Page 1

www.impactoevangelistico.net

évangélique

LE MAGAZINE QUI CONSTRUIT VOTRE VIE

Mai 2017 / Édition 7560

Des arguments et clarifications aux questionnements

LA DIVINITÉ

DU CHRIST PUBLICATION OFFICIELLE

MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL

TÉMOIGNAGE

LOUANGE

LITTÉRATURE

L’enfance malheureuse de Sabina

La fin vient

Le chemin qui mène à Dieu


Grandes aventures avec Joel et Ruth MARDI ET JEUDI

10h00/PÉROU

Bethel Televisión, la chaîne du Mouvement Missionnaire Mondial transmet le message de la Parole de Dieu avec une programmation culturelle et éducative de Lima-Pérou à travers de 7 satellites et de l'internet pour le monde entier. MISISONNAIRE MONDIAL 2 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


èditorial

RAPPELLE-TOI COMMENT

TU AS ACCEPTÉ

Rev. Gustavo Martínez Président International du MMM

« Rappelle-toi donc comment tu as accepté et entendu la parole, garde-la et repens-toi. » Apocalypse 3:3.

L

’un des grands avantages des êtres humains est la mé-

et ses prescriptions, que je te donne aujourd’hui... » Dieu

moire. Elle classe toutes les choses, bonnes ou mau-

exhorte le peuple de se souvenir comment il a été gardé,

vaises, qui se produisent au cours de la vie, depuis l’enfance

béni, guidé.

jusqu’au moment de partir vers l’éternité. Mais il y a quel-

Dans le chapitre 3 :3 de l’Apocalypse, l’apôtre Jean

que chose qui marque la vie de l’homme : ce qu’il apprend

écrit à l’église de Sardes : « Rappelle-toi donc comment

durant l’enfance. C’est pourquoi la Bible dit dans Proverbes

tu as accepté et entendu la parole, garde-la et repens-toi.

22 :6 : « Eduque l’enfant d’après la voie qu’il doit suivre !

Si tu ne restes pas vigilant, je viendrai comme un voleur,

Même quand il sera vieux, il ne s’en écartera pas. »

sans que tu saches à quelle heure je viendrai te surpren-

L’Eglise s’inquiète d’apprendre la Parole de Dieu à tous

dre. »Jésus dit : « Si quelqu’un entend mes paroles mais

les enfants, parce qu’on croit fortement qu’ils ont un énor-

n’y croit pas, ce n’est pas moi qui le juge, car je suis venu

me potentiel qui peut être mis à profit en faveur de Dieu.

non pour juger le monde, mais pour le sauver. » (Jean

Dans de nombreux lieux autour du monde, on peut voir

12:47-48). C’est-à-dire, vous ne pouvez pas oublier ce

que plusieurs personnes éduquées depuis leur plus jeune

que vous avez entendu de la part de Dieu ; que vous le

enfance sont capables de mettre en œuvre ce qu’elles ont

vouliez ou non, la Parole de Dieu vous jugera, vous sau-

appris une fois l’âge adulte atteint.

vera ou vous condamnera.

Dieu a donné à l’être humain la mémoire afin de

Si vous avez obéi, vous serez béni, justifié et libéré

retenir les ordonnances qu’Il a instituées. Dans Deuté-

de toute culpabilité ; mais si vous avez transgressé, cette

ronome 4 :9, Dieu donne une ordonnance au peuple

même Parole peut vous juger et condamner. C’est pour-

d’Israël : « Seulement, fais bien attention à toi ! Veille

quoi vous devez faire attention à ne pas oublier d’où Dieu

attentivement sur toi-même tous les jours de ta vie, afin

vous a sorti et comment était votre vie avant de connaître

de ne pas oublier ce que tes yeux ont vu et de ne pas le

Dieu ; il y a toujours un « avant et après ». Avant de connaî-

laisser sortir de ton cœur. Enseigne-le à tes enfants et à

tre Dieu : une vie creuse, vide, sans aucun sens. Après avoir

tes petits-enfants. » Dieu apprend à garder, mémoriser,

connu Dieu : béni, fortifié, soutenu et aidé par le Seigneur.

se souvenir et ne pas oublier ce qu’on a vu et entendu au

Vous pourrez dire comme le prophète Samuel : «Jusqu’ici

sujet de Ses merveilles et grandeurs. Le chapitre 8 : 11 dit

l’Eternel nous a secourus.» (1 Sa. 7 :12). Tandis que vous

aussi : « Veille bien à ne pas oublier l’Eternel, ton Dieu, au

êtes dans la main de Dieu, Il continuera de vous porter en

point de ne pas respecter ses commandements, ses règles

avant, en accomplissant Ses buts dans votre vie.

Mai 2017 / Impacto évangélique

3


www.impactoevangelistico.net

évangélique Directeur Foundateur: Rév. Luis M. Ortiz MAI 2017 / ÉDITION N° 760 (USPS 012-850) PUBLICATION OFICIELLE DU MOUVEMENT MISSIONNAIRE MONDIAL Le Mouvement Missionnaire Mondial Inc. est un organisme religieux sans but lucratif qui a la vision de créer des nouveaux temples aux États Unis et ses territoires, de la même manière qui a la missionnaire vision de créer des temples où que Dieux le permet. PUBLIÉ CHAQUE MONAT PAR Movimiento Misionero Mundial, Inc Mouvement Missionnaire Mondial, Inc San Juan, Puerto Rico Washington, D.C. Tarifs postaux périodiques payé à: San Juan, Puerto Rico 00936

RECEVEUR DES POSTES: Envoyez les modifications d’addreses à Impacto Évangelique P.O. BOX 363644 San Juan, Puerto Rico 00936-3644 Téléphone (787) 761-8806; 761-8805; 761-8903

MEMBRES DU CONSEIL INTERNATIONAL DY M.M.M. INC. Rev. Gustavo MartÌnez Président Rev. JosÈ Soto Vice-Président Rev. RubÈn ConcepciÛn Secrétaire Rev. Rodolfo Gonz•lez Trésorier Rev. ¡lvaro Garavito Directeur Rev. Margaro Figueroa Directeur Rev. RÛmulo Vergara Directeur Rev. Humberto Henao Directeur Rev. Luis Meza Directeur OUVRAGES ÉTABLIS EN Allemagne Argentine Aruba Australie Autriche Belgique Belize Bolivie Bonaire Brésil Cameroun Canada Chili Colombie Congo Côte d’Ivoire Costa Rica Curaçao Danemark Équateur El Salvador Espagne États Unis Philippines Finlande

France Gabon Ghana Grèce Guatemala Guinea Ecuatorial Guyana Français Guyane Anglaise Haïti Hollande Honduras Inde Angleterre San Andrés (Colombie) Saint-Martin Île Maurice Rodrigues Îles Canaries (Espagne) Archipel d’Hawaï (États Unis) Israël Italie Jamaïque Japon Koweït

Madagascar Malaisie Mexico Myanmar Nicaragua Nigeria Oman Panama Paraguay Pérou Portugal Porto Rico République dominicaine Roumanie Sri Lanka Suède Suisse Afrique du Sud Suriname Trinité-et-Tobago Ukraine Uruguay Venezuela

Dépôt légal à la Bibliothèque Nationale du Pérou N° 2011-02530 Église Chrétienne Pentecôte - Mouvement Missionnaire Mondial: Av. 28 de Julio 1781 - Lima 13 - Peru Impression: Quad / Graphics Peru S.A. Av. Los Frutales 344 - Lima 03 - Peru MISISONNAIRE MONDIAL 4 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Le Mouvement Missionnaire Mondial est un organisme religieux sans but lucratif, dûment enregistré à San Juan, Porto Rico et dans la capitale fédérale Washington D.C., avec des sièges principaux dans les deux villes, ainsi que dans chaque État ded État Unis et d'autres pays où on a établi des Œuvres missionnaires. Important Les offrandes et les donations en espèces, matériels, biens immobiliers ou legs par testament au profit de cette Œuvre du Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. sont déductibles des impôts sur le revenu (Income Tax) et les reçus délivrés par le MMM sont reconnus par l'Internal Revenue Service (IRS) du Gouvernement Fédéral des Etats Unis d'Amérique et de l'État Libre Associé de Porto Rico. n

Visitez notre site web Obtenez d'information édifiante de l'Œuvre de Dieu et tenezvous au courant des dernières nouvelles. Un accès personnalisé de n'importe où dans le monde: www. impactoevangelistico.net. n

Si vous voulez Écrivez-nous à notre adresse postale: Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. P.O. Box 363644 San Juan, P.R. 00936-3644 n

Copyright © 2009 Impacto Évangélique Mouvement Missionnaire Mondial, Inc. (World-Wide MissionaryMovement, Inc.) Tout le contenu de ce magazine et de chaque édition suivante est dûment enregistré dans la Bibliothèque du Congrès, Washington, D.C. États-Unis. Tous les droits sont réservés. Sa reproduction partielle ou intégrale, de quelque manière que ce soit, et sa traduction dans d'autres langues, sans l'autorisation du Directeur, est interdite. Conformément aux accords internationaux de propriété littéraire, c’est un crime punissable par la Loi. n

Déclaration Doctrinale Le Mouvement Missionnaire Mondial se n

base sur les doctrines fondamentales des Saintes-écritures, telles que: • L'inspiration des saintesecritures: 2 Timothée 3:15-17; Pierre 1:19-21. • Les Trois Personnes de la Déité: Le Père, le Fils et le Saint-Esprit: Matthieu 3:16,17; 17: 1-5; 28:19; Jean 17: 5, 24, 26; 16:32; 14:16, 23; 18:5, 6; 2 Pierre 1:17,18; Apocalypse 5. • Le Salut par la Foi en JésusChrist: Luc 24:47; Jean 3:16; Romains 10:13; Tite 2:11; 3:5-7. • La Nouvelle Naissance: Jean 3:3; 1 Pierre 1:23; 1 Jean 3:9. • La Justification par la Foi: Romains 5:1; Tite 3:7. • Le baptême d'eau par Immersion, selon ce que Christ a ordonné: Matthieu 28:19; Actes 8:36-39. • Le Baptême du Saint-Esprit, consécutif au Salut, en parlent en d’autres langues selon: Luc 24:49; Actes 1:4, 8; 2:4. • La Santé Divine: Esaïe 53:4; Matthieu 8:16, 17; Marc 16:18; Jacques 5:14, 15. • Les Dons du Saint-Esprit: 1 Corinthiens 12:1-11. • Le Fruit du Saint-Esprit: Galates 5:22-26. • La Sanctification: 1 Thessaloniciens 4:3; 5:23; Hébreux 12:14; 1 Pierre 1:15, 16; 1 Jean 2:6. • Le Ministère d'Évangélisation: Marc 16:15-20; Romains 10:15. • La Dîme et le Soutien de l'Œuvre: Genèse 14:20; 28:22; Lévitique 27:30; Nombres18:21-26; Malachie 3:7-10; Matthieu 10:10; 23:23. • La Levée de l'Église: Romains 8:23; 1 Corinthiens 15:5152; 1 Thessaloniciens 4:16,17. • La Seconde Venue de JésusChrist: Zacharie 14:1-9; Matthieu 24:30, 31; 2 Thessaloniciens 1:7; Tite 2:13; Jude 14, 15. • Le Royaume Millénaire: Esaïe 2:1-4; 11:5-10; Zacharie 9:10; Apocalypse 19:20; 20:3-10. • Les Nouveaux Cieux et la Nouvelle Terre: Esaïe 65:17; 66:22; 2 Pierre 3:13; Apocalypse 21:1.


SOMMAIRE Retrouvez-nous dans

www.facebook.com/impactoevangelistico

14 / INFOGRAPHIE. La divinité de Jesus-Christ

18 / SANTÉ. Les dangers de la dengue

30 / HISTOIRE DE VIE. L’apôtre des Mongols LOUANGES 40 / LA FIN VIENT. Rev. Luis M. Ortiz

42 / VEILLEZ SUR LES INTERETS DE DIEU. Rev. Álvaro Garavito

La divinité du Christ

6

Le royaume ermite de Corée du Nord

Histoire de vie

Interview

28 / MUSIQUE. Majesté

Actualité

24 / LITTÉRATURE. Le chemin qui mène à Dieu

Couverture

20 / ACTUALITÉ. La conquête du quartier de Pablo Escobar

“L’Œuvre est en croissance”

22 16

L’enfance malheureuse de Sabina

34

44 - 64 / ÉVÉNEMENTS INTERNACIONAUX. La Parole de Dieu à Naples 65 / AU7TRES ÉVÉNEMENTS.

56 / Événement.

66 / LETTRES-AGENDA.

Mai 2017 / Impacto évangélique

5


LA DIVINITÉ DU O

CHRIST

n a fréquemment un certain nombre d'objections communes ou de difficultés intellectuelles à l'égard de la divinité du Christ. Cet article aborde brièvement certaines d'entre elles, en particulier celles qui surviennent chez les personnes qui connaissent bien les affirmations et la phraséologie bibliques. Josh McDowell y Bart Larson

« Mon Père est plus grand que moi ». Voilà une difficulté qui se présente fréquemment : « Jésus-Christ a dit : « Mon Père est plus grand que moi » (Jean 14:28). Sans aucun doute, cela montre que la position du Christ est d’une certaine manière inférieure à celle de Dieu ». Il est vrai que, dans son rôle de serviteur durant sa vie sur Terre, Jésus a occupé un rang inférieur par rapport à celui du Père. Ce rang, cependant, ne renie pas sa nature divine. Dans ce même passage, Jésus a dit à Philippe : « Celui qui m’a vu a vu le Père. Comment peux-tu dire : ‘Montre-nous le Père’ ? » (Jean 14:9). Cette déclaration montre clairement que Jésus et le Père sont un de nature. Celui qui a vu l’un a vu l’autre (Jean 12: 44-45). Par conséquent, les paroles de Jésus indiquant que le Père était plus grand que lui faisaient référence à sa position temporaire et pas à son être. On va citer vastement ci-dessous l’excellent travail d’Arthur W. Pink à propos de ce passage dans Exposition of the Gospel of John : « Mon Père est plus grand que moi ». Ceci est le verset favori des unitariens, qui nient la Divinité absolue du Christ et Sa parfaite égalité avec le Père ... Le Sauveur avait dit aux apôtres qu’ils devaient se réjouir parce qu’Il allait au Père, puis leur a donné cette raison : « Parce que mon Père est plus grand que moi ». Si on garde cela à l’esprit, toute difficulté disparaît. Que le Père soit plus grand que le Christ était la raison pour laquelle les disciples devaient se réjouir du fait que le Maître allait au Père. Ceci résout immédiatement le sens de ce controversé « plus grand », et nous montre le sens de son utilisation ici. Le contraste que le Sauveur a indiqué entre le Père et Luimême ne faisait pas référence à la nature, mais au caractère et à la position officielle. Le Christ ne parlait pas de Lui-même dans Son Être essentiel. Lui, qui n’avait pas considéré comme usurpation le fait d’être « égal à Dieu », avait pris la forme d’un serviteur, et ce n’est pas tout, il avait été également formé à l’image des hommes. Dans les deux sens, à savoir, au regard de Son statut officiel (en tant que Médiateur) et de Son adoption de la nature humaine, il était inférieur au Père. Tout au long de ce discours et dans la prière qui MISISONNAIRE MONDIAL 6 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


couverture

Mai 2017 / Impacto évangélique

7


suit au chapitre 17, le Seigneur Jésus se présente comme le Serviteur du Père, duquel Il a reçu une mission, et à qui Il doit rendre des comptes. Mais il y a un autre sens plus pertinent dans lequel le Fils était inférieur au Père. Lors de Son incarnation et de Sa vie parmi les humains, il s’est humilié de grande manière, en choisissant la honte et la douleur sous ses formes les plus aiguës. Il était dans une position inférieure au Père. Le contraste était, donc, entre Son état actuel d’humiliation et Son état futur d’exaltation au Père ! Le Christ reconnaissait Sa place de serviteur et exaltait Celui qui l’avait envoyé. Dieu le Père est le « chef » du Christ. Le même rapport de plus grand et plus petit reste illustré dans 1 Corinthiens 11:3: « Je veux cependant que vous sachiez ceci : Christ est le chef de tout homme, l’homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef de Christ. » Dans ce passage trois comparaisons sont faites : l’homme et le Christ, l’homme et la femme, et le Christ et Dieu. La troisième comparaison entre Jésus et Dieu est celle dont on va discuter ici. MISISONNAIRE MONDIAL 8 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

« Dieu est le chef du Christ ; cette affirmation ne donne-t-elle pas une impression de supériorité ? » Notez que cette comparaison a à voir avec l’’autorité ; cela n’implique pas une infériorité ou une supériorité. Quand Il était sur la terre, afin de s’identifier avec le genre humain, Jésus s’est volontairement mis sous la direction du Père. Jésus était soumis au Père. Un autre verset qui nous montre la relation entre le Christ et le Père soulève souvent des questions : « Et lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous » (1 Corinthiens 15 :28). Ici, le verbe « soumettre » n’implique pas d’inégalité de personnes, mais une différence dans les rôles. L’assujettissement se réfère seulement à la fonction, et la soumission n’implique pas nécessairement d’infériorité. Réfléchissons. Afin que Dieu puisse expier le pêché humain, quelqu’un devait se soumettre à la mort. Cependant, seulement quelqu’un ayant une capacité illimitée pour expier le péché pouvait le faire, seulement un


couverture

homme parfait. Il devait avoir une capacité illimitée d’expiation parce qu’Il verserait son sang pour tout le genre humain. Il devait être parfait car Dieu accepte seulement des sacrifices sans tache. Qui pouvait le faire ? Seulement Dieu. Et Dieu le Fils a versé son propre sang pour nous (Actes 20:28). L’obéissance est clé. En tant qu’homme parfait, le Christ devait obéir à Dieu et accomplir de cette façon le plan de Dieu pour racheter l’humanité. Jésus s’est volontairement soumis à ce plan, à Dieu le Père, afin de sauver l’humanité de la séparation éternelle de Dieu. Jésus a été « engendré ». Certains affirment que le terme de « fils unique » de Jean 3 :16 (aussi 1 :14, 18 ; 3 :18) nie la divinité de Jésus, impliquant qu’il est seulement un autre être créé. Cependant, le terme « fils unique » ne signifie pas qu’il a été créé ; le Christ a été engendré. « Fils unique », de la manière dont il est utilisé dans l’Évangile de Jean, signifie « unique, spécialement béni ou favorisé ». C.S. Lewis illustre clairement le rapport entre « fils unique » et « engendré ». L’une des croyances dit que le Christ est le Fils de Dieu « engendré, non pas créé», et ajoute : « engendré du Père avant tous les mondes. » Il faut comprendre clairement que cela n’a rien à voir avec le fait que le Christ soit né sur Terre comme un homme qui était le fils d’une vierge. A ce moment précis, nous ne parlons pas de la naissance virginale. Nous parlons de quelque chose qui a eu lieu avant que la Nature n’ait été créée, avant le début des temps, « avant tous les mondes ». Christ a été engendré, non pas créé. Qu’est-ce que cela signifie ? On n’utilise pas le mot « engendrer » très souvent, mais tout le monde sait ce que cela signifie. Engendrer est le fait de devenir le père

En tant qu'homme parfait, le Christ devait obéir à Dieu et accomplir de cette façon le plan de Dieu pour racheter l'humanité. Jésus s'est volontairement soumis à ce plan, à Dieu le Père, afin de sauver l'humanité de la séparation éternelle de Dieu. d’un autre ; créer est celui de faire. Et la différence est la suivante : quand quelqu’un engendre, il engendre un autre de même catégorie. Un homme engendre des enfants humains, un castor engendre de petits castors et un oiseau engendre des œufs qui à leur tour deviendront des oisillons. Mais quand quelqu’un fait, le résultat est quelque chose de différent de celui qui l’a fait. Un oiseau fait son nid, un castor construit une digue, un homme construit une radio, ou il peut construire quelque chose qui lui ressemble plus qu’une radio, par exemple, une statue. S’il est suffisamment habile, il peut sculpter une statue qui sera vraiment très semblable à l’homme. Mais, bien sûr, ce ne sera pas un vrai homme. Elle ne peut pas respirer ou penser. Elle n’est pas vivante. Bien, cela est la première chose à comprendre. Ce que Dieu engendre est Dieu, de la même manière que ce que l’homme engendre est un homme. Ce que Dieu crée n’est pas Dieu, de la même manière que ce que l’homme crée n’est pas un homme. C’est pour cela que les hommes ne sont pas des enfants de Dieu au même sens que le Christ. Ils sont semblables à Dieu à

Mai 2017 / Impacto évangélique

9


Cependant, « premier-né » ne signifie pas « premier-créé. » Quand Paul affirme que le Christ était « le premier-né de toute la création » (Colossiens 1:15), il utilise le mot grec prototokos, qui signifie « héritier, premier du rang ».

Dans tous les cas, le langage de la Bible est conforme à la doctrine de la Trinité, par exemple, dans Matthieu 28:19, le mot « nom » (singulier en grec) est utilisé pour exprimer « le Père, le Fils et le Saint-Esprit ».

certains égards, mais ils n’appartiennent pas à la même catégorie. Ils sont plutôt des statues ou des images de Dieu. Dans Hébreux 11:17, Isaac est appelé le « fils unique » d’Abraham, bien qu’Abraham a eu deux fils, Isaac et Ismaël. Ainsi, l’auteur d’Hébreux a utilisé le terme de « fils unique » dans le sens de « unique, spécialement béni ou favorisé ». La même chose peut être dite sur Jésus du texte de Jean 3:16 (la seule différence étant que Dieu a eu un fils et Abraham en a eu deux). Jésus était un homme. Un obstacle majeur qui peut empêcher certaines personnes d’accepter la divinité du Christ est qu’il est clairement dit dans la Bible que Jésus était un homme. Par exemple, on dit : « En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, Jésus-Christ » (1 Timothée 2 :5). Romains 5 :12-21 parle du pêché comme expié au moyen de « l’homme, Jésus-Christ » (v. 15). Même si les Écritures nous enseignent que Jésus était humain, elles nous enseignent également qu’Il était divin. Il était un homme, né de la Vierge Marie, mais Il était aussi Dieu (Jean 1:1, 14 ; 20:28; Colossiens 2:9; Timothée 2:13; 2 Pierre 1:1; Hébreux 1:8). Paul met l’accent sur la divinité de Jésus, en disant que le message qu’il donne ne vient ni des hommes, ni d’un « homme », mais de « Jésus-Christ » (Galates 1:1). Jésus était un « homme », mais était aussi « Yahvé », « Fils de Dieu », « Seigneur des seigneurs », « Roi des Rois » et « Alpha et Omega ». Jésus a été appelé le premier-né de toute la création. Quelques perMISISONNAIRE MONDIAL 10 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

sonnes restent confuses sur le sens du mot « premier-né », pensant que cela signifie « premier-créé ». Cela impliquerait que Jésus était seulement un être créé, non préexistant ou éternel ou Dieu. Cependant, « premier-né » ne signifie pas «premier-créé ». Quand Paul affirme que le Christ était « le premier-né de toute la création » (Colossiens 1:15), il utilise le mot grec prototokos, qui signifie « héritier, premier du rang ». S’il avait voulu indiquer « premier-créé », il aurait utilisé le mot grec protoktistos. Dans aucune partie des Écritures il n’est dit que Dieu « a créé » Jésus. Dans son œuvre Theology on the Person of Christ, Lewis Sperry Chafer écrit : « Ce titre, parfois traduit comme premier-né, indique que le Christ est le premier-né, le plus âgé en ce qui concerne toute la création ; non pas la première chose créée, mais l’antécédent de toutes les choses et la cause de celles-ci » (Colossiens 1:16). Jésus ne pouvait pas avoir été le premier être créé et, en même temps, l’agent pour lequel toute la création a commencé à exister, comme l’affirme les Écritures à propos de Lui. S’Il était l’auteur de toute la création, alors Il ne pouvait pas être une création. Jésus et Dieu étaient « un ». Jésus dit : « ...Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher à la main de mon Père. Le Père et moi, nous sommes un » (Jean 10:28-30). Jésus affirmait-il qu’Il était un et le même que Dieu (comme la


couverture

Mai 2017 / Impacto évangélique

11


glace et l’eau font « un » de nature), ou disait-il seulement qu’ils avaient une unité, qu’ils étaient unis dans le but, qu’ils étaient d’accord ? Le texte indique le premier. Tout d’abord, les Juifs à qui Il parlait - qui étaient culturellement en mesure d’interpréter Ses paroles mieux que quiconque 2000 ans plus tard - ont compris que Jésus disait qu’il était « Dieu ». Ils ont pris des pierres pour le lapider « ... pour un blasphème, parce que toi, qui es un être humain, tu te fais Dieu » (Jean 10:33). De plus, en grec, le mot un est neutre (hen), et pas masculin (heis), ce qui indique que Jésus et Dieu étaient un seul et le même en substance. La forme masculine signifierait qu’ils étaient une personne, ce qui nierait la distinction personnelle entre le Père et le Fils. L’extrait de Jean ci-dessous est la réponse de Jésus à l’accusation de blasphème. Pour un Juif expert dans la loi, ses paroles ont un sens. Celui qui n’est pas familier de la façon dont les Juifs comprennent l’Ancien Testament peut avoir des difficultés et peut facilement mal interpréter ce passage, en particulier en ce qui concerne la question de la divinité du Christ. Le passage dit : Jésus leur répondit : « N’est-il pas écrit dans votre loi : J’ai dit : ‘Vous êtes des dieux’ ? S’il est vrai qu’elle a appelé dieux ceux à qui la parole de Dieu a été adressée et si l’Ecriture ne peut pas être annulée, comment pouvez-vous dire à celui que le Père a consacré et envoyé dans le monde : ‘Tu blasphèmes’, et cela parce que j’ai affirmé : ‘Je suis le Fils de Dieu’ ? Si je ne fais pas les œuvres de mon Père, ne me croyez pas ! Mais si je les fais, même si vous ne me croyez pas, croyez à ces œuvres afin de savoir et de reconnaître que le Père est en moi et que je suis en lui. Voilà pourquoi ils cherchaient encore à l’arrêter, mais il leur échappa » (Jean 10:34-39). Une grande partie de la confusion est liée à la façon dont Jésus utilise le mot « dieux » (v. 34). Il disait : « D’autres hommes ont été appelés dieux. Pourquoi ne puis-je m’appeler le Fils de Dieu ? », s’appelant lui-même, indirectement, un homme, non divin ? L’expression « J’avais dit : ‘Vous êtes des dieux’ » se trouve dans le Psaume 82: 6. Le mot « dieux » utilisé dans le Psaume est l’hébreu elohim (eloah = « dieu », im = terminaison plurielle = « dieux »). Si Dieu est appelé Elohim régulièrement dans l’Ancien Testament, on utilise toujours la forme au singulier du verbe avec Elohim en parlant de Dieu [« Au commencement, Dieu (pluriel : Elohim) créa (singulier) le ciel et la terre » (Genèse 1:1)]. Dans tous les cas, le langage de la Bible est conforme à la doctrine de la Trinité, par exemple, dans Matthieu 28:19, le mot « nom » (singulier en grec) est utilisé pour exprimer « le Père, le Fils et le Saint-Esprit ». Ils constituent un « nom ». Le terme « dieux » (elohim) dans le Psaume 82 fait référence aux « juges » juifs, des hommes qui devaient agir comme « Dieu » (ou dieux) au nom du peuple ; «dieu» dans le sens d’être juste, équitable, etc. De toute évidence, ils n’étaient pas littéralement « Dieu ». Exode 21:1-6 et 22:8, 28 utilisent le même terme : le mot traduit par « Dieu » dans nos Bibles est en fait elohim. Ceci était le contexte de l’Ancien Testament auquel Jésus faisait référence. Pourquoi ? Apparemment, Jésus leur demandait pourquoi ils étaient tellement contrariés par l’utilisation du terme « fils de Dieu ». Ils avaient été exposés au même terme auparavant (c’est-à-dire, des hommes qui étaient appelés des « dieux » dans Psaume 82). Alors, la question était la suivante : « Ne vous attardez sur le terme. Regardez-moi. Regardez Mes œuvres. Sont-elles de Dieu ? Si elles le sont, croyez ce que je dis, y compris les noms que Je me donne ». MISISONNAIRE MONDIAL 12 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


couverture

Mai 2017 / Impacto évangélique

13


LA DIVINITE DE

JESUS-CHRIST

LE PÈ

L’identité et la coopération de la Déité

Le Père, le Fils et le Saint-Esprit n’apparaissent jamais identiques concernant une personne, ils ne sont pas confondus concernant la parenté, ni divisés concernant la divinité, ni opposés concernant la coopération. Le Fils est dans le Père et le Père est dans le Fils concernant la relation. Le Père ne vient pas du Fils, mais le Fils vient du Père concernant l’autorité. Le Saint-Esprit vient du Père et du Fils concernant la nature, la parenté, la coopération et l’autorité. Aucune des trois personnes de la Divinité n’agit ou n’existe séparément ou indépendamment des autres (Jean 5:17-30, 32). ST

PAS

ES

N’E

DI

Dieu le Père est le « chef » du Christ Le même rapport de plus grand et plus petit reste illustré dans 1 Corinthiens 11:3: « Je veux cependant que vous sachiez ceci : Christ est le chef de tout homme, l'homme est le chef de la femme, et Dieu est le chef de Christ. »

Jésus est soumis au Père Un autre verset qui nous montre la relation entre le Christ et le Père soulève souvent des questions : « Et lorsque tout lui aura été soumis, alors le Fils lui-même se soumettra à celui qui lui a soumis toute chose, afin que Dieu soit tout en tous » (1 Corinthiens 15 :28). Ici, le verbe « soumettre » n’implique pas d’inégalité de personnes, mais une différence dans les rôles. L’assujettissement se réfère seulement à la fonction, et la soumission n’implique pas nécessairement d’infériorité. MISISONNAIRE MONDIAL 14 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

EST

LE SAINT-ESPRIT

N’EST


Jésus a été « engendré » Certains affirment que le terme de « fils unique » de Jean 3 :16 (aussi 1 :14, 18 ; 3 :18) nie la divinité de Jésus, impliquant qu’il est seulement un autre être créé. Cependant, le terme « fils unique » ne signifie pas qu’il a été créé ; le Christ a été engendré. « Fils unique », de la manière dont il est utilisé dans l’Évangile de Jean, signifie « unique, spécialement béni ou favorisé ».

ÈRE

Jésus était un homme

ST

ST

N’E PAS

IEU

T PAS

Un obstacle majeur qui peut empêcher certaines personnes d'accepter la divinité du Christ est qu’il est clairement dit dans la Bible que Jésus était un homme. Par exemple, on dit : « En effet, il y a un seul Dieu et il y a aussi un seul médiateur entre Dieu et les hommes : un homme, Jésus-Christ » (1 Timothée 2 :5). Romains 5 :12-21 parle du pêché comme expié au moyen de « l'homme, Jésus-Christ » (v. 15).

Jésus a été appelé le premier-né Quelques personnes restent confuses sur le sens du mot « premier-né », pensant que cela signifie « premier-créé ». Cela impliquerait que Jésus était seulement un être créé, non préexistant ou éternel ou Dieu.

EST

Jésus et Dieu étaient « un »

LE FILS

Jésus dit : « ...Je leur donne la vie éternelle. Elles ne périront jamais et personne ne pourra les arracher à ma main. Mon Père, qui me les a données, est plus grand que tous et personne ne peut les arracher à la main de mon Père. Le Père et moi, nous sommes un » (Jean 10:28-30).

Mai 2017 / Impacto évangélique

15


LE ROYAUME ERMITE DE

CORÉE DU NORD

L

a Corée du Nord a adopté, il y a de nombreuses années, une politique d'isolement ainsi que de confrontation avec la plupart de la communauté internationale, et le pays vit comme s’il ne se souciait pas de l'opinion du reste du monde. Mais, que se cache-t-il derrière cet étrange comportement ? Après la Seconde Guerre mondiale, le Japon a été contraint de se retirer de tous les territoires qu’il avait occupés, y compris la Corée. Les Alliés ont libéré la péninsule et l’ont divisée en deux. L’Union soviétique a occupé la partie au nord du 38ème parallèle, pendant que les États-Unis ont occupé les territoires au sud du 38ème parallèle. Les deux puissances ont cherché à dominer toute la péninsule sous leur contrôle et des élections ont eu lieu dans leurs zones d’influence respectives. En Corée du Nord, l’ancien leader de la guérilla communiste, Kim Il-sung, a remporté les élections et est devenu le Premier ministre de la République démocratique populaire de Corée. Le 25 juin 1950, la Corée du Nord a lancé une offensive militaire avec pour but d’unifier toute la péninsule coréenne sous un seul gouvernement socialiste. Les troupes nord-coréennes se sont emparées de Séoul ainsi que d’une grande partie de la péninsule, confinant les troupes sud-coréennes dans un petit périmètre proche du sud. Avec le soutien des forces américaines, les troupes du sud ont récupéré Séoul et ont envahi Pyongyang. La contre-attaque a fait que le Sud ait pu établir un contrôle sur l’ensemble du pays et laissé les troupes communistes piégées près de la frontière chinoise. Lorsque les communistes coréens ont été sur le point de perdre la guerre, la Chine a envoyé ses «volontaires» et ils ont repris l’initiative. Malgré les progrès de la nouvelle contre-attaque, les troupes nord-coréennes ne sont pas réussies à conquérir le sud. Personne n’est pas sorti victorieux de ce conflit durant lequel plus de 2 500 000 personnes ont été tuées. A la fin de la guerre de Corée, Kim Il-sung a mis progressivement en place un grand culte de sa personnalité et a commencé une politique d’indépendance déterminant l’émergence de l’idéologie d’autosuffisance (« juche »), ce qui pourrait être interprété comme une variante nationaliste du communisme. MISISONNAIRE MONDIAL 16 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Lorsque Kim Il-sung est mort en 1994, son fils, Kim Jong-il, a hérité du titre de chef d’État. Il a poursuivi la politique et le culte de la personnalité du père, e son « règne » a coïncidé avec la dissolution de l’URSS et du bloc socialiste, ainsi qu’avec les inondations qui ont causé une famine de masse parmi la population nord-coréenne. En 2009, la Corée du Nord a mené avec succès un essai nucléaire souterrain, rejoignant ainsi la liste des pays dotés d’armes nucléaires. L’ONU et plusieurs États ont imposé alors des sanctions contre le pays asiatique, mais Kim Jong-il les a ignoré et a continué à développer des armes similaires. En 2011, Kim Jong-il est mort et son plus jeune fils, Kim Jongun, a pris le pouvoir. Au cours de son mandat, trois essais nucléaires ont eu lieu —en 2013, 2015 et 2016, ce dernier, avec une puissante bombe à hydrogène—, et s’est produit l’escalade des tensions avec la Corée du Sud.


actualité

LE PANORAMA ACTUEL La plupart des gens pensent qu’en Corée du Nord il n’existe qu’un parti unique. En réalité, en plus du Parti du travail de Corée (PTC), il y en a deux autres : le Parti social-démocrate de Corée et le Parti Chondogyo-Chong-u, qui reconnaissent le rôle dirigeant du PTC. Ces deux partis n’ont pas de pouvoir réel, mais cherchent à donner l’image de l’existence d’une véritable démocratie au sein du pays. Kim Jong-un porte le titre de « leader suprême » et a des pouvoirs énormes. Dans ce pays, il y a des élections législatives, mais il s’agit seulement d’une simulation. POPULATION ET ÉCONOMIE La population est d’environ 25 millions de personnes, avec plus de 3 millions de Nord-Coréens vivant dans la capitale, Pyongyang. La Corée du Nord dispose d’un système de castes qui se divise en trois

catégories : les fidèles, les incertains et les hostiles. Seulement les fidèles, c’est-à-dire les membres du Parti, du gouvernement et de l’armée, ainsi que les descendants des combattants pour l’indépendance et les familles des soldats e des civils tués durant la guerre de Corée, peuvent vivre dans la capitale. L’alphabétisation atteint 100%. Tous les Nord-Coréens ont terminé l’enseignement primaire et secondaire, mais seulement 14% des hommes et 7% des femmes suivent un enseignement supérieur. La communauté internationale estime que la Corée du Nord commet de graves violations des droits humains. Les opposants du régime, selon plusieurs rapports, sont emprisonnés dans des camps de concentration où ils sont torturés et privés des droits les plus élémentaires. Peu de gens tentent de fuir le pays par la frontière avec la Chine, bien que ce soit la « meilleure » manière de le faire. La frontière sud-coréenne est complètement hermétique car les deux États coréens sont séparés par une « zone démilitarisée » qui en réalité est l’une des régions les plus militarisées du monde. Le niveau de vie nord-coréen a été bon durant plusieurs décennies grâce à l’aide des pays du bloc socialiste, mais les choses ont changé avec la dissolution de l’URSS. En raison de la situation économique grave et des inondations dans la région, deux millions de personnes sont mortes de faim dans les années 1990. Actuellement, l’économie nord-coréenne, selon diverses estimations, est environ 30 ou 40 fois inférieure à celle de Séoul. Ses principales industries restent l’agriculture et l’industrie lourde. Lorsque Kim Jong-un est arrivé au pouvoir, son gouvernement a commencé à faire des réformes cherchant à libéraliser l’économie nord-coréenne, tout en favorisant la création d’une économie de marché. Il y a quelques années, le gouvernement nord-coréen s’est rendu compte de la nécessité d’une économie de marché dans le pays, dont la situation économique était dans un état grave. C’est ainsi qu’ont débuté les réformes économiques actuelles qui sont constituées de trois éléments clés. Le premier est la légalisation de la vente privée, à savoir, de nos jours les commerçants peuvent vendre leurs produits sans crainte de persécution de l’État. Le second est l’augmentation de l’autonomie des entreprises nord-coréennes, qui ont obtenu le droit de s’autogérer, développer leurs propres budgets et gérer leurs ressources humaines. Le troisième est le passage au système agraire basé sur les unités familiales plutôt que sur les fermes collectives. Auparavant, l’État recueillait la plus grosse partie de la récolte et le peu qui restait revenait aux agriculteurs. Maintenant, les familles peuvent conserver la plus grande partie de leur récolte et doivent seulement fournir un faible pourcentage à l’État. 

(*) Con noticias de internet.

Mai 2017 / Impacto évangélique

17


LES DANGERS DE LA

DENGUE

C

’est une infection virale transmise par la piqûre d’un moustique infecté du genre Aedes. La dengue est présente dans les régions tropicales et subtropicales, surtout dans les zones urbaines et semi-urbaines et se propage rapidement s’il n’y a pas de prévention. Wálter Menchola Vásquez (*)

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a rapporté que l’incidence mondiale de la dengue a progressé de manière spectaculaire au cours des dernières décennies. Le nombre réel de cas dans le monde est inconnu, car ils ne sont pas tous enregistrés et notifiés. On estime toutefois que se produisent 390 millions d’infections par la dengue chaque année, dont seulement 96 millions se manifestent cliniquement (24 %) ; c’est-à-dire, sur 4 personnes infectées par la maladie, 3 passent inaperçues. La maladie s’est propagée à travers la planète. Avant 1970, seulement neuf pays rapportaient cette maladie, mais aujourd’hui plus de 110 pays dans l’Afrique, la Méditerranée, les Amériques, l’Asie du Sud-Est et le Pacifique Occidental la notifient de manière permanente. La maladie est transmise par la piqûre d’un moustique femelle Aedes Aegypti, qui a été elle-même contaminé en piquant des personnes infectées montrant des symptômes ou non ; ainsi le cycle de la dengue se répète successivement. L’Aedes a une grande capacité d’adaptation. Il en existe trois types, l’Aegypti étant le plus important dans la transmission des maladies. Ce vecteur s’est propagé de l’Afrique au reste du monde grâce au commerce durant les XVème, XIXème et XXème siècles en raison du développement de la marine marchande, de l’aviation commerciale et de la migration des personnes. On pense que, dans un premier temps, le moustique se maintenait en vie et se reproduisait dans les dépôts d’eau des caves des bateaux pendant les voyages maritimes ; pour les époques plus récentes on attribue la propagation aux migrations, ainsi qu’au commerce des pneumatiques usés qui constituent des réservoirs artificiels pour le moustique.

SYMPTÔMES Les symptômes apparaissent habituellement entre 3 et 14 jours MISISONNAIRE MONDIAL 18 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

après la piqûre d’un moustique infecté. La dengue est une maladie très similaire à la grippe ; ses symptômes sont : fièvre forte (40 °C), maux de tête très intenses, douleur derrière les yeux, douleurs musculaires et articulaires (une fièvre brise-os), nausées, vomissements, gonflement des ganglions lymphatiques ou éruptions cutanées. La maladie dure généralement une semaine. Durant le premier jour la personne infectée peut présenter une éruption cutanée généralisée, une injection conjonctivale et des vésicules sur le palais. Au fil de l’évolution, il peut se produire des saignements de nez nasal et des taches dispersées sur la peau du malade. Le diagnostic s’établit généralement grâce à l’immunosérologie au moyen de la détection de l’antigène viral ou d’ARN viral dans le sérum ; la preuve la plus utilisée est la détection d’anticorps


santé

spécifiques dans le sérum du malade. La maladie peut évoluer à l’occasion vers une complication potentiellement mortelle, la dengue sévère, qui génère une accumulation liquidienne, une détresse respiratoire, des hémorragies graves ou une insuffisance organique. Ces symptômes apparaissent occasionnellement entre 3 et 7 jours après les premières manifestations et sont accompagnés d’une baisse de la température, de douleurs abdominales, de vomissements persistants, de saignements des gencives et de sang dans le vomissement. Ces patients doivent être soignés dans des unités de soins intensifs afin de diminuer le risque de décès. Il n’existe pas de traitement spécifique pour la dengue ou la dengue sévère, mais la détection précoce et l’accès à des soins médicaux adaptés ramènent les taux de mortalité en dessous de 1% (OMS, 2017). Aujourd’hui, la prévention est la meilleure méthode pour combattre la maladie. Le moustique transmetteur ou vecteur doit trouver un habitat favorable pour vivre et se reproduire, il faut donc recouvrir tout type de conteneur avec de l’eau propre à la consommation humaine et éliminer tout objet qui puisse avoir de l’eau de pluie (jarres, flacons, pneus, objets brisés, plastiques, vases dans les cimetières). En cas de systèmes d’eau ou conteneurs à l’extérieur qui ne peuvent pas être recouverts, comme les puits, les piscines et les flaques, il faut appliquer des insecticides appropriés. De plus, il est nécessaire d’utiliser des moustiquaires aux fenêtres et de porter des vêtements à manches longues. Source : OMS, OPS. (*) Médecin Interne, Master de Gestion et Politiques Publiques

Mai 2017 / Impacto évangélique

19


LA CONQUÊTE DU QUARTIER DE

I

PABLO ESCOBAR

l y a trois décennies c’était l’un des lieux les plus dangereux de Medellín. La drogue, l’alcool et l’assassinat étaient le pain quotidien à El Milagro, le quartier qui a été construit par Pablo Escobar, le célèbre trafiquant colombien. Mais un jour est arrivée la Parole de Dieu. Depuis plus de trente ans, Celina Jiménez Bram monte et descend, presque tous les jours, les centaines de marches qui s’étendent le long des rues raides d’El Milagro. Des jeunes, des femmes et des hommes la saluent avec cordialité à son passage devant les humbles demeures construites à flanc des collines qui se dressent au nord-est de Medellín, Colombie. Pendant ces trois décennies, elle a toujours porté une Bible dans ses mains. Sans doute a-t-elle pu oublier le sac, le manteau, mais jamais le livre de la Parole. La Bible l’a toujours accompagnée dans ses infatigables trajets au sein de ce quartier, où la vie ne valait rien durant les années 80 et 90. El Milagro est connu comme le quartier de Pablo Escobar parce que les premières maisons on été construites grâce à l‘argent du narcotrafiquant. A cette époque, cet homme, si craint en Colombie, voulait commencer une carrière politique. Alors, dans le cadre de sa campagne prosélytique, il a acheté une grande étendue de terres sur les versants, où il a construit des dizaines de maisons basiques pour les offrir aux plus pauvres de Medellín. La zone est devenue extrêmement dangereuse dans les années 80, comme tout le reste de Medellín. Aucun inconnu ne pouvait entrer dans le quartier sans être interrogé. Il fallait avoir une raison importante pour qu’un étranger arrive à El Milagro. Celina Jiménez y est arrivée avec sa Bible et est restée pendant trois décennies. Celina est membre du Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) et a commencé à parcourir le quartier de Pablo Escobar un jour dont elle ne se souvient plus. Mais l’essentiel est qu’elle a réussi à atteindre beaucoup d’âmes avec la Parole de Dieu, lesquelles appartiennent maintenant à l’Œuvre du Seigneur. Il était très difficile d’atteindre les habitants d’El Milagro, méfiants par nature. Pendant de nombreuses années, Celina et une vingtaine de missionnaires ont parcouru inlassablement toutes les rues de ce quarMISISONNAIRE MONDIAL 20 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


actualité

tier ainsi que d’autres quartiers voisins pour transmettre la Parole de Dieu. Beaucoup de personnes les regardaient de manière sceptique, mais peu à peu Celina et les missionnaires ont réveillé leur intérêt. Celina a souffert les conséquences de la violence. Plusieurs fois, elle a été sur le point d’être blessée. Elle a été aussi témoin de plusieurs fusillades et bagarres entre bandes ennemies de ce quartier, au sein duquel, à cette époque-là, la vie pouvait être perdue à tout instant. Marina Mazo Zoazo a été l’une des premières à rejoindre le groupe de sœur Celina. Elle habitait au bord d’une rivière, dans une

humble et petite maison qui pouvait à tout moment être détruite par les eaux. Quand elle a entendu parler des maisons qu’Escobar offrait, elle s’est inscrite et a obtenu un logement fait de matériau noble dans les premiers mètres du versant escarpé. Elle a déménagé avec ses six enfants, emportant également sa pauvreté. Marina habite à El Milagro depuis trente-deux ans. Elle est l’une des personnes qui aide sœur Celina dans ses longs parcours afin d’apporter la Parole aux âmes souffrantes de ce lieu. Elle se rappelle encore du jour où elle a décidé de suivre le chemin du Seigneur. Elle a survécu à une septicémie qui l’a cloué vingt-deux jours au lit. Elle était agonisante, mais elle a vaincu la mort à l’aide du Seigneur. C’est ainsi qu’elle s’est rapprochée de la Parole. María Ema Amarilis Rodríguez est une autre des personnes qui s’est convertie à l’Évangile grâce à sœur Celina. Aujourd’hui, toutes les trois parcourent les rues d’El Milagro, où beaucoup de personnes ont changé de chemin pour sauver leurs âmes. Sœur Celina n’a jamais calculé le nombre de personnes qu’elle a apporté au Mouvement Missionnaire Mondial au cours de ces plus de trente-deux ans d’inlassable travail. Ceux qui suivent le Seigneur vont au temple central de l’Œuvre à Medellín, où le révérend Gustavo Martínez prêche. Dans ce quartier la violence a reculé. Maintenant il est possible de traverser sereinement ses rues. Beaucoup de miracles sont arrivés à El Milagro.

Mai 2017 / Impacto évangélique

21


“L’ŒUVRE EST

EN CROISSANCE” L

e révérend Rómulo Vergara est superviseur missionnaire en Afrique et a fait un louable travail évangélisateur au sein de plusieurs pays de ce continent. Il est à la tête des efforts d’un groupe de missionnaires qui portent la Parole malgré de grandes difficultés sociales et politiques. Il a parcouru des dizaines de pays africains mettant en risque sa propre vie. Lui et son frère Clemente sont y arrivés il y a trente ans pour développer un patient travail qui a permis l’ouverture d’églises et la croissance du Mouvement Missionnaire Mondial. Rómulo Vergara est un Officier International et ses contributions sont transcendantes pour l’œuvre missionnaire. Quelle est la situation de l’Œuvre en Afrique ? L’Œuvre en Guinée équatoriale s’est établie en 1983 grâce à de nombreux sacrifices ainsi que beaucoup de souffrance. Mon frère a été le premier à la rejoindre ; puis j’ai suivi ; tous les deux nous avons été sur le point de mourir des suites de la malaria et d’autres maux. L’Œuvre a connu une très belle croissance en Guinée équatoriale ; maintenant des conventions nationales et juvéniles y sont organisées. Dans quels autres pays peut-on trouver l’Œuvre ? Au Congo, aussi qu’au Ghana. Elle se trouve également en Côte d’Ivoire. En novembre dernier, mon frère a été là-bas et un pasteur s’est joint avec une congrégation de plus de cent personnes. Nous sommes arrivés également à Madagascar. Quand êtes-vous arrivés à Madagascar ? Il y a quatre ou cinq ans. Cette Œuvre est dirigée par mon frère Clemente, qui est parti sans connaitre personne. Gloire à Dieu, il y a déjà quelques églises fondées là bas. Quel autre pays l’Œuvre prévoit d’atteindre au cours des prochaines années ? Tout d’abord, le Gabon, qui est frontalier avec la Guinée équatoriale. L’Œuvre y était bien implantée, mais par négligence elle s’est perdue. Il y a même une propriété de l’Œuvre, où nous prévoyons d’arriver bientôt. Une autre nation qui nous appelle est le Cameroun, qui est limitrophe avec la Guinée. Nous sommes présents dans les deux Congo, y compris Kinshasa, la capitale de la République démocratique du Congo. Il y a d’autres pays qui nous ouvrent leurs portes et qui nous ont demandé d’entrer. Quelles sont les difficultés que l’Œuvre affronte au sein de ces nations ? En premier lieu, les maladies. Nous ne pouvons pas rester beaucoup de temps au risque de contracter la malaria. Il y a également d’autres maux, comme le choléra et la typhoïde. MISISONNAIRE MONDIAL 22 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Quelle est l’attitude des autorités de ces pays concernant l’Œuvre ? Elle n’est pas très favorable, parce que la plupart de ces nations africaines sont des dictatures qui restreignent un peu la liberté de culte. Comme au Moyen-Orient ? Non, c’est plus facile ici. Nous sommes arrivés il y a trente ans et c’est encore le même président à cause de la dictature. L’idiosyncrasie des personnes est semblable à celle du Latino-américain ; l’Africain est ouvert. Nous pouvons faire ici un meilleur travail qu’en Europe, qui est très fermée. Alors, je préfère travailler en Afrique plutôt qu’en Europe, même si nous risquons de mourir, parce que c’est un continent bien plus réceptif à l’Évangile. Mais est-ce qu’on peut parler de persécution ? Oui, il y a des persécutions. Au Nigeria, on brûle des temples avec des chrétiens enfermés à l’intérieur. Combien de congrégations existe-t-il dans les nations africaines ? Je crois que dans l’ensemble de tous les pays, il y a environ 50 congrégations. Quel pays a le plus grand nombre d’églises ? La Guinée équatoriale, où nous avons environ une quarantaine d’églises. Est-ce qu’il y a beaucoup de vandalisme ? Beaucoup. Ils pensent que le blanc a de l’argent ; c’est pourquoi on les vole et s’ils opposent une quelconque résistance, on les tue et personne ne dit rien. À quelle fréquence voyagez-vous à cet pays ? Deux fois par an, mais on a bloqué la nôtre entrée récemment et nous n’avons pas pu être admis durant une période. En 2016 nous étions là-bas et nous prévoyons de nous y rendre cette année également afin d’organiser la convention qui se déroulera du 16 au 19 août dans la ville de Bata. En tant qu’Officier International, comment voyez-vous l’Œuvre en général ? L’Œuvre a atteint une croissance énorme, merveilleuse, et il y a donc une grande demande spirituelle. La nôtre présence est nécessaire, alors les officiers, nous nous répartissons afin d’atteindre plusieurs pays. Grâce à Dieu, l’Œuvre reste unie, intégrée et maintient la doctrine saine et les principes que nous avons appris. Quel est votre avis sur l’avancée de l’idéologie de genre ? L’idéologie de genre est vraiment lamentable, mais elle montre une avancée terrible. Elle est en train d’atteindre son apogée, mais c’est cela fait partie du temps prophétique que nous vivons. Ce n’est pas tout. En Europe et dans quelques autres pays, des lois sont en discussion pour que les parents puissent avoir des rapports sexuels avec leurs enfants et pour qu’on puisse accepter des mariages avec des animaux. Cela détériore, détruit. Le monde est à l’envers et la seule chose qui l’en empêche, comme un rempart, c’est l’Église, mais ce mouvement est un géant et nous luttons contre un géant terrible.


Foto: Roberto Guerrero

interview

Mai 2017 / Impacto évangélique

23


LE CHEMIN QUI MÈNE

HACIA DIOS

P

ublié en 1884, le livre a reflété dans ses pages la grandeur du Créateur. Il a été écrit par le prédicateur Dwight Lyman Moody, reconnu comme l'un des plus grands évangélistes du XIXème siècle. Dans l’Epître aux Ephésiens 3:18, il est parlé de « la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur » de l’amour de Dieu. Beaucoup s’imaginent connaître quelque chose de cet amour ; mais dans plusieurs siècles d’ici nous confesserons que nous sommes encore bien ignorants sur ce sujet. Christophe Colomb découvrit l’Amérique ; mais que savait-il de ses lacs, de ses grands fleuves, de ses immenses forêts, de la vallée du Mississipi ? Il mourut sans savoir grand-chose de ce monde qu’il avait découvert. Si nous voulons connaître l’amour de Dieu, c’est au Calvaire qu’il nous faut aller. Peut-on contempler ce spectacle et dire encore que Dieu ne nous aime pas ? Cette croix est la plus éloquente proclamation de l’amour divin. On n’a jamais vu un amour plus grand que celui qui nous parle de là. Publié pour la première fois en 1884, le livre Le chemin qui mène à Dieu est l’une des œuvres les plus significatives du prédicateur américain Dwight Lyman Moody, reconnu comme le plus grand évangéliste du XIXème siècle, qui a été utilisé par le Seigneur pour transmettre personnellement Sa Parole à plus de cent millions de personnes. Né le 5 février 1837, dans la ville de Northfield, Moody s’est efforcé dans ce travail de montrer à l’humanité la grandeur du Créateur et aussi qu’Il est le chemin, la vérité et la vie. Dans une rue sombre de l’une de nos grandes villes demeure un pauvre ivrogne. Si vous voulez savoir ce que c’est que l’enfer, entrez là, vous en aurez une idée. Y a-t-il ici-bas un endroit plus affreux ? Voyez de tous côtés la misère, la détresse, le dénuement complet. Mais chut ! On entend des pas dans l’escalier, aussitôt les enfants courent se cacher derrière le lit. La pauvre femme, brisée et patiente, se tient prête à le recevoir. Cet homme a fait son tourment. Elle a souvent porté pendant des semaines les marques de sa brutalité. Bien souvent cette lourde main est tombée sur sa tête sans défense.

CHEMIN DE VIE Connu sous le nom de D.L. Moody, Dwight a structuré son œuvre en neuf chapitres, dans lesquels il a présenté une série de réflexions sur l’amour de Jésus, la porte d’entrée vers le royaume de Dieu, l’assurance MISISONNAIRE MONDIAL 24 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


littérature

du salut, la repentance et la restitution. Avec un langage simple, le serviteur du Christ a écrit son livre pour que les lecteurs se sentent renforcés, établis et confirmés dans leur foi chrétienne. De plus, il a montré comment l’homme peut amener des âmes aux pieds du Seigneur. Je peux croire plus en Dieu qu’en moi-même. Si vous voulez connaître le chemin de la vie, croyez que Jésus-Christ est un Sauveur personnel, tenez-vous éloigné des doctrines et croyances, et venez directement au cœur du Fils de Dieu. Si vous vous êtes nourrissez de doctrines sèches, aucune croissance n’est possible avec ce genre de nourriture. Les doctrines sont pour l’âme ce que les rues menant à la maison d’un ami m’ayant invité à manger sont pour le corps. Elles m’amèneront chez lui si je choisis la bonne, mais si je reste dans la rue, ma faim ne sera jamais satisfaite. Se nourrir de doctrines est comme essayer de vivre de miettes sèches ; l’âme qui ne se nourrit pas du Pain envoyé du ciel reste maigre. Dans Le chemin qui mène à Dieu, Moody a déployé l’inspiration que le Créateur a mise à sa disposition, au bénéfice de la transformation de la vie de millions de personnes sur les cinq continents. En ce sens, l’auteur a clairement indiqué dans son texte que, pour connaître Dieu, il est essentiel de ressentir l’amour de Jésus, qui surpasse toute connaissance. Il a également noté qu’il y a beaucoup de preuves de la divinité

La repentance est l'une des doctrines fondamentales de la Bible, mais je pense que c’est une des vérités que beaucoup de gens comprennent à l’heure actuelle. Il y a plus de personnes, aujourd’hui, qui se trouvent dans l'obscurité et les ténèbres concernant les concepts de repentance, de régénération, d'expiation ainsi que d'autres vérités aussi importantes de la Bible.

du Sauveur, celui qui doit nous servir au quotidien.

CROIRE ET RECEVOIR Il est dangereux, pour ceux qui cherchent le salut, de s’appuyer sur l’expérience des autres. Beaucoup ne croient être sauvés que si leur conversion s’opère comme s’est opérée celle de leurs parents. Un de mes amis, qui fut converti dans un champ, voudrait envoyer la ville entière dans ce champ-là. Un autre fut converti sous un pont, et il croyait que tous devaient y aller pour trouver le Seigneur. La meilleure chose pour les anxieux est d’aller directement à la Parole de Dieu. S’il y a quelqu’un dans le monde pour qui la Parole est précieuse, c’est bien celui qui demande comment être sauvé. Fondateur de l’Institut biblique Moody en 1886 et de la maison d’édition chrétienne Moody Publishers en 1894, D.L. Moody, ainsi appelé par ses contemporains, a adressé son livre non seulement aux membres de l’église, mais également aux gens éloignés de Jésus-Christ. Convaincu que Dieu accorde une attention particulière à ceux qui sont éloignés de Lui, il a formulé un message spécialement conçu pour ce

Mai 2017 / Impacto évangélique

25


MISISONNAIRE MONDIAL 26 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


littérature

groupe de croyants, qu’il considérait très nombreux au sein des communautés évangéliques. La repentance est l’une des doctrines fondamentales de la Bible, mais je pense que c’est une des vérités que beaucoup de gens comprennent à l’heure actuelle. Il y a plus de personnes, aujourd’hui, qui se trouvent dans l’obscurité et les ténèbres concernant les concepts de repentance, de régénération, d’expiation ainsi que d’autres vérités aussi importantes de la Bible que pour peutêtre aucune autre doctrine. Pourtant, nous en ayons entendu parler depuis nos premières années. Si je demandais une définition de repentance, beaucoup de gens me donneraient une explication étrange et fausse. Un homme n’est pas préparé à croire ou recevoir le Christ à moins qu’il n’est prêt à se repentir de ses pêchés et y renoncer. Homme de prière et érudit des Saintes Écritures, Dwight Lyman a proclamé les bonnes nouvelles dans diverses publications qui, comme c’est le cas de Le chemin qui mène à Dieu, ont été créées pour former et éduquer les disciples du Seigneur. Il faut savoir que, par le biais de sa société Moody Publishers, le prédicateur américain a lancé plusieurs produits éditoriaux qui ont agrandi la littérature chrétienne et qui sont encore utilisés de nos jours pour évangéliser les non-croyants.

SOURCE D’AMOUR Si vous entrez dans une maison, vous verrez bientôt la différence entre un fils et un serviteur. Le fils se déplace librement dans toute la maison parce qu’il est chez soi, mais le serviteur a un lieu de subordination. Ce que nous voulons c’est d’être plus que de simples serviteurs. Nous devons être conscients de notre position envers Dieu en tant que fils ou filles. Il ne reniera pas Ses enfants. Dieu non seulement nous a adoptés, mais nous Lui appartenons également de par la naissance : nous sommes nés dans son Royaume. Mon fils était mon fils aussi bien quand il avait un jour qu’aujourd’hui à 14 ans. Il était mon fils, bien que nous ne sachions pas ce qu’il allait devenir quand il serait adulte. Il est à moi, même s’il doit être soumis à la probation des tuteurs et gouverneurs. Le travail évangélisateur de Dwight Lyman Moody, qui est mort le 22 décembre 1899 à 72 ans, a permis que les bonnes nouvelles de Dieu soient répandues aux États-Unis et au Royaume-Uni. Croyant fidèle, ses efforts pour prêcher la Parole l’ont transformé en une personnalité unique du christianisme du XIXème siècle. Initiateur de centaines de campagnes d’évangélisation, il a promu l’amour du Seigneur en tant que source de rédemption et de restauration, et il n’a jamais cessé de dire que « Dieu est amour ». Il existe deux types de pêcheurs récidivistes. Certains ne se sont en réalité jamais convertis : ils sont devenus membres d’une communauté chrétienne et affirment maintenant d’être pêcheurs récidivistes, mais en fait, ils n’ont jamais cessé de pécher. Ils peuvent parler de récidivisme, mais ils ne sont jamais nés à nouveau. Ils doivent être traités différemment des pêcheurs récidivistes réels, ceux qui sont nés de la semence incorruptible, et qui se sont égarés. Nous voulons ramener ces derniers sur la route dans laquelle ils ont laissé leur premier amour. Il n’y a rien de mieux pour les pêcheurs récidivistes que de les amener à la Parole de Dieu.

Mai 2017 / Impacto évangélique

27


MAJESTÉ L

a composition de l'auteur américain Jack Hayford, emblème de la musique gospel contemporaine, transmet un message concernant la magnificence de Dieu. En 1978, en Grande-Bretagne, a été écrit l’un des cent meilleurs hymnes contemporains du christianisme : « Majesté ». Appréciée pour sa solennité et la simplicité de ses paroles, la composition est l’œuvre de l’auteur américain Jack Hayford, ministre pentecôtiste et homme polyvalent de Dieu, qui dans sa création exhorte les disciples de Jésus-Christ à louer le Créateur. La chanson souligne également que le Seigneur est le roi de la terre et de l’univers. Conçue pour mettre en valeur la grandeur de Dieu, « Majesté » est un hommage à la seigneurie et à la magnificence du Christ. Le pasteur Hayford, créateur de plus de six cents hymnes et chœurs évangéliques, a ressentit l’inspiration pendant ses vacances au RoyaumeUni avec son épouse Anna. Au cours de leurs visites de plusieurs châteaux médiévaux, l’auteur a senti l’influence du Tout-Puissant et a réfléchi à la possibilité de composer un hymne afin de mettre en évidence la souveraineté de Jésus. À propos du processus créatif de cette chanson, le révérend Jack Hayford, qui est né le 25 juin 1934 à Los Angeles, a raconté à plusieurs reprises les circonstances particulières dans lesquelles elle a vu la lumière. Le ministre du Seigneur a déclaré : « Un jour, quand

MAJESTÉ 1 Majesté, À Lui la majesté, À Jésus soient louange, honneur et gloire. 2 Majesté, Suprême autorité, Du haut des cieux, Son règne vient sur tous les siens. Coro Exaltons et célébrons le nom de Jésus, Glorifions et proclamons Jésus-Christ, le Roi. Majesté, À Lui la majesté, Dans notre cœur, Christ le Sauveur Règne en Seigneur !

MISISONNAIRE MONDIAL 28 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

je voyageais avec mon épouse, les paroles et la mélodie de Majesté sont venus à mon cœur. J’ai continué à conduire et ai demandé Anna d’écrire les paroles et la mélodie dans un cahier qui était à côté d’elle ». Auteur de plus d’une cinquantaine de livres chrétiens, Hayford a également souligné à plusieurs reprises l’importance de son poème qui aborde directement la splendeur de Dieu. Le compositeur affirme : « La royauté, la dignité et la majesté de Jésus-Christ ont puis-


musique

samment rempli mon cœur… Il nous a également donné une vie d’autorité sur le péché et l’enfer…J’ai fini la chanson lorsque nous sommes retournés chez nous en Californie. ». Promoteur de la Parole grâce à la radio, la télévision et la presse écrite, Jack est largement reconnu dans le milieu évangélique mondial pour son travail de christianisation. Bible à la main, tout au long de sa longue existence, de plus de huit décennies, il a prêché la bonne nouvelle dans l’ensemble du territoire américain et a favorisé la formation

spirituelle d’un grand nombre de ministres. De plus, il fait partie du National Religious Broadcasters Hall of Fame depuis mars 2014. Reconnu comme l’un des plus grands artistes de l’industrie musicale gospel, l’américain Jack Hayford continue de répandre l’Évangile, même s’il aura bientôt quatre-vingt-trois ans. « Majesté », la chanson symbolique de son vaste répertoire musical est chantée aujourd’hui sur les cinq continents et se distingue par sa belle mélodie et le message transmis concernant l’autorité divine du Seigneur.

Mai 2017 / Impacto évangélique

29


L’APÔTRE DES

J

MONGOLS

ames Gilmour a semé la Parole de Dieu en Mongolie. Protégé par sa foi chrétienne, il a fait face à l'adversité, la solitude et de nombreux autres dangers dans son désir de répandre la bonne nouvelle du Seigneur. Harlan Beach

Au milieu des années 1870, un jeune écossais qui avait été envoyé en Chine par la Société missionnaire de Londres est arrivé à Pékin pour prêcher la Parole de Dieu. Quelques semaines après son arrivée, a eu lieu un massacre qui a causé la mort de treize croyants français, préludant à une explosion générale de haine envers les étrangers. Au lieu de fuir, le prédicateur, appelé James Gilmour, a décidé de rester sur le territoire chinois et a cherché le moyen de partager la bonne nouvelle parmi les Mongols.

PREMIERS PAS James, né le 12 juin 1843, a été le troisième fils de James et Elizabeth Gilmour, un couple de chrétiens évangéliques pieux qui l’ont éduqué d’après les préceptes du christianisme. En entendant d’innombrables histoires de missionnaires dans le cercle familial, a été planté en lui le désir qui l’a conduit à diffuser l’Évangile. De plus, durant son enfance, il a reçu une éducation rigoureuse dans les villes de Cambuslang et Glasgow. En 1862, après avoir terminé l’école, Gilmour est entré à l’Université de Glasgow, où il excellait en littérature grecque, latine et anglaise. Il était un étudiant appliqué qui passait de nombreuses heures à la bibliothèque et ne perdait jamais son temps avec des activités futiles. L’éducation chrétienne précoce de ce homme de foi l’a amené à se convertir dans sa première année de vie universitaire. Il a ensuite étudié la Bible et s’est rendu aux pieds du Christ. Partisan du service missionnaire, James a postulé à la Société missionnaire de Londres à la fin de l’année 1867 afin d’être admis en tant que prédicateur. Après avoir été accepté, il a été envoyé au Cheshunt College, la plus ancienne institution théologique de Cambridge, avec pour objectif de renforcer sa connaissance sur la croyance du Seigneur. Là-bas, à 22 kilomètres de Londres, il a renforcé son intérêt pour l’évangélisation des non-croyants et a commencé à diffuser les Saintes Écritures durant des services de nuit. MISISONNAIRE MONDIAL 30 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


héros de la foi

Là où autrefois était l'Empire mongol, le deuxième plus grand de l'histoire, James Gilmour a suivi l'exemple de Jésus et est devenu un guérisseur de malades. Dans sa tente, qui lui servait de demeure et de temple personnel, les malades pouvaient trouver les remèdes nécessaires pour soulager leur douleur.

ÉVANGÉLISATEUR INTREPIDE Suite à sa préparation au Cheshunt College, James Gilmour a intégré en septembre 1869 le séminaire missionnaire de la région de Highgate, une zone au nord de Londres, afin de poursuivre sa formation spirituelle. Attiré par la diffusion de la Parole en Chine, il a commencé à apprendre le chinois et a également consacré une grande partie de ses jours à transmettre le message de Dieu dans diverses artères et endroits de la capitale anglaise. Par la suite, les directeurs de la Société missionnaire de Londres ont décidé de l’envoyer en Mongolie. Avec une grande foi et beaucoup de rêves, il a quitté le port de Liverpool le 22 février 1870. Le fidèle serviteur du Seigneur est devenu le chef spirituel du bateau, et tous les soirs il parlait à l’équipage et témoignait de la puissance transformatrice du Créateur et de la rédemption. Le 18 mai 1870, James est arrivé à Pékin, la capitale de la Chine, moins d’un mois avant son 27ème anniversaire. Un mois après son arrivée, s’est produit le massacre de Tientsin, au cours duquel treize croyants sont morts et plusieurs églises ont été incendiées, marquant ainsi le tournant dans son travail missionnaire sur le sol chinois. Tourné vers la prière, il a choisi de ne pas abandonner sa tâche et s’est consacré avec rigueur à apprendre la langue locale en un temps de trois mois. MISSIONNAIRE TENACE Guidé par Dieu, Gilmour s’est aventuré à aller dans le désert de Gobi, situé entre le nord de la Chine et le sud de la Mongolie et considéré comme la plus grande région désertique du monde, afin de propager l’Évangile aux peuples nomades. Dans les plaines de Mongolie, il a diffusé le christianisme aux indigènes, a appris leur langue, a adopté leurs vêtements, a vécu dans leurs tentes, a mangé leur nourriture, s’est efforcé de devenir l’un des leurs et leur a parlé de sa foi. Le premier voyage de James en terre mongole a été effectué en compagnie d’un officier russe qui ne parlait pas anglais. Il l’a emmené de Pékin à Kiachta, ville russe située sur la frontière de la Sibérie, où il est entré après 54 jours de voyage. À partir de ce moment-là, et jusqu’en 1882, il a passé les étés avec les nomades de Mongolie. Il a ainsi eu l’occasion d’étudier et d’analyser leurs habitudes et d’approfondir sa compréhension de leur culture et de leurs croyances religieuses. Là où autrefois était l’Empire mongol, le deuxième plus

Mai 2017 / Impacto évangélique

31


grand de l’histoire, James Gilmour a suivi l’exemple de Jésus et est devenu un guérisseur de malades. Dans sa tente, qui lui servait de demeure et de temple personnel, les malades pouvaient trouver les remèdes nécessaires pour soulager leur douleur. Mais sa volonté de servir les Mongols ne lui a pas permis d’inoculer l’Évangile dans leurs cœurs. Cependant, il était sûr qu’ils se donneraient à Dieu.

PARMI LES MONGOLS Au printemps 1882, avec pour idée de passer une saison de repos en raison de sa faible santé, Gilmour est rentré en Angleterre avec sa femme, Emily Prankard, qu’il avait épousée le 8 décembre 1874. Une fois dans son pays natal, il a défendu son œuvre évangélisatrice en Mongolie et a apporté son témoignage dans divers temples. De plus, en avril 1883, il a publié un livre sur son œuvre missionnaire parmi les Mongols qui a été bien accueilli. Avec une certitude renouvelée, le serviteur du Seigneur est retourné à Pékin le 14 novembre 1883. Sans délai, il a commencé un long voyage à travers la Mongolie, où il a trouvé son premier converti. Il était 1884 ; dans une tente au milieu de la plaine, un jeune homme mongol a décidé de quitter le bouddhisme et de rejoindre le christianisme. C’était un garçon qui n’avait pas peur d’affirmer que le Christ était son Sauveur. Ensuite, ils ont voyagé ensemble jusqu’à un endroit isolé où ils ont prié. Pendant plus de cinq ans, James s’est dédié à parcourir le sol mongol, à guérir des malades et à prêcher la Parole du Tout-Puissant. De son propre aveu, durant sa campagne missionnaire la plus réussie il se serait occupé d’environ 6 000 patients et aurait parlé de l’Évangile à plus de 24 000 personnes. Protégé par le Seigneur, dans cette expédition spirituelle qui a duré huit mois, il a distribué 4 500 brochures évangéliques et a parcouru plus de 3 000 kilomètres. TRAVAIL EXEMPLAIRE Ce prédicateur aventureux a vécu de nombreuses expériences dans le cadre de son travail évangélisateur. Dans ses voyages, il a été constamment exposé au froid d’une terre où le thermomètre descend en hiver à -30 ou -40 °C. Souvent, il a dû supporter de longues périodes de faim et de soif quand il marchait tel errant dans le désert. Il considérait ces situations comme une partie du travail quotidien et, dans les chroniques de son journal, elles étaient enregistrées comme de simples faits. Gilmour a suivi Jésus dans l’adversité, dans la solitude et face à de multiples dangers et toutes les formes de difficulté qu’il est possible d’imaginer. Sa résistance était toujours énerMISISONNAIRE MONDIAL 32 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

gique. Avec une grande patience, il a semé la foi dans les montagnes, les vallées et les plaines de la Mongolie. De son temps, son zèle a été reconnu même par les Mongols les plus durs et indifférents au Seigneur. Dans son travail quotidien, il n’a jamais cessé d’affirmer qu’en temps voulu, Dieu récolterait des âmes


héros de la foi

en Mongolie. James Gilmour, connu comme l’apôtre des Mongols, est mort de fièvre typhoïde le 21 mai 1891 dans la ville de Tientsin, à 112 kilomètres au sud-est de Pékin. Lorsque sa mort a été connue en territoire mongol, un grand nombre de personnes

ont pleuré comme des enfants quand ils ont appris que « leur Gilmour était mort ». Son existence infatigable a laissé un héritage permanent qui accompagne jusqu’à aujourd’hui les missionnaires qui prêchent la Parole dans le monde entier.

Mai 2017 / Impacto évangélique

33


L’ENFANCE MALHEUREUSE DE E

SABINA

lle s‘est tournée vers la sorcellerie pour essayer d’oublier la souffrance qu’elle avait éprouvée durant son enfance suite à une agression sexuelle. Mais au lieu de trouver la tranquillité, elle a trouvé l’angoisse jusqu’à ce qu’elle a rencontré une femme qui lui a enseigné le chemin de la paix.

Susan Amau Villanueva Foto: Archivo Familiar

Une matinée de 1996, une fille de six ans est entrée dans une maison de la ville de Baden, Suisse. Avec l’innocence typique de cet âge, la petite fille ne s’est rendue compte qu’elle était dans la demeure d’une sorcière. Ses parents la tenaient par la main avec des visages préoccupés à cause des problèmes économiques qu’ils enduraient depuis quelques temps. C’est de cette manière que Sabina Afonso Santos Funez a eu son premier contact avec l’occultisme, une rencontre qui aurait causé tant d’angoisse et de souffrance durant les années à venir que l’a fait considérer le suicide comme la seule solution à sa tragédie. L’histoire de sa famille a commencé au début des années 90, quand une crise économique a frappé le Portugal. A cause du chômage, beaucoup de jeunes ont été obligés de quitter leur pays à la recherche d’un futur meilleur. José Antonio Pinto dos Santos et María Ascenção Lourenço Afonso Santos étaient entre eux. Ils ont migré en Suisse, se sont rencontré là-bas et ont formé une famille. Sabina était leur fille aînée. Quand Sabina avait quatre ans, ses parents ont loué un magasin afin de vendre des produits de leur ville natale. Tout se passait bien jusqu’à ce qu’un ami malhonnête de son père a volé l’idée commerciale et le magasin a fait faillite. La crise a affecté la famille, qui s’est tournée vers la sorcellerie d’une brésilienne. Le couple a été rapidement convaincu d’adhérer à une secte satanique. Leurs enfants, Sabina (6 ans) et Mery (4 ans) ont reçu un bijou comme symbole de leur adhésion à la secte. Mais rien ne changeait, les problèmes financiers et la faim continuaient d’étouffer la famille.

L’AGRESSION À cause des grosses pertes et sans aucun gagne-pain, Sabina et sa sœur ont été envoyées au Portugal, chez une sœur de leur mère. Avant leur MISISONNAIRE MONDIAL 34 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


histoire de vie

Mai 2017 / Impacto évangélique

35


voyage, la sorcière a essayé d’acheter Sabina afin de l’utiliser comme offrande pour l’obscurité, proposant pour cela une grande somme d’argent. Mais malgré leur situation critique, ses parents ont refusé la proposition. Lorsque les deux filles sont arrivées chez leur tante, elles ont commencé à endurer un véritable calvaire. Leurs parents leur manquaient et les petites filles pleuraient tous les jours. Sabina, qui n’avait que sept ans à ce moment-là, a dû prendre soin de sa sœur, ce qui représentait une grosse charge de travail pour elle. C’est à ce moment qu’un évènement terrible eut lieu : Sabina a été violée par un membre de la famille, ce qui a marqué sa vie pour toujours. Elle n’a jamais parlé de cet incident parce qu’elle a été menacée de mort. Elle souffrait en silence de l’immense dégât causé par cet homme sans cœur qui n’avait pas respecté son innocence. Un an plus tard, les jeunes filles sont retournées en Suisse. Sabina avait changé ; elle n’était plus une fille joueuse, aimable et drôle. Elle regardait les gens avec rancœur et ne voulait parler à personne. Elle était une fille tourmentée qui se battait constamment avec ses sœurs jusqu’à les faire saigner. Ses parents, inquiétés de son attitude, ont appelé un prêtre, mais ça n’a servi à rien. Son père est devenu alcoolique et violent, frappant ses filles et sa MISISONNAIRE MONDIAL 36 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Avant leur voyage, la sorcière a essayé d’acheter Sabina afin de l’utiliser comme offrande pour l’obscurité, proposant pour cela une grande somme d’argent. Mais malgré leur situation critique, ses parents ont refusé la proposition.

femme jusqu’à marquer leurs corps. Cette violence a dégradé encore plus la condition de Sabina, qui a commencé à penser au suicide.

DÉSIR SUICIDAIRE A douze ans, Sabina était une adolescente avec beaucoup de rancœur envers ses parents et les personnes qui l’entouraient. Elle sentait qu’elle n’avait rien à faire dans ce monde, et elle a décidé de se tuer. Elle a pris beaucoup de cachets pour atteindre son objectif, mais sa tentative a échoué. Sabina blâmait ses parents pour les traumatismes de son agression. Les fantômes de son enfance ne cessaient de la hanter, alors elle a es-


histoire de vie

sayé de se suicider à nouveau. Elle avait entendu qu’un adolescent de son école était mort après avoir mangé de l’herbe, mais cet essai a aussi échoué. Son désir de quitter sa misérable vie dans un foyer détruit l’a fait se tourner aux drogues. Ses parents, en ayant assez de vivre au même endroit, ont acheté une maison dans la ville de Chepeny. L’attitude rebelle de Sabina s’est accentuée à l’idée de perdre le peu d’amis qu’elle avait réussi à obtenir. « L’école était comme ma maison et ma maison était comme l’enfer », se souvient-elle. Endurer les disputes entre ses parents était affligeant, et l’idée de perdre les petites choses qu’elle appréciait de sa vie l’a découragé complètement. Malgré tout, Sabina a pensé que le changement pouvait être bénéfique pour la relation entre ses parents, mais rien n’a changé. À cause de son mariage malheureux et de ses problèmes, sa mère s’est réfugiée à nouveau dans la sorcellerie. A 17 ans, Sabina et sa mère ont pris des cours d’occultisme afin de devenir des adeptes du mal. On leur a accordé un prétendu pouvoir de guérison et, sans le savoir elles, vendaient leurs âmes à l’obscurité la plus profonde. Une nuit, tandis qu’elle dormait, un individu vêtu de noir l’a agrippé par la poitrine et l’a traînée jusqu’à la faire tomber de son lit. Sabina se

demandait s’il était un rêve ou une réalité, mais en fait il y avait vingt autres personnes présentes dans la chambre qui l’ont saisie par les bras pour l’emporter. Malgré ses efforts, personne n’a entendu ses cris. Puis une voix a tonné soudainement dans l’obscurité : « Te souviens-tu des prières que tu me faisais ? ». Ces mots ont touché son âme et elle s’est souvenue des prières qu’elle faisait quand elle était une petite fille. Elle a commencé à prier ; alors, un ange aux cheveux d’or, vêtu d’un blanc éblouissant et accompagné d’une lumière inégalable, est descendu muni d’une épée et a dispersé tous les maux. Elle n’a pas pu le croire. Quand Sabina s’est levée, elle a raconté tout à sa mère, mais elle ne l’a pas cru. L’évènement est tombé rapidement dans l’oubli et Sabina a continué avec les rituels sataniques. Elle éprouvait une attraction très forte qui l’empêchait d’y renoncer en paix. Chaque fois qu’elle a essayé de laisser cela de côté, le désir revenait encore plus fort, comme attiré par un aimant. La situation ne changeait pas chez elle. Son père rentrait encore plus ivre que d’habitude et il y avait toujours plus de violence. Un jour, sa mère a été battue si gravement que Sabina a dû intervenir. Dans son désir de protéger sa mère, elle a essayé de frapper son père. Elle n’avait pas toute sa tête à ce moment-là, alors elle a pris un oreiller et s’est enfermée au sous-sol pour essayer de s’asphyxier. Pourtant,

Mai 2017 / Impacto évangélique

37


Sabina est restée chez cette famille durant trois années et elle a fini ses études. Quand elle est retournée chez elle pour rendre visite à sa famille, elle s’est rendue compte que ses parents avaient changé. Elle a pensé que cela était le résultat de ses prières, mais ce changement n’était pas suffisant. quelqu’un a mis sa main sur son épaule, en lui disant : « Ne fais pas ça » Sabina a éprouvé une paix si profonde qu’elle a oublié immédiatement son intention initiale.

RENCONTRE AVEC LE SEIGNEUR Sabina a quitté sa famille et a décidé de suivre des études d’infirmière. Elle a connu un pasteur dans son centre d’études, avec qui elle a parlé de tous ses problèmes. Cet homme l’a aidé à trouver un endroit où vivre pour le moment. C’était le foyer d’un diacre d’une église réformée ; un lieu complètement différent de celui où elle avait grandi. Ils l’ont accueilli avec affection et lui ont appris à prier avec dévotion. A partir de ce moment-là, elle a prié avec ferveur pour ses parents. Sabina est restée chez cette famille durant trois années et elle a fini ses études. Quand elle est retournée chez elle pour rendre visite à sa famille, elle s’est rendue compte que ses parents avaient changé. Elle a pensé que cela était le résultat de ses prières, mais ce changement n’était pas suffisant. Même si Sabina avait renoncé aux vices, la douleur et le ressentiment restaient encore des obstacles dans son cœur. Pour le travail, elle a déménagé à Bâle, où elle a rencontré beaucoup de personnes, parmi lesquelles était María, la sœur chrétienne d’un copain. Elle l’a emmené à son église, mais l’endroit n’a pas plait à Sabina. Elle n’y a pas trouvé ce qu’elle cherchait : la présence de Dieu. Quand María s’est rendu compte de l’inconfort de son amie, elle l’a emmené à une autre église qu’elle connaissait de vue. Avant même d’entrer, Sabina a entendu des anges chanter, et une fois à l’intérieur, elle a éprouvé la gloire de Dieu remplissant l’espace. Elle est tombée à genoux devant l’autel, aux pieds de Jésus-Christ. En 2013, Sabina a décidé de changer. Sabina a laissé tout derrière elle. Elle a trouvé la paix et l’amour qu’elle cherchait en Christ, notre Seigneur. Elle s’est lancée dans les bras de Dieu et en mai 2014, elle a été baptisée à Genève. Quand ses parents ont noté son changement, ils se sont demandés ce que l’église lui avait fait, mais Sabina n’avait qu’une seule réponse : « Christ m’a changé. » La vie tourmentée de la jeune femme s’est transformée en paix. Son désir de servir le Seigneur l’a motivé à étudier en détail la Parole de Dieu. Une flamme missionnaire a commencé à briller dans son cœur. Elle est devenue une disciple fidèle de Christ et a suivi toutes les indications de son pasteur. Quelques mois plus tard, elle a rencontré Germán Isaac Funez, un jeune homme salvadorien qui arriva en Suisse pour quatre mois afin d’enseigner la musique aux frères de l’église. Germán est restée de façon permanente et est devenu pasteur. Il s’est marié avec Sabina en 2015 et tout les deux servent l’Œuvre du Seigneur à Berne. Ils ont une fille, Eunice, la lumière de leurs yeux. MISISONNAIRE MONDIAL 38 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


histoire de vie

Mai 2017 / Impacto évangélique

39


LA FIN

VIENT « C’est la fin ! La fin vient sur les quatre extrémités du pays ! Maintenant la fin vient sur toi. J’enverrai ma colère contre toi, je te jugerai conformément à ta conduite… La fin vient, la fin vient, elle se réveille contre toi ! La voici qui vient !... Ton tour arrive, habitant du pays !... Le moment vient, le jour approche ! C’est la panique, il n’y a plus de cris de joie dans les montagnes !... Maintenant, très bientôt, je vais déverser ma fureur sur toi… Je ferai retomber toutes tes pratiques abominables sur toi… Mon regard sera sans pitié et je n’aurai aucune compassion… Le moment vient, le jour approche… L’épée est à l’extérieur, la peste et la famine à l’intérieur !... Ils jetteront leur argent dans les rues et leur or sera un objet d’horreur. Leur argent et leur or seront incapables de les délivrer, le jour de la fureur de l’Eternel… Car le pays est rempli de meurtres, et la ville de violence… L’angoisse vient. Ils chercheront la paix, mais ils ne la trouveront pas… Je les traiterai en fonction de leur conduite, je les jugerai d’après leurs jugements, et ils reconnaîtront que je suis l’Eternel. » Ezéchiel 7. Rev. Luis M. Ortiz

Notre incroyable Sauveur Jésus-Christ a critiqué très durement le pêché de sa génération (Matthieu 23:13-38). « Vous voyez tout cela ? Je vous le dis en vérité, il ne restera pas ici pierre sur pierre, tout sera détruit » (Matthieu 24:2). Après ce grand avertissement d’un jugement imminent pour la Terre et ses habitants, les disciples se sont approchés de lui et lui ont demandé : « Dis-nous, quand cela arrivera-t-il et quel sera le signe de ton retour et de la fin du monde ? » (Matthieu 24:3) Alors le Maître a fait le grand sermon prophétique du chapitre 24 de Matthieu, dans lequel il ne nous donne pas la date exacte de ces jugements et calamités qui tomberont sur la Terre et ses habitants. Il ne nous dit pas non plus le jour et l’heure exacte de l’enlèvement de son Église, ni quand aura lieu sa seconde venue dans ce monde pour juger les nations et leur faire payer le juste prix de leurs désobéissances à Dieu. Néanmoins, Il nous décrit en détail les caractéristiques de cette période de jugements ainsi que de sa venue. Il nous explique clairement les conditions préalables dans le monde, les évènements qui auront lieu et les signes moraux, sociaux, politiques, religieux, physiques et scientifiques qui se passeront dans les jours proches de la fin des temps. Comme les anciens prophètes ont beaucoup parlé de la fin, notre Seigneur Jésus-Christ, le plus grand de tous les prophètes, avec une connaissance parfaite et précise, a également parlé amplement des jours de la fin. Le Seigneur mentionne les jours finaux quinze fois, dans lesquelles le voile du temps est enlevé et on peut voir des images du temps de sa venue et de la fin de cette époque. Le Seigneur affirme que cette période sera remplie d’imposteurs, guerres, révolutions, nation contre nation et royaume contre royaume, pestes, famines et tremblements de terre. Ce trio de calamités (maladies, famines et tremblements de terre) s’intensifiera au fur et à mesure que la fin se rapproche. Les personnes se détesteront, MISISONNAIRE MONDIAL 40 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


dévotion

se trahiront et s’entretueront. De nos jours, à cause de l’esprit diabolique du matérialisme athée, les enfants trahissent et tuent leurs parents, et vice-versa, et ils envoient leurs frères au gibet et au poteau d’exécution. Le Maître a également déclaré, comme une parenthèse de grâce durant ces jours de pandémonium : « Cette bonne nouvelle du royaume sera proclamée dans le monde entier pour servir de témoignage à toutes les nations. Alors viendra la fin » (Matthieu 24:14). Le Seigneur continue avec son message apocalyptique pour les jours finaux en exposant que “ la détresse sera si grande qu’il n’y en a pas eu de pareille depuis le commencement du monde jusqu’à présent et qu’il n’y en aura jamais plus » (Matthieu 24:21). Et Il ajoute : « Et si ces jours n’étaient pas abrégés, personne ne serait sauvé ; mais à cause de ceux qui ont été choisis, ces jours seront abrégés » (Matthieu 24:22). Le Maître avertit de nouveau, dans Matthieu 24:24, sur la caravane de « prétendus messies et de prétendus prophètes » qui surgiront pendant ces jours, et qui « feront de grands prodiges et des signes miraculeux au point de tromper, si c’était possible, même ceux qui ont été choisis » (Matthieu 24: 24). Mes bien-aimés, le figuier d’Israël est rempli de nouveaux germes, et bien plus que de germes, de fruits. Israël, qui pendant des années n’a pas été une nation à cause de son incrédulité, est depuis 1948 une vraie nation. « Tirez instruction de la parabole du figuier : dès que ses branches deviennent tendres et que les feuilles poussent, vous savez que l’été est proche. De même, quand vous verrez toutes ces choses, sachez que le Fils de l’homme est proche, qu’il est à la porte » (Matthieu 24:32-33). Le figuier a reverdi et il est plein de fruits. Le Seigneur lui-même a affirmé que cela serait un signe de sa venue, alors la fin serait proche. « Et Jérusalem sera piétinée par des non-Juifs jusqu’à ce que la période accordée aux nations prenne fin » (Luc 21:24). Notre Seigneur a affirmé également que la ville de Jérusalem serait libérée du pouvoir des non-Juifs. Jérusalem est déjà gouverné par les Juifs. Pour qu’il n’y ait pas de doute, le Seigneur ajoute des signes moraux de l’humanité pour les jours de la fin. Il compare ces jours à ceux précédent le Déluge, qui ont été remplis d’ivresse, délinquance, crime, vol, braquage, insécurité, corruption, adultère, fornication, infidélité, divorces, luxure, orgies, travestissement, homosexualité, lesbianisme, indécence et nudisme. « Ce qui est arrivé à l’époque de Noé arrivera de même au retour du Fils de l’homme. En effet, dans les jours précédant le déluge, les hommes mangeaient et buvaient, se mariaient et mariaient leurs enfants, jusqu’au jour où Noé est entré dans l’arche. Ils ne se sont doutés de rien jusqu’à ce que le déluge vienne et les emporte tous. Il en ira de même au retour du Fils de l’homme » (Matthieu 24 : 37-39). Mes bien-aimés, ces choses ont lieu de nos jours ; il est évident que ce sont des signes de la fin des temps. Le Seigneur nous avertit de la manière suivante : « Restez donc vigilants, puisque vous ignorez à quel moment votre Seigneur viendra. C’est pourquoi, vous aussi, tenez-vous prêts, car le Fils de l’homme viendra à l’heure où vous n’y penserez pas » (Matthieu 24 : 42-44).

Mai 2017 / Impacto évangélique

41


VEILLEZ SUR LES

INTÉRÊTS DE DIEU « Celui qui soigne un figuier en mangera le fruit, et celui qui veille sur son maître sera honoré. » Proverbes 27:18. Rev. Álvaro Garavito

On récolte ce que l’on sème. Mais la culture d’une plante n’implique pas seulement de la semer ; il faut également la protéger des insectes et des épidémies, lui donner de l’engrais, la clôturer afin d’éviter que les prédateurs ne l’endommagent. Celui qui s’en occupe, mangera ses fruits. De même, celui qui veille sur les intérêts du Seigneur sera honoré ; mais si nous veillons seulement sur nos propres intérêts, personne ne nous honorera. Il faut se désintéresser des choses terrestres, mais si vous les possédez, alors utilisez-les pour glorifier Dieu. Profitez de la vie dans les limites et les paramètres des saints, faites usage de vos droits mais n’y mettez pas votre cœur ou vos intérêts. Beaucoup de personnes sont mortes déçues parce qu’elles se sont désespérées, elles ont mal dormi ou ont cessé de manger afin de s’assurer que leurs familles vivent dans le luxe. C’est pourquoi nos intérêts doivent être orientés vers le Seigneur et son Œuvre. Luttons pour agrandir son Œuvre ! Dévouons-y nos cœurs, nos mains, notre esprit et tout ce que nous avons ! Celui qui veille sur les intérêts du Seigneur sera honoré ; si vous vous préoccupez et vous intéressez au Seigneur, Il vous honorera. D’après sa Parole, Dieu dit : « En effet, j’honorerai celui qui m’honore, mais ceux qui me méprisent seront méprisés » (1 Samuel 2:30). Combien de fois avons-nous répété au Seigneur : « Seigneur, j’aimerais faire ceci pour toi, mais je n’ai pas d’argent, je n’ai rien. » ? Mais celui qui a honoré Dieu recevra aussi sa bénédiction. Il nous donne plusieurs choses lorsque nous privilégions ses intérêts, et Il tient sa promesse : nous serons bénis où que nous allions. Nous sommes les administrateurs de nos possessions. « Du reste, ce qu’on demande des administrateurs, c’est qu’ils soient trouvés fidèles » (1 Corinthiens 4:2). « Ce qu’on demande des administrateurs, » et notez que le verset ne se réfère pas à la congrégation en général, mais on dit « qu’il soient trouvés fidèles ». Dans la vôtre congrégation, on a dit au pasteur quelque chose comme cela : « J’aimerais que nous construisions un mur » ? Pas comme un ordre, mais on peut ajouter : « Voilà le chèque » ou « Pasteur, ces déchets, vendez-les, commandez une grue, voilà ma contribution pour cette œuvre ». Il y a des gens qui donnent des ordres, qui MISISONNAIRE MONDIAL 42 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

parlent, critiquent ou murmurent, mais qui n’agissent pas. Passons maintenant à la parabole du figuier stérile : « Il dit aussi cette parabole : Un homme avait un figuier planté dans sa vigne. Il vint y chercher du fruit et il n’en trouva pas. Alors il dit au vigneron : Voilà trois ans que je viens chercher du fruit sur ce figuier et je n’en trouve pas. Coupe-le : pourquoi occupe-t-il la terre inutilement ? Le vigneron lui répondit : Seigneur, laisse-le encore cette année ! Je creuserai tout autour et j’y mettrai du fumier. Peut-être à l’avenir donnera-t-il du fruit ; sinon, tu le couperas » (Luc 13:6-9). Dans l’Eglise, il y a des croyants qui ne veulent pas de responsabilités ou des engagements. Que font-ils là, alors ? Ils sont des mauvaises herbes qui ne donnent pas de fruits et qui en plus consomment les nutriments de la terre. Le propriétaire de la vigne, représentant Dieu, dit au vigneron, représentant le Saint-Esprit : « Voilà trois années que je viens chercher du fruit sur ce temple, dans le frère et la sœur, et je ne trouve que des feuilles, commérages, disputes, jalousies, conflits, convoitises, vols, pillages, désirs d’adultère ou de fornication ». En d’autres termes, le Seigneur dit : Je viens chercher du fruit mais je trouve les mêmes défauts : rébellion, désobéissance, abus, commérages, bavardages et violence. » Mais le vigneron, représentant le Saint-Esprit, répond au propriétaire de la vigne : « Laisse-le encore cette année. Peut-être à l’avenir donnert-il du fruit ; s’il donne des fruits, loué soit Dieu ! Je vais lui donner de l’engrais, le désherber, le traiter par fumigation et le conseiller ! Mais s’il n’en donne toujours pas, Seigneur, tu le couperas ! » Mes bien-aimés, si vous ne donnez pas de fruits, soyez sûr que le Seigneur endurcira votre cœur et vous ne ressentirez plus aucune envie d’aller à l’église, vous serez perdu. Dieu vous a offert une grande opportunité. Que le Seigneur vous aide à donner des fruits, à avoir de nouvelles branches, de nouvelles fleurs et de nouveaux fruits pour agrandir l’Œuvre de Dieu ! Amen.


dévotion

Mai 2017 / Impacto évangélique

43


Un rapport sommaire du travail réalisé par l’OEuvre du Mouvement Mis­sionnaire Mondial sur les chemins de l’Amérique et autour du monde. La Sainte Bible nous dit : “ Ils étaient chaque jour tous ensemble assi­dus au temple … Et le Seigneur ajoutait chaque jour à l’Église ceux qui étaient sauvés. ” Actes 2 : 46, 47.

Le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) a organisé le 10 avril un événement de masse où 2,085 personnes ont été baptisées et ont consolidé leur union avec Jésus-Christ. Ce groupe de fidèles, constitué d’hommes et de femmes de différents âges, a scellé son admission à l’Œuvre de Dieu et MISISONNAIRE MONDIAL 44 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

UN ACTE DE FOI P

lus de deux mille personnes ont été baptisées au cours d’une cérémonie de masse réalisée à Lima par le MMM du Pérou.


événement

a choisi de suivre le chemin de l’Évangile. La cérémonie a eu lieu au centre de récréation CERTSE FAP, situé au sud de Lima. La fête spirituelle, qui a été suivie par une multitude de croyants, a été dirigée par le Rév. Luis Meza Bocanegra, Officier International de l’Œuvre de Dieu et Super-

viseur National du MMM du Pérou, qui a été accompagné des principaux leaders de la congrégation locale. Le Rév. Meza a souligné l’importance d’accomplir le mandat du Seigneur et il a encouragé ceux qui n’ont pas encore décidé de se baptiser de persévérer dans la foi.

Lors de la cérémonie, le Rév. Bernardo Neira, membre du Conseil National du MMM du Pérou, a prêché la Parole du Tout-Puissant. Le pasteur Neira, basant son message sur Matthieu 28 : 17-20, a dit : « Il faut faire cet acte de foi. Vous serez peut-être le prochain disciple de Jésus-Christ. Si vous

Mai 2017 / Impacto évangélique

45


avez décidé de mourir pour le monde, faitesle avec conviction réelle. Faites-le non seulement pour aujourd’hui, mais pour toujours, et devenez l’homme ou la femme que Dieu utilisera à l’avenir ».

TEMOIGNAGES DE FOI Parmi les plus de deux mille baptisés, il y avait des histoires d’amour pour le Seigneur qui ont ému les participants. L’un de ces témoignages a été celui de José Aguilar Ríos, un croyant sourd se déplaçant en chaise roulante, qui est passé par les eaux du baptême à l’âge de 97 ans. L’ancien officier de la Force Aérienne du Pérou (FAP) a reçu favorablement le sacrement établi par Dieu. Maintenant, il souhaite partager la bonne nouvelle jusqu’au le jour où le Sauveur l’appellera à son côté. MISISONNAIRE MONDIAL 46 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement Photos: Roberto Guerrero y Allison Alcántara

Une servante du Christ, Victoria Rodríguez Anderson, a aussi attiré l’attention des participants. A l’âge de 81 ans, et avec une vie consacrée à aider les patients des hôpitaux publics, Victoria a donné sa vie à Jésus afin de devenir Son porte-parole parmi les malades. De même manière, l’adolescente de quinze ans Marianela Valverde Tejada a été baptisée après près de deux ans de lutte contre l’opposition de ses parents. En plein air, et pendant près de trois heures, plus de cinq mille personnes provenant de différentes parties de Lima ont assisté à la cérémonie dont le moment le plus émotionnel a été lorsque tous les baptisés ont loué Dieu ensemble. C’est ainsi que l’Œuvre du Seigneur continue de récolter des âmes pour le troupeau du Christ sur le territoire péruvien.

Mai 2017 / Impacto évangélique

47


L’ÉVANGILE EST ARRIVÉ AUX

TRIBUS INDIGÈNES L e Mouvement Missionnaire Mondial de Colombie a apporté la Parole aux peuples autochtones vivant dans le bassin de la rivière Vaupés.

Le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) de la Colombie a accompli le mandat du Seigneur de répandre l’Évangile de Dieu parmi les communautés autochtones Cubeo établies le long du bassin de la rivière Vaupés. Le MMM est arrivé jusqu’à la localité de Puerto Edén, où on a annoncé la bonne nouvelle du 1er au 4 mars dernier. Au milieu de la forêt tropicale colombienne, les disciples de Jésus-Christ ont délivré un message sur les plans du Seigneur pour l’humanité, qui a été écouté attentiveMISISONNAIRE MONDIAL 48 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

ment par les indigènes non convertis. Cet événement promu par le MMM a pu compter sur la participation des leaders, pasteurs et membres des églises établies parmi les peuples indigènes de cette zone. L’évènement de l’Œuvre de Dieu a inclus plusieurs activités pour répandre l’Évangile de Dieu et pour partager les Saintes Écritures. En plus, de nombreux thèmes chrétiens pour la famille, les jeunes croyants, les missionnaires et les leaders de l’église ont été présentés chaque journée. Il a également été souligné l’importance d’être rempli du Saint-Esprit, comme l’indique le livre des Actes 1:8. Le Rév. Eduard Sánchez, prêtre de cette Zone, a dirigé les quatre journées. Le pasteur, accompagné d’un groupe de pasteurs indigènes du MMM de Colombie, a prêché la Parole du Tout-Puissant et a évangélisé le peuple Cubeo.

Fotos: Eduard Sánchez


événement

Mai 2017 / Impacto évangélique

49


ALLEZ DANS LE MONDE

ENTIER ET PRÊCHEZ

D

es membres du Mouvement Missionnaire Mondial du Porto Rico ont organisé une journée d’évangélisation dans la ville de Juncos, située dans la partie orientale du pays. Le 25 mars dernier a été un jour spécial pour la ville portoricaine de Juncos, située dans la partie orientale de ce pays des Caraïbes, car elle a été visitée par un grand nombre de membres du MMM de Porto Rico, qui ont prêché l’Évangile de Dieu. L’activité d’évangélisation a eu lieu dans le complexe résidentiel publique Narciso Varona. A l’aide de pancartes, de traités, de témoignages et de copies d’Impacto Evangélique, on a partagé la bonne nouvelle du Seigneur. Des dames, des adolescents, des hommes et des enfants se sont réunis comme un seul homme MISISONNAIRE MONDIAL 50 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

pour accomplir le mandat du Sauveur : « Allez dans le monde entier et prêchez l’Evangile ». De porte en porte, le groupe de croyants a proclamé la rédemption au travers de Jésus-Christ et a prié pour ceux qui avaient reconnu avoir besoin du Christ dans leur vie. Le matin, les disciples de Jésus se sont rassemblés dans le parc Felipe Díaz Torres pour célébrer un service qui a permis de témoigner de l’avancement de l’Œuvre du Seigneur à Porto Rico. De plus, l’activité a pu compter sur la présence de professionnels de la santé qui ont fournis des soins médicaux aux habitants du complexe résidentiel publique Narciso Varona. Quelques heures plus tard, avant que la nuit ne tombe, le frère Luis Lebrón, se basant sur Matthieu 7 : 13-14, a transmis le message du Seigneur. Dans son discours appelé « Certitude », le serviteur du Seigneur a souligné que la certitude dans les promesses de Jésus-Christ est une qualité du croyant. En outre, Lebrón a témoigné de la transformation de sa vie par Dieu.

Photos: Grabaciones Impacto


événement

Mai 2017 / Impacto évangélique

51


RÉTABLIR LES RESPONSABILITÉS DE

L’HOMME CHRÉTIEN

L

e MMM du Brésil a organisé sa 6ème Convention Nationale des Hommes dans la ville de Manaus, située au milieu de la forêt tropicale amazonienne. Manaus, capitale de l’état brésilien d’Amazonas, a accueilli du 24 au 26 mars la 6ème Convention Nationale des Hommes du Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) du Brésil. L’événement, organisé avec pour devise « Rétablir les responsabilités de l’homme chrétien », a réuni un grand nombre de disciples de Jésus-Christ de la région nord de ce territoire brésilien. Après la fin de la fête spirituelle, les organisateurs de la 6ème Convention Nationale des Hommes du MMM du Brésil ont souligné que l’activité de l’Œuvre de Dieu a été une grande bénédiction pour MISISONNAIRE MONDIAL 52 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

la communauté chrétienne de Manaus. Ils ont également remercié la participation de masse des frères des différentes églises de cette ville située au cœur de la plus grande forêt tropicale du monde. Durant les trois jours de la Convention, la Parole de Dieu a été partagée par un

groupe de fidèles de Manaus qui a eu l’honneur d’évangéliser le peuple du Seigneur. La bonne nouvelle a été transmise par les serviteurs du Tout-Puissant au travers de prêches et de messages abordant différents aspects de l’Évangile du Créateur. C’est ainsi que la ville la plus peu-

plée de l’Amazonie brésilienne a accueilli la 6ème Convention Nationale des Hommes, durant laquelle on a discuté les engagements pris par les hommes qui servent le Seigneur au quotidien. En outre, on a clairement montré que Dieu est le seul sauveur du monde.

Mai 2017 / Impacto évangélique

53


CAMPAGNES À

BARCELONE ET TERRASSA

MISISONNAIRE MONDIAL 54 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

L

e Rév. José Soto, Vice-Président du MMM, a partagé l’Évangile avec les fidèles du Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne. Le 16 mars dernier, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Espagne a accueilli le Rév. José Soto, Vice-Président International de l’Œuvre de Dieu et Superviseur Missionnaire de l’Europe. Il a prêché la Parole du Seigneur dans une campagne d’évangélisation dans la ville de Barcelone, capitale de la communauté autonome de Catalogne, qui grâce au serviteur de Dieu a été touchée par les bonnes nouvelles. Parmi des chants et louanges, le pasteur Soto a donné un sermon basé sur la Genèse 27:15. Les fidèles ont écouté attentivement le message intitulé « Un foyer déformé » du ministre de Jésus-Christ, qui a réfléchi à propos des familles déformées et qui a souligné l’importance d’un foyer dirigé et guidé par Dieu. La campagne d’évangélisation du MMM d’Espagne a permis de réunir les croyants des temples d’Hospitalet, Terrassa, Gérone, Mollerussa, Reus et Lleida pour adorer et louer le Seigneur. De plus, les membres espagnols de l’Œuvre ont été nourris du message du Christ. À la fin de la journée, le Rév. Soto, accompagné des leaders du MMM de Barcelone, a remercié les participants et a souligné que Jésus est le seul chemin vers la rédemption. Il a également accueilli avec plaisir les âmes qui se sont approchés de l’autel afin de renouveler leur foi vers Dieu ainsi que les familles qui se sont réunies pour rendre grâce au Créateur pour les bénédictions reçues.

Mai 2017 / Impacto évangélique

55


DE NOUVEAUX DISCIPLES

L

e Mouvement Missionnaire Mondial d’Argentine a organisé des baptêmes dans les Sierras de Córdoba et a partagé les bonnes nouvelles. Dans le cadre de sa mission d’évangélisation, le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) d’Argentine a accompli le mandat établi par Dieu dans Matthieu 28 : 19 : « Allez donc, faites de toutes les nations des disciples, baptisez-les au nom du Père, du Fils et du MISISONNAIRE MONDIAL 56 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

Saint-Esprit ». Le MMM a organisé, le 7 janvier dernier, une journée de baptêmes dans la ville d’Anisacate, située dans le département de Santa Maria, dans la province de Córdoba. A Anisacate, située dans les Sierras de Córdoba, l’Œuvre du Seigneur en Argentine a fait descendre aux eaux baptismales un groupe de croyants ayant décidé de donner leurs vies au Tout-Puissant et de partager les bonnes nouvelles pour le restant de leurs jours. L’événement, durant lequel le Créateur a été loué et adoré avec ferveur, a été dirigé par le pasteur Ramón Encina, prêtre de la Zone 5 du

MMM d‘Argentine. Lors du sacrement, les nouveaux membres de l’Œuvre du Tout-Puissant ont été immergés pour sceller leur union avec le Seigneur. Puis, à la sortie de l’eau, convertis en nouvelles créatures, ils se sont engagés à prêcher l’Évangile et à défendre la saine doctrine promue par le Mouvement Missionnaire Mondial. À la fin de la journée de baptême, les membres de la congrégation de Córdoba ont remercié les participants et ont affirmé que la présence de Dieu dans les Sierras de Córdoba devient de plus en plus évidente jour après jour.


événement

Mai 2017 / Impacto évangélique

57


UN NOUVEAU TEMPLE EN

NOUVELLE-ZÉLANDE

L

e Mouvement Missionnaire Mondial a inauguré une nouvelle église dans la ville d’Hamilton. L’Océanie est avec le Seigneur. Le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) poursuit son expansion sur les cinq continents. À cette occasion, l’Œuvre du Seigneur a inauguré, le 17 mars dernier, un temple situé en Océanie, dans la ville d’Hamilton, la quatrième plus grande ville de Nouvelle-Zélande. Le Rév. Rodolfo MISISONNAIRE MONDIAL 58 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

González Cruz, Trésorier International du MMM, a été présent lors de l’inauguration et a prêché l’Évangile de Dieu. La nouvelle église est à la charge du pasteur péruvien William García. Il aura pour objectif principal de suivre la voie tracée par le Rév. Luis M. Ortiz, fondateur du MMM, et de diffuser les bonnes nouvelles sur le territoire néo-zélandais. Guidé par le Seigneur, ce serviteur du Créateur a promis de lutter durement pour atteindre les objectifs fixés ainsi que de faire avancer l’installation de l’Œuvre en Nouvelle-Zélande en un temps bref. Le pasteur Gonzalez, l’un des lea-

ders visibles du MMM, a demandé à Jésus-Christ de combler de Ses bénédictions le Rév. García et de faire de la nouvelle église d’Hamilton une congrégation solide. De plus, le Révé. Rodolfo González a souligné l’importance de l’inauguration de cette maison du Tout-Puissant qui servira aux fidèles venant confier leurs vies au Christ. De cette manière, le MMM a gagné un lieu de plus dans le monde et a consolidé sa présence en Océanie, où il est actuellement présent au travers d’une Œuvre en Australie, dirigée par le Rév. Enoc Ramos, ainsi que grâce au travail missionnaire effectué par un groupe de prédicateurs de Jésus.


événement Photos: Hector Montoya

Mai 2017 / Impacto évangélique

59


LA PAROLE DE DIEU

À NAPLES

L

e MMM d’Italie a organisé une journée d’évangélisation dans la ville la plus peuplée du sud de la péninsule italienne. Dans le cadre des travaux d’évangélisation qui ont lieu tous les jours en faveur du peuple italien, le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) d’Italie a organisé le 25 mars 2017 une campagne d’évangélisation à Naples, la ville la plus peuplée du sud de l’Italie. Cet événement a réuni toutes les églises de l’Œuvre de Dieu situées dans le sud de la péninsule italienne. La journée d’évangélisation, qui a inclus une marche dans les principales rues de Naples, a été dirigée par le Rév. Daniel Ortega MISISONNAIRE MONDIAL 60 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement Fotos: Maribel Gonzales

de l’Église de Rome, et la Sœur María Brito de l’Église d’Ischia; ainsi que des frères Edison Analuisa de l’Œuvre de Lavin, Richard Concha, de l’Œuvre d’Ancône, et Milton Baca de l’Œuvre de Rome. À 227 kilomètres de Rome, le MMM d’Italie a réussi à propager la Parole du Seigneur dans les rues les plus importantes de cette ville, déclarée Patrimoine de l’Humanité par l’Unesco. Située au bord de la mer Méditerranée, Naples a appris les bonnes nouvelles de la bouche des membres du Mouvement Missionnaire Mondial. Grâce au travail effectué par les membres de l’Œuvre de Dieu, le message du Tout-Puissant a été reçu avec satisfaction par la population napolitaine. La campagne d’évangélisation a culminé avec un service durant lequel on a partagé les enseignements de Jésus-Christ et on a affirmé son pouvoir infini.

Mai 2017 / Impacto évangélique

61


L’ETERNEL

S’EST SOUVENU D’ELLE

L

e Mouvement Missionnaire Mondial de Belgique a organisé sa 3ème Confraternité des Femmes dans la capitale de l’Europe. Bruxelles, connue comme la « capitale de l’Europe » car elle est le siège officiel des principales institutions du Vieux Continent, a été le lieu choisi pour la 3ème Confraternité des Femmes du Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) de Belgique du 31 mars au 2 avril dernier. La fête spirituelle a réuni, dans la capitale belge, les croyants des villes d’Anvers et de Bruxelles. Avec la présence de délégations chrétiennes venant des Pays-Bas, du Luxembourg et de l’Italie, l’événement du MMM de Belgique a rendu possible durant trois jours la visite du Seigneur aux disciples MISISONNAIRE MONDIAL 62 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


événement

Photos: Eliezer Rivera

habitant le territoire belge. En outre, la réunion, qui a eu lieu sous la devise « Le Seigneur s’est souvenu d’elle », a permis de rassembler les femmes chrétiennes, qui se sont unies autour de Dieu. Durant la 3ème Confraternité des Femmes du MMM de Belgique, les sœurs Ruth Paisible, de l’Église de Tilburg, Rosanna Roggeband, de l’Église de Rotterdam, et Brunella Cabrera de l’Église de Florence, ont partagé avec les femmes de l’Œuvre de Belgique les bonnes nouvelles du Seigneur. Lors de l’activité réalisée par le MMM de Belgique, le Seigneur a renforcé son troupeau et a montré Son pouvoir aux travers des trois jours remplis de foi, durant lesquels les participants ont pu profiter de diverses bénédictions. En outre, parmi des chants et louanges destinés au Créateur, l’Évangile a été le thème principal de cette réunion spirituelle.

Mai 2017 / Impacto évangélique

63


RETRAITE DE

L

JEUNES ET PASTEURS

e Mouvement Missionnaire Mondial d’Uruguay a organisé sa Retraite annuelle de jeunes et pasteurs avec la présence spéciale du Seigneur. Le Mouvement Missionnaire Mondial (MMM) d’Uruguay a réalisée, du 9 au 10 mars dernier, sa Retraite annuelle de jeuMISISONNAIRE MONDIAL 64 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

nes et de pasteurs avec la présence du Rév. Gerardo Martínez, Superviseur Missionnaire du Cône Sud de l’Œuvre de Dieu, et de sa femme, la missionnaire Maritza de Martínez, tous deux venus spécialement depuis le Chili. Durant la Retraite, le Révérend Martínez, Superviseur National du Mouvement Missionnaire Mondial du Chili, et la missionnaire Maritza de Martínez ont eu l’honneur de prêcher la Parole de Dieu

et d’évangéliser les croyants de la congrégation établie sur le sol uruguayen. Les deux serviteurs du Seigneur ont transmis le message du Créateur. La Retraite de Jeunes et de Pasteurs du MMM d’Uruguay a permis, en plus, aux membres de l’Œuvre du Seigneur d’être en contact direct avec la saine doctrine. De même, l’Évangile a touché les disciples de Jésus-Christ présents durant les journées de cet événement.


Autres événements

INDE Convention à Panagudi

Du 23 au 26 mars dernier, le Mouvement Missionnaire Mondial d’Inde a organisé la Convention de sa Zone Sud à Panagudi, située dans l’état du Tamil Nadu. L’événement de l’Œuvre de Dieu a pu compter sur la participation du Rév. Sam Jacob, Superviseur National du MMM d’Inde, qui a prêché la Parole du Seigneur aux disciples de Jésus-Christ. Durant ces trois journées intenses, se sont tenus des jeûnes, divers services et une réunion de pasteurs. Les organisateurs ont également inauguré un nouveau temple.

MEXIQUE Campagne de jeunes de la Zone II

Le Mouvement Missionnaire Mondial du Mexique a réalisé une Campagne d’Évangélisation du 25 au 27 janvier dernier dans la ville de Galeana Morelos, partie de la Zone II. L’événement, organisé par la sœur Alejandra Altamirano sous la devise « Que voulez-vous que je fasse ? », a pu compter sur la présence du Rév. Dariel Rojas, prêtre de la Zone II, de la sœur Yajaira Mendoza, et d’autres pasteurs et collaborateurs de l’Œuvre de Dieu. Durant la première matinée d’activités, une retraite a eu lieu avec pour prédicateur le pasteur Rojas, qui a partagé le message « L’apostasie conduit à l’hérésie ». Durant l’aprèsmidi, la sœur Mendoza a prêché l’Évangile à l’aide d’un discours appelé « Le jeune et les expériences avec Dieu ». Le deuxième jour, le Rév. Rojas a à nouveau transmis les bonnes nouvelles du Seigneur avec un message intitulé « L’importance du brisement». Quelques heures plus tard, la servante Mendoza a évangélisé à nouveau les fidèles mexicains à l’intermédiaire d’un prêche intitulé « La génération du derniers temps ». Durant la clôture de la campagne d’évangélisation, le pasteur Rojas a prononcé une allocution avec pour titre « Les doutes de tes doutes ». Puis, la sœur Mendoza a prêché l’Evangile avec un message basé sur Daniel 1:8.

événement

BIRMANIE Réunion de Pasteurs

Du 16 au 17 mars dernier, le Mouvement Missionnaire Mondial de Birmanie a réalisé une Réunion de pasteurs qui a compté avec la participation de vingt ministres de Dieu. L’événement a permis aux représentants de l’Œuvre du Seigneur de discuter des progrès du MMM en Birmanie. Lors de la réunion, le Rév. Aung Kyaw Moe, Superviseur National du MMM de Birmanie, a partagé la Parole de Dieu. En outre, une famille et un pasteur se sont rapprochés pour obtenir des informations afin de faire partie du Mouvement Missionnaire Mondial. Finalement, les pasteurs ont convenu d’organiser une veillée tous les trois mois afin de renforcer le travail d’évangélisation.

SUISSE Anniversaire à Langenthal

Le Mouvement Missionnaire Mondial de Suisse a vécu du 2 au 4 février dernier deux journées inoubliables, durant lesquelles on a célébré le 5ème anniversaire de la présence de l’Œuvre de Dieu à Langenthal et on a inauguré le nouveau local du MMM dans cette localité. Les deux journées ont été retransmises par la radio Ebenezer de Suisse. Les pasteurs Jimy Rodríguez et Patricia Almache ont été les principaux prédicateurs de la Parole de Dieu. La sœur Almache a présenté un message intitulé « Lever des murs avec fermeté et responsabilité » et le pasteur Rodríguez a partagé la prédication « Travailler au milieu de l’adversité ». Avec la présence d’environ cent cinquante fidèles, les réunions ont servi à réaffirmer la croissance du Mouvement Missionnaire Mondial sur le sol suisse.

Mai 2017 / Impacto évangélique

65


ON NOUS ÉCRIT... cartas@impactoevangelistico.net

AGENDA MONDIALE 2017 JANVIER 2-5 Convention Nationale au Porto Rico 9-16 Convention Nationale en Colombie 26-29 Convention Nationale au Bolivie (Cochabamba) FEVRIER 3-5 Convention au Paraguay (Asunción) 9-12 Convention en Argentina (Rosario) 25-28 Convention au Panamá MARS 2-5 Convention au Honduras (San Pedro de Sula) 9-12 Convention en Australie (Sidney) AVRIL 13-16 Convention au Guatemala (Ciudad de Guatemala) 13-16 Convention en Guyanes, Trinidad y Martinica (Suriname)

RUBÉN SANDOVAL Je vous salue depuis l’Équateur. Que Dieu continue de vous guider dans la publication du magazine. Depuis je l’ai lu, je l’ai aimé, et je continuerai à l’acheter pour voir les merveilles que Dieu fait dans nos vies. Que le Seigneur vous bénisse. Avec le Christ nous sommes plus que vainqueurs. De Quito, Équateur.

JOSÉ LUIS RAMÍREZ Que Dieu vous bénisse. Ce magazine est une belle bénédiction. Nous sommes heureux parce qu’il édifie nos vies. Restez avec le Seigneur. De Tarma, Pérou.

ANA CARRILLO ZEBALLOS Que Dieu vous bénisse abondamment. Ce magazine est toujours édifiant pour ma vie et pour celle de beaucoup d’autres personnes. Que Dieu continue de bénir le travail de ceux qui font ce magazine. De La Paz, Bolivie.

LINA HUERTAS ARRIETA Depuis la première fois que je l’ai lu, jusqu’à aujourd’hui, ce magazine a été gratifiant et plein de bénédictions. Il me sert de nourriture spirituelle, et grâce à lui j’apprends des choses très intéressantes sur l’œuvre missionnaire. De Cali, Colombie.

JUAN ARTURO GUERRERO Que Dieu bénisse ce travail précieux.

Qu’Impacto Evangélique continue chaque jour de toucher les cœurs de tous les êtres humains. Dieu parle au monde entier chaque jour, chaque heure et chaque minute. De Mérida, Venezuela.

KEILA SERRATO Je remercie Dieu de me donner l’opportunité de lire ce magazine. Il a une grande valeur dans ma vie et celle de ma famille. L’un des thèmes les plus touchants que j’ai lu a été le témoignage du grand scientifique Einstein. Je m’y identifie parce que, bien que je sois une étudiante en science, rien ni personne ne me séparera de l’amour du Christ. Merci à Dieu et à Impacto Evangélique pour sa contribution spirituelle. Je suis une lectrice et une collectionneuse de ces belles éditions. Que Dieu vous bénisse. D’Arauca, Colombie.

PEDRO PIE VITO Je vous salue affectueusement depuis Cuba. Je suis le Révérend Pedro Pie Vito, pasteur du temple Esperanza de Gloria, dans la ville de Camagüey. Votre magazine est une grande inspiration ; il est beau et montre des histoires de manière claire, précise et très éducative. De Camagüey, Cuba.

CARLOS APONTE Je ne cesse de rendre grâces à Dieu pour une si belle bénédiction et le privilège de faire partie de cette grande Œuvre. Je veux vous dire que je reçois toujours le magazine et que je me réjouis de lire ces sujets édifiants, je me réjouis également de pouvoir voir les photos des différentes activités qui se déroulent autour de la planète. Cordialement. De Mayagüez, Porto Rico.

MAI 4-7 Convention au Japon (Hamamatsu, Shizuoka) 17-20 Convention en Inde 26-28 Convention en Hollande JUNIO 21-24 Convention au Brésil (Manaus) JULIO 4-8 Convention centroamericana au Costa Rica (San José) 11-14 Convention aux États-Unis (Woodbridge, Virginia) 13-16 Convention aux Antilles néerlandaises (Curacao) 16-18 Confraternité Nationale au Canadá 27-30 Convention aux Mexique (Puebla) AOÛT 3-6 8-11 10-13 16-19 24-27 24-27 24-27

Convention en Espagne et Bloc A (Madrid, Europe) Convention en Venezuela (Barquisimeto) Convention en Italie (Milano) Convention en Africa (Guinée équatorialeen ) Convention Haiti (Port-au-Prince) Convention aux Equateur (Guayaquil) Convention au Belize

SEPTEMBRE 17-19 Convention au Péou (Lima) Samedi 30 Journée missionnaire mondiale OCTOBRE 20-22 Confraternité á Madagascar 26-28 Convention en Républica Dominicaine 26-29 Convention au Chili (Santiago) 27-29 Convention en Maurice NOVEMBRE 9-12 Convention en El Salvador 16-19 Convention en Uruguay (Montevideo) 23-26 Convention au Nicaragua DICEMBRE

Vous pouvez télécharger le lecteur de QR code dans les sites suivant : n Événements passés n Événements futurs MISISONNAIRE MONDIAL 66 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie


QUAND TU VEUX, COMMENT TU VEUX, OÙ TU VEUX

Vous pouvez nous voir en direct depuis votre portable, votre tablette, votre ordinateur portable et votre télé !

Bethel Televisión, la chaîne du Mouvement Missionnaire Mondial transmet le message de la Parole de Dieu avec une programmation culturelle et éducative de Lima-Pérou à travers de 7 satellites et de l'internet pour le monde entier. Mai 2017 / Impacto évangélique

67


NE TAISEZ PLUS TES PROBLÉMES, RACONTEZ-LES A DIEU

DU LUNDI AU VENDREDI 12h00/PÉROU

Bethel Televisión, la chaîne du Mouvement Missionnaire Mondial transmet le message de la Parole de Dieu avec une programmation culturelle et éducative de Lima-Pérou à travers de 7 satellites et de l'internet pour le monde entier.

MISISONNAIRE MONDIAL 68 MOUVEMENT Amérique • Europe • Océania • Áfrique • Asie

760_Français  

Magazine Impacto Évangélique Édition Mai 2017 Langue Français