Page 1

ARCHITECTURE Cahier spécial

Au travail les bureaux se mettent à l’heure du smart office

SUISSE ARCHITECTURE  DESIGN DECO CULTURE ESPACESCONTEMPORAINS.CH CHF 9.-

Outdoor choisissez votre style

La couleur revient en force dans les salles de bains


02/2019 112 64 82 24 50

Image de la couverture  : Un cabinet de retraite contemporain conçu par l’artiste Karim Noureldin. Photo  : Ariel Buber / EDIT images

6

Édito

INSPIRATION 24 Complètement canné ! 26 Des miroirs qui font beau 28 Le style inimitable de Michele De Lucchi REPÉRAGE 30

Un resto plongé dans l’eau

ACTUEL 32 Les news du design, de l’architecture et de l’art 38 Les rendez-vous du jardin 40 Folies vintage aux Puces du design 42 Quand l’art sort des rails 46 Livres, matière pour décoration

PROJECTEUR 48 Living Divani dans la force de l’âge 50

MY DAY WITH Chez Élodie et Gionatan tout est à vendre !

INTÉRIEUR 58 Le studiolo de Karim Noureldin à Lausanne OUTDOOR 62 Trouver le style de sa terrasse DESIGN 72 Les bureaux changent de concept

ESPACES CONTEMPORAINS SOMMAIRE

3


02/2019 108

64

122 62 REPORTAGE 82 À Barcelone, une maison

FOCUS 156 Agencements Kursner, la passion de la cuisine

92

ÉQUIPEMENT 138 Fenêtres, volets et stores 158 Coup de blush dans la salle de bain

qui fait hommage à la couleur À Londres, une maison familiale toute de blanc vêtue

CAHIER SPÉCIAL ARCHITECTURE

103 Des réalisations actuelles aux défis de demain, du renouveau architectural de la capitale vaudoise à la modernité du Valais, un cahier qui donne à voir et à penser.

SAVOIR-FAIRE 154 Flexform allie tradition et innovation

RÉTROSPECTIVE 172 L’édition lausannoise des Design Days AGENDA 174 Les expos et les salons à ne pas manquer INFOS LECTEURS 176 Adresses 178

4

SOMMAIRE ESPACES CONTEMPORAINS

INFOS LECTEURS

L’instagram de @franck_o_


INTÉRIEURS

un micro univers hors du temps

texte : Susanna Koeberle, adaptation française : Patricia Lunghi photos : Ariel Huber


L’artiste Karim Noureldin a transformé un cagibi en cabinet de retraite contemporain. Le lieu peut faire penser au studiolo de la Renaissance. À l’époque, ce terme italien définissait un cabinet d’études, un lieu intime et privé propice à la réflexion et à la lecture, souvent décoré par les plus grands artistes de leur temps. Le concept reste valable aujourd’hui. Il y a des moments où l’on a besoin d’échapper à la vie quotidienne, de se vider la tête. ESPACES CONTEMPORAINS

INTÉRIEURS

59


OUTDOOR

TOUS LES STYLES DE JARDIN

Qu’on habite en ville ou à la campagne, à la mer ou à la montagne, notre espace de vie extérieur devient une extension de la maison à laquelle on apporte des touches personnelles en harmonie avec les alentours. À l’anglaise, à la française, à l’italienne ou à la japonaise, les meubles et les accessoires permettent aujourd’hui tous les styles sans risquer de faute de goût. Clara Jannet

Ensemble fauteuils et table de la collection architecturale IndoorOutdoor, dessinée par Bodil Kjær en 1959, Carl Hansen & Son. carlhansen.com


Jungle urbaine

Les meubles et accessoires rappellent les atmosphères urbaines avec des matériaux bruts et des teintes neutres.

1

4 2 3

5 6 1 T able haute et tabouret Strong, design Eugeni Quitllet, Desalto. desalto.it 2 Cache-pot Colonna, Eternit. swisspearl.com

3 T aormina, Italie. © Oliver Ulerich 4 Lampe Gras Outdoor, N°411 XL Outdoor Seaside, design Bernard-Albin Gras, DCW Editions Paris. dcw-editions.fr

5 Canapé Saparella, design Michel Ducaroy, Ligne Roset. ligne-roset.com 6 Table haute et tabourets Enjoy, Ethimo. ethimo.com

ESPACES CONTEMPORAINS OUTDOOR

63


Dolce Vita

L’élégance intemporelle des jardins italiens avec des formes structurées et le charme de la rondeur qui invite au farniente.

5 6 1

2

7

4

3 8

1 T able d’appoint Apsara, design Ludovica + Roberto Palomba, Giorgetti. giorgettimeda.com 2 Fauteuil Rocco Lazy Chair, Vincent Sheppard. vincentsheppard.com

64

3 F auteuil avec repose-pieds, Versilia, Fendi Casa, Luxury Living Group. 4 Jardin à l’italienne, Barcelone, Espagne. © Nicolas Gras

OUTDOOR ESPACES CONTEMPORAINS

5 Table de repas Van Dyck, design Rodolfo Dordoni, Minotti. minotti.com 6 Parasol Oazz 300, Royal Botania. royalbotania.com

7 Lampe de pied Santorini, design Sputnik Estudio, Marset. marset.com 8 Fauteuil de repas, Nodi, design Yabu Pushelberg, Tribù. tribu.com


Un air d’Asie

Façon jardin japonais avec des lignes bien tracées, des objets sobres et élégants et de discrètes et chaleureuses touches colorées.

1

2

6

5

3

7

4

1 C anapé composable par éléments, Mah Jong Outdoor, design Hans Hopfer, Roche Bobois. roche-bobois.com 2 C haise avec accoudoirs, Samba, design Kris Van Puyvelde, Royal Botania.

3 Chaise à bascule Duo, design Koen Van Extergem, Manutti. manutti.com 4 Collection de bancs composables créée pour le Musée national Picasso Paris, Muse, design Isabelle Baudraz, Tectona. tectona.net

5 Maison japonaise avec son jardin zen, Koyasan, Kōya, Japan. © Agathe Marty 6 Suspension lumineuse Cell, Karman. karmanitalia.it 7 Chaise longue Kobo, Manutti. manutti.com

ESPACES CONTEMPORAINS OUTDOOR

65


Du hall dans la salle à manger à travers les portes d’origine. La chaise blanche en bout de table a été créée par G. Santomà pour son fils. Table Fang par Xavier Manosa, BD Barcelona Design.


LE RENOUVEAU D’UNE MAISON DU 20e SIÈCLE texte : Chiara Dal Canto photos : Helenio Barbetta / Living Inside traduction : Catherine Gachies-Stäuble


cahier archi


Depuis la fin des années huitante, le discours sur l’architecture a été mis en sourdine, éclipsé en partie par les exploits des « star’architectes » mais surtout par le glissement du débat sur l’urbanisme et l’architecture vers les questions d’environnement et de développement durable. L’ouverture attendue du Musée cantonal des beaux-arts à Lausanne et la thématique « Nouveau monde » de la Journée de l’architecture et de l’urbanisme à Neuchâtel constituent deux belles occasions d’échanges.

Il est évident que nous nous trouvons dans une période de dans une ère que nous ne parvenons pas encore à nommer, si rupture assez significative. Les problématiques du change- ce n’est par référence à celle que nous quittons . Les sympment climatique et de l’épuisement des ressources aboutissent tômes qui signent la fin d’une époque sont clairs et sans finalement à une large mobilisation. Bien que, aux dires des appel : la poursuite de la croissance économique ne constiexperts, celle-ci soit largement en deça des enjeux. Les for- tue plus un projet de société crédible* ». C’est ce concept qui mules dominantes comme « changement de paradigme » et semble le mieux poser le cadre. Comme le rappelle Cyril Veillon, le temps de l’architec« innovation disruptive » ne trouvent aucun écho du côté des architectes. L’architecture reste soit conservatrice soit très ture est beaucoup plus lent. Et en Suisse romande, l’évolution du paysage architectural, genevois d’abord – dont nous avons « maniériste ». On peut aujourd’hui légitimement se demander si la fin fait un compte-rendu dans l’une de nos précédentes éditions des utopies en politique – déjà maintes fois annoncée – ne – et celui de Lausanne ensuite, nous semble fort réjouissante. signifie pas aussi la fin des utopies en architecture et urba- Vous verrez plus loin comment les architectes et urbanistes ont renouvelé et dynamisé la capitale vaudoise. Des réalinisme. Le développement durable semblait offrir une réponse sations et des projets qui contribuent à alimenter le débat, aux nouveaux enjeux. Des architectes, comme Francis Kéré certes de manière très pragmatique et locale. Mais… une par exemple, ont proposé des approches très pertinentes dont réponse juste n’est-elle pas une bonne réponse ? quelques-unes sont présentées dans les pages qui suivent. Maroun Zahar Mais le principe du développement « durable » comme Définition tirée du livre « Vers une société post-croissance », réponse aux enjeux en cours est très vite dépassé. De même, *Isabelle Cassiers, Kevin Maréchal et Dominique Méda, les discours sur la « décroissance » sont maintenant supplan- Bibliothèque des savoirs, Éditions de L’Aube. tés par le concept de post-croissance qui désigne « l’entrée

104

ARCHITECTURES ESPACES CONTEMPORAINS


L’archi tecture du futur


← Wendy, réalisé par Marc Kushner, est

↗ Revitalisation de l’Aire, Genève.

un pavillon temporaire installé au MoMA PS1 de Long Island City à New York. La composition de sa matière est destinée à neutraliser les polluants dans l’air. Photo © Michael Moran/OTTO

Architectes: Atelier Descombes Rampini et Georges Descombes. Photo © Fabio Chironi/Jacques Berthet

Pour sa 3e édition, la Journée de l’architecture et de l’urbanisme de Neuchâtel s’interroge sur la manière d’envisager le bâti de demain. Évelyne Malod-Dognin

« New World », l’intitulé de cette nouvelle journée consacrée à l’espace et à l’architecture porte en germe les questionnements qui seront au centre des réflexions le 10 mai prochain aux Patinoires du Littoral à Neuchâtel. Questionnés sur le choix de cette thématique – très vaste et ouverte – les organisateurs précisent : « D’ici 2050, notre planète devrait compter dix milliards d’individus. On ne peut donc pas continuer de considérer le bâti comme on le fait aujourd’hui. Imaginer un monde nouveau est nécessaire à tous niveaux : géopolitique, social, économique, environnemental. Par conséquent, les urbanistes, les architectes, les financiers doivent eux aussi entamer cette réflexion avec sérieux et sincérité. » Des figures renommées, dont l’architecte portugais Eduardo Souto de Moura, ont été conviées à cette troisième édition. Outre cette star – il a reçu le Prix Pritzker en 2011 – Diébédo Francis Kéré, originaire du Burkina Faso et particulièrement remarqué pour ses réalisations en Afrique (voir page 112-115 ) et l’Américain Marc Kushner complètent la palette des conférenciers côté architecture. Interviendront également Antoine Picon, président de la Fondation Le Corbusier à Paris, et Béatrice Mariolle, urbaniste et chercheuse.

Ces cinq intervenants expérimentés et talentueux pourront-ils en une seule journée apporter au public présent de nouvelles visions pour le monde de demain ? Les organisateurs en sont convaincus. « JAU-NE entend être un agitateur d’idées, pas un donneur de leçon. En nous gardant de vouloir avancer des solutions toutes faites, nous proposons plutôt des pistes de réflexions permettant aux participants de remettre en cause leurs certitudes et, de ce fait, développer leurs propres nouvelles visions sur le futur du bâti. » Cependant, dans l’avenir, son menu étant copieux cette journée devrait se conjuguer au pluriel et s’étoffer d’ateliers et de collaborations avec les écoles. DEUX RENDEZ-VOUS HORS CONFÉRENCES Le centre de recherche et de développement « smart living lab » dédié à l’habitat du futur – dont les activités se fondent sur le bien-être des utilisateurs, l’efficacité énergétique et la transformation numérique – présentera ses projets et démonstrateurs interactifs. Par ailleurs, lors de la journée JAU-NE, la Distinction romande d’architecture (DRA) décernera son Prix du public, et une exposition permettra de découvrir les douze projets retenus pour ce prix. Programme et plus d’infos sur jau-ne.ch

ESPACES CONTEMPORAINS ARCHITECTURES

109


ARCHITECTURE

Lausanne capitale olympique de l’architecture texte Maxime Pégatoquet

→ Le mcb-a, Plateforme 10, des architectes Fabrizio Barozzi et Alberto Veiga. Photo © Matthieu Gafsou. ↗ Vortex, vue du chantier en cours. Photo © CPEV


C’est beau une ville de jour. Surtout quand son essor se double d’un bon goût architectural et d’interventions urbaines qui semblent parfaitement allier les contingences du privé et le bonheur public. En sept points et autant de merveilles, Lausanne s’achète un présent et un avenir, en même temps qu’elle s’installe durablement sur la carte des nouvelles destinations touristiques majeures. Et pourquoi ne pas se gargariser ? Ville de près de 140 000 habitants, Lausanne détient le titre honorifique de capitale olympique en raison des nombreux sièges des fédérations sportives qui s’y sont installées. Depuis une dizaine d’années, la capitale vaudoise opère également une spectaculaire mue architecturale, à tel point qu’on devrait bientôt pouvoir lui coller une seconde étiquette sur le dos : capitale de l’architecture et du design ! DEUX ÉCOLES, UN RAYONNEMENT MONDIAL Au début d’un film de science-fiction, on pourrait dire que les planètes se sont alignées au-dessus de la capitale vaudoise, et ce d’un point de vue économique, politique, démographique, culturel... Une forme de synchronicité qui n’a aujourd’hui plus rien d’une uchronie. Même si elle n’a entrepris sa mue que récemment, Lausanne n’a pas toujours été ce néo-eden pour constructeurs du monde entier. À vue de nez, la datation de cette transformation urbaine n’est pas si lointaine et serait imputable à l’éclosion de deux écoles de renommée mondiale : l’ECAL chère à Pierre Keller, déplacée du côté de Renens, dans un bâtiment confié à Bernard Tschumi ; et une EPFL au développement spectaculaire sous l’ère Aebischer avec la construction d’un campus qui fait la part belle au naming architectural ; avec les Japonais de SANAA pour le Rolex Learning Center, Kengo Kuma pour l’espace café et expositions Artlab, Dominique Perrault pour les bâtiments BI et ME, Richter & Dahl Rocha pour le Swisstech Convention Center... On en passe et des plus ou moins beaux. Ajoutons l’épanouissement du quartier du Flon, au cœur de la cité, avec une mini densification due aux bureaux B+W, M+V, Bakker et Blanc ou Burckhardt et Partner, et des interventions urbaines de haute qualité (Atelier Oï, Oloom & Samuel Wilkinson). N’en jetez plus, Lausanne, c’est les campus de Vitra et Novartis réunis pour le bien du plus grand nombre.

S’il fallait encore un bâtiment pour compléter le dispositif et faire de cette ville un paradis estudiantin, citons Vortex, bâtiment érigé par l’Université de Lausanne pour accueillir toute une flopée de jeunes apprenants. Vortex, Métamorphose, Plateforme... autant de noms de projets qui pourraient préfigurer une trilogie cinématographique et dont le grand ordonnateur serait Emmanuel Ventura. Fondateur du bureau M+V, Merlini & Ventura architectes, il est surtout architecte cantonal depuis le 1er octobre 2012. Mi facilitateur mi visionnaire, il a en tous les cas permis de remettre la ville sur la carte de l’échiquier architectural grâce à des mises au concours ambitieuses, soignées, cohérentes. LE « LAC DE LAUSANNE » Il est indéniable aujourd’hui que les villes de moyenne importance sont engagées dans un féroce combat, coincées qu’elles sont entre une Europe easyjetisée et des classements au bien-être monocléen qui érigent l’art de vivre comme un droit au bonheur absolu. Prenez Nantes, Zurich, Bilbao, Copenhague, Hambourg ou Lyon, et le constat est le même partout. La beauté, ou une certaine idée de la beauté diront certains, se répète à l’infini en différentes nuances de gris. Le constat est vertigineux. Lausanne est une petite ville à l’échelle européenne, elle ne possède pas d’aéroport international, n’a guère que le Lavaux comme patrimoine UNESCO, et pourtant elle est en train de se positionner comme un modèle d’avenir. Avec sa position centrale sur le lac Léman, c’est à se demander si d’ici dix ans elle ne pourrait pas revendiquer la dénomination d’un lac que les Genevois ont trop longtemps voulu faire leur. Faisons le point avec sept nouvelles merveilles architecturales ! Rien que ça.

ESPACES CONTEMPORAINS ARCHITECTURES

117


KARTELL BY LAUFEN. Une collection caméléon qui s’adapte à tous les styles et tous les goûts dans une riche palette de couleurs. kartellbylaufen.com

ÉQUIPEMENT

La salle de bains prend des couleurs Ton sur ton, en camaïeu ou en mélange, la couleur ose tout et se plie à toutes les envies. dossier réalisé par Géraldine Morand


ANTONIO LUPI, REFLEX. Baignoire ovale en résine translucide Cristalmood déclinée dans une dizaine de teintes. antoniolupi.it

160

ÉQUIPEMENT ESPACES CONTEMPORAINS


RÉTROSPECTIVE

L’ÉDITION DE PRINTEMPS DES DESIGN DAYS


Invités pour la deuxième année consécutive par le salon Habitat-Jardin, les Design Days « on tour » se sont achevés le 24 mars à Lausanne. La manifestation a proposé des expositions thématiques, des inspirations, une grande section dédiée à l’aménagement intérieur et une sélection de créations de jeunes designers. Le public a pu découvrir des réalisations originales, des prototypes et des marques confirmées et a pu dialoguer en direct avec les architectes d’intérieur présents. Aperçu en images. Photos Gabrielle Besenval Retrospective et infos pour la prochaine édition sur designdays.ch Les Design Days seront au Pavillon Sicli à Genève du 26 au 29 septembre avec une grande édition qui mettra l’accent sur la créativité suisse, le jeune design, la mode et le design numérique. L’espace Inspirations. Papier peint Green Wall de la collection Folium by Osborne & Little. A gauche, système de bac à plantes, Luwasa Connect. Au mur, La serre, de Douma Guittet. A droite, carte blanche au duo Pot-de-Colle. Illustrations de Stéphanie Peck d’après le travail de mémoire de Raphaël Constantin à l’ECAL. Sur le mur rose, « Des Serres dans ma Tête », transcription imagée d’architectures de verre de Raphaël Constantin. Au premier plan, Oasis de Raphaël Constantin et Athime de Crecy, ECAL. Projet de scénographie sur le travail du feutre. Premier prix au Designers’ Saturday, Langenthal 2016. Air Lounge conçu par Montalba Architectes et derrière, l’espace dédié aux nouveaux textiles avec des projets de Vincent Mailh et Ulysse Martel. L’espace connecté mis en lumière par Atelier R2D2. Ce spécialiste de la domotique fabrique et adapte des luminaires à la technologie et à l’économie d’énergie. Ici son modèle R2D2 L en jaune fluo, table basse Iron Tree de Roche Bobois et Beosound 1 de Bang & Olufsen. Vue de l’exposition Les Espaces du design, sélection de pièces de design suisse. Dans l’espace Brut, tabouret Trash Cube en Eternit recyclé de Nicolas le Moigne et vase Post Futurist de Panter & Turron. Au mur, papier peint Nutmeg de la collection Metropolis Vinyl, Osborne & Little et porte-manteau Branches en bronze d’Ulysse Martel et Milos Ristin pour NOV Gallery. Fauteuil Bioma, fibre de verre, ImperfettoLab.

ESPACES CONTEMPORAINS RÉTROSPECTIVE

173


Millions discover their favorite reads on issuu every month.

Give your content the digital home it deserves. Get it to any device in seconds.