Ici et Là Magazine - Numéro 50 - Pays de Loudéac et de Pontivy

Page 1

Magazine

gratuit

du Centre Bretagne - Pays de Loudéac et de Pontivy

Nov. / Déc. 2022

N°50

ENTREZ dans la DANSE...

du Centre Bretagne

ART ISANAT

CULTURE

CENT RE BRETAGNE

Sculpteur à la tronçonneuse

Une riche programmation

L’œil des photographes

S O CI ÉT É • CU LT U RE • ÉCONOMI E • LOISI RS • TOU RISM E


Ins tal lat ion et po se à do mic ile

DÉCO TABLEAUX MOBILIER -15% sur tout le mobilier

(stock magasin) pendant tout le mois de novembre 2 m2) 13, rue Colbert – Zone du Signan (showroom de 700 )

56300 PONTIVY – 02 97 27 89 59

OUVERT du lundi après-midi au samedi, de 9 h 30 à 12 h et de 14 h à 18 h 30.


Pays de Loudéac et de Pontivy

SOMMAIRE

N°50

DOSSIER :

p. 5 à 14

Entrez dans la danse... du Centre Bretagne • Artisan

p. 16

• Agenda

p. 21-25

• livres

p. 32

• randonnée Silfiac

p. 38

• PATRIMOINE Chapelle Sainte-Suzanne

p. 39

-T

O R R É FA

C

AU VIN DU SOLEIL

VINS DE PROPRIÉTÉ VRAC FONTAINES À VINS SPIRITUEUX BIÈRES PRESSION JUS DE FRUITS CHAMPAGNE COFFRETS CADEAUX PANIERS GOURMANDS CAFÉ

Pour toutes vos manifestations associatives et particuliers PRÊTS DE TIREUSES - BARNUMS

ROUTE DE NOYAL-PONTIVY SAINT-NIEL - 56300 PONTIVY

02 97 25 21 25 (Fermé le mercredi après-midi)

p. 42-43

• SANTÉ Les bons plans de Katia

p. 44

• GASTRONOMIE Les recettes de Julie

p. 46

• BD

p. 48

• HOROSCOPE

p. 50

ON

C AV

TI

E

• PHOTOGRAPHIE Clin d’œil

Ici et Là est une publication bimestrielle. Directeur de la publication : Dominique Perrot Photographes : Michel Langle, Grains d’image, Louvafilm, Guy Jegoux Conception et réalisation : MCI Communication/Iris Imprim Impression : Rotimpress Rédaction et régie publicitaire : 07 87 36 05 64 - idest.pontivy@gmail.com N° ISSN : 2276-1934


Vos spécialistes de la rénovation depuis plus de 20 ans

FENÊTRES PORTES D’ENTRÉE VOLETS PORTES DE GARAGE PORTAILS / CLÔTURES GARDE CORPS STORES BANNE PERGOLA

MENUISERIE JOSSÉ

MENUISERIE MÉCO

Rue Glais Bizoin - 22600 Loudéac 02 96 28 92 12 - eurljosse@orange.fr www.eurljosse.com

ESPACE

7, quai des Récollets - 56308 Pontivy 02 97 25 38 68 - meco56@wanadoo.fr www.meco56.com

PEINTU

RE

ANNIVERSAIRE *

-30%

SOL

re v ê t e me nts

MUR O

CONFORT ET PROTECTION THERMIQUE CONTRE LE FROID TISSUS THERMIQUES ADO

jusqu’à

GE UTILLA R ID E A U

Salons - séjours - Literie - Déco

X

* Jusqu’à -30% sur articles désignés en magasin

Offre valable jusqu’au 26/11/2022

MEUBLES BROISAT QUADRI NOIR : N100 Orange : M60 y 100

déco Prêt Conseils lisés d’échantillons personna

Atelier de confection

Service de pose

Zone commerciale KERDHERVE Rue Jean Le Cam - 22600 LOUDÉAC

Tél. 02 96 28 04 10

Espace Revêtements Loudéac

6, rue du Docteur Plesse 22600 LOUDÉAC

02 96 28 11 00

www.meublesbroisat.com

@AmeublierBroisat

#restezcheznous !

restezcheznous! ! #restezcheznous Ouvert du mardi au samedi #restezcheznous de 9 h à 12 h 15! et de 14 h à 19 h


DOSSIER

ENTREZ DANS LA DANSE... BRETONNE ! Regroupant plus de 200 associations et comptabilisant près de 22 000 adhérents, la toute nouvelle confédération des cercles celtiques Kenleur affiche le dynamisme de la danse traditionnelle bretonne. Une vitalité bien présente dans le Centre Bretagne qui compte tout de même une demi-douzaine de cercles. C’est à Paris, en 1911, qu’est créé le premier cercle celtique ! L’exode des Bretons vers la capitale a été massif et au début du XXe, les Bretons de Paris sont nombreux et ils multiplient les grandes fêtes bretonnes. Après une période de sommeil pendant la Grande Guerre, le cercle va s’étoffer dans les années 1920-1930. Son président, Eugène Régnier, explique alors : « le but des cercles celtiques est de faire prendre conscience aux Bretons de leur valeur et de la place qu’ils ont à remplir au sein de la civilisation occidentale. » De Nantes à Rennes en passant par Guingamp, Quimperlé ou encore Pont-l’Abbé, de nombreux cercles sont créés pendant l’entre-deux guerres. « Un autre but des cercles est de révéler au public, en général et aux Bretons, en particulier, la richesse de notre folklore », expliquent les pionniers. En septembre 1930, la première fédération des cercles celtiques est même fondée, à Guingamp. Après la Seconde Guerre mondiale, le terme de cercle celtique ne désigne plus, sauf exception, que les associations qui pratiquent la danse bretonne dans un esprit de perfectionnement pour donner des spectacles de haut niveau. Un groupe musical breton, appelé bagad, leur est parfois, associé. Ils se regroupent au sein d’une fédération constituée en 1950 à Quimper et baptisée Kendalc’h (« Maintenir », en breton). Selon leur niveau, les cercles sont classés en différentes catégories : de l’Excellence à la 4e catégorie. Chaque année, leurs prestations sont jugées lors de concours organisés à Vannes, Quimper ou Saint-Brieuc, et un système de montée et de descente permet à chacun d’évoluer. Le titre de champion de Bretagne est décerné lors d’une finale qui regroupe les huit meilleurs cercles, organisée dans le cadre des fêtes de la Saint-Loup, au mois d’août, à Guingamp.

Au milieu des années 60, une scission va donner naissance à une seconde confédération baptisée War’l Leur (« Sur le sol », en breton). Celle-ci entend réaffirmer « son attachement à une mise en scène de la danse plus respectueuse de la tradition, ainsi que des chorégraphies techniquement pointues, mais évitant une théâtralisation excessive. » Ici, pas de concours pour classer les cercles. À chacune de ses représentations en spectacle devant un public, le cercle est susceptible d’être visionné et évalué. En fin de saison, les « visionnages » sont analysés afin de déterminer le classement, lui aussi décliné en différentes catégories.

Après la scission, la fusion ! Pendant plusieurs décennies, on comptait donc deux champions de Bretagne, un pour chacune des confédérations ! Ce ne sera désormais plus le cas. « Après mûre réflexion, et faisant fi des vieilles histoires de famille, Kendalc’h et War ‘l Leur ont décidé d’unir leurs forces, leurs savoir-faire et leurs passions pour mettre en valeur le patrimoine de leur pays, la Bretagne. » En juin 2020, les deux confédérations ont en effet voté pour la fusion de leurs associations et créer une confédération baptisée Kenleur. « Chance extraordinaire, le nom Kenleur conserve le meilleur de chaque confédération tout en créant un nouveau mot breton qui a du sens : partager le sol, la scène ! », peuton lire sur le site de l’association qui tiendra son assemblée générale le 10 décembre prochain, à Pontivy. Pour l’heure, les cercles du Centre Bretagne (pages 6 à 14), viennent de reprendre le chemin des salles de danse pour préparer les grands rendez-vous de l’année 2023.

•5


DOSSIER

Kerlenn Pondi

UNE EXIGENCE D’EXCELLENCE Premier groupe de Bretagne à associer les musiciens d’un bagad avec les danseurs d’un cercle, la Kerlenn Pondi fêtera son 70e anniversaire l’an prochain. Innovant et précurseur, le cercle se distingue depuis quelques années par des performances de qualité dans la catégorie « Excellence », le plus haut niveau de la discipline. Désireux de faire connaître Pontivy, ses costumes, ses danses et ses chants, un groupe de jeunes pontivyens créent le groupe des « Moutons Blancs ». C’était en 1932 ! Son existence est interrompue par la guerre, mais dès 1953 quelques anciens membres relancent l’aventure avec une nouvelle équipe. L’association dont l’objectif est « l’étude du folklore régional (musique, danse, théâtre, chant, conférence…), ainsi que la formation culturelle et artistique des adultes et des jeunes gens », prend le nom de Kerlenn Pondi. À l’époque l’ensemble culturel est le premier groupe de Bretagne à associer les musiciens d’un bagad avec les danseurs d’un cercle.

Vice-champion en 2018 et 2019 Depuis, l’ensemble culturel n’a jamais cessé d’être un ambassadeur de la culture du pays de Pontivy et ce, au plus haut niveau des hiérarchies, dans le domaine des cercles comme dans celui des bagadoù. Sacré champion en 2001, le bagad évolue toujours en 1ère catégorie et termine régulièrement dans la première partie de tableau à l’issue du concours organisé dans le cadre du Festival Interceltique de Lorient. Depuis son accession au niveau « Excellence », en 2016, le cercle multiplie les bonnes performances. Vice-champion en 2018 et en 2019, il a terminé sur la troisième marche du podium lors de l’édition 2022. La rigueur des recherches, que ce soit en matière de costume ou dans l’élaboration des suites chorégraphiées, explique cette réussite. La créativité et l’esprit d’ouverture du chorégraphe, Jonathan Le Guennec n’y est pas non plus étrangère. Il y a quelques années, le cercle s’était ainsi adjoint les services de deux pointures : le chanteur traditionnel YannFanch Kemener et le danseur contemporain Alban de La

6•

Blanchardière. Le choc des cultures était réel mais la magie avait opéré. « Cette année, nous avons proposé un spectacle différent sur le thème de la société de consommation qui mène au chaos, explique le jeune président de la Kerlenn, Efflamm Louis. C’est une réflexion sur l’individualisme et un questionnement sur le retour à la nature. » Si comme nombre d’associations, la crise sanitaire a fait fondre les effectifs, la reprise a été effective cette année. L’école de formation qui offre un éveil à la danse aux enfants, dès l’âge de trois ans, mais également un groupe pour les adolescents ou la danse loisir, compte aujourd’hui près d’une centaine de danseurs. « Le maintien au plus haut niveau est un travail de longue haleine, explique le président. Nous avons la chance de bénéficier d’un effectif qui permet le renouvellement du cercle ».

La fête en juillet 2023 Bien décidé à conserver sa place parmi l’élite, le cercle de la Kerlenn est aussi l’un de ceux qui se produit le plus souvent à l’extérieur. Cette année, de l’Interceltique à Lorient aux Filets bleus à Concarneau, en passant par le festival d’Arvor à Vannes, il a en effet effectué près d’une vingtaine de sorties. Et la saison est encore loin d’être terminée ! Comme chaque année, elle s’achèvera par la traditionnelle fête de novembre : Gouelioù Kerlenn Pondi. Du 11 au 13 novembre, soirée irlandaise, concours de batteries et de cornemuses, fest-noz et bien sûr spectacle, seront au programme. Un avant-goût des fêtes qui marqueront le 70e anniversaire de la Kerlenn, au début du mois de juillet prochain, avec notamment un défilé de nombreux cercles celtiques de Bretagne, dans les rues de la ville.


E

DÉCOUVREZ NOTR

1

t n e v A ’ l e d r e i Calendr 2

6 7 11

16

12

17

21 Spadium Pontivy

3

4

8 9 13

14 18

22

Avenue De Lattre De Tassigny 56300 PONTIVY 02 97 28 97 97 - accueil.pontivy@spadium.fr

19

23

5

10

15

20

24


DOSSIER

Krollerion Mourieg

LES DANSEURS DE MORÉAC Créés il y a plus de 35 ans, les Krollerion Mourieg évoluent aujourd’hui en 1ère catégorie du championnat de danse bretonne. Ici, le brassage des générations apparaît comme une évidence pour les grands-parents et les petits-enfants qui se côtoient sur scène. Si le cercle celtique de Moréac se caractérise aujourd’hui par son dynamisme et sa jeunesse, ce sont pourtant les anciens de la commune qui sont à l’origine de sa création, en 1985. « Ils ne dansaient pas tous de la même façon et ils avaient une soif d’apprendre », se souvient Jean-Yves Joannic. Déjà membre d’un cercle celtique, il accepte de relever le défi. Un premier spectacle sur le thème des noces bretonnes est même monté et présenté à la kermesse de l’école. L’engouement est total et le succès immédiat. Le groupe est même sollicité pour participer à une fête dans le Perche, pendant l’été ! « Les anciens n’en revenaient pas qu’on puisse les payer pour voyager et danser, sourit le président-fondateur. Tous étaient heureux de pouvoir présenter leur culture dans d’autres régions. » Dès l’automne, l’association est créée et affiche déjà près de 80 danseuses et danseurs. Dans la foulée et pour constituer un vivier, un groupe « enfants » vient compléter le groupe « adultes ». « On a démarré sur les chapeaux de roue avec une vingtaine d’enfants, précise Jean-Yves Joannic. À l’époque, il y avait même plus de garçons que de filles… Cela fait bien longtemps que ce n’est plus le cas. » L’engouement suscité par la création du cercle ne retombe pas. Bien au contraire ! Dès sa première participation aux concours, l’année suivante, les Krollerion Mourieg parviennent à se classer en deuxième catégorie à la confédération Kendalc’h. La progression va être continue et régulière. Dans le milieu des années 2010, ils s’invitent même dans le club très fermé des meilleurs cercles de Bretagne en accédant à la catégorie « Excellence ». « C’est un niveau très exigeant en matière de qualité et cela demande un temps

8•

de répétition énorme », explique Jean-Yves Joannic. Redescendu depuis en 1ère catégorie, le cercle de Moréac est aujourd’hui bien installé dans la première moitié du tableau.

Brassage des générations S’il conserve une préférence pour la laridé de Baud, la danse de son terroir, le cercle travaille sur tous les styles et tous les répertoires. Côté costumes, c’est l’authenticité qui prévaut. Très sobre, la robe de velours noir met en valeur un tablier richement brodé. Par sa beauté et la finesse de son exécution, la coiffe de grande cérémonie ou « Kornek » est une véritable œuvre d’art. Plus simple, le capot ou raie, était la coiffure la plus fréquemment portée. Avec le chapeau à ruban, la veste et le gilet de velours noir caractérisent le costume des hommes. Mais l’ensemble Krollerion Mourieg se démarque aussi et surtout par ses créations scéniques mêlant innovation et respect de la tradition. Depuis plusieurs années, ils présentent des spectacles surprenants, vivants et créatifs. Après une création traitant de la pollution et du gaspillage, il a, cette année, présenté un spectacle particulièrement remarqué sur l’origine du langage et son évolution. À chaque fois, ces créations permettent de mettre en avant l’une des particularités des Krollerion Mourieg : le brassage des générations. Côte à côte, grands-parents et petits-enfants sont unis dans cette même passion de la danse pour former un ensemble plein de force, de délicatesse et d’émotion.


DOSSIER

Danserien bro Klegereg

PRENDRE LE TEMPS DE CRÉER Membre du monde très fermé des meilleurs cercles de danse bretonne, Danserien Bro Klegereg va s’octroyer une pause. Avec une volonté clairement affirmée de s’ouvrir à d’autres disciplines artistiques, l’association souhaite se donner le temps, et deux ans, pour créer un nouveau spectacle. Fondé en 1991 par un collectif de danseurs et de musiciens, Danserien Bro Klegereg s’est fait remarquer dès son arrivée dans le monde de la danse bretonne. Les danseurs du pays de Cléguérec se sont en effet imposés dans les concours, tant pour leurs prestations traditionnelles que pour leur partie scénique. En 2018, ils se sont ainsi hissés dans le cercle très fermé des meilleurs cercles celtiques de Bretagne : la catégorie « Excellence ». Une ascension qui ne doit rien au hasard. « Depuis quelques années, nous avons décidé de nous ouvrir à d’autres disciplines artistiques », explique Lénaïck Jouanno, coprésidente de l’association. Le cercle s’est en effet octroyé les conseils de la compagnie Galapiat, spécialisée dans les arts du cirque. « Nous avons entamé ce projet en 2017, il s’agissait d’intégrer d’autres codes, de prendre confiance en soi, d’adapter nos mouvements, nos postures, et puis surtout c’est l’apprentissage de l’écoute de l’autre. Ce regard extérieur au cercle nous a apporté un rapport au corps différent, il nous a permis de déstructurer la danse. » Source d’inspiration, cette rencontre avec un autre univers artistique a aussi

permis au cercle de développer son inventivité et sa créativité. Les thèmes abordés dans les productions scéniques, basés sur l’actualité ou l’histoire locale, renforcent encore la spécificité des créations des danseurs du pays de Cléguérec. Et le résultat a été à la hauteur de leurs espérances. Avec son dernier spectacle intitulé « Les gens du coin » et narrant l’histoire de personnalités qui ont marqué l’histoire de la commune, le cercle s’est tout de même classé 4e lors du concours qui s’est déroulé à Quimper.

Une année sabbatique Une performance qu’ils n’ont pourtant pas pu confirmer lors de la finale du festival de la Saint-Loup, à Guingamp, en terminant à la 8e place. « Nous aimons bien participer à cette finale, mais nous savons que les conditions de la compétition, organisée en plein air, ne nous sont pas favorables, explique la coprésidente. Notre spectacle, plus intimiste avec un gros travail sur la lumière, est davantage fait pour la salle. » Pas de quoi entamer pour autant la volonté farouche de ces acteurs vivants de la culture traditionnelle et leur persévérance pour créer

des spectacles alliant danse, poésie et propos interrogeant le public. Aujourd’hui pourtant, le cercle qui vient tout juste de fêter son 30e anniversaire, souhaite prendre un peu de recul en s’octroyant une année sabbatique. « Nous voulons prendre notre temps et monter un spectacle sur deux ans, précise Lénaïck Jouanno. Nous souhaitons sortir de la salle, monter un spectacle qui nous parle et qui nous plaît ». Un travail de réflexion et de création, que le cercle entend bien évidemment développer avec des artistes venant d’univers différents. La vie continue néanmoins, car au-delà du cercle de danse, Danserien Bro Klegereg demeure une association aux ambitions bien plus larges. De l’éveil à la danse pour les plus jeunes (à partir de 4 ans), au groupe loisir qui rassemble des personnes de tous les âges, débutants ou confirmés, en passant par les cours de chant et de musique... L’association affiche aujourd’hui plus d’une centaine d’adhérents. Une association conviviale au sein de laquelle l’esprit est resté très familial et où il n’est pas rare de voir les grandsparents, les parents et les enfants se côtoyer dans une même danse.

•9


DOSSIER

Breizh Nevez

Le cinquantenaire se porte bien Breizh Nevez (« Bretagne nouvelle », en breton), le cercle celtique de Guerlédan a fêté son 50e anniversaire, à la fin du mois de juin. Le cinquantenaire se porte bien et continue d’œuvrer pour le développement de la culture bretonne, dans le domaine de la danse, bien sûr, mais également dans celui de la musique, du chant, de la langue ou encore de la couture. Spectacle, fezt-noz, 24 heures de la galette, fresques géantes sur les murs de bâtiments municipaux… Tout au long de l’année 2022, le cercle celtique de Guerlédan a multiplié les événements pour fêter dignement son 50e anniversaire. Au début des années 70, c’est en plein renouveau de la culture celtique que le cercle a vu le jour. Mais il a d’abord et surtout été l’œuvre d’un couple : Robert et Françoise Raulo. À l’époque, le professeur d’histoire et l’institutrice veulent créer une section de danse bretonne. Derrière cette création, il y a la volonté clairement affirmée de contribuer à « la reconnaissance de l’histoire et de la culture bretonne. » Très vite, l’activité de l’association se développe pour proposer également des cours de chant, de musique, de breton et même de couture. En 1976, quatre ans seulement après sa création, le cercle participe à son premier concours et accède rapidement à la 2e catégorie. Mais le groupe ne semble pas très porté sur la compétition. Pendant plus de deux décennies, ils ne vont d’ailleurs plus participer aux concours organisés par la confédération Kendalc’h. Au début des années 2000, la jeune génération souhaite toutefois renouer avec la compétition et se confronter aux autres cercles celtiques. « En cinq ans, Breizh Nevez passe de la 4e à la 1ère catégorie », rappelle Guillaume jan, coprésident de l’association. Si le couple fondateur passe la main en 2007, tout en demeurant toujours des membres actifs, le cercle poursuit sa progression. Du travail bien sûr, mais aussi des recherches sur l’histoire locale vont leur permettre de monter des spectacles originaux. Les gueules bleues, ces ardoisiers du pays de Guerlédan ou les bagnards qui ont creusé le canal de Nantes à Brest, font partie des thèmes qui sont alors abordés. L’audace paye ! En

10 •

2012, Breizh Nevez décroche son billet pour la catégorie « Excellence », et s’invite dans le groupe très fermé des meilleurs cercles de danse bretonne. Un niveau auquel ils vont pouvoir se maintenir pendant quelques années, avant de redescendre en 1ère catégorie, en 2018. « Aujourd’hui, c’est un niveau qui nous convient parfaitement », assure Guillaume Jan.

« Y’en a sous le capot » Car au-delà de la compétition, les danseurs du pays de Guerlédan affichent une prédilection pour les nombreuses manifestations organisées dans la région. De la Fête des brodeuses de Pont-l’Abbé, au festival interceltique de Lorient, en passant par de multiples sorties en Centre Bretagne, le groupe voyage toujours avec autant de plaisir. « Portant aujourd’hui le costume du pays de Mûr-Loudéac, et parfois celui du pays pontivyen, c’est par sa sobriété et son élégance que le groupe se distingue... Cela n’empêche pas folie et émotions : à Mûr, y’en a sous le capot ! », précise même la confédération Kenleur sur son site Internet. Affichant plus de 200 adhérents avant la crise du Covid, l’association a vu ses effectifs notablement diminuer à la suite de cette pandémie. « Depuis, les effectifs sont à la hausse et nous devrions retrouver les effectifs d’avant la crise », assure le coprésident. Il est vrai qu’au-delà du cercle, Breizh Nevez propose des cours pour les enfants et les adolescents, mais également pour ceux qui souhaitent pratiquer la danse comme un loisir. Une offre encore étoffée par des cours de musique (biniou, bombarde, cornemuse, guitare…), des cours de chant, de breton ou encore de couture. De quoi satisfaire tous les goûts et toutes les générations.


GR A ver TU t à IT to us

26 NOV

FORUM

2èmeédition

ou

2022

NDRO Venez découvrir les actions de Pontivy Communauté et de ses partenaires en faveur de L’ENVIRONNEMENT Pôle DÉCHETS

création de jouets éco-responsables · réparation de jouets · jeux en bois et jeux géants · collecte et valorisation des jouets...

Pôle AIR-CLIMAT-ÉNERGIE

à la découverte du cadastre solaire · fresque du climat · animations sur les énergies renouvelables citoyennes · histoire de l’éléctricité · exposition · animation sur le changement climatique...

Pôle AGRICULTURE/ALIMENTATION

Kim odeur sur les plantes sauvages et échanges sur les vertus et usages...

ESPACE CONFÉRENCE/CINEMA Benjamin Le Botland · débats mouvants · projection du documentaire de Sebastien Jégourel...

Pôle ENVIRONNEMENT

biodiversité au jardin · ateliers autour du cycle de l’eau · initiation de sculpture sur bois vert · construction de jouets buissonniers · fabrication d’encres végétales · atelier terre pour les 1-3 ans · animation sur le paillage · atelier vannerie...

Pôle HABITAT

stand présent sur le salon de l’habitat

Pôle SANTÉ notre santé ? · atelier un air plus sain chez moi · fabrication de produits ménagers...

Pôle MOBILITÉS

simulateur de conduite de bus · atelier code de la route · simulation éco-conduite · balade à vélo à assistance électrique · quizz...

À PARTIR DE 16 H

Présentation des innovations et remise des prix du trophée Endro’Sphère

18 H - CONCERT KELLEK EN TRIO

PONTIVY . Programme détaillé : 02 97 25 01 70 - www. pontivy-communaute.bzh . Conception graphique : Service communication Pontivy Communauté


DOSSIER

Le Rondeau de l’Oust

danser en toute liberté Né il y a plus de 25 ans, le Rondeau de l’Oust écrit son histoire en marge du monde de la danse traditionnelle bretonne. Sans appartenir à la confédération régionale, il participe activement au rayonnement de cet élément du patrimoine en proposant chaque année des spectacles très appréciés. On aime danser dans le pays d’Uzel ! Au milieu des années 90, les bals musette connaissent d’ailleurs un réel succès. Mais les danseurs s’essoufflent, ils ont une envie de changement… Aux danses du moment, certains affichent une réelle volonté de renouer avec la tradition. Ils veulent danser des laridés, des rondes ou encore des gavottes. L’idée fait son chemin et une association est créée. Sous la direction de la professeure Marie Cadoret, le petit noyau initial se développe et l’association affiche rapidement près de 90 danseurs. Désormais initiés aux danses traditionnelles, ils peuvent décliner leurs gammes, chaque week-end dans les fest-noz de la région.

Premier spectacle en 2006 Entre l’envie de créer et la volonté d’évoluer, le Rondeau de l’Oust veut rêver plus grand et imaginer un véritable spectacle chorégraphique. « Nous voulions faire autre chose que du traditionnel et mêler la danse et le théâtre », se souvient, Patricia Hamon, présidente de l’association. Écrit et mis en scène par Stéphane Hamon, un premier spectacle baptisé «Les quatre

12 •

saisons», est présenté en 2006, dans la petite salle des fêtes de Saint-Hervé. La représentation est courte ! Une demi-heure… Mais le succès populaire est réel et l’engouement ne va pas se démentir. Pour autant, pas question d’intégrer la confédération qui gère les concours des cercles celtiques. « Nous n’avons pas l’esprit de compétition, reconnaît la présidente. La participation aux concours génére des contraintes et nous voulions garder notre liberté. » Depuis, le Rondeau de l’Oust trace sa route et écrit son histoire en marge du circuit traditionnel. Une volonté d’indépendance qui n’altère pas sa créativité. Chaque année, la troupe composée d’une vingtaine d’artistes propose ainsi un spectacle souvent inspiré de faits réels et locaux, et mêlant à la fois la danse et le théâtre. De l’écriture aux décors en passant par les costumes, tout est réalisé par les bénévoles. Et ça marche. Cette année, le 16e spectacle présenté par la troupe et intitulé « Un rêve mystérieux », a même fait un carton. Au mois de mai dernier, les trois soirées consécutives proposées à la salle du Kastell d’Ö ont en effet affiché

complet. Si le spectacle annuel a naturellement mis en lumière l’association et a forgé sa notoriété, celle-ci n’en a pas pour autant oublié son objectif initial : l’apprentissage de la danse bretonne. Chaque mardi, membres de la troupe et danseurs qui privilégient l’activité loisir, se retrouvent pour des cours communs. « Une fois par mois nous invitons des sonneurs et des chanteurs, précise Patricia Hamon. C’est un rendez-vous intergénérationnel qui regroupe des danseurs âgés de 7 à 86 ans. »

La relève est assurée Car ici, la gestion du présent se conjugue aussi avec la préparation de l’avenir. Le groupe des jeunes, qui accueille des enfants, dès l’âge de six ans, affiche même une motivation qui ne peut que réjouir leurs aînés. « Le groupe ados est membre de la confédération Kenleur et ils adorent participer aux rassemblements régionaux et aux compétitions », assure la responsable, Laurence Moisan. Le spectacle peut continuer… la relève est assurée.


EXCLU MAGASIN

SI VOUS TROUVEZ MOINS CHER AILLEURS ICI, ON VOUS EXPLIQUE LA DIFFÉRENCE.

ZC SAINT NIEL - 56300 PONTIVY 02 97 79 16 57 l a fi n d e s l u n e t t e s c h è r e s *Offre soumise à conditions. Voir conditions en magasin.


DOSSIER

Bugale Melrand

LES enfants ont 50 ans Créé au début des années 70, Bugale (« enfant » en breton) Melrand fêtera bientôt son 50e anniversaire. Pendant un demi-siècle, le cercle n’a jamais dévié de ses objectifs initiaux. Des plus petits aux plus grands, il entend transmettre le patrimoine culturel de ses terroirs dans le domaine de la danse, de la musique mais aussi de la couture et de la broderie. Comme un clin d’œil de l’histoire, c’est dans la rue Guy Kervinio, fondateur du cercle celtique de Melrand, qu’est aujourd’hui situé le local de l’association. « C’était en 1973, rappelle la toute jeune présidente, Marjorie Le Goff. Le cercle est né de la volonté d’une bande de copains qui souhaitait faire vivre et promouvoir la culture bretonne. Au départ, ils ont même contribué financièrement pour faire vivre l’association. » Située à la croisée de trois terroirs (ceux de Baud, de Pontivy et de Guémené), le cercle n’a pas manqué de tirer une richesse de cette diversité. Une richesse qui se retrouve dans les créations scéniques écrites et mises en scène par la commission danse. « Pour autant, nous gardons une préférence pour la gavotte pourleth, c’est un peu la signature du cercle. », assure la présidente. Une danse pratiquée par deux couples formant une petite ronde et au cours de laquelle les hommes sautent et tapent leurs talons en l’air. Bien installé en 2e catégorie, Bugale Melrand n’a plus jamais quitté ce niveau. Un niveau qui lui convient parfaitement et dans lequel il apparaît toujours dans la première partie de tableau. « Nous n’avons pas la volonté d’accéder à l’échelon supérieur, précise Marjorie Le Goff. Nous voulons garder notre liberté et privilégier le plaisir. » S’il participe bien évidement aux différents concours organisés par la confédération Kenleur, le cercle affiche une nette préférence pour les fêtes locales. Cette année ils ont ainsi pu faire apprécier la qualité de leurs prestations à Paimpol, Vannes ou encore Concarneau. Comme de nombreuses associations, elle a dû faire face à une baisse conséquente de ses effectifs après la crise sanitaire. Depuis, ils remontent régulièrement pour atteindre aujourd’hui près d’une centaine de membres. Il est vrai qu’ici,

14 •

la volonté initiale de transmission demeure une priorité. L’association propose bien évidement des cours de danse avec un atelier pour les tout-petits, un atelier pour les enfants de 7 à 14 ans et un atelier pour les adultes qui ne souhaitent pas forcément intégrer le cercle. Elle propose également des cours de musique pour une vaste gamme d’instruments : violon, guitare, percussions, batterie, biniou, bombarde, éveil musical, harmonisation…

Trois jours de fête en 2024 Mais l’une des particularités du cercle de Melrand demeure la persistance d’un atelier de couture et de broderie. « Au départ, l’association avait acheté des costumes d’origine, précise la présidente. Aujourd’hui, les couturières peuvent réaliser des copies et faire grossir la garde-robe de l’association. » Pour les femmes, c’est le costume de la région de Baud qui est privilégié. Il se compose d’une robe longue et noire, d’un tablier en soie brodée ou en soie ajourée et bien évidement d’une coiffe : le capot (la coiffe de tous les jours), ou la kornek (la coiffe de cérémonie avec deux ailes qui descendent sur les épaules). De leur côté les hommes portent le costume dit « Moutons blancs », du pays de Pontivy. Il se compose d’un pantalon noir, d’un gilet en drap de laine, d’une veste également confectionnée en drap de laine écru et d’un chapeau, « Er tok », avec des pourtours en velours noir. Outre l’organisation de deux fest-noz chaque année (le prochain aura lieu le 3 décembre), le cercle se penche déjà sur l’organisation du 50e anniversaire de l’association. Une fête programmée sur trois jours fin juin 2024, et à laquelle de nombreux groupes amis seront invités.


Complémentaire santé Prévoyance • Retraite Assurance emprunteur

www.a2gprevoyance.fr

Pinel - LMNP Déficit foncier Malraux

www.a2gpatrimoine.fr

Auprès des professionnels, des entreprises et des particuliers

A2g Prévoyance Eric LE DORZE Tél. 02 97 28 32 22

www.a2gimmobilier.fr

Gérons à deux

L’immobilier

votre patrimoine

de rendement

A2g Patrimoine Bruno LE DORZE Tél. 02 97 28 33 33

Mail : accueil@a2gprevoyance.fr Société de courtage d’assurance enregistrée sous le numéro 08041221 www.orias.fr

Bilan patrimonial Optimisation fiscale Stratégie successorale Placements

A2g Immobilier Jacky BRAJEUL Tél. 02 97 28 33 33

Mail : accueil@a2gpatrimoine.fr

Mail : accueil@a2gimmobilier.fr n° CPI 5602 2021 000 000 020

Enregistré à l’ORIAS sous le numéro 07001901 (www.orias.fr) en qualité de courtier en assurance, courtier en opérations de banque et en services de paiement, conseiller en investissement financiers adhérent de la Chambre Nationale des Conseils en Gestion de Patrimoine, association agréée par l’Autorité des Marchés Financiers. Activité de démarchage bancaire et financier

20, rue Albert de Mun - PONTIVY Espace Océane, 26 rue du Danemark - AURAY

Artisan Commerçant Profession libérale PME/PMI Association

(économie sociale et solidaire)

Création d'entreprise Auto-entrepreneur

NOTRE MÉTIER LA GESTION DE VOTRE RÉUSSITE

Pontivy

26, avenue des Cités Unies 02 97 25 85 34

Loudéac

Z.I. de Kersuget 02 96 66 48 58

Ploërmel

12, rue Charles de Gaulle 02 97 25 85 34

71 260 €

Les antennes proches de chez vous :

• Vannes - vannes@igam.fr - 02 97 40 94 01 • Loudéac - loudéac@igam.fr - 02 96 28 97 23 • Quéven - vannes@igam.fr - 02 97 35 03 80 • Pontivy - vannes@igam.fr - 02 97 25 38 17 • Ploërmel - ploermel@igam.fr - 02 97 73 01 91


ART ISANat

Nicolas Izquierdo

SCULPTEUR À LA TRONÇONNEUSE Élagueur de formation, Nicolas Izquierdo a abandonné son métier mais n’a pas lâché sa tronçonneuse. Désormais, c’est avec elle qu’il travaille le bois pour produire de monumentales sculptures et répondre aux envies de ses clients. La tronçonneuse… Nicolas Izquierdo l’a toujours utilisée pour son métier ! Installé comme paysagiste dans la région de Lorient, il se spécialise en effet rapidement dans l’élagage des arbres. Pendant une quinzaine d’années, coupe et entretien de chênes, de cyprès ou de sapins, vont rythmer son quotidien. Autodidacte, l’homme a aussi une fibre artistique et il souhaite la développer. « Je me suis d’abord essayé à la taille orientale, explique-t-il. C’est le principe du bonzaï, mais sur un arbre de 25 mètres de hauteur. » Mais il veut aller plus loin. Un séjour en Savoie, où il découvre les sculptures à la tronçonneuse réalisées par les bûcherons locaux, va opérer comme un déclic. De retour en Bretagne, tronçonneuse en main il commence à sculpter. « Au départ c’était juste pour m’amuser mais j’ai vite été passionné », sourit-il.

Pas de regret L’artiste apprend vite et, histoire de se jauger, il décide de présenter une œuvre à la biennale de la sculpture monumentale de Mellionnec. À défaut d’obtenir un prix, l’œuvre taillée dans le tronc d’un if de 4,5 mètres de haut, au sommet duquel il a sculpté une mouette, est immédiatement acquise par un visiteur. Forcément il persévère. Les chouettes, les champignons ou encore les aigles, qu’il présente désormais régulièrement dans des expositions, séduisent les amateurs. Pendant un temps, il va cumuler son travail d’élagueur et sa passion de la sculpture. Il y a trois ans, il se décide pourtant à arrêter le premier pour se consacrer exclusivement à la seconde. « Je ne le regrette pas », assure-t-il aujourd’hui. Installé en Centre Bretagne, dans la commune du Mené-Plessala, il s’affaire pour répondre aux commandes qui se multiplient. Au fil des expositions et grâce à son site Internet, l’artiste s’est fait une réputation et son talent est désormais reconnu bien

16 •

au-delà des frontières régionales. « Je réalise des sculptures à la demande, explique-t-il. Je m’adapte aux souhaits des clients qui peuvent être des particuliers, des entreprises ou des collectivités. » Pour l’essentiel, elles sont réalisées à partir de troncs, transportés à l’atelier avant d’être débités. « Je commence par dégrossir à la tronçonneuse avant d’attaquer les finitions avec des outils électriques : fraiseuses, meuleuses ou encore perceuses. » L’artiste peut également se rendre à domicile et réaliser des sculptures sur un tronc d’arbre existant et déjà coupé. Régulièrement, lors de fêtes locales, il propose aussi des démonstrations en réalisant en direct et devant le public, une sculpture unique.

Faire évoluer son œuvre S’il entend continuer à travailler sur le chêne, le cyprès ou encore le cèdre, Nicolas Izquierdo envisage de travailler aussi des matériaux à base de résine ou de fibres de verre. « Des matériaux plus légers et qui permettent de proposer des sculptures d’extérieur plus pérennes et demandant moins d’entretien », explique-t-il. Parallèlement, l’artiste qui travaille principalement sur le figuratif souhaite faire évoluer son œuvre avec une touche d’inspiration végétale et proposer des expositions à côté du local qui lui sert désormais d’atelier.

Sculpture NIZ Le Moulin du vau Hamon – Le Mené-Plessala 06 13 74 90 60 www.sculptureniz.com


SPORT

Retrouvez vos enseignes et marques préférées

Rue Albert de Mun - PONTIVY

M

ichel

edium

Passeur d’âme - Énergéticien g cien - Guér Guéri Gué Gu G Guérisseur uéris éris ériss riss risse isse sse sseu seu eu eur urr

Travail à distance, aussi efficace qu’en cabinet

• Sensation sation d de e fa ffatigue ati tig igue chr chronique h onique ? • Sensation de mal-être ? • Vous avez des ennuis continuels autres ntinuels ou autre ess ? uilibre les énergies, énergie gie iees es, s, Grâce aux dons, je vous équilibre envoyan an ntt en enlevant les mauvaises et vous envoyant les bonnes, que ce soit sur vous ou dans votre habitat ou même sur votre animal. Je vous équilibre les chakras... Je diminue très fortement les effets du COVID.

06 09 58 70 86 www.michel-medium.fr

Horaires d’ouverture du MARDI au SAMEDI DE 10H à 19H 28 RUE DU PONT 56300 PONTIVY 02 97 07 00 48 contact@rendezvousnimporteou.fr


CIRCUIT COURT

La Ferme des Roses

Tout est bon dans le cochon Producteur de porc pour la grande distribution, la ferme des roses, à Neulliac, propose également une vente de sa production en direct. Outre les saucisses, les côtes et autres rôtis…, les amateurs peuvent aussi y trouver des rillettes, des terrines et des pâtés. À la ferme des roses, l’élevage de porcs est une affaire de famille ! Celle de la famille Le Hellaye. Ici, sur les terres du hameau de Kerfelen, dans la commune de Neulliac, on est éleveur et agriculteur de générations en générations. Alors, lorsqu’en 1990, leurs parents décident de prendre une retraite bien méritée, Anne-Michelle et ses deux frères, Gwénaël et Yvanick, n’hésitent pas bien longtemps et s’associent pour poursuivre l’aventure. Le Gaec des roses, qui deviendra quelques années plus tard, la ferme des roses, est né. « C’était déjà un bel élevage, se souvient Anne-Michelle. Outre leur activité de naisseurs et engraisseurs, avec un cheptel d’environ 150 truies, ils cultivaient une cinquantaine d’hectares de terre. » La production, des céréales mais également beaucoup de pommes de terre, permettait d’assurer une partie de l’alimentation nécessaire au bétail. Depuis, cette volonté d’autonomie n’a pas varié. Bien au contraire. Elle s’est développée en même temps que l’exploitation. Trente ans plus tard, la ferme des roses affiche désormais 550 truies et cultive 340 hectares de terres disséminés sur les communes de Neul-

18 •

liac, Kergrist et Noyal-Pontivy. Outre les trois associés, l’exploitation compte cinq salariés, dont deux de leurs enfants, Alexandre et Guillaume.

Saucisses et terrines Pour l’essentiel, la production qui avoisine tout de même 17 000 porcs par an, est abattue à Josselin puis vendue directement à une enseigne de la grande distribution, par le biais d’un groupement d’éleveurs. Comme par le passé, les récoltes de l’exploitation (blé, maïs, pommes de terre…), cultivées sur le mode d’une agriculture raisonnée, sont consommées par les cochons. Pour leur bien-être et pour éviter le recours aux antibiotiques, ceux-ci sont soignés avec des traitements à base de plantes ou d’huiles essentielles. Des particularités qui expliquent la qualité de la viande de porc de la ferme des roses. Une qualité d’ailleurs de plus en plus appréciée par les consommateurs qui viennent s’approvisionner en direct à la ferme. « Cela fait maintenant une dizaine d’années que nous proposons ce service, précise Anne-Michelle. L’idée nous avait été suggérée par des visiteurs lors d’une opération porteouverte, organisée en 2012. »

Depuis, la formule est bien rôdée. Le client doit passer sa commande avant le 15 du mois, pour une livraison le dernier vendredi du mois. Pour l’essentiel, il s’agit de colis (classique ou spécial grillade), d’un poids d’environ 16 kg et comprenant saucisses, chipolatas, côtes, filet mignon, rôti, poitrine… Il est néanmoins possible de commander uniquement des saucisses, des chipolatas ou encore des côtes, vendus 7 € le kilo. Pour permettre de réfrigérer ou de congeler les produits facilement après l’achat, la viande est mise sous vide par portion. Depuis un an, la ferme des roses propose également des terrines, des rillettes et du pâté. Réalisés par la conserverie de l’Abbaye, à Langonnet, ces produits sont également commercialisés dans différents établissements du Centre Bretagne.

La Ferme des Roses Kerlefen - Neulliac 06 15 06 16 94 earldesroses@orange.fr


Chocosaurus !


PONTIVY

Portes ouvertes 2023 Samedi 4 février, 9h-17h Spécial Hôtellerie-Restauration Site Saint-Ivy

Vendredi 3 mars, 17h-20h Sur les 2 sites

Samedi 4 mars, 9h-12h Sur les 2 sites

3ème Prépa-Métiers

CAP

• Cuisine • Service en Café Hôtel Restaurant • Production et Service en Restaurations

Bacs

professionnels

Informations sur :

www.lyceejasi.fr

Bac

général

• Animation et Gestion de l’Espace Commercial • Prospection Clientèle et Valorisation de l’Offre Commerciale • Métiers de l’Accueil • Cuisine • Commercialisation et Services en Restauration • Technicien en réalisation de produits mécaniques • Métiers de l’Electricité et de ses Environnement connectés

Mentions

complémentaires

Vendredi 12 mai, 17h-20h Spécial Enseignement professionnel Site Saint-Ivy

ULIS

Site Jeanne d’Arc

(enseignement général et technologique) 6 rue Théodore Botrel - PONTIVY 02 97 25 10 08

ion Scolaire)

(Unité Localisée d’Inclus

• Barman • Art de la Cuisine Allégée • Accueil Réception

Site Saint Ivy

Bacs

technologiques

• Sciences et Technologie de l’Industrie et du Développement Durable (STI2D) • Sciences et Technologie du Management et de la Gestion (STMG)

BTS • Négociation et Digitalisation de la Relation Client (NDRC) • Tourisme

(enseignement professionnel et supérieur) 29 rue Abbé Martin - PONTIVY 02 97 25 01 69


L’AGENDA

NOVEMBRE 2022 / JANVIER

2023

jeudi 10/11

Benjamin Guillard

mardi 8/11

Kazu dans la nuit Ce spectacle est une plongée dans l’atelier de marionnettes de Juan Perez Escala et dans l’univers du réalisme magique et de la micro fiction, courant artistique d’Amérique du Sud. Les histoires qu’il nous raconte ne sont pas des histoires. Ni des poèmes. Pas vraiment des haïkus. Pas non plus des blagues ni des petits contes. Il leur a donné un nom : ce sont des « kazus ». Juan nous emporte avec délicatesse dans son monde où l’amour, la vie, la mort s’entrelacent. Il sublime le quotidien, banalise la folie et la mélancolie. Et au fur et à mesure des kazus qui s’enchaînent, on se rend bien compte qu’on y parle aussi d’une chose plus intime et profonde : Kazu est éperdument amoureux de Lou, mais Lou n’est plus là. Pourtant, l’amour est toujours vivant et joyeux… Marionnettes, musiques et dessins en live se télescopent pour donner un spectacle iconoclaste, d’où se dégage une poésie émouvante et philosophique.

Le Discours Lors d’un dîner familial, Adrien subit la discussion de son beau-frère qui lui demande de faire un discours pour le mariage de sa sœur. Entre le gratin et les anecdotes de ses parents, il tente d’imaginer des discours plus catastrophiques les uns que les autres alors qu’il n’attend qu’une chose : que Sonia, qui l’a quitté, réponde à son texto de 17 h 24, lu à 17 h 56… Cette adaptation du roman de Fabrice Caro nous entraîne dans les méandres psychologiques d’un amoureux éconduit dont les névroses, aussi drôles qu’émouvantes, sont aussi les nôtres. Forte présence scénique, jeu abouti et traitement du second degré exemplaire, Benjamin Guillard distille la pensée et les sentiments de son personnage avec brio. Un irrésistible hymne aux chagrins d’amour, tendre et hilarant.

10 h 30 et 16 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarifs : abonné, 3 € (- de 18 ans) et 7 € ; plein, 5 € (- de 18 ans) et 13 €. Réservations au 02 96 41 40 02.

jeudi 17/11

20 h 45, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50. Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

Voyage en absurdie

Une femme entre dans une gare, visiblement agitée. Son train est annoncé avec du retard. Voyant un piano en « libre-service », elle s’en approche et découvre un ensemble de partitions qui semblent avoir été « oubliées ». Dès les premières notes, la musique va la plonger dans un rêve qui mettra en lumière différents aspects de sa vie. « Voyage en absurdie » est un spectacle musical où les interprètes sont tour à tour chanteurs et comédiens. Accompagnés au piano, ils revisitent le répertoire des grandes chansons françaises (Jacques Brel, Serge Gainsbourg, Léo Ferré, Claude Nougaro, Barbara, Jean-Jacques Goldman, Dalida, Mylène Farmer...). 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 15 € ; réduit, 10 € ; abonné, 7 €. Réservations au 02 97 25 06 16. Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

• 21


samedi 19/11

Le Banquet des Utopistes Ici, pas de soirée cabaret ni de repas spectacle classiques. Ici les convives sont invités à participer activement à une expérience gourmande. Ce banquet propose la discussion autour des imaginaires de l’utopie et le plaisir d’être ensemble. Les comédiens seront les maîtres du jeu d’un spectacledîner qui questionne ce que nous avons en commun. Prêt(e)s à inventer de nouvelles « recettes » ? 19 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarifs : abonné, 25 € ; plein, 30 € Réservations au 02 96 41 40 02

VENDREDI 2/12

H Burns & The Stranger Quartet H Burns nous convie à un voyage dans les pas du poète canadien, Leonard Cohen, en convoquant les lieux qu’il a arpentés et en revisitant son répertoire le plus emblématique. Des classiques puissants, interprétés avec les cordes et les voix du Stranger Quartet.

dimanche 20/11

JEANNE CHERHAL « Quelques temps après notre rencontre au festival Lumière, Thierry Frémaux m’a soumis une idée qui m’a séduite immédiatement. Avec pour partenaire mon seul piano, le défi serait de construire un concert dédié au cinéma, en me plongeant dans des chansons de bandes originales emblématiques. Un ping-pong s’est alors installé entre nous, chacun suggérant à l’autre sa musique de film fétiche, son thème préféré... Tout l’enjeu fut alors pour moi de piocher dans ce répertoire idéal et infini, afin d’inventer une balade cinématographique en réarrangeant pour le piano-voix les morceaux qui m’attiraient le plus. J’envisage ce concert comme un objet en mouvement, un instantané de plaisir musical, et surtout une merveilleuse occasion de chanter mon amour pour le cinéma. » Jeanne Cherhal.

20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarifs : abonné, 3 € (- de 18 ans) et 7 € ; plein, 5 € (- de 18 ans) et 13 €. Réservations au 02 96 41 40 02

17 h, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 20 € / 24 € / 27 €. Réservations au 02 96 28 65 50. Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

VENDREDI 2/12

Home Sweet Home Dans l’obscurité, une fumée blanche envahit la scène. Le nuage progresse lentement, sculpte une forme qui semble prendre vie. Un corps apparaît. Il s’anime et caresse le nuage, y pénètre, fend les volutes comme on effleure un être aimé… Peu à peu, le personnage découvre son nouvel univers comme on vient au monde. Sa réalité est épurée à l’extrême… Home Sweet Home est un récit de science-fiction, une dystopie décalée, burlesque, invitant le spectateur à faire un voyage dans un huis clos surréaliste... Dans un maillage esthétique, entre chorégraphie et théâtre gestuel, on y suit le destin d’un personnage se dévoilant dans un univers brut, dépouillé, ou la réalité et l’imaginaire se confondent. Par la compagnie Arenthan.

22 •

20 h 30, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50 - Courriel : pcc@ville-loudeac.fr


vendredi 9/12

c@sse-noisette Un ballet classique version 3.0. C’est le soir de Noël : Clara et sa mère décorent ensemble le sapin. Le parrain Drosselmeyer leur rend visite et apporte à Clara un cadeau : un magnifique casse-noisette. La jeune fille est folle de joie et peine cette nuit-là à s’endormir sous l’œil bienveillant de sa mère et de son oncle. Elle se met à rêver : attaquée par le Roi des souris, elle est secourue par le casse-noisette. Puis, ensemble ils vont entamer un voyage à travers la forêt et atteindre le royaume de la fée dragée, appelé le pays des sucreries… Clara va y rencontrer beaucoup de personnages. Une plongée onirique. Une immersion totale, où les danseurs se confondent avec les projections numériques. La musique est assurée live par un trio : clarinette, accordéon et violoncelle. Les danseurs sont formés et diplômés de l’Opéra de Paris. D’après l’œuvre de Piotr Ilytch Tchaïkovski. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : Plein : 15 € ; Réduit : 10 € ; Abonné : 7 €. Réservations au 02 97 25 06 16 -Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

SAMEDI 10/12

La Caravan’ Slam La Caravan’Slam, voyage à dos de mots conçu et animé par Damien Noury, s’arrêtera à Mosaïque avec la slameuse Luciole. La scène ouverte sera précédée d’un atelier, pour accompagner celles et ceux qui aimeraient découvrir la pratique et se préparer à la scène slam. Bienvenue donc à toutes et tous : pour slamer, dire, lire, scander ou simplement écouter ! La scène est ouverte sur inscription, et se déroule de 17 h à 19 h. Pour celles et ceux qui souhaitent se préparer,elle est précédée d’un atelier slam de 14 h à 16 h 30. Centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné - Gratuit. Réservations au 02 96 31 47 69 ou mosaique@mene.fr

vendredi 16/12

PEDDY BOT TOM

« Qui suis-je ? » demande Peddy Bottom, qui n’aime pas l’idée d’être rien. Au cours de son voyage initiatique, il croise toute une ribambelle de personnages, qui le prennent tantôt pour un homme, tantôt pour un chien, un poisson ou même un rossignol… Face à une société où chacun prend son rôle très au sérieux, il va cheminer en quête de sens et de liberté. D’un décor mobile aux multiples facettes vont surgir un dromadaire professeur d’université, un carabinier qui sait où sont les frontières, un chapelier qui impose un couvre-chef triangulaire… et d’autres créatures hautes en couleur ! Adapté des Aventures de Peddy Bottom de Stefan Themerson, ce spectacle surréaliste proposé par la compagnie « Le paradoxe du singe savant », mêle l’humour et la poésie aux questions existentielles de la liberté et de l’identité. 10 h et 14 h, palais des congrès et de la culture de Loudéac - Tarif : 4 € / 6 €. Réservations au 02 96 28 65 50 - Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

VENDREDI 16/12

Tom Villa « Les Nommés sont… » Après C8, France Inter, TF1 et France 2, Tom Villa monte sur scène… Le comédien et chroniqueur a enfilé son smoking pour une cérémonie de remise de prix bien personnelle : de l’écologie aux médias, des réseaux sociaux au racisme, des gilets jaunes aux mariages à thèmes, de la chirurgie esthétique aux religions, Tom nous raconte la société avec humour en ne se moquant que d’une seule personne avant tout : lui-même… Humoriste, auteur, chroniqueur, Tom Villa apparaît comme étant un véritable couteau suisse. Un one man show jubilatoire. Avec comme à la radio, cet art délicat d’être piquant et doux. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : Plein : 22 € ; Réduit : 15 € ; Abonné : 13 €. Réservations au 02 97 25 06 16 - Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

• 23


vendredi 13/01

Carnav(oc)al des animaux Au départ il y a une idée complètement folle. Intrigué par les différents animaux évoqués par Camille Saint Saëns dans sa célèbre partition, où l’éléphant côtoie la tortue, le cygne et autres kangourous sous le regard du lion, Gildas Pungier a envie de leur donner la parole ! Qu’ont-ils donc à nous raconter ? Pour cela il faut s’atteler à une tâche immense, faire comme si la musique de Saint Saëns était l’accompagnement d’une composition dont les parties vocales auraient disparu dans un cataclysme et qu’il s’agirait de reconstituer, d’inventer ! Avec la complicité d’Emmanuel Suarez qui imagine l’histoire et les textes des chansons, Gildas Pungier crée une version unique de l’œuvre en écrivant les parties de chœurs sur la partition. Les illustrations de Grégoire Pont, conçues et projetées en direct, transforment ce spectacle en un concert dessiné plein d’humour et de tendresse. Un spectacle présenté en partenariat avec l’opéra de Rennes avec 12 chanteurs, 10 musiciens, 1 chef, 1 récitant et 1 dessinateur pour cette création d’exception ! 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 22 € ; réduit, 15 € ; abonné, 13 €. Réservations au 02 97 25 06 16. Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

MARDI 17/01

PARPAING Enfant unique élevé par une mère fragile et un père alcoolique, la vie de Nicolas Petisoff prend un nouveau tournant lorsqu’il découvre qu’il a un frère et une sœur et que sa mère biologique, âgée alors de dix-sept ans, a été forcée de l’abandonner à la naissance. « À qui les secrets de famille font-ils du bien ? », telle est l’interrogation principale de Parpaing. Accompagné sur scène d’un musicien et de vidéos, le comédien raconte son parcours, les évènements qui ont construit son identité (son adoption, sa famille adoptive, l’alcoolisme et la tentative de suicide de son père, l’acceptation de son homosexualité, le mariage pour tous, son métier, ses ami.e.s...). Un spectacle sur la résilience, façonné d’émotions. Un moment intime et bouleversant, à partager. 20 h 30, palais des congrès et de la culture de Loudéac. Tarif : 7 € / 11 € / 14 €. Réservations au 02 96 28 65 50. Courriel : pcc@ville-loudeac.fr

JEUDI 19/01

Le syndrome du banc de touche Le banc de touche est la salle d’attente des incertains, des timides, des maladroits, des sensibles, des douteux, des précaires, des suiveurs, des rêveurs... Un sas de sécurité pour toute personne encline aux doutes et à la peur de l’échec. Il y a 20 ans, Aimé Jacquet gagnait la Coupe du monde et Léa rêvait de devenir comédienne. Aujourd’hui, Aimé Jacquet est entré dans l’histoire et Léa est restée sur la touche à l’image des footballeurs remplaçants. En proie à une crise de légitimité, la jeune femme décide de s’auto-titulariser en suivant les pas du sélectionneur de l’équipe de France. Parallèle drôle et touchant entre la vie de comédienne et le quotidien des footballeurs remplaçants, « Le syndrome du banc de touche », est une déclaration d’amour à la loose et à tous les moments de doute qui nous poussent chaque jour à devenir la personne qu’on devrait être. Dirigée avec précision par Julie Bertin (du Birgit Ensemble), Léa Girardet déroule un véritable marathon théâtral bourré d’humour et de poésie : elle saute, plonge, s’échauffe et danse sur « I Will Survive ». D’une blessure d’ego à l’amour du sport, elle signe un spectacle qui frappe par sa simplicité et sa franchise. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 15 € ; réduit, 10 € ; abonné, 7 €. Réservations au 02 97 25 06 16. Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

24 •


vendredi 20/01

Alizarina Quartet

Alizarina Quartet propose des compositions qui s’inspirent d’éléments traditionnels, une épopée sonore de la Bretagne à la Roumanie, parfois infusée d’une chaleur orientale ou sud-américaine. Le tout est guidé par la clarinette aux accents klezmer et classique, et soutenu par un tapis électronique qui donne une rythmique franche et vivante. Quelques élèves de l’école de musique du Mené ont collaboré avec Alizarina en fin d’année 2022 et présenteront le fruit de leur travail sur scène. En première partie, l’ensemble vocal 100 % local : les Moniqu’Hard. Nées en 2016, les « Monique » viendront nombreuses vous charmer avec des chants glanés aux quatre coins du monde. 20 h 30, centre culturel Mosaïque de Collinée - Le Méné. Tarifs : abonné, 3 € (- de 18 ans) et 7 € ; plein, 5 € (- de 18 ans) et 13 € Réservations au 02 96 31 47 69 - mosaique@mene.fr

VENDREDI 20 ET SAMEDI 21/01

LES NUITS DE LA LECTURE Les Nuits de la Lecture 2023 vont vous faire peur ! Vendredi 20 et samedi 21 janvier, la médiathèque ouvre ses portes au public pour accueillir tous ceux qui souhaitent partager avec plaisir et frissons, le livre et la lecture. Dans la médiathèque : le vendredi à 18 h 30, soirée pyjama lecture : seront proposées des lectures frissonnantes pour les 3-6 ans, accompagnés d’un adulte et leurs doudous. Le samedi, le comédien Titus de la compagnie Caus’ toujours, passera la journée avec nous pour aborder la peur avec un humour cinglant. L’après-midi, récits contés qui évoquent le monde fascinant et angoissant des rêves (à partir de 7 ans) et à 20 h, une conférence décalée sur les dangers de la lecture (à partir de 12 ans). Pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre sur réservation : www.lequatro.fr

vendredi 27/01

L’Orchestre National de Bretagne

invite Philippe Cassard et Natalie Dessay

Qui de mieux pour présenter ce programme 100 % mozartien que deux étoiles de la scène musicale française, le pianiste et chef d’orchestre Philippe Cassard et la soprano mondialement connue Natalie Dessay. À cette occasion, les invités de l’Orchestre National de Bretagne ont concocté un programme proche d’un mini opéra symphonique. La Symphonie n°29 est l’une des plus lumineuses et dramatiques de Mozart, elle sera le point de départ de ce programme lyrique par excellence. L’air de concert Ch’io mi scordi di te et l’extrait des Noces de Figaro, Dove sono i ben momenti nous rappelleront les grandes œuvres scéniques de Mozart. Enfin, le Concerto pour piano n°22 révèlera la musicalité et la virtuosité de nos musiciens. 20 h 30, au palais des congrès de Pontivy. Tarif : plein, 27 € ; réduit, 24 € ; abonné, 20 €. Réservations au 02 97 25 06 16. Courriel : billetterie@ville-pontivy.fr

DIMANCHE 29/01

Les Frères Parenthoën Avec la musique traditionnelle vannetaise comme aire de jeu, leur biniou à bouton, leur bombarde à quatre cordes et leur voix comme moyen d’expression, les Frères Paranthoën offrent aux spectateurs un répertoire singulier, des couleurs musicales osées et un style assumé. Interprétant uniquement des airs du fonds traditionnel, ils montrent dans leur précédent disque leur aisance d’interprétation de musique de concert. 15 h, pôle culturel Le Quatro de Baud. Entrée libre sur réservation : www.lequatro.fr

• 25


CINÉMA

Vert de Rage, engrais maudit Les engrais phosphatés sont essentiels à l’agriculture moderne, notamment pour les cultures de pommes de terre, le légume préféré des Français. Au Maroc, le pays qui détient les plus grandes réserves de phosphate, des habitants se plaignent des impacts de la production d’engrais sur leur environnement et leur santé. Mais ils manquent de données scientifiques. Malgré les pressions, une équipe de journalistes, en collaboration avec des scientifiques de l’hôpital public français, partent à la recherche des preuves de la contamination au Maroc mais aussi en France. Avec près de 150 prélèvements, ils mettent au point une étude inédite sur un poison caché dans ces engrais et qui contamine les pommes de terre. Ce poison, c’est le cadmium, un métal lourd cancérigène. On le retrouve dans notre assiette et en bout de course, dans notre corps. Leurs révélations feront l’actualité et feront changer la loi.

FEST IVAL ALIMENTERRE Lancé à l’occasion de la Journée mondiale de l’alimentation, le 16 octobre dernier, le festival Alimenterre se poursuit jusqu’au 21 novembre. Depuis plus de 15 ans, il sensibilise le grand public et propose des pistes d’actions concrètes pour contribuer au droit à l’alimentation. Pour la première fois, en partenariat avec le pôle économie sociale et solidaire et Biocoop Callune, il se décline aussi en Centre Bretagne avec la projection de films à Pontivy, Loudéac et Locminé. Vous le saviez ? 80 % des personnes qui souffrent de la faim dans le monde sont ceux qui nous nourrissent, c’està-dire des paysannes et paysans ! En Europe comme en Afrique nos modèles agro-industriels menacent l’environnement et creusent les inégalités. Les conséquences de la pandémie de Covid-19 et de la guerre en Ukraine posent la question de l’accessibilité pour toutes et tous à une alimentation saine, en quantité suffisante et à coûts raisonnables, en un mot, de notre droit à bien nous nourrir pour rester en bonne santé. Partout en France des milliers d’acteurs se mobilisent pour proposer des espaces de débats autour de l’alimentation. Cette année, les documentaires sélectionnés mettent l’accent sur les impacts des pesticides, les conditions de vie des producteurs en France, les mécanismes de l’aide alimentaire, la disparition de la biodiversité. Des projections suivies d’un débat seront ainsi proposées à Pontivy, Loudéac et Locminé.

Lundi 7 /11, 18 h et 20 h 30, cinéma Rex, à Pontivy. Tarif : 4 €. Jeudi 10/11, 20 h 30, cinéma Le Club, à Locminé. Tarif : 4 €.

La part des autres En 1960, une promesse a été faite aux femmes et aux hommes de ce pays : celle de les nourrir tous de manière satisfaisante. Cette promesse, le complexe agro-industriel construit pour moderniser l’agriculture ne l’a pas tenue. C’est un double appauvrissement que l’on observe aujourd’hui, celui des producteurs et celui des consommateurs. Plus que jamais l’alimentation, qui est au coeur des échanges humains, possède cette capacité à inclure et à exclure. Elle trace une frontière intolérable entre ceux qui ont le choix et ceux pour qui l’alimentation est source d’angoisse et de honte. Les pieds dans les champs céréaliers de Quentin ou la garrigue de Nathalie, au détour d’une discussion sur la bonne nourriture avec David, dans le quartier de Keredern à Brest ou auprès des bénévoles et dans les files d’attente de l’aide alimentaire, La Part des autres pose le regard sur une multitude de situations vécues. Ces situations réunies permettent de questionner le système agricole dans son ensemble, jusqu’à imaginer une sécurité sociale de l’alimentation… Mercredi 16 novembre, 19 h, amphi Loudéac Centre Bretagne Communauté, 4/6 boulevard de la Gare, à Loudéac.


? Ne la ssons pas le hasar trier pour n?us.

STOP

Je ne mets pas dans la poubelle jaune

?

Sac noir

Verre

Produits d’hygiène

Restes alimentaires

Le tri, restons maître du jeu. Un doute ?

Le département change de logo ! An Departamant a cheñch logo !

sittommi.bzh

ou

02 97 07 13 15


ANIMAT IONS

MARCHÉS ET ANIMAT IONS DE NOËL Vous souhaitez plonger dans la magie de Noël ? De Loudéac à Pontivy, en passant par Baud ou Trévé, de nombreuses communes mettent les petits plats dans les grands pour vous faire passer de joyeuses fêtes de fin d’année. Marchés, jeux, concerts, animations de rue, rencontre avec le Père Noël… Programme non exhaustif des animations proposées dans le Centre Bretagne. Loudéac

Baud

Vendredi 9 décembre

dimanche 18 décembre

À partir de 18 h 30, lancement des illuminations et chorale de Noël. Place de l’Église

• De 10 h à 18 h, marché de Noël dans le centre-ville. Nombreuses animations : balade en poney, présence du père Noël, manège, spectacles de rue… Descente au flambeau en fin d’après-midi en direction du conte pyrotechnique. • 18 h 30, conte Pyrotechnique de Noël au Parc de la Coulée Verte : « La grande tournée du Père Noël ».

Dimanche 11 décembre À partir de 14 h, animations festives en présence du Père Noël. Maquillage, goûters, espace photos et plein de surprises ! Place de l’Église

Samedi 17 et dimanche 18 décembre À partir de 10 h, marché de Noël avec artisans et producteurs locaux : gastronomie, bien-être, bijoux, créations, accessoires… Spectacles de rue et féérie de Noël. Foyer municipal, place Moncontour et place de l’Église

Dimanche 18 décembre À 19 h, feu d’artifice « Conte de Noël ». Boulevard Victor-Étienne

Pontivy Vendredi 16 décembre

Patinoire Une patinoire synthétique sera installée dans les locaux des nouvelles halles. Ouverte les 10 et 11 décembre et 17 et 18 décembre ; en semaine pendant les vacances jusqu’au 31 décembre. À partir de 6 ans ; 2 € la demi-heure. Prévoir des gants. Prêt de casque (prévoir le sien est tout de même conseillé), coudières et genouillères sur place. Pour patienter si la piste est bondée, découvrez l’Eisstock, un jeu de quille alpin dont les règles se rapprochent de la pétanque.

Les marchés dans les communes

19 h, ouverture du marché et concert de l’orchestre d’harmonie municipale. Place du Martray

Samedi 19/11

Dimanche 11/12

• Gomené

Samedi 17 et dimanche 18 décembre

• Saint-Barthélemy

• Melrand • Trémorel • Plouguenast - Langast

Vendredi 16/12

Dimanche 27/11

• Guerlédan

• Guénin • Trévé • La Chèze • Saint-Gilles-Vieux-Marché

Samedi 17/12

• De 10 h à 19 h, marché de Noël. Manège pour enfants à la Plaine, jeux en bois dans les rues médiévales, village du Père Noël sur la place du Martray (photos avec le père Noël à partir de 15 h), concerts, spectacles de rue… • De 14 h à 19 h des allers-retours gratuits sont possibles pour relier le parking Jégourel (près du siège Pontivy Communauté) et le cœur de Ville en cheval attelé.

Samedi 17 décembre

Dimanche 20/11

Samedi 3/12

• Matin, marché du château, place des Ducs de Rohan. • 14 h 30, départ de la Plaine du Père Noël accompagné de ses lutins et de la Kerlenn Pondi. • De 17 h à 19 h, sculpture sur glace rue Lorois.

• Uzel • Le Mené- Plessala • Guerlédan - Saint-Guen • Corlay • Merdrignac

Dimanche 18 décembre

Dimanche 4/12

• 14 h 30, départ de la Plaine du Père Noël accompagné de ses lutins et de la Kerlenn Pondi. • De 14 h à 19 h, balades en poney autour château. • De 18 h, Bigoudènes Light, spectacle chorégraphié aux costumes de lumière.

28 •

• Le Mené - Le Gouray • Le Mené - Saint-Gouéno • La Prenessaye

• La Chapelle-Neuve • Trévé • Gomené

Dimanche 18/12 • Plumieux


place à noël ! Les rendez-vous Vendredi 9 décembre - à partir de 18h30 Lancement des illuminations et chorale de Noël Place de l’Église. Animations, chocolat et vin chaud.

Dimanche 11 décembre - à partir de 14h Animations festives* Place de l’Église. En présence du Père-Noël. Maquillage, goûters, espace photos et plein de surprises !

Sam. 17 et dim. 18 décembre - à partir de 10h Marché de Noël, spectacles de rue et féérie de Noël* Foyer municipal, Place Moncontour et Place de l’Église. Artisans et producteurs locaux : gastronomie, bien-être, bijoux, créations, accessoires… Les idées cadeaux ne manqueront pas ! Food trucks.

Dimanche 18 décembre - 19h Feu d’artifice « Conte de Noël » Boulevard Victor Etienne. *En partenariat avec Loudéac Entreprendre EQ w w w. v i l l e - l o u d e a c . f r

et grands

ur

its et

me ennttss em g ge a a g nng

Me M ess ee

Idé es

c

po

Un assortiment varié et de qualité à des prix abordables pour : jouer en apprenant, développer l'esprit curieux, ouvrir sur le monde, tisser du lien, favoriser les échanges intergénérationnels. respon sables ux a de a

p

Boutique curieuse et éco-responsable spécialisée dans la vente d'articles ludoéducatifs, papeterie, carterie, déco et autres curiosités.

Frugalité, Frugalité, économie économie circulaire, circulaire, réduction réduction des des déchets, déchets, sensibilisation sensibilisation à à l'écologie, l'écologie, à à l'environnement, l'environnement, à à l'humain. l'humain.

26, rue du Pont 56300 Pontivy 02 97 39 05 28 lamallettedesophie@gmail.com

Ouvert du mardi au samedi de 10 h à 13 h et de 14 h 30 à 19 h.

hiie ph op o osso e l l i i hh

Maa M pp

Mallette ...

Plongez votre main dans la

La La bienveillance, bienveillance, l'empathie, l'empathie, la la connaissance, connaissance, le le partage partage au au profit profit d'une d'une bonne bonne santé santé culturelle. culturelle.


PUBLI

Magasin BIO Fruits & légumes de saison Vrac • Produits locaux Boucherie

100% BIO Équitable, Solidaire & Engagé

PONTIVY 2 rue Colette Besson

m 02 97 25 63 73 Du lundi au samedi : 9h-19h

LOCMINÉ ZA Talvern

m 02 57 47 02 35 Du mardi au samedi : 10h-12h30 et 14h-19h

LOUDÉAC

BAUD

Zone Ker d’Hervé (à côté d’Intersport)

79 route de Pontivy

m 02 96 67 10 69

m 02 97 25 85 90

Du lundi au jeudi : 9h30-12h30 et 14h-19h Vendredi et samedi : 9h30-19h

Du lundi au jeudi : 9h30-12h30 et 14h30-19h Vendredi et samedi : 9h30-19 h


PUBLI

Agence de communication BREIZH TANDEM, L’AGENCE DE COMMUNICAT ION EN CENTRE BRETAGNE QUI DÉVELOPPE LA VISIBILITÉ DES ENTREPRISES & DES COLLECT IVITÉS Lancée en avril 2021, l’agence de communication Breizh tandem basée à Pontivy est spécialisée dans le développement de sites internet vitrines et de vente en ligne. Aujourd’hui, elle travaille avec une soixantaine de clients en Bretagne. Entretien avec Elodie Bernard & Antoine Guillaume, les 2 co-fondateurs de l’agence. Elodie et Antoine, qui êtes-vous ? Elodie : Nous avons 28 ans et habitons Noyal-Pontivy. Nous sommes un duo dans la vie pro et perso. Tous les deux diplomés d’un BAC+5 en communication, nous avons eu l’opportunité de travailler durant 1 an en Australie et au Canada. Avant Breizh tandem, nous avons fait notre expérience au sein de services communication d’entreprises et de collectivités. Nous sommes passionnés de course à pied et sommes adeptes des rendez-vous sportifs du dimanche matin.

Pourquoi avoir créé votre agence de communication Breizh tandem ? Antoine : Après nos études, nous parlions régulièrement de notre envie d’entreprendre dans le secteur de la communication. Pour être totalement transparent, nous pensions créer notre agence d’ici quelques années. En 2021, un plan de licenciement a été mis en place dans l’entreprise où Elodie travaillait. Nous l’avons abordé comme une opportunité de rebondir professionnellement et de lancer notre projet. Nous avons débuté en tant qu’auto-entrepreneurs ce qui m’a permis de conserver mon emploi en parallèle et ainsi de s’assurer de la viabilité du projet. Après quelques mois, nous nous sommes associés en créant la SAS Breizh tandem.

Quels services proposez-vous ? Antoine : Nous sommes une agence de communication. L’objectif est d’offrir une solution globale à nos clients en répondant à tous leurs besoins pour développer leur visibilité. De par nos profils complémentaires, nous sommes en mesure d’accompagner les entreprises, collectivités et associations dans leurs projets web et graphiques. L’agence est organisée en deux pôles. D’une part le graphisme avec la conception d’identités visuelles (logo) et de supports de communication (carte de voeux, affiche, brochure, flyer…) et d’autre part, l’activité web avec le développement de sites internet, le référencement et la gestion des réseaux sociaux.

L’encrage locale semble vous tenir à cœur. Pourquoi ? Elodie : Nous travaillons sur toute la région et au-delà. Originaires du centre Bretagne nous avons particulièrement envie de rayonner

sur nos terres. A travers cet engagement territorial nous souhaitons être acteurs de proximité en accompagnant les entreprises et collectivités dans leurs projets de communication. D’autant plus que nous sommes convaincus qu’il y a de beaux projets à mener sur le bassin Pontivy-Loudéac. Nous voulons également montrer aux jeunes que le Centre Bretagne n’est pas un choix par défaut pour travailler mais bien une vraie solution pour développer son avenir professionnel.

Le secteur de la communication est très concurrentiel, comment tirez-vous votre épingle du jeu ? Elodie : La communication est un domaine en perpétuel évolution. C’est pourquoi nous nous formons et développons de nouvelles compétences pour proposer à nos clients ce qu’il y a de mieux. Antoine vient d’ailleurs de suivre une formation pour développer des sites internet éco-conçus. Désormais incontournables pour les entreprises et les collectivités, les sites internet passent au vert pour une formule plus respectueuse de l’environnement. A notre echelle, nous souhaitons nous engager dans une démarche responsable et durable en adéquation avec les enjeux environnementaux.

Vous venez de prendre vos quartiers à Pontivy. Quelle suite pour Breizh tandem ? Antoine : En effet, depuis septembre nous sommes installés 1 rue Jean Jaures à Pontivy. C’était indispensable pour être au plus proche de nos clients et pour développer l’entreprise. Cette première étape nous permet également d’agrandir notre équipe. Erwan nous a rejoint le 17 octobre en tant que chargé de communication. Son arrivée permet d’ajouter de nouvelles cordes à notre arc et de développer notre clientèle. L’année 2023 annonce de belles perspectives de développement.

Breizh tandem 1 rue Jean Jaures à Pontivy 02 79 93 93 76 contact@breizh-tandem.fr www.breizh-tandem.fr


LES COUPS DE COEUR de LA LIBRAIRIE

LIRE

« RENDEZ-VOUS N’IMPORTE OÙ »

28, rue du Pont - Pontivy - 02 97 07 00 48

« Blanc »

Sylvain Tesson Gallimard « Avec mon ami le guide de haute montagne Daniel du Lac, je suis parti de Menton au bord de la Méditerranée pour traverser les Alpes à ski, jusqu’à Trieste, en passant par l’Italie, la Suisse, l’Autriche et la Slovénie. De 2018 à 2021, à la fin de l’hiver, nous nous élevions dans la neige. Le ciel était vierge, le monde sans contours, seul l’effort décomptait les jours. Je croyais m’aventurer dans la beauté, je me diluais dans une substance. Dans le Blanc, tout s’annule – espoirs et regrets. Pourquoi ai-je tant aimé la pureté ? » Quoi de mieux pour présenter ce livre que les mots de l’auteur, dont on sait combien ils sont toujours savoureux. Le nouveau livre de Sylvain Tesson, après La panthère des neiges, est une nouvelle invitation au voyage.

« La dernière reine » Jean-Marc Rochette Casterman

Nous restons dans les Alpes mais nous les parcourons cette fois en bande dessinée. Après Ailefroide ou encore Le loup, Rochette se surpasse avec La dernière reine. Édouard Roux est une gueule cassée de 14-18. Jeanne, une sculptrice de talent lui redonne un visage et l’introduit dans le milieu des artistes de Montmartre, qui inventent et créent au rythme des chansons d’Aristide Bruant. Reconnaissant (et amoureux !), il lui fera découvrir le Vercors. De là, l’amour, le drame, la beauté, l’injustice, la nature, l’homme, et la dernière reine, une ourse abattue au début du XXe siècle, lorsqu’Édouard était enfant. La dernière, vraiment ?

« Dans l’océan - cherche et trouve 100 animaux » Philippe Jalbert Éditions Gautier-Languereau

Après le magnifique Dans la forêt avec ses teintes oranges, nous sommes cette fois-ci invités à plonger dans l’océan à la recherche d’animaux marins bien cachés, mais aussi de quelques intrus - une brosse à dents, une cannette de soda... Nous parcourons les mers dans un univers graphique magnifique aux traits de crayon noir tout en finesse, éclairé de touches de vert, et on s’amuse, les petits comme les plus grands, à compter et à repérer ici deux hippocampes, là une pieuvre, et là encore une raie manta. Un bel album cherche et trouve à la fois ludique et plein de poésie, à mettre entre toutes les mains !

« Le couple et l’argent » Titiou Lecocq L’iconoclaste

Pourquoi les hommes sont plus riches que les femmes ? Plus qu’une question, c’est un fait : dès l’enfance, les garçons reçoivent plus d’argent de poche que les filles. Adultes, à poste égal, les femmes sont moins bien payées que les hommes. Et le couple accentue encore les inégalités : au cours de la vie à deux, les inégalités ne cessent de se creuser, sans qu’aucun des deux ne s’en rende vraiment compte. Après le remarqué « Les grandes oubliées (Pourquoi l’Histoire a effacé les femmes) », Titiou Lecocq va, avec sa plume vive et piquante, décortiquer et analyser les faits et les statistiques. Un pas de plus vers la prise de conscience, des pistes de réflexion et de solutions... de quoi alimenter les réflexions de chacun et chacune d’entre nous !

« Les 5 terres » Tome 9 - Ton rire intérieur Llewelyn et Lereculey, sur une idée de David Chauvel Delcourt

Encore une bande dessinée mais une fois n’est pas coutume, il s’agit cette fois d’une série, dont le tome 9 vient de sortir. Je vous entends d’ici penser « oh encore une série, c’est long, ça prend de la place, ça n’en finit jamais… ». Je vais vous répondre comme si vous étiez devant Netflix : celle-ci vaut le coup d’être « bingée » ! Oui, il s’agit d’animaux aux comportements humains, oui cette série se passe dans un cadre imaginaire. Mais quelle subtilité, quelle intelligence, quel suspense ! Ça foisonne de personnages, d’intrigues qui se mêlent et s’entremêlent, ça parle de pouvoir, de survie, de passions. On commence à lire la série en soupirant « 9 tomes… », on la finit en se disant « seulement 9 tomes, vivement le 10e ! » Addictif !

32 •

« Nouvelles contRées » Olibrius Une fois n’est pas coutume, ce n’est pas d’un livre dont il est ici question, mais d’un « objet ludique non identifié », un jeu coopératif original qui nous emmène en exploration au sein de nos propres bibliothèques, dans un voyage exotique à l’intérieur de n’importe quel roman, choisi avec soin, ou complètement au hasard ! Un joueur lit secrètement quelques lignes et y associe une des images fournies puis il lit ces lignes aux autres joueurs qui doivent retrouver l’image associée. À cela s’ajoutent des missions variées qui permettent de décortiquer le texte et, de péripéties en péripéties, d’avancer dans le livre et de se rapprocher de la victoire. Une façon ludique et originale de re-découvrir sa propre bibliothèque, à deux, en famille ou entre copains ! Communication, lecture et imagination sont au rendez-vous, pour 2 à 6 joueurs à partir de 10 ans !


22e édition

LA CULTURE EN BRETAGNE CENTRE

Oct. 2022 Mars 2023

POUR QUI ?

Conception : Loudéac communauté • Oct. 2022 • Crédit photo : Shutterstock • Ne pas jeter sur la voie publique • Impression : Imprimerie du Centre Bretagne

par des professionnels du livre et de la lecture

www.bretagnecentrebiblio.bzh

Les élèves de 3e, 2de et CAP des collèges et lycées, et les usagers des médiathèques et des bibliothèques du territoire.

Bretagne Centre


SOLIDARITÉ

Système d’Echange Local

UN RÉSEAU QUI NE MANQUE PAS DE SEL Tisser du lien social et échanger des biens ou des services avec une monnaie fictive… Telles sont les valeurs partagées par les associations qui pratiquent le système d’échange local (SEL). En Centre Bretagne, on en compte trois : à Pontivy, à La Motte et à Rohan. Né au Canada dans les années 80, le système d’échange local s’est développé en France à partir du milieu des années 90. Aujourd’hui, on compte plus de 800 associations de ce type sur le territoire. Dans le centre Bretagne, son apparition date de 2011 avec la création de l’association Troc’Sel, à Pontivy. Depuis, deux autres sont nées : Les Troqueurs de Lin, à La Motte et Roc’Han Sel, à Rohan. Si jusqu’à présent elles ont fonctionné en totale autonomie, les trois associations, qui regroupent au total près d’une centaine d’adhérents, viennent de jeter les bases d’une coopération régulière. Une première rencontre a eu lieu à la fin du mois de septembre et une seconde devrait être organisée pendant la période des fêtes de Noël. « Cette première rencontre nous a donné envie de continuer », se réjouissent les responsables des trois associations.

Mais le SEL, c’est quoi exactement ? « Le système d’échange local permet à la fois de créer du lien social et surtout d’échanger des biens et des services avec une monnaie fictive qui n’a pas de valeur monétaire mais une valeur temporelle », explique Laurence Derian, responsable de l’association Troc’Sel. La palette des biens et des services qui peuvent être proposés est particulièrement vaste. Cela peut aller des fruits et légumes du jardin à différents petits travaux en passant par la garde d’enfant ou le dépannage d’un ordinateur. « Chacun peut offrir ses compétences et son temps à l’autre », précise Morgan Mével, de Roc’Han Sel. Mais pas question de faire de l’ombre aux professionnels. « Ici, il s’agit plutôt de coup de main et de dépannage occasionnel », assure Marie-Luce Pichaud, des Troqueurs de lin. Afin d’aller plus loin que le simple troc des biens et services, chaque groupe définit une unité de mesure qui régit les échanges et permet la réciprocité. À Pontivy, il s’agit de la

34 •

fleur de sel ; à La Motte, c’est la fleur de lin et à Rohan, le Roc. L’unité est basée sur le temps, et pour chacune d’elles, une heure correspond à 60 unités. Lors de chaque transaction, un bon d’échange est établi entre les deux adhérents impliqués. Le rôle de l’association est de mettre en lien les annonces (offres et demandes) et les adhérents. Chacun tient ses comptes d’unités de valeur qui peuvent être supervisés par l’association, une fois par an. L’intérêt est de développer une économie solidaire et locale. Chaque membre profite de biens et des services, en offrant à son tour biens et services. « Faire partie d’un SEL permet ainsi de sortir de l’isolement, de bénéficier d’un réseau d’entraide et de prendre conscience de ce que l’on a à offrir à d’autres personnes », assurent les responsables. Un réseau d’entraide et d’échange qui entend aussi et surtout privilégier la convivialité. À chaque fois, les bourses locales d’échanges ou les ateliers de groupes se terminent par un repas où chacun emmène des mets pour partager avec les autres.

Les Troqueurs de Lin - La Motte Marie-Luce Pichaud – 06 26 96 19 49 les.troqueurs.de.lin@gmail.com

Troc’Sel - Pontivy Laurence Derian – 06 15 51 00 61 trocselpontivy@gmail.com

Roc’Han Sel - Rohan Morgan Mével – 06 52 15 43 44 rochansel@gmail.com


IL Y EN A POUR TOUS LES GOÛTS !

UN PROJET ? prolongation du

BONUS ÉCOLOGIQUE jusqu'à

6000€

pour toute commande jusqu'au 1er janvier 2023

P����� ��n���-v�u� �� �i���

VOLKSWAGEN VOLKSWAGEN PONTIVY LORIENT - 02 97 25 66/66PONTIVY

Pour les trajets courts, privilégiez la marche le vélo. #SeDéplacerMoinsPolluer Pour les trajets courts, privilégiez la marche ou ou le vélo. #SeDéplacerMoinsPolluer Pour obtenir les valeurs d'émissions de CO2 : www.volkswagen.fr Pour obtenir les valeurs d’émissions de CO2 : www.volkswagen.fr


HISOIRE

Histoire de Napoléonville

APPRENDRE EN S’AMUSANT « Les dessous de Napoléonville », tel et le nom d’un jeu de société imaginé par l’archiviste de la ville de Pontivy, Jérôme Lemesle. Un jeu qui permet de découvrir de façon ludique, l’histoire du développement urbanistique et architectural de la cité. L’histoire de Pontivy en général et celle de Napoléonville en particulier… Jérôme Lemesle connaît bien. Et pour cause ! Titulaire d’un master d’histoire et d’un master d’archiviste, il dirige le service des archives municipales de la ville de Pontivy depuis dix ans. Dix années au fil desquelles ce Malouin d’origine s’est forgé une culture encyclopédique sur l’histoire de la cité des Rohan. Il est vrai que pour assouvir sa soif de connaissances, il ne manque pas de matière. Le fonds d’archives de la ville de Pontivy est particulièrement riche. Du XVIe siècle à nos jours, il se compose en effet de documents stockés dans des milliers de boÎtes sur près de 800 mètres linéaires ! « Les documents sur la période du Moyen Âge sont rares, admet Jérôme Lemesle. Nous disposons en revanche d’un fonds particulièrement riche sur la deuxième partie du XIXe siècle et la construction de Napoléonville. » Au quotidien l’activité de l’archiviste est multiple. Outre la récupération de documents légués à la ville et leur classement, il s’assure de leur bonne conservation. Dans la salle de lecture, il apporte une aide précieuse aux étudiants qui planchent sur un mémoire ou aux amateurs qui souhaitent en savoir plus sur leur ville ou sur leur

36 •

propre histoire. Enfin outre l’accueil des classes et de groupes il répond régulièrement aux demandes du service urbanisme de la ville. Depuis son arrivée, il a également régulièrement participé à la réalisation d’expositions présentées à la médiathèque. Ce fût notamment le cas pour celle consacrée au 100e anniversaire de l’armistice de 1918, celle portant sur Pontivy et le Blavet ou encore celle consacrée à l’histoire de la compagnie des sapeurs-pompiers de la cité.

Entre Monopoly et Trivial Pursuit Depuis cet été, Jérôme Lemesle est également le concepteur d’un jeu de société qui permet de découvrir l’histoire de Napoléonville de façon ludique. « Les archives départementales ont déjà créé des jeux sur les châteaux ou sur l’histoire du Morbihan, rappelle le créateur. Il s’agit d’un mélange de Monopoly et de Trivial Pursuit. » À la différence près qu’ici, l’argent est remplacé par le cerveau et la culture ! Le jeu se compose de quatre thèmes, déclinés par quatre couleurs, qui respectent les grandes périodes de l’évolution de la ville. Le vert porte ainsi sur la création et les projets

d’aménagement de Napoléonville. Le rouge permet de découvrir la période de construction jusqu’à l’art nouveau et les années 1900. Le bleu est spécialement consacré aux bâtiments publics et le jaune aux industries et aux commerces de la ville. « Au fil de la partie, le joueur va aménager le quartier napoléonien et construire les monuments emblématiques de Napoléonville en répondant à des questions sur l’histoire et l’architecture, mais également à des questions plus générales sur l’histoire de la ville », explique le créateur. Les bonnes réponses permettent d’avancer, de gagner des cartes et des maisons, conçues par l’atelier Fab Lab de l’espace Kénéré, que le joueur peut disposer sur le plateau de jeu. Imaginé pour des enfants âgés de 7 à 11 ans, le jeu a été testé et approuvé par les écoliers avant d’être présenté au grand public, lors des journées du patrimoine, au mois de septembre dernier. Pour l’instant, l’unique exemplaire ne pourra être utilisé que dans la salle des archives de la médiathèque. Dommage ! À moins que la ville de Pontivy n’ait la bonne idée d’en décider autrement et de favoriser sa commercialisation pour le grand public ?


26 & 27

NOVEMBRE 2022

À GAGNER

UN WEEK-END

pour 2 personnes à LISBONNE

Offert par :


RANDONNÉE

Pratique Départ : parking de l’église de Melrand

Circuit de Pont Samoël

SILFIAC

Distance : 9 km Temps : 2 h 15 Niveau : moyen

Le Guelhouit, en breton « kelhoet », désigne l’hermitage du bois. Ce circuit botanique vous entraîne à la découverte d’un patrimoine remarquable où se mêlent nature et patrimoine bâti : arbres remarquables, cours d’eau, chemins creux, ponts, moulins et chapelle.

 Calvaire de Saint Isidore

 Chapelle du Guelhouit et sa Scala

Au départ du parking, prenez à droite par la rue du Guelhouit et continuez pendant 500 m jusqu’au village de Talroc’h. Prenez le sentier sur la gauche pour passer devant le calvaire Saint-Isidore. Édifié en 1821, il est l’œuvre des frères Cabedoche, maçons et sculpteurs. Le calvaire est dédié à saint Isidore, patron des laboureurs et édifié à l’initiative de Joachim Ezouannic, sur ses terres de Talroc’h.

Au fil de l’eau, l’ancien chemin des meuniers puis une courte ascension vous mènent vers le coteau voisin d’où vous surplombez la vallée de la Sarre. Classée Natura 2000, cette vallée abrite 15 espèces d’intérêt européen notamment la loutre d’Europe et le saumon atlantique. Redescendez vers le ruisseau de la Sarre, une longue passerelle vous conduit près de la chapelle du Guelhouit, de sa Scala et de sa fontaine. Édifiée en 1683, à l’emplacement d’un ancien sanctuaire, la chapelle honore saint Isidore et Notre-Dame. Le pardon attirant les foules, une scala fut construite en 1885 pour accueillir la grand-messe en plein air. Classé monument historique depuis 2003, le site est situé dans un écrin de verdure. Prenez le chemin boisé derrière la fontaine, pour un retour vers Talroc’h et le bourg.

 Moulin de Poul Après la petite route, prenez sur la droite pour entrer dans le bois de Boterff par un sentier. Hêtres, chênes et châtaigniers partagent ce bois avec des conifères (pins sylvestre, épicéas…). À la sortie du bois, une voie bitumée vous mène dans la vallée voisine, celle du ruisseau de Kervalan. Après avoir suivi ce ruisseau, une petite route vous conduit au Moulin de Poul. Une fois passé devant l’ancien moulin, traversez le pont datant de l’Ancien Régime. Son tablier en charpente de bois repose sur des moellons en granit.

38 •

© Alexandre Lamoureux


patrimoine

Mûr-de-Bretagne Guerlédan

CHAPELLE SAINTE-SUZANNE

© Mathieu Rivrin

Guerlédan, c’est à la fois le nom du plus grand lac artificiel de Bretagne mais aussi celui d’une commune au patrimoine ancestral riche. Les premières traces de vie sur le territoire remontent au néolithique avec plusieurs allées couvertes singulières dédiées au culte. La chapelle Sainte-Suzanne, par son histoire, sa légende et sa qualité architecturale, est l’un des prestigieux joyaux du patrimoine cultuel du Centre Bretagne. Sainte Suzanne aurait choisi son lieu d’installation ! La légende raconte que sainte Suzanne était vénérée aux premiers siècles du Christianisme dans une chapelle située en haut de Meneheiz (aujourd’hui connu pour sa célèbre côte d’arrivée d’étape du Tour de France), non loin des fontaines druidiques, lieux de culte païen. Les paroissiens auraient été hostiles au déplacement de la chapelle vers le village et le jour du transfert de la statue de sainte Suzanne, celle-ci serait tombée de la charrette, debout au pied d’un chêne séculaire dans le bourg. Les fidèles y auraient vu un signe et auraient accepté le nouveau lieu de culte à Mûr-de-Bretagne !

Un patrimoine de qualité, classé et protégé Construite au XVIe siècle, sur les vestiges d’un petit château qui appartenait à la famille des Rohan, la chapelle Sainte-Suzanne est remarquable par les motifs de ses lambris et autres peintures du XVIIIe siècle. En

1694, lors d’importantes réparations, la sacristie lui fut adjointe. Le clocher fut édifié entre 1757 et 1764, grâce à la générosité des paroissiens. La double arcade de son porche, ses deux galeries à balustres moulurés, sa flèche svelte ajourée et dentelée à souhait, les pinacles, les nombreuses lucarnes et les gargouilles se marient admirablement avec l’édifice. Une grille en fer forgé dans l’un des battants du grand portail permettait aux lépreux de suivre la messe, sans rentrer dans le sanctuaire. Les chênes qui entourent la chapelle ont été plantés vers 1700. Ils ont été immortalisés par le peintre Jean-Baptiste Corot (1796-1875) dans son célèbre tableau « Le portail de l’enclos ». L’artiste paysagiste-portraitiste, également philanthrope et grand voyageur séjourna à plusieurs reprises à Mûr-de-Bretagne entre 1829 et 1854 et affectionnait particulièrement les paysages du Centre Bretagne. Les peintures qui ornent la voûte de la chapelle ont été réalisées au XVIIIe siècle par le peintre Roche Delaporte.

Elles représentent des scènes de la Passion du Christ et des scènes de la vie de sainte Suzanne. Elles sont de style baroque d’influence Renaissance. Elles ont été restaurées en 1878, puis en 1975 par les Beaux-Arts. L’édifice abrite également deux retables des XVIIe et XVIIIe siècles ainsi qu’un bas-relief qui vient probablement de l’ancien jubé de l’église Saint-Pierre. Le cercle de pierres jouxtant la chapelle Sainte-Suzanne est un cromlech « moderne » car il fut érigé en 1958. Il est cependant bel et bien un site druidique reconnu où se tiennent parfois la Gorsedd, le congrès des druides, bardes et ovates de Bretagne. La fontaine de dévotion à sainte Suzanne se trouve à 300 m de l’édifice, comprenant un bassin, un mur de fond surmonté d’un fronton. La totalité de la chapelle Sainte-Suzanne est classée aux monuments historiques depuis le 4 juin 1952. En octobre 1956 fut également classé le mobilier.

Un patrimoine bien vivant ! La statue de sainte Suzanne est portée en procession lors du pardon qui se déroule traditionnellement le premier dimanche après le 5 juillet. Une association de sauvegarde de la chapelle a été créée localement. Tous les étés depuis 2015, l’association bretonne de Sauvegarde du Patrimoine Religieux en Vie (SPREV) assure des visites guidées du sanctuaire et des concerts y sont organisés (Sons de Bretagne). Une campagne de restauration de l’édifice va être engagée sur environ les huit prochaines années. La première tranche de travaux concernera la réfection de la toiture et devrait débuter en 2023. Pratique : ouverture, demander la clé auprès de la mairie – 02 96 28 51 32 Renseignements : Bretagne Centre Tourisme – 02 96 28 51 41 – tourisme@bretagnecentre.com

• 39


VOYAGE

Envie de voyages !

NAPLES Capitale de la Campanie, Naples est située au sud du golfe du même nom, formé par la mer Tyrrhénienne. Un séjour à Naples est l’occasion rêvée pour aller à Capri ou sur la magnifique côte amalfitaine, pour une visite du Vésuve et de Pompéi et pour découvrir bien d’autres lieux incontournables de la région.

La côte amalfitaine, entre Sorrento et Salerno, se distingue par des espaces naturels d’exception, aux littoraux escarpés cachant, par endroit, de charmantes criques sauvages. L’intérieur des terres n’en est pas moins splendide. Les grandes plaines, les cultures en terrasses et les vignobles composent de magnifiques tableaux naturels. Les atouts de la côte amalfitaine lui valent d’être classée Patrimoine Mondial de l’Humanité de l’UNESCO. Située sur une falaise surplombant le Golfe de Naples, Sorrente est la ville la plus importante de la péninsule. Elle constitue notamment le début de la côte amalfitaine. Après avoir admiré la vue imprenable depuis la falaise, une escapade dans les ruelles du centre historique s’impose. On retrouve aussi l’incontournable île de Capri, la résidence populaire de l’antiquité. Il est possible de visiter les jardins d’Auguste, ou la chartreuse de San Giacomo, la côte sud de l’île cachent des cadres propices à la détente. Pompéi est un grand site archéologique classé Patrimoine Mondial de l’Humanité à l’UNESCO, abritant les vestiges bien préservés d’une ancienne cité romaine, détruite par l’éruption du Vésuve en 79 avant J.C.

40 •

Ici & Là Pontivy

Herculanum est aussi une ancienne ville romaine de l’Antiquité, décimée par l’éruption du Vésuve. Paestum, cité grecque fondée au VIIe siècle avant J.C sous le nom de Poseidonia, ravagée par les Sarrasins et les Normands puis complètement abandonnée par ses derniers habitants au Moyen Âge. Visiter le Vésuve est une activité immanquable lors d’un séjour à Naples. Le Vésuve ou Mont Vésuve, culminant à 1281 m, fait partie des volcans les plus célèbres au monde. Le Vésuve est aujourd’hui endormi et constitue un site exceptionnel pour une randonnée de découverte. Le paysage volcanique lunaire sur le fond d’un panorama unique sur l’ensemble de la baie de Naples compose un spectacle surprenant. Naples est toujours un spectacle à voir, mais à Noël, la ville devient enchanteresse ! Noël, une ancienne tradition à Naples, est aussi une atmosphère magique qui réunit un sens artistique, des illuminations, un théâtre napolitain et une délicieuse gastronomie. Ne manquez pas la rue Via Sab Gregorio Armeno, ultime représentante de la crèche napolitaine. Le 8 décembre est un matin de fête qui célèbre l’immaculée conception et le début des célébrations de Noël. Selon la tradition populaire c’est une journée consacrée aux décorations de Noël dans les maisons napolitaines.

Séjour de 5 jours / 4 nuits à partir de 529 € Au départ de Nantes avec un vol aller/retour + hébergement en hôtel 3* dans le centre de Naples avec petit-déjeuner compris


Contactez-nous >

Christine POTIRON Conseiller immobilier Capifrance

06 62 80 89 39

christine.potiron@capifrance.fr

www.capifrance.fr/conseillers/christine.potiron

Sylvie LE MENE

Conseiller immobilier Capifrance

06 63 91 82 59

sylvie.lemene@capifrance.fr

www.capifrance.fr/conseillers/sylvie.lemene


W

PHOTOGRAPHIE

COUPS D’OEIL Coups d’œil sur le Centre Bretagne... Les photographes des clubs de Loudéac et de Pontivy, Louvafilm et Grains d’Images, nous font découvrir les richesses du territoire. Un regard insolite, esthétique ou romantique... Tous les deux mois, paysages, monuments ou événements sont magnifiés par le coup d’œil des photographes.

19, rue Lamennais Pontivy 02 97 27 94 55 3, rue Tourville Loudéac 02 96 28 61 20

le sourn Le jour se lève Marine PETIT

Centre Bretagne Marathon Loudéac-Pontivy Pascal BERNARDON

42 •


Pontivy Promenade le long du Blavet Myriam LE FLOCH

Le cambout Les hortensias Patrick HAREL

Vallée de la Sarre Automne Jacques TRIPON

• 43


santé

LES CHRONIQUES SANTÉ de Katia Dubois Qui suis-je ? Cela fait quelques années que j’écris avec grand plaisir pour le magazine Ici et là. Je me permets de me présenter à vous : Passionnée par les médecines douces depuis l’adolescence, je me suis confrontée en tant que mère de famille aux différents maux et à la façon de les traiter si possible de manière naturelle. Notre famille a toujours eu un médecin référent car la médecine occidentale fait aussi des merveilles et de son mieux pour calmer les douleurs ou agir dans l’urgence si besoin d’une chirurgie. Le premier principe étant celui de ne pas nuire « primum non nocere », j’ai donc décidé d’approfondir mes connaissances en prenant des cours de naturopathie et en m’offrant des stages de découverte des vivaces. J’ai rencontré des personnes formidables, appris à respecter les plantes dans leur biotope et à m’en servir pour les consommer ou me soigner. Au travers de cette formation certifiante, j’ai découvert la médecine traditionnelle chinoise et ses bienfaits à titre préventif et curatif au travers d’un stage et de cours qui m’ont guidée vers l’école les Arts du Tao, à Nice, pour un cursus long en massothérapie Tuina. Un petit tour en Chine pour bénéficier de l’enseignement des maîtres experts en massage Tuina au Beijing Massage Hospital a bouclé mon cursus validé par le diplôme national de médecine traditionnelle chinoise.

Techniques en massothérapie Tuina Le Tuina est remarquable non seulement par la richesse des techniques et mouvements utilisés sur des zones appelées méridiens et collatéraux ainsi que sur les points d’acupuncture. Son action peut être locale afin d’activer la circulation du Qi (énergie) et du sang localement, éliminer les stases de sang, restaurer les tissus mous lésés, relaxer les muscles et les tendons, éliminer les adhérences, corriger les déformations. Il peut influencer les fonctions physiologiques des organes et viscères, du Qi, du sang et des liquides organiques, de l’énergie nourricière, l’énergie protectrice, du mental et de l’émotionnel. L’outil principal reste les mains, bras, coudes du praticien qui peut aussi utiliser si nécessaire des ventouses à feu, ventouses à pompe, des moxas, des guashas, et autres petits outils liés à l’énergétique chinoise. Les effets curatifs reconnus selon les recherches modernes concernent la régulation des systèmes suivants : circulatoire, respiratoire, digestif, endocrinien, immunitaire, nerveux, moteur, régulation de la peau et des tissus sous-cutanés.

44 •

La plupart des douleurs sur lesquelles la pratique est efficace : cervicalgies, sciatalgie, lombalgies, douleurs aigues ou sourdes, tendinites, épaules gelées, épicondylites, canal carpien...

Naturopathie La naturopathie tient compte de l’hygiène vitale via la qualité des aliments que nous absorbons, les exercices physiques, la relaxation, l’hydrothérapie, la phytothérapie, les massages, la respiration, la réflexologie, les fluides, l’oxygénation. Elle tient compte de chaque personne dans sa globalité en tant qu’individu unique. Les plantes pour la plupart sont nos alliées et peuvent être utilisées de diverses façons : infusion, décoction, macération, emplâtres avec ou sans argile, élixirs floraux, huiles végétales, huiles essentielles, onguents, bains pour les mains, pour les pieds. De nombreux bobos ou douleurs peuvent être simplement soignés grâce aux propriétés de l’ail, l’oignon, l’œuf, les légumes, des fruits tels que la tomate, l’avocat, le navet, le radis noir, la pomme de terre, les choux… les épices tels que le poivre, l’anis, le carvi, le clou de girofle, la cannelle, le sel, les rhizomes tels le gingembre et le curcuma. Il est surtout important de savoir s’en servir avec discernement. Consommer des compléments alimentaires aveuglément ne rend pas la santé. Aller mieux c’est chercher la cause de nos maux qu’ils soient physiques ou émotionnels afin de trouver la meilleure façon d’y remédier.

Katia Dubois Praticienne en médecine traditionnelle chinoise et naturopathie Ker Tamalou 18, place de l’Église 56310 GUERN 06 76 87 36 34 duboiskastell@gmail.com La consultation d’un praticien en médecine traditionnelle chinoise/naturopathe ne saurait remplacer le suivi médical habituel ou en cours, ni se substituer aux traitements en cours. Seul votre médecin peut décider de l’arrêt ou de la modification d’un traitement médical.


Jusqu’au 16 novembre 2022

Nos magasins CONNEXION vous réserveront tous le meilleur accueil et la même qualité de conseil, pour plus d’informations :

www.connexion.fr

Rejoignez-nous sur notre page

SARL SERMIC TV MÉNAGER

Avenue de la Libération ZC St Niel BP183 56300 PONTIVY


GASTRONOMIE

LES recettes de Julie Coquilles Saint-Jacques sur crémeux de sarrasin à la clémentine Ingrédients pour 4 personnes :

• 12 noix de Saint-Jacques (sans corail de la baie de Saint-Brieuc) • 35 cl de crème liquide • 30 g de sarrasin éry, (ferme de La Cavalerie, à Saint-Gonn vendu au marché du Gros Chêne, à Pontivy) 2 clémentines bio 15 g de beurre Sel et poivre

Mixer la crème chaude puis y ajouter le jus des clémentines, du sel et du poivre. Réserver au chaud. Faire fondre le beurre dans une poêle bien chaude et y faire revenir les SaintJacques 30 secondes de chaque côté.

Saler et poivrer. Répartir la crème de sarrasin au fond des assiettes avant d’y déposer 3 noix.

• • •

Préparation Décortiquer, rincer et éponger les noix de Saint-Jacques. Laver, sécher et zester les clémentines avant de les presser. Faites chauffer la crème jusqu’à ébullition avant d’y ajouter le sarrasin. Laisser le sarrasin gonfler 10-15 minutes à feu doux en remuant de temps en temps.

co Tiramisu ananas et noix de co : Ingrédients pour 4 personnes anas • 8 tranches d’an s ana • Jus d’an carpone • 120 g mase en poudre • 50 g sucr à la cuillère • 8 biscuitssoupe de noix de coco râpée • 3 cuil. à • 2 oeufs de sucre vanillé • 1 sachet

Préparation c le Fouetter les jaunes d’œufs ave le. pou de sucre en poudre dans un cul de noix Ajouter le mascarpone, la coco et bien mélanger. neige Monter les blancs d’œufs en ment cate avant de les incorporer déli à la crème.

46 •

c le Mélanger le sirop d’ananas ave sucre vanillé dans un bol. lange, Tremper 4 biscuits dans ce mé . puis les répartir dans 4 verrines

scarRecouvrir de préparation au ma s. ana d’an che tran e pone puis d’un Renouveler l’opération. res. Réserver au frais pendant 3 heu


Des recettes justes, authentiques, et c’est tout !

+ de 50 variétés de biscuits vendus en vrac, épicerie bretonne, idée cadeaux...

Magasin ouvert au public Horaires d’hiver d’octobre à mars : du lundi au vendredi : de 9h à 12h et de 14h à 19h, le samedi de 9h à 12h et de 14h à 18h30.

Parc d’Activités Pontivy-Sud 37, rue Colbert - 56300 PONTIVY Tél. 02 97 25 45 61

Contact : biscuiterie.joubard@orange.fr Boutique marchande : www.bretagnegourmande.fr


Le Trop Tro Breiz D’anne de Bretagne (12/12)

48 •


www.cout2frais.fr

legumes, poissons, viandes, produits laitiers, produits secs, boissons, surgelés...

pontivy

locminé

lanester

35, RUE COLbErT 56300 SaINT-ThURIaU

17, RUE CHArLeS LE GOFfIc 56500 LoCMINÉ

87, AV. AMBrOiSE CROiZaT 56600 LaNEStER


Novembre / Décembre 2022

HOROSCOPE

l

Poisson

(19 fév - 20 mars)

Novembre Votre perspicacité mentale sera pleinement au rendez vous. Vous voyez plus grand dans votre vie sociale et financière et vous aurez raison. Il est temps d’entamer la mise en œuvre de projets liés à votre maison, la famille, l’habitation, l’immobilier au sens large.

Décembre Il n’est pas impossible que vous accédiez à de nouveaux cercles de connaissances, lesquels vont favoriser votre épanouissement en vous permettant de briller, ce qui à la base n’est pas votre fort... Mais nécessaire pour accéder à certaines ambitions, responsabilités et pour gagner en sécurité matérielle.

a

Bélier

(21 mars - 20 avril)

Novembre Les influx de Jupiter vont vous faire

d

Cancer

(22 juin - 22 juil)

Novembre Ce mois de novembre, les astres vont

h

Scorpion (23 oct - 21 nov)

Novembre Les influx planétaires vont vous entraîner

booster votre énergie vers des engagements qui portent en germe un nouveau cycle prometteur, notamment dans le domaine professionnel et financier. Cela va vous inciter à donner le meilleur de vous-même dans des actions les plus essentielles.

plus profondément dans vos liens intimes, à entrer dans une plus vaste compréhension de l’autre. Vous allez vivre des situations qui vous poussent à vous mettre en retrait afin d’écouter l’autre. Ce processus va influer directement dans votre vie sentimentale et familiale.

Décembre Les influx de Vénus vont propulser votre

Décembre Vous désarmez, vous plaisez plus facile-

vie affective dans des courants bénéfiques. Quelle que soit votre situation actuelle, vous verrez se bonifier les choses et avoir des facilités pour vivre vos amours plus intensément, et les approfondir dans le sens d’une construction à long terme.

e

Lion

(23 juil - 22 août)

Novembre Le transit de Mars dans votre signe vous

ment que d’ordinaire : la chance vous accompagne. Le tout sera d’éviter de brûler des étapes nécessaires par excès de passion. Votre vie matérielle sera une de vos grandes préoccupations et vous bénéficierez d’un aplomb certain en matière de négociations.

i

Sagittaire (22 nov- 20 déc)

Novembre Vous aurez des facilités d’autocritique,

vivre des conditions optimales pour lancer de profonds changements dans votre vie, et tout particulièrement dans le domaine sentimental. Mars arrive dans votre signe et va vous soutenir positivement pour reprendre la situation en mains.

laisse enfin toute latitude pour vous lancer dans de grandes réflexions de fond à votre rythme et sans vous trouver bousculé par votre entourage. De ce fait, vous allez spontanément vous consacrer davantage à votre carrière et à votre vie financière.

ce qui vous permettra d’anticiper les changements qui autrement, vous seraient imposés par votre entourage. Vos activités courantes tendent à devenir plus prenantes, plus envahissantes, et à vous réclamer davantage de concentration.

Décembre Attendez vous à de l’animation et à des re-

Décembre Vous allez ressentir des besoins de recul

Décembre La famille et le clan amical apporteront de

bondissements de situation ! Vous serez tenté de changer d’avis sur les alliances et partenariats professionnels ou qui touchent à vos projets. Il sera nécessaire de vous poser et de réfléchir en profondeur à ces possibilités.

mental, ce qui vous permettra de faire le point efficacement et de prendre de bonnes résolutions sur l’évolution de votre situation. Les influx de Jupiter vont provoquer une espère de dégoût des relations de surface. Veillez à ne pas trop vous isoler pour autant !

l’animation dans votre vie. Les choses changent et vous saurez les gérer dans le calme, contrairement à eux. Vous serez mené à rendre des services plus largement que d’ordinaire dans ce domaine, notamment envers vos aînés.

b

Taureau

(21 avril - 20 mai)

Novembre Les influences planétaires de ce mois vont vous inspirer des actions utiles pour réorganiser votre vie au plus près de vos espérances pour l’avenir. Vous allez spontanément passer en revue votre façon de vivre, vos habitudes pour en changer certaines qui ne correspondent pas à vos désirs.

Décembre Les influx de Saturne vous permettent de faire preuve d’audace et de raison à la fois. Vous saurez limiter les risques financiers au maximum. Dans la sphère intime, vous aurez en revanche, trop tendance à montrer vos désirs de façon trop directe, ce qui risque de braquer votre entourage et de créer des barrières.

c

Gémeaux (21 mai - 20 juin)

Novembre À partir de mi-novembre, un vent propice

f

Vierge

(23 août - 22 sept)

Novembre Votre mental se tournera davantage vers

(21 déc - 19 janv)

Novembre Les influx planétaires de ce mois vont vous

l’inconnu et les terrains vierges à explorer. Le mystère, au sens large, vous tend les bras. Les liens amicaux et affectifs s’approfondissent et vous serez davantage porté à suivre vos élans vers une authenticité nouvelle, idéale pour resserrer vos liens les plus chers

pousser à davantage d’audace, de courage et d’acharnement à la poursuite de vos objectifs. Votre énergie sera facilement mobilisable en ce sens, et vous ne manquerez pas de patience et de profondeur de réflexion pour affiner vos stratégies.

Décembre Entre certains renoncements et autres

Décembre Ne laissez pas votre réserve prendre le

réalisations, vous risquez d’avoir le tournis ! Les influx de Vénus vont vous apporter un profond courant de chance dans votre vie affective. Vous extériorisez plus clairement et plus habilement vos sentiments et vos désirs, vous serez davantage dans l’action que dans les grandes idées.

g

Ba l ance

(23 sept - 22 oct)

Novembre Les influx planétaires de ce mois vont

soufflera dans vos voiles pour avancer de façon plus directe vers vos buts. Les influx de Mercure vous aideront à faire le point sur ce que vous avez entrepris depuis ces trois derniers mois et modifier votre cap en conséquence.

vous pousser à mettre en avant tout votre potentiel de combativité, afin d’arriver à vos objectifs. Vous aurez plus que jamais tendance aux idées fixes, et à ne pas vous laisser distraire.

Décembre Vous vous connectez plus facilement à

Décembre Vous aurez spontanément des initiatives

vos idéaux de fond durant cette période et vos valeurs guideront pleinement vos actes et vos décisions ! Votre vie sociale sera sur le devant de la scène tout au long du mois. Des idées en apparences légères ou futiles peuvent déboucher sur des projets solides

qui vous feront gagner de l’autonomie, mais aussi de la reconnaissance. Les influx de Mercure risquent en revanche de faciliter des mésententes et vous aurez tendance à interpréter les divergences d’opinions comme des attaques à votre égard.

50 •

j

Capricorne

dessus. Vous pourriez prendre des initiatives positives si vous avez davantage confiance en vous. Les personnes extraverties vous semblent plus compétentes que vous... Ne jugez pas sur des apparences !

k

Verseau

(20 janv - 18 fév)

Novembre Les instances planétaires de ce mois vont vous inciter à davantage d’actions dans le domaine financier tout particulièrement. Vos désirs dans ce secteur vont prendre plus de poids dans votre esprit, ce qui va vous inciter à vous lancer à la recherche de nouvelles opportunités professionnelles.

Décembre Les influx de Mars vous confèrent une énergie débordante que vous n’économiserez pas. Vos ambitions sont en inflation et progressent grâce à votre entourage, qui vous incite à ne plus faire cavalier seul. La chance est avec vous pour nouer des alliances favorables.


Cavavin Pontivy, Libre de célébrer..

Joyeuses fêtes !!

Les Bières locales

Le Festif

Le Gourmand

Fêtes

Les Spiritueux

61-63 Rue Albert de Mun Pontivy • 02 97 25 77 45

Cendrillon Chausseur

Hommes & Femmes Prêt à porter hommes Chaussures Accessoires

z

3, rue nationale 56300 Pontivy 02 97 27 93 06

Votre mag asin sera ouvert en novembr e et en décem du lundi au bre sam et les diman edi, ch 11 et 18 déce es mbre 2022

16, rue Nationale - 56300 Pontivy

02 97 07 45 82

Facebook : men’sfactory pontivy


NOUS ACHETONS EN CASH LES PRODUITS DONT VOUS NE VOUS SERVEZ PLUS

NOUS RÉPARONS SUR PLACE VOS PRODUITS

(SMARTPHONES, TABLETTE, CONSOLES ET INFORMATIQUE)