Issuu on Google+

ELLE EST PAS BELLE LA VIE ?!

PARIS CENTRE

Octobre 2012 - n째 36 - lebonbon.fr


Photos Š Flavien Prioreau Tel: 06 98 31 34 92 www.flavienprioreau.com ModÊle : Elodie Hachet, actrice www.elodiehachet.fr


Président Jacques de la Chaise

édito

Bon’jour !

jacques@lebonbon.fr Rédactrice en chef Camille Clance Graphiste Sarah Scherrer scherrer.sarah@gmail.com Secrétaire de rédaction Valentine Maillard Rédaction Camille Clance, Ada de Lita, Coralie Dienis, Anne-Laure Parmantie,

Toi, attaché(e) de presse, Tu sais mon doux Bonbon, la presse est une grande famille unie, joyeuse et aimante. La littérature, la poésie, sont un peu les Papi et Mamie de ce

Lux Madeleine

beau métier qui fait que je t’écris aujourdhui : le journalisme.

Photographes

Au sein de cette jolie troupe de petits soldats à plumes, deux grandes

Orélie Grimaldi, Matthieu Dortomb,

catégories d’individus se partagent le territoire (je t’épargne les édi-

David Hugonot Petit, Melopapilles Christophe Brachet

teurs, commerciaux, et tout, et tout). Le journaliste, donc – en l’occurrence moi, Camille, 28 ans, ton humble rédactrice en chef –, et l’attaché de presse. Mon doux Bonbon, sais-tu ce qu’est un attaché de presse ?

Photo couverture

Et bien l’attaché de presse, c’est celui qui, payé par un client X, envoie

Flavien Prioreau

plein plein plein de mails à plein plein plein de journalistes comme moi

Stagiaires

dans l’espoir de décrocher plein plein plein d’articles à propos du dit-

Nouma, Marie, Alizée, Pauline, Odilon. Petites annonces

client. Plus le client est obscur, plus le mail est drôle. Le journaliste lui, de son coté, reçoit entre 50 et 1 million de mails d’attachés de presse par jour, qu’il ne lit jamais.

annonce@lebonbon.fr

C’est ainsi que j’ai appris qu’il existait un championnat du monde de

Rejoignez le Bonbon

soudure (oui, bizarrement ce mail là, je l’ai lu). Qu’il y avait un salon de

recrut@lebonbon.fr

la Polyarthrite à Paris. Que Clara Morgane RE-sortait un calendrier en

Contactez-nous hello@lebonbon.fr

2013 (mais elle a quel âge maintenant ?). Que près de 10% des français souffraient de mycose des ongles ou « onychomycose ». Tu vois, mon Bonbon, je l’aime, l’attaché de presse. C’est mon ami, mon

01 48 78 15 64

frère (ma sœur, souvent), mon compagnon de route. Mais s’il pouvait

SAS Le Bonbon

se contenter de m’envoyer des invitations à des concerts/vernissages/

12, rue Lamartine

diners de chefs étoilés - je tente, sait-on jamais - je préfèrerais autant.

75009 Paris

Bisous.

SIRET 510 580 301 00016

Camille Clance Rédactrice en chef Publicité pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

1—

CENTRE


Bonbon Party SAISON 3 - VOLUME 2

— VENDREDI 12 OCTOBRE À PARTIR DE MINUIT

— SUR INVITATION PARTY@LEBONBON.FR —


sommaire

Octobre 2012

6. Ar Poul Gwen

10. David Baïot

14. Caroline Najman

18. Claire Khoriaty

24. Emmanuel Barré

28. epistrophê

5. Le Bon Timing

16. Le Bon en Arrière

24. Le Bon Art

6. Le Bon Commerçant

17. La Bonne Pause

26. Le Bon Horoscope

10. La Bonne Étoile

18. La Bonne Femme

28. Le Conte est Bon

12. Les Bons Plans

20. Le Bon Astro

30. Le Bon Agenda

14. Le Bon Artisan

22. Les Bons Snapshots

32. Les Bonnes Adresses

3—

CENTRE


Les Arches du Marais Restaurant - Bar - Club (privatisable) 11, rue de Braque - 3e Tél. : 01 40 27 00 70 - 06 32 24 38 50 www.lesarchesdumarais.com

Un menu à 18€ acheté =un pichet de 50 cl de vin offert*

* Sur présentation du Bonbon

Restaurant eatme Des formules de 6,60 € à 14,60 € pour tous les appétits et tous les goûts ! 38/40, rue Léopold Bellan – 2e - Tél. : 01 42 36 18 28 – www.eatme.fr  Du lundi au vendredi de 10h à 19h * sur présentation du Bonbon


le bon timing exposition

Les événements à ne pas manquer !

Terrain Fragile La galerie Marie Cini présente, du 8 septembre au 20 octobre 2012, l’exposition collective Terrain Fragile. Une carte blanche au commissaire d’expositions Adrien Pasternak qui inclut les œuvres de trois artistes : Dominique Ghesquière, Ulrike Möschel et Markus Hansen. Galerie Marie Cini - 16, rue Saint-Claude - 3e Tél. : 01 42 71 44 12 - www.galeriemariecini.com

art graphique

Salon Light #9 Le Salon Light rassemble une trentaine d’éditeurs français, européens et internationaux. On y rencontre également des artistes, des auteurs, des graphistes et des distributeurs. Revues, objets, vinyles, catalogues ou livres d’artistes, les publications ouvrent de

DR/Gene Kelly et Leslie Caron dans Un américain à Paris de Vicente Minnelli, 1951©Warner /DR/DR

nouvelles voies et créent de nouveaux réseaux dans le monde de l’édition et de l’art. Du 19 au 21 octobre, midi-minuit au Palais de Tokyo.

ouverture

Hôtel Manufacture Plus qu’une boutique, un véritable concept entre quatre murs. L’espace sera ouvert du lundi au jeudi de 18h à 21h pour la « Hôtel Manufacture MeetingRoom », une occasion pour les célibataires de se rencontrer autour d’un drink, les filles conseillant les garçons sur leur look. Inauguration le 4 octobre - 56, rue Volta - 3e Tél. : 09 81 15 13 79

spectacle

Anaïs Petit Anaïs Petit, la jeune imitatrice que vous pouvez retrouver (du lundi au vendredi à 9h55) sur Europe 1, nous offre un one-woman show unique dans lequel s’enchaînent sketches satiriques, parodies musicales et caricatures corrosives. Lundi 15 octobre à 20h SoGymnase - 38, bld de Bonne Nouvelle - 2e Réservations : www.billetreduc.com

5—

CENTRE


le bon commerçant

Publi-reportage Camille Clance Photos Léonard Porché

Ar Poul Gwen LE FASTE DE LA CRÊPE BRETONNE Ah cette crêperie de la Baule, celle à laquelle on

en solo… La crêpe fait partie de nos vies, de nos

s’arrête en rentrant de la plage, comme un rituel de

histoires. Elle est une madeleine de Proust natio-

vacance, du sucre et du beurre plein les doigts. On a

nale, en quelques sortes. Le parfum, le goût : tout

bien essayé de faire les mêmes à la maison, bizarre-

est reconnaissable entre mille et ramène chacun

ment, sans succès. Ar Poul Gwen s’installe à Paris !

de nous à un souvenir chaleureux. » Après une deu-

Une nouvelle pause goûter à inscrire sur les agen-

xième ouverture à la Baule, M. Tardy se lance dans la

das…

grande aventure parisienne avec un espace lumineux et accueillant donnant sur l’angle de la rue Etienne

On commençait à avoir l’habitude de vous annoncer

Marcel et Saint Denis, proche de Montorgueil. « Nous

l’ouverture de lieux à tendance, décor et carte améri-

avons envie de développer le concept “Ar Poul Gwen’’

caine : on a en effet assisté ces derniers mois à une

sur un territoire plus dense. Même si la Maison Mère

véritable déferlante de burgers sur Paris. Brisons

reste au Pouliguen, nous avions besoin d’une adresse

un peu la routine ! Cette fois-ci, c’est de crêpes qu’il

parisienne susceptible de nous représenter nationa-

s’agit. Oui de crêpes, celles de notre enfance, de nos

lement et internationalement. C’est certain, le vis-à-

goûters entre amis, de nos soirées de réconfort, de

vis et la clientèle changent un peu de la Bretagne !

nos déjeuners sur le pouce. Que celui qui n’a pas un

Mais finalement, nous nous adressons toujours à un

souvenir de crêpes me jette la première. Tout a com-

être humain, en quête de petits moments de plaisir

mencé en 1997, quand Jean-Michel Tardy – ancien

et de détente. Le plus drôle, c’est que dans notre

Maître d’Hôtel réputé ayant officié (entre autres) au

toute nouvelle clientèle parisienne, nous retrouvons

Fouquet’s, Plazza, Royal Monceau… – se (re) prend

au moins 25% de fidèles du restaurant de la Baule ! »

de passion pour cette tradition culinaire ancestrale

Un restaurant dans la lignée des deux autres par

vers laquelle le pousse ses racines bretonnes. Pen-

son environnement, mais qui diffère par sa décora-

dant 6 mois, il arpente le marché de Pouliguen, redé-

tion… « La salle de la rue Saint-Denis est décorée

couvrant ce métier unique et de plus en plus rare.

sur le thème du Brésil ! Tout d’abord, parce que j’ai

Cidre, jus de pomme, galettes… Jean-Michel Tardy

d’importants atomes crochus avec ce pays : cette

commercialise la Bretagne sur son stand. En 1998, il

dynamique, cette chaleur, cette joie de vivre qui en

décide de monter sa propre (première) boutique sur

rayonne correspond très bien à mon tempérament. Et

le port de Pouliguen et dépose sa marque. “Ar Poul

ensuite, parce que le prochain espace “Ar Poul Gwen’’

Gwen” était née. « J’ai eu envie de revenir aux vraies

ouvrira à Rio de Janeiro à la fin de l’année 2013 ! » Ici,

valeurs, de proposer tout simplement aux gens des

on déguste la crêpe façon tapas, tranchée en fines

petits moments de plaisir, en famille, en amoureux,

lamelles que l’on saisie à la main. La priorité est

7—

CENTRE


le bon commerçant donnée aux ingrédients, sélectionnés sur des critères intransigeants de qualité. Les farines proviennent de petits minotiers bretons, les cidres et jus de pomme sont issus d’une production maison… Question carte, la part belle est aussi donnée aux basiques. « Quand le produit est bon, les clients aiment retrouver leurs repères. Rien ne se vend mieux en crêperie qu’une complète (œuf-jambon-fromage), une beurre-sucre, une chèvre-miel ! La dégustation peut se faire sur place, sur nos tables hautes, ou encore à emporter car nous touchons une large clientèle de touristes en virée shopping, ou de travailleurs du coin… Autre service très apprécié que nous avons exporté de la Baule : la vente de crêpes de froment et galettes de sarrasin natures en paquets, à ramener à la maison pour les crêpes parties improvisées ! Sur place, une équipe de professionnels aguerris accueille les passants. « Je suis aussi bien aux commandes du restaurant que derrière les fourneaux. Nous avons tout fait pour créer une ambiance dynamique, reposant sur une équipe professionnelle joyeuse et énergique. D’ailleurs, 50% de la team parisienne a été débauchée de celle de La Baule ! » L’emplacement rue Saint-Denis, loin d’être un hasard, s’annoncerait même plutôt comme une aubaine. « Le quartier est en total devenir. La rue Saint-Denis deviendra sous peu une belle avenue piétonne comme Montorgueil ! De plus, nous bénéficierons de la dynamique des nouvelles Halles. » Le seul petit regret de M. Tardy : peu d’enfants aux environs ! « Pas d’école ou de centre de loisirs ! Or la crêpe, c’est quand même un met qui appartient à l’enfance… J’espère donc développer les goûters et dégustations pour les petits. » Ca me donnerait presque envie d’une caramel maison à la fleur de sel de Guérande. Ar Poul Gwen 11, rue Etienne Marcel 75001 (A 30m du métro) Tél. : 01 40 26 50 81 Ouvert tous les jours de 11h à 1h du matin

8—

CENTRE


la bonne étoile

Interview Camille Clance Photo Matthieu Dortomb

David Baïot « JE VEUX ÊTRE LE PROCHAIN SPIDERMAN » David Baïot, petit Bonbon, tu le connais. Mais si, c’est

à Jason Bourne, chanter dans un épisode de Glee,

le Djawad de Plus Belle la Vie, la série que tu ne rates

jouer le méchant dans James Bond, et être le pro-

jamais le soir en rentrant du bureau, mais que tu fais

chain Spiderman.

semblant de ne pas regarder. Le mec d’Estelle. Le grand mignon. Mais si, mais si…

Qu’est ce qui t’a donné envie d’être comédien ? L’argent, les statuettes en or, les prix dans les fes-

Si je t’appelle Djawad ?

tivals et les soirées mondaines (rires). Je crois que

Et oui, forcément, c’est comme ça qu’on m’interpelle

c’est Harrison Ford dans Indiana Jones, je rêvais

dans la rue. Ça m’amuse et je comprends ! Le person-

d’être à sa place, il avait une solution à toutes les

nage fait partie du quotidien des gens, ils ont une

situations.

certaine affection pour lui, et de manière générale les gens sont souvent très sympas, donc je réponds

Quid de ton actualité ?

avec le sourire : « Moi, c’est David, mais vous pou-

Toujours Plus Belle la Vie, avec une intrigue dans le

vez retrouver Djawad sur France 3 tous les soirs à

milieu hospitalier : mon personnage traverse une

20h15 ! »

épreuve dont il ne sortira pas indemne… Et très prochainement sur Arte, je serai dans la série Ainsi

Comment c’était, l’avant PBLV ?

Soient-Ils dans laquelle je joue le rôle d’Emma-

J’ai fait une école de communication, et un jour une

nuel, un jeune homme qui rentre dans un séminaire

amie en stage chez une directrice de casting m’a fait

pour devenir prêtre. C’est une série qui va faire par-

auditionner pour un rôle sur TF1…

ler d’elle et qui je suis sûr va vous passionner… En projets, le moyen-métrage de Soufiane Guerrab Les

Un succès aussi populaire, ça se gère comment ?

Beaux Mecs et le clip d’une artiste franco-suisse,

Très bien, je suis en accord avec le peuple, vu que je

Licia Cherry, pour la chanson U Make Me Blue.

suis moi-même le peuple (rires). C’est de Jules César ou de Cléopâtre, je sais plus…

Parisien ? Je suis arrivé à Paris à l’âge de 6 ans et j’y ai grandi et

Si je te donne une baguette magique demain, tu

fait mes études, je suis tellement parisien que je n’ai

t’offres quel genre de carrière ?

même pas mon permis. J’aime l’atmosphère de Paris,

J’aimerais incarner Barrack Obama dans un biopic,

je m’y promène fréquemment, j’adore flâner vers le

donner la réplique à Cate Blanchett, casser la gueule

Louvre et le quartier d’Etienne Marcel.

10 —

CENTRE


Tes bonnes adresses ? Le restaurant Jo Allen qui fait des burgers déments, les boutiques et friperies de la rue Tiquetonne, le Marie Stewart rue Montorgueil pour prendre un

Retrouvez David Baïot à l’affiche de la série

verre. Le dimanche, balade rue des Francs Bourgeois,

« Ainsi Soient-Ils » sur Arte à partir du 11 octobre,

un falafel rue des Rosiers et je termine allongé sur

et du lundi au vendredi à partir de 20h15

les pelouses de la Place des Vosges.

dans « Plus Belle la Vie »

Si tu étais un bonbon ? Un seul ? Les boules blanches au caramel.

11 —

CENTRE


les bons plans

Texte Anne-Laure Parmantier Photo Marcellus

French Fringues La fringue insolente à la française French Fringues c’est l’histoire d’une toute nouvelle

nombre. Marsellus shoote et dessine aussi. Ce nou-

marque de t-shirts 100% bio qui fait preuve de beau-

veau moyen artistique est une façon d’ouvrir encore

coup d’originalité et d’un brin de folie. Pour un look

plus largement son spectre d’expression.

cool mais recherché, en somme. Pour cette première collection, Marsellus a mis de Tout a commencé lors du concours Be Street x La

côté les règles académiques du dessin en déstructu-

Fabrique Creative Contest organisé en mars 2012. Le

rant des corps de femme, en jouant sur la dynamique

principe ? Présenter une collection de trois modèles

des tracés et la symbolique des couleurs pour expri-

(un concept, trois visuels et un logo) à un jury de pro-

mer des sentiments forts. Trouvant ses inspirations

fessionnels (et pas des moindres) : Mcbess, Benny

partout, au quotidien et quel que soit le medium, ces

pour Bestreet et Franck Frémont - représentant

3 créations trouvent leur source aussi bien auprès de

Citadium - dans le but de remporter la production

maîtres tels que Picasso, Mirò ou Dubuffet, que dans

d’une première gamme de t-shirts. Sur plus de 300

le street art chez Goddog ou Amose. Tout un pro-

participants French Fringues a été sélectionné parmi

gramme ! La recherche de l’esthétisme, la rondeur et

les 50 meilleurs projets, ce qui a permis à cette toute

la précision du tracé… Bref, plus qu’un tee c’est une

jeune marque de connaître ses premiers fans !

expression, un sentiment que l’on porte chez French

La suite de l’histoire était écrite : même si French

Fringues.

Fringues n’a pas remporté le concours, une première production a été imprimée cet été en France,

Pour cette production, Marsellus a particulièrement

et semble bien partie pour se faire une place sur la

soigné le choix de ses matières premières en choisis-

scène streetwear française.

sant notamment un coton 100% bio et une impression numérique haute définition qui permet d’impri-

Mais qui se cache derrière cette nouvelle marque ?

mer un nombre illimité de couleurs directement dans

Marsellus est un designer prometteur et passionné,

la maille du t-shirt.

un mec cool, funky et assoiffé de style. Sa drogue, c’est sa volonté de créer des t-shirts sans se soucier des modes ou des tendances. Il voit ses tee-shirts

www.french-fringues.com

comme un espace de création qui lui permet de pro-

Facebook : french.fringues

poser son art, son graphisme, son style au plus grand

Twitter : FrenchFringues

12 —

CENTRE


les bons plans

Publi-reportage Camille Clance Photo Orélie Grimaldi

Little Moon Deviendra grande… Une grande rue et une petite boutique. Ambiance

moutons… » Le comble pour une Mme Berger ! Afin

tamisée, sélection poétique, c’est ici l’antre de

de ne ressembler à personne, la prochaine collection

Carole Berger, créatrice de chaussures « féminines»

de Little Moon s’inspire, entre autres « d’une Tsarine,

installée au 12 de la rue du Roi de Sicile depuis 3 ans

teintée de Moyen-Âge. J’ai eu envie d’exploiter les

maintenant.

coloris de Bruegel, envie de voyager. »

Sept collections, et bientôt huit. C’est de ses mul-

Si Carole privilégie le style, elle n’en oublie pas le

tiples origines que Carole s’inspire principalement

confort. « Je travaille principalement sur une hauteur

pour inventer ses modèles. L’écouter conter ses

de 7,5cm de talon, avec une plateforme d’un centi-

influences est un voyage à part entière : « Je suis

mètre. De plus, la cambrure est idéale. C’est une des

franco-chinoise, née à Madagascar, j’ai grandi en

raisons pour lesquelles mes clientes sont très fidèles.

Afrique. J’ai travaillé dans le prêt-à-porter parisien,

Toute femme sait à quel point porter des talons étoffe

en Italie, en Chine, après avoir étudié au Studio Ber-

et sublime la silhouette. Alors quand on peut de sur-

çot, et avoir entre autre officié en tant qu’assistante

croit courir partout, c’est tout simplement l’idéal ! »

styliste de Rodolphe Menudier. Quand j’étais enfant, je n’étais pas autorisée à lire des bandes dessinées.

Une allure cool, classique, chic, un soupçon de rétro,

Les contes de fées ont donc pris une grande place

un brin de lignes contemporaines, de la lumines-

dans mon imaginaire. Et Wonderwoman me faisait

cence dans ses talons phosphorescents ou réfléchis-

rêver ! »

sants, le tout mixé avec des notes ethniques (nœuds chinois porte-bonheur faits main, designs rappelant

Et tout cela se ressent dans les collections de

les masques africains…) : le tout apporte au paysage

Little Moon « Quand je vivais en Chine, Petite Lune

de la mode française un intervenant unique et origi-

était mon prénom local. » Bottes tout droit sorties

nal. Little Moon a de beaux jours devant elle !

d’une planche de Marvel, bottines façon Mary Poppins, laçages sexy, talons travaillés : ici la féminité est reine. « Pour moi, la chaussure est un symbole

Little Moon

de séduction ultime. Il est le reflet d’une personna-

Ouvert du mardi au dimanche de 11h30 à 19h30

lité. Je dis souvent qu’il faut avoir du style, et pas

12, rue du Roi de Sicile - 4e

« faire style ». Je ne suis pas trop fan des modes

Tél. : 01 42 77 27 66

qui amènent tout le monde à se suivre comme des

13 —

CENTRE


le bon artisan

Texte Camille Clance Photo David Hugonot Petit

Caroline Najman PETIT BIJOU JOLI Moi, je ne me lasse pas de ces parisiennes créa-

collections plaisent à tout le monde. Je dirais que

tives, passionnées. Ces parisiennes qui habillent les

c’est une femme moderne, qui aime la mode, qui est

autres parisiennes. Qui participent au rayonnement

coquette et qui aime surtout se faire plaisir. »

de notre cité sur la planète… Parce que le chic à la française vient bien de quelque part, j’ai rencontré

C’est la rentrée, le Bonbon t’offre trois souhaits !

Caroline Najman, créatrice de bijoux. Et oui !

« Ah ! Ah ! Ah ! Je suis déjà très heureuse de mon parcours… Pourvu que ça dure ! » (ndlr : du coup je donnerais mes trois souhaits à quelqu’un d’autre)

Naissance d’une marque… « À Miami, où j’avais posé mes valises pendant quelques années, j’ai commencé à m’intéresser au

Le bon look de cet hiver

style des bijoux des créatrices américaines. Elles

« La superposition est l’une des tendances de cet

étaient en avance sur nous, leur style était épuré, fin,

hiver. On accumule nos vêtements pour lutter contre

délicat. Pour la première fois j’ai eu envie d’en porter.

le froid. Tout comme pour les vêtements, nous avons

J’ai commencé à les regarder de plus près, à essayer

une façon de porter les bijoux en les accumulant. En

de comprendre comment ils étaient faits, puis j’ai

effet toutes les collections se complètent parfaite-

pris des pinces, j’ai acheté des pierres et j’ai com-

ment. Tant les bracelets que les sautoirs, on les mixe

mencé à créer. À partir de ce jour, je ne pouvais plus

entre eux. »

m’arrêter, une vraie addiction. Inspirée par Miami, ma toute première ligne de bijoux a été créée en 2005.

La nouvelle collection…

Plutôt flashy ! »

« Elle s’inspire surtout des thèmes Amérindiens tant au niveau des couleurs que des motifs. Des perles

Le bijoux : vocation ou hasard de la vie ?

aux couleurs chaudes comme le orange corail, le bleu

« Hasard de la vie. La plus grande révélation de ma

cobalt, le vert émeraude se mélangent avec l’or pour

vie. Je n’ai jamais porté de bijoux à part un collier très

obtenir des formes aux symboles emblématiques.

fin avec un pendentif. J’ai fait des études qui n’ont

On retrouve des aigles dessinés dans l’or à mettre au

rien de créatif mais j’ai toujours adoré créer, déve-

cou et des bracelets aux formes géométriques, tout

lopper des projets, et surtout concernant la mode. Je

cela version ultra chic. »

suis comblée tout est réuni dans mon métier. » Le Paris de Caroline La parisienne Caroline Najman

« Paris !!! Paris !!!!! Je m’extasie tous les jours sur

« Elle a entre 20 et 40 ans, mais pour dire vrai, les

cette ville fantastique. Jamais au cours de mes

14 —

CENTRE


voyages je n’ai vu une aussi belle ville. J’adore flâ-

Les bonnes adresses de Miss Najman

ner dans le nouveau Marais où j’y ai installé mon

showroom et mon atelier. Le must : aller déjeuner un

La boutique vintage Les Georgettes

bon petit plat dans un café et prendre l’apéro dans

20, rue du Pont aux Choux - 3e

les bars un peu secrets. Ça, c’est Paris ! »

Le Marché des Enfants Rouges « Pour déjeuner, tout est bon ! » 39, rue de Bretagne - 3e

Atelier Caroline Najman

Abou d’Abi Bazar

109 boulevard Beaumarchais - 3e

« Pour sa sélection de créateurs,

Tél. : 09 54 53 45 74

ça évite de faire toutes les boutiques »

www.carolinenajman.com

125, rue Vieille du Temple - 3e

Points de ventes sur le site

Le Café Charlot « Pour l’apéro »

Prix entre 30 et 239 euros

38, rue de Bretagne - 3e

15 —

CENTRE


le bon en arrière

Texte Coralie Dienis Photo DR

La Samaritaine ON TROUVE TOUT À LA S… OU L’HISTOIRE DU NAPOLÉON DU DÉBALLAGE Il y a fort longtemps, dans un royaume fort lointain

nouvelle enseigne était tout trouvé ! Deux ans plus

situé juste à côté de l’arrêt dit « Pont Neuf » sur

tard, alors qu’il disposait déjà de deux employés, il

la ligne 7 du métropolitain, un jeune samaritain,

épousa la belle Marie-Louise Jay qui occupait la

orphelin de père et de mère, louait l’arrière salle d’un

place de première vendeuse au rayon confection du

modeste café afin de monter son petit commerce.

célèbre « Bon marché ». Forts de leurs économies, dès 1875 les ventes de la

Modeste, à ceci près que trente ans plus tard, la

boutique s’élevaient à 800 000 francs jusqu’au mil-

petite échoppe avait englouti les pâtés de maisons

liard qu’elles dépasseront en 1925.

environnant pour laisser place au plus grand maga-

De 1905 à 1910 il avait fait construire quatre vastes

sin de Paris avec pas moins de 48 000 m² dédiés au

magasins de style Art Nouveau s’étendant de la rue de Rivoli jusqu’en bord de Seine. Inspirés

shopping ! L’histoire n’avait pourtant pas

par le grand magasin d’Aristide Bouci-

commencé sous les meilleurs hospices

caut, Ernest et Marie-Louise avaient

pour Ernest Cognacq. Né en 1839 à

organisé leur « supermarché » de

Saint Martin de Ré, l’orphelin était à peine âgé de 15 ans quand

dix étages, en rayons gérés par

il décida de tenter sa for-

de véritables petits patrons

tune dans la capitale. Il avait

responsables et autonomes :

d’abord ouvert un magasin

nos corners étaient nés ! Fermé

rue de Turbigo, dénommé « Au

en 2005 pour cause de vétusté

Petit Bénéfice », mais celui-ci

et de dangerosité, le géant de fer se prépare désormais à une toute

s’était vite éteint pour cause de

autre vie. Racheté par un certain

mauvaises affaires et notre Ernest

Bernard, un éventuel futur Belge à la

s’était retrouvé camelot sur le Pont

tête d’un petit empire nommé LVMH pour

Neuf. Surnommé le « Napoléon du déballage » pour ses ventes de tissus exposés sur des

les intimes, le grand magasin qui s’est vu foulé par

caisses tendues d’andrinople rouge, toujours proté-

les pas de générations de parisiens devrait nous rou-

gées par un parapluie, il n’avait pourtant pas dit son

vrir ses entrailles à l’orée 2014.

dernier mot !

Et, avec 26 000 m² dédiés au commerce, 20 000 m² de

Renfloué grâce à ses talents de vendeur en plein

bureaux, 7 000 m² de logements sociaux, une crèche

air il créa de nouveau, en 1870, une boutique située

et un hôtel de 80 chambres avec vue sur la Seine : Y’a

non loin d’une ancienne pompe à eau construite par

pas à dire ma p’tite dame, on trouvera vraiment tout

Henri IV dont l’ornementation représentait la femme

à la Samaritaine !

de Samar étanchant la soif du Christ : le nom de la

16 —

CENTRE


Djakarta Bali

Une Fleur en Liberté

-20%

1 bouteille de vin offerte

sur tous

L’abus d’alcool est dangeureux pour la santé, à consommer avec modération.

pour 2 menus

les bouquets

Bali Restaurant Djakarta Bali

Boutique florale

9, rue Vauvilliers - 1er

26, rue Saint-Sauveur - 2e

Tél. : 01 45 08 83 11

Tél. : 01 42 33 41 05

www.djakarta-bali.com

edith@unefleurenliberte.com

contact@djakarta-bali.com

www.fleurenliberte.com

Audio-Technica

L’Assiette à Carreaux

Pour fêter l’ouverture, un verre de vin offert

Venez découvrir notre collection

Restaurant bistronomique 45, rue des Petits-Carreaux – 2e Concept Store Paris Louvre

Tél. : 09 53 27 33 83

11, rue des Pyramides - 1er

Ouvert midi et soir du mardi au samedi.

Tél. : 01 43 72 97 27

Brunch le dimanche. Ouvert le lundi midi. Afterwork le lundi de 18h30 à 21h30


Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012


Le Salon by Thé des Écrivains

Un thé des Écrivains offert pour l’achat d’un article de papeterie ou de librairie* Nouvel espace culturel du Marais/librairie & salon de thé (ligne de produits Thé des Écrivains) Ouvert du mardi au dimanche, de 11h à 19h30. 16, rue des Minimes – 3e. Tél. : 01 40 29 46 25 www.thedesecrivains.com * sur présentation de ce coupon

Oska

Strada Café

Un premier achat = un cadeau de bienvenue

Pour 1 cappuccino acheté, 1 part de fondant offerte !

133, rue Vieille du Temple - 3e

Salon de café

Tél. : 01 42 77 04 14 - info@oska-paris.com

94, rue du Temple - 3e

www.oska-paris.com

Tél. : 01 44 61 09 28


Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012

Offre non cumulable valable du 1er octobre au 5 novembre 2012


ARCHIVES PATRIMOINE Uneagence agenceimmobilière immobilière implantée implantée depuis depuis une Une quinzaine d’année d’annéesen enplein pleincoeur cœur du du Marais, marais,et etsa sa quinzaine seconde agence située Avenue de la République seconde agence située Avenue de la République

Marrakech

Barcelone Rome

Prague

Londres

Jean Emmanuel Théron

Directeur Général

pour une exclusivité de 3 mois donnée, un week-end dans la ville de votre choix hôtel et transport compris. N’hésitez plus 33 Rue des Archives 75004, Paris 01.42.71.90.50

28 Avenue de la République 75011, Paris 01.47.00.21.86

Glady’s Accessoires pour chiens et chats Le confort que les animaux méritent

Alimentation et friandises 26 rue de Maubeuge - 75009 Tél. : 01 48 78 70 14

Venez profiter des promotions chez Glady’s !


la bonne femme

Texte Lux Madeleine Photo Orélie Grimaldi

Claire Khoriaty MADEMOISELLE MODE Il en faut. De ces parisiennes toujours élégantes

programmer une soirée mémorable, en bref faire

même en jogging, de ces jeunes femmes qui font

vivre la fashion week et surprendre. Puis yoga et

vibrer la capitale, de celles qui donnent d’elles-

dodo dans les bras de mon chéri.

même pour que le mythe du Paris dynamique et raffiné ne se meure pas. Et que les petites touristes

Le Bon look du moment ?

japonaises en vacances ne soient pas déçues. Intro-

Toujours une veste en cuir ! Avec des leggings, une

ducing Claire Khoriaty, responsable marketing d’un

chemise, et baskets ou talons compensés selon

fameux salon professionnel (et international) de

mon humeur. Je porte aussi beaucoup de bijoux, les

mode made in chez nous.

accessoires sont vraiment indispensables pour moi ! Cet automne : un rouge à lèvre rose fushia tout le

Trois mots pour te définir

temps dans mon sac. Mes pièces indispensables :

Féminine, déterminée, amoureuse (de mon amou-

un perfecto noir Drôme ou une veste en cuir camel

reux).

Balenciaga, un jean gris Notify, des leggings J-Brand, des baskets Nike ultra légères, une paire de compen-

Parisienne ?

sées Pierre Hardy ou Premiata, un béret Ca4La, des

D’adoption. Née à Grenoble mais parisienne à 1000%.

lunettes Mykita.

Ça se voit, non ? Ta définition d’une parisienne ? Raconte-nous ton métier…

Elégante en toutes circonstances, coquette et dis-

Je m’occupe des projets spéciaux et du marketing du

crète avec le sens des détails mais jamais ostenta-

salon Tranoï, qui regroupe plus de 500 créateurs de

toire.

mode internationaux durant les fashions weeks parisiennes.

Paris, c’est vraiment la capitale de la mode ? Définitivement ! Incontournable et pour toujours. Ce

Une journée type ?

n’est pas pour rien qu’on y organise le salon quatre

Impossible de sortir du lit sans un grand jus de fruits !

fois par an, et que les acheteurs du monde entier y

Puis préparation express et au boulot ! Lecture de la

participent.

presse mode féminine et actus, brainstorming avec l’équipe de Tranoï et suggestion de nouveaux projets :

Quels sont tes coups de cœurs créateurs de cette

proposer des défilés, mettre en place des expos,

saison ?

18 —

CENTRE


Céline pour les lignes épurées et Chloé pour les den-

Hérold - 2e), la Librairie de la Mode (52, rue Croix des

telles romantiques. Balenciaga et Gareth Pugh pour

Petits Champs - 1er), un plat de pâtes chez Fulvio (4,

leurs démarches résolument futuristes.

rue de Poitou - 3e), Mesdemoiselles, la boutique de ma copine d’enfance Anita, pour ses blouses et ses

Paris forever, ou Paris se meurt ?

pulls bohème (45, rue Charlot - 3e), et le brunch du

Paris ne se meurt pas, mais Paris continuera à vivre

dimanche chez Joe Allen (30, rue Pierre Lescot - 1er)

sans moi. Pas assez de soleil, Paris juste le temps d’une carrière… Tes bonnes adresses dans le Centre ?

www.tranoi.com

L’Eclaireur surtout celui de la rue Hérold (10, rue

19 —

CENTRE


le bon astro

Texte Dame Sucette

BÉLIER 22 mars / 21 avril

CANCER 23 juin / 21 juillet

Ce mois-ci votre tempérament vous jouera des

Avez-vous vu les feuilles tomber ? L’automne, saison

tours ! Mars en Gémeaux vous mettra les nerfs un

mélancolique, vous ravive de bien lointains souve-

tantinet à vif au travail alors que des affaires très lu-

nirs… Qu’importe, c’est cela qui vous rend vivant !

cratives se profilent à l’horizon alors n’allez pas tout

Vous vous laissez emporter dans la contemplation

gâcher. Côté cœur c’est l’amour fou, passionnel, tor-

des couleurs automnales qui envahissent votre

ride… ! Ne vous épuisez tout de même pas trop dans

quartier et votre cœur. Vous trouverez le réconfort

la chambre nuptiale, il vous faut garder de l’énergie

auprès de l’être cher qui sera aux petits soins pour

pour terminer un mois qui sera des plus longs. Cé-

vous ! Célibataires ne désespérez pas, Vénus vous

libataires, votre fougue pourrait vous servir et vous

réserve des surprises. Côté santé, vous êtes en

amener à de belles rencontres… Santé, freinez un

forme olympique !

peu sur la boisson. TAUREAU 22 avril / 21 mai

LION 22 juillet / 23 août

Votre sens de la diplomatie ne vous dessert pas ce

Avec l’automne qui approche, rien de mieux que sor-

mois-ci ! Vous savez trouver les mots justes pour

tir et se vêtir de couleurs vives ! Osez vous imposer !

désamorcer les conflits et autant dire que ça ne va

Pour les lions en couple, faites attention, car il suf-

pas y aller de main morte ! Les cris vont fuser, les

fit qu’une feuille tombe pour que l’arbre se retrouve

larmes vont vous éclabousser et inonder le seuil de

abandonné de ses feuilles. Restez sur vos gardes

votre porte (pensez à acheter un anorak). Vous se-

et évitez les changements. Les lions célibataires,

rez à l’écoute de vos proches qui verseront quelques

Vénus sera de votre côté et vous allez rayonner en

larmes sur votre chaleureuse épaule. Amour, votre

cette saison pluvieuse ! L’amour sera aux alentours

don inné pour la conversation accentuera votre

alors guettez-le ! Niveau travail, le lion saura mettre

charme pour des effets dévastateurs, célibataires

en avant ses capacités et en sera d’ailleurs récom-

vous allez ferrer de jolis poissons.

pensé. Éclatez-vous !

GÉMEAUX 22 mai / 22 juin

VIERGE 24 août / 23 sept.

L’automne s’annonce morose pour vous. Vous avez

La météo n’a pas d’emprise sur vous et vous sentez

beaucoup de difficultés à vous remettre dans le

le soleil briller au-dessus de votre tête en toutes

bain ! Nostalgique de l’été, déprimé à la vue de la

circonstances. Professionnellement, c’est le rush.

grisaille et des jours froids, vous êtes relativement

Vous serez constamment tiraillé entre sollicitations

maussade. Rien ne va dans votre sens : vos finances

à droite et à gauche et le besoin de souffler un peu

sont au plus bas, votre travail vous gonfle. Côté cœur,

mais qu’importe, vous trouverez toujours les res-

de violentes altercations seront à prévoir avec votre

sources nécessaires à la réalisation de vos projets.

partenaire. Pour les célibataires, votre vie amou-

Côté cœur, l’automne sera pour vous l’occasion de

reuse à tendance à être platonique. Heureusement,

rencontrer un(e) bel(le) inconnu(e) au détour d’un

vos amis sont là pour vous.

arbre sans feuilles…Et non, ça n’arrive pas que dans les films.

20 —


le bon astro

Octobre 2012

BALANCE 24 sept. / 23 oct.

CAPRICORNE 23 déc. / 20 janv.

Après une rentrée à cent à l’heure, vous retrouvez

Ton taux de carotène ferait pâlir d’envie un lapin an-

peu à peu votre harmonie originelle. L’équilibre entre

gora, tu as le cheveu brillant et le verbe soyeux, le

une vie sociale animée, un travail passionnant et

rire communicatif et l’œil malicieux : rien à dire cher

une vie sexuelle débridée. Célibataires, vos parte-

Capricorne, le mois d’octobre c’est ton mois. Si tu es

naires seront pléthores ; Couples vous pimenterez

célibataire, tu risques de le rester encore un peu. Par

vos ébats sans retenue ! Gare, toutefois, aux virus qui

contre si tu es au chômage, ne prends pas la peine

traînent, car vos anticorps sont restés en vacances.

d’envoyer des CV : l’emploi viendra à toi. Le troisième

Bourrez-vous de vitamines, et ruez-vous sous le pre-

jeudi du mois, vers 16h37. Prépare-toi un club sand-

mier rayon de soleil qui passe. Côté portefeuille, pas

wich, installe toi devant le feuilleton de l’après-midi

de secret, dé-pen-sez ! Rien de tel pour combattre la

de M6, et surveille du coin de l’œil ton téléphone.

mini déprime automnale. SCORPION 24 oct. / 22 nov.

VERSEAU 21 jan. / 19 février

On peut dire que la rentrée ne vous affecte pas. Là

La bonne étoile est au dessus de votre tête ! Profes-

où votre entourage a le moral en berne, vous pétez

sionnellement, n’hésitez surtout pas à saisir toutes

le feu ! Votre aura est des plus rayonnante et vous en

les opportunités qui s’offrent à vous. La chance vous

faites profiter vos proches. Vous débordez d’idées et

sourit, c’est le moment d’en profiter ! Peut-être est-

d’énergie positive afin de rendre cette période mo-

ce le bon moment pour débuter une carrière ? D’hu-

rose plus joyeuse. Célibataires, votre énergie vous

meur joviale, vous souhaitez faire plaisir à tout votre

fait remarquer et de nouvelles rencontres sont à

entourage et éprouvez une vive envie de vous amu-

prévoir, des choix seront à faire ! En couple vous vivez

ser, de faire la fête, de séduire pour les célibataires.

l’amour fou, votre énergie est un élément central et

En couple, vous filerez le parfait amour, amour avec

votre partenaire en est absolument ravit ! Gardez les

un grand A. Une occasion propice à l’engagement,

chakras ouverts !

aux grands projets … ?

SAGITTAIRE 23 nov. / 22 déc.

POISSONS 20 fév. / 21 mars

Vous traversez une période un peu paradoxale, le

Ça y est, la rentrée est vraiment lancée… Le boulot

mois d’octobre sera mi-figue mi-raisin. Côté boulot,

que vous attendiez tant est enfin arrivé… Alors ne

vous allez bientôt connaître un renouveau. Autour

vous plaignez pas d’en avoir trop ! ! La famille va vous

de vous tout s’accélère et il va falloir rester à l’affût

manquer un petit peu mais dans la vie, vous le savez,

de la moindre opportunité, sous peine de rester sur

on ne peut pas tout avoir. Profitez des week-ends

le carreau. Côté cœur, alors qu’autour de vous vos

pour décompresser un maximum. Un petit conseil: la

amis s’amusent et profitent de la vie, vous n’avez pas

nature vous fera le plus grand bien. Et si un jour, un

la tête à ça. Vous restez pensif et nostalgique. Céli-

homme vous prend par la main et vous emmène sur

bataire ? Arrêtez de ressasser le passé. En couple ?

son bateau : un conseil, dites-lui oui pour la vie…

Tournez-vous plutôt vers l’avenir. Parole d’expert.

21 —


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š OrÊlie Grimaldi


le bon art

Texte Camille Clance Photo Christophe Brachet

PierreEmmanuel Barré UN SALE CON, POINT VIRGULE Samedi, 14h, rue Sainte-Croix de la Bretonnerie.

rière, s’indigner d’une blague sur la politique israé-

« Venez à mon spectacle où je me suicide ». Bon, j’ai

lienne ou sur la pédophilie. L’humour ne peut pas être

envie de dire que le ton était donné. Je vous présente

universel, mais il doit être universellement accepté.

donc Pierre-Emmanuel Barré, comédien de son état, officiant actuellement au Point Virgule, et qui porte

Raconte-nous ton Paris à toi…

bien son nom.

Je suis Breton, mais je vis à Paris depuis 8 ans. Ce qui est génial, c’est que dans mon quartier (ndlr : PE

Pierre-Emmanuel est donc un sale con (ne vous

travaille dans le centre mais habite le 11e), c’est qu’on

méprenez pas, c’est le titre de son spectacle)…

peut acheter un pack de bière à trois heures du matin

Oui, mais attention, il faut bien faire la différence

ou sortir de chez soi en pyjama pour acheter du pain.

entre le sale con et le con. Le sale con sait qu’il dit

Personne ne te regardera comme une merde. Paris

des saloperies, et il le fait avec plaisir, tandis que le

attache un peu trop d’importance à l’apparence à

con ne le sait pas, c’est toute la différence.

mon goût.

L’humour noir, phénomène de société ou véritable

Si tu étais un légume (pour changer du bonbon) ?

mode d’expression ?

Benjamin Biolay.

Les deux ! Ça a toujours été un mode d’expression fort parce que ça va a l’encontre de l’ordre com-

Tes bonnes adresses du quartier ?

mun. Et puis c’est effectivement un phénomène de

Je te donne mes bonnes adresses du Point Virgule

société, parce que justement, la société ne va pas

alors, parce que j’ai mon rituel. Avant d’aller jouer,

bien, on essaye d’abreuver les gens avec du divertis-

je m’offre un petit hot dog à Mosaïque(56, rue du roi

sement mainstream, alors que la planète entière est

de Sicile - 4e), ils sont délicieux et incroyablement

recouverte d’une épaisse couche d’excréments.

addictifs, je les soupçonne de mettre de la drogue dedans. Quand j’ai des rendez-vous, je vais au Trésor,

Et alors, à ton avis, est-ce qu’on peut rire de tout ?

(7, rue du Trésor - 4e) parce que c’est une impasse, il

Je crois que soit on peut rire de tout, soit on ne peut

n’y a pas trop de bruit, on peut communiquer sans

rire de rien. Moi, j’ai choisi de pouvoir rire de tout,

hurler. Après le spectacle, je vais boire un verre au

mais c’est vrai que beaucoup de gens ont l’indignation

Rendez-vous des Amis, en face du Point Virgule ou à

sélective et d’ailleurs, ça leur ôte toute crédibilité.

la Panfoulia, juste à côté. Ils sont très sympas et j’ai

On ne peut pas rire d’un sketch sur Mahomet et der-

couché avec presque toute l’équipe.

24 —

CENTRE


Théâtre

Radio

Pierre-Emmanuel Barré est un sale con

France Inter, toutes les semaines dans

Les vendredis et samedis à 22h30 au Point Virgule

On va tous y passer

présenté par Fréderic Lopez

Full Metal Molière

Une comédie de Pierre-Emmanuel Barré

Retrouvez les chroniques France Inter et les dates

et Bruno Hausler.

de tournée sur la fan page Facebook

Les dimanches à 19h au Point Virgule

Pierre-Emmanuel Barré.

25 —

CENTRE


le bon look

Photo Arnaud Chaillou Style American Vintage

26 —

CENTRE


le bon look

American Vintage 10, rue des Francs Bourgeois 75004 56, rue de Passy 75016 28, rue St Sulpice 75006 62, rue Tiquetonne 75002 113, rue Vieille du Temple 75003 www.am-vintage.com 27 —

CENTRE


le bon café-boutique

Publi-reportage Ada de Lita Photo Orélie Grimaldi

epistrophê EN TOUTE INTIMITÉ Où ai-je mis les pieds ? Un air de Berlin. Un peu de

du shopping ou une pause entre copines. Un lieu qui

Londres. Beaucoup d’Aurélie ! epistrophê est son

a du sens. Celui du partage et du plaisir. Un lieu de

nouveau petit paradis et le vôtre. Un lieu intimiste

vie autour de la mode. Pour l’aborder autrement. Où

pour un concept osé : un café-boutique. Pas le tout

amateurs et professionnels peuvent s’y retrouver.

dernier concept-store parisien, le gros magasin

Découvrir et créer.

en vogue, ou le lieu branchouille du moment. epistrophê c’est chez elle et c’est chez vous. Une petite

Ouvert en juillet, epistrophê mêle déjà habitués,

perle sur deux étages. Mi-boutique mi-café. Un petit

clients du quartier, touristes et étudiants de Duperré,

endroit pour shopper pointu : vintage ou déjà-porté

l’école d’à côté. Tous à la recherche d’une récréation

de qualité. Et pour faire par la même occasion une

et de merveilles dispersées entre ses deux étages.

pause shopping autour d’un bon café. Situé dans le

En bas, s’expose le rayon vintage des années 70 et

haut Marais, epistrophê est la halte à ne pas man-

80 qu’Aurélie chine elle-même et customise. Sur

quer cette année. Il suffit juste d’y sonner.

commande aussi, si l’envie folle d’une pièce vous démange il n’y a qu’à lui demander.

Un nom grec en guise de définition. Une explication

À l’étage, se côtoient fringues et gourmandises. Le

qui tombe sous le sens. epistrophê signifie le chan-

dépôt-vente, plus actuel, regroupe des marques

gement d’orientation, le retour à soi, à ses racines. À

pointues (Acne, APC, Marc Jacobs, Chloé…) comme

celles d’Aurélie donc qui plaque son travail de mar-

du Zara et du H&M. Triés et sélectionnés, de sai-

keteuse dans la mode pour ouvrir son petit Eden où

son et en bon état, les vêtements comme toutes

elle y place tout ce qu’elle aime. À vous aussi avec

les gammes de prix ont une place dans ce dressing.

un retour au vintage et une injonction à prendre

Les pièces y sont uniques et accessibles à tous les

du temps pour une pause mode.

budgets. Une réelle volonté de se démarquer des grandes chaînes standardisées et d’imposer le slow-

Son concept est unique puisque sorti tout droit de

fashion comme un nouveau mode de consommation.

son imagination. Il est né de voyages et de décou-

Le côté café semble être le salon d’un joli appar-

vertes. D’une envie aussi de créer à Paris l’endroit

tement cosy. Petit café confidentiel, il offre un

qui n’existe pas. Un lieu à taille humaine, convivial.

vaste choix de cafés, thés, sirops et gourmandises :

Pour y accueillir les filles comme à la maison, pour

cookies, bueno et Oréo. Et pour les affamés, il est

28 —

CENTRE


possible de pratiquer l’australien BYO (Bring Your

tout est possible. Où toutes les propositions sont les

Own), en amenant son déjeuner à faire réchauffer, en

bienvenues. À vous d’y jouer…

l’accompagnant d’une conso. Comme à la maison ! epistrophê 17, rue de Picardie - 3e

epistrophê est un véritable lieu d’inspiration et d’expression. Aurélie souhaiterait développer le projet de

Tél. : 09 80 58 58 08

promotion de jeunes créateurs de mode, qu’elle réa-

Du mardi au samedi : 11h – 20h

lise déjà en soutenant et vendant les produits d’ac-

Dim : 12h - 18h

cessoiristes. Et pourquoi pas d’y monter des ateliers

Sur facebook : epistrophê

de loisirs créatifs. Pour elle epistrophê est un lieu où

29 —

CENTRE


le bon agenda

Expositions

Agenda des manifestations culturelles

comme Larry Clarck dont il a été l’assistant pendant plusieurs années. Double Bind est le projet de

« Tire la chevillette, la bobinette cherra »

l’artiste sur lequel Mfc-Michèle Didier a choisi de

Variations autour du Petit Chaperon Rouge. Ou plutôt

porter son attention afin de célébrer ses 25+1 ans !

une excursion, le terme serait plus juste, au sein de

Jusqu’au 10 novembre

ses multiples thèmes, ses nombreux sentiers. En

MFC- Michèle Didier

justes profanes qu’ils se doivent d’être, les artistes

66 rue Notre-Dame de Nazareth - 3e

de cette exposition collective Vincent Descotils,

Tél. : 01 71 97 49 13

Patricia Cartereau, Kjetil Karlsen et Victoria Klotz,

Spectacles

font le pari de la supposition et se risquent sur ce que laisse à peine suggérer le texte, à savoir le trouble, le désir sexuel.

Le Grand rendez-vous annuel de la magie Créé en 1990, le Festival International de l’Illusion et de la Prestidigitation « Les Mandrakes d’Or » est devenu le rendez-vous annuel des plus grands professionnels de l’art magique. Les meilleurs illusionnistes du moment ont toujours répondu présent. De tous les coins de la planète, ils accourent pour participer à la fête de la magie et recevoir la distinction suprême : Le Mandrake d’Or (tantan). Le 15 octobre Bouffes Parisiens 4, rue Monsigny- 2e Tél. : 01 42 96 92 42

Galerie Hors-Champs

aPhone, comme un air de déjà-vu

13, rue de Thorigny - 3e

Chaque année, la sortie du Nouvel aPhone d’ipple

www.galerie-hors-champs.com

créé l’événement. Mais cette fois-ci, le nouveau modèle fait encore plus fort, il est capable de

Expo sensible

téléphoner à la place de son utilisateur en se

Leigh Ledare, né en 1976 à Seattle, utilise les

branchant directement sur son cerveau… Un carton

procédés de la photographie et de la vidéo, tout

plein emmené par 6 comédiens qui interprètent une trentaine de personnages. A partir du 15 octobre Café de la Gare 41, rue du Temple - 4e Tél. : 01 42 78 52 51

30 —

CENTRE


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

Muni de son chaton, il part dans les couloirs du chapeau où il rencontre dans le grenier un fantôme, qui n’est autre que son ancêtre descendant du grand arbre généalogique, le Chevalier de la Motte Ordure, mort empoisonné… A partir du 20 octobre Bouffes Parisiens 4, rue Monsigny - 2e Tél. : 01 42 96 92 42

Festival

Enfants Motordu is back Une nuit, le Prince de Motordu et sa Princesse Dézécolle sont réveillés. Blottis sous leur chouette, ils sont pétrifiés à l’audition de poux dans le mur. Le Prince se lève tout de blême et enfile sa rose de chambre.

Lady Ladies Ladyfest est une association féministe. Le temps d’un festival éponyme, Ladyfest Paris, pendant plusieurs jours, et dans divers endroits de la capitale, le festival souhaite mettre sur le devant de la scène des talents féminins à travers concerts, projections de films, ateliers de partage de savoirfaire, discussions, expositions, le tout dans un esprit participatif, DIY, indépendant et accessible… Projections de films tous les dimanches d’octobre La Mutinerie 176-178, rue Saint Martin - 3e http://ladyfestparis.tumblr.com/2011 www.facebook.com/berlinsexkino Prévente : 10€ - sur place : 15€

31 —

CENTRE


les bonnes adresses

Régie publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

L’ASSIETTE À CARREAUX

EATME

45, rue des Petits Carreaux - 2e

38/40, rue Léopold Bellan - 2e

Tél. : 09 53 27 33 83

Tél. : 01 42 36 18 28

AUDIOTECHNICA

PEPAS

11, rue des Pyramides - 1er

40, rue des Petits Carreaux - 2e

Tél. : 01 43 72 97 27

Tél. : 01 42 36 06 77

ARCHIVES PATRIMOINE

OSKA

33, rue des Archives - 4e - Tél. : 01 42 71 90 50

133, rue Vieille du Temple - 3e

28, av. de la République - 11e - Tél. : 01 47 00 21 86

Tél. : 01 42 77 04 14

LES ARCHES DU MARAIS

LE SALON BY THÉ DES ÉCRIVAINS

11, rue de Braque - 3e

16, rue des Minimes - 3e

Tél. : 01 40 27 00 70 - 06 32 24 38 50

Tél. : 01 40 29 46 25

UNE FLEUR EN LIBERTÉ

GLADY’S

26, rue Saint-Sauveur - 2e

26, rue de Maubeuge - 9 e

Tél. : 01 42 33 41 05

Tél. : 01 48 78 70 14

DJAKARTA BALI

STRADA CAFÉ

9, rue Vauvilliers - 1er

94, rue du Temple - 3e

Tél. : 01 45 08 83 11

Tél. 01 44 61 09 28

32 —

CENTRE


S A M E D I 2 7 O C TO B R E • A U B U S PA L L A D I U M D E G U IS E M E N T O B L IG ATO I R E

Pulp Fiction Party by Le Bonbon ˆ

PLUS D’INFOS SUR WWW.LEBONBON.FR


Paris Centre - Octobre 2012