servies ! Viande au poids et vraies frites maison accompagnées de 2 sauces surprises ou spécialités de tastous. Sans oublier les assiettes du midi, 3 grandes salades sur les thèmes de la mer, du potager et du terroir. La carte s’étoffe chaque jour de nouvelles suggestions de viandes ou de poissons. Une cuisine pour toutes les faims et toutes les bourses.

www.georges-toulouse.com Ouvert tous les soirs de 19h30 à minuit. Cuisine traditionnelle, produits frais, produits du Sud-Ouest, retour du marché. Formule à 21 e et 28 e, menus à 26 e et 34 e. Poêlée de Gambas, foie gras au caramel de griottes, magret de canard aux figues parfumées au thé noir... Desserts maison, fondue au chocolat, Teurgoule de ma Normandie... Deux salles pour vous accueillir.

Ouvert du lundi au vendredi, midi et soir. Cuisine traditionnelle et régionale. Spécialités : cassoulet maison, farandole aux 3 foies gras, coquille Saint-Jacques aux cèpes… Menus de 19 à 26,50 e et le midi 12 e.

37, rue des Filatiers 05 61 53 53 60

8, pl Pont Neuf 05 62 26 27 14

21, place Saint-Sernin 05 31 15 03 68

4, rue des Blanchers 05 34 44 95 92

2, rue Berthelot - Tournefeuille 05 61 44 86 08

16, rue Gambetta 05 61 23 20 11


le mot de la fin |

98

Martin Vidberg, dessinateur et scénariste passe l'actualité au crible de son humour. Connu pour son blog « l'actu en patates », il nous fait le plaisir de clore le magazine par une planche qui n'arrondit pas forcément les angles. à visiter / vidberg.blog.lemonde.fr, www.martinvidberg.com - à lire / Perdus sur l'île déserte, éd. Diantre Eds


Licences d’entrepreneur de spectacles Ville de Tournefeuille : 1-101 49 05 / 1-101 50 09 / 3-101 50 10 - Yemayá : 2/1026071 - 3/1026072


let'smotiv toulouse n°122 - janvier 2011