Issuu on Google+


Président Jacques de la Chaise

édito

'Bon'jour !

jacques@lebonbon.fr Rédactrice en chef Nathalie Six sixnathalie@gmail.com Graphiste Gaëlle Lepetit Secrétaire de rédaction Sophie Rosemont

Je n’ose vous dire où je suis … en ce moment solennel où je « ponds »

Rédaction

— au fait, pourquoi dit-on pondre ? nous ne sommes pas des poules !

Marie Masuyer, Catherine Lussiez, Natacha Niox-Chateau,

— mon « édito » — oui je vous entends, amoureux de la langue française, hurler aux loups parce que j’ai sacrifié à la généralisation de ce mot « édito » au lieu d’écrire « éditorial », et que puis-je répondre pour

Jean-Marc Philippe, Lou Mamalet

me défendre ? Pas grand-chose Monsieur le juge, hormis le fait que c’est

Photographes

plus court (serais-je fainéante ?), tendance (excuse facile) et moderne

Orélie Grimaldi, Benjamin Cayzac,

(là, je commence à marquer des points parce que s’il y a un magazine pop, acidulé d’avant-garde, c’est bien votre Bonbon !) — je vous écris

Nathalie Six

donc d’un lieu qui n’est ni Boulogne ni Billancourt. J’avoue, cela m’arrive

Le Bon Jeu

assez souvent de passer les frontières de notre ville… Acte de contri-

Gérard Sima

tion ? Sortir certes, mais pour mieux revenir. d’ailleurs, vous aussi vous êtes de grands voyageurs. Voyez l’écrivain Ariel Kenig qui s’est laissé

Responsable culture et partenariats

embarquer dans mon aventure pour un bon en arrière au pays de l’en-

Macha Binot

fance. L’occasion de revisiter avec lui Billancourt et le quartier du Tra-

macha@lebonbon.fr

pèze. Monsieur le Maire, Pierre-Christophe Baguet, lui aussi, a ouvert la boite des souvenirs heureux en racontant ses jeunes années au 14 rue

Petites annonces

de Sèvres. Fermez les yeux et souvenez-vous : c’était il y a dix ans, vingt

annonce@lebonbon.fr

ans, parfois davantage. Vous aviez entre 5 et 15 ans : où habitiez-vous ?

Contactez-nous hello@lebonbon.fr 01 48 78 15 64

dans quelle école alliez-vous ? L’enfance est un espace temps qu’il faut savoir oublier pour mieux le ressusciter. La mienne fut douce, estampillée par mes frères, au goût de nutella sur un air de Candy. Et la vôtre ? Vite un Bonbon pour enclencher le mécanisme de la machine !

Le Bonbon 31 bis, rue Victor-Massé 75009 Paris SIRET 510 580 301 00016

Nathalie Six P.S. : Votre magazine de proximité préféré devient bimestriel. Rendezvous en mai pour le prochain numéro, et en attendant, bonne lecture !

Publicité pub@lebonbon.fr Lionel / 06 33 54 65 95

1—

BOULOGNE


- LeS BéBéS de SABine -

Tout l’univers de la puériculture pour les enfants de 0 à 3 ans et la future maman 3, quai de Stalingrad tél. : 01 46 08 25 17

pub_sorel.ai

1

27/01/12

19:32

www.lesbebesdesabine.fr

2

Salon de thé & Hôtel** de charme 20, rue Georges Sorel - Tél. : 01 46 04 91 58 www.villasorel.com

pancakes offerts pour toute boisson consommée


sommaire

Mars / Avril 2012

6. Sanki

10. Jen H. Ka

14. Ariel Kenig

18. Pierre-Christophe Baguet

22. Le Bistrot 19

28. Thierry Boitier

26. Les Bons Snapshots

5. Le Bon Timing

17. Le Bon Anniversaire

6. Le Bon Commerçant

18. Le Bon Entretien

28. Le Bon Art

10. La Bonne Étoile

20. Les Bons Restos

30. Le Bon Agenda

12. Les Bons Plans

22. Le Bon Bistro

32. Les Bonnes Adresses

14. Le Bon en Arrière

24. Le Bon Boulonais

3—

BOULOGNE


-10%

sur l'ensemble du magasin à partir de 20 € d'achat

Encadrement, Beaux-Arts, Loisirs Créatifs... et Petites Surprises 33-35 bd Jean-Jaurès - Tél. : 01 41 31 73 76 www.lescadresdelili.fr www.facebook.com/lescadresdelili


le bon timing Mode

Les évènements à ne pas manquer !

Lili la mariée Si la Saint-Valentin vous a réussi, courez choisir la robe de vos rêves chez Lili la mariée. Après douze années dans une grande maison parisienne, Emilie met désormais ses doigts de fée à votre service en son nom propre. Robes de cortège, de cocktail, prêt-à-porter (La Sposa, Pronuptia, …) et sur-mesure. L’unique écrin de ce type à Boulogne-Billancourt. 30, rue Thiers - Tél. : 09 53 37 98 52

Coaching

Orientation pour les cadres Envie de changer de métier ou de poste ? Le doute s’installe... Et si vous vous étiez trompés de voie ? C’est le moment de faire un bilan de compétences avec Amélie, une professionnelle de la gestion de carrières, en France et à l’international. Votre coach

AMC Le coeur de la communication

personnel met ses 15 ans d’expérience en cabinet de conseil à votre service. Amélie Peyret-Lacombe au 06 77 89 77 96 - amelie.coaching@wanadoo.fr

Cinéma

Festival international du film de Boulogne Seconde édition de ce « Festival qui souffle positif » du 23 au 26 mars, dont le président d’honneur est le réalisateur et scénariste Claude Pinoteau. Au programme : 18 films dont 5 en compétition officielle, longs-métrages et documentaires du monde entier. 4 prix seront décernés par un jury Jeunes et un jury de bloggeurs.

Orélie Grimaldi / DR / DR / Nathalie Six

Programmation complète : boulognebillancourt.fr

Ouverture

Les domaines qui montent Le 29 mars à partir de 19h, le nouveau caviste du Trapèze fête son ouverture. Astrid et Axel de BourbonParme proposent des vins de 150 vignerons indépendants français, à des prix préférentiels. Le plus ? Leur table d’hôte qui permet de déguster son vin sur place. A table ou à emporter, votre bouteille est au même prix. Formule déjeuner à 14,80 €. 76, av. Pierre-Lefaucheux. Tél. : 01.46.21.27.80

5—

BOULOGNE


6—

BOULOGNE


le bon commerçant

Texte Nathalie Six Photos Orélie Grimaldi

Sanki Cuisine japonaise traditionnelle Alors que les bibliothèques boulonnaises et le

En ce qui me concerne, ce sont des restaurants

cinéma Landowski célèbrent le Japon jusqu’au 15

comme le Sanki qui m’ont donné envie d’aller me

avril, je ne résiste pas à vous faire goûter par les

perdre dans les ruelles de Kyoto et de prendre des

mots les mets de l’une de mes tables favorites car

cours de bonzaï. Au moment de prendre la com-

peu commune. Comment ai-je poussé la discrète

mande, je tente une avancée en terre inconnue et

porte du Sanki ? Une fois n’est pas coutume, c’est

me risque à demander des explications sur la gas-

une amie parisienne qui m’a soufflé cette adresse en

tronomie japonaise. En vain. La serveuse ne parle

me vantant la fraicheur des produits et l’authenti-

que très peu le français. Souvenir de la même expé-

cité de la cuisine.

rience dans le salon de thé Toraya à Paris près de la Concorde (autre endroit magique et totalement

Sanki n’est pas le énième restaurant qui se dit japo-

dépaysant). Vous ne m’en voudrez pas d’avoir pro-

nais, où manger à la va-vite sushis et sashimis dans

noncé le mot «  Paris  » dans un magazine consa-

une assiette noire en plastique  ! Très exactement,

cré à Boulogne-Billancourt  ? Je me lance et opte

Sanki fut le premier Japonais à s’installer sur Bou-

pour un Kajiki Teriyaki (espadon poêlé sauce soja

logne-Billancourt, m’apprend l’un de ses proprié-

douce), mon accompagnatrice prend un Unagi

taires (qui a ouvert en 2009 une autre adresse rue

Kabayki (anguille grillée sauce soja douce) et un

Thiers, Shiki, restaurant plus chic et beaucoup plus

Shake Teriyaki (saumon grillé sauce soja). Ensuite

grand). Gage de bon goût, il n’est pas rare de croiser

nous décidons de nous partager de l’Isobe Ae (thon

régulièrement attablés au bar des Japonais. S’il faut

rouge mariné aux algues) : folle extase gustative. Le

encore montrer patte blanche, sachez que Sanki

poisson fond dans notre palais, imposant un silence

figure en bonne place dans le guide officiel des vrais

absolu. Cette minute de recueillement me permet

restaurants japonais de Paris. Enfin, comme une invi-

de capter la conversation de nos voisines dont l’une

tation au voyage depuis votre chaise, cliquez sur votre

raconte, émerveillée, sa rencontre amoureuse avec

ordinateur et allez sur le site bilingue du restaurant

un homme qui n’a rien de commun avec elle, mais qui

afin d’y lire les menus dans les deux langues : un petit

est totalement épris et la fait rire tous les jours. Je

air de Lost in Translation en fond musical dans l’ipod

me dis que la vie est bien faite. Les surprises sont

et voilà, vous y êtes  ! A vous de choisir si vous êtes

ce qui peut nous arriver de meilleur. La preuve avec

davantage Scarlett Johansson ou Bill Murray.

cette mini cantine japonaise, où il faut presque un

7—

BOULOGNE


le bon commerçant chausse-pied pour rentrer et s’asseoir, mais qui ravit toutes les personnes ayant franchi sa porte. Le reste de la carte est à l’avenant. Je poursuis ma découverte du pays avec des Tempoura Moriawase (crevettes, légumes et poisson, 3 pièces de chaque) et des Saba Tatsuta Age (maquereau mariné au gingembre). Mon estomac ne permettant pas que j’engloutisse davantage de plats, je suis donc revenue une deuxième puis une troisième fois, goûtant tour à tour Sushis, Tekka Don (15 pièces de thon) et Shake Don (15 pièces de saumon), puis rouleaux de Mazikushis à l’avocat, au crabe ou aux crevettes. En dessert, peu de choix, et ce sera mon seul regret. Je prends sans hésiter le Yokan (pâte de haricots rouges). Je ressors en me disant qu’il faudra en parler avec la « Boulonnaise tatamisé » Nadège Fougeras, journaliste et auteure du très rigolo livre Allô la Terre, ici Tokyo*, carnet de bord de ses trois années passées dans la capitale japonaise. Je suis curieuse de savoir ce qu’elle pense de mon adresse asiatique préférée… Tiens et si je l’invitais dans ces pages pour le lui demander ? Rendez-vous en mai.

38, avenue Edouard-Vaillant – Tél. : 01 46 08 38 38 Ouvert tous les jours sauf dimanche midi et lundi de 12h00 à 14h30 et 19h00 à 21h45 定休日:月曜日、 日祝日の昼

営業時間:昼12時–14時30 夜19時–21時45(ラスト オーダー)

À emporter (les livraisons à domicile sur Boulogne, 16ème et 15ème arrondissements de Paris, pour un minimum de 30 euros). restaurant.sanki.free.fr *Editions Mettis

8—

BOULOGNE


la bonne étoile

Texte & photo Jean-Marc Philippe

Jen H. Ka  Musicienne et dessinatrice Seule avec sa guitare acoustique ou entourée de

Tu as habité Paris avant de venir à Boulogne ?

musiciens, cette Boulonnaise née à Nancy compose

Je suis arrivée à Paris en 1998 en tant que prof

des mélodies à cheval entre le jazz et la pop, en

d’anglais et j’ai pu continuer à faire des concerts

anglais ou en français. Auteur-compositeur-inter-

Pop – Jazz. À cette époque, il m’est arrivé un truc de

prète, elle s’amuse aussi à reprendre des standards

«  ouf  », un vrai conte de fée  ! Mon voisin de palier

comme la suave « Melody Nelson » que fredonnaient

qui travaillait dans la musique, entendant mes com-

autrefois Jane et Serge ou encore « For No One » des

positions à travers le mur m’a glissé un mot sous la

Beatles.

porte pour me proposer de me produire : nous avons

Jenny pour les intimes adore prendre le bus, même

ainsi donné naissance à trois albums. Parallèlement,

si son appartement est à deux pas, a une faiblesse

j’ai participé avec Tété au premier album de Chet

modérée pour le Brouilly, adule les anciennes stars

en 2000 et l’année suivante j’ai fait mes premiers

d’Hollywood, la mode, les personnes pleines de vie

enregistrements en studio. J’ai prêté ma voix au duo

et les animaux.

pop-électronique Cocosuma sur l’album I Refuse to the Grow Up. Puis je suis passée sur quelques radios

Le Bonbon : Quand as-tu commencé à chanter ?

et j’ai eu quelques articles de presse dans Rolling

JEN H.KA  : Toute petite en fait, je suis autodidacte.

Stone, Guitarist Magazine, Cosmopolitan … J’ai arrêté

Vers 1998, en sortant un soir, j’ai rencontré un DJ

l’enseignement en 2002 pour me consacrer entière-

également musicien qui a flashé sur ma voix et m’a

ment à la musique. Je me suis installée à Boulogne

proposé de faire de la scène en chantant du Joe

dans laquelle je me suis tout de suite sentie bien.

Jackson et des reprises rock des années 70 et 80.

Elle me rappelle un peu Nancy. C’est un grand village

Ensuite, grâce à Eddy la Gooyatsh qui était comme

où il fait bon vivre.

moi originaire de Nancy, j’ai pu réaliser mon premier album qui m’a amenée à l’émission Hit Machine.

Tu as d’autres talents cachés… que fais-tu quand tu ne chantes pas?

Quelles sont tes sources d’inspiration ?

En présence de Marlon-Brandon, mon chat adoré qui

Enfant j’écoutais Barbara, Brassens, par la suite ce

dort au chaud sous la lampe de mon bureau ou sur

fut Ben Harper, Björk, Nirvana…

le canapé, je dessine des personnages rigolos et des

10 —

BOULOGNE


BD. J’ai même crée un blog où je me mets en scène

réalisateur Franco-Belge Gilbert Glogowski m’a pro-

avec Marlon ! Je réalise avec ma webcam des petits

posé de composer des passages pour son prochain

clips très simples. Je fais également beaucoup de

long-métrage. J’attends les dates de confirmation de

photographies.

quelques concerts que je devrais assurer.

Quels sont tes projets à court ou moyen terme ? Je prépare mon cinquième album avec 22 morceaux

www.myspace.com/jenhka

que je produis une fois de plus moi-même, tout en

marlonbrandon.canalblog.com

cherchant une maison d’édition. Dernièrement, le

11 —

BOULOGNE


Communiqué Catherine Lussiez

© DR

les bons plans

DS Global Service Créateur de temps Si Boulogne-Billancourt  était un hôtel, ce serait un

fleuriste), de soins et beauté à domicile, de loisirs et

établissement de charme ou un Relais Château, et sa

de voyages, de services à la maison (ménage, réserva-

conciergerie s’appellerait… DS Global Services.

tion d’un chef pour un dîner, gardiennage, location de matériel, etc.). Une telle entreprise nécessite un moral

Derrière ce nom, un couple  : Diorella et Stéphane

d’acier et une santé de fer ! Question de tempérament

Vellien à qui revient l’idée de DS Global Services.

aussi : « j’aime trouver des solutions aux problèmes »,

« Je me suis forgé une expérience de 10 ans dans la

lance en riant Stéphane. Diorella qui écoute d’une

location de matériel, où j’étais habitué à répondre à

oreille attentive son binôme, ajoute que tout repose

toutes sortes de demandes et à gérer des dizaines

sur une excellente organisation. «  Rien ne doit être

de dossiers en même temps », explique le fondateur,

laissé au hasard ». Parmi les souvenirs les plus fous,

ancien directeur de plusieurs agences sur Paris et en

celui d’un client qui avait confié sa dernière acquisi-

Seine-et-Marne. Son entreprise de services, cela fait

tion : une montre qui valait des milliers d’euros à pas-

plusieurs mois qu’il y pensait  : « Notre ambition est

ser à la detaxe de l’aéroport   », se souvient Diorella.

de fournir aux personnes tout ce qu’elles désirent. Un

Ou encore ce client qui avait décidé d’assister à tout

bon concierge se définit par son répertoire, c’est celui

prix (c’est le cas de le dire) à la finale de Roland Gar-

qui a les meilleures adresses, les meilleurs presta-

ros… deux jours avant la date ! Mission impossible ?

taires. Si je fais une erreur de casting, je peux perdre

Pas pour Stéphane qui lui a trouvé 3 places d’un coup

un client. Il est donc primordial que nos collabora-

de baguette magique ! « Notre rôle ? créer du temps à

teurs partagent nos critères et nos valeurs. ».

nos clients »

DS Global Services trouve les solutions les mieux adaptées à vos besoins en matière de transport,

Tél.: 01 41 31 44 91

d’événementiel (organisation de cocktail-dinatoire,

contact@dsglobalservices.fr

recherche et location de lieux atypiques en pas-

www.dsglobalservices.fr

sant par la gestion des invitations, du traiteur et du

12 —

BOULOGNE


Communiqué Nathalie Jésus

© DR

© DR

les bons plans

Jean-Emmanuel et Satisfaction Concert samedi 31 mars au café Le Bougainvillier Jean-Emmanuel Lagarde « alias Keith Richards »,

gré des pays et des années. S’il compose de temps en

comme le surnomment ses amis, revient sur scène.

temps, il se spécialise surtout dans les reprises des

Après Les Loges l’année dernière, c’est à la brasse-

mythiques Rolling Stones, au point d’en adopter le

rie Le Bougainvillier de l’accueillir avec son groupe

style. Un mimétisme incroyable existe entre lui et le

Satisfaction.

guitariste historique de Mick Jagger, d’où son surnom, « Keith Richards ». Le fait de connaître « par cœur le

Coiffeur le jour, chanteur la nuit. Jean-Emmanuel,

répertoires des Stones », lui permet de pouvoir chan-

connu comme le loup blanc dans son quartier grâce

ter au pied levé. Samedi 31 mars, il interprétera entre

à son salon de coiffure route de la Reine, a décidé

autres « Jump », « Start me up », « Brown Sugar »,

d’organiser ce concert « à la demande de nombreux

« Let’s spent the night together », « Under my tongue »

artistes, Steve, Jordan, David, Patrice, Dominique, qui

et, bien sûr, « Satisfaction » ! « J’ai également décidé

voulaient me voir rejouer à Boulogne. Ce sera la pre-

de rendre hommage à Alain Bashung que j’adore et à

mière soirée de ce genre au Bougainvillier. Il y aura

James Brown avec « Sex Machine ». La nuit s’annonce

une ambiance d’enfer. Ça va être génial !», prédit le

chaude ! De quoi faire mentir ceux qui pensent qu’il ne

chanteur qui trépigne d’impatience à l’idée de retrou-

se passe rien à Boulogne passées 20 heures.

ver son public. La musique est pour lui bien plus qu’une danseuse, elle a toujours accompagné sa vie. « Mon père chantait à la chorale de l’église Saint-Eustache ». Elève du conservatoire à Paris, il jouait alors

Concert le 31 mars à 21 heures

des percussions, de la batterie et donnait déjà de la

à la brasserie Le Bougainvillier,

voix. « Parallèlement à mes études de coiffure, j’ai tou-

73 route de la Reine.

jours joué dans des groupes, se remémore-t-il. Je suis

Entrée : 10 euros. Dîner payant à partir de 19h30.

parti chanter aux Etats-Unis, en Italie, en Belgique,

Réservation au 01 46 05 01 47.

au Maroc, en Angleterre ». Il change de formation au

13 —

BOULOGNE


1

2 3


le bon en arrière

Texte & Photos Nathalie Six

Ariel Kenig Retour en enfance 20 ans à Boulogne-Billancourt ! Cela compte dans

ver. Je suis aussi allé au conservatoire, j’étais dans

une vie surtout lorsqu’on n’en affiche pas encore

une classe musicale, je jouais de la guitare classique.

trente. À l’occasion de la sortie de son livre Le

Ensuite, ma mère a fait des pieds et des mains pour

Miracle (aux éditions de l’Olivier), Le Bonbon a pro-

que je puisse faire mon lycée à Paris. Elle voulait que

posé à l’écrivain, vidéaste et dramaturge Ariel Kenig

je sorte de notre cité. Avec le temps, je me suis rendu

de revenir sur les lieux de son enfance et de son ado-

compte que les plus menacés n’ont pas le sentiment

lescence. Commentaires à chaud.

justement de la menace. Quand je vois les gens ici, je me dis que dans 15 ou 20 ans, ils seront partis

- 1 - La cité du Vieux Pont de Sèvres

d’eux-mêmes, victimes de la hausse des prix. C’est

« J’ai habité avec ma mère au 9ème étage de la rési-

insidieux. »

dence Aquitaine pendant 18 ans. C’est un ensemble

Site : ecolebillancourt.wordpress.com/ SOS école

autonome - avec sa Poste, son PMU, son supermar-

Billancourt, 133, rue de Silly

ché, son bureau de sécurité sociale - qui n’a pas de contact avec le monde extérieur. C’est ce qui m’a le

- 3 - Les grandes tables de l’île Seguin

plus manqué pendant toutes ces années ; je fantas-

« Je ne connaissais pas. Le design de ce restaurant

mais sur la vie de la rue comme cela existe à Har-

me plaît, dommage qu’il soit éphémère ! Idem pour

lem, dans le Queens, ou dans les pays du Maghreb.

l’île telle qu’elle est actuellement, cet espace désert

Je me souviens lorsqu’ils ont commencé à installer

mériterait d’être pérennisé. J’aime l’idée d’un espace

des grilles entre les barres d’immeubles, les gens

gratuit qui ne répond à aucune rentabilité. »

voulaient se protéger contre la violence du lieu. Ça dealait pas mal, la faute aux passages et aux couloirs

- 4 - Le quartier du Trapèze

sombres, l’architecture de cette cité est étrange. »

« Pour moi, la tour de Jean Nouvel est un nivellement architectural. Je ne n’ai rien contre le fait que les villes

- 2 -Ecole Billancourt

changent ni sur le besoin de réhabiliter les anciens

« Mon école primaire, aujourd’hui en danger, elle

ateliers Renault mais ici j’ai l’impression qu’on fait du

risque d’être détruite, j’ai signé la pétition de l’asso-

nettoyage, on rase, on reconstruit sans assumer véri-

ciation SOS École Billancourt pour tenter de la sau-

tablement. La tour en verre c’est pour la faire dispa-

15 —

BOULOGNE


4 5

raître. Ce manque de parti pris me débecte. J’adore

entreprise étatique, un Etat protecteur, un reste de

l’architecture des villes, j’aime les gratte-ciels, je

puissance française. C’était aussi à la porte de Paris

peux voyager uniquement pour aller voir une tour. Je

l’image de l’immigration. Les ateliers Renault, cela

préfère les bâtiments signifiants. En outre, les liens

voulait dire un logement, un travail. Maintenant,

de Jean Nouvel avec Claude Guéant sont choquants.

cette équation n’existe plus. »

Le remodelage du territoire est politique. La ville de Boulogne-Billancourt a-t-elle besoin d’être dessinée comme une deuxième Défense ? L’architecture

Le Miracle : Avec ce nouveau livre, Ariel Kenig saute

m’intéresse en ce sens qu’elle bouge les flux, elle

à pieds joints dans la Toile 2.0 sur le rythme d’un

fabrique de l’Histoire et du quotidien.»

trampoline. Va et vient entre une histoire simple (une vague camarade de lycée le contacte via Facebook

- 5 - Les ateliers Renault Rue Nationale

pour essayer de lui vendre des photos de Pierre

« Ce quartier, pourtant assez proche de notre cité,

Sarkozy) et une réflexion complexe sur notre rap-

m’était interdit. Ma mère avait peur que je me fasse

port à l’actualité via les medias, et la distorsion de

agresser. C’est aussi un lieu historique, la place où

la réalité qui en découle. Le propos est vif, celui d’un

Jean-Paul Sartre était venu faire son discours devant

écorché qui scanne les indices discriminants d’une

les ouvriers en mai 1968. J’ai découvert l’histoire des

classe sociale à l’autre. Habiter en banlieue nous

usines Renault en faisant des recherches pour mon

propulse-t-il à la périphérie du pouvoir ? Un livre à

deuxième roman La pause. L’Ile Seguin à l’époque

tiroirs, bourré de promesses pour son auteur.

était le symbole de l’époque industrielle, d’une

16 —

BOULOGNE


le bon anniversaire

Communiqué Nathalie Six Photos Orélie Grimaldi

1

2

3

4

5

6

Difadom L’agence des fêtes réussies Depuis plus de 25 ans, Difadom organise d’une main

3 - Déguisement « Robin des bois »

de maître des événements pour les enfants: goû-

4 - Piñata zèbre (rempli de friandises et de cadeaux)

ters d’anniversaires, fêtes magiques, ainsi que des

5 - Décors de table (motifs différents disponibles)

arbres de Noël ou des family days pour les entrepri-

6 - Ateliers créatifs

ses. Allez dénicher vous-mêmes 1001 trésors dans Difadom

la boutique créée par Valérie Gombert et rendez ainsi la fête de vos petits chéris inoubliable.

82 avenue Jean-Baptiste Clément

1 - Adorables mini poupées « Sonny Angel »,

Du lundi au samedi de 10h à 19h

collection légumes, fruits, animaux de la mer.

www.difadom.com / difadom@difadom.com

Tél. : 01 48 25 61 61

2 - Difadom, une mine pour les enfants et leurs parents

17 —

BOULOGNE


le bon entretien

Texte Nathalie Six Photo Mairie de Boulogne-Billancourt

Pierre-Christophe Baguet Une enfance merveilleuse Un magazine exclusivement consacré à Boulogne

jeune… comment l’aventure a-t-elle démarré ?

ne pouvait faire l’impasse sur l’homme qui l’incarne

Tout a commencé avec le basket  et mes deux

au plus haut niveau de son administration depuis

diplômes d’animateur et de directeur de colo dont

mars 2008. Lorsqu’il nous reçoit, sous le regard bien-

je suis encore très fier ! J’ai joué puis présidé la

veillant de sa directrice de communication, Pierre-

section Basket de l’ACBB et j’ai crée à 23 ans « IFAC

Christophe Baguet semble détendu. Il remettait la

Vacances  » (Institut de formation d’animateurs de

veille la charte qualité à 111 artisans et commerçants

collectivités), qui organisait des classes transplan-

boulonnais, puis assistait à l’assemblée générale du

tées et des centres de vacances. Je travaillais alors

CESL avant de passer une partie de sa nuit au Palais

pour le Comte de La Panouse, propriétaire du château

Bourbon où il a défendu le dernier amendement d’un

de Thoiry, et Michel Péricard. Ce sont eux qui m’ont

texte sur les collectivités locales, qui a été voté dans

suggéré les premiers de m’engager en politique et qui

la foulée. Au Bonbon, si nous n’appartenons à aucune

m’ont recommandé à George Gorse pour les élections

chapelle, nous n’oublions pas non plus que « tout est

municipales de 1983 .

politique », y compris la culture. En 1989, vous avez créé la première société d’éconoLe bonbon : Même si ce n’est pas votre couleur poli-

mie mixte de communication à Issy-les-Moulineaux.

tique, qu’y a-t-il de rose en vous ?

Quel regard portez-vous sur la presse écrite ?

Pierre-Christophe Baguet  : Je ne suis pas du tout

Issymedia fut une aventure peu banale car à 34 ans,

allergique à cette couleur ! J’aime beaucoup les che-

je me suis retrouvé avec un tour de table prestigieux :

mises roses, j’en porte souvent.

Jean-Claude Decaux, Jacques Séguéla, Philippe Michel (CLM/BBDO) Henri Nijdam (alors pdg de Stra-

Quelle qualité avez-vous qui puisse s’apparenter à un

tégies), Francis Morel, …

Bonbon ?

La presse écrite peine à se trouver un nouveau

A la fois son coté acidulé avec beaucoup d’exigence

modèle économique face à l’accélération du temps :

envers moi même et mes collaborateurs, mais aussi

un mensuel est devenu un hebdomadaire, lui-même

de douceur avec une grande sensibilité à la détresse

devenu un quotidien… dépassé par les télés d’info

des autres.

en continue puis par les sites, les blogs et les twitts.

Vous êtes tombé dans la marmite politique assez

devenir des marques identifiables qui valideront les

C’est angoissant ! Pour survivre, les journaux doivent

18 —

BOULOGNE


informations et les expertises des journalistes puis

comptait de très nombreux fidèles de Sainte Thérèse

les diffuseront sur des supports multiples.

et des responsables scouts. Moi-même j’ai été louveteau. Bref une enfance merveilleuse !

Etes-vous un nostalgique de l’enfance ? Non mais j’en garde d’excellents souvenirs J’ai grandi

Vos adresses fétiches à Boulogne pour aller dîner ?

dans un immeuble atypique*, au 14 rue de Sèvres. En

J’aime beaucoup les fruits de mer, comme aux huîtres

1954, plusieurs familles catholiques engagées ont

du Bonhomme ou chez les frères Besson. J’apprécie

décidé de créer le premier habitat communautaire

également L’Auberge , le Bistrot de Laurent, Mon Bis-

de 99 logements ! Encore aujourd’hui, je compte de

trot. Mais aussi Le Palace, rapide et toujours dispo-

nombreux amis nés comme moi entre janvier 1955

nible et Le Congrès Porte d’Auteuil où l’on peut dîner

et juin 1955. Notre petit groupe partageait d’innom-

très tard .

brables activités, fêtes collectives ou anniversaires. L’immeuble comptait un théâtre en plein air, des ter-

*Tout le monde n’a pas la chance

rains de sport, un jardin d’enfants, et même une lave-

d’avoir eu des parents catholiques,

rie commune avec des machines à pièces, ce qui était

chronique d’une aventure au 14, rue de Sèvres,

révolutionnaire ! Un agriculteur venait chaque samedi

d’Olivier Le Carrer, éditions Arsis (2007).

vendre ses produits de la ferme. Notre immeuble

19 —

BOULOGNE


Textes Nathalie Six

© Nathalie Six & DR

les bons restos

La cantine

L’aparthé du Chesnay

L’adresse zéro défaut

Le petit frère de l’adresse versaillaise

Trouver un défaut à cette adresse  ? Arrhh vous me

L’aparthé de Versailles a fait des petits. Le Chesnay

prenez au dépourvu  ! Pour autant une avalanche de

a aussi son restaurant ouvert en 2006. « Dans l’en-

compliments est-elle sérieuse ? Faisons ensemble le

treprise familiale, on aime les endroits où l’on fait

tour du propriétaire, dressons la table et comptons les

«  waouh  » en arrivant  », explique doctement Carole.

points. Côté déco, tout le monde adore  : le parti pris

« Je pars du principe que lorsqu’on rentre dans un lieu

d’une salle de classe, façon vieille école communale

dont on aime la déco puis la cuisine, on s’en souvien-

niveau primaire, ravira même les cancres. Le plat du

dra  ». Derrière l’onomatopée qui fait rire, l’idée d’une

jour est annoncé en lettres multicolores sur un grand

cuisine « simple, bonne et facile ». Dans la famille, la

tableau noir tandis que les tables en aluminium vous

restauration est une passion qui se transmet. Sébas-

donneront envie d’être collé… histoire de pouvoir

tien, le frère, est également aux manettes de L’aparthé

revenir souvent. Côté cuisine, le chef est sri-lankais

de Versailles et leur mère a ouvert une galerie-salon

« parce qu’ils sont fiables, généreux et doués », s’en-

de thé Le Parnasse, après avoir tenu une pizzeria et

flamme Carole Renaud la maîtresse d’école, pardon,

été comptable. A L’aparthé du Chesnay, la déco est

du lieu. Ainsi, dans l’assiette, ne soyez pas étonnés d’y

toujours aussi inventive et hétéroclite, avec une domi-

trouver des alliances de sucré-salé, comme ce carpac-

nante de rouge bordeaux et de gris. L’ensemble donne

cio de Saint-Jacques au kiwi et son sorbet de tomate

une impression de modernité que ne revendiquent pas

et basilic. Le concept plaît tellement qu’il a donné

forcément ses voisins versaillais et la terrasse y est

naissance à des franchises, dont la première verra le

plus vaste. A découvrir donc même pour ceux qui fré-

jour à Marly. Les wraps au thon mi-cuit frais nous ont

quentent déjà la première adresse. Vous retrouverez

bien plu, le coup du pain servi dans une pochette en

les plats qui ont fait sa réputation : tartares, pavé de

tissu aussi ! Ah oui j’oubliais, vous vouliez un défaut ?

thon grillé à l’estragon, croque-monsieur ou madame

Trou de mémoire !

au vrai comté et œufs cocotte au foie gras.

La cantine… des grands

L’aparthé

Ouvert tous les jours de 12h à 14h et de 19h à 23h.

81 rue de Versailles – 78150 Le Chesnay

2, rue André Chénier - Tél. : 01 39 50 24 54

Tél. : 01 39 54 19 09

20 —

BOULOGNE


Textes Natacha Niox-Chateau & Catherine Lussiez

© Orélie Grimaldi & DR

© Nathalie Six & DR

les bons restos

Le Grillon

Les Saveurs du Maroc

Un bistrot chaleureux et ensoleillé

Le Relais des Sultans change de nom

Donnant sur la charmante place Fessart, Le Grillon

Un air de nouveauté souffle sur la route de la Reine.

réserve à ses clients un accueil raffiné et une

Après le café « Les Sports » transformé en « Bistro de

ambiance unique. L’état d’esprit boulonnais y règne :

la Reine », c’est au tour du « Relais des Sultans » de

bienveillant et familial. Le Grillon est un bistrot chic

se refaire une virginité. La devanture s’est parée d’un

comme on les aime lorsqu’on a envie d’une cuisine

beau rouge brique, lorsqu’il a fallu modifier le nom.

traditionnelle et que l’on cherche chaleur et simpli-

Pourquoi ? « Afin de cesser toute confusion dans l’es-

cité. Le patron vous y reçoit avec sourire et courtoisie

prit des gens, avec un salon de chicha ou un restau-

au milieu d’un décor façon Belle Epoque. Vous pour-

rant grec », nous explique le gérant. Il est vrai que les

rez y déguster un navarin d’agneau accompagné de

Sultans étaient ottomans. En mentionnant le Maroc,

ses petits légumes. La maison est également connue

l’établissement affiche clairement la saveur des lieux :

pour son fameux tartare, son camembert au four,

une cuisine marocaine dans la pure tradition du pays.

son incontournable moelleux au chocolat ou encore

La direction en a profité pour rajouter quelques mets,

sa délicieuse compote de rhubarbe. Ici, les produits

« nous avons désormais des grillades dans le menu

sont frais et cuisinés sur place. La note, me direz-

express du midi, et pour ceux et celles qui veulent

vous ? Très correcte avec une formule déjeuner à 15

déjeuner plus léger, nous proposons des salades. »

euros (entrée du jour et plat du jour ou plat du jour

La grande salle pourvue de colonnes est agencée

et dessert du jour) et à 18 euros « formule 3 plats du

dans une décoration traditionnelle mêlant mosaïques

jour ». Voilà une excellente adresse : l’hiver dans une

bleues et blanches, les chaises offrent de larges dos-

ambiance cosy et l’été sur la terrasse … Un avant goût

siers confortables. Envie d’un couscous chez vous ?

des vacances. Attention, le midi, il mieux vaut réser-

Passez la commande par téléphone, 20 min plus tard

ver. Notre conseil ? Allez-y le soir, c’est l’une des belles

c’est prêt à emporter ! (-10% par rapport à la carte et 1

adresses nocturnes de la ville !

pâtisserie offerte pour chaque plat commandé).

Bistrot cuisine traditionnelle - 13 rue Mollien

12 bis route de la Reine - Tél. : 01 46 05 48 56

Tél. : 01 55 60 74 30

1 kir offert et 1 boukha (liqueur à base de figue)

Ouvert du mardi au samedi (midi et soir).

offerte à la fin du repas pour les lecteurs du Bonbon.

21 —

BOULOGNE


le bon bistro

Communiqué Lou Mamalet Photo Benjamin Cayzac

Le Bistrot 19 La brasserie familiale Vous aimez bien manger et cherchez un repère de

propriétaires de cette joyeuse brasserie. C’est donc

quartier où vous retrouver entre collègues ou entre

avant tout une affaire de famille. Et bien sûr, comme

amis à tout moment de la journée. Vœux exaucés au

il n’y a pas de famille sans bonne cuisine, tout est

Bistrot 19 situé avenue du Général Leclerc à Bou-

fait maison avec des produits frais. Une cuisine tra-

logne-Billancourt. Ce petit café-restaurant-bar de

ditionnelle et abordable avec un plat du jour comme

quartier rythme tous les moments de la journée.

le coq au vin pour seulement 12,50 euros. Coup de

Ouvert de 7 heures à 2 heures du matin, on peut y

cœur pour les burgers « home made », spécialité de

prendre un espresso sur le pouce, déguster un plat

la maison.

du jour rustique, ou encore siroter un cocktail à bon Avec l’arrivée des beaux jours, le restaurant lance

prix.

aussi un service de vente à emporter à partir de mars, Anciennement Black & White ouvert depuis onze

de quoi satisfaire les workaholics qui préfèrent gri-

ans, le Bistrot 19 s’est offert une nouvelle jeunesse

gnoter derrière leur ordinateur ou les bucoliques qui

en 2009 et continue de séduire une clientèle large.

souhaitent pique-niquer au soleil. Et pour ceux qui

C’est un lieu aux mille facettes qui se transforme

aiment prendre leur temps, l’endroit dispose aussi

aux différents moments de la journée. On y croise

d’une jolie terrasse située à l’arrière de l’édifice.

autant d’actifs pressés adeptes de la formule midi

Rendez-vous au 19!

Express que d’étudiants surfant sur Internet autour d’un chocolat viennois ou de jeunes branchés venus

Petit-déjeuner, déjeuner, repas d’affaires, salon privé (15 personnes)

se détendre pendant l’Happy Hour et lors des soirées

1 Rue Liot- 19 avenue du Général Leclerc

musicales organisées par la maison.

Tél. : 01 46 09 08 28 www.bistrot-19.fr

Qui se cache derrière ce lieu? Associés à la vie comme au travail, Anaïde et Patrick Lavigne sont les

22 —

BOULOGNE


23 —

BOULOGNE


le bon boulonnais

Texte & photos Jean-Marc Philippe regardssurboulogne-billancourt.hautetfort.com

illustration Agathe The Melon

Vive le printemps 1 — LES LiOnS dE MOn EnFAnCE Egalement connu sous le nom de square des lions, le square Farman est le lieu idéal pour se reposer à l’ombre des marronniers. Les générations s’y croisent et les anciens se remémorent le temps où ils étaient encore des enfants. Au niveau du 79 Rue de Silly 2 — un COin dE JAPOn Le jardin Albert Kahn est un havre de paix où règne la sérénité grâce à la diversité de sa végétation, changeante au fil des saisons, et aux essences abondantes quand s’éveille dame nature. Son musée est une source d’enrichissements culturels. 10/14 rue du Port 3 — un PARFuM dE nOBLESSE Le parc Edmond de Rothschild abrite une faune souvent protégée qui vit dans d’un écrin de végétation luxuriante. des chemins escarpés et de larges pelouses permettent mille possibilités de jeux et de détente. 3 rue des Victoires

4 — COMME AuTREFOiS Le square Léon Blum, l’un des plus anciens de la ville, a su garder son charme d’autrefois. un espace de jeux pour enfants et adolescents a vu le jour. Le bassin aux poissons rouges reste comme figé dans le temps. Entre la route de la Reine, les rues de Billancourt, de l’ancienne Mairie et de Châteaudun 5 — C’EST un PETiT JARdin… Le jardin pédagogique Georgette Bœuf est un lieu de vie arboré où les enfants des centres de loisirs viennent observer les fleurs aux couleurs melliflues et le potager de légumes et d’épices variées. Passage Louis Lumière (147/149 boulevard Jean-Jaurès)

24 —

BOULOGNE


25 —

BOULOGNE


Il vous suffit de prononcer le mot magique le Bonbon au moment de payer et vous bénéficierez de l’offre annoncée !


Retrouvez encore plus de bons plans sur www.leBonbon.fr

Š Nathalie Six/ OrÊlie Grimaldi/ Benjamin Cayzac


28 —

BOULOGNE


le bon art

Texte Marie Masuyer Photo Orélie Grimaldi

Thierry Boitier Capteur d’émotions Quand le froid glace les sens, rien de tel qu’un petit

musique électronique, dont l’univers introspectif lui

détour à la Galerie FAE pour réveiller ses papilles

permet sans doute de créer cette sensation d’har-

artistiques et y rencontrer l’un des ses artistes les

monie universelle émanant de ses oeuvres.

plus fidèles : Thierry Boitier. Ses vignettes humaines, minuscules rappels d’exisDans la vie de ce peintre, une série de rencontres

tences perdues, cohabitent et fusionnent naturelle-

artistiques, de coups de foudre ou d’empathie, et

ment avec des matériaux collés, ligaturés parfois et

une poésie presque palpable, au fil des mots comme

des pigments intenses, texturés : vivants!

dans des toiles semblant faire écho à ses moindres questionnements. Longtemps designer textile pour de grandes maisons après des études d’arts appliqués, Thierry se nourrit

« Chroniques de voyages imaginaires »

de mémoire et de voyages. Ses inspirations vont de

du 8 au 31 mars à la galerie FAE L’Atelier,

l’art brut africain à la zénitude asiatique, mais ses

92, avenue J.B. Clément

véritables « catalyseurs artistiques  » sont bien iden-

Tél : 06 70 77 36 47.

tifiés : le Français Richard Texier, lui-même attiré par

Vernissages les 7 et 11 mars.

les énergies multiculturelles et Brian Eno, pape de la

29 —

BOULOGNE


le bon agenda

Agenda des manifestations culturelles

Culture Loisirs Expéditions

Afterwork In English

Du 5 au 16 juin, l’association Atlace recherche encore

Les mardis et vendredis de 19h à 20h30. Pratiquer

1 ou 2 personnes pour leur grand voyage en Italie

l’anglais en sirotant un verre de vin ou un mojito

sur la Côte amalfitaine (visite de Naples, Pompéi

c’est possible ? Yes, you can ! Avec les « Afterwork

et Capri). 1 350€ avec vols Air France et tous les

in English » lancés en février dans l’une des bonnes

transferts, guide et excursions, logement dans un

adresses de Boulogne, vous pouvez allier l’utile à

hôtel de charme. Inscriptions immédiates jusqu’au 4

l’agréable.

avril. Dossier sur simple demande.

18 euros la soirée. Au Fief, 5 rue du Fief

Du 1er au 7 juillet, séjour Thalasso à Port Barcarès,

Tél. : 06 88 69 93 81 - contact@englishafterwork.com

à prix associatif (430 € en 1/2 pension), avec un

www.englishafterwork.com

stage de relaxation (apprendre les techniques de respiration et la maîtrise de soi). 26 rue de la Rochefoucauld - Tél. : 01 46 81 16 30 www.ATLACE.com

dédicaces FNAC Samedi 10 mars de 10h30-13h30 : atelier gratuit de scrapbooking «VACANCES D’HIVER». boulogne@fnac.com. Atelier d’1h à partir de 8 ans. Samedi 10 mars à 14h30 : showcase de fatoumata diawara pour son album Fatou. Vendredi 16 mars de 20h à 22h : Soirée privée pour les adhérents à la Fnac Boulogne. Découvrez toutes les offres réservez uniquement pour vous. Samedi 4 avril de 10h 30 à 13h30 : atelier gratuit de scrapbooking PAQUES. Inscriptions auprès du service communication à resp.com.boulgone@fnac.com.

Exposition Temporaire Du 8 mars au 13 mai : « Un artiste - Un Univers» : le musée-maison selon Mathieu Cherkit » au Musée des Avelines. 60 rue Gounod - 92210 Saint-Cloud Tél. : 01 46 02 67 18 - www.saintcloud.fr/musee/

30 —

BOULOGNE


31 —

BOULOGNE


les bonnes adresses

Régie Publicitaire pub@lebonbon.fr 06 33 54 65 95

1 — SAnKi

7 — LES SAVEuRS du MAROC

38, avenue Edouard-Vaillant

12 bis, route de la Reine

Tél. : 01 46 08 38 38

Tél. : 01 46 05 48 56

2 — diFAdOM

8 — CAR-SERViCE

82, avenue Jean-Baptiste Clément

40, rue de la Rochefoucauld

Tél. : 01 48 25 61 61

Tél. : 01 41 31 44 91

3 — LE BiSTROT 19

9 — En MOdE-BOuLBi

1 Rue Liot -19, avenue du Général Leclerc

66, bd de la République

Tél. : 01 46 09 08 28 / www.bistrot-19.fr

Tél. : 01 46 94 09 04

4 — LiLi LA MARiEE

10 — LES BEBES dE SABinE

30, rue Thiers

3, quai de Stalingrad

Tél.: 09 53 37 98 52

Tél. : 01 46 08 25 17

5 — LES dOMAinES Qui MOnTEnT

11 — LES CAdRES dE LiLi

76, av. Pierre-Lefaucheux

33-35, bd Jean-Jaurès

Tél. : 01 46 21 27 80

Tél. : 01 41 31 73 76

6 — LE GRiLLOn

12 —ViLLA SOREL

13, rue Mollien

20, rue Georges Sorel - Métro Marcel Sembat

Tél. : 01 55 60 74 30

Tel.: 0146049158 / www.villasorel.com

32 —

BOULOGNE


8

6 2

11

7 4 1 12

9 3

5 10


Le Le Grillon Grillon

Bistrot Bistrot chic chic et et chaleureux chaleureux Cuisine Cuisine traditionnelle traditionnelle Le Le Grillon Grillon

13 rue Mollien 92100 Boulogne-Billancourt 13 rue Mollien 92100 Boulogne-Billancourt Tel : 01 55 60 74 30 Tel : 01 55 60 74 30 Ouvert midi et soir du mardi au samedi Ouvert midi et soir du mardi au samedi


Bonbon Boulogne - Mars 2012