Page 1

www.impactoevangelistico.net

LE MAGAZINE QUI CONSTRUIT VOTRE VIE Janvier 2016 / Édition 744

évangélique

Le web PUBLICATION OFFICIELLE

MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL

TÉMOIGNAGES

La guérison de Julián MUSIQUE

à jésus-christ, viens sans tarder LOUANGES

Les leaders ont besoin d’aide

L'importance des parents dans cette tâche

L’ÉDUCATION DES

ENFANTS

Janvier 2016 / Impacto évangélique

1


MISSIONNAIRE MONDIAL 2 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


ÉDITORIAL

FAITES DES VOIES DROITES Rev. Gustavo Martínez Président International del M.M.M.

« Faites des voies droites pour vos pieds, afin que ce qui est boiteux ne se démette pas mais plutôt soit guéri. Recherchez la paix avec tous et la progression dans la sainteté : sans elle, personne ne verra le Seigneur. » Hébreux 12 : 13-14.

C

eux qui sont nés de nouveau,

en sont dignes.” (Ap. 3 : 4). À Sardes, il y

ceux qui ont été sauvés, ceux

avait une grande Église, mais seulement

qui ont une nouvelle vie en Jé-

quelques personnes se maintenaient en

sus-Christ, ceux qui ont laissé ce qui est

rectitude et sainteté et n’avaient pas tâ-

mal, nous devons vivre dans la sainteté

chés ses vêtements blancs.

et être trouvés dignes du Seigneur.

Toujours, dans l’histoire de l’Église,

Ceux qui servent à Christ, le Seig-

il y a eu un reste qui est resté fidèle et

neur, nous devons nous libérer de tout

qui n’a pas embrassé Baal, et ses genoux

fardeau et du péché qui nous assiège, et

ne sont pas pliés devant lui. Le prophète

courir patiemment cette cours que nous

Élie a dit dans une occasion : « Je suis res-

avons par devant comme Dieu le de-

té, moi seul » (1 R. 19 : 14), et la réponse

mande, comme la Bible nous enseigne.

divine était : « Mais je vais laisser en Israël

En outre, nous devons prêcher comme

7000 hommes. Ce sont tous ceux qui n’ont

Dieu nous donne le message dans son

pas plié les genoux devant Baal et dont la

Parole pour que celui qui entend, se re-

bouche ne l’a pas embrassé. » (1 R. 19 : 18).

pente, pour que celui qui marche avec

Frère aimé, veillez à arranger sa vie

les pieds dehors les tourne à l’intérieur,

et redresser ce qui est tordu, non à être

pour que ce qui est tordu, se redresse,

digne de l’Église, mais à être digne du

pour que les montagnes baissent et les

Seigneur et à être fidèle dans ce jour

vallées montent.

dans lequel le Seigneur viendra.

Nous devons savoir qu’il y a aussi un espoir glorieux et un plaisir pour l’Église

Ami lecteur, aujourd’hui c’est le jour du salut !

qui vit droitement, qui a son vêtement

Frère aimé, sortez de la tiédeur et

propre. Les Écritures disent : « Cependant,

du conformisme, cherchez d’être droit

tu as à Sardes quelques personnes qui n’ont

devant Dieu et vivez dans la sainteté.

pas souillé leurs vêtements ; elles marcheront

La vraie Église dit : « Viens, Seigneur

avec moi en vêtements blancs parce qu’elles

Jésus! » (Ap. 22 : 20). Janvier 2016 / Impacto évangélique

3


www.impactoevangelistico.net

évangélique Directeur Foundateur: Rév. Luis M. Ortiz Janvier 2016 / Édition N° 744 (USPS 012-850) PUBLICATION OFFICIELLE DU MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL Le Mouvement Missionnaire Mondial Inc. est un organisme religieux sans but lucratif qui a la vision de créer des nouveaux temples aux États Unis et ses territoires, de la même manière qui a la missionnaire vision de créer des temples où que Dieux le permet. PUBLIÉ CHAQUE MONAT PAR Movimiento Misionero Mundial, Inc Mouvement Missionnaire Mondial, Inc San Juan, Puerto Rico Washington, D.C. Tarifs postaux périodiques payé à: San Juan, Puerto Rico 00936

RECEVEUR DES POSTES: Envoyez les modifications d’addreses à Impacto Évangelique P.O. BOX 363644 San Juan, Puerto Rico 00936-3644 Téléphone (787) 761-8806; 761-8805; 761-8903

MEMBRES DU CONSEIL INTERNATIONAL DY M.M.M. INC. Rev. Gustavo Martínez Président Rev. José Soto Vice-Président Rev. Rubén Concepción Secrétaire Rev. Rodolfo González Trésorier Rev. Álvaro Garavito Directeur Rev. Margaro Figueroa Directeur Rev. Rómulo Vergara Directeur Rev. Humberto Henao Directeur Rev. Luis Meza Directeur OUVRAGES ÉTABLIS EN Allemagne France Argentine Gabon Aruba Ghana Australie Grèce Autriche Guatemala Belgique Guinea Ecuatorial Belize Guyana Français Bolivie Guyane Anglaise Bonaire Haïti Brésil Hollande Cameroun Honduras Canada Inde Chili Angleterre Colombie San Andrés (Colombie) Congo Saint-Martin Côte d’Ivoire Île Maurice Costa Rica Rodrigues Curaçao Îles Canaries (Espagne) Danemark Archipel d’Hawaï (États Équateur Unis) El Salvador Israël Espagne Italie États Unis Jamaïque Philippines Japon Finlande Koweït

Madagascar Malaisie Mexico Myanmar Nicaragua Nigeria Oman Panama Paraguay Pérou Portugal Porto Rico République dominicaine Roumanie Sri Lanka Suède Suisse Afrique du Sud Suriname Trinité-et-Tobago Ukraine Uruguay Venezuela

Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Pérou N° 2011-02530 Église Chrétienne Pentecôte - Mouvement Missionnaire Mondial: Av. 28 de Julio 1781 - Lima 13 - Peru Impression: Quad / Graphics Peru S.A. Av. Los Frutales 344 - Lima 03 - Peru MISSIONNAIRE MONDIAL 4 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Le Mouvement Missionnaire Mondial est un organisme religieux sans but lucratif, dûment enregistré à San Juan, Porto Rico et dans la capitale fédérale Washington D.C., avec des sièges principaux dans les deux villes, ainsi que dans chaque État ded État Unis et d'autres pays où on a établi des Œuvres missionnaires. Important Les offrandes et les donations en espèces, matériels, biens immobiliers ou legs par testament au profit de cette Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. sont déductibles des impôts sur le revenu (Income Tax) et les reçus délivrés par le MMM sont reconnus par l'Internal Revenue Service (IRS) du Gouvernement Fédéral des Etats Unis d'Amérique et de l'État Libre Associé de Porto Rico. n

Visitez notre site web Obtenez d'information édifiante de l'Œuvre de Dieu et tenezvous au courant des dernières nouvelles. Un accès personnalisé de n'importe où dans le monde: www. impactoevangelistico.net. n

Si vous voulez Écrivez-nous à notre adresse postale: Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. P.O. Box 363644 San Juan, P.R. 00936-3644 n

Copyright © 2009 Impacto Évangélique Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. (World-Wide MissionaryMovement, Inc.) Tout le contenu de ce magazine et de chaque édition suivante est dûment enregistré dans la Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C. États-Unis. Tous les droits sont réservés. Sa reproduction partielle ou intégrale, de quelque manière que ce soit, et sa traduction dans d'autres langues, sans l'autorisation du Directeur, est interdite. Conformément aux accords internationaux de propriété littéraire, c’est un crime punissable par la Loi. n

Déclaration Doctrinale Le Mouvement Missionnaire Mondial se n

base sur les doctrines fondamentales des Saintes-écritures, telles que: • L'inspiration des saintesecritures: 2 Timothée 3:15-17; Pierre 1:19-21. • Les Trois Personnes de la Déité: Le Père, le Fils et le Saint-Esprit: Matthieu 3:16,17; 17: 1-5; 28:19; Jean 17: 5, 24, 26; 16:32; 14:16, 23; 18:5, 6; 2 Pierre 1:17,18; Apocalypse 5. • Le Salut par la Foi en JésusChrist: Luc 24:47; Jean 3:16; Romains 10:13; Tite 2:11; 3:5-7. • La Nouvelle Naissance: Jean 3:3; 1 Pierre 1:23; 1 Jean 3:9. • La Justification par la Foi: Romains 5:1; Tite 3:7. • Le baptême d'eau par Immersion, selon ce que Christ a ordonné: Matthieu 28:19; Actes 8:36-39. • Le Baptême du Saint-Esprit, consécutif au Salut, en parlent en d’autres langues selon: Luc 24:49; Actes 1:4, 8; 2:4. • La Santé Divine: Esaïe 53:4; Matthieu 8:16, 17; Marc 16:18; Jacques 5:14, 15. • Les Dons du Saint-Esprit: 1 Corinthiens 12:1-11. • Le Fruit du Saint-Esprit: Galates 5:22-26. • La Sanctification: 1 Thessaloniciens 4:3; 5:23; Hébreux 12:14; 1 Pierre 1:15, 16; 1 Jean 2:6. • Le Ministère d'Évangélisation: Marc 16:15-20; Romains 10:15. • La Dîme et le Soutien de l'Œuvre: Genèse 14:20; 28:22; Lévitique 27:30; Nombres18:21-26; Malachie 3:7-10; Matthieu 10:10; 23:23. • La Levée de l'Église: Romains 8:23; 1 Corinthiens 15:5152; 1 Thessaloniciens 4:16,17. • La Seconde Venue de JésusChrist: Zacharie 14:1-9; Matthieu 24:30, 31; 2 Thessaloniciens 1:7; Tite 2:13; Jude 14, 15. • Le Royaume Millénaire: Esaïe 2:1-4; 11:5-10; Zacharie 9:10; Apocalypse 19:20; 20:3-10. • Les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre: Esaïe 65:17; 66:22; 2 Pierre 3:13; Apocalypse 21:1.


SOMMAIRE

Retrouvez-nous dans

www.facebook.com/impactoevangelistico

6. Couverture. L’éducation des enfants.

6

14. Infographie. L’education : si importante qu’elle transforme des vies et des nations. 16. International. Quand on perd la crainte de Dieu. 18. Réflexions. Droiture, la devise de 2016. 21. Histoire. Le plus grand suicide collectif. 24. Littérature. El Pentateuco. 28. Musique. À Jésus-Christ, viens sans tarder.

46. Interview. Le MMM est entré au peuple Mapuche.

16

30. Héros de la foi. Chrétien illustre.

48. Événements. Fermes y fidèles.

34. Historia de vida. La guérison de Julián.

50. Événements. Israël, le peuple du Seigneur.

40. Louanges. Le besoin des intercesseurs.

52. Événements. Loyauté dans le ministère.

42. Louanges. Les leaders ont besoin d’aide pour porter la charge.

54. Événements. Unis jusqu’à la venue de Christ.

44. Devocional. Les risques de l’ignorance.

22

56. Événements. Les femmes au service de Dieu.

60

Janvier 2016 / Impacto évangélique

5


MISSIONNAIRE MONDIAL 6 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


COUVERTURE

L’ÉDUCATION DES ENFANTS L'éducation est un des facteurs les plus déterminants des avances et progrès des gens et des sociétés au niveau matériel et spirituel. En plus des connaissances, l'éducation enrichit la culture, les valeurs et tout ce qui caractérise les êtres humains. Alors, la participation des parents est fondamentale. James Dobson (*)

FOTOS: AFP

Janvier 2016 / Impacto évangélique

7


Parents, si vous avez été absents de la vie de vos enfants, c'est le moment de s'y impliquer. Votre foyer est l'école de la vie pour eux et ce qu'ils y apprennent restera dans leurs esprits pour toujours. Si vous avez une vie désordonnée, repentez aujourd'hui, réconciliez avec Dieu et commencez à faire attention à ce qui est vraiment important.

Continuer la lecture––

D

ans une publication chrétienne appelée « Christianity Today », le Dr. James Dobson a affirmé : « La culture actuelle a changé complétement. Les filles grandissent trop rapidement. L’influence de l’industrie des loisirs et les médias ont changé tout. Les filles sont exposées à des situations que leurs mères et leurs grands-mères n’ont jamais éprouvées. La période de l’enfance s’est réduite et les filles sont poussées à avoir des expériences d’adolescentes très tôt. Elles pensent au sexe malgré leur âge et cela provoque une grande pression. Elles ont des problèmes émotionnels très clairs qui se manifestent avec des troubles alimentaires telles que l’anorexie et la boulimie. Le 90 % des victimes sont des filles qui ont voire 5 ans. Récemment, un fabricant de vêtements a finalement enlevé de ses magasins des bikinis avec des hauts rembourrés… pour des enfants de 7 ans ! Il y a aussi des enfants qui vont à l’école primaire qui ont des piercings et participent dans des situations d’agression sexuelle, et qui participent également dans des cas de consommation de drogues ou alcool. Les filles boivent la même quantité d’alcool que les garçons au moment de se soûler et elles sont très violentes. Un sur trois enfants sont victimes de harcèlement ou harceleurs. Il y a des cas de filles qui

MISSIONNAIRE MONDIAL 8 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

se sont pendues à cause du harcèlement. L’éducation des enfants n’a jamais été facile, mais elle est plus difficile de nos jours. » Parents, si habiter dans la maison de vos rêves ou obtenir le succès dans votre vie professionnelle implique perdre vos enfants, vous le regretterez. On n’a qu’une chance de le faire bien. « Les commandements que je te donne aujourd’hui seront dans ton cœur. Tu les répéteras à tes enfants ; tu en parleras quand tu seras chez toi, quand tu seras en voyage, quand tu te coucheras et quand tu te lèveras » (Deutéronome 6 : 6-7). Quand on a demandé au Dr. Dobson : Comment apprenons-nous à nos filles une bonne estime d’elles-mêmes, mais sans devenir égocentriques ? , il a répondu : « Les fi-


COUVERTURE

lles adolescentes éprouvent la puberté, ce qui implique l’acné et des corps dégingandés. À cet âge, elles prennent comme exemple des femmes comme Britney Spears, Paris Hilton et Lindsay Lohan. Et si elles ont un peu de surpoids (elles ne sont pas lourdes), elles écoutent tous les jours qu’elles doivent le perdre. Cela touche leurs cœurs et valeur comme jeunes qui ne veulent qu’être appréciées et aimées. Si le père n’exprime pas d’amour, lui assure qu’elle est belle, l’embrasse et fait attention, elle cherchera ces émotions dans un autre endroit. Sans l’affirmation du père, une fille sens qu’elle n’a que sa sexualité à offre et pense qu’elle sera aimée ainsi. On sait le final de cette histoire : Un garçon quiconque obtient ce qu’il veut et après aban-

donne la fille tandis qu’elle ne reçoit pas ce qu’elle espère, de l’amour. » Parents, si vous avez été absents de la vie de vos enfants, c’est le moment de s’y impliquer. Votre foyer est l’école de la vie pour eux et ce qu’ils y apprennent restera dans leurs esprits pour toujours. Si vous avez une vie désordonnée, repentez aujourd’hui, réconciliez avec Dieu et commencez à faire attention à ce qui est vraiment important. Vous ne pouvez pas changer le passé, mais avec l’aide de Dieu, vous pouvez donner à vos enfants le futur qu’ils méritent. Telle est votre mission principale comme parent. LA PRISE DE DÉCISIONS La clé pour une vie familière heureuse est

Continuer la lecture–– Janvier 2016 / Impacto évangélique

9


COUVERTURE

Les décisions fondées sur des principes nous encouragent à élire ce qui est mieux moralement en lieu de ce qui est plus facile, à avoir des bonnes valeurs comme fondements de notre vie, comme la véracité, la honnêteté, la loyauté, la responsabilité, la compassion, l'amitié, le sacrifice, le courage, l'honneur, la foi, etc.

MISSIONNAIRE MONDIAL 10 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


Continuer la lecture––

prendre des bonnes décisions. Mais non tout le monde a cette capacité innée de savoir ce qui convient. Au contraire, il y en a beaucoup qui semblent être disposés à ne pas agir ainsi. Être courageux, avoir des études ou être plus âgé sont des facteurs qui ne sont pas déterminants au moment de choisir. Vivre avec des gens qui savent élire est sage, mais ce n’est pas une capacité héréditaire. Alors, apprenez à vos enfants cette partie de la vie le plus tôt possible (Proverbes 22 : 6). APPRENEZ-LEUR CE QUI SUIT : 1) Les décisions ont des bonnes et mauvaises conséquences. Ce qui détermine leurs vies n’est pas les circonstances, mais les décisions prises. Peut-être vous pensez que vos enfants savent déjà cela, mais c’est plutôt le contraire. Quand ils sont adolescents, d’après les changements qu’ils éprouvent, ils n’arrivent pas à comprendre la relation cause-effet, quelque chose qu’ils commencent à

apprendre vers la fin de l’adolescence. Les demander des questions comme : « Qu’estce que tu pensais quand tu à fait cela ? », aura la réponse typique d’haussement des épaules et vue égarée. Ils ne sont pas fous, mais ils ont besoin d’une guide. 2) Il y a toujours plus d’une option. Fréquemment, les enfants se sentent impuissants devant des circonstances négatives. Ils pensent toujours en blanc et noir, c’est-àdire, les choses ne peuvent qu’être bonnes ou mauvaises. Aidez-les à comprendre que même si quelque chose semble contradictoire (pour eux), ils peuvent encore prendre des bonnes décisions. Des enfants avec une mentalité dichotomique deviennent toujours des adultes pessimistes, vulnérables, faciles de manipuler et avec tendance à la dépression. Mais s’ils savent qu’ils peuvent toujours prendre une bonne décision, leur vie ne sera pas dirigée par les circonstances. La vie est dure en générale, mais un

Continuer la lecture–– Janvier 2016 / Impacto évangélique

11


Continuer la lecture––

grand nombre de petites victoires sont nécessaires pour avoir du succès. Vos enfants doivent apprendre à raisonner pour avoir une bonne vie. Apprenez-leur à se poser des questions quand ils doivent prendre une décision, mais faites-le avec l’attitude correcte. Si vous avez une expression effrayante au moment de parler, ils vous éviteront. VOILÀ QUELQUES QUESTIONS : 1) Lesquelles sont mes options ? Analysez avec eux toutes les idées et les options différentes et faites-leur les écrire. Dites-leur qu’il n’y a pas des réponses correctes ou incorrectes et que toutes les opinions ou propositions sont valides et seront considérées. Avec cette stratégie, vous encouragerez leur créativité et leur propre manière de penser. 2) Lesquelles sont les avantages de chaque option ? Le but n’est pas de les forcer mais les aider à découvrir la vérité par eux-mêmes et l’accepter. On arrive à cette situation avec patience, sans pression. 3) Quelles sont les conséquences négatives de chaque option ? Les enfants sont MISSIONNAIRE MONDIAL 12 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


COUVERTURE

très sincères, heureusement, mais ils doivent comprendre aussi la loi divine : « On récolte ce que l’on sème », aussi connu comme la loi de cause-effet. Il y a beaucoup d’adultes qui n’auraient pas des regrets s’ils avaient appliqué cette loi. Ne déblatérez pas les conséquences des mauvaises décisions et combien terribles elles ont été. Au contraire, apprenez-leur à s’interroger : « Suis-je disposé à accepter les conséquences ? Comment m’affecteront-elles ? » 4) Quels sont les valeurs morales que je risque avec cette décision ? Les décisions fondées sur des principes nous encouragent à élire ce qui est mieux moralement en lieu de ce qui est plus facile, à avoir des bonnes valeurs comme fondements de notre vie, comme la véracité, la honnêteté, la loyauté, la responsabilité, la compassion, l’amitié, le sacrifice, le courage, l’honneur, la foi, etc. Si vos enfants sont petits, simplifiez le processus, mais profitez toutes les opportunités. Apprenez vos enfants à se poser deux questions : 1) Comment serais-je après ? Il y a deux options : Avoir une sensation de dignité ou de honte, de haute ou de baise estime de soi. Nos actions deviennent notre passé, mais les raisons pour lesquelles on a agi ainsi affectent encore notre future. « Garde ton cœur plus que toute autre chose, car de lui jaillissent les sources de la vie » (Proverbes 4 : 23). Les enfants qui grandissent avec une bonne estime de soi sont moins enclins à la promiscuité sexuelle, les drogues, l’alcoolisme et les comportements antisociaux ou illégaux. L’estime de soi est un principe intérieur qui ne doit jamais être violé. Céder devant des options égoïstes implique abandonner l’essence morale de notre être, l’âme sacrée que Dieu nous a donnée. 2) Que penseront mes amis et ma famille de moi si je prends cette décision ? Pour triompher dans la vie, il faut avoir le respect et la confiance des autres. La réputation est plus importante que l’argent, même dans le monde séculier. « Une bonne réputation est préférable à de grandes richesses, et la grâce vaut mieux que l’or et l’argent » (Proverbes 22 : 1). Si l’on prend des mauvaises décisions, on aura une mauvaise réputation qui abîmera nos perspectives futures pour toujours. « Celui qui médite de faire le mal, on l’appelle un conspirateur » (Proverbes 24 : 8). Quand on a

une mauvaise réputation, c’est très difficile de la changer (Proverbes 25 : 10). C’est possible que quelques décisions erronées impliquent des profits à court terme, mais ils porteront préjudice à long terme. Celui qui est béni par Dieu doit être « …irréprochable, réfléchi, réglé dans sa conduite, … » (1 Timothée 3 : 2). Apprenez à vos enfants se poser les questions suivantes : 1) Est-il un bon moment pour prendre cette décision ? On regrette souvent les décisions prises à la légère. « … (Il y a) un temps pour se taire et un temps pour parler » (Ecclésiaste 3 : 7). On prend des décisions pressées d’après la situation et la pression du moment, ou l’influence des copains, changements d’humeur ou émotions temporaires, comme la solitude, etc. Quand la situation change, nos sentiments changent aussi et nos décisions ne semblent plus claires. On doit considérer qu’il est possible de reporter une décision pour réduire ou éliminer les risques. Si nos enfants se sentent accablés, ils se désespèrent et prennent des décisions prématurées, mais s’ils savent qu’ils peuvent attendre quelque temps, leurs réactions seront plus sages et alors ils éviteront des regrets futurs. Il faut les aider à comprendre que Dieu « … fait toute chose belle au moment voulu… » (Ecclésiaste 3 : 11). Alors, ils auront l’opportunité d’évaluer bien leurs options et considérer la guide de Dieu. 2) Suggérerais-je la même chose à un ami ? Changer la perspective permet quelquefois d’évaluer mieux nos options. Quand leurs émotions sont mises à l’épreuve, les enfants ont une vision plus limitée et omettent beaucoup de possibilités importantes. Souvent, les adultes imposent leur manière logique et rationnelle d’agir, mais les jeunes se résistent. En plus : C’est très bien de faire une révision du processus de prise de décisions avec nos enfants pour les aider à évaluer l’efficience du résultat. Parlez avec eux de la manière dans laquelle ils ont fait face à une situation spécifique et demandez-les comment se sentent-ils. S’ils sont heureux, félicitez-les ; si ce n’est pas le cas, ditesles : « Qu’est-ce que tu penses que tu peux changer pour la prochaine fois ? » Ne jugez pas leurs échecs, mais récompensez leurs succès l

(*) Pris de la page web : www. devocionalescristianos.org

Janvier 2016 / Impacto évangélique

13


Indice dans la qualité de vie des communautés :

30 % plus élevé est le salaire des citoyens de l'Amérique Latine qui parviennent à terminer leurs études secondaires.

44,6 %

est l'incidence de la pauvreté dans plusieurs pays d'Amérique du Sud lorsque les membres d'une famille ne sont pas instruits ; 28,5% quand ils terminent leurs études secondaires ; 9% lorsqu'ils ont des études techniques ou professionnelles ; 5,3% quand ils ont des études de troisième cycle.

ELLE SAUVE LA VIE DES MÈRES ET DE LEURS ENFANTS plus élevée est la probabilité de obtenir des soins médicaux pendant la grossesse et à l'accouchement lorsque la mère a reçu une éducation.

5 fois plus chers peuvent coûter les programmes d'alphabétisation des adultes que l'investissement opportun dans 4 ans d'enseignement secondaire des jeunes.

ELLE RÉDUIT LA PAUVRETÉ

171

95%

plus élevé est le revenu des travailleurs ayant de bonnes compétences en lecture et écriture contre ceux qui ne les ont pas

5%

des travailleurs adultes avec de l'enseignement primaire ou inférieur en Amérique Latine obtient un contrat de travail, contre le 47% de ceux qui ont terminé leurs études secondaires.

La raison pour laquelle les meilleurs systèmes d'éducation dans le monde fonctionnent est en grande partie que l'école est seulement l'un des engrenages du processus éducatif.

Les autres variables importants sont la famille et la société – de tradition luthérienne – où il y a un sens élevé de responsabilité et les personnes sont valorisées « pour leur formation et non pas pour leur statut socio-économique ».

« Dans la culture luthérienne on est sauvé quand on lit la Bible, on vient à Dieu à travers la parole écrite ».

MISSIONNAIRE MONDIAL 14 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

enfant

avec une mère qui sait lire est 50% plus susceptible de survivre les 5 premières années. Chaque année de scolarité réduit la probabilité de mortalité infantile entre 5 et 10%.

Les hommes et les femmes instruits sont plus susceptibles non seulement d'obtenir un emploi, mais aussi de prendre des emplois qui offrent une sécurité, de bonnes conditions de travail et un salaire décent.

Seulement Un travailleur avec 6 ans d'éducation formelle peut obtenir un revenu 50% plus élevé par rapport à celui qui n'a pas d’éducation. S’il a 12 ans de préparation, le revenu est 120% plus élevé, et après 17 ans - de formation, le revenu est jusqu’à 200% plus élevé.

plus bas serait le nombre des décès dus à des causes évitables chez les enfants de moins de 5 ans, si leurs parents eussent l'enseignement primaire. Toutefois, s’ils eussent l'enseignement secondaire, le nombre diminuerait de 49%.

millions

de personnes pourraient échapper à la pauvreté, si tous les étudiants dans les pays à faible revenu eussent, après l'école, des compétences de base en lecture et en mathématiques. Cela signifierait une réduction de la pauvreté de 12% dans le monde.

1

an

de scolarisation des membres d'une famille dans les pays en développement permet de réduire de 25% les chances de retomber dans la pauvreté.


L’EDUCATION : SI IMPORTANTE QU’ELLE TRANSFORME DES VIES ET DES NATIONS L'éducation est l'un des facteurs qui influencent le plus l'avancement et le progrès des individus et des sociétés, sur le plan matériel comme sur le plan spirituel. En plus de fournir des connaissances, l'éducation enrichit la culture, les valeurs et tout ce qui caractérise les êtres humains. Un niveau de scolarité plus élevé contribue à de meilleures conditions de vie.

ELLE EST LIEE AU DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE D'UN PAYS

23% 1$ 1 0.7%

AÑO an

85%

du cerveau est formé dans les premières années de vie, notamment au cours des 3 premières années.

plus élevé est le revenu par habitant dans un pays où l'éducation est égalitaire.

investi dans l'éducation rend entre 10 et 15 dollars en raison de la croissance économique d'un pays.

supplémentaire d'éducation augmente le revenu d’une personne jusqu'à 10%. plus élevé est le Produit Intérieur Brut (PIB) annuel d'un pays pour chaque année supplémentaire de scolarité que sa population reçoit.

INDICE DANS LES TAUX DÉMOGRAPHIQUES DE MORTALITE ET NATALITE

59%

plus bas serait le nombre des grossesses chez les adolescentes, si toutes les filles de moins de 17 ans dans les pays à faible revenu eussent accès à l'enseignement secondaire.

5,9

est le nombre moyen d'enfants d’une femme avec de l'enseignement primaire, contre 2,5 enfants dans une femme avec de l'enseignement secondaire ou supérieur.

Janvier 2016 / Impacto évangélique

15


FOTO: AFP

QUAND ON PERD LA CRAINTE DE DIEU Les images récentes de Bruxelles, paralysée et prise par les forces militaires et la police pour empêcher un terroriste incontrôlé qui voulait faire un massacre similaire à celui de Paris, démontrent clairement l'état des choses dans l'Europe. Wenceslao Calvo (*)

B

ruxelles n’est pas une ville quelconque du vieux continent. C’est plus que la capitale de la Belgique : c’est la capitale de l’Union Européenne et siège du Parlement Européen, ainsi que de beaucoup d’autres institutions communautaires. Là-bas, les sujets politiques, sociaux et économiques les plus importants, qui MISSIONNAIRE MONDIAL 16 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

concernent les pays membres et le scénario international, sont discutés. Les lois pour les nations membres et les idéologies qui vont marquer le chemin à suivre y sont proposées. Également, le siège principal de l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord (OTAN), macro-entité militaire capable d’éliminer l’ennemi


INTERNATIONAL

le plus puissant, y est placé. Tout cela a été mis en échec par un seul homme portant un Kalashnikov et une ceinture d’explosifs. La peur et la psychose se sont répandues parmi la population et le gouvernement belge, qui a décrété des mesures qui n’avaient pas été prises depuis la Seconde Guerre Mondiale. Certainement, ce terroriste n’est pas seul puisqu’il y a un nombre indéterminé de personnes avec sa même pensée habitant à Bruxelles. En tout cas, tels ont été la situation et le panique créés par cet homme, multipliés par l’effet amplifiant des médias, qu’ils ont fait possible ce qui semblait impossible : enlever une ville représentative de tout un continent. C’était une grande victoire pour le terroriste, ses camarades et ses sympathisants, qui ont mis en doute la sécurité et la grande valeur occidentale, et qui ont humilié profondément les citoyens qui tiennent trop de choses pour acquises. Tel est le pouvoir du panique, qui peut intimider même nos convictions les plus fermes et inexpugnables, en démontrant qu’on est vulnérables ! Il ne faut qu’un danger, une menace dans l’air, pour effondrer notre système de vie malgré toutes les précautions prises. Notre estime de soi et notre arrogance disparaissent ainsi. Mais je crois que le panique de l’homme qu’on épreuve de nos jours en Europe est le résultat d’avoir perdu, il y a longtemps, la crainte de Dieu. Après avoir perdu cela, ou mieux dit, après l’avoir rejeté ouvertement, on récolte les fruits amers de ce vide spirituel. Malgré tout, on a rempli ce vide avec une pseudo-spiritualité de notre convenance formée par nos idées et perversions, pour laquelle il y a beaucoup d’offres dans le marché idéologique. L’une de ces offres affirme : « Ah, oui ! La crainte de Dieu, ce mensonge fait par des anciens prêtres obscurantistes il y a longtemps pour distraire des gens. » Il y a une grande différence entre la terreur de l’homme et la crainte de Dieu. La première est désolante et destructrice d’après ses effets mortels ainsi que pour ses nuisibles conséquences sur l’esprit et le cœur des hommes, qui restent captifs

sous la tyrannie de la panique. Le deuxième, au contraire, fait du bien et protège l’esprit et le cœur de la peur. En fait, la crainte de Dieu est l’antidote contre la terreur de l’homme, comme Jésus l’a dit : « Je vous le dis, à vous qui êtes mes amis : ne redoutez pas ceux qui tuent le corps et qui, après cela, ne peuvent rien faire de plus. Je vais vous montrer qui vous devez redouter : redoutez celui qui, après avoir tué, a le pouvoir de jeter en enfer. Oui, je vous le dis, c’est lui que vous devez redouter. » Cette crainte de Dieu est le principe de la sagesse, c’est-àdire, son origine et sa cause. La sagesse n’implique pas seulement la connaissance scientifique ou technologique. Quelqu’un peut être un expert achevé en biologie moléculaire, par exemple, mais être un idiot incorrigible en ce qui concerne les aléas de la vie. La sagesse est la faculté de savoir comment vivre dans ce monde et cette vie, sachant qu’on n’est que de passage vers un autre monde et une autre vie. C’est comprendre qu’on doit donner une explication de nos actes devant un Juge impartial pour qui les transgressions ne prescrivent pas. La sagesse implique profiter de la bouée de sauvetage offerte pour ne pas être absorbé vers l’abîme par le tourbillon effrayante qui attire tout. Ma définition de la crainte de Dieu est prendre Dieu au sérieux, c’est-à-dire, prendre sa Parole au sérieux, autant ses promesses comme ses avertissements. Avoir la crainte de Dieu implique ne pas compter sur la propre prudence ou être égocentrique, mais se fier de Dieu. C’est être conscient de nos limitations puisqu’à l’heure de l’épreuve suprême, on n’est rien et l’on ne peut rien faire. Mais ayant renié de la crainte de Dieu, l’Europe a resté sous le contrôle de la terreur de l’homme, une terreur qui ne va pas faiblir, mais augmenter. Malgré tout, pour le groupe qui y reste fidèle à Dieu, on a cette exhortation : « N’appelez pas conspiration tout ce que ce peuple appelle conspiration ! N’ayez d’eux aucune crainte et ne soyez pas troublés ! C’est l’Eternel, le maître de l’univers, que vous devez respecter comme saint, c’est lui que vous devez craindre et redouter » l

(*) Pris de la page web « Protestante Digital » (protestant digital).

Janvier 2016 / Impacto évangélique

17


DROITURE,

LA DEVISE DE 2016 Comme chaque année, le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) choisit une devise qui régit les douze mois. Cette année, le président de l'Œuvre, le Rév. Gustavo Martínez, a choisi « Droiture 2016 » après une période de réflexion. Gustavo Martínez

MISSIONNAIRE MONDIAL 18 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Q

ue Dieu Tout-Puissant et maître de cette Œuvre vous bénisse ! Il est un privilège de vous atteindre par ce moyen de communication. Je salue, avec ma femme et mes enfants, les responsables internationaux, les superviseurs, les partenaires du ministère, les membres en général, et chacune de leurs familles, ainsi que les amis du Mouvement Missionnaire Mondial qui nous suivent à travers le monde. Depuis la création de cette Œuvre, Dieu a donné chaque année une devise de travail qui sert de guide pour le travail réalisé dans le monde entier. Chaque année, on devait attendre les premières conventions nationales de l’année pour prendre connaissance de la nouvelle devise. Mais maintenant, grâce à la miséricorde de Dieu et avec la technologie que le Seigneur nous a donnée, on peut


REFLEXIÓN

FOTO: AFP

devise officielle de travail du Mouvement Missionnaire Mondial pour l’année 2016.

la présenter à tous, de sorte qu’à partir de janvier on pourra commencer à apprendre, pratiquer et profiter de la devise. Ce n’est pas une campagne politique, et encore moins une promotion humaine ou personnelle. Nous utilisons les médias que Dieu nous a donnés pour bénir son Œuvre dans le monde entier, et de cette façon contribuer à la diffusion de l’Évangile. Certainement le seul qui mérite tout honneur et toute gloire est notre Dieu, car Il est celui qui indique quelle est la devise. Nous ne pouvons pas oublier que cette Œuvre Lui appartient. Au cours de cette année, quelques devises possibles sont venues à mon cœur, mais en priant Dieu sur sa volonté de façon sincère, le Seigneur m’a fait comprendre ce qu’elle était. Ainsi, il est mon honneur de vous présenter la

FONDÉ SUR : 1 Chroniques 29 : 17 « Je sais, mon Dieu, que tu es capable de mettre le cœur à l’épreuve et que tu aimes la droiture. Aussi, je t’ai fait toutes ces offrandes volontaires avec un cœur droit... » DROITURE 2016 Garantie de communion avec Dieu ! Selon le dictionnaire de l’Académie royale espagnole, le mot droiture est définie comme « raison droite ou connaissance pratique de ce qu’on doit dire ou faire. » Il est également défini comme « caractère de ce qui est droit et juste dans le sens éthique ou moral. » La droiture est la transparence dans les faits, les pensées et les mots ; elle est vaguement liée à des questions de justice, d’équité, d’intégrité et d’honnêteté. Par conséquent, quand une personne agit honnêtement, c’est parce qu’elle agit correctement, sans duplicité, sans rien à cacher, elle est authentique et transparente dans tout ce qu’elle fait. La droiture dépendra toujours d’une relation étroite avec la vérité. La personne droite respecte la vérité et l’autrui, exclut l’hypocrisie, le mensonge, la tromperie, la ruse et la flatterie. Parmi les principales qualités de Dieu est la droiture (Deutéronome 32 : 4). Il y a environ 500 versets dans les Saintes Écritures qui traitent de la question de la droiture et la justice. La droiture est quelque chose qui ne dépend que de Dieu, tout simplement parce qu’Il est droit. Si ceci était quelque chose qui dépendait de l’homme, son sens serait relatif et serait soumis aux changements qui expérimente constamment l’humanité. Rappelez-vous ce que la Bible dit : « Toutes les voies d’un homme sont droites à ses yeux, mais celui qui évalue les cœurs, c’est l’Eternel » (Proverbes 21 : 2). Dieu est celui qui détermine ce qui est droit et ce qui ne l’est pas. La droiture est très étroitement liée à la volonté de Dieu. Le grand prédicateur Charles Finney a déclaré quant à la droiture : « La droiture est soutenue dans l’âme humaine par la chambre du Christ à travers la foi et d’aucune autre manière. Il ne peut y avoir droiture dans l’homme derrière son cœur, car rien derrière cela ne peut être volontaire ; par conséquent, il ne peut y avoir aucune droiture dans la nature de l’homme dans le sens qui implique labilité ou vertu. » Janvier 2016 / Impacto évangélique

19


L'assujettissement, plus que d'obéir à des ordres, est une attitude d'honneur du cœur. À un certain moment, une personne peut se sentir obligée de faire quelque chose, que ce soit par engagement, par devoir, ou tout simplement parce que c'est sa responsabilité. Mais même si on le fait, on ne le fait pas avec un sentiment de plaisir, de désir ou avec l'intention de vouloir honorer.

Pour cette raison, il a dit que l’homme a besoin d’un rapprochement de Dieu pour atteindre vraiment la droiture. Les Saintes Écritures mettent spécialement l’accent sur la droiture. La droiture est l’un des éléments qui caractérisent « l’homme selon le cœur de Dieu ». Ceci est l’une des choses qui identifient le vrai croyant et le rendent différent des autres. Le roi David est connu comme « l’homme selon le cœur de Dieu, » et les Saintes Écritures soulignent la droiture en lui. Dans l’histoire des rois d’Israël et de Juda, il est mentionné de diverses manières, en le mettant comme un exemple de ce qui implique d’être droit et les avantages de cela. Ceci est si important pour Dieu que la deuxième fois qu’Il est apparu à Salomon, comme Il l’avait fait à Gabaon, Il l’a averti que s’il agissait comme son père David, il réclamerait son trône sur Israël pour toujours. Comment David a-t-il agi ? Avec intégrité de cœur et droiture (équité), il a fait tout ce qu’on lui a demandé, en respectant les statuts et les jugements de Dieu (1R. 9 : 1-6). La Bible enseigne que Dieu est celui qui connaît et pèse le cœur de l’être humain ; il est impossible de le tromper, et toutes nos actions doivent être réalisées avec intégrité et droiture. L’assujettissement, plus que d’obéir à des ordres, est une attitude d’honneur du cœur. À un certain moment, une personne peut se sentir obligée de faire quelque chose, que ce soit par engagement, par devoir, ou tout simplement parce que c’est sa responsabilité. Mais même si on le fait, on ne le fait pas avec un sentiment de plaisir, de désir ou avec l’intention de vouloir honorer. Quand on aime, l’obéissance et l’assujettissement ne sont pas un fardeau, mais quelque chose qui plaît. Dans les Saintes Écritures, on parle de l’histoire du règne du roi Amatsia (1 Cr. 25), un roi qui a fait ce qui était droit, mais pas avec un cœur parfait. Son problème était le manque d’intégrité dans son cœur, il a fait la bonne chose parce qu’il savait quelles étaient les demandes de Dieu, mais son cœur semblait être loin de vouloir plaire. Ce roi a fait beaucoup de choses bonnes et utiles pour le peuple, mais seulement parce que c’était sa responsabilité. Dans 2 Rois 14, où le même épisode est raconté, l’auteur biblique nous donne un indice important. La Bible dit : « Il fit ce qui est droit aux yeux de l’Éternel, mais pas autant que son ancêtre David... » Cela montre qu’il n’y a pas eu de la justice et de l’intégrité dans son cœur, comme dans celui de David. Il est très important de comprendre que tout qui est fait pour le Seigneur doit être fait

MISSIONNAIRE MONDIAL 20 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

non seulement parce que c’est correct, mais parce qu’il y a un désir de plaire, d’honorer et d’exalter son nom. Non pour des raisons opportunistes, non pour un but lucratif, mais avec de la droiture de cœur. Ceci est la raison pour laquelle on affirme que la droiture est la vérité dans ce qu’on fait, parle, ou pense. C’est la vérité dans la relation personnelle avec Dieu et l’autrui. La droiture est l’une des choses qui sont en train de disparaître dans le monde d’aujourd’hui. La corruption et la tricherie ont pollué tous les domaines sociaux, des maisons les plus humbles à l’élite de chaque pays, et, malheureusement, l’église de Dieu ne peut pas être exclue de cette réalité. Afin que les choses fonctionnent bien aujourd’hui, elles doivent être accomplies dans le mauvais sens, avec l’utilisation du piège, du chantage, de la corruption et des choses semblables. Malheureusement, celui qui fait les choses de façon droite rencontre toujours des obstacles. Cependant, comme des enfants de Dieu, on ne peut pas suivre les voies de ce monde, ni se conformer à cette réalité ; nous devons être transformés par le renouvellement de notre esprit (Rom. 12 : 2 ; Ephésiens 2 : 2) et par la droiture de toutes nos actions. Afin de former de bonnes relations sociales et familiales, on a besoin de la fiabilité, de l’honnêteté, de la sincérité et de la fidélité. La fiabilité et l’honnêteté impliquent d’apprendre à être droits, à honorer la parole, à rejeter le mensonge. Il est impossible d’enseigner tout cela en dehors des connaissances et l’aide de Dieu. Luttez pour la famille que Dieu vous a donnée, cherchez-Lui fidèlement et soyez un exemple de vie pour chaque membre de votre ménage, alors les choses commenceront à changer et seront différentes. Compagnon bien-aimé du ministère, je vous encourage à vous rapprocher chaque jour de plus en plus du Seigneur. Ceci est la seule façon d’apprendre à vivre de façon droite dans ce monde. Rappelez-vous la responsabilité d’être un exemple pour la congrégation où Dieu vous a placé. Rappelez-vous que pour Dieu c’est très important de faire les choses avec droiture de cœur. Ne les faites pas seulement parce que c’est votre responsabilité, ou parce que c’est l’ordre reçu, mais jouissez de faire la volonté du Seigneur avec droiture de cœur. Que la prière de David soit un modèle pour crier à Dieu et lui dire : « Enseigne-moi à faire ta volonté, car c’est toi qui es mon Dieu. Que ton bon Esprit me conduise sur le terrain de la droiture ! » (Psaume 143 : 10) l


REALIDAD HISTOIRE

FOTO: AFP

Le 18 novembre dernier, on a commémoré le 35e anniversaire du plus grand suicide collectif connu dans l'histoire de l'humanité. Il a eu lieu à Jonestown en 1978, quand 909 personnes ont été incitées à boire du punch empoisonné au cyanure. Une véritable folie collective.

LE PLUS GRAND SUICIDE COLLECTIF «

F

inissons déjà. Mettons fin à cette agonie. » Après avoir entendu ces paroles de la bouche du faux pasteur américain Jim Jones, 918 personnes sont mortes le 18 novembre 1978 dans un endroit éloigné de la Guyane, situé dans le nord-ouest de l’Amérique du Sud. Les médias couvrant la tragédie l’ont appelé le « plus grand suicide collectif dans l’histoire. ». Mais pour d’autres, comme Laura Johnston Kohl, l’une des survivantes de la massacre, il était un crime beaucoup plus grave. « Il n’a pas été un suicide de masse. Les gens n’ont pas dit ‘je veux le faire’. Il a été un assassinat en masse, » a déclaré Johnston Kohl à la BBC. Mais qu’est-ce qui s’est passé le 18 novembre qui a causé un tel déchainement de décès, y compris l’assassinat d’un membre du Congrès et trois journalistes ? On devrait commencer à raconter l’histoire dès son origine : trois ans auparavant, quand Jim Jones et les adeptes du Temple du peuple ont décidé de déménager

de la Californie à ce coin caché dans la jungle sud-américaine. LE TEMPLE DU PEUPLE Le Temple du peuple a été un groupe religieux fondé dans les années 50, teinté de secret et toujours dirigé par un personnage voyant : Jim Jones. « La première fois que je me suis rendu au Temple du peuple, je me suis senti à la maison », a déclaré Tim Carter dans un documentaire de la chaîne publique américaine PBS, diffusé il y a 10 ans. Jones a fondé le Temple du peuple dans son natal Indianapolis, Indiana, dans les années 50, avec l’idée d’amalgamer l’idéal socialiste, rejeté à l’époque, dans une communauté où il n’y avait pas de frontières de race ou de nationalité.

Continuer la lecture––

« Au cours de ces nuits blanches, Jones a donné aux membres de Jonestown quatre options : fuir à l'Union soviétique, commettre un 'suicide révolutionnaire', rester à Jonestown pour combattre les envahisseurs, ou fuir vers la jungle, » a révélé le rapport du FBI. Janvier 2016 / Impacto évangélique

21


tions du Temple qui disait : « Je n’ai jamais entendu parler comme il parle, depuis que je suis né, personne ne m’a parlé de cette façon, » dit Hue Fortson, un ancien membre du Temple du peuple en dialogue avec PBS. Et cette fascination est vite devenue loyauté, qui a ensuite été transformée en fanatisme.

Continuer la lecture––

« J’étais à la recherche d’un endroit où on pouvait lutter pour la justice et un monde meilleur. Donc, je me suis jointe au Temple du peuple, » s’est souvenue Johnston Kohl. Mais une grande partie de l’attrait pour gagner des membres ressortait de la parole séduisante de Jones. « Il y avait une chanson dans les célébra-

MISSIONNAIRE MONDIAL 22 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

ET ELLE A FINI DANS L’IDOLÂTRIE. Alors que Jones continuait à ajouter des adeptes à sa communauté -que certains qualifiaient de culte-, sa façon de gérer les choses commençait à lui gagner quelques ennemis. D’abord, il a dû déménager d’Indianapolis à San Francisco avec son groupe d’adeptes. Mais là encore, malgré le soutien de gens comme Harvey Milk, il a décidé de prendre un chemin différent. En 1975, cette route l’a emmené à la Guyane, une ancienne colonie britannique située à côté du Venezuela, où il a décidé de fonder une ville dans laquelle on vivait l’idéal forgé dans le Temple du peuple. « Nous avons choisi la Guyane parce qu’ils parlent anglais et cela ne causerait pas de problèmes avec l’immigration des gens qui voulaient se joindre au projet, » Jager Kohl s’est rappelé.


REALIDAD HISTOIRE

Et tout semblait être en équilibre : près de 900 adeptes ont voyagé de la Californie à la Guyane. Des maisons ont été construites, et on a établi une communauté que beaucoup de ses habitants n’ont pas hésité à qualifier de paradis. « Un paradis socialiste, » Jones avait décrit dans beaucoup d’enregistrements qui ont été trouvés sur l’endroit après la tragédie. « Jonestown est un lieu dédié à vivre pour le socialisme, pour l’égalité économique et raciale. Nous vivons d’une façon commune incroyable, » on entend dans un enregistrement qui a été récupéré par le Bureau fédéral d’enquête (FBI, selon son sigle en anglais) des États-Unis au cours de l’enquête sur les faits. On a établi des fermes communautaires, qui ont fourni une grande partie des provisions de Jonestown, et celles qui manquaient ont été apportées de Georgetown, capitale de la Guyane, grâce à un accord commercial avec le gouvernement du pays. Mais peu à peu, la personnalité de Jones a commencé à devenir erratique. Plus exigeante. NUITS BLANCHES Selon le rapport des enquêtes révélé par le FBI, Jones a créé ce qu’on a appelé « des nuits blanches, » où on simulait des suicides avec du cyanure et d’autres substances. Ces jours-là, il a commencé ses accusations, en parlant des « traîtres » et des « porcs capitalistes » pour décrire les menaces présumées de la CIA contre son « paradis ». « Au cours de ces nuits blanches, Jones a donné aux membres de Jonestown quatre options : fuir à l’Union soviétique, commettre un ‘suicide révolutionnaire’, rester à Jonestown pour combattre les envahisseurs, ou fuir vers la jungle, » a révélé le rapport du FBI. Cette action a été décrite comme un « lavage de cerveau. » En octobre 1978, les allégations d’abus à Jonestown ont atteint les oreilles du représentant de la Chambre pour l’État de Californie, Leo Ryan, qui a décidé de visiter Jonestown. « Avec la visite imminente, Jones a commencé à parler d’un ton fataliste et à renforcer son discours. Il a qualifié de traîtres aux gens qui essayaient de partir avec le député Ryan, » a déclaré Johnston Kohl.

Cette partie de l’histoire devient trouble : selon le témoignage des rares survivants de ce jour-là, le 18 novembre, le député Ryan a conclu sa visite à Jonestown. Avant de partir en direction de Georgetown dans un avion de tourisme, il a invité les gens qui voulaient aller avec lui vers les États-Unis. Quelques-uns des membres du Temple du peuple ont accepté l’invitation, et sont sortis avec la délégation qui comprenait trois journalistes, mais à mi-chemin plusieurs d’entre eux ont pris plusieurs armes et ont commencé à tirer sur Ryan et les autres. Ils sont tous morts. ASSASSINAT DE MASSE La santé mentale de Jones s’est effondrée, ou alors ont pensé plusieurs témoins. Le leader a ordonné de réunir tous les membres de la communauté de Jonestown, il a réitéré que les menaces contre le paradis étaient réelles. On devait faire une révolution de « mort ». « Pour l’amour de Dieu, le temps est venu de mettre fin à ceci, » on peut entendre sur l’enregistrement dans un état de quasi-délire. Puis, il a jeté la phrase prémonitoire de la mort. « Nous avons obtenu tout ce que nous voulions dans ce monde, nous avons eu une bonne vie et nous avons été aimés, » a-t-il dit. « Finissons déjà. Mettons fin à cette agonie. » Les secrétaires et les infirmières travaillant à Jonestown ont commencé à donner des flacons remplis avec du cyanure. Les gens l’ont bu. Ils l’ont également donné aux enfants et aux bébés. Plus de 900 personnes sont tombées mortes dans l’immense kiosque en bois et ses environs. Lorsque les médias ont raconté la tragédie, elle a été consacré comme le plus grand suicide collectif dans l’histoire. « Et les enfants ? Ils ne se sont pas suicidés. On a arraché les bébés aux mères, et puis on leur a dit qu’il était impossible de vivre sans eux, » a dit Johnston Kohl. « Maintenant que je réfléchis sur ceci je me rends compte que la chose qu’a corrompu Jones a été le pouvoir. Tout le temps que nous sommes restés en Guyane, il a toujours eu le contrôle absolu. » Jones a été retrouvé mort aussi, mais il n’avait pas été abattu par le cyanure, mais par le coup de feu d’un fusil de chasse l Janvier 2016 / Impacto évangélique

23


LE PENTATEUQUE Cette œuvre de Paul Hoff, un missionnaire avec plus de 40 années de service en Amérique latine, nous pousse à chercher une connaissance plus approfondie des Saintes Écritures et fournit un grand encouragement spirituel.

L

a preuve concluante de l’amour divin est dans le fait que Dieu s’est révélé à l’homme, et cette révélation a été enregistrée dans la Bible. Née à l’Est, et remplie du langage, du symbolisme et des pensées typiquement orientaux, la Bible a quand même un message pour toute l’humanité, sans distinction de race, de culture ou de capacité de l’individu. Il y a un contraste entre elle et les livres d’autres religions parce qu’elle ne raconte pas une manifestation divine à un seul homme, mais une révélation progressive enracinée dans la longue histoire d’un peuple. Dieu s’est révélé à certains moments de l’histoire humaine. Créé pour comprendre pleinement le Nouveau Testament, le livre « Le Pentateuque » est un matériau de valeur pour ceux qui enseignent et prêchent la foi chrétienne. Écrite par le pasteur Pablo Hoff Becker, un prédicateur avec plus de quatre décennies de travail évangélique en Amérique du Sud, cette œuvre présente un matériel qui expose le noyau des cinq livres écrits par le prophète Moïse. Publié en espagnol en 1978, le texte met l’accent sur la saine doctrine au moment d’examiner de près la première partie des Saintes Écritures. Bien que la Genèse soit étroitement liée aux autres livres de l’Ancien Testament, elle est davantage liée d’une certaine façon au Nouveau Testament. Certaines questions de la Genèse ne réapparaissent que jusqu’au moment où elles sont discutées et interprétées dans le Nouveau Testament. Elles comprennent la chute de l’homme, l’institution du mariage, le jugement du déluge, la justice que Dieu donne au croyant, le contraste entre le fils de la promesse et celui de la chair, et le peuple de Dieu comme des étrangers et des pèlerins. Le livre de l’Apocalypse, en particulier, raconte l’accomplissement des questions importantes posées dans la Genèse. MISSIONNAIRE MONDIAL 24 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

LE RÉDEMPTEUR Écrit dans un style simple et direct, « Le Pentateuque » est le résultat d’une série de cours sur les livres historiques de la Bible -la Genèse, l’Exode, le Lévitique, les Nombres et le Deutéronome- que l’auteur a préparés pour enseigner dans les écoles bibliques et des cours d’extension. Fournie avec une série d’illustrations qui renforcent son contenu,


LITTÉRATURE

L'Exode est un maillon indispensable pour unir inséparablement le Pentateuque. Il continue l'histoire des Hébreux commencée dans la Genèse dans le même style unique de celle-ci et en accentuant l'élément personnel. C'est la figure de Dieu qui domine la plupart de l'Exode. Les questions sur le système sacerdotal et la loi de la sainteté posées dans l'Exode, à son tour, se développent dans le Lévitique. Aussi l'histoire du départ d'Israël vers la terre promise, qui constitue la plupart du livre des Nombres, trouve son origine dans l'Exode.

l’œuvre indique dans son introduction que plus de trois quarts des Saintes Écritures correspondent à l’Ancien Testament, et souligne également que cette partie de la Bible traite de la préparation du rédempteur. La figure de Dieu domine le premier chapitre de la Bible. Son nom est trouvé trentecinq fois dans les trente-quatre versets. Le mot traduit comme Dieu est Elohim sous la

forme plurielle. Cependant, quand on fait référence à Dieu, on utilise toujours un verbe singulier, qui nous dit que Dieu est un. En hébreu, la forme plurielle exprime parfois l’intensité ou la plénitude. Donc, le mot Elohim indique sa majesté, sa puissance infinie et son excellence. Il possède pleinement toutes les perfections divines. Continuer la lecture–– Janvier 2016 / Impacto évangélique

25


Continuer la lecture––

Nombres est l'un des livres les plus humaines et les plus tristes de la Bible. Il montre comment les Hébreux ont échoué à réaliser les idéaux que Dieu leur avait proposés. Ils ont atteint le bord de la terre promise, mais ils avaient la personnalité d'un esclave lâche, dépendant et incapable de faire face à la perspective de lutte. Ils ont perdu la foi faible qu'ils avaient et ont voulu retourner en Egypte. De là, ils ont commencé leur pèlerinage qui a duré trente-huit ans. Cependant, Nombres ne raconte en détail que l'histoire de la première et la dernière année, car dans les années qui ont suivi l'apostasie rien de valeur religieuse permanente ne s'est produit.

MISSIONNAIRE MONDIAL 26 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


LITTÉRATURE

PEUPLE D’ISRAËL Missionnaire d’origine américaine, Hoff Becker, au cours du développement du livre, laisse une série de questions après avoir adressé chaque sujet du Pentateuque afin de consolider la connaissance partagée. En ce sens, dans la préface de son texte, il indique que les leçons de son œuvre devraient être étudiées après la lecture des parties pertinentes de la Bible. Il souligne également que ses questions poursuivent le but d’aider le lecteur à obtenir ses propres richesses spirituelles de la Parole de Dieu. L’Exode est un maillon indispensable pour unir inséparablement le Pentateuque. Il continue l’histoire des Hébreux commencée dans la Genèse dans le même style unique de celle-ci et en accentuant l’élément personnel. C’est la figure de Dieu qui domine la plupart de l’Exode. Les questions sur le système sacerdotal et la loi de la sainteté posées dans l’Exode, à son tour, se développent dans le Lévitique. Aussi l’histoire du départ d’Israël vers la terre promise, qui constitue la plupart du livre des Nombres, trouve son origine dans l’Exode. Enfin on trouve dans le Deutéronome un écho tant des Nombres que de l’Exode. C’est pour cela que l’Exodus est appelé « Le cœur du Pentateuque. » Le Pentateuque, qui raconte l’histoire et les vicissitudes du peuple d’Israël, du point de vue de Pablo Hoff, est le fondement de la Bible et se présente comme un outil important pour former les disciples de Jésus-Christ. En ce sens, l’écrivain évangélique né aux États-Unis, fondateur et président de l’Institut biblique national du Chili, fournit dans son œuvre des données historiques, archéologiques et géographiques qui aident à clarifier le pilier des Saintes Écritures et de la foi chrétienne. Tout comme l’Exode a pour thème la communion que Dieu offre à son peuple par sa présence dans le tabernacle, le Lévitique présente les lois par lesquelles Israël devrait maintenir cette communion. Le Seigneur voulait apprendre à son peuple, les Hébreux, à se sanctifier. Le mot sanctification signifie se détourner du mal et se dédier au service de Dieu. C’est une condition nécessaire pour jouir de la communion avec Dieu. Les lois et les institutions du Lévitique faisaient que les Israélites prennent conscience de leurs péchés et leur besoin de la miséricorde divine. En même temps, le système sacrificiel leur a enseigné que Dieu lui-même fournissait les moyens pour expier leurs péchés et sanctifier leur vie.

CROIRE EN LA PAROLE Hoff, qui a fait une longue carrière missionnaire en Bolivie, en Argentine et au Chili, des pays qu’il a parcouru portant la Parole du Seigneur, a structuré son livre en six parties et dans chacune il a approfondi les parties du Pentateuque qui sont les plus pertinentes. Noé, Abraham, Isaac, Jacob, Joseph et Moïse sont quelques-uns des personnages bibliques inclus dans le texte, qui, adhéré aux Saintes Écritures, donne une vue d’ensemble depuis la création de la terre jusqu’à la mort de l’homme « sauvé des eaux. » Nombres est l’un des livres les plus humaines et les plus tristes de la Bible. Il montre comment les Hébreux ont échoué à réaliser les idéaux que Dieu leur avait proposés. Ils ont atteint le bord de la terre promise, mais ils avaient la personnalité d’un esclave lâche, dépendant et incapable de faire face à la perspective de lutte. Ils ont perdu la foi faible qu’ils avaient et ont voulu retourner en Egypte. De là, ils ont commencé leur pèlerinage qui a duré trente-huit ans. Cependant, Nombres ne raconte en détail que l’histoire de la première et la dernière année, car dans les années qui ont suivi l’apostasie rien de valeur religieuse permanente ne s’est produit. Renforcée avec une annexe qui examine certaines théories des chercheurs chrétiens sur la création, l’œuvre du révérend Pablo Hoff Becker fait partie du catalogue de la maison d’édition Vida, spécialisée dans la littérature chrétienne, et l’une des sept publications produites par cet homme serviteur de Dieu. Avec plus de deux décennies d’existence, « Le Pentateuque » encourage aussi les gens évangéliques à recourir à la Bible comme une source indispensable de connaissances et savoir, et à ne jamais cesser de croire en la Parole. Le Deutéronome est beaucoup plus que la simple répétition de la loi. On explique les privilèges et les responsabilités du peuple choisi et sa relation avec Jéhovah. Jéhovah est le seul Dieu, le « Dieu fidèle qui garde son alliance et sa bonté jusqu’à la millième génération envers ceux qui l’aiment et qui respectent ses commandements. » Israël est le peuple élu de Jéhovah en vertu de l’alliance qu’il a fait avec eux au Sinaï. Israël est un royaume de prêtres et une nation sainte. Les Israélites hériteront toutes les promesses faites à leurs pères. Puisqu’Israël est le seul peuple avec qui le Seigneur a établi une alliance, ils devaient le vénérer et l’aimer. Grâce à l’alliance, Israël jouissait des privilèges les plus sublimes l Janvier 2016 / Impacto évangélique

27


MISSIONNAIRE MONDIAL 28 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


MUSIQUE

À JÉSUS-CHRIST, VIENS SANS TARDER L'hymne qui donne un message de confiance et d'optimisme autour de l'amour de Jésus-Christ a été écrit par le poète américain George Frederick Root.

C

omposée par l’écrivain nord-américain George Frederick Root, qui est née le 30 août 1820, la chanson « À Jésus-Christ, viens sans tarder » a un lieu particulier dans l’histoire de la musique chrétienne. Basée sur l’Évangile selon Saint Mathieu (18 : 20), cette ode apporte une grande dose d’espoir au sujet du calme que le Seigneur donne aux êtres humains qui acceptent se soumettre à son Pouvoir, et renforce la foi en Dieu. Cimentée dans le passage biblique « car là où il y en a deux ou trois assemblés en mon nom, je suis là au milieu d’eux », l’hymne, écrit en 1870, donne un message de confiance et d’optimisme autour de l’amour de Jésus-Christ. Ainsi, avec clarté et transparence, George Root affirme dans sa lettre que Dieu est dans l’attente des enfants et remarque qu’Il aspire au bien-être de son troupeau. Root rappelle aussi qu’il faut écouter le Seigneur aujourd’hui et pas demain car il pourrait être trop tard. On a beaucoup écrit au sujet de la vie de Root.

À JÉSUS-CHRIST, VIENS SANS TARDER 1 À Jésus-Christ, viens sans tarder, qui est aujourd'hui entre nous, et il te convie à un doux souci, tendre en disant : « viens ». CHŒUR Oh !, comme agréable notre réunion, quand là-bas, Seigneur, chez-toi, nous sommes avec toi en communion, en jouissant le bien éternel. 2 Pense qu'Il peut seulement combler ta triste poitrine de plaisir et de paix ; et parce qu'il aspire à ton bien-être, il te dit de nouveau : « viens ». 3 Sa voix écoute sans hésiter, et agréable, il accepte ce qu'aujourd'hui il te donne demain, il n'y aura pas de lieu ne t'arrête pas, viens.

Élevé dans un foyer chrétien, George a pratiquement démontré son intérêt à la musique depuis qu’il a ouvert les yeux. Quand il avait treize ans, il a dominé le même nombre d’instruments musicaux et il a précisé qu’il deviendrait un référent du chant congrégationnel. Cinq ans plus tard, en automne 1838, il a déménagé à Boston, l’une des grandes villes les plus anciennes des États-Unis, où il a pris des cours de piano et a commencé à construire une prestigieuse carrière musicale. En 1945, après sept ans de travailler dans une église à Boston, George a été recruté comme professeur de musique dans l’Institute de New York des Aveugles, institution crée par le philanthrope Samuel Wood, où il a connu la poétesse Fanny Crosby, l’une des compositrices les plus prolifiques de la musique sacrée, avec qui il a écrit près de soixante-dix chansons séculières entre 1851 et 1857. La croissance musicale de Root s’est complémentée avec un voyage d’études qui l’amena à parcourir le Vieux Continent en 1850. À son retour de l’Europe, Root a commencé à travailler avec Lowell Mason, personnalité éminente dans la musique religieuse des ÉtatsUnis de ce temps, qui a réussi à le joindre au corps de maîtres de l’Académie de Musique de Boston. De la même manière, George s’est positionné comme un référent de la chanson populaire américaine et en 1859 il s’est déplacé à la grande ville de Chicago, connue comme la ville des vents, avec le but de travailler dans l’éditorial évangélique Root & Candy, propriété de son frère aîné. Lauréat du Doctorat de Musique par l’Université de Chicago en 1872, George Frederick Root fait partie du Temple de la Renommée de la Musique Américaine. Il est mort le 6 août 1985, dans l’île Bailey, située sur la côte de l’État nord-américain de Maine, après beaucoup d’années au service du Seigneur. « À Jésus-Christ, viens sans tarder », l’un de ses hymnes les plus emblématiques, est arrivé aux chrétiens latino-américains grâce à Juan Bautista Cabrera, évangélique espagnol qui a traduit la chanson en 1865 l Janvier 2016 / Impacto évangélique

29


CHRÉTIEN ILLUSTRE Érasme de Rotterdam, érudit évangélique fructueux et de caractère multiforme, s'est établi comme l'un des principaux promoteurs de la foi en Dieu pendant la transition entre le Moyen Age et le monde moderne. José Fernández

P

oète, auteur, théologien et humaniste hollandais, né à Rotterdam le 28 octobre 1469, Gert Geertsz, connu universellement comme Érasme de Rotterdam, a été un érudit chrétien prolifique et multiforme, avec une production brillante et une puissante influence sur les courants spirituels de son temps, qui est entré dans l’histoire comme l’un des principaux promoteurs de la foi de la Renaissance. Sa contribution la plus audacieuse, originale et éblouissante a été sa proposition de réformer l’Église catholique, sur la base des exemples de modestie et d’humilité fournis par les premiers chrétiens. PREMIERS PAS En 1474, quand il avait cinq ans, il a commencé à fréquenter l’école primaire à Gouda avec son frère Pierre, et un an plus tard est entré dans l’école des Frères de la vie commune, située dans la ville de Deventer, aux Pays Bas. Là, il a reçu ses premières leçons de latin et a commencé à montrer des signes d’une vocation humaniste forte, encouragée par certains enseignants comme Rudolph Agricola, auteur de plusieurs traités célèbres à l’époque. Entre 1477 et 1478, il a vécu pendant plusieurs mois à Utrecht, où il a été un membre du chœur du temple.

Érasme a voyagé à la ville de Londres en 1499, et là-bas il a eu l'occasion d'écouter John Colet, théologien anglais, dans un exposé sur la vie de Paul à l'Université d'Oxford. Une fois terminé, Érasme s'est rapproché de Colet et a tenu une longue conversation avec lui sur la façon de faire une vraie lecture de la Bible, qui a profondément influencé sa pensée. Puis, en 1500, il a écrit l'une de ses œuvres les plus réussies : « Adages, » une collection de plus de 800 proverbes et morales des traditions de la Grèce et la Rome antiques. Le livre est arrivé à avoir plus de 60 éditions. MISSIONNAIRE MONDIAL 30 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

La mort de sa mère, en 1484, a précipité l’arrêt de ses études à Deventer et son retour immédiat, accompagné de son frère, à Gouda, où l’éducation des deux garçons est restée dans les mains de trois précepteurs religieux. Un an plus tard, le futur héros de la foi est allé à l’école de Bois-le-Duc, où il est resté pendant une courte période de temps, car la propagation rapide d’une épidémie de peste a déterminé son retour à Gouda, ville où il est tombé gravement malade, souffrant de fièvres fortes et fréquentes. Remis de ses maladies, il a continué à étudier avec ténacité et à se préparer pour servir Dieu, et en 1487 il est entré dans un couvent de l’église traditionnelle situé dans la ville de Steyn. De cette époque date son premier ouvrage, un traité spirituel intitulé « Éloge de la vie monastique, » qui a montré clairement sa vocation chrétienne sincère. Intéressé, donc, à la littérature, il a lu et a étudié les œuvres des principaux classiques latins. Ces lectures l’ont encouragé à composer de nombreux poèmes en latin, lequel, à cette époque-là, il dominait déjà parfaitement. ÉRUDIT DU SEIGNEUR En 1495, Érasme de Rotterdam s’est installé à Paris, au Collège de Montaigu, pour poursuivre des études supérieures en théologie à l’Université de la Sorbonne, où il s’est spécialisé dans l’analyse des textes bibliques. Il est devenu ami, dans la capitale française, de l’écrivain et théologien Robert Gaguin, sous la protection duquel il a été accepté dans les principaux forums de Paris. Un an plus tard, il a montré un intérêt pour la pédagogie, à la suite des leçons particulières qu’il a commencé à enseigner pour gagner sa vie. Il a également cherché un soutien financier pour financer ses projets éditoriaux.


HÉROS DE LA FOI

Continuer la lecture–– Janvier 2016 / Impacto évangélique

31


Continuer la lecture––

Érasme a voyagé à la ville de Londres en 1499, et là-bas il a eu l’occasion d’écouter John Colet, théologien anglais, dans un exposé sur la vie de Paul à l’Université d’Oxford. Une fois terminé, Érasme s’est rapproché de Colet et a tenu une longue conversation avec lui sur la façon de faire une vraie lecture de la Bible, qui a profondément influencé sa pensée. Puis, en 1500, il a écrit l’une de ses œuvres les plus réussies : « Adages, » une collection de plus de 800 proverbes et morales des traditions de la Grèce et la Rome antiques. Le livre est arrivé à avoir plus de 60 éditions. En Angleterre, Érasme a donné une chaire comme professeur titulaire de théologie dans l’Université de Cambridge, où il a construit des amitiés qui ont duré toute sa vie : le déjà mentionné John Colet, Thomas More, Thomas Linacre et John Fisher, hommes d’un grand humanisme chrétien et d’une théologie appuyée sur la Bible et sur les parents de l’église. Dans

MISSIONNAIRE MONDIAL 32 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

la même époque, on lui a offert un travail viager dans le Queen’s College. Cependant, il l’a refusé et est parti en Italie. Après, en septembre 1506, l’Université de Turin lui a accordé le titre de docteur en théologie. UN VASTE TRAVAIL Érasme a continué à développer ses connaissances de grec et a commencé à étudier l’hébreu et l’araméen en Italie. Alors, à partir de ses liaisons, il a été entouré des personnages illustres de son époque, qui pensaient exactement comme lui et qui repoussaient les abus du clergé de l’église traditionnelle et des moines ignorants. Sa renommée s’est progressivement étendue sur toute l’Italie, et ses idées sur l’élévation intellectuelle et religieuse ont commencé à être connues et discutées. Après, en 1509, il a écrit une autre de ses œuvres


HÉROS DE LA FOI

importantes, « L’Éloge de la folie, » qui s’est distinguée par ses sévères critiques contre le catholicisme. Il est impossible d’aborder, dans un bref aperçu, toute la vaste et variée production imprimée d’Érasme de Rotterdam, dont le travail a apporté des innovations essentielles à un niveau principalement religieux. Il est donc nécessaire de réduire l’analyse de ses textes à une révision sommaire de ceux qui ont eu l’incidence la plus élevée parmi les écrivains, religieux et intellectuels de son temps, en citant par exemple le « Manuel du gentleman chrétien », publié en 1503, qui est un recueil destiné à susciter en le soldat ignorant une conscience chrétienne digne pour lui montrer

le chemin qui mène à Jésus-Christ. Devenu le chef visible d’un courant renouvelé de la foi dans le Seigneur, qui dénonçait les abus et le relâchement des catholiques, et qui préconisait la suprématie de certaines valeurs telles que la tolérance et le maintien, à tout prix, de la paix ; Érasme s’est aussi distingué par l’édition philologique des épîtres de Jérôme de Stridon, qui a traduit la Bible du grec et de l’hébreu en latin, et des paraphrases du Nouveau Testament, une approche à la culture populaire européenne de l’Évangile. Les deux œuvres ont souligné son désir de jeter une lumière nouvelle sur le christianisme. Grand érudit et participant, à cette époque, aux grands forums académiques du monde entier, Érasme de Rotterdam a été un écrivain très original qui a mis son esprit et la perspicacité lucide et ironique de sa plume au service d’une réforme de l’église et la société pour atteindre un retour au véritable esprit du christianisme, perdu dans le formalisme abstrait et scolastique, et dégénéré par les institutions corrompues et le ritualisme ecclésiastique. Cependant, et bien que ses idées aient été répandues dans presque toute l’Europe, il a eu une vie douloureuse, aggravée par la goutte et le rhumatisme. À la fin de sa vie, Érasme a fait face aux événements politiques, culturels et religieux qui se passaient rapidement un après l’autre dans le Vieux Continent, avec courage et sans prendre aucune pause dans son travail intellectuel. Ainsi, après l’arrivée des Turcs aux portes de Vienne, il a écrit « Très utile question de savoir si on doit faire la guerre aux Turcs » en 1530, et a commencé à préparer un texte qu’il voulait laisser comme l’héritage imprimé de ses idées morales et théologiques : « Ecclésiaste, » un traité sur la prédication publié en 1534. Après ce genre d’héritage théologique, Érasme a encore eu la force pour continuer à travailler et pour écrire un traité final, publié en 1535 sous le titre « Sur la pureté de l’église chrétienne. » Au début de 1536, il était gravement malade. Puis, au début de juillet, il est devenu si malade qu’il a dû abandonner même la lecture. Le douzième jour du mois, les amis qui entouraient son lit de mort l’ont entendu écrier : « Ô Jésus, miséricorde ! Seigneur, sauvez-moi ! Seigneur, ayez pitié de moi ! » Il a ensuite prié Dieu dans sa langue maternelle et a quitté ce monde l

Grand érudit et participant, à cette époque, aux grands forums académiques du monde entier, Érasme de Rotterdam a été un écrivain très original qui a mis son esprit et la perspicacité lucide et ironique de sa plume au service d'une réforme de l'église et la société pour atteindre un retour au véritable esprit du christianisme, perdu dans le formalisme abstrait et scolastique, et dégénéré par les institutions corrompues et le ritualisme ecclésiastique. Cependant, et bien que ses idées aient été répandues dans presque toute l'Europe, il a eu une vie douloureuse, aggravée par la goutte et le rhumatisme.

Janvier 2016 / Impacto évangélique

33


LA GUÉRISON DE

JULIÁN

La vie de Julian Mayta Choque a été marquée par la douleur depuis son enfance. Affecté par un accident quand il était juste un enfant, il a développé une ostéomyélite chronique. Il s'est adonné à la boisson pour oublier la souffrance et l'indifférence de ses parents. Dans un monde sans lumière, il a trouvé le Seigneur.

Marlo Pérez Foto: Allison Alcántara y archivo familiar

MISSIONNAIRE MONDIAL 34 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


BIOGRAPHIES

Janvier 2016 / Impacto évangélique

35


J

ulián n’a pas toujours cru aux miracles, mais depuis qu’il a été victime d’un terrible accident à l’âge de neuf ans, il a fléchi devant le nombre de saints et de vierges que sa famille adorait. Quelques années plus tard et vaincu par la maladie, il s’est tourné vers le seul et vrai Seigneur des miracles. Il a été guéri et est devenu un témoin de sa puissance. Julián Mayta Choque a été victime d’un accident en 1991, quand il jouait à une hauteur élevée à l’intérieur de son école, située dans la ville de Copacabana, sur les rives du lac Titicaca en Bolivie. Tout à coup, il a glissé et est tombé sur son bras gauche. Le résultat : une douleur intense et plusieurs fractures graves. Lorsqu’il a été transporté à l’hôpital pour enfants de la ville, les médecins ont détecté des fissures et de petits os qui se sont détachés en raison du coup et qui se sont répandus à l’intérieur de ses muscles. En réponse, les spécialistes ont MISSIONNAIRE MONDIAL 36 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

recommandé à ses parents, Rufino Mayta et Eugenia Choque, de préserver la santé du plus jeune de leurs quatre enfants en le soumettant à un an de traitement et de réadaptation physique. RÉSIGNÉ À SOUFFRIR Ses parents l’ont fait abandonner l’école et lui ont interdit de jouer avec ses amis du quartier. Cela l’a plongé dans une profonde dépression qui l’a isolé de sa famille et lui a arraché l’espoir de vivre comme un enfant normal. Le repos complet était la garantie la plus importante pour sa guérison, mais il ne l’a pas compris. « Ils étaient des moments très tristes et dévastateurs, car, en tant qu’un enfant, je ne pouvais pas jouer, marcher, dormir ou faire des choses simples comme aller à l’école ... Cette maladie m’a abattu dans le lit, » se souvient-il. Un an après sa réhabilitation, ses parents ont négligé la santé de Julián et sa fracture a déve-


BIOGRAPHIES

loppé une ostéomyélite chronique, une infection osseuse causée par des bactéries, de la mycose et d’autres micro-organismes. La maladie a affaibli ses muscles et il a développé d’énormes plaies et des blessures. Julián s’est résigné à nouveau à vivre entre la douleur et les larmes. « Un jour, les médecins ont demandé à ma mère d’amputer mon bras, ou d’aller à l’étranger pour le traiter ... Ma mère et moi avons quitté cet hôpital en pleurant, » se souvient Julián.

SAINTS ET VIERGES En voyant que les énormes quantités de médicaments prises par Julián n’ont pas atténué ses douleurs, lui et toute sa famille se sont cramponnés à leurs traditions religieuses, en se tournant vers le grand nombre de saints et de vierges qu’ils adoraient. La participation aux fêtes patronales faisait partie de leurs rituels. « Dans ma chambre, j’avais quatre vierges, par exemple, la vierge d’Urkupiña de la ville de

Continuer la lecture–– Janvier 2016 / Impacto évangélique

37


Un an après sa réhabilitation, ses parents ont négligé la santé de Julián et sa fracture a développé une ostéomyélite chronique, une infection osseuse causée par des bactéries, de la mycose et d'autres microorganismes. La maladie a affaibli ses muscles et il a développé d'énormes plaies et des blessures. Julián s'est résigné à nouveau à vivre entre la douleur et les larmes.

Continuer la lecture––

Cochabamba, et la vierge de Copacabana, à qui je demandais le plus mais qui ne m’a jamais guéri... Nous adorions beaucoup d’images parce qu’on n’a jamais eu connaissance de la parole de Dieu, qui dit que tout cela est de l’idolâtrie, » dit-il. Après une année de prières, ses parents ont négligé à nouveau la santé de Julián et son bras a empiré, ce qui a causé des douleurs aiguës et atroces qui l’ont amené à

MISSIONNAIRE MONDIAL 38 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

souhaiter la mort avant la vie. « Mes parents ne m’ont jamais donné d’affection, ou un câlin ou un baiser. Ça a influencé mon caractère et a changé ma vie ... Je n’ai pratiquement jamais connu l’amour, » dit-il. LES KALLAWAYAS Quelque temps plus tard, ses parents ont demandé de l’aide aux sorcières de la région, mieux connus comme les Kallawayas (des aborigènes


BIOGRAPHIES

qui ont habité une grande partie des plaines de la Bolivie et du Pérou), lesquels l’ont soumis à leurs rites et cérémonies païennes. Ils avaient des divinités comme la « Pachamama » et les différents « Apus » de la région, auxquels ils ont consulté pour la guérison de Julián. Après plusieurs années de visites constantes aux hôpitaux, son père, qui était un marchand prospère dans la frontière entre la Bolivie et le Pérou, a épuisé toutes ses ressources disponibles et est tombé dans le désespoir et la frustration. Son manque de contrôle l’a amené à boire constamment dans des bars et des pubs, et à décharger toute sa colère contre sa femme et sa famille. Des années plus tard, Julián se trouverait dans la même situation. « L’idolâtrie et le culte que nous avons donné à ces images ont changé mon comportement et celui de mon père, » dit-il. LES BATOS LOCOS En 1997, alors qu’il était encore un adolescent de 14 ans, Julián continuait avec les mêmes maux et difficultés. Toutefois, cela ne l’a pas empêché de sortir dans les rues avec ses camarades de classe pour boire de l’alcool et d’autres boissons originaires de son pays, qui l’ont aidé à soulager sa douleur et à oublier ses peines. De cette façon, Julián a été introduit dans le gang des « batos locos, » un groupe d’écoliers qui cherchaient la bagarre contre d’autres écoles de l’autre côté de la frontière, dans la ville de Yunguyo au Pérou. Pour cela et d’autres troubles publics, Julián et plusieurs d’entre eux ont été persécutés par la police péruvienne dans cette ville frontalière, où la contrebande a prévalu plus que la justice. « Quand il y avait des fêtes patronales au Pérou, nous traversions la frontière jusqu’à cette ville péruvienne et nous cherchions la bagarre dans des fêtes et des discothèques, » se souvient-il. Après un certain temps, loin de la violence de la rue, Julian, âgé de 18 ans, a travaillé comme vendeur d’alcool dans une cave de sa ville. Plus tard, il a travaillé comme agent de frontière dans la ville de Copacabana. Cela a facilité son entrée au Pérou. « J’étais plein de colère et de frustration en raison de ma maladie ... Le plus jeune de mes frères, j’étais le plus violent de tous. J’ai humilié toute ma famille et mes parents à cause de mon impuissance et de croire qu’ils n’avaient jamais souffert autant que moi, » dit Julian. En 2004, Julián s’est installé dans un quar-

tier peuplé de la capitale péruvienne avec sa sœur aînée et un beau-frère péruvien, lesquels lui ont donné l’opportunité de travailler dans la vente de pièces automobiles pour des voitures. Une grande partie de ses profits ont été gaspillés lors des fêtes et des beuveries. « Seul au Pérou, les blessures sur mon bras gauche ont augmenté. C’était comme vivre avec une balle logée dans le bras ... Avec le temps, je me suis habitué à vivre avec la maladie et la douleur, je bandais et soignais mon bras moimême, » il révèle. LE CHEMIN VERS L’ÉVANGILE Au milieu de cette année-là, Julián a reçu la visite d’un pasteur d’une église chrétienne dans la capitale du Pérou, qui a commencé à lui parler du Seigneur et qui l’a invité à sa congrégation. Après quelques semaines, il a ressenti le besoin du Créateur et s’est rendu au temple évangélique. « Quand je suis arrivé à la maison du Seigneur et j’ai vu les frères qui louaient, je m’ai souvenu de Lui, et Lui ai demandé pourquoi il ne me guérissait pas, » se souvient-il en pleurant. À la fin du service, Julián s’est dévoué à l’Évangile. Quelques jours plus tard, il a remarqué un changement en lui et n’a jamais ressenti le besoin de boire de l’alcool pour calmer ses douleurs. « Le Christ m’a changé ! Et je ne bois plus », a-t-il dit à tous ses amis. GUÉRISSEZ-MOI, DIEU Toujours avec les blessures sur son bras, Julián est retourné dans sa ville natale en 2010 et a commencé à écouter l’émission télévisée « Hora de la Transformación, » du révérend Rodolfo González Cruz, diffusée sur une grande chaîne de télévision de l’époque. Cela l’a poussé à franchir la frontière de son pays en vélo et à se rendre à l’une des églises du Mouvement Missionnaire Mondial dans la province de Yunguyo au Pérou. Après plusieurs mois d’écouter les messages du serviteur de Dieu, Bethel Televisión est venu à sa ville et il a syntonisé l’une des conventions de masses tenues au Pérou. En face de l’écran de télévision, Julián s’est incliné et a demandé au Seigneur la guérison de son bras. Quelques semaines plus tard, ses blessures ont commencé à sécher et sa peau a été guérie, laissant une énorme cicatrice en place, comme preuve de ce que Dieu a fait en lui. « Dieu m’a guéri et depuis lors j’ai servi mon Seigneur, » révèle Julián, transformé et libéré l

Après plusieurs années de visites constantes aux hôpitaux, son père, qui était un marchand prospère dans la frontière entre la Bolivie et le Pérou, a épuisé toutes ses ressources disponibles et est tombé dans le désespoir et la frustration. Son manque de contrôle l'a amené à boire constamment dans des bars et des pubs, et à décharger toute sa colère contre sa femme et sa famille. Des années plus tard, Julián se trouverait dans la même situation.

Janvier 2016 / Impacto évangélique

39


LE BESOIN DES INTERCESSEURS « Je me suis prosterné devant l’Eternel, comme précédemment, 40 jours et 40 nuits, sans manger de pain et sans boire d’eau, à cause de tous les péchés que vous aviez commis en faisant ce qui est mal aux yeux de l’Eternel pour l’irriter. En effet, *j’étais tremblant de peur en voyant la colère et la fureur dont l’Eternel était animé contre vous au point de vouloir vous détruire » Deutéronome 9 : 18-19. Rev. Luis M. Ortiz

M

oïse, ce grand homme de Dieu, on le voit si surchargé et si préoccupé à cause du péché du peuple et à cause du danger imminent et le châtiment qui planait sur eux. Pour cette situation, Moïse s’est prosterné en s’interposant avant la menaçante justice divine pendant quarante jours, jusqu’à ce qu’il prévalût. Frères aimés, Dieu infini ne croisera jamais pour punir, il ne passera pas au-dessus d’un homme prosterné dans l’humiliation, la supplique et l’intercession en faveur du peuple. C’est la prière qui arrête le bras de Dieu pour punir et qui bouge le bras de Dieu pour sauver. Dans le temps de Moïse, le peuple a rejeté Dieu et a fait un veau d’or pour l’adorer. Comme dans le temps de Moïse, aujourd’hui la majorité immense de l’humanité a rejeté Dieu pour se faire « des veaux d’or. » « Puisque tout en connaissant Dieu, ils ne lui ont pas donné la gloire qu’il méritait en tant que Dieu et ne lui ont pas montré de reconnaissance ; au contraire, ils se sont égarés dans leurs raisonnements et leur cœur sans intelligence a été plongé dans les ténèbres. Ils se vantent d’être sages, mais ils sont devenus fous, et ils ont remplacé la gloire du Dieu incorruptible par des images qui représentent l’homme corruptible, des oiseaux, des quadrupèdes et des reptiles. C’est pourquoi Dieu les a livrés à l’impureté par les désirs de leur cœur, de sorte qu’ils déshonorent eux-mêmes leur propre corps, eux qui ont remplacé la vérité de Dieu par le mensonge et qui ont adoré et servi la créature au lieu du Créateur, qui est béni éternellement. Amen! C’est pour cette raison que Dieu les a livrés à des passions déshonorantes : leurs femmes ont remplacé les rapports sexuels naturels par des relations contre nature ; de même, les hommes ont abandonné les rapports naturels avec la MISSIONNAIRE MONDIAL 40 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

femme et se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres ; ils ont commis homme avec homme des actes scandaleux et ont reçu en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement. Comme ils n’ont pas jugé bon de connaître Dieu, Dieu les a livrés à leur intelligence déréglée, de sorte qu’ils commettent des actes indignes » (Ro. 1 : 21-32). « Tu es donc inexcusable… Par ton endurcissement et ton refus de te repentir, tu t’amasses un trésor de colère pour le jour où Dieu révélera sa colère et son juste jugement. Il traitera chacun conformément à ses actes… » (Ro. 2 : 1-9). Tout le peuple de Dieu, bien que disséminé par toute la Terre et fréquentant des églises différents, peut et doit être un dans l’Esprit, un dans la foi, et un dans le but d’évangéliser le monde, mais il ne doit pas être agglutinée ou amalgamé dans une structure super, dans une organisation super où l’on sacrifie des concepts bibliques, des doctrines fondamentales et du témoignage chrétien pour les statistiques. Devant cette condition, il est urgent de lever une grande armée d’hommes et femmes de prière, d’intercession, qui arrêtent le bras de Dieu pour répandre sa colère et qui bougent le bras de Dieu pour visiter au monde et à l’Église avec le plus grand réveil de l’histoire. En temps du grand prophète Élie, une sécheresse prolongée dévastait le pays et on a décidé de prier au Dieu pour qu’il envoyât une pluie sur la terre. Le prophète Élie a dit au roi Acab : « Monte manger et boire… Achab monta manger et boire. Quant à Elie, il monta au sommet du Carmel et, se penchant jusqu’à terre, il mit son visage entre ses genoux. », et il a commencé à prier, à intercéder (1 R. 18 : 41-42). Le roi Acab est monté à manger et boire, il a mangé et a bu comme roi, mais le vrai roi de


LOUANGES

Aujourd'hui il y a aussi ceux qui sont rois par le nom, qui ont de grands valeurs ecclésiastiques, qui mangent et boivent comme des rois ; mais ceux qui bougent vraiment le bras de Dieu pour arrêter le mal et pour promouvoir le bien et l'œuvre missionnaire et la salut des âmes, sont ceux-là qui agonisent sur ses genoux dans une prière et intercession. Ce sont les vrais rois dans la présence de Dieu, ces sont les vrais grands, ce sont ceux qui ont un lieu d'honneur devant les yeux de Dieu. la situation a été ce grand homme de Dieu, Élie, qui, avec sa prière, son jeûne et son intersection, prosterné avec son visage dans la terre, a bougé le bras de Dieu afin d’ouvrir les fenêtres du Ciel et envoyer la pluie sur la terre assoiffée. Aujourd’hui il y a aussi ceux qui sont rois par le nom, qui ont de grands valeurs ecclésiastiques, qui mangent et boivent comme des rois ; mais ceux qui bougent vraiment le bras

de Dieu pour arrêter le mal et pour promouvoir le bien et l’œuvre missionnaire et la salut des âmes, sont ceux-là qui agonisent sur ses genoux dans une prière et intercession. Ce sont les vrais rois dans la présence de Dieu, ces sont les vrais grands, ce sont ceux qui ont un lieu d’honneur devant les yeux de Dieu l Frères aimés, c’est le temps de chercher Dieu, c’est le temps de prier l Janvier 2016 / Impacto évangélique

41


LES LEADERS ONT BESOIN D’AIDE POUR PORTER LA CHARGE « Saül parla à son fils Jonathan et à tous ses serviteurs de faire mourir David. Jonathan parla en bien de David à son père Saül. Il dit : «Que le roi ne commette pas de péché envers son serviteur David, car il n’en a pas commis envers toi. Au contraire, il a agi pour ton bien : il a risqué sa vie, il a tué le Philistin, et l’Eternel a accompli une grande délivrance pour tout Israël… Saül écouta Jonathan… Alors le mauvais esprit envoyé par l’Eternel fut sur Saül… Saül voulut le clouer avec sa lance contre la paroi, mais David l’évita et la lance s’enfonça dans la paroi. David prit la fuite et s’échappa pendant la nuit. Saül envoya des hommes à la maison de David pour le surveiller et le faire mourir au matin. Mais Mical, la femme de David, l’en informa… Il alla et prit la fuite. C’est ainsi qu’il s’échappa. » 1 Samuel 19 : 1-12.

Rev. Gustavo Martínez

F

rères aimés, dès le début Dieu a levé des hommes et des femmes en leur donnant du leadership, des capacités, de la sagesse, et il leur a confié des missions importantes. De plus, dès le début, Dieu a placé des personnes d’appui à côté d’eux avec le but de les aider dans les moments difficiles. Aujourd’hui, en temps de beaucoup de cruauté, avec une génération matérialiste, amante des luxes et du plaisir, sans amour et affection, qui ne sait pas reconnaître la gloire de Dieu ; des hommes et des femmes se sont levées pour chaque besoin avec l’appel, pour diriger et mener un travail dans un lieu déterminé du monde. De la même manière, il est nécessaire que ces hommes et femmes que Dieu a levés, disposent des personnes prochaines qui, avec loyauté et fidélité, deviennent leurs écuyers en leur donnant du courage et en les aidant à garder leur témoignage. L’une des choses dont le leader que Dieu lève a besoin, sont des personnes d’appui. Personnes qui soient principalement fidèles, les gardant des périls, de la mauvaise volonté et de beaucoup de faux « frères » qui s’approchent d’eux secrètement. Les proches e la famille sont les premières qui doivent appuyer le travail du leader. Tous ceux qui sont près à un serf de Dieu doivent servir fidèlement et ne pas se laisser guider par le diable pour attaquer ou détruire. Dans les versets lus, on peut voir l’attitude de Jonathan. Il était le fils du roi Saül, immédiat MISSIONNAIRE MONDIAL 42 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

au trône, il avait beaucoup de motifs pour collaborer avec la mort de David. Mical, sa sœur, épouse de David et fille du roi aussi, pourrait avoir appuyé son père et tué David, mais il y a eu quelque chose en eux : Ils aimaient David énormément ; et bien que son père était le roi, ils ne se sont pas alliés pour abîmer David, parce qu’ils reconnaissaient qu’il était un homme que Dieu avait choisi, oint et levé. Ils ont maintenu leur loyauté, ils ont refusé de collaborer avec leur père ; c’est la fidélité, être une aide et pas une charge. En 1 Samuel 14 : 1-15, on trouve l’action d’un autre homme : le porteur d’armes de Jonathan. Deux ans du règne de Saül se sont écoulés et une guerre contre les philistins a été présentée. Le peuple d’Israël était peureux, les philistins leur ont encerclé et désarmés, le verset 6 indique : « Jonathan dit au jeune homme qui portait ses armes : «Viens,


LOUANGES

L'une des choses dont le leader que Dieu lève a besoin, sont des personnes d'appui. Personnes qui soient principalement fidèles, les gardant des périls, de la mauvaise volonté et de beaucoup de faux « frères » qui s'approchent d'eux secrètement. Les proches e la famille sont les premières qui doivent appuyer le travail du leader. Tous ceux qui sont près à un serf de Dieu doivent servir fidèlement et ne pas se laisser guider par le diable pour attaquer ou détruire.

poussons jusqu’au poste de ces incirconcis. Peut-être l’Eternel agira-t-il pour nous. En effet, rien ne peut empêcher l’Eternel de sauver, que ce soit au moyen d’un petit ou d’un grand nombre.» Voyez-vous, la réponse d’un vrai écuyer, un vrai collaborateur, prêt à aller au sacrifice avec loyauté à son seigneur : «Fais tout ce que tu as dans le cœur, suis ta pensée. Me voici avec toi, prêt à te suivre» (v. 7). Il n’a rien réfuté, cet homme respectait son leader de telle manière qu’il n’a pas osé présenter une excuse. « Jonathan monta en s’aidant des mains et des pieds, et son porteur d’armes le suivit. Les Philistins tombaient devant Jonathan et son porteur d’armes donnait la mort derrière lui » (v. 13). Le porteur d’armes a protégé les arrières de son seigneur, il n’a pas permis qu’ils l’attaquassent. Le devoir du collaborateur est de garder son leader dans le spirituel et moral, prier pour lui, être attente à ses besoins, ne pas permettre que personne lui fasse mal, être à côté pour l’appuyer et pour l’encourager à atteindre ses buts, en garantissant son soutien inconditionnel puisque c’est son privilège l Janvier 2016 / Impacto ëvangélique

43


LES RISQUES DE L’IGNORANCE « Saül dit alors à ses serviteurs : «Cherchez-moi une femme capable d’invoquer les esprits et j’irai la consulter.» Ses serviteurs lui dirent : «A En-Dor il y a une femme capable d’invoquer les esprits.» Alors Saül se déguisa en enfilant d’autres vêtements et partit avec deux hommes. Ils arrivèrent de nuit chez la femme. Saül lui dit : «Pratique donc la divination pour moi en invoquant un mort, en faisant monter pour moi celui que je t’indiquerai.» La femme lui répondit : «Tu sais ce que Saül a fait, la manière dont il a fait disparaître du pays ceux qui sont capables d’invoquer les esprits et les spirites. Pourquoi donc tends-tu un piège à ma vie ? Veux-tu me faire mourir ? » Saül lui jura par l’Eternel : «L’Eternel est vivant! Il ne t’arrivera aucun mal pour cela.» 1 Samuel 28 : 7-10. Rev. Rodolfo González Cruz

L

e péché consiste à faire quelque chose contre tout le bien que Dieu a établi pour notre famille, notre prochain et nous-mêmes. Le péché consiste aussi à refuser de faire le bien quand nous pouvons le faire. Donc, il existe deux types de péchés : les péchés qu’on fait sciemment et les péchés par ignorance. Beaucoup de personnes se réfugient sous l’excuse de l’ignorance après avoir commis de mauvais actes, mais cette excuse est seulement valide en partie. En effet quand nous ne connaitrons pas les lois divines, Dieu nous a laissé la conscience et le Saint-Esprit pour que ceuxci nous réprimandent avant, pendant et après avoir commis le mal. Combien des fois, même si nous étions perdus dans le monde, n’avons-nous pas entendu dans notre esprit cette petite voix qui nous dit : « ne le fait pas » ? Combien de personnes qui ne connaissent pas au Dieu et la Bible, ont été réprimandés dans leur cœur pour ne commettre pas de péché ? Notre Créateur nous a donné le libre arbitre dans son miséricorde et son amour. Cela signifie que nous sommes habilités à choisir parmi le bien et le mal, la vie et la mort, le ciel et l’enfer. Nous sommes libres tant de faire ce que nous voulons comme d’obéir ou non à Sa Parole. Dieu avait choisi Saul pour être le premier roi de l’Israël. Contrairement aux autres rois de

Beaucoup de personnes se réfugient sous l'excuse de l'ignorance après avoir commis de mauvais actes, mais cette excuse est seulement valide en partie. En effet quand nous ne connaîtrons pas les lois divines, Dieu nous a laissé la conscience et le Saint-Esprit pour que ceux-ci nous réprimandent avant, pendant et après avoir commis le mal. MISSIONNAIRE MONDIAL 44 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

la Terre, sa responsabilité principale consistait à déplacer toute la population à connaitre les lois de Dieu pour que ses sujets ne péchassent pas par ignorance. Saul connaissant bien les Écritures comme en témoigne le fait qu’il a éliminé tous les enchanteurs et les sorciers du peuple de l’Israël. Dieu abomine la magie noire ou blanche, la nécromancie, la sorcellerie, les sortilèges, la divination et tous les péchés qui sont liés aux pratiques occultes. « Qu’on ne trouve chez toi personne qui fasse passer son fils ou sa fille par le feu, personne qui exerce le métier de devin, d’astrologue, d’augure, de sorcier, 11de magicien, personne qui consulte les esprits ou les spirites, personne qui interroge les morts. 12En effet, celui qui fait cela fait horreur à l’Eternel et c’est à cause de ces pratiques abominables que l’Eternel, ton Dieu, va chasser ces nations devant toi. 13Tu seras tout entier à l’Eternel, ton Dieu. 14En effet, les nations que tu vas chasser écoutent les astrologues et les devins, mais à toi, l’Eternel, ton Dieu, ne le permet pas. » (Dt. 18 : 10-14). La personne qui consultait les sorciers était, et continue à être, maudite par Dieu : « Si quelqu’un s’adresse à ceux qui invoquent les esprits et aux spirites pour se prostituer à eux, je me tournerai contre lui » (Lv. 20 : 6). En ce qui concerne le devin, Dieu l’a condamné avec la mort par lapidation : « Si un homme ou une femme a en lui l’esprit d’un mort ou un esprit de divination, il sera puni de mort. On le lapidera, son sang retombera sur lui. » (Lv. 20 : 27 ; Ex. 22 : 18). Dieu voulait que le peuple comprenne la gravité de commettre ces actes et c’est pour ça qu’il


LOUANGES

condamnait ses pratiquants à mort. Les Écritures enseignent que les esprits des morts se trouvent dans un lieu de repos céleste ou dans un lieu de torture. Donc, ceux qui sont morts en croyant en Dieu et les incrédules ne peuvent pas rentrer à parler avec nous, les vivants (Lc. 17 : 26-31). Par conséquent, si les morts ne peuvent pas venir à parler avec les participants dans une réunion spirituelle : qui est-ce qui vient ? Simplement un démon qui prend de possession des cordes vocales de celui qui réalise ce rite démoniaque. Il est honteux de remarquer qu’il y a des infiltrés parmi nous, des connaisseurs supposés de la Bible, mais qui regardent les horoscopes dans les journaux ou dans les magazines. Ils connaissent les douze signes du zodiaque avec ses planètes ascendantes et si quelqu’un leur demande quel est son signe du zodiaque, ils n’hésitent pas à répondre…Ce n’est pas un jeu, mais un grave péché contre Dieu ! Si vous êtes l’un d’eux, repentez-vous tout de suite de telles pratiques l Janvier 2016 / Impacto évangélique

45


« LE MMM EST ENTRÉ AU PEUPLE MAPUCHE » L'œuvre au Chili se répand au-delà des villes et porte la Parole aux frères de diverses ethnies. Un compromis évangélisateur permanent.

L

e Secrétaire National du Mouvement Missionnaire Mondial au Chili, le pasteur Marcelo Quintana García, partage l’expérience d’évangélisation du peuple Mapuche. Un travail qui sauve aussi le dialecte de l’ethnie : le Mapudungun. Est-ce que l’œuvre est déjà entrée au peuple Mapuche ? Le MMM est déjà entrée aux peuples mapuches et dans le Congrès Sud-américain réalisé en 2015 à l’Équateur, il y avait un mariage d’ascendance mapuche, ils sont fils des’ancêtres d’un temps perdu au Chili. Plusieurs ont été relégués aux champs à l’intérieur du pays ; mais oui, nous pouvons dire que le MMM a déjà pénétré dans ce peuple qui n’est pas facile ni docile, par le même sang qui les caractérise comme « Sang Mapuche ». Quels obstacles ont été trouvés pour réaliser le travail missionnaire ? Comme ils sont très attachés à leurs traditions, leur culture et leur idiosyncrasie, le travail d’évangélisation a été très difficile ; mais il existe un groupe de frères mapuches dans d’autres régions comme Los Lagos et Los Ríos et l’Araucanie, au sud du Chili, où l’œuvre est établie avec des églises, des ouvriers et des pasteurs expérimentés. Est-ce qu’on prêche dans leur langue autochtone ? Non, on prêche seulement en espagnol, parce que ceux qui connaissent le dialecte sont les frères qui commencent à arriver et

MISSIONNAIRE MONDIAL 46 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

qui commencent encore à savoir plus de la Parole et de la doctrine. Pourtant nous espérons que bientôt nous avons des frères, des ouvriers et des prêcheurs en mapuche. En général, comment est l’œuvre au Chili ? Grâce au Dieu, le MMM a atteint la grande majorité des quinze régions du Chili. Nous sommes dans onze régions, ce qui est une représentation assez importante, mais c’est un défi d’arriver à ces autres quatre régions. Qu’est-ce que l’œuvre a besoin pour grandir beaucoup plus ? Nous avons vu une certaine croissance à travers du signal de Bethel Televisión. Il y a des frères du Pérou qui résident dans notre pays et exercent leur travail séculier. Ils apprenaient à baisser le signal et à établir ce média, qui a été une grande impulsion. Combien d’années a l’Œuvre au Chili ? En 2015, on a célébré le 30e anniversaire. L’Œuvre a eu deux étapes : la première au début des années 80, où 3 sœurs ouvrières de Porto Rico sont arrivées et ont semé la Parole; et la deuxième, à peu près en mai 1985, quand le Rév. Gerardo Martínez Garavito, était encore célibataire. Quel est son expérience dans l’Œuvre ? Cette année j’ai eu la bénédiction d’avoir 40 ans et la plupart d’années j’ai servi le Seigneur, dès l’âge de 16 ans quand il m’a sauvé l


INTERVIEW

Janvier 2016 / Impacto évangélique

47


Un rapport sommaire du travail réalisé par l’OEuvre du Mouvement Mis­sionnaire Mondial sur les chemins de l’Amérique et autour du monde. La Sainte Bible nous dit : “ Ils étaient chaque jour tous ensemble assi­dus au temple … Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. ” Actes 2 : 46, 47.

A

vec la participation de cinquante-cinq communautés autochtones et vingt groupes ethniques, le Mouvement Missionnaire Mondial en Colombie a tenu la Confraternité et Conférence pour la Famille dans la Concha Acústica de la ville de Mitú, capitale de Vaupés, laquelle a été visité par un grand nombre de disciples du Seigneur qui sont arrivés de différentes parties de la jungle colombienne. L’événement, organisé du 15 au 18 octobre 2015, a été présidé par les révérends Jorge Jurado et Evangelista Tavera, responsables nationaux de l’Œuvre de Dieu en Colombie, et a aidé pour que le Seigneur soit présent dans le sud-est de la Colombie, près de la frontière avec le Brésil, où chaque jour la Parole est imposée avec la vérité de Jésus-Christ. Un fait qui a été mis en évidence par la grande réception qu’a eu cette fête spirituelle. Pendant les quatre jours de la Confraternité et Conférence de la famille, on a tenu des différentes activités pour MISSIONNAIRE MONDIAL 48 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

FERMES Y FIDÈLES L'Œuvre du Seigneur a tenu la Confraternité et Conférence pour la famille dans la jungle colombienne, où on a dû voyager pendant des jours pour assister à l'appel.

évangéliser les habitants de Mitú. À cet égard, on peut souligner que, dans la matinée, on a tenu un séminaire pour les leaders, et le soir, les révérends Jurado et Tavera ont prêché la Parole de Dieu. Diverses autorités locales et membres des organisations autochtones du Vaupés étaient présents à cet événement du MMM. Un autre aspect qu’on doit remarquer

est qu’un grand nombre des participants a dû faire des voyages de jusqu’à sept jours pour ne pas manquer ce rendezvous avec le Seigneur. De cette manière, des frères de différentes communautés établies sur les rives de la rivière Vaupes ont marché et parcouru pendant longues heures avec le but d’aller à l’appel de Dieu et du Mouvement Missionnaire Mondial en Colombie l


ÉVÉNEMENTS

Janvier 2016 / Impacto évangélique

49


ISRAËL, LE PEUPLE DU SEIGNEUR

L'Œuvre du Seigneur établie en Terre Sainte a tenu sa VIIème Convention Nationale avec la participation des frères de l'Italie, l'Allemagne, la Belgique, la Hollande et la Suisse.

L

’Etat d’Israël, la terre qui a vu la

naissance de Jésus-Christ, a tenu la VIIème Convention Nationale du Mouvement Missionnaire Mondial en Israël organisée par l’Œuvre de Dieu. Célébrée sous le slogan « Jésus est le Seigneur », la fête spirituelle tenue à la Terre Sainte a rassemblé plus de quatrevingts personnes chrétiennes. Les services on été développés, du 25 au 28 Novembre 2015, dans les villes de Tel-Aviv, Beer-Sheva et Ramla, villes importantes dans le territoire d’Israël où le MMM est présent. En soulignant l’unité et le soutien de l’Église du bloc B d’Europe, le Rév. David Echalar, en tant que responsable, a reçu avec joie la délégation de chaque pays, les pasteurs MISSIONNAIRE MONDIAL 50 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


ÉVÉNEMENTS

de Zurich, Tilburg, Munich, Suisse, Bruxelles, Hambourg, Berlin et l’Italie représentée par le Rév. Hugo Lope, de l’Église de Busto Arsizio, et le Rév. Daniel Ortega, de l’Église de Rome, ainsi que les membres en Israël. Les ministres de Dieu, conduits par le Saint-Esprit, dans leurs discours ont rappelé les disciples du Christ qu’il est extrêmement nécessaire de passer par les différents processus impliqués dans l’Evangile afin d’être prêt pour la seconde venue du Tout-Puissant. Ils ont également souligné que les chrétiens doivent apprendre à attendre le temps de Dieu et ne doivent jamais abandonner l’espoir dans le Seigneur et ses plans. Pendant la journée, les participants de la VIIème Convention Nationale du MMM en Israël ont visité plusieurs sites historiques, où le fils de Dieu a laissé des enseignements édifiants à ses disciples. En outre, les activités prévues par les organisateurs ont inclu la réalisation d’une cérémonie de baptême massif dans les eaux du Jourdain et une journée d’évangélisation tenue en plein air dans les parcs à Ramla l Janvier 2016 / Impacto évangélique

51


LOYAUTÉ DANS LE MINISTÈRE

Le Mouvement Missionnaire Mondial au Porto Rico a tenu sa Retraite d'Ouvriers et Leaders dans la ville de Trujillo Alto.

O

rganisée sous la devise « Loyauté dans le ministère », la Retraite d’Ouvriers et Leaders du Mouvement Missionnaire Mondial au Porto Rico a été l’occasion choisie par l’Œuvre du Seigneur pour accomplir les activités à Isla del Cordero. L’événement, organisé dans le temple principal du MMM de la ville de Trujillo Alto, a compté sur la participation de fidèles qui sont arrivés de différentes parties du territoire de Porto Rico. Dans la cérémonie d’ouverture, qui a eu lieu du 3 au 5 décembre 2015, d’innombrables échantillons de foi ont été observés, et le Rév. Federico CabreMISSIONNAIRE MONDIAL 52 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


ÉVÉNEMENTS

ra, responsable national de l’Œuvre au Porto Rico, a prêché la parole du Seigneur à travers un discours intitulé : « Loyauté à Dieu ». Dans son discours, le pasteur Cabrera, qui a été basé sur Jérémie 42 : 1 - 6, a déclaré : « la loyauté est la décision de rester dans une position, en dépit de toutes les difficultés qui peuvent surgir dans le chemin ». La deuxième journée a commencé avec une période de prières, des larmes

et de clameur dans lesquelles on a fait des demandes en faveur de l’humanité. Ensuite, le témoignage de plusieurs ouvriers sur les miracles que Dieu a fait à Porto Rico a été partagé. Dans l’aprèsmidi, le Rév. Dan Moyeno a partagé l’enseignement biblique : « La loyauté aux autorités ». A la fin, la nuit, le superviseur national du MMM de Porto Rico, le Rév. Luis Ayala a transmis les bonnes nouvelles du Seigneur.

La Retraite d’Ouvriers et Leaders du Mouvement Missionnaire Mondial au Porto Rico a culminé avec la réalisation d’un panneau, dans lequel les révérends Albert Rivera et Jaime Rivera, et la sœur Norma Santiago, ont intervenu. Le sujet abordé était : « L’éthique ministérielle ». Les pasteurs ont illustré sur l’importance de la bonne conduite ministérielle de chaque ouvrier et leader dans l’Œuvre du Seigneur l Janvier 2016 / Impacto évangélique

53


UNIS JUSQU’À LA VENUE DE CHRIST Le Mouvement Missionnaire Mondial aux États-Unis a tenu sa Ière Confraternité Régionale à Tacoma.

D

es chrétiens dans les États américains de la Californie, la Géorgie, le Michigan, l’Alabama et d’autres parties du territoire des États-Unis, se sont réunis dans la ville de Tacoma, situé dans l’État de Washington, pour participer dans la Ière Confraternité Régionale du Mouvement Missionnaire Mondial aux États-Unis. C’était un événement qui a permis l’Œuvre du Seigneur à conMISSIONNAIRE MONDIAL 54 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

tinuer à diffuser l’Évangile en Amérique du Nord. Avec la présence du Rév. Arturo Hernández, Superviseur National du MMM aux États-Unis, la Ière Confraternité Régionale, développée du 22 au 24 octobre 2015, a été la plateforme où on a informé sur la croissance de l’Œuvre de Dieu à Washington. En ce sens, le pasteur Moisés Cabrera, leader de l’Église locale, a déclaré


ÉVÉNEMENTS

que dans cette partie de l’Amérique du Nord on a établi quatre églises et trois champs blancs. Dans le culte initial, le pasteur et prêtre, Walter Vargas, a partagé le message de Dieu à travers un message qui a souligné le pouvoir du Seigneur. Ensuite, dans la première partie de la deuxième journée, le pasteur Leonel Velásquez a été le responsable de prêcher la Parole. Quelques heures plus tard, dans la soirée du même jour, le Rév. Hernández a présidé un culte qui a permis à un grand nombre de gens de donner leur vie à Dieu. Plus tard, dans la troisième journée de la fête spirituelle, le pasteur Hernández a parlé au public et a été utilisé comme un instrument puissant pour prêcher aux frères de Tacoma. Puis, à la fin de la Première Confraternité Régionale du Mouvement Missionnaire Mondial aux États-Unis, le pasteur Juan Cabrera a remercié Dieu pour le succès de cet événement l Janvier 2016 / Impacto évangélique

55


LES FEMMES AU SERVICE DE DIEU La IXème Confraternité Nationale de Femmes du MMM en Italie a réuni plus de 1 300 fidèles du Seigneur. Une célébration de la spiritualité.

L

e Mouvement Missionnaire Mondial en Italie a tenu sa IXème Confraternité de Femmes dans la ville de Gênes, la capitale de la région de Ligurie. Dans l’inauguration, la sœur Lisseth de Lope était responsable de partager le message biblique à travers un sermon qu’elle a appelé : « Quel est votre but en moi », et dans lequel elle a dit que « le Seigneur accomplira son but ». Le deuxième jour des activités qui ont eu lieu du 31 octobre au 1 novembre 2015, la sœur Angela Willems, des Pays-Bas, a partagé la PaMISSIONNAIRE MONDIAL 56 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


ÉVÉNEMENTS

role de Dieu. Basée sur John 4 : 28, la sœur Willems a donné un message intitulé : « Laissez ici votre cruche », qui a suscité l’émotion du peuple du Seigneur. Puis, le troisième jour, la

sœur de Janeth de Echalar, épouse du Rév. David Echalar, superviseur du MMM en Italie, était responsable de donner le message de Dieu. Dans la clôture de l’événement or-

ganisé par l’Œuvre du Seigneur, établie sur le sol italien, le Rév. Echalar était le conférencier principal et a prononcé un discours intitulé : « L’eau a laissé sa cruche et rentra chez lui ». Dans cette exposition, basée sur Jean 4 : 10, le serviteur de Dieu a parlé de l’importance de l’eau vive. Avec émotion, le pasteur Echalar a dit qu’à travers elle nous recevons la sanctification, la purification et la restauration de nos vies À la fin du message du Rév. Echalar, Jésus a démontré son pouvoir et a permis à des hommes et des femmes qui ne connaissaient pas sa parole de se livrer à lui et d’être libérés et renforcés par la présence du SaintEsprit. La Neuvième Confraternité Nationale de Femmes du MMM en Italie, qui a compté sur la présence de plus de 1 300 fidèles, a confirmé la croissance de l’Œuvre de Dieu sur le sol italien l Janvier 2016 / Impacto évangélique

57


S

ous la devise « Loyauté », le Mouvement Missionnaire Mondial en Suisse a célébré sa VIème Confraternité Nationale dans la ville de Genève, près de la frontière avec la France, où plus de deux cents frères sont arrivés de toute la Suisse et de l’Italie. Ils ont été trois jours dans lesquels l’Œuvre de Dieu a eu l’occasion de partager l’évangile avec le peuple évangélique de cette nation. Présidé par le Rév. Jimmy Ramírez, MISSIONNAIRE MONDIAL 58 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

GARDEZ-MOI, SEIGNEUR La VIème Confraternité Nationale du Mouvement Missionnaire Mondial en Suisse a réuni plus de deux cents frères avec la participation d'une délégation de l'Italie.


ÉVÉNEMENTS

leader du MMM en Suisse, l’événement qui a eu lieu du 6 au 8 novembre 2015, a commencé avec la participation du pasteur David Echalar, assistant de surveillance du Block B d’Europe de l’œuvre de Dieu, qui a prêché un message qu’il a appelé : « Fermeté pour prendre soin de notre héritage ». Basé sur 1 Rois 21 : 3, le Rév. Echalar a souligné qu’on devrait être fermes dans les soins de la bénédiction que Dieu a donné à ses disciples. Le deuxième jour, le Rév. Ramí-

rez a été invité à partager les bonnes nouvelles du Seigneur. Le message du serviteur de Dieu, intitulé « Loyauté », a été basé sur 1 Rois 21 : 3 et tournait autour de l’histoire d’Achab et la vigne et Naboth. « Que l’Eternel me garde de te donner l’héritage de mes ancêtres », a partagé le pasteur Ramírez, qui a également dit qu’on ne peut pas tourner le dos au Seigneur pour rien au monde. La clôture de la VIème Confrater-

nité Nationale du Mouvement Missionnaire Mondial en Suisse a compté sur la participation du Rév. Echalar, superviseur national du MMM en Italie, qui a développé une exposition intitulée « Guerre ». L’intervention du pasteur Echalar, basée sur Ephésiens 6 : 10-13, a analysé la confrontation contre le mal. À cet égard, il a souligné que « nous sommes la cible de l’ennemi, mais Jésus-Christ est notre défenseur » l Janvier 2016 / Impacto évangélique

59


D

ans le cadre de la réalisation de la Confraternité Régionale du Sud, développée dans la ville d’Arequipa sous la devise « Familles heureuses avec Dieu », le Mouvement Missionnaire Mondial au Pérou a tenu un service d’action de grâces pour le XXIVème anniversaire de l’Association Educative Internationale Elim et les sept années de création de l’Institution Educative Privée (IEP) Elim d’Arequipa. L’événement commémoratif, tenue le 17 septembre 2015, a compté sur la présence des révérends Gustavo Martínez, président international du Mouvement Missionnaire Mondial ; Gerardo Martínez, superviseur national de l’Œuvre au Chili ; Luis Meza Bocanegra, responsable international du MMM, et la sœur Carmen Valencia de Martínez. On a compté aussi sur la présence du Rév. Josué Ascarruz, représentant de l’équipe de promotion de l’IEP Elim d’Arequipa, qui a accueilli la commémoration. Lors de la cérémonie, le Rév. Gustavo Martínez a dit que les 21 écoles établies au Pérou par l’Association Educative Internationale Elim sont les semences plantées pour la formation des futurs missionnaires. À cet égard, le serviteur du Seigneur a dit qu’il plante maintenant dans la terre de l’éducation chrétienne pour l’éternité. En outre, le leader du MMM a fait un souvenir de Sœur Yolanda Porro, fondatrice de l’Association Educative Internationale Elim, et du projet que Dieu a mis dans son cœur. De même, le Rév. Gerardo Martínez et la sœur Carmen Valencia ont remarqué que le MMM au Pérou est un pionnier dans la promotion de propositions d’éducation chrétienne et dans l’utilisation des moyens de communication pour diffuser la Evangile l MISSIONNAIRE MONDIAL 60 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

LA SEMENCE DES MISSIONNAIRES Le MMM au Pérou a célébré le XXIVème anniversaire de l'Association Educative Internationale Elim et les sept années de l'IEP Elim d'Arequipa avec la présence de responsables internationaux.


ÉVÉNEMENTS

Janvier 2016 / Impacto évangélique

61


LE MMM EN URUGUAY A INAUGURÉ UN TEMPLE On étrenne un temple à Fraile Muerto, Cerro Largo. L'Évangile et la saine doctrine de la République orientale grandit.

L

e Mouvement Missionnaire Mondial en Uruguay ne cesse pas son développement dans sol Charrua. L’Œuvre du Seigneur a ouvrit un nouveau temple dans la ville de Fraile Muerto, situé dans le centre de la ville du département de Cerro Largo, où différentes délégations de fidèles uruguayennes étaient présents. Lors d’une cérémonie solennelle, la nouvelle église a été confiée au pasteur Víctor Silvera, qui aura la mission de prêcher la Parole de Dieu à Fraile Muerto et rendre le MMM la principale source du christianisme. À cet égard, le ministre a promis au Seigneur de répandre l’Évangile et diriger sa congrégation dans la saine doctrine. Dans cette ouverture, tenue le 29 novembre 2015, des délégations de MISSIONNAIRE MONDIAL 62 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

frères sont arrivés des villes de Melo, Montevideo, Canelones et Durazno. En outre, le Rév. Alfonso Martínez, superviseur national du MMM en Uruguay, a annoncé les bonnes nou-

velles de Dieu et a fait un appel aux frères qui sont prêts à servir le Seigneur à se joindre au travail missionnaire tenu par le Mouvement Missionnaire Mondial l


ÉVÉNEMENTS

DANS LES DOMAINES DE L’OCÉAN INDIEN Le missionnaire Alberto Ortega, superviseur missionnaire du MMM en Haïti, a visité l'Ile Maurice et Madagascar.

D

ans le cadre de son action évangélisatrice, le Rév. Alberto Ortega, superviseur missionnaire du Mouvement Missionnaire Mondial en Haïti, a parcouru du 21 au 26 octobre 2015 les nations de l’Ile Maurice et Madagascar, situées dans la partie sud de l’océan Indien, pour vérifier les progrès de l’Œuvre de Dieu dans la région insulaire du continent africain. Dans le premier cas, le Rév. Ortega est venu à la ville d’Épinay, situé au nord-ouest de l’Ile Maurice, où il a célébré un culte et a constaté la croissance de l’Évangile. Puis, le 22 octobre il a visité le temple de la ville de Baie du Tombeau, situé au nord-ouest de l’île, où il a également remarqué les progrès de l’Œuvre de Dieu. Alors que le 23 et 24 octobre il a participé a la Convention Nationale du MMM de Maurice tenue dans la ville Curepipe.

Après l’achèvement de la fête spirituelle, le pasteur Ortega, accompagné par le pasteur Broveen Narsoo, est allé à Madagascar pour rencontrer la sœur Suhé Reenis, missionnaire du Mouvement Missionnaire Mondiale dans ce pays, avec qui il s’est réuni

dans la ville d’Antananarivo. En outre, le 25 octobre, le ministre du Seigneur a assisté à une Retraite de Femmes, tenue dans le temple central de la communauté d’Andranomena, et un jour plus tard, il était présent à un service dans la ville d’Andavamamba l Janvier 2016 / Impacto évangélique

63


Otros Eventos

RÉPUBLIQUE DOMINICAINE

ESPAGNE DEUXIÈME CONFRATERNITÉ DANS LA ZONE SUD

Du 6 au 8 novembre 2015 dernier, dans la localité de Rus, province de Jaén, on a réalisé la célébration de la IIe Confraternité de la Zone Sud du Mouvement Missionnaire Mondial en Espagne. La devise de l'activité : « Je continue au But », a marqué la ligne de prédication de la Parole de Dieu pendant les trois jours de la fête spirituelle, avec la participation de près d'une centaine de frères provenant des diffèrent églises de la Zone. À la date d'ouverture, le Rév. Ovidio Romero, Prêtre de la Zone Sud de l'Espagne et pasteur de l'Église de Valence, a lancé l'exposition de la Parole sous le titre : « Pour arriver au but, il est nécessaire… » (Philippiens 3 : 13-14). Alors, dans le deuxième jour, la Parole de Dieu a été tracé sous les titres suivants : « Je cours vers le but » (Philippiens 3 : 13-14) et « Besoin et diligence dans notre conduite » (Ephésiens 5 : 15 et Hébreux 2 : 1), exposés respectivement par le Pasteur Josué Muñoz (pasteur de l'Église de Martos, l'hôtesse de l'activité) et le Rév. Ovidio Romero. La culmination de cette réunion spirituelle a été à la charge du Rév. Wilfredo Alvarado (pasteur de l'Église de Séville), qui a tracé le message biblique intitulé : « J'arriverai au but à tout prix », (2 Samuel 18 : 18-28) l

CONVENTION NATIONALE DU MMM

Du 22 au 24 octobre 2015 dernier, on a célébré la XLVe Convention Nationale, avec la Participation des Responsables Internationaux : Le Rév. Rubén Concepción, Secrétaire International et Superviseur National ; le Rév. Margaro Figueroa et le Rév. Jorge Humberto Henao. Le premier message a été à la charge du Rév. Concepción, qui a exhorté les ouvriers à accepter les défis et les compromis qu'ils ont devant. Le deuxième et troisième soir, le Rév. Henao a suivi la même ligne en exhortant au peuple à avoir confiance en l'aide divine pour conquérir. La présence du Seigneur se sentait d'une manière extraordinaire, plusieurs ont été pleins du Saint-Esprit. Le vendredi matin, on a développé le culte de promotion d'ouvriers. Quinze nouveaux ouvriers ont été reconnus, deux sont devenus des prédicateurs licenciés et cinq ont été portés au ministère. Le message a été porté par le Rév. Margaro Figueroa. Le samedi on a célébré la Réunion d'Ouvriers, tandis que la jeunesse occupait le Centre de Conventions. La fermeture a été le samedi soir avec une atmosphère de gloire l

MISSIONNAIRE MONDIAL 64 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

MEXIQUE CAMPAGNE ÉVANGÉLIQUE À NUEVO LEÓN

Le samedi 14 novembre 2015, l'Église Chrétienne Pentecôtiste du Mouvement Missionnaire Mondial de Cadereyta Jiménez à Nuevo León, a réalisé une Campagne de Salut et une célébration glorieuse à cause du Premier Anniversaire du Champ Blanc de Fomerrey, qui est dirigé par le collaborateur Guillermo Padilla et son épouse Rosa Delia Carrión de Padilla. On a compté sur la présence de l'Église de Matamoros et le Pasteur David de León, l'Église de Reynosa avec Sœur Rosalba del Ángel, le champ blanc de la ville Benito Juárez et son collaborateur Salvador Barboza, l'Église de Monterrey et l'Église de Cadereyta avec son Pasteur et Prêtre Carlos García Leal. La Parole de Dieu a été exposé par le Pasteur Carlos García Leal, sous la devise « En Christ, la famille est en bénédiction », basé sur Genèse 12 : 3, où Dieu dit à Abraham que toutes les familles de la Terre seront bénies. Pour qu'une famille soit en bénédiction, il faut être en Christ l

GHANA VISITE DU SUPERVISEUR DE L'AFRIQUE

En novembre 2015, le Rév. Clemente Vergara, Superviseur Missionnaire du MMM en Afrique, a voyagé directement de l'Espagne vers l'ouest de l'Afrique (le Ghana et la Cote d'Ivoire) où il s'est trouvé avec le pasteur Rév. Heriberto Bohoha, membre de l'Assemblée Nationale qui s'est déplacée de l'Afrique centrale. Les deux ont réalisé un voyage d'inspection, sensibilisation et prise de contact de l'œuvre du MMM dans ses zones. L'accueil a été très bon par les pasteurs du Ghana qui ont organisé un culte de bienvenue, donnant une carte brodée au Superviseur. Pendant les cultes, les jeunes ont été touchés en acceptant l'appel du Seigneur. Le Rév. Vergara a poursuivi son voyage d'inspection, et il est allé du Ghana à la Côte d'Ivoire. Le Ghana et la Côte d'Ivoire sont des pays limitrophes avec d'autres pays africains de grande dimension. Prions et coopérons pour que Dieu étende Son Œuvre dans les confins de l'Afrique l


RÉFLEXIONS

J’ÉTAIS DANS TOUTES LES BATAILLES

«C

ombats le bon combat de la foi, saisis la vie éternelle. C’est à elle que tu as été appelé et c’est pour elle que tu as fait une belle profession de foi en présence d’un grand nombre de témoins. Devant Dieu qui donne vie à toute chose et devant Jésus-Christ qui a rendu témoignage par sa belle déclaration face à Ponce Pilate, je t’ordonne de garder le commandement reçu en vivant sans tache et sans reproche jusqu’à l’apparition de notre Seigneur Jésus-Christ. Cette apparition, le bienheureux et seul souverain, le Roi des rois et le Seigneur des seigneurs, la révélera au moment voulu. Il est le seul à posséder l’immortalité, lui qui habite une lumière inaccessible et qu’aucun homme n’a vu ni ne peut voir. A lui soient l’honneur et la puissance éternelle. Amen ! ». 1 Timothée 6 : 12 - 16. Rappelons d’un général que Napoléon avait dans ses troupes, qui avait perdu parties de son corps dans la bataille. L’histoire raconte que Napoléon était sur son cheval passant en revue ses troupes, et tout à coup il arrêta devant un homme qui avait perdu une partie de son corps : un membre inférieur à partir du genou, où il avait un

morceau de bois. Il avait aussi perdu un œil, une oreille, et il avait des cicatrices partout. Alors, Napoléon regarde cet homme, et l’homme avec un œil le regarda et se ferme. Napoléon lui visa avec l’épée, et l’homme lui dit : En Waterloo une terrible bataille a eu lieu ; et l’homme a sonné le moignon et dit : j’étais dans l’occupation de la Normandie, j’étais... dans toutes les batailles qu’il a demandé, et l’homme sonnait ce morceau de bois sur le sol et a dit : j’étais là ... Il avait marques sur son corps, lesquels étaient la preuve de toutes les batailles qu’il avait combattu. Napoléon descendit de son cheval, il lui décora et mis à titre d’exemple, il y avait le borgne, une paire de doigts perdus, avec un pied perdu, mais disposé dans la ligne de bataille, avec la satisfaction de dire : « J’étais dans toutes les batailles ». Mes frères bien-aimés, combien de vous aurez la satisfaction quand Christ appelle votre présence et demande : Le jeûne et la prière ? Et pouvez-vous lui dire : j’étais ! Dans la collaboration, dans l’offre ? J’étais ! Dans l’évangélisation, dans la fréquentation, dans la sainteté, dans le témoignage ? Pouvez-vous dire avec galanterie : J’étais, Seigneur, avec votre aide ? l Janvier 2016 / Impacto évangélique

65


ON NOUS ÉCRIT... cartas@impactoevangelistico.net RAMÓN SANTIAGO Je voudrais remercier le Seigneur pour me permettre d’avoir le temps d’écrire. Je lis le magazine Impacto Évangélique depuis de nombreuses années. J’envoie mon offrande pour que vous continuiez avec cette œuvre. J’ai reçu tous les magazines envoyés. De Brooklyn, New York, États-Unis d’Amérique.

PROGRAMME MONDIAL 2016

JANVIER 4-7 Convention Nationale au Porto Rico 8-15 Convention Nationale en Colombie (Medellin)

PEDRO PIE VITO Chaleureuses salutations de Cuba. Je suis le Rév. Pedro Pie Vito, pasteur du temple Esperanza de Gloria, dans la ville de Camaguey. Votre magazine est une source de grande inspiration qui a une belle présentation, un texte profonde, claire, diaphane, et exacte pour l’intention pédagogique. De Camagüey, Cuba.

MARTHA CALA Je veux dire que je vous souhaite les meilleures bénédictions, car à travers ce magazine Dieu a touché grandement ma vie. Ces grands témoignages que le Seigneur a fait dans les personnes qui aujourd’hui servent Dieu. Félicitations, que le Seigneur continue à vous bénir. De Barrancabermeja, Colombie.

JUAN SANTIAGO ROBLES Que Dieu vous bénisse beaucoup pour ce travail si dur. Le magazine Impacto Évangélique est une bénédiction extraordinaire, non seulement pour les enfants de Dieu, mais aussi pour les non convertis. Je suis heureux de savoir que, grâce à ce magazine, nombreuses vies ont été sauvées et seront sauvées. Bénédictions. De Lima, Pérou.

personne. Chaque mois j’espère sa dernière édition pour m’édifier avec tout ce que vous publiez. Merci et que Dieu vous bénisse beaucoup. De Piura, Pérou.

JUAN DÁVILA Dieu continue à vous bénir. Je félicite le magazine Impacto Évangélique par la façon dont il a avancé pour le bien sans jamais dévier de son objectif initial de porter cet Évangile jusqu’aux extrémités de la terre sur les routes de l’Amérique et du monde entier. De Manatí, Porto Rico.

JOSÉ GUTIÉRREZ

CHRISTIAN NÚÑEZ Que Dieu vous bénisse, frères. Je suis reconnaissant à Dieu pour ce beau matériel chrétien parmi tant de magazines et de publications corrompus et qui n’édifient

Dieu vous bénisse, frères, merci pour votre effort de continuer avec ce magazine pour l’édification du peuple de Dieu. De Washington, États Unis d’Amérique.

CARMEN PALOMINO RICARDO LUNA Dios les bendiga hermanos y a todos los que leen esta revista, que es de mucha bendición. Me gozo al ver las tremendas convenciones en todo el mundo y de lo que Dios está haciendo con los siervos de Dios y con la Obra. Desde Lima, Perú.

Dieu bénisse abondamment toute l’équipe d’Impacto Évangelique. Il est transcendantal, parce que grâce au magazine nous connaissons les actions de l’Œuvre dans le monde entier. Je remercie mon Seigneur pour me permettre faire partie de cette belle église élevée pour ces derniers temps. Vous êtes dans nos prières. Je vous embrasse fraternellement. De Formosa, République Argentine.

Vous pouvez télécharger le lecteur de QR code dans les sites suivant : n Evénements n Evénements en effectuant

évangelíque

MISSIONNAIRE MONDIAL 66 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Directeur Fondateur : Rév. Luis M. Ortiz. Comité de Rédaction : Rév. Luis Meza Bocanegra, Jacqueline Rovira, Samuel Martinez, Rév. Andres Espejo. Coordinateur éditorial : Rév. Julian Morón. Rédacteur en chef : Víctor Tipe Sánchez. Rédacteur : Jaime Tipe Sánchez. Rédacteur graphiste : Roberto Guerrero. Graphisme : Adolfo Zubietta. Rédaction : Johan Perez Landeo, Marlo Perez. Mise en page : Lesly Sánchez, Jorge Cisneros. Web master et Infographie : Julio De La Cruz. Illustrations : Pablo Vilca. Transcription : Fanny Vidal, Gestionnaire de Communauté : Juan Becerra, Denisse Barrientos. Distribution : Javier Arotinco.


Janvier 2016 / Impacto évangélique

67


Suivez-nous

betheltv

Samedi 10 heures

Grazie ai suoi 6 satelliti e Internet, Bethel Television – il canale del Movimento Missionario Mondiale – trasmette al MISSIONNAIRE mondo intero il messaggio dellaMONDIAL Parola di Dio attraverso la sua programmazione culturale ed educativa da Lima-Perù. 68 MOUVEMENT Amérique Europe Océania Áfrique Asie •

744_Français  

Magazine Impacto Évangélique Édition Janvier 2016 Langue Français

Read more
Read more
Similar to
Popular now
Just for you