Extrait Produire son électricité - Éditions Ulmer

Page 1

T. URTIZBEREA

Vous rêvez de devenir autonome en électricité ? Le photovoltaïque est la méthode la plus simple et performante pour y parvenir. Convaincu qu’il n’y aura pas de transition sans décroissance énergétique, Tristan Urtizberea, propose un guide complet et accessible pour autoconstruire son installation photovoltaïque et produire son électricité. Notions de base, calcul de l’ensoleillement, installation sur une toiture, un van ou un bateau : l’auteur décrit toutes les possibilités que peuvent offrir les panneaux photovoltaïques.

Produire son électricité

15,90 € PRIX TTC FRANCE :

,!7IC3H9-cccaaj!

ISBN : 978-2-37922-200-9

Produire son électricité Autoconstruire son installation photovoltaïque

Ingénieur de formation, spécialiste des énergies renouvelables, Tristan URTIZBEREA a dirigé l’équipe de développement solaire du producteur d’énergie verte Akuo Energy. En 2019, il quitte Paris et se lance dans une vie nomade pour aller à la rencontre d’initiatives de résilience locales. Depuis, il aide les particuliers à mener à bien leurs projets solaires et énergétiques.

Vivre avec une seule planète

Tristan URTIZBEREA


Avertissement Réaliser son installation photovoltaïque suppose de travailler avec de l’électricité et d’utiliser des outils et équipements pouvant être dangereux. Tant les courants alternatifs que continus peuvent être mortels. Nous invitons les lecteurs à faire preuve de bon sens, à respecter les règles de sécurité et à prendre le temps de bien se former. N’hésitez pas à faire appel à des électriciens professionnels. L’auteur et l’éditeur déclinent toute responsabilité en cas d’accident.

© 2022 Les Éditions Ulmer 33, rue du Faubourg Montmartre - 75009 Paris Tél. : 01 48 05 03 03 - www.editions-ulmer.fr Responsable éditorial : Antoine Isambert Suivi éditorial : Agathe Evrard, Raphaèle Dorniol Conception de la maquette : Philippe Laborde, Guillaume Duprat Réalisation : Guillaume Duprat, Camille Fouché Impression : Printer Trento, srl ISBN : 978-2-37922-200-9 N° d’édition : 200-01 Dépôt légal : février 2022 Imprimé en Italie Retrouvez-nous sur Facebook et Instagram


Sommaire 1 La fée électricité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 11 2 Du renouvelable à échelle humaine. . . . . . . . . . . . . . . 17 3 10 bonnes raisons d’installer ses panneaux solaires. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 21 4 Notions de base d’électricité. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 27 5 La pesée énergétique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 36 6 Le fitness énergétique. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 40 7 La production solaire. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 47 8 Le stockage ou le réseau ?. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 55 9 Les équipements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 63 10 La structure. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 71 11 Installation solaire : du plus simple au plus complet.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . 79 12 Évolutivité de l’installation.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 92 13 Exemples de réalisation. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 95 Conclusion. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 119

uelques fabricants & fournisseurs. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 Q Associations & adresses utiles.. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 123 Remerciements. . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . 125

9


10


1

La fée électricité Électricité : N.F. Forme d’énergie produite par le déplacement de particules élémentaires de la matière et se manifestant par différents phénomènes tels que attraction et répulsion (électricité statique), calorifiques, chimiques, lumineux, magnétiques, mécaniques (électricité dynamique). Définition CNRTL

N’est-il de geste plus anodin que celui d’appuyer sur l’interrupteur le matin ? Notre première action de la journée consiste donc tout simplement à fermer un circuit électrique, permettant aux électrons de circuler, provoquant un flux de lumière venant brutalement heurter nos yeux encore endormis et entraînant un grommellement incompréhensible… Sans nous en rendre compte, nous entamons toutes et tous notre matinée par un véritable acte d’électricien !

J’aime à imaginer les électrons comme de petits personnages vivants dans les câbles électriques, des millions de petits êtres féeriques des temps modernes, dont le seul objectif est de nous servir en s’adonnant à leur plus grande passion : courir dans les fils et les machines ! Et ils peuvent s’y donner à cœur joie : lumières, ordinateur, chauffeeau, lave-vaisselle, machine à laver, smartphone, chauffage… Nos besoins s’accumulant tout au long de la journée, ils n’ont pas vraiment le temps de s’ennuyer !

Chaque jour commence la course folle des électrons Prêts à nous aider, ils attendent sagement derrière chaque interrupteur ; le bouton de la machine à café à peine poussé qu’ils traversent déjà l’appareil afin de lui procurer l’énergie nécessaire pour notre tasse matinale.

REMONTER À LA SOURCE Mais ne nous pressons pas trop : la journée vient juste de commencer et nos yeux peinent encore à s’ouvrir… Pourquoi ne pas laisser divaguer notre imagination quelques instants, et en profiter pour suivre

11


ces infimes particules dans leur course matinale… Où se trouvaient-elles donc avant d’arriver derrière notre interrupteur ? Il n’est pas simple de répondre à cette question lorsque l’on vit en France métropolitaine. Le réseau électrique est à l’image de notre territoire : vaste et d’une complexité incroyable, dépassant largement les frontières du pays…

Lorsque j’entreprenais à SaintPierre ce voyage imaginaire matinal, je m’engouffrais à la poursuite des électrons dans les fils électriques de ma maison, puis les suivais sur quelques kilomètres de câbles, me menant rapidement au terminus : la centrale et ses imposantes cheminées dont émanaient des fumées visibles depuis ma fenêtre… Le voyage était bien court et me laissait un goût d’inachevé, me plantant à seulement quelques kilomètres de chez moi… Désireux de pousser l’aventure un peu plus loin, je décidais donc de m’intéresser à l’histoire de ces électrons… avant leur création. Sur une île, c’est facile ! Le navire-citerne qui vient réapprovisionner en fioul la centrale électrique est bien visible dans le port, et il est difficile de passer à côté des gigantesques cuves chargées de ce précieux liquide. Je pouvais alors rêver que je naviguais avec ce tanker jusqu’à son port de départ, brésilien ou africain probablement, à moins que je n’atterrisse au Moyen-Orient ?

En France, nos électrons proviennent, en moyenne, à 67 % d’une source d’énergie nucléaire, à 8 % des énergies fossiles, à 13 % des barrages hydroélectriques et à 12 % des « nouvelles énergies renouvelables »1. Il existe cependant d’autres endroits où l’équation peut se révéler beaucoup plus simple… C’est ce que j’ai découvert en grandissant sur ma petite île natale, SaintPierre et Miquelon, un territoire français au large du Canada. Là-bas, une seule centrale thermique suffit à alimenter le petit réseau et les 6 000 habitants de Saint-Pierre. Être si proche de sa source de production électrique est chose rare dans les pays occidentaux, cela rend le sujet plus concret et accessible.

Notre geste matinal est-il toujours si anodin ? En tout cas, il implique plus qu’il n’en a l’air, et peut nous mener, de bon matin, à plusieurs milliers de kilomètres de notre domicile !

12


Les îles de Saint-Pierre et Miquelon, isolées dans l’Atlantique, et pourtant illuminées la nuit grâce à la magie de l’électricité… et du pétrole ! D’où viennent mes électrons ? Où que vous habitiez, posez-vous donc cette question la prochaine fois que vous appuyez sur un interrupteur . Vous apprendrez certainement l’existence de centrales proches de chez vous ! Et si comme moi, vous vous prenez à rêver que vous voyagez avec les électrons et molécules, votre périple vous mènera probablement au travers les continents, dans une mine d’uranium du Sud du Kazakhstan ou encore un grand port africain par lequel transitent les combustibles fossiles et fissiles. À moins que vous ne viviez proche d’un grand barrage hydraulique ?

Savoir d’où provient notre électricité est, je trouve, une étape extrêmement satisfaisante : c’est un premier pas vers plus de connaissance et de conscience de nos modes de vie. Ce savoir était d’ailleurs évident il y a un siècle, mais est devenu de plus en plus diffus au fur et à mesure que le système énergétique et électrique s’est intensifié et complexifié. Loin des images d’extraction de matières premières, de camions-citernes, de mines et d’usines, celle de la « fée électricité » traduit bel et bien cette présence chaleureuse, omniprésente et magique qui s’est imposée dans nos imaginaires collectifs.

13


nos besoins, et c’est surtout s’intéresser à notre empreinte écologique ainsi qu’à la limite des ressources. Installer ses panneaux photovoltaïques, c’est aussi le plaisir d’avancer par soi-même, de réaliser avec d’autres, de donner des coups de main, d’apprendre, de partager, d’essayer, de se tromper, de réessayer ! Enfin, c’est un moyen de se reconnecter à la nature et à ses cycles. Depuis que ma compagne, Sonia, et moi avons installé notre seul et unique panneau solaire sur notre van, nous avons réappris à vivre au rythme du soleil et des saisons : l’hiver, le frigo peut être éteint pour consommer moins ; la journée, les ordinateurs et téléphones peuvent être chargés à midi lorsque les panneaux produisent le plus… Lentement, nous reprenons conscience du tempo naturel et nous y adaptons.

DEVENIR PETIT PRODUCTEUR Imaginons maintenant l’étape suivante, imaginons qu’en plus de savoir d’où vient notre énergie, on en devenait les producteurs ! Imaginez que chaque matin, lorsque vous appuyez sur l’interrupteur, vos électrons ne parcourent que quelques mètres depuis vos panneaux solaires ! De la même manière que notre potager peut nous fournir tout ou partie des calories alimentaires dont nous avons besoin, pourquoi ne pas cultiver notre « potager » énergétique ?

Petite éolienne, solaire photovoltaïque, solaire thermique, bois de chauffage… ensemble et bien associés, ils pourront nous apporter l’énergie et le confort dont nous avons besoin !

Ne nous mentons pas, on se retrouve parfois sans courant, ça arrive ! Mais connaissant notre installation, notre milieu et notre besoin, nous pouvons très vite comprendre pourquoi et faire évoluer notre système ou consommation pour que cela ne se reproduise plus ! Et puis, c’est aussi parfois l’occasion de se débrancher. De faire un jeu de société, de lire un livre, jouer de la musique ou se balader… rien de tout cela ne nécessite d’électrons.

Si vous avez expérimenté la satisfaction de consommer vos propres légumes, je vous garantis que vous retrouverez cette même sensation en allumant la lumière chaque matin ! Devenir producteur de sa propre énergie, c’est s’inscrire dans une réflexion globale sur notre mode de consommation et

14


Notre panneau solaire nous fournit suffisamment d’électricité pour vivre toute l’année dans notre camion aménagé !

15


16


2

Du renouvelable à échelle humaine Le problème aujourd’hui n’est pas l’énergie atomique, mais le cœur des hommes . Albert Einstein

Les énergies renouvelables et en particulier le solaire photovoltaïque sont devenus des sujets d’actualité. Souvent promu au nom de la « transition énergétique », leur intérêt est néanmoins débattu. Malheureusement, comme beaucoup de sujets d’actualité, les discussions se résument trop souvent à deux positions radicales et antagonistes : les pros… et les antis. Or, comme toujours, les choses ne sont pas binaires.

avec ses arguments et slogans : les « pro-mayo » nous vanteront les mérites de cette dernière qui permet de valoriser une production française d’œufs alors que les tomates nous viennent d’Espagne ; les « pro-ketchup » (et donc « anti-mayo ») rétorqueront que l’élevage intensif de poules est particulièrement dommageable pour l’environnement… On imagine bien les plateaux TV regroupant les orateurs les plus affûtés de chaque camp, les rouges et les jaunes s’affrontant à coups de punchlines et d’éléments de langage bien préparés…

Le débat entourant régulièrement l’éolien en est une bonne illustration. Le dialogue de sourds opposant les « pro-éoliens » des « anti » m’évoque la métaphore suivante : imaginez que vous soyez au restaurant et que l’on vous serve une vieille semelle usée sur laquelle on vous propose du ketchup ou de la mayonnaise. Deux camps se dressent alors, chacun

La réalité de la production d’énergie pour 8 milliards d’individus est suffisamment complexe pour être abordée avec prudence et nuances. 17


T. URTIZBEREA

Vous rêvez de devenir autonome en électricité ? Le photovoltaïque est la méthode la plus simple et performante pour y parvenir. Convaincu qu’il n’y aura pas de transition sans décroissance énergétique, Tristan Urtizberea, propose un guide complet et accessible pour autoconstruire son installation photovoltaïque et produire son électricité. Notions de base, calcul de l’ensoleillement, installation sur une toiture, un van ou un bateau : l’auteur décrit toutes les possibilités que peuvent offrir les panneaux photovoltaïques.

Produire son électricité

15,90 € PRIX TTC FRANCE :

,!7IC3H9-cccaaj!

ISBN : 978-2-37922-200-9

Produire son électricité Autoconstruire son installation photovoltaïque

Ingénieur de formation, spécialiste des énergies renouvelables, Tristan URTIZBEREA a dirigé l’équipe de développement solaire du producteur d’énergie verte Akuo Energy. En 2019, il quitte Paris et se lance dans une vie nomade pour aller à la rencontre d’initiatives de résilience locales. Depuis, il aide les particuliers à mener à bien leurs projets solaires et énergétiques.

Vivre avec une seule planète

Tristan URTIZBEREA


Issuu converts static files into: digital portfolios, online yearbooks, online catalogs, digital photo albums and more. Sign up and create your flipbook.