Page 1

Magazine

gratuit

du Centre Bretagne - Pays de Loudéac et de Pontivy

43

Sept. / Octobre 2021

DOSSIER : Mieux gérer les déchets ménagers

Maréchal-ferrant

LOUDÉAC-PONT IVY

CENT RE BRETAGNE

Elle change les codes

4 semi-marathon

L’œil des photographes

e

S O C I É T É • C U LT U R E • ÉC O N O M I E • L O I S I R S • TO U R I S M E


Location d’appartement du T1 au T3 + des services inclus

Le meilleur compromis entre le domicile et l’Ehpad

Crédits photos : Heurus - Shutterstock. HEU AP IL 0921

Votre Résidence Services pour Seniors à LOUDÉAC

Un tarif abordable La liberté comme à la maison L’accompagnement personnalisé La convivialité Pour plus d’informations, contactez nous au

02 52 56 24 27 ou sur www.heurus.com

Demande de documentation GRATUITE ET SANS ENGAGEMENT à renvoyer à Heurus : 1 impasse Claude Nougaro - 44800 Saint-Herblain ou à remplir sur guide.heurus.com

    Oui, je souhaite recevoir gratuitement et sans engagement le guide gratuit. Votre guide 100 % Gratuit sans engagement

 Madame Nom :

Découvrez toutes les informations utiles sur la vie, en toute sérénité, en Résidence Services Seniors.

Prénom :

.........................................................................

.....................................................................................................................................................................................

Code postal : Email :

pour visiter la Résidence, sans engagement, et dans le respect des normes sanitaires.

 Monsieur

...................................................................................

Adresse :

    Oui, je souhaite être rappelé(e)

Ville :

..........................................................................................................

............................................................................................................................................................................................

Téléphone :

Résidence Heurus • 3 rue Charles Lansard • 22600 Loudéac

au coeur de la ville

Conformément à la Loi Informatique et Libertés, vous pouvez exercer votre droit d’accès aux données vous concernant et les faire rectifier en contactant : contact@heurus.com ou en téléphonant au 02 52 56 24 27. Les informations recueillies sur ce formulaire sont enregistrées dans un fichier informatisé par Heurus pour la gestion de votre demande. Heurus siège social • 1 impasse Claude Nougaro • 44800 Saint-Herblain. SIREN : 789 174 215 00011. Suivez-nous sur


SOMMAIRE

N°43

Pays de Loudéac et de Pontivy

>> Dossier : Mieux gérer les déchets ménagers • Circuits courts

p. 5-14 p. 16

• artisans

• SANTÉ Les bons plans de Katia

p. 40

• GASTRONOMIE Les recettes de Julie

p. 42

• BANDE DESSINÉE Le Tro Breiz d’Anne de Bretagne

p. 44-45

p. 18 et 20

• AGENDA CULTUREL

p. 23-26

• RANDONNÉE Neuillac

p. 34

• CHAPELLE Saint-Gal à Langast

p. 36

• PHOTOGRAPHIE Clin d’œil

Ici et Là est une publication bimestrielle. Directeur de la publication : Dominique Perrot. Photographes : Michel Langle, Grains d’image, Louvafilm. Conception et réalisation : Iris Imprim. Rédaction et régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@gmail.com N° ISSN : 2276-1934 Impression : Iris Imprim

p. 38-39

PUB AU VIN DU SOLEIL.qxp_Mise en page 1 29/10/2019 12:55 Page1

E

TI

ON

C AV

C

VINS DE PROPRIÉTÉ VRAC O R R É FA -T FONTAINES À VINS SPIRITUEUX BIÈRES PRESSION JUS DE FRUITS AU VIN DU SOLEIL CHAMPAGNE

Coffrets cadeaux Paniers gourmands

Pour toutes vos manifestations associatives et particuliers PRÊTS DE TIREUSES - BARNUMS - LOCATION DE CAMIONS FRIGOS Fermé le mercredi après-midi

Route de Noyal-Pontivy - Saint-Niel - 56300 PONTIVY

Tél./Fax : 02 97 25 21 25

un projet,

une création,

une impression…

la solution

Offset - Numérique - Rotative 39 rue de la Villeneuve Bâtiment Ambrose n° 7 - 56100 LORIENT Tél. 02 56 37 01 88 - E.mail : irisimprim@sfr.fr www.irisimprim.fr


à partir de /mois2

modèle présenté : nouveau Renault kangoo intens blue dci 95 option peinture métallisée, jantes alliage et barres de toit modulables à 300€/mois 6 , 1er loyer de 3 200€, sous condition de reprise - pack zen Renault inclus pour 1€/mois 3 . (1) ouverture exceptionnelle dimanche 19 selon autorisation. (2) exemple pour nouveau Renault kangoo zen tce 100, hors options. (2)(6) locations longue durée, hors assurances facultatives, sur 49 mois et 40 000 km maximum. offres sous condition de reprise d’un véhicule roulant. sous réserve d’acceptation par diac, sa au capital de 415 100 500€ - siège social : 14 avenue du pavé neuf 93160 noisy-le-grand - siren 702 002 221 rcs bobigny. en fin de contrat, restitution du véhicule chez votre concessionnaire avec paiement des frais de remise à l’état standard et des kilomètres supplémentaires. (3) pack zen Renault comprenant l’entretien, l’extension de garantie constructeur et l’assistance selon conditions contractuelles sur 49 mois/40 000 km (au 1er des 2 termes atteint) inclus dans le loyer pour 1€/mois. voir détail du pack zen en points de vente et sur renault.fr. offres non cumulables, réservées aux particuliers, pour toute commande d’un nouveau Renault kangoo neuf du 01/09/2021 au 30/09/2021. (4) disponibles en option. (5) volume de coffre jusqu’à 3 500 L avec l’option siège passager avant escamotable disponible fin 2021. gamme nouveau Renault kangoo : consommations mixtes min/max (l/100 km) (procédure wltp) : 5,4/6,9. émissions co 2 min/max (g/km) (procédure wltp) : 142/156.

renault.fr

Renault recommande

Renault Pontivy

Pontivy

26, avenue des Cités Unies 02 97 25 85 34

Loudéac

Z.I. de Kersuget 02 96 66 48 58

Ploërmel

12, rue Charles de Gaulle 02 97 25 85 34

#restezcheznous !

71 260 €

*Reprise jusqu’à 1500 sur articles et suivant barème affiché en magasin.

96 Rue Albert de Mun, 56300 Pontivy - 02.97.28.50.00

#restezcheznous restezcheznous !! Offre valable selon dates affichées en magasin

#restezcheznous ! MEUBLES BROISAT 6, rue du Docteur Plesse 22600 LOUDÉAC

02 96 28 11 00

www.meublesbroisat.com

@AmeublierBroisat

Ouvert du mardi au samedi de 9 h à 12 h 15 et de 14 h à 19 h


DOSSIER

Déchets ménagers

Les communautés de communes en première ligne

NS-NOUS -NOUS

Qu’il s’agisse du mode de collecte ou de la facturation, les communautés de communes du Centre Bretagne ont fait des choix différents pour assurer une compétence d’importance : la gestion des ordures ménagères. Mais toutes sont confrontées à la même problématique : développer le tri pour tenter de maîtriser les coûts de traitement.

« Le meilleur déchet, c’est celui qu’on ne produit pas ». L’idée CINATION

a beau être séduisante, sa mise en œuvre n’est pas forcément aisée. Chaque année, les communautés de communes du rtir de Centre 12 ansBretagne (Loudéac Communauté, Pontivy Communauté parentale et Centre Morbihan Communauté), doivent assurer la collecte u de milliers de tonnes d’ordures ménagères, d’emballages, de 8 h 15 verres ou encore de papiers. à 13 hPour 45 y faire face, chacune a mis en place une organisation des conditions spécifique. Toutes font aujourd’hui porter leur effort sur le bzh oudéveloppement de la collecte sélective pour tenter de limiter les effets de l’augmentation des coûts de traitement. Une politique qui porte ses fruits mais qui a tout de même obligé les élus à augmenter notablement la facture pour ce service à la population.

Bretagne Centre

Une collecte individuelle harmonisée

Collecte individuelle hebdomadaire, collecte individuelle bimensuelle, collecte collective… Depuis quelques années, l’agrandissement de la collectivité et l’arrivée de nouvelles communautés de communes faisaient coexister différents modes de collecte des ordures ménagères sur le territoire de Loudéac Communauté. Une volonté d’harmoniser le service, d’améliorer l’image du territoire et bien évidemment de favoriser le tri sélectif a incité les élus à mettre en place un nouveau système de collecte, assurée par le groupe privé Brangeon, à partir du début de l’année 2020. C’est le choix des bacs individuels qui a finalement été arrêté. « Le choix de l’autonomie et de la responsabilisation des habitants », assure Yvon Le Jan, vice-président chargé de la valo-

risation et du traitement des déchets. Concrètement, chaque foyer s’est vu attribuer deux bacs pucés : un pour les ordures ménagères et un bac jaune pour le tri sélectif. Leur taille est conditionnée à la composition du foyer : 120 litres, pour une ou deux personnes ; 240 litres, pour trois à cinq personnes ; 360 litres pour six personnes et plus. Lancée en janvier 2020, la distribution de 52 000 conteneurs auprès de 26 000 foyers, a forcément été perturbée par le premier confinement décrété à la mi-mars. « La mise en place a été difficile à gérer, reconnaît Yvon Le Jan. Malgré l’ouverture d’une plateforme téléphonique, les moyens déployés n’ont pas été suffisants ». S’il concède une mauvaise communication et des erreurs de distribution, l’élu affirme que les dysfonctionnements initiaux sont réparés au cas par cas. Les chiffres lui donnent d’ailleurs raison. De près de 9 200 tonnes en 2019, le volume des ordures ménagères est passé à 8 800 tonnes en 2020. Une évolution qui se confirme puisque pour les six premiers mois de l’année 2021, on enregistre encore une baisse de 18 %. Parallèlement, le volume des déchets triés augmente. De moins de 3 000 tonnes en 2019, il a atteint 3 160 tonnes en 2020. Si les habitants de Loudéac Communauté trient mieux et plus leurs déchets, les coûts de transport et de traitement ne cessent pourtant d’augmenter. Pour y faire face, la collectivité qui est dans l’obligation d’équilibrer ce budget annexe a dû se résoudre à une augmentation de 20 % du montant de la redevance. Annuellement, elle est de 175 €, pour un foyer d’une à deux personnes ; de 235 €, pour un foyer de trois à cinq personnes et de 295 €, pour un foyer de six personnes et plus.

•5


Guern

s élections municipales, les élecnes n’avaient pas eu à se déplaste ne s’était présentée. Pour le

pour améliorer la vie de ses concitoyens et pouvoir les mener jusqu’au bout. » La suppression progressive de la taxe d’habitation et le sen-

gnaient même que la situation , une étude menée en 2018 à at, Gérard Larcher, montrait que caux souhaitaient quitter la vie at.

timent de perdre définitivement l’autonomie financière de la commune ne contribuent pas à remonter le moral des troupes.

et forcés » Développer le«LesContraints geste de tri chefs d’accusation s’accumulent. Les élus locaux estiment

révélaient««Le la crise que leur fonction est de en plus chronophage et que la et bacdes à vocacouvercle jaune, c’est lesplusemballages ménagers te quant à la pertinence de leur conciliation entre mandat électif, vie professionnelle et vie pririen que les emballages ». Le message a beau être simple, le toriales, notamment la redistrivée, devient de plus en plus difficile. communes et intercommunali- à la vice-président collecte, la valorisation et la prévention « Tout s’est complexifié. La dématérialisation des actes prenddes ntents. « Ces changements sont énormément de temps. Nous sommes submergés d’informa-

déchets de Pontivy Communauté, Joël Marivain, reconnaît qu’il s des proportions allant de 35 à tions, de demandes de réunions », pointe également l’eneurs de l’enquête. est arrivé n’est «Onpas forcément bienilsintégré par la population quête. Enfin, sont nombreux à regretter que l’État».neCertes, joue al. Les maires se sont sentis déplus son rôle de « facilitateur » comme il le faisait auparavant depuis la mise en place expérimentale des poubelles jaunes ante de leur mandat, de ce qui à travers différents services et des conseils en matière d’améon. C’est-à-dire avoir despuis idéesla généralisation en 2011, dud’équipement... dispositif sur l’ensemble du nagement du territoire, territoire en 2015, le tonnage collecté dans les bacs jaunes n’a cessé d’augmenter. En 2020, il s’établissait à 5 700 tonnes, soit une augmentation de 11 % par rapport à l’année précédente. Les chiffres pourraient apparaître encourageants, sauf que la quantité n’est pas forcément synonyme de qualité ! La part des refus de tri, c’est-à-dire les déchets déposés dans les bacs jaunes et qui ne devraient pas l’être, est de plus en plus importante. Des erreurs de tri qui coûtent cher et diminuent les recettes générées par la collecte sélective. S’agissant des ordures ménagères, la collectivité a fait le choix de l’apport volontaire dans des bacs situés sur des points de regroupements et collectés une fois par semaine. Dans le centre touristique de la ville de Pontivy, la collecte en porteà-porte a été abandonnée, il y a quelques années, et remplacée par un apport volontaire dans des colonnes enterrées. Initialement, les habitants devaient se munir d’une carte pour pouvoir y déposer leurs déchets. La mise en œuvre de ce dispositif s’est avérée compliquée et il a finalement été abandonné, mais sera toutefois expérimenté dans trois centres bourgs ruraux.

La généralisation des bacs jaunes, alliée à la présence de colonnes pour les journaux et papiers et pour les verres, a naturellement généré une baisse du tonnage des ordures ménagères résiduelles. « L’an passé elle s’établissait à 8 600 tonnes, précise Joël Marivain. Chaque année, nous enregistrons une baisse du volume de 2 à 4 %. » Mais ici comme ailleurs, l’implication grandissante de la population dans l’effort de tri et de recyclage n’a pas été suffisante pour équilibrer financièrement un service qui coûte de plus en plus cher. Après une baisse en 2012, les élus communautaires

Le Sourn

Le Cambout

Kerfourn Credin Saint-Thuriau

Bieuzy

ont voté une augmentation de 10 % de la Taxe d’enlèvement des ordures ménagères (Teom), pour 2022. Une taxe qui n’est pas liée à la composition du foyer mais qui est calculée en fonction de la valeur locative de l’habitation. Son montant annuel oscille aujourd’hui entre 0 et 750 €. Melrand

Pleugriffet

Réguiny

Évellys

Plumeliau

Radenac

Saint-Barthélémy

Moréac

Guénin

Saint-Allouestre

Buléon

Plumelin

Baud

La Chapelle Neuve

Guehenno

Locminé

Bignan Billio Moustoir-Ac Saint-Jean-Brevelay

Plumelec

Ne se représe

Se représente

Vers une redevance incitative Expérimenté dans la commune de Pluméliau à partir de la fin de l’année 2016, le système de collecte des ordures ménagères a été progressivement généralisé sur l’ensemble du territoire de la communauté de communes. « Nous avons opté pour la mise en place de points d’apports volontaires », explique Charles Boulouard, vice-président de Centre Morbihan Communauté, chargé de la gestion des déchets. Des points de regroupement ont été installés dans les 18 communes du territoire. Tous ces points comprennent un bac pour les ordures ménagères, auquel est adjoint, dans un point sur deux, un bac pour les emballages et les papiers ou un bac pour les verres. Pour ces conteneurs de tri, l’accès est libre et les déchets recyclables peuvent être déposés en vrac. Pour les bacs d’ordures ménagères en revanche, les utilisateurs doivent se munir d’une carte d’accès pour déverrouiller le bac pour y déposer des sacs de 50 litres. « Des ambassadeurs ont été chargés de distribuer ces cartes dans tous les foyers en porte à porte », précise l’élu. Jusqu’en 2023, il n’y aura pas de lien entre l’utilisation de la carte et la facturation. Elle demeure fixée en fonction de la composition du foyer. Stable pendant dix ans, la redevance a enregistré une augmentation de 23 % en 2021. Pour une personne seule, elle est ainsi passée de 89 € à 105 €, par an ; pour un ménage de deux personnes et plus, de 172 € à 214 €. « À partir de 2023, nous mettrons en place une tarification incitative, explique Charles Boulard. La redevance sera composée d’une partie fixe et d’une partie variable qui dépendra du nombre de dépôts dans les bacs. Nous pensons que cette formule est la mieux adaptée aux territoires ruraux. » Mis en place progressivement, ce nouveau système a permis de diminuer notablement le volume des ordures ménagères. De 8 150 en 2017, le tonnage d’ordures ménagères est en effet tombé à 6 158 en 2020. Parallèlement, les quantités d’emballages triés ont augmenté de près de 40 %. Le tonnage de verre est ainsi passé de 1 964 tonnes en 2017, à 2 340 l’an passé. Celui des emballages, de 965 tonnes, il y a quatre ans, à 1 661, en 2020. « Nous sommes conscients des efforts demandés à la population et des contraintes que cela peut générer, reconnaît le vice-président. Mais le coût de traitement des déchets est de plus en plus élevé et nous sommes dans l’obligation d’équilibrer notre budget. »


Pour votre audition, profitez d’une rentrée… AIDES AUDITIVES 100% REMBOURSÉES(1)

BILAN AUDITIF(2) GRATUIT 1 MOIS D’ESSAI(3) CHEZ VOUS GRATUIT (1) Applicables sur les aides auditives de classe 1 référencées, sous réserve d’une complémentaire santé responsable. Voir conditions en magasin. (2) Test non médical. (3) Sur prescription médicale et sans engagement.

PONTIVY 02 97 27 15 15

Av. de la Libération - Zone C

iale

Saint Niel - Face Leclerc

Retrouvez tous nos centres du 56 sur : www.audilab.fr

LOCMINÉ 02 97 44 28 21 22, rue du Fil


DOSSIER

Traitement et valorisation

DEUX SYNDICATS, UNE MÊME VOCAT ION Si la collecte des ordures ménagères demeure l’une des compétences des communautés de communes, le tri, le traitement et la valorisation de ces déchets est assuré par des structures à vocation unique. Dans la partie nord du Morbihan, c’est le SITTOM-MI ; dans la partie centrale des Côtes-d’Armor, c’est KERVAL.

SIT TOM-MI Derrière un sigle qui peut apparaître énigmatique ce Syndicat Intercommunal pour le Transfert et le Traitement des 0rdures Ménagères du Morbihan Intérieur, participe activement à la vie quotidienne des habitants de la partie nord du Morbihan. Créé en 1988, il regroupe aujourd’hui cinq communautés de communes (Roi Morvan Communauté, Pontivy Communauté, Centre Morbihan Communauté, Ploërmel Communauté et De l’Oust à Brocéliande Communauté), soit un total de 105 communes et 180 000 habitants. Une fois collectés, les déchets vont prendre deux chemins différents, selon qu’ils soient triés ou non. Les ordures ménagères résiduelles sont directement acheminées vers l’unité de valorisation énergétique de Pontivy. Mise en service en 1990, cet équipement permet d’incinérer chaque année, près de 27 000 tonnes de déchets. Pour être importante, sa capacité demeure insuffisante pour traiter la totalité des déchets produite sur le territoire, environ 31 300 tonnes (soit 168 kg par an et par habitant). Le surplus est, pour l’essentiel, acheminé vers un centre d’enfouissement, en Mayenne. Dès l’origine, l’usine a été conçue pour valoriser l’énergie produite par l’incinération des déchets. Le dispositif permet en effet de produire de la vapeur : environ 2,5 tonnes de vapeur par tonne d’ordures ménagères. Chaque année, environ 50 000 Mwh de vapeur, soit l’équivalent en chauffage de 3 000 foyers, sont ainsi vendus aux industriels voisins.

Après incinération des sous-produits sont également récupérés : 800 tonnes de ferrailles sont évacuées et valorisées dans la filière métallurgique ; près de 3 700 tonnes de mâchefer sont par ailleurs utilisées, notamment en souscouche routière, par une entreprise locale de travaux publics. S’agissant de la collecte sélective, les déchets prennent également deux chemins différents. Le verre, près de 9 300 tonnes l’an passé (soit 50 kg par an et par habitant), est vendu à une entreprise spécialisée et basée en Charente. L’autre partie des déchets recyclables, c’est-à-dire les emballages et journaux/ magazines (9 900 tonnes en 2020, soit 53 kg par an et par habitant), sont acheminés vers le centre de tri de Ploufragan pour une partie, et vers l’établissement Paprec, à Le Rheu, pour l’autre.


KERVAL CENTRE ARMOR Né en janvier 2014, cet acteur majeur dans la gestion des déchets ménagers, s’est en fait substitué à différentes structures déjà présentes sur le territoire. Dès 1997, trois syndicats chargés du traitement des ordures ménagères (le SMICTOM des Châtelets, le SMICTOM du Penthièvre Mené et le SMITOM de Launay-Lantic), avaient déjà décidé de s’associer dans la réalisation d’un outil commun dédié au tri de leurs collectes sélectives. Cette entente avait donné naissance à une nouvelle installation de traitement : le centre de tri Généris, ainsi qu’à une nouvelle entité le SMETTRAL. Il y a sept ans, cette dernière et les trois autres syndicats ont franchi un nouveau pas dans la construction d’une coopération intercommunale renforcée avec la fusion de ces quatre collectivités sous une seule bannière. Aujourd’hui KERVAL regroupe cinq communautés de communes (Smitom

Launay-Lantic, Saint-Brieuc Armor Agglomération, Loudéac Communauté, Lamballe terre et Mer et le secteur de Matignon de Dinan Agglomération), soit un total de 151 communes et 320 000 habitants. Dès l’origine, KERVAL s’est fixé comme maître mot : la valorisation des 200 000 tonnes de déchets collectés chaque année. Une valorisation maximum des déchets qui s’appuie notamment sur cinq unités industrielles de traitement faisant appel aux dernières technologies de pointe : Opérationnelle depuis 40 ans, l’unité de valorisation énergétique de Planguenoual permet d’incinérer chaque année, 42 000 tonnes d’ordures ménagères. La combustion génère une production d’électricité revendue et renvoyée sur le réseau. L’unité de valorisation organique de Lantic s’est notablement modernisée

depuis sa création, en 1980. Les 14 000 tonnes de déchets traitées annuellement sont transformées en un compost à vocation principalement agricole. Le centre de tri Généris (lire pages 12 et 13). Créée en 2014, l’unité de tri et de valorisation Ti Valo, à Ploufragan, permet de traiter les encombrants déposés dans les déchetteries ainsi que les refus de tri et de compostage. L’installation de stockage des déchets non dangereux de Lantic. D’une capacité annuelle de 12 000 tonnes, ce centre permet de stocker les déchets ultimes et ceux qui ne peuvent être valorisés. Pour l’avenir, l’objectif demeure de faire en sorte que les déchets ménagers permettent la création durable d’emplois et deviennent les futures ressources du territoire, qu’ils soient recyclés ou transformés en énergie.

• •

•9


TERRASSE BOIS

MAISON OSSATURE BOIS

EXTENSION

ISOTION EXTÉRIEURE

Cité des Fleurs 56920 KERFOURN Tel : 02 97 38 18 73

CHARPENTE BOIS

contact@charpentes-armoricaines.com www.charpentes-armoricaines.com

SPÉCIALISTE DES EXTENSIONS D’HABITAT

42 ANS DE SAVOIR-FAIRE ET PLUS DE 14 000 RÉALISATIONS

BESOIN D’ESPACE ? FAITES ÉVOLUER VOTRE HABITAT AVEC UNE EXTENSION

PO SE FA BR IC AT IO N CO NC EP TI ON -

CORLAY (22) ZA de Kerjoly, direction St Nicolas du Pelem | 02 96 57 80 20 - www.verandaline.com


PUBLI

Kalon Négoce

un large choix de matériaux Spécialisée dans le terrassement, l’assainissement ou encore l’enrobé, l’entreprise Kalon TP propose désormais une activité de négoce, aux professionnels comme aux particuliers.

>> Sables, graviers, galets, blocs d’enrochements, pavés, ardoises, palis, moellons… Kalon Négoce propose une large gamme de produits destinés à l’aménagement et à la décoration de vos espaces extérieurs. Pour faire votre choix parmi une centaine de références proposées, nous vous invitons à visiter notre plate-forme, installée dans la zone du Signan, à Pontivy. >> Livraison à domicile possible en big bag.

Kalon Négoce Rue Edison – ZI du Signan – Pontivy 02 97 25 23 45 secretariat@kalontp.bzh Ouvert du lundi au vendredi de 8 h à 12 h et de 14 h à 18 h. Le samedi, de 8 h à 12 h.


DOSSIER

Centre de tri Généris

Un déchet à l’entrée, un produit à la sortie ! À Ploufragan, le centre de tri Généris traite annuellement 32 000 tonnes d’emballages, de papiers et de cartons. Les déchets qui y entrent deviennent des matières premières à la sortie. Elles seront ensuite valorisées et recyclées. Trier les déchets ménagers pour recycler ceux qui peuvent être valorisés… Telle est la fonction du centre de tri Généris, basé à Ploufragan et géré par le groupe Suez pour le compte du syndicat Kerval Centre Armor. Mis en service en 2001, il a depuis été régulièrement modernisé. Ce fût notamment le cas en 2013, avec une refonte complète du process qui a permis de doubler la capacité de tri du centre. Aujourd’hui, cet outil industriel de dernière génération trie chaque année 32 000 tonnes d’emballages, de papiers et de cartons. Un peu plus des deux tiers proviennent des poubelles jaunes collectées sur le territoire de Kerval Amor Centre. Le reste est acheminé par des collectivités extérieures, dont le syndicat du Morbihan intérieur, pour près de 1 000 tonnes. « Si le tonnage peut paraître important, il ne représente toutefois que 10 % du Jean-Benoît Orveillon, membre du comité de direction de Kerval.

total des déchets ménagers collectés chaque année par le syndicat costarmoricain », précise Jean-Benoît Orveillon, membre du comité de direction de Kerval. Chaque jour, un défilé permanent de camion poubelles prend le chemin du site installé dans l’agglomération de SaintBrieuc. Une fois pesée, la cargaison est déchargée dans la fosse de réception. Stockés dans ce hall, ils sont ensuite récupérés à l’aide d’un chargeur et déposés dans l’ouvreur de sac qui sert également d’alimentateur. C’est le début du cycle de tri.

La machine et l’homme Toute la première partie de ce cycle de tri est automatisée. Une fois dans l’ouvreuse de sacs, les déchets sont dirigés vers un décartonneur qui permet d’éliminer les gros objets (carton, bidon, bâche…). Le reste du flux est ensuite acheminé vers un trommel, une sorte de grosse lessiveuse cylindrique de huit mètres de long, qui sépare les produits selon leur dimension. Les gros et plats sont dirigés vers la ligne de tri des papiers-cartons, les plus petits vers un crible balistique. Il s’agit d’une sorte de plaque vibrante inclinée qui va permettre de séparer les déchets selon leur forme : les corps plats d’un côté, les corps creux de l’autre. Un système de tri optique va ensuite permettre de trier les déchets en fonction de leur nature (plastiques, alumi-


L’arrivée

nium…), et les diriger vers différents tapis. À ce stade du processus, le tri est déjà très précis. Pour autant, une dernière étape va permettre de vérifier la qualité du flux et extraire les dernières impuretés. Et cette fois, il s’agit d’une intervention réalisée manuellement en cabine par les agents. « Les 65 agents du centre de tri Généris sont rapides et précis, assure Olivier Le Moing, animateur Kerval. Ils sont formés pour éviter les erreurs, source de refus. »

sont ensuite stockées et prêtes à partir vers les usines de valorisation dédiées à chacune des matières. Qu’il s’agisse des papiers, des cartons, des plastiques ou encore des métaux… 13 types de matières secondaires sortent du centre de tri. Certes, la décision des pouvoirs publics d’étendre la consigne de tri à tous les emballages plastiques, y compris les pots de yaourt ou films

alimentaires, simplifie le travail de tri des citoyens. En bout de chaîne, il rend en revanche de plus en plus complexe celui des centres de tri. « Pour faire face à l’augmentation constante de la diversité des déchets à traiter, nous courons après la technologie pour stabiliser les performances », explique Jean-Benoît Orveillon. Une difficulté à laquelle vient s’ajouter l’augmentation constante des refus de tri. Piles, batteries, claviers d’ordinateur ou encore vaisselles… ces déchets qui n’ont pourtant rien à faire dans les poubelles jaunes, atteignent aujourd’hui entre 15 % et 20 % du volume total traité au centre de tri. Au-delà des coûts supplémentaires qu’ils génèrent, ces refus de tri peuvent aussi dégrader la qualité des produits sortants… et forcément sur le prix de revente des matériaux sur un marché particulièrement volatil qui évolue constamment en fonction de l’offre et de la demande.

La sortie

15 % à 20 % de refus de tri Le tri s’achève, place désormais au conditionnement. Une fois contrôlés, les matériaux sont stockés dans des alvéoles spécifiques avant d’être convoyés vers la dernière machine du centre, la presse à balles. Des balles dont le poids peut osciller de plus d’une tonne pour les cartons à 400 kg pour les plastiques (soit tout de même l’équivalent de 10 000 bouteilles écrasées). Les balles Olivier Le Moing, animateur Kerval.

Un pôle de sensibilisation Le centre de tri Généris développe une politique de sensibilisation auprès du public intéressé par la thématique des déchets. Ouvert aux particuliers comme aux scolaires, le centre a ainsi accueilli plus de 2 000 visiteurs l’an passé. Des animations avec ateliers et une visite au cœur du process industriel de l’usine du centre de tri, sont proposées par les animateurs. Les visites sont gratuites mais une inscription est nécessaire.

Kerval Centre Armor ZI des Châtelets - Rue du Boisillon - Ploufragan 02 96 52 00 02

• 13


dossier

Économie circulaire

FAIRE DU DÉCHET UNE RESSOURCE « Les déchets des uns deviendront les ressources des autres. » Tel est l’objectif du programme de développement de l’économie circulaire mis en place par les communautés de communes du Morbihan intérieur. Sur le territoire de Pontivy Communauté, des actions seront bientôt lancées. L’économie circulaire, vous connaissez ? Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), « l’économie circulaire est un système économique d’échange et de production qui, à tous les stades du cycle de vie des produits (biens et services), vise à augmenter l’efficacité de l’utilisation des ressources et à diminuer l’impact sur l’environnement tout en permettant le bien-être des individus. » Lauréat d’un appel à projet lancé par cette agence, les communautés de communes du Morbihan intérieur se sont engagées pour mettre en œuvre un programme baptisé « Territoire Économe en Ressources » et visant à intégrer l’économie circulaire dans leur fonctionnement. Pontivy Communauté fait partie de celles-là.

Des actions concrètes Lancé au début de l’année et piloté par Solenn Le Rouzic, chargée de projet, ce programme va s’étendre sur trois années. Après l’établissement d’un diagnostic permettant d’identifier les principales ressources du territoire, un programme d’actions a été arrêté. Il va s’articuler autour de cinq grandes thématiques : la biomasse, le réemploi des matériaux, les entreprises, le tourisme et les événements. « Notre rôle va être d’informer, d’inciter puis d’accompagner, les particuliers comme les professionnels, vers une démarche favorisant le réemploi des matériaux et des objets », explique Solenn Le Rouzic. Pour chaque thématique, des programmes d’actions sont d’ailleurs déjà dans les cartons. S’agissant de la biomasse, par exemple, il s’agit d’inciter les producteurs de

tontes de pelouse à les déposer directement chez les agriculteurs méthaniseurs ou encore d’expérimenter la collecte des biodéchets alimentaires en points d’apport volontaire… Dans un autre domaine, l’idée est de récupérer les matériaux de construction avant qu’ils ne soient jetés par les professionnels et de les proposer à la vente dans une matériauthèque. « Les déchets issus d’une fin de chantier de construction peuvent trouver preneur localement, assure la chargée de projet. Réutiliser les déchets, c’est réduire les coûts de traitement, développer les circuits courts et donner un sens à son activité.» Porteurs d’avenir, ces projets menés dans le cadre de ce programme « Territoire Économe en Ressources », devront nécessairement susciter l’adhésion des acteurs du territoire pour se concrétiser. Mais si le déchet devient finalement une ressource… Ça vaut le coup d’essayer !


PROTÉGEONS-NOUS VACCINONS-NOUS

CENTRE DE VACCINATION DE LOUDÉAC • vaccination à partir de 12 ans avec autorisation parentale • Ouvert du lundi au vendredi de 9 h à 18 h 15 et le samedi de 9 h à 13 h 45 • Retrouver le détail des conditions sur bretagnecentre.bzh ou ville-loudeac.fr

Un message de Loudéac communauté en partenariat avec la ville de Loudéac

www.ville-loudeac.fr www.bretagnecentre.bzh

Bretagne Centre


circuit court

apiculteur

une vie de miel D’une passion découverte sur le tard, Mickaël Junot en a fait sa profession. À la tête d’une exploitation qui compte plusieurs millions d’ouvrières, l’apiculteur produit un miel crémeux, mais également des produits dérivés. Fils d’apiculteur, Mickaël Junot n’avait jamais imaginé reprendre un jour l’activité de son père. Et pour cause ! « J’étais allergique aux piqures d’abeilles », sourit-il. Commercial pendant vingt ans, il rêve pourtant secrètement d’exercer un métier en rapport avec la nature. Longtemps, il va chercher sa voie… « C’était là, devant moi, depuis toujours. » En retraite, son père a gardé quelques ruchers, histoire de s’occuper. Mais la maladie va rapidement l’obliger à y renoncer. Son fils prend le relais et c’est le déclic. Il a enfin trouvé sa voie, il sera désormais apiculteur. Mais de la volonté à la réalité, le chemin est parfois compliqué. Pour soigner son allergie, il suit un traitement de désensibilisation, pendant trois ans, à Brest. « Tous les mois je prenais une injection de venin d’abeille, se souvient-il. Aujourd’hui, je ne me protège plus et les piqûres ne me font plus rien. » Parallèlement, l’apiculteur amateur se forme aux spécificités de son nouveau métier. Après l’obtention d’un brevet professionnel de responsable d’exploitation agricole, il complète sa formation par un stage pra-

16 •

tique chez José Nadan, au Faouët. « C’est un apiculteur reconnu pour son combat contre les dégâts des pesticides et j’ai beaucoup appris à son contact », assure celui qui devient apiculteur professionnel en 2018.

Du miel mais aussi des produits dérivés Doucement mais sûrement, il développe ses colonies pour compter aujourd’hui 300 ruches. « Je sélectionne mes reines pour créer mes propres colonies, explique-t-il. Pour compenser les pertes, il est aujourd’hui nécessaire d’être aussi éleveur. » Si l’élevage se fait sur le site de Talcoët, les ruches sont en revanche disséminées aux alentours de Pontivy, à Cléguérec, Guern, Malguénac ou encore Saint-Aignan. À chaque fois, elles sont implantées dans des forêts, des friches ou des zones protégées. Pour lui, c’est l’assurance de produire un miel de qualité. En contrepartie, les agriculteurs bios ou les propriétaires privés qui l’accueillent, profitent de l’activité des abeilles sur leurs terres. Entre le miel de printemps, « doux

et fruité » et le miel d’été, « boisé et crémeux», Mickaël Jounot produit aujourd’hui près de cinq tonnes par an. « Je privilégie une cristallisation fine pour proposer un miel proche de la pâte à tartiner », précise-t-il. Parallèlement, l’apiculteur a développé une gamme de produits dérivés. Outre du chouchen, il propose des pains d’épices, réalisés par le boulanger de Saint-Thuriau et des bonbons fabriqués dans une confiserie, près de Nantes. Pour commercialiser sa production, l’apiculteur a bien évidemment privilégié les circuits courts avec une vente à l’exploitation et sur différents marchés de la région pontivyenne. Les amateurs peuvent également découvrir ses produits dans différentes boulangeries et épiceries du territoire.

PRAT IQUE Miel Mickaël Junot 12, rue Parc Bizeu – Talcoët – Pontivy 07 86 29 56 98 mickael.junot@orange.fr Mickaël Junot Apiculteur


ENTRETIEN DES ESPACES VERTS LOCATION DE MATÉRIEL

Depuis 2009, la société Jardi Location & Paysage est spécialisée dans l’entretien d’espaces verts, • Location de matériel pour espaces vertsdeetmatériel. BTPInstallés à Noyall’aménagement et les travaux d’espaces naturels ainsi que la location Pontivy, au cœur de la Bretagne, nous intervenons rapidement sur l’ensemble de la région et nous • Aménagement jardins d’espaces publics garantissons des prestations dede qualité, dans leet respect des délais d’exécution.

• Création Au service des professionnelsdeet paysages des particuliers : • Location de matériel pour espaces verts et BTP • Entretien de terrains de sports • Aménagement de jardins et d’espaces publics • Création de paysages Un arboristed’accès diplômé • Réalisation de clôtures et contrôles • Entretien de terrains de sports au service de vos arbres : • Réalisation de clôtures et contrôles d’accès • Entretien d’espaces verts • Entretien d’espaces verts • Spécialiste des hautes cimes • Création gazons, massifs, plantations arbustives etmassifs forestières • Taille douce • deCréation de gazons, • Abattage délicat JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN • Plantations arbustives et forestières • Démontage d’arbres dangereux 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30 Samedi matin de 8 h à 12 h et l’après-midi sur réservation 02 97 38 28 49 Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

• Élagage sur corde • Broyage de branches • Rognage de souches

JARDI LOCATION ET PAYSAGE/BRETAGNE JARDIN ENTRETIEN 48, avenue de la Libération - 56920 Noyal-Pontivy Ouvert du lundi au vendredi de 7 h 30 à 18 h30, samedi matin de 8 h à 12 h. 02 97 38 28 49 - Liste de matériel et tarifs sur www.jardilocation.fr

Agrément Services à la personne

Vos spécialistes de la rénovation depuis plus de 20 ans

FENÊTRES PORTES D’ENTRÉE VOLETS PORTES DE GARAGE PORTAIL / CLÔTURES GARDE CORPS STORE BANNE PERGOLA

MENUISERIE JOSSÉ

La qualité est notre priorité

Rue Glais Bizoin - 22600 Loudéac 02 96 28 92 12 - eurljosse@orange.fr www.eurljosse.com

MENUISERIE MÉCO

La qualité au plus juste prix

7, quai des Récollets - 56308 Pontivy 02 97 25 38 68 - meco56@wanadoo.fr www.meco.fr


artisanat

Maréchal-ferrant

Flore Dalberto change les codes Géologue de formation, Flore Dalberto a finalement renoncé à l’étude du sol pour soigner les pieds de ceux qui le foulent, les chevaux ! Devenue maréchal-ferrant, elle change les codes d’une profession longtemps réservée aux hommes. La tête hors de son box, Émir semble hennir de plaisir. Dans la cour du haras des Pikalis, à Réguiny, Flore décharge le matériel de sa forge ambulante. L’équidé sait qu’il va bientôt changer de souliers ! Une opération qui se renouvelle tous les deux mois et à laquelle il se prête avec docilité. Pendant une heure la maréchal-ferrant va couper, tailler et rapper avant d’ajuster les fers et finalement river les clous. Âgée de 29 ans, cela fait maintenant plus de cinq ans que Flore Dalberto fait du confort des équidés, son métier. Amoureuse des chevaux et cavalière depuis l’enfance, elle n’y était pourtant pas prédestinée. Diplômée en géologie, elle débute en effet sa carrière professionnelle à l’institut technique des gaz et de l’air, à Rennes. Elle s’aperçoit rapidement que ce métier ne lui apportera pas l’épanouissement recherché. « En fait je voulais faire un métier manuel et être proche des animaux », assure Flore. Pendant plusieurs années, elle suit une formation en apprentissage et décroche

18 •

les diplômes qui vont lui permettre de s’installer à son compte, du côté de Moréac. « On a trouvé une maison qui nous plaisait et il n’y avait plus de maréchalferrant dans le secteur… les astres étaient bien alignés », sourit-elle.

« On arrive à rien par la contrainte » Le métier manque de bras et ses confrères débordés n’hésitent pas à la recommander. Clubs hippiques ou particuliers, elle se fait rapidement une clientèle, dans un rayon d’une trentaine de kilomètres autour de Moréac. « J’interviens pour rétablir un équilibre qui s’est rompu entre la pousse de la corne (environ un centimètre par mois) et l’usure », expliquet-elle. Un métier de précision mais qui demeure néanmoins très physique. « Les codes changent et il y a de plus en plus de femmes dans la profession », assure-t-elle. Pour autant, la maréchal-ferrant concède une certaine appréhension quand elle doit ferrer un cheval de trait ! « Je n’ai pas le gabarit pour ré-

sister, alors quand il veut poser le pied, je pose ». Quelle que soit la taille de l’animal, la jeune femme sait qu’il faut toujours prendre son temps. « On arrive à rien par la contrainte, il faut travailler dans le calme et la douceur », insiste Flore. Pour le bien-être de l’animal mais aussi et surtout pour le sien. Le métier n’est pas sans risque et elle déplore déjà quelques petits bobos… « Mais rien de grave », plaisante-t-elle. Pas de quoi freiner son enthousiasme ! Lâché dans le pré, Émir sautille comme s’il voulait tester ses nouveaux souliers avant de les montrer, sans doute un peu fier, à ses congénères qu’il rejoint rapidement !

PRAT IQUE Flore Dalberto ZI Kerandoec – Moréac 06 85 45 98 15 flore.dalberto@wanadoo.fr


Résonance

PUBLI

UNE NOUVELLE SALLE DES FÊTES À MALGUÉNAC Après deux ans de travaux, la nouvelle salle des fêtes de la commune de Malguénac est enfin disponible. Elle va désormais pouvoir accueillir tous les événements professionnels associatifs ou familiaux. Son nom « Résonance », fait écho au bruit de l’eau qui résonne dans notre campagne et aux notes de musique qui seront jouées dans cette salle. L’œuvre sur le parvis représente ces éléments l’eau et les reflets et la résonance du bruit.

Une salle adaptée aux besoins >> L’ensemble de la salle peut accueillir au maximum

Cérémonie d’inauguration Samedi

25 septembre Ouverte à tous

700 personnes. >> Les gradins, amovibles de 180 places, sont disponibles sur demande. >> L’espace intérieur est modulable en fonction des besoins avec une cloison mobile. Sol et parquet vitrifiés. >> Le hall d’entrée, avec un espace ouvert et lumineux pour accueillir vos invités, dispose d’un comptoir d’accueil et d’un bar. >> La scène, d’une surface de 12 mètres sur 7 mètres, est équipée d’une sonorisation, de rideaux de scène et d’un projecteur. >> Une loge est également à disposition avec sanitaires et douches. >> Des tables sont utilisables à votre convenance. >> Une cuisine est disponible, disposant de tous les équipements pour vos banquets et réception : four, réfrigérateur, chambre froide, lave-vaisselle, cuiseur grand volume avec un plan de travail. >> Derrière la salle, vous trouverez un espace clos pour sécuriser vos enfants.


artisanat

Sotimani Création

Solène a plus d’un tour dans son sac Des sacs sur mesure et à votre image… C’est ce que propose la Loudéacienne Solène Le Corre. Depuis un an, elle a fait de sa passion, son métier et déborde de créativité pour offrir des modèles uniques et originaux. Une arrière grand-mère et une grandmère couturières de métier ; un père passionné qui « rafistolait lui-même ses bleus de travail »… Avec une telle ascendance Solène Le Corre aurait pu développer des prédispositions précoces pour la couture ! Elle ne va pourtant se révéler que sur le tard, la trentaine passée. Après avoir exercé dans différents univers professionnels, elle décroche un poste de responsable de mercerie. Pendant trois ans, elle va découvrir puis se passionner pour ce nouvel univers. Lorsqu’en 2016, ses parents lui offrent une machine à coudre, le déclic est immédiat. « Dès que je l’ai allumé, les choses sont devenues limpides et innées, se souvient-elle. C’était comme si j’avais pratiqué ça toute ma vie. » Tout en bénéficiant des conseils avisés d’une amie, elle développe ses connaissances et sa technique en consultant des sites spécialisés sur internet. « J’y passais tout mon temps libre et même parfois des nuits entières », sourit-elle. La passion est telle qu’elle décide de faire sienne, une citation d’Antoine de

20 •

Saint-Exupéry : « Fais de ta vie un rêve, et d’un rêve, une réalité ». Au printemps 2020, à l’issue du premier confinement, sa décision est prise, elle va créer son entreprise. Ce sera Sotimani Création, un nom né de la contraction de son prénom, de celui de son mari et de ses deux enfants.

Sur mesure et petites séries Très vite, elle abandonne l’idée d’ouvrir son propre magasin. « C’était un investissement important et difficile à mettre en place avec des enfants en bas-âge », explique-t-elle. Bobines de fil, machines à coudre, plan de découpe… sont installés dans le salon désormais transformé en atelier. Portefeuilles, blagues à tabac, lingettes démaquillantes, sacs… la jeune femme déborde d’idées et multiplie les créations. « Je me suis vite rendu compte qu’il fallait que je recentre mon activité sur un produit spécifique », assure-telle. Ce sera les sacs ! Fort du soutien de sa famille et de ses amis, toujours consultés pour donner

leur avis sur chaque création, elle développe une gamme de sacs à partir de ses propres patrons. Réalisés en similicuir, liège, coton et tissus d’ameublement, « tous portent un nom en remerciement des personnes qui me soutiennent et m’insufflent leurs idées. » Youna, Jean, mini-Paulette, Talie, Hervé ou encore Florence, la gamme compte aujourd’hui une dizaine de références dont le prix peut osciller entre 45 € et 250 €. Toutes ses créations sont réalisées sur mesure et en petites séries. « Je souhaite offrir à chacun la possibilité d’avoir un accessoire unique et à son image », précise Solène. En attendant de pouvoir présenter régulièrement ses créations sur des marchés ou des boutiques éphémères, Solène privilégie aujourd’hui la vente à domicile ou sur son site internet.

PRAT IQUE Sotimani Création 06 13 71 07 23 Sotimani-creation.com


RÉSERVATION EN LIGNE

Réservation des cours en ligne

Inscription et réglement à l’accueil

Décidez de votre planning

en 1 clic !

Swimcross

ing x o B Body Spadium Pontivy

Training

Avenue De Lattre De Tassigny 56300 PONTIVY

02 97 28 97 97 @

Douce

Palmes

LeLess Pa Passss

accueil.pontivy@spadium.fr Retrouvez-nous sur Facebook Spadium Pontivy

ViVitatalitlitéé

4 pass selon vos envies !


saison culturee 2021 i 2022

paLais des congrès

Lancement de La saison cuLtureLLe samedi 11 septembre • 17h • paLais des congrès • gratuit

Palais des Congrès Place des Ducs de Rohan Pontivy 02 97 25 06 16 billetterie@ville-pontivy.fr www.ville-pontivy.bzh fb : Saison Culturelle de Pontivy


L’AGENDA SEPT EMBRE / OCTOBRE

2021 SAMedi 20/03

Jeanne et Gabrielle Jeanne, la grande, électrique, exaltée, naïve et convaincue des bienfaits du mariage. Gabrielle, la petite, piquante et pimentée à souhait, exécrant l’idée même du mariage et de la vie conjugale. Jeanne en fait des tonnes, ne sachant quoi inventer pour faire plaisir aux mariés. Gabrielle picole et aligne ses saillies, noyant consciencieusement dans les bulles son amour déçu pour le marié… À mesure qu’elle vide ses coupes, elle se remonte, comme une horloge et devient aussi cinglante que touchante. Jeanne et Gabrielle, c’est drôle, mais pas que. C’est une pièce mariant le clown, le théâtre, la foldinguerie… Un beau moment de cabaret. 18 h, présentation de la saison 2021/2022 ; 18 h 30, spectacle Jeanne et Gabrielle ; 20 h, verre de l’amitié, au centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Gratuit 02 96 41 40 02 - Courriel : mosaique@mene.fr

DIMANCHE 26/09

Zaï Zaï Zaï Zaï Un homme réalise à la caisse du supermarché qu’il n’a pas sa carte du magasin. La caissière appelle le vigile. L’homme s’enfuit. La police le traque. Les politiques, les journaux, les piliers de bar s’emparent de l’affaire. Et si cet homme, qui se balade sans sa carte du magasin était une menace pour la société ? Une course poursuite absurde s’engage… En jouant dehors, sans décors, pour être libre de courir, de danser, d’apparaître et de disparaître, le collectif Jamais Trop d’Art a fait le choix d’entraîner le spectateur dans un rythme haletant, dans une course-poursuite contre le bon sens. Un road trip, adapté de la bande dessinée de Fabcaro, entre critique sociale et éclats de rire. 17 h, théâtre de rue à Baud. Gratuit

MERCREDI 29/09

LES P’T ITES BÊTES Des p’tites bêtes, y’en a partout ! Dans les poches, les chaussettes et parfois même dans les cheveux ! Y’en a des très grandes, très impressionnantes et des toutes petites petites, si petites qu’on ne les voit même pas ! Y’en a qui courent, qui sautent, qui chantent et qui ne sentent pas très bon ! Y’en a des velues, des poilues et des qui piquent pour de bon ! Avec la conteuse Christèle Pimenta accompagnée par Arthur Marechal et sa guitare. 16 h 30, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre sur réservation : www.lequatro.fr

VENDREDI 01/10

Roukiata Ouedraogo

Je demande la route

Roukiata Ouedraogo conte avec dérision et autodérision son parcours, riche en péripéties, qui la mène de son école primaire du Burkina Faso aux scènes parisiennes. Réflexion drôle et délicate sur les décalages culturels, « Je demande la route » est une traversée initiatique dans un monde de brutes. La comédienne donne à rire sur divers sujets tels que le parcours d’une migrante, les différences culturelles, le racisme, les souffrances infligées aux femmes… Elle offre une belle histoire, à la fois grave et légère, à laquelle chacun peut s’identifier. 20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 - Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

• 23


DIMANCHE 03/10

VENDREDI 01/10

J’aurais aimé savoir ce que ça fait d’être libre

ALDEBERT En dix ans, l’aventure « Enfantillages » d’Aldebert s’est imposée comme référence musicale familiale incontournable ! Aldebert remporte l’adhésion du jeune public en distillant un propos intelligent et sophistiqué. Il aborde tous les sujets et de belle manière : de la peur du noir ou des zombies à notre comportement vis-à-vis de la planète, en passant par l’hyperactivité, l’école, la citoyenneté ou la maltraitance animale… Au travers de mélodies imparables et d’arrangements soignés, Aldebert fait les choses en grand pour les petits, et leurs aînés n’y sont pas insensibles. À tel point que ses albums et ses concerts se partagent souvent toutes générations confondues : enfants, parents et grands-parents ! Nouvelles chansons à découvrir sans plus attendre ! 20 h 30, salle La Maillette de Locminé. Réservations au 02 22 07 30 00 Courriel : lamaillette@cmc.bzh

Chloé Lacan raconte sa Nina Simone et, à travers elle, évoque ses propres souvenirs d’enfance et de femme en devenir. Avec le multi-instrumentiste Nicolas Cloche, ils explorent à deux voix ce lien si particulier que l’on tisse avec les artistes qui traversent nos vies. Le duo, d’une inventivité foisonnante, raconte, chante, joue et pose un regard très personnel sur le répertoire et le destin de cette musicienne d’exception. 20 h 45, centre culturel Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif : abonné, 10 € ; réduit, 12 € ; plein, 15 €. Infos et réservations : 09 62 08 39 53

VENDREDI 08/10

Caroline Vigneaux Après avoir « quitté la robe » dans son précédent spectacle, Caroline Vigneaux se retrouve nue comme Eve dans le jardin d’Eden. À son tour, elle croque la pomme, fruit défendu de l’arbre de la connaissance... Et comme elle y prend goût, elle croque à nouveau et tout s’emballe : elle découvre la vérité sur des secrets jamais abordés, et s’installe dans votre ville pour tout vous révéler, quitte à briser des tabous ancestraux !

JEUDI 07/10 et DIMANCHE 07/11

TOUS AIDANTS

20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 28 € ; réduit, 22 € ; abonné, 20 € Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

Marie-Claire s’occupe de Georges, son mari en perte d’autonomie. Un travail à plein-temps, 24 heures sur 24, 7 jours sur 7. Comme beaucoup d’aidants familiaux, Marie-Claire est happée par le tourbillon infernal du quotidien. Pour faire prendre conscience à Marie-Claire des dangers de la situation et imaginer avec elle des solutions adaptées lui apportant un peu de confort et de répit, ses enfants, les professionnels et bénévoles du territoire vont se mobiliser. Sans oublier le public, car nous sommes tous des aidants… Humoristique, interactif et informatif, tous aidants est un spectacle-débat proposé par la compagnie Casus Délires, à destination des familles apportant une aide à un proche. Jeudi 7 octobre, 14 h 30, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Gratuit Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc@ville-loudeac.fr Dimanche 7 novembre, 14 h 30 complexe Yves Le Roy - Le Scaouët. Entrée libre Réservation sur www.lequatro.fr

Du 13/10 au 04/11

Festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes La 31e édition du festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes, invite petits et grands à des spectacles variés et colorés. Des spectacles proposés au palais des congrès et de la culture de Loudéac, bien sûr, mais également au centre culturel Mosaïque du Mené, au centre culturel Kastell d’Ô d’Uzel, ou encore dans les salles des fêtes de Plémet et de la Motte. Renseignements et réservations au 02 96 28 65 50. Courriel : pcc@ville-loudeac.fr


JEUDI 14/10

Un village en trois dés - Fred Pellerin Au Canada, Fred Pellerin est une star, en France, il est en passe de le devenir. Ses histoires sont celles de son village : Saint-Élie-de-Caxton, petit village québécois de la Mauricie. Anecdotes, potins, rumeurs passent à la moulinette… Dans ce sixième « voyage », on retrouve la faune légendaire du village préservé : Méo le barbier « décoiffeur », Toussaint le marchand généreux, Lurette la belle… et on découvre de nouveaux personnages : Alice, la première postière de l’histoire locale qui savait « licher » les enveloppes dans les deux sens, tant pour les fermer que pour les ouvrir… On approche le nouvel homme d’église qui tente de maintenir la communication entre tous et « le Tout ». Un village en trois dés, c’est quelques histoires qui se tiennent en équilibre sur un petit cube de hasard ou de providence. Des récits à accrocher le rire, les oreilles et un peu plus encore… 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 22 € ; réduit, 15 € ; abonné, 13 €. Réservations au 02 97 25 06 16 - Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

SAMEDI 16/10 - DIANE TELL « Faire à nouveau connaissance », « La légende de Jimmy » ou bien évidemment « Si J’étais un Homme »… Nombreux sont les tubes de Diane Tell qui résonnent dans nos têtes. Auteure-compositrice-interprète reconnue bien au-delà de son Québec natal, elle représente la chanson francophone à travers le monde ! Diane Tell a dévoilé le 4 octobre 2019 « Haïku », son nouvel album de chansons originales enregistré entre la France, la Suisse et le Canada. Dans son nouveau spectacle acoustique, Diane Tell se produit, seule sur scène ou accompagnée par deux musiciens, avec ses guitares, son extraordinaire voix, son talent de conteuse et son sourire qui ne la quitte jamais. Elle présente à son public les morceaux de son nouvel album si bien accueilli par la critique, mais également ses anciens morceaux que le public aime tant. 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné - Tarif : 13 € à 3 €. Réservations au 02 96 41 40 02 - Courriel : mosaique@mene.fr

JEUDI 21/10

DIMANCHE 25/10

Cartes postales de Bohême Les musiciennes Estelle Hiron au violon, Emmanuelle Lamarre au violoncelle et Colette Diard au piano, interprètent les œuvres de grands compositeurs tchèques qui ont su pousser les portes du modernisme sans renier les racines de la musique traditionnelle slave. En trio ou en duo, elles proposent un voyage sonore et visuel durant lequel le public découvre la beauté des paysages tchèques. En partenariat avec l’association Le Chant de la Terre de Camors. 15 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre sur réservation : www.lequatro.fr

Simon Cojean Est-ce qu’il pleut toujours en Bretagne? Quel est le taux d’alcool moyen dans le sang d’un Breton ? Nantes est-elle en Bretagne ? Plutôt gavotte, biniou ou kouign amann ? Qui est Nolwenn Leroy ? « 100% beurre salé» éclaircit ces mystères obscurs ! À travers une galerie de personnages hauts en couleur, suivez Simon Cojean dans son exploration de la Bretagne. À la rencontre d’un vieux curé enseignant le breton ou d’un dragueur trop sûr de lui, Simon croisera aussi le chemin d’une guide dépressive ou d’un professeur omniscient. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 9 € ; réduit, 5 € ; abonné, 4 €. Réservations au 02 97 25 06 16. Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

DIMANCHE 31/10

Projection spéciale Halloween À l’occasion de la Samain, nous vous proposons un après-midi spécial Halloween, placé sous le signe de l’étrange. Films et courts métrages se succèderont et vous feront frissonner d’horreur. Effrayantes histoires d’enfants, aventures psychédéliques et personnages bizarres sont au cœur de ce programme concocté spécialement pour l’occasion ! 15 h, Le Carton voyageur - Musée de la carte postale de Baud. Entrée libre - Réservation sur www.lecartonvoyageur.fr


MARDI 16/11

BEAUCOUP DE BRUIT POUR RIEN Ou Shakespeare et les femmes

VENDREDI 13/11

L’origine du monde Après avoir enregistré les témoignages d’une cinquantaine de femmes, Didier Guyon, de la compagnie Fiat Lux, nous invite à entendre des extraits de ces entretiens qui nous plongent au cœur de l’intime féminin, librement, sans fard ni tabou. Tandis que la bande son distille ces paroles, deux comédiennes, Nina Fabiani et Morgane Lapouge, donnent corps à ces voix en nous offrant la beauté d’un geste juste. L’authenticité des témoignages (documentaire) se mêle au geste artistique porté sur scène (fiction) unissant ainsi l’art et la vie. Ce spectacle puise sa force dans la simplicité des gestes et des mots jusqu’à atteindre une certaine forme de pureté.

Dans cette comédie puissante et palpitante, Don Pèdre, Prince d’Aragon, revient de guerre victorieux. Et déjà, des mariages et complots amoureux sont en route. Entre jalousie et unions, les héros amoureux nous font vivre deux intrigues aux fins toujours heureuses. Dans cette nouvelle création d’Anthony Magnier, les rôles masculins sont tenus par des femmes, et les rôles féminins par des hommes. Ici, pas de travestissement, mais une véritable inversion des rôles. Dans cette adaptation originale ce sont les femmes qui reviennent de la guerre, les hommes qui les attendent. Pour, plus que jamais, nous questionner sur l’état de notre société et la place de chacun, à travers l’œuvre festive, truculente et joyeuse de Shakespeare. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 15 € ; réduit, 10 € ; abonné, 7 €. Réservations au 02 97 25 06 16 Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

VENDREDI 19/11

20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Réservations au 02 96 41 40 02 - Courriel : mosaique@mene.fr

François Morel

Tous les marins sont des chanteurs Vie et mort d’Yves-Marie Le Guilvinec

SAMEDI 20/11 - LOU CASA

Spectacle Barbara & Brel

Yves-Marie Le Guilvinec… Qui connaît encore ce nom ? Quelle place lui accorde-t-on dans les anthologies de poésie ou de chansons françaises ? Aucune. Yves-Marie Le Guilvinec, disparu en mer à 30 ans, est un fantôme pour la littérature et la chanson : il n’existe pas. C’est dans un vide-grenier à Saint-Lunaire que François Morel, feuilletant de vieilles revues rongées par les embruns, découvrit une brochure de 1894 dans laquelle douze chansons d’Yves-Marie Le Guilvinec étaient reproduites, illustrées par l’auteur. Comme la main du naufragé qui se tend vers son sauveteur, François Morel acheta la revue et fit le serment d’arracher Yves-Marie Le Guilvinec à l’oubli océanique où  il était tombé. Avec l’aide de Gérard Mordillat et d’Antoine Sahler, il entreprit de restaurer les textes, de les remettre en musique et surtout de les faire entendre à nouveau. Désormais Yves-Marie Le Guilvinec, ce serait François Morel. Il retrouverait un corps, une voix, une vie…

Dans le prolongement du projet « Chansons de Barbara », Lou Casa propose sa dernière création « Lou Casa, Barbara & Brel » : des chansons de Brel se jouent en échos à des chansons de Barbara inédites dans le répertoire de Lou Casa ; l’ensemble trouvant une unité, des sensibilités et sensualités inattendues. Leurs histoires d’amants, d’amis, de disparitions, de fraternité ou de révolte y sont au cœur. Leurs liens d’amitié et de passion apparaissent ; l’humour et la folie y passent aussi, régulièrement, sans prévenir… Bandes sons, mots dits ou chantés, se mêlent aux derniers reliefs musicaux du trio.

26 •

20 h 45, centre culturel Kastell d’Ô, à Uzel. Tarif : abonné, 10 € - Infos et réservations : 09 62 08 39 53

20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 25 € / 29 € / 32 €. Réservations au 02 96 28 65 50 Courriel : pcc@ville-loudeac.fr


DIMANCHE 26 SEPTEMBRE Concert de clôture avec Aurore BRÉGER, suivi du duo "piano-voix" avec Clarisse LAVANANT et Jean-Marc AMIS


ANIMAT ION

35e foire régionale biologique Biozone

TOUS EN TRANSIT ION Les 11 et 12 septembre prochains, Guerlédan-Mûr-deBretagne accueillera la 35e édition de la foire régionale biologique Biozone. Une manifestation qui sera cette année déclinée autour du thème : Tous en transition. C’est désormais une tradition bien établie à Mûr-de-Bretagne. Chaque année, début septembre, la commune accueille une grande foire régionale biologique Biozone. Organisée depuis plus de trois décennies par l’Assocation Produire et Consommer Biologique (APCB), elle se décline chaque année autour d’un thème particulier. Pour cette édition 2021, l’équipe de bénévoles composée de consommateurs et de producteurs-paysans, a retenu un thème particulièrement large et qui ne devrait pas manquer de susciter l’intérêt : Tous en transition.

Plus de 200 exposants Tout au long du week-end, des conférences, des tables rondes, des forums, des projections de films documentaires, seront proposés avec des intervenants désireux de partager leurs visions et leurs actions concrètes pour une autre

agriculture. Et si on organisait dès à présent le monde d’après ? La souveraineté alimentaire, utopie ou réalité ? La décroissance : la vouloir ou la subir ? Autant d’interrogations qui vont susciter des discussions avec des représentants d’associations actives en faveur de la défense de l’environnement et du développement de l’agriculture biologique. Cette année encore, en plein cœur de la Bretagne, la foire Biozone sera un moment privilégié où l’on aime se rencontrer et profiter de la bio et de l’écologie en échangeant, en débattant ou en achetant des produits bios dans une ambiance festive. Plus de 200 exposants, venus de Bretagne mais aussi de toute la France, professionnels et associations, seront présents pour une manifestation qui devrait attirer plus de 10 000 visiteurs.

PRAT IQUE 35e foire régionale biologique Biozone Samedi 11 et dimanche 12 septembre, de 9 h à 19 h, à Guerlédan-Mûr-de-Bretagne. Entrée : 4 € ; réduit : 2 € ; gratuit pour les moins de 15 ans. Restauration bio sur place. Animations et garderie enfants. Retrouvez le programme complet sur : www.foire-biozone.org

28 •


PONTIVY 2021

27

e

DU 28 AU 31 / 10 > AMATEURS DU 4 AU 7 / 11 > PROS VENTE FEDEB SPECTACLE & PUIS

Photo : Damien KILANI


SPORT

LE CENTRE BRETAGNe DANS LA COURSE La 4e édition du semi-marathon du Centre Bretagne se déroulera le samedi 2 octobre prochain. Inversé par rapport à l’année passée, il partira cette fois de Pontivy pour rejoindre Loudéac. Le départ du 10 km sera quant à lui donné de Saint-Gonnery. Il y a un an, ni les contraintes sanitaires liées au Covid-19, ni les pluies diluviennes qui s’étaient abattues sur le Centre Bretagne, n’étaient parvenues à gâcher la fête ! Avec plus de 1 800 participants, la troisième édition du semi-marathon reliant Loudéac à Pontivy avait, une nouvelle fois, été couronnée d’un large succès sportif. C’est désormais une évidence, le semi-marathon LoudéacPontivy est aujourd’hui l’un des rendez-vous majeurs de la

10 KMS ST-GONNERY - LOUDÉAC CHALLENGE ENTREPRISES ANIMATIONS MUSICALES VILLAGE ARRIVÉE

SAMEDI

2 OC TOB RE

2021

course à pied en Bretagne. En s’étant classé quatrième semi-marathon de Bretagne dès sa première édition en 2018, il est rentré un peu plus dans l’histoire l’an dernier, en étant la seule grande course sur route à s’être maintenue malgré les contraintes sanitaires, et malgré des conditions météorologiques dantesques. Né d’une volonté politique clairement affichée par les élus de Loudéac et de Pontivy pour renforcer le rapprochement entre les deux villes, il a depuis sa création, très largement atteint son but. « Je pense qu’on peut aujourd’hui affirmer que notre Centre Bretagne est plus soudé que jamais grâce à notre belle entente Loudéac-Pontivy. Une entente parfaitement imagée par cette course qui gomme les frontières et fait rayonner notre territoire », se réjouit le maire de Loudéac, Bruno Le Bescaut, Une satisfaction largement partagée par Christine Le Strat, maire de Pontivy, pour qui, « le semi-marathon Loudéac-Pontivy est devenu au fil des années le symbole de tout un territoire, mettant en avant l’entente entre les deux villes jumelles du Centre Bretagne et le dynamisme de notre tissu économique. »

Le parcours

DÉPART DE PONTIVY À 16H00

INFORMATIONS ET INSCRIPTIONS SUR

ZH

ONTIVY.B WWW.SEMIMARATHON-LOUDEAC-P

30 •

Après un départ devant le château des Rohan de Pontivy, à 16 h, les coureurs du semi-marathon emprunteront un parcours très roulant pour rejoindre le chemin de halage, au pont de Saint-Caradec. Ils remonteront ensuite les échelles d’écluses du Couédic, pour atteindre la rigole d’Hilvern servant autrefois d’alimentation en eau des biefs de partage du canal de Nantes à Brest. Ensuite ils emprunteront une magnifique allée boisée et traverseront le typique bourg de Saint-Gonnery avant de se diriger vers l’hippodrome de Loudéac. Le départ du 10 km sera donné dans le bourg de Saint-Gonnery. Les athlètes feront ensuite le tour de l’étang avant de rejoindre la rigole d’Hilvern. Le balisage les conduira vers l’hippodrome de Loudéac où le public les attendra à l’abri des tribunes.


,

, VENTE DIRECTE D USINE A ROHAN Pulls, Robes, Vestes, Gilets, Echarpes, Bonnets... Hommes et Femmes

Du vendredi 22 octobre au lundi 1er novembre 2021 (ouvert tous les jours de 14h à 18h et le samedi de 10h à 18h)

Rue Notre-Dame - Rohan (56) Tél. 02 97 38 57 78 www.rochan-maille.fr Suivez-nous sur Facebook et Instagram

1ère entreprise bretonne labellisée France Terre Textile


LIRE

LES COUPS DE COEUR de LA LIBRAIRIE « RENDEZ-VOUS N’IMPORTE OÙ »

« Nous, les émotions »

Tina Oziewicz et Aleksandra Zajac La Partie La toute nouvelle maison d’édition La Partie propose aux plus petits avec ce livre traduit du polonais un voyage au travers des émotions. On y découvre « La fierté, juchée dans une haute tour au sommet d’une montagne de cristal », « La jalousie (qui) piétine tout ce qui est beau » ou bien encore « Le bonheur (flottant) dans une bulle de savon portée par le vent ». Ce livre permet d’explorer avec les plus petits et de façon imagée et poétique les différentes émotions et sentiments qu’ils peuvent ressentir. C’est beau, c’est doux et c’est intelligent. Un coup de cœur en cette rentrée !

« Climax »

Thomas B. Reverdy Flammarion Mais quelle est donc la nature de ce livre ? Documentaire sur la vie des plateformes pétrolières ? Essai sur le réchauffement climatique et ses conséquences sur la biodiversité arctique ? Roman d’amour et d’aventure ? Livre dont vous êtes le héros dans l’univers fantasy ? Et bien tout cela à la fois ! Sans jamais nous perdre, avec son sens de la narration et son style fluide, Thomas B. Reverdy nous emmène dans le grand nord norvégien dans le sillage de Noah l’ingénieur-maître du jeu, d’Anå l’entrepreneuse-walkyrie, d’Anders le biologiste-alpiniste, de Knut le dresseur de chiens-mage, de la mafia russe, de l’amour perdu. Passionnant !

« Une soupe à la grenade » Marsha Mehran Éditions Picquier

Trois sœurs fuient l’Iran pendant la révolution. Elles arrivent en Irlande, où elles décident d’ouvrir dans un village le Babylon café, un café-restaurant où elles proposeront des spécialités iraniennes. La construction du roman fait alterner le récit de leur installation, qui suscite à la fois curiosité et méfiance, de leurs rencontres, parfois bienveillantes, parfois franchement hostiles, avec la reconstitution par petites touches de chacun de leurs parcours singuliers en Iran, avant la fuite. Un beau roman, inspiré de l’histoire de l’autrice, qui mêle chaud et froid, tristesse et gaieté, tendresse et âpreté. Des recettes de cuisine jalonnent le récit, nous emportant dans un voyage aux mille senteurs épicées, cardamome, cannelle et eau de rose.

32 •

28, rue du Pont - Pontivy - 02 97 07 00 48

« Madeleine, résistante » Bertail, Morvan/Riffaud Aire Libre

Comment rendre compte de la vie passionnante et héroïque de Madeleine Riffaud en la faisant partager au plus grand nombre ? Par une bande dessinée, répondent Dominique Bertail (au dessin) et JD Morvan (au scénario). Et la bande dessinée se met à la hauteur de la vie de ce petit bout de femme, qui fut tour à tour résistante, militante, grand reporter : dessins limpides, précis, découpage parfait, cadrage digne d’un grand film de cinéma, et cette teinte bleutée est sublime. Madeleine est lumineuse et rayonnante.

« La danse de l’eau » Ta-Nehisi Coates Fayard

La danse de l’eau nous embarque dans un grand périple aux États-Unis du temps de l’esclavage. Hiram, enfant d’esclave et esclave à son tour, va prendre conscience de la rudesse et de l’injustice du monde dans lequel il vit et va s’engager dans une guerre clandestine qui oppose les esclaves aux maîtres. Cette conquête de la liberté ne se fera pas sans violence et sans drame. Un récit fougueux et exalté, à la fois roman d’aventure, quête initiatique et portrait d’une époque pas si lointaine, où se mêlent précision historique et magie ancienne. Un premier roman réussi et envoûtant.

« Seule en sa demeure » Cécile Coulon L’Inconoclaste

Après le formidable « Une bête au paradis », Cécile Coulon revient avec cette histoire de mariage arrangé, dans le Jura, au XIXe siècle. Sa plume est précise, gracieuse, incisive, elle dépoussière le roman gothique du XIXe siècle à la Maupassant sans le dénaturer. L’ambiance est étrange, angoissante, nous sommes comme Aimée, le personnage principal, perdue dans cette immense maison, elle-même perdue dans une immense forêt jurassienne. La sollicitude de Candre, le mari, cache mal les ombres, les doutes, les mensonges. Gros coup de cœur !


S’engage à vos côtés

Avenue de la Libération Zone commerciale Saint Niel - 56300 Pontivy 02 97 25 43 44


PRATIQUE

RANDONNÉE

Départ : rue du Stade ou écluse de Boloré à Neulliac

NEULLIAC

Distance : 14 km Temps : 3 h 30

Sur la trace des anciens bateliers

Niveau : modéré

Neulliac est à mi-chemin entre les villes de Mûr-de-Bretagne et Pontivy, reliées entre elles par le Blavet et le lac de Guerlédan. Cette partie du Blavet n’est plus navigable suite à la construction du barrage de Guerlédan mais des travaux sur les écluses vont dans les années qui viennent permettre à nouveau de naviguer jusqu’au barrage. Les randonneurs à pied, à vélo ou à cheval peuvent néanmoins s’y ressourcer depuis le chemin de halage.

 calvaire du Perzo

En 1929, la navigation fut coupée sur cette partie du Blavet en raison de la construction du barrage électrique de Guerlédan : la retenue d’eau créée forme aujourd’hui le lac de Guerlédan, le plus grand lac artificiel de Bretagne, 400 hectares de surface. C’est en 1955 qu’une dernière péniche remonta jusqu’au barrage.

Le calvaire du Perzo date de 1717. Une inscription indique « F.F.P.N. (fut fait par nous) Mathurin Servel et Renée Guilloux 1717 ». Son socle porte un écusson avec les macles de Rohan, entouré de quatre personnages représentant les évêques bretons.

 chapelle Saint Samson

 digue de Tresclé

canalisé ircanal Blaveà tbrest dunantes it de cu C Napoléon Bonaparte décide la construction du canal de Nantes à

 fontaine Saint-Mélar

La digue de Tresclé est très appréciée des promeneurs et mène à la maison éclusière du même nom : cette digue avait pour but de donner une issue de secours à l’éclusier en cas d’inondation. On peut facilement imaginer l’activité commerciale qui existait auparavant à cette écluse, de par l’importance et le nombre de bâtiments attenants.

La chapelle Saint Samson aurait été construite au XVIIe siècle à l’initiative d’une jeune fille du village, en souvenir de l’évêque de Dol. Cette jeune fille avait décidé de se vouer à Dieu pour obtenir la délivrance de son père retenu dans les flammes du purgatoire. Elle consacra alors sa vie à l’éducation religieuse des enfants et à la conversion des pécheurs.

26

ance IAC D i :s tainsi N E U LetL impulse Brest la canalisation de la rivière du Blavet les

2

Informations : Office de tourisme de Pontivy Communauté : www.tourisme-pontivycommunaute.com ou 02 97 25 04 10.

3

N 1

DÉPART

< Sites d’intérêt

nalisé Circuit du Blavet ca

teliers Brest et Lorient peuvent 14 km trois arsenaux être s anciensdebaNantes, traceetde Sur laports c llia Neu reliés. Les ouvriers qui travaillèrent à ce projet étaient pour la pluà oré Bol de e du stade ou écluse t : Ru n°25 : Dépardes che campagne s la topoà-fila -vou part prisonniers de guerre suite napoléonienne urez proc de, bala la er Si vous souhaitez prolong e canal et Blavet» croise celui-ci. en Espagne. cuit des chapelles entr le «Cir

DÉPART

La fontaine Saint-Mélar et son lavoir furent récemment mis en vaau N i v ehabitants. par les Les lavoirs sont nombreux sur la commune et nous évoquent le souvenir de la célèbre « Mère Denis », lavan3h30 dière, néeMod à éré Neulliac en 1893. Dans les années 1970, elle avait participé à plusieurs campagnes publicitaires pour des machines à laver, à la télévision, radio et sur les journaux. Connue à travers la France, et même au-delà, beaucoup se remémorent sa fameuse réplique : « c’est ben vrai çà ! ».

ps T e mleur

5 4 Courbe de dénivelé : 200 m

donnée

Altitude maximum :

Balisage : 26 À gauche e


36, avenue des Cités Unies PONTIVY

02 97 79 18 24

OUVERT,

23 H DE 6 H À RS 7/7 JOU

CHANGEZ DE ROUTINE, OPTEZ POUR


patrimoine

Langast

ÉGLISE DE SAINT-GAL Cette église armoricaine, située à Langast, a été classée aux Monuments Historiques depuis 1981. Elle doit son nom à saint Gal, un moine irlandais venu s’établir en ces lieux en l’an 600, afin d’y construire un ermitage. Ce mystérieux édifice orné notamment de splendides fresques romanes, réserve de nombreux secrets et révèle une histoire architecturale évoluant au cours du temps. Les sources littéraires et archivistiques à propos de cette église sont inexistantes, ce qui lui confère une histoire obscure et aux origines discutables. À première vue, il s’agit bel et bien d’une église Renaissance, datant du XVIe siècle avec des décors de style gothique sur les façades extérieures. L’édifice fut d’ailleurs considéré à tort, comme datant de 1508, du fait de sa maîtresse-vitre, contemporaine de ces années-là. La construction se serait ensuite poursuivie jusqu’au XVIIIe siècle puisque l’on retrouve cette date (1717) inscrite sur le contrefort de l’église. La tour aurait été rajoutée à cette même époque. Cependant, au XIXe siècle, l’église de Saint-Gal fait partie d’un programme de restauration avec divers édifices en danger dans la région. De 1992 à 1995, des ouvriers des Monuments Historiques s’attellent à la rénover et à la consolider. À la surprise générale, le piquetage des enduits posés sur les fondations révèle des fresques spectaculaires bien antérieures à la date avancée des années 1510. Dans un style tout à fait singulier, avec une gamme de pigments restreinte dans les tons brique, sont représentées des figures d’anges et de saints entourés d’un décor géométrique végétal. On y trouve également un saint Michel en psychopompe, chose tout-à-fait rare. La datation des fresques romanes fait débat, entre le IXe et le XIIe siècles, ce qui demeure tout de même bien éloigné de la date présumée de la Renaissance. Un indice aurait

pourtant dû éclairer la datation ancienne de cette église car celle-ci appartient au diocèse de Dol-de-Bretagne, Langast étant une enclave du diocèse de Saint-Brieuc, des études ont montré que les enclaves doloises étaient de fondation ancienne.

Une maîtresse-vitre qui vaut le détour ! Quelle que soit sa datation, cette église regorge de merveilles artistiques et architecturales. À commencer par sa maîtresse-vitre (au fond) derrière le chœur. Ce vitrail coloré représenterait la vie de saint Gal et de saint Antoine. La Vierge Marie sans doute, couronnée et drapée dans manteau d’un bleu royal, prie, dirigée vers le Seigneur. On y reconnaît également saint Antoine, premier ermite et second patron de l’église avec ses attributs habituels : une sonnette, un livre et une crosse. Enfin, parmi toutes les figures ecclésiastiques représentées se trouve : saint Sébastien, nu les mains attachées autour d’un poteau, ainsi que les deux archers qui lui tirent dessus. Par ailleurs, ce qui frappe dès que l’on pénètre dans cette église, c’est le superbe plafond en bois qui rappelle quelque peu celui en forme de coque de bateau renversée de l’église Sainte-Catherine, à Honfleur. Cette église aux richesses hétéroclites saura donc séduire les amateurs et amatrices de patrimoine religieux.

PRAT IQUE

36 •

Rue de la Mairie, 22150 Langast Ouverture : du lundi au jeudi de 14 h à 17 h et le vendredi de 10 h à 12 h 30 et de 13 h 30 à 17 h. Visite guidée sur demande - Entrée gratuite Renseignement : Office de Tourisme Bretagne Centre 02 96 28 51 41 - tourisme@bretagnecentre.bzh


Réalisation : commune de Saint-Caradec - 22600

> 14 LOTS DE 413 m22 À 1324 m22 > 26,50 € LE m22 > EXPOSITION PLEIN SUD Légende :

Commune lauréate du concours « Dynamisme

des centre-villes et bourgs de Bretagne »

Lots vendus

30 km de voies vertes Contact : Mairie de Saint-Caradec Tél : 02 96 25 00 49 mairie.st-caradec@wanadoo.fr

Commerces et services de santé, écoles maternelles et primaires, complexe sportif

CARRELAGE / FAÏENCE TERRASSE SUR PLOT CHAPE REVÊTEMENT DE SOLS (PVC, moquette, stratifié)

MOISAN CARRELAGE

ZI DU SIGNAN • 56 300 PONTIVY Tél : 02 97 25 21 94 • Mail : contact@moisan-carrelage.fr


PHOTOGRAPHIE

COUPS D’OEIL

Coups d’œil sur le Centre Bretagne... Les photographes des clubs de Loudéac et de Pontivy, Louvafilm et Grains d’Images, nous font découvrir les richesses du territoire. Un regard insolite, esthétique ou romantique... Tous les deux mois, paysages, monuments ou événements, sont magnifiés par le coup d’œil des photographes.

CENTRE BRETAGNE À bord du Napoléon Express Marine PETIT 19, rue Lamennais Pontivy 02 97 27 94 55

3, rue Tourville Loudéac 02 96 28 61 20

CENTRE BRETAGNE Passage du Blavet dans le Napoléon Express Marine PETIT

38 •


GUERLÉDAN Gorsedd de Bretagne Guy JEGOUX

RIGOLE D’HILVERN L’arrivée de l’orage Jean-Claude HENRY

LE CAMBOUT La moisson Patrick HAREL


santé

LES CHRONIQUES

SANTÉ

DE KAT IA DUBOIS « Rien ne sert de se mettre la rate au court-bouillon », ce qui doit arriver arrivera. On avance un pas après l’autre pour éviter de « s’emmêler les pédales ou de les perdre ».

Bien-être physique Bien-être psychique

Qu’est-ce que la naturopathie ?

Les plantes à votre service

Il s’agit avant tout de principes d’hygiène vitale (qualité et quantité alimentaire, mouvement par la marche, oxygénation en extérieur, sommeil récupérateur) qui ne valent que si la charge mentale et l’état psychique s’équilibrent dans la balance corps/esprit. Les émotions sont à la source de nombreuses maladies. L’esprit agit sur la matière comme les éléments climatiques sur notre environnement. La prise en charge émotionnelle ne peut se faire que dans la lenteur par des techniques déjà éprouvées. À chacun de trouver le thérapeute, l’outil qui lui conviendra. Cela n’a jamais été aussi vrai qu’aujourd’hui car nous devons faire face à un avenir qu’il va falloir aménager, reconstruire afin que chacun puisse y trouver sa place, si possible dans la sérénité. Les techniques liées à la respiration, la maîtrise de nos battements cardiaques et la prise de conscience de l’instant présent. « Ne penser qu’à une chose à la fois, ne faire qu’une seule chose à la fois » est la règle de base.

Les plantes sont aussi à votre service : tilleul, escholtzia, rhodiola, camomille, verveine, mélisse. Consommez-les plutôt en infusion de plante qu’en gélules quand vous le pouvez. Dix minutes d’infusion dans la théière pour une cuillère à soupe de plante sèche, trois minutes pour des plantes fraîches. La vitamine D (huile de foie de morue) est actrice aussi de votre moral. Faites contrôler votre taux par le médecin. Nous sommes souvent en carence de cette vitamine si difficile à métaboliser. Nous arrivons en automne et votre poumon a besoin de soutien… mangez des poires pour l’hydrater, du gingembre confit pour lui donner un peu de piquant et l’aider à expectorer les déchets cellulaires.

Des techniques pour mieux vivre Nombres d’entre-nous impactent leur système nerveux à coup d’antidépresseurs, d’anti-anxiolytiques, de somnifères qui nous empêchent de donner un coup de talon dans le fond de la piscine pour remonter à la surface et affronter la vie. Sophrologie, yoga, qi gong, tai chi, méditation, neuro-feedback, EMDR, cohérence cardiaque, art thérapie, psychothérapie… Il est primordial d’apprendre à maîtriser nos peurs, nos angoisses souvent à l’origine de l’oxydation cellulaire qui déclenche les maladies.. Ces techniques peuvent nous accompagner au quotidien pour mieux vivre.

40 •

PRAT IQUE Katia Dubois Praticienne en médecine traditionnelle chinoise et naturopathie 8, rue d’Angleterre 56310 Melrand 06 76 87 36 34 - duboiskastell@gmail.com naturo-energetiquechinoise.fr La consultation d’un praticien en médecine traditionnelle chinoise/ naturopathe ne saurait remplacer le suivi médical habituel ou en cours, ni se substituer aux traitements en cours. Seul votre médecin peut décider de l’arrêt ou de la modification d’un traitement médical.


BieN-être

Coach de vie

Anne-Hélène PeltieR partage sa joie de vivre Des doutes ou des interrogations sur votre vie personnelle ou professionnelle ? Coach de vie et de développement personnel, Anne-Hélène Peltier s’est spécialisée dans l’accompagnement des personnes vers une vie plus épanouie. « Je remercie ce coach qui a changé ma vie. Elle a su me faire reprendre confiance en moi après un gros burnout » ; « C’est une coach empathique et dynamisante que je recommande fortement »… Sur son site internet, les témoignages de ses premiers coachés sont déjà élogieux. Installée comme coach de vie et de développement personnel, depuis quelques mois seulement, Anne-Hélène Peltier a assurément réussi sa reconversion professionnelle. Après des expériences dans la restauration et le management, la jeune trentenaire, originaire du Quillio et aujourd’hui installée à Guénin, voulait changer d’horizon. Son projet : ouvrir des gîtes. La crise sanitaire va rapidement y mettre un terme, les banques refusant de le financer. Qu’importe ! Accompagnée par un coach pour montrer son projet, elle a aussi découvert un nouveau métier. « J’ai toujours essayé d’aider les gens et je le faisais déjà dans mon entourage », assure-t-elle. Elle décide donc de suivre une formation à la haute école de coaching de Paris. En février dernier, elle en sort avec un diplôme certifié et reconnu par l’État. « Mon rôle est d’aider les coachés à créer un véritable projet de vie

en tenant compte d’un équilibre entre la vie professionnelle et la vie affective », explique-t-elle.

À domicile ou dans les entreprises Concrètement, les coachings se déroulent sur 8 à 12 séances de 1 h à 1 h 30, espacées de sept à dix jours afin d’être le plus régulier possible et d’avancer rapidement dans le processus. Ils se décomposent en quatre phases bien distinctes. La première vise à comprendre la situation du coaché. « Nous avançons au fil de l’eau en fonction de ce qu’ils veulent bien me dire, précise Anne-Hélène. L’objectif est à la fois de leur apprendre à mieux se connaître et à dégager des valeurs sur lesquelles nous pourrons ensuite nous appuyer ». Après une seconde phase permettant de déterminer un objectif, une troisième va mettre en évidence les points de blocage. Enfin, une quatrième et dernière phase va consister à débloquer ces points de blocage et à mettre en place un plan d’action. Pas question de se substituer aux thérapeutes spécialisés. « Le travail du coach est complémentaire de celui du psychologue, explique-t-elle. Le psy-

chologue se concentre sur le passé et cherche à mettre en évidence les causes du mal-être. Le coach, lui, se concentre sur le présent et aide les personnes à contourner les blocages qui empêchent de passer à l’action. » Si Anne-Hélène peut recevoir les particuliers dans le cadre naturel et apaisant de son domicile de Guénin, elle pratique aussi par visio conférence. « C’est une technique tout à fait adaptée au coaching », précise-t-elle. Elle intervient également dans les entreprises ou les établissements hospitaliers afin d’accompagner individuellement les salariés qui ressentent du mal-être au travail ou dans leur vie privée. « À chaque fois, mon objectif est d’accompagner les personnes vers une vie plus épanouie », assure-telle.

PRAT IQUE Anne-Hélène Peltier 06 88 08 27 27 www.allezmieux.com contact@allezmieux.com

• 41


GASTRONOMIE

LES recettes de Julie Risot to aux champignons

Ingrédients pour 6 personnes : 400 g de riz rond Carnaroli ou Arborio 1 gousse d’ail dégermée 3 oignons ou 3 échalotes 10 cl de vin blanc 1,5 l de bouillon 2 c à s. d’huile d’olive 60 g de beurre 100 g de parmesan râpé

• • • • • • • •

Garniture : 1 kg de champignons frais 2 c. à s. de persil hâché 3 c. à s. d’huile d’olive

• • •

• 30 g de beurre • Sel, poivre

Préparation Les champignons : Nettoyer rapidement les champignons sous l’eau et les couper. Faire chauffer 3 c. à s. d’huile d’olive et 30 g de beurre dans une grande poêle. Y faire revenir les champignons sur feu vif jusqu’à ce qu’ils aient rendu toute leur eau. Saler, poivrer, ajouter le persil hâché et réserver au chaud. Le risotto : Faire chauffer le bouillon. Faire revenir dans un faitout les oignons finement émincés et la gousse d’ail hâchée avec l’huile d’olive pendant 5 minutes à feu doux. Ajouter le riz et mélanger à feu vif

pendant 2 minutes sans le colorer. Mouiller avec le vin blanc et laisser évaporer. Ajouter progressivement le bouillon chaud en mélangeant régulièrement. Saler (sauf si vous utilisez un bouillon cube car il est déjà salé), poivrer et ajouter les champignons. Une fois le risotto cuit (environ 20 minutes), incorporer hors du feu 60 g de beurre et 100 g de parmesan. Couvrir et réserver quelques minutes avant de mélanger et de servir chaud.

Astuces Remplacer les oignons par des échalotes et mélanger différents champignons. Conserver le jus de cuisson de vos pots au feu et le congeler dans des contenants de différentes dimensions pour les ressortir à la demande !

Mi-cuit au chocolat Ingrédients pour 4-10 personnes Incorporer le mélange fondu à la préselon la taille de vos moules : paration œufs-sucre-farine et bien mé140 g de chocolat noir à pâtisser langer. 110 g de beurre Remplir les emporte-pièces de cette 3 c. à s. de crème fleurette préparation et enfourner pour 6-7 mi2 c. à s. de farine nutes. 1 c. à s. de maïzena Démouler directement sur vos as50 g de sucre en poudre 2 œufs

• • • • • • •

Préparation Préchauffer le four à 200°. Beurrer et fariner vos emporte-pièces (ou moules classiques). Mettre du papier de cuisson sur la plaque du four et y déposer les emporte-pièces. Faire fondre le chocolat, le beurre et la crème fleurette au bain-marie. Battre les œufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Y ajouter la farine et la maïzena tamisées.

42 •

siettes à dessert et servir aussitôt !

Astuce Vous pouvez les servir avec une boule de glace à la vanille ou une crème anglaise.


Des recettes justes, authentiques, et c’est tout !

      


Le Trop Tro Breiz D’anne de Bretagne (6/11)

44 •


A suivre…

• 45


HOROSCOPE

l

SEPTEMBRE / OCTOBRE 2021

Poisson

(19 fév - 20 mars)

Septembre. C’est votre part émotionnelle qui va vous être la plus utile et qu’il faudra mobiliser pleinement pour parvenir à faire évoluer vos relations dans le bon sens. C’est au travers du dialogue de fond et en affrontant les choses avec une totale ouverture d’esprit que vous y parviendrez. Octobre. Ce mois va vous confronter à des situations qui s’accélèrent. Il y a des changements en perspective autour de vous et vous devrez vous y adapter. Mais pour que les choses prennent tournure de façon positive, il est indispensable de ne pas reculer devant les échéances ni devant certaines concessions.

a

Bélier

(21 mars - 20 avril)

Septembre. Que ce soit au plan intime ou social, vous serez fortement sollicité. Il en résultera un foisonnement de projets nouveaux et il y a fort à parier que les festivités ne manqueront pas. Les influx de Vénus vont orienter vos amours vers davantage de tendresse, de douceur, d’ivresse des sens. Octobre. Votre position plus spectatrice ce mois-ci vous permettra d’en apprendre long sur les véritables intentions d’autrui et de comprendre en profondeur ce que votre entourage attend de vous réellement. Ce qui peut vous exposer à certaines désillusions mais aussi à certaines satisfactions !

b

Taureau

(21 avril - 20 mai)

Septembre. Ce mois va apporter davantage d’harmonie, sans que votre désir d’action ne soit frustré. Le départ de Mars de votre signe va adoucir les angles dans vos relations avec les autres, tandis que le trigone du Soleil et de Mercure va fluidifier les rouages de vos projets en cours. Octobre. Vous ne ferez pas dans la dentelle pour aller de l’avant et vous parviendrez même à gagner du temps. Le cours de votre vie s’accélère et vous donne la passion d’entreprendre, de rénover, de bâtir ou rebâtir sans prendre de chemins sinueux. Le tout sera d’éviter malgré tout un excès d’impulsivité.

c

Gémeaux (21 mai - 20 juin)

Septembre. Ce mois va apporter dans votre vie davantage d’harmonie, sans que votre désir d’action ne soit frustré. En effet, le départ de Mars de votre signe va adoucir les angles aigus dans vos relations avec les autres, tandis que le trigone du Soleil et de Mercure va fluidifier les rouages de vos projets en cours. Octobre. Vous ne ferez pas dans la dentelle pour aller de l’avant et vous parviendrez même à gagner du temps. Le cours de votre vie s’accélère et vous donne la passion d’entreprendre et de bâtir sans prendre de chemins sinueux. Le tout sera d’éviter malgré tout un excès d’impulsivité.

46 •

d

Cancer

(22 juin - 22 juil)

Septembre. Ce mois va favoriser les échanges, dans tous les domaines de votre vie. Vous aurez plus de mal que d’habitude à trouver la solitude dont vous avez parfois besoin pour prendre le recul qui fait votre force morale. Octobre. Il y a des changements en perspective qui vont vous pousser à prendre des décisions courageuses mais porteuses pour l’avenir. Vous n’aurez pas le temps de verser dans la mélancolie. L’avenir vous aspire et vous pousse à aller droit devant en vous délestant au passage de certaines habitudes inutiles.

e

Lion

(23 juil - 22 août)

Septembre. Ce mois va être pour vous synonyme de mouvement et de changements, mais plus progressifs que les autres signes du zodiaque. En effet, vous aurez le sentiment de poursuivre votre lancée du mois dernier. Ce sentiment de continuité favorise votre stabilité et votre aplomb émotionnel. Octobre. Votre besoin d’action va croître sans le moindre doute, ce qui est une bonne chose à condition de vous préserver des moments de réflexion et de ne pas confondre vitesse et précipitation.

f

Vierge

(23 août - 22 sept)

Septembre. C’est le moment de poser la première pierre de vos projets en attente, de communiquer sans appréhensions, même et surtout avec des personnes influentes. La chance est avec vous pour rencontrer les personnes adaptées à vos attentes. Octobre. Ce mois va vous pousser à agir de façon concrète sur le cours de votre vie. Les astres favoriseront les événements extérieurs et vont mobiliser votre besoin de concrétiser vos désirs. Vous allez ressentir davantage de besoin de stabilité et de sécurité.

g

Ba l ance

(23 sept - 22 oct)

Septembre. Ce mois ne sera pas de tout repos d’autant que votre vie sentimentale ne s’annonce pas des plus calmes. Un effort de finesse et de tact sera nécessaire et vous en aurez conscience. Pour autant, vos élans spontanés ne seront pas évidents à canaliser. Octobre. Si vous parvenez à chasser l’excès d’impatience, tout ira bien dans votre vie affective et vous éviterez des négligences fâcheuses. Vous placez la barre très haut mais vous avez toutes les chances de l’atteindre ce mois-ci, que ce soit à travers de nouvelles rencontres ou en prenant soin d’une relation déjà existante.

h

Scorpion

i

Sagittaire

j

Capricorne

(23 oct - 21 nov)

Septembre. Vous allez traverser des circonstances qui vont vous pousser à évoluer vers davantage de naturel et d’authenticité dans votre manière de vivre et de gérer le quotidien. Moins pointilleux, vous allez gagner en latitude de vues sur votre conception et votre philosophie de vie. Octobre. Ce mois va bousculer le cours de votre vie en vous confrontant à des situations qui sembleront vous pousser à changer bien des choses, à prendre position, à agir de façon directe et définitive. Vous qui aimez agir de façon progressive, vous ressentirez paradoxalement des impulsions d’action.

(22 nov- 20 déc)

Septembre. Il y a de nouvelles connaissances en perspective qui auront pour effet de vous faire voir plus clairement ce que vous pourriez changer dans votre vie. Certaines contraintes vous sembleront soudainement plus difficiles à supporter et surtout vides de sens. La diversité entre dans votre vie par la grande porte ! Octobre. Ce mois va apporter dans votre vie un climat général enthousiasmant qui devrait galvaniser votre besoin d’action et d’échanges. Le Soleil en sextile à votre signe, va booster votre vie relationnelle, apporter de nouvelles connaissances et vous ouvrir à de nouveaux horizons.

(21 déc - 19 janv)

Septembre. Ce mois va vous apporter un vent de changement qui ne sera pas désagréable. Toutefois, vous allez devoir évoluer au travers de situations nouvelles et insolites, par rapport auxquelles vous n’avez pas de référence au passé. Octobre. Les influx de Mars indiquent des possibilités d’actions qui doivent venir de votre libre arbitre, sans espérer que les choses se fassent d’elles-mêmes. Vous devrez donner l’élan de départ de votre propre chef pour enclencher un phénomène de libération par rapport à certaines contraintes.

k

Verseau

(20 janv - 18 fév)

Septembre. L’atmosphère générale ne sera pas calme. Il se trame bien des changements en profondeur ce mois-ci et vous devrez pour cela bien souvent commencer à venir en aide à certaines personnes, à rendre des services. Bref, il faudra donner de vous-même avant de pouvoir consolider vos projets. Octobre. Ce mois sera positivement déterminant pour l’évolution de vos projets les plus importants. Cela va vous inspirer des initiatives constructives. Malgré le fait que votre entourage aura sans doute du mal à suivre, vous ferez évoluer vos projets plus rapidement que prévu.


SER VICE N O I T A R A P É R DE E N O H P É L É T DE R U E T A N I D R O & CONSOLE DE JEUX

6 rue Nationale PONTIVY Du neuf à PONTIVY

travaux

en cours

INFORMATIONS : 06 03 86 39 46 ou 06 60 12 74 03 www.park-olivia.com

Votre appartement T2, T3 ou votre maison T3 de plain pied Proche des commerces


Licences d’entrepreneur de spectacles n° PLATESV-R-2020-003273/003274/003275 / Conception graphique www.toniguyo.ga / Crédits ©rawpixel.com

saison 2021-22 palais des congrès et de la culture

Abonnez-vous !

Orchestre National de Bretagne | François Morel Stéphane Guillon | Laurent Baffie | Roukiata Ouedraogo

Grand Ballet de Kiev | Compagnie François Mauduit | Marion Rouxin | David Delabrosse L’outil de la ressemblance | Hijinx Théâtre & Blind Summit | Compagnie Veilleur© Compagnie Suzette n’Co | Théâtre de l’Ultime | Compagnie Casus Délires | Printemps des Livres jeunesse 31e Festival Mini-Mômes & Maxi-Mômes | Compagnie Les voyageurs immobiles | Compagnie Anaya Compagnie Taim’ | Compagnie Myriam Naisy / L’hélice | Breiziloù | Compagnie Toutito Teatro Compagnie Hop!hop!hop! | Ciné-lecture | Nyna Mômes | Philippe Miko | Compagnie Monstre(s) | Mosai & Vincent Compagnie LEA | Compagnie étantdonné | Compagnie Nathalie Cornille | Opéra sur écran | Visite guidée palais des congrès et de la culture

Boulevard des Priteaux - B.P. 242 - 22602 LOUDÉAC Cedex

Tél. : 02 96 28 65 50

Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

www.pcc-loudeac.fr

pccloudeac

Profile for Ici et là magazine

Ici et Là Magazine - Numéro 43 - Pays de Loudéac et de Pontivy  

Advertisement

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded

Recommendations could not be loaded